Les politiciens ne savent décidément rien gérer

Que peuvent avoir en commun des choses aussi différentes qu’un fonds d’investissement, une ville de plus de 400.000 habitants ou même un pays riche en ressources pétrolières ? A priori, pas grand-chose. Cependant, avec un peu de bonne volonté et l’intervention d’un politicien, on peut assez facilement accoler à ces trois choses un même substantif efficace, comme celui de « faillite ».

Prenez un fonds d’investissement, et collez-le dans les mains d’un politicien renommé pour ses capacités à gérer de gros volumes d’argent, par exemple un économiste, qui serait aussi ancien ministre de l’Économie et des Finances français et aurait eu le privilège de passer par la présidence du FMI. Avec un tel palmarès, vous aurez évidemment reconnu Dominique Strauss-Kahn qui, lorsqu’il ne défraie pas la chronique judiciaire au chapitre « mœurs », n’a jamais eu de mal à se retrouver à des jobs où la manutention vigoureuse de grosses liasses de billets fait partie de la description de poste.

DSK menotté : après la Porsche, Cayenne ?Eh bien ça n’a pas loupé : le fonds a carafé avec fracas en quelques mois d’existence grâce aux bons soins du socialiste manifestement plus à l’aise avec la politique ou le sexe qu’avec l’économie ou les finances dont il prétend pourtant être diplômé. Et une centaine de millions d’euros, c’est tout sauf une petite somme.

Prenez une grande ville française, et donnez-la à différents politiciens, socialistes de cœur ou par obligation électoraliste. Laissez mariner pendant plusieurs années, en assortissant le tout de la quasi-certitude que Maman-État viendra distribuer de l’argent à intervalles réguliers. Très rapidement, les dépenses s’envolent, les emprunts galopent et la dette se creuse. Et lorsqu’il s’agit de Toulouse, on en arrive à une quasi-faillite. L’actuel maire de la ville, avec un petit air triste, l’explique sans détour, en mettant bien évidemment l’état général de la municipalité sur le dos de la précédente équipe :

« Les Toulousains ont le droit de le savoir : notre ville vit au-dessus de ses moyens, au point qu’elle se trouve aujourd’hui au bord du dépôt de bilan ! »

Rassurez-vous, ceci ne justifie en rien une diminution drastique du train de vie de la ville. Que nenni ! Si d’autres, avant, ont dépensé comme des fous, point n’est besoin de refermer les sprinklers à pognon. On va plutôt augmenter les impôts, c’est nettement plus facile :

« Je refuse l’austérité, car l’austérité, c’est le recul, c’est la renonciation à l’ambition, c’est l’abdication de la volonté. Je ne m’y résoudrai jamais. Le maintien d’un haut niveau d’investissement dans nos deux collectivités aura un effet bénéfique pour notre économie, pour nos entreprises et pour l’emploi. Au total, c’est plus de 2 milliards d’euros que nous injecterons dans l’économie locale. »

Je n’aurais pour ma part pas choisi le terme « injecter » concernant les deux milliards de roudoudous, mais plutôt asperger, disperser, ou même ventiler façon puzzle. Apparemment, comprenez-vous, l’endettement, c’est l’assurance que les finances de la ville vont aller de mieux en mieux : quand on n’a plus une thune, il est connu qu’en dépenser toujours plus est une recette efficace pour retrouver la prospérité, bien sûr !

Et si ça marche pour un fonds, si ça marche encore mieux pour une ville, inutile de dire qu’avec un pays, ça dépote, ça pulse et ça fouette du chaton mignon. Alors que la faillite est avérée pour l’expérience Strauss-Kahn, qu’elle est dans la ligne de mire pour la ville de Toulouse, Nicolas Maduro, l’actuel dirigeant du Venezuela chaviste et socialiste en diable, semble tout faire pour placer son pays sur la même trajectoire que celle suivie avec succès par DSK et Moudenc, le maire toulousain.

Et là où DSK jouait avec une centaine de millions d’euros, là où Moudenc bricole avec du milliard, Maduro jongle, pour sa part, avec des dizaines de milliards de dollars : il doit encore en trouver 22,6 cette année pour boucler son budget. Et pour les observateurs extérieurs, la situation n’est pas franchement rose puisque le pays est engagé dans une sorte de course contre la montre pour éviter en 2016 le défaut de paiement (la faillite, en clair).

Venezuela, Toulouse, fonds LSK … Cette liste a été conservée courte pour les besoins d’illustration, mais, on le comprend, elle est en réalité longue comme le bras et devant elle, on est en droit de se demander pourquoi ces plantages sont spécifiques aux politiciens.

Déjà, vous pouvez noter que dans chacun de ces cas, et dans tant d’autres encore, la responsabilité de l’échec ne retombe jamais sur les finances personnelles des dirigeants : Maduro n’est pas pauvre, loin s’en faut, et ne le sera probablement plus jamais de sa vie. Moudenc n’aura jamais à payer de sa poche les dettes faramineuses qu’il aura pourtant contracté avec gourmandise pour la ville de Toulouse. Et Strauss-Kahn n’est pas en faillite personnelle, alors que tout honnête homme dans sa position et passé par les mêmes déboires serait à présent largement ruiné.

En fait, ces politiciens échouent lamentablement dans ces tâches de gestion mais avec une décontraction surprenante parce que ce n’est pas leur argent personnel. Ces exemples montrent qu’ils ont eu la charge de gérer l’argent des autres et que la responsabilité, la probité est un élément dont tous ces politiciens ont dû faire le deuil pour entrer en politique et grimper les marches du pouvoir, probablement au même moment qu’avait lieu leur hontectomie si caractéristique.

Ces politiciens ont échoué parce que cette hontectomie et cette tendance irrépressible à vouloir le pouvoir vont de pair avec l’affichage d’un humanisme de façade qui ne peut fonctionner qu’avec l’argent des autres. C’est l’argent des autres qui, abondamment distribué, diminuera la pauvreté au Venezuela, à coup sûr. C’est l’argent des autres qui, habilement ponctionné sur les générations futures par des emprunts farfelus et irresponsables, permettra à la ville de Toulouse de fonctionner, payer les services publics forcément indispensables et les lubies du maire. C’est l’argent des autres qui, récupéré par relationnel, permettra de rémunérer grassement l’ancien dirigeant socialiste en le faisant mousser dans les milieux financiers internationaux.

Et bien sûr, le gros souci de l’argent des autres, l’énorme problème des politiciens qui l’utilisent, c’est qu’arrive inéluctablement un jour où il n’y en a plus.

thatcher socialism

J'accepte les Bitcoins !

17YMiHCTmyBtsG3gsQr3vCiLCKS9qhvQc2

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires254

    1. Black Mamba

      Oui, il nous faudrait une femme comme elle pour gouverner notre pauvre France, une femme qui nous extermine la vermine qui sévit dans le gouvernement et nous lessive les différents corps des syndicats …

          1. Calvin, 8 ans

            +1
            Il faudrait plus que du bon sens (nécessaire à la base) pour s’imposer face aux énarques, élus, syndicats, médias, hauts fonctionnaires….

              1. gameover

                Sego a pourtant de temps en temps des éclairs de lucidité comme quand dernièrement elle a sorti que la circulation alternée ça ne pouvait pas se décider à la légère car c’était une entrave à la liberté de circuler.

                Bon, c’est sûr qu’en sortant 10 conneries par jour, alors dans le tas il y a forcément quelques fulgurances…

                1. Gaston Le Torc’h

                  Dans le cadre de la circulation alternée, et pour alléger le trafic, il existe une solution toute simple : il suffit, sur une route à deux voies, de laisser les voitures circuler à droite et les camions à gauche… On s’étonne que personne n’y ait encore pensé !

                2. Pheldge

                  GO, t’es amoureux ou quoi ? parce qu’à part ce rare éclair de lucidité, la folle du Poitou n’est pas connue pour sa mesure ! 😉

      1. john

        « Oui, il nous faudrait une femme comme elle pour gouverner notre pauvre France, »

        Vous voulez dire quelqu’un avec un peu de bon sens et pas complètement synique ?

        C’est pas compliqué à trouver. Mais il faudrait changer la façon de selectionner nos politiciens. Actuellement la vie politique est ainsi faite : on fait un tri rigoureux pour ne mettre que des crabes dans un panier, et ensuite on attend qu’on puisse trouver un jour autre chose que des crabes dans ce panier …

    2. ialda

      Surtout en France où on ne l’a jamais eu, elle ou un équivalent… le résultat parle de lui-même en terme de faillite généralisée, économique mais aussi et surtout morale et de compétence de la classe censée nous représenter nous les croquants…

      1. john

        Elle a été élue parce que les socialistes anglais avaient établi une faillite généralisée, économique et morale. Un seul exemple : l’automobile. Pas une seule firme anglaise majeure n’a survécu sans être reprise par un concurrent étranger ! Management d’Etat,monopole, syndicats butés, grèves, .. tout le cocktail nécessaire à une bonne faillite était là.. et elle est venue. Thatcher est arrivé pour assainir un champ de mines.

        1. Higgins

          Pas grave. Il sort actuellement plus de voitures des usines britanniques qu’en France. En Grance, au rythme actuel, on est mal barré. Maintenant, je regrette la Mini, la vraie. C’était une voiture.

          1. Gaston Le Torc’h

            Je regrette la Mini Countryman avec laquelle j’étais allé de Biggleswade à Carlisle, par la Great North Road, puis, en passant par le mur d’Hadrien, jusqu’à Edinburgh, pour finir dans Rose Street…

            Et je regrette davantage encore les filles du Swinging London, dans leurs mini-jupes Mary Quant…

            1. Pheldge

              Salut ! tiens mon poto , à propos de mini jupes et tout ça … j’ai du nouveau pour toi ! 😉 🙂 mais bon, ça reste entre nous … tu peux en parler au vieillard cachétique harry , peut-être qu’avec force pilules bleues … 😉 🙂

              1. Aristarkke

                Cachetique??? Quesaco??? Je connais cachectique, je peux imaginer cache-tique mais cachetique??? Peut-être envisagiez-vous cacochyme??? Mais dans ce cas outreplaquiste êtes-vous…

  1. Le Gnôme

    Et les deux myards de brouzoufs que va distiller le comique de Toulouse, c’est de l’oseille qu’il aura récolté en hausse d’impôts et qui manqueront à l’économie locale en achats, investissements et embauches éventuelles. Il faut quand même avoir le chou comme un melon pour proférer des âneries pareilles.

    En attendant, Paul Employ licencie, mais en Allemagne, il n’y a plus assez de chômeurs.

    1. Deres

      En clair, pour l’élection il a demandé aux électeurs si ils veulent du beurre ou des rond-points. Ceux-ci ont répondu du beurre, mais ils auront des ronds-points bien entendu.

      Joli exemple d’UMPS puisque que le nouveau maire va continuer la politique de dépense du maire précédent avec uniquement des changements esthétique et va procéder aux hausses d’impôts que le précédent n’avait pas fait uniquement à cause du calendrier électoral.

      1. Grand Coeur Malade

        C’est un truc qui m’a toujours fasciné, les rond-points. En France, on a des rond-points avec des tas de ferraille décoratifs (pardon, des zeuvredar) ou bien des vieux moulins reconstruits à grand frais à partir de rien (vu à Grasse). Et puis des fleurs, plein de fleurs arrosées en pleine canicule par des systèmes pleins de fuites pendant qu’on demande au tout-venant d’économiser l’eau… Devant les mairies, les préfectures ou les hôtels des impôts, il y a des grilles avec des dorures à la feuille, de jolis parcs arborés, des belles voitures… En revanche, la plupart des entreprises ont des facades ternes et sans attrait avec des garages pleins de 205 junior dont le feu avant gauche, une fois il marche, une fois il marche pas.

        Aux USA, c’est exactement le contraire. Un rond point, c’est du béton et si il y a de l’herbe qui pousse, c’est parce qu’elle l’a décidé toute seule. Mais le plus souvent, c’est de la poussière et des cailloux. Les mairies, il faut passer trois fois devant pour les repérer. Les conseils généraux, les préfectures et les hôtels de région, j’ai pas bien vu. De l’autre coté, les entreprises s’éclatent en matière de décoration intérieure et extérieure. Les parking sont pleins de grosses caisses rutilantes avec trois chiffres au compteur kilométrique.

        Bref, regardez ce qui brille, vous verrez tout de suite où est l’argent.

        1. Black Mamba

          « Bref, regardez ce qui brille, vous verrez tout de suite où est l’argent. »
          C’est pas faux !
          Quand enfin nous avons pu respirer financièrement car nous avions fait les démarches pour ne plus payer la caisse de retraite et l’URSSAF , la première chose que nous avons fait , c’est de revoir toute la décoration de notre lieu de travail, changement des portes et fenêtres et tout le mobilier. Et le mot que venait souvent dans la bouche de nos clients  » Ben, dites donc, …vous êtes riches … »

        2. MadeInCH

          Exact!
          Et l’Argent, donc les Moyens, ne doivent pas être laissé à l’individu, qui n’en fera que des choses égoïstes et nombrilistes et superflues!
          .
          Il faut que ce soit l’ÊÊtat qui aie les moyens! afin d’assurer le bien-être général et le Bonheur Pour Tous!

        3. Gaston Le Torc’h

          Au bon vieux temps, celui de Poincaré, on pourra dire tout ce qu’on veut, mais il n’y avait que très peu de ronds-points….

        4. Sémaphore

          Vu ce que paient les entreprises en impôts et taxes, il ne faut pas qu’elles donnent en plus l’air d’être riches…

  2. Aristarkke

    Toulouse n’ est elle pas située dans une aire géographique où la population continue de voter majoritairement pour la Gôche dépensière ???
    Dans une aire où un groupement de communes de 4K habitants au total ne recule pas à s’offrir un office du tourisme alors même qu’ il n’y a pas le moindre monument ad hoc dans son secteur???
    La population locale fera donc l’ apprentissage de la richesse en étant conviée à un banquet d’ impôts. Quand on aime, on ne compte pas…

  3. albundy17

    « c’est qu’arrive inéluctablement un jour où il n’y en a plus. »

    Oui, mais il y a encore de la marge, quand il n’y aura plus de classes moyenne a essorer, suffira de taxer les pauvres, y’en a +

  4. Higgins

    « Je refuse l’austérité, car l’austérité, c’est le recul, c’est la renonciation à l’ambition, c’est l’abdication de la volonté. Je ne m’y résoudrai jamais. Le maintien d’un haut niveau d’investissement dans nos deux collectivités aura un effet bénéfique pour notre économie, pour nos entreprises et pour l’emploi. Au total, c’est plus de 2 milliards d’euros que nous injecterons dans l’économie locale. »
    Outre la fatuité des termes employés, je note que le mot « investissement » est devenu la tarte à la crème de la classe politique. J’entendais tout à l’heure une députesse socialiste opérer une subtile distinction entre le « Keynesianisme d’investissement » et « Keynesianisme de fonctionnement » (le premier étant évidemment noble), rappeler ce qu’est qu’un contrat (comme si la classe politique les respectait), l’importance de « l’investissement » (pas mal pour des gens qui vivent d’argent public) et exiger des entrepreneurs qu’ils embauchent. Que des mots vides de sens pour des politiques ineptes ne débouchant que sur le néant. Je suis persuadé que si cette classe parasite cessait immédiatement toute déclaration et toute velléité d’action, la situation s’améliorerait d’elle-même en dépit des multiples freins créés par l’état en matière économique.

    CPEF

    1. Calgon

      Le gros problème qu’on a avec les politiciens (et les médias) depuis des dizaines d’années, c’est qu’ils détruisent le langage (en donnant a des mots comme investissement, dépenses, capital, libertés, austérité, etc … des sens totalement erronés), rendant de facto toute discussion et débat terriblement délicat : ils nous ont refait le coup de Babel, et on va le payer très cher.

      1. Higgins

        J’apprécie la comparaison avec la tour de Babel. Nous paierons très cher ce dévoiement institutionnalisé. Sinon, écoutons Alexandre Vialatte (le grand qui s’y connaissait en mots): « Nous vivons une époque où l’on se figure qu’on pense dès qu’on emploie un mot nouveau. ».
        Sinon, Confucius serait le bienvenu: »Si j’avais le pouvoir, je commencerais par redonner leur sens aux mots. » Notre société en a bien besoin.

        1. Pat

          Mais non enfin! Il faut avoir la bravitude de bousculer les codes. Un discours décomplexé participe de l’identité culturelle pour retrouver ses fondamentaux et réenchanter l’idée de nation, que l’on doit sublimer quand on est en manque de la France. Suis-je assez clair ?

          1. voleurdufeu

            @pat 10h47
            Absolument! Ne nous laissons pas enfermer dans une sémantique obsolète et des paradigmes dépassés, qui ne peuvent que favoriser l’exclusion par la dictature d’un élitisme nauséabond. Inventer le chemin d’une nouvelle convivialitude ne pourra se faire que par le dépassement des comportements régressifs que vous dénoncez si justement.

      2. voleurdufeu

        @calgon 9h38 Profonde remarque! Maître Kong le disait déjà, voici 25 siècles: « Gouverner, c’est d’abord rectifier les noms ».

      3. Grand Coeur Malade

        Ca s’appelle la Novlangue, et le plus triste, c’est que ça marche.

        Il y a l’inversion du sens des mots. Quand je discute avec des gens que j’estime intelligents mais pour qui « libéral » évoque un mélange de Hitler et de Picsou… je me dis qu’on a du boulot. Ou bien le vote obligatoire à la Bartolone, qui permet de poser l’équation que « droit » = « obligatoire ». Génial, non?

        Il y a aussi les mots dont on a piqué le sens, comme les « valeurs » républicaines. Ca veut dire quoi, « valeurs »? Les valeurs familiales, je comprends encore. Mais pour la république, je ne sais pas trop si c’est la guillotine pour les opposants, le massacre de vendéens, ou bien le vol des biens de l’église?

        Et bien bien sûr les phrases creuses, les envolées lyriques façon Maire de Champignac. Du genre: « Je m’y engage, toute la lumière sera faite sur ce drame insoutenable pas du tout Charlie, il en va de l’honneur de la république, il en va de l’honneur de la France, en ce moment difficile où le monde entier se tourne vers les valeurs républicaines qui nous unissent pour honorer le courage du petit Kevin dont le camion Lego fut victime d’un dysfonctionnement que personne n’aurait pu prévoir, mais que les services de l’état ont su gérer avec une maîtrise dont je salue le dévouement et l’efficacité, permettant ainsi d’éviter un drame encore plus terrible contre lequel il nous faut cependant nous prémunir en nous dotant de tous les moyens exceptionnels nécessaires pour que, sous la direction du premier ministre, de monsieur le préfet et des élus à qui vous avez donné votre confiance, soyez en remerciés, il soit dorénavant impossible pour un chien de déposer une crotte autrement qu’à l’endroit prévu par la loi, ce qui non seulement protégera tous les camions Lego de tous les Kevin français mais aussi étrangers, et nous permettra ainsi, dans un grand moment d’union sacrée, d’éviter les dérapages caninophobes évoquant les moments les plus sombres de notre histoire, dont certaines partis non-républicains qui ne sont pas digne d’accéder à l’arme nucléaire, merde, quand même, n’hésitent pas à faire une lecture frelatée pour dévoyer les valeurs universelles qui sont les nôtres, et c’est pourquoi j’ai demandé au premier ministre de déclarer solennellement cette date pour qu’elle devienne la journée mondiale contre la caninophobie, avec des mesures énergiques dans le développement durable pour un progrès sociale éco-compatible, je pense en particulier à l’interdiction faite aux chats de grimper aux arbres proposée par le gouvernement, qui montrent que le gouvernement travaille sur le chemin qu’il s’est tracé et dont il ne déviera pas d’un iota, car le peuple français a besoin de nous et nous répondrons à cet appel avec courage et détermination. » Bon, c’est un peu court, mais vous voyez l’idée.

    1. Black Mamba

      Oui, l’image est parlante mais il n’existe plus ce genre de « paradis » où l’on pouvait y mettre les truands et les laisser jouer entre eux …
      dommage 😕

                  1. Black Mamba

                    Non, un sécateur pour couper ton appendice, celui qui te sert à la reproduction … Ou défaut les bijoux de famille , les dénommés orchidées 😉

            1. Pheldge

              Je repose à cet instant la seule question qui vaille la peine : Quid d’Anne Sinclair, ex madone du petit écran ? mariée plus de 20 ans à un pervers sodomite , a-t-elle réellement ignoré les déviances de son époux ? 😉

  5. Nathalie

    Le problème c’est qu’on ne voit pas franchement quand cette tendance va s’arrêter. La révolution française, l’arrivée du communisme et du socialisme etc.. ne sont pas parvenus à changer cet état d’esprit. Pour tous les pays de gauche c’est pas la joie. Je gage qu’une autre révolte ne ferait pas mieux parce que c’est dans l’ADN des hommes de vouloir le pouvoir et l’argent au détriment des autres dont on se moque comme d’une guigne une fois qu’on est à l’abri du besoin (et même au delà).

    Une exception dans les nouvelles ce matin … https://fr.news.yahoo.com/etats-unis-il-decide-de-remunerer-ses-salaries-70-000-dollars-par-an-162559755.html

    Vous croyez que ça cache quelque chose ?… On en est là, à douter de tout…

    1. Pat

      J’aimerais voir la tête de celui qui s’est cassé le cul pour mériter ce salaire, et qui va voir le vigile ou le balayeur gagner la même chose…

    2. Adolfo Ramirez Jr

      Entreprise spécialisée dans le traitement des transactions bancaires… Peu d’employé, beaucoup de CA a priori…
      Évidemment dans les commentaires tout le monde croit bêtement que cela est transposable à toutes les entreprises. Et que ça sera bénéfique à l’entreprise elle même : quid du financement des investissements, des primes aux meilleurs salariés, de la rémunération du capital… Non franchement ce patron ne prend pas des décisions pour le bien de l’entreprise.
      Mais ça m’étonnerait qu’on ait un article le jour où ils font faillite.

  6. Kazar

    Pendant ce temps, la mairie de Paris passe le loyer du CFCM (conseil du culte musulman) de 30.000 euros à 100 euros par an (décision également votée par l’UDI et l’UMP, rassurez-vous) et efface une dette de 50.000 euros. Les contribuables parisiens seront ravis de savoir que leur pognon finance l’islam. Et ce n’est pas comme si Hidalgo avait un trou de 400 millions dans son budget. Le nouveau slogan des socialistes : c’est pas cher, c’est le contribuable qui paye.

      1. Flash

        A mon avis, le CFCM n’est pas une association cultuelle, dans ses statuts. D’où la feinte.

        Cela reste aberrant. Les distributions de tombereaux de thunes finiront par tous nous appauvrir et nous condamner au déclassement et au conflit.

        Déprimant.

        1. Caton

          Dans ses statuts officiels (www.lecfcm.fr/wp-content/uploads/2009/02/statuts-approuves-age-paraphes.pdf) c’est une fédération d’associations de gestion de lieux de culte. Il s’agit donc bien d’une association cultuelle.

  7. Bonsaï

    Les couacs de gestion et les abandons de navire, sur tous les bords du plateau de jeu, commencent à faire sérieusement tache dans le paysage !
    Lu dans le Monde Eco ; « Mauvaise nouvelle pour le gouvernement, en trois mois 18’134 sociétés ont été contraintes de déposer leur bilan … cette montée des faillites touche les entreprises de toutes les tailles. ».

    1. Kazar

      C’était prévisible, le gouvernement avait même demandé aux entreprises de repousser leurs plans sociaux après les élections. Depuis, il y a des annonces tout les jours. Hier : Dim va supprimer 265 postes. Aujourd’hui : Total va supprimer 178 emplois.
      Pendant ce temps, en deux jours, 4600 migrants ont débarqué en Italie. Il va falloir payer pour eux. Problème : la France étant structurellement en déficit, l’AME, le logement, les allocations diverses et innombrables vont devoir être financées par l’emprunt, emprunt dont le principal et les intérêts seront remboursés par nous contribuables, tant il est vrai que ces réfugiés (la plupart ne parlant pas français et sans qualification) n’ont aucune chance de trouver un boulot dans un pays comme le notre ou il y a déjà plus de 5 millions de chômeurs toutes catégories confondues.
      Aux armes, bordel !!!
      A moins que dans un premier temps, les CONtribuables ne décident de faire une grève de l’impôt, ce qui serait encore plus efficace.
      Sinon, oui, CPEF.

      1. Bonsaï

        Ce problème de migration massive en provenance d’autres continents est en effet un problème majeur, qui ne semble guère affecter l’UE. En gros, il semblerait que l’Italie doive se débrouiller toute seule ! Même chose, à propos des migrants de Sangatte en France.
        La politique de l’autruche, il y a bien un moment où le bouchon pète ?

        1. Kazar

          Le moment où le bouchon pète, c’est le moment où il faudra choisir son camp : celui de la soumission et de la collaboration, ou celui de la résistance à l’invasion. Oui, les mots sont forts, mais ils ne font que refléter la réalité. Les responsables politiques nous ont vendu pour garder leurs places, et ils ont maintenant prêts à se soumettre eux-mêmes sous couvert de vivreensemble et d’humanisme, dès lors qu’ils croient encore pouvoir rester à l’abri entre eux. Pourquoi croyez-vous que l’UMP et le PS s’apprêtent à vote comme un seul homme la loi sur le renseignement ? Parce qu’ils réprimeront impitoyablement toute tentative de résistance. J’envie H16 de ne plus être ici.

          1. Flash

            Invasion est un terme trop fort. Je ne crois pas que nous vivions un nouveau 476, ou que Gengis Khan va déferler sur nous.

            Déferlante ne conviendrait pas non plus : le phénomène s’annonce progressif.

            Le problème véritable, au fond, ce n’est pas le migrant, ni la liberté de circulation : les pauvres gars fuient des pays dans lesquels ils n’ont pas d’avenir. Peut-on le leur reprocher? N’est-ce pas ce que certains d’entre vous ont fait ou projettent de faire?
            Ils ne sont pas des ennemis, ni des envahisseurs.

            Par contre, il faut également être très clair : il faut penser à nos capacités d’accueil (comme on le dit en langage technocratique). Si on n’a pas de boulot ni d’opportunités à offrir, un système à bout de souffle, et qu’on n’a rien à proposer si ce n’est la stagnation et la frustration, il faut le reconnaître. La générosité abstraite se traduit, bien souvent, par une cruauté bien réelle.

            Au fond, le problème est toujours le même : la folie des grandeurs de nos élus. Ils veulent être dans le top du top de la générosité humaniste sans tenir compte un seul moment du réel. A vouloir tout faire, on ne fait rien de bien.

            1. Kazar

              Mon cher Flash, vous êtes, comme moi, ce qu’il est convenu d’appeler un privilégie : CSP+, profession indépendante, travaillant et vivant vraisemblablement dans une grande ville. Mais je pense que vous êtes plus jeune que moi, c e qui explique que vous ayez encore des illusions. Avez-vous lu le Camp des Saints, la France orange mécanique, la France périphérique, le Suicide français ?
              Avez-vous déjà plaidé à Bobigny, Saint-Denis, ou Mantes-la-jolie ?
              Avez-vous des enfants et vous souciez-vous de leur avenir, et de savoir comment ils vont faire pour rembourser nos dettes (enfin, celles que nous collent nos gouvernants) ?
              Parce qu’invasion, le terme est plutôt faible. Il va y avoir un véritable déferlement avec les beaux jours, et vous paierez, paierez, et paierez encore, jusqu’à la fin. Alors ce sont peut être de pauvres gens, mais in fine il s’agira d’ennemis, je ne crains pas de le dire. Car quand nous serons au bout, ils feront comme tout être humain, ils penseront d’abord à eux s’il s’agit d’une question de survie.
              Il n’est plus temps de s’apitoyer, il est temps de se défendre, ou de baisser les bras et d’être submergé, à vous de voir.
              Et merde au politiquement correct, je ne passe pas mon temps à trimer pour que l’argent que me prend l’État paye les élus et leurs clientèle, ainsi que tous les miséruex qui débarquent chez nous. Et je suis pragmatique, si j’étais à leur place, et que j’avais la possibilité d’aller dans un pays qui va m’accueillir, me soigner et me loger gratos, me filer des aides de toutes sortes, avec en plus des locaux assez cons pour dire « venez, venez, prenez tout », je serai bien bête de ne pas y aller. Vous verrez, qu’on coupe les subventions d’argent public à toutes ces associations puantes, et la générosité avec le fric des autres va vite cesser. En plus, tous les permanents desdites association seraient obligés de chercher du travail, dans le privé, on se marrerait bien.
              Ras le bol, stop à l’invasion.

              1. Flash

                Je suis effectivement plus jeune. Bien qu’à ranger dans les CSP + et vivant en ville, je ne crois pas être coupé à certaines réalités.

                Je prends le métro. La ségrégation raciale est voyante. La ligne 3 ou la ligne 5 n’ont pas la même population ; idem sur la 13, où la population change radicalement en fonction des stations.

                Par ailleurs, il convient de préciser que j’ai grandi dans une cité. J’ai pu expérimenter la mixité sociale si chère aux socialistes. Le terme « désastre » me paraît plus précis que celui d’invasion. Prenez le harcèlement de rue dont on nous rabat les oreilles aujourd’hui ; vous aurez constaté un impensé, à savoir le profil exact des harceleurs…

                Il ne s’agit pas d’une invasion mais d’une implosion. Nous ne succomberons pas suite à des facteurs exogènes, nous succomberons à nos propres faiblesses. De ce point de vue, je considère que l’Etat est infiniment plus responsable que le migrant X ou Y. La générosité abstraite de nos dirigeants, conjugué à leur lâcheté et au laxisme budgétaire, auront raison de notre pays.

                La générosité abstraite conduit à des politiques déconnectés du réel, donc de la faisabilité, du caractère soutenable budgétairement de telle ou telle mesure. Il en découle l’assistanat, et de là la stagnation et la médiocrité. Il en découle aussi une approche des relations internationales qu’on peut appeler, pudiquement, d’incohérente.

                La lâcheté interdit de penser l’immigration autrement qu’en termes moraux. Or, l’immigration n’est ni bonne, ni mauvaise, c’est un flux. Un flux, ça se quantifie, ça se mesure, ça s’évalue et ça se rapporte à d’autres données (nombre d’emplois, nombre de places en crèche, de lits dans les hôpitaux etc). De cette évaluation et de cette comparaison découlent des décisions (pas des lois, des décisions).
                La lâcheté interdit de changer d’approche, la générosité abstraite échoue, on le constate, mais par peur on refuse tout changement.

                Quant au laxisme budgétaire, l’immigration n’y est pour rien. C’est très généralisé. Les migrants ne sont qu’un prétexte pour s’acheter un humanisme à 2€, ou une fermeté à la sauvette. L’immigration n’est qu’un épouvantail, un prétexte, une caution morale selon les partis.

                1. Kazar

                  L’État est le premier responsable : tout à fait !!!
                  « Un flux, ça se quantifie, ça se mesure… », vous oubliez l’essentiel, ça se régule !!!
                  Là où vous vous trompez, c’est sur les conséquences économiques de l’immigration. Lisez donc « Les Français ruinés par l’immigration » de Gérard Pince, ça coute 15 euros, et il se base uniquement sur les chiffres de l’INSEE. On en reparle après.
                  Et l’immigration peut être bonne ou mauvaise, la qualité dépend de qui arrive. Comme le dit fort bien Chauprade, « la France importe des ventres et exporte des cerveaux », formule choc qui a le mérite de bien résumer la situation.

                  1. Flash

                    1. Sur la régulation, c’est ce qui se pratique actuellement. C’est coûteux, inefficace et vain, voire contre-productif. Par exemple, empêcher les étudiants de travailler après l’obtention de leur diplôme en France, ou empêcher les roms de bosser (en quoi cela améliore-t-il la situation, pour eux ou pour nous? Empêcher les roms de bosser repose sur la même conception du travail que celle qui a présidé aux 35 heures).

                    Supprimons les subventions et l’écrasante majorité des aides, et le flux commencera à se tarir.

                    Surtout, que l’Etat se recentre sur son job principal, le régalien. Une justice efficace évitera le pourrissement de la situation dans certains quartiers (avec des peines appliquées et un suivi effectif, ce qui me paraît infiniment plus important que d’alourdir les peines sur le papier), et une politique des affaires étrangères concrète et pensée permettra peut-être d’éviter d’être cerné de guerres et de conflits alimentant la fuite des populations vers l’Europe. Avoir des partenaires commerciaux stables et solides en Afrique et au Moyen-Orient, avec une bonne croissance, nous assurera des débouchés et tarira l’immigration économique et d’asile.

                    2. Je ne nie pas que l’immigration ait un coût, tout comme je conçois qu’elle puisse également assurer des gains. Ce coût, toutefois, n’est pas le problème. Le problème vient du caractère dispendieux de nos politiques, ce que l’immigration ne fait que mettre en exergue. Retirez les immigrés de l’équation, et vous constaterez que la France continuera de couler -moins vite, peut-être-. Vous n’aurez pas traité le fond du problème qui est la place de l’Etat

                    3. Vous confondez, à dessein je pense, l’aspect moral et économique.

                    L’immigration est moralement neutre. Elle peut être économiquement opportune ou non. Quant à la « qualité » de l’immigrant, elle ne se mesurera guère au diplôme mais à sa volonté de s’en sortir. Les types qui nettoient les chiottes, qui passent l’aspirateur, qui construisent nos routes ne sont pas des fainéants.

                    Que l’Etat, au nom d’une générosité abstraite et mensongère, empêche ceux qui le veulent de bosser et de s’en sortir et hypothèquent l’avenir de tous, immigrés ou non, voilà le véritable problème politique et moral à mes yeux.

                    1. Lambda Expression

                      Discours construit auquel je plussoie.
                      Il faut en effet trier le bon grain de…
                      L’Etat n’à pas à être généreux ou pas. J’irai jusqu’a dire que dans sa forme actuel, il ferait mieux de ne pas être du tout.

                    2. voleurdufeu

                      Merci Flash, pour la nuance et la mesure de vos propos.
                      ´quelques grammes de finesse dans un monde de brutes…´

                    3. Nyamba

                      Je n’aime pas procéder de la sorte pour signifier mon approbation, mais tant pis : +1, Flash.

  8. pactol

    Quand on a pas à se poser la question de l’origine des fonds. Que le seul objectif est de se faire réélire. Que voulez vous que cela fasse ? Que ce soit au niveau local, régional, national cela donne toujours la même chose : un déficit.
    Tant que ces gens ne seront pas redevables de la bonne gestion des biens qui leur ont été confiés via leur mandat électif, rien ne changera.
    CPEF

    1. Black Mamba

      Je désespère chaque jour un peu plus, les démarches sont toujours au même point … nous n’avons pas avancés d’un iota … la fuite est sérieusement compromise !!!

        1. Black Mamba

          WP souhaite immigrer en Australie, mais les démarches administratives sont lourdes, il faut déjà qu’il est au moins 7 au IELTS mais jusqu’ici, il a obtenu maximum 6 or il ne peut repasser l’examen qu’au bout de 6 mois, c’est à l’oral qu’il pèche … il a passer un examen général pour les professionnels de santé, il manque encore des points, il est dentiste mais les questions posés à l’examen étaient d’ordre médical pour les médecins donc il a été lésé sur le coup … et c’était que la première étape car il y a d’autres examens par la suite …
          Le problème dans tout cela, ce ne sont pas les examens mais l’âge, il aura 45 ans en Septembre or après cette date, il ne pourra plus immigrer en tant que professionnel de santé … les seuls possibilités est en tant que retraité mais il faut un capital important … avec les impôts et taxes en tout genre nous n’avons pas ce capital.
          la Nouvelle Zélande ce sont les même démarches …
          Il se rabat pour l’Angleterre, il a envoyé son dossier au conseil de l’ordre mais il est revenu car la traduction des différents document ne leur satisfait pas, il manque des points mineurs mais il ne laisse pas passer le dossier comme ça …
          Donc il faut revoir tous les documents, les redemandés à tous nos correspondants car en plus ce que nous avons en possessions, ils sont déjà périmés, ils doivent être valide de moins de trois mois à partir du moment où le conseil de l’ordre anglais les reçoit …
          Et cerise sur le gâteau, sur son diplôme, il manque son deuxième prénom, il doit prouver du coup son identité et que c’est bien lui qui a obtenu ce diplôme …
          Il est dégoûté des démarches surtout que nous avons constaté que le conseil de l’ordre en France n’est pas très regardant sur les documents et la capacité des praticiens, un praticiens étranger n’a pas ces difficultés, s’il baragouine quelques mots en français ça va, on ne demande même pas s’il est capable de rédigé une ordonnance correctement, ou s’il est capable de se faire comprendre de son interlocuteur …
          Donc je suis là et lasse de l’observer geindre jours après jours car avec ça il a la phobie de tout ce qui est administratif …

          1. Kazar

            Phobie administrative…c’est un pote de Thévenoud ? 😉
            Eh oui, le protectionnisme qu’on n’applique pas en France, les autres pays ne se gène pas pour l’appliquer, eux !!!

            1. Black Mamba

              La phobie administrative existe, elle est réelle, nous déléguons un maximum de chose à notre comptable, nous payons cher le service mais au moins nous sommes en règle, tous les paiements par chèque, c’est moi qui le fait et qui signe … il y a une limite à la procuration donc certaines démarches, il doit le faire lui même, donc dans 10 jours il va en Angleterre et il va se frotter avec l’administration locale, il angoisse déjà …

              1. Fll

                Salut BM 🙂

                Pour la facilité des démarches, c’est plutot le Canada, car ils reconnaissent pas mal des diplomes français pour la santé. Cela devrait faciliter pas mal les démarches.

                    1. Black Mamba

                      On s’était renseigné, même on a eu un entretien avec un avocat qui s’occupe l’immigration, il nous a dit qu’il ne fallait pas compter s’installer en ville, et si mes souvenirs sont correctes il avait dit qu’on aurait des difficultés pour l’installation côté anglophone.

                    2. Fll

                      Oui, mais il faut pas aller au Quebec, mais en Ontario. Donc, si tu veux français mais en Ontario, il vous faut Ottawa.
                      Quasi la moitié de la ville parle Français. Tu traverses le pont et tu es au Quebec. Peux être n’avez vous pas pensé à jeter un œil tout les deux dessus.
                      C’est une superbe ville.

                    3. Black Mamba

                      Il faut dire que WP ne s’est pas trop penché sur la géographie ni sur le découpage linguistique, il ne veut pas aller côté francophone c’est tout…
                      Il se donne six mois encore pour l’Angleterre et après il se tourne vers le Canada.
                      J’ai deux enfants qui sont sur leurs dernières années de lycée, après on se barre vers n’importe où.
                      On ne peut pas leur demander de passer leur bac ailleurs, ils sont déjà sur les nerfs à l’idée de quitter la France.

                    4. « ils sont déjà sur les nerfs à l’idée de quitter la France. »
                      C’est ce qui peut leur arriver de mieux (quitter la France, hein, pas être sur les nerfs)…

                    5. Black Mamba

                      Je suis entièrement d’accord avec vous H16, j’ai concrètement la preuve avec ma fille aînée, elle ne veut plus quitter l’Australie, elle se décarcasse pour ne plus revenir en France , elle gagne en une semaine ce qu’elle pourrait avoir ici en salaire en un mois.
                      Elle s’épanouit complètement là bas, c’est loin le temps où elle me maudissait pour l’avoir obliger de quitter le giron familiale.
                      Elle espère décrocher avec son job la possibilité de rester … À suivre.

                    6. Je vais vous paraître osé, mais je pense que vous devriez faire la même chose avec WP. Partir, avec un maximum d’économie, et tenter le tout pour le tout, ailleurs. Vous êtes tous les deux intelligents, travailleurs et compétents. Vous trouverez. Bien sûr, ce ne sera pas tout de suite dans ce que vous savez faire le mieux, mais ce n’est pas un vrai souci.

                      Bon courage en tout cas.

                    7. Black Mamba

                      @H16
                      Partir avec un maximum d’économies, oui, c’est une solution, il faudrait déjà commencer à mettre en vente nos biens fonciers …

                    8. La période n’est pas la plus propice, mais d’ici à deux ans (date à laquelle votre progéniture aura eu son bac), cela vous laisse un peu de temps.

              2. voleurdufeu

                Chère BM, savez-vous qu’à 2h de la France, un beau pays de grande culture et de vieille tradition catholique offre un statut fiscal privilégié aux dentistes, qui y bénéficient de surcroît de la liberté d’installation. Il y a dans la capitale un lycée français de bonne réputation. Et de nombreux francophones, dont 200 000 Français d’âge mûr. A 45 ans, je n’hésiterais pas…Je creuse le sujet sous tous ses aspects depuis quelques mois, si je peux vous aider…

                  1. voleurdufeu

                    Le Portugal, en quasi faillite il y a quelques années, s’est retroussé les manches, remboursant l’aide du FMI.
                    L’un des points clés du redressement a été la définition de programmes destinés à attirer les étrangers ´de qualité´; l’un ciblant plutôt les investisseurs hors UE (golden visa); un autre, qui vous concerne plus particulièrement (NHR) vise plutôt les retraités et les professionnels figurant sur une liste spéciale ( dont les dentistes, les médecins, les ingénieurs…les fiscalistes,…hélas pas les juristes). Taux d’IR pour ces professionnels: flat tax 20%; pour les retraités. Les prix de l’immobilier sont la moitié de ceux de la France, le coût de la vie 30% moins cher. Seule la santé revient plus cher, la plupart des praticiens libres pratiquant des tarifs…libres. Un avantage pour WP, donc, mais pas pour moi. (Mais WP me fera des prix, hein?).
                    Nuance: le régime de faveur ne dure que 10 ans, après on retombe dans le droit commun. Mais 10 ans, pour un retraité, c’est déjà beaucoup.
                    Ajoutez le soleil, les plages à 20mn…

                    Bon, moi je me lance, compte à rebours engagé…

                    1. Black Mamba

                      Bizarrement les dentistes portugais fuient le Portugal … Va savoir pourquoi ?
                      Sinon quel est la ville où il y a une concentration de français ?
                      Par contre les avantages fiscaux ne vont pas s’appliquer à WP … Deviner pourquoi :mrgreen:

                    2. voleurdufeu

                      1) pourquoi les dentistes portugais fuient le Portugal. D’abord sans doute parce qu’ils subissent une lourde fiscalité et que leurs clients portugais aussi. Ca fait donc de la place pour s’installer, surtout pour servir des clients étrangers fortunés et défiscalisés.
                      2) Les Français sont à Lisbonne, et en Algarve (sud du pays).
                      3) pourquoi WP ne peut bénéficier de l’avantage fiscal? Je sèche… A moins qu’il ait été résident fiscal portuguais au cours des cinq dernières années? Ou qu’il conserve son cabinet en France? Non, je sens que ce n’est pas ça…aidez moi…

                    3. Black Mamba

                      Je suis tout à fait capable de vivre dans le même pays que ma belle mère, non, la raison est tout autre, WP il y 16 ans maintenant a tenté de s’installer au Portugal, il a avait fait toutes les démarches et il avait même signé pour l’achat d’un cabinet.
                      Il a toujours aimé le Portugal, mais y travailler c’est une autre histoire, pendant un mois il a bossé et il s’est rendu compte que ce n’est pas si simple, les portugais ils ont rien à battre d’avoir une bonne dentition, pas question de mettre de l’argent dans leur bouche, les portugais lui reprochaient d’avoir une approche à la française, c’est à dire vouloir à tout prix mettre le patient en un excellent état , de proposer de la prothèse. Et l’hygiène rien à battre non plus, au bout d’un mois il s’est rendu compte que il n’y arriverait pas .
                      Il est revenu donc en France, nous avons perdu de l’argent dans cet affaire mais nous ne regrettons pas notre choix.

                    1. voleurdufeu

                      Erreur, erreur…Le bénéfice du régime n’est pas lié à la nationalité, mais à la résidence…Si WP n’a pas été résident fiscal portugais au cours des 5 dernières années, c’est bon.
                      Pour creuser un peu la question, voyez par exemple la brochure très bien faite de Belion Partners (je ne mets pas le lien, vous trouverez).
                      Je connais d’ailleurs des Portugais installés en France depuis 30 ans qui vont sauter le pas…

                    2. Black Mamba

                      Ce sera en dernier recours, enfer et damnation, j’ai depuis quelques années commencé une intolérance aux portugais, la dernière fois que j’ai mis le pied j’ai giflé ma belle mère … Je suis depuis ce jour interdit de mettre le pied chez ma belle famille…
                      Ce n’est pas une perte pour moi, j’y ai gagné en qualité de vie depuis que je ne les vois plus :mrgreen:

                    3. voleurdufeu

                      @bm22h24 bon, si je comprends bien, le choix est entre la belle-mère et les impôts. N’ayant pas l’honneur de connaître madame votre belle-mère, je ne puis apprécier la justesse de votre choix. Constatons juste que vous semblez préférer les impôts. Et le rêve…Steamer balançant ta mâture…Belle est la mer, adieu belle-mère…
                      Quelque part, un psychanalyste baillait en attendant le client….

                    4. Black Mamba

                      Flûte ! 😳 Je remets ma réponse :
                      Je suis tout à fait capable de vivre dans le même pays que ma belle mère, non, la raison est tout autre, WP il y 16 ans maintenant a tenté de s’installer au Portugal, il a avait fait toutes les démarches et il avait même signé pour l’achat d’un cabinet.
                      Il a toujours aimé le Portugal, mais y travailler c’est une autre histoire, pendant un mois il a bossé et il s’est rendu compte que ce n’est pas si simple, les portugais ils ont rien à battre d’avoir une bonne dentition, pas question de mettre de l’argent dans leur bouche, les portugais lui reprochaient d’avoir une approche à la française, c’est à dire vouloir à tout prix mettre le patient en un excellent état , de proposer de la prothèse. Et l’hygiène rien à battre non plus, au bout d’un mois il s’est rendu compte que il n’y arriverait pas .
                      Il est revenu donc en France, nous avons perdu de l’argent dans cet affaire mais nous ne regrettons pas notre choix.

                  2. Charles

                    Pourquoi ne pas tenter Chypre ou Malte ? Ou l’Irlande si vous aimez la pluie. Ah sinon il y a les Iles Canaries, c’est génial aussi.
                    En Polynésie Fr, il y a aussi des opportunités, mais il faut aimer.

            2. Adolfo Ramirez Jr

              « s’il baragouine quelques mots en français ça va, on ne demande même pas s’il est capable de rédigé une ordonnance correctement »
              En même temps, même d’un médecin français il est impossible de déchiffrer l’ordonnance :mrgreen:

              Mais sinon, vous rendez service à vos enfants en les expatriant. Bien sur il y a les amis, les habitudes… Moi même j’ai vécu ça à leur âge, juste pour changer de région française… Mais quand on a 2 onces de talent ou simplement de ténacité, on est tellement mieux à l’étranger…

              1. Black Mamba

                Je suis sérieuse pour le coup des ordonnances, nous avons un collaborateur,il était incapable d’écrire un certificat et les noms des médicaments ils ne connaissaient pas, il a fallu lui programmer des ordonnances types pour qu’il s’en sorte et WP lui faisait son courrier !!! Un comble, il était là pour nous soulager dans notre travail, ben non … Il fallait encore veiller à ce qu’il ne nous fasse pas de conneries et avec il avait deux mains gauches , il a fait un massacre en prothèse… Cela fait plus d’an qu’il est parti et on angoisse quand un ancien patient vient pour un contrôle ou une douleur
                Comment annoncer qu’il faut recommencer le travail car ce qu’il a fait ne peut pas tenir et qu’il a un risques infectieux pour des traitements canalaires bâclés …
                Reprendre un autre collaborateur est fortement compromis les patients n’ont plus confiance à être soigné par un étranger…

          2. gameover

            Pour améliorer son anglais technique (ou médical c’est pareil) il n’y a pas de secret, il faut lire des notices et des revues techniques dans cette langue, écouter des émissions sur le sujet et parler très souvent avec des professionnels dans cette langue.

            Une bonne solution serait aussi de faire un stage gratos d’au moins 6 mois chez un dentiste anglais, australien… car il faut au moins 3 mois d’immersion continue pour commencer à penser en anglais (rêver en anglais c’est 6 mois)…

            Avant d’aller en Australie j’avais pris un correspondant téléphonique et on se parlait 2 fois par semaine pendant une heure, une fois dans sa langue, une fois dans la mienne. Mais bizarrement je suis passé au travers du test de langue mais vu qu’ils ont souvent un accent à couper au couteau (surtout dans les mines) ça m’a bien servi. J’avais un poste de DirOp et c’était impératif de maîriser parfaitement la langue et aussi le urban vu les implications en finance, technique et sécurité.

            1. Black Mamba

              J’ai acheté moult audio et des livres médicaux avec et sans rapport à la profession, je l’incite régulièrement à lire et à écouter mais … hum … c’est devenu une source de stress pour lui … il y a des jours c’est même une cause de scène de ménage …
              Nous n’avons pas les moyens pour qu’il arrête six mois, nous avons des charges fixes tous les mois et un mois d’arrêt complet devient vite problématique … avant on avait une trésorerie importante mais nos entrées d’argent ont beaucoup diminués , nos patients sont étranglés par les impôts aussi … la fin est proche …

              1. Aristarkke

                Même dans la plomberie, je constate aussi que les oursins ont largement élu domicile dans les poches de beaucoup de clients…

                  1. Zer

                    « Donc, si tu veux français mais en Ontario, il vous faut Ottawa. »

                    Ottawa est une ville de fonctionnaires, tout le monde au lit à 21h. Mais chacun son trip…
                    Le Québec a ses défauts (principalement comme champion national des impôts et taxes), mais on rigole plus. Et puis on exagére beaucoup la météo, ça fait au moins 6 jours qu’il n’a pas neigé à Montréal !

                    1. Calvin, 8 ans

                      D’autant qu’il ne neige que deux fois dans l’année au Québec.
                      Une fois du 1er septembre au 15 mars et une autre fois du 20 mars au 20 mai.
                      :mrgreen:

                    2. Charles

                      Sinon Chypre (12.5%), Malte (5%), Portugal, Irlande (12.5%), Polynésie Française (0). C est quand même plus simple.

              2. Pheldge

                Une idée : regarder les séries TV US en Vo avec sous titres VO ! ça habitue à entendre la langue, ça t’enseigne du vocabulaire courant que les manuels ne connaissent pas , et c’est assez ludique ! j’ai commencé il y a quelques années et ça m’a permis de me remettre à niveau, niveau anglais « réel » et pas « anglais Ed Nat » 😉 bon courage, et confiance !

            1. Black Mamba

              Mes coûteux sacs à mains sont une légende, j’en ai qu’un seul hors de prix et le deuxième est à ma fille aînée.
              Cela ne va pas nous aider 🙂
              J’obtiendrais plus avec mes instruments de musiques et mes partitions .

              1. Fll

                Je comprends, je suis toujours dans l’attente d’une réponse, (la dernière) depuis 6 mois. En attente pour le Go no Go to NYC… Attendre, ca tue à petit feu …

      1. Nyamba

        Courage, Mme Black ! Les moments de doute et de désespoir face à l’inertie de l’administration ne sont que cela : des moments. Persévérez, vous en viendrez à bout 🙂

        (Et je dis ça en pleine période de doute, d’agacement, et de phobie administrative aussi… A la lente et certaine agonie qui nous attend en France, il paraît plus sage de choisir un futur incertain mais encore prometteur, non ?)

        1. Black Mamba

          Oui, il est important de ne pas se décourager et de garder les objectifs…
          Il est rare que j’ai des doutes sur l’avenir même mon subconscient me crie dans mes moments de rêve de ne pas perdre espoir, d’avoir confiance…
          Le point positif c’est que j’ai pu partager ce moment de doute à WP , il a lu hier soir mes agacements et les conseils des différents intervenants, il reprend avec un peu plus d’enthousiasme son dossier et il a même fait un effort d’écouter des cours de médecine en anglais, cela lui a rappelé quelques souvenirs.
          Espérons que les événements s’accélèrent, il y a plus cas …
          😛

  9. Buck Danny

    Il faut rendre hommage aux villes FN qui sont a priori parmi les seules à ne pas augmenter leurs impôts voir même à les baisser pour certaines d’entre elles.

    1. Deres

      De nombreux maires nouvellement élus tentent de tenir leurs promesses quand même. Mais il faut imaginer à quel point c’est difficile pour eux. En effet, autant les électeurs sont sensibles à ces promesses avant les élections, autant après celles-ci, toutes les rencontres avec les élus sont pleines de demandes et de travaux. Les réunions où les élus répondent en parlant de budget, de choix des priorités, d’actions raisonnables, sont interprétés directement comme de la morgue et du foutage de gueule de leur part avec généralement des réactions très hostiles à leur égard. Quand on voit les résultats des sondages sur les français, il faut bien comprendre que la faute est quand même bien souvent partagé, au moins au niveau local. De la même façon, peu de personnes s’intéresse de près au budget de leur commune alors qu’ils vont pinailler sans hésiter à leur réunion de copropriétaire … De la même façon, à part moi, je ne connais personne qui jette un coup d’œil aux lois financières française pourtant disponibles sur internet …

      1. gameover

        Et pourtant il y aurait une bonne solution pour que les habitants s’intéressent à la gestion communale comme à la leur : diffuser en direct les débats du conseil municipal sur internet. Et là on verrait que les électeurs n’en ont rien à foutre du panneau d’information municipal qui coûte 5,000E, de l’étude à 5,000E, de son intallation à 2,000E, de son câblage à 10,000E, du logiciel à 1,000E, de la formation à 2,000E, de la maintenance à 2,000E par an : total 27,000E…

      2. Aristarkke

        Pas du tout anormal qu’il y ait des demandes de travaux dans tous les coins. Il ne suffit que de voir l’état des chaussées de bon nombre de communes pour être effaré du niveau tiers-monde qu’elles ne dépareraient pas. Ayant traversé la Yougoslavie de Tito, j’ai de la référence sous le coude pour comparer…
        .

  10. Chieur chiant

    Autant dans l’article d’hier, j’aurai donner tous les honneurs au pauvre gars sur la 1ere photo, autant aujourd’hui, je les vomis tous ces apparatchiks, honte á eux, et comme aurait dit Lénine: « permettez moi de vous coller aux murs!!! ».

  11. Royaumont

    @Kazar.

    a partir du monment ou le fisc se sert sur mon compte sans mon consentement, je ne vois pas trop comment faire une grève de l’impôt !
    Ou alors il faut traiter les gabelous suivants leur mérites, un peu comme Draghi qui en a fait l’expérience hier. (je n’ai pas pu remettre la main sur la dépêche).

    1. Kazar

      Tu as raison, moi aussi je me laisse tondre, mais uniquement parce qu’espère encore un peu que le FN va prendre le pouvoir, et peut être changer les choses. Si ça foire, le système ne tiendra plus très longtemps, entre les aberrations économiques des taux négatifs, la bulle boursière, l’immigration incontrôlée, la montée en puissance de l’islamisation, la paupérisation des classes moyennes (existent-elles seulement encore ?),etc. Le gouvernement vient encore d’annoncer que les retraites ne seraient pas revalorisées, eh oui, plus facile de taper sur les retraités que de tailler dans le gras de la fonction publique et les subventions aux innombrables associations parasites. Un ami dans la police me le confirmait samedi, cela risque de se terminer en guerre civile, malheureusement, et il faudra être capable de se barrer à temps (et pouvoir le faire).

      1. Caton

        Le taux d’abstention étant nettement plus faible chez les retraités, les ponctionnaires et le chômeurs que dans la classe moyenne, il est possible que les retraites soient revalorisées début 2017…

  12. Bernard

    Il y a un autre tour de passe passe qui se profile à l’horizon.
    L’augmentation des bases locatives sur lesquelles sont appliqué les pourcentages de prélèvements.
    Les élus auront beau jeux d’annoncer qu’ils n’ont pas augmenté le taux de prélèvement.

    1. Deres

      Le truc c’est surtout que le gouvernement et les députés ont la main sur une partie des impôts locaux. Ceux-ci peuvent donc augmenter sans que les hommes politiques locaux interviennent. Cela a été le cas la hausse des droits de mutations, les taxes sur les cabanes, celles sur les résidences secondaires, etc … Donc même en ne changeant rien, les impôts locaux peuvent très bien augmenter « à l’insu de leur plein gré ». Et je ne parle même pas des recettes indirectes n’étant pas des impôts comme par exemple les frais de ramassage des ordures, les prix des cantines, etc …

  13. nofreedom

    « Je n’aurais pour ma part pas choisi le terme « injecter » concernant les deux milliards de roudoudous, mais plutôt asperger, disperser, ou même ventiler façon puzzle. »

    Injecter n’est pas si mal choisi. Beaucoup de drogues se prennent par injection.
    L’argent public est l’héroïne du politicien. Il l’injectera dans les veines de l’état-major jusqu’à l’overdose.

      1. gameover

        Sauf qu’injecter signifie introduire dans un milieu fermé. Là ça ressemble plus au dispersant que l’on projette sur des nappes de pétrole… 80% du produit ne sert à rien sauf à justifier les 20% actifs.

  14. bibi

    Mr 16 je vous trouve un peu dur avec nos politiciens aujourd’hui, car ils nous ont démontré qu’ils savaient très bien gérer la déclaration d’impôt en réussissant à gruger le fisc sur le montant de leur patrimoine sans que celui-ci s’en aperçoive, pour certains ils même aller jusqu’à oublier de faire une déclaration sans être poursuivi pendant des années comment Thévenoud mais surtout Hollande dont on attend toujours la déclaration commune d’ISF avec Trierweiller.
    Ces hommes ont un très grand savoir et savent gérer des situations dans laquelle nous simple mortel nous nous retrouverions broyés par l’administration, alors que eux s’en tire toujours à merveille avec un brio qui force l’admiration, de plus ils savent gérer parfaitement un plan de carrière pour ne jamais se retrouver sans le sous même quand ils perdent une élection, non vraiment aujourd’hui je vous trouve très injuste.
    Après je reconnais que dès qu’il s’agit d’argent des autres qui n’est pas pour eux ils ont un peu plus de mal en matière de gestion mais ce n’est finalement pas si grave, on ne va quand même pas chipoter pour 100G de déficit par an et 2000 pauvres milliards de dettes, ça serait vraiment mesquin.

    1. Deres

      Déjà, les hommes politiques font parti des VIP, donc leurs déclarations d’impôts ne sont pas gérés avec celles des français normaux. Oui, cela se passe comme cela au beau pays de l’égalité citoyenne. De plus, vous vous imaginez bien que si un fonctionnaire des impôts lançait un contrôle puis un redressement fiscal sur un homme politique important, cela nuirait surtout à sa propre carrière … Si contrôle il y a, le résultat remontera éventuellement jusqu’au bureau du ministre (de façon informelle et sans trace bien entendu), sauf disparition mystérieuse en remontant la chaîne hiérarchique, où l’affaire sera réglée entre ami et probablement complètement étouffé avec promesses spécieuses de s’amender.

  15. Royaumont

    @Kazar 11h35,
    Globalement, je partage ton constat, même si je ne crois pas que le FN puisse changer fondamentalement les choses. Sans doute parce que la réponse n’est plus politique, le système est trop bloqué…
    J’en viens presque à espérer que ça se termine en guerre civile. Si je suis dans le camps des vainqueurs, tant mieux. Sinon je pourrais au moins me dire que j’ai essayé.
    A propos, contrepoint publie ce jour un article sur la charte du PS. Ca vaut le détour.

    1. gameover

      Oui, pas mal l’article sur la charte du PS… ça explique bien des choses.
      Ca donne lé réponse à la question « est-ce qu’ils sont vraiment cons ou est-ce qu’ils le font exprès ? »

    2. Kazar

      Si guerre civile il y a, je compte sur l’existence d’un réseau d’entraide, avec des gens déterminés, si je ne me suis pas barré avant. Et ça va être chaud à mettre en place, avec la loi sur le renseignement, car s’ils en ont vent, ils confisqueront nos armes, même légalement acquises et détenues.

      1. Caton

        Voilà pourquoi je ne détiens aucune arme à feu et en particulier aucune copie chinoise de fusil d’assaut soviétique. Il n’y a rien sous le canapé 🙂

  16. Bonsaï

    Scoop
    De notre envoyé spécial en Suisse
    Le président Hollande en visite d’Etat pour deux jours chez les voisins suisses. Et devinez qui fait office de compagne officielle à la table du banquet offert par le gouvernement dans la capitale Berne ?
    Sego is back, souveraine, ravissante, au mieux de sa forme …

    1. MadeInCH

      J’avais décidé de boycotter toute information convernant ce non-évènement.
      .
      Donc j’avais raté ça!
      .
      Le Poitou nous demande de lui donner l’asile?

      1. Calvin, 8 ans

        Oui, gardez la.
        Elle est drôle, sympa, lumineuse, géniale, flamboyante, lucide, humble, compétente et visionnaire. Au moins.
        Gardez la, SVP.

        1. Bonsaï

          Message diplomatique crypté que j’ai décrypté pour vous :
          « Non merci. Dès ce soir, on vous la renvoye par Air Sarko One. Il semblerait que Président soit transfiguré (pièces à conviction à voir dans Paris Match et autres Voici). »

  17. Dahu

    A Toulouse j’ai habité presque 3 ans à côté de la zac Montaudran. Cette zone est un nid de scandales. D’une part la mairie socialiste avait accordé la destruction de l’aerodrome et de la piste sur laquelle s’envolait St Exupery, pour bétonner en veux-tu en voilà; mais aussi dans cette zac la mairie n’a pas que financé des habitations, elle a aussi offert un atelier flambant neuf pour une association qui construit des robots-maquettes d’animaux (les mêmes horreurs qu’on trouve à Nantes). Tout ça avec nos impôts, ouaip. Il me semble qu’il y a aussi la construction d’un théâtre de prévu, pour satisfaire une autre association de la ville qui pourra jouer dans ses propres murs devant une salle vide.

    Miam miam l’argent des autres.

    Bien content d’être parti (de France) …

  18. sam00

    OH!!! Je viens de tomber sur un truc rigolo!!

    H16, avez vous eu cette info (elle date du 09/04/2015 semble-t-il :

    Sylviane Bulteau nommée parlementaire en mission pour la réalisation d’un état des lieux du RSI

    http://ps85.parti-socialiste.fr/?p=4596

    Pour ceux des lecteurs qui ne le sauraient pas, Sylviane Bulteau est cette député qui proposait de taxer les sites d’annonces immobilières gratuite, pour cause de mankagagner pour l’état …

    Et c’est elle, aidée de son collègue Fabrice Verdier (celui que se réjouissait publiquement de l’interdiction d’exploitation des gaz de schites) qui vont donc auditer le RSI et formuler des propositions pour réformer cette usine à gaz

    ça promet!!

      1. sam00

        Vous ne l’aviez pas vu si je comprend bien?

        En même temps, c’est de la faute au gouvernement si j’ai trouvé ça ! Leur histoires de renseignement et de boites noires, ça m’a donné envie développer des algorithmes de recherche … :-p

          1. sam00

            Mince … mon robot de recherche trouve des trucs rigolos ….

            En 2002 Jospin propose que chaque français soit doté d’un Compte Formation Personnel … et en 2015 hollande nous sort le Compte Personnel Formation?

            Est-ce un hasard ou est-on en train de nous mettre en application une partie du programme de jospin 2002? j’ai peur de fouiller les anciens programmes de la gauche depuis 1981 et d’y trouver le programme de hollande éparpillé façon puzzle ….

            http://lci.tf1.fr/france/2002-03/dix-engagements-jospin-4858021.html

  19. Kazar

    Tiens, on apprend que mille migrants de plus ont débarqué en Italie rien qu’aujourd’hui..Oui, je maintiens, invasion. rétablissons les frontières, les Suisses ne sont pas fous, ils ont anticipé, ils aiment leur pays, eux.

      1. Kazar

        Je ne sais pas, mais elle s’y est opposée publiquement et en séance, elle !!!
        D’ailleurs H16, je suis preneur d’un site ou sont recensés les votés des députés, s’il en existe un, car avec le site de l’AN, je ne trouve jamais l’info.
        Et elle était là, elle, j’en déduis qu’elle a voté contre, voici la preuve.
        frontnational.com/videos/discussion-sur-le-renseignement-et-larticle-instituant-la-cnctr-organisme-de-controle-fantoche/
        Il faut dire qu’on lui a royalement accordé deux minutes !!!

        1. « elle s’y est opposée publiquement et en séance, elle »
          Youpi. Si elle ne vote pas, son blabla ne sert à rien.

          Or (cf : http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/%28legislature%29/14/%28num%29/1108?hc_location=ufi )
          Les opposants sont :
          Laure de La Raudière (UMP)
          Lionel Tardy (UMP)
          Isabelle Attard (Nouvelle Donne)
          Sergio Coronado (EELV)
          Jean-Jacques Candelier (GDR)

          Oh. Pas Marion. Zut alors. 0 FN. Cela donne une idée assez précise de ce qu’ils valent vraiment. Belle étoffe.

          1. Kazar

            Bon sang mais c’est bien sûr, le seul député FN à l’AN, bien que son parti ait fait lors des élections législatives 13,77%, quand le FdG a 10 élus avec 6,95% des voix, et les verts ont 18 élus avec 6,27% des voix, et il faudrait qu’elle soit là H24 ? La critique me paraît teintée d’une mauvaise foi certaine alors qu’elle avait exprimé son désaccord et qu’elle savait que son vote serait inutile, l’UMP et le PS étant en parfait accord pour voter cette loi liberticide.
            Je me demande d’ailleurs à quelle heure ils ont voté cette loi…
            Mais de toute façon, je sais, quoi que fasse le FN, il aura tort.
            J’observe ainsi que c’est le seul parti à qui on reproche le cumul des mandats alors même que les députés qui ont voté la loi ont décidé qu’elle ‘entrerait en application qu’en 2017. Là aussi, le Fn devrait être plus irréprochables (alors même qu’il respecte la loi) que les autres …
            Pas grave, elle va déchirer l’UMP lors des régionales, cela me sera un grand motif de satisfaction.

            1. « il faudrait qu’elle soit là H24 ? »
              Juste au moment du vote suffit amplement. Et ils sont 3, pas 1. Et si je reproche à la Marion de n’avoir pas voté, c’est précisément parce qu’elle a affiché qu’elle était contre. Autrement dit : grande gueule, petit bras. J’aurais préféré l’inverse.

              Patatras, une idole s’effondre.

              1. Kazar

                Tiens donc, il seraient trois ?
                Collard est RBM, pas FN. Quand au 3ème, c’est un mystère…
                Enfin, ce n’est pas mon idole, mais je l’aime bien, c’est vrai.

                1. Ok, c’est 2 pas trois, ce qui ne change absolument rien au fond du problème. Elle s’est exprimée contre, n’a pas voté. Le vote étant l’essence même de la députation, on ne voit pas à quoi elle sert.

            2. Flash

              Quand on dénonce une loi et qu’on en fait un argument de campagne, le minimum serait d’essayer, au moins, de ne pas adopter les comportements dénoncés. Ce n’est pas un problème juridique, c’est un problème de cohérence entre les actes et les paroles.

            3. Black Mamba

              La Question que je me pose : Comment est déterminé le moment du vote, il y a -t- il un planning pour déterminer le jour et l’heure exact du vote?
              S’il s’agit d’un marathon à qui tiendra le plus longtemps dans l’assemblée, je peux comprendre qu’il y ait autant d’absent .

              1. Kazar

                Bien que Marion ait toujours tort (présomption, elle est FN), je rappelle qu’elle est maman d’un bébé de 7 mois.? Donc si le vote a lieu à 3 heures du matin, perso, moi qui ait eu deux filles, je comprends qu’elle ne soit pas là. Ok H16, ce n’est pas une excuse, c’est juste une explication. De toute façon, nous avons toujours tort, nous avons l’habitude, et je m’en contrefiche, parce qu’il nous reste au moins une liberté, celle de penser ce qu’on veut.

                1. Black Mamba

                  Oui, ce n’est pas une excuse, autant j’approuve que le peuple ne vote pas lors des élections pour montrer son désaccord au foutage de gueule,une façon de dénoncer cette mascarade, autant je suis d’accord avec ce que dit H16, où était-elle pour défendre ses idées ? … Hein …même le fait qu’elle soit maman n’est pas une excuse valable sauf si son enfant était entre la vie et la mort et que sa présence était indispensable .
                  Donc le peu d’estime que j’avais pour le FN s’est envolé…

                  1. Kazar

                    Je répète, elle a défendu ses idées lors des débats parlementaires, contrairement à plus de 500 députés…qui étaient purement et simplement absents. Ça ne vous suffit pas ? Mais ce n’est pas grave…

                    1. Caton

                      De fait, les députés sont payés pour voter les lois. Et théoriquement, l’article 159 du règlement prévoit même une sanction financière en cas d’absence lors d’un vote. Il se trouve que Marion Maréchal-Le Pen n’était pas présente lors de ce vote, alors qu’elle est payée pour cela. Elle est très loin d’être la plus absentéiste des députés (dans son cas ou celui de Collard, ces sanctions prévues mais jusqu’ici jamais appliquées pourraient bien l’être…), mais elle n’assume pas à 100% sa mission non plus.

                    2. Non ça ne suffit pas parce que ce n’est pas ça, la députation. La députation sans le vote, c’est du fifrelin.

                    3. Flash

                      Je ne suis pas aussi dur que h16. Mais je considère qu’a minima, dès lors qu’on a exprimé une position sur un sujet, on vote sur ledit sujet.

                      Je peux comprendre qu’on s’abstienne sur un sujet auquel on ne comprend rien (par exemple, moi, je m’abstiendrai en droit maritime, ou en matière de Bisphénol A…).

                      Mais dès lors qu’on se prononce contre, ne pas venir me paraît être une négligence coupable.

                    4. D’autant qu’elle a, comme les autres députés, des assistants parlementaires qui peuvent très bien faire le pied de grue et prévenir un peu avant le vote. Ça s’est vu. C’est possible, c’est réalisable.

                    5. Alzheimer

                      A la décharge de la Marion, il faudrait savoir :
                      1) depuis combien de temps ce projet de loi décrété en urgence a été planifié. Depuis quand a-t-elle eu connaissance de l’horaire du vote ?
                      2) Combien de votes par semaine à l’Assemblée ?

                      Comment un député à l’autre bout de la France peut-il s’organiser pour être sur sa circonscription et voter à Paris ? Soit il passe sa vie dans le train, soit il prend l’avion (et ça lui serait reproché, surtout à la députée en question), soit il vit à Paris… et on lui reprochera.

                      Sur l’horaire de vote, on peut compter sur la perfidie de Valls pour programmer un horaire qui enquiquine un max de députés, dont ceux et celles du sud !

                      Certes la Marechal aurait pu se débrouiller pour être au moins à ce vote médiatique, quitte à sacrifier d’autres votes plus discrets… ce qu’on pourrait aussi facilement lui reprocher avec une ch’tit dose de mauvaise foi (ce dont le gouvernement ne manque pas).

                      Bref elle est coincée : damn if you do, damn if you don’t.

                    6. 1) cela fait au moins un mois que c’est dans les tuyaux
                      2) il y a des lois sur la protection des hérissons. On comprend que tous les députés ne soient pas présents. Et il y a des lois sur la santé de 67 millions de Français, ou sur leur mise sur écoute. Ces deux lois là méritent un peu plus que resp. 35 et 30 députés au vote.

                      Et là je suis désolé, mais elle avait tous les moyens, comme les autres, pour être présent 1 fois dans la semaine à ce putain de vote crucial. D’autant qu’elle s’est justement exprimée contre.

                    7. bob razovski

                      Kazar, je suis souvent d’accord avec vous mais là, votre foi vous aveugle.

                      Qu’on prenne le problème dans tous les sens ne fait ressortir qu’une chose : Mme le député n’a pas fait son boulot.

      2. Kyrilluk (@kyrilluk)

        Ca doit difficile d’etre contre une telle loi, au FN. Apres tout, si ils venaient au pouvoir, ils n’auraient pas besoin de faire voter des lois liberticides suplementaires… (au risque d’avoir sur le dos des defiles au nom de « dehors les fachos », etc).

      1. Kazar

        D’ailleurs, elle le dit clairement, elle est contre, écouter les 10 dernières secondes.
        frontnational.com/videos/intervention-de-marion-marechal-le-pen-a-propos-de-la-loi-sur-le-renseignement/

      2. Kazar

        Ben voyons, le bisphénol n’est pas dangereux, puisque c’est l’Europe qui le dit. Europe qui fait l’objet du lobbying de tous les industriels, rappelons le, donc navré, mais la confiance que j’accorde à l’Europe sur ces sujets est de 0.

        1. Si c’est le même 0 que pour les députés FN, alors ok. (ce qui ne change absolument rien aux faits : le bisphénol n’est pas dangereux)

        2. Flash

          L’Europe n’est pas une boussole indiquant le Nord, je suis bien d’accord avec vous.

          Mais votre raisonnement a contrario est faux : l’Europe n’est pas, non plus, une boussole indiquant le Sud. J’ai l’impression, parfois, que dès que l’Europe dit blanc, vous dites noir.

            1. Kazar

              Il est vrai, H16, que vos compétences en bisphénol sont universellement reconnues et que vous faites autorité en la matière. De même que le réchauffement climatique est un vaste complot mondial, car il est certain que les glaciers ne fondent pas et que les lacs ne disparaissent pas…Ouh, j’ai peur… 🙂

              1. Evitez la mauvaise foi et les arguments débiles, en général, ça ne m’incite pas à la clémence.
                Vous venez de vous prendre un taquet avec la Marion, admettez simplement qu’elle est comme les autres, c’est tout.
                Quant au bisphénol, je peux vous agonir d’études assez claires et parfaitement valables montrant qu’il ne présente pas de dangers, vous n’en lirez aucune et n’en voudrez rien savoir. Peine perdue donc, et là encore, la mauvaise foi ne vous servira à rien.

          1. Kazar

            Vous faites erreur : ainsi, quand l’Europe dit que les Français sont libres de s’assurer où ils veulent pour leur protection sociale, je dis bravo, je ne suis pas contre tout ce qui est européen par principe, ce serait ridicule. Mais la réalité est là, l’Europe est juste un marché économique, et est vendue aux intérêts des industriels, point. C’est d’ailleurs pour ça que l’UE va signer le TAFTA.

  20. gomme

    La manipulation est partout et ceci depuis des siecles. On a toujours chercher le responsable de nos malheurs alors que nous sommes les responsables. Le monde a toujours fonctionné comme cela et il continue a le faire . UMP/PS/FN/FG/Ecolo . Ils ne sont pas différents . Ce sont des humains. LE POUVOIR !!!!
    Et si on responsabilisait les gens ??? ACTION = REACTION

  21. Sayo

    (Pas tout à fait) hors- sujet : Je vous recommande la lecture de « Le successeur de pierre » de Jean-Michel Truong.

    L’intrigue n’est pas trop mal ficelée, mais ce qui est surtout intéressant dans ce livre, c’est qu’il dépeint une certaine idée du futur avec des politiciens-marionnettes et une population littéralement mise en boîte pour mieux la contrôler.
    Improbable mais pas tout à fait impossible, ça fait un peu froid dans le dos.

  22. Lambda Expression

    Enfin je sais qui est John Galt.
    C’était tellement évident…
    Ce type dont on ne voit pas le visage mais dont on écoute la raison.
    Vous savez…. Hein vous savez maintenant…
    Le masque à gaz….

  23. albundy17

    mdr, à croire que boss du FMI est en fait une formation particulière, l’ex chef, Rato, vient de se faire arrêter pour blanchiment, fraude fiscale et transfert frauduleux de pognon

  24. Higgins

    HS mais on a une nouvelle preuve que le niveau de crétinerie de ce pays est sans limite, Eisntein est enfoncé. Dernière stupidité, celle-ci: « Les terrasses de Bastia brièvement évacuées par crainte d’un tsunami…La préfecture de Haute-Corse a pris cette décision jeudi soir suite à un séisme en Grèce faisant craindre des vagues d’un mètre de haut sur le littoral oriental de l’île.  » (http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/17/01016-20150417ARTFIG00050-les-terrasses-de-bastia-brievement-evacuees-par-crainte-d-un-tsunami.php)
    Je suggère d’envoyer à la préfecture de Haute-corse un atlas géographique. Le titulaire du poste se rendrait ainsi compte que la Crète est plutôt loin de l’IIe de beauté, protégée qu’elle est d’un séisme de faible intensité (l’échelle de Richter est de progression logarithmique) à l’EST de « île de Candie » par la Grèce, l’Italie, la Sicile, j’en passe et des meilleurs. La photo illustrant l’article montrera les terrasses à Bastia à plus de deux mètres au-dessus du niveau de la mer!!! Pour arriver avec un mètre d’amplitude en Corse, il faudrait que la vague scélérate parte de la Crète avec une hauteur d’une bonne dizaine de mètres et qu’elle soit intellectuellement supérieure à nos poliitocards (pas trop difficile) pour trouver soin chemin jusqu’à Bastia. Et ces abrutis de journaleux qui reprennent l’affaire en boucle. CPEF

Laisser un commentaire