La réforme des collèges et les carabistouilles de Najat Vallaud Belkacem

Ah mais c’est tout de même fort de café, ça non mais dites des fois un peu ! Puisque Najat vous dit qu’il va y avoir une réforme des Collèges qui dépote du géranium, c’est bien qu’il va y avoir cette réforme, non mais ! C’est pourquoi, à l’occasion d’un entretien dans le JDD, elle a assez clairement expliqué que ceux qui s’y opposaient étaient des imbéciles (et toc, dans les dents) et qu’en réalité, le problème, c’est la passivité (et paf, dans le lard). Ben oui.

Vous le savez, on a déjà abondamment évoqué la question : l’actuelle excuse au ministère de l’Éducation Nationale s’est mis dans la tête de réformer la façon dont on déstructurait le savoir au Collège pour le déstructurer encore un peu plus.

Les élites, les parents d’élèves, les élèves, les professeurs et une part croissante des élus se sont assez vite rendus compte qu’on sabotait les dernières parcelles d’enseignement au Collège, et la grogne n’a donc cessé, assez logiquement, de s’amplifier. Et toujours aussi logiquement, la ministre s’est mise à trépigner vigoureusement, d’abord en distribuant de l’anathème à ceux qui osaient critiquer sa belle réforme (certains en prirent ombrage, à raison d’ailleurs), puis en tentant l’échappatoire « Mais non, vous avez mal lu et des gens font rien qu’à bobarder », dont la pertinence et le bénéfice communicationnel laissent songeur.

mini najatIl faut dire qu’elle n’y va pas avec le dos de la cuillère. Après avoir raillé les pseudo-intellectuels, et s’être pris une volée de bois vert dans la presse, elle réitère pourtant avec toujours le même argument du « Z’avez rien lu, bande de moules » :

J’ai trop de respect pour les intellectuels pour admettre que certains d’entre eux puissent ainsi, au mépris de toute rigueur, commenter des textes et des projets sur la base de on-dit et sans avoir pris la peine d’y jeter un regard.

Sauf que les remarques formulées sont assez bien étayées, bien documentées, et pas toujours issues de quidams inconnus. Et comme la ministre sait que cette tactique ne durera qu’un temps, elle en appelle aux habituelles momies socialistes qu’elle époussette rapidement pour les exhiber vigoureusement :

À chaque réforme scolaire, les esprits s’échauffent. Rappelez-vous Jules Ferry rendant l’école publique obligatoire, Jean Zay prolongeant l’âge de cette obligation ou René Haby instaurant le collège unique…

Kof kof kof, oh là là, ce gros nuage de poussières méphitiques m’empêche un instant de respirer.
Kof.
kof.
kof.

Ah oui, vraiment, l’école de Jules Ferry, si bonne et si nécessaire qu’il a fallu la rendre obligatoire (les socialistes aiment toujours les idées si géniales qu’il faut les imposer). Et le collège unique de Haby, idée si géniale qu’elle ne fut copiée nulle part ailleurs, que voilà une franche réussite du nivellement par le bas !

Et en attendant que la poussière des vieux épouvantails de gauche retombe, Najat en profite pour expliquer que sa réforme va, en cadeau bonus, se concentrer sur l’accompagnement des élèves histoire de les sortir de la léthargie pardon la passivité dans laquelle un enseignement trop complexe les plonge à l’arrivée au Collège :

Le problème, c’est la passivité de nombreux élèves dans le collège (…) Beaucoup d’entre eux, malgré les efforts inlassables des professeurs, ne participent quasiment jamais.

school you have to fail at somethingEh oui, décidément, le problème, c’est que ces petit mammifères mous qui viennent en cours deviennent rapidement incapables de lever le doigt pour poser des questions, pardi ! Et la seule explication valable, c’est que les cours sont mortels comme un jour de pluie à Dunkerque. Non, vraiment, cela n’a aucun rapport avec la fragmentation permanente des cours et des matières en petites bouchées rigolotes à avaler. Cela n’a rien à voir avec la multiplication des matières périphériques aux savoirs en relation lointaine avec l’informatique amusante, la poterie, l’expression corporelle, le bricolage, le coloriage, le découpage, le collage, les visites « éducatives », les séances de cinéma, de théâtre, la musique, le sport, les activités sociales bouillonnantes, auxquelles on ajoutera les journées de grève, d’absence pour maladie, pour remplacement, pour accident, les ponts ou les horaires variables. Cela n’a rien à voir avec la diminution effective du nombre d’heures par matière de base (français, mathématique, sciences, histoire, géographie) et l’augmentation stratosphérique de tout le reste. Non. Rien à voir. Si l’élève s’ennuie, c’est parce qu’il n’y a pas assez de fun dans son enseignement.

Il y a 40 ans et plus, il y avait moins de rejet de l’école de la part des élèves et des parents. Ces derniers n’étaient pas impliqués de façon permanente dans la vie de l’école et les premiers avaient une chance raisonnable, vérifiable et vérifiée, de savoir lire, écrire et compter en fin de scolarité obligatoire. Depuis, les réformes se sont succédé, à un rythme soutenu. Les exigences ont été multipliées. L’implication des élèves s’est éparpillée sur un nombre croissant d’objectifs, pendant que celle des parents s’est trouvée tous les jours plus mobilisée. Le collège est soi-disant devenu unique. Le constat est accablant : ça ne marche pas, les réformes introduites jusqu’à présent ont été globalement très négatives.

Il faut donc en rajouter, en faire plus, aller encore plus loin dans la fragmentation des cours et des savoirs, dans le mélange des genres, dans la perte d’autorité, dans la distribution de bisous et de diplômes en carton. Youpi ?

hollande - bring back my brainÀ bien y regarder cependant, le principal souci de cette réforme n’est pas tant l’énième refonte des programmes, les modifications encore une fois drastiques de contenu et d’horaires, les coupes plus ou moins heureuses ou habiles dans certaines matières. Non, le principal souci, c’est que cette réforme semble voulue par le Chef de l’État lui-même (en tout cas, pour le moment). Autrement dit, l’épine dans le pied de Najat n’est pas que sa réforme passe de moins en moins auprès de ceux qu’elle concernera à la rentrée 2016, mais bien que derrière elle, le Chef de l’État persiste à lui apporter son soutien, de façon répétée, bruyante et presque joyeuse.

Et alors que la grogne monte aussi bien dans les rangs de l’opposition que dans les rangs de la majorité, ainsi qu’auprès des profs eux-mêmes, électorat normalement favorable aux socialistes, on comprend qu’il va y avoir un petit souci. En effet, les options ne sont pas très nombreuses : la ministre et le président peuvent continuer malgré tout à porter la réforme à bout de bras, en n’y rien touchant. Avant même de pouvoir constater les dégâts auprès des élèves, ceux en termes d’électorat risquent d’être importants. Alternativement, et c’est l’option la plus probable, ils font mine de reculer sur quelques points et diluent la réforme (comme toutes les autres du quinquennat Hollande, à l’exception notable du mariage homosexuel) et peut-être arriveront-ils ainsi à modérer les dommages électoraux… On se rappellera cependant l’inflexibilité (de façade) de la ministre au sujet de la réforme des rythmes scolaires, et on peut donc parier à une nouvelle embardée de l’Education Nationale dans quelques mois.

najat vallaud belkacem - keine ausnahme

Il est de certains ministères comme d’une bataille de tranchées : on s’y jette sans trop savoir ni pourquoi, ni pour combien de temps et on sait qu’on a de bonne chance d’y laisser sa peau.

À l’Éducation Nationale, la pauvre Najat sera donc sacrifiée : pour le bilan de Hollande en fin de quinquennat, il faut absolument des réformes tangibles à présenter. Celle du mariage aura tellement clivé les Français qu’elle n’est plus présentable qu’au débit. Les bricolages régionaux, coûteux et inachevés, sont trop anecdotiques pour être retenus. Les petits aménagements de la loi Macron, même si on passe outre leurs brouettées de crispations, ne seront pas jugées suffisants. La réforme du Collège devait permettre de gommer celle des rythmes scolaires, catastrophique. On comprend pourquoi elle est maintenant propulsée comme une opération inéluctable.

Mais encore une fois, on ne voit pas par quelle pirouette grotesque elle pourra être portée au crédit du président et de son équipe : à l’exception d’une poignée de pédagos en roue libre et des membres du gouvernements, tous les acteurs de l’Éducation Nationale (parents, enseignants et élèves) sont maintenant vent debout contre cet infâme brouet gluant d’idéologie.

Et si l’échec de la ministre et de son mollasson de président n’est pas encore totalement garanti, celui des élèves français tributaires de cette réforme est en revanche assuré.

Ce pays est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1LVjAFiM5VDP5GD1qLxTgQtjb7p3r3Hzhc

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires208

  1. Aristarkke

    Le jour normal de la morue n’est pourtant pas le lundi? A moins que cela ne soit qu’un clin d’œil à Alphonse Daudet?…

  2. Villon89

    Manque d’analyse mon cher H16 ! Il faut vraiment être con pour voter socialiste sans réfléchir DONC fabriquons des cons et à nous le pouvoir pour des siècles et des siècles…

    1. Calvin, 08 ans

      En fait non, le vote n’est pas le but.
      Il s’agit vraiment de créer des citoyens sans saveur et sans libre arbitre.
      Le problème du vote a été résolu il y a quelques années : 100% des candidats sont socialistes, seul change l’habillage cosmétique.

      1. Aristarkke

        Henry Ford assurait que ses clients avaient le libre choix des couleurs de leurs voitures à condition que ce soit noir. Mais il n’a été qu’un vil capitaliste abrutisseur des masses pour leur vendre sa production, lui…

      2. Val

        @Calvin , oui mais alors de la à penser qu’il fallait avoir l’habillage de Hollande pour gagner (proche du blob SNCF , peut être le père spirituel ?) je ne pensais pas le pays aussi mal en point ….

    1. Aloux

      D’ailleurs, la réforme, elle passera quoiqu’il arrive, on va vous expliquer le temps qu’il faudra mais in fine ce sera comme ça et puis c’est tout.

      Symptomatique du discours des hommes politiques ces dernières années qui ne parle que de « faire de la pédagogie » quand leur réforme juste et éclairé, nécessairement juste et éclairé, suscite des protestations au sein des masses gentilles et démocrates mais tout de même pas très fute-fute n’est-ce pas ?

  3. Mandalay

    En toute logique, cette volonté permanente de nivellement par le bas fera la fortune de quelques écoles privées (excessivement chères) qui assureront le remplacement des élites.

    1. Black Mamba

      Et entre temps le gouvernement s’acharne à appauvrir ses contribuables … forcément seuls les plus riches pourront offrir un enseignement de qualité à leurs progénitures…
      Vive l’égalité des chances 😕

  4. Aristarkke

    L’ école de Jules Ferry avait été rendue obligatoire et laïque pour contrer le cléricalisme catholique et les enseignements confessionnels et mettre a bas l’eglise catholique, accessoirement protestante.
    Maintenant, la nouvelle tradition sera d’étudier obligatoirement l’ islam et non l’ influence arabe prépondérante dans la deuxième moitié du premier millénaire et le début du second… Nuance… Dhimmitude par anticipation de nouveaux maîtres à penser???

    1. « L’ école de Jules Ferry avait été rendue obligatoire et laïque pour contrer le cléricalisme catholique »
      Bien sûr. Et c’est pour ça qu’il y avait eu de houleux débats à l’époque.

      1. Higgins

        C’était là sa fonction première. Jules Ferry n’a fait que finaliser, en dehors de l’aspect strictement politique, une réalité mais par charité, laissons lui cette gloire. Le début de la fin a vraiment commencé avec la réforme Haby. Ça a été l’élément déclencheur de la catastrophe. J’ai connu les classes de niveau au collège et un bac qui ressemblait encore à quelque chose. Ça n’a empêché personne de faire son trou dans la vie. Je plains ceux qui ont des enfants en bas-âge.

        1. Guillaume_rc

          Une fois de plus on constate que la gauche est incapable de penser qu’il s’est passé quelque chose de positif en dehors de la République. Toute la gauche ressort Jules Ferry du formol dès qu’on parle d’enseignement mais oublie que la laïcisation de l’enseignement n’a rien à voir avec la généralisation de l’instruction primaire.
          Celle-ci a été engagée par François Guizot, ministre de Louis-Philippe 1er,(merde un affreux Roi) et Victor Duruy, ministre de Napoléon III (flûte un affreux empereur insulté par V.Hugo !), donc bien avant Jules Ferry. En 1870, lors de l’avènement de la IIIe République, 78% des hommes et 66% des femmes sont déjà en mesure de signer leur registre de mariage (et donc considérés comme sachant lire et écrire).

          1. Val

            @guillaume_rc , tb rappel . on oublie souvent qu’une nation ne sort pas du néant. Evidemment cette observation ferait hurler un constructiviste . Mais j’assume.

            1. bob razovski

              C’est bien pour ça qu’il faut encore et encore retoucher les manuels d’Histoire. Car sans cela, on va finir par savoir qu’il existe une vie en dehors du socialisme.

              Ca serait troporrible, y’aurait un mankagagner, une concurrence déloyale favorisée par un vidjuridik :mrgreen:

              1. Blanche Neige

                Pas besoin de retoucher les manuels d’histoire. Ils contiennent déjà ces éléments. Comme le fait que Louis XIV a rendu obligatoire l’existence d’une école par village (pour les garçons essentiellement). Les taux d’alphabétisation avaient déjà bien progressé au 18e siècle.
                Et si l’on a rendu l’école obligatoire à la fin du XIXe siècle, c’est aussi, surtout, pour que nul citoyen ne puisse échapper à la loi faute de savoir lire…

          2. Aristarkke

            Guizot! Comment voulez-vous qu’il soit un modèle pour la Socialie ? Un affreux qui a lancé l’ horrible maxime libérale: Enrichissez-vous par le travail et l’ épargne! Un sexiste qui ne parlait d’enseignement obligatoire que pour les garçons, au moins initialement… Un clérical qui permettait aux Eglises de s’immiscer dans l’éducation des mômes… Cela fait beaucoup d’occasions de bûcher pour un seul homme, n’est-ce-pas ?

            1. Guillaume_rc

              Exact, Guizot comme référence c’est un peu hard pour les socialistes.

              Mais enfin eux mêmes ont la mémoire sélective : leurs idoles Ferry et Blum étaient de farouches colonialistes. Au nom bien sûr du devoir des peuples supérieurs d’aider les peuples inférieurs…

    2. royaumont

      Pour la dhimmitude, il y a de ça…
      entre l’histoire qui pourra choisir ce qu’elle enseigne, donc préférer l’islam à Saint Louis et l’enseignement des langues d’origine, on peut être certain que le communautarisme va se renforcer grâce à l’action de l’Etat.
      C’est la mise en place, pour le coup, d’un apartheid avec la bénédiction de l’Etat.

      Jules Ferry était quant à lui ce que François Furet appelle un « républicain opportuniste », donc pas marqué à gauche. L’école obligatoire visait à combattre le travail des enfants et à préparer des citoyens-soldats. Les dérogations pour l’enseignement confessionnelle étaient nombreuses et libéralement distribuées. Les relations avec l’Eglise ne se sont détériorées qu’après 1900, et surtout avec le gouvernement Combes de 1905.

  5. Aristarkke

    H16, je proteste! Les jours de pluie sont tout aussi mortels ailleurs (Nantes, Vannes, Brest, Rennes, Paris, Bruxelles, etc…) qu’a Dunkerque!

    1. C’est comme la météo sur TF1 : dès que je cite un nom de ville, ping, j’ai des plaintes parce qu’il n’y fait pas assez soleil. 🙁

      1. Aristarkke

        Quand on veut prendre un exemple pour faire pleurer dans les chaumières, paf, c’est toujours au septentrion… :mrgreen: 😥
        Comme si la pluie était plus supportable à Mende ou St Michel Chef Chef…

        1. Aristarque

          Monseigneur, le nouveau smiley mrgreen n’est pas terrible. Il est même inverse du précédent. Le faire sourire, tout de même alors qu’il est vert de rage…

          1. Hussard Bleu

            Monsieur Stark, dois-je vous faire remarquer que la pluie fait verdir ? au demeurant, il semble que la Californie manque de Flandres, pour l’heure…
            Le « Golden State » étant ainsi nommé de par la couleur de sa v$g$tation grillée…. (le $, c’est pour tromper la vigilance de Mgr de Seize, qui me mettrait bien encore en « attente de validation »).

    2. Golum

      Non, car Dunkerque c’est moche en plus.
      Vous voulez un exemple ?
      Placez Hollande et Kate Upton sous la pluie en petite chemise blanche.
      Vous aurez d’un côté une vision d’horreur, de l’autre, une vision plutôt sympathique.
      La pluie c’est comme le sucre ou le sel, un exhausteur de goût !

      1. Hussard Bleu

        Je ne connaissais pas cette demoiselle Upton, mais par un rapide gouglage, j’ai découvert la plastique de cette jeune personne, qui a manifestement beaucoup de conversation dans le corsage… mais on ne doit pas la voir souvent downton…

        Ceci étant, l’associer à M. Hollande relève d’une sorte d’offense à l’esthétique, tant Melle Gayet me paraît, de fait, plus… assortie…

            1. Hussard Bleu

              peut-être, n’est-ce pas, d’avoir considéré avec un plaisir artistique cette jolie personne du sexe danser le « Cat Hubby » (mon Dieu!), puis admiré ses « many talents » culminant par le wet T-shirt… Je remercie M. Golum de m’avoir signalé cette intéressante jeune fille, qui est, par ailleurs, cavalière émérite….

              1. pheldgePheldge

                Tu veux que je te donne l’adresse d’un de mes sites « perso » ? 😉 histoire de rester dans l’ambiance pas détendue … 🙂

  6. Golum

    Il y a un gros probleme pour notre PS:
    Meme les intellectuels de gauche critique cette bouillie socialiste.
    Pendant que notre flamby pactise avec Cuba, notre fine équipe continue avec brio, acharnement, intelligence ?, à détruire le pays à coups de pelles dans la nuque.
    Comment va t’on tenir jusqu’en 2017 sans faire petter une révolution sanglante ?
    Je pense notamment à la gauche qui aime cela, pas aux mangeurs de chatons…..

    La gauche bouffée par la gauche. Une belle mort façon Grenouille dans le Parfum. Une scène apocalyptique sur un parfum de Rose entourée de pétales, le sang coulant lentement en auréoles chaudes nauséabondes.

    1. Kazar

      A propos de Cuba, il va rendre hommage à Che Guevara, il doit ignorer son histoire :
      « Guevara est désigné procureur d’un tribunal révolutionnaire qui exécute plus d’une centaine de policiers et militaires du régime précédent jugés coupables de crimes de guerre, puis il crée des camps de « travail et de rééducation » ».
      Camps de travail et de rééducation, assassinats, exécution d’innocents, une pure icône gauchiste.

      1. royaumont

        Ernesto Guevara prétendait se battre pour les couches (classes) populaires. La seule chose qu’il leur a apporté, c’est de pouvoir aller bosser gratuitement le dimanche.
        On a les héros qu’on peut.

        1. Alecton

          Carnicerito, le petit boucher de la Cabana, la revue Historia avait fait un dossier complet à charge contre cette ordure. Il vaut son pesant de cigares

          1. Aristarkke

            C’est sa photo de propagande (particulièrement réussie, reconnaissons-le) et abondamment placardée sur de multiples supports qui le rend sympathique. Un peu comme Joseph Vissarionovitch Djougachvili qui apparaissait comme un gentil grand-père, matois certes mais si gentil… Mais dès qu’on étudie leurs biographies, le charme se rompt si les massacres vous émeuvent bien sûr… Mais le charme romantique de la Revolucion, c’est le charme romantique de la Revolucion aurait dit Conception…

      2. Higgins

        Sur Wesley Mouche (merci à ce bon Winston pour ce mot destiné initialement à Clement Attlee): « Un avion vide s’est arrêté sur l’aéroport de la Havane, François Hollande en est descendu! ».

        1. Hussard Bleu

          Winston n’était pas au dessus de piquer un bon mot à un Français : en l’occurrence Forain, qui avait écrit : « Un fiacre vide s’arrête et Sarah Bernhardt en descend. »….

          1. Aristarque

            J’espère que tu ne cites cela que pour l’antériorité et l’origine grançaise afin de faire à nique à Winston, non pas pour le contenu peu élégant pour une interprète aussi célébre???

            Il lui restait sa beauté en phase avec les canons de l’époque

            Et Bonsaï doit être déconnectée pour laisser passer, pas possible autrement ???

            1. Hussard Bleu

              Pour ajouter à l’horreur et la cruauté du mot, c’était, je crois, après qu’on lui eût coupé la jambe…

              1. Pheldge

                merci pour l’indicatif après « après que » … 😉
                et effectivement les nouveaux smileys laissent à désirer 🙁

      3. kekoresin

        Ouais, mais il tellement cool en poster!

        Ce cher Ernesto ferait un malheur en France aujourd’hui, en commençant par accrocher cette bande de clowns taxeurs aux branches basses de nos chênes séculaires! Ensuite viendrait le tour…des autres!

    2. Higgins

      Le dernier billet de Bruno Bertez est à lire sur ce point. Rarement lu une synthèse aussi réussie: http://leblogalupus.com/2015/05/10/%EF%BB%BFles-clefs-pour-comprendre-du-dimanche-10-mai-2015-le-dirigisme-et-la-tyrannie-monetaires-sont-politique-par-bruno-bertez/

      Extraits choisis: « …Et puis au nom de sa sécurité, la masse avale tout. C’est un puissant ressort que la peur! Surtout dans les pays vieillissants, fatigués, en voie de déstructuration…. Mais sur la question de savoir comment on en est arrivé là, ils n’ont rien à répondre, leur intelligence n’a pas d’aliment, pas de matière…Goebbels, Goering et le neveu de Freud sont les maîtres à penser de nos dominants…Il y a tout une élite censée détenir le savoir, des intellectuels, des journalistes qui trahissent leur mission et se mettent au service des puissants pour dominer la masse…Cette société n’est pas socialiste, ou même socialisante, non elle utilise les oripeaux, le masque du socialisme pour vous faire croire qu’elle est à votre service, qu’elle est démocratique…Un monde statique, ordonné, qui ne connaît de progrès que ceux de la consommation. Un monde circulaire, dans lequel chacun épie l’autre, surveille et est surveillé. Le Panopticon. »

      1. bob razovski

        « Cette société n’est pas socialiste, ou même socialisante »
        aïe donc ! Qu’est alors que le socialisme ?

        Doit-on définir le socialisme par le portrait qui en est fait ou par les faits s’en revendiquant ?

        1. Calvin, 08 ans

          Si je lis l’extrait, cela veut dire que l’on en reste aux grandes idées socialistes (égalité, lutte contre la pauvreté, …) mais dans les faits, cela reste de la procrastination.
          La France était très socialiste avant Hollande, elle l’est à peine un peu plus depuis.
          Ce dont parle l’article, je pense, c’est la distorsion entre les discours et promesses socialistes (voire communistes, type Bourget) et le résultat très social-démocratie.

  7. Patatrac

    Chouette l’énumération des facteurs « …pour remplacement, pour accident, les ponts..». Effectivement, beaucoup, et pas seulement à l’EN, font les ponts…

            1. douar

              Faut reconnaître que la Christiane a un don pour exaspérer. La semaine dernière sur France Culture, elle était hystérique face à Brice Couturier qui a eu la courtoisie de ne pas répondre à ses provocations.

    1. Caton

      Moi, par exemple, je ne rate aucun des ponts de mai… et malgré cela, trois jours de congés ne seront ni reportés, ni payés. Une partie de ma rémunération vient ainsi de disparaître grâce aux nombreuses lois destinées à me protéger.

            1. Caton

              Il s’agit surtout de montrer que ces fameux ponts de mai sont dus à la réglementation concernant les congés payés. Bien sûr que le mois de mai est neutralisé: les congés qui vous restent, vous les prenez ou vous les perdez.

              1. Deres

                Et cela n’a pas toujours été comme cela … Il y a une dizaine d’année, les entreprises reportaient sans problème les congés non-pris d’une année sur l’autre pour les cadres. Puis l’inspection du travail est passé par là avec des redressements car c’était nécessairement dans leur esprit suite à des pression insupportables sur les pauvres salariés. Donc grâce à eux, maintenant tout congés non pris est perdu. Bravo les artistes ! J’adore être protégé par des gens encore plus dangereux que mes « ennemis de classe ».

                1. Calvin, 08 ans

                  Oui.
                  Avec, dans le cas de la RTT, parfois, la possibilité de les convertir en compte épargne temps.
                  Ou comment faire une rustine à gaz dans une usine à gaz.
                  Le pire, c’est qu’ils se croient intelligents…

  8. Curieux

    La raison de ce massacre est plus simple : caresser dans le sens du poil l’un de des deniers carré d’électeurs de notre mou président, l’immigration musulmane.
    Et comme celle-ci a été fortement malmenée par le mariage pour tous et l’esprit Charlie…

    1. royaumont

      Ce qui implique de rendre le vote obligatoire, car il n’est pas certain qu’ils se déplacent et donc Mou 1er aurait lâché la proie pour l’ombre

  9. Gerldam

    Je crois que les soces font un mauvais calcul: à force de rendre chaque classe d’âge un peu plus nulle que la précédente, le nombre de citoyens capables de d’entreprendre et de créer des richesses à ponctionner s’ammenuise. Ils sont donc, lentement mais surement, en train de se suicider. Et ce d’autant plus que ceux qui furent sauvés par un enseignement privé fuient ce pays devenu fou.
    Sans parler des joies de lire Erasme dans le texte ou d’écouter les cours de feu Jacqueline de Romilly, expliquant avec force exemples à la clef un passage de Thucydide

    1. Aloux

      L’important, ce n’est pas d’augmenter la production de richesse à ponctionner, mais d’augmenter la part qui leur revient. Les élites en Corée du Nord ne vivent pas trop mal, sur le plan matériel du moins.

      Le capitalisme, c’est 1% de super-riches contre 99% qui se plaignent sur internet, le socialisme c’est 0,1% de super-riches et les 99,9% restant qui trouvent ça très bien (sous peine de mort).

  10. Bonsaï

    Ah! chic, une ode à la hyène absolue, la belle aux noirs desseins …
    Cela ne mérite-t-il pas des « brouettées de crispation » ?
    Il y a tellement à dire sur ce sujet qu’on pourrait en faire un article tous les deux jours. Il semblerait toutefois qu’au sommet de l’état on commence à envisager de tempérer quelque peu l’enthousiasme destructeur de l’iconoclaste ministre. La levée de boucliers se faisant de jour en jour plus importante, un rétropédalage en douceur serait en train de s’amorcer.
    La plus grande des vigilances reste néanmoins de mise sur ce brûlant dossier.

    1. Calvin, 08 ans

      Sources de la crispation ?
      De toutes façons, cette réforme sera au pire (enfin, façon de parler) tronçonnée et refourguée en plusieurs lots durant le mandat Hollande II.

      1. Bonsaï

        Par cette phrase sibylline (du pur H16) j’essayais juste d’attirer l’attention du maître sur une petite coquille laissée dans son texte. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, n’est-ce pas …

          1. Aristarkke

            Chenapan! Demande donc à Mélusine de corriger ton moiS de mai… au lieu de faire le joli coeur auprès du genre 1…

  11. RBF

    Ce que je ne comprends pas, c’est que les enseignants, habituellement très doués pour se mettre en grève pour un oui ou pour un non, restent étrangement muets sur ce coup là. Alors que quand on les sonde un peu, on s’aperçoit rapidement qu’ils sont majoritairement hostiles aux réformes voulues par la minustre (forcément, les enseignants ont aussi des enfants).

        1. hipparchia

          Ah parce que se mobiliser contre la réforme des rythmes scolaires ne l’était pas ? Se mobiliser contre le passage de 6h30 de français en sixième à quatre ne l’était pas ?

          Surprenant.

            1. Hussard Bleu

              Et si vous arrêtiez d’embêter Hipparchia ? cette jeune dame est enseignante – il en faut – mais elle pense intelligemment, sans nulle teinture de constructivisme depuis que je lis ses posts : n’en faites pas une Hypathia !

              1. gameover

                Cher HB, un ne fait pas tout. Les enseignants ont voté pour Hollande à 81.5%.

                Pour ce qui est des grèves qui est le sujet dans ce fil, il est dit ici que les enseignants défendent avant tout leur statut et c’est la perception que beaucoup ont et j’en suis.

                Cela n’enlève pas les qualités qu’ont quelques uns.

                1. Hussard Bleu

                  J’entends bien, mon cher GO (notre courtoisie réciproque est sans faille, on voit que l’on est sur un Blog mal-pensant) : mais Hipparchia n’a rien d’un Troll, et il est pour le moins maladroit de faire de cette rare enseignante (il y en a quelques autres ici, je sais) la « chèvre-émissaire » du dévoiement de la majorité de sa profession !

                    1. Hussard Bleu

                      Ce Blog pourrait s’appeler maintenant « Grand Siècle », je crois…

                      On pourrait dire de GO et Hipparchia – comme de Fenelon et de Mme Guyon – que « leurs sublimes s’amalgamèrent »….

                      J’oubliais… Padamalgam… so sorry…

          1. Calvin, 08 ans

            Les gens ne voient que le résultat en oubliant que :
            – médias, syndicats et FCPE sont payés – pardon – subventionnés pour soutenir les réformes,
            – les enseignants ne sont consultés qu’a posteriori,
            – les remontées d’anomalies de la base vers le sommet sont bannies,
            – seuls les recteurs sont augmentés ou dégagés selon leur collaboration,
            – etc…

        2. Blanche Neige

          Réjouissez-vous: c’est la première fois de ma carrière que je ferai grève. Et je n’ai pas d’enfant. Tout le mal que je pense des ministères de l’EN successifs n’a rien à voir avec le fait d’avoir des enfants ou pas. Je vois le mal que cela fait à mes élèves, ça me suffit…

    1. hipparchia

      Informez-vous avant de raconter n’importe quoi. Nous sommes extrêmement mobilisés, comme à chaque fois qu’ils veulent tuer le savoir, avec au bout la même certitude : ils le feront quand même quoique nous fassions.

      1. RBF

        Pourquoi vos grèves n’aboutissent plus ? Ben justement parce que vous en faites trop souvent. Cela devait arriver un jour. Dommage car pour la réforme des rythmes scolaires et pour cette bouse que nous propose votre cheffe, cela aurait été bien utile.

        Puis c’est nous peut-être qui votons socialiste ? Sur ce blog vous n’allez pas trouvé beaucoup de personnes qui ont participé à mettre ces clowns sans cervelle aux manettes. Par contre dans vos rangs….

        M’enfin bon. J’espère malgré tout que vous arriverez à faire plier cette dinde.

  12. Droopyx

    Jean d’Ormesson a parfaitement défini la méthode NVB :

    « Cette réforme, la ministre la défend avec sa grâce et son sourire habituels et avec une sûreté d’elle et une hauteur mutine dignes d’une meilleure cause. Peut-être vous souvenez-vous, Monsieur le président, de Jennifer Jones dans La Folle Ingénue? En hommage sans doute au cher et grand Lubitsch, Mme Najat Vallaud-Belkacem semble aspirer à jouer le rôle d’une Dédaigneuse Ingénue. »

  13. hop hup

    L’opérateur télécoms est accusé d’abus de position dominante sur le marché des services aux entreprises. Saisi par SFR et Bouygues Télécom, le gendarme de la concurrence pourrait infliger une amende de plusieurs centaines de millions d’euros.

    je sens que le moutoncontribuable va encore payer de sa poche vu que l’operateur historique appartient encore a l’etat

    1. Jiff

      « je sens que le moutoncontribuable va encore payer de sa poche vu que l’operateur historique appartient encore a l’etat »

      Non, orange est une SA dont état+bpi sont actionnaires à ~20-25%; c’est la SA qui paiera (ce qui fera surtout mal aux fesses de l’état, si prompt à pressurer les entreprises dont il est actionnaire afin d’obtenir toujours plus de dividendes.)

  14. cretinusalpestris

    L’Education Nationale est en fait une immense garderie, une crèche gigantesque, où l’on accueille et divertit les gosses des contribuables qui doivent s’absenter durant la journée pour remplir les coffres d’un Etat insatiable.

    L’enseignement n’est qu’accessoire, aléatoire et prétexte à divertir les rejetons des citoyens français qui sont dans l’incapacité de leur promettre un avenir supérieur à leur pitoyable quotidien.

    Je sais, mon propos ne fera jamais de moi un présidentiable.

    1. RBF

      « L’Education Nationale est en fait une immense garderie, une crèche gigantesque »

      Ça dépend où. Dans les campagnes ça marche encore pas trop mal. A part alléger les programmes, l’état n’a pas beaucoup de moyens pour niveler le niveau vers le bas, enfin « égaliser avec les autres » je voulais dire. De plus beaucoup d’enseignants ne sont pas franchement disposés à suivre les consignes gouvernementales à la lettre…

    2. Deres

      Même cette fonction de garderie est mal remplie en fait car les horaires ne correspondent pas bien au besoin des parents. Malgré les budgets pharaoniques de l’éducation, ils faut quand même aligné de l’argent pour les études surveillées le soir, alors qu’il font venir les gamins le samedi matin histoire de te flinguer tous les weekend …

      1. Calvin, 08 ans

        Sans parler de ceux qui avaient posé leurs mercredis pour être avec leurs enfants, et paf les TAP… : matinée perdue…

        1. Hussard Bleu

          Rats, j’avais oublié d’écrire V£g£t£ : résultat, attente de validation….

          Jusques à quand , ô Eternel ! seras- tu caché à nos yeux ? ta colère sera-t-elle donc toujours enflammée ?

  15. yoananda

    L’ednat est en perdition, merci mai 68, merci l’état obèse et les fonctionnaires coupés de la réalité.

    Mais merci aussi la politique d’immigration de masse.

    Ce facteur n’est jamais évoqué dans ce pays à cause de l’omerta gauchiste, mais il n’en reste pas moins que si l’école publique se transforme en garderie c’est aussi en partie à cause des masses de plus en plus importantes d’enfants d’immigrés (principalement d’origine africaine, les asiatiques ayant une culture de l’excellence) qui ont des plus de difficultés à cause de leurs origines (langue différente), de leur culture (différente), de leur nombre croissant, et de leur motivation plus faible (le chômage à la sortie n’est pas motivant, et sans bosser on se retrouve chômeur, cercle vicieux).
    Une partie de l’immigration à de moins en moins envie de s’intégrer et se contente d’allocs (non ce n’est pas un mythe, chiffres de l’INSEE à l’appui un pauvre immigré africain touche 3X plus d’allocs qu’un pauvre européen).

    Pour ne pas que le décrochage soit trop important (les chiffres PISA diminuent en MOYENNE, mais en fait, ils diminue plus chez la « masse », alors qu’une élite continue d’améliorer ses score) ils ont tenté différentes approches, du genre, la méthode globale (qui serait plus simple pour ceux dont le français n’est pas la langue natale), etc… le nivellement par le bas, c’est pour que le différentiel allochtone / autochtone ne soit pas trop important.
    Sans parler des classe ingérables pour les profs qui se gardent bien de parler du facteur ethnique qui transpire pourtant de tous leurs propos …

    bref …
    c’est un tout, mais par n’importe quel biais qu’on le prenne (éducation, économie, sécurité, etc…) l’immigration de masse a des effets de plus en plus délétères.

    1. Gerldam

      Vous avez mille fois raison. Quand on voit que ces crétins finis haussent le col et crient au viol parce qu’un Maire sait compter les noms qui commencent par Mohamed, ce n’est pas demain la veille qu’on osera dire qu’une bonne partie du nivelllemnt par le bas vient des immigrés africains.

      1. Calvin, 08 ans

        Bof.
        Le nivellement vers le bas est plus le fait des responsables que des élèves.
        Qu’il faille revoir l’organisation oui, mais fustiger les immigrés est un peu facile.

        1. Deres

          +1
          Les boucs émissaires servent toujours à couvrir les vrais bénéficiaires de la situation. Les immigrés s’occupent de leurs affaires et pas de la politique française. Il ne sont donc pas responsables de la façon dont on les traite qui est un problème politique bien français. Si ils ont droit à quelque chose, juste ou pas, bien ou pas, ils seraient bien bêtes de le refuser … Il faut toujours voir à qui profite vraiment le crime et pas juste à qui appartient le couteau …

      2. gameover

        Crient au viol ? nan, ça dépend !

        Article de Libé du 30 mai 2012 sur le diversité au sein des cabinets ministériels : utiliser les prénoms, on a le droit !

        « Ce n’est pas reluisant. Hier, 140 directeurs, chefs de cabinet et conseillers avaient été officiellement nommés. Parmi eux, seules 38 femmes, dont 5 directrices de cabinets, 4 directrices adjointes de cabinet et 5 chefs de cabinets. La diversité est, elle, par définition plus difficile à mesurer. Nous avons opté pour la méthode utilisée par l’Observatoire des discriminations, consistant à répertorier les prénoms non francophones. Parmi les 140 prénoms dans les nominations publiées au JO, pour l’instant seuls cinq ont une consonance non francophone. Le baromètre est discutable, puisqu’il ne permet ni de comptabiliser les Français d’outre-mer ni les personnes d’origine étrangère francophone, mais il demeure un mètre étalon suffisant pour permettre d’avancer que, dans les couloirs des ministères, la photo est moins idyllique que sur le perron de Matignon. »

        http://www.liberation.fr/politiques/2012/05/30/parite-diversite-les-cabinets-verrouilles_822584

          1. gameover

            Oui je trouve cela drôle aussi. Les lois et réglementation sur la liberté d’expression se retournent toujours contre leurs auteurs.

            … et pour pouvoir faire de la discrimination positive il faut utiliser des moyehs que la loi a interdit… c’est croquignolet….

            1. Calvin, 08 ans

              D’autant plus que ce doit être LA méthode utilisée pour qualifier une zone en ZEP ou pas.
              Les tartuffes pris à leur propre jeu…

              1. Hussard Bleu

                lemonde.fr/politique/article/2010/10/05/securite-le-ps-n-aura-pas-de-mal-a-etre-plus-efficace-que-la-droite_1420737_823448_2.html

                XXX : Le refus des statistiques ethniques n’est-il pas de nature à nourrir les fantasmes ? N’aurait-on pas au contraire grand intérêt à disposer de chiffres clairs et precis… ?

                Rebsamen : Je ne sais pas comment répondre à cette question sans faire le lit du Front national. C’est un vrai sujet. Ces statistiques existent, en réalité, mais ne font pas l’objet de communications officielles. Elles existent y compris dans les commissions d’attribution de logements. Faudrait-il les rendre publiques ? J’en doute.

                  1. Hussard Bleu

                    On notera que c’était en 2010, quand l’intéressé était encore maire de la bonne ville de Dijon… Curieusement, la meute qui a harcelé Ménard ne s’était pas manifestée en ce temps-là…

                    Pt’êt qu’ils lisaient pas le Monde ? va savoir, mon cher Jean !

                    1. Hussard Bleu

                      Voui, mon cher Harry, mais le Hussard est naïf… c’est même pour ça qu’il est Bleu…

        1. Les Charcuteries Olo

          @GO: Elle est géniale cette photo dans l’article de libé: ils ont l’air de tituber en ne sachant pas ou ils vont, dans des perspectives indéfinissables. Ils ont l’air de se déplacer comme des mécaniques.. Manqent plus que la clé dans le dos et les cliquetis

    2. Jiff

      Le pire, c’est que toutes ces « méthodes » ne reposent pour une grande majorité que sur une « conviction » et non sur des études sérieuses de leurs éventuels résultats positifs; tout comme la poliotique de ce pays, c’est plus un credo qu’autre chose.
      C’est une chose qui est très bien expliquée par le peu de profs intelligents, objectifs et observateurs qui restent en lisse (si, si, il-y-en-a; pas beaucoup, mais il-y-en-a.)

  16. kekoresin

    Oui bon bref, ça fait des décennies qu’on rejoue le même sketch. Chaque ministre gastéropode énarque veut laisser une trace gluante de son passage insignifiant dans le manège qui tourne toujours dans le même sens.

    Le bon sens justement qui a quitté nos contrées depuis belle lurette. Le bon sens qui voudrait que l’agriculture passe avant la culture et qu’on apprenne à marcher avant de courir le marathon!

    Nos petites têtes molles ne cultivent qu’une chose à l’école: des poux! Accessoirement, les plus éveillés reviennent de la fabrique à crétins avec une idéologie toute neuve de bon vivrensemble dans la joyeuse farandole de la vie et l’historique complet de la poterie dans les sociétés humaines à travers les âges. Tous souffrent de dyscalculie, de dyslexie, de dyscomprenie…je pense que ça vient de l’eau du robinet, d’internet et des mangas!

    1. Calvin, 08 ans

      Oui !!
      « Tous souffrent de dyscalculie, de dyslexie, de dyscomprenie… »
      Hi hi
      Quant aux politiciens, ils nous font souffrir de dysplaies (de la France) :
      – l’eau sera empoisonnée et les habitants de France finiront en guenilles et sans dent,
      – des élus se transformeront en êtres cyniques fraudant le fisc,
      – l’agriculture sera anéantie par les normes et le principe de caution de prés,
      – les mouches surveilleront internet et les citoyens pour les dénoncer,
      – les gens qui pensent mal seront recouverts de boutons jaunes, et subiront la répression,
      – l’éducation retournera à l’âge de pierre, de la couture et du macramé,
      – les jeunes diplômés s’exileront en masse,
      – une pluie de taxes anéantira l’industrie et la force productive,
      – la prolifération de sangsues va saigner les rares productifs et leur imposer un régime obligatoire,
      – le déchaînement des sauterelles étatiques va couvrir les moindres parcelles de liberté, gripper chaque étage de la production. Ces politiciens vont appauvrir le pays par les lois idiotes et les décrets débiles, en s’accaparant le produit et l’argent des autres.

      1. Val

        Eh voilà Calvin se prend pour Moise … L abus du net sans doute , un esprit jeune et sans malice qui a fait de mauvaises rencontres sur un dangereux média. .. misère …

  17. Bonsaï

    Même si le sujet est politiquement incorrect, il s’avère pourtant inévitable de s’y intéresser si on veut aborder objectivement les problèmes actuels de l’éducation nationale.
    Il n’est par exemple pas anecdotique de savoir que la dame NVB est née au Maroc il y a quelques trente-huit ans, et qu’elle n’est arrivée en France qu’en 1982. Il n’est dès lors pas anodin de relever qu’elle semble proposer un programme qui tient plus de la déconstruction que de l’amélioration et de la stabilisation.
    On pourra bien entendu soutenir que tous les acteurs politiques ont un bagage familial et psychologique susceptible de faire l’objet d’une psychanalyse fouillée.
    Il s’agit effectivement ici de pouvoir relever l’hypothèse de corrélations entre les éventuels « complexes de l’immigré » et la volonté manifeste de réformer de fond en comble par l’effacement pur et simple des programmes existants !

    1. yoananda

      mais au moins contrairement à Taubira elle a la décence minimale de ne pas s’abriter derrière sa couleur de peau pour justifier les saloperies de lois qu’elle fait passer.
      Pour l’instant on ne peut pas dire que le origines différentes soient la chance pour la France qu’on nous a promise !

    2. kekoresin

      Nostalgie, nostalgie. NVB rêve de voir les villages de France remplis de sans dents en guenilles s’adonner à la poterie artisanale pour les vendre aux touristes néerlandais émus par les enfants pieds nus avec des mouches dans les yeux. Cette vision pittoresque, tout droit venue de l’Atlas, où les citoyens de troisième zone se contentent du rien que le pouvoir leur laisse et qui garde sourire et confiance en leurs maîtres. Cela passe également par un appauvrissement intellectuel qui nécessite des efforts constants dans la production de programmes scolaires affligeants. Pour les rejetons informes de la classe moyenne qui a bâti son petit pécule taxable à souhait sur la colonisation et la traite négrière, séances accélérées d’auto flagellation et prises quotidiennes de gélules MC² (mauvaise conscience pour mauvais citoyens).

      Extrait des nouveaux programmes d’histoire :https://www.youtube.com/watch?v=JuOY9DkjHLk

  18. Christophe

    Le Catalan a parlé.

    Taisez-vous.

    «  »Elle a été adoptée à la majorité par la communauté éducative puis par le Conseil supérieur de l’éducation » a-t-il rappelé. « Comment peut-on dire aujourd’hui qu’il y a une majorité qui s’oppose au sein de l’école à cette réforme ? » « Chacun peut compter sur ma très grande détermination pour soutenir cette réforme qui est indispensable » a-t-il conclu. »

    In-dis-pen-sa-ble. Rompez les rangs !

    PS : Belkkacem est arrivée en France en 82. Et c’est à la même époque que Valls a été naturalisé français.

    Tout se tient au fond.

    1. Deres

      Oui, les naturalisés de 2013 seront au pouvoir en 2033 … Un premier ministre syrien ? Un ministre de l’éducation malien ?

      1. Calvin, 08 ans

        On va passer de ministres alibis à ministres de Libye.
        Et au lieu de distribuer des maroquins, ils nommeront des marocains.
        Ce qui ne changera pas, c’est leur leur absence totale de vision : ça fait 40 ans que les élus, ben, ivoiriens…

      2. Bonsaï

        Notons encore que Madame Vallaud Belkacem n’a ni la formation ni la légitimité universitaire qui l’autoriseraient à bousculer ainsi les programmes du collège. En consultant sa fiche Wikipédia on constate qu’elle a fait des études de droit et qu’après avoir échoué deux fois au concours de l’ENA, elle est devenue juriste dans un cabinet d’avocats et à la Cour de Cassation pendant 3 ans. Rien qui puisse lui permettre de se réclamer d’une quelconque expérience pédagogique, ni même d’un cursus universitaire particulièrement diversifié.
        Par ailleurs, il est intéressant de souligner qu’en 2007 elle a été nommée par le roi Mohammed VI du Maroc à la fonction de Membre du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger. En septembre 2014, son nom apparaît toujours sur le site du du CCME en tant que membre du groupe de travail Approche genre et nouvelles générations.

        1. Higgins

          La réussite à l’ENA n’est pas un critère d’intelligence, on en a la preuve tous les jours. Reconnaissons à cette personne une réelle intelligence à manoeuvrer dans le marigot politique et à se faire une place au soleil. Il n’empêche que ses compétences sont plus que douteuses. Elle reste la parfaite incarnation du vide avec du creux derrière auquel s’ajoute une vraie perversité dans les idées.

  19. sam00

    HS, mais le terme de brigade verte m’a fait bondir!!!

    http://www.goodplanet.info/actualite/2015/05/09/antilles-des-brigades-vertes-pour-eliminer-les-algues-sargasses/

    « Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, a annoncé jeudi la création de « brigades vertes », via des emplois aidés, pour ramasser les algues sargasses en Guadeloupe et en Martinique et un soutien financier pour améliorer leur collecte et leur élimination. »
    […]
    « Face à cette situation qui « menace l’économie des Antilles », le gouvernement a décidé la création de brigades vertes avec 50 contrats aidés.
    Ces emplois participeront aussi à des actions pour la rénovation thermique de l’habitat, la gestion des véhicules hors d’usage ou l’entretien des cours d’eau, précise le communiqué »

    Ramasseur d’algues et spécialiste en rénovation thermique de l’habitat … c’est un CV assez baroque pour resté poli.
    Et 2,3 millions de broussoufs de plus dans cette nouveauté …

    1. kekoresin

      Manque pas de sargassitude Mongolienne Royale!

      Quant à son ex, il a proposé une réparation pour Haïti. Les locaux ont applaudi chaleureusement la blague à 16 milliards… La barre est haute avec ces deux calamités sur pattes!

    2. Deres

      « La gestion des véhicules hors d’usage ou l’entretien des cours d’eau » : balayeur et éboueur en somme. belle perspective pour la jeunesse de nettoyer la merde que laisse traîner les autres chance pour la France … Après, le pavage/dépavage des rues au siècle dernier, jeter des ordures dans la nature va devenir un geste citoyen permettant de créer des emplois …

    3. Jiff

      Certaines mauvaises langues jurent qu’elle a ajouté en aparté: « et si ça ne suffit, pas, je lèverais un impôt pour que l’on vide les plages à la petite cuillère » ;-p)

    4. Aristarque

      la rénovation thermique de l’habitat ???
      Dans les Antilles, un besoin de rénovation thermique de l’habitat pour faire face aux hivers où la neige s’entasse en congères jusqu’au dessus des maisons ??? Ou alors, ce sera climatiseurs pour tous ???
      (C’est pas cher quand c’est l’Etat qui offre)

      1. sam00

        J’avoue que je me pose aussi la question depuis hier …

        J’ai comme dans l’idée qu’il fallait trouver une « bonne » raison pour impliquer l’ADEME dans cette nouvelle grande invention de la dame aux caméras, et essayer de mettre un mot clé permettant de rattacher le bouzin aux différentes « actions » qu’elle pourra revendiquer lors de la grande conférence sur le climat en fin d’année …

        Et puis, c’est aussi une façon d’augmenter le débit de sprinkler à pognon qui arrosent les territoires d’outre mer, tout en essayant de masquer au possible la chose en la repeignant en verdâtre …

        J’ai comme dans l’idée qu’on va avoir des charretées de trucs dans ce genre d’ici la fin d’année :-/

    1. Calvin, 08 ans

      En quoi cela appauvrit les riches ???
      En quoi cela va aider les pauvres puisque cela va accentuer l’écart entre écoles publiques et écoles privées ???
      Voilà une belle réflexion de quelqu’un qui a tout compris, ou qui est riche…

      En plus, alpha56 doit penser que les riches qui dominent le monde et imposent l’ultra-libéralisme à la France, ont forcé cette réforme au nouveau social libéral Hollande, qui… ah zut… Fail…

    2. Aloux

      H je croyais que tu filtrais directement ce genre de trolls, ou bien tu as laissé passer celui-là parce qu’il est particulièrement croquignolet ?

    3. Black Mamba

      Baisser le niveau d’enseignement pénalise le pauvre, car le pauvre n’aura pas le moyen de se payer des cours supplémentaires contrairement au riche …
      Donc un étudiant pauvre sera largué par son niveau de connaissances car il aura beau être intelligent et avoir un QI supérieur à la moyenne, si ses cours ont été que des travaux manuels, aucune connaissance théorique pointue, un cerveau tout comme les muscles a besoin d’entrainement … Un sportif de haut niveau travaille plusieurs années pour pouvoir décrocher la médaille d’or , ce n’est pas le premier venu sans la moindre expérience de l’effort qui pourra atteindre ce but, il faut subir des sélections…
      Un étudiant pauvre ne pourra jamais se payer des cours particuliers , se donner les moyens pour fortifier ses méninges … Voilà la tristesse réalité… L’enseignement français est devenu médiocre, il ne donne pas les moyens aux pauvres d’avoir les mêmes connaissances que quelqu’un qui vient de milieu favorisé…

      1. Beldchamps

        +1, ça aide aussi d’avoir le cerveau surdéveloppé à gauche, voilà pourquoi je n’ai jamais compris comment avoir d’excellentes notes en histoire géo éducation civique (cf. H16 la propagande de l’Ednat). Les apprenants bien dociles sont favorisés, certains finissent par rédiger les programmes de l’Ednat, et la boucle est bouclée.

  20. David

    Réponse (envoyée en retard !) de Najat Vallaud-Belkacem (ministre de l’Education Nationale, donc censée donner l’exemple) au référé de la Cour des Comptes sur la formation continue des enseignants :

    <<<>>>

    Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément, pas vrai Najat ? Boileau est-il encore au programme ?

    la-meilleure.com/bel-kacem-ne-sait-ni-penser-ni-ecrire/

    1. David

      Pour une raison inconnue, la citation de Najat a disparu du commentaire précédent ; la voici :

      « Quant à la liaison entre les parcours de formation et l’évolution des carrières, le chantier de modernisation des métiers de l’Éducation nationale a conduit à réaffirmer l’importance des qualifications que requiert l’accomplissement des missions spécifiques qui peuvent être confiées aux enseignants qui souhaitent les exercer au cours de leur carrière. »

        1. Calvin, 08 ans

          Je traduis :
          « Eh zyva, Migaud l’bâtard, comment que tu causes à la plus belle du gouvernement ?? J’t’embrouille avec des mots, et j’te fais un slam si tu captes que dalle. Au final, tes contrôles pourris, on s’en tape. »

          1. Aristarque

            Il me semble toutefois qu’il n’y pas assez de massacre du français pour que cela ne soit plus en véritavble V.O. mais en adaptation encore compréhensible…

            1. Calvin, 08 ans

              Je n’arrive pas à massacrer autant cette langue que ne le font ministres et journalistes, même en me forçant. Désolé.
              La faute à une éducation old school mâtinée de rigueur latine et saupoudrée de règles germaines.
              Irrécupérable, donc…

  21. RBF

    Bah je ne l’embête pas, c’est elle qui est sur la défensive, alors que je ne lui ai envoyé aucun missile.

    D’ailleurs, pourquoi lui aurais-je balancé un missile ? Je ne fais pas une fixation bête et méchante sur les fonctionnaires !!!!

    1. Aristarque

      Si usage d’un smartphone, c’est plutôt fréquent si l’appareil a perdu puis retrouvé le contact internet (expérience perso avec Windows Phone).

  22. Beldchamps

    HS mais peu importe : il y a toute la presse système qui relaie une communication de l’Elysée : Hollande fait super fort , il rencontre Fidel Castro … Tout de même hallucinant ce niveau d’incompétence le socialisme c’est magique !

  23. Celes

    Si elle n’aime pas la passivité, qu’elle passe sur un système Montessori (pour l’avant université, après il faut des concours).
    Dans les pays nordique, ça marche 100 fois mieux.

  24. Jiff

    Il est à noter que lorsqu’on ne mêle pas la poliotique à l’école, qu’on a pas des syndicats d’abrutis, qu’on sait y faire et qu’on se retrousse les manches dans un sens allant vers le plus grand bien des élèves, on a des résultats voyants: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/03/01016-20131203ARTFIG00338-niveau-scolaire-la-france-perd-deux-places-au-classement-mondial.php (« L’Allemagne qui, après le «choc Pisa» de 2000, a engagé des réforme d’envergure, progresse de la 20e à la 16e place. » [SIC, y compris la faute de grammaire].)

    Fort malheureusement, je vois assez bien l’article traitant de PISA et de la france dans 9 années d’ici:
    « La france chute encore de 5 places pour tomber à la 48ème place du classement mondial; dommage que les 8 réformes ayant suivit la pire de toute (2015, par Nadjat Vallaut-Belkacem, une immigrée Roumaine) aient été toutes aussi mauvaises. Sa longue tradition de nommer des incapables au poste de ministre de l’éducation a donc fini par la rattraper et les 40% d’illettrés du gouvernement Jospin, après avoir subit une augmentation à 53% sous Hollande, sont maintenant devenus 74% sous Debouze ».

    « Je me sens prêt à redresser la barre » nous déclare Jack Lang, « à la condition toutefois qu’on me consente 1000 repas par an gratuits dans les cantines des écoles; je commencerais par recueillir la substantifique moëlle des jeunes garçons, car ils ont tout autant le droit à la parole que les autres ».

  25. Karamba!

    Après s’être cassé les dents sur la théorie du genre, la fayotte du PS a réussi à trouver un truc à peu près aussi inepte pour réduire notre jeunesse à l’état de mollusques décérébrés certifiés aptes à voter socialiste sans condition…

    1. Calvin, 08 ans

      Pas à voter socialiste, puisque c’est déjà le cas, mais à accepter la théorie du genre.
      Elle a juste de la suite dans les idées.

Laisser un commentaire