Radiateurs, ampoules, potagers et tempête Royal

Elle ne pouvait rien dire sur les événements du Thalys, elle n’a aucune idée de ce qui peut bien se passer en bourse, mais ce n’est pas pour ça qu’elle se taira : devant une actualité très chargée de laquelle elle devait probablement se sentir écartée, Ségolène Royal a donc choisi d’émettre une remarquable bordée d’annonces toutes plus frétillantes les unes que les autres.

Vu l’importance des actions qu’elle compte mettre en place, il fallait au moins ça. Pendant que l’État va résolument s’occuper de vos sous (probablement pour en ponctionner une partie dès qu’il le pourra pour que la fête continue), pendant que l’État va se charger de votre sécurité (avec le brio qu’on peut deviner vu son historique flamboyant), l’Etat va se lancer dans une série de mesures fortes pour économiser de l’énergie comme jamais : l’inamovible Ségolène Royal, encore et toujours ministre de l’énergie, de l’écologie, des petites plantes et des oiseaux qui font cuicui dans la campagne française éco-purifiée, a décidé de renouveler nos radiateurs, de renouveler nos ampoules électriques et de nous faire planter des choux à la mode de chez nous.

Aucun champ d’action ne sera donc laissé en jachère, et comme l’argent des autres continue — semble-t-il — de couler à flot, pourquoi se priver ?

royal : la crisitude

En plus, ça tombe bien, la France a les moyens, notamment de se lancer dans une extraordinaire « Croissance Verte », qui, comme Hulk, va tout péter sur son passage tout en conservant quand même un petit slip pudique (celui des joueurs de pipeau).

Et très concrètement avec des bouts de dépenses réelles dedans, cela va se traduire par une distribution gratuite aux particuliers de « dizaines de milliers » de nouveaux convecteurs en remplacement de vieux radiateurs consommant beaucoup d’électricité. Eh oui : apparemment, fin Août 2015, l’Etat français, sa République et son Peuple souverain viennent de se lancer dans la fabrication et la distribution de radiateurs. Les domaines régaliens, déjà particulièrement distendus pour comprendre l’éducation, la santé et le droit de respirer un air pur, viennent maintenant d’englober le Droit Opposable Au Radiateur Électrique Économe.

En France, décidément, le progrès prend des aspects hallucinogènes stupéfiants, et ce d’autant plus que, je cite m’ame Ségo :

« Il s’agit de faire en sorte que la loi de transition énergétique profite aussi directement aux gens, soit populaire. »

Le mot « populiste » me semble quant à moi plus adapté, mais baste, passons. D’où viendra le financement de cette opération géniale ? Quelle sera l’impact positif (forcément positif, voyons) des effets de bords que cette mesure va engendrer ? Combien d’opportunistes, de passagers clandestins, de connivences et de petits arrangements entre amis tout ceci va-t-il très joyeusement déclencher ? Nul ne le sait, mais rassurez-vous : au gouvernement, et en particulier au ministère de l’Écologie Machin Truc, ils n’en ont absolument rien à foutre. Ce qu’ils veulent avant tout, au ministère, c’est surtout enclencher un mouvement, une lame de fond citoyenne et festive, quelque chose de puissant qui va cogner du chaton mignon :

« Il y aura plusieurs dizaines de milliers de radiateurs qui seront offerts (…) pour enclencher la citoyenneté écologique« 

Avouez que vous ne l’aviez pas vue venir, cette « citoyenneté écologique », hein ? Et ne me demandez pas ce que c’est, concrètement, sachez simplement que grâce à elle, vous allez pouvoir vous débarrasser de vos vieux convecteurs rouillés et les remplacer par du matosse étatique flambant neuf, forcément de bonne facture, bien évidemment garanti 5 ans minimum, sans obsolescence cachée cela va de soi, et en parfait respect de l’environnement (écologique mais pas économique, celui-là, on vous dit qu’on s’en fiche).

Une fois sur sa lancée, Ségolène ne s’est pas arrêtée là — faut pas gâcher un beau temps d’antenne, je suppose. Puisqu’apparemment, les radiateurs sont maintenant gratuits, poussons les « économies » encore un cran plus loin en augmentant encore les dépenses de l’État : profitons-en pour distribuer aussi gratuitement des ampoules.

ségo distribue des trucs gratuits pour faire des économies

Ainsi, dans l’émission de France 2 où elle sévissait, la ministre a expliqué avec aplomb qu’elle a…

« … demandé à EDF de mettre en place la distribution d’un million d’ampoules LED. Nous allons commencer par les personnes à petite retraite qui pourront venir dans les mairies échanger deux ampoules contre deux ampoules LED.»

Après l’État régalien, l’État protecteur, l’État stratège, et l’État vendeur de radiateurs, voici l’État visseur d’ampoules LED, avec l’argent qu’on n’a pas. C’est absolument génial, ces distributions gratuites d’objets qui ne coûtent rien. On attend avec impatience la prochaine distribution de portiques. Le stock est conséquent…

royal : la crisitude

Bon, le hic, c’est qu’en ce moment, le dispositif n’est pas encore totalement finalisé (ce qui veut dire que tout, encore, peut arriver, et arrivera donc avec certitude et facture finale salée), et qu’il ne concernera que les « territoires à énergie positive pour la croissance verte », dont le vocable laisse si délicieusement penser à l’une de ces charlataneries à base de pierres cristallines purificatrices entrant en résonance avec les chakras du contribuable.

gifa psychedelic cat

À ce point du billet, le lecteur moyen, lucide, sait que des douzaines de chatons sont morts pour arriver à la production d’un tel paquet d’inanités rocambolesques. Malheureusement, nous sommes avec Ségolène Royal et le massacre continue donc : toujours plus loin, plus fort, plus gratuit, elle a a annoncé aujourd’hui que les mille premières écoles à mettre en place un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire seraient dotées d’un potager.

« Je vais lancer un appel à projets auprès de toutes les écoles, collèges, lycées. Les mille premières écoles qui feront un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire — parce que ça fait partie aussi de l’éducation à l’environnement — seront dotées d’un potager, d’un coin nature »

catling gun - pistochatsMais ouiiiii, c’est absolument indispensable en plus de l’éducation à la citoyenneté, au vivrensemble, au consentement à l’impôt, à l’égalité, à la solidarité, à la poterie, au macramé, aux études de genre et autres recherches du gain d’un duel médié par une balle ou un volant ! L’école, le collège et le lycée républicains ne pouvaient absolument pas se passer ni d’une éducation à l’environnement, ni d’une lutte contre le gaspillage alimentaire, ni, bien sûr, d’un potager et d’un coin nature (dans lequel les plants de chanvre rigolo pourront s’épanouir) ! La lecture, l’écriture et le calcul ? C’est comme pour les effets de bords indésirables, le ministère n’en a absolument rien à carrer, tant que ces potagers seront bien évidemment aux normes en vigueur en France (attention aux pesticides, les enfants), avec principe de précaution et sans gaspillage, merci.

Cruelle réalité et cruelle économie qui ne se préoccupent pas des injonctions ministérielles ! Royal n’ayant finalement aucune prise sur ces éléments, admettant implicitement devant ces mesures consternantes sa parfaite inutilité, se condamne à tenter d’occuper le décor en brassant toujours plus d’air, en engageant, à nos frais, toujours plus d’actions ridicules, en étendant tous les jours les domaines d’intervention de l’État.

Le ridicule ne tue pas, mais il finit par coûter une blinde.

J'accepte les Bitcoins !

13sxjHhMgFxetXW137FQixHcGMSiLW6kMf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires297

    1. bob razovski

      Que de belles courbes qui pointent orgueilleusement vers des plafonds toujours plus inaccessibles.

      En matière de chômage, la République Socialiste française vise haut, c’est indéniable 😉

  1. DoS

    Je me lance dans l’immo !

    C’est décidé. Je vais faire un Pinel+Un solibail.
    Je prends mini 12 ans…je suis pas fou non plus, je vise loin.
    Ah que c’est bon.

    En plus c’est garanti par l’Etat: Il n’y aura pas de riches dans mon bien.

    Que du pauvre 100% certifié par l’Etat.
    Ah, que c’est bon d’être un investisseur talentueux.

    Allo, on me dit que mon bien pourrait être à genou après les 12 ans…que je devrais le refaire à neuf ! Quoi ? Mais c’est une honte.

    Bon, bah, c’est du communisme alors ?

    Mais non voyons, vous êtes con c’est tout. Fallait investir à l’étranger.

    Ouai…pas faux non plus.

    1. kekoresin

      La seule garantie que tu peux avoir de l’état, c’est qu’il t’encule jusqu’au nerf optique! La valse des plus-values, les normes débiles (parasismiques, parathermiques, paralytiques…) et les tripatouillages de zones détendues pour déclencher des érections locales te dépouilleront en effet du capital que tu aurais eu la faiblesse d’investir en Hollandie. Cerise sur le cageot, tu appartiendrais à la caste maudite des nantis profiteurs de pauvres à abattre de toute urgence.

      1. Aristarque

        Ce que j’aime (litote) dans cette avalanche de diagnostics immobiliers, en particulier, c’est l’ information quant au risque sismique. Déjà que cela aurait pu être remplacé par une information en mairie, concrètement si le niveau de risque ne vous plaît pas dans telle commune, vous faites quoi ??? Vous allez dans la commune voisine parce que les séismes sont à l’ image du nuage de Tchernobyl: ils respectent les limites administratives et autres frontières. Voilà pourquoi la TVA est la première recette fiscale… 😈

        1. kekoresin

          Absolument vrai pour cette création artificielle d’emplois de diagnostiqueurs. C’est en somme un impôt indirect, une grosse merde enrobée de chocolat que l’on vend aux acheteurs en leur faisant croire à une information pertinente. Ce qui est gratuit, enfin pas tant que ça au regard des soient disant spécialistes qu’ils faut entretenir, c’est l’information sur le risque technologique et naturel. Ce petit document pervers vous informe de la présence d’une usine pétrochimique (invisible à l’oeil nu donc), ou d’un risque sismique ou autre. Et les benêts d’applaudir les bons services de l’Etat qui prend soin de leur santé. Pervers car que se passera t-il en cas de catastrophe? Les compagnies d’assurance pourront brandir ce document signé du propriétaire sinistré en lui disant qu’il s’est installé en toute connaissance de cause! Je vous laisse deviner la suite…Autre effet indésirable, la pluie de normes de construction sensées vous sauver la vie au cas où, en vous siphonnant vos économies dans des installations superflues, en tout cas dans la majeur partie des régions concernées…

          1. DoS

            N’importe qui peut faire son Etat des risques, c’est sur Internet.
            Pour les diagnostics c’est en effet débile. Par exemple dans le nord c’est l’acheteur qui paye et fait la demande si il a un doute.
            (Surface, pourriture communiste, etc..)
            En France il s’agissait au départ de nous « proteger » contre l’amiante. Puis Carrez qui voulait loger sa fille à Paris, inventa la fumeuse loi.
            (Quand c’est leurs thunes….ils prennent en otage les français)
            Aujourd’hui il y a de plus en plus de bases de données branchées sur l’Etat. Le Dpe nouveau cru, l’amiante, le plomb…etc.
            L’Etat sait donc si vous vivez dans une merde inchauffable.
            Bien…ils pourront ainsi offrir leurs brioches aux bonnes personnes.
            Bah, non. Comme les autres fichiers, ils seront croisés pour démasquer les arnaques au FiSc, les expats précipitées etc…
            L’Etat est devenu un poulpe communiste. Nous sommes dans la Matrix. Choisissez JCVD aux prochaines élections !

  2. Bonsaï

    Humour très potache du Canard enchaîné, qu’on avait connu plus fin :
    « Jadis, le petit porteur chinois était un coolie… aujourd’hui, c’est un coulé ! ».

  3. Dr Slump

    Les convecteurs, je les prends. Je les revends illico sur Ebay. Au pire, je les fourgue au ferrailleur du coin contre un billet.
    Pour les ampoules, c’est non. Tant qu’il y a de la bonne vieille ampoule à filament, j’achète et je stocke. C’est interdit? Ah bon? Vous savez quoi? Je m’en tamponne les roudoudous!

    La cruche royale, quel poème! Ca rappelle les personnages hauts en couleur de la 3ème république! 2 républiques plus tard, et retour à la case départ!

    1. kekoresin

      Et oui, les bonnes vielles ampoules interdites en France et dispo sur le net à vil prix. Décidément ces troudeculs sont juste bons à jouer à Candy Crush sur leurs tablettes à l’assemblée!

  4. Franpar

    C’est le principe des super-marchés dit de la « tête de gondole ».
    Mettre le produit bien en vue, le renouveler tous les jours et ça marche encore!

    1. sam player

      Les têtes de gondole ne sont pas obligatoirement des promotions mais souvent quand même. Par contre les fournisseurs paient toujours pour avoir leur produit en tête de gondole et parfois ce coût dépasse même le prix des marchandises mises en avant.

  5. garlot

    Avec ou sans micro les radiateurs? Pour les potagers il faudra penser à interdire le nitrate d’ammonium au cas ou un élève ait la bonne idée à s’essayer artificier!!!

    1. Deres

      Ty es fou de mettre des mots clés pareil dans tes post, qui vont déclenché un suivi par les RG et l’émission d’une fiche S !

  6. René-Pierre Samary

    Hors sujet, mais je n’y résiste pas, à la lecture du papier d’Angélique Negroni dans le Fig, à propos de la fusillade de Roy, qui a coûté la vie à trois personnes « issues des gens du voyage ». Les mots « suspect », « tueur présumé » et « meurtrier présumé » sont régulièrement employés. Le septuagénaire est parfois « l’auteur de la fusillade », et parfois « le suspect » ou « le forcené ». Le plus drôle : « Après ce massacre, le tueur présumé s’est dirigé vers son véhicule »… Pourquoi pas « massacre présumé », je me le demande. Cela me fait penser à l’attentat « déjoué » du Thalys.
    Il y a des écoles de journalisme, inconnues de mon temps. On y est « de sensibilité de gauche » à 99,9 %, et aux dernières élections,allaient voter Hollande dans le même genre de proportion.
    Deux journalistes ont été tués/exécutés/éliminés aux USA. Le forcené présumé, issu de la communauté des gens de plume, est suspecté de s’être donné la mort après son supposé acte odieux.

    1. Karamba!

      Le pseudo journaliste d’Europe 1 qui a couvert le supposé massacre est censé avoir eu une cote cassée par les djobidjobas à priori pas trop fans d’exposition médiatique hasardeuse…

    2. sam player

      C’est juste parce qu’il est interdit d’utiliser le mot « inculpé » qui fait trop penser à « coupable » alors qu’il n’en est rien. Ca date bien de 15-20 ans cette nouvelle dénomination. C’est vrai que qualifier de suspect c’est assez… suspect.

      Mais c’est brai que tant que des poursuites ne sont pas engagées on ne peut pas parler d’inculpé puisqu’il n’y a pas encore d’inculpation. On ne peut pas dire non plus meurtrier car c’est un jugement avant l’heure. « Prévenu » et pas mal. Des idées ?

      1. René-Pierre Samary

        Des idées, à l’heure du rhum coke…
        Meurtrier, tueur, assassin… sans oublier « fémicide », puisqu’il y a une femme au tableau de chasse (lu un jour dans le Fig, avec « sacrifié sur l’hôtel »).
        Pas à dire, le niveau monte.

    3. royaumont

      Pour la fusillade aux USA, le tueurs était pourtant estampillé 100% kandubien : journaliste, noir et homosexuel.
      Or, il a tiré sur une collègue qu’il accusait de racisme (excuse fourre-tout) et un collègue qu’il supposait homophobe (excuse fourre-tout, là aussi). Du coup, va-t-on parler des violences intercommunautaires, y-compris de la part des minorité ?
      Non… le problème, le vrai, le seul, l’unique, c’est les armes en ventes libres aux USA.
      On a vérifier le permis de l’abruti du Thalys ?

      Ah, oui, céparareil !

      1. sam player

        Noir, homosexuel et.. témoin de Jehova 😀

        Résumé : Un noir tue 2 blancs qu’il considérait comme racistes… oh wait !

        1. Bonsaï

          J’ai ouï dire que dans certains quartiers, on en est au « regard baissé » imposé : on ne peut plus regarder franchement certains passants dans les yeux, sous peine d’encourir un châtiment immédiat et musclé.

      2. sam player

        Autre chose sur cette news qui sent la socialisation des USA : les règles du licenciement étaient beaucoup plus libres il y a une vingtaine d’années et un licenciement n’était pas un drame ni vécu comme une dégradation. Il semble qu’ils aient maintenant introduit dans leur législation toutes les notions de harcèlement, stigmatisation.. et en final ont fait du travail un droit.

    4. pi31416

      « le tueur présumé s’est dirigé vers son véhicule »

      « SON » véhicule? Comment sait-on qu’il s’agissait bien du sien?
      « le tueur présumé s’est dirigé vers son véhicule présumé » voilà ce qu’il faut dire!

  7. Karamba!

    Avec la prime de rentrée, les parents indignes en général ne sortent pas du supermarché avec un convecteur flambant neuf dans le caddy. C’est un fait. Il fallait donc bien leur venir en aide, en plus du tarif social d’électricité naturellement…
    C’est terriblement navrant, mais elle n’est que ministre. Imaginez le mal qu’aurait pu faire cette femme si elle avait été présidente de la république…

      1. kekoresin

        Et Hollande l’a fourré! Cela a été une de ses innombrables erreurs! Quant à l’heure tardive, je profite des heures creuses et son électricité pas chère, fournie par les panneaux lunaires que la folle du Poitou croit avoir installé dans ses rêves agités plein de gentils poneys qui font des cacas arc-en-ciel…

        1. DoS

          Toi tu abuses des licornes. Il ne faut pas boire de jus de licorne après 20h, au risque de voir des renards ou des poneys roses de partout.
          Mon regret est d’avoir arrêté la drogue avant d’avoir commencé, maintenant j’attends d’être vieux pour m’autoriser ces conneries.

  8. Nyamba

    Ce minustère de l’écologisme a vu défiler un nombre impressionnant de dindons et de dindes à sa pitoyable tête, mais la plus belle dinde, la plus grosse et la plus glougloutante, c’est quand même Ségo. A elle seule, elle me donne envie de redoubler d’efforts pour ne jamais retrouver les miens de son vivant – c’est quand même fort.

    Au passage, et pour ceux que ça pourrait intéresser, je découvre en ce moment les joies des cercles vicieux administratifs néozed : pour finaliser mon inscription en thèse, et donc pouvoir toucher mon financement, il me faut un visa ; et pour avoir un visa, il me faut une preuve que j’aurai de quoi subvenir à mes besoins, i.e. une preuve de mon inscription en thèse. C’est rigolo, personne n’a songé que ça pourrait bloquer quelque part…

      1. Nyamba

        Thèse à temps plein, avec quelques heures d’assistance recherche en plus (max 10-15h / semaine acceptées), essentiellement, oui pourquoi?

        1. sam player

          Parce que si le financement espéré ne permettait de subvenir à tes besoins qu’à 50% je comprendrais que l’on te demande des justificatifs pour les 50% restant.

          1. Nyamba

            Je comprends ta question du coup. Mais non, c’est tout pris en charge (y compris les frais de scolarité) ; il manque juste le raccord entre mon labo (qui a les fonds), l’administration de ma fac (qui a approuvé mon inscription mais semblait ignorer que mon labo avait les fonds) et le dept de l’immigration (qui a besoin du discours cohérent de tout ce petit monde pour approuver mon visa).

            1. Peste et coryza

              Tu fais une thèse en Nouvelle Zélande ? Quel est ton champ ?
              En tout cas, bonne chance, tu vas souffrir !
              – La première année, on se dit que tout est tranquille, on bulle….
              – la seconde, on déprime devant la montagne de travail à accomplir…
              – la troisième, c’est la panique totale, faut écrire le pavé… et on se rend compte qu’on aurait pu tout faire autrement.

    1. tabbehim

      Nyamba, si tu es en thèse blanche, tu dois demander la demande de visa sous format papier avec la promesse de financement de thèse, et la transmettre ensuite aux autorités (in)compétente française.
      ils fonctionnent bien à la promesse et aux jolies sourire (bonus pour les filles avec décolleté mignon)
      Si tu as une CIFRE, ta promesse d’embauche suffit normalement.

      1. Nyamba

        Petit malentendu je crois : la demande de visa est adressée à l’administration locale ; et en effet, l’université a un formulaire à transmettre spécifiant que je serai rémunérée. C’est juste rigolo qu’ils ne l’aient pas su avant que je ne leur dise ! Quant au décolleté et à ses effets sur mon dossier, je crains qu’il y ait quelques obstacles : ici les gens normaux se baladent avec 4 couches de vêtements (les kiwis ne comptent pas, ils sont persuadés de vivre sous les tropiques), et mes interlocuteurs dans l’administration sont, sans exception, des interlocutrices…
        Dans l’ensemble, il n’y a rien qui ne puisse s’arranger, moyennant quelques tracasseries paperassières. Fort heureusement, le seul papier français dont j’aie besoin est mon extrait de casier judiciaire et pour cela, on est plutôt bien lotis (en tous cas on l’était lors de ma dernière demande).

        1. tabbehim

          bizarrement, le mot administration devient souvent synonyme d’incompétence extrême et de stress intense.
          En effet, comme dit Sam player, tu es bonne pour envoyer plus de courrier que tu n’en auras jamais envoyer pour que les administrations parviennent à dire grosso modo la même chose. ^^
          tout mes voeux t’accompagnent !

        2. Peste et coryza

          Faut voir… tu as un codirecteur en France ? Peut être qu’il pourrait t’aider pour les papiers.
          Tous les thésards étrangers dans mon ancien labo n’ont eu aucun problèmes pour obtenir leurs papiers…

          Tu fais une thèse sur les kiwis ?

    1. royaumont

      Je ne sais pas où elle a passé ses vacances, mais ça lui réussit. Elle tient une de ces formes ! Quelqu’un lui a expliquer que les denrées qui partent à la poubelle, c’est de la perte sèche pour la grande distribution ? Et donc, que pour maintenir ses marges, elle essaie de la contenir au niveau le plus bas possible ?

  9. barbatruc

    Autrefois il y avait les Clowns dans les cirques, maintenant on a Segolen toutes les semaines à la télé. Segolen est beaucoup plus rigolote qu’un clown.
    Il serait dommage que l’on nous prive de ce divertissent , m^me si les autres sont déjà très marrants.

  10. guillaume

    C’est complètement con. Un joule est un joule (ou un Wattheure est un wattheure). N’importe quel convecteur, même des années 80 a un rendement proche de 1. Les radiateurs à intertie douce sont de la fumisterie. Ils apportent peut etre un peu de confort, mais surement pas des économies d’energie.

Laisser un commentaire