L’agaçante uberisation de la solidarité

Le Chef de l’État a bougé un peu ses lèvres de façon officielle : c’est dit, toute cette question syrienne agite maintenant l’opinion ce qui justifie amplement qu’il y intéresse son auguste personne un peu de temps lors d’une conférence de presse. Et puis, ça tombe bien, il a quelques éléments opérationnels à faire valoir.

Or donc, la guerre en Syrie provoque de biens grands malheurs. Les populations locales, par centaines de milliers puis par millions, fuient les combats et quittent le pays pour se retrouver rapidement dans les pays limitrophes à commencer par le Liban et la Turquie. Et si, pendant plusieurs mois s’accumulant en années, le Chef de l’État n’en a guère entendu parler, maintenant, c’est difficile de cacher le sujet puisque le flot de familles déplacées parvient jusqu’à nos frontières.

bobhead hollandeLa première réaction du Grand Homme ne se fait pas attendre. Comme on ne peut quand même pas laisser les choses s’envenimer, on va tout d’abord faire un sommet européen ou deux, réunir les autres chefs d’État, gober des petits-fours, se mettre tous d’accords et, ensuite, la France pourra accueillir quelques unes des familles concernées. Histoire de ne vraiment pas laisser la guerre s’installer et les gens se faire massacrer par les bombes, le Grand Homme a aussi décidé, dans la foulée, d’aller faire la guerre et de lancer des bombes, parce que les budgets (qui ne seront pas mobilisés à accueillir trop de familles déracinées) le permettent — à l’aise — et que cette solution représente une vraie innovation sur la situation actuelle. Et puis pourquoi dépenser de l’argent à accueillir des gens alors qu’il suffit de les réduire à néant directement chez eux ?

La seconde réaction notable du Grand Homme est venue lorsqu’un journaliste lui a rappelé que le Premier ministre finlandais, Juha Sipilä, a annoncé vouloir mettre sa résidence secondaire à disposition des réfugiés et qu’il lui a demandé dans la foulée s’il comptait faire de même. Bien évidemment, notre Chef Suprême a immédiatement fait preuve de sa légendaire Solidarité en mentant calmement qu’il n’avait pas de résidence secondaire disponible (celle de Mougins, c’est du poulet, je présume, et La Lanterne n’est qu’un petit réduit à balais impropre à recevoir le moindre réfugié). Et puis bon, franchement, hein, bon, qu’est-ce qu’on attend du Chef de l’État, de dire ce qu’on peut faire à titre personnel hein non bon évidemment on attend qu’il prenne des décisions hein et puis qu’il fasse en sorte que tous ceux qui veulent accueillir puissent le faire mais bon lui, hein, non pas trop là il a poney, voilà, hein, bon.

Et c’est vrai que « faire en sorte que tous ceux qui veulent accueillir puissent le faire » demande un vrai travail de fond du côté de l’État et de son Chef, même si en pratique, la loi autorise déjà n’importe quel Français à accueillir un réfugié chez lui. La loi du 31 décembre 2012 a d’ailleurs fait disparaître le « délit de solidarité », qui revenait à sanctionner toute personne hébergeant des immigrants en délicatesse avec leurs papiers. Autrement dit, tant que l’hébergement n’est pas payant (le socialisme, toujours très cohérent, imposant par la loi que cette immigration ne génère aucun profit ni bénéfice) tout un chacun ne peut être poursuivi pour avoir accueilli chez lui un étranger en situation irrégulière. Ouf, tout est déjà prévu, François n’aura pas à travailler beaucoup plus.

Cependant, une fois la poussière retombée à la suite des si belles envolées lyriques du Grand Homme et de sa voix grave, chaude et ferme, il n’en reste pas moins que cette crise migratoire sévère aura déclenché une nouvelle tendance qui ajoute un peu plus d’agacement à une société française déjà fort crispée par le ridicule constant dont fait preuve son Chef de l’État.

hollande se recueille devant une bouche d'égouts

Il semble en effet que l’utilisation d’internet provoque une nouvelle fois une petite uberisation désagréable comme les taxis ou les hôtels en ont été récemment victimes : pour que les individus désireux d’héberger des réfugiés se fassent connaître, plusieurs sites et applications existent maintenant et offrent un service qui n’est pas tout à fait du goût de Pierre Henry, le directeur général de l’association France Terre d’Asile.

Pour lui, tout ceci provoque comme un malaise :

« il faut surtout canaliser la générosité de nos compatriotes. L’accueil des réfugiés relève surtout de la compétence de l’État. »

Canalisons mes petits amis, canalisons ! François l’a très bien montré (la force de l’exemple, que voulez-vous, reste irremplaçable pour les vrais socialistes) en ouvrant toutes grandes les portes de l’Élysée : c’est l’État qui doit gérer ce bazar, pas vous. Si, maintenant, on commence à laisser les individus s’organiser directement, en pair à pair, pour accueillir des gens, où va-t-on ? On commence comme ça, et ensuite, les gens se rendent compte que l’État est surtout une encombrante variable d’ajustement qui s’insère dans toutes les équations à grands frais. Et ça, mes petits amis, ça ne doit pas se passer. Il faut canaliser tout ça, qu’on vous dit. En fait, plus précisément, Pierre Henry explique comment il faut s’y prendre :

« Accueillir chez soi n’est pas la bonne action à mener (…) Il faut savoir s’engager au-delà de l’émotion et surtout aider les associations qui sont en charge de cet accueil, et qui ont une mission de service public.« 

Et devinez quoi ? Justement, ça tombe pile-poil (les hasards sont bien faits, finalement), son asso est justement là pour ça. Et voilà : ne vous embêtez plus à accueillir machin truc bidule, on se charge de tout, et l’État prendra tout en charge en vous renvoyant seulement la facture le moment venu. Remballez vos petits sites et vos mignonnes applications amusantes, là, on va s’occuper de ça, laissez donc les grands faire. Il ne faudrait surtout pas qu’une belle association quadragénaire et reconnue d’utilité publique se retrouve ainsi sauvagement uberisée par une petite applications ou un site web monté en quelques heures. Il ne faudrait pas qu’on démontre, par l’exemple, qu’on peut fort bien se passer de l’État dans un sujet aussi sensible, aussi émotionnel, et par voie de conséquence, électoralement juteux !

aides sociales

Comme je le disais dans un précédent billet, le problème de l’émotionnel est qu’il empêche complètement toute réflexion. Son avantage est cependant qu’il permet de révéler, dans le tourbillon de panique, de bons sentiments dégoulinants et de réactions immédiates quasi-réflexives, ce qui se passe vraiment dans les têtes de nos politiciens. Hypocrisie flagrante du président, mollesse caricaturale des journalistes lorsqu’ils la chroniquent, appels des uns et des autres à ne surtout pas se passer d’eux …

Quel beau tableau que ces émotions à fleur de peau permettent de dresser ! Et quelle confiance tout ceci instille dans l’avenir du pays !

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires363

  1. Le Gnôme

    Il y a bien quelques châteaux appartenant à la CGT qui pourraient accueillir quelques réfugiés, des camps de vacances de comités d’entreprise comme EDF ou Air France qui pourraient faire de même au nom de la solidarité. Je ne les ai pas entendus, mais avec l’âge, je deviens peur être dur d’oreille.

          1. Aristarque

            Là, la Grance se propose d’importer des migrants éduqués et de qualité supérieure. Edith devrait faire un effort pour amenuiser les souffrances passées de nos portefeuilles lorsqu’ elle sévit aux affaires. N’aurait-elle pas confiance dans la parole de Peak de la Faribole???

    1. Infraniouzes

      A rapprocher des ricanements qu’on entendait autrefois, venant des gens de gauche, à l’encontre des dames patronnesses chrétiennes qui « avaient leur pauvres » mais qu’elles soulageaient avec LEUR argent.
      Comme le dit si bien H16, soulager la misère est devenu un véritable métier, avec ses « entreprises associatives », ses filières, les flots d’argents qui y circulent et les copains des amis qu’on peut y caser.
      Arrêtons de dire que les socialiste n’entendent rien à l’économie moderne. Ils y excellent; mais simplement ce n’est pas la même que la notre…

    2. Scarlet Pimpernel

      fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Henry_%28France_terre_d’asile%29

      Jetez un oeil aux deux dernières lignes de la bio de cet intéressant personnage….

        1. Popeye

          C’est vrai ça. La plainte a été classée sans suite, quand même, merde! Faites confiance à la justice de votre pays, c’est, comment dire, une recommandation. Du même type que celle que font deux gros balaises à un restaurateur qui lui recommanderaient de souscrire une assurance sur le bris de vitrine, prestation que par le plus grand des hasards il se trouve qu’ils sont en mesure de fournir.

      1. Deres

        En bref, il a profité de sa place dans l’agence gérant l’immigration en France (OIF) pour se trouver un placard doré permanent dans une grosse association à qui il avait probablement donné plein de facilité juste avant. Un bel exemple de pantouflage et de corruption à la française, qui n’étonnera personne …

        1. tabbehim

          toutes les associations que l’état a attouché sont perverti au delà de toute mesure. l’état s’avère trop brusque lorsqu’il pénètre l’intimité des concitoyen et de leur association bien trop serré à son gros idéal socialiste…et l’élargissement à son bien commun laisse de profonde trace….
          Mais bon, on en redemande, puisqu’il ne change jamais, et que même on lui donne bien plus d’outil pour nous martinet à coup de liasse d’impôt tressé^^

      2. Aristarque

        France Terre d’ Asile, c’est 52,…M€ de budget annuel (exclusivement dotations et subventions) pour 560 employés et 3.000 places de logements. Donc deux employés pour gérer 7 places. Un budget de 17.300€/place. Donc sur un budget correspondant de 120.000€ pour 7places, deux employés au salaire médian mangent de l’ ordre de 70/75.000€ en salaires+CS sans parler des autres frais. En imaginant qu’ils valent 10.000€ pour 2 employés, il reste 35.000€ pour 7 places soit 5.000€ par place soit 425€/mois et par place…

        1. Aristarque

          Glurps! Au lieu de lire 5,3 places par employé, j’ai lu 3,5! Donc 37.500 de cout d’ employé + frais sur un budget de 60K€ laissant 22.500 pour l’ immobilier. Se confirme que je ne suis « pas du matin »… 😳

          1. gameover

            « J’ai fait une erreur dans les chiffres ce n’est pas la première fois … »
            —- 12 octobre 1989 – Henri Krasucki 1924-2003
            Collabo du KGB

              1. gameover

                Monsieur et madame Penneflame ont une fille dyslexique, comment se prénomme-t-elle ?

                Cathy, parce que :

                Cathy Penneflamme, tu n’es paaaaaaaaaas de notre galaxiiiiiiiiie, mais du fond de la nuit. 😀 😀

                    1. Scarlet Pimpernel

                      et pourtant, hein, tu as l’avantage d’être toi-même dyslexique, selon tes aveux les plus doux…..

                      Personnellement, j’étais parti sur le palimpseste, et je ramais pour trouver, jusqu’au moment où j’ai pensé à relire les postes précédents….

                      A ce dernier propos, de palimpseste, je retrouve dans ma mémoire une vieille plaisanterie que j’aime bien :

                      C’est un antiquaire français qui se promène dans Florence, et chez un broc, dans un lot de vieux cadres vides, il voit une toile pleine de poussière… il frotte discrètement avec un coin de son mouchoir, et il découvre ce qui lui semble bien être un primitif italien, genre Fra Angelico…

                      Il demande le prix au broc qui lui répond « tiens, ça fait des années que ces cadres sont dans ce coin, et seulement tout à l’heure un Américain est passé, a regardé comme vous, et comme il avait l’air riche, je lui donné mon prix à 3000 euros pour voir : il m’a dit qu’il allait immédiatement à la banque pour les chercher »….

                      Le Français, conforté dans l’idée de sa trouvaille, sort 3500 euros sur le champ et part avec ses cadres, jette les vides, et se hâte de rentrer en France, où il donne le tableau à son restaurateur habituel…

                      Fou d’impatience, dès le lendemain, il téléphone à son restaurateur, qui lui dit :

                      « J’ai nettoyé le primitif italien, et en dessous, j’ai trouvé un primitif flamand. J’ai nettoyé le primitif flamand, et en dessous, j’arrive à lire « Viva Mussolini »…. est-ce que je continue ? »

                    2. Black Mamba

                      @ HB
                      Dès le moment ou H16 a mis son énigme , j’ai pris à peine 3 mn à trouver la réponse : Capitalisme …
                      J’ai juste fait mine de galérer 🙂

      3. Aristarque

        En extrapolant sur l’ accueil des 24 mille premiers Syriens puisque notre générosité ne s’exercera qu’à l’ encontre de cette source par FTA, nous devrons donc imaginer un budget de huit fois soit 420M€ tout de même…plus l’ argent de poche…12x365x24.000 =105 M€. Un demi milliard d’euros de budget. Pas cher pour créer 4.000 emplois d’ employés d’ONG émargeant au budget de l’ Etat…

    3. Fifou

      j’ai en tete la mere de famille au Mozambique, femme d' »expat », deposant ses trois enfants a l’ecole americaine (30000 USD par enfant et par an) dans un 4×4 flambant neuf « Handicap International », ou le representant de l’Unicef et sa villa de 450m2 et ses 3 voitures pour un couple avec 1 enfant…
      Soutenez les ONG les amis…

      1. royaumont

        Pour comprendre le fonctionnement des ONG, je vous recommande « Asmara et les causes perdues » de J-C Ruffin. C’est une exécution en règle, d’autant plus féroce que l’auteur est un des père fondateur des ONG, revenu de ses illusions.

      2. kraurosis vulvaire

        Et moi contemplant un énorme Toy 155 flambant neuf de l’ONG faim dans le monde à Ouagadougou. D’ailleurs la classe affaire d’Air France est remplie de gentils membres de tout un tas d’associations de ce genre, qui s’y gobergent au bout du compte avec votre pognon !

  2. sam00

    En même temps, lorsqu’on regarde les déclarations de patrimoine de nos élus et de nos ministres, voir même de notre cher président; il parait évident que ce sont de pauvres ères, voir carrément ce sont eux même des réfugiés … réfugiés dans la fonction publique pour fuir la guerre qui fait rage dans le privé? ça expliquerait des choses 😉

    1. Kazar

      La réponse est fort simple : ils n’ont pas de patrimoine car ils sont payés par l’Etat, avec l’assurance de ne jamais perdre leur emploi puisque dès qu’ils perdent leur mandat, ils retournent d’où ils viennent, savoir la fonction publique.
      Et en plus, grâce auxdits mandats, ils auront des retraites en or.
      Voir l’article du Point par exemple : « Les retraites en or des conseillers généraux de l’Yonne ».
      lepoint.fr/politique/exclusif-les-retraites-en-or-des-conseillers-generaux-de-l-yonne-24-03-2015-1915402_20.php

      1. Tenez, sur 1 département (1% de la France), sur 10 ans, « D’après les calculs du Point.fr, sur dix ans, ce sont plus de 3,5 millions d’euros d’argent public »
        1 département, pour 1 petit souci de trois fois rien.
        Multipliez par 100 départements, par 100 petits soucis de trois fois rien, et regardez ce que vous obtenez, même en ramenant à l’année, ce qui reste une observation très conservatrice des débits de pognon cramé inutilement. Eh bien vous voilà avec près de 4 milliards d’euros par an en plus, en petites conneries qui passent sous le radar.

        1. Kazar

          Eh, c’est bien pour ça que je ne vois pas pourquoi on ne s’attaquerait pas au gaspillage PARTOUT, y compris en matière d’immigration…
          Mais les élus ne s’arrêteront que lorsqu’il n’y aura plus de pognon, la France doit donc faire faillite pour que ça cesse.

          1. Lone

            Quand bien même la France ferait faillite, je ne suis pas certain que cela cesse. En regardant la Grèce, je peine à croire à un renouvellement du personnel politique. Si les têtes sont restées les mêmes, ça doit peut-être vouloir dire que la soupe reste bonne…

            Sans être plus « fachiiiisteu » qu’un autre, certain jours j’ai envie de hurler « Leur tête au bout d’une pique, et leurs mains hors de mes poches. »

            Oui, je suis fatigué en ce moment…

      2. Deres

        Ils accumulent aussi par leur pouvoir et leurs nominations de nombreux hommes-liges qui leur doivent tout. Tout cela se fait avec retour d’ascenseur bien évidemment, ce qui permet d’arrondir largement les fins de mois à al retraite ou mieux de ne rien payer car on est invité partout ou que l’on « travaille » pour une association ou une mission improbable.

    2. Deres

      Les déclarations de patrimoine sont troués :
      – les conjoints ne sont pas concernés (
      – les biens mobiliers ne sont pris en compte qu’à partir de 10 000 euros, d’où le goût des hommes politiques pour les montres de valeur, les livres anciens, les tableaux, …
      – les descendants en sont pas non plus concernés donc ils font massivement des dons à la limite de la taxation
      – les SCPI permettent de jolis arrangement souvent couplés aux legs aux enfants d’ailleurs

      A noter que les biens artistiques ne sont pas non plus à déclarer à l’ISF ce qui est bien pratique. Et comme il font l’objet de marchés souvent discrets, c’est aussi un bon moyen de corruption par achat/vente/cadeau.

      1. Aristarque

        Étonnant! On croirait que ces règles déclaratives ont été élaborées par des personnes connaissant les tchottes habitudes du microcosme politique grançais. Je vois le mal partout probablement… 😥

    3. OLLIVIER

      Pas de patrimoine!!! vous rigolez ou n’en connaissez aucun. Si un maire bétonne sa commune, c’est pour l’embellir? Si les lobbyistes ont portes ouvertes tant à l’assemblée qu’au sénat, c’est pour leur donner une information neutre et citoyenne? Si Novartis/Roche sont condamnés en Italie à payer 182 millions d’euros pour entente délictueuse, mais exactement dans le même temps, MST s’implique personnellement pour menacer directement les pharmaciens des hôpitaux des pires sanctions s’ils aident les ophtalmos à faire des centaines de millions d’économie, c’est parce plus débile qu’elle, en France on ne peut trouver, d’où sa place de Ministre chez les socialos?
      Si le patrimoine frauduleusement acquis est conséquent s’impose un avocat d’affaire, des biens à l’étranger et une cascade de sociétés écrans. Les petits sans envergure se contenteront de donations déguisées aux enfants, société civiles immobilières familiales.
      Quant aux plus chanceux, ils ont un enfant à l’étranger, ne serait ce que pour ses études et investissent en son nom et là où il est. Le Canada par exemple est alors un must.
      Non, Balkany n’est en rien un cas isolé, c’est pour cela qu’il tient si longtemps.

  3. Groucho Marx

    Houla, les centres de vacances des CE d’EDF, la SNCf ou La Poste sont situés en bord de mer. Imaginez le drame si ces réfugiés se noyaient par inadvertance? Non, non et non, ils ne peuvent courir un tel risque.

  4. Aristarque

    Vu la valeur déclarée officiellement pour le cabanon de Mougins, il doit s’agir d’un double placard à balais, tout au plus… Or on se doit d’ accueillir ces étrangers comme des princes qu’ils seront bientôt… Vous êtes vraiment mauvaise langue, H16!!!

    1. Aristophanedecarotte

      et valls? c’est encore pire: son appartement est constitué de 40 placards à balais..et puis il n’en possède que 1% et 1% du quarantieme, franchement ça fait pas bézef…

      non non valls c’est pas possible..sinon je verrais bien au nom de la solidarité france Maghreb , une chtite propriété dans le gers……..

          1. Aristarque

            Non, amigo. Chti, chtie ou chtite sont initialement (en patois deuch’grin nord ou deul’grin nord) ce qui est relatif à une origine du Nord de la France (département). Par dérivation affectueuse, peut-être a la suite du film de D Boon, c’est devenu également un qualificatif de petit mais SANS supprimer la notion d’origine nordiste. Parler donc d’une chtite propriété dans le Gers est une incongruité… Tchotte (tcho ou tchot au masculin en fonction de la première lettre du mot suivant) est le terme pour petit(e) sans y mettre une notion d’ origine du Nord. Il y a également un sous entendu affectueux dans tchotte. 😛

    2. DoS

      Quand les réfugiés vont tomber sur le vagin de la reine, ils vont partir de ce pays de fous.
      Et encore il n’y a plus de plugg vert. Sinon cela aurait été sympa dans le jardin de Versailles.
      Versailles est très grand et pourrait loger pas mal de monde. L’entretien en serait facilité.
      Et la reine serait satisfaite (petite coquine celle là)

      Hollande devrait accueillir ces gens chez lui. Quoi de mieux que de mettre en application les théories socialistes ?
      Ou alors, peut être ne croit il même pas lui même à ces (ses) propres conneries.
      Enfin, cela serait souhaitable qu’un président puisse avoir des notions d’économie et de gestion d’un pays.

      La gestion au pif, ça craint !

      1. Deres

        Falmby gère les priorités. Il a reçu l’artiste du « vagin de la reine » immédiatement toute affaire cessante pour lui exprimer le soutien inaltérable et quoi qu’il en coûte au sans-dents de la France.

    3. Deres

      En tout cas, une carrière de journaliste vient probablement de s’arrêter au moins temporairement. Il faut croire qu’il ne voulait pas participer à la suivante … D’ailleurs qui était-ce ?

      1. Aristarque

        Mettez vous a sa place. Etouffer dans une salle à écouter Peak de la Faribole ânonner une palanquée de lieux communs et d’annonces n’ayant d’ intérêt que pour lui en fonction de sa campagne électorale, le tout en subissant un massacre de la langue française comme jamais aucun dirigeant politique grançais ne s’est cru autorisé à perpétrer (le même qui invoque les mânes de Jaurès, Blum ou même l’ Arsouille)… Franchement, comme moyen de perdre son temps, il y a d’autres façons moins pires…

  5. DoS

    Sondage sur le point:
    Qu’attendez vous de l’Etat ?
    Économie, chômage etc…
    Reponse des Français :
    Que l’etat arrête de mentir.

    Et en effet cela serait une bonne base. Même si l’on est loin au fond du gouffre, prendre en compte la réalité permettrait de savoir comment sortir de ce trou plein de merde. (Ou au moins d’y réfléchir)

    Laissons donc le cadavre Français mourir en paix !
    Cela semble la plus digne des mesures.
    Juste le respect que l’on doit à une vieille Dame qui fut belle et riche.

    R.I.P

    1. douar

      Mouais, j’étais hier soir à une réunion publique pour créer une commune nouvelle, en vu de tenter de réduire les coûts.
      A voir les réactions de certains – il faut surtout se hâter de ne rien changer, pour que je puisse garder mon statut d’élu-, je me suis dit que nous ne sommes pas sortis de l’auberge.
      Et ce sont des élus du terrain, ceux que les français disent préférer.
      CPEF

      1. ironbooboo

        « Et ce sont des élus du terrain, ceux que les français disent préférer. »

        Et vous, vous êtes plutôt scorbut ou choléra ? Dysenterie ou syphilis ?
        Les élus « du terrain » restent ceux qui crament le moins de pognon par tête de pipe remarquez, question de hiérarchie.

      1. DoS

        Bonsaï est donc une petit arbre bio et bouddhiste !
        Légèrement anarchiste, mais pleine d’amour.
        Tu seras une Ginkgo. Mon arbre femelle préféré.
        Ah, ça y est je parle aux arbres maintenant.

        Le vaccin c’est comme le vin, ça va devenir obligatoire.

        1. turlututu

          Non, Bonsaï ne mérite pas ça d’être comparée à un ginkgo femelle : L’ovule est couvert d’un tégument de couleur jaune-brun, charnu extérieurement et coriace intérieurement, ce qui fait qu’on confond souvent cet ovule avec un fruit, notamment avec une drupe. L’ovule mesure de 2 à 3 cm de diamètre. Avant l’automne, il est lisse et attirant mais toxique, notamment la partie charnue du tégument, car elle contient de l’acide butanoïque. Ce dernier est à l’origine de l’odeur de beurre rance ou de vomissure que dégage l’ovule à l’automne lorsqu’il commence à se rider.

      1. Caton

        Franchement, s’ils veulent s’installer en France, soit ils sont idiots socialistes, soit ils ont quelque chose à cacher. Donc, oui, je refuserais des Luxembourgeois, Monégasques, Suisse etc. Pas vous?

    1. Adrien

      Je me demande ce que la personne qui a tapé « accueil réfugiés neuilly » dans un moteur de recherche quelconque (sans doute Google) et qui a ensuite cliqué sur l’article en a pensé… 🙂

  6. Kazar

    Au fait, pour les « ‘quelques millions » que coûtera l’accueil des clandestins, l’allocation temporaire d’attente s’élève à 11,45 euros par personne par jour.
    Sachant que les 24.000 annoncés ne sont en fait que les « premiers » 24.000, car le flux ne va pas se tarir par miracle, cela fait la coquette somme de 8.2 millions d’euros par mois…
    Sachant aussi qu’en 2014, la France a reçu 64.310 demandes d’asile, on peut penser que ce nombre n’a pas baissé en 2015, loin de là.
    Et il ne s’agit que de l’argent versé, on ne tient pas compte du coût des logements mis à disposition, des coûts médicaux, des coûts induits par la scolarisation, etc, etc.
    Non décidément, tout va très bien.

    1. Je ne sais pas si vous vous rendez compte du ridicule des sommes que vous manipulez, face aux gabegies standard de la République (et pitiez, épargnez moi le couplet « il faut bien commencer quelque part », alors que chaque jour, on parle de 200 millions empruntés sur les marchés – environ 1000 fois plus que la somme que vous évoquez – pour des fanfreluches électoralistes).

      On pleure et on s’agite pour ça, alors que
      – question police justice, c’est toujours n’importe quoi ;
      – France Téloche nous coûte plusieurs milliards à l’année, pour rien, et des dizaines de millions de déficit
      – la culture a un budget plus important que la justice
      – 100 milliards d’euros d’aides pour les entreprises, en pure perte
      – 77 pour les allocs familiales, en pure perte

      On pourrait rendre les Français plus riches de 180 à 200 milliards de ponctions. Le problème de l’immigration est un ustensile agité pour focaliser les foules, et ça marche très bien : personne ne parle plus d’arrêter les dépenses débiles par milliards et on crispe les uns et les autres sur ces sujets. Pour le pouvoir en place (et le FN qui arrivera ensuite), c’est tout bénef.

      1. Kazar

        Si je suis d’accord sur les autres chiffres du gaspillage, je doute que l’immigration soit juste un épouvantail. Une économie ne peut pas fonctionner dans un pays fracturé comme le nôtre, en voie d’islamisation rapide et inéluctable. Et pas de comparaison avec l’Allemagne dont l’économie se porte nettement mieux que la nôtre, ils n’ont pas (encore ?) subis des attentats comme celui de Charlie Hebdo ou des tentatives comme Villejuif ou le Thalys.
        Évidemment que notre avenir se joue sur la dette, mais oui, il faut bien commencer quelque part, et la goutte d’eau des sommes que j’évoque n’est rien au regard du coût annuel de l’immigration : 40 milliards d’euros par an, ça vous parle plus ?
        Conclusion de Gérard Pince dans son livre « Les Français ruinés par l’immigration » : « L’arrêt des flux migratoires, la suppression des avantages sociaux consentis aux étrangers et le rapatriement de 200.000 d’entre eux qui sont au chômage réduiraient de 40 milliards le déficit budgétaire ».
        Je précise que son livre d’une centaine de pages est basé sur les chiffres de l’INSEE, et que chacun peut le lire pour se faire son idée sur sa démonstration, il ne coûte que 15 euros.
        Donc oui, l’immigration est un vrai sujet économique, pas un chiffon rouge.

        1. Duff

          socialisme et immigration sont incompatibles, même les socialistes qui s’agitent dans tous les sens s’en aperçoivent. A moins de jeter à la mer les immigrés on arrête pas les flux c’est historique. Le socialisme lui on peut l’arrêter.

          1. Scarlet Pimpernel

            Love and marriage, love and marriage
            Go together like a horse and carriage
            This I tell you brother
            You can’t have one without the other

        2. « je doute que l’immigration soit juste un épouvantail »
          Eh bien regardez vos propres chiffres. On parle d’1 pour 1000. Disons 0.5%. C’est bien. On se focalise maintenant sur ce 0.5%, et on oublie le petit 99.5% restant.

          « 40 milliards d’euros par an, ça vous parle plus »
          Encore une fois : rien que les aides aux entreprises, c’est presque 3 fois ce montant. Rien que ce chapitre, sans parler de tous les autres. Vous n’avez pas le sens des proportions et vous êtes facilement manipulable.

          1. Kazar

            Libre à vous de penser que je suis manipulable, mais je n’aime pas ce jugement que vous portez sur tout ceux qui osent vous contredire, même si j’apprécie vos billets et la liberté que vous nous donnez de nous exprimer, tant la censure fait rage sur les forums des organes de presse « officiels » !!!
            D’ailleurs, je revendique cette liberté d’estimer que la question de l’immigration, de nos racines chrétiennes et de notre identité nationale est aussi importante que la question économique.
            Je ne vois pas d’où sort votre chiffre de 0,5 %.
            Et pour ma part, quand je dis 40 milliards, au moins, c’est vérifiable…
            Avec un déficit 2014 de 84 milliards, 40 milliards d’économies, j’estime que ce n’est pas rien.

            1. gameover

              Ce qui dérange Kazar dans ta logique c’est qu’elle se cristallise sur un point particulier qui est affaire de goût personnel et qui va à l’encontre des libertés.
              Et si tu es logique avec toi-même tu devrais dire que l’état n’a pas à distribuer d’allocations à qui que ce soit et que le problème est là.
              Mais comme tu essaies de résoudre des conséquences au lieu de t’intéresser à la suppression des causes on n’est pas sorti de l’auberge.

                1. DoS

                  Kazar, pose toi les bonnes questions.

                  Par exemple les valeurs de la famille….ne sont elles pas révélatrices de choses beaucoup plus importantes !

                  Quantifier un étranger en cout ou argent. Bof.
                  Le mieux serait de libérer le travail et les gens.

                  Quand l’on veut enfermer, quantifier, diriger, l’on parle de dictature.

                  L’humain devrait avoir plus de valeurs que cela.

                  Sinon, nous pourrions dire qu’Hitler était mignon et voulait le bonheur de son peuple. Qu’il était créatif, artiste et amoureux de la montagne.

                  L’on peut vite glisser dans le n’importe quoi. C’est justement le but de groupes politiques nauséabonds.

                  L’important, n’oublions pas qu’il s’agit de marketing politique. Chacun en France doit se retrouver dans un schéma…..

                  Hélas aujourd’hui il existe que des schémas faux, monstrueux et socialistes.

                  1. Scarlet Pimpernel

                    « nauséabonds »…. à mes yeux, quiconque emploie ce mot aura beaucoup de mal à être considéré « bona fide »…. il tourne dans trop de bouches méprisables et vénales.

                    1. DoS

                      J’entends bien l’argument. Est-ce un argument ?
                      Bref, Bona fide ou pas, je trouve que ce mot est effectivement abject et répugnant. C’est pour cela qu’il est bien à sa place en France.

                2. sam player

                  « « A l’encontre des libertés… » ? Tu peux préciser ? »

                  C’est marrant qu’il faille te préciser ce qu’est la liberté !
                  Ca ne t’interroge pas ?

                  1. Kazar

                    @ sam player : c’est de l’ironie ton post ou de la bêtise à l’état pur, je suis indécis…
                    Ça y est, je suis au FN, donc je suis contre la liberté et dans le camp du Mal, j’oubliais !!!

                    Pour ton info, la loi Renseignement a été voté par le PS et l’UMP, le projet visant à supprimer le cash, c’est les mêmes, la censure préalable de spectacles suspects (Dieudonné), c’est Valls, et ce serait moi l’ennemi de la liberté ?

                    Pitoyable raisonnement mais qui, je suppose, était juste destiné à me faire réagir.

                    1. theo31

                      « dans le camp du Mal »

                      Non. Le FN est l’allié indéfectible du PS depuis 1983 et accessoirement une grosse réserve d’idiots utiles.

                      Si le FN est différent du PS, qu’il exige la suppression de toutes les aides pour tout le monde.

              1. albundy17

                D’un autre coté, la suppression de ces allocs est également une suppression d’une bonne partie de la cause :mrgreen:

                Il y a un bon paquet de migrants contre le systeme de quotas, refusant de se retrouver dans les pays de l’est et avouant clairement qu’ils tiennent à aller là ou c’est le plus généreux, et ils ne parlent pas de générosité de coeur…

                Anecdote, le gvt algérien averti que des milliers d’algérien quittent actuellement le pays en direction de la turquie, gageons qu’il déchireront leurs papiers au bon moment

            2. Aristophanedecarotte

              d’autant plus que l’on a une forte population de français immigrés qui se communautarise ( c’est humain) et se radicalisent.
              c’est la guerre civile qui arrive dans un pays exsangue.

              les deux problemes sont liés.

              Et puis cela me fait rigoler lorsque l’on se souvient de l’accueil des pieds noirs par les socialistes de l’époque….ma femme était elle aussi sur un bateau mais elle était FRANCAISE d’algérie et pourtant……..

            3. sam00

              Au delà de l’aspect chiffres et pognon, et pour revenir un peu sur le sujet du jour, j’avoue que l’attitude de l’Europe à vouloir imposer des quotas me pose un problème.

              Que flamby décide d’en accueillir 24000 en distribuant notre pognon, c’est une chose … à nous de régler le problème en virant flamby si ça nous dérange.

              Par contre, qu’un commissaire européen prétende imposer des quotas d’accueil même au pays qui ne veulent pas se montrer généreux, là c’est quand même fort de café.
              À quand la création du crime de non générosité ? Coupable de ne pas être ouvert et accueillant ?

              Au passage, une fois le quota rempli, on fait quoi quand le 24001eme se présente ? On le jette à la mer comme les agriculteurs jettent le lait une fois le quota dépassé ?

              Cette Europe ne semble savoir gérer les problèmes qu’avec ce mot : quotas
              À voir comment cela va bien en ce moment côté producteurs laitiers, je me dis que cette histoire de réfugiés va mal finir; mais pas à cause de leur religion ou origine, ou de leur coût financier; mais à cause de ce mode de gestion stupide …

              1. C’est des quotas de minimum, pas de maximum. Et ce sont des quotas qui sont décidés par les états membres (conseil européen) pour (dans l’idée) que chaque état prenne sa part de réfugiés. Ce ne sont pas des quotas comme le lait.

                1. Duff

                  Pas des quotas comme dans une belle économie planifiée en mode gosplan mais je trouve que la comparaison n’st pas si bête. Il y a clairement de la part de la commission une attitude assez navrante qui vient peut être du flou sur les traités et transferts de souveraineté.

                  Quand l’Allemagne accueillir des étrangers et demandent aux autres membres du merveilleux club qu’est l’UE d’en faire autant où est le contrôle démocratique? Idem pour le règlement grec. On n’a pas fini de rire si l’autre clown se fait reconduire.

                  Dans cette affaire de « migrants » les eurosceptiques vont trouver du grain à moudre tout frais..

                  1. Deres

                    Faut arrêter de mentir en prétendant que l’UE n’est pas démocratique ! Elle a un parlement que nous élisons directement et un exécutif (la commission) nommé par les exécutifs des pays européens qui ont été déterminés avec le système démocratique de chaque pays. On ne peut aps faire plus démocratique. Prétendre le contraire renient à renier notre parlement car il ne contient pas que des députés de notre département et le gouvernement car il est nommé indirectement par le président élu …

                    Après, ce système est peut être pourri et on peut ne pas vouloir de l’Europe, mais c’est un autre problème, qui n’a rien à voir avec la démocratie.

                    1. MadeInCH

                      Le parlement n’au aucun pouvoirs réel, à part celui de faire du bruit et de « communiquer », et de donner ,’impression du travail.
                      .
                      C’est la comission qui a les pouvoirs les plus important: Economie et environementaux.
                      Et ces gens ne sont PAS élus, mais placés par des gens déjà issus d’une « caste supérieure ».

                      Le pouvoir des peuples est bien faible et bien érodé, avant de pouvoir influencer l’UE.
                      .
                      En fait, la technique est très simple.
                      Les décideurs sont mis en place par des gens qui sont mis en place par des gens qui sont mis en place … etc … par des gens élus.
                      En fin de compte, la « démocratie est tellement éloignée du peuple, que le peuple s’abstient et ne vote plus.
                      Donc, ceux qui votent sont vraiment ceux qui ont intérêt au maintient du système.
                      .
                      La seule vraie démocratie, c’est lorsque il existe droit de référendum et d’initiative populaire inaliénable et non court-circuitable.
                      .
                      Et/Ou alors des représentants tirés au sort.
                      .

                    2. Deres

                      Et alors. Nos ministres aussi sont nommés et ne sont pas toujours des élus (Villepin, Macron, …). on accepte même les ancien s condamnés chez nous ! Et c’est pareil pour la majorité des hauts fonctionnaires qui dirigent des institutions étatiques en France. Cela ne fait pas un tel foin. C’est juste quand c’est pour l’Europe que c’est une horreur démocratique. J’adore le 2p2m flagrant.

                    3. Deres

                      Donc d’après vous si je résume, c’est vous qui devez déterminé le bon système pour l’humanité entière et au hasard vous avez choisi le votre … J’adore cet esprit ouvert à la réflexion et au dialogue.

                    4. MadeInCH

                      Scarlet Pimpernel – 9 septembre 2015, 13 h 30 min
                      :
                      J’avais lu un proverbe, faussement attribué aux suisses, mais que j’aime bien tout de même:
                      « Le pouvoir est au bout du fusil.
                      Le fusil est dans le placar à balai, sous l’escalier. »

                    5. jga

                      Quand je pense à la ratification parlementaire de certains tewtes rejetés en referendum, j’ai du mal à adhérer à votre vision démocratique. Vous avez mal veau-té, laissez nous faire.

                    1. Duff

                      @MadeInCH merci de la réponse. L’audition de Moscouvici est bien à l’image des institutions de l’UE : Une plaisanterie de mauvais goût. Deres, allez voir la vidéo, chacun des représentants des groupes parlementaires sont indignés et prend Moscouvici pour ce qu’il est, un tocard donc, et pourtant le type est quand même dans la Kommission. Il y en a même un qui fait remarquer qu’il ne serait pas très judicieux de confier la cave à vin à un sommelier alcoolique..

                      Sinon le tirage au sort, pourquoi pas la justice. Evidemment on aurait une assemblée plus représentative mais il faut des débats aussi. Je pense qu’une limitation dans le temps des mandats ainsi que l’obligation pour un fonctionnaire qui se présente (même pas élu) de démissionner nous dégagerait 95% des enfoirés incompétents qui pondent cette chiasse ininterrompue de lois débiles. Démocratie directe et principe de subsidiarité comme en Suisse c’est l’idéal. L’UE ne sera jamais autre chose qu’une tentative de former la nouvelle URSS. Prétendre que ça peut se réformer, c’est se foutre le doigt et le bras entier dans l’œil.

                    2. Scarlet Pimpernel

                      J’aurais tendance à penser qu’en Suisse, où le
                      chaque citoyen pose un FA dans son placard, le « gouvernement » aura du mal quand même à lui faire avaler les coquecigrues dont on nous gave….

                    3. MadeInCH

                      Un jeune membre de ma famille est à l’ER (Ecole de Recrue).
                      Apparament, il y a des Pirañas 6×6 et soldats qui surveillent pleins de petites routes dans les régions de passages les plus usités par les « visiteurs ».
                      L’accueil se fait sur le « On en passe pas », suivi de coup de KS (KanpfStiefel, godasses de combat) ou de lacryamo en cas d’instance.
                      Le contrôle des frontière à cheval a pas mal embauché, pour patrouiller hors des chemins.
                      Je suppose que c’est pour ceux qui n’ont pas de papiers ou des papiers pas en rêgles. Et que l’on ne pourrait pas renvoyer, car ne sachant pas vers où les renvoyer en cas de « problème ».
                      Les médias n’en parlent pas. Et le gvt non plus, pour ne pas faire de vagues.
                      .
                      Tout en approuvant le principe (oui, j’assume mon côté nauséabond!), je suis content de ne pas devoir le faire. Entre le gris et le noir, le jeus se fait sur les nuances de gris…
                      .
                      Donc le laisser-passer et l’accueil se fait là où c’est obligatoirement visible, dans certaines gares.
                      .
                      Mais ce membre de ma famille est ma seule source.
                      J’en ai pas d’autre pour croiser les infos.
                      .

          2. Aristarque

            Non. On ne se focalise pas, moi au moins, sur 0,5 ou 1% de la gabegie générale en oubliant les 99,..%. Cela découle d’ un des aspects du billet du jour.

        3. ironbooboo

          Vous êtes un socialiste qui s’ignore. Vous n’aimez pas la déclinaison qu’en propose le gouvernement actuel, mais ça s’arrête là.
          Toutes vos solutions sont basées sur la contrainte et l’intervention de l’état providence.

          « en voie d’islamisation rapide et inéluctable »

          En voie d’islamisation choisie et consentie. Pardon du peu. Dans beaucoup de librairies le Coran est en rupture de stock, et je ne vous parle pas des conversions qui se multiplient.
          Quand aux racines chrétiennes, on voit à quel point les gens y tiennent (les vrais gens s’entend, pas le petit échantillon internet). L’église rame pour recruter des prêtres au point que certains diocèses n’ont pas vu une ordination depuis des lustres. C’est tout de même un signe.

          Ce que je me demande vraiment, c’est à combien Gérard Pince estime le coût des opérations qu’il préconise. C’est à dire que déplacer des centaines de milliers de personnes qui ne sont pas forcément d’accord, ce ne sera pas gratuit. Garder les frontières efficacement ce n’est pas donné non plus. On peut aussi se demander comment on compensera la perte d’autant de jeunes alors que notre population vieillie et que ça pose les problèmes qu’on sait avec nos retraites par répartition. etc etc etc ….
          Bref, l’argent économisé en aides servira à mettre la misère à certaines catégories de population. Et comme ça ne marchera pas vous en redemanderez; du pur socialisme en somme.

          Par contre je vois bien ce qu’on y perd en libertés.

          1. Scarlet Pimpernel

            Curieusement, quand l’Arabie Saoudite ou l’un quelconque des Emirats choisit d’expulser tout ou partie de sa population d’origine étrangère, le coût en paraît assez minime… et nos grandes âmes s’en émeuvent assez peu.

            Il faut savoir ce que l’on veut et être prêt à en payer le prix : maintenant, évidemment, on peut choisir de devenir « dhimmis » dans le pays de ses ancêtres, voire de se convertir (auquel cas, j’aime bien la prescription des Chevaliers de Malte).

            Le FLN – aux applaudissements de la Gauche Morale – avait trouvé une soluce toute simple : « La Valise ou le Cercueil »… M. Hollande n’était pas contre, à l’époque, puisqu’il avait fait, à son choix, son stage ENA dans l’Algérie de Boumedienne….

            1. MadeInCH

              C’est en quelle année que la Turquie a décidé de virer tout les Grecs? C’était pas au 19eme sciècle! C’était après la WW2.
              Et ça marché.
              Peut-être aussi parce que il y avait une unité nationale des turcs contre les grecs, et que la police/armée/ »justice » allaient suivre les ordre, et que les cotiyens grecs qui perdaient tout savait que ce serait pire si ils tentaient de rester.
              Pour du bien ou pour du mal, mais ça a marché.

            2. Je crois pouvoir dire en toute quiétude (et pour plein de raisons) que le choix ne se pose pas dans les termes « devenir dhimmis / se convertir ». Actuellement, c’est plutôt « payer ses impôts / mourir ». Le problème est là, pas ailleurs.

              1. jga

                Pour certains des 46% qui vont continuer à payer l’IR (dixit l’Immonde), le quotidien peut aussi inclure la question de la population « locale » importée récemment ou pas.

            3. ironbooboo

              Comparez des torchons et des serviettes, rajoutez une couche de sentimentalisme sur le thème « le cher pays de nos ancêtres » et vous aurez un bel argument tout chaud, mais bien bien à côté de la plaque.
              Vous prêtez un pouvoir qu’elles n’ont pas à ces populations. Du reste les conversions sont pour autant que je le sache spontanées. Ce que je peux penser de l’Islam je le garde pour moi, je constate c’est tout : la chrétienté bat de l’aile, l’Islam progresse, et tout ça ne dépend que des choix des individus. Car oui, jusqu’à preuve du contraire en France le choix d’une religion est un choix personnel.
              Si vous avez peur qu’on vous oblige un jour à vous convertir c’est à l’état qu’il faut faire vos doléances puisque c’est lui qui est garant de vos libertés et que c’est normalement pour ça qu’on le paie.

              Et puis c’est vrai que l’Arabie Saoudite est un modèle de société libérale où il fait bon vivre.

              1. Scarlet Pimpernel

                Vous êtes, mes bons amis, trop subtils pour moi, et l’éther me donne la migraine : que l’Etat actuel soit « le » problème, j’en suis convaincu dès longtemps, mais quand on se sera retrouvés sur ce point qui ne fait pas débat, que proposez-vous de concret pour sortir du chaos sanglant où l’invasion « humanitaire » va nous projeter?

                Le marché va nous sauver des barbares ? cela me rappelle l’excellent barbu Marek Halter pour qui – illo tempore – la lutte contre le Communisme passait par le commerce international… voui, sans doute, mais sans Reagan et Jean-Paul II, on aurait encore le Poliburo à Moscou…

                Un de mes plus vieux amis descend de Destutt de Tracy, le fondateur de la Société des Idéologues… Je pense que lui, au moins, partagerait l’opinion de Napoléon : des « songe-creux »… dont l’utilité dans le cadre d’une guerre civile, n’est-ce pas ?

                1. Mais le concret, c’est exactement ce qui est évoqué dans l’article et que l’état s’emploie à saboter : les individus qui veulent accueillir ou aider, accueillent et aident. L’état ne doit pas se mettre en travers. L’état ne doit RIEN distribuer (et donc RIEN ponctionner en conséquence). Des impôts qu’on lui file, il doit faire usage de Police & Justice. C’est pourtant concret et simple à comprendre.

                  Des immigrés arrivent sur le territoire ? Rien à dire. Ils veulent bosser ? Qu’ils s’arrangent entre adultes consentants avec les gens du cru. S’ils ne bossent pas, ils se démerdent. Ils font les cons ? Jugement, prison, expulsion. C’est concret, c’est assez simple, ça a prouvé son efficacité d’antan, et pompon, ça coûte moins cher que l’actuel bordel. Et tout ceci peut être mis en place ici & maintenant, moyennant une paire de couille au sommet de l’état, un arrêt des lacrymogènes et une distribution assez conséquente de paire de baffes et de pink slips à un paquet d’andouilles cosmiques. Rien d’impossible, que du concret.

                  1. Scarlet Pimpernel

                    Tout à fait, Votre Eminence, tout à fait… la difficulté tenant toutefois au fait qu’il n’y a aucune chance que vos prescriptions – toutes de bon sens, je n’en disconviens pas, et je suis parfaitement sérieux – n’ont aucune chance d’être adoptées et ramenées à exécution, en l’état de déliquescence de nos sociétés et de l’Etat lui-même.

                    Nous sommes donc, et n’en prenez pas ombrage, pour vos solutions, dans le domaine du « wishful thinking ».

                    Attendu que le chaos va aller croissant, ce n’est qu’une question de temps avant que les vieux stocks rouillés de la Résistance ne sortent des greniers et des caves, la populace faisant alors le travail que l’Etat ne peut ou ne veut plus faire…

                    La guerre civile n’est pas une option, c’est maintenant une certitude…. la seule question, assez académique je l’avoue, c’est : « quand » et : « qui commence »?

                    1. « aucune chance d’être adoptées et ramenées à exécution »
                      Oui, c’est pour cela que certains de mes articles récents sont moins rigolos. Forcément. Et c’est aussi pour cela que, contrairement à ce qu’il croit, Kazar sera entendu. Il aura ce qu’il veut (un état qui expulse à tour de bras, par exemple). Et ce jour-là, je ne suis pas sûr qu’il soit du bon côté du canon, comme tant d’autres.

                       » « quand » et : « qui commence »? »
                      Je ne sais pas. Je dirai : profitez des quelques mois qui viennent, ils seront les derniers (je ne compte plus trop en années, ou alors, avec une main maximum). Qui ? Alors là …

              2. Kazar

                J’ai beau chercher, je ne vois pas l’ombre d’un argument chez vous. L’État ne peut pas tout et ne doit pas se mêler de tout, mais il doit assurer notre sécurité sans nous imposer ce que nous ne voulons pas. Actuellement, nos gouvernants se foutent royalement de ce que souhaite le peuple, c’est bien le problème.

                    1. sam player

                      « Pareil mon bon. »
                      Non car quand je parle de mes idées je ne dis pas « nous », ni « le peuple » mais toi si. Ce que souhaite le peuple je n’en ai rien à battre quand ça ne concerne que moi.
                      La meilleure façon de satisfaire tout le monde n’est pas de faire ce que voudrait une majorité, si tant est qu’elle existe, mais de laissez faire chacun..
                      Tu dis « l’état ne peut pas tout » et ça sous entend que s’il le pouvait alors ça ne serait pas plus mal. Même si l’état pouvait tout à un coût de zéro je n’en voudrais pas.

                      Remplace « le peuple » par « chacun » et ça fera moins collectiviste ou intérêt général.

                1. Vodkaman

                  Kazar,

                  Même si j’adore le saucisson et l’alcool sous toutes ses formes buvables (donc presque tout à part le Mouton Cadet), je ne peux être d’accord avec vous.

                  J’accepte les étrangers ayant des convictions religieuses différentes des miennes tant qu’ils ne m’obligent pas à adhérer aux leurs.
                  Je me fiche qu’ils viennent travailler en France s’ils y payent leurs impôts et participent à la vie économique de ce pays.

                  Ce qui n’est pas supportable, c’est l’assistanat (qu’il soit à destination des « de souche » ou « importés »).
                  Supprimez toutes les aides débiles qui, in fine, n’incitent pas à se sortir les doigts du luc et vous supprimez cet attrait que représente ce pays.
                  Vous supprimez par le même fait ce danger que vous pointez.

                  Baissez les cotisations sociales qui dissuadent pléthores de chefs d’entreprises qui renoncent à embaucher :
                  – pour cause de rentabilité insuffisante par rapport aux charges sociales
                  – de peur de ne pouvoir licencier en cas de baisse du carnet de commande:
                  – qui ont des effets de seuils délétères (au delà de 1.6 smic, fini les « allègements » qui fait que la courbe des salaires à plus une gueule exponentielle)
                  – qui font basculer l’entreprise dans des obligations supplémentaires pour 1 salarié de plus (cf le ratio entreprises de 49 salariés vs 50 salariés et +)

                  encore une fois, il ne faut pas s’attaquer au symptôme mais à la cause.

                  Et puis vous pouvez aussi méditer sur cet article, il pose des questions.
                  http://www.contrepoints.org/2015/09/06/220730-refugies-jai-honte-pour-leurope

          2. Kazar

            Ben voyons, de toute évidence, vous avez mal lu mon post, puisque ceux qui seraient renvoyés sont justement ceux qui ne travaillent pas, donc qui ne cotisent pas pour « nos »retraites »‘. Vous êtes bien naïf si vous pensez que ce système existera encore dans 20 ans !!! En termes de bobo, pas de doute, votre pseudo est bien choisi…

            1. ironbooboo

              Chômeurs ils sont donc chômeurs ils resteront.
              C’est vrai que ça ce tient quand on y pense.
              Et ceux qui ont un emploi à mi-temps on les renvoie pendant les vacances et les jours fériés ?

              Vous êtes bien naïf si vous pensez qu’une fois la retraite par répartition à terre nous n’aurons plus besoin de nous occuper de nos vieux. Ce sera d’autant plus vrai qu’on a des générations entières qui se sont imaginés que ça durerait éternellement et n’ont pas de quoi vivre paisiblement leurs vieux jours.

          3. theo31

            « racines chrétiennes » : j’adore ce genre de concept foireux, comme si la culture « païenne » n’avait jamais existé. Certains reprochent aux musulmans de s’imposer en Europe en construisant des mosquées alors qu’à une époque les chrétiens allaient détruire les temples grecs et romains. Et ce sont bien des chrétiens qui sont allés détruire la capitale de l’empire byzantin en 1204, servant ainsi la soupe à leur ennemis.

            1. Pheldge

              Que ça te plaise ou non, il y a quand même près de 2000 ans d’histoire Chrétienne qui nous précèdent … alors le concept, il est réel.

              1. ironbooboo

                Il est réel mais est-ce une raison suffisante pour essayer d’empêcher toute influence extérieure et nous crisper sur l’état actuel de notre culture ?
                Historiquement ce n’est pas dans notre « identité nationale » que d’agir ainsi.

                Et puis bon, moi niveau influence culturelle je sens plus le modèle US que la soit disant islamisation. Et à tous les niveaux, de la bouffe à la politique en passant par la musique ou le cinéma.

                1. Fastnet

                  « Essayer d’empêcher toute influence extérieure »
                  Pas forcement, mais il y a un gros problème avec l’islam !
                  Je pense que la moitié de la population (les femmes) ne peuvent pas être d’accord avec cette « religion » !
                  Et les hommes de civilisation européenne aussi, je considère ma femme comme mon égal.

                  1. gameover

                    Fastnet je pense surtout que vous vous mêlez des affaires à les autres. Tant que ce qu’ils font n’interfèrent pas avec les lois ou nos libertés, c’est leur problème.
                    Le seul truc qui interfère avec les lois, mes libertés et ma vie c’est pour l’instant le socialisme. ne nous trompons pas d’ennemis.

              2. Vodkaman

                Cela fait donc remonter le socialo-communisme à +/- 2000 ans.
                Partager, donnez « vos » richesses à l’Eglise qui les redistribuera (ou pas), Venez en aide aux autres…

                Jésus pouvait être communiste : lui, il avait des supers pouvoirs…

                1. Duff

                  sans être croyant c’est plus complexe. Les paraboles du Christ sont libérales. Le libéralisme n’est pas apparu sans raison en terres chrétiennes. Il n’y a aucune responsabilité collectives et les rentiers/usuriers sont châtiés pour rappel. Le pape François ayant bien mal analysé la situation de son pays et étant aussi clairvoyant que ceux qui ont voté pour lui déroge à la règle, pas de quoi jeter le bébé avec l’eau du bain.

      2. royaumont

        Je suis assez d’accord.
        La seule question à se poser est de savoir si un afflux massif de migrants est compatible avec l’image ou le projet de société que l’on se fait de la France.
        Tout le reste est faux-fuyants.

        1. Bonsaï

          D’autant plus qu’il vaut parfois mieux créer un lieu d’accueil ex nihilo dans le cas d’un conflit armé durable (voir la création de l’état d’Israel) que de vouloir installer « provisoirement » une collectivité cohérente au coeur même de populations autochtones appartenant à d’autres courants linguistiques et/ou ethniques.

        2. Deres

          Non, le problème est que cet afflux de migrant est le symptôme de la maladie, pas la maladie elle même. tant qu’on laissera la merde au moyen orient et au magreb, cela ne s’arrêtera pas. Mais de ce côté on ne fait rien alors que al maladie progresse (propagation à l’Irak, puis au Yémen puis à la Turquie, …)

    2. Deres

      Les allemands ont déjà débloqués 6 milliards je crois et les landers affirment qu’ils devront encore en déboursés 4 … Donc cela va nous coûter bonbon de toute évidence.

  7. mlallier

    Le lien vers france terre d’asile est très révélateur de l’efficacité de ce machin. Suivre le lien fourni généreusement par notre hôte conduit à ce message : « Oops, you’ve encountered an error 500 »

    Mais, comme je ne suis pas en France, peut-être que ça marche mieux pour les autochtones.

      1. Scarlet Pimpernel

        Ahhh! Térence : d’actualité, hein, avec son Heautontimoroumenos (du grec ancien signifiant « Le Bourreau de soi-même ») et même l’Eunuque….

        1. royaumont

          Les grands auteurs sont éternels.
          Au passage, merci à vous, chacune de mes citations ou allusions, volontairement un peu hermétique, est comprise et trouve un écho.

  8. LECOMTE René

    Je pense que la déclaration du clown à Bercy d’hier ne vous a pas échappé :
    http://www.lepoint.fr/societe/migrants-michel-sapin-une-question-de-quelques-millions-d-euros-08-09-2015-1962867_23.php#xtmc=sapin&xtnp=1&xtcr=3
    Soyons bon prince, quelques millions, cela peut aller jusqu’à 10, sinon, notre énarque aurait dit quelques dizaines de millions d’€ car il maîtrise le français.
    Un petit calcul rapide : 10 000 000 € divisé par 24 000 réfugiés, cela fait un peu moins de 420 € par réfugié… ce qui me laisse pantois.
    Bien sur, il a oublié ce que cela couterait aux communes pour l’hébergement (via les impôts locaux), aux départements pour les allocations sociales type RSA (via nos taxes départementales), à la Sécurité Sociale : CMU, AME et allocations diverses (via un déficit en permanence alourdi).
    Et si on passe par les bonnes associations, sachant qu’habituellement, seuls 10 % des subventions versées vont au bénéficiaire final, cela me donne le tournis.

  9. lolfutur

    Youpiii !
    Encore un article ce matin, comme tous les jours c’est la fête !
    MERCI H16 pour votre présence sur la toile.
    Un nouveau lecteur assidu épaté par la qualité et la densité de vos écrits.

    1. Scarlet Pimpernel

      Nouveau lecteur – vous devez être le 15° ou le 16°, j’ai perdu le compte, je crois, et d’aucuns contestent, allant jusqu’à la vingtaine, les petits optimistes – bienvenue sur un espace de liberté, sous la douce férule de Monseigneur de Seize…

          1. Mettons les choses au clair : il n’y a aucune antipathie de ma part. Simplement, je ne veux pas que ce blog se transforme en foire d’empoigne. Donc pas d’insultes ou de méchancetés entre vous, c’est tout. J’ai prévenu ceux que j’ai attrapés au moment où j’ai regardé, mais je ne suis pas en train de faire les comptes pour savoir qui a commencé, qui est en avance ou en retard, etc…

            Bref : si vous êtes tous courtois et polis entre vous, il n’y aura aucun souci et je vous incite par là même à continuer ainsi. C’est tout.

            1. Pheldge

              C’est vrai qu’on peut se laisser emporter rapidement par la passion, c’est la magie du virtuel-direct , et j’admets ( j’ai pas dit je comprends 🙂 que mon côté potache irrécupérable puisse parfois , euh … lasser ?
              Notez la bien celle-la, parce que je ne la redirais pas de sitôt !

  10. theo31

    Ca me rappelle Augustin de mes couilles qui chantent, le comédien qui disait défendre les SDF du canal Saint Martin. En pleine crise, le mec se barre tourner un film en Afrique du Sud. Ces types des ONG sont de vrais proxénètes.

  11. Caton

    Merci à notre hôte! Enfin quelqu’un qui comprend et exprime à quel point le « non lucratif » rapporte! Avec 1,8 million de salariés, les organisations loi 1901 représentent 9,8 % des effectifs du secteur privé, selon le rapport du Haut conseil à la vie associative de juin 2015 ; et eux ne s’y trompent pas, ils parlent de « secteur privé lucratif » pour des associations loi 1901.
    Une ONG comme l’ARSEP consacre 18% de ses recettes à ses « frais de fonctionnement » (comprenez le personnel), AIDES c’est 17%, l’ARD c’est la bagatelle de 38%, alors que la Croix-rouge est à 1%. Et pourtant le personnel de la Croix-rouge vit fort bien, merci pour eux!

    1. Val

      +1 Ces ONG sont proprement écœurantes , l’aide humanitaire est devenue un bien sale business tres lucratif. On voit chaque année les étudiants partir dans des pays plus ou moins exotiques , avec des motivations tout aussi exotiques : qui pour voyager , qui pour faire beau sur un CV . On voit des jeunes occidentaux bobos payer des ONG une fortune pour coucher sous la tente et poser 3 parpaings pour contruire un chio**e . Ce tourisme pseudo social me donne littéralement la nausée .

  12. Caton

    12.000 familles supplémentaires en France par an (s’il s’agit uniquement d’hommes venus en éclaireur avant d’amener leurs familles), par rapport aux 10% d’habitants et originaires d’Afrique (y compris du Nord) et du Moyen-orient aujourd’hui, ajoutez à cela que de toute manière ces nouveaux arrivés ne veulent surtout pas rester en France… Afflux massif? Où ça?

    1. royaumont

      Ces 12000 réfugiés prévus par les quotas sont une farce… D’une part, ce délire technocratique est une vue de l’esprit totalement inapplicable dans les faits, d’autre part ça ne répond pas au problème. Pour l’Europe, ce n’est pas 60 000 personnes dont il est question, mais plutôt de 500000 à 1 million… et qui ne sont pas tous, loin s’en faut, des réfugiés fuyant la guerre.
      Là il s’agit d’un afflux massif, là nous avons un problème, là nos dirigeants bottent en touche.
      S’il ne s’agissait que des syriens, même nos états déliquescents arriveraient à gérer.

      1. Bonsaï

        Et il y a tellement anguille sous roche que madame Merkel en appelle déjà à une « répartition contraignante de l’accueil ».
        Serait-ce là l’écueil ultime de la démocratie ?

  13. Caton

    J’ai été surpris de constater qu’aucun contrôle de ces personnes déplacées et de leurs motivations n’est prévu, alors même qu’on apprend que certains d’entre eux sont porteurs d’un passeport Syrien falsifié. on peut s’attendre à voir arriver avec la prochaine vague un nombre important de combattants de Daech. Mais entre ceux qui veulent laisser entrer toute la misère du monde à des fins électoralistes et ceux qui les refusent à des fins tout autant électoralistes, il est clair que le seul élément de réflexion c’est 2017.

  14. ironbooboo

    On trouve quand même quelques drôles de loulous parmi les libéraux …
    On estime entre 160 et 260K le nombre de français qui partent vivre à l’étranger chaque année. A 2 millions le nombre de français déjà hors de nos frontières.

    Mais dans ce sens là ça va. C’est normal, parce que voyez vous, nous sommes la lumière du monde. Partons où nous allons nous ne faisons que le bien, touts nos hôtes sont absolument ravis de nous accueillir. Pensez, un peu de ces idées que le monde entier nous envie qui arrive chez eux, c’est une aubaine, forcément. Nous sommes tellement travailleurs, tellement bien formés dans tous les domaines …

    Par contre, lorsqu’il s’agit de laisser circuler quelques dizaines de milliers de personnes qui fuient des conflits qu’on a largement participé à déclencher, là c’est une autre paire de manches.
    Parce que voyez vous, ces immigrants là ne savent rien faire et restent entre eux. Ils se communautarisent et menacent notre identité nationale ! Puisqu’on vous le dit. De plus, ils vont inéluctablement nous coûter un bras. Parce que c’est comme ça épicétou. Et avec le taux de chômage actuel, ils vont en plus nous piquer nos emplois. Ce qui n’est pas banal pour des gens incapables de s’intégrer. Bref, que des problèmes. Qu’on les rejette à la mer, femmes et enfants d’abord. On ne devrait même pas avoir de mal à trouver quelques siphonnés du bocal prêts à tirer dans le tas en cas de besoin.

    Que ce soit nous qui exportions notre modèle bancale à grands coups de bombes sur le coin du nez, là n’est pas la question, puisque notre modèle est indépassable. On ne devrait réserver la liberté qu’à ceux qui la méritent (c’est à dire nous bien sûr). Les autres, africains en tête, n’en valent pas la peine.

    Vous ne vous prenez quand même pas pour de la mer** …

    1. Caton

      J’exècre le « modèle social français », raison pour laquelle je comprends ceux qui veulent le fuir et me méfie de ceux qui veulent le rejoindre.

        1. René-Pierre Samary

          S’il s’agit de l’intervention d’ironbooboo, je déclare forfait. Ce genre de soupe, on nous l’enfourne depuis trop longtemps : ouvre grand ta bouche, petit, c’est bon pour toi.
          S’il s’agit de votre billet, le fond de ce que je pense est ceci : l’accueil de l’autre, du voyageur, du migrant, est une affaire entre individus, comme la générosité. Chez les Grecs anciens comme chez les peuples du désert; l’hospitalité est un devoir sacré. L’errant est accueilli comme un hôte de prix, qu’on honore et qu’on comble. Mais Ulysse, réfugié chez les Phéaciens, se présente tête courbée, implorant la bonté de son hôte, qu’ensuite il régale avec ses récits. Nos errants d’aujourd’hui ne se présentent pas comme des individus, ce sont des peuples en marche. Ils ne viennent pas la tête courbée, ils exigent, ils ont des droits. Leur nombre, la masse qu’ils représentent, la force de leur culture, s’imposent, avec la complicité des jobards sentimentaux et d’une politicaillerie avide de sujets qui fâchent, afin de tromper, tromper encore, une foule abêtie, bêlante et votante.
          La question de l’immigration de masse se réduit pour moi à celle-ci : à partir d’une certaine valeur critique, mesurable en terme de nombre et en terme d’altérité culturelle, une société hétérogène « fait société » dans la société d’accueil, quand celle-ci n’a pas suffisamment confiance en ses valeurs, C’est une constante ethnologique, aussi bien chez les Baruyas de Nouvelle-Guinée que dans la Rome du Bas-Empire, subvertie par les religions orientales au temps du judéo-christianisme.

          1. ironbooboo

            Tssss.
            Ai-je dit qu’il fallait les « accueillir » ?
            J’appel simplement au respect de l’être humain certains commentateurs qui s’oublient un poil. On en trouve même qui veulent utiliser la force contre des populations civiles …

            Ça me dégoûte un brin. Maintenant mon parti pris c’est la liberté. Je veux avoir le droit de circuler où bon me semble, partant de là comment refuser ce droit aux autres ?
            C’est de la cohérence, rien de plus.

            Que faire avec les immigrants ? Laisser les gens se débrouiller.
            Faut pas oublier que la situation actuelle n’est que le fruit de l’action de l’état. Etat qui fout sa merde à l’étranger, état bloquant les populations aux frontières, état refusant de délivrer les autorisations incontournables pour travailler, état attirant une immigration de profiteurs, état déconseillant même aux individus de faire preuve de charité par eux même.

            Qu’on parle des les « accueillir » ou de les rejeter à la mer, il serait temps que l’état arrête son bordel.

            1. Je vois que nous partageons exactement la même position. Et qu’il n’est pas question de décider pour les autres qui accueillir ou pas, comment et avec quel pognon.

              1. ironbooboo

                Précisément.
                C’est un sacré tour de force que de réussir à crisper le débat au point que la plupart n’imaginent même pas qu’on puisse se passer de l’état alors qu’on peut déjà voir comment le problème a été traité jusqu’ici.
                Si on « accueille » ça ce fera comme à Calais, aux détriments des populations locales. Si on essaie de les renvoyer chez eux ils se fondront dans la masse et participeront à développer encore un peu les activités au black, voir la criminalité.

                Bref, avec l’état on est perdant quoiqu’il arrive.

    2. pierre

      Et ce qu’on peut arrêter une minute le délire « les réfugiés fuient la guerre et ne font que passer, et ils repartiront très vite », hum ?

      Quid des Syriens réfugiés en Turquie, et qui ensuite rejoignent l’Europe ?
      Tiens il se trouve que c’était le cas du père du môme noyé…

      Des Syriens ont fui en Jordanie, Liban, Turquie… Pourquoi MAINTENANT viennent ils chez nous ? Ca ne vous étonne pas ?

      Ensuite, la propaganda staffel a écrit dans votre cerveau : « migrants = syriens = réfugiés »… Mais quid des dizaines de milliers d’autres immigrés qui viennent d’Afrique ? D’Afrique du nord. Avec ou sans regroupement familial ?

      Bref, on vous bourre le mou avec les « 24 000 réfugiés syriens »… mais le problème n’est pas là. Il faut observer les vais ordres de grandeur : l’immigration au sens large.

      1. Bonsaï

        Maintenant que l’affaire est dans le sac, les JT officiels osent même montrer de ces charmants jeunes hommes annonçant tout sourires : « Je viens d’Irak, je suis content d’être ici. « .
        D’Irak, pas de Syrie, ni même de Turquie.
        Dans les marges il y aurait même quelques afghans, et bientôt tant qu’à faire pourquoi pas quelques pakistanais ?

            1. Scarlet Pimpernel

              Ceci dit, Monseigneur, les Fish and Chips dans les villages retirés du Nord, ou les Steak and Kidney Pies dans les campagnes de l’Ouest….

              1. Oui bon j’admets qu’ils ont quelques curiosités culinaires mangeables. Mais franchement, la bonne nourriture anglaise … elle est indienne.

    3. Val

      @ironbooboo , j’ai une assez bonne expérience de vie à l’étranger (15 ans pour moi) , (33 pour mon mari) . Je suis pour la libre circulation des personnes . Ceci étant dit , chaque pays a ses lois et il faut les respecter . La peur que vous lisez dans les posts de mes collègues H16iens provient du fait que notre état français ne fait plus respecter nos lois , par ailleurs notre état organise le chômage et le clientélisme. Dans ce contexte , nous savons qu’un afflux de population va créer des déstabilisations : ces personnes n’auront accès à aucune dignité : logement piteux, pas de travail , vie aux crochets de l’état et donc de nous , les tax-payers.

      Au cours de mes nombreuses expériences à l’étranger , j’ai respecté les lois , je savais qu’un écart risquait fort d’avoir des conséquences : en république tchèque conduire en état d’ébriété est suffisant pour vous virer du pays .
      Notre séjour à l’étranger a apporté au pays d’accueil des impôts , beaucoup d’impôts. Et notre cher pays d’origine nous regardait de travers .
      Tout le problème vient de notre Etat , qui ne veut pas faire le job : virer du pays toute personne étrangère contrevenant aux lois , ne rien donner de gratis : there is no free meal .
      C’est pour cette raison que les français sont devenus si frileux à accueillir les étrangers et pas autre chose .

      1. Bonsaï

        Ce qui heurte l’opinion publique dans le cas actuel ce n’est pas l’accueil en lui-même, c’est le scénario tel qu’il a été présenté par les autorités et orchestré par Madame Merkel.
        Le peuple français est assez subtil quand il s’agit de flairer les arnaques, il faut lui reconnaître cette qualité. Il ne se laisse pas embobiner si facilement… ce qui ne l’empêche pas d’avoir du cœur !

        1. « Le peuple français est assez subtil quand il s’agit de flairer les arnaques »
          PaaaAArdon ?
          Vous avez vu qui a été élu récemment président ?

          Si c’est une blague, c’est joliment ironique. Sinon, il est temps de se réveiller.

            1. Val

              @bonsai je l avais bien compris comme ça 🙂 . Merci pour votre sollicitude cher arbre . Pour vous faire rire , mon mari né en suisse a choisi de rester français à 18 ans .il y a qq années il s est fait moquer de lui au consulat français pour avoir fait ce choix … Le plus comique étant qu il a été une bonne année apatride car la France ne le reconnaissait plus .
              La France est un curieuse mère patrie. .. elle hait ses enfants.

      2. ironbooboo

        C’est bien ainsi que je le perçois, mais vous avez une opinion rassurante des français. Le fait est qu’ici même certains n’hésitent pas à préconiser de dégommer ces populations sans ménagement. Via l’état bien sûr.

        On n’a de choix qu’entre se montrer inhumains ou payer comme des veaux pour le n’importe quoi socialiste.
        Comme si des gens qui traversent des continents en risquant parfois leurs vies ne pouvaient pas se débrouiller par eux même sans l’intervention de l’état providence. Remarquez que s’ils venaient dans la légalité ils apporteraient avec eux les fonds qui restent pour l’instant dans les poches de toutes les crapules qui se nourrissent de la misère humaine.

        De toute façon dès qu’il s’agit d’immigration africaine c’est toujours la même chose. On sent tout de suite poindre ce petit sentiment de supériorité de l’occidental sur le pékin du tiers-monde.
        Parce que voyez-vous, le pékin du tiers-monde vient manger le pain des français, forcément. Que ce soit le français qui lui tend la baguette n’est qu’un détail, tout est de sa faute.

        J’en ai un peu ma claque de lire ce genre d’idioties sur des médias libéraux. Tout ce que ces gens veulent c’est un état qui aille dans leur sens, c’est tout.
        Pour moi ils font parti de cette catégorie de personne qui s’imagine que qui que ce soit profite de ce système hormis nos oligarques.
        Non, les familles avec 25 gosses et 30K€ de prestations sociales, ça n’existe pas.

        1. Les Charcuteries Olo

           » Comme si des gens qui traversent des continents en risquant parfois leurs vies ne pouvaient pas se débrouiller par eux même sans l’intervention de l’état providence.  »

          En effet, ils viendront directement se servir sans aide de l’état, voir avec sa bénédiction.

          1. ironbooboo

            Mais se servir dans quoi ? Qu’est-ce que vous racontez ???
            Ils profitent de ce que l’état accepte de leur donner.

            Si le voisin vous vole votre argent pour le filer à un mendiant, vous vous en prenez au mendiant ? C’est d’un ridicule …

            1. Les Charcuteries Olo

              Vous pensez sincèrement que si l’état ne leur donnait plus rien, ils se contenteraient de dire ‘tant pis » en haussant les épaules et en rentrant chez eux ou aller gentiment voir ailleurs ?

              Pour une poignée d’entre eux qui aura un esprit d’entrepreneur et qui créera quelques pincées de richesse et se suffira à lui et sa famille, combien se retrouveront connement en panne de « Il faut » et de « on a des droits ».

              Et quand « il faut » et « qu’on a des droits », et bien on ne se gêne plus, on se sert.

              1. Encore une erreur de raisonnement fait à moitié.
                Etat régalien : ne donne rien, a donc plus pour s’occuper de police et de justice. Ceux qui « se servent » se retrouvent avec des bosses sur le crâne et une expulsion. Simple. Droit commun.

                    1. Kazar

                      C’est fatiguant votre manie de toujours vouloir avoir le dernier mot !!! Ce n’est parce parce qu’il y aurait plus de moyens financiers qu’ils feraient quoi que ce soit, et ce « ils », ce sont les politiques pour lesquels les Français ont voté et voteront, à tort ou à raison.

                    2. « C’est fatiguant votre manie de toujours vouloir avoir le dernier mot »
                      Ah désolé, je m’inscrivais bêtement dans le cadre d’un dialogue, sot que j’étais.
                      Je ne vous parle plus, alors.

                    3. Black Mamba

                      @Kazar , quel veinard vous êtes, H16 prend la peine de vous répondre régulièrement, et vous vous plaignez tandis que nous autres, nous guettons le moment où « le diable  » va sortir de sa boite ….

            2. Kazar

              Allez donc voir un pue ce qui se passe à Calais, et sur Lesbos, facile à trouver sur internet. Si on arrêt de les nourrir, vous pensez vraiment qu’ils vont se laisser mourir de faim ?

              1. « Si on arrête » : si l’Etat arrête.
                Vous ne comprenez pas, vous pensez comme un collectiviste.

                Du reste, où est l’état de droit dans ce que vous décrivez ?

                    1. Kazar

                      L’État n’existe que par nos impôts, et vous en payez, je suppose ? Pour le reste, et sur le fond, je suis d’accord avec UNE chose : l’État ne devrait s’occuper que de ses missions régaliennes. Ceci étant posé, il me semble que c’est une utopie, la tendance générale des États étant soit au socialisme, soit à la dictature.
                      Bonne journée.

          2. Encore une bêtise. S’ils se servent avec sa bénédiction ou sans qu’il n’agisse, c’est encore la faute de l’État qu’on paye normalement pour une société ordonnée. Et d’autre part, on ne peut pas partir du principe (débile) que 100% des immigrés sont des voleurs (ça s’appelle de la xénophobie, c’est assez crasse comme attitude). Il y a un moment où il faut être un peu cohérent.

            1. Les Charcuteries Olo

              ..pourquoi 100% ? On n’a pas besoin d’un 100% : un petit pourcentage de mal intentionnés et la passivité du reste (y compris la notre) fera le reste.

              1. Et dans ce cas, cohérence oblige, on traite ce petit pourcentage avec les lois en vigueur. Mais ce n’est PAS un problème d’immigration, c’est un problème de police et de justice, donc d’état régalien.

                Quelle partie de « l’état fait n’importe quoi » vous échappe ?

              2. ironbooboo

                Et plutôt que d’en conclure que l’état n’assure pas ses fonctions régaliennes vous vous dites qu’il faut traiter les gens comme des chiens. Tant pis si on est dans le plus pur procès d’intention : des régimes encore plus foireux que le notre font/ont fait pire, alors bon, on peut se permettre.

                Toujours en se rappelant bien qu’on a largement contribué à créer ce flux migratoire, que ce soit en participant à des conflits bidons ou en votant pour des gorets qui distribuent notre argent à tout le monde.

                Quand on n’a ni cœur ni cerveau, on pense avec quel organe au juste ?

            2. Deres

              En tout cas, les morts de gamin ne sont pas prêt de s’arrêter … Ils étaient prêt à prendre des risques mortels pour venir alors qu’ils n’avaient aucune garantie sur place. Maintenant qu’ils ont plus de garanties d’un avenir sur place, la migration va s’amplifier pour profiter du quota avant qu’il s’épuise ! A moins de construire des ponts ou d’utiliser nos bateaux militaires pour faire la traversée, les accidents vont continuer de plus belle !

        2. Val

          @ironbooboo on s est compris. Je crois aussi que les français présents sur cet espace sont désespérés de nos gouvernants . A juste titre.
          On voit la grosse manip de récupération de voix de l immigration par ces pitoyables actions médiatisées. On voit leur manip ce culpabilisation des foules récalcitrantes . On voit leur veulerie leur duperie et l usage politique qu ils font de nos institutions. Ils nous dressent les uns contre les autres avec un seul but , celui d être élus. Le ps manque gravement de voix , il drague le vote immigré. Il fait de ces derniers les futurs boucs émissaires bien pratiques de sa vacuité aux affaires mais il s en fout. Tout ceci est fort triste. J ai bien peur que les nouveaux arrivants ne sautent d une maison en flammes vers notre Costa concordia….

    4. Kazar

      Encore une fois à côté de la plaque !! Les Français qui partent son majoritairement de jeunes diplômés qui quittent notre pays paralysé par la technocratie et écrasé par l’impôt. C’est vrai, il y a aussi les riches qui s’exilent fiscalement. Et nous, qui accueillons nous ? Des réfugiés économiques qui n’ont aucune chance de décrocher un boulot dans un pays qui compte plus de 5 millions de chômeurs…
      Ils ne vont pas nous piquer nos emplois, il n’y a plus de boulot pour les gens peu ou pas qualifiés !!!
      Votre ironie est lamentable et vous êtes aveugle.
      Pas d’argument dans votre raisonnement, le néant.

      1. sam player

        « Et nous, qui accueillons nous ? »

        Nous = l’état
        Accueil = aides et subventions

        Utilise les bons mots et tu auras le vrai problème.

      2. ironbooboo

        Quelle ironie ? Les français posent des problèmes à l’étranger, avec ou sans diplômes, que ça vous plaise ou pas. Vous êtes pile dans ce sentiment de supériorité dont je parle.
        Vous pensez qu’on apporte la lumière partout où on passe, mais c’est faux et les exemples sont légions. Ça va des suisses qui en ont marre des frontaliers aux exactions commises en Afrique en passant par les Hollandais qui en ont plein le c** de nos narco-touristes. En fait on les brise à tout le monde à peu près partout où on passe. Ce n’est pas par hasard si à l’étranger on cette réputation de c*** prétentieux.
        Est-ce que pour autant on nous interdit de circuler ? Non.

        Et à contrario les maghrébins apportent l’obscurantisme, forcément, ces arriérés. Chez eux il n’y a pas de diplômés c’est bien connu. Et puis pour travailler, il FAUT un diplôme, absolument. Aucun savoir-faire ne peut être acquis hors l’EdNat, tout le monde sait ça.

        Mais pour qui vous vous prenez à la fin ??? Si le monde à un trou du cul il est en France.
        C’est quoi nos diplômés qui partent à l’étranger faute de trouver du boulot en France sinon une émigration économique ?

        1. Val

          @ironbooboo  » Les français posent des problèmes à l’étranger, avec ou sans diplômes, que ça vous plaise ou pas » : euhhhh , le truc c ‘est que tout étranger est un vu comme un étranger par les autochtones , français ou non . Les burkinabés en côte d’ivoire , les libanais ds toute l’afrique , les allemands et les russes ds les pays de l’est etc etc , on est tous l’étranger de qqn . non ? Je ne sais pas ou vous habitez , mais je me doute bien qu’il y a une nationalité voisine de la votre qui ne peut pas voir la votre en peinture . Et quand on n’est pas chez soi , la règle c’est de se comporter bien et de ne pas critiquer . Il se peut que bcp de français y dérogent . Mais ce ne sont pas les seuls loin s’en faut. La franchement , vous faites une fixette sur la France et les français . Si on était le peuple le plus épouvantable du monde , les bateaux iraient dans l’autre sens, non ?

           » sinon une émigration économique » : pas du tout , c’est le poids de l’impôt qui fait que l’on se casse si on veut avoir une chance de mettre un sous de côté , et d’une manière générale le poids éléphantesque de l’état. Poids qui ne cesse de grossir ; poids porté par une part de population toujours plus mince et en plus stigmatisée par tous les autres qui les regardent bosser les bras croises .

          1. ironbooboo

            Vous parlez avec bon sens dans la première partie.
            On est tous l’étranger de quelqu’un, j’essayais seulement de souligner que nous aussi nous posons notre lot de problèmes à l’étranger ce qui n’a jamais été une raison suffisante pour nous traiter comme du bétail avant même notre entrée sur x territoire. C’était façon de pousser certains à modérer leurs propos et relativiser leur propre valeur et la situation en générale.

            Ceci dit lorsque des français déconnent à l’étranger ils tombent sous le coup de la loi. Je ne comprends pas pourquoi ça devrait être différent pour les autres, qu’ils soient Syriens, Irakiens, Chinois, Musulmans, Hindous …
            Nous n’avions pas des principes autrefois ? Je sais qu’ils ont été malmenés et dénaturés par l’état mais ça reste des idées nobles au départ.

            Dans la seconde partie vous me donnez raison, ce sont des raisons économiques que vous citez. Du reste les raisons que vous évoquez ne s’opposent pas aux miennes : les jeunes diplômés ont du mal à trouver du boulot ET s’ils le font la fiscalité de ce pays de fous les rattrape.

  15. pierre

    Comme d’habitude… on revient toujours au « pognon », le juge de paix du pouvoir. Le vrai.

    A ce sujet, Sapin dont on fait les pipes a encore une fois explosé le pipotron du nimportnawak hier, et comme d’habitude, avec une assurance, un culot de médaillé olympique.

    Pour Michel, circulez y’a rien à avoir.

    L’accueil de « 24 000 réfugiés sur 2 ans »…. est « une question de quelques millions » d’euros et « ne se fera pas au détriment d’autres politiques »,

    http://www.europe1.fr/economie/migrants-en-france-un-cout-de-quelques-millions-selon-michel-sapin-2511607

    Oui.

    Restez calmes. « quelques millions »…

    Lorsqu’on atteint un tel niveau de foutage de gueule, une seule solution : la révolution.

    Avec les fourches et toute la quincaillerie qui va bien.

  16. Les Charcuteries Olo

    Sûr que juste ces dizaines de milliers de migrants qui ne font que passer ne poseront aucun problème et, ô chance, nous aménerons un peu d’air frais et de nouveauté, j’ai juste ? De plus, leur inventivité et créativité nous rapporteront (euh, nous permetterons de leur redonner) des surplus de richesses ainsi crées ? Rassurez-moi..

      1. Scarlet Pimpernel

        Ironboobootterfly… float like a butterfly, my friend…. Raspail le Maudit (le rôle de Cassandre est inutile avant, odieux après) l’a dit, il n’y a pas très longtemps : « L’Occident périra pour ne pas avoir su se montrer assez cruel »…

        1. royaumont

          Je me faisais des réflexion en ce sens hier, en regardant une émission sur Charlemagne… C’était un barbare, brutal et sanguinaire, mais il nous a légué un héritage politique solide et durable. Tout le contraire des bien-pensants qui nous gouvernent. La cruauté n’est peut-être pas ce que l’on croit, après tout…

          1. Scarlet Pimpernel

            Il y a un point mystérieux, chez les agitateurs de nuées, où l’intelligence parfois la plus subtile rejoint curieusement la sottise la plus bornée….

    1. Deres

      Les syriens sont très créatifs en véhicules blindés et mortiers improvisés, à rendre l’agente tout risque jalouse. Je suis certain que les chance pour la France seront heureux d’apprendre auprès d’eux comment envoyer une bonbonne de gaz sur l’Elysée avec un e magnifique trajectoire balistique.

  17. pierre

    Je viens de regarder mon lexique Novlangue. C’est très clair :

    -« c’est pas cher c’est l’état qui paye »

    -« ça coûte pas puisque les étrangers nous enrichissent »

  18. Davidice

    Il se trouve que par le plus grand des hasards, mon ancien bureau était à quelques mètres de France terre d’asile, et la seule chose que je peu vous dire, c’est qu’en sortant de leurs locaux, les réfugiés avaient tous les trucs pour gruger le système, et qu’ils venaient par la suite frapper chez moi tous les jours pour, soit avoir une promesse d’embauche, soit un contrat de travail.
    Assez étonné, je me suis renseigné dans le quartier, et il apparaît qu’un marché juteux autant qu’illégal s’est développé autour de leurs locaux, et qu’on obtient facilement contre quelques dizaines d’euros, les quelques papiers nécessaires à son dossier, monté par l’association, puis présenté à l’administration.
    Donc si vous avez besoin d de quelques faux papiers, vous savez où chercher.

  19. Australopitheque

    Y a deux trucs que je trouve sidérants.

    Ce qui m’effare c’est d’entendre politiques et journalistes être uniquement dans le court terme et l’immédiateté. Incapables de chercher a envisager sur le long terme les conséquences de ce flot humain.
    Car bon, personne n’est dupe, le chiffre final pour la France sera largement superieur au 24000. Disons a la louche 100 000 sur 3 ans. Personne pour calculer l’impact sur le logement a construire, le systeme social, la justice et l’education.Rien sur l’augmentation de la proportion de musulmans et ses consequences.

    Le second point c est de voir a quel point la France vient de se faire dicter sa conduite par les germains et va se retrouver contrainte et forcer de prendre un paquet de refugies alors que sa situation est totalement differente. La ou les allemands ont besoin de forces vives pour leur industrie et leur futurs problemes demographiques, tel n’est pas du tout le cas en France. Et pourtant la Raie Publique va s’en prendre une bonne dose.

    Nous’auts en Australie c est pas mieux mais au moins on voit dans la presse des debats contradictoires. Majoritairement les gens ne veulent pas de musulmans mais sont prets a aider les chretiens et Yazidis, pour peux qu’ils soit eduqués et apportent des connaissances transferables. Me souviens pas avoir lu que la France selectionnerait. Elle va encore se rammasser les dechets sortis d’Outre Rein.

    1. Pere Collateur

      A mon avis, si les « réfugiés » étaient Japonais ou inuits par exemple, il y a fort à parier, que ca ne fasse pas tant de vagues…

      1. Je vous fiche mon billet que ça poserait les mêmes problèmes et ça fournirait les mêmes réactions de la part des mêmes incohérents, à commencer par les étatistes de tout crin. On peut relire l’histoire si vous voulez, mais les Français était modérément joyce lorsqu’il s’est agi de récupérer les pieds-noirs. Et là, on parle de gens qui étaient avec un passeport français, au début des 30 glorieuses, hein.

        1. Australopitheque

          Disons que dans l’inconscient collectif les musulmans sont quand meme mis dans une categorie a part part les 3/4 de l’humanité. Perso je ne pense pas que le probleme d’integration viennent de la religion. Pour etre moi meme un immigré je pense que quand ca se passe mal on a tendance a se raccrocher a ses racines, sa culture d’origine. Or il se trouve que l’Islam propose une reponse complete qui peut etre lu par n’importe quel paumé -aigri :desespéré comme un appel a rejeter en bloc le monde occidental, ses valeurs et tout le reste. Quand un shintoiste immigré a Besancon est en souffrance sa religion ne lui recommande pas de faire le jihad. Si l’integration se passe bien alors la religion s’oublie vite. Des qu’on a du pognon, un bon bifteck et une belle voiture …

          1. « Disons que dans l’inconscient collectif les musulmans sont quand meme mis dans une categorie a part part les 3/4 de l’humanité »
            Ah ce ne sont pas des humains tout à fait comme les autres. Bravo.

            Si l’integration se passe bien
            Il faut un état de droit, et aussi restreint que possible pour que chacun puisse bosser. C’est pourtant simple.

        2. Pere Collateur

          Certes, mais ces petites « crispations » sur une « immigration » bien précise, durent tout de même depuis 40 ans maintenant.
          Et donc, en toute bonne logique, on peut raisonnablement énoncer que si ca ne posait pas de problème, on ne serait pas ici et ailleurs, à s’écharper sur le sujet et à se tordre la bouche pour passer sous les fourches caudines de la bienpensance qui cogne.

          Bref, je sais que vous le déplorez, que vous avez raison, mais c’est une réaction profondément humaine que de rejeter ce qui vous pourri la vie depuis 4 décénnies.

          Tout est fait pour attiser la rage des gens. On a déjà vu le film. On connait la fin.

          Apparement c’est comme les tontons flingueurs; Les rediffusions font toujours un tabac…

          1.  » durent tout de même depuis 40 ans maintenant. »
            Non. Elles durent depuis 20 ans à tout casser, et c’est parti d’autant plus en sucette que le PS a commencé à battre de l’aile. De façon générale, il y a toujours eu des crispations liées à l’immigration. Elles sont d’autant plus fortes que c’est en temps économiques difficiles. Toujours. Mais le côté « Guerre de Religion » qu’on est en train de nous mettre en place avec un phénomène qui prend maintenant de l’ampleur tout seul, issu tant de l’abrutissante débilité des médias contre-productifs de niaiseries / padamalgam / pudbidonerie / les prénoms ont été changés que des récupérations systématiques par tous les partis & réseaux d’extrême droite et gauche (ne vous y trompez pas, l’EG est autant partie prenante que l’ED).

            « Tout est fait pour attiser la rage des gens. »
            🙁 Oui.

            « comme les tontons flingueurs; Les rediffusions font toujours un tabac »
            Et elles sont toujours en noir et blanc. Jamais de nuances.

            1. Duff

              Oui sauf qu’une frange non négligeable de musulmans veulent étendre l’influence de leur religion en occident et ils disposent pour ça de puissants mécènes issus de pays du Golfe persique. Des pays à qui ont fait les yeux doux pour leur pétrole et qu’on ferme dès qu’ils s’agit des relations troubles entre les gouvernants et les financiers des terroristes/intégristes.

              Le côté « Guerre de religion » on n’a pas beaucoup de mal à le vendre, il y a une poignée de tarés qui la veulent et pour le moment ils sont que d’un seul côté et pas bercés par fRance 2 / BFM / Le Monde et cie..

            2. Pere Collateur

              « Et elles sont toujours en noir et blanc. Jamais de nuances. »

              Très joli. Il est fort. Très fort!

              Mais pour en revenir votre derniere réponse, je vois que vous faites le même constat que pas mal d’intervenants ici et aillieurs estampillés extême pédo nazi et compagnie.

              En route pour la guerre civile/ethnique/de religion etc etc…

              Faut donc pas s’étonner que les gens ne veulent pas qu’on ajoute plus de combattants dans les rangs des futurs adversaires…

              1. Mais le gag, c’est que beaucoup croient qu’il va y avoir une invasion de zislamistes, alors que ce à quoi on va avoir droit, c’est exactement l’inverse. S’il y a débordement, ce sera par les individus calmes et pondérés qui iront défourailler dans ces endroits qui ont été trop longtemps privés d’une bonne remise en question. Si la France sombre dans la guerre civile, croyez-moi, ceux qui prendront le bateau pour retourner de l’autre côté de la méditerranée seront les plus chanceux.

                1. Pere Collateur

                  Je ne suis pas sur d’avoir bien compris:

                  « exactement l’inverse », ca veux dire que ca serait le lambda occidental qui irait envahir… Envahir ou?

                  « Si la France sombre dans la guerre civile, croyez-moi, ceux qui prendront le bateau pour retourner de l’autre côté de la méditerranée seront les plus chanceux. »

                  Oui, sur ce point, aucun doute. Ca fait tellement longtemps que ca percole dans les têtes que quand les derniers bastions de bien pensance vont sauter, on parlera encore de cette boucherie dans 10 000 ans…

                  1. MadeInCH

                    Ah! Le rêve du Grand soir…
                    J’en rêve aussi.
                    Néanmoins:
                    1) Je ne suis pas sûr qu’il se produise. Une « mort tiède » (de notre civilisation/ethnie/culture/machin) est bien possible.
                    2) Faites attention à vos désirs! Vous pensez que vous et votre famille pourrez applaudir du balcon, et en redescendre tranquillou pour ceuilir les beau fruit de la France Retrouvée???
                    .
                    La guerre civile est le type de combat le pire qui soit. Pas beaucoup de « Conventions », de prisonniers, et de considérations humaines, puisque, dans sa nature même, vous allez considérer celui que vous combattez/qui vous combat comme étant un « volontaire déterminé sans pitié qui l’a cherché! ». Et pas comme un « simple » soldat conscrit qui fait son devoir, mais qui se rendra dès qu’il aura plus de mun ». Sans compter que les civiles « adverses », donc « vos civils » pour « les autres », seront aussi considérés comme des cibles légitimes car soutenant directement ou indirectement l’effort combatif.
                    .
                    Non, votre famille, et ceux que vous aimez, ne vont pas tranquillement applaudir du balcon.
                    .
                    D’autant plus que, une fois la Paix Retrouvée, si c’est « nous/vous » qui gagnez, qui en profitera pour se mettre à la tête de l’Etat? Sans doute un beau profiteur. Comme toujours.
                    .
                    En pesant le + et le -, je préfère un « Grand Soir ». Mais il faut être conscient que cela mènera à une mort qui, au mieux, permettra AUSSI (pas seulement, hereusement!) à des type d’en profiter en faisant semblant de pleurer sur les « vaillants sacrifiés (vous et votre famille) » pour la France.
                    .

                    1. Pere Collateur

                      Evidemment, comme je le disais, on a déjà vu le film et on connait la fin.

                      Vous croyez vraiment que ca m’amuse ces conneries? J’ai pas signé pour ca et mon seul souhait est d’avoir tord.

                      Néanmoins, pas mal d’indices concordent et la nature humaine étant ce qu’elle est, l’homme averti fera ce qu’il a à faire…

                2. jga

                  Avec des calibre 12 (déclarés et confiscables à volonté si ça commence à s’agiter) contre un armement inconnu (broumf) dans zones urbaines aisément défendables et retranchables, je ne suis pas certain du résultat. Même avec un bataillon de mortiers…

                  1. MadeInCH

                    Je préfère un cal12 que rien.
                    Et puis,
                    http://survivreauchaos.blogspot.de/2013/04/une-arme-de-survie-le-calibre-12.html
                    J’ai essayé. Avec de la 12/70, aucune marque de faiblesse après des dizaines de tentatives. Mais je conseille de prendre moins pêchu pour le recul et la sécurité. Pour de la défense ou de l’embuscade à 15 mètres, c’est plus que suffisant.
                    .
                    Et surtout!
                    De la grenaille!
                    Pas du « plein »!
                    Le jeux dans le tube est trop gros, et la balle pourrait se mettre en travers!
                    .
                    Donc, faites au moins réserve de 12/60 grenaille et de quelques tubes adéquoit.
                    C’est pas illégal d’avoir des tubes dans son cagibi, pour bricoler, non?
                    .

                  2. MadeInCH

                    Pis des zones aisément retranchables…
                    Y zont des sources d’eau? Un lac naturel? Des grosses réserves de nourritures?
                    Une fois retranché mais avec l’eau et l’électricité coupée, même avec un accès à la rivière, l’hygière et l’hydratation risquent d’être fun.
                    Surtout avec le type sur l’autre berge qui snipe ceux qui vont prendre de l’eau.
                    Un fusil de chasse en .222, qui n’est pas une munition dite « de guerre »…
                    Ou même de la bête .22LR à verrou ou à 1 coup, précise à 100 mètres, et mortelle dans du « mou » (crâne compris).
                    Elle est large de combiens, la Seine?

          2. theo31

            Tout est fait pour attiser la rage des gens.

            La guerre civile permanente est le pilier du socialisme. Et depuis mai 2012, elle repris du poil de la bête pour faire oublier que l’Etat est en faillite et que la caste au pouvoir s’en est mis dans les fouilles comme jamais. Les Français méritent la merde dans laquelle ils vivent.

    2. Fastnet

      Notre quota pour la France est apparemment de 20.
      Pour le moment c’est sur 120 000 migrants en Europe => 24 000 migrants sur deux ans !
      Mais à terme on attend 800 000 voir 1 000 000 d’entrants cette année.
      Combien de migrants dans cette masse (logiquement 120 000/2= 60 000 !).
      Combien de réfugiés qui repartiront, combien de réfugiés refoulés qui resteront ?
      Le reste est d’environ 800 000 – 60 000 = 740 000 personnes sans statut clair !
      Vont ils rejoindre la « Jungle » de Calais ?
      Qui fait quoi ?

  20. Calvin

    En fait, Sapin souffre de dyslexie numérique, comme Henri Krasucki de la grande époque !
    D’ailleurs, plus ça va, plus Sapin est aussi bon que lui en économie…
    Souvenirs :
    youtube.com/watch?v=ib8o0YxQGTc

  21. Jules

    Je suis effrayé par la restriction de nos libertés individuelles.
    Toutes ces « briques liberticides » ont pratiquement finies de nous emmurer.
    Rien ne peut plus les stopper. Tant que l’état ne sera pas en banqueroute on continuera sur la pente glissante qui nous mènera là où on sait.
    Le plus triste selon moi, c’est qu’on a les élus cyniques et incompétents qu’on mérite. Les français ont été conditionné à craindre la liberté.
    Il n’y a plus que les imbéciles pour croire que notre état peut gérer une crise efficacement et il n’y a que les cons pour penser qu’en balançant des bombes en Syrie on va améliorer la situation.
    Dans un registre plus léger, je vous laisse découvrir la dernière vidéo de l’excellent youtuber Mickaël Launay qui traite du point commun entre une pub de supermarché, une élection et un lézard 🙂
    https://youtu.be/v8-2YdUqQqM

    1. Duff

      Excellent : Application avec les modes de scrutin qui diffèrent en France selon l’élection et de ceux des élections générales. On comprend pour UKIP s’est fait b***er par le mode de scrutin, pourquoi le SNP a presque tout raflé.

      En France on comprend pourquoi la popularité d’un centriste qui bat tout le monde au second tour ne sert à rien au final.

    2. ironbooboo

      Puisque vous semblez aimer la chaîne MicMaths je me permets de vous en conseiller une autre, plus généraliste : e-penser. Il me semble que l’auteur s’appelle Bruce Benamran (je dois écorcher l’orthographe je pense).

      1. Jules

        Oui j’y suis également abonné.
        Les thèmes abordés y sont excellents et bien vulgarisé.
        Bien que la plupart des thèmes traitent des sciences, il en a fait une sympa sur les élections municipales … c’est bien mieux que nos cours d’éducation civiques 🙂
        https://youtu.be/SKHDhY7q42Y

          1. lateo

            C’est difficile d’arrêter la vidéo sur le texte même à 0,25% ; autant dire que c’est particulièrement agaçant pour ne pas dire exaspérant. Ça ne donne pas envie de regarder les autres vidéos de l’auteur.

            Dommage car la vidéo est intéressante.

  22. bob razovski

    J’aimerais bien, pour voir, proposer aux Syriens des cargos pour filer vers les côtes obamesques.

    On affrète les deux Mistral, et vogue le migrant.

    je suis persuadé que le gentil Barack accueillera tout ce monde là à bras ouverts.

      1. Scarlet Pimpernel

        Remarquez, hein, le père de Steve Jobs était syrien et sa mère suisse…. Lady B, vous vous en ressentez ?

        Keep Kevin Bacon Alive !

        1. Duff

          Ce mec est une farce qui montre que le rejet de la classe politique est bien avancé même aux USA. Comme Sarkozy en France ce type va servir à mobiliser la gauche américaine il est une vraie bénédiction pour les démocrates 🙁

  23. Adrien

    Nickel ! C’est tellement facile d’être solidaire avec l’argent des autres…

    Une députée PS offre sa réserve parlementaire aux réfugiés

    Frédérique Massat, députée PS de l’Ariège, a annoncé aujourd’hui qu’elle consacrerait sa réserve parlementaire – une somme de 130.000 euros destinée à des subventions – à «des actions visant à accueillir les réfugiés». «L’enveloppe de ma réserve parlementaire 2016 sera consacrée à des actions visant à accueillir les réfugiés dans le cadre défini par l’Etat», a écrit Mme Massat sur son blog. (…)

    1. Calvin

      Ce qui est rigoureusement identique à une rallonge de l’Etat.
      En même temps, l’Ariège est peuplée de migrants belges qui n’ont pas trouvé l’Espagne.

    2. Nyamba

      Supayr, elle va refiler la cagnotte à France Terre d’Asile… Youpi.

      HS mais dites, les derniers billets et commentaires sont d’un pessimiste… CPEF, certes, mais en ce moment j’ai l’impression qu’au sein de l’atmosphère de lente décrépitude à laquelle on se résigne ici avec plus ou moins d’humour, se dégage une odeur de soufre. Ça merde à ce point, par chez vous (et par « chez vous » je veux dire devant votre porte, pas dans votre télé) ?

      1. Black Mamba

        Bonjour, par chez moi , c’est la routine habituelle… Le boulot accompagné des courriers de l’URSSAF qui réclame des sous , des sooouuuusss , la reprise de la rentrée scolaire et première convocation car la petite n’a pas fait un devoir de maison 😳 (ne jamais croire les enfants quand ils disent « mais si maman, j’ai tout fait ), inscriptions des enfants au conservatoire (la petite dernière va faire du violon :mrgreen: ) , le fiston est en fac de médecine, il existe une tranquillité subjective dans mon quartier résidentiel ( mon chien de garde veille).
        Voilà le calme …. Avant la tempête ?

          1. Black Mamba

            Peut être , mais nous arrivons à le garder à distance de nos comptes , il en est désespéré, ses menaces et tentatives de saisies sont rejetées à chaque fois … 😈

      2. Nyamba

        J’avoue, le langage employé dans nombre de tribunes et autres réseaux sociaux est beaucoup moins bisou-compatible que d’habitude – et je ne parle même pas des réseaux libéraux, même si quelques commentaires lapidaires lus ici et là font frémir. Le fait d’être loin de tout ce bordel ambiant aide beaucoup à ne pas sombrer dans l’émotion à fleur de peau…
        En revanche, je constate que les balbutiements pitoyables d’Hollande me font monter dans les tours de façon quasi-instantanée. C’est fâcheux ; il n’en mérite certainement pas tant de ma part.

          1. vegeta

            « Faire barrage au FN » comme en 2002 (chirac contre le pen)
            Hollande peut gagner avec 70 ou 85% de français votant pour lui contre marine.

            1. Non. J’ai écrit un précédent billet qui rappelle quelques éléments : a/ la topologie des votants a changé pas mal en 15 ans, b/ le report de voix ne se fera pas, c/ la popularité de Hollande est plus faible que celle de Chichi.

            2. Deres

              Il faut d’abord passer le premier tour, ce qui n’est pas gagné. Pour moi, sa stratégie est que Sarkozy soit le candidat de la droite et là de lancer indirectement une telle quantité d’affaire par la presse et la justice sur lui qu’il soit obligé d’arrêter sa candidature au dernier moment. Juppé de son côté est laissé bien tranquille mais il a de la casserole à revendre qui feront surface si nécessaire. Flamby ne l’a jamais joué réglo, c’est un point que l’on a tendance à oublier.

              1. Dr Slump

                Si on compare les compères des prochaines présidentielles, Sarko ressemble plus à un de ces chiens petits mais hargneux, et Hollande à un Droopy, d’apparence molle et placide, mais qui t’attends implacablement au coin de toutes les rues où tu cherches à disparaître. Le Droopy est vraiment le pire des ennemis.

                Rappelons que Hollande est le président qui a le plus commandité d’expéditions « homo » (homicides) par les forces spéciales depuis De Gaulle. Il a peut-être une mentalité de sous-préfet, je ne sais pas, mais alors un sous-préfet qui cache la cravache derrière son dos. Non, vraiment, hollande n’est pas tout à fait la nouille molle qu’on présente.

            3. lateo

              La gôche a quand même pris cher niveau popularité chez les citoyens musulmans qui votaient PS par réflexe pavlovien (merci au divorce pour tous) ; il pourrait y avoir des surprises.

  24. Laughing Lobster

    ceux qui finalement arriveront les premiers après avoir galeré le plus sont les plus forts et résistants mentalement et physiquement.
    une sélection bienvenue pour le premier acceuillant.
    ceci vs. un démographie galopante dans le reste du monde, alors qu’on est en déclin, quid que de tenter de se ‘reconstituer’ génétiquement à bon frais, garder l’avantage et le reste aux autres? ‘faut voir.

  25. francis kuntz

    @H16 & Kazar,
    A propos du débat du financement de l’immigration je crois que le problème est mal posé. Il est secondaire de savoir combien cela nous coûte, il est juste bon de rappeler le scandale moral qu’est le financement d’un phénomène que les français rejettent massivement, qui a démontré à de nombreuses reprises sa nocivité, et qui d’un point de vue économique est même très contestable. Donc que l’on donne 1€ ou 1 milliard d’euro, ça revient au même d’un point de vue moral. Mais monsieur H16 qui, en bon anarcho-libéral est favorable à l’immigration sans limite réussit le tour de force de nous faire justifier cette dépense nuisible alors qu’il passe son temps sur ce blog à rechercher la moindre subvention de 3€50 au club de basket de triffouillis-les-oies et à hurler à la mort quand il prend une petite collectivité locale la main dans le sac. Comme quoi dans la gestion du pognon public, tout est politique, tout est idéologique, quelque soit le camp à qui on appartient.

    1. S’il y a bien quelque chose que je n’aime pas du tout, c’est qu’on me fasse dire, de force, ce que je n’ai jamais dit ni même sous-entendu.

      « réussit le tour de force de nous faire justifier cette dépense nuisible »
      Non seulement, je n’ai jamais justifié cette dépense, mais je suis parfaitement contre, et il y a plusieurs de mes commentaires qui ne laisserait de doute que dans l’esprit embrumé de gens un peu bas de plafond. Vous démontrez ici n’avoir rien compris de mon propos (sauf à supposer votre hypocrisie). C’est très éclairant sur la façon de penser de certains, chaudement emmitouflés dans leur xénophobie.

      1. francis kuntz

        Relisez votre 10h18 et 11h02 d’hier …. certes vous n’affirmez que l’argent dépensé pour les envahisseurs soit utile, mais vous le justifiez indirectement en argumentant du fait qu’il est très faible au regard des autres gabegies de l’Etat, ce qui sous-entend qu’on peut très bien vivre. Pour quelqu’un qui hurle dès qu’un euro d’argent public est dépensé, c’est une forme acquiescement. Sinon oui je suis xénophobe à tendance islamophobe.

        1. MadeInCH

          H16 est opposé à toute dépense et subvention de l’etat en dehors du régalien. Point.
          Ce qui signifie aussi [rien pour « eux » de l’Etat].
          .
          Dans ce cas préci, il relativisait l’importance de la dépense pour l’immigration.
          Numériquement, il a raison.
          Moralement, c’est autre chose.
          Mais dans sa vision extrème-libérale, l’Etat ne fait PAS de morale. Il ne donne RIEN. Et donc ne prend que le minimum pour le régalien.

            1. Duff

              Pourtant ça été dit 15x dans les commentaires, c’est parce que le modèle social français est présenté comme trop généreux qu’il confine à des positions autarciques. Justement, il n’est pas généreux mais dispendieux je dirais même immoral puisque résultant de l’achat pour une grande partie à crédit de voix électorales en profitant des faiblesses humaines (au moins plusieurs des péchés capitaux : Gourmandise/paresse/envie/colère bien en vue).

              Il est tout de même amusant de noter que le camp du bien exacerbe in fine la xénophobie dont la lute sert dans le discours politique pour justifier l’étatisme… Là ensuite, on touche une critique facile des socialistes : Toi t’as du pognon t’as fait de bonnes études (gratos pratiquement donc tu DOIS quelque chose, tu as une dette envers l’ETAT) ça t’es facile de pleurnicher sur le niveau d’impôts et qu’il t’ait facile de t’émanciper et ragnagna (la plèbe est fondamentalement conne, irresponsable et incapable de se prendre en charge cf le discours sous jacent du socialisme).

              Au delà des commentaires je trouve que le discours politique de cette semaine trahit clairement l’imprégnation du socialisme y compris chez ceux qui sont sensés le combattre, une perle:

              http://www.bfmtv.com/politique/le-president-de-l-udi-veut-demander-aux-refugies-des-travaux-d-interet-general-913938.html?bb5-redirect=false

              A titre personnel je ne suis pas favorable à l’immigration massive non par xénophobie – enfin j’espère – ou par refus partiel de la liberté de circulation des biens et des individus mais plus parce que je ne crois pas bon que nos coutumes et traditions puissent être laissées mises en danger. En cas de fort afflux, j’estime qu’elles peuvent l’être et cf le mythe du bon sauvage de Rousseau, je ne crois pas en l’homme déraciné libéré de tout préjugé hérité de la tradition. C’est en cela que je crois que laisser totalement faire risque d’engendrer plus de frustrations identitaires dont se nourrissent les nationalismes qu’une vraie et salutaire réflexion sur les insupportables restrictions à la liberté qu’ont opéré les états européens au cours du XXème siècle et qui se poursuivent gaiement.

        2. « vous le justifiez indirectement »
          Non. Ca, c’est votre interprétation. Ça confirme bien que vous n’avez rien compris (ou plutôt que vous ne souhaitez surtout pas comprendre). Vous vous comportez ici comme tant et tant de Français : l’état, on s’en passe bien sur certains sujets, mais ô combien il faudrait qu’il intervienne pour fermer les frontières, faire du protectionnisme ou protéger ma corporation / ma profession / mes lubies / mon petit confort.

          Ce que je dis : la dépense pour les immigrés est une dépense mineure par rapport aux autres, et ce sont les autres (aides sociales) qui provoquent le problème en premier lieu. Ne pas s’attaquer à la cause, c’est s’assurer que le problème perdure. En outre, vu l’écart entre la cause et la conséquence (rang 1 à 100 ou 1 à 1000), rien qu’en regardant les montants engagés sans même s’occuper de savoir quoi déclenche quoi, c’est plus urgent d’arrêter le gros robinet qui débite 1000 que le petit qui débite 1 (s’en suivent les calculs d’apothicaires sans intérêt).

          Et comme ceci est très limpide dans le billet et mes commentaires, j’en déduis que non seulement vous êtes un xénophobe, mais vous êtes de mauvaise foi.

    2. Nyamba

      Vous avez raté quelques idées fondamentales, je crois. Pourtant, ça ne devrait pas être si difficile à comprendre. Enlevez l’Etat de l’équation ; les limites de l’immigration se fixeront toutes seules.

      1. ironbooboo

        « Enlevez l’Etat de l’équation ; les limites de l’immigration se fixeront toutes seules. »

        On ne saurait être plus clair !
        L’obstacle à la compréhension des idées libérales en l’occurrence c’est de la xénophobie qui s’ignore. Pour certaines personnes l’immigration pose problème au delà de toute intervention de l’état, en particulier lorsqu’il s’agit d’Africains, en particulier s’ils sont a priori musulmans. Sinon ils crieraient à l’idée d’utiliser notre argent pour renvoyer chez eux des centaines de milliers de personnes.

        Pourtant il suffit de regarder BFM pour le voir : ceux qui sont déjà là sont … en attente. Attente de papiers, attente de logements, attente de travail, attente de cours de français etc.
        Tout ça parce que ? C’est impossible de faire quoi que ce soit sans l’aval de l’administration. Ils sont bloqués, « en transit » ils disent je crois. Faux problème pour lequel il faut prendre parti, être vous pour ou contre accueillir les migrants ? En tout cas presque tout le monde vote pour leur mettre des bâtons dans les rues; beau mouvement de foules.
        Je pense même que finalement peu importe le choix, on aura toujours des camps de migrants dans tous les coins, l’administration étant trop lente et le choix politique trop épineux pour que ça bouge assez rapidement pour être efficace.

        1. Val

          @ironbooboo , le problème ne se limite pas aux migrants . Nous avons une société bâtie en citadelle , les fonctionnaires en sont les gardiens et les bénéficiaires ainsi que tous ceux qui vivent de rentes (professions protégées dont les taxis , partie émergée la plus geularde) : leur job de gardien est de conserver leurs « acquis » et de faire barrière aux entrants . Quels que soient les entrants . Les migrants font clairement partie des entrants , mais aussi les jeunes . L’état tout pétri de son ambivalence , les caresse tous d’une main pour mieux les saisir à la gorge de l’autre .

    3. MadeInCH

      Sans être d’accord tout le temps avec le taulier, je pense que vous avez raté sa vision du monde tel qu’il devrait être, et pas compris son post.

  26. Aristarque

    Mgr de Cèze, vous nous indiquiez récemment que les Syriens émigraient en famille. Suite à une candidature d’ un monastère ayant des places libres, la commune de Bonnelles (Yvelines) a reçu jeudi un contingent de 80 Syriens. Pour 2.200 habitants. Répartition: 77 hommes, 2 femmes un enfant. Sans remarque sur d’autres placements, je suis incapable de constater autre chose que cela confirme(rait) l’ étonnement sur la surreprésentation masculine dans ces émigrés qui a déjà été évoquée.

    1. Les proportions sont environ 70% hommes, et le reste de femmes et d’enfants. Cela n’a rien de surprenant : comme il s’agit avant tout de migrations économiques (les pays en ruine ont un taux de chômage élevé et 0 Pôle Emploi pour aider, hein), ce sont ceux qui sont les plus productifs qui sont envoyés. Les familles complètes sont moins présentes mais lorsqu’il y en a, cela signifie des gens d’un certain niveau (pas des maçons).

  27. Dr Slump

    Toujours dans la déviation du sujet vers les migrants, le Monde transdmets 2 vidéos où l’on voit une journaliste hongroise faire des croche-pieds à des enfants migrants, pour les faire s’étaler par terre tandis qu’ils courent vers je sais pas quoi. S’ensuivent des brâmes, beuglements, bêlements contre cette affreuse Hongrie qui traite les migrants comme cépadieupossible, cétinscandal, les musulmans sont maintenant comme les juifs en 39.

    La Hongrie fait ce qu’elle veut de ses frontières, ce n’est pas mon problème. Mais cette journaliste qui se laisse filmer en train de faire des croches-pieds à des migrants… impossible que ce soit une manipulation, qui pourrait, inventer un truc pareil, franchement? Quel journaliste, même con comme ses pieds, ferait un truc aussi débile devant des caméras?

    Mais je constate que plus c’est gros, plus ça passe, et les bêlants de bêler en choeur, sous la direction de quelque chef d’orchestre encore plus lamentable. Ce monde est foutu.

Laisser un commentaire