Choqué à tout prix

Lorsque la petite frange de la société qui s’autorise à penser tout haut n’est pas occupée à se lamenter sur les malheurs du monde, elle fait absolument tout pour s’éviter l’ennui d’un manque de cause à défendre et d’opprimés à pleurer. C’est probablement ce qui a poussé le collectif « Enjeux e-médias », qui rassemble plusieurs associations liées au domaine de l’éducation, à saisir l’autorité de régulation de la publicité et à dénoncer bruyamment une méchante valorisation des «pulsions individualistes» de la dernière campagne publicitaire d’Adidas.

Et quelle campagne ! Déboulant à la vitesse d’un ballon rond tiré d’un pied expert par l’un de ces footballeurs en vogue actuellement, la série de publicités que propose Adidas semble en effet dépasser toutes les bornes des limites et piétiner avec acharnement le vivrensemble le plus évident que ces associations subventionnées s’emploient pourtant à faire respecter avec componction.

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

Apparemment, tout part des slogans que la grande marque de sport a choisis pour ses grolles : « Impose tes règles », « Sème le désordre » ou « Gagne tout ». Immédiatement, à la lecture de ces injonctions, l’œil averti du Bisounours Socialement Responsable est pris d’un spasme qui le fait trembloter sans contrôle : c’est évident, ces slogans sont de véritables obus lancés en tirs tendus sur les forteresses de la citoyenneté qu’il s’emploie à construire. Et dans la bouche du collectif « Enjeux e-médias », ça nous donne ceci :

« Nous sommes atterrés qu’une grande entreprise puisse sans honte jouer la carte du mépris, flatter les pulsions individualistes les plus primaires et vanter la loi de la jungle, alors qu’elle devrait porter les valeurs du sport, du collectif, que nous avons à transmettre à la jeunesse. »

Voilà ! Mépris, pulsions individualistes, loi de la jungle, tout y est pour bien faire comprendre l’ampleur du problème : la jeunesse, qui est évidemment la cible marketing première de cette hideuse campagne, d’autant plus manipulée par ces slogans délétères qu’elle est composée d’êtres faibles et un peu stupides, va sombrer dans ce que la société fait de pire, à savoir les pulsions individualistes qui se traduisent par le retour de la loi du plus fort avec de vrais morceaux de renard libre dans le poulailler social-démocrate, et tout le tralala.

Mais il y a pire.

no-way

Si l’on pouvait croire que ces simples slogans n’étaient qu’une vague déformation malheureuse d’un message plus policé de la part d’Adidas, à l’analyse, il n’en est rien : en pratique, la marque de sport invite ouvertement à casser les règles pour devenir « le maître du jeu » en étant « infranchissable » et en « maîtrisant l’issue du match », tout ceci alors qu’en Socialie du Vivrensemble, tout le monde sait qu’un match de foot, ou même d’un sport quel qu’il soit, est entièrement basé sur l’égalité des performances des uns et des autres, qu’on ne doit surtout pas prendre l’ascendant sur le concurrent ou l’autre équipe, qu’on doit être même gentiment franchissable histoire de laisser à tous l’occasion de marquer des points aussi, et qu’ainsi, l’issue de la partie, définitivement calée sur l’égalité parfaite, devra en tout point se conformer à l’idée qu’on peut avoir d’un match nul, très nul.

Et ce dérapage n’est pas unique. Une autre bordée de slogans appelle à son tour à « faire parler son talent » là où, dans un monde vivrensemblesque parfait, le talent de chacun et de tous doit être strictement réfréné pour ne froisser aucune susceptibilité. Dans ce cadre, il n’est évidemment pas question de « gagner encore et toujours », « sans relâche, sans pitié » : dans le monde du sport validé par « Enjeux e-médias », il ne faut pas gagner, ou disons qu’il faut perdre la moitié du temps, de préférence avec relâche et pitié parce qu’ainsi, le gagnant par pitié en conçoit une évidente fierté. La psychologie humaine est décidément pleine d’intéressants ressorts.

gifa kitten facepalmPartant de là, inutile de dire que le troisième texte proposé par Adidas dépasse absolument toutes les limites et représente sans exagérer un tsunami de mauvais goût et d’offense lèse-vivrensemblesque qui justifie à lui seul l’action intentée par le collectif auprès de l’Autorité de régulation idoine. En effet, dans ce texte, on en appelle ouvertement au « chaos » en « détruisant » les adversaires, et vante le « raz-de-marée qui balaye tout sur son passage » et va « exploser la défense » : combien de chatons, combien de petits ours en peluche qui disent « Je T’Aime » quand on leur appuie sur le bidou, combien de petits chiots ont été broyés dans d’atroces souffrances pour produire ces slogans qui sont si éloignés de la réalité sportive, du vocabulaire habituel des stades de foot, de toutes les compétitions musclées, de tous les matchs amicaux ou non ?

Pour Christian Gautellier, président du collectif, c’en était trop.

« On va donc apprendre aux jeunes le matin au lycée que les règles servent à tous et sont essentielles au vivre-ensemble, pour qu’ils soient confrontés le soir à un appel à semer le désordre et à inventer ses propres règles pour se forger une personnalité ? J’en appelle à la cohérence, après les réactions unanimes prônant le vivre-ensemble. »

Réactions unanimes de lui et de ses petits camarades, on n’en doute pas, qui aboutissent toutes à la même conclusion en filigrane : lorsqu’on présente ce genre d’affiches, les jeunes, malléables et très impressionnables, vont évidemment s’identifier aux slogans et tabasser leurs adversaires, ou, plus violents encore, iront probablement défourailler de l’arme lourde (forcément lourde, je vous le rappelle, hein) dans l’un ou l’autre Thalys qui passe par là :

« On ne peut pas, symboliquement, dans la plus grande gare d’Europe et quelques jours après une attaque dans le Thalys, afficher ce genre de slogans sans se poser de questions. »

Eh oui : slogan pour des pompes de foot et attentats terroristes font évidemment bon ménage et se mélangent violemment dans ce jet puissant de bien-pensance aspergée au canon anti-émeutes sur le pauvre citoyen qui passe par là sans se rendre compte que, par son mutisme et entre deux « wharrgarbl » gargouillés pendant que le débit s’accélère, il participe à l’extension inexorable de la méchanceté dans la société. C’est abomiterrible.

loldog

Et puisque notre brave Christian en appelle à la cohérence, comment ne pas s’offusquer du précédent slogan de la même marque, « Celebrate originality », ode putride à la différence et donc course à l’individualisme débridé ? Comment oublier le « Just Do It » de Nike qui prône rien moins que de se défaire des indispensables vérifications d’usage et de sécurité avant de se lancer, en toute conformité et dans le respect des règlementations en vigueur ? Et ne parlons pas de Fila avec son « Make the rules », qui vibre des mêmes idées nauséabondes que les perversions publicitaires d’Adidas…

il est interdit d'interdire

D’autant que si l’on quitte le domaine du sport, les chocs continuent. Que dire du « Jouir sans entraves », « Prenez vos désirs pour des réalités », « Soyez réalistes, demandez l’impossible » ou « Il est interdit d’interdire » d’un mois de mai d’il y a quelques décennies ? Question subversion de la jeunesse, ces slogans — que notre clown de service n’imaginerait pas attaquer de la sorte — se posaient là, non ?

Chaque jour, la société française avance d’un nouveau pas, modeste mais décidé, vers une police de la pensée toujours plus efficace et plus présente. Et contrairement à ce qu’avaient envisagé tant de philosophes et de politiciens chevronnés, cette police n’est finalement pas l’œuvre du gouvernement ou d’une administration pléthorique échappant au contrôle des institutions, mais bien le fait de citoyens ordinaires, dressés contre tous les dommages imaginaires qu’ils entendent dénoncer avec force et vigueur pour se persuader qu’ils existent et servent à quelque chose.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires288

  1. Le Gnôme

    Un jour, il faudra un quota d’handicapés dans les équipes de foot et de rugby, ce qui sera amusant.

    Le nouveau slogan est désormais, Procuste est ton ami.

    1. MadeInCH

      Je propose de mettre fin au sexisme dans le sport, et de supprimer la différence homme-femme lors des compétitions, même au niveau international!
      Tout le monde dans la même course!
      Que les meilleurs gagnent! Quelque soit leur sexe!
      On verra bien qui l’emportera, bande de sexiste!
      .
      [Peu après]
      Hum, heuu…
      Il faut des quotas de femmes dans les podiums d’altérophilie!!!

        1. Dr Slump

          Et c’est sans doute une des raisons pour lesquelles ont avait appris, il y a quelque temps maintenant, que telle athlète allemande était en fait un hermaphrodite à caractère masculin dominant, bref, un homme quoi, et avait rendu ses médailles aux compétitrices à qui elles revenaient en fait de droit.
          Pas sûr qu’aujourd’hui, avec toutes ces conneries sur les genres, on puisse revoir ce genre de situation.
          Par contre, niveau dopage, les femmes ne sont sûrement pas en reste…

          1. Tribuliste

            Oui c’est un cas remarquable de « triche » naturelle ; il y a eu la sud africaine dont le nom m’échappe qui était tout récemment suspectée d’avoir un sixième snes féminin très<… développé 😉
            Le pognon n'a pas de limite dans sa convoitise, le sexe n'interfère en rien dans les moyens mis en oeuvre pour y accéder !

      1. douar

        Ben, il y avait bien hier sur France Inter (dans la bande originale), une certaine Zahia Ziouani, qui dirige l’orchestre symphonique Divertimento qui a la particularité d’avoir la parité homme femme dans l’orchestre.
        Pas franchement un gage de qualité mais ça doit permettre d’obtenir des subventions plus facilement.

        1. Black Mamba

          C’est plus tôt rare d’avoir une femme comme chef d’orchestre, je vois une façon à elle de mettre un coup de pied dans la fourmilière …

          1. Caton

            Après trois concerts de cette jeune femme, je dirais que c’est un chef d’orchestre médiocre. Sa jumelle est une violoncelliste correcte, sans plus. Tout comme l’orchestre.

            1. Black Mamba

              Je sais que ce n’est pas politiquement correct , mais je vais le dire, les hommes sont supérieur aux femmes pour la qualité d’écoute, c’est ancestral , cette qualité était importante pour la chasse , le son se développe dans l’espace, or il est connu que peu de femme sont capables de s’orienter dans l’espace, rajouté à ça l’oreille absolue … Je suis convaincu de tes propos sur sa médiocrité, mais il faut relativiser la constatation, il doit être tout de même la meilleur parmi les femmes, dans le milieu musical, ils sont très pointilleux, donc son post, elle l’a mérité.

              1. MadeInCH

                J’avais lu une étude sur le système d’orientation des hommes et des femmes, qui tont différent.
                Expérience de base: Demander son chemin à une femme ou à un homme.
                Réponses typique d’une femme: Elle utilise des références visibles et connues. (utilisation de coordonnées relatives?)
                « Vous allez au rond point, tournez à gauche, puis avancez jusqu’au Mc Do, tournez à droite, continuez jusqu’au Starbuck, et c’est en face. »
                Réponse typique d’un homme est plus « absolue »: Il utilise des distances et des directions, mais peu de points de références connus.
                 » Par là 100 mètres, puis tournez à gauche, puis avancez 50 mètres, tournez à droites, puis avancez 70 mètres, et vous y serez »
                .
                Ce serait explicable par le fait que les hommes chassaient, et loin du « camp », donc dans des territoires dont les points de références n’étaient pas forcéments connus. Les femmes restaient au camp à s’occuper des larves, et faisaient de la cueillette pas loin. Donc dans une région ou tout le monde savait ce qu’était « la cascade », « l’étang », « le gros rocher », etc.
                Au bout de 200000 ans, ça a marqué l’évolution.
                .
                Je ne sais pas si c’est vrai, mais ça me semble logique.
                .

                1. Black Mamba

                  WP si il avait eu une culture musicale étant enfant, il aurait été un bon chef, sa finesse d’écoute est incroyable, et c’est un drame pour lui que de travailler avec des outils si bruyant… Il passe son temps à « chasser » le moindre bruit dans la maison ou au boulot .
                  Je lui ai rappeler que le bruit c’est la vie autour de lui qui s’exprime, il ne peut pas tous les annihiler.

                  1. Aristarque

                    Il n’y a pas que les contrepèteries du patron qui vous grillent le neurone. Les discours de Peak de la Faribole aussi… C’est pas facile… 😥

                    1. gameover

                      BM tu viens d’inverser la proposition :

                      Tous les grecs sont des hommes n’est pas équivalent à Tous les hommes sont des grecs.

                      Tu me feras 3 ave et 2 pater à genoux sur une règle… et toute nue 😀

                1. bob razovski

                   » ton affirmation est fausse, les portugaises ont des difficultés pour l’orientation … »

                  Surtout quand elles sont ensablées 😉

          2. Pheldge

            Ah pardon ! elle n’est pas « chef » , elle est « chefesse » ou « cheffe » ! ces détails comptent dans le combat contre l’odieux oppresseur machiste !

                  1. Bonsaï

                    Chez les jeunes générations, le seuil de tolérance à l’extravagance est assez bas…
                    Plaisanter d’accord, mais dans les rails et si possible avec coke en stock.

            1. MadeInCH

              « Cheftaine »?
              Si ce mot n0avait pas été dénigré le dénigrement du scoutisme qui l’utilise, ne serait-ce pas le féminin officiel de « chef »?

        2. Tribuliste

          @ Douar : Malheureusement par réflexe son patronyme me fait penser à la ségrégation positive, du coup si vous la dites médiocre elle l’est certainement moins par rapport à d’autres chefs (femmes y compris) peut-être plus talentueux mais moins « représentatifs ».

      2. Harold Glitch

        Pas besoin, en Tennis c’est déjà à l’avantage des femmes, elles concourent séparément (font 2 Sets au lieu de 3 en Grand Chelem) c’est régulièrement d’un niveau lamentable MAIS il y a égalité des primes entre hommes et femmes. On se demande bien pourquoi !

      1. Pheldge

        Et bien sûr la parité doit être présente sur le gravatar ! 😉
        Je donnerais bien un conseil à qui je pense qui affiche d’insolentes images sexistes et dégradantes pour le genre , euh … enfin pour les femmes, mais je suis à la limite de l’excommunication, et je ne veux pas forcer ma chance. 🙂

        1. Bonsaï

          De nos jours, c’est comme jadis en Chine sous l’Empereur.
          Pour survivre, il faut savoir rester dans l’allusion et le deuxième degré subtil…

        1. Kuing Yamang

          On met un transgenre (ou transexuel, je ne connais pas les termes techniques exacts) dans chaque équipe… : 2n+1

        1. theo31

          Il y a plusieurs années, il y avait eu un reportage sur les rygbymen du Stade français. On les voyait en boîte de nuit : ils avaient mis leurs femmes à l’écart, se sont mis torse poil et on commencé à se lécher les seins. La psy du club, qui avait été invitée, était très gênée et a juste répondu que c’était dur pour eux d’assumer d’être des vrais hommes.

    2. Deres

      Si on regarde de près, je pense que les logements de type « Cabane dans les arbres » et l’accrobranche, tout deux très à la mode, sont de fait interdit en France car ils devaient proposer pour début 2015, des plans d’adaptation pour l’accueil des handicapés avec ascenseur dans tous les arbres … Je ne crois aps qu’il l’ai fait … Ce sont pourtant des établissements ouvert au public qui ne doivent donc faire aucune discrimination.

    1. albundy17

      Oui mais ça c’est pas bien non plus, quand ils freinent un peu leurs ardeurs ils se retrouvent en justice dès fois que ce serait pour bidonner les enjeux. WTF ???

      y a de quoi devenir parano

  2. Aristarkke

    D’ici à ce que les plus virulents critiques de la marque aux trois bandes soient ceux qui gagnaient les murs il y a quarante sept ans… Les anciens combattants sombrent souvent dans le pacifisme…

  3. Pactol

    En France, nous n’avons pas la culture de la gagne !
    Je dirais même peur de gagner.
    Peur des jalousies que cela entraine.
    Peur d’être porté aux nus et d’être trainé dans la boue le lendemain.
    Cela vient de notre éducation socialo communiste, bavant de vivre-ensemble-surtout pour les sans dents.
    Tout ce petit monde politico-social-éducatif vit en vase clos, coupé de la réalité.
    Le monde est violent y compris la cours d’une école (je dirais même que c’est la jungle).

    1. Nathalie

      Formidable… Les riverains dont les propriétés ont été saccagées doivent apprécier… Mais les zadistes sont dans le camp du bien… Normal donc.

  4. Guillaume_rc

    C’est marrant quand j’ai lu le nom du pdt de ce collectif, j’ai lu « Gauleiter » au lieu de Gautellier.
    Comme quoi les lapsus visuels sont révélateurs.

  5. royaumont

    Il est vrai que les publicités ne sont pas toujours du meilleur goût ni les valeurs véhiculées particulièrement saines. Contre cela, j’ai une solution simple : éteindre le poste et ne rien acheter de cette marque.

    Cela dit, la publicité est assez objective, elle souffle dans le sens du vent. Si notre époque a le goût du néant et aspire au chaos, ce n’est pas la faute des publicitaires.

    1. albundy17

      la pub recente pour des salles de sport m’avaient fait rire « t’es grosse et moche, tu seras plus que moche ».

      Bon, ça n’avait pas bien plus a certaines, qui ne s’offusquent par contre pas des pubs pour produit amincissant (lol) que des gonzesses proche de l’anorexie font semblant de s’appliquer. C’est sur qu’en utilisant le modele clientèle qui achete ce genre de fadaise, ça laisse beaucoup moins d’espoir

    2. Pat

      Quelques slogans bisounours-compatibles (c’est possible) :

      Construisons dans un monde qui bouge.
      Ouvrons le champ des possibles
      Réinventons notre métier
      Prenons la vie côté plaisir
      Plus responsable ensemble
      Partageons des ondes positives
      Multiplions les chances
      Accomplissons l’incroyable
      Apple créateur citoyen
      L’extraordinaire se vit au quotidien
      Réinventons l’échange

      Ce qui permet de constater la nullité et le conformisme de la grande majorité de nos « créatifs » publicitaires..

            1. albundy17

              pas lucratif ? pas pour tout le monde apparemment.

              Sinon ça me rappelle une vieille histoire de cambrioleur et de yaourt, mais c’est un peu crade et ne voudrais pas choquer :mrgreen:

      1. MadeInCH

        Le changement stabilisant
        Win-win pour tous!
        Bonheur pour tous!
        Bonne humeur chaque jours! (en coupant les pieds gauches!)
        Plus de bien! Moins de mal!

      1. Black Mamba

        Non, pas du tout … La pub ne libère personne, elle ne montre des produits que les enseignes les plus riches peuvent se permettre de financer pour inciter… Elle est subjective voir mensongère …
        Elle n’a pas de bras, elle n’a pas de conscience , elle ne prend pas de décision … Donc elle ne peut libérer qui que ce soit ! Na !

          1. bob razovski

            Oui, finalement, je trouve ça plutôt positif.

            Mais on pourrait opter pour un slogan plus direct :

            « tu veux choquer un socialiste, achète des Adidas »

          1. Black Mamba

            Je le sais, il se trouve juste que cette petite phrase sur la pub, tu nous la ressort fréquemment … Tu radotes :mrgreen:

          2. Pheldge

            « Tu prends ou tu ne prends pas. » oui, à condition d’avoir deux neurones, et d’être encore capable de décider … ça fait combien de temps que tu n’as pas côtoyé des « gens » ? 😉

            1. gameover

              « oui, à condition d’avoir deux neurones, et d’être encore capable de décider…. »

              Tu veux donc assister les incapables ? Ne te gêne pas !

              1. Pheldge

                Non, du tout, je te demande juste d’être un peu réaliste : nombre de nos compatriotes sont déjà peu gâtés en neurones , et l’EdNat leur inculque des réflexes quasi Pavloviens pour éviter de penser par eux-même.

              1. Bonsaï

                Achtung !
                C’est risqué par les temps qui courent de crypter ses commentaires de manière aussi peu discrète…
                ABS
                (à bon entendeur salut !)

  6. Harold Glitch

    Les entreprises privées doivent passer leurs pub au détecteur de « vivrensembl ».

    C’est la même pression sociétale qui pousse de très très très sérieux enseignants de Sciences Po en « institutions politiques » à critiquer la blondeur des publicités de Jacadi.

    – Une ribambelle d’enfants blonds. Des enfants « made in France » avec appellation d’origine contrôlée. Il ne manquait plus que le label sur la photo et la mention certifiée « origine française ».

    http://www.huffingtonpost.fr/samir-hammal/la-rentree-des-classes-tres-politiquement-incorrectes-des-marques-francaises-de-vetements-pour-enfants_b_8108992.html?ir=France&ncid=fcbklnkfrhpmg00000001

    1. royaumont

      Jacadi s’adresse à sa clientèle, pas de quoi s’offusquer.

      Toutes les grandes marques de cosmétique (l’oréal, etc…) propose une ou plusieurs marques « ethniques », avec bien évidemment des publicité adaptées. Il existe aussi des magazines (Miss ébène, …) ethniquement ciblés. Et personne ne semble s’en offusquer.

      Donc, dans un cas, c’est la promotion de la diversité, dans l’autre c’est du racisme… pour la même chose.

      Idéologie, que d’imbécilités ne commet-on pas en ton nom !

    2. Kazar

      Le rédacteur de cet article débile est un certain Samir Hammal « engagé en faveur de l’égalité des chances », tout est dit. Le mal est pire que ce que je pensais.Et après, ces idiots s’étonnent qu’on ne supporte plus les leçons qu’ils pensent devoir nous donner.

      1. royaumont

        Cela dit, la mauvaise foi de l’auteur est tellement patente (assimiler les dirigeants de Jacadi à des Nazi sur la base d’une photo publicitaire, fallait oser) que même les lecteurs du monde en sont choqués.
        Cet Hammal ne restera pas dans les annales et ce n’est pas plus mal.

    3. Coup de pied occulte

      Les commentaires des lecteurs du huffingtonpost sont pour le moment rassurants. L’inception ne prend pas. Pour l’instant…

            1. Kazar

              Peine perdue, et en plus, je suis au purgatoire, mes posts sont modérés par le taulier, parce que je réagis au quart de tour à ces « piques » !!!
              Maintenant, la réflexion de Théo31 est dénuée de toute pertinence, car le FN n’a jamais été au pouvoir et que jusqu’à preuve du contraire, toutes les lois liberticides ont été votées main dans la main par les socialistes et l’UMP.
              De toute façon, le FN va en prendre de plus en plus pour son grade au fur et à mesure que les élections approchent, c’est la stratégie habituelle des opposants.
              « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose ».

                1. Kazar

                  Article intéressant, mais l’auteur l’écrit lui-même « utopie libertarienne » !!
                  Tout est résumé dans ces deux mots, c’est sympa de rêver, mais cela n’arrivera jamais car cela supposerait que tous les pays du monde soient d’accord (y compris la Corée du nord, au hasard) et que l’État se montre impitoyable pour assurer le respect du droit de propriété (MDR rien que d’y penser) et son rôle régalien de sécurité publique (re-MDR).
                  Donc c’est comme le communisme, en théorie, ça peut être séduisant, mais en pratique, c’est 100 millions de morts, au bas mot.
                  Pour moi, ce genre de réflexion est à la limite de l’inutilité, désolé, je me demande plutôt comment résoudre les problème à court terme.

                  1. a/ j’adore le principe : il y a un problème, vite, une solution émotionnelle tout de suite, abandonnons la réflexion qui ne sera de toute façon qu’une utopie. Surtout si c’est en 6000 mots (!)
                    b/ résoudre un problème « à court terme », c’est ne pas le résoudre.
                    c/ demander à l’état de résoudre un problème qu’il a créé, c’est faire preuve de naïveté, d’entêtement ou de stupidité ou un mélange de tout ça. Et c’est voué à l’échec.
                    d/ mettre sur le même plan libéralisme et communisme est un vieux procédé des collectivistes (tout comme l’appel débile au pragmatisme, cache-sexe des corrompus et des hypocrites). Il y a bien sûr plein de raisons pour lesquelles la comparaison est invalide. L’utilisation de ce procédé ne vous honore pas.

              1. Bonsaï

                Ah! toi aussi tu es dans la confrérie des dangereux agitateurs ?
                On va bientôt pouvoir s’organiser un petit club : Une Présidente (moi), un Secrétaire Général, un Espion…
                Et puis ramener de nouveaux membres, ce serait chic !

                  1. Kazar

                    Eh oui, mais je suis vachement dangereux, fais gaffe, je suis au FN, c’est tout dire. Et pire, j’assume et je revendique. Bon, ok, j’ai déjà rencontré physiquement des posteurs de ce blog (ils se reconnaitront) et ils ne sont pas morts, ils postent toujours !!!

                    1. Si je vous ai mis en prémodération, c’est pour avoir le temps de vous répondre avant que d’autres ne le fassent et que les fils partent en sucette. C’est purement temporaire.

                    2. bigredebougre

                      Kazar 10 septembre 2015, 17 h 29 min

                      Eh oui, mais je suis vachement dangereux, fais gaffe, je suis au FN, c’est tout dire. Et pire, j’assume et je revendique. Bon, ok, j’ai déjà rencontré physiquement des posteurs de ce blog (ils se reconnaitront) et ils ne sont pas morts, ils postent toujours !!!

                      Je constate Kazar que tu es de retour, et comme nous le savons (Pheldre, on se calme, tellement elle est téculée), tu as le courage de préciser tes orientations politiques (rares sont ceux qui osent..). Pour ma part, je
                      suis (encore) sympathisant FN, mais ce n’est pas l’objet du débat et la réponse que je voulais t’adresser.
                      S’aventurer sur un chiffrage socialo-politico-merdiatico merdique sur le coût de l’immigration, c’est je pense une erreur, simplement un argument déjà électoraliste qui ne résiste pas en fait fasse aux précisions de H16 sur l’immensité de la gabejie du pouvoir actuel, comme il l’a démontrée.

                      Ainsi que le dit DoS :  » Quantifier un étranger en coût ou argent. Bof. » Je partage son avis. C’est certes un gros souci, mais facilement maîtrisable.
                      Par contre, j’aurais apprécié que tu répondes plus précisément à l’intervention de GO qui a suivi..d’autant qu’il en remet une couche aujourd’hui en te demandant de bien vouloir lire l’article de ce Pascal Salin dont il t’a gratifié la veille d’un copier-coller, à savoir :
                      -Je cite GO :  » Mais comme tu essaies de résoudre des conséquences au lieu de t’intéresser à la suppression des causes on n’est pas sorti de l’auberge. »
                      – je cite Salin :  » Dans ce domaine comme dans les autres, la véritable vision libérale consiste à rechercher les conséquences logiques des principes au lieu de vouloir agir directement sur les résultats d’une situation donnée ».

                      C’est le propos de Salin qui m’intéresse. Je me permets de proposer ma compréhension personnelle de son petit paragraphe.

                      – « Dans ce domaine comme dans les autres »- on constate tout de suite la pluralité des choix !
                      – « la véritable vision libérale »- le libéralisme est donc bien une vision, et la sienne est véritable, ça soulage !
                      – « rechercher les conséquences logiques »- lui il recherche des conséquences alors que, sauf erreur, une conséquence se subit, ce qu’il faut rechercher, ce sont les causes, mais la logique n’a pas sa place.
                      – « au lieu de vouloir agir directement sur les résultats d’une situation donnée »- ben sinon, on fait quoi ? On cause, à pour ça, on sait faire, on critique, mais on résoud quoi ? Nada, comme dab?

                      Alors, si pour Vous ce type est une sommité dans son domaine, je vous le laisse, car moi y’a longtemps que je sais qu’enfoncer les portes ouvertes ne protègent pas des courants d’air. Bon, je sais que ce n’est pas bisou bisou, mais je n’ai que mon CEP, désolé.

                    3. gameover

                      @ bigredebougre

                      Rappel de la citation de Salin :
                      « Dans ce domaine [l’immigration] comme dans les autres, la véritable vision libérale consiste à rechercher les conséquences logiques des principes au lieu de vouloir agir directement sur les résultats d’une situation donnée ».

                      Tu as découpé la pensée au lieu de la comprendre dans son ensemble.

                      Cet article est en fait tiré de son bouquin « Libéralisme » (2000) et l’immigration en est un chapitre, un domaine.
                      Vision doit s’entendre en tant que méthodologie et non en tant que dogme ou prémonition.
                      Salin n’est pas un utilitariste et c’est pourquoi il part de principes libéraux PUIS s’applique à rechercher les conséquences logiques qu’auraient ces principes sur un domaine particulier (ici l’immigration).
                      C’est un théoricien, c-a-d que son but n’est pas de réparer les erreurs (réparer c’est ce que font les socialistes) ni de rechercher les raisons de la panne (ce que nous on fait souvent ici) mais de proposer une approche libérale et de voir (vision) qu’elles en seraient les conséquences : le problème a disparu, ça prouve la supériorité du modèle libéral et ça évite de se perdre en conjectures.

                      C’est ce que fait souvent h16 quand il envoie sèchement une fin de non recevoir à un commentateur : il ne cherche même pas à remonter dans l’arbre des causes, il fait table rase.

                      Introduction du bouquin « Libéralisme » de Salin :
                      « Il est vrai aussi que les libéraux eux-mêmes ne contribuent pas toujours à la clarification du débat, en particulier parce qu’il existe, ainsi que nous le verrons, au-delà des écoles de pensée spécifiques, deux approches différentes du libéralisme : une approche fondée sur les principes et la définition des droits, et une approche de type utilitariste.
                      L’approche utilitariste nous paraît dangereuse car elle
                      constitue en fait un refus de penser : elle consiste à décider au cas par cas, à partir de ses propres préjugés ou de fragments de connaissance, s’il convient ou non d’adopter une solution de type libéral. Pourtant, si l’on veut avoir une pensée et une action cohérentes, il faut les fonder sur des principes universels. »

                      Ce livre est sur Catallaxia.

              2. theo31

                le FN n’a jamais été au pouvoir

                Ben voyons. 35 députés et un groupe parlementaire en 1986, des maires, des élus dans les CG et les CR et vous n’avez jamais été au pouvoir ? Faut arrêter de dire des bêtises.

                Le FN n’est pas contre le système, il est en le pilier central qui empêche depuis 1983 les connards de la vraie gauche et de la la droite honteuse de dormir tranquilles et autour duquel tourne toute la politique en France.

  7. Tribuliste

    Pour lisser tout ça Adidas va financer un spot pour la sécurité routière :  » Une marque, danger ; trois bandes, sécurité »

    Je suis favorable à la préservation des autistes français, foi de motiste !

  8. MadeInCH

    Et le « Devoir d’insolence », ou qquechose comem ça, acclamé par la bienpençance il y a quelque temps pas lointains?

    1. royaumont

      Céparareil ! L’insolence est recommandée contre les ennemis du Kandubien. Dans l’autre sens, c’est un crime de lèse-vivrensemble.

  9. Higgins

    À quand une loi qui impose la nullité à tous les matchs ou compétitions. Bon, pour la nullité, ce collectif nous donne déjà un parfait exemple.

  10. Tribuliste

    Il n’empêche que tout ceci nous le devons à une poignée de surexcités du bulbe qui a ses entrées médiatiques. N’y a-t-il pas un peu de bon sens dans cette micro-société? Es-ce vraiment sans espoir de voir émerger une voix forte et contestataire?

  11. DoS

    LOL
    LGSF 🙂
    C’est fucked up de toute façon, il nous reste l’auto dérision !

    Je croyais que l’intelligence pourrait triompher. Mais je me trompais.
    Nous sommes des enfants gâtés du socialisme et nos parents ont creusé nos tombes.
    Souvent les intelligents se cachent derrière des mots savants et morts depuis longtemps.
    La problématique reste entière.

    Alors, merci Adidas, merci H.
    Just do it !
    Car en effet le sport reste la seule et unique solution dans ce monde sans valeurs.

    1. Black Mamba

      À force d’aller contre les lois naturelles de sélection , l’être humain aura disparu, il n’y aura personne pour rire …

  12. Tar

    Etonnant cette génération soixante-huitarde qui revient au galop sur tous ces idéaux de jeunesses sans s’émouvoir le moins du monde et cela tout en continuant de prétendre les incarner.
    Au fond, ce ne sont que de vieux rebels embourgeoisés jusqu’au bout des ongles.

    1. Bonsaï

      Le véritable soixante-huitard est un anar qui aime bien mettre le pied dans la fourmilière et aller contre le courant général. C’est à cela qu’on les reconnaît.

      1. royaumont

        Le véritable soixante-huitard est prêt à faire la révolution, mais pas le W-E de pentecôte parce qu’on l’attend pour une fête à Saint-Trop’.

    2. Deres

      Pour le véritable soixante-huitard, la seule liberté qui l’intéressait était le droit d’accès au dortoir des filles à toute heure.

    3. theo31

      «  »Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes » ».

      On y est. Il n’y a pas plus réactionnaire qu’un socialiste.

  13. Caton

    M. Gautellier est un bon exemple de tout ce que le billet d’hier dénonçait. Je ne doute pas qu’il vive grassement de ses fonctions « non lucratives » au CEMEA. Un mot le décrit bien: ordure.

    1. Chieur chiant

      Oui, c’est exact, c’est fatiguant á la fin, malgré l’humour cynique et la haute finesse d’esprit de M. H de la Cèze… en plus, je l’ai déjà dit, je ne suis pas sportif…

  14. Dominique.

    @ MadInCH c’est voulu votre « podium d’alterophilie ?Joli lapsus sinon car c’est halterophilie 🙂 et « alterophilie » serait pour l’alterité tout azimut!
    Pour info,on dit « un » haltère;j’en ai plein chez moi et m’y consacre depuis fort longtemps.

  15. cretinusalpestris

    Enfin bref, tout cela nous fait bien comprendre pourquoi les extra-terrestres ne nous ont pas encore contacté.

    (Je fais dans le commentaire court mais multiple, aujourd’hui. Une envie, comme ça…)

  16. René-Pierre Samary

    C’est rassurant, de voir à quel point de braves gens, comme ceux de cette assoce, se préoccupent urgemment de la santé mentale de la population.
    Pendant ce temps, une armée de travailleuses familiales, de puéricultrices, de psys, s’occupaient avec une sage lenteur du petit Bastien, qui a fini sa courte vie dans le tambour d’une machine à laver. « Entre 2009 et 2011, quatre signalements ont été faits auprès des services sociaux du département de Seine-et-Marne qui suivaient la famille depuis 2006. » « «Le temps où notre action a été inefficace a été très court, (se) défend Christine Boubet, qui a tenu à témoigner. C’est au moment de la rentrée de Toussaint (Bastien est décédé le 25 novembre, NDLR) que les choses nous ont échappé ou que nous avons été trompés», enchaîne la responsable des services sociaux du département ».
    A quand la parité dans les services sociaux, totalement féminisés, avec les brillants résultats que l’on peut constater régulièrement ?

    1. tabbehim

      La parité, c’est comme l’égalité, ça ne peut pas marcher dans tout les sens ^^
      imaginez si une association masculine essayait se créer pour imposer la partité dans les administrations, elle sera instantennement taxer d’association terroriste retrograde voulant renvoyer les femmes devant les fourneaux aux génycés.

  17. Pere Collateur

    Les Russes disaient qu’à la fin de l’URSS, le plus dur, c’était pas les privations et la misère, mais les mensonges.

    Il semble bien que le plus dur dans l’agonie de la France, ca va être le grotesque…

      1. Pheldge

        Justement non, là est l’erreur, nos compatriotes se sont habitués ! drogués qu’ils sont au socialisme et à l’étatisme à tout va, ils attendent leur nouvelle dose avec une délectation morbide.
        Et hélas, les 15 lecteurs de ce Blog , allez 18 en ré-incluant les parias 😉 sont bien peu en regard des millions d’accros ! 🙁

        1. Deres

          C’est le syndrome de Stockholm car les contribuables croient majoritairement être les bénéficiaires du système. Et dans le message (mensonge ?)gouvernementale, ce sont toujours les salauds de riches qui vont payer. Et les riches, ce sont toujours les autres,

          1. Pheldge

             » les riches, ce sont toujours les autres … » * tu avoues enfin que tu en fais partie , toi, des z-autres ! on te fera rendre gorge salaud de riche !

            * oui , bien sûr pour moi , les autres , c’est lui 😉

  18. yann

    Adidas table sur l’intelligence des lecteurs ou des spectateurs de ses pubs pour ne pas dégainer tout de suite la kalach. Mais sans aller jusque là, n’oublions pas que le public visé, essentiellement les footeux, est loin d’être un nid d’aigles.
    La réaction navrante de ce « collectif » qui recherche son quart d’heure de célébrité part du principe que tout le monde est aussi con que Ribéry, et qu’il faut éduquer le populo. C’est consternant et donne envie de distribuer des baffes.
    Mais d’un autre côté (je sens que je vais me faire remonter les bretelles par le boss), le principe de tout sport repose sur l’existence de règles, plus ou moins complexes, plus ou moins débiles, pour mettre tout le monde à égalité… de chances au départ, pas de droit à une médaille, évidemment.
    Donc, plutôt que le collectif gnagnagna, c’est le CNSOF qui aurait pu légitimement réagir, comme garant de l’esprit olympique, du respect des règles, tout ça. Personnellement, ça ne m’aurait pas gêné (tout en me laissant totalement indifférent).
    Si on veut pratiquer un sport sans règles, il y en a, la soule (ça se pratique encore ?) ou le free fighting. Faut aimer les coups. Ça ne se discute pas.
    Il est vrai que si on veut pratiquer un sport aux règles simples sans finir forcément sur une civière, il ne reste guère que le jogging. La plupart des sports a vu ses règles se compliquer à loisir, au fur et à mesure des exigences de sécurité, de visibilité (télé), ou pour contrer des interprétations de règles, façon Adidas, justement.
    Dans le cas du judo, puisque le gros Riner est donné en exemple dans l’article en lien, il faut savoir que les règles ont été modifiées récemment quasiment rien que pour lui, qui gagnait tous ses combats ou presque en jouant sur les règles de pénalités, pour un résultat soporifique. Comme il est intelligent, il s’est réadapté, et gagne encore. On a modifié les règles pour embêter les petits agiles, les gros balèzes, les grands, les malins, les vicieux, etc., etc. Résultat : on n’y comprend plus rien, et arbitrer devient un exercice de style qui n’a plus grand chose à voir avec le judo. Idem pour de nombreux sports.
    C’est là, sans doute, qu’il faut chercher l’origine du message d’Adidas. Le coup de pied (chaussé Adidas, bien sûr) dans la fourmilière.

    1. Ce que vous dites sur le sport qui contient des règles est exact, mais vous faites la même erreur que le collectif : vous assimilez le message publicitaire au sport. Le message publicitaire n’est que ça, un message publicitaire. Quand ce message dit « Oubliez les règles », il fait de la pub, pas du sport. Quand le type enfile ses pompes adidas, il fait du sport, pas de la pub.

      Pour le reste, ce que vous dites est exact.

      1. Black Mamba

        Le boss n’a pas tant remonté les bretelles que ça … Encore une légende qui circule sur ce blog 😉

        1. yann

          Ouf !!

          Bien sûr que c’est de la pub. Le collectif aussi fait de la pub.
          Mais Adidas, intelligemment, flatte dans le sens du poil les sportifs de base, et même les arbitres, qui n’en peuvent plus de règles de plus en plus absconses. Voyez aussi le rugby, et l’absurdité des règles post-placage, avec des pénalités parce qu’un gars n’a pas réussi à extirper sa tête ou une jambe du tas assez vite.
          Le collectif, lui, flatte le couillon bisounours…

      2. Kazar

        Si ceux qui avalent la pub étaient capables de faire la différence, ça se saurait…en particulier dans le milieu du foot (oui, je n’aime pas les foot et encore moins les footballeurs, ce sport remplace les jeux du cirque pour distraire le pékin, et ce alors même que je n’ai aucun mépris pour le peuple que regardent avec dédain ceux qui croient savoir mieux que lui ce qui lui convient).

          1. Kazar

            Navré, certains sont des cons, sinon soit ils ne voteraient pas (position défendue par de nombreuses personnes sur ce blog), soit ils ne re-voteraient pas pour les mêmes (position que je défends).

            1. Déjà, on passe de « ceux qui avalent la pub » (i.e. a priori tout le monde, à moins de vivre en ermite) à « certains ». C’est un peu mieux.

                1. Beldchamps

                  Moi je regarde d’un point de vue sociologique, je me rappelle les pubs des 80’s, les paroles des chansons (Elmer food beat, leur pochette d’album c’est juste impossible aujourd’hui), les clopes dans les films et les clips. Il y a peut-être 2 ans je m’étais fait la réflexion que groupama allait avoir des problèmes avec son logo avec une église au centre du village, ça n’a pas loupé, depuis l’année dernière : nouveau logo plus vivrensemblesque.

                  1. theo31

                    Il y a des années, l’épiscopat avait fait retirer une pub pour Renault : on y voyait un personnage qui alignait les mariages et qui convolait avec le même véhicule.

                  2. Pato

                    Votre nom (ou surnom) m’évoque justement une certaine pub des 8O’s dont la musique était écrite par Richard Gotainer (dont je suis très fan); et il y avait d’autres bonheurs du genre « infinitif » ou « Banga (je crois) »; même si j’ai développé une capacité personnelle à occulter la publicité à la télé, à la radio, ou dans l’espace public,la pub « Belle des Champs » était un beau moment d’information commerciale (toutefois je n’ai jamais acheté ces produits); je signale à l’attention de tous par ailleurs une version moins « bisou-compatible », quoique de bon aloi, figurant sur le dernier album de Gotainer.

                    1. Beldchamps

                      Ah oui, zut, quelle idée de prendre pour pseudo un fromage industriel insipide ! (Surtout pour me moquer de mi-mollette…) Ça trahit mon âge, c’est un surnom quand ado, je rentrais les vaches, mais je n’ai aucun souvenir ni de la pub, ni des paroles, j’étais trop jeune… Richard Gotainer oui j’ai connu, mais alors je n’étais pas au courant d’une version trash, tant pis, je garde mon pseudo. GO m’appelle BDC, ça me fait plaisir et ça me va très bien. (Euh…Pato, seriez gentil de garder cette version pour vous svp)

                    2. Beldchamps

                      Je suis allé constater l’étendue des dégâts, si c’est de 2008, ouf ça aurait pu être pire (j’avais en mémoire le titre que je n’ose même pas écrire « tout chez moi … »). Merci Pato de m’avoir signalé ces paroles, naïve que je suis.

                    3. Pheldge

                      Tant qu’à faire puisqu’on est dans l’évocation des bons vieux souvenirs , voici pour Pato :
                      https://youtu.be/edBW-fid6IU

                      Et puis, ô Beldchamps, même si BDC fait un peu « Banque Du Capitalisme » ça vaut tout de même mieux que TDC* dont je vous laisse mettre les mots adéquats, et qui ne serait guère flatteur …

                      *in inglès se dice « Asshole » 😀

                    4. Beldchamps

                      Merci Pheldge, je bosse avec des collègues masculins dyslexiques, je sais ce que veut dire TDC , c’est leur acronyme pour tableau croisé dynamique excel … ☺️j’ai même des pros gestionnaires de tâches …

                    5. gameover

                      MDR je viens d’écouter la version longue de Gotainer…

                      … la culotte entre les dents, Belle des Champs….

                      Tu nous fais la danse du serpent !

                    6. Beldchamps

                      MDR mon mari est fan et n’arrête pas de me chanter la chanson depuis hier soir, et je surveille le nombre de vues de cette vidéo … M’est avis que H16 a un peu plus que 16 lecteurs …

        1. gameover

          Kazar, pourquoi te sens-tu obligé de te positionner sur quelque chose qui ne t’intéresse pas ?
          C’est bien que tout le monde ne partage pas les mêmes passions… sinon on ferait tous le même chose et on serait tous marié à la même femme.
          Y a t-il des choses qui t’indiffèrent ?

          On voit exactement les mêmes débats au sujet des émissions de télé-réalité par exemple. C’est un produit qui répond certainement à un besoin… bah oui, si ça se vend, c’est que ça s’achète.

          Imagine-tu un monde ou des besoins ne seraient pas comblés ?

          1. Kazar

            Parce que j’ai tout simplement encore le droit de m’exprimer sur ce que je veux comme je veux, et que j’en ai aussi l’envie. Oui, tu as raison, si ça se vend, c’est que ça s’achète, et après tout, si des cons veulent l’acheter (quoi que ce soit) tant mieux pour les vendeurs, ils auraient tort de se priver. Cela ne m’empêchera pas de penser que si, par exemple, plus de personnes lisaient (pas gala ni voici) des livres et se cultivaient au lieu de se vautrer devant du foot ou de la télé-réalité, il seraient a minima mieux informés/cultivés, voire plus intelligent, et plus à même d’être autonomes et moins manipulables.
            Tu ne vas quand même pas me dire que tu n’est pas pour « l’élévation » intellectuelle de l’humain…

            1. C’est incroyable ce désir de vouloir élever la masse. Le problème, Kazar, il est là : des gens comme vous qui savent ce qui est bon ou meilleur pour les autres, il y en a des trouzaines partout. Ce sont eux qui font de votre vie un enfer et vous de la leur.

            2. gameover

              Merci Kazar d’avoir répondu, ça permet de mieux se situer 😀
              L’élévation de l’être humain : je suis ni pour, ni contre, ça ne guide pas ma vie… faudra bien que je trouve toujours des gens pour tondre ma pelouse, le robot ne passe pas partout et il ne sait pas encore tailler les haies et ramasser les branches ! (j’ai 240 mètres de haies).
              Et comme H4² je pense que vouloir façonner les gens suivant notre conception – même s’il ne l’a pas dit – c’est du constructivisme. Et le résultat ne peut qu’être un nivellement par le bas : voir l’exemple du BAC.
              Je suis assez tolérant je pense avec les choix que font les autres tant que ça n’interfère pas avec ma vie, ce n’est pas le cas des socialistes : moi je suis prêt à leur laisser mettre leurs idées en oeuvre dans leur communauté mais pas eux.

              1. gameover

                Oops, j’ajoute que traiter les gens que tu cites de « cons » ça ne fait pas avancer le débat. Pourquoi ne pas traiter de cons ceux qui mangent des betteraves rouges si toi tu n’aimes pas ça.
                Je crois que le libéralisme s’imposera par déduction (quand tout aura foiré) et par l’exemple plutôt que par l’enseignement de l’économie qui est beaucoup trop complexe à comprendre dans ses effets.
                Pour ce qui est de l’exemple, il n’en faut pas beaucoup : voir les agriculteurs en NZ qui arrivent à bien en vivre sans subventions.

                1. Pheldge

                  Sans vouloir doucher ton enthousiasme , « Je crois que le libéralisme s’imposera par déduction … » me semble une assertion particulièrement optimiste. Ça prendra du temps !
                  Nos concitoyens ne vont pas se réveiller brutalement, et vouloir tout d’un coup sortir du coma étatiste-collectiviste. Le sevrage sera long et pénible.

                  1. gameover

                    Pheldge, c’est bien pour cela que j’ai utilisé le futur de l’indicatif et non le présent immédiat.

                2. Aristarque

                  C’est vrai maintenant pour ce qui est de l’ agriculture NZ mais c’est trente ans après sa plongée dans la liberté. Il ne semble pas que tout se soit si bien passé que cela au démarrage, ce qui est logique dans la mesure d’un tel bouleversement par rapport à la situation précédente. En Grance, le passage de prix garantis quelle que soit la quantité produite à des prix de marché fluctuants et sensibles à de nombreux paramètres ne peut qu’être déstabilisant. Alors avec en plus toutes les rigidités d’ un contrôle étatique où il y aura bientôt plus de contrôleurs que de contrôlés… aïe aïe aïe…

                  1. gameover

                    Merci de me dire en quoi les éléments que tu avances au niveau des prix, des quantités, de leur fluctuation sont différents pour tout autre entrepreneur.
                    A moins que l’état t’ait garanti le débouchage de 5 lavabos par mois, de l’installation de 2 chaudières et de 2 cabines de douches et tout ça à des prix fixes.

                    1. Aristarque

                      Je me bornais à constater que nous contemplions une situation trente ans après et qu’à son début, cette révolution NZ avait dû faire grincer des dents. De même, il est logique qu’il en soit de même ici et maintenant. Pour le reste, je te réponds dans le commentaire que je fais à la note du Taulier si bien que je ne bisse pas davantage. 😈

                    2. « cette révolution NZ avait dû faire grincer des dents »
                      Avant, les agriculteurs et le gouvernement estima qu’il y aurait plusieurs milliers d’exploitations qui fermeraient. En tout et pour tout, 800 exploitations sur toute l’île fermèrent, et c’était les déficitaires. Bref, ce fut vite réglé et bien mieux que prévu.

                    3. Aristarque

                      Je te réponds tout de même sur ta suggestion d’ inféodation à l’ Etat comme hypothèse (qui m’execre dans les faits). Cela est une forme de sous traitance qui se terminera invariablement par des prix de revente sans commune mesure avec le coût qui te sera payé quand il te sera payé. De prime abord, cela revient à te suggérer que tu pourras gagner ton CA sans devoir mouiller la chemise à le trouver. Donc que sa commercialisation ne te coûtera rien. Le jour où les repas (vraiment) gratuits existeront, j’y croirai…

                  2. En NZ, le passage d’une agriculture subventionnée à 0 subvention s’est déroulé en 1 an. Et l’affaire a été réglée très vite. Deux ans plus tard, plus personne ne voulait revenir en arrière.

                    1. Aristarque

                      Quand vous êtes poussés dans le grand bain, brutalement, il n’y a que quelques solutions : 1) vous vous laissez couler pour en finir de suite 2) vous apprenez à flotter dans les plus brefs délais de façon académique dans l’art de nager 3)vous apprenez à flotter dans les plus brefs délais de la façon pas académique de l’ art de nager du moment que le but soit atteint. 4) vous pleurez pour que le maître-nageur vous tende une perche et vous ramène sur le bord du plancher des vaches 😛
                      En NZ, je crois me souvenir que l’ Etat quand il parle de la liberté d’agir, octroie de grandes latitudes de mouvement à ses sujets. En Grance, je n’ai pas l’impression que ce soit pareil… Sur ce coup, l’ Etat laisse les agriculteurs en face du grand vilain marché mais sans leur desserrer, si ce n’est que très temporairement, prouvant ainsi le contrôle pesant qu’il entend continuer d’ avoir sur cette branche économique. Mais entendons nous H16: être confronté au marché est pour moi la meilleure solution globale d’ autant que je la mets en pratique quotidienne par mon activité professionnelle indépendante. Je compatis à la douleur que peut causer un bouleversement subit de son environnement mais n’éprouve aucune aménité face aux pleureuses patentées qui attendent surtout qu’on les (re)prenne en charge et qui comptent surtout sur la subvention pour perpétuer leur âge d’ or de vivre aux dépens des Autres, au moins en partie.

                    2. Beldchamps

                      Il semble en effet que les seuls perdants dans l’affaire furent les banques et les para agricoles , jusqu’aux notaires ! Les slogans des manifs, c’est « des prix, pas des subventions », et les primes réclamées c’est pour arrêter, ben oui.

                    3. Beldchamps

                      L’exemple NZ montre qu’il faut supprimer les subventions en 1 fois, plutôt que petit à petit. En effet, si la majorité des agriculteurs est menacée de faillite, la pression est du côté des banques : quelques agriculteurs avec une dette de 15k c’est la banque qui les tient mais 500 000 agriculteurs avec 9 miyards de CA en moins c’est eux qui contrôlent le crédit à bricole. J’imagine la tête de tous les machinistes agricoles si d’un seul coup on leur coupait le robinet…ils seraient obligés de s’adapter. L’UeRSS ayant prévu de réduire progressivement les subventions, c’est la mort à petit feu de mes amis, car dans ce cas aucune adaptation du marché suffisamment rapide (prix des terres, et du secteur para agricole), ne resteront que des agriculteurs bio, pour les riches, et les pauvres bah on s’en fiche on importera ce qu’on pourra. Pour appliquer le modèle NZ faudrait commencer par la MSA, le pire rapace …

                    4. Beldchamps

                      Bonsoir Bonsaï, la MSA c’est la mutualité sociale agricole, la SS des agriculteurs, elle a déjà poussé à la faillite des exploitants pour recouvrer des cotisations.

                    5. Beldchamps

                      J’ai oublié les agriculteurs qui partent à la retraite l’année du big bang … Eux, ils sont simplement ruinés, mais ils sortent du panel d’exploitants.

                3. Kazar

                  GO, je n’ai fais que reprendre le terme de « con » utilisé par H16 dans le post précédent, je n’aime toujours pas la mauvaise foi…

  19. Greg

    Donc, si je résume, l’eugénisme selon Hitler c’est mal, mais l’eugénisme selon les socialistes qui consiste à niveler par le bas, c’est le bien…

  20. Peste et coryza

    Sauf qu’ils commencent à prendre peur de ce qu’ils ont engendré…

    Il y a encore quelques années, pas un seul comité théodule n’aurait fait une sortie sur un slogan de pub pour footeux.
    La décadence et le nivellement par le bas, c’est bon et socialo compatible.
    Qu’une marque s’inspire de l’air tu temps pour vendre ses produits, quoi de plus naturel ?

    Mais la chienlit grandit, le « vivremsembl » n’est plus qu’un souvenir, et ça commence à tirailler de tous les cotés… l’air du temps tourne à l’orage.
    Question : derrière leurs réclamations bisounours compatibles, les membres de ce comité théodule auraient-ils peur ?

    1. J’en doute. Ils sont dans le camp du bien, rien ne peut leur arriver. Ils ont raison et la morale de leur côté.

      1. royaumont

        Ceci dit, pour mener un combat d’arrière-garde aussi minable que la lutte contre un slogan publicitaire, il faut sentir que la situation leur échappe.

        1. MadeInCH

          Ou avoir envie d’occuper du temps de média.
          Ce qui peut donner un sentiment d’importance, et peut encourager un zélu à déclencher de la pompe à subvention, pour être sûr de ne pas être ciblé ou pour se faire bien voir.

          1. theo31

            Oui, il s’agit de contrôler la rue et faire taire les dissidences. Et pour ça, tous les fachos du monde, rouges comme bruns, s’y entendent.

  21. john

    « Et contrairement à ce qu’avaient envisagé tant de philosophes et de politiciens chevronnés, cette police n’est finalement pas l’œuvre du gouvernement ou d’une administration pléthorique échappant au contrôle des institutions, mais bien le fait de citoyens ordinaires, dressés contre tous les dommages imaginaires qu’ils entendent dénoncer avec force et vigueur pour se persuader qu’ils existent et servent à quelque chose. »

    > Ca existe depuis toujours et partout. Les hommes se sont toujours jugés moralement, pour des futilités, au point de dresser de veritables non écrites qu’on appele religion (ok il y a des textes, mais les interprétations varient .. beaucoup .. d’un endroit à l’autre), coutume, culture, politesse, bienséance, .. ou vivre-ensemble aujourd’hui, dont les lois ne sont finalement qu’une conséquence tardive et parfois même désuètes (et non appliquées du coup). C’est ce qui fait d’ailleurs que les sociétés humaines ont naturellement une cohésion. Rien de nouveau sous le soleil. Et ces règles n’ont meme pas besoin d’etre intelligentes, ou meme simplement non nuisibles pour etre respectées. Faire évoluer ces règles est tout un art que seuls les plus habiles, par la dérision, ou au contraire un grand serieux théatral affiché, feront évoluer.

    1. C’est exact, mais vous confondez contrôle social (la religion en fait partie) avec la police de la pensée. Le contrôle social, l’homme est né avec et ne peut s’en passer pour constituer une société. La police de la pensée, c’est l’étape bien après, la perversion du contrôle social. C’est celle-ci qu’évoque l’article plus que ce dernier.

    2. Dr Slump

      Sans oublier la phase intermédiaire déjà bien installée, le conformisme social ou pression à la conformité, que tout un chacun pratique plus ou moins consciemment au quotidien.
      De l’école à l’usine en passant par le siège social, avec tout le monde en costume cravate aux coloris affriolants, gris, noir, bleu marine, noir, noir, noir surtout, partout, jetez juste un coup d’oeil dans la rue ou le métro, moi-même maintenant. Et je ne parle là que de vestimentaire.

  22. DoS

    Je propose une bourse aux slogans.
    Exemple,
    PCF, combattons la méchante austérité en dépensant plus de pognon.
    FN, c’est de la f’ote à l’étranger;
    Ripoublicain, on a déjà essayé, c’est pôas possible !

    Mais finalement, il y a un lien:
    Donnez votre pognon, l’on va vous farcir le fion gratuitement.

    Pour que vous ayez une autre idée de la démocratie, le vote, c’est obligatoire.

    Votez PS, c’est le seul camp du bien. (et du changement, enfin….peut être….bon, un jour…qui sait, bah !)

    1. Fll

      Donnez votre pognon, l’on va vous farcir le fion gratuitement. <== Bin non, c'pas gratuit, puisque tu donnes ton pognon …

      1. MadeInCH

        Mais, vous ne comprenez rien au chant des éléments de languages à utiliser afin de tranquiliser le moutontribuable!

      2. DoS

        Non, NON et NON.
        C’est une promo, c’est l’Etat qui paye.

        Sinon, bien entendu, le Français est très heureux de payer une 2° fois pour se faire enfiler. (il a l’habitude, il aime cela)

        Remarquez que la pub (propagande) politique devient sympa:
        Le choix est de plus en plus simple à faire.

        H, pourriez vous nous faire des vrais-faux butins de vote ?

        Je veux dire avec logo etc… cela serait la top classe de voter sa couleur, sa conviction….

          1. Deres

            Ils sont fabuleux au gouvernement. Le cadeau de Hollande sur l’IR en vue de sa réélection est devenu dans la bouche de Sapin une « réforme fiscale ».

          2. gameover

            De l’enfumage. Aucun ne cite de chiffres de revenus et IR et même celui qui dit 3100E d’impots et taxes… il semble qu’il ait pu compter taxes foncières, taxes d’habitation, taxes sur l’essence et TVA et cotisations sociales… et 3100E c’est que dalle alors car c’est ce que paie en moyenne en taxes uniquement (sans l’IR) quelqu’un qui gagne 20KE.

          3. Jules

            Extrait choisi : »Je paye beaucoup d’impôts et je trouve cela normal, à défaut d’aimer ça. La France est un pays agréable et administré sérieusement. »
            :facepalm:

  23. Fll

    C’est une mauvaise habitude prise depuis qq années, a force de lire CP est ici entre autre. Lorsque je lis, j’essai de voir par ou on m’enfile 😉

  24. Calvin

    Dernière minute !!
    Le slogan pour la candidature de Paris 2024 a été enfin trouvé par un collectif de vivrensemble.
    « Paris 2024, parce que ça fait longtemps que la France voudrait organiser les JO. Svp, soyez chic, soyez Charlie »
    .
    Un vrai slogan de winner !

    1. DoS

      MF, WTF !
      Des jours j’ai des envie d’enfiler des battes de baseball dans l’anus de ces connards. Juste pour voir ce qu’il diraient.

      1. tabbehim

        il réclamerait que tu t’en prenne un aussi pour des notions d’égalité peut être? 😛 parce qu’il faut être égaux devant les « plaisirs » de la vie 😀
        et vu comment ils sont ravagé de la pepite, tu peux te servir d’eux comme casier pour club de golf…..

    2. Pheldge

      1/ j’espère que Charlie recevra un juste dédommagement pour l’utilisation de sa marque 2/ Paris 2024 ? les jeux aussi viennent s’y réfugier !

  25. lorelei

    Je suis allée lire l’article du Figaro. C’est amusant, il y a un Gael C qui répond à tous les commentaires qui estiment l’action de cette association anormale. mais pas à ceux qui l’approuvent.
    Hier soir, un docu passait sur les dessins animés de notre enfance et je me suis rappelée tous les articles qui fleurissaient alors sur ces affreux dessins animés japonais qui allaient pervertir notre belle jeunesse et la rendre violente…

  26. vegeta

    Vite une loi contre les slogans, des taxes pour les récalcitrants et un organisme comme Hadopue pour planquer les amis.

  27. jga

    Il est urgent d’interdire tous les sports individuels: tennis (les doubles seront étudiés au cas par cas sur autorisation préfectorale), course de vitesse et nage (à l’exception des relais), escrime (en plus, des armes!), équitation, etc. Pour la F1 on ne changera pas les pneus mais le pilote à chaque tour de circuit. Vite, des lois (votées collectivement ou en 49-3, peu importe).

    1. René-Pierre Samary

      Pour la F1, je propose des équipes mixtes, un pilote et une… zut. Pilotesse ?
      En alternant les couleurs, bien sûr. Hamilton en tandem avec Ségolène, Grosjean et Taubira, etc.
      Pour cette dernière, on installera des rallonges pour les pédales, pas de pwoblem.

      1. Jules

        Pour chaque tour, une pénalité de temps équivalente à l’avance qu’on posséde sur chaque poursuivant \o/

  28. René-Pierre Samary

    « Chaque jour, la société française avance d’un nouveau pas, modeste mais décidé, vers une police de la pensée toujours plus efficace et plus présente. »
    Mais puisque c’est pour notre bien qu’ils se sacrifient !
    « Je sers, tu sers, nous servons, ainsi psalmodie l’hypocrisie des dominants  » (Nietzsche)
    « Une puissance bienfaisante veillera sur chaque homme, depuis le berceau jusqu’à la tombe, réparant les accidents qui l’atteignent, fussent-ils de son fait, dirigeant son développement individuel et le dirigeant vers l’emploi le plus approprié. Par un corollaire nécessaire, cette puissance disposera de toutes les ressources de la Société (…). Le Pouvoir assume en quelque sorte l’entreprise du bonheur public et privé, et c’est une clause indispensable de ce contrat que toutes les propriétés, toutes les forces productives, toutes les libertés, lui soient concédées (…) De sorte qu’il s’agit de constituer comme un immense patriarcat ou, si l’on préfère, un matriarcat, puisqu’on nous dit que la puissance collective doit être animée de sentiments maternels. »
    Bertrand de Jouvenel, Du Pouvoir.

  29. Pato

    @BDC
    Désolé si je vous ai froissé. Soyez assuré(e) qu’il n’y avait aucune intention de vous nuire dans mon commentaire, ni aucune moquerie. Le sujet du jour portant sur la publicité, votre pseudo m’a effectivement évoqué le travail de R.G.. Sachez que j’apprécie par ailleurs vos contributions régulières sur le site de M. H16.
    Bien à vous.

    1. Beldchamps

      Oh merci, pas de souci, (non je n’étais pas vexée, connaissant justement Gotainer je craignais le pire). Je ne maîtrise toujours pas le langage sur ce blog, mon ironie n’est pas suffisamment perceptible parfois (mes smileys ne passent pas…sauf celui-là ☺️) et pour répondre à un commentaire qui n’a pas de lien « répondre », il suffit de répondre au dernier lien qui apparaît dans la file de commentaires au-dessus. Mille mercis Pato, au plaisir de vous revoir parmi les commentateurs !

  30. Pato

    @BDC, à titre de conclusion:
    Je vous concède bien volontiers que « Tout chez moi … » est dispensable dans l’oeuvre du sus-nommé.

  31. Kloupa

    On en revient aux heures les plus sombres et les plus brutales de la censure, tout ça quelques mois après avoir fait défiler des millions de citoyens au nom de la liberté d’expression. Quel est le sens de tout ça, alors qu’on ne devrait même pas avoir ce genre de discours répressif…

  32. Proz

    La devise ne serait elle pas « Égalitarisme – Taxe – Bisous », l’égalité a foutu le camp depuis bien longtemps…

  33. tolls

    Vive une école des fans collectiviste où tout le monde a gagné! Les bisounours espèrent leurrer qui? Dans les faits c’est compet’ à tout va …partout!

Les commentaires sont fermés.