La déchéance de Hollande

Des fois, on fait, consciemment, des paris qu’on croit peu risqués… Et on se plante. Cela peut arriver à tout le monde, y compris aux meilleurs. Mais lorsque c’est un pari fait par le Chef de l’État, que celui-ci est, du reste, un habitué des paris ratés, la situation dérape rapidement de l’ennui de parcours au pépin politique majeur.

Après la stupéfaction des attentats du 13 novembre, et encore tout tremblant d’émotion après s’être rendu compte qu’on pouvait en vouloir directement à sa vie, à lui, pour de vrai, François Hollande avait plongé le pays dans l’état d’urgence et l’agitation politique frénétique qui suit maintenant les faits socio-politiques d’importance. Le plan Vigipirate étant déjà rouge écarlate, il n’était pas question de faire moins que ça, et quelques vigoureux coups de mentons plus tard, il apparut assez nettement que même la fermeture des frontières, de toute façon déjà décidée pour la COP21, ne permettrait pas de montrer à la populace qu’on avait vraiment à cœur de prendre le problème à bras le corps.

Le Président Des BisousIl fallait donc poser un geste fort, peut-être symbolique mais indiscutable, qui pourrait montrer à tous que la République, et son premier représentant, le Président des Bisous de Tous Les Français, seraient là pour protéger tout le monde et s’occuperaient de châtier les coupables.

Malheureusement, si les cartons intitulés « Communication Politique » sont toujours très bien remplis des habituels sourcils froncés et de multiples petits coups de menton, les cartons libellés « Actions concrètes » étaient à peu près vides. Apparemment, l’équipe du président n’a trouvé qu’une vieille boîte dans le fond de la cave, un peu gondolée par l’humidité, dans laquelle se morfondait une « Déchéance de nationalité » défraîchie et passablement usagée.

En effet, cette proposition, pas très finaude, a déjà beaucoup servi. Notamment sous la présidence Sarkozy. Rappelez-vous, nous sommes en juillet 2010 et la France nage dans le bonheur d’une politique de droite qui ressemble furieusement à une politique de gauche, coups de mentons y compris, et le petit Nicolas fait son show sécuritaire avec un Brice Hortefeux alors ministre de l’Intérieur. Pour nos deux loustics, l’affaire est entendue :

« La nationalité française doit pouvoir être retirée à toute personne d’origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d’un policier, d’un gendarme ou de toute personne dépositaire de l’autorité publique. »

La suite sera cependant sans surprise : malgré la tentative d’étendre les possibilités de déchéance de nationalité, malgré la régulière remise au goût du jour de cette proposition par de frétillants députés (comme par exemple pour pourchasser les exilés fiscaux), non seulement, cette déchéance sera par la suite aussi peu employée qu’avant, et surtout, cela ne changera rien au comportement des racailles et autres terroristes qui n’ont, il faut bien le dire, pas grand-chose à faire de ce genre de symboles. Bref, à part les cris outragés de toute cette gauche à la moralité irréprochable toujours prête à monter au créneau pour le moindre combat symbolique, le peuple français avait en pratique oublié ces verbiages inutiles.

Cela n’a absolument pas empêché François Hollande de reprendre le flambeau, de s’emparer de la boîte défraîchie du fond de la cave et de s’écrier, les événements du Bataclan encore vivaces dans les esprits de tous, qu’il allait remettre la question sur le tapis parce que, scrogneugneu, ça ne se passe pas comme ça en République Française, non mais oh à la fin.

hollande se recueille devant une bouche d'égouts

Car c’est un malin, le François ! En agissant ainsi, il faisait donc un pari, que j’évoquais en introduction : celui que la proposition d’étendre la déchéance de nationalité à tous les terroristes et autres wannabe-djihadistes serait plus ou moins retoquée par le Conseil d’État. Cela lui permettait d’un côté de montrer sa fermeté devant l’atrocité des événements, tout en jouant dans le sens du peuple qu’il devinait sans mal favorable à une telle proposition, mais, oh, zut alors, de se voir empêché dans ses mouvements par les institutions républicaines, tout en ménageant ses troupes dont il devait bien se douter qu’elles ne seraient guère pour ce projet.

Bref, en manœuvrant habilement, Hollande pouvait espérer gagner un peu en popularité, faire bouger les lignes en obligeant la droite à sortir du bois, et revenir un pas en arrière une fois le projet annulé.

Manque de pot, ou plus exactement mauvais calcul, le Conseil n’a pas tiqué. La droite, sentant le soutien du peuple derrière cette proposition, s’est bien gardée de la dénoncer. La gauche se retrouve maintenant tiraillée par le besoin d’abonder dans le sens du président, permettant à ce dernier d’aboutir dans le projet de révision constitutionnelle, et celui, aussi prégnant, de réaffirmer sa complète opposition à cette déchéance que semblent abhorrer beaucoup de ses membres.

taubira mini 150x140À ces considérations déjà complexes, il faut bien sûr ajouter les petits calculs personnels des uns et des autres. Si, pour Valls, l’affaire est entendue et la fidélité au Chef de l’État évidente, il en va tout autrement pour la Garde des Sceaux qui n’a cessé, sur le dossier, de montrer son antagonisme. Entre les couacs de fin décembre (cette dernière expliquant à la presse que le projet avait été retiré, pour être désavouée par le premier ministre un peu plus tard) et ses récentes déclarations dans lesquelles elle estime que cette déchéance n’est « pas souhaitable car son efficacité est absolument dérisoire », sa position devient plus que délicate au sein du gouvernement, et met Hollande un peu plus dans l’embarras.

Bref : les troupes socialistes renâclent ouvertement à voter la révision constitutionnelle si celle-ci devait comporter cette proposition. Une partie du gouvernement semble au contraire trouver ça très bien, pendant que l’autre partie, elle, montre des signes d’opposition de plus en plus franche. La droite, de son côté, a beau jeu de dénoncer le fatras idéologique dans lequel ce petit monde barbote bruyamment. Sarkozy n’a pas de mal à ironiser sur l’affaire, en laissant entendre qu’on aurait viré d’autres ministres pour moins que ça.

En pratique, Hollande a perdu son pari.

hollande ceux qui attendent plus rien

L’actuel marécage politique qu’est devenue cette proposition ne lui permettra pas de gagner la moindre popularité. L’esprit un peu trop indépendantiste de Taubira le met dans une panade invraisemblable : s’il la sort du gouvernement, il prend le risque évident de la voir présenter une candidature en 2017 et lui nuire à sa gauche, et la garder continuera de gréver sa maigre crédibilité. Pire encore, le chef de l’État s’est mis en position délicate vis-à-vis de tous les parlementaires : malgré son apparent soutien au projet de révision constitutionnelle, la droite peut quand même choisir de le lâcher en ne la votant pas sur n’importe quel autre motif, rejoignant ainsi la partie de gauche qui ne la votera pas à cause de cette extension de la déchéance. Un rejet de la révision constitutionnelle mettrait le gouvernement (et par ricochet) le Président dans une situation politiquement intenable.

De ce point de vue, les prochaines passes d’armes promettent d’être croustillantes.

D’un autre point de vue, on devra se rappeler que toute cette écume bouillonnante concerne un sujet assez périphérique au danger qui devrait occuper les politiciens. Pur symbole, cette déchéance de nationalité ne permet absolument aucun gain de sécurité pour les Français. L’agitation politique autour de ce bricolage institutionnel évacue complètement toutes les éventuelles propositions qui permettraient d’améliorer la prise en compte de la menace terroriste sur le sol français.

Autrement dit, avec ces manœuvres politico-politiciennes, qui ont tout l’air d’exploser au museau du président, Hollande démontre encore une fois qu’il n’est que dans la communication, l’occupation médiatique, bref, le purement symbolique, et qu’il se contrefiche très probablement d’un terrorisme dont il sait qu’il n’aura personnellement jamais rien à craindre.

Encore une fois, pendant que les politiciens discutent de la déchéance de nationalité, la nation constate la déchéance de ses politiciens.

J'accepte les Bitcoins !

1DHmPBP3ydimVSPimp7znToCD3MZr5uCxg

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires158

  1. Aristarkke

    Apparemment ce n’est pas avec le contenu des vieux cartons humides et gondolés qu’on fait les meilleures tambouilles politiciennes… 😥

    1. Peste et coryza

      Oui, mais il faut leur reconnaitre qu’ils savent s’accrocher, protéger leur position, et écarter les jeunes loups ambitieux.

      1. Deres

        D’ailleurs Taubira est probablement indéboulonnable car elle en sait trop … Rappelez vous les affirmations la main sur le cœur du président et du premier ministre comme quoi ils n’étaient pas au courant pour les écoutes sur Sarkozy. Les contredire aboutirait à une crise du même ordre que les mensonges « les yeux dans les yeux » de Cahuzac.

        1. Deres

          Elle pourrait s’en servir par exemple lors des primaires de gauche ! Il est donc probable qu’il vont tenter de l’acheter avec une place au conseil constitutionnel. C’est amusant, car c’est un scénario très proche de celui de House of Cards …

            1. Deres

              Il y a trois places qui vont se libérer …

              « Trois nouveaux membres du Conseil constitutionnel doivent être nommés en février, respectivement par les présidents de la République, du Sénat et de l’Assemblée, pour remplacer Jean-Louis Debré, Renaud Denoix de Saint-Marc et Guy Canivet, qui arrivent en mars au terme de leur mandat de neuf ans non renouvelable.

              C’est le président de la République qui nomme le président du Conseil Constitutionnel.

              Les noms de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, du ministre des Finances, Michel Sapin, et de l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault sont également cités pour la nomination qui sera effectuée par le président de l’Assemblée Claude Bartolone. »

              Que des battants !

          1. sam player

            Elle dispose surtout d’un réservoir de 300,000 voix en Guyane et DOM-TOM chez les indépendantistes dont elle a fait partie et fait toujours partie au sein du parti Walwari créé par son ex-mari condamné pour terrorisme… d’où son opposition à la déchéance de nationalité, elle-même ayant été borderline avec les loidelarépublic.

          2. sam player

            Puisqu’on parle de Taubira, vous vous rappelez certainement des cotisations sociales impayées par le ministère de la justice pour tous ses dizaines de milliers d’assistants judiciaires et intervenants ponctuels…
            Pas de souci, un décret du 30 décembre 2015 est venu régler le problème très simplement… Tous ces gens devront donc s’inscrire au RSI !… et depuis tous les experts judiciaires des hôpitaux sont en grève… MDR

            http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/01/11/01016-20160111ARTFIG00341-justice-les-experts-hospitaliers-menacent-de-faire-greve.php

            1. Higgins

              Je dois avouer que la lecture de l’article du Figaro m’a laissé pantois. Ce pays est vraiment gouverné par des cons.
              Il est vrai qu’avec une part de budget réduite à 1,9%, la Grance est au niveau de la Moldavie (http://www.franceinfo.fr/emission/le-vrai-du-faux/2015-2016/en-france-le-budget-pour-la-justice-est-le-meme-qu-en-moldavie-07-01-2016-07-10). On peut rire de la situation des experts au sein de ce ministère régalien mais une chose est sûre, tant que le budget alloué sera aussi ridicule, il ne faudra rien attendre de mieux. C’était déjà beau de trouver des gens, experts, traducteurs, etc, … qui acceptent de travailler pour des clopinettes et être payés à la saint glinglin. En l’état actuel du budget, il est impossible au ministère de respecter la loi. Là est le vrai scandale mais dans ce pays, il y a un point sur lequel les politiques sont d’accord, c’est de maintenir le pouvoir judiciaire sous domination. On se demande bien pourquoi.

              1. Aristarkke

                On se demande bien pourquoi.
                Vraiment (?) Vous vous posez vraiment (?) cette question ??? 😉
                Un des buts est de maintenir ce pouvoir en état de famine financière pour qu’il demeure submergé sous les affaires de droit commun afin de ne pouvoir pas trop accorder d’attention à celles des politiques.
                Sauf mais temporairement pour celles de ceux qui ne sont pas du Kamdubien, afin de les empêtrer sans trop insister toutefois pour ne pas risquer de retour de boomerang en cas d’infortune électorale. (D’où les classements sans suite, non-lieux, etc… qui foisonnent).

                En attendant, tous les experts issus du salariat n’ont effectivement aucun autre choix économique sensé que de démissionner ou de refuser toute nouvelle affaire conclue sous ce régime inique.
                Je suppose, au vu de cette désinvolture de la Justice, qu’ils pourraient s’entendre répondre avoir de la chance qu’on ne puisse pas le faire rétroactivement…
                L’année 2016 promet effectivement bien des cygnes noirs, vu comme elle débute fort pour sa deuxième semaine….

                1. Higgins

                  Je pense que la classe politique n’a surtout aucune envie qu’on vienne fouiner dans ses affaires d’un peu trop près. Après, d’accord sur la méthode utilisée. Je suis témoin au quotidien de cet état de fait (la submersion des agents de la Justice par un flot d’affaire alors que les journées ne font que 24 heures). Je réfute l’emploi du terme désinvolture. Je ne crois pas qu’il y ait un juge, ou un avocat, qui soit heureux de cette décision à l’heure où la demande n’a jamais été aussi forte et le recours aux experts, quelque soit leur domaine, aussi important. Lors d’un procès célèbre et récent (où la qualité des expertises a été mise en cause), un expert a déclaré d’une manière que!qu peu cavalière et méprisante qu’avec « des émoluments digne d’une femme de ménage, on avait des expertises de femme de ménage ». Dans tous les cas, c’est le justiciable qui trinque. Sans moyens, impossible de faire face à la demande.
                  En ce qui concerne les non-lieu ou les classements sans suite, il ne faut pas oublier que lorsqu’on dispose du pouvoir, on a sa disposition tous les moyens imaginables pour enterrer les affaires (jusqu’aux opportunes lois d’amnistie). On le voit dans les affaires purement politiques où les avocats soulèvent en permanence des points de droit plus ou moins justifiés (plutôt moins que plus suivant mon avis), points de droits toujours complexes à réfuter, il ne s’agit pas de réduire l’argument d’un simple trait, et extrêmement chronophages. Il y a également l’attitude parfois ambiguë du Parquet qui reste, lui, aux ordres du politique.

  2. Aristarkke

    Je doute que l’ absence d’information sur ce que le Gouvernement fait pour détecter tout complot djihadiste islamique le plus en amont possible soit uniquement motivé par le fait de ne donner aucune alerte à ces malandrins, tellement le bénéfice politicien en est évident. N’ oublions pas que Cazeneuve refuse obstinément de répondre aux questions aussi basiques que possible sur les causes de l’ allégement de la surveillance des locaux de Charlie Hebdo, de la surveillance des frères K. et autres étrangetés que même la servile Presse a réussi à formuler…

    1. Tribuliste

      Un 11 septembre à la française : les mêmes financiers, les mêmes œillères (bienveillantes)politiques mais moins de moyens…pour un résultat équivalent, un amoindrissement des libertés.

    2. Deres

      Et comment le lendemain d’un attentat à Paris, un des terroristes fichés S peut être contrôlé trois fois sans problème sur la route de la Belgique alors que les frontières sont censés avoir été rétablis ?

      1. Aristarkke

        Je n’ai pas encore recouvré toutes mes facultés, galapiat! 😉

        Tu ne collais pas avec les paroles du refrain de San Francisco (M. Le Forestier). Aucun ostracisme de ma part sinon! 🙂

        1. Pheldge

          « Je n’ai pas encore recouvré toutes mes facultés … » ah ça non, tu peux le dire ! dans la chanson à Maxime, c’est « attendez-moi » pas « rejoignez-moi » 🙂 et puis pour respecter la métrique il faudrait soit dire BM, soit Mamba …

          Un naufrage qu’on vous dit, ce pauvre type est un naufrage ambulant …

            1. Pheldge

              « Fluctuabat et mercit … » Aristarque nous illustre à nouveau l’adage selon lequel la vieillesse est un naufrage …
              Rahhh et puis zut, contentez vous de rigoler 😉

    1. Pheldge

      Harry, figure-toi que j’ai une vie en dehors de poster des commentaires ici : je vois ma chère et tendre, je joue de la guitare, je fais ma tambouille, un peu de sport … donc je ne lis que peu de blogs et irrégulièrement les commentaires. Ah oui, j’oubliais, une fois de temps en temps, je travaille un peu … mais, avec modération ! ( j’ai recopié ce que je postais ce WE 🙂 )

    2. Pheldge

      Et puis figure-toi que j’étais en train de te préparer une histoire :
      « ♪♫ bonjour M. Gamm-Vert, je voudrais du terreau pour mes fleurs, en avez-vous ? ♪♫ Oui M. le plombier grec, nous avons depuis hier du « terreau Riss » qui est là-bas, dans l’abri Zon … » 🙂

            1. Beldchamps

              Major Tom, euh … Pheldge, et à tous les moins de 50 ans : The man who sold the world, c’est de Bowie à l’origine ! Moi qui croyais que c’était de Nirvana alors qu’ils ont tout copié !

  3. Aristarkke

    (…) personnellement jamais rien à craindre ??? Les images prises immédiatement après son enlèvement du Stade de France ne le montraient guère à son avantage de bellum imperator… Et je ne pense pas que cet air de chien battu qu’il arborait piteusement provenait d’ une compassion pour les victimes…

    1. Duff

      C’est ce que je me suis dit aussi. Ce soir là il ne faisait pas le fier. Faut dire qu’à peine nommé par Mollande, le préfet de Paris avait livré l’étendue de son incompétence avec la cérémonie festive et fort bien maîtrisée par la police du titre du PSG au Trocadéro… A force de sciemment s’entourer de tocards on finit par le payer! 🙂

    2. Deres

      Valls aussi a été exfiltré du quartier du Bataclan. Ce qui prouve d’ailleurs qu’il y avait des policiers pas loin, mais très occupé à sauver la vie des VIP et pas des français normamux !

  4. Higgins

    Pour signifier l’échec complet de Normal 1er, dont on ne soulignera jamais assez la nocivité liée à son incompétence) et consort (qui ne vaut pas beaucoup mieux), je vous invite à lire cette tribune émanant par des juges administratifs: « …C’est ainsi qu’imperceptiblement, l’équilibre entre ordre public et libertés publiques se déplace. Et nous nous retrouvons, juges administratifs, dotés d’une responsabilité accrue sans avoir véritablement les moyens de l’assumer.
    C’est pourquoi il nous paraît extrêmement dangereux de constitutionnaliser hâtivement l’état d’urgence, sans avoir préalablement tiré pleinement les leçons de cette première expérience, en termes de dangers pour les libertés comme d’efficacité pour la sécurité… » (http://www.les-crises.fr/etat-durgence-des-juges-administratifs-appellent-a-la-prudence/)
    Le libéral que je suis regarde d’un air des plus suspicieux la pitoyable et lamentable gesticulation du pouvoir face à des sujets très sérieux totalement liberticides. Vu ses échecs récurrents et permanents dans tous les domaines, je préfèrerai qu’il s’abstienne totalement de toute initiative en la matière.

    « Est ce qui est le plus cruel,…, c’est que l’esprit est uniquement (de plus en plus en ce qui nous concerne) préoccupé de démêler la vérité, non pas des mensonges, mais parmi les choses qu’on dissimule. On ne nous ment pas (quoique) mais on s’ingénie à présenter les choses avec une telle hypocrisie que lorsqu’on les relira avec le recul des temps (à moins que le ministère de la Vérité ne soit passé par là), on verra que tout y était, mais si bien enveloppé qu’on ne pouvait pas le comprendre. »
    Maurice Garçon, journal 1939-1945, à la date du 8 juin 1940 (les incises sont de moi).

  5. petit-chat

    Merci pour l’analyse. Et pour la conclusion, aussi.
    Tellement habitué aux errements grotesques de ces fantoches -oui, j’en fais un nom commun-, je n’avais pas envisagé la complexité du fait divers.

  6. DoS

    La déchéance contagieuse !

    Perso cela ne me dérange pas. Je veux bien subir la déchéance de Nationalité.
    Je ne me reconnais pas dans un Etat qui n’a aucune morale, aucun respect pour l’humain. Un Etat qui ment en permanence, qui vole, qui impose cette culpabilité permanente sur notre tête.

    Alors, OUI, je suis…coupable. Coupable d’être Français. Franchement, je vous la donne ma Nationalité.

    p.s: c’est peut être la peur de la gôche: que l’on donne notre propre démission.

      1. DoS

        Non, en effet. Mais il faut bien commencer par un truc.

        Ma promesse est de ne pas mourir Français. Comment peut on encore vouloir être Français quand le monde entier se fout de notre gueule ?!

        La vie n’est pas l’argent, c’est l’amour de la vie. La France nie la vie. Donc, je ne veux pas être Français.

    1. Royaumont

      Sans nier la force des symboles, la déchéance est à peu près inopérante pour les terroristes. C’est juste un signal envoyé aux français. Après un « débat » aussi surréaliste, on peut se demander quel est le message transmis… Peut-être que nos élites ne sont que des coteries préoccupées uniquement d’elle-mêmes et incapables d’assumer leurs missions.
      Le pire, c’est que la déchéance est déjà prévue par la loi (et semble-t-il, appliquée), il n’est nullement besoin de modifier la constitution pour cela…
      D’ailleurs, je ne suis pas si sûr que cette réforme constitutionnelle va se faire. A mon avis, l’idée va être abandonnée en rase campagne et on s’apercevra un jour qu’on en a plus entendu parler depuis longtemps.
      Compter sur la coopération active de l’opposition pour éviter une bérézina politique, c’est un peu jouer à la roulette russe. Pas le style de Mou 1er.

      1. Pheldge

        J’ai cru comprendre que les Algériens avaient un code de la nationalité assez strict et qui prévoyait la déchéance de la nationalité, sans que quiconque se soit ému de ce côté -ci de la Méditerranée …

          1. Pheldge

            droit.mjustice.dz/code_nation_alger.pdf Art 22 : « toute personne qui a acquis la nationalité Algérienne, peut en être déchue … »

  7. Pactol

    Hollande est d’un cynisme absolu. Il laisse C. Taubira gesticuler mais il l’humilie en l’obligeant à défendre le projet de déchéance dans les députés et sénateurs. Les mulets de droite, les yeux rivés sur les sondages, ont mordus à l’hameçon (il n’y a qu’à voir les réactions de Juppé, paré d’une nouvelle virginité digne d’un nouveau né).
    Il n’ a que faire du bordel actuel, il place ses pions pour sa ré-élection de 2017.
    Certes, il n’est pas du niveau de Mitterrand mais il en est le digne héritier.

    1. DoS

      Principe du fusible. Technique de la mitte….

      Mais j’aime bien cette idée. Car en principe, si l’on place ses doigts dans des trucs instables….bah, en principe ça se termine mal.

      Oh, bien sur, nous subirons les pertes, les souffrances, les conséquences de leurs actes. Mais implicitement, le peuple continue d’accepter cette servitude….alors à quoi bon s’énerver.

      De Hollande à la Blonde en passant par Juppé….on va encore en prendre pour 10 ans minimum. Espérons qu’ils arrivent à finir le pays plus rapidement.

      Franchement, on commence à se faire chier à attendre la fin.

      1. Peste et coryza

        @DoS

        Si l’effondrement survient, nous allons souffrir comme jamais.

        Nous ne sommes pas les russes de l’URSS, ni des peuples ayant l’habitude des coups et de se serrer les coudes, et pourtant les crises ont fait des millions de morts chez eux.

        Rien que la crise de 29 aux USA a envoyé pas mal de monde dans les cercueils prématurément (enfants mal nourris, vieux mal soignés, etc…), et pourtant les américains de l’époque étaient plus résilients que ceux d’aujourd’hui.

    2. Deres

      Flamby est un pur tacticien. Il n’a aucune stratégie pour le pays et juste une stratégie mise pour sa réélection. C’est la méthode dite des pompiers qui courent de feux en feux sans jamais faire de prévention. Flamby croit en sa bonne étoile donc il attend les événements et essaie d’en tirer parti à court terme en espérant qu’une série de bon mouvement tactique lui amènera la victoire sans avoir à élaborer de stratégie. Cela peut fonctionner mais face à un stratège, la défaite sera inéluctable car il est possible, comme aux échecs, de tendre des pièges où les meilleurs mouvements à court terme mènent à des désastre à long terme. C’est fortement le cas en économie. Mais je pense que nous subissons aussi fortement ce travers au niveau international car nous avons des interlocuteurs qui pensent à plus long terme que nos dirigeants et qui sont conscients de leurs déficiences.

      1. Pactol

        Oui, c’est vrai en France, nous avons des tacticiens politiques (et encore pas de bonne qualité) mais des stratèges d’envergures aucuns !
        Au niveau international, je ne sais si les américains sont des grands stratèges développant un jeu à bandes multiples ou des mauvais tacticiens.
        Pour les chinois, il n’y a aucun doute; ils ont inventé la stratégie du nénuphars.

      2. Royaumont

        « Flamby croit en sa bonne étoile donc il attend les événements et essaie d’en tirer parti ». Pour sûr, en 2016, le pire contre-attaque.

    3. Aristarkke

      Cela ne va pas se passer comme cela. La radio vient d’annoncer (journal de 13H00) que c’est Valls sui va s’y coller. Taubira a vraiment barre sur Peak de la Faribole..

      1. Deres

        Elle reste ministre de la justice mais ne défend plus les projets de loi concernant la justice ! Encore une nouveauté socialiste … Après les couacs et les revirements permanents, voilà l’incohérence interne devenu une politique officielle du gouvernement. Vu comme cela, il pourra nommer MLP ministre de quelque chose, puisqu’un opposant affirmé à la ligne officielle peut maintenant être au gouvernement. Ministre est donc devenu un placard doré de la République comme les autres, y compris les ministères régaliens. Les ministres n’ont donc plus aucun devoir si ce n’est de profiter des avantages de leur postes, acquis par retour d’ascenseur ou dans l’espoir d’un futur remboursement.

        Avec une telle attitude, Flamby joue encore le court terme. Car les autres ministres et tous ceux prétendant à ces postes auront bien compris le message : la trahison et le chantage paye si on a suffisamment d’argument. Donc d’ici 2017, les couacs et les divergences vont se multiplier, chacun voulant monnayer son silence ou son soutien au meilleur pris.

        1. Deres

          Flamby a réussi à recréer la guerre des éléphants socialistes qu’il connaissait au PS au sein du gouvernement. Au lieu de travailler en équipe pour le premier ministre, représentant du président, chacun joue en solo pour son propre camp. C’est pathétique. Au sein d’un parti ou dans l’opposition, ce n’est pas grave car il n’y a pas d’action concrète à réaliser, mais quand on gère la France, on comprend mieux qu’il n’arrive à rien. C’est la base du management et de la gestion de projet. Imaginer une multinationale laissant les managers de ses filiales créer des projets concurrents entre eux, ne pas suivre les directives de la holding et lancer des campagnes de communication contre la maison mères et les autres filiales. C’est comme cela que la France est géré depuis 2012 !

  8. DoS

    2016…l’année du FUN. Après la bombinette H, la guerre des monnaies, l’Arabie saoudite qui fait son ménage, la France de la déchéance…..ça carbure grave.

    Ce monde est il devenu cocaïnomane ? Je précise, que prendre de la drogue lorsque une pathologie de schizophrénie paranoïde est diagnostiquée ne peut, je dis bien, ne peut, en aucun cas améliorer les choses.

    Hollande, please….arrête les drogues.

    Franchement, je me demande comme va finir cette année….

  9. Le Gnôme

    Honnêtement, la déchéance de nationalité est un cache misère pour éviter les choses qui fâchent, on s’étripe sur ce sujet pour masquer l’abandon de ce que devrait faire un état régalien, la sécurité et la justice venant en premier lieu. On va retirer la nationalité à deux douzaines de clampins pendant que leurs petits camarades complotent dans des cités où même les pompiers regardent à deux fois avant d’y entrer.

    Et ne comptez pas sur la presse française pour vous informer d’incidents semblables à ceux de Cologne ou Hambourg, ils ne reflètent pas la morale ambiante, et plutôt que traiter le problème, il est préférable de le balancer sous le tapis.

    1. Peste et coryza

      La chose qui fâche porte un nom : Algérie 1990.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_civile_alg%C3%A9rienne

      Nos dirigeants veulent pouvoir continuer à nous tondre en toute quiétude, pas à devoir gérer des groupes qui s’entretuent dans les rues… et comme les migrants et autres salafisés sont violents mais non taxables, ils feront tout pour que la marmite n’explose pas.

      Le climat de guerre civile n’est pas bon pour récolter les impôts.

      1. petit-chat

        Pas sûr. Les branques d’état ont bien parlé de guerre, et je pense que l’adjectif « civil » est sous-entendu.
        Pendant qu’on se tape sur la gueule, on ne pense pas à eux, les seuls coupables du bordel.

  10. yoananda

    J’ai une question « climatique » pour le gang (commentateurs/auteur) : cet article sur le site « libertarianisme » montre un réchauffement (sans la fameuse pause de 18 années), et de plus, la dernière courbe sur le CO2 est tout de même perturbante.
    http://libertarianisme.fr/2015/09/13/climat-montrez-moi-les-donnees/
    Je suis de tendance solariste mais je n’ai pas jamais trop creusé le sujet, du coup, ce genre d’articles me perturbent car il semble donner raison aux réchauffistes.
    Qu’en pensez vous ?

    1. DoS

      J’ai ta réponse, ici: https://youtu.be/wD8CfrELPrM

      Le pire de cette histoire n’est pas le réchauffement, c’est plus l’attitude humaine.
      La raison profonde de cette grosse bouillie infâme est le socialisme.
      L’on revient aux mêmes problèmes qu’en économie et en finance.

      Pour faire simple. L’on prend des mauvais indicateurs. L’on décide des mauvaises solutions. Finalement l’on culpabilise les gens qui ne sont pas directement responsables de ce bordel.

      A la fin, il ne reste que la taxe et la loi ! (et ta culpabilité)
      Honte à toi, le diable te punira !!!!!

    2. Peste et coryza

      A la première lecture, les données corroborent la thèse réchauffiste.
      Néanmoins, je ferai cette remarque : le nombre d’échantillon sur l’époque récente est si réduit (normal qu’il le soit) que les variations peuvent induire un biais. Faudrait regarder la dérivée pour être sur.

      1. Peste et coryza

        Vous n’avez vraiment pas confiance…
        Bon, c’est vrai, un jeu de données, ça se tord et se truande… il faudrait accéder à leurs données brutes, et refaire les courbes.

    3. Deres

      Attention quand même au fait que les mesures du CO2 sont des mesures plus ou moins directs dont globalement irréfutables alors que la mesure de la température globale sont sujettes à beaucoup de manipulation entre les capteurs et le résultat final. En effet, il y a d’importante variation annuelles et des stations de mesures.

      1. Royaumont

        Les mesures de températures s’appuient sur un réseau d’installations inégalement réparties. Ce réseau est dense en Europe, Amérique du Nord ou Japon, moins ailleurs. Les données sont nombreuses dans l’hémisphère nord, beaucoup plus lacunaires au sud (hormis Australie, N-Z et Afrique du sud). Cela donne structurellement une vision déformée.
        Les mesures par satellites sont aussi possibles, mais bizarrement, ne sont pas exploitées par les rapports officiels comme ceux du GIEC. Peut-être est-ce parce que ces mesures ne donnent aucune véritable tendance au réchauffement.

        Pour la courbe du CO2, je pense qu’il ne faut pas trop s’en faire : d’une part on reste sur des proportions très faibles (400 ppm) et d’autre part, le CO2 n’absorbe que 2 radiations lumineuses, l’effet de serre induit atteint donc rapidement un niveau de saturation.

    4. bibi

      Il est facile de présenter des données en ne les mettant pas en parallèle avec les prévisions des modèles qui se sont révélées fausses tant au niveau de la température globale que des surface et volume de glace.

      De plus il y a bien la fameuse pause des 18 années sur le graphique mais l’absence des incertitudes sur les mesures et l’échelle subtilement choisie font que le plateau ne saute pas aux yeux mais si vous y regardez de plus près vous verrez bien le plateau des 18 dernières années.

      Bref comme toujours il n’y a rien dans ses données qui permet de valider même de manière empirique le postulat sur lequel repose la théorie du RCA à savoir que l’augmentation de la concertation en CO2 dans l’atmosphère induit une augmentation de la température globale.

      La théorie du RCA a tellement de plomb dans l’aile que même le GIEC a abaissé ses prédictions de hausse de la température globale dans son dernier rapport.

      1. Royaumont

        La température sera maîtrisée grâce à l’accord his-to-ri-que obtenu de main de maître par ce génie diplomatique qu’est Fabius. Pensez donc, on ne sait pas qui va donner, on ne sait pas quand, on ne sait pas combien d’argent à on ne sait pas qui pour faire on ne sait pas quoi, sans qu’on sache comment l’obliger à payer. Tout est sous contrôle, on vous dit.

        1. Deres

          Mais non. On sait très bien que le contribuable français paiera beaucoup et immédiatement pour acheter plus de subvention et de fonctionnaire, le tout via des taxes variés surtout sur l’électricité et les carburants. Cette partie du plan me semble très très claire …

    5. LaurentaLA

      D’accord avec Bibi.
      On voit qu’il fait plus chaud. On voit que le CO2 monte. Comment savoir quelle est la cause et quelle est la consequence ?
      Pas facile.
      Donc on fait des modeles pour essayer d’expliquer.
      Si le modele colle a la realite, il y a des chances que l’on ait raison.
      Pas mal de modeles ont ete faits pour montrer que le CO2 est la cause et le rechauffement la consequence…..
      Le probleme est qu’aucun modele ne montre le rechauffement tel qu’il est.
      (e.g. http://wattsupwiththat.com/2014/06/04/the-pause-continues-still-no-global-warming-for-17-years-9-months/), figure 2.
      -> Conclusion, les modeles sont faux.
      Personne ne peut donc actuellement affirmer scientifiquement que le CO2 est la cause.
      C’est tout.

      1. Peste et coryza

        Les publis sont sensé faire autorité… même si un certain nombre d’entre elles sont fausses (45% en médecine).

        Dans le cas des publis soutenus par des projets, il vaut mieux trouver des résultats allant dans le sens du financeur du projet… ou des idéologies.
        De là à « orienter » les résultats, il n’y a qu’un pas.

        Le CO2 est une espèce chimiquement très stable, et qui a le mauvais gout d’avoir de fortes bandes d’absorption dans le proche, moyen et lointain infrarouge.
        Il est également corroboré aux activités humaines, notamment deux en particulier : le ciment et les métaux.
        – pour craquer du calcaire (CaCO3) et en faire de la chaux, on élimine en chauffant avec un apport de C et d’O pour former CaO (la chaux) + CO2.
        – les métaux sont presque tous oxydés. Par exemple, le Fer est sous forme d’oxyde de Fe+2 ou de Fe3+, avec un certain nombre d’oxygènes. Il faut donc réduire (former Fe), donc virer les oxygène : le meilleur moyen de faire ça est de chauffer d’amener des C pour former CO2.

  11. Angst

    L’histoire de la déchéance attire l’attention de tous et lui permettra de bricoler en douce la constitution, comme avec le doigt et la lune.
    Ses erreurs sont planifiées, ce type est le résultat d’une dure sélection, la preuve, avec son charisme, il est président et bien parti pour rempiler.

  12. Duff

    Pour ma part je pense qu’Hollande est en train de réussir son coup. Les quelques frondeurs socialistes c’est le prix à payer pour réussir une petite triangulation: Vider la droite de ses idées, légitimer les idées du FN et pousser l’électorat de droite vers un candidat « piège » (Juppé ou Sarkozy cf billet récent sur Juppé). Hollande ne fait que de la communication mais tactiquement il est malin le bougre.

    1. bibi

      Il est moins bien mal embarqué qu’au début de l’année dernière mais il a encore un long chemin à faire pour réussir son coup.
      Il va falloir qu’il contienne sa gauche et cela risque d’être compliqué. Il avait lamentablement échoué sur ce point, certes bien aidé par Jospin, en 2002 et pourrait bien échoué encore sur ce point là pour 2017.

      1. Duff

        Mélenchon grotesque ne fera pas 13%. En revanche je ne sais pas ce qui se passe en cas de crise majeure et les médias tous au garde à vous pour le chefaillon…

        1. bibi

          Le total des gauches pèse 35%, le total centre + droite lui aussi 35% et le FN 30%, la qualification pour le second tour entre le candidat de droite et celui de gauche se jouera probablement autour des 25% et toute la difficulté pour Hollande sera de contenir à un maximum de 10 pts tous les candidats à sa gauche (NPA, LO, FdG) dont le seul désir sera de le faire perdre.

            1. Deres

              Il suffira de sortir des affaires sur les concurrents dangereux à la veille des élections. A quoi servent les écoutes tout azimut à votre avis ? A la justice ? Ne me faites pas rire …

  13. papy

    Billet naïf ?
    Vous savez bien que l’objectif est accaparer le débat sur tout et n’importe quoi !
    S’ils n’occupent pas le terrain, d’autres ou la simple actualité le feront.
    Tout cela c’est du flanc.
    Ils gèrent le terrorisme point barre.
    Le 1er janvier 2013 l’autorisation de sortie du territoire a été supprimée pour les enfants mineurs.
    Elle n’a toujours pas été rétablie malgré les retours quotidiens sur la radicalisation des gamins …
    Ca, c’est du concret que pourrait solutionner rapidement le politique à moindre frais !
    Qu’attendent-ils ?

  14. Deres

    En tout cas, on voit bien Flamby arriver avec ses gros sabots sur les manipulations statistiques du chômage en 2016 pour permettre sa candidature ne 2017 …

    Après la hausse des emplois aidés, après une prise en compte plus rapide des changements de catégories, après des relances des chômeurs pour les radier plus vite, après l’annonce d’un méga plan de formation (au moins un facteur 10 avec le plan couplé formation/ré-élection du Nabot en 2012 !), voici venir le retour du service civique. Bien entendu, l’objectif n’est pas du tout d’occuper des centaines de milliers de jeunes dans des sous-emplois des associations soutenant les socialistes ni de faire baisser artificiellement les statistiques du chômage. Puisqu’on vous le dit et vous le répète !

    1. Royaumont

      Les chômeurs rebaptisés stagiaires et ipso facto sortis des statistiques, la ficelle est un peu grosse. A tel point que même les journalistes subventionnés n’arrivent pas à faire semblant d’y croire.
      Quant à ceux qui seront sortis du décompte, sans aucune amélioration concrète de leur situation, je n’ose imaginer leur sentiments quand ils verront Hollande, El Khonnerie et consorts se rincer la bouche de leur succès supposé.

      1. Peste et coryza

        Ils seront en colère, et alors ?
        Aucun n’est assez fort pour exprimer son ressentiment aux intéressés à coup de (insérer objet contondant ici).
        Il y a quantité d’obstacles moraux, pécuniers, et physiques (ne serait ce que les murs/grillages et gardes des ministères).

    2. The Reiv

      Bonsoir à tous.
      Autre but probable de cette usine à gaz – sans diminuer la manip’ sur les stats du chômage – irriguer à grand renfort d’argent public le réseau zassociatif. Pas mal d’ex elulocos et autres militants à recaser, ces temps-ci.

  15. Taisson

    Maître H16, je me permets de pasticher votre titre : La Déchéance Française…
    En résumé, nous avons une nébuleuse socio gaucho qui tient toutes les places stratégiques dans le pays : école et médias pour la propagande, justice sélective pour brimer le citoyen, et structures officielles du gouvernement pour les nominations.
    Toutes ces composantes sont d’accord, principalement sur un point (largement partagé par « l’opposition », bref, l’idée RPS !): garder les places pour eux et leurs amis. Accessoirement, pour quelque uns, les moins cyniques, (qui sont en fait les plus dangereux…), continuer à soumettre le pays à leurs délires fait partie du lot…
    Le leader fantoche qu’ils s’étaient choisi n’est pas assuré de pouvoir continuer à amuser la galerie encore longtemps…. En dépit de tous leurs conseils, d’où cette agitation commémorative et cette polémique artificielle autour de la nationalité, pourtant largement consensuelle dans l’opinion.
    Pour les tacticiens officiels du système « socialiste », le plan A : Face à face MLP hollande au 2eme tour, n’est plus du tout garanti.
    D’où le plan B : face à face Juppé MLP, développé par leurs amis des médias qui poussent Juppé de toutes leur forces. Bien sur, il y aurait quelques changements de copains dans les nominations, mais l’essentiel du fromage serait conservé.
    Mais si jamais ça ne marchait pas…
    Voici un plan C, qui pourrait garantir le triomphe du candidat « de gauche », quel qu’il ou elle soit :
    Les tacticiens, un peu affolés par la bagarre sur la déchéance, en rajoutent, et utilisent les activistes de la nébuleuse, pour faire vraiment monter la colère du petit peuple, qui se heurte en permanence à toutes les difficultés « ordinaires », et qui en plus doit supporter les joies du « vivre ensemble » avec ses provocations incessantes, destructions diverses, agressions, vols, viols, attentats, sans avoir le moindre droit à sa propre défense, ou à celle de ses biens. Pendant ce temps, pour bien faire monter la sauce, les officiels minimisent les faits et entourent les agresseurs potentiels de toute leur sollicitude.
    A ce point, un « attentat » que l’on pourrait imputer à « l’extrême droite » serait le bien venu…
    Mais, il faudrait quelque chose de sérieux, pas une tête de cochon devant la mosquée !
    Ce qui s’est passé en Corse à été vite « classé » par les médias, et mis sur le compte des habitudes locales…
    Mais la même chose, ou pire, sur le continent, serait l’objet d’une répression féroce, avec pour cible par rebond, la mise à l’écart des «incitateurs », par exemple MLP.
    Tous ceux qui réagissent en voyant le pays disparaître pourraient être aussi déconsidères, les leaders mis en examen pour incitations diverses, lourdement et rapidement condamnés.
    Tout est en place pour ce scénario, et je ne saurais trop conseiller aux membres des groupes identitaires, et autres groupes, amicales ou clubs dits « de droite » , de bien surveiller les adhérents récents, car les infiltrés provocateurs sont certainement déjà en place au cas où…
    La précaution vaut également pour le FN… 2016 sera l’année de tous les dangers, pour tous ceux qui ne sont pas des fidèles de la bienpensance.
    Si l’on pense que cette hypothèse est totalement irréaliste, que l’on se rappelle qu’il y à dans la nébuleuse, des gens spécialistes de « l’agit-prop », et d’autres (peut être les mêmes ?) qui ont fait tomber DSK, pourtant intouchable juridiquement à l’époque en France.
    Bien sur ce n’est qu’une opinion, conçue au du fond de mon terrier, je n’ai aucune preuve, et je ne me risquerais pas à en parler en public si j’en avais !! Mais attention tout de même !!

      1. Taisson

        Il n’y à pas qu’eux. On peut chercher du côté de ceux qui ont obligé la police à chercher pendant trois jours un suspect d’extrême droite au début de l’affaire merha…

    1. Bonsaï

      Votre petit topo est fort intéressant et je ne peux qu’applaudir à votre lucidité et votre habileté théorétique.
      J’aurais néanmoins quelque réticence face à l’émotivité sous-jacente qui vous entraîne à disculper DSK d’un trop rapide coup de plume : irait-on pleurnicher si le Marsupilami devait à force de pitreries se prendre au lasso de son appendice caudal ?

      1. Taisson

        @Bonsaï – 12 janvier 2016, 13 h 24 min
        Merci de votre avis, mais comme mon commentaire était déjà fort long, j’ai simplifié le cas DSK, j’ai simplement voulu dire que personne ne se serait risqué à seulement prendre seulement une plainte pour harcèlement en France contre ce Monsieur, et que ceux qui le pensaient pas assez malléable pour l’utiliser comme président on du le mettre en difficulté à l’étranger….Ce qui laisse aussi penser à l’importance des moyens dont ils disposent…
        Quand au fait de ne pas savoir garder son pantalon, ce n’était déjà pas un scoop pour son entourage à l’époque, et politiquement, ce n’est pas sa culpabilité qui pose problème, mais son irresponsabilité et son manque de contrôle sur lui même…Il à tendu la perche, si j’ose dire!

        1. Deres

          Pas besoin de complot contre DSK. En lui trouvant un travail aux USA qui sont à cheval sur ce genre d’abus, Sarko était quasi-certain qu’il se grillerait de lui-même. N’oublions pas qu’il s’est aussi fait attraper en ce qui concerne une de ses collaboratrices au FMI peu de temps avant. Et qu’il se faisait venir du « matériel » de France pour plus de discrétion …

  16. Deres

    Le loup sort de la forêt …

    http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/pourquoi-pas-une-primaire-a-gauche-dit-cambadelis-1096177

    La ficelle est extrêmement grosse. Il font clairement semblant de se faire imposer l’idée pour masquer que c’est ce qu’ils veulent depuis le début. L’appel à une primaire de la gauche se fait donc par des extérieurs aux partis (probablement rémunérés indirectement pour leurs loyaux services). Au début, ils font semblant d’être contre puis acceptent en commençant à poser leurs conditions. Vous verrez qu’ensuite Flamby finira par accepter à la « demande générale » mais qu’il posera comme condition d’être l’unique candidat du PS … C’est vraiment une pièce de théâtre qu’ils nous jouent en direct mais c’est surtout un mauvais vaudeville !

  17. Nicopoi

    En fait, ce n’est pas le Conseil Constitutionnel qui n’a pas tiqué (il ne le peut pas, il ne peut être consulté QU’APRES la loi votée par les assemblées), mais le Conseil d’Etat. Mais l’idée de la manoeuvre reste bien valide 🙂

  18. brunoarf

    Mardi 12 janvier 2016 :

    Le ministre allemand du développement : « 8 à 10 millions de réfugiés sont en route. »

    « Seulement 10% des réfugiés en provenance de Syrie et de l’Irak ont atteint l’Europe jusqu’à présent, et 8 à 10 millions d’entre eux sont encore sur le chemin. »

    Cette déclaration, c’est celle du ministre allemand du Développement, Gerd Müller (CSU), auprès du journal Bild am Sonntag.

    http://www.bild.de/politik/inland/dr-gerd-mueller/erst-zehn-prozent-der-fluchtwelle-ist-bei-uns-angekommen-44081514.bild.html

    Et les conséquences politiques ?

    Quelle va être la réaction des peuples européens ?

    Pour quel parti politique va voter le peuple allemand ?

    Pour quel parti politique va voter le peuple danois ?

    Pour quel parti politique va voter le peuple français ?

      1. Peste et coryza

        Il y a tout de même une question que je me pose :

        Avant, lors de migrations forcées, beaucoup n’arrivaient jamais car ils tombaient malade.
        Des armées entières ont été fauchées par le typhus ou la diphtérie (la grande armée de Napoléon en retraite, affamée, a perdu la moitié de ses hommes à cause du typhus).
        Dans les camps de réfugiés an Afrique, les épidémies font des ravages.

        Pourquoi n’est ce pas le cas ici ? Quel suivi médical ont ces migrants ?

        1. Serait-ce à dire que ces gens savent rester à peu près propre, ne sont pas trop mal nourris, et ont des notions sanitaires au moins de base ? Oh. C’est étonnant.

              1. zelectron

                organisation est-ce éducation ?
                savoir trier/organiser des cubes ne permet pas d’en déduire disposer de ressources intellectuelles puissantes affutées par une éducation éclectique à l’instar d’un H 2×8 par exemple 🙂

  19. sam00

    Pour faire suite au commentaire qui indiquait que le JO du 30 décembre dernier recelait des trésors comme le passage au RSI des praticiens hospitalier lorsqu’ils travaillent pour les expertises du ministère de la justice, il y a encore des choses amusantes dans les JO du 30 et 31 décembre :

    – la baisse de la cotisation des collectivités au CNFPT qui passe à 0,9 % de la masse salariale au lieu de 1 %
    – des ajustements au fonds de soutien aux collectivités détentrices d’emprunts toxiques
    – le transfert aux régions, à compter de 2017, de 50 % du produit de la CVAE et corrélativement, la diminution de la part revenant aux départements de 48,5 % à 23,5 % (je sent que ça va couiner très fort à l’approche de 2017)
    – une aide d’urgence de 50 millions d’euros pour dix départements en grandes difficultés financières (pas cher, c’est l’état qui paye)
    et bien d’autres choses que l’article ne relate pas : http://www.lagazettedescommunes.com/423986/la-loi-de-finances-pour-2016-et-la-lfr-2015-publiees-au-jo/

    Le JO du 31 est un monstre de l’avis de tous les juristes avec qui j’ai discuté ces derniers temps … mais on trouve aussi plein de décrets rigolos du 31/12 sortis dans les JO (électronique maintenant … on prépare le terrain pour l’obésité du JO) du début d’année.

    Genre:
    – l’évaluation qui ne soit pas une notation-sanction des élèves :
    http://www.vousnousils.fr/2016/01/04/primaire-et-college-le-decret-sur-levaluation-paru-au-jo-du-3-janvier-581067

    – Un label gouvernemental pour des … produits financiers (Après le label PUR pour la musique, la label POOR pour le contribuable?):
    http://www.novethic.fr/isr-et-rse/actualite-de-lisr/isr-rse/isr-le-gouvernement-officialise-la-creation-de-ses-labels-pour-les-produits-financiers-143803.html

    Par exemple, regardez la simplification en marche:
    « Le label Transition Energétique et Ecologique pour le Climat (TEEC) est d’une nature différente. Il a pour ambition de « mettre en lumière les fonds d’investissement qui financent l’économie verte, inciter à la création de nouveaux fonds et favoriser le reporting des entreprises sur la ‘part verte’ de leurs activités ».

    Créé par un décret publié le 11 décembre dernier, il est revendiqué par la Ministre du développement durable, Ségolène Royal. Ce label fait l’objet d’un appel à manifestation d’intérêt pour désigner les futurs labellisateurs, qui sera clos fin janvier.

    A l’issue de cette première sélection, ces labellisateurs devront eux aussi être homologués par le COFRAC. Destiné à flécher les produits qui financent réellement des activités à bénéfice environnemental mesurable, le label TEEC liste les éco-secteurs dans lesquels ils doivent être investis, qui vont du transport aux énergies renouvelables, en passant par la gestion des déchets ou l’efficacité énergétique. »

    et il y a un décret du 31/12 pour préciser  » les obligations de reporting des investisseurs institutionnels sur la prise en compte de critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance dans la gestion financière, risque climatique en tête. »

    2016 va être un très grand cru! préparez vos caves 😉

  20. danielchaudron

    La vraie question n’est pas la déchéance de la double nationalité; c’est celle de la double nationalité. Le mal est fait, et, comme vous le dites (pas tout à fait), NOTRE pays est foutu…

  21. k.e guillon

    d’échéance en échéance, on perd en Francisation du pays et aussi en francisque postée…..

    Que tous les bi (nationaux et autres) sortent des rangs des pouvoirs et des collectifs….. pour que la France, soit enfin gérée par des produits pure race 100% Français (et non 75% autre chose et 25% Français) . A commencer par « Hollande-Français » et « Valls-Catalan-Espagnol » et ainsi de suite…. Qui disait la France aux Français?

Laisser un commentaire