On va tous (encore plus) mourir de faim

L’important, pour une peur millénaire, c’est que chacun soit au courant ; et là où l’alarmisme, seul dans son coin, n’est qu’une forme particulière de paranoïa, il devient judicieux voire nécessaire dès lors qu’il s’appuie sur un mouvement de masse, relayé à grand bruit par d’indispensables opuscules journalistiques. En France, au moins, cet aspect est admirablement couvert par Le Monde et Libération.

Pour l’un comme pour l’autre, aveuglément acquis à l’amusante thèse d’un réchauffement climatique anthropique, il ne peut se passer une semaine sans que soit fait un rappel lacrymophile de l’épouvantable situation dans laquelle ces deux épaves journalistiques nous croient tous embringués. Quand ce n’est pas un palpitant reportage sur des glaciers évaporés, un ours famélique ou le compte-rendu biaisé de la COP21, ils nous offrent un grand moment de bravoure journaleuse en repompant une étude du Lancet, quitte, pour l’occasion, à sortir de la titraille de 12.7 et conclure, avant même le chapeau, à un « effet mortifère » du réchauffement climatique, à hauteur d’un demi-million de morts tout de même.

Pourtant, l’étude initiale prend quelques précautions, à commencer par son titre qui explicite plutôt clairement qu’il s’agit d’une étude sur un modèle, ce qui impose la plus grande humilité quant aux résultats trouvés, tant les « modèles » ont, pour le moment, prouvé leur relative inefficacité en matière de climat. Heureusement, tant le Monde que Libération en profitent pour rappeler au lecteur, avec un sens de l’éthique qui les honore, que « modèle » ne veut pas dire « faits observés », ce qui permet de … Ah tiens, on me fait savoir que l’un et l’autre ont omis cet élément. Bah. Ça arrive aux meilleurs.

climate models wrongCeci explique sans doute pourquoi les articles de Libération et du Monde sont  copieusement barbouillés de conditionnel, histoire d’être « journalistiquement » inattaquables en l’état, même si on pourrait dire pas mal de chose des expressions choisies…

À commencer par l’utilisation de chiffres assez précis comme les 529.000 morts de faim attendus en 2050 suite à ce réchauffement climatique ; que voulez-vous, un tel chiffre fait nettement plus scientifique qu’un bon « demi-million » qui sent la grosse louche qu’on utilise pour certains fromages. Oui, ça vous a un petit air sérieux, une odeur de calcul complexe pour arriver à une telle calembredaine.

Et le mot calembredaine n’est pas trop fort, lorsqu’on lit les fastidieux articles de nos scribouillards étatisés : pas du tout en mal de financements pour leurs recherches au point de les acoquiner avec les thèses climatiques à la mode, les chercheurs n’ont pas hésité à mélanger plusieurs tendances du moment pour aboutir à ce chiffre.

Carences en vitamines, en fruits et légumes à croquer 5 fois par jour (vlan, 266 000 morts), repas trop légers (ping, 534 000 morts), ou au contraire une baisse de la consommation de la méchante viande rouge qui file des cancers aux parties basses (29 000 décès évités !), une diminution des diabètes et de l’obésité par pénuries climatiques (225 000 individus qui oublient de mourir !), l’indispensable rappel que les pauvres (dans les pays en voie de développement) prendront plus cher que les riches (occidentaux, cupides et pollueurs), marqueur clair des abominables disparités du monde moderne, bref, tout y est, tout est pris en compte.

Bien évidemment, les journalistes, fiers du travail bien fait, se sont empressés de détailler (par exemple) les précautions de l’OMS concernant le lien entre viande et cancer qui rappelle – je cite l’OMS – qu’indications limitées signifie qu’une association positive a été observée entre l’exposition à la consommation de viande rouge et le cancer mais que d’autres explications pour ces observations (techniquement désignées par les termes de hasard, de biais ou de facteurs de confusion ) ne pouvaient être exclues, et que, toujours selon l’OMS, la consommation de viande rouge n’a pas encore été établie comme cause de cancer. Avec ce rappel indispensable, le lecteur ne peut plus en conclure hâtivement à un lien presque évident entre viande et cancer, et à plus forte raison entre absence de viande et absence de cancer ; heureusement que Le Monde et Libération s’en sont chargé et… Ah tiens non, on me dit dans l’oreillette qu’il n’en est rien. Encore une petit oubli sans conséquence. Passons.

cancer jobs apple

Évidemment, ce genre d’articles, même s’il repose sur une étude à 30 ans (donc une éternité en terme scientifique, économique ou politique), sur des modèles climatiques particulièrement fragiles, sur des liens ténus entre maladies et régimes alimentaires, n’a aucun mal à tourner un peu partout sur les réseaux sociaux : avenir sombre, morts par centaines de milliers, opposition nord/sud, réchauffement climatique, régimes alimentaires et impacts sur la santé, et surtout, surtout, pénitence immédiate essentielle à l’évitement de la catastrophe.

Mais le plus beau reste, de loin, la collision – inopinée donc comique – de ce genre de nuggets d’alarmisme facile avec les faits de plus en plus nombreux qui montrent que l’Humanité s’en sort plutôt de mieux en mieux, tant du côté du climat que du côté de sa propre nutrition.

Comment ne pas mettre en regard l’étude faite en octobre dernier par la Banque Mondiale qui observe que l’extrême pauvreté recule et ne concerne plus, pour la première fois de l’Histoire, que moins de 10% des humains sur cette planète ? Comment ne pas rappeler, comme le fait Benoît Rittaud dans un récent article, les statistiques pourtant réjouissantes de la FAO qui montrent (elles aussi !) une diminution constante du nombre de personnes mal ou sous-nourrie, une augmentation constante et vigoureuse de la quantité de nourriture par habitant par région du monde, et ce, alors même qu’on nous tympanise sans cesse sur le réchauffement climatique, qui n’en finit pas d’être là depuis des décennies (et qui aurait donc déjà dû avoir un impact négatif visible sur cette pauvreté, cette malnutrition, et ces populations fragiles) ?

philippulus faites pénitenceAutrement dit, la situation observée, que détaillent régulièrement et avec beaucoup d’humour des scientifiques comme Hans Rosling, indique assez clairement que non, la situation n’empire pas ; non, les gens ne meurent pas de plus en plus de faim ; non, les modèles climatiques prédictifs ne sont pas sûrs ; et donc non, imaginer la situation en 2050 ne permet pas de tirer la moindre conclusion opérationnelle sur les régimes alimentaires et le nombre de morts qu’un réchauffement purement hypothétique dans trente ans pourrait provoquer.

Ou alors, les observations sont fausses. Les scientifiques, Hans Rosling en tête, mentent. Les journalistes utilisent trop de conditionnel et les libéraux, capitalistes et mangeurs d’enfants communistes des pays pauvres, complotent pour mener l’Humanité à sa perte. Ce doit être ça. On va donc tous (encore plus) mourir. Et cette fois, ce sera de faim et en 2050.

À présent, vous pouvez paniquer.

gifa panic freakout

Commentaires347

  1. Calvin

    Rien sur l’ultra terrorisme dû au réchauffement climatique ? Décevants, les deux torchons de la pensée françaises…

    1. petit-chat

      Et Valss a gueulé : rien sur la montée de l’antisémitisme (lié au réchauffement climatique exclusivement provoqué par les goys !)

      1. gameover

        Oui et il a dit que antisionisme=antisémitisme.
        Donc toute mise en cause politique est assimilée à du racisme.
        Bientôt antisocialisme=racisme

        1. Nathalie MP

          « et il a dit que antisionisme=antisémitisme. »
          Il a en effet dit ça, et je ne lui donne pas entièrement tort. Disons qu’une certaine part de l’antisionisme d’aujourd’hui est bel et bien la version mondaine et politiquement correcte de l’antisémitisme de toujours.
          Mais ça demande bien sûr des développements qui n’ont rien à voir avec ce billet.

          Quant au billet, il montre bien que le progrès induit par le capitalisme ne peut être attaqué que par des simulations parfaitement gratuites du futur, certainement pas par une observation fine du passé.

          1. gameover

            Si vous empêchez des gens d’exprimer leur antisémitisme c’est normal qu’ils se rabattent sur ce qui est le plus proche. Et que vous retrouviez tous les antisémites chez les antisionistes n’est pas étonnant.

            1. Bonsaï

              A noter que si tous les antisémites ne sont pas forcément antisionistes, l’inverse est encore plus vrai. En effet, certains Juifs se positionnent clairement comme antisionistes, aussi bien pour des motifs religieux que politiques.

            2. Nathalie MP

              Je suis contre toute forme de limitationde la liberté d’expression, donc absolument opposée aux entreprises pénales de Valls contre Dieudonné, par exemple.
              Mais ce n’est pas exactement ce que vous disiez.
              Vous reprochiez l’analogie antisionisme / antisémitisme, vous faisiez de l’antisionisme une simple critique politique (comme celle qui peut être faite ici de la politique en France) et vous disiez même « bientôt la critique politique sera du racisme. »
              Prenez un gars comme Badiou (BDS etc..). Ce n’est pas qu’on l’empêche d’exprimer son antisémitisme, c’est plutôt qu’après la Shoah, il a été suffisamment malin pour voir qu’il fallait donner de nouveaux habits (politiques en effet, et la création d’Israël est tombée à pic pour ça) à l’antisémitisme.
              Encore une fois, c’est indiscutablement hors sujet, donc je vais m’en tenir là (mais c’est un sujet qui me tient à coeur et j’ai eu du mal à résister 🙂 )

              1. Bonsaï

                Attendez, votre accusation est diffamatoire.
                Alain Badiou est tout de même un très grand érudit… peut-être le plus grand philosophe français vivant ! Il a été professeur d’université pendant des années, vous ne pouvez l’accuser ainsi, personne ne se le permettrait.
                Sauf peut-être l’un ou l’autre de ses anciens disciples, frustrés de n’avoir pas été distingués par le Maître et qui se répandent dans la presse ou publient des pavés indigestes…

                1. Nathalie MP

                  A supposer que votre commentaire soit ironique (ce qui n’est pas très clair compte-tenu du dernier §, je me permets de le dire), je me joins à vous pour louer la grandeur philosophique de Maître Badiou, sur son savoir perché !
                  « Il a été professeur d’université pendant des années » : oh oui ! C’est un argument d’autorité devant lequel il n’y a qu’une chose à faire, s’incliner dans un silence respectueux ! 🙂

                2. Badiou est un vieux débris marxiste. Il jouit donc de la bonne réputation de ce genre de vieux débris marxistes. Poubelle.

                  1. Bonsaï

                    Bonjour largeur de vue et sens de l’abstraction !
                    Un catholique peut-il faire des mathématiques, un musulman peut-il faire de la gynécologie, un animiste peut-il étudier la chimie, etc…
                    Badiou est un grand philosophe, point.
                    Sa vie privée, sa sexualité et ses opinions politiques c’est le niveau Gala et Facebook.

                    1. Badiou est un coco. Philosophiquement, c’est une erreur de base. Prétendre faire de la philo et ne même pas comprendre pourquoi le communisme est une erreur philosophique, un égarement tragique de la pensée, c’est grotesque. Croire que la philo est un truc détaché du reste comme les maths ou la médecine, c’est ne rien comprendre au problème. On peut très bien être coco et dire que 2+2 font 4. Mais être coco et philosopher, c’est se discréditer d’emblée.

                      Vous confondez, comme beaucoup, obscur et profond.

                    2. Je vois que vous avez un sacré foutu retard en humanisme à combler. Votre Badiou, il était tout joyce à soutenir les Khmers rouges et c’est un grand humanisme vibrant de gaité pour ces bouchers qui a écrit ses meilleures pages à ce moment là. Pardon, mais ce genre de philosophes, capable de se fourrer une telle quantité de doigts dans l’oeil, la France en compte encore beaucoup trop.

                      Juste pour bien comprendre l’ignominie de la chose, ce serait comme trouver une bonne raison d’étudier la philosophie d’un type qui aurait commis la bêtise d’encenser les nazis, sous prétexte qu’il fait de la philo. Évidemment, c’est différent, parce que les nazis, on sait qu’ils sont de la vilaine moche extrême-droite, et on sait que ce sont les méchants (au contraire des cocos, qui sont du Camp du Bien, je le rappelle). Se planter à ce point, désolé, mais ça ne pardonne pas.

                      Vos leçons de philosophie pour petits tyrans en herbe, gardez-les.

                    3. Bonsaï

                      Cela me rappelle un vieux souvenir : un camarade de collège qui s’était permis de jeter dans une poubelle le volume d' »Ainsi parlait Zarathoustra » de Nietzsche, que j’avais alors en livre de poche et que je lisais sur les conseils de mon père.
                      Son argument était que ses parents (communistes) lui avaient dit que Nietzsche était un sale fasciste.
                      Et bientôt Fahrenheit 451 !

                    4. Sauf que Nietzsche n’était pas un fasciste et ne pouvait pas l’être (notamment parce que c’est grotesquement anachronique). Et que Badiou est un coco revendiqué de son propre aveu. Vos images tombent à plat (et prouvent une fois encore qu’être communiste rend con). Et puis comparer un Badiou à un Nietzsche, c’est comique.

                    5. Bonsaï

                      La première chose que l’on apprend (ou que l’on devrait apprendre) en littérature, sans même parler de philosophie, c’est de savoir dissocier l’œuvre de la vie de son auteur dans un premier temps.
                      Et c’est justement la nouvelle doxa socialisante qui préconise d’intégrer les deux dans une sorte de monstre hybride et fantomatique. A cette aune, vous pouvez désormais vilipender les oeuvres de Heidegger ou de Malraux (sans même les avoir lues) parce qu’ils auraient eu des sympathies pour le régime nazi…

                    6. Vous oubliez que le Badiou en question se piquait d’être logicien, et de rapprocher les mathématiques de la philosophie. Compte-tenu du niveau d’incohérence qu’il faut avoir pour gober les socialibonderies et autres collectivismes marxistes, on ne peut pas à la fois réclamer rechercher la logique d’un côté et se vautrer dans l’illogisme le plus crasse de l’autre. Si Badiou s’était contenté de discourir sur l’univers ou les petits oiseaux, j’aurais bien compris l’appel à la dissociation.

                      Manque de bol, il s’est mêlé d’humain. Compte-tenu de sa bio, il était assez mal placé pour le faire.

                      J’ai bien compris que je violentais un de vos maître à penser, mais ça devrait vous inciter à prendre vos distances avec ses calembredaines.

                    7. bibi

                      Pour tout ce qui est artistique il faut dissocier l’œuvre de la vie de son auteur, par contre la philosophie ce n’est pas de l’art.
                      Quand on est communiste on pense de travers ça arrive et normalement ce n’est pas grave (cf Revel par exemple) et on revient sur sa pensé en expliquant ou l’on s’est trompé, mais quand on est encore communiste au XXIème siècle c’est un signe d’absence de pensée caractérisé et donc « l’oeuvre de Badiou » mérite la même chose que le communiste qu’il est le mépris.

                    8. Bonsaï

                      Vous me faites bien rigoler tous, à bavasser sur un philosophe de réputation internationale que vous n’avez même pas lu, mais qui serait, dont on dit , on chuchote qu’il serait maoïste ! Aussitôt l’Inquisition ordonne l’autodafé sans autre forme de procès.
                      Ouarf, ouarf, quelle bande de comiques, et on est au 21ème siècle, en France, paraît-il…

                    9. « philosophe de réputation internationale » mon cul. Il est mondialement connu à Paris, et un peu en Californie où quelques progs sont vaguement transis d’amour pour lui, et c’est tout. Arrêtez de vous faire un film.

                    10. bibi

                      « Si le communisme a été jugé sur quelques années d’expérience tâtonnante et encerclée, le capitalisme, lui, peut être évalué sur plusieurs siècles de domination installée. Si sanglantes et coûteuses qu’aient été les expériences se réclamant du communisme, elles ne sauraient être comparées aux destructions immenses, aux massacres irréversibles, aux désespoirs et aux abaissements auxquels a conduit le capitalisme, non pas même au service d’une idée, mais uniquement pour pouvoir continuer à étendre et sa rapine de gangster huppé, et sa mécanique et vaine proposition marchande.
                      L’hypothèse communiste en est encore, historiquement, à ses tous débuts. S’agissant en revanche de l’antique capitalisme, le verdict, solidement étayé, me semble aller de soi : inacceptable, il doit être détruit. »
                      Alain Badiou

                    11. Bonsaï

                      Ah! Revel était marxiste aussi ? Je l’ai toujours pris pour un affreux réac, le père du bonze. Si Revel est un marxiste pour vous, évidemment. Et quel est le contraire de coco pour vous ?
                      Il serait temps en effet que je me familiarise avec les croyances locales…
                      Notez bien qu’en tant qu’esprit libre, je suis suffisamment détachée de toutes ces catégories pour pouvoir en parler en étant tout à fait l’aise. Je pensais qu’on n’avait pas besoin d’arborer un badge ici.
                      Hum, et avant qu’on ne me le reproche, ce n’est pas moi qui ai introduit le sujet Badiou. J’avais bien compris qu’on n’aimait pas trop les sujets « culturels », alors la philo…

                    12. Nathalie MP

                      « Hum, et avant qu’on ne me le reproche, ce n’est pas moi qui ai introduit le sujet Badiou. »
                      Non, c’est moi, et personne ne vous le reproche. J’adore votre technique.

                      « Sa vie privée, sa sexualité et ses opinions politiques c’est le niveau Gala et Facebook.
                      Il n’est question ici que de ses opinions politiques. Une fois de plus, personne n’a parlé d’autre chose. Une fois de plus, j’adore votre technique qui consiste à réfuter des arguments que personne n’a avancés.

                      « J’avais bien compris qu’on n’aimait pas trop les sujets « culturels », alors la philo… »
                      Quel mépris.
                      Je viens de bien lire tous les échanges, et autant vous répétez que « Badiou est un grand philosophe, point », »un philosophe de réputation internationale » autant vous ne dites rigoureusement rien sur les raisons qui vous font dire que Badiou est un grand philosophe.

                      Je ne prends pas Badiou pour un grand philosophe, mais, comme le dit h16, pour un gars qui, avec toute sa profonde réflexion d’ancien élève d’Ulm et de philosophe, est arrivé à se trouver du côté des pires bouchers du XXème siècle et persiste dans ce sens aujourd’hui.

                    1. Pheldge

                      Nathalie MP , bûcheronne, élagueuse 😉 ( remarquez que j’aurais pu aussi écrire un « hé, la gueuse … hé,hé, hé , plein de sous-entendus, mais je suis un gentleman, comme les dames du blog peuvent en témoigner, au grand dam des jaloux 😉 )

                    2. Bonsaï

                      De toutes façons, taper du Badiou c’est vraiment donner des coups de pied à la montagne.
                      C’est depuis des décennies un exercice d’échauffement rituel pour des brigades d’étudiants parisiens en mal d’émotions fortes. On se fait le « maoïste » pour se donner le grand frisson !
                      Deleuze, Guattari, Derrida, toute la mythologie déjà fanée des années 70 pour éviter de réfléchir aux réalités actuelles, autrement plus brûlantes…

                    3. Autrement dit, vous avouez vous-même dépoussiérer (assez péniblement) des momies maoïstes des années 70 pour prétendre réfléchir aux réalités actuelles… Quant à la montagne, vu du reste du monde, ça ressemble tout au plus à un petit accident de terrain. Mais bon, il suffit aux enfants pour s’amuser.

                    4. Bonsaï

                      Non, désolée. Ce n’est pas moi qui ai eu l’idée saugrenue de mettre le dossier Badiou sur la table…
                      A vrai dire, ça ne me serait même pas venu à l’esprit. J’ai mon blog personnel pour ce genre d’études.

                    5. Calvin

                      Je suis d’accord avec Bonsaï.
                      Badiou, c’est le philosophe ultime, une vraie boussole.
                      Un type qui s’est trompé systématiquement sur tout et tout le temps, et qui persévère.
                      Quand Badiou montre un chemin, il faut juste faire ou prendre l’inverse.
                      Une boussole…

          2. petit-chat

            @Nathalie MP
            l’antisémitisme de toujours
            Vous regardez trop la télé.
            Les français se foutent des juifs comme de l’an 40, dont ils ignorent d’ailleurs tout ! C’est du bidon, entretenu par le CRIF, BHL et consorts, SOS Racisme, qui ont besoin d’inventer leur prétendu antisémitisme (ce qui ne veut d’ailleurs rien dire) pour exister.
            Souvent associée à h16, je vous ai crue plus près de la réalité. Chacun ses dogmes, sans doute…

            1. Aristarkke

              C’est pour mieux la dévorer ou parce qu’on parle de l’exercice sur un débordement de la Seine, que tu fais un accord sinon fort mal-t-à-propos, Mini-Matou ???

              1. petit-chat

                heu, ben, j’m’suis relu, et j’ai pas trouvé la fôte. Merci d’être plus explicite (imagine que je sorte de l’EdNat !)

                1. Bonsaï

                  Elle était en mission pour agiter la cible Badiou. Cela s’appelle de l’agit-prop. La prochaine fois on repère la tactique et on dévie le programme…

                2. Aristarkke

                  C’est ton emploi du verbe croire avec un passé composé qui m’a titillé par des associations qui paraîtront incongrues à d’autres.
                  Je t’explique :
                  Le passé composé indique une action débutée dans le passé mais également terminée dans le passé par rapport au moment où on relate.
                  L’imparfait indique une action débutant dans le passé mais qui se prolonge dans le présent, même si elle s’y termine alors.
                  Or, tu imaginais NMP (je ne parle pas des Nouvelles Messageries de la Presse) ancrée dans la réalité à cause de ses contacts avec H16, jusqu’à aujourd’hui où la lecture d’un de ses commentaires a fracassé cette estimation (croyance est un peu fort pour exprimer tel niveau d’opinion, amha).
                  Comme tu exprimes nettement ton courroux et comme l’accord de croire donne crue, j’ai flashé une association que « tu la mangerais bien toute crue » (de dépit d’avoir été abusé et pour te passer les nerfs) parce qu’influencé par les exercices débutés pour pallier une crue de la Seine.
                  Mouais. Bon, à la réflexion et à la relecture,…

                  1. petit-chat

                    Merci bien Harry pour l’explicance.
                    J’ai une méthode (primitive) pour faire l’accord : je remplace par pris/prise ou beau/belle, et mon cerveau reste immaculé, toujours dans son emballage, et avec le code barre, jamais servi !

                  1. Pheldge

                    @ Nathalie MP : attention, méfiez-vous du GO, c’est un sournois : il commence par balancer des flatteusetés, et en loucedé, il prépare le téflon ! 😀

                    1. rené-pierre samary

                      Pas surprenant. Une réflexion du l’antisémitisme/l’antisionisme déclenche une rafale de commentaires. Le mien serait de nouveau hors sujet, je m’abstiendrai.
                      Mais il semble bien que la « question juive » soit toujours, et toujours plus, d’actualité.

        1. gameover

          Oui très élégant. Et comme elle n’a pas démenti mais dénoncé la taupe on comprend pourquoi on parle de cabinets ministériels…

          1. petit-chat

            La France est vraiment un pays de merde mais qu’on se rassure, l’administration fournit assez de papier pour torcher la planète entière!
            J’aime bien citer les grands auteurs (kéko) !

            1. MCA

              J’ai comme l’impression que tu en pinces pour elle, mais n’osant avouer ta flamme, alors de dépit, tu te défoules. Un grand classique.. :o)

              1. Pheldge

                Tu permets que je transmette ton post à ma chère et tendre, qu’elle puisse l’apprécier à sa juste valeur, et te mettre sur sa liste très très noire (avec mon soutien total et inconditionnel 🙂 ) ?

    1. gameover

      h16 est atteint de dacryphilie.
      La dacryphilie est une forme de paraphilie dans laquelle un individu est sexuellement attiré par les larmes ou les pleurs. La dacryphilie est particulièrement associée aux hommes

  2. Higgins

    Si jamais ces deux épaves journalistiques disparaissent du paysage, je reprendrai deux fois, non trois, des nouilles. Dieu que les auteurs de ces articles sont nuls et malhonnêtes et après ils s’étonnent qu’on les méprise.
    C’est comme pour les pages santé de la page actualités d’un certain moteur de recherche. Le nombre d’articles débiles indiquant que boire du café est bon pour le coeur, que la consommation régulière de poisson pendant le grossesse favorise l’obésité des bébés, etc,… est réellement impressionnant. Parfois, je me dis qu’il faut les collationner pour voir dans quel monde débile on veut nous faire vivre.

    1. doumet

      Si ces épaves journalistiques ne disparaissent pas, des nouilles, on en aura aussi, mais sans pouvoir choisir la sauce…

  3. JuJu

    On nous donne un os à ronger, encore, histoire d’avoir de quoi parler, le climat la faim…Et pendant se temps la le modèle économique est mort comme un canard qui court sans tête.

    Magnifique!A croire que quand la boite à pompot’ sera vide on ne mangera plus de fruit…Mouahahah!

    Par contre concernant la disponibilité de nourriture par région et par habitant les médianes sont plus intéressantes que les moyennes 🙂

    1. gameover

      Les médianes ? Ne vous inquiétez pas, on ne va pas tarder à inventer le seuil de sous-alimentation (id au seuil de pauvreté), seuil relatif déterminé par rapport à 60% de ce qu’ingurgite l’habitant moyen sur la zone considérée.

      Nous serons tous des sous-alimentés comparé aux américains mais des sur-alimentés (turbos?) par rapport aux Bangladeshis…

      1. Patatrac

        @go

        Ne vous interrogez-vous donc jamais, vous l’helvète qui a envahi la France, sur le seuil infraliminaire de connerie ? Au-dessous de ce seuil : vous êtes un turbo-libéral assoiffé de sang (un entrepreneur quoi) ; au-dessus : vous êtes un fier compagnon de route qui sait vivre en harmonie avec ses concitoyens, adepte du bisou et de la taxe carbone.

  4. infraniouzes

    5 fruits et légumes par jour, soit ! Mais combien faut-il ingurgiter d’articles fumeux du Monde ou débiles de Libération pour pouvoir briller dans les « dîners-en-ville » ? That is the question comme dirait ma concierge qui a de la culture vu qu’elle est abonnée à l’OBS….

    1. bibi

      Il y a un lien observé sur des temps géologiques entre : tremblements de terre, éruption volcanique et réchauffement climatique.
      Après une période de glaciation la forte diminution du poids exercé par la glace sur la croute terrestre fait que celle-ci remonte provoquant plus de tremblements de terre et aussi d’éruptions volcaniques.

      Évidemment avec le faible poids de glace présent sur les continents aujourd’hui (en comparaison avec son maximum lors de la dernière glaciation du Wurm) ainsi que le faible réchauffement climatique actuel observé (pas celui prédit) il n’y aura pas à mon avis de hausse mesurable de l’activité tectonique ou des éruptions volcaniques mais comme cela se mesure sur des temps géologiques il y a peu de chance que je vois de mon vivant mes propos infirmés ou confirmés.

      1. bob razovski

        Ce qui suit est l’extrapolation du modèle de bibi à la pression fiscale.

        Après une période de matraquage fiscal, la forte diminution du poids de Bersi exercé sur contribuable fait que ce dernier est pris d’éruptions de joie incontrôlables…

        videmment, ce n’est qu’un modèle. La réalité est toute autre… 😉

  5. yoananda

    C’est marrant, il n’y a jamais aucun lien avec le cancer, quoi qu’on fasse. Ni d’ailleurs avec presque aucune maladie. C’est jamais les pesticides, c’est jamais la mal bouffe, c’est jamais la pollution environnemental quelle qu’elle soit.
    C’est à se demander pourquoi on tombe malade.
    Sûrement le stress d’être dans un état socialiste.

      1. Bonsaï

        C’est clair pourtant.
        En réalité, au rythme actuel il conviendrait également de pronostiquer de sérieuses séquences de famines, consécutives à des phénomènes corrélés de guerres, migrations et épisodes climatiques exceptionnels.
        En outre, on assiste actuellement dans certaines régions du monde à des situations de surpopulation, dues à une amélioration quantitative dans les domaines de la santé et de l’alimentation. On a vu par le passé que ce genre de situation pousse inexorablement les populations en question vers des guerre pour la conquête de nouveaux territoires.

        1. gameover

          « En outre, on assiste actuellement dans certaines régions du monde à des situations de surpopulation, dues à une amélioration quantitative dans les domaines de la santé et de l’alimentation. »

          T’aurais un ou deux exemples ? Parce qu’il semble que ce soit le contraire .

          1. Bonsaï

            L’une des causes avérées des phénomènes migratoires (émigration dans ce cas) est la surpopulation d’une zone du territoire. Ce cas de figure est archiconnu et étudié depuis longtemps chez les populations aussi bien humaines qu’animales.
            Je ne sais pas quel est ton âge, hum, mais tu ne saurais nier que dans la majorité des pays du globe, les standards de vie ont énormément progressé en 50 ans. Il n’y a plus de grands épisodes de famines, par exemple au Bangladesh. On a trouvé des solutions acceptables à la plupart des problèmes récurrents comme les crues du Gange, etc…
            Quand il y une famine ponctuelle dans une région du globe, aussitôt l’entraide internationale se met en branle.
            Etc…

            1. Peste et coryza

              Alors pourquoi des millions de personnes se déversent dans un continent surpeuplé appelé Europe ?

              L’Afrique a une densité par habitants bien plus faible (désert excepté).

              1. Pheldge

                « L’Afrique a une densité par habitants bien plus faible (désert excepté). » euh, oui, désert excepté, le désert étant surpeuplé comme chacun sait ! 🙂

                  1. Bonsaï

                    La France par exemple, je viens encore de le lire l’autre jour, est au contraire singulièrement sous-peuplée et présente de larges espaces sans aucune habitation.
                    Si j’ai le temps, je vais essayer de retrouver les liens.

                  2. gameover

                    Surpeuplement : oui, avec les échanges ça n’a pas de sens.
                    Mais si les ressources même immatérielles ne permettent pas même avec les échanges de subvenir aux besoins on peut parler de surpopulation du territoire.

            2. gameover

              Euh… MDR Je te rappelle que tu dois donner un ou deux exemples de pays en « situations de surpopulation, dues à une amélioration quantitative dans les domaines de la santé et de l’alimentation.

              … et non broder sur l’amélioration générale sur la planète ou la migration.

                1. gameover

                  Le rue : le Restaurant Universitaire Egalitaire ?
                  Oui on a le droit de dire des conneries mais faut les assumer !
                  La pauvreté induit la surnatalité, ça paraît contre intuitif mais c’est comme ça. Et l’augmentation du niveau de vie induit sur le long terme une baisse de natalité partout. C’est une corrélation, peut-être pas une causalité.

                2. MCA

                  Houuuu,

                  je vois que Go excelle dans l’art d’énerver notre petit arbre au point de lui faire perdre ses feuilles de colère.

                  Je désirerais commenter le passage qui fait débat:

                  « En outre, on assiste actuellement dans certaines régions du monde à des situations de surpopulation, dues à une amélioration quantitative dans les domaines de la santé et de l’alimentation. »

                  Pour faire une bonne lapalissade, je verrais bien l’évolution d’une population comme un équilibre entre les naissances et les décès.

                  Pour rompre à la hausse cette harmonie, il suffit d’associer une frénésie génésique avec une amélioration des conditions sanitaires et alimentaires diminuant les décès et c’est l’explosion démographique assurée.

                  Et il n’est pas interdit d’y adjoindre une pincée de religion et de traditions pour faire bon poids à la hausse.

                  Je suppose que c’est ce que « Bonsaï – 9 mars 2016, 11 h 06 min » voulait dire.

                  1. gameover

                    MCA
                    « il suffit d’associer une frénésie génésique avec une amélioration des conditions sanitaires et alimentaires diminuant les décès et c’est l’explosion démographique assurée. »

                    C’est bien ce que suppose Bonsaï (et toi aussi je suppose) mais c’est le contraire qui se passe.
                    Pour ce qui est de l’impact de la religion, il semble bien que les pays musulmans à forte natalité (pour respecter la religion) ont encore plus de problème concernant l’autonomie de l’alimentation et ce sont les organisations humanitaires et les aides gouvernementales qui compensent.

                  2. Bonsaï

                    Merci MCA, vous êtes un brillant avocat.
                    En gros, c’est en effet ce que je voulais dire, et qui pourrait de surcroît expliquer certains mouvements migratoires actuels.
                    En zoologie, on a depuis longtemps observé comment les équilibres se défont et se rétablissent entre les populations qui partagent des espaces de communs et adjacents. Il n’y a là rien d’extraordinaire, que du connu, voire du prévisible…
                    Chez l’humain, ils suffit de rajouter quelques données sophistiquées, le modèle de l’IPhone du chef des passeurs au port du Pirée et l’affaire (pardon, le modèle) est dans le sac.

                    1. gameover

                      … et toujours pas d’exemples de ce qui se passe depuis longtemps et qui universellement connu… MDR :mrgreen:

                    2. MCA

                      @GO

                      Sur ce sujet on peut tout prouver et son contraire.

                      Je me suis fait un peu l’avocat du diable mais il y a quand même certains faits troublants:

                      Regarde les migrants en provenance de pays à population en excès, les quelques documentaires que j’ai pu voir montraient des gens bien grassouillets, et en bonne santé apparente; je serais tenté de croire que ces gens avaient à manger suffisamment dans leur pays et ne présentaient pas de signes de maladie.

                      Sont-ils un reflet fidèle de leur population?

                      Emigrent-ils car étant les plus forts physiquement, leur famille s’est cotisée pour leur payer le voyage en attendant un virement financier chaque mois en retour?

                      Je serais enclin à penser que plus que la famine, c’est la pauvreté sans espoir qui les motive à émigrer, car s’ils ne se sentent tout simplement pas d’avenir dans leur pays.

                      Ils ont beau être pauvres, ils ont accès à la télé et internet pour leur montrer ce qui se passe ailleurs et éventuellement leurs cousins déjà émigrés pour leur commenter ce qu’ils y vivent chez nous.

                      Ils ont également les touristes qui les visitent et dont le niveau de vie attire leur convoitise, sans parler des crétineries style ancien Paris-Dakar limite provocation.

                      En ce qui concerne la nourriture, je pense que pour le moment il y a en a suffisamment au monde, c’est sa répartition qui pose problème.

                      Et en plus on peut rajouter que la production agricole n’est pas une œuvre philanthropique, mais un business comme une autre.

                    3. gameover

                      MCA, remonte au post d’origine (10h25) de Bonsaï, elle te l’a joué à l’envers, le sujet n’était pas l’émigration mais les « situations de surpopulation, dues à une amélioration quantitative dans les domaines de la santé et de l’alimentation. »

                      Ce qu’il advient ensuite c’est un autre sujet. Mais je veux juste un exemple de pays avec une « …surpopulation, dues à une amélioration quantitative dans les domaines de la santé et de l’alimentation. »

          2. Peyreloubes

            Oui, le Sahel . Peu de nourriture pour les bêtes, peu d’eau (4 ans sans pluie). Une mortalité péri-natale forte. Nos ONG sont arrivées. Hygiène, grossesses surveillées etc. Résultat : la population a augmenté alors que les ressources ne variaient pas. Nécessité de se déplacer plus pour le bétail, d’où tensions avec d’autre populations. C’est bô le progrès véhiculé par l’Occident.

            1. gameover

              D’accord sur la conclusion mais cette région ne répond pas aux critères : amélioration santé et alimentation.
              Une zone de nomadisme, donc un territoire inhospitalier avec une population instable en nombre… et même une moindre mortalité infantile ne préjuge pas d’une amélioration de la santé.
              Combien de scanners pour 100M habitants… nan j’déconne !

        2. yoananda

          La densité de l’Europe est de 188 personnes au km2. 246 en Asie. 87 en Afrique. Et 57 en Amérique.
          Si on multiplie par le PIB pour avoir une notion des ressources utilisées, l’Europe est de loin le continent le plus « peuplé », en terme de « carrying capacity ».

          Cependant, la technologie joue un rôle aussi, ce n’est pas si simple, ainsi que les échanges commerciaux.

          L’Afrique est surpeuplée si on considère que le « trop plein » se déverse en Europe.

          De plus, en 2009 on a eu les émeutes de la faim dans de nombreux pays, dont beaucoup d’africains.

          A rapprocher du fait que les terres arables diminuent (ou stagnent), que l’eau vient à manquer (d’ailleurs l’Europe est ULTRA dépendante en eau des autres continents, si on calcul en « eau virtuelle », c’est à dire qu’on rajoute l’eau importée dans les produits achetés).

          Si l’ONU (ou je sais plus qui) fait la promotion des insectes comme nourriture, c’est parce qu’on est arrivé à la limite du système actuel.

          Est-ce qu’on trouvera une solution satisfaisante pour tout le monde ? je ne sais pas. Rien ne le garanti, mais il y a des pistes (certaines ultra-techno, de nouvelles manières de faire « pousser » la viande, d’autres low tech comme la permaculture).

            1. yoananda

              Les émeutes de la faim ont été un phénomène ponctuel (pas répété depuis) mais bien réel et ce, sans ironie, lié à la spéculation sur le prix du pétrole https://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_alimentaire_mondiale_de_2007-2008.

              Les révoltes arabes ont suivi dans la foulée, et ce n’est pas un hasard.

              Quand au fait d’atteindre les limites du système actuel, j’ai expliqué pourquoi dans les grandes lignes, et j’ai expliqué certaines des solutions envisagées.

              J’essayerais d’être plus explicite quand à l’emploies de l’ironie.

              1. Donc en somme, vous me dites que dans les pays étatisés à mort et dépendant du pétrole, lorsque celui-ci coûte trop cher, on n’arrive plus à manger à sa faim. Je dis oui, en effet. Et je note que a/ le prix du pétrole s’est effondré, b/ les pays étatisés à mort ont toujours eu des problèmes de pénuries (Venezuela, anyone). En conséquence, je concluerais par « Same old, same old ».

                  1. tabbehim

                    la fainéantise intellectuelle, la facilité de vivre sur le dos des gens, les bons sentiments teinté d’un mélange de mépris et de morgue camouflé sous une forme hypocrite de compassion et le clientélisme en option si vous voulez une forme grave de la maladie.

                    vous avez là les ingrédients parfait pour faire du socialisme à outrance.

                    Bon appétit 🙂

                    1. yoananda

                      ça n’explique pas pourquoi certains pays basculent à un moment donné. Ce que vous dites est généralisable à n’importe quelle population.

                    2. Ben parce que tout le monde est construit pareil et tout le monde préfère prendre le bien des autres plutôt que travailler soi-même pour l’obtenir. Et la bascule intervient dès qu’il y a suffisamment de gens à penser que socialiser, collectiviser est plus simple que travailler (env. 10% d’une population, en gros).

                    3. yoananda

                      soit, mais idem, ça n’explique rien. Pourquoi les gens basculent ou pas dans un pays, à un moment donné ?
                      pourquoi même des pays « libéraux » rebasculent dans le socialisme à un moment ou pourquoi à l’inverse certains pays à un moment donné décident d’en sortir ?

                    4. yoananda

                      super intéressant, mais d’ou sortent les 10% ? c’est la génération spontanée ? c’est comme les champignons, il suffit qu’il pleuve un peu ?

                    5. yoananda

                      quoi ! alors ce n’est pas les 1% les plus riches, c’est les 10% socialiste …
                      une théorie de la conspiration de plus en somme.
                      Tout ça pour ça !

                    6. bibi

                      Bravo vous venez de découvrir que l’ensemble des peuples sont devenus socialistes avec certes des degrés divers mais devenant toujours plus socialiste sauf ceux qui ont gouté aux joies du socialisme quasi intégral et qui ont eu la chance de s’en débarrasser et qui n’en veulent plus mais il reviendra quand ceux qui l’ont connu auront disparu.

                    7. tabbehim

                      premièrement, prenez des gens qui ont beaucoup de moyen « voir » la misère ambiante, des gens bourrés d’idéaux idiots et nourris aux contes de fées et autres truc mignon est évidemment indispensable.
                      Ils vont systématiquement avoir de la pitié pour ce qu’ils vont voir (ne correspondant pas à leur vision d’un monde rose où tout le monde chante)
                      cette pitié va devenir morgue et hypocrisie au fur et à mesure qu’elle s’étale (c’est contagieux les discours portés par les larmes) et vous allez avoir une réaction de contes de fée => il y’a des méchants et des gentils (oui, les gens plein de bon sentiments sont très manichéen) les gentils seront d’office ceux qu’ils ont hypocritement pris en pitié (et eux mêmen en tant que prince ou princesse proche du bas peuple), et les méchants sont ceux qui possèdent ce que le gentil n’a pas.

                      Diffusé cette tambouille en boucle dans les médias(du troubadour aux journaux télévisés en passant par tout ce que le papier peut faire pour vous), faites des actions de charités dégoulinant de bon sentiment caramélisé d’une hypocrisie ambiante, et marquez d’anathème tout ceux qui osent vous remettre en doute en les plaçant derechef dans le camp du mal, et vous commencerez à endormir l’intelligence. pour couronner le tout, dites à tout ceux qui réfléchissent encore un peu qu’ils sont aussi victime en balançant des pseudo études tiré d’un conte pour enfant où 100% des vilains sont très vilain et qu’il faut les punir en leur prenant tout en le redonnant à tout ceux qui sont des victimes (proclamés ou désignés) et vous donnerez aucune raison aux gens de voir plus loin que leur confort.

                      à partir de ce moment là, des leader de la bonne pensée qui veut venir soit disant en aide à ceux qui sont les plus pauvre en accusant un groupe de personnes qui seront les vilains va se mettre en marche. évidemment, quelques repenties du groupe des vilains vont se mettre en avant pour renforcé la thèse du conte de fée et donner encore plus de (cré)débiliter à ce tissue d’ânerie et ils seront portés au nu direction le pouvoir où là, les symptômes vont s’aggraver. la suite, elle est la même encore et encore.

                1. Jeanpierre

                  Si j’ai bien compris votre histoire de 10%, des scientifiques affirment (affirmeraient?) que 10% d’une population environ est la masse critique pour faire basculer la politique d’un pays? Je commence à comprendre pourquoi toutes les démocraties versent inexorablement dans le fossé du collectivisme. 10% est un seuil critique assez simple à atteindre étant donné que le collectivisme repose sur quelques idées simplistes et des bons sentiments par quintaux. Ces scientifiques viennent de me conforter dans mon attitude moyennement démocrate.

                  1. En gros, oui. Ce n’est pas illogique. Dans toute population, il y a environ 20% de gens qui sont actifs (vocaux, dont des leaders) politiquement, et 80% qui suivent ; c’est à la fois un ratio de Pareto et une observation assez basique dans la vie réelle. Et dans ces 20%, fatalement, il y aura environ 10% d’un bord, et 10% d’un autre. Ensuite, c’est une pure question de dynamique, d’âges, de là où est le balancier. Il faut compter 70 à 90 ans pour que le balancier parte d’un côté pour aller à l’autre (ça s’explique assez bien en terme de générations).

                    La grande nouveauté c’est que l’allongement de l’espérance de vie d’un côté et les nouvelles techniques de communication (internet) changent de plus en plus la donne.

            1. theo31

              En attendant, malgré tout le sable disponible, l’Algérie en achète au Maroc pour équiper les systèmes de freinage de ses tramways. Coluche l’avait prophétisé, le socialisme l’a réalisé.

          1. gameover

            Yoananda, Le Monde se lamentait dernièrement de la baisse des prix de tous les produits agricoles car il y a surproduction sur la planète.
            De l’eau tombe en Asie on la compte dans le riz importé en Europe ? Et la pluie qui nous tombe dessus et qui part dans les océans, on la compte pas ?
            Quand les prix sont trop élevés c’est la faute à la finance, quand les prix sont trop bas c’est la faute à qui ? la mondialisation ?

          2. Caton

            Ce qui manque à l’afrique subsaharienne ce n’est ni des terres arables ni de l’eau: c’est de l’huile de coude. Celle qu’il faut pour pelleter quelques dizaines de tonnes de terre et créer une retenue d’eau. Au Burkina Faso ou au nord de la Côte d’Ivoire, ce sont des milliers de petits barrages en terre qui permettent l’irrigation. Ne coûtant rien ou presque, ils ne permettent pas de rétrocommissions conséquentes, hélas.

            1. gameover

              Oui Caton, on se demande quand même pourquoi cette population n’a pas de projets même avec de la corruption. Il a fallu que ce soit les chinois qui investissent dans des cimenteries alors que tout les pays de la planète ont cette ressource de base. Y a un milliardaire africain qui vient de s’y coller aussi (Dangote).
              Mais on se doute que ceux qui vivent de la corruption n’ont pas l’intention de développer leur pays, au contraire..
              Il semble bien que cette immobilisme soit dans les gênes des africains, je sais pas, le soleil peut-être ?

              1. MCA

                « Il semble bien que cet(te) immobilisme soit dans les gênes des africains, je sais pas, le soleil peut-être ? »

                Oui, j’avais pensé en première approche que le climat beaucoup plus clément que sous nos latitudes pouvait en être la cause, mais le contre exemple asiatique infirme cette intuition.

                L’Asie bénéficie d’un climat tropical également et pourtant ses populations restent très actives.

                Il faudrait donc plutôt rechercher des causes culturelles à mon avis, une certaine philosophie de l’existence.

                1. petit-chat

                  On pourrait aussi leur foutre la paix.
                  Mais ils ont tellement de richesses inexploitées, ah les cons, qu’heureusement « on » est là.
                  (pensée pour Anne Lauvergeon, entre bcp d’autres)

              2. Aristarkke

                Les droits de propriété mal définis et mal défendus par les lois locales.Confer les travaux de l’ économiste Hernando De Soto (sud américain) dont une approche courte est disponible chez Contrepoints.
                Autre hypothèse: une sorte de socialisme familial qui veut que celui qui a un avantage DOIT en faire bénéficier tous les membres de sa famille, version africaine, c.a.d extrêmement large avec des liens de parenté parfois très ténus et sans qu’il y ait, même sous-entendu, de réciproque, de renvoi d’ascenseur implicite. En d’autres termes, celui qui se décarcasse trop a tendance à devenir le couillon de distributeur de prébendes à ses frais (beaucoup loin exaltant que la version soce à l’ européenne…)

                1. petit-chat

                  C’est pas faux : j’ai connu une Camerounaise qui m’a dit que « son opération serait payée par le Village », tout naturellement. Ce sont des Soces, avant qu’on invente le mot !

                2. Adolfo Ramirez Jr

                  Tres juste le viux Lillois! Quand je vois désormais l’agence de la propriété au Pérou qui ne désemplit pas et le prix du m2 qui coute 10 fois celui des zones tendues en France… Hernando a fait du bon boulot et tant pis si je trouve pas a acheter avec mon budget.
                  Quant a l’Afrique, c’est exactement ca : on fait d’immenses et couteux projets qui ne correspondent jamais aux besoins socio-economiques des populations. On construit des barrages pour avoir une lame d’eau stable pour produire le riz, sans se demander pourquoi les locaux le laissent pourrir sur pied une fois leur récolte personnelle atteinte. Parce que justement toute la smala débarque pour se servir et se passe le mot, il ne vous reste plus rien de vos efforts.
                  Autre exemple, on construit des périmetres irrigués pour des populations en souhaitant leur donner des terres agricoles pour stimuler la production locale. Seulement ces populations vivent de l’argent Western Union envoyé depuis l’Europe et tout le monde se fout de cultiver quoi que ce soit.

                  l’aide au développement est payée par les pauvres des pays riches pour aider les riches des pays pauvres.

                  1. gameover

                    Oui comme on dit souvent le problème de l’Afrique c’est avant tout un problème de cadastre et de respect des droits de propriété.

                    1. hugeus

                      Je suis en retard mais bien d’accord : sans le respect (par la loi ou par la morale) de la propriété, il n’est rien possible de construire en ce bas monde.

          3. douar

            whouaa!! « l’Europe est ULTRA dépendante en eau des autres continents, si on calcule en « eau virtuelle » »
            Le bullshitmeter est au maxi.
            L’eau n’est pas un problème en Europe, pour peu qu’on veuille s’y occuper un tantinet. Les aménagements de la Durance au XIX ont pu sécuriser les appros de la Côte d’Azur. En Espagne, ils ont construit des milliers de barrages sous Franco. Un peu plus au sud, au Maroc, ils font la même chose actuellement.
            Le concept d' »eau virtuelle » est typiquement le type de calcul alakon dont les écolos nous abreuvent.
            Relis le rapport Meadows (ie Club de Rome), histoire de bien relativiser les prédictions de pseudos sommités..

              1. gameover

                Yoananda j’ai lu l’étude et ce qu’elle oublie c’est qu’il n’est pas nécessaire d’intervenir vu que le marché s’en chargera.
                S’il faut 50 litres d’eau pour 1kg d’haricots verts au Kenya, haricots destinés à être exportés, s’il manque d’eau le prix de l’eau augmentera et il viendra un moment où le kg d’haricot ne sera plus compétitif par rapport aux autres sites de production sur la planète vu que là on ne parle pas d’épuisement des ressources mais simplement d’une distribution inégale et instable. Donc le litre d’eau à 1 centime pour la population ça le fait mais 50 centimes dans le prix du kg ça ne le fait pas (c’est un exemple hein).

            1. Aristarkke

              Quand on s’est pris les rincées récentes et y compris aujourd’hui en IDF, on n’a guère l’ impression de manquer d’ eau…

          4. Nicias

            On est pas obligé de calculer en « eau virtuelle ». On a des flux réels. A mon souvenir c’est le génie de la France que de vendre de l’eau minérale à un pays gorgé de flotte comme les USA. Et on manquerai d’eau ?

    1. Non. Le sucre, tout simplement.

      (et puis vous dites des bêtises, il y a des liens prouvés pour plein de substances, juste pas avec la viande, zut et zut)

      1. albundy17

        Haaa, là vous me faites grand plaisir Patron, ça fait des années que je dis que le sucre est une véritable saloperie mais on se fout de moi

        1. Higgins

          C’est pour ça qu’il faut privilégier les viandes, la charcuterie, les fromages, le poisson et le bon vin (les bons alcools aussi) et ne pas se refuser de fumer des petits, non des gros cigares. Ras le bol des ascètes.

          1. MCA

            @Higgins – 9 mars 2016, 11 h 33 min

            Je plussoie Major, mais pas n’importe lesquels : de havanes uniquement !!!!

            Après avoir cessé de fumer depuis longtemps, c’est bien la seul chose qui me manque encore.

            1. petit-chat

              Ça me rappelle la fable « le Ciguèle et le Formi » de Pierre Péchin.
              Moralité : ti bouffe ti bouffe pas ti crève quand même

        2. yoananda

          ce n’est pas « le sucre » qui est en cause, mais le « sucre industriel », ou saccharose ou fructose « alimentaire », ainsi que les produits « blanc » raffinés qui perturbent la digestion en modifiant l’index glycémique.

      2. Peste et coryza

        Que faites vous de la goutte ? (dépôt d’acide urique dans les articulations).

        La goutte est connue pour être liée à un surpoids, et une trop grande consommation d’alcool et de viande rouge (ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle la maladie du riche).

          1. Pheldge

            Patron, t’es trop marrant , toi ! déjà qu’on te pond des commentaires pour te remplir ton Blog, et en plus tu voudrais qu’ils aient un rapport avec le sujet de la discussion ? tu rêves là … 😉

        1. paf

          …et generalement les gens en surpoids, consommant trop de viande et d’alcool vont trop au resto, mangre trop riche et donc trop…de sucres.

        1. yoananda

          c’était une manière de dire : dès qu’il y a une étude qui incrimine un produit, aussi sec 6 mois plus tard, on a une autre étude pour le discriminer.
          donc, on peut tout aussi bien dire en général que tel produit cause le cancer, ou ne le cause pas, ou bien « il manque de preuve ».
          J’avoue ne pas surveiller précisément le (VASTE) sujet du cancer, mais j’en ai vu passer des études et contre-études (les OGM par exemple) et contre-contre-études.
          En attendant, l’espérance de vie en bonne santé diminue/stagne depuis 10 ans.

            1. Entre 1990 et 2013, l’espérance de vie mondiale des deux sexes a augmenté, passant de 65,3 ans (65,0 à 65,6) en 1990 à 71,5 ans (71,0 à 71,9) en 2013 (Lancet).

              Comme ça n’était pas du tout catastrophique, on a inventé l’espérance de vie en bonne santé, ce qui ne veut à peu près rien dire, pour montrer que dans les pays où on pouvait déjà espérer vivre jusqu’à 78 ans passé, en fait, c’était pas assez bien puisqu’on était un vieux débris passé 75 ans.

              1. Cerf D

                Certes, mais quoi qu’il en soit, même si l’espérance de vie se mettait à stagner, ce ne serait pas le signe d’une dégradation. Par exemple, la mortalité infantile ne peut plus diminuer autant qu’elle l’a fait précédemment. Donc l’espérance de vie augmente nécessairement moins vite.

                1. Nicias

                  Non l’espérance de vie n’augmente pas nécessairement moins vite.

                  C’est typique des théorie robustes type pic oil qui sont constamment démenties par les faits.

                  Bien sur vous avez raison, on ne va pas faire tomber la mortalité infantile sous zéro, c’est irréfutable. Mais ça n’empêche pas le progrès de venir d’ailleurs et faire que votre constat de bon sens n’a aucun caractère prédictif et doit empiriquement être mis à la poubelle.

        2. Ah mais pas de souci, je le note.
          Simplement, l’ironie passe très mal sur les interwebs (j’en sais quelque chose, vu le nombre d’ahuris qui prennent souvent mes billets au premier degré 🙁 )
          Mezescuz donc.

          1. tabbehim

            « vu le nombre d’ahuris qui prennent souvent mes billets au premier degré »
            Vous avez des liens menant à ces sites s’il vous plait Ô grand saigneur? ça égayera mon paisible weekend qui se profile 🙂

            1. Ah désolé, je ne fais pas collection de perles de caca. Sur Contrepoints, il y a de temps en temps quelques sots qui se fendent d’un commentaire… Si vous voulez chercher…

          2. Pheldge

            « vu le nombre d’ahuris qui prennent souvent mes billets au premier degré …. » 1/ ah, parce qu’il y a un autre degré ? 2/ merci pour le compliment, ça fait toujours plaisir ! 😀

  6. Patatrac

    Par le nombril de la grande Ourse, il y a bel et bien un réchauffement climatique et que cela engendrera des famines gigantesques! Les modèles le montrent et si les données empiriques ne vérifient pas le(s) modèle(s) c’est tout simplement dû à l’erreur dans la mesure des températures, avec ou sans mesure de Planck, réduite ou pas. Aujourd’hui il fera +7 degrés Celsius et -29 degrés Celsius en température ressentie. Voilà la preuve !

    (au passage…. sous-nourries peut-être ?)

    1. Pat

      Une famine gigantesque ? Un demi-million en une année, ce n’est même pas discernable, sachant que la mortalité mondiale normale est de plusieurs millions chaque semaine…

      1. Patatrac

        Il y avait une légère ironie dans mon propos… Quant à l’incertitude de la mesure, ce fut théorisé par Heisenberg, là pas d’ironie par contre, le bonhomme est sérieux (Planck aussi, hein)

  7. Calvin

    Je ne sais pas si le RC est d’origine anthropique ou pas, si le CO2 y contribue ou pas.
    Mais une chose est sûre, l’augmentation du CO2 est bon pour les plantes et bon pour l’agriculture.
    La production mondiale permet de nourrir plus de gens et de sortir le plus de gens de la famine (qui reste un outil politique).
    Les Verts ont de quoi râler, eux qui sont furieusement misanthropes.

    1. petit-chat

      Je ne sais pas si le RC est d’origine anthropique…
      Et vlan, encore un qui est tombé dans le piège de la climatocrédulité.
      C’est toujours les meilleurs qui tombent les premiers, sniff.

    2. Higgins

      Moi ce qui m’embête dans cette histoire, c’est que l’augmentation de CO2 semble aller de pair avec celle de la connerie chez les journaleux et les politiques. Je n’arrive pas à savoir qui commande l’autre. Mais peut être que de faire baisser le premier taux se traduirait par un retour à une norme acceptable (càd très faible) du second?

      1. bibi

        Rappeler vous avant le CO2.
        1) les CFC qui allaient détruire la couche de O3 et on allait tous mourir,
        2) SO2, SO3, NO, NO2 qui allait retomber sous forme de pluie acides, nous bruler toutes les forêts et on allait tous mourir,
        3) les aérosols issu de la combustion d’hydrocarbures qui devaient engendrer un refroidissement climatique et on allait tous mourir.
        4) …

        Donc le jour ou le CO2 ne pourra plus être invoqué comme cause de notre mort future, il y aura une autre méchante molécule qui la remplacera dans le coeur de nos journalistes.

          1. Bonsaï

            Par contre, je trouve que ce fameux réchauffement climatique commence furieusement à ressembler à un refroidissement !
            J’ai lu autrefois une théorie qui expliquait qu’une ère glaciaire était toujours précédée d’une période instable pouvant présenter des variables extrêmes (température, vents, précipitations, etc…). Et j’ai tendance à croire que nous y sommes…

            1. Patatrac

              @ Bonsaï 15h37
              Personnellement, ce réchauffement climatique commence à me réchauffer aussi les oreilles, et la glande de la sauvagerie lorsque j’entends un de ces prophètes, mi-prêcheur mi-charlatant, en parler.

              1. Bonsaï

                Moi de même ! C’est encore un de ces mantras de domination mentale dont les medias raffolent…
                Ah! il faut être fort pour résister à leurs chants de sirènes.

            1. bibi

              Les femmes devenant végétarienne c’est un coup à ce qu’elles finissent par manger du poireaux sauce blanche à tous les repas pour avoir leur ration de fibres et de protéines.

              Sinon les vaches relarguent très peu de CH4 en pétant, elles en relarguent la majorité en éructant.

            2. Bonsaï

              Bon, ça c’est fait. Tu devrais t’y mettre aussi, c’est excellent pour les neurones…
              Donc ça sera lasagnes aux épinards (brocoli, mieux) sanssaumon !

                  1. Beldchamps

                    A propos de Téflon, l’histoire ne dit pas comment GO persuade ses victimes de grimper sur sa moto. Il n’y a pas une stat’ sur les crevaisons de pneus dans sa localité ?

                    1. MCA

                      @Beldchamps – 9 mars 2016, 20 h 24 min

                      La persuasion doit se limiter à peu de chose : C’est ça ou elles rentrent à pied.

                      Par contre je serais curieux de savoir combien parmi ses victimes le deviennent réellement en se faisant éjecter au premier virage, Téflon oblige.

                    2. gameover

                      MCA à propos de rentrer à pied ça me rappelle une aventure arrivée à mon frère qui avait pris une auto-stoppeuse et qui lui demande façon Laspalès si ça ne lui fait pas peur de faire du stop : et la fille lui répond « je préfère m’en prendre 20cm dans le c** que de faire 20 bornes à pied »… Il n’a pas rouvert la bouche du reste du voyage…

            3. MCA

              @gameover – 9 mars 2016, 15 h 44 min

              « CH4, les vaches qui pètent toussa… va falloir devenir végétarien »

              Justement on parle souvent du score des ruminants, mais jamais de celui des humains à ce genre d’exercice et leur contribution au supposé RC, il y a t’il des infos qui circulent à ce sujet?

              Et si en plus on devient végétariens, je crains fort que ce ne soit plus de l’air que nous ayons à respirer et que l’humanité disparaisse faute d’adaptation aux nouvelles circonstances….

              Allez les khmers Verts, vite une loi!

              CMEF

    3. Adolfo Ramirez Jr

      Le Co2 augmente la production végétale… jusqu’a un maximum. En Mathematiques, on appelle ca une assymptote. De meme, mettre des engrais augmente la production jusqu’a un seuil toxique ou il a tendance a diminuer le rendement.

      1. Faust

        Sachant que le % actuel de CO2 est de 0,04%, et que le taux « asymptote » de CO2 max de la plupart des plantes est de 1% (et peux aller jusqu’à 10% en étant viable, à minima pour les plantes en C3), y’a de la marge…
        Bon pour les humains, 10% de CO2 c’est la mort assurée. Et de tête, les premiers effets notables sur l’homme arrivent aux alentours du % de CO2.

  8. sylvain le kapitaliss’

    Je vais vous dire ce qui fait vraiment peur si on y réfléchit bien… C’est la baisse en tendance de l’intensité du champ magnétique terrestre…. Parceque là mes cocos, si plus de bouclier électromagnétique pour nous protéger des vents solaires, c’est un destin martien qui nous attend… Remarquez que Mars est la planète rouge, et qu’au moins dans notre bon et beau pays, on fait tout son possible pour le peindre de cette couleur soviétique avant terme, pour être prêt….

    1. petit-chat

      Puisqu’on rentre dans le champ des théories (fumeuses), le champ magnétique terrestre a changé plusieurs fois de sens.
      Quant à l’histoire de Mars, c’est une exoplanète qui est passé très près d’elle, emportant ses océans et son atmosphère, percutant et détruisant au passage la planète manquante (devenue ceinture d’astéroïdes), heurtant légèrement la Terre et y déversant ses océans (le pétrole), le choc donnant naissance à la Lune.
      Voilà un joli conte à raconter aux enfants, ça vaut bien les bobards de l’EN Socialiste.

      1. albundy17

        Le champs magnétique terrestre a effectivement changé à plusieurs reprises, démontré par les alignements des structures dans les sédiments, ça prends plusieurs siècles, là ou pour le soleil ça se fait tout les 7 ou 11 ans. Pour vos autres affirmations, je vous en laisse la paternité

          1. MadeInCH

            Concernant l’athmosphère de Mars, il me semble que c’est plus simple:
            La gravité du corps célèste (abrégé « planète » ici) est trop faible pour tetenir une athmosphère!
            IF PlanèteTropGrosse Then GrosseAthmosphere=1; rem évaporation de l’athmosphere. Exemple: Lune..
            IF PlaneteTropPetite Then PasAthmosphere=1; rem la moindre m olécupe qui passe pas trop vite est aspirée. Exemple: Géante Gazeuse, Saturne.
            IF Taille Planète= [+/-] TailleParfaite Then Athmosphere=1. Exemple: Terre.

            1. gameover

              Il y a une atmosphère sur Mars, elle est juste moins dense que sur Terre mais il y a eu une époque où elle était équivalente. On suppose que c’est le vent solaire qui a « arraché » une partie de l’atmosphère quand la protection magnétique a disparu.

              1. Higgins

                Mars a été, il y a très longtemps, colonisé par des extra-terrestres, des socialistes verts (les petits hommes verts viennent de là). Ils ont réussi à perdre l’atmosphère!!!

            2. regis33

              Putain ! j’adore les scientifiques qui font des études météorologiques sur une planète où on pas encore foutu les pieds , et que ne sont pas foutus de faire une prédiction correct à 5 jours sur la notre . ( merci le CNRS )

      2. Pere Collateur

        Mais non!

        En fait c’est Nibriu, la neuvième planète du systeme solaire qui, tous les 26000 ans, passe soit pres de mars, de la terre ou de venus.
        Dans ces temps anciens, Mars n’a pas eu de chance, et Nibiru a détruit sa lune (dont il ne reste qu’un astéroide de 300km (et des poussières) de diamètre de nos jours) et a également « emporté » son atmosphère et ses océans.

        Idem pour Venus, dont la lune, l’actuelle Mercure, a été poussé hors de son orbite et a atterit sur sur une orbite plus proche du soleil. Ce cataclysme a également ralenti la rotation de Venus sur elle même au point qu’une journée Venusienne est plus longue qu’une année Venusienne.

        Enfin, jusqu’à présent, notre Terre a eu de la chance puisque le voisinage de Nibriu n’a causé que quelques petits désagrément comme une paire d’extinctions massive et plus proche de nous, la destruction des civilisations Atlantes et Mu.

        Ok, je crois que tout y est là ^^ N’empêche, un systeme solaire avec 3 planètes telluriques viables, avec chacune une grossen lune, c’est un joli scénario de science fiction ca 😉

        1. albundy17

          Ce n’est pas tout les 26.000 ans, mais tout les 4600, Noé en sait quelque chose, et donc on aura pas le temps de crever de faim

    2. honorbrachios

      peut-être, mais ça, c’est moins facile à expliquer en 149 caractères ou à taxer que 5 fruits jours et autre réchauffement climatique

  9. cherea

    « À commencer par l’utilisation de chiffres assez précis comme les 529.000 morts de faim attendus en 2050 suite à ce réchauffement climatique »

    On n’en sait absolument rien.

    Je lisais récemment Grammaire des Civilisations de Braudel écrit au début des 60s. Les démographes d’alors expliquaient qu’il y aurait 600 millions d’Africains en l’an 2000 alors qu’on avait déjà passé allègrement le myard. Je me rappelle aussi des farouches publications du club de Rome qui expliquait qu’on allait tous crever de faim, de froid, du manque d’énergie et tout le bordel avant l’an 2010. Tous les machins prédictifs sont assez faux, les multiples rapports de la CIA sur l’état du monde…

    Quels sont les essais de prédiction sur l’état du monde qui n’ont pas eu tout faux voire quelques trucs de vrai?

    H16, j’ai pas l’impression qu’on va vous proposer une place chez les Décodeurs du Monde à la rubrique écologie…

  10. Lambda Expression

    Moi je suis un gars assez basique. La prédiction a deux jours c’est déjà pas ça, loin de la. Je le vois en Irlande ou le temps est très changeant, ils se gourent presque systématiquement. Alors quand on vient m’annoncer doctement ce qui se passera dans 30Y je glousse aimablement. Oui je sais c’est pas pareil, en tendance, toussa quoi.
    Ba je glousse quand même. J’attends l’ordinateur quantique avec 5,000,000,000 de qbit pour tout prédire après on verra.

    1. paf

      Les gens qui vous repondent ‘c’est pas pareil’ on tort.Si le modele ne peut predire a cinq jours, la prediction a dix ans est ridicule.Ces memes gens parlent de temperature moyenne sur la planete, ce qui n’a pas le moindre sens.Et de toute facon la plupart de ces gens sont des taches en thermo.

      1. bibi

        Les modèles climatiques sont foireux parce qu’il ne décrivent absolument pas la réalité trop de divergence entre résultat et mesure.
        Se baser sur les modèles météo pour affirmer que les modèles climatiques sont faux n’est selon moi pas une bonne voie.

        C’est comme si on vous disiez à un physicien que parce son modèle ne fonctionne pas pour décrire le comportement d’un atome, il est impossible d’avoir un modèle qui prédit correctement le mouvement d’un solide.

        1. gameover

          Respectueusement, la comparaison est un peu foireuse.
          La projection du climat en 2050 influencera la météo de 2050, celle du solide n’influencera pas le comportement des atomes.
          Mais je vois ce que tu veux dire. La météo actuelle c’est juste de l’apprentissage (comparaison historique) et c’est pour cela que ça foire souvent à 48h car les situations comparées ne sont pas identiques à 100%.

          1. bibi

            La météo qui sera faite en 2050 ne sera pas influencer par les projections du climat pour 2050 réalisé en 2016, elle dépendra du climat de 2050.

            La météo c’est une affaire de physique à court terme et cela marche assez bien.
            Les prédictions sont bien meilleures à 24H qu’il y a 20 ans et assez bonne à 72H et même souvent à 5 jours.

            Quand météo France produit un « bulletin » pour 2050 ce n’est pas de la météo car se bulletin n’est pas réalisé à partir à partir de mesure mais d’hypothèses issues de projection climatique et si Lorenz était toujours de ce monde il irait le jour de la Chandeleur à Punxsutawney voler la marmotte pour la lâcher dans les bureaux des abrutis qui osent qualifier de bulletin météo un torche cul pareil.

            1. Higgins

              J’ai un contentieux assez lourd avec l’organisation en charge de cette « information ». J’ai constaté de visu sa lente dégradation et sa « soviétisation » rampante, les employés n’étant généralement bons qu’à vous passer un papier imprimé tout en continuant les mots croisés du jour. J’ai connu la période où un vrai dialogue constructif pouvait s’établir entre personne de bonne composition et j’ai également connu celle, qui perdure actuellement, où le dialogue est inexistant et la plus-value humaine, celle qui faisait la force de cet organisme, disparaître remplacée par le « modèle ». On en a vu les sympathiques effets en 1999 avec le fameuse tempête: le « modèle » l’excluait donc elle ne pouvait avoir lieu.
              Internet fait exploser l’ensemble et c’est tant mieux. Plus aucun intérêt à fréquenter de près ce temple de la sueur.

            2. Deres

              Les erreurs en météo viennent principalement de la détermination de l’heure de passage exacte des fronts nuageux et de leur direction de passage. Ceux-ci étant de faible largeur, si ils se déplace dans le sens de leur largeur à un endroit, le temps va varier très rapidement au cours d’une même heure. Donc quelques heures d’incertitude peuvent changer complètement le temps. Dans les zones plus stables, la météo est très exacte. Il faut donc souvent regarder le temps prévu avant et après ou le temps prévu légèrement autour d’un lieu pour deviner la météo possible. Si on vous annonce du beau temps localement mais de la pluie avant ou après, ou de la pluie aux environs, cela veut dire qu’il est possible qu’il pleuve malgré tout.

              1. gameover

                Deres on ne parle pas de la méteo locale mais de meteo nationale. Depuis cet automne on a des multiples exemples avec des différentiels de 15 à 20° entre le prévu et le réel même à 48h. Chutes de neige de mi-automne par exemple, il était prévu 16°.

    2. Val

      @lambda ils ne sont pas doués les irlandais : il pleut tous les jours ds ce pays , pas besoin de météorologue 😉 (pas plus que de cour des comptes en France , on est tt le tps ds le rouge)

      1. Lambda Expression

        Oula !!! Attention ma bonne dame (J’imagine sinon Valerian ?), ils sont super doués pour certains trucs mais c’est pas le sujet.
        Je reponds toujours quand on me demande ce qu’il y a de bien en Irlande : les Francaises.
        Quand a la pluie, si il y pleut tous les jours, il y fait aussi beau tous les jours : « 4 saisons en une seule journée »
        En fait ça dépend de l’heure. On reconnait l’autochtone, c’est celui qui a un parapluie en main, meme quand il fait beau. Ca ne dure jamais.

  11. dede

    Il faut quand meme admettre que des previsions a tres long terme peuvent etre faites et demonstrables. Une discussion recente ou j’evoquais la pauvrete m’a fait realiser que, en 2050, nous aurons 90% de la population mondiale qui sera plus pauvre que les 10% les plus riches!
    Et le malheur, c’est que ce sera egalement vrai pour la population francaise.

    1. gameover

      C’est même vrai actuellement (pas en 2050) mais là où le raisonnement est biaisé c’est que la richesse se mesure en capital qui permet aux 90% de travailler et de s’enrichir. Les richesses des 10% les plus riches sont pour une grande part dans des entreprises… et sans entreprises eux ne seraient pas riches mais nous on serait tous pauvres. Et la richesse n’est pas un stock fini.

      1. Pat

        La richesse est un gâteau de taille fixe qu’il faut partager, c’est bien connu. D’ailleurs, je viens de manger ma part, et je vais de ce pas faire une petite sieste pour digérer. Burp !
        Je dois ajouter que l’origine de ce gâteau est un grand mystère, que ni Le Monde, ni Libération, n’ont à ce jour réussi à percer.

        1. petit-chat

          Mais si, le secret est percé : les pauvres ont été dépouillés par les riches, ce qui prouve bien qu’à un moment donné, au moins, les pauvres étaient riches.

            1. Pat

              « La routourne tourne tourne… » C’est pas une chanson, ça ? En tout cas, la « routourne » est une belle invention. Ça fait plaisir de voir que son inventeur est connu et reconnu.

          1. Pheldge

            plus exactement, les pauvres ils sont pauvres, mais très nombreux, donc au final, ça fait de la richesse que les riches ils leurs volent, mais qui ne leur sert à rien à eux les pauvres, vu que chacun n’en possède qu’une infime et insuffisante partie !
            Exemple : t’es pauvre, t’as que 1ct , tu peux rien faire avec ! par contre si tu te le fais voler par un riche et pareil il dépouille 1 million de pauvres, ça lui fait 10 000 !

    2. Deres

      Ce qui est vraiment inacceptable, c’est que 99% des hommes sont plus pauvres que le 1% le plus riche ! Et personne ne s’en rend compte ! Une telle situation est tout bonnement inacceptable ! Face à une telle vérité crue, on comprend bien que le capitalisme est nécessairement voué à l’échec avec tant d’injustice criante !

      1. tabbehim

        collectivisons la planète entière, et forçant les 20% les plus riche à donner aux 80% les plus pauvres tout ce qu’ils désirent !
        je suis sur que ça cartonnera sec aux élections !

    3. Vodkaman

      oui, comme la prévision de 50% des comptes facebook appartenant à des morts à la fin du siecle…

      sans rire, en partant du principe qu’il faut avoir un age mini aujourd’hui pour ouvrir un compte facebook et que la fin du siècle c’est dans plus de 80 ans il faudrait que les utilisateurs actuels aient une bonne espérance de vie.
      et puis qui peut dire si cette appli existera encore en 2100 (vous avez connu caramail ?)

        1. gameover

          D’accord aussi car arriver à prendre dans les 20 ans qui viennent tous les virages de la techno en premier (ou dans les 1ers) et sans se planter….faudrait être sacrément bon.
          C’est ce qu’ a certainement bien compris Google qui paie des gens à mettre au point des solutions débiles à des problèmes que l’on n’a pas encore… en espérant tomber juste façon Shadok.

  12. carpe diem

    Avez vous vu le docu sur la diminution inquiétante des populations d’antilopes (ou de gnous je ne sais plus) dans le parc de Yellowstone. Après moult enquètes, et des tas de gémissements sur le réchauffement climatique, il s’avère que c’est l’homme dans son immense connerie qui a provoqué cette cata. Il y a près d’un siècle (accordons leur l’excuse de l’époque) des américains ont introduit dans les divers lacs du parc et alentours une carpe qui nage en eaux profondes. Elle s’est tellement propagée qu’elle a colonisé le territoire d’une autre variété de carpe qui, elle, nage en surface et constituait la nourriture principale des ours. Les ours se sont donc rabattus sur les proies les plus faciles : les bébés antilopes-gnous.cqfd. enfin le réchauffement climatique hum, bof.facile de crier au loup.

      1. petit-chat

        ‘suffira d’attendre le « réchauffement » climatique, d’après Fabius, on devrait déjà être tous morts (les 500 jours sont passé, il me semble).
        Ou bien faire monter le sol des lacs, c’est vrai, si la terre était moins basse, beaucoup se baisseraient…

        1. Peyreloubes

          Erreur, la terre est basse, et descend un peu plus chaque année qui passe, surtout si vous le bêchez et le desherbez !

    1. Pat

      La gestion de Yellowstone, depuis son classement en parc naturel il y a environ un siècle il me semble, a toujours été catastrophique. Ce n’est pas l’homme qu’il faut mettre en cause, mais l’Etat américain, qui aurait mieux fait de foutre la paix à la faune locale, au lieu de vouloir la « protéger ».
      En gros, les écolos étatiques de l’époque auraient mieux fait de se tirer une balle dans la tête,

      1. MadeInCH

        J’ai toujours trouvé assz contradictoire que les écolos s’échinent à « réguler » la faune et la flore des parcs naturels…
        Il y a quelques anéEs, il y avait LE THE cri d’alarme!
        Un lynx de sibérie risquait de disparaître! En effet ce bel animal vivait dans des fôrets exploitée pour, je ne sais plus, disons du papier.
        Fin de l’URSS, écobnomiq raplaplat, insudtrie du papier (disons ça) morte, fôret plus entretenue, changement dans le biotope, dans les arbres, dans les bestioles qui recolonisent -> le lynx de sibérie n’était plus adapté à son environnement.
        Donc l’homme a maintenu artificiellement une bestiole (belle en soi, pour moi, mais c’est purement perso) en vie, sans le vouloir, et les escrocole ne disent rien quant aux autres bestioles qui devraient avoir droit à la place. Mais lorsque l’Homme cesse de venir gérer et que Mère Nature s’adapte et reprend sa place, alors là! c’est non! Non, mais!
        Ben moi qui aîme bien les animaix (pas les bêtes) et els félins, je me dit que zut. Autant laisser Dieu, Dame Nature ou Darwin faire come il l’entend.

      1. carpe diem

        mille excuses je n’ai pas dit que c’étaient des gnous, j’ai dit que je ne me rappelais pas le nom des bébêtes en question (ressemblant à des gnous ).
        Et pour les carpes se sont des métacarpes bien sûr…

        1. Aristarkke

          Blague à part, vous devez vouloir parler des bisons? Parce qu’orignaux et wapitis sont trop proches de nos cerfs pour les confondre avec les gnous…

  13. Greg

    1 demi million sur 10 milliards ? Pfffft, mazette !
    Et personne pour oser dire la vérité, que plus de 80% des retraités actuels seront morts en 2050 !!!
    Il FAUT que l’Etat fasse quelque chose, merde !

    1. Caton

      D’accord avec vous. Il est plus que temps d’accélérer le mouvement. Il nous faut d’urgence un rapport d’experts proposant des voies de réflexion pour atteindre cet objectif de 80% avant 2030.

      1. Higgins

        Je propose de créer une commission composée d’experts indépendants et impartiaux rattachée à un organisme administratif du même ordre dont les recommandations devront être suivies d’effets sous peine de sanctions (j’envisage comme peine une ou plusieurs heures en compagnie d’Eolienne Impériale et de Normal 1er mais’la CEDH va peut-être trouver ça inhumain).

    2. Royaumont

      Statistique encore plus effrayante, le taux de mortalité finale atteint les 100 %, quelque soit la population étudiée.

      Pour les 529000 morts, j’ai refait tous les calculs, on tombe précisément sur 529 342,25. Le ,25, c’est pour un journaliste du Monde dont la mort cérébrale est déjà constatée à 75 %.

          1. Val

            Je plussoie . Caton vous ferez double carême et irez réviser à Pâques, c est pas possibllll c est pas comme si on changeait l histoire ts les ans …

          2. Pheldge

            non , Jésus est vivant, la preuve, on le chante tous les samedis à la messe , alors, hein ? vous disez plus rien là !

      1. Caton

        Pourquoi diable voulez-vous sauver les retraités? Bien au contraire, leur décès permettrait, par le biais des droits de successions, de rembourser enfin cette dette qui handicape la créativité de nos polytocards. Aidons-les à mourir dans la dignité et volons tranquillement la moitié de leur patrimoine, pour financer les nouveaux droits positifs dont tous les français rêvent!

        1. petit-chat

          seulement la moitié, petit bras, il reste encore bien du chemin pour devenir un vrai soce bien-pensant (pléonasme) !

        2. Pat

          Si on sauve les retraités, l’Etat crèvera plus vite. Dans le cas contraire, l’Etat continuera d’enfler, comme la dette. Utiliser les droits de succession pour rembourser la dette serait un bonne gestion, ce qui ne s’est encore jamais vu. Ne rêvez pas !

        3. Royaumont

          L’état ne vole pas, Monsieur, il ne vole pas, il redistribue.
          Il s’agit donc de conscientiser les héritiers de la dimension inégalitaire du legs et du manque à gagner pour l’état. Ce n’est pas de la spoliation, mais de la solidarité.
          Il serait de bon ton que les héritiers disent merci à cet Etat qui les soulage.

          1. Pheldge

            Merci état, de m’avoir soulagé de 45 % du patrimoine gagné péniblement par mes parents, et de m’avoir aussi collé un redressement de 10 % bicauze que le notaire s’est planté, et que d’héritier, je suis devenu légataire, donc à un taux plus juste ! 🙂

    3. Calvin

      Il y a uns solution : si on abaisse la retraite à 45 ans cette année, alors bien moins de 80% des retraités seront décédés en 2050.

  14. Nomi

    « 225.000 individusqui oublient de mourir ». Attendez chef, j’arrive, je vais les aider! *farfouille dans son arsenal* Ah, mon AK47! Je commence par… allez, au hasard, les oubliés de chez Libé! Après ce sera le Monde. On n’oubliera personne, z’en faites pas!

    Sinon,ce midi j’ai bien becqueté. Pak choy sauté à la thaï, escalope de dinde aux 3 baies et ses petits légumes orientaux. Fait maison. La dinde, probablement élevée à l’air libre du hangar, et nourries aux zaffreux zogéhem. Et en dessert, des kiwis qui crament du CO2 tout autour du monde. Même pas de coup de pompe. Et même pas honte. Ranafout’ . Peinard. Tiens Franck, passes-moi la boite de chocolat produits de l’exploitation des pôv’ zindiens du Guatémoila 😛

  15. Bonsaï

    Ne pleurez pas, braves gens, on ne risque pas encore de mourir de faim en France. En effet votre beau pays recèle un trésor inestimable et secret qui répond à l’appellation poétique de « Diagonale du Vide » :
    cap-concours.fr/enseignement/preparer-les-concours/crpe-nouveau-concours/l-inegal-peuplement-du-territoire-mas_geo_03
    Immenses territoires susceptibles d’être peuplés et cultivés… ou laissés en friche naturelle pour le plus grand bien de nos poumons.
    Mais chut, refermons le livre d’images et n’en parlons à personne, de tels trésors pourraient attirer de méchants promoteurs ou pire encore, des trafiquants d’immigrés comme l’horrible Dr. Merkel…

  16. Val

    Un argument qui sèche les stressés du réchauffement consiste à leur demander de regarder une mappemonde. Après je leur dit que rendre le Canada et la Sibérie habitables et cultivables, et même soyons fous envisager 2 récoltes annuelles serait – il vraiment un catastrophe cosmique? Après je les regarde s empêtrer parce que c est amusant.

    1. Royaumont

      C’est pas bien !
      tu y penses à toute cette évaporation qui va faire baisser le niveau des océans et noyer les îles… Euh, non, oublie.
      Tu y penses à toutes ses pluies diluviennes qui vont assécher le déserts… euh non plus.
      Bref, c’est pas bien, ne cherche pas.

  17. gameover

    HS : Un pote à Cahuzac
    Le chasseur de fraudeurs de l’Unédic… fraudait l’Unédic

    Afaire qui date de nov 2013 quand même. Plus de 2 ans pour que ça sorte dans les medias.
    Celui qui l’avait dénoncé a été licencié… et toc.
    Celui qui fraudé aussi mais avec ue indemnité de 160,000 euros
    Tous 2 sont au chômage !
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/03/09/20002-20160309ARTFIG00128-le-chasseur-de-fraudeurs-de-l-unedic-fraudait-l-unedic.php

    1. Deres

      Plus c’est gros, plus cela passe …
      Et il semblerait que ce licenciement à l’amiable lui permette au passage d’être donc légalement indemnisé du chômage. Et surtout , l’UNEDIC n’aurait pas réclamé l’argent touché à tord car aucune poursuite n’aurait eu lieu.
      J’ajoute que le dit Pierre Lachaize est bien évidemment un polytechnicien, pas un français lambda, mais un membre actif de notre zélite.
      Depuis, il a bien entendu rebondi et il ferait du conseil en politique publique dans une structure financé par tous les grand groupes semi-publiques ou de BTP !

      http://theshiftproject.org/fr/cette-page/indicateurs
      https://www.youtube.com/watch?v=vqKO_rLFrTc

  18. Val

    Autre HS : « l exercice » contre la crue de la seine . Ce gag est à mon avis destiné à tester un scénario bien plus embêtant qu une crue … bon je dis ça je dis rien …

    1. Royaumont

      En attendant, il y a certains qui y ont gagnés 1h30 (*2) de RER bondé pour aller s’entasser à 30 dans des bureaux surchauffés et bruyants.
      grrr !!!
      Le pire, c’est en cas de crue de la Seine, il est exclu que je puisse rejoindre le site de repli.

    2. Higgins

      Non. Pour en avoir été témoin du début de cette réflexion, cela fait une bonne dizaine d’années que les autorités se préoccupent de ce problème. Bien qu’il existe des barrages réservoirs en amont de Paris, une crue type 1910 aurait des conséquences dramatiques sur la vie des gens et sur l’agglomération parisienne qui n’a plus grand chose à voir avec celle d’un siècle. Certaines administrations se sont ainsi rendu compte de leur extrême vulnérabilité et ont été contraintes d’élaborer ou de mettre en place des dispositifs de secours et:ou de sauvegarde. Maintenant, est-ce que les efforts ont été suffisants, je ne saurai décemment y répondre.t

      1. Royaumont

        exemple : les câbles d’alimentation électrique de la Défense, ainsi que le réseau Transpac courent le long des berges de Seine.

      2. Deres

        On parle souvent du désastre de la Faute-sur-mer, mais en fait une grande partie de la capitale est en zone inondable, vulnérable à la crue centennale. Pourquoi autoriser au reste de la France le risque toléré dans les beaux quartiers de la capitale ?

    1. Calvin

      C’est plus compliqué.
      Le million a effectivement été atteint artificiellement, c’est un fait.
      Mais, dans la durée, je pense, vu la proportion de gens déconnectés de l’économie, que cette pétition aurait atteint ce chiffre.
      Ensuite, se mobiliser dans la rue (sans parler de la peur de certains suite au 13 nov) est autre chose.
      Mais sur les vrais pétitionnaires, la majorité doivent être des gens à qui ne s’applique que très peu cette loi.

  19. scrooge

    J’ai entendu ce matin à la radio des jeunes conscientisés expliquer que la loi sur le travail pouvait autoriser l’employeur à les faire travailler 70 heures par semaine au milieu d’autres inepties du genre ça renforce la précarisation du travail déjà qu’on en trouve pas.
    Il est dans l’ordre des choses de voir les jeunes défiler pour ce qui parait généreux et contre ce qui l’est moins mais de là à répéter n’importe quelle anerie sans aucune tentative de vérification c’est affligeant.
    Je crains vraiment que les prédictions à 1000 individus près à 30 ans paraissent crédibles à ces mêmes jeunes, même s’ils suivent des études scientifiques. On remplace l’enthousiasme nécessaire à cette age là par une espèce de crainte sourde et permanente
    Le catastrophisme à date fixe (l’an 1000, l’an 2000, le calendrier maya etc…) avait le gros défaut de se révéler faux à la date annoncée. Bienvenue dans ce nouveau système à échelle glissante qui voit la date de la catastrophe se déplacer avec la ligne d’horizon.

  20. LaVitreCassée

    Si il existe un concours des « zetudes alakon » les plus wtf celle-ci est bonne pour la palme:

    http://dailycaller.com/2016/03/07/feds-paid-709000-to-academic-who-studies-how-glaciers-are-sexist/

    A moins que ce ne soit un truc du genre « Gorafi » !?

    En gros c’est une étude visant à étudier le « sexisme » des glaciers (hum…)

    La traduction du truc (c’est en anglais, n’hésitez pas à me corriger si ma trad’ est pourrave):

    « Des académiciens de l’université d’Oregon ont déterminés que les glaciers et la science qui les étudie sont profondément sexistes.

    ( Vous noterez que le passage ci-dessous est exceptionnel…)

    « Fusionnant les études de la science féministe postcoloniale et de l’écologie politique féministe, la glaciologie féministe génère une analyse robuste du genre, du pouvoir, et de l’épistémologie dans les systèmes dynamiques sociaux-écologiques, conduisant ainsi à une science plus équitable et juste dans les interactions humaine-glace » peut-on lire dans le résumé du papier. L’étude a été publié en janvier. dans le journal soumis au jugement des pairs (« peer-reviewed) « Progrès dans la Géographie Humaine ».

    L’étude réalisée par l’historien Dr. Mark Carey ainsi que quelques étudiants chercheurs, a été financièrement supportée par le contribuable américain. La NSF (National Science Foundation) a donné à Carey une subvention quinquennale qu’il a utilisé pour écrire son papier sur la « glaciologie féministe ». Il a ainsi reçu 709.125 dollars en subventions de la part de la NSF, si l’on en croit son curriculum vitae. »

    Qui dit mieux ? 😉

  21. scrooge

    dailycaller est un journal conservateur « sérieux » (plutôt figaro que gorafi) qui ne rate pas une occasion de mettre en évidence que l’argent du contribuable est dépensé en dépit du bon sens.

    Je dis mieux et c’est chez nous. On sent rien qu’au titre le paquet de fric qui s’évapore sous nos yeux ébahis.
    « Les travaux de la commission spécialisée du Conseil national de la transition écologique sur la démocratisation du dialogue environnemental. »

    Conformément à l’annonce faite par le Président de la République à l’occasion de l’ouverture de la Conférence environnementale 2014, le Gouvernement a engagé la modernisation et la démocratisation du dialogue environnemental. Il s’agit de renforcer la transparence et l’efficacité du débat public et l’association des citoyens aux décisions qui les concernent sans allonger les délais des procédures. »

    http://www.developpement-durable.gouv.fr/Les-travaux-de-la-commission.html

    De façon générale quand ça commence par developpement durable.gouv on n’est jamais décu.

    1. Higgins

      Faut reconnaître que c’est un tantinet plus compliqué à comprendre que les aventures de SAS. Pas de mépris dans mes propos, j’apprécie le château de Lindzen.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.