Civisme et bon sens : bloquons des raffineries

Situation intéressante que celle qui se développe actuellement en parallèle de la progression de la Loi Travail à l’Assemblée nationale : La CGT pétrole a mis en place un blocage des raffineries françaises en vue d’obtenir le retrait de cette réforme du Code du travail. De son côté, le chef de l’État n’y voit pas un signe de grogne suffisant et, avec toute la diplomatie dont il est capable, persiste donc à laisser se poursuivre le parcours institutionnel pourtant fort chaotique de la loi.

parcours institutionnel en République du BisounourslandOn a bien du mal, à l’heure actuelle, à deviner ce que pourra devenir cette Loi Travail, tant elle a déjà subi d’amendements et d’ajustements de plus en plus substantiels, et tant la situation dans le pays semble se crisper.

Même si, à l’évidence, on constate un essoufflement dans les manifestations saupoudrées tout le long de la semaine dernière et dans celles qu’on pourra sûrement retrouver cette semaine encore, même si, là encore de façon évidente, le Français lambda semble se lasser des débats sur cette loi qui ne risque plus, en l’état actuel, de changer réellement son contrat de travail, on ne peut que constater une certaine radicalisation des syndicats, à commencer par la CGT. Radicalisation visible dans le choix délibéré de bloquer ces raffineries et donner encore un bon coup de fouet à l’économie et à la compétitivité du pays qui en avaient bien besoin.

Il faut dire que ce syndicat, en perte de vitesse et d’adhérents, doit montrer tout son pouvoir de nuisance pour arrêter l’hémorragie d’encartés et celle des fonds qui y sont associés. Les actions violentes sont donc à redouter. Mais en les attendant, ces opérations de blocage fournissent à une presse léthargique l’occasion de bien nous bidonner. Il suffit de se reporter aux déclarations d’Emmanuel Lépine, de la CGT Pétrole, qui explique sans rire que, je cite :

« Le but n’est pas de créer la pénurie, mais d’obtenir le retrait de la loi travail »

la cgt dialogueAh, nous voilà donc rassurés, et tout s’éclaire : il ne s’agit pas d’un blocage mais d’un happening géant, il n’est pas question de pénurie mais d’un déplacement temporel des nécessités et d’une remise à plus tard des déplacements prévus. Ouf. De loin, on aurait vraiment dit que des automobilistes ne pouvaient plus s’approvisionner, et que d’honnêtes citoyens allaient devoir se débrouiller sans véhicule dans les prochains jours. En fait, que nenni : ces individus seront simplement des participants actifs involontaires (mais, gageons-le, heureux) à ce happening géant pour une procédure législative alternative où ce sont ceux qui gueulent le plus fort en faisant des clefs de bras aux autres qui font ou non passer les lois de leur choix. Rappelons qu’au contraire des turbo-libéraux, les syndicalistes pas libéraux du tout méprisent la loi du plus fort et favorisent, eux, le dialogue social à coup de clef à molette et la démocratie très participative du « Si t’es pas content on va te péter les genoux ».

La démocratie à la française, cela vous a vraiment un fumet délicieux, non ?

Rassurez-vous : les petites tensions causées par ce genre de comportements n’ont pas échappé aux autorités françaises aux frontispices desquelles on peut toujours lire, entre deux prises de coke massives pour aider, « Liberté Égalité Fraternité ». Dès lors, dans plusieurs préfectures à commencer par celle du Calvados, voyant les files de voitures s’allonger et les réserves diminuer, le préfet a décidé d’interdire la vente de carburant en jerricans « afin d’éviter le surstockage » et appelé chacun à « faire preuve de civisme et de bon sens ».

Méchant surstockage de ces travailleurs égoïstes qui cherchent bêtement à aller travailler au lieu de rester en panne au milieu de la cambrousse ! Méchant anti-civisme de ces automobilistes qui vont acheter de l’essence en toute impunité, au vu et au su de tous, bafouant les bonnes mœurs !

Nous sommes en France, que diable, ce pays magique où, quand les licornes ne rotent pas un revenu universel, elles bougent avec leurs queues chamarrées tous les curseurs de la normalité pour transformer le bon sens en un flot continu de n’importe quoi vibrant. Et dans ce pays magique où les syndicalistes grignotent de l’arc-en-ciel sur base pluriquotidienne et les journalistes du Tranxene moulé à la louche, il est parfaitement normal de lire dans un article sérieux (pas Gorafi inside, donc) qu’un préfet peut choisir d’interdire les jerricans pour les particuliers mais pas interdire les blocages de raffineries qui menacent pourtant l’ordre public (ainsi que l’économie d’un pays au demeurant dans le fossé).

tout ceci est parfaitement normal

Dans ce même pays magique, on peut ainsi appeler à « faire preuve de civisme » en tombant courageusement en rade d’essence (en hommage au Venezuela, je suppose – ♩♪ Chavez, avec nous, tu nous a montré la voie ♬ Maduro, rejoins-nous, nous avons besoin de toaaaahlléluhia ♫♬) plutôt qu’aller naturellement faire quelques réserves en attendant que le gouvernement fasse libérer les raffineries ou, alternativement, se carpétise un peu plus et cède aux demandes des excités. En somme, faire preuve de civisme, c’est ne surtout pas aller péter la bobine d’un abruti de syndicaliste décidé à pourrir la vie de milliers d’automobilistes. Quant au civisme du syndicaliste, lui, il n’est pas ouvert à débat. On pourrait croire à un privilège du syndicalisme, mais il n’en est rien. Il s’agit simplement de « bon sens », évidemment.

Maintenant, lorsque dans ce pays, certains iront régler physiquement leurs comptes avec d’autres, le but ne sera pas de créer une révolution, mais simplement d’obtenir enfin un peu de liberté de se déplacer et d’égalité de traitement devant la loi, et tout ira bien.

Dans la dynamique qui secoue actuellement le pays, Hollande et Valls devront faire preuve de beaucoup de doigté pour se ménager une porte de sortie avec les syndicats et conserver la face lorsqu’il s’agira soit d’abandonner le projet, soit de le vider encore un peu plus de sa substance, comme prévu.

L’exercice promet d’être intéressant pour l’observateur extérieur, goguenard et alimenté sans problème en essence. Il pourrait être plus douloureux pour les Français, otages de cette situation ridicule. Il sera épuisant pour l’Exécutif français, laminé par des mois de gesticulations grotesques.

Mais indépendamment du résultat, lorsqu’on voit la réaction des autorités devant des exactions manifestes, on n’arrive qu’à une unique conclusion : ce pays est foutu.

cpefassembleezv4.jpg

Commentaires250

  1. Aristarkke

    Je n’ai pas de chance.
    Je fais partie des infortunés pour lesquels les seulement 20% de stations à sec sont toutes concentrées autour de lui dans un rayon de 10kms..Basé sur les déclarations officielles quant au taux de défaillance…

    1. Calvin

      Plains-toi : tu vas devoir baisser ton activité et payer moins d’impôts !!
      Blague à part, il est normal que ceux qui veulent travailler soient empêchés et que ceux qui ne veulent rien foutre soient encouragés. On est en France !!
      Le travail, c’est le mal, une maladie.
      C’est pour ça qu’il existe une médecine du travail…

      1. Pat

        Si une envie de travailler vous prend, vite, n’attendez pas qu’il soit trop tard, allez voir votre médecin du travail, il vous prescrira un arrêt (de travail) d’urgence, avec une inscription d’office à la CGT, et vous serez sauvé.

        1. Calvin

          En cas de refus (sur un malentendu), il faut saisir le médecin du travail national, Gérard Filoche.
          Là, on est tranquille.

      2. Aristarkke

        Ch’uis T-N-S… (travailleur non socialisant)…

        Autant dire qu’en Socialie, c’est pire que sidaïque comme pathologie.
        (Pour la guérison, prévoir quadruple traitement : encerclement, internement, redressement et bannissement…)

    2. Marabout

      Oh, je me sens moins seul dans mon Cotentin ! La blague, c’est que comme la plupart des gens roulent en diesel, c’est le premier carburant à pâtir de la pénurie. Donc les transports en communs. Les personnes vont se rendre compte à quel point ces derniers sont inutiles (voiture, covoiturage, ou vélo pour les petits trajets)

    3. vengeusemasquée

      @Aristarkke : ce qui est marrant, c’est qu’on a beau ne pas être voisins, c’est pareil pour moi… C’est fou ça. Quel manque de chance.

  2. Aristarkke

    Participants actifs et involontaires…heureux d’être mis à pied…
    Manque plus que le reportage habituel des télés qui ne trouveront que des satisfaits de cette situation, des alter-comprenants…

    1. sam player

      – Ca fait combien de temps que vous attendez ?
      – 2 heures et 10 minutes.
      – Ca se passe bien ? Oui, les gens sont bien disciplinés, c’est formidable !

    2. Bonsaï

      Mais oui, à l’approche de juin et des examens un vrai petit blocage du pays à l’ancienne ! Cela faisait longtemps qu’on n’avait plus vu ça, quelle nostalgie…

  3. cretinusalpestris

    A chaque billet de notre excellent H16, je cherche des pays dans le monde où se produisent des événements similaires.

    Et je n’en trouve jamais, ou si peu.

    La France, c’est le laboratoire de la planète.

    Et les Français sont des « crash test dummies ».

    Je ne vois que ça.

    1. Résistant Valaisan

      Venezuela. Ou de manière plus avancée, Cuba.

      En version brousse : Congo-Brazzaville…. dont le père fondateur (très aimé des locaux) était Français. D’ ailleurs je n’ ai jamais réussi à trancher : sont-ce les Français qui ont appris la politique démocratique républicaine aux Africains, ou l’ inverse ?

      1. sam00

        Pour ce qui est du Venezuela, on en prend le chemin!

        Certains penseur proches du PS sont déjà en train de préparer les esprits au grand retour des tickets de rationnement!
        http://www.lefigaro.fr/social/2016/05/22/09010-20160522ARTFIG00110-un-revenu-universel-oui-mais-au-minimum-de-750-euros-mensuels.php

        « Le versement de tout ou partie de la prestation pourrait être réalisé sous la forme de bons échangeables contre des prestations de services publics dans les secteurs des transports, du logement, de la santé ou encore de la culture »

        Si l’un de vous sais ce que peut être une « prestation de services publics », la définition m’intéresse 😉

        1. Pheldge

          Bin à tous les coups coûts, ça va être, des bons pour EDF, pour l’eau, pour le loyer du HLM ;pour les transports en commun, et il restera un peu de monnaie pour les clopes, ah non, là aussi on te donnera un ticket pour acheter des Gauloises …

        2. theo31

          A 750 €:mois, ça fait 600 milliards à trouver en plus des 1000 milliards déjà ponctionnés, parce que bon, on ne touchera pas à l’Etat providence socialiste national. Ca tiendra donc un an.

          1. sam00

            Tut Tut Tut!

            Il précisent que cette utopie «pourrait être financée en réorientant l’ensemble des dépenses actuelles de protection sociale (retraite, assurance-maladie, chômage, allocations familiales), à l’exception de celles consacrées à la prise en charge des affections de longue durée»

            Et oui! 750€, mais il faudra payer votre assurance maladie vous-même !
            D’où les tickets de rationnement:
            « Le versement de tout ou partie de la prestation pourrait être réalisé sous la forme de bons échangeables contre des prestations de services publics dans les secteurs des transports, du logement, de la santé ou encore de la culture »

            1. sam player

              Oui sam00, ceux qui font le calcul ainsi inclut les dispositifs assuranciels dans le pot commun. Tu cotises pour le chômage, ta santé et ta retraite… et on va te donner 750€ par mois par exemple au moment de la retraite.

              1. sam00

                Enfin, on voit déjà arriver les premières exceptions … « sauf la prise en charge des affections de longue durée », puis après il y aura surement un « sauf pour l’allocation handicapé », etc etc … je trouve juste la présentation fantastique 😉

            2. theo31

              L’utopie c’est de croire que les syndicats qui fondent leur pouvoir sur le pillage du travail lâcheront la bride avec laquelle ils se gavent sur le dos des Français

              1. sam00

                Je vous avoue que je suis resté en admiration devant cette phrase magnifique:
                Si chaque cas est finançable, «le niveau intermédiaire» de 750 euros, — avec un montant variable suivant l’âge –, apparaît selon le groupe de travail comme «l’utopie la plus réaliste»

                L’utopie la plus réaliste! C’est quand même beau non?
                L’illustration pure et parfaire que le socialisme, c’est magique!

                1. sam player

                  J’ai ouvert cette page ce weekend mais je ne l’ai pas encore lue… elle est toujours dans mes onglets en attente. Y a des pages comme ça je les lis pas le week end ni le lundi.

                  1. sam00

                    C’est normal.
                    On ne peut pas se bourrer la gueule tous les soirs pour oublier… il faut bien garder quelques jours pour travailler un peu 🙂

        3. René-Pierre Samary

          Du Venezuela, un copain de bateau en revient. Des centaines de mètres de queue pour toucher des sous, d’autres centaines de mètres devant les supermarchés, pour se retrouver devant des rayons plus ou moins vides. La prostitution en plein essor (tarif : 2 euros).
          Bref, tout va bien dans ce paradis des travailleurs…

  4. Yrr

    Pour bien comprendre la situation, il manque une information importante : cette réforme du code du travail est une obligation liée à notre appartenance à l’union européenne.
    Que cette loi « passe » ou soit plus ou moins vidée de son contenu, les lois suivantes, les gouvernements futurs iront nécessairement dans le même sens et finiront forcément par atteindre leur but, à savoir supprimer dans les faits le CDI, parce que telles sont les directives européennes auxquelles nous ne pourrons pas échapper à long terme.
    « Changer d’Europe » comme le proposent mensongèrement certain politiciens ? Impossible, les traités imposent l’unanimité des 27 pays européens pour pouvoir le faire. Modifier les traités ? Pareil, il faut l’unanimité. Ignorer les directives européennes ? Les cours de justice internationales nous condamneront à coup sûr. L’union européenne n’est pas réformable, il faut en sortir.

      1. Yrr

        Hé non, hors battage médiatique et agitation verbeuse les Anglais n’ont rien obtenu… Ce soit-disant accord sera dénoncé par la première procédure venue.

        1. sam player

          France vs UK : PIB équivalent, population équivalente.
          L’UK (11.5%) a une participation des 2/3 de la france (16.3%) dans le budget de l’UE. Certes elle reçoit de moins en moins mais la france aussi, qui est passée de 16.1% des dépenses en 2000 à 11.2% en 2011 tout en cotisant autant.

        1. sam player

          Wah super, donc on va pouvoir dire bye-bye à la sécu, privatiser la SNCF, respecter les déficits et la dette etc… Ah bah nan en fait… c’est écrit mais c’est comme dans un self service, on prend ce qu’on a envie…

          1. MadeInCH

            Je ne comprends pas…
            Le fondamental d’un libéral, c’est justement la force inébranlable d’un documents signé en bonne conscience entre deux personnes physiques ou morales libres?
            Il me semble qu’un traité est une sorte de contract, signé par deux ou plus de personnes morales qui sont des états.
            Selon vous, ça n’a pas de valeur et n’est pas « obligataire »? Pas besoin de le suivre?
            Dans ce cas, peut-on en dire autaut avec tout les documents signés par toutes personnes morales et physique?
            Ce n’est pas pour accuser. Juste pour comprendre. Et comprendre où est la limite.

            1. Calvin

              On a le même problème avec la constitution, par exemple.
              Le consentement à l’impôt, le respect de la propriété privée, le droit à la sûreté… tout y est.
              Mais au final, élus, Conseil Constitutionnel, médias, citoyens, etc… s’assoient dessus.

            2. La question n’est absolument pas de savoir si les traités ont un caractère obligatoire ou non, mais de savoir s’ils sont respectés ou pas. Ils ne le sont pas, c’est tout. Vous me parlez d’opinion ou de souhait, je vous parle de faits.

            3. bibi

              La limite elle se situe au niveau de la contrainte.

              A l’intérieur d’un état de droit, il est assez facile d’user de la contrainte (le monopole légal de la violence) pour faire respecter un contrat à un individu ou groupe d’individu, quand le groupe d’individu qui ne respecte pas le contrat s’appelle état, vous pauvre citoyen, ne pouvez que vous en remettre qu’à son bon vouloir de respecter une décision de justice prise à son encontre.

              Entre deux états de droits qui signent un contrat pour le faire respecter il y a 2 solutions soit les sanctions économiques soit la guère comme aucune de ces solutions n’a cours dans l’UE, les traités sont sans valeurs et n’importe quel état peut se torcher avec.

        2. theo31

          Pas besoin de lire les traités pour comprendre que l’UE n’est en rien responsable de la faillite de l’Etat socialiste national franchouille, de ses cinq mille milliards de dettes, de ses 8 millions de chômeurs avec pourtant 1000 milliards d’impôts collectés annuellement. La seule responsabilité de l’UE est de cautionner tout ce beau merdier.

      1. Alan VM

        Je suis sidéré par votre ignorance de la politique européenne dont nous dépendons…
        Matignon applique les Grandes Orientations Politiques Économiques; feuille de route fixée à chaque État membre de l’Union européenne pour les 12 mois qui viennent, en vertu de l’article 121 du TFUE (traité sur le fonctionnement de l’Union européenne) .
        Il suffit de savoir lire..
        une seule solution : sortir de l’UE par l’article 50.

        http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:12012E/TXT&from=EN

        1. Je suis sidéré par votre méconnaissance évidente de la façon dont ça se passe en vrai.

          La feuille de route est une blague que beaucoup d’états membres, France en premier, ne respecte absolument pas. C’est particulièrement comique d’imaginer que l’Europe est autre chose qu’un tigre de papier. Et je n’aurais qu’une remarque : procédures d’infractions. Listez moi celles qui sont actuellement ouvertes pour la France, depuis combien de temps et combien ont été menées effectivement à leur terme. C’est à mourir de rire.

          Les gens sont d’une naïveté époustouflante.

          1. john

            entierement d’accord avec H16

            Si ces sanctions avaient réellement été appliquées, nous serions :
            – soit sortis de l’europe
            – soit déjà en train d’apprecier le bienfait des reformes qui nous aurions fait pour équilibrer le budget de l’Etat et de l’economie generale du pays par voie de conséquence
            Dans les deux cas, ça se passerait beaucoup mieux

        2. theo31

          « une seule solution : sortir de l’UE par l’article 50. »

          Il faudra donc réviser tous les traités avec tous les membres. Je mets quiconque au défi de le faire, à commencer par le pitbull de Neuilly.

    1. Bonsaï

      En effet, et c’est ce que les Français font mine de ne pas comprendre. Et que leurs présidents n’osent pas trop leur rappeler, par peur d’apparaître amoindris.
      Car prendre conscience de cette réalité revient à comprendre qu’on est prisonnier de la « Matrix »…

        1. Yrr

          J’adore votre argumentation.
          Vous ne réussirez pas à faire oublier que le respect des traités européens est une OBLIGATION sous peine de sévères conséquences et de condamnation par diverses cours de justice internationales.

          Lesdits traités incluent, en bref, pratiquement tout …
          Nous ne sommes plus un pays souverain, on ne comprendra rien tant que l’on a pas compris ça.

          1. Pat

            Donc, l’Allemagne, faisant partie de l’Europe, devrait être, économiquement, dans la même merde crasse que nous ou que la Grèce. Il se trouve que non. Comment l’expliquez-vous ?

              1. john

                Debat stupide. L’euro n’a pas été faite POUR l’allemagne, mais PAR l’allemagne (notamment).
                Or l’Allemagne, contrairement à nous, est un pays qui a un certain bon sens (comme bien d’autres pays européens au passage) et qui a souhaité mettre des bornes de bons sens, comme :
                – equilibrer à peu pres les finances
                – ne pas se surrendetter
                Ces regles paraissaient de bon sens en France egalement il y a quelques decennies, notamment lorsqu’elle les a signé (avec beaucoup d’autres), d’autant qu’à ce moment, elle faisait mieux que l’Allemagne.
                La difference c’est que lorsque l’Allemagne est sortie des clous (elle a été une des premieres à le faire, rappelons le) , elle a pris conscience du probleme et réagis tot.
                Nous nous cherchons des excuses ailleurs, mais le probleme c’est nous : nous ne voulons pas respecter les regles que nous avons accepté et qui sont des regles de bons sens , puisqu’il n’y a pas à réflechir beaucoup pour comprendre qu’à s’endetter sans limite, à déséquilibrer son budget , on finit par avoir des problemes avec les créanciers. Ca ne fait pas de doutes. Que l’on fasse faillite ou que l’on rembourse avec du PQ, ca finit TOUJOURS en noeud de boudin. L’Histoire le montre partout et tout le temps.

                1. sam player

                  àJohn
                  Non, avant l’introduction de l’euro on dévaluait déjà la monnaie et le franc avait énormément de mal à se maintenir .
                  Au cours du xxe siècle, le franc français a connu dix-sept dévaluations, dont la plupart au cours des années 1950. Les dernières eut lieu en 1981 (-3%), 1982 (-5.75%), 1983 (-8% vs DM) et 1986 (-3%).
                  Le 11 janvier 1987, le franc n’est pas dévalué mais le DM et le FL sont réévalués de 3 % et 2 %.

                  1960 100DM=117FF
                  2000 100DM=335FF

                  perte de valeur des 2/3 de la monnaie en 40 ans.

                  « elle faisait mieux que l’Allemagne »
                  Ca doit être du 2ème degré, ce qu’on enseigne dans les livres d’école.

                2. Calvin

                  Je suis d’accord avec John pour le tout début mais d’accord avec Sam pour la divergence !
                  La France souhaitait profiter de l’Allemagne pour s’enrichir sans faire de reformes et espérait que la réunification soit plus lourde pour les teutons de l’Ouest.
                  Que ce soit sous VGE ou pire sous Mitteux, la notion de « bon père de famille » n’a plus cours dans ce pays.

                  1. Pheldge

                    Faut pas oublier que VGE fut le premier président énarque … sous couvert du »changement dans la continuité » il a fait le lit du socialisme !

          2. Val

            @Yrr trop facile de faire porter la totalité du chapeau à l’Europe . C’est d’ailleurs l’argument que ressortent nos politiciens quand ça les arrange . Cf la hausse démente de TVA sur l’équitation qui est passée de 5 puis 8 puis …à 20% , ils ont fait passer ça sur le dos de l’Europe alors que c’est totalement faux. Maintenant je pense comme vous que l’Europe telle qu’elle est, est bel et bien un organe d’oppression mortifère, en tous cas pour un pays comme le nôtre.

            1. john

              bien d’accord avec vous Val.
              On pense ce qu’on veut de l’Europe.
              Mais entre les regles européennes et les debilites textuelles profondes que nos députés votent (quoi que pas toujours..), il est incontestable que l’Europe est plutot un bienfait pour la France. Sinon la France serait dejà le Venuzuela

                  1. petit-chat

                    Ce Bordeaux 2008… « achèterait », sinon, certains commentateurs vont me bondir sur le paletot, s’ils ne cuvent pas eux-mêmes…

          3. Peste et coryza

            Excusez moi, mais ça, c’est une blague…
            La question qui doit nécessairement être posée quand on propose une soit disante « directive » est : et sinon ?

            Cela fait des lustres que des dirigeants de pays, provinces, etc… sont sensées obéir à des traités/édits/directives, et se torchent avec dès qu’ils le peuvent.
            Par exemple, Charles VI envoyait des directives aux ducs de bourgogne, pourtant vassaux du roy. Ceux ci répondaient qu’ils n’en n’avaient rien à f*utre.

            Bien sur, il faut avoir les moyens de rebeller. Mais dans l’UE, les petits pays de l’est commencent à se rebeller (Hongrie et Pologne en tête), et l’Angleterre va se prononcer le brexit.
            Ils en subiront les conséquences… mais vous n’allez pas me dire que la France n’est pas capable de mesures de rétorsion ?

            La France choisit d’obéir car ses dirigeants ont choisi de se soumettre.

            1. « La France choisit d’obéir car ses dirigeants ont choisi de se soumettre »
              Mais ce n’est même pas vrai !!

              Enfin, merde, ouvrez les yeux : les commissaires européens sont *tous* des rebuts politiques dont leur pays ne voulaient plus. Les députés européens sont, là encore, des types qui pour leur grande majorité sont des rebuts de la politique nationale. Quand des décisions importantes sont prises, elles le sont au Conseil et pas à la Commission. Regardez le nombre d’infractions ouvertes contre des sociétés privées (nombreuses, arrivent à terme, fortes amendes) et celles contre des états (rares, sans terme, amendes inexistantes).

              L’UE, c’est de la politique et de la diplomatie de prés carrés, des petits arrangements entre états. Ceux qui persistent à croire que les traités sont appliqués sont soit les gogos des politiciens pro-européens qui leur chantent les louanges du montage, soit les idiots utiles des politiciens anti-européens qui leur expliquent que leurs maux viennent de là.

              La force des états, c’est la fiscalité et l’armée. Il n’y a aucune harmonisation fiscale et militaire en Europe. Ce n’est pas un hasard.

              1. Peste et coryza

                +1
                Bien sur que tout le monde essaie de tirer le bouzin vers ses intérêts bien compris…
                De toute façon, l’UE est une larve militaire et un nain diplomatique, dans les états membres n’ont ni les mêmes économies, ni les mêmes intérêts stratégiques…
                Et même les commissaires qui fantasment sur le grand état européen autoritaire ne seraient pas capables de le tenir : ils n’ont pas la carrure d’un Staline… et c’est tant mieux !

                Mais il faut reconnaitre que l’argument de l’UE est souvent invoqué par le Bollet de Tulle et son équipe (Hollande est un rocardien passé chez Jacques Delors, donc un eurolatre opportuniste) dès qu’ils veulent dire « on va vous boxer, mais c’est pas nous ».

              2. BDC

                D’accord avec le fait qu’on s’assoit sur les traités européens quand ils ne nous plaisent pas, et quand ça arrange la France, on joue les bons élèves en remettant une couche de normes, et dans tous les cas : célafotaleurop’. D’où la montée des partis populistes un peu partout en Europe, qui n’est pas un hasard.

                1. Pheldge

                  C’est même pas la peine d’essayer mon papet ! ton recyclage à toi, il est déjà programmé, et rassure-toi, c’est vert, ça brille, mais c’est pas l’Europe 😉

              3. MCA

                @H16

                D’après vous, faut-il sortir de (cette) l’Europe et quelle en seraient les conséquences prévisibles pour la France?

                1. L’Europe est le cadet des soucis franchouilles. Réclamer de sortir ou de rester, c’est s’occuper de la couleur du papier peint pendant que la maison brûle.

          4. Taratata.
            Vous ne comprendrez rien tant que vous ne redescendrez pas de vos certitudes.

            Les traités sont des bouts de papier sur lesquels s’assoient très généreusement les états membres, France en tête. Les procédures d’infractions sont extrêmement rares, et pour celles ouvertes, encore plus rares à mener à terme. C’est une plaisanterie.

            1. Duff

              Rien que la règle des 3% de déficit et les pénalités financières sont de vastes blagues. Du reste si c’était vraiment sérieux, les autres pays européens auraient bloqué la nomination de Moscovici. La France et ses habitants ont choisi seuls de vivre dans un pays socialiste et de ne pas accepter la moindre réforme, l’UE n’y est pour rien et s’en désole, seul truc qui me la rend sympathique.

              1. theo31

                En soi, cette règle des 3% est d’une débilité rare : si le PIB augmente, on peut faire exploser les déficits tout en diminuant le taux.

                Quant à l’argument de la menace terroriste pour laisser filer les déficits et la dette, il faut croire que les guignols de Bruxelles sont des abrutis congénitaux au même titres que les glorieux jean-foutre de France.

                Ce continent est foutu.

                1. Calvin

                  Cela montre surtout que la faillite sociale de la France sonnerait comme la fin de l’UE sous sa forme actuelle, et une perte de vitesse pour le continent. Dès lors, il faut sauver le pitoyable soldat français, coûte que coûte.

          5. bibi

            Le traité de Maastricht est respecté à la lettre au point qu’il y a seulement 4 états de l’eurozone qui en respectent les critères, le Luxembourg et les trois états baltes Estonie, Lituanie, Lettonie, L’allemagne qu’on nous présente comme le bon élève aujourd’hui est le premier responsable de la situation suivi de la France qui l’a bien épaulé pour faire sauter ses maudits critères.

            La BCE ne rachète pas la dettes des états et ne fait de QE car c’est interdit par les traités.
            Les traités on sait ce qu’ils valent c’est à dire rien vu que les états membres s’assoient dessus quand bon leur semble au mépris des peuples qui les ont ratifiés.

            La justice internationale ça a de quoi coller les miquettes vu qu’elle n’a nulle possibilité de recourir à la force pour faire exécuter ses sentences.

            Tant que l’UE ne sera pas détentrice du monopole légal de la violence pour pouvoir y recourir contre les états membres qui refusent d’appliquer les directives, elle n’a aucun pouvoir.

            1. sam player

              « L’allemagne qu’on nous présente comme le bon élève aujourd’hui est le premier responsable de la situation… »

              Tu peux m’expliquer ?

              1. bibi

                L’Allemagne voit sa situation budgétaire se dégrader fortement en 2001 avec un déficit de 2.8% alors que l’année précédente elle présentait un excédant de 1.3% alors que dans le même temps le déficit de la France est resté quasi stable en passant de 1.4% à 1.5%.

                L’Allemagne refuse de faire les coupes nécessaires pour respecter ses engagements et laisse filer son déficit en 2002, et du coup la France fait de même.

                L’UE lance une procédure pour déficit excessif mais aussi bien l’Allemagne que la France n’en ont cure et aucune sanction ne sera prise et la commission se contentera des promesses de retour dans les clous en 2005 au niveau du déficit.

                Des lors le signal a été envoyé à tous les autres états que les critères de Maastricht étaient du flan.

                1. sam player

                  La réunification de l’Allemagne et les réformes de Schroder, ça ne vous dit rien ? On parle de 1500 milliards.

                  En france on a réformé quoi ? On a réunifié qui ?

                  Regardez le résultat maintenant. Dette 71.2%en 2015. Budget excédentaire. maintenant ils envisagent des hausses de salaire. Nous on l’a joué à l’envers, on récolte les fruits à l’avance pour pas qu’ils pourrissent sur l’arbre.

                  1. bibi

                    Ce n’est pas mon problème si l’ex-RFA à trouver intelligent de dilapider 1500G en pure perte dans l’ex RDA, et quant à Schröder c’est bien lui qui porte la responsabilité quand au refus du respect des critères de Maastricht par l’Allemagne rendant le traité caduque.

                    C’est quand même bizarre de parler en bien du mauvais élève qu’est l’Allemagne sous prétexte qu’ils sont moins mauvais que les autres, car je vous rappelle que l’endettement maximum autorisé par les critères de Maastricht c’est 60% du PIB et que l’Allemagne les dépasse allègrement.

                    Tout ce que j’énonce ce sont des faits, c’est l’Allemagne qui la première à refuser sciemment d’assainir ses finances en 2003 et elle porte la première responsabilité quant au non respect des critères de Maastricht, et ce n’est pas parce que la France est dans une situation pire que l’Allemagne aujourd’hui qu’il faut exonérer l’Allemagne de sa responsabilité dans l’enfonçage des critères de Maastricht par les autres états.

                    1. sam player

                      En pure perte… consternant… Même Bonsaï n’aurait pas osé.
                      Ton gosse se paie un 8/20 en maths, tu lui en parleras encore sur ton lit de mort?
                      15 à 20 milliards d’excédents budgétaires depuis 2012 et introduction de la règle d’or au niveau budgétaire.

                      Bon, une vieille rancoeur contre l’Allemagne je suppose…

                    2. bibi

                      C’est vrai que les allemands ils sont tellement plus fort que le reste du monde que chez eux quand ils prennent de l’argent à Gunther pour le donner à Ludwig ça crée plus de richesse que ça n’en détruit au point qu’on se demande pourquoi il y a encore besoin 20 ans plus tard de continuer à faire des transferts de l’ex-RFA vers l’ex-RDA.

                      Je n’ai aucune rancœur envers l’Allemagne, j’en ai juste assez que l’on me présente ce pays social-démocrates en parangon de la vertu budgétaire, alors que les engagements futurs non provisionnés sont tout aussi élevé que ceux de la France et qu’on oublie son rôle premier dans le non respect des traités.

                      L’Allemagne n’est pas un modèle c’est juste un pays socialiste qui l’est un peu moins que la France, mais qui je vous rassure fera faillite lui aussi comme l’ensemble des social-démocraties en Europe à l’exception notoire de la Norvège pays socialiste ayant su gérer ses ressource naturelles.

                    3. Ce qui ne change absolument rien au constat actuel : l’Allemagne enregistre des excédents budgétaires, la France non depuis 40 ans, alors que ces deux pays sont dans l’UE.

                      L’excuse UE tombe à l’eau, c’est tout.

                    4. Bonsaï

                      @ Bibi, 15:15
                      Je confirme les propos de mon homme-lige, même moi je ne me serais pas avancée sur ce coup là !
                      Et de surcroît j’ai une bonne nouvelle pour vous, la Norvège n’est pas membre du club de l’UE et ne s’en plaint pas trop pour l’instant.

                    5. bibi

                      D’après les données de l’OCDE l’Allemagne réussi le tour de force de creuser sa dette entre 2013 et 2014 en passant de 81.56% à 82.22% du PIB tout en ayant un excédant budgétaire de 0.286% de PIB et une croissance de 1.58%.

                      C’est quand même super balèze la comptabilité étatique.

                      On attend encore les données de la dette Allemande en 2015 mais avec un excédant de 0.7% de PIB et une croissance à 1.5% ils vont peut être réussir à stabiliser l’endettement.

                    6. sam player

                      Bibi c’est d’une malhonnêteté !
                      Alors avec les mêmes références que toi l’endettement de la france est de 119%du PIB (vs 82% pour l’Allemagne) et le déficit est de -3.98% (vs +0.29%).

                      lien suit

                    7. bibi

                      Il n’y a rien de malhonnête, dans le fait de constater que les données de l’OCDE montre un accroissement de la dette Allemande alors qu’elle dégage toujours selon l’OCDE un excédant budgétaire.

                      Je n’ai jamais nié que la France fait pire que l’Allemagne.

                      J’ai déjà longuement disserté en ces lieux de la façon tout aussi mensongère dont l’état Français présente ses comptes donnée INSEE à l’appui :
                      – jeu d’écriture entre les états et les ODAC pour afficher une baisse du déficit de l’état de 4G
                      – prouesse magique réalisée par les APUL qui ont réussi la perf de passer d’un déficit à un excédant tout en creusant leur dette.

                      Donc venir me traiter de malhonnête parce que je pointe du doigt le fait que le gouvernement allemand (qui ne vaut guère mieux que le français) utilise lui aussi des astuces comptables pour maquiller ses comptes est assez incongru.

                    8. sam player

                      Tu le fais exprès ?
                      Tu mélanges déficit de l’état qui diminue et légère augmentation de la dette des administrations publiques avec 2 chiffres après la virgule, déficit de l’état qui n’a pas pour vocation à combler le déficit des Lands.

                      C’est comme si l’état venait sur son budget excédentaire (rêvons) combler le déficit de la ville de Bordeaux.

                      Tes données OCDE 2000 à 2014 en % de PIB

                      Allemagne :
                      60-59-61-65-68-70-68-64-68-76-84-083-086-082-082
                      France :
                      72-71-75-79-80-82-77-76-82-93-97-101-110-110-119

                    9. bibi

                      Source OCDE : L’administration publique regroupe l’administration centrale, les administrations d’États fédérés et les administrations locales, ainsi que les administrations de sécurité sociale rattachées à ces entités.

                      En France pour calculer le déficit public on fait : Etat (71,3) + ODAC(1.1) + APUL(-0.7) + SS(5.7).
                      Le déficit public français pour 2015 s’établit à 77.4G€ selon l’INSEE.

                      Les données fournies par l’OCDE sont :
                      Déficit des administrations publiques
                      Dette des administrations publiques

                      Il s’agit bien du même périmètre.

                      Donc selon moi (qui suis un peu primaire concernant la comptabilité mais pas que) avec les données OCDE la dette des administrations publiques devrait être la somme des déficits des administrations publiques (ce qui n’est pas le cas avec la dette maastrichienne et le déficit public).

                      Mais le problème c’est que ce n’est pas ce que l’on observe.
                      Il y a selon moi quelque part un déficit qui traine et qui n’apparait pas.
                      La croissance de la dette en pourcentage de PIB de 81.56% à 82.22% couplé avec une hausse du PIB indique clairement une augmentation en nominal de la dette des administrations publiques allemandes entre 2013 et 2014 dès lors comment peut-il y avoir un excédant budgétaire des administrations publiques allemandes en 2014?

                    10. sam player

                      @ bibi
                      Sur le fait que l’excédent budgétaire augmente alors que la dette augmente.

                      Le déficit c’est assez simple c’est recettes-dépenses.
                      La dette (le passif au sens OCDE) peut évoluer en fonction de pas mal de paramètres : elle avait baissé de 79Mds en 2013 et a augmenté de 97Mds en 2014 : capitalisation, participations, valorisation, consolidation, rollover, périmètre…
                      Faudrait aller dans le détail pour savoir pourquoi. Je n’ai pas trouvé les détails.
                      Mais toujours est-il que la tendance est claire.

                  2. bibi

                    La tendance est claire avec des taux à 0% et une dette stratosphérique qui a déjà de la peine a être stabilisée, des engagements futurs à hauteur de 3000G€ non provisionnés, l’état social-démocrate Allemand est en faillite.

    2. bob razovski

      « L’union européenne n’est pas réformable, il faut en sortir. »

      Si seulement…

      J’aimerai tant qu’on puisse sortir de l’europe pour que nos enclumes politiciennes et administratives n’aient plus l’excuse européenne. Ils se retrouveraient face à leur incompétence.

      Et même si cela arrivait, la méthode du célafotaleurop’ continuerait. Voyez jean-michel çavamieux, président de la république française, qui n’hésite jamais à en remettre une couche sur son prédécesseur, un certain Kurt Suchpatt. C’est toujours la faute des zotres.

      Le problème de l’europe, c’est qu’il s’agit d’une excuse et surtout, d’un amplificateur politique. Ainsi une bonne décision pourra être amplement bénéfique, une mauvaise sera catastrophique.

      mettez un dingue aux commandes d’une mobylette, peu de chance de faire plus qu’un entrefilet dans le journal local. Le même aux commandes d’un A380, ça peut faire des dégâts.

      Or, quand en france nous avons un gros malade qui a fait son entrefilet dans le local, on s’empresse de lui refiler les commandes de l’A380.

      Et après, on s’étonne…

      1. « Le problème de l’europe, c’est qu’il s’agit d’une excuse »
        Exactement.

        Pour qui connaît la façon dont ça se passe sur le terrain, on comprend que les États Membres font absolument tout ce qu’ils veulent et que les chouineries anti-européennes que les politiciens nous sortent (Asselineau en premier, par exemple) sont du vulgaire flutiau pour endormir les benêts.

      2. Pheldge

        Pour moi, l’Europe qu’on essaie de nous fourguer est une utopie consternante issue des rêves post baba-cool des années 70 … Et depuis cette époque, ça n’a été qu’une fuite en avant dans la création de cette espèce d’entité qui pond des réglementations et des normes au kilomètre …
        Je caricature à gros traits comme à mon habitude, mais bon … 😉

        1. Duff

          Non et cette schizophrénie amène l’émergence de partis populistes qui prétendent défendre les libertés avec du socialisme dégoulinants bien interventionniste, la caricature étant le FN, dans le pays le plus socialiste évidemment.

          1. BDC

            La différence avec ce que décrit Hayek dans La Route, c’est que l’UERSS n’a pas les moyens d’appliquer les traités dans les pays, on n’est pas sur la voie d’une dictature, mais c’est vécu comme tel par les peuples, d’où ce ressentiment et ce besoin de « liberté » et de souverainisme, défendu par des partis qui finalement font tout pour nous remettre sur la Route …

        2. Pheldge

          En fait, je crois que l’origine de la dérive fut le refus du fédéralisme, des états Unis d’Europe, chimère dont Giscard se voyait bien prendre la tête.

          1. Peste et coryza

            Fédéralisme d’Europe… avec des peuples qui ne parlent pas la même langues, voire qui se détestent depuis un bon millénaire…
            De plus, il est plus facile d’unir les hommes contre quelque chose que pour quelque chose (même fantasmé): les USA ont été créés contre les anglais, les français et les (amer)indiens.
            L’UE a été vendu comme un rempart contre les cocos, et comme garant de la paix et de la prospérité. C’est raté : les cocos sont dans la place, la guerre revient, la prospérité s’évapore.

            1. john

              L’Europe a été bien conçue et relativement bien gérée à bien des égards.

              Faire l’Europe « unifiée » ou « fédérale » contre les peuples était le fiasco assuré.
              L’idée de faciliter les échanges, puis ensuite de créer un sentiment d’appartenance commune était la bonne réponse (rappelez vous d’où on vient, rappelez vous les évenements d’il y a seulement 70 ans).
              Aujourd’hui on peut dire que le but premier a été atteint : le sentiement de haine entre européens n’existe (quasiment) plus. Rien que pour cela, l’Europe est une réussite éclatante.

              L’Europe economique n’est peut etre pas la panacée, mais on représente quand meme quelque chose face à la Chine aux USA. L’euro, si les critères avaient été respectés, seraient aussi crédible que le Franc Suisse à l’heure qu’il est.
              Et moi je pense qu’elle a favorisé une certiane prospérité. Ok on trouve ici ou là des incohérences, mais l’Europe a favorisé grandement le libre-échange et, à mon sens, la prospérité des peuples européens.
              La France d’avant l’Europe avait des barrieres douanieres, un franc constament dévalué, des entreprises nationalisées toutes plus déficitaires les unes que les autres, …

              Le défaut de l’Europe, c’est d’avoir voulu aller trop vite, sans affermir et démocratiser les regles au fur et à mesure de son accroissement et de la perte des souverainetés.

              Personnellement je suis fier d’etre européen, un peu moins d’etre français (en tout cas pour le moment) parce que notre pays ressemble de plus en plus au Venezuela et l’Europe aux USA.

              1. sam player

                « La France d’avant l’Europe avait des barrieres douanieres, un franc constamment dévalué, des entreprises nationalisées toutes plus déficitaires les unes que les autres… »

                Et ça n’a pas changé. On peut juste ne plus faire de dévaluations mais ça se paie par une récession.
                Si vous avez une fuite d’huile sur votre voiture et que vous ne pouvez plus dévisser le bouchon de remplissage, ça sert à rien d’avoir une jauge, vous verrez juste qu’il y a de moins en moins d’huile.

                « Le défaut de l’Europe, c’est d’avoir voulu aller trop vite…
                Ce n’est pas un problème de vitesse car en 5 ans maxi ça peut être bouclé.
                L’intérêt de l’Europe aurait pu être de forcer les réformes en france mais malheureusement il n’y a pas de contrainte.
                Sans l’Europe on en serait encore au Minitel.

    3. Gérard

      Oui, mais c’est interdit, je crois ? Et puis ce serait faire le jeu de l’extrêêême droiiiiite ! Vilain pas beau !

      1. Pat

        L’extrême-droite au pouvoir, ce sera le chaos : la violence dans les rues, des casseurs qui attaqueront les voitures de police, des attentats à la kalach et des bombes en plein Paris. Evitez l’apocalipse, votez Mélenchon.

        1. Pheldge

          A ce sujet, insoutenable suspens pour savoir si l’Autriche va continuer à être un pays civilisé et fréquentable ( du moins autant que la Turquie, l’Arabie Saoudite … ). déjà que ce pays a engendré Hitler …

            1. Bonsaï

              Ils ont mis des heures à se mettre d’accord pour traficoter le comptage des votes de quelques centaines de bulletins et pour présenter le vieux pépé écolo. La trouille…

  5. Aristarkke

    Patron, pour vos couplets de chanson, est-ce que « Maduro, nous voilà !.. » ne serait pas plus entraînant ???

    1. Pheldge

      Attends Papet, laisse faire les pros, quand il s’agit de poésie et de musique, tu sais bien à qui il faut t’adresser :
      ♪♫ « Maduro, nous voilà , Flamby est devant toi l’essoreur de la France, tu lui as redonné l’espérannnceuuu … »♪♫

  6. hub

    Merci H16. La conclusion de l’article est qu’il n’y a ni loi ni justice dans le pays. Et ce n’est même pas la loi du plus fort : pour ce que représente la CGT….

  7. Val

    Le pays n’est pas foutu mais mal en point . Dans la même veine , j’écoutais l’autre jour Europe 1 – histoire de comprendre encore la langue locale et donc de comprendre les élucubrations de l’autochtone non éclairé ie. ma belle soeur – sur le sujet des manifs nuit debout . Une pharmacienne commentait la destruction de sa pharmacie à Montparnasse . « vous comprenez, disait elle, les CRS étaient positionnés devant ma pharmacie, alors , bien sûr , elle a été prise pour cible et détruite  » .
    Le comique de sa remarque lui a totalement échappé, bien sûr …
    Mais les anglais font pas mal aussi dans le genre farce : je revenais il y a peu en eurostar de Londres , au portique , ma veste a sonné, j ai donc eu le droit d’être fouillée avec application par une femme en burqua noire et ample , la scène de cette dame en burqua fouillant consciencieusement une ribambelle d occidentales en T shirt et jean slim semblait sortie d’un vidéo gag ….

  8. sam player

    « …’interdire les jerricans pour les particuliers mais pas interdire les blocages de raffineries… »

    Crise d’autorité.
    Quand tu parles à ta mère, dis s’il te plaît.
    Oui Papa.
    Eh connasse, quand c’est qu’on mange… s’il te plaît.

  9. sam player

    Je serais curieux de savoir la teneur exacte des accords qu’il y a eu dans les années 70-80 avec les syndicats de l’énergie (CGT entre autres) pour qu’il n’y ait plus de coupures d’électricité par EDF lors des grèves.
    Car j’ai l’impression que cette mansuétude vis-a-vis du syndicat CGT pétrole tient du même principe de connivence. Cf l’UIMM aussi pour analogie.
    Un pacte… comme entre les voyous.

  10. Infraniouzes

    J’ai lu quelque part que le caillou dans la chaussure des syndicats et particulièrement de la CGT est la possibilité de voter par entreprise des accords divers et variés sur le dos des syndicats qui, par conséquent, ne représenteraient plus rien. Fureur de ces derniers.
    Quand à la CGT qui passe son temps à claironner qu’elle fait des propositions constructives j’ai enfin compris que c’était des oukases, à prendre ou à laisser.
    Plus démocrate que la CGT tu meurs…

    1. Lamba Expression

      C’est exactement ça qui les gêne. L inversion des normes. Ca veut dire en gros que ils n auront plus qu’à fermer leurs grandes gueules si un accord est trouvé en interne par référendum par exemple. Ce qui est une excellente nouvelle.
      C’est le seul intérêt de cette loi. le reste est du pipi de chaton.

      1. petit-chat

        Il me semble que pour qu’un accord dans une petite entreprise (donc non parasitée par un syndicat) soit valable, il faut qu’il soit validé par une organisation syndicale.
        La simple idée qu’un chef d’entreprise soit obligé de faire venir un nerveux de la cgt pour conclure un accord avec ses salariés exclue, de fait, tout accord.

        1. Pheldge

          Ahhhh Camarade PC, merci pour le fracassant retour du verbe « excluer » qui ravira à n’en pas douter les connaisseurs, les « Laurel & Hardy » du dictionnaire, HB & Ari 😀

  11. jean jacques

    fondamental est la différence de traitement entre des syndicalistes aux méthodes quasi mafieuses ne subissant aucunes poursuites ni de l’état , des médias ou de tous types d’associations de défense du citoyen ou du consommateur et
    l’individus classique désirant simplement travailler et se prémunir en se fournissant de façon tout à fait légale soit un plein ,soit une réserve de 30 litres et qui se retrouve pointé du doigt par les préfets , les radios-tv-journaux et même les pompistes qui se plaignent de ce surcroit de travail .

  12. Gerldam

    Ah, les pénuries d’essence! Cela rappelle de vieux souvenirs: en Mai 1968 aussi, il n’y avait plus une goutte d’essence à Paris. Seuls quelques malins roulaient encore à l’essence belge qu’ils avaient ramenée en moultes jerricanes de 20 litres (dans le coffre, sur la banquette arrière et sur le siège pasager)…
    La nostalgie, quoi.
    Cet incident m’avait montré qu’il faut toujours habiter près d’une frontière et si possible, deux, avant de la/les franchir définitivement.

    1. Ribault

      Non d’un chien j’ai éte vu !! Pourtant avec ma mère venant de Lille avec des bidons on avait fait attention de ne pas être vu

  13. Gérard

    Allez, je vais positiver. Les réservoirs de mes deux voitures sont pleins et j’en ai donc pour quelque temps à raison de 14 km pour faire les courses à la ville voisine (1 ou 2 fois par semaine) ; vendredi prochain je pars en vacances à l’étranger pendant deux semaines, donc pourrai faire valoir mon civisme congénital en ne remplissant pas mes jerricans pendant toute cette durée ; mais rassurez-vous, je serai de retour pour la révolution de 2016, et je pourrai même prendre des covoituriers pour me rendre sur place !

    1. Black Mamba

      De même pour nous , nos deux voitures les réservoirs sont plein … On pourra tenir tranquille deux semaines … Et jerricane aussi 🙂

              1. Pheldge

                Ah bon, il a plu *?

                *pour les puristes et les chipoteurs : il s’agit du verbe « pleuvoir » et non « pluter » 😀
                leconjugueur.lefigaro.fr/conjugaison/verbe/pleuvoir.html

                1. Pheldge

                  Au passage, je recommande le site de conjugaisons du Figaro qui accepte tous les verbes … contrairement à ceux de l’Obs, du monde et de libé qui redirigent les requêtes verslesz verbes courants : « imposer, taxer, solidariser, manifester , socialiser , exclure, vivransembler etc … »

                  Et oui, je suis de mauvaise foi 😉

                  1. sam player

                    Oui mais par analogie le conjugueur de l’Obs arrivait (arrive?) à conjugueur des verbes qui n’existent pas…
                    Google présente toujours le conjugueur de l’Obs avant celui du figaro. Perso je le consulte de temps en temps car à force de voir des fautes j’en arrive à ne plus savoir parfois comment écrire.
                    Faut voir quand même que ces médias ont racheté des sites (conjugaisons, citations etc…) juste pour augmenter leur nombre de pages vues… ils supputent certainement une subvention étatique à la page internet vue comme pour la vente au n°.

                    1. bibi

                      Le verbe croiver existe c’est du vieux français et il s’emploie surtout à l’imparfait de l’indicatif.
                      Louis croivait battons.

                    2. Pheldge

                      « Google présente toujours le conjugueur de l’Obs avant … » oui, Google se prostitue auprès de la presse socialo-bobo 🙂

    2. MCA

      @Gérard – 23 mai 2016, 10 h 15 min

      Des covoituriers?

      Réflexion faite, c’est une excellente idée.

      Quand il n’y a pas de problèmes, ça fournit des rentrées d’argent et en cas de pénurie de carburant des volontaires pour pousser…

      je sens que je vais m’y mettre! :o))))

    3. albundy17

      C’est marrant dans le catalogue OUTIROR que j’ai reçu hier, il vendent une pompe électrique sur pile tout liquide avec les tuyaux et tout et tout.

      Si ce n’est pas de la proactivité…

  14. Pere Collateur

    En fait nos amis CGTistes veulent simplement sensibiliser la population à la fin du pétrol.

    Je trouve ca très pédagogique 😉

            1. Pheldge

              un jeu d’enfant ! il suffit d’enlever les implants. Bon après c’est sur, il faudra remodeler un peu mais bon,… Dans la famille , ils sont habitués aux transformations physiques « tranchées » cf le beau-père qui est devenu belle-mère et qui veut redevenir homme …

  15. yoananda

    Le problème, c’est que si Hollande cède aux syndicalistes, ce sera un très mauvais signal envoyé (un de plus) à Bruxelles, et Merkel et aux autres pays qui rechignent à se réformer.
    Je ne dis pas ça pour l’excuser, mais pour contextualiser car, ce n’est une problématique qui s’arrête aux portes de l’Élysée ou de Matignon. Bien au contraire.

    1. Marabout

      Au contraire, c’est l’occasion rêvée ! « Nous on veut faire ke skeu l’Europe elle veut, mais nos méchants syndicats ils veulent pas, ils ont bloqué le pays, vous voyez bien que nous sommes irréformables, alors laissez nous creuser notre déficit » face à l’UE, et « Si le chômage n’a pas baissé, c’est la fôte à l’Europe qui nous a imposé une réforme qui a bloqué le pays, nous on a tout fait pour l’emploi, donc je me représente. Votez pour moi pour faire barrage à l’extrême droite ! »

      Ma seule attente, c’est de voir Valls démissionner en septembre et annoncer sa candidature, on va bien rigoler. (Bon, ensuite, après l’élection, on va pleurer)

  16. Calvin

    Et encore une fois, je rappelle que ces problèmes de pénurie peuvent être enrayés, au moins sur le court terme, par l’application des lois de l’offre et de la demande.
    A savoir que si une station voit sa demande augmenter, elle devrait pouvoir augmenter ses prix. Ceux qui veulent faire du stockage le font avec cette info.

      1. Vodkaman

        le gros problème, c’est que les contrôles pour vérifier que vous ne roulez pas avec ce type de carburant vont immanquablement pleuvoir dans les jours à venir. Et là, dommage parce que l’état saura se montrer fort avec les faibles (ceux qui usent du système D) et faible avec les forts qui emmerdent le reste du pays.

    1. sam player

      L’info actuellement c’est que la pénurie de carburants (sur Paris) c’est un problème de demande ! Les camions citernes n’arrivent pas à ravitailler assez vite…
      Les gens ils pensent qu’à faire le plein ! La fotogens !

  17. gérard

    Je pense que tout va s’arranger,qu’il ne faut pas s’inquiéter et garder son sang froid MAIS:OU EST PASSE HOLLANDE?????????disparu,vaporisé injoignabe!

      1. Calvin

        Mitterrand a tué un PC à 25% à son arrivée au PS.
        Hollande a tué des EELV à 2.5% à son arrivée à l’Elysée.
        A chacun sa gloire…

      1. JuJu

        Pour en revenir au blocage:

        Blocage des accès: d’accord c’est pas normal.

        Grève des employés des raffinerie(je parle du non travail des employé en charge de la production): je ne vois pas ou est le problème…

        1. MadeInCH

          Le problème est:
          – Respect du contract, qui dit que tu bosses pendant tes heures de travail.
          – Respect du bien privé: Ici, c’est nuire directement à un bien privé: Le bon usage des installations et de la production.
          Dans un tel cas, ça devrait être:
          Tu bosses pas? Tu es en vacances? Tu es malade?
          If réponse == Oui/Non/Non then viré==1.

          1. Aristarkke

            Vous devriez arrêter de fréquenter ce blog!
            Vous vous faîtes du mal sans le remarquer…
            Ici, c’est du grançais pure crème qui est beaucoup trop nocif pour des organismes des hautes altitudes tenant des raisonnements d’Helvètes…

            1. MadeInCH

              Oui. Toute la différence syntaxique entre une comparaison et une assignation.
              Merci.
              ça fait des lustres que j’ai plus tapé du code.

        2. Pheldge

          Il me semble que la grève c’est pour des revendications professionnelles liées à l’entreprise où on travaille, pas pour exprimer son désaccord avec telle ou telle décision politique qui n’a pas e rapport direct … Pour moi l’action syndicale « par solidarité avec telle ou telle cause » est limite abus !

        3. sam player

          @ Juju
          Ce n’est pas une grève dans les raffineries, c’est un blocage.

          Au hasard dans les news :
          « Jeudi des blocages ont déjà eu lieu dans le nord-ouest, touchant deux raffineries du Havre et l’accès aux terminaux pétroliers du Grand port à La Rochelle. En début de soirée, le dépôt de carburant d’Haulchin, près de Valenciennes, était encore bloqué par une centaine de manifestants. »
          _______
          Il y a des piquets de grève qui empêchent les gens d’entrer, des barrages sur les routes pour empêcher l’accès aux installations.
          D’ailleurs les CRS qui sont intervenus ce n’était pas pour mettre les gens au travail mais pour empêcher cette nuisance à la circulation.

    1. Et regardez le nombre de « classement », de « mises en demeures » qui ne se traduisent par … rien. Ca montre très bien toute l’étendue du jm’enfoutisme total des autorités françaises (en gros, 20% de plus que dans les autres pays).

      1. Sergio

        Un grand nombre de procédures qui n’aboutissent à rien ? Vrai, mais quelques exceptions médiatiques.

        Pensons au très chaud :

        http://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/021926327677-aides-europeennes-les-retards-de-paiement-ont-reveille-la-colere-agricole-1221760.php#

        Et l’arrêt merluchon aussi, tant que j’y pense.

        Sur le fond, vous avez bien raison. La faute à qui ? Aux pays membres qui s’en cognent avec plus ou moins d’élégance, vous dites vrai, mais pas seulement la France. La « Nouvelle Europe » se distingue aussi très bien dans ce classement. Et, au-delà des commissaires et des parlementaires, la faute aux fonctionnaires européens qui sont tous, d’une manière ou d’une autre, des rebuts de leurs administrations nationales. Des pleutres et des veules qui tournent sur eux-mêmes tels des disques rayés.

        Mais je m’égare. Votre livraison du jour est très juste et très drôle, me suis régalé du passage sur Chavez et Maduro (pauvres Vénézuéliens !)

  18. MadeInCH

    Au sujet des manifs et grèves.
    J’adore lorsque le service d’ordre de la CGT se fait critiquer parce que il temte d’empêcher des casseurs d’agir, et que des CGT-istes 68-ard sont furieux de voir le SO de la CGT « du côté de la peaux-lisse ».

  19. A. Meladius

    Il me semble que Margareth Thatcher a interdit ce genre de grève en Angleterre.

    Où il est interdit de faire grève par solidarité ou une grève préventive comme le font sans arrêt nos syndicats communistes….

  20. JiJiBé

    MAIS OU EST PASSE HOLLANDE ?????????

    Où est passé Hollande ? Mais c’est le début de la chienlit cru mai 2016 !
    Et donc il a filé à Baden-Baden pour demander l’aide de Massu.

    Sacré Hollande, toujours en avance de deux coups sur les couillonnades à dire ou à faire, toujours deux coups de retard sur la manière de travestir le réel du quotidien en fait divers.

    Et pourtant il avait hissé son pédalo à bord du Charles de Gaulle l’an dernier histoire de s’inspirer d’un costard bien trop flottant pour lui et tenter d’avoir l’air.

    Faudra bien qu’il se réveille le cravaté de travers, parce que il va se le prendre le coup de massue c’est clair.

    1. gérard

      Enlevé par les nervis de la CGT?Emprisonné dans les sous-sols du Colonel Fabien?Ou bien en Thalasso sur les cotes Croates avec Julie?Tout ceci pue le complot!Le gouvernement doit démentir toutes les rumeurs et le faire apparaitre en direct sur une chaine publique avec un journal sérieux(l’équipe)daté a la main!

  21. JiJiBé

    Mais benêt je suis, c’est le nouveau chef de guerre que Mimolette Ier* est parti mandater pour réprimer la révolte/révolution (?!..réflexion/interrogation de François XVI) de mai 2016.

    Ben oui :

    Jean-Vincent Placé, ministre et… bientôt colonel dans les forces spéciales
    22 Mai 2016
    L’ex-sénateur écologiste va intégrer un régiment des forces spéciales de l’armée de terre comme « réserviste citoyen ». Et pas comme simple troufion.
    Au rapport ! Fraîche recrue du gouvernement et désormais soldat zélé du Hollandisme, Jean-Vincent Placé, secrétaire d’Etat chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification, souhaite intégrer le 13e régiment de dragons parachutistes comme « réserviste citoyen », révèle ce jeudi 19 mai « L’Opinion ».

    *Précis d’histoire, la mimolette était le fromage préféré du Général.

    Ouf, nous allons pouvoir faire le plein de diesel et donc de nouveau respirer le bon air frais du matin avec l’Ami-Riz-Corée.

    Voilà pourquoi mon précédent propos était en vers.

  22. albundy17

    Mathieu Gallet aussi fait preuve de civisme, 63.000 euros de frais de bouche et hotel en moins de 2 ans au frais de l’INA…

  23. JiJiBé

    Dédié aux footeux (sauf ceux de la CGT) cet angevin poème prémonitoire :

    « Euro qui comme Jocrisse va faire un beau naufrage
    Ou comme celui-là qui va brouter le gazon
    Et s’en retournera plein d’usage et raison
    Vivre entre ses parents à cause de tous les blocages »

    Joachim Du Balais

    Parce que entre nous, ce machin à remplir les stades et quelques porte-monnaie et surtout à canaliser des furibards excités, dans le contexte actuel ce n’est pas gagné.

    Bloquer les raffineries c’est amusant, bloquer les stades serait nettement plus hilarant.

    1. petit-chat

      D’un autre côté, il n’est pas désagréable de « brouter le gazon », il s’agit seulement de ne pas se tromper d’herbes (d’herbiers !).

      1. JiJiBé

        Oserais-je avouer avoir goûté à quelques gazons du côté des Herbiers ?
        Bises à Janique et quelques unes de chez Bénéteau, ah…Saint Gilles et l’Ile d’Yeu et mon bon vieux First.

  24. scrooge

    La distribution de carburant en France part des raffineries, passe par des centres de stockage, nombreux, pour arriver à la pompe.
    Paralyser la distribution depuis les seules raffineries prend longtemps (sans compter que la filière peut acheter de l’essence ailleurs en Europe ou en Afrique) car les centres de stockage (hors stock stratégiques) jouent un rôle de tampon.
    Moyennant une bonne organisation et tant que le transport poids lourd fonctionne (ce qui parait être le cas) pour approvisionner les centres de stockage depuis les raffineries ouvertes (ou les ports frontaliers) et les stations service, le risque de pénurie dans la théorie me parait peu élevé.

    Je pense qu’encore une fois tout cela est étrangement mal piloté. Les camions citerne n’ont pas eu de dérogation pour réalimenter les stations dimanche alors que les ruptures commençaient à être signalées partout et que le carburant est largement disponible dans les centre de stockage.
    En parallèle rien n’a été fait pour équilibrer la situation est ouest, ce qui est juste ahurissant.
    Le phénomène de rupture a été largement relayé (ce qui est normal) et a provoqué un effet boule de neige aggravant encore la situation.
    Une fois la pompe désamorcée (si j’ose dire) on est mal.Si le système de livraison (les camions citerne) est dimensionné pour livrer 15% des stations tous les jours et que, subitement, 60% des stations sont vides, il y en a qui vont attendre 4 jours et continuer à alimenter un phénomène de pénurie qui n’est basiquement que de l’incurie.

    De plus si de l’essence doit être achetée ailleurs, elle met quelques jours à venir. Il faudrait dès à présent lancer ces commandes pour se couvrir et montrer aux autres fous qu’on s’installe dans la durée dans la lutte. C’est un acte politique et personne n’ose prendre la décision de peur sans doute de facher la CGT.

    Nos politiques au lieu de faire dans l’incantation feraient mieux de faciliter la structuration de ces gestions de crise (mais cela oblige à reconnaître la dite crise et demande de comprendre les systèmes et leur fonctionnement)

    1. MadeInCH

      « mal piloté » me semble la signature des gouvernements français, ces dernières annéeS (La majuscule n’est pas une erreur).
      Je suis opposé à un système centralisé.
      Mais, en théorie, un tel système, où les postes importants sont occupés par des gens compétents et dévoués, ça devrait assez (très bien?) marcher.
      (Jusqu’au départ à la retraite de ces gens et leur remplacement par d’autres)
      Il me semble que dans d’autres pays « centralisés », ça marche souvent mieux qu’en France.
      La France est la somme te tout ce qu’il ne faut pas faire. Centraliser et donner les postes à décisions à des Bandar-log (selon Kipling. Pas selon Disney).

  25. Val

    Moi ce qui me fait le plus marrer , c’est l’ami Valls qui veut relancer le processus de paix en Israël alors que son propre pays est en train de partir en live … Je ne sais pas mais il devrait plutôt se vendre comme consultant pour faire démarrer des guerre civiles plutôt que de les arrêter .

    1. jeans82

      Difficile pour Manuel de soutenir encore les palestiniens maintenant qu’ il est marié à une juive. Une paix entre israélien et palestinien sans une solution avec 2 états distincts, c’est comme la paix proposée par les colons blancs au indiens d’Amérique. On les parquent, on les affament et on attend qu’ils disparaissent sans oublier de grignoter leur territoire..
      Pour info, voir le doc diffuser sur Arte le 17 mai qui est encore en replay : « Des milliards dans le désert »

          1. sam player

            Des dizaines de civilisations se sont succédé à tour de rôle et et ont disparu bien avant l’arrivée des européens… et les indiens se battaient déjà les uns contre les autres quand les européens ont débarqué.
            On est responsables de rien du tout.

            1. sam player

              Et ils n’avaient même pas de chevaux… alors l’image de l’indien libre dans les grandes plaines sur son fier destrier… uhm… il se déplaçait à pince ! 😀

              1. petit-chat

                Ils n’avaient même pas d’armée ni de drapeau. Des palestamérindiens en quelque sorte. On pouvait donc les exterminer, ces terroristes.

      1. Val

        @jean Vaste question , qui n’a que peu de rapport avec la conquête de l’Amérique du nord . Si il suffisait de créer un état palestinien pour résoudre le problème cela fait bien longtemps que le paix aurait été faite . Les demandes des palestiniens vont au dela : question de Jerusalem par exemple. Et il y a aussi la pertinence d’accorder un état à quelqu’un qui ne reconnait pas la légitimité de l’etat d’Israel … Pour faire la paix il faut être deux . Mais là ou je vous rejoins , c’est qu’il y a des jusqu’auboutistes ds deux côtés … en revanche je ne vois des partisans de la paix que d’un côté , pas vous ? Ou sont les cortèges de pacifistes côté palestinien ?

        1. jeans82

          Difficile d’être pacifiste quand on est occupé. Pétain l’a été en acceptant l’occupation allemande, C’est cette paix qu’il faut proposer au palestinien ?
          Les Israélien ont la mains mise sur tout les aspect du pays. Ils décident de tout. Ils continuent leur politique de colonisation au mépris des accords. Répondent au centuple a la moindre agression. Réduisent a néant la moindre possibilité de développement économique en Palestine en bloquant le mouvement des biens et des personnes.
          Il est vrai que le blocus de gaza est un signe de paix des israélien ! Comme tout comme ce jolie mur autour de Jérusalem bien plus beau que celui de Berlin d’aprés guerre.
          en France aussi on aurai pu faire la paix avec les allemand en 1940. Le régime Hitlérien nous aurait protéger du Socialisme….

          1. Val

            @Jean il y aurait bcp à dire mais vos comparaisons ne sont pas pertinentes .
            Comparer Israel et la palestine à notre histoire n’a juste aucun sens , pas plus qu’avec celle de la conquête des ameriques … tant que l’on restera sur ce genre de comparaison , on ne pourra en effet pas avancer ….

          2. MadeInCH

            « Répondent au centuple ».
            Et ils ont raison.
            « Avant »: il y a querlques années: Des parents palestiniens envoyaient leurs enfant se faire exploser (pas tous). Pleins de vierges toujours revirginisées pour le gamin (religion très spirituelle), et des sous de récompense de la part de Saddam Hussein.
            « Après »: Destruction de la maison familiale de l’explosé, et plus de sous de Saddam Hussein -> Des parents vont eux même dénoncer leur fils lorsque celui-ci veux se faire exploser. (pas tous!)
            Mais…. C’est mal de faire payer à la famille!!! C’est pas doigtdellôhm!
            Mais ça a marché.
            P.S.
            « The old government policy of proportional response failed in the 21st century.
            Now the official response if overhelming response.
            Overkill. First and allways. »
            http://www.genocideman.com/?p=135
            Et c’est logique. Face à un adversaire qui veut ta mort, et qui cherchera à te tuer dès qu’il se relèvera, si il se relève, et que tu n’es pas certain de pouvoir survivre la prochaine fois mais que tu peux le finir cette fois, tu fais quoi? La gentillesse, dans ce cas, est un défaut.

    2. MadeInCH

      « Consultant pour faire démarrer des guerres civiles ».
      1) Le poste est déjà pris par BHL.
      2) Comme la journaliste de guerre, dans « Heureux Présage » de Terry Pratchett? Tout ses collègues se demandent comme elle fait pour être au bon moment au bon endroit pour avoir des truc TRÈS intéressant à couvrir…

  26. Georges Marchais

    Je crois qu’un jour je vais me faire un de ces fils de pute de cégétiste. Le prochain qui me tend un de ses tracts de chiotte, il va se prendre un bon petit coup de boule bien propre sur son gros nez d’alcoolique et il va bouffer son tract entier sans assaisonnement.

  27. Pheldge

    Lu dans le Figaro : Twitter fait de l’humour sur la pénurie :

    28 Stations plus tard… #PénurieCarburantDansUnFilm

    Le jour le plus lent #PénurieCarburantDansUnFilm

    Esso est-ce fantôme ? #PénurieCarburantDansUnFilm

    l’odyssée de l’Espace
    https://t.co/IYUpqvFb7a

  28. Jean De Sorne

    My Lord… Quel bordel que ce pays aux syndicats indécrottables ! Et quels effets sur la scène mondiale !!!
    Pensez qu’en 40 ans de carrière à travers l’Amérique du Nord nous n’avons JAMAIS été gênés de qq manière que ce soit par des grèves.
    On fait grève contre un patron déloyal, contre un gouvernement d’idiots, contre une loi injuste, contre des policiers incompétents, pour changer une situation politique intenable… Mais on ne fait pas grève contre les CITOYENS, on ne casse pas l’outil de production, on respect les propriétés et on ne pollue pas l’air avec des pneus brûlés… On n’emmerde pas le monde !
    Aurais-je eu donc raison de me retirer à l’étranger puisqu’on y trouve aussi un bon camembert local et du pinard buvable ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.