Le Paris d’Hidalgo s’enfonce dans les déficits ? Vite, interdisons Amazon !

Depuis le XVIème siècle, on savait que Paris valait bien une messe. Mais depuis qu’Anne Hidalgo en a pris les rênes, on se demande cependant si elle vaut beaucoup plus. Oh, je ne veux pas dire que la Ville Lumière serait définitivement tombée en décrépitude, que nenni : la capitale française a encore bien des atouts. Mais les efforts des socialistes à sa tête ont durablement ruiné ses finances…

Ce n’est pas nouveau : lorsqu’Anne Hidalgo parvient à la Mairie de Paris, elle hérite de la situation financière particulièrement tendue laissée par Bertrand Delanoë. Emportée par l’élan politicien typique qui fête les victoires en distribuant d’abondantes prébendes, conjugué à l’indécrottable habitude socialiste de gérer n’importe comment l’argent public, les finances de la ville font un plongeon moelleux de plusieurs centaines de millions d’euros, sous les vivats de la foule parisienne qui n’a que faire de ce genre d’informations.

hidalgo julliard cannes austérité mairie paris2015 sera à ce titre une année joyeuse où, entre deux festivités pas toujours liées à la ville, la Maire oubliera toute velléité de saine gestion et d’austérité et imposera un style très particulier dans la comptabilité municipale qui balance du steak, bouscule du poney à la dynamite, et satellise du chaton mignon.

On se souvient par exemple du renflouement in extremis de « Ma Tante », le fameux Crédit Municipal de Paris, dont les activités bancaires battent de l’aile au point de d’approcher de la faillite tout l’institution plusieurs fois centenaire. Et malgré les 300 millions de déficit budgétaire, la mairie relève le défi de trouver 42 millions pour sauver l’institution malgré des années de pertes (16,9 millions d’euros depuis 2011).

Compte-tenu de l’hybris, de la force de l’habitude et – il faut l’avouer – d’une parfaite déconnexion des dirigeants avec la réalité, ce qui s’est passé en 2015 devait inévitablement se reproduire en 2016, avec au moins autant de dynamisme. Et c’est exactement ce qui s’est produit ; de ce point de vue, la prédictibilité de nos amis socialistes est quasiment magique : si une ânerie budgétaire doit être faite, elle le sera ; si un choix technique, moral, sociétal ou politique peut provoquer une erreur tragique, il sera fait, elle sera commise, avec force, conviction et doigt dans l’œil.

C’est ainsi qu’on apprend il y a quelques semaines qu’une décision positivement innovante a été prise pour boucler, au forceps, le budget de la ville pour 2016 : passer en encaissement en une seule année tous les loyers que les bailleurs sociaux auraient dû lui verser pendant la durée des baux emphytéotiques (60 ans). Autrement dit, l’équipe municipale, manifestement adepte de la cascade comptable sans filet avec double salto arrière carpé sur surface glissante, a choisi de créditer le budget de sommes qui ne seront touchées qu’au fil de l’eau, sur les soixante prochaines années.

Apparemment, comme le soulignent des élus de droite d’autant plus outrés qu’ils n’ont pas pensé faire la même abomination comptable lorsqu’ils étaient au pouvoir, ce ne serait pas la première fois que la Mairie comptabiliserait ainsi ces baux emphytéotiques, mais pour le coup, cela n’a jamais été fait « dans ces volumes et jamais sur 60 ans ». Voilà qui est couillu, non ? En tout cas, c’est particulièrement bienvenu dans un budget serré comme un café georgecloonesque puisque ce sont 360 millions d’euros qui ont été comptabilisés en section de fonctionnement par la mairie, au lieu de la seule la quote-part annuelle de la recette de loyers.

nkm les dents de la maireLa manœuvre est d’ailleurs tellement inédite que certains élus de l’opposition (dont l’insubmersible Nathalie Kosciusko-Morizet) envisagent d’attaquer juridiquement la sincérité des comptes municipaux. On ne s’étonnera pas que, dans les rangs de la majorité, on brandisse l’argument ultime en expliquant avoir le blanc-seing de Bercy, na d’abord et même pas mal. Rien d’étonnant au fond à ce que l’État explique ses meilleurs tours de passe-passe budgétaire aux municipalités bien introduites ; et avec Hidalgo à la tête de Paris, on sait que la capitale aura toute l’attention du Président, qui n’est pas le dernier en terme de petites bidouilles comptables audacieuses et de camouflages éhontés.

Reste néanmoins le constat entêtant que pour en arriver à ces extrémités comptables qui, sans être illégales, n’en sont pas moins douteuses, la ville de Paris doit furieusement manquer d’argent. On s’attendrait donc à ce qu’a minima, la municipalité fasse en parallèle tout ce qui puisse être fait pour favoriser les rentrées d’argent frais.

La mentalité socialiste étant ce qu’elle est, une des méthodes de choix consiste bien sûr à augmenter les impôts, les taxes et les différentes vexations, automobiles notamment. Les dernières années ont largement montré que cette méthode de renflouement était mise en pratique, même si on est en droit de douter de leur succès.

L’autre méthode consiste bien évidemment à favoriser le commerce qui finira par rapporter à la municipalité via, justement, les taxes. Et puis, ça tombe bien : Paris s’est régulièrement déclarée en faveur des entreprises, notamment celles innovantes qui amènent – outre un peu de hype & de fashion – pas mal de brouzouffes dans les comptes de la capitale exsangue : en somme, vivent les start-up et le numérique qui rapportent des taxes !

Ou pas.

Depuis jeudi dernier, Amazon, le site d’e-commerce, propose de livrer gratuitement ses clients « Premium » dans les deux heures suivant leur achat, mais la municipalité a vivement réagi ce dimanche contre cette offre « susceptible de déstabiliser gravement les équilibres commerciaux parisiens ». Il faut dire qu’Amazon pratique, encore une fois, la pire des méchanceté en n’attaquant pas seulement les livres et les DVD, mais aussi l’épicerie et, plus récemment, le frais !

Oh ! Quelle horreur !

La mairie, outrée, a donc déclaré en oubliant que nous ne sommes pas encore tout à fait en Union Soviétique, ce qui la chagrine beaucoup :

« Cette grande entreprise américaine n’a jugé bon d’informer la Ville de Paris que quelques jours avant le lancement… »

… tout en s’inquiétant, après avoir mis un petit mouchoir pudique sur toute forme de mauvaise foi flagrante, du « degré de pollution et autres nuisances que pourraient générer les véhicules de l’entreprise ».

Ah oui, c’est vrai, on aurait presque oublié les milliers de livreurs d’Amazon qui voyageront seuls dans Paris dans leurs gros camion qui crament 50 l/100 de diesel dans de grandes volutes crasseuses, ainsi que les autres milliers de coursiers en motos surpuissantes faisant des wheelings et des burns de folie d’une artère à l’autre pour le compte du « géant américain » (comme l’aiment à l’appeler notre presse frémissante). Et c’est évident qu’à côté des trois minibus électriques sympas de la RATP, des douzes petits vélos chics et des deux voiturettes de la Mairie de Paris, la pollution de ces livreurs « Amazon » va être dantesque.

on appelle cela du foutage de gueule

Eh oui, la mairie de Paris n’a plus une thune, mais elle a des principes : les montages comptables douteux, oui ; l’endettement des Parisiens sur des générations durant, pas de souci ! Le renflouement des canards boiteux à fonds publics, oui encore. Mais les petits livreurs qui gagneraient leur vie grâce à Amazon, tous les jours, non, et puis quoi encore ?! Ces milliers de Parisiens à mobilité réduite dépannés par ce genre d’offre, c’est encore non, ‘ faut pas dérailler ! Ces vendeurs qui utilisent la plateforme du « géant américain » pour toucher un public autrement inaccessible, c’est toujours non, franchement, sans façon, merci, au revoir !

Et puis faire du commerce sans prévenir le bourgmestre, c’estoit définitivement une déclaration de guerre. À la bonne heure, on y laisserait faire, et rapidement, des manants commençailleraient à marcheer fruits & légumes, viandes & poissons, étoffes & cabetenc, arts & travaux directement, de fabricants à clients, sans avoir gagné patente de la Mairie et pour sûr, ce serait vitement folÿe capitaliste. Tous ces siècles de progrès jetés ainsi aux pourceaux, c’est intolérable !

gifa panic freakout

La juxtaposition des problèmes de l’équipe municipale de Paris avec les non-solutions qu’elle nous propose, non-solutions à ce point stupides qu’elles en deviennent agressives, illustrent à merveille pourquoi l’avenir semble tracé d’une main ferme et d’un pas décidé…

…dans une direction catastrophique.

this will not end well - car wc

Commentaires199

  1. Le Gnôme

    Ah, qu’il est doux d’être élu en France, on peut faire de la créativité comptable sans que personne vienne vous enquiquiner. Ce qui vous vaudrait un sévère redressement fiscal et une interdiction de gérer à vie dans le privé ne vaut qu’un entrefilet dans les journaux, et encore, dans ceux qui pensent mal.

    Et pour Amazon, on peut constater que le socialiste est resté coincé entre le XIXème et les années 50 du XXe siècle. Il est profondément immobiliste, il ne faut rien changer, mais il se permet de traiter les autres de réactionnaire.

    1. Royaumont

      si le concept fonctionne en petite couronne, où Âne de Paris n’a plus d’autorité, Amazon pourra toujours faire un procès à la ville.
      Je ne vois pas trop quel argument la mairie pourra avancer pour justifier son arbitraire.

    2. Deres

      C’est fabuleux de voir que cette cavalerie comptable est exactement la même que celle utilisé par la Grèce pour rentrer dans l’Euro sur les conseils de Goldman Sachs … Ils avaient vendu pendant l’année fatidique les redevances sur les années suivantes des péages, des aéroports, etc histoire d’embellir les comptes temporairement. Là, on voit qu’en échange des 360 millions tout de suite, la mairie renonce à 6 millions de recettes pendant 60 ans … L’inverse d’un investissement en fait.

      1. ironbooboo

        Personnellement c’est si tordu que je me trouve incapable de me figurer, même vaguement, comment tout ce bazar va bien pouvoir se goupiller au final …

        1. Deres

          C’est pas compliqué, pour la France en tout cas, quelque soit le vainqueur de l’élection en 2017, les comptes se dégraderont tellement qu’on aura droit à un tour de vis fiscal supplémentaire. Je parie sur une hausse de la TVA à 22 ou 23% de façon quasi certaine puisque c’est la seule taxe où certains européens font pire que nous. Et on aura droit à la récession associée l’année suivante.

              1. Pheldge

                justement, c’est LA preuve de ma bénéfique influence, et de mon apport plus que positif à l’intellectualisation et au raffinement des commentaires … 😉

                  1. albundy17

                    Mon ancien terrassier y parvenait avec son mecalac de 8 tonnes. Ce con a pris sa retraite, je n’ai plus que des nazes sans cerveau qui pètent systématiquement quelque chose à la moindre tranchée.

                    Je doute que Pheldge parvienne a cette excellence, j’ai trop de respect pour les bons terrassiers

                    1. Aristarkke

                      T’as raison.
                      Ce n’est pas en bossant péniblement quelques heures par mois comme il se plaît à nous le seriner à tout propos et hors de propos qu’ on garde aiguisé le coup de main…
                      Cela dit, pour bâtir le planning de ses petites protégées…

                1. Pheldge

                  t’as mis quoi comme blaze? si c’est un truc genre « Sophie du Cierge » , ou « Dominique Tamayre » faut pas t’étonner ! bientôt on te proposera des tampons et des pilules 🙂

                1. Bonsaï

                  Un peu d’humour ou de poésie au choix cher ami !
                  Par exemple : « j’aime tellement le vol que j’en rêve la nuit »…
                  Mais il y a des centaines d’autres significations plus pittoresques les unes que les autres.

                  1. albundy17

                    « Mais il y a des centaines d’autres significations plus pittoresques les unes que les autres. »

                    Oui, comme « nike la police »

                    1. Pheldge

                      ou plus classiquement « mort au vaches » , c’est comme ça qu’on me l’a vendu, lors de mon deuxième séjour à Clairvaux, après une condamnation à 8 ans pour meurtre aggravé …

                    2. albundy17

                      ça, c’était de ton temps, maintenant les ravages de la pub a fait son oeuvre.

                      Ou alors il t’ont dit ça quand tu ramassais la savonnette ?

  2. Higgins

    J’aime bien « si une ânerie budgétaire doit être faite, elle le sera ». Quand on s’inscrit au PS (ou à un autre parti d’obédience socialiste pas forcément de gauche), on doit se voir intégrer cette maxime dans l’ADN. Ça explique le reste.
    En Poitou-Charentes, on commence à y voir clair dans la gestion comptable de Calamity Impériale, autrefois Eolienne ou Pyralène. C’est du lourd: http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Communes/Poitiers/n/Contenus/Articles/2016/06/22/Le-boulet-des-emprunts-a-risque-de-Poitou-Charentes-2759599

    1. Royaumont

      Et pendant qu’on danse autour de ce bûcher des vanités où crame l’argent des autres, la justice relâche les trafiquants de drogue car elle n’a plus de personnel pour les emmener au tribunal.
      (entendu ce matin à la radio, l’histoire se passe à Brest)

      1. albundy17

        Ce ne sont pas que les trafiquants de drogues, ils sont un peu surchargés de boulot et ont leurs a dit pour résoudre le problème de s’occuper des affaires récentes, du coup il y a un peu plus de 7.000 justiciables qui bénéficieront d’un non lieu, pour des questions de prescription

        1. Deres

          Je te rassure, par principe d’égalité, les terroristes potentiels font aussi l’objet de ces remises de peine automatique pour saturation de l’outil judiciaire et pénitentiaire. Dans les faits, on leur fait plus justice qu’aux victimes de leurs actes.

      2. Higgins

        Pour être exact, une convention signée entre le ministère de la Justice et celui de l’intérieur prévoit de confier désormais les transports de prévenus/prisonniers à l’administration pénitentiaire. Les visio-conférences ne suffisent pas toujours (cas d’une reconstitution ou d’une confrontation). Celle-ci s’exonère « parfois » de cette obligation prétextant un manque de personnel. Ces transports courent parfois sur plusieurs centaines de km (ex: un personne incarcérée à Luynes près de Marseille qui doit être entendue par un juge d’instruction à Nantes. Il y a également les personnes en détention provisoire). Sachant qu’on mobilise au moins trois fonctionnaires par transfert avec les frais de que cela entraîne (repas, logement, et transport), je vous laisse deviner l’étendue du malaise, les budgets alloués n’ayant pas été beaucoup modifiés. Les gendarmes, militaires, obéissaient aux ordres donnés. Pour les fonctionnaires, c’est nettement plus complexe, syndicats obligent. Compte tenu des délais impartis par les lois votées à la pelle par les « représentants du peuple » pour limiter « l’arbitraire » (qui se préoccupent rarement des conditions dans lesquelles les textes devront être appliqués), de la jurisprudence de la CEDH et de la Cour de cassation, les chambres d’instruction des cours d’appels se retrouvent généralement dans l’obligation de libérer les intéressés si les avocat en font la demande.
        Le fait que l’appel soit possible en Cour d’assises génère également ce genre de décision. Une personne condamnée par exemple pour meurtre une première fois va généralement directement en prison. Si elle fait appel, son deuxième procès doit avoir lieu dans, dixit la loi et la jurisprudence, un délai « raisonnable ». Problème, les sessions d’assises, qui mobilisent trois magistrats du siège à temps plein, sont extrêmement chronophages et lourdes à mettre en œuvre (la convocation des jurés n’est pas l’affaire la plus simple sachant qu’il faut 6 jurés en première instance et 9 en appel). Les cours d’assises se retrouvent donc de plus en plus engorgées (cerise sur le gâteau, on évoque actuellement le fait de renvoyer devant les assises les chauffards) avec tous les problèmes de respect des délais que cela entraîne et les conséquences qui s’ensuivent.

        1. Othello

          « ex: un personne incarcérée à Luynes près de Marseille qui doit être entendue par un juge d’instruction à Nantes. » C’est quand même un peu complètement stupide… Le juge Nantais en question ne pourrait-il pas se déplacer à Marseille?

          1. Calvin

            Ben non : il faut aussi transporter les deux greffiers, le délégué syndical, les volumineux dossiers papiers, le Thomson TO7 qui sert à la saisie, et l’épouse ou compagnon de chacun (juge, greffiers)
            Évidemment, pour ces dernières personnes (conjoints), c’est devenu impératif depuis la récente loi condamnant les clients d’une certaine forme de commerce.
            Tout est lié, en Socialie !

              1. Calvin

                Ouais, interdites de publicité racoleuse, les amazones trouvent des clients sur le web. De plus, les tarifs, désormais, c’est sans TVA et sans frais de porc.

    2. Jeans82

      L exemple des emprunts toxiques est révélateur de la méthode de gestion de nos politiciens. Responsable mais pas coupable. ….. carpediem…. on profite de traire la vache au plus vite. …. les problèmes apparaîtront bien plus tard pour les successeurs.
      C est la méthode de mollande avec ses renouvellement OAT… et comme on le voit ici, idem pour l annesse de Paris.

      1. theo31

        Ces sacs à merde sont quand même des supra-méga-connards : comme ils font tout pour rester au pouvoir le plus longtemps possible, c’est sur leurs tronches de cake que les boulets mis en place tomberont. On les entendra encore chialer célafotàsarkozy/célafotauxbanquiers.

  3. Honorbrachios

    Vite, une loi qui instaure un délai de livraison de 3 jours minimum ! (le délai normal de la la poste, quand ça arrive effectivement)

      1. Honorbrachios

        Même pas peur! ils ne sont pas à un effet de bord près : il suffit que les gens commandent leurs pizzas ou leurs magnums un, voir plusieurs jours avant, c’est tellement pratique!

    1. sam00

      3 jours? seulement? Je vous trouve très optimiste!

      Il m’est déjà arrivé plusieurs fois d’attendre trois semaines pour la livraison d’une lettre recommandée devant parcourir à peu près deux kilomètres dans la même ville!

  4. Gastoon

    La mention « municipalités bien introduites » plus la photo de Hidalgo et l’autre dont j’ai oublié le nom (désolé, pas assez fûté, ce doit être pour cela que je ne suis pas de gauche…) sur le tapis à Cannes a provoqué un raccourci dans mon esprit, saurez-vous deviner lequel ?

    1. thom__yorke

      En effet… Sinon c’est Bruno Julliard, ex-leader du syndicat étudiant UNEF, qui étudiait encore en licence à 27 ans, avant bien sûr d’être encarté au PS. Cursus classique proposé dans les facultés de France.

      1. Peste et coryza

        Il a tout compris.
        Il ne se fait pas ch*er à passer un BTS ou un IUT, encore moins un master ou une thèse de sciences… et il gagnera bien mieux sa vie.

      2. cherea

        Bruno Julliard, c’est un scandale, encore un fils de…, sa mère maire socialiste du puy en velay. Bref, un jour je regardais l’émission le supplément sur canal+ où ce pauvre type était invité:

        http://www.canalplus.fr/c-emissions/le-supplement/pid6586-l-emission.html?vid=1369234

        Il y avait quasiment à la suite, un reportage dans le bureau de Tim Cook, pdg de Apple, le type a un bureau normal mais sans extravagance et ensuite on voyait une interview de Bruno Julliard dans son bureau à la mairie de Paris. Le bureau devait faire 180m2, des oeuvres et des livres d’art partout. J’ai tellement halluciné que je m’en souviens encore et vous en parle…

    2. Oh. Qu’allez vous penser là ! Tout ceci est totalement fortuit, et ce n’est pas le style de la maison Hashtable de générer ce genre de raccourcis.

    3. Aristarkke

      A force de lire les commentaires de l’ Agité du Piton , Mgr de Cèze ne peut qu’être contaminé et cela transparait… 😛

      1. Pheldge

        quelques innocentes et spirituelles plaisanteries, qui n’ont jamais choqué les dames par ici, mais peut-être quelques vieux grincheux, désormais inoffensifs et jaloux 😉

        1. Aristarkke

          Même les Dames, tu finis par les mithridatiser…
          En fait, elles restent polies et courtoises, mettant ton égarement sur le compte de l’ âge avançant… inexorablement… et c’est pas beau à voir… 😥

      2. Pheldge

        et puis, « l’ Agité du Piton », il va t’en donner du mouvement, que ton Parkinson à côté ce sera de la rigolade 🙂

  5. Villon89

    Ah, si un jour quelqu’un s’amuse à calculer l’énergie déployée à sauver des systèmes déjà morts au lieu de la dépenser à créer le monde de demain, je ne suis pas sur que le bilan écologique soit bon !

  6. René-Pierre Samary

    Quelle verve, patron ! J’en restois béant d’admiratif sentiment ; la grande sottarde qui préside au destin de notre bonne ville mériterait bien, pour ses fallaces en tous genres, l’estrapade en place de grève.

    1. Bonsaï

      Bon, Amazon c’est quand un peu la grosse Bertha, ils sont sur tous les coups qui rapportent et ce n’est pas nouveau ! Ce qui serait bien aussi c’est qu’on laisse les jeunes startups qui ont des idées se développer sans venir leur chercher noise systématiquement…

      1. douar

        « Ils sont sur tous les coups qui rapportent »
        C’est vrai ça, c’est bien connu qu’une entreprise a vocation d’aller vers les coups foireux.
        Faudrait faire une loi contre Amazon pour protéger le petit commerce pardi.

      2. theo31

        Tu as raison petit arbre : une entreprise qui satisfait sa clientèle, crée des richesses, des emplois et fait des bénéfices, c’est un scandale.

        Le scandale, c’est qu’une gonzesse n’ayant jamais travaillé de sa vie se permette de juger ceux qui prennent des risques.

  7. bousine

    Même les sociétés privées se mettent à vouloir faire du bidouillage. Ma boîte possède un site avec des bâtiments vétustes près de Paris avec des équipements lourds. Et bien la direction nous a annoncée, espérer que Paris accueillera les JO pour que le grand Paris se fasse et qu’il soit exproprié. Avec évidement un déménagement gratos. Tout fiers les mecs !

      1. guillaume_rc

        C’est aussi pour ça que je brûle des cierges dans l’espoir que la candidature de Paris ne sera pas retenue.
        Sachant d’une part qu’aucune ville n’a tiré de bénéfices des JO, et d’autre part qu’Hidalgo crame les biftons par paquet de douze, je n’ose pas imaginer la catastrophe si on obtient les JO.

        J’en viens presque à être content du bordel actuel durant l’Euro. J’espère vraiment que ça va décourager le CIO.

        1. Deres

          Il est plus que probable que Hidalgo battra des records avec les JO à Paris. Cela cadre tout à fait avec le destin « à la grecque » de la France et de ses finances publiques. J’ajoute qu’Anne se verrait bien présidente en se servant du tremplin parisien et des JO … Et comme il n’y a pas de nombre de mandat limite pour être maire, elle a le temps, la ville étant politiquement de plus en plus verrouillée !

        2. Higgins

          Tout ce qu’on voit depuis quelques temps dans la capitale est fortement dissuasif. Vu l’état de pays actuel et à venir, aucune raison que ça change. Restons donc optimiste: pas de JO à Paris.

            1. Royaumont

              Toute ressemblance entre les gouvernements français et brésilien serait fortuite.
              Ça pourrait faire office de précédent.

    1. Moui bon là c’est plutôt l’utilisation maligne d’un effet de bord (une externalité positive, en quelque sorte), mais ce n’est pas tout à fait de la bidouille comme pour la Mairie de Paris. Et encore une fois, les entreprises privées qui font des bidouilles avec leurs fonds privés, ça ne nous regarde pas. Si ça passe, tant mieux, si ça casse, tant pis, les actionnaires en sont pour leurs frais et c’est tout.

      Là, avec Paris, les parisiens ne sont pas actionnaires mais vont raquer big time Grand Moment.

    1. Deres

      Ils sont aux ordres de toute façon. J’imagine qu’ils vont emprunter pour compenser, ce qui revient à faire de la dette hors-bilan pour la mairie qui la garantit très probablement. Cela revient donc ni vu ni connu à avoir emprunter 360 millions d’euros pour boucler les comptes sans que cela figure dans la dette municipale.

      1. Aristarkke

        Bon là, Bonnet d’Anne ponctionne d’ avance les loyers emphytéotiques jusqu’ en 2076. Comment fera t elle l’ année prochaine pour équilibrer son budget puisqu’ économiser demeure une option urticante pour les Soces. Elle ponctionnera les loyers de 2077 à 2137??? Cela me paraît difficile puisque les emphytéoses sont de 99 ans maximum et qu’ en plus, toutes n’ ont sûrement pas débuté en 2015 et toutes ne sont pas forcément de 99 ans…

      2. Alx

        Pas sûr, ils ne disent pas qu’ils ont encaissé le cash, les 360meur. Il est juste dit qu’ils ont budgeté cette somme. Des produits constatés d’avance en langage comptable, ca sert juste a equilibrer des lignes sur un budget, ca soigne l’image mais pas la réalité.
        Du window dressing, pour reprendre un terme a la mode ya qqs années. Comme dit h16, c’est légal, mais ca ferait tiquer n’importe quel analyste financier si c’etait une entreprise qui le faisait!!

        1. sam player

          Dans l’article des Echos il est écrit :

          « La mairie a pompé les finances de ses bailleurs sociaux jusqu’à mettre en danger leurs fonds propres et hypothéquer leurs futurs programmes immobiliers. »

          Ce n’est pas des recettes constatées d’avance, mais si ce n’est pas de l’affacturage par un intermédiaire qui s’endette, ce sont des encaissements…

          1. Alx

            Au tps pour moi. Mais c’est etrange comme manip’. Et la phrase du gars ne dit pas clairement que c’est du cash : pour mettre en danger les finds propres, il faut du RN negatif qui vient les reduire, mais le RN meut etre negatif a cause de sortie de cash certes, mais également de jeu d’écritures comptables…
            Mais bon : les paroles citees ne viennet pas d’un financier, celui qui les rapporte ne doit pas en etre un non plus… et surtout un des objectifs de la manoeuvre doit justement être que les gens ne comprennent pas

    2. Vodkaman

      la MDP peut très bien louer des terrains aux bailleurs sociaux, charge à eux de construire des logements dessus. ce sont sans doute ces loyers que la MDP à comptabilisé en une seule fois.

  8. Pat

    Bon, cet été, je dois passer par Paris (arrivée un jour, départ le lendemain).
    Je dois donc bien évidemment prévenir la Municipalité pour qu’elle prenne les mesures adéquats (je vais probablement utiliser le métro, prendre un ou deux taxis avec licence).
    Quelqu’un pourrait-il m’indiquer d’urgence la liste des Cerfas à remplir et soumettre aux autorités compétentes en temps, en heure et en taxes ?

  9. dede

    « Cette grande entreprise américaine n’a jugé bon d’informer la Ville de Paris que quelques jours avant le lancement… »

    Qu’est-ce-qui a bien pu pousser Amazon a informer la Ville de Paris quelques jours avant le lancement d’un nouveau service? Ils donnent le baton pour se faire battre, non?

    1. sam player

      Amazon se doutait de la réaction de la mairie et ça a servi à faire le buzz.
      Ça diminue le budget pub ! Well done old chap !

    1. Deres

      Vu que tous ces dépassements de budget servent en grande partie à acheter des votes et des soutiens, c’est au contraire fort logique.

    1. MCA

      Amazon envisage à terme de faire livrer sa camelote par des drones.

      J’imagine la tête de la mairesse derrière ses carreaux quand les engins vont venir vrombir sous ses fenêtres, lui faire l’aile d’honneur et repartir vers leur destination de livraison…

  10. Kloupa

    De l’attitude anti-progrès à l’obscurantisme, il n’y a qu’un pas que notre monarque élue de Paris a déjà allègrement franchi: c’est ça, la gauche de « progrès »…

  11. Aloux

    Quand j’ai vu cette news hier, je me suis dit que ça atterrirait plus ou moins vite ici.

    Joli le coup d’Amazon qui ne prévient pas la mairie de Paris avant de lancer un nouveau service de livraison, la différence entre un politicien français et un mafioso est de plus en plus subtile…

    Hier j’ai passé une heure ou deux dans un café avec une chaîne d’info qui tournait en boucle, ils ont répété au moins 10 fois que « la pollution aux particules fines était la cause de 48 000 morts par an en France », le tout pour justifier la nouvelle pastille écolo et l’interdiction des véhicules antérieurs à 1997…

    Et à force de le répéter, je ne doute pas que la majorité des gens exposés à ce message ne finissent pas y croire.

    La France ressemble de plus en plus à l’URSS, et finira tout aussi mal, et ce sera bien fait pour les Français.

    1. Peste et coryza

      Pire que l’URSS… le communisme a une qualité : il prépare les gens à son effondrement par son inefficacité à organiser une vie économique efficace.

      En plus, on est gouverné par les plus grands baltringues de l’histoire de France, et il y a des ferments de guerre civile calmée uniquement par la redistribution.

      1. Alx

        « Redistribution », c’est pour rester poli. Par le traffic de drogue aussi, en situation de monopole pour les gens ainsi « aidés ». Il n’y aura pas de legalisation du canabis & co a court terme, pour la bonne raison que ca priverait certains de ressources, qui soient deviendront plus violents, soit necessiteront des aides sociales supplementaires. Et le bilan « taxes et tva sur l’herbe » rapporté au delta d’aides sociales doit etre inferieur à 1, dans leurs calculs.

    2. Deres

      Et au niveau économique, les instructions présidentielles ont fini par redescendre jusqu’au niveau des exécutants médiatiques. Elle commence à imprégner progressivement un grand nombre d’article faisant la réclame du « Ça va mieux » généralisé … Et après on dit que les médias ne sont pas aux ordres. Dans quelques mois, les magouilles statistiques ne figureront même plus en fin des articles sur la baisse apparente du chômage.

    3. Aristarkke

      Il me semble qu’il y a quelques mois, ce n’ était que 42.000 morts annuels par les particules fines. Tout augmente comme les taxes en ce bas pays.

  12. lorelei

    Les grandes surfaces à l’extérieur des villes ont déjà tué le petit commerce. Je ne sais pas comment cela se passe à Paris, mais en province, au vu du nombre de grilles fermées, le service ne fera plus grand mal.

    1. sam player

      Les grandes surfaces n’ont tué personne.
      Si les clients ont choisi d’aller dans les grandes surfaces c’est déjà pour la facilité de se garer et ensuite l’éventail de produits proposés évitant d’aller dans 5 ou 6 boutiques différentes : primeurs, crêmerie, viandes, poissons etc…

      Depuis, les mairies n’ont pas arrêté de diminuer le nombre de places de parking en ville et de compliquer les plans de circulation pour repousser l’automobiliste.
      Il semble que des moyennes surfaces commencent à réapparaitre en ville et justement dans des zones où on peut encore se garer.

      Allez dans d’autres pays et vous verrez que la notion de grande surface essentiellement alimentaires n’existe pas autant qu’en france.

      1. Aristarkke

        Sam, il n’y a plus d’ endroits à Paris où tu te gares facilement sauf les rues collées aux limites cadastrales extérieures où il n’y a pas de commerces….
        Les moyennes surfaces réapparaissent à Paris parce que la stratégie de coller des hypermarchés aux limites de Paris (du mauvais côté du périph) fonctionne mal .
        Beaucoup de Parisiens n’ ont pas de voitures. Or cette clientèle doit être approvisionnée…
        Il y a donc un marché de la supérette de proximité ave c en sus du service de livraison indoor.
        Carrefour et Casino se tirent des bourres depuis une vingtaine d’années pour les emplacements rares et chers sans parler d’ Auchan qui vient de se lancer dans cette compétition mais avec un énorme retard.

      2. sam player

        La désaffection du commerce de centre-ville s’accélère (Figaro 23/06)
        Le taux de vacance dans les boutiques de centre-ville a atteint le taux record de 9,5% en 2015, soit un point de plus que l’année précédente.

        Alors qu’en 2001 la moitié des centres-villes observés par la fédération affichaient un taux d’inoccupation très favorable, inférieur à 5%, leur nombre est six fois moins important aujourd’hui.

    2. BDC

      A Paris et en proche banlieue, les petits commerces qui marchent sont ceux qui s’adaptent à leur clientèle, que ce soit haut de gamme, bio ou identitaire. Mais avec la fameuse mixité sociale chère aux bobos, la clientèle cible des commerçants est diluée ce qui ne leur facilite pas la tâche. L’arrivée des bobos et de leur pouvoir d’achat dans les quartiers populaires change par exemple les commerces : les pauvres n’y ont pas accès, alors qu’avant ils étaient adaptés.

        1. Bonsaï

          Autre analyse intéressante, psychologique celle-là : une faute d’orthographe qui suggère en majuscule un désir de rapprochement, de proximité, voire de complicité…

        2. BDC

          Merci Sam ☺️. Le plus rigolo c’est que les bobos se rendent compte que leur quartier change avec leur arrivée, ça pénalise les pauvres qu’ils voulaient aider, MDR ! Fascinant cette idéologie de mixité sociale, comment les soces peuvent-ils encore y croire ? Il n’y a qu’à observer les plages françaises en été : elles sont gratuites, aucune obligation de consommer, et pourtant on s’agglutine tous par classe sociale, les riches vont chez les riches et les pauvres vont chez les pauvres, les restos et commerces y sont adaptés aussi, et tout le monde est content.

    3. theo31

      Parmi les boutiquiers qui ont fermé, combien ont retrouvé un emploi dans un centre commercial ?

      Hier je suis allé faire un tour au centre-ville de Toulouse, c’est devenu abominable d’être un piéton. Quant au délire anti-auto, faut pas compter sur le mongaullien de la mairie pour infléchir ce qui a été fait par la pègre PS.

  13. hub

    quel bonheur de se promener dans Paris pour faire ses courses : on prend un métro bondé, puant, quand il marche ; les bus sont conduits par de jeunes et souriants barbus ; si on prend sa voiture, impossible de se garer ; si on roule en scooter, nulle place pour se garer n’est prévue, donc on se gare comme on peut forcément sur le trottoir et la dernière mode chez les pervenches est de mettre des contraventions aux scooters. ALors pourquoi s’enquiquiner à utiliser Amazon quand on pourrait partager tous ces moments festifs et vivrensemble!

  14. cherea

    Je vous commente simplement la nullité de la classe politique, rappelez-vous il y a quelques années, la totalité de l’assemblée et du Sénat, après débat et débat avait voté à l’unanimité l’interdiction pour Amazon d’offrir les frais de port pour un livre. Voilà comment le pouvoir politique répond à cette menace. Le lendemain du vote, Amazon respecte strictement à la lettre le machin de la classe politique française et met des frais de port pour l’ensemble de la vente de ses livres à 0,01 €. Voilà à quoi sert notre classe politique.

    Sinon je vous recommande cette vidéo, apparemment l’intégration vidéo ne marche pas

    Sinon le lien est ici: rien d’aussi drôle depuis bien longtemps:

    https://twitter.com/LCP/status/745249281569808384

    1. Aristarkke

      Vous n’avez pas saisi l’ astuce!!!
      A zéro € de frais, zéro € de TVA…
      Avec 0,01€, c’est 0,0019 € de TVA qui surgissent du néant…
      😉

    2. Calvin

      Si mes souvenirs sont bons, Amazon a dû choisir entre le rabais de 5% (Avec port normal) pour les nouveautés et les frais de port à 0.01€ (sans rabais).
      Ils ont choisi la deuxième alternative.
      J’ai suivi et je n’achète mes livres que sur Amazon.
      Mes libraires ne m’ont plus vu depuis cette loi à la con.

  15. cherea

    Le pire dans cette histoire, lorsque Amazon fait cela sur de nombreux produits, mais lorsque c’est deliveroo qui le fait sur les restaurants c’est pas un problème. Mais là où elle se plante complètement, c’est qu’elle ne comprend pas que Amazon aide les petits commerçants, car ils peuvent créer leur compte sur vendor central, utiliser le service FBA et leurs produits auront le même traitement que n’importe quel produit sur Amazon. Si ces petits commerçants ne veulent pas passer par Amazon mais tout de même livrer très rapidement, il y a aujourd’hui une multitude de services qui proposent la livraison dans la ville et de traiter la problèmatique du dernier KM, comme on dit, pour n’en citer qu’un, stuart.com par exemple

    de plus, il faut toujours ressortir le parcours de Hidalgo, c’est une femme qui vient de l’inspection du travail, comme Gérard Filoche, c’est le même moule…

    1. cherea

      J’ai oublié, le futur du e-commerce, c’est la market place, et Amazon fait au moins 50% de son CA avec la marketplace, d’où l’aide aux petits commerçants. J’ai aidé je ne sais combien d’entreprises à créer leurs boutiques sur toutes les market place possibles et imaginables et à gérer leurs ventes, la plus profitable et la plus agréable en terme de backOffice, c’est clairement Amazon.

      1. sam player

        Juste une précision : sur la market place Amazon il est pratiquement impossible de vendre des produits technologiques : PC, téléphones etc car il faut l’agrément d’Amazon qui traite directement avec les fabricants.

        1. cherea

          oui c’est ce que je dis, à moins de le vendre d’occasion, maintenant je ne connais pas de petit commerçants qui vendent du Apple. Justement le principe d’Amazon c’est la longue traîne, et donc de vendre tous les produits, ils vont gérer les gros blockbusters type iphone…et tous les autres produits et il y en a, tu peux les vendre sans problème… sur un produit techno, de toute façon ton référencement sur amazon.fr ou autre, va être compliqué, sur le reste pas de soucis, bonne offre, bon prix, bonne description…et c’est fait. J’ai un client qui fait du petit bricolage, en deux ans, on a fait 350k€ soit 10% de son CA avec 25% de sa marge, marge plus intéressante pour les types qui vendent sur Amazon qu’à Auchan….

  16. gérard

    En vérité ,la mairie de Paris vous protège contre la prolifération des drones de livraison d’Amazon!Imaginez vous en train de prendre le petit déjeuner sur votre terrasse,et toutes les 10 secondes ,swishhhh,un drone frole votre table ou votre tete:insupportable!La photo d’NKM avec le requin est terrible:c’est une erreur fatale pour un poisson aussi sympathique de s’attaquer a un politicien véreux,dur, et aussi cruel qu’un ump,le requin ne fera pas le poids…

    1. Le service « premium » proposé par Amazon est fourni par des humains qui swissshent avec les moyens traditionnels de transport.

  17. sam player

    Mairie de Paris :
    Pour des raisons d’hygiène les livraisons de pizzas chaudes prêtes à consommer (type Domino’s Pizza) devront désormais avoir lieu en camions frigorifiques.
    ______
    Nan j’déconne… quoique !

  18. Pheldge

    A moitié HS, mais ça parle de Paris et de politiciens …
    lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2016/06/22/25002-20160622ARTFIG00149-plusieurs-partis-de-gauche-appellent-a-braver-l-interdiction-de-manifester.php

    L’image du Che m’a rappelé qu’il y a quelques jours, j’ai aperçu dans un commerce, des paquets de tabac à rouler à son effigie ! A quand les paquets de Staline brun à rouler ou de Mao , rouge, ou encore de Pol Pot ?

      1. Pheldge

        Oui, c’était juste pour la photo, et pour évoquer le « tabac du Che » … c’est quand même incroyable, ça fait quatre ans déjà que ce truc existe, et bon,apparemment on trouve ça , révolutionnaire-romantique , bref bobo !
        ça me scie !

    1. Bonsaï

      Tu fais vraiment ton vieux croulant, tu t’entraînes pour lundi ?
      Quand on pense qu’il y a seulement trente ans tu jouais au baba cool en roulant des pétards…

      1. Pheldge

        il y a trente ans ? dis plutôt quarante ! 😉
        p’tain, quand je pense que ça fait 25 ans que j’ai arrêté de cloper … pffff 🙂

  19. Deres

    C’est confirmé, le scénario de l’avenir français s’annonce « à la grec » (et aussi à la brésilienne !). En plus de la cavalerie comptable tout azimut et de l’obsession des JO on apprend maintenant que les travaux du Grand Paris Express sont accélérés (+50% de tunneliers et travail en parallèle) afin de tenir la date de JO où nous ne sommes que candidat pour le moment !!! Et je cite : « la question financière n’est pas l’objet » !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    http://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-des-marches-publics/021994961723-les-jo-accelerent-le-grand-paris-express-2008619.php

    1. albundy17

      En même temps, ces lignes de métro serviront effectivement après, et qui plus est elles seront automatiques, ce qui enlève une inconnue (étonnant qu’ils n’ont pas encore fait gréve à ce sujet).

      Ce qui est par contre rigolo, c’est qu’ils mettent tellement de tunneliers que pour un peu on n’en aurait plus besoin, à l’ancienne

      1. MCA

        A mon humble avis, ou une ligne de métro est justifiée et il faut la faire, ou ce n’est pas le cas et il faut s’abstenir de la faire.

        Je ne vois pas ce que les JO viennent faire là-dedans.

        Des boulets et des emprunts que les organisateurs (et donc in fine les contribuables) traînent après ces pitreries il y en a pléthore.

        D’ailleurs je serais volontiers partisan que ces JO soient uniquement organisés et financés par des fonds privés et bien entendu, en toute justice, que les retombées économiques leur reviennent intégralement.

        Assez curieusement, les candidats semblent se faire rares, y aurait -il un problème?

        Cela dit, j’espère bien que les JO se feront ailleurs et si les grèves actuelles pouvaient y contribuer, au moins elles auront servi à quelque chose de positif.

    1. sam player

      « En parallèle, certaines taxes déjà existantes sur des produits alimentaires – comme la farine ou les huiles végétales – pourraient disparaître, l’objectif étant de simplifier une fiscalité éparse. »

      J’en parlais il y a quelques jours. Ils viennent de se rendre compte que ces taxes sur l’huile et la farine faisaient surtout travailler nos voisins.

      1. albundy17

        Oui, enfin il vont simplifier en taxant ces produits de base venant du voisin, en décortiquant les étiquettes peut être.

        Tu ne crois tout de même pas qu’ils vont supprimer un revenu, non ?

    2. sam player

      Avec ce type de taxe sur les sodas je comprends mieux pourquoi les systèmes de fabrication maison de sodas ont le vent en poupe. J’ai goûté chez des amis, c’est pas mauvais… et zéro taxe additionnelle !

  20. Kazar

    Interdire…ou taxer, telle est la question !!!
    Et oui, nos chers parlementaires voudraient désormais taxer Google sur l’indexation des images sur internet…
    A combiner avec l’augmentation du jour de la taxe sur les sodas.
    Sans parler des taxes locales (taxe sur la « publicité extérieure » à Ruffec) et autres « taxe farine » !!

    Et oui, la France, LE pays des taxes.

    1. albundy17

      Il y en a une qui m’avait fait rire, la taxe sur la pluie, il me semble bien qu’elle est passée. Venant du gvt hollande ça parait logique.

      En espagne ils en ont collée une sur le soleil

      1. albundy17

        Ha ben tiens, ils viennent de parler de la taxe sur la pub exterieur, itw de l’intermarché de Ruffec, bilan estimatif: 10.000 euros, et la patronne ne va plus donner de pognon aux assoc sportives sinon ça augmente

        1. Aristarkke

          Ce sera le maire qui le fera avec le produit de sa taxe, ce qui ne pourra qu’ être tout benef pour sa popularité. Bien sur qu’ un homme politique sait bien mieux utiliser notre argent que nous!!!

    2. Calvin

      Tiens, j’ai une idée alakon (je m’entraîne pour voir si j’ai le niveau pour intégrer l’ENA sans aller jusqu’au bac) : « l’effet cocktail sur les taxes. »
      L’idée, c’est que lorsque quelque chose est éligible à deux taxes ou plus, on multiplie les taxes par le nombre de taxes.
      Exemple :
      images de sodas indexées sur internet = (taxes sur les sodas + taxes Google sur l’indexation des images) x 2
      Images de livres sur le soda indexées sur internet = (taxe soda + taxe Google + taxe Amazon) x 3
      Etc.

      1. albundy17

        Fais tout de suite le calcul en prenant en compte les taxes que ton pognon a déjà subit, il doit y avoir moins de 20 % de produit

      2. Dr Slump

        S’il était possible de lever une taxe sur la connerie, Dieu et la création toute entière auraient déposé le bilan depuis longtemps.

  21. Dr Slump

    Avec une bière et le soleil sur le balcon, c’est un spectacle burlesque de lire ce genre de billet.
    Bref, la conséquence de ces magnifiques nouvelles est que Paris va être vendu aux qataris, aux saoudiens, aux chinois, par bouts, par lots, par arrondissements, bien meubles, biens immobiliers, sites et musées, entreprises, allez hop achetez! Pas cher, c’est l’état qui vend!
    Je dis des conneries, mais allez savoir, tellement on nage en plein délire. Et si je vendais la tour Eiffel? Y’a bien un type qu’a réussi ce coup-là, c’est historique! S’il y a un Kekoresin, un Pheldge ou un Kazar qui est partant!

  22. Jeans82

    Dans la série du « je gère a court terme » Que pensez vous de la ventes des 49% des part de l aeroport de toulouse dont les gentils chinois cherche a se faire verser sous forme de dividendes 20 milions de réserves ?
    Philanthropes ces chinois ou gros cons de politiciens qui vendent un trucs qui rapporte pour renflouer les caisses ?

    1. Deres

      C’est exactement le même mécanisme que pour la mairie de Paris. ils ont vendus contre du cash une entreprise qui rapporte, non pas pour qu’elles soient mieux gérée ou financée mais uniquement pour remplir les caisses. C’est l’inverse d’un investissement car l’acheteur pense nécessairement que cette achat sera rentable donc qu’il rapportera plus à long terme que le cash qu’il fournit. Et effectivement si en plus l’entreprise a été bradé avec un trésor de guerre, l’acheteur serait bien idiot de ne pas se rembourser immédiatement ! Et l’Etat sera bien évidemment très vulnérable à tout chantage à la diminution des vols.

    1. sam player

      Ca c’est du retour sur investissement…
      49.9% avaient été vendu pour 308ME… et ce montant tenait compte des réserves, donc 49.9% des réserves appartiennent bien aux chinois

  23. Diogène

    HS, quoique: J+3 : aTejissage réussi; tonneau-capsule entré en mode amphibie, pour exploration des alentours du Tage. Rappel de l’objectif de la mission: découvrir si la vie est possible dans les conditions extrêmes (En dessous de 50% de prélèvements obligatoires notamment).

  24. Calvin

    Spéciale dédicace à Pheldge.
    Le titre de l’article n’est pas assez drôle.
    Je propose :
    « Le Paris d’Hidalgo : Par ici l’thon »
    Ou l’occasion de mettre en boite deux cruches, mais dont l’une, inspectrice des travaux (mal) finis, fait plus de mal que la bimbo amerloque.

  25. Higgins

    L’exemple choisi est volontairement gros. Généralement, le problème se pose sur des distances de 100 à 200 km. Le juge peut difficilement se déplacer car il n’a jamais une seule personne à voir par jour. Pour que l’audition soit légale, il faut nécessairement un greffier et je n’évoque même pas le ou les avocats concernés ainsi que les éventuels témoins. Quant à l’informatique, elle a depuis longtemps dépassé le stade du TO7.
    Il y a de cela près de 20 ans, la Gendarmerie avait émis le souhait d’acquérir des avions de type TBM 700 (un monomoteur performant capable de transporter 4 passagers à 300 kts sur des trajets nationaux) afin d’assurer ce genre de transport rapidement et en sécurité (certains prévenus/détenus sont loin d’être des enfants de choeurnet ce genre de transfert est toujours risqué) mais ça lui a été refusé.

    1. sam player

      Oui le déplacement en avion privé est vraiment rentable dans ce type de déplacement. Dans une boite où j’ai bossé à Dijon on avait un client sur Pau et on faisait l’aller retour dans la journée au lieu de presque 3 jours et ça nous coûtait entre 2000€ et 4000€ indépendamment du nbre de passagers (onétait en général 3 ou 4) suivant si le pilote avait besoin d’heures de vol ou pas. Quand on regarde le temps gagné et la fatigue évitée c’est la meilleure solution.
      Si la justice se souciait un tant soit peu de la santé de ses agents, c’est ce qu’elle ferait.

      1. Higgins

        La Justice n’a rien à voir avec ça. C’est un problème qui concerne avant tout l’appareil d’état et son fonctionnement, j’allais dire ses dysfonctionnements. Le projet de la Gendarmerie, qui possédait encore quelques avions à cette époque et qui cherchait à les remplacer, a été recadré avant tout par Bercy et probablement par la Défense, au moment ministère de tutelle de l’arme.

        1. sam player

          Major, tu en appelles à la centralisation !
          Tant qu’il s’agit du déplacement des fonctionnaires de la justice, je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas prendre des avions privés à la demande. Ils utilisent bien des transports privés quand il s’agit du rail.
          Ce serait certainement moins cher que d’entretenir une flotte qui ne sera jamais à poste de l’endroit où elle est utile mais nécessiterait des transferts d’aéroports à aéroports et des équipes en stand-by etc…

          Pour le transport de prisonniers, oui c’est une autre histoire.

          1. albundy17

            « Pour le transport de prisonniers, oui c’est une autre histoire. »

            Et pourquoi ne mettons nous pas tout ce qui a trait au fonctionnement de la justice DANS les prisons ? Pourquoi ne généralisons nous pas, au pire, de la viso-justice, comme ce fut le cas récemment du voleur de pates outrageusement condamné à 2 mois (peut être à cause de l’autre peine qu’il faisait à Lyon pour une raison que l’on ne sait pas)

            J’ai toujours trouvé ces déplacements de taulards complètement débile

              1. albundy17

                Oui ben pour ça, il y a des coups de pelle dans la nuque qui se perdent, quelle raison invoque un truand pour refuser une visio conférence ? son profil droit, comme gauche ou de face ne lui revient pas ? Qu’il aille se faire mettre dans les douches.

    2. Calvin

      Higgins, tes éléments font sens (et je m’en veux d’avoir oublié les avocats, mais à la limite, le MinJus s’en fout).
      J’espère quand même que tu n’as pas pris mon message au premier degré comme l’intervention d’un mythique ordinateur le pressentait !

      1. Higgins

        Absolument pas mais étant placé aux premières loges, il me paraît utile, avec mes modestes moyens, d’apporter parfois mon petit grain de sel sur ce sujet sensible.
        Bon, je retourne dans l’Hindou Kouch, il y fait plus frais.

  26. sam player

    Une question h16.
    CP ne serait-il pas en train de se faire noyauter par Koenig et toutes ses antennes : Generation Libre, Trop libre, Fondapol ?

    1. Ah ah ah. Non, ça ne risque pas. Mais je rappelle que Contrepoints est un journal libéral « tout compris », depuis les libéraux tiédasse à la Koenig jusqu’aux anarcaps. Donc forcément, il y aura aussi des articles pastels. Et il y a bêtement une question de production : si les tièdes produisent 10 articles et les anarcaps 1, il sera plus dur de contrebalancer les tièdes. Dans la une du jour, on trouve tout de même l’IREF, V Bénard, Garello, Montabert, …

      1. sam player

        Ouf, merci !
        [Mode parano : OFF]

        Je disais ça à cause entre autres des spams (commentaires hors sujet) de la Fondapol dans les commentaires des articles de CP, même dans tes articles.

Laisser un commentaire