Victimes d’attentats : la double peine de la bureaucratie

Il ne faisait pas forcément bon prendre un pot en terrasse, ce soir du 13 novembre 2015, surtout à Paris, dans le 11ème arrondissement, et surtout dans cet État français devenu obèse, de plus en plus rongé par le socialisme, la bureaucratie tatillonne et les histoires kafkaïennes. Ce soir-là, au bar de « la Belle Équipe », Djamel C. aura subi la double peine : celle d’être victime de terroristes et celle d’être victime de l’État dans ce qu’il a de plus froid.

Grièvement blessé de quatre balles, deux dans la cuisse gauche, une dans le bras gauche – aujourd’hui paralysé – et une dernière dans la jambe droite, Djamel C., un entrepreneur de 36 ans, en sera finalement amputé. Sur le plan médical, son calvaire commençait auquel s’ajoutera bien vite celui, tout à fait inique, imposé par l’État qui lui refuse le statut d’invalide.

wtf filoche

Compte-tenu de ses blessures et de la perte de son autonomie, il avait naturellement entamé des démarches pour obtenir une carte d’invalidité et le statut de travailleur handicapé qui facilite l’accès à l’emploi. Normalement, l’obtention de cette carte nécessite de remplir (je vous le donne en mille) deux cerfas, le 13788*01 et le n°13878*01, auxquels il faut joindre une photocopie de pièce d’identité, un justificatif de domicile (parce que les SDF n’ont pas le droit d’être invalides, apparemment) et une photographie d’identité qui sera jointe à la carte demandée.

Apparemment, l’administration juge aussi nécessaire d’avoir un « projet de vie » sur papier libre décrivant les attentes, les besoins ou les aspirations du demandeur, parce qu’une carte d’invalidité impose non pas d’être invalide, mais – probablement ? – d’être motivé. C’est indubitablement indispensable et parfaitement logique de réclamer une petite rédaction pour justifier l’accès à un élément administratif qui devrait être délivré en fonction de critères objectifs (l’invalidité de la personne) et non de critères moraux ou parfaitement subjectifs : s’il n’est pas donné la possibilité à une administration d’exercer un minimum de pression idiote sur les individus, à quoi diable sert le pouvoir ?

Heureusement, rassurez-vous : ce n’est pas à cause d’une rédaction mal rédigée que Djamel C. verra sa demande refusée par deux fois, mais simplement parce qu’il ne rentrait pas dans les bonnes cases ni les bons critères. Monsieur n’étant pas invalide à au moins 80%, il n’aura pas le droit à sa précieuse carte.

Pour rappel, une telle carte permet de révoquer le président de la République ad nutum, de violer le Premier ministre sur une table basse, de toucher le premier gain au loto trois fois de suite et … Ah on me fait savoir que non, en fait, cette carte permet seulement la priorité d’accès aux places assises dans les transports en commun et des places spécifiques dans les salles d’attentes ou les lieux accueillant du public, ainsi qu’une priorité dans les files d’attente. On comprend que, devant un tel passe-droit, la Commission de la Maison départementale des personnes handicapées (CMDPH) soit particulièrement réticente à distribuer le précieux carton, tant les abus pourraient aboutir à des drames évidents, et qu’elle se montre nécessairement pointilleuse sur les critères d’attribution. Dura lex sed lex et « t’es pas dans les critères alors merci au revoir ».

Devant ce double refus, Djamel aura fini par interpeller l’administration (in)compétente, puis, devant le succès flamboyant de la manœuvre, les médias, puis, devant l’évolution extrêmement favorable de son dossier, aura opté pour une petite grève de la faim parce qu’entre deux séances de rééducation, mettre sa santé en danger lui semblait le plus apte à permettre l’obtention de cette véritable clé de trésors innombrables et de privilèges ahurissants.

Au bout du compte, la nouvelle commençant à faire de la mousse dans les médias et quelques réseaux sociaux, la secrétaire d’État chargée de l’Aide aux victimes est finalement sortie de sa léthargie pour venir en aide au futur invalide qui, youpi, aura obtenu gain de cause. Le lundi 4 juillet, en fin de journée, Djamel C. a reçu sa carte. Elle sera valable cinq ans (des fois que sa jambe repousse et qu’il redevienne valide subitement, je présume).

chaton youpi encore une mission réussie

Ah, décidément, il ne fait pas bon tomber sous les balles de terroristes en France, où l’État semble bien plus prompt à faire respecter tous les petits alinéas de tous les petits décrets et circulaires que l’administration produit sans arrêt plutôt que l’ordre et la justice que les citoyens réclament pourtant de façon véhémente.

Qu’il est beau, cet État magnifiquement étanche aux tracas quotidiens de ces petites créatures misérables qui le font vivre ! Qu’il est grand, cet État qui se repaît de cette solidarité forcée sur tous et qui n’en distribue qu’au compte-gouttes et exclusivement à ceux qui ont leurs entrées dans les ministères ! Oublions bien vite l’inhumanité froide du traitement de ces victimes d’attentat qui, malgré un ministère dédié entièrement à leurs cas, pataugent dans les formulaires et les réponses glaçantes d’un système maintenant largement détaché de ses missions de base, aider le citoyen. Oublions ces politiciens, la bouche remplie de solidarité et de fraternité qu’ils ne sont capables de créer nulle part. Oublions ces dérives administratives qui écrabouillent consciencieusement les plus faibles, quitte à les pousser au suicide, sous couvert de redistribution, de solidarité ou d’aide aux défavorisés.

Oublions bien vite ces désagréments, ils pourraient nous rappeler d’autres pays où la collectivisation galopante de toute la société a mené, inexorablement, au désastre. Oublions la bureaucrativite fulgurante qui a durablement retiré toute relation humaine des équations qu’il faut résoudre pour savoir si untel peut recevoir le petit privilège ou la petite carotte que l’État octroie aux miséreux que son système a créé.

Oublions tout cela, on risquerait de se rendre compte que c’est cette collectivisation qui entraîne, tous les jours, un service de plus en plus pourri pour des frais toujours plus grand. C’est ce collectivisme, cette socialisation à outrance, cette normalisation tous azimuts, ces millions de cerfas sclérosants qui produisent une administration tous les jours plus froide et plus inhumaine, incapable de gérer les têtes qui dépassent et les cas exceptionnels.

demotivateur bureaucratie

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires165

  1. Le Gnôme

    L’Etat est le plus froid des monstres froids disait Nietzsche, et il imaginait pas à quel point. Il est hors-sol, contemplant de loin les petits insectes qui s’agitent pour le nourrir, et en écraser quelques uns à l’occasion.

    1. robert

      Je pense au contraire que ce titre convient parfaitement du fait de son inadéquation, tout comme l’administration se veut légère et festive.
      Saul erreur, Terry Gillian a dit que le titre lui est venu en écoutant la chanson alors qu’il écrivait le scénario de ce chef d’oeuvre.

          1. Pheldge

            c’était volontaire, je ne voulais pas diluer la conversation, et j’ai répondu à robert en m’adressant au Major ! dis donc, tu serais pas en train de me coller une comparaison végétale désobligeante ? 😉

            @ Ze « Végétal genevois » : rapport à ta façon « amusante » de placer tes réponses … 🙂

  2. Infraniouzes

    Il y a une logique caché derrière tout ça. Si le sieur Djamel C. lutte de toutes ses forces pour sa survie il y en a, de l’autre côté de la barrière à Cerfa, qui luttent encore plus férocement pour la survie de ce qu’ils pensent être un boulot indispensable à la France. On crève de ça: des inutiles dont le poste a été créé pour de basses raisons de clientélisme électorale. mais qui sont, ensuite, intouchables jusqu’à une retraite bien méritée.
    Alors on ne va pas laisser la jambe du sieur Djamel C. mettre en péril des quantités d’emplois si utiles à la société.
    Dans le même ordre d’idée, dites-moi à quoi sert l’ARAFER, Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières, à la tête de laquelle Bernard Roman, député socialiste du Nord depuis près de vingt ans, pourrait être nommé ? Indispensable ce machin ?…

    1. sam00

      Pour le coup je suis bien d’accord avec vous … mais pas que pour les fonctions

      Il ne faut pas oublier par exemple les antennes universitaires (par exemple) posées au milieu de nulle part pour plaire au politicien local qui était bien en vue du pouvoir à un moment donné
      On se retrouve ainsi avec des structures sur-numéraires, des coût de fonctionnement qui explosent, et souvent des formations au rabais par manque de connexion à la structure mère …

      C’est valable aussi dans tous les autres domaines de l’administration

  3. Calvin

    Vive l’Etat….
    Et on apprend que les contribuables français vont devoir payer 50.000 euros dans l’affaire Merah, parce que l’Etat est condamné pour négligence.
    Et oui, l’Etat a tort mais ce ne sont pas les responsables qui sont punis, ce sont les citoyens.
    Bon, après tout, ils ont bien voté….

    1. sam player

      C’est quand même suffisamment rare pour en prendre bonne note : l’état faut* !

      * : ouais, je sais, il fallait que je place cette forme de conjugaison du verbe faillir que l’on ne voit pas assez souvent.

            1. JiJiBé

              Sans parler de l’état-soeur, celle qui bat le beurre dont le même état s’empare avec son argent et le reste !

              C’était juste pour participer à ces états d’âme.

                  1. JiJiBé

                    Voilà 4 ans que les résineux tripotent la crémière, c’est ainsi que nous eûmes le truc dégoulinant que le monde entier nous envie, le fameux Flamby.

  4. albundy17

    J’ignorais que cette carte d’invalidité ne sert finalement à rien, n’y a t il pas une allocation adulte handicapé ?

    Auquel cas ils lui auraient refusé à cause de son prénom (dès fois qu’il s’achète une kalach) ou pour une question budgétaire.

    Question pognon, l’état fait tout de même de plus en plus d’économies (APL qui vont diminuer pour ceux qui prennent des logements trop chers, déremboursements de certains médocs dont les labos n’ont pas payé assez cher ou qui ont une molécule plus cher à vendre)

    Mon cas perso, suite à plusieurs phlébites et enfin une embolie pulmonaire, je fus inscrit en ALD il y a une vingtaine d’année, mais je dois être un miraculé vu qu’ils m’ont enlevé le 100 % l’année dernière. Après tout, il y a des mutuelles, hein

    1. Pheldge

      tu as laissé passivement élire le gros tas, tu es récompensé ! viens pas chouiner 😀 😀
      NB: pas d’attaque perso, j’ai écrit ça pour te taquiner, rien de plus, rapport à nos échanges récents 😉

      1. albundy17

        ça aurait été la même chose avec le freluquet, au moins avec le flan qui avance puis qui recule, il y a sans doute pas mal de lobbyistes de connivence qui n’essaient même pas. Je suis sur qu’il aura moins palpé en valisette que ton mentor.

        Ce ne sont pas les valisettes qui m’ennuient, bien sur, ce sont les lois que je vais subir ensuite. Tiens ça me rappelle cette obligation des etylos dans la voiture, avorté vu que son pote n’arrivait pas a fournir.

        ça ne sert plus a rien de voter pour un certain moins pire, ça les légitime ! Ils nous font le coup depuis au delà de ma naissance, et tu marches, tu cours encore !

        Ils ont tout verrouillé pour se refiler le baton de l’un à l’autre, et tu gobes !

        La femme de kermit disait déjà à l’époque que la démocratie n’existait plus, alors que la démocratie, c’est un baisé sur deux !

        Je suis certain que le seul vote utile, c’est de choisir le plus naze, faut en finir avec cette agonie.

        Pour ton NB, n’ai pas d’inquiétudes (qui me touche) crois bien que je t’asticote tant que je peux et a mon faible niveau, mais feignant, donc souvent sans smiley (surtout que je n’en connais que trois :mrgreen:)

  5. Aristarkke

    Monseigneur, vous avez oublié que cette carte vous donne droit, depuis quelques années, à disposer d’une place handicapé matérialisée devant ou à la plus immédiate proximité de votre domicile.
    En zone urbaine, ce petit privilège est indéniable et mérite donc un contrôle strict…
    Je rassure cependant les âmes sensibles à la perte financière que pourraient éprouver les municipalités: sur la base parisienne où un de mes clients, atteint d’une maladie invalidante qui le prive d’une jambe quasiment paralysée, imposant le recours à un véhicule aménagé spécifiquement (BA+accélérateur déplacé à gauche), a bien obtenu une place devant son immeuble mais pour laquelle il doit payer son stationnement résidentiel comme tout le monde! Non mais !

      1. Aristarkke

        Monseigneur, (soupir!!!)
        Ne vous faîtes pas plus administrativo-technicophile que l’Administration …

        (en succombant à la tentation de balancer un revers de fonds de court dans le camp du plombier flamand. Regarde Mélusine comment que je te le défonce pour tout le travail qu’il te donne… Na!)

        Je réduisais le processus pour ne pas consommer trop d’octets de vos mémoires mais puisque rectification et précision sont nécessaires :

        La place d’handicapé « personnelle » est effectivement possible après seulement obtention d’une carte d’autorisation spécifique, européenne qui plus est, ouverte aux personnes à mobilité réduite!

        Soit les handicapés pas assez handicapés pour avoir la « carte pleine ».

        Elle est dans la réalité, de droit pour les handicapés titulaires de la carte (s’ils sont bien titulaires d’un permis de conduire valide, même pas, puisque cette place est utilisable par un accompagnateur/conducteur)… sinon, ce ne serait pas vraiment logique mais il est exact qu’il faut une démarche spécifique distincte…

        La complainte des CERFA solidaires, quoi…

        Revers bloqué et renvoyé…

        1. tututut : je parle très clairement ici de la carte d’invalidité, qui n’ouvre pas droit aux places handicapés. C’est tout, et c’est bien pour ça que je n’en parle pas dans le billet. Qu’il faille une démarche supplémentaire est justement la preuve de la folie bureaucratique.

          1. Aristarkke

            Suggestion : ajouter dans le billet du jour un addendum du style « mais n’accordant pas pour autant et automatiquement le droit à la place handicapé du stationnement automobile » Faut pas dec….r et retirer du Cerfa de la gu…e du Moloch administratif »
            Cela irait dans le sens de dénonciation du kafkaïen… 😉

            1. sam player

              …. et n’accordant pas une remise sur la carte grise… et ne donnant pas le tiercé dans l’ordre… et… tu peux aller loin comme ça !

          2. Dr Slump

            Dans la demande d’AAH, on peut aussi demander, en option s’il vous plaît, un complément aide au logement, attribué selon des critères, euh… on ne sait pas lesquels, mais il y a des critères, voyez-vous.

          3. Aristarkke

            Cela ne doit pas être géré par les mêmes services administratifs. Cela semble regroupé pour le public à une seule adresse départementale à la façon des centres de formalités des entreprises mais cela doit redistribuer ensuite à qui mieux mieux. Vous dénoncez suffisamment les usines à gaz administratives, surtout grançaises, pour le subodorer…

  6. Aristarkke

    Monseigneur, ne soyez pas trop mauvaise langue. La copie de pièce d’identité + justificatif de domicile est normale pour la vérification en théorie, de doublons ou de fausses déclarations pour empapaouter la SS… Dans la pratique, est-ce efficace ???
    Vis-à-vis des honnêtes contributeurs, sûrement mais pour les autres… (il y a eu récemment des bulletins de victoire des allocs-fam mentionnant qq centaines de millions de fraudes démasquées et, bien sûr, en cours de recouvrement)…

    1. sam player

      Cette nécessité continuelle de preuves et attestations diverses montre bien l’inorganisation continuelle du molosse qui ne connaît pas ses sujets alors que ceux-ci lui verse leurs écots.

      J’imagine dans une entreprise privée demander à un client qu’il prouve qu’il a bien acheté tel équipement avant de lui fournir une notice ou une pièce de rechange…. merci de nous fournir les éléments suivants :
      – une copie de la facture avec raison sociale du demandeur,
      – une attestation concernant votre capacité à agir au titre de cette raison sociale,
      – un document attestant de votre capacité à utiliser cet équipement,
      – une attestation d’un expert concernant la pièce incriminée,
      – une attestation concernant le recyclage de la pièce usagée
      – une copie de votre carte d’identité,
      – une attestation de paiement des cotisations sociale datant de moins de 3 mois
      -….

      1. Calvin


        – une explication de 15 lignes minimum indiquant la motivation et la finalité de l’équipement par le client,
        – une attestation sur l’honneur que la pièce ne sera pas revendue à un tiers,

        1. Sayo

          D’un côté on n’apprend plus aux enfants à écrire correctement, de l’autre on leur demande (plus tard) de produire des explications circonstanciées pour la moindre demande d’aide à l’Etat.
          Si j’étais parano, je dirais que ça ressemble à un plan machiavélique pour économiser des sioux. Ou plus vraisemblablement à de l’incompétence à 360°.

          1. albundy17

            Oui, marrant, je ne sais plus pour quelle alloc, mais la bandenouille en place s’offusquait qu’une grande partie de zans qui y avait droit ne la touchait pas.

      2. sam00

        Qui a dit :
         » On verra des formalités sans nombre s’interposer entre le besoin et le secours. Bref, une admirable institution sera, dès sa naissance, transformée en une branche de police. »

        😉

          1. Hussard Bleu

            On reconnaîtra aisément la période (dans les deux acceptions) – et l’auteur – à la similitude de style d’avec Henri le Milanese… tous les soirs, lecture de deux ou trois pages du Code Civil, édition 1804, et hop (head)….

            1. Aristarkke

              Délicieuse époque où la Loi n’était pas verbeuse et logorrhéique au contraire des romans-feuilletons…
              Il faudrait peut-être rappeler à nos Représentants les Parlementaires qu’ ils ne sont pas payés à la ligne de loi écrite et à certains romanciers qu’il serait bénéfique qu’ils le soient, surtout si le sujet le mérite.

  7. guillaume_rc

    « En zone urbaine, ce petit privilège est indéniable et mérite donc un contrôle strict »
    Sauf que…
    On peut très bien avoir cette carte de stationnement si un membre de la famille est handicapé et qu’on le véhicule régulièrement.
    Et après, on se gare où on veut.
    Je connais une personne qui a cette carte et n’en abuse pas…. et une autre qui, du coup, a une place dispo qu’elle occupe tous les jours devant le bureau.

    1. sam player

      « …et une autre qui, du coup, a une place dispo qu’elle occupe tous les jours devant le bureau. »

      Pour ceux-là il y a une affiche dispo sur internet :
      « La connerie n’est pas encore considérée comme un handicap »

      Ca fait son effet… on était plié en 2 derrière la fenêtre !

    1. Calvin

      Le coiffeur ne doit pas s’occuper que des cheveux de Hollande, mais aussi de ses autres pilosités.
      Avec Hollande, on ne sait pu bien qui fait quoi et pourquoi.

        1. Calvin

          Entre autres, oui.
          Le mort Pion de la Raie Publique ne se contente pas d’une Julie et (se) sert dans plusieurs corps constitués.
          Illiaque des professionnels de la machette aguerris pour lui désherber ses nombreuses aires de jeux grivoises.

  8. Gerldam

    Le plus étonnant dans cette sinistre histoire, c’est qu’avec un prénom comme le sen, il n’ait pas été prioritaire. Se fut-il appelé Jean-Marie, la réaction du monstre glacé aurait été tout à fait normale, non?

  9. Aristarkke

    Quelqu’un connaîtrait le barême des taux d’invalidité retenu pour chaque défaillance invalidante ???
    Parce que ne pas atteindre 80% avec une jambe et un bras HS (d’accord, ils ne sont pas du même côté) me paraît exagéré.
    Nous sommes dans de l’invalidité palpable et vérifiable par n’importe quel médecin pour ne pas dire quidam.
    Ce n’est pas comme la nouveauté de l’hyper électro-sensibilité!!!

    1. Calvin

      Avoir un cerveau HS ne permet pas non plus d’être considéré comme handicapé. Au contraire, ces gens sont alors nommés ministres ou élus par les citoyens.

  10. Aristarkke

    Taux d’incapacité d’au moins 80 %
    Un taux d’au moins 80 % correspond à des troubles graves entraînant une entrave majeure dans la vie quotidienne de la personne avec une atteinte de son autonomie individuelle.
    Dès lors qu’elle doit être aidée totalement ou partiellement, ou surveillée dans l’accomplissement des actions de vie quotidienne, ou ne les assure qu’avec les plus grandes difficultés, le taux de 80 % est atteint.
    C’est également le cas lorsqu’il y a déficience sévère avec abolition d’une fonction. »

    Tiré de la page suivante :

    http://www.mdph86.fr/534-guide-bareme-incapacites.htm

    1. Peste et coryza

      Perdre une jambe ou un bras n’accorde pas 80%, alors que c’est clairement une entrave majeure dans la vie quotidienne de la personne…

      1. Pheldge

        c’est pas pour polémiquer ni stigmatiser, mais séropositif, donne droit à l’AAH.
        J’ai une connaissance dans ce cas, qui avec la tri-thérapie a une vie tout à fait normale depuis plus de dix ans …

        1. Peste et coryza

          si la personne a un gros cerveau, ça peut compenser.
          Je connais un gus, ingé +++, qui vous fait des transformées de Fourier de tête, mais qui est incapable de comprendre qu’il ne faut pas mettre du super dans un moteur diesel.
          Heureusement, sa femme veille au grain.

          1. albundy17

            Je connaissais un gars, ingé ou ptet au dessus vu qu’il dirigeait une équipe d’ingé recherche moléculaire qui a planté 2 fois sa bagnole a des barrières de péages, il ne savait pas choisir quelle couloir prendre et arrachait presque le kiosque.

            Un jour il a prit une route de campagne.

            Alors les gros cerveaux…

            1. sam player

              La logique des simples d’esprit n’est pas la même que celle de ceux qui ont un cerveau plus développé. Je me sens parfois handicapé dans ce monde, je vais peut-être remplir une demande pour une carte…

              PS : je n’ai pas encore défoncé une barrière de péage mais ça ne va pas tarder s’ils continuent à mettre la file passage rapide à droite !

              1. sam player

                … ou à mettre au-dessus des différentes files des signes incompréhensibles ou invisibles à moins d’avoir le nez dedans. Perso je ne suis pas étonné que parfois des étrangers se plantent de file.

                1. Hussard Bleu

                  Personnellement, et sans penser à mal, n’est-ce pas, je croyais que tu ne pouvais passer ces étroits goulets de sortie des péages….

                  Aucune intention vexatoire, hein ? les Aliens sont des Français comme les autres… mais heureusement que c’est l’été et que tu vas pouvoir bronzer un peu…

                  nsm08.casimages.com/img/2016/02/03//16020307352415263613943339.jpg

                    1. Bonsaï

                      Vous n’avez pas choisi ici l’ethnie extraterrestre la plus photogénique !
                      C’est bien dommage, parce que du côté d’Andromède ou d’Alpha du Centaure, il y a des être volants d’une suprême élégance. Et télépathes qui plus est…

  11. Aristarkke

    Elle sera valable cinq ans (des fois que sa jambe repousse et qu’il redevienne valide subitement, je présume).

    Cette carte peut parfaitement être accordée « à vie » mais aussi à titre temporaire sur un à dix ans pour tenir compte d’une kyrielle de cas spécifiques d’attribution.

    Une telle mesquinerie est parfaitement typique d’un obscur sans-grade administratif qui a vu sa peitte once de pouvoir liquidée par décision des étages supérieurs et qui ne concède donc que le minimum qu’il a jugé bon d’accorder pour continuer à montrer sa capacité de nuisance, tout en obéissant…

    « Tu as mangé la moitié que je voulais »… (« tiré de Toto, mange ta soupe » ou « bourreau d’enfant » par F Raynaud)

    1. Calvin

      C’est parce que l’administration considère que le gars peut se payer, sous 5 ans, deux prothèses High Tech rendant son invalidité caduque…

  12. hub

    deux précisions sur la carte à 80% : elle est d’abord et toujours donnée à titre transitoire, puis au bout de cinq ans elle est donnée à titre définitif si le cas le requiert. Deuxième précision : elle donne droit à une 1/2 part en plus dans le calcul de l’impôt. quelle folie!
    Et oui, une fois la carte obtenue, il faut recommencer des démarches pour pouvoir disposer d’un macaron autorisant le stationnement.
    Toutes démarches que j’ai eu l’immense plaisir de faire, sous l’oeil soupçonneux de fonctionnaires qui sont certains qu’on ne pense qu’à tricher.
    A quoi il faut ajouter que le taux de handicap est soumis à un savant calcul fait par moitié par les comités médicaux et l’administration : car il y a d’une part la déficience (dans le cas de Djamel les jambes, les bras), d’autre part le handicap qui selon la loi Handicap 2005 « est une restriction de la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison de cette déficience ». Le handicap est donc soumis à interprétation…. en l’occurence, pas de bras, pas de chocolat!

    1. Aristarkke

      Dont acte.
      Ce n’est pas vraiment expliqué comme cela dans les textes à destination du grand public mais ma face complotiste y voit une volonté de paraître « très » généreux côté rue et très pingre et tatillon, côté jardin…

  13. hub

    absolument d’accord; l’allocation handicapé ne permet pas de vivre décemment, d’autant que tout handicap coûte cher. Cependant, il faut reconnaître à cette loi Handicap 2005 quelques avancées. Dans le cas évoqué par H16, les lenteurs et les sottises de l’adminstration font penser à Courteline revu par un sadique

  14. Bonsaï

    Ce qu’on voit à l’œuvre une fois de plus ici, cruellement mis en relief par l’Auteur, c’est la redondance et la boursouflure de cette Administration pléthorique qui abrite de coûteux parasites à tous les étages. Cet entassement branlant de fonctionnaires inutiles, de vaine paperasserie et d’inefficacité manifeste qui empêche la France d’entrer avec dynamisme dans le 21ème siècle…

    1. Aristarkke

      Entassement branlant!!! Tout au contraire, édifice solide en pyramide reposant bien sur sa base…
      Bien calcifiée de surcroît, avec de nouvelles couches déposées à chaque occasion…

  15. René-Pierre Samary

    La fonction (la bureaucratie) crèe l’organe (les documents administratifs). Mais l’organe (les règles administratives) crèe la fonction (les fonctionnaires).
    Pas étonnant que, toutes choses égales par ailleurs, il faille un nombre toujours grand, mais jamais assez, de fonctionnaires, qui produisent eux-mêmes les conditions de leur nécessité, et vice versa. De même que l’obèse, en mangeant excessivement, augmente la taille de son estomac, qui « demande » à son tour d’absorber une plus grande quantité de nourriture.
    (en l’occurrance, nos pépettes)
    Cela doit s’exprimer par une formule mathématique, mais je n’ai qu’un bac moins 4, désolé.

    1. sam player

      Oui c’est le principe de la récursivité : les données de sortie modifient les données d’entrée qui modifient les données de sortie qui modifient les données d’entrée…
      stack overflow !
      Mais bon, même Excel résout ce type de problème !

      1. René-Pierre Samary

        Le principe de récursivité. Très joli !
        Ce beau principe peut s’appliquer à toutes sortes de choses. Il éclaire l’éternel débat entre l’inné et l’acquis (l’acquis créant de l’inné, et l’inné renforçant l’acquis). D’où la formation de groupes humains qui se sont différenciés au fil des millénaires, créant des races, je veux dire, des sous-groupes avec leurs caractéristiques propres, physiquement et psychologiquement. On a bien des « races guerrières », des « races de marchands », des « lions » et des « renards » (comme dit Pareto). Ce n’est pas seulement culturel : les « vertus » s’héritent aussi génétiquement, peu à peu, à cause de ce principe de récursivité.

        1. sam player

          Ca me rappelle quand j’étais gamin et que je regardais la boîte de Vache qui rit avec une loupe pour voir si dans les boucles d’oreille de la vache il y avait une vache qui avait des boucles d’oreille dans lesquelles il y avait une vache qui avait des boucles d’oreilles dans lesquelles…

          1. Bonsaï

            Déjà le goût de l’infini… ça doit être chouette d’être enfermé avec toi dans un astronef sans savoir si on va réussir le saut quantique pour se retrouver dans l’amas stellaire !

            1. Pheldge

              Avec sam, ça serait plutôt l’amas « Pèle mon Dos » « Deux Longs » , parce que comme tu le sais, ♪♫ « l’amas Deux Longs , va vous servir à boiiiiireuuhh … » ♪♫ 😀

              1. sam player

                Pheldge pour que tes barrés soient plus propres colle tes balises contre les maux mots sans mettre d’espace de part et d’autre… de rien.
                Bon, je te l’accorde, ça ne rendra pas ton texte plus intelli-gible ou -gent.

                    1. Aristarkke

                      SP, pour que tes élisions soient plus propres, mets-leur le signe prévu à cette fin: l’ apostrophe et non le guillemet solitaire…
                      Bon, je te l’accorde, cela ne rendra pas ton texte plus intelligible ( car honorablement doués sommes -nous pour la plupart) mais notre oeil, grande quiétude y trouvera…

                    2. Pheldge

                      Papet, tu as loupé ton effet , la citation complète ç’aurait donné : »Bon, je te l’accorde, ça ne rendra pas ton texte plus intelli-gible ou -gent. » Après quoi, tu mettais un gentil smiley moqueur 😉

              2. Pheldge

                ce commentaire , comme bien d’autres que je poste, n’a pas vraiment vocation à bouleverser la connaissance humaine … j’espère humblement qu’il en fait sourire quelques uns ici.

                Pour les barrés, là je n’ai pas été soigneux avec les guillemets tout ça , mais mon soucis est surtout que souvent le trait se poursuit sur le caractère après la balise de fermeture. J’avais une extension qui permettait de rédiger directement, et c’était plus propre, mais un peu plus lent … Comme « Wild Bill », je suis tellement impatient de partager mon Hillary thé 😉

                1. sam player

                  Ton barré va au-delà de la balise car tu mets un espace entre la fin du mot et la balise !
                  La page fait sauter les espaces redondants et du coup barre ton espace.

                  1. sam player

                    J’avais mis dans le message précédent plein d’espaces entre les mots mais l’éditeur les enlève pour n’en conserver qu’un.

                    1. Pheldge

                      « merçi mon prinçe »* de me donner l’occasion de faire travailler ce brillant cerveau que la nature m’a donné, çà autre chose que des … enfin, merci 😉

                      * la cédille ( la sébile ne tardera pas sois rassuré ) essaie d’imiter un zozotement çoçotement bien crétin à la Ruquier par exemple …

                    2. Bonsaï

                      Mais quel talent !
                      Heureusement que H16 qui a de la mémoire et qui est un grand cinéphile comme chacun sait, t’a repéré un soir complètement aviné au fond d’un bar bien glauque (que faisait-il là ? nous ne le saurons pas…). Et ce fût là ta chance, car nullement impressionné par ta taille il te saisit par le collet et planta son regard au fond du tien :
                      « Je t’ai reconnu et je veux te donner une seconde chance. J’appréciais déjà tes films quand j’étais gamin. Je t’invite à jouer dans mon théâtre à une seule condition, ne fais pas l’imbécile, sinon couic ! » et d’un geste significatif son index frôla ta gorge…

                    3. Aristarkke

                      A Nano Arbolito :
                      C’est vraiment étonnant cette dérive récente de l’ adjectif glauque qui signifie en réalité couleur bleu-vert-de-gris sale, employé pour définir la couleur de la mer sous un ciel de plomb et qui devient maintenant synonyme de louche, douteux, mal famé. Le français en mode suisse l’ y a acclimaté ou c’est la fréquentation de ce blog qui vous gâte le vocabulaire???
                      (des éditions de Larousse des années 50 et 70 ignorent complètement cette dérive)

  16. Douar

    Heureusement, la gabegie administrative n’est pas réservée à la France.
    J’ai ouïe dire que la ligne de train où a eu lieu la collision en Italie, devait passer en double voie, mais que les demandes de subventions européennes nécessaires pour cet investissement se sont perdues dans les méandres de l’administration transalpine.

  17. ronchonette

    Tellement écoeurant et affligeant, que je n’ai même pas la force d’exprimer vigoureusement ma ronchonnerie face à cet état minable

  18. Theo31

    Comme cet ancien otage des islamistes qu on a accusé d être un clandestin car il n avait plus aucun papier. Il croyait qu on allait l aider parce l autre encule de l élysée s était servi de son affaire pour se faire mousser.

    1. Dr Slump

      Si en plus il était en train de boire un café à 10 euros à la fameuse terrasse de chez Bonnus, il serait pas prêt d’avoir sa carte d’invalidité le gars. L’administration se chargerait au contraire de  » l’invalider  » un peu plus!

  19. sam00

    En parlant d’handicapés qui ont besoin de notre aide (et de nos sous), vous pouvez faire un don à l’humanité (le « journal » hein, pas le genre humain) directement sur le portail de la caisse des dépôts et consignations (dont c’est bien évidement le rôle)

    https://www.donspep.caissedesdepots.fr/?journal=huma

    A noter que je suis critique avec l’huma vu que c’est chez eux que j’ai trouvé l’appel au don … mais on peut aussi donner à tous les autres journaux :
    https://www.donspep.caissedesdepots.fr/

    Enfin … ceux qui ont bien rempli le cerfa idoine je présume vu que beaucoup de titres sont absents 😉

      1. sam00

        Qu’est ce qui est consternant? 😉

        Que l’humanité ai besoin de pognon (comme charlie hebdo d’ailleurs) et fasse appel aux dons?
        Ou que la gestion des dons soit effectuée par la caisse des dépôts qui est supposée être une institution qui ne s’occupe que de missions d’intérêt général?

        1. Vassinhac

          Si c’est un service facturé à « Presse et pluralisme », ce n’est pas gênant, non ?
          La CDC peut avoir des activités concurrentielles.

          1. sam player

            Non, que ce soit facturé ou pas.
            Pourquoi ?
            Parce que :
            – si ce n’est pas facturé ça veut dire que des moyens publics sont utilisés et donc détournés du but initial.
            – si c’est facturé, idem ci-dessus, mais en plus c’est une concurrence déloyale au service privé et hors de l’objet social initial puisque public et privé ne supportent pas les mêmes charges.

            Exemple pour mieux comprendre : les bus SNCF et le covoiturage SNCF.
            Vu le déficit global du ferroviaire il est évident que les subventions du ferroviaire vont sur ce type d’activité, ne serait-ce qu’en finançant les investissements et en leur servant de caution, et il y a forcément porosité entre les différents services entre service public et service privé : marketing, administratif, organisation… Je serais une entreprise de bus privés je porterais plainte contre la SNCF qui utilise des moyens publics pour faire concurrence au privé.

      1. Pheldge

        A propos, la grosse Doudou de l’Hollyday Inn de Bas du Fort en Gwadloup m’avait parlé des prouesses d’un navigateur un peu farfelu, puis elle m’a connu et goûté … 😀

        1. Aristarkke

          Quelle vantardise!
          Un vrai gamin!
          Tu veux donc nous faire croire qu’il n’y a pas que tes chevilles qui t’empêchent de rentrer confortablement dans ta case parce que tu ne passes ni de face ni de profil sans recours à un chausse-pied ???

        1. Pheldge

          Il peut aussi être soufflé, parfois … il arrive même que le hash saise ( du verbe « saiser » parce que saisir c’est réactionnaire 😉 )

  20. Taisson

    Quand le dysfonctionnement devient la règle..
    Ce cas est révélateur de l’imbécilité profonde de la façon dont on utilise l’idée de ce que la plupart appellent « l’état de droit ».
    De même que des « magistrat(tes) « utilisent aujourd’hui les textes, ou de façon totalement stupide, ou simplement complètement à côté de l’idée que s’en faisaient ceux qui les ont votés, les bureaucrates, de tous temps, ont utilisé les règlements en dehors de tout bon sens.
    La seule chose vraiment surprenante, c’est simplement que personne, dans leur hiérarchie, n’ait vu la contradiction entre la chanson toujours répétée du « pasdamalgame » et la rigidité débile de leur administration…
    Faisant partie de la communauté problématique, pour une fois en tant que victime, cette personne aurait du voir toutes ses démarches facilitées. N’importe quel cadre intelligent du système aurait du agir dans ce sens …Sinon humainement, rien que pour l’idéologie officielle !!
    Que l’ambiance bureaucratique rende idiots des gens qui, au départ n’ont pas de tares particulières, et ont fait des études correctes, c’est très possible, et même assez évident, on dit bien que la fonction crée l’organe…
    Mais qu’il n’y ait plus de hiérarchie avec un recul suffisant, ou plus assez de pouvoir, pour rectifier, ce n’est, pour moi, que la démonstration, une fois de plus, que l’ensemble du système ne fonctionne plus, même pour ce qui devrait lui être favorable.
    Courteline, c’était rigolo à lire, mais ça deviens tragique à supporter dans la réalité !
    Nous sommes en plein dedans : C’est bien Brazil !!!

    1. Bonsaï

      C’est une administration tellement lourde, tellement énorme… et en France, un fonctionnaire est indéboulonnable.
      N’est-ce pas aux Etats-Unis que les fonctionnaires font leurs bagages à l’occasion de l’élection d’un nouveau président ?

  21. JiJiBé

    Un certain Parkinson, (C.Northcote) édicta un jour cette Loi :

    1 – Un fonctionnaire entend multiplier ses subordonnés et non ses rivaux.
    2 – Les fonctionnaires se créent mutuellement du travail.

    ll faut bien admettre selon ce diagnostic averti qu’il s’agit d’une maladie incurable et contagieuse dans ce pays.

  22. Theo31

    Ma mère doit marcher avec un canne et a ladite carte. Ça ne l empêche pas de se faire injurier à la poste par des pétasses valides qui ont le tiers de son âge.

    Pays de gros cons.

    1. ialda

      Blamez l’idéologie socialiste, qui créé des sociétés d’égoistes où chacun ne pense qu’à protéger et étendre ses droits personnels. On a trouvé rien de mieux pour détruire les civilisations.

  23. JiJiBé

    Certes certes mais le sieur Djamel pouvait prétendre à un poste privilégié de merlan au salaire de 9895 € mensuel, affecté à une autre tâche ardue auprès d’un autre travailleur handicapé du côté de l’Elysée.

    Tiens, par curiosité je jetterai un oeil demain entre deux bordées de sifflets sur la tenue de route de la moumoute de qui-vous-savez.

    1. René-Pierre Samary

      Un merlan nommé Benhamou, recruté grâce à Faouzi Lamdaoui, défendu par Sarah Levy… De mauvaises langues (la probité de la mienne est proverbiale, nombreux témoignages), diront que la France est mise en coupe réglée.

  24. Dr Slump

    Tiens, ca y est, on entends les feux d’artifèces. Aucune envie de participer à cette commémoration annuelle du 14 juillet, jour de la Bastiile, symbole de la « république », et surtout du début de la Terreur, beau souvenir pour la France hein!
    Il n’y a que des ignares et des fonctionnaires pour vouloir célébrer ce funeste symbole. Au cul la Bastille, à mort la république et vive Ravachol, boum!

      1. Dr Slump

        Oui, j’avais effacé de mon commentaire le coût de ces « festivités », en bon argent du contribuable tant ça me paraissait évident ici. Mais voilà bien le sens de tout ça: les républicains célèbrent tous les ans le symbole de LEUR maudite révolution usurpatrice de notre liberté, avec NOTRE argent.

        L’ironie du sort fait parfois mal au derche!

          1. Lark on the Wing

            Assassinats suivis de vols, assez juste en effet… « la grande soulasse » comme on disait au XIX° siècle…

            Même la Suisse en « bénéficia », d’où ce quatrain vengeur sur le nom du général bleu qui y sévissait :

            « la pauvre Suisse que l’on ruine
            voudrait bien que l’on décidât
            si Rapinat vient de rapine
            ou rapine de Rapinat »

            Le même Rapinat exerça également ses talents dans le Jura français, comme le cite Baudin dans ses Mémoires….

  25. Boudoir

    D’accord sur le principe. N’empêche qu’en pratique, il ne devrait pas y avoir besoin de carte officielle pour s’assoir aux places handicapées quand on a une jambe en moins et un bras inerte plein de broches.

    1. René-Pierre Samary

      Les malchanceux ont bien de la chance.
      Enfin, certains…
      Ce n’est pas comme ce jeune matador estoqué, couverts de crachats par les amoureux de la nature, qui préfèrent les animaux à l’homme. Surtout des femmes, qui haïssent les cojones, apparemment.
      A vomir.

Laisser un commentaire