Élection présidentielle 2017 : la ridicule bousculade à gauche

Depuis des temps immémoriaux, la politique a toujours été le tremplin idéal pour des leaders exceptionnels ou des bouffons invraisemblables, les variations d’époques influant essentiellement sur la quantité des uns et des autres dans chacune des deux catégories. Apparemment, l’époque actuelle semble nettement favoriser les bouffons, ce qui ne rassure pas tant le pays est en proie à des changements profonds et des défis immenses.

Difficile en effet de ne pas compter dans les erreurs tragiques de l’électorat français celui qui tient l’actuel poste de Président de la République. En quatre très longues années d’un quinquennat difficile, il a largement montré qu’on pouvait très bien parvenir à ce poste en jouant la carte de l’élimination des adversaires plutôt que celle de l’amélioration personnelle, de la pertinence d’analyse politique ou celle de la volonté réformatrice.

hollande XVITout montre à présent que le petit homme aura réussi son tour de force sans avoir le moins du monde réfléchi réellement au sort du pays qui lui était confié. La politique, pour François Hollande, aura bien avant tout consisté à œuvrer en coulisses pour dégommer ses opposants politiques et ses amis trop proches, tout en conservant un détachement presque parfait avec les affaires du pays dont il n’a en réalité absolument rien à faire. Reconnaissons tout de même au cuistre un talent de conspirateur puisqu’il a fort bien compris comment manipuler la presse et les médias en général. Il s’en est d’ailleurs ouvertement expliqué en avouant distiller des « informations bidons » lorsqu’il en avait envie, histoire de semer le vent de la discorde dans les rangs de ses ennemis, fussent-ils de son propre camp.

Vent semé, tempête récoltée puisqu’à présent, plus personne ne semble faire corps derrière lui.

Les Français, d’abord, dont l’enthousiasme à son égard ne cesse de flancher (ces derniers n’accordent que 12% d’opinions favorables au chef de l’État). Là encore, la façon dont le Président gère les affaires du pays explique largement ce désamour : avec cette ingénuité que seuls les grands stratèges (qu’il n’est pas) et les imbéciles peuvent déployer, il a lui-même avoué avoir surtout misé sur la chance pour contrer le chômage, persuadé qu’il était que l’économie, joliment cyclique comme on le lui a enseigné jadis sur les bancs de l’ENA, allait se reprendre et qu’il bénéficierait, quasiment sans rien faire, de la naturelle reprise.

« Pas de bol » pour le tacticien d’opérette : la France, laissée en ruine par Sarkozy, ne se sera pas redressée et aura continué son trajet vers le fond, entraînant avec elle des millions de chômeur et, bien plus tristement pour le petit sire de l’Élysée, ses espoirs de « redresser » une courbe résolument déprimée.

hollande de dosMais au-delà des Français, même les socialistes officiels l’abandonnent, ceux qui, normalement, auraient dû se retrouver derrière lui à le soutenir pour un second quinquennat plein de panache. Et voilà que se multiplient les candidatures à l’élection primaire du Parti Socialiste, avec cette dose massive de LOL qu’on devine déjà rien qu’en lisant la longue liste des (consternants) candidats. Alors que le Parti reste un blob mou toujours à la recherche d’une colonne vertébrale idéologique, ses penseurs les plus aiguisés se bousculent pour prendre la place du Calife : Hamon (inénarrable Ministre de l’Éducation Nationale pendant les vacances scolaires), Duflot (dont l’impact catastrophique sur l’immobilier français continue de prendre de l’ampleur), Lienemann (petit fossile socialiste) ou Filoche (gros paléo-communiste en errance), autant de noms qui prouvent que l’exercice présidentiel est maintenant ouvert à tout le monde et, surtout, à n’importe qui.

Décidément, en France, la période n’est pas à la découverte de leaders charismatiques, et seuls les parvenus aux dents longues se bousculent pour profiter, à leur tour, de la belle gamelle républicaine ; la liste des prétendants serait déjà suffisante pour amplement prouver le degré de « bouffonnitude » de la politique française, mais apparemment, certain n’entend pas s’arrêter là puisqu’Arnaud Montebourg s’est, lui aussi, lancé dans la course à l’échalote.

montebourg et sa rose

Le voilà qui nous propose donc un programme politique, une authentique collection de plaisanteries qu’il aura, comme jadis un autre parti (de sinistre mémoire) dans un autre pays, regroupé en 25 propositions et 4 chapitres. Cette bourde amusante (franchement, Nono, qui – à part des bouffons ou des incultes – ne connaît pas les 25 propositions du NSDAP ?) en dit déjà long sur le sérieux de la candidature de l’histrion qui avait prétendu lâcher la politique (comme Sarkozy en son temps – on en rit encore) lorsqu’il s’était fait jeter d’un gouvernement dans lequel il ne servait objectivement à rien.

Notez qu’on peut comprendre notre homme : peut-être ses affaires, basées avec lucidité sur un arbre à vent (produit idoine s’il en est pour notre avocat brasseur d’air), ne suffisent-elles pas à éponger quelques dettes accumulées depuis plusieurs années ?

En tout cas, voilà notre frétillant bâtonnier se lançant à l’assaut des sommets élyséens du haut d’un petit poney gonflé aux amphétamines : à peine lancé, paf, le voilà sur les sentiers de l’humour involontaire puisqu’Arnaud nous propose son site, hébergé aux Pays-Bas (patriotisme oblige ?), dont certaines pages, poussées à la va-vite par des équipes probablement sous-taillées, ont des URL (celle-ci, par exemple) qui sentent bon le bourrage rapide à base de Lorem Ipsum.

Quant aux propositions et sans plus s’intéresser à leur nombre (25, donc), convenons qu’il s’agit de la suite de la bonne blague socialiste qui dure depuis bien trop longtemps en France : interventionnisme massif et distributions tous azimuts d’argent des autres forment les deux grosses mamelles (ficelles ?) de ce programme qui n’a décidément rien de novateur. La fibre entrepreneuriale de Montebourg se lira dans ses quelques mesures à destination des PME, où, là encore, l’interventionnisme est de mise puisqu’il entend imposer que 80% des marchés publics soient directement dirigés vers les petites et moyennes entreprises françaises. De même, le fier bateleur propose la création d’un « État fort », à base de nationalisations, ce qui constitue un vrai bon gros retour en arrière (de 36 ans) avec les mêmes espoirs de réussite qu’à l’époque.

Bref, ce beau salmigondis de propositions déjà faites, déjà lues, déjà tentées, déjà foirées ne surprendra personne. En réalité, en présentant ainsi sa candidature à la Présidentielle (et en contournant aussi ouvertement les Primaires), le brave Arnaud espère surtout se refaire un nom en politique et, en gênant plus ou moins la candidature de Hollande, espère très probablement pouvoir se désister contre un poste important dans un futur gouvernement si, d’aventure, le président sortant était réélu.

Ce dernier pari est extrêmement risqué, mais il est à mettre en rapport avec les résultats plus que médiocre du politicien dans le monde réel, celui de l’entreprise où des performances et un certain talent sont attendus pour décrocher un poste et justifier un salaire. Le retour en politique du politicien malheureux en affaire n’est donc pas une surprise. Au passage, souhaitons donc une meilleure réussite à Fleur Pellerin, qui se lance elle aussi dans la création d’entreprise, ce qui nous mettra à l’abri, un temps au moins, de ses fulgurances politiciennes.

On le voit : le peuple français se cogne actuellement des brochettes entières d’incompétents vaseux, de roublards de la magouille politico-politicienne et rien ne semble vouloir changer le destin de ce pays qui se choisit comme chefs des dilettantes et des cyniques.

Ce pays est foutu.
Ce pays n’a pas de bol.

hollande monsieur pas de bol

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires200

  1. Le Gnôme

    Le plus comique, c’est que c’est la même chose à droite, la pléthore de candidats à la candidature n’apporte aucune valeur ajoutée.

    Il y aura bientôt plus de candidats que de chômeurs.

      1. lafayette

        Ca commence à ressembler de plus en plus à la politique d’avant le première guerre, celle ou l’on était incapable de discerner les vrais enjeux économiques du monde qui évolue. Serait-on enfin capable d’y mettre un grand coup de balai avant que le pays fonce de nouveau dans la déroute ?

  2. Aristarkke

    J’ avais bien deviné que Descend Hameau méritait un traitement patronal…
    Dire qu’il avait annoncé à fort son de trompe qu’il abandonnait la politique…
    C’est pour mieux y revenir. Farceur!

  3. albundy17

    Montebourge a également proposé l’amusante idée de forcer le capital des assurance vie a investir ds les TPE PME, à hauteur de 20%

    1. Aristarkke

      Ce n’est sûrement pas la plus idiote des mesures proposées.
      Elle irait même plutôt dans le bon sens en détournant l’ assurance-vie « d’ investir » dans les emprunts d’ état à la rentabilité immédiate et future plus que douteuse, vu que ledit État se livre de plus en plus à de la cavalerie financière…
      Tu ne peux pas ignorer que la majeure partie des entreprises Grançaises sont plutôt défaillantes en capitaux propres que dans la surabondance.
      Rappelons aussi que l’ investissement dans les titres d’état résulte surtout d’une législation ad hoc qu’il serait utile de réviser à la baisse…

        1. Deres

          Nono ne s’est pas lancé dans le business … Il s’est juste fait embauché à un poste de direction dans un grand groupe après une formation alibi de quelques semaines.

          J’ai l’impression que le départ de Fleur Pellerin résulte plus de son dégoût de la politique après avoir servi de serpillière à Flamby. Elle s’est finalement rendu compte que personne au gouvernement n’est intéressé dans changer quoi que ce soit (la finalité normale de la politique) mais ne faisait que de al politique pour la politique. Le but du ministre de la culture est donc de faire le maximum de lèche aux artistes influents, pas d’avoir la moindre action utile. D’où son remplacement brutal par une copine de la Gayet, spécialiste du léchage de botte, dont Flamby avait constaté les compétence à l’Elysée.

            1. Deres

              Probablement. Mais son réseau est une de ses compétences. Cela ne me choque pas tant que cela. Sa démission prouve par contre qu’elle ne sera pas payé en vertu des futurs retours d’ascenseurs, ce qui constitue la vraie corruption.

      1. sam player

        Déjà il faudrait supprimer l’obligation pour les assurances vies d’investir dans les obligations d’état et voir venir.
        Mais prendre une contra-mesure comme celle que tu supportes est aussi inepte que la situation actuelle : les entreprises n’ont pas besoin de prêts mais de commandes, donc de clients solvables.

        1. Deres

          La grande question est de savoir pourquoi c’est l’Etat qui décide du détail des investissements que doivent réaliser les assurance-vie … Ce sont des entreprises privés ou public non de dieu ! C’est là que l’on voit que nos réglementations à n’en lus finir sont une forme de nationalisation et de dirigisme permanent. la main invisible du marché n’existe plus en France car elle est corseté dans un plâtre étatique.

          1. sam player

            C’est tout le problème de la défiscalisation : si tu veux de la défiscalisation tu fais comme le monsieur il a dit.
            Perso, à part un PEA je n’ai jamais aimé ces échanges de mauvais procédés….
            Epargner, puis être imposé au moment du reversement je trouve ça assez ubuesque… c’est d’ailleurs le deal de la défiscalisation.

            1. albundy17

              Sans compter les changement des termes du contrat en cours de route.

              Il y a une banque qui avait offert en assurance vie du contrat à 4.75% l’an, mais qui vient de baisser les rendements autoritairement et de façon rétroactive.

              Je pense sincèrement que les assurances vie vont présenter de gros problèmes a relativement court terme si on arrête pas ces interventions toxiques sur les taux et le déversement de pognon des BC. M’est avis que la collecte actuelle, plutôt forte, sert déjà a honorer les contrats d’hier.

              A propos de QE, la fed vient d’estimer à 4.000 miiards le montant qu’elle devra injecter en cas d’accro sur les places financières

              1. sam player

                Il me semble que depuis environ 2008 c’est interdit de s’engager sur des taux à des durées supérieurs à 1 an.
                L’état a ainsi répondu à la situation inextricable dans laquelle se trouvaient les sociétés d’assurance… merci l’état !

                  1. Pheldge

                    Sam, depuis ce matin, tu corriges tes fautes … tout seul ! on t’a appliqué un patch genre « service pack » ou c’est une « new-release » ? 😉

                    1. Aristarkke

                      P’tet une nouvelle copine qui a résisté au teflonnage de la selle (il n’a pas encore réussi à l’ abandonner attachée à un arbre du bord de route)

            2. Aristarkke

              Epargner, puis être imposé (…)
              Exactement bien vu. Et d’ autant plus dangereux que l’ Etat ne se gêne pas pour modifier les règles et avec effet rétro-actif, sioux-play!!!

          2. Aristarkke

            L’ Etat décide des choix d’investissements de ce type d’entreprises privées pour deux raisons :
            A) parce qu’il est dirigiste intensément et qu’il veut se mêler de tout et du reste
            B) parce qu’il sait bien que trop d’ obligations d’ Etat finissent par effrayer les investisseurs puisque cela entasse les dettes. Donc rien de tel que de se rapprocher de l’ impôt forcé en camouflant la nature profonde de ces emprunts sous un habillage plus alléchant.

          1. sam player

            Tu renvoies à un cercle vicieux fournisseurs-emplois-clients- fournisseurs etc… mais en fait c’est le taux de prélèvement fiscal le problème : il ne laisse pas assez d’argent disponible aux acteurs économiques que ce soit les clients ou les entreprises.
            Relancer l’un ou l’autre ou les 2 n’a aucun sens et ne donne d’ailleurs aucun résultat : quand il y a une fuite il faut commencer par la boucher… c’est pas à un plombier qu’on va apprendre ça hein !

            1. Pheldge

              Tu ne vas pas lui apprendre que quand il y a une fuite, 1/ on augmente le débit pour compenser la perte 2/ on vend des éponges et des serpillières et des seaux ! ( des wassingues qu’il dit dans son sabir ? ) 😀

              1. Aristarkke

                Pour les wassingues, c’est exactement cela en lieu et place des serpillières! 😛
                Quand je suis appelé pour une fuite et que le client est au bord du petage de plomb parce qu’il est désemparé, la première action est de lui dire d’aller fermer l’ eau au compteur. Bien sûr, une fois sur deux, le robinet est coincé entarté et non opérationnel. Mais l’étonnant est surtout le nombre de fois où le client n’ a absolument pas eu ce réflexe. Idem pour le fusible quand le ballon ne chauffe plus…

                    1. Pheldge

                      tout un art , le comique de répétition, ne t’y aventure pas, c’est trop puissant pour toi, laisse ceux qui savent, ton serviteur, mézigues par exemple 😉

            2. bibi

              Quand il y a une fuite la première chose à faire s’est couper l’arrivée d’eau sinon vous êtes pas prés de réussir à la boucher.

                1. bibi

                  Vous êtes pas débrouillard, il suffit alors de percer la canalisation de desserte ce qui vous laisse largement le temps de réparer la fuite avant que celle en amont ne soit réparée.

                2. Aristarkke

                  Il y a toujours au minimum celle de la compagnie des eaux avant le compteur d’ eau (mais elle n’est pas toujours en état, elle non plus!

            3. Aristarkke

              Mais c’est pas possible les dérives d’ interprétation que vous faîtes, Al B. et toi, SP, à partir de propos de trois lignes. Bon. Je vais tâcher de faire court.
              A) Les entreprises privées sont matraquées en Grance de toutes les façons possibles.
              B) Pour l’ entrepreneur lambda, lever des fonds est très compliqué, malgré le fait que la BCE prête de l’ argent géorgien « abakou » aux banques, à charge pour elles de le répercuter dans l’économie locale, ce qu’elles ne font que très peu en raison de leurs bilans peu reluisants (voir le blog de Chevallier) et des impératifs légaux.
              C) L’ Etat Grançais est fondamentalement dirigiste et veut absolument gérer l’ économie Grançaise, y compris par personnes interposées.
              D) Les règles de plus en plus ubuesques gênent de plus en plus lourdement les entreprises et découragent les investisseurs privés d’y mettre des billes.
              E) Constatant le désastre et parce qu’ils sont bien conscients qu’ils ne peuvent faire sans les entreprises, les HP rentrent dans le cercle des aides. Autrement dit, on multiplie les obstacles au nom d’une idéologie socialiste pour ensuite fournir des tremplins pour les sauter, ce qui est le triomphe de l’ interventionnisme puisqu’il a lieu dans tous les cas et à tous les étages…
              F) la mesure de Nono est du style tremplin qui n’aura qu’un effet limité parce que, si elle a du rendement, on rajoutera de nouveaux obstacles.
              G) je ne signale le bénéfice de cette mesure que parce qu’elle est plutôt moins pire que celles que sortent habituellement les dirigistes au nombre desquels Nono émarge notoirement.
              H) Disons qu’elle est inattendue dans le panel de ses mesures « de gauche » et qui a la caractéristique de mettre le sujet de l’ entreprise dans une compagne électorale.
              I) Je n’approuve pas fondamentalement ce comportement pour autant puisque si les gens retrouvaient une meilleure maîtrise de leur argent, la plus grande partie de ce fatras disparaitrait d’ elle-même.
              J) je fais avec les moyens du moment, i.e. que je ne verrai probablement jamais d’ère libérale en Grance, le socialisme étant bien trop ancré dans la mentalité de la majorité (ou alors, j’ai pas d’bol comme PdlF en ayant une clientèle très discordante par rapport à ce qui serait).

              1. bibi

                Je m’insurge sur le point A, il reste encore bon nombre de façons de matraquer les entreprises en Grance, si vous ne me croyez pas demander à un énarque!

                1. Aristarkke

                  Je n’ai pas dit qu’ils avaient épuisé tous les moyens possibles.
                  Après tout, il y a bien 530 possibilités pour un automobiliste de se prendre une prune…

                  1. bob razovski

                    je pencherais du côté que Pheldge et pour paraphraser l’ami insulaire :
                    Ah non ! il n’y en a qu’une, et pour ce faire, il suffit de prendre sa voiture.
                    😉

                    1. Pheldge

                      Alors, après avoir lu la prose helvétique, il s’exclama « c’est Patron, un cal … verre »

                    2. bob razovski

                      Mais comme me répondaient les latinistes Corse :

                      Quelle vie de chien ?
                      Calvi Canem alors 😉

      2. albundy17

        N’importe nawak Ari, allons plus loin en t’obligeant a mettre tes économies à 20 % ds les hlm, un autre taux dans les assocs ou encore dans heuliez etc etc.

        Pour les fonds propres des PME, il faudrait plutôt arroser de pognon gratuit les banques pour qu’elle se décident enfin a prêter du pognon à celles ci.

        Oh ! Wait !

        1. Aristarkke

          Ce n’est pas parce que j’estime que cette mesure n’ est pas la plus idiote du catalogue de Nono (et plutôt économique en besoin d’argent que, ça y est, je balance mes opinions et actions libérales par dessus les moulins.

          1. albundy17

            « par dessus les moulins. »

            A eaux ?

            corrige moi, j’ai cru comprendre que tu n’avais plus d’employés, tu travaillerais donc seul.

            J’ai cru comprendre aussi que tu as pratiquement une flotte de véhicules.

            Je ne comprends pas. C’est pour l’amortissement ?

            1. Aristarkke

              Al : no van or car no business.
              Choix 1: Véhicule neuf (qui court néanmoins le risque de tomber en panne) = investissement bouffe-trésorerie: Achat et amortissement par fractions, assurance tous risques à suivre, incidence taxe pro (autrefois), mensualités du prêt à honorer x mois=matelas de trésorerie indispensable.
              Choix 2: leasing. faussement intéressant car les mensualités sont calculées à partir du tarif catalogue officiel que plus personne ne paie en achat, théoriquement sans incidence sur sa taxe pro mais on paie celle du loueur sur son patrimoine et trésorerie et on lui paie la ristourne obtenue chez le constructeur via sa puissance d’achat
              Choix 3 du cador en mécanique: acheter des coucous d’ âge que l’on entretiendra méticuleusement. Comme il faut de la dispo permanente et que la panne sévère ou l’ accident demeurent des options de calcul, je multiplie les montures : prime d’ assurance au plancher, dévalorisation du matos quasi nulle (au delà de huit ans, c’est l’ état général du véhicule qui fait le prix plus que la cote), dispo permanente réelle.
              Le potentiel d’amortissement n’ est qu’une cerise sur le gâteau.
              Dernier point, j’ anticipe le plus possible. J’ai déjà acheté le Doblo III en début d’année parce que je prépare le Doblo I à la revente puisqu’il sera interdit de séjour à Paris par la grâce d’ Hidalgo. Si tu es intéressé pour augmenter ton parc, contacte moi par le Patron. 😉
              Astuce supplémentaire : je les achète aux enchères et ils sont tous des ex-RATP.
              Il est juste obligatoire de savoir évaluer le bétail sur le parc du commissaire-priseur et DE NE PAS s’emballer au cours des enchères, en clair de s’être fixé un prix limite ferme. Mais les (très) bonnes affaires sont toujours possibles.

              1. albundy17

                Oui, les enchères, il faut se donner son prix avant de débuter les enchères, et ne jamais dépasser, la première à laquelle j’ai participé, tout juste majeur, pour un « rallongé diesel » me l’a appris (nan, il l’aura pas l’autre tromblon ! non mais !)

                Mais vu ton grand âge (hypothétique d’ailleurs, avec l’Adp j’ai le sentiment que t’es aux noces de diamant) je me demandais si, seul, tu n’étais pas limité professionnellement pour de simple question physique.

                J’avais pour ma part prévu lors de mon installation, de trouver de quoi bosser pour moi, j’ai pris, j’ai vu, je suis vaincu, et je ne parle même pas du législatif carcéral salarial.

                Je me demande ce que je pourrais faire quand j’aurais un jour atteins ne serait ce que l’age de pheldge…

                A vrai dire je pense même a me recyler (encore ! dit ma femme :mrgreen:)

                1. Pheldge

                  pour le recyclage, on peut te transformer en SG à tout âge, et même tant que tu es vivant ! c’est juste un peu plus douloureux …

                  1. albundy17

                    Obsédé, non, mais je m’en préoccupe vu que j’ai un métier et une famille a nourrir, malheureusement je n’ai pas de rentes

                2. Aristarkke

                  Pour l’ âge, c’est cela. Pour l’ instant la capacité physique tient la route mais j’ai la même interrogation que toi quant à la suite du feuilleton… Pour l’ instant, je ne vais pas plus loin dans la réflexion d’ une reconversion mais j’ai une ou deux pistes en réserve…

                    1. Pheldge

                      « Dans ces eaux là … » oui, mais lequel ? Émile, ou Gorgon ?

                      Pheldge, comique de (bonne) répétition, est. 1961 😉

        2. Aristarkke

          Je ne rêve pas, Al. Nous sommes en Grance, dans un pays dirigiste par tous les moyens. J’ai envie que le libéralisme y triomphe mais difficile d’imaginer que ce soit pour demain matin.

          1. albundy17

            « mais difficile d’imaginer que ce soit pour demain matin. »

            Ni toi ni moi ne le verrons, les billets de H16 nous le montrent tt les jours, c’est trop bien verrouillé.

            Je ne sais pas si tu as eu l’okaz de lire l’article recommandé par le Parton sur la vie de la rue à Taiwan, ça laisse rêveur

            1. Pheldge

              « c’est trop bien verrouillé » , euh, ce sont nos compatriotes qui demandent de l’étatisme et qui votent pour à chaque fois ! D’autant que ça se marie idéalement avec notre jacobinisme congénital …

              1. Doumé

                Et comment ils pourraient faire autrement, nos compatriotes, quand on leur rabâche à longueur de désinformation que c’est parce qu’il y a trop de libéralisme en France que nous sommes dans la mouise.

                1. Pheldge

                  D’autant que nombre d’entre eux n’ont connu que le socialisme étatique, et ne pensent pas qu’il soit possible de vivre autrement …

                  1. Deres

                    Les subsides étatiques entraîne une dépendance chronique, l’argent étant une drogue dure dont on ne peut aps se passer. Tout changement du système revient donc à un sevrage qui entraîne une crise de manque aiguë. les politiques se comportent donc exactement comme des dealers. Ils appâtent le chaland avec des petites doses puis augmente le dosage pour obtenir l’accoutumance et devenir indispensable quel qu’en soit le prix.

              2. albundy17

                « euh, ce sont nos compatriotes qui demandent de l’étatisme  »

                Hé oui, grâce à ceux qui choisissent entre peste et choléra

            2. Aristarkke

              Oui j’ai laissé un commentaire ironique à ce propos et voudrais savoir s’il a eu une suite et s’il a été compris. Qq’un peut m’en rendre le lien car je ne le localise plus (en vacances, j’ avais que le smartphone et je ne conserve pas les pages remarquées du coup).
              Merci d’avance.

              1. Deres

                L’URSS est surtout tombé car elle consacrait une part toujours plus importante de son économie au militaire (28% du PIB en 1989). En France, notre état socialiste et collectiviste détourne beaucoup à son profit (probablement 10% du PIB) mais se sert massivement de ce détournement pour s’acheter des clientèles captives qui soutiennent le système car elles en sont complètement dépendantes. C’est donc beaucoup plus solide.

        1. albundy17

          Quand les prix du marché ne seront plus biaisé, et les emprunts d’état rémunéré a leur juste valeur (peut être du 4 a 5 %), il y aura du monde au portillon

          1. Deres

            Cela n’arrivera jamais. Du moins tant qu’une crise n’aura pas fait tomber le château de carte. C’est ce que l’on constate avec le Japon. Une fois que els taux d’intérêt sont tombés à 0 et que l’on a fait du QE, le système ne peut plus résister à la moindre hausse. Il est coincé en mode d’attente de l’argent gratuit.

            1. Deres

              En effet, au lieu de se servir du temps gagné par cet argent gratuit pour réformer en profondeur, on s’en est servi pour assuré la survie des zombies (dirigé par des copains du pouvoir) et pour aller encore plus loin dans les mauvais investissements qui aggravent le problème. Un retour à la normale serait donc encore plus violent que la crise d’origine. A noter que les américains eux ont assainis un peu leur système et que c’est pour cela qu’ils veulent remonter les taux.

              1. sam player

                Oui et à ce sujet au début je voyais Chevallier comme un peu trop pro-américain mais au fur et à mesure de ses différentes analyses depuis 4-5 ans il a raison : le système US est beaucoup plus solide.

                1. Pheldge

                  Tu corriges tes fautes de frappe, tu reconnais t’être trompé … plus de doute, c’est pas un patch, c’est bien une nouvelle version « new release sam player 2.0 » 😉

                  1. sam player

                    Bah il est simplement très didactique… et heureusement car son coté « l’amérique c’est trop bien » en rebute plus d’un bien avant de regarder ses études…
                    Ca prouve mon ouverture d’esprit, ma tolérance 😀

        2. sam player

          D’ores et déjà les moyens des assurances vies ne sont pas extensibles et c’est bien la raison pour laquelle la BCE refinance les obligations d’état en 2ème main.

  4. jeff

    Voir Montebourg et Hamon se présenter m’a fait hurler de rire !
    Voir le nombre de candidats au centre et à droite (plus de 13 je crois) m’a fait pleurer de rire !
    Et dans tout ça, pas un de viable !
    Et je crains que la candidature de NS ne facilite la reconduction d’un connard de gauche !

    1. bibi

      De toute façon le futur président sera probablement soit Hollande, Juppé ou Sarkozy ce qui sera effectivement la reconduction d’un connard de gauche ayant déjà lamentablement échoué, la seule alternative crédible à ses 3 là est Marxine Le Pen ce qui vous en conviendrez changerait fondamentalement les choses puisqu’en lieu et place d’un connard de gauche nous aurions une connasse de gauche.

        1. Doumé

          Connasse de gauche ou d’extrême gauche, peut-être, mais qui, si elle ne trahit pas le côté nationaliste de son programme, pourrait grandement aider à faire exploser l’U.E et toute sa bureaucratie, avec l’aide des parties eurosceptiques des autres pays et permettre, qui sait, l’émergence d’autres politiques muselées à ce jour.
          Un bon stratège, c’est aussi se servir des forces adverses quand les siennes ne suffisent pas.

          1. albundy17

            Marine ne passera pas, tout les moyens seront bons.

            On n’a plus de nouvelles des élections bidonnées d’autriche, tiens…

              1. Royaumont

                Le second tour a été annulé, ils vont revoter le 2 octobre.
                Le même jour va se tenir en Hongrie un référendum sur la politique migratoire et le plan européen de répartition des migrants.
                L’automne va être passionnant.

  5. sam player

    Merci pour ce billet à hurler de rire depuis les arbres à vent, les lorem ipsum et surtout ne me remercier pas si mon département vous a envoyé cet olibrius…. c’est cadeau !

  6. Philippe Leménager

    Demain, le même exercice de H16 sur la ribambelle de candidats à droite ?

    Pour alimenter le propos, j’ai entendu hier (et rediffusé ce matin) sur BFM Business un politocard dont j’ai oublié le nom et qui a une fonction du genre « Chargé du programme économique » chez LR (Les Racailles ? Les Rapetout ? Les Revenchards ?).

    D’après le gugus, donc, le programme des trois (principaux) candidats LR (Sarkozy, Juppé, Fillon… en oubliant superbement qu’il y a d’autres candidats) « ne sera jamais ultralibéral » ! Selon lui, les Français sont sociaux-démocrates.

    Voilà ! Il a avoué ; son parti LR est social-démocrate, un PS de droite, donc.

    Ce pays n’a vraiment pas de bol ! 🙁

    1. bibi

      Toutes les démocraties occidentales sont sociales démocrates à des degrés divers (entre 33% et 60% du PIB est géré par l’état), donc naturellement tous les partis de gouvernement de droite en occident sont sociaux démocrates.
      La CDU est social-démocrate, les tories sont sociaux démocrates, Les Républicains (US) sont sociaux démocrates, …

    2. honorbrachios

      il y a un mot de trop dans social-démocrate. LR est un parti socialiste, et en particulier Sarkozy qui l’a démontré par a+b.
      En ce qui concerne la démocratie, ça fait bien longtemps qu’elle a fait ses bagages

      1. Deres

        Au niveau de clientélisme atteint par la société française avec 57% du PIB géré par l’Etat, sans compté son influence par la réglementation et le code des impôts sur le reste, je ne suis pas certain qu’un homme politique puisse être élu sans être plus ou moins socialiste. Dans le cas contraire, il froisserait beaucoup trop de clients pour avoir la moindre chance d’être élu.

        C’est une fuite en avant car je pense que nous avons franchi un point de non retour. Le socialisme a créé une telle dépendance à ses subsides que la demande explose et ne peut plus reculer. Si on coupe quoi que ce soit, c’est la crise de manque.

        1. Duff

          la socialisation des esprits comme dit Jean-Pierre Petit dans la même émission de BFMB.

          le programme de Sarkozy c’est Fillon en plus mou du genou, 0 liberté et même pas la volonté d’équilibrer les finances publiques comme le petit comptable sarthois.

          1. Gossein

            Mais si, voyons, maintenant que la crise est passée, Sarkozy va rééquilibrer les finances publiques en reversant 600 milliards dans le budget …


            Euh … Non ! 😉

  7. Infraniouzes

    Encore une fois la prédiction du général de Gaulle se vérifie dans les faits. Depuis sa disparition, c’est le trop plein de candidats à chaque présidentielle. Maintenant c’est même carrément l’inondation ! Cassandre, à côté du Général, n’était qu’une aimable diseuse de bonne aventure…

      1. honorbrachios

        tu auras sans doute «la…joie» de voir un de ses gouvernements en réel car selon leurs scores aux primaires, ils auront tous un ministère plus ou moins important

    1. petit-chat

      Heureusement, grâce à quelques meurtres groupés, hollywoodiens et judicieusement placés dans l’agenda, l’état d’urgence sera à nouveau prolongé, permettant d’éviter une corvée à l’électeur.

  8. Deres

    Croire à son bol et à la cyclicité de l’économie, c’est bien. Mais quand on mène une politique de coût de massue fiscale complètement contra-cyclique, l’échec ne doit rien au hasard. Flamby n’a pas été inactif en 2012 et 2013 bien au contraire. La rechute française vient de sa politique socialiste à marche forcé avec hausse d’impôt tout azimut et incertitude législative généralisée. Et la reprise actuelle est aussi en partie de son fait car il a finalement annulé une grande partie de hausse d’impôt des entreprises avec le CICE. Pour celle-ci on revient à la case départ mais avec de nouvelles usines à gaz en plus (CICE, compte pénibilité, retraite à 60 ans, ..)

    1. bibi

      Puisqu’on vous dit que c’est parce qu’il n’a pas eu de bol vous allez finir par le croire sacrebleu.

      Vous ne comprenez donc pas, que si le chômage a baissé partout en Europe sauf en France c’est parce qu’en France avant Hollande il y a eu Sarkozy et que c’est de sa faute et pas celle du pépère des peuples.

      Depuis le temps qu’on vous dit que tout est la faute de Sarko il faudrait quand même finir par l’admettre!

  9. Bonsaï

    Et Montebourg a les bras longs, une certaine distinction, de l’élocution, bref tout ce dont manque cruellement l’Actuel.
    Pendant un an et demi, nous avons eu une alliance très fluide. Ensuite, sa notoriété nous a aidés. Elle nous a permis d’accélérer des rendez-vous stratégiques auprès de quelques grands groupes du CAC 40. Il a pris son téléphone et appelé des gens qui n’ont pas osé lui refuser un entretien. Il incarne quelque chose du monde économique français », souligne, un brin admiratif Jérôme Michaud-Larivière.

    in http://letelegramme.fr/bretagne/montebourg-il-s-eloigne-des-affaires

    1. albundy17

      Putain de capitalisme de connivence, marchés truqués, trafic d’influence, on devrait le foutre en taule.

      En effet il incarne le monde économique français

        1. sam player

          Ah je croyais que l’amour dure 3 ans ?
          Bon ça dépend si elle a fait un mioche entre temps… là ça dure moins longtemps…

    2. MCA

      @Bonsaï – 23 août 2016, 10 h 06 min

       » Et Montebourg a les bras longs, une certaine distinction, de l’élocution, bref tout ce dont manque cruellement l’Actuel. »

      Sauf qu’un homme ne se juge pas à ce qu’il dit, mais à ce qu’il fait.

  10. Peste et coryza

    HS : folie taxatoire en Grèce : les contribuables devront tout déclarer… dès 100 euros de patrimoine.
    https://www.24bourse.fr/actualites/economie/grece-les-citoyens-devront-declarer-lintegralite-de-leur-revenus-et-ce-des-100-euros/

    Peut etre que ce qui sauvera la France est encore le gout pour le système monarchique… j’en viendrait presque à souhaiter un coup d’état militaire… mais les officiers d’aujourd’hui sont à l’instar des socialistes : baveux et rampants. Pas l’ombre d’un groupe d’officiers ambitieux et ayant le gout de la bombinette…

    Il y en a néanmoins un qui se lance :
    http://www.lebreviairedespatriotes.fr/24/03/2016/a-la-une/le-projet-presidentiel-du-general-tauzin-en-10-points/

    1. sam player

      1er lien déjà mis ici dans la rubrique « mecontacter ».
      Mais ce n’est pas une folie taxatoire mais une folie réglementaire : un marteau pilon de 65000 tonnes pour enfoncer un clou.

  11. Duff

    En plus de la ridicule primaire de gôche ou des ripoublicains, j’ai appris avec la candidature de Buflot qu’il y en avait une aussi chez ce qu’il reste des verts. L’élection présidentielle de 2017 promet d’être une farce géante…

    c’est vraiment pas de bol 🙁

    1. Deres

      C’est bien la preuve que plus personne n’a de vision pour le pays dans ces partis. Seul compte la carrière personnelle. Donc personne ne veut rien lâcher et veut la publicité médiatique de l’élection présidentiel et le soutien/protection du parti. D’où ces primaires car il est devenu impossible de s’entendre entre gens raisonnables.

      1. sam player

        D’ailleurs il n’y a pratiquement pas de shadow cabinet dans tous ces partis… c’est logique puisque ceux qui seront choisis ne le seront pas pour leurs compétences.

        1. Deres

          Oui, les programmes ne sont que du marketing destinés à séduire un panel de « clients » électeurs. Cela se voit à fond dans les programems socialistes où chaque public a droit à ses promesses spécifiques (les femmes, les verts, les LBGT, les fonctionnaires, les professeurs, els artistes, les immigrés, …) Ce ne sont pas vraiment des programmes économiques ou dénotant la moindre stratégie à long terme pour la France. Ce sont juste des promesses de marchand de tapis.

          1. Duff

            Il faut quand même être sacrément con pour vouloir à tout prix danser sur le volcan quitte à passer pour un gros tocard dans les bouquins d’histoire! 😀

            1. Arthourr

              Je crois plutôt que, sachant pertinemment qu’ils ne laisseront aucune trace nulle part, ils se dépêchent de s’en mettre plein les fouilles tant qu’il y a moyen(s).

              Un peu comme ces nobliaux qui rappliquaient dare-dare à Versailles, lorsque le Roi était mal en point, pour éviter que des prébendes ne leur passent sous le nez…

              Cet écosystème s’auto-alimente et peut se permettre de -quasiment- ignorer le reste du pays. Voir ainsi la considération qu’ils éprouvent pour les consultations dites « populaires » ou encore la teneur de leurs « discours », clairement destinés à leurs clientèles et/ou à leurs camarades de partis/promotions de grande école.

  12. Deres

    Un magnifique exemple d’information orienté dans la presse française !

    http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/le-secteur-prive-ralentit-en-allemagne-accelere-en-france-1157951

    Le titre laisse donc croire à une faible croissance en Allemagne et a une bonne croissance en France, Cocorico !!!

    Mais à la lecture de l’article, on apprend juste que cela signifie que la croissance faible attendue en France sera marginalement plus importante que prévue alors que la croissance forte attendue en Allemagne sera marginalement plus faible que prévue. On conserve largement deux points d’écarts entre les deux pays avec une prévision de stagnation de notre industrie.

    J’ajoute que le PIB de 0% du dernier trimestre est constitué d’une baisse concomitante du privé qui compense la hausse des dépenses publiques, ce qu’aucun journal ne souligne …

    1. sam player

      Effectivement l’activité du secteur manufacturier est résumé par un « en-deçà du seuil de 50,0, qui distingue croissance et contraction de l’activité, pour le sixième mois consécutif. »

      En allant sur Markit il est à 48.5 après 48.6 en juillet donc down…

  13. jérome

    Il s’est pris la réalité du monde du travail en pleine gueule et en a conclu qu’il est plus facile et plus rentable de piocher dans la poche de ceux qui bossent pour gagner sa vie sans efforts. Faut lui marcher dessus , du pied gauche….

  14. Pheldge

    Allons-y pour les promesses :
    lefigaro.fr/conjoncture/2016/08/23/20002-20160823ARTFIG00072-valls-annonce-une-baisse-de-l-impot-sur-les-societes-pour-les-pme.php

    1. Deres

      C’est sur le budget 2017 donc cela ne coûtera qu’après les élections présidentielles. Autrement dit, cela vaut une promesse de campagne avec plus de publicité gratuite.

  15. Pheldge

    Enfin un peu de bon sens : « Etes-vous favorable à l’organisation des JO à Paris en 2024 ? Non 76 % oui 24 % » sondage lecteurs Figaro en ligne, c’est encourageant !

    1. Deres

      Hidalgo va dire que ce genre d’enquête n’est que consultative, comme pour les voies sur berges. Les vrais parisiens veulent les jeux puisqu’elle vous le dit.

      1. Higgins

        Oui. Elle se fout vraiment de la gueule du monde et contribue à discréditer un peu plus, ce n’est pourtant pas facile, admirons donc la performance, la classe politique. La dame a décidé de s’asseoir sur les résultats de l’enquête d’utilité publique puisque les résultats de cette dernière ne sont pas conformes à ses attentes: « Pour sa part, Anne Hidalgo a rappelé que l’avis de la commission d’enquête était «consultatif». Critiquant, dans Le Parisien, le «conservatisme» de ses détracteurs, la maire socialiste a annoncé son intention de soumettre le projet de piétonnisation des voies concernées au Conseil de Paris fin septembre et réaffirmé son intention de réduire la place de la voiture dans la capitale. » (http://www.lefigaro.fr/politique/2016/08/23/01002-20160823ARTFIG00208-voies-sur-berge-a-paris-la-droite-envisage-une-action-en-justice.php)

        Si répondre à une enquête d’utilité publique, c’est aussi important que de pisser dans un violon, arrêtons les frais tout de suite. Perso, je suis pour limiter drastiquement la place et l’influence de nos responsables politiques dans la société. Cette dernière ne s’en portera pas plus mal et ça nous fera des vacances pas chères.

  16. cherea

    Bonjour,

    je suis la politique française et pourtant je m’y perds. Dufflot se présente en primaire interne chez EELV canal historique j’ai envie de dire, 2500-3000 militants à tout péter, elle est belle la primaire, et ensuite, elle va à la primaire de gauche de gouvernement ou elle se présente sous bannière EELV. Montebourg, il va à la primaire ou direct devant les électeurs, ça lui ressemble plutôt le style « la rencontre d’un homme et d’un peuple ». Enfin, combien va faire François Asselineau? 0.5% & Jacques Cheminade…

    Sinon autre question, mettons que Sarko soit élu en 2017, il n’a droit qu’à un seul mandat ou il pourrait se présenter en 2022, car la constitution dit pas plus de deux mandats consécutifs, mais quid de 1 mandat de 5 ans et d’une interruption, peut-on faire deux mandats ensuite, à la la Poutine.

    Enfin, avec cette pléthore de candidats, bientôt il n’y aura plus assez d’élus et de grands électeurs (50 000 quand même) pour filer tous les parrainages aux candidats ce qui fait que l’on devra encore augmenter le nombre d’élus.

    1. Royaumont

      tu t’y perds ? Je te résume :
      A gauche il y a des candidats de gauche, le candidat de gauche pas assez à gauche pour la gauche de la gauche, le candidat de gauche plus à gauche mais pas à la gauche de la gauche, le candidat à la gauche de la gauche, mais moins à gauche que le candidat le plus à gauche. et puis il y a le candidat de gauche qui n’est pas à gauche mais qui est plus à gauche que le candidat de gauche qui n’est pas de gauche.
      A droite, c’est différent, il y a le candidat de droite qui ne se veut pas trop à droite, le candidat de droite qui se veut à droite mais qui est moins à droite que le candidat de droite qui ne propose pas un programme de droite. On trouve le candidat très à droite avec un programme plus à droite que candidat tout à droite avec un programme pas si à droite.

      C’est pourtant simple, fais un effort !

      1. cherea

        Évidemment vu comme cela, c’est lumineux.

        mais sinon je voulais vraiment savoir si Dufflot & Montebourg allaient se présenter dans les primaires de la gauche de gouvernement et si NS pouvait faire deux mandats malgré son mandat de 2007.

        1. Doumé

          « et si NS pouvait faire deux mandats malgré son mandat de 2007 »
          Voila une question qu’elle est intéressante!

          Vu qu’en ces temps de fortes chaleurs, je n’ai pas voulu me lancer dans les textes officiels, cause migraine assurée, je me contente de Wikipédia, en espérant que d’autres seront plus courageux que moi.

          « à la suite des travaux de la commission Balladur, la réforme des institutions adoptée en juillet 2008, à l’initiative du président Sarkozy, instaure la limitation à deux mandats consécutifs. Le président français peut néanmoins rester une décennie entière au pouvoir en cas de réélection, contre seulement huit années pour le président américain, par exemple. Rien n’interdit encore qu’il se représente pour un troisième et quatrième mandat après un quinquennat d’interruption, à l’image, par exemple, de Vladimir Poutine en Russie. »

        1. Pheldge

          Tu pourrais en donner une version actualisée genre « y’a des papet à paye et des papets pas à paye équipés de tés, mais qui payent le thé …  » enfin tu vois le style 🙂

      2. bob razovski

        @Royaumont :
        Vous avez oublié le pré-requis : A gauche, il y a les candidats socialistes. A droite, il y a les candidats socialistes. Au milieu, il y a les électeurs communistes.

  17. Pheldge

    En attendant, au « pays du mâtin calme », « La Corée du Nord lance son propre Netflix » ! Et après cette nouvelle réjouissante pour les vrais défenseurs du « socialisme, mais pas que … », vous voulez critiquer Mon Tambour ?

      1. Pheldge

        je ne voudrais pas être discourtois, mais il me semble qu’hier c’étaient les aventures de « Fleur au pays de l’antre, prise » …

  18. Pheldge

    HS mais quoique … Les Indiens ( les vrais, ceux de l’Inde 🙂 ) sont des précurseurs : pendant que nous en sommes réduits à avaler des couleuvres, eux sont bien plus avancés, et avalent des couteaux !
    lepoint.fr/monde/inde-un-homme-opere-apres-avoir-avale-40-couteaux-23-08-2016-2063218_24.php

    1. Onaneur de Moosh

      Bof.
      40 couteaux dans l’estomac c’est une semaine de bouffe locale à Mumbai, sans compter les Hiroshima en lieux d’aisances mal nommés, mais généralement pourvus d’une casserole d’eau et de savon.

      Il faut bien que la main gauche serve à quelque chose, en dehors de se, …de voter.

    1. albundy17

      ça fond…

      C’est pas la première baraque à cramer graçe au photovoltaique, et ce ne seara pas la dernière, avec le vieillissement…

      1. MadeInCH

        Comment un matériau qui fond à 1500°C et s’évapore à 3000°C peut brûler?
        Il faut bien le passage par un état gazeux pour pouvoir s’associer à l’oxygène, non?

        1. sam00

          En cas d’inversion de polarité, ça crame très bien … c’est d’ailleurs pour cela que l’on met des diodes de protection pour protéger cela (mais comme c’est supposé ne jamais arriver, parfois certains s’en passent)
          Sinon, quelques milliers de watt dans des câble de section un peu trop faible (qui a dit économies de bout de chandelles), ça marche bien aussi 😉

        2. albundy17

          Il n’y a pas que le silicium, il y a du plastoc, de l’isolant, du câblage électrique, des condos, des résines, puis viennent les support (souvent des sabots en caoutchoucs) eux même accrochés sur la charpente.

          Il y a eu justement un sujet hier jt, des agriculteurs qui ont fait construire des hangars à céréales pour pas trop cher (125.000) en contrepartie le constructeur couvrait et profitait des recettes éléctriques.

          ça fuit et ça prend feu

          1. albundy17

            « une fondue sans caquelon  » :mrgreen:

            Puis ça atteins des T° intéressante, même en fonctionnement normal, j’ai un pote dont la main est restée sur un de ces panneaux (enfin juste l’épiderme)

            Un détail croustillant au sujet des aides d’état, celles ci demande que les panneaux soit intégrés à la toiture plutôt qu’en surcouche.

            De fait, il n’y a plus de ventilation, les panneaux chauffent beaucoup mieux et perdent donc en rendement :mrgreen:

            (à 85 °, c’est mini 30% de rendement en moins vs 25°)

        3. sam player

          Le plus gros problème c’est qu’à moins de couper le soleil, clic clac, les panneaux continuent à produire de l’électricité et donc à augmenter le feu pendant qu’ils crament et que des pompiers se sont déjà fait électrocuter en voulant éteindre le feu…

              1. albundy17

                Ha oui, au temps pour moi.

                Pas besoin d’aller aussi loin que l’oxyde de silice d’ailleurs, nous serions sinon tous des fantômes, ou au moins des esprits éthérés. (enfin certains, pasque yen a qui seraient classés dans é tarés tout court)

      1. sam00

        Je ne connaissais pas l’affaire, mais ce que j’ai pu en lire est en effet assez croustillant
        Du cuivre de 35 micron pour passer du 10 ou 15 ampères … just LoL

    2. Onaneur de Moosh

      C’est pas nouveau.
      Les éoliennes crament spontanément aussi.

      D’ailleurs, j’adore le fait que les énergies dites renouvelables soient à base de terres rares qu’on ne trouve qu’au Congo ou qu’en Chine.

    1. albundy17

      lol.

      Il y a deux jours, c’est en allemagne que l’on incitait les gens a faire une provision d’eau et de bouffe, au cas ou

      1. sam00

        Certes, mais là j’ai trouvé le contenu du « kit de survie » assez comique … notamment quand l’état nous explique qu’il faut avoir du cash alors qu’il y fait la guerre par exemple :-p

    1. Aristarkke

      La perfide Albion a subi d’ autres chocs bien pires nec mergitur…
      Elle a su résister à Hitler, elle résistera bien à Merkel…
      Déjà, le Brexit est renvoyé vers 2019, soit le temps nécessaire pour les discussions de marchands de tapis…
      Vous verrez que le pragmatisme habituel des Rosbeefs leur permettra de s’en sortir dans les meilleures conditions…

      1. sam player

        « Elle a su résister à Hitler. » … grâce à un fossé antichar de 40km de large.

        (j’ai lu ça dernièrement et j’ai bien ri)
        _________
        Sinon il n’y a aucun risque que l’UE leur demande ou les oblige à se presser puisque la balle est dans le camp anglais qui lui seul peut lancer le processus, sachant qu’ils auront 2 ans après pour le parfaire… donc y a pas le feu au lac… puisque les 2 ans démarreront que de ce jour-là.

  19. sam player

    Le journalisme français dans toute sa splendeur

    Un homme opéré à cœur ouvert sur le quai d’un métro parisien
    (dans le figaro.fr mais aussi dans tous les medias)
    __________
    A priori le journaliste de l’AFP ne fait pas de différence entre une entaille dans la cage thoracique pour poser un défibrillateur / pacemaker externe et l’ouverture du coeur qui nécessite une recirculation externe du sang !

  20. sam player

    Un article intéressant et bien écrit et vulgarisé sur le satellite « quantique » chinois sur CP ce matin.

    Et pour comprendre l’intrication qui « permettrait » la communication instantanée à distance :

  21. sam player

    Les livres politiques de 2015

    « Tandis que Pourquoi pas moi! de Jean-Vincent Placé a trouvé preneur auprès de 552 personnes. Une manière de répondre à la question de l’auteur? » (JDD.fr)
    _________
    Font de l’humour les journalistes parfois !

Laisser un commentaire