Revenu universel : Manuel Valls remet le couvert pour occuper la galerie

Alors que c’est une véritable déferlante politique qu’on observe à la faveur des primaires du parti étatiste de droite, force est de constater une attitude beaucoup plus calme du côté des étatistes de gauche qui semblent actuellement jouer pianissimo. Bien sûr, l’actualité offre parfois la parole à l’une ou l’autre égérie des Socialistes et l’on peut découvrir certaines de leurs idées consternantes, mais globalement, c’est plutôt calme. Pour les membres du gouvernement, il faut pourtant continuer à exister médiatiquement. Heureusement, Valls, toujours aussi fermement premier ministre, a trouvé un petit sujet histoire d’occuper un peu les médias : le revenu universel. Et ça tombe bien, il est pour.

C’est dans une tribune publiée sur son compte Facebook que Manuel Valls explique en détail sa nouvelle trouvaille : sobrement intitulée « Volontarisme, bon sens et simplification : faire vivre la solidarité » à la façon d’un BHL qui ferait un ouvrage sur la modestie et l’humilité, Manuel entend nous présenter quelques unes de ses recettes miracles pour redresser le pays, améliorer le vivrensemble, louanger les bons petits plats de chez nous…

valls mini…Et relancer le tourisme local avec la culture de la marijuana, celle qu’il a très probablement fumée à grosses bouffardes bleutées pour écrire certains passages de son texte entièrement réalisés à base de poudre de perlimpinpin et de sirop de licorne. C’est qu’il en faut, pour affirmer ainsi qu’aujourd’hui, « la pauvreté ne progresse plus en France », au moment même où tous les indicateurs montrent précisément le contraire.

Mais baste, saluons l’effort d’un premier ministre en phase avec son monde et qui se fend d’un « billet Facebook » pour nous expliquer le bonheur simple d’un petit coup de Revenu Universel.

Parce qu’en terme de bon sens, de volontarisme et de science-fiction pardon simplification, c’est vers ce Revenu Universel que Manuel entend diriger son gouvernement. On l’imagine déjà, cornaquant sans relâche une administration mastodonte, pour obtenir d’elle qu’elle s’adapte enfin à un vrai désir de lisibilité et de transparence qu’émettent ses usagers pourtant régulièrement maltraités. C’est mignon. Le gouvernement, Valls en premier, vise en effet à simplifier ces minima, a donc étudié plusieurs pistes, et comme il le dit,…

« Le revenu universel, c’est-à-dire une allocation unique pour remplacer la dizaine de minima sociaux existant, en est une .»

Plus pragmatiquement, l’idée consisterait ici à remplacer l’ensemble des minima sociaux existants par un revenu de base universel. Fini le RSA, les allocations diverses et variées, les aides multiples ou complexes, les formulaires, les cerfas (fameux cerfas !), les petits papiers de l’administration par millions et, surtout, les démarches invraisemblables aux pièces justificatives toujours plus nombreuses et nécessaires mais jamais suffisantes : bientôt, avec une unique demande et – on l’imagine – un unique cerfa au numéro improbable, le demandeur obtiendra une aide unique, complète et adaptée à ses besoins lilliputiens. Quand je vous disais qu’il y avait de la marijuana impliquée dans l’histoire, le doute n’est pas permis.

valls mécontent small leftQue voulez-vous : la primaire de la droite bat son plein, il faut donc trouver un sujet sexy pour occuper les troupes socialistes et le Revenu Universel peut très bien constituer un sujet roboratif. À l’analyse et dans les petites lignes cependant, ce revenu universel de base semble déjà comporter quelques petits soucis.

Les propositions actuelles s’orientent (mollement) vers une « couverture-socle commune » de 400 euros pour tous les majeurs en situation d’insertion financée par l’État, ainsi qu’un « complément de soutien » payé par l’État pour les 65 ans et plus, pour les personnes en situation d’invalidité ou en incapacité de travailler. Bien évidemment, Valls n’en est pas encore à substituer dans la foulée les prestations sociales par ce Revenu universel, proposition suivante de certains rigolos approximatifs de la comptabilité publique, mais l’idée reste de prendre en compte un maximum de situations individuelles. : l’État veut s’occuper de tout le monde et surtout de chacun, de border ses millions de petits enfants contribuables, tous les soirs, bien comme il faut.

Autrement dit, ce revenu universel ne sera pas universel. Il va évoluer dans le temps et en fonction des personnes. Dans la vision du premier ministre, il sera probablement assujetti à des conditions de ressources, et visera à combattre la pauvreté (mantra puissant, seul capable de fédérer les troupes de gauche en vue du prochain affrontement électoral).

manuel valls tristounetQuant à la simplification administrative qu’il offrira, est-il vraiment utile de rappeler toutes les précédentes réformes que ce gouvernement (et pas mal de ses prédécesseurs) aura lancées pour aboutir, à la force du poignet, à de nouvelles usines à gaz bien pire que le marécage qu’elles entendaient assainir ? Doit-on remettre une pièce dans le bastringue et parler de l’horreur d’ALUR, de la grotesque réforme régionale, de toutes les réformes fiscales ou éducatives que nos administrations se sont farcies et qui transforment la vie dans ce pays en un véritable petit enfer balisé par des cases à cocher et des pièces justificatives à fournir en trois exemplaires ?

Il semble absolument évident que ce Revenu Universel, qui ne sera pas un revenu mais plutôt une allocation, qui ne sera pas universel mais plutôt orienté et discriminant, ne participera en rien à la simplification administrative. D’ailleurs,

« Le gouvernement engagera un dialogue avec tous les acteurs pour construire une réponse souple, plus simple et donc plus efficace, qui prenne en compte les situations individuelles… »

Oh oui, du dialogue ! Et avec « tous les acteurs » ce qui veut dire plein de monde ! Et une réponse souple, ce qui sous-entend une adaptabilité de tous les instants à des situations les plus tordues ! Snif, snif, pas de doute : tout ceci sent furieusement le gros ratage en devenir et, plus précisément, l’odeur rance d’une tactique de dernière minute pour ramener quelques moutons égarés dans la bergerie socialiste.

manuel-valls-tristeLe procédé est assez grossier. Depuis le choix du médium (Facebook) qui vise essentiellement cette frange de la population (les jeunes) qui mérite d’être mobilisée (les vieux votant de façon cohérente et en bon ordre, il n’y a guère besoin de s’adresser à eux), jusque dans le choix du sujet (la précarité touchant bien plus les jeunes que les vieux), tout indique la seule tactique et pas grand chose derrière. De surcroît, comment ne pas rapprocher cette distribution de bons sentiments à pas cher des précédents cadeaux que l’équipe hollandesque fait actuellement à tours de bras pour tenter de sauver le soldat François alors qu’approchent les élections ?

Dès le départ, on sait que cette opération est vouée au patouillage artistique puisque c’est une « réforme d’ampleur ». Or, les réformes d’ampleurs ont ceci de particulier, en France, de justement prendre leur ampleur dans le temps tout en accouchant d’hippopotames mutants qui alourdissent encore un peu plus l’existant. Dans le cas qui nous occupe, le fier Manuel a d’ailleurs déclaré que ce revenu universel pourrait mettre «cinq ans, dix ans ou quinze ans» à voir le jour, ce qui donne tout de suite une idée précise de la valeur qu’il accorde au projet.

Cinq, dix, quinze ans ? Alors même que son poste ne durera pas trois, ni deux, ni même un an ?

Pas de doute, c’est du foutage de gueule.

on appelle cela du foutage de gueule

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires129

  1. Le Gnôme

    En période électorale, il est d’usage de pratiquer le demain on rase gratis. Ce ne sera pas le dernier avatar de ce phénomène, une fois les élections passées, on pourrait s’amuser à éditer un livre qui ne manquera pas d’être amusant.

  2. Val

    A la fois on espère sincèrement que cela soit du foutage de gueule. Et comme avec les gauches il faut s’attendre au pire , il n’est pas exclu que cette monstruosité voie le jour.

    1. sam player

      Monstruosité surtout avec un nom comme « revenu universel » qui n’est pas universel au premier rabord. L’oxymore n’est plus dans l’expression utilisée mais son application.

    2. Gossein

      Comment, une monstruosité ? Voyons, 400 euros par mois, une belle somme qui pourrait également remplacer les retraites, puis les salaires, n’est-ce pas une bonne idée ? À l’exclusion des dividendes mérités par nos grands dirigeants, évidemment.

      400 euros qui pourraient aussi faire un revenu locatif unique et un revenu artisanal et commercial universel, c’est donc une belle et généreuse idée.

      Ce, d’autant plus que les politiciens disposent déjà du revenu universel à vie. Encourageons les alors dans cette voie. Celui qui soutiendra le mieux ce projet aura droit à un voyage au Venezuela. Parole de Conducator !

      Dire que si Manuel avait pu s’appeler Intellectuel, on y aurait eu droit dès le début du quinquennat !

  3. Royaumont

    Simple petit calcul : 400 € * 45 millions de personnes majeures font 18 milliards par mois soit 216 milliards par an.
    D’où va venir l’argent ?

    1. Aristarkke

      Ciel! mon mari! l’ingénu!… Comme si vous n’aviez pas déjà une petite idée de quelles poches vont subir des mains baladeuses???… 😛

    2. albundy17

      Il y a pas mal d’astérisque dans le discours de valls, en fait de R.U. il s’agit plutôt de la même chose qu’aujourd’hui, sous un autre nom et en 1 versement, toujours sous condition de ressources.

      A la limite, ça pourrait être drôle vu que l’on pourrait supprimer des tonnes de fonctionnaires sévissant dans chacune des branches du pognon gratuit pour n’en conserver qu’une.

      Autant dire que oui, valls est assez clairvoyant en prévoyant 15 ans pour la mise en place de « son » idée, manque juste 1 ou 2 zéro

      1. Pat

        Il y a déjà des tonnes de fonctionnaires en trop (je ne parle pas des fonctions régaliennes), et on ne fait qu’en ajouter. Aucune raison que cela change.

      2. Tarmineldur

        Absolument. En fait, l’utilisation de l’expression « Revenu Universel » ne peut être compris que d’un point de vue marketing. Il s’agit pour Valls de montrer qu’il est à l’écoute des idées neuves, etc.

    1. Pheldge

      papet, la bouffarde, c’est la pipe ! bon, d’accord , il aurait pu dire le shilum, la pipe a eau ( in ingliche ze water pipe 😉 ) ou plus en vogue de nos jours, le bang …

    1. Royaumont

      En année électorale, on se demande toujours si ce n’est pas une manœuvre pour torpiller un concurrent. Ça ressemble à du Hollande, même si je n’ai aucune illusion sur la probité du cachalot vert.

  4. Aristarkke

    Remarquons qu’il y a une logique au Revenu Universel quand on promeut par ailleurs le Prélèvement Universel. Quand il sera estimé que le prélèvement universel doit concerner la totalité du revenu du contribuable, il faudra bien, pour qu’il survive, ce malheureux, qu’il lui soit rendu quelque aumône de subsistance. Et comme on ne reculera pas devant le pompeux et le pompier, Revenu Universel sonnera très bien…
    Toujours le syndrome de la cuisson de la grenouille : la mener lentement pour qu’elle se laisse cuire… 😈

    1. albundy17

      Une tranche de rigolade serait qu’Ils parlent d’inclure les allocs dans le revenu, j’ai quelques client(e)s vivant au frais du prince qui se retrouveraient dans la position, au minimum, de ne plus avoir droit à la totalité de ce qu’ils(elles) touchent.

      sans compter que je me fais régler les factures par le CCAS

      1. Aristarkke

        T’as pas tout compris. Il s’agirait d’un revenu universel adaptable à chaque cas de figure… Donc les allocs resteraient en sus de la base basique variable…

  5. Aristarkke

    Un revenu déclaré universel qui prenne en compte les situations individuelles en vue de sa modulation entre zénith et nadir n’ aura plus d’ universel que son titre…
    Bref, c’est comme d’hab le travestissement de la triste réalité par les plumes du paon…

    1. sam player

      L’universalité dans le domaine des impôts c’est à se tordre de rire vu que toutes les perceptions n’appliquent déjà pas les mêmes principes.

      Je m’occupe annuellement des déclarations de revenus d’une bonne trentaine de personnes dans des villes différentes et cette année c’est la 1ère fois que 2 perceptions refusent AU STADE DE LA DECLARATION DE REVENUS et donc de l’avis d’imposition d’appliquer la déduction des frais kilométriques et des frais de repas (vs les 10%) s’il n’y a pas fourniture de documents digne d’un contrôle fiscal : par exemple cette année c’est la 1ère fois qu’on leur demande les contrôles techniques consécutifs du véhicule !

      Explication donnée par celles-ci :oui, vous comprenez, de plus en plus de personnes font du covoiturage et c’est un mankagagné et donc vous devez prouver que vous avez bien fait les km !

      Idem pour les repas et la déduction des 4.65€, il faut un document de l’employeur certifiant le nombre de jours travaillés…

      La demande de ces documents est complètement illégale à ce stade mais a priori l’état s’en fout d’être dans l’illégalité !

      Nul doute que cette façon de faire va s’étendre et devenir… universelle.

      1. Pheldge

        sam, c’est pas tant l’état qu’une multitude de petits chefs qui ont une once d’autorité, et espèrent se faire bien voir de leur hiérarchies … les gens de la DGFIP c’est des cas, on les a convaincus qu’ils étaient en mission pour sauver la Nation … c’est grave, parce qu’ils le croient ! et comme ils bénéficient de l’impunité quasi totale …

      2. Aristarkke

        Je disais hier ou avant-hier que les URSSAF violent carrément la législation, en particulier celle délimitant leurs prérogatives (au pied des textes, elles n’ont pas encore TOUS les pouvoirs, en particulier le droit d’invention de motivations baroques et circulaires pour « justifier » leurs poursuites).

        Celle de l’ Essonne va jusqu’à reconnaître par courrier, sioux play qu’ elle enfreint les textes mais que comme c’est pour la bonne cause…

        Actuellement, j’ai trois, oui trois, recours en cassation contre elle puisque tant le TASS d’ Evry est complètement partial en leur faveur -au moins deux juges d’icelui – que même la Cour d’appel de Paris est également partiale puisque dans deux des trois jugements en cassation, je peux démontrer que le magistrat n’ a pas pu faire autrement que d’être opportunément « conseillé » par la bande car il se livre à tout un raisonnement contorsionné pour me donner tort au profit des URSSAFF alors qu’il n’est normalement pas raisonnablement possible de bâtir pareilles circonlocutions à partir des « conclusions » de l’ URSSAF qui se borne à faire valoir que puisque le TASS lui a donné raison, il est inutile d’aller chercher midi à quatorze heures…

        Ou, au minimum, ce magistrat reprend en copier/coller l’ aboutissement de précédents dossiers similaires mieux documentés, ce qui n’est pas équitable ni impartial.

        Bref, l’ Etat de droit, sûrement….

        1. Val

          A la fois Harry , quoi attendre d’un bidule qui commence par URSS et d’un truc qui s’appelle TASS . Ils ont dû bien se marrer les cocos qui ont généré ces noms là … ou pas d’ailleurs , c’était peut être juste un manque d’imagination .

        2. sam player

          Pour les TASS je ne sais pas comment ça se passe mais dans les autres juridictions le juge n’a pas le pouvoir de soulever des moyens qu’une des parties n’a pas amené au débat (traduction de ce que tu dis)

          1. Aristarkke

            Dans le TASS d’ Évry, le juge valide chaque argument de l’ URSSAF quand bien même je démontre que l’ URSSAF n’ a aucune compétence LEGALE dans mon cas particulier en citant tous les textes nécessaires en détail. L’ URSSAF prétend qu’elle a observé la procédure de recouvrement à la lettre des textes, ce qui est vrai et c’est ce que valide le TASS.Mais quand je démontre que l’ URSSAf est hors compétence puisque depuis 2006 mon activité actuelle relève du RSI, et qu’observer à la lettre une procedure illégale n’a aucun pouvoir de la légaliser ipso facto, le magistrat ne répond sur aucun de mes arguments qui sont purement et simplement ignorés. En résumé, pour au moins deux magistrats différents du TASS d’ Evry, ce que dit l’ URSSAF est parole coranique interdite de mise en doute et les contestataires sont d’horribles mécréants dont pour l’ instant, on ne réclame que la mort de leur seul portefeuille…

      3. Aristarkke

        Il y a six mois, j’ai comparu devant le TSP d’ Evry suite à un excès de vitesse d’un de mes enfants avec l’ AX GT, justement (+ 8 km/h avant déduction des cinq) sur l’ A6 alors en tvx nocturnes de 22H00 à 05H00. Mais dans la journée, personne (évidemment), pas de voie supprimée, encombrée, mais panneaux chantier et limite 90 en place… Comme l’ étourdi n’ avait pas mis Waze et qu’il manque encore d’ expérience, ce qui l’ a empêché de flairer la voiture piège stationnée sur la voie d’ urgence, il s’est donc fait immortaliser par l’ arrière (sans flash) donc inidentifiable…
        Au titre de la carte grise, je reçois donc la prune que je conteste au motif que j’étais ailleurs au même instant, prouvable par témoignage du client chez qui j’operai mais que si photo d’ identification m’était fournie, etc…
        Trois mois après environ, je reçois une réponse m’indiquant qu’en fonction de la législation en cours, je dois dénoncer le fautif sous peine des galères ou de la déportation, à peine moins en fait (je dois avoir de la chance, le peloton d’ exécution n’ était pas envisagé à ce stade probablement parce que les munitions creusent le déficit commercial de la Grance).
        Je conteste en réclamant la référence de cette nouvelle législation car en l’ état, le Code Pénal n’ oblige à la dénonciation que pour des faits relevant du Tribunal Correctionnel et non du TSP mais en exonérant de cette obligation lorsque dénonciateur et dénoncé ont une proche parenté…
        Pour toute réponse, je reçois une signification d’amende de 250€, compris les 68€ de l’ excès de vitesse suite à jugement non contradictoire d’un magistrat du TSP d’ Evry basé sur les pièces du dossier présenté par le ministère public…
        La possibilité d’obtenir un jugement contradictoire étant offerte, j’ y plongeai pour me retrouver en audience début Mars. Ce fut édifiant…
        Le mélange des affaires passant en audience après avoir été retenues par la magistrate est représentatif de la petite violence quotidienne urbaine. Une constante : tous les prévenus avant moi ont des mentions au casier judiciaire plus ou loin sérieuses (certains sont en récidive), plus ou moins prescrites et la magistrate est très étonnée que je présente un casier totalement vierge. Heureusement pour sa santé mentale, la partie réservée au permis ne l’ est pas avec une délinquance routière débutant en 92 (pas le 92 du fardier de Cugnot…) au moment du passage de la vitesse urbaine de 60 à 50km/h puis ensuite des pertes de points par ci par là entre deux récupérations…
        Voici ce qui est édifiant:
        A/ La photo accusatrice m’est enfin fournie malgré la législation imposant sa fourniture au prévenu sur simple demande même pas recommandée dans le principe. Je fais valoir que deux lettres R+AR n’ ont pas réussi. Réponse du Ministère Public : La première a été adressée à Rennes qui n’a pas obligation de répondre (c’est nouveau, cela vient de sortir…), charge dévolue paraît-il au MP poursuivant. Je réplique que ma LR du tant la réclame bien au MP. Réponse: l’ agent traitant n’ a pas à obtempérer à une demande « noyée » dans un texte de deux pages quand bien même cela fait l’objet d’un paragraphe distinct dans le corps du texte.
        La Magistrate n’ a aucun grief à émettre à ce refus pur et simple d’une Administration d’ appliquer le droit en vigueur parce que cela la fatigue et parce que cela émane d’ un contestataire…
        Je ne sais pas pour vous mais j’ai idée que la Terreur de 1793 va bientôt resurgir du néant dans pareil Etat de droit…
        B/ La Magistrate se livre alors à un véritable interrogatoire pour me faire avouer dans un premier temps que je suis forcement le conducteur fautif puisque c’est MA voiture qui a été photographiée (sous-entendu vous n’avez forcément que celle là…). A ma réplique que je possède une bonne demi-douzaine de voitures dont au moins trois sont en relation directe avec ma profession revendiquée, que l’ AX GT est un peu inadaptée pour transporter les 350kgs de matos professionnel que propulse le Doblo à une heure normale de taf (16H37) et que je peux lui présenter en séance les cartes grises, les CT et les assurances de ces véhicules pour le jour du délit, elle paraît tout de même ébranlée dans sa certitude initiale.
        C/ La seconde partie de son interrogatoire consiste à essayer de me faire dénoncer le/la coupable puisque je reconnais que ce doit être un de mes enfants… Malgré cinq essais dont deux subtilement menés, je lui oppose une résistance respectueuse en lui demandant par quel nouveau texte les articles du Code Pénal obligeant à la dénonciation étendent -ils cette obligations an niveau du TSP, outre l’ exception de la relation familiale. Je fais aussi courtoisement remarquer qu’au pénal, c’est à l’ Accusation de prouver l’ identité du coupable directement ou non et que ce n’est pas de la faute de la Défense si l’ Accusation prend des photos inexploitables en dehors de la plaque d’immatriculation…
        D/ J’ai la surprise d’entendre en final la Magistrate m’interroger sur le niveau de mes revenus personnels. Parce qu’au TSP, la République une et indivisible, égalitaire et tout le reste, a le droit de moduler ses jugements selon vos revenus…
        E/ Je reçois huit jours après un jugement me condamnant à un total de 350€ dont les 68, dont les 250 inclus les 68 dont une remise possible de 20% si je paye dans le mois (non pas de la signification comme habituellement mais de la date du jugement)…

        Rappel : le regretté JF Revel avait mis en valeur que la Constitution de la feue URSS était parmi les plus libérales du monde…sur le papier uniquement puisque non appliquée en pratique et pour cause.
        Le regretté Soljenitsyne, dans le premier tome de l’ Archipel du Goulag, décortiquait le Code Pénal de la feue URSS qui permettait au système judiciaire soviétique de toujours trouver un motif d’accusation permettant de justifier n’ importe quelle arrestation pour n’importe quel motif…
        J’ai malheureusement de plus en plus l’ impression que la Grance n’ est pas que la fille aînée de l’ Eglise mais aussi la fille d’ une autre église garance, celle-là…

        1. Val

          Merci Harry pour cet post édifiant . C est bien dommage que Karol Józef Wojtyła soit mort, il n’a pas fini le boulot , et ce n’est pas Francois qui va s’y coller (surtout avec un prénom pareil ..)

        2. Higgins

          La cour de cassation est pourtant formelle: pourvoi n° 12-85303, audience du 29 mai 2013 (https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000027631089&fastReqId=1431817757&fastPos=18):
          « …Méconnaît les dispositions des articles 537 du code de procédure pénale et L. 121-3 du code de la route, (casse) la cour d’appel qui, pour condamner le titulaire du certificat d’immatriculation en qualité de pécuniairement redevable de l’amende écarte, par motifs adoptés, une attestation susceptible d’apporter la preuve qu’il n’était pas le conducteur du véhicule aux motifs adoptés que cette preuve devait être rapportée par écrit ou par témoin, alors qu’en application de l’alinéa premier du second de ces textes le pécuniairement redevable de l’amende peut apporter tous éléments pour l’établir. »
          Il y a également ça: http://blog.radars-auto.com/index.php?post/une-simple-attestation-peut-vous-disculper-d-un-exces-de-vitesse-958

          Le problème de ces juridictions, c’est qu’elle sont tenues par des juges de proximité qui méconnaissent généralement le Droit et ne sont que les porte-paroles de l’Administration. Je crois d’ailleurs que c’était là l’idée sous-jacente de leur création. Ce pays n’aime pas le Droit, c’est bien connu. Je pense que ça vaut le coup de faire appel et d’aller en Cassation. C’est un long chemin dans lequel il ne faut s’engager qu’avec un avocat. Indépendamment de la hauteur de l’amende, plusieurs arguments plaident pour un recours:
          1) on ne perd pas de point, 2), ça contribue à engorger les administrations pour un impact nul sur la sécurité routière

          Personnellement, j’ai été confronté au même problème et le juge de proximité, bien que je me sois associé à un avocat, n’a même pas daigné regarder les arguments avancés. Mme Higgins en a été profondément choquée et, ce n’est que pour des raisons faciles à comprendre, que je n’ai pas fait appel. Mon avocat était pourtant convaincu mais il a bien compris les raisons de ce désistement.

  6. Gerldam

    Certes, votre critique est tout à fait justifiée. Cependant, vous ne donnez pas votre avsi sur le fond à l’idée d’un revenu universel qui le serait vraiment, c’est à dire donné à tout le monde sans aucune condition.
    Pour moi, cette idée est néfate car sans contrepartie (travail par exemple).

      1. BDC

        Tu veux dire un travail qui serait bidon comme les formations de Pôle emploi, qui mobiliserait encore plus de fonctionnaires pour orchestrer le tout ? Mais ce serait pratique pour mes cocos, qui feraient œuvre de charité par exemple en jetant leurs détritus sur les trottoirs, pass’que « ça donne du boulot aux employés municipaux » (vécu) …

          1. BDC

            Oui oui j’ai vu pour le commentaire 😉 ! « Pire encore », tu veux dire : dans le meilleur des cas, ils arriveraient à concurrencer le privé !

          2. Pheldge

            « il n’y a plus de suivi mail » , oui, mais que fait donc la police, où est l’état ? 😀 😀

            je mettre double smiley pour éviter malentendu facho fâcheux et représailles patronales …

    1. Royaumont

      « Si tu veux que les hommes soient frères, oblige-les à construire une tour, si tu veux qu’ils se haïssent, jette-leur du grain » (Saint-Exupéry, citadelle).

          1. Pheldge

            Y’en a un autre, un pote à notre copine Laure, régulièrement maltraitée par ici (j’ai des noms … dont le mien 😉 ) c’est pas Saint Ex, c’est Saint Axe, à ne pas confondre avec le très chrétien reconverti au socialisme, Saint Taxes …

    2. Marabout

      Dans un monde idéal, un RU sans condition de ressource serait effectivement plus simple à gérer que l’usine à gaz française des différentes allocs, aides, etc. ne serait-ce qu’en nombre de fonctionnaire dont on pourrait se débarrasser. Sauf que nous parlons précisément de la France, où déjà notre hôte avait abordé ce problème : ça peut commencer par exclure ceux qui sont soumis à l’ISF, puis ceux qui gagnent plus que X€, puis ceux qui refusent de renoncer à la déclaration papier pour les impôts, puis ceux qui ont une vieille voiture, puis ceux qui mettent leurs enfants dans le privé, etc. Ou par des modulations selon les gens auquels ce revenu s’adresse. En gros, tout ce qui est dit dans cette « tribune ».

      1. theo31

        En Socialie, tout est conditionné en théorie par l’allégeance au dogme du kampdubien ou la mort dans un camp. Dans la pratique, un socialiste étant obsédé pathologiquement par l’argent gratuit des autres, il s’achète assez facilement.

  7. cherea

    Dans les faits, le revenu universel existe déjà, c’est juste un repackaging des aides sociales aujourd’hui, la part des revenus sociaux dans le revenu disponible c’est 35% en 2015, 30% en 2000, soit pour un revenu disponible par ménage de 2200€/mois, je te donne dans le mille Émile environ 700€/mois, soit le montant qui est toujours selon les différentes études proposé.

    Pour les chiffres détaillés

    http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF04266

  8. Alexandre

    Vous vous inscrivez en faux contre la phrase de Valls « la pauvreté ne progresse plus en France », tout en citant un lien parlant de l’augmentation du chômage. Ce n’est quand même pas tout à fait la même chose… Plus loin, vous vous moquez des socialistes et de leur mantra de « réduire la pauvreté », or c’est un objectif plutôt noble et peu poursuivi dans les faits : c’est celui de réduire les inégalités qui est appliqué, et qui participe du déclin du pays. Par ailleurs, soyez certain que j’aime beaucoup votre blog.

    1. Réduire la pauvreté est bien un objectif noble (bien que fort vague) et comme vous le soulignez, ce n’est pas celui qui est effectivement suivi.

      Pour le lien pauvreté/chômage, je vous accorde sans problème que c’est un raccourci ; j’aurais pu parler du déclassement, de la croissance du nombre de SDF et de l’explosion de la distribution des minimas sociaux (RSA en tête), de la pauvreté estudiantine (et de la prostitution y attachée), etc… En fait, c’est quasiment un sujet de billet à lui tout seul.

      1. Aristarkke

        Cela assurerait un billet dominical, par exemple…
        Deux à trois mille signes puisque le lectorat a le temps (haletant?) de lire…
        Vous le couperiez en deux et paf : deux weekends occupés comme cela, sans (trop) grand effort pour une clientèle satisfaite…
        Monseigneur, écoutez la complainte de vos ouailles…
        😳

      2. Peste et Coryza

        Anecdote : je fréquente encore les assos de jeux de rôle dépendantes de la fac. Je n’ai jamais vu autant d’étudiants (et d’étudiantes) en recherche active de logements.
        Certains allaient à l’assos juste pour se faire loger par des membres plus âges (beaucoup d’ingés informaticiens dans cette assos) en attendant que leur situation soit débloquée…

        1. charl

          La complexité du système, les prix incroyables, la bureaucratie incontournable fait que les étudiants comme les jeunes pros ont du mal avec l’immo français.

    2. bibi

      « Je n’ai jamais oublié que l’objectif inavoué du socialisme – municipal ou national – était d’accroître la dépendance. La pauvreté n’était pas seulement le sol nourricier du socialisme : elle en était l’effet délibérément recherché. »

      Margaret Thatcher

      1. Calvin

        La seule erreur de cette vérité, c’est l’emploi du passé.
        C’est toujours d’actualité, on le voit ici, au Venezuela, aux USA, avec Mr Corbyn…

      2. Val

        @bibi on peut leur accorder une qualité rare : celle d atteindre cet objectif (inavoué) de manière systématique et même pour les plus doués , de les dépasser

    3. theo31

      « peu poursuivi dans les faits »

      Quand il s’agit de réduire leur pauvreté personnelle avec l’argent gratuit des autres, les socialistes se bougent massivement le cul.

  9. Calvin

    Tiens, une réforme souple et solide à la fois…
    Ça me rappelle un truc, mais quoi ?
    Euh…
    Ah oui !
    La campagne politique de Jacques Glandu… pardon, Jack Beauregard.

    1. bibi

      C’est Jack Glandu qui est transformé en Jacques Beauregard dans le sketch des inconnus.
      Jack Beauregard c’est le personnage interprété par Henry Fonda dans Mon nom est personne.

  10. Bonsaï

    A quelques mois des élections, chacun essaye d’imposer ses slogans de prédilection.
    Je ne sais pas si Valls a compris a cet aspect des choses, et si oui pourquoi n’envisagerait-il pas de donner de lui-même un profil plus universel…

  11. Pheldge

     » à la façon d’un BHL qui ferait un ouvrage sur la modestie et l’humilité … » mais, je n’ai, ni ne demanderai jamais à BHL de rédiger mon hagiographie ! 😉

  12. Aristarkke

    C’est à ce genre d’initiative que l’on voit la médiocrité de la classe politique de notre époque. Il y a soixante ou cent dix ans, le discours était soit de redresser la Grance soit d’en faire le phare de la civilisation quitte à l’ apporter par la force à des terres inconnues qui ne nous demandaient rien et même pas cela.
    En quelque sorte « une frontière » à découvrir, atteindre puis dépasser.
    Bref, cela pouvait être mobilisateur en plus d’avoir de la gu…e!
    Maintenant nous en sommes réduits par la voix de ces guignols à nous préparer à la maison de retraite dès la fin de l’ adolescence… (si on accepte que le public visé par Facedebouc soit « les djeunes »)
    Socialismo delenda est…
    😥

          1. Pheldge

            Et dire que quand j’ose recaser une de mes blagues subtilement drôles, je me fais avoiner comme pas possible … « ouais, tu te répètes, tu radotes … » Y’a pas à dire, les jeunes, ça peut tout se permettre !

  13. Val

    Le Grand Distributeur :
    N’est-ce pas Toi qui disait si souvent, dans ce temps-là
    « Je veux vous rendre libres » ?
    Eh bien, Tu les as vus, aujourd’hui, ces hommes «libres», ajoute soudain le vieillard avec une ironie pensive. Oui, cette affaire-là nous a coûté très cher, poursuit-il en le fixant d’un regard dur.
    Mais, cette affaire, nous l’avons enfin parachevée, et en Ton nom. Pendant quinze siècles nous nous sommes torturés avec cette liberté, mais, maintenant, c’est fini, et bien
    fini. Tu ne le crois pas, que c’est fini ?

    Tu me regardes avec des yeux si humbles, Tu ne me juges même pas digne de Ta colère ? Mais sache que c’est maintenant, oui, à cet instant précis que ces gens-là sont plus sûrs que jamais qu’ils sont pleinement libres, quand, leur liberté, ils nous l’ont apportée d’eux-mêmes, et l’ont servilement mise à nos pieds. …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.