Pour deux brassées de TGV

En France, à chaque solution doit correspondre un problème que le politicien s’empressera de trouver. Et mieux encore : à chaque problème correspond aussi une somme pharaonique que l’État s’attachera à dépenser rapidement dans un feu d’artifice communicationnel. Rassurez-vous : comme le veut l’adage, quand c’est l’État qui paye, ce n’est pas cher. Dès lors, lorsque Manuel Valls fait semblant de « sauver » une usine de trains en lançant une commande publique, tout le monde se doit d’applaudir à deux mains.

C’est aussi ça, la magie du pouvoir et des coups de mentons volontaires qui déplacent des montagnes à la sueur du front des autres : avec un minimum de volonté, une bonne motivation liée à l’approche concomitante d’élections désespérées, et un sacré p$*%ain de paquet de fric issu de contribuables tendrement attachés au consentement à la tonte l’impôt ainsi qu’aux nécessaires valeurs républicaines qui autorisent à peu près toutes les saloperies budgétaires, on peut arriver à annuler à peu près tous les coups du sort.

CorporatismeEt question sort, l’histoire de l’usine de Belfort illustre assez bien toute la puissance de l’État-stratège dont j’ai déjà parlé : cela fait plusieurs années en effet que cette usine, portée à bouts de bras par la commande publique, avait vu son carnet de commandes s’étioler lentement. Le non-renouvellement des matériels SNCF, la fermeture de lignes ferroviaires peu ou pas rentables, le prix peu concurrentiel des motrices produites, facteurs auquel s’additionnait la présence de l’État parmi les actionnaires avec toute sa finesse d’analyse et ses judicieuses orientations politiques, tout concourrait à ce qu’Alstom entame une descente en petites foulées vigoureuses vers les enfers du capitalisme de connivence.

Début septembre 2016, l’annonce d’Alstom de relocaliser une partie de la production de Belfort à Reichshoffen, à 200 km de là, ne surprend donc qu’une classe politique complètement obnubilée par son désir d’avenir et qui ne peut pas se satisfaire du déplacement de 400 emplois de la France vers la France. Il lui faut donc agir, frapper les esprits par une puissance de feu directement proportionnelle à sa capacité de nuisance ponction : puisqu’il faut des commandes pour Alstom Belfort, on va commander à Alstom Belfort.

tgv-jionel-lospin

Il ne faut pas désespérer Belfort : Manuel Valls a donc décidé de commander quelques demi-douzaines de trains. J’écris « quelques demi-douzaines » car le nombre précis, ainsi que le montant total de la transaction, sont assez difficiles à estimer. Selon des journaux pilotés par une Agence France Presse manifestement sous amphétamines, l’État aurait commandé pour 700 millions de trains, soit 15 rames. Ah, pardon, on me dit dans l’oreillette qu’il s’agirait de 16 TGV. Pour Libération, au taquet, c’est plutôt 21 TGV et 20 dépanneuses qui sont dans la commande. Pour le Monde, il s’agira de 15, et n’en parlons (presque) plus. Question montants, c’est là encore le même nuage de chiffres : de 400 à 700 millions, en comptant (ou pas) les investissements d’Alstom elle-même, en répartissant sur les années de production ou pas, on finit par comprendre que l’État va devoir débourser plusieurs centaines de millions pour éviter non pas le chômage de 400 personnes, mais leur seule relocalisation.

On évoquait le sort, parfois coquin. Celui-ci nous aura cependant épargné le pire puisqu’Alstom produit plutôt des wagons et des locos et pas des préservatifs. Dans ce dernier cas, le premier ministre nous en aurait probablement commandé 80 milliards, que, comme les trains, il aurait fallu utiliser à tout prix. Pour les TGV, il suffira de les faire rouler sur des lignes inadaptées ce qui en fera les trains inter-cités à petite vitesse les plus clinquants de l’Histoire (mais au moins avons-nous « sauvé » 400 emplois qui n’étaient pas menacés de chômage) ; 80 milliards de préservatifs auraient constitué un problème plus épineux que même avec la meilleur volonté du monde, Manuel n’aurait pas pu écouler seul. Ouf. On peut donc se réjouir du choix judicieux (stratégique, même ?) de nos politiciens lorsqu’ils déversent ainsi la manne publique. Ou, alternativement, on peut regretter qu’Alstom ne soit pas dans les produits lubrifiants : l’année 2017 promet à ce titre des besoins surnaturels pour tous les Français.

baril de vaseline 200L

La journée du 4 octobre sera à conserver dans les annales comme l’une de ces journées où le gouvernement, trop imbibé de substances caféinées, se sera lancé dans des dépenses parfaitement consternantes pour contenter quelques catégories spécifiques de la population à des fins bassement électoralistes : plan de « sauvetage » des désert médicaux, mesures de « sauvetage » des agriculteurs, « sauvetage » de l’usine Alstom de Belfort, l’État pompier n’a jamais autant arrosé de tous côtés, travaillant à sauver des populations qui n’auraient jamais eu besoin d’être sauvées si l’État n’était pas déjà massivement intervenu, de travers, dans leurs domaines respectifs.

Et à chaque fois, on peut dresser la même constatation du côté parfaitement dérisoire des décisions prises : ces petits pansements hâtifs sont posés de travers sur des jambes de bois déjà bien vermoulues par des incompétents notoires exclusivement intéressés par une sorte de « damage control » de leur image déplorable à l’approche des élections. Ainsi, la commande pour Alstom permet par exemple de « sécuriser l’activité » jusqu’en 2021, autrement dit, après-demain, à un coût énorme pour des finances publiques exsangues, avec au bout une production dont l’adaptation aux besoins est assez discutable. Les problèmes structurels de coût de main d’œuvre, de charges sociales, les problèmes inhérents de la trop grande dépendance de la commande publique ne sont en rien résolus : le gouvernement a juste repoussé à plus tard tout effort de remise en question. Après lui, le déluge (et pas de pognon public, cette fois).

En réalité, cette affaire illustre assez parfaitement ce qu’État stratège signifie : il s’agit d’un appareil administratif public totalement à la solde de ceux qui le dirigent, dont les actions sont stratégiques pour assurer leur bien être et, éventuellement, leur réélection. Tout le reste n’est que fadaises.

Le Train, un Grand Bon En Avant !
Le Train, un Grand Bon En Avant !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires250

  1. Le Gnôme

    « La journée du 4 octobre sera à conserver dans les anales ». Il est certain que le tribuable l’a dans le fondement avec un poignée de gravier en guise de lubrifiant. Mais c’est pas cher, c’est l’Etat qui paye.

    1. Higgins

      Ce matin, chez Stéphane Soumier, le machin d’état à l’industrie était assez pathétique à voir quand il tentait de vendre sa salade. Seule la correction de son interlocuteur a empêché le massacre.

      1. Jb²o

        Oui c’était pathétique! « cela va permettre d’économiser l’achat des ces rames prévues dans 10 ans sur la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse qui n’était plus prévu à la place des TER que l’on devait acheter »…

            1. Bisphénol

              +1. C’est ce que je dis aux membres de mon équipe quand ils me rendent des rapports avec des « on » partout. On est c**.

    2. jeans82

      Quand on est gouverné par des trous du cul, il faut s’y attendre…
      En Belgique, ils ont le Manneken-Pis, nous on a Mollande. En début de mandat il sautait sur tout ce qui bougeait, aujourd’hui il arrose. Peut être un problème prostatique, car il ont peut carrément dire qu’il asperge de tout coté !

  2. Stéphane B

    Salut patron, salut à tous,

    Euh cher taulier, n’avez vous pas omis involontairement de préciser que l’Europe va nous tomber sur le grappin pour cette subvention déguisée car pour un tel montant, ses règles précisent marché public européen. A moins bien sur et une fois n’est pas coutume, qu’il ne s’agisse que d’un effet de manche pour faire patienter jusqu’aux élections et dire après celles-ci, c’est la fauuute de la méchante et vilaine europe; Snifffff

    1. Oh, oui, c’est sûr qu’on va aussi se prendre un taquet de ce côté là, mais c’est la cerise sur le gâteau.

      1. Stéphane B

        Et puis les paroles n’engageant que ceux qui les croient, il ne faut pas oublier que personne n’a fixé une date pour la signature dudit contrat.
        Ils prennent vraiment des gens pour des C.. et laissent les autres dans leur merde

      2. Jiff

        La cerise sur le gâteau, si tant est que tout cela aille à son terme, ça sera la prune que ce pays prendra; vous me direz, une de plus, une de moins…

        H.S.: D’ailleurs, il est _très_ intéressant de voir que même sur les sites du parlement, on n’a pas la latitude de faire apparaître tous les jugements (et donc, les prunes) relatifs à un seul pays; il faut farfouiller très dur avec le risque d’en laisser passer une bonne dose.

        La question sous-jacente étant: combien payons-nous d’amendes européennes par an ? (un je-ne-sais-quoi me sussure que ça coûte un bras au con-tribuable; de l’ordre de ~€9 myiards/an.)

    2. Higgins

      Le gros problème, c’est que dans le cas d’Alstom, l’entreprise marche actuellement plutôt bien et que cette intervention stupide et onéreuse de la sphère politique va avoir plein de conséquences fâcheuses: 1) il n’est pas du tout certain que l’achat se fasse puisque il doit normalement passer par un appel d’offre. On attend donc la réponse des concurrents potentiels et de Bruxelles; 2) La SNCF est actuellement en surcapacité avec ses TGV qu’elle n’arrive pas à remplir et qui sont donc de fait de moins en moins rentables. En plus, elle est en faillite virtuelle (http://chevallier.biz/2016/03/sncf-la-totale-en-train-de-faire-faillite/). Que va-t-elle donc faire des ces nouvelles rames alors qu’elle n’a pas assez de fonds propres? 3) Alstom voit son plan de réorganisation stoppé. Pas du tout certain que cette entreprise et ses salariés sortent gagnants du bordel qui va suivre; 4) toutes les entreprises qui avaient des velléités équivalentes vont stopper tout en attendant que ça se calme et de savoir à quelle sauce elles vont être mangées: 5) toutes les entreprises dans une situation équivalentes devraient donc pouvoir faire appel à l’Etat protecteur et comme vient de le préciser un des invités sur BFM Business, si Ferrari ne vend plus de voitures, accordons sur un budget d’état des Ferrari à tous les citoyens. Près de chez moi, une PME, évoluant sur un marché de niche en matière de mécanique, d’une quarantaine de personnes vient d’être placée en redressement judiciaire, étape préalable à une probable liquidation. Je vais contacter le PDG pour lui indiquer la marche à suivre.

      1. Gastoon

        En effet.
        Et moi j’ai une vieille lampe à pied dans mon salon dont personne ne veut sur LBC, peut-être que Manuel peut me la reprendre ?

        J’ajouterai un 2bis : Les TGV ont déjà étés dépréciés par la sncf car sous-employés.

      2. Aristarkke

        Ferrari n’ est pas du tout en manque de commandes. Son dernier modèle à production très limitée est déjà sursouscrit (comme disent les boursiers) avant même que le premier modèle »de série » ait été mis en production…

        1. bibi

          Montezemolo à fait de Ferrari entreprise au bord de la faillite le constructeur le plus rentable du monde, sa plus grande réussite reste à mon sens d’avoir imposer le retour de la berline V12 à moteur avant avec la 550 Maranello modèle qui dans l’histoire de la marque doit être ranger à droite de la 250 GTO.
          Montezemolo aura réussi le tour de force de faire que les résultats de la marque ne soit absolument plus lié aux résultats sportifs.
          Malheureusement son refus de voir la production bondir de 50% en passant de 7000 à 10000 exemplaires par an lui aura valu son éviction par Marchionne qui a eu la baissasse de se servir du manque de résultat de la scuderia pour justifier son éviction.

        2. Gastoon

          Une entreprise qui n’est en difficulté ?
          Vite, une loi !

          Comment cela ils ne sont pas en France ?
          Encore une fois : c’est la fôtaleurop !

      3. Aristarkke

        La Aperta, prévue pour 209 exemplaires à seulement 1,9M€ HT. la pièce…
        On devrait prendre le contrôle de cette PME et la transplanter en Grance…

    3. Deres

      Même pas car ils vont activer les options d’achats d’un autre contrat de TGV … passé pour des lignes à grande vitesse …

    4. bibi

      Vu les prix mentionné il doit s’agir de TGV Duplex dans ce cas Alstom Belfort remportera sans problème l’appel d’offres.
      Pour les locomotives, il doit y avoir moyen de tuner suffisamment l’appel d’offres pour faire échoir la commande à Belfort.

  3. Higgins

    Affligeant. C’est proprement affligeant. Tout ça pour que ce centre ferme dans trois ou quatre ans car il fermera, soyons en persuadé.
    Quant à l’hypothétique ligne LGV Bordeaux-Toulouse, lorsqu’on voit qu’un trajet en covoiturage coûte une quinzaine d’euros, bon courage aux peintres de la SNCF pour rentabiliser leur bouzin. Pour à la liaison Bordeaux-Marseille, à une époque où un billet d’avion pour aller de Paris à Londres vaut une trentaine d’euros via une low-cost, même problème. Les politiocards français sont nuls mais là, on touche au sublime. Désespérant.

    1. Deres

      Pour eux, la rentabilité est juste un problème de comptabilité. Il suffit de sortir un maximum de dépense de l’équation pour arriver à un bilan positif. Par exemple, ne pas comptabiliser les retraites compensés par l’Etat, les subventions non remboursables de la ligne, les subventions aux usagers, l’absence de cotisation chômage pour la SNCF, la perte de valeur du matériel mal entretenu, …

    2. Aristarkke

      Il faudrait peut-être forger un néologisme: soublime…
      ( cela fait très général Alcazar, certes…)

    3. Aristarkke

      Oui pour le tarif avion en lui même. Mais dans ce cas, vous avez du temps et des frais supplémentaires (et pas forcément si négligeables que cela) pour aller à l’ aéroport d’ embarquement avec rebelote à l’ arrivée. Un billet de train qui vous amène de centre à centre a une pertinence acceptable. Le problème fondamental du TGV est qu’il requiert des lignes spécifiques à construire dans des lieux « encombrés » avec des reliefs parfois très variés sur peu de distance. Quand on voit le chantier pharaonique de la gare LGV de Laval (Mayenne, pas Canada 😉 ) qui a déplacé des millions de m3 de terrassement aux prix du 21me siècle, bonnes oeuvres incluses, pour un potentiel de voyageurs bien inférieur à celui du PLMN ne pourra jamais être rentabilisé dans des conditions acceptables habituellement…

      1. Vodkaman

        Un autre soucis est l’égo des pontes locaux qui veulent absolument que le TGV arrive dans « leur » ville et dans la gare la plus centrale possible. En même temps, quand il m’arrive de m’arrêter dans la gare de betteraveland sur la ligne Paris/Arras, je reste coi sur l’opportunité de la desserte.
        Du coup, le gain de temps est juste saboté par les phases accélération/freinage nécessaires sur des portions de réseau complètement inadaptées.

  4. KuingYamang

    On pourrait entreposer tous ces TGV inutiles commandés par l’Etat à Paris, par exemple sur les voies sur berge pour être certain que les voitures n’y reviennent jamais, et y loger les migrants, one stone, two birds.

      1. KuingYamang

        Avec les TGV-hôtels pour migrants sur les berges, on pourrait même vendre des nuitées aux bobos parisiens sur le thème « Voyage parisien avec des migrants » ou « Vis une nuit dans la peau d’un réfugié »… et ces bobos seraient ravis de payer 100 ou 150 euros pour passer une nuit dans une rame TGV avec les migrants sur les berges de la Seine.

        1. KuingYamang

          …tu rajoutes un ou deux TGV qui feront restaurant (une ambiance différente par voiture, style Voiture 1 : menu afghan, Voiture 2 : le couscous de Salima, Voiture 3 : buffet somalien, Voiture 4 : foufou et ndolé à volonté, Voiture 5 : 1000 et une saveurs syriennes etc… et zouuu…

          1. Duff

            Après le pont des arts écroulé par les cadenas je propose que les rames enjambent la Seine, on invente le concept de « Pont à Grande Vitesse ». Pour les plus chanceux ils pourront déguster un triangle dégueulasse à 7€ (si le bar est ouvert ou approvisionné) astucieusement arrosé d’un coca chaud.

          2. Jiff

            Pas mal, à condition que les somaliens ne reprennent pas du service (arrivée discrète en Zodiac, puis enlèvement dans les rames et retour à la base ;-p)

        2. Aristarkke

          Je ne veux pas (trop) décourager votre esprit entrepreneurial mais ce comportement boboïde n’ est pas garanti par la pratique. Certes, ils avaient le courage de résister et vilipender Pinochet à moins de 10.000kms de Santiago mais là, ils seraient à devoir les fréquenter à moins de 10kms…
          Faut pas déconner de trop, tout de même…

    1. Duff

      😉 j’ai passé une excellente comparaison sur twitter:

      Heureusement que Dassault fourgue du Rafale un peu partout car sinon pour sauver l’usine, l’état en aurait acheté pour tracter des bandeaux publicitaires le long des plages!

    2. Aristarkke

      C’est vrai qu’ aménager des conteneurs entassés les uns sur les autres à la façon des Bataves sur le port d’Amsterdam pour l’ usage de leurs étudiants un peu désargentés, ne saurait convenir pour la clientèle de classe internationale loqueteuse qui nous rend visite…
      La Grance doit tenir son rang tout de même!!!

  5. tabbehim

    je ne sais pas ce qui peut être dit/fait par les moutontribuables français.
    ils veulent du socialisme, toujours plus d’état, toujours plus de contrôle de leur vie par l’état. Ils ne veulent pas penser par eux même, l’état français est une bonne mère qui leur épargnera cette peine, ils ne veulent pas s’enrichir, l’état français est là pour leur donner les richesses dont il estime que ses votants ont besoin.
    les électeurs français bien conscientisé de l’importance du vote, ou pire, accroc à leurs idoles religieusement politique vont continuer à donner une importance à des gens qui sont au moins aussi médiocre qu’eux, et entraineront un pays dans de merveilleux abysses qui permettront de tester les petites tracasseries de Caracas à Paris d’ici quelques années 🙂
    Les plus malins riront de cette situation après avoir fuit, les autres, ainsi que les courageux qui resteront jusqu’au bout, auront besoin de beaucoup de patience….

    1. Higgins

      « Nous avons donc un processus en deux parties qui permet à l’Etat collectiviste de gagner du pouvoir : 1) Les esprits les plus faibles de la société, sous l’influence de l’élite intellectuelle collectiviste, joignent leurs forces pour former des factions d’électeurs qui votent pour prendre le contrôle des appareils gouvernementaux et mandater des privilèges, des faveurs et des assistances en leur faveur aux dépens de ceux qui sont productifs et dépendent d’eux-mêmes. 2) Ces factions sont formées au fil des années au travers de la distorsion des concepts qui définissent la liberté et la tyrannie, et qui constituent les droits des individus. » (https://leblogalupus.com/2016/10/05/mondialisme-le-nouveau-totalitarisme/)

      1. Pat

        Ce qui est terrible, c’est que le phénomène est beaucoup plus avancé en France qu’aux Etats-Unis. Tous les partis en présence sont étatistes, et socialistes. L’esclavagisme que subit la part de la population qui crée et produit et prend des risques et se casse le cul croît sans cesse.

  6. Galaf

    Adolf Valls n’avait pas balance d’autres arguments fumeux aussi ? Genre, c’est un lieu historique ou que sais-je. Ou encore, qu’Alstom est le pilier economique de la ville et que par consequent, fermer l’usine serait « condamner a mort » les habitants de cette ville ? A la limite, le second point, je suis d’accord, ce serait un sacre coup dur pour cette ville. Apres, pour ce qui est de l’helicopter money…

    1. Adolfo Ramirez Jr

      Budget 2013 de Belfort (51 000 hab.) : 120 millions d’euros.
      On aurait mieux fait de filer 700 M€ a la ville, elle en aurait pour 6 ans de fonctionnement plutot que de faire tourner une usine pendant 4 ans…

  7. Gastoon

    Le tweet de Jospin, c’est un fake ?

    Ce matin, en ouvrant le site d’H16 je me suis dit : pitié, pas d’ALSTOM, pitié, non !

    Déjà que j’ai dû subir le prétexte Sirugue ce matin sur BFM, consternant de mauvaise foi… Déjà que me suis fait hier violence pour ne pas asséner une bordée d’injures à mon député et lui demander de transmettre, et là paf, H16 me refait le panorama en 3D surround de l’affaire.
    Trop c’est trop. J’ai vraiment le passeport qui me démange.

    1. Il faut parfois coller à l’actu. Au départ, ce n’était pas ce billet qui était prévu, mais il aurait été dommage de laisser passer un tel moment de rigolade.

      Fuyez. Tant que vous êtes sain d’esprit.

      1. Val

        euh H , les navettes pour Mars ne sont pas encore prêtes .
        Bon sérieusement nous on fait la stratégie dite « Venezuelienne » :
        – culture internationale pour les jeunes – check (comme dirait sam)
        – départ des jeunes – en cours
        – les vieilles generations recollent au peloton de tête quand il pourra – next step

      2. Gastoon

        Pas facile.
        En ce moment grand arbitrage entre rendre sa maison vendable et faire des voyages de reconnaissance….

    2. sam player

      Ouais moi aussi je vais dire ce que j’en pense à mon….. ah zut mon dépité c’est Sirugue ! Au moins on s’en est débarrassé comme maire et comme dépité ça ne devrait pas tarder.

      Pour le tweet, lisez le nom… attentivement.
      Pas mal le tweet !

      1. Bisphénol

        Tiens, un gars de Chalon… tu as un Platret en ce moment qui ne vaut guère mieux que l’autre truffe.

        1. sam player

          Oui, il semble bien qu’il n’ait pas fait marche arrière sur plein de dossiers dont plan de circulation, voies de bus, rocade à 50kph, places de stationnement, synchro des feux…
          A croire qu’il y a un effet cliquet et qu’une fois des changements mis en oeuvre il soit impossible de revenir en arrière. L’impression qu’il se satisfait en fait que des décisions aient été prises par d’autres avant lui.

          Grande similitude avec Sarko et bien d’autres qui avaient dit qu’ils reviendraient sur le mariage pour tous (LMPT) et qui en fait sont revenus depuis sur ce point en disant qu’ils ne feraient rien : effet cliquet

          1. Aristarkke

            Même attitude chez le mien de maire. Beaucoup de ses « projets » (raisonnables) d’ aménagements mineurs de rues qu’il avait vantés lors de sa campagne électorale ne verront pas le jour pour deux raisons :
            parce que cela coûte de l’ argent…
            parce qu’il y a des gens qui sont contre…
            Mais cela ne devait pas être le cas pour nous implanter trois nouveaux emplacements de ralentisseurs qui ne manquent déjà pas par ailleurs…

            Quant à la réfection du revêtement d’ une des rues principales (collection encombrée de creux, de bosses, de rustines sur accrocs et anciennes tranchées sans parler des câbles EDF toujours aériens dans cette rue, c’est »pas de son ressort mais de celui de la communauté de communes »…

    3. mireille menard

      BFM, la chaîne des stagiaires. Hier, un zig nommé journaliste disait sans rire « la courbe du chômage tarde à s’inverser ».

  8. Aristarkke

    Monseigneur, puis-je requérir Mélusine pour corriger une ambiguïté de votre texte  » (…) déplacent des montages à la sueur… » Ne devrait-on pas plutôt lire des montag N es???

    1. Lorelei

      Mais déplacer des montages, ça a de la gueule aussi.
      Je les verrais bien « en train » de déplacer des lignes de fabrication de Belfort en Alsace.

      1. sam player

        C’est pourtant ce que l’on fait lorsqu’on délocalise une production : j’ai bossé pendant quelque temps dans une boîte qui s’occupait de démonter et remonter des lignes de fabrication à l’identique en france ou plus souvent à l’étranger.
        Kodak USA par exemple considérait toutes ses filiales comme des fournisseurs et les mettait régulièrement en concurrence même sur des produits existants : et donc une ligne même complexe pouvait être déménagée tous les 5 ans.
        Un autre avantage pour K était que le know how circulait car les anciens propriétaires des lignes devaient former les nouveaux après la réinstallation. De plus à chaque fois les process étaient upgradés avec les idées locales et tout cela s’additionnait dans le capital connaissance de l’entreprise.

          1. sam player

            Kodak c’est une erreur industrielle qui a conduit à la faillite, celle d’avoir eu raison trop tôt sur la photo numérique dont il était le pionnier.
            Y a des erreurs qui se paient cher. Fuji s’en est mieux tiré.

          2. bibi

            Pendant des années Kodak a fait des bénéfices et ils ont fait faillite comme 99% des entreprises.

            1. PAK

              Kodak s’est planté en refusant de se lancer dans la photo numerique qu’ils ont inventé pourtant.Ils se voyaient comme des chimistes- voir Silberzahn à ce sujet- pas des electroniciens ou des informaticiens.

              1. sam player

                Non pas que. S’ils ont été les précurseurs c’est bien qu’ils ne se considéraient pas que comme des chimistes.
                Ils ont fait les frais d’être les premiers et en ont gardé un mauvais souvenir, c’est souvent comme ça.

                Et c’est le prix des mémoires à l’époque qui les avaient fait renoncer car pour avoir une bonne définition il fallait plusieurs centaines de Mo qui coûtaient 1000 fois plus qu’actuellement.
                Quand le prix des mémoires a chuté ils n’ont pas réagi assez vite car les équipes avaient été dissoutes.
                Oui Silberzahn est une bonne référence sur l’innovation de rupture.

  9. Deres

    Et comme prévu, on se fait rouler dans la farine par nos alliés européens. Le contrat des Mistral avec la Russie avait été en partie annulé sous la pression des polonais qui avaient des très gros contrats en perspectives, de missiles de défense aérienne et d’hélicoptères. Au final, les américains ont gagné pour les missiles et on a gagné (avec les allemands …) pour les hélicos. Sauf que maintenant que les Mistral sont refourgués, les polonais annulent le contrat d’hélicoptère en toute décontraction …

    http://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/0211358226535-helicopteres-la-pologne-annule-son-mega-contrat-avec-airbus-2032430.php

    1. Stéphane B

      et oui, les promesses paroles n’engagent que ceux qui les croient. Au final, mollande nous a brouillé avec la Russie pour des clopinettes. Trop fort le gars !

    2. Higgins

      Dommage pour Airbus car le Caracal est un excellent appareil, moderne et performant. En tant qu’ancien pilote d’hélicoptère de l’armée des Indes, j’en entends dire que du bien de la part de ses utilisateurs. Il est même capable de faire du ravitaillerment en vol de jour comme de nuit. Je connais assez bien la genèse de ce programme mais je suis persuadé que dans ce refus il y a avant tout un réglement de compte politique vu les clowns qui président à nos destinées.

      1. sam player

        A priori Major vous n’avez pas vu ses problèmes dans le désert avec la durée de vie réduite de ses moteurs (60h vs 3000h).
        Ravitaillement en vol : pas le sien (son propre ravitaillement) en tout cas ou alors c’est nouveau car la france n’a pas d’équipement pour le ravitailler.

        1. Deres

          Je ne pense pas que l’abrasion causé par le sable soit le fait de ce seul modèle d’hélicoptère …

          1. Aristarkke

            Probablement mais dans sa fiche Wikipédia, il est précisé qu’il a été spécialement étudié pour ces pays sablonneux, beaucoup plus soigneusement que des modèles antérieurs axés pour des combats européens…

          2. Aristarkke

            On a l’ impression de se trouver devant le TGV fleuron de l’ industrie ferroviaire Grançaise, imaginé et construit à Belfort qui n’ encaisse pas le temps neigeux….

            1. Higgins

              Si comparaison de ce type il faut faire, l’A400 M se pose en maître. Le Hercules et le Transall ne sont pas encore prêts d’être intégralement remplacés. Mais les militaires connaissent parfaitement la profondeur et la pertinence de l’adage qui dit « quand le vin est tiré, il faut le boire ». Ils savent également parfaitement chaptaliser le vin pour le rendre buvable. Ils sauront le faire avec l’A400 M.

              1. sam player

                J’ai surtout l’impression qu’étant donné l’étroitesse de notre marché on ne peut pas construire différents types d’appareils suivant les conditions d’intervention et que du coup on construit des appareils capables de tout faire mais qui ne font rien de vraiment bien.
                C’est peut-être bien pour notre propre utilisation mais pas pour celle des clients : leurs conditions d’intervention sont très simples en général et basiques. Donc il ne faut pas s’étonner de la difficulté pour les vendre.

                Pour un peu on aurait construit des awacks nous-même… remarque que c’en n’est pas loin.

                Mais on n’a toujours pas de transport de troupes type Chinook parce qu’on ne veut pas les acheter ($40M) aux américains vu que c’est Boeing qui fabrique alors que sur le terrain c’est le seul type d’appareil capable d’évacuer en urgence des troupes de 40 soldats : lors de l’intervention pour l’élimination de Ben Laden il y avait 2 Chinook en stand by en cas de problème et bien leur en a pris.

                Dernièrement on en a emprunté 2 aux Pays-Bas…
                Même en industriel c’est un super hélico : j’en ai utilisé 2 fois pour transporter des équipements et du béton sur site en Australie quand les conditions d’accès ne laissaient pas le choix.

                1. Higgins

                  J’ai un commentaire en attente de validation sur le Caracal. Pour, je crois, très bien connaître ce sujet, le temps où les armées achetaient sur ordre ce qui se trouvait sur les étagères est nettement révolu. Le dernier hélicoptère acquis suivant ce schéma a été le Fennec (version militaire de l’Ecureuil).
                  S’il y avait une critique à formuler sur ce programme, c’est qu’en même temps que l’armée de l’air le développait, Eurocopter (maintenant Airbus hélicoptère), travaillait sur le NH90 Caïman à destination de l’armée de terre et de la Marine. Pour ce que j’en sais, les deux appareils sont des réussites avec pour le NH90 un petit avantage en terme de technologie puisqu’il est équipé de commandes de vol électriques. Mais le Caracal a été disponible plus tôt et, je le souligne dans mon post, suivant des spécifications précises de l’AA (mission projetée: récupération de pilote éjecté en milieu hostile ou RESCO). Le refus des polonais est avant tout un refus politique ce qui est logique quand on voit les oppositions radicales existantes entre les deux gouvernements sur quasiment tous les points de vue (économique, européenne, et sociétale).

                  1. Vodkaman

                    Serait-ce un retour de bâton merdeux suite à la non participation aux manœuvres ayant eu lieu en Pologne om la Grance a brillé par son absence ?

        2. Higgins

          Mon cher Sam, il n’existe aucun moteur qui ne connaisse des problèmes avec le sable du désert. J’ai connu des Puma qui sont rentrés d’un long séjour africain dont on a tiré jusqu’à 80 kg de poussière avec des aubes de turbine diminuées de 5 mm mais ils ont volés jusqu’à la fin. Les entrées d’air polyvalentes dont sont équipés ces appareils sont très au point. Quant aux problèmes de jeunesse d’un nouvel appareil, c’est une chose normale dans sa vie opérationnelle.
          En ce qui concerne la concurrence, elle ne fait pas beaucoup mieux si ce n’est que pour les américains, ils ont le nombre pour eux. Le Caracal est issu d’une fiche programme rédigée par l’armée de l’air et développé suivant ses spécifications. L’appareil, comme ses moteurs, est l’ultime extrapolation des hélicoptères de la gamme Super-Puma. S’il prend en compte des spécifications strictement militaires, comme par exemple la possibilité de se servir de jumelles de vision nocturne, il répond également dans sa version civile aux spécifications de l’OACI en matière de transport public.
          Pour le ravitaillement en vol, il est désormais pratiqué par ses utilisateurs avec le restriction que l’armée de l’air ne dispose actuellement pas de ravitailleurs. Cela oblige à faire appel aux américains ou aux italiens. Quatre appareils Hercules C130 J ont donc été commandé en ce sens. C’est là: http://www.opex360.com/2016/06/07/premier-ravitaillement-en-vol-nocturne-en-operation-pour-deux-helicopteres-de-larmee-de-lair/

          1. Aristarkke

            On peut parfaitement admettre que le sable est une saloperie (dans ce cas là car il a par ailleurs d’ autres vertus qui le rendent indispensable) qui ruine les moteurs technologiquement très évolués, même si sa présence était prévue. D’ autant qu’il y a une belle variété de sables sur la planète avec des caractéristiques souvent éloignées les unes des autres. Soit. Mais cet appareil a été officiellement construit avec prévision d’utilisation dans ce type de milieu, donc blindé théoriquement pour y résister et, cet été, nous évoquions des doléances tout ce qu’il y a d’officielles et publiques sur l’ obligation de « grosse révision » des motorisations après seulement une centaine d’ heures d’utilisation, soit à peine dix à douze vols (de mémoire) alors que cela ne devait se faire que toutes les 3.000 heures…
            En opérations, si votre engin doit être révisé lourdement tous les quinze jours, il vaut mieux avoir du matos en abondance parce qu’en plus, il doit être plutôt malaisé de procéder à ce genre de boulot (ce n’est pas du moteur à piston) dans un helidrome de fortune au milieu de nulle part sauf de l’ erg ou du djebel avec la caisse a outils de la jeep…

            1. Jiff

              « Mais cet appareil a été officiellement construit avec prévision d’utilisation dans ce type de milieu »

              Sauf que le sable en question présente des caractéristiques très inhabituelles: un mélange d’extrêmement fin et de gros…

              1. Aristarkke

                Donc ils ont prévu d’arrêter soit le moustique soit le chameau mais pas les deux en même temps???

          2. sam player

            Oui Major, donc c’est nouveau ce ravitaillement. Merci du lien.
            Bon, on achète toujours des Hercules après avoir mis 31Mds mini (pour l’instant) dans le programme A400M alors que l’A400M devrait avoir ses capacités svt son cahier des charges (vitesse 105kt) uhm…

            Le Caracal date de la fin des années 90 et ce n’est quand même pas un perdreau de l’année. Comme tu le notes c’est juste une dérivation du Super Puma et Eurocopter n’a rien inventé, juste relifté en version militaire pure.
            J’ai vu les 2 l’un à coté de l’autre, rien de transcendant et ça se voit dans les caractéristiques.

            Pour du RESCO au Mali, vu la température il ne pouvait pas emporter plus de 5 commandos : tu admettras que ce n’est pas le bon équipement, peut-être en soutien mais pas en principal.

            Pour ton info,au Mali, sur 5 hélicos, seul 2 étaient opérationnels les 3 autres étaient en maintenance. Va donc récupérer des hommes dans ces conditions !

            Sur la résistance au sable (et comme pour la justice) je te trouve de parti pris, on dirait qu’on attaque ta famille… il ne tient pas la distance, point barre et d’ailleurs Eurocopter s’est engagé à résoudre le problème car ça ne répond pas au cahier des charges : 1 moteur de 600KE à 1ME toutes les 60h je te parle pas du coût de l’heure de vol.

            @ Harry : sur la fiche technique que j’avais mis cet été il y a les temps de changement des composants principaux et c’est assez bluffant : ça doit être de l’ordre de l’heure ou de la demi-heure pour les principales dont un des deux moteurs. Bon à voir ce que ça nécessite comme équipements mais ces temps étaient justement « en opération » il me semble.

            1. Higgins

              Pour info, j’ai été sollicité en son temps pour faire partie de l’équipe de marque et en matière de vol en atmosphère sableuse, je crois avoir le recul nécessaire.

              1. sam player

                Argument d’autorité.
                Je parle de fait.
                J’aurais pu en dire autant, mais je me suis abstenu.

                1. Higgins

                  Les seules contraintes d’emport dont j’ai eu connaissance ont été observés lorsque l’appareil est utilisé en altitude élevée et dans des conditions assez particulières. Mais c’est quasiment là le lot de toutes les machines.

            2. Aristarkke

              Je ne suis nullement expert en construction aéronautique, avion ou hélico mais ces temps extrêmement réduits pour sortir un moteur ou une turbine (admettons qu’il en faille autant pour la remise en place) me paraissent extrêmement optimistes et requièrent quasi obligatoirement un atelier équipé des outillages nécessaires adaptés à l’ appareil et non pas généralistes…
              Il faut voir aussi s’ il n’y a pas besoin d’additionner des temps intermédiaires obligatoires avant de pouvoir aborder la dépose /repose du moulin.
              C.a.d. que ce temps ne soit pas celui de la seule dépose du moulin , un fois que le blindage a été retiré, etc, etc…
              Je veux bien croire que cela ait été étudié dès la conception mais de telles données courtes me paraissent en plus presque incroyables à tenir dans des conditions d’hébergement de fortune, comme j’imagine que c’est le cas au Mali (peut-être sous-estimé de ma part)

              1. Higgins

                Les chiffres sont assez cohérents et les équipements de levage sont relativement simples. De plus, sur ce genre d’appareil, les moteurs sont très accessibles comme toutes les pièces importantes (BTP, BTI, BTA, RAC).

              2. sam player

                Harry

                • Replacement times of major assemblies

                Engine 3 Technicians 30 min
                Intermediate GB 2 Technicians 30 min
                Tail GB/TRH 2 Technicians 1 h 30
                Main Rotor Head 3 Technicians 1 h 45
                Main Rotor Blade 3 Technicians 9 min
                Tail Rotor Blade 2 Technicians 15 min

                web.archive.org/web/20140201223300/http://www.airbushelicopters.com/site/docs_wsw/RUB_510/20p-ec725-1109.pdf

                (page 13)

                @ Major
                Extrait d’un rapport du Sénat :

                « L’aéromobilité des hélicoptères en dotation est très affectée par les conditions d’emploi dans le Sahel. Tous les hélicoptères de manoeuvre en sont victimes et particulièrement le Caracal, qui n’offre dans cet environnement sévère que des performances modestes. Il ne peut emporter que dix commandos à deux cents kilomètres à une température de 30°C et voit ses performances très dégradées lorsque la température excède 40°C. (problématique similaire avec les Cougar rénovés). Certes, l’environnement sahélien est la cause et les hélicoptères sont les victimes. Il n’en reste pas moins que le coût de l’heure de vol est excessif et le « service après-vente » n’est pas à la hauteur de ce que l’Etat est en droit d’attendre. Concernant la maintenance, seulement deux hélicoptères de manoeuvre (Caracal et Cougar) sur cinq sont disponibles simultanément. Des problèmes majeurs de moteur sont constatés et des changements sont nécessaires entre 60 heures et 100 heures alors que la limite d’envoi en révision générale annoncée par le constructeur est de 3 000 heures. Depuis janvier 2013, 22 moteurs ont été changés. Enfin, le coût du maintien en condition opérationnelle est lui aussi prohibitif. Le coût de réparation d’un moteur est de l’ordre de 300 000 à 600 000 € HT. Cette situation est inacceptable. Des mesures correctrices des industriels concernés s’imposent. »
                […]
                « Néanmoins, la flotte d’hélicoptères déployée sur le théâtre souffre d’une disponibilité insuffisante. Les difficultés logistiques (pièces, délais d’acheminement et de réparation) et les conditions d’emploi extrêmes (les moteurs du Caracal doivent être changés toutes les 60 heures, contre 3 000 heures en métropole) en sont la cause. Un effort significatif sur cette capacité est donc nécessaire. »
                Rapport du Sénat intéressant par ailleurs et qui pose des questions sur les équipements : pas de transport type Chinook ni de ravitailleur d’hélico.
                senat.fr/rap/r13-525/r13-525_mono.html#fnref6

                1. Higgins

                  Que les budgets ad-hoc soient attribués et le Maintien en Conditions Opérationnelles sera considérablement amélioré mais ça, il semble que le Sénat l’oublie un peu (la disponibilité a un coût certain surtout quand les machines sont à 4000 km de la France). En ce moment et quelque soit les flottes considérées, c’est plutôt la Bérézina.
                  Merci pour le rapport du Sénat mais je n’y apprend rien que je ne sache déjà. Le Sahel est probablement une des régions les plus difficiles en matière d’environnement aérologique.

                  1. Aristarkke

                    Major, je disconviens respectueusement de lire vos propos car ils sont inappropriés au sujet, aux besoins d’opérations et au fait que nous n’imaginons pas votre implication personnelle dans cette difficile maintenance en opérations ni pensons que les personnels sur place seraient en dessous de tout. Nous mettons en cause le constructeur, notre patriotisme dû-il en souffrir, qui a vendu pour de très beaux budgets une énième merveille du monde soi disant pensée et construite en vue d’opérations en pays sableux et à température élevée, donc l’Afrique normalement entre autres,…
                    Avoir des options intéressantes comme le ravitaillement en vol possible ou l’ utilisation à bord de jumelles nocturnes n’ est malheureusement que du gadget si l’ appareil vendu pour des prestations de 3.000 heures de vol sans autre entretien que de maintenance courante, a beaucoup de mal à dépasser la centaine d’heure avant la grande révision/reconstruction, si l’ appareil prévu pour emporter une douzaine de bonhommes peine dès qu’il y en a une demi-douzaine et tout à l’ avenant, semble t il…
                    Tout cela dans une contrée qui ne dépasse pas le maximum (proclamé comme tel) des conditions théoriquement prévues pour l’ emploi d’icelui. Bien que je n’aime guère le Sénat, ce n’est pas parce qu’il dit la vérité (le constructeur doit reconnaître in fine et piteusement que sa production n’ est pas à la hauteur) que je dois la prendre pour des fariboles. Après tout, ce sont nos sous qui sont dépensés à mauvais escient dans cette affaire. Et je brise là puisqu’il ne servira à rien de continuer si vous vous entêtez à défendre le dossier « à côté de la plaque »…

                    1. sam player

                      Tiens, comme j’en discutais hier soir avec un engagé, des essais ont été faits avec l’A400M pour ravitailler des hélicos (c’était au cahier des charges) et ça a été abandonné car trop de turbulences derrière les hélices.

                      L’accident de l’A400M a aussi révélé un point qui avait été soigneusement mis sous le tapis c’est qu’un avion de transport tactique n’est pas un avion de transport pour le lourd : cf le couple C130-C17 des USA qui lui est eficace. Et il y a effectivement le problème qu’un accident suspend les vols et prive de moyens les interventions dans ces 2 domaines : check !

                    2. Higgins

                      Les titres du jour bruissent du contentieux franco-polonais né de l’annulation du contrat. Nous sommes clairement en face d’un règlement politique qui, personnellement, ne me surprend pas tant l’opposition, entre autres sur la question européens, entre les deux pays est forte.
                      Au sujet des problèmes de moteur, je me suis renseigné auprès des personnes ad-hoc. Les moteurs ne sont nullement en cause. Ce sont avant tout des solutions pleinement éprouvées qui n’ont pas répondu entièrement aux attentes dans des conditions d’emploi très difficiles. Sont concernées particulièrement les phases de décollage et d’atterrissage où la confrontation avec la poussière est la plus importante. Cette dernière s’avère extrêmement abrasive et la nature du traitement retenu lors de la conception de la machine, bien Je longuement éprouvée et validée par l’expérience, s’est avérée insuffisante. En matière aéronautique, ce n’est aucunement un scoop (cf les pbs rencontrés par les américains avec le programme F35).

                    3. sam player

                      « Les moteurs ne sont nullement en cause. »

                      La faute du sable !

                      Je ne sais pas Higgins si tu te rends compte qu’une telle mauvaise foi décrédibilise complètement les propos que tu pourrais avoir sur d’autres sujets sur lesquels tu interviens comme expert proche des centres de décision.

                      « cf les pbs rencontrés par les américains avec le programme F35 »

                      Pourquoi pas la navette spatiale aussi !

  10. Jc

    Ça fait 1,8 millions par personne! Sûr que la plupart d’entre eux auraient préférer les toucher, s’acheter (dans un pays sûr pour le propriétaire!) 4 apparts à louer, une belle baraque pas loin de la mer en Espagne du sud. Un bon 40000 par an avant impôts par an perpétuels. Non?
    Parce que vos train inutiles , ils n’ont pas finis de coûter une fois achetés.

    1. Aristarkke

      Fabriquer industriellement des rentiers ! Des rentiers riches, en plus!!!

      En Socialie!!!

      Non mais quelle idée de fou furieux!!! On en a enfermé à Charenton pour moins que cela!!! 😈

  11. bibi

    J’ai une meilleur solution pour sauver le site de Belfort commander des rames de TGV à 30M€ pièce pour la ligne Bordeaux Marseille mais sans machinerie et d’adjoindre à chaque rame TGV une locomotive classique.

        1. Aristarkke

          Pstt : ce genre de demande est à destination exclusive de Mélusine….
          de minimis non curat praetor
          Faut tout leur expliquer à ces djeunes!!! 😉

  12. Bonsaï

    J’avais cru lire ailleurs qu’il ne s’agissait pas d’un commande ferme, mais pour l’heure d’une pré-commande, une prévision de commande en quelque sorte.
    A quelques mois des élections présidentielles, le gouvernement ne peut pas s’engager pour de tels montants, à fortiori quand ils ne correspondent pas à un besoin indispensable !

  13. Kloupa

    Le capitalisme de connivence, c’est la mère de la corruption, celle qui arrose un peu tous les copains, et tant pis pour les autres, contribuables en particulier, qu’on fait payer.

  14. hub

    le pire, c’est probablement l’air content des syndiqués dans les manifs, avec le zoli drapeau et les gilets fluo….

    1. bob razovski

      C’est surtout que cette commande de connivence va permettre de mettre un peu de pognon dans la caisse syndicale.

      je ne vois pas d’autre utilité à ce genre de chose.

      Le jeu global a toujours été : état face à syndicat.

      2 mafias qui se disputent un territoire. Inutile de vous parler des cons au milieu de la bataille, on se reconnaitra… 😉

    1. theo31

      Hong Kong, Singapour, Australie, Nouvelle Zélande, Pérou, Chili

      Eviter le sida mental en Belgique et Suisse francophones et Québec : à Montréal, il y a des français qui vivent avec le RSA. Ca joue aux expats, mais ça garde sa mentalité de merde.

      1. bibi

        Le Québec ne survit que grâce aux anglophones Montréalais.
        Montréal comme point de chute au Canada à condition d’éviter de trop fréquenter de francophones ça peut être très bien surtout pour parfaire son anglais avant d’aller ailleurs, et en plus il y a pas mal de job au canada anglophone ou il y a besoin de bilingues Français-Anglais.

      2. Aristarkke

        Hong Kong et Singapour sont peut-être déjà un peu surpeuplés. Déjà que la RP devient de plus en plus pénible à ce titre…
        Il y a nettement plus de place dans les autres pays…

  15. Before

    « La journée du 4 octobre sera à conserver dans les annales  » juste après avoir parlé de lubrifiant. Chapeau, maître !

  16. Infraniouzes

    On peut faire encore plus fort que les bus Macron. Mettons des roues aux rames de TGV, comme le métro parisien, et faisons rouler ça sur nos autoroutes. Quel gain de temps, quel confort . Avec deux bons gros diesels dans chaque motrice le monde entier serait, une fois de plus, béat d’admiration. Je me demande ce que fais là. Vite un portefeuille que je leur montre ce que je sais faire…

    1. sam player

      A propos de Macron, y en a quand même des qui ont accusé les bus Macron d’avoir fait du tort à la SNCF. C’est là qu’on se rend compte qu’un fossé énorme nous sépare : ils arrivent même à accuser des français d’être moins cher que des français.

      1. bibi

        Un point essentiel vous a échappé d’un côté vous avez une entreprise subventionnée à hauteur de 15G€ par an qui fait 12G€ de déficit en 2015 pour assurer une mission de service public avec tout plein d’employés syndiqués et de l’autre vous avez des sociétés privés d’autocar qui ne pensent qu’à faire du profit.

        C’est l’exemple type de concurrence déloyale entre salariés français qui porte donc atteinte à notre vivre ensemble et qu’il est urgent de dénoncer, et cela d’autant plus que le transport par véhicule à pétrole ça tue du chaton mignon.

      2. Higgins

        Tu ne crois pas si bien dire: « Région : TER contre bus Macron, une concurrence* qui dérange » (http://www.sudouest.fr/2016/02/02/la-region-veut-faire-interdire-des-lignes-de-cars-macron-2261950-4755.php)
        L’intelligence des arguments avancées laisse songeur quant à l’intelligence de ceux qui ont tenus ces propos: « De nombreuses compagnies développent des liaisons régulières sur le territoire régional, au risque de porter atteinte à l’équilibre économique de certaines lignes TER » indique la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.
        Sur notre blog préféré, il y avait également ça (accrochez-vous tous): « C’est le rôle de la région de veiller à ce que nos TER ne soient pas concurrencés. Si nous perdons des passagers, nous devrons indemniser la SNCF. Et puis, imaginons que cette concurrence du car nous oblige à fermer la ligne TER, puis que le transporteur privé décide à son tour d’arrêter : il n’y aura plus rien ! » (http://h16free.com/2016/02/09/45386-macron-quand-ca-ne-veut-pas-ca-ne-veut-pas)

        Il sont affligeants de bêtises.

        *je ne connais pas de concurrence qui ne dérange pas

  17. Pere Collateur

    Apparement, il semble que cette fois ca soit tellement gros et idiot, que ca c’est vu partout tellement ca ressemble à de la fausse activité.

    Pas sur que ca leur rapporte un pet de voix supplémentaire. Ca sera très probablement totalement contre productif. Bien fait pour leur gueule.

    1. sam player

      Montebourg doit se dire qu’il aurait dû acheter des millions de soutien-gorges quand il a voulu sauver cette boîte de lingerie dont je ne me rappelle même plus le nom. Il semble d’ailleurs que cette scop soit mal en point : quand ça veut pas ça veut pas.

        1. sam player

          Ah bah oui un amateur de gros bonnets connaît la marque hi hi… bimbo toussa…

          Je viens de jeter un oeil au wiki toutes les entités indépendantes créées suite à la liquidation judiciaire d’origine sont en mauvaise posture, même Maison Lejaby la marque principale qui a réduit ses effectifs de 30% fin 2014.

          Bah en fait ce n’était pas les actionnaires qui s’en mettait plein les poches ; une sous-traitance délocalisée d’une partie de la production aurait permis à l’origine de conserver une part de production nationale de haut de gamme, c’est ce qu’avait fait Aubade.

          Ce sont d’ailleurs les entreprises de main d’oeuvre qui depuis des dizaines d’années paient un lourd tribu à la hausse des charges sociales et des charges alors que ce sont celles qui pourraient écluser les bataillons de personnes non qualifiées au chômage.

          1. Gastoon

            C’est ce qu’on fait les quelques entreprises de confection de Vendée qui ont survécu : toute la fab à l’étranger, et le contrôle qualité, le packaging, la personnalisation, la distri, les protos : en France.

            Je connais un cas de pivot total d’une entreprise de cette région : tous ont gardé leur place, et tous ont changé de métier en interne. Un seul atelier minuscule a été conservé pour faire face à des demandes expresses.

            1. sam player

              Oui voilà. Que des employés puissent penser qu’ils peuvent sauver leur entreprise ça se conçoit car abruti par les medias et Mélanchon ou Montebourg ils pensent que leur problème est dû au grand capital, aux dividendes (Polony hier) bla bla bla.

              Mais que des dirigeants qui se portent à la tête de ces genres de scop (souvent des anciens cadres d’ailleurs) les lancent dans de telles entreprises alors qu’ils connaissent les chiffres c’est du suicide assisté : si ça n’a pas fonctionné ça ne marchera pas mieux en refaisant la même chose avec le même processus.

              Le résultat du sondage du Figaro sur les TGV c’était que 90% des lecteurs pensent que c’est une mauvaise idée. On avance mais 100% des socialistes pensent que c’en est une bonne… CPEF

      1. bibi

        Lejaby c’est une marque sexiste qui ne produit que de la lingerie pour femme, donc je ne vois pas pourquoi on devrait s’émouvoir de son sort.

          1. sam player

            Ca doit être allemand d’origine comme boîte…
            Lejaby était surtout connu pour les gros bonnets avec armature : toussa c’est donc la faute aux femmes avec des petits seins… tout mignon…

            1. Aristarkke

              Pas allemand. Plutôt de la Bresse, pays des chapons dodus. .
              Transfert ultérieur chez les Lyonnais…

          2. bibi

            On profite du fait de payer quelques cm² de tissu un prix démentiel pour que vous soyez contente qu’on vous les enlève.
            Avec 15€ de lingerie en lycra vous obtenez le même effet sur un homme qu’avec des centaines d’euro dépensées en dentelle.

            1. BDC

              Rrhhoooo… C’est pas compliqué : tout ce qui profite à l’épanouissement de la femme profite à l’épanouissement de l’homme, l’inverse en revanche n’est pas vrai !

              1. bibi

                On devrait s’associer pour écrire les femmes pour les nuls, car là il y a vraiment un concept qui me passent au dessus de la b… et je dois pas être le seul.

                1. BDC

                  Quel genre de femme porte des ensembles à 15€ ? Ne vous plaignez pas d’avoir pour compagne une étoile de mer, enfin j’me comprends. Faudrait que j’ouvre un blog pour discuter sur les 999 questions.

                  1. sam player

                    Ca me rappelle ma fille à qui, quand elle a été en âge, j’avais ouvert un compte chez Etam et à qui j’avais dit de ne pas mettre moins de 40€ dans un SG. Je lui avais même donné des conseils ! J’aime pas faire les courses mais j’aime bien faire ce style de boutique…. hi hi

                    1. Aristarkke

                      Donné des conseils ??? Sur l’ art et la manière de détecter et de resister à une selle téflonée amoureusement???

                    1. Aristarkke

                      Parce qu’il y a déjà bien trop de questions sans réponse ou sans solution pour en rajouter deux de plus (sans parler des spéciales decoulant de votre gracieuse personne)!
                      😆
                      Je me sauve avant la riposte!!!

                  2. albundy17

                    Parce que si ton homme se ruine pas pour de la dentelle, tu te venges en étoile de mer ?

                    Il y a un mot pour ça…

                    1. BDC

                      MDR je suis mal partie pour mon blog je me suis mal fait comprendre ! Le truc c’est : appétence pour la lingerie = femme bien dans sa peau = risque étoile de mer minimisé = homme heureux. Rien à voir avec du chantage de femme vénale !

                    2. albundy17

                      Si la femme a besoin de tissu pour se sentir bien dans sa peau, il serait préférable d’allouer ces sommes a quelques chose de plus utile, genre des séances chez le psy.

                      Les retombées ne serait pas que pour le lit, salaires, égalité, toussa, toussa…

                    3. Aristarkke

                      On peut se contenter de l’ étoile de mer tous les jours aussi bien (si ce n’ est mieux) que de l’amazone gymnaste tous les mois, en se consolant avec l’ économie réalisée…

                      Les goûts et les couleurs …

                      Après tout, on ne risque que de voir l’ appétit venir en mangeant et il a pire comme perspective…

                    4. Jiff

                      @albundy17

                      « Si la femme a besoin de tissu pour se sentir bien dans sa peau »

                      De temps en temps, elle a; c’est pourquoi j’ai racheté toute une collection de torchons neufs…

                  3. bibi

                    On a la première question pourquoi la femme établi un parallèle entre prix des sous-vêtements et performance au lit, alors que la première préoccupation de l’homme est de vous déshabiller.

                    Si quand vous êtes nue ça ne fait pas bander un homme vous pourrez claquer tout le pognon que vous voulez en lingerie ça ne règlera pas le problème.

                    Mon dieu mais pourquoi avez-vous fait la femme aussi superficielle au point qu’elle croie que la débauche d’artifices est de nature à attirer les hommes.

                    1. Val

                      @bibi autant d’hommes , autant de goûts . Pour moi c’est plutôt vous qui êtes bizarre . Quand on vous fait un kdo j’imagine qu’il est inutile de l’emballer (papier journal ? ) , et quand vous mangez chez vous , c’est dans des assiettes en carton et servi à la louche ? Bon chacun ses gouts mais ne dites pas que c’est un délire féminin , car si c’est un délire il est largement partagé 😉

                    2. bibi

                      Moi il ne faut pas me faire de cadeau, je déteste ça, si j’ai besoin de quelque chose je suis assez grand pour me l’acheter, je mange dans des assiettes en arcopal ça reviens moins chers que les assiettes en carton, et effectivement je sers la soupe à la louche.

                      Apparemment il existe des hommes souffrant des mêmes dysfonctionnement cognitif que les femmes.

                      Putain de merde l’homme est entrain de devenir une femme comme les autres, et bientôt sortira de sa bouche des propos aussi incongru que c’est pas ce que tu as dit c’est la façon dont tu l’as dit.

                    3. BDC

                      Merci Val et Sam, vous rappelez le 1er argument : plaisir de l’emballage, mon 2ème étant un gain indirect : une femme a besoin de se plaire à elle-même. Mais puisque certains se contentent d’une étoile de mer…

                    4. bibi

                      Selon vous une femme a besoin d’artifices pour se plaire, c’est quand même un triste constat qui en dit long sur le peu de confiances en elles qu’ont les femmes.

                  4. Aristarkke

                    De la fanfreluche utilisée comme appartement-témoin pour camoufler la misère ou donner une berlue salvatrice de l’ ego???
                    Seriez vous manipulatrice à ce point ???
                    Je ne peux pas y croire. Pas de vous!

                    1. BDC

                      Misère ! Une vie ne me suffira pas à vous expliquer les subtilités féminines si je n’arrive même pas à vous déchiffrer ne serait-ce que le b-a-ba de la libido auto-centrée vénusienne !

                    2. albundy17

                      BDC, tu connais le film l’amour est dans le prè ?

                      La femme de serault a reçu le traitement approprié a ses problèmes d’autocentrages :mrgreen:

                    3. bibi

                      Je n’arriverai jamais à comprendre l’intérêt femmes pour les artifices.
                      Une belle robe mettant vos formes en valeurs, vernis à ongle, rouge à lèvre et mascara il n’y a pas besoin d’autre chose.

                      Les femmes doivent vraiment souffrir de dysfonctionnement cognitif important pour agir comme elles le font, je ne vois pas d’autres explications.

              2. René-Pierre Samary

                « L’épanouissement » de l’homme ne profite pas toujours à la femme »…
                C’est vrai. Fernande, Félicie, Léonore, ne sont pas toujours là pour en profiter, c’est ballot.

                1. BDC

                  René-Pierre, de l’épanouissement personnel comme en politique il y a des forces centrifuges et des forces centripètes. Les hommes sont davantage orientés par les centrifuges, qui les éloignent de leur femme.

            1. Aristarkke

              Tu devrais te mettre plus souvent en vacances. Quel calme olympien dans le blog y règne alors… Une sérénité inconnue en temps ordinaire, i.e. quand tu es dans ton île. Finalement tu nr dois pas bien en supporter le climat trop pique (Al, keskidi…)

              1. albundy17

                Je l’ignore, il doit être troublé par sont « travail » qui lui prend ce mois ci au moins trois jours !

                1. Pheldge

                  Tu rigoles, mais j’ai du concentrer mes activités de « conseil en communication et contacts humains » …

                    1. Aristarkke

                      Peut être en Helvétie Supérieure car ici, en IDF, c’est toujours très beau et bon pour la saison, vu le calendrier…

        1. Aristarkke

          Surtout qu’un bon nombre de ces fanfreluches absolument i n d i s p e n s a b l e s, c’est nous qui les payons…
          Alors que c’est le contenu plutôt que le contenant qui nous intéresse, en fait…

      2. Aristarkke

        N’ essaie quand même pas de nous faire croire que tu as été incapable de mémoriser la marque Aubade avec ses mémorables « Leçon n XX… »
        Quant à Lejaby, elle est aussi connue même si elle a bien perdu ces dernières décennies…

        1. sam player

          C’était Lejaby dont je ne me rappelais plus… suis un peu ! Aubade j’ai les leçons encadrés dans ma chambre… cadeau d’une ex…

                  1. Pheldge

                    Et voilà, ça dérape ! et -comment ne suis-je guère étonné- de voir que c’est le plus lubrique et pervers des satyres grecs qui s’y colle ! 😉

                    1. Pheldge

                      ouais, vas-y, insiste , aggrave ton cas avec « l’espace tend » … (le spatz tend 😉 )

      1. bibi

        Quel est le nom du ravin dans lequel la locomotive plonge?
        Note : Clayton n’est pas la bonne réponse.

  18. schglurps

    Entièrement d’acoord avec votre dernier paragraphe, qui résume tout. Et le pire est, qu’électoralement parlant, ce « sauvetage » du site de Belfort va probablement fonctionner.

      1. schglurps

        Peut-être. Je me disais simplement que cala marcherait sur les gens à Belfort, ainsi que sur les (trop nombreux) naïfs qui pourraient penser que l’état les protège, eux et leurs emplois.

        1. sam player

          Les naïfs vont plutôt se dire que l’état s’en fout des petites entreprises et que c’est toujours les mêmes qui ramassent…

        2. bibi

          500 ou 700 millions pour conserver pour 500 emplois pendant 2 ans pour produire des biens qui ne servent à rien et dont l’exploitation va alourdir les couts ca fait cher payé.

          Il aurait mieux valu dépenser la moitié de cette somme pour acheter le silence des employés et l’autre moitié pour construire une prison à Belfort et embaucher les syndicalistes comme gardien de prison vu leur gout pour la matraque quand c’est eux qui la tienne.

          1. Calvin

            Pas conserver… mais conserver sur place.
            Ces 500 resteront sur une voie de garage et laisseront passer le train de la reconversion.
            La pire solution, celle de l’absence de réaction, du déni, de la fuite…

      2. Aristarkke

        Les réactions outrées peuvent provenir de gens « scandalisés » que l’ Etat ne soit pas intervenu pour sauver telle entreprise ou tel site d’ entreprise où ils travaillaient ou un de leurs proches travaillait…
        Vu la socialophilie exacerbée de la majorité de ce pays…

      3. Deres

        C’est juste une question de temps et de répétition. Ils vont anonner pendant 6 mois qu’ils protègent l’industrie française activement comme à Belfort dans tous leurs discours, ce que relaierons sans réfléchir les médias serviles. Et avant les élections, cette fable aura pris corps dans les esprits français les plus faible.

        Sur tous les sujets, Flamby a fait des réformettes consistant bien souvent uniquement à augmenter les prélèvements. Mais cela ne l’empêche pas de claironner que chacune de ses actions a été une grande réforme (des retraites, de la sécu, de la fiscalité, du code du travail, de l’école, …). Les gens de gauche finissent par y croire …

        1. Deres

          Le coup du coiffeur par exemple est déjà oublié.

          Et il nous remet une couche de « fausse bonne gestion » en faisant une économie de quelques millions sur le traitement des anciens présidents pendant qu’ils distribue des milliards à ses clients de tout poil.

          1. Aristarkke

            Étonnant qu’il soit si peu prévoyant pour son boulot de dans neuf mois…
            Ou, alors, il déborde d’ optimisme béat…

  19. LaVitreCassée

    Et pendant ce temps, nos « zinzintellectuels » (comme M.Onfray ou N. Polony) continuent de nous affirmer que Valls est (ultra)Libéral…

    J’en peux plus de la médiocrité du débat Politique dans ce pays !

    S’agissant d’Onfray, les conneries qu’il raconte et les contradictions évidentes de ses propos avec les prémisses de la doctrine qu’il prétend représenter (l’Anarchie), mériteraient un article, bien destructeur, de Mr Hash…

        1. Aristarkke

          Ciel ! Il insiste!
          Quand je dis que la paix et la sérénité règnent dans la galaxie ce blog en son absence…

    1. Before

      Est-ce que quelqu’un ici arrive à supporter Polony ? Sa revue de presse le matin sur Europe est toujours consternante de parti pris et de mauvaise foi.
      Elle m’exaspère.

      1. sam player

        Je l’ai vue hier sur le débat BFM vers 19-20h elle était effectivement insupportable et de mauvaise foi sur ce coup des TGV.

        Sur d’autres sujets plus dans sa spécialité telle l’éducation elle est moins consternante.

        Mais bon au début j’aimais bien son minois. 😀

        1. Jiff

          « Mais bon au début j’aimais bien son minois. »

          Ouais, pour lui donner l’Aubade sans doute ;p)

      2. Bisphénol

        idem. Et quand elle parle d’alimentation (forcément ultra -industrielle, dégueulasse), c’est un gros facepalm. Faut dire qu’avec son mari, les 2 font la paire.

  20. LaVitreCassée

    Pas faux…:) Mais j’avais aimé votre « dézinguage » de Zemmour il y’a quelques temps !

    Mais certes, pour Onfray, l’ampleur de la « tâche » ( mot qui lui sied à merveille) n’est sans doute pas la même…

    1. sam player

      Un gars qu’a oublié de faire une sauvegarde c’est un bug informatique, un café renversé sur le clavier aussi… et le gars qui a embauché le salarié incompétent c’est aussi un bug informatique… la fôtalinformatic…

      1. Jiff

        Même pas, et de toute façon, c’était totalement inutile, car le bug en question, c’est une migration vers un autre ERP – Le client a dû juste oublier de spécifier la migration des documents en cours dans les specs du cahier des charges, classique, imparable et générateur de profits.

    2. BDC

      Bug informatique sur les créances … Dans une moindre mesure, un hôpital parisien m’a envoyé en août dernier une facture de reste à charge de 2,56 €. Je l’ai réglée par chèque dans les jours qui ont suivi, en souriant en pensant aux coûts administratifs de ce règlement. Deux semaines après et le même jour, je reçois 2 lettres de l’hôpital, dans 2 enveloppes séparées évidemment, l’une pour me relancer, l’autre pour facture acquittée …

  21. René-Pierre Samary

    Il y a des pannes informatiques qui tombent vraiment à pic. Des créances irrécupérables (on se demande auprès de qui : le numéro de SS est un identifiant absolu, j’en ai fait l’expérience)…
    J’espère que Mireille Faugère, alors patronne de l’AP-HP à l’époque, n’a pas vu ses émoluments (bien mérités, et passant de 200 000 à 300 000 E) affectés par ce genre de couac, dont elle est à l’évidence non-responsable.

    1. Higgins

      Il y a une pub drôle pour une société de recouvrement qui tourne sur les radios sur ce sujet. En gros, le gars au téléphone déclare: « Une panne informatique a affecté toute notre système en particulier notre logiciel de comptabilité. Il faudra plusieurs mois pour retrouver trace de vos factures, j’en ai bien peur… »
      La réalité a dépassé la fiction.

        1. bob razovski

          C’est mon sentiment aussi.

          Zemmour emploi ce mot n’importe comment, et souvent à contre sens,comme responsable de la défaillance de l’état.

          1. albundy17

            Mouais, ça récente sortie au sujet du choix de prénom pour la fille de rachida me laisse perplexe

            1. sam player

              Ouais faut qu’il se fasse soigner, c’est pathologique à ce niveau.
              Et Sarko qui avait nommé sa fille Giulia que c’est même pas français arghhhh !

              Bon, je ne doute pas que Zohra Dati n’aura pas de problèmes dans la vie pour trouver du taff mais j’ai un pote bien FDS depuis 10 générations à qui ses parents n’ont rien trouvé de mieux que de l’appeler Karim… et bien ça l’a pas trop aidé dans la vie, c’est lui qui le dit !

              1. Pheldge

                Ils ont manqué d’imagination, ou de courage, fallait l’appeler « Ossama » comme Bin Laden !

  22. Aristarkke

    Dans les arguments étatiques pour justifier cette décision de sauvetage doit se trouver le fait de sauver aussi l’ anachorète belfortin du moins suffisamment pour qu’il s’abstienne de vilipender PdlFaribole…
    Cette implantation doit représenter un bon paquet de taxe pro et de TF qui manqueraient lourdement dans le budget municipal et départemental (le Territoire de Belfort est une anomalie départementale de par sa taille riquiqui…).
    En plus pas de scrupules et remords à avoir pour Reichshoffen qui a osé élire un maire mal pensant dès le premier tour. C’est dire l’ ampleur de la dangerosité de ce trou perdu…
    Un divers droite sans estampille rassurante d’ un parti « de droite » n’ offre pas la garantie exigible de la mise en vigueur d’un socialisme de bon aloi…
    Si la déportation avait été à destination d’ une municipalité soce pur sucre, il est probable que la solution du problème aurait été toute autre…

    1. sam player

      Tiens c’est marrant j’avais dit ça il y a une dizaine de jours ici au sujet de Chevènement et c’est pas toi qui m’avait dit que Chevènement ne représentait que lui-même et n’avait pas de poids ? Je peux me tromper, je ne suis pas sûr sur ce coup là !

      1. Aristarkke

        Tu as bonne mémoire et raison. Je pense que c’est plutôt les électeurs du Che qu’il ne faut pas désespérer et, partant, fournir un exemple probant pour d’autres implantations en difficulté…

  23. Aristarkke

    Sur cette histoire, il est intéressant de lire le billet écrit hier sur le blog de Verhaeghe parce que l’ abord s’y fait avec un tout autre angle. Notre hôte ne l’ évoque que succinctement mais grief ne peut lui en être fait car cela aurait doublé la longueur de celui du jour ou aurait obligé à un découpage en deux chapitres…
    (Encore que pour meubler un dimanche… je dis ça, je dis rien…)

          1. Aristarkke

            C’est ça! Fais celui que l’ approvisionnement dominical n’ intéressait pas…
            Lâcheur!!!… 😥

  24. JiJiBé

    Très rapide lecture et synthèse économique de ce que j’entrevois mais je n’ai pas tout saisi et pas mal embrouillé.

    Le TGV de marque LEJABY serait donc un gros Truc Grand Volume destiné à supporter d’autres trucs également en mal de structures et d’armatures ?

    En clair, pas Le Jaby-garreau dont on connaît la chair tendre et ferme, pas Le Jaby-nocle même s’il va par paire mais plutôt Le Jaby-scornu comme tout ce que touche ces insupportables crétins ?

    « Alstom, BFM l’avoue: On vous prend pour des truffes »

    Genre Truffe Grand Vide-grenier. Qui veut sa loco pour Noël, les rails modèle 80 km/h fournis et deux brassées de soutiens-gorge LEJABY offerts.

  25. albundy17

    HS, mais c’est trop bon: Bussereau à propos de la dinde: Poitou Charente était gérée n’importe comment

    lol, il a mis le temps

    1. Aristarkke

      800 et peut-être un peu plus. On peut tabler qu’il y a beaucoup de personnel en couple avec partenaire extérieur à Alstom ainsi que des enfants majeurs à droit de vote habitant toujours chez Papa/Maman (sans être des Tanguy, pour autant…).

  26. Aristarkke

    Monseigneur, je viens de réaliser qu’il manque une paire de mots dans votre titre. Naturellement, vous vouliez intituler :
    Et pour deux brassées coulées de TGV en plus…
    (Dites moi oui… 😉 )

  27. albundy17

    700 millions de votre pognon généreusement donné par hollande, mais objectif atteint: + 2 % dans les sondages, malgré le bon résultat du chomedu !

    1. Aristarkke

      Avec une bonne prime d’ objectif, les instituts de sondage constatent ce qu’ils veulent (bien)…

  28. zelectron

    Après ponctionnement jusqu’à l’exsanguinolade confinant au cadavre l’état-tout-puissant-über-alles tend une main généreuse avec notre argent à une entreprise qu’il a lui-même mis en difficulté (indépendamment de la nullité de son PDG)
    La dernière péripétie c’était Montebourg choisissant GE contre SIEMENS : bravo ! ! !

    1. sam player

      Bis : non Montebourg était pour Siemens mais c’est Alstom qui a pris la décision GE et l’état s’est donc octroyé une golden share (du moins c’était l’intention) et a loué les actions Alstom de Bouygues pour 2 ans.

  29. Aristarkke

    On apprend ce jour que la commissaire européenne chargée de la concurrence et du respect de ses règles chaque jour, ne voit aucun hiatus à l’ opération d’ acheter des trains inutiles pour assurer une opération clientéliste…
    Avec pareille onction, gageons qu’il y en aura bien d’ autres qui nous seront annoncées… 😈

    1. Calvin

      C’est tout simplement dramatique.
      L’une des dernières raisons de soutenir peu ou prou la construction européenne, en considérant qu’à plusieurs, on ne prendrait pas de décisions idiotes, vient de tomber.
      Pour un européen critique et raisonné, je tombe de haut.
      Et ça fait mal.

Les commentaires sont fermés.