Le café, le glyphosate ou la viande cancérigène ? Les grosses exagérations du CIRC

Sale temps pour les fluffies : José Bové ne peut pas entrer au Canada, et voilà que CIRC de Lyon est soupçonné d’entretenir un « historique de controverses, de rétractations et d’incohérences » au sujet de ses recherches sur le cancer…

Pour rappel, les fluffies sont d’admirables petits animaux, doux au toucher, pétris de bons sentiments et issus de la culture socialiste hydroponique (i.e. n’ayant pas les pieds sur terre) qui sont toujours prompts à s’enflammer pour une cause ou une autre, en dépit de tout sens critique. Tout comme José Bové ou ces myriades d’individus inscrits dans des associations et autres centres de recherches tendant toujours à prouver que l’industrie ne veut que notre mort, que la science nous cache tout et surtout le pire, le fluffy est un gentil écologiste extrémiste, une personne cohérente qui souhaite de façon relax la mort de son prochain pour assurer, par exemple, une descendance nombreuse aux otaries, baleines et autres crustacés au détriment de sa voisine de palier dont il sait pertinemment qu’elle ne trie pas ses déchets, cette vieille radasse.

De nos jours, le fluffy a le vent en poupe : tout lui sourit. Qu’il dénonce les OGM en exhibant des rats aux tumeurs turgescentes, qu’il démonte du McDo à coups de barres de fer ou qu’il trouve des vices cancérigènes dans à peu près tout ce qu’il touche, il obtiendra l’oreille des médias, qui – par effet de loupe – lui ouvriront le cœur du public et surtout celui des politiciens qui sauront trouver, dans les finances publiques, un moyen de récompenser ces beaux élans.

Notre ami José le moustachu est arrivé à se frayer une belle place de député européen grâce à ses exactions. Le CIRC, ce Centre International de Recherche sur le Cancer et organisme émanant de l’OMS, a réussi de son côté à répandre l’effroi sur des sujets aussi triviaux que la charcuterie ou le café.

Il arrive cependant que la réalité rattrape nos frétillants loustics du combat vert multifactoriel.

C’est ainsi qu’on apprend que notre malheureux Bové se fait expulser du Canada avant même d’avoir pu y entrer : retenu à l’aéroport de Montréal, la police des frontières nous le réexpédie après avoir refusé de laisser entrer l’impétrant qui entendait prendre la parole lors d’une réunion publique mardi organisée par le Conseil des Canadiens, des syndicats agricoles et des opposants à l’Accord Économique et Commercial Global (AECG) entre le Canada et l’Union Européenne. Que voulez-vous : le Canada n’accepte pas forcément les ressortissants étrangers avec un casier judiciaire, ce qui est le cas de notre député européen. Au passage, cela en dit plus long sur nos élus qui acceptent les repris de justice dans leurs rangs que sur les Canadiens qui les refusent.

customs no one is above suspicion

Si certains trouveront dommage que cette mésaventure pourrait gêner la difficile réinsertion de l’ex-taulard et que d’autres regretteront le retour de José en France dont on se passait pourtant fort bien, d’autres encore ne pourront s’empêcher de noter l’ironie de la situation : le moustachu Bové, venu pour défendre l’abandon d’un traité commercial de libre-échange, farouche défenseur des frontières, se retrouve rejeté à l’une d’elles et peut ainsi goûter précisément à la médecine qu’il entend faire appliquer aux autres.

Pendant ce temps, le CIRC fait parler de lui.

Oh, rassurez-vous : pas dans la presse française, jamais à court d’une bonne excuse pour ne parler de ces officines publiques que lorsqu’elles annoncent une calamité quelconque, jamais lorsqu’il s’agit de les remettre un peu à leur place.

Pourtant, il y aurait ici de quoi faire.

En effet, le CIRC, c’est ce centre, émanation de l’OMS, qui nous pond régulièrement des « études » prouvant de façon aussi alarmiste que scientifiquement « ouverte à débat » que nous sommes tous les jours un peu plus en présence de substances délétères et cancérigènes. Basé à Lyon, le centre en question a régulièrement défrayé une chronique avide de ce genre de nouvelles catastrophiles avec les preuves incontestablement floues que le café provoquerait le cancer, que la viande provoquerait le cancer et que le glyphosate provoquerait (je vous le donne en mille) le cancer.

organic food without pesticidesEt à chaque fois que le CIRC sort un rafraîchissement de son classement, en pointant notamment les nouvelles entrées dans la catégorie 2A, à chaque fois la presse s’empresse de bien faire comprendre à tout le monde qu’on va tous mourir dans d’atroces souffrances, avec cette capacité inénarrable du raccourci, de l’approximation fumeuse et de la titraille la plus putassière possible que les journalistes déploient maintenant avec habitude et gourmandise.

Évidemment, entre le classement du CIRC, sa compréhension par les journalistes, et les classements d’autres instances scientifiques, il y a souvent de l’écart.

Pour le glyphosate par exemple, on pourra se reporter avec profit sur cet article détaillé pour bien comprendre les mécanismes à l’œuvre et prendre une bonne louchée de réalisme scientifique correctement dosé. Du reste, on se devra aussi de mentionner cet article de Contrepoints qui remet un peu les pendules à l’heure sur le sujet pour rappeler qu’après plus d’analyses, ce glyphosate « ne pose vraisemblablement pas de risque cancérogène [unlikely to pose a carcinogenic risk] pour l’Homme par l’exposition via l’alimentation ».

Et toc.

Malheureusement, cet écart constaté pour l’étude sur le glyphosate l’a été pour beaucoup d’autres études (comme pour le café, ce qui a obligé le CIRC à reconnaître ses torts), à tel point que le Congrès américain vient d’ouvrir une enquête pour tenter d’expliquer les raisons qui poussent à financer encore cet organisme. L’agence Reuters nous apprend en effet que, dans une lettre datée du 26 septembre adressée au directeur du National Institutes of Health (NIH) américain, le président de la commission de la Supervision du Congrès, Jason Chaffetz, évoque à propos du CIRC un « historique de controverses, de rétractations et d’incohérences » et lui demande pourquoi le NIH, qui dispose d’un budget de 33 milliards de dollars (29,6 milliards d’euros) continue à le financer (à hauteur d’environ 30 millions d’euros).

Voilà donc une polémique piquante, dans laquelle un organisme qui a largement fait parler de lui en distribuant l’anathème sur des produits aussi variés que banals, se retrouve sur la sellette pour un travail plutôt controversé, … mais apparemment pas assez pour intéresser notre presse.

Et alors même que les citoyens se montrent tous les jours plus demandeurs d’informations scientifiques précises et correctes sur la qualité de leur environnement et de la nourriture qu’ils ingèrent, on ne peut que s’étonner de l’absence presque parfaite d’écho dans la presse de cette remise en question d’un organisme qu’ils payent pourtant de leurs impôts…

Décidément, trop sale temps pour les fluffies. Peut-être la presse, pleine de commisération, a-t-elle jugé bon d’épargner le centre lyonnais ?

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires108

      1. theo31

        Tout est bon surtout pour palper de la bonne grosse subvention gratuite des autres : 17 millions le mois dernier pour déménager le siège de l’assoce lyonnaise. En Socialie, L’inutile n’est jamais trop cher.

        Quant à dire la vérité, il faut vite oublier.

  1. Le Gnôme

    Maintenant, on nous assène que les pelouses synthétiques des stades de foo seraient elles aussi cancérigènes et que des matchs ont été annulés aux Pays-bas.

    Juppé président (admettons) sera t-il refoulé du Canada au motif qu’il a un casier ? Ce serait du plus haut comique.

    1. Calvin

      Pourtant, AJ a donné des cours à Montréal en 2005 et 2006. Il a quand même été exclu de l’Université mais a pu enseigner dans l’ENA canadien, preuve que ce genre d’école a besoin de formateurs rompus aux techniques de corruption.

      1. Higgins

        Internet n’oublie rien, c’est bien là son moindre défaut. Ali Juppé n’a jamais été exclu, il a simplement été refusé par l’Université du Québec à Montréal (Uqam), où Philippe Séguin avait enseigné en 2000, il a été retenu par l’Enap après une longue controverse (http://www.lexpress.fr/actualite/politique/juppe-l-ami-quebecois_482146.html). Aux dires de l’article, il a plutôt été apprécié par les étudiants.

        Le meilleur, à mon sens. est au début du texte: «Je n’ai aucune intention de reprendre des responsabilités politiques nationales.» Chassez le naturel, il revient au galop.

        1. Aristarkke

          Ils racontent tous ce même genre de sornettes quand ils sont en (relative) disponibilité… Méremptoire en 2008 avant et après les élections municipales proclamait partout et sur tous les tons, qu’ elle allait se consacrer exclusivement à la gestion de Lille et sa Communauté Urbaine et patati et patata dans ce thème.
          Même pas six mois après, cédant à l’ affectueuse pression de ses amis (défense de rigoler derrière vos écrans), elle se sacrifiait et se crucifiait elle-même de devoir aller déboucher les ch..ttes) de la rue de Solferinoprésider le PS…
          Lille ne perdant pas tout puisque la conservant comme maire du lundi matin au lundi soir…

        2. M.Roanna

          Lui ne voudrait pas, les journalistes et les sondages le portent et le forcent à prendre ses responsabilités.
          Le casier….à crabes, qui s’en souvient?

  2. Higgins

    Le plaisir aura été de courte durée car le gouvernement canadien a finalement autorisé le destructeur de MacDo à rentrer au Canada pour une courte période (http://www.journaldemontreal.com/2016/10/12/le-depute-jose-bove-pourra-rester-au-pays).
    La paranoïa entretenu autour des aliments plus ou moins « cancérigènes » ou non devient insupportable. Les journaleux qui relaient complaisamment ce genre « d’informations », le plus souvent sans rien comprendre au problème, sont de plus en plus pénibles. Et pourtant, il y a une demande importante autour d’une vraie information scientifique. Bizarrement, on la trouve sur le net avec, par exemple, sur YouTube, la chaîne epenser (https://www.youtube.com/user/epenser1) .

  3. Calvin

    En ce qui concerne José Bové, je regrette que le Canada ne fasse pas comme en France qui garde, elle, sur son territoire les agents radicalisés capables de commettre des méfaits de type violent.. L’internement de JB dans le Nord Canada avec une fiche S serait un bien pour notre pays.

    1. Bonsaï

      Vous vous radicalisez, jeune Calvin !
      Prenez garde de ne pas devenir à votre tour un ayatollah de la Pensée Correcte…
      au service de l’industrie agro-alimentaire, voire de Big Pharma !

      1. Calvin

        Sauf que c’est tout l’inverse : Big Pharma et l’agroalimentaire sont vilipendés partout dans les journaux, les télés (genre Cash Manipulation), les blogs, les magazines, les bandes dessinées, les adorateurs de complots, les films, les séries télévisées…

        1. Bonsaï

          C’est bien ce que je dis : vous vous voyez dès lors en preux chevalier défenseur de ces nobles secteurs industriels outragés par une plèbe vindicative et ignorante…

          1. Calvin

            Certes, mais pas de la Pensée Correcte, donc. Juste une résistance à la pensée (sic) unique de nos elites.

            Bon, sur le fond, l’Internement de JB était une boutade, je suis pour la liberté d’expression, mais il aurait dû être enfermeé quelques mois pour atteinte à la propriété, incitation à la dégradation du bien d’autrui, etc.

            1. Bonsaï

              Ok! nous sommes à peu près sur la même longueur d’ondes…
              Bon, pour le violon c’est un peu disproportionné, je crois qu’il avait été puni par des amendes à l’époque.

              1. sam player

                « Bon, pour le violon c’est un peu disproportionné,… »

                Ah bon, dégradation de biens en bande organisée c’est du pipeau pour toi ?

        1. Lorelei

          Qui dit… que la soupe c’est bon pour grandir. C’est Andy qui l’affirme, vu comme sa notoriété a grandi après ses photos de boîtes de soupe…

          1. CESAR

            Mmmmm…. il chiffre les valeurs de consommation à partir desquels on voit des effets négatifs…. Si cela vous intéresse lisez ses livres

            1. Royaumont

              Beaucoup plus que cela… Sous l’ancien régime, pour la question préliminaire on faisait ingérer 4 coquemars d’eau au prévenu, soit environ 16 litres.
              Bien que fort peu agréable, cela ne laissait pas de séquelles.

              1. Caton

                Pour être précis, et d’après la base de données RTECS, l’eau (CAS# 7732-18-5) a une LD50 de 90 ml/kg.

                Le coquemar est une forme de vase, avec anse et bec verseur, et non une unité de mesure. Il s’agit de quatre coquemars d’eau de deux pintes et chopine, mesure de Paris.

                Un muid de Paris (268,220 litres) contient 36 sétiers de 8 pintes chacune. Une pinte de Paris vaut deux chopines. Donc la question de l’eau ordinaire, c’est 9,3 litres d’eau. Si le supplicié n’en vomissait pas rapidement la moitié, il risquait fort d’en mourir.

                1. dg

                  Un élément très important est la vitesse d’ingestion. Si l’on dépasse les capacités d’élimination rénale en absorbant très rapidement une grande quantité d’eau, la natrémie baisse vite ce qui entraine un oedeme cérébral potentiellement mortel.
                  J’avais entendu (si quelqu’un peut confirmer, c’est peut être une légende urbaine) qu’il y avait eu des cas d’intox a l’eau pendant la fête de la bière à Munich. Eh oui, la bière contient certes de l’ethanol, mais aussi beaucoup d’eau sans un gramme de sodium.
                  Bref, savourez votre 24-pack 😉

                  1. bibi

                    Je n’ai jamais remarqué que faire bouillir de l’eau diminuait la concentration en sodium, si je fais bouillir une casserole d’eau salée la concentration en sel augmente au fur et à mesure que la quantité d’eau diminue faite l’expérience ce soir et gouter votre eau.
                    La concentration en sodium de la bière ne peut être inférieure à celle de l’eau utilisée pour la préparer et je ne pense pas que l’on utilise de l’eau sans sodium pour faire de la bière.
                    Donc le problème ne vient pas de la concentration en sodium de la bière, mais selon moi de la quantité d’eau ingérée.
                    L’hyponatremie et le risque d’oedème cérébral sont les conséquences d’une intoxication à l’eau.

            1. CESAR

              A partir de 5%… mais cela reste des stats. Chaque corps est particulier mais ses constats sont intéressants.
              Campbell est non seulement intéressant d’un point de vue scientifique mais aussi sur ses constats du capitalisme de connivence des industries agro-alimentaire et pharmaceutique.

        1. Aristarkke

          Tiens, on aurait cru que vous alliez attirer notre attention sur l’ augmentation de la taille des sardines dans leurs boîtes et le risque induit d’ obturation du Vieux Port…
          Nous avons le coeur fendu par vous…

    1. sam player

      Perso, comme pour toute lecture, je vous invite à en lire les critiques.

      Il prône le vegan mais ça serait quand même intéressant qu’un jour quelqu’un nous dise en quoi les protéines animales qui contiennent les mêmes acides aminés que les protéines végétales sont mauvaises…

      D’autre part, parler de maladies dégénératives sans faire de discrimination sur l’espérance de vie, c’est du n’importe quoi (ie comparer des populations avec une espérance de vie de 75 ans avec celles qui ont une espérance de vie de 85 ans) vu que ce type de pathologie se développe avec l’âge : il y a juste plus de cancers parce qu’on vit plus longtemps…

        1. sam player

          Wah ça c’est de l’info ! Où, quand, à cause de quoi ?
          Qu’il y ait plus de cancers de la peau ce serait par exemple possible par rapport au mode de vie.

          Mais que l’accès aux soins de santé permette de poser plus de diagnostics aussi. Si on trouve c’est que l’on cherche.

          Mais faire un lien entre alimentation et cancer faudrait quand même des éléments sérieux.

          1. dg

            Si je puis me permettre H16, ce sont des courbes de mortalité par types de cancer, donc on ne devrait pas les utiliser pour en déduire une vraie incidence. D’autres facteurs influencent la mortalité comme les innovations thérapeutiques, la stratification des patients en fonction de facteurs de risque permettant d’adapter le traitement, les mesures de dépistage (ex: colon, col, sein) et la diminution de certains facteurs de risque.
            Ceci étant dit, il y a des exemples ou les courbes d’incidence et de mortalité vont dans le même sens. Dans certains cancers, notamment ceux dont les traitement sont peu efficaces, la diminution de la mortalité est directement liée à une diminution du nombre de cas. Et vice versa.
            Le cancer de l’estomac (courbe rose) est diminution spectaculaire car ce cancer est devenu très rare et il y a beaucoup d’arguments pour penser que cela coïncide avec la généralisation des réfrigérateurs.
            A l’inverse la mortalité du cancer du poumon a augmenté considérablement depuis les années 50 du fait de l’augmentation du nombre de fumeurs et de la durée d’exposition. Depuis 2000 ça redescend, probablement a cause de la prévention, car les traitements restent décevants. Pour ceux qui fument, sachez quand meme que c’est en train de changer car de nouvelles molécules semblent bien plus efficaces que les chimios classiques

            1. Aristarkke

              De toutes façons, cela ne peut pas être valable comme stats!!!! Elles viennent des States et nous avons notre exception, dois-je vous le rappeler !!!
              😉

              1. theo31

                Je m’insurge : quand les Ricains pondent un truc débile, on est certain de trouver en fRance des gens pour l’imposer à la population comme, par exemple, la théorie du genre ou la discrimination positive.

            2. Douar

              Les cancers de l’estomac ont énormément diminué.
              Le réfrigérateur y est sans doute pour beaucoup, mais on peut ajouter une amélioration considérable de la qualité des nutriments, avec notamment beaucoup moins de mycotoxines. En Bretagne par exemple, il y a avait beaucoup de cancers des voies digestives: le cidre bourré de patuline entre autres y était sans doute pour beaucoup. On peut ajouter les pains fabriqués avec des blés fusariés. Finalement, merci les phytos!
              Alors quand on me parle des bons produits d’antant…

            3. Jeanne sans arc

              Il semblerait, selon la Revue Prescrire, que le dépistage des cancers du sein par mammographie, non seulement pourrait (elle est plus affirmative!) augmenter le dit cancer par exposition aux rayons trop importante au cours des années, et en tous cas, est d’évidence à l’origine de faux positifs dont la plupart sont traités à tort par des méthodes invasives.

              Quand au cancer des poumons, il diminuerait chez l’homme pour augmenter légèrement chez la femme.

      1. dg

        « il y a juste plus de cancers parce qu’on vit plus longtemps… »

        Je nuancerais cette affirmation. C’est exact dans la majorité des cas, effectivement il y a une association très nette entre âge et cancer. Cependant, des études épidémiologiques montrent que l’incidence de certains types de cancers augmente depuis plusieurs décennies, de façon indépendante à l’âge Exemple : les lymphomes non Hogkiniens. On ne sait absolument pas pourquoi.

        1. GrosBen

          On sait quand même que le SIDA et les traitements immunosuppresseurs (utilisés notamment pour les greffes d’organe) sont une des causes de cette évolution.

          1. dg

            Oui et d’ailleurs l’âge est également une cause de déficit immunitaire physiologique, qui favoriserait certains cancers

            Mais pas que…

            1. dg

              Ca serait vraiment bien d’être aussi sensible mais on n’en est pas encore la en pratique clinique
              En revanche, oui, de très belles études en bio mol next gen ont montré l’existence chez des sujets sains de cellules presentant des mutations de certains oncogénes a priori très dangereuses mais qui n’ont aucune traduction clinique. Cellules qui sont donc probablement éliminées pour la plupart, ou qui donneront un cancer 20 ans plus tard.
              Il y a un papier dans Science assez récent sur des prélèvement de paupières provenant de clinique de chirurgie esthétique (blépharoplastie) qui retrouve des résultats hallucinants, y compris chez des sujets jeunes.
              La vision de la cancérogenèse est en train de changer radicalement.

              1. GrosBen

                En fait n’importe quel oncologue honnête vous dira qu’on ne connait quasiment rien des mécanismes de la cancérogenèse, ni pourquoi dès fois les traitements fonctionnent et dès fois ça marche pas. Tout reste à découvrir.

              2. Jeanne sans arc

                Bof. j’avais appris, il y a fort longtemps (je suis plus vieille qu’Arristarke, hélas!), à la fac, que nous développions une cellule cancéreuse toutes les 8heures environ… et que nous étions capables de l’éliminer très rapidement. Hélas, certaines, on ne sait pourquoi résistaient, souvent du fait d’une fragilité soit familiale, soit environnementale, soit diététique.

                Ces découvertes ne sont donc pas récentes.

  4. Royaumont

    Ce qui est dommage, c’est que la dénonciation de la viande rouge n’a pas fait baisser de cours de l’entrecôte.
    Flûte.
    Il ne sert vraiment à rien ce CIRC.

    1. sam player

      Viande je ne sais pas mais il y a eu une baisse assez importante (15%) de la charcuterie dans la restauration : dixit le rapport d’une grande chaîne de distribution à destination des pros des métiers de bouche.

  5. Ray

    Sans déconner ?
    Nous dans le sud ouest on cuisine au gras de canard !
    Le fluffie on le fait frire dans la casserole.
    Le fait est, que l’actualité est tellement pathétique et nauséabonde (oui nauséabonde). Que les débats sont tellement pathétiques.

    Que l’on en vient presque à vouloir crever rapidement d’un cancer. Cela nous évitera de devoir supporter davantage les confidences d’un président aux vêtements trop larges et d’une classe politique qui est devenue une caricature d’elle même.

    Non, franchement, il faut faire vite, cela devient insupportable.

        1. Higgins

          Une seule et unique cause: le réchauffement climatique!!!! CQFD

          Plus sérieusement, la détérioration croissante de notre système de santé, du entre autres à l’étatisation forcé de ce dernier, doit y être pour beaucoup.

          1. bibi

            On a avait eu aussi une baisse de l’espérance de vie entre 2002 et 2003 à cause de la canicule.
            Le système de santé dans les pays développés n’a que peu d’influence sur l’espérance de vie, tout au plus il en a une influence de quelques mois sur la durée de survie de malades condamnés.
            Les soins qui permettent de prolonger le plus la vie des patients sont heureusement ceux qui coutent le moins cher : vaccins et antibiotiques.

  6. xavier2cv

    finalement, les canadiens ont laissé rentré José : Montréal (AFP) – Le député vert européen José Bové a finalement été autorisé mercredi à séjourner au Canada, où il souhaite dénoncer le traité de libre-échange avec l’UE (Ceta), quelques heures après s’être fait saisir son passeport à l’aéroport de Montréal.
    Arrivé mardi soir de Paris, l’eurodéputé souhaitait participer à diverses manifestations anti-Ceta organisées en marge de la visite au Canada du Premier ministre français Manuel Valls, de mercredi soir à vendredi soir.
    M. Bové a toutefois été retenu à sa descente d’avion par la police des frontières qui lui a ensuite confisqué son passeport, le priant de regagner la France par le premier vol pour Paris, soit mercredi après-midi.
    En conférence de presse mercredi matin, il a expliqué que les autorités canadiennes lui reprochaient son passé « criminel » et sa condamnation à trois mois de prison pour son implication dans la destruction d’un restaurant McDonald’s en 1999.
    Quelques minutes plus tard, l’altermondialiste a reçu un appel de la police des frontières canadiennes l’informant, selon lui, d’un « revirement de situation ».
    Il s’est vu accorder un visa spécial de sept jours, a-t-il dit.
    Ce « permis de séjour temporaire » lui a été délivré après une intervention discrétionnaire du ministre de l’Immigration John McCallum, a indiqué sa conseillère principale, Camielle Edwards, dans un courriel à l’AFP.

    1. Calvin

      Et probablement avec nos sous de contribuables…
      D’ailleurs, c’est un parti nationaliste indien qui organisait cette mascarade, et notre République pas du tout radicalisée n’y a rien trouvé de répréhensible…

  7. davidice

    comme disait mon grand-père: « faut bien crever de quelque chose »
    Il est mort d’une crise cardiaque en faisant du sport… le sport tue, le sport est dangereux pour la santé, et serait peut-être même cancérigène (qui sait?)

    Du coup, j’ai arrêté le sport.

    1. Calvin

      Pareil, je suis les préceptes d »un certain Winston.
      Du coup, je sèche les cours de sport avec Suzie.
      Je lui ai expliqué que c’etait mieux pour la santé !

      1. Aristarkke

        Mais comment fais tu pour le pur malt et les churchill romeo y julieta ???
        Tu as circonvenu un buraliste et tu piques dans la cave de ton père???
        Ah çà, comme chenapan, tu assures.. .
        😉

    2. Jeanne sans arc

      N’oubliez pas que l’instrument le plus dangereux est le lit -natte, couche en paille… etc-! La majorité des humains y meurent!

      Je serais de vous, je dormirais debout.

      Moi, comme « faut bien crever de quelque chose, je dors dans un lit et je fais même la sieste lorsque je suis en vacances »!Il est vrai que je ne mange pas de viande : je n’aime pas ça, que voulez vous! Tous les goûts sont dans la nature!

  8. KuingYamang

    Le plus marrant est que le bâtiment du CIRC, construit en 1972 dans le 8e à Lyon, est bourré d’amiante 🙂

    « Depuis 2008, divers rapports de diagnostics techniques ont montré l’état de vétusté avancé du site actuel du CIRC. La forte obsolescence de la tour du CIRC (amiante, étanchéité, isolation, etc.) a conduit à la
    décision d’une construction nouvelle à Gerland ou dans un autre quartier de Lyon 7°  »

    http://www.grandlyon.com/delibs/pdf/Conseil/2015/11/02/DELIBERATION/2015-0710.pdf

  9. Aristarkke

    HS parce que MDR!
    Les sites de la Presse seraient dispensés de la taxe Youtube en discussion, parce que la brochette de guignols à l’ origine a admis que taxer ces sites, tous déficitaires et appartenant à de la Presse en aussi mauvaise condition, rapporterait des clopinettes et obligerait à augmenter les subventions d’ autant…
    L’ inénarrable Karine Berger a réussi comprendre cela….

  10. Moggio

    « d’autres regretteront le retour de José en France dont on se passait pourtant fort bien, d’autres encore ne pourront s’empêcher de noter l’ironie de la situation : le moustachu Bové, venu pour défendre l’abandon d’un traité commercial de libre-échange, farouche défenseur des frontières, se retrouve rejeté à l’une d’elles et peut ainsi goûter précisément à la médecine qu’il entend faire appliquer aux autres. »
    You make my day, merci !

Laisser un commentaire