Police : du fric pour les flics, c’est chic !

C’est bon, c’est fini, reprenez votre souffle : il n’y aura pas de révolution menée par la police en France en octobre 2016. Le gouvernement, en la personne de Bernard Cazeneuve, le puissant ministre de l’Intérieur, a agi et a, d’un magistral coup de baguette magique, résolu les problèmes qui faisaient grogner les corps de maréchaussée. Ouf. Tout peut donc reprendre son cours normal.

Face aux policiers ronchons depuis maintenant dix jours, Bernie n’a pas hésité. Le mercredi 26 octobre, il a annoncé, en fanfare, un « plan de sécurité publique » dans lequel est compris l’examen minutieux de la loi encadrant la légitime défense pour les policiers, des mesures pour protéger leur anonymat, une plus grande sévérité pour l’outrage ainsi qu’une enveloppe pleine de sous pour moderniser l’équipement.

Voiture de Police Demaerd

250 millions d’euros, voilà donc la somme qu’il fallait débloquer pour calmer les policiers. Avec cette somme rondelette, on va pouvoir acheter des gilets pare-balles qui résistent aux tirs de Kalashnikovs (apparemment suffisamment fréquents de nos jours en France pour justifier l’équipement de toute la police nationale), des flash-balls plus gros, plus rigolos ; on va même pouvoir faire un peu de papier peint et de plomberie dans certains commissariats décrépits. Avec les discussions ouvertes sur la légitime défense, le port de la cagoule, le durcissement des peines pour outrage, les syndicats sont extatiques : c’est un carton plein et tout le monde est content, à commencer par Cazeneuve qui n’a pas pu s’empêcher de fanfaronner :

« Toutes ces mesures (…) sont destinées à faire entrer dans le droit des dispositions de nature à protéger les représentants des forces de l’ordre et à imposer le respect qui leur est dû »

… Parce que comme chacun sait, le respect ne se développe pas naturellement d’un environnement qui l’aurait installé, par les pairs, par l’exemple et par les institutions. Non, le respect s’impose, se décrète et peut même s’acheter pour 250 millions d’euros.

Maintenant, si on écarte les bruyants syndicats du tableau d’ensemble et qu’on se concentre un peu plus sur la base policière, celle-là même qui organisa les premières manifestations, on se rend compte que la joie n’est pas aussi unanime. Du reste, si on s’en tient aux petits articles de la presse subventionnée, on aura bien du mal à obtenir une photographie fidèle de ce qui se passe réellement dans les forces de l’ordre actuellement en France.

D’un côté, les syndicats de police et le gouvernement se félicitent de l’accord trouvé, ainsi que du magot dégotté on ne sait où mais qui permettra de faire des miracles. De l’autre, la base a largement montré qu’elle ne croyait plus en ses syndicats, dont elle s’est largement passée pour émettre des grognements au point de ne même plus suivre leurs mots d’ordre comme l’a démontré le bide de la manifestation d’origine syndicale organisée le 25 octobre dernier.

À ceci s’ajoute la liste, pas du tout officielle, des revendications de nos policiers. Selon les syndicats, il s’agit essentiellement d’un problème de moyens (alpha et oméga des demandes syndicales depuis que le syndicalisme existe ou pas loin), auquel on peut ajouter le reproche d’une justice par trop laxiste. Selon la base, il s’agit d’un problème d’écoute de la hiérarchie, de fatigue accumulée, de difficulté à riposter en cas de danger tout en respectant le cadre de la légitime défense, ou de tâches considérées indues ou inappropriées.

police-car-burn-with-trumpet

Sur ce mélange des revendications différentes entre base et syndicats, on fera fort d’ajouter la petite danse maintenant habituelle du gouvernement pour tenter de se débarrasser de la patate chaude en en faisant le moins possible. Lorsque la fronde a éclaté, la direction policière a immédiatement fait les gros yeux et menacé de sanctions. Ce qui ne fit qu’accroître les manifestations de grogne. Cherchant l’apaisement et n’obtenant toujours pas dispersion des ronchonneurs, il fut ensuite tenté d’amalgamer cette grogne au Front National. Peine perdue, la grogne a persisté. Acculé, le gouvernement sort son chéquier.

Pourtant, en première analyse et lorsqu’on revient aux sources de ces mouvements d’humeurs, à savoir une attaque en règle, au cocktail Molotov, de quatre policiers dans deux voitures en surveillance, il ne semble pas que la question financière soit immédiatement apparue comme cruciale. De loin, il semble bien que les policiers n’avaient pas d’abord besoin d’argent et qu’on leur en a donc donné autant que possible.

Peut-être les policiers sont-ils excédés de voir le décalage grandissant entre ce qu’ils vivent au quotidien et le pouvoir politique, qui qualifie les criminels de « sauvageons » ?

Peut-être la maréchaussée prend-elle confusément conscience qu’elle sert à la fois de chair à canon dans les quartiers émotifs sensibles et de collecteurs de taxes sur les grands axes, ce qui ne représente ni dans un cas, ni dans l’autre, ce pour quoi ils sont normalement employés ?

Peut-être la base policière, nonobstant les problèmes de moyens, réels ou exagérés, se rend-elle compte qu’il y a un vrai souci de conception de l’ordre et de la morale dans un pays ou une préfète ne semble pas s’émouvoir d’incendies volontaires (une tradition, mon brave, rien qu’une tradition) provoqués par des personnes en situation irrégulière ?

Peut-être ceux qui œuvrent pour la police finissent-ils par se rendre compte qu’ils sont détestés par une proportion grandissante de la population qu’ils alpaguent pour des trivialités routières, et doivent laisser filer (pour ne surtout pas déclencher d’émeutes) un nombre toujours croissant de crimes et délits que la doxa politique, visqueuse et hontectomisée, classera benoîtement dans les « incivilités » même pas dignes d’entrefilets dans la presse locale aux ordres ?

Peut-être la police, épuisée de mener une guerre à la drogue aux résultats catastrophiques, de faire semblant de lutter contre un terrorisme en se plantant niaisement devant des bâtiments institutionnels ou des VIP bouffis de leur importance, se rend-elle compte que la sécurité que les Français réclament s’obtient par une politique cohérente ? Que cette politique s’inscrit sur la durée, qu’elle ne cherche pas des peines toujours plus dures mais plutôt à appliquer, enfin, celles qui existent ? Qu’elle ne cherche pas à tout prix à éviter de construire des prisons alors que la France, selon tous les standards mondiaux, en manque cruellement ? Que lorsqu’elle en construit, elle ne cherche pas à en faire un gambit politico-politicien à des fins de capitalisme de connivence éhonté ?

Peut-être la base comprend-elle confusément qu’on est en train, encore une fois, de la balader avec des mots et un peu d’argent là où il faudrait réformes et remises en question ?

on appelle cela du foutage de gueule

En attendant, ces 250 millions d’euros ont résolument le parfum d’un nouveau foutage de gueule : la République trouve des petits mouchoirs financiers pour sécher les larmes et faire oublier les frustrations, alors que ce n’est pas d’argent dont les forces de l’ordre ont le plus besoin actuellement, mais de l’assurance que leur travail est profitable à la société. Rien, dans ce qu’ont fait les membres du gouvernement, ne permet d’avancer à ce sujet.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires217

          1. Calvin

            Merci de partager ce repas avec nous. Le plat de nos chefs soces est indigeste, mais la sauce h16 nous le fait passer comme un mets gourmet.

          1. Aristarkke

            Si vous prévoyez d’ utiliser de la Cosse ou de la Duflot à cette fin, faudra prévoir un long mijotage pour attendrir ce qu’il faut et ne pas oublier le dégraissage final de la sauce…

  1. Calvin

    Cet article et cette séquence politique résument à merveille ce qu’est devenue la res poubellica fraônçaise : de la gesticulation stérile, de la communication foireuse, du cynisme éventé, du gaspillage de l’argent des autres, de la diversion rhétorique, du déni institutionnnalisé, pour une cause. Leur Cause.
    Les politiciens français ne sont que des mafieux.
    Ça tombe bien, ils dirigent la police.

    1. Gossein

      Nous avons des députés et des sénateurs à l’écoute, vaille que vaille, des problèmes de la population.
      Bon nombre sont informés de menus problèmes de corruption généralisée, répandus de longue date dans diverses institutions.
      Il se trouve aussi des citoyens les en avertissant, surtout après d’étonnants échecs de la voie  »dépôt de plainte > procureur …  ».
      Alors, tout parlementaire est tenu par l’article 40 du Code de procédure pénale de remonter au plus vite sa connaissance de la commission d’un délit au procureur, apte à gérer ses suites (lire  »non-suites » si corruption institutionnelle !).
      C’est à dire de retourner le classement  »sans suites », en ce cas, à ce parlementaire, lequel pourra s’en émouvoir dans son bulletin de liaison avec sa circonscription et l’afficher sur son site de l’Assemblée nationale. Il en avisera aussi l’interpellant.
      Cherchez, maintenant : Vous ne trouverez rien de tel en ligne en parcourant la presse ou les blogs des parlementaires, qu’ils soient off ou perso.
      À partir de ces informations, vous pouvez établir votre liste personnelle de mafieux. Ça tombe bien, ils dirigent le pays.

        1. Aristarkke

          Oui, d’ accord.
          J’ai cru que tu voulais souligner l’ emploi d’un vocabulaire édulcoré : sauvageon pour criminel / assassin…

  2. Le Gnôme

    Si tout se résolvait avec du pognon, il n’y aurait plus de problèmes dans les quartiers dits sensibles avec toutes les masses de brouzoufs qui y ont été déversés

    1. Deres

      Surtout que toute ces promesses seront sur 2017. La stratégie évidente est de cramer le maximum de pognon du budget avant les élections sachant que la facture (le déficit) ne tombe qu’en fin d’année. Je sens que les caisses vont être vide dès juillet dans les ministères l’année prochaine, trois mois plus tôt que d’habitude …

    2. sam00

      Attention, vous stigmatisez en disant quartiers sensibles …
      Notre bon président l’a dit hier :
      « Ce que je veux, quand on parle des quartiers, c’est qu’on parle réussite, emploi, talents, culture et volonté de réussir »
      https://twitter.com/fhollande?ref_src=twsrc%5Etfw

      Tenez vous le pour dit: il ne saurait être question de parler des méchouis de policier, des chutes de pierres ou autres objets, et des jeunes sauvageons qui s’amusent
      Le Déni et le marchandage ensemble … c’est bien, il lui reste encore quelques étapes pour finir son deuil …

      1. theo31

        « Ce que je veux, quand on parle des quartiers, c’est qu’on parle réussite, emploi, talents, culture et volonté de réussir »

        Quand ça vient du mec au bilan le plus désastreux des soixante dix dernières années, ca prêterait à rire.

  3. Calvin

    On a servi les fonctionnaires, les instits, les ouvriers sensibles, le secteur 1 conniventionnel, les formations stériles, etc…
    Dieu qu’elle est encorné trop loin cette élection…
    Ça nous coûte toujours un peu plus.

    1. albundy17

      J’ai vu un graphique sur l’évolution de la masse salariale des fonctionnaires, avec prospectives sur 2017 tenant compte des promesses de hollande, ben ça fait peur

      1. Aristarkke

        Ne t’avises pas de vouloir nous en faire déficiter.. (profiter est vraiment trop mal venu et vécu par mon porte-monnaie, pas loin de l’ infarctus…)

    1. Calvin

      Ça tiendra pas. L’opinion publique, jalouse du pognon arraché, leur balancera : « de quoi vous vous plaignez, vous avez l’Argent. »
      Tout est vicié ici, tout est foutu.

  4. Guillaume_rc

    « la base a largement montré qu’elle ne croyait plus en ses syndicats »

    On peut observer le phénomène avec l’Education Nationale, pourtant bastion de gauche et syndicalisé à mort.
    Les profs réalisent enfin que les syndicats sont les vrais dirigeants de l’EN et que, quand la gauche est au pouvoir, ils avalent toutes les réformes débiles sans moufter, justement parce que le pouvoir est à gauche.
    Résultat : de plus en plus de profs les détestent.

    ça craque de partout.

    1. astazou

      Mouais. Les plus néfastes de ces syndicats ne sont toujours pas désavoués par un migration massive vers le SNALC (horreur! malheur! « droite » « nauséabonde »! (mais pas FN, faut pas déc…)) qui est à peu près le seul à faire autre chose que de la politique, à tel point qu’il défend aussi les dossiers de la moutonnitude gaucho quand elle est enlisée dans la m*rd* et que les autres syndicats s’en tamponnent délicatement le coq*…

    2. Deres

      Le problème est que les syndicats ne sont plus les représentants des travailleurs mais travaillent main dans la main avec le gouvernement à leurs propres intérêts. Le gouvernement transforme peu à peu les syndicats en Kapo. Ceux-ci sont institutionnalisés et financés et n’ont plus besoin du soutien de leur base. Leur travail est devenu de transmettre les ordres vers le bas, plus de remonter les demandes vers le haut. Il est donc impossible pour eux de remonter els critiques du management car dans les faits, ils en font parti.

      1. Guillaume_rc

        @ deres : c’est exactement ce que je dis. les syndicats font partie du pouvoir.
        et les profs commencent à s’en rendre compte.
        @astazou : on est au début d’un phénomène. Il faut bien voir qu’on part d’un bastion ultra syndicalisé, délaissé par la Droite depuis 40 ans (les cons !) et parfois limite fanatisé.
        Alors on en est pas à une migration massive (soit dit en passant le FN met le paquet sur le volet éducatif – et pas en parlant des moyens) mais les syndicats sont complètement coupés de leurs bases.
        ça prendra encore du temps mais à mon avis le processus est irréversible.

        1. astazou

          Oh non, on n’est pas au début. Cetait déjà comme ça dans les années 75-90 du siècle dernier. Mon p’pa était un de ces suppôts du SNALC qui démrd* les collègues abandonnés par la pourritude du SNES et autres engeances.

  5. cretinusalpestris

    Des gilets pare-balles qui résistent aux tirs de Kalashnikovs n’empêcheront pas les sauvageons de se retrouver en liberté le lendemain de leur arrestation.

    1. Gerldam

      Deux petites remarques: les gilets qui résistent REELLEMENT aux balles de kalash sont très lourds car pleins de métal (le kevlar ne suffit pas); ils ne protègent pas la tête.

    2. Aristarkke

      Puisqu’il n’y aura pas de blessure et pour peu qu’ils respectent les vitesses, feux rouges et sens interdits, avec quoi voulez vous les mettre en examen???
      😳

  6. Calvin

    @h16
    Je voudrais insister sur ce passage :
    « Peut-être la maréchaussée prend-elle confusément conscience qu’elle sert à la fois de chair à canon dans les quartiers émotifs sensibles et de collecteurs de taxes sur les grands axes, ce qui ne représente ni dans un cas, ni dans l’autre, ce pour quoi ils sont normalement employés ? »

    Je pense que le découragement total et l’aveuglement dès fonctionnaires à ce système inepte viennent de leur t’es senti d’inutilité, quand leur métier est dévoyé.
    Le flic ne fait plus de la sécurité, le soldatient acteur de blockbuster, le prof fait de la garderie, les agents du fisc traquent au lieu de conseiller, etc.

    Nous sommes au stade où la perversion des idées et des mots a fini par dégénérer et générer en son sein des agents résignés, écoeurés, tiraillés… qui en souffrent et qui parfois n’ont que le zèle aveugle et malsain pour espérer exister à nouveau.

  7. Bonsaï

    Une police fonctionnelle est d’abord une police dont les arrières logistiques, administratifs et judiciaires sont convenablement assurés.
    Passons comme chat sur braise sur le chapitre des accessoires matériels pour passer au point névralgique de ce dossier qui est la justice. Or, quand le moindre cas demande plus d’une année pour être traité et que par ailleurs les places de prison manquent cruellement, on comprend mieux pourquoi les chefs envoient les agents surveiller des réverbères…
    Par manque de moyens et de volonté politique, on fait donc comme les enfants, on joue au gendarme et au voleur…

    1. Deres

      Et encore, on parle de l’anonymat des policiers, mais le problème est encore pire avec les gens normaux qui portent plainte contre les racailles. Il faut s’attendre à moult rétorsions, menaces et sévices si on prétend faire appel au policiers ou à la justice. Dans les quartiers, une bonne partie des voitures qui brûlent ne sont pas des « amusements de jeunes » ou des arnaques aux assurances mais des vengeances. Les français savent de plus en plus qui fait la loi dans le pays et ferment donc leur gueule.

  8. Taisson

    H S, mais pas trop…Les commentateurs radio ce matin sont enthousiasmés par la nouvelle action importante et indispensable de la baudruche de l’Elysée : La commémoration avec excuses de la France pour les Tziganes mis en camps en 1940…Et hop, un bon million d’électeurs potentiels en plus ! Après les drapeaux Algériens à la victoire de 2012, On voit bien que la recherche de soutien clientéliste est en marche, et pas du côté des amis de la police !
    Considération pour les uns, mépris avec un peu de blabla et un peu fric pour les autres…
    Ca peut marcher, en tout cas la propagande médiatique tourne à plein régime !

      1. Taisson

        Flaghenheimer – 28 octobre 2016, 10 h 40 min

        En principe, Je ne réponds jamais aux polémiques sur les chiffres, puisque dans la plupart des cas le pekin moyen comme moi n’a aucun contrôle possible ni sur les données de départ, ni sur les critères de calcul, , ceux qui lancent ce type de discussion le font presque uniquement pour avoir raison…Ce dont je me moque éperdument.

        Depuis plus de trente ans, mes prévisions « politiques » entièrement pifomètriques du type « café du commerce », se sont avérées exactes (en toute modestie…) à près de 90%;
        Comme j’ai le temps, j’explique ma (surement très déplaisante) méthode:

        Il ne s’agit donc que d’une évaluation : d’après les revendications de leurs associations, les GDV, toutes ethnies confondues, puisque de toute façons les stats ethniques sont interdites, se revendiquaient environ 450000 dans les années 70/80, puis 700000 vers 1990, il n’est pas idiot de penser que l’immigration galopante d’Europe de l’est aidant, le million  » potentiel  » est largement dépassé.
        On peut aussi penser que, droit du sol et naturalisations aidant, qu’au moins les deux tiers sont maintenant en situation de voter, et que, enthousiasmés par les plates excuse de moije, quelques milliers de parasites gauchos et de glandeurs haineux envers les habitants ordinaires de ce pays sortiront de leur abstentionnisme et viendront s’y ajouter, et soutenir un candidat tellement humaniste..

        Chaque nouvelle platitude anti nationale, et affichant le mépris des français « d’avant » est considéré par les tacticiens de moije comme un moyen sur d’attirer des voix en provenance du vivier abstentionniste anarcho-trotsko-glandeurs..

        Ce million potentiel ne fera pas un million de voix, mais pour le cas ou quelques centaines de milliers feraient la différence, c’est toujours bon à prendre.

    1. Deres

      Pour quelqu’un ne reconnaissant jamais ses erreurs (très nombreuses pourtant), il est très pressé de reconnaître officiellement les erreurs des autres … Faut dire, ces reconnaissance ne lui coûte rien mais coûtera surement aux français d’ici peu. La reconnaissance de ce genre de choses n’est que la première étape avant des demandes d’indemnisation puis en troisième étape, des avantages dans le présent pour des descendants n’ayant pas vécu la chose.

  9. Duff

    Que les flics cessent de se plaindre, notre merveilleux pays vient d’inventer la baisse du chômage sans croissance (chiffre du T3 qui confirme la tendance pourrie du T2). Elle est pas belle la vie?

    1. Deres

      La plus grande baisse du chômage depuis que les statistiques existent pour être précis ! Cela se voit un peu que les chiffres sont truqués.

      Et je ne parle même pas du passage de +50 000 à -60 000 en un mois, ce qui sous-entendrait une précision de mesure à plus de 100 000 chômeurs près !

      1. Duff

        Réponse dans quelques semaines avec l’enquête INSEE. Ce qui se profile c’est plus une petite récession au moment des présidentielles. Je mets le champagne au frais et trinquerais en regardant la gueule de l’assemblée nationale et lèverai un verre en hommage des électeurs de François Hollande en 2012 qui auront perdu leur job sous son mandat le temps sur la musique du requiem de Mozart en songeant au PS.

        Je pensais il y a encore peu que la gauche pouvait maquiller le réel jusqu’aux élections mais visiblement l’état du pays est trop catastrophique et que la légère embellie conjoncturelle se termine trop tôt…

        1. bibi

          Pour le requiem en songeant au PS et à Hollande celui qui s’impose c’est le requiem pour un con.

          Je l’ai composé spécialement pour toi
          A ta mémoire de scélérat
          C’est un joli thème
          Tu ne trouves pas
          Semblable à toi même
          Pauvre con

        2. Deres

          En fait, Flamby est pris dans ses propres magouilles et mensonges. Quand on fait des statistiques complètes moyennées en intégrant les catégories D et E, on constate effectivement une petite baisse du chômage depuis 2015 (et le fameux alignement des planètes qui n’a rien à voir avec son action au passage). Mais avec ses annonces permanentes de baisse du chômage depuis 2012 et ses magouilles comptables menant à des a-coups mensuels dans les deux sens, les français n’ont plus confiance dans les chiffres du chômage.

          Flamby aurait attendu tranquillement au lieu d’essayer de blablater, de mentir et de tricher, il pourrait bénéficier de ces chiffres inespérés. Mais ce n’est pas le cas. CQFD.

          Au lieu du bénéfice du doute, il a maintenant droit à une défiance à-priori. Il a usé tous son potentiel de confiance. Et après certains prétendent qu’il est intelligent …

          1. Duff

            Habile manipulateur au mieux. Il est clair que des études approfondies pourraient mieux nous renseigner sur ce qu’il se passe réellement. De ce que j’ai pu voir passer ça et là, notamment sur les indicateurs avancées type PMI, investissement ou des idées lancées par Vronski ce matin dans les experts de Doze, tout semble indiquer que la France a fait du sur-place malgré une conjecture plus favorable depuis 2013/2014 amplifiée par la baisse du pétrole. Dans le même temps le premier partenaire économique du Royaume Uni n’est plus la Franc mais l’Allemagne.

            J’ai plutôt le sentiment qu’en effaçant ses mesures qui allaient dans le bons sens par d’autres âneries collectivistes et constructivistes, les socialistes ont davantage creusé la tombe de la France. Tous les organismes pipos et en plus keynésiens ont revu la croissance du monde et des pays occidentaux à la baisse pour 2017.

            Je vous épargne les estimations du COR (retraites) qui voit depuis 5 ans qu’à l’année N+2 la croissance est à nouveau de 2.5% plus les engagements hors-bilan dus aux cadeaux électoralistes qui poussent Sapin à signer des chèques en vois-tu en voilà… Bref, ça sucks BIG TIME.

  10. Val

    J’était sur le pont de le la Concorde mercredi , 99% de policiers , plutôt jeunes , calmes, pas de slogans , environ 1500 personnes à la louche. Le mouvement avait tout du mouvement spontané, et d’ailleurs on a su le lieu et l’heure grâce à une connaissance de la police, rien sur le net . Pas de leader apparent ou identifiable. C’est un mouvement de grogne de la base , ils sont sans illusions sur leurs syndicats et leurs dirigeants . Et je confirme , leur grogne ne vient ni de manque d’argent ni de moyens.
    Sinon , un petit coup de chapeau sur le résultat : 1500 personnes = 250 millions d’euros , chapeau l’artiste . L’etat brillant pédagogue a comme à son habitude fait passer un bien dangereux message .

  11. Gerldam

    Concernant la fameuse légitime défense, savez-vous que si on l’applique à la lettre, le policier qui vient de voir un salaf vider son chargeur de kalash dans la foule ne peut lui tirer dessus lorsqu’il recharge son arme au motif qu’à ce moment précis, il ne menaçait pas directement le policier.
    Elle est pas belle, la vie de terroriste!

    1. ian

      Faux.
      Faut pas fantasmer, tout de même.
      Code Pénal, Article 122-5
      « N’est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d’elle-même ou d’autrui, sauf s’il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l’atteinte. »
      Le mot clef, c’est « autrui ».

      Proverbe porc : « Ne faites pas aux truies ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse »…

    2. bibi

      La légitime défense vous autorise à tirer sur un terroriste qui recharge son arme car la légitime défense ne recouvre pas uniquement le fait d’être soi même menacé mais aussi autrui.

      Code Pénal Article 122-5

      N’est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d’elle-même ou d’autrui, sauf s’il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l’atteinte.

          1. jeans82

            Ca doit exister. En cherchant bien, on doit en trouver aux JMJ, on les repère avec leurs croix grandes commes des buches et armés de cierges pour tout allumer.

            1. bibi

              Les djihadistes chrétiens devraient se montrer un peu plus précautionneux avec leurs cierges quand ils se rendent dans la jungle de Calais.

                1. Pheldge

                  En tout cas, on a la confirmation par l’expérience, que le poulet grille bien, contrairement aux affirmations fantaisistes de certains réactionnaires, qui voudraient étouffer les vocations pour la thermodynamique chez les jeunes des cités … privant la France d’un potentiel prix Nobel Molotov !

                  1. Pheldge

                    « les céfrans, c’est tous des hypocrites, la preuve , ils te disent « allumez le feu » et quand tu le fais pour rendre service, faire plaisir, on se fait incendier ! » Kader jeune businessman de de Malakoff, le 25/10/2016

    1. mlallier

      Pour un gouvernant surrané, s’attaquer aux forces de police et à l’armée n’est pas le moyen le plus évident de s’assurer une fin de carrière tranquille.

  12. Tracy LA ROSIÈRE

    Très bien.
    Respect pour ces femmes et ces hommes, derniers piliers d’une société prétendument civilisée : professions de santé, policiers, gendarmes, militaires.

    1. Gossein

      Ce qui les différencie des mafieux, c’est qu’une bonne partie d’entre eux doivent avoir un casier judiciaire vierge pour pouvoir exercer leur profession …

      1. Aristarkke

        Les hommes politiques faiseurs de lois se gardent bien d’avoir le même niveau d’ exigence envers eux-mêmes…
        On se demande bien pourquoi???…
        🙄

      2. Val

        @c est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles ils ont ramassé un max de jeunes de la Manif pour tous : pour leur barrer l’accès à ces professions. (source un jeune fils de militaire voulant faire l’armée)

  13. Pheldge

    p’tain sam, tu m’as grillé ! rahhh, j’étais au travail toute la journée ( c’est assez rare pour que je le souligne, d’autant que, ça fait bisquer le harry et le Al 🙂 )

    et tant qu’à faire regarde cette version :

  14. jeans82

    @sam @pheldge, Il faut vous appeler avant de poster les gars !
    C’est tout désorganiser, on dirait une nuit debout ou une manif pour tous

    1. Pheldge

      Dans la même veine, allez, on se lâche un peu, c’est le week-end : c’est Marine qui a le plus de chance de laver plus blanc, voire même « plus blanc que blanc » : elle a une arme secrète, Philipot ! éh oui, le nouvel homo lave « plus blanc que blanc » 😀

  15. Dr Slump

    Bon je vois que j’arrive trop tard pour le vin d’honneur. Poulet rôti, méchoui, oseille et pots de vin, manquent plus que les boeufs-carottes pour finir d’assaisonner la fin de semaine façon ripoux sur le retour.

    M’en fiche! Comme prévu, mes analyses ne montrent rien du tout, tout fonctionne impec, donc cap sur le bar, et yohoho! et une bouteille de whisky mousaillon!

  16. JiJiBé

    Rhôôôô…le nouvel homo lave plus blanc ? L’homo sapiens çà pince ou l’homuncule (oui je sais, ceci peut prêter à confusion) s’imagine édicule ? (Oui je sais que cela peut également prêter à confusion).

    L’édicule étant à l’homoncule ce qu’est la vespasienne à l’incontinent.

  17. JiJiBé

    Et pour conclure…homoncule, c’est du poulet ??

    Et tant pis pour ceux qui ignorent la saveur du sot-l’y laisse.

    Non non erreur ! Le sot-l’y laisse n’est pas le cul du petit issu de la chose qui glousse et qui caquette (on en connaît) et combien s’y laissent prendre (on en connaît aussi).

    Mais la partie dorsale tendre où il est de bon ton d’aller se régaler.

    1. jeans82

      l’homoncule, il n’arrivait de Tulle par hasard ?
      Celui qui dans sa candidature avance et puis recule….
      Tout ça pour ne pas être ridicule…

  18. Higgins

    Je n’éprouve pas une immense sympathie pour la Police. Elle a, par son comportement, malheureusement contribué à creuser le trou dans lequel elle se trouve. Je me base sur des expériences à la fois personnelles ou pas. Pour autant, je reprendrai à son profit le mot du Gal de Gaulle sur le président Lebrun et le régime de la 3ème République après le drame de 1940: « …. il eut fallu qu’il y ait un chef et qu’il y ait un État. ».
    Pour l’État, nous sommes hélas servis. Pour la Police, il faudrait qu’elle ait une hiérarchie. Celle-ci est étrangement inexistante lorsque la Police pédale dans la semoule. On ne voit et entend que les syndicats. Ceux-ci expliquent peut être cela?

    1. « Elle a, par son comportement, malheureusement contribué à creuser le trou dans lequel elle se trouve »
      Bien sûr. Ca n’empêche pas le pouvoir actuel d’être encore en dessous et de lui avoir filé la pelle pour creuser.

    2. Aristarkke

      Le mot du Général à propos du dernier président de la IIIme république était d’ un laconisme cruel (Lebrun était venu lui expliquer que s’il avait pu avoir un bon plein de si, il aurait réussi à mettre Paris en bouteille – résumé pour faire simple) : En somme, il ne lui aura manqué que de choses pour être un (véritable) chef d’état: qu’il soit un chef et qu’il y ait un état.

    3. Pheldge

      Major, tu es bien un militaire ! les keufs, malgré l’uniforme qu’ils portent en service, ne sont pas des militaires, et sont indisciplinés, brouillons, mal formés, mal entraînés etc … (j’ai rien oublié ? 🙂 ) bref, la police, c’est une « armée canada dry » !
      Sinon, certains fonctionnaires je crois sont tenus par un « devoir de réserve » et donc seuls les représentants syndicaux peuvent s’exprimer « au nom de leurs collègues » sans avoir à craindre de représailles.

  19. Franck Boizard

    Ce que vous décrivez m’angoisse, car, hélas, vous avez raison.

    Tout, les feintes, les dépenses, les mensonges, tout, plutôt que de se remettre en cause. Tout, plutôt que de changer une politique dont les Français ne veulent plus.

    Pareil sur l’immigration (pendant que nous discutons identité nationale, 300 000 immigrés par an continuent à entrer), pareil sur l’Europe (TAFTA, CETA et Turquie toujours sur les rails).

    La devise de nos politiciens est « Cause toujours, on continue à forer ». Je ne sais pas comment arrêter ce train fou. Je pense même que nous ne pouvons pas l’arrêter, qu’il est trop tard, que, si arrêt il y a, il viendra d’événements extérieurs, que nous ne sommes plus maitres de notre destin parce qu’une caste de politiciens technocrates nous en a dépossédé.

    Pas joyeux …

    1. Bonsaï

      Franck, ce qu’il y a de pire dans la situation actuelle c’est que ceux qui prétendent gouverner ce pays font tout pour escamoter la réalité et pour commencer en n’osant pas nommer les choses par leur nom.
      Ainsi, on n’arrêtera pas le flux migratoire incessant en provenance des côtes africaines en distribuant des quotas de pseudos réfugiés, tous jeunes et tous mâles dans les villages de France. Lorsque quelques faits divers déplaisants n’auront pu être étouffés en haut lieu, il sera peut-être trop tard pour changer de méthode…
      La ridicule posture socialiste qui se refuse à indiquer la provenance des immigrés est contre-productive à tous les niveaux et pose un sérieux handicap à un traitement objectif et efficace de la question.
      Encore une fois on préfère l’affichage idéologique à un pragmatisme courageux et constructif.

        1. albundy17

          Oui , ou ça ? ça a toujours été clairement annoncé qu’il s’agit de syriens et syriennes fuyant le despote bouffeur d’enfants et sa guerre !

          1. Bonsaï

            Par contre, s’agissant de la majorité africaine (par exemple jungle de Calais ?), c’est silence radio. Et les Afghans qui ne fuient pas le « bouffeur d’enfants », ni les Pakistanais…
            Mais si vous êtes contents avec le traitement actuel de l’opération et que vous aimez avaler des couleuvres tant mieux pour vous.
            Il y a encore des pays (même en Europe) où les habitants ont le droit de s’informer.

            1. Bonsaï

              Par ailleurs ceux qui se vantent de ne plus regarder la TV feraient bien de changer leurs habitudes.
              Cela leur éviterait de prendre les Africains noirs qu’on répartit actuellement par lots de 40 dans des petites localité de province pour des syriens !

                1. Black Mamba

                  De quoi je me mêle , si je ne veux plus regarder cette immondice qu’on nomme télé , c’est mon droit …
                  je ne pense pas que tu es déménagée de ta Suisse profonde et tu viens nous faire la morale et la description de notre paysage que tu observes par ta lucarne …
                  oh ! Nomeho !

                  1. Bonsaï

                    Comme Suisse profonde on peut trouver mieux !
                    A Genève où je vis, on est un peu une banlieue de la France et d’abord par les milliers de vos compatriotes qui viennent tous les jours travailler ici. Si vous regardez une carte, cette région du bout du lac Léman se trouve comme enveloppée dans la France…
                    Il est dès lors tout à fait naturel de s’intéresser à la politique de ses voisins, qui finit généralement par avoir des effets chez nous.

                1. jeans82

                  Que dite vous là ? des sibériens ?
                  Le gouvernement de Sapin ne scie rien, il nie voir rien !
                  Pas des africains, on vous dit des armoricains, ils viennent du nord ouest de la France !

              1. MCA

                @Bonsaï – 29 octobre 2016, 13 h 12 min

                « Par ailleurs ceux qui se vantent de ne plus regarder la TV feraient bien de changer leurs habitudes. »

                MDR Bonzaï,

                J’habite dans le 93, et je n’ai pas besoin de regarder la télé pour connaître la réalité.

                Je vais au marché….je prends les transports en commun etc…et la réalité est à des années lumière de la version télévisée… en pire!!!!

                Désolé, mais je dirais plutôt que pour continuer à rêver il faut la regarder et pour redescendre sur terre il faut y séjourner.

                Et de temps à autres je me paye une virée en voiture dans ces fameuses citées histoire d’en constater l’évolution, c’est très intéressant pour sa culture personnelle.

                Je parle de vécu et pas de fantasmes…

                1. Bonsaï

                  Dur, dur. Moi-même, philosophiquement ça me fait pas mal cogiter ces jours. Espèces en voie de disparition, grand remplacement…
                  L’Afrique est en marche et les changements climatiques s’annoncent sévères pour tout le monde, on n’y peut rien.
                  Il faut apprendre à se mettre en mode survie et dans ce contexte certains discours politiques deviennent vite très déphasés avec les réalités actuelles !

            2. René-Pierre Samary

              A Aubervilliers, combien de fois ai-je entendu des habitants d’origine nord-africaine se plaindre de l’arrivée massive d’immigrés de l’Afrique sub-saharienne… Eux aussi se sentent en voie de remplacement. Ces Noirs qui viennent leur prendre leurs HLM !

              1. Pheldge

                Attention RPS, va pas dire qu’ils sont racistes les reubeus … c’est juste que pour eux, le kahlouch c’est intermédiaire entre l’infidèle, et le chien ! c’est pas du racisme, c’est l’expression de la parole divine …

                1. René-Pierre Samary

                  Chacun sait que l’homme primitif, nullement pollué par la civilisation, était doux, humble et respectueux d’autrui ainsi que de la mère nature. C’est pourquoi (comme nous le dit Levi-Strauss), les noms des tribus signifiaient quelque chose comme « homme », les voisins dont on cassait allègrement la tête signifiant « animal », ou moins encore…

              2. albundy17

                Hier, au jt, interview dans le cadre des « chui nin content qu’a des migrants » une black gueulait comme un putois pasque sa rue est envahie, en montrant un troupeau de soudanais.

                1. Bonsaï

                  Et ce soir au JT de TF1, l’aventure continue : en plein Paris plusieurs centaines de migrants africains ont monté une petite « Jungle ». Quand on les interroge, ils répondent carrément dans un français tout à fait correct.
                  Comme quoi certaines bonnes combines sont appelées à faire école…

        2. Bonsaï

          En France, l’idéologie du gouvernement actuel est « on ne stigmatise pas ».
          Par extension, on ne nomme pas, il n’y a plus de couleurs, de races, d’origines ethniques, linguistiques, tribales.
          Alors même que pour recevoir une éventuelle demande d’asile, tous ces éléments doivent en principe être répertoriés. Lors d’un conflit local, par exemple, telle ethnie pourra se considérer victime de telle autre, etc.
          Bref, on voudrait gommer toutes les différences dans un ridicule mouvement multiculturaliste qui tient plus de la rage de détruire que d’un véritable humanisme !

          1. albundy17

            Par extension, on ne nomme pas, il n’y a plus de couleurs, de races, d’origines ethniques, linguistiques, tribales.

            Erreur: hollande vient juste de reconnaître en notre nom que nous avons massacré les tzigannes

            1. Calvin

              Une contradiction explicable.
              Le Camp du Bien n’interdit pas de nommer des groupes ethniques, sociaux, etc. à condition de les considérer comme des ensembles homogènes et globaux. Les individus de chaque groupe avec leurs particularités ou leurs paradoxes ne les intéressent pas.
              Ces noms servent leur constructivisme alors que les individus le fragilisent.

              1. Bonsaï

                Ce que tu décris là, c’est du collectivisme.
                Mais ils n’en sont déjà plus là, ils ont mué et gagné en finesse avec leur Leader Tullien. Pour avoir le beurre et l’argent du beurre on joue sur les deux tableaux, selon le programme du jour.
                Comme le souligne Albundy plus haut, le chef hollandais est lui même un bel exemplaire de bipolarité en ordre de marche…

    2. « si arrêt il y a, il viendra d’événements extérieurs »
      L’élection de Trump pourrait marquer un petit hoquet dans le programme du Camp du Bien. Les chances sont minces, mais pas nulles.

      1. Dr Slump

        Michael Moore: « Hillary Clinton va apporter le changement dont nous avons besoin » -> facepalm!

        Vouloir rempiler avec ce genre de politicien/ne, c’est comme retourner en prison: c’est qu’on n’a pas compris la leçon. Et voter pour Trump, c’est un peu comme vouloir soigner la peste avec le choléra.

      2. albundy17

        Un deuxième supercalculateur IA a donné Trump également largement gagnant, ça fait quelques années que ces machines ne se trumpent plus.

        1. petit-chat

          Si le trucage des élections ne passe pas, il n’existe pas de problèmes qui ne puissent être résolus par un sniper (blanc et chrétien de préférence)

          1. albundy17

            Certains s’inquiètent du fait que les machines à voter sont fournies par une boite dont la présidence est assurée par un pote à Soros ^^

                1. Calvin

                  Je suis d’accord qu’il ne faille accorder qu’un intérêt relatif aux sondages, mais malgré les mails, la corruption avérée de la Mère Hillary, sa dangerosité internationale, et sans doute son esprit de vengeance, les électeurs, aidés par les médias et la particularité du scrutin, et au final le tripatouillage des urnes (il faudra bien que la Gauche américaine y vienne elle aussi), l’élection me semble assez bien contenue.
                  Bon, on peut encore attendre une semaine.

                  1. bibi

                    Si pour les présidentielles Clingon a encore ses chances, il ne manque à Trump que 3 états la Floride la Caroline du Nord et le Nevada pour l’emporter et ces 3 états peuvent très bien basculer donc ses chances de victoire sont bien réelles.
                    Par contre la chambre des représentants restera à coup sur républicaine, et le sénat est bien parti pour l’être.

          2. Calvin

            Honnêtement, si les sondages devenaient favorable au barjot Trump, les Démocrates se sentiraient obligés de sauver la démocratie en orientant les dépouillements.
            On ne peut pas crier au loup, à l’infamie, à la fin du monde et rester les bras ballants quand ça peut arriver.

  20. jeans82

    La gestion de crise en France pourrait se résumer à cette phrase sortie par un policier au chef de la police de l’Évêché, l’hôtel de police de Marseille, lors d’un rassemblement de soutien à des policiers convoqués pour avoir manifesté.

    « Vous nous soignez la grippe alors qu’on a le cancer ! »

          1. MCA

            @Black Mamba – 29 octobre 2016, 13 h 23 min

            « Oui, prendre l’argent et partir loin d’ici … »

            Oui mais pour partir où pour ne pas être rattrapé par l’histoire?

  21. René-Pierre Samary

    HS changement d’heure.
    Extrait d' »Une journée d’Ivan Denissovitch », de Soljenitsyne :
    « Ca épata Choukhov :
    Pourquoi ? Tous les vieux te le diront : c’est à l’heure de midi que le soleil est à son plus haut.
    Oui, fit le commandant, c’était vrai de leur temps. Mais depuis, il y a eu un décret : le soleil, maintenant, atteint sa hauteur maximum à une heure.
    Pas possible ? De qui est ce décret ?
    Du pouvoir soviétique.

    1. bibi

      Bien avant le changement d’heure on avait abandonné l’heure solaire, le fait qu’il ne soit pas la même heure sur tout un territoire a commencé à poser quelques problèmes au niveau de la circulation des trains c’est pourquoi le GMT s’est imposé en Angleterre (sans qu’il y ai besoin d’une loi) il sera remplacé ensuite par l’UTC en 1972 (soit avant l’instauration du changement d’heure en Europe de l’ouest).

        1. bibi

          Étonnamment la marine marchande Anglaise utilisait comme base de calcul des longitudes le méridien de l’observatoire royal de Greenwich.

      1. albundy17

        On s’est mis pour la première fois au changement d’heure grâce au teutons.

        perso ça me saoul, il fait noir quand on part, il fait noir quand on rentre

          1. Pheldge

            elles sont des boussolationées las vaches ! les trains , ils passent plus à la même heure tout d’un coup, ça te fait tourner le lait des émotions comme ça !
            Et pis, quand y’a le TGV à Flamby qui passe, ça chante : ♪♫ « et j’entends siffler l’étron, et j’entends siffler l’étron … » ♪♫

                1. MCA

                  J’imagine bien BDC courant dans les prés avec son bidon à lait vide dans une main et son tabouret dans l’autre alors que les vaches batifolent en se gaussant.

                  Un conseil : essayez donc le sel bleu sur la queue comme pour les oiseaux.

                  1. BDC

                    Ah ces gens de la ville ! Quelle idée d’imiter les salières Cerebos (Google est mon ami ☺️) ! Le sel, elles le lèchent en bloc. Qu’il est loin le temps où j’allais chercher les vaches. Au changement d’heure au printemps, avec mon frère on tendait une ficelle à ballots d’un bout à l’autre de la pâture et on avançait vers l’étable : elles ne pouvaient pas s’échapper ! Et en cette saison, dans ces mêmes pâturages au petit matin je cueillais des rosés des prés, mmmmmhhhh !

                    1. Pheldge

                      ne vous trompâtes-vous point, ô très étourdie, ne voulûtes-vous dire « au petit matin je me cuitais buvais du rosé Desprez », ce qui AMHA décrirait assez honnêtement, votre jeunesse tant bucolique qu’éthylique 😉

            1. Aristarkke

              Toujours essayer! Déjà que j’ai été pris à revers dimanche dernier! Bon, c’était du réchauffé mais faute de grives…

                    1. bibi

                      Il y a des mots d’origine italienne se terminant par O dont on utilise le indifféremment le pluriel italien se terminant par I ou français se terminant par S :
                      Un scénario des scénarii ou des scénarios
                      Un mafioso des mafiosi ou des mafiosos
                      Un imbroglio des imbroglii ou des imbroglios

                      Il y en d’autre ou l’utilise que le pluriel italien
                      Un tifoso des tifosi (on ne dit pas des tifosos)

                      Et enfin ceux que l’on utilise qu’au pluriel en particulier les pâtes :
                      Spaghetti, ravioli, macaroni, tortellini, cannelloni, …

                    2. Aristarkke

                      Cela est dû au fait qu’avoir à se nourrir d’ un seul fusolo ou torto ou raviolo risque d’être un peu court pour calmer sa faim…
                      😉
                      Pour les dames en revanche, il est rare de recourir à des gigoli pour entretenir leurs loli…

                    3. Pheldge

                      à cette aune notre commentateur des « Charcuteries Olo » devrait en fait nous saucissonner des « Charcuteries Oli » 😉

                    4. Pheldge

                      et du jambon « à l’os » et non « ali » ! au passage, un compliment appuyé à la patronale Bimbo « allôooo …. »

                    5. bibi

                      Je n’ai pas dis que tous les mots italiens se terminant par un O au singulier se terminaient au pluriel par un I en français mais il y en a.

                      C’est pareil avec certains pluriels de mots latins on emploie le pluriel latin et non pluriel français :
                      un minium, des minima plutôt que des minimums.
                      par contre c’est un forum, des forums et pas des fora.
                      un stimulus, des stimuli plutôt que des stimulus.

        1. MCA

          @albundy17 – 29 octobre 2016, 21 h 41 min

          « il fait noir quand on part, il fait noir quand on rentre »

          J’ai remarqué une anomalie très intéressante, assez curieusement il y a des régions françaises où c’est le cas toute l’année.

            1. MCA

              Véridique :

              Ca me rappelle un ami asiatique a qui on avait fait remarqué qu’il paraissait bien blanc suite à un repas bien arrosé et qui répondit:

              Quand je suis blanc ça va, c’est quand je suis rouge que je suis noir…

  22. jeans82

    Sinon, il y a aussi la Taxe Soleil.
    Le gouvernement Portugais local réfléchit à établir un nouvel impôt foncier qui consiste tout bonnement à taxer les logements en fonction de leur luminosité et de la qualité de la vue dont ils bénéficient.

        1. albundy17

          Une pétition comme celle lancée contre benjamin Franklin qui voulait faire économiser les bougies avec le changement d’heure ?

      1. Aristarkke

        En Grance, elle a été instaurée de 1798 jusqu’ en 1 9 2 6 !!!
        Son résultat est que l’on voit (dans le Nord) quantité de maisons anciennes qui ont les emplacements potentiels de fenêtres dessinés dans l ‘ouvrage des façades en briques maçonnées donc « au cas où » et qui n’ont jamais été utilisés en définitive…
        Même défunt, un impôt laisse sa trace…

    1. Pheldge

      sérieusement, je ne comprends pas que personne de censé « sans c » sensé, n’ait pensé à réduire la « fracture solaire », car, en vérité, je vous le dis, il y a une fracture solaire ! oui, non seulement la lumière, mais la chaleur,(et donc la vie), sont distribuées de façon très inégalitaire. Une juste taxe payée par les pays ensoleillés pour compenser les frais de chauffage des pays froids, me paraît un minimum. Cela permettrait de créer une agence mondiale pour la répartition équitable et durable ( c’est des mots importants que les gens y-z-z sont habitués et qui-z-aiment entendre 😉 ) nouvelle étape vers ce gouvernement mondial et universel auquel ‘Humanité* aspire !

      *le journal, enfin vous me comprenez 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.