[Redite] L’inéligibilité à vie pour nettoyer les écuries d’Augias politiques ?

Billet paru initialement le 28.11.2014

Ce dimanche, certains iront aux urnes, désigner le champion de la droite et du centre à la prochaine élection présidentielle. Il y a deux ans, je m’interrogeais sur l’opportunité de rendre inéligible à vie les élus avec un casier. La question a encore tout son sens, et une réponse positive à cette question aurait largement changé l’exercice électoral en cours. Deux ans se sont écoulés depuis ce billet, ce qui permet de faire un état des lieux. Les choses ont-elles vraiment évolué ? Dans le bon sens ? À vous de juger.


Il y aurait beaucoup à dire, et beaucoup à faire pour remettre la France sur un chemin économique qui ne l’emmène pas droit au gouffre. J’ai déjà tenté d’apporter quelques modestes pistes ici ou . Pour ce qui est de la vie politique, cependant, l’ampleur de la tâche nécessiterait plus qu’un peu de courage.

Et finalement, peut-être sont-ce les Français eux-mêmes qui détiennent quelques idées intéressantes, profondément cachées dans la confusion générale entretenue dans leurs esprits par les barbouillages de niaiseries télévisuelles et de gimmicks politiques tous aussi cons les uns que les autres qu’une petite élite s’emploie à leur fournir à toutes heures du jour et de la nuit. Parce qu’après tout, lorsqu’on leur pose quelques questions pertinentes, on obtient, chose étonnante, des réponses sans ambiguïté.

C’est ce qui a été fait au travers d’un sondage OpinionWay réalisé les 19 et 20 novembre auprès d’un échantillon de 1016 personnes, et que relate, avec une magnifique faute dans le titre, l’une de ces inénarrables notules AFP dont Libération est friande pour gaver ses colonnes par un pigiste à peu de frais. L’initiative a été lancée par un « nouveau mouvement citoyen », PowerFoule, que je ne connaissais pas mais dont l’idée mérite un petit développement dans ces colonnes.

Et c’est ainsi que l’on découvre, assez étonné, que 85% des Français se déclarent favorables à une inéligibilité à vie des élus véreux (et non « inégibilité », merci). Apparemment, il semble assez communément admis qu’être élu nécessite une certaine probité, et que le détournement de fonds, la corruption, la fraude fiscale et, de façon générale, cette souplesse assez phénoménale avec la loi et la morale d’une quantité toujours plus grande d’élus ne font pas bon ménage avec la vie politique.

corruption.jpg

Bien sûr, on peut tout à fait apprécier qu’en grande majorité, les Français aient finalement conservé une saine vision de la probité et de sa nécessité pour tenir un office public. Il n’en reste cependant pas moins que le décalage avec la vie réelle est assez stupéfiant puisque nos élus comptent un nombre assez consternant de repris de justice, de personnes coupables ou, au moins, jugées responsables d’exactions dont certaines entraînèrent la mort de leurs concitoyens. Manifestement, cette volonté de valeur morale décelée dans le sondage s’arrête dans l’isoloir où il semble admis qu’on puisse voter pour un homme ou une femme qu’on sait malhonnête, si cela peut faire barrage à un individu dont on n’aime pas les idées.

Puisqu’apparemment, la publicité qui est faite des casiers judiciaires de nos élus ne semble pas effaroucher le Français qui, paradoxalement, semble vouloir des élus plus honnêtes, proposer dès lors que par la loi soient rendus inéligibles à vie ces élus qui furent chopés les mains dans le pot de confiture semble être une proposition intéressante, peut-être à même de nettoyer les véritables écuries d’Augias qu’est devenue la politique française où l’authentique parrain mafieux aurait sûrement des trucs et astuces à apprendre sur les bancs de l’Assemblée.

Et de façon tout aussi intéressante, si l’on était étonné du résultat, plutôt rassurant sur le sens moral des Français, on est en revanche moins étonné de lire certains commentaires de l’article en question, sur l’aspect punitif de la sanction d’inéligibilité à vie qui semble, pour certains, un peu trop dure (oh, pauvres petits chous élus qui se font attraper, ils ont, eux aussi, droit à un second tour de manège une seconde chance), qui pourrait aboutir, pour d’autres, à une République des Juges où le moindre élu serait débarqué dès qu’un soupçon planerait sur son honnêteté (car l’inverse, apparemment, c’est tout à fait supportable) ou qui, pour d’autres enfin, serait de toute façon anticonstitutionnel puisqu’annulant le droit de certains citoyens à prendre part, active, aux fonctions politiques du pays (snif, snif).

les meilleurs d'entre nous

En pratique, et foin de toute inconstitutionnalité puisqu’il suffirait d’ajouter aux lois électorales la contrainte d’un casier judiciaire impeccablement vierge pour être élu, chose qui est déjà indispensable pour devenir fonctionnaire par exemple, l’inéligibilité à vie aurait dans un premier temps le bénéfice évident de renouveler grandement la vie politique française. Elle aurait aussi un autre effet, celui d’amener aux postes de pouvoir des gens certainement plus attentifs aux lois qu’ils passent, et aussi, des individus bien plus fins dans leurs détournements. Il n’est pas certain qu’au final, la vie politique en serait plus propre, mais elle serait certainement plus violente, et le changement des têtes bien plus rapide. Du reste, il semble qu’aucune autre démocratie dans le monde n’ait fait rentrer ceci en vigueur, ce qui laisse supposer quelques difficultés d’application. La plupart du temps, l’opinion publique suffit à faire fuir les profiteurs, les corrompus et les cancrelats hors des fonctions électives ; c’est donc peut-être plutôt du côté de la formation de cette opinion publique qu’il faut chercher, celle-ci, pilotée par un quatrième pouvoir (médiatique) largement subventionné par le politique, laissant fortement à désirer en France…

En tout cas, ça n’empêche pas le sujet de monter, doucement, dans l’actualité puisque, déjà, un député (du Languedoc) a saisi la balle au bond et a été jusqu’à proposer une loi en ce sens. Cette proposition viendra s’ajouter à la pétition actuellement lancée par Contribuables Associés ainsi que celle de PowerFoule. Avec le non-cumul des mandats, le nettoyage du mode de calcul des indemnités électives à commencer par l’indemnité parlementaire (par exemple en supprimant tout cumul), voire, soyons fous, à la suppression de la professionnalisation de la vie politique, comme ce fut le cas dans bien des démocraties (par exemple en Belgique à sa constitution), plusieurs pistes sont donc possibles pour revoir de fond en comble la façon dont les individus pourraient prendre part à la vie politique sans que cela devienne, comme actuellement, une sinécure arrosée de l’argent gratuit des poches des autres…

Usual-Suspects-Contribuables-Associés

Cependant, au final, je me demande vraiment si cette idée en est une bonne.

Séduisante sur le papier, elle n’empêche pas de questionner sur ce qui est préférable : un politicien au casier vierge, incorruptible, mais au dogme inflexible et (manque de bol) aux idées catastrophiques, ou un politicien véreux mais aux idées inoffensives, justement parce qu’achetables ? Et plutôt que d’éliminer le politicien qu’on jugerait corrompu par une nouvelle loi, ne vaudrait-il mieux pas trouver un système où l’élu aurait la main tremblante à chaque fois qu’il lui faudrait agir au nom de tous, écrire ou changer une loi, se présenter devant le peuple qu’il saurait impitoyable ?

Et plutôt que toute autre tentative probablement chimérique de moraliser la vie politique, ne serait-ce pas par la peur et le respect profond du peuple qu’on pourra enfin tenir les gouvernements, en leur rappelant qu’il n’est point de peuple libre sans un gouvernement craintif ?

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires62

  1. Aristarkke

    Sûr que rendre inéligibles à vie toi les repris de justice qui peuplent les palais et les allées du pouvoir ferait de la place, tel un énorme coup de balai…
    Mais qui votent les lois si ce ne sont eux ????

    1. albundy17

      Je ne me rappelle plus exactement quoi, mais il y a moins de 6 mois une loi a été votée pour une inéligibilité à vie, mais uniquement pour les élus locaux.

      Mais je ne retrouve plus, aurais je lu ça sur le gorafi ???

  2. Aristarkke

    Vous citez un sondage Opinion Way…
    Ce billet en est ainsi délicieusement daté vu la façon dont la fiabilité des sondages a été mise à mal ces derniers temps…
    Maintenant, il y a les sondages et ce que l’on en dit pour le public pour ne pas le défriser de trop…

  3. Aristarkke

    Votre dernière phrase se retourne, Mgr.
    Il n’est de gouvernement libre (d’ enfiler les conneries et d’ asservir fiscalement ou autrement) qu’avec un peuple craintif…
    Nous sommes à ce stade mais il appert que d’ autres commencent à se réveiller et que cela secoue beaucoup de certitudes…

  4. bibi

    On devrait aussi associé à une peine d’inéligibilité à vie pour les élus fonctionnaires une radiation automatique et tant qu’on y est à une perte des droits à pensions.
    Il est quand même inconcevable qu’il faille un casier judiciaire vierge pour entrer dans la fonction publique mais que l’on puisse y demeurer une fois celui-ci rempli.

  5. Laurent

    Les seul moyen de rendre les politiciens honnête c’est de leur retirer l’essentiel de leur pouvoirs, de verrouiller très précisément les domaines restant, d’interdire le cumule des mandats et de limiter l’élection à un seul mandat. Il faut aussi interdire toute élection à un fonctionnaire évidement.

    1. Aloux

      Et, en plus de tout ça, supprimer les élections et tirer au sort les membres du Parlement parmi la population active et qui vit du fruit de son travail (donc pas les fonctionnaires), avec un mandat de 1 an et l’impossibilité d’être à nouveau tiré au sort pour le restant de ses jours.

      Bref, supprimer l’idée même de politicien.

      1. sam player

        J’irais jusqu’à supprimer le droit de vote aux fonctionnaires de l’état à la manière de Washington DC :

        « Cas unique pour une capitale fédérale moderne, les habitants de Washington DC n’ont pas de représentation dotée de droit de vote auprès du pouvoir législatif national, le Congrès des États-Unis. Ils élisent un représentant n’ayant qu’un rôle d’observateur et n’élisent personne au Sénat. Depuis 1961, ils ont cependant le droit de vote aux élections présidentielles, grâce au XXIIIe amendement : le district envoie 3 grands électeurs. C’est pourquoi se développe au xxie siècle un mouvement souhaitant le remplacement du District de Columbia par un État à part entière, communément appelé New Columbia. Bien qu’il ne soit pas représenté au vote du budget fédéral, le district paye les impôts fédéraux, une situation résumée avec amertume et humour par la formule « Taxation without representation » (« des impôts sans représentation électorale ») des plaques d’immatriculation du district, faisant un parallèle entre la situation actuelle du district et la situation qui perdurait avant la Révolution américaine.

        Le district est le principal bastion démocrate du pays, puisque ce parti y rafle généralement plus de 85 % des voix, contre un peu moins de 10 % au Parti républicain. Ce résultat peut s’expliquer par la diversité ethnique de la ville.  »
        __________
        Sur la dernière phrase… uhm… ils votent pour celui qui les paie…

        1. Aristarkke

          Jusqu’à la seconde WW, l’ Armée n’ avait pas le droit de vote (ni les femmes) parce qu’il était considéré qu’ elle représenterait alors un trop grand poids avec une orientation de vote (supposée) trop axée…

          1. sam player

            « ni les femmes »

            Toutes les femmes ou uniquement les femmes mariées ?
            Car le mariage incapacite les femmes, le législateur ne s’y était pas trompé en leur demandant l’autorisation du mari pour ouvrir un compte en banque… mais pas pour les célibataires 😀

            1. Aristarkke

              Jusqu’ en 44, les femmes n’étaient pas autorisées à voter. Pas éligibles non plus sauf dans les conseils municipaux et à partir des années 30…
              Célibataires, catherinettes, mariées, veuves, divorcées: niet !

    2. Wiendlocha

      B’jour Laurent; interdire toute élection à un fonctionnaire, sûrement pas. Mais obliger tout fonctionnaire à quitter la fonction publique , OUI ! Rien ne les empêchent (les fonctionnaires, hauts de préférence) de postuler dans le privé. C’est ce qu’a fait le préfet en charge du dossier de NDDL (la raie au porc), il est parti chez Vinci, je crois, la société en charge de la construction.

      1. theo31

        Vinci, c’est pas le privé mais le capitalisme de copinage avec l’Etat.

        Quant aux fonctionnaires, ils font 50 % du lobbying en France : leur interdire de se présenter et de voter serait un minimum ainsi que supprimer leur statut.

  6. Dr Slump

    Pour faire le lien entre la conclusion de ce billet et mes récents commentaires, pour avoir un gouvernement craintif, il faudrait avoir un peuple suffisamment libre et couillu pour lui faire peur.
    Les français, malheureusement, ont fermé les yeux sur les privations successives et constantes de leur liberté, pour plus de quoi, je ne vais pas prétendre le savoir, mais en tout cas le constat est là: on a laissé l’état prendre la part du lion sans moufter, parce qu’il a été assez malin pour le faire en douce, petit à petit, selon la technique de la grenouille dans la casserole d’eau.

    Reste à savoir si les français auraient encore assez de bravitude pour s’opposer à l’état s’il venait à dépasser les bornes des limites. Ce qu’à mon sens il a déjà fait depuis longtemps.

    1. theo31

      « l’état s’il venait à dépasser les bornes des limites »

      C’est pas déjà fait depuis si longtemps avec 58 % dans les intestins ? Encore un effort et il chatouillera les amygdales.

  7. Gossein

    H16, la résolution de votre apparent dilemme au moment du vote entre politiciens véreux (pléonasme) ou non, puis entre politiciens capables ou non, a sa résolution par la votation( »à la suisse ».
    Parce qu’en cas de dérive ou d’incapacité manifeste d’un politique, la votation qui s’ensuit a pour effet et pour objectif d’effectuer les correctifs nécessaires…
    Quand cette condition deviendra acquise et incontournable dans l’esprit des Français, toutes les discussions subséquentes erreront entre résistances liés aux avantages acquis et conditions constitutionnelles et procédurales de mise en application d’une pareille réforme.
    Mais il y a loin de la situation quasi mafieuse actuelle, celle nommée  »démocratique à la française », à la culture politique et à la volonté d’une grande majorité de Français de vouloir une réforme institutionnelle de cette ampleur.
    D’autant plus que si les Français évoluaient collectivement en ce sens et en arriveraient (on peut rêver !) à souhaiter une transition de cet ordre, resterait au passage le risque de la voir dévoyée par ceux là même encore en place, puisqu’elle nuirait au intérêts privés qu’ils représentent.

  8. dg

    Il semble y avoir une énorme mobilisation pour cette primaire en tout cas. Le mode de scrutin comporte de nombreux biais et il sera difficile d’en tirer des conclusions béton.
    Néanmoins, ca serait rigolo si Juppé le repris de justice se faisait bouler.

  9. René-Pierre Samary

    Les Français votent pour des politiciens malhonnêtes, tout en se prononçant pour l’inéligibilité. Paradoxe ?
    Non. La réponse est dans le sentiment de connivence (celui-là, c’est un malin, il défendra bien nos intérêts particuliers), et dans le clientélisme (le maire a embauché le cousin de ma femme dans les services municipaux).
    Combien de fois on entend : « il a beaucoup fait pour la ville » ?
    Mais c’est avec ton pognon, crétin ! Tu lui es reconnaissant de ne pas avoir gardé tout le flouze dans sa poche, abruti ?

  10. Bonsaï

    Voilà !
    Ce soir nous allons sacrifier les frivolités et les distractions éphémères pour assister à l’écriture d’un paragraphe de l’Histoire. Rien de moins. C’est du sérieux comme on dit…
    Nous allons donc nous installer dans un fauteuil confortable face au téléviseur, avec sous la main notre indispensable ordinateur portable Toshiba (une petite merveille), afin de pouvoir à tout moment consulter nos sites favoris. A 40 minutes de la fermeture des bureaux de vote, il s’agit de régler tous les problèmes d’intendance afin d’être complètement disponible pour l’analyse politique pointue. Pour ce faire, il suffit de passer commande chez notre livreur attitré Smood, et ce soir nous opterons pour un menu sain et équilibré de chez Mama Corleone :
    – salade mêlée
    – pizza du Chef (champignons, artichauts, poivrons, etc.)
    – tiramisu.
    Bon, je crois que tout y est…
    Ah! suivre les élections sérieusement, c’est un métier !

    N.B. : Je précise pour mes afficionados, que le « nous » est ici un nous de majesté (ironique bien sûr). Je ne voudrais pas que Sam soit victime d’une apoplexle en me croyant affalée en galante compagnie…

    1. Duff

      Pour le 2/ je n’ai pas d’explication, ma commune n’est pas rurale mais proche de La Défense donc électorat assez jeune et friquée par rapport au reste de la France. D’ailleurs j’ai fait ce que j’avais prévu de faire, ne prendre que 2 bulletins dont celui de NKM.

              1. BDC

                Peut-être, mais tant qu’il était inoffensif c’était l’ex PM victime de Sarko, maintenant c’est un dangereux ultra-libéral. Méchant, méchant Fillon.

        1. Chinese

          ça c’est vraiment méchant! C’est vrai que l’effet de mèche est moins efficace de nos jours….Ils ne sont pas beaux les petits pulls de chez machins? Charmants charmants…
          Pour le sujet de l’article, c’est une proposition du programme de Didier Tauzin. M’enfin il est vrai que si pas un journaliste ne parle de ceux qui tentent de lutter contre le flot incessant de bouillie verbale qui sort des haut-parleurs des tv au sujet de l’élection présidentielle, nous aurons toutes les chances d’avoir droit, encore, a des candidats carriéristes qui ne servent que leur clientèle, après eux-mêmes bien sûr.

    2. Pheldge

      pourquoi des piles ? tu ne sais pas qu’il ne faut en glisser qu’un dans l’enveloppe ? ou bien tu veux faire un vote nul, pied de nez, exprès ? 😉

  11. Charles M

    Je me permet d’ajouter « ma » modeste pierre à l’édifice qui s’écroule, mais il y a nettoyage et nettoyage! A savoir qu’une inégibilités à vie de nos chères élu ne les empêcheraient point de rester un minimum influent entre autre! Non la seule solution qui puisse nous sauver serait de dépoussiérer les guillotines. ..
    Mais je ne craint qu’il soit déjà bien trop tard

    1. Aristarkke

      Sam, doucement!
      Ménage notre jeune vieillard après le choc du Poteau, le poids de Meaux, tous éliminés…
      La nuit doit être terrible au pied du Piton…
      Il a au moins dû passer au rädler pour supporter l’ élimination de son champion… Trop faible le Champomy…

    2. Pheldge

      Pfff, n’importe quoi ! c’est classique ici quand un candidat perd (là c’est Lemaire, qui fait un score médiocre ) de mettre en doute la sincérité du scrutin …

      Sinon, pour rassurer le Papet, et mes nombreuses admiratrices, lecteuses de H16, (notre bien, fait heur ), hier je suis parti en ballade avec ma bien-aimée, 5 h de marche, dans un site magnifique … je vous colle le lien plus bas, comme ça vous pourrez admirer la majesté du volcan* 🙂

      *majesté et grandeur du volcan ==> petitesse, voire extrême petitesse des commentaires des habituels atrabilaires crevant de l’envie de la jalouseté ! 😉

      1. Aristarkke

        Ca, c’est ce que tu as fait dans la journée…
        Moi, je te parlais de ce que tu as bu, forcément bu, pour éponger le désespoir de la chute de ton héros…
        Mais depuis ce matin, j’ ai un gros doute au sujet de celui-ci qui ne paraît plus être celui que je pensais être (et je ne dois pas être le seul des compagnons de fortune de ce blog…)
        Quel aède chantera la louange des vestes réversibles???

  12. sam player

    Juppé avec 16% d’écart avec celui qui a eu près de 45% ne se rend pas compte que dans ses voix il a beaucoup de voix de gauche ayant voté pour lui pour rejeter Sarkozy (on parle de 15% des votants soit la moitié des ses voix) et que ces voix ne seront pas là dimanche prochain.

    C’est d’ailleurs ce qu’a fait mon ex-femme avec ses « zamis ».

  13. sam player

    « Il n’y en aura que deux, Juppé et Sarkozy. Fillon n’a aucune chance ».
    —- François Hollande à G. Davet et F. Lhomme dans le livre « un président ne devrait pas dire ça. »

    Extrait de la page :
    twitter.com/Le_Figaro/timelines/800435390930939904
    _______________
    Et y en a encore qui croient que c’est un fin stratège !

    1. Pheldge

      enfin, y’en a un qu’il est d’accord avec moi ! Bon, je pense que c’est clair, il n’y aura qu’un seul candidat à droite, Fillon, et même si d’aventure le béat nias de Pau venait à se déclarer, cela ne changerait rien. Fillon est le prochain président.
      Un attentat ne ferait que renforcer sa position.
      J’en connais des qui, qui z’y vont devoir, mettre des thunes de côté pour me payer le p…in de gueuleton, enjeu du pari, et d’autres qui vont devoir faire des provisions de mayo-ketchup, sans oublier les laxatifs, en vue de leur prochain « manger de chapeau » ! 😉

      1. Aristarkke

        C’est nouveau que tu soies défenseur de l’ ancien premier ministre de ton chouchou proclamé.
        Ce n’est pas le sentiment que j’ en éprouvais…
        Pour SP, aucun doute à ce sujet mais pour toi???…
        Enfin, tu n’es pas imb…e en changeant d’ avis…
        Nous n’avions sans doute pas bien compris combien tu soutenais FF en nous parlant chaleureusement de NS, ton saigneur fiscal…
        Pardonne-nous Ô vénérable guide! 😈

        1. albundy17

          C’est en tout cas une surprise, que sarko ait été remis a sa juste place, non, mais que fillon l’emporte aussi largement, ça contrecarre les plans de l’entullé

    2. Dr Slump

      Il faut admettre que, comme pour d’autres élections, c’est tout à fait inattendu.

      Les médias et tous les bienpensants de gauche présentent Juppé comme le candidat de la droite pour lequel il faut voter, ça fait 2 ans qu’ils tentent de pousser l’électeur vers lui. Si si, 2 ans qu’ils multiplient les reportages et entretiens de complaisance, et… pas de bol ! Les électeurs semblent vraiment vouloir du changement.

      C’est plié, a’rvoir Juppé, bon retour à la mairie! Et bien fait pour ta face de hareng saur! Maintenant, il y a encore des élections présidentielles à gagner, et je ne donne crédit à personne. Quand on entend Taubira dire qu’il faut contrôler les réseaux sociaux parce que vraiment, ils incitent à voter pour des méchants, on peut se dire que ces gauchistes là sont prêts à tout.

      Et si Fillon était élu, le test serait très simple: maintiendrai-t-il la loi sur le prélèvement à la source?? Aurait-il les couilles de ne pas plier aux pressions de socialo-syndicalistes anti-libéraux ? J’ai presque envie de voter pour ces présidentielles, mais le sentiment de m’être fait enc… trop de fois reste vivace.

  14. Pheldge

    Ah, un peu d’humour dans ce monde de brutes :
    “Je suis pleinement favorable au mariage gay, mais seulement entre politiciens de gauche. Tout ce qui peut contribuer à leur non-reproduction est un bienfait pour tous !”
    ― Jean d’Ormesson

  15. Aristarkke

    Quelles serait la probabilité que Mgr ait écrit plusieurs billets différents pour être totalement paré ce matin ???
    Nous avons déjà idée du menu du jour à base du mari de Pénélope (l’ Anglaise de la Sarthe)…
    A vos avis!

  16. Bonsaï

    Ce n’est que pendant cette campagne que j’ai eu la révélation Fillon. Tout au long du quinquennat Sakozy il me paraissait terne et ennuyeux, alors qu’il n’était que tenace et efficace..
    Et là, il a véritablement explosé dans un leadership à la fois créatif et solide.
    Un vrai chef, quoi…

Laisser un commentaire