En France, on monétise les files d’attente

La France est un pays merveilleux où on plante des administrations et il pousse des taxes, des impôts et des files d’attente interminables. Et devant cette situation, inutile de préciser que le peuple français fait preuve d’un vrai courage.

Il y a par exemple ceux qui, devant l’accumulation un peu trop importante de leur temps passé à gérer les problèmes administratifs créés de toute pièce par une machine devenue folle, choisissent toutes les formes de fuites possibles.

L’expatriation vient immédiatement à l’esprit, qui est la fuite intellectuellement la plus simple mais qui demande du courage puisqu’on doit effectivement quitter son pays, sa famille, ses habitudes et son mode de vie pour s’adapter à un autre pays, et demande aussi de l’obstination tant ceux qui restent en France font généralement tout pour dissuader le fuyard dans son entreprise.

Le travail au noir permet une autre forme de fuite, celle qui permet d’échapper aux radars fiscaux notamment, et qui autorise celui qui le pratique à renouer avec le sens de la clientèle : travaillant directement pour elle, sans l’intermédiaire encombrant, coûteux et contre-productif de l’État, le travailleur au noir est obligé, pour que son activité lui permette d’en vivre, d’offrir un niveau de service décent, que le respect scrupuleux de toute la paperasserie administrative ne permet parfois plus. Cette fuite « à l’intérieur du système » comporte bien évidemment des risque et demande donc une autre forme de courage et ce d’autant plus que la jalousie, sport national de ceux qui ne peuvent déployer ce courage, entraîne souvent la délation, habitude ancrée dans les mœurs.

Enfin, notons la fuite complète, totale et assumée vers la plus petite exposition fiscale possible, qui consiste à diminuer son activité, diminuer ses dépenses, diminuer aussi ses revenus et ses bénéfices pour rentrer enfin dans le cocon administrativement douillet des classes défavorisées qui peuvent au moins prétendre à bénéficier d’aides et d’abattements rigoureusement inaccessibles aux classes qui les financent. Le courage évident se situe ici dans l’abnégation, la frustration et les limites qu’on doit s’imposer pour ne pas se hisser à la hauteur qu’on sait pouvoir atteindre mais rester sagement à celle qui met à l’abri des tirs nourris de Bercy.

Et quand la fuite n’est pas au programme, s’ouvre alors à l’inventif le royaume de la débrouille, du système D et des petits arrangements qui permettent sinon de s’enrichir, au moins de trouver quelques ressources supplémentaires d’un quotidien qui en est de plus en plus dépourvu.

Un assez bel exemple de cette débrouille bizarre nous est récemment fourni par un petit article du Figaro qui nous retrace les aventures des usagers dans la Caisse d’Allocations Familiales des Bouches-du-Rhône, confrontés à des files d’attente interminables.

foutralys

Pour éviter de supporter le délai bien trop important que ces files génèrent, certains allocataires rachèteraient les tickets, selon les affirmations que Lionel Zaouati, secrétaire général CGT de la CAF 13, a tenues lors d’une interview à France Bleu. Selon lui, « certains allocataires font la queue dès 6h30 à Marseille » ; et certains autres n’hésitent alors pas à débourser 4 euros pour racheter des tickets, ou à payer quelqu’un pour leur garder leur place dans la file d’attente.

La direction de la CAF en question a essentiellement montré de la surprise et un peu de consternation, en appelant les usagers concernés à se manifester (ben tiens), parce que, comprenez-vous, il serait inadmissible que certains puissent se rémunérer (même modestement) sur l’incapacité chronique et délétère de cette administration à gérer son flux de « clientèle ».

Eh oui, mon brave monsieur, ma bonne dame, nous sommes en France, pays de l’égalité devant la loi (ou presque), dans lequel il ne peut être envisagé que ceux qui peuvent débourser 4 euros pourraient voir leur demande traitée prioritairement, où il n’est pas pensable qu’on puisse organiser les gens en fonction de l’urgence de leurs besoins, et un pays où, surtout et avant tout, l’utilisation du marché pour organiser les préférences et gérer l’urgence est absolument à proscrire tant il est évident que le marché est l’alpha et l’oméga des œuvres du diable en personne.

Bilan : même si les files s’agrandissent, même si les retards de traitement des dossiers grandissent inexorablement, on va éventuellement, si le temps le permet, combattre pied à pied ce genre de dérives mercantiles du système pourtant éprouvé du distributeur automatique de ticket pour guichets numérotés. Quant à la gestion calamiteuse des dossiers en souffrance, l’accumulation des retards dans les traitements, la complexité invraisemblable des démarches, l’accueil pourrissime des assujettis ou des usagers et l’absentéisme galopant des fonctionnaires et assimilés, c’est-à-dire essentiellement la racine du problème, ne comptez pas trop sur ces mêmes administrations et leurs têtes bien pensantes pour s’y attaquer. On est en France, môssieur ! Doit-on vraiment vous rappeler que le reste du monde nous envie notre système social ?

état gère tout forcément

J’avais noté, dans un précédent article que je vous encourage à relire, que l’impôt le plus injuste, le plus lourd et le moins visible était celui du temps, payé par les pauvres, qui n’ont pas les moyens de faire faire à leur place et doivent donc se taper, systématiquement, toutes les démarches, directement, à commencer par les démarches administratives, et qu’ils font donc au détriment de toute démarche productive, rentable, qui pourrait concourir, elle, à améliorer leur niveau de vie.

Je notais d’ailleurs dans ce cadre que l’appauvrissement d’un pays se caractérise spécialement par l’apparition de longues files d’attente dans les administrations et de queues dans les magasins. Les économies communistes ont amplement démontré la solidité de cette observation, et la collectivisation rampante mais ininterrompue de la France permet de l’accréditer encore : chaque administration dispose maintenant de sa file, de ses horaires alambiqués, de ses systèmes de tickets et de guichets numérotés qui permettent de gérer les flux massifs d’usagers (usagés ?).

Eh oui : à chaque problème (d’ailleurs généralement créé par l’État et ses sbires) correspond une solution, apportée par l’État et ses administrations, dont la mise en place générera, par nature, d’innombrables tracasseries pour celui qui tentera d’en faire usage, des ralentissements, et l’absolue nécessité de bien gérer un flux de demandes toujours croissant pour une offre au mieux constante, au pire décroissante.

Le symbole de la France n’est plus Marianne, c’est un distributeur de tickets pour file d’attente.

distributeur de tickets d'attente

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires214

      1. Aristarkke

        J’ insiste sur néo parce que celui là, il va marcher !!! Défoncés qu’ils vont être les Allemands de voir que nous réussirons alors qu’ils ont jeté l’ éponge au bout de quarante ans, n’ y parvenant pas !!!
        (est ce que deviendrais soce-compatible, certains jours???)

        (Pstt Mélusine, pourrais tu obtenir que le Patron insère la vignette ad hoc pour mon commentaire???)

          1. Aristarkke

            42,5 ans, même….
            (Giscard racontait que le socialisme commençait avec une ponction étatique dans le PIB >40%…
            Et c’est lui qui a inauguré ce seuil…

            1. theo31

              Giscard, c’est quand même 7 points de PIB de prélavements obligatoires en plus alors que le socialiste officiel pas honteux qui lui a succédé s’est contenté de deux points lors de son premier mandat mais en triplant la dette de l’Etat.

  1. Le Gnôme

    Au temps béni du communisme, le vrai, dans les pays de l’est, les files d’attente étaient aussi longues qu’un jour sans pain, et certains se faisaient payer pour garder la place dans la file. Nous avançons d’un pas allègre vers ce sommet indépassable de l’humanité.

    1. Pat

      Soyons de notre temps : je propose d’uberiser le système, pour faciliter le contact entre les offreurs et les demandeurs de place en files d’attente.
      Je suis pour un communisme moderne, moi, Monsieur !

          1. Pat

            Il faut donc se dépêcher de réglementer cette activité. Je propose la création immédiate de licences pour exercer cette activité avec inscription automatique au RSI et la création des CERFA adéquats. Vite, il n’y a pas de temps à perdre… Ouvrons un guichet et un file d’attente dans chaque tribunal de commerce pour gérer tout ça.

              1. Lafayette

                en gros tu demandes a celui qui est tout devant de faire la queue a ta place.

                mais bizarement y a que pour le toubib qu il y a aucune attente c est mieux rodé.

    2. Aristarkke

      On y trouvait même des gens qui faisaient la queue simplement parce qu’il y avait une queue formée, qui ne savaient pas ce qu’ils trouveraient au bout à acheter mais qui se disaient que si cela ne leur convenait pas, ils trouveraient sans peine un racheteur avec marge…

  2. Aristarkke

    Remarquez Mgr (ce que vous avez omis de citer) qu’il y a aussi des files d’attente dans le numérique…
    Par exemple, le site de distribution des nouvelles vignettes parigotes qui plante dès la deuxième ou troisième page (suis pas parvenu à obtenir le test d’essai proposé, même en essayant trois à quatre fois).
    Tester X fois pour finalement aboutir (soyons optimiste) après un délai d’attente copieux revient bien à faire la queue puisqu’on est bloqué par cette attente…

        1. Calvin

          Il marche encore moins bien, celui d’Obamacare.
          Forcément, c’était la solution.
          Je rappelle que la voiture, c’est le mal, que tout conducteur est un égoïste tueur de chatons mignons.

          1. Roi Heenok

            Que le logiciel Obomacare ne marche pas, on s’y attendait.
            Qu’il coute un trillion de dollars (et oui pas d’erreur on parle de 10 puissance 12), la on touché a l’esthetique, au sublime.

            1. sam00

              Faut reconnaître que même avec Louvois, l’opérateur national de paye, et même Genesis … ont fait quand même petits joueurs

              Mais on va se rattraper 🙂 il y a l’impôt à « la source » qui arrive (dieu que je déteste ce histoire de « à la source »)

                1. Calvin

                  Genesis est vraiment tout un poème !
                  Mon pote Philippe me disait qu’il y a trop d’hommes, trop de gens qui causent trop de problèmes. Et avec peu d’amour dans les parages.

                  Il ajoutait : Ne vois-tu pas que c’est un pays de confusion ?

      1. Aristarkke

        Cela va le devenir à partir du premier janvier et verbalisable au 1er Avril (en fait une période de tolérance non délimitée exactement) pour tous ceux qui voudront rouler dans Paris , même très brièvement, style le péquenaud des Carpathes voulant y passer un week-end…
        C’est une manière de rétablir l’ octroi et une frontière intérieure entre les « bons » citoyens et le reste des galeux…

          1. Aristarkke

            L’ assoce 40M d’automobilistes en a lancé une, semble t il et pour plusieurs motifs distincts. L’ ennui est que rien n’est suspensif et que cela mettra bien deux à trois ans pour aboutir…

            1. Calvin

              Fillon qui fait des promesses vagues, c’est Pétain,
              Hidalgo qui prend des mesures autoritaires sans concertation, c’est la démocratie…
              Bergé, donneur de leçons…

              Y a pas d’heure pour donner des coups de bâton à Bergé…

              1. albundy17

                Tutututut, il y a un pic pollution à Paris aujourd’hui, hihaaalgo en a profité pour dire qu’heureusement ses mesures avaient été mise en place sinon tout le monde serait morté

          1. sam00

            Ce qui est certain c’est que le coût va augmenter
            J’entendais ce matin sur RMC que dame Hidalgo voulais mettre des portiques avec caméra (et informatique et infrastructure qui va avec ..) pour assurer à terme un contrôle automatique des dites vignettes

            1. Aristarkke

              Lecture automatisée des plaques qui contrôlera la vignette par consultation automatisée des fichiers desdites vignettes…
              et qui ouvrira le portillon à un péage urbain façon Londres…
              Outre la possibilité de la rendre ultérieurement payante, cette vignette…

              Elle en fait des rêves humides de ce truc qui soit disant fera payer les Autres à la place des Panaméens et qui, surtout, boutera encore un peu plus les culs-terreux, les croquants (même les sans -dents) des banlieues honnies en particulier et de la Grance profonde en général…

              1. Pheldge

                Dorgelès l’avait rêvé, dans « les croix de bois » , « la machine à refoule croquant », il aura fallu un siècle pour qu’elle prenne corps !

                1. Aristarkke

                  Pour l’ instant, elle est gratuite avec des frais de délivrance aux demandeurs. Mais il est plus que vraisemblable qu’ une fois en place, Bonnet d’Anne qui a perpétuellement besoin de sous pour tenter d’équilibrer ses budgets acrobatiques suggérera de la rendre payante + frais de délivrance…
                  Et puis là, comme ce seront les très vilains, vilains automobilistes qui la paieront, ce sera pain bénit pour sa propagande…

                  1. Higgins

                    Surtout qu’avec la gestion intelligente de la municipalité depuis une dizaine d’année, les finances de la ville sont un modèle du genre: « Ces dernières années, le niveau de la dette de la mairie de Paris a explosé. Il a été multiplié par deux entre 2009 et 2016 pour atteindre 5 milliards d’euros. Selon les prévisions de la mairie, cette dette devrait même atteindre 6 milliards d’euros en 2018. » (http://www.latribune.fr/regions/ile-de-france/la-ville-de-paris-est-elle-vraiment-trop-endettee-580810.html)

          1. theo31

            En URSS, le passeport avait pour but de faire le tri entre les bons et les mauvais Soviétiques parce que bon, les apparatchiks avaient peur du peuple. T’avais pas ton passeport lors des contrôles, aller simple pour la Sibérie.

            Attali aurait été content, les contrôles permettaient de faire un détour par les hospices et faire liquider tous les vieillards inutiles au socialisme.

            1. Aloux

              Et les Chinois ne se sont toujours pas débarrassés de leur passeport intérieur hérité de l’époque maoïste, qui servait à tenir les culs terreux à distance des grandes villes.

              Le communisme : plusieurs pays différents à l’entrée, même merde à la sortie.

          2. Gerldam

            Et qui existe toujours mon bon Monsieur. Impossible au russe moyen venant de Pétaouchnok de venir s’installer à St Petersbourg, à moins d’être capable de graisser fortement la patte du fonctionnaire ad hoc (sans doute le Maire).

      2. GG

        L’absence de vignettes n’est apparemment pas verbalisable.
        C’est de rouler avec un véhicule interdit qui l’est.

        Ils vont donc aller bien se faire f……

    1. Higgins

      C’est de circonstance: « La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent. » Albert Einstein

      Pourquoi le logiciel devrait-il ne pas planter?

    2. Pat

      Pour faire corriger le nombre de trimestres pour le calcul de ma future retraite sur le site lassuranceretraite.fr, le délai indiqué pour la réponse (et une correction éventuelle) est de 2 jours à 6 mois ! Ayant déposé ma demande début septembre, je ne désespère pas…
      Je suppose qu’ils vont aller jusqu’au bout des six mois, en espérant que je crève avant.
      Je suis à mon compte. A noter que les cheminots, plus jeunes que moi, avec qui j’ai travaillé dans le passé, sont tous retraités depuis belle lurette. 55 ans pour eux, 65 ans plus le supplément Sarko pour moi. C’est ça la justice sociale…

    3. Pheldge

      à ce sujet voir :
      h16free.com/2016/11/29/56533-le-gouvernement-propose-un-nouveau-petit-boulot-remunerateur-delateur-du-fisc#comment-587509

  3. Patatrac

    Le phénomène est peut-être nouveau en France, mais existe depuis des années déjà chez nous joyeux voisins italiens. Faire l’expérience d’un file d’attente à la préfecture de Rome (via Ostiense), donne une bonne idée de ce pouvait être la cour des miracles. Ce que décrit l’article du jour est vérifié là-bas en tout point.

    1. Patatrac

      Juste pour l’anecdote, le prix du ticket est à peu près le même (5 euros) et pour 10 euros, ont peut réserver une place de stationnement dans les proches environs…

          1. Aristarkke

            Ta mère a encore besoin de te faire garder ???
            Quoique vu ta précocité, il vaut peut-être mieux pour la vertu de Suzie Derkins…
            Miss Wormwood étant elle, chevronnée par l’ usage quotidien de pleines classes de galapiats!

            1. Calvin

              Je ne parle pas pour moi. Je fais l’école buissonnière depuis que j’ai appris à lire et compter, et que j’ai compris que le programme scolaire était inadapté au monde réel.

          2. bob razovski

            Déjà vu, à la CAF du 78 à mantes la jolie.

            Y’avait limite un campement entier. Gamins qui jouent sur des couvertures étalées, mamas qui préparent la tambouille sur les bancs.. Ambiance festive et joyeuse, et on s’échange les places dans la queue en fonction de ce que font les mômes ou de ce qu’on veut manger. J’avais pas faim, mais j’aurai très bien pu manger un mafé. Faisant la queue moi aussi, je faisais partie de la « famille »… Enorme !

    2. Flo

      Pour la cour des miracles pas besoin d’aller jusqu’à Rome.
      Il suffit en chemin d’aller à la préfecture d’Evry (Essonne) pour tenter d’y faire une démarche liée à une carte grise.
      Si vous arrivez à garer votre véhicule (cette ville nouvelle atroce à la particularité de posséder des dizaines d’avenues plus larges que les Champs Elysées où l’on roule très bien mais où il est presque impossible de stationner) : dépaysement et illustration du billet du jour assurés.

      HS : niveau brillantissime des écoliers de CM1 en maths et sciences.
      Najat : « C’est la faite à Sark…euh Fillon! »

      1. Aristarkke

        Faut faire comme tout le monde à Evry. Aller stationner dans les parkings du Centre Commercial Evry 2 ! 😉

        Blague à part, c’est effectivement une ville détestable à de nombreux égards dont celui-là…

        Quand (et depuis quinze ans au moins) j’ai besoin d’une carte grise, je vais soit à Etampes à la sous préfecture (cela permet de promener la moto) soit je la demande par courrier. On évite ainsi :
        A) de devoir traverser la foule très compacte de tous les demandeurs de papiers, d’asile, de cartes de séjour
        B) la file d’attente (min 1H30 mais souvent bien davantage)

        C) surtout la très mauvaise humeur de ses fonctionnaires qui n’ ont aucune gêne à vous montrer en face que vous faites rien que de les emm….r profondément.

        (vécu de la dernière fois où j’y ai mis les pieds)

        1. Flo

          Evry 2, comment dire? Pouah!
          Et vous avez vu le nombre de vigiles et de policiers mobilisés pour calmer ceux qui pourraient s’énerver ?
          Toute ironie mise à part j’ai trouvé les employés plutôt courtois (je n’ai pas dit souriants hein faut pas pousser non plus) étant donné le contexte.
          Pendant l’interminable attente je parlais avec un autre dirigeant de PME et nous en étions arrivés à nous demander comment l’administration pouvait s’infliger et infliger à ses agents de tels supplices pour un document aussi inutile qu’une carte grise, dont on devrait a tout le moins pouvoir faire la demande en quelques clics.
          Ca tient du sadomasochisme.

          1. Aristarkke

            Pour les parkings d’ Evry 2, il faut évidemment avoir la voiture assortie au contexte local… Convenable ma non troppo…
            Eviter les Audi RS, Ford ST et autres de ce calibre…

  4. Higgins

    Bon d’un autre côté, c’est à Marseille. Cette ville agit un peu comme un amplificateur des maux français.
    Nonobstant cette remarque, je partage les conclusions de billet. L’Administration est championne du monde pour se créer du travail inutile (avec la complicité active du personnel politique pour d’évidentes considérations électorales), travail qu’elle ne peut réaliser qu’avec des moyens humains supplémentaires. Si un jour, il y a un sevrage, il sera douloureux.
    J’attends avec impatience les résultats du référendum italien et des élections autrichiennes.

  5. Calvin

    La Sécu et Marseille à l’honneur, chouette !!

    Excellente initiative opportuniste, mais j’aimerais insister sur une notion : quelqu’un qui est prêt à payer 4€ pour un service normalement gratuit considère que son cas est important.
    Ceux qui font bêtement la queue doivent savoir que leur dossier est incomplet, qu’ils viennent pour râler, que les explications vont y être foireuses, que l’amoncellement de Cerfas va être dantesque, etc…

    1. Aristarkke

      Les faiseurs de queue par procuration devront ils déclarer leurs revenus de cette activité et adhérer au RSI. Horribles vidjuridik et mankagagner que voilà!!!

    2. bibi

      Quelqu’un qui est prêt a payer 4€ pour réduire son temps d’attente, c’est quelqu’un qui emploie son temps plus utilement qu’à ne rien faire (travailleur au noir).
      Ceux qui font benoitement la queue sont ceux qui n’ont rien de mieux à faire de leur temps que d’attendre.

  6. Lorelei

    Vous complétez ce que j’ai entendu ce matin. L’équivalent d’1 fonctionnaire sur 10 serait absent à l’année, dans les administrations locales. Et plus la collectivité est importante, plus il y a d’absentéisme.

    1. Gérard

      D’où l’importance de fusionner les communes, les Communautés de communes, les régions – ah, ils ont oublié les départements, les métropoles, quoi d’autre encore ?

  7. Bonsaï

    Merci H16 de nous coller une bonne migraine dès potron minet !
    Vivement que Fillon vienne mettre un coup de balai viril dans ces tracasseries administratives dignes d’un mauvais roman. Et un grand coup de pied dans la fourmilière des fonctionnaires qui vampirisent l’énergie vive du pays…

      1. Calvin

        La journée ne commence que lorsque le soleil miroite sur le Lac Léman et éclaire Genève d’une douce lumière indirecte à la Hamilton.

        1. Bonsaï

          Quel poète ! c’est ravissant, ça y est je suis de belle humeur…
          Merci Calvin !
          @ Sam : dès potron-minet, signifie dès qu’on voit le derrière du chat. En effet, à cette saison le soleil n’est pas encore levé sur GVA, ni d’ailleurs sur la même latitude en France.

    1. Aristarkke

      Arbolito, de quoi vous plaignez vous ???
      C’est en Grance que cela se passe!!!

      Vous ne pouvez pas connaitre cela avec votre pays ultra maxi super hyper Uber Kapitalist!
      Avouez !!!
      Cela vous manque en Suisse, la con vitalité vivialité des queues

  8. Aristarkke

    Notons que ce sont les Allocations Familiales qui inaugurent ce phénomène…
    Cela promet dans la mesure où nos politicards espèrent bien finir par nous asservir à tous devoir dépendre d’allocs pour vivre, peu ou prou… 😈

    1. Calvin

      À noter que les CAF vont être renommées « Foyers » et que la musique d’ambiance sera la 6ème symphonie de Beethoven…
      Tu peux retourner y faire la queue, Harry. Tu y es attendu.

          1. bibi

            Quelle misère que ces paysages en support visuel de la 6ème.
            Ce que décrit Beethoven dans sa pastorale n’est nullement la contemplation d’une nature amorphe.

            Merci à Carlos Kleiber d’avoir compris mieux que quiconque Beethoven et d’avoir fait une interprétation de la 6ème qui aura su me faire apprécier cette oeuvre, là ou tant d’autre avait quasiment réussi à m’en dégouter à jamais avec un tempo bien trop lent et une platitude confinant à l’ennuie.

              1. bibi

                Carlos Kleiber qui change un tempo c’est bien mal connaitre son travail, si il y a bien un chef d’orchestre qui respecte le tempo c’est lui.

                Le premier mouvement de la pastorale est un Allegro ma non troppo et Carlos Kleiber comme toujours est au bon tempo.

        1. Calvin

          Voilà, la Pastorale, et au bout du guichet, on te diffusera des vidéos d’océans, du Lac Léman, de prairies du Jura, de grands espaces canadiens, etc…
          Vas-y !

      1. Bonsaï

        Et bien grâce à ‘inspiration de Calvin, cette matinée de travail de la fine fleur de l’élite hacheseixième sera vue comme un pur morceau d’anthologie sur fond de 6ème symphonie…

    2. albundy17

      ça existe depuis un bail dans les parking payant, j’avais une fois pas donné la pièce au mec qui me montrait la place libre (dès fois que je sois aveugle), et aie retrouvé ma bagnole avec un optique pété (Rouen, dans les années 90)

  9. Stéphane B

    Moi pas comprendre. Il parait maintenant que la sécu va bien. Si si c’est Touraine qui le dit (lefigaro.fr/flash-eco/2016/11/30/97002-20161130FILWWW00066-touraine-a-fillon-la-secu-va-bien.php). Je plains les tourangeaux qui vivent dans une région avec autant de mauvaise foi.

    A en vomir sur cette région !

    1. honorbrachios

      tu es un méchant qui fait rien que du hollande et mst bashing. Puisqu’on te dit que tout va bien, c’est quand même ahurissant de ne pas le croire !

  10. sam player

    « Lionel Zaouati a dénoncé les conditions de travail du personnel de la CAF de Marseille: celle-ci est désormais fermée le jeudi afin de «concentrer les effectifs et réduire les retards» dans le traitement des dossiers. »

    hé hé… moins de demandes, moins de retard… fallait y penser !

    … mais je ne vois pas trop ce que viennent faire les conditions de travail ici… juste un leitmotiv… zont un modèle standard de communiqué de presse :

    #zakisocio #conditionsdetravail #profitsCAC40 #masseslaborieuses

    1. Calvin

      Attention, pour Marseille, cela concerne les CAF du centre-ville et du Nord mais pas celles du Sud et de l’Est…
      Et je rappelle que c’est le jeudi EN PLUS du mercredi où ces CAF sont fermées.

        1. Calvin

          Regarde Marseille sur Google maps.
          La mer est à l’ouest.
          Au sud sont les beaux quartiers puis les calanques.
          Le Vieux-Port est orienté Est-Ouest à peu près.

        2. Royaumont

          Tu connais mal la géographie marseillaise : A cet endroit la cote est orienté nord-sud, le vieux port regardant vers l’ouest.
          A l’est,ce sont les collines et les anciens villages, au sud le Prado et les callanques et enfin au nord les cités les plus chaudes (je schématise, certaines cités comme la Rose ou Malpassé sont plutôt à l’est)

  11. hub

    pour la carte grise on peut depuis longtemps payer quelqu’un qui fera les formalités à votre place. En général le concessionnaire facture cela. Rien n’empêche en effet d’ubériser le système! Je n’ai pas le temps d’aller aux réunions parents/professeurs, j’envoie un gros bras, etc!

          1. René-Pierre Samary

            Avec les 35 h., à la Poste, les queues s’allongèrent devant les guichets (non, Pheldge, pas celle-la). En activité, cela m’a fait bouillir. A la retraite, c’est devenu presque agréable, on discute avec les voisins/voisines… La France, un pays où il fait bon de ne rien faire…

            1. BDC

              Ben voyons, tous ces retraités à la poste entre midi et deux … ça m’éneeerrrve !!! si au moins je pouvais tomber sur vous René-Pierre ! ☺️

            2. Higgins

              A propos de la Poste, j’en arrive. J’avais un courrier à faire partir et comme une agence se trouve près de mon domicile, je me suis dit,: « C’est bon, ton courrier partira ce soir puisque tu le postes avant 16 heures! (oui, après 16 heures, le courrier ne part que le jour suivant. On est très loin des mérites des PTT vantés par Gabin dans « Le cave se rebiffe ». En plus, les délais d’acheminement et la rigueur de la distribution sont comme l’exactitude de la SNCF, ils appartiennent maintenant à l’histoire)! ». Il n’y avait pas la queue et pour cause, c’était tout simplement fermé!!!
              Je tairai les qualificatifs qui m’occupent l’esprit mais si un jour, j’ai la possibilité de couper la branche pourrie, je n’aurai aucune hésitation.

              1. Calvin

                La Poste…
                Faut pas la renommer, faut juste changer le genre.
                Les agents ne sont pas à la Poste, mais à leur Poste.
                Ils tiennent aux Postes, aux acquis, aux subventions, mais pas à l’activité postale.

                En fait, la Poste est devenue Royal : la Posture.
                (et ça rime avec pourriture)

                1. Higgins

                  Dans le cas de la Poste, j’incriminerai plutôt le management et surtout, la direction. Le poisson pourrit toujours par la tête, c’est bien connu. Les employés en souffrent même s’il fut une époque où il y a eu des abus.
                  Dans mon cas, il est clair que cette agence doit fermer. Il suffit donc d’en dégoûter les habitués.

                  1. Stéphane B

                    Quand j’ai du courrier, maintenant direction la poste centrale, alias centre de tri de ma petite bourgade et pas de souci.

                    Alors certes les facteurs ont moins de travail de facteur mais la poste les occupe. Ils font maintenant passer le code de la route, je parie que d’ici 5 ans max, ils feront aussi passer la pratique.

                    En rural, ils se transforment en agence de services à la personne pour les courses.

  12. Gérard

    Et pour voter par procuration pour le PS, c’est possible aussi ? Ah non, j’oubliais, là il n’y a pas de risque de faire la queue ….

  13. titi18

    J’ai choisi la troisième fuite, celle de la vie simple et de plus de temps libre, celle de la sagesse. Ma femme ne travaille plus, c’est volontaire. Fini l’impôt sur le revenu, bonjour les allocs, et nous mangeons mieux (elle cuisine !).
    Hé bien nous ne regrettons rien…

  14. Cerf D

    Ah l’impôt sur le temps.
    Prenons l’exemple d’un colis à aller chercher à la Poste.

    Vous avez l’avis de passage. Enfin de non passage parce que le facteur des colis ne se fatigue même plus à entrer dans votre résidence du coup l’avis de passage est déposé le lendemain.

    Au bureau de Poste, après la fameuse file d’attente, impossible de retrouver le colis.

    Il faut téléphoner pour faire une réclamation. C’est le plus court.

    Le pire etant d’essayer de suivre ladite réclamation :
    « Pour un colissimo faites le 1, si vous êtes le destinataire faite le 2 »
    Musique d’attente
    – Monsieur on ne peut pas vous aider vous êtes au service expéditeurs.
    – Mais j’ai choisi Destinataire
    – Veuillez rappeler

    « Pour un colissimo faites le 1, si vous êtes le destinataire faite le 2 »
    Musisue d’attente
    -Monsieur c’est bien un colissimo mais il est géré par le service courier. Je ne peux donc pas trouver l’information. Et je ne peux pas non plus vous passer le bon service. Veuillez rappeler.

  15. hub

    de toutes façon cétroporrible, Fillon va supprimer 500 000 postes… et que les gens derrière les guichets! enfin, ceux qui ne sont pas malades, les autres, on ne peut pas les sortir!

    1. Pat

      S’il arrive à ne pas augmenter le nombre de fonctionnaires planqués, ce sera déjà un exploit.
      Il faudrait supprimer le statut de fonctionnaire pour toutes les activités non régaliennes, et pour tous les administratifs, et tous les larbins des élus, et tous les retraités de ces mêmes catégories, avec effet rétroactif pour le calcul des retraites. Mais je sais, c’est du rêve.

  16. MCA

    @H16,

    En évoquant les files d’attente vous en avez omis certaines qui ne sont pas moins pénibles :

    – « Bonjour ! vous êtes à….. blablabla… la communication vous sera facturée 30ct de la minute après le bip sonore »

    – Biiiiiip!

    – Bienvenu… blablabla blablablablablabla blablabla …(abrège, c’est moi qui paye!) blablabla blablablablablabla…(ABREGE JE TE DIS!)….

    Ah! enfin..

    – Si votre demande concerne blablabla… faites le 1

    – si votre demande concerne blablabla… faites le 2

    – Si votre demande concerne blablabla… faites le 3

    – pour tout autre motif veuillez patienter, vous allez être mis en relation avec un conseiller….

    – tic tac..30cts .tic tac….30cts, tic tac… 30cts………………………………………….

    – Nous sommes désolés (et moi donc!) tous nos conseillers sont occupés, veuillez rappeler ultérieurement;

    – biiiiiiiiiiiiiiiiiiip!

    – Et c’est reparti pour la case départ et le décompte de la tirelire.

    Et là c’est le comble du comble, ils se foutent de nous et on paye pour se faire raccrocher au nez !

    Ce monde est un pur délice!

    Tiens pour la peine je vais reprendre une double ration de gruyère sur mes pâtes!

    1. theo31

      Chez Tiscali,

      – j’ai un méga de débit ADSL, dans combien de temps pourrai-je en avoir le double ?
      – faut attendre.

      Prix de la réponse : 8 euros.

      Chez Free, pas mieux : deux mois pour obtenir l’intervention d’un technicien.

      Et les mecs s’étonnent qu’on se barre de chez eux.

  17. Montboudif

    Et il y a un autre type de fuite, définitive celle là et dont on ne revient pas, utilisée chaque année par des centaines de paysans, et qui ne sont malheureusement pas les seuls à la choisir…

  18. Cyril45

    C’est pas gentil de la part de l’hôte de ce blog de nous donner l’exemple de Marseille. Je suis sur qu’en Creuse ou dans le Cantal il y a beaucoup moins de retard dans les dossiers !

  19. René-Pierre Samary

    Cet achat de tickets pour éviter les files d’attente, c’est inventif mais pas nouveau, dans le principe. Lors d’un voyage en voiture de France en Turquie, la traversée du Danube se faisait par bac (à vapeur) pour passer en Bulgarie. C’était il y a vingt ans. File d’attente, environ 200 véhicules, durée d’attente, environ 48 heures. En haut de la file qui descend vers le fleuve, de jeunes roms vous vendent un place plus ou moins proche de l’embarcadère, file où ils ont placé, à intervalles, quelques épaves qui descendent (par la force de la gravité) et qu’ils remorquent vers le haut quand vous avez pris la place de l’épave…
    J’ai une vague idée de l’origine de nos vendeurs de tickets…

  20. Temple

    Quand l’état gère, tout s’effondre!
    Subsidiarité de l’état, VOTEZ DIDIER TAUZIN!
    Puisque je vous le dis, renseignez-vous!
    je ne trolle pas, j’informe!
    Parce que l’ultra libéral à réaction Fillon, moulé à la louche parti/état/république ne m’inspire pas confiance, c’est le moins que l’on puisse dire.
    Si on ne veut pas qu’après l’élection 2017, son échec se transforme en 2022 dans une élection LEPEN ultra turbo étatiste, il est temps de se renseigner sur les candidats disponibles.

    1. sam player

      PTDR… encore un adepte du bien commun !
      Spécial dédicace sur : « Prévention du divorce par la mise en place d’une formation avant le mariage et médiation en cas de procédure de divorce ; »

        1. Bonsaï

          Si, comme vous le prétendez vous aviez grandi à la campagne, vous seriez plus observatrice et par conséquent vous auriez sans doute remarqué que Sam ayant pas mal bourlingué au cours de sa vie, il n’y a aucune chance qu’il ne sache pas faire la vaisselle.
          Même si ses méthodes ne sont pas des plus classiques…

          1. Bonsaï

            Et voilà chère Belle, un portrait tout craché de Sam :

            *Mais ce sont surtout les propos de Natacha Polony sur sa relation avec son mari, le critique gastronomique Périco Legasse qui ont interpellé les lecteurs : « Je n’ai tout simplement pas le droit de mettre les pieds dans la cuisine. Comprenez bien le concept : j’ai épousé un vrai macho – je suis une femme soumise et j’aime ça. Et mon mari est carrément par-delà le macho. Il estime que, par principe, il fait mieux que vous. Comme il estime que je fais la vaisselle comme une branque, c’est lui qui la fait. C’est lui qui nettoie les fourneaux, parce que, sinon, ce serait mal fait. Et donc idem pour tout ce qui est cuisine. Bref, j’y trouve mon compte ».  »
            non-stop-people.com/actu/tv/natacha-polony-ses-confessions

            1. BDC

              Puisque maintenant vous le connaissez dans l’intimité… Sam fait ainsi la cuisine et la vaisselle comme un chef, sans râler, « gratuitement », même après le mariage. C’est tout le mâle que je vous souhaite chère Bonsaï ☺️! Sachez qu’à la campagne de mon enfance, les hommes font confiance aux femmes sur ce sujet d’importance qu’est la cuisine, on a même une pièce exprès dans la maison où ils n’y entrent jamais 😀

        2. MCA

          @BDC – 30 novembre 2016, 22 h 38 min et Bonzaï

          Ha! Ha! C’est donc ma remarque délicieusement « old fashion » qui était dans le vrai, n’est ce pas Bonzaï?

          BDC avoue être diplômée ès maniement de l’éponge et du produit à vaisselle et HS ravalé au rôle ingrat de « rangement des assiettes là où il peut », sous l’œil impitoyable et accusateur de sa chère et tendre.

          Encore une illustration de l’enfer que subit quotidiennement et dans la résignation le genre 2 !

      1. Temple

        « PTDR… encore un adepte du bien commun !
        Spécial dédicace sur : « Prévention du divorce par la mise en place d’une formation avant le mariage et médiation en cas de procédure de divorce ; » »

        Outraage! Encore un adepte qui sait tout, spécialiste de l’anathème !
        Pendant que vous défendez le point de détail du totem N°2 bien au chaud dans votre forum, vos vrais ennemis sont en train de miner l’hectare qui les soutient!
        Et pour ma part, je ne suis pas du tout « PTDR » chaque jour quand j’aide les TPE à ne pas déposer, ou que je supporte des représentants du fisc qui, depuis ZIZI RIDER en particulier, se permettent même des insultes envers les usagés (comme dit très H16)!
        Et pour le mariage, il faut déjà se faire conseiller pour le contrat, sinon c’est l’expropriation quasi certaine encore plus rapidement.
        On peut bien expliquer qu’on ne se marie pas pour faire comme tout le monde…Ah! C’est vrai! Votre totem N°2!
        Le « bien commun », je ne connais pas; je ne connais que les intérêts communs ou convergents.

  21. Pheldge

    HS: des nouvelles du camarade Filoche et de la cuisine interne à le PS …
    lefigaro.fr/elections/presidentielles/primaires-gauche/2016/11/30/35005-20161130ARTFIG00316-filoche-saisit-la-haute-autorite-de-la-primaire-de-la-gauche-et-se-trompe-de-date.php

  22. Pheldge

    re HS : trop MDR encore : les promesses à Mélenchon :
    lepoint.fr/presidentielle/melenchon-promet-de-reduire-le-chomage-de-moitie-30-11-2016-2087004_3121.php

  23. MCA

    Mmmmm, ça sent le subprime US à plein nez sans en dire le nom ce truc là!

    Octroyer des prêts avec garantie de l’état à des gens insolvables on a vu à quoi ça mène.

    La phases suivante on peut l’écrire à l’avance :

    Titrisation de ces emprunts et gavage des contrats d’assurance vie et fonds de pension de ces titres; une façon détournée de ruiner les épargnants sans leur dire.

    Par contre, pour que les jeunes puisse débuter dans la vie et se constituer un patrimoine immobilier, pourquoi pas.

    Ca leur évitera d’être à la remorque de la collectivité toute leur vie en habitant un HLM en location.

    Mais quid du prêt à taux zéro dans l’affaire?

    Cela dit ça reste un prêt donc la solvabilité de l’emprunteur DOIT ETRE ASSUREE, et si c’est le cas, ça n’amène pas grand chose par rapport à la situation actuelle.

    Par contre consacrer ce prêt à la consommation, c’est du grand n’importe quoi extrêmement dangereux.

    Toutefois, entre les souhaits de l’ennemi de la finance et la mise en application il ne reste plus beaucoup de délai.

    Effet d’annonce?

    1. bibi

      C’est plus légitime quand on est jeune de pouvoir bénéficier d’un prêt garanti par l’état pour investir dans la pierre et continuer à entretenir la bulle, que de bénéficier d’un prêt garanti par l’état à 50 ans quand on veut créer une entreprise.

      1. MCA

        @bibi – 30 novembre 2016, 22 h 04 min

        Se loger est une obligation dans la vie et aider ceux qui démarrent dans cette voie est un investissement rentable gagnant/gagnant.

        L’individu devient autonome à terme et libère la nation de la charge de le loger.

        Je dirais que la bulle n’est pas le problème, même si à terme son logement ne vaut plus rien si la bulle éclate, il lui restera toujours un toit sur la tête, acte responsable pour lui et les siens si les choses tournent mal dans sa vie et finalement très utile, la retraite venue quand ses ressources s’amenuiseront.

        En ce qui concerne le prêt pour création d’entreprise, je n’avais pas envisagé la chose dans mon exposé, mais bien entendu il relève de la même logique : permettre en les aidant ceux qui possèdent l’esprit d’entreprendre de mener à bien leur projet, et de devenir autonomes.
        On retrouve le gagnant/gagnant énoncé ci-dessus.

        Ces gens vont retrousser leurs manches au lieu de tendre la main, créer des emplois et de la richesse, donc que du positif.

        Maintenant les deux cas ne sont antinomiques.

        Ce que je n’admets pas (et ce que je crains) c’est que cette chance soit gâchée en sombrant dans la consommation idiote (style, j’en profite et m’achète la BMW de mes rêves, alors qu’il y a beaucoup mieux à faire quand on a la chance d’avoir ce pied à l’étrier)

        1. bob razovski

          Et ceux qui n’ont pas envie de devenir propriétaire ?

          Aujourd’hui, se coller un crédit de 20 ou 30 piges pour se retrouver bloqué en france relève du suicide.

          Ou alors, ok pour cet emprunt, mais je file avec à l’étranger.

          1. Aristarkke

            Comme on doit tout abandonner en mourant, nous ne sommes bloqués nulle part à cause de nos biens mais à cause de nos sentiments (pour faire court) à leur propos, outre la question des relations familiales / humaines.

          2. albundy17

            Un logement, ça se vend. Maintenant, ceux qui préfèrent donner du pognon a leur bailleur pour que celui ci rembourse le crédit du logement occupé;;;

          3. MCA

            @bob razovski – 1 décembre 2016, 7 h 06 min

            Ceux qui le peuvent et ne le veulent pas, c’est un choix respectable que je ne juge pas, mais qu’ils ne viennent pas se plaindre qu’il y a pénurie de logements et que les loyers sont scandaleusement élevés car par leur inaction (alors qu’ils pourraient agir) ils augmentent la demande et contribuent à cette hausse.

            Et si les choses tournent mal dans leur vie, à nouveau qu’ils assument sans polluer celle des gens qui ont fait cet effort.

            Ce n’est qu’une redite de la cigale et la fourmi.

            Maintenant, la soupe paraissant toujours plus sucrée dans l’assiette du voisin, si l’étranger est mieux, il ne faut surtout pas se priver d’aller y exercer son talent et surtout pas revenir si les accidents de la vie rendent cette vie fantasmée soudainement intenable.

        2. Aristarkke

          Quand une bulle immobilière éclate, la valeur des biens est abaissée conséquemment mais sans devenir nulle pour autant. Le problème est uniquement chez ceux qui se retrouvent piégés parce que la valeur du bien ne permet plus de solder le capital restant dû dans le prêt.

          1. MCA

            @Aristarkke – 1 décembre 2016, 7 h 44 min

            Ca ne concerne que ceux qui souhaitent vendre leur bien.

            Pour les autres qui l’occupent sans intention de vendre dans un futur proche, que la bulle éclate ou pas, peu importe.

            L’ennemi de la finance a très bien compris l’intérêt d’acheter et de cesser à terme de payer un loyer, la preuve étant qu’il lance des bruits de couloir de loyer fictif ce qui est d’une imbécilité crasse car qui acceptera d’acheter dans ces conditions et quid de l’industrie de la construction et des emplois qui vont avec?

            Il s’essaie à « la théorie du choc » avec ses gros sabots, mais qu’il a dû lire ça de travers et mal le digérer entre deux ébats.

      2. Aristarkke

        H16 a déjà eu des articles suscitant de nombreux commentaires de soutien pour montrer que la pénurie /bulle immobilière conséquente, résultait bien davantage du malthusianisme entretenu par la Puissance Publique au moyen du Code de la Construction et de l’urbanisme que d’ un excès d’ argent.
        Encore que le terme pénurie soit seulement relatif aux zones très urbanisées et, même là, un peu fort…
        Cette histoire de prêt aidé n’ aurait donc pas les mêmes effets en tous endroits du pays.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.