EDF, Areva, MIA : les superbes réussites de l’État Stratège

En France, la situation est parfois tendue. Mais heureusement, par la dextérité des élites qui nous gouvernent et grâce au doigté précis de toutes nos administrations qui secondent nos politiciens affûtés, il nous reste tout de même un État-Stratège, qui vient justement de s’illustrer avec brio ces derniers jours.

Ici, je pourrais tout de suite évoquer l’immobilier à la française ou le train-train quotidien d’Alstom, mais je préfère me concentrer, actualité oblige, sur Areva. Et quoi de mieux que le cas d’Areva, maintenant rebondissant, pour illustrer toute la pertinence des actions étatiques menées jusqu’à présent dans le domaine de l’énergie en général et du nucléaire en particulier ?

Il faut dire que l’histoire d’Areva est particulièrement croustillante. Je passe sur sa création, en droite ligne issue des petites gigues joyeuses et intestinales de l’État français dans l’atome, pour rappeler que depuis les années 2000, Areva apparaît souvent dans la presse en face de petits soucis (et d’autres moins petits) concernant sa trésorerie, ses marchés, son actionnariat ou son avenir.

En 2007, la société est en effet condamnée par la Commission Européenne pour entente illicite. En 2010, Areva connaît des difficultés financières qui l’oblige à se recentrer sur le domaine énergétique et à céder sa branche transmission et distribution d’électricité à Alstom (comme quoi, la poisse, ça se transmet). Arrive 2015, et Areva annonce au titre de l’année 2014 des pertes provisoires de 4,9 milliards d’euros. Décidément, tout va moyennement bien.

Là où tout ceci frise le gênant aux fers chauds, c’est que l’État est, pile-poil à ce moment, dans une phase de trésorerie délicate ; à peine 40 ans plus tôt, et tout aurait été réglé très vite, mais là, zut et flûte, il va falloir trouver un peu d’argent pour aménager la comptabilité défaillante de la magnifique « stratégie » énergétique de l’État.

Dans un premier temps, nos gouvernants, malins comme des singes, décident d’accoupler Areva et EDF dans un tango catarrheux où chacun pourra tousser aussi généreusement qu’il le veut sur l’autre pourvu que l’un et l’autre s’aident à ne pas tomber. L’année 2015 passe malgré tout et laisse place à une année 2016 où 2 nouveaux milliards d’euros de pertes sont annoncées par Areva, au moment où EDF sent nettement que l’affaire sera encore plus épineuse que prévue. La « stratégie » de notre État-stratège, déjà pas très limpide, continue d’aller moyennement bien.

Dans un second temps, l’État-stratège se dit qu’il doit pouvoir arriver à récupérer des sous ici ou là pour abonder au panier de la mariée. Pour cela, rien de plus simple : vendons les participations dans Engie (l’autre quinte toux énergétique du patrimoine français), et voilà tout ! L’État-stratège se rend alors chez son banquier (ici, Société Générale, actuellement en litige pour plusieurs milliards d’euros avec le fisc suite à l’affaire Kerviel, et Goldman Sachs, la solide firme américaine qui consolida les comptes de la Grèce avant son accession à l’euro – des références, donc).

Et c’est ainsi que l’État français, de plus en plus stratège, vend les actions Engie… alors qu’elles sont au plus bas.

Rassurez-vous, cela aurait pu être encore beaucoup plus stratège : d’autres possibilités existaient, comme par exemple vendre ses parts dans les constructeurs automobiles. Car oui, en France, l’État est aussi dans des biens aussi stratégiques que les automobiles. Bizarrement, on ne le retrouve pas dans les croissants (probablement aussi stratégiques), le dentifrice (dont l’aspect stratégique n’échappe qu’aux anachorètes édentés) ou les boîtes de cassoul… Ah pardon, si, le cassoulet, c’est bon, l’État est presque dedans (jusqu’au nombril).

Bref, tout comme la Nation française a jugé nécessaire de participer à la fabrication de centrales nucléaires avec un brio indiscutable et un résultat financier excitant, elle s’est maintenant lancée dans le cassoulet et, donc, les voitures, en prenant des participations dans Peugeot. Ici, l’État va encore stratégiser à fond en ne vendant surtout pas ces participations sur lesquelles il pourrait y avoir plus-value car cela pourrait déstabiliser l’équilibre actionnarial du groupe. Certes, on se demande un peu pourquoi, si ce n’est à admettre qu’en définitive, quand l’État rentre, il ne sort jamais ou seulement s’il décide d’être stratège un grand coup (il fait alors des pertes). D’ailleurs, concernant sa participation chez Renault, Bercy n’envisage pas de vendre tout de suite au risque de se taper une perte (l’État est rentré à grand frais au printemps 2015 pour imposer ses droits de vote double dont on voit maintenant qu’ils sont aussi embarrassants que coûteux stratégiques).

Décidement, l’État fait des voitures avec la même application, la même réussite flamboyante que des éoliennes, des portes-avions ou (plus inquiétant, finalement) des réacteurs nucléaires. Et puis tant qu’on y est, toujours pour rester dans les voitures, revenons sur le cas de MIA.

Vous ne voyez pas de quoi il s’agit ? Il s’agit d’une de ces fines stratégies de l’État en matière de voiturettes électriques, propulsée par la non-moins électrique (et non moins stratège) Ségolène Royal qui avait jugé nécessaire que sa région d’alors, Poitou-Charentes, s’implique stratégiquement pour modérer l’impact de la fermeture d’Heuliez (alors en faillite suite à une autre stratégie fructueuse de Ségolène Royal).

La suite, on la connaît : l’État (et la région Poitou-Charentes) aura bien stratégisé à fond les ballons, jusqu’au cou cette fois. Ségolène, depuis devenue ministre, refusera avec la modestie et l’humilité qu’on lui connaît de reconnaître toute paternité maternité dans le désastre résultat obtenu, mais Sapredieu, quelle franche réussite !

CorporatismeOn apprend en effet que la Région Poit – ah pardon on dit Région Nouvelle-Aquitaine à présent – met en vente un quart de sa « flotte » de voiturettes rigolotes … parce qu’elles sont bonnes à mettre à la casse. Afin de ne surtout pas en tirer le moindre profit ou, à tout le moins, de diminuer la considérable facture pour le contribuable, la mise aux enchères de ces épaves sera interdite aux particuliers et restreinte aux professionnels de l’automobile qui pourront s’en servir pour les revendre en pièces détachées aux quelques particuliers malheureux qui ont acheté ces superbes réalisations techniques, preuves mécaniques vibrantes (ou presque) de toute la puissance de notre État (ou d’une Région) Stratège quand il fait des voitures.

On attend avec impatience que l’État-Stratège se lance dans le dentifrice, pour voir ce que pourrait donner un génial foirage dans le domaine.

Ah, que ces participations, ces ventes forcées, ces timings délicieux et ces pertes abyssales sont revigorantes. Décidément, en France, le capitalisme de connivence montre exactement son vrai visage (celui d’une destruction systématique de richesses par l’intervention catastrophique de politiciens incompétents). Cela démontre aussi que l’État Stratège ne fait jamais les choses à moitié : certes, il est sûr d’échouer, mais quand il le fait, il échoue misérablement en perdant le beurre, l’argent du beurre, en violant la crémière et tuant son chien.

Chapeau.

Commentaires263

  1. Aristarkke

    Tout va bien. L’ Etat a vendu hier un morceau d’Engie pour colmater les brèches dans la coque du Titanic, euh d’Areva…
    Sauf que les cours déjà pas hauts ont encore baissé…

    1. Marco40

      Entendu sur BFM Business à l’ouverture de la bourse : chute de 11¨% du cours d’Aréva. A termes, sorti de la cotation de l’entreprise…

        1. HIiggins

          Rendons à César ce qui lui appartient. Il est heureux qu’il y a près de 50 ans, l’Etat ait lancé le programme nucléaire qui nous permet d’avoir de l’électricité aujourd’hui. Peut être que le Privé aurait pu faire mieux. C’est assez difficile à dire 50 ans après car, à l’époque, existait-il dans ce pays l’industriel ad-hoc?
          Le drame, je crois, c’est qu’à une génération qui avait le sens de l’intérêt général, peut être parce que marquée par la Guerre et parce qu’il y a eu à cette époque un dirigeant hors-norme (je ne suis pas spécialement un thuriféraire de Mongénéral mais il était manifestement hors-norme) a succédé une génération plus préoccupée de ses intérêts. Le gouvernement actuel en est la caricature absolue.
          Le monde ayant changé, il serait maintenant heureux de les dirigeants comprennent que nous ne sommes plus en 1965 ou pire, en 1936. C’est pourquoi j’analyse le combat politique actuel moins en combat droite-gauche qu’en combat Socialisme-Libéralisme, les premiers n’étant pas forcément à gauche.

          1. honorbrachios

            « Socialisme-Libéralisme, les premiers n’étant pas forcément à gauche. »
            Qui à gauche n’est pas socialiste?…mechancon?! oui c’est vrai il est communiste, tout comme les 7 autres branquignoles.
            Ah oui, j’oubliais! l’étandard du libéralisme porté par les boboides,:macron! qui n’était absolument pas conseiller de hollande ni son sinistre de l’économie!. sacré curriculum libéral !
            Alors, s’il y a quelque part du libéralisme en france, il n’est vraiment pas à gauche

    2. assylias

      Il est courant pour un titre de baisser suite à un placement hors marché – par ailleurs, et contrairement à ce que laisse entendre l’article du Figaro, l’état n’a pas vendu ses actions à 11.93 (cours de clôture) mais à 11.40.

        1. sam player

          Si l’état les avait vendues sur le marché la chute du titre aurait été pire.
          Un carnet d’ordre c’est rarement plus de 0.01% de la capitalisation.

          1. albundy17

            ça me rappelle une aventure, en fin de séance j’avais lancé un ordre au mieux sur fromagerie Bel alors au second marché et m’étais planté sur la quantité (le minitel, c’était trop cooool) provoquant une hausse d’environ 8%.

            A 9 heures le lendemain, beaucoup de demande sur le titre dont je me suis défaussé sur la matinée avec 4-5 % de plus que la veille. Puis les cours ont repris leur chemin normal. J’ai bien flippé toute la nuit ^^

            1. MCA

              @albundy17 – 12 janvier 2017, 13 h 20 min

              C’était en quelle année?

              Des nuits blanches, j’en ai passé un paquet dans les années 2000, mais quels souvenirs extraordinaires!

              1. albundy17

                je ne me rappelle plus, balla dur était pm il me semble, ou c’était juste avant, en tout cas a l’époque ou une règle et un crayon de papier (crayon de bois pour les connaisseurs) suffisaient pour connaitre l’orientation haussière ou baissière d’une action

                1. bulltrap

                  Ainsi c’était vous le gros doigt ? je m’étonnais du manque d’engouements par la suite.

                  Si vous vous souvenez vers la même époque, Viabanque, Genset, bcp de mouvements suspects 3-4 jours avant l’annonce d’OPR ou d’OPA.

                  Mais le crayon fonctionne encore pour les tendances longues sur les cycliques, c’est juste le « bruit » (variations intradays) qui est bcp plus élevé qu’à l’époque; certes c’est plus stressant.

                    1. bulltrap

                      Je ne m’en rend pas compte, j’ai laissé tomber le day trading voila de cela plus de 10 ans (trop de temps passé dessus à l’époque) pour des prises de positions sur des horizons de temps hebdo/mensuels.

          2. Aristarkke

            Je ne pense d’ ailleurs pas qu’il soit permis de mettre brutalement une portion importante du capital à la vente car il y aurait le risque de poursuites pour manipulation des cours. Sauf pour les mises en Bourse ou les retraits de cote mais les modalités sont différentes notamment par le blocage du cours à une valeur donnée et publiée antérieurement à la date de l’ opération.

              1. bulltrap

                Oui c’est plus l’aspect se tirer une balle dans le slip qui freine, à partir du moment où le vendeur souhaite réellement vendre…et vend…l’affaire est pliée.

                Manipulation de cours c’est mettre un gros paquet de titres dans le CO, annuler l’ordre….le représenter etc

    3. MCA

      @Aristarkke – 12 janvier 2017, 9 h 02 min

      L’état en fin trader a simplement coupé une position qu’il pressentait perdante, pourquoi le lui reprocher?

      J’y verrais plutôt une décision de fin stratège… :o))))

      1. Aristarkke

        Couper une position présumée perdante pour tenter de maintenir à flot une position largement perdante…
        C’est comment dire…. 😉

        1. MCA

          @Aristarkke – 12 janvier 2017, 14 h 13 min

          … un exemple d’ « arbitrage » version nos fins stratèges ?…. :o))))

          Ca me rappelle le vente de 600 tonnes d’or au cours le plus bas, sous Sarko ministre de l’économie.

          A croire que chaque régime rivalise d’ardeur à décrocher la queue du Mickey.

  2. Le Gnôme

    Pour renflouer Areva, l’Etat vend quelques actions d’Engie à un cours particulièrement bas, encore une victoire de l’Etat stratège.

    1. bibi

      Engie, Engie
      When will those dark clouds all disappear
      Engie, Engie
      Where will it lead us from here
      With no lovin’ in our souls
      And no money in our coats
      You can’t say we’re satisfied
      Engie, Engie

        1. MCA

          Aux dernière nouvelles on a repéré l’ADP ratissant les îles voisines, un filet de capture à la main.

          Un correspondant sur place nous a indiqué que depuis que ses affaires étaient moins florissantes, il s’affairait à renouveler le cheptel.

          Inutile donc de compter sur lui pour le moment, il va falloir faire sans, en attendant son retour à meilleure fortune.

              1. Pheldge

                MCA, c’est la quadrature du cercle que tu me souhaites là ; pour qu’il y ait des perles, il suffit que je sois là. Et s’il y a des perles, alors je serai là aussi car attiré par l’écheveau 😉

  3. Aristarkke

    Et comme elles étaient au plus bas, L’ Etat en a vendu encore davantage que dans ses premières intentions (4,2% du capital contre 3,6 ou 8 selon les sources). Finement joué, n’ est ce pas…

      1. Dr Slump

        A dire vrai, la suite de cet instantané d’allure comique, c’est que le renard ressort la tête de la neige et a bel et bien une souris dans la gueule. La méthode de chasse peut sembler curieuse (je ne rentre pas dans le détail), mais prouve son efficacité, au moins!

    1. Pheldge

      « e la nave va… » oui, comme qu’ils disent en bourse pour les délices des ni-sciés : « Tu fais l’ini » 😉 *

      * j’espère que Werther me complimentera !

  4. Infraniouzes

    La liste des énormités qu’on devait aux politiciens locaux ou nationaux ou internationaux était régulièrement faite par le magazine Capital. Est-ce qu’il y a eu un sursaut populaire pour fustiger ces redoutables enfumeurs que sont les politiciens ? Je ne crois pas. Ils ont été réélus les doigts dans le nez. De Gaulle disait déjà que les Français étaient des veaux. 60 ans après le qualificatif est toujours d’actualité. Politiciens de toutes tendances vous pouvez dormir sur vos deux oreilles. Le sursaut populaire est programmé aux calendes grecques….

  5. Dr Slump

    D’où l’idée tout aussi stratégique de brader notre patrimoine maritime? Purée, avec mon niveau d’enseignement à bac+3, je suis sûr que je fais mieux que ces branquignols.

  6. hussarbleu

    Juste une remarque à propos du Fox Fail : le renard arrive à attraper des mulots sous 30 cm de neige. Il ne réussit pas à chaque tentative, mais c’est quant même pas mal…
    On devrait l’envoyer chez France Stratégie, il améliorerait leur score…

        1. Lark on the Wing

          Pfff !

          TENDRESSE, subst. fém.
          Qualité de ce/celui/celle qui est tendre.
          A. 1. Rare. [À propos d’une matière] Qualité de ce qui est dépourvu de dureté, de ce qui se laisse facilement travailler. Synon. malléabilité, mollesse, souplesse; anton. rigidité. La chambre des dames [dans une forteresse], reconnaissable à un peu de tendresse dans le fer forgé (GIONO, Voy. Ital., 1953, p. 223).

          Pour le Père Labat, c’est plutôt « boucanier » que « baroudeur »… Il utilisait également « bonté » dans un sens…. gastronomique… à propos de la chair du congre…
          A notre époque, et on le voit chaque jour davantage comme le démontrent les billets de Monseigneur, nos congres n’ont plus rien de bongre….

        1. Lark on the Wing

          Je ne tire d’ailleurs jamais les renards, en vertu de la vieille croyance (très spécieuse, hein) selon laquelle un sanglier arrive presque toujours à la suite d’un renard sur la même coulée…

          Je pense qu’il s’agit d’un chef d’oeuvre de PR, sans doute sponsorisé par Fox News…

          1. MCA

            LOL,

            Si le but de la chasse est le renard, ramener un sanglier au tableau de chasse doit être un bel exemple d’humour au second degré, non?

            1. Lark on the Wing

              Dans un burgoo, au milieu de pièces de venaison d’origines diverses, il est de tradition d’ajouter un renard : personnellement, je n’y tiens nullement, mais il paraît que cela donne du goût…

              Pour ce qui est de la chasse au renard, elle se pratiquait naguère au RU, mais le vieux Winston disait que c’était « the unspeakable in pursuit of the inedible »…il avait de l’humour, même au second degré….

              1. MCA

                @Lark on the Wing – 12 janvier 2017, 18 h 29 min

                Winston était la Rolls de l’humour; quoi de plus normal pour un british?

                Il racontait dans ses mémoires, que lors d’une réunion entre gens du beau monde, une comtesse qui ne pouvait le sentir (et il le lui rendait bien) lui avait dit :

                « Monsieur, si j’étais votre épouse, je mettrais du poison dans votre café »

                A quoi Winston avait répondu :

                « Madame, si j’étais votre mari, je le boirais » !

                Une autre fois, alors que la Grande Bretagne venait de rentrer dans la WW2, il fit un discours à la BBC promettant d’anéantir l’ennemi par tous les moyens y compris les bombardements.

                Un fois le discours terminé, il précisa hors antenne que les bombardements s’effectueraient avec des canettes de bière car c’était à peu près tout ce dont disposait le Royaume Uni.

                Winston était le seul homme au monde qu’Hitler craignait.

                Son humour ne devait certainement pas être étranger à l’affaire….:o))))

                1. McLeod

                  J’aime bien celle-ci, lors d’une soirée une très jolie femme dit à Winston : nous devrions faire un enfant, votre intelligence combinée à ma beauté !
                  Et Winston répondit : imaginez l’inverse…

                2. bibi

                  Et la seule femme qu’Hitler craignait, était la reine consort (Queen mum).
                  Elle répondit vertement à tous ceux qui la priaient d’aller se réfugier avec ses filles au Canada pendant la guerre :
                  « Les princesses ne peuvent partir sans moi, je ne peux partir sans mon mari, et bien sur jamais le Roi ne partira. »

                  1. Hussard Bleu

                    Sur ce sujet, un livre amusant du grand Len Deighton, une dérangeante uchronie : « SS-GB » peu connu, n’est-ce pas, car pas dans le fil de la Légende Dorée…

                    Ce serait l’occasion de re-découvrir Deighton, avec « Bomber » qui recoupe assez bien le très réaliste « Brandstätten » de Jörg Friedrich et ses terribles photos…

        2. Pheldge

          Bon, HB, j’ai besoin de tes conseils, j’hésite entre deux mauvais jeux de mots : le premier , chasser , tire, toussa , « la chasse attire » ou « tirer à la chasse » et le second vient bizarrement compléter le premier : »la chasse accourt » … ==> quand la chiasse accourt, la chasse s’attire ! 😉

              1. Lark on the Wing

                Le cerf bère jusqu’à ce qu’il crame, à l’entrée des Enfers…
                tu vois, Filou, moi aussi, quand je veux, je peux être (très) mauvais : mais il faut que je me force….

  7. gorille

    Il va falloir vraiment trouver une solution pour écarter tous ces nuisibles n’ayant jamais travaillé dans le privé (sauf Macron ahah) !

  8. Theo31

    Rappelons que tous ces jean foutre ne sont pas là pour gouverner mais pour s’en mettre plein les fouilles et faire profiter les copains, à charge pour les gueux d’eponger leurs conneries.

    1. J’ai donné quelques explications ici : http://h16free.com/tag/bitcoin (en lisant les articles en commençant par le plus vieux, cela permet de bien comprendre l’idée)

      Pour un particulier, on peut s’en servir pour stocker de la valeur (mais c’est volatile, donc attention), ou plus simplement pour en transférer à l’autre bout du monde, sans frais.

      1. Kazar

        Pour le coup, votre dernier article ne manque pas d’ironie :  » Bitcoin : une monnaie intéressante en cas de coup dur ? ». Une chute de 15 %, voilà ce que j’appelle un coup dur…
        Le sujet a souvent été débattu, mais je persiste à penser que les États sont tout à fait capables de contrôler/réguler/tuer le Bitcoin, dès lors que celui-ci devient trop gênant. Et l’article cité par Democrit met en évidence une faiblesse incroyable : « plus de 98 % des échanges mondiaux sont effectués en Chine ». Pas vraiment rassurant vu les effets qu’un simple contrôle des plateformes en Chine peut avoir sur le cours, je me demande ce qui se passerait si les autorités chinoises décidaient purement et simplement de fermer ces plateformes ? (En Chine, c’est possible, ne nous faisons pas d’illusions là dessus).

        1. Aloux

          Les plateformes sont les points faibles du système, car ce sont des structures centralisées, visibles et qui en effet peuvent être attaquées par le gouvernement.

          Je pense toutefois que le gouvernement chinois ne prévoit pas de les fermer, tout simplement car si c’était le cas ce serait déjà fait depuis longtemps. En revanche, je pense que la hausse du cours de l’année dernière a attiré leur attention, et qu’ils cherchent désormais à mettre le secteur sous contrôle, mais sans le tuer.

          Et si cela devait arriver, ce serait évidemment un coup dur sur l’instant, mais cela ne remettrait absolument pas en cause les fondamentaux de Bitcoin, il y a plein d’exchanges ailleurs qu’en Chine pour prendre le relai. Une neutralisation brutale des mineurs aurait un impact beaucoup plus important, mais créerait aussi une forte incitation à mettre en place des pools ailleurs qu’en Chine, qui aujourd’hui ne sont pas compétitifs car les mineurs chinois profitent à plein d’une énergie abondante et quasiment gratuite. Ce serait un mauvais moment à passer, surtout pour le cours, mais je pense que paradoxalement Bitcoin en ressortirait renforcé.

          Petite information qui n’a pas été beaucoup commenté sous nos latitude : la banque centrale chinoise travaille activement depuis au moins un an sur une monnaie électronique pour remplacer à terme le cash, et ils ont l’air sérieux.

            1. GrosBen

              Les fermes de minage s’installent dans des lieux isolés où il y a de l’électricité hydraulique en surplus (et pas de lignes pour l’acheminer ailleurs). Le coût est faible, probablement moins du tiers des tarifs habituels.

        2. sam player

          @Kazar

          « Une chute de 15 %, voilà ce que j’appelle un coup dur… »

          Et la chute actuelle de 35% de l’€ vs $ depuis 2008… ça ne t’interpelle pas ?

  9. René-Pierre Samary

    L’état, qui n’a rien reniflé pendant des années des malversations de Mme Piffaut Monique, qui rit quand elle nique, va mettre son nez dans le cassoulet, le couscous, la choucroute, après les bagnoles et l’électricité, quel admirable éclectisme ! D’ici qu’on trouve des écrous dans le cassoulet, du couscous dans les filtres à huile ou de la choucroute dans les turbines…!

  10. Bonsaï

    On comprend désormais mieux pourquoi les Français sont bourrés dès le matin : un petit coup de rouge noir dès potron-minet pour oublier toutes ces funestes réalités que H16 va se faire un plaisir sadique à leur mettre sous le nez…
    Santé camarades !

          1. Lark on the Wing

            en.wikipedia.org/wiki/Beer_Street_and_Gin_Lane

            Voilà qui devrait réconforter Harry… quoique…. le Plymouth « Navy Strength » à 70°, c’est pure merveille…. comme le « sloe gin » à la chasse….

            D’un autre côté, y avait pas que la bière chez ces pauvres Flamands
            tate.org.uk/art/artworks/hogarth-o-the-roast-beef-of-old-england-the-gate-of-calais-n01464

            Bien que connaissant depuis des décennies cette gravure, je viens seulement d’y remarquer le pauvre Jacobite à droite : déjà des réfugiés, hein… mais bien élevés, ceux-là….

      1. Kazar

        Parfaitement : moi, je mange une pomme !! Et je bois du thé vert. Et j’ai même acheté « la comptabilité pour les nuls »… A propos BM, comment ça se passe pour ce domaine d’activité // à l’ubérisation et à la prolifération d’offres sur internet ?

        1. Black Mamba Warrior

          Bonjour @Kazar,
          Le marché sur internet est en plein essor. Aux États Unis, il ne cesse de se développer et la concurrence est rude. L’avantage en France, ‘il est actuellement à ses tout débuts. J’ai assisté à un mastermind en décembre sur le sujet, certains gagnent tranquillement plus 10 000 euro net par mois et ils sont allés s’installer à l’Ile Maurice pour éviter de se faire plumer en France.
          Pour le moment mon site même si je vous l’ai présenté, il est encore en construction. Je remercie les rares personnes qui se sont inscrits pour avoir ma vidéo de présentation. Je les recontacterai dès que je l’aurai terminé.
          Voilà, pour le peu que je peux te donner comme renseignements.

          1. BDC

            Vous parlez de quoi ? L’uberisation de la compta ? C’est le boulot d’un de mes proches de délocaliser des services entiers à l’île Maurice justement ! Même les comptables ne sont plus à l’abri !

            1. Black Mamba Warrior

              Je parle du business en ligne. Kazar semble être intéressé lui aussi à propososer des produits dématérialisés. Il souhaite se reconvertir dans une autre activité et peut être partir s’installer ailleurs qu’en France. L’avantage du business en ligne, on peut le faire n’importe dans le monde.

                1. Kazar

                  @BDC : merci, de toute façon, je n’ai pas le choix, les services juridiques sont en pleine ubérisation, et chez les Avocats, pas de numerus clausus (simple remarque, je ne plaide pas pour). Pour des questions de coût, les personnes ayant besoin de services juridiques veulent de plus en plus un service minimum, quitte à se passer de conseils. Et cette ubérisation profitera juste aux quelques sociétés qui auront eu la bonne idée de se positionner dans les premiers sur le marché (legalstart, captain contrat, etc). Aucune création d’emploi à attendre, il suffit d’ailleurs d’aller jeter un oeil sur le kbis de la plupart de ces boites pour constater qu’elles ont juste un ou deux salariés, les services étant fournis soit par l’informatique, soit par des Avocats sous-traitants qui acceptent des tarifs miséreux parce qu’ils ont besoin de manger.
                  Si on peut se réjouir que cela mette fin à certains abus, on ne peut que s’inquiéter de la dégradation générale du système (j’ai récemment reçu deux jugements dans lesquels les juges ont carrément répondu à une question de droit qui ne leur était pas pose pour éviter de répondre à celle posée !!!).
                  Le plus inquiétant est la généralisation du phénomème, avec par exemples des sites de bricolage entre voisins pour des coûts de 20 ou 30 euros, tarifs avec lesquels un artisan ne peut pas rivaliser (encore une fois, il est clair que certains artisans ont abusé, comme il existe des moutons noirs dans tous les corps de métiers).
                  Et comme l’État ne va certainement pas baisser charges et impôts (à peine de faire faillite), on va finalement assister à une paupérisation générale.
                  L’un des dangers de l’ubérisation est la dépendance à la technologie, et la silicolonisation des esprits (lire le livre d’Eric Sadin ou l’article paru il y a quelques jours dans Le Figaro) sur le sujet.
                  Et en plus, les pertes vont être sévères le jour ou par exemple les investisseurs qui ont mis de l’argent dans Twitter vont finalement comprendre qu’une société tout juste bonne à accumuler les pertes ne vaut rien. De la même façon, qui peut sérieusement croire que l’avenir, c’est une société qui propose une gamelle connectée pour chats ?

                  Époque passionnante mais avenir ô combien incertain…

                    1. Kazar

                      @ Sam Player : ne vous faites pas plus bête que vous ne l’êtes…un artisan qui fait faillite à cause de la concurrence de bricoleurs du dimanche ne consomme plus, idem pour toutes les autres professions concernées. Moins de travailleurs, moins de création de richesses, plus de taxes sur ceux qui restent.. incitant ceux qui peuvent à se barrer, au bout du compte paupérisation.
                      Cela ne signifie pas que je souhaite qu’on empêche l’économie « collaborative », mais à titre personnel, pas question qu’un bricoleur du dimanche vienne essayer de réparer ma chaudière par exemple…

                    2. albundy17

                      Kazar, quand un bricoleur du dimanche fait mon boulot, c’est soit que je n’avais rien à gagner, soit sa femme qui m’appelle pour réparer les dégâts le lundi matin, et là je reprends 2 fois des nouilles

                    3. sam player

                      Kazar, tu donnes dans le sophisme homme de paille avec ton « bricoleur du dimanche ».

                      Bullshit Button DEFCON #5

                      Il n’y a aucune différence entre l’ouvrier chauffagiste travaillant en semaine dans une entreprise et arrondissant ses fins de semaine en faisant la même chose à son compte.

                      Pour payer une partie de mes études j’ai des plans de maison (la liasse), d’autres changent des courroies de distribution, des cardans ou des échappements, d’autres font du placo, d’autres des repas etc…

                      Ce système fonctionne grâce à l’évaluation (notes) donnée par les clients et fournisseurs et ça fonctionne très bien.

                      Je ne vois absolument pas pourquoi le bouche à oreille permettant de faire connaître des artisans fonctionnerait plus mal pour permettre de faire connaître les talents d’un mécano ou d’un plombier.

                      Economiquement ce que tu dis ne tiens pas.
                      D’une part ce n’est pas parce qu’une réparation passe par l’économie collaborative qu’elle est un manque à gagner pour l’économie conventionnelle (l’artisan ou le réseau) car c’est son prix avant tout qui valide la décision.
                      Une courroie de distri en mode économie collaborative ça donne 80€ pièce et 100€ MO et ça peut être de suite, sinon c’est de 500 à 700€ et ce sera plus tard (peut-être).

                      L’économie collaborative ça enrichit les gens qui vont dépenser moins, voire même s’enrichir dans le cas décrit en évitant une casse moteur puisqu’ils n’auraient jamais mis cette somme dans la réparation pour sauvegarder leur patrimoine (oui pour beaucoup le patrimoine ça commence par la bagnole).

                      D’autre part cet enrichissement va permettre de dépenser dans d’autres domaines : 100€ économisés chez X ce n’est pas 100€ mis sous le matelas mais 100€ qui peuvent être dépensés suivant la même méthode : l’économie n’a pas 100€ de moins.

                      En fin d’année j’ai acheté sur Amazon (le market place) pour ma grand mère 60 piles pour son appareil auditif en lui permettant une économie de 75% (moins cher que le tarif sécu!), les mêmes que celle de son audioprothésiste qui les revend sous sa marque de réseau, et toussa parce qu’un gars a eu les couilles de se lancer suivant le principe « peu de marge mais beaucoup de clients ».

                      Idem pour mon eliquid (Alfaliquid FR4) à 3.50 unitaire livré dans ma boîte aux lettres (par 10) vs 5.90 chez le marchand du coin.

                      Ces quelques exemples pour te montrer que c’est la même chose, les mêmes produits mais vendus différemment.

                      Choisir son fournisseur dans l’économie collaborative relève simplement des mêmes précautions que celles que l’on prend pour choisir un prestataire dans un autre domaine.
                      Ainsi pour ce qui est des piles susdites je n’ai pas choisi le prix le plus bas mais celui dont les avis étaient assez nombreux (200 avis) mais surtout celui qui s’engageait à fournir une DLC d’au moins 3 ans (vs aucune info à ce sujet pour les autres) et en fait la DLC à la livraison était 2020 soit 4 ans.

                      J’ai changé les triangles de la voiture d’un de mes enfants et j’avais emprunté le pont d’un ami qui travaille dans un Feu Vert : il a été scotché par la qualité des pièces (Oscaro) et même lui n’aurait pas pu me les fournir à ce prix dans son réseau (PS: elles sont fabriquées à Dijon).

                      (commentaire un peu long mais validant the bullshit assymetry : « The amount of energy needed to refute bullshit is an order of magnitude bigger than to produce it. »)

                      Alors tu fais ce que tu veux mais n’empêche pas les autres de travailler à leur façon et stp ne colporte pas des idioties : l’économie collaborative ce n’est pas de faire faire à ton voisin ce pourquoi il n’a aucune connaissance.

              1. Kazar

                Tout à fait BM, il y a là une évolution très importante dont peu de gens ont pris conscience, nous allons vers un changement de société total avec l’évolution technologique. Certains ont tout compris et en profitent (les infopreneurs comme on dit), ils vendent leurs produits en France mais sont fiscalisés à l’étranger, et cela ne fait que commencer. Dans le même temps, l’État va accentuer la lutte contre le cash pour compenser ces pertes de recettes, ainsi que la pression fiscale (notamment sur l’immobilier, actif qui ne peut pas fuir à l’étranger).

                1. Greg

                  @albundy17
                   »
                  soit sa femme qui m’appelle pour réparer les dégâts le lundi matin, et là je reprends 2 fois des nouilles
                   »
                  on dit autrement :
                   »
                  soit sa femme qui m’appelle pour réparer les dégâts le lundi matin, et là je me fais des nouilles encore
                  « 

  11. Marco40

    Cher H16, un article consacré à la folle du Poitou devient de nouveau nécessaire : je viens de me rendre compte qu’elle est une arme de destruction massive! Un peu comme la bombe à neutrons qui tue tous avec un minimum de dégâts physique. Elle, elle agit avec efficacité contre toute structure économique.

    Je propose de menacer de l’envoyer vers de Etats hostiles : les dégâts commis ici par elle sont suffisamment dissuasif. Trump et Poutine devraient faire gaffe!

      1. Marco40

        Elle a un sens innée pour dilapider le pognon des autres. Inutile de chercher des mauvais projets, de mauvaises idées : il suffit de la regarder s’extasier sur un projet, une idée. Une vraie bullshit detector.
        J’aurais dû investir en jouant à la baisse toutes les boîtes côtés qu’elle a soutenue. Je serai riche.

          1. bulltrap

            Mais que n’a t’elle pas déjà fait ? 🙂

            La ministre de l’Ecologie a annoncé, ce jeudi 19 juin 2014 sur BFMTV, que les tarifs d’EDF n’augmenteraient pas de 5% au 1er août, ce qui pourrait faire chuter son chiffre d’affaires.
            A 13 heures, le cours de l’action EDF était en baisse de 8,18%, après être passé sous la barre des 10%, à 23,54 euros. Il s’agit de loin de la plus forte baisse du CAC 40, en hausse nette de 0,92% à la même heure.

      2. Bisphénol

        Ouais, je crois qu’on l’avait déjà mentionné à plusieurs reprises : tout ce qu’elle touche se transfrome en merde. Une autre forme de pierre philisophale.

      3. Kazar

        Surtout qu’ils ont eu l’excellente idée de l’installer dans l’Orne, dont on ne peut pas dire que l’ensoleillement soit similaire à La Rochelle ou Marseille, au hasard. 1 km de route pour 5 millions d’€, et ils foutent ça sous la flotte…

  12. Le Gnôme

    « La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente » a dit Françoise Giroud.

    Là où elle est elle peut constater que son rêve est exaucé avec Lauvergeon et Royal.

      1. Aristarkke

        Cadoresses…
        Cela a un fumet antique qui me ravit… 🙄
        Par ailleurs est annoncé aujourd’hui qu’Eolienne Impériale convoque du monde demain pour un plan de lutte contre la période de froid qui va nous arriver…
        Heureusement que nous sommes en phase de réchauffement climatique. Devoir se la fader tous les jours dans le cas contraire… 😥

        1. sam player

          Tous les ans à la même époque on nous fait le coup du Noël sans neige et du chômage technique dans les stations de ski… et qu’on va tous mourir…
          Et tous les ans il neige à basse altitude (800-1000m) dans la 1ère ou 2ème semaine de janvier… parce que l’hiver commence fin décembre si si !

        2. BDC

          Oui j’ai vu ! Trop drôle, comme on va manquer d’électricité, on doit pleurer chez Mutti, et on va demander aux entreprises d’arrêter leur production, contre indemnités.

            1. MCA

              Et Ils n’ont pas envisagé l’extinction des télés à 20h00 ?

              Pourtant ce serait joindre l’utile à l’agréable, car outre de sérieuses économies d’électricité, ils nous éviteraient leurs discours pitoyables.

                1. MCA

                  Que du bonheur,

                  et hop ça reboucle sur un sujet précédent concernant l’éducation des enfants…. :o))))

                  Déjà qu’avec notre contribution « bloguesque » on devrait voir les résultats dans 9 mois (syndrome BM-HARRY-MCA), si en plus la télé amplifie le mouvement en restant muette, il va falloir mettre des tentes dans la cour des maternités!

                  MST si tu nous lis….

          1. Lorelei

            On va taxer les entreprises avec une taxe appuyée sur leur consommation prévisionnelle lors des périodes de pointe et le prix officiel des certificats de capacité.
            Après ça, si on a encore envie de développer une entreprise… ou alors seulement au printemps, sans chauffage et sans clim.

            1. MCA

              Et grâce à LINKY, ils pourront matraquer les consommateurs en faisant du Yield Management sur les consommations, but inavoué et inavouable de cette installation onéreuse, payée par nos factures, bien évidemment.

          2. albundy17

            Haha ! Vénézuela, nous voilà ^^

            PS: Sam, les stations ont fait – 20 % de pognon en 2016, c’est pas la neige qui manque, surtout chez les journaleux

  13. lxy

    Quand j’entends tous les incapables politiques parler d’état STRATEGE en prenant des grands airs inspirés, , j’ai envie de casser le poste (MLP, Mélenchon, Hamon, Montebourg, Chevénement…)

  14. lxy

    Lauvergeon était une protégée de Jacques Attali…comme Macron. Tout un programme.
    J’ai un ami qui a eu un poste de direction chez Areva au moment de l’arrivée de Lauvergeon. C’était un ingénieur spécialiste des grands ensembles industriels et qui à ce titre critiquait telle ou telle décision « dangereuse » de la patronne, Or celle-ci ne supportait autour d’elle qu’une cour de minables petits courtisans. Cet ami, comme d’autres a rapidement fui en courant ce bateau devenu ivre…

    1. albundy17

      « Or celle-ci ne supportait autour d’elle qu’une cour de minables petits courtisans. »

      C’est étonnant cette constante chez les femmes dès qu’elles ont du pouvoir

          1. theo31

            Le misogyne adore les femmes. Comme il les adore, il les pratique. Comme il les pratique, il les connaît. Et c’est parce qu’il les connaît qu’il est misogyne.

            Léo Campion

          1. Lark on the Wing

            @Bonsaï : Nope, a woman in charge always carry a chip on her shoulder… especially in politics or hi-tech…. fact of life….

            1. sam player

              Je ne connaissais pas l’origine de l’expression :

              This has gotten lost in all the false meanings. A chip on his shoulder comes from the days when there was a formal declaration for a fight, punch-up etc. When a person disagreed strongly with someone over a personal belief, they would place a chip of wood on their shoulder and dare the other to knock it off. Once the other person did this signaled the beginning of the fight and thus punches were thrown. Examples of this can be seen in old British movies circa 1930-1950’s.

              We use this idiom to say that someone has a deeply held feeling or conviction about something (whether it annoys them or that they won’t listen to any other opinion about it) and thus if you disagree then they will vehemently challenge you.

              (urban dictionnary)

          2. BDC

            My Lord, j’hésite entre les citations… « Les femmes se défendent en attaquant, et leurs attaques sont faites d’étranges et brusques capitulations. ”
            « Les femmes forment un sexe purement decoratifs. Elles n’ont jamais rien a
            dire, mais elles le disent d’une facon charmante.  »
            « Les celibataires devraient etre lourdement imposes. Il n’est pas juste
            que certains hommes soient plus heureux que les autres. »
            « Celui qui cherche une femme belle, bonne et intelligente, n’en cherche
            pas une mais trois. »
            je choisis celle-ci : « les femmes sont faites pour être aimées, non pour être comprises ».

            1. Royaumont

              Ce cher Sacha Guitry avait aussi dit : »les femmes préfèrent les hommes qui les prennent sans les comprendre aux hommes qui les comprennent sans les prendre ».

            2. René-Pierre Samary

              « Celui qui cherche une femme belle, bonne et intelligente, n’en cherche pas une mais trois. »

              M’aurait-on lu ? Ou, plutôt, lu Démosthène (Discours contre Nééra)

              « Nous avons les hétaïres pour la volupté, les concubines pour les
              soins journaliers du corps, les femmes pour avoir des enfants légitimes et garder fidèlement les choses de la maison. »

              1. BDC

                Intéressant, Coluche a fait la réciproque et a traduit « bonne » par « riche » : « Mesdames, un conseil. Si vous cherchez un homme beau, riche et intelligent… prenez-en trois ! », et puis vous savez ce qu’on dit … un homme beau est rarement intelligent, une femme belle rarement heureuse.

                1. René-Pierre Samary

                  J’ajoute que, hélas, une femme intelligente est rarement heureuse… sexuellement. A moins de tomber sur un idiot, qui ne s’en rendra pas compte, ou fera semblant. Traiter une comtesse comme une putain, et une putain comme une comtesse, est peu rentable, l’une étant souvent peine-à-jouir, et l’autre ne comprenant que la vulgarité. En toute circonstance, se souvenir que : oignez vilaine, elle vous poindra, poignez vilaine, elle vous oindra.

                  1. BDC

                    On est au moins rassurés que vous ayez connu des femmes intelligentes pour tirer pareille conclusion René-Pierre 😉 ! Elle vient d’où cette théorie ? Une histoire de testostérone, hormone du désir, en panne chez les QI hors normes ?

                    1. René-Pierre Samary

                      Les « femmes intelligentes » ont leur manière d’être intelligentes, rarement à la façon masculine. Mais elles peuvent rendre les hommes plus intelligents qu’ils ne le sont, et ça, c’est énorme (les néo-féministes, qui ont tourné à l’androphobie, les rendent plus stupides et agressifs, cela se comprend).
                      Pas besoin qu’elles atteignent des QI hors normes (en fait, à un certain niveau, on ne trouve plus de femmes – de même que tout en bas de l’échelle, les femmes sont plus rares que les hommes, comme c’est bizarre !) La répartition des QI ressemble plus à un fuseau chez les hommes, davantage à une sphère chez les femmes.
                      Pour ce qui est de la satisfaction sexuelle, la testostérone féminine (hormone qui est présente chez la femme, à petite dose, augmentant avec l’âge) n’a rien à voir, je pense. Mais seulement le fait que l’acte sexuel demande une certaine mise au repos du cortex supérieur, qui favorise l’instinct. Cela est vrai aussi chez les hommes « intelligents », jusqu’à l’impuissance au moment de l’acte.
                      Tout cela (chez les « femmes intelligentes » comme chez les « hommes intelligents ») se libère facilement, s’il n’y a pas d’enfermement dans l’échec.
                      RPS, sexologue amateur.

        1. albundy17

           » les chefs n’aiment pas être contredits. »

          Seulement les ptits chefs, chez les femmes c’est quelque soit le niveau de responsabilité. sans doute une vengeance. Bien que les premiers à en souffrir sons les genres 1.

          Bonsaï, il serait intéressant, pour appuyer tes propos, de nous décrire dans quel milieu professionnel tu as évolué

          1. bibi

            Bonsaï a évolué dans le secteur de la sylviculture ou la terre était chargé en métaux lourds.
            Ce qui a aggravé le dysfonctionnement d’un cerveau déjà malade de part sa nature de femme.

            Par nature les femmes sont des êtres en désaccord perpétuel avec elle même, donc ne supportant pas la contradiction des autres.

                    1. BDC

                      Bah moi j’ai compris que c’était une référence à Marsault, comme « ça va piquer », faut pas généraliser la mémoire de Bonsaï à « toutes les filles du blog » ! 😀

            1. BDC

              « Cerveau malade », il y a une Madame Bibi dans ta votre vie ?
              « C’est souvent avec une femme idiote qu’on vit en bonne intelligence. »

            2. Bonsaï

              C’est bien regrettable pour vous, mais votre discours haineux indique très clairement un gros problème freudien, possiblement doublé de quelque atavisme congénital…

              1. bibi

                On notera que comme vous êtes bien en peine à réfuter la véracité de mes affirmations vous vous lancez dans une esquive lamentable, à coup de psychanalyse à 2 dollars Zimbabwéen et de consultation génétique.

                Vous prouvez ainsi que comme il était dit plus haut les femmes ne supportent pas la contradiction.
                C’était tellement prévisible et écrit d’avance que cela n’en est même pas drôle.
                Vous êtes encore plus caricaturale que la plus débile des féministes.

                1. Bonsaï

                  Quelle réfutation, de quelle véracité ?
                  Vous nagez en plein délire, mon cher…
                  Mais je suppose que je devrais être flattée de cette attention particulière que vous me portez. On dirait que vous n’avez que ça à faire…

                  1. bibi

                    Non, moi je crois qu’il faut que vous arrêtiez d’essayer de dire des trucs.
                    Ça vous fatigue, déjà, et pour les autres, vous vous rendez pas compte de ce que c’est.
                    Moi quand vous faites ça, ça me fout une angoisse.

                    1. bibi

                      C’est vous qui comme une grande avez répondu toute seule à des propos généraux sur les femmes, et c’est moi qui vous cherche.

                      Un cerveau non malade ne m’aurait jamais répondu.

                      C’est typique du cerveau féminin malade que de ne pas savoir quand il faut la fermer.

                    2. Bonsaï

                      @ Bibi, 16:04
                      « bibi 12 janvier 2017, 13 h 07 min
                      Bonsaï a évolué dans le secteur de la sylviculture ou la terre était chargé en métaux lourds.
                      Ce qui a aggravé le dysfonctionnement d’un cerveau déjà malade de part sa nature de femme. »

                      Faites-vous soigner, mon vieux.

                    3. bibi

                      Et en plus vous êtes incapable de comprendre ce que vous lisez, à force de vous enfoncez vous allez finir par trouver du gaz de schiste sous le lac Léman.

                    4. bibi

                      L’amour entre Bonsaï est moi il est dans le loin.
                      J’ai beau être un bébé marsupilami, ma queue est déjà bien trop grande pour un petit arbre.

              2. sam player

                « …votre discours haineux indique très clairement un gros problème freudien, possiblement doublé de quelque atavisme congénital… »

                Bibi, n’oublie pas de demander une feuille pour le remboursement SS…

                    1. BDC

                      Oui, bon alors moi j’ai avancé dans ma réflexion pour savoir si les États devaient s’occuper de la gestion des matières premières (énergies, agroalimentaire), et vu que les USA font la guerre un peu partout dans le monde là où il y a des ressources problèmes de démocratie, j’en ai conclu que non, ils n’ont pas à y mettre leurs sales pattes.

                    2. Val

                      +1 assez pathétique comme échange on se croirait au primaire . Merci hussard on reconnaît les vrais homme

                  1. bibi

                    Donc selon vous quand on fait une blague en prenant soin de ne viser que le pseudo et non l’individu qui se cache derrière il s’agit d’une agression.

                    1. bibi

                      En quoi selon vous ce message nécessitait-il réponse?

                      C’est là toute la question pourquoi répondre au lieu de se taire.

                    1. BDC

                      Hi hi, et maintenant c’est René-Pierre qui se fait arroser ! 😀 Ça va l’inspirer pour ses portraits de femmes vindicatives !

                    2. albundy17

                      « faut pas généraliser la mémoire de Bonsaï à « toutes les filles du blog » ! »

                      BDC, un peu plus haut, ds un moment lucide

                    3. Bonsaï

                      @ BDC, 18:58
                      Evitez donc, je vous prie, d’emmêler encore plus les fils de ce psychodrame.
                      René-Pierre est l’un des preux chevaliers ayant eu le courage de monter à la rescousse du Bonsaï, coincé dans une traitresse embuscade !
                      Il est donc normal que je l’en remercie chaleureusement.

          2. Bonsaï

            Ayant eu l’avantage d’être l’aînée, mon père m’a toujours traitée avec autant d’égards que si j’avais été un garçon, me faisant très tôt explorer sa vaste bibliothèque et abordant des sujets de discussion philosophiques.
            Il était toujours très fier de me présenter à des amis ou des collègues masculins.
            Bref, l’élégance…

              1. albundy17

                « Uhm… »

                lol ^^

                « Bref, l’élégance… »

                Oui, ce qui ne va pas de paire avec les chevilles, donc.

                Deuxième donc, vous n’avez jamais travaillé.

                1. Bonsaï

                  Qu’est-ce qui vous fait dire ça ?
                  Dans certains milieux, il faut se battre pour s’imposer en tant que femme… mais cela ne me fait pas froid aux yeux.
                  En général, les petits prétentieux, je n’en fais qu’une bouchée !

                    1. Bonsaï

                      Vous êtes un peu ridicules avec ces histoires qui reviennent comme les marronniers…
                      Bon, pour mes followers assidus, je le répète pour la Xième fois : oui, j’ai travaillé et même dans plusieurs domaines.
                      Et si j’avais plusieurs vies, je testerais bien volontiers l’exploration spatiale.
                      Et oui, j’ai fait de la plongée sous-marine en eau douce et en eau salée.
                      Et oui, je connais Jazzman, le blogueur errant…
                      Qu’est-ce que vous voulez savoir d’autre ? Z’enprofitez pendant que je suis de bonne humeur, comme dirait son Altesse du Piton !

                    2. BDC

                      Faut savoir, Lady B. est une comtesse, disciple des philosophes post-aristotéliciens … elle ne souffre aucune vulgarité !

              1. albundy17

                « Et oui, j’ai fait de la plongée sous-marine  »

                Whaaaa….

                Toujours pas la moindre indication concernant le moindre boulot que vous auriez pratiqué, va encore falloir broder. Mais c’est vrai qu’il faut se méfier, avec tout ces extra terrestres suceur de sang qui se baladent sur internet, ils sont bien capables de vous dénoncer au FBI, voire à la CIA, vu l’importance de l’épais dossier dénoncé sur le « blog » et le nombre conséquent de sectarisés potentiel terroristes le parcourant.

                « il faut se battre pour s’imposer en tant que femme »

                Tandis que pour les hommes, c’est fastoche, suffit de s’allonger sur le canap. Oh Wait !

                « En général, les petits prétentieux, je n’en fais qu’une bouchée ! »

                Je crois bien qu’il vous faudrait un gros black. Ha ben non, pas un black, trop raciste, disons un gros membré pas prétentieux, genre schmoll dans l’amour est ds le prè (bon courage à lui) ça remettrait quelques pendules à l’heure

                1. René-Pierre Samary

                  L’affreux sexiste, revendiqué, patenté, assumé que je suis dit que là, ça pousse un peu loin. Ca tourne à la guépéou, ton truc, et bibi aussi. Pourquoi répondre, arbolito ? Tu t’ennuies tant que ça, dans tes montagnes ? Le facteur n’a pas sonné ? Le père noël ne t’a pas fait de gâteries ? Tiens, prends un bon bouquin, genre « Bye bye Blackbird »…

              1. MadeInCH

                Je préfère Marsaut. Il fait dans le vulgaire chimiquement pur.
                Mais pas dans le pervers.
                Bon, évidemment, les Rubriques-à-bracs sont au summum.

            1. MCA

              @Bonsaï – 12 janvier 2017, 14 h 04 min

              « Bref, l’élégance… »

              Adepte du second degré?… :o))))

              Cher petit arbre,

              qualifier vos (charmants) voisins frontaliers comme suit :

              « On comprend désormais mieux pourquoi les Français sont bourrés dès le matin  »

              relève d’une « élégance » qui m’échappe.

              Pourriez vous nous préciser votre définition de ce mot afin de lever le doute ?

              1. Bonsaï

                Je repasse donc la pièce à conviction in extenso :
                « On comprend désormais mieux pourquoi les Français sont bourrés dès le matin : un petit coup de rouge noir dès potron-minet pour oublier toutes ces funestes réalités que H16 va se faire un plaisir sadique à leur mettre sous le nez…
                Santé camarades ! »
                Je précise donc que c’était conçu comme une petite touche d’humour matinale et finalement pleine d’empathie.
                Pas de quoi lancer une déclaration de guerre, en tous cas !

  15. Calvin

    La conclusion aurait pu être bien plus courte.
    La stratégie de l’Etat Français est curieusement très court-termiste.
    Bien plus court-termiste sur les vilains spéculateurs.

  16. OncleJoe

    Vous conprenez rien : la Stratégie, c’est parfois aussi de faire des Sacrifices pour obtenir la Victoire final !

    Une petite perte de rien du tout (4 mil, on s’en fou) pour aider à ala réalisation inéluctable de l’Histoire, est-ce chere payé ? D’autant que ce sont les Riches qui vont éponger ! Alors même ca, c’es trop bon !

  17. Dr Slump

    Bonsoir, ça peut peut plus durer!
    Si des âmes bien intentionnées pouvaient contribuer à envoyer quelques « breum » bien sentis à l’agité au pitoyable à l’inénarrable Lopez-Martinez sur Ctpts, ça me ferait vachement plaisir. A propos de l’article de Montabert sur Trump.
    Y’en a marre de cet abruti (zut, voilà, ça m’a échappé! Tant pis!), en plus il est administrateur, et il en use et en abuse pour pourrir tout ceux qui n’ont pas l’heur de partager son opinion. Les gaucho n’hésitent pas à rallier leurs copains pour mener des attaques de groupe sur le web, je ne vois pas pourquoi on s’en priverait. A la guerre comme à la guerre, baïonnette au canon, et chaaaargez!

    Lieutenant Slump, 5 étoiles de rassembleur.

    1. sam player

      Voilà ce qui m’a valu d’être banni de CP par le même José :

      http://hpics.li/5a4df34

      Il faut lire l’article pour voir que mon commentaire n’était pas une attaque ad hominem mais démontrait à 100% le sujet de l’article… le bien et le mal décidé par certains.

      1. Lark on the Wing

        @GO : Je ne vais jamais sur Contrepoints, sinon par le canal d’Huxley, et je ne connais donc pas ce Lopez-Martinez qui te fait grief, lequel au vu de son patronyme et du « Purée » interjeté me semble indubitablement appartenir à la podonégritude.

        Sa prétention à détenir la clé du Bien et du Mal n’est donc qu’une manifestation colorée de la pataouète attitude, dont on ne saurait lui tenir rigueur. C’est sans méchanceté aucune, à pas prendre au sérieux, un garçon qui pense qu’à tomber la veste, pas pour se battre, juste pour taper la sieste avant de boire l’anisette…

        Alors, c’est pas la mort de tes zosses, hein? faut lui pardonner, ça c’est la chrétienne attitude, mon cher !

        D’ailleurs, je compte des pieds-noirs parmi mes meilleurs amis….

        1. Lark on the Wing

          HS : petite insomnie, je me lève après avoir tenté vainement de me rendormir, et comme je n’ai pas envie de lire ou d’aller brouter sur le Net, je descends regarder, par désespoir, le Spectron.

          Conneries sur conneries, juste, pour l’oeil, une comparaison entre la beauté de Grace Kelly et « sa tragédie » et celle d’Amy Whitehouse et « sa tragédie » aussi….

          Surprise, sur la 23, boum! un épisode de la merveilleuse version BBC de 1995 d' »Orgueil et Préjugés » doublé en français : deuxième surprise, le doublage est parfait… les voix mêmes ne choquent pas, quand on a eu l’habitude de regarder en VO… et l’interprétation est au-dessus de l’éloge : ‘tain, cela fait du bien de ne pas voir ces mimiques stéreotypées des « series » américaines…

          Colin Firth avait 33 ans et ne se teignait pas encore les cheveux, et Jennifer Ehle était si jolie…. tous les acteurs sont superbes, comme les costumes et les décors naturels…. si vous faites des insomnies, regardez le prochain épisode, ou mieux encore, achetez le DVD des 6 épisodes, d’une fidélité totale au roman.

          Il existe une autre version, en film classique, plus récente, et sans aucun intérêt, avec Keira Knightley : à éviter

          dailymail.co.uk/femail/article-3257677/Why-Darcy-never-did-dive-lake-20-years-BBC-s-Pride-Prejudice-aired-cast-crew-reveal-secrets-set.html

          1. Black Mamba Warrior

            Bonjour, en jour glorieux !
            Lorsque le sommeil ne vient guère ou que je quitte trop tôt les bras de Morphée, soit je lis un livre en anglais sur ma tablette soir je visionne un dessin animé que je connais par cœur et là en peu de temps, je me retrouve au pays des songes.

            1. Kazar

              HS : superbe site BM, ou comment transformer sa passion en business (à terme). On sent bien le développement personnel et l’influence des infopreneurs. En tout cas, bravo.

              1. Black Mamba Warrior

                Merci @Kazar pour les encouragements… T’as pas idée du nombres de barrières psychologiques que j’ai dû abattre pour commencer à mettre en place le site et d’oser le présenter ici 🙄 . Chaque petit me coûte car j’ai l’esprit plus du Shinobi que celui du Samouraï. Pour être infopreneurs, il faut être visible et aller chercher les gens là où ils sont. Je n’ai pas encore mis ma page pro sur Facebook !!!

        2. Dr Slump

          A force de pardonner, ce n’est plus du pardon, ce n’est même plus de la tolérance, c’est de la faiblesse, et c’est une participation passive. Et le pardon chrétien s’applique à son ennemi personnel, pas à l’ennemi politique, religieux ou militaire. Si autrefois on avait « pardonné » aux mahométans, aujourd’hui il n’y aurait pas d’Europe, voire pas d’occident.

          La tactique gauchiste, qui consiste à occuper le terrain en faisant beaucoup de bruit, en faisant jouer le nombre ou la quantité contre la qualité, en débordant les contradicteurs par des accusations exagérées, de l’outrance, de la gesticulation, du point Godwin et de l’anathème abrutissant, fait beaucoup de mal: cela annihile le débat, cela empêche l’expression des idées et s’oppose à pluralité, c’est un terrorisme politique qui stérilise la parole, et donc l’action.

          Toutes les sensibilités politiques qui tentent de s’opposer au camp du bien gauchiste se couche sur le dos, en se disant, sans doute, qu’il ne faut pas rentrer dans ce jeu, et je crois que c’est une erreur fondamentale. Quand on a face à soi des guérilleros qui ne reculent devant aucun coup bas, on ne peut reprendre le terrain occupé qu’en se battant pour chaque mètre carré.

      2. Dr Slump

        Et d’ailleurs opération réussie par José, commentaires fermés recta par le modo en chef. La tactique gauchiste est encore victorieuse.

        1. Lark on the Wing

          Je rigolois, cher Docteur, quant au pardon (grand ou petit) : je souhaite à ce JLM de finir en crevette Bigeard, pas même bio…

    1. Val

      Merci Pheldge ! Avec un gros pincement au cœur j ‘y étais il y a 3 semaine … une île qui vous colle à la peau quand on y a vécu …

        1. Pheldge

          Ce que vous êtes c.ns ! 😀 (mais bon, Al , on totalise quand même sur l’île, 19 attaques depuis 2011 …) ‘Etang Salé, c’est un endroit oussé qu’y a un étang que il est salé bicauze proximité de la mer. Qu’ils sont bêeeeeetes quand qui s’y mettent à plusieurs 😉

  18. Aristarkke

    HS mais le samedi, c’est permis.
    Même dans les opérations financièrement foireuses, nous sommes encore battus par les Teutons…
    On ne sauve plus rien de quoi que ce soit, face à eux…
    😉

    Le land de Hambourg (la ville est quasiment le land à elle toute seule, reste de son statut de ville fondatrice de la Ligue Hanséatique) vient de s’offrir une Philharmonie pour un petit billet de 865 M€ (789 M€ pour le bâtiment seul, le delta étant pour les aménagements urbains) contre une estimation initiale de … 77 M€ pour l’opération.
    Vu le gigantisme du bâtiment (il culmine à 110 m de haut, comporte un parking souterrain de 510 places , surface bâtie introuvable dans les articles, l’estimation initiale était clairement bidon mais tout de même…)

    Et ce sont des Suisses qui signent l’architecture…
    Visiblement, ils ne connaissent rien à l’arboriculture mais ils savent compter…

    Pour mémoire, la Philharmonie de Paris n’a coûté que 3,1 fois son estimation initiale (535 M€ pour 173 M€ estimés…)
    Faut se résigner, on ne sait plus faire…

  19. Winch

    Bof, vous n’en avez pas marre de vous plaindre des élus que vous mettez au pouvoir?
    Vous n’en avez pas martre d' »couter les promesses fallacieuses de ces guignols pour qui vous votez?
    Bref, vous n’en avez pas marre d’être pris pour des c**illons?

  20. Temple

    Mais qui balancera à Ségolène la première boîte?
    La mouette rieuse ?
    Comment un grand pays comme la France peut traîner de pareils thons?
    Il y a aussi des tas de mâles…qui traînent leurs valises de casseroles!
    Quand l’état aura participé à la fabrication de Wiskas, alors nos chats balancera à tous ses fonctionnaires leur alimentation désormais frelatée.

Laisser un commentaire