L’abandon du régalien et la lente décomposition française

Ah, que cela fait du bien de savoir que cette France ne va pas si mal, au fond. Regardez, cette année encore, nos politiciens et nos forces de l’ordre ont su contenir avec brio les petits boute-en-trains qui allument des barbecues festifs avec les voitures du voisinage. C’est même Bruno le Roux, l’improbable ministre de l’Intérieur, qui nous le ment avec application. C’est donc que cela est vrai, n’est-ce pas ?

D’ailleurs, tout est contenu. On est passé de 602 « départs de feu » en 2015 à seulement 650 cette année. C’est une augmentation si modeste qu’on peut l’oublier. Presque. Après une rapide enquête, il faut plutôt retenir le nombre de 945 voitures brûlées pendant la nuit de la Saint-Sylvestre, ce qui marque une belle augmentation depuis 2013. Zut.

Il semblerait qu’en France, il y ait régulièrement quelques soucis à faire respect l’ordre, la loi et de façon plus générale, la conception la plus simple et basique de la sécurité. Pour un État qui se gargarise de sa puissance et qui ne renonce à aucune intervention, et alors que nous sommes en plein état d’urgence, faillir à sa mission régalienne essentielle laisse un peu à désirer.

Notons que la situation n’est pas nouvelle. Notons que ce ne sont pas les dernières décisions de Hollande en matière de justice qui provoquent ces problèmes, et qu’ils ont émaillé les présidences précédentes. C’est bel et bien une tendance de fond.

Tout comme celle qui veut que certains quartiers pudiques pardon sensibles soient maintenant des zones où plus aucun service public ne peut s’opérer sans risquer l’émeute. Plus de police, bien sûr, mais aussi plus de pompiers, d’ambulances, plus de poste, de commerces ou… de transports en commun qui évitent soigneusement ces endroits que la morale socialiste réprouve en les oubliant aussi vite pour éviter d’avoir à les gérer.

C’est ainsi que, pendant la Saint-Sylvestre, certains quartiers de Sevran (vous savez, la ville mise en faillite avec application par Stéphane Gatignon), du Blanc-Mesnil, de La Courneuve ou de Pantin n’ont pas été desservis par les bus de la RATP « par mesure de prévention », indique la prudente régie dont les déficits récurrents ne lui permettent pas trop d’acheter des bus neufs à chaque nouvelle année pour ces « zones émotives sensibles ».

Pour la Socialie, il s’agit d’une mesure de bon sens : par là, des gens brûlent des bus ? Arrêtons des les y faire passer, pardi !

Pour l’observateur lucide normal, il s’agit d’un énième renoncement en rase campagne des autorités qu’on paye manifestement bien trop grassement pour assurer une sécurité devenue factuellement inexistante. C’est encore un pas de plus vers l’abandon de bouts de territoires français sur lesquels on a déjà, petit à petit, vogué de lâchetés en renoncements et en compromissions.

Comme dans une myriade d’autres cas tous aussi déplorables les uns que les autres, on choisit donc encore une fois de taire le problème dans les médias (qui n’osent plus demander ce que font policiers, juges et politiciens dans cette affaire), de le contourner dans la pratique, et ainsi de le laisser prospérer et grossir dans son coin. Tant que le bourgeois votant n’est pas directement impacté (et encore, tant qu’il vote comme il faut), ces problèmes n’en sont décidément pas des vrais.

Malheureusement, de temps en temps, cette étonnante non-gestion des problèmes progressivement plus aigus, à force de pourrir la vie des citoyens honnêtes, finit par coûter la vie à quelques uns d’entre eux. Je me contenterai d’un fait divers sordide et récent, celui du « tueur de la Drôme », le cas consternant d’un récent libéré de prison, instable sur le plan psychiatrique, dont le parcours l’amènera à attaquer plusieurs personnes et en tuer quatre.

Ce n’est bien sûr qu’un fait divers sordide, et il serait idiot d’en conclure que la France est maintenant parcourue partout par de tels olibrius dangereux. Mais malheureusement, ce « simple » fait divers illustre parfaitement ces petits renoncements, ces lâchetés, ces abandons de la force publique face à ce qui va devenir un gros problème avec des morts à la clés.

Incarcéré pour trafic de stupéfiants, le jeune homme est libéré en septembre dernier. Il décide de quitter le foyer familial et se retrouve dans un TGV de la ligne Marseille-Paris. Sans billet, il est banalement débarqué à Avignon. Cela ne l’empêche pas de prendre un autre train (ouf ! Même en état d’urgence, il reste toujours aussi simple de monter dans un train en France), d’y déclencher une altercation (banale) avec des passagers au point d’en forcer l’arrêt à Valence.

Il en sera débarqué vers 22H et récupéré par les gendarmes locaux, qui ne voient en l’espèce qu’une scène banale. Faire arrêter un train, à 22H, et ainsi générer du retard (20 minutes) pour plusieurs milliers de personnes (ce train-là et les suivants), c’est, apparemment, une aventure banale qui ne déclenchera aucune sanction. L’altercation n’était vraisemblablement pas assez violente, et personne n’a porté plainte. Tout ceci est banal. Et puis, les gendarmes ignorent tout du passé (banalement violent) du voyageur sans billet, ignorent aussi qu’il a déjà été expulsé d’un précédent train.

L’homme, déclarant avoir des problèmes de santé et nécessitant un traitement, sera banalement amené par les pompiers aux urgences de Valence, qui ne resteront pas pour s’assurer qu’il est bien vu par une équipe soignante. Il y restera deux heures, mais sur place, personne ne sait banalement s’il a été vu par un médecin. En tout cas, il est parti en volant (banalement) un vélo. Ensuite, notre « pas vraiment fuyard » ira tuer trois personnes à leur domicile (une intrusion, chez soi, un soir de Noël, c’est banal) et une quatrième ailleurs. Enfin, les forces de police ont fini par l’attraper, dans le calme et une piscine de banalité, à la gare TGV d’Avignon le lendemain.

Rassurez-vous : tout comme dans les quartiers impressionnables sensibles, personne n’est, réellement, responsable et on ne pourra reprocher à personne, nulle part, d’avoir failli. Sur le plan du droit, personne n’a fauté. Tout s’est déroulé de façon convenue, calme presque : chacun fut laissé, banalement, à sa non responsabilité de n’avoir très correctement rien fait avec application. Tout comme pour l’absence de réaction rapide devant les Jean du Voyage qui s’excitent sur la voie publique en détruisant des voitures, tout comme chaque agression du quotidien, dont plus personne n’a rien à foutre (que ce soit pour des manants, comme à Lille il y a quelques années, ou pour des députés, offusqués que leur petite importance ne leur ouvre pas plus de droit à la promptitude des forces de l’ordre), tout comme pour tant d’autres affaires, la société française a choisi une voie, très claire : seul l’État sait quand agir, il n’agira que lorsqu’il le jugera bon (et encore) et rien, absolument rien ne pourra passer par le contrôle social, la responsabilisation des citoyens ou leur auto-défense naturelle qui seront durement réprimés.

La défense ne saura jamais être celle du citoyen pour lui-même, mais exclusivement celle des forces désignées pour tout le monde. Et tant pis si ça foire. Le contrôle social naturel, celui qui s’impose dans les sociétés policées, n’existe plus. Il est remplacé par la bonne parole d’un seul canal, les médias officiels, qui désignent par la force des choses ce qui se fait, se dit et se pense.

Le social, de nos jours, ce n’est surtout pas autre chose que l’État.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires280

  1. Aristarkke

    Mauvaise langue! On nous annonce ce matin avoir coincé les bbqmen de Viry Chatillon… Pas bien cela ???

        1. Lafayette

          surtout que la voiture verte reconnaissable avec sa belle nouvelle vignette ne fait plus que brûler.
          alors que finalement ca aurait été d en finir avec les véhicules trop anciens.

  2. Aristarkke

    Mais hier, c’était le souk à Juvisy-sur-Orge, les voisins… Il n’y a fallu qu’ une heure trente à la Police (une voiture!) pour arriver sur les lieux. Heureusement que c’est l’ Etat d’urgence !

    1. Black Mamba Warrior

      Ben , nous, on a eu droit en moins de 20 mn à un déplacement de deux gendarmes car on faisait volé un drone au dessus de notre jardin.
      On a dû expliqué que c’était une simple activité ludique.

      1. Calvin

        On commence comme ça, et puis on tue des milliers de gens à cause d’un drone fou.
        Méchants drones, méchants.

          1. Royaumont

            Un katana (un vrai, pas un truc de déco en aluminium, comme trop souvent) est un utile auxiliaire qui permet d’envisager sereinement une discussion constructive entre adultes responsables. Ça a un effet très… apaisant.

                1. Calvin

                  Pas de problème, c’est cadeau !
                  Oh, et puis, un peu d’à peu près :
                  Katana que l’amour, à offrir en partage…
                  (oui, l’amour, c’ est le partage à deux, le katana est le partage en deux)

                  1. Black Mamba Warrior

                    Il m’a fallu 1 bonne minute pour comprendre la subtilité!
                    Au départ, j’ai cru que tu me parlais d’un de mes articles de mon blog et que tu avais trouvé une faute dans un texte.

                    1. Lark on the Wing

                      Il est vrai que l’introduction de l’arme à feu au combat, en éloignant de vous l’adversaire, a fortement diminué les joies du corps-à-corps…. l’efficacité y a gagné ce que l’élégance en a perdu…

                  1. albundy17

                    Le plus dur restant la maîtrise face à une agression, il y a des pro, et les autres (c’est pour ça que je préfère le canon scié)

                    1. Black Mamba Warrior

                      Quand je parle de physiquement préparé, il s’agit d’entraînement sur des cibles fixes pour commencer et ensuite sur des cibles en mouvement. Si tu vises à côté cela ne sert à rien. Va s’y mange bien , engraisse toi … cela fera du bon lard !!!

                  2. albundy17

                    « si tu n’es pas mentalement et physiquement préparé,  »

                    Ho oui, j’en suis intimement persuadé, le physiquement n’étant d’ailleurs qu’un petit avantage.

                    c’est pour ça que je préfère le canon scié.

                    Grande, sans doute, est ta dextérité de la lame comme de ton mental, mais devant de la kalash, ça sert à rien de récupérer le gland dans la main de tchin machin, tu pèses seulement plus lourd, en plomb.

                    Je vais aller me faire un sandwich, avec de la sauce bbk

                    1. Black Mamba Warrior

                      Allez une double portion pour toi :mrgreen:
                      Quand je parle de physiquement préparé, il s’agit d’entraînement sur des cibles fixes pour commencer et ensuite sur des cibles en mouvement. Si tu vises à côté cela ne sert à rien. Va s’y mange bien , engraisse toi … cela fera du bon lard !!!

                    2. albundy17

                      « Va s’y mange bien , engraisse toi … cela fera du bon lard !!! »

                      navré, je suis trop sec pour faire du lard.

                      Les cibles statiques, puis en mouvement ne changeront rien a ta préparation, quand il y aura agression tu feras n’importe quoi, faut juste espérer que le ou les en face soit moins préparé que toi, ce qui est peu envisageable.

                      Comme je suis une quiche, mais conscient, arroser large reste ma seule alternative.

                      C’est marrant, me vient à l’esprit une célèbre scène avec harisson ford face à un dieu du sabre.

                  1. Lark on the Wing

                    C’est ce que disait Alexandre, concernant ce Gordien… une tête de nœud, faut dire…

                    L’ADP étant absent, j’en profite honteusement…

                    1. Lark on the Wing

                      A propos de M. Zut, j’ai mis la main sur une partie auto-censurée du livre du Cordonnier de l’Elysée : je vous en livre la primeur, mais vous invite à la discrétion :

                      « Tous les vices combattaient en lui à qui en demeurerait le maître. Ils y faisaient un bruit et un combat continuel entre eux. L’avarice, la débauche, l’ambition étaient ses dieux ; la perfidie, la flatterie, les servages, ses moyens ; l’impiété parfaite, son repos ; et l’opinion que la probité et l’honnêteté sont des chimères dont on se pare, et qui n’ont de réalité pour personne, son principe, en conséquence duquel tous moyens lui étaient bon.

                      Il excellait en basses intrigues, il en vivait, il ne pouvait s’en passer, mais toujours avec un but où toutes ses démarches tendaient, avec une patience qui n’avait de terme que le succès, ou la démonstration réitérée de n’y pouvoir arriver, à moins que, cheminant ainsi dans la profondeur et les ténèbres, il ne vît jour à mieux en ouvrant un autre boyau. Il passait ainsi sa vie dans les sapes.

                      Le mensonge le plus hardi lui était tourné en nature avec un air simple, droit, sincère, souvent honteux. Il avait de l’esprit, assez de lettres, d’histoire et de lecture, beaucoup de monde, force envie de plaire et de s’insinuer, mais tout cela gâté par une fumée de fausseté qui sortait malgré lui de tous ses pores.

                      Méchant d’ailleurs avec réflexion et par nature, et, par raisonnement, traître et ingrat, maître expert aux compositions des plus grandes noirceurs, effronté à faire peur étant pris sur le fait ; désirant tout, enviant tout, et voulant toutes les dépouilles.

                      Il avait de l’esprit, et trop bon pour être la dupe de la religion qui n’était, à son avis, qu’une invention de politique, et de tous les temps, pour faire peur aux esprits ordinaires et retenir les peuples dans la soumission.

                      Son principe favori était que la probité dans les hommes et la vertu dans les femmes ne sont que des chimères sans réalité dans personne, d’où suivait la licence de la fausseté, du mensonge, des artifices, de l’infidélité, de la perfidie, de toute espèce de moyens, en un mot, tout crime et toute scélératesse tournés en habileté, en capacité, en grandeur, liberté et profondeur d’esprit de lumière et de conduite, pourvu qu’on sût se cacher et marcher à couvert des soupçons et des préjugés communs. »

                      Comme disait Montaigne : « « Tel a été miraculeux au monde à qui sa femme et son valet n’ont rien vu seulement de remarquable. Peu d’hommes ont été admirés par leurs domestiques »….

                    2. Lark on the Wing

                      l’abbé (par la suite archevêque de Cambrai puis Cardinal) DUBOIS… magnifiquement interprété par Jean Rochefort dans le film de Tavernier « Que la fête commence » (1975).

                    3. Aristarkke

                      Il n’y a point de grand homme pour son majordome (ou son valet de chambre selon les versions. Majordome est une meilleure rime)… 😉

          1. Calvin

            Oui, bien sûr, cela ne se règle pas par une visite de courtoisie entre voisins, voire pour essayer le joujou !

            On appelle direct la maréchaussée… Et bizarrement pas quand le même voisin se fait cambrioler…
            Pathétique.

            1. Black Mamba Warrior

              Nos charmant voisins ont prétexté qu’ils craignaient pour leurs progénitures. Ils pensaient que ses maniaques avaient investis sur un super joujou pour mater les propriétés alentours

              1. Calvin

                « un super joujou pour mater les propriétés alentours »
                Quand on est voyeur soi-même, on est persuadé que les autres le sont aussi !

              2. Aristarkke

                Vous auriez quand même pu vous douter que tailler vos haies à coups de katana, feraient forte impression sur le voisinage… 😕

                1. Black Mamba Warrior

                  Chose très importante, Ne jamais utiliser son katana pour tailler les haies
                  1 CE N’EST PAS FAIT POUR Çà !!!
                  2 VOUS ABÎMEZ LE TRANÇANT DE LA LAME !!!
                  3 Au Katana, le respect tu dois !!!

                  1. Aristarkke

                    Le deuxième alinéa donne l’idée qu’il y a un bout de votre langue qui a péri au champ d’honneur, jeune pousse trop vite coupée… 😕

                    1. Black Mamba Warrior

                      A posteriori en réfléchissant, je m’aperçois que la faute provient du fait que j’avais en image en tête: un taille haie électrique et une tronçonneuse… :mrgreen: c’est pour cela que mon humble cervelle n’a pas su différencié.

          2. Aristarkke

            La Dame faisait de la bronzette façon Ève???
            On sait bien que vous racontez tout en deux ou trois fois… 😉

            1. Black Mamba Warrior

              😆
              Non, nullement ! Enfin, je ne sais pas… Le drone ce jour là, il allait vers la forêt, mon époux a fait une démonstration du drone aux gendarmes et il a montré le parcours qu’il avait enregistré du vol précédent. Ils ont constaté par eux-mêmes qu’il n’y avait rien de pervers dans la vidéo enregistré.

                  1. Lark on the Wing

                    Exceptionnellement, Slump et moi-même t’accordons le droit au Breumisateur !

                    Alors, heureuse ?

                    1. Dr Slump

                      Je valide le néologisme. Breumisateur? Sans déconner c’est la meilleure putain d’invention de l’année, non, du siècle même!
                      Breumisateur! On n’avait pas fait mieux depuis la mise sur orbite de Laïka! Il faut déposer le concept. Marsault en serait baba (et accessoirement il l’aurait un peu dans le.. enfin tu vois quoi, mais on s’en fout, business is business and all that jazz, y’know! ). Et on devrait t’élever au rang d’acamédecin, pour réveiller les croulants qui introduisent des motd ridicules dans le dictionnaire. On devrait t’élever une statue, en plein Beaujeu, (ou la localité qui te convient), et les vendangeurs, voyageurs, touristes et chasseurs de passage viendraient y déposer non pas des bougies, mais des breums, nom d’un chien!
                      Et de fait le passe-droit accordé en oucedé à la mistinguette, bah! Mais gare!

                    2. Lark on the Wing

                      J’ai parfois de ces mots heureux, en matière de néologismes, mais ton enthousiasme laudateur gêne un peu ma naturelle modestie, cette introversion qui me caractérise….

                      Concernant la Miss, j’ai avalisé l’usage qu’elle en avait fait, considérant d’une part que la provocation de Zébu était par trop abusive…. et méritait donc une mesure de rétorsion immédiate…. et, de seconde part, qu’il est toujours psychologiquement préférable de ne pas donner l’impression d’avoir été débordé, et donc de valider, a posteriori, un usage aventuré….

                      Mais il est convenu qu’à la première récidive de sa part, sans notre accord, nous enverrons la Gendarmerie au Drones Club….

                      Pour la statue, et éviter des frais à ce Blogue, on pourrait utiliser celle de Champignac, qui doit prendre la poussière dans une grange : mêmes moustaches que moi…. Beaujeu, hein ? voui… pas loin de Solutré-Pouilly…

                    3. Dr Slump

                      J’avoue, Beaujeu, le choix n’est pas des plus heureux. Solutré-Poully va mieux, ou même Chassagne, de chez Montrachet.

                    4. MadeInCH

                      « Breumisateur »!
                      J’adore!
                      Et seul les cultivés amateurs de haute culture sauron (t?) en apprécier la finesse.

    2. Kazar

      Il y a pourtant une solution simple : dire aux forces de l’ordre qu’on a tiré sur la bande qui a essayé de rentrer chez vous, et là ils arrivent en moins de deux…

      1. sam player

        Ca me rappelle une histoire : vous appelez les flics à l’aide et ils vous répondent qu’ils n’ont personne de disponible. Alors vous les rappelez en disant qu’il y a un mort et là ils arrivent dare-dare : sur place ils vous accusent d’avoir raconté des conneries, vous pouvez leur retourner le compliment.

        1. Jules

          Je confirme, expérience vécu. 2 appels pour une « visite » d’inconnus chez mon voisin sans que la police ne se déplace, Au 3eme appels, lorsqu’il annonce qu’il va leur tirer dessus si il ne se déplace pas, ils étaient sur les lieux en un temps record …

          1. theo31

            Itou : une prostituée se faisait tabasser dans la rue. J’ai appelé les flics, ils m’ont demandé de quoi les agresseurs avaient l’air, j’ai répondu « de Turcs », ils sont arrivés moins de deux minutes après.

        2. Higgins

          Pour une voiture devant votre garage, ils ne se déplacent que si vous voulez sortir du garage. Dans le cas contraire, ils s’en foutent (vécu).

    3. Jean-Loup

      Et oui … le commissariat de Juvisy doit s’occuper de Juvisy, ville plutôt tranquille, de Grigny et de Viry-Chatillon, qui elles ne le sont pas. Et ce qui est amusant, c’est que ces deux villes sont grandes et que comme Juvisy n’est pas au milieu de celles ci, les véhicules de police sont en patrouille à Grigny et à Viry. Donc quand nous avons un besoin à Juvisy il nous faut attendre qu’une voiture de patrouille revienne vers son commissariat … 1h30 c’était finalement assez court, car personnellement quand j’ai eu besoin de la police ils ne sont jamais venu, malgré plusieurs appels, j’ai toujours eu la même réponse « Dès qu’un véhicule se libère on vous l’envoi »

  3. bibi

    Il semblerait qu’en France, il y ait régulièrement quelques soucis à faire respectER l’ordre,

  4. Le Gnôme

    Le régalien est pourtant la seule chose légitime de l’Etat. Mais il est à croire que seule la rentabilité le préoccupe. Il est fort avec celui qui viole la vitesse de 1 km/h, faible avec ceux qui enquiquinent les autres.

    Finalement, il est doux avec les socialement proches, dont il considère qu’ils sont révoltés par le capitalisme, le racisme, le libéralisme et qu’il convient donc de comprendre la douleur et la misère sociale.

    Celui qui bosse, paye ses impôts et essaye de rester dans les clous n’a droit qu’à son mépris.

    1. Royaumont

      Selon que vous serez racaille ou honnête homme, la justice de la république…etc..etc.

      La peste rose fait des ravages.

    2. monoi

      « Celui qui bosse, paye ses impôts et essaye de rester dans les clous n’a droit qu’à son mépris. »: autrement dit, celui qui est solvable et qui a quelque chose a perdre, et qui donc payera. Le reste, c’est du travail pour rien.

      1. Calvin

        Si, c’est rentable : élus et fonctionnaires sont payés, les contribuables râlent mais peu. Cela vaut pour acquittement.

    3. Dr Slump

      Bonjour, z’avez rien compris au régalien. Le régalien de source franchaise, ça signifie que l’état se régale. Ou qu’il régale les copains. Ce qui revient au même hein? Et donc, nous avons un état franchais très régalien. Mmmmmmm! Ch’est bon!

      1. zelectron

        le régalien c’est l’arbitrage, l’arbitrage et rien que l’arbitrage sans se mêler de la partie, les règles étant définies par les députés et sénateurs. Il va sans dire que pour l’instant la santé et l’école restent dans le périmètre de l’État après un sérieux dégraissage dans les ministères et autres « missions extérieures »

  5. Calvin

    Pourquoi tant de questions sur l’application de l’état de droit puisque l’essentiel est fait : les fonctionnaires sont toujours très bien payés.

  6. Royaumont

    Dans la collection des renoncement, j’ai failli m’étrangler avec mon café, ce matin.
    face à la terrible vagounette de froid qui sévit depuis ce matin (il gèle en janvier, pensez-donc !), on nous annonce benoîtement que tout est prévu, des coupures organisées pourraient être provoquées… On nous présente comme un succès de prévoyance ce qui n’est que la triste conséquence d’une incurie dans la politique énergétique. A force d’investir dans des systèmes (à la con) d’énergies renouvelables qui pompent tous les crédits, le réseau n’est plus capable de faire face à la moindre montée en charge. On est revenu 50 ans en arrière, et on nous présente ce lamentable désastre comme un succès.

    1. Calvin

      +1000
      Entendre les autorités nous demander de mettre des pulls ou de ne pas utiliser les machines en soirée (mais pas éteindre la télévision, hein ?), c’est scandaleux.

      1. Bonsaï

        A force de tout attendre de l’Etat, on se retrouve avec un état socialiste qui fourre son nez partout.
        Quand il devient courant que chacun jette par terre la peau de la banane ou de l’orange qu’il vient de manger, ou qu’il ne laisse pas traverser les piétons quand il est au volant, ces incivilités mises bout à bout dessinent un pays en pleine déliquescence que même ses habitants ont envie de fuir…
        Est-ce bien normal ?

    2. douar

      hi hi, un mien ami me racontait que lors du dernier réveillon, chez son hôte, l’électricité n’arrêtait pas de disjoncter.
      l’hôte a du se résoudre, un brin énervé, à arrêter de charger sa rutilante…Tesla.
      Au fait, quelle est la couleur de la vignette de la Tesla?

      1. Calvin

        Il a bien fait de couper la recharge : avec un froid rigoureux, les batteries perdent 50% de leur puissance. Il aurait payé cher pour pas grand-chose.

      2. sam player

        Si ça disjonctait chez lui c’est bien que sa puissance souscrite était trop faible.
        Il pourrait se payer une Tesla (avec notre participation) mais ne pourrait pas se payer un abonnement de 12KVA voir plus ou un délestage interne à son logement ?

      3. theo31

        Sur plein de chantiers, ils mettent maintenant des différentiels à 10 mA au lieu de 30 pour la sécurité des salariés. Ca promet d’être rock’n’roll.

    3. charl

      La Corée du Nord fait pareil citoyen ! Ce phare de la civilisation !

      J’ai d’ailleurs reçu un email d’EDF pour me préconiser d’allumer mes machines en heures creuses et éteindre mes lampes quand je n’étais pas dans une pièce…

    4. Fll

      C’est bien la preuve de la merveilleuse gestion socialiste, dans un pays excédent en production d’électricité (grâce au nucléaire) ils arrivent à avoir une pénurie …
      Des socialistes dans le désert, ils arrivent à avoir une pénurie de sable ….
      Même combat.

  7. Infraniouzes

    La déliquescence des états de droit n’a pas fini. Au lieu que ce soit la police qui fasse une descente musclée dans les quartiers louches c’est la racaille qui se permet de faire des descentes chez les honnêtes gens, de les menacer, de les molester et de repartir comme elle est venue. Le zéro blessé, zéro mort causera la perte des démocraties. Regardons nos amis américains qui n’osent plus envoyer un « boy » sur les théâtres extérieurs de peur que sa mort ne soulève des torrents de colère dans l‘opinion publique. Mais eux ont des armées de drones qui remplaceront leurs soldats.
    En France on est frileux, poltron et même pire. Brusquer une »mal-chance » pour la France est le pire des crimes, rigoureusement puni par la CEDH. C’est peut-être pour toutes ces raisons que la Guerre 14-18 est complètement oubliée car évoquer les milliers de jeunes français mourant tous les jours pour leur patrie feraient honte aux ringards qui sursautent au moindre pétard.
    La lâcheté est élevée au rang de qualité suprême. Courage, fuyons !

    1. Lark on the Wing

      « C’est peut-être pour toutes ces raisons que la Guerre 14-18 est complètement oubliée car évoquer les milliers de jeunes français mourant tous les jours pour leur patrie feraient honte aux ringards qui sursautent au moindre pétard. »

      Le centenaire des mutineries de 1917, c’est très bientôt… les mutins avaient raison de refuser de se faire massacrer plus longtemps : même si la gauche (qui fut aux manettes de la déclaration de guerre) les célèbre, et que la droite les condamne par réflexe pavlovien, il n’empêche qu’à l’époque, je suis certain que je me serais mutiné, moi aussi, devant tant de connerie militaire et de pareilles hécatombes !

      Et derrière les lignes de front, déjà en 1914, il y avait les gendarmes pour empêcher les troupes de se débander… Le gendarme était haï, même d’officiers comme Genevoix…

      1. sam player

        Perso j’aurais déserté ou je me serais tiré moi-même une balle dans la jambe…
        sam player, adepte du courage fuyons…

        1. Royaumont

          Les auto-mutilations ont été nombreuses en 14-18. Ça n’était pas une bonne idée, les petits futés ont souvent fini devant le peloton.

          1. sam player

            Risk reward ratio : certainement plus de risque de mourir au combat que devant un peloton d’exécution.
            Donc bonne idée.

                  1. Aristarkke

                    La journée ne s’est donc pas écoulée sans ton petit coup sur la meule, meule avec sa selle téflonée, bien sûr… 😉

      2. Calvin

        +1
        Ne confondons plus jamais patriotisme et nationalisme.
        Les ressorts de 14-18 étaient clairement politiques et nauséabonds, doublés d’un encadrement défaillant.

        1. Bob L’Enclume

          J’ai lu que le gouvernement français était finalement pour la guerre avec l’Allemagne parce que, très sérieusement, après de multiple discutions entre ministres et entre ministres et leur maitresses, « ca occupera le peuple »..

          Il y avait aussi cette conviction que, bien sur, dés que « les armées de La République » s’approcherait de la frontière Est, des révolutions auraient lieu partout chez les ennemis, forcément, puisque c’est La République…

          1. theo31

            Avec un gouvernement socialiste, il est impossible de laisser les voisins vivre en paix. La guerre en 1914, 1939, 1954 en apporte la preuve.

            Les socialistes aiment la guerre mais à condition que ce soient d’autres qui la fassent. Exception notoire : Doriot.

        2. Royaumont

          Pour ceux que ça intéresse :
          Ken Follett a écrit une saga, « le Siècle » dont le premier tome, « la chute des géants » traite essentiellement de la guerre 14-18. Le passage où il décrit la mécanique infernale qui a conduit de l’attentat de Sarajevo à la guerre est particulièrement brillant.

          Pour comprendre pourquoi cela autant dégénéré, il faut revenir au 19ème siècle, à Bismarck, en particulier. Ce sinistre mais intelligent personnage a voulu, déclenché et gagné 3 guerres (Danemark 1861, Autriche 1866, enfin France 1870) pour parvenir à l’unité allemande. Il n’aurait pas pu battre les 3 en même temps.
          La France a retenu la leçon, ce qui explique son soutien adamantin à la Russie en 1914.

        3. Lark on the Wing

          La guerre est toujours la politique continuée par d’autres moyens … l’idée est déjà ancienne, n’est-ce pas… tout autant que la connerie…

          L’Allemagne était économiquement prépondérante sur le Continent : rien de nouveau sous le soleil, hein ?… sa marine, aussi bien de guerre que commerciale, devenait gênante pour l’Angleterre… Si on lit « Goodbye to all that » de Robert Graves, on voit que l’Amirauté britannique n’avait pas l’intention de laisser les choses se poursuivre ainsi…

          La France, elle, s’occupait de ses colonies, qui ne rapportaient pas grand chose, et qui faisaient dériver l’armée sur des petites guerres plutôt faciles, et, à une ou deux exceptions près, insusceptibles de déclencher une conflagration générale, hormis avec l’Angleterre… Bismark avait, justement dans cette optique, laissé à la France la bride sur le cou en Afrique…

          Oui, mais… en France, restait le malheur des « provinces perdues », avec lesquelles on maintenait la pression chez les irrédentistes… « N’en parlons jamais, pensons-y toujours »… On faisait du tir dans les écoles primaires, et les officiers apprenaient tous l’allemand… Bismark, toujours lui, n’en voulait pas, de l’Alsace et de la Lorraine, mais avec l’initiative idiote de Gambetta, et la prolongation de la guerre de 70, il fut contraint, sous la pression de son aile pan-germaniste et de l’opinion publique, de procéder à l’annexion, tout en sachant – il fut le grand esprit politique européen du XIX° siècle – que le casus belli avec la France ne s’éteindrait jamais, de ce simple fait…

          Un boute-feu comme Delcassé aux Affaires Etrangères, un Poincaré qui ne valait guère mieux, et un Paléologue ambassadeur en Russie…

          Plus des alliances à la con, comme en 3/8/39… rien appris, chez nous… et puis, les économistes, n’est-ce pas, disaient que compte tenu de l’imbrication des économies dans le monde occidental, la guerre était impossible, ou alors, pour les plus pessimistes, qu’eu égard aux dépenses gigantesques d’une guerre moderne, les finances des belligérants seraient épuisées en trois mois…

          Le Kaiser faisait joujou avec sa belle armée, il adorait les parades, changeait d’uniforme trois fois par jour, et il n’avait aucune intention de la casser, son armée, un peu comme le Roi Sergent, le père du Vieux Fritz… quand il est rentré de sa croisière en fin juillet 14, et qu’il a compris enfin où on allait, il s’est écrié : « mais comment en est-on arrivé là ? »… Finalement, malgré ses moustaches ridicules, il fut de loin le plus sympathique de cette bande, qui a sur la conscience une bonne dizaine au moins de millions de morts…

          Quand je passe dans les villages de la « France périphérique » et que je considère les noms sur les Monuments aux Morts….

          1. albundy17

             » les finances des belligérants seraient épuisées en trois mois… »

            C’était sans compter un célèbre pays « neutre » et maintenant donneur de leçons

      3. Guillaume_rc

        Il est sûr et certain qu’on va entendre un torrent de conneries à propos des mutineries de 1917
        On va surtout oublier que c’est un phénomène relativement marginal et que, même s’il y a eu des exécutions, sa répression a été beaucoup plus modérée qu’on ne le dit généralement.
        C »est Pétain qui a su gérer habilement cette question. Ce qui explique probablement le torrent de conneries que j’évoquai plus haut.

      4. Higgins

        Pour ceux que le sujet intéresse, je recommande vivement la lecture du livre du Gal André Bach, ancien directeur du Service historique de l’armée de terre, « Fusillés pour l’exemple », publié chez Tallandier. On y découvre, comme l’auteur, que la nature des fuisllés diverge considérablement entre les premières années de guerre et les fameuses mutineries de 1917.
        Les mutileries volontaires étaient très sévèrement punies et le service de santé surveillait particulièrement les blessures suspectes.

  8. Higgins

    Le constat est certes dur mais globalement juste. La solution du problème dépasse très largement un durcissement éventuel de la répression . Dans le cas cité, au-delà des drames générés, comment aurait-on pu faire? Il y a de cela quelques dizaines d’année, ce genre d’individu aurait été hospitalisé dans un « asile » mais il a été fait le choix de l’hospitalisation en milieu ouvert. Des dizaines d’individus de ce genre errent donc dans la cité en suivant « normalement » leur traitement tout seul.
    D’un coté, l’Etat néglige de plus en plus ses fonctions régaliennes. La Justice en est l’exemple le plus frappant. Dernière mesure prise, c’est désormais à l’administration pénitentiaire de procéder à l’extraction d’un détenu quand il est convoqué pour un procès ou par un magistrat. Problème, l’effectif prévu pour ces extractions est nettement sous-évalué, de l’ordre de 180 personnes contre 250 gendarmes et/ou policiers qui effectuaient auparavant cette mission. Ça ne peut donc que merder. Qui plus est, le système est centralisé. Pour extraire un détenu d’une maison d’arrêt située à un km du palais de Justice, il faut faire venir trois personnes depuis la capitale régionale située à 80 km!!! Trois personnes absentes toute la journée et qui, si jamais il y a un dépassement d’horaire, auront droit à des RTT ou à un défraiement supplémentaire (vécu hier). Je pourrai également évoqué l’engorgement des cours d’assises qui ont vu leur contentieux multiplié par au moins 1,5 depuis l’introduction des appels sans que les effectifs requis, employés dans bien d’autres choses tout aussi importantes, n’aient suivi. Conclusion, du fait de décisions prises par la CEDH, certains détenus sont remis en liberté pour ne pas avoir été jugés en temps et en heure après leur appel. De l’autre, le respect des lois élémentaires nécessaires au vivre-ensemble s’estompe énormément. Le comportement des cyclistes en ville en témoigne ou, plus simplement chez moi, le non-respect absolu par une frange de la population (plutôt étudiante) des consignes de dépôt des ordures (pourtant simple à respecter) sans que ça n’émeuve la municipalité socialiste si écologique.
    Le mal est profond. Difficile mais pas impossible de redresser la barre. Qui sera l’Hercule qui nettoiera les écuries d’Augias socialistes.

    1. Royaumont

      Je plussoie.
      Sauf pour les cyclistes, ils font TOUS n’importe quoi, sans distinction d’âge ou d’origine.

      1. Calvin

        Higgins n’a pas dit le contraire !
        Il a fait intervenir l’origine des populations pour le tri des déchets, pas pour les cyclistes.

    2. sam player

      Oui en fait c’est assez drôle que ce soit les jeunes (et pas seulement les étudiants) qui ne respectent pas les consignes de tri des OM alors qu’ils ont eux été fortement sensibilisés dès l’école.
      Perso, étant en maison individuelle, je n’ai pas le choix, les éboueurs ne ramassent pas ma poubelle s’il y a un truc de travers. Mais plus la poubelle est collective, moins le tri est respecté. Le pire étant les moloks – containers de rue communs à plusieurs immeubles -, brillante idée optimisant le ramassage (fois 10) mais comme d’hab, plus c’est collectif, moins ça marche : des connaissances y balance tout et il n’y a que la taille du trou (environ 60cm) qui les empêche d’y mettre la vieille machine à laver ou les vieux meubles ou la belle-mère quoique si elle n’est pas obèse ça passe.

      Marrant Major d’avoir mis dans le même commentaire le ramassage des ordures et le ramassage des prisonniers.
      A ce sujet je pense que la décision de mettre à la charge de la police judiciaire la présentation des détenus n’est pas idiote : jusque là la justice n’avait aucun intérêt à être efficiente dans cette tâche puisque ce n’était pas son budget et n’en avait donc rien à foutre que des détenus soient déplacés pour rien, ni que les prisons soient à 50km des palais de justice. Le comportement n’est pas le même quand on doit payer soi-même le résultat.
      Imaginerait-on des entreprises fabriquer des produits à un endroit et les emballer 50km plus loin ?

      1. Higgins

        @ Sam

        Jusqu’à présent, si le transfert des détenus était assuré par les forces de l’ordre, je crois que c’était avant tout par habitude. Je ne crois pas un seul instant que le calcul que tu mentionnes ait été un jour fait et évoquer une notion d’efficience sur ce sujet n’est pas opportune. Maintenant, il y a la LOLF. Ceci explique peut être pourquoi les différentes administrations de ce pays, fussent-elles régaliennes, comptent un peu plus leurs sous qu’avant. Qui plus est, je peux t’affirmer que pour la Justice c’est la dèche au quoitidien. Désormais, le transfert des détenus est à la charge de l’administration pénitentiaire et non plus de la Police ou de la Gendarmerie. On en arrive au situation ubusesque décrite ou parfois, à des remises en liberté de détenus puisque la présentation, suite au refus du transfert, n’a pu être faite dans délais prescrits (il n’y a pas de solution de rechange).
        Pour les lieux de détention, il convient de ne pas confondre les maisons d’arrêt comme on en trouve parfois en centre ville et les centrales style Clairvaux. où sont incarcérés des détenus « lourds ». Quand on entend le tollé général dès qu’on veut installer une prison quelque part, je m’interroge sur les vélléités coercitives de certains de mes concitoyens.

        1. sam player

          « …évoquer une notion d’efficience sur ce sujet n’est pas opportune. »

          Autogoal. tu évoques toi-même le manque de moyens.
          Ce n’est pas parce qu’il me manque 100 balles pour finir mes fins de mois que je dois pour autant être prodigue dès le 1er du mois.

          Note que je suis conscient du manque de moyens ou de leur mauvaise affectation mais c’est justement quand on manque de moyens que l’on se doit de les affecter au mieux et c’est cela l’afficience.

          Et pour finir tu corrèles mal les causes et les conséquences : avant un jugement un prévenu n’est pas incarcéré dans une centrale.puisque ces prisons prennent en charge les détenus condamnés à de longues peines et donc déjà jugés et qui ne nécessitent pas d’être re-présentés devant la justice.

          1. Higgins

            Sam,

            Si je te suis, c’est donc à la Justice de décider à partir de quand la délinquance doit cesser dans l’année (pour ne pas emplafonner le budget). La Justice voudrait bien être prodigue mais ça lui est impossible (remarque, il y a de cela quelques années, la Chancellerie n’a pas hésité à diligenter un hélicoptère au Népal pour y récuperer un procureur général de Paris afin de bloquer une mise en cause malheureuse du pouvoir mais ce n’est pas là le quotidien et il s’agissait de puissant).
            Tu sais, je crois aussi bien que moi, que le problème n’est pas là; c’est que malheureusement, les politiques de ce pays refusent obstinément d’octroyer au 3ème pouvoir les moyens de fonctionner correctement. Si les greffiers et autres gens de justice décidaient d’appliquer les 35 heures (pour info, Mme Higgins tourne plutôt à 60 heures), le système s’arrêterait très vite. D’autre part, il est courant de voir des détenus condamnés à des peines longues et de ce fait incarcérés dans des centrales mis en examen dans d’autres affaires à travers la France.

            1. sam player

              « …je crois aussi bien que moi… »

              tu es d’accord avec toi-même, c’est déjà ça !

              « D’autre part, il est courant… »
              On ne bâtit pas un processus sur des cas qui peuvent se produire mais sur le cas général.

      2. bibi

        Il doit bien avoir des domaines ou l’emballage du produit n’est pas fait par le producteur.
        Dans le textile vu comment fonctionne la sous-traitance, il ne m’étonnerait guère que les produits finis en sortie d’atelier soient envoyés en vrac pour être conditionnés en usine (lavés, repassés, emballés).

        1. sam player

          « Il doit bien avoir des domaines ou l’emballage du produit n’est pas fait par le producteur.

          Oui tout comme une personne sur 10,000 a un situs inversus…

          En même temps que se poser cette question il faudrait rechercher les raisons pour lesquelles on fait de telle sorte et non l’inverse : il n’y a aucune raison pour lesquelles les tribunaux ne sont pas accolés aux maisons d’arrêt* et c’était d’ailleurs le cas auparavant.

          * : Le major fait un amalgame entre les maisons d’arrêt et les prisons.

      3. Aristarkke

        Pour tes poubelles, Sam, tu essaies de te concerter avec tes voisins et cette année, tu leur sucres leurs étrennes en leur expliquant que les étrennes, c’est pour les « petits services » puisque pour la collecte normale, ils ont leur paye normale… Il y a quatre ans, quand le prestataire a changé, les fatigués du matin ne prétendaient plus ramasser les cartons posés (ou les sacs complémentaires) sur les poubelles parce que le règlement machin, le règlement chose.
        Fort bien.
        Quand ils se sont présentés en fin d’année, ils se sont suffisamment fait jeter du lotissement pour comprendre quel était le problème. Et depuis, les fatigués ont retrouvé du courage et perdu le sens de la lecture pointilleuse si bien que la pratique de toujours a été réinstaurée à la satisfaction mutuelle des Parties (lis bien, Sam! Rien de sexuel là dedans!) 😛

        1. sam player

          J’ai eu donné, je ne donne plus : ni aux éboueurs, ni au facteur, juste aux pompiers. Je n’ai même pas à dire non, je ne leur réponds pas quand je vois leurs gueules sur les écrans.
          … et ça n’a pas changé, avant comme après car ils me reposent la poubelle n’importe comment.

          Les éboueurs sont payés ici 2,500€ net primes incluses… c’est bien suffisant…

  9. Bonsaï

    Je pense très sérieusement qu’une petite révolution s’impose, et d’abord dans les têtes.
    A lire H16 tous les jours, on voit bien que la France devient peu à peu une de ces républiques du tiers-monde avec ses fonctionnaires grassement payés et vivant hors-sol tandis que le pays s’enfonce dans la décadence. Ce serait donc la faute du socialisme ?
    Peut-être, en partie…

      1. MadeInCH

        Pour mettre du plomb dans la cervelle, du .22 suffit.
        Un camionneur et un agent de police italien peuvent en témoigner postumément.

  10. Malicorne

    pourtant, les français en redemandent , la preuve, il y aurait potentiellement 42% de veautants à gauche, séduits par le néant des discours islamo-gauchos-podemos (mucho menos.) des Hamon, benhamias et autres débités, par la chorale de ces derniers jours. En Macron, une nouvelle idole est née, dont l’évangile se fait attendre, ce qui est néanmoins encourageant, c’est le devenir des derniers produits systémo-compatibles hellénisés pendant des mois par nos pseudos médias d’information. Je n’emploierai pas les noms habituels donnés aux journalistes, il parait que cela les fait rire; cela fera également rire, en cas d’élection d’un de nos clowns de socialie, gendarmes et policiers, qui vont continuer à s’en prendre plein la tronche, avec le mépris et le cynisme de ceux qui les envoient quotidiennement au casse-pipe, tout en encourageant de la main gauche les « jeunes » à la partition de ce pays. Ce pays est MORT. L’étape suivante, c’est l’enterrement. Sans pompes.

  11. lxy

    « Il est remplacé par la bonne parole d’un seul canal, les médias officiels, qui désignent par la force des choses ce qui se fait, se dit et se pense. »

    La presse régionale populaire plutôt neutre traite tous les faits divers locaux
    , notamment crapuleux, où un chat est appelé un chat contrairement à la presse nationale télé notamment, Ces faits divers sont abondamment commentés dans les conversations locales. Leur retentissement est fort parce que les faits crapuleux touchent toujours une personne connue de la commune ou du canton. Ce n’est plus de la délinquance « hors sol »…C’est le principal combustible du vote FN.
    Pendant ce temps Macron dénonce les ravages de l’analphabétisme, de l’alcoolisme, du tabagisme ..qui touche de pauvres Français « de souche » abandonnés à leur triste sort.

  12. Pat

    « chaque agression du quotidien ». Pourquoi « du quotidien » ? Pour les distinguer des agressions hebdomadaires, des agressions mensuelles, ou des agressions de l’heure ?
    Dommage de tomber dans ce travers des journalistes, ou des media en général, consistant à mettre des « au quotidien », « du quotidien », « son quotidien » et autres, dans la moindre phrase pour montrer qu’ils sont proches des gens.
    On ne suit plus la vie des gens, mais « leur quotidien », un objet usuel devient un objet « du quotidien », une agression banale devient une agression « du quotidien », etc. Beurk !

    1. sam player

      Ah un mal comprenant : « du quotidien » a le sens « de la vie de tous les jours » et qui n’a rien d’exceptionnel quant à sa nature ou à sa fréquence, banal.

        1. sam player

          Banal ne suppose pas acceptable et c’est certainement là que vous ne faites p-e pas la différence.

  13. Gérard

    Je m’excuse de devoir m’inscrire en faux : en France, les contrôles radar contre les millions de délinquants de la route fonctionnent parfaitement (sauf peut-être dans certains quartiers « sensibles » qui ne les tolèreraient pas sur leur domaine réservé) et les contrôles URSSAF pour faire chier les dizaines de milliers d’entreprises fraudeuses fonctionnent aussi parfaitement (sauf peut-être dans certains quartiers « sensibles » qui ne les toléreraient pas sur leur domaine). Sans parler du contrôle rigoureux qui s’exerce sur l’apparence de certains T-shirts figurant une famille « old school » où on pensait qu’une famille, c’était un père, une mère et les enfants qu’ils avaient faits ensemble.

    1. Pardon, mais non : les contrôles contrôlent ceux qui peuvent payer et qui sont « attrapables ». Beaucoup, à ce compte, passent au travers.

      1. Gérard

        Malheureusement je ne suis pas de ces « Happy Few » : j’avais qu’à ne pas être FdS, après tout ….

    2. toto17

      Ha oaui, bonne remarque..On a une carte des radars avec un % de distribution entre radars pour quartiers tranquilles et radars pour quartiers trop sensibles ??

  14. Taisson

    Aujourd’hui, personne ne peut plus cacher que tout s’effondre de toutes parts…
    Tout ce que le simple bon sens ( ou la simple responsabilité sociale d’un peuple dit « civilisé »…) aurait permis d’empêcher, ou au pire de limiter à des cas marginaux, à été abandonné voire interdit.
    Tous ceux qui ont vu les dérives dès leurs débuts ont été moqués et traités de « fachos »…
    Pourtant, ce n’était pas difficile de prévoir la situation actuelle, puisque je l’ai fait, moi, sans dent ordinaire, simplement en observant la vraie vie…
    Une idéologie fourre tout et vaguement « gauchiste » s’est emparée de quasiment toute la société, depuis environ 40ans, ce qui fait que la totalité de la population active de ce pays n’à jamais connu autre chose, et que même ceux qui ont conservé un peu de sens commun finissent par le perdre progressivement.
    On le voit même ici, avec notre adorateur du système« judiciaire », par ailleurs plutôt intelligent et d’une culture qui dépasse de loin la mienne, et qui pourtant, croit qu’en augmentant indéfiniment les moyens et les prérogatives des juges, on réglerait les problèmes….
    Alors qu’il faudrait au contraire, limiter drastiquement leur champ d’activités !
    Mais on ne lutte pas contre des idées avec une meilleure gestion de la paperasse…
    Quand, ce matin sur RTL, E. Cosse se déclarait un peu gênée par « la constitution » pour réquisitionner les logements privés….Et, que peu après, un illuminé dont je n’ai pas retenu le nom militait pour le vote à 16 ans !! Pourquoi pas 7ans ? (qui était « l’âge de raison » religieux..), on se demande quelle nouvelle imbécilité vont-ils trouver ?
    Sachant à peine lire, avec un vocabulaire indigent, quelques clips sonore sur smartphone , suffiront pour voter correctement…
    L’avenir s’annonce donc encore bien pire, et plus personne, ne s’en étonnera, on effacera de l’histoire tout ce qui peut faire penser qu’il y à eu d’autres façons de fonctionner, et il n’y aura bientôt plus de témoins…La façon dont est évoquée l’islam dans les nouveaux manuels scolaires en est un bon exemple ! Après le mensonge par simple omission, voici la manipulation…
    En bref, tout me semble vraiment foutu…En dépit du fait que plus en plus de gens semblent s’en apercevoir !!

    1. Calvin

      Si je suis d’accord avec l’essentiel, la charge contre « l’adorateur du système judiciaire » est injuste.
      Il est dit que les moyens sont inférieurs aux missions rendues. Cela veut dire qu’il faut soit augmenter les effectifs soit restreindre les missions.
      Or, si le régalien seul, et strictement restreint à la réparation des nuisances aux victimes, était en place, cela fonctionnerait mieux, l’État serait respecté, et l’état de droit instauré.

      1. Higgins

        Merci Calvin. Tu as parfaitement résumé ma pensée.
        Pour Taisson, je ne suis pas un adorateur zélé de la sphère judiciaire mais, ayant une épouse qui exerce le difficile métier de juge,je crois être bien placé pour apprécier les mérites ou non du système français. Je ne connais aucun magistrat qui aspire à voir ses pouvoirs étendus mais par contre, je sais que chaque texte mal ficelé voté par la chambre d’enregistrement ou beaucoup de décrets imbéciles prises par notre administration (que le monde entier ne nous envie pas), c’est à dire quasiment tous, se traduisent inexorablement par une augmentation du contentieux de plus en plus complexe. Comme le budget de la Justice est mahousse riquiqui, les délais de traitement ne peuvent qu’augmenter inexorablement, le droit ne se résumant pas à une liste finie de oui ou de non à cocher, le plus nombreux des deux entrainant la décision finale.
        En ce qui concerne la déliquescence accentué de notre pays, je crois que redonner à sa Justice des moyens décents, actuellement à peine au niveau du Boukistan inférieur, permettrait de remettre un peu d’ordre dans la pétaudière. En bon libéral, je ne conçois pas une société moderne sans une juste répartition des droits et devoirs de chacun des trois pouvoirs: l’exécutif, le législatif et le judiciaire. Tant que le déséquilibre actuel perdurera, ce pays ira à vau-l’eau. J’irai même jusqu’à dire que là réside un des principaux paramètres du désastre. Je considère que c’est avant tout la corruption de la classe politique et sa peur d’avoir à rendre des comptes qui expliquent cette situation malsaine pour la démocratie. Maintenant, je ne ferme aucunement la discussion sur la nature et le fonctionnement de ces trois pouvoirs. Je mets de côté le pouvoir médiatique dont la nocivité, dans ce pays, n’est plus à démontrer.

    2. Bob L’Enclume

      « et qui pourtant, croit qu’en augmentant indéfiniment les moyens et les prérogatives des juges, on réglerait les problèmes…. »

      Il me semble de mémoire qu’il y a deux fois plus de juges et de force de l’ordre que dans les années 70. Donc…

      1. Vodkaman

        Et vous avez le sentiment que le nombre de crimes et délit est le même que dans les années 70 ?
        Très pifométriquement, j’ai l’impression que le volume d’affaires à traiter a explosé, sans compter l’appel introduit en cours d’Assises (en fait, cela revient à nier le principe des jures populaires).

        Commençons par construire des prisons, ce qui enlèvera peut-être quelques réticences à envoyer un coupable croupir dans des conditions de détentions indignes. Je précise qu’autant je considère que la prison ne doit pas être un hôtel, autant être entassé à 4 (sans compter les rats) dans 9m² n’est pas acceptable.

        Recrutons greffiers et juges (même si l’ENM et l’ENA= même combat) et peut être que cela ira mieux.

        Quel pays dépense autant pour sa culture que pour sa justice ?

        1. theo31

          Le nombre d’affaires non résolues a été multiplié par 30 environ en un siècle. Trente bonnes raisons de n’avoir aucune confiance dans la justice et la police/gendarmerie.

    3. Gosseyn

      L’appellation  »fachos » est une des briques du mur de Berlin du même système totalitaire et oppressif.
      Le mur physique est tombé parce qu’il a cessé d’être soutenu par certains dirigeants moins ineptes qu’il n’y paraissait, mais héritiers d’une structure dépassée.
      Le mur de la honte de la haine d’une gauche fascisante envers ceux qui ne partagent pas leurs conceptions sectaires pourrait tomber pour des raisons extérieures à leur idéologie, tout aussi irrémédiablement et sans prévenir.

  15. René-Pierre Samary

    Les moyens consacrés à la justice et à la police ne sont pas extensibles à l’infini. Ils peuvent être accrus (et ne le sont pas, d’ailleurs), mais pas sans limite. Dans une société civilisée, la sécurité n’est normalement maintenue à un niveau acceptable que dans la mesure où la très grande majorité de citoyens se conduit à peu près « normalement ».
    La délinquance (en grande partie importée) atteint un tel niveau qu’elle produit un effet « boule de neige » ; mieux, une réaction en chaîne : l’improbabilité d’être sanctionné crée de la délinquance, et la croissance de la délinquance augmente l’improbabilité d’une sanction. N’importe quel petit voyou nanti d’une intelligence d’huître comprend fort bien cet effet d’aubaine.
    L’im-puissance publique a choisi entre les deux pôles de l’alternative : ou la répression brutale, façon récidive -> prison, ou l’abandon. L’abandon étant plus facile, plus confortable, plus doux (aux malfaiteurs, pas aux citoyens), il correspondait mieux à une société dévirilisée.
    Chaque porte blindée, chaque caméra de (prétendue) sécurité, chaque contrôle à l’entrée d’un magasin : autant de façons de faire payer le particulier, en terme de liberté comme en terme pécuniaire.
    Les gens vont se lasser. Bientôt ce sont les fusils qui vont sortir des greniers. Oui, comme sous l’Occupation.

    1. Bob L’Enclume

      « L’im-puissance publique »

      Il n’y a pas d’impuissance, il y a un CHOIX politique de ne pas se mettre à dos ses futurs électeurs..

      Par ailleurs je vous signal que les gens d’extrême gauche que je fréquente sont enchantés par cette politique : les riches ont peur, donc ils payent encore plus pour la « paix sociale »…

      1. René-Pierre Samary

        « Ses futurs électeurs » ?
        S’il s’agit de la population à laquelle je pense, ils se le mettent, le doigt, et jusqu’à l’omoplate. Les politiques, ils leur pissent à la raie, nos djeuns.

        1. Theo31

          85 % des muzz ont voté Hollande en 2012. Et les djeuns n ont pas besoin de voter: la persecution de leurs affaires leur assure de très confortables rentes.

    2. Royaumont

      La délinquance d’importation n’est que la moitié du problème.
      Je te renvoie au commentaire de Higgins 17 janvier 2017, 9 h 45 min.
      L’inflation réglementaire, la désorganisation et l’augmentation des missions des services régaliens engorgent le système.
      Si les obligations augmentent de manière exponentielle et les moyens de façon linéaire (au mieux), on a forcément un gros problème qui survient.

      Sans compter que le n’importe quoi institutionnel pousse les particuliers à faire n’importe quoi…

    3. MJ

      « Les gens vont se lasser. Bientôt ce sont les fusils qui vont sortir des greniers. Oui, comme sous l’Occupation. »
      NON ! ce sera le prétexte pour mettre en place un pouvoir fort dont la préoccupation principale sera de contrôler les individus lambda jusque dans les détails de leur vie privée.
      Et tout le monde sera d’accord, du moins au début. Mais après il sera trop tard.

  16. Nofree

    France ordinaire:

    « En réclamant une peine de huit ans de prison, l’avocat général Thierry Villardo avait exhorté les jurés « à ne pas délivrer de permis de tuer ». Mais la cour d’assises des Bouches-du-Rhône, à Aix, a largement tenu compte « du contexte de peur », développé par Me Teissier, en défense, en rendant un verdict de clémence. Si elle a reconnu Alban Pitart-Llorca, 32 ans, coupable d’avoir mortellement tiré sur un Rom, Craciun Teglas, le 25 juin 2014 alors qu’il s’était introduit de nuit dans sa propriété du Val de Sibourg à Lançon, elle l’a condamné à trois ans de prison avec sursis. Une peine assortie d’une mise à l’épreuve pendant deux ans et de la confiscation de ses armes. »

    « Il en avait marre car c’était la cinquième intrusion chez lui en moins de deux mois »

    5 intrusions de domicile en moins de 2 mois, la gendarmerie ne fait rien, et on s’étonne qu’il pète (un peu) les plombs et tire sur les cambrioleurs?

    Et encore faut-il être heureux que le la cour d’assise ne condamne qu’à 3 ans avec sursis, l’avocat général réclamait 8 ans ferme!

    1. bibi

      Le plus inquiétant là dedans c’est que les acolytes de Craciun Teglas ne semblent pas avoir été jugé, il serait quand même étonnant qu’ils en fussent à leur première tentative de vol avec effraction, ce qui de toute façon n’est pas une raison pour ne pas envoyer cette bande de malfrats derrière les barreaux pour un bon moment.

      Si l’état avait fait son travail Craciun Teglas serait aujourd’hui en vie et derrière des barreaux.

      1. Lark on the Wing

        et la confiscation de ses armes ? est-ce assez stupide ? une incitation à la famille de venir se venger, sachant qu’en principe l’intéressé est maintenant désarmé !

        1. Gosseyn

          La confiscation des armes ? Sous son apparente logique, elle est insensée, car quelle racaille viendrait encore se faire allumer à cette adresse après un pareil précédent ! ?
          Non, la confiscation des armes en ce cas est un message clair adressé à tous les français susceptibles de se faire agresser chez eux :  »Vous voyez, si vous défendez votre famille et vos biens, vous serez ensuite à la merci de la bande qui sévit dans le voisinage ».
          Mais, après tout, s’ils ont voté pour l’oligarchie corrompue qui leur a été présentée, ils ne sont pas victimes de leurs tours de cochons, mais complices par défaut de clairvoyance …

          1. Lark on the Wing

            On a des soucis moins graves, heureusement :

            Selon le Figaro « Plus de 700 Français, dont «250 combattants», sont répertoriés en Syrie et en Irak. Leur retour inquiète (sic) les autorités et les services de renseignements.
            Avec plus de 700 individus, djihadistes accompagnés de leurs familles, répertoriés dans les zones de combat en Syrie et en Irak, la France compte le plus gros contingent européen.
            Bourreaux, fossoyeurs, geôliers ou envoyés en première ligne, 250 d’entre eux sont des «combattants» qui ont appris à tirer à la kalachnikov, à poser des bombes, à tuer ou à exécuter des prisonniers. Beaucoup veulent à présent fuir le chaos du Levant. »

            Il est cependant curieux, en parallèle, que, hormis la Tunisie, la presse mainstream fasse le blackout sur :

            « La police espagnole saisit 10 000 armes de contrebande, dont des canons antiaériens. Quatre hommes et une femme ont été interpellés dans le cadre du démantèlement d’un réseau de contrebande d’armes dans le Nord de l’Espagne. Cette saisie est liée à l’enquête concernant l’attaque du musée juif de Bruxelles en 2014. »

            tunisiefocus.com/politique/163986-163986/

            D’après mes souvenirs, déjà anciens sans doute, mais … un canon anti-aérien de 30 mm, monté sur un pick-up, outre qu’il permet des cartons intéressants sur les hélicos policiers, perce sans problème le blindage assez léger des véhicules transports de troupes (VTT) et des auto-mitrailleuses…. mais heureusement, nos gouvernants sont compétents et prévoyants : une réunion est prévue demain….

            1. albundy17

              Un reportage montrait cette semaine le « nettoyage » d’une galerie daechienne, une sacoche banane Caisse d’Epargne y était abandonnée.

              C’est dégolasse, on ne m’en a jamais offerte une !

              L’histoire ne dit pas s’ils y ont encore retrouvé des avis de versement de la CAF, la caisse d’aides aux fanatiques

      2. sam player

        « Craciun Teglas serait aujourd’hui en vie… » … oupa… y a des pistolets avec la détente sensible…

    2. Dr Slump

      Tout ceci me rappelle une blague dans le film, Good morning Vietnam , il me semble.

      – Dites-moi Mr Ho Chi Minh, vous n’avez des problèmes avec la drogue dans ce pays?
      – Oooh non non, tout va bien, tout le monde a ce qu’il faut!

      Essayons avec Mr Hollande:

      – Dites-nous Mr le président, vous n’auriez pas un problème avec la justice dans ce pays ?
      – Oooh non non, tout va bien, tout le monde se fait niquer. C’est l’égalité! Hi hi hi !

  17. Patatrac

    HS.
    Là, le fond du tonneau est atteint: « Vague de froid : les présentateurs météo des chaînes de télévision reçus par Ségolène Royal », article sur le site du Figaral. Et ça passe comme une lettre à la poste. Le grand froid, il neige voilà des sujets …alors le régalien, la Justice, le Droit et autres ne sont que des balivernes. Panem et circenses, et Segolène pour punition.

    1. Royaumont

      Les présentateurs auront la charge de faire passer la bonne parole et de rappeler aux irresponsables que nous sommes les bons gestes face au froid.
      En résumé : les enfants doivent mettre leur bonnet et les vieux leur Damart.
      Il y a des kilo-baffes qui se perdent.

      1. bibi

        Pendant les canicules on a bien les messages pour dire qu’il faut boire, bilan augmentation des admissions des vieux pour oedèmes.

        1. Guillaume_rc

          En même temps, il fat froid en hiver, c’est un vrai événement. 🙂

          Pendant ce temps là, on ne parle pas des sujets qui fâchent.

          1. Pat

            Il fait froid en hiver : une preuve de l’efficacité extraordinaire de la COP21. Remercions François H. de son excellent travail.

          2. albundy17

            « Pendant ce temps là, on ne parle pas des sujets qui fâchent. »

            Ça fait une semaine que je n’ai pas entendu parler du réchauffement climatique, je suis un peu en manque.

            Mais j’imagine sans peine que dès le retour du trop chaud pour les moyenne de saison, on va entendre parler de la fissure du glacier de l’antarctique qui va bientôt se détacher et relever le niveau des mer de 6 mètres (c’est vrai, je l’ai lu !)

            Un rapide calcul me donne l’équivalent de trois mois d’écoulement de la Seine, suffirait donc de faire un barrage !

      2. Aristarkke

        Suis pas vieux!
        Aucun Damart dans ma garde-robe!
        Pas d’ œdème non plus!
        Ne le dites pas à Pheldge! Le risque de claquage de durite va augmenter pour lui… 😉

        1. albundy17

          « Aucun Damart dans ma garde-robe! »

          t’es pas un vrai de chnord

          « des kilo-baffes », soyez généreux, des giga ou tera… »

          C’est pas des baffes qu’ils faudrait administrer, plutôt des fessées culs nus publiques et au coin pour trente ans avec bonnets d’âne buté, fessiers offert avec écriteaux « servez vous » durant les gays pride qu’ils affectionnent tant.

          La baffe, c’est trop de respect

          1. BDC

            Le médecin de ma grand-mère lui avait interdit les Damart, trop chimique la peau ne respire pas. Du coup je lui ai offert de la soie italienne c’est nettement plus joli et efficace !

            1. albundy17

              Oui, la soie est une bonne alternative, le cachemire aussi, surtout l’afghan. C’est un peu dommage sur les chantiers, m’enfin.

              Pis il n’y a pas l’effet très amusant quand on le retire le soir :mrgreen:

  18. zelectron

    le périmètre de l’État est beaucoup plus important qu’on ne l’imagine : 10 millions de salariés « à vie » (fonctionnaires, collatéraux, Théodule, instituts, URSSAF, SNCF, EDF . . . ) si on fait le calcul ce ne sont plus que 4 à 5 millions qui font les font vivre
    nb en achetant des tickets de train prohibitifs, de l’électricité « la moins chère d’Europe » et autres secteurs marchands (350 boîtes?) contrôlés par l’État socialiste)

  19. zelectron

    oups complément « sauté »
    si on fait le calcul ce ne sont plus que 4 à 5 millions de salariés du secteur libre qui font les font vivre . . .

  20. JiJiBé

    « face à la terrible vagounette de froid qui sévit depuis ce matin (il gèle en janvier, pensez-donc !), on nous annonce benoîtement que tout est prévu, des coupures organisées pourraient être provoquées… »

    Alors bien sûr, par fait de crétinerie appliquée uniment aux sans-dents que nous sommes par tous ces sans-cerveaux qui se disputent la médaille de la crétinerie consacrée, et accessoirement prétendent ne pas se moucher du pied, nous allons tous prendre froid, nous enrhumer et éternuer.

    Et c’est là qu’intervient de nouveau cette équipe de bras cassés qui nous explique via cette publicité TV entr’aperçue – à ma grande surprise – entre deux manches de slalom à Wengen :

    Apprenez à vous moucher !!

    – Placez le mouchoir papier sur vos deux narines et poussez fortement
    – Prenez ensuite le mouchoir et ne le remettez pas dans votre poche
    – Et surtout ne le jetez pas n’importe où au risque de vous faire verbaliser

    OUF ! Une fois de plus ces inutiles qui sévissent en bande (dés)organisée auront trouvé une énième occasion aussi sotte que grenue de se manifester.

    Et comme après le rhume vient la gastro attendons-nous à la prochaine pub :

    Apprenez à vous torcher !!

    – Avec les mêmes consignes qu’il conviendra d’appliquer à la lettre…

    Allez allez, on y croit ! (à quoi je ne sais pas exactement), plus que quatre mois. On serre les poings, les dents (pour ceux à qui il en reste)…et quand même un peu le reste.

    1. Bonsaï

      Mais comme vous êtes à Wengen (CH), vous ne risquez strictement rien.
      Ce soir, une bonne fondue ou une raclette et pour faire passer tout ça quelques rasades de willamine locale sauront bien prendre soin de votre santé !

      1. JiJiBé

        Alors chère amie vous êtes devineresse ou bien disposez de don d’ubiquité.
        En ce moment sur Eurosport une redif de Wengen, sauf que les conditions climatiques effaçaient les merveilles de l’Eiger et de la Jungfrau.

        Raclette obligatoire ce soir, ici à 1200 m, un bon -15°, bûches dans la cheminée et préparation gustative à la difficile soirée, viande des Grisons et Mondeuse.

        J’hésite encore pour la « sortie » entre la valaisanne williamine et la valdotaine grappa.

        Quel monde…quelle souffrance perpétuelle.

        J’ai tout de même une pensée pour celles et ceux qui aimeraient souffrir ainsi.
        Et pour les éclairés, Bonsaï me semble être une très alerte Jungfrau.
        Bonne soirée.

          1. JiJiBé

            Ah oui, l’autosimilarité.
            Abyssus abyssum invocat
            En définitive d’un coeur déchiré la williamine l’a emportée.
            (Pour les puristes et connaisseurs, la définitive, pas le cœur)

            1. Lark on the Wing

              wikipedia.org/wiki/Mise_en_abyme
              vindesavoie.net/fr/decouvrir/vins-de-savoie/tous-les-vins-de-savoie/les-abymes/les-abymes.htm

        1. Bonsaï

          @ JiJiBé, 19:59

          Quelle délicieux compliment, cher JiJiBé !
          Je vous souhaite une chaleureuse soirée montagnarde et vous suggère, si vous souhaitez goûter les deux digestifs de goûter d’abord la grappa et la williamine vous adoucira ensuite le palais sur une note moins teintée d’amertume.

    2. MadeInCH

      Apprendre à se torcher:
      L’émissaire d’un roi chrétien a demandé à un calife des premiers âges post-mahomet, si les musulman avait besoin que l’on leur apprenne à se torcher!
      Je suppose que l’émissaire se moquait du fait que le coran prétend gérer chaque geste de la vie des « serviteurs de allah ».
      (Ceux qui me connaissent ici savent que je me mets jamais de majuscule à « coran », « mahomet », « islam » et affiliés. Je mettrais des mininuscules si ça existait.)
      Ce à quoi le calife a fièrement cité le coran et la charia, qui explique effectivement la manière halal de se torcher!
      De la main gauche, avec un bâton ou un bout de bois, mais jamais avec un os (et un autre truc dont je me souviens plus) , car les os (et l’autre truc) sont la nourriture des djinns.

      1. Gérard

        C’est vrai que c’est important : avez-vous seulement calculé combien de temps dans une vie « moyenne » (disons 75 ans par exemple) vous passez à vous torcher, au lieu de louer Allah et son prophète préféré (dans une position pas vraiment adaptée)?

  21. Val

    Notre regalien en second vient de se prendre une baffe ds la gu**le . Mes sentiments sont mitigés: baffe bien méritée ; mais qd les citoyens en sont à démolir les profs, les flics et qu ils baffent leurs dirigeants je ne sais pas pour vous mais ça sent gravement la fin de règne pas forcément dans le calme.

  22. Bardamu

    Les conseils d’économie d’électricité en attendant les premières coupures (puisque l’ASN a tout préparé pour) sur les étranges lucarnes a de quoi faire rire, ou pleurer c’est selon (tant le spectacle de la bêtise ambiante est faite pour remonter le moral).
    A part ça personne n’a reconnu le bus à pédales de QRN sur Bretzelburg, impérissable trouvaille de Franquin ?

    1. sam player

      Je prépare 3 machines pour demain soir et 4 ou 5 charges de sèche-linges.
      Et le lendemain je laverai des vêtements avant de les mettre à la poubelle…

    2. Val

      @bardamu bien sûr ! QRN sur bretzelburg un des meilleurs ! J ai un petit faible aussi pour le prisonnier du bouddha .

      1. Higgins

        C’est un des albums de Spirou par Franquin des plus politiques et un des meilleurs. Perso, j’adore « Spirou et les hommes-bulles » et l’incontournable « Le nid des marsupilamis » , marsupilami que j’ai eu la chance d’apercevoir (uniquement le bout de la queue) en Guyane sur le fleuve près de Camopi.

            1. Lark on the Wing

              Joli !… mais cruel…. aah! la selle téflonée de la mule du Papet….

              à propos, Bardamu, je me permets de te faire remarquer que j’avais glissé « Champignac », n’est-ce pas, avant ta remarque sur le Franquin non détecté ….

              1. Aristarkke

                En plus, ce n’est pas la première utilisation de cette icône par Mgr. Les piliers du blog ne pouvaient donc que connaître son origine. Certes bis repetita placent mais trop abuser ne faut…

                1. Lark on the Wing

                  Pas souvenir (il est vrai que je suis souvent en pointillés)… mais tu penserais sérieusement que… Monseigneur… ? non ? si jeune ?… tu fais bien, cependant, de le morigéner ! la surprise provoquera peut-être un choc salutaire….

                  1. Lark on the Wing

                    By the way, moi qui lisais Spirou en hebdo, c’était QRM et non pas QRN… le titre fut changé seulement lors de la parution en album (je viens de l’apprendre sur la fiche wiki, en vérifiant si Bardamu avait fait une erreur)

                  2. Aristarkke

                    Quand tu te cachais dans l’ombre de la vallée profonde du Sheol, tu as laissé passer de l’ info… Mais, heureusement, tu as su en revenir! 😉

        1. Dr Slump

          Un marsupilami? En Guyane? Sauf votre respect Major, il y avait quoi dans votre verre rhum ce jour-là? Un extrait de liane sud-américaine? 😛

                1. Lark on the Wing

                  C’était une citation… mais bon, si tu nous fais une démo sur ton site, je pense que tu auras quelques spectateurs…. pas moi, naturellement, trop respectable… mais il y a, n’est-ce pas, parmi les commentateurs… des acharnés… du tafanard….

                  1. Black Mamba Warrior

                    Au dojo, lors de mes entraînements au Iaïdo (i masjucule) , il m’est arrivé lors d’inspiration artitique de danser avec le dit Iaï… mais bon, d’après mon Senseï, on ne danse pas avec son Katana.

                  2. Royaumont

                    « Mais si on danse ? ». On est passé de Spirou à Gaston. Une armure peut servir, face à un katana.

  23. BDC

    C’est la même chose en Allemagne, si ça peut nous consoler, un peu.

    « (…) Les zones d’interdiction d’accès ou de non-droit occupées par les envahisseurs, où les autorités craignent d’aller, se répandent en Allemagne, mais par rapport à la France, la Grande-Bretagne ou la Suède, la situation dans la plupart des villes allemandes reste meilleure. Néanmoins, encore et encore, les gens qui vont vers la police reçoivent une fin de non recevoir, les rapports ne seraient même pas pris en compte, ou alors ils disent que les femmes devraient seulement teindre leurs cheveux en noir ou rester à la maison la nuit. En d’autres termes, les autorités ne veulent pas et ne peuvent pas nous aider. Nous sommes prévenus qu’il est interdit de recourir à la vigilance civile, mais nous ne sommes pas informés de notre droit à la légitime défense. Quelques jours après l’attentat terroriste de Berlin, l’UE a ratifié une nouvelle loi pour désarmer tout le monde en Europe, même les gardes forestiers et les tireurs sportifs. Ce que j’en dis, c’est que ceux qui respectent des lois qui les tuent ne méritent pas de pitié.(…) »

    http://lesakerfrancophone.fr/ou-va-lallemagne

  24. Aristarkke

    Vantard!
    La louche aristarkkienne était sa référence de mesure.
    Mais dans ce cas là, aucune restriction de ta part à son utilisation…
    2p2m…

  25. Australopitheque

    La majorité des commentaires preferent discuter d »autres choses que le sujet de l’article. Cela confirme le point de vue de H16. Les francais ont definitivement perdu l’espoir de recuperer leur pays. Il est desormais plus urgent de discuter de tout autre sujet. C’est triste. Dans n’importe quel autre pays ce sujet soulevera des passions. Ici on sent bien que personne n’y croit plus. La faute a qui? Trop facile d accuser tout le temps les politiques, le systeme, les autres.
    Les annees passant on realise que le francais est finalement tres con. Et il a le gvt qu’il merite.

      1. Val

        +1 @Al
        @Australo insupportable cette réplique « on a le gvt qu’on mérite » , non seulement ils nous tondent mais en plus c’est de notre faute, beau raisonnement tordu à vous en faire haïr la démocratie. Vous vous sentez responsable , c’est votre pb , moi je ne me sens pas du tout responsable , merci.

          1. Australopitheque

            (Nous sommes revenus nous occuper de nos anciens quelques années maintenant que nous avons la double nationalité – et puis aussi nous faire soigner les dents, lunettes, nous prendre un redressement fiscal. enfin toute la joyeuse panoplie.)

            Pour revenir à l’article de notre hôte, le laissez-aller et le laissez-faire ont pris en 6 ans des proportions hallucinantes.
            Pendant ce temps la, le « vote avec ses pieds »‘ a pris de telle proportion que même l’un de mes amis ouvrier conditionneur chez Tipiak me dis qu’il pousse sa fille de 18 ans à s’expatrier.
            Pour moi tout remonte aux émeutes de 2005, quand les autorités reconnaissent que si l’ensemble des banlieues s’étaient soulevés, l’Etat n’aurait pas été en mesure de ramener l’ordre. Depuis une partition par défaut du pays, entre les citoyens soumis au piège du système de retraite, qui obnubile les français des qu ils atteignent 40 ans, pour qui finalement rien ne doit changer par peur de perdre ce qu’ils ont cotisés et puis les autres, banlieusards, pauvres, immigrés, jeunes qui regardent les Marseillais vs les Chtis à la télé.
            D’ailleurs pour la première fois les élections présidentielles n’opposent plus des projets ou des partis, mais bien le vide contre le rien.
            Et finalement apres le President de Tulle et la Ministre de Melle, tous cela est bien logique.

            1. Black Mamba Warrior

              J’ai ma fille aînée, elle est en Australie depuis Novembre 2013, elle s’est bien adaptée là-bas même si dans les premiers mois, elle m’a maudit de l’avoir fait quitter ses connaissances d’ici.
              J’espère qu’elle aura l’intelligence d’y rester. Je n’ai pas encore réussi à convaincre les suivants, ils sont trop bien chez papa et maman.

    1. Black Mamba Warrior

      Personnellement, je suis totalement en accord avec le sujet, au constat qu’à fait H16. Je n’ai rien à rajouter, rien à retirer, rien à opposer. N’ayant d’autre solution que tout faire péter, ce qui loin d’être constructif, je préfère juste lire ce que les autres pensent.

    2. Dr Slump

      « le francais est finalement tres con »
      C’est aussi ce que se disent ceux qui nous gouvernent et on en voit le résultat, hein l’intello?

      Et je crois que c’est bien de là que viens tout le problème: on nous prend trop pour des idiots incapables de se débrouiller sans l’intervention d’un état omniprésent, envahissant, et aussi méprisant que ce jugement que vous assénez là.

    3. BDC

      En Allemagne c’est pareil, alors à défaut de me rassurer, ça me console. Ils ont aussi des zones de non-droit où la loi n’est pas la même pour tout le monde et où la police vous abandonne, mais apparemment c’est moins pire qu’en France ou en Suède. Même presse bobo-gaucho, même omerta sur les crimes des chances pour l’Allemagne. J’ai appris que le viol et la noyade de la fille d’un politique allemand ont été passés sous silence, on l’a apprit grâce aux réseaux sociaux. Même politiquement correct qui traite de raciste/facho/nazi tous les mal-pensants, et même ressentiments du peuple à l’égard de la classe politique.

  26. Lark on the Wing

    Je crois que nos déconnantes – celles de qui se sent attaché à la vieille glèbe celto ligure, que l’on n’emporte pas à la semelle de ses chaussures – ne sont qu’une manifestation de l’antique gaieté française : quand elle aura disparu complètement, gare !

    M. de Rivarol y avait vu l’un des derniers prodromes de la Révolution…. Pendant que j’écrivais ces lignes, un livre tombe, sans raison apparente, d’un des rayons si bien rangés (…) de ma bibliothèque…. Je le ramasse… c’est « L’art de vivre avec élégance, cent maximes de l’homme de cour » de Gracian… Vais-je me soumettre à l’irrationnel et aux intersignes ?

    1. nemrod

      C’est moi qui suit passé à l’intérieur du trou noir « Pantagruel » et qui te donne la méthode pour déclencher la révolution libérale en Grance.
      Le problème est que je suis parti il y a 30 ans et que je me vois bloqué ici …c’est dur.
      Comprenne qui pourra.

  27. Aristophanedecarotte

    pas un mot dans les médias sur les 12000 armes de guerre planquées dans 4 caches en espagne alors que les caméras se déplacent chez le moindre pépé ayant gardé la sten rouillée et son pistolet d’ordonnance..

    Etonnant , non ?

      1. Aristophanedecarotte

        oups… il faut dire que c’est difficile de se retrouver dans les branches des commentaires 🙂

  28. albundy17

    Finalement on a une justice super efficace, un gars se fait gifler, porte plainte et BING 24 heures après c’est plié, prison ferme et TIG.

    ça lui apprendra, non mais.

    Je me demande ce qu’en pense le militant giflé par coup de menton lors de leur université d’été… :mrgreen:

  29. Pheldge

    à l’attention de mes fans éplorés, ne vous inquiétez pas, je vais bien ! Je dois juste … travailler ! alors si vous voulez m’éviter ce terrible supplice,envoyez vos dons à Sa Sainteté le Patron qui transmettra, en prélevant sa dîme au passage. 😉

  30. Desintox

    Achetez des armes! Apprenez à tirer! Et ayez un chien pour donner l’alarme!

    D’ici quelques années, ça sera devenu complètement normal, donc autant prendre de l’avance…

  31. Bonsaï

    Alors Trump, quelles impressions ?
    En tous cas, on sort du convenu bon chic, bon genre auquel l’élégant couple des Obama nous avait habitués. Pour l’Inside, mon frère me dit que ça n’était pas top sur un certain nombre de sujets.
    Et puis c’est peut-être une bonne idée de retirer un peu leurs marrons des feux à l’extérieur, ceux-là même qu’ils ont contribué à entretenir, sinon à allumer…

      1. BDC

        Ben voyons ! Les bisounours du vivrensemble manqueraient de câlins à tel point d’en réclamer officiellement ? Comme c’est étonnant… Bien fait pour eux.

      2. René-Pierre Samary

        C’est aussi la journée de votre feuilleton hebdomadaire, signé RPS. Fin de l’écran publicitaire.
        PS J’envisage d’ajouter à ma prose quelques photos du mien, afin d’accroître le trafic, à l’exemple de…. Oh ! le jaloux !

    1. Loki dort

      C’est sûr, c’est très bon chic bon genre, les boules puantes qu’Obama a jeté sur le tapis avant son départ. Dans le genre digne, éthique et élégant, c’est tout à fait dans le courant de pensée humaniste engagé dont il fait partie, et là je ne fais plus du tout d’ironie.

      1. albundy17

        « pensée humaniste engagé »

        Typo: enragé

        Pour les boules puantes, c’est vraiment des queues de cerise vs ses 8 ans d’actions. Rien que la dette, pratiquement 10.000 milliards en 8 ans, lol, bel exploit de pib en suce.

        Le fondateur d’alibaba en raiponce au « c’est la fôtes aux bridés » ce gars, communiste donc, a parlé d’allocation de ressources, si tout ce pognon avait été déversé sur les states plutôt qu’en bombes sur le reste du monde…

        1. Loki dort

          « Typo: enragé ».

          Engagé, enragé, c’est pareil de toute façon, et c’est bien comme ça que je l’entendais.

      2. Loki dort

        Guy a encore fait du Sorman sur Ctps, son article venant à la rescousse d’Obama est un quadruple-facepalm avec boucle piquée, et un modèle du genre. Et comme d’habitude, Ctps semble refuser de publier mon commentaire, que je copie ici par pure frustration vengeresse 😛

        Ce billet entend donner une leçon à Trump alors que c’est Obama qui a en pris une, et sévère, c’est assez drôle non?

        L’Obamacare est cité comme son « seul succès significatif ». Il faut tout de même un sacré sens de l’humour pour lancer pareille affirmation, tellement cette réforme reste critiquable sous bien des aspects.

        Plus drôle encore, cet article nous explique, avec plein d’excuses, qu’Obama, après tout, n’a pas fait grand chose, et n’a même pas eu le pouvoir de faire quoi que ce soit. Cépasafôte, alors que le 24 janvier 2016, le même auteur produisait un article intitulé « Obama, un bilan tragique », à propos de sa politique étrangère. On y suppose que « Au successeur probable de Barack Obama, Hillary Clinton… », et aujourd’hui on a Trump. Doit-on y trouver la raison de ce changement de discours?
        Le 21 août 2011, c’est « Obama, l’ère du vide », qui sous-titre « Tant de non choix représente des emplois en moins et une génération sacrifiée ou turbulente. » Mais je suppose que ce n’est toujours pas de sa faute? Obama devant l’Histoire se résumerait donc à la scène du gamin qui, pris en faute, s’exclamerait:  » j’ai pas fait exprès ! « . C’est assez comique non?

        Ajoutons que le même auteur a déclaré « Donald Trump : outrancier et dangereux ». S’il conclut cet article par le fait qu’il serait empêché d’imposer le fascisme, il n’en envisage pas moins la possibilité. Maintenant que Trump est officiellement investi, il veut, plus que jamais, nous apprendre qu’il ne pourra rien faire.
        Caché sous des mots qui ont l’apparence du raisonnable et du sensé, cet article révèle en fait de folles peurs, aussi profondes qu’irrationnelles, et me semble symptomatique de cette frénésie des « humanistes enragés » qui écument contre tout ceux qui osent remettre en question leur idéologie, érigée en modèle immaculé et inattaquable. Si Trump s’est montré outrancier, que dire de l’hystérie déchaînée contre lui, avant même qu’il n’ait rien fait de concret?

        Plus il nous prévient qu’il ne pourra rien faire, et plus il trahit en fait la peur qu’il fasse quelque chose. Malgré toutes les critiques valables qu’on peut adresser à Trump, et même si évidemment il n’a pas le pouvoir de tout faire, souhaitons-lui au contraire qu’il fasse bien, et qu’il en résulte du bien.

        1. Bonsaï

          Ah! ce pédant de Guy Sorman… cela fait des années qu’il pérore et donne son avis sur tout, sans se rendre compte le moins du monde à quel point il est ennuyeux, et parfois même carrément hors sujet.
          Il plane dans sa petite sphère de bien pensance en se prenant pour un phare…

              1. Black Mamba Warrior

                Ah !? Tu rêves de Katana?
                Tiens je vais te raconter une anecdote.
                Après plus de six mois de pratique au Iaï mon maître d’arme me propose de passer au Katana, j’ai accepté aussitôt . Le jour J pendant les 15 premières minutes tout va bien, ma concentration est à son maximum. Mon senseï me conseille après l’entraînement avec le groupe que je continue toute seule à faire connaissance avec mon Katana tout neuf.
                Un moment donné, je suis tellement à l’aise que j’en perds la consentration et je commence à écouter les conversations autour de moi. Suite à une blague, je me mets à rire tout en dégainant mon Katana … Et là , je fais aïe et je continue le mouvement dans la lancé et je mets mon pouce gauche à la bouche… j’avais ouvert sur toute la longueur mon pouce.
                Je suis rentré chez moi pour me soigner… quatre points de souture. Après cela sur plusieurs nuits avant de m’endormir, je sentais des coup de sabre sur ma peau, cela avait l’air tellement réel . J’ai attendu que mon pouce soit guéri pour reprendre l’entraînement. Mon senseï m’avait poussé à bout, il fait dégainer et rengainer avec lui en face de moi à moins d’un mettre. Je n’ai jamais été aussi tendu. Mais j’ai cessé par la suite de sentir les coups de sabres sur mon corps lors de mon sommeil…

                1. René-Pierre Samary

                  « j’ai cessé par la suite de sentir les coups de sabres sur mon corps lors de mon sommeil… »
                  Fascinant… Freudien…
                  La prochaine fois que tu te coupes, essaie plutôt les points de suture que les points de soudure, c’est moins douloureux… (Mais le future maître d’armes doit apprendre à souffrir)

          1. Calvin

            On a dit succès, pas exploit…
            Bon, le président démocrate précédent (Bill) connaît bien, lui, le sens du mot sucé…

Les commentaires sont fermés.