La folie du copyright au Parlement Européen

En avril 2015, le Sénat découvrait de façon fortuite l’existence d’un Parti Pirate allemand et son égérie d’alors, Julia Reda, qui venait présenter quelques unes de ses propositions sur le sujet du droit d’auteur, sujet aussi ardu qu’effarouchant pour les vieux croûtons du palais du Luxembourg. Depuis, les choses ont évolué, et pas en bien.

À l’époque, les remarques et conclusions de Julia Reda, député du Parlement Européen, n’étaient guère tendres avec les parlementaires ; elle a assez vite compris que ces derniers ont été longuement cuisinés par les lobbies du droit et des sociétés d’auteur en place depuis un moment dans le giron étatique, et que leur fonction consistait essentiellement à ralentir l’inexorable évolution du numérique qui modifie pourtant de fond en comble la notion même de droit de copie et des droits voisins. Dans les discussions qui occupaient alors – et occupent encore – le Parlement Européen à ce sujet, Julia Reda concluait au sujet des Français :

« Les députés européens français se distinguent de leurs collègues européens sur la question du droit d’auteur par leur ralliement pour le non changement. »

Pourtant, les idées que Reda exposaient il y a deux ans n’étaient pas particulièrement révolutionnaires puisqu’il s’agissait essentiellement d’harmoniser le traitement des droits d’auteurs et des droits voisins au niveau européen plutôt que national, et de simplifier quelque peu certains droits que le bon sens admet sans problème (typiquement, parodie, citation, copie privée), ou d’adapter à certains supports nouveaux (comme les GIF animés).

Mais en France, même ces petits changements représentent tant de violence à l’égard de sociétés bien installées, bien insérées dans les petits papiers de nos parlementaires et très bien représentées dans les institutions, qu’il était absolument inenvisageable d’aller plus loin. D’autant que modifier les taxes afférentes, les ponctions opérées et réduire la taille des fromages franco-français représentait bien évidemment un manque-à-gagner absolument scandaleux pour l’État.

Les idées de Reda furent donc écoutées puis on passa bien vite à autre chose.

Et dans ce contexte, « autre chose » veut dire un monstre légal qui pourrait bien signifier une congélation de l’internet européen. C’est, là encore, Julia Reda qui remet le couvert il y a deux semaines et présente par le détail les mesures propulsées par la Commission Européenne sous le nez trop gourmand de nos parlementaires européens dont on se doute déjà que, Français en premier, ils ne tarderont pas à les adopter.

Home taping is killing music, and it's fun.

Comme son article est en anglais, je vais vous résumer les principales pratiques, actuellement communes sur internet, et qui deviendront illégales si ces propositions venaient à être adoptées. Je vous encourage à aller voir les détails qui donnent les numéros d’articles précis de chacune de ces formidables avancées légales dans le domaine du droit d’auteur numérique. Youpi.

(Avertissement pour le lecteur : une tempête de facepalm pourrait se déclencher pouvant entraîner des sensations douloureuses au niveau du front.)

1- Le partage d’éléments, même ceux vieux de 20 ans

Même vingt ans après leur publication initiale, le partage sur un blog ou un site personnel d’articles d’information ou de leur extrait sans l’autorisation explicite de l’éditeur sera considéré comme une infraction, et ce, sans exception sur la taille des extraits, même pour des particuliers, même sans exploitation commerciale, même si la source est fournie.

2- Le tweet inconsidéré d’un gros titre créatif

À moins de payer directement le détenteur des droits d’un titre emblématique, la personne qui s’amuse à reprendre une formule connue pourra se faire poursuivre pour infraction au droit d’auteur. Il va falloir faire très attention lorsqu’on retweet quelque chose, ce qui est pourtant toute l’idée derrière Twitter, qui pourrait s’arranger avec les éditeurs et autres médias de presse pour leur verser un forfait sans pouvoir enlever cette entêtante odeur de racket à l’opération.

3- Poster un billet sur un média social

La petite image et le court extrait d’une nouvelle qui apparaissent lorsque vous postez un lien sur Twitter, Reddit ou Facebook pourraient vous coûter cher si ce lien pointe vers un organe de presse, puisque, là encore, ce genre de liens imposera une autorisation explicite de la part du détenteur des droits (ici, l’organe de presse) pour votre copie imprudente.

4- Collectionner les images de sites tiers

Ce qu’actuellement vous pouvez faire avec Pinterest pourrait là encore vous poser quelques soucis dans l’avenir si ces propositions passent : la recopie d’une image d’un site vers un autre demandera un accord de licence pour éviter de froisser les droits de l’auteur ou de l’éditeur, ces petits êtres fragiles que les institutions veulent à tout prix protéger.

5- Les moteurs de recherche pour les nouvelles

Ce que Bing, Yahoo ou Google font en agrégeant les nouvelles fournies par les médias traditionnels pour en proposer directement un panachage sur leur site risque bien de devenir, là encore, illégal, pour les mêmes raisons que ci-dessus. Encore une fois, un extrait non consenti, aussi petit soit-il, pourra potentiellement faire l’objet de poursuites si aucun accord (notamment financier) n’a été trouvé avec le détenteur des droits.

6- L’imposition d’une prévention à la mise en partage de données protégées

Jusqu’à présent, les sites qui collationnent pour partage des images, des vidéos, des musiques ou des informations de toutes natures doivent, par la loi, répondre favorablement aux demandes de retraits provenant des détenteurs de droits qui découvrent que certaines des données partagées leur appartiennent sans qu’ils aient fourni l’autorisation de ce partage. Dans la nouvelle mouture, il s’agit d’inverser le procédé puisque les sites de partage seront tenus de s’assurer, avant la mise à disposition, que tout matériel chargé chez eux n’enfreint les droits de personne.

Le challenge technique est immense, et, pour tout dire, quasiment impossible à relever à mesure que les volumes augmentent dans des proportions exponentielles. Cette seule mesure pourrait signer la fin de l’exploitation sur le sol européen de Youtube ou de ses concurrents, ou de n’importe quel site de collections d’images ouvert au public.

Ce qui est vrai pour les images et les vidéos l’est aussi pour le reste, ce qui veut dire que les sites d’hébergement de code, de bases de données ou toutes autres données seront soumis aux mêmes contraintes. Les gestionnaires de source (GitHub par exemple) seront contraints de vérifier a priori que chaque portion de code chargée n’est pas l’odieuse copie illicite d’un travail précédemment chargé ou sous licence non ouverte. On souhaite bon courage à tous les développeurs informatiques européens dans leurs prochaines aventures dans ce nouveau champ de mines légal.

Bien évidemment, ce qui est vrai pour les sites commerciaux précédents le sera aussi pour les sites associatifs ou non commerciaux comme Wikipedia. On attend donc l’armée d’encyclopédistes prêts à vérifier que les chargements d’images ou de vidéos sont tous parfaitement exempts de droits.

Heureusement, certains procédés échappent à l’averse

Apparemment, si les sites les plus en vue (réseaux sociaux, Google News, sites de partage de code ou d’image) sont bien encadrés et, par là, bien ponctionnés par ces nouvelles propositions, il reste heureusement des sites qui passent au travers de l’averse législative.

Ainsi, un site comme MegaUpload échappe aux représailles, ce dernier – conformément à l’article 13 et au Recital 38 de la proposition – ne faisant absolument rien pour promouvoir ou mettre en valeur les données chargées et partagées. Comme les utilisateurs de cette plateforme ne peuvent trouver un lien qu’à partir du moment où on le leur a fourni (et qu’il n’y a donc pas d’affichage extérieur), le site échapperait dans ce cadre aux poursuites visées par l’obligation de vérification et de prévention exposée au point 6 ci-dessus…

Pour le moment, cette proposition est encore à l’étude. Le débat qui va prendre place au Parlement Européen promet donc d’être agité mais une chose est certaine : si ce texte venait à passer sans être correctement amendé pour revenir à de plus justes proportions, cela signifierait la disparition d’internet tel qu’on le connaît, à relativement court terme, sur le territoire européen. Deux articles en particulier (le 11, qui donne une flopée de nouveaux droits invraisemblables aux éditeurs, et le 13, qui impose une vérification a priori des chargements) méritent amplement une révision profonde pour éviter une catastrophe légale sur le Vieux Continent.

De ce point de vue, je rejoins Julia Reda qui propose de contacter son député européen et vous encourage à faire de même (par exemple en cliquant ici).

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires202

  1. Le Gnôme

    Il y a aussi des cas croquignolets ou le droit d’auteur tombe dans le domaine public cinquante ans après le trépas de l’écrivain alors qu’en Europe, ce droit est de soixante-dix ans. On ne sait plus très bien dans quelle mesure on a le droit de les utiliser.

        1. Lafayette

          dommage que les textes de lois ne tombent pas dans la protection du droit d auteur, comme cela on serait quitte de les lire et de les appliquer…

          1. Jiff

            Certains le sont déjà, telles les normes françaises, détenues par l’AFNOR (organisme privé, rappelons-le (asso loi 1901)) qui, dans son pdf de propagande, précise même qu’on n’a pas le droit d’imprimer la norme pour ses collègues (https://www.boutique.afnor.org/resources/408b6513-363e-4d23-a45f-685ca0ba5c7e.pdf); par contre, il ne précise pas s’il faut leur crever les yeux et/ou leur couper la langue s’ils viennent lire par-dessus ton épaule, ce qui est regrettable.

            La moindre norme se payant dans les €90 (usage perso, sinn, ça monte plus vite), ça a vite fait de grimper dans les hauteurs et ça n’est pas fait pour aider les toutes petites structures (ben nan, hein, puisque le but est de les tuer, et si possible dans l’oeuf.)

            Dommage que le web ne soit pas ma tasse de thé, sinon j’aurai créé un plugin pour au moins FF & Chrome qui prévient qu’on tente d’accéder à un site ayant engagé des poursuites contre tel ou tel blogueur…

  2. albundy17

    Ds la même veine, je ne sais pas ou ça en est, il y avait ces droits à l’image débouchant, pour faire court, à l’interdiction de prendre une photo de famille avec un monument en arrière plan.

    1. bibi

      Tout dépend si l’œuvre architecturale est encore soumise à droit d’auteur (les architectes ont des droits d’auteurs) ou non.

      Article Article L122-4 du Code de la propriété intellectuelle
      Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.

      Par exemple vous pouvez prendre et diffuser une photo du Palais du Louvre mais pas de la Pyramide car l’architecte n’est pas mort depuis 70 ans (Ieoh Ming Pei étant toujours vivant il va falloir attendre un moment).

      1. Lafayette

        pour trouver l auteur d un livre il faut se procurer un original ou une copie. mais pour un batiment faut il le soulever ? ou peut etre trouver la plaque avec le nom des ayant droit…

        je suis propritaire des oceans …. je vous donne mon numéro de compte pour vos prochaines photos de vacance…

      2. Royaumont

        En architecture, interdire l’adaptation ou la transformation peut s’avérer amusant : on reste aux standards de l’époque de construction pendant 100 ans. Imaginer ce que ça veut dire pour l’isolation, le câblage ou les installations d’eau…

      3. Rastapopoulos

        Ça serait rigolo que la police interpelle tous les touristes qui prennent la pyramide du Louvre en photo. La solution pour voir disparaitre ces lois débiles est peut être de les faire appliquer.
        SI je comprends bien l’article 1, H16 est passible d’amende pour avoir mis un lien vers un article du figaro ?

        1. sam player

          Non, pas mettre le lien, mais le développer façon google news ou faire une citation.
          Il y avait déjà eu un truc à ce sujet quand il y a quelques années (10 ans environ) des sites ouvraient un cadre sur un site d’information : vous étiez toujours sur le site initial mais vous voyiez le site cible.
          Ca devient très rare maintenant.

  3. Bonsaï

    Et voilà, c’était à prévoir.
    La Matrix se referme, les fous sont bien au chaud à Bruxelles et ils n’ont que ça à faire.
    Reste à voir comment Internet pourrait devenir notre pire ennemi…

    1. theo31

      « Reste à voir comment Internet pourrait devenir notre pire ennemi… »

      Internet est leur pire ennemi. C’est pour cela que ces gros connards font tout pour le museler.

  4. Val

    Ce qui est fascinant avec les fonks , c’est qu’ils ne sont jamais à court de conn*ries. Ceci dit je me marre, car le but d’une information est d’être vue, d’un avatar politique c’est d’être présent partout, d’une musique c’est d’être écoutée et des bons mots d’être répétés bref nous sommes dans un monde de buzz maximal. Alors cette loi comment dire, on a juste l’impression d’un méga autogoal (sam m’accordes tu l’usage de cette expression, juste histoire de m’habituer aux nouvelles normes)

    1. Jiff

      C’est possible surtout parce que les gens sont trop cons. D’abord d’avoir voté pour des nazes (et voté tout court, d’ailleurs), ensuite parce qu’ils sont incapables de se rendre compte de leur pouvoir en tant que cons-ommateurs (pour cela, encore faudrait-il avoir un peu de corporatisme et un peu plus de conscience…)

      Un exemple: dans les 70’s aux usa, le veau est aussi passé aux hormones, les 2 plus grosses associations de consommateurs ont décrété un boycott immédiat de la barbaque de jeune meuh-meuh (surtout vis-à-vis des enfants) et l’ont fait savoir.
      Moins de 5 semaines après le début de la campagne, la consommation avait chutée de presque 60%; inutile de préciser que les éleveurs ont pratiqué un rétro-pédalage d’urgence.

      Imaginons que demain cette ineptie soit passée et qu’un torchon subventionné fasse un procès à un blogueur un peu connu, qui ira dénoncer son abonnement pour protester contre ça ? Et qui se forcera à ne pas naviguer sur son site ?
      (Trop) peu de gens, fort malheureusement.

  5. Hang’em High

    Il me vient tout soudain à l’esprit une sorte de slogan, un flachebaque de mes années d’étudiant : « Dehors, les clowns! »

    Cela me semble bien exprimer « in a nutshell » la réponse la plus rationnelle à ces pitoyables exemples de connivence politico-culturelle, où Gôche et Drouate s’entendent assez bien pour favoriser les petits lobbies si compréhensifs envers eux….

  6. Infraniouzes

    Si certains, comme moi, pensaient que la Commission européenne avait un vague relent de fascisme – en imposant ce qui doit être dit et ce qui doit être interdit de dire – en ont la confirmation. Des gens non élus, sans aucune légitimité démocratique, qui s’autorisent à pondre des oukases au dessus des lois sont bien les fascistes 2.0 du XXI ème siècle. Pour l’instant ça ne fait pas mal mais, patience, ça viendra…

    1. Bonsaï

      Vous êtes bien délicat, on y est en plein et depuis un bon moment.
      Et c’est peut-être même ce qui donne l’impression que les Français sont en train de décrocher, qu’ils flottent dans une sorte d’indifférence. En réalité, ils sont juste en lutte avec leur nature profonde qui est la révolte contre ce système…

      1. theo31

        « qui est la révolte contre ce système… »

        As-tu des noms à donner, les lieux des batailles et le nombre des morts parce que des résistants, des vrais, pas de ceux qui tirent des coups de feu quand tout est fini, il y en a toujours très peu.

        1. Pat

          « Les députés français sont élus au scrutin de liste à la représentation proportionnelle à un tour. Les électeurs choisissent donc une liste sur laquelle ils ne peuvent rayer aucun nom, ni changer l’ordre. Les listes ayant recueilli moins de 5% des voix ne sont pas admises à la répartition des sièges. » (citation non autorisée) Le scrutin par liste permet à plein de gens – les têtes de liste – de se garantir une place au chaud pour 5 ans. Ce n’est certainement pas une représentation « démocratique ».

                1. Aristarkke

                  Façon de parler car il est de notoriété publique manifeste depuis des années que les députés grançais ne sont guère assidus aux sessions… 😈

                2. Jiff

                  C’est beaucoup plus juteux qu’une planque; par exemple, quand un de ces guignols se fait faire une couronne dentaire en céramique, il _gagne_ du fric sur le remboursement (et pas qu’un peu, genre 1/3 du prix payé.)

  7. Kazar

    Sortir de l’UE, et vite, voilà la seule solution, car il ne faut pas compter sur le parlement européen pour faire barrage à la commission, cette saleté qui se fiche totalement du citoyen et ne voit partout que des CONsommateurs et des CONtribuables. Dommage, car l’idée était belle, mais inévitable.

      1. bibi

        Non mais au moins ils sont plus facile à gifler.
        Note : Tomber sous le coup de l’article 222-13 au motif qu’un député est une personne chargée d’une mission de service public c’est quand même se foutre de la gueule du monde.

        1. Aristarkke

          Il est vraisemblable qu’ une gifle reçue par un non-ressortissant du Kamdubien n’ aurait pas reçu le même traitement de suite…

          Tous égaux mais certains plus que d’autres…

  8. Pat

    Ces mesures sont tellement absurdes et inapplicables qu’Internet ne risque pas d’en être impacté (à part peut-être en Corée du Nord, qui ne fait pas encore partie de l’Europe – sauf si Mélancon prend le pouvoir)

    1. Bonsaï

      Détrompez-vous. Ces parasites (fonctionnaires et autres pervers) ont besoin de pondre des lois pour se maintenir dans leurs postes mirobolants.
      Les seuls pays qui sauvent leur mise sont ceux qui quittent le club, ou qui sont en dehors. Et même ceux-là sont contaminés…

      1. Pat

        Pondre des lois, c’est une chose. Les faire appliquer par des fonctionnaires qui ne sont pas des radars automatiques en est une autre. Mais l’Etat ne se privera évidemment pas d’embaucher une nouvelle fournée d’employés à vie pour ça.

        1. Lafayette

          c est juste qu’un bon milliard de chinois n en changeront pas leurs bonnes habitudes du droit élémentaire de s inspirer de la mauvaise copie originale.

    2. Marabout

      J’ajouterai de plus que, de même que pour la pornographie en Chine, cela reste(ra) largement toléré. Mais que si vous avez le malheur de prononcer le mot « Tibet » (Ou « Don’t tread on me » par chez nous) à proximité des mauvaise oreilles, l’État a un excellent prétexte pour vous arrêter, coffrer, faire payer…

  9. Lorelei

    Je ne m’inquiète pas: ils vont créer un organisme comme la SACEM chargé de veiller à récupérer des taxes pour rémunérer les ayants-droits. Et ceux-ci resteront inconnus. Donc cet organisme fera comme son prédécesseur: il multipliera les taxounettes et ses rejetons.

  10. bob razovski

    la solution est simple.

    Pour tous ceux qui souhaiteront être vus et diffusés, il suffira de joindre au document qu’ils diffusent une autorisation, un peu dans le genre de ce que fait « creative commons ».

    Il est précisé sur chaque document les conditions de diffusion, qui sont en général d’une logique banale : citer l’auteur et mettre un lien vers la source.

    Les autres, couillons qu’ils sont, s’enfermeront petit à petit dans une bulle toujours plus petite puisque comme l’a précisé Val un peu plus haut :

    « (…) le but d’une information est d’être vue, d’un avatar politique c’est d’être présent partout, d’une musique c’est d’être écoutée et des bons mots d’être répétés »

    Oups, je viens de citer Val sans son autorisation 😉

    1. Gosseyn

      Tiens, j’ai par exemple établi et publié qu’un nombre conséquent de juges corrompus avaient produit des centaines de jurisprudences de règlement, procédé juste un tout petit peu très inconstitutionnel, s’il en est.
      Eh bien figurez vous qu’ils le prennent mal ! Les voici maintenant pris d’une frénésie de dénis de justice, c’est à dire au mode de rétorsion reflétant fidèlement leur art de sanctionner au mépris des lois en vigueur !
      Ceci vous étonne-t-il ?

        1. Gosseyn

          J’ai commenté sous mon nom cet article de Philippe Bilger sur cette justice si mal en point :
          https://www.contrepoints.org/2016/02/04/237627-justice-en-france-les-magistrats-tirent-la-sonnette-dalarme
          Comme je ne tiens pas de blog ni ne diffuse d’articles de presse, je poste de ci de là les explications légales prouvant les dérives de l’institution judiciaire. Pour le moment.
          Contrepoints étant libéral et mes affirmations étant fondées en droit, j’y ai déroulé les tenants et aboutissants de certains aspects de la corruption institutionnelle française en mai 2016, ce qui a tenu jusque vers octobre.
          Un intervenant, que je soupçonne proche du notariat, a alors fait censurer l’intégralité de mes contributions. Il y en avait ici, sous forme de résumés de mes dossiers, l’équivalent de plus de 40 pages.
          Cela a même été plus loin, puisque tous mes commentaires des années précédentes, de quelque nature que ce soit, ont subi le même sort. Impossible d’y poster ensuite : personne non admise et devenue publiquement inexistante. Ces développements restent inaccessibles, pour le moment.
          Constat : violation par Contrepoints (son directeur de la publication) de la prescription de 3 mois et des dispositions de la loi L.C.E.N. en ma faveur. Notez bien que si mes démonstrations avaient été illégales, il y aurait eu d’autres suites. De ma part, certains ne perdent rien pour attendre …
          Voilà pour donner une idée du contexte français en matière de  »liberté » (sic) de la presse !

        2. Gosseyn

          Le sujet sur lequel je travaille concerne la spoliation d’héritiers par le moyen de décisions de justice rendues au mépris de toutes les lois de l’espèce. Cela au profit de duos notaires et généalogistes qui parviennent à prélever en moyenne 30 % des héritages, sans limite de montant, moyennant de très fallacieux prétextes, normalement irrecevables en droit. Mais l’avidité de certains et leur manques de scrupules semble contagieux ; c’est le pouvoir de l’argent mal acquis que de se perpétuer.
          Vous vous doutez comment. La condition en est un degré suffisant de corruption : France, 26 ème en la matière.
          Ne vous inquiétez pas, tout cela est su par nos autorités : plus que de le taire, ne l’encouragent-elles pas ? Pensez au besoins de financement sans odeur lors des élections, par exemple…
          J’ai trouvé des blogs qui en font état :
          Le Monde en parle ; c’est le seul média à rapporter l’injustice faite pour garantir les profits hors-la-loi de certains :
          http://sosconso.blog.lemonde.fr/2014/09/03/genealogiste-76-000-euros-pour-quelques-heures-de-travail/#more-11320
          Le suivant rapporte de curieuses observations fondées sur des échanges avec des procureurs ; lire  »silence judiciaire » de leur part en réponse à des dénonciations d’illégalités conséquentes dans les successions :  
          http://www.contrat-revelation-succession.com/
          Ici sont des réflexions sur les contrats de révélation de successions :
          http://berdi58.blogspot.fr/2016/05/demission-vous-avez-dit-demission.html
          Vous pouvez encore apprendre beaucoup de choses en ligne par  »contrat révélation succession », sur ces  »contrats », dont le pourquoi de leur illégalité complète.

          1. Lark on the Wing

            Merci, je vais lire tout cela. Il; est vrai que ces pratiques notaire/généalogiste sont assez surprenantes, tout comme le fait qu’elles soient tolérées…

            1. Gosseyn

              C’est d’autant plus surprenant qu’avec cette forme d’association, le notaire enfreint obligatoirement son secret professionnel en révélant le montant successoral en jeu, pour que le généalogiste puisse facturer sa prestation au pourcentage auprès des héritiers visés. Délit pénal que jamais la justice  »’indépendante » ne reconnaît en cas de différends portant sur cette cause !
              Et il y a des milliers de ces extorsions partielles d’héritages chaque année, pour un montant global de plus de 100 millions d’euros. Une paille !

    2. Kazar

      Aspirez-vous à ce que les générations futures soient endettées sur 50 ans pour financer les dépenses inconsidérées ? Parce qu’actuellement, le Trésor émet des bons à 50 ans, ce qui est proprement criminel pour les générations à venir… Alors si on combine restrictions de toutes nos libertés, irresponsabilité des politiques (légalement irresponsable, mais en plus ils seront morts), inflation législative sans bornes, et endettement sans limites, effectivement, il est temps de penser à partir.

  11. Pere Collateur

    Ils sont mignons avec leurs tentatives à deux balles de corseter les ternets. C’est trop tard les gars. Y a plus rien à faire à part prendre concience de votre obsolescence et disparaître.

    Comme d’habitude, la réalité toute méchante se chargera illico presto de remettre tout ca en bonne ordre.

    Les chiens aboient. La caravane passe.

  12. MadeInCH

    Question à H16:
    Vous parlez des mauvaises nouvelles, effectives ou potentielles.
    Si ce projet passe, vous en parlerez, montrant la nullité des politiques, ce qui va dans le sens général de votre mainstream à vous.
    Si ce projet ne passe pas, montrant que le pire par des lapin crétins n’est pas certain, et que les décisionnaires ne font pas uniquement que des conneries… Le signalerez-vous?

      1. MadeInCH

        Si.
        Il suffit que suffisamment de pays fassent leur *xit pour en être débarrassé.
        Avec le *=Bre qui risque de bien se passer, il pourrait (va!) y avoir des inspirés.
        En attendant, je crois sincèrement que nos négociateurs arrivent à bien jouer aux échecs, c’est à dire gagner du temps, contre ces [(mettre terme péjoratif de votre choix ici)…].
        Mais ce n’était pas le sujet de mon message.

  13. MadeInCH

    Comme déjà dit dans un commentaire d’un billet précédent, c’est parfait pour un système dictatorial!!!
    Tout le monde sera coupable de quelque chose!
    Ainsi, le moindre opposant politique, ou individu ayant une influence sans appartenir au Camp des Saints, pourra être sanctionné gravement car sa faute est lourde puisqu’il est méchant en plus!!!
    Les Saints du bon Camp seront, eux, jamais inquiété, ou excusé paske c’est pô grave, en fait, ce qu’ils ont fait, ou bien reconnu coupable avec dispense de peine.
    .
    Un système légal qui rend tout le monde coupable de quelque chose, c’est l’idéal pour une dictature!!! Y’apuka appliquer du 2p2m par dessus.

  14. Jb²O

    Quand je pense que l’on se rend sur internet depuis plus de 20 ans sans la protection bien serré des règles européennes, j’en ai des frissons dans le dos.

  15. Ragnar D. Anskool

    ou comment accélérer la transition vers des systèmes encore plus anonymisés qui contourneront tous ces systèmes en rendant toujours plus difficile l’identification et la traque des vrais méchants.
    Les riches arrive toujours à échapper à l’impôt.
    Internet arrive toujours à contourner ces réglementations débiles.

    Visiblement on est en core loin de toucher le fond. j’en viens à me demander avec toutes ces lois qui sont auto-destructrices, si faut lutter ou attendre… « Atlas Shrugged »

  16. René-Pierre Samary

    Assez ignorant en matière de téléchargement de musique, il a fallu que je m’y mette, après qu’une garce vengeresse ait balancé ma collection de CD à la poubelle. Je la remplace (la collection, pas la garce) autant que possible en pêchant sur internet, via youtube et youzic, et en recopiant sur des memory sticks (son degueu, mais on fait ce qu’on pneu). J’ai visité megaupload, qui me parle de Iphone. J’ai pas de Iphone (d’ailleurs ça sert à quoi ?), un simple mac. Google, à partir de megaupload, me propose un truc qui s’appelle pearltrees… vous voyez dans quel état j’erre ?
    Ah, le bon vieux temps où on se contentait de piquer des vinyles dans les rayons !

        1. gorille

          T411 est une plateforme d’échange de fichiers digitaux (essentiellement musique et film), via les « torrents ». Ce sont de petits fichiers qui s’ouvrent dans un logiciel approprié (comme qBitTorrent par exemple) et qui te mettent en relation avec d’autres personnes possédant ce fichier.
          T411 est francophone et dispose d’une bibliothèque de films et d’albums hallucinante et de bonne qualité (fichiers audios de qualité 720kbs ou disponibles en FLAC).
          T411 est surveillé par Hadopi, mais la surveillance porte essentiellement sur les fichiers récents et français !
          Perso Hadopi m’a grillé sur : Intouchables, Baby Sitting 2, et sur une musique à la con.

            1. gorille

              A chaque fois je leur demande de me fournir le fichier « intercepté » et oui je me suis fait choppé : 3 fois à Paris, une fois en banlieue (chez mes parents) et ma fiancée 2 fois chez eux en pleine cambrousse… A chaque fois c’était de la production française (sauf pour la chanson).
              J’ai du changer de FAI à Paris pour remettre le compteur à zéro.

              Et je me suis amusé aussi à leur dire que ce n’était pas moi, que je comprenais rien à l’informatique et que c’était sûrement les étudiants de mon immeuble qui hackaient ma connexion (mensonge total). Ils ne m’ont jamais répondu.

        2. gorille

          Pour accéder à T411, il ne faut pas avoir peur de l’extension de l’url, ce sont souvent des domaines incongrus : t411.io .lv ou .ch -> ils sont en effet obligés de riposter à différentes attaques et de migrer régulièrement leurs serveurs.

          1. albundy17

            C’est vrai qu’en .ch, ça fait peur :mrgreen:

            Alors je ne sais pas si je peux relier les deux faits, mais hadopi ne m’a jamais envoyé le moindre mail (et pourtant…) et j’utilise le petit logiciel peerBlock. Et c’est fou ce que ça bloque de choses

            1. gorille

              Ca a l’air pas mal ce logiciel que je ne connais pas !
              Pour info j’ai récemment arrêté mon logiciel originel : ùtorrent. Car outre la pub avec des femmes russes près de chez moi, l’éditeur du logiciel s’était amusé à miner du bitcoin avec les ordinateurs des utilisateurs…
              Pour ton cas, je ne pense pas que Peer puisse empêcher Hadopi, à voir (sauf s’ils mettent en place des échanges cryptés mais pour du gratuit ce serait bizarre). Par exemple j’ai des amis ou même mon père qui téléchargent comme des porcs (upload en tera) et qui n’ont jamais rien reçu !

              1. albundy17

                « Par exemple j’ai des amis ou même mon père qui téléchargent comme des porcs »

                Rhooo, hadopi n’en veut qu’à toi alors ^^

                J’utilise toujours utorrent, mais sans pub. J’ai dû sans doute télécharger le torrent de utorrent 😀

                Depuis peu aussi, en streaming il y a itazar.com, pas super fourni mais de bon film récent, en français

      1. René-Pierre Samary

        Non ma chère. Il y a des patiences qui finissent par crier grâce. Ce dernier abus lui a fait prendre le même chemin que mes CD. Aussi gentil que je sois, on ne touche pas à mes enfants, non plus qu’à Beethoven, Mozart, Wagner, Debussy, Coltrane, etc etc.

          1. René-Pierre Samary

            On se fait des idées (voir ci-dessous)… C’est ainsi que, de par ton pseudo, je croyais que tu étais une black, une vraie, je veux dire une personne d’origine africaine. Si j’en juge par ton gravatar et ta gallerie, il n’en est rien.
            D’ailleurs ça n’a aucune importance. Les couleurs, je me suis donné pour principe de ne pas les voir.

                1. Black Mamba Warrior

                  Mais encore !? Vous pouvez développer Major …
                  Si vous voulez insinuer par là, mon esprit de contradiction … Oui, en effet.
                  Et pour pousser le bouchon un peu plus loin, je me chausse régulièrement de tabis. Au grand désespoir de WP. :mrgreen:

                  1. Higgins

                    Hélas, l’art du combat à l’opinel numéro 8 a malheureusement disparu. Je ne suis pas sûr par ailleurs que la maîtrise du pradel ou du laguiole ait engendré des écoles pour former des initiés. Le choix du katana s’impose donc.

              1. MadeInCH

                Avec cette notation, vous sous-entendez que l’un des genre est devant l’autre!
                C’est insupportable!
                C’est pourquoi je reste sur ma notation de « genre 1 » et « genre a ».

        1. theo31

          La seule fois où une femme a osé mettre ses sales pattes dans ma discothèque, elle s’est faite éclater la tronche.

          Sinon, pour trouver de la musique il y a le Facebook des Russes. Mais obligé d’avoir un compte pour télécharger.

            1. sam player

              Je me suis défoulé par écrit une fois en tapant un mail mais sans volonté véritable de l’envoyer.
              Pour dire à la drôlesse que je ne l’aimais mais qui m’avait préalablement répondu qu’elle m’aimerait pour deux, j’avais écrit que si elle avait un cancer ça ne me ferait ni chaud ni froid…
              Par pur réflexe j’ai appuyé sur envoyer…

              1. Black Mamba Warrior

                Et elle t’a répondu !?

                Personnellement, je suis extrêmement tolérante pour beaucoup de chose … trop même … Je ne dis rien mais je ne pense pas moins … le souci, j’accumule, je garde des choses pour moi que je ne devrais pas.
                Il arrive un moment où la coupe est pleine…Et là, je suis toujours incapable de dire quoique ce soit … Alors je m’arme d’un stylo et je crache tout le venin…
                Je donne alors à mon époux la missive et je lui dis :  » Tu lis mais ne me dis absolument rien… Nada !!! »
                Il lui faut en général plusieurs jours pour digérer ce que je lui ai écrit .

                1. sam player

                  Bah nan, pas de réponse 😀
                  Ecrire c’est pas mal, même si on le garde dans les brouillons.

                  Au boulot quand j’ai un mail un peu percutant à écrire je l’écris puis je vais déjeuner (ou dormir) puis je le relis après avant de l’envoyer et en me mettant à la place de celui qui le reçoit : y a ainsi plus de factuel et moins de virulence.

                  (bon, parfois je me mets aussi dans les cc surtout quand il y a une liste assez longue… comme ça je suis la conversation chez le client façon NSA 😀 )

                  1. BDC

                    Sam ! T’as encore dit que c’était ton assistante qui avait déconné ??? J’en ai marre de recevoir tes mégères, dès que je rentre tu me payes des cours de self-défense chez BM !

                    1. Calvin

                      Ça m’étonnerai que Sam accepte. Au lieu de découper ses mégères, tu pourrais trancher « l’objet » du délit…

                    2. Bonsaï

                      C’est curieux cette tendance masochiste qu’ont certaines représentantes du beau sexe à se dévaloriser par excès de services non sollicités…

                    3. BDC

                      Bonsaï, je suis peut-être la seule, mais ça me fait rire de jouer les victimes consentantes, et puis faudrait que j’explique deux trois trucs à Sam en MP, avant qu’il me vire, hi hi hi …

                    4. Black Mamba Warrior

                      @BDC
                      Pour moi voicil’interprétation que j’ai:
                      Bonzaï critique plutôt l’attitude de la nana qui est prête à aimer pour deux, alors que Sam lui a déjà fait comprendre qu’aucune opportunité ne lui sera donnée.

                    5. BDC

                      Hou là BM ! C’est-à-dire que Bonsaï avait répondu à mon com’, du coup… je veux pas être cette nana, je démissionne tissuite ! 😀

                    1. Bonsaï

                      Voilà. Black Mamba a parfaitement résumé mon point de vue. Je trouve en effet qu’il est quelque peu masochiste d’essayer de faire de l’humour en se mettant dans une posture servile, voire de soumission (hum, hum)…
                      Sachant par ailleurs que l’interlocuteur se présente volontiers comme un parfait macho…
                      Mais bon, que ne ferait-on pas pour un bon mot !
                      😀

                    2. BDC

                      Oui Bonsaï, mais BDC accentue aussi à gros traits le caractère de PN (pervers narcissique) de son chef. Dans la vraie vie on m’a déjà mis une bêtise sur le dos quand j’étais jeune, c’était de l’humour aussi mais pas pour l’interlocuteur de mon chef de l’époque.

    1. Greg

      C’est la grande foire bordélique pour les chargements sur le net…
      Les sites p2p sont nombreux mais beaucoup exigent un compte, facile à créer mais par la suite il faut un ratio de partage minimum…
      À condition de parler anglais piratebay reste incontournable pour commencer car pas besoin de maintenir son ratio et choix vaste.
      Perso la musique en mp3 encodée à 320 me suffit amplement, je n’ai pas un studio d’écoute pour faire la différence avec mieux, mais on trouve la vraie musique en flac facilement…
      Zappa’s full discographie en mp3 320, plus de 90 gb sur le disque dur, plus de 1500 heures d’écoute… chargée en 3 jours sur piratebay…
      Mais je suis en suisse donc tranquille côté lois, en France je m’intéresserais à usenet pour éviter hadopi ?
      Bonne chance, mais l’apprentissage de fait une fois et après les possibilités sont énormes !

  17. Eddie

    Déjà qu’ils nous font bien ch%er avec l’acceptation des cookies sur les sites visités…

    Quelles sont les façons de lutter contre de telles mesures?

  18. Cerf D

    [HS]Le jeune qui a collé une gifle bien méritée à Manolito a été jugé et condamné en moins de temps qu’il ne faut pour finir une garde à vue.
    Si un collègue m’en colle une et que je vais porter plainte sera-t-elle traitée avec la même diligence ?

    Selon que vous serez …

    1. Taisson

      Mauvaise langue… C’est juste parce que la « justice » manque de moyens et de personnel…pour poursuivre celui qui à pris la claque, surtout si le jeune s’est fait bobo à la main…
      Mais je ne doute pas que tous les moyens seront mis en œuvre pour traquer les contrevenants du web !!
      En attendant, les arguments de ceux qui réclament a sortie du merdier européen se renforcent…Dommage qu’ils y ajoutent une bonne dose de « gauchisme ».

      1. MadeInCH

        Même si la France quitte l’UE, le French Gold Plating fera que la France gardera toutes les belles avancées idéologiques garantissant la propriété immatérielle privée des autres (CàD: Pas de la vôtre qui n’avez que du matériel que vous refuser de partager!).

        1. Taisson

          C’est vrai, sauf que, pour avoir vraiment envie de sortir de ce foutoir, il faudrait d’abord un changement de mentalité de la majorité des habitants de ce pays…Et la, les idéologues se verraient renvoyés à leurs radotages….
          Impossible, me direz vous. Et de plus en plus avec les nouvelles générations parfaitement formatées, et surtout pour les classes sociales « du bas », rendues parfaitement incultes…
          Quand je regarde les écrits de mon grand père, ouvrier boulanger, ayant quitté l’école à 12 ans, rédigés de 1887 à 1897 dans un petit journal des compagnons du devoir, je mesure le chemin parcouru !!!
          Tous ces hommes croyaient au progrès, et à la liberté…
          Leurs vies ont été très dures, ponctuées par les guerres et les privations.
          Les progrès technologiques nous ont rendu la vie facile, et aussi complètement émasculés…Nous n’avons pas su garder notre fermeté, et Il ne nous reste plus aujourd’hui qu’un rêve, socio-idiot, qui tourne au cauchemar quand on regarde la réalité…
          Et ce qui n’est pas une consolation, c’est de voir que toute la société occidentale est touchée par cette gangrène » intellectuelle »….
          Seuls les pays ayant une forte culture ancestrale ont une petite chance de pouvoir contrôler leur avenir.
          ‘La maîtrise du web est un enjeu pour les dominants, comme l’a été le contrôle de l’imprimerie à son époque.
          Je ne doute pas, qu’à part pour quelque geeks, ils y parviendront.
          Ce n’est hélas qu’une question de temps…

          1. sam player

            Je ne suis pas aussi pessimiste.
            Les hommes de bonne volonté resteront à l’écart de ces systèmes et mettront leurs talents à disposition dans des partages genre creative commons.

            Les autres se masturberont entre eux et finiront par disparaître après avoir été arrosés de subventions à outrance pour les maintenir à flot. Ca finit toujours comme cela et c’est logique. Cf par exemple la presse et le cinéma français.

            1. Taisson

              Sam, j’espère bien que tu as raison…et moi tort !
              Malheureusement, on est bien obligés de constater qu’ici (je ne connais pas vraiment la situation à l’étranger..) les gens de bon sens sont en voie de disparition, et ceux de bonne volonté, guère plus nombreux, ont l’esprit embrumé de chimères gauchistes…

              Quand à l’exemple de la presse et du cinéma Français, même si le public n’est pas au rendez vous, ils s’en foutent, et assurent le pérennité de leur situation avec notre pognon !!
              Le jusqu’auboutisme de la faillite permettant un nouveau départ est une illusion..
              Mais pouvoir rester optimiste, c’est tout de même pas mal !

              1. Kazar

                L’optimisme, vaste question !! Je pense qu’on peut à la fois être optimiste tout en se préparant aux inévitables difficultés qui nous attendent. Et ça tout simplement parce que la situation de ceux qui ont anticipé les difficultés sera infiniment supérieure à celle des autres.
                La faillite devant permettre un nouveau départ ne me paraît pas être une illusion : l’année 2017 s’annonce très incertaine, et la seule façon de stopper la politique infernale de ceux qui sont au pouvoir (endettement sans fin, exode de ceux qui créent de la richesse et importation massive de migrants sous-qualifiés et coutant une fortune à la collectivité, parasitisme d’innombrables organismes, syndicats et dirigeants, etc). Et donc, cela ne se fera pas dans le calme.

                Évidemment, avant la faillite, il y aura les augmentations d’impôts et de prélèvements et la confiscation de l’épargne, facilité par la disparition du cash (avec l’aval de tous les communistes en herbe qui ragent de ne pas pouvoir justement avoir d’argent liquide, esclaves qu’ils sont du système). Mais cela ne suffira pas.

                Et se préparer, c’est soit envisager de partir, soit se convertir au moins en partie à l’économie numérique, soit détenir des actifs tangibles et difficilement saisissables (biens immobiliers, terrains, or non déclaré), soit panacher toutes ces solutions.

                L’avenir est passionnant, et essayer d’anticiper va l’être encore plus.

                    1. sam player

                      BM, c’est une expression assez courante en anglais… mais tu peux me donner ton n° de CB, le code et les 3 chiffres derrière 😀

                    2. Black Mamba Warrior

                      A propos des infopreneurs si t’es intéressé, il y a un des leaders du marché français qui est entrain de lancer sa nouvelle compagne de formation, si tu es intéressé contacte moi, je t’envoie un lien.
                      Occasion en or … cadeau pour ceux qui serait intéressé, je n’ai aucun lien d’affiliation.

          2. Higgins

            « Quand je regarde les écrits de mon grand père, ouvrier boulanger, ayant quitté l’école à 12 ans, rédigés de 1887 à 1897 dans un petit journal des compagnons du devoir, je mesure le chemin parcouru !!! » Belle Bécasse souhaite repousser à la 5ème l’apprentissage du COD et du COID, pardon le prédicat en novlangue Ednat, parce que c’est trop compliqué!!!

    2. bibi

      Il a été jugé en comparution immédiate et à donc plaidé coupable.

      Si quelqu’un vous gifle et que cela entraine une Interruption Temporaire de Travail de moins de 8 jours (ou pas d’ITT) il risque au maximum une amende de 4ème catégorie d’un montant maximum de 750€.
      Mais Valls étant a nouveau député depuis le 7 janvier, l’auteur de la gifle tombe sous le coup de l’article 222-13 du code pénal au motif qu’un député est une est une personne chargée d’une mission de service public.

      Toutefois, il faut noter que l’application de l’article 222-13 ne vaut que si la qualité de personne chargée d’une mission de service public est apparente ou connue de l’auteur.

      Or, Valls ayant été « agressé » en qualité de candidat à la primaire et non en sa qualité de député et vu qu’il est fort probable que l’auteur (tout comme de nombreux français au moment des faits) ignoraient (et ignorent toujours) que Valls est aujourd’hui député, étant donné qu’il n’a jamais siégé à l’AN depuis son élection du 17 juin 2012 et qu’il n’occupe son siège que depuis le 7 Janvier 2017, je pense qu’il est abusif d’avoir eu recours à l’article 222-13.

      1. sam player

        Intéressant ton article 222-13 bibi

        – une baffe avec ou sans incapacité aux personnes désignées (qui soit dit en passant représentent à force d’ajouts plus de 50% de la population) 3 ans de prison, 45,000€ d’amende

        – la même baffe aux mêmes personnes mais dans un bus : 5 ans et 75,000€

        – la même baffe aux mêmes personnes dans le même bus mais garé près d’une école : 7 ans et 100,000€

      2. bibi

        Petite erreur de ma part.
        RECTIFICATION
        Violence sans ITT c’est contravention de catégorie 4 (Article R624-1) => amende 750€ maximum
        Violence avec ITT de 1 à 8 jours c’est contravention de catégorie 5 (Article R625-1) => amende 1500€ maximum
        Voir Article 131-13 pour le montant des amendes.

        Question pourquoi si il est fait une différence selon qu’il y ait ITT ou non quand l’agression concerne une personne lambda, il n’en est plus de même quand elle est commise sur les personnes figurant à l’article 222-13.

    3. Val

      @Cerf je trouve que le gaillard n’a pas pris cher, franchement pour ce prix là il aurait dû lui en coller 2 , au moins, ou alors un bon bourre pif. Ceci dit, en matière de tête à claque, il y a largement pire que Valls, mais bon, en Bretagne, il faut se contenter de ce qu’on a sous la main.
      Sinon je trouve ça particulièrement jouissif que le chef d’un gouvernement qui a interdit la fessée se prenne un baffe dans la figure, j’y vois un belle réponse du berger à la bergère.

    4. Royaumont

      Oui, tous ceux qui se font tabasser dans la rue doivent être ravis d’apprendre que l’agresseur peut être condamné aussi vite.

      Vous noterez au passage le silence sur le profil de l’agresseur : si ça avait été un vilain méchant d’extrême droite, on l’aurait su sur le champ. Là, il s’agit vraisemblablement d’un militant du camp du bien, donc pas de conclusions hâtives.

      1. bibi

        Loi Perben II sur la Comparution sur Reconnaissance Préalable de Culpabilité plus communément appelé « plaider-coupable ».

        On sait que Nolan est un vilain pas beau car il a fait une quenelle devant le drapeau breton (photo visible sur son profil facebook), si il avait été antifa gageons que nos belles âmes de gauches trouveraient ce jugement scandaleux.

    5. theo31

      Celui qui a dit à Manu que 66 millions de Français rêvent de lui en coller une a été censuré alors que l’animateur qui avait appelé au meurtre de Trump n’a eu aucun problème.

      1. Kazar

        Exactement, mais TRUMP n’est pas dans le camp du bien, lui… Et pour Valls, c’était sur France Inter, radio payée par le contribuable, et donc aux ordres du pouvoir en place.

  19. Bonsaï

    HS : Hollande se verrait assez présider à Bruxelles. Ben voyons…

    « Selon Le Parisien, le chef de l’État souhaiterait prendre la succession de Donald Tusk à la tête du Conseil européen à l’issue de son mandat. Une éventuelle candidature qui se heurterait à de nombreux obstacles. »
    in lexpress.fr

                1. Jérôme

                  Non ce n’est pas la peur (20 ans de rugby et de troisièmes mi-temps, c’est pas une ninja et son katana qui vont me mettre les miquètes 😉 ) mais le boulot. Mon message vide devait comporter une émoticone qui rit mais ça marche jamais avec la tablette. Mais un jour j’y arriverai…
                  Sinon, joli ton blog est.

      1. sam player

        Non, pas mettre le lien, mais le développer façon google news
        Il y avait déjà eu un truc à ce sujet quand il y a quelques années des sites ouvraient un cadre sur un site d’information : vous étiez toujours sur le site initial mais vous voyiez le site cible.
        Ca devient très rare maintenant.

            1. bibi

              Et quand on sait que la structure de données qui permet de gérer l’affichage des commentaires est un arbre, c’est doublement plus mignon.

  20. Loki dort

    Par la barbe d’Odin, mes avatars en .jpg sont donc, de par la loi, devenus illégaux? Même mes avatars en chair et en os, forts nombreux et présents sur terre depuis des temps immémoriaux, seraient alors interdits d’existence?

    Mais que faire avec l’utilisation et la réinterprétation plus ou moins vaseuse de nos divins mythes par le cinéma, la BD et la TV? Va-t-on payer des royalties aux descendants des aèdes de Grèce, de Scandinavie, de France, et de Gascogne? Va-t-on nous payer, nous les dieux, pour ces insupportables plagiats que nous avons eu la mansuétude d’accepter jusqu’à maintenant?

    Par ma foi, je vais faire pleuvoir calamités et catastrophes sur ce parlement honni!

  21. claribelle

    Si je comprends bien (mais j’espère m’être trompée), on ne pourra plus twitter « la croisière s’amuse » (titre) ou « c’est c’la oui » (réplique culte) sans l’autorisation de l’auteur ? Aura-t-on encore droit à « Bon appétit, Messieurs » ?
    On ne pourra plus reprendre la moindre phrase d’un article de journal (même en donnant le lien vers l’article complet) sans l’autorisation dudit journal ? on ne pourra plus reprendre une proposition d’un candidat à une élection quelconque sans l’autorisation dudit candidat ? (non: ils ne voteront pas ça; ils adorent qu’on parle d’eux; ou alors, ils ne porteront plainte que si on les critique et passeront charitablement l’éponge si on les encense).
    Ce qui signifierait qu’on interdit de citer les sources (pourtant publiques) sans autorisation de l’auteur. Ce qui interdirait toute publication sur internet d’une analyse, d’une étude ou d’une thèse de 3è cycle. Beau progrès !
    N’importe quel blog qui parle politique, économie, cinéma, sport ou people risquera l’amende et la fermeture sans préavis. Faudra-t-il délocaliser nos sites dans des terres plus hospitalières (USA, URSS, Suisse…) ?
    Rassurez-moi, je n’ai pas bien compris, non ?

    1. Royaumont

      S’il faut attendre des décennies pour exploiter une publication, la principale conséquence est d’interdire toute avancée et tout progrès.
      Les progressistes autoproclamés nous préparent une stagnation séculaire.

      1. zelectron

        la réponse aux élucubrations des parlementaires français : établir un réseau authentiquement asocial strictement et expressément privé et tout ce que cela implique explicitement, implicitement et même parfaitement.Tout viol de ce réseau et espace privé y compris par la force publique sera punit par la loi.
        Ce réseau pourrait porter un nom : H suivi d’un chiffre ? 😀

  22. UnLorrain

    Audacity…je m’en sert depuis plus de dix ans,un «gros» magnétophone en fait,sophistiqué,il doit fonctionné sur mac,logiciel toujours gratuit au téléchargement,une fois vos musiques préférées enregistrées il pourra les compressées en mp3.

  23. Royaumont

    Totalement HS :
    titre du parisien loisir à propos des nocturnes pour l’exposition Magritte au centre Pompidou :
    « C’est beau Magritte la nuit »

    Avec ça, notre AdP va s’intéresser à l’art !

    1. bibi

      Pour utilisation sans autorisation d’un nom déposé de saison, Vivaldi vous condamne à 1€ de dommage intérêt.
      Fort heureusement pour vous : « The man who passes the sentence should swing the sword. »

  24. Calc8

    Cette potentielle loi s’attaque aux producteurs de contenus Web.
    Mais ils vont également sans aucun doute s’attaquer aux clients. Typiquement pour mieux les identifier (déclaration officielle de pseudo sur carte d’identité etc.)

    – Bonjour, nous venons vous arrêter pour gifle 2.0 donné à son Eminence Vals via un média social que ma probité m’interdit de citer. Votre pseudo, « Choupinet » nous a permis de remonter jusqu’à vous. Vous aller devoir nous suivre.
    – Mais, je n’ai jamais fait connaître mon pseudo (saloperie de VPN) ?! Comment ce fait-ce ?
    – Les obligations légales de votre opérateur, favorable au maintien de ses services, ne voulant pas être en Thor, nous a communiqué vos informations personnelles (et oui, un jour, vous avez oublié le VPN..). La loi Informatique & Liberté du siècle dernier nous amène à vous faire savoir que vous apparaissez dans notre fichier référencé C:/KAPO/LISTE_REACTIONNAIRES.XLS du serveur centrale. Vous pouvez éventuellement corriger une faute d’orthographe. Sans plus. Bon, maintenant habillez-vous, lâchez cette souris et venez. On a pas que cela à faire…
    – Je refuse ! je … je suis objecteur de conscience !
    – Ah, de mieux en mieux ! selon l’article 26B-32, vous échappez aux critères de modération : Vous êtes blancs, du genre 1, apparemment bien nourri, éventuellement Chrétien. Rien pour vous aider. Allez, venez où je commande quelques gars bien musclés de notre service des sous-sols. Ils seront ravis de mettre le nez dehors…
    – Mais heu, je vais porter plainte !
    – Ah ? bon, je dois avoir le CERFA 2.0 sur mon smartphone. Ne bougez pas…
    – (plaintif) Help !
    – On est pas dans Matrix ici ([c] Wachowski), vous ne nous échapperez pas…

      1. Calc8

        Je suis surpris qu’on me laisse me rhabiller avec les fôtes d’orttôgrafes que je laisse dans mes posts trop vite frappés (blancs pour blanc, où pour ou…)…

  25. Val

    A mon avis , ce qui se profile derrière tout ça est un contrôle par le biais de qq sociétés bien cornaquées de tout l’espace internet (création de portails européens obligatoires, mise en place d’outils de surveillance du trafic systématique) , le prétexte brandi : droits d’auteurs est un faux nez . Pour moi ce qui se cache derrière est surtout le contrôle de l’info véhiculée sur le net. Ils ont bien vu qu’ils ont perdu la main sur l’info . Le populo leur échappe grave , il vote mal. Salop*rie de peuple de m*@%$de quand même.
    On va assister à une mise au pas du net. Je pense qu’on ne vas pas tarder à entendre des discours du genre : internet est dangereux pour notre jeunesse , radicalisation etc , jeux , porno, violence, etc etc et les habituels gogos bien brainwashés vont réclamer cette mise au pas comme ils réclament les limites de vitesses.
    tic tac tic tac , les jours sont comptés , après il faudra passer en mode furtif avec les risques que cela présentera. Hash il faudra que tu nous expliques comment te trouver à ce moment là ,tu ne laisseras pas tomber, hein ? Tu resteras notre Ladislas de Brusselburg ?

  26. robert

    « le partage sur un blog ou un site personnel d’articles d’information ou de leur extrait sans l’autorisation explicite de l’éditeur sera considéré comme une infraction, et ce, sans exception sur la taille des extraits, même pour des particuliers, même sans exploitation commerciale, même si la source est fournie. »

    Il me semble qu’un dictionnaire répond à cette définition. Il reste le tam-tam ou les signaux de fumée, pour l’instant.

  27. Val

    Bon total HS mais n en déplaise à notre hôte, tant qu on aura des Armel Le clėac’h le pays ne sera pas foutu. Bon et en plus ça fait plaisir de battre les brits.

    1. René-Pierre Samary

      Battre les brits (mais Alex est welsh), bon, c’est secondaire. D’ailleurs, il faut parler de problèmes de foil cassé du second.
      Mais quelle vitesse au près ! A voir les bateaux accompagnateurs, un bon 13 noeuds.
      Je savoure ces images. Bravo, Armel, tu as fait de ton mieux pour arriver à l’heure de l’apéro.
      Je bois a sa santé.

  28. Moggio

    Les groupes de pression qui s’activent ici veulent le beurre et l’argent du beurre. Comme vous dites, ils cherchent à « ralentir l’inexorable évolution du numérique » mais, en même temps, ils cherchent à profiter de la révolution numérique par ce qu’elle offre comme nouvelles occasions favorables potentielles. C’est par exemple le cas avec la « rémunération pour copie privée » que les groupes de pression en question cherchent à étendre au cloud computing depuis quelques années… Idem pour taxer Google News. Etc., etc.

  29. sam player

    HS
    Les vegans teste de nouveaux modes de consommation des betteraves (crues).
    Les cons ça ose tout…
    Ils devraient essayer direct la rhubarbe en salade
    Darwin…

  30. Régis33

    Pour résumer , donc , ils ont trouvé une solution pour faire du fric avec internet , mais c’est pas gagné .
    Depuis le temps que cela les démangeait , je me demandais quel angle d’attaque ils auraient .
    J’ai la réponse ……

  31. VOISIN

    Certains auteurs existent justement en partie grâce aux sites qui parlent d’eux! Bonne ou mauvaise, ça leur fait de la pub. Cette mesure va leur faire plus de mal que de bien!

  32. Aristarkke

    Désolé pour l’heure tardive, Mélusine, but it was a hard working day :

    des sociétés d’auteurS en place depuis un moment (une société commence à deux membres)

    Pourtant, les idées que Reda exposaiT il y a deux ans (le sujet du verbe exposer est Reda)

    (…) changements représentent tant de violence à l’égard de sociétés bien installées, bien insérées dans les petits papiers de nos parlementaires et très bien représentées dans les institutions, qu’il était EST absolument inenvisageable d’aller plus loin. D’autant que modifier les taxes afférentes, les ponctions opérées et réduire la taille des fromages franco-français représentE (ou erait, au conditionnel) bien évidemment un manque-à-gagner absolument scandaleux pour l’État.(problème de concordance des temps : si le présent est employé dans la phrase principale, l’imparfait ne peut coller dans la subordonnée qui exprime une action au minimum synchronisée mais en aucun cas antérieure au contenu de la phrase principale)
    une tempête de facepalmS
    lorsqu’on retweetE quelque (…)
    les sites d’hébergement de codeS, (à moins qu’il n’y ait qu’un code par site ?)
    sites de partage de codeS ou d’imageS (remarque idem ci-dessus quoique je doute pour les images)
    Bonne nuit…
    😉

    1. sam player

      Dipterophilie Harry.
      Le présent dans ce cas est un présent d’habitude, de vérité générale.

      Code, image c’est de l’abstraction. Du code, de l’image comme du pain.

      1. Val

        @sam petite correction sam , point d’abstraction mais plutôt de non dénombrabilité dans ce cas précis. (petit ex : il y a des pomme versus il y a de la pomme )

        1. sam player

          Oui et l’indénombrable fait partie de l’abstraction : le mot pour l’idée.

          Abstraction : Opération par laquelle l’esprit désolidarise, délie un objet, une qualité d’un objet ou une relation de son contexte.

          1. Val

            @sam oui tu as raison (même si c’est agaçant de le reconnaître, supériorité de la machine versus l’homme et encore pire la femme 😉 on frise le crime de lèse majesté et ça sent la méga taxe)

Laisser un commentaire