Géants du net : les idées moisies de Piketty

S’il est difficile de toujours trouver une solution à certains problèmes, il est en revanche assez aisé de dégotter un problème pour chaque solution qu’on se sera préalablement créée. Comme le disait fort justement Ernest Benn, la politique est justement l’art de chercher les ennuis, de les trouver, d’en poser un diagnostic erroné puis d’appliquer les mauvais remèdes. En la matière, difficile de trouver meilleur exemple que les dernières aventures de Thomas Piketty, le nouvel économiste de choc de la fine équipe Hamon.

Pour le petit Benoît, l’improbable candidat à la présidentielle pour ce qui fut, jadis, le Parti Socialiste, il existe un vrai problème avec les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple), les grosses entreprises de l’internet.

Grâce à une presse au taquet sur le sujet, tout le monde sait bien évidemment que ces firmes, suspicieusement nord-américaines, font tout pour payer le moins d’impôts possibles, au contraire des entreprises franco-citoyennes qui ont le bon goût, elles, de se battre pour en payer le plus possible. Mais non seulement, elles ont le culot de mettre en place des mesures d’optimisations fiscales scandaleusement efficaces, en plus trouvent-elles le temps, dans le cours de leur activité, de constituer de gigantesques collections de données personnelles ! Tout se passe comme si leurs affaires dépendaient de cette collecte de données, de son analyse intelligente et d’une redoutable capacité à en extraire de la valeur et à la vendre à des clients très bien ciblés.

C’est, bien sûr, parfaitement intolérable ! Il faut donc agir.

L’opération aura lieu en trois temps, menés avec brio par un triplet d’acteurs redoutables dans leur partie.

Dans un premier temps, tous les politiciens (qui vivent de l’impôt) et toute la presse (qui vit de subventions publiques) se ligueront pour faire entrer dans le crâne de leurs concitoyens (qui paient des impôts et des contributions) qu’échapper à l’impôt est une abomination sans nom. Au début, tout le monde comprend le piège et rappelle bien vite que l’impôt se doit d’être juste, contrôlé par le citoyen lui-même, et tout le tralala. Mais en laissant le message mijoter pendant quelques décennies, il finit par accrocher dans le subconscient collectif et à la fin, tout un peuple crie à l’unisson : « l’impôt, c’est citoyen, c’est câlin, on en veut tant qu’on peut ! ». Pour les têtards d’argent public, c’est gagné.

Dans un second temps, un gentil candidat à la présidentielle notera que ses frétillantes utopies, habilement construites sur une distribution de friandises gratuites, nécessitent des piscines de pognon frais dont l’État, fort malheureusement, ne dispose pas. Qu’à cela ne tienne : l’argent est là, disponible, en gros paquets joufflus, chez les riches et, surtout, dans les coffres de ces entreprises qui ne font rien qu’à piller ces données personnelles que nous nous battons, tous, pour leur donner gratuitement.

Notons au passage que cette idée d’aller taxer les utilisateurs et collecteurs de données personnelles n’est pas nouvelle, puisqu’en 2013, un rapport commandé par le gouvernement (dans lequel se trouvait justement le brave Ben) évoquait justement l’idée de taxer ces géants sur cette base. Finalement, tout comme l’idée aussi sotte que grenue de créer une taxe sur un loyer fictif qui revient régulièrement dans l’actualité pour habituer les citoyens à son apparition sur une feuille d’impôt un jour ou l’autre, à force de voir apparaître et réapparaître une « taxe « Google » ou autre « contribution GAFA », on finira bien par y arriver, n’est-ce pas ?

Dans un troisième temps, l’idée du candidat sera adoubée par un économiste de salon dont les affirmations, aussi farfelues que fausses mais particulièrement séduisantes, pourront trouver dans le pillage en préparation une résonance peut-être apte à relancer une carrière littéraire passablement en panne, ses variations de rouge se vendant moins bien que les nuances de gris.

Bilan, Thomas Piketty s’est donc dit intéressé par cette belle et grande idée de taxation nouvelle :

« Je pense que c’est une idée intéressante qui permettrait de surcroît, au-delà des recettes fiscales, de mieux réguler l’utilisation qui est faite parfois de ces données. »

Mais tout à fait, mon brave Thomas ! Tout le monde sait ainsi que le tabassage taxatoire permanent du capital et du travail en France a permis de nettement réguler tant l’utilisation du capital (qui fuit vers d’autres cieux) que celle du travail (qui manque à 5 millions d’individus dans le pays). De même que les effets d’une bonne taxe sur les cigarettes, l’alcool ou l’essence ont nettement « régulé » leur utilisation en poussant le développement du marché noir ou, quand une adaptation de la demande n’est pas possible, en paupérisant ceux qui raquent. Belle réussite, en vérité !

Bien sûr, tout ceci serait sans intérêt sans l’aspect pratique : une taxe, une taxe, oui, c’est bien joli, mais encore faut-il savoir comment la prélever, hein, mon petit monsieur ! Heureusement, Thomas n’est pas en reste de propositions, comme par exemple…

« On peut envisager une taxe calculée par internaute, avec un principe de modularité de la taxe pour inciter aux bonnes pratiques. Les entreprises qui revendent les données personnelles, sans en informer les utilisateurs, pourraient être plus durement taxées »

… En plus, ce sera facile à mettre en place ! Il semble évident que les données, hébergées hors de France, seront mises à la disposition des autorités fiscales françaises. Tout comme il semble absolument limpide que la revente de données personnelles sera à la fois facile à pister. Sans parler de l’évidence que les entreprises ne prendront aucune mesure pour détourner leur activité de ces endroits où elles sont le plus taxées, ni que les utilisateurs, faisant tout pour continuer à bénéficier de leurs services même lorsqu’elles refuseront d’opérer sur les sols fiscalement minés, trouveront eux aussi un moyen d’accéder à ces entreprises sans que le fisc ne puisse le voir.

Tout ceci n’arrivera évidemment pas, parce que ces entreprises, leurs clients et leurs utilisateurs sont nettement moins agiles et finauds que Thomas, Benoit et toute l’administration étatique française, tous réputés pour être affûtés comme des guépards aux aguets.

Remarquons tout de même que notre brave Thomas n’est pas né de la dernière pluie. Il sait bien que cette taxe, aussi roborative soit-elle pour les finances publiques, n’est pas la meilleure façon pour gagner des thunes. Le plus simple, de loin, n’est pas d’essayer de ponctionner ici ou là, de trouyoter les comptes en banques de ces GAFA avec de la taxounette en .22 mal calibrée, mais plutôt de trouver un moyen d’appliquer du bon gros impôt de 105mm qui ne laissera personne debout sur le champ de bataille fiscal. Autrement dit, il existe un moyen de faire cracher ces grosses entreprises au bassinet. Le tout est, comme pour le vol d’un quidam dans le métro, de s’y mettre à plusieurs et de taper sans relâche, « Il faut juste se mettre ensemble et que la France, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie votent une assiette commune de l’impôt sur les sociétés. »

Et tout ça parce que, je vous le rappelle,…

« On ne peut pas bénéficier du libre-échange comme l’Irlande ou le Luxembourg avec la France et l’Allemagne et siphonner la base fiscale du voisin. Ce n’est pas ça l’économie de marché, c’est du vol pur et simple. »

Voilà ! Il ne sert à rien de diminuer le niveau des impôts des États surtaxateurs. Il faut plutôt que les vilains paradis fiscaux deviennent, à leur tour, des enfers fiscaux agréés par la Socialie Redistributrice.

Tenez-le vous pour dit : le libre-échange ne peut bénéficier à tout le monde que lorsque tous sont tabassés au même niveau, le plus fort. Et de grâce, ne me parlez pas des deux cent dernières années de recherches économiques sur le sujet, l’économie n’est vraiment pas le truc de Piketty de toute façon…

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires240

  1. Aristarkke

    Ces firmes, si elles étaient Grançaises, ne poseraient aucun problème à l’ Etat français puisque ce serait un vivier à énarques en mal de reclassement. Mais voilà, elles sont nord-américaines… même pas russes au pis aller…

      1. Balthazar

        Exactement, nous avons de beaux exemples :
        – youtube vs dailymotion
        – linkedin vs viadeo
        Nés à peu près à la même époque
        Et pire encore facebook vs les skyblogs … c’est un peu tiré par les poils de la barbe de hipster, mais la base de clientèle est la même : des cassoc’

        1. bibi

          Le plus bel exemple ça reste IBazar qui aurait pu devenir ce qu’est aujourd’hui eBay si l’état n’était pas venu avec ses gros doigts boudinés.
          Au final IBazar sera racheté par eBay.

      1. Bonsaï

        Maître Aristarque, ce matin j’ai le plaisir et l’honneur de vous remettre des médailles officielles pour couronner votre célérité matinale :
        le Piketty de bronze, le Piketty d’argent et le Piketty d’or…

  2. Le Gnôme

    Je ne vois qu’une solution, déclarons la guerre au Luxembourg et à l’Irlande, et annexons les. Je pense que les habitants seront ravis du pillage organisé par la France. Et puis la glorieuse Révolution de 93, celle qui a apporté la liberté dans l’Europe entière, n’avait elle pas déjà pas pratiqué le pillage organisé des pays libérés ?

    Bon, si nous la perdons, je me soumets volontiers à la taxation luxembourgeoise ou irlandaise.

    1. Dede

      « Je me soumets volontiers… »

      Attention tout de meme a ce que vous souhaitez: si je recherche « income tax ireland » puis « income tax luxembourg » et enfin « income tax france » sur google , il semblerait que quiconque qui gagnerait moins que 150KEUR paye moins en France…

      Ceci dit, ce n’est que l’IR et les problemes fiscaux en France se trouvent manifestement concentres ailleurs…

      1. sam player

        Oui, parce que les taxes les plus lourdes sont celles qu’on ne paie pas directement… jusqu’à perdre son emploi, étape ultime.

        Les australiens paient beaucoup plus d’IR mais un salarié payé 50KE brut revient à 55KE à son employeur mais 77KE en france : 22KE d’impôts cachés.

          1. theo31

            Ils ne sont pas cachés, il suffit de regarder sa fiche de paie et d’additionner les charges patronales à la part salariale : 46 % avant IRPP, TH, TIPP et tout le saint frusquin. Le salaire est donc ponctionné une première fois à 100 %. Au final, on tourne autour de 400 %.

            1. Aristarkke

              Oui Théo.
              Mais pour avoir dû expliquer des fiches de paie à des gardiens/gardiennes, notamment quand il y a eu la ponction CSG etc qui est montée en puissance, je peux vous dire que la grande majorité des salariés dans les premiers échelons de rémunération, ne « voient » que le net payé qui tombe sur leur compte en banque.
              Certes, ils soupçonnent éventuellement que les charges salariales les concernent un peu mais les charges « patronales », pas du tout…
              Puisque les charges patronales sont payées par « le patron », n’est-ce-pas ???
              C’est inimaginable, a priori le nombre de gens qui tombent dans cette pensée piège, même avec de bons niveaux de formation, tellement la haine du patron privé est forte dans l’imaginaire collectif de ce pays.

              1. Pheldge

                Puisque les charges patronales sont payées par « le patron » … « par ce salaud de profiteur d’enc… de patron » , tu veux dire ?

      2. bibi

        En France un salarié célibataire qui gagne le revenu médian voit 50% de son revenu capté directement par l’état entre les charges patronales, salariales et l’IRPP.

        1. bibi

          Au salaire médian vous êtes environ à 45% de prélavement obligatoire.
          Le taux d’IRPP sur les 55% restants est de 9% (plafond de la tranche 14%)
          Vous arrivez à 50% tout rond (en arrondissant).

          Note : si le prelavement est obligatoire c’est parce que sans ça vous pourriez être contaminé par un virus mortel en touchant directement l’argent sale issu des fruits de votre travail.

            1. Aristarkke

              Chez Bibi, sûrement.
              Imaginez qu’il ait choisi d’ arrondir à la louche aristarkkienne…
              Game Over en a des suées rien que d’y penser…

      3. Aristarkke

        Merci de ne pas oublier dans le calcul, la CSG, etc… qui passent AVANT l’IR et ne sont que très partiellement déductibles de celui-ci. Pour mémoire, le taux initial d’ un pour cent n’ a vécu que deux ans et c’était il y a longtemps déjà (un quart de siècle) pour beaucoup…

  3. sam player

    Je suis toujours scotché lorsque dans des reportages (encore hier avec les boitiers wifi des commerces) des gens disent qu’ils ne savaient pas qu’ils étaient pistés et qu’ils s’élèvent contre ce fait : ils doivent croire que quand ils utilisent Google Maps c’est divinatoire.

    Si on n’est pas le client c’est qu’on est le produit.

    Hier soir je suis passé chez Carrouf… et en rentrant chez moi il y avait une pub Carrouf sur le site de h16 en haut à gauche… arghhh… h16 va donc savoir que je suis allé à Carrouf… bah nan, mais allez expliquer ça à quelqu’un vu le niveau d’instruction.

  4. Patatrac

    « Si on n’est pas le client c’est qu’on est le produit »
    Oui, l’adage anglo-saxon est presque toujours vérifié, presque partout.

    1. Royaumont

      Quoi ! les X milliers d’employés des GAFA ne travaillent pas que pour la gloire et ne se nourrissent pas de bisous rose ? On m’aurait menti ?

        1. Aristarkke

          Rose s’accorde comme bleu ou vert ou rouge quand il est employé seul. En revanche, si une nuance est exprimée type rose saumon, là, cela devient invariable.

            1. Aristarkke

              C aurait été plus mieux d’ écrire la vie en ro$€ (…) la vi$ en ro$$e des $oc€$…
              (vu leur obsession de bouffer l’ argent des autres…)

    1. sam player

      BFM a noté qu’en octobre 2016 il avait juste dit le contraire (colonisation = émergence des richesses et des classes moyennes)… et maintenant c’est un crime contre l’humanité…
      Quoique il faut donc comprendre : émergence des richesses et des classes moyennes = crime contre l’humanité ! Fastoche, voilà le programme : tous pauvres.

      1. albundy17

        Pourtant,

        «Les pauvres ne veulent pas rester pauvres, ils cherchent à sortir de la pauvreté», a analysé le chef de l’Etat lors d’une séance plénière exceptionnelle du Conseil économique social et environnemental (CESE).

        1. bob razovski

          Manque la fin du discours :

          «Les pauvres ne veulent pas rester pauvres, ils cherchent à sortir de la pauvreté. Ah les cons, si seulement ils savaient… En attendant, qu’est-ce qu’on se marre! »

          …a analysé le chef de l’Etat lors d’une séance plénière exceptionnelle du Conseil économique social et environnemental (CESE).

          😉

          1. sam player

            Oui et pour le paraphraser il aurait pu dire : les pauvres n’attendent plus rien et je fais en sorte de leur apporter ce qu’ils attendent.

            1. Lafayette

              bon ce qui est plus difficile, c’est de comprendre à quel électorat il adresse ce discours est-ce une manoeuvre mettre du beurre dans les votants ou mettre un coup à la crémière du fn?

      2. Aristarkke

        Tu es sûr d’avoir bien entendu???
        BFM parler en mal de son nouveau favori avec Drahi aux manettes???
        L’ émetteur de cette assertion va finir aux mines de sel…

        1. Royaumont

          Idem, sur RTL ce matin, où les journaleux commençaient à douter de la viabilité de la candidature de Micron. Ils la comparaient à une bulle qui se dégonfle dès qu’elle ne gonfle plus.

  5. theo31

    Piketty, le type qui adore tabasser les femmes et les chiffres, qui ne sait pas faire la différence entre un taux de rendement et un taux de croissance, est conseiller de Hamon. Ca promet de grandes et belles sorties de cons.

  6. Infraniouzes

    Thomas Piketti est le mercenaire de Hamon délégué à la guerre contre la globalisation. Il a une arme lourde, une mitrailleuse qui fait Ta-ta-ta-ta-taxes. On a plus qu’à espérer qu’elle s’enraye rapidement.

  7. Gerldam

    Comment peut-on encore oser prétendre être économiste et soutenir Ben Hamon? Tout comme l’illustrissime con..ard de Généreux qui « conseille » Méluche.
    Une maison de fous vous dis-je!

  8. Val

    « une distribution de friandises gratuites, nécessitent des piscines de pognon frais dont l’État, fort malheureusement, ne dispose pas » Erreur cher Hash : fort heureusement, ne dispose plus.
    L’état roi du « spoil » est à cours de munitions : champagne !

  9. Higgins

    Sidérant de bêtises, les propos de Piketti. Quand on dit que ce pays part en sucette, on est en dessous de la vérité. J’angoisse de plus en plus pour les années à venir.
    Les GIF, par contre, figurent parmi les meilleurs jamais publiés.

      1. René-Pierre Samary

        J’adore le guépard, « dont la course est magnifique, mais qu’on a rarement le loisir d’observer, parce que généralement, on court devant. »
        Un peu comme les taxes. On a beau courir, elles vous rattrapent, et vous vident les bourses (c’est généralement par là que commence le curé, je veux dire la curée.)
        Perso, la Justice en France n’est pas si mauvaise. Grâce au précédent Lagarde, je suis sorti du TGI la tête haute. Merci Christine.

        1. MCA

          @René-Pierre Samary – 16 février 2017, 14 h 09 min

          « je suis sorti du TGI la tête haute »

          Je vois que je n’aurai pas besoin de t’amener une cargaison d’oranges sur place.

          C’est dommage car j’en avais déjà fait une bonne provision….mais rien n’est perdu, elles se transformeront en planteurs bien arrangés.

            1. MCA

              Yessssssss… ou une Corsair (nettement sup’)

              Si te es dans les parages ma proposition tient toujours et le gueuleton avec du 1 au 15 mai, rdv au Mago Bay.

                    1. René-Pierre Samary

                      Passe au chantier, fais une halte chez Bichik, salue pour moi les patrons Guy et Line, et les copains, Tim le tatoué, Yespapa, Alain, Pichto, Philippe bandana, etc, tous des gens de la haute comme tu vois (mais surtout ne cause pas libéral, ce n’est pas le genre de la maison (bien que tolérante, la preuve c’est que j’y suis bien reçu).

            1. MadeInCH

              Et il est « degôche ». On ne peut être phylozoffe si on n’est pas degôche.
              C’est pour ça que ces types se présentent, ou sont présentés par les présentateurs, toujours comme « philosophe de gauche », comme si cet euphémisme quasi à redondance répétive pléonasmique (car les gens de « gauche » se sentent tous un peu « philosophe » sur les bords) faisait croire qu’il pouvait exister un philosophe « de drouâth ».

  10. MadeInCH

    Du 105… Ptit joueur!
    Du 155 Bison au moins! Et tiré debout à l’épaule! Comme ça, y’aura pas possibilité besoin de le faire deux fois, de toute façon!

    1. Royaumont

      Le 105, c’est un calibre de mortier, très à la mode dans les banlieues en ce moment.
      Le 155, c’est un canon d’artillerie lourde. Il ne doit plus rester grand’chose du bison s’il se prend une marmite de 30 kg.

      1. MadeInCH

        Les mortiers, (Minenwerfer en Deutsch d’Helvétie), c’est du 60mm, 81mm 82mm(soviet) et 120mm (6cm, 8.1cm et 12cm en notation dans le Civilised Home (CH)).
        C’est du tir avec une élévation de plus de 45° pour un tir parabolique.
        .
        Le 105mm et le 155mm sont de l’artillerie. L’angle de tir max est de ~60°. C’est du tir parabolique, mais la stabilisation par effet gyroscopique empêche un tir au-delà de65° d’élévation sous peine de perte de stabilité de l’obus.
        .
        Le 105mm est assez léger et peut être transporté par hélicoptère.
        Le domaine d’application du 105m est généralement le même que celui des mortier de 120mm modernes. Néanmoins, le 105mm est tellement répandus et connu que les armées qui en possèdent en quantités n’ont pas envie de dépenser pour changer leur matos.
        .
        Le 155mm, c’est du gros. C’est généralement du Archer (Nexter, France), du M109(USA), du Panzerhaubitzer2000 (Rheinmetal, bourbine).
        .
        Le « Bison » est une pièce d’artillerie de forteresse de 15.5cm Suisse.
        .
        Voilà. C’était juste pour étaler ma science.
        .

              1. MadeInCH

                Royaumont 16 février 2017, 14 h 02 min
                Le canon du 155AUf1 me semble assez court pour du 155.
                C’est/était combien la vitesse initiale de l’obus en pleine charge? (-> Portée max de combien?)
                Est-ce que tu saurais quelle était la pression max tolérée?
                .
                Cela dit, cet engin devait avoir une maniabilité du tonnerre. Un avantage tactique qui devrait bien compenser une portée un peu plus faible qu’un M109, par exemple.
                Dommage qu’il soit retiré du service.

                1. Royaumont

                  Si je me souviens bien, la portée était d’une vingtaine de km, avec une vitesse initiale de l’ordre de 800 m/s.
                  Grosso modo, c’était un châssis d’AMX30 doté d’une tourelle d’artillerie. L’ensemble était trop lourd pour être vraiment tout terrain (la tourelle déséquilibrait un peu l’ensemble), mais ça passait à pas mal d’endroit tout de même.

  11. cherea

    Piketty fait la danse de la gigue pour récupérer un poste de ministre des finances d’un gvt de gauche, il se voit comme un Varoufakis, genre beau gosse, ténébreux…on connaît le résultat, la Grèce est sur la bonne voie. C’est dingue les prisons mentales de nos élites, lui qui doit avoir le parfait CV pour la France est encore sur les vieilles lunes: impôt vexatoire et les autres pays n’ont qu’à s’aligner sur la France et point barre…

    Moi ministre des finances, simple, clair et net: peu importe les chiffres et l’assiette mais grosso modo TVA, IS, IRPP et charges à la con stables pour les 5 prochaines années…

    Il y avait un texte de H16 sur les bienfaits d’un non-gouvernement en Belgique et en Espagne, je cherche toujours la faille dans cette putain de Vème pour arriver à une situation de blocage politique, au moins ils arrêteraient de nous emmerder.
    Je voudrai renverser la fameuse phrase du prince Salina dans le Guépard  » Il faut que tout change pour que rien ne change » et bien moi ma proposition c’est « il faut que rien ne change pour que tout change ».

    1. Royaumont

      Pour une situation de blocage, il suffit d’avoir MLP à l’Elysée en mai et une chambre éclatée en 4-5 blocs qui ne peuvent pas se blairer. S’il faut 3 blocs pour constituer une majorité, le blocage est acquis.
      Ça peut paraître improbable, comme configuration de l’assemblée, mais dans le contexte actuel cela semble possible. De plus, la chambre ne peut pas être dissoute avant 1 an et un président mal élu, ce qui sera sans doute le cas, ne s’y risquera pas.

      1. Aristarkke

        Le délai d’un an n’ est imposé que si l’ AN nouvelle fait suite à la dissolution autoritaire de la précédente. Autrement, il n’y a pas de délai minimal.

    2. Aristarkke

      Il y a une faille possible mais exigeant la conjonction de plusieurs facteurs: une AN hostile qui censure chaque nouveau gouvernement exécutif et qui résisterait à une dissolution en lui permettant à nouveau la censure de tout gouvernement. Dans ce cas, le Président n’ a plus qu’à se démettre (en pouvant toutefois se représenter). Il y aurait donc une période d’ instabilité mais pas de blocage. Toute la conception de la Vme a été faite pour que ni l’ instabilité ni le blocage ne puissent se produire durablement, en réponse à la catastrophe de la IVme…

      1. cherea

        dans l’absolu, pourquoi pas, dans les faits, pour acheter une majorité, il suffit de quelques députés qui tournent casaque et ils sont tous prêts à le faire contre qui un maroquin de secrétaire d’état, qui un poste bien planqué…non, cette constitution est compliquée à trouer. Faudrait l’aide des juges, et Fillon et MLP et EM qui sont empêchés pour une raison ou une autre, l’élection présidentielle ajournée sine die…FH reste en poste le temps de trouver quelqu’un sans qu’il ne puisse rien faire, ils nous laisseront au moins 3-4 mois tranquilles, on peut même pousser jusqu’en septembre…

  12. Curieux

    Hors sujet, mais d’actualité.

    Suite à la non décision du “PNF”.

    Le “procès” est donc politique…
    Explication : cette affaire nuit considérablement au bon déroulement de la présidentielle acte majeur de la Vème République.

    La procureure se devait d’aller vite pour TERMINER cette affaire, c’est-à dire soit mettre en examen M. Fillon pour que les LR puissent encore s’organiser, soit absoudre Fillon pour qu’il puisse faire campagne.

    Mais non, la procureure à décidé de… continuer à enquêter ! qui veux-t-elle entendre, quelques martiens ou vénusiens ?

    Aujourd’hui, par ce communiqué, nous savons qu’il n’existe pas d’éléments permettant la mise en examen (peux-t-être demain ?).

    Mais imaginons une mise en examen de M. Fillon, puis l’élection de Mme Lepen et dans deux ans un non-lieu pour Fillon, alors ce sera la pire crise de régime pour une démocratie : une procureure mise en place par les socialistes et Taubira aura fait (défait) l’élection majeur de notre pays.

    Voilà ce que je n’attendais pas.

        1. Higgins

          Goguernarde?

          La féminisation imbécile des titres et fonctions qui nous est imposée a des effets inversement proportionnels à ceux recherchés.Elle est parfaitement représentative d’une société semblable à un canard sans tête, celui qui court sans savoir où il va.

          1. Lark on the Wing

            Dans la bonne littérature, j’entends, entre autres, celle de Dumas père, COQUENARD était le patronyme du mari cocufié par Porthos… le dîner de sa « procureuse » est un des grands moments des Trois Mousquetaires !

            Ce chapitre est en ligne : cherchez par « dumaspère » et « un dîner de procureur ». Il vaut la lecture…

            1. Higgins

              Merci pour ce point. J’ai lu « Les trois mousquetaires » il y a bien longtemps. Pardon pour le jeu de mot. Il est vrai que lire ou relire des classiques de temps à autre est bonne chose. Heureusement ou hélas pour moi, je suis comme Jules Renard, quand je vois tous les livres qu’il me reste à lire, je ne peux qu’espérer vivre encore longtemps.

          2. René-Pierre Samary

            Féminisation des noms…
            Penseur : homme qui fait métier de penser.
            Penseuse : infirmière spécialisée en chirurgie, avec une faute d’orthographe.
            Panseuse (instrumentiste) : infirmière habile à attraper au vol des instruments tranchants donnés par erreur au chirurgien, lancer accompagné de diverses injures.

    1. Taisson

      Bien vu, sauf que le but de la manœuvre c’est d’empêcher quiconque n’est pas « de gauche » (pour simplifier, car plus personne ne sait ce que le terme recouvre exactement…) d’arriver au pouvoir officiel. Y compris MLP.
      Le pouvoir idéologique et administratif est déjà aux mains de la nébuleuse « de gauche » depuis de nombreuses années.
      Le pouvoir officiel n’est intéressante que pour mettre en place davantage « d’ amis »…
      Et ce qui est encore plus vrai, c’est qu’en effet, l’élection de MLP favoriserait le non lieu !
      Qui n’arriverait surement pas dans le cas de l’élection de Macron/Hamon, qui sont les deux options du vrai pouvoir….

      1. Bonsaï

        Mais à la fin, si toutefois on envisage d’y voir un peu plus clair, il faudra bien définir les termes qu’on utilise, et donc mettre des mots sur cette fameuse « nébuleuse de gauche ».
        La flou ici n’est pas à l’avantage de l’objet à déterminer mais du sujet déterminant…
        Car au final, il pourrait s’agir d’une nouvelle de science-fiction avec une invasion d’extraterrestres se présentant comme la Gauche, die Linke…

        1. albundy17

          oui, pour réagir face à l’ambiance observée, je suggère fortement d’appréhender la simultanéité des actions optimales, avec toute la prudence requise.

        2. Pheldge

          « une invasion d’extraterrestres » , t’as eu des nouvelles récentes de Rael ? tes copains, les Elohims , ils peuvent pas nous aider ?

      2. bibi

        Le but de la manœuvre c’est de faire élire un énarque membre de l’inspection générale des finances pour remplacer l’énarque membre de l’inspection générale finance en partance.

        Le plan était que Ali Juppé succède à Hollande, mais hélas il a échoué face à Fillon, et donc celui-ci doit en payer le prix.

        1. Royaumont

          Macron mignon est le candidat de l’intelligentsia. Mais maintenant, il rentre dans le dur. Dès qu’il s’éloigne dans son discours de la vacuité, c’est pour dire des sottises.
          Sa sortie sur la colonisation est un modèle éclairant, d’une part c’est idiot, d’autre part il contredit ses propos de novembre.
          Il démontre également par cette sortie sa parfaite intégration à la pensée unique, hostile au peuple et à la nation. Il est en train de saboter lui-même sa posture « hors système ».

    2. Royaumont

      Oui, le procès est politique et cette non décision est ignoble. Les donneurs d’ordre de cette affaire attendent de voir si la bulle Macron se dégonfle ou non. Si tel est le cas, Fillon vaudra mieux, à leur yeux que Marine Le Pen ou Mélenchon. Un classement sans suite, avec, pour faire bonne mesure des poursuite en diffamation ou en violation du secret de l’instruction remettrait Fillon en selle et le propulserait vers une victoire facile.
      Cela en dit long sur la réalité de la démocratie en France, mais ce qui est amusant c’est que les plans les plus tordus et les mieux préparés se retournent en ce moment contre leur auteurs.

  13. Nathalie MP

    Le gouvernement Hamon prend forme, au moins dans l’esprit : NVB à l’éducation, Piketty à l’économie et Montgolfier à la justice. Ça promet ! Que des « progessistes » anti-progrès.

      1. Lark on the Wing

        Bah! c’est une Diva, ce garçon : il devait se morfondre en sa retraite, loin des sunlights… alors, n’est-ce pas, pour revenir en scène, on peut se faire une petite violence éthique, et on rejoint la DreamTeam……

        1. Nathalie MP

          Pas trop de violence éthique à mon avis. J’ai eu l’occasion de le rencontrer dans un dîner-conférence de chefs d’entreprise et dirigeants de société il y a 20 ans alors qu’il était en poste à Valenciennes. Il n’a pas manqué de nous expliquer que l’abus de bien social, on connaissait tous ça par coeur, nous les cadres et dirigeants du privé. On était bien content de voir arriver la fin du dîner tellement il était odieux et sectaire.

            1. Nathalie MP

              Ah Ah ! Je suis contente de voir que je rajeunis ! A une époque vous me demandiez si j’avais toujours été vieille dans ma tête ! 🙂

              Pour en revenir au shadow cabinet d’Hamon, le pauvre n’ayant pu s’assurer la précieuse collaboration écologique de Ségo, il a maintenant le privilège d’un prix Nobel en la modeste personne de Jean Jouzel.

                1. Nathalie MP

                  Je n’élude pas, je joue ! Exactement comme Sam Player. D’ailleurs, mes initiales veulent dire Même Player.
                  Et pour ce qui est de connaître le vrai, c’est fort simple : première info de la page A Propos de mon blog ou de ma fiche auteur sur CP. 🙂

                  1. Pheldge

                    j’crovais qu’ça voulait dire « Même Pas » en fait passe que vous voudiez -z-écrire « M’aime Pas » , mais que vous-z- osier* pas

                    * vous osier pas nier ( panier, osier, toussa = humour )

                    Pheldge Inc, « humour léger, plaisanteries fines, subtiles et spirituelles, est. 1961 »

            2. Lark on the Wing

              Lors d’un repas de noces, courant décembre, j’étais à la table d’un ancien magistrat qui fut son collègue à Chambéry. Ce convive était de droite, mais il exprimait une sincère estime personnelle pour ce ballon d’air chaud…

              On peut expliquer sa démarche par le besoin de briller, exacerbé par l’âge et la vanité : dans le passé, la modestie de la violette ne fut jamais sa principale qualité.

              Je ne lui dénie pour autant pas l’intégrité que vous évoquiez, mais devant les voleries, pilleries et dégueulasseries qu’un parquetier peut voir – et être parfois forcé d’étouffer – je peux comprendre qu’une fois libéré de l’obligation de réserve, il puisse lui venir des bouffées de savonarolerie…

              Il y entre une navrante naïveté, certainement, en accrochant son wagon au loco Hamon : mais la Loony Left n’a que rarement offert de prébendes…

                1. Lark on the Wing

                  « humour léger, plaisanteries fines, subtiles et spirituelles, est. 1961 »

                  hmmm ? la chalandise se fait rare ? on tombe dans la réclame ?

      2. Gosseyn

        Tout procureur est nécessairement compétent. Il n’en existe pas d’intègre. La participation active de la procurature française à la couverture des délits notariaux le démontre.
        Je me réfère ici aux obligations annuelles de vérification des actes notariaux qui leur incombent, pour lesquels leurs constants manquements à l’article 45 de la loi du 20 avril 1810 et aux articles 2, 11, 17 et 24 du décret du 12 août 1974 actualisé sont établis.
        Ceci relativement aux irrégularités contractuelles et aux atteintes au secret professionnel commises par les notaires dans le cadre de la recherche d’héritiers, jamais remises en question depuis des décennies.

            1. Pheldge

              quand ça pique, les pluriels sont en aulx ? aïe ! 😉
              accès, soirement, « Le notaire est un officier ministériel, professionnel du droit. Il reçoit ou rédige les actes (acte de vente d’un bien immobilier), les contrats (contrat de mariage, donation…) et leur confère l’authenticité qui les rend incontestables. Les notaires sont nommés par l’Etat. Ils exercent leurs fonctions, dans le cadre d’un office, sous le contrôle des magistrats du Parquet. »

  14. jeans82

    L‘impôts français est confiscatoire mais c’est aussi le cas dans nombre de pays. Aux USA le taux de l’impôt sur les sociétés est de 35%. Les gentils GAFA se gardent bien d’y envoyer leurs bénéfices.
    Alors on peut trouver merveilleux que ces champions de l’optimisation fiscale payent moins de 5% d’impôts sur les sociétés. Mais c’est au détriment des pays qui leur servent de clients.
    Dumping fiscal, paradis fiscal, chacun utilise ses armes pour attirer les grandes multinationales dans cette guerre économique. C’est la mondialisation, même au niveau fiscal.
    On pourrait être plus fin, et utiliser les mêmes armes. Proposer des taux d’impositions privilégiés a ces multinationales pour quelles domicilient une part de leurs bénéficies chez nous. Un petit impôt c’est toujours mieux que rien du tout.

    1. Aristarkke

      C’est ce que pratiquent les Bataves qui abritent un nombre de sièges sociaux de multinationales sans rapport avec la taille du pays…

  15. René-Pierre Samary

    C’est un grand classique, cette idée de nous protéger (de l’utilisation de données par les GAFA) en nous demandant de payer pour cela. Cela s’appelle simplement du racket. Je sais que cette comparaison n’est pas nouvelle, c’est aussi vieux que l’impôt. Mais qu’une grande partie des citoyens ne voient pas l’entourloupe, voilà qui continue de stupéfier…

    1. Royaumont

      C’est simple, il faut choisir quelqu’un d’intègre, d’intelligent, de courageux, de désintéressé et doté d’un solide bon sens et d’une vaste culture.

      Oh, m…

      1. Mildred

        Oui c’était un peu ce que je m’étais dit, j’avais même ajouté, à tout hasard : si possible, jeune et beau (bissexuel accepté) histoire d’élargir les chances de trouver, mais…

    2. MadeInCH

      C’est de la discrimination!
      C’est de l’antishelvétisme!
      Je vais porter plainte à la LICAH (Ligue Internationale Contre l’Anti-Helvétisme)!
      .
      A moins que vous ne soyez un anti-démocrate?

            1. Mildred

              L’allergie s’est déclenchée le jour où la dame du Consulat m’a dit : « Je sais bien, il y a des générations de suissesses qui se sont fait rouler dans la farine par l’Administration Suisse ! »
              Et manque de bol, j’en faisais partie !

              1. MadeInCH

                Au moins, vous annoncez la couleur. Ok.
                Je serais curieux de savoir ce qui s’est effectivement passé.
                Et puis à part ça, vous faites une généralisation à cause d’une préposée.
                C’est de la discrimination! Padamalgam! Y(en fait « nous »)sonpâtousskomça!

      1. Pheldge

        et pire si la petite d’Helvétie est gouine … que c’est du discriminage 😉

        Euh, j’ai mis en gras, bicauze que y’an a des qui, que ils seraient passés à côté.

          1. Bonsaï

            Cela me dérange de l’admettre, mais moi aussi je n’entrave que dalle au sabir matinal de Pheldge.
            Dès lors, cher René-Pierre, une petite explication de texte pourrait contribuer à minimiser vos petites inélégances à l’encontre du sexe dit beau…

                    1. Black Mamba Warrior

                      @René
                      Je vais te le dire autrement mon chou,
                      Peu importe la besogne qu »elle soit basse ou gratifiante pour l’ego, une femme qui délègue ces travaux, elle est forcément plus futée que celui qui exécute pour elle.
                      Je te donne un exemple pratique, je ne fais jamais de pancake et pourtant j’en mange régulièrement, je dis mon époux qu’il est nettement meilleur que moi et qu’il est vraiment doué et que sa cuisine est irrésistible :mrgreen:

                    2. BDC

                      Et donc BM si je croise avec l’histoire du frigo de ton pote, il faut que WP crève la dalle avant que tu sois généreuse avec lui ? 😉

                    3. Black Mamba Warrior

                      @BDC
                      Je suis quelqu’un d’extrêmement généreux trop même et pour éviter qu’on abuse de ma générosité, j’ai décidé de ne plus avoir d’ami … j’en ai qu’une et elle sait que je suis capable de remuer ciel et terre pour elle et pour ma famille.
                      Tandis que WP , il est de ceux qui ont abusé. Je suis devenue très sévère. Je ne bouge le petit doigt que si il fait son Calimero et même là mais il n’abuse plus car il y a toujours le retour du boomerang.

                    4. Aristarkke

                      Ce n’est plus BMW qu’il faut évoquer mais BDSM…
                      Elle a simplement remplacé le fouet par le katana, les cuissardes restant au poste…
                      Pauvre WP…

                    1. Dr Slump

                      Ca devient vachement surréaliste votre délire là… pour ne pas dire franchement « art comptant pour rien ». Le surréalisme, dans un blog libéral, ça fait bizarre quand même!

                      Surtout quand on peut se faire pilonner par toute une bande de libéraux tout à coup réveillés le couteau entre les dents si on ose seulement essayer de comprendre ce qui motive certains points de vue socialistes… et ce alors que le libéralisme français est originellement de gauche!

                      J’vous pardonnerai jamais!

                    2. albundy17

                      C’est maladif vos multiples pseudos…

                      Bdc, il me semble qu’il n’y a plus d’intérêt fiscal à choisir une date particulière pour le mariage administratif

                  1. Black Mamba Warrior

                    @Aristarkke
                    Pourquoi pauvre WP ? Il est heureux ainsi, j’ai droit au moins une fois par semaine : « S’il te plait BMW, ne me quitte pas !!! Alors que je n’ai même pas mentionner le mot divorce, liberté ou tout simplement je veux être seule » … Rien de tout cela… le katana reste rangé dans sa saïa et l’ensemble posé à 2,50 m du sol. La seule personne qui arrive à attraper sans devoir prendre un tabouret et c’est mon fils ( d’ailleurs je lui ai donné l’autorisation de l’utiliser en cas d’extrême force majeur). Je n’ai pas besoin de menacer qui que ce soit, mon truc à moi, je garde le silence et comme cela lui est intenable mes silences, il vient de lui même entamer les négociations de redditions.

                    1. BDC

                      Hum … et la femme de Sam elle était dans quel état avant le divorce ? Je demande comme ça, pour MCA 😉 .

                    2. Bonsaï

                      Vous préparez une biographie ?
                      N’hésitez pas à m’appeler, je vous accorderai volontiers une interview. Mon point de vue vous donnera sans doute l’occasion de découvrir quelques nouveaux paramètres à explorer…

                    3. Black Mamba Warrior

                      @BDC
                      Pour info, je me suis mariée c’était juste pour faire diminuer les impôts de WP … je n’ai jamais été fan du mot mariage… d’ailleurs il m’a fait la demande neuf ans de suite, j’ai cédé car une petite voix intérieur me disait si je lui dit encore non, cette fois il va se mettre la corde au coup et ce n’était pas une simple expression …

                    4. Dr Slump

                      @BMW. A lire ça, j’ai comme une envie soudaine de lui botter le train, comme quand ça vous démange et qu’il faut vous gratter tout de suite. C’est pour moi incroyable d’entendre un mec dire à sa femme « oh s’il te plaît, ne me quitte pas », c’est une maladie qu’il faut extirper le plus vite possible de l’esprit qui en est atteint. Arrrgh! WP, t’as pas honte ?!

                    5. Black Mamba Warrior

                      @Dr Slump
                      Il y a cinq ans WP était en crise de la quarantaine, j’ai cru même qu’il faisait en sa crise d’adolescence. Une année très pénible, j’ai cru même que c’était fini entre nous. Un moment de « lucidité » , il m’a dit qu’il voulait divorcer. Je lui ai dit « OK ! Pas de soucis… je te laisse faire les démarches. Je n’ai pas l’intention de mis opposer.  »
                      Il a été tellement surpris de ma réponse. Il a compris qu’il était libre de partir. Il n’a jamais entamé la moindre démarche. :mrgreen:

                    6. Dr Slump

                      Et dont on peut conclure que le malheureux n’a rien compris.

                      Il faut absolument qu’il se rééduque aux vertus de l’homme libre. Faire reposer son bonheur sur son mariage est le plus sûr moyen de se retrouver prisonnier, malheureux, l’un ou l’autre, ou les deux à la fois.

                    7. Black Mamba Warrior

                      @Dr Slump
                      Pour sa défense, il n’a connu que moi… il craint de se retrouver seul. Il est incapable de lire les signaux que lui envoient les femmes. Moi, je suis quelqu’un de direct:  » Tu me plais, je te veux, est ce que c’est réciproque ?  »
                      C’est comme çà que j’ai entamé ma relation avec WP. 😛

                    8. BDC

                      Bonsaï et Sam, le couple infernal … déjà divorcés ? Je ne suis plus son assistante alors pas question de rédiger son hagiographie. Par contre on n’a pas eu le récit de vos noces alors je veux bien un résumé, seulement les détails les plus croustillants ! 😀 HS et moi on n’a même pas pensé aux impôts quand on a décidé de se marier, et pourtant on aurait pu économiser plusieurs k€ en choisissant une date en milieu d’année !

                    9. Bonsaï

                      Vous n’aurez aucune information, croustillante ou pas, tant que vous ne nous aurez pas mis au parfum pour votre heureux événement.
                      Par ailleurs, j’abonde, ça c’est vraiment noble de ne même pas penser aux impôts… je ne sais pas si Sam pourrait s’abstenir.

                    10. Pheldge

                      « il n’a connu que moi… » c’est toujours une situation délicate.
                      C’est pourquoi je conseille à mes étudiantes de « découvrir la vie » , et je les encourage en ce sens 😉

                    11. Black Mamba Warrior

                      @PHELDGE
                      Au tout début de notre relation, avant que cela ne devienne trop sérieux entre nous, je lui avais pourtant proposé qu’il tente d’autres expériences, qu’il goûte à d’autres parfums. Il a refusé. Il ne voulait qu’une femme dans sa vie.

                    12. sam player

                      @BDC

                      « …pourtant on aurait pu économiser plusieurs k€ en choisissant une date [de mariage] en milieu d’année !

                      Perso le mariage et sa date n’ont été motivés QUE par la réduction d’impôts à suivre, voire zéro impôts l’année du mariage…
                      Tant qu’à faire…

                      Quelqu’un critiquait ci-avant l’individualisation de l’impôt mais en fait c’est sa familialisation qui est inique : on paie des impôts en fonction de ce qui se passe dans son slip… suivant si madame est une occasionnelle, si elle a un bail précaire ou un 3,6,9…

                      Comme disait souvent mon frère avant de rencontrer une héritière : « n’oublie pas que tu n’es que de passage.. » 😀

                    13. BDC

                      Pour ton divorce aussi tu as choisi la date ? 😀 Le pire c’est que HS et moi on est dans la même tranche, le mariage ne nous donne aucun avantage fiscal. Tu veux que je te repasse une petite annonce ? 😉

                    14. Thorveut

                      BDC laisse tomber ton gisquet pour un homme, un vrai, que dis-je, un Dieu vivant ! et en plus avec mézigot, tu casqueras moitié moins, vu que je gagnerai plus rien, bicauze que tu trimeras pour notre famille recomposée, et qu’en plus tu percevras une pension de HS !

                    15. sam player

                      BDC la date de mariage n’avait trop rien à voir avec les tranches de chacun des zépoux mais avec le fait que le fisc considérait qu’il y avait 3 foyers fiscaux différents et sans prorata à la durée. Et donc même pour 2 personnes gagnant exactement le même salaire il y avait une date optimum qui est le 30 juin.
                      Cela revenait à payer des impôts comme si l’on gagnait 2 fois moins (dans le cas décrit).

                      Y avait aussi une autre astuce pour payer de temps en temps moins d’impôts c’était de tenir compte de la date effective du virement du salaire et ainsi on pouvait, moyennant graissage de patte de la comptable, transférer une part des revenus sur l’année suivante en jouant sur la date de valeur.

                      Concernant le choix de la date fiscale du divorce c’est encore plus facile car c’est une décision subjective que sauf exagération l’administration fiscale ne peut pas contester vu qu’ils ne couchent pas encore avec nous… quoique…

                      Et puis y a plein d’autres astuces pour payer moins d’impôts après un divorce… il suffit que ça soit homologué par le tribunal hi hi à la barbe du fisc… niké le leviathan

              1. sam player

                Bah par exemple j’avais fait homologuer par le tribunal le fait que je conservais les parts fiscales des enfants et mon ex les allocations familiales : le fisc à contesté mais 2 ans après et donc hors délai d’appel.

                Pour des amis, surtout lui, je leur ai calculé une pension pour que globalement, ajouté à ci-dessus, ils gagnent globalement 40KE par an (elle 10, lui 30) au lieu de les donner aux impôts.

                On peut aussi faire alterner la garde au mois de septembre par exemple et là les 2 peuvent déclarer les parts pour l’annee entiere hi hi : j’avais fait ça pour une « amie » il y a 10 ans et le fisc s’est fait renvoyer dans ses cordes par le Conseil d’État (j’avais l’intention de contester la position du fisc mais quelqu’un l’avait fait avant moi).

    3. bibi

      Qui qui c’est qui nous faut?
      Qui qui c’est qui nous faut voter pour?

      Des promesses des promesses faut que ça cesse.
      Faites vite le bon choix.
      Jack Beauregard
      Souple et solide à la fois.

  16. Murps

    « NVB à l’éducation » : Naaaaaaon !!!! Pitié pas ça. Pas la vendeuse de dentifrice !
    Le cauchemar. La Bérézina pédagogiste. La transformation définitive de ce qui reste de bien à l’Ed’ Nat’ en cuirassé Potemkine avec ses commissaires politiques.

    Faut arrêter les mauvaises ondes.

    1. Pere Collateur

      « La transformation définitive de ce qui reste de bien à l’Ed’ Nat’ en cuirassé Potemkine  »

      Alors là, je serais très intéressé de savoir ce qu’il peut bien rester de potable, voir même simplement passable chez le Mammouth… Je vois pas.

      1. Peste et coryza

        En fait, beaucoup de choses !

        Viriliser le métier, simplifier la gestion (mis à part pour le programme, le ministère est franchement inutile), virer les pédagogistes et les élèves restés au stade animal, ce serait déjà un bon début.

        1. bibi

          Viriliser une institution remplie de gonzesse névrosée qui versent toutes dans l’empathie, c’est pas gagné.

          Il faut faire comme pour les élections départementales et présenter le concours en binôme homme femme comme ça il y aura la parité dans les postes attribués.

  17. douar

    HS.
    scoop. saviez vous que les médias audiovisuels français étaient sous influence de l’ultra libéralimse? La preuve, on entend toujours N.Doze (BFM), D.Seux (France Inter) et F.Lenglet.
    C’est en tout cas ce qu’a dit Henri Maler, fondateur de Acrimed, hier matin sur France Culture, dans « les matins ».
    Finalement, ça me rassure de savoir qu’il y a un travail de sape des turbo libéraux…

    1. Aristarkke

      Trois journalistes sur combien de dizaines ???
      Sûr que le mouvement altermondialiste et alteréconomique qu’ Acrimed représente en partie se sent cerné comme le camp des saints (forcément puisque c’est le Kamdubien)…

Laisser un commentaire