Drame : des journalistes découvrent la vraie vie politique

Décembre 2012, un drame secouait le monde du journalisme : Jean-Baptiste Malet découvrait le monde du travail très manifestement sur un malentendu. Mars 2017, rebelote tragique : des journalistes découvrent que, dans le monde réel, faire de la politique au lieu de collecter des informations comporte parfois des risques, surtout lorsqu’ils ont abondamment miné le terrain auparavant.

L’article de référence sera produit par FranceInfo, cette indispensable chaîne « d’informations » que tout le monde réclamait à cors et à cris. Dans ce dernier, on découvre, effaré, le nouveau calvaire des petits Albert Londres de la France profonde, les risques insensés que prennent chaque jour les futurs Hemingway et autres Blaise Cendrars du 21ème siècle.

Et ce n’est pas joli joli : à la violence des combats en Syrie, à la tension à peine soutenable des reportages sur des otages en milieu djihadiste se sont succédé les interviews trottoir sur militants locaux et les questions à chaud au candidat présidentiel en goguette, et au lieu d’un parcours de santé, c’est à une véritable guérilla urbaine qu’il faut faire face à présent dans laquelle aucun coup, aucune bassesse, aucune limite ne sera envisagée ni même tolérée.

En quelques paragraphes circonstanciés, la situation est décrite, horrible dans son aspect le plus brut : des militants sont méchants avec des journalistes et pire encore, ces militants sont fillonistes.

La lecture est dure, insoutenable parfois dans la précision chirurgicale des exactions ignobles qui sont perpétrées sur les journalistes qui, héroïquement, se sont aventurés dans ces jungles modernes de meetings de droite où se sont, très rapidement, radicalisés les centristes de droite, où œuvrent en sous-main les sections d’assaut séguinistes révolutionnaires, où les escadrons de la mort estrosiens sévissent sans frein.

On apprend ainsi que lors d’un meeting enfiévré, le carré presse, situé au milieu d’un rassemblement de militants, probablement encadrés par de jeunes fillonistes en chemises brunes portant drapeaux à sourcils gammés, va vivre un moment « étonnant » puisque, d’un coup, « Il y a eu une vague de sifflets contre les journalistes. »

Plus loin, on découvre avec horreur que certains soutiens officiels de Fillon n’hésitent pas à sortir l’une des pires injures qui puisse être, à peine un cran en dessous de « facho » qu’on n’entend pourtant jamais ni sur les plateau télé, ni dans aucune tribune, jamais : une journaliste se fait ainsi traiter de « collabo ». L’impact est insupportable pour le petit flocon de neige la journaliste qui ne pourra qu’en faire part à ses confrères.

Mais il y a pire : les tensions sont telles que les journalistes n’arrivent plus à faire leur travail puisque, tenez-vous bien, les gens refusent maintenant de répondre à leurs questions. Il semble qu’a complètement disparu l’attrait du gros micro mou, jadis aimant puissant qui permettait au journaliste d’attirer n’importe qui en lui posant des questions puissamment pertinentes.

Et le reste de l’article ne laisse aucun doute : c’est un véritable fossé, que dis-je, un canyon d’ampleur biblique qui s’est ouvert entre les journalistes et les hordes « fanatisées » de militants de droite. La France vient d’entrer dans une ère nouvelle où le Front National n’est plus seul à répandre la peur et à nourrir le ventre fécond des heures les plus sombres de notre vivrensemble.

Au-delà de ce constat, l’article, bien qu’écrit par les scribouillards habituels déjà pas du tout biaisés, réussit quand même le pari de fournir quelques informations intéressantes, comme par exemple ceci :

« D’affables et courtois, certains militants sont devenus hostiles, méfiants voire agressifs à l’encontre des journalistes. »

Étonnant puisqu’on apprend que des militants, alors qu’ils étaient affables et courtois jusqu’à présent, sont maintenant excédés par l’attitude de certains journalistes. Rassurez-vous quand même : si le constat est ferme et définitif, le questionnement sur un tel cheminement de la part de ces gens auparavant affables n’a pas lieu.

Jusqu’à présent, notons que la violence n’est guère plus que verbale. Un peu plus loin, toutefois, c’est le drame :

« C’était au moment où Fillon est arrivé. Un homme m’a attrapé, tordu le bras puis a voulu prendre mon micro avant de finalement me pousser. »

Au moins avons-nous ici un cas (unique certes, mais clair) de violence (inouïe) sur un journaliste, par un individu totalement et indubitablement filloniste qui s’avérera un peu plus loin être un élu. Un politicien qui se laisse aller à des violences, voilà qui ne surprendra que les plus naïfs. Au-delà de cet exemple, force est de constater que l’ensemble des plaintes et autres chouinements de journalistes constituent essentiellement une variation sur le thème si délicieusement mignon des sentiments heurtés, des blessures sentimentales, psychologiques ou de conviction qu’un cerfa, justement destiné à bien enregistrer, permet de couvrir amplement.

En somme, le journalisme sur terrain hostile n’a qu’à bien se tenir.

Bien évidemment, on ne doit pas s’affranchir de conclure qu’il est globalement stupide et inexcusable de s’en prendre physiquement à des journalistes. Le libéral qui ne sommeille pas en moi se doit de rappeler que rien n’excuse la violence physique sur des individus qui font leur travail, même si c’est de façon alternative. Bien évidemment.

Mais jusqu’à preuve du contraire et en prolongement de ce qu’on observe, envoyer paître des journalistes reste aussi tout à fait légal. Les siffler aussi, même si ce n’est pas très agréable pour eux. Ça fait même partie de la liberté d’expression que ces derniers devraient s’empresser de défendre et non utiliser à géométrie variable. Plus à propos, en fait d’agression filloniste, on trouve surtout une poignée de cas (et encore, je suis gentil) qu’on pourra retrouver pour tous les partis et pour différentes équipes de journalistes (exemple ici avec Cyrille Eldin).

En revanche, je trouve extraordinaire la capacité de cette profession ou, en tout cas, des spécimens rapportés par l’article à complètement occulter leur part de responsabilité dans ce retour de bâton : ces derniers observent que l’attitude des militants et sympathisants a fondamentalement changé, pouf, d’un coup, à la suite d’un travail tout à fait exemplaire de la presse, mais surtout, surtout, n’essayent pas de comprendre pourquoi, n’essayent pas d’expliquer, se contentent de condamner et de ne surtout rien corriger à leur attitude.

Pourtant, il suffira de se reporter au dernier rapport du CSA concernant le temps de parole de Fillon pour comprendre l’ampleur de l’hypocrisie et l’ironie de la situation : la presse ayant consciencieusement pilonné le candidat de droite se retrouve à devoir le laisser tranquille pour s’occuper du vaste néant de gauche ou des bateleurs des extrêmes pour compenser. Difficile de croire en un traitement impartial devant une telle différence entre les candidats. Difficile de corroborer l’idée d’une presse neutre qui aurait correctement fait son travail devant les témoignages nombreux d’un changement brutal des attitudes du peuple face à elle. Difficile d’oublier la méfiance toujours grandissante des citoyens envers la presse.

Eh oui : à force d’afficher leur mépris pour une partie du peuple, celle qui ne vote ou ne pense pas comme il faut, à force de tenter de manipuler tout le monde, de faire de la propagande au lieu d’informer, les journalistes subissent un retour de bâton. Pour nos petits flocons de neige journalistiques, il est plus que temps de chouiner sur leurs sentiments blessés.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires392

  1. Pere Collateur

    C’est dingue ca, l’article de france info est presque plus délirant que le billet d’humour de notre hôte. On croit rêver.

    Qu’est ce que ca va être quand les premiers pisse copie se feront évicérés en publique sous les applaudissements ^^

  2. Le Gnôme

    Je comprends que pour un journaliste passer du boulevard Saint-Germain au bled paumé de Trifouillis les Trois Pécores soit d’une violence indicible. Je conçois aussi que pour un journaliste d’une radio aussi objective que l’est France Intox, couvrir un meeting de Fillon soit aussi dangereux que faire un reportage à Alep, les bombardiers russes en moins.

    Mais ne pas se poser la question de savoir quelle est la motivation d’un tel rejet, de n’avoir même pas la décence de se remettre en question, voilà qui en dit long sur l’idéologisation de ces journaleux qui se prennent pour le nombril de monde alors qu’ils n’en sont que le trou du C…

  3. tabbehim

    J’aime, j’admire, je jouis !

    du grand art !

    j’aime tellement voir ces journalistes français tellement stupide qu’ils sont incapable d’envisager le rapport de causes à conséquences 🙂
    J’aime les voir pleurnicher de ne plus être aimé sans ce demandé s’ils ne sont pas en soit un peu responsable ^^
    j’aime les voir constater qu’ils sont haïs au pire, méprisé en général 🙂

    La france prépare un grand feu d’artifacepalm grandiose !
    Les pop corns vont manquer, cultiver vite du maïs dans votre jardin !

    C’est troporible que les gens ne veulent plus ingurgiter encore quelques balais par leur fondement, c’est vraiment tropinjuste que les gens commencent à se méfier un petit peu de nous, et c’est absolument trocruel de voir que notre gros micro mou n’est plus confondu avec un baton de barbe à papa !

    1. petit-chat

      Les Fillonistes, ces fâcheux, ont eu un bol pas possible : ils auraient pu tomber sur un fielleux naze Isa.
      Je laisse imaginer le conséquences…

    1. FacePalm

      Oh cher Aristarkke, il semble que votre légendaire vigilance mélusiene se soit laissé distraire par le nouveau rythme perturbateur de notre hôte, et eut été aveuglée jusqu’à laisser passer : « des heures les plus sombreS de notre vivrensemble » et « l’article, bien qu’écrit par les scribouillards habituels déjà pas du tout biaisés, réussiT quand même »… bien respectueusement… Et merci à notre maitre à tous pour ce succulent article.

      1. Aristarkke

        Pas du tout et il y en a(vait) d’autres qui déchirent…
        Mais je ne mande Mélusine que lorsque j’ opère par ordinateur parce qu’ il est facile de copier les tronçons de phrase surtout pour les mettre dans un seul commentaire.
        C’est que Mélusine entend n’ être sollicitée qu’ en bloc plutôt qu’en égrenant de nombreux commentaires…
        Ce que femme veut…
        Mais là, sur un nom propre totalement antonyme de ce que représente la majorité des journaleux de par la référence qu’il représente, je ne pouvais attendre plus avant!

        Ravi de voir que mes petites demandes de retouche vous manquent… 😛

        1. FacePalm

          C’est que sinon on serait obligé de s’y coller nous même… et que la critique est aisée, mais l’art est difficile. 😉

    2. Lark on the Wing

      Albert Londres…. la fiche Wiki ne mentionne pas l’aveu du sabotage du « Georges Pilippar » commis par Jan Valtin, et relaté dans son fascinant livre autobiographique « Sans Patrie ni Frontières »…
      Valtin était à cette époque un agent du Komintern, ancien spartakiste, défroqué au moment des purges staliniennes (il était juif) ce qui lui permit de connaître de l’intérieur les geôles nazies et soviétiques… Très révélateur, notamment sur l’organisation communiste dans les camps, genre des « résistants à la Popaul »…. On pourrait dire de lui qu’on « ne rêve pas comme il a vécu ».

        1. Lark on the Wing

          Là, je ne vois pas… c’est grosso modo la même période historique, et Céline devait publier en 1936 son « Mea Culpa » (même année que le « Retour de l’Urss » de Gide, et semblable déception). Londres est mort en 1932, rentrant avec dans ses notes la dénonciation d’actions bolcheviques… c’est peut-être un lien… complotiste ?.

          Valtin était un tueur, il ne s’en cache pas, au demeurant : « Aux Purs, tout est pur »…

          A moins que l’on ne parle de l’épithète « louis-philippart »? que Bardamu devait bien employer…

          1. Lark on the Wing

            Ou encore… il faudrait rechercher : le bateau sur lequel Bardamu, en mission pour la SDN, voyage pour aller en Afrique ou aux USA ?

                    1. Pheldge

                      MDR ! 😀 bon, tant qu’on est à rigoler entre mecs, RPS, toi qui connais un peu les Tôoss, vu que tu habites chez les marchands de bacalao, comme cé que tu reconnais un avion portoss sur un tarmak ?
                      bin il a du poil sous les ailes ! 😉

          1. Higgins

            Lark on the Wing y fait une discrète allusion dans son post, du moins, je l’ai pris comme tel. Il s’agit de Marcel Paul (cf sa fiche Wikipedia pour les détails).

            1. René-Pierre Samary

              « Il devient l’un des cinq membres du bureau et peut décider de l’affectation des détenus aux postes de travail. »
              Le droit de vie ou de mort, en somme. J’ai plus de sympathie pour ceux pour qui on décide, les anonymes qui n’ont pas de fonction, qui sont « fonctionnés ».

        1. Hussard Bleu

          Hmmm,…. le Bloch était avec le Blum dans une villa à l’extérieur du camp… pas chauffée, d’accord… mais j’ai du mal à compatir…

          Popaul sélectionnait les gens affectés aux tâches les plus dures, là d’où on avait du mal à revenir : double but, bien sûr… on se débarrassait des ennemis de classe, et d’un autre côté, on engrangeait des IOU, utiles pour la suite (ce fut, par exemple, le cas de Riboud)…

          A propos de Riboud, le fiche Wiki française est curieusement silencieuse sur cette affaire, alors que le fiche en anglais indique : « he started his career as a lieutenant in the French Army and after serving the army for a while, he joined the French Resistance. It was during this period he was captured by the Nazis and was sent to Buchenwald concentration camp where spent two years, suffering from tuberculosis before escaping from there with help from the communists »….

          Lisez le bouquin de Valtin, c’est très édifiant sur les dessous de certaines Légendes Dorées…

  4. Royaumont

    Décidément, tout fout le camp ! voilà des gens qu’on insulte, qu’on accuse de tous les crimes, qu’on traîne dans la boue eux et leur famille et soudain, sans raison, ils se retournent contre vous.
    Des gens pareils sont capables de tout, ils iraient jusqu’à, jusqu’à… (je n’ose l’écrire) réformer la carte de presse ou revoir les subventions.
    Le monde court à sa perte.

    1. Calvin

      En fait, les journalistes ont été très surpris : les fillonistes etant des cathos réacs, les scribouillards s’attendaient à ce que Fillon, militants et sympathisants tendent la joue droite…

      1. Royaumont

        Ces imbéciles vont réussir à faire ce que même Jean-Paul II n’avait pas obtenu : redonner vigueur à la foi catholique, passablement tiédie et affadie en France et en Europe.
        Après tout, la querelle entre St Ambroise et Théodose fait aussi partie de notre histoire.

        1. Waren

          Je plussoie personnellement: c’est grâce à ce désastre présidentiel appelé Rancois hollande que j’ai décidé de retourner à la messe le dimanche et aussi refusé de signer toute charte de laïcité. Dieu bénisse Rancois hollande qui nous aura débarrassé des socialistes et aussi revigoré la foi de l’horrible réactionnaire catholique que je suis !

          1. Hussard Bleu

            @Waren : J’ai manqué faire de même, en symbole de réaction… mais décidément, non, bien que de culture catholique, je ne peux supporter ces mômeries et capucinades… le « baiser de paix » !… ou les poignées de main à des indifférents, qui droppent, avec hésitation et regret, un euro à la quête… et cette hiérarchie ecclésiastique toujours en mode Vatican II… et ce Pape…

            Si encore cette messe était en latin… Un jour, à Clermont-Ferrand, visitant la vieille cathédrale, la romane, celle avec les arcs diaphragmes, je suis tombé sur une messe de la communauté portugaise de la ville : je suis resté, par pur plaisir de retrouver la liturgie de mon enfance…

            Je ne leur veux que du bien, aux cathos (sauf ceux de gôche, bien sûr, l’incarnation même de Tartuffe), mais sans moi…

            1. Royaumont

              N-D du Port, chef d’oeuvre de l’art roman. Son chevet, vu de l’arrière est magnifique.
              N’est-ce pas là que le pape Urbain II prononça son célèbre discours ? Comme quoi une foi ardente ne rend pas mollasson.

              1. Lark on the Wing

                « mollasson » ? hmmm? bedetheque.com/BD-Johan-et-Pirlouit-Tome-6-La-source-des-dieux-30334.html

                ceci dit, n’est-ce pas, chez moi, c’est de l’ordre du sentimental, mes ancêtres bourguignons ayant sans aucun doute participé à la floraison de l’art roman….

      2. Higgins

        Il n’est pas formellement interdit à un chrétien d’avoir une « droite » convaincante face à un abruti. Après, c’est un problème de conscience mais la confession aide beaucoup à surmonter ce genre d’état d’âme.

  5. René-Pierre Samary

    Les journalistes ne manipulent pas. Ils croient.
    Les croyants, de tous temps, n’imaginent pas qu’on puisse penser autrement qu’eux. Leur logiciel intellectuel se refuse à intégrer qu’il existe une autre vision que la leur.
    Les violences dont ils, ou généralement elles, sont l’objet, sont à leurs yeux incompréhensibles, parce qu’ils vivent en milieu fermé, un milieu clos où l’on n’est en désaccord qu’à la marge ; où l’on discute entre soi. Oui, ils sont généralement détestés. Quand on ne peut se faire entendre, la violence physique devient inévitable. Quand une animatrice de France Inter déclarait que « les électeurs du FN sont des cons, sans qu’il y ait possibilité de réponse, des millions de cons ont rêvé de lui claquer le museau. Tout finit par arriver.

    1. tabbehim

      La secte des journalistes, c’est tellement proche de la réalité 🙂
      En plus, certains (je n’en connais qu’un seul personnellement, donc, impossible de faire une généralité [Et je vais lui envoyer ce soir le lien vers cet article]) pensent qu’ils font sincèrement du bon boulot et qu’ils font effectivement de l’information 🙂
      Et certains imaginent même être dans le vrai en dénonçant tout ce qui n’est pas conforme à leur visualisation.

      Et, pour lui en tout cas, la charte de munich, c’est inconnu au bataillon ^^

      1. René-Pierre Samary

        « Sincèrement », c’est là le drame.
        Une secte, c’est un peu abusif, tabbehim. Simplement un groupe dont les membres sortent tous à peu près tous du même moule, bourgeoisie bien-pensante. Leur connaissance de l’histoire se limite aux quelques cinquante dernières années, mais là, dans tous les détails. C’est ce qu’on leur apprend dans les écoles de journalisme : l’écume de l’Histoire. Ces fils et filles de papa-maman se prennent pour des anti-système, pour des anticonformistes, ignorant que cet anticonformisme bidon est le conformisme par excellence, et qu’il est devenu totalitaire. Ils vivent en monde clos, et brusquement ils se trouvent exposés au grand air du large. Forcément, ils suffoquent.
        Pour eux, la gauche, c’est la norme. Ils ne se demandent pas pourquoi il n’existe pas de médias grand public de droite. Pour eux, la droite, c’est Le Figaro. Au-delà, une terra incognita. Où les sauvages, à force de se faire agresser, se révoltent. Physiquement.

        1. tabbehim

          non, secte n’est, hélas, pas si exagéré que ça : 🙁
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Secte

          ils n’ont même pas autant de connaissances que vous aimeriez leur donner. ils ont d’énorme lacune sur ne serait-ce que les 15 dernières années, et confondent allégrement doctrine politique et doctrine économique (sans compter une inculture énorme sur nombre de sujet lié de près ou de loin à l’économie)

          Cependant,
          vous avez absolument raison sur le fait que c’est des conformistes qui se rêvent anti système.
          Ils ne réagiront pas comme la majorité des gens fassent aux aléas de la vie, ils ne pourront jamais reconnaitre quelque chose qui n’est pas dans leur schéma de pensé pré-mâcher.

          1. René-Pierre Samary

            Résister, bien sûr, au retour de la bête immonde. Je me souviens d’Arditi, en 2002 : « J’entre en résistance ! »
            Quel courage, loin du danger…
            L’endoctrinement a été massif.
            Trente-six ans de pilonnage des esprits.
            On s’étonnerait que des cervelles ne se soient pas ramollies ?

                1. Aristarkke

                  Théo 3.1. (pas le modèle estampillé 9.3) parle du manque visible de démissions des fonks de la mairie de Béziers alors qu’ils doivent servir un suppôt de la Bêêêêêêteuheuheu Immmmmooooonnnndeue!!!

      2. Pheldge

        « pensent qu’ils font sincèrement du bon boulot » , surtout ils se sentent investis d’une mission d’intérêt supérieur : penser pour leurs lecteurs …

    2. Loki dort

      +1
      Et c’est bien sur cette base qu’on peut craindre de ne plus être en démocratie: quand les pouvoirs politiques et médiatiques refusent de voir la réalité telle qu’elle est, l’étape suivante c’est qu’ils interdisent à quiconque de seulement l’exprimer.
      Ou comment passer du « cause toujours » démocratique au « ferme ta gueule » dictatorial.

      1. Gosseyn

        Cette étape est déjà passée. Voir les lois liberticides pour  »mal-pensants » et le refus d’appliquer sans déroger les lois sur la liberté d’expression dans le numérique, par exemple.
        Ou bien les procès en sorcellerie intentés aux  »méchants, méchants » du moment …
        Le tout avec la pire des hypocrisie qui soit.

    3. sam player

      @RPS

      Au sujet de : « Leur logiciel intellectuel se refuse à intégrer qu’il existe une autre vision que la leur. »

      Ce n’est pas habituel pour Silberzahn de donner dans la politique mais il y a un an il avait pondu un article sur Trump et la disruption, phénomène porté par l’innovation. Le parallèle est intéressant.

      https://philippesilberzahn.com/2016/03/07/homogeneite-diversite-et-aveuglement-ce-que-donald-trump-nous-apprend-sur-les-sources-de-surprise-strategique/

    4. Val

      @rené pas les croyants , les idéologues, c’est tout à fait différent . Je suis croyante et peut tout à fait comprendre qu’on ne le soit pas ou que les personnes aient d’autres croyances.

      1. René-Pierre Samary

        Alors vous ne seriez pas vraiment croyante ?
        Lorsque l’on croit vraiment, comment peut-on laisser les non-croyants, ou les mécréants, dans le péché, voués aux flammes éternelles ?
        Les inquisiteurs, les éradiqueurs d’hérésies, avaient plus de logique.
        (en toute sympathie, bien sûr)

        1. Loki dort

          Oui, on peut. D’autres croient qu’il n’y a rien, ni dieu ni raison à la vie, et n’acceptent pas qu’on croit autre chose. Ferais-tu partie de ceux-là?

            1. Pheldge

              Ah, RPS, tu ne serais pas un peu « franc-mac » ? perso moi ça serait plutôt « mac franc » voire quand il pleut, « mac d’eau » 😉

        2. Val

          @René tu me fais rire 😀 ! Tu crois vraiment ce que tu ecris 😉
          coire est un chemin purement personnel , une rencontre . Tu as d’ailleurs sans doute rencontré qqchose ds ta vie mais ceci t’appartiens et tu en fais ce que tu veux ou pas 😉

          1. Bonsaï

            Qu’allez-vous chercher là ? Est-ce bien libéral cette étrange réflexion, je me le demande…
            Et quid des bouddhistes qui peuplent ce blog dans la discrétion et sans chichis ?

              1. BDC

                Eh oui je me posais la question pour vous Bonsaï. René, les 2 anticléricaux notables du blog, (avec Sam, pour ne pas le nommer) font plus de bruit que tous les croyants réunis ici. Et il me semble bien que c’est chez les libéraux qu’on défend le plus la religion catho.

                    1. sam player

                      @ BDC 9 h 36
                      D’abord je ne suis pas anticlérical mais agnostique : ne pas se poser la question évite d’y répondre faussement.

                      De manière générale concernant les religions il n’y a aucun doute que ça fausse la perception du monde et donc les solutions apportées ou à apporter aux problèmes rencontrés.
                      D’ailleurs la morale qui est à la base de tout le carcan législatif est issue de la religion (ouais la poule, l’oeuf toussa) et la morale est rémanente même chez les non-croyants comme un rayonnement fossile.

                      Je ne dis pas qu’il faut vivre sans moraleS, mais chacun la sienne, tout comme les goûts culinaires, et en aucun cas la norme d’un ne doit devenir la norme de tous : c’est d’ailleurs intentionnel de ma part d’inclure les végétatrucs dans les religions, ils ont exactement les mêmes méthodes : normal, le but de toute organisation est de s’étendre.

                      Bien sûr tu vas me dire que tu vis ta foi dans ton coin mais c’est justement ainsi que fonctionnent ces organisations : des adeptes, des guides et des intégristes.

                    2. Bonsaï

                      @ Sam Player, 10:33

                      « Bien sûr tu vas me dire que tu vis ta foi dans ton coin mais c’est justement ainsi que fonctionnent ces organisations : des adeptes, des guides et des intégristes. »
                      Libéralisme : même combat. Qui devient lui-même un intégrisme dès lors qu’il ne se remet pas en question. Et que la planète terre est un espace limité.

                      A cet égard, la lecture de l’Histoire est pleine d’enseignements.

                    3. sam player

                      Bonsaï, essaie déjà de faire la différence entre un dogme et le libéralisme avant de potiner sur un domaine que tu ne connais manifestement pas.

                      Tu comprendras alors qu’il ne peut y avoir de libéraux intégristes, ce serait antinomique : une piste de réflexion : dans un monde libéral des individus pourraient se regrouper pour vivre leur socialisme.

                    4. Pheldge

                      Sam, « ce qui t’empêche de voler c’est le respect de la propriété … » t’es un gros marrant toi ! d’où ça vient cette idée de droit de propriété, de respect de la propriété des autres ? cherche un peu … la Bible, les Dix Commandements par exemple qui énoncent des « lois naturelles ».
                      Après tu peux faire ton athée, et ta mauvaise foi (humour trop pical ) comme tu veux, tu es le bienvenu 🙂

                    5. Aristarkke

                      Sam, dès le tout premier verset de la Bible Gen 1:1, le droit de propriété est affirmé par le Créateur (et donc le Propriétaire selon les meilleures théories libérales) lui même…

                    6. albundy17

                      « dès le tout premier verset de la Bible Gen 1:1, le droit de propriété est affirmé par le Créateur »

                      D’ailleurs, durant la préhistoire le droit de propriété n’existait pas. Bon par contre ils l’appliquaient à coup de massues.

                      Les animaux aussi ont lu la Bible, apparemment. (sauf les bonobos)

                    7. BDC

                      Mon bon Maître, nous autres on a été élevés au « tu ne voleras point, parce que c’est mal », mais le Sam il a eu un père coco qui lui disait certainement « tu ne voleras point, parce que sinon tu iras en prison ».

                    8. albundy17

                      « parce que sinon tu iras en prison  »

                      BDC, je te trouve de mauvaise foi, l’instinct de propriété ne date pas de la bible, la loi est juste là pour éviter que ça se règle entre les protagonistes, (fonction régalienne) car si tu vas piquer les patates de ton voisin sans un tiers pour te rappeler tes « valeurs morales biblique édictées par moise » tu finirais avec un coup de douze dans le cul.

                    9. sam player

                      « …d’où ça vient cette idée de droit de propriété, de respect de la propriété des autres ? cherche un peu … la Bible, les Dix Commandements par exemple qui énoncent des « lois naturelles » »

                      ROTFMAO !

                      Mais vous êtes vraiment une bande d’incultes.
                      Le premier code connu parlant du droit de propriété est le code d’Hammurabi datant du XVIIIème siècle… avant JC.

                      Le droit de propriété est consubstantiel à l’homme d’où les droits naturels.

                  1. Loki dort

                    @Sam

                    « ça fausse la perception du monde »

                    A cette affirmation, que je ne conteste pas fondamentalement, je me demande pourtant: est-il possible d’avoir une perception pure non faussée du monde, ou de la réalité?
                    Quand on sait qu’il suffit d’observer un phénomène pour que celui-ci s’en retrouve influencé…
                    Je me demande s’il est possible de vivre sans croyance, de quelque nature que ce soit, et donc sans « biais » de perception, voire s’il n’est pas préférable d’avoir un « biais », un quelconque principe de référence pour guider la perception.

                    D’ailleurs c’était pas l’objet d’étude de Kant, Critique de la raison pure? En tout cas, ceux qui déclarent très sérieusement « qu’ils ne croient en rien » m’ont toujours rire.

                    1. René-Pierre Samary

                      Riez donc, et cultivons les sophismes.
                      Entre « croire » au sens de croyance (idéologique ou religieuse, les deux se touchant de près), et « croire », au sens d’adhérer à une forte probabilité, ne verriez-vous pas la différence ?
                      Dans le premier sens, la croyance est a-scientifique (n’obéissant pas au critère d’infalsifiabilité)
                      Dans le second, on l’accepte, cette réfutabilité (y compris quant aux limites de nos outils perceptifs, et y compris quant au « logiciel » qui les exploite.

                    2. sam player

                      @ Dr
                      Tant qu’à avoir un biais tu peux aussi conduire la nuit phares éteints et avec des lunettes de soleil 😀

                    3. BDC

                      Faudrait que Sam ou René nous présentent des civilisations sans religion, parce que c’est la morale amha qui permet d’édicter les règles de la communauté, acceptées par tous, et qu’il n’y a pas besoin de lois supplémentaires => État réduit.

                    4. Loki dort

                      @sam les bons tuyaux

                      Ok, mais t’oublie la bouteille de Jack Daniel’s, tout le monde sait qu’être bourré donne l’illusion d’être invincible. D’ailleurs, dans les accidents ce sont toujours les passagers qui trinquent 😛

                    5. sam player

                      BDC 14 h 24

                      La religion est le substitut de la connaissance.
                      Expliquer l’inexplicable en mettant ça (les catastrophes naturelles, les éclipses, les mauvaises récoltes etc) sur le dos d’un ou de plusieurs êtres supérieurs **donc justes**, bâtisseurs de l’univers, source d’autorité et punissant tous pour un qui pêche contre lui (responsabilité collective, tous coupables, serrez les rangs).

                      Dans le bouddhisme même s’il n’y a pas cette notion d’être suprême il y a quand même bien la définition du bien et du mal et donc un être transcendant : l’aiguilleur du ciel (PS à l’intention de l’arbre je ne souhaite pas rentrer dans un débat sur le bouddhisme)

                      Il ne faut pas s’étonner que plus on avance dans la .connaissance moins il y a de pratiquants mais il y en aura toujours car la connaissance ultime ce n’est pas demain la veille.

                      Sur la morale maintenant : je ne pense pas que la religion soit à l’origine de la morale ni l’inverse. D’ailleurs la morale évolue.
                      L’esclavage n’a jamais fait se dresser les cheveux sur la tête des religieux et ce ne sont pas eux qui sont à l’origine de son abolition (cf aussi avortement, homosexualité etc…).

                      Tu dis que la morale édicte « les règles de la communauté » : mais chacun a sa morale et ça ne peut pas fonctionner, t’as trop lu « le contrat social » et d’ailleurs t’en rajoute une couche avec « acceptées par tous » : j’ai signé où ?

                      Non les règles ce sont le droit naturel et des lois.
                      La morale c’est bien souvent la législation de la pensée.

                    6. BDC

                      Religion substitut de connaissances ? Sam … on n’en est plus là. Les religions évoluent, comme la morale. Les conversions se font plus amha pour une quête de valeurs, de repères. La morale pour moi c’est dire ce qui est bien et ce qui est mal. Et ce n’est pas la loi qui va te le dire, c’est très républicain de mettre de la morale dans les lois de l’État. Ce qui m’empêche de voler, de jeter des détritus à terre, ou d’insulter les gens, c’est ma morale, pas la loi qui condamne. Franchir les vitesses autorisées par le Code de la route ? C’est bien ou c’est mal ? Je sais bien que chacun a sa propre morale mais nous avons un socle commun qui nous permet de vivre ensemble, ce sur quoi butent comme par hasard nos idéologues républicains du vivrensemble …

                    7. sam player

                      Tu rigoles BDC 16 h 34
                      Si les religions évoluent (et encore) c’est de manière contrainte et forcée .
                      Ce qui t’empêche de voler c’est le respect de la propriété et la sanction. Ce qui t’empêche de jeter des détritus ce devrait être aussi le respect de la propriété et ne me dis pas que tu n’as jamais jeté quelque chose par la fenêtre de ta voiture.
                      Il ne viendrait pas à l’idée de quelqu’un de déposer ses ordures chez le voisin mais beaucoup le font sur le domaine public et la majorité des lois concerne justement ce domaine public et la solidarité y attachée (sécu inclus).
                      Sur la limitation de vitesse d’ailleurs il n’y aurait pas besoin de loi si les routes etaient privées et donc nul besoin d’attacher des notions de bien ou de mal.

                      En fait, sans en être consciente, tu valides ici ta nécessité de lois car la seule condamnation qu’il peut y avoir contre quelqu’un qui n’aurait pas la même morale que toi c’est ta condamnation à toi.
                      Pour ma part les lois sont à 95% inutiles : il suffit de respecter la réglementation du propriétaire du lieu et de ne pas y aller ou ne pas les utiliser si on n’est pas d’accord que ce soit un lieu de travail, de loisirs ou une utilité quelconque.

                      Ma morale ne te sied pas, tu ne viens pas.

                    8. BDC

                      Sam, je n’ai aucun souvenir d’avoir jeté quoi que ce soit par la fenêtre de la voiture, ou même gamine un emballage sur le trottoir. C’est une question d’éducation, là-dessus j’applique de manière stricte ce qu’on m’a enseigné : « ce n’est pas bien … ». Tu parles de respect de la propriété privée, mais ça vient d’où d’après toi ? Je pense que c’est surtout ceux qui transgressent qui n’ont pas peur du gendarme, ceux qui ne transgressent pas le font davantage sur des critères de morale. Tu viendras réfléchir à tout ça en ramassant les canettes dans les champs avec moi, c’est dangereux les pommes de terre peuvent pousser avec un éclat de verre dedans.

                    9. sam player

                      Maurice BDC tu pousses le bouchon un peu loin…

                      Le respect de la propriété privée vient du droit, pas de la morale. Il y a des dizaines de pays religieux qui n’ont aucun respect pour la propriété privée.

                      Le droit est une arme, pas la morale.

                      Ca me fait penser d’ailleurs que celui qui s’appuie sur la morale se trouve désarmé comme celui qui respecte l’interdiction du port d’armes face à un qui ne la respecte pas.

                    10. Loki dort

                      @sam & co – plusieurs remarques:

                      « L’esclavage n’a jamais fait se dresser les cheveux sur la tête des religieux et ce ne sont pas eux qui sont à l’origine de son abolition… »

                      Contrevérité, cliché habituel contre l’église catholique qu’on voudrait présenter comme inquisitrice et esclavagiste. Ce n’est pas pour nier les méfaits commis au nom de la foi chrétienne, mais pour réfuter ce genre d’exagération qui participe de cette guerre contre les chrétiens.

                      Plusieurs papes ont officiellement condamné l’esclavage et promis l’excommunication à ceux qui s’en montreraient coupables. Et la Controverse de Valladolid est un film à charge, qui n’est ni historique, ni représentatif des réalités plus nuancées de l’époque/

                      « Non les règles ce sont le droit naturel et des lois.
                      La morale c’est bien souvent la législation de la pensée. »

                      Opposer morale et droit, chercher qui de l’un a produit l’autre me semble vain. Morale et droit se sont affirmés en s’appuyant l’un sur l’autre, et opinion personnelle, je pense qu’ils se développés aussi à partir de l’expérience empirique. Exemple: si l’inceste est devenu aussi immoral ET légalement interdit, c’est que l’expérience a montré aux hommes que sa pratique était profondément néfaste. Chercher si c’est le droit ou la morale qui l’a interdit importe peu, je pense qu’ils ont contribué ensemble à en faire le tabou qu’il est aujourd’hui.

                      Et il est également évident que morale et droit se sont développés de façons différentes selon les pays, en fonction de leur histoire. Certaines cultures usent de la honte, d’autres de la culpabilité pour canaliser les pulsions de ses habitant, il n’y a pas de règle unique à ce sujet, mais la religion ou les superstitions y ont joué un rôle aussi.

                      Cela dit, il y aune chose sur laquelle on n’insiste pas assez, c’est que les prétendus « droits naturels » pèsent peu face au monopole de la force légale, renforcé au fil des âges par les monarques et souverains successifs. Je crois que c’est surtout la crainte du châtiment, et même la crainte du risque du châtiment qui dissuade une grande majorité d’individus de transgresser des interdits, et que cette crainte est transmise par l’éducation, l’instruction, la pression normative. Cela n’empêche pas qu’il y ait toujours des transgresseurs, ou plutôt, des individus qui considèrent que rien ne leur interdit de faire tout ce qu’il leur plaît quel que soit le mal que cela peut causer aux autres, et qui agissent ainsi tant qu’on ne les en empêche pas.

                      La religion ne s’occupe pas que de morale. C’est ça que les non-religieux ne comprennent pas, parce que la religion s’accompagne aussi de pratiques dites « spirituelles », non pas religieuses et rituelles, mais qui exercent l’esprit. La méditation et la prière font partie de ces exercices, pour ne citer qu’elles, et on ne peut comprendre une pratique religieuse si on ne pratique pas ces exercices, les plus connus parmi bien d’autres dont on ne parle pas.

                      « Pour ma part les lois sont à 95% inutiles : il suffit de respecter la réglementation du propriétaire du lieu et de ne pas y aller ou ne pas les utiliser si on n’est pas d’accord… »

                      Je ne connais pas suffisamment la philo libérale pour croiser le fer à ce sujet, mais tout de même, je me demande, à quoi ressemblerait le monde si cette vision libertarienne y était assez universellement pratiquée? Qui me dit que nous n’aurions pas des pays esclavagistes, puisqu’il doit bien se trouver des gens pour trouver ce statut préférable, voire même désirable? D’aucuns pourraient même y trouver une forme de libération: plus besoin de se battre et de réfléchir, on laisse tout ça aux bons soins du maître…

                      Et d’ailleurs, si ce libertarianisme est le meilleur système qu’on puisse espérer, pourquoi ne s’est-il pas déjà imposé, si on veut bien me pardonner ce fâcheux mot d’esprit?

                    11. sam player

                      A Loki tout seul

                      Comme à ton habitude tu commences par un sophisme : je dis que l’Eglise ne s’est pas opposée à l’esclavagisme, je n’ai pas dit qu’elle en a été le moteur (mais lis quand même ce qui suit).

                      « Plusieurs papes ont officiellement condamné l’esclavage… blablabla »
                      Trouve moi un texte entre 1444 et 1839.
                      ___________
                      Extrait de la Bulle du Pape Nicolas V, du 8 janvier 1454, qui a eu pendant des siècles des conséquences désastreuses sur les Africains
                      .
                       » Nous avions jadis, par de précédentes lettres, concédé au Roi Alphonse du Portugal, entre autres choses, la faculté pleine et entière d’attaquer, de conquérir, de vaincre, de réduire et de soumettre tous les sarrasins (c’est-à-dire les Africains), païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient, avec leurs royaumes, duchés, principautés, domaines, propriétés, meubles et immeubles, tous les biens par eux détenus et possédés, de réduire leurs personnes en servitude perpétuelle, (…) de s’attribuer et faire servir à usage et utilité ces dits royaumes, duchés, contrés, principautés, propriétés, possessions et biens de ces infidèles sarrasins (Africains) et païens…
                      _________
                      Sur le reste : blabla… et on va tous mourir sans état…

                    12. Loki dort

                      @sam

                      « Trouve moi un texte entre 1444 et 1839. » Si fait, messire:

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Unum_est
                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Sicut_dudum
                      Sur la prétendue bulle esclavagiste de Nicolas V, celle que tous les anticléricaux enragés ressortent à tout propos, avec l’inquisition:
                      https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2016/03/12/le-pape-nicolas-v-a-t-il-autorise-lesclavage-des-noirs/

                      Tu dis que l’église n’a pas aboli l’esclavage, ce n’est pas faux, mais tu laisses entendre que l’église n’a rien fait contre, et ce n’est pas vrai. « Ce n’est pas eux qui sont à l’origine de l’abolition ». Alors qui en est à l’origine?

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Abolition_de_l'esclavage
                      C’est drôle, dès les premières lignes, ont parle de l’influence de… l’église catholique dans cette abolition.

                      Qui a fait un sophisme? Sûrement pas moi!

                      « Sur le reste : blabla…et on va tous mourir sans état… » S’il est vrai que l’état a causé bien plus de massacres que l’église, je n’ai jamais rien dit de tel. Tu généralises et caricatures mes questions.
                      Je me suis fait encore une fois l’avocat du diable, et force est de constater que les positivistes de ton espèce sont incapables de comprendre ce positionnement rhétorique. Mais soit, admettons que ce soit là mon inébranlable conviction: je ne demande pas mieux qu’on me trouve des exemples de civilisations ayant évolué sans état.

                    13. Loki dort

                      @sam

                      « Trouve moi un texte entre 1444 et 1839. » Si fait, messire:

                      fr.wikipedia.org/wiki/Unum_est
                      fr.wikipedia.org/wiki/Sicut_dudum

                      Sur la bulle prétendument esclavagiste de Nicolas V, celle que tous les anticléricaux enragés ressortent à tout propos, avec l’inquisition:
                      philosophieduchristianisme.wordpress.com/2016/03/12/le-pape-nicolas-v-a-t-il-autorise-lesclavage-des-noirs/

                      Tu dis que l’église n’a pas aboli l’esclavage, ce n’est pas faux, mais tu laisses entendre que l’église n’a rien fait contre, et ce n’est pas vrai. « Ce n’est pas eux qui sont à l’origine de l’abolition ». Alors qui en est à l’origine?

                      fr.wikipedia.org/wiki/Abolition_de_l’esclavage

                      C’est drôle, dès les premières lignes, ont parle de l’influence de… l’église catholique dans cette abolition.

                      Qui a fait un sophisme? Sûrement pas moi!

                      « Sur le reste : blabla…et on va tous mourir sans état… » S’il est vrai que je n’ai pas dit que l’état a causé bien plus de massacres que l’église, je n’ai pas non plus dit qu’on mourrait tous sans état. Enfin, dans notre monde d’aujourd’hui. Mais en d’autres temps?

                      Tu généralises et caricatures mes questions.
                      Je me suis fait encore une fois l’avocat du diable, et force est de constater que les positivistes de ton espèce sont incapables de comprendre ce positionnement rhétorique. Mais soit, admettons que ce soit là mon inébranlable conviction: je ne demande pas mieux qu’on me trouve des exemples de civilisations ayant évolué sans état.

                    14. sam player

                      « Tu dis que l’église n’a pas aboli l’esclavage, ce n’est pas faux, mais tu laisses entendre que l’église n’a rien fait contre, et ce n’est pas vrai. »

                      Je ne laisse pas entendre, je le dis : elle n’a rien fait contre.
                      Sur la fin, elle a fait comme les collabos en 44 elle a juste senti le vent tourner pour se ranger dans le bon camp.

                      Sinon pour tes liens « Trouve moi un texte entre 1444 et 1839 » tu t’es légèrement foutu dedans… le niveau de l’ed nat ce n’est plus ce que c’était : 873 et 1435, retourne à l’école c’est du niveau CE1.

                      Sinon, encore dans le sophisme : tu me traites d’anticlérical et ensuite tu brodes là-dessus… je ne suis pas anticlérical, je dis juste que la religion fausse la perception, ce que tu as admis par ailleurs.

                    15. Loki dort

                      « Trouve moi un texte entre 1444 et 1839 » tu t’es légèrement foutu dedans…  »
                      Tes dates sont choisies sur la période où l’église n’a pas émis de textes officiels contre l’esclavage, bien joué gros malin: je n’y avais pas fait attention, mais il n’en reste pas moins que l’église s’est opposée à l’esclavage, et qu’elle n’était pas en position de pouvoir l’abolir. Ce n’est pas parce l’église n’a pas émis de texte officiel contre l’esclavage durant cette période qu’elle était fondamentalement pour.

                      En définitive, ce sont bien les états qui le pratiquaient en désobéissance des principes édictés par l’église, il y a eu de la confusion durant cette période que tu as ainsi malignement délimitée, mais l’église a toujours soutenu que les créatures humaines étaient libres et égales devant dieu. Et les liens que je t’ai mis expliquent cela très clairement.

                      « je dis juste que la religion fausse la perception, ce que tu as admis par ailleurs »
                      Sophisme. J’ai dit que cela pouvait biaiser ma perception des choses. Je préfère le terme « influencer », mais je n’en suis pas moins capable d’en être conscient et de le remettre en question. Es-tu autant capable de remettre en cause ton biais positiviste?

                       » Elle a fait comme les collabos en 44 elle a juste senti le vent tourner pour se ranger dans le bon camp […] Sinon, encore dans le sophisme : tu me traites d’anticlérical et ensuite tu brodes là-dessus… je ne suis pas anticlérical … »

                      Si la 1ère affirmation ne révèle pas au minimum une influence anticléricale, alors on se demande quoi.

                    16. sam player

                      Oh le cro vilain méchant il avait choisi une période de 500 ans cinq cents hein !) au cours de laquelle le trafic d’esclaves a battu son plein dans le monde occidental* (les autres c’est des méchants aussi, d’abord c’est eux qu’avaient commencé)…. et je me suis fait piéger

                      Bonjour l’enculage de mouches sur perception et biais de perception : continue à conduire les phares éteints.

                      Bonjour aussi le manichéisme : si on n’est pas pour on est contre ! Y a même plus besoin de s’exprimer. T’as changé de pseudo mais t’es bien toujours le même.

                      * : Découverte de l’Amérique ça te dit quelque chose ? La date ?

                    17. Loki dort

                      L’église n’a aucune chance de pouvoir abolir une pratique dont elle n’est fondamentalement pas coupable, et qu’elle a toujours condamné, de manière assez constante tout au long de son histoire. Je n’ai rien lu de ta part qui réfute ma position plus nuancée sur ce sujet.

                      Fausser et influencer ont des significations quasi opposées, ce n’est pas enculer les mouches que de le souligner. Tu aimes bien la précision comptable quand elle te permet d’illustrer ton opinion, mais quand c’est à l’encontre de ta supériorité intellectueuse, ça devient tout à coup « enculage de mouche »! Et mon cul, c’est du poulet? T’en veux une aile? T’aura nada!

                      « Manichéisme », c’est toi qui dit ça après avoir mis sur le même plan christianisme et collabo, et affirmant que l’église s’est rangée au bon moment « dans le bon camp »? Tu te foutrais pas de ma gueule par hasard?

                      M’accuser de tout cela alors que tu esquives le fond du débat, ignore le contexte général juste pour avoir raison sur des points particuliers, puis finis par débiter une kyrielle d’attaques contre moi, tu perds en crédibilité, et je suis gentil.

                      Je suis toujours bien le même et si ça te pose un problème t’es libre d’aller voir ailleurs!

                      Quant à la découverte de l’Amérique, je te conseille de remonter plus loin dans le passé, parce que ce n’est pas Christophe Colomb le premier à l’avoir accosté. Oui, je sais, je viens de couper les ailes de mouches en quatre. Quel méchant homme je suis.

                    18. sam player

                      Ca s’arrange pas Loki.

                      1. On parlait morale et religion avec BDC et entre autres j’ai écrit ceci qui a été le point de départ sur lequel, comme c’est déjà arrivé, le père moraliste que tu es a sauté :

                      « Sur la morale maintenant : je ne pense pas que la religion soit à l’origine de la morale ni l’inverse. D’ailleurs la morale évolue.
                      L’esclavage n’a jamais fait se dresser les cheveux sur la tête des religieux et ce ne sont pas eux qui sont à l’origine de son abolition (cf aussi avortement, homosexualité etc…). »

                      De là tu en as déduit que j’étais anticlérical MDR !

                      TOI tu fais de l’église le fabricant et gardien des préceptes moraux, pas MOI. Et cette phrase en est un de mes arguments et ce sur une période minimum de 500 ans durant laquelle il n’y a rien, nada.
                      Qui plus est il y a des éléments qui prouve l’inverse comme cité précédemment.

                      Un pédophile qui viole des enfants à l’âge de 20 ans et qui ne fait plus rien pendant les 30 ans qui suivent, tu vas peut-être me dire que c’est un défenseur du droit des enfants ?

                      Je n’ai jamais dit pour ma part que l’église aurait dû s’élever contre l’esclavage mais juste qu’elle ne l’a pas fait.
                      Cela n’aurait d’ailleurs eu de sens qu’au nom de la morale ou des droits naturels.

                      C’est quand même coquet que celui (TOI) qui fait de l’église une productrice et gardienne de morale n’est pas capable d’apporter un seul élément sur cette période sur ce sujet.

                      2. Biais d’influençage… tu t’enfonces.

                      3. Sur les collabos : le parallèle concernait le retournement de veste en fonction des circonstances. Néanmoins si la police ne fait rien contre des truands elle est collaborationniste. Si l’église n’a rien fait pendant 500 ans on peut considérer aussi qu’elle a fermé les yeux (tout comme pour la pédophilie de ses membres) et a été collaborationniste et ce n’est pas anti-clérical de le dire.
                      Je critique les politiques et je ne suis pas anti-politique, je critique le monopole de la monnaie, je ne suis pas anti-monnaie : tu as un raisonnement binaire.

                      C’est d’ailleurs un des sophismes de base dans lequel tu tombes très souvent : « vous êtes contre la construction de ce porte avions et donc vous voulez laisser notre pays sans défense par rapport à nos ennemis. »

                    19. theo31

                      « je ne demande pas mieux qu’on me trouve des exemples de civilisations ayant évolué sans état. »

                      En forçant le trait, les Huns.

                    20. Loki dort

                      « …De là tu en as déduit que j’étais anticlérical MDR ! »

                      Pas du tout. J’ai juste réagi à ton affirmation selon laquelle l’église n’a rien fait pour abolir l’esclavage, cela « pour réfuter ce genre d’exagération qui participe de cette guerre contre les chrétiens ». Je n’ai parlé de TON anticléricalisme que quand tu as mis sur le même plan chrétien et collabo, et à force de te voir insister là-dessus alors que cela ne m’intéressais pas.

                      « … blabla TOI tu fais de l’église le fabricant et gardien des préceptes moraux, pas MOI. »
                      A mon tour de lol: trouve quand j’ai affirmé cela. Tu m’attribues des propos que je n’ai pas tenu, ou tu extrapoles exagérément. Je dis au contraire que « La religion ne s’occupe pas que de morale », et si tu reprends tous mes commentaires tu verras que le fond de mon propos est tout autre.

                      « Et cette phrase en est un de mes arguments et ce sur une période minimum de 500 ans durant laquelle il n’y a rien, nada. »
                      PAS VRAI. Retour sur ce lien: philosophieduchristianisme.wordpress.com/2016/03/12/le-pape-nicolas-v-a-t-il-autorise-lesclavage-des-noirs/

                      « patati, patabla… un pédophile qui viole des enfants à l’âge de 20 ans et qui ne fait plus rien pendant les 30 ans qui suivent, tu vas peut-être me dire que c’est un défenseur du droit des enfants ? »

                      lol? C’est ça le grand débatteur intellectueux? Pas manichéen et binaire comme raisonnement ça? Le fait de trouver des prêtres pédophiles n’implique pas que les papes aient prôné le viol des petits enfants. Ta comparaison est nulle, et il en va de même pour l’esclavage.

                      « Si l’église n’a rien fait pendant 500 ans on peut considérer aussi qu’elle a fermé les yeux (tout comme pour la pédophilie de ses membres) et a été collaborationniste et ce n’est pas anti-clérical de le dire »
                      Tu fais un saut logique un peu rapide: fermer les yeux, c’est un jugement vu d’aujourd’hui, mais que pouvait faire le vatican contre la puissance espagnole de l’époque? Et je ne parle pas des autres puissances. Sans parler du fait que fermer les yeux et collaborer, ça ne signifie pas du tout la même chose. Collaborer signifier participer volontairement et activement, ce dont on ne peut accuser l’église en général. Tu rends l’église coupable de ce que des états souverains ont commis en dépit de ses prescriptions, c’est un peu fort de café. Une comparaison plus appropriée: ce serait comme d’accuser aujourd’hui le gouvernement Chirac de ne pas avoir empêché les USA d’attaquer l’Irak pour de mauvais prétextes.

                      « blabla… tu as un raisonnement binaire. »

                      NON, je suis plus nuancé que ça, c’est toi qui interprètes mes propos sur ce mode. Ce n’était pas toi que j’attaquais quand je dénonçais la guerre menée contre les chrétiens, j’aurais dû préciser que c’était les politiques (et les fm) mais je n’y suis tout de même pour rien si tu l’as pris personnellement.

                    21. sam player

                      Bon, Loki j’avais placé un appeau pour voir comment tu fonctionnes et ça a marché.

                      Tu remarqueras que c’est toi qui a parlé de prêtres pédophiles, pas moi… relis svp… et tu verras où tu as buggué.

                      Il semble bien que tu n’aies rien compris à mon paragraphe n°3 (le porte avions toussa) puisque tu insistes dans la même direction.

                      C’est aussi toi qui a avancé ‘l’anticléricalisme de ceux qui utilisent ce genre d’arguments’ bien avant que je fasse un parallèle avec la collaboration.

                      Il semble bien que tu ne comprennes pas (ou que tu ne veuilles pas comprendre) que le problème de dénoncer se pose à celui qui se présente comme l’autorité (morale ici).
                      Le syndicat des cordonniers n’avait pas, lui, à s’exprimer sur le sujet.

                      J’ai bien rigolé avec les explications concernant le pape Nicolas V… p’tête un problème de traduction…p’tête que les sarrasins n’étaient pas noirs, p’tête que c’était pour les civiliser après les avoir libérés en terre portugaise… du foutage de gueule !

                      Si j’ai insisté sur cette période de 500 ans c’est que le XVème siècle est la date de la première capture d’africains par des européens (les portugais 1441) pour la bonne raison que c’est l’invention de la caravelle, bateau à fond plat qui permettait de s’approcher des côtes. Auparavant les transports d’esclaves se faisaient surtout par terre et par des non-européens.

                      Pour ton info, je pense que j’aurais certainement pu être trafiquant d’esclave durant cette période ou être collabo pendant WWII, mes parallèles ne sont pas des jugements sur ceque des gens ont pu faire en d’autres temps ou d’autres lieux, je n’y étais pas.

                      Je m’élève juste contre les gardiens supposés de la morale qui au cours des siècles ont juste montré qu’ils avaient au nom de leur dogme fait le contraire de ce qu’ils disent.

                    22. Pheldge

                      Theo31 , dire « en forçant un peu le trait », pour évoquer la « civilisation » des Huns, c’est la litote de l’année ! 🙂

                  1. René-Pierre Samary

                    @BDC, 16.34
                    « Les religions évoluent, comme la morale. »
                    C’est bien de s’adapter… du point de vue politique. Mais pour ce qui est des dogmes, cela devient suicidaire. Qu’en reste-t-il, après toutes ces adaptations ? Un vague sentiment, une dévotion devant quelque chose au-dessus de soi ? Un « sentiment océanique », comme dit Koestler ? Une émotion (ce qui explique que les femmes sont majoritaires chez les « croyants » ?
                    Que reste-t-il de vos amours ? Le péché originel, la Sainte Trinité, le jugement dernier, le paradis, l’enfer, la liste serait longue…? Combien de chrétiens croient encore au diable (qui existe, je l’ai rencontré, hi hi !), au purgatoire, à l’immaculée conception, et tutti quanti ?
                    C’est suicidaire, car à force de reculer, on tombe… dans le maniement de symboles. La vie éternelle, facile ! C’est la perpétuation de la Vie (terrestre). L’enfer, ce sont les affres de la conscience, ici et maintenant. L’immaculée conception, c’est l’éloge de la pureté…
                    Je t’ai dit plus haut, sans méchanceté crois-moi, que tu n’étais pas croyante. Je maintiens, et je soutiens que les chrétiens ne sont plus croyants. Les musulmans, oui (hélas). Le pape, je ne suis pas sûr, mais la dialectique fait bien les choses.
                    La morale te dit ce qui est bien et ce qui est mal. Ce n’est certainement pas l’avis du Marquis de Sade. A la rigueur, parle-moi de ce qui est bien ou mal pour l’espèce, la nôtre ; et encore ! Nous ne sommes pas des dieux, et notre jugement est trop limité. Nous ne sommes que des instincts, doués d’instinct de survie (normalement, ça semble se perdre chez l’homme), instincts sur lesquels sont plaqués des raisonnements plus ou moins boiteux.
                    Merci pour ta patience à me lire, je retourne à ma lecture : « Les différences de structure entre les cerveaux mâle et femelle chez le rat »

                    1. albundy17

                      Parfois je me vois croyant, avec l’intime conviction d’être au purgatoire, et avec le grand espoir que l’enfer existe et que les fumiers qui nous dirigent y crament pour des siècles de siècles.

                      Sinon, les religions ne sont que des sectes qui ont bien marché.

                    2. Pheldge

                      Al, tu te vois au purgatoire, chaque lendemain de biture, ça on l’avait deviné, c’est pas la peine de préciser 😉

                    3. albundy17

                      M’enfin pheldge, tu imagines bien qu’il y a longtemps que je ne parviens plus à atteindre l’ivresse !

                    4. BDC

                      René, il y avait une expression qui faisait fureur dans ma campagne, entre jeunes, quand on faisait une bêtise … « Eh mais tu vas où à la messe toi ? » (Évidemment hors contexte et sans l’accent c’est pas drôle, désolée) les jeunes qui l’utilisaient n’étaient pas croyants comme tu l’expliques, mais on se sentait tous cathos dans le sens où on épousait (presque) parfaitement la culture et les valeurs morales du catholicisme.

                    5. albundy17

                      Je n’ai pas abandonné le 14, adopté car cadeau d’un client , donc beaucoup moins de paperasses. Le douze est le standard modesque désormais.

                      Bien que j’ai essayé un 9 a chevrotine vendredi, un client qui utilise ça pour les rats

                    6. René-Pierre Samary

                      @ loki, sam, bdc
                      « si l’inceste est devenu aussi immoral ET légalement interdit, c’est que l’expérience a montré aux hommes que sa pratique était profondément néfaste. »
                      L’interdit de l’inceste ne dérive pas d’une expérience humaine. Beaucoup de mammifères supérieurs sont chassés de leur groupe, quand ils arrivent à l’âge de procréer. Même chose chez les peuples primitifs. Il est probable que c’est un comportement acquis, qui se vérifie avec le constat que la mère ne s’accouple pas avec le mâle qu’elle a mis bas. Bien sûr, les animaux ne « savent » rien des conséquences néfastes d’un taux élevé de consanguinité, mais l’évolution a sélectionné ce comportement.
                      Si l’on parle de morale, il faut en chercher les fondations bien plus loin que Moïse ou Hammourabi. L’homme est un animal social (à l’exception de sam!). Il a dans ses gènes un certain nombre de « lois » comportementales, qui permettent la vie en groupe. L’animal social ne tue pas un membre de son groupe (sauf par hasard), il défend son territoire, il défend son butin contre des concurrents, il laisse ses congénères le partager avec lui, parfois avec réluctance, mais tous sont à la table du festin. Les mâles ont dans leurs gènes l’interdiction d’attaquer une femelle, ou des petits.
                      Bref, les espèces sociales possèdent un pattern comportemental qui favorise la vie en groupe, elle-même étant un avantage compétitif.
                      Notre sens de « ce qui se fait ou pas », si l’on préfère du bien ou du mal (sens de la propriété, interdits divers), plonge ses racines dans nos comportements innés. Les interdits, religieux ou autres, en sont les paraphrases, extrêmement diverses. Les transgressions provoquent un malaise instinctif, que nous appelons conscience.
                      Il y a bien une « morale naturelle », que l’éthologie (avec Lorenz notamment) permet de comprendre. Ensuite, nous avons des dérivés (comme dit Pareto), qui sont la mise en scène intellectualisée de nos instincts, ces « patrons moteurs ».
                      Quand nous savons que ces instincts de propriété, ces interdits, etc, ne sont valables chez les animaux sociaux que pour les membres du groupe, cela ouvre d’intéressantes pistes de réflexion…

                    7. sam player

                      @RPS
                      Ok pour ton raisonnement darwinien sur l’inceste mais je me demande si c’est une réalité ou un voeu pieu vu le comportement du chat de ma voisine envers sa mère… mais bon, il doit être asocial !

                      A l’opposé on pourrait parler de la monogamie qui est tout le contraire de notre nature (je peux expliquer si nécessaire) et en durée il y a eu plus de civilisations polygames que monogames…

                    8. Lark on the Wing

                      @Géraud : « comme les collabos en 44″…. hmm ? tu cherches le point Godwin du dimanche ?

                    9. sam player

                      Oui, pardon pour le retournement de veste j’aurais dû dire « comme Juppé ».

                      Au sujet de la collaboration j’ai vu hier soir en replay 2 épisodes d’une nouvelle série de l’oncle sam « Colony » qui rappelle étrangement une certaine période DHLPSDNHsauf que les envahisseurs ont le petit doigt en l’air…

                    10. Pheldge

                      Al, c’est sûr qu’Artemis, déesse de la chasse te décerne un trophée pour chaque rat glorieusement abattu d’un coup de fusil !
                      Dire qu’il y a encore des idiots (Werther pas frapper … ) qui rêvent de sangliers, de cerfs, quand il y a du rat ! 😉

                    11. Lark on the Wing

                      Le rat est un animal intéressant, intelligent, sociable et tout et tout…

                      Je trouve dommage qu’on l’utilise pour des expériences abominables genre vivisection : et si on utilisait, à la place, des journalistes socialistes ?

                      ils sont un peu moins nombreux, sans doute, surtout à l’heure actuelle, mais personne ne manifesterait en leur faveur, hein ?

                    12. albundy17

                      « Le rat est un animal intéressant, »

                      Il parait que c’est bon.

                      Et oui c’est très intelligent, bien plus difficile à piéger que les souriss, mulots et autres bestioles de ce type

                  2. Lark on the Wing

                    albundy17 11 mars 2017, 18 h 21 min

                    « M’enfin pheldge, tu imagines bien qu’il y a longtemps que je ne parviens plus à atteindre l’ivresse ! »

                    hmm ? comme dit Monseigneur, qu’importe le flocon, hein, pourvu que…

                    1. Lark on the Wing

                      bon, tant pis…je la trouvais raffinée, pourtant… quoique, n’est-ce pas, c’est peut-être pour ça que Philou n’embraye pas… trop intello, quoi… sur le Piton, l’humour, ce serait plutôt la Case de l’Oncle Podger…

                      Notez bien que le Bundy n’est pas manchot : il a abandonné le 14 pour le 12, plus… grossièrement viril… le 14, c’est franchement élitiste, c’est bien simple, n’en ai jamais vu un seul… un peu comme un véritable Libéral…

                    2. Pheldge

                      HB, aujourd’hui, pour conclure en beauté la journée « Semaine de la Femme », j’ai sorti ma mienne, nous rentrons tout juste de la plage, soleil voilé, bon vent de Sud, il y avait des planches et de Kites dans le lagon … ça m’a donné envie de m’y remettre ( j’ai arrêté il y a 10 ans suite à une opération der l’épaule ).
                      Tu disais donc, ami Werther ? 😉

                    3. albundy17

                      Voici qui va lui plaire, allant chercher la définition d’anour, j’apprends que l’adulte est dépourvu de queue…

                    4. BDC

                      Oui Albundy, c’est ça qui m’a plu dans la définition, un animal amphibie sans queue …

              2. Bonsaï

                @ BDC, 8:07
                « Eh oui je me posais la question pour vous Bonsaï »
                Pas d’amalgame SVP.
                Le pseudo bonsaï n’implique pas plus le bouddhisme que BDC ne signale une adepte de la secte de Junon, voire de Demeter…
                Mais bon, soyons cool, c’est juste pour vous taquiner un brin !
                J’ai en effet passé des heures à méditer zen, c’est très vivifiant.

                1. Lark on the Wing

                  @Bundy manchot (ou pas) : de la chevrotine 9 grains en calibre 12 sur des rats ? non seulement c’est de l’overkill, mais les ricochets, je craindrais…

                  Le 12 n’est pas « modesque », au contraire : le 20 est le calibre « in-coming » si j’ose dire, et le 16 effectue une remontée efficace en ce moment.

                  Le 28 est réservé à une très petite élite, le 24 et le 32 étant confidentiels. Ceci étant, sur les rats, je conseille l’air comprimé, même de nuit

                  youtube.com/watch?v=ffH1wWcT7oI&ytbChannel=dannyfireblade01

                  1. albundy17

                    « de la chevrotine 9 grains en calibre 12 sur des rats ?  »

                    J’ai dû mal m’exprimer (normal me diras tu), nan une 9 mm avec des cartouches de grenailles. Je n’y connais rien mais ça me paraissait déjà dangereux (surtout dans la cuisine), alors le 12…

                    1. albundy17

                      Marrant la vidéo ^^ Suis étonné qu’à l’air comprimé ça puisse les buter comme ça, j’imagine qu’il doit y avoir air comprimé, et Air Comprimé. (matériel quoi.)

                      J’ai un vieux pistolet de ce type, mais les joints sont tout naze (pardon: les joints n’assurent plus une étanchéité optimale permettant de développer la totalité des capacités intrinsèques mentionnées dans le manuel des caractéristiques de performances du dit appareillage. bisou bonsai)

                      J’arrive à faire voler quelques plumes, mais ces cons de pigeon finissent par revenir, et je ne trouve pas de pièce de rechange, aurais tu une adresse web ?

                      (Et du 14 ? :mrgreen:)

                  2. Lark on the Wing

                    On peut refaire des joints avec un emporte-pièce, du cuir et de la graisse… L’arme utilisée dans la vidéo est effectivement une arme à air très puissante (il faut au demeurant purger la condensation dans ce type de matériel), équipée d’une lunette de vision nocturne.

                    A propos de ces armes « à vent », on en parle dans un vieux Sherlock Holmes, mais c’est bcp plus ancien, puisque Napoléon punissait de mort tout soldat ennemi équipé d’une telle arme, qui fut d’ailleurs utilisée par Lewis and Clarke lors de leur expédition de découverte après la Louisana Purchase.

                    Dans un des livres de ma bibliothèque « de chasse » (Révoil « Chasses dans l’Amérique du Nord » Mame à Tours), l’auteur raconte avoir accompagné Davy Crockett lors d’une chasse au raton-laveur, et Davy utilisait alors une carabine à vent…. et non pas son Kentucky Rifle avec lequel il est toujours représenté…

            1. René-Pierre Samary

              @ BDC 18.44
              Là, je suis bien d’accord. Qui disait – à peu près – : Gardez vos idées reçues, elles vous tiennent chaud. »
              On ne vit pas dans une société hors-sol, nous n’avons pas la prétention de tout inventer – table rase.
              Nous sommes ancrés, moi compris bien sûr, dans une culture qui nous précède, dont les cultures gréco-romaine et judéo-chrétienne – j’ajoute : celtes.
              Nous nous inclinons devant nos limites, nous savons que nous sommes façonnés par notre environnement, par notre passé en tant que peuple, par notre Histoire, par notre terre et nos morts disait Péguy (?).
              Modernes, nous oscillons entre Herder et les Lumières, et pouvons faire profit des deux.
              Je fais constamment référence, dans mes bouquins, au substrat chrétien du héros… qui s’amuse, on dirait, de ces fables gentilles : au moment précédant sa mort… une Maria-Magdalena, un « Monte de los olivos », l’ange gardien… qui ne le protège pas !
              (RPS, roi de la promo)

                1. Lark on the Wing

                  @GPS : : « la terre et les morts », ce serait pas plutôt Barrès ? qui rejoint assez bien le Maurras du « la France, c’est 40 millions de vivants, et un milliard de morts »….

                    1. Lark on the Wing

                      Voui, vouui…. encore gardening aujourd’hui… sunday travel around my chambers…

            2. René-Pierre Samary

              @sam 12 h 22 min
              La monogamie est une acquisition très récente chez les humains, en effet (et encore, pas universelle).
              Les espèces qui présentent un dimorphisme sexuel prononcé (c’est le cas chez l’homme) sont toutes polygames. Celles où le mâle et la femme sont assez semblables sont monogames.

              1. René-Pierre Samary

                Pour compléter la question du dimorphisme sexuel et de la polygamie qui donc est naturelle chez l’homme, il existe des espèces polyandres chez certains oiseaux. Là, c’est la femelle qui présentent des couleurs plus vives que le mâle, exception chez les oiseaux.
                Et tout de suite une question se pose : si les femelles, dans la nature, sont généralement moins dotée d’attributs séduisants que les mâles, chez le sapiens la femelle a pris l’habitude de se doter d’artifices divers… et trompeurs.
                Et ça coûte, et ça coûte !
                C’est vrai qu’au naturel, une femme, c’est assez mal foutu, hein ?
                @ bonzaï : c’est un peu d’humour sans émoti-conne.

                1. Lark on the Wing

                  @RPS : balzacien ? le vieil Honoré disait, lui qui courait plus après l’argent que les femmes : « une femme foutue, un libre foutu »….

                    1. René-Pierre Samary

                      Tout balzacien est un peu sexiste*, tout sexiste se retrouve un peu dans Balzac.
                      « Toutes les singeries de sensibilité qu’une femme fait abusent toujours un amant ; et là où un mari hausse nécessairement les épaules, un amant est en extase. »
                      (Physiologie du mariage)
                      « Elles disent tout, elles ne reculent devant aucune faute, aucune sottise. Elles sont toutes admirablement compris qu’elles ne sont responsables de rien dans la vie, excepté de leur honneur féminin et de leurs enfants. »
                      (Le cousine Bette, je crois)

                      * Sexiste n’est pas à prendre dans un sens péjoratif, je l’applique simplement à ceux qui s’intéressent aux relations hommes/femmes

                2. BDC

                  Faut demander à l’ancêtre mais il me semble qu’autrefois, le « jusqu’à ce que la mort vous sépare », vous délivrait beaucoup plus rapidement d’une grossépouse. Entre les accouchements risqués et les maladies, la durée d’un mariage devait être limitée et on pouvait changer de conjoint plus rapidement. Du coup la monogamie vous est encombrante de nos jours, les féministes s’en mêlent, et c’est de pire en pire.

                  1. René-Pierre Samary

                    @BDC
                    C’est juste. Et cela rejoint la question : comment conjuguer la polygamie naturelle de l’homme, et les soins apportés aux enfants pendant longtemps (nécessité d’un couple durable)
                    Le législateur, en facilitant le divorce, a sacrifié les enfants pour le bien desquels il prétendait agir (alors qu’il agissait pour le bien des femmes).

                    1. albundy17

                      En lisant le com de BDC, le mot strychnine était venu à mon faible esprit, mais on ne peut plus en acheter.

                      Pour le cyanure heureusement on a toujours les pépins de cerise

                    2. Pheldge

                      comment ça, la strychnine, on ne peut plus en acheter ? un des produits de base pour couper la dope avec le lactose, et on n’en trouverait plus ? Mais que fait la police ? 😉

                    1. Bonsaï

                      Sans connaître votre conclusion sur cette intéressante problématique et pour étoffer votre point de vue, je vous suggère de vous documenter sur les parures masculines chez de nombreuses peuplades africaines au début du 20éme siècle. Edifiant.

                    2. René-Pierre Samary

                      @ Bonzaï
                      Oui, ça va dans le sens de mes questions. Apparente contradiction : chez les animaux (dimorphie, polygamie), le mâle expose ses atouts. Le faisan argus déploie une parure de roi-soleil, la femelle est terne comme un jour de pluie. Chez les peuples primitifs, idem, comme vous dites. Chez « l’homme du monde », costume sombre, strict ; son épouse, fanfreluches, bijoux scintillants, coiffure emberlificotée, jambes allongées par des talons, décolleté qui sera bien sûr qualifié de vertigineux.
                      À quoi tient cette inversion, récente ? J’hypothèse …

                    3. Bonsaï

                      Effectivement, c’est un phénomène historico-sociologique passionnant que vous soulevez là !
                      Tenez-nous au courant de vos réflexions…

                    4. sam player

                      @ Al il naît un peu plus de garçons que de filles mais c’est très ténu genre 105 garçons pour 100 filles mais il en meurt plus avant l’âge de 30 ans.

                      Le déséquilibre final vient surtout de l’espérance de vie supérieure mais pour le sujet qui nous préoccupe ici les vieilles décaties sont out 😀

                    5. René-Pierre Samary

                      Sex-ratio.. Il naît autant de femmes que d’hommes. Juste un petit peu plus de naissances de garçons, peanuts.
                      Je pencherais vers une plus grande compétition chez les femmes, qui auraient peu à peu appris à se servir de leurs seuls atouts ; ce qui, en passant, les aura dispensées de développer leur intelligence ?
                      (un cas où la culture accentue le différentiel d’origine génétique… quand on espérerait qu’elle l’atténuerait)

                    6. albundy17

                      C’est ce que je disais, dans le monde animal il y a fréquemment 2 fois plus de mâle que de femelles, d’où parades

                    7. Bonsaï

                      Dommage qu’en fin d’après-midi ça vire au grand n’importe-quoi, après avoir plané à un moment donné sur un niveau intéressant…

                    8. BDC

                      René, c’est justement faire preuve d’intelligence que de s’adapter à son écosystème. C’est tout de même pas de notre faute si le cerveau du genre 2 a un centre de gravité situé aussi bas, pourquoi se fatiguer à élever le niveau ?

                    9. sam player

                      L’arbre :
                      à 19 h 31 c’est « passionnant »
                      à 20 h 13 c’est « ça vire au grand n’importe quoi »

                      P’tain 42 minutes… souvent femme varie… très souvent en fait :mrgreen:

                    10. Pheldge

                      Holà sam, tout doux ! « les vieilles décaties » c’est le territoire de chasse de l’honorable HB ( le Papet aussi, s’il avait quelques siècles de moins 😉

                    11. albundy17

                      arf…. clic droit sur le lien, pis accéder.

                      ou tu y rajoutes www.

                      Pheldge, non, je ne connais pas de stéphanoises, ça veau le détour ? 😀

                  1. René-Pierre Samary

                    @al 20.05
                    Deux fois plus nombreux ? Dans quelles espèces ?
                    Parades et combats : sélection par les femelles du meilleur parti. Chez tous les animaux supérieurs, constante : la femelle plus sélective. Il s’agit pour le mâle de montrer quel bon reproducteur il sera.

                    1. albundy17

                      Marsupiaux, sont à un rapport de 2, les cétacés également il me semble, beaucoup d’espèces avec un déséquilibre prononcé. Et par expérience perso, lapins, chat, hamster, souris, chien, toujours des portées avec bien plus de mâle que de femelle.

                      BDC, pour nous relever le niveau, suffit d’arrêter de parler de fringues, mais plutôt les enlever.

                    2. BDC

                      Rrhhooo Albundy, relever ce niveau-là … malgré mon penchant naturel, je ne pensais pas à cet angle de v… vue !

        3. BDC

          René, ne trouvez-vous pas surprenant que les quelques femmes qui peuplent ce blog soient nettement plus catho (ou maronite 😉 ) que la moyenne ? N’est-ce pas un indice sur l’ouverture d’esprit des soit-disants « intégristes » (sic) ?

          1. René-Pierre Samary

            Sur ce blog, je n’en sais rien, et peut me chaut. Si cela est, cela rejoindrait simplement une donnée vérifiée, que les femmes sont généralement plus croyantes que les hommes.
            Qui disait : « Croire, c’est penser avec ses tripes ».
            (pourquoi bon sang, quand j’écris le mot « croire » ou « croyants » – ici à propos des journalistes – on me titille du crucifix ? )

            1. Bonsaï

              Néanmoins, et pour poursuivre cet intéressant débat, je dirais que les femmes sont plus relativistes en matière de foi. Ou moins intégristes que les hommes si l’on préfère.
              Je veux dire par là qu’elles auront une pratique religieuse volontiers plus panthéiste que rigoriste…

            2. Hussard Bleu

              @BDC et RPS : C’est la raison pour laquelle la Gôche ne tenait pas tellement à donner le droit de vote aux femmes, considérées comme Tala et donc de droite….

              1. Lark on the Wing

                Dans ce même esprit, un intéressant entretien avec une femme remarquable, excellente analyste : Chantal Delsol

                lefigaro.fr/vox/societe/2017/03/10/31003-20170310ARTFIG00144-chantal-delsol-le-populisme-est-attache-a-des-enracinements-que-detestent-les-elites.php

                1. sam player

                  @ HB
                  Oui bonne analyse argumentée (Lénine toussa).
                  Les commentaires de rejet sont assez rigolos : ils confirment l’article, le rejet se fait sans argument, uniquement un rejet par nature.

              2. Calvin

                « C’est la raison pour laquelle la Gôche ne tenait pas tellement à donner le droit de vote aux femmes, considérées comme Tala et donc de droite »
                Intéressant point de vue.
                Il y a des auteurs ou des sources qui en parlent, ou bien devons-nous demander à un témoin encore vivant de ces temps : Aristarke ?

                1. Lark on the Wing

                  C’est même plus vieux qu’Harry ou moi… Vers le tournant de 1900, les femmes allaient à la messe (de là le « Tala »), et étaient donc réactionnaires en tant que catholiques. Même Jaurès dut se marier à l’église et faire baptiser sa fille, au grand dam de ses amis…

                  Mais à la différence de nombreux autres, il était intelligent et immensément cultivé. Son assassinat fut un malheur pour notre pays, comme la mise à l’écart de Caillaux. Avec ces deux-là, la guerre n’aurait peut-être pas eu lieu, et, en tous cas, aurait été abrégée…

                  1. Calvin

                    Il y avait ironie sur Harry (qui a connu la guerre contre la Prusse).
                    N’empêche que cette idée de blocage de vote des femmes pour cause de réaction m’interpelle.

                    1. Lark on the Wing

                      J’ai trouvé plusieurs fois dans mes lectures cette « idée » que l’on a, depuis, glissé discrètement sous le tapis démocratique et féministe…

                      Note bien que le Front Popu, qui a eu tout le pouvoir à partir de 1936, et introduit des réformes capitales, n’a pourtant pas donné le droit de vote aux femmes… Il a fallu De Gaulle à la Libération – qui avait besoin de ré-équilibrer l’influence du PC – pour le faire…

                      Ce côté « réactionnaire » du Genre Un pour cause de religion, on va le retrouver – on le voit déjà – dans une autre perspective, celle de l’Islam. Hormis quelques converties, la plupart pour des raisons de bidet, et quelques cinglées hystériques, je n’ai jamais entendu une seule femme européenne dire qu’elle se réjouissait de voir s’appliquer peu à peu la charia autour d’elle, en la forçant à soumission de proximité, même non musulmane…

                      Entendu, ce rejet, c’est pour des motifs futiles, tu les connais, hein ? elles veulent des jolies fringues courtes et transparentes, conduire seules (et mal) nos voitures, faire des études et travailler pour s’offrir des fanfreluches idiotes, jouer les flocons etc.

                      Mais bon, on les refera pas… et puis, finalement, n’est-ce pas, triste à dire, mais on les aime assez bien comme ça..

                    2. Lark on the Wing

                      @albundy17 12 mars 2017, 9 h 54 min

                      « mais on les aime assez bien comme ça.. »

                      As t on vraiment le choix ?

                      Je laisse à l’ADP la réponse la plus facile, relativement au « choix »… d’un autre côté, on pourrait dire que si on n’aime pas le pain, on peut choisir la brioche infernale… Personnellement, je les aime telles qu’elles sont, et, à la différence de Boni ou de Feydeau, j’emmènerai cette dilection jusqu’à la fin.

                    3. Bonsaï

                      @ Lark on the Wing, 9:38
                      Vous nous paraissez quelque peu désabusé ce matin, sinon condescendant.
                      Les Amazones, pas trop votre cup of tea apparemment, mais à vrai dire vous semblez être plus latiniste qu’helléniste.

                    4. Lark on the Wing

                      @Lady B à 10:05

                      Me faudra-t-il recourir aux émoticônes pour vous signaler le moment où je passe en mode « blagueur » ?

                      Aaaah! ces longs et tristes dimanches en zone calviniste….

                    5. sam player

                      PTDR les 2 pourfendeurs des smileys … ça doit être le 8ème degré qui ne passe pas dans l’écrit

                    6. Bonsaï

                      @ Sam Player, 10:19
                      Au contraire, tu as ici une démonstration fulgurante de ce qu’une parole bien maîtrisée et un riche vocabulaire peuvent apporter en matière de subtilité…
                      Jamais des emoticon ne pourraient rivaliser à ce point pour décrire des états d’esprit.

                    7. sam player

                      Sauf que c’est toi l’arbre qui n’avait pas compris (10 h 05) le niveau blagueur de HB… et c’est toi qui nous explique que tu avais compris ? Ca doit être du 9ème degré ?

                      Si les smileys existent c’est qu’ils ont une utilité : ils permettent de retranscrire des émotions qui passent difficilement dans l’écrit concis sauf à en faire des tonnes… et encore.

                      Mais bon, je suppose que tu dois donner dans les amours épistolaires…quand t’en as fini avec la masturbation intellectuelle ?

                    8. Bonsaï

                      @ Sam, 11:04
                      Certes, l’emoticon signale un état d’esprit global, style ok-pas ok. La phraséologie par contre permet de développer, d’expliquer (au sens étymologique de déplier).
                      Tu ne me diras pas le contraire, toi qui es le plus prolixe des commentateurs de ce blog et rédige abondamment et avec brio !
                      Maintenant, moi aussi je peux être cool…
                      😀
                      et en plus, c’est ta recette de hier !

                    9. albundy17

                      Bonsai, tu écris de façon tellement ampoulé que ça en fini par ne plus rien vouloir dire, on dirait du discours de politichien français. tu as d’ailleurs également la même capacité à la Dutronc.

                      Si les mots sont beaux, c’est comme les couleurs, pas besoin d’en faire un Picasso

                  2. Bonsaï

                    Encore une influence bouddhiste, cher Lord Quiet ?
                    En tous cas Wikipedia semble en déceler une dans le mot tala :

                    « (Nom 3) (1883) Peut-être l’apocope de talapoin[1] (« moine bouddhiste ») dans l’argot des normaliens, de même que pope a désigné l’aumônier catholique de cette école. Le mot est perçu comme un jeu de mots sur ceux qui vont à la messe, celui qui va [t] à la messe. Il est peut-être issu de ce jeu de mot[1]. »

                  3. Theo31

                    La gauche pacifiste, qu’est ce qu’il ne faut pas lire. Le gouvernement Viviani devait être composé d’affreux de drouate.

                    1. Quiet Desperation

                      Je suis entièrement d’accord, en prenant par exemple un Delcassé… en revanche, il est incontestable que ni Jaurès ni Caillaux ne voulaient la guerre. Ils étaient minoritaires, bien sûr, et on leur fit bien voir…

                      La gôche – une certaine gôche en tous cas – ne devint pacifiste qu’après la guerre, puis belliciste dès l’avènement d’Hitler : bellum justum quibus necessarium, n’est-ce pas ?

                      « Un pacifiste est quelqu’un qui attend seulement la guerre qui lui convient »…

              3. Aristarkke

                La Gôche avait surtout peur que les femmes soient guidées par les prêches des curés en chaire, les jours de messe. Ils étaient alors catalogués comme massivement à droite (au temps où elle n’était pas la continuité du socialisme sous d’ autres oripeaux).
                Notons également que l’ Armée (les militaires) n’ avait pas accès aux scrutins car considérée comme une masse trop importante d’ électeurs polarisés…

        4. Bob L’Enclume

          « comment peut-on laisser les non-croyants, ou les mécréants, dans le péché, voués aux flammes éternelles ?
          Les inquisiteurs, les éradiqueurs d’hérésies, avaient plus de logique. »

          C’est surtout qu’une fraise pourrie finis par pourrir tout le panier…

  6. Calvin

    Un grand monument d’ironie pour un petit moment d’inepties !

    Billet à censurer d’urgence par le Kandubien.

    H16 va perdre 2 niveaux de gomettes au Decodex, 314 points de Karma-guédon du vivrensemble, mais, moi, je suis sur l’échelle 8.9 de Rire-chter !

    1. Bob L’Enclume

      Oui, sauf que « flocon de neige » pour ces gros moches sales et méchants, c’est déplacé. Il n’y a rien de poétique, rien de gracieux, rien de beau chez ces gens là : ce sont des bouseux qui se prennent pour des bourgeois qui se prennent pour des bouseux. Un seul objectif : voler du fric.

      1. Calvin

        Il faut prendre le terme « flocon » dans le sens de dérisoire, inutile, qui se met en valeur, là où il n’y a que microgramme de gouttelette d’eau…
        La plus-value actuelle d’un journaliste politique par rapport à la dépêche de l’AFP est quasi-nulle (et ils ne sont parfois même pas capables de corriger les fautes d’orthographes de l’AFP…), car ils ne rajoutent, in fine, que du bla-bla, permettant d’enquiller deux-trois lignes de conclusions vaseuses pour « convaincre » les foules, sans étayer leur raisonnement.

        Flocon, car la même goutte d’eau donne une multitude de flocons différents, mais animés de la même règle : la bien-pensance au service du pouvoir.

  7. Gerldam

    Superbes lesphotos. Si seulement ils pouvaient faire exactement cela: bouder dans un coin pendant très, très longtemps et nous foutre la paix!

    1. modrmsib

      Bof. Tant qu’il tape à droite son action est aussi voire plus néfaste que positive.
      « CPEF » = suicidez vous les libéraux
      « rien n’excuse la violence physique sur des individus qui font leur travail » = euh quid des toutes les lois injustes (qui plus est dénoncées sur ce blog) ? Et pourquoi se mettre en position de faiblesse face aux gauchistes qui transgressent ces lois ?
      Et les appels à ne pas voter, alors que des libéraux qui ne votent pas c’est un avantage aux candidats socialistes …

      1. tabbehim

        Et les appels à ne pas voter, alors que des libéraux qui ne votent pas c’est un avantage aux candidats socialistes …

        LOL
        Dites, il y’a un candidat libéral peut être dans l’arène?
        c’est tous des étatistes plus ou moins assumé.
        Par ailleurs, ceux qui votent pour les illuminés qui se présentent pour la queue de mickey ne sont pas victimes, ils sont complices de leurs malheur.
        Donner du poids à ces rebuts de la société, c’est leur permettre de perduré.
        Par ailleurs, l’abstention fait bien plus de bruit que les bulletins blanc ou nul 😉

        1. bibi

          On a 3 candidats communistes (Arthaud,Mélenchon, Poutou), 2 candidats socialistes (Hamon,Macron), un candidat social-démocrate (Fillon), 4 candidats nationaux-socialiste (Asselineau, Cheminade, Dupont-Aignan, Le Pen).

          1. tabbehim

            😀
            Merci Bibi 🙂
            Même à l’état de trace, il n y’ a rien de libéral dans ces candidats, du pur étatique passé à triple fermentation et dont seule la lie a été récupéré.
            en parlant de ces buses, qui sont ceux qui n’ont pas eu leurs signatures pour faire la chasse à la queue de mickey? (la flemme de me pencher sur leur cas ….)

        1. bibi

          En France voter c’est demander à une femme de prendre son pied gauche pendant un viol, même en de telles circonstances rien ne justifie de se laisser aller à faire n’importe quoi!

          1. Loki dort

            Ben justement au Canada y’a un juge qui a demandé à une femme victime de viol pourquoi elle « n’avait pas serré les genoux ». On dirait un film.

  8. Mildred

    J’ai assisté moi-même, il y a des années, à un déjeuner politique où des journalistes avaient été conviés. A leur entrée dans la salle des fêtes où le repas était servi, ils ont été tellement sifflés et hués que, se drapant dans leur dignité outragée, ils se sont fait servir dans une salle à part.
    Cela n’a évidemment pas arrangé les affaires le l’homme politique qui essayait de promouvoir un mouvement de droite.

  9. douar

    Ce matin sur France Inter, Dominique Seux indiquait que les journalistes politiques allaient devoir apprendre à souffrir, comme les économistes ont dû le faire, après la crise de 2008.

  10. modrmsib

    « rien n’excuse la violence physique sur des individus qui font leur travail, même si c’est de façon alternative. »
    Ce genre de reflexions -fausses- est pourquoi la droite (molle) et les libéraux sont des losers.
    Et pourquoi les gauchos prennent toujours plus de pouvoir.
    Le pire est que vous ne niez pas le problème, vous le commentez régulierement. Mais vous refusez de suivre les conclusions logiques.
    Les gens de bien ne font rien, le mal triomphe.
    « ce pays est foutu », ou comment essayer de détruire le peu de résistance qui existe encore.

    1. tabbehim

      vous proposez quoi concrètement?
      Une inquisition juge, juré et bourreau où l’on exécutera tout les journaleux, les politicard et leurs entourages dès lors qu’ils ne sont pas libéraux?
      Une nouvelle révolution où l’on guillotinera tout ceux qui ont profité de près ou de loin des politicards, ainsi qu’une amputation de tout ceux qui n’ont pas de cartes d’électeur vierge?
      Pour le coup, c’est l’inverse qu’il faut faire à mon sens : les laisser aller au bout de leurs envies débile, les laisser allez jusqu’au niveau de l’absurde, et le jour où tout s’effondrera, leur mettre le nez dans leurs merdes en leur montrant, documenté, toutes leurs responsabilités (et les laissé enfin en pâture au peuple pour certains)
      C’est la bataille des idées qu’il faut gagner avant d’entamer d’autres.
      Actuellement, cette victoire appartient clairement à la stupidité érigé en moral et à la fainéantise de pensé érigé en vertu. et toute action un temps soit peu violente rendront les masses ahuris encore plus refermé sur les enseignements de l’EdNat.

      1. Desproges54

        Ou alors on reprend le fil de la sélection naturelle et on explique à Jean-Social qu’il nous casse les noix.
        Franchement, quand des lycéens incendient un lycée, trois coups de matraque dans les dents ou même ailleurs, c’est pas si abusé que ça…

        1. tabbehim

          là, on est d’accord pour que les coups de matraques pour faire respecter un certains nombres de règles pourraient être plus qu’utile car mérité et comprise sans travers par une majorité de la population :
          Brûler des biens ne nous appartenant pas, c’est mal => punition.

          cependant, et c’est triste à dire, mais sans repasser par des schémas simplissimes, l’impact de ces coups de matraques sera prise de manière socialiste (l’ordre et la morale non bisous compatible réapparait, vite, de grandes manifs destructrices)

      2. Bob L’Enclume

        « Pour le coup, c’est l’inverse qu’il faut faire à mon sens : les laisser aller au bout de leurs envies débile, les laisser allez jusqu’au niveau de l’absurde, et le jour où tout s’effondrera, leur mettre le nez dans leurs merdes en leur montrant, documenté, toutes leurs responsabilités »

        Vous savez, ca fait plus d’un siècle qu’ils échouent et racontent N’IMPORTE QUOI CONSCIEMMENT, donc vos histoires basés sur la vérité, il s’en branlent : ils ne croient tout simplement pas à la vérité.

    2. Gosseyn

      Il faut être réaliste : vous êtes face à des manipulateurs détenteurs des moyens d’information. Vous tenez à ce qu’ils vous discréditent d’entée de jeu ?

    3. Val

      @modrmsib J’avoue tres bien vous suivre. Force est de constater dans la vraie vie que la violence paie . Elle paie vite et bien .Elle permet des raccourcis saisissants. C’est une chose que j’ai tres vite comprise . La politesse, la gentillesse , la bonne éducation sont l’assurance d’une foirrade massive sur le plan matériel et même relationnel face à des personnes agressives et manipulatrices.
      Maintenant une fois dit ça en l’état actuel des choses se serait contre productif , les médias , les juges , les politiques actuels sont contre nous (ie.libéraux et gens de droite ou assimilés) en fait ils n’attendent que ça pour nous discréditer et coffrer d’honnêtes citoyens mal pensants .
      Aujourd’hui il faut se contenter de faire masse , c’est ce que je fais , je n’ai jamais autant usé le bitume que ces dernières années et ça paie un peu : on se sent moins seuls , on a l’impression de faire qq chose , et de manière assez étonnante on commence a exister politiquement . C’est plus glorieux que la violence qui finalement est salissante sur le plan mental et physique .

  11. Higgins

    Excellent. Pardonnez-moi si je suis un tantinet vulgaire mais cette bande de trou-du culs n’a que ce qu’elle mérite. On a un autre exemple de la bêtise et de la nullité crasse de cette corporation dans les titres de ce jour de Google Actualités: ces jean-foutres viennent de découvrir l’existence de François Asselineau et sa participation à la pantalonnade du 23 avril. Je cite quelques titres en vrac: « Qui est François Asselineau, candidat inattendu à la présidentielle ? » (Libération), « Qui est François Asselineau, l’inconnu de la présidentielle ? » (Europe 1), « Asselineau, candidat pro « Frexit » inattendu à l’élection » (Le Parisien), « Présidentielle: comment l’inconnu François Asselineau a eu ses parrainages » (L’Express), « Qui est François Asselineau, le candidat conspirationniste à l’élection présidentielle qui a eu ses 500 parrainages? » (France Soir), etc,… Le reste est à l’avenant. Par contre nous emmerder avec les états d’âme de petits candidats d’extrême-gauche, escrologistes ou autres, ils savent faire. Cette caste est absolument inutile en l’état au fonctionnement de la médiocratie française. Elle porte une très lourde responsabilité dans la situation actuelle qui risque de voir, après trente ans de soi-disante intense lutte contre la bête immonde, un candidat d’un parti d’extrême-droite arriver aux affaires. Magnifique performance.

    1. Gosseyn

      Vous révélez leur entente et leur mode de partage du marché de la pensée (?) unique. Ce qu’aujourd’hui internet permet de cerner.
      Des adaptations à la marge se feront encore entre les divers titres et médias pour faire perdurer cette illusion le plus longtemps possible.

    2. Aristarkke

      Major, comme vous êtes aussi en RP, vous n’avez pas pu rater les placards d’ Asselineau proclamant 348% d’ augmentation de ses troupes (en trois ans)…
      Attention, c’est du lourd dont le Patron ne manquera pas de me remercier, avec sa bonté naturelle, d’ avoir été tenu informé, exilé qu’il est en terre brabançonne…
      😳

      1. Higgins

        Je pensais à ça entre autre choses. Globalement, les journaleux ne sont pas spécialement en odeur de sainteté au sein de l’armée des Indes. Quelques uns, rares, ont su gagner la confiance de nos ghurkas et autres rats du desert ou Royal Marines. Ils n’ont généralement pas à le regretter. Par contre, qu’un coup de canif soit porté au contrat de confiance et là, il est difficile de tenir la troupe.

    3. MCA

      +1 Major,

      Je me délecte à penser qu’ils vont devoir concéder à Asselineau un temps d’antenne et l’interviewer alors que jusqu’ici il était le paria des journalistes de tous bords car il évoque l’indicible; à savoir la sortie de l’Europe (politique) de l’Euro et de l’OTAN… horreur absolue du système qui commande actuellement et auquel tous les journalises servent la soupe.

      J’attends avec impatience de voir la tête de Pujadas annonçant la nouvelle.

      J’ai pris sa photo annonçant à la télé la victoire de Trump, cette photo mériterait de figurer dans cet article tant la mimique illustre à la perfection la servilité de cette corporation.

      Il ne me manque plus que ça tête annonçant le Frexit pour avoir la totale.

      Il y a également un interview de Natacha Polony sur Thinkerview où elle évoque la haine que porte le public aux journalistes (c’est là que j’ai appris, contrairement à ce qui est dit plus haut, qu’ils en étaient tout à fait conscients) et dans cet interview elle propose d’analyser avec son comité Orwell les origines de cette haine et comment rétablir les ponts.

      H16 pourrait peut-être leur indiquer quelques pistes à explorer, qui sait?

          1. MCA

            J’avais commencé à regarder Asselineau sur Thinkerview, mais ai dû abandonner hier soir pour aller faire la java (il faut savoir traiter les priorités), je vais reprendre la suite aujourd’hui.

            Quand il aura enfin le média télévisuel à sa disposition, j’ai comme l’impression que son score va exploser.

            Cet homme représente le pavé dans la mare et c’est bien pour cela qu’il est interdit d’antenne depuis le début car le système sait très bien le danger qu’il représente, alors que des individus comme Poutou y ont accès sans problème car ils sont là pour donner au grand public l’impression de pluralité, sachant qu’il ne représente aucune menace pour le système en place.

            Wait and see, l’avenir dira.

            1. BDC

              Il me reste 20 minutes à voir. Je partage votre avis, sauf sur la qualité de l’entretien : le journaliste est … comment dire … très en-deçà du niveau d’Asselineau. Je sais bien que je fais pareil ici mais au moins j’en ai conscience et je ne me prends pas au sérieux !

          2. MCA

            @BDC – 10 mars 2017, 18 h 22 min

            Je viens de visionner l’intégralité de l’interview d’Asselineau par THINKERVIEW.

            Il faut absolument que vous le visionniez pour avoir une vue précise du bonhomme soumis à un interrogatoire sans complaisance.

            S’il nous lisent, un grand merci à THINKERVIEW pour la qualité de leurs reportages.

      1. honorbrachios

        Quand j’ai pas le moral (et un petit coup dans le nez), je repense à la tronche de najat belkacem et de appoline de trucmuche au soir du 1er tour des dernières (ou avant-) élections et je rigole direct !

        1. MCA

          Moi je repense à Pujadas annonçant le « non » au « traité européen », j’ai raté la photo mais je me souviens de sa tête d’enterrement… un plaisir de fin gourmet…

    4. Bob L’Enclume

      « Elle porte une très lourde responsabilité dans la situation actuelle »

      Il y a un responsable de « droite » qui a dit cela à un patron journaliste.
      Ce dernier lui a répondu que ce n’était tout de même pas sa faute si les gens prenaient au pied de la lettre tout ce que les journalistes débitaient…

  12. nemrod

    Ah j’ai du supporter les journaleux de mon journal local de la France Profonde puis une équipe de France 3 !
    C’était en Août quand j’ai du botter le cul des zelulocaux et de la Raiefecture pour eviter l’installation de migrants soudanoafghanolybiens et plus si affinité.

    Jamais je n’ai vu des enfoirés manipulateurs pareils…méprisants en plus.
    Et pourtant j’étais préparé au pire.

    Un exemple avec l’équipe de France 3 a qui je demandais excédé par leur parti pris flagrant associé a leur plus parfaite mauvaise foi pourquoi donc il n’était pas prévu de centre d’accueil en Corse ( ben oui boum !) ?
     » pour leur éviter le traumatisme de reprendre le bateau »…

    M’ont fais passer pour un disciple D’Hitler en appuyant bien sur le nom de ma boite histoire de me faire perdre mes clients…

    Alors cette clique peut bien se faire siffler, latter la tronche ou défenestrer du 20 éme que ça ne m’empêchera pas de reprendre deux fois des nouilles.
    Au contraire.

    1. theo31

      En 2006, la fac était bloquée par des pouilleux d’extrême gauche. Les passe-plats de M6 qui relayaient l’affaire zappaient systématiquement ceux qui comme moi se battaient, notamment au tribunal pour faire évacuer les lieux. Il me semble qu’un un des « journalistes » s’était fait dézinguer et sa caméra détruite par lesdits pouilleux.

    1. Loki dort

      Leurs questions sont tellement connes que ça en énerverait plus d’un. En même temps, Morora, dans le genre conne… ça fait presque plaisir que des journalistes l’énervent: ça devient alors un vrai déconnage, que des cons encore plus cons seraient capables de « décoder », un festival que n’aurait pas renié le regretté Devos (paix à son âme), quant à Bedos, qu’ils crèvent, père et fils, bah!

  13. sam00

    Les commentaire sous l’article de FranceIntox sont assez succulents :

    « Quand on couche avec des politiciens pour avoir des subventions et une jolie niche fiscale, collabo n’est pas le terme approprié. » … je suis fan 🙂

      1. Gosseyn

        Contrepoints m’a ostracisé en me censurant à peu près tous mes commentaires et viré, en 2016 ! Une mauvaise influence extérieure, assurément. C’est juste intégralement illégal. Donc, à suivre …

  14. Pencilivy

    Zut, alors ! Et de quelle violence leur retour de bâton sera imprégné lorsqu’à l’élection leur candidat favori se sera fait battre, et que la liberté de la presse disparaitra avec car ce sera le Ve Reich (le IV ayant été sous Sarkozy si on se souvient de leurs titres de l’époque).
    Rhalalala, que la vie est dure pour les communicants du pouvoir qui font se faire balayer… Hein ? Les journalistes, excusez-moi. C’est plus politiquement correct.

      1. Gosseyn

        Lu dans un commentaire de ce jour, mais ce n’est pas sourcé :  »… son « viol » vient de se transformer par la présence d’une éprouvette pleine de drogue dans son rectum et de sa casse,ce qui explique sa plaie de 10cm … »

        1. albundy17

          C’est un bruit qui courre, mais personne ne sait d’ou vient cette rumeur. On pourrait être en droit de se poser la question étant donné que le gentil théo a dans un premier temps refusé l’assistance médicale, dixit le rapport de police.

          C’est dommage que le rapport médical soit classé « secret défense »…

  15. adnstep

    S’étonner des réactions des journaleux – d’aucuns diraient journalopes – n’a aucun intérêt, tant elles sont convenues.

    Par contre, celles des fillonistes sont en effet révélatrices : la colère, chez le votant de droite conservatrice, l’emporte désormais sur la politesse et l’éducation. Mais c’est qu’ils risqueraient même de voter bleu marine, ces zoziaux.

  16. adnstep

    Quant à tabasser du journaliste, n’oublions pas que la meilleure manière de faire avancer l’ane, c’est la carotte et le bâton.

  17. Brubrute

    Ils sont très drôles en disant qu’ils ne sentent pas en sécurité lorsqu’ils se font huer dans un meeting de Fillon ! Perso, quand je vois ce que laissent les « anti-fa » après leurs passages, c’est plutôt dans les meetings de candidats d’extrême gauche que j’aurais peur

      1. bibi

        Ou à Argenteuil quand les chances pour la France se déchaine le 12 février pour tuer le temps et agresse un journaliste (une vraie agression) au point que BFM a annoncé vouloir porter plainte.

  18. sam player

    Dans le lien de franceintox , Agathe Lambret, de BFMTV :

    « Lors du meeting d’Aubervilliers, plusieurs personnes criaient derrière moi : ‘Dégage BFM’. C’était gênant, je ne savais pas quoi faire. Heureusement, on entendait pas grand chose à l’antenne. »
    ________
    Elle ne se rend même pas compte de ce qu’elle vient de dire : le but n’est pas de montrer la réalité mais d’en fantasmer une.

    1. Loki dort

      « je ne savais pas quoi faire ». Peut-on être aussi bête?

      C’est pourtant simple: barre-toi, tire-toi, casse-toi! Fous le camp, déguerpis, débarrasse le plancher, mais dégage quoi!
      Ca va mieux en le disant 😛

    1. sam player

      Mais nous on est là ! On est tes amis !

      (désolé, je m’essaie à l’empathie)

      Je me rappelle quand même que c’était un bon fond sonore lors de mes études…

  19. Pheldge

    Quoi ? la pire bouteille, y est ? major, resers-toi -z-un verre de Lagavullin , si tu n’as plus de « Six vaches » 😉

    1. Aristarkke

      major, resers-toi -z-un verre de Lagavullin , si tu n’as plus de « Six vaches »

      Tu es dans un état après ta semaine de la Femme…

      Je serais le Major, je te collerais au moins quinze jours en cabane dont huit à l’isolement :

      Major (à l’Armée, le respect reste une valeur sûre)
      ressers-toi (mes yeux préfèrent)
      Lagavulin (un seul L)
      Six vaches régal (si tu y tiens)

  20. albundy17

    Crétin premier a fait la morale à Lafarge, celle ci s’étant proposé pour la construction, entre autre, du mur de trump.

    Heureusement qu’ils ne vendent pas des bombes ou des rafales ! ^^

      1. petit-chat

        Il est sérieux, il y croit vraiment.
        LafargeHolcim, 1er cimentier aux E.U., n’en a rien à foutre, les affaires, lorsqu’elles ne sont pas de connivence, ne s’accommodent guère de la politique des bisous bégayants de l’illusion présidentielle.

  21. Aristarkke

    Désolé, Mélusine chérie, mais le public, l’assistance, réclament ton intervention :

    « tout le monde réclamait à COR et à CRI « .
    [Les recueils des expressions et locutions mettent tous cor au singulier en raison de l’ancienne expression initiale de « chasser à cor ». De même, cri est aussi au singulier car il abrége « à cri des chiens ». Pour ce dernier le pluriel est admissible car tout de même logique puisqu’il y a de nombreux cris.
    Bien entendu et même pour DSK, il faut absolument éviter à CORPS et à CRIS, surtout suivi de et suçottements]

    1. Aristarkke

      [suite]
      le ventre fécond des heures les plus sombre S de notre vivrensemble.
      réussi T quand même le pari de fournir
      en fait d’agression S fillonistes, (ou supprimer le S à filloniste)
      du Peuple face à elle (puisque le rédacteur lui accorde de l’importance)
      [fin]

    1. Lark on the Wing

      L’affaire SERVIER est un ignoble scandale à tiroirs multiples, où l’on voit à l’oeuvre une véritable mafia mêlant politiqueurs, fliques, juges, et – naturellement – journalistes vénaux.

      Dans le Figaro d’hier, Anne Jouan, une des rares publicistes honnêtes, démonte en horlogère le dossier, qui apparaît sous un jour littéralement vomitif. Cette dame me semble à la fois très courageuse et parfaitement inconsciente : son « J’accuse » ne sera pas oublié par les Puissances….

  22. Mildred

    Idée pour un prochain article : « Drame : les juges découvrent la vraie vie politique »
    Je suis sûre que depuis 1940 où un seul magistrat a refusé de prêter serment à Pétain, il y aurait bien des choses à écrire.

    1. Gosseyn

      Le délit ou crime de parjure (passible de la peine de mort en certains États) n’existe plus en droit français, car il visait toute catégorie socio-professionnelle prêtant serment, ce qui incluait donc les magistrats.
      Il a été remplacé par le délit de faux témoignage en justice. Ce qui fait qu’il est réduit à sa plus simple expression, à supposer encore qu’il soit justement appliqué avec une justice discriminante
      Déjà que l’actuel serment de magistrat n’est pas  »je jure d’appliquer la loi, rien que la loi, mais toute la loi », pour être d’une formulation bien plus ambiguë ; rien n’est hasard en ce domaine.
      Alors imaginez la dévastation possible dans les rangs de la magistrature actuelle en cas d’implication draconienne de leur responsabilité, à cette aune.
      Autrement dit, l’oligarchie régnant en France sait très bien s’émanciper de ses responsabilités légales en organisant les lois à son avantage exclusif.
      Ce qui est la particularité d’un État corrompu et reconnu comme tel à l’international.

  23. Lark on the Wing

    Ensuite de la longue adresse publicque que fit M. le Duc de Baucé cette semaine écoulée à Paris, il se produisit un mouvement pâteux dans les environs du Parti du Milieu, dont M. de Créqui, d’un esprit à la Mortemart, dit que ledit parti « venoit au Troc Adhéro ».

    Il conste en effet que ces grenouilles du Marais, qui ont pour emblème UDI (Union/Division/Infiltration) et pour armes parlantes « d’or, à une cuiller à soupe d’argent, et barre de bâtardise », sont tout soudain emplies d’effroi devant cette perspective, si M. le Duc venoit à vaincre, de se trouver dans le cas de ne point recueillir suffrages suffisants pour jouir de ce droit rémunérateur d’opiner derechef au nouveau Parlement.

    Ce ramas d’anciens Jeunes Guiscardiens, qui ne sont plus ni jeunes ni guiscardiens, avoit à sa fine pointe M. Riff de Raffarin, dont M. de Créqui, fort en verve ces derniers temps, disoit que le prénom tenait à sa dilection pour cette musique de roquenneraule qu’il affectionnait aussi hautement qu’ostensiblement, tandis que sa plaisante contraction en était « riff-raff », selon Lord Stairs, qui ambassadoit pour la cour de St James.
    Créqui disoit aussi que le noble Lord observoit sans avoir l’esprit de l’escalier, mais je n’ai point trop compris ce que ce trait vouloit dire, ne parlant pas, quant à moi, la langue angloise.

    Ce Riff-Raff donc, étoit de ces coquins malchanceux qui portoient sur le visage la nature de leur véritable complexion : empâté, le bas du visage large et mou, le front étroit, le nez accusé et proche du crochet, l’œil clignant et le sourire faux.

    Aurait-il été parangon de vérité, qu’il eût été, sur la foi de sa mine, aussitôt décrété de menterie… mais l’idée même en estoit folâtre, tant l’homme avoit fait ses preuves dans l’ordre de ces énonciations aussi plates que fortement controuvées, lesquelles avoient mérité, à l’imitation des mazarinades, le libellé de « raffarinades ».

    La gent marécageuse était lors présidée par quelques grands hommes de petite conviction, à l’instar de M. de Baillerou, qui, malgré sa Navarre, ne craignoit pas de se faire Saxon, en ayant brûlé ses vaisseaux depuis longtemps encalminés, et ralliant le Vicomte de Maquerond.

    La crainte électorale poussoit les feux avec Riff-Raff, en faveur de M. le Duc de Baucé, avec force périodes aussi circonlocutées que creuses, mais le Président de l’UDI Lagarde freinait, attendant qu’il en dît « more », car il parlait, lui, l’anglois.

    Mais est-il utile de poursuivre ? le bon Jean de La Fontaine a déjà jugé ces coasseuses, dans sa si méchante fable de « Les Grenouilles qui demandent un roi »…

    1. Aristarkke

      Ralliant le vicomte de Maque Rond qu’il navroit pourtant naguère de lazzi l’ accusant rien moins que de dragages éhontés dans son marigot et que d’ être le laquais de méprisables gandins de la finance apatride.

      1. bibi

        Ca serait plutôt le vicomte de Ma Queue Ronde Dans Son Petit Trou de Bâle Sans Son Accord pour le pédéraste de chez Rothschild.

      1. Vassinhac

        Il est malheureusement non conforme: métal sur métal !
        De sinople à une cuillère d’argent, brisé d’une barre de gueules en signe de batardise ?

  24. Bonsaï

    Ah! cher Lord Quiet, soyez remercié pour ce nouveau chapitre de votre excellente Chronique d’une élection…
    J’ai toutefois et si j’ose, une petite question qui me vient aux lèvres : mais qui est donc ce nouveau personnage, M. de Créqui, dont j’ai beau faire tourner le nom sans voir de qui il s’agit !
    Quant au Duc de Baucé, c’est sans nul doute grâce à votre courageux soutien dans les coulisses qu’il a repris du poil de la bête !

    1. Pheldge

      tiens, HB, ton truc me la rappelle, une histoire que je m’en souviens : tu cconnais la station de métro la plus crade de paris ? non ? bin c’est « Trocadéro » ! parce que le mé-Trocadéro, c’est le métro qu’a des rats 😉

          1. Pheldge

            aouais, hého, comme disait Quand Bat l’hélice, « hého la gauche » ah le c.n, le râteau qu’il s’est ramassé avec ça … et par décence je n’évoquerai pas la « belle alliance populaire » , MDR 😀

  25. Lark on the Wing

    M. de Créqui n’est pas une création mais un personnage historique, fameux pour ses traits, ainsi du Roy l’interrogeant sur son esprit si vanté, et lui demandant d’en faire un immédiatement sur lui-même, et Créqui de répondre : « ah! Sire, c’est que le Roy n’est pas un sujet »…

    De même, les Mortemart (morte-marre… grenouilles… hein?) est une famille de haute noblesse, dont les réparties spirituelles étaient célèbres, Saint-Simon disant que, chez eux, les laquais mêmes avaient de l’esprit.

        1. Pheldge

          Ton quoi ? ton Frolic ? c’est vite fait : tu verses dans la gamelle et tu rajoutes un peu d’eau, et c’est prêt ! c’est lequel ton préféré ? au boeuf ? au poulet ? 😀

          Et pour les émoticones, t’es vraiment une grosse flemme ! t’as tout ce qu’il faut là :
          fr.wikipedia.org/wiki/Émoticône

          1. René-Pierre Samary

            Gardianne de taureau (en boîte) + pommes vapeur (maison) + gros rouge (Alentejo, cubi) + Sous le ciel de Paris (Duvivier)…
            Émoticones : on peut compter sur toi. Car…
            @ Bonzaï et albundy
            Entre la femme éternelle, qui tape systématiquement à côté de la balle, et l’ami al, qui boise un coup sur deux, c’est un plaisir de jouer avec eux ! : D

          2. Lark on the Wing

            Les « émoticonnes » sont de navrantes béquilles, ensemble pour le scripteur qui devrait savoir maîtriser sa plume en lui imprimant le tour qu’il entend lui donner, et pour le lecteur dont l’esprit est censé lui permettre de comprendre l’intention publiée.

            La nation « la plus spirituelle de la Terre » me semble bien avachie, ces temps…

              1. Pheldge

                attends de découvrir leur adaptation sonore, sous forme de grognements : finis les problèmes de communication ! avec 20 émoticones tu exprimes les émotions basiques, plus besoin de s’emm3rder à apprendre la grammaire et tout ce vocabulaire inutile ! quand on connait « LOL » « MDR », « OMG » , « LMAO » plus 🙂 et 🙁 tout est facile 😉

              2. Bonsaï

                Non, vous avez tout à fait raison et il convient de se dresser contre cette mode stupide qui ne fait que signifier le fait que les gens ont de moins en moins de vocabulaire.
                A noter dans ce blog, ceux qui utilisent le moins ce genre d’annotations, sont aussi les plus prolixes en plus de posséder les arcanes du langage…

                1. BDC

                  Bon tout ça c’est bien joli, mais comment je signale mes contrepèteries ? Élève Bonsaï, laquelle auriez-vous relevé dernièrement ?

                    1. Bonsaï

                      En voilà une charmante :
                      « BDC 8 mars 2017, 22 h 14 min
                      Il a des nuits « agitées », la saison de l’abricot est trèèès longue cette année. Pauvre Pheldge ! »

                    2. Bonsaï

                      Je sais bien que ce n’est pas une contrepèterie.
                      L’idée c’était de faire surgir hors du néant d’un coup de baguette magique l’une de vos charmantes petites œuvres…
                      Et il faut y croire pour le faire à cette heure-ci !

                    3. BDC

                      Puisque vous insistez … la dernière en date c’était celle de Harry : il court il court le furet. Sinon mes classiques c’est : je ne peux pas imaginer Hollande présent aux élections, et bien sûr ma préférée : mots fléchés.

                    4. Pheldge

                      « ma préférée : mots fléchés … » bin c’est du propre ça, Dame BDC, ô très libertine ! y’en a des enfants que ils lisent ça madame la dévergondée ! 😉

                    1. BDC

                      Maître Pheldge, cette fine appellation m’en inspire une (une = contrepèterie, hein) … attention il y a un piège. Je vous traitai d’anoure plus haut, mais c’est parce que vous vous désignâtes comme prince charmant, de sable.

    1. Loki dort

      J’avais retenu ce mot d’esprit sous cette forme: « Ah, Sire! Sa Majesté n’est pas un sujet… » qui met plus en évidence le jeu de mot.

      1. Lark on the Wing

        @Loki : J’avais oublié, mais les Créqui, et leur esprit (de famille), sont présents au long des XVII° et XVIII° siècle… « Ridicule », j’avais apprécié le film, mais Leconte aurait dû rendre hommage à Madame de Boigne, dans les Mémoires de laquelle il avait trouvé l’anecdote de « Jésus Marie »…

  26. albundy17

    Hi ! Hidalgo annonce 10 nouvelles mesures pour la propreté de la capitale (bon en fait, de nouveaux PV et plus de gens pour les dresser….

    Le JDD souligne que la propreté « est le point faible de la gestion de la capitale ».

    Rhooo, ben tout va bien, faut embaucher des balayettes !

  27. Marco40

    Ce que j’avais publié sur mon mur :

    « Je n’ai pas fait le tour de tous les média, mais je n’ai pas l’impression qu’il y ait eu de réactions des journalistes face à ce qui me semble être de l’hypocrisie chimiquement pur :
    On a eu droit à un commentaire officiel d’Hollande sur la « moralité » de la part du groupe Lafarge en se positionnant dans le cadre de la construction du mur promis par Trump.
    En dehors de toute considération sur Lafarge ou Trump, il est quand même étonnant d’entendre de tels propos de la bouche de ce triste personnage, lui qui a autorisé et fortement insisté pour la ventes d’ARMES à l’Egypte, l’Arabie Saoudite, et nombres de pays du Golf Persique. Pays -comme tout le monde sait sauf les journalistes-, PARFAITEMENT respectueux des Droits de l’homme, des femmes, de la pluralité religieuse et des minorités….
    Et après « ils » s’étonnent que nombre de français se détournent des média traditionnels biberonnés aux subventions publiques. »

  28. Murps

    Pour revenir au sujet, sujet qui m’avait effectivement interpellé avant que l’article d’H16 soit posté, je me demande pourquoi est-ce qu’on ne proposerai pas une loi qui OBLIGERAIT les citoyens à répondre aux questions des journalistes ?

    Et une autre qui INTERDIRAIT aux gens de s’exprimer sans la carte de journaliste ?
    Et enfin une troisième loi qui CODIFIERAIT la manière de s’adresser et de répondre à un journaliste.

    Il suffirait ensuite d’une simple commission dont les membres seraient nommés par un conseil supérieur du journalisme présidé par un délégué du ministère qui définirait alors le périmètre des questions que l’on pourrait poser.

    Ca serait quand même plus simple et tellement mieux pour la démocratie et la liberté d’expression.

    Je dis ça car on ne peut quand même pas laisser ce genre de situation s’éterniser, avec toutes ces conneries les gens risquent d’élire quelqu’un qui ne fait pas partie des milieux autorisés à penser.

Laisser un commentaire