En France, il est interdit de se passer des autres

La petite histoire du jour se déroule à Cercoux, dans le sud de la Charente Maritime. Comme toutes les petites histoires, celle-ci est à la fois banale, scandaleuse et symptomatique de la folie paperassière qui s’est emparée du pays.

À Cercoux, Guy Belmon est propriétaire d’un terrain boisé dans lequel il a eu l’impudence assez inconcevable de construire une cabane. Notre homme n’est pas exactement un petit trentenaire fringant : vieux retraité sans le sou, il a décidé de faire de cette cabane son habitation principale, loin du tumulte des autres. Sa maigre pension ne lui permet de toute façon pas, en l’état, d’envisager la location d’un appartement en bonne et due forme. En outre, son éducation ou, allez savoir, sa misanthropie ne le poussent guère à demander l’une ou l’autre aides dont la République est à la fois si friande lorsqu’il s’agit de collecter et si avare lorsqu’il s’agit de distribuer.

Au bilan, notre vieil homme se la joue donc ermite, seul dans son bois.

Dans notre pays où la Loi est oubliée par les puissants mais reste indépassable pour tous les autres, c’est un véritable affront qui se joue là. Construire une cabane dans un terrain boisé, déclaré unilatéralement inconstructible par une Autorité certainement indispensable à la survie de la Nation, voilà déjà un premier motif de stupeur. Tenter de ne rien demander à personne, ermiter dans son coin, voilà encore un autre motif de grogne. S’opposer à la Sainte et Belle Planification Ordonnée du territoire national par ses Autorités tutélaires, bienveillantes et à l’efficacité maintes fois prouvées, voilà enfin la raison suffisante pour qu’un procès soit ouvert.

La Mairie, qui incarne fort heureusement cette Autorité, s’est déjà saisie du problème et animée du juste courroux que ces trop nombreux motifs déclenchent, entend bien mener tambours battants la réhabilitation du bois en poursuivant le vilain retraité ermite, jusque dans les chiottes s’il le faut. Eh oui : quand bien même il est le propriétaire du bois, quand bien même il ne dérange personne, quand bien même il ne souhaite pas profiter de la collectivité en puisant dans ses ressources, quand bien même !, la collectivité, elle, n’entend pas se faire ostraciser ainsi par un vieux retraité pauvre.

Du reste, un retraité qui commence à se débrouiller par lui-même sans rien demander à personne, s’il est laissé à ses lubies sans intervention, risque bien de provoquer un mouvement d’ensemble. Cela commence ainsi et, rapidement, le lendemain ou le surlendemain, voilà que des citoyens, par dizaines, centaines, milliers, que dis-je, millions, se retrouvent à s’occuper de leurs affaires au lieu de celles des autres, à essayer de survivre sans venir piocher dans les caisses sociales. Et ça, ma brave dame, mon bon monsieur, c’est le début de l’anarchie.

Sans compter l’inénarrable problème des sites classés, des lieux réputés inconstructibles et autres zones officiellement agricoles qui ne peuvent, en aucun cas, être reconvertis, jamais ! Si, maintenant, les propriétaires de terrains sont laissés à leur appréciation pour l’usage de leurs terres, il va sans dire que ce sera, forcément, le chaos tant il est manifeste que, avant l’invention des plans d’occupation, de la désignation de zones protégées et autres magies réglementaires indispensables dans ce pays, le Royaume de France n’était qu’un cloaque immonde où n’importe qui construisait n’importe quoi, n’importe où, comme des cathédrales, des châteaux, des villes entières en dépit du bon sens, de toute Sainte et Belle Planification Ordonnée du territoire national, et qui remplissent d’horreur les millions de touristes qui viennent justement pour voir les délires qui s’emparèrent du pays dans ces siècles maudits sans bureaucratie administrative rigoureuse !

Laisser papy Belmon dans la cabane au fond du jardin, c’est ouvrir la porte à toutes les fenêtres à colombage ; c’est implicitement autoriser des yourtes tragiques sur des terrains salubres et villageois, c’est sortir de la rue des individus qui ne demandent que ça pour les propulser dans les affres d’un chez soi construit de leurs propres mains au lieu de passer par les étapes indispensables de la Sainte et Belle Bureaucratie française qui tamponne, paraphe, vérifie, valide et broie tout ce qui lui passe dans les doigts. Laisser tranquille un petit retraité dans sa cabane, c’est interdire tout prurit aux hordes d’imbéciles psychorigides qui, choisissant toujours le délice de la responsabilité collective à l’individuelle, braieront interminablement que construire sans permis, c’est une hérésie qui n’entraînera que morts, famine, destruction et cors aux pieds, en dépit de 10.000 ans d’histoire humaine où ces putains de cerfas de merde amusantes contraintes n’existaient pas et où les gens faisaient à peu près ce qu’ils voulaient sur leurs terres.

Il faudra donc que justice passe, là aussi. Des bulldozers aplatiront consciencieusement la cabane. L’ermite ira se faire oublier sous un pont, comme tous les pauvres vieux que produit notre système de retraite que le monde nous envie mais se garde prudemment de nous copier. Il crèvera seul, ce qui permettra sans doute à la mairie de Cercoux de préempter le bois pour en faire, plus tard, un jour lointain ou pas, un terrain constructible.

Et tout retrouvera son calme au Royaume des Bisous.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires342

  1. Le Gnôme

    Vu la rapidité de la justice ‘sauf en cas d’élections), il a une chance de mourir dans sa cabane avant l’arrivée des bulldozer.

    1. Lafayette

      d’un autre côté interdire cela sur un terrain privé, c’est aussi éviter que le terrain publique soit pris d’assaut (et de toute vermine colombophage..)vu qu’il appartient à tous par définition.

    2. kekoresin

      Parfois, la justice se montre d’une rapidité foudroyante surtout avec les sans dents qui n’ont pas les moyens d’engager un avocat et qui n’ont pas de pote assez bien placé pour leur éviter une belle levrette administrative! A par ça, on est tous égaux en droit, droit dans ton sale cul de pauvre français sans assoc pour t’offrir un slip en acier…

      1. Gerldam

        Il arrive que la justice soit tout aussi rapide pour les nantis, surtout qaund ils risquent de gêner les « hauts placés ».

    3. Quiet Desperation

      S’il appartenait à la famille de Jean Duvoyage, il serait tel un Père peinard : j’ai un exemple dans une commune pas très éloignée de mon actuelle résidence…

      Une casse automobile, bien sûr « sauvage », et sur le même terrain, deux ou trois « bungalows » tout aussi « sauvages » : la municipalité – poussée par les voisins outrés de cette verrue installée à côté de leurs pavillons, eux dûment autorisés – engage une action devant la Justice, et obtient l’interdiction de la casse et la démolition des bungalows.

      Dont appel : décision confirmée pardevant la CA.

      Reste naturellement à obtenir l’exécution de cette décision définitive : voui, mais il faut l’appui de la force publique. Et tous les préfets, qui se sont succédés depuis 20 ans, l’ont refusé… bien sûr, il existe ce vieil arrêt Couitéas (30/11/1923) toujours d’actualité… mais la municipalité n’a jamais dû en entendre parler…
      conseil-etat.fr/Decisions-Avis-Publications/Decisions/Les-decisions-les-plus-importantes-du-Conseil-d-Etat/30-novembre-1923-Couiteas

  2. Gérard

    Encore s’il avait mis sa cabane à la disposition de migrants cela aurait pu passer sous réserve qu’il y fasse les travaux de mise aux normes indispensables pour leur assurer le logement salubre et décent auquel ils ont le droit …

            1. Vodkaman

              j’ai tendance à employer « non comprenant » (je précise que c’est le terme « non comprenant » que j’emploie et non que j’emploie des « non comprenant » pour ne pas me faire tomber dessus par des (e)mules de FILOCHE)

    1. channy

      @ »s’il avait mis sa cabane à la disposition de migrants  »

      Oh la pas si vite Gérard, il faut impérativement prendre des migrants venant du même pays sous peine de voir la cabane prendre feu..Ces nouvelles chances pour la France ne sont semble t il pas vraiment des adeptes du vivre ensemble..

      1. albundy17

        Je ne pense pas, il y a eu des précédents, gens coincés financièrement habitant une caravane sur leur terrain qui ont été contraint de partir, sans doute du manque à racket insoutenable.

      2. kekoresin

        A ma connaissance, il faut que le « véhicule » bouge tous les 3 mois, qu’il ai donc la capacité de roulage avec les feux clignotants et stop en état de marche. Dans certains coins, les agents municipaux font des marques sur les pneus pour voir si la maison à roulette s’est déplacée. Si tel n’est pas le cas, le ministère des marches stupides se met en branle, à moins qu’il ne s’agisse de gens du voyage stationnaires. Là, la force publique se méfie grandement de bavures qui peuvent prendre la forme bariolée de plombs 000 dans du képis mou.

        1. René-Pierre Samary

          @ BMW et la suite
          La chariotte, mes amis, c’est l’avenir, pour les ceusses qui en ont ras la casquette… et qui peuvent se le permettre.
          On en fait de très confortables aujourd’hui. Internet permet de faire beaucoup de choses en itinérance. Regardez les amerloques, et leurs maisons roulantes.
          Ne laissons pas aux « jean du voyage » l’exclusivité de cette liberté fondamentale, le droit de se déplacer.
          La vulnérabilité du sitting duck, adieu.
          Soyons tous des jean du voyage !

          1. michel

            @ »Soyons tous des jean du voyage ! »
            En France on a beaucoup de « Jean intermittent du voyage », ils ont généralement une préférence pour l’Afrique,l’inde,l’Asie du Sud-Est..
            Une autre manière de faire de l itinérance.

    1. totor101

      Mais la qualité de la construction et le cadre n’ont AUCUNE importance !
      ce qui compte c’est l’autorisation AD-MI-NI-STRA-TIVE…..
      Si la paperasse est bonne vous pourrez vivre même dans une fosse sceptique ! ! ! ! !

  3. Opale

    « l’intérêt d’un particulier, quel qu’il soit, ne prime pas sur la collectivité. »
    La mairie a tout résumé. La pensée globale d’un système qui travaille contre l’individu… Jamais de cas particulier. Jamais de concession, malheureux ! Jamais de compréhension. Juste de la paperasse.
    Cette civilisation est foutue.

    1. sam player

      Ah l’intérêt général alibi, le bien commun alibi, la société alibi face à celui qui veut faire caca dans les bois, les siens en plus… 😀 chier chez soi, décontracté… namého !

    2. kekoresin

      Les règles sont applicables si elles peuvent être comprises du plus grand nombre. Dans ma commune, le PLU a déjà changé et subit des multitudes de modificatifs qui se rajoutent sans arrêt. Il est aussi en révision. On en est rendu à imposer le type de plantation selon les zones. De plus, les règles d’urbanisme ne s’interprètent pas de la même façon selon que l’on a affaire à l’urbanisme de la mairie ou celui de l’intercommunalité. Si vous êtes le copain du maire, il fera voter une dérogation en conseil municipal où les votes sont juste une vaste blague. « Qui est contre (le projet, le maire, l’état, faire carrière)? Projet adopté! ». La démocratie en marche en quelque sorte. Pour le bougre qui lit difficilement la langue suite à un cursus scolaire comme notre éducation nationale peut offrir, alors il passera pas la case « allez vous faire enculer avec votre projet de cabanon de jardin selon l’article 2-1547 du livre A modifié en janvier 2016 sous l’article b52 voté pas la brochette de connards majoritaires ».

    3. Bob L’Enclume

      « « l’intérêt d’un particulier, quel qu’il soit, ne prime pas sur la collectivité. » »

      Encore un gus qui a tout compris aux Droits de l’Homme..

      A oui, on s’en fou, on est contre, j’oubliais..

  4. monoi

    « l’intérêt d’un particulier, quel qu’il soit, ne prime pas sur la collectivité ». Le fascisme ne passera pas va t’on entendre entre les 2 tours, je pense qu’il est deja passé.

    Il y a des elus qui sortent ce genre de trucs et ne sont pas lapides direct.

    CPEF.

    1. Tribuliste

      Oui mais il faut comprendre les notaires, eux qui sont les Pages armés de la république et les fossoyeurs des velléités de construire (ou vendre un terrain) ne risquent pas de tolérer la moindre cabane, même au fond d’un jardin.

      1. Gosseyn

        Les notaires ? Faites  »notaires en prison » ou  »notaires en justice », ou encore  »notaires généalogistes contrat », vous allez découvrir la face cachée de cette merveilleuse profession, si vous ne la connaissez encore pas …
        Et qui se retrouve en cabane ? Un pauvre retraité au fond d’un bois !

        1. Tribuliste

          Disons que je me fie à mon parcours et aux retours de mes proches. Les difficultés sont réelles face à cette « profession » et si certains notaires ne font qu’appliquer la loi, ce qui est déjà bien désagréable, nombreux sont ceux qui s’en accommodent. Qu’ils visitent des cellules ne me surprend guère et ne m’indispose pas moins.

        1. Aristarkke

          Quand on vend un terrain ou un bien immobilier quelconque, le notaire doit certifier qu’il y a, ou pas, un dossier de permis de construire en cours, accepté, etc… Idem pour un permis de lotir, une servitude quelconque, etc… de façon à ce que vous connaissiez les limites de votre droit de propriété

          1. Pheldge

            En général c’est un CU (certificat d’urbanisme délivré par le service du même métal) qui atteste des droits de constructibilité dudit terrain.

          2. Vassinhac

            C’est bien ce qu’il me semblait que le notaire ne décide de rien dans l’affaire. Accuser le messager relève en l’espèce de l’obsession monomaniaque…

            1. Aristarkke

              Le notaire doit récoler tous les documents officiels dans son acte afin de vous garantir (dans le principe) l’étendue exacte de ce que vous achetez tant dans la réalité physique que dans celle juridique.
              Je n’entendais pas que ce soit lui qui établisse tous ces certificats…

  5. tabbehim

    et ce maire se fera doucement apprécier par nombre de con de citoyen qui admireront un hommes d’état bien français qui s’occupent de bien penser à leur place ce qui est bon pour eux ou non 🙂
    parce que les électeurs français (ces crétins sans fins qui pensent que leurs votent amèneront autre chose que des totalitaristes étatiques au pouvoir) sont trop imbu d’eux même pour penser à autre chose qu’à jalouser ceux qui ont plus qu’eux et à cacher ce qu’ils pourraient avoir de plus que les autres.
    l’indépendance, la liberté, les responsabilités de vivre par sois même, tout ça, c’est terriblement dangereux, on pourrait être amener à devenir adulte et à devoir assumer ses choix et à devoir penser par sois même….c’est le retour des heures les plus ignoré de l’histoire! et ce n’est pas parce que libéralisé a fonctionné avec la nouvelle zélande et que tout les pays collectivistes se sont planté que la loi des séries des collectivismes s’échouant arrivera en france. les français sont convaincu que l’échec s’arrêtera à la frontière !
    le prêt à penser, vous le voulez en quel format? 45cm ou 60cm? 🙂

    1. Tribuliste

      Si le maire bouge c’est certainement que deux ou trois adsinistrés ont fait part de leur « interrogation  » quant à cette curieuse cabane qui ne les gêne pas mais les indispose.
      Les électeurs sont autour de nous, et malheureusement plus on tend l’oreille et moins ça vole haut, pas de miracle à l’horizon de ce côté là n’est à attendre.

      1. sam player

        Bah nan en fait… tout ça c’est à cause du plan fibre qui va obliger le maire à tirer une fibre de 10km pour raccorder cet habitant et satisfaire au plan fibre 2012 euh 2016 euh 2020 euh 2022 euh 2030 euh… qui doit garantir que 100% des habitants seront fibrés…

        Si la fibre ne vient pas à toi, c’est toi qui doit venir à la fibre…

        1. Aristarkke

          MDR : not’bon maire qu’a viré une soce de beau calibre lors du dernier round, nous avait promis que l’installation de la fibre devait être entamée fin 2015 / début 2016 parce que nous le valions bien, n’est-ce-pas…
          Depuis la mi-2016, c’est silence radio et black out total de la comm’ sur le sujet…

            1. Aristarkke

              Non, pour l’ instant, le maire reste raisonnable pour la part qui le concerne…
              On ne peut pas en dire autant de la part départementale où on commence depuis 2016 à payer la gabegie soce « en retard ».
              Heureusement, le grand stade de rugby est pour le moment, un projet complètement planté…

        1. tabbehim

          la jalousie et l’envie, les deux neurones des veaux tant français…..
          et ils sont les plus nombreux, quoiqu’on en dise dans ce pays.
          la majorité de la population est composée de consanguins du socialisme fanatisé au possible et ayant un réflexe de Pavlov si poussé à la simple évocation du libéralisme que s’en est à se bouffer des sceaux complets de pop corns et des litrons de bières tellement le spectacle qu’ils donnent est risible !
          de toutes façon, en cas de second tour la peine / méchancon, je pense que le spectacle de la bourse sera des plus excitant 🙂
          les quelques banques français ayant des risques systémiques vont faire serrer les fesses à un paquet de monde au point qu’une olive placé entre donnera un litre de prenium 😀
          patron : pronostique sur le potentiel bordel prévu en cas de duel de ce genre? 😀

    2. charl

      http://www.webvilles.net/mairie/17077-cercoux.php

      Maire de Cercoux : Jeanne BLANC
      Mandat : 2014-2020
      Date de naissance : 1981-11-15
      Activité professionelle : Autres professions libérales
      Téléphone : +33 5 46 04 73 05
      Fax : +33 5 46 04 01 38
      E-mail : commune.cercoux@smic17.fr

      Elle doit pas être si libérale que ça sa profession…

      Je vous sors un extrait de la page FB de cette empaffée:

      https://fr-fr.facebook.com/commune.cercoux/

      Aujourd’hui, une action est en cours auprès de la Justice. Il en va de l’intérêt collectif de la commune s’agissant d’une zone naturelle protégée. Que deviendra t-il de notre commune demain si nous laissons chacun construire ce qu’il veut où il veut ? Comment envisager une convivialité entre les cercousiens si on permet à certains de ne pas respecter le droit quand d’autres si contraignent ?
      Je réitère mes mots concernant mon rôle d’élu qui est celui de la défense du bien collectif et de la sécurité de chacun sur le territoire de la commune.

      J’assure cependant et en toute sincérité, que la situation de M Belmon va être évaluée avec bienveillance par le conseil municipal.

      sic…

      1. Pheldge

        Les maires des petites communes ne sont pas des « pros » de la politique, et souvent se laissent dépasser par leur administration. Leur soucis, est de se faire respecter et de ne pas créer de précédent. Dans ce cas, il aurait été intelligent de régler la situation avec une décision du conseil municipal donnant une « autorisation provisoire », prenant fin au décès du ci-devant bénéficiaire, et de ne pas faire trop de publicité. En l’état actuel, Mme le maire a peur de perdre la face … quel gâchis !

      2. Aristarkke

        Son souci du bien collectif en parlant du bois privé du Papy…
        On devine sans peine la soce. Reste plus qu’à vérifier si elle est de droite ou de gauche pour les entomologistes.

  6. Royaumont

    En ville où les règles d’urbanisme constituent un maquis réglementaire inextricable, nombre de constructions ne le respecte pas. 3 stratégies sont possibles :
    – présenter un dossier dans les normes, et une fois la validation obtenue, faire ce que l’on veux
    – ne rien demander du tout.
    – filer une enveloppe au responsable de la décision pour qu’un projet « hors normes » soit accepté.

    Dans la mesure où ces administrateurs scrupuleux sortent peu de leur bureaux, les stratégies 1 et 2 sont faisables. Le risque avec le modus operandi 2 est de tomber sur un voisin « bon citoyen » (bref jaloux et malveillant) qui joue les auxiliaires bénévoles de l’autorité publique (les délateurs donc).

    Le plus sûr, c’est le 3, mais notre retraité n’en avait sans doute pas les moyens.
    Salaud de pauvre.

    1. sam player

      Vu dans une série américaine (qui sont toujours très instructives : à NY chaque immeuble possède un droit à construire des étages supplémentaires et celui qui ne l’utilise pas peut vendre ce droit à son voisin à l’intérieur d’un même bloc , voire de plusieurs blocs. C’est pas idiot, ça revient à une sorte d’indemnisation.

      1. Pat

        Vu dans la réalité aussi chez un ami à NY… Son immeuble restera ce qu’il est (4 étages il me semble) parce que les droits pour des étages supplémentaires ont été vendus.

    2. Opale

      Le cas particulier de mon travail : mon patron a récemment ouvert un commerce franchisé en plein centre ville d’Antibes, dans un immeuble avec comme particularité d’exploiter le sous sol comme labo. L’architecte a prévu une pompe de relevage des eaux usées, comme bon pourrait nous sembler, pour éviter que les eaux usées de TOUT l’immeuble ne viennent polluer chez nous.
      Récemment, des problèmes d’odeurs alertent les propriétaires- locataires dudit immeuble, qui accusent bien entendu le dernier arrivé.
      S’ensuivent syndic, propriétaire, voisins, MAIRIE… pour vérifier si cela ne vient pas de chez nous… Employé de mairie qui s’exclame, lourd de sous-entendus : « vous avez une autorisation, pour la pompe? »
      nous : eh bien certainement, l’architecte l’aura fait, ils ont plus que l’habitude…
      Or, Antibes doit être l’une des seules villes de France où il faut demander une autorisation pour chaque évidence, car l’architecte n’a même pas entrevu la nécessité de demander. Gros bordel en perspective.

      Résultat des courses : les odeurs étaient provoquées par l’absence de ventilation des conduits à la sortie de l’immeuble, donc défaut de base….. (enfin je ne me souviens plus du mot exact, mais vous saisissez l’idée). >_<

      1. Royaumont

        « Antibes doit être l’une des seules villes de France où il faut demander une autorisation pour chaque évidence ».
        Hélas, non…
        Ça permet de multiplier les occasions de demander un bakchich. Sur la côte d’azur, ils sont particulièrement doué dans l’exercice, mais ce ne sont pas les seuls, loin s’en faut.

      2. sam player

        En fait c’est tellement évident que c’était le premier truc à regarder en cas d’odeurs : la ventilation des évacuations qui, si elle est absente ou obstruée, désamorce les siphons. Pas besoin d’appeler la mairie pour ça, cette vérification viendrait normalement à l’esprit du plombier de base…

          1. Aristarkke

            La Mairie intervient « gratuitement », elle…
            [pour les durs de la comprenure, la note est dans les impôts locaux ou les black-chiches…]

      3. Aristarkke

        Une pompe de relevage ne sert pas à éviter que les effluents de l’immeuble viennent vous polluer mais à remonter vos propres effluents au niveau de l’assainissement gravitaire parce que vous êtes trop bas.
        Si votre archi est prudent, il a normalement prescrit en sus, un clapet anti retour ou refoulement…

        1. Pheldge

          Papet, de ton temps , jadis, je ne sais pas, mais aujourd’hui, un archi, c’est un artiste ! il ne va pas s’embarrasser de basses considérations techniques dégradantes, il y a des BET pour ça !

  7. nemrod

    Moi je joue tout le temps le 2 en faisant gaffe de faire en sorte
    – que les travaux soient invisibles de la rue
    – d’être bien renseigné sur les fumiers qui pourraient m’emmerder ( en particuliers les responsables de la Mairie).
    – de me faire craindre.

  8. Bonsaï

    Très beau texte, plein d’empathie et de vibrations, merci au Maestro !
    Sur le fond et sans avoir été vérifier, je suppose que les législations de la plupart des pays européens sont en effet devenues plus vétilleuses pour ce qui est des « constructions sauvages » sur un terrain privé.

  9. Lorelei

    Ce vieil homme devrait déclaré qu’il est un artiste. Il ramasse 3 bouts de bois, 2 coquillages et avec un fan club, ça devrait le faire.
    Il y en a un qui s’enferme dans des rochers et couve des œufs et le Guide Suprême vient le voir. Alors avec 2 bouts de bois, que ne pourra-t-il faire?

    1. Aristarkke

      Ça doit être cela qui mortifie l’ édile: il y a une cabane à taxer mais elle n’est pas dans un jardin donc zéro taxounette…
      Le Corbusier a bien fait de se noyer dans la Grande Bleue il y a cinquante ans. Cela lui a évité de se noyer dans les Cerfa à cause de son cabanon dans la pinède…

  10. Ğaluel

    Toujours très bon hashtable 🙂 toutefois je tempérerais sur, je cite :

    « avant l’invention des plans d’occupation, de la désignation de zones protégées et autres magies réglementaires indispensables dans ce pays, le Royaume de France n’était qu’un cloaque immonde où n’importe qui construisait n’importe quoi, n’importe où, comme des cathédrales, des châteaux, des villes entières en dépit du bon sens, de toute Sainte et Belle Planification Ordonnée du territoire national »

    De la gaule Romaine jusqu’à au moyen-âge il existait déjà une administration du territoire (origine des « comtés ») qui perdure aujourd’hui sous la forme des études notariales. Cela ne s’est pas constitué récemment, et reste issu d’une certaine continuité… Voir notamment https://medievales.revues.org/7514

  11. kekoresin

    Nul doute n’est permis, il faut raser tout ce qui n’a pas fait l’objet d’une autorisation des petits capots de l’état tricolore. Le facteur cheval, la cathédrale de Chartres, Chambord…tout doit y passer pour faire de l’espace aux jolis bungalows pour migrants qui mouillent les yeux des édiles qui n’ont pas la chance d’en accueillir. Mais l’état et ses barons fous préfèrent le sdf au locataire mal logé dans un bâtiment non homologué BBC aux normes parasismiques. Au pays de la liberté normée au millimètre, la justice en sous effectifs prendra le temps qu’il faut pour régler ces problèmes cruciaux de pauvres qui dépassent les bornes en voulant survivre sans payer la taxe cabane!

    1. Aristarkke

      Le Palais du Facteur Cheval à Hauterives, Drôme du Nord, n’est plus une propriété privée mais un domaine de la commune… Il ne risque donc plus rien…

  12. acarrel

    Dire qu’il y en a qui construise de grosse villa en bordure de mer protégé (Clavier) soutenu par son copain (Sarkosy) …il faut juste avoir les bons copains!

  13. tabbehim

    attention, serait vous trouvez le petit glissement sémantique ;
    http://www.20minutes.fr/economie/2048131-20170412-quoi-sert-vraiment-epargne-francais

    Autrement dit, cela va nourrir les flux financiers : si la banque achète 100.000 euros d’obligations, cette somme ne servira pas entièrement au financement des entreprises ».
    vilaine assurance vie qui ne verse pas à financer les entreprises zombie de france.

    […]On est donc loin de la spéculation financière pour cette partie de l’épargne.[…]
    […] Bref, d’investir, là encore, dans l’économie locale. A signaler qu’il n’y a aucun frais sur le livret A pour l’épargnant : la banque perçoit seulement une commission sur le montant qu’elle reverse à la CDC.[…]
    Gentils livrets réglementés

    🙂

    Ce pays est amusant de propagande non?
    Vous aussi, faites votre propagande à peine voilé sur le sujet de votre choix !
    à gagner, des bisous et le droit de dénoncer tout vos voisins pour des contrôles fiscaux intensifs et bien brutaux 😉

    1. tabbehim

      et vu que je vous aimes bien :
      petit détour au brésil, où, stupeur et tremblement, ils sembleraient que des politiciens aient mis les doigts dans le pots de confitures après s’être gratté les fesses et sans les avoir lavé.
      voyons où cela mènera 🙂

      1. Gosseyn

        Au Brésil, des charrettes de députés sont sous le regard des juges. La corruption autour de  »Pétro-gras » s’évaluerait à environ deux milliards de dollars ; kif-kif en euros, vu l’incertitude … Il n’y a pas loin de la cabane pour les véreux identifiés.
        .
        En Corée non communiste, les hiérarques politiques, Présidente incluse, tombent pour des faits de même nature et des montants globalement indéterminés, mais qui pourraient être supérieurs à ceux du Brésil.
        .
        En France, pays corrompu s’il en est, rien que les détournements d’héritages initialisés par des officiers ministériels s’élèvent à un montant bien supérieur à l’affaire brésilienne, si l’on considère les quelques décennies depuis lesquels ils se produisent.
        Mais, dans le cas français, la participation de la justice à ces spoliations est avérée : plus de 200 jurisprudences de règlement* y ont contribué !
        (*Jurisprudences inconstitutionnelles)
        .
        Nombre de membres de l’oligarchie compromis : élevé (jusqu’aux plus hautes instances !). Nombre incriminé judiciairement : zéro !
        Votez pour prolonger ce système, qu’ils vous disent.
        .
        J’ai payé de ma personne pour le savoir. Autant dire que je n’en resterai pas là. C.Q.F.D. Et comme vous avez lu ceci, qui n’est pas rien, faites en copie et faites-le savoir, si vous le pouvez, merci.

        1. channy

          En Malaisie ,Le vieux sénile qui fait office de premier incompétent(mais aussi ministre des finances) et sa clique sont dans la mème catégorie, on parle pour lui seul de 4 milliards de dollars au bas mot, le tout sous couvert d aide social aux sans dents locaux…on compare même son épouse a Imelda Marcos…donc le meilleur est à venir

    2. albundy17

      « la banque perçoit seulement une commission sur le montant qu’elle reverse à la CDC »

      la banque touche également .5% de frais de gestion annuel sur les sommes en dépôt sur livret A…

  14. nemrod

    Voilà tout est résumé.
    Dans le « pays de droit de l’homme » tu ne peux pas construire une cabane sur ta propriété.
    Et certains pensent encore que ça va bien finir…

    1. Gosseyn

       »Le pays des droits de l’homme ». Oui, mais lequel ? On vous a présenté ? Ce n’est pas vous, en tous cas, sinon vous ne feriez pas la remarque !

  15. Mildred

    Il me semble me souvenir de ce terrain à Saint-Jean-Cap-Ferrat, acquis par Raymond Barre à la fin des années 70. Puis d’un permis de construire aussitôt déposé et aussitôt accepté. Et dans la foulée, alors que les travaux de construction de sa villa ont commencé, Raymond Barre prend un décret rendant la zone inconstructible. Du travail d’orfèvre !

  16. Tribuliste

    Quelqu’un qui ne demande rien à personne cache forcément quelque chose. Dans ce pays toute sortie de norme allume une miriade de voyants rouge au seins des organes de surveillance (ou administrations pour les naïfs).
    Si en plus cet individu est français, n’est pas malade, peu solvable il est considéré comme nuisible.
    A lui de s’entourer de personnes compétentes (migrants, salafistes, antifas) pour que sa situation s’améliore.

    1. kekoresin

      « Les solvables » sont aussi des nuisibles en puissance! Dans mon bled, le maire est un copain d’enfance. Il m’a confié que récemment, le préfet s’est fendu d’un appel car il considérait qu’il y avait trop de permis de construire et qu’il fallait supprimer 30% des réserves foncières à venir. Comme d’habitude, quand quelque chose fonctionne trop bien au pays de la lose, il y a anguille sous roche et il est plus qu’urgent d’intervenir pour que tout s’aligne sur la médiocrité. Fait troublant, un préfet élu par personne mais adoubé par le sacrosaint copinage, s’arroge le droit d’intervenir tel un roitelet sur les petits fiefs sous son égide. On est pas très loin du droit de cuissage…

      1. charl

        Le droit de cuissage n’a jamais existé, mais finalement la république qui inventa cette fable va possiblement la mettre en application. N’est ce pas merveilleux ?

        1. sam player

          n’a jamais existé ? MDR mais ça existe encore aujourd’hui !
          A l’époque ça pouvait être l’alternative au paiement en cas de manque de moyens. Et ça a existé dans tous les pays du monde : le chef doit goûter avant…
          D’ailleurs le terme français existe tel que en anglais.

          1. charl

            Revoyez votre histoire avec des livres de préférence… Si la flemme vous violente, lisez au moins l’introduction wikipédia sur le sujet.

              1. sam player

                D’ailleurs il est assez curieux de vouloir rechercher des références (dixit wiki) dans des archives fiscales ou administratives vu qu’il s’agissait de coutumes.

                On se demande aussi pourquoi Ferdinand II d’Aragon a aboli ce droit dans l’article 9 de « Sentencia Arbitral de Guadalupe » de 1486 et pourquoi Malcom III en a fait autant à la même époque en Ecosse.

                Rhooo y a des gens qui abolissent des trucs qui n’existent pas ?

                Et comme dit ci-avant ça existe toujours de nos jours… par les mêmes chefs, pas pour le mariage mais pour d’autres raisons…

                  1. sam player

                    Charles, vous voulez des références de livres encensant le communisme.

                    Vous auriez lu ce livre au lieu de juste faire une recherche google vous auriez appris que c’est sur la notion de « droit » que l’auteur se place : il s’agit de coutumes et vu que le pouvoir législatif, exécutif et judiciaire était dans la même main il n’y a pas d’écrit, tout comme vous peinerez à trouver que les seigneurs prélevaient un impôt sur les gueux pour payer le mariage de leurs filles ou la réception faite en l’honneur de leurs fils faits chevaliers.

                    Mais l’auteur confirme que les seigneurs pratiquaient couramment la violence sur leurs sujets et le viol des servantes, des villageoises et même des femmes de leurs invités… car tel est son bon plaisir.

                    Vous me faites penser à ceux qui ergotent pendant des heures pour nier que Christophe Colomb n’a pas découvert l’Amérique…

                    1. Aristarkke

                      « Vous me faites penser à ceux qui ergotent pendant des heures pour nier que Christophe Colomb n’a pas découvert l’Amérique… »
                      T’es sûr de ta phrase ou tu es dans l’exagération rhétorique par double négation…
                      Examinateur au concours de l’ENA serait ta marotte secrète ???

                    2. BDC

                      « Il n’y a pas d’écrits » … et donc Sam comment tu prouves que cette coutume existait ? Parce qu’entre Voltaire l’anticlérical et l’affabuliste historien Michelet … comment dire ? Et si c’est fait par la violence, si c’est interdit par écrit cette fois, alors il n’y a pas de consentement donc ça a plus à voir avec un viol plutôt qu’avec la gauloiserie gentillette telle qu’on l’entend.

                    3. sam player

                      @ BDC 22 h 16
                      « « Il n’y a pas d’écrits » … et donc Sam comment tu prouves que cette coutume existait ? »

                      Euh BDC c’est le principe des coutumes et du droit coutumier qui repose sur l’usage et qui était non-écrit mais qui depuis a été retranscrit dans des lois telle par exemple la servitude de droit de passage (637 CCiv.), d’autres non tel le paterna paternis, materna maternis qui voulait que les biens d’un défunt retournent lors de la succession dans sa famille par le sang.

                      Au Moyen-Age la france était divisée en deux avec le droit coutumier au nord (cf common law des british) et le droit écrit (romain) au sud.

                      Pour la notion de viol tu fais une erreur en jugeant une époque passée avec le corpus législatif actuel. D’autre part même actuellement il n’est pas nécessaire qu’il y ait violence pour qu’il y ait viol : il suffit d’un vice du consentement… par exemple si profitant de la fenêtre ouverte et de la chaleur moite d’une nuit d’été je me glisse subrepticement dans ton lit, toi croyant que c’est Herr Schön… ah oui, oui… zut je suis découvert 🙁

                      Il est un peu facile de disqualifier des coutumes féodales sous prétexte que ce serait les révolutionnaires qui les auraient propagées pour que le peuple rejette la féodalité, surtout que ce soi-disant mythe n’est pas une croyance populaire qu’en france : les révolutionnaires ont toujours mélanger un peu de vrai avec bcp de faux pour faire avaler la pilule.

                    4. BDC

                      Sam, on pourrait disserter des heures au clair de lune sur la différence entre le consentement libre et celui obtenu par les coutumes, le viol et l’amour, mais je reconnaîtrais HS entre mille, bien avant la séquence de vocalises qui manque cruellement d’emphase 😉

                1. Aristarkke

                  Des gens abolissent des trucs qui n’ existent pas ???
                  Enfin!!!
                  Y’en a bien qui ont des démangeaisons pour taxer le loyer fictif que le proprio est censé se payer à lui même pour occuper son bien… 😕

          2. Royaumont

            Ce fut un usage, une coutume, ou plus simplement la raison du plus fort ; aucun droit, en occident tout au moins, ne l’a jamais consacré.
            De fait, c’est assez logique : le droit dérivant du droit canon, cela aurait été la légalisation d’un adultère, interdit par ailleurs.

            1. Pheldge

              Royaumont, ne perds pas ton temps, sam est un sans-Dieu, le seul « droit canon » qu’il connaisse , est celui de sa 22 LR ou autre calibre …

              1. sam player

                Point Pheldge, j’agrée Royaumont et je disais d’ailleurs 1 minute avant (12 h 28 un peu au-dessus) que c’était une coutume.
                Les coutumes donnent parfois des droits et sont d’ailleurs la base de celui-ci pour partie.

                    1. BDC

                      Mon bon Pheldge, bienfaiteur Mac Raw des Highlands, berceau du droit de cuissage 2.0 ; vos petites protégées deviennent millionnaires grâce à vos juteux conseils :
                      liberation.fr/planete/2017/04/10/une-virginite-vendue-aux-encheres-23-millions-d-euros_1561816

                    2. bibi

                      La mocheté elle ne va pas tarder à en recevoir un autre de juteux conseil, et pas dans l’oreille qui sauf si vous avez la bite large comme l’auriculaire n’est pas tellement un orifice adapté pour la chose.

                    3. Pheldge

                      Je donne modestement quelques notions de « cuisse hard » à ces jeunes entrepreneurs. Certaines intègrent mieux que d’autres …

                      Au passage, le Al et les z-autres pochetrons du Blog revendiquent le droit de cuitage 😉

        2. albundy17

          m’étonnerait que le droit de cuissage soit une fable, en position je l’aurais sans doute appliqué, avoir le pouvoir sans sauter les femmes de ceux que tu mets en taule ou que tu as en obligé, c’est vraiment gagne petit. Je revisionnais cette nuit « la vie des autres », z’auraient dû mettre DSK dans le casting à la place de tukur

          1. charl

            Si vous n’utilisez pas le bon mot pour définir les bonnes choses, forcément, des choses n’existant pas finiront par exister dans votre esprit.

            1. René-Pierre Samary

              Je crois que sur ce sujet (le droit de cuissage », on a tout faux (à la suite de la dénonciation qui en a été faite à la Révolution).
              Ce droit n’était pas un droit du seigneur, mais un droit du manant, qui demandait au seigneur de dépuceler sa promise avant que d’en jouir. Un droit qui était plutôt une corvée pour le seigneur. D’ailleurs, plutôt que d’imaginer de belles jeunes filles offertes au suzerain, imaginez les maritornes un peu puantes qu’il devait s’envoyer !
              Je n’invente rien, et retrouverai si j’ai le temps les sources…

                  1. bibi

                    Tous les ans on nous rabat les oreilles avec les 50 000 morts du à alcool mais on oublie de rappeler que sur ces 50 000 d’aucun n’aurait jamais vu le jour sans lui.

              1. Pheldge

                J’abonde dans ce sens ! il y avait tout un épisode de la célèbre série « les dossiers secrets de la brigade mondaine » qui traitait de la chose, avec force détails délicats et croustillants … 😉

        3. kekoresin

          Le sens de l’humour non plus mon cher Charl(y-ot-es?) Qu’est-ce que t’en as à foutre de la réalité historique? Je n’ai pas le temps de lire l’encyclopédie des moeurs et coutumes de tous les fiefs moyenâgeux des royaumes d’orient et d’occident. Le droit de cuissage tout le monde voit de quoi il s’agit et c’est là l’essentiel non? Un saint élu du bas peuple investit d’une mission sacrée lui donnant le droit d’enfiler tout le monde jusqu’à ce que les baloches tricolores tapotent le haut des cuisses…

            1. Royaumont

              Ne t’y trompe pas… S’il ne puise pas son inspiration à une source d’eau claire, je le soupçonne de s’inspirer du bon Dr Destouches pour son style.

  17. kkun

    Il y a un peu plus de 1100 habitants dans cette commune dirigée par une maire de 36 ans, Jeanne Blanc.

    63 possiblement habitants de là bas ont signé ça :
    https://www.change.org/p/madame-le-maire-de-madame-le-maire-de-cercoux-laissez-vivre-tranquillement-m-belmont-dans-sa-for%C3%AAt
    C’est trop peu, vu ce qu’on voit de l’affaire il me semble probable que la plupart des gens de cette commune « seraient pour un « laissez le tranquille ce vieil homme pauvre », parce que les gens sont gentils en général, et ont du bon sens -:)

    Le plus « amusant » est que ce maire semble être une infirmière de profession… A mon avis elle souhaiterait plutôt laisser courrir, après tout sa liste DVD s’appelait « Ensemble pour une ruralité moderne » (on ne rit pas), et ça ne colle pas avec l’argument « l’intérêt d’un particulier, QUEL QU’IL SOIT, ne prime pas sur la collectivité. La construction a été faite en toute illégalité et n’a donc pas lieu d’exister », qui est un truc vaguement nazi ou stalinien, donc ringard.

  18. hoplaboum

    C’est pas pour jouer au troll antilibéral, mais en même temps il faut bien reconnaitre, je crois bien, que si chaque propriétaire de terrain pouvait construire tout et n’importe quoi de manière totalement libérée, ce serait un sacré bordel, et une sacrée foire d’empoigne entre voisins propriétaires.

    Cela dit, en tout cas d’après ce qu’on connait ici de cette affaire, une justice simplement humaine et de bons sens trancherait en faveur de ce vieillard sans le sou et de sa cabane.

    1. albundy17

      « et une sacrée foire d’empoigne entre voisins propriétaires »

      Oui, là c’est supair, comme cette loi qui dit qu’une construction nouvelle doit se faire à 3 mètres de la limite de propriété, OU en limite de propriété, comme ça le voisin se tape le mur à la place d’une petite bande de terrain, et les droit d’accès dans son terrain à chaque fois que le gentil voisin veut accéder à ses gouttières ou refaire une peinture.

      1. Gosseyn

        Allons, la plupart des constructions urbaines se font en limite de propriété, les gouttières ne se mettent pas en limite et le droit au tour d’échelle est réglementé.
        Les foires d’empoigne sont donc surtout dues à la (sale) mentalité de certains, fonctionnaires inclus. Sinon, il est toujours possible de vivre de manière civile avec ou sans la réglementation.

        1. albundy17

          Ben voyons, on ne construit que dans les villes, même en périphérie les lotissements n’existent pas….,

          Les gouttières, nantaises pour l’occasion, sont bien en limite, et encore heureux que le tour d’échelle soit réglementé.

          1. Quiet Desperation

            Le « tour d’échelle » ? il résulte soit d’une convention transcrite dans l’acte d’acquisition, soit – à défaut d’accord amiable entre les propriétaires concernés – d’une autorisation judiciaire, accordée naturellement sous réserve de remise en état.

            Il n’y a pas – et c’est heureux – de nécessité d’une « réglementation » supplémentaire…

  19. UnLorrain

    Déclaration préalable…cerfa gnagnagna,obligatoire. Je suppose que le monsieur a passé outre et ça lui retombe sur le dos,j’ai acheté un vieux verger il y a peu et j’ai préparé le terrain pour y construire un cabanon ( dont je me « trompais» sur les mesures a écrire sur la déclaration,un detail dans cette declaration : le projet ne pourrait être accepté si vous ne donniez pas la distance precise qu’il existe entre les côtés du cabanon et vos limites de terrain,si distances inférieur au mètre et demi,refus) moi,ce sera opposition au projet par l adjoint au maire,parait que ce lieu est une zone ayant en projet 3 futurs logements…Faites un recours gracieux me conseille t on chez le notaire..non,je me mets pas a genoux pour ce genre de chose,bref je lâche l’idée..cependant! Merci @ Royaumont de l idée 🙂 un de mes frères ( perte de contact depuis fort longtemps ceci dit ) est « adjoint» de ce fameux adjoint administrateur dans la boite ou ils travaillent huhuhuu, et comme nous l’apprend si élégamment Mirbeau dans Agronomie « que veux tu,il faut bien corrompre le peuple !» ( A cette phrase qui clôt l’entretien de Mirbeau et Lechat,ledit sieur venant de tabasser méchamment une mendiante sous les yeux de Octave Mirbeau,se rachètera en donnant 20 frs a la pov’ dame!)

    1. Gosseyn

      H.S. : Attention, Lorrain, et cela intéressera d’autres membres du blog, le meilleur saucisson au monde est le fuseau fumé d’Abreschwiller !

      1. Pheldge

        Ah non môssieur ! le meilleur saucisson au monde, c’est le « bâton de Berger » !
        Demandez donc à Véronique Sanson, et France Gall !

  20. panchovilla

    il lui suffit de prendre la nationalité Afghane. L’Etat lui construira une cabane avec adduction d’eau, électricité, Canal +, etc…

  21. Calvin

    Ah ce beau sens bureaucratique de la propriété privée !
    Mais, avec la probable victoire de JL Mélanchon, la propriété va devenir (enfin) holographique.

    Le Peuple vaincra !!

    Ou pas.

      1. Bob L’Enclume

        Hum, que dit la Shari’a sur le droit de propriété ? J’imagine que si dans la bonne catégorie, ca ne doit pas trop rigoler sur ce point ?

  22. Pheldge

    une fosse sceptique, oui, à condition qu’elle soit dûment contrôlée par le SPANC !
    assainissement.ooreka.fr/comprendre/spanc

  23. Val

    @H je changerais la légende de l’image , c’est plutôt : Bureaucratie , cette peur terrifiante que qqn qqpart travaille sans votre commission

  24. UnLorrain

    @ Pheldge on écrit fausse sceptique ou fosse septique ?? ( vla que je doute a cet instant! Mais me dit que ca doit être fosse septique,qui a la racine de la terrible maladie infectieuse nommée septicemie ou socialisme! A propos de cabane au fond du jardin…ben elle peut être des toilettes sèches,merde,j’ai droit a l’utiliser quand même!)

    1. Lark on the Wing

      hé voui… s’il avait eu une fosse septique, Albert ne serait pas mort si jeune… laissant sa pauvre veuve frustrée se taper un Cornemuseux et pour finir un Hindou… à quoi tiennent les choses, hein ?

      1. Aristarkke

        Shocking!
        Les Anglais passent pour avoir inventé la chasse d’eau des toilets depuis le début du 17me siècle (vers notre Henri IV) et d’ avoir fait breveter le principe du siphon de cuvette couplé à la chasse d’eau à partir d’un réservoir vers le dernier quart du 18me…
        Il serait étonnant que Buckingham Palace n’ ait pas été équipé de pareils systèmes un demi-siècle après…
        Le prince Albert était globalement d’ une santé fragile, ce qu’il arrivait à dissimuler aux yeux de beaucoup et a effectivement succombé à la typhoïde. Victoria a cependant toujours démenti (quoique mollement par moments) que les deux domestiques que tu évoques, aient été plus que cela.
        Depuis Lady Chatterley, oeuvre so british, le doute reste vivace cependant…

        1. Lark on the Wing

          Ce n’était pas à Buck mais à Windsor que les toilettes fuyaient… au reste, le problème était récurrent dans ces vieilles demeures d’outre-Manche… Et à Claremont, le pauvre Louis-Philippe…

          Pour ce qui est de John Brown, la correspondance retrouvée ne laisse guère de doute : la VR aimait fort le déduit et s’accommodait mal de l’abstinence du veuvage… au surplus, et parfois en public, JB s’adressait à elle en l’appelant « woman »….

          1. Aristarkke

            « la VR aimait fort le déduit »
            Avec neuf enfants au compteur, c’était quelque chose d’assez aisément déductible et surtout probable…
            Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois qu’une personne s’offusquant officiellement de gauloiseries comme elle en donnait la preuve publique à la moindre occasion, se comporte très différemment en ce qui la concerne, en privé.
            Vertus publiques, vices privés…

            1. Lark on the Wing

              the famous Victorian Cant…. mais avec Melbourne, elle avait vraiment reçu une éducation « anglaise »….

              Ceci dit, « on » avait donné des conseils à Napo III et Eugénie, notamment le coussin sous… pour aider… n’est-ce pas ?… et cela avait donné le résultat attendu, mort ensuite sous les sagaies zouloues…. et sous l’uniforme british… les étrivières ne servaient pas qu’aux petits vices… valaient mieux qu’elles soient solides….

              1. Pheldge

                Hmmmm … « elle avait vraiment reçu une éducation « anglaise »…. » Comme la Princesse Alexandra, aka madame SAS, dont l’éducation a fait l’objet de plusieurs volumes croustillants ? 😉

  25. francomusso

    C’est toujours étonnant (pour moi en tout cas …) tous ces gens qui CROIENT dur comme fer que la maison, l’appart, le terrain qui leur appartient d’après tout un immense tas de paperasse administrative (et de taxes par la même occasion), CROIENT disais-je que ce la leur appartien VRAIMENT. Ah mais non non non non … Tout appartient à l’état. TOUT. C’est clair et c’est sur. Au lieu de payer dix fois le tas de moellons, investissez plutôt dans vos enfants (savoir, arts, voyages etc..) au moins ce ne sera pas de l’argent perdu, oui PERDU!!

  26. Aristarkke

    c’est ouvrir la porte à toutes les fenêtres à colombage ???
    Est-ce pour railler, Monseigneur ???
    Parce qu’architecturalement, cela n’existe pas.
    Peut-être vouliez vous évoquer les fenêtres à meneaux qui ravissaient tant les inspecteurs des contributions chargés de l’impôt sur les portes et fenêtres à qui cette conception permettait de compter quatre fenêtres pour une…

          1. Pheldge

            Pour vous calmer tous les deux : ci dessous, en attendant, pour patienter, un petit interlude : Royaumont, quand tu t’adresses au Papet, que il est en train de dîner , tu dois dire : « Dis-moi, fier dinant, c’est Line ! » 🙂

  27. Aristarkke

    Mélusine, un petit interméde pendant tes vacances :

    En outre, son éducation ou, allez savoir, sa misanthropie ne le pouSSE guère à demander : ou étant alternatif, le verbe doit rester conjugué au singulier…

    et à l’efficacité maintes fois prouVEE,

    mener tambour battant la réhabilitation du bois : cette expression française est toujours rédigée avec tambour au singulier, même si elle fait référence aux tambours militaires lors des batailles
    Merci ma Doulce pour tes bons soins…

      1. sam player

        Harry il est parfois comme l’administration : il faut qu’il trouve un truc qui va pas sinon il aurait l’impression de servir à rien 😀

        1. BDC

          Le pauvre, déjà que je lui ai écrit sèchement depuis ma bétaillère, c’est Pheldge qui ne va pas être content si on lui dégrade son stock de SG :mrgreen: !

            1. BDC

              Voyons Lady B., ce n’est pas parce que votre ville a inventé le café-p.pe que vous avez le droit de venir ici mettre le Bar d’Elle. (Tu vois René que je te lis !) Bisous Bonsaï et Harry.

      2. Aristarkke

        Après recherches, le pluriel du Patron est admissible mais pas très convenable.
        Deux sites affirment qu’ en présence de ou, il est préférable d’utiliser le singulier plutôt que le pluriel sauf si le sens général de la phrase rend l’idée que chaque terme de l’ alternative a la même capacité de rendre l’ action exprimée par le verbe, réelle, accordant ainsi une possibilité d’utilisation du pluriel admissible comme non fautif.
        Dans la phrase en jeu, la première alternative a sans conteste, la capacité attendue de réalisation alors que la seconde est en fait considérée d’ emblée comme inférieure, sauf par extraordinaire… « allez savoir » affaiblit cette seconde alternative en la rendant au minimum moins susceptible d’être vérifiée…
        Rien n’ apparaît là dessus en provenance de l’ Académie F. mais j’en suis resté à la première page de Bing…

        1. BDC

          Mouais… le pluriel renforcerait l’ironie mais passons, je m’incline devant les cheveux blancs, vénérable ancêtre 😉 . En revanche « l’une ou l’autre aideS » me paraît incorrect, je mettrais « aide » au singulier.

          1. Pheldge

            Parfaitement, ô Très Sublime, quand on cogne sur le Papet, il faut cogner fort, à cause que comme il est très gâteux, il ne comprend pas !

          2. Aristarkke

            Je crains que vous ne deviez vous incliner davantage car avec des substantifs, le pluriel est requis. Considérez que l’ une ou l’ autre coexistent puisqu’il y en a donc deux possibles au minimum. D’ autre part, comme je l’ indiquais récemment au Hussard, l’ ellipse est un art difficile puisque la véritable phrase avant passage des ciseaux est : l’ une ou l’ autre [des] aides…

            1. BDC

              Mouais mouais… permettez cher Harry. Selon vos préceptes, diriez-vous « l’une ou l’autre aideS ira dans sa poche » ? Perso j’aurais tout mis au singulier.

              1. Aristarkke

                Me méfiant des effets des ellipses, j’ aurais écrit: (…) des aides. .

                En bon libéral, je suis, de principe, anti-allocation de principe! La seule exception que je fais, sont les allocs familiales à cause du principe de la retraite par répartition immédiate à la mode Grançaise dans la mesure où élever une tapée de marmots coûte bien plus que les réductions d’ IR. Or ceux qui n’ont pas de descendance vont obliger des enfants qui ne leur auront rien coûté, à payer pour eux. Les allocs sont donc une contribution logique dans ce système…

                1. Pheldge

                  T’es gonflé ! « ceux qui n’ont pas de descendance » cotisent autant que toi à ce système perrave, et préfèreraient de loin avoir capitalisé ce même foutu pognon ! auquel cas , ils ne seraient en rien dépendant de la progéniture d’autrui … 😉
                  Et je te signale que l’argent de tes p’tains d’allocs, il sort quand même un peu de ma poche à moi ! 😉

                  Et pis, tant qu’t’y es, vas-y, dis le, que t’es pour qu’on rabote les pensions largement imméritées de « ceux qui n’ont pas de descendance » ! 😉

                    1. Pheldge

                      RPS : timeo danaos, et dona ferentes ! pas « ferencet », c’est du Latin, pas du Turc ! du verbe fero, fers , ferre, tuli, latum , nom de nom ! 😉

                    2. albundy17

                      « à moins qu’elle me l’ait caché) »

                      Ben disons qu’il faut vraiment cacher surtout les naissances et ne surtout pas les déclarer, pasque sinon les allocs te retrouvent pour donner ton dû. (et vérifier que tu es digne)

                      Mais peut être a t elle accouché au fond d’un van dans un autre pays, sinon je ne vois pas comment tes enfants (français sur la ID ?) auraient échappé au système…

                      Ou alors la mémoire, toussa…. c’est pas non plus avec ces allocs que tu deviens riche, ça doit payer quelques paquets de couches

                    3. René-Pierre Samary

                      Non Al, je parle bien d’enfants légitimes… Mais entre des naissances avec des mères différentes, je me mélange peut-être un peu les pinceaux.
                      Toujours est-il que je me rappelle fort bien qu’avec mes deux premiers gosses, nous n’avons pas fait de demande d’allocs’, et personne n’est venu nous forcer à le faire. Les choses ont peut-être changé. Je me souviens que lors du passage du RSI au RSA, ils en faisaient la publicité à la radio. « Avez-vous bien réfléchi au fait que vous pouvez bénéficier du RSA ? ». Je me demandais si on n’allait pas finir par faire du porte-à-porte, du mailing… On traquerait les ayants-droits à domicile !

                    4. BDC

                      Rrrhhhooo Albundy tu es trop fleur bleue. René a 3 enfants mais d’écarts d’âge importants donc peu de temps où il en avait 2 à charge en même temps.

                  1. Aristarkke

                    Purée! On croirait le copropriétaire type! Je m’escagasses à bien préciser et lourdement pour les durs de la comprenure, que je n’admets ces allocs uniquement à cause de la retraite par répartition (qui me débecte par ailleurs) et le premier qui proteste est le OINK ultramarin qui va obliger mes enfants à payer pour lui verser sa retraite! Manquerait plus que tu n’aies pas mis un sou dans le bastringue de leur élevage!

                    1. Pheldge

                      Oh p.tain, c’est la guerre que tu cherches ? je te signale que quand le système par répartition va s’écrouler, bien qu’ayant cotisé péniblement, je viendrai en personne, frapper à la porte de tes enfants pour demander l’asile, vu que j’ai généreusement contribué à leur élevage ! 🙂

                  2. albundy17

                    « en rien dépendant de la progéniture d’autrui »

                    Les sans progéniture devraient payer double, pasque c’est bien un de mes gamins qui va pousser ta chariote et remettre le plaid sur tes genoux en essuyant le filet de bave qui coule en continu :mrgreen: (et je te raconte pas les couches)

                    1. Aristarkke

                      Voilà ce qui attend le OINK ultramarin.
                      On n’a rien à ajouter vu ce qu’il coûtera à moins d’ expérimenter la soluce d’ Attali…

                    2. Aristarkke

                      Si le gamin est celui qui contribue à déglinguer les tondeuses à gazon avec ses mélanges expérimentaux de carburants, je serais Pheldge que je serais pas rassuré surtout s’il assure aussi la fonction d’ échanson…
                      Il y en a un qui va regretter d’avoir eu des gamètes à la ramasse…

                2. BDC

                  Harry, que les gamins coûtent à leurs parents me semble normal. On a choisi de les faire oui ou non ? Alors on assume. Je suis pour que l’État finance la contraception, mais pas les allocs. La politique dysgéniste soce pour financer leur Madoff, et obtenir notre consentement aux prélavements, non merci. Par contre les réductions d’IS pour la nounou, ce n’est que justice 😀 . Sinon d’accord avec Pheldge : on cotise pareil et en plus rien ne dit que le bilan des enfants sera positif vu notre taux de chômage des jeunes (je suis sûre qu’il sera positif sur notre échantillon de mal-pensants, mais on n’est pas représentatif…).

                    1. BDC

                      Harry… j’ai compris que vous tolérez les allocs uniquement pour soutenir le Madoff, ie que les enfants financent les retraites. Or un gamin coûte pendant qu’il est jeune et pendant qu’il est vieux, pendant la vie active… ça dépend. Quand tout va bien il compense ce qu’il a coûté étant jeune et sa future retraite. Et moi je vous dis que j’ai un doute sur la natalité marginale. Pas sûre qu’elle soit contributrice nette … donc pas sûre que les allocs équilibrent ce fichu système.

                    2. Aristarkke

                      Merci, ô BDC, de considérer à mon endroit que j’ accepte les allocs non en soutien du Madoff de la retraite par répartition mais parce que ce Madoff nous est imposé depuis 74 ans, sans échappatoire sauf partielle pour les fonx ou totale pour les émigrés ou les calenchés… Ces allocs étant une des conséquences logiques du Madoff puisque ce système contraint à tirer des traites exclusivement payables par vos héritiers au sens large dont la plupart ne sont pas encore nés (économiquement voire au sens propre) au moment où vous commencer à les émettre…
                      C’est d’ailleurs pourquoi les allocs étaient indépendantes des ressources des parents puisque le but était d’ inciter autant que faire se peut à engendrer au moins trois ou quatre enfants viables pour la vie active afin d’obtenir au minimum un équilibre en nombre de cotisants par bénéficiaires et préférentiellement plutôt en surnombre…
                      Il était aussi basé sur une retraite moyenne d’ une douzaine d’ années prise à partir de 65 ans…
                      C’est un système totalement bourré de défauts sauf pour les magouilles politiciennes : Pétain a pu ainsi puiser dans les réserves des fonds de retraites d’ alors qui étaient tous à base de capitalisation pour mettre en place ce système vicié et vicieux de prévoyance retraite sans stock préalable de capital…
                      C’est aussi un système qui permet de « cracher » de la pension avec seulement un trimestre de décalage (schématiquement) donc très sensible et utile pour les options court termistes de la politicaillerie…
                      J’ arrête là parce que ma tension monte, pire qu’ avec Méremptoire si vous voyez l’ horreur…

                    3. BDC

                      Mais Harry… oui je mets d’abord Madoff en cause, et les allocs en cautère. Là vous vous basez sur le but officiel des allocs, pas besoin de motiver les gens à faire un gamin ou deux c’est naturel, alors que le 3ème … Mais comme d’habitude avec les soces, on aboutit à l’inverse de l’effet escompté : des dettes sociales de plus en plus lourdes et de plus en plus d’enfants pauvres. Donc je ne défendrai pas ce système.

                    4. Pheldge

                      « au moment où vous commencer … » toi y’en a parler petit nègre ? la fin y’en a s’approcher à grands pas ? 😀

                    5. BDC

                      Addendum Maître Pheldge : si les enfants Starkke fuient ce pays de cocagne, c’est bien vous qui êtes en droit de lui réclamer des sous pour les frais d’élevage engagés en vain. 😉

                  1. René-Pierre Samary

                    De toute façon, le problème des allocs et des retraites sera bientôt dépassé. Les Occidentales sont devenues tellement insupportables que je prévois une montée de la démission des reproducteurs (à l’exemple de la grève des producteurs dégoûtés par l’l’état-maman).

                    1. René-Pierre Samary

                      Certainement, Ari, mais il faut un filet aux mailles très fines pour en pêcher. De plus en plus d’homme vont hésiter devant un « contrat » où ils ne trouveront qu’incertitudes et désavantages.

                    2. Pheldge

                      Une femme insupportable, c’est une femme à dresser ! rien d’impossible pour qui sait s’y prendre … tu veux des cours particuliers ? à ce que je comprends, t’as divorcé au moins 3 fois, y’a peut-être un truc à améliorer ! 😉

                    3. René-Pierre Samary

                      « à ce que je comprends, t’as divorcé au moins 3 fois »
                      Non, marié une seule fois, séparé. Je suis contre le divorce. Contre le mariage aussi, d’ailleurs.
                      Quant à dresser les femmes, je suis de la vieille école. Ma pire voie de fait, ce fut une paire de gifles, très amplement méritée. Et quelques bourrades, genre nautique.

                    4. Bonsaï

                      @ Albundy, 5:41
                      Tu permets Albundy, je ne t’autorise pas à en me citer en référence de tes péroraisons, alors que tu ignores quasiment tout de mes opinions politiques !

                    5. albundy17

                      B : » alors que tu ignores quasiment tout de mes opinions politiques ! »

                      ça tombe bien, je ne les ai pas évoqué.

                      faut juste savoir lire

                    1. BDC

                      Albundy, mon bouquet de fleurs bleues, tu mets trop d’affect’ dans ton raisonnement. Regarde les choses version macro-économique et non ton cas perso.

                    2. albundy17

                      ^^

                      Justement, macro éconiquement, rembourser un truc qui empêche de fabriquer du chiard consommateur de couches, de lait en poudre hors de prix, de ptits pot bio et de tout le fatras nécessaire (y compris éventuellement la nouvelle bagnole à cause du coffre de la clito trop petit), c’est un non sens (etude 2011, couples claquent de 6 à 9.000 euros annuel par gosses jusqu’à 12 ans, après c’est pire)

                    3. BDC

                      Albundy, c’est pas toi qui te plaignais du fric que te coûtaient tes gamins et que tu ne pouvais pas dépenser ailleurs ? 😉 Bon je suis un peu de mauvaise foi car tu dépenses plus quand même, mais il y a aussi les dépenses publiques, et l’EDNat c’est un gouffre.

                    4. albundy17

                      « c’est pas toi qui te plaignais du fric que te coûtaient tes gamins »

                      sans doute j’aime bien geindre, les gens aiment trouver du plus malheureux que soi, ils se sentent valorisé 😀

                      Je le fais d’ailleurs avec plus de plaisir en présence de mes enfants, de tout ces voyages que j’aurais pû faire, ou de ce petit voilier.

                      Ca ne m’empêche pas de penser macro, contraception et avortement ont une part de responsabilité dans nos besoins d’immigration pas très choisie.

                      Le gouffre de l’ed nat n’a rien à voir avec notre natalité trop faible.

                      bisous :mrgreen:

                    5. BDC

                      Pourquoi l’Etat devrait-il contrôler/soutenir la natalité ? À part pour la pyramide de Madoff mais on en a déjà parlé, perso je doute fort de l’efficacité des allocs. Pour soutenir la croissance alors ? T’es d’accord pour les transferts sociaux, on les finance avec tes sous ? Bisous aussi.

                    6. albundy17

                      « Pourquoi l’Etat devrait-il contrôler la natalité »

                      « Je suis pour que l’État finance la contraception »

                      Tu fais ta bonsaï ?

                      Je ne sais pas combien l’état donne d’alloc mais je ne crois pas que ce soit le montant qui t’ai décidé à enfanter 😀

                    7. BDC

                      Albundy, je suis une grande féministe, je suis pour la libération de la femme ! Ahem … (le samedi saint en plus, désolée Maître Pheldge) 😉

  28. Loki dort

    Je vois d’ici Georges Marchais, s’il était encore envie: « cépupossib’! Yvonne, fais les valises, on rentre à Moscou! »
    En ce qui me concerne, je me donne 1 an pour refaire ma vie ailleurs. C’était déjà un projet pour raisons personnelles (la bougeotte, j’m’emmerde à mon boulot, et dans ce trou à taupe), et tout ça me donne des raisons supplémentaires d’aller bouffer du lapin enragé ailleurs, ou j’aurais quand même encore le droit d’en chasser, nom d’un chien!

    1. bibi

      Je suis pas sur que Yvonne De Gaulle eut été partante pour un séjour à Moscou en compagnie de Georges Marchais, la femme de Marchais c’est Liliane.

      1. Loki dort

        Ah oui, c’est vrai! En même temps, c’est grâce à De Gaulle que nous avons aujourd’hui des fonctionnaires d’élite, vaillants défenseurs des valeurs communistes.

  29. Peste et coryza

    Une histoire émouvante… et oh combien familière….

    De toute façon, les fonctios ne savent qu’être forts avec les faibles.
    Un petit vieux ou des jeunes en déshérence (je suis tombé sur un géologue vivant dans une roulotte avec sa famille… ben oui, pas de boulot), pas de problèmes… car ils sont pacifiques, peu nombreux, et surtout non armés.

    Par contre, dès qu’on l’on parle de roms, de migrants, voire de gitans, ce n’est pas le même son de cloche : la horde est nombreuse, musclée, armée, et vindicative. Notre brave fonctionnaire, bien informé, mouillera ses chausses, et tournera les tallons, comme le Brave Sir Robbin.

    1. Loki dort

      Primprenelle Royal exprime sa déception:

       » mais euh! ils avaient dit qu’ils prendraient une femme d’abord! les méchants!

        1. Loki dort

          En même temps, les dégâts causés ne seront pas mondiaux… et du côté de l’image de la France à l’étranger, nous ne perdrons rien au rejet de sa candidature, ouf!

          1. albundy17

            L’image de la france, triple lol, nous sommes la risée du monde entier.

            « En même temps, les dégâts causés ne seront pas mondiaux »

            Pour une fois que je suis pour la notion de partage équitable

            1. Loki dort

              Oui, je suis au courant, justement: heureusement que sa candidature est rejetée, sinon nous aurions été la risée des 5 galaxies!

              1. albundy17

                Certains à l’étranger font preuve de compassion, et qui sait un jour peut être la marine de guerre américaine viendra, à l’instar de la CdN en ce moment, nous libérer du joug communiste ?

                1. Loki dort

                  Finalement, ils auraient dû le faire dès la sortie de la guerre 39-45. De Gaulle ne nous a pas rendu service en ce qui concerne le communisme en France, et il aurait peut-être mieux valu que le pays devienne un protectorat américain.

                    1. albundy17

                      Oui, merci Pheldge pour la correction, on en serait sorti depuis 91 minimum.

                      Aller, cadeau avant le vendredi, à l’Élysée ça fait la fête (11 avril) la tanche se déhanche sur le titre « je suis à l’ouest » pendant que son ex sauteur prends des photos avec son notre portable…

                      planet.fr/politique-video-la-scene-surrealiste-entre-francois-hollande-et-segolene-royal-a-lelysee.1337749.29334.html?xtor=ES-10-[Planet-Alerte-Infos]-20170413-[testA]&gcltc=2&gcltl=3&gcnid=1337767

                      C’est à mon sens collector, bien qu’il soit difficile de faire le tri

                    2. Pheldge

                      Ouais, bin Al, il n’y a plus la vidéo royale ! celle à la mère Macronne si, mais apus ségo ! 🙁

                    3. albundy17

                      Rhaaa, t’es trop nul, le patron avait mis un sujet pour ne pas avoir de pub un temps pestive sans les tout block, faudrait d’ailleurs que je le retrouve pour archiver.

                      T’as vu ton égérie, la femme de tes raves ? Rigole pas c’est avec ton pognon

    2. tabbehim

      Une déconvenue, pas un échec. Ségolène Royal, la ministre de l’Écologie et de l’Environnement pour encore un petit mois, a reconnu mercredi sur France 5, qu’elle ne sera pas la prochaine directrice du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud), la plus grande agence de l’ONU, basée à New York.

      LOL
      la dinde du poitou vient de se faire fourrer avec une petite déconvenue, une de plus ^^

      1. Royaumont

        La dinde du Poitou essaie de se reconvertir chez Mélenchon. Elle doit sentir que chez Macron, ça sent pas bon, alors elle se recycle.
        Il y a quelque chose de pathétique à voir ces vieux chevaux de retour essayer de se caser à tout prix pour un dernier tour de piste.

        1. Pheldge

          Royaumont, tu trouves ça pathétique, moi je trouve ça franchement indécent, surtout de la part d’une Ségo tellement bouffie d’orgueil qu’elle n’aura jamais besoin de botox !

          1. Royaumont

            Mdr…
            Elle me fait quand même penser à Joséphine Baker tentant un come-back dans les années 70. Les bourrelets et le triple menton cassaient la magie…

  30. Gosseyn

    Au Brésil, des charrettes de députés sont sous le regard des juges. La corruption autour de  »Pétro-gras » s’évaluerait à environ deux milliards de dollars ; kif-kif en euros, vu l’incertitude … Il n’y a pas loin de la cabane pour les véreux identifiés.
    .
    En Corée non communiste, les hiérarques politiques, Présidente incluse, tombent pour des faits de même nature et des montants globalement indéterminés, mais qui pourraient être supérieurs à ceux du Brésil.
    .
    En France, pays corrompu s’il en est, rien que les détournements d’héritages initialisés par des officiers ministériels s’élèvent à un montant bien supérieur à l’affaire brésilienne, si l’on considère les quelques décennies depuis lesquels ils se produisent.
    Mais, dans le cas français, la participation de la justice à ces spoliations est avérée : plus de 200 jurisprudences de règlement* y ont contribué !
    (*Jurisprudences inconstitutionnelles)
    .
    Nombre de membres de l’oligarchie compromis : élevé (jusqu’aux plus hautes instances !). Nombre incriminé judiciairement : zéro !
    Votez pour prolonger ce système, qu’ils vous disent.
    .
    J’ai payé de ma personne pour le savoir. Autant dire que je n’en resterai pas là. C.Q.F.D. Et comme vous avez lu ceci, qui n’est pas rien, faites en copie et faites-le savoir, si vous le pouvez, merci.

  31. kkun

    Triste nouvelle aujourd’hui, Ségolène Royal ne dirigera pas l’agence de l’ONU sur le développement.
    Une occasion de faire rayonner le génie français à l’international, génie si bien incarné par cette femme et son entourage, de perdue.
    Oh rage!

  32. Nathalie MP

    L’Etat français est une mouche du coche permanente et insupportable. Et jamais rien n’est trop petit ni insignifiant pour éveiller ses envies de contrôle. Comme disait La Fontaine :
    « Ainsi certaines gens, faisant les empressés,
    S’introduisent dans les affaires :
    Ils font partout les nécessaires,
    Et, partout importuns, devraient être chassés. »

    1. tabbehim

      oulà, cher nathalie MP, veuillez séant cessez d’arrêter d’amener culture en France, les textes de La Fontaine ne sont plus enseigné dans la propagande nationale (ni un grand nombre d’auteur d’ailleurs).
      Si on vous surprend à amener plus de savoir que celui qui est certifié KampDuBien et VivreEnsemble, il vous en cuira ! D’autant que nombre de critique de l’époque sont bien trop « réactionnaire » ajourd’hui !

      1. Pheldge

        Euh je ne voudrais pas vous faire avoir des histoire avec dame MP, mais « cher nathalie MP, veuillez séant … » ça peut prêter à confusion 😉

        1. Aristarkke

          Génie des alpages causant le suisse quelque peu malséant d’ être exprimé céans…
          Si tu ne lui indiques pas par quoi il pèche, comment veux tu qu’ il progresse???

        2. Aristarkke

          Tu n’as pas peur avec ton cher un peu trop transgenre???

          Serais tu en pleine confusion???

          Gageons qu’ elle apprécie davantage chèrE…

          1. Pheldge

            j’ai cité le Suisse. De toutes façons, Suisses, Belges, tout ça, c’est des sous-Français ! donc ça cause mal, et à cause du « plafond de verre linguistique », ça ne peut pas progresser. 😀

          2. Pheldge

            C’était ça qui m’avait fait tiquer, la confusion céans/séant prenant alors une dimension particulièrement intéressante …

    2. Pheldge

      Merci m’dame de citer ces quelques vers … ça m’a fait penser qu’il y en a qui pourraient sortir de la bouche (édentée ! ) d’Aristarque le fossile en bullant, quand il prétend arbitrer par ici, des discussions entre lecteurs :
      « Mes enfants, approchez, Approchez, je suis fourbe, les ans en sont la cause. … »
      je rappelle au passage,comment se termine ce genre de bizness avec ce vieux filou de Raminagrobis :
      « L’un et l’autre approcha ne craignant nulle chose.
      Aussitôt qu’à portée il vit les contestants,
      Grippeminaud le bon apôtre
      Jetant des deux côtés la griffe en même temps,
      Mit les plaideurs d’accord en croquant l’un et l’autre ».

  33. Pheldge

    @ tabbehim : j’emprofite (mon créolisme préféré 😉 ) pour parler de la visite de l’inénarrable Philippe Mérieux à la Réunion, et qui vante l’utilisation du créole dans les cours de l’Ed Nat. Cela fait 27 ans que je constate les graves carences en français chez mes compatriotes, tous bardés de mastères de BTS et de licences …

  34. Devil

    Ce brave homme devrait dire aux migrants du coin de venir planter une tente à l’orée de son bois : il aura même des gardes du corps fournis par les associations.

  35. JiJiBé

    Le choc émotionnel ressenti à la lecture de cette dépêche :

    « Si Le Pen est élue, Hollande pourrait ne pas assister à la passation de pouvoir »

    Voyons un peu l’affaire :

    Si Le Pen est élue…Ce pen à jouir augurant de possibles auspices n’en finit pas de se dissoudre dans la tambouille que fut son quinquina (il ne crache pas dessus paraît-il). Vivement qu’il disparaisse à tout jamais, les hospices de tous genres lui sont ouverts.

    Mais Thésée vous pitoyable détraqué qui à l’inverse du héros sus-nommé ne fut pas l’ombre d’un quelconque réformateur, et dont la seule Acropole fut de fuguer à scooter avec l’une de ses hétaïres au lieu de se consacrer aux affaires de notre pays qui ne fut jamais le sien.

    Pour mémoire je rappelle que je n’irai pas déposer le moindre bulletin pour ces onze judas.
    Il nous cassent les urnes depuis tellement longtemps.

  36. JiJiBé

    Allo ?

    Je reçois en direct un message de l’Enlisé.

    « Hétaïre…hétaïre…est-ce que j’ai une gueule d’hétaïre. Et ta soeur m’assène-t-il ? »

    Je lui réponds très respectueusement que ma soeur ne bat pas le beurre et se consacre à la fabrication artisanale du reblochon et que le fromage de hollande empeste depuis trop longtemps et que la moindre cave fraîche destinée à affiner les produits de qualité ne saurait accepter la promiscuité d’un produit avarié.

    Aux dernières nouvelles il serait en réanimation, au repos et au lait de chèvre.

  37. Aristophanedecarotte

    notre maire vit aussi dans les bois! sisi ! enfin pas tout à fait il est domicilié dans un bois mais vit ailleurs. cela lui permet d’être au registre des impôts sans payer d’impôts tout en étant maire..

    vous me suivez ?..

  38. Stéphane B

    Bof, h16, faut qu’on discute. Vous avez mon mail et je peux expliquer le fonctionnement des agents verbalisateurs. Si ce retraité joue bien et avec un avocat compétent, il ne risque pas grand chose.
    Déjà, il faut que la mairie fasse dresser un PV pour construction illicite, qu’elle prouve dans son PV qu’aucune construction n’existait depuis moins de trois ans et tout le souk derrière.

    Il y a aussi de la jurisprudence à évoquer comme celle de la yourte d’Arrout en Ariège.

    1. La question n’est absolument pas de savoir si le retraité risque ou pas quelque chose, mais de comprendre comment un pays a pu dériver au point d’observer ce cas inique.

      1. Stéphane B

        On dit merci Vichy alors car la réglementation concernant les actes d’urbanisme trouve son origine dans le régime de Vichy.
        Bref, vive le national socialisme

  39. lextincteur

    Bonjour,
    La réponse de Madame le Maire sur sa page fessebouc :
    « A toutes celles et tous ceux qui ont lu les médias depuis une semaine, il me semble nécessaire d’apporter quelques éclaircissements.
    La première fois que nous avons rencontré Monsieur Belmon en 2015, suite à des plaintes de riverains (la parcelle boisée ayant été clôturée, les accès aux parcelles voisines étaient modifiées voire inadaptées), un simple rappel lui a été formulé.
    Un entretien à la mairie a été organisé avec les services de la Direction des Territoires et de la Mer. Nous lui avons rappelé les règles en matière d’urbanisme.
    M Belmon était alors résident dans une commune proche de Cercoux. Les constructions de Cercoux ne constituaient nullement sa résidence principale.
    Des constructions et installations avec béton ont pourtant été développées par la suite malgré les rappels de la réglementation en vigueur et nos conseils.
    Durant les mois qui ont suivi, des demandes de compteurs électrique et d’eau potable ont été faites et c’est en conscience et en responsabilité que je leur ai opposé un refus.
    Et ceci pour des risques de sécurité publique et principalement des risques incendie. Je rappelle que Cercoux est une commune très boisée classée en haut risque incendie, ce qui se prouve malheureusement tous les étés.
    Je précise que le terrain a été mis en vente et que cette « hutte gauloise » a été proposée à la location à la nuitée.
    Lors des échanges entre la mairie et M Belmon, à aucun moment il n’a évoqué des difficultés sociales, qui nous auraient conduits à chercher des solutions ensemble, tout en respectant les droits et obligations de chacun.
    Aujourd’hui, une action est en cours auprès de la Justice. Il en va de l’intérêt collectif de la commune s’agissant d’une zone naturelle protégée. Que deviendra t-il de notre commune demain si nous laissons chacun construire ce qu’il veut où il veut ? Comment envisager une convivialité entre les cercousiens si on permet à certains de ne pas respecter le droit quand d’autres si contraignent ?
    Je réitère mes mots concernant mon rôle d’élu qui est celui de la défense du bien collectif et de la sécurité de chacun sur le territoire de la commune.
    J’assure cependant et en toute sincérité, que la situation de M Belmon va être évaluée avec bienveillance par le conseil municipal. »

    1. Merci de ces précisions.
      On pourra en tout cas constater deux choses :
      – comme expliqué dans le billet, on n’a toujours pas le droit de faire ce qu’on veut sur son propre terrain. C’est toujours aussi inique : « Que deviendra t-il de notre commune demain si nous laissons chacun construire ce qu’il veut où il veut ? » Eh bien ça deviendra un pays où les gens seront obligés de se parler entre eux sans avoir l’Etat comme interlocuteur obligatoire, d’une part, et d’autre part, ce sera malgré tout mieux que la situation présente où tout est interdit par défaut.
      – l’ensemble des informations complémentaires n’ont été rapportée nulle part par la presse. Ou bien la maire vient de faire le travail que les journalistes n’ont pas fait, ou bien ces derniers ont été consciencieusement écartés de la mairie. Dans tous les cas, seule la publicité faite à l’affaire au travers des réseaux sociaux aura permis de mettre à jour ces informations. Ceci prouve une fois de plus l’indigence du traitement de l’information en général dans ce pays.

      1. lextincteur

        « l’ensemble des informations complémentaires n’ont été rapportée nulle part par la presse. »
        Parce qu’il est plus vendeur de hurler en cœur contre une injustice que de chercher à comprendre les vraies causes de cette injustice …
        Enfin, je suppose …
        Pour la liberté de faire ce qu’on veut sur son terrain, il ne faut pas oublier qu’elle doit s’arrêter là où commence celle du voisin …
        Quand à espérer que les gens se mettent à parler entre eux pour solutionner les problèmes, c’est un vœu pieu …
        Il n’y a qu’à voir les conflits de voisinage qui peuvent perdurer sur plusieurs générations …

      2. Aristarkke

        Quand on veut communiquer avec la Presse, il me semble que l’AFP est préférable à FB. La notoriété de cette dame ne permet pas d’envisager que sa page FB soit en effet surveillée comme le lait sur le feu ou la pendule de la SS (selon Coluche)…

          1. Aristarkke

            J’émettais une hypothèse sur le rapport partial de l’affaire attribué à la Presse que vous mettez en début de votre commentaire de 13H57.

            Envoyer un bulletin à l’AFP et répondre sur sa page FB ne sont pas exclusif l’un de l’autre.

    2. Aristarkke

      la parcelle boisée ayant été clôturée, les accès aux parcelles voisines étaient modifiées voire inadaptées)

      Le droit de clôture accompagne inévitablement le droit de propriété puisque celui ci revient dans son principe à interdire aux tiers de profiter d’une façon ou d’une autre dudit bien.

      Si le bois de ce monsieur constitue LE SEUL moyen d’accès à des parcelles enclavées, il y a effectivement un droit de passage à accorder mais il n’est dit nulle part que ce droit de passage doit s’exercer à l’endroit que les demandeurs souhaitent obtenir, généralement le plus accommodant pour eux.

      Si en revanche la clôture du bois n’enclave pas les autres propriétés, c’est la faute à pas de chance si l’autre moyen d’accès est moins commode du moment qu’il existe.

      Cela n’empêche éventuellement une demande amiable de droit de passage mais qui reste libre d’être ou non accordée de ce fait.

      1. lextincteur

        Il existe beaucoup de bois morcelés par de multiples parcelles auxquelles aucun chemin ne permet d’accéder directement …
        Chacun passe par les parcelles des voisins pour accéder à la sienne …

        1. Aristarkke

          Le droit de passage n’autorise pas à exiger un parcours accommodant au mieux de son intérêt personnel.

          Il doit exister. Point.

          Je ne dis pas qu’il est probablement plus intéressant de s’entendre entre voisins mais ayant goûté pendant 25 ans à la copropriété, là aussi, j’ai des doutes sur les issues favorables… surtout entre propriétaires pleins campant chacun sur sa parcelle comme dans un camp retranché entouré des hordes barbares…

          Relire Marcel Pagnol dans les pérégrinations de sa famille entre les propriétés jalonnant le dernier arrêt du tramway et la place du village de la bastide neuve (celle qui l’était depuis longtemps).

    3. Aristarkke

      On pourrait également proposer à Mme le Maire qui tient tant au caractère très boisé de sa commune qu’elle n’a qu’à proposer de racheter systématiquement toutes les parcelles boisées privées pour en faire un espace communal où, effectivement, elle aura ensuite tout loisir d’interdire les usages qui ne lui plaisent pas.

        1. Aristarkke

          On en revient donc toujours à la méthode soce d’agir uniquement par le biais du pognon ou des biens des Autres et de caler devant l’obstacle dès qu’il s’agit d’être cohérent entre volonté et action réelle.
          Elle peut aussi organiser une consultation municipale à cette fin pour que ses électeurs prennent leurs responsabilités, comme on dit…

Laisser un commentaire