Anti-racisme de combat : Anne Hidalgo sortirait-elle de sa léthargie bien-pensante ?

Ce n’est pas toujours facile d’être « de gauche ». Oh, bien sûr, tout le monde a compris que « de gauche » voulait forcément dire humaniste, progressiste, ouvert d’esprit et tendrement partageux, mais il arrive parfois que la mise en pratique de toute cette inclusion, tout ce vivrensemble bien épais pose des problèmes de cohérence d’ensemble. Anne Hidalgo, l’amère de Paris, le constate actuellement en multipliant les amusantes contorsions.

L’origine de ces gesticulations n’est autre que la prochaine tenue de Nyansapo, un festival afro-féministe. Comme son nom l’indique mal, il s’agit d’une manifestation organisée par le collectif Mwasi – je n’invente rien, même pas le nom – et dont le but officiel, affiché et revendiqué, consiste à organiser une ségrégation autoritaire pour séparer les Blancs des Noirs et les femmes des hommes.

brune magazine, raciste ?Cette histoire vous rappelle quelque chose ? Oui, bien sûr : elle ramène en mémoire la précédente grotesquerie du collectif toujours aussi Mwasi, il y a tout juste un an de cela, et qui entendait organiser des ateliers dans le cadre d’un Grand Camp d’Été de Décolonisation strictement interdit aux Blancs.

Bien évidemment, l’ensemble de ces manifestations n’est pas présenté comme la mise en place d’une ségrégation, ni comme l’expression d’un racisme doublé d’un sexisme parfaitement assumés. Pour les organisateurs, il s’agit une nouvelle fois d’une lutte contre la méchante oppression provoquée par Les Blancs et Les Hommes. Il ne s’agit pas de ségrégation, mais de « non-mixité ». Il ne s’agit pas d’un racisme subi, mais d’une méthode d’organisation militante. Comme quoi, avec les bons termes, toute saloperie collectiviste passe comme une lettre à la poste.

Parce qu’évidemment, il s’agit bien ici d’une parfaite débilité collectiviste comme les communistes, les fascistes et les nazis produisent régulièrement : ce collectif entend en effet lutter contre « Les Blancs » ou « Les Hommes », dans un bel amalgame impossible à définir réellement. Ce sont en effet « Les Blancs » (tous) qui sont responsables de racisme, ce sont en effet « Les Noirs » (tous) qui en sont victimes.

Les nuances n’ont aucun intérêt et personne ne voudra les connaître. Ainsi, comment définit-on le degré de « blancheur » d’un individu qui serait issu d’un parent (ou, plus compliqué, d’un grand-parent) Noir ? Un nuancier va-t-il être requis ? Quid des albinos ? De la même façon, comment qualifier un homme noir qui aurait choisi de changer de sexe ? S’il n’a pas encore subi son opération mais se considère pourtant femme, aura-t-il le droit de participer aux palpitants ateliers que propose le collectif ? La « non-mixité » millimétrée promet d’être particulièrement intéressante.

Plus à propos, comment ne pas voir les similitudes plus que troublantes entre nos aimables anti-racistes anti-mixité de gauche (qui n’hésitent pas à balancer de la « négresse de maison » à une journaliste métissée) et les méchants racistes ségrégationnistes de droite ? Si, certes, ils ne peuvent pas s’encadrer les uns les autres, on peut cependant convenir qu’ils s’entendent très bien sur une séparation raciale et sexuelle bien définie : à la limite, on ne pourrait qu’encourager leur synergie qui entraînerait probablement des économies d’échelle dans leurs « festivals » et autres « ateliers non-mixtes » ; il suffirait d’un peu d’imagination pour organiser des squats sans trop mélanger keffiehs, toilettes sèches et croix celtiques.

Au milieu de toutes ces consternantes calembredaines qui auraient provoqué de truculents billets de Philippe Muray, Anne Hidalgo s’agite donc pour tenter de gagner un minimum de cohérence politique. C’est évidemment peine perdue, son absence définitive de colonne vertébrale l’empêchant de se tenir droite.

Il n’empêche qu’elle aura tenté d’interdire la bouffonnerie, avant de « trouver une solution », c’est-à-dire la cantonner dans un entre-soi bien commode. Que voulez-vous : la République – même si des hordes de petits kapos y travaillent – n’a pas encore le moyen d’interdire le racisme dans un cadre privé.

Malgré tout, force est de constater que cette position tenue par Anne Hidalgo représente un changement notable dans sa façon d’agir : alors qu’elle nous avait jusqu’à présent habitués à une longue approbation (malheureusement pas toujours silencieuse) de l’éco-festivisme déjanté et des pires lubies gauchisantes au sein de sa municipalité, c’est probablement la première fois que la maire de Paris exprime ainsi une opinion tranchée, et pas en accord avec la doxa bien-pensante du moment.

On est en droit de se demander si la pauvre politicienne, devant la débâcle monumentale du Parti Socialiste, n’est pas en train d’essayer de s’acheter cette colonne vertébrale qui lui a toujours si cruellement manquée. Serait-elle en train de tâtonner le terrain pour trouver de nouveaux appuis après le décollage faramineux de son fumeux mouvement disruptif qu’elle avait créé, probablement entre deux vapeurs d’alcool, avec Christiane Taubira et Martine Aubry à la suite de la cinglante déculottée de la présidentielle ?

Eh oui : nécessité fait loi ou presque. Anne et Christiane sont dans le même bateau que Martine, à savoir un Parti Socialiste en ruine, duquel semble complètement absente la moindre direction, tant managériale qu’idéologique, et que les forces vives abandonnent soit pour s’exfiltrer vers une France Insoumise qui ressemble de plus en plus à une succursale du PCF, soit pour se mettre « en marche » en claudicant sans direction précise.

Autrement dit, peut-être assistons-nous au réveil d’une réflexion de la part de la maire de Paris, chose qu’elle n’avait pas faite depuis des décennies. Il faut dire qu’elle se retrouve, tout d’un coup, fort isolée : ayant eu la maladresse de soutenir bien trop ouvertement Benoît Hamon plutôt qu’Emmanuel Macron pendant la présidentielle, ayant cumulé cette maladresse aux tacles pas toujours subtils de celui qui allait devenir le président de la République, elle s’est rapidement retrouvée esseulée par ses proches conseillères (Anne de Bayser et Élisabeth Borne) qui ont rejoint Macron. Parallèlement, Delanoë, lui aussi soutenant Macron, n’a pas hésité à fournir tous les renseignements les plus utiles pour que le président puisse l’isoler encore plus…

Ah, décidément, ce n’est pas facile de sortir de sa léthargie intellectuelle. Non, ce n’est pas facile d’être de gauche, surtout actuellement alors que le collectivisme, le relativisme et les querelles de clochers font rage. Ce n’est pas facile d’être socialiste surtout lorsqu’on a été, si longtemps, dans le Camp du Bien et alors que ce dernier commence à sentir franchement le faisandé.

Allez, Anne, bon courage. On te regarde faire.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires337

  1. Calvin

    Et encore, heureusement que Michael Jackson est mort. sinon, comment Moisi… pardon, Mwasi aurait interprété le fait qu’un Noir devienne Blanc ?

    En plus, c’était l’interprète de Black or White.

    1. Aristarkke

      Déjà qu’ une blanche vaut deux noires et une ronde, deux blanches donc quatre noires, tu imagines le scandale pour les mélothropes…

  2. Bonsaï

    Ah! la France, ce grand pays colonisateur qui voit ici l’un des résultats de ses opérations funestes menées autrefois tambour battant sur les grands continents de la planète…
    A l’époque, ces populations d’indigènes n’étaient pas en mesure de s’opposer au bouleversement de leur vie traditionnelle. Aujourd’hui leurs descendants peuvent lire, écrire, s’exprimer et sont considérés à l’égal de leurs compatriotes de souche
    Les groupuscules dont il est question ici présentent évidement tous les symptômes.de l’extrémisme, voire de l’hystérie ou quelque autre forme de pathologie psychologique.
    Si Hidalgo avait quelque virilité, elle leur offrirait un bon pour une psychanalyse de groupe chez un bon médecin psychiatre…

    1. Le Gnôme

      « Il y a un second point que je dois aborder… : c’est le côté humanitaire et civilisateur de la question… Les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je dis qu’il y a pour elles un droit parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures.  »

      Jules Ferry, bien aimé de nos soces actuels. Il serait condamné par tous les tribunaux de France et de Navarre, subirait des manifestations monstres, serait traité de facho raciste et tutti-quanti.

      1. Royaumont

        En sont temps, Ferry a du faire face au scepticisme de la bourgeoisie conservatrice assez tiède pour l’aventure coloniale et à l’hostilité non dissimulée des libéraux. C’est la gauche, nostalgique du messianisme révolutionnaire qui l’a soutenu. La gauche a ensuite retournée sa veste et accuser la droite se ses propres méfaits. Comme toujours. C’est pour cela qu’elle n’apprend jamais de ses erreurs, le déni systématique l’en empêche.

        1. theo31

          « Nous admettons le droit et même le devoir des races supérieures d’attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture et de les appeler aux progrès réalisés grâce aux efforts de la science et de l’industrie… »

          Léon Blum, en 1925

          C’est le postulat de la discrimination positive, la xénophobie et la misogynie en plus.

    2. charles

      A l’époque ils vivaient dans leurs cases de bouses séchées et on aurait bien fait de les y laisser effectivement…

    3. René-Pierre Samary

      « ses opérations funestes menées autrefois tambour battant sur les grands continents de la planète… »
      Continents dont les populations eussent probablement agi de même à notre égard, si elles avaient été en capacité de le faire.

      1. nemrod

        Vous êtes un grand connaisseur de la nature humaine RPS.
        Les constructivistes veulent la changer et c’est la cause de bien des malheurs

          1. Lark on the Wing

            yeah ! it’s a lark !

            au fait, mon pseudo vient d’une poésie de Browning (pas John Moses, mais Robert) qui a pour titre « Pippa passes »… maintenant qu’elle est mariée, je ne risque plus rien….

              1. Lark on the Wing

                « go down » a un sens argotique bien particulier… bon, pas dans le Gospel, hein….

                remarque, on n’est pas loi de Pippa…

                1. Lark on the Wing

                  « pas loin de Pippa »… rats…

                  à propos de « rats », je viens de rechercher la locution employée par Trump qualifiant Bruxelles de « trou à rats » : il avait parlé en fait de « hellhole », ce qui n’est pas la même chose, hein…

                  « rathole » ça existe aussi, et même en argot, mais pas dans le même sens…

                  Ceci dit, Bruxelles en « trou à rats » et sauf le respect dû à Son Eminence, je vérifie derechef que le Donald a raison…

                2. BDC

                  « GO down », hi hi, sans tricher je savais ce que ça voulait dire, mais … dans quel contexte avez-vous appris ce genre d’expression Milord ? On est curieux de le savoir…

                  1. Lark on the Wing

                    Chère amie !… cela plus d’un demi-siècle, très largement, que je pratique l’anglais y compris américain… mon vocabulaire est assez … exhaustif ?….

                    1. Lark on the Wing

                      @Al : il y a des expressions intraduisibles dans certains cas, et par ailleurs, les trad d’équivalence sont facilement trouvées sur Google. Il n’empêche qu’il y a ce sentiment gênant de « traduttore/traditorre »…

                      Dans un des Boswell Papers que j’évoquais, la traduction française est absolument remarquable, mais j’ai relevé récemment un erreur : Boswell est en visite à Karlsruhe dans le cadre de son Grand Tour, et est conduit aux « appeaux de canards » du Duc…
                      c’est manifestement une erreur de trad du mot « decoy » qui peut être un « appelant », (et toutes sortes de leurres) mais dans le contexte, c’est d’évidence une « canardière »

                      linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/canardiere/
                      au sens 1

                      wikipedia.org/wiki/Duck_decoy_(structure)

                      La traduction est un art difficile, et celle d’Ellroy en particulier. C’est d’ailleurs un agrégé d’anglais, Michalski, je crois qui a traduit au moins les premiers. Je ne suis que « licencié »….

                    2. Val

                      @HB je plussoie pour ellroy … bourré d argot c est bien ça fait travailler le vocabulaire. Il y a aussi Conrad que je trouve coton …

                    1. Lark on the Wing

                      Non, Jane Austen était très « missish », soit dit « tongue in cheek » puisque c’est un « mot » de Mr. Bennett…

                      En revanche, Lark se référant à Browning peut recevoir aussi diverses acceptions, et le HB, en effet…

                      Enfin, quand on lit Ellroy dans le texte (auteur ayant, je le rappelle le « nihil obstat » admiratif de Monseigneur) il est nécessaire de comprendre le « slang » y compris celui des années 40 à 60. Ce qui tombe assez bien, mes premières lectures de « noir » remontant aux années R. Chandler….

                    2. albundy17

                      Lark, n’y a t il pas des mots français pour décrire vos ressentis ?

                      Je poursuis mon premier Ellroy, c’est bien ficelé, je commence à plonger dans l’époque

  3. Ptolemaios

    C’est une saine interdiction messieurs, j’espère que vous n’en doutez pas. Joann Sfar a publié hier un billet sur son compte Facebook qui vaut le déplacement pour trois raisons : le contenu de son billet (qui se résume brièvement par « Mwasi fait le jeu… du FN »), le lien qu’il a mis vers Libération (la page est édifiante) mais surtout par les commentaires particulièrement épiques (comment une gauchiste du Kandubien justifie l’Apartheid en bonne conscience) : https://www.facebook.com/profile.php?id=801503210&fref=nf&pnref=story. Le billet a été publié à 20h (je ne sais pas comment on peut isoler une publication dans FB)

  4. Calvin

    Bonjour M. H16.
    Existe-t-il un cadre privé où je pourrais tripoter Susie ? Marre de subir les reproches de mon instit…

    C’est génial ce concept de cadre privé. Ça ne ressemble absolument pas à des zones de non-droit.

  5. sam player

    « …à la limite, on ne pourrait qu’encourager leur synergie qui entraînerait probablement des économies d’échelle dans leurs « festivals » et autres « ateliers non-mixtes » »

    L’efficience hi hi !

  6. sam player

    Euh… j’ai une question : si je vais à ce festival en burka, va-t-on me forcer à me découvrir pour m’identifier comme femme et noire ?

      1. Royaumont

        Cépapareil, la burqa est un signe de rébellion contre le colonialisme culturel de l’occident. C’est un choix émancipateur. On est plus libre en burqa qu’en cravate (rigole pas, on me l’a sorti, celle-là !).
        L’islam est une RATP, donc qu’il se voit est une libération.
        Je sais, c’est un raisonnement débile, mais j’entends ça tous les jours.

            1. Lark on the Wing

              « plus libre en burqa qu’en cravate »…. voui, voui… n’empêche que tordre une burqa pour en faire une cravate, ça va faire un gros noeud…

              1. BDC

                Je compatis Royaumont, nid de bobos voisin, je pourrais inviter Flag à ma cantine : on a eu du quinoa/boulettes de pois chiches au déjeuner

                1. Bonsaï

                  C’est parfait, très tendance. Allez donc sur mon blog, mon dernier article y explique justement le principe du Buddha bowl.
                  Concept également parfait pour Junior !

                  1. Lark on the Wing

                    Voui… la chose se discute… à midi, j’ai mangé un excellent steak charolais que j’achète en circuit court chez un éleveur à 5 km de chez moi, avec les premières échalotes de mon potager, arrosées par un Beaujolais pris chez le producteur la semaine passée, dans les collines au dessus de Villefranche….Je devrais pouvoir récolter mes premières « Belles de Fontenay » primeures à mi-juin…

                    Terrible, hein ? je tuerais pour avoir droit, moi aussi, au menu quinoa/boulettes chiches….

                    1. Bonsaï

                      Et avec toute cette viande qu’y avait-il comme accompagnement ? patates dorées, pâtes, légumes ?
                      J’adore les descriptions de repas même s’il ne sont pas veggie. Faut être cool avec les futurs convertis…

                    2. Bonsaï

                      Détrompez-vous. De grands cerveaux masculins étaient (et sont) aussi des végétariens convaincus…
                      Vous n’avez qu’à pianoter sur Google !

                    3. René-Pierre Samary

                      De grands cerveaux… Toi, tu as Google, je n’y pianote pas. Je vais à des sources qui ne sont pas altérées par la mode. Direct chez Friedrich. Une citation entre autres, dans « Le cas Wagner »: « L’épuisé est attiré par ce qui lui nuit : le végétarien par le légume. »

                    4. Pheldge

                      Dis-nous un peu, ô Grand Jardinier, tes Belles de Fontenay là, tu les arroses aussi, comme tes échalottes, au Beaujolais pris chez le producteur ? ça doit te revenir drôlement cher quand même ! je suppose que tu te le fais livrer en citernes …

                      Tiens, pourquoi que t’installerais pas un pinardoduc ? ça serait une idée à creuser, avec une seule pompe, que tu utiliserais alternativement pour le relevage de tes EU vers le réseau existant. Ne me remercie pas, le conseil est gratuit ! 😉

                  2. BDC

                    Surtout pas ! Bonsaï, la pédiatre a bizarrement insisté pour que l’on n’oublie pas la viande pour Jr. et elle a expliqué qu’il valait mieux lui donner des laitages pour bébé plutôt que des yaourts bios, parce qu’avec toutes les normes « aliments bébé », c’est + bio que bio. Demandez-vous pourquoi les industriels de produits bébé ne s’embarrassent pas à obtenir le label bio, enfin pour le moment parce que je dois être la seule maman inconsciente.

                    1. René-Pierre Samary

                      Je suppose qu’arbolito tient pour de « grands cerveaux » Alec Baldwin, Mike Tyson (qui recrache le bout d’oreille de son adversaire, la preuve !), RZA (rappeur), Torre Washington (bodybuilder), Aymeric Caron (qu’on ne présente pas)…
                      Quant aux végétariens « historiques » (Einstein, Léonard de Vinci ou Pythagore, c’est une liste à se foutre du monde.
                      http://www.vegan-france.fr/vegan-all-stars.php

                    2. BDC

                      Rrhhooo Albundy, Hitler a mangé de la viande quand il était petit, et puis ensuite, il en mangeait en cachette tout le monde l’a vu, et puis entre 1933 et 1945, le concept de végétarien n’existait pas, tu sais bien que c’est un anachronisme. 😉

                    3. albundy17

                      Ce n’est pas ce que rapporte sa « gouteuse »

                      lemonde.fr/europe/article/2013/02/15/une-gouteuse-de-hitler-se-confie-a-la-presse-britannique_1833440_3214.html

                      Anachronisme ?

                      Quid du listing présenté par notre bon RPS ? :mrgreen:

                    4. Bonsaï

                      Alors Belle, comme ça pendant les vacances et les temps de rêverie accordés par la maternité, vous avez décidé de faire œuvre dans le révisionisme historique ?

                    5. Pheldge

                      Aïe aïe, « la pédiatre », LA pédiatre qu’elle nous avoue … ça commence mal pour junior, une femme pédiatre, une femme … RPS, au secours, fais quelque chose avant que l’action de cette femme pédiatre n’ait des conséquences dramatiques et irréversibles ! 😀

                    1. BDC

                      Ah c’est malin ça, Maître Pheldge à 9000 km, si j’en fais des cauchemars, je ne pourrai même pas vous réveiller pour … me venger ! 😉

                    2. Lark on the Wing

                      @Philou : quel grief nourris-tu contre les X-Pensive Winos, au point de les vouloir sevrer ?

                    3. Pheldge

                      @ BDC fi de la distance ô Très Avertie : on peut se doit de signaler pareille maltraitance dans l’intérêt de l’enfant ! à vous de vous garder de certaines (par charité , je tairai les noms suisses ) méphitiques et végétariennes influences ! 😀

                      @ HB: « X-Pensive Winos » Keef raconte comment lui est venu ce nom dans « Life » : il a choppé les autres musiciens en train de siffler au goulot un grand cru ! 🙂

                      Pour ma suggestion sur le sevrage, je ne fais qu’anticiper sur le futur Code de la Santé, qui contraindra « l’homme nouveau » à une vie saine ( manger bouger, pas de sucre, faire du sport) et qui condamnera automatiquement ceux qui consomment plus d’un verre de vin par jour ! 😉

        1. Val

          @royaumont à la fois c’est une question de point de vue : une femme des « quartiers  » est plus tranquille sous tente , sinon elle subit un harcèlement quotidien de la part des mâles locaux. Elle perçoit donc sa prise de burqa comme « émancipateur ». On vit vraiment une époque formidable de renversement de valeur et de détournement des mots . La paix c’est la guerre .

            1. theo31

              Les commissaires politiques étant en place dans les tribunaux, reste plus qu’à rétablir l’article 58 du code pénal soviétique et rouvrir le Goulag.

      1. Lark on the Wing

        Note que Marylin avait délibérément un talon plus court que l’autre pour lui donner une démarche….allusive….

        A l’inverse, Duke avait des bottes texanes dont les talons reculés lui donnaient une allure particulière, à la fureur de John Ford qui se moquait en la qualifiant d’allure de tante…

        Sam, tu as le choix…

  7. Kazar

    Hidalgo, celle qui va fêter la rupture du jeune à la Mairie de Paris avec l’argent du contribuable et au mépris de la laïcité dont on nous parle si souvent ?

    Une socialiste normale quoi…

    1. Royaumont

      Tu crois que je pourrais me faire sponsoriser mon repas pascal, pour la rupture du jeûne du carême ?
      Non, je plaisante…

      1. Aristarkke

        Vous ne devriez pas et, à rebours, le réclamer haut et fort en application de l’ égalité devant l’ absence de laïcité devenue nouvelle règle du Kamdubien…

        1. Royaumont

          C’est un peu tard pour Pâques, mais la fête de la Sainte Trinité tombe le 11 juin et la Saint Jean le 24 juin. Tu crois qu’on peut demander un petit geste à Hidalgo ?

  8. sam player

    Bon, si j’ai bien compris, l’amicale des pédophiles peut se réunir dans une salle publique tant que les actes pédophiles ont lieu en marge dans une salle privée 😀

    1. Alors pas tout à fait : si on parle d’idées pédophiles / racistes, de discours pédophiles / racistes, cela peut avoir lieu dans une salle privée. En revanche, des actes pédophiles / racistes, c’est interdit en tout lieu en tout temps. Enfin, en théorie, bien sûr.

      1. Pheldge

        donc sam, tu organises ta petite sauterie privée, autour d’une joyeuse projection … de films XXX « dont tous les acteurs affirment avoir l’âge légal », et vas-y, roule ma poule ! 😉

  9. hub

    Cher H16, je m’en voudrais de ternir vos brillantes envolées, votre sens de la formule qui touche, mais enfin, ce billet est bourré de fautes d’orthographe…

      1. Calvin

        J’ai beau relire, je n’en trouve pas…

        Ce « commentaire de hub » ne serait-il pas de votre fait, M. h16, afin de nous forcer à lire et relire vos articles ?

          1. Lark on the Wing

            ya des participes passés abusifs, aussi… mais le mépris de l’orthographe, celui de Monseigneur de Seize notamment, c’est son côté aristocratique, n’est-ce pas….

            qui irait reprocher à Saint-Simon ses libertés du même ordre, hein ?

            1. BDC

              Milord, pour apprécier les fantaisies orthographiques de Monseigneur, encore faut-il maîtriser la version orthodoxe, voilà pourquoi je me suis permise de compléter le travail de Miss Wormwood.

                    1. Bonsaï

                      Bref, pour ceux qui n’ont pas tout compris, j’essayais d’attirer discrètement l’attention de BDC sur une petite faute de grammaire ayant échappé à sa vigilance…

                    2. BDC

                      Ah oui, merci Bonsaï, je me disais bien que ça sonnait faux, ah si j’étais du genre 2 les accords seraient nettement plus simples. Vous pouvez m’embêter autant que vous voulez, pas de souci !

                    3. Bonsaï

                      Surtout qu’en l’occurrence je ne vous embêtais nullement, bien au contraire je m’efforçais de vous aider avec une discrétion digne d’éloges…

        1. Aristarkke

          Retiens de revenir en soirée (ou demain) et tu te mettras sous l’ oeil un véritable spicilège d’ erreurs de toutes sortes…
          Mais la qualité globale du met arrosé de moelle que nous sert Monseigneur, n’ en est -heureusement- qu’ affectée à la marge…

            1. Aristarkke

              Smartphone durant un arrêt au feu rouge – fin de journée – chaleur étouffante dans le XIVme – toussa

              ET pis, faut que je reste humain…

        2. Aristarkke

          Pour ton éducation, p’tit !!!

          Coucou, Mélusine. Au boulot (pour la Cause) :

          – partageux : néologisme populaire comme taiseux, faiseux, etc…

          – ET qui entendait organiser des ateliers : où est la première subordonnée à laquelle l’utilisation de « et » renvoie nécessairement… Aucun besoin du « et ».

          – comme les communistes, les fascistes et les nazis EN produisent régulièrement : en raison de l’utilisation de comme qui introduit une comparaison. Pour éviter le « en », écrire débilité collectiviste que les communistes (…)

          – responsables de (le) racisme donc du (vi vi, c’est moi qui le dis)

          – parent (ou, plus compliqué, d’un grand-parent) Noir pourquoi une majuscule alors que c’est de la couleur de sa peau dont on parle en ce cas ?

          – aimables anti-racistes, (virgule à insérer) anti-mixité de gauche

          – pour organiser des squatTs sans trop mélanger keffiehs, toilettes sèches et croix celtiques: squat avec un seul T est un exercice de fitness

          – alors qu’elle nous avait jusqu’à présent habituéS à une longue approbation : manifestement, Monseigneur ne parle pas ici que de lui seul en majesté…

          -la première fois que la maire de Paris exprime : normalement Madame LE maire de Paris mais il y a évidemment la tentation du jeu de mots…

          – la doxa bien-pensante du moment : limite pléonasme puisque la doxa ne peut qu’être, forcément, bien-pensante !!! 😉

          – duquel semble complètement absentE la moindre direction : ben oui…

          – claudicant sans direction précise : déjà vu par BDC

          -ayant cumulé cette maladresse : mouais . ajouté irait mieux

          – retrouvée esseulée, ABANDONNEE ou DELAISSEE par ses proches conseillères (…) esseulée par quelque chose : même pas en rêve

          – et alors que ce dernier commence à sentir franchement le faisandé : où est la première subordonnée à laquelle l’utilisation de « et » renvoie nécessairement… Aucun besoin du « et ».

          A part cela, rien…
          😛

          1. Si on passe sur les exercices de style (je suis désolé, mais j’écris comme j’écris), je retiens squat (mais il s’écrit des deux façons, cf wikipedia), habitués et absente.

            1. Aristarkke

              Pour le style, vous êtes le Patron sur votre blog et je ne cesse pas de le fréquenter pour autant, n’est-ce-pas !… 😉

              Même si certaines de vos formules me chiffonnent comme ce « et » très mode ouvrant une phrase alors qu’il ne coordonne rien…

              Je répondais surtout aux aficionados « qui n’avaient rien vu » (et j’en ai un peu rajouté dans l’horreur)…

              Pour squatt, il y a débat sur les deux orthographes puisque ce mot est d’origine anglo-saxonne et il dérive occasionnellement vers le T unique alors qu’il est toujours (du moins jusqu’à maintenant) doublé pour squatter, squatteur, squattage…

              Le CNTRL préconise l’emploi du double T mais précise que squatter provient de to squat (avec un seul t) et admet aussi le T unique.

              C’est la francisation qui me paraît justifier le double T, lequel évite également qu’on puisse le confondre avec le jeu de carte skat et l’exercice de gym squat.

              1. Calvin

                Tu en as vraiment rajouté…
                Bon, j’en ai raté deux, effectivement, car je ne pensais pas qu’il y en aurait.
                Par contre, séparer « aimables » et « anti-racistes » par une virgule, c’est passer à côté de l’ironie mordante de l’auteur.

            2. sam player

              Mr h16, je vous soutiens dans cette période d’adversité que vous traversez et sachez que vous pouvez compter sur toute ma sympathie.
              Il y a les parleux et les faiseux 😀

              1. Aristarkke

                Ah, le maraud qui joue l’ archer parthe!!!
                Il n’y a guère, tu admonestais proprement Monseigneur qui ne te suivait non seulement pas mais osait te contrer…

                1. sam player

                  Archer parthe ? WTF !
                  Tu risques d’enduire d’erreur nos jeunes amis ici présents qui n’ont pas connu, eux, les guerres menées par l’Empire Arsacide.

                  L’archer parthe tirait contre l’ennemi en s’enfuyant (et non contre son camp). Et on parle donc d’archer parthe lorsque quelqu’un décoche une remarque assassine tout en quittant la conversation (en battant en retraite). Les femmes sont assez partisanes de cette méthode… et les hommes adeptes du revenge porn le leur rendent bien 😀

      2. Aristarkke

        Ces derniers temps, vous ignoriez toutes les suggestions de Mélusine la doulce, au mieux, corrigeant avec moult heures de décalage.
        Bonjour, l’ exemple pour la jeune génération!!!! 😥
        Là, sur Smartphone, c’est trop pénible mais je fais le nécessaire ce soir, pour la Cause!…
        😛

  10. Pere Collateur

    Mouais. Je me demande ce qu’ont dans la tête ces crétins qui sur jouent la revendication revenchard contre le méchant blanc.

    Ont ils seulement un brin concience des mega tonnes de haine qu’ils attirent à eux?

    On a déjà vu le film, et on connait la fin. Tout ce que je me demande encore, c’est le timing du déclenchement de la grande boucherie qui va avec…

    Et je suis sur que quand ca sera lancé, ils se demanderont pourquoi ils se font massacrer…

    Pauvres humains. Ils n’apprennent jamais!

    1. nemrod

      A moins que ce soient eux qui nous massacrent.
      Ca me semble beaucoup plus plausible.
      Ou on va s’entre massacrer.
      Action réaction.

      1. Pere Collateur

        On pourrait penser, au vu de ce qu’on voit tous les jours dans les faits divers qu’effectivement, le méchant blanc va se faire massacrer si ca dégénère, car il a été conciencieusement « déburné » depuis 40 ans.

        Ca serait oublier l’histoire qui nous montre que le « blancos », c’est « l’éthnie » la plus guerrière de tous les temps avec les moyens techniques les plus efficaces de toutes l’histoire connue. Pas la peine de s’étendre sur les conséquences, WWII, WWI, Hiroshima, nagasaki, conquistador, chocolatine etc etc…

        Je me dit que chercher des pous à ce genre de gens, ca n’est pas une très bonne idée… Tant va la cruche à l’eau… Je vous fait pas un dessin.

          1. Royaumont

            Le commerce des esclaves s’est organisé autour de trois grandes routes :
            – de Tombouctou vers le Maghreb,
            – de la corne de l’Afrique vers l’Arabie et l’Egypte
            – de la cote ouest vers l’Amérique.
            Par ailleurs, le marché local était également florissant

            La troisième route ne s’est ouverte qu’au XVIème siècle, contrairement aux deux autres actives dès l’antiquité.
            Les européens n’ont été longtemps qu’un acteur de plus sur ce marché, avant d’y jouer un rôle prépondérant, acquis grâce à leur puissance économique supérieure à partir du XVIIIème.
            Il faut cependant noter que si ce commerce n’a pas eu besoin de nous pour exister, notre intervention a été nécessaire pour qu’il cesse… pour repartir de plus belle dès que nous n’avons plus assez d’autorité pour maintenir l’interdit.

        1. Pythagore

          Ah ? Moi je croyais que c’était les pesticides qui nous déburnent ? On nous ment ?
          (uuupppsss ok voulais juste m’inscrire à la distro)

      2. Val

        +1 « A moins que ce soient eux qui nous massacrent. » @Nemrod je pense qu’on aura droit un de ces jours à Saint Barthélemy saison 2,

        1. René-Pierre Samary

          N’oublions tout de même pas que, durant les guerres de religion, ces massacres étaient déclenchés par une rumeur : « Attention, ils (les catholiques, les réformés), vont tous nous massacrer ! »
          Raison garder, les amis.

    2. Royaumont

      Pour l’instant, la mauvaise conscience imposée au méchant blanc inhibe sa capacité de réaction. Mais il y a là un coté cocotte-minute assez inquiétant : on ne va pas dresser la liste des précédents, mais l’histoire montre que ce genre de situation, à un moment, dégénère en bain de sang à grande échelle.
      Et quel que soit le camp où l’on sera sans pouvoir forcément le choisir, ce n’est pas une bonne nouvelle.

    1. Bonsaï

      Normal pour une socialiste : l’élitisme ethnique me passera pas !
      Et plutôt mal à l’aise dans les lois que son parti à contribué à complexifier au delà du raisonnable…

  11. René-Pierre Samary

    « son absence définitive de colonne vertébrale l’empêchant de se tenir droite », et « un Parti Socialiste en ruine, duquel semble complètement absent la moindre direction, tant managériale qu’idéologique ».
    Le socialisme est un mensonge, basé sur l’idée d’égalité. Historiquement, sa route est pavée de dénis et de retournements divers (dont celui au sujet du colonialisme, rappelé par Royaumont plus haut, mais ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres). Allant plus loin, c’est une erreur anthropologique (Jean-Paul II) qui peut servir à le définir : croire (décider) que la société améliore l’homme, plutôt que l’homme améliore la société. Plus près, c’est un mensonge qui se perpétue par le clientélisme.
    La moindre direction idéologique est absente ? Bettino Craxi l’a bien résumé : « Le socialisme, c’est ce que font les socialistes ».
    J’admire le patron de traiter un sujet comme celui-ci avec distance et humour, alors que ce serait le temps de la colère.
    (je sais qu’elle est mauvaise conseillère, mais cette passion virile n’est-elle pas la seule à pouvoir répondre à la dictature du mensonge, organisée par les habiles ?)

    1. sam player

      « …croire (décider) que la société améliore l’homme, plutôt que l’homme améliore la société. « 

      D’abord, tout ça c’est la faute à la propriété (Rousseau)

              1. Lark on the Wing

                et les pennes ? toi qui vantes volontiers la nouille et les coquillettes… mais bon… je serai bonne pâte, même avec Royaumont….

                  1. Lark on the Wing

                    Parfaitement, j’aime beaucoup aussi les vins italiens… des Blancs superbes et méconnus, et per esempio un Gallo Nero pour les rouges…

                    Le vrai problème, c’est que j’aime tous les vins… s’ils sont bons… un Beaujolais blanc, per esempio aussi…

                    1. Pheldge

                      ‘Le vrai problème, c’est que j’aime tous les vins… » c’est un début, tu reconnais avoir un problème, c’est encourageant, c’est la première étape, il t’en reste onze pour te libérer de ta dépendance :
                      http://www.aa.org/pages/fr_FR

      1. Pheldge

        Ah non ! S’il est propriétaire, c’est la faute à Voltaire s’il n’est pas proprio, c’est pas la faute à Rousseau !

    2. Royaumont

      If you can bear to hear the truth you’ve spoken
      Twisted by knaves to make a trap for fools.

      Yours is the Earth and everything that’s in it,
      And —which is more— you’ll be a Man, my son!

      1. René-Pierre Samary

        « the truth you’ve spoken
        Twisted by knaves to make a trap for fools. »
        Le socialisme/communisme ne provoque pas la répulsion, dans le principe. L’idée est généreuse, sympathique (en faisant abstraction de ce qu’elle porte en elle potentiellement). J’aurais pu être socialiste, au temps de Zola.
        (comme j’aurais pu être féministe, au temps d’Olympe de Gouges.)
        Revel : « C’est parce que le communisme a pu abuser tant de gens sincères, sérieux, voire fort intelligents, qu’il a été si redoutable. S’il n’avait jamais séduit que des canailles, dont il attira certes un contingent fourni, il n’aurait pas pu asservir tant de milliards d’hommes. »
        Mais les « idées porteuses », des mains habiles s’en emparent, en font instrument de domination. Parce que, comme disait John S. Mill « Il est deux inclinaisons différentes (…) : l’une est le désir de commander, l’autre est la répugnance à subir le commandement »

        1. Royaumont

          Je m’interroge sur le socialisme de Zola… Après tout, le personnage positif, c’est l’ingénieur Négrel, pas Lantier dont l’image de héros romantique se désintègre au fil des pages jusqu’à finir comme celui par qui le malheur arrive.

          1. René-Pierre Samary

            Le socialisme de Zola… Le thème qui parcourt les Rougon-Macquart (la puissance de l’hérédité) lui vaudrait d’être cloué au pilori par les sectateurs de l’acquis (donc des socialistes). Mais les socialistes ne connaissent pas leurs idoles, et Zola reste un archétype (surtout à cause de l’Affaire…)

                1. Lark on the Wing

                  Je lis en ce moment, entre autres, un tome des Boswell Papers… il existe aussi les Pickwick Papers, n’est-ce pas ?

                  1. René-Pierre Samary

                    C’est sans doute une question rhétorique, car je n’imagine pas que tu puisses l’ignorer.
                    Comme quoi mon « Bye bye Blackbird », truffé d’allusions littéraires, pourrait élever le niveau culturel de vastes populations…
                    « Je retrouve avec délectation les aphorismes cocasses de Samuel Weller : « Tout ça vous a un petit air propre et gentil, comme disait le père qui avait coupé la tête à son petit garçon pour l’empêcher de loucher. » »

                    1. Lark on the Wing

                      C’était – disons – dans l’ordre du médical, touchant ces « absences » de our mutual friend… je reste simple aussi : c’est également Dickens…

                2. Aristarkke

                  Mauvaise langue!
                  Je venais alors de commenter que le hussard perçait sous le plumage de l’alouette.
                  Selon la tradition, les hussards ont, comme souvent les militaires, un langage direct et peu châtié…
                  Je voyais dans le propos de 10H23, une contrepèterie en germe

                  1. Lark on the Wing

                    Me voilà rassuré ! je pensais juste à un petit assoupissement… au volant du Doblo, la chose est périlleuse, hein ?

                1. Royaumont

                  « homme libre, toujours tu chériras la mer ». L’aventure et l’histoire maritime me passionne, même si mon expérience de navigation n’est pas plus importante que celle de l’infant Henri.

                  1. René-Pierre Samary

                    Baudelaire a été un piètre marin, d’après ses supérieurs. Mais l’indiscipline a fait de lui un immense poète.
                    Ton allusion à l’infant Henri nous rappelle l’époque où, en France, on devenait amiral sur la foi d’une particule. Les anglois engageaient des pros, avec le résultat qu’on sait. Plus tard, les Français comprirent que la manoeuvre d’un vaisseau, a fortiori d’une flotte, n’est pas l’affaire d’amateurs. À Trafalgar, Villeneuve n’a pas démérité, malgré tout ce qu’on a pu en dire. La défaite de la coalition franco-espagnole a signé la fin des rêves d’invasion de l’Angleterre par Napoléon (comme la Bataille d’Angleterre, aérienne celle-ci, a liquidé ceux de Hitler). Sacrés Anglais !
                    Il n’est pas impossible que Napoléon, un genre de Hitler par certains côtés, ait fait assassiner Villeneuve, qui s’est « suicidé » de six coups de poignard, comme Bérégovoy d’une balle mystérieuse.
                    Si tu es passionné d’histoire maritime, rien ne surpasse les romans de Forester, que tu as sans doute lus.

                    1. Royaumont

                      Je note Forester que je ne connaissait pas.
                      Dans cette veine, j’ai lu avec plaisir Alexander Kent, Patrick O’Brian, Nicolas Grondin, François Bellec ou les mémoire de Louis Garneray.

                    2. René-Pierre Samary

                      Alors ne manque pas la série des Forester (notamment dans la collection « Bouquins »). Tu me remercieras. Horatio Hornblower est devenu une légende, au point que le Commandant d’un navire de guerre, pendant la seconde GM, demandait à son entourage : « Qu’aurait fait Hornblower dans ce cas ? »
                      Et chez Forester, pas de politiquement correct, comme dans un film dont le nom m’échappe, et qui d’ailleurs exploite sans scrupule des « situations » inventées par Forester…

                    3. Royaumont

                      C’est sur ma liste pour cet été. Ces romans sont toujours publiés chez Libretto (j’ai vérifié).

                    4. Lark on the Wing

                      Voui, Hornblower, c’est vraiment une superbe lecture, avec des considérations de tous ordres, autres que maritimes : j’y ai beaucoup appris, même en vocabulaire maritime, d’où mon admiration pour le traducteur… du coup, le jour où j’ai trouvé le Dictionnaire de Bonnefous, je n’ai pas laissé passer l’occase, hein ? on trouve aussi sur le net, maintenant :

                      mandragore2.net/dico/lexique1/lexique1.php?page=a

                      Ceci dit, Forrester n’était jamais monté sur un bateau à voile, mais c’est sans importance, quant à la précision technique de ses romans. Et les blessures effroyables causées par les morceaux de chêne des bordages, éclatés par l’impact des boulets ; et la qualité inférieure des poudres françaises, expliquant la moindre portée de nos canons… etc.

                      Pour rester français, et en matière d’histoires maritimes, je ne saurais trop vous conseiller l’admirable roman « Le Vent dans les Voiles » du grand Jacques Perret…

                      Et le début de Quatre Vingt Treize d’Hugo, qui vous fera comprendre ce qu’est un « loose cannon », expression courante en anglais…

                      Ceci dit, si j’aime la mer, il n’y a pas de réciprocité, et le pelagisme m’est habituel (comme Hornblower et Nelson). Si vous visitez Windsor, demandez à voir la balle française qui a tué Horatio, et ayez une pensée pour le gabier qui l’a tirée : il le mérite….

                    5. René-Pierre Samary

                      Merci de me faire découvrir ce dictionnaire, sur le net. C’est un régal pour un amateur.
                      L’amusant avec Forester (mais tu le sais), c’est que le succès de son premier Hornblower (The happy return) l’a poussé à en écrire un second, et de fil en aiguille à faire toute la série, en repartant du début, quand H. était aspirant.
                      Forester est aussi l’auteur du roman qui a donné le film « African Queen », savoureux exemple des rapports hommes/femmes. Tu ne l’ignores pas davantage, car on ne peut rien t’apprendre. Moi, en revanche, « loose canon »…?

                    6. Lark on the Wing

                      « Loose cannon »…. j’aime bien Trump, par exemple, comme tout sympathisant NRA… mais il a un côté « loose cannon » incontestable…

                      Imagine, dans la batterie de pont inférieur, une pièce qui rompt ses amarres et commence avec le roulis à battre les bordages : 500 ou 600 kg de bronze sur roulettes… lis l’histoire de Tinteniac…

                      gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k411303c/f20.image

                      En français, beaucoup de notre vocabulaire imagé vient de la vènerie (donner le change, prendre un parti, faire buisson creux, faire la curée, être hallali etc) chez les Anglos, de la marine (par exemple « to be caught between the devil and the deep blue sea »)…

                    7. René-Pierre Samary

                      Image très parlante, pour Trump. Un canon qui rompt ses amarres ! Le lieutenant Bush aurait-il failli à ses devoirs ?
                      Nous avons aussi notre vocabulaire tiré du monde nautique. Peu d’automobilistes savent que, quand ils démarrent, ils larguent les amarres.

  12. Lorelei

    J’ai du mal à comprendre le but de cette réunion: séparer les gens.
    J’ai toujours cru qu’on arriverait mieux à s’entendre en se côtoyant, échangeant des idées et en éduquant les enfants, ados et adultes.
    Elles devraient peut-être acheter un ancien couvent, une île ou que sais-je pour y vivre entre elles…
    Si on veut vivre dans le monde, on ne s’en sépare pas.
    Je plains leurs enfants surtout leurs garçons.

      1. Pheldge

        A ne pas confondre avec les préférées de RPS : les Amazoutes qui sont une variété rare d’Amazones, mais poilues. On se souvient tous, en effet du célèbre poil Amazoute ! 😉

        1. René-Pierre Samary

          La Zoute étant, comme on le sait; la petite forêt noire de Josephine où Napoléon rêvait de se perdre.
          RPS, en des allusions que personne ne se donne la peine de relever :
          « Mais les reproches (de Samia) comme les inquiétudes sont vite chassés par les tendresses, et bientôt revient l’impatience d’être dans mes bras, de sentir mon corps, de se coller à moi, de me laisser la pénétrer au cœur de sa petite forêt noire. » (Bye Bye Blackbird, chaque semaine, sauf relâche)

            1. Pheldge

              Tiens, encore un peu de lecture « à lire d’une seule main … »
              histoires-de-sexe.net/sexe/tag.php?tag=candaulisme

            2. Lark on the Wing

              « forêt noire »…. RPS, tu es le vrai papa gâteau… genre Sugar Daddy….c’est pas comme le Philou et ses Jelly Rolls nubiles…

              wikipedia.org/wiki/For%C3%AAt-noire_(g%C3%A2teau)

            3. Aristarkke

              RPS, la première version est valable aussi puisque l’ unique objet de ton sentiment se trouve bien en dessous de la forêt citée…

              Image courante mais qui gagnerait à être remplacée par savane ou mieux llanos pour les chaudes…
              Les froides par toundra…

      1. sam player

        Perso, je suis assez d’accord avec lui.
        La préférence guide nos actes. Ceux qui, sous couvert de multi-machintrucs, voudraient ouvrir tout à tous (même dans le domaine privé : emplois, boîtes de nuit etc…) se sont sentis obligés d’intervenir pour faire respecter le vivrensemble dans le sens inhabituel du verso, pour justifier le recto et éviter l’exception …
        Mais en fait ils se sont tirés une balle dans le slip : ce sont les anti-racistes qui viennent de valider qu’il est possible de faire de la préférence

        A force de vouloir naviguer au près serré, on risque de se prendre un coup de bôme…

        1. René-Pierre Samary

          Contre le coup de bôme, le baume de l’Abbé Souris.
          Sérieusement, comme je l’écris sur le blog de Devers : « Le seul point d’interrogation, que vous ne posez pas il me semble, c’est celui du principe de réciprocité. Ce qui nous emmènerait loin. Pour pouvoir défendre l’organisation, publique ou privée, d’une réunion interdite à autrui en fonction de certains critères – de race ou de sexe en l’occurrence – il faudrait que puisse être organisé une réunion, même privée, interdite aux Noires, aux adorateurs du Grand Manitou, ou aux Juifs.
          Essayez pour voir !
          Finalement, on voit bien que ce ne sont pas les principes qui gouvernent le monde, mais l’air du temps, plus ou moins capricieux… »

    1. theo31

      Elles crachent sur les blancs mais pas sur leur pognon gratuit de la même manière que Autain est payée par des violeurs sans être défrisée du vagin. Les soces adorent s’inventer des combats imaginaires pour toucher du pognon qui lui ne l’est pas.

  13. taisson

    Anne Hidalgo… Et les autres, humanistes, égalitaristes de salon, ainsi que tous ceux qui les imitent sans rien comprendre, ne peuvent plus gérer leurs contradictions.
    Ce ne sont que des « collabos »…Méprisés par ceux auxquels ils se soumettent, et hais par ceux qu’ils dénoncent…
    Ils ne veulent pas voir que tout ce mélange démagogique fait « d’antis » : anticolonialisme devenu, faut de colonies, simplement anti blancs, anti racisme, anti sexisme, anti inégalités, et j’en oublie surement, ne concernent pas ceux pour lesquels ils l’ont crée !
    Toutes ces âneries ne servent qu’ à exacerber les rancœurs et les haines vengeresses des nouvelles populations. Incapables de développer la moindre économie ou civilisation vivable dans leurs pays respectifs, ils n’ont d’autre but que de nous imposer leurs habitudes…Ou l’égalité n’existe pas, qu’elle soit entre les sexes ou autres.
    En dehors de tout le ratiocinage moralo/juridique, seules raisons d’exister des « intellectuels », il faudrait bien comprendre que l’humanisme égalitaire et universel, c’est juste un truc d’homme blanc « occidental », et rien d’autre ! Tous les autres s’en foutent !
    Au mieux ils essaient d’en profiter simplement, et pour certains, de profiter de sa tolérance pour le détruire.
    Messieurs/Dames les socios-bobos, quand vous tombez dans le monde réel, ça gratte et ce n’est pas vraiment bisous. C’est surement une allergie…

    1. nemrod

      Ben voilà…
      Ca commence à m’énerver Taisson !
      Vous faites rien qu’à mieux exprimer ce que je pense que moi.

      J’en déduis que vous m’êtes supérieur et ça viole mon droit à l’égalité.
      Vite un Cerfa Bobo !

        1. taisson

          Hélas….Oui, et en plus j’aime bien ce qui est dedans…(la bouteille !) et je fais bien attention à ne pas la vider jusqu’au tesson a chaque fois !

      1. taisson

        Ami Nemrod,
        Merci de me laisser penser que je ne suis pas seul… Mais pas besoin de Cerfa, la censure des « modérateurs » suffit pour m’éliminer de la plupart des commentaires…. Ailleurs !
        En plus, avec nos pseudos, en St Hubert, nous avons surement d’autres points communs…Sans supériorité !!

        1. nemrod

          Oui.
          Je vais d’ailleurs après demain tenter d’occire proprement un ragot en promenade vespérale.
          Et si je n’en voit point le concert des Coucous amoureux et des engoulevents furtifs suffira à mon bonheur.
          En forêt…loin de la stupidité humaine.
          A ma seule vraie place.

    2. Aristarkke

      On se demande vraiment ce qu’ils viennent faire chez nous, en Europe, dans des pays remplis de mécréants puisque l’ antichambre de l’ enfer, selon la vision classique littéraire ou picturale, se révèlerait plus accueillante???

    1. Royaumont

      Le graphique est inquiétant…
      D’une part, les dépenses (et les recettes) sont en croissance continue depuis 40 ans. D’autre part, les dépenses et les recettes divergent de plus en plus.
      Ca va mal finir.

    1. Higgins

      Logique. La dernière fois, c’était en 1924. Faut bien fêter les 100 ans. Les élections seront passées depuis deux ans. Si ça se trouve, ce sera présidé par MLP!!!

      1. René-Pierre Samary

        C’est une bonne nouvelle. Les Français, dans les sports que je connais, semblent particulièrement performants.
        Tsonga balayé par un inconnu au premier tour de Roland.
        Le défi français dernier dans la coupe Louis Vuitton.
        Renault se traîne en F1*.
        Il faut dire que :
        Renault n’a pas de chance ;
        Groupama n’a pas de budget ;
        Tsonga n’a pas de cerveau.
        La France, en bref.

        * Je sais, pas de F1 aux JO. Mais pour faire plaisir à Anne, une épreuve de ces ridicules formule électriques ?

        1. nemrod

          C’est pas que Tsonga a pas de cerveau mais 5 kg de trop, un revers catastrophique et un service qu’avance plus…forcement c ‘est plus compliqué.

            1. Lorelei

              Voilà! Encore un argument pour que le Mwasi dise qu’il est obligatoire d’organiser des trucs sans homme blanc, masculin et pas bronzé! Z’avez pas honte d’écrire des trucs pareils (même si c’est pertinent)

    2. Adolfo Ramirez Jr

      Ils ont raté l’ organisation de ceux de 2008, 2012, 2016 et 2020. Laissez les savourer leur triomphe!

      Ça doit sabrer le champagne à tour de bras chez Vinci, Bouygues et autres champions du capitalisme de conivence!

  14. Onaneur de Moosh

    C’est avec une joie maligne que j’ai assisté sur Twitter au spectacle de ces chiennes de garde se dévorant entre elles.

    Car cette chamaillerie opposait surtout des sectes communautaristes et leurs séides avec des individus parmi les plus régressifs de la gauche sociétale, dont Audrey Pulvar et Anne Hidalgo, qui ont eu ce surprenant réflexe rotulien simultané qui pourrait presque faire penser qu’elles sont dotées du sens commun.

    Mais Hidalgo est deja à plat ventre, et il ne se passera pas une semaine avant que Pulvar ne qualifie de raciste quelque édito de Elle sur la taille de la frange de Michelle Obama.

  15. Oblabla

    Macron va probablement l’aider à abréger ses souffrances à la maire de Paris… Il a mis en place une stratégie pour qu’un de ses affidés la remplace en 2020 via la candidature du très macroniste Benjamin Griveaux…

      1. Bonsaï

        A propos, cher Amii, j’ai retenu une petite information qui pourrait vous inspirer dans vos chroniques sur le nouveau Roy : si son nom à lui est Macron, le nom de jeune fille de son épouse était Macreux. Il y a là une sorte de similitude qui pourrait inspirer l’écrivain que vous êtes…

        1. Lark on the Wing

          Trogneux, je crois plutôt… mais même ainsi, il y a à exploiter… L’affaire Ferrand m’amuse beaucoup, et j’attends l’inspiration de ma Muse pour lui mettre un coup de pied au luth….

          A propos de La Providence, pour rester dans le registre amiénois, mon beau-père qui y fut – illo tempore – avait pour condisciples deux Hauteclocque, lesquels, dûment identifiés comme fils du général « Leclerc » n’y furent jamais persécutés, ni par les Jèzes, ni par le Pouvoir (illégitime comme on sait) ni même les Allemands…

          En revanche, et pour une anecdote HS, au sujet du bombardement de la prison d’Amiens – la célèbre Opération Jéricho, vantée par le film genre Légende Dorée – mon excellent beau-père qui fête demain son 91ème printemps – avait donc dix-sept ans en 1944 et faisait partie des sauveteurs volontaires de la défense passive.

          Il est arrivé parmi les premiers sur le site, et son sentiment était que Londres n’avait nullement l’intention de « libérer des prisonniers importants menacés de mort », mais que le bombardement était destiné à exterminer la population carcérale, au vu du nombre de tués sans rapport avec le bombardement de précision chirurgicale évoqué à l’époque….

          Il m’avait raconté la chose, il y a des années, et j’étais poliment circonspect tant on sait que les témoins oculaires, n’est-ce pas…. genre Fabrice à Waterloo…
          mais il avait sans doute raison :

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_J%C3%A9richo

            1. Lark on the Wing

              Non, pas vraiment en ce cas de figure…

              Elle n’apparaît que lorsque le nom est précédé d’un prénom, d’un titre ou d’une dénomination (monsieur, madame, marquis, abbé, général, etc.) :

              Jean de La Fontaine
              le marquis de Sade
              Madame de Sévigné
              le procureur de Montgolfier

              Lorsque le nom est employé sans prénom ou sans titre, le « de » n’est pas maintenu :

              La Fontaine
              Richelieu
              Montherlant

              De même, au pluriel, le « de » disparaît :

              Les Montherlant et non les de Montherlant

              Mais « d’ », « Du » ou « Des » sont maintenus, malgré le célèbre et pointilleux M. de Starque

              Du Guesclin
              Des Cars
              Des Esseintes
              d’Alembert
              d’Hozier

              Toutefois, on conserve ordinairement la particule « de » pour les noms d’une syllabe sonore (le e final étant muet) :

              de Thou
              de Seize
              de Lattre

              Exception : l’usage veut qu’on omette le « de » pour Sade, Maistre, Retz, Broglie (prononcé Breuil sauf à Strasbourg où l’on prononce communément Broglie pour la place Broglie).

              La particule « de »/« d’ » n’est généralement pas prise en compte dans le classement alphabétique : de Seize sera classé sous S plutôt que sous D, de même que d’Alembert sera classé sous A plutôt que sous D.

              1. Aristarkke

                Tiens.
                Il me semblait que la particule devait se conserver dans le cas que je te citais. En revanche, je n’ignorais pas qu’en tant que sujet de phrase, dépourvu de prénom ou de titre, elle était élidée.
                Merci Werther, de me rendre souvent plus savant qu’avant ton propos.

                1. Pheldge

                  Il faut étendre la noblesse aux « quartiers » ! ne parle-t-on pas déjà de « quartiers de noblesses » ? Le burnous, la djellaba, et la burqa ne sont-ils des attributs d’une nouvelle « noblesse de robe » ? Et nos petits caïds de cités, nouveaux aristocrates, ne portent-ils pas quasiment de fait une particule ? « Mohammed de l’escalier C », « Kader du bâtiment neuf » ? 😉

              1. Aristarkke

                On sent (bien) que tu pensais à un autre verbe…
                En fait, RPS est du genre misogyne, contre les femmes, tout contre…

                  1. Lark on the Wing

                    Qu’un marin aime l’odeur de marée, finalement… Le Béarnais aimait aussi, sans être navigateur, lui, comme d’autres Henri… « en même temps », son berceau fut la coque d’une tortue marine… certains ont de curieuses madeleines…

                    1. Bonsaï

                      A propos de Béarnais, nous en avons un autre, actuellement Garde des Sceaux du gouvernement Macron 1er, qui est en train de planer en pleine extase sur une estrade devant une escouade de journalistes triés dur le volet, à voir en direct sur les bonne chaînes comme CNews :
                      « Et moi je voudrais qu’on épuise le texte, moi j’ai tout mon temps… »

  16. René-Pierre Samary

    HS, mais prometteur. La saison de la morue s’annonce excellente, avec la personne de Marlène Schiappa, désormais responsable de la DILCRA (Direction Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la haine).

    1. nemrod

      La haine c’est une connerie ?
      J’ai un doute, ils en sont capable.
      Et les deux minutes de la Haine seront programmée quand ?

        1. Lark on the Wing

          On a en effet là une superbe morue de concours, genre Grand Banc de Terre-Neuve… et pas besoin de la dessaler, le travail est manifestement fait… avec elle, le Ferrand, la Mariole, et quelques autres, notre Roy est bien parti pour jouer « Capitaines Courageux »….

          1. Royaumont

            Sans compter le « libéral » autoproclamé Lemaire qui exige de Renault et PSA une augmentation de leurs commandes à GM&S pour soi-disant sauver des emplois.
            On reprend les mêmes recettes.

    2. BDC

      Oh René, on va en manger de la morue …

      legrandsoir.info/quand-la-ministre-marlene-schiappa-expliquait-comment-frauder-la-secu.html

        1. Pheldge

          Le truc avec les « nouvelles têtes », les non professionnels de la politique, c’est que justement, il sont amateurs : et pour des boulots de ministres où ils sont très exposés, et où leurs moindres paroles, faits ou gestes, ont désormais un caractère officiel, ça va gaffer à tour de bras !

          Remarquons que les supposés professionnels ne se débrouillent guère mieux , à voir la dernière de Darmanin :
          leparisien.fr/politique/interview-estomaque-par-un-sms-menacant-de-darmanin-fasquelle-va-porter-plainte-01-06-2017-7005726.php

          On attend avec impatiente la prochaine c.nnerie de Lemaire, qui doit piaffer d’impatience de se faire remarquer !

          Tous cela illustre malheureusement assez bien le fait reconnu que pros ou pas, le pouvoir comme l’argent fait tourner les têtes !

  17. Aristophanedecarotte

    je n’ai toujours pas la réponse pour mes oeufs: puis-je séparer les blancs des jaunes sans être taxé de blablabla…?

  18. Outloud

    Je suis un homme blanc, je vois un écriteau « groupe de discussion pour femmes noires », je me dis « waouh, faut absolument que j’y aille ! ». C’est surtout ça que je comprends pas.

  19. cyprus.ill

    « De la même façon, comment qualifier un homme noir qui aurait choisi de changer de sexe ? »

    Et un transsexuel blanc qui tente de changer de couleur ? C’est possible ça ou pas ?

    Rien n’est plus merveilleux que de les voir tous se prendre les pieds dans le tapis, qu’ils ont pourtant étalé eux mêmes. Effectivement cette gôche commence à sérieusement sentir le mwasi !

  20. sam player

    Paris s’inquiète du harcèlement des femmes dans la rue.
    Après la pétition d’habitants du XVIIIe arrondissement, dénonçant l’insécurité des riveraines, les maires de la capitale s’emparent de la problématique. Mais les solutions tardent. (lefigaro.fr)
    _______
    Je me répète, mais le mot « problématique » est toujours utilisé par ceux qui pensent, soit qu’il n’y a pas de solution, soit que ça va coûter un max de blé et ils s’apprêtent donc à demander des sous… mais sans aucune garantie de résoudre la problématique.

    Vous viendrait-il à l’idée de dire :
    – Chérie, pour le repas de ce soir nous avons une problématique
    – ah bon, quelle est-elle qu’il est il ?
    – il n’y a plus de pain

          1. Pheldge

            Tant que c’est pas le pont-aux-ânes …

            @ sam : je crois que c’est Clémenceau qui avait répondu à la Chambre, à un député qui demandait de solutionner un problème quelque chose comme « M. le député, nous allons y réfléchitationner ! »

    1. Lark on the Wing

      « en même temps » n’est-ce pas, dans la bibliothèque de cette petite personne au discours bien formaté, je remarque essentiellement des bandes dessinées…. on comprend mieux ainsi son niveau de conceptualisation… et elle a tout d’un personnage du « guerilla » d’Obertown….

      dans la famille « cookie » et dans son cas, ce que je préfère, c’est le « cookie-cutter »….

      1. Aristarkke

        Elle ne peut pas être complètement irrécupérable.
        Il y a une tête de stormtrooper sur l’étagère!!!

        Comme oratrice, en revanche, il est certain qu’elle est nulle car c’est d’un pénible de tenter de coller et suivre avec son débit de paroles. Un vrai moulin…

        1. Lark on the Wing

          Le discours est du type sociologico-trotskiste : rien de nouveau… péniblement indigeste, comme à l’habitude… « stormtrooper » ? un machin de Star Wars, c’est ça ? je pensais plutôt à une photo, je sais pas, du Jeune Hitlérien Quex ou de Horst Wessel…

  21. Zer

    Pourtant, le racisme et le sexisme empoisonnent la vie de tous les jours. Il faut faire cesser cette oppression et ce n’est pas avec quelque ironie facile que ces immondes sentiments bestiaux seront extirpés de la société.

    Aussi, voici quelques points d’entrée pour progresser vers l’avenir :

    Un cours de 10 semaines pour le prix amical de $ 297 pour guérir chacun de sa blanchitude :
    https://compassionateactivism.leadpages.co/healing-whiteness-program/

    L’établissement d’une nouvelle science, le féminisme quantique :
    https://www.thecollegefix.com/post/32830/

    Un conseil pratique destiné aux hommes blancs : démissionnez ! Vous occupez trop de place :
    http://blogs.ams.org/inclusionexclusion/2017/05/11/get-out-the-way/

    Merci de ne pas cuisiner mexicain si vous n’êtes pas mexicain, sinon on fait fermer votre restau :
    http://www.thenewstribune.com/news/local/article153143034.html

    Paix, partage, positivisme.

      1. Bonsaï

        Al, je vous rappelle que nous ne sommes pas dans un magazine porn, mais chez Maître H16.
        Par égard pour lui, si vous souhaitez exposer des créatures choisissez-les au moins de rêve…

                    1. Aristarkke

                      Un monstre qui serait a priori, supérieur au nombre des atomes de l’univers…

                      1,84467E+19 (2^64) pour l’échiquier

                    2. albundy17

                      je viens de regarder pour l’échiquier de suzanne,

                      ça fait 18 446 744 073 709 551 615 grains (2Exp64-1)

                      Soit 720.000 millions de tonnes de riz basmati, donc c’est con, il n’arrivera jamais à placer sur l’échiquier, surtout s’il n’enlève pas les pièces.

                    3. albundy17

                      pour « conter » tes aïeux sur 60 générations, c’est pas du tout comme ça, le résultat serait totalement stupide, depuis l’homo sapiens sapiens, il y a eu environ 100 milliards d’individu

                    4. albundy17

                      Je profite de ce rappel des 100 milliards d’humains depuis qu’on nait à peu près humain, ma fille me disait récemment qu’elle croit à la réincarnation.

                      Alors je lui demande si la réincarnation est bien socialiste , profitant à toutes et tous, elle me répond par l’affirmative.

                      Je lui rappelle donc que nous sommes 7 milliards sur terre, et qu’il a forcément faire le tri dans les 100 milliards déjà mourus

                      .
                      Finalement elle trouve que c’est une idée de merde. Mais ça la fait chier, elle a peur de s’ennuyer une fois morte 😀

                      Bon, là je sèche ^^

                    5. albundy17

                      Amibes et extra terrestres compris alors, et ton calcul ne repose sur rien. Aïeux potentiel, 100 milliards max

                    6. sam player

                      @ albundy17 1 juin 2017, 13 h 47 min

                      « Alors je lui demande si la réincarnation est bien socialiste , profitant à toutes et tous, elle me répond par l’affirmative.
                      Je lui rappelle donc que nous sommes 7 milliards sur terre, et qu’il a forcément faire le tri dans les 100 milliards déjà mourus. »

                      Je ne comprends pas trop où est le problème, bien que je ne sois pas un spécialiste de la réincarnation : y a pas besoin de faire de tri, les 100 milliards peuvent très bien être des réincarnations successives des mêmes 100,000 individus de base (100,000 et la base étant un exemple et une image) sur 1 million de générations : 100,000 * 1,000,000 = 100Mds.

                      J’en déduis donc que tous les morts sont certainement actuellement et successivement réincarnés et qu’un individu vivant actuellement a de 0 à 1 million d’antécédents dans le royaume des morts (fais gaffe c’est des maths modernes).

                      Et il y a certainement plus d’êtres vivants « vides » que « réincarnés ».

                    7. albundy17

                      Sam, je te rappelle que tu es cartésien. Mais je ne voudrais pas froisser une conviction de fin de vie…

                    8. sam player

                      Al, 2 juin 2017, 20 h 04 min
                      Je suis agnostique : ne pas se poser de questions évite d’avoir une position tranchée.
                      Donc, la réincarnation, pourquoi pas ?
                      C’est pas mieux ni pire que de croire en dieu… et puis je rêve de me réincarner dans un top modèle, je me caresserais la motte à longueur de journée 😀

                    9. albundy17

                       » et puis je rêve de me réincarner dans un top modèle, je me caresserais la motte à longueur de journée  »

                      T’es con, 100 % du genre 2 le fera en te donnant des rivières de pognon. (sans compter le genre 1)

                  1. René-Pierre Samary

                    Bon, t’as pas compris. Je parle d’un nombre théorique d’aïeux à 60 générations. Pas d’aïeux réels. Ce n’est pas ici le lieu d’en discuter davantage, à moins que tu n’y tiennes.
                    Pour te mettre néanmoins sur la voie : un nombre « incalculable » d’ancêtres (théoriques), dans un espace géographique donné. Donc, croisements entre les mêmes, et proximité génétique, qui « crée » les différences entre les groupes humains (pour s’opposer à la doxa en affirmant l’inexistence).
                    C’est juste une « démonstration » par l’absurde.

                    1. sam player

                      En fait RPS il y a une première erreur dans ta démo : il faut être deux pour faire un enfant (c’est comme ça qu’on m’a appris hi hi). Et 2 ne font pas quatre mais deux…

                      En plus y a de l’inceste dans l’air…

                    2. BDC

                      Elle est où l’erreur ? 2 c’est le nombre de parents, 2X2 le nombre de grands-parents, 2X2X2 le nombre d’arrières-grands-parents, etc. 2^n le nombre de n-aïeux, enfin … en théorie s’il n’y avait aucune consanguinité, et comme c’est impossible, ça prouve juste qu’on est tous frères.

                    3. sam player

                      En fait RPS le biais de perception vient de la façon dont sont faits les arbres généalogiques avec des pièces rapportées issues de générations spontanées… (sans antécédents), ce qui donne l’impression d’une multiplication par 2 à chaque étage… arghhh on va tous mouriiiir !

                    4. sam player

                      BDC
                      Oui, tu pars en marche arrière avec un présupposé faux de non ré-injection alors que je vais en marche avant… 2 ne font pas 4 qui ne font pas 8…

                    5. BDC

                      Bah oui je pars en arrière vu que c’était la proposition de René. Eh mais c’est rigolo ça, en fait on doit bien avoir des maximum locaux d’aïeux sur des générations, et ensuite ça diminue pour arriver jusqu’à Adam et Ève, ou alors au croisement des sapiens et Néandertals, et ça continue jusqu’aux bactéries. HS dit que c’est Yoananda qui connaît plein de trucs là-dessus, comme le taux de fertilité plus ou moins fort selon la proximité génétique des individus.

                    6. sam player

                      Ah ok RPS je viens de lire ta contribution de 1 juin 2017, 14 h 44 min, je répondais à un de tes autres commentaires initiaux sur ce sujet… je vois où tu veux en venir…

              1. Black Mamba Warrior

                @Al
                Personnellement je crois à la réincarnation,
                Chaque cycle de vie nous permet d’expérimenter une facette différente. Etre un homme ou une femme, être pauvre ou riche, être malade ou en bonne santé, découvrir d’autres pays , d’autres civilisations. Retenter des expériences ratés pour mieux progresser. La mort n’est pas une fin.

                    1. Pheldge

                      Et donc, par rapport à ton dernier passage sur terre, précédent l’actuel, tu as le sentiment d’avoir progressé, non ? 😉

                    2. Black Mamba Warrior

                      @Pheldge
                      Mes deux précédentes réincarnations j’étais Homme, l’une j’ai été Samouraï dans les années 1830-1890 et l’autre j’étais un prêtre orthodoxe.
                      Selon la ligne directrice de mon apprentissage, je continue à être au service. Vivement la fin de ce cycle, j’en ai assez de « sauver le soldat Ryan ».

                1. albundy17

                  C’est joli, mais ça se heurte à ce que j’évoquais, il y a 93 milliards d’individus qui ne ce sont pas réincarnés et il y a par ailleurs de la génération spontanée vu que la pop mondiale augmente.

                  A moins que ce ne soit certains animaux qui obtiennent la queue de mickey ? 😀

                  « C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. »

                  1. Black Mamba Warrior

                    @Al, On ne se réincarne pas tous en même temps, il y a des périodes de « repos » où l’on reprend des forces et on planifie les nouvelles aventures, on crée des accords avec les futurs parent et enfants, on planifie les rencontres avant de rentrer de nouveaux dans la chair.

                    1. albundy17

                      Oulala, on planifie de plus en plus longtemps ( ça se compte donc en siècle) et de plus en plus mal alors ^^

                      Et j’y pense maintenant, l’onanisme est donc un crime, et quid de ce salaud d’oeuf qui n’accepte qu’un ou deux têtards, au moins demi réincarnation ?

                      C’est ta croyance, je respecte, mais elle est marrante…

                    2. Zer

                      « On ne se réincarne pas tous en même temps… »

                      J’ai eu une longue conversation sur ce sujet avec le boss de l’équipe locale de Krishna.
                      Affirmations gratuites sur affirmations gratuites…

                    3. Zer

                      « l’onanisme est donc un crime… »

                      Selon le ministère de la réincarnation Krishna :
                      – chaque être vivant a une âme (seulement ceux avec un système nerveux, pas les plantes ou les choses primitives type volvox) (?)
                      – cette âme, objet spirituel indéfinissable, inlocalisable et aux effets inobservables, gravite normalement autour de dieu (?), en pleine béatitude, sauf quand elle commence à s’ennuyer (?), elle se demande « que se passerait-il si j’étais de la viande »
                      – à ce stade, elle est tentée par une expérience physique, alors elle s’incarne (?) en « prenant possession » (?) d’un spermatozoïde (humain ou pas)
                      – quand ce spermatozoïde féconde un ovule, l’être résultant hérite (?) de cette âme, qui peut alors commencer un nouveau cycle charnel
                      – à la mort de cet être, l’âme (?) retourne (?) auprès de dieu (?), et c’est reparti pour un tour (après une gravitation autour de dieu (?) plus au moins longue), sauf quand elle a acquis assez d’expérience pour se rendre compte que la vie spirituelle est plus gratifiante; dans ce cas elle reste là-haut (?), en pleine sérénité éternelle.

                      Donc
                      – les femelles ne transmettent par les âmes, tout dépend des mâles
                      – l’onanisme n’est pas un crime, les âmes non recyclées dont le support spermatozoïdien meurt sans avoir fécondé retournent auprès de dieu (?)
                      – en fin de compte, le meurtre n’est pas si grave. C’est juste un ticket accéléré pour un retour auprès de dieu (?) et pouf.
                      Pourtant selon le même Krishna, il ne faut pas manger de viande, par respect pour la vie etc. Pourquoi la vie d’une salade n’est pas tout aussi précieuse, mystère, chemise de nuit orange et crâne pas poilu. Mais le type commençait à s’énerver alors j’ai laissé tomber.

                    4. albundy17

                      « pas les plantes »

                      Ce qui est déjà stupide, les plantes communiquent entre elles pour avertir notamment des agressions parasitaires qu’elle subissent.

                      J’ai bien ri, merci pour ton temoignage

                    5. Pheldge

                      @ Al : « les plantes communiquent entre elles » genre « allo les salades, ici le rosier Queen Elisabeth, attention, y’a des limaces dans le jardin, je répète, attention ! » 😉

                    6. sam player

                      Al

                      Une plante qui se fait agresser émet certainement une substance captée par d’autres, mais appeler cela de la communication c’est comme croire qu’une femme qui crie car elle se fait agresser est en train de communiquer…

                      Le full duplex c’est pas ça…

                    7. albundy17

                      « Une plante qui se fait agresser émet certainement une substance captée par d’autres, mais appeler cela de la communication »

                      Ouaip ok, communication est sans doute un peu fort, quoique.

                      Mais il y a transmission d’info, les vegans devraient y penser quand ils bouffent leur salade, peut être crie t elle dans une autre dimension, et la réincarnation dans un monde meilleur pour bon comportement vs les lapinous pruneau et les charolaises sauce béarnaise et aussi débile que ton agnostisme avec porte de sortie des fois que Jesus ou Bhoudin existe.

                  2. MCA

                    @albundy17 – 1 juin 2017, 16 h 36 min

                    Qui te dis qu’on se réincarne en humain?

                    On peut bien se réincarner en chat (un gros matou castré de préférence pour être peinard) ou en selle de vélo pour dames pour les amateurs de sport cycliste :o))))

                    1. albundy17

                      « (un gros matou castré de préférence pour être peinard) »

                      Je reconnais la patte de N°1 de Spectre ^^

                       » ou en selle de vélo pour dames pour les amateurs de sport cycliste : »

                      Merci, morue tout les jours…

          1. Lark on the Wing

            Cela relève plutôt en effet du Mallarmé de

            La chair est triste, hélas ! et j’ai lu tous les livres.
            Fuir ! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres
            D’être parmi l’écume inconnue et les cieux !
            Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux
            Ne retiendra ce coeur qui dans la mer se trempe
            Ô nuits ! ni la clarté déserte de ma lampe
            Sur le vide papier que la blancheur défend
            Et ni la jeune femme allaitant son enfant.
            Je partirai ! Steamer balançant ta mâture,
            Lève l’ancre pour une exotique nature !

            J’ai un (vieux) faible pour les jolies dames, qui sont le principal agrément de l’existence, à mes yeux, mais cette viande à l’étal
            même si l’interdire n’est pas vraiment libéral…..

  22. adnstep

    Élue par les bobos et les chanss-pour-la-franse.
    Manque de pot, les bobos passent chez Macron les chanss chez Merluche.
    Quel nouveau cheptel exploiter ?
    Le vieux du 16è ?
    La dame prout-prout du 7ème ?
    Piquer dans l’enclos à NathalieFiascoMorizet ?

  23. albundy17

    whaaa… le Bolivar se casse la gueule, 63 % /USD aujourd’hui et devinez quoi, c’est maduro qui l’a fait exprès pour tenter de rapprocher le cours de celui, réel, du marché noir ^^

    Encore un coup des américains ou de poutine

Laisser un commentaire