Comment l’optimisation fiscale de Google révèle la moralité douteuse de certains élus

L’implacabilité inhumaine de l’administration fiscale française est, parfois, compensée par l’incroyable complexité de sa législation dans laquelle elle se prend souvent les pieds et, il faut le dire, la dose assez massive d’incompétence crasse d’une classe politique que le monde ne nous envie pas (mais nous copie assez fébrilement, soyons honnête). Et pour le moment, cela profite aux géants du Web, Google en tête.

Si l’on peut supposer qu’il doit bien y avoir quelques furieux grincements de dents à Bercy actuellement, on est en revanche certain de ceux qui accompagnent les pleurs et les petits poings serrés de colère de nos ministres et autres députés devant l’abominable étanchéité fiscale dont font preuve les géants du Web. Il s’avère en effet que Google, notamment, ne paie toujours qu’un tout petit écot au Trésor Public, et ce, malgré les tentatives nombreuses – dont la répétition maladroite confine d’ailleurs à la compulsion pathologique – de lui faire cracher au bassinet.

Je pourrais lister ici quelques unes des tentatives (navrantes d’amateurisme) qui furent faites dans le passé (tenez, le sénateur Marini avait tenté le coup en 2014, par exemple) mais je me contenterai de m’intéresser à la dernière en date, qui avait vu le fisc français réclamer un bon gros milliard d’euros bien dodu au géant de l’indexation histoire de lui calmer ses ardeurs internautiques.

Las.

Entre l’aspect très technique du dossier sur le plan fiscal (Google est déjà imposé en France pour les activités qui s’y déroulent, et en Irlande pour le reste) et l’aspect particulièrement complexe pour nos crânes d’œufs des technologies qui fondent les revenus de Google (l’affichage de pages indexées, ce n’est pas tout à fait comme la vente de shampoings ou l’application de maquillage en doses ultra-libérales), il était couru d’avance que le dossier, bien trop fortement teinté de politique, ne pourrait pas bien se terminer sans l’un ou l’autre vol plané dans les ors républicains.

Ce qui devait arriver arriva donc, avec ce petit côté ironique imbattable qu’on obtient lorsque le dur crépi de la réalité vient frotter avec vitesse sur les fesses flasques des politiciens imbéciles qui tentaient de lui échapper : après plusieurs années de procédures, patatras, la justice, contrainte et forcée, annule le redressement fiscal de Google en France.

Et bien que le rapporteur public du tribunal ait estimé précédemment que la procédure de redressement engagée contre Google n’était pas justifiée, au regard de la manière dont Google mène ses activités en France, l’État (et les ministres derrière) a continué obstinément à faire perdre son temps à la Justice française pour un résultat nul : finalement, le tribunal a estimé que Google France ne pouvait engager juridiquement Google Ireland Limited, le siège fiscal de Google en Europe, car les salariés de Google France ne peuvent procéder eux-mêmes à la mise en ligne des annonces publicitaires commandées par les clients français, toute commande devant en dernier ressort faire l’objet d’une validation de Google Ireland Limited.

Oh. Flûte et zut et crotte et caca boudin, voilà plus d’un milliard d’euros qui ne rentrera pas dans les caisses ! Qu’à cela ne tienne, Gégé Darmanin, le ministre de l’Action et des comptes publics, a annoncé dans la foulée que l’État allait faire appel de cet abominable jugement, scrogneugneu.

En attendant et devant le probable jus de boudin dans lequel se terminera l’appel, du côté du parlement, on s’agite : puisqu’apparemment, Google, ce monstre capitaliste sans bornes et sans surface taxable, a le culot d’échapper à l’impôt parce qu’il respecte la loi en vigueur que c’en est intolérable, modifions la loi à gros coup de replâtrage histoire de le faire tomber, lui aussi, dans l’ornière fiscale française.

Après tout, il n’y a pas de raison : pour l’État français, ses sbires du gouvernement et ses sicaires du parlement, ce qui est à lui est à lui et ce qui est à vous est décidément ouvert à d’âpres négociations. Dès lors, ce que Google gagne, que ce soit en Irlande ou ailleurs, fera l’objet d’une scrutation attentive par Bercy pour venir y croquer un bout, et ce d’autant plus si le gain est joufflu. Et s’il faut torturer la loi pour ça, allons-y.

just think of it as a tax

C’est donc munie de cette logique délicieusement socialiste que Catherine Osson, une députée LREM du Nord, membre active du mammouth mourant encore officiellement intitulé « Parti Socialiste », a décidé de poser une crotte question écrite au gouvernement dont la lecture attentive décèlera une grosse faute d’orthographe et ne pourra qu’éclairer grandement sur la bouillasse qui tient lieu de cerveau aux individus qui échouent dans ces lieux de perdition que sont devenues les Chambres parlementaires françaises. Et les grossièretés ne sont pas de trop lorsqu’on comprend (1) les soubassements véritablement débiles et (2) les motivations réellement hideuses qui sous-tendent la question de l’élue.

En effet, pour elle, s’il est impératif de modifier les principes légaux qui fondent la décision du tribunal administratif, c’est d’abord et avant tout pour corriger l’état lamentable des finances du pays.

Je n’exagère pas et vous avez bien lu : s’il convient de tabasser fiscalement l’un ou l’autre acteur malgré tout dans son droit, c’est pour lui tirer l’argent nécessaire afin de renflouer les caisses mises à mal par une gestion calamiteuse. Pour elle,

Dans une économie qui doit redresser ses comptes publics, (…) il ne peut y avoir de bienveillance pour ceux qui n’acquitteraient pas, à son juste niveau, une contribution au fonctionnement collectif de la société, et donc le paiement de l’impôt à la juste proportion de la richesse produite (…) Voilà pourquoi il est impérieusement nécessaire que les fondements légaux de la décision du tribunal administratif de Paris fassent l’objet d’une très prochaine correction.

Eh ouais : pour Osson, on ne corrige pas parce qu’il y aurait une erreur ou une victime, mais bien parce qu’on doit redresser les comptes publics. Fastoche et détendue de la matraque, n’est-ce pas ?

Oh bien sûr, la député s’empresse dans sa courte question d’insister sur les notions floues d’équité fiscale et de cohésion sociale avec la dextérité subtile qu’emploierait un peintre en bâtiment pour refaire le maquillage d’une mère-maquerelle. Mais cela ne trompe que les petits excités de l’impôt citoyen, festif et vexatoire comme la République en produit de plus en plus à mesure qu’être kapo y est plus rentable que vrai producteur de richesses.

Parce que, pour ceux qui sont restés lucides et comme je le disais plus haut, oui, ce que réclame l’élue socialiste est parfaitement stupide.

Si cette demande était suivie par l’appareil d’Etat, on se retrouverait à remettre à plat tous les accords fiscaux internationaux sur lesquels se fondent les multinationales pour optimiser leur exposition fiscale ; outre que c’est parfaitement débile puisque cela suppose des renégociations internationales alors que la France est dans une situation économique et fiscale désastreuses (et que nous n’avons donc pas de levier pour faire peser nos arguments), c’est aussi extrêmement dangereux parce que cela peut pousser les entreprises à tenir compte rapidement de l’environnement fiscal ultra-défavorable qui sera créé par la suite en France.

Cela se concrétisera au mieux par une non implantation en France – on l’observe déjà, la tendance sera alourdie (bien joué, Mamie Osson !) – au pire par une cessation complète de fourniture des services concernés, et là, je plains le pays qui va se retrouver rapidement en slip sur le plan technologique si ces députés continuent leurs âneries consternantes.

D’autre part, sa petite saillie pathétique est aussi assez phénoménalement hideuse sur le plan moral.

Réclamer une révision de la façon dont les impôts sont perçus avec comme motif essentiel qu’il faut renflouer les caisses du pays, c’est tenter ouvertement de corriger l’incurie des uns avec la bonne gestion des autres. C’est punir l’efficace pour financer l’incompétent.

Pire : il s’agit ici de ce comportement détestable, populiste et paresseux intellectuellement, qui consiste à désigner à la vindicte populaire celui qui s’est enrichi légalement en fournissant un vrai service, de le culpabiliser artificiellement (quitte à modifier la loi pour ce faire), et de lui soutirer son revenu simplement parce qu’il est bien gros, bien juteux, bien dodu, le tout, pour financer un Etat obèse et incapable de remplir ses missions de base et le train de vie scandaleux de ces élus qui pleurnichent sans arrêt la bouche pleine.

Ça, madame Osson, cela porte un nom : c’est de la bonne grosse jalousie, de l’avidité pure et simple, sans la moindre touche de moralité, c’est même pire encore, c’est du socialisme le plus vil.

Et ça, madame, c’est méprisable.

Commentaires382

  1. Aristarkke

    La répétition maladroite est surtout due aux bavements d’envie devant le magot potentiel et la joie de piller une boite amerloque…

  2. Aristarkke

    C’est vrai que la note des frais de maquillage de Flop Joene va bientôt nous faire regretter le coiffeur de Peak de la Faribole…
    Qui l’aurait cru ???

      1. Aristarkke

        Ce n’était qu’une interrogation toute théorique, Monseigneur.
        Juste pour susciter la controverse de votre petit monde.
        Alors si le Patron s’y met d’office, qu’y ajoutera-t-on ???

      2. Aristarkke

        Nous avons néanmoins reçu une réponse qu’il y aurait des économies ultérieures…
        Nous sommes plus chanceux que nos militaires qui ont une économie de suite en échange d’une ouverture des vannes plus tard (date non précisée, par prudence, probablement)…

      3. René-Pierre Samary

        Et le dernier discours de notre histrion sur « la France impossible à réformer » ne peut qu’abonder dans ce sens. Déçu par l’accueil fait par le public à ses récentes représentations, il tourne agressif, le Macron, accusateur en rafale, bientôt Père Ubu.
        (je me permets de signaler à notre cher hôte le « de lui faire cracher au bassinet », ou « lui » pourrait être avantageusement remplacé par « le » – google – ou « les » – les géants du web.)
        (Amusant, ce changement de titraille du Fig, en une heure : « La France n’est pas un pays réformable » remplacé par «Les Français détestent les réformes, il faut leur expliquer»)

        1. Pat

          On a vraiment des politiciennes très connes et des politiciens très cons. On peut aussi écrire, je crois, « des politicien-ne-s très con-ne-s ». Pauvre France…

        1. Calvin

          De Hollande à Macron, on est donc passé de Petrol l’âne à Oil of Olaz…

          En France, on n’a plus d’idées, et le pétrole est cosmétique.

          1. Pheldge

            Effectivement, petit clin d’oeil au passé 😉 Osson à son propos (celui dont on ne doit pas écrire le nom ), il m’a toujours fait penser à un « camarade d’école d’ingé », Camerounais ou Togolais, un de ceux qui étaient là grâce aux places réservées étudiants étrangers, et qui s’ils rentraient en Afrique étaient assurés de finir ministres …

  3. Aristarkke

    (…) ce qui est à vous SERA à lui (l’Etat) avec juste un peu de différé pour que vous puissiez tout de même humer un peu (pas trop) le parfum du résultat de vos efforts…

  4. Aristarkke

    Monseigneur ! Rhhôôô !!!
    Je conçois que devoir commenter l’effondrement du pays vous cause de l’aigreur qui donne de la causticité à votre plume d’oie 2.0, mais traiter de mamie, une péronnelle de tout juste 43 automnes fournit une échelle très discriminante et dévalorisante pour les seniors de votre blog sans parler des Ancêtre.
    Quel est le CERFA approprié pour se lamenter comme il convient ???
    Le bobo ???

    1. Calvin

      H16 a considéré que son incompétence crasse était due à une sénilité précoce plutôt qu’à une débilité ancienne !!!

      Soit heureux, comme vieillard, tu as encore de beaux restes intellectuels, qui font souvent illusions.
      Profite, la déchéance peut être soudaine et tu ne la verras personnellement pas.
      :mrgreen:

    1. Calvin

      Les connes Osson, ce sont les chevaux de retour de la politique française : ils/elles rabâchént les mêmes méthodes foireuses…

  5. albundy17

    Tant qu’à tordre la loi, il serait judicieux de trouver le moyen de taxer les bénéfices des films étrangers qui se difusent en france

  6. hub

    Par malchance, ayant au cours des vacances loué une chambre d’hôte chez une retraitée, j’apprends au cours de la conversation qu’elle fut, dans les impôts, chargée du recouvrement pour les sociétés. Ahuri, j’ai découvert la dose de rancoeur, de vilenie, de suspicion jalouse qui animait encore, dix ans après, cette péronnelle.
    La fonction publique fabrique de ces aigris. Elle répétait : « c’était difficile, c’était difficile », non pas pour regretter d’avoir eu à faire son sale boulot, mais parce qu’elle demeurait persuadée que tout le monde triche, « optimiser » signifiant bien sûr ne pas respecter la loi, ne pas payer pour tous, et autres faridondaines.
    Elle m’en a coupé l’appétit.

    1. Black Mamba Warrior

      « Elle m’en a coupé l’appétit » , voilà à petite échelle ce qui arrive aux entreprise, elles ont l’appétit du gain coupé aussi. Les entrepreneurs préfèrent se serrer la ceinture que de se faire tondre copieusement.

    2. Pheldge

      Tout vient de leur formation, pendant laquelle, on leur répète qu’ils sont les redresseurs de torts, les sauveurs de la république, et les garants de l’égalité fiscale, genre « la Nation compte sur vous, vous êtes le dernier rempart de la démocratie, face à l’anarchie ». On leur apprend aussi que « tout contribuable, est un fraudeur qui n’a pas encore été coincé ! » . Et à leur sortie de l’école, ils en sont persuadés !

      1. dov kravi דוב קרבי

        Ces chevaliers blancs n’auraient-ils pas, en plus et en passant mine de rien, un encouragement sonnant et trébuchant sous forme d’intéressement aux sommes ainsi extorqu.. pardon, récupérées ?

        HS : pourquoi les balises ne fonctionnent-elles pas dans ces commentaires ?

      2. malicorne

        Normal, aujourd’hui la filière privilégiée de préparation aux concours des grandes écoles de l’administration (justice, police, etc..) passe par Sciences Pipo.

      1. hub

        le chemin de Compostelle propose des hébergements de différents types, il y a un guide qui recense, selon les étapes, les gîtes, les maisons de pèlerins, etc…

        une ancienne des tortionnaires du fisc, sur airbn’b, cela ne manquerait pas de sel !

        1. Higgins

          Il me semble que les gîtes « spécial Saint Jacques de Compostelle » ont eu maille à partir avec le bête pour leur plus grand malheur. Je crois qu’il y a eu un billet sur ce sujet.

        2. Aristarkke

          J’ai bien eu un beau-frère par alliance (fin des 70’es, divorcé depuis et perdu pour les relations) qui était alors un cador local des assoces « Que Choisir », genre Président ou secrétaire départemental d’une antenne. Cette assoce avait lancé un boycott du pétrolier Shell pour je ne sais plus quelle raison (une marée noire???). Il arborait notamment un grand autocollant (c’était la grande mode de l’époque en sus) à l’arrière de sa voiture, prônant ledit boycott…
          Et, en même temps, il se servait sans vergogne à une pompe Shell, ce que je n’avais pas manqué malicieusement de soulever comme hiatus… 😈
          Et comme j’ai aussi rencontré ce type de grands sentiments qui font les bons gueuletons chez mes copropriétaires, mention particulière pour l’IDF et sa boboïtude d’avant la boboïtude, je m’attends à tout quand il y a passage aux travaux pratiques d’application des grands principes (pour les Autres)…
          Sûr que BDC avec ses fines équipes de travail pourrait nous en sortir de pareilles….

          1. BDC

            Oui, je ne m’étonne même plus. Entre les soces qui hurlent contre les exilés fiscaux mais qui me conseillent de faire mes travaux au black, ou ceux qui haïssent les riches, donc la mixité sociale c’est génial faut pas avoir peur, donc ils habitent dans les quartiers populaires dans une résidence de luxe avec gardien visiophone ET alarme dans l’appart …

            1. albundy17

              J’ai une cliente, la patrone du centre de recouvrement impôts dont je dépends, qui ne me paie qu’en liquide. Au début, ça fait froid dans le dos 😀

              1. MichelC

                Euh, scusez, Al. De la part d’un ponctionnaire, attendez-vous quoi que ce soit de positif ❓ Avez-vous un stock de Vas y Line ❓

        1. sam player

          Perso c’est mon mode de résistance 2.0 (V3g3ta !) je paie pratiquement tout en liquide et j’arrive à avoir facile 30%… et je répands la méthode autour de moi un max en montrant les avantages…

            1. sam player

              Je ne suis qu’un intermédiaire dans la vente de véhicules et je n’encaisse pas l’argent de la vente directement : ça m’évite de payer une nouvelle carte grise et je suis transparent dans la vente (pas de revenus).

              Je prends juste 80% de la différence entre la négo avec le vendeur (frais de remise en état inclus, fois 2, donc margés à 50%) et celle avec le nouvel acheteur.

                1. sam player

                  @ BM
                  Par exemple, je négocie l’achat de la voiture à 5000€ et je la revends 8000€ après 500€ de frais dont annonce, remise en état, des bricoles en général mais un dossier + l’esthétique c’est 80% de la décision de l’acheteur.

                  Différence : 8000-(5000+(500×2))= 2000€

                  Je garde 80% de la différence soit 1600€ + la marge sur la remise en état soit 500€ et donc 2100€ en tout.

                  Le vendeur lui a gagné 2000€*20%=400€ de plus que la négo initiale. C’est marrant car le gain futur que le vendeur espère, ça me permet d’abaisser le prix d’achat… un peu comme la carte fidélité de Carrouf 😀

                  Les 400€ ça compense le fait qu’il laisse le véhicule assuré pendant 1 mois (les assurances le font gratos) et ça le motive aussi pour être disponible pour signer le transfert de propriété réel.

                  Les gens ne savent juste pas vendre.

              1. albundy17

                 » je suis transparent dans la vente  »

                Si tu t’occupes de la remise en état, n’as tu pas une obligation légale de résultat/garantie vice caché ?

                As moins que tu ne fasses ça qu’a titre de particulier, mais même là il me semble qu’une limite de transactions à été instaurée

                1. sam player

                  Non Al, je n’achète pas de voitures, je n’en revends pas.
                  Si je m’occupe de te faire changer ton silencieux d’échappement, la facture est à ton nom, je fais juste l’avance des frais… mais c’est toi qui vend ta voiture.

                  Pour être plus clair, je n’achète pas de voiture accidentée, juste des voitures en bon état que les gens ne savent pas vendre : j’aide juste à ce qu’un acheteur trouve un vendeur. Les gens sont cons : ils rechignent à payer une annonce 50€ pour en gagner 3000 de plus. Ils préfèrent passer une annonce gratuite avec 3 pauv’ photos.
                  Quand on vend une voiture extraordinaire (et qu’on veut le faire croire), il faut employer des moyens extraordinaires…

                  Y a des trucs drôles parfois : quand des gens n’arrivent pas à vendre ils baissent le prix… Perso, je l’augmente !
                  Un prix bas, souvent ça met le doute…

                2. sam player

                  @ Al sur « obligation légale de résultat/garantie vice caché »

                  Dans la vente entre particuliers il n’y a pas de vice caché si le vendeur particulier n’en avait pas connaissance, même dans le domaine de l’immobilier, et c’est pour cette raison que les différents diagnostics immo ont été mis en oeuvre.

                  Mais pourtant dans l’immo il y a toujours des vendeurs particuliers qui se font condamner, alors qu’ils n’avaient pas connaissance du vice et étaient de bonne foi, et c’est assez incompréhensible.

                  L’article de PAP à ce sujet est d’ailleurs assez symptomatique en disant tout et son contraire en 60 lignes.

                  Pour les véhicules, acheteur et vendeur particuliers se retrouvent à égalité, et c’est là qu’il faut faire gaffe : si ton garagiste t’a informé que tu avais de la limaille dans ton huile de vidange, ta pompe d’injection ou celle de direction assistée, qu’il t’a fait un devis… et que l’acheteur met la main dessus, t’es mal barré.

                  J’ai « acheté » dernièrement une Toyota dans l’Est et je l’ai « revendue » à quelqu’un habitant dans le Centre… l’acheteur m’a dit que le garage Toyota du Centre avait tout l’historique, non seulement des réparations mais aussi des devis… mais ça je m’en doutais et c’est pourquoi j’avais mis l’acheteur au courant…

                  1. albundy17

                    Entre particuliers, OUI, mais si tu fais quelques transactions annuelles (je crois que c’est au delà de 5 par an), tu perds ton statut de particulier et rentre ds la catégorie pro responsable des vices cachés.

                    Les mecs qui ont des boites se contentant sans y toucher d’acheter à l’étranger pour revendre sur le territoire sont considéré comme pro, ceux ne faisant que le négoce entre fabriquant/revendeurs en touchant leur com, aussi.

                    Si tu fais ça en dilétentante, tu as rapidement fais de rentrer dans la catégorie pro.

                    Un peu comme les mecs qui vendent un peu trop sur ebay, le bon coin ou les puces, vu qu’il y a du mankeàgagner, plus le couperet responsabilité vices cachés.

                    Et si tu fais ça ds le cadre d’une société, ben t’es plein pot meme si tu n’apparais que modestement et discretement

                    1. sam player

                      J’apprends à lire en suivant avec mon doigt 😀

                      Je n’achète pas, je ne revends pas, je n’apparais nulle part

                      Conjugue à tous les temps de l’indicatif et discutes-en avec ton voisin 😀

                    2. albundy17

                      Ha ok, tu te fais donc payer en liquide pour chaque transaction que tu ne fais pas, et bien sur sans aucun papier, les gens sont assez enclin à la pratique

                    3. Pheldge

                      « Je n’achète pas, je ne revends pas, je n’apparais nulle part », donc je n’ai aucune garantie de toucher le pognon … 😉

                    4. MichelC

                      Pheldge 25 août 2017, 20 h 03 min

                      Il doit avoir un contrat qui le ie avec le vendeur. (pas un conte rat…)

                    5. sam player

                      @ l’Al 19 h 59

                      « …et bien sur sans aucun papier… »

                      Où t’as vu ça ?
                      En fait, je réserve simplement le véhicule avec un versement de 500 ou 1000€ suivant le prix d’icelui sous réserve de verser le solde sous 1 ou 2 mois, ça dépend du véhicule.
                      Juste un certificat de cession avec une clause de dédit.

                      Le temps de la vente, le propriétaire conserve la carte grise vierge (non barrée), ça le rassure… mais une carte grise n’est pas un titre de propriété.

                      En 2018, avec le nouveau CT s’il rentre en fonction, il va y avoir un paquet de véhicules intéressants qui vont être mis sur le marché, à commencer par ceux qui ont le voyant moteur allumé (anti-pollution) qui vont devenir invendables : vu que 90% des garagistes sont bien souvent infoutus de trouver la raison sauf coup de bol ou même après avoir fait dépenser en pure perte 3 à 4000€ à leurs clients.
                      Idem pour les défapés…

                    1. Pheldge

                      Fam player, tu peux m’efpliquer f’est quoi « les défapés » ? Est-fe que f’est pas des frip-teaseuse, qui fe déshabillent, qui fe défapent ?

                    2. Pheldge

                      merci, j’ai fait une recherche entre temps et suis tombé sur ce billet :
                      caradisiac.com/diesel-defapes-alerte-au-controle-technique-108223.htm

    3. Calvin

      Drôle de nom que cette « optimisation » fiscale.
      Les entreprises qui font ça le font pour éviter vautours, voleurs, corrupteurs, …
      Elles ne le font pas par optimisme.

      On devrait parler de pessimisation fiscale.

  7. René-Pierre Samary

    « Voilà pourquoi il est impérieusement nécessaire que les fondements légaux de la décision du tribunal administratif de Paris fassent l’objet d’une très prochaine correction. »
    Traduction : le racket légal ne suffisant pas, il est impérieusement nécessaire de rendre légal l’illégal.

    1. sam player

      La tournure sémantique de cette phrase est effectivement assez tordue, même sans inclure la nécessité impérieuse de faire rentrer du pognon.
      Pour elle, ce n’est pas la loi qui n’est pas bonne (elle s’en fout), c’est le résultat… donc il faut changer la loi euh… les fondements légaux de la décision.

  8. Aristarkke

    Il y a eu des clairvoyants dans ce blog. Titre de Challenges en page économie : La Roumanie résiste à Macron sur la question des travailleurs détachés.
    Le vrai socialisme, ils ont déjà donné…

    1. BDC

      Ah nous aussi avons été vaccinés cher Harry ! Et heureusement vu les souches virales encore tenaces chez nos zélus. Parce que c’est pas pour dire mais le grand ch’nord est bien représenté chez les mal pensants d’ici, hein !

      1. MichelC

        Ah nous aussi avons été vaccinés cher Harry

        Comment cela, vaccinés ❓ Avec une telle fièvre de ch’val ❓ En êtes vous certaine ❓
        Vu la taille de la seringue pour ch’val, y a pas que la queue qu’est grande, cela va craindre pour le rappel…

  9. Pythagore

    Cette notion d’économie présentée dans votre article me rappelle une discussion avec une énarque, c’était comme Monseigneur l’expose: faire des économies, c’est augmenter les prélèvements. Réduire les dépenses, kesoko ? faisait pas parti des concepts qu’elle avait appris.

    Comme si un ménage disait: « chérie, ‘faut qu’on fasse des économies, ah! OK j’vais d’mander une augmentoche ».

    1. sam player

      Exactement !
      Ayant eu à traiter des demandes d’augmentation, (plus maintenant, ouf…), celles-ci étaient souvent motivées non par du mérite exposé au travers de résultats, mais par un nécessaire équilibre avec les dépenses du foyer !

      1. Pheldge

        Sam, quand j’étais lycéen, je pensais que le salaire augmentait automatiquement avec l’âge, à l’ancienneté quoi ! t’imagines un peu, Harry serait millionnaire à son âge ! 😉

        1. Vassinhac

          ça reste un peu la mentalité française quand même. Tout le monde pas à la même vitesse, mais c’est la tendance. Après on s’étonne que les 50 ans et plus ne trouvent pas de boulot, alors que pour beaucoup de postes on atteint son palier de productivité en 1-2 ans, et un jeune est donc aussi productif qu’un « vieux » (voire plus parce qu’il n’a pas le dos cassé et les genoux en vrac).

          1. albundy17

            Certains vieux ont l’expertise, ça se monaye vu le rendement. Palier de productivité en 1 ou 2 ans, ça me fait doucement rigoler.

            Pheldge, je ne suis pas étonné…

            Sam, il y a une petite différence de taille, d’un coté t’en a un qui couine pour son train de vie, l’autre te prends par la force pour continuer blob

            1. sam player

              +1 Al pour l’expertise, Vassinhac doit parler des travailleurs peu ou pas qualifiés.
              Y a pas mal de métiers où l’expertise te fait aller 100 fois plus vite dans l’analyse des problèmes et leur résolution : ainsi d’un client qui m’appelle souvent quand il a éclusé toutes les idées foireuses et usé son service maintenance…

              1. Vassinhac

                Je suis d’accord quand il y a une valeur. Je parlais de tous les métiers pas forcément très intellectuels, par exemple de techniciens, où finalement dans beaucoup de cas on est assez rapidement efficace.

                Et pour d’autre cas, quand le monde change (= l’expertise acquise ne sert plus à grand chose), on considère que le salaire de « vieux » est un droit acquis alors qu’on n’est pas meilleur qu’un jeune.

                1. albundy17

                  Je ne cause pas pour moi vu que contrairement à ce repaire de vioques décrépis, je suis fort jeune.

                  Et malgrè mon jeune age, j’ai été forcé d’admettre que les vioques, faut les écouter, et pas que dans la haute technicité, un vieux releveur de bennes cours moins et se blesse moins que sont homologue de 5 ans d’experience.

                  J’ai bossé dans une fonderie, devant une commande spéciale l’ingé de service d’une trentaine d’année fait passer au four un sandwitch de fonte avec joli cordon de brasage tout le tour. Un tourneur à coté de moi me dit « on va bien se marrer, reste pas là » Il savait, un autre ingé avait fait la même connerie 30 ans avant. Plus de four ni toiture.

                  Ton jeune technicien va passer 5 jours à faire un devis sur son tout nouveau logiciel aïe tech, le vioque te sort le chiffre sans vraiment d’effort de pensée, et sans doute plus proche de la réalité.

                  Je regretterai eternellement mon terrassier parti en retraite, pas moyen d’en trouver un correct depuis 5 ans.

                  Mais c’est sur que les jeunes savent bien jouer avec leur tablette et faire des rapports plein de fote pour le lundi

          2. MCA

            @Vassinhac 25 août 2017, 11 h 58 min

            Un vieux qui a pris le soin de bouger dans sa carrière possède un carnet d’adresse, chose que ne possède pas un jeune.

            C’est ce qui permet de frapper à la bonne porte directement et avec un maximum d’efficacité, et ça…. ça vaut de l’or.

                1. albundy17

                  MCA, tu veux dire qu’avec des potes aux postes stategiques, ils te créent un poste alors que l’entreprise n’en a pas besoin ????

              1. Pheldge

                Je pensais initialement à des métiers peu évolutifs …
                Quoique finalement, le carnet d’adresses d’un vieux facteur …
                Et puis, le facteur Ossonne toujours deux fois !

        1. BDC

          De fraies MDR ! Il n’est toujours pas revenu de mon congé mat’ à 6 chiffres hi hi hi trop pratique pour savoir combien on vaut (j’ai le détail Sam, t’inquiète c’est pas du bluff).

  10. Bonsaï

    A voir le psychodrame français, on se demande comment ils font dans les pays voisins !
    En France tout doit se faire sur le mode caricatural, sinon cela ne paraît pas sérieux. Ainsi le nouveau président, un peu jeunet, doit « se la jouer » Jupiter pour avoir l’air respectable. Tout est dans l’emphase, le decorum et la complication.
    Et bien entendu, la facture qui va avec…

    1. MichelC

      La facture qui va avec… ce ne seront plus les enfants qui la paieront mais leur enfants…
      On passe de une à deux générations… CocoricoN ❗
      Quelle exception :mrgreen:

        1. MichelC

          Brait-il … ❓ (… 100-60)
          Le pays étant en faillite, cela n’a plus effectivement de sens de parler de génération.
          CPEF, KO & chaos.

  11. DS

    Quand même, les citoyens et les entreprises françaises n’ont aucun intérêt à voir les grandes sociétés internationales échapper à l’impôt sur leurs ventes en France.
    La lutte contre une optimisation fiscale pratiquée par les grandes entreprises est légitime, dans l’intérêt de la concurrence et du développement économique.
    Bien sur cela fait apparaître une fois de plus l’amateurisme français.

    1. sam player

      « …dans l’intérêt de la concurrence et du développement économique. »

      Qu’est-ce que ça vient foutre faire ici ?

    2. Dr Slump

      Pour que les grandes multinationales n’aillent pas payer des impôts ailleurs qu’en France, il faudrait les inciter à venir avec une fiscalité claire et stable, et un taux d’imposition raisonnable.
      Dans le cas présent, c’est là et pas ailleurs que se joue la concurrence!

    3. Vassinhac

      Et quand vous vendez un objet par Internet et que vous l’envoyez à votre client à l’étranger, il faut faire une déclaration de revenu dans ce pays étranger (et surtout pas en France) ? Les web-marchands n’ont pas fini de faire de la paperasse !

    4. Albundy17

      Les ventes en France sont taxées et imposées, la ils veulent taxer et imposer les activités réalisées en dehors du territoire.

      Comme les crétins qui s’offusquent que total ne paie pas d’impôt sur bénef en France, alors que la société est déficitaire grâce à la flopée de charges grancaise

      1. Vassinhac

        D’accord pour Total, mais si la fiscalité était très favorable en France, je pense que les prix de transfert feraient que des bénéfices seraient réalisés en France.

        1. albundy17

          Evidemment vassinhac, donc pour palier à ce problème bercy augmente les taxes et les moyens cohercitif pour bouffer plus, logique vertueuse

          1. Vassinhac

            on est d’accord sur le fait que Bercy est inconséquent : on constate que les gens se barrent quand on monte les taxes, mais on ne tire pas la conséquence qu’ils investiront si on les baisse.

            D’ailleurs Bastiat le disait déjà : les socialistes ne peuvent être qu’inconséquents car s’ils étaient conséquents (=allaient au bout de leur raisonnement avec une logique honnête) ils se rendraient rapidement compte de leurs aberrations.

            C’est d’ailleurs le chemin que j’ai parcouru : j’ai été embrigadé par la pensée « alternative » dans mes études mais c’est la logique qui m’a fait ouvrir les yeux. Il y a dans le discours de gauche toujours un petit point de raisonnement foireux sur lequel on passe comme une évidence pour se mentir à soi-même et ne pas avoir à tout remettre en cause.

            1. Pythagore

              « les socialistes ne peuvent être qu’inconséquents car s’ils étaient conséquents, ils se rendraient rapidement compte de leurs aberrations. »

              Le premier d’entre eux (Mitterrand) l’avait compris très vite. Malheureusement ses héritiers font preuve de moins de perspicacité et d’intelligence.

      2. René-Pierre Samary

        Mondialisation heureuse = portes ouvertes aux migrants du monde entier.
        Mondialisation malheureuse = on (particuliers et entreprises) peut aller s’installer partout où l’on veut.
        Euh… Ce serait le contraire ?

        1. Vassinhac

          mondialisation heureuse : les habitants des pays pauvres peuvent traverser le monde à pieds pour se faire exploiter dans le BTP et vivre dans des taudis dans des pays dont ils ne parlent pas la langue et dans des quartiers tout sauf paisibles.

          mondialisation malheureuse : les capitalistes riches du « Nord » peuvent créer des emplois directement dans les pays pauvres en investissant dans des infrastructures productives et en apportant un savoir-faire aux habitants

    5. Pythagore

      « optimisation fiscale »

      Les entreprises auront tjs une longueur d’avance (enfin les grosses en tout cas, parce que le producteur de fois gras du gers….).
      Il est par ailleurs suicidaire de taxer le travail et la production.

      Comme cité « contribution au fonctionnement collectif de la société, et donc le paiement de l’impôt à la juste proportion de la richesse produite  »

      Sauf que richesse produite n’est pas richesse vendue, on ferait mieux de laisser tomber ttes les taxes en tout genre ou les réduire fortement ce qui automatiquement réduirait les fraudes et mettre une flat taxe, TVA à 25% ou 27%.

      Cela aurait aussi l’avantage, que qd tout le monde se serre la ceinture, l’état aurait aussi obligation de le faire, car consommation moindre implique revenu moindre.
      Aujourd’hui les français s’appauvrissent au profit de l’état, pour des services qu’il rempli de façon insatisfaisante.
      E.g. sécurité, qd j’habitais à côté de Munich, il m’arrivais de laisser ma voiture la nuit dans la rue ttes fenêtres ouvertes, faites l’essai à Paris.

      1. Aristarkke

        Vous êtes mauvaise langue.
        Les fenêtres de voiture ont une vie propre nocturne à Paris. Même fermées, elles s’éclatent…

    6. Calvin

      @DS (un cas ??)
      « … les grandes sociétés internationales échapper à l’impôt sur leurs ventes en France. »

      Question : Google (France) vend quoi en France ??
      Rien.

      1. Pythagore

        Ben si, des services publicitaires qd même. Tous ceux qui se font référencer, qd qq’un met son petit logo sur google maps,… tout ca s’est pas gratos.
        Google vend pas mal de services payant pour les professionnels.
        Sauf que probablement qu’ils ne payent pas la TVA ou la récupèrent, une expert comptable pourra expliquer ca mieux que moi.

        1. sam player

          Si, étant allemand, je vends une étude (des plans, dessin industriel) à un client français, c’est du service, et je me demande par quelle magie je devrais payer autre chose comme impôts (IR, IS) que de la TVA sur le service, tout en sachant que cette TVA est toujours payée par le client final, et donc bien souvent les ventes de services (ou d’équipement) sont en franchise de taxe (le client final devant la payer lors de sa déclaration).
          Idem donc pour une campagne de pub…

    7. MichelC

      Je me permet de vous faire remarquer que le produit de la TVA est déjà partagé sur certaines ventes par internet.
      Vous tenez donc à ce que ceux qui gagnent leur vie s’installent à l’étranger, le cout de la vie étant devenu moins cher là-bas ❓ Le France ne vivrait plus que de ses rentes fondant comme neige au soleil…

      1. Vassinhac

        le principe dans un monde libre est que les français sont mieux payés que les Thaïlandais s’ils produisent plus de valeur (valeur au sens de ce qui est mesuré par le système des prix, je ne rentre pas dans le débat philosophique sur le sujet).

        Cette productivité peut être liée au fait qu’ils sont en meilleure santé, qu’ils sont mieux formés, et qu’il y a plus de capital investi à bon escient en France.

        Par contre, si les Thaïlandais sont aussi productifs que les Français, pourquoi les Français devraient continuer à gagner plus que les Thaïlandais ?

        Le type qui lance un produit à succès sur le marché fait des affaires jusqu’à ce qu’il soit copié. Après, ceinture (ou nouveau produit à succès). En France, on croit qu’on peut éviter de faire ceinture alors que tout le monde commence à faire ce qu’on fait.

        1. Val

          @vass « en France etc.. » je n aime pas cette généralisation. La part de population qui croit ces fadaises est celle qui n a jamais été en contact avec la concurrence. Malheureusement ils sont nombreux, majoritaires, font les lois, tirent les chèques, et ont (encore) l armée et la police pour eux . L autre part de la population commence à avoir bien saisi le fond du pb ne vote plus ou vote « mal » pour se défouler.

        2. sam player

          « le principe dans un monde libre est que les français sont mieux payés que les Thaïlandais s’ils produisent plus de valeur… »

          Pas du tout, d’une part la valeur est relative et d’autre part c’est le marché qui détermine le prix des choses et des personnes : une bouteille d’eau vaut plus cher dans le désert, surtout la 1ère.

        3. Pythagore

          « Cette productivité peut être liée au fait qu’ils sont en meilleure santé, qu’ils sont mieux formés, et qu’il y a plus de capital investi à bon escient en France. »

          Euuuhhh la productivité est essentiellement liée à la mécanisation et l’informatisation, e.g. avec une moissoneuse bateuse, un paysan produit plus qu’avec une faux.

          C’est également lié à l’exploitation des pays à bas coût (sans émettre de jugement de valeur).
          Qd une pompe de sport est fabriquée pour 20 ou 30 Euro (estimation personelle) en Thailande et revendue 150 en europe. Qui touche la différence ? Le designeur, le marketing, la distribution (tous européens).

          1. sam player

            Un coeff 4 à 6 est très courant entre le coût de production et le prix de vente, même en franco-français, et ce pour rémunérer toutes les fonctions annexes.
            Dans le cas des pompes de sport fabriqué en ESA c’est plutôt un coeff 10 et c’est lié entre autres au coût de suivi de la délocalisation et à la nécessité d’avoir sur place une équipe qualité assez balaise pour éviter d’écorner l’image de la marque.

            La mondialisation ce n’est pas la fabrication à bas coût dans ces pays de l’ESA, ça a toujours existé, c’est surtout le fait que n’importe quel clampin peut acheter n’importe quoi à un prix proche du coût de production et que ça fait chier beaucoup d’intermédiaires qui en vivaient : le prix n’est plus du tout corrélé seulement à la qualité supposée mais plutôt au raccourcissement du processus d’approvisionnement.

  12. Mildred

    Rendre légal, l’illégal. Voilà ce qu’on pourrait aisément qualifier de réforme des réformes. De même qu’en supprimant les races on a, de facto, supprimé les racistes, supprimons le vol, et il n’y aura plus de voleurs. Allons plus loin, supprimons le viol, et les femmes n’auront plus qu’à la boucler (la ceinture de chasteté). Mais allons plus loin encore, et supprimons l’assassinat, nos déséquilibrés, ne se sentiront plus dangereusement menacés par nos psychiatres, et pourront, à leur aise, accomplir la mission pour laquelle ils sont sur terre.
    J’imagine, que dans ces conditions, la paix civile règnera enfin !

    1. sam player

      Il semble que les déséquilibrés soient aussi au gouvernement… c’est difficile pour un fou de juger un autre fou :
      – 1848 abolition de l’esclavage
      – 2017 abolition du discernement

      1. Vassinhac

        le discernement semble aboli depuis un certain temps déjà.

        NB : pour l’esclavage, il faut préciser « dans les colonies ». L’Eglise avait en effet réussi à le faire abolir dès les premiers temps du moyen-âge.

        1. Lark on the Wing

          Dans le cas de figure byzantin, les petits propriétaires, écrasés par le Fiscus, avaient librement choisi le servage pour lui échapper… amusant, hein ?

          1. albundy17

            Ils étaient tant écrasés que ça ?

            A vérifier mais j’entendais il y a peu, contrairement aux idées reçues, qu’au moyen age toutes les taxes dont on nous fait un listing effrayant comme quoi on est bien mieux maintenant, correspondrait à environ 16 % des revenus, point final

              1. albundy17

                Heu, oui, même pour moi, byzantin ne m’évoque pas une region de france…

                je faisait juste un // avec l’horrible taxation que subissait nos aieux, qui n’est que peanuts

                1. Pheldge

                  Ah, je suis déçu, je pensais qu’avec ta culture , tu nous aurais fait un topic sur Besancenot Besançon … l’empire bisontin, tout ça 😉

  13. alfred

    Profitons de l’occasion pour remplir un devoir démocratique et citoyen « de base », en mettant en avant que ce truc appelé Catherine Osson n’est pas député, non non, elle ne l’est pas, et ferait mieux de la mettre en veilleuse plutôt que de proposer des projets de loi ou quoi que ce soit d’ailleurs!

    Elle n’est pas député, c’est autre chose, un machin, un bidule, une arnaque, un faux nez, une usurpatrice, un étron rejeté très très très clairement par les gens de sa circonscription, que sais je encore :

    Législatives 2017, Nord (59) – 8ème circonscription, 2ème tour
    Catherine Osson. Non élue car…
    70.09% d’abstention %age des inscrits. Ouch!
    6.04% de blancs + 2,31% de nuls chez les « votants ». Ouch bis!
    Rappel 1er tour, ça en dit long aussi le différentiel 1er/2nd tout :
    66,57% d’abstention
    1,98% de blancs et 0,71% de nuls. Ouch de chez ouch le différentiel!

    Donc…
    Osson, creuse toi un trou, restes y, et ferme là, en attendant qu’on/Français s’occupe de ton cas, et de tes indemnités et points retraite notamment.

    Voilà, j’ai rempli mon devoir démocratique et citoyen « de base » -:)

      1. zimzamzom

        Etant donné la quantité incroyable d’abrutissements et de propagandes déversés par les politiciens les journaleux les experts à la con bien dociles et même… l’éducation nationale (j’ai été sidéré quand j’ai eu l’occasion de voir ce qu’on raconte aux jeunes sur la démocratie, ou l’ue, par exemple),
        étant donné le peu de temps (et de volonté il faut bien le dire, mais ça leur est inculqué) dont disposent la plupart des gens pour s’informer et décider en connaissance de cause,
        on peut dire que les gens sont assez brillants, en général :))

        Sur le cas législatives 2017, je les adorés les gens : ils ont envoyé chier comme jamais la caste politicienne installée mais aussi les minables fausses alternatives du genre les faux culs FN ou France insoumise.

        Plutôt brillants ils ont été « les gens »!

  14. Bonsaï

    Ah! les Français, peuple étrange et mélancolique qui rêve encore et toujours de son passé glorieux…
    Après Zébulon-Sarkozy, Hollande le Vicieux multiforme, voici aux affaires Macron le Jupitérien, ou rien !

    1. Mildred

      Je ne crois pas, contrairement à ce que dit Bonsaï, que les Français rêvent à leur passé glorieux. Ils savent qu’ils ont eu un passé glorieux, et certains voudraient encore s’en montrer dignes.
      Cela rend le peuple français très différent du peuple suisse qui lui, n’a aucune raison d’être étrange ou mélancolique, puisque même son héros parmi les héros, Guillaume Tell, n’est en réalité qu’une légende sans aucune authenticité historique.

      1. albundy17

        Les français ne savent même pas qu’il y a eu un passé glorieux dans ce pays, régulièrement transformé en passé honteux. Pour la suisse chauviniste, faut juste rapeller que c’est le pays du coucou et de la grande lessive

        1. Pheldge

          « la suisse chauviniste », tu veux dire la Suisse Calviniste ? et le calvinisme n’a pas grand chose à voir avec les cheveux … 😉

            1. Mildred

              Cauvard, Cauveau, – vel, Cauvel, Cauvin, formes mérid. ou norm. picardes de CHAUVARD, CHAUVEAU, CHAUVEL, CHAUVET, CHAUVIN. Cauvin était le nom primitif de Calvin (de Noyon), qui l’a latinisé.
              Merci qui ? Merci Monsieur Larousse Sélection Trois volumes en couleurs.

  15. Joe

    Bonjour,

    J’espère ne pas être en dehors du sujet.

    Twitter, Google, Facebook tet plus généralement toutes les grosses sociétés américaines envoient l’argent obtenu à l’étranger dans les bahamas.

    Pourquoi ?
    Car ils en ont le droit que cela leur permet de financer leur développement sans taxes américaines. L’état USA, n’est pas contre, tant mieux se dit-il. Je passe le fait que comme Elf, ces sociétés finance les services secrets à l’extérieur.
    Ils le font également car la masse gigantesque d’argent stockée permet ensuite de négocier avec le gouvernement américain une taxation moindre, 5% au lieu de 20-30%, en argant que même si la taxe est faible, le résultat de cette taxe devient énorme et donc souhaitable pour le gouvernement.
    Documentez-vous, et vous trouverez ici et là quelques articles sur ce dernier poinr.

    Que font les gouvernants français et pourquoi ?
    Aux USA, la liberté d’expression est total, beaucoup de citoyens français ont donc le droit de s’exprimer librement sur un service américain d’autant que leur donnée, les messages étant stockés sur le sol américain, le droit français ne peut rien.
    Depuis 5 ans, nous avons vus émergé la délégation de la pénalisation à ces grosses sociétés.
    Je m’explique.
    Puisque que ce n’est pas le rôle d’une société privée de faire le juge et que le droit américain protège théoriquement ces citoyens français qui use d’un service américain donc protégé par le droit américain, alors le seul moyen fût, pour le gouvernement français, de commencer à opérer un chantage économique, ce dernier étant bien évidemment drapé de bien pensance économique se traduisant par: mener une campagne de presse en France en expliquant à tous que ces salopards de gafa truandent le fisc, ce qui est faux, et que les sommes sont monstrueuse, honteuse, ils font du cash violent – relativement au fait qu’ils offrent des services utiles aux citoyens français … oui c’est bête mais c’est pas qwant, le vieux moteur de recherche que 95% des citoyens vont utiliser, question d’interface et question de rapidité …

    Moi, comme beaucoup, je regrette qu’il n’y ai pas de nouveaux services, efficace, utile et pardonnez du bandant en terme d’aventure, d’histoire entreprenatiale et potentiellement faisant du cash comme jamais on a vu en France.

      1. Joe

        Albundy, vous avez raison, je prendrais plus de temps pour ne pas planter un champ de fautes d’orthographes, de syntaxes la prochaine fois. Je prendrais le temps également d’expliquer de manière mieux structurée mes remarques.

        J’espère tout de même que vous avez compris ce que j’ai tenter d’expliquer: notre gouvernement nous truande deux fois: par une mauvaise gestion de l’état ce qui nous amène payer trop de taxes, et d’impôts, et par le fait de contraindre des entreprises étrangères à se faire l’extension du droit français, entreprises dont nous apprécions les services d’autant lorsqu’ils nous offrent ce que nous n’avons pas en France ( même si, oui, nos données personnelles sont exploitées à des fins commerciales par ces entreprises ).

        1. albundy17

          j’ai déjà mieux compris, il n’y a plus que l’horreur orwelienne de google, le salaud, qui essaie de nous donner la pub que l’on recherche qui à l’air de vous poser un soucis

          1. Joe

            Le problème des données personnelles est leur utilisation; à titre personnel, je trouve moche ( et chiant car c’est un clic par site ) le bandeau d’avertissement « cookies », je trouve ça useless.
            Ce problème est donc celui de la confiance que l’on porte aux entreprises, confiances qui est dans les faits bafouée trop souvent.

            La faute à qui ? je crois, et je souhaite me trumper, que certains entrepreneurs sont pourries, une minorité, mais je crois également que certains investisseurs utilisent leur levier de décision, par les parts/votes qu’ils possèdent ou par les fonds qu’ils peuvent potentiellement injecter, pour emmerder les dirigeants fondateurs. Je pense aussi que se loge au sein de l’entreprise, des employés ayant des intérêts cachés car étant liés à entités n’ayant rien de philanthropiques … un merdier qui ne date pas d’hier.

            1. Pat

              « je souhaite me trumper » ! Je ne connaissais pas ce nouveau verbe. Un hommage à un président en exercice (que je ne nommerai pas) ?

          2. albundy17

            Je viens de constater une enième horreur de l’espionnage google: Je change de tel, et idiotement je renseigne mon adresse mail (un gmail !). Et là, vla t’y pas que le téléphone mouline pendant une heure, et qu’après j’ai tout mes contacts, numéro de teléphones, mon agenda, mes applications, enfin tout comme mon ancien.

            C’est dégolasse, j’aimais bien avant passer une journée à faire ça

            1. Aristarkke

              Toutes tes données dont certaines estimées secrètes sont dans le Cloud…
              Même le Lumia le fait par Microsoft.
              C’est dire…

    1. « je regrette qu’il n’y ait pas de nouveaux services, d’histoire entrepreneuriale et potentiellement faisant du cash comme jamais on a vu en France. »
      Les gouvernements ont tout fait pour l’empêcher et y sont parvenu.

      1. Joe

        Entièrement d’accord mais pourquoi?

        Pendant la campagne présidentielle, j’ai lu un article d’un journal américain, je ne me souviens lequel, mentionnant qu’en France les grands actionnaires, les milliardaires, se comportaient comme des rois: ils faisaient tout pour éviter que les petits les concurrencent et sinon ils optaient pour la solution de les financer pour des broutilles.

        La cas CaptainTrain ( dont le co-fondateur, je crois, fût/est un core contributeur à emberjs ) est emblématique: ils n’ont pas reçu de financement de la part de la bpi, je crois et me trompe peut-être, car cette dernière jouait avec la sncf afin que cette startup deviennent sncf, et ce, à moindre coût. Les mecs ont dit non et pour trouver les fonds pour devenir un acteur mondiale se sont tournés vers l’étranger, la GB en l’occurrence, le problème fût que faisant ainsi et n’ayant aucune possibilité, à la hauteur de leur potentiel, en France, les anglais les ont racheté à un bon prix mais franchement je crois qu’ils auraient pu vendre au milliard et non a environ 200M.
        Mais le cas Deezer est identique, celui de dailymotion également ( cette société, d’ailleurs, a été lancé 3 mois avant youtube … voyez le problème ).

  16. sam player

    Est-ce que vous avez remarqué que dès qu’on sort des meilleures ventes et autres objets dans l’air du moment (techno), les vendeurs les mieux placés en prix (et de loin) sur Amazon ou Ebay sont très souvent en UK ou en Allemâgne, alors que ces derniers ont pourtant la barrière de la langue ?

    Ceci est encore plus symptomatique sur des références très peu commandées unitairement : certains en UK se sont fait de vrais spécialistes en bâtissant leur modèle sur la longue traîne et on voit couramment des vendeurs avec plus de 250K avis sur des produits dont la vente ne représente que quelques unités par mois, mais dont ils sont les seuls revendeurs sur la toile.

  17. MichelC

    Monsieur 100-60 s’énerve contre la Pologne ❗
    Soit il a raison, et nul besoin de braire, la justice se fera, soit il a tort, et pour quelle raison brait-il ❓ Pas « …barrit-il », ce n’est pas Barri l’éléphant…
    Conclusion : le polytocard adore braire :mrgreen:

    1. Royaumont

      La tournée en Europe de l’est est subitement passée du fiasco au désastre. Mini-Maqueron a perdu les pédales devant la contrariété. Sa déclaration sur la Pologne ressemble à la colère d’un gamin capricieux à qui on aurait refusé un nouveau jouet.
      Minable.

    2. kekoresin

      Quoi? Les Polacks ne veulent pas de notre modèle social? Je suggère l’annexion de ce pays de barbares par l’Allemagne et La Russie pour moitié chacune. Qu’on envoie le Charles de Gaulle au large de Varsovie et qu’on rase le pays à grands coups de Rafales qu’ils ont refusés d’acheter.

    3. MichelC

      Pour la petite histoire croustillante, la presse TV ne vous transmet pas TOUTE l’information à ce sujet 🙂
      Les polacks lui ont dit : « cou couche panier » et actuellement il doit être sous la jupe de maman Brizitte.
      En fait, Ils lui conseillé de rentrer en fRance et s’occuper du pays. Question croissance et sécurité, il n’y a pas photo… Question réfugiés, qui a des leçons a donner à la Pologne ❓ A mon avis, que les TDC (footballeurs…)… Qui a accueilli 1267000 réfugiés, soit plus que les voisins teutons ❓ Il ne faut donc pas s’étonner qu’il y ait des clients pour les entreprises de transports international, à la plus grande joie des syndicats français de la SNCF… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

      Aller Flop-Go, cou couche panier ❗

  18. MichelC

    Brait-il … ❓ (… 100-60)
    Le pays étant en faillite, cela n’a plus effectivement de sens de parler de génération.
    CPEF, KO & chaos.

  19. kekoresin

    L’état français, ou plutôt ceux qui sont censé le représenté, n’a de cesse de mentir et tricher. Souvent, une incitation fiscale va se voir retoquée et le contrat se prendra un bon coup de cutter avec zéro recours et intimidations ou menaces directes envers la victime d’abus de confiance dans la république.

    Des exemples, il en existent des milliers. Une plus-value de 15 ans qui se transforme en 30 ans du jour au lendemain. Des promesses d’exo fiscales de 10 ans pour les exilés du Portugal qui vont quand même cracher au bassinet. Des exos sur les bénéfices pour les sociétés qui s’installent dans les petits patelins qui disparaissent arbitrairement…Bref, impossible de gagner dans un jeu où les règles changent au gré des crétins qui pilotent l’avion France, avec de grands coups de manche et en se battant pour avoir ses mains avides dessus. Les moutons coincés dans l’enclos bêlent jusqu’à l’abattoir, mais les multinationales ne se battent pas pour s’installer dans une telle pétaudière! Déjà l’économie mondiale est un casse tête pour les prévisionnels de développement, mais si vous ajoutez à ça les petits idéologues dépensiers de l’argent des autres et maîtres experts en mensonges et triches, l’environnement entrepreneurial devient dissuasif pour les entreprises dotées d’un minimum de bon sens…

    1. Pat

      Et lorsqu’on liquide une entreprise individuelle, toutes les économies faites sur des dizaines d’années (et qui ont déjà été soumises à l’IS) sont considérées comme des plus-values, redevables des cotisations sociales (plus de 17% avec Juju piter), puis de l’IR dans les tranches hautes (puisqu’étalées sur 4 ans seulement). Le mouton qu’on tond…

    2. René-Pierre Samary

      « Une plus-value de 15 ans qui se transforme en 30 ans du jour au lendemain. Des promesses d’exo fiscales de 10 ans pour les exilés du Portugal qui vont quand même cracher au bassinet. »
      C’est à moi que ce discours s’adresse ?
      En effet, keko, c’est bien possible.
      Toute nouvelle loi, nouveau règlement, ne devrait être appliqués qu’aux « entrants » d’un système généré par cette loi. Un contrat ne se dénonce pas en cours d’exécution. Mais il faut pour cela avoir :
      1 – un minimum d’honnêteté ;
      2 – une vague idée de ce qu’est un contrat, dans une société libérale.
      Je me rappelle les grèves de ’85. Juppé droit dans ses bottes merdeuses voulait changer les conditions de retraite des actifs pour les cheminots, si je me souviens bien. J’ai le regret de le dire, mais les grévistes avaient raison. On ne change pas les règles du jeu en cours de partie.
      Des moutons, oui, mais parfois ils s’enragent.

      1. sam player

        Je suis d’accord avec toi… même pour les cheminots : il suffisait de laisser leur système de retraite tomber en faillite, problème réglé !

      2. kekoresin

        Oui RPS totalement d’accord, surtout sur le principe des nouveaux entrants. Seulement, dans notre beau pays il essentiel d’avoir une égalité de traitement et que la merde doit être servie à parts égales pour la plèbe. Donc, pas d’espoir de profondes réformes sans créer un vrai bordel XXL! Pour les taxounettes et les embardées fiscales et normatives, les français ont le dos large et l’anus extrêmement flexible…

        1. MichelC

          Donc, pas d’espoir de profondes réformes sans créer un vrai bordel XXL!

          On pourrait aussi dire, question en-tubage, pas de cheminée l’entubage… :
          Donc, pas d’espoir de profondes réformes sans créer un vrai Dorcel XXL!
          Donc sans bordel, pas de soluce, et gare au prépuce, sans oublier l’oignon :mrgreen:
          Dorcel, sur cAnal-, tu regardes une fois, pas deux, tellement c’est con (venu) ❗
          La Grance est devenu un énorme Dorcel … Hyper trash…

          1. Pheldge

             » un vrai bordel XXL » … pour ceux qui souhaiteraient investir dans  » un vrai bordel XXX », je peux partager mon expertise, moyennant une rétribution forfaitaire, augmentée d’une honnête commission. 😉

            1. Lark on the Wing

              Merci de réserver le mot « expertise » à son acception française : (what’s wrong with « compétence ») ?

              EXPERTISE, subst. fém.
              A. Procédure par laquelle on confie à un ou plusieurs experts le soin de donner un avis sur les éléments d’un différend, quand ceux-ci présentent des aspects techniques. Le locataire [peut] demander l’estimation par experts; auquel cas les frais de l’expertise restent à sa charge, si l’estimation excède le prix qu’il a déclaré (Code civil, 1804, art. 1716, p. 313).
              Expertise judiciaire. ,,Expertise demandée par les juges«  (LEMEUNIER 1969).
              Expertise amiable. Expertise demandée par les deux parties qui se sont mises d’accord (d’apr. CIDA 1973).
              Expertise médico-légale. Partie de l’instruction judiciaire confiée à un ou plusieurs médecins (d’apr. Méd. Biol. t. 2 1971).
              Expertise médicale. Examen de l’état physique ou mental d’une personne par un médecin désigné par un juge ou une autre autorité (d’apr. Méd. Biol. t. 2 1971). Certificats d’expertises médicales (LUBRANO-LAVADERA, Législ. et admin. milit., 1954, p. 64).
              Expertise psychiatrique. Examen de l’état mental d’un inculpé, au moment des faits qui lui sont reprochés, par un médecin psychiatre désigné par un magistrat (d’apr. SOURNIA 1973).
              B. P. ext. Analyse faite par un spécialiste mandaté. L’expertise d’un bijou, d’un tableau.
              Rare, au fig. Action d’examiner quelqu’un ou quelque chose à fond, comme le ferait un expert. À sa curiosité de domestique attisée par la haine et habituée à noter des détails avec une effrayante précision, s’était joint, pour l’aider dans cette expertise, ce goût qu’elle avait, ce même goût, en effet, qu’elle montrait dans la cuisine (PROUST, Fugit., 1922, p. 463).
              Prononc. et Orth. : []. Cf. é-1. Ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. XIVe s. espertise « adresse, habileté, expérience » (J. LE FEVRE, La Vieille, éd. H. Cocheris, 835) 1611, COTGR.; 2. 1792 « appréciation faite par des experts » (BONNÈME, Rapport ds BRUNOT t. 6, p. 365, note 1). Dér. de espert, expert*; suff. -ise*. Fréq. abs. littér. : 70. Bbg. BRESLIN (M. S.). The old French abstract suffix -ise. Rom. Philol. 1969, t. 22, p. 419.

                1. Lark on the Wing

                  Among a few others, it’s one of my pet peeves, mate ! :)))) and, incidentally, you could do worse than being patronized by me….:))) I bet a lot of people, faraway over the sea, would welcome a little change of persona…

      3. Aristarkke

        Parce que pour le régime général des retraites, les changements de règles en cours de contrat n’ existent pas ???
        RPS, tu devrais mieux lire les notules en petits caractères… 😕

          1. Pheldge

            Tu peux pas t’acheter un passeport bien craignos, genre Somalie, Soudan, et venir te réfugier , pour toucher une retraite bien méritée ?

      4. Pat

        « Un contrat ne se dénonce pas en cours d’exécution ». A condition que les deux parties soient consentantes, ce qui n’est pas le cas des contribuables, ni même des citoyens en général. Une loi n’est pas un contrat; les « règles du jeu » sont imposées (c’est le mot) par le parti des parasites (énarques, syndicalistes, politiques, etc.) et elles changent quand ça les arrange. Les cheminots qui viennent pleurer parce qu’ils ne peuvent plus prendre leur retraite à 55 ans me dégoûtent. Ils ont choisi d’être des profiteurs du système. Qu’ils aillent se faire voir !

        1. René-Pierre Samary

          Moi aussi, ils me dégoûtent, Pat. Mais ils ont fait un plan de vie avec certaines données, c’est comme ça. De même, on ne pourrait ôter,du jour au lendemain les « revenus » des RMistes, qui se sont calés sur des revenus prévisibles. J’en ai connus assez (étant des leurs pendant quelque temps) pour comprendre comment ils fonctionnaient.
          On ne corrige pas une injustice avec une autre injustice.

          1. Pat

            Pas d’accord. La France crève de ces parasites. Quand on CHOISIT de vivre en parasite (ils sont très nombreux dans ce cas, je ne parle pas des accidents de la vie), la fin d’un privilège indu n’est pas une injustice.

          2. Diogène

            @RPS
            ‘ ils ont fait un plan de vie avec certaines données, c’est comme ça. »
            Certes. Et la faillite d’une société est aussi une grande injustice pour les créanciers, qui avaient eux aussi un autre ‘plan de vie’.

            1. René-Pierre Samary

              Si vous parlez de sociétés commerciales, il y a certains secteurs d’activité où les entrepreneurs vont de faillite en faillite, jusqu’à un coup de chance. On vante alors leur « esprit d’entreprise »… Expérience vécue indirectement, et reportage effectué par mes soins, in illo tempores, dans le monde de la fringue.

              1. albundy17

                « les entrepreneurs vont de faillite en faillite jusqu’au coup de chance »

                Ben non, c’est le parcours normal, et la chance n’a rien à voir la dedans, c’est la persevérance

                    1. albundy17

                      N’importe quoi RPS, on sent le vécu, mais si le fournisseur se fait enc. c’est parce qu’il est mal ficelé. J’ai eu mon lot d’impayé, par négligeance, celui à 9.000 m’a fait réfléchir et je n’ai qu’a m’en prendre à moi même et à ne pas reproduire la même connerie du top dans la main, rien à voir avec l’autre niveau de tonte

                    2. René-Pierre Samary

                      « on sent le vécu »
                      Vécu indirect. Un copain. Moi, détestant la sensation d’un corps étranger essayant de s’introduire frauduleusement entre mes miches, je faisais payer à la commande certains fournisseurs trop « entreprenants ». Jamais eu un impayé.

                  1. sam player

                    @ RPS
                    Proverbe Shadok
                    Ce n’est qu’en essayant continuellement que l’on finit par réussir…. En d’autres termes… Plus ça rate et plus on a de chances que ça marche…

          3. René-Pierre Samary

            Position très tranchée que la tienne. Pat. J’ai vu un certain nombre de ces « parasites » bosser dur… Je ne jette pas la pierre à ceux qui tirent (petit) profit d’un environnement légal qu’ils n’ont pas inventé ; pas plus que je ne jette la pierre aux entreprises qui « optimisent » ce que l’environnement fiscal leur permet.
            « Quand on CHOISIT de vivre en parasite »… Les choix sont-ils si étendus ? L’État crée (à des fins clientélistes) des environnements sociaux que l’on peut (audacieusement) comparer aux environnements naturels auxquels les espèces doivent s’adapter. Je comprends ta colère, mais elle devrait s’adresser aux créateurs de cet environnement plutôt qu’à ceux qui en tirent parti, je pense.

              1. Chieur chiant

                Oui, quand on ne peut que profiter de ce que la vie puisse offrir, on s’acclimate à ce que l’on peut… en l’occurence ici, aux minimums sociaux… c’est pas grand chose, mais mieux que rien… je n’y adhère pas mais je puis comprendre.

            1. Pat

              Désolé de ne pas être aussi « mesuré » dans mes propos, qui visent d’ailleurs essentiellement ceux qui choisissent une planque (les très nombreux fonctionnaires inutiles avec emploi sans vrai travail associé, qui ne bossent pas durs puisqu’ils ne bossent pas du tout). Je n’appelle pas ça un « environnement social », et ces profiteurs de l’argent gratuit des autres sont tout aussi responsables de la situation.
              Vous avez raison sur un point : le parasite s’adapte à l’environnement qu’on lui propose. Il n’en reste pas moins un parasite.

              1. Pat

                C’est comme ces commerçants qui ne surveillent pas correctement leur marchandise. On ne va quand même pas reprocher aux voleurs de profiter de cet environnement favorable, hein ?

              2. René-Pierre Samary

                Le mot de « parasite » ne me dérange pas, s’il vous plaît. Mais « environnement social » est adéquat, je pense. C’est le cadre social dans lequel nous évoluons, bien forcés. J’ai fait de mon mieux pour y échapper, ne croyez pas que je prêche pour ma paroisse. J’ai longtemps essayé d’être en marge de la SS, par exemple. Résultat, je ne profitais pas du système, et je payais quand même.

  20. Franck Boizard

    N’empêche (mais je suis d’accord que c’est un autre débat, que presque personne ne pose) que les GAFAs, par leur monopole ou quasi-monopole, sont une menace pour la démocratie (cf Charleston) et devraient être démantelés, comme le furent les trusts il y a un siècle (mais à l’époque, on était plus intelligent).

      1. Le Gnôme

        Si ils commencent à censurer les soi-disant méchants, ce n’est pas à eux de faire la morale, de discerner me bien du mal.

      2. Joe

        Car il est plus facile de noyauté, politiquement, une seule société ( quoique l’on puisse voir les choses inversement: la société est heureuse de se faire noyauté pour obtenir des avantages particuliers ), fut-elle fat, qu’une myriade de petites entités.

    1. sam player

      M’étonne pas de vous FB.
      Un monopole se crée à partir d’un avantage indu accordé par l’état.

      Les trusts ont été bâtis sur des accords entre industriels, certes, mais dans un environnement non concurrentiel, i.e. avec des barrières à l’entrée mises en place par l’état.

      Cf Free : il n’y a pas eu besoin de casser juridiquement l’entente entre FT, BT et SFR, l’entrée d’un nouvel opérateur a fait beaucoup plus que les amendes infligées à ces trois là.

      Vous avez encore beaucoup de chemin à faire dans la compréhension de l’économie libre, plutôt que de répéter comme un perroquet ce que vous lisez dans L’Aberration ou l’Immonde.

      1. MichelC

        L’Aberration ❓

        L’Abbé ❓ L’Abbé ❓ L’Abbé ❓

        Ration ❓

        Ah oui, L’Abbé Ration, je me disais bien qu’il y avait du religieux dans cette feuille de choux…

      2. René-Pierre Samary

        « Un monopole se crée à partir d’un avantage indu accordé par l’état. »
        Oui, mais pas que, il me semble. Une position dominante peut conduire à un monopole, sur lequel l’état prétendument libéral peut fermer les yeux, ou pas.
        L’Etat dans ce cas n’octroie pas un « avantage indu », il se contente de rester passif devant une situation de fait.
        Ton exemple montre comment l’introduction d’un concurrent (un nouvel opérateur) est une façon de « casser » un monopole (entente entre FT, BT et SFR). Pour autant, FT garde les clés, via le réseau. Non ?
        Je parle de choses que je connais mal, mais il me semble que FT reste en position de dicter sa loi, face à des concurrents plus ou moins entravés.
        Ce qui me fait rejoindre ta première énoncée : « Un monopole se crée à partir d’un avantage indu accordé par l’état. »
        Ah ! J’ai tourné en rond ? Bon, il se fait tard… C’est le « se crée » qui ‘a fait réagir.

        1. sam player

          @RPS
          Faudrait déjà pas confondre monopole et position dominante.
          Les positions dominantes durent rarement si celui qui s’est hissé à ce niveau en tire trop de profit par rapport au service rendu, sauf s’il est protégé par l’état, sinon forcément ça attire quelques aigrefins : même Microsoft a arrêté de tirer sur la corde car il n’en aurait pas fallu beaucoup pour qu’un nouvel entrant s’intéresse sérieusement au sujet (Google par exemple). Une clef Windows 10 pro légale ça coûte 10 balles, 1 licence Office pro 365, 25 balles.

          FT a effectivement conservé un avantage tiré de sa position monopolistique d’opérateur historique grâce au réseau cuivre certes, mais aussi, et on l’oublie souvent grâce à la propriété des câbles sous-marins payés par nous : FT possède 20% des câbles mondiaux.

          Pour le cuivre, ça ne va pas durer, mais FT possède pour l’instant l’avantage de premier entrant… et du soutien de l’état tel qu’on a pu le voir lorsque l’état lui a donné sa caution financière après les conneries messiesques de FT en l’an 2000.

          Il n’existe pas de position dominante posant problème actuellement, sauf intervention de l’état : je ne peux pas vendre de l’électricité à mon voisin à cause de la réglementation, je ne peux pas importer du pétrole sans autorisation de l’état, je ne peux pas ouvrir une banque sans autorisation de l’état, je ne peux pas ouvrir une surface de vente de plus de 1000m² sans autorisation municipale, départementale etc…

          Pour le cas des GAFA, tous ont bien compris que leur position pourraient se retourner contre eux : d’où par exemple les market place mis en place par tous les vendeurs en ligne… et Alibaba veille…

          FB lui-même (pas Boizard, l’autre) n’est pas du tout à l’abri des concurrents, d’autres réseaux n’attendent que ça et c’est bien pour cela que, personne ne connaissant l’avenir, il rachète à tour de bras ce qui se présente à proximité, de peur de laisser passer celui qui leur passera devant.

          1. René-Pierre Samary

            Bref, je ne sais que répondre, et ce n’est d’ailleurs pas nécessaire, sinon pour te remercier de tes éclaircissements. Je suis au niveau zéro en ce qui concerne l’économie des entreprises. Ma spécialité, c’est la femme. Là, je suis incollable !

        2. Pheldge

          Comme tu le sais RPS, l’Amour , c’est le « se crée » des deux* ! 😉

          *à ne pas confondre avec le caprice du même métal ( à l’attention de MichelC 😉

    2. BDC

      Franck, faites pas attention, c’est Sam. Pour poursuivre la discussion calmement : et comment procèderiez-vous ? Comment casser la situation de monopole de google ? Ils n’ont pas de concurrent valable. L’État doit-il les obliger à faire tomber leur algorithme dans le domaine public ?

      1. sam player

        BDC je n’ai pas besoin que l’on m’excuse. Je fournis toujours les exemples en soutien de mon propos.
        FB a eu exactement le raisonnement qu’ont les pires étatistes, ceux qui ne s’en réclament pas mais qui sous couvert de défense des libertés en appellent à l’intervention de l’état.
        Un gros MDR… pour l’état sauveur des libertés

        1. BDC

          Eh mais dis donc toi, je ne peux pas parler à la place de Franck, mais si j’étais son assistante (oui je sais, prétérition, excuses, acte de contrition, toussa), je te rappellerais que pour dissiper le potentiel de nuisances de notre État grançais, tu fais appel, toi, à l’UE, un machin super étatique qui en rajoute une couche façon soviétique. Bisous Sam, 😉 .

                1. Pheldge

                  Al ah non*, dans « la Soubrette » c’est pas Brett Sinclair, c’est Laure Sinclair qui joue … enfin, si on peut appeler ça jouer 😉

                  *il y a là un de ces jeux de mots subtil délicats et raffinés, qui sont ma marque de fabrique , et qui rendent jaloux tous les apprentis qui s’essayent par ici, à l’Art du calembour !

                    1. albundy17

                      ben non, tu connais Sam, juste de l’objectivité, tu pourras mettre ça dans ton CV pour bosser sur l’avenue du peuple Belge :mrgreen:

            1. BDC

              Ah ben … ça c’est de l’argumentation ! Sam t’es pas croyable. T’avais qu’à me garder comme assistante ! Bon ben la récré est finie, ça fait BDC 1000- Sam 0.

      2. Pheldge

        « L’État doit-il les obliger … » ô Très Sublime, vous avez mal dormite ? le marmot vous a gâché le sommeil et chamboulé la cervelle ? Ou bien abusâtes vous de la dive bouteille ? rassurez nous !

        1. BDC

          ??? J’ai fait un raisonnement par l’absurde pour rebondir sur le comm’ de Sam. Sinon pour casser la situation de monopole, on peut créer un machin étatique en débauchant les éléments clés de google, bon pour ça faut les payer, ou alors suffit de les faire partir d’eux-mêmes en plaçant un énarque au CA ou chez les opérationnels, ça devrait suffire !

          1. sam player

            BDC j’avais bien senti ta volonté d’amener cet intervenant à se tirer une balle dans le slip avec ton raisonnement par l’absurde… La prochaine fois stp évite de te servir de moi comme point d’appui de ton bras de levier… Merci !

            1. BDC

              Bah oui mais moi je l’aime bien FB, je visite régulièrement son blog et je trouve dommage que les discussions avec toi se terminent souvent comme ça. Maintenant tu peux rire, car je n’ai pas été plus efficace que toi 😉 !

              1. sam player

                « …je trouve dommage que les discussions avec toi se terminent souvent comme ça. »

                Ouais c’est con hein…mais j’attends souvent les arguments.
                Mais bon, si tu n’es pas plus choquée que ça qu’un intervenant dise qu’il faudrait que l’état intervienne pour sauver la démocratie et les libertés :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: y a du mal de fait, je vais vraiment croire que ton accouchement était aussi un don de neurones 😀

                1. BDC

                  M’enfin Sam, relis bien avec ton doigt et tu verras que je suis 100% d’accord avec toi : sur le fond uniquement, pas la forme. Et à propos de maternité, on ne donne pas seulement la vie, on donne SA vie. C’est beau, non ?

                  1. René-Pierre Samary

                    « Et à propos de maternité, on ne donne pas seulement la vie, on donne SA vie. C’est beau, non ? »
                    C’est magnifique ! La femme y laisse beaucoup de plumes (et quelques neurones ? 🙂 )
                    L’en félicitera-t-on, sachant que c’est son destin biologique (donc involontaire) ?
                    Perso, je m’incline. Respectueusement.

                  2. Bonsaï

                    @ BDC, 21:44
                    « L’État doit-il les obliger à faire tomber leur algorithme dans le domaine public ? »
                    Cette proposition aussi chauviniste que naïve démontre votre totale ignorance du paysage informatif actuel, Beldchamp.
                    Google, bien qu’adaptant certains contours, notamment linguistiques, à des critères locaux, est toujours et partout la même grosse compagnie hors-sol d’origine américaine…
                    En plus, vous venez de trahir votre adoration du veau d’or :
                    sainte horreur, l’Etat !

                    1. BDC

                      Lady B., allez donc consulter votre ex futur ex de 9h28, un raisonnement par l’absurde, ironie, toussa, vous voyez ?

                    2. BDC

                      Saine lecture de libertarienne Lady B. sur la discrimination, pourquoi elle est nécessaire pour appliquer les règles de vie en commun :
                      katehon.com/article/discrimination

                    3. René-Pierre Samary

                      @BDC 27 août 2017, 9 h 20 min
                      Lecture intéressante, mais qui dont les conclusions (imparables) reposent sur un socle relativement fragile, l’idée de propriété ; vieux sujet de discussions en philosophie politique, que l’auteur évacue un peu cavalièrement, à mon avis. L’idée d’un « bien public » (souvent abusif ou mensonger) opposée à l’idée de propriété mériterait d’être évoquée, ainsi que l’arbitrage qui est fait (et pourquoi l’est-il dans un sens étatique) entre les deux.

              2. Aristarkke

                Son blog est intéressant mais il est un peu soupe-au-lait et a vite fait de te sortir ton commentaire de la liste si tu n’es pas en accord…

      3. Pythagore

        « L’État doit-il les obliger à faire tomber leur algorithme dans le domaine public ? »

        Faire tomber les algorithmes dans le domaine public ne permettrait probablement pas d’augmenter la concurrence. Ce qui fait la puissance de google, c’est aussi les serveurs et l’infrastructure. Par ailleurs dans un transfert de technologie, l’originaire s’arrange tjs pour transférer des techno déjà un peu obsolète et il a déjà autre chose dans les cartons.

        D’après cette étude, déjà en 2009 google rentrait à la 3ème place des plus gros « trafficants » (sur internet).

        menog.org/presentations/menog-6-7-8-9/MENOG-Trends%20in%20Internet%20Traffic%20Patterns_0.pdf

        Etude qui s’appuit sur:
        nanog.org/meetings/nanog47/presentations/Monday/Labovitz_ObserveReport_N47_Mon.pdf

        1. Pythagore

          en.wikipedia.org/wiki/Google_Data_Centers

          « Project 02

          One of the largest Google data centers is located in the town of The Dalles, Oregon, on the Columbia River, approximately 80 miles (129 km) from Portland. Codenamed « Project 02″, the $600 million[24] complex was built in 2006 and is approximately the size of two American football fields, with cooling towers four stories high.[25] The site was chosen to take advantage of inexpensive hydroelectric power, and to tap into the region’s large surplus of fiber optic cable, a remnant of the dot-com boom. A blueprint of the site appeared in 2008. »

          theguardian.com/environment/2016/jul/20/google-ai-cut-data-centre-energy-use-15-per-cent

          « The servers that power billions of web searches, streamed films and social media accounts are estimated to account for approximately 2% of global greenhouse gas emissions. Google is believed to have one of the biggest fleets of them in the world.  »

          greenhouse gas aaaahhhhh vite une taxe

  21. Pat

    « cela peut pousser les entreprises à tenir compte rapidement de l’environnement fiscal ultra-défavorable qui sera créé par la suite en France. » C’est pas déjà le cas ? On est pourtant déjà proche de la RDF (République Démocratique de France).

  22. albundy17

    Looool !

    Pôle emploi teste un dispositif d’accueil pour les sourds et malentendants

    romandie.com/news/826808.rom

    Et ils zont mis le paquet de pognon chez popol din chnord, je sens que ça va être un gros sucettes story.

    Les cons, sont à 25 % de chomeurs à peu près en état et crament le flouze pour caser du subventionné

  23. theo31

    Quand un Etat n’a pas signé un budget équilibré depuis 44 ans, l’argument de la connasse (elle a pourtant voté les déficits) sonne comme un gros foutage de gueule.

  24. JiJiBé

    Dans le sein du cadre à « une contribution au fonctionnement collectif de la société, et donc le paiement de l’impôt à la juste proportion de la richesse produite » suggestion de ritournelle pour les gammes de rentrée de l’aristo-socialo.

    Monsieur ‘Macron avait promis
    Monsieur ‘Macron avait promis
    D’être fidèle à son pays.
    D’être fidèle à son pays.
    Mais il y a manqué,
    Ne faisons plus quartier !

    Refrain

    Dansons la carmagnole,
    Vive l’Osson, vive l’Osson,
    Dansons la carmagnole,
    Vive l’Osson du tromblon ! *

    * Fonctionne aussi avec capon-bidon-macron-croupion

  25. JiJiBé

    Et sans faire offense à la très belle Edith je vous piaffe une dernière note pour cette nuit étoilée :

    Gouvernement au fond de la vallée,
    comme égaré, presqu’ignoré.
    Voici qu’en la nuit étoilée
    un nouveau-né nous est donné.
    Emmanuel Macron il se nomme.
    Il est joufflu, tendre et rosé.
    A l’église, beau petit homme,
    demain tu seras bien maquillé.

    Une cloche ossonne, ossonne.
    Sa voix, d’écho en écho,
    dit au monde qui s’étonne…

    Oui alors là, la suite de la mélopée monotone et du carillon qui accompagne dans quelques semaines.

    1. MichelC

      Un remake de toute beauté des « trois cloches », 1939, Jean-François Nicot…

      Vraiment trop belle pour les cloches au pouvoir dans ce pays :mrgreen: 🙁 🙁 🙁

      1. Le Gnôme

        Frères humains, qui après nous vivez
        N’ayez contre nous les coeurs endurcis
        Car si pitié de nous pauvres avez
        Ossons en aura plus tôt de nous merci
        Vous nous voyez taxés, cinq, six
        Quant à l’Etat que trop avons nourri
        Il est piéça délabré et pourri,
        Et nous tribuables devenons cendre et poudre
        De notre mal personne ne s’en rie,
        Mais priez Hayek que tous nous veuille absoudre.

    2. Pheldge

      Faut pas s’arrêter en si bon chemin …
      ♪♫ ♪♫ ♪♫
      Une cloche ossonne, ossonne.
      Sa voix, d’écho en écho,
      dit au monde qui s’étonne…
      C’est pour Gérard Darmanin
      C’est pour accueillir une manne
      Une taxe qui s’ouvre au jour
      À peine à peine une dîme
      Encore faible qui réclame
      Protection, tendresse, amour

      Toutes les cloches osonnent osonnent
      Leur voix d’écho en écho
      Merveilleusement couronne
      La noce à ce nouvel impôt !

      Un seul état, un seul programme,
      Dit le président, et pour toujours,
      Sois donc pour lui monogame
      chaque jour qui se lève, à lui proclame
      La grandeur de ton amour ♪♫ ♪♫

      1. MichelC

        Une cloche Ô sonne, sonne, ♪♫
        elle taxe dans le vent.
        Obsédante et monotone,
        elle redit aux vivants:
        « Ne tremblez pas, cœurs imposables à volonté,
        L’état vous fera signe un jour.
        Vous trouverez sous son aile
        avec la vie taxable
        l’énormité de la taxe. » ♪♫ ♪♫

  26. Aristarkke

    Un gouvernement de cadors fiscaux, nous dit le Patron. Dernière idée en date : taxer tous les véhicules en malus CO2 ( en mettant un seuil de déclenchement dudit malus en dessous du niveau atteint par les moins pires) pour financer ensuite lesdits moins pires avec un bonus dans les faits moins intéressant que la ponction précédente… (conjecture de Le Parisien) sur le nouveau malus bonus pollution à venir…

    1. sam player

      Une des précédentes moutures du bonus malus était tellement mal branlée que le système coûtait de l’argent… Z’ont pas encore compris qu’un système faussé par les subventions ne peut pas être équilibré. Là ils doivent se dire qu’en pondant un système fortement déséquilibré dans un sens, ça va permettre de rentrer du pognon à pas cher et leur laisser 4-5 ans pour qu’il soit à l’équilibre.

      Ce faisant, ils ont prestement retiré du système les véhicules hybrides alors que vu les visées anti pollution, c’est vraiment le plus efficace en ville, aussi bien pour les émissions que pour le portefeuille de l’automobiliste.

      Dans le même genre : le système A, B, C, D, E d’efficience des équipements ménagers… les lettres après A ne servaient plus à rien car les machines et frigo sont devenus A+, A++ et A+++ : système en cours de refonte et en attendant il est interdit de vendre du A !
      Qui accuse les fabricants d’obsolescence programmée ?

        1. sam player

          Ca prouve bien que les normes ne servent à rien quand c’est l’état qui norme.
          Je lisais ces jours-ci que le common rail inventé par Bosch il y a 20 ans (c’est récent en fait) avait fait plus pour la réduction de la pollution (96%) que toutes les normes environnementales…
          Une norme ne sert à rien si elle n’est pas en adéquation avec les technos disponibles, cf le diesel gate né du fait qu’ont été imposées des normes intenables, et au pas de course siouplait.

              1. sam player

                J’achète depuis un moment mes injecteurs essence en Chine : à peine 30€ les 4 (injection en amont des soupapes) vs 280€ en france chez Oscaro ou 400€ chez le constructeur.
                Je les ai passé au banc : aucune différence vs les Bosch

              2. Pheldge

                Papet, l’âge, le grand, le très grand âge, n’est pas une excuse ! lis l’article cité et suis avec le doigt de ton auxiliaire de vie :
                « Fiat présente en avril 1988, au salon de Turin, la première voiture équipée d’un moteur diesel à injection directe, la Fiat Croma TDid. Depuis la fin des années 1980, les ingénieurs de Fiat et Magneti-Marelli travaillent sur l’adaptation du Common Rail sur les moteurs diesel de faible cylindrée … une licence a été cédée au mois d’avril 1994 à la société allemande Robert Bosch GmbH qui utilise les brevets Fiat. »

                  1. albundy17

                    « Il ne peut pas être autour (du clou d’amour) et sur le bouquin en même temps… »

                    difficile de ne pas ironiser…:roll:

                    1. Pheldge

                      un seul doigt reste évocateur ? oui, le doigt de l’homme, levé dans le pays du même nom !

                    2. Aristarkke

                      C’est toi, Al, qui parle d’un seul doigt occupé (désolé pour ton format réduit. Vraiment)

                    3. albundy17

                      Mon dieu, il perd aussi la boule…

                      « C’est difficile pour son doigt.
                      Il ne peut pas être autour (du clou d’amour) »

            1. sam player

              Oui, effectivement, je me suis laissé abuser (ciel!) par la tournure du site de Bosch :

              « Launched in 1997, the high-pressure diesel injection system known as common rail was another Bosch milestone on the path to eco-friendly automobiles. By 2010, the technology would allow toxic emissions levels to be reduced by over 96 percent compared with the 1990 baseline. »

      1. albundy17

        Hulot était il y a quelques jours sur un bateau expérimental avec « une unité de production d’hydrogène », il a découvert et est trèèès entousiaste, je sens que ça va subventionner pour les 2 à 300 méthodes que les proprios veulent expérimenter pour la prod du gaz..

        Que je sache, s’il existait une extraction du H bénéficiaire en energie, ça se saurait depuis longtemps…

        1. Aristarkke

          Surtout à partir de l’eau qui est une molécule très difficile à casser compte tenu de son équilibre électronique en un seul niveau.

    2. Aristarkke

      Un article du site boursier.com donne un éclairage différent du nouveau système quoique. La création d’un bonus malus incitatif serait envisagée pour inciter les constructeurs automobiles à atteindre ou dépasser à la baisse le niveau des 95g de CO2/Km qui constituerait le seuil de déclenchement du malus « première tranche » par rapport aux actuels niveaux du bonus malus dont le seuil de déclenchement est à 127g/km qui constituerait alors un malus « deuxième tranche »
      Le problème est que personne, dans les véhicules actuels n’ atteint ce seuil de 95g…

      1. Higgins

        Et puis pourquoi 95? Pourquoi pas 100 ou 90? Sur quoi se basent les dépositaires de la puissance publique pour décréter une telle valeur? Je suis pour le progrès technique mais est-ce à l’état d’en décréter les normes de manière arbitraire et idéologique comme cela semble être le cas?

        1. albundy17

          « Et puis pourquoi 95? »

          Sur le sujet épineux des défapés, le gvt ne sais pas à quoi s’attendre en terme d’ampleur du phénomène, il est donc à priori prévu d’attendre les résultats des CT de 2018, pour établir un niveau ou on commence à tabasser les proprios…

          1. Higgins

            Je viens de lire que le marchand de shampoing veut déposer un projet de loi qui vise à interdire la production d’hydrocarbures en France en 2040!!! Terrifiant de bêtise et d’imbecilité.

            1. BDC

              Va-t-il interdire une substance chimique bien plus dangereuse : le MODH ? :
              allodocteurs.fr/se-soigner/recherche/chronique-une-substance-chimique-a-l-origine-de-centaines-de-milliers-de-morts-par-an_21982.html

              1. Dr Slump

                On en trouve dans l’air, dans l’eau et même dans nos aliments, ça cause des pluies acides, c’est rejeté en masse par les centrales nucléaires, ça tue de pauvres gens des pays du tiers-monde, c’est utilisé pour la torture à Guantanamo, c’est défendu par les lobbies militaires, industriels et gouvernementaux, ça donne le cancer, et tout ça, et en plus, mieux qu’une drogue dure, le sevrage du MODH entraîne une mort certaine, et toute personne qui a été en contact avec ce produit va de toute façon mourir…

                Purée, c’est le produit idéal pour tous les militants assoiffés de combat contre le grand satan capitaliste! Même mieux, c’est une arme de destruction massive ce MODH! On va tous mourir! C’est merveilleux un produit comme ça!

                  1. Dr Slump

                    Un étudiant en 2e année de fac, 20 ans et sentant toujours le lait maternel, passe encore… mais que des journalistes de France 5 publient ce genre délire, c’est… magique!

                    1. MichelC

                      Quoi que, si un étudiant en 2e année de fac se permet de signer cela, on va rigoler jaune quant au niveau des futurs toubibs ❗

                    2. BDC

                      Euh … Doc, tu dis ça parce que c’est étonnant de la part de Rance 5 de faire un fake pour alerter les gens et réveiller leur bon sens, ou alors tu n’as pas vu la vidéo incluse ?

                    3. BDC

                      Oh punaise Doc, c’est n’importe quoi cette émission. L’épisode suivant sur le YouTube de HS c’est « l’odeur du sperme me dégoûte, que faire ? ». La journaleuse ne fait pas de différence avec le liquide pré-séminal, qui j’imagine pourrait avoir les mêmes capacités odoriférantes que la sueur, eh ben non, aucun distinguo, à croire qu’elle n’a jamais vu de … d’urologue pour sa chronique.

                    4. Pheldge

                      Si « l’odeur du sperme te dégoûte, que faire ? », là je réponds : un bukkake s’impose ! 😉

            2. MichelC

              S’il était un tant soit peu logique avec ses idées (?), il vendrait ses shampoings dans des boites en carton. Pas très glamour. Comme il préfère la monnaie bien sonnante, il y renonce.

              Pas très couillu 🙁

            3. Pat

              « un projet de loi qui vise à interdire la production d’hydrocarbures en France en 2040!!! « . C’est pour ça que depuis quelque temps, je commente le discours de notre vénéré Ministre des tas Nicolas H.(rien à voir) qui pense que si la France ne produit plus de pétrole, on roulera forcément tous en voitures électriques. Ce ministre des ta(ches) oublie que :
              1. En 2040, il ne sera plus ministre depuis belle lurette
              2. Les autres pays du monde ne sont pas gouvernés par notre Etat (que, pourtant, le monde entier nous envie).

        2. Aristarkke

          Selon la teneur de l’ article, le niveau de 95 est surtout choisi parce que personne ne l’ atteindra à la mise en route. Donc, tous les acheteurs casqueront le malus première tranche. L’ idée est que sera encaissé de suite un bel et bon grisbi dont, éventuellement, une petite part retournera en distribution d’ ici quelques années puisque, nouveauté, cette construction ne serait que temporaire… comme la vignette automobile de 56 qui a atteint la quarantaine sonnée…
          L’ article parle d’un rapport modeste de 450 M€, tout de même…

  27. Joe

    Mais Sam, le gouvernement est très bon dans les faits mais pas selon nos critères.

    J’ai apprécié votre commentaire expliquant comment vous faisiez de l’argent en étant l’intermédiaire mais surtout ni l’acheteur ni le vendeur ( core business value des google & co ). Et bien votre mesure de votre succès est votre capacité à faire un maximum d’argent tout en permettant à l’acheteur d’acheter au bon prix et au vendeur de vendre au bon prix. Bon signifiant qu’ils sont tous deux satisfaits et voilà pourquoi vous en tirez un bénéfice outre le fait de leur faire économiser du temps, principe premier caractérisant la valeur ajoutée, enfin je crois.

    Pour les masters de Bercy et leurs collègues ministres, politiciens .. la mesure de réussite est que tout le monde les respecte dans le sens de payer des impôts et des taxes. Non pas que les citoyens soient satisfaits, non plus que ces derniers s’enrichissent avec le temps.
    Ainsi peut importe le succès de leur décision, il faut juste que nous continuions à jouer leur jeux car c’est le premier et seul critère de réussite pour eux.

    C’est gens de belle finance et de bel état sont à des années lumières d’imaginer comment ils pourraient/devraient procéder au XXI siècle. Le pire étant qu’ils sont convaincus qu’ils nous défendent de nos propres errances ainsi que des prédations étrangères. Ils sont sans le dire les défenseurs de la morales et du fait de leur position induisent la loi selon leur morale à eux.

    Je reste certain, et je me répète, qu’il est pourtant des dizaines, que dis-je, des millions de choses à faire pour obtenir, comme vous le mentionnez, un sysème équilibré donc juste et harmonieux; cependant la structure étatique est vieille et dirigée par des personnes tout aussi vieilles, formées, même, à être vieux dès l’école.

    Ils ne savent pas administrer 70 millions de français mais veulent administrer 500 millions d’européens … yum yum, j’applaudis des deux fesses la légèreté de l’élite administrative fiscale française.

  28. kekoresin

    Un ancien restaurateur français a fait fortune à Barcelone en reprenant une maison close.
    J’ai un projet pour venir lui piquer ma part du gâteau: une chaîne de restaurants « Tapas y Putas ». Des établissement chicos avec des nappes qui tombent très bas, de la moquette épaisse agréable aux genoux, et des clients qui ont le smile même si la bouffe est dégueulasse du moment où la touffe est fraîche. La classe quoi…

  29. albundy17

    C’est étonnant, Harvey, plus gros ouragan depuis 1960, à 215 km/h, mais sur infoclimat, awekas ou encore

    /earth.nullschool.net/fr/#current/wind/surface/level/orthographic=-93.43,28.24,862/loc=-96.280,28.402

    j’ai pas vu une station detecter plus de 117 en rafale

    1. Higgins

      En Corse en 99, 196 km/h anémomètre bloqué à Solenzara. Encore une pignouferie de la Presse le cyclone texan. Comme si c’était là le premier dans la région. Mais pour les lobotomisés de la Socialie occidentale, pas d’hésitation à avoir.

        1. Pheldge

          Parce que tu en doutes encore ? Et le pire, c’est qu’il n’a même pas été capable de provoquer l’ouragan de la décennie : je cite le Le Point : « l’ouragan a été rétrogradé pour n’être plus qu’une tempête tropicale … » Quel minable ce Trump décidément ! Avec Dirt’Hillary, on aurait eu une vrai catastrophe, digne preuve du RCA, et justification pour une nouvelle avalanche de taxes vertes !

  30. sam player

    « Une jeune femme a eu les bras sectionnés au-dessus des coudes en tombant sur des rails en gare de Chambéry. Grâce à des secours efficaces et rapides, des chirurgiens du CHU de Grenoble ont pu les lui réimplanter. » (lefigaro.fr)
    _________
    Jusqu’où sont-elles prêtes à aller pour s’exempter des tâches ménagères !

    1. Aristarkke

      Un emploi dans le secteur du bâtiment???
      Après avoir emm… ce secteur à la suite de Duflop, elle espère trouver un patron à la mémoire courte??? A part ceux qui donnent dans le capitalisme de connivence, je ne vois pas qui peut être mis en appétit devant pareille CV assorti d’un patronyme plutôt prémonitoire…

      1. sam player

        Cosse & Duflot : Entreprise de démolition

        Allez l’ancêtre, un bon geste en attendant… tu lui fais vider les fosses septiques à la petite cuillère à ce sac à merdes © Theo31™

    2. Mildred

      « Cosse, n. de fam., se rapporte à la cosse de légume : surnom de marchand de pois, haricots; dér. Cosset, Cossin (dimin.), Cossard (péjoratif). – N. de profession : Cossier (dimin. Cosseron), Cosser (Languedoc). V. le suivant. – Le sens populaire « paresseux » pour cossard est moderne (mot de l’Ouest, surnom d’un canard sauvage, indolent). »
      On se disait aussi…

    3. Pheldge

      Elle est gonflée (au sens figuré, parce que pour l’autre, c’est un évidence ! ) « Emmanuelle Cosse souhaite ainsi la création d’un statut d’ancien élu «  afin de permettre des va-et-vient entre le public et le privé  » lis-t-on, d’autant qu’elle n’est pas à la rue, « elle siège toujours au conseil régional d’Île-de-France » … sans oublier qu’elle a touché son salaire plein de ministre pendant 3 mois …

            1. Pheldge

              Pffff… sa vanne sur le va-et-vient, c’est vaseux ! c’est vaseux, Line 😉
              allez, tant que j’essuie, la moitié de la fille Clinton, celle de Bill & Hillary , ça fait quoi ? 1/2 Chelsea * !

              * un, deux, MichelC 😀 allez, à ton tour !

              1. MichelC

                Chelsea ❓ Ce n’est pas déjà un peu ringard ❓

                Tu prends un demi de VasyLin, un demi de VasyLine, sur un alcool pétillant.
                Un verre à col de cygne, pour les fins nez, et ce cocktail s’appelle un Gynéco. Servi sur un plateau en feuilles de chanvre, cela s’appelle un Doc-Gynéco.

                Toutes les trumpettes seront à genou… Cela va faire fureur sur l’île 🙂

                Tagada tagada tsoin tsoin ♬♩…

                Taxe gaga taxe loin loin ♬♩…

                1. Pheldge

                  là, à te lire, j’ai des doutes … dois-je ré-expliquer ? Chelsea est à prononcer « Chelcé » , comme ça la grosse astuce qui apparamment t’est passée au dessus, c’est « 1/2 Chelsea » ==>
                  « un, deux, MichelC » 😉 ça va ?

      1. Aristarkke

        Tu n’as pas remarqué que le point de départ est obligatoirement du côté obscur public???
        L’ inverse n’ a pas été envisagé un seul instant par cette cossarde.

  31. albundy17

    lol, lemaire veut instaurer une taxe sur le CA de gogole, faudrait étendre ça à toutes les boites, même déficitaires, ça leur apprendra à ces cons

  32. Cerf D

    Rien de nouveau sous la pluie.
    Philippe le Bel avait déjà fait brûler les Templiers pour annuler la dette du royaume à leur égard.

Laisser un commentaire