Clause Molière, l’incohérence à portée des caniches politiques

Parce qu’en Socialie, il faut bien trouver un angle ou un autre pour empêcher les individus de travailler, certaines régions ont trouvé un moyen assez pratique pour y parvenir : faire jouer une « clause Molière » dans leurs chantiers.

Bien évidemment, les choses ne sont pas présentées ainsi. Si les socialistes (de droite ou de gauche) sont généralement incultes économiquement parlant, ils n’en gardent pas moins un sens aigu du spectacle lorsqu’il s’agit d’enfumer leur électorat.

C’est ainsi qu’ils présenteront l’une ou l’autre mesure protectionniste comme un élément de sécurisation — des prix, du territoire, de l’emploi, de la culture ou de n’importe quel truc qui ira bien, peu importe tant que l’électorat suit. Et ce, même si l’analyse, deux minutes de réflexion et une myriade d’exemples d’application dans le passé prouvent sans mal que c’est une erreur grossière.

L’exemple récent de cette fameuse Clause Molière vient immédiatement à l’esprit.

Cette clause a été récemment introduite par différentes institutions républicaines comme les Conseils régionaux des Pays-de-Loire, d’Ile-de-France ou d’Auvergne Rhône-Alpes qui avaient ainsi cherché à endiguer la présence de travailleurs étrangers dans les chantiers sur leurs territoires.

L’idée générale – bien comprise – qui trotte derrière la tête des présidents de région est de lutter, à leur manière, contre la méchante et vilaine possibilité qu’ont les travailleurs détachés d’autres pays de l’Union Européenne de venir travailler chez nous. De ce point de vue, les élus (ici, tous LR) qui appliquent cette trouvaille juridique rejoignent au moins dans l’esprit les récentes déclarations matamoresques du président Macron, tout frétillant à l’idée de remettre en cause la directive européenne encadrant justement le détachement de ces travailleurs.

Pour le moment, il semble que la justice administrative suive la tendance impulsée par ces fougueux politiciens puisqu’en juillet dernier le tribunal administratif de Nantes a validé cette clause.

Et comme de juste, les arguments invoqués sont d’abord sécuritaire : pour Martine Vassal, présidente du conseil départemental des Bouches du Rhône qui vient d’utiliser une telle clause pour ses chantiers, l’imposition d’une même langue sur un chantier est avant tout dictée par des impératifs de sécurité. Elle déclare ainsi à la Provence :

« Si on dit : attention, une poutre va tomber sur un chantier, il faut que tout le monde puisse comprendre pour éviter un drame. Puisque la justice a dit que cette clause était légale, il n’y a aucune raison qu’on ne l’applique pas »

Mais n’oublions pas l’électeur, ce petit ruminant doux, un peu bête, qui a tant besoin qu’on ne lui explique rien et qu’on le choie de mieux possible en l’engonçant, de lois en lois, dans un parfait cercueil matelassé dans lequel il sera à l’abri de tous les aléas de la vie et, à terme, à l’abri de la vie elle-même. Pour ce dernier, rien de tel que rappeler que cette mesure a d’agréables effets bénéfiques (si si) :

« Cette clause permet de lutter contre le taux de chômage élevé. Ce sera aux entreprises d’apporter la preuve qu’elles appliquent bien la clause. Si ce n’est pas le cas, c’est une défaillance du prestataire qui peut aller jusqu’à la dénonciation du marché »

Ah voilà, nous y sommes : non seulement, parler en français sur les chantiers évitera des pluies de poutres et les drames qu’elles provoquent, mais en plus cela permettra de créer ces emploi dont nos compatriotes sont de friands demandeurs.

Il n’est qu’à voir les longues files qui se forment devant chaque chantier de ces Français qui veulent, eux aussi, participer à l’édification de tel ou tel bâtiment ! Il suffit de constater la bousculade à Pôpol Emploi lorsqu’on annonce qu’un poste de maçon se libère ! Et il suffit de voir les mines réjouies des entrepreneurs qui peuvent piocher dans les nombreuses mains levées lorsqu’ils viennent chercher main d’oeuvre à vil prix devant les bureaux de l’ex-ANPE.

Bref, il était temps que nos politiciens agissent pour qu’enfin les travailleurs détachés ne viennent pas piquer le travail tant demandé par nos compatr… Ahem.

On me souffle dans l’oreille que l’industrie du bâtiment est en recherche chronique de main d’oeuvre et que ça dure depuis des années. Il semblerait en outre que les travailleurs détachés concernent très majoritairement ces domaines.

Ah zut. L’argument économique semble quelque peu s’émousser.

L’argument sécuritaire, logiquement, ne tient plus trop non plus : eh oui, si on ne peut pas recruter des Français, on va devoir chercher des bras ailleurs. Dès lors, imposer qu’ils se crient les consignes de sécurité en Français alors qu’ils sont tous Polonais ou Portugais semble non seulement contre-productif, mais aussi carrément dangereux.

Flûte, l’argument sécuritaire est finalement en carton.

À l’analyse, cette « Clause Molière » commence de plus en plus à ressembler à de la fumisterie politique, à moins bien sûr de vouloir ralentir voire stopper certains chantiers (l’activité économique étant, dans l’esprit particulièrement brumeux de nos politiciens, complètement décorrélée de la création d’emploi, parce que, parce que, parce que c’est comme ça et Ta Gueule C’est Magique™).

À ces éléments qui devraient pourtant largement discréditer l’idée s’ajoute un autre, plus philosophique, de cohérence générale de l’ensemble « intellectuel » dans lequel nos élites politiques barbotent joyeusement.

Il est en effet particulièrement étrange pour ces mêmes politiciens de tout faire pour refuser ces travailleurs détachés, migrants temporaires majoritairement économiques, qui remplissent un besoin clair et créent évidemment de la richesse en France, pour au contraire accueillir à finances ouvertes (les nôtres) d’autres migrants, eux aussi majoritairement économiques mais nettement moins temporaires, dont on se demande encore comment ils vont venir s’intégrer.

Le « deux poids deux mesures » est flagrant, l’incohérence d’ensemble évidente mais cela ne semble gêner personne. Après tout, nous sommes en République Française : qui voudrait de politiciens logiques, affûtés, pragmatiques ? Que diable, c’est tellement mieux le paraître, le populisme et la redistribution tous azimuts !

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires254

  1. Le Gnôme

    Le seul problème est que le natif veut être psychologue ou sociologue, pas maçon ou plombier, et que les bâtiments ne vont pas se construire tout seuls.

  2. Bonsaï

    Il se trouve que les Français sont considérés depuis toujours comme réfractaires à l’apprentissage des langues étrangères. La fait se confirme à chaque fois qu’on croise un troupeau de touristes « bleu,blanc,rouges » à l’autre bout du monde ou dans quelque aéroport de station balnéaire. Rares sont ceux qui parlent anglais.
    On voit donc mal un patron de chantier français se coltiner des ouvriers polonais ou italiens ne sachant pas au moins baragouiner le français !

    1. Black Mamba Warrior

      Et pourtant c’est le cas, ce n’est pas pour rien que le gouvernement fait tout son possible pour endiguer le phénomène. Mes deux beaux frères portugais sont massons, ils ont travaillé sur plusieurs chantiers français , ils ont cessé car les patrons français ne les payaient pas. Ils travaillent maintenant soit en Espagne soit en Allemagne, où ils sont payés pour le travail effectué.

            1. Black Mamba Warrior

              Quel gentilhomme vous faites monsieur le Zelectron, votre compliment a sû trouver grâce à mes yeux. Merci de l’attention que vous me porter.

    2. malicorne

      Pourtant, je rencontre de plus en plus de français bilingues, en France comme à l’étranger. Bon, ce n’est pas l’anglais, certes…mais c’est quand même encourageant, non ?

  3. Higgins

    Si quelqu’un est au courant d’une récente décision politique nationale (loi, décret, directive, etc,…) pertinente, utile, bienvenue, intelligente (je sais, je suis exigent), ayant des effets bénéfiques dans le temps, merci de la signaler. Ça pourra faire l’objet d’un billet optimiste.

    1. Bonsaï

      Ah! Major, ne commencez pas à flipper dès maintenant, on n’est qu’à la rentrée de l’automne !
      Ah ! flûte, j’ai déjà oublié d’appliquer la clause Molière….

      1. Pheldge

        justement, « la clause Molière » on devrait l’appliquer ici aussi, aux commentateurs et tateuses étrangers, à commencer par les petits Suisses, quelque soit leur parfum ! 😉

          1. Pheldge

            Heureusement que la version de Windows distribuées en Suisse, intègre un traducteur suisse –> français , qui s’il comporte des lacunes , offre déjà aux primitifs et autres ignares d’outre-Léman la possibilité d’écrire dans un français un peu moins approximatifs ! 😀

            1. Aristarkke

              Y’en a un, au moins, qui gagnerait à lire scrupuleusement la notice de la distinction singulier/pluriel…

              [Si jeune et déjà si mal en point…]

                1. Bonsaï

                  En ce jour de Jeûne Genevois, la légendaire mansuétude helvétique ne revêt même pas l’épaisseur d’un doute Molière réglementaire pour pardonner l’égarement passager du Fol des Isles, surpris dans un approximatif élan de jalousie…

                  1. Pheldge

                    Sache, ô téméraire Helvète végétale, que le doux sauvage des isles que je suis, revendique fièrement son « le garnement pas sagé » ! 😉

              1. Pheldge

                Papet, t’es gonflé, tu es le premier à te lamenter quand tu postes depuis ton smartphone … faire une faute de frappe de temps en temps, ce nest pas comme aligner les perles orthographiques et embrocher copieusement la grammaire ! 😉

                1. Aristarkke

                  Quand tu es surpris à fauter en donnant une leçon de rectitude orthographique, en plus à des Suisses (qui ne sont déjà pas avantagés au départ), tu n’as aucune excuse valable.
                  Imagine un peu le désarroi dans lequel ton approximation et ta légèreté les plongent…

    2. Aristarkke

      Petite remarque purement amicale, Major : le A est obligatoire dans l’adjectif exigeAnt. Exigent n’ existe que comme conjugaison du verbe exiger à la 3me personne du pluriel du présent de l’indicatif ou du subjonctif… 🙄

      1. Higgins

        Merci Aristarkke. J’avais un doute et j’ai eu le flemme de vérifier. J’irai donc faire une heure d’ordre serré dans la cour de la caserne pour expier. Et puisqu’on parlait de poutre dans les commentaires, je viens d’enlever celle que j’avais dans l’oeil.

    3. MichelC

      En ancien français, cela se disait, pas exactement comme vous l’avez fait :

      A l’exigent de l’heure 🙂
      A l’exigent de mon cas tout orible 🙂

  4. MichelC

    Le « deux poids deux mesures » est flagrant

    On est peut-être aussi dans le un poids deux mesures…
    Une autre manière de dire que c’est n’importe quoi.

    1. Black Mamba Warrior

      C’était déjà le cas, il y a toujours au moins un dans le groupe qui prend sur lui, la chage de traduire aux autres les directives du jour.

  5. Dr Slump

    Tout étant dans tout et réciproquement (h16™), je poste cet ébouriffant appel à la rébellion de Marcel Campion, le surnommé « roi des forains ».

    Je ne connais pas les tenants et aboutissants qui le conduisent à cette charge frontale contre l’état en général, et la mairie de Paris en particulier, et je suppose qu’il a magouillé le fisc tant et plus pour s’attirer ainsi l’ire républicaine. Mais il porte haut le verbe et le panache, ça mérite d’être lu:

    lundi.am/12-septembre-Marcel-Campion-roi-des-forains-appelle-a-bloquer-le-pays

    1. Taisson

      C’est la pure tactique GDV…Intimidations, loi du plus fort, et si ça ne suffit pas on fous le bordel !! S’allier avec l’extrême gauche ou n’importe qui, sans honte, et profiter des dégâts !

    2. sam player

      « …charge frontale contre l’état en général, et la mairie de Paris en particulier,… »

      Moi j’y ai plutôt lu qu’il allait faire chier tout le monde et justement pas ceux qui sont à l’origine de son courroux. Ca ressemble à un tract des insoumis.

  6. Bonsaï

    Il y a toujours eu des travailleurs étrangers dans tous les pays, et c’est toujours eux qui doivent s’adapter au nouveau langage s’ils espèrent pouvoir travailler.
    L’étendue de leur vocabulaire dépendra évidemment des besoins du secteur économique concerné…

  7. Mildred

    Comment transformer tous ces « emplois aidés » en maçons, AVANT qu’ils n’aillent grossir, à nouveau, les chiffres du chômage dont on avait réussi, opportunément, à les faire sortir ?

    1. Le Gnôme

      Quand l’ultime ambition est de devenir employé municipal feuille-râteau, ce n’est pas pour construire des maisons de maçons pour un groupe multinational capitaliste forcément sans foi ni loi.

  8. Gerldam

    Il est vrai que, depuis un certain temps, on n’entend plus que des sottises de la classe politique, et ce, de tous les bords, pas seulement du fou Hulot ou de l’âneidalgo.
    Les députés LR effectivement semblent sombrer, avec un bel élan, dans la sottise la plus étatiste qui soit.
    CPEF, assurément.

  9. Taisson

    « de la fumisterie politique » C’est sur, et je dirais même du « flatte couillons » !!
    Surtout quand cette mesure est prise par des gens qui depuis 40 ans font de l’émigrationnisme forcené, en n’expulsant pas les clandestins, en favorisant la fabrication de « Français » qui n’ont aucune intention de s’adapter, même superficiellement, et dont on sait d’avance que moins d’un sur dix travaillera…
    Par contre, viser ceux qui viennent et travaillent, dans des métiers ou personne ne veut aller, CPF en tête, c’est surement plus facile!
    C’est carrément se moquer des électeurs, mais il semble qu’ils aiment ça !!

  10. René-Pierre Samary

    Le temps de dire « attention, une poutre va tomber sur un chantier », non seulement en portugais et en polonais, mais aussi en arabe dialectal, en kabyle, en wolof, etc, il peut en tomber une dizaine. En français seulement, ça arrange tout, sauf qu’aucun des travailleurs ne le comprend…
    Cela me fait penser à ce service public, Météo France, qui prévoit toujours à côté de ses pompes, trop ou rien, ou pas assez, j’en ai fait l’expérience. Seules prévisions crédibles, celles du NHC (National Hurricane Center).

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Chez nous, nous exigeons souvent que les prestataires ou consultants parlent français. Quand c’est nécessaire, ou souhaité, une loi n’est pas nécessaire.
      Quand ce n’est pas jugé utile par le commanditaire, pourquoi une loi pour l’imposer ?
      Ici comme ailleurs, l’état considère que laisser le choix implique nécessairement de mauvaises décisions. Fondamentalement, nos dirigeants ne croient pas que la liberté soit digne de confiance et qu’elle donne de bons résultats. Bref, pour eux, la liberté est mauvaise.
      Utilliser cette grille de lecture pour comprendre les décisions de l’Etat est décourageant, mais éclairant.

  11. totor101

    1) L’ascenseur social est en panne pour cause de diplomite aiguë !
    2) l’éducation nationale juge les métiers manuels déshonorants et pousse les gamin(e)s à poursuivre des « études »!
    3) Il y a des milliers de diplômes qui ne trouvent pas de job dans leur domaine !
    CQFD : La socialo éducation mitterandienne doit être réformée ! ! ! ! !

    1. Pat

      L’ascenseur social est en panne ? Si au moins il avait existé… C’est l’escalier social (que prenaient ceux qui se cassaient le cul) qui est bouché pour cause de fiscalite aiguë.

  12. Cyril45

     » Il est en effet particulièrement étrange pour ces mêmes politiciens de tout faire pour refuser ces travailleurs détachés, migrants temporaires majoritairement économiques, qui remplissent un besoin clair et créent évidemment de la richesse en France, pour au contraire accueillir à finances ouvertes (les nôtres) d’autres migrants, eux aussi majoritairement économiques mais nettement moins temporaires, dont on se demande encore comment ils vont venir s’intégrer.  »
    Que cela est fort bien dit (est-ce que quelqu’un pourrait le traduire en polonais ?) Par contre attention, le camp du bien va finir par tomber à bras raccourcis sur notre hôte.

      1. Black Mamba Warrior

        Enfin j’aurais peut-être la traduction peut être dans les prochaines heures, mon amie polonaise travaille intensément pour payer ces charges sociales françaises.

        1. Cyril45

          Je la comprends. Je suis en train de me battre avec cette nouvelle élucubration qui porte le (joli !) nom de DSL. En bref, je suis passé d’un quart d’heures par trimestre pour mes déclarations sociales sur internet à quasiment une demi-journée par mois pour faire fonctionner le bidule.

          1. Black Mamba Warrior

            Szczególnie dziwne jest to, że ci politycy robią wszystko, aby odmówić tych odłączonych pracowników, którzy tymczasowo migrują głównie ekonomicznie, którzy spełniają wyraźną potrzebę i oczywiście tworzą bogactwo we Francji, a wręcz przeciwnie, witamy w otwartych finansach (własnych) inni migranci, głównie ekonomiczni, ale wyraźnie mniej tymczasowi, zastanawiając się, w jaki sposób będą integrować.

        1. albundy17

          « qui plus est à l’inverse de nos intérêts… »

          oui mais pas des leurs, quelques électeurs n’ont pas de prix, surtout avec le pognon des autres

    1. Black Mamba Warrior

      Traduction du texte:

      Szczególnie dziwne jest to, że ci politycy robią wszystko, aby odmówić tych odłączonych pracowników, którzy tymczasowo migrują głównie ekonomicznie, którzy spełniają wyraźną potrzebę i oczywiście tworzą bogactwo we Francji, a wręcz przeciwnie, witamy w otwartych finansach (własnych) inni migranci, głównie ekonomiczni, ale wyraźnie mniej tymczasowi, zastanawiając się, w jaki sposób będą integrować.

  13. Pythagore

    « …un parfait cercueil matelassé dans lequel il sera à l’abri de tous les aléas de la vie et, à terme, à l’abri de la vie elle-même… »
    🙂 très jolie.
    En Grance, j’ai parfois l’impression qu’on passe plus de temps à s’empêcher de mourir plutôt qu’à essayer de vivre. Vraisemblablement vaut-il mieux vivre malheureux plutôt que de mourir heureux.

  14. Aristarkke

    En fait, Monseigneur et comme d’hab, vous êtes rien qu’ une mauvaise langue.
    Bien sûr que tous ceux (du bâtiment) inscrits chez Paulo-Employ veulent aller bosser. C’est juste que leurs localisations géographiques ne coïncident pas avec les localisations géographiques des chantiers…
    C’est quand même pas de la faute du chanteur d’ opéra habitant à Plou s’il n’y a pas d’opéra ailleurs qu’à Paris… 😛

  15. FacePalm

    +1 MeteoFrance c’est de la merde en barre : je pense qu’un tirant au sort on aurait un meilleur taux de fiabilité de prévision. L’avantage c’est que c’est payé avec nos impot (service public la meteo?) et que des que tu veut un peu plus, faut payer un max.

    Perso, et suivant les conseils d’un copain feru de meteo, je n’utilise plus que meteoblue.com, site suisse (avec appli iphone et android), qui est TRES precis, et bien plus fiable (a 24h c’est quasi 100% de fiabilité, et vraiment excellent sur 3 jours)

    1. Pat

      On n’a peut-être pas une bonne météo, mais on a d’extraordinaires climatologues (que le monde entier nous envie) qui savent nous prédire le climat des 100 prochaines années au milli-poil de CO2 près.

          1. albundy17

             » sa soupe réchauffiste »

            Plus besoin, suffit de lire les coms dans la presse en ligne, le peuple est fondu.

            Théo, il y a parité, avec Harvey

              1. albundy17

                En fait, au niveau mondial il y en a eu moins en 2016, et la tendance reste baissière.

                Bon, heureusement ds les journaux, ça parle de 360 km/h

                1. René-Pierre Samary

                  « To date, the 2017 Atlantic hurricane season has produced six named storms, all at tropical storm strength. For the remainder of the season, we expect (with 70% probability for each range) an additional 8-13 named storms, with 5-9 becoming hurricanes and 2-5 of those becoming major hurricanes.

                  During 1981-2010, Atlantic hurricane seasons averaged about 12 named storms, 6 hurricanes, 3 major hurricanes.
                  (NOAA – NHC)

            1. turlututu

              à propos de théo :

              ://www.leparisien.fr/faits-divers/aulnay-sous-bois-l-enquete-financiere-sur-la-famille-de-theo-confiee-a-un-juge-06-09-2017-7239150.php

              (ajouter http devant le lien)

        1. Jacques Huse de Royaumont

          A ce propos, Benoit Rittaud relance son climathon.

          C’est une bonne nouvelle car cela donne lieu à des articles jouissifs.
          C’est aussi inquiétant car cela signifie que la propagande marche à plein.

          1. Aristarkke

            Je n’ai pas eu l’impression qu’elle (la propagande réchauffiste) avait baissé.
            Simplement, elle a été beaucoup moins visible du fait de la campagne électorale interminable 2016/2017…

            1. albundy17

              Si, portion de Samos, de rares exceptions durant l’été pour rappeler qu’on crève de chaud, bienheureuse irma et les 15 ouragans suivant (à 70 km/h), st barth detruit à 95 % (de tôle ondulée), va falloir renforcer les taxes carbones, et c’est très con, mais comme l’eau (le dihidro sais plus quoi) est le pire de tous, vite une taxe ! Je vais ou pour breveter ??

                  1. René-Pierre Samary

                    Ou brune.
                    L’utima ratio (air connu) Hidalgo : «Je suis une femme, donc ça déjà c’est un point très important. Pour la fachosphère, je revendique mon origine espagnole, j’ai la double nationalité. Blasphème! Donc je pense que ça les irrite au plus haut point. Je suis une femme de gauche, je l’assume, je le revendique. Je suis une femme qui porte l’écologie, un humanisme, et qui dirige la plus belle ville du monde, donc voilà je l’explique par ça. Mais toute ma vie je me suis engagée contre les racistes, les xénophobes, les antisémites et les gros machos, et je vais continuer»

                    1. Pheldge

                      Traduction : « je suis une illuminée sectaire mégalomane paranoïaque et obtuse, qui ne supporte pas la contradiction ! Je suis une femme (du genre un, parce que désormais faut faire attention à pas discriminer …), j’appartiens au Camp du Bien, donc je fais ce qui me plaît, surtout si ça emmerde les autres, et je sais que je ne peux pas me tromper ! Et si vous n’êtes pas d’accord c’est parce que vous êtes : homme (ça va de soi …), réactionnaire, révisionniste, raciste, xénophobe, antisémite ….(au choix, plusieurs options sont possibles ). »

                      A ce stade là, je ne vois que l’internement d’office , l’euthanasie n’étant pas autorisée …

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  @Pheldge : MdR !
                  Tu es bilingue français/bobo ?
                  Pour n’avoir plus que des arguments pareils à faire valoir, elle dois être en pleine déroute intellectuelle, la Stupidalgo, alias notre drame de Paris.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Le 8 juillet 2143, je prévois une température maximale de 40,2 °C sur Paris (dixit ma vieille boule à neige reconvertie en boule de cristal).
          Je te mets au défi de prouver que j’ai tort !

              1. Aristarkke

                « Les justes posséderont la Terre et, sur elle, ils résideront pour toujours. » Psaume 37:29.

                Lui, le vrai Dieu, Celui qui a formé la Terre et qui l’a faite, Lui, Celui qui l’a solidement établie, qui ne l’a pas créée tout simplement pour rien, qui l’a formée pour être habitée(…) Ésaïe 45:18.

      1. albundy17

        C’est la météo de la Réunion qui m’avait épaté, les bulletins à la télé donnaient le temps qu’il avait fait la journée précédente et ne se trompaient pas trop souvent

        1. Pythagore

          🙂
          Un autre exemple vu je ne sais plus où dévoilant la nature canibale des parents suivant où la virgule est placée:
          « On va manger les enfants, à table. »

            1. albundy17

              cultura.com/je-t-apprends-le-francais-bordel-9782081416697.html

              Très drôle, je l’ai acheté pour mes drôles, ma fille rigole toute seule, dommage que l’auteur hallucine sur le tarif.

  16. Lorelei

    Dans le petit monde de la fermeture du bâtiment, on trouve (encore) des personnes qui veulent travailler. Par contre, depuis une douzaine d’années, les entreprises de fabrication ont été délocalisées par les Allemands en Pologne. Et dans notre jolie région, nombreux sont les enfants d’émigrés polonais. Ils n’ont aucun mal pour aller se fournir. Et sur les gros chantiers, en France, maintenant, non seulement les Polonais fabriquent le matériel, mais, en plus, ils le posent à des prix défiants toute concurrence. Les artisans locaux tirent la langue sur les marges pour les chantiers plus petits et on leur demande de faire le SAV sur des produits dont ils ne trouvent pas les pièces détachées. Evidemment, les produits posés n’ont pas de garantie au-delà d’un an.

  17. Florian LOHOU

    Niveau incohérence de notre classe jacassante, on pourrait aussi s’étonner de leur enthousiasme pro-UE sans limites lors des campagnes électorales; en paradoxe total avec ces mesures « p’tits bras » qui veulent contrer les directives de l’UE.
    Un complotiste réac pourrait vite y voir une classe politique tiraillée entre les intérêts des lobbies d’un côtés, et une nécessité électoraliste de l’autre.

  18. Calvin

    Appeler ça « Clause Molière »…
    Ce dernier doit se retourner dans sa tombe, lui qui pourfendait les minables hommes de cour, ces ministres qui ne savent rien faire d’autre que jacasser et pourrir la vie des autres.
    Franchement, faudrait plutôt l’appeler « Clause Gauvain » ou « Clause Jul » pour mieux coller à la culture du moment.

    Une clause pour le bâtiment alors qu’ils ont fermé les maisons… Quel cynisme…

  19. lxy

    En Corse, 20000 chômeurs (ce qui est énorme vu le nombre de ses retraités et de ses fonctionnaires). Mais pendant la saison 25000 travailleurs saisonniers viennent de France métropolitaine…et d’ailleurs. Plus généralement les 3 piliers de l’économie corse reposent : pour le bâtiment et l’agriculture sur les maghrebins et pour le tourisme sur les saisonniers extérieurs(mais aussi sur les maghrebins pour les tâches subalternes du tourisme). Avec l’Université de Corte tous les jeunes corses sont au minimum des bacs + 6 totalement inadaptés aux besoins de l’économie locale.

  20. MichelC

    Ah la close molle hier …

    1596. La Vie Generevse des Mercelots, Gvevz, et Boesmiens, contenans leur façon de viure, subtilitez & Gergon. Mis en lumiere par Monsieur Pechon de Ruby .. Plus a esté adiousté vn Dictionnaire en langage Blesquien, auec l’explication en vulgaire

    Ah que voilà du bon français d’hier. Et si les politiciens écrivaient et parlaient de cette manière, il y aurait moins.

              1. Pheldge

                si tu suivais un peu au lieu de faire le pitre, et d’essayer vainement de m’arriver à la cheville, tu aurais vu que le Papet, oui , lui, l’ancêtre décati, ultime humiliation …
                Aristarque 14 h 46 , c’est juste quelques lignes en dessous, si tu suis arrives à suivre avec ton doigt de Suisse ! 😉

                1. BDC

                  Ô Maître Pheldge, très pur de Saint-Denis, et vos petites protégées de Malgachie ? Je suis sûre que grâce à vous, elles manient le français à merveille.

                  1. Pheldge

                    Ah ça, pour « manier le Français », oui, elles manient … parfois certaines, les plus hardies peuvent en assumer plusieurs, m’a-t-on laissé entendre 😉

                  1. Aristarkke

                    Au lieu de tenter de copier l’ADP en pire, ce qui est déjà difficile mais finalement pas impossible, regarde donc du côté du galapiat qui survole le débat…

                    1. René-Pierre Samary

                      Bon, il faut admettre la confusion. Aéroport, aéropage, et toussa. Il y en a tant qui se mélangent les panards…
                      Quant au galapiat qui survole, si c’est le même, je le saute (façon de parler).

                    2. Pheldge

                      je vous ai observé sans intervenir, avec une certaine délectation ! quand je pense qu’il y en a des qui (j’ai les noms …) que ils se permettent de me faire des remarques des oublis gentes …

                      Pheldge ™, plaisanteries de bon aloi, humour subtil, raffiné, pour un auditoire d’élite, est.1961

  21. adnstep

    « L’idée générale – bien comprise – qui trotte derrière la tête des présidents de région est de lutter, à leur manière, contre la méchante et vilaine possibilité qu’ont les travailleurs détachés d’autres pays de l’Union Européenne de venir travailler chez nous. » Heu, c’est pas plutôt pour empêcher les « travailleurs » hors UE de venir envahir les chantiers. J’en ai un gros près de chez moi, de chantier : la réno du Parc des Expo, porte de Versailles. J’y ai pas vu de Polonais ou de Tchèque.

    1. Pheldge

      Double gain pour le politique dans ce cas : non seulement sur la posture « je défends l’emploi de mes électeurs » , mais aussi « vous voyez, j’ai fait plier le turbo-libéralisme de Bruxelles ! »

  22. lxy

    Pourquoi un employé municipal ou territorial devrait être employé à vie, un contrat de travail CDI+++. Pourquoi employer un balayeur munipal à vie. Si ça n’a pas changé, en Suisse, les professeurs ne sont pas fonctionnaires. Est-ce que pour autant le système éducatif suisse est sinistré ?

  23. lxy

    Dans le rapport social de la Ville de Nantes, qui affiche 4200 employès on note qu’il y a 300 employés chargés des espaces verts, 400 pour la restauration el l’entretien, 600 auxilaires de la petite enfance etc Celà fait des décennies que les grandes entreprises ont externalisé les activités périphériques à leur coeur de métier. Combien de décennies faudra t-il à l’Administration Française, que le monde entier nous envie, pour qu’elle commence à s’inspirer des méthodes de management élémentaire qui sont utilisées par toutes les entreprises . ?

    1. Vassinhac

      Bourges 1500 employés pour la ville et l’agglomération. Il y a même un garage auto où ils réparent leurs voitures, qu’ils n’ont pas les moyens de renouveler…

      1. Aristarkke

        Comme il y a quasiment 100K habitants dans l’agglomération, cela fait du 15 employés / 1.000 hab, soit un employé pour 67 habitants. C’est très raisonnable… au regard de Lille qui est de l’ ordre de un employé pour 39 habitants (un peu plus de 5.000 salariés communaux pour un peu plus de 200K habitants).

        1. Vassinhac

          « très raisonnable » je ne suis pas sûr, mais en effet ce n’est peut-être pas le pire. De source interne sûre, même à 15 / 1000 il y a des gains de productivité à faire (sans compter les missions à abandonner).

          1. Aristarkke

            « C’est très raisonnable » est évidemment une litote dans mon texte car vous imaginez probablement fort bien ce que je pense en réalité…

            Mais l’exemple de Lille montre que le pire, en cette manière, est toujours facilement trouvable…

              1. Aristarkke

                Suffit de le demander, garnement :
                C’est moins pire qu’on ne le penserait selon la réputation phocéenne :
                11.556 agents titulaires + env 6.000 vacataires pour 855.000 habitants… soit un agent municipal pour 50 habitants…

        2. albundy17

          dans cette comptabilité « employés de la ville », on additionne qui ? Les feuilles râteaux apéro, ceux de la mairie cerfa, mais comptez vous dedans par ex les adsemes et ensaignantes ?

    2. Pythagore

      Les mairies étant bien connues pour payer leurs factures en temps et en heure, peut-être au fond n’est ce pas si mal qu’un certain nombre de métiers qui devraient être délégué dans le privé soient fonctionnarisé ?
      Je n’ai pas trouvé d’info sur l’ampleur du phénomène, si qq’un en a….

      1. Le Gnôme

        Si elles avaient moins de personnels inutiles et budgétivores, nul doute qu’elles parviendraient à régler leurs factures rubis sur l’ongle, et même , soyons fous, à baisser les impôts.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Baisser les impôts, nameho, ça va pas ! Tu ne voudrai pas que le personnel municipal renonce à ses vacances tout frais payés, à l’arbre de noël gratuit pour ses enfants, à la crèche et à la garderie gratuite, aux frais de scolarité gratuits, à la gratuité des services municipaux, du cinéma, du théâtre, de la piscine, des associations sportives, des réparations gratuites par les ateliers municipaux, du parc automobile communal et de la concession gratuite au cimetière.

    3. Aristarkke

      Zayrault fait mieux que Méremptoire.
      Presque 300.000 habitants à Nantes pour seulement 4.200 employés municipaux…
      20% d’employés en plus à Lille pour 95.000 habitants de moins…
      Ce ne sont pas les balayeurs qui sont les plus nombreux…

        1. Aristarkke

          Zayrault ne connaît visiblement pas les bonnes astuces de tout maire soce digne de son espèce.
          Il mérite bien son sobriquet, finalement…

  24. toto17

    « On me souffle dans l’oreille que l’industrie du bâtiment est en recherche chronique de main d’oeuvre et que ça dure depuis des années. »

    Faudrait plus de sociologues pour savoir quel type de Français refuse de bosser et pourquoi ??

    Perso, j’ai ma petite idée.

      1. Calvin

        Et ce n’est pas parce que cette idée semble évidente qu’il ne faut pas une armée de sociologues pour tenter d’expliquer l’inverse du sens commun.

    1. Pythagore

      Il est interdit en France à ma connaissance de collecter des Infos en fonction des origines, ou qq chose dans le genre ce qui explique qu’il n’y ait aucune étude en fonction des races ou origines contrairement e.g. aux US.

      1. kekoresin

        Le concept de « races » a disparu, ainsi en ont décidé les socialos se basant sur les parutions de Science et Vie junior. Du coup, il faudrait changer la loi car le racisme ne correspond plus à rien. Je suggère le « genrisme ». Et puis catégoriser les individus selon leur religion ou provenance géographique est une obscénité dans un pays qui a connu les heures les plus sombres gnagnagna, mais où la délation est plus que préconisée par des organismes comme TRACFIN. Alors pas de stat! C’est pour cela que Zémour s’en ai sorti comme une fleur lorsqu’il a été poursuivi pour avoir dit que les prisons étaient squattées majoritairement par des Mahométans. Personne ne peut l’affirmer ou l’infirmer.

        1. Aristarkke

          mais où la délation est plus que préconisée par des organismes comme TRACFIN
          Le substrat nécessaire y est excellent comme cela est vérifié sans interruption depuis plus de 3/4 de siècle…

  25. Le Gnôme

    Il va y avoir besoin de maçons portugais et d’électriciens polonais à Saint Martin. Il paraît que les magasins ont été pillés, ce qui ne pourra que dynamiser le commerce local qui pourra ainsi proposer du matériel dernier cri.

  26. kekoresin

    Ha! Nos politichiens toujours en quête d’une petite loi à nous fourrer dans le cul, petite loi qui poussera les autres rangées au même endroit, finissant par gratter les amygdales en provocant toussotements plaintifs et étouffements grotesques. Et puis le plus dur c’est trouver un nom qui claque, enfin pour ceux qui n’ont pas subits l’éducation nationale des 20 dernières années pour qui Molière est un chanteur anciennement détaché. Ces politiques qui ne connaissent du travail que la définition dans le petit Robert, prétendent encadrer un concept qui leur ait totalement étranger. Certains prétendent travailler au service de la république nourricière. Mais exercer les hautes fonctions en charge des bas du front ne constitue pas un travail. Lever la papatte pour le vote à main levée en suivant son chef de file, n’a rien d’une activité laborieuse au sens économique du terme. Mais la mauvaise conscience les pousse à pondre du kilotonne de textes, imbuvables même pour les plus érudits étrangers au droit. En France, 400.000 normes environs encadrent douillettement les citoyens pleurnicheurs. Environ car personne ne peut affirmer le nombre exact et que, le temps de faire le calcul, le mammouth aura pris du poids. Côté lois, on en est à 12.000 environ + 18.000 textes communautaires. Je passe les décrets où là on dépasse allègrement les 120.000!

    Il y a quelques mois, un flic m’a arrêté parce que je bouffais un sandwich au volant. Je lui ai dit que je ne savais pas que c’était illégal. Ce connard m’a sorti la connerie ultime: « nul n’est censé ignorer la loi ». Je suis sorti de ma bagnole avec les épaules voûtées en lui demandant, lui qui était si malin et super éduqué, combien il y avait de lois en France. Je lui ai tenu, enfin lui et ses deux collègues, le crachoir une bonne demi-heure et je me suis cassé sans donner mes papiers. Je leur ai suggérer de me tirer dessus pour avoir bouffer un putain de sandwich au volant. Pour le fun, je leur ai dit que j’avais un cochon baptisé par mes soins Napoléon, que c’était interdit en France, mais que je comptais sur eux pour me donner précisément le montant de la prune. Bref, j’ai fait mon gros casse couilles…

    1. Aristarkke

      Au dernier comptage, l’utilisation d’une voiture te fait courir un risque de 530 infractions potentielles (comptage de 2016). Je subodore que 2017 augmentera le nombre et 2018 itou, surtout avec le nouveau CT, revu par l’administration grançaise.

        1. Aristarkke

          Cela veut surtout dire que l’on risque d’en commettre à l’insu de notre plein gré…
          Je suis quasiment sûr qu’à tout instant, on est au minimum « limite » sans même s’en douter…
          Je me suis pris un PV pour être sorti d’un rond-point à deux voies très larges, dans la sortie elle-même à deux voies larges au motif que je les avais « serrés » contre l’intrados (ce qui est complètement absurde puisque je leur faisais l’intérieur « à l’aise » puis l’extérieur encore davantage, vu que le Doblo avait fatalement tendance à « élargir »…

          C’étaient deux flics en bagnole banalisée qui n’avaient pas supporté que je les largue ainsi…
          J’ai contesté le PV et je ne l’ai toujours pas payé, même majoré…

          1. albundy17

            « C’étaient deux flics en bagnole »

            mmmmmm, bénéfice du doute……………

            Sinon la conclusion est d’éviter de faire l’intérieur des forces de l’ordre

              1. sam player

                Grosse erreur Harry : la preuve est libre. Même ton propre témoignage est une preuve.

                Article 427 du code de procédure pénale

                « Hors les cas où la loi en dispose autrement, les infractions peuvent être établies par tout mode de preuve et le juge décide d’après son intime conviction. Le juge ne peut fonder sa décision que sur des preuves qui lui sont apportées au cours des débats et contradictoirement discutées devant lui. »

                Cela fait bien longtemps maintenant que l’on ne condamne plus les automobilistes suivant l’estimation de vitesse faite au pif par un agent assermenté (y a des cas, je sais). Ce sont les recours continuels contre ces procédés qui ont rendu ces témoignages non recevables car la subjectivité a été démontrée par d’autres procédés : des preuves (rappelle-toi les tests genre auto-plus). Dès que les systèmes de mesure de vitesse (radar) sont apparus, le pif n’a plus été recevable.

                Les systèmes video existent maintenant depuis un moment et il n’en faudrait pas beaucoup pour qu’avant 2-3 ans maxi, non seulement les agentseux-mêmes soient forcés d’apporter les preuves par cette méthode (c’est déjà le cas pour la vitesse (en liaison avec les radars) mais aussi les feux rouges (là aussi le pif a presque disparu).

                J’ai déjà fourni les éléments video à des victimes (c’est mon coté collabo) et ça a fonctionné au civil (la preuve est libre), même pour moi :

                – L’histoire est assez drôle : le conducteur adverse CPF, non content d’avoir coupé des files, avait demandé à ses frères et soeurs beaucoup plus jeunes de s’allonger sur la route et de prétexter des douleurs cervicales… c’était superbe sur la vidéo. Il avait même produit le témoignage d’un CPF2 alors que la video montrait que celui-ci n’était pas présent sur la scène, mais était arrivé 5 minutes après. Le conducteur a été condamné pour tentative d’escroquerie et abus de procédure et l’autre pour faux témoignage… et j’ai gagné 3000€.

      1. kekoresin

        C’est mes préférés ! En tout cas, ils n’aiment pas les cakes aux raisins. Ça fait plusieurs fois que je suggère la chose quand les bouffons m’arrête, mais ça les fait vraiment chier pour une petite infraction et la plupart du temps, je m’en sort nickel. La contestation, je la fais sur place avec les intéressés…

  27. JiJiBé

    La Clause Molière ? Mais quelle est cette nouvelle fable ?
    La Fontaine Molière oui et parlons-en et non pas de celle du premier arrondissement.

    « De la plus lafontainienne de tout le théâtre de Molière se pressent des expressions qu’on retrouvera disséminées dans les Fables.
    « Je n’ai que la peau et les os…je vois de certaines gens qui feraient bien mieux votre affaire…que votre Altesse est jolie et bien faite…belle tête…descendons maintenant lui donner cent coups ».

    …Et de tout ce qu’un fanfaron trop hardi aurait pu dire en cette occasion ».

    Extrait d’une réflexion de Persée.fr
    (relire les poltronneries de Macron, pardon de Moron)

  28. Pierre DESROCHES

    J’ai publié sur le site Lyon Capitale du 20 mars un billet qui, en d’autres termes, soutenait les mêmes idées.
    Sauf que je suis pour rien dans le choix de la photo de L. Wauquiez !
    Depuis, j’ai compulsé les attributions des marchés de la ville de Lyon et de la Métropole : De janvier à août 2017, 100 % des marchés ont été attribués à des entreprises françaises. Je n’ai pas étudiés les attributions de la Région ARA qui a fait disparaitre de son site internet les avis d’attribution !
    Transparence, quand tu nous tient…

  29. René-Pierre Samary

    Qu’est-ce que je disais ?
    Macron : «L’engagement contre le réchauffement climatique nous touche tous et toutes, a insisté Emmanuel Macron, alors que l’ouragan Irma doit frapper la Floride, ce dimanche. Ce n’est pas un luxe du quotidien, c’est un engagement indispensable. C’est pour cela que la France restera déterminée à lutter contre le réchauffement climatique et à tout faire pour prévenir ce type de désastre.»

    1. Higgins

      Comme il n’y a pas plus de cyclones, les rechauffistes et leurs organes de propagande changent leur fusil d’épaule. C’est désormais l’intensité des cyclones qui peut évoluer, en pire évidemment (le nouvel obs). À noter que le Télégramme (de Brest) titre ce matin: « Pas de lien démontré avec le rechauffemnt climatique. » . Dans l’interview, on en revient malgré ce constat sage au bloubi-boulga habituel.

      1. Pheldge

        Ah Major, tu ne lis pas assez : « La presse française est unanime … pour éviter la répétition de catastrophe comme celle de l’ouragan Irma ,.. la lutte contre le réchauffement climatique doit être une priorité
        lepoint.fr/environnement/irma-un-avertissement-dans-la-lutte-contre-le-rechauffement-climatique-08-09-2017-2155321_1927.php

        Et plus besoin de propagande ; la question « L’ouragan Irma est-il lié selon vous au réchauffement climatique? » donne 58 % oui , dans le Figaro … je te laisse imaginer le score soviétique que récolterait ce sondage dans l’Immonde ou l’aberration …

          1. Pheldge

            il y a aussi ce lien :
            climato-realistes.fr/louragan-harvey-nest-pas-une-manifestation-du-rechauffement-climatique/

            Mais là on touche à l’émotionnel, et il n’y a plus de réflexion … plus besoin de « chat de l’espace », il suffira d’évoquer Irma, et toutes les âneries réchauffistes, et leur cortège de taxes auto-flagellantes seront acceptées sans discussion !

            1. René-Pierre Samary

              Sans oublier le goût de se faire peur (à distance), le succès des films d’horreur, le terrrible futur, le messianisme, tu touilles toussa… La féminitude mouille de l’entrecuisse à ces évocations de tempêtes monstrueuses. De loin, je me répète. De près, crois-moi, ça fait plutôt débander. On fait dans son froc quand ça approche…

      2. BDC

        Faut demander au réassureur de Bonsaï, fin XIXème siècle l’Europe a connu 3 tempêtes majeures en 1876, 1884 et 1894, qui auraient fait de sacrés dégâts de nos jours. C’est sûr que si on pondère avec les sommes assurées, le nombre de catastrophes naturelles augmente.

          1. BDC

            ??? Renseignez-vous Lady B. j’ai pas le temps de retrouver le lien swiss re tempêtes hivernales toussa. La tempête de 1884 a lancé dans la vallée le viaduc d’Evaux sur la Tardes, de l’entreprise Eiffel. Demandez-vous pourquoi Gustave Eiffel a lancé une soufflerie et un atlas des données météorologiques, début XXième.

              1. Bonsaï

                Trier sa documentation en sachant l’interpréter n’est pas donné à tout le monde, en effet.
                1. Le Viaduc des Vaux est en effet situé dans le canton de Vaud, en Suisse.
                2. le Viaduc de la Tarde, aussi appelé Viaduc Eiffel se trouve à Evaux Les Bains (23), c’est-à-dire en France.

                1. Bonsaï

                  Précisons encore pour éclairer la lanterne de Madame BDC que le Viaduc suisse des Vaux a été bâti de 1997 à 1999, tandis que le Viaduc français de la Tarde fût construit en 1884.
                  A tout vouloir mélanger dans un dessein malveillant, on risque de prêter soi-même le flanc à quelques sourires narquois…

                  1. BDC

                    Évaux-les-bains, 23076, où ai-je confondu avec votre canton de Vaud ? Les locaux se vantent que Gustave refit tous ses calculs pour sa célèbre tour, et que c’est grâce à cette tempête de 1884 que la Tour Eiffel tient encore debout !

        1. Calvin

          Sans oublier la tempête de 1854 (14 nov), en Europe de l’Est dont la Crimée.
          38 navires de guerre de la coalition franco-anglaise vont sombrer.
          Cet événement a tellement marqué les militaires et les dirigeants que la météorologie allait naître : Bulletin de l’Observatoire (1863), Bureau Central Météorologique (1878), etc jusqu’à Météo France.

          1. BDC

            Merci Calvin, surtout ne le dis pas à ta maîtresse, ici il m’a été répondu que les instruments de mesure du vent n’existaient pas à l’époque, donc ceux qui en parlent sont de mauvaise foi 😀 …

            1. Calvin

              Les instruments existaient bien, la nouveauté, c’est l’utilisation des ondes radios pour avoir les mesures de partout et centraliser les données.
              Et l’intérêt des militaires.

  30. BDC

    À noter que les textes de l’UE doivent être traduits dans la langue officielle de chaque pays, m’enfin s’il faut attendre la traduction officielle, on n’aurait jamais le temps de se mettre aux normes. Et sans compter que les négociations se font en anglais, alors grosse épine dans le pied si on ne maîtrise pas l’anglishe.

Laisser un commentaire