Immobilier : Nicolas Hulot veut punir les pauvres

Pour faire disparaître la pauvreté, vous avez deux options : enrichir les pauvres, ou les harasser jusqu’à ce qu’ils disparaissent du paysage (par la fuite ou la mort). C’est apparemment cette dernière option que choisissent nos « amis » socialistes avec une constance effarante : Nicolas Hulot, écolo-socialiste en diable, vient de trouver une idée géniale pour encore accroître la pression sur les classes laborieuses.

Dans la lutte contre ces pauvres encombrants, quoi de mieux que de s’attaquer à l’immobilier ? C’est un angle d’attaque fort pratique : il a déjà été utilisé avec application par un nombre considérable de ministres et d’élus dans l’Histoire et offre donc une vaste surface de bombardement législatif. En outre, tout le monde sait que les pauvres ne sont pas si pauvres que cela s’ils sont propriétaires de leur logement, pardi ! De surcroît, une victime pas trop pauvre possédant un logement, c’est une cible fixe, toujours plus facile à viser. Enfin, toute opération de pilonnage fiscal contre ces populations pourrait bien rapporter des thunes dans l’escarcelle de l’Etat ; ça tombe bien : il en manque (toujours).

C’est donc sans surprise que notre hélicomane chlorophyllophile a choisi de taxer les passoires thermiques.

Pour faire passer la pilule, notre homme ne présentera pas cette avancée fiscale évidente comme un nouveau chapitre dans la lutte contre les pauvres mais utilisera l’argument de la transition écologique : on va accélérer la rénovation thermique des bâtiments à grands coups de taxes derrière la nuque, c’est lui qui vous le dit !

Pour cela, le ministre Hulot continue sur sa lancée du Plan Climat présenté il y a quinze jours dans une bouffée de fumée bio-compatible éco-consciente : comme les précédentes mesures se traduisent toutes par l’ouverture en grand des robinets à pognon et une prodigalité des phynances publiques qu’un pays pourtant exsangue ne devrait pas trop se permettre, il fallait s’attendre à un vague rééquilibrage. Puisqu’on distribue d’un côté, il va bien falloir collecter de l’autre.

Pour cela, le ministre propose plusieurs pistes. Elles seront noires, comme au ski, c’est-à-dire pentues, glissantes et particulièrement dangereuses pour le portefeuille moyen du contribuable concerné.

On trouve ainsi la création d’un bonus-malus portant sur la fiscalité des bailleurs, vaguement calqué sur le modèle automobile : on taxe plus lourdement un propriétaire de logement aux performances énergétiques médiocres (mauvaise isolation, chauffage pourri, …) que celui d’une bâtisse aux bonnes normes. Bien évidemment, on comprend ici à demi-mot que les propriétaires de petites maisons énergivores, construites à prix modérés il y a 20 ou 30 ans ou plus encore, en seront pour leurs frais. Les voilà obligés de faire des travaux (ce qui leur coûtera inévitablement de l’argent dont on voit mal pourquoi ils ne se rembourseront pas en augmentant leurs loyers). S’ils n’en font pas et qu’ils continuent de louer sans rien changer, il n’y a bien sûr aucun risque que cette nouvelle taxe fasse monter leurs prix de location. Aucun, c’est évident.

Comme l’imagination est véritablement au pouvoir, monsieur Hulot propose aussi d’obliger les propriétaires à faire des travaux avant toute vente, au risque de pénalités via l’augmentation des droits de mutation. Là encore, les populations les plus aisées, qui auraient de toute façon fait les travaux pour tirer le meilleur prix de leur vente, ne verront aucune différence après le passage de la tempête Hulot. Les autres, en revanche, pourront pleurer sur leur bien dont la valeur dégringolera au moins à valeur de la taxe prévue. Bien fait. Ils sont pauvres.

Plus amusant encore, dans le cadre d’un logement en location, les coûts de chauffage pourraient être partagés entre le locataire et le propriétaire si la facture est jugée trop élevée du fait d’une importante déperdition énergétique. Voilà qui n’incitera absolument pas le locataire à « favoriser » cette déperdition dans tous les cas où la prise en charge du propriétaire pourra lui faire baisser sa facture de chauffage plus que l’augmentation d’une déperdition habilement construite… Je prédis que certains locataires vont devenir très bon en études thermiques de leur logement… La rentabilité d’un logement loué pourrait s’en trouver amoindrie, et certains propriétaires pourraient peu goûter à la plaisanterie, retirant leur bien d’un marché locatif pas du tout tendu et dans un pays où la pénurie de logement n’existe absolument pas.

Tout ceci vous paraît fort mal emmanché ? Ces différentes propositions semblent ressembler à un nouveau largage de bombes sur le marché de l’immobilier ? C’est normal, mais ce n’est pas tout. En effet, si tout ceci ne suffit pas, Hulot menace d’imposer un « passeport énergétique » aux plus mauvais élèves, ces « passoires énergétiques » qui auront pour obligation d’être rénovées. Grâce à ce passeport, le propriétaire qui n’avait pas les moyens de mettre son bien aux normes trouvera un compte en banque joliment garni, des entreprises de travaux libres et bon marché, des ouvriers compétents et une administration au top pour l’aider à réaliser une belle transition écologique. Et une licorne.

Normalement, à ce point de la description, on se dit que notre monsieur Hulot est décidément un sacré blagueur ou un darwinien de la plus belle espèce qui sélectionnera les plus aptes à payer ces nouvelles taxes ; ♩ désolé ♪ les pauvres ♬ vous allez mourir ♫, mais détendez-vous : c’est pour la bonne cause écologique.

Eh oui. Mais ce serait oublier qu’en plus d’un fieffé vendeur de shampoings douteux, notre baroudeur hélicomane est aussi doté d’une intrépide capacité à raconter des carabistouilles plus grosses que lui : non seulement, il va dissoudre les pauvres dans les taxes (est-ce mieux que dans l’acide ?), mais en plus se fixe-t-il un objectif de rénover en dix ans toutes ces « passoires thermiques » occupées par les ménages les plus modestes, soit entre 7 et 8 millions de logements en France.

Afin de bien situer l’ampleur du défi, il est utile de rappeler que les deux ouragans immobiliers du précédent quinquennat, Delphine-B et Cécile-D, s’étaient fixé des objectifs de 500.000 logements rénovés par an, pour constater à la fin que cet objectif n’était pas atteint à 107.000 logement près (plus de 20%).

Avec une barre placé 16 fois plus haut et des propriétaires déjà complètement outrés, qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires241

    1. Black Mamba Warrior

      Surtout qu’ils font tout le nécessaire pour rester pauvre… c’est incroyable d’avoir envie de vivre dans l’insalubrité

      1. Aristarkke

        Une passoire thermique n’est pas forcément insalubre (malsaine, nuisible à la santé) puisque pouvant être habitable, sauf cette question d’un chauffage dispendieux…
        Par exemple, les kyrielles de pavillons Phénix ou similaires des années 50 à 70, correctement entretenus, sont acceptables pour le reste…

        Un peu comme les voitures des années 50 et 60 que l’on peut toujours utiliser en circulation normale sous la réserve du freinage moins bon que ceux produits depuis trente ans, de la consommation beaucoup plus forte et du niveau de confort inférieur…

        1. MichelC

          C’est certain que si l’on tient à recréer le Sahara dans son logement, il se transforme en passoire. Les locataires n’ont qu’à mettre des pantoufles, de bonnes chaussettes et un pull.

          Pourquoi ces gens qui veulent recréer le Sahara, n’iraient-ils pas y vivre puisque c’est si Chouette ❓

    2. Aristarkke

      Tout à l’heure, aux Experts de BFM, cela discutait autour de l’accroc de Flop Joene sur les gens de rien qui ne se bougent pas, etc…

      Un des intervenants (Artus ?) pontifiait en disant que le problème en Grance était qu’il y avait trop de gens en âge de travailler qui étaient propriétaires dans des petits territoires où quand une usine ou un employeur notoire faisait défaut, le coin perdait toute attractivité.
      Résultat, ces riens étaient scotchés là à cause de leur bien devenu quasi impossible à revendre…

      Sa solution était qu’on fasse en sorte que les gens aptes à travailler restent locataires pour être mobiles (comme en Allemagne, paraît-il) et qu’ils ne puissent devenir propriétaires qu’à l’âge de la retraite, pour faire face dans de meilleures conditions, à leur baisse de revenus…

      Outre un énorme constructivisme décrétant ce que les gens *doivent* faire selon la vision d’un deus ex machina, il est évident que c’est avec les somptueuses retraites qui vont être versées en Grance qu’on pourra devenir propriétaire sur le tard au moment de la retraite…

      C’est là qu’on voit que toutes ces soi-disant « élites » sont complètement déconnectées de la réalité de la Grance Moyenne et Basse. Probablement que quand on gagne mensuellement ce que d’autres ont annuellement, la perception des moyens en lice est quelque peu altérée…

      1. sam00

        Je plussoie, c’était bien Patrick Artus
        Le mec qui s’est trompé sur tout sur les 20 dernières années.
        Le mec qui à la veille de la crise de 2008 nous expliquait doctement que le marché immobilier américain se portait à merveille, et que les emprunts subprime et les produits financiers titrisés étaient une excellente invention qu’il fallait d’urgence importer en Fraônce

        Il en est revenu depuis … mais il a encore trop souvent des vieux relents de constructivisme qui ressortent.
        Le communisme, c’est comme la rougeole, ça ne se soigne pas en un jour.

    1. robert

      Quand il y a deux variables dans une phrase, l’homopoliticus choisit toujours la plus facile a mettre en oeuvre (cf Jospin et 80% d’une classe d’âge titulaire du bac : pas d’amélioration du niveau des élèves alors baissons le niveau du bac et hop promesse tenue)

  1. Aristarkke

    petites maisons énergivores, construites à prix modérés il y a 20 ou 30 ans ou plus encore
    Non, Monseigneur, ces « monstres » là remontent surtout à la période 1950/1975 lors de l’effort de reconstruction nationale. Après 75, les premières normes d’isolation thermique minimale autre que symboliques, apparaissent suite au premier choc pétrolier…

    1. Aristarkke

      Ces normes ont évolué ensuite par paliers pour aboutir à la RT 2012 qui est l’actuel sommet mais qui technicise les immeubles de façon importante, ce qui posera de gros problèmes de maintenance dans le futur, même proche (>15 ans), en raison du manque de suivi dans la fourniture des pièces détachées ad hoc qui est une véritable plaie dans le Bâtiment (à moins que les choses ne changent -miraculeusement- entretemps)…

  2. Calvin

    H16, tu as oublié Emmanuelle-C comme ouragan !!
    Et bien sûr, ces 3 là arrivent chaudes et humides et repartent avec la maison, la voiture et les économies…

          1. Pheldge

            certaines sont des cas « au hard » … j’ai une réputation, un rang à tenir ! 😉
            Quant aux valets, ils tendent la sébile : ces laquais quêtent …

      1. sam00

        Faites attention, elle n’est pas encore morte celle là, elle met même des propositions sur la table:

        « C’est une proposition que je mets sur la table : s’il doit y avoir allègements fiscaux sur la fortune financière, sur les mouvements financiers et sur les revenus du capital, ces allègements doivent être exclusivement réservés aux investissements verts, à la finance verte », a expliqué Mme Royal dans l’émission « Questions politiques » sur France Inter.

        http://www.cbanque.com/actu/64671/royal-propose-de-reserver-les-allegements-isf-et-flat-tax-a-la-croissance-verte

        1. Gosseyn

          Ben, oui, il ne faut d’allègements fiscaux que sur ses placements, voyons. N’importe quel prix Nobel d’économie peut l’expliquer. Ce doit être ça, la bravitude : avoir des vues sur l’argent public, quel qu’en soit le mobile et la méthode…

  3. Infraniouzes

    Je crois que Hulot fait partie de ces incompétents à l’ego boursouflé qui ne pensent qu’à se faire mousser pour exister. Il ferait mieux de s’occuper de l’environnement naturel, la nature en somme, qui voit disparaître sous le béton des km2 chaque année. On diminue sans coup férir l’espace naturel et agricole avec sa biodiversité sans émotion chez nos ténors écologistes. Eh Hulot, les vacances sont finies !

    1. Higgins

      Il fait partie de ces personnes qui osent tout. C’est d’ailleurs à çà qu’on les reconnait. Déjà, les clowns d’avant ne me faisaient pas rire, alors maintenant.

    2. bibi

      Au mon dieu quelle infamie que cette nature qui disparait.
      Cette salope de nature qui n’aime pas le genre humain pas, cela fait a des siècles que l’homme tente à la domestiquer pour pouvoir vivre dans un environnement hospitalier.
      Si la nature c’était si formidable, le mot le plus souvent accoler à naturelle ne serait pas catastrophe, et touts les matins j’aurais un petit lapin qui viendrait me livrer un assortiment de muffins avec un expresso, le midi mon petit lapin viendrait à l’heure adéquate à mon bureau me porter de quoi me sustenter, et le soir il viendrait avec du chatterton pour que je puisse l’enculer.

      1. BDC

        Et c’est encore la nature qui est la plus forte : la forêt gagne du terrain en France, qu’on se le dise, avant que Hulot s’en attribue le mérite.

          1. BDC

            Bibi, je parle de l’augmentation des surfaces boisées, à la marge.
            En France, les surfaces boisées ont progressé de plus de 10 % depuis 1981.
            Bois.com Comment expliquer cette progression, alors que les villes ne cessent de s’étendre ?
            C.V. La principale raison tient à la déprise agricole, c’est à dire à l’abandon de certaines surfaces cultivées au profit de bois et de forêts. Cela explique en grande partie pourquoi certaines régions voient leurs surfaces boisées progresser plus vite que d’autres : les zones de moyenne montagne ou les départements du pourtour méditerranéen, par exemple.
            bois.com/environnement/role-foret/foret-diversifiee
            Sauf erreur de ma part on parle bien de terres abandonnées, pas forcément converties à de la sylviculture avec reboisement artificiel grâce aux subventions.

  4. Calvin

    Ces malus sur la revente sont de superbes actions rétroactives pour imposer à l’ancien les normes parfois ubuesques du neuf.
    Après tout, il n’y a pas de raison pour que seules les nouvelles constructions coûtent un bras.
    Les pauvres, les retraités, doivent débourser aussi.

    1. kekoresin

      Le prix du m² à grimpé de 26% en moins de 10 ans. Ajoute à cela le fait qu’il est désormais impossible de se réserver des travaux. Les primo accédants s’endettent jusqu’aux oreilles (sauf pour les enfants de parlementaires) et les retraités modestes vont redécouvrir une sexualité nouvelle en se faisant dévaser le chemin boueux. Pour les retraités en logement palliatif à l’euthanasie, la disparition de la taxe d’habitation va se reporter sur le foncier également répartie sur les baveurs de soupe assaisonnée à la CSG…

      1. sam00

        La disparition de la taxe d’habitation, perso, j’attends de la voir.
        Pour le moment j’ai bien reçu mon avis d’imposition et je n’ai pas remarqué que la taxe ai disparu, ou diminué.
        Au contraire, elle augmente.

        1. MCA

          itou… et on ne doit pas être les seuls!

          En attendant l’hypothétique suppression, ils vont déjà commencer par la doubler, ensuite il sera urgent de ne rien faire….

      2. Pheldge

        J’imagine très bien une « mesure de compensation », une « contribution de solidarité » pour les ménages aisés … un peu dans l’esprit du revenu universel de base, qui était supprimé pour ces mêmes catégories de richards …

  5. Pat

    « Puisqu’on distribue d’un côté, il va bien falloir collecter de l’autre »
    Correction : « Puisqu’on distribue UN PEU d’un côté, il va bien falloir collecter BEAUCOUP de l’autre ». Une faute d’attention, je suppose.

    1. MadeInCH

      Non, non!
      « Puisqu’on récolte un peu d’un côté, il est normal de dépenser beaucoup plus de l’autre. Ce sont les petits-gnenfats qui payeront plus tard. Ou les possesseurs d’obligations d’état (Livret A, assurances-vies, …). »

      1. Pat

        Je parlais de ce qui est « distribué », pas de ce qui est dépensé (gaspillé) au profit des copains, des amis et de la famille politique, ou pour l’égo (ou les idées aberrantes) de nos très CHERS dirigeants.

  6. Aristarkke

    Que voilà de belles mesures qui vont inciter les bailleurs existants à rester dans le marché locatif et de nouveaux bailleurs à les rejoindre en cohortes serrées…
    Tirer péniblement un rendement brut annuel de 5 à 6% de la valeur du bien pour qu’il vous en reste environ 1 à 1,5% en net si tout « est allé bien »…
    Quant à la plus-value éventuelle qui servait surtout de carotte et encore davantage de miroir aux alouettes, elle est maintenant taxée jusqu’à plus soif…

    1. Pat

      « Quant à la plus-value éventuelle… » Je confirme. Sachant que le fisc a même su créer une plus-value fictive en forçant l’amortissement d’un bien qui n’avait pas de raison d’être amorti.
      Signé ce matin : un lapin, devenu alouette.

      1. BDC

        Et avec le taux d’IS qui baisse, nos créances fiscales calculées à 33 1/3 vont l’être à 28, ça fait des créances non recouvrables et du résultat en moins à constater dès maintenant.
        BDC, comptable désespérée

        1. Pat

          Sans cette magouille du fisc, c’était une IS à 15% (sur un faible bénéfice de locations meublées), répartie sur des années. Elle est remplacé par une plus-value fictive, imposée en une seule fois à l’IS (donc pour la plus grande part à 28%), suivie de l’IFU à 30% sur ce qui reste. C’est sûr que le mankagagner de l’Etat avec un taux de l’IS passé de 33 1/3 à 28, c’est trop triste !

      1. Gosseyn

        Avec les formules thermiques en main et un minimum de connaissance des procédés de construction, on y arrive au poil près. Mais tomber juste ainsi est interdit par la loi.

  7. Jacques Huse de Royaumont

    Avec cette loi, on a une parfaite illustration de ce à quoi sert le concept de changement climatique : il permet de restreindre les libertés, de contraindre, de taxer tout en affirmant aux victimes que c’est pour leur bien.
    Staline en rêvait, les écolos l’ont fait.

    1. Calvin

      Les écolos sont les produits de la collision des communistes dans le Mur de Berlin.

      Tous les marxistes ont viré vert, et même s’ils voient rouge, ils agissent pour que le monde devienne rose à leur façon. Et nous, on est marron.

    2. Pat

      On n’est pas sorti du moyen-âge : les catastrophes naturelles ont toujours été la faute des hommes (au sens large, genre 1 + 2).
      Autrefois, c’était une punition de Dieu (ou des dieux). On se contentait alors de brûler quelques hérétiques, quelques voleurs ou assassins (dont les péchés étaient forcément à l’origine de la colère divine).
      Maintenant, les écolos sont un peu plus subtils (ils évitent les bûchers, ça ne rapporte rien et ça pollue).

  8. Gosseyn

    À quoi bon faire l’isolation thermique des maisons de pauvres, puisqu’il ne pourront plus y accéder avec leurs voitures polluantes de plus de dix ans d’âge !
    Vu qu’elle seront bientôt interdites en zone urbaine. Et c’est comme ça que le gouvernement règle les crises : Si les voitures de pauvres ne peuvent plus accéder aux maisons de pauvres, ils pourront s’en servir pour se loger en périphérie des villes ! Comme ça ils seront en vacances à la campagne toute l’année. De toutes façons les pauvres n’ont pas de sous pour partir en vacances avec leurs voitures qui polluent. Encore une mission gouvernementale réussie !

  9. Bonsaï

    Bon, soyons logiques une baraque pleine de trous ça n’a guère de sens, qu’elle soit privée ou en location…
    « Il s’agirait de taxer plus lourdement le propriétaire d’un logement dont les performances énergétiques sont jugées insuffisantes, du fait d’une mauvaise isolation, ou d’un système de chauffage obsolète ou polluant. »
    Le sadisme de l’opération réside ici dans la taxation du vide qu’envisage Hulot et qui démontre bien qu’il est déjà passé au stade d’initié de la SSM (Société Secrète Macroniste).

    1. MichelC

      Bon, soyons logiques une baraque pleine de trous ça n’a guère de sens, qu’elle soit privée ou en location…

      Allons allons, c’est l’hurluberlu hululant que le décrète ❗

  10. Aristarkke

    Entre leurs maisons à rénover ou le paiement de taxes, leurs bagnoles de plus de dix ans à mettre à la casse (au revoir les 205 GLD…) pour cause de pollution insupportable, il va en falloir des sous, aux pauvres pour survivre en Grance…

    1. Calvin

      Penses-tu.
      Ce sera le prélude à une augmentation du SMIC, une revalorisation des allocations, bref, à un tsunami d’argent payé par les autres.
      Dis-toi bien que quand on fait payer les pauvres, on te fait les poches avant.

      De même que ce ne sont pas les veaux qui payent les taxes sur le lait (mais les clients), ce ne seront pas les indigents qui paieront, mais la classe moyenne par la dette et/ou l’inflation.

      1. Aristarkke

        Je faisais le constat d’ un over maxi besoin de thunes qui se profilait…
        Quant à la provenance réelle de la braise (pour l’éducation de BMW), je suis sans illusion sur la source, garnement!!!

        1. Calvin

          Tu sais bien que quand je t’interpelle, je m’adresse aux autres lecteurs.

          Toi, je sais que tu as déjà connu les pires calamités de ce pays : 1981, 1940, 1870, 1793, 1685, 1431… On ne te la fait plus.

  11. Cerf D

    Et bien entendu ces nouvelles normes ne vont pas attirer sur le marché des parasites qui vont profiter des nouvelles obligations pour proposer leurs services à des prix exorbitants. Il n’y a qu’à voir les différents diagnostics exigés.

  12. MichelC

    Comme l’imagination est véritablement au pouvoir, monsieur Hulot propose aussi d’obliger les propriétaires à faire des travaux avant toute vente, au risque de pénalités via l’augmentation des droits de mutation.

    Fini la vent d’appartements en plateau ❓

    les coûts de chauffage pourraient être partagés entre le locataire et le propriétaire si la facture est jugée trop élevée du fait d’une importante déperdition énergétique.

    Dans le cas d’un chauffage électrique individuel, qui décide la part excessive ❓ Le tribunal ❓ Dans le cas d’un chauffage avec bi-jonction, qui décide des deux parts ❓ Ce courant sera-t-il réellement consommé ❓

    Voilà une mesure inapplicable pensée par un doux rêveur.

    DÉBARQUEZ MOI CES AHURIS DE LA CONDUITE DE CE PAYS ❗

    1. Aristarkke

      Surtout que la même norme serait aussi appliquée dans les Vosges ou les Alpes qu’ en Bretagne ou dans les Landes…
      Les besoins en chauffage y sont tout pareils…

      1. Calvin

        La France est une et indivisible, Môssieur !

        Bon, en réalité, en France, il y a deux sortes de gens : les parasites qui détiennent la violence légale et ceux qui creusent.

      2. Pythagore

        +1
        Lors de mon passage à Marseille, une année, j’ai chauffé 10 jours, l’année suivante 2 jours, dans un logement normalement isolé (à l’époque y’avait pas de mesure de débit thermique des passoires). Alors 10.000EUR de travaux, pour économiser 30EUR de gaz par an ???? Amortissement sur plus de 300 ans sans compter le réchauffement climatique, pas mal.

      1. Pat

        Voter ou ne pas voter, telle est la question. La réponse est : en France, ça ne change fondamentalement RIEN. On ne se débarrasse pas de la multitude de nos parasites par un bulletin de vote.

      2. MichelC

        Non, je n’ai pas veau thé pour ces CRÉTINS. Suis pas tombée de la dernière pluie moi. Je n’ai pas l’âge vénérable de Ari, m’enfin largement plus que Calvin…
        Entre SOT cialiste de gauche et SOT cialiste de droite, aucun choix réel.
        Sauf à avoir un candidat potable, je n’irai plus JAMAIS voter. Inutile.

        1. Sine

          En France, de gauche ou de droite, on votera toujours pour la République Socialiste Soviétique de France (RSSF). EM est la compilation du parti unique avec des égos plus égaux que les autres.

        2. theo31

          La droite mongaullienne et la soit-disant libérale ont plus servi la soupe aux communistes que le parti officiellement socialiste. Suffit de voir le gros coup de pouce de Sarkozy pour les retraites des fonctionnaires.

      3. Gosseyn

        Le jour où les français pourront voter pour le choix des candidats, précédé d’une information non biaisée, faites-nous signe de Suisse …

    2. kekoresin

      « Dans le cas d’un chauffage électrique individuel, qui décide la part excessive ❓ Le tribunal ❓  »
      Les communes et communautés de de communes ont compétence (sur le papier) pour visiter un logement mis en location, déterminer s’il est décent et les améliorations nécessaires à apporter pour le bien être du locataire. J’ai assisté à une de ces visites avec des abrutis de fonctionnaires qui n’y connaissent rien, appuyés par des textes flous parfois votés parfois non. Récemment, un locataire se plaint de l’humidité. Constat sur place: le locataire utilise des chauffage à pétrole, coupe la VMC et fait sécher son linge à l’intérieur! Conclusion de la limace en charge à la mairie: il faut quand même améliorer le logement qui a un chauffage central, 10 cm de laine de verre dans les murs (30 au plafond) et du double vitrage. J’ai insulté copieusement le cloporte en lui conseillant d’aller se faire ramoner le conduit pour faciliter l’aération de la noisette neuronale qui lui sert à faire la différence entre sa bite et un hochet.

      1. Sine

        Ca se décidera en fonction des tarifs de l’entreprise qui va profiter de la belle gabegie qu’on est en train de nous pondre. A 400€ brut par jour vas-y fais toi plaisir.

      2. MichelC

        A cette vitesse, il faudra leur offrir des logements avec la femme ménage incluse … 🙂 Et en mini-jupe la jeune demoiselle…
        Ces cons là transformeront vos 10 cm en 3 cm parce que ces mieux. Vos 30 cm au plafond se transformeront en 60 cm.

        Et après quand vous aurez terminé les travaux, il y aura des moisissures, encore plus. Parce que la VMC sera toujours obstruée, le linge mis à sécher dedans, c’est plus mieux. Suite à la plainte du Trou de balle, un autre trou du fion viendra voir le logement. Il viendra proposer 90 cm d’isolation au plafond.

        Ainsi le trou de balle n’aura plus qu’a ramper pour profiter de son logement. Au moins ce sera ultra calme parce on n’entendra plus les bruits de talons claquant sur le carrelage…

        Un excellent apprentissage pour la spéléologie en altitude, la Grance, le seul pays au monde à le faire.

        On est ♪♬, on, on est ♪♬ les ♩♩ Champions, on est les ♩♩ Champions♫

      3. bob razovski

        Pour une limace qui exerce un pouvoir d’apprenti dictateur, il ne sert à rien de faire la différence entre sa pine et son hochet. Le cumul est même recommandé 😉

  13. Cerf D

    Hulot pourrait aussi se préoccuper du bétonnage que va entraîner la création d’Eutopacity près du Bourget.
    Ah mais non là il y a des expropriations donc c’est socialo-compatible.

  14. Kazar

    La routine quoi !! Avec Macron au moins c’est clair : suppression de l’ISF pour les Arnault et autres Bolloré, taxation des PEA des classes moyennes, de l’assurance vie, augmentation du diesel, de l’essence, de la CSG, suppression des allocations familiales au delà d’un certain seuil (donc fin de l’universalité), matraquage fiscal de l’immobilier…
    Tous ces abrutis qui trouvaient Macron si beau et si gentil l’ont voulu, ils l’ont !!!

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Non, les libéraux détestent le 2 poids, 2 mesures. De plus, la fiscalité comportementale (ici d’inciter à un placement plutôt qu’à un autre) est tout aussi haïssable. Que les placements mobiliers soient préférables à l’immobilier est peut-être vrai, mais ce n’est pas à M Macron d’en décider à ma place.

    1. Murps

      Mais Macron est toujours beau et gentil, ça n’a rien à voir…
      Remarquez que pour être efficace dans l’exercice de son art, un escroc doit être sympathique et convaincant.
      Vous trouvez Macron sympathique et convaincant ?

  15. Jb²O

    Ils punissent les pauvres et surtout en crée de nouveaux: les prix augmentant, difficile d’acheter. Vous êtes propriétaire modeste, difficile de faire les travaux mais pas le choix de payer. Vous êtes locataires, les loyers augmenteront.
    Vous étiez pénard dans votre campagne? L’Etat vient jusqu’à là pour vous dire quoi faire.
    Vous avez une belle et vieille maison? Vendez-là car vous ne pourrez ni la transmettre, ni l’entretenir, ni la mettre aux putains de normes, ni en payer les taxes! Et après on va pleurer sur la désaffection du patrimoine immobilier en France.

    1. Gosseyn

      Bien entendu, mais il n’y a pas d’instant T en immobilier, et les possesseurs de bâtisses remarquables ont souvent de la famille et du temps, c’est à dire la possibilité, à l’un ou l’autre moment de leur vie, de mettre la main à la pâte après le minimum de formation requise effectuée en prévision de ceci.
      En réalité, une majorité silencieuse y procède souvent, loin des débats.

  16. Jb²O

    Qui plus est, comme vous le souligniez dans un vieil article, une forte consommation est déjà pénalisante puisque l’on paye cher son énergie.
    Or, s’il n’est pas rentable de faire les travaux nécessaires par rapport à ses factures d’énergie, ce n’est probablement pas écologique non plus: les coûts de fabrication et installation représentant forcément des « dépenses environnementales » non compensés pas les économies mensuelles.

    1. Lorelei

      Après devis, l’isolation de 2 côtés de ma maison mitoyenne coûte entre 25 et 30 K€. Jamais, même si je vis encore 30 ans, je n’économise 1000€ de chauffage/an. Et si je revends ma maison, elle n’aura pas pris 30K€ de plus-value parce qu’elle est isolée.Et même avec une taxe de mutation plus élevée, je fais encore des économies en n’isolant pas ma maison par l’extérieur.

      1. Pheldge

        non, pas de plus value, mais pour commencer un malus ou une amende tant que tu ne fais fais les travaux, et si tu revends en l’état, une moins value de 30 K€ bicauze que l’acheteur te reprochera de lui revendre une passoire dans laquelle il devra investir …
        La bonne nouvelle c’est qu’avec cette moins value, ça diminuera légèrement ta plus value et l’impôt sur icelle ( 19% ) et les prélèvements sociaux ‘15,5 % jusqu’au 31/12 , après c’est 17,5 % ). Alors, heureuse ?

        1. Lorelei

          Ma vieille maison n’est pas une passoire 🙂 Juste une vieille maison du milieu des années 50.
          Elle a des murs de 40 en pierre de taille et une partie en agglo. J’ai profité des deniers généreusement accordés par l’Etat pour faire des travaux « énergétiques ». Elle n’est pas gourmande en chauffage et il me semble que faire des travaux aussi coûteux pour aussi peu de rendement n’est pas justifié.
          Merci! Savoir que je paierai moins d’impôts ensoleille ma journée 😉

  17. MichelC

    Il y a peu, la copro s’est crue obligée de faire le diagnostique thermique pour près de 9000 Euros.
    Pour plus de 300000 Euros de travaux. Si elle s’était lancée dans cette ânerie, elle aurait pataugé dans le caca. Le diagnostique n’avait pas vu un problème : il fallait refaire complètement le toit, parce que isoler tout avec un R de >5 et laisser une partie des surfaces de plafond sous-pente mal isolée, c’était l’assurance d’avoir des plaintes de copro du dernier étage voyant des moisissures partout sur leur plafond.

    Les 300000 étaient en fait près de 600000. Juste une paille. En fait un baobab, puisque le petit Nicolas les aime tant. Pas loin de 10k EUR par logement. Et sans compter que la VMC n’est pas double flux, donc perte importante. Certains l’obstruent au passage…

    Entubages nombreux à prévoir…

  18. René-Pierre Samary

    « Pour faire disparaître la pauvreté, vous avez deux options ».
    Vous en oubliez une troisième, patron, bien plus prometteuse. Il suffit de taxer les prétendus pauvres..
    Je m’explique avec de syllogisme suivant :
    1 – (prémisse majeure) Le socialisme taxe les riches.
    2 – (prémisse mineure) Une nouvelle population est touchée par une taxe.
    3 – (conclusion) Cette population devient riche.
    Contrairement à l’allégation ordinaire, le socialisme fabrique des riches.

  19. dorsai

    En ce qui concerne l’ imagination de la part de Nicolas Bullot (du verbe buller) ? mais c’est d’une certaine façon, ce qui existe déjà au titre de l’assainissement individuel. A ceci près que c’est l’acheteur qui a l’obligation d’effectuer les travaux dans un délai de 2 ans, je crois, et que ce coût entre dans la négociation du prix d’achat du bien .

    1. Le Gnôme

      Le bulot est un mollusque gastéropode marin. La hulotte est un oiseau de l’ordre des strigidés.. C’est donc un croisement entre un mollusque et une chouette, ce qui donne un monstre célèbre. Mais les chevaliers capables de purger nos contrées d’un tel animal sont au cimetière depuis longtemps, et c’est pour cela que le monstre ravage encore nos villes et nos campagnes.

    2. Pere Collateur

      C’est un an en fait. Et tout le monde s’en fou vu que le prix moyen pour refaire un fosse septique ca tourne dans les 10000 roros. Qui va payer ces sommes pour remplace quelque chose qui fonctionne très bien?

      De plus, comme il faut que la fosse nouvelle norme soit à 10 metres minimum de la maison, parfois ce n’est simplement pas possible.

      Et cerise sur le gateau, la nouvelle fosse au norme ne vaut pas un clou par rapport a la bonne vieille fosse en beton des années 70/80. Et en plus il lui faut un raccord à l’électricité pour la pompe, alors qu’on sait depuis de lustres en faire des passives qui bossent sans besoins d’énergie.

      Ces gens sont d’une idiotie telle que ca en devient impressionnant.

      1. Gosseyn

        Encore mieux en présence d’un puits, qui vous impose la fosse à 50m minimum, soit dans la plupart de cas hors de votre terrain.
        Ou bien en cas d’implantation en zone inondable : obligation de mettre la fosse sur un tertre !
        Ce qui me laisse s(c)eptique sur leurs conceptions de l’arbitraire appliquées au bâti…

        1. Pat

          J’ai vécu dans une maison où la fosse septique était contre la maison, et le puits (qui fournissait toute notre eau) à moins de 10 mètres. C’était il y a très longtemps (une époque que seul Ari a pu connaître) et je suis encore là. Etonnant, non ?

          Une fosse septique à 50m ? A part dans nos campagnes perdues, qui est encore propriétaire du terrain à 50m de son logement ? Une très faible minorité, c’est sûr. Bon, les logement avec un puits se font rares, aussi.

          1. Pheldge

            « je suis encore là. Etonnant, non ? » non seulement tu es encore là, mais je suis persuadé que tu ne connais ni allergies ni maladie microbiennes, avec un système immunitaire en béton ! 😀

  20. Gerldam

    Une question: doit-on parler de « transition écologique » ou de « transition énergétique ». Il me semblait que la deuxième expression était la plus usitée. Ceci dit, l’une ou l’autre transition est une belle connerie.

  21. Coralline

    Quid des monuments historiques ? on peut en être propriétaire sans être fortuné, et ça n’est pas forcément facile de refiler la brique chaude à un acheteur. Faudra-t-il aussi obligatoirement y faire des travaux d’isolation ? Je soulève la question parce que je fus, dans une vie antérieure, propriétaire d’un immeuble inscrit à l’inventaire, et voyant les orages qui vont s’abattre sur l’immobilier, je me demandais quelles seraient les conséquences pour les propriétaires privés de monuments historiques. La politique actuelle serait « Rasez-moi tout ça »?

    1. Le Gnôme

      Il y aura des exceptions pour les monuments classés, ce sera utile le jour où il faudra vendre le château de Versailles pour rembourser nos dettes. Il sera démonté pour être transporté au Texas ou en Chine.

    2. sam player

      Y a pas de raisons que les monuments historiques passent à travers (… le plafond). Le château de Versailles isolé par l’extérieur ça aurait de la gueule… un truc transmis aux générations futures…

  22. Pythagore

    Que dire sinon constater l’atterrante veracíté de vos propos. Même un élève de primaire verrait la bêtise du concept.
    Une petite erreur de calcul du lundi matin 😉 ?
    « 500.000 logements rénovés par an, pour constater à la fin que cet objectif n’était pas atteint à 107.000 logement près (plus de 20%). »
    => ~400.000/an
    8Mio/10 ans => 800.000/an

    Avec une barre placéE 16 2 fois plus haut ?

  23. Alix

    L’article me semble (volontairement?) ambigü. Il jongle entre les propriétaires pauvres (mais occupant) et les propriétaires bailleurs….

    1. sam player

      Alix, relisez l’article : croyez-vous que les propriétaires vont faire les travaux sans augmenter le loyer (TGCM) et croyez-vous que s’il y a moins de logements sur le marché, le montant des loyers va baisser ?

    2. Pheldge

      Pour illustrer le propos de sam : j’ai loué un appartement en RP pendant 5 ans : bilan de l’opération rentabilité 2%, emmerdements, stress, lourds travaux de remise en état après le départ du locataire (merci Harry pour ton aide) ==> je vends pour placer ailleurs ! ma belle mère qui loue un pavillon en RP¨également en a marre aussi …

      1. MichelC

        Évitez l’immobilier. Surtout en Grance. Évitez absolument tout investissement en Grance. Suisse à la rigueur, GDL, Guernesey, Allemagne…

        1. BDC

          Immo à l’étranger sauf incompréhension de ma part, on reconstitue le taux d’imposition grançais si on veut rapatrier les fonds 😥 . Si c’est loin faut déléguer la gestion (et les marges avec), et il y a le risque de change éventuel.

          1. MichelC

            Le risque de quoi ❓ De rester en Euro grançais, euh grècé ❓
            Il est temps de se réveiller. BTC ETH or (pas en Grance…), fonds immobiliers. Tout n’est pas imposable en Grance.
            Après cela dépend des montants. Si vous avez plus d’un million, vous pouvez toujours déménager pour quelques mois, une année. Rapatrier, 😆 MEGA TURBO 😆 Autant être suicidaire.
            En Allemagne, une certaine logique fiscale existe, alors qu’en Grance la logique est purement fistale… Vous pouvez amortir vos travaux en immobilier.

            Sinon patrimea : « Sous réserve des conventions internationales, les personnes physiques qui ne sont pas fiscalement domiciliées en France sont soumises à un prélèvement sur les plus-values réalisées à titre occasionnel résultant de la cession d’immeubles en France. »

            Sauf erreur, l’imposition des revenus des valeurs mobilières se fait dans le pays de détention. En Grance cela aura un impact sur le taux de l’IR. Si vous êtes au maximum de la tonte, rien ne sert de miauler bêler. Belgique, Suisse, Luxembourg (>6 mois), aucune taxation sur les plus-values. Vous pouvez même choisir des actions qui ne distribuent pas grand-chose. Donc la IR proche de 0…

            Par exemple voir bofip.impots.gouv.fr/bofip/4314-PGP.html sachant qu’en général, il y a réciprocité.

            Donc avoir de la fortune en Grance et vouloir y rester… comment dire.

            Ah oui : bêêêêêêêê ❗

            1. BDC

              MichelC, je suis hors champ complet : salariée, moins de 40 ans, fiscalement domiciliée en France, aucun caractère pour une carrière internationale, donc le peu que j’arrive à sauver ne peut pas atteindre le million. Tout placer en BTC n’est pas raisonnable, je fuis l’assurance vie et l’immobilier donc je ne sais pas sur quoi placer mes économies. Rapatrier il faut y penser sinon le placement n’est pas liquide, et attention quand on dit qu’il n’y a pas double imposition ça ne veut pas dire que les plus values ne sont imposées que dans le pays étranger, mais que la Grance complète, par exemple ça fait 15+18 au lieu de 15+33. À part ça ma famille proche de la « Bégique » achète dans l’immobilier belge.

              1. MichelC

                Je compatis sincèrement. Mais le BTC a pris 3% ce jour. C’est liquide, très. Juste 100 EUR chaque mois. Et le BTC n’est pas seul au monde.

    3. MichelC

      Votre remarque montre que vous êtes une personne totalitaire. Comme les socialistes. Un logement vaut pour ce qu’il rapporte. Le prix des logements va baisser tout comme les loyers, cela va de paire. Or certains ont cru avoir des compléments de revenus, parce justement ils ne sont pas riches, sinon ils n’auraient nul besoin d’investir dans la pierre.

      Conclusion : ne plus rien investir en France.
      Tout au GDL, Guernesey, Allemagne. A l’avenir, seuls les abrutis, ou les nomenclaturistes investiront en Grance.

  24. Mildred

    Je me demande pourquoi Hulot devrait se gêner alors que les Français le mettent en tête de ceux à qu’ils souhaitent voir avoir un rôle important au cours des mois et des années à venir ?
    Pour information : si Hulot est à 49, suivi de Mélenchon à 38 et de Juppé à 28 ! Le Pen est à 19, Pécresse à 16, Wauquiez à 14. Fillon ne figure pas dans ce sondage, pas plus qu’Édouard Philippe ! C’est Ferrand qui ferme la marche à 5 !

        1. Aristarkke

          Times, they were a changing therefor…
          Le problème de Louis XVI était qu’il était en fin de race…
          A titre personnel, ce n’était pas le pire et c’est probablement pour cela qu’il n’a pas su et pu survivre à l’époque…

            1. Jacques Huse de Royaumont

              De toute la galerie des rois de France, Louis XVI est sans doute celui qui méritait le moins le sobriquet de tyran. C’est sans doute pour cela qu’avec lui, on a osé.
              « Oignez vilain il vous poindra, poignez vilain il vous oindra », comme on dit.

              1. Pheldge

                n’oublie pas la suite, moins connue mais qui a son importance « poignez vilain on vous veuvera ! » allusion à a veuve étant la machine à Guillotin.
                Certains s’accordent à dire que ça a donné naissance à l’expression bien connue « la veuve, poignez ! »

                1. Pythagore

                  Connais pas la veuve Poignez, par contre je connaissais une veuve, elle était tellement peu douée avec les ordi, à chaque fois qu’elle arrivait à utiliser son mulot, on s’en émerveillait.
                  La veuve click, « OOooohhhhh! »

          1. sam player

            « Louis XVI…
            A titre personnel, ce n’était pas le pire… »

            Oh p’tain, t’as connu Louis XVI aussi… et personnellement !

  25. nemrod

    A l’aube de la cinquantaine, je me souviens d’un temps ou les gens modestes pouvaient vivre correctement en respectant la loi.
    Mes parents par exemple : 2 smics, pouvaient être propriétaires d’une bicoque, avoir deux vieilles bagnoles et même partaient 3 semaines en camping.
    40 ans plus tard la pression prédatrice et réglementaire de l’état est telle que ce mode de vie ne peux plus exister.
    Plus de vieille bagnole mais une merde à crédit qui coute un bras dés que l’on change une ampoule.
    La bicoque : cf sujet du jour.
    Quant aux vacances : plus de thunes car confisquée par le bouzin.
    Pour vivre un poil libre il faut assumer être hors la loi…tout simplement.
    Black, fraude…pas vu pas pris.
    Bon courage à tous, vous en aurez besoin.

  26. JiJiBé

    « Je crois que Hulot fait partie de ces incompétents à l’ego boursouflé qui ne pensent qu’à se faire mousser pour exister. »

    Raison pour laquelle il a créé une ligne de shampoings Ushuaïa aux minéraux marins qui moussent mieux en milieu aquatique, Batho, Duflot, Hulot.

    « Ushuaîa shampoing une véritable machine à cash pour le principal bénéficiaire de l’entreprise: Nicolas Hulot qui en est le seul salarié et en possède 99.9% des parts.
    Au total, c’est près de 3 millions d’euros que la société aurait accumulé en fonds propres. Un pactole auquel il faut encore ajouter le salaire que se verse Nicolas Hulot -290.000 euros en 2013- et les dividendes qu’il perçoit (66.000 euros).

    Au-delà de l’argent, la réactualisation des statuts de la société en juin dernier interroge: Eole a désormais pour objet « la promotion (…) de l’image de Nicolas Hulot », mais également le « conseil en relations publiques et en communication sous toutes ses formes » ou « l’animation de conférences ».

    Des shampoings pas vraiment écolos…

    Ironie du sort, les produits « Ushuaïa », qui font la fortune du ministre de la Transition écologique, ne sont pas particulièrement recommandables pour la planète. Au contraire. Comme le rappelle Le Canard Enchaîné, Greenpeace a placé en 2006 les produits de la marque Ushuaïa sur la « liste rouge » des produits chimiques dangereux. Il y a un mois, c’était le magazine « 60 millions de consommateurs » qui épinglait trois produits de la marque, dont un gel douche contenant « un grand nombre de colorants susceptibles de provoquer des allergies » et un déodorant renfermant du benzyl salicylate, une substance soupçonnée d’être… un perturbateur endocrinien. »
    (Le Canard juillet 2017)

    Isolez vos combles, shampouinez vous avec mes produits pourris et foutez nous la paix salauds de pauvres, la transition atasique et le développement misérable c’est moi !

  27. kekoresin

    La chouette Hulotte carnivore continue l’œuvre de Mongolière version hard avec le prétexte inébranlable de la sauvegarde de la planète blanche, heu bleue, et le prétexte largement branlable de la sauvegarde de sa malouine de luxe d’une montée des HÔ.

    Mais rassure-vous amis moutons autrefois laineux, le gouvernement travaille » à trouver la piste la plus acceptable, et la plus solidaire ». Ces sextoys aux pointes acérées travaillent effectivement à assécher les larmes de tous ces indigents qui encombrent les stations essence, en leur octroyant des crédits d’impôts qu’ils ne payent pas pour payer la taxe de l’infamie énergétique qu’ils payeront à coût sûr et à grands coups surs.

    Pour cette caste qui se reproduit intra-muros entre la dernière expo culturelle « toile sur caca cosmique » et la fashion week, point de salut dans les déserts créés entre les espaces civilisés. Pour un proprio qui vend à 10000€/m², la blague coûtera le prix du paillasson de l’entrée. Pour les gueux qui n’ont pas l’ADSL, leur maison à 60000€ va leur faire pleurer des lames de rasoir. En ce qui concerne les loueurs dans des copros de + de 10 ans, leur fondement risque d’atteindre la taille respectable des gorges du Tarn avec le DTG.

    En tout cas, j’espère que ceux qui passeront de la pauvreté à la misère sans retour iront régler leur compte aux éco-nazis et à leur complices administratifs qui se contentent de conduire le train, avant de se pendre dans la grange mal isolée!

  28. Val

    Voila une entourloupe bien ficelée quand même : « On » a mis au point une machine à taxer de compétition : faire encore un peu plus main basse sur les successions et le tout bien enveloppé dans une grosse couche de morale écolo.
    Il faut dire qu’il y avait urgence : le baby boom est sur la rampe de lancement pour l’au delà et il a l’immo, il ne fallait pas rater le coche.
    On cherchait à quoi servait le ̶M̶Hulot , on a trouvé . Il sera la caution morale de tous les délires taxatoires de l’état.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      C’est sûr, les baby-boomer commençant à disparaître, on va se retrouver avec plus de bien à vendre que d’acheteurs. Forcément, ça ne va pas tirer les prix vers le haut. Un gros mankagagner en perspective.

      1. Pheldge

        qu’à cela ne tienne, une taxe provisoire de solidarité, une hausse solidaire des droits de mutation et de succession : quand les baby-boomers clabotent, faut qu’ils partent en beauté, dans un feu d’artifice d’impôts de contribution et de taxes !

  29. Sine

    En fait on a 3 choix avec ce gouvernement:
    1) Marche ou crève
    2) Exile-toi loin de ce pays de fous
    3) Vivà la Revoluciòn (Pour que le pays devienne officiellement coco)

  30. cyprusill

    Quel acharnement à vouloir toujours appliquer les mêmes mesures (taxer pour arriver à ses fins) et à espérer que le résultat soit différent des fois précédentes. C’est pathétique.

    « La définition de la folie, c’est de refaire toujours la même chose, et d’attendre des résultats différents. » – Albert Einstein

    1. kekoresin

      Je crois qu’il s’agissait de la définir de la connerie. Le drame français réside toujours dans le réflexe de la taxe qui annule tous les travers de la logique socialiste. La taxe dépollue, la taxe isole, la taxe rend le monde solidaire, la taxe est l’arme ultime pour tendre à l’homme nouveau. La France est bien le dernier pays communiste d’Europe !

    2. Val

      @cyprus en fait ils n’espèrent rien (c’est nous qui espérons). Ils ont juste un gros problème de thunes à très court terme.
      Ils commencent à ressembler furieusement à un aïeul criblé de dettes de jeu qui finira par pointer son flingue sur son épouse pour lui faire vendre ses derniers biens. Notre seul espoir finalement est qu’ils se tirent, ils ne le feront (tout comme l’aïeul) lorsque nous serons totalement ruinés. Coup de bol, nous n’avons rien en sous sol 😉

      1. cyprus.ill

        Val, je n’espère plus rien d’eux en ce qui me concerne, tout comme la plupart ici. Mon dernier espoir est que je serai assez téméraire pour définitivement claquer la porte de ce pays une fois pour toutes, car j’y suis quand même (encore) attaché, avec femme et enfants. Je me tâte encore pour savoir où.
        Tiens, je reviens d’un WE à Lisbonne : on n’y entend autant le Français que le Portugais. Quel joli pied de nez tout de même : pendant 40 ans les Portugais venaient chez nous pour faire le ménage ou être maçons (oui, je sais, je simplifie un peu…), mettre de l’argent de côté et construire leur maison au pays. Maintenant tous les Français (ceux qui ont les moyens dumoins) vont là-bas et leur rachète ces mêmes maisons 4 fois le prix ! Amusant non ?

  31. Manapany

    Et une fois que ceux qui n’auront crevé ou laissé la clé sous la porte, auront enfin fini ces travaux d’isolation pointilleuse, il y a fort à parier qu’on ressortira cette merveilleuse idée « égalitaire » de loyer fictif… Misère.

    1. bibi

      Sans oublier le durcissement des normes, vous ne croyez quand même pas que les normes vont être pérenne dans le temps.
      Avec le RCA l’isolation qui aura été faite contre le froid devra évidemment être remplacée par une isolation contre le chaud.

        1. bob razovski

          La même isolation oui, d’un point de professionnel c’est évident.

          Mais d’un point de vue énarchique, isoler du froid n’a rien à voir avec isoler du chaud.

    2. Pat

      Quand on ne peux plus augmenter la taxation des vrais revenus, on passe aux revenus fictifs (plus-values fictives – ça, c’est commencé; loyers fictifs). Ils taxent aussi les agissements fictifs ou supposés : le piratage des « œuvres » en taxant les supports, le fait de regarder la télé par des moyens détournés, en considérant que la redevance audiovisuelle est due quand vous possédez un ordinateur ou une tablette, etc.

      1. René-Pierre Samary

        En voilà une idée qu’elle est bonne, Pat, et pleine de promesses. Un individu, considéré par l’État, non comme une personne mais comme un contribuable, serait taxé non sur ce qu’il fait mais sur ce qu’il pourrait faire. Pas de télé ? Redevance quand même. Pas de voiture ? Un forfait pour compenser les taxes sur les carburants. Vous ne fumez pas ? Autant de mankagagner pour l’État, il faut une taxe spéciale pour les non-fumeurs. Etc.

  32. Aristarkke

    Dans le coût du chauffage, j’espère qu’il ne sera pas oublié le coût de l’abonnement au réseau, peu importe qui livre le gaz, qui vaut pour la plupart des consommateurs, dans les 230€ l’année, soit pas loin de 20 € le mois…
    Ce qui représente en réalité dans mon cas 1/6me de ma conso annuelle de gaz (cuisson + ECS + chauffage) à lui tout seul à y ajouter…

  33. Bonsaï

    Et avec tout ça, le père Hulot qui a pris du galon et de l’âge comment va son écurie ?
    « Que conduit Nicolas Hulot ? Dans ce contexte, les choix automobiles du nouveau ministre de la transition écologique détonnent légèrement. Nicolas Hulot est à la tête d’un petit parc roulant. A Dinard (Ille-et-Vilaine), on lui connaît trois véhicules. Un Renault Kangoo, pas toute jeune mais pratique lorsqu’il s’agit de transporter du matériel pour faire du bateau. Une antique Citroën 2 CV, avec laquelle il transporte parfois ses enfants. Deux voitures qui ne parcourent que peu de kilomètres, mais pas vraiment réputées pour la modicité de leurs émissions polluantes. L’ancien animateur de télévision en a entendu d’autres. Il n’avait, dans le passé, pas craint les critiques qui lui étaient adressées au sujet du très puissant moteur (225 ch) du gros Zodiac avec lequel il partait en mer. »
    in LeMonde.fr 13.06.2017

  34. Guillaume

    Déja qu’il est difficile de trouver des locations familiales dans les grandes agglos (T4 et plus), voila qui ne devrait pas arranger la situation!

  35. Lorelei

    Ce qui m’inquiète avec la disparition de la taxe d’habitation, ce sera le report outre, sur la taxe foncière des particuliers, mais aussi de la contribution foncière des entreprise et de la taxe foncière des entreprises? Et de leur(s) augmentation(s)?

    1. Pat

      Quand l’impôt sur le revenu a « diminué », la CSG est apparue, avec un taux de 1,1%. On voit ce que sont les prélèvements sociaux aujourd’hui… . Quand la taxe professionnelle a disparu (parce qu’elle ne touchait pas les entreprises qui avaient un trop petit CA), la contribution foncière des entreprises est apparue (qui, elle, touche toutes les entreprises, tout le temps, même avec un CA nul). La taxe d’habitation va forcément être reportée sous une autre forme, qui sera plus lourde, sur ceux qui « peuvent » payer (jusqu’à la faillite), donc les salauds de proprios, et les entreprises qui exploitent le pauvre peuple.
      Rien de nouveau…

    2. MCA

      @Lorelei 10 octobre 2017, 11 h 14 min

      Moi ce qui m’inquiète le plus, c’est le sort des 20% qui n’en seront pas exonérés.

      Eux continueront à la payer et se feront de surcroît tondre une couche de plus par la nouvelle trouvaille remplaçant la perte de TH.

      1. Bonsaï

        Du réchauffé… pour ceux qui ont connu l’émotion de l’original, ce sera de la petite bière. Le reste n’étant que pâle copie, queue de comète pour ne pas perdre quelques bénéfices de rab auprès des plus jeunes.

        1. Manapany

          100% d’accord avec des intérêts en sus. Me suis fait avoir avec le 7ème, pas deux fois. En plein ciné, j’ai failli m’exploser de rire quand le « méchant » a enlevé son casque… ^^

    1. Pheldge

      j’avais vu ça dans le Figaro :
      lefigaro.fr/placement/2017/10/05/05006-20171005ARTFIG00351-vers-un-durcissement-de-la-fiscalite-des-pea-et-de-l-interessement.php

      1. Aristarkke

        Je ne sais pas si cela ne reprend pas une idée du temps de Peak de la Faribole de taxer les plus-values latentes des PEA et des comptes-titres en « oubliant » de déduire les moins values latentes au prétexte que ces dernières ne sont pas constatées… (l’article n’est pas accessible aux non-abonnés

        1. BDC

          Taxer les plus values « latentes », ie pas encore réalisées ? Vous êtes sûr ? Ils le font bien sur les OPCVM actions des entreprises, mais en cachant le vol par une rustine en crédit d’impôts, comme quoi ils savent bien que c’est malhonnête ce qu’ils font. Ça aurait de l’allure, ponctionner du fictif, mais sortir les moins-values, là faut oser … Faut s’attendre à tout avec les fonx !

  36. Dr Slump

    On parle de Nicolas Culot, mais pendant ce temps, Al Goure fait encore mieux, avec un film-catastrophe qui décrit les terribles ravages climatiques s’abattant sur la planète, et fait modestement gloire à ses actions héroïques pour sauver le genre humain.
    Les spectateurs qui sortent du film sont tour à tour terrifiés par les menaces qui empirent depuis la fonte de la banquise sur la surface des 5 hémisphères terrestres, et admiratifs, les yeux plein d’espoir pour le combat titanesque que le saint mène contre la réalité le changement anthropo-climatique.

    S’il en trouvait encore pour en douter, le cinéma, qu’il soit documentaire ou pas, est bien un instrument de désinformation de masse, appelé aussi « média », quand il n’est pas pure propagande. Et ça a vraiment l’air de rapporter, le combat écologique. Hulot, p’tit joueur, t’as trouvé ton maître, fait pas le malin avec ta ridicule petite loi immobilier! Al Goure, lui, he’s going global. All around the world.

    Damn, we’re fucked!

    1. MichelC

      Il Nike haut là… si haut qu’il en a le cul haut, oh là là, et qu’il en est hors de ses pompes l’oiseau hululant ébouriffé (sifflez c’est car à bosses).

    1. Val

      @Zer o_O dites moi que c’est un fake !!! Où alors une allégorie subtile pour souligner la difficulté que nous aurons tous bientôt pour nous assoir ?

      1. BDC

        Ou une allégorie pour montrer à quel point elles sont en galère de b.te, pour se sentir « harcelées » par cette vue panoramique.

    2. BDC

      Manque de civisme OK, mais « harcèlement » ? Et quand nous on « exhibe » nos jambes en public, c’est du harcèlement aussi ? On va s’interdire la jupe pour montrer l’exemple, beau progrès. Ils feraient mieux d’éduquer aussi les 2 genres à mettre la main devant la bouche pour bailler ou tousser, en plus d’être mal poli, ce n’est pas hygiénique. Au lieu de ça, elles provoquent par de la violence gratuite avec des arguments périplaquistes, pas sûre que la méthode façon reductio ad hitlerum fonctionne vraiment.

      1. Black Mamba Warrior

        On interdira aux femmes de porter des strings bientôt… c’est une forme de harcèlement, surtout lorsqu’elle se penche généreusement en avant tout en exhibant la ficelle qui dépasse le pantalon…

        1. BDC

          Au lieu de gagner des droits, elles s’auto-censurent, s’habillent comme des sacs politiquement corrects éco-responsables et se privent elles-mêmes de liberté ces girouettes. Avant c’était pour ne pas se faire harceler par les salauds de genres 2. Avec cette version ce sont elles les harceleuses, c’est rigolo qu’elles inversent les rôles selon le sens du vent.

    3. Pythagore

      Cette photo est hors-la-loi, il manque la mention « photo retouchée ». La petite bosse du tuyaux descendant à droite ou à gauche le long de la jambe a été effacée.

  37. Jacques Huse de Royaumont

    Dernière blague en date du petit Nicolas :
    https://www.valeursactuelles.com/societe/le-plan-de-hulot-pour-stopper-la-folie-des-grandeurs-des-constructeurs-89579

    C’est pas comme si le besoin de logements était important, ni que les agriculteurs étaient tentés de vendre parce que leur métier ne leur rapporte rien.

    Donc face à ce qu’il a décrété comme étant un problème, il demande une nouvelle taxe.
    Quelle imagination, quelle créativité, quelle classe !

  38. sam00

    En parlant d’immobilier, France Stratégie propose rien moins que l’expropriation partielle pour renflouer les caisses de l’Etat et résorber une partie de la dette …

    https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/030691089928-des-solutions-chocs-pour-resorber-les-dettes-des-etats-europeens-2121290.php
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/10/11/pour-reduire-la-dette-publique-taxer-le-capital-immobilier_5199180_3234.html

    Après l’idée de mutualiser les dettes par le MES, après l’idée des rachats de dettes massifs par la BCE, voici maintenant la possibilité que :
    « L’état décrète qu’il devient copropriétaire de tous les terrains construits résidentiels, à hauteur d’une fraction fixée de la valeur, et que ce nouveau droit de propriété est incessible. Un propriétaire pourrait demander à ne pas payer, et l’état récupérerait alors la somme due à la vente ou lors de la transmission du bien »

    Bienvenue dans la Fraônce Résolument Officiellement Communiste

    1. albundy17

      Heureusement, tu seras retraité heureux.

      ça va être drôle de voir tout ces magasins vide par défaut d’achalandage.

      ça va aussi être très drôle de constater la pollution au pm 2.5 et 10 toujours présente selon le vent nord est

  39. Gaeloup

    Cela se finira par la nationalisation des biens du Tiers état au profit du Tout État. Cela avait manqué lors de la dernière fiesta d’envergure il y a 230 ans. Quant à faire participer le proprio aux frais de chauffage, peut être pas l’invention la plus délétère mais certainement la plus significative: ou comment faire augmenter artificiellement les frais de chauffage sous prétexte de lutte contre le réchauffement climatique. La boucle est bouclée. Bien joué monsieur Hulot, les voyages forment la jeunesse, vous êtes devenu grand!

Laisser un commentaire