Parlons climat : (II) Ouragans, océans et ours polaires

Article écrit en commun par Nathalie MP et h16.

Le premier article de notre trilogie « Parlons climat » mettait en évidence un petit je-ne-sais-quoi de décalé entre l’hystérie réchauffiste et la froide réalité.

D’un côté, on observe le traitement politico-médiatique ultra-alarmiste du réchauffement climatique anthropique (RCA), lui-même sous-tendu par un appétit insatiable d’argent frais pour lutter contre ses conséquences « forcément » abominables.

De l’autre, ce sont des hausses de température et de teneur en CO2 de l’atmosphère sans extravagance depuis 1900 vu la variabilité naturelle du climat depuis toujours. S’y ajoutent d’ailleurs trop d’incertitudes pour affirmer que « la science du climat est établie ».

Ceci n’empêche pas le pétulant Macron de recevoir demain Leo Di Caprio (et 2000 autres gobeurs de petits fours « gratuits ») à son très branchouille « One Planet Summit » qu’il a organisé pour fêter les 2 ans de la COP21. Pendant que le Président tentera de relancer les ardeurs financières en faveur de « l’action climat » après le retrait malencontreux des États-Unis, nous préférons pour notre part faire le point sur les conséquences les plus alarmantes attribuées au RCA que sont les ouragans, le niveau des océans et la disparition des excédents budgétaires ours polaires.

Ces thèmes ont été déclinés par Benoît Rittaud(1) dans six podcasts sur le climat sous le titre « Une minute pour comprendre ». Nous en reproduisons deux ci-après.

Les ouragans

Si le RCA est régulièrement désigné coupable de maux aussi variés que l’acné ou la disparition du pavot en Afghanistan, ce sont plutôt les « événements climatiques extrêmes » qui occupent la première place : pour la thèse réchauffiste, pas de doute possible, ils sont de plus en plus fréquents et de plus en plus violents.

Ainsi, en 2015, François Hollande promouvait sa COP21 aux Philippines en se rendant tout spécialement sur l’île de Guiuan, profondément ravagée par le formidable typhon(2) Haiyan qui avait fait plus de 7500 morts en novembre 2013 : il voulait « donner une visibilité à ce que peut être le dérèglement climatique », liant de fait la survenance de typhons au réchauffement climatique.

Plus récemment, les ouragans Harvey (États-Unis, août 2017) et Irma (Antilles françaises, septembre 2017) donnaient l’occasion à l’inénarrable Stéphane Foucart, le réchauffiste officiel du journal Le Monde, l’occasion d’en remettre une couche sur la thèse éculée du RCA responsable d’un peu toutes les catastrophes naturelles. Ça tombait bien, en cette fin d’été 2017, on déplorait aussi des feux de forêt au Canada et des coulées de boue en Afrique.

Après une concession fugace et de pure forme à la raison, Foucart ne se laisse pas abattre par l’impossibilité qu’il a lui-même avancée :

« S’il est impossible d’imputer un événement météorologique isolé au réchauffement en cours, Harvey apparaît néanmoins comme une concrétisation du risque climatique. » (Le Monde, 28 août 2017)

Eh oui : c’est impossible, mais imputons-le quand même ! Sacré Foucart. Quelques jours plus tard, jetant son reste de prudence et de cohérence aux orties, notre énergumène laisse libre cours à son irrépressible surmoi réchauffiste lourdement teinté de catastrophisme apocalyptique :

« Alors que l’attention est focalisée sur l’Atlantique, c’est la planète entière qui subit le feu roulant de catastrophes naturelles historiques amplifiées, favorisées ou aggravées par le réchauffement. » (Le Monde, 8 septembre 2017)

De son côté, Emmanuel Macron ne renoncera pas à son rôle quasi-christique qui lui permet d’envisager sereinement de modifier le climat par sa seule volonté. Oubliant commodément les défaillances de l’État français dans la gestion de la crise Irma, il promettra même (avec inclusivité !) aux habitants de Saint-Martin éprouvés que :

« L’engagement contre le réchauffement climatique nous touche tous et toutes. (…) La France restera déterminée à lutter contre le réchauffement climatique et à tout faire pour prévenir ce type de désastre. »

Conclusion budgétaire de maître Hulot, ministre et grand climatologue médiatique : « On n’en fera jamais assez. » Comprendre : ouvrez vos chéquiers, « le pire est devant nous ».

Pas de doute : les politiciens et les médias, à la faveur d’une météo spectaculaire et dévastatrice, ont officiellement décrété un lien direct et inéluctable entre ouragans et RCA.

Pourtant, les principales agences climatiques invitent à la prudence :

« Il est prématuré de conclure que les activités humaines (et en particulier les émissions de gaz à effet de serre) ont un impact détectable sur les ouragans de l’Atlantique ou sur l’activité cyclonique mondiale. » (NOAA, Agence américaine d’études océaniques et l’atmosphériques, 26 oct 2017)

Du reste, le GIEC (organisme de l’ONU en charge de recommandations liées au RCA) ne disait pas autre chose dans son rapport spécifique sur les phénomènes extrêmes paru en 2012 (page 17) :

« Un faible degré de confiance est accordé à toute augmentation observée à long terme (40 ans ou plus) de l’activité cyclonique dans les zones tropicales (intensité, fréquence, durée). »

Et de fait, les observations montrent que sur longue période, les ouragans ne sont ni plus fréquents ni plus intenses aujourd’hui qu’auparavant. Sapristi, on entend d’ici Foucart mâchouiller de frustration son bob Ricard.

Par exemple, sur le graphique ci-dessous établi par Bjorn Lomborg à partir des données de la NOAA, on voit que le nombre d’ouragans américains depuis 140 ans diminue (lecture : 1897 représente tous les ouragans des deux décennies 1878-1897 etc..). Du reste, la liste des ouragans américains par nombre de victimes montre que les années récentes ne sont pas systématiquement les plus meurtrières, tandis que l’ouragan Katrina, très meurtrier, n’est même pas parmi les plus puissants.

En revanche, personne ne nie que l’augmentation récente de la population mondiale a favorisé des installations dans des zones à risque, notamment littorales. Ce qui s’aggrave, ce sont les bilans matériels et éventuellement humains, pas les phénomènes climatiques eux-mêmes :

« En Méditerranée par exemple, on a construit pendant des siècles sur des hauteurs : ce n’était pas pour le point de vue mais pour se protéger des crues. Depuis quelques décennies, on construit du lotissement de plain-pied dans les plaines et on s’étonne qu’il y ait des problèmes… »(Magali Reghezza, enseignante-chercheuse en géographie et spécialiste de l’aménagement des espaces urbains à risques)

Comme le dit Benoît Rittaud dans son podcast, les ouragans sont « éternels et dévastateurs ». On pourrait réduire leurs dégâts non en limitant stupidement les émissions de CO2 mais en adoptant des principes d’implantation et construction adaptés.

La hausse des océans

Juste après les ouragans, c’est la montée du niveau des océans qui préoccupe l’écolo et le politicien taxateurs :

Pour eux, le RCA entraîne fonte des glaciers, dilatation des océans et presque mécaniquement, celle de certains orifices de contribuables.

Selon le 5ème rapport du GIEC paru en 2014, cela conduirait à une élévation du niveau des mers qui pourrait atteindre 98 cm en 2100 par rapport à la période 1986-2012 dans le scénario le plus pessimiste – le seul relayé par le journal Le Monde. Toutes les zones littorales de faible altitude seraient alors menacées, à commencer par certaines îles du Pacifique, devenues de véritables symboles pour les réchauffistes comme Al Gore et consorts. Selon eux, elles auraient dû déjà disparaître englouties, provoquant des migrations climatiques massives.

Bonne nouvelle, il n’en est rien ! Mauvaise nouvelle : le bob Ricard de Foucart prend cher : non seulement il n’y a pas eu de migrations notables, mais en plus les populations des Bahamas, des Iles Salomon, des Seychelles ou des Fidji ont augmenté !

Zut et flûte.

Il faudra même compter la solide dose de mauvaise foi de certains activistes particulièrement virulents qui ont tenté de faire passer les réfugiés de guerre syriens pour des réfugiés climatiques !

En pratique, les mesures réalisées n’autorisent ni pessimisme ni avis péremptoire sur la causalité entre RCA et hausse du niveau des océans.

Tout d’abord, ces océans sont le siège permanent de variations importantes aussi bien inter-annuelles que décennales (marées, salinité, pression, événements climatiques particuliers etc…). Mais surtout, on constate que leur niveau moyen est resté stable pendant deux millénaires et qu’il a commencé à s’élever au milieu du XIXème siècle, peut-être même dès la fin du XVIIIème selon une étude de 2008… À mesure que les outils de mesure progressaient de façon phénoménale

Actuellement, on estime la hausse à 1,8 mm par an au XXème siècle. Dans son 5ème rapport, le GIEC retient une élévation régulière de 19 cm (190 mm) de 1900 à 2014, avec une soit-disant accélération brusque depuis 1993 (on parle souvent de 3,4 mm par an) qui provoquerait inquiétude et petits yeux humides chez nos amis réchauffistes.

En réalité, 1993 correspond au passage des mesures par marégraphes à celles par satellites qui ont d’ailleurs du mal à s’accorder entre elles, allant de 2,7 à 3,4 mm, et ce d’autant plus qu’un des satellites faisait des erreurs par excès de 1,5 mm par an de 1993 à 1998.

Bilan réel : l’élévation constatée serait de 30 cm par siècle, sans qu’une accélération soit visible. Les découvertes sur le XVIIIème siècle tendent à montrer que le phénomène est assez ancien – ce qui limite le lien avec les activités industrielles, tandis que les prédictions de près d’un mètre d’élévation d’ici 2100 (pour les modèles numériques volontairement pessimistes) frisent le ridicule que rien ne corrobore actuellement.

La disparition des ours polaires

Des ouragans, des eaux déchaînées, des populations transies de chaud et des politiciens sans le sou… Pour compléter ce tableau dramatique, quoi de mieux qu’un nounours famélique, perdu, mal nourri, qui tente de se frayer un chemin sur une banquise qui se raréfie à vue d’œil ?

L’observation montre cependant que l’animal a été blessé au postérieur gauche, ce qui complique sa survie indépendamment des vagues de chaleur anthropiques. Un analyse plus poussée montre surtout que la presse réchauffiste s’est empressée de créer une nouvelle espèce, l’« l’ursus mediaticus », et sa légendaire disparition climatique.

En réalité, le bête ours polaire (ursus maritimus) a vu sa population augmenter de façon importante depuis 1950. De 5.000 individus environ à cette date, elle est passé à plus de 20.000 en 2012 (voir page 46 du PDF). Un comptage en cours actuellement pourrait aboutir à un total de 27.000 à 32.000 ours polaires.

Zut et flûte derechef ! Foin de disparition, l’ours se porte très bien et ceci n’a que peu à voir avec le RCA : cette évolution favorable est due à la réglementation de leur chasse en 1973. À ce rythme, on frise plutôt l’extinction du bob Ricard de Foucart, déjà à moitié avalé dans son tractus digestif.

Pourtant, tout était simple pour les réchauffistes : les températures montent, donc la banquise fond, donc les ours ne peuvent plus chasser les phoques donc ils meurent le ventre vide, sans même un petit reste de bob Ricard à grignoter. Manque de chance : les ours ont surtout besoin de s’alimenter au printemps, période annuelle où la banquise est la plus étendue.

Dans son discours de réception du Prix Nobel de la Paix en 2007, Al Gore nous avait pourtant averti que cette banquise pourrait avoir complètement disparu en été en 2014.

Saperlipopette : il n’en fut rien.

Chaque fin d’été au mois de septembre avec une obstination qui frise la méchanceté vis-à-vis du prix Nobel de discours creux, la banquise arctique atteint son minimum annuel, … qui n’est décidément pas nul. En septembre dernier, il était de 4,64 millions de km², en retrait par rapport aux 6,7 millions en moyenne pour les années 1980 à 2000, mais nettement plus haut que le record bas de 3,4 millions de km² enregistré en 2012.

2017 est aussi l’année où la calotte glaciaire du Groenland est redevenue plus épaisse que l’année précédente pour la première fois depuis l’an 2000.

C’est ici qu’intervient le second Dupondt de l’infernal couple réchauffiste médiatique Foucart-Huet : devant les faits imputrescibles, Sylvestre Huet, journaliste responsable du blog {Sciences2} hébergé par Le Monde, constate sa « Surprise climatique », confirmant ainsi à son corps défendant que nos connaissances du climat sont suffisamment pauvres pour nous réserver encore beaucoup d’étonnements.

La formule de Nicolas Hulot « Le pire est devant nous » est très symptomatique de l’attitude quasi métaphysique face au RCA. Aucune observation ne permet de conclure au désastre ? Peu importe ! Maintenons l’alerte sur des risques hypothétiques, même si, d’année en année, les prophètes de malheur doivent repousser leurs prédictions. Et tant que l’argent coulera sans limite pour la sphère politico-médiatique du RCA, tant qu’aucun « retour à la science » dépassionné n’aura lieu, ce petit jeu de dupes durera…

À suivre …


(1) Benoît Rittaud est mathématicien, maître de conférences à l’université Paris-13 (Sorbonne Paris Cité) et Président de l’association des Climato-réalistes. Il est l’auteur du Mythe climatique (Seuil, 2010) et de La peur exponentielle (PUF, 2015).

(2) Les termes ouragans, cyclones et typhons recouvrent la même réalité tourbillonnaire. Le terme utilisé dépend de la zone du globe où l’événement a lieu.


Article précédent
4 décembre 2017 : « Parlons climat : (I) Contexte, températures et gaz carbonique »

Article suivant (et dernier)
15 décembre 2017 : « Parlons climat : (III) GIEC, Politiques publiques et conclusions »

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires414

  1. Le Gnôme

    Heureux celui qui résiste au déchaînement de propagande actuel.

    Il n’est pas venu à l’idée de ces comiques que construire en hauteur sur les rives de la Méditerranée était destiné à se protéger plus facilement des raids sarrasins ou barbaresque qui visaient à prendre des individus pour les réduire en esclavage.

    1. Aristarkke

      L’ extrait du discours introductif de Flop Joene à son raout (diffusé par la radio) vaut le détour. En gros, vu qu’on sait maintenant tout ce qui ne va pas, va falloir mettre les milliards doubles…
      (ceux issus de l’ argent des autres comme vous l’avez deviné…)

  2. Aristarkke

    Avec le supplément de dégagement de méthane et de gaz variés à tendance cyclonique qui va se produire à Saint Barth à partir de dorénavant, je serais un de ses habitants, j’étudierais l’option transhumance dans les plus brefs délais…

    1. Stéphane B

      cela fait deux jours que je vois cet article sur le canard. Pas eu le courage ou plutôt la Bonnerie (avec un immense « C ») d’aller lire. Après, pour celles et ceux qui sont dans le coin, il y a aussi https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/10/2701443-la-coalition-climat-ariege-se-mobilise.html
      J’irai bien discuter un peu avec eux, mais ma chère et tendre s’y oppose fermement. Elle en a ras la casquette que je sois déjà connu par un grand nombre à cause du travail, surtout vis à vis de cette population d’illuminés.

      Mais bon, papet, si tu veux venir faire un saut en Ariège, tu seras bien accueilli

  3. Aristarkke

    Les commentateurs autorisés avaient aussi beaucoup glosé sur l’ours de votre illustration, prisonnier (et donc perdu à terme) sur son mini-iceberg à la dérive…
    en oubliant commodément que l’ours polaire nage, plonge et même tout cela, fort bien…

    1. kekoresin

      Sur la photo de l’ours rachitique on voit qu’il est blessé à la patte. En effet, un de ses congénères à court de banquise et de phoque à croquer pour l’apéro, a essayé de lui bouffer une guibolle.

      Si rien n’est fait d’ici 500 jours, on verra des syriens fuyant la fournaise manger des turcs à l’apéro, des libanais en entrée, des grecs en plat principal et du parisien en dessert. L’homme est un ours pour l’homme!

      1. MCA

        J’aurais parié pour un montage photographique entre l’avant d’un ours blanc et l’arrière d’un caribou repeint…

        Merci Kéko pour tes lumières!…. :o)))

  4. Gerldam

    Vous avez mentionné le point, imho, le plus important: c’est la multiplication par 4 de la population du globe de 1900 à nos jours qui explique l’essentiel de l’augmentation du nombre de victimes des évènements naturels, alors que le nombre de ces évènements ne change pas, voire décroit.

  5. Calvin

    Quand je vois Nicolas Hulot dire « Le pire est devant nous »,
    Je me dis que « Le pire est devant moi ».
    En terme d’alarmisme, faire pire que Ségolène Royal, il fallait se lever tôt, et y mettre le paquet.
    Miss ion accomplie !

    1. kekoresin

      Hulot est derrière nous, derrière votre derrière tel un marionnettiste maléfique, le bras dans le fion du contribuable pour un numéro de ventriloque fou!  » Un typhon phon phon, les petites marionnettes… »

    2. Vodkaman

      En parlant de Séguignol, le pire est devant les parisiens.

      Je sais plus où j’ai vu qu’elle se verrait bien à la Mairie de Paris.

      Je ne sais pas si en cas de victoire, il faudrait se réjouir de ne plus voir l’Hydre algo, ou craindre une surenchère dans le grand nawaq

      1. albundy17

        Oui, il y a trois quatre jours ça a fait surface, c’est son projet 2020, elle ne veut pas rester au frigo et ne se sent pas en retraite (terme financier inside ze texte)

        Je serais franchement pété de rire qu’elle y parvienne (et maintenant tout est possible (m’enfin, là c’est du plus que ouf ^^))

        Les parigots sont tellement étonnants…

          1. kekoresin

            Comme dirait Gaspard Proust (que je conseille vivement) « les JO seront une grande opportunité de faire connaître Paris. Ben oui, quand quelqu’un dans le monde voit la tour Eiffel, il s’écrie Taj Mahal!

      1. sam player

        A ce propos… mon google maps est en anglais avec la jolie voix d’une australienne… et là je suis dans une ville où je passe souvent Avenue du Maréchal Fuck … 😀

  6. Pheldge

    « les populations des Bahamas, des Iles Salomon, des Seychelles ou des Fidji ont augmenté » pauvres fous, repentez-vous, car vous allez mourir, dans d’horribles souffrances … (Philipulus le prophète )

    1. Dr Slump

      Moi j’appelle de tous mes voeux ce réchauffement qui n’en finit pas de se concrétiser, j’veux crever de chaud, je ne suis bien qu’à 25 °C moi! Mais là, on s’pèle, et même que pour la première fois depuis de éons, on a eu de la neige en novembre par chez moi. Cela dit, neige en novembre, Noël en décembre!

      Une p’tite chanson pour clore mon commentaire idiot:

      ♪♫Dès qu’il fait froid j’ai le cuuuul qui pèeeeleuh
      Et le zizi tout rataaaatiné
      Aaaaaaah crème Nivéaaa
      Dès que tu es làaaaa
      Fini les gerçuuuureuh
      Et les engeuluuuuhuuureuuuh! ♪♫

      1. albundy17

        mdr slump.

        Tu vois, t’es mauvaise langue, alors qu’on sauve les ours, pasque le programme anti carbonne commence a fonctionner et que grace aux taxes on a sauvé l’humanité et gaïa, t’as vraiment aucune reconnaissance du bien qu’ils te font passer ds le fond

        1. Dr Slump

          Mais j’veux du carbone bordel, je ne veux pas qu’on réduise le CO²! Du céhodeu à 4000 ppm, du réchauffement et de l’effet de serre à en transpirer le matin au lever, je veux du tropical, je veux la forêt équatoriale dans le Massif Central! Ils me font chiiieeeeer t’entends !? 😀

          1. LaurentaLA

            Non
            Un ami convaincu m’a doctement expique que le rechauffement climatique va refroidir la France. Car il va detourner le Gulf Stream.
            Pas de chance.

            1. Dr Slump

              Si les camps dont tu parles sont du même genre que ceux qui étaient destinés à la « déradicalisation », je suis volontaire, aucun problème! Je m’arrange avec les moniteurs, on fera des affaires ensemble 😛

      2. Stéphane B

        Un grand merci slump pour m’avoir rappelé cette agréable chanson que nous fredonnions dans les trous de combat lors des classes alors qu’il caillait comme pas possible.

          1. Stéphane B

            Un trou dans lequel, nous pauvres biffins volontaires, passions la nuit à la belle étoile en binôme. Et impossible de se tenir chaud à deux car l’un des deux devait toujours être éveillé.
            Et puis de temps en temps, une charmante grenade atterrissait dans l’un ou l’autre ou à proximité d’un de ses trous, cadeau agréable de nos chefs de section, qui eux voulant se rafraîchir après avoir bu comme des trous au chaud, pas le même grade, venaient nous saluer et nous souhaiter de bien dormir. Une autre époque !

                1. kekoresin

                  Ha les troufions, incapables de dégoupiller ou de se tenir chaud à deux! J’organise des stages de survie en milieu hostile pour le sexe faible. Trous chauds bienvenus pour combat au corps à corps…

        1. Nicias

          Pire souvenir de ma vie en terme de froid. Notre capitaine voulais nous punir pour je ne sais quoi et avais interdit qu’on emporte les vêtements chaud nécessaires.
          On ne pouvais pas se tenir debout dans le trou, on ne pouvait pas s’allonger non plus. Et bien sur on venait nous demander régulièrement si on surveillait. A la fin de la nuit on voyait tout ce qu’il était possible de voir à force de fatigue. Une invasion de schtroumpfs déboulant de la lisière de la foret en face.

  7. Pheldge

    « les populations des Bahamas, des Iles Salomon, des Seychelles ou des Fidji ont augmenté » Qu’is se repentent, les pauvres fous ! (philipulus le prophète )

      1. Pheldge

        Depuis la dernière MàJ de WordPress, y’a des m3rdes qui arrivent !
        tiens tu me donnes l’idée d’une prière pour ramener au bercail une brebis égarée, que il nous faisait bien rigoler : après l’Ave Maria*, voici l’Ave Géta !

        *ne pas confondre cette prière sacrée avec les éructations de RPS quand i s’adresse à sa portuguaise de service : »lavez, Maria ! » 😀

    1. kekoresin

      Sarko avait promis la disparition des paradis fiscaux. Mission accomplie, ils sont en train de couler, doucement, tout doucement Bibi. Certaines mauvaises langues disent que c’est plutôt dû à l’érosion monétaire…

  8. MichelC

    Concernant l’hypothétique dilatation thermique des océans, qui reste à prouver, quand bien même elle se produirait, son effet serait minime sur les cotes des continents. Demandez à ces crétins de vous calculer l’élévation du niveau de la mer à 1 km de la côte, à 1 km du plateau continental, ils vont donneront celle qui se produira en plein centre de l’océan. Vous n’aurez jamais les premiers chiffres. Profitez bien pour ricaner devant ces prétentieux.
    D’ailleurs il semblerait que l’Atlantique nord se refroidisse et qu’il pourrait en être de même dans le fond de cet océan plus au sud.
    Le seul moteur de cette augmentation de niveau ne peut-être que la fonte des glaces. Or cela ne semble plus trop fondre.

      1. MichelC

        Non pas de lien. mais c’est juste de physique, pas de la métaphysique comme ces ahuris la pratiquent. Ces débiles oublient un élément essentiel : la gravitation.

          1. albundy17

            Étrange conclusion, le tout en statique qui en matière de courant parait très osé.

            Cela dit je ne suis pas scientifique, mais bon, vous pensez à l’attraction gravitationnelle des terres émergées ??? Au sens latéral ???

            Faudrait l’avis d’un baroudeur des mer qui aime le poil, mais sinon d’instinct j’ai l’impression que les vagues en pleine mer on sans doute plus de possibilité de se former, sans parler des vagues scélérates (on évoque 30 mètres !)

            On rajoute à ça les différentes attractions lunaire, solaires, saturniennes (ben oui, les marées, c’est pas grand mère qui s’est baignée à Miami), et on constate que gaia a même sa croûte terrestre émergente qui se fait un roulé palpé impressionnant, les sats relève des différences de niveaux assez impressionnant, la pierre, c’est pas si dur que ça.

            Alors la flotte…

            Toute manière, le marégraphe de Brest est là

            1. Vassinhac

              Je ne conclus rien, j’interroge pour tenter de comprendre le message pour moi sibyllin de MichelC selon lequel l’éventuelle élévation du niveau de la mer (du niveau moyen, je suppose) ne se ferait pas uniformément.

              Je cherche à raisonner en statique car on parle de niveau moyen (de même que je prends pas la relativité générale pour calculer la trajectoire d’une balle de 12,7 tirée sur un moudjahid quelconque).

              1. MichelC

                Non ce ne sera pas uniforme. Et pourquoi faudrait-il qu’elle soit uniforme, la hauteur de la colonne d’eau n’étant pas la même partout. D’autant qu’il y a des courants en surface et au fond, plus chauds ou plus froids par endroit.

                1. Vassinhac

                  je prends deux vases communicants de hauteur différente, et je chauffe l’eau qu’ils contiennent. L’eau sera plus haute dans les deux, et toujours à la même hauteur. Qu’est-ce qui change ici ?

                  Les courants sont-ils capables de modifier la hauteur de l’eau en moyenne sur l’année ?

                  1. MichelC

                    « Qu’est-ce qui change ici ? » Rien.

                    La gravitation est la même à 10 cm de distance… à 10E-10 ou -15? tandis qu’à mille km, elle est différente.

                    Il existe un superbe exemple du capitaine Haddock illustrant le phénomène. Il est possible de monter à plat. Ou de descendre à plat. Il existe un creux dans un océan. ce n’est pas le triangle des Sargasses sinon il serait connu que les bateaux s’y accumulent…

                    « Les courants sont-ils capables de modifier la hauteur de l’eau en moyenne sur l’année ? »

                    Cela dépend de l’épaisseur du courant. Mais 500 m qui prennent 5 degrés, cela ne va pas faire 1 m d’élévation, 0.37 m à 20 degrés.

                2. Pheldge

                  à l’échelle de votre labo, rien ! par contre venez sur mon île faire (théoriquement ) la même expérience entre un point sur le littoral et un point éloigné de 5 km mais à 500 m d’altitide, et vous observerez un écart : la pesanteur étant différente la hauteur de la colonne d’eau le sera aussi !
                  La composante verticale que les satellites mesurent, s’appelle « hauteur sur l’ellipsoïde, qui sert de modèle à la Terre. qui est une surface régulière. Le géoïde présente un écart variable, et sur mon modeste caillou de 40 km de rayon, l’écart varie de 3 m sur le rivage, et le sommet du Piton des Neiges 7 m. lire :
                  geodesie.ign.fr/contenu/fichiers/documentation/grilles/notices/Descriptif_technique_QGGR06_v3.pdf

                    1. Pheldge

                      ce n’est rien, on est comme ça ! on se partage le boulot, genre la division du travail, moi c’est les rues de Sion, Al s’occupe d’écho…

                      d’écho noeud riz , est-ce nécessaire de le préciser ? 😉

            2. BDC

              Tiens, Albundy17, tu connais Brouage ? Le plus gros port de sel européen de l’Antiquité du XVIIème siècle est maintenant à 3 km de la mer …
              rance3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/charente-maritime/decouverte-quand-brouage-17-etait-le-1er-port-europeen-de-sel-684765.html

              1. Aristarkke

                Tu as aussi Aigues Mortes développée par Saint Louis pour avoir un port directement sur la Méditerranée (à l’ époque, la Provence n’ est pas dans le royaume) et qui n’a servi de port qu’ environ 200 ans…

              2. kekoresin

                Plein d’exemples du même type mais cela ne veut pas dire grand chose. Les côtes avancent et reculent (!) suivant l’érosion ou les dépôts d’alluvions.

                Tient, sur FR3: il faut au moins 1,5 milliards d’investissement par an dans les énergies vertes en France. Une blondasse zozotante qui nous parle de taxes, de pénalisations…et on finit avec terminator en vélo à Paris!

                1. Pheldge

                  Aaaarrrrghhh ! c’est affreux, on va tous mourir de soif ! la terre gagne sur la mer * ! ==> bientôt y’aura plus d’eau ! ça sera la guerre pour de l’eau ! on va mouuuuuriiiiiir !

                  *c’est surtout sensible du côté de la Turquie, vers la Mer d’Ökküe …

        1. MCA

          @MichelC 11 décembre 2017, 10 h 57 min

          Ile en oublient un autre, le mouvement des plaques tectoniques qui peut très bien relever le niveau des continents d’un côté et le faire plonger de l’autre.

          Bon, je dis ça juste pour faire avancer le schmilblick et relancer la consommation de Doliprane chez les réchauffistes.

          1. albundy17

            Heuu… ça me parait une assertion plutôt étrange, tout ça flotte. Par contre, consultant journellement une carte sismique, c’est le délire depuis 15 jours en terme de petit tremblement sur la vieille europe, les plaques ont l’air de vouloir bouger

          1. Pheldge

            Mon Dieu Seigneur Jésus Marie Joseph* ! Vassinhac, la Terre est un patatoïde, approché par un ellipsoïde, et son champ de pesanteur n’est pas uniforme, parce que la Terre et les océans n’ont pas la même densité. La pesanteur varie et on observe (il y a des satellites qui ont fait des mesures et on trouve des images des modèles qui les représentent avec une échelle exagérée) que « le niveau de la mer se creuse » au milieu de l’océan. D’où la célèbre chanson de Renaud :
            ♫♪ « sur les bords et au milieu, c’est vrai qu’je crains un peu … » ♫♪

              1. Pheldge

                allez sur le portail de la géodésie Wiki, il vous expliquera le géoïde, le champ de pesanteur, la verticale etc …
                La déviation de la verticale au voisinage d’un massif montagneux, est un effet mesurables de la variation du champ de pesanteur. A la Réunion, qui est une formation volcanique, au milieu de l’océan, ce phénomène a été observé dans les années 50, lors des campagnes de géodésie, de même que dans l’Atlas.
                Et comme l’altitude s’un lieu est définie selon la verticale …

              2. MichelC

                Ce n’est pas exact. La gravitation est plus forte aux pôles, 9.83 contre 9.78 à l’équateur.
                Or l’Antarctique n’a pas encore sombré comme l’Atlantide. Votre raisonnement est donc inexact.

                1. Stéphane B

                  Pour que la gravitation soit identique partout, il aurait fallu que la terre soit ronde comme un ballon de foot, que la distance entre son centre et les pôles ainsi que l’équateur soit la même. Or, ce n’est pas le cas d’où une gravitation différente

  9. Mildred

    A propos, quelqu’un sait ce qu’est devenu Philippe Verdier, naguère chef de service de Météo France, brutalement enlevé aux chers auditeurs, pour avoir osé dire, en substance, que la COP 21 était surtout une COM 21 qui se terminerait en FLOP 21 ?

      1. albundy17

        Je trouve ça bien plus grave que les impôts et taxes, franchement je trouve une dérive très inquiétante, n’allons nous pas bientôt avoir ordre de faire des brûlots de bouquin, le bras levé dans le cul de son voisin ?

        1. kekoresin

          Trop visible! Mais essaye d’avoir un financement pour un film avec du négationnisme réchauffiste dedans, bon courage! On interdit pas, il suffit de faire en sorte que ça n’existe pas!

          1. Mildred

            Un peu comme avec le FN : on n’interdit pas, on les prive de banque et on traîne tous leurs élus en justice. Du beau boulot qui apparemment, ne dérange pas grand monde !

            1. Pheldge

              plus mieux encore, le FN est mis en examen ! p’tain, et si le juge délit Berthier demande le placement en détention provisoire du parti, il aura l’air fin …

  10. Le Gnôme

    Comme le grand méchant Trump ne veux plus payer, c(est le tribuable européen en général et le Français en particulier qui va se substituer à lui avec une grande dégelée de taxes destinées à lui apprendre que sa liberté n’est rien quand il s’agit de sauver Gaïa.

    1. Calvin

      Ça tombe bien, l’Europe en général et la France en particulier n’ont pas de dettes et suffisamment de marges fiscales.
      Et leur peuple le veut bien.

      1. kekoresin

        Le peuple, le veau, bien!

        La propagande a bien pris, le français moyen trouve ça formidable d’avoir un deuxième trou du cul pour recycler le CO² avec le peu qui lui reste après le passages des sauterelles de Bercy…

      1. pierreb1

        Certes, je connaissais, mais pourquoi l’associer à Stéphane Foucart ? Est-ce un symbole qui lui est familier ? Ou est-ce une façon de caractériser sa dialectique comme étant du niveau pétanqueur de base ?

        1. Calvin

          Un symbole de beaufitude, un journalisme flirtant avec le Delirium Tremens (et des arguments très minces), il faut l’imaginer nez rouge et vociférant des imprécations climatiques.

              1. Aristarkke

                Il aurait été raccord impeccablement pour illustrer l’ abomination entrevue par Monseigneur…
                Mais la Doulce Nathalie n’ était peut-être pas de cet avis???

                1. Pheldge

                  Papet, réveille toi ! il y avait un superbe jeu de mots impliquant la trop célèbre « Federal National Mortgage Association » (FNMA), commonly known as Fannie Mae …

                  Phedge™, humour délicat, plaisanteries spirituelles et raffinées, jeux de mots ciselés, pour un public averti et connaisseur. 😉

          1. Jacques Huse de Royaumont

            « Moi, Monsieur, je suis ancien combattant, patron de bistrot et militant socialiste, c’est vous dire si des conneries dans ma vie j’en ai entendu quelques-unes. »
            Audiard est immortel.

          2. kekoresin

            Merde, ça c’est pour moi. Bon, si le Foucart se pointe à côté de moi avec son bob et son jaune, je me charge de lui. Il ne faut jamais sous-estimer les vertus pédagogiques d’un bonne branlée. Je sais c’est moche, mais avec ce genre de résidus d’inceste fin de race, impossible de convaincre avec de la pédagogie, même avec des faits compréhensibles par un enfant de 12 ans…

            1. Pheldge

              il me semble qu’il y avait une citation de Nietzsche à ce sujet, disant qu’il y a un stade où il faut cogner, parce que le dialogue atteint ses limites, mais je n’arrive pas à la retrouver … someone ?

              1. René-Pierre Samary

                Heureusement que je suis là…
                « À lutter contre la bêtise, les plus justes et les plus doux des hommes finissent par devenir brutaux. Car au front stupide, l’argument qui revient de plein droit est le poing brandi. Mais comme leur caractère est doux et juste, ce moyen de légitime défense leur fait plus de mal qu’il n’en inflige. »
                Cette citation se trouve dans mon bouquin « La Mouche », c’est pt’êt là que tu l’as trouvée.

                1. Pheldge

                  Ahhh, RPS, oui, c’est bien chez toi sur ton le Blog, que je l’ai découverte, cette citation qu’elle en est pleine du bon sens !
                  ♫♪ « que ferais-je sans toi, qui vins à ma rencontre, que serais-je sans toi qu’un esprit endormi …  » ♫♪.

                  Rappel : http://triptyque.over-blog.com/

                  1. René-Pierre Samary

                    C’est gentil de souligner que, sous des dehors volontairement légers, voire triviaux, mes oeuvre sont d’une extrême profondeur, ce qui leur vaudra d’être reconnues par une postérité reconnaissante…
                    Bon, si tu l’as pas dit, tu le pensais, non ?

                    1. Pheldge

                      il est vrai que ton œuvre, pour ce que j’en ai lu, si elle est parsemée de mots d’esprit, euh,légers, euh, prie d’me sauter primesautiers, recèle des pensées profondes comme les abysses océaniques …

              1. albundy17

                Oui mais une fois qu’un réchauffiste à compris ça, il te cause des glaciers et de l’antarctique, avec le Larsen C ki fait la taille des états unis qu’est tombé et qu’on va tous mourir noyé.

                J’en ai eu un cet été, il voulait mon avis sur les chauffes eau solaires. J’ai vite compris qu’il voulait que je confirme sa certitude que c’est trop cool pour la planète, donc c’est vite parti en vrille, ce personnage soutenant mordicus que la montée des eaux est inexorable, surement 1 à 2 mètres très vite, d’après les zétudes.

                Je lui fait remarquer que dans ce cas c’est plutôt débile de sa part d’avoir acheté sa résidence secondaire (elle donne sur la plage, sur Ré) J’ai plus de nouvelles

                1. Aristarkke

                  Tu résistes et tu ne lis pas ce que Le Papet, il écrit dans l’ écran!!!
                  Les îles flottent sur la mer. Ré comme les autres…
                  C’est pourtant simple!!!

    1. Le Gnôme

      Même pas une âme charitable pour lui coller une balle pour abréger ses souffrances. Sans trop abîmer la peau, qui peut faire une descente de lit appréciable.

    2. DoM P

      Je ne suis pas un expert ès ours polaire, du coup, j’aimerais bien voir quelques images d’ours en train de mourir de vieillesse ou de maladie n’ayant aucun rapport avec le RCA, juste pour comparer…
      Ce serqit intéressant, parce qu’en général, les mammifères que j’ai vus vieux ou malades ressemblaient beaucoup à ça, tout de même…

          1. MadeInCH

            J’aurais pensé qu’ils mourraient principalement victime de boulottage prédatoriel.
            La vieillesse et la faim rendant ceux-cis plus vulnérables.

  11. lxy

    Il est con cet ours ou quoi, c’est pas en restant sur la terre ferme qu’il va trouver à manger de délicieux bébés phoques ou de non moins délicieuses morues.

            1. Pheldge

              Ce qui prouve , encore une fois la supériorité de l’homme, qui lui va « dormir comme un bienheureux », non seulement post coïtum, mais aussi post biture au rhum !

                1. Pheldge

                  Ah bon, d’accord, tu vas coïter ou biturer chez le voisin, et puis après tu rentres tranquille chez toi … et madame laisse faire ? 🙂

  12. frankiz

    Toute cette histoire de réchauffement climatique commence franchement à devenir du n’importe quoi.
    Je ne nie pas qu’il a lieu, mais encore faudrait il le prouver…
    En effet, les météorologues n’ont commencé à exercer et effectuer leurs relevés il y a à peine 150 ans, et qu’a certains points du globe.
    Tout le monde sait qu’autrefois la Grande-Bretagne était rattachée au continent ( et bien avant le brexit…) et que la Manche n’existait pas.
    De même, les îles du golfe du Morbihan n’étaient, il n’ y a que 5000 ans, que des collines.
    Alors, on ne me fera pas croire que c’est la révolution industrielle et son excès de rejet de CO² qui est la cause de ce réchauffement, et de la montée des eaux.

    La Terre est une sorte d’énorme cocotte minute. Le manteau de la Terre,composé de 2800 Km d’épaisseur de roches en fusion, bouillonne sous l’écorce terrestre à quelques dizaines de Km de profondeur.
    L’écorce terrestre ne constitue même pas 1% du rayon de la planète. Et de surcroït, elle n’est même pas étanche. Les émanations du manteau de la Terre ne consistent pas seulement en quelques éruptions volcaniques ponctuelles ( souvent très polluantes, voir Islande dernièrement ou le nuage de fumée pouvait être clairement identifié par satellite) mais aussi par un rayonnement gamma généré par la radioactivité de ces roches en fusion.
    Je n’aborde même pas les effets du soleils (rayonnements infrarouges, lumière, ultraviolets, rayons X et Gamma, etc…)
    Chaque tâche visible à la surface du soleil correspond à une éruption. Cette observation a permis de déterminer depuis presque 4 siècles que l’activité du soleil fluctue selon des cycles de onze ans, en moyenne, entre un maximum et un minimum. ( voir études du « presque Nobel…. »Alexandre Tchijevsky)

    Bref tout ça pour dire que l’ours polaire peut aller se rhabiller, et que je ne me sens aucunement responsable de son sort et que s’il a vraiment faim, qu’on lui donne du Di Caprio au menu. C’est vrai quoi,Il a déjà eu au moins 2 occasions pour le bouffer,: la première pour Titanic, et la 2ème dans The Revenent…
    Quant à Al Gore, Hulot et compagnie, qu’ils suivent les pas de Jules Verne ou qu’on les envoient en orbite très proche du soleil. ça leur permettra de comprendre certaines choses qui visiblement leurs échappent.

    1. frankiz

      Pour Jules Verne, je précise que je pensais bien évidement à « voyage au centre de la terre » et pas à « 20 000 lieues sous les mers »…

    2. kekoresin

      Il n’y a pas que des cycles de 11 ans, d’autres sont plus longs avec des conjonctions qui peuvent accroitre les phénomènes climatiques extrêmes dans un sens ou un autre.

      Quant à affirmer que la théorie du réchauffement c’est n’importe quoi, je ne suis pas d’accord. C’est au contraire très intelligent. Cela fait un bout de temps que nos dirigeants cherchaient un moyen d’instaurer une dictature de la pensée compatible avec l’illusion démocratique. Au passage, c’est également un excellent moyen de tondre le citoyen qui sera très content de participer à une cause bien plus grande que lui. Le poids de la (mauvaise) conscience du troupeau finira de convaincre par la force les quelques brebis récalcitrantes.

      Après Mao et son livre rouge, Hulot et son livre vert!

      1. frankiz

        Le terme  » écotaxe  » a disparu, il va falloir trouvé un autre mot qui passe mieux…
        L’idée et le concept est toujours et plus que jamais d’actualité dans leurs têtes.

        Perso, j’aimais bien les portiques, c’était ludique !
        Les déversements de lisier ou lâchers de ragondins aux préfectures, ça se discute, mais c’est pourtant ce qui est le plus eco-compatible avec nos dirigeants…

        1. Jacques Huse de Royaumont

          On a déjà éco-participation.
          bio-solidaire ou bio-solidarité, ça pourrait aller ? Pour les gaiasotériologues émérites, c’est validé ?

          1. albundy17

            Pas assez.

            engie à d’ailleurs programmé pour 30 GW/h de photovoltaïque d’ici 2025, coût estimé de 25 milliards (donc ça va en faire 40), qui sera donc juste divisé entre les abonnés edf (qui fuient vers la concurence à la moyenne de 100.000 par mois)

    3. Régis33

      Réflexion assez amusante , car à force d’entendre un tissu de co…..ies , je m’en suis posé une toute bête :
      On a tous le cul posé sur une plancha et l’on se demande si c’est quelques pouillièmes de CO² ou les caprices d’un astre situé très loin qui font que la température peux varier d’un millénaire à l’autre .

      Et si c’était tout simplement des variations de la gravité et du champ magnétique qui font varier la température émise par le noyau terrestre ?

      Donc n’écoutant que mon courage légendaire j’ai tété poser la question à Maître Gogol en ces termes :

      « Variations cycliques de la température du noyau de la Terre »

      Résultats sur le net : Nada , que dalle , des quetsches , y a RIEN !
      D’après mes recherches , on est même pas sur de la température du noyau à 2500° près !

      Alors nous parler de variations de 0.3° par an , si c’est pas du moquage de visage ça .

      1. kekoresin

        Influence solaire, océanique, géothermique, galactique, atmosphérique…. Comprendre le climat dans sa globalité est hors de notre portée avec des modèles biaisés, des instruments imparfaits et un recul plus qu’approximatif de relevés sur quelques dizaines d’années.

        Trouver des infos scientifiques allant dans ce sens est plutôt compliqué. Quand on en trouve, elles n’ont que peu de poids comparé à une image pleine d’émotions niaiseuses d’un vieil ours qui boite!

      2. Pheldge

        le simple fait qu’il y ait encore des éruptions volcaniques avec montée de magma en fusion au bout de 4,5 milliards d’années devrait inciter à une certaine prudence quant à prédire ou modéliser le « refroidissement » dudit magma …

          1. Pheldge

            je plussoye ! je ne bois que de la bière comme boisson alcoolisée, je ne bois* plus d’alcool (de rhum 🙂 ) depuis, pfff, une vingtaine d’années !

            *quand je dis « boire », c’est boire ! pas tremper les lèvres ! je veux dire, à faire pâlir d’admiration le keko, le Papet le Major, et bien sûr le Al ! 😀

    4. petit-chat

      2 800 km de magma…
      L’assertion me paraît osée (comme le prétendu réchauffement climatique) sachant que le point le plus bas « connu » est la fosse des Mariannes, et le plus haut l’Everest, soit environ 20 km d’écart. De là à extrapoler près de deux milles fois plus…

  13. Lorelei

    On nous aurait donc menti depuis tant d’années!
    Fait croire que les ours allaient tous mourir de faim! Que nous allions tous mourir de chaud au mois d’Août! ou noyés dans des inondations dantesques!
    En fait, les hommes sont responsables de leurs bêtises: ne plus limiter le nombre de naissances des animaux sauvages ou empiéter sur leurs territoires, bétonner les vallées d’écoulement des pluies d’orage ou vivre trop près du littoral.
    Et il y a même ceux qui vont faire des milliers de km en avion pour un meeting et qui soulageront leur mauvaise conscience en faisant un don à un organisme qui ne vit que de ça.
    Un sacré manque de savoir-vivre ensemble…

          1. kekoresin

            Ça me fais pensé à une virée du côté de Castelnaudary. Après une portion frugale de cassoulet, un soupçon d’apéro, une lichette de vin et une petite goutte de chartreuse verte, j’avais réussi à faire une œuvre d’art sur le trottoir. Je dois avoir une photo quelque part…

            1. cyprus ill

              Ce que j’adore avec ce blog c’est qu’en pleine lecture pseudo-sérieuse, on assiste tout à coup à une sortie de route inattendue. Et pour les sorties de route, y a pas à dire, t’es un spécialiste !

                    1. Pheldge

                      Tiens, ofète, tu connaissais le devise des boches qui rejoignaient les brigades internationales de Che Guevara ? « Gott, mit Che ! » 😀

      1. kekoresin

        On peut très bien se faire ligoter ET se faire défoncer! D’ailleurs c’est un peu ce qu’il se passe non?

        Je suis quand même en phase, je préfère la veuve poignet à la veuve noire…

  14. kekoresin

    HS mais comme c’est le dada de mister H… Il semble que le BTC mène la dance. Selon mes observations chaque fluctuation du BTC entraîne les autres cryptos ce qui me laisse à penser que si le BTC dévisse, les autres suivront de près. Cela fait 2 semaines que je constate la chose sur 300 cryptos…

      1. cyprus ill

        Non effectivement, pas synchrones. D’ailleurs je suggère pour ceux qui ont plusieurs crypto de suivre les cours non pas par rapport à des monnaies fiat, mais plutôt entre elles. Il est très intéressant de regarder les fluctuations. Exemples :
        BTC/ETH BTC/XMR ETH/XMR BTC/LTC BTC/BCH etc.
        En regardant par exemple BTC/LTC (litecoin), on voit bien que le litecoin monte très vite dernièrement, bien plus vite que bitcoin.

      1. Pheldge

        plus de 1200 … et c’est pas fini ! et à propos, à lire :
        lepoint.fr/high-tech-internet/face-aux-critiques-la-bourse-de-chicago-affirme-savoir-qui-parie-sur-le-bitcoin-12-12-2017-2178973_47.php
        « la régulation du BTC est en route … »

  15. sam player

    P’tain, encore un « client » ce matin à qui je fais une démo qu’un 2 litres essence de 140cv peut bouffer moins de 7 litres aux 100 et qui me dit que c’est bien pour la planète, le climat, le CO2 et la montée des eaux…j’ai failli le tarter… p’tain c’est déjà bon pour ton porte-feuilles connard, z’en avait pas marre de répéter les conneries que vous entendez ? Lui : Ah, bon, vous n’y croyez pas ?
    Du coup j’ai rajouté 50% sur la note…
    J’ai parfois l’impression que ça permet aux gens d’avoir des conversations comme chez le marchand de journaux…

    1. nemrod

      Quand le cocu paye la note d’hôtel et est content c’est déjà plus la même chose.
      En fait la bande de margoulins qui nous dirige leur rend service à tous ces cons.

    2. Gosseyn

      Il vous avait pourtant révélé une vérité. Certes, assurément bien malgré lui. En vous disant  »Vous n’y croyez pas ? »
      Au premier degré (non réchauffiste!), il vous évoque une croyance. Alors qu’en cas de faits avérés, il vous aurait dit  »Vous ne le savez pas ? ».
      Se considèrent avisés ceux qui vont dans le sens des allégations politiques du moment.
      Jusqu’à ce qu’ils retrouvent la main noire de l’État dans leur portefeuille !

  16. Pythagore

    En parlant d’Al Gore, cela éveillait ma curiosité, wiki nous dit:
    « Gore s’est inscrit au Harvard College en 1965; il a initialement prévu un major en anglais […], mais plus tard a décidé de faire un major dans le gouvernement.[…]
    Gore était un lecteur avide qui est tombé amoureux des théories scientifiques et mathématiques, mais il était mauvais dans les cours de science et a évité les cours de maths. Pendant ses deux premières années, ses notes l’ont placé dans le cinquième inférieur de sa classe. »

    C’est donc un type qui est nul en sciences, nul en math et qui nous fait la leçon… en science du climat, une des sciences les plus complexes.

    en.wikipedia.org/wiki/Al_Gore#Harvard
    NB: la version française n’évoque pas ces aspects de sa jeunesse.

    1. albundy17

      Mais il est extrêmement doué en placement, la taxe carbonne l’a rendu multi multi millionnaire en quelques années.

      Concernant le climat, il fait très attention, sa baraque ne fonctionne qu’à l’électricité presque verte (il a installé deux panneaux photo), qui impactent moins la planète et sa facture avoisinant le montant d’un petit village et de sa population.

      Par contre un point reste incompréhensible, il a construit sa demeure en bord de mer

  17. MichelC

    J’adore le cheval blanc …
    etat-du-monde-etat-d-etre.net/de-la-terre/meteo/recul-des-glaciers-alpins-quand-les-faits-contredisent-la-these-anthropique-avancee-par-le-giec

    « le retrait des glaciers a commencé quelques années avant le début du réchauffement que montre la courbe de Mann. » 1830 environ.
    Et avant? ben ils avançaient et bouffaient les terres cultivables, suscitant l’inquiétude.

    Christian Schlüchter a déclaré : « Jusqu’ici, nous étions tous convaincus que les Alpes avaient toujours été recouvertes de glace et de magnifiques glaciers. Aujourd’hui, nous savons que cette belle image est fausse : les glaciers suisses recouvraient moins de surface pendant au moins la moitié du temps au cours de 10 000 dernières années qu’ils n’en recouvraient en 2005« .

    Chut, ne le répétez surtout pas.

    1. MichelC

      Et j’adore cet image ou le voit tronçonner un arbre de quelques milliers d’années à 2500 mètres d’altitude. le diamètre est de l’ordre du mètre. Qui d’entre vous a observé la taille des arbres à cette altitude? Pour arriver à ce diamètre, il fallu des températures positives la nuit pendant de nombreuses années. Et jamais du -40.

        1. MichelC

          D’autres végétaux ont été trouvés. En quantité. Et pas que sur un glacier.
          Quelle est l’explication de la présence de cet arbre à cette hauteur ❓
          A part qu’il y ait poussé comme un grand, je n’en vois pas d’autre.

            1. Bonsaï

              Volontiers, jeune prodige. Eh! bien oui, les arbres existaient sur Terre avant les humains, tout indique que le règne végétal précède le règne animal. N’oublions pas que lorsque l’homme était fondamentalement végétarien, avant de virer cannibale !

                1. Pheldge

                  pourquoi ce terme sexiste et discriminant : erratum, qui contient le mot « homme » ? je demande à ce que ça devienne errafam !
                  D’ailleurs, et sans aucune misogynie, ça va bien mieux comme association, à tout point de vue !

                1. Aristarkke

                  Laquelle Genèse donne l’ ordre d’apparition des créatures comme les scientifiques l’ admettent…
                  Moïse, vers 1.600 AJC, a donc eu beaucoup de chance dans ce classement des étapes.

                  1. MadeInCH

                    ça va même un peu plus loin, si l’on compare avec la théorie, actuellement admise du Big Bang.
                    .
                    D’abord, rien. Puis le « big Bang » lui-même. Gros flash de lumière et apparition de plasma.
                    « 1.3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.  »
                    .
                    Ensuite, « condensation » de la matière à partir de la soupe de plasma, création des premiers atomes, concentration par gravité, apparition des étoiles et des planètes en général.
                    « 1.7 Et Dieu fit l’étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus de l’étendue. Et cela fut ainsi.
                    1.8 Dieu appela l’étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le second jour.  »
                    .
                    Ensuite, la « terraformation » de notre planète-mère sur laquelle nous rampons misérablement actuellement, et apparition de l’eau sur la Terre.
                    « 1.9 Dieu dit: Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi.
                    1.10 Dieu appela le sec terre, et il appela l’amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon.  »
                    .
                    Apparition des plantes:
                    « 1.11 Puis Dieu dit: Que la terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi.  »
                    .
                    Apparition de la vie sur dans la mer en premier puis la terre ferme
                    « 1.20 Dieu dit: Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l’étendue du ciel.  »
                    .
                    Apparition des animaux tels que l’on les connaît.
                    « 1.25 Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.  »
                    .
                    Apparition d’un truc bipédoïde mamiférien pseudo sapientesque:
                    « 1.27 Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.  »
                    .
                    Si je devais décrire les plus grandes « étapes » de la création de l’Univers jusqu’à l’apparition des humains à des incultes, en utilisant des termes qu’ils peuvent à peu près comprendre, j’utiliserai le terme de « jour » pour « étape ». Et puis on va en faire 7 morceaux pour faire bien. La subdivision pouvant varier selon la précision que l’on veut obtenir ou le détail que l’on veut mettre en avant.
                    .
                    Autre possibilité:
                    Effectivement Moïse, ou un autre chez qui il a tout plagié, a eu du bol.

                    1. MadeInCH

                      Note:
                      Cette comparaison entre le « BigBang Theory » et la Genèse est de moi.
                      ça ne fait pas de moi un convaincu, mais je trouve ça très intéressant.
                      (Lorsque je dis « de moi », c’est que je ne l’ai jamais vue ailleurs.
                      Toute correction à cette affirmation recevra Une fatwa dans la gueule dents un remercient au nom de la Vérité Vrai qui est Juste.)

                    2. Aristarkke

                      Seul Genèse 1:1 parle de l’ apparition de l’ Univers à partir d’un instant T avant lequel il n’y avait rien de matériel.
                      A partir de Genèse 1:2, seuls la création, l’ aménagement et le peuplement de la Terre sont décrits (comme vus par un observateur placé par hypothèse à la surface du globe)

                    3. Aristarkke

                      Les soir et matin de la Genèse dits « jour » correspondent à des étapes dans l’avancement de la Création divine mais ne sont pas des jours terrestres de 24 H.

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  @MadeInCH. La comparaison entre le « BigBang Theory » et la Genèse n’est pas neuve. La théorie a même longtemps susciter la méfiance de certains milieux scientifiques pour son coté trop « biblique ». D’ailleurs, c’est une invention de curé, le chanoine Lemaitre étant un de ses pères fondateurs.

                  A noter que la Genèse n’est pas l’oeuvre de Moïse, même si on lui en a longtemps prêter la paternité. La version que nous connaissons est bien postérieure, sans douta d’au moins 500 ans, pour autant qu’on puisse la dater. Cela n’enlève rien à la poésie de l’oeuvre, qui n’a aucune vocation scientifique (sinon il faut m’expliquer pourquoi la composition met cote à cote les chapitre 1 et 2 qui proposent des scénario radicalement différents)

                  1. MadeInCH

                    Mon avis perso:
                    Le chapitre 1 est la création de l’Univers.
                    Le chapitre 2 est le Début du commencement de l’homme lui-même, ou de la relation de Dieu avec les premiers hommes.
                    J’avais entendu, une fois, que l’histoire des premiers hommes Adam, Eve, et leurs enfants n’étaient pas forcément celles des premiers hommes biologiques, mais des premiers hommes avec qui Dieu avait une relation.
                    Et puis, pour prendre à la lettre le Genèse…
                    Il est pas difficile d’admettre que avec l’apparition de l’esprit critique et l’intelligence (recherche de nouvelle solutions par réflexion, notion du « bien » et du « mal » de par une « loi »), l’homme y a perdu en « innocence », d’où la « sortie du Paradis » où il n’y avait pas de soucis, parce que il n’y avait pas d’inquiétudes, parce qu’on ne réfléchissait pas.
                    Le simple fait que l’Homme (et la femme) avait le choix de manger ou pas de l’arbre de la connaissance, qu’ils connaissaient la Loi (interdiction sinon pan-pan cul-cul!) et choisirent de passer outre, c’est déjà une preuve de conscience et d’intelligence.
                    Autour, il fallait bien broder pour y mettre des trucs.
                    Perso, il me semble que le mythe de Prométhée qui donne le feux aux hommes, va aussi dans ce sens. L’humanité perd sa nature animale (et son « innocence ») en acquérant de la connaissance.

                  2. Aristarkke

                    « A noter que la Genèse n’est pas l’oeuvre de Moïse, »

                    Donc Jésus, répondant aux Pharisiens (qui avaient pourtant et au moins la même vision de prophète de Moïse), cite une prescription de Moïse dans le Deutéronome (24: 1), est logiquement un affabulateur…

                    Matt 19:7-8 : 7 Ils lui dirent : “ Pourquoi donc Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de renvoi et de divorcer d’avec elle ? ” 8 Il leur dit : “ Moïse, à cause de votre dureté de cœur, vous a concédé le droit de divorcer d’avec vos femmes, mais dès [le] commencement il n’en a pas été ainsi »

              1. Aristarkke

                C’est après le déluge que l’ Homme reçoit l’ autorisation de manger de la chair animale, moyennant le saignement préalable, destiné à rendre grâce au Créateur.

    1. Pheldge

      Faites attention, soyez prudentes avec les compliments … moi, en toute modestie, j’ai l’habitude, c’est mon quotidien, mais y’en a des qui, par ici, que ils-z-ont pas trop l’habitude : prenez le Papet, qui jouait aux canettes avec Socrate, faut y aller mollo, il pourrait nous faire un la WC …

  18. kekoresin

    Festival aux infos d’État ce midi sur les énergies du futur qu’il faudra développer à grands coups de myards et grands coups de tatanes dans les burnes de pauvres. Fin du « reportage » sur les voitures volantes électriques (mouhahahahaha), les congrégations de milliardaires qui se déplacent en bateaux électriques interdits par l’administration et l’éclairage avec des batteries fonctionnant à l’huile de friture également interdite par les autorités pour raisons de mankagagner sur les taxounettes!!!!

      1. Pheldge

        « Anne Hidalgo, présidente du C40, réseau de grandes villes qui lutte contre le changement climatique … … au côté d’Arnold Schwarzenegger »
        lepoint.fr/environnement/pollution-45-000-deces-evites-avec-la-fin-des-vehicules-a-essence-12-12-2017-2179008_1927.php

        1. Aristarkke

          Enq….r des millions de personnes pour prétendre en sauver 45.000 qui passeront cependant l’ arme à gauche de toute façon…
          Quelle avancée incommensurable…

          1. albundy17

            parfaitement résumé Ari.

            Bien que ma pensée profonde irait plus dans le sens qu’ ils n’en ont absolument rien à carrer des 45.000 gueux toussouteux, et voient plutôt de la relance de PIB en contraignant les sans dents à s’endetter pour acheter des merdes électriques pleine de tva et d’is

        2. Pythagore

          400 décès/an évités à Paris pour combien de crises cardiaques, d’à WC et autres pathologies provoqués par le stress liés aux bouchons, à la circulation impossible et à l’allongement des tps de parcours ?

        3. Higgins

          Je ne peux pas mettre le lien mais sur le site du Point, il y a un bel article signé Sophie Coignard sur les pratiques de Hidaldingue pour se déplacer dans Paris. « Faites ce que je dis, pas ce que je fais! ».

          1. kekoresin

            Oui, 10 m en vélo et on saute dans une bagnole pas électrique passé le coin de mur. Cette connasse mériterait de se faire tringler par des individus issus d’une minorité visible, même dans la pénombre d’une cave jonchée de seringues, de rats et d’excréments douteux!

          2. Pheldge

            Je l’avais mis il y aquelques jours dès parution, le re voici :
            epoint.fr/editos-du-point/sophie-coignard/coignard-anne-hidalgo-accro-a-sa-voiture-08-12-2017-2178121_2134.php

      2. kekoresin

        L’âne trotro va très bien merci! De passage à Paris, on m’a donné un prospectus sur le développement inclusif pour un mieux vivre ensemble et une réelle démocratie participative pour améliorer le cadre de vie des Parisiens. Je pense qu’une vraie démocratie participative serait de donner des pavés aux parisiens et de mettre l’âne et sa basse cour en place publique pour mesurer le taux de satisfaction!

      3. BDC

        Ne jamais prendre de congé un jour de grève de RER : moins de monde et moins de fréquence, certes, mais les bétaillères roulent d’autant mieux ! Et bien sûr on est obligé d’arriver tard au boulot et de partir tôt …

          1. BDC

            Rrhhooo Albundy… mon boulot est fait, je ne vais pas être payée plus, et si je fais trop d’heures l’URSSaf risque de réclamer des charges sociales, donc c’est mieux aussi pour mon patron 😉 …

            1. kekoresin

              Les URSS-AF ne respectent pas le code du travail! Elles se sont fait épinglées récemment. Du coup amendes payées par nos impôts. Avec le soviétisme, l’État rafle toujours la mise…

  19. Save your planet

    Oui. Le président qui marche a lhydrogne nous a mm dit que le con-tribuable devra payer pour accelerer le développement des stations a hydrogne dans toute la france pour sauver gaia.

          1. Le Gnôme

            Il y a du mankagagné dans l’air.

            Imaginons qu’en 2050-2070, il n’y a plus de moteurs thermiques, le trou dans le budget va être kolossal. Faut trouver un moyen de faire rentrer le pognon, sinon le pays sera foutu.

      1. Aristarkke

        Il y a déjà bien 20 ans que BMW (mais elle ne doit pas être la seule, sauf qu’elle en fait, elle, tout un plat) travaille sur l’ hydrogène comme carburant. Cela a d’ énormes vertus, le hic étant là, la séparation de l’ hydrogène qui requiert un haut niveau d’énergie pour casser sa liaison de premier niveau…

          1. albundy17

            du gaz méthane, plus particulièrement, avec 10 kgs de l’affreux CO² rejeté pour 1 kg d’hydrogène produit, avec une conso on va dire de o,7 kg pour les 100 (mixte), ça se tape du 70 grammes au km, belle avancée pour un bagnole à 60.000 euros et plus de coffre occupé par un réservoir à 700 bars qui va passionner les djihadistes.

            1. Aristarkke

              Ta bagnole à 60.000 € (si c’est une Toy Miraï qui avait été annoncée dans cette gamme de prix) est en fait vendue à 80.000 €, disons 79.990 €…
              Heureusement que les djihadistes ont peu de chances d’en croiser une…
              Et l’hydrogène s’il a des vertus indéniables, reste un gaz dangereux extrêmement inflammable (remember le dirigeable Hindenburg), coûteux à produire notamment en empreinte-carbone lourde à ce stade, pas aisé à stocker parce que fuitant facilement sauf ajustements de haute précision sans parler qu’il faudra une vingtaine de camions-citernes pour en remplacer un seul de carburant pour obtenir la même capacité d’utilisation…

        1. kekoresin

          Un prototype de pile à hydrogène est très prometteur. Il permet la séparation de l’oxygène et de l’hydrogène, le comburant et le carburant, en interne, générant sa propre électricité pour entretenir la réaction. Plus besoin de pompes dangereuses, coûteuses et gourmandes en énergie électrique. Petit hic, comment taxer l’eau! Je pense que l’on se dirigera vers la solution usine à gaz facilement taxable…

          1. albundy17

            Tu as des liens ?

            Sinon, je dois aller voir une démo dans quelques jours, un poste à souder à l’hydrogène, fabrication en instantané à partir de flotte, il parait que c’est une tuerie ^^

            Ari, tu l’as essayé ?

              1. Pheldge

                hé ho ! « C’est toi qui me la prends … » votre vie intime ne nous concerne pas ! u peu de décence, il y a des enfants qui vous lisent …

                    1. kekoresin

                      J’ai souvenir lors d’une rencontre au sommet que tu me croyais plus vieux. Alors j’ai 12 ans, je suis puceau et toutes les cochonneries que j’évoque proviennent de mes observations faites depuis le placard de la chambre parentale ☺

                    2. albundy17

                      « Alors j’ai 12 ans, je suis puceau et toutes les cochonneries que j’évoque proviennent de mes observations faites depuis le placard de la chambre parentale ☺ »

                      Louise, 9 ans, qui passe devant la chambre des ses parents après un petit pipi nocturne:

                      « Quand je pense qu’il m’engueulent pasque je suce encore mon pouce »

                    3. kekoresin

                      Tu vois Louise maman se met sur le ventre de papa pour le faire dégonfler – ça marchera pas, quand t’es au travail, la voisine passe pour le regonfler !

            1. Aristarkke

              C’est de ce truc là dont tu parles ???

              http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/cette-flamme-verte-est-la-nouvelle-alliee-des-industriels-ecolos-957133.html

              Je ne sais pas où en est le tarif mais à 5.000 € le machin et 80 kg à transbahuter quelquefois au 7me hausmannien sans ascenseur qui vaut ses neuf à dix étages « modernes », je sens que l’exemplaire qui m’a été réservé va continuer à prendre la poussière sur les étagères de M. le marchand.

              😈

              1. sam player

                80kg c’est pour la micro flamme, mais si tu veux du 1500l/h c’est 200kg… et euh… 6kWh…
                Comment se retrouver avec un fil à la patte… alors qu’on n’en avait pas… youpi !
                J’aime bien la pub : technologie propre ! Faut juste se poser la question : avec quoi l’électricité est produite…
                (bulane.fr)

                1. Oui enfin bon, il y a tout de mêmes des avantages autres que écolo-gnangnans avec cette techno : la flamme est bien plus facile à maîtriser (débit contrôlé, permanent et bien réglé), et sa couleur n’est pas dangereuse pour l’oeil (les protections ne sont plus les mêmes). Pour certains usages, c’est donc une vraie amélioration.

                  1. Pheldge

                    parce que ça n’existe pas déjà, ce type de chalumeau, qu’on connecte à une bouteille d’hydrogène ? faut absolument se le fabriquer soi-même, avec un coût certainement plus élevé, et un rendement médiocre ?
                    Et le plombard qui s’offre un truc pareil, il roule pas en Doblo, mais il a une flotte de fourgonnettes Zoé, et il ne bouffe plus de viande ! …

                    1. Aristarkke

                      Tu as des chalumeaux pour amateurs, vu le prix de revient réels qui fonctionnent au kyrène ou carrément avec une cartouche du butane, modèle camping.
                      A l’hydrogène, non à cause du coût d’extraction, de la difficulté d’étanchement des bouteilles…

                    2. Aristarkke

                      Pour la ZOE, la Mairie de Paris clame partout qu’elle subventionne les artisans avec 9.000€ pour l’achat d’une camionnette électrique.
                      Je ne sais pas si cela existe réellement mais je ne croule pas sous les pubs vantant ce type d’engin.
                      Perso, il me faut une autonomie de 150 kms roulables normalement au minimum sachant qu’en dehors des emplacements « autolib » (sais pas si la prise convient ou conviendra), les emplacements de recharge électrique sont encore rarissimes dans ma banlieue qui est en début de seconde couronne, juste en dessous de l’A86, chez les gueux et les manants…
                      Donc pas prioritaire pour l’équipement…

                    1. Aristarkke

                      Tu as en principe une heure d’autonomie dixit la notice mais à quel rythme de consommation qui dépend de ta buse et du besoin avec une chauffe de toute façon moins rapide qu’avec le poste classique…

                      Tu ne soudes pas du cuivre 22 avec la même buse que celle du cuivre 14 à moins que tu n’ aies le temps, évidemment…

                      OK pour la nouvelle technologie miniaturisée sachant qu’au prix estimé, tu vas devoir faire un amortissement sur trois ans alors que le poste classique s’amortit direct d’autant que dans son prix neuf, tu as les bouteilles consignées et les charges de gaz qui valent largement la moitié du prix… Quant à l’occase, elle est abondante…

                  2. Aristarkke

                    Avec un poste classique, la flamme se contrôle bien avec un minimum d’expérience. On obtient aussi du 3.100° dans le dard et la zone immédiate suivante et du 2.700° dans le panache (quand il est court). Disposer de plusieurs zones de chaleur est un avantage éventuel.
                    Là, c’est bloqué à 2.800°, ce qui va allonger les temps de chauffe sur l’acier par exemple.
                    Certaines fois, quand il faut intervenir sur d’anciennes canalisations brasées à l’étain, il est essentiel de pouvoir provoquer une montée en température rapide pour ne pas tout faire fondre aux alentours…
                    La véritable avancée serait plutôt dans le coût de fonctionnement sachant que celui du couple acétylène/oxygène revient dans les 120 € HT la charge en bouteilles 1 m3.
                    Mais il y a l’inconvénient du fil à la patte pour avoir une autonomie > 1H, ce qui ne sera pas évident sur tous les chantiers (ou on ramène son groupe électrogène, bien sûr…)

                    Heu, pour les coffres-forts, je crains que cela ne le fasse pas…

                    1. sam player

                      Harry, les prix des différents gaz sont directement reliés au coût énergétique pour les produire et pour une petite partie leur investissement de production/transport/stockage. Y a pas de secrets, Si tu économises les coûts de transport stockage tu vas, pour compenser, payer les investissements de production et au m3 t’es pas gagnant.
                      Comme dit son altesse sérénissime il faut chercher les avantages ailleurs.

                    2. Aristarkke

                      Harry, les prix des différents gaz sont directement reliés au coût énergétique pour les produire et pour une petite partie leur investissement de production/transport/stockage.

                      Sam, je ne l’ignore pas.
                      Dans le cas d’Air Liquide qui est le seul à fournir les bouteilles au format plombier itinérant (son concurrent Linde ne donne que dans les unités industrielles), il est clair que le coût principal n’est pas constitué par le gaz mais par son contenant et le potentiel des ventes en découlant. Tu trouves facilement les demi-bouteilles et les bouteilles d’1 m3 et déjà bien plus difficilement celles à 2 m3.
                      Au delà, tu dois louer tes bouteilles à Air Liquide et t’approvisionner en direct auprès d’elle, ce qui suppose une rotation convenable pour rentabiliser par rapport aux bouteilles les plus petites…

                    3. sam player

                      Harry, j’avais bien compris que c’était ton propos.
                      Feu mon père utilisait des lyres pour remplir les petites bouteilles à partir des grandes…

                2. albundy17

                  nan, c’est 35 kgs et 2 kw/h pour la micro flamme à 2500-2800 °.

                  Mais je suis impatient de tester, surtout sur le laiton, on dirait qu’il n’y a pas vraiment de réglage de flamme.

                  Pour le coté propreté, c’est mieux de polluer loin de soi, quand je bosse en vide sanitaire je m’attrape des pifites de plusieurs jours et peg n’aime pas quand je ronfle

                    1. Pheldge

                      bin dans ce cas, gourre-toi pas de bouteille, va pas respirer ton gaz de chalumeau, colles-y des pastilles de couleur dessus 😉

                    2. Aristarkke

                      va pas respirer ton gaz de chalumeau,

                      l’oxygène est un dopant de première bourre, euphorisant en plus…

                    3. Pheldge

                      « l’oxygène est un dopant de première bourre » oui, mais quand tu es déjà bourré, comme l’ami d’Al (j’ai pas pu résister …), tu crois que ça joue ?

                  1. sam player

                    Al, la microflamme c’est pas pour le plombard…
                    Il faut un minimum d’énergie pour braser et 1500 à 2000l/h c’est un minimum pour apporter cette énergie, qui plus est sur des raccords en laiton. Prévois l’achat d’un portique ou des rampes de 10m de long :mrgreen:
                    Mais tiens nous au courant si tu vas voir la démo… ça devrait être intéressant.
                    (pas de réglage de flamme c’est stœchiométrique)

                    1. Aristarkke

                      Espérons qu’ils ont testé le matos en vraie grandeur live au pied des tubes…
                      Donc pas de réglage de débit, hum…

                    2. Aristarkke

                      Sam : Tes débits sont x10 par rapport à la réalité.

                      Je pratique couramment avec une buse de 100L/H et une autre de 160L/H pour les gros cuivres.
                      En fait, la 100 L/H est passe-partout car tu joues aussi avec le débit des bouteilles pour régler le besoin.

                    3. sam player

                      Harry les masses molaires ne sont pas les mêmes et sont facile dans le rapport 1 à 10 justement.
                      Tu brûles de la masse mais c’est du débit qui passe dans ta buse.

                    4. sam player

                      Oui Harry, quand je disais 1500 à 2000l/h je parlais du couple H2-O2… pour orienter Al sur le poste nécessaire au mini… D’où certainement ce quiproquo

                    5. sam player

                      A l’arrache :
                      Couple Hydrogène / Oxygène :
                      H2+1/2O2 = 18g pour 22.4 litres
                      Couple Acétylène-Oxygène :
                      C2H2 + 5/2O2 = 171g pour 22.4 litres

                      D’ailleurs au niveau enthalpie de combustion, les KJ/moles sont largement de fois 10 à l’avantage de l’acétylène. Et une mole c’est du volume, donc du débit.

                    6. sam player

                      Harry, pas de réglage de débit car pas de stockage, donc pas d’accident : tu mets 6kW pour décomposer l’eau et tu récupères théoriquement 6kW en réassemblant les gaz mole par mole et pas de réglage à faire… et pas de réglage possible.
                      Un peu plus ou un peu moins d’O2 n’apportera rien dans la température.

                    7. sam player

                      Pour abaisser la température, la seule possibilité doit être d’utiliser l’air extérieur je suppose…

                    8. albundy17

                      « Al, la microflamme c’est pas pour le plombard… »

                      micro flamme, c’est celle que j’utilise avec oxyacétylénique ou plus rarement oxygene pur quand je dois découper. Un dard, quoi. Mais t’as sans doute ta définition de micro flamme de briquet

                      1500 à 2000 l/h, ha bon, ça doit bien dépoter pour retrouver la tuyauterie en gouttelette, par terre, mrd , perso je ne fais qu’avec de la buse de 100l/h, et par fainéantise je ne baisse pas de buse pour le laiton, je dérègle juste un peu la flamme pour moins chauffer…

                      à 1500 -2000 l/h, m’est avis que le raccord laiton n’est plus qu’un souvenir en une à deux secondes.

                    9. sam player

                      Al, je répète pour ceux qui étaient dans le fond et qui ne suivent pas :
                      Déjà on parle de brasure, pas de découpe, mais c’est un détail.
                      Quand je dis que la micro flamme ce n’est pas pour le plombard, je parle de la microflamme produite par la soudure à hydrogène, i.e. ton générateur de 2kW.

                      Tu brûles de la masse, mais vous parlez de débit.

                      Le pouvoir calorifique de l’acétylène doit bien être pas loin de 10 fois plus élevé que celui de l’hydrogène en kJ/Mol (à l’oeil, j’ai pas les chiffres exacts) et donc pour une même puissance de chauffe il te faudra 10 fois plus de débit. Capiche ?

                      S’y ajoute que la flamme primaire de l’acétylène est la plus la plus chaude et la plus concentrée de tous les gaz combustibles industriels.

                    10. albundy17

                      Bon, tu parles, de brasage, puis de soudure, donc oui, on s’y perd un peu.

                      braser avec 1500 à 2000 l/h mini, j’imagine que dans ce cas là tu évoques l’hydrogène, donc l’outillage à 500 litres/h dont ils font la promo ne doit être qu’un buzz et que ça à 4 fois des raison de ne pas faire la flamme à 2800 qu’ils annoncent (2800 degrés d’ailleurs suffisant pour également souder, m’enfin comme apparemment c’est techniquement impossible d’après ton avis, on va ptet découvrir que c’est pour revenir à l’étain, ou que ça sert à se réchauffer les mains.

                      Tu as peut être raison, d’ailleurs la démo dont je devais bénéficier à été annulé, il y aurait 1 exemplaire du machin pour parcourir le territoire.

                      C’est épatant qu’ils aient obtenu tout ces prix de l’innovation pour un matos digne d’un briquet

                    11. sam player

                      Al, il n’y aurait qu’un débit d’un litre minute, ça n’empêcherait pas de faire une flamme à 2800°C…
                      Dans la brasure, ce qui est important c’est de porter la masse à température pour permettre au métal d’apport de fondre par conduction… Autant pour une emboiture en tuyau cuivre-cuivre ça peut le faire, mais pour un bon gros raccord laiton, j’ai un doute.
                      Autre chose qui m’a interpellé c’est le CA de la boite Bulane (500KE en 2016), 1ME en 2017 et 2ME prévu en 2018…
                      Autre chose (bis) le chalumeau hydrogène existe depuis belle lurette chez les bijoutiers (googlez chalumeau bijoutier)

                      Démo annulée ? Y avait plus de p’ti fours ?

                    12. Aristarkke

                      Sam, on parle de débits parce que nous sommes de pauvres plombiers un peu limités intellectuellement parce que ce sont les repères dont nous disposons avec nos buses et nos détendeurs réglables.
                      On opère en chantier, pas en laboratoire d’essais…

                      Dans le découpage, ce n’est pas tant la chaleur elle-même que surtout le boost apporté par l’excès d’oxygène en enveloppe du dard qui mange le métal et de façon très propre en plus quand tu manies bien ton découpeur.

                      Quand j’ai des ferrailles béton à flinguer dans une découpe de voile béton sans avoir pu mettre en oeuvre la carotteuse (encombrant comme engin. Pas toujours la place sans compter le dégoulis de flotte dégueu….e en provenance de la cloche si tu ne veux pas la flinguer en dix minutes), j’y vais au chalumeau normal et c’est là que tu vois que du vulgaire fer à béton ne se rend pas sans faire son petit Fort Chabrol ! 😉

                      Donc le matos de Bulane équipé en version découpeur devrait y arriver avec l’adjonction d’oxygène…

                    13. Aristarkke

                      Autant pour une emboiture en tuyau cuivre-cuivre ça peut le faire, mais pour un bon gros raccord laiton, j’ai un doute.

                      Où est le problème ???
                      Laiton ou bronze fondent à 900°C quand le cuivre attend quasiment les 1.100°C pour les suivre.
                      Quand j’ai une pareille jonction à exécuter, je chauffe le cuivre d’abord et en exclusivité avec le dard et c’est le panache qui chauffe le laiton.
                      Lequel est à surveiller de près car sa variation annonciatrice de couleur est bien moins visible que celle du cuivre.
                      La seule obligation avec le laiton/bronze est d’ajouter un flux décapant avec ta baguette de brasure car le flux contenu dans ladite baguette est trop faible pour y arriver facilement

                    14. sam player

                      Pour le laiton Harry, je pensais surtout à la masse et à la section d’échange pour la conductivité thermique avec le reste de la tuyauterie. Alors que pour une emboiture la section d’échange thermique est assez réduite.

                    15. Pheldge

                      « le chalumeau hydrogène existe depuis belle lurette chez les bijoutiers… » le plombard c’est kirf-kif le bijoutier ? ah bin je comprends pourquoi que le Papet, c’est l’orfèvre du remplacement de chiottard, option dentèle ciselée …

            2. Aristarkke

              Tu seras gentil de me donner le tarif.
              Pas moyen de le trouver sur le net, ce qui m’étonne (il devait être annoncé à Batimat qui est déjà largement passé).
              (Cela incitera peut-être Air Liquide à baisser ses tarifs extravagants sur les bouteilles petit format…)

              Le manque de pub s’explique probablement par le fait qu’avec 10 salariés (en 2016), il n’y a pas la capacité industrielle de fournir une demande vigoureuse…

              1. albundy17

                Oui, je pense qu’ils mesurent le buzz pour mieux mesurer le tarif, ça va sans doute douiller, un 4-5 mille ne m’étonnerait pas.

                c’est un peu lourd (35 kgs), mais le volume, on dirait une valise cabine, ça me plait beaucoup.

                D’un autre coté, va falloir payer sa cote part sur les compteurs chantier 😥

                1. Aristarkke

                  Déjà qu’un poste avec ses bouteilles au m3 est toujours très tentant pour la caillera mais si le bibelot de chez Tifus Castolus atteint un prix coquet, voilà la guerre allumée chez les plombiers en paix…

                2. Aristarkke

                  35 kgs, c’est de l’ordre du poste dont je parle à l’instant.
                  Donc, c’est potable.
                  Question format aussi
                  Note que cela exige (selon les explications de présentation) de l’eau pure (distillée ???).
                  Donc pas question de recharger dans les ornières ou les caniveaux… 😛

          2. kekoresin

            Il y a déjà quelques années, une pile à hydrogène était au point pour produire l’énergie nécessaire à une maison individuelle (chauffage, électricité). Vite enterré car illégal d’être auto-suffisant en déconnexion du réseau collectif et de ses taxes indispensables au bien être de nos cher$ apparatchiks…

            1. albundy17

              J’ai beaucoup de mal à y croire, un paquet de pays serait déjà autonome (corée du nord ?), c’est comme les fondus de l’energie libre de tesla et le complot mondial pour en empêcher sa divulgation, et ces cons de puissances mondiales qui se font chier à foutre des réacteurs nucléaires dans leurs vaisseaux militaire…

              1. kekoresin

                La technologie était quand même assez chère. La puissance n’est également pas adaptée pour faire avancer un bâtiments de guerre. Quand à l’autonomie des habitants, c’est dangereux pour les états. Regardes l’autoconsommation des panneaux solaires, cela fait très peu de temps que c’est légal en France, parce que non rentable et de toute façon cela ne permet pas l’autosuffisance.

  20. kekoresin

    Petit discours de Lemairdeu il va se pencher sur les gains issus des cryptos pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’argent sale finançant le terrorisme. Tracfin vérifiera tout ça avec ses petits bras et lancera des enquêtes à tout va. Ça sent l’embauche massive de fonx pour la chasse au dahu!

    1. Pheldge

      Oui, et je cite . «Le bitcoin est une triple bulle: une bulle spéculative, une bulle d’opacité et une bulle criminelle, a prévenu mardi son directeur, Bruno Dalles, à l’occasion de la présentation du rapport 2016 de l’institution. Il faut donc faire éclater la bulle.» Ca y est on sort les grands mots …
      Je sens qu’on nous prépare un flicage supplémentaire, à savoir surveillance des transferts provenant de plateformes d’échange cryptos/Fiat …

      1. Dr Slump

        Article ce jour dans Ctpts, qui annonce le lancement de contrats d’achat à terme pour les bitcoins. En clair, après « l’or papier », voici le bitcoin papier. Si le but de la manoeuvre semble très clair, pas sûr que cela suffise à « miner » le cours du bitcoin à la baisse, pardon pour le jeu de mot!

    2. Calvin

      Il a confondu Dash avec Daesh, et l’Etherum avec l’ETA.
      C’est rien, c’est Juste Lemaire.

      Nonon, c’est pas son prénom, c’est juste qu’il est un peu « juste » Lemaire !

  21. cyprus ill

    J’adore la photo du loup de wall street entouré des 2 putes républicaines, tout sourire. Il leur proposerait une partie de jambes en l’air dans son jet privé qu’elles le suivraient sans rechigner (je sais, je sais, supposition hasardeuse vues les vieilles greluches, mais là n’est pas la question).
    Vraiment magique…

  22. Citoyen

    P’tain, c’est grave !!.. On est pas dans la mouise … »On perd la bataille » … qu’il a dit !!!
    Oui, le clown de Picardie prophétise la catastrophe : On va tous mourir !
    Gens de peu de foi, vous devriez avoir honte …. Mettez la main à la poche … C’est pour le bien de l’humanité – euh non, pour le notre – enfin on s’en fout, il faut des sous (beaucoup) pour organiser nos sauteries ….

    Selon le « One Planet Summit », « il faudrait en effet lever près de 6 000 milliards de dollars par an sur les 15 prochaines années » !!!….. Rien que ça …
    Là voila, la véritable raison … Les escrologistes cherchent des sous … des tombeaux de sous, pour se goinfrer ….
    C’est que, mine de rien, il y en a une belle palanquée de parasites, qui attendent de se placer sous la coulée de l’argent des autres … et ça urge !…
    A vot’ bon cœur m’sieur dame !

      1. Citoyen

        Surpris, non … le micron confirme sa vision de l’écologie, qu’il voit comme un simple business comme les autres … Le terme de levée de fonds, parle de lui même … Ses méthodes marketing sont grotesques …
        Comme vous l’aurez remarqué, l’utilisation de l’image de l’ours mal en point, pour faire pleurer dans les chaumières, ressemble étrangement, dans le principe, à celle du gamin (Aylan) mort sur la plage … Ils devraient se renouveler …

  23. kekoresin

    HS quoique. Macrobio veut changer l’article du code civil définissant l’Enterprise. Il faut inclure en plus de la recherche du profit (beuuuurk) des notions sociétales et environnementales. Le patron laisse la lumière dans son bureau, tribunal! Le patron roule en diesel, tribunal! Le patron n’a pas envoyé un joujou à sa secrétaire qui vient de pondre un mouflet, peine de mort! Entre ça et le gold painting à outrance, avoir une boite en France reviendra à revêtir une tenue bondage avec une boule de pétanque dans la bouche, des lames de rasoir dans le slip et en se faisant pisser dessus par des clodos! Je vends ma boite en mars à une mélanchoniste. Je pense qu’elle financera elle-même sa tenue de travail!

    Ce putain de pays moisit sur pattes!

    1. Aristarkke

      Il faudra davantage d’ abnégation qu’un saint pour être patron car la recherche du profit ne pourra pas être mise en veilleuse. Et comment que Flop Joene trouvera le bel et bon argent de l’État si les profits à taxer deviennent riquiquis??? Paf!!! Taxation pour qu’ils n’ oublient pas d’ y penser, à leur profit!!!

  24. Pheldge

    P’tain, je viens d’entendre le Bill gates chez la Mère-dix choux sur RTL … désolant ! ce type est hyper complexé d’être le plus riche de la planète : il culpabilise à mort, et rend l’homme occidental -blanc- responsable de tous les maux et plaies qui s’abattent sur le pauvre monde ==> c’est normal que nous payons ! mon Dieu, mon Dieu … et vu le choeur des pleureuses, et batteuses de coulpes qui faisaient la teuf avec Macron, on est mal !

    1. Save your planet

      Bon le p’tit père Gates? Si il est triste pour l’Afrique, il n’a qu’à se suicider mtnt. Comme ça les povs africains toucheront le jackpot plus tôt.

    2. Aristarkke

      Mais il a raison, Philou.

      C’est à cause de l’homme occidental blanc (et des asiatiques extrêmes) qu’ont été inventées à peu près toutes les trouvailles de l’Humanité (pas le canard à moins que pour le WC).
      Parce que si on avait attendu que les ancêtres des pleureuses y arrivent pour en bénéficier…

    3. kekoresin

      Vu la démographie mondiale, le caucasien va de toute façon payer. Il ne restera plus qu’une poignée d’obèses échoués sur les plages, baignant dans leurs sueurs diabétiques sous le soleil impitoyable de Dunkerque !

      1. Pheldge

        Attenteion, quand tu causes « d’obèses échoués sur les plages, baignant dans leurs sueurs diabétiques sous le soleil impitoyable de Dunkerque », tu vas vexer le Patron, qui va croire que tu l’as vu l’été dernier en train de se faire bronzer avec sa Bimbo… 😉

      2. Pythagore

        HS: en parlant de Dunkerque encore un maire qui aime dépenser l’argent des autres. Ce monsieur a exigé des propriétaires du centre de ravaler les facades à leurs frais bien entendu. Pour ceux qui connaissent la beauté architecturale du centre ville curieusement non classé à l’UNESCO, ca laisse rêveur. Enfin ca fera de l’emploi gratuit.

        1. Aristarkke

          Vous êtes rien qu’une mauvaise langue alors que Dunkerque montre l’étendue du désastre de la reconstruction d’après-guerre faite à la va-vite (constatable à Le Havre (na!), St Nazaire, Royan, Lisieux, etc…) … où l’Etat prétendait empêcher la spéculation (idem plan Pons pour l’industrie automobile qui coulera largement la moitié des rescapées de WWII) en plaçant déjà tout cela sous son contrôle (pas de décentralisation effective à cette époque)…

          Les heureux proprios auront une réduction d’impôt au titre de la loi Malraux!
          C’est qu’il pense au bien-être des portefeuilles de ses administrés…

        2. Aristarkke

          Et la notoriété mondiale (minimum sans exagération. Universelle serait too much, je pense, d’où ma retenue) de Dunkerque suite au film de Nolan???
          Qu’en faites-vous ???
          Tous ces tours-opérators du monde entier qui ont inscrit cette destination sur leurs tablettes!!!
          Faut leur montrer une ville Potemkine!!!

          1. Pheldge

            HS mais vu que ça cause cinéma,donc tarlouzes et compagnie, j’ai appris que les frères soeurs Washowsky allaient tourner un film sur leur trans-formation, évidemment nommé : « ma trique … » 😉

      3. Aristarkke

        « le soleil impitoyable de Dunkerque »
        Rigole pas de trop.
        Quand il y a du soleil (si, si, cela arrive) sur ta plage en sable clair (moins qu’à Le Touquet (re-na!)), tu peux te prendre de ces coups de soleil traîtres que tu n’en reviendras d’être autant cramé…

  25. Cyril45

     » Ce qui s’aggrave, ce sont les bilans matériels et éventuellement humains, pas les phénomènes climatiques eux-mêmes  »
    Tout est résumé ici.

  26. Aristarkke

    HS; Monseigneur : un peu d’onction à vous verser en pansement.
    Boizard est pas loin de péter des durites avec le poison nommé Nanda (Yoa, ouais !!!!)

    1. … mais qui biaise lourdement son discours. La prudence qui reviendrait à dire « on ne sait pas si le réchauffement est lié à l’activité humaine » est absente. Patatras.

      1. René-Pierre Samary

        Dans son exposé, le réchauffement climatique est chronologiquement lié à l’industrialisation. Mais deux choses qui se produisent en même temps ne sont pas forcément causales, ou pas entièrement. L’époque du développement de l’industrialisation est aussi celle de la croissance démographique. Cet aspect est soigneusement évité.

      2. sam player

        C’est une démonstration de physique en prenant un seul élément en compte et en l’isolant du système.
        Il y a quand même une certaine honnêteté sur le fait que l’on ne connaît pas toutes les rétroactions négatives qui ont fait qu’avec des taux de 3000ppm le système ne s’est pas emballé contrairement à la théorie.
        Il aborde aussi, même si c’est très rapidement, le fait que, dans un scénario d’élévation de température, les nuages pourraient augmenter l’albedo et donc réduire l’effet de serre.
        Et comme tout bon scientifique qui vit d’argent public… donnez nous des sous !
        (je parle pas de tipee là, mais des subventions)

  27. albundy17

    « Espérons qu’ils ont testé le matos en vraie grandeur live au pied des tubes…
    Donc pas de réglage de débit, hum… »

    ha ha, c’est là ou on reconnait le vieux…. sage.

    L’absence de réglage de débit est bien le truc rédhibitoire, (en plus du poids tt de même) Pis je ne vais pas l’acheter alors que ma conso de gaz se réduit d’année en année, c’est juste que je trouve ça intéressant.

    Avec une grande rallonge et le mélange injecté dans une bagnole essence, t’achète plus de carburant !

    1. Aristarkke

      Pareil pour moi.
      J’use surtout du gaz dans les changements de chaudière induisant une modif des tuyauteries ou des sorties de canalisations de dalles pour passage en apparent suite à pitting.
      Dans ce dernier cas, j’ai un quatuor de résidences à problème mais c’est tout « par vague » que cela arrive (comme les changements de fonte où j’en ai quatre à exécuter en Janvier alors que je n’ai rien fait en 2017 dans ce domaine)…
      Sinon, je bouffe du gaz quand je sors le chalumeau découpeur (dernière occurrence en 2015 quand j’ai dû découper une chaudière acier (structure soudée non démontable dans laquelle le corps de chauffe pissait sérieusement) dans un grand pavillon des années 60 où elle avait été installée direct et la maison construite autour!!!). Environ 800 kg de ferraille évacués…

  28. Aristarkke

    Reçu à mon domicile IDF
    Regardez à quoi MamanEtat dépense joyeusement notre pognon…
    C’est pas Orwell qui parlait des deux minutes de la haine???
    Ici, les très vilains pollueurs vont la payer, leur pollution…
    CPETF…

    [url=https://www.hostingpics.net/viewer.php?id=942504pognondesautres375.jpg][img]https://img15.hostingpics.net/thumbs/mini_942504pognondesautres375.jpg[/img][/url]

    1. Pheldge

      Euh Papet, t’emm3rde pas pour insérer l’image, tu prends le lien direct, ou au pire tu mets : hostingpics.net/viewer.php?id=942504pognondesautres375.jpg

    2. sam player

      « Des travaux à la charge des pollueurs » qu’ils disent.

      Factures frauduleuses, chantiers fantômes, sociétés sans activité réelle… Des escrocs détournent le dispositif des certificats d’économie d’énergie, mis en place pour protéger l’environnement, et empochent des dizaines de millions d’euros.
      (leparisien.fr)
      [….]
      Isolation des combles à 1 € : l’arnaque à la mode
      Et pour cause : monter une société d’isolation est simple comme bonjour. « Obtenir l’agrément pour une société d’isolation est bien plus facile que pour un chauffagiste, décrypte un spécialiste du secteur. Une demande, deux photos de chantiers et un bon bricoleur obtient son agrément en un rien de temps ! » Du coup, les réseaux d’escrocs se sont donné le filon et prospèrent en surfant sur cette aide largement médiatisée par l’Etat. Qui sont-ils ? Les mêmes qui montaient il y a plusieurs années les arnaques aux panneaux photovoltaïques, aux pompes à chaleur, voire celle de la taxe carbone, si l’on en croit les enquêteurs de la douane.
      [….]
      L’isolation des conduites d’eau… froide !
      Dans l’ouest de la France, quatre artisans ont été pris la main dans le sac pour avoir multiplié les travaux d’isolation de conduites d’eau de vieux bâtiments pour réduire la déperdition d’énergie. Quelle était l’arnaque ? Pour facturer davantage de mètres de tuyaux isolés, ils travaillaient sur la totalité du circuit, même sur les conduites d’eau froide ! Ces professionnels envoyaient ensuite leurs factures à un intermédiaire peu regardant qui établissait des certificats d’économie d’énergie en échange. Depuis, ce dernier a été mis en examen.
      _________
      Harry, pris la main dans le sac !

    3. sam player

      Euh l’ancêtre, en googlant le numéro de téléphone de ton tract, il semble que ce n’est pas le Ministère qui t’a écrit mais un groupement d’entreprises…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.