Plan Borloo : tout, deux fois, avec beaucoup d’alcool

Jean-Louis Borloo est un homme de chiffres. Avec beaucoup de zéros derrière, certes, mais un homme de chiffres tout de même : une nouvelle fois, le voilà solidement positionné sur un grand projet de dépenses gouvernementales plantureuses. L’idée de base est, comme d’habitude, aussi consternante que dispendieuse : et si on claquait une montagne d’argent public pour faire semblant de résoudre un problème ?

Et afin de rendre plus crédible le monceau d’argent qu’il s’agira de cramer en pure perte, on trouvera un sujet d’importance et d’ampleur au moins nationale. Jean-Louis s’est donc empressé de produire un magnifique rapport : le « plan Borloo pour les Banlieues » est né. Comme pour les plans précédents qui se succèdent depuis le premier, en 1977 (ce qui ne nous rajeunit pas), il s’agira de casser les ghettos, de favoriser l’égalité des chances ou de redonner des moyens (les fameux moyens dont il manque toujours plusieurs brouettées, où qu’on aille et où qu’on se trouve) à ces quartiers si défavorisés mais pourtant si présents dans l’actualité.

L’analyse un minimum lucide des éléments de langage et des petites propositions peu originales de Jean-Louis et son équipe ne laisseront évidemment aucun doute : clientélisme politique, planisme bureaucratique digne des heures les plus « Plan Quinquennal » de notre Histoire et, in fine, échec programmé sont au détail d’une facture finale frisant les 48 milliards d’euros aux petits fers (sachons vivre).

Mise à part celle d’une disparition prématurée de 48 milliards d’euros de la poche des contribuables, il n’y a qu’un autre certitude à attendre de ce plan : outre l’évidente esbroufe de cet effet d’annonce, on sait que la situation de ces quartiers « oubliés de la République » ne changera pas d’un iota, ce qui, à 48 milliards d’euros, fait cher l’immobilisme.

Pourtant, il semble bien que, malgré l’injection massive et répétée de fonds publics, l’ambiance dans ces quartiers n’a jamais été aussi peu festive ni citoyenne.

Ici, je pourrais assez peu subtilement revenir sur les petites péripéties rigolotes de certains quartiers de Marseille qui sont en proie à des petits débordements miliciens d’autochtones armés. Il me suffirait de replacer ce petit billet qui narrait les péripéties de Manuel Valls dans la cité phocéenne, où il s’était rendu avec la ferme intention de parler des chiffres de la délinquance ; le politicien s’était retrouvé à pérorer sur les performances de la police et de la justice alors qu’à quelques centaines de mètres de là, la faune locale d’une cité pudiquement dite « sensible » se trémoussait au son des kalachnikovs. Le patron de la sécurité publique, Pierre-Marie Bourniquel, s’était même retrouvé sous les rafales alors qu’il se rendait sur place. Moyennement cocasse, mais totalement illustratif du niveau assez phénoménale de branquignolitude de nos gouvernants.

Notons au passage que, depuis et conformément à ce que j’écrivais plus haut, la situation n’a pas évolué d’un pouce : les fusillades se suivent et se ressemblent, aboutissant parfois à quelques procès médiatiques dont on sait qu’ils ne mettront au frais qu’une poignée de spécimens pendant que le reste continuera, à qui mieux-mieux, de régler ses comptes en place publique.

Je pourrais de même et sans me forcer rappeler quelques autres billets ou je revenais sur le beau respect de nos lois républicaines qui interdisent scrupuleusement le port d’arme dans ce beau pays calme et sans lequel, il y aurait plusieurs fusillades par semaine comme aux Zétazunis où tout le monde sait que ce sont tous des cow-boys fous, là-bas, m’ame Michu.

Ou je pourrais encore m’attarder sur la récente flambée de festivités de Bagnolet qui finit par faire parler d’elle. Il faut dire qu’après trois semaines de voitures brûlées, de blessés par balles sur fond d’émeutes dans une zone devenue impénétrable aux services de l’ordre, il devenait difficile de cacher que deux des quartiers de cette ville de Seine-Saint-Denis étaient en proie à une petite guerre de gangs.

Étonnamment, interrogés par l’une ou l’autre équipe de courageux journalistes tentant un safari sauvage en banlieue parisienne, les habitants de ces quartiers parviennent à la même conclusion que tant d’autres, avant eux et autour d’eux :

« Ça fait des années qu’on attend la sécurité et ça ne bouge pas »

Sapristi ! On nous avait pourtant dit qu’il y avait eu moult Plans Banlieue qui, tous, contenaient d’épais volets sur la sécurité ! Que n’ont-ils été appliqués ? Nous aurait-on raconté des carabistouilles ? Et si oui, où sont passés les milliards ?

Le constat est amer : cela fait des décennies (et quelques uns de mes billets plus anciens l’attestent facilement) que ce problème n’est absolument pas géré. Oui, vous avez bien lu : il ne s’agit pas de dire que les plans précédents ont échoué, ni que les moyens n’ont pas été mis ni même que les politiques menées ne furent pas les bonnes, mal ciblées ou mal exécutées. Il s’agit plutôt d’expliquer que ces quartiers n’ont jamais été l’objet du moindre égard aux préoccupations réelles des habitants.

Oh, certes, il y a bel et bien eu des tomberaux de pognon public qui ont été déversés dans des brochettes d’associations lucratives sans but chargées de redistribuer les emplois inutiles, des subventions dodues et des palanquées d’équipements divers et variés. Combien de salles multimédias, de bibliothèques interactives, de terrains de foot ou de baskets furent construits, rénovés, re-construits, re-rénovés, repeints, re-repeints et re-re-rénovés avec ces dizaines de milliards ? Combien d’emplois idiots au contenu vide, à l’impact nul et aux débouchés inexistants ont été distribués ainsi ? Même la Cour des comptes sera bien incapable d’en connaître le nombre précis, mais il doit être assez croquignolet.

La réalité est que ces monceaux d’argent ont été dépensés pour une unique raison : acheter une relative tranquillité sociale, un calme politiquement vendable et l’éventuelle orientation des suffrages une fois de temps en temps. Toute sécurité ou même vague efficacité des politiques n’ont jamais été l’objet de ces épandages massifs.

Et d’épandage massif en aspersion vigoureuse, on a créé au fil des générations de véritables enclaves que certains, Jean-Louis en tête, semblent découvrir les yeux exorbités devant l’ampleur des dégâts : zones de non-droit où l’ambiance autorise le jet d’objets divers sur les impudentes forces de l’ordre en goguette, les habitants y vivent de façon quasi-autarcique en se reposant sur l’économie toxique du trafic de drogue et d’armes.

Et pendant que tout le monde regarde, effaré, la situation se dégrader à grande vitesse dans ces banlieues « abandonnées de la République », on constate le même délitement, à grande échelle, sur tout le reste du pays. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le pays s’enfonce à présent lui aussi dans les délices de l’épandage subventionné et la distribution de cathéter pour l’injection directe d’argent public en intraveineuse.

Son ambiance globale est largement détériorée par des années de ponctions sans bride, la reproduction vigoureuse de plans Vigipirate tabassant essentiellement du conducteur de Doblo à 92km/h sur une départementale bien droite, la multiplication d’acquis sociaux indéboulonnables et pernicieux ou la disparition progressive de toute responsabilité personnelle au profit d’un collectif de plus en plus étouffant, tout ceci favorisant les expressions les plus agressives de l’égocentrisme le plus crasse.

Il n’y a aucun doute à avoir : le plan Borloo est une nouvelle fumisterie jetée en pâture pour occuper la presse. Nos banlieues et leurs habitants continueront de souffrir et tout indique que la cause des maux dont ils souffrent sera consciencieusement reproduite à l’échelle du pays tout entier.

Dès lors, ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires213

  1. Le Gnôme

    Il est amusant de constater que les édiles de Bagnolet qui sont habituellement férocement contre la police couinent contre l’insécurité et réclament…des renforts de la même police présumée fasciste.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Oui, entendre Corbière demander l’intervention de la police est assez savoureux. N’est-ce pas lui qui quelques jours auparavant, lors de l’évacuation de Tolbiac, traitait ces mêmes force de l’ordre de nazi ?

      1. Aristarkke

        Normal,en fait. A Tolbiac (la fac) il est dans le saint des saints, i.e. l’ intra-périphérique. A Bagnolet, il est du mauvais côté dans l’outland, la terra incognita, toussa

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Oui, dans ce billet très didactique, on apprend qu’une DOBLO peut atteindre la vitesse faramineuse de 92 km/h.

      1. Aristarkke

        Il y a(vait) effectivement des versions faiblement motorisées en essence ou en diesel atmosphérique avec du 63 Hp pour tracter… Chargé comme une mule de là bas, le 92 doit être effectivement raide à atteindre. Heureusement qu’il n’a pas évoqué l’ AX Sport à 92km/h parce que là, j’aurais boudé le blog pendant au moins un mois…quinze jours…une semaine…une journée…une demi-journée une heure et n’ en parlons plus! 😛

        1. Stéphane B

          Ou la visa qui arrivait à décoller d’un porte avion ou encore le solex qui va aussi vite qu’un avion, à condition de pédaler comme un couillon

        2. Citoyen

          92 km/h sur un Doblo ?…. Encore un moteur trafiqué, passé dans les mains d’un préparateur qui travaille au noir …. Un lettre anonyme au contrôle technique, devrait pouvoir régler le problème …

    2. Pheldge

      Ouh la laaaaa : « le conducteur de Doblo à 92km/h », Papet, c’est la gloire là, tu deviens, par ce clin d’oeil Patronal appuyé, un personnage officiel du Blog ! T’as fait quoi ? t’as pas donné des BCH, c’est pas possible, tu sais pas faire, alors, c’est ton anniversaire, que tu nous fais 1932 ans aujourd’hui ? 😉

      1. Aristarkke

        Faire partie du quarteron (de centaines) de lecteurs (*) de Monseigneur est une partie de plaisir…
        (*) Mgr de Cèze demeure modeste en évoquant ses 18 lecteurs alors qu’il en est au moins à 25…

  2. Jacques Huse de Royaumont

    A combien de plan banlieue en est-on, au fait ? 6, 8, plus ?
    Tous ces milliards par centaines pour que la situation empire. La seule différence, cette fois-ci, c’est que personne ne fait semblant d’y croire.

    1. Vodkaman

      Vous êtes foncièrement pessimiste.

      Moi, j’y crois très fort, aux milliards dépensés. Bon si vous parlez de l’efficacité, oui, là…

  3. kelevra strike

    par hasard je suis tombe sur la chaine de tv ERE, chaine de la seine saint denis, financee par qui? aucune idee, surement la region le departement etc , si la france c est devenu ca… alors ce n est plus la france, c est juste une annexe d un pays musulman, entre l emission de l imam qui preche moitie en arabe moitie dans un francais approximatif, sa diatribe d un islam pas tres modere, l emission parole de femme ou une voilee explique qu elle est libre, elle porte le voile quasiment integral, en commenant un defile de mode …. des voilees de toutes les couleurs enfin noir gris et bleu et marron et tout l reste est a l avenant, voila a quoi vont servir les 48 milliards, entre autres, a financer une population qui n en a absolument rien a foutre de la france mais a trouver des connards pour payer, bienvenue au frankistan

    1. Jacques Huse de Royaumont

      En finançant les banlieues, on fournit à ses problèmes ses moyens de subsistance. De ce fait, les problèmes ne se résolvent pas, ils croissent, bien nourrit par nos soins. Les plans banlieues ne sont pas inefficaces ou inutiles, ils sont pernicieux.

      1. Pythagore

        Le contribuable devrait avoir la possibilité de choisir ou va les impôts qu’il paye. Le Cerfa imposition pourrait avoir des cases à cocher. Je me demande quel serait le résultat.

    2. Balthasar

      Finalement, la mode intégriste est très bcbg d un point de vue chromatique. Un peu inspirée par Cyrillus des années 80 et pas du tout Benetton vivre ensemble… 😮

    3. Nemrod

      Oui, j’ai entendu le Guignol en chef de Bagnolet dont j’ai oublié le nom, je propose de l’appeler Guignolet qui parlait de la situation chez Bourdin.
      Je résume
      – c’est la fotograndcapital…?
      – y mankdemoyen
      – c’est paslislmam

      Voilà.

  4. Bonsaï

    On comprendra que ce plan banlieue est de la plus haute importance stratégique : en effet depuis que la Grande-Bretagne a définitivement pris le grand large, il ne reste plus que la France pour faire office de far-west !

      1. Pheldge

        à ce que j’ai entendu*, le quatre-vingt-treizistan, du Califat de Sindny, n’est pas mal non plus ! 😉

        Bien que retournant de temps en temps en métropole, et en IDF, j’avoue ne pas y avoir mis le pied depuis plusieurs décennies.

  5. albundy17

    « Nos banlieues et leurs habitants continueront de souffrir »

    Je pense souvent à eux, ces habitants coincés dans des zones de non droits, oubliés de la république.

    1. Aristarkke

      Malheureusement, il y en a qui sont coincés dans ces quartiers sans possibilité financière d’ aller se loger ailleurs…

    2. Val

      @al il m’arrive d’être optimiste , spécialement quand je vois le cas d’une petite des Mureaux fille d’une femme que le mari venu du bled battait comme plâtre. (c’est fou ce que le français est devenu amusant : venu d’un bled : ça sent son souchien pur jus , venu du bled …) passons , donc cette jeune fille est partie de chez elle, s’est engagée dans l’armée , a bossé comme une malade son BTS est entrée ds une prépa et a décroché une petite école d’ingé . Ses interventions à l’aumônerie sont toujours rafraîchissantes de spontanéité : il est clair que pour elle s’il faut envoyer qq chose dans les banlieues c’est plutôt des pruneaux que du blé ….
      Dans mes jours d optimisme je me dis que chaque problème porte aussi en son sein son vaccin.

      1. albundy17

        Il y a de bonnes graines partout, mais a vivre ds un tel environnement, il y en a un paquet qui pourrissent sur pied, et je sais de quoi je cause…

        Enfin, si certains s’extirpent du marigot, leurs géniteurs sont bien souvent condamnés a vivre dans l’enfer des quelques merdeux qui règnent désormais sur ces zones repeintes à l’approche de chaque élection municipale.

        HS, mais je l’ai sur le coeur, la petite de Wambrechies , fille d’un copain d’école. Le mec a réagit à une pulsion. Il est donc en grande souffrance, et il faut l’aider, comme on aurait dû le faire la dernière fois.

        L’émasculer physiquement aurait évité beaucoup de douleurs à tous. Il faut légiférer

        1. Val

          @al j’ai tendance à me fiche de la souffrance du meurtrier, ce type n’aurait jamais dû sortir de taule avec ses bijoux de famille , bien d’accord avec toi . Mais il paraît qu’avec ces tordus, ça ne suffit pas , alors pour moi la taule à vie ça m’irait bien pour des ordures pareilles . Ca aurait au moins sauvé une vie . Un adage dit que celui qui sauve une vie sauve l’humanité toute entière . Et le juge qui a libéré l’ordure se regarde t il des fois dans la glace pour regarder ce qu’il a fait ?

          1. albundy17

            « à me fiche de la souffrance du meurtrier »

            C’était ironique, hein…

            sans baloches, je suis étonné que ça ne suffise pas, mais dans ce cas, enlever le service trois pièces

            1. Vodkaman

              Oui, le gars s’est même acheté des pilules contre les troubles de l’érection…
              Pour ce qui est de résoudre « physiquement » les problème, un médecin légiste qui nous avait fait un cours en fac (cela ne me rajeuni pas) nous avait indiqué que dans les pays pratiquant la castration chimique, les malades continuaient à passer à l’acte d’une autre façon, avec tortures et mutilations, toussa.
              Après, tant qu’à couper, pourquoi ne pas couper aussi dans les « coûts  » occasionnés au ministère de l’a-justice.

              1. albundy17

                « nous avait indiqué que dans les pays pratiquant la castration chimique »

                Le soucis de la castration chimique reste essentiellement l’observance du traitement.

                  1. albundy17

                    En principe, ce cas devrait être traité sous le sceau de la préméditation, le mec est tout seul et ce prend quelques cachets si cher à l’ADP, pour ensuite prendre l’air à coté d’un parc d’enfants.

                    Con bandit doit se pignoler à la lecture de ces articles relatant le calvaire de l’ange.

  6. cherea

    Comment un type qui a fait carrière et fortune dans la restructuration d’entreprises, (qui consiste à chasser chaque euro dépensé) avec Bernard Tapie peut-il dans le même mouvement verser l’argent public dans le tonneau des danaïdes? Ça reste un mystère une telle dichotomie chez ce genre de triste sire…

    Sinon Borloo me fait penser à OSS117, 1er de la série, lorsque Pierre Bellemare lui dit en gros « c’est la merde entre Soviétiques et Américains, puis il y a aussi les Israéliens dans la région…Bon vous allez me calmer tout cela » et Dujardin répond « pas de problème ». Borloo c’est « tu vas m’électrifier toute l’Afrique centrale et me régler le problème des banlieues en France » et l’autre répond « Pas de problème ».

  7. Le Gnôme

    Histoire de continuer dans la dépense inutile, un « petit » service national d’un mois à deux ou trois myards pour apprendre les « valeurs » de la République, ce n’est pas cher payé.

    Il est tombé moins d’obus à Gravelotte que de dépenses prévues en cette année 2018, et il ne faut pas se plaindre, nos dirigeants parlent d’économie à tout bout de champ.

  8. René-Pierre Samary

    Les festivités de Bagnolet sont devenues une vieille tradition française. Du temps du précédent maire, Marc Everbecq, celui-ci déclarait : […] « les jeunes, ils ont raison ! » « cette colère est légitime ! », « il est temps qu’on arrête de stigmatiser tous ces jeunes », « ce sont des jeunes qui sont plein de talent »

  9. Nemrod

    Et les habitants de la France périphérique eux, ils deviennent quoi ?
    Je dis ça, je dis rien.
    Ils représente quand même la moitié de la population et 80 % du territoire.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        En plus, ils ne savent pas faire la différence entre du beluga, du sevruga et de l’oscète.

        Heureusement qu’il existe des gens raffinés qui savent dépenser élégamment leur argent à leur place.

              1. albundy17

                C’est pour cette raison que je ne vois plus de hannetons si chers à Gainsbourg ???

                Ce doit être pénible à farcir.

                J’y pense, en fait tu évoquais sans doute une de tes pratiques sexuelle ?

    1. Vassinhac

      Nemrod, surtout laissez-les en dehors de chez nous… qu’ils ne viennent pas se mêler de la France rurale… et qu’ils nous laissent tranquilles en prenant quelques libertés avec les règlements, au besoin au moyen d’un canon de temps en temps versé aux gendarmes locaux…

      1. Nemrod

        Le problème est qu’il s’en mêlent déjà…80 km/h bientôt par exemple.
        Et c’est sur nôtre dos qu’ils vont prendre les fringues pour habiller Moham…euh Paul.

    2. MCA

      @Nemrod 30 avril 2018, 11 h 04 min

      Je ne pense pas qu’ils sachent vraiment ce que c’est que d’être immergé dans ces banlieues, ils ont tout au plus une vision fantasmée.

      J’ai l’occasion d’avoir un pied dans les banlieues (93) et un pied dans la France rurale loin du tumulte (17).

      Ce sont deux mondes qui ne se connaissent pas réellement.

        1. MCA

          Dis donc,

          il n’y aurait pas du 59 qui serait venu envahir le 17 par hasard? :o)))

          Et puis dans le 17 il n’y aurait pas d’autres joies festives style Jean du Voyage également?

          J’ai entendu dire que certains quartiers de La Rochelle et Rochefort n’avaient rien a envier au 93.
          Toi qui fréquentes ces lieux, tu confirmes?

          Ce n’est pas tout, il y a même des villages communautaristes dans le massif central qui font sécession.

          Flamby avait évoqué dans un de ses bouquins, à long terme une sécession pure et simple de certains départements voire régions.

          Cela dit, dans le 93, contrairement à ce que ronronne le dénigrement médiatique habituel, il existe des coins tout à fait charmants.

          Le 93 est un département à découvrir qui recèle des potentialités insoupçonnées des provinciaux!!!… :o))))

          1. albundy17

            Oui mais me concernant, je suis adepte du « fait comme les Romains »

            Je me suis vite conformé au 1/4 d’heure Charentais, par exemple.

            Moins de Jean du voyage ici que sur le pourtour méditerranéen, nous avons par contre des Jean du voyage qui ne voyagent plus du tout, allant même jusqu’à acheter du foncier et les taxes afférentes, équipés par ailleurs de compteur d’eau (vert, pasque faut pas déconner tt de même ^^) et elec.

            Concernant la peuplade de certains quartiers de LRO, il est prudent de ne pas se rendre à Villeneuve les Salines sans un bon dico de traduction, et un copain costaud, cela dit il doit y avoir 3 ou 4 meurtres par an, il faudrait rapprocher cela en % de population.

            Ton Chauvinisme est presque touchant ^^

          2. Dr Slump

            « Flamby avait évoqué dans un de ses bouquins, à long terme une sécession… »

            Mais c’est exactement ce qu’ils cherchent, à Bruxelles comme à Paris: régionaliser, diviser, et in fine détruire les nations pour mieux régner depuis une haute administration européenne. Flamby fait comme si ce serait « comme par accident », oups pas fait exprès, mais en fait c’est le but, et tous les fondateurs de l’union roropinpin l’ont clairement exprimé depuis le début. L’immigrationnisme au mépris du droit, sous prétexte d’humanisme, soutient le même but, diluer la population autochtone, pour affaiblir son unité culturelle.
            Un bon conseil,: ne jamais prendre les autres pour des idiots, et Hollande en particulier.

            1. MCA

              @Dr Slump 1 mai 2018, 11 h 38 min

              Entièrement d’accord avec toi, mais ta remarque mériterait un point conspi dans le decodex non?

              Elle va a contrario de celle de Madelin qui disait « En politique si on hésite entre l’intentionnel et la connerie, toujours opter pour la connerie ».

              Toutefois, dans ce cas, je pense que c’est trop gros, trop constant et trop unanime pour ne retenir que la connerie.

      1. sam player

        « … un pied dans les banlieues (93) et un pied dans la France rurale loin du tumulte (17). »

        Je voudrais pas habiter à Tours…

    1. Stéphane B

      ça donne envie de faire du tir sportif sur CMH (cibles mobiles hurlantes). Après tout, il y avait bien au début du XXème siècle une épreuve des JO qui consistait à tirer sur des pigeons volants, alors pourquoi pas créer une nouvelle épreuve ?

  10. Guillaume_rc

    Bon allez un truc positif quand même : la plupart des réactions (Malek Boutih en tête dans l’Express) condamnent les divagations de Borloo.
    Un début de prise de conscience ?
    Soyons fous : un sursaut ?

      1. René-Pierre Samary

        Ce n’est pas un mauvais type, je pense. C’est le genre d’homme qui se rend plus sympathique par ceux qui le critiquent que par ceux qui le soutiennent. Au royaume des faux-culs, il est finalement en porte-à-faux, d’où une carrière politique qui arrive à un cul-de-sac. J’ai lu de lui des choses assez intéressantes.

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Il fait parti des 2 ou 3 socialistes qui méritent d’être écouté. Pourquoi a-t-il la carte du PS ? Une erreur d’orientation ?

        1. René-Pierre Samary

          Pourquoi ? Parce qu’on ne peut pas être de droite. Beaucoup de gens qui tiennent des raisonnements qui les classeraient de ce côté, sont arrêtés par une sorte d’interdit. C’est comme une force d’attraction, ou de répulsion. Le travail obscur d’une puissance invisible. Regardez Onfray, par exemple… Être de droite, c’est être proche du Front National, du nazisme… Je répète : tout a commencé rue Copernic.

          1. Pheldge

            + beaucoup RPS ! rajoute le coup de « l’aventure SOS racisme » et toutes les illusions mitterrandiennes, et tu as la réponse.

            1. albundy17

              Aventure fait plutôt songer à un épisode ayant une fin, tandis que sos racisme poursuit son pompage de fric gratuit.

              A propos d’aventure, je ne peux que vous inviter à regarder la rediffusion de « Planète bleue » ce mardi chômé, images époustouflantes, faire fi des commentaires parfois réchauffistes.

            2. René-Pierre Samary

              Les « illusions mitterrandiennes » ? Il n’en avait aucune. Il savait comment accéder au pouvoir, et y rester un moment. À demi-mot, dans une confidence à d’Ormesson, il s’amuse à lever un coin du masque.
              Mitterrand, un type qui se pensait au-dessus de sa fonction, pour son plaisir d’esthète et pour le malheur de la France…

                1. René-Pierre Samary

                  « L’immigration changeait progressivement de nature. Jusque-là, une immigration de travail avait permis à l’industrie française de faire tourner les machines à moindre coût, cela au prix d’un regrettable retard dans la modernisation de l’outil productif. Le ralentissement de la conjoncture, sous l’effet des chocs pétroliers, ainsi que la montée du chômage, avaient décidé Giscard d’Estaing et Jacques Chirac son Premier Ministre d’y mettre un terme. Tout en même temps, celui qui se plaisait à jouer de l’accordéon dans les foyers d’immigrés maliens imaginait le regroupement familial. N’était-ce pas une solution d’équilibre ? Il n’y aurait plus d’immigrés indésirables, mais on allait donner une meilleure qualité de vie, propice à leur assimilation, à ceux qui étaient déjà présents sur le territoire.
                  Concilier clémence et fermeté n’est pas mauvais, tant qu’il y a, effectivement, fermeté. Dans le cas où l’énergie manque, l’indulgence constitue un encouragement, et la résultante va à l’opposé du but poursuivi. Le simple bon sens aurait pu dire à cet homme d’une intelligence supérieure qu’il mettait dans l’un des plateaux de la balance un élément qu’il pouvait maîtriser, et dans l’autre une composante qui ne pouvait que lui échapper. Un paysan inculte, ou un simple marin, aurait indiqué à Giscard d’Estaing que, lorsqu’il y a une forte pression, il est malavisé d’ouvrir une vanne qu’on n’est pas sûr de pouvoir refermer. Le 29 avril 1976, le robinet du regroupement familial fut ouvert. L’inondation pouvait commencer. « 

                2. theo31

                  7 points de PIB en plus en prélèvements obligatoires en 7 ans et on nous présente le guignol comme libéral.

                  Mittouille ne les avait augementés que de 2 ou 3 mais il a fait exploser la dette.

              1. Higgins

                En 81, Mitterand avait une affiche de campagne, « La force tranquille », où en arrière-plan, on voyait un petit village français avec son clocher et ses toits. C’était une copie quasi-conforme d’une affiche de propagande de Pétain. Quand j’ai découvert le passé de l’Arsouille, comme l’appelait le Général, avec sa Francisque qu’il avait été courageusement cherché à Vichy, le brouillard s’est subitement dissipé. Socialiste par accident et par pur opportunisme (si de Gaulle avait été de gauche, il serait resté officiellement de droite), il a, par pure mégalomanie, contribué à abaisser ce pays.

                1. bibi

                  Il n’a pu contribué à abaisser ce pays que parce que la droite en 1974 n’est plus de droite et qu’elle s’est déjà soumise à la morale de la gauche.
                  Le déclin de la France il commence avec Poher qui ratifie le torche cul socialiste qu’est la Convention Européenne des Droits de l’Homme.

                  1. Gosseyn

                    La C.E.D.H. ? Son torche-cul de Convention ? Oui, c’est ainsi qu’ils s’en servent !
                    Pour ceux qui auraient des doutes sur ces appréciations, qu’ils aillent faire un tour sur ses statistiques annuelles, et comprennent ce que signifie un taux de rejet des requêtes de l’ordre de 95 % et plus !
                    Comme si ces victimes de leur inJustice nationale n’avaient pas présentés leurs griefs justifiés en bonne et due forme, pour la plupart …
                    Autrement dit, la CEDH est l’organisme qui viole le plus en Europe la Convention qui régit et justifie son activité !

                  2. Pheldge

                    bibi, Poher n’était qu’un bref intérimaire, s’il a signé, c’est qu’il avait le soutien de la famille UDR (gaullistes de l’époque). De toutes façons, entre le Giscard d’un côté qui rêvait d’Europe fédérale, et le Chaban-Delmas, qui ne parlait que de « nouvelle société », fallait pas s’attendre à grand-chose ! Portés par l’euphorie des trente glorieuses, ils se sentaient tous des pulsions socialoïdes !

                    1. bibi

                      Non, c’était juste le fait du prince qui même intérimaire se croit en droit d’engager la France, De Gaulle et Pompidou eux ont toujours refusé de signer cette merde de convention, et l’UDR qui était encore attaché à la souveraineté nationale ne soutenait en aucun cas la ratification de cette merde.

                      Par contre il est clair que si Poher ne l’avait pas ratifiée, Giscard l’aurait fait, mais au moment de la signature de Poher les fédéralistes sont loin d’être sûrs d’accéder au pouvoir suprême et ont donc profité de l’occasion pour mettre à jour leur agenda européiste.

  11. zelectron

    Borloo, ces derniers temps, ne parle plus d’argent il réclame des moyens, ce qui vous en conviendrez n’est pas du tout la même chose, il voudrait nous faire croire qu’ils sont gratuit mais là aussi il ne prononce pas le mot bien que ça lui brûle la langue, hips . . .

  12. Higgins

    Pour Marseille, c’est « Règlement de compte à OK Corral » tous les jours. La preuve toute fraiche: http:/ /www.europe1.fr/faits-divers/un-homme-tue-par-balle-a-marignane-3639512
    Pour le reste, entièrement d’accord. Le pognon ne résoudra absolument rien sans le retour d’un minimum d’autorité à l’école (encore faudrait-il que les enseignants soient en phase. Les réactions entendues çà et là après les déclarations du ministre sur la mise en avant des fondamentaux, lire, écrire, compter, au primaire permettent d’en douter) et dans les rues ou les terrains militaires abandonnés (http:/ /www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/04/28/97001-20180428FILWWW00054-une-rave-party-illegale-se-tient-dans-la-marne.php). Il est nettement plus facile et rentable pour le Léviathan de chasser le Doblo qui roule à 92 km/h au lieu de 90 bientôt 80 sur les belles routes de France (de plus en plus mal entretenues au passage) que de rassurer la populace lorsqu’elle en exprime le besoin.
    Qui plus est, nos crânes d’œuf s’obstinent à mettre en place un Service national obligatoire d’un mois alors que tout (infrastructures, personnel, et savoir-faire) a été sacrifié à l’aune des dividendes de la paix. Comment faire tenir tranquille certaines populations totalement rétives, et ignorantes, à toute forme d’autorité pendant un mois? Je souhaite beaucoup de courage et d’abnégation aux pauvres hères en charge des Kevin, Mohamed, Pricilla et Samira, sans oublier Gaston et Chantal, car filles et garçons seront mélangés pour leur expliquer les « bonnes règles » du « vivre-ensemble » new-age.

    1. Stéphane B

      Au Mirail dont la presse nationale ne parle plus, cela continue aussi
      ladepeche.fr/article/2018/04/29/2789095-coup-feu-mirail-homme-blesse-cuisse.html

      1. Stéphane B

        Et en parlant du Mirail , on peut aussi évoquer les étudiants, poils aux dents, avec une inscription fort sympathique sur la façade extérieure du bâtiment. Je vous laisse la lire en regardant la photographie
        ladepeche.fr/article/2018/04/30/2789557-evacuation-universite-jean-jaures-toulouse-justice-rendra-decision-mercredi.html

        1. theo31

          Ca rappelle des souvenirs. En 2006, j’avais déposé une requête au tribunal administratif. Le juge nous avait donné raison mais le président n’avait rien fait car de connivence avec les pouilleux qui bloquaient la fac.

          En attendant, des commerçants ont fait faillite à cause de ces gros connards dont certains se sont reproduits.

    2. Boutros

      Mais non, mais non, vous exagérez tout le temps.Le Service va leur apprendre à conduire une camionnette (sur les trottoirs ?), utiliser (une Kalas…) un Mas 36 etc…, ce que l ‘EN ne fait pas ,ou mal.

      1. Pheldge

        des armes ? que non : aux dernières nouvelles, ça serait une sorte d’instruction au secourisme …
        « Vers un service national universel obligatoire d’un mois
        La version moderne du service militaire serait notamment consacrée à des activités sportives, à l’apprentissage des gestes de premiers secours et des comportements à adopter en cas de crise. »
        De toutes façons, l’armée n’a plus les moyens de grand chose …
        lefigaro.fr/politique/2018/04/29/01002-20180429ARTFIG00171-les-contours-du-service-national-universel-se-precisent.php

        1. Gosseyn

          Eh bien, ces secouristes seront formés à mettre des emplâtres sur des jambes de bois, dans la droite ligne de nos politiciens actuels !

          Des braillards qui feront comprendre leur pensée aux gens, sans le dire eux-mêmes,  »Vous pouvez venir maintenant, avec vos attentats. Nous, on a mis des secouristes partout ! » …

      1. albundy17

        « si ils avaient encore le droit de coller des paires de baffes beaucoup ne s’en priveraient pas. »

        Bien que si ça défoule, mis à part que ça fait mal au doigts et à l’égo, le résultat reste insignifiant. Je penche pour un solde négatif.

        Tu bossais dans quoi bibi ?

            1. bibi

              Il y a une part non négligeable d’individus qui ne comprend que la violence, en particuliers chez les allogènes.

              Dans quoi voulez-vous bosser si ce n’est la marine?

          1. Stéphane B

            Ô purée, Betharram, la grotte est magnifique et l’internat a(vait) une sacré réputation de mon temps.
            Béarnais bibi ?

              1. sam player

                Bon, Bibi, facile à reconnaître, c’est le seul qui joue à la pelote basque avec un béret et monté sur des échasses…

            1. Citoyen

              Ah,… Betharram, la grotte, … le seul endroit du quartier où il fait frais l’été, quand dehors ça cogne !… J’ai eu l’occasion de tester … Bon, c’est pas le seul intérêt du lieu … Mais tout de même, c’est pas à négliger.

            1. Pheldge

              Ah bon, sam a du mal avec ses bijoux de famille, l’âge ? l’abus de Téflon ? bin oui, si la paire du béta* rame …

              *béta, mais béta +, quand même, sans être du pur alpha, comme par exemple votre serviteur 😉

  13. Pythagore

    Au fait Borloo n’avait-il pas qq petits soucis de santé ? Je suis étonné de le voir refaire surface. Enfin « ses » subventions aiderons peut-être le houblon et le bordelais.

  14. Omoshiro Nandayo

    Le seul et vrai problème est celui de la non assimilation de l’immigration issue des anciennes colonies d’Afrique de l’ouest et du Maghreb. Une part non négligeable est en sécession avec la société Française qui n’a jamais été consulté à propos d’une vague de re peuplement de son territoire. Les gouvernements peuvent dépenser l’argent des con-tribuables cela n’y changera rien.

    1. René-Pierre Samary

      Le seul et vrai problème est celui d’avoir laissé entrer une population inassimilable, par le nombre et par le différentiel culturel.
      Le seule et vraie question est « comment les a-t-on laissé entrer ? »
      Le patron ( dit « Caton le Jeune ») a son « delenda carthago » avec « ce pays est foutu ». J’ai le mien avec mon « remember Copernic ».
      Car c’est là que tout a commencé.

      1. Omoshiro Nandayo

        Cette entrée était nécessaire pour une élite mystique qui a fait du corps de la France la république universelle. Celle qui doit transformer n’importe quel type de n’importe où en bon Français comme vous et moi… Le résultat on le connait et ce n’est encore rien car pour le moment il y a encore certaines illusions qui finiront bien par se dissiper… Mais ce que nous vivons était en germe depuis longtemps. N’est ce pas sous la 3ème république qu’il était question que les musulmans d’Algérie deviennent de bons français ? Ce ne sont pas nos hommes politiques qui ont fait preuve de racisme. Juste les oulémas qui ont refusé… Mépriser à ce point les Français finira très mal.

        1. René-Pierre Samary

          « Cette entrée était nécessaire pour une élite mystique qui a fait du corps de la France la république universelle.  »
          Nous n’avons visiblement pas la même lecture du même fait, et pas la même vision d’une « élite » en question…

        2. Aristarkke

          Sous la IIIme République, il n’a pas été question d’ importer du musulman à éduquer de ce coté-ci de la grande Bleue. Ils devaient rester à leur place de l’ autre côté.

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Si on remonte aux années 60 (que je n’ai pas connues…), les immigrés étaient souhaités par le patronat qui y voyait une main d’oeuvre docile et non syndiqué susceptible de détendre le marché de l’emploi. Ils étaient vu par le pouvoir gaulliste comme un prolétariat non communiste et donc non hostile par principe. De son coté, la gauche y a vu un nouveau totem à défendre.

        1. René-Pierre Samary

          Dans les années soixante, l’immigration était en effet pour le patronat une solution, mais une solution qui s’est révélée un piège : on a choisi la main d’oeuvre bon marché plutôt que la modernisation des usines.
          La gauche ne s’est intéressé aux immigrés qu’à partir des années quatre-vingt, avec l’exploitation de l’antiracisme mitterrandien, oeuvre des lobbies juifs. Encore et toujours, la rue Copernic…

          1. Stéphane B

            Et les écrits des élus communistes de l’époque, notamment ceux des cités et endroits populaires, étaient plus pseudo-racistes que le FN d’aujourd’hui. Ils voulaient tout simplement des retours au pays.
            Se rappeler se qu’en pensait Georges Marchais des les tribunes de l’Humanité

            1. Aristarkke

              Le PC avait notamment orchestré la destruction d’un foyer d’ immigrés à Vitry-sur-Seine vers la fin des années 70…
              Mais comme c’est le kamdubien qui est concerné, circulez…

                1. René-Pierre Samary

                  Je me mets, plaisir littéraire, à la place de ces maliens, qui ne devaient rien comprendre à ce qui leur arrivait… On peut aussi envisager l’immigration sous cet angle-là, ce qui ne change rien au problème.

      3. channy

        @Le seul et vrai problème est celui d’avoir laissé entrer une population inassimilable, par le nombre et par le différentiel culturel. »

        Vous devriez mettre votre phrase au présent car avec la population de migrant »qu’on laisse entrer actuellement…on va vraiment s’éclater dans un futur proche..toutes les semaines ou je bosse j’ai un voir deux stagiaires labellisé « Adate » mineur isolé..que du futur prix nobel ..

      4. Val

        @rené nos élites le savent . C’est un proche d’un ancien président du sénat qui nous a donné « le camp des saints » à lire dans les années 80. Ils l’ont tous lu et pour beaucoup sont d’accord avec le scénario. Sauf les idiots utiles bien sûr. Mais pas les autres . Alors pourquoi ? J’ai ma théorie la dessus. Ils ne peuvent ni ne veulent rien faire. C’est visa contre pétrole-gaz-matières premières .Et notre armée est réduite à sa portion congrue. Il y a bientôt un milliard d’africains qui se presse à nos portes. Nos élites sont pétrifiées, transformées en statues de sel. Ils ne feront rien. J’ai dîné ce weekend avec un pote qui serre la paluche de tous les patrons du CAC40 , il en pense autant que nous , il se demande juste quand la nelle St Barthelemy aura lieu.

  15. Taisson

    A propos du « service national » que d’ailleurs personne ne sait ni comment l’appeler, ni comment ça va se passer !
    J’entendais une « ministresse » ce matin, sur une radio officiellement non étatique, essayer d’expliquer ce « service »…
    Bien qu’à l’origine d’un des « rapports » ,c’était visiblement quelque chose qu’elle même n’avait bien cerné, et en plus on sentait bien qu’elle se demandait si elle avait le droit d’en parler !!
    Je crois bien avoir compris, qu’en fin de compte, le formatage sera officiel dès l’école, confié donc à l’idéologie gauchiste des enseignants, puis, sur la période du fameux « service », le travail avec le « milieu associatif » sera vivement encouragé…
    Soit comment transformer une idée jouissant d’un certain consensus, ou dans l’esprit des « sans dents », il s’agissait de remettre un peu d’ordre et de civilité dans le comportement des jeunes, en propagande écolo-bobo marxisante…et avec un peu de veine, il aura aussi fumette et baizouille pendant les pauses !!

    Comme tout ce que fait ce gouvernement « Hollande .2.0 « , seul les titres font croire à quelque chose:

    – Réforme de l’immigration = encore plus de régularisation et fin des sanctions pour ceux qui aident les clandestins,
    – Réforme de la justice = encore moins de représentation des citoyens, et encore plus de dérives sans contrôle,
    – Service militaire = gagatisme citoyeno-bobo, endoctrinement associatif,
    – Plan banlieue = gabegie, et je renvoie à mes commentaires d’hier …

    Quand au plan dictées et lectures pour la réforme de l’éducation, je suis prêt à parier que tous ces exercices se feront sur des textes gauchos-compatibles !!

    Tout ce qu’ils prétendent « réformer » ne fait que rajouter une couche de bien bienpensance toujours plus coûteuse ! C’est la parabole de l’aspirine…

    Bref escroqueries sur toute la ligne, et pour ça, le Macron est très très fort, il à trompé la plupart de ses électeurs, et ceux qui le critiquent le plus le font parce qu’ils pensent que c’est du turbo libéralisme !!

  16. Citoyen

    Oui mais, en même temps, H16, tout n’est pas noir … Dans le nouveau tandem Borloo/micron, il y en a un qui marche sur l’eau, et l’autre qui évite de la boire …. En fait, ils sont parfaitement complémentaires … C’est un signe … Pour cramer les sous des contribuables, ils sont fait pour s’entendre … Ils devraient y arriver …

  17. Calvin

    Le Plan Borloo, sorte de Plan Marshall interne, à crédit, basé sur la spoliation de la classe moyenne, au profit de la classe dirigeante en arrosant ses clients réputés pauvres.
    C’est bien ça ?
    Forcément, ça va marcher, cette fois !

  18. lxy

    L’assassin du Super-U de Trebes vivait dans le quartier Ozanam toulousaine rénové à grand frais pourtant, où les journalistes parisiens venus pour y enquêter ont dû déguerpir en vitesse « survie » sous la menace de battes de base-ball et autres armes plus fatales.

    1. Val

      @lxy on peut saluer la réaction des habitants du quartier : pourchasser les journalistes parisiens avec des battes de base ball est une réaction tout à fait citoyenne. Rien n’est perdu !

  19. WorldTour73

    C’est comme électrifiée l’Afrique pour une modeste somme de 200 myards, ca ne sert à rien. Barrons nous et laissons dame nature faire son boulot. En pluss ca devrait plaire aux malthusiens de la TV.

  20. Aristarkke

    200 Md€ pour électrifier l’ Afrique contre moins de 50 pour rénover des quartiers seulement de la Grance…
    L’ or et l’argent vont suinter des murs, vu la proportion de taille…

  21. Aristarkke

    Qui a remarqué que le titre de l’article du Patron n’ est pas exactement le même chez Contrepoints???
    L’ alcool est devenu sauce.
    Jeu de mots? Retouche stylistique politiquement ou éditorialement correcte? Anastasia work?

    1. Pheldge

      ça se produit régulièrement, et pour h16 et pour Mâaame MP … Un titre moins agressif, moins typé, attire plus de lecteurs …

            1. René-Pierre Samary

              Il faut être aveugle pour ne pas voir que Trump se fiche de Macron quand il lui fait des mamours. Le vieux singe, vulgaire mais malin, qui roule le jeune dans la farine. Ça fait de la peine de voir ça…

            2. bibi

              Trump est diabolique, car se faire élire président en dépensant quasi 2 fois moins que ça concurrente en ayant moins de voix et ayant son parti et les mainstream media contre lui, ne peut être que le fait du malin.

            3. Dr Slump

              Il faut lire les articles de Gave à ce sujet, c’est édifiant. C’est pire que le watergate, sans que les médias n’en disent un seul mot. Le niveau de saloperie qu’a atteint la clique de Clinton dépasse l’entendement, je les verrais bien tous croupir à vie dans une prison turque.

      1. Pheldge

        Il vient sans doute apporter son témoignage, son vécu personnel, parler de ce qu’il a subi, au lycée :
        lefigaro.fr/international/2018/05/01/01003-20180501ARTFIG00033-australie-le-cardinal-pell-sera-juge-pour-agressions-sexuelles.php

  22. Stéphane B

    Un petit coup e rigolade en cette fin d’après midi en lisant la déclaration de méchantkon à propos des blacks blocs. Pour ce gugusse, ce serait en fait des gens d’extrème droate
    lefigaro.fr/politique/2018/05/01/01002-20180501LIVWWW00030-en-direct-syndicats-fn-securite-suivez-le-1er-mai-en-direct.php#900434

    Allez je cite pour le plaisir tellement c’est empreint de mauvaise foi. Un vrai Robespierre ce type !
    « Violences du 1er mai : « sans doute des bandes d’extrême droite », avance Jean-Luc Mélenchon
    Le leader de la France insoumise dénonce des « violences insupportables contre la manifestation du 1er mai ». Avant de tenter : « Sans doute des bandes d’extrêmes droite. »

    Pourtant, ces manifestants se revendiquent des « black blocs », une mouvance anarchiste et violemment anticapitaliste. Ils s’attaquent aux symboles de l’économie libérale, comme les fast-food ou des devantures de banques. Dans leur cortège, on pouvait par ailleurs apercevoir un drapeau communiste. »

      1. René-Pierre Samary

        À propos de Wattignies… Il paraît que la marche blanche a été un grand succès.
        Il y a un proverbe arabe qui dit :  » Celui à qui n’est jamais venue l’idée de tuer n’est pas un homme. »

        1. Aristarkke

          Wambrechies, RPS.
          Pas Wattignies (qui est au sud est de Lille alors que Wambrechies est au nord, quasiment à l’opposé…

    1. Gosseyn

      C’est que vous n’avez pas les bonnes lunettes : Jean-marie a défilé cagoulé avec les blak-bloks, sa veste d’anarchiste, le drapeau du PCF à la main (sa fille l’a reconnu !) …

    2. Stéphane B

      Et pour Poutou, « cette violence est légitime ». Pauv’c.. ! Dommage qu’ils ne lui aient pas cramé sa bagnole.

  23. albundy17

    Il existe vraiment des malades mentaux très atteint : leparisien.fr/val-d-oise-95/val-d-oise-6-mois-de-prison-pour-avoir-harcele-cecile-duflot-avec-ses-declarations-d-amour-30-04-2018-7691520.php#xtor=AD-1481423551

    Et c’est 6 mois ferme !

    1. bibi

      J’adore la justice française.
      Un jeune homme perdu dans le box des prévenus comme il semble l’être dans la vie. Stephen, 20 ans, a été condamné lundi après-midi à 6 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel pour avoir harcelé de messages d’amour Cécile Duflot.
      […]
      Stephen a imploré le tribunal de lui éviter la prison, son « cauchemar » qui lui donne des « envies de suicide ». Il a été entendu par les magistrats qui n’ont pas prononcé le maintien en détention que le procureur avait requis.

  24. Hussard Bleu

    Le Vertumne du Morvan est fort occupé en ce moment, par diverses choses, mais l’évocation du Bore Low ne pouvait le trouver insensible, n’est-ce pas…

    C’est HS et gratuit, mais je me suis amusé à un de mes petits pastiches :

    Environ ce temps-ci, et pour fêter la première année de son avénement, le Roy fit condescendance au chef des Iroquois d’accéder à son invitation, et nolisa une nef volante pour se rendre dans ses Indes Occidentales.

    L’Iroquois le gracieusa à merveille, tant prolixe en suavités que le Roy se sentoit de plain-pied avec lui, nonobstant que le Royaume eût encore connu une navrante deminutio capitis, et que sa meilleure ennemie, la chancelière du Saint-Empire, taillât chaque jour d’économiques croupières à tout ce que le monde comptoit de nations civilisées.

    L’Iroquois se fit l’ironique plaisir d’offrir au Roy une de ces coiffures en plumes, par quoi les chefs des nations indiennes reconnaissent leurs lideures : chacun dans les Chancelleries savait le goût royal pour les panoplies, dont il s’entichoit et vêtoit selon les humeurs, en timonier de nefs volantes, ou en godilleur de celles voguant sous les ondes.

    Ainsi entêté de la distinction empennée, le Roy assista à un Pow-Wow des différentes nations, où il harangua les hommes-médecines des Kiowas, des Sioux, des Hurons, des Chipewas, des Mohicans et autres Gros-Ventres et Nez-Percés, distribuant de profuses décoctions de sa pensée complexe, dont les Peaux-Rouges, quelque favorablement disposés qu’ils fussent à son encontre, ne comprirent goutte, mais se gardèrent de n’applaudir point.

    Le lideure iroquois, ce pendant que le Roy se faisoit fêter et carillonner, traitoit des affaires du monde avec le potentat de Moscovie, le Chinois, l’Angloise, la Germanique, voire les belliqueuses tribus de Judée et de Perse, sans que jamais les intérêts du Royaume fussent pris en compte.

    Quand le Roy comprit la malséance de la manœuvre, sa pique fut extrême, et crêté de déplaisir, il fut à une ligne d’ordonner que sa nef fût sur le champ apprêtée pour le retour, mais il comprit à temps qu’il seroit maladroit au dernier point de s’encolérer publiquement et perdre ainsi la face.

    Il réserva pourtant une subtile nasarde de sa façon à l’Iroquois lors du déjeuner à Mont Vernon, dans la campagne de l’ancien président Wachingueton : lors de la visite préalable au dîner, il remarqua qu’il manquoit une chose dans le salon historique. Courtoisement questionné sur cette absence, il répondit en goguenardant : « la tête naturalisée de Jumonville ».

    Sa déception fut grande lorsque le trait tomba à plat : l’Iroquois n’étoit pas Mingo et ignoroit tout de l’affaire…

    Fort chagrin de ce manque de culture du faquin, qui le privoit d’une revanche, le Roy ne prolongea pas son séjour, et toucha terre au Royaume, où régnait la chienlit, celle de la Compagnie Royale des Transports Turgotins, tandis que le Conseil d’En-Haut s’essayait avec fort peu d’efficace à éteindre l’essor des embrasements corporatifs, ensemble les graves séditions des Blaquebloques et des Barbaresques, ce pendant que les comptes du budget s’enfonçaient dans des profondeurs océanes.

    Peu homme à s’abandonner aux passions tristes et à la délectation morose, mais abreuvé de mésaises cruelles, dont la moindre n’étoit pas le libelle de l’ex-souverain qui faisait les délices des gazetiers et de la canaille babillante, le Roy ordonna incontinent de se rendre en visite en Australie, ce qui donna à M. de Créqui l’occasion d’un autre trait : « Pourquoi vouloir s’étonner de ce que le Roy se rende en Australie : c’est pourtant le pays où, comme en France, on marche sur la tête »…

      1. Aristarkke

        A l’époque des Transports Turgotins, il me semble que l’on pouvait déjà parler de l’Australie.
        Mais toi qui y es allé, tu connais probablement mieux à quel moment ce nom a reçu la primauté ?

        1. Hussard Bleu

          @GO : So Cook… pour le grand Sam, qui aime la réclame qui libère…. voui… mais à Botany Bay, hein ? pas top of the pops…

          guide-australie.com/james-cook.html

          youtube.com/watch?time_continue=21&v=IvAtbkDdeyI&ytbChannel=null

          @Cruella : flatté, chère amie !

          1. BDC

            Cf. Wiki : « Le mot Australie est attesté en 1676 dans la Terre Australe, un roman utopique décrivant les aventures d’un personnage imaginaire, Jacques Sadeur, dans un pays lointain, roman écrit par Gabriel de Foigny[11]. »
            Même réaction que Sam, même si le continent avait déjà été découvert, le nom français « Australie » sonnait comme un anachronisme et en fait, non. On en apprend tous les jours avec vous, sans flagornerie aucune.

              1. albundy17

                Ari, je remarque quand je clique, le mode ado, c’est cramé pour toi, comme pour l’autre qui n’aura pas ton SG.

                Vous êtes carrément breloquant mes pauvres !

          2. BDC

            Hep hep hep Milord, vous nous testez : il plut au Ciel que Saint-Simon reposât en paix en 1770 et ne connût pas votre imposteur d’Anglois.
            « Ce n’est qu’au xviie siècle que l’île devient le sujet d’explorations européennes. Quelques expéditions aperçoivent la fameuse Terra Australis : le néerlandais Willem Jansz devint en 1606 le premier visiteur européen à avoir identifié l’Australie. Son bateau, le Duyfken, jeta l’ancre devant cap York. « 

            1. Aristarkke

              Parlant des Transports Turgotins, l’action se situe évidemment sous Louis le XVIme.

              (Milord évoque d’emblée un pastiche, lequel n’a donc pas obligation de se situer à l’époque du vivant de l’auteur ainsi remanié)

              1. Pheldge

                Louis le XVI ème, que tu as très bien connu … Et je ne parle pas du St Siman de le HB, saint patron des maçons (c’est pour ça que son récit tient debout d’ailleurs ) 😉

  25. Pheldge

    HS: le Trump bashing du jour :
    lefigaro.fr/flash-actu/2018/05/01/97001-20180501FILWWW00206-trump-balaie-les-accusations-de-son-medecin.php
    Ce qui est rassurant, c’est de lire les commentaires des lecteurs … 😉

    1. MCA

      @Ari

      « Le Plan Borloo ne se contente pas d’injecter des sommes dans des services qui seront rapidement pourris, il veut aussi créer un ENA de banlieues pour ouvrir à ses protégés les postes de la haute fonction publique. Comme si le véritable ENA ne faisait pas assez de dégâts. Comme si nous n’avions pas assez de parasitisme dans l’administration française.  »

      Oui, ça mérite de s’installer confortablement dans son fauteuil pour assister au spectacle.

      Comment ce pays peut-il envisager de s’en sortir un jour avec des dirigeants dotés d’un tel degré de réalisme?

      Et pendant ce temps, les chinois forment des ingénieurs à pleines brouettes…

      Consternant!

      1. Aristarkke

        Et les nôtres s’expatrient par wagons entiers, paraît-il, pour aller notamment bosser en Allemagne comme les arrière-grands-pères, il ya trois quarts de siècle…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.