Des élus de plus en plus dangereux

En France, l’administration fait, tous les jours, d’immenses dégâts et, comme un occupant intérieur, prélève une dîme chaque année plus lourde. Cependant, sa frénésie de tabassage fiscal doit beaucoup à cet esprit ponctionnaire débridé qui souffle au sein de son appareil de direction : chaque jour, à côté d’une inculture économique consternante, nos élus nous font la démonstration d’un état d’esprit totalement vicié.

Et il n’y a guère besoin d’aller chercher bien loin puisque chaque semaine, que dis-je, chaque jour amène son lot d’âneries affolantes proférées par l’un ou l’autre personnage politique d’importance relative.

Ici, il serait facile d’exhiber des exemples particulièrement comiques en tapant dans l’immense vivier de populistes d’extrême-gauche dont la réputation en matière d’inculture économique n’est plus à faire. Dans l’une ou l’autre saillie où le populisme s’y disputera l’indigence du raisonnement sous-jacent, on trouvera toujours une bonne raison d’aller saboter un pan de l’économie sous des prétextes fallacieux mais électoralement vendeurs.

Dois-je réellement m’appesantir sur le dernier tweet de Jean-Luc Mélenchon lorsqu’il se demande, pas suffisamment in petto, si l’argent fait le bonheur et si, quelque part, il ne faudrait pas arrêter un peu d’accumuler bêtement, oubliant (commodément ou par simple absence de raisonnement) que c’est précisément l’accumulation de capital qui a permis, depuis l’aube des temps, de sortir l’humanité de sa condition animale et du dénouement qui s’y rattache ?

Si l’on n’est guère étonné de trouver ce genre de propos chez quelqu’un qui se fait fort de confisquer tout ce qu’il pourra (et d’accumuler pour lui et sa clique – l’accumulation, dans ce cas là, ne le rendant pas morose), on pourra s’inquiéter un peu plus en découvrant les opinions aussi informées que frappées au coin du bon sens avec 3g d’alcool dans le sang d’un certain Guillaume Peltier, occulté jusque-là, dont on a la tristesse d’apprendre qu’il est vice-président des Républicains, poste qu’il aura décroché probablement à la suite d’une épique partie de beer-pong (je ne vois guère d’autre explication possible).

Et pour ce Vice caché jusqu’à présent, il faudrait très clairement augmenter le SMIC de 10, 15 voire 20% : eh oui, puisqu’avec 1100 ou 1200 euros par mois, il est difficile de vivre en France, l’individu propose un électrochoc en augmentant le salaire minimum d’une façon musclée, tout en prétendant rééquilibrer cette hausse par « une baisse des charges drastique » sur ces salaires. Qui sont déjà, très largement, particulièrement allégés de charges.

Autrement dit, outre l’absence assez inquiétante de connaissance du sujet spécifique du salaire minimum en France, le frétillant demi-président nous démontre une méconnaissance dramatique d’une règle de base de l’économie : si vous contraignez artificiellement un prix à la hausse, vous créez, mécaniquement, des frictions dans le marché correspondant et accroîtrez inévitablement les inefficacités. En d’autres termes, le coût de l’emploi augmentant, vous allez créer encore plus de chômeurs.

Mais le politicien n’en a cure. Tout comme Jean-Luc et ses saillies ridicules à faire pousser des dents de travers, le brave Guillaume sait qu’on attrape plus de mouches électorales avec une pinte de populisme qu’avec une goutte de réalisme.

Heureusement, ni le premier ni le second ne sont au pouvoir. Il n’y a rien de plus dangereux qu’un populiste au pouvoir, surtout s’il se double d’un parfait crétin ou d’un inculte chimiquement pur en économie. Le Vénézuéla en fait les frais tous les jours, le Zimbabwe avant lui et la France n’y échappe pour le moment que par la grâce d’un énième concours de circonstances pas trop défavorables.

Mais voilà, la chance finit toujours par tourner.

Après tout, nous avons Bruno Le Maire comme ministre de l’Économie, et ce type n’a manifestement jamais été équipé pour en parler, l’analyser et à plus forte raison, la comprendre.

En témoigne la dernière enfilade d’imbécilités qu’il a proférées avec un aplomb que seuls peuvent afficher les innocents aux mains pleines et aux crânes vides.

Ainsi, pour ce minustre, aucun doute : il faut taxer Amazon, il faut taxer leurs livraisons, et puis c’est tout.

https://twitter.com/BFMTV/status/1008963662730670081

En cela, il rejoint donc avec une belle vigueur de vainqueur le train des sénateurs parti un peu avant lui qui ont décidé de fusiller ce qui restait de commerce en France, et de réintroduire une forme pas du tout subtile d’octroi dans nos villes et nos campagnes. On attend avec gourmandise les subventions aux troubadours et autres jongleurs que la République réintroduira pour ce nouveau Moyen-Âge festif, citoyen et un tantinet rigoureux que nous dessinent Bruno et sa brochette de déconautes de l’économie.

Pour entrer en politique, il faut une confiance en soi absolument inoxydable. Ce trait permet de sélectionner les plus obstinés, et la frontière est fine avec les plus bornés. Frontière que Bruno franchit allègrement, tel un réfugié de l’économie alternative franchissant une véritable Méditerranée de concepts foireux sur le petit pédalo de son intelligence : non content de vouloir fusiller Amazon et l’e-commerce français dans le même pédalage vigoureux, le voilà qui s’en prend avec finesse à la rémunération de l’ex-PDG de Carrefour.

https://twitter.com/BrunoLeMaire/status/1007923174565085184

Eh oui : alors même que Bruno Le Maire n’a jamais été bénévole toutes ces années où il a sévi en politique (ce qui aurait mis son salaire à la hauteur de ses réussites), voilà celui qui est parvenu 5ème sur 7 candidats de la Primaire républicaine avec un imposant 2.36% distribuer des bons et des mauvais points à quelqu’un dont la rémunération dépend, au final, du bon vouloir d’actionnaires dont Bruno n’est normalement pas responsable.

N’en déplaise à Bruno, les rémunérations octroyées par Carrefour à ses dirigeants ne le regardent en rien et ne regardent que les propriétaires légitimes de cette entreprise privée qui finirait, magie du marché, par une faillite méritée si elle persistait à payer n’importe qui n’importe comment.

Faillite que Bruno n’envisage même pas, ce concept ayant été soigneusement gommé tant dans les administrations où il a laissé ses traces que dans toutes les boîtes où l’État met ses doigts boudinés et qui sont devenues littéralement impérissables, par la force des interventions catastrophiques de Bruno et de types de son « calibre » avant lui.

Ce faisant, le ministre de l’Économie intervient, encore une fois, dans un domaine qu’il ne maîtrise en rien, ce qui ne manquera pas de déclencher, un jour ou l’autre, des effets indésirables. Eh oui : un incompétent au pouvoir, c’est toujours dangereux.

Et ici, je ne parle malheureusement pas de prospective ou d’hypothétiques dérapages malencontreux, mais bien de faits certains et de conséquences inéluctables avec lesquels nous devrons vivre des décennies durant, de la même façon que nous vivons, ici et maintenant, avec les conséquences catastrophiques des colliers de nouilleries que les brillants prédécesseurs de Bruno ont enfilées avant lui.

Il me suffira, pour illustrer ce propos et conclure cet article, d’exhiber la dernière trouvaille du Conseil Constitutionnel dégotée par un Laurent Alexandre effaré (et il n’est pas le seul), et de constater que oui, décidément, avec ce genre d’olibrius aux commandes, ce pays est foutu.

Commentaires229

  1. Aristarkke

    On se demande bien ce qu’on leur apprend, à l’ ENA et à Sciences Popo, pour aboutir à aussi consternante situation…

      1. MadeInCH

        Non!
        Leçon numéro 1 de l’ENA :
        « Vote réussite financière seule compte. Les dépenses que vous créez ne grèvent pas vos revenus. »

        1. Pythagore

          Non! 😉
          Leçon numéro 1 de l’ENA :
           » vous avez réussi le concours le plus difficile de la terre, vous êtes des êtres supérieur, et votre rôle sera de guider le peuple ».

            1. Pheldge

              Non, les êtres supérieurs ne peuvent pas se tromper ! leur destin est de guider le peuple ignorant, et de penser pour lui !

              1. zelectron

                La séparation des pouvoirs selon Montesquieu (droit constitutionnel)
                « C’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser (…) Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que par la disposition des choses le pouvoir arrête le pouvoir » Montesquieu, l’Esprit des Lois, Livre XI, Chapitre IV L’article 16 de la Déclaration des droits…
                En démocratie, le pouvoir vient des citoyens et donc seuls, ceux là seuls, sont fondés à exercer leur « devoir et droit de contrôle et sanction » envers les abus des « autorités constituées » dont il est dénié d’être non seulement juges et parties mais qui plus est jugés par leurs pairs.
                Il est spécifié ici que venants de toutes les parties de l’échiquier politique et de la société civile (du cantonnier au président de multinationale) il appert que pour ne pas gêner ceux qui sont en activité, ceux là en sont dispensés, les retraités en revanche, en bonne santé, s’y obligent.

                Être Gouverné, c’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n’ont ni le titre, ni la science, ni la vertu…
                Pierre Joseph Proudhon Idée générale de la Révolution au dix-neuvième siècle (1851)

      2. Citoyen

        Exact ! … Pour ceux qui vivent dessus, … « La dette n’est pas un problème » …. bien au contraire ….
        Sinon, ils feraient comment pour vivre, si elle était un problème ? hein ?

  2. Calvin

    À noter que Valérie Pecresse aurait elle aussi validé le principe d’une hausse du SMIC de 20%….
    Les Républicains vont donc se faire bouffer par des tiers :
    – le RN sur l’identitaire,
    – le FI sur le social,
    – la REM pour les plus modérés.
    Car les électeurs préfèrent l’original à la pâle imitation.

    RIP, avec Wauquiez en croque-mort.

    1. Higgins

      Au delà de l’imbécilité de la mesure proposée, j’ai compris ce matin (BFM Business) que l’augmentation proposée se ferait par transfert des charges sociales inhérentes au salaire directement en net sur ce dernier. Comme l’a écrit H.L. Mencken : « Un bon politicien est aussi impensable qu’un cambrioleur honnête. » Il n’y a aucune raison que ce pays échappe à cet axiome.

      1. Higgins

        Dans une veine identique, il y a une frétillante députesse LREM qui souhaite réécrire la Constitution en écriture inclusive (http:/ /www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/06/21/25001-20180621ARTFIG00231-une-deputee-larem-veut-reecrire-la-constitution-en-ecriture-inclusive.php), un autre qui a subrepticement déposé un amendement sournois pour imposer les doggy bag, suprême degré de la bêtise politique (https:/ /www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/0301729043136-les-deputes-votent-pour-lobligation-progressive-des-doggy-bag-2179220.php) et le marchand de shampoing* qui veut faire inscrire ses lubies environnementales dans l’article 1 de la Constitution (https:/ /www.nouvelobs.com/politique/20180621.OBS8536/l-environnement-dans-l-article-1-de-la-constitution-c-est-une-victoire-de-hulot.html).

        * cotisons-nous pour lui offrir « les nœuds de cravate pour les nuls »

        1. Vassinhac

          A ce propos, j’ai lu que le shampooineur était tout inquiet que la modification de la constitution n’était pas évidente car il y avait des problèmes juridiques. Consternant de lire en creux que pour ce ministre de la République la constitution n’est pas d’abord un objet juridique !

        2. Rick Enbacker

          A propos de la loi sur les doggy bags, quelqu’un sait comment ça marche dans les restos où la bouffe est à volonté ? On peut remplir 12 assiettes, n’en finir qu’une et partir avec le contenu des 11 restantes? Il y a une limite ? Non parce que ça peut être intéressant !

            1. MCA

              @L’AL

              La prochaine version écolo sera de mettre les restes des repas directement dans les sacs à main pour le genre 1 et poches pour le genre 2.

              Pour les genres exotiques, le débat n’est pas encore tranché.

              En ce qui concerne les contenants, une constatation amusante : les sacs en plastiques fins étant interdits, à présent les commerçants remettent des sacs en plastique épais qui comme leurs prédécesseurs finissent à la poubelle, sauf qu’en passant par la case départ nous consommons le double de plastique pour le même usage le tout assorti de contenants plus onéreux dont le coût n’est bien évidemment pas répercuté sur les prix.

                1. Calvin

                  Ou alors il voulait parler d’aliments exotiques.
                  Par exemple, pas besoin de poche ou sac pour transporter sur soi une banane…

                2. MCA

                  Ce n’est pas moi qui distingue les genres exotiques, ce sont eux qui se distinguent, le revendiquent et en sont fiers…

                  Sans poches? et bien contrairement à nous, ils ont tout compris car dans un tel cas, ceux qui dirigent ce pays seront bien dans l’embarras au moment de leur faire!

            2. Pheldge

              Et Tupperware et consorts ? ça sert à quoi ? sinon, il y a la gamelle du travailleur de chantier, celle du Papet commence à être fatiguée, et sera bientôt percée, tellement il racle le fond … 😉

    2. Duff

      Que LR soit passé d’un mode « survie » au mode « autodestruction » personne ne va chialer sincèrement. TReste à savoir quels guigol.es vont prendre la place.

      PS tentative d’écriture inclusive, je me prépare au futur

      1. Vassinhac

        puisque vous êtes en formation, je me permets de vous suggérer d’écrire plutôt :
        quel.le.s guignol.e.s, ce n’est pas plus lisible, mais c’est plus « correct » dans le genre !!

          1. Waren

            Et grotesque, un type sur Twitter a déjà écrit un machin hilarant comme « je suis passé.e ». Le gars n’est même plus certain de son sexe 😉

              1. MCA

                C’est l’inflation dans les genres, va falloir sortir les GPS pour s’y retrouver!

                Et je voudrais bien voir les inclusifs patauger là-dedans avec leur jargon ubuesque.

                Voici la liste des 56 nouvelles orientations disponibles dans la version anglaise :
                Agender
                Androgyne
                Androgynous
                Bigender
                Cis
                Cisgender
                Cis Female
                Cis Male
                Cis Man
                Cis Woman
                Cisgender Female
                Cisgender Male
                Cisgender Man
                Cisgender Woman
                Female to Male
                FTM
                Gender Fluid
                Gender Nonconforming
                Gender Questioning
                Gender Variant
                Genderqueer
                Intersex
                Male to Female
                MTF
                Neither
                Neutrois
                Non-binary
                Other
                Pangender
                Trans
                Trans*
                Trans Female
                Trans* Female
                Trans Male
                Trans* Male
                Trans Man
                Trans* Man
                Trans Person
                Trans* Person
                Trans Woman
                Trans* Woman
                Transfeminine
                Transgender
                Transgender Female
                Transgender Male
                Transgender Man
                Transgender Person
                Transgender Woman
                Transmasculine
                Transsexual
                Transsexual Female
                Transsexual Male
                Transsexual Man
                Transsexual Person
                Transsexual Woman
                Two-Spirit

                1. Val

                  @MCA ça va être compliqué pour installer des toilettes pour tout ce monde là . A moins qu’on ne les colle tous chez les handicapés ?

                    1. MCA

                      @albundy17 24 juin 2018, 15 h 18 min

                      LOL,

                      je suis en plein dedans en ce moment, une pure merveille :

      2. Val

        @Duff le mari d’une copine embauche. Il ne sait pas comment s’y prendre pour ne pas être coupable de discrimination . Je lui ai suggéré : « je cherche quelqu’une ou un person » J’ai bon ?

  3. Le Gnôme

    Il va falloir que ces gens apprennent les vertus du silence, et bannir le syndrome du gros micro mou. Comme ils n’ont rien de pertinent à dire devant cet engin, ils disent n’importe quoi.

    Et réviser la Constitution pour mettre l’écologie en premièr article est un sgne que les fous sont au pouvoir.

    1. Calvin

      Oui.
      Si l’article 1 est vraiment révisé pour introduire une vague référence à un concept interprétable comme « l’environnement », ce sera la fin de l’humanisme dans ce pays…

      Les Lumières auront quitté la France.

      1. Le Gnôme

        Ce sera le signe que les luddites auront gagné, aucune innovation ne pourra être mise en oeuvre s’il y a le moindre soupçon d’atteinte à Gaïa. Nous glisserons un peu plus rapidement du côté du Tiers-Monde. Les prochains migrants viendront de chez nous pour fuir la misère et nous n’aurons rien à envier au Vénézuela.

        1. calal

          Si certaines innovations seront permises et meme promues.C’est bien le but de cette inscription dans la constitution. Vous utilisez un objet A qui marche bien. Les copains du systeme veulent votre pognon et veulent vous le prendre en vous forcant a acheter un objet B qui remplit la meme fonction que l’objet A. Ils disent que B protege l’environnement et grace a la modification de la constitution vont pondre une loi qui va interdire l’usage de l’objet A ( ou taxer son usage ou vous faire passer un controle technique ou un autre obstacle a la con) et vous obligera a acheter l’objet B …genre vous n’aurez plus le droit d’habiter une maison non rt2012 ,on garantira vos emprunts pour faire les travaux pour faire passer votre maison en rt2012… c’est pas pour rien que le donald et les anglais se barrent de ce systeme de fous,ils savent ce qui nous attend…

      2. Pythagore

        « Les lumières » actuelles me font plus penser à un interrogatoire policier, lampe (ecoconsciente) ds la gueule, pour te rappeler le discours à tenir.

      3. MCA

        « Les Lumières auront quitté la France. »

        M’est avis que ça fait un moment qu’elles se sauvent, remplacées par les ténèbres!

        1. Pheldge

          c’est pas « les Lumièr.e.s » qu’il faudrait écrire ?
          Et ofète puisqu’il est parti, i.e.l.le est où, Miehr ? qui ça ? bin Miehr, le député, oui, l’élu Miehr ! 😀

    2. Nestor

      Il ne faut plus s’étonner de rien quand dans ce pays « Le moindre obstrué trou du cul, se voit Jupiter dans la glace. Voilà le grand miracle moderne. Une fatuité gigantesque, cosmique. L’envie tient la planète en rage, en tétanos, en surfusion. Le contraire de ce qu’on voulait arrive forcément. »
      Céline – Mea Culpa.

              1. sam player

                Calvin il me semble que tu nous l’avais déjà faite celle-là quand l’article est sorti en 2015, ce à quoi je t’avais répondu « loi de Stoller ».

    3. BDC

      L´écologie en premier article … C’est l’été, la saison des pastèques ! Je viens de constater l’abrutissement de ceux qui refusent de vivre de façon naturelle, empoisonnent leurs bébés, suppriment l’écosystème des prairies et la fertilisation des cultures. N’ont pas volé leur nom de khmers verts ces vegans, ils savent qu’aucune civilisation vegane n’a survécu et s’ils n’y arrivent pas c’est la faute à la médecine traditionnelle qui les reflue vers les charlatans. C’est pas en les encourageant qu’ils sortiront du déni, si au moins ils étaient cohérents et ne faisaient pas d’enfants. 🙄

        1. albundy17

          Spa gentil pour la convalescence de notre Bonsaï, mais va savoir, cette hospitalisation fut peut être due à une carence.

          Pas de nouvelle depuis, j’espère qu’elle se porte comme un charme.

          @BDC: Je n’ai lu que le titre donc n’en sais guère plus, un couple végan s’est récemment fait condamner pour maltraitance envers leur nourrisson, du fait du lait végétal qu’ils lui faisaient ingurgiter…

  4. Mad Max

    Les citations de Méluche sont très rigolotes, lui qui possède un patrimoine immobilier supérieur à 1M€…
    On a comme l’impression que la redistribution ne n’applique pas à tout le monde 🙂

    1. Val

      @Mad Max oui très amusant. Tout comme la saillie de Miss Pénicaud sur les gens qui devraient préférer une baisse de salaire de 10% plutôt que perdre leur travail. La première remarque qui vient à l’idée est « de quoi se mêle t-elle ? » La seconde « elle est bien gonflée elle qui appartient à la fonction publique …. » d’une manière générale « il y a des baffes qui se perdent » . Biais habituel de tous ces gens là : appliquer aux autres des contraintes auxquelles ils n’ont pas du tout en tête de se plier.

      1. MCA

        @Val 22 juin 2018, 13 h 58 min

        La troisième est que ceux qui ont accepté une baisse de salaire se sont finalement retrouvés à terme au chômage pour la simple et bonne raison qu’une entreprise qui impose une telle mesure est tout sauf en bonne santé.

        Affirmer toujours et ne démontrer jamais, vieille ficelle de la communication.

  5. Pythagore

    Gonflé le Merluchon, si je ne me trompe pas, c’est lui qui a déclaré le plus gros patrimoine aux dernières élections présidentielles. Il devrait commencer par délester ses propres avoirs, après on verra.
    Mais bon je suppose qu’il était en manque de reconnaissance publique alors hop, un p’tit tuite au déjeuner pour s’assurer qui l’a encore qq « faux lovers ».

    1. hub

      « Merluchon », c’est d’abord le surnom d’Olivier Merle, ex-deuxième ligne de l’équipe de France de rugby, joueur de Clermont-Ferrand, surnommé aussi « le Massif central ». Il chausse du 52. Mélenchon n’est qu’un atome en face de lui…. 🙂

      1. Citoyen

        Faudrait pas confondre … Le surnom d’Olivier Merle, est : La Merluche …. Qui n’a rien a voir avec celui du méchancon : le merluchon …
        Ils n’ont effectivement rien a voir l’un avec l’autre …

    2. Balthasar

      À sa decharge
      C est le seul à n’avoir pas fait croire qu’après 20 ou 30 ans à ne vivre quasi exclusivement que sur de l’argent public on ne puisse pas avoir un patrimoine plus élevé qu’un salarié médian. Maître type honnête sur ce plan devant être Poutou

  6. Gerldam

    Qu’est-ce qui a pu passer dans la tête de Macron qand il a mis un incompétent pareil à l’économie? Certes lui-même (le Jupiter) n’est pas très fort en la matière, mais quand même il n’est pas aussi nul, bien qu’étatiste en diable.
    Quant à Pécresse, quelle nouille elle aussi.
    Nous sommes cernés (vous savez par qui).

    1. Pheldge

      1/ en prenant Lemaire, il s’est fait bien voir d’une partie de la droite ( geste « d’ouverture »)
      2/en mettant un incompétent, c’est lui qui garde la main sur le ministère.
      C’est de la politique, c’est bien joué, pour lui !

  7. Douar

    Le pompon, c’est comme le signale Higgins, c’est la volonté d’inscrire la lutte contre le changement climatique et la protection de la biodiversité dans la Constitution.
    Là, je ne rigole plus du tout, les khmers verts vont arriver à leurs fins.
    Il va falloir alerter nos élus, ils ne sont pas tous complètement idiots, mais faut leur expliquer lentement.

  8. Mildred

    Je crois que vous vous êtes mis la rate au court bouillon pour pas grand chose puisque, dans notre belle République, seul compte ce que dit et fait notre bien-aimé Président !

  9. Vodkaman

    Le pire, c’est quand des « spécialistes » sont eux mêmes complètement à l’ouest.

    Comme si les impôts et taxes diverses dus par les entreprises n’avaient pas encore suffisamment augmentés, il se propose de relever certains taux existant pour trouver 250 M€/an pour financer le grand paris (perdu d’avance).

    1. Aristarkke

      C’est juste qu’ en parlant de taxer un peu davantage les entreprises :
      1) cela fait frétiller et humidifier tout ce que la Grance compte de soces avérés, avoués et tacites, y compris dans la mouvance LR et FN
      2) cela fait croire aux mêmes gogos qu’ils ont bien fait de voter pour cette andouille et feront bien de réitérer en faveur de ce défenseur des « petits »
      3)cela fait croire aux mêmes gogos qu’ils ne rembourseront jamais ces prélèvements, donnant vie au concept de repas gratuit possible…
      Tiercé gagnant!
      Soyons assurés que ce sont les méthodes qui fonctionnent le mieux auprès des cibles électorales qui sont les plus largement utilisées. Si le rendement en était mauvais ou nul, nous en aurions d’ autres…

  10. Taisson

    Il est de bon ton d’agglomérer tous les « populismes » pour s’en moquer.

    Mais c’est surtout des petites gens que l’on se méfie, après les avoir bien abrutis pendant des dizaines d’années, et bien dilué leur cohésion par une immigration massive, sitôt Francisée en distribuant des identités nationales par millions, noyant tout ça dans une sauce collectiviste.

    « l’élite » ne devrait pas s’étonner du résultat, et pour bon nombre de ses membres, ils font juste semblant, puisque, en gros, la situation actuelle correspond de plus en plus aux désirs de l’extrême gauche qui leur sert de support idéologique.
    Pour les autres, c’est simplement une variante souvent même pas méchante du discours des élites, comme quand Mme de Sevigné disait qu’un paysan ou un ouvrier ne souffrait presque pas quand il se blessait ou se cognait !
    C’était sans penser à mal, simplement elle parlait d’une autre espèce..
    Ce peuple rude et idiot que l’on doit diriger, maintenant peut voter, et il vote mal !
    C’est le vilain « populisme » !

    Au niveau des compétences, comme ils sont obligés de s’en tenir au discours, personne ne peut vraiment comparer les « populiste » aux démagos actuellement aux affaires..

    N’empêche que le système à mis au point une machine délirante, pour d’abord empêcher quiconque n’est pas dans  » le moule » , non seulement de s’exprimer vraiment, mais surtout de s’ approcher du pouvoir !

    Certains commencent à se dire que notre magnifique révolution, mère du système que le monde nous envie, à décapité une élite somme toute bien moins nuisible que l’actuelle !
    En gros, on lui reprochait surtout de se garder toutes les bonnes places et autres privilèges de façon héréditaire…
    A comparer avec les situations d’enfants de politiques, fonctionnaires, show bizz, etc;;; d’aujourd’hui !
    En bref, on pourrait de nouveau couper un peu, sans perdre grand chose !!!

    1. Val

      @Taisson à ceci près que c’est nous qui se(ri)ons raccourcis . Les élites actuelles auront tôt fait de partir ou de retourner leur veste . Ils seraient d’autant plus violents qu’ils auraient des gages à donner. Le frère du roi a voté la mort de son frère. Rien a espérer Taisson. Relire Lafontaine, la loup et l’agneau par exemple .

    2. Bardamu

      Vous commencez tout simplement à entrevoir que c’est par la révolution que la France a basculé « du côté obscur », passant d’un système fondamentalement bon (mais déjà blessé par des infiltrations du « côté obscur ») à un système intrinsèquement pervers qui finit maintenant de nous entraîner à la catastrophe et à la mort spirituelle, sociale et culturelle.

      1. Val

        @bardamu « système fondamentalement bon » , pour un système , être « bon » ou « mauvais » c’est toujours un peu délicat comme concept à défendre (même si à titre personnel je trouvais ce système meilleur que d’autres, mais c’est un avis personnel) Disons un système stable et cohérent . En tous cas la mayonnaise que nous avions montée est en train de partir en sucette, trop d’huiles sans aucun doute…

      1. bibi

        Normal, les terroristes ne sont pas une menace pour l’état, alors que des travailleurs au noir c’est un mankagagner inacceptable pour les hommes de l’état mettant en danger notre ModelSolcialQueLeMondEnteirNousEnvieSansJamaisLeCopier.

        1. MCA

          Exact, si on attaque un état au portefeuille il réagit immédiatement avec une extrême violence.

          L’avènement de la monnaie BTC et autres promet à cet égard des moments intenses.

  11. carpe diem

    le pire c’est le mélenchon, ce mec relève de la psychiatrie. Il raconte n’importe quoi pourvu qu’on lui tend un gros micro mou, le tout avec un aplomb comme seuls les crétins de haute volée savent le faire. Ce mec me fait penser aux prédicateurs fous qu’on voit dans les films de science fiction post-apocalyptiques, ou bien au savant fou d’un album de tintin avec sa chasuble blanche et son gong « repentez vous sales capitalistes »! « la fin de l’homme blanc est proche! »

    1. Husskarl

      A t-il tort ? Il vit de son aplomb et de sa fatuité…
      Le problème vient du système dans lequel ce profiteur s’insère.

  12. Plutarque

    On peut s’étonner des petites éjaculations socialistes d’un Le Maire, sensé représenter la droite en France. A moins de savoir que la « droite » française n’a jamais été libérale.
    A ma connaissance aucun parti en France ne l’est. Nous avons le choix entre communisme et différents parfums de socialisme, plus ou moins souverainistes suivant leur position dans l’hémicycle.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      C’est presque aussi classe que la partie de cache-cache dans le cimetière de Verdun organisée par Hollande (que dix mille asticots lui dévorent les entrailles !). Pas de doute, il y a bien une filiation entre les deux.

    2. Pythagore

      Miterrand cachait ses maîtresses, Hollande leur rendait visite, Micron les exhibent à l’Élysée. Manque plus que la poutre, et ca passerait pour une photo prise ds une boite black de table dance.

      1. brunoarf

        Dans la cour d’honneur du Palais de l’Elysée, la DJ Chloé a lancé la soirée, devant un public un peu intimidé par les lieux et soucieux de faire un maximum de selfies et vidéos depuis la cour d’honneur.

        Le DJ Cézaire succède à la DJ Chloé.

        Après Cézaire, le DJ Kiddy Smile – vêtu d’un T-shirt floqué « Fils d’immigré, noir et pédé » – et sa troupe de danseurs – short en jean ultra court et hauts en résille – ont fait monter l’ambiance d’un cran, faisant oublier la fraîcheur de ce premier soir d’été. Des spots aux couleurs du drapeau LGBT coloraient alors les murs du palais.

        http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Fete-de-la-musique-a-l-Elysee-pour-Emmanuel-et-Brigitte-Macron-1544639

            1. BDC

              Pour une fois c’est destiné à choquer les communautés d’immigrés africains, ou alors c’est complètement fortuit, ne leur prêtons pas trop d’intelligence politique … Faut voir chez Merluche ça se divise entre les bobos qui trouvent ça super, et les autres qui ne supportent pas de voir des homos dans leur communauté. Chez les Macronistes on applaudit, et chez les mal pensants on va encore tenir le rôle de facho de service. Finalement : opération réussie.

              1. MCA

                Ce qui fait exister un évènement dans cette société de la communication est uniquement le fait que les médias en parlent.

                Mais il y a des contre mesures qui fonctionnent très bien contre ces offensives médiatiques : Il suffit d’être conscient de leurs techniques et de ne pas regarder ces non-évènements pour qu’il cessent d’exister.

                Clairement dit : éteignez votre télé et cette mascarade cessera.

                En ce qui me concerne j’ignorais son existence et surprise parmi les surprises, je vivais très bien et sereinement sans cela.

                J’y verrais bien depuis un certain temps déjà une volonté délibérée de déstabiliser la société en heurtant de front les codes qui constituent notre identité, et cela de multiples façons.

                Théorie du choc de Naomi Klein? si oui, pour faire passer quoi?

                Une question clé à se poser : pourquoi font-ils ça?

  13. Douar

    Complètement HS, mais le festival de métal Hellfest vient de commencer près de chez moi. A noter qu’il est très peu subventionné (20 k€ du Conseil départemental pour un budget de 24 M€!), ce qui lui permet d’être libre dans sa programmation. Le CD n’apprécie que modérément ce type de musique, pas assez métissé à son goût (c’est le moins que l’on puisse dire!). Les Echos titraient que ce serait le festival le plus cher de France, mais en oubliant de préciser que c’est presque uniquement de l’argent privé, et pas par le contribuable.
    Dimanche, c’est lron Maiden, entre autres.

  14. Mildred

    Et que dire de ces élus qui ont rejeté la qualification de viol en admettant le consentement à une relation sexuelle pour des enfants de 9 ou10 ans ?

    1. Val

      @mildred c’est pour être bisou compatible avec une religion de paix et de tolérance, ou bien pour désengorger les prison/tribunaux ou bien pour lutter contre le réchauffement climatique, c’est vrai ça dire que certains sont obligés d’aller en Thaïlande/Maroc/ … si c’est pas un scandale climatique

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Selon la tradition, Momo a pris Aïcha à 9 ans. Donc, si ce plouc l’a fait, tous les adeptes de la RATP trouvent cela admirable et à imiter. Est islamophobe celui qui oserait protester.

            1. Pheldge

              merci ! je la connaissais … sans la connaître, maintenant je vais pouvoir briller en société, grâce à toi ! (ça ne te dispense pas de cotiser, et grassement, pour mon cadeau de mercredi qui vient 😉 )

  15. Lorelei

    En entendant que les LR voulaient augmenter le Smic de 10 ou 20%, je me suis dit : « tiens! La droite vire Communiste maintenant? », puis « ils ne savent plus quoi faire pour exister » et enfin, « décidément, jamais ils ne réfléchiront dans ce pays ».
    C’est consternant.

  16. MCA

    Interdire les algorithmes auto-apprenants va être rigolo car ils existent déjà au niveau du trading haute fréquence.

    Ce qui devient dramatique dans toutes ces (r)évolutions est que ceux chargés de « gouverner » n’y comprennent plus rien, jouent sur les peurs et pour faire semblant de maîtriser la situation en interdisent ou en limitent l’emploi prétextant défendre l’avenir de la société.

    On connait la suite; la fois prochaine ils se targueront d’avoir compris dès l’origine l’intérêt de ce changement.

  17. brunoarf

    Dans la cour d’honneur du Palais de l’Elysée, la DJ Chloé a lancé la soirée, devant un public un peu intimidé par les lieux et soucieux de faire un maximum de selfies et vidéos depuis la cour d’honneur.

    Le DJ Cézaire succède à la DJ Chloé.

    Après Cézaire, le DJ Kiddy Smile – vêtu d’un T-shirt floqué « Fils d’immigré, noir et pédé » – et sa troupe de danseurs – short en jean ultra court et hauts en résille – ont fait monter l’ambiance d’un cran, faisant oublier la fraîcheur de ce premier soir d’été. Des spots aux couleurs du drapeau LGBT coloraient alors les murs du palais.

    http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Fete-de-la-musique-a-l-Elysee-pour-Emmanuel-et-Brigitte-Macron-1544639

    Dernière minute : le premier ministre Edouard Philippe a démissionné.

    Emmanuel Macron vient de nommer Stéphane Bern premier ministre.

    Ministre de l’Intérieur : Mathieu Gallet

    Ministre de l’Economie et des Finances : Kiddy Smile

    Ministre de la Défense nationale : Daniel Cohn-Bendit

    Ministre des Affaires étrangères : Frédéric Mitterrand

    Ministre de la Justice : Laurent Ruquier

    Ministre de l’Education nationale : Cyril Hanouna

    Ministre de l’Agriculture : Conchita Wurst

    Ministre de la Jeunesse : Gabriel Matzneff

    Ministre de la Culture : Jack Lang

    1. MarieA

      Beurk! Répugnant! Entre la photo et cet article…

      @ Pythagore 22 juin 2018, 20 h 28 min :

      Ne sois pas chauvin, le fait d’être français n’est qu’un détail… Bientôt les étrangers auront le droit de vote alors!

  18. Calvin

    Interdire les algorithmes auto-apprenants,quant on (l’élu) est malcomprenant, c’est un mnimum.

    Savoir qu’une IA est plus intelligente et plus utile, pour un politicien, c’est une vraie souffrance.

    1. Le Gnôme

      Si les élus apprenaient de leurs erreurs, nous serions bien gouvernés.

      Et si à la place de Le Maire on mettait un algorithme, je parie que ce dernier ferait vite moins de conneries puisque lui, il apprend.

      Et à la place des électeurs ?

      1. MCA

        @Le Gnôme 22 juin 2018, 16 h 17 min

        « Si les élus apprenaient de leurs erreurs »

        Impossible car pour apprendre de ses erreurs il faut commencer par les reconnaître.

        Mais je crains que le problème ne soit ailleurs :

        Alors que les électeurs attendent d’eux une vision à long terme et des actions efficaces pour maintenir ce pays à flot; si tout simplement ce n’était pas leur but?

        Car hasard défavorable, je veux bien; mais 40 ans de hasard toujours défavorable, on peut légitimement se poser la question, non?

        1. albundy17

          « Alors que les électeurs attendent d’eux une vision à long terme et des actions efficaces pour maintenir ce pays à flot; »

          mdr, t’as déjà bien entamé l’apéro, coquin !

          1. MCA

            On ne peut jamais être sérieux avec ces charentais d’adoption, ils ramènent tout à la picole.

            Mais comme je vois que tu insistes, alors c’est d’accord, demain je passe prendre l’apéro! :o))))

        2. sam player

          « Alors que les électeurs attendent d’eux une vision à long terme et des actions efficaces pour maintenir ce pays à flot; .. »

          C’est une voyante qu’il faut élire si tu veux une vision…
          Sans dec’ tu crois vraiment ce que tu viens d’écrire ? Crois tu vraiment que quelqu’un, quelqu’il soit, puisse avoir une vision ne serait-ce qu’à court terme ? Alors à long terme, je ne t’en parle même pas.
          Tu fais l’erreur de base : les gens faut leur foutre la paix et ne rien anticiper ni dans un sens, ni dans l’autre, juste faire en sorte que les conditions soient favorables au développement des activités, ne pas choisir pour eux.
          Même les techniciens pointus font des grosses erreurs d’appréciation (rapport Théry sur l’avenir d’internet : aucun avenir commercial), alors les politiques, vaut mieux qu’ils jouent ça aux dés.

        3. Val

          @MCA « si tout simplement ce n’était pas leur but » « mais 40 ans de hasard toujours défavorable, » oui tout à fait d’accord. En fait le tableau est assez simple : notre pays est aux mains d’une communauté très soudée à objectifs convergents, le hic est que ces objectifs sont incompatibles avec la bonne santé de l’ensemble auquel elle appartient (pays). Il est bien évident que tout ceci aboutira à une forte fièvre.

  19. Infraniouzes

    Il serait peut-être judicieux de marier Bruno Le Maire à Ségolène Royal pour former un magnifique couple de prédateurs officiels qui n’en ont rien à foutre des dépenses irréfléchies qu’ils nous imposent depuis des années; grâce à elles, ils jouent à une formidable partie de Monopoly dont ils vivent depuis… depuis… trop longtemps. L’écart d’âges est certes moins important que celui des Macron (16 ans entre Ségo et Bruno) mais quel magnifique couple dans l’air du temps. Deux irresponsables pareils ça mérite un Oscar ou César ou un Lion d’or ou une Palme d’or.
    En France, on ne sait pas reconnaître les gens brillants qui ont un talent fou. Peu importe dans quel art ils exercent leurs talents maléfiques, l’important c’est de paraître. Dépenser sans compter ! Il y’a des millions de ménagères qui rêvent de ça. Mais c’est comme au paradis: beaucoup d’appelés et peu d’élus.

    1. Le Gnôme

      L’inconvénient est que la future est désormais bréhaigne, nous n’aurons pas la joie de voir le résultat du croisement .

      1. albundy17

        Merci pour le mot.

        Ils sont sur le point de refabriquer un mammouth avec des séquences adn incomplètes trouvées dans le pergélisol, ce devrait être un parcours de santé !

        1. MCA

          Et pour peu qu’ils remplacent les gênes manquants par ceux de Hollande, le résultat obtenu risque de faire monter le prix du billet au parc d’attractions!

    1. Val

      @Zer je plussoie vigoureusement . Il faut avouer que l’excuse d’incompétence est bien pratique, et ça laisse en plus de l’espoir à la piétaille.

  20. Boutros

     » Si les cons étaient fluorescents, c’est la terre qui éclairerait le soleil » et j’ajoute que la Grance mériterait davantage le sobriquet de Pays des Lumières.

    1. Gosseyn

      Des dingos dangereux pour les Français. Maintenant on sait. Par précaution, ne jamais s’approcher à moins de 1km du Sénat. Surtout avec un vêtement sérigraphié  »Libéral », on ne sait comment cela pourrait finir !

      Je comprends maintenant le parlementaire qui m’a signifié qu’il ne saurait faire valoir la loi auprès d’eux ; un truc qui ne rentre pas dans leurs critères de jugement si cela ne rapporte pas le pizzo attendu …

  21. René-Pierre Samary

    « Car enfin le trait le plus visible dans l’homme juste est de ne point vouloir du tout gouverner les autres, et de se gouverner seulement lui-même. Cela décide tout. Autant dire que les pires gouverneront » (Alain, Propos sur le pouvoir)

    La grande question, en philosophie politique, reste celle-ci : comment advient-il que des hommes, en grand nombre, acceptent sans protester de se faire diriger et dépouiller par des hommes en tout petit nombre, et à la limite par un seul ?
    La question n’est pas celle de la nécessité d’une direction. Chacun admet qu’une organisation en a besoin. La bonne question est celle dont ces « chefs » sont considérés par la population. Normalement, les « politiques » devraient être vus comme d’utiles et nécessaires instruments, un peu comme on a des éboueurs ou des plombiers. Ces instruments exerceraient le pouvoir avec la peur constante de se faire jeter dans un fleuve quelconque passant à proximité, enfermés dans un sac. On les chargerait du pouvoir comme on charge les esclaves de chaînes.

    La grande astuce du Pouvoir, comme le souligne Jouvenel, c’est d’avoir partie liée avec le surnaturel, et ainsi d’être nimbé de quelque chose de sacré, aux yeux des dirigés. Les dirigeants sont vus comme des supérieurs, et non comme des serviteurs.
    Il y a la crainte, bien sûr, et les moyens de coercition dont dispose la classe dirigeante. Mais il y a surtout la passivité moutonnière des masses*. Là où « l’homme juste » d’Alain sent son pied le démanger de botter quelques culs, l’homme domestiqué regarde la télé, bouche bée. Ils sont devenus si rares, ceux capables de seulement dire « non », qu’on a l’impression qu’il n’y en a plus.
    Quelques-un.e.s, ici…

    * Comment des masses d’hommes ont été transformées en masses moutonnières, c’est également le résultat d’un travail du Pouvoir, thème que l’on peut développer.

    1. MCA

      « La grande question, en philosophie politique, reste celle-ci : comment advient-il que des hommes, en grand nombre, acceptent sans protester de se faire diriger et dépouiller par des hommes en tout petit nombre, et à la limite par un seul ? »

      La réponse se trouve dans « La ferme des animaux » d’Orwell

      Sinon, tu as fait bonne route ou tu es encore chez-nous?

      @BDC : encore un Orwell qu’il faut ABSOLUMENT lire.

            1. Aristarkke

              Léger HS, Major : notre (plutôt un de nos) auteur préféré commun, i.e. Jean François Parot est mort.
              Nous ne pourrons connaître ce qu’il avait réservé à Nicolas Le Floch durant la Révolution…

              1. Higgins

                Merci Ari.. Ca relève de l’abandon de poste devant l’ennemi.JF Parot aura plus fait pour la compréhension de l’Ancien régime que tous les programmes d’Histoire réunis de l’EN. J’en appréciais même les adaptations tv. Triste nouvelle.

        1. albundy17

          Est ce ds « le meilleur des mondes » ou les vêtements sont fermés en lieu et place de boutons et de zips par des fermetures magnétiques ?

          Je me rappelle m’être à l’époque dis qu’une EMP mettrait quelque peu le folklore ^^

        2. Higgins

          D’Orwell, il faut évidemment lire 1984 mais aussi « Hommage à la Catalogne » où il retrace son expérience de la Guerre d’Espagne et « Dans la dèche à Paris et à Londres » où il raconte les années terribles qu’il a vécues dans les années 20.

    2. albundy17

      Nez dans le guidon pour payer le racket par crainte de perdre le reste, petit nombre, et frigo pas encore vide, non ?

      Et sans doute fainéantise, d’autant que leurs moyens de coercitions sont eux bien présents.

      1. René-Pierre Samary

        @ Al. Si tu réponds à mon dernier « comment », il y a de ça, en effet. Pusillanimité et conformisme, deux « qualités » typiques d’une société féminisée. Rien à espérer, avant que tous les frigos soient vides.
        La merde monte, mais il faut qu’elle atteigne les naseaux pour qu’ils/elles se rendent compte à quel point ça pue.
        Certain.e.s, perché.e.s un peu plus haut, n’ont encore de la merde que sur les arpions. Ils regardent ceux qui en ont plein la gueule, croyant toujours qu’ils/elles seront les derniers à être englouti.e.s dans la caca.
        Quand je discute (rarement) avec mes soeurs, j’ai l’impression de parler à des folles, qui me trouvent violent.
        @MCA Oui, bonne route. En Espagne, des centaines de bornes avec une voie dans chaque sens sans séparateur central limitées à 100. J’imagine l’hécatombe, d’après les critères de notre premier sinistre…

        1. MCA

          Ils n’ont pas la chance de posséder une Chantal Perrichon, mais tu leur demanderas de ma part s’ils désirent qu’on leur prête?

    3. Val

      @René « La grande astuce du Pouvoir, comme le souligne Jouvenel, c’est d’avoir partie liée avec le surnaturel, » c’était effectivement le cas à l’époque des rois mai on peut aussi discuter là dessus car en fait ils étaient aussi soumis a un pouvoir supérieur : dieu . l’Eglise a été un pouvoir parfois à leur botte mais parfois un contre pouvoir , ce fait est tres souvent éclipsé par nos anti-cléricaux modernes.
      De nos jours justement : dieu a été commodément évacué et du coup nos élites n’ont de comptes à rendre à personne , ni aux hommes , ni à dieu.
      Aujourd’hui à mon sens ce n’est ni dieu ni la crainte qui sont appelés par le pouvoir pour asservir les foules mais la corruption.

      1. René-Pierre Samary

        Je sais bien, Val, que les rois ne sont plus d’essence divine, et qu’ils étaient supposés avoir un supérieur. Ce n’est plus le cas en démocrassie, mais il reste quelque chose de l’ancienne révérence. On n’occis pas un président de la république comme un simple quidam. Il y a comme une crainte superstitieuse. Et au fond, pourquoi ? La crainte des conséquences n’explique pas tout.

        « ce n’est ni dieu ni la crainte qui sont appelés par le pouvoir pour asservir les foules mais la corruption ». Oui, si tu appelles « corruption » ce qui est du clientélisme. Ou encore si la « corruption » est morale, celle des esprits par « le pain et les jeux » – télé, mondial de foot, fête de la musique, etc.

        1. François

          Cette crainte superstitieuse est présente face à toutes les formes d’autorité, elle n’est que plus visible et plus incompréhensible face à la plus grande autorité du pays.

          Etienne de la Boétie s’interrogeait déjà sur ce phénomène au 16ème siècle. Depuis rien n’a changé et nos incompréhensions restent les mêmes.

          1. René-Pierre Samary

            Depuis, rien n’a changé. Si ce n’est en pire, François.
            Aldous Huxley, en 1961 : « À l’avenir, on fera aimer aux gens leur servitude, ce qui produira une dictature sans pleurs, une sorte de camp de concentration sans douleur pour des sociétés entières, avec des citoyens privés de leurs libertés mais qui aimeront cette situation, parce qu’ils seront détournés de tout désir de se rebeller par la propagande ou le lavage de cerveau, appuyé ou non par des méthodes pharmacologiques. »

  22. Higgins

    Comment dit-on abruti en latin ou comment l’administration francaise passe pour une grosse conne: https:/ /www.laprovence.com/actu/en-direct/5032897/demain-dans-la-provence.html
    C’en devient insupportable.

    1. Opale

      Je viens de voir cela, j’en suis abasourdie. Mais venant de me prendre un contrôle fiscal (où la gentille inspectrice n’a rien trouvé de mieux qu’une journée non remontée informatiquement et comptablement- suite panne informatique ce jour-là, oula la ça fait presque 250eur de TVA non déclarée !!!) où l’inspectrice s’est acharnée mais n’a pas eu suffisamment à ronger, on se rend bien compte que n’importe quel prétexte est bon pour verbaliser. Je me demande si à Bruxelles, ils n’augmentent pas la difficulté et multiplient les lois débiles juste pour avoir des cartouches supplémentaires, pour trouver toujours moyen de vous assommer bien fort. Des fois qu’on serait trop bien préparés.

      1. Calvin

        Certains contrôlés fiscaux ont la bonne idée de laisser quelques trucs flous pour se prendre un petit redressement, et non un long contrôle chronophage et pénalisant pour la productivité.

      1. Pheldge

        tiens régale-toi les mirettes :
        parismatch.com/Actu/Politique/Fete-de-la-musique-a-l-Elysee-pour-Emmanuel-et-Brigitte-Macron-1544639
        également :
        cdn-s-www.dna.fr/images/F6073484-8954-4560-A489-286E5C10E0F1/DNA_03/quelques-danseurs-et-danseuses-entourent-l-estrade-du-jamais-vu-dans-ce-lieu-si-protocolaire-photo-christophe-petit-tesson-afp-1529643965.jpg

          1. Mildred

            Vous ne voudriez tout de même pas que dans notre « nouveau monde » ce fringant jeune Président n’ait pas le droit de s’encanailler le jour de la fête de la musique ?

              1. Hussard Bleu

                Environ ce temps, le Roy, qui avoit fort désappointé à senestre, eut dessein de reconquérir l’estime des gens qui ne sont rien, sans trop antagoniser les honnêtes gens du riche margouillis, lesquels ne tenoient pas tant à la morale qu’ils voyaient avec faveur les édits récents qui faisaient partie belle à ces gens de finance qui géraient au mieux les fortunes particulières, sans négliger les petites pilleries aux dépens de l’Etat.

                Afin de faire oublier les édits bursaux qui frappoient la petite roture, dont les brouzoufes estoient fort entamés par les portes et fenêtres jusques à celles des burons et cabanes dans les lopins vivriers, afin aussi de satisfaire Madame de Longueville confite en sa détestation des vieilles gens qui percevoient des rentes parasitaires et vivaient dans une étroite moralité, le Roy décida d’ouvrir la tranchée en assiégeant les bonnes mœurs et le sentiment national.

                Les foudres jupitériennes furent donc lancées, en feu grégeois, à l’encontre du Nationalisme, charge toujours estimée des senestres pavloviens, tandis que contribuèrent les expédientes Saturnales d’été à la mise en avant des secrètes dilections royales, afin de se concilier la puissante secte des anti-physiques.

                Versailles fut donc livrée à une noire nuée de sodomites Cafres, au son des tametames, obsédante musique qui fit frémir M. de Sainte-Colombe jusque dans sa retraite – horresco referens – tandis que le Roy, et Madame à ses genoux en pose alanguie dans ses barbes roses, se laissoit portraicturer par les gazettiers, obsédé par ses sombres Lupae inverti.e.s, qui lui faisoient comme une étrange couronne…

                Alors qu’un gentilhomme de la Cour évoquait Caligula et ses déportements, M. de Créqui s’écria : « Monsieur, vous en avez menti par la gorge ! » avant d’ajouter, deux tons plus bas : « et cependant, n’est-ce pas, il a bien nommé un bourrin comme principal ministre ! ».

                1. Mildred

                  Je serai trop aise, Monsieur, d’être la première à vous dire toute mon admiration. J’ai bon espoir que d’autres sauront aussi le faire après moi.
                  Bien à vous.

                2. Aristarkke

                  Heureux réveil que celui de ce jour de retrouvailles de ta plume.
                  Car point loin n’ étais-je de penser apprendre par quelque nouvelle confidence du Samplailleure que tu venais tantôt d’être retrouvé gésir dans ton sang, tel un lac t’ enchaînant au sol, transpercé que tu avais été par cent coups de la dague de Cruella, hautaine chasseresse , enseigne de l’ e-rat-dication de tous les vieux rongeurs de sa cassette…
                  Peut-être même aidée en sa funeste embuscade par l’ argousine Marilla, respirant haine et meurtre de tous portefaix chargé de quarante et plus lourdes années, correspondant hélas à ta situation…
                  Une laie chargée et acculée se révélant probablement moins dangereuse que ces harpies hargneuses.

                  Bon retour au club, aimable Werther…

                    1. BDC

                      Oui mais c’est drôle, alors je veux bien jouer toutes les Cruella de Longueville pétroleuses de Vampirella 😀 !

                    2. Aristarkke

                      Il est vrai que ma position actuelle de producteur payé payeur me met à l’ abri d’ un coup de dague vengeur.
                      De celle de Dame Cruella naturellement.
                      Mais moins sûrement de Dame Marilla, un cas puisque de la limite où elle consent à vous laisser vif, j’ai passé largement la borne.
                      Mais qu’adviendra-t-il dans quelques lunaisons où je me transformerai en sus de la cassette de Cruella, l’assoiffé surineur ?
                      De son bel et bon argent, en gourmand?

                      Epargnera-t-elle, encore ma tête chenue quelqueS temps ??? 😕

                    3. albundy17

                      Celle-ci ne prône pas de te passer au SG mais ne fait que le comptable constat de l’impasse se profilant.

                      Quand à la position de la virulente jeunette, l’approche du seuil lui fera relativiser ses propos, à la façon attali.

                    4. Pheldge

                      Pour éviter de « s’en prendre plein les dents », il lui suffit d’ouvrir la bouche … 😉

                3. René-Pierre Samary

                  « ses sombres Lupae inverti.e.s »
                  L’Élysée transformé pour un soir en lupanar, en louverie si l’on se réfère à l’étymologie, cela passe, cela dépasse, cela surpasse les rêves les plus fous de l’inventeur de cette grotesque « fête de la musique ».
                  « Dépouillée de toute signification, de tout autre but que d’affirmer sa stupide pride, voilà donc la meute telle qu’en elle-même enfin les décibels la changent. Que veut-elle ? Rien d’autre que d’être plus nombreuse, donc plus fière toujours, plus autosatisfaite, plus contente d’elle-même comme de l’univers. » (Philippe Murray, L’Empire du Bien)
                  Je ne sais si c’est venu « comme ça » sous la plume de Murray, mais ce « comme de l’univers » alluse-t-il à Monsieur Perrichon, « maître de lui comme de l’univers » ?
                  L’allusion serait en tous cas savoureuse et signifiante, car que sont-ils, ces amateurs de fêtes et de tametames, sinon des bourgeois d’autant plus ridicules qu’ils s’ignorent tels ?
                  « Je l’accuse enfin (la bourgeoisie) d’avoir engendré la socialisme, c’est-à-dire le règne avilissant de la Quantité. », écrivait Robert Poulet dans « J’accuse la bourgeoisie ».
                  Mutatis mutandis, Macron est un peu ce « roi bourgeois » sans caractère, un Louis-Philippe mince. Le gros voulait lui aussi de la royauté et de la république, « en même temps ». Pourquoi pas ? Mais il lui manquait la force, et cela s’est terminé en ’48.

                  1. Hussard Bleu

                    Oh oh ! Robert Poulet, maintenant ? le marin ne fait pas que des phrases, mais il est aussi un homme de beaucoup de lecture… ces heures de quart solitaires, hein ?
                    Connais-tu son « Billets de Sortie » ? un plaisir pour littéraires iconoclastes, un peu comme Renaud Matignon que je relis périodiquement…

                    Et je vous sais gré de vos compliments, amies et amis ! c’était une de ces insomnies, où il me vient des idées de dérisions assassines… avec humour, même dans le mépris… et c’est toujours avec délectation que je titille la Longueville, que j’aime bien, au reste, et qui finira, comme son modèle dans les macérations expiatrices…

                    1. René-Pierre Samary

                      Cher HB, pour faire le quart, il faut être plusieurs. Le navigateur solitaire a droit aux quatre quarts, ce qui n’est pas toujours du gâteau.
                      Descartes affirme que « la lecture de tous les bons livres est comme une conversation avec les plus honnêtes gens des siècles passés qui en ont été les auteurs. » L’écoute des modernes moyens de communication de masse est comme un enfermement avec les plus vulgaires spécimens que notre époque est capable de produire.
                      Non, je ne connais pas « Billets de sortie », je le regrette, la liste est longue, de mes « conversations » à venir, sans compter les retrouvailles régulières avec les « honnêtes gens » déjà rencontrés, et qui jamais ne me déçoivent, moi qui ai dû être souvent pour eux un lecteur décevant, trop pressé…
                      Oui. On peut être un lecteur décevant. Pardon à ces auteurs !
                      (en espérant bénéficier de leur indulgence, comme j’aimerais bénéficier de celle de mes 29 lecteuses et lecteurs.)

    2. Calvin

      D’ailleurs, le billet du vendredi devrait s’appeler le billet du Gadus.

      Sérieusement, afficher le nom latin est fait pour « prévenir des fraudes… »
      Genre, tu refourgues un Gobi à la place d’un saint-pierre, mais tu ne cherches pas le nom latin sur internet…

      1. albundy17

        Ouais, bon….

        Ce n’est pas le principal de la verbalisation, mais l’absence d’affichage du prix et de provenance, pas que je cautionne, hein, je suppute seulement quelques mots plus haut ayant poussé la fonx à faire du zèle.

        1. Calvin

          Ah ok !
          Le pêcheur marseillais prétend vendre du poisson de Méditerranée, mais, en fair, avec son pointu, il revient d’Islande en passant par Gibraltar, tous les jours…

          1. Higgins

            D’aileurs, il ne se passe pas une semaine sans qu’on nous rappelle la cité phocéenne à notre attention suite à une énième affaire de poisson mal étiqueté (entre autres dans les quartiers nord) et les terribles intoxications alimentaires qui en découlent (qui amènent des morts). Les journalopes, trop contents de protéger les douteux commerçants qui se livrent au coeur historique de la cité à cet odieux commerce, nous parlent de trafic de drogues et de règlements de compte mais nous ne sommes pas dupes. Depuis que la basse délinquance est éradiquée à Massilia, il est heureux de voir que l’administration soit amenée à fustiger les douteux marchands de poisson aux prétextes qu’ils n’ont pas mentionné le nom latin du poisson qu’ils vendent.
            Nous serions nous trompés? ce pays ne serait donc pas foutu.

            1. Aristarkke

              Des intoxications au plomb, c’est bien de celles-là dont vous parlez, Major ???
              Au fait, est-ce que les cartouches portent bien la mention de leur nom latin ??? Parce que sinon, il va y avoir des tireurs en infraction!!!

            2. Higgins

              A propos de Marseille, là aussi les élus sont dangereux quand ce n’est pas néfastes: https:/ /www.ouest-france.fr/provence-alpes-cote-dazur/marseille-13000/marseille-des-elus-socialistes-veulent-taxer-les-croisieristes-5842803/amp
              Il n’est semble-t-il pas venu à l’esprit de ces individus qu’une telle taxe ferait fuir les croisiéristes, que si seulement 10% des touristes mentionnés (soit 150 000 personnes) allaient au restaurant près du Vieux-port lors d’une escale, ils faisaient tourner le commerce local et que si la ville est si mal gérée (vu les impots locaux), il faut peut-être aller voir du côté des différentes équipes municipales qui se sont succédées à la mairie depuis 70 ans. Quant à la pseudo pollution atmosphérique des bateaux de croisière, que pèse-t-elle face à celle de Fos sur mer?

              1. René-Pierre Samary

                Je ne sais pas ce qu’est la pollution atmosphérique des bateaux de croisière, mais je sais fort bien combien la lutte contre la pollution marine coûte aux simples plaisanciers avec leurs petits bateaux, quand les cargos et super tankers continuent d’utiliser des antifoulings interdits aux voiliers. Là encore et toujours, fort avec les faibles, faible avec les forts.
                Quelle bande de Tartuffes !

          2. Aristarkke

            Et s’il a le modèle Pitalugue, dès qu’il pousse le moteur avec son hélice trop grosse pour lui, ce n’est plus l’hélice qui tourne mais le bateau…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.