La Macronie tourne au déluge fiscal

La semaine qui vient de s’écouler en Macronie aura été riche de rebondissements subtils que la presse française, toujours au taquet pour regarder ailleurs et nous abreuver de ses non-analyses percutantes de périplaquisme, s’est bien gardée de regrouper pour nous aider à former une image plus claire de la situation actuelle. Pourtant, il y avait fort à dire.

Et si l’on oublie rapidement l’écume des jours sur laquelle la presse s’est focalisée avec application, des petits traverseurs de rue en quête de travail jusqu’aux nervis plus ou moins futés que le Sénat interroge entre deux inutilités législatives, on se retrouve avec une véritable giboulée de taxes ce qui, en cette saison, laisse présager d’un hiver particulièrement rigoureux.

Le mois de janvier prochain est en effet celui auquel, compte-tenu de l’obstination élyséenne, le peuple français goûtera au Prélèvement À la Source. Et même si on part du principe que tout se passera très bien, il n’en reste pas moins que beaucoup de contribuables découvriront cet hiver une fiche de paie sauvagement rabotée.

Or, et c’est là que le tableau d’ensemble commence à prendre tournure, tous les ajustements et autres remises fiscales ne pourront mécaniquement intervenir que plusieurs mois (on parle de 18) après les ponctions opérées. Ce qui veut dire que, même si les calculs de Bercy sont à la fin parfaitement exacts et que tout le monde rentre gentiment dans ses frais comme il faut, les Français vont participer volens nolens à une grande opération « Fais De La Tréso Pour L’État » dont tout indique qu’elle va picoter un peu.

Dans le même temps, tous les autres services de Bercy qui ne sont pas encore mobilisés à la refonte de l’impôt sur le revenu travaillent maintenant d’arrache-pied sur les innovations, ajustements et autres modifications de taxes que le gouvernement a annoncés ces derniers jours. Il y a de quoi faire.

Ainsi, plus question de vendre son matériel d’occasion tranquillement sur internet : tout devra être déclaré, normé, suivi, pisté et finalement fiscalisé.
Bien évidemment, le projet permet de présenter cette nouvelle myriade de réglementations comme le simple désir de taxer proprement les méchants professionnels qui tenteraient de se soustraire à l’obole publique obligatoire. Ceux qui comprennent comment fonctionne l’État français savent pertinemment qu’en pratique, cela se traduira par une nouvelle avoinée des contribuables, tous confondus, professionnels ou non (ces derniers se voyant violemment requalifiés dès qu’il s’agira d’aller renflouer les caisses).

Ainsi, la redevance audiovisuelle qui imposait jusqu’alors de supporter financièrement des monuments télés comme Louis La Brocante ou Plus Belle La Vie va être étendue à tous les supports se rapportant vaguement à la télé. Autrement dit, la simple possession d’un appareil permettant de voir des images animées (mêmes floues, mêmes mal cadrées) sera prétexte à une violente taxation pour assurer au service public sa capacité de continuer à produire ses merdes improbables et de payer la clique néfaste qui s’y ébroue dans des petits cris de jouissance malsains.

Ainsi les carburants continuent-ils de voir leurs prix grimper beaucoup, beaucoup plus vite que les coûts des matières premières. Le tabassage véritablement épileptique du gouvernement sur les automobilistes classe maintenant la possession d’une voiture dans la catégorie du luxe ostentatoire. Bientôt, rouler en Doblo ou en Twingo sera considéré comme un privilège de gros bourgeois et fera froncer les sourcils de tout le clergé républicain, depuis les journalistes jusqu’aux militants écolos.

Notons au passage que les entreprises industrielles consommatrices de gazole ne sont pas plus épargnées : leurs rares avantages fiscaux vont disparaître aussi. Tant qu’à flanquer le pays dans l’ornière, autant s’assurer que ses entreprises y soient précipitées aussi. Égalité, taxes, bisous, tout ça.

Ainsi, l’impôt sur la mort pardon les successions a-t-il subi une intéressante passade de la part de Castaner, Délégué général de LREM, commissionné pour tâter le terrain à ce sujet. Comme tout vendeur de saucisses fiscales, notre ami « en marche » aura donc tenté de faire comprendre qu’une nouvelle bordée de ponctions était nécessaire pour assurer une nouvelle louchée de bonheur citoyen. La levée de boucliers déclenchée aura permis à Macron, le vrai commanditaire de ces saucisses, de rapidement désavouer son vendeur, permettant même au Président d’expliquer qu’on devait « arrêter d’emmerder les retraités ». Seuls les plus naïfs accorderont un peu de crédit à Macron pour une manœuvre aussi transparente.

D’autant que, dans la foulée, question « emmerdement » de retraités, la pédale de frein n’est toujours pas effleurée : alors que certains croyaient être à peu près tirés des griffes de Bercy en se réfugiant au Portugal (qui ne taxe pas les retraités français les dix premières années de leur expatriation), le Conseil à la botte de l’ d’État vient de remettre en cause le principe de non-imposition française de ces retraités expatriés. Autrement dit, les retraités installés au Portugal ont tout intérêt à s’y faire imposer bien vite, au taux le plus bas possible, avant que Bercy ne vienne à nouveau téter goulûment à leur portefeuille.

Vous l’avez compris : en quelques jours, le tempo est donné est c’est celui d’une averse de mauvaises nouvelles fiscales qui s’abat sur le peuple. Tout est prétexte à taxation, amende, vexation fiscale et ponction supplémentaire. Un an après son arrivée au pouvoir, Macron relève avec brio le pari de faire effectivement pire que Hollande.

Certes, sa prestance naturelle le place heureusement au-dessus du clown précédent et lui permet encore de faire figure honorable lors des sommets internationaux. Mais le niveau était si bas que cela n’est plus un exploit, et ses trop nombreuses saillies idiotes ou à l’emporte-pièce, son cruel manque de diplomatie et ses frasques lui ont largement fait perdre de son lustre initial.

N’ayant en rien réussi à réformer le pays, n’ayant pas su utiliser l’élan de son élection pour remettre à plat tout ce qui nécessitait de l’être aussi vite que possible, il est maintenant condamné, comme Hollande avant lui et Sarkozy encore avant, à faire du sociétal, du bricolage à la marge et, surtout, à activer une fois encore le levier fiscal dans des proportions qui ne pourront aboutir qu’à un appauvrissement général et accéléré du pays.

Pire encore : Macron, labellisé libéral par une presse d’incultes et de factieux dogmatiques, s’étant lui-même ouvertement réclamé du libéralisme pendant une campagne toute en nuages conceptuels flous — quand bien même tout ce qu’il fait n’a rien avoir avec et correspond exactement à ce que la démocratie socialiste offre de plus mou — va accroître la haine du peuple pour la seule philosophie réellement apte à remettre le pays sur les bons rails. Systématiquement mis devant la fausse équivalence « bricolages de Macron = (turbo)libéralisme » et compte-tenu des résultats minables qui s’empilent, l’électorat n’aura aucun autre choix que le rejet violent de toute évocation d’une diminution de l’emprise de l’État, de réformes drastiques et réelles ou d’assainissement des comptes publics.

Après un quinquennat complet de stupidités hollandesques, nous nous dirigeons droit vers un quinquennat supplémentaire d’âneries sociales-démocrates macroniennes débridées qui achèveront de donner au peuple toutes les raisons de voter pour un extrême populiste.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires279

  1. Aristarkke

    Sous Talonnette, une taxe ou modification d’ icelle par suinzaine. Sous Peak de la Faribole, même chose toutes les semaines. Sous Flop Joene, c’est tous les deux ou trois jours à peine…

    1. Stéphane B

      Sous Talonette, 600 milliards de dette en plus avec une bonne crise
      Sous Peak de la Faribole, environ autant avec un climat économique serein
      Sous Flop Joene, en deux ans, ce sera 400 milliards de dette en plus.
      lefigaro.fr/flash-eco/2018/09/24/97002-20180924FILWWW00169-la-france-prevoit-d-emettre-195-milliards-de-dette-en-2019.php
      Tout va bien, je vais bien tralala

      1. Vassinhac

        Émettre de la dette, ce n’est pas nécessairement de la dette en plus, car ce montant inclut la dette roulée, ie qu’on rembourse avec de la nouvelle.

        1. Aristarkke

          Oui mais cela ne fonctionne convenablement (pour l’emprunteur) que lorsqu’il peut souscrire, au pire, aux mêmes conditions antérieures de ce qu’il rembourse. Pour l’instant, les taux proposés sont inférieurs à ceux des emprunts à échéance normale ou anticipée. Mais qu’en sera-t-il lorsque les taux seront à la hausse sensible???
          Remember Dexia…

          1. Vassinhac

            Bien sûr que la situation est critique, mais n’en rajoutons pas. On ne peut dire que la dette augmente de 200G€ au seul motif qu’on a émis 200G€.

  2. Le Gnôme

    J’entends depuis hier que la pression fiscale va diminuer, que le pouvoir d’achat va atteindre des sommets inégalés.

    J’ai hésité entre le rire compulsif et la colère froide.

    L’enfumage est de taille.

    1. Aristarkke

      Sur Twitter, c’est la rigolade jaune qui prédomine.
      Il semble que ce prétendu excès de pouvoir d’achat (s’il existe réellement) est calculé AVANT toutes les nouvelles ponctions ou augmentations d’icelles qui sont annoncées pour dans deux ans jours.
      Au mieux, il servira à éponger doucettement toutes ces hausses ni plus ni moins…

      1. Pheldge

        t’es trop rigolo de naïvetisme, mon Papet ! que si que ça serait calculé après les-dites ponctions, l’excès deviendrait déficit, kif-kif que le carrosse, il est devenu citrouille !

        1. BDC

          Et puis pour tous les Papets injustement taxés, Flop joene a prévu le Reste À Charge zéro sur les lunettes, dentiers et sonotones. C’est pas beau la socialie heureuse ?

          1. Aristarkke

            Sur les quinze ou vingt euros de lunetterie (monture+verres x2) qu’octroie généreusement la SS dans son tarif, le risque financier est tout à fait supportable…

  3. Aristarkke

    Mélusine appréciée, quelques coquilles à n’en pas douter, corrigibles :
    les innovations, ajustements et autres modifications de taxes que le gouvernement a annoncéS ces derniers jours.
    de voir des images animéEs
    en quelques jours, le tempo est donné ET c’est celui d’une averse
    Tout est prétexte à taxationS, amendeS, vexationS fiscaleS et ponctionS supplémentaireS. (pas faux mais ce serait plus en rapport avec le déluge, amha)

    1. Pheldge

      Ah bon, c’est comme ça ? moi qui croyais que c’était un jeu, comme le loto … sauf que pour 1 €, je me suis pas fatigué à jouer, j’attendais que la récompense , elle augmente genre : le jour où c’est « si tu veux gagner 1000 €, clique sur le bouton à Tonton H16 ! ». Et pour remplir la caisse, comme sur les « faucets », les « robinets à BTC », chaque fois que tu cliques, to ordi mine pour lui pendant quelques secondes.
      Euh, Patron, si je puis me permettre une suggestion, ça marcherait mieux, de mettre en place un N° de tel « toi aussi, tente de gagner une journée de rêve avec Nabilla », surtaxé à 50 cts.

  4. Dr Slump

    J’observe pour la première que le cheval sur lequel est monté Napoleon de Bruxelles a un air vraiment paniqué et égaré… volonté du peintre? Quoi qu’il en soit, le cavalier est en train de crever sa monture.

      1. Le Gnôme

        Ô Corse à cheveux plats ! que ta France était belle
        Au grand soleil de messidor !
        C’était une cavale indomptable et rebelle,
        Sans frein d’acier ni rênes d’or ;
        Une jument sauvage à la croupe rustique,
        Fumante encor du sang des rois,
        Mais fière, et d’un pied fort heurtant le sol antique,
        Libre pour la première fois.

        Auguste Barbier

      1. Xavier

        Original qui peut être maintenant admiré au château de Charlottensburg près de Berlin, Blucher(Ach zes Teutons) l’ayant ramené dans ses bagages à la chute de l’ogre ….

        1. Aristarkke

          Il y en a un déclaré authentique, lui aussi, au chateau de La Malmaison à Rueil M. comme son nom l’indique.
          En fait Wiki narre l’histoire de cette oeuvre qui a été finalement exécutée à cinq exemplaires dont un gardé par David jusqu’à sa mort…

  5. Lorelei

    Je suis persuadée que l’une des raisons de la marche forcée vers le prélèvement à la source est que cela empêchera les contribuables de refuser de payer leurs impôts comme ils en avaient menacé le gouvernement en 2013, quand on a assisté à un premier matraquage fiscal.
    On sera pieds et poings liés, avec notre employeur.

    1. Pythagore

      Quoique lorsqu’une entreprise fera faillite, ce qui risque d’arriver, comment cela se passera-t-il, car plus de salaire, plus de prélèvement à la source ?

      1. petit-chat

        Exerçant leur privilège exorbitant, « ils » se serviront sur les AGF, puis sur les éventuelles allocations chômage, puis sur le RSA, voire le prélèvement d’organe s’il le faut.

        1. J’écris ton nom

          Manuelito et le prélèvement d’organe, il y a un concept, là !
          Que ne ferait-on pour la République ?
          Après sa défait catalane, Manuelito va revenir en chef d’entreprise ?

          1. MCA

            Comme Ségolène qui revenue de sa banquise annonçait vouloir monter sa boite…

            Je me demande pourquoi ces deux là n’ont pas commencé dans la vie par cette option.

            1. Pythagore

              Baf, elle avait déjà le cerveau un peu givré avant de partir sur la banquise, alors au retour, cela n’a pu s’améliorer.
              Il aurait fallu la faire reine des équateurs, ca l’aurait peut-être dégivrée.

    2. sam00

      Personnellement, ce qui m’inquiète le plus c’est de savoir ce qu’il va se passer si une entreprise fait faillite sans avoir payé les impôts de ses employés …

      Je sens venir le paiement de l’impôt par l’employé sans avoir touché les sommes correspondantes … a charge pour le malheureux employé de se retourner contre son employeur …

  6. Olivier Rival

    C’est bien sur par pur mauvais esprit de ma part que je trouve légèrement cousu de fil blanc que l’Etat se mette à parler d’augmenter les taxes sur les successions quand la plus nombreuse et riche génération de l’histoire de ce pays commence à arriver en fin de vie….

    1. Gosseyn

      L’État-voyou français, qui couvre déjà les magistrats qui autorisent les escroqueries aux héritages, de façon à rapporter, bon an mal an, quelque chose de l’ordre de 150 millions d’euros !
      Le genre de chose qu’aucun juriste n’oserait dénoncer, pour peu qu’il tienne à faire carrière dans ce secteur !
      Si vous êtes une des innombrables victimes de ces malversations, c’est là que vous pouvez découvrir ce que signifie un juge aux ordres de dirigeants corrompus d’un pays mafieux !

        1. Gosseyn

          Je viens de déposer plainte envers trois de ces magistrats véreux. Ce sera classé sans suite, comme les centaines ou les milliers de plaintes de cet ordre, sans jamais que quiconque n’en soit informé par nos chers médias  »libres ». Cela vous étonne ? Vous voulez me voir placer le mot  »notaire » ? Désolé, ils ne sont pas dans ce coup ci ! Réessayez !

          1. Pheldge

            Faut pas nous en vouloir, Gosseyn, pour ces petites taquineries notariales*, ça fait désormais comique de répétition, comme chez Lière-mo 😉

            *à défaut de cravates …

  7. René-Pierre Samary

    À propos des retraités portugais, dont je suis, le lien explique que la non-imposition serait revue « non pas en raison d’une modification de la convention fiscale mais d’une évolution de son interprétation en droit interne français »
    Qu’importent les termes, il s’agirait d’une loi rétroactive.
    Où ai-je fourré mon 365 Magnum ?

      1. Lorelei

        Ca dépend des lois: la loi fiscale même votée au 31 Décembre peut s’appliquer aux événements depuis le 1er Janvier de la même année.
        La loi pénale est d’application immédiate. Elle ne peut être rétroactive.

        1. sam player

          +1
          … mais la jurisprudence est rétroactive et c’est logique car il n’y a pas réécriture de la loi mais juste une interprétation. Le problème vient des interprétations contradictoires d’une année sur l’autre. On devrait au moins pouvoir s’appuyer sur l’interprétation qui était valable à la date des faits, le silence étant aussi une interprétation.

            1. Vassinhac

              Par définition, ce n’est pas possible puisque la jurisprudence, issue d’une décision d’un tribunal, s’applique à un cas d’espèce dans le passé. Ne pas traiter les autres contribuables avec la même jurisprudence serait une rupture d’égalité devant la loi.

              1. sam player

                Oui, c’est pas comme si avec les revirements de jurisprudence les justiciables étaient traités différemment pour les mêmes faits.
                Ca me rappelle une intersection où il y avait un stop que personne ne respectait et ce, logiquement car en sortie de virage : les topics pleuvaient à cet endroit.
                Jusqu’au jour où le stop est devenu logiquement là aussi une balise de priorité sans aucun autre changement : oh p’tain une rupture d’égalité !

                  1. sam player

                    Puisqu’on parle de bagnoles là, je me suis bien marré hier.
                    J’ai crevé une roue, j’ai mis la roue galette puis suis allé commander mes pneus et le gars me dit, : en attendant ne roulez pas à plus de 80kph… ah ah ah
                    M’est alors venu une idée pour recycler les roues galette : tous en roue galette !

        2. Gosseyn

          La loi pénale est d’interprétation stricte. Mais pas pour tous les délinquants. Par exemple, aucune opposition délibérée à l’application de la loi, de la part d’un magistrat dans l’exercice de ses fonctions, ne sera suivie d’effet judiciaire, alors que les cas de ce genre sont fort répandus et que l’article 432-1 du Code pénal prévoit jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende pour ce genre de délit !
          .
          C’est ce qui s’appelle rendre la justice au nom du peuple français, en toute indépendance et dans un État de droit disposant de toutes les garanties protégeant les droits des justiciables, couverts par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, ce que la Cour européenne des droits de l’homme fait soigneusement respecter !
          .
          Autrement dit, il y a la réalité et il y a la fiction. À vous de savoir dans quel monde vous voulez vivre, en choisissant la pilule bleue ou la rouge …

        3. bibi

          La loi pénale est toujours rétroactive quand elle bénéficie à l’accusé ou au coupable.
          Si un individu est poursuivi ou condamné pour un crime qui est aboli il est de fait innocent.
          Si un individu est condamné à une peine qui est abolie (peine de mort, bagne) sa peine est commuée.

          La loi pénale est aussi rétroactive au pays des droits de l’homme quand à l’institution de nouveaux crimes et cela avec la bénédiction du conseil constitutionnel.
          Des individus ont été poursuivis et condamnés pour des crimes n’existant pas au moment des faits, cf les condamnés pour crime contre l’humanité pour des faits remontant à la deuxième guerre mondiale.

    1. Diogène

      ´Le conseil d’Etat vient de remettre en cause la non-Imposition des retraités au Portugal’.
      Non. D’abord, les 2 arrêts en cause datent de 2015, et ne concernent ni des pensions de retraite, ni le Portugal. Nonobstant, de nombreux blogs de cabinets d’avocats sans cause, flairant la clientèle potentielle, les ont agités en soulignant l’urgence absolue de les consulter. Bien sûr, discrètement rencardés par lesdits cabinets, des journalistes en mal de scoop ont abondamment relayé leurs graves interrogations (nom et nº de tel du copain avocat en fin d,article, of course).
      Ce qui est vrai, c,est qu,une personne non assujettie à l’impôt sur le revenu au Portugal (ou ailleurs) serait assujettie à cet impôt en France sur ses revenus de source française. Or, les retraités français résidents au Portugal sont assujettis de plein droit à l’impôt portugais sur l,ensemble de leurs revenus mondiaux, sous réserve des exonérations partielles (dans l’assiette et dans le temps) prévues par la loi portugaise. En tant que que tels, ils peuvent invoquer toutes les conventions de non double imposition signées par le Portugal. Contrairement à ce que l’on entend souvent, l’important n’est pas d,être imposé, mais d,être assujetti. Or les retraités français sont assujettis, et doivent notamment déclarer leurs pensions au Portugal. Ils peuvent donc invoquer la convention.

      1. Diogène

        Je ne peux non plus passer une autre sottise juridique contenue dans l,article des Échos en lien dans le billet. Selon l’auteur, le fait que la majorité des revenus d’un contribuable soit d’origine française le rendrait automatiquement imposable en France, quelle que soit sa durée de résidence à l,étranger.
        Ce n,est vrai qu,en l’absence de convention de non double imposition entre le pays de la source (la France) et le pays de là résidence (disons le Portugal). Donc inapplicable aux retraités français du Portugal. (De mémoire, l’arrêt implicitement visé par l’affirmation erronée des Échos visait la pension française d’un résident cambodgien, pays sans convention avec la France, au moins à l’époque).
        Ne croyez pas tout ce que vous lisez dans les journaux!
        J’autorise évidemment le maître des lieux à transmettre mes coordonnées à qui souhaiterait des détails.

    2. cyprus ill

      Je dois avouer qu’après avoir étudié cette question de près, je ne m’étonne pas de cet éventuel « revirement » : en effet, comme l’explique l’article des Echos, la convention fiscale n’a pas pour but de permettre de double exonération, mais seulement d’éviter une double imposition…

      Si les français retraités du Portugal se retrouvent à payer leurs impôts en France, ça va créer une belle pagaille ! Encore une belle illustration de cette insécurité fiscale permanente tant qu’on dépend de la France. Flippant…

      1. BDC

        Si les Lusitannés sont imposés en théorie à 100 en France et 40 au Portugal, ils ne vont pas payer 140, mais tablent sur 40 : c’est ça leur compréhension de la non-double imposition. À la place des hauts fonx, je dirais 40 au Portugal, et 60 pour moi

      2. Diogène

        @cyprus ill. Vous avez raison sur le principe. Mais il y a dans les conventions deux méthodes pour éviter la double imposition: l’exonération et l’imputation. Dans la première, les États se partagent les assiettes fiscales: à toi les pensions du privé, à moi celles du public, par exemple. Dans la seconde, les’deux États taxent, mais chacun déduit de l’impôt exigible le montant payé chez l’autre. Qui choisit la première méthode prend le risque que l’autre État impose moins, voire pas du tout ! C’est la logique même des conventions internationales, combinées avec le principe de souveraineté fiscale des États contractants.
        Pas de chance pour la France, c’est la première méthode (exonération) qu’elle a choisi dans la plupart de ses conventions, dont celle avec le Portugal. Elle a donc laissé les mains libres à son cocontractant’quant au taux d’imposition applicable.
        Mais si, dévoré d’anxiété, vous voulez ´la ceinture et les bretelles’, créez vous donc un petit revenu taxable au Portugal.
        Par exemple en achetant quelques actions au Portugal, d,où imposition locale sur les dividendes (impôt sur le revenu, taux 28%) voire les plus-values s’il y en a.
        Ou encore Pierre donne des cours de bridge à Jean, qui donne des cours de golf à Pierre, les deux étant effectivement rémunérés et déclarés. Taxable ne veut d’ailleurs pas dire taxé, si vous restez dans la première tranche ou bénéficiez de déductions.
        En fait, le gros problème fiscal des retraités français au Portugal est ailleurs, mais peu en sont conscients. Comme ils ont entendu dire qu,il n,y avait pas d’impôt sur les successions et donations en ligne directe, ils croient pouvoir transmettre sans impôt. Or, il n’y a pas de convention franco-portugaise sur les successions. En la matière, c’est donc le droit français qui s’applique, coucou me revoilou, et tant pis pour les donataires et/ou hértiers. Mais bon, en cherchant bien, on trouve quand même une solution….

  8. René-Pierre Samary

    À propos du PLS, jé l’évoquais dans le fil précédent. Cette mesure n’est pas seulement riche en entourloupes, mais elle s’inscrit très naturellement dans une « philosophie » de l’impôt visant à déconnecter autant que possible, dans l’esprit des administrés, l’État et les politiques de la pression fiscale – évitant que la colère populaire ne retombe sur leurs têtes.
    Les entreprises collectent déjà pour le compte de l’État l’une des taxes les plus rémunératrice, la TVA.
    Et le public se rend-il compte que, chaque fois qu’il se rend dans une station-service, le pompiste se fait – involontairement – collecteur d’impôts ?

    1. Pheldge

      non, justement, tous les impôts indirects, sont oubliés ! tout le monde consomme, et donc paye de la TVA, mais, ceux qui payent l’IRPP considèrent être les seuls à contribuer aux finances de l’état !

      1. Vodkaman

        Ce n’est sans doute pas pour rien que l’on se retrouve aujourd’hui avec une téra-chiée de taxes idiotes, payées par les entreprises, sachant que ces contributions diverses seront répercutées aux consommateurs finaux.

        1. Aristarkke

          Lesdits consommateurs gu….ant comme des ânes (qu’ils sont) sur ces s…pes d’entreprises qui se font un pognon de dingue sur leurs dos…

  9. albundy17

    « l’électorat n’aura aucun autre choix que le rejet violent de toute évocation d’une diminution de l’emprise de l’État »

    Macron n’a pas le choix non plus, vu ce qu’il reste ds les morlingues du français, il faut lui ponctionner davantage pour le claquer à sa place sous peine d’être le président de la banqueroute, ils se filent la patate chaude depuis des lustres.

  10. Stéphane B

    « Tous secteurs confondus, cette niche fiscale coûte à l’Etat près de 2 milliards d’euros. » dixit les échos.
    Je m’érige en faux contre cette pseudo-presse qui nous prend ou essaie de nous prendre pour des idiots (quoique ça a bien marché pour certains vu l’élection de moudelalande et du macaron).
    Ça ne coûte pas 2 milliards d’euro mais ça lui empêche de prélever 2 milliards d’euros directement. Indirectement, les entreprises les réinjectent dans le circuit via les payes, le renouvellement de matériel, etc.

  11. Higgins

    Je crois qu’il n’y a strictement rien à attendre de bien de la clique de politocards qui s’est emparée du pays. Pétrie de certitudes imbéciles, dotée d’un narcissisme à toute épreuve, elle se condamne à une fuite en avant perpétuelle au nom du bien commun qui a pour unique conséquence la dégringolade complète du pays dans tous les domaines. Dernière lubie de cette population d’arrivistes inutiles et d’une totale incompétence, Girouette 1er vient déclarer que ses services travaillent à une nouvelle taxe pour les poids lourds. Initialement annoncée comme devant être limitée aux étrangers (et oui, ma bonne dame, ils usent nos routes et ne paient pas pour leur entretien), d’aucuns se souviennent que l’UE impose que cette taxe soit payée par toutes les entreprises du secteur y compris les françaises: « François de Rugy, ministre de la Transition écologique, dit travailler sur cette vignette pour 2019. Selon nos informations, elle concernera tous les poids lourds, y compris français. » (https:/ /www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-decryptage-eco/taxe-sur-les-poids-lourds-lavignetteconcernera-tous-les-camions-ycompris-ceux-francais_2932785.html)
    Les motifs avancés démontrent, si besoin en était, l’extraordinaire bonne fois de notre haute administration: « …Cette redevance sur les camions doit permettre de trouver de l’argent pour entretenir et développer le réseau routier. Il faut des ressources pour financer les investissements, pour qu’on ne subisse pas des phénomènes comme l’accident de Gênes… » On sait bien que là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir mais de deux choses l’une, soit les magnifiques organes de contrôle français sont de la foutaise pure et simple auquel cas, il me paraît important de les réformer sans plus tarder afin qu’ils remplissent leur fonctions, soit on est en plein foutage de gueule. Je penche pour la seconde solution car, quoiqu’on en dise, je ne crois pas que la situation soit aussi critique qu’en Italie (même si l’organisation des appels d’offre dans ce pays me laisse de plus en plus perplexe). Ce qui est vrai par contre, c’est qu’une meilleure gestion des deniers publics devrait, au pays où 57% de la richesse publique est captée par l’Etat, permettre de financer l’entretien et les investissement requis pour que le réseau routier soit à la hauteur d’un pays prétendument moderne.
    CPEF

    1. Bisphenol

      On le sentait poindre dans les commentaires d’un précédent article du Patron… L’accident de Gênes est une aubaine pour ces gens : on crée une nouvelle taxe enrobée d’un peu de pathos (ben voui ma petite dame, vous ne voulez pas que la même chose arrive ici ?!). ça passe tout seul… les 1ers cm sont les plus difficiles (Théo31 approuved)

    2. Pythagore

      14Mds de TIPP
      800-700 Millions investis ds l’entretien.
      Ca fait un volant de 11,3 Mds au bas mot, et il y a besoin d’une nouvelle taxe ???

      1. Aristarkke

        800 M€ au lieu des 600M€ prévus initialement, because l’ effondrement du viaduc italien. Maintenant, c’est ce qui a été annoncé…

  12. Calvin

    Ce n’est pas tellement en janvier que l’on connaîtra les affres du PàS.
    En effet, le taux de chacun (calculé en mai sur des revenus 2017) est connu.
    Ce sont surtout les mois d’après qui verront :
    – la gestion des bugs,
    – le recalcul du taux en fonction des revenus réels de 2019,
    – la préparation des finances rectificatives,
    – la préparation du prochain budget,
    – les déclarations à préparer…

    Mais tout ça, ce n’est finalement que du bonheur.

  13. Guillaume_rc

    A propos de l’extension de la redevance, il faut bien noter qu’elle ne servira pas qu’à produire des bouses improbables.
    Mais qu’en violation de la règle de neutralité du service public, notre sémillante Ministre de la Culture nous a indiqué qu’elle sera officiellement chargée de la propagande « vivre-ensembliste ».
    Ces gens là foulent aux pieds leurs propres règles.

    1. albundy17

      « Ces gens là foulent aux pieds leurs propres règles. »

      Heuu, Nyssen, ça fait un bail qu’elle n’en a plus, hein… C’est son fils qui en parle le mieux, de l’adepte des sectes

  14. Guillaume_rc

    Sinon, entièrement d’accord avec la conclusion du Patron : les Français sont convaincus par une propagande omni-présente que la source de tous les problèmes se trouve dans le libéralisme.
    Et que Macron est libéral !!!!
    De son côté, Micron fait tout ce qu’il faut pour faire monter le FN (vieille recette), convaincu qu’il est de gagner une deuxième fois face au FN.
    J’en suis moins sûr que lui.
    On peut très bien se retrouver avec d’un côté les mélenchonistes et de l’autre le FN.
    Miam !

    1. Nemrod

      Oui.
      Il s’en est fallu de peu le dernier coup…
      Prochaine fois on y a droit .
      La diabolisation de tout candidat LR étant en cours .
      Prononcer le mot « Vauquiez » autour de vous pour voir…

      1. Guillaume_rc

        Ah ça Wauquier, comme repoussoir à nouveau, c’est presque pire que Le Pen .

        Après ça fait 60 ans que la gauche nous fait le coup :
        de Gaulle était un dictateur fasciste
        VGE une réincarnation de Louis XV
        Chirac était dépeint sous les traits d’un extrêmiste dangereux (avant de devenir le rempart de la Démocratie

        Rien de nouveau sous le soleil.

        1. Pythagore

          J’ai l’impression également que les gens n’osent plus afficher leurs convictions. Même si ils supportent Wauquiez, ils expliqueront qu’ils supportent je sais pas qui pour pas sortir des clous, ce qui ne présage pas du vote. Voir également Fillion aux primaires, vainqueur surprise.
          Pas que je trouve Wauquiez très convainquant, mais pas sûr, qu’il soit si hai que ca, si ce n’est par la gauche du parti.

    2. toto17

      C’est une perspective meilleure selon moi que de reconduire ad vitam æternam un pseudo-pouvoir vendu à l’Europe vivre-ensemblesque et aux banquiers gourmand de dettes.
      Quitte à ce que notre société coule, autant que cela se fasse le plus vite possible.
      Un bon RESET est on repart !

      Ca va pas être simple, je sais, mais vraiment, vraiment, j’en peux plus de cette agonie depuis 40 ans, quand je pense que cela pourrait durer 40 ans de plus…
      Non, vraiment non.

      Foutons le boxon une bonne fois pour toute, au moins on se sentira VIVANT.

    3. Higgins

      Là est bien le drame que vit notre pays. De moins en moins de personnes se déplacent pour voter (je ne rappellerai pas les chiffres des deux dernières consultations). Ça favorise mécaniquement les extrêmes à gauche comme à droite. Tous les espoirs des irréductibles de ces deux camps peuvent donc se réaliser puisque, au final, il faut un peu moins de 20% au premier tour de la présidentielle pour arriver au second et être élu au second tour face à un candidat qui ne pèse pas plus. Vu le taux d’abstention aux deux tours, si la légitimité électorale ne peut être mise en doute (la régularité du scrutin reste incontestable), la légitimité politique de l’élu ainsi que celle de son camp est plus que douteuse. La Chambre, issu des législatives, ne peut représenter qu’elle-même puisque le scrutin majoritaire à deux tours a été conçu pour amplifier mécaniquement la représentation du camp du vainqueur. On arrive ainsi à ce que moins de 20% du corps électoral donne le La au pays. Vu les délires de l’extrême gauche ou de l’extrême droite, il y a de quoi être inquiet sans compter que dans les deux cas, l’Etat profond jouera le blocage total (surtout pour l’extrême-droite). Cela ne peut que conduire à la crispation et à l’exaspération de la grande majorité et là, bien que les français soient des veaux, tout est possible. Déjà, la mesure imbécile des 80 km/h fait progressivement basculer dans le camp des irréductibles opposants des braves gens et c’est là un signal faible, parmi tant d’autres, que les gouvernants, les ODS, se devraient de prendre en compte («  »Instinctivement est née une révolte » : adversaires du 80 km/h, ils ont décidé de s’en prendre aux radars automatiques »: https:/ /www.francetvinfo.fr/societe/securite-routiere/instinctivement-est-nee-une-revolte-adversaires-du-80-km-h-ils-ont-decide-de-s-en-prendre-aux-radars-automatiques_2934379.htm). Cette tendance devrait s’affirmer au fur et à mesure que les scrutins tiendront plus du grand Guignol qu’à autre chose. Il est à craindre que, en 2022 ou 2027, on ait face à face au second tour des candidats type Mélenchon et MLP représentant à eux deux à peine 20% de la population (je n’ai pas dit du corps électoral). Là, je commence à m’inquiéter grandement parce que, en terme de clown à roulettes, on change de catégorie. Entre le marxisme imbécile de l’un et le socialisme national de l’autre, le pays, déjà mal en point, partira littéralement en sucette. Les digues, quelles qu’elles soient, lâcheront tant elles sont fragiles (faute d’entretien et d’investissement évidemment). Les apprentis sorciers qui, patiemment et méthodiquement, ont depuis plus de trente ans fabriqué cette bombe pour satisfaire leur minable ego, ne pourront s’en prendre qu’à eux-même

      1. Guillaume_rc

        Major je vous rejoins complètement.
        Seul (petit) bémol « Les apprentis sorciers qui, patiemment et méthodiquement, ont depuis plus de trente ans fabriqué cette bombe pour satisfaire leur minable ego, ne pourront s’en prendre qu’à eux-même »
        Ceux là auront pour la plupart les moyens de partir (et de poser au résistant d’opérette à l’étranger). Ceux qui vont vraiment souffrir, c’est – comme d’habitude – les petits, les obscurs, les sans grades…. vous et moi.

      2. Dr Slump

        D’accord sur l’analyse. Et dans le cas de figure où le second tour oppose Méchancon et FN, c’est Méchancon qui gagne à tous les coups, grâce à une coalition pour « sauver la démocratie contre le fascisme », à laquelle se joindrait PS, LREM, centre et même les tapineurs de LR.

      3. Citoyen

        »Instinctivement est née une révolte » : adversaires du 80 km/h, ils ont décidé de s’en prendre aux radars automatiques »

        Ce qui n’a pas manqué de créer quelques inquiétudes en haut lieu Major, pour ne pas dire panique, puisque dernièrement BFM Pravda est montée au créneau pour justifier le racket …
        En effet, il y a quelques jours, sur BFM Pravda, un énorme « -15% » remplissait l’écran, pour signaler qu’au mois d’aout 2018, il y avait 251 morts sur la route ce mois là, contre 297 en 2017 le même mois … Et la Pravda, pour soutenir le propos, avait invité un abruti de la sécurité routière qui, la gueule enfarinée, s’empressait de se gargariser du résultat, en justifiant que c’etait le fait de la mise en place du racket à 80 … Bien sûr, pour donner l’impression de faire équilibre, la Pravda avait aussi invité un représentant d’assos de conducteurs, qui s’époumonait à dire que c’était en bonne partie dû à l’augmentation du prix des carburants qui faisait qu’il y avait moins de monde sur la route, et donc moins d’accidents, ce qui n’est pas faux …
        Là où l’abruti n’a pas tort, c’est qu’à cause de la mise en place du racket à 80, il est possible qu’une partie de ceux qui ne savent pas conduire ont évité de prendre la route … ce qui abonderait dans le sens de ses inepties …. Mais surtout, vu que ceux-là sortent de préférence quand il fait beau et moins quand il pleut, il suffit que dans le mois il y ait 2 ou 3 jours de pluie, de plus ou de moins, pour inverser les chiffres … Mais là, trop compliqué, faut pas aborder le sujet …

        Et concernant les % annoncés, il y a de quoi se tordre …
        Je ne sais pas combien il y a de personnes par mois sur la route, mais il est possible de se faire une idée très grossière … Partant du fait que plus d’un millions de véhicules rentrent dans Paris par jour, cela en fait plus de trente millions qui rentrent par mois … Dire donc qu’il y a plus de 100 millions de véhicules qui font un déplacement par mois dans ce pays est très largement en dessous de la vérité, mais restons modestes. Et s’il y a une moyenne de 2 personnes par véhicules, dire qu’il y a 200 millions de personnes faisant un déplacement par mois est très très en dessous de la réalité … Hé bien, prenons ce chiffre, et en supposant qu’il reste stable d’une année sur l’autre pour simplifier les choses, sur ces 200millions de déplacements/personnes (très en dessous du réel), …. 0,00015% ont tué en 2017, et 0,00013% en 1018, soit un gain de 0,00002% sur un an ….Bigre !!
        Et voila comment, un gain du nombre de déplacements provoquant la mort de 0,00002% devient -15% sur la Pravda … et comment on manipule le foules …
        Mieux encore, sur 300 morts dans le mois, soit une moyenne de 10 par jour, il suffit qu’un jour il y en ait 5 et le lendemain 15, pour affirmer une augmentation de 200%, ce qui pourrait faire les choux gras des racketteurs ….
        En anticipant les délires d’un journaleux en quête de scoop, ça pourrait donner ceci : Vous vous imaginez, une augmentation de +200% en une journée ! ce n’est pas possible, faut prendre des mesures d’urgence !

        1. Nemrod

          C’est possible que les 80 entraînent une diminution de la mortalité.
          Si on ne peut plus rouler du tout…y aura plus de morts du tout…hein !
          Enfin sur la route parce que 100 % des vivants vont mourir…ce qui est extraordinaire si l’on considère l’énergie qui est mise dans l’éradication de tous les facteurs de mortalité.
          Tout ce hygiénistes et autres moralisateurs à deux balles nous font ch…d’une telle force que l’on va manquer de Smecta d’ici peu.
          Doivent tous avoir placer leurs ronds chez le labo du Prozac et du Lexomil, c’est pas possible autrement car les ventes vont exploser aussi.

          1. Aristarkke

            Pi seront supprimés dès juillet 2019 de la circulation parisienne tous les diesels >13 ans…
            Moins de morts par la pollution sur les 42.000 annuels kidizé

            1. Citoyen

              « Moins de morts par la pollution » … Ouais, il y a plus de 70000 morts par le tabac, et c’est l’état qui le vend … y’ a comme un problème ….
              Mais là, cépapareil qu’ils disent …

  15. Pheldge

    J’ai une déclaration solennelle à faire : pour avoir eu le privilège et l’honneur de monter dans l’un des Doblos ancestraux et papétiens, je confirme que « rouler en Doblo … EST un privilège de gros bourgeois »

  16. J’écris ton nom

    Fopawigolé
    Le tableau napoléonien qui orne ce billet est totalement hors de propos.
    Micron 1er ne fonce sabre au clair au devant de ses troupes que quand il n’y a constitutionnellement aucun danger.
    #venez me chercher

      1. Pheldge

        La repentance d’autant plus facile, qu’il tire des chèques sur notre compte … on reste dans la philosophie du « ça coûte rien, c’est l’état qui paye ! »

  17. taisson

    En attendant, la technique d’enfumage marche parfaitement !
    Posez des questions autour de vous…
    Macron est jugé beaucoup trop « libéral », trop à « droite », et c’est un désir d’extrême gauche qui se profile partout. Certains n’en sont même pas conscients, et se sont approprié comme convictions le bruit de fond vaguement collectiviste des médias….Et on trouve ça dans toutes les classes sociales !
    Chapeau à l’artiste macron qui fait une politique gaucho en se faisant passer pour ce qu’il y à de pire à « droite », juste avant le nazisme…c’est à dire « libéral ».
    C’est vraiment foutu !!

    1. MarieA

      Ce mérite n’est même pas à attribuer à Macron mais aux propriétaires de la presse française qui répète le mot « libéral » dès que possible et dans tous les articles qu’ils écrivent le concernant.
      Effectivement, on le constate depuis plus d’un an, c’est un très grand libéral! Toujours plus de lois, toujours plus de taxes, toujours plus de propagande, le libéralisme pur jus en action!

  18. Lahaut Surmlamontagne

    Ce que je ne comprends pas, c’est tant qu’à faire d’etre impopulaire, pourquoi ne pas l’etre pour les bonnes raisons. On sait que les aides a l’investissement locative et autres niches fiscales EPAHD etc ne servent a rien. La Cr Des Comptes l’a demontre maintes fois. Les exemples de structures inutiles genre haras ou ecole de la marine sont multiples. Pourquoi ne pas y aller franco, fermer/annuler toutes ces betises au prix d’une impopularite supplementaire. Qui ne peut pas aller plus bas que zero.
    Au lieu de ça on ménage Flanby et Bayrou et tous les geignards.
    Pendant ce temps la, en Suisse, le people vote CONTRE des initiatives bisounours en faveur de l’independance alimentaire et le bio, parce que c’est inutile et néfaste et l’Etat n’a pas à intervenir dans une evolution naturelle. Pendant ce temps, en France, on interdit la vaisselle de pique-nique. Et on revise la constitution pour ajouter le droit des insectes à consentir à leur inclusion dans la nourriture pour espèces alternatives (volaille et bétail).

    1. bibi

      Tout simplement parce que taper sur tout le monde ça fait moins de bruit que taper sur quelques uns,
      Derrière chaque niche fiscale ou presque il y a un lobby, qui lui à les moyens de se faire entendre, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce lobby a obtenu une niche fiscale.
      Si vous voulez mettre fin à certaines niches fiscales, il faut mettre fin à toutes et pour cela une seule solution réformer entièrement le code des impôts et ça vous ne pouvez le faire que si tout le monde est gagnant donc que les impôts de tout le monde baissent et ça il n’en est pas question.

      1. Lahaut Surlelac

        oui. je regarde les infos de Suisse tous les jours (c’est tellement rafraichissant par rapport aux news orientées a la française) (sur la chaine en allemande) et les analystes ne savaient que dire, parce qu’ils ne peuvent pas juste traiter les Romands de socialistes statistes (ce qu’ils sont, surtout à Genève) sans etre malpolis. Donc ils hasardaient des explications vaseuses d’attachement des Romands (qu’ils appellant les Welsche – c est une autre histoire) à la bouffe, tout en reconnaissant que ce sont les Suisses-Allemands qui achetent plus de bio. Je pense que l;explication du Gnome est la bonne.

  19. Aristarkke

    Au fait, Monseigneur, le tableau de David est inversé puisque l’inscription en bas à droite l’est elle-même.
    Application de la découverte d’Hergé qu’un mouvement doit être transcrit dans le sens habituel de la lecture, soit de gauche à droite pour mieux accompagner l’oeil ??? 😛

  20. Jacques Huse de Royaumont

    Je me posais une question idiote. Dans la mesure où même un énarque à front de bœuf a pu constater qu’une hausse des taux diminue le rendement de l’impôt, remplir les caisses est-il vraiment l’objectif ultime ? Car en faisant transiter tous les flux financiers entre les mains de l’état, il nous tient dans une dépendance totale. La fiscalité n’est-elle pas qu’un biais pour imposer la toute-puissance de l’état et la soumission forcée des populations ?

    1. Aristarkke

      Ce qui compte est ce qui rentre réellement dans la caisse en valeur absolue. Le taux marginal d’impôt, ils s’en f…ent totalement que ce soit 30 ou 60 ou 75%. Donc tant qu’une hausse de taxe ou d’impôt rapporte un € de plus que la situation précédente, pas de problème à voter la hausse. Mais ce sera sport le jour où une hausse ne ramènera plus rien en plus…

    2. Val

      @royaumont Peut être ne croient-ils pas à la théorie de Laffer ?Peut être que de leur point de vue : « so far so good » , eh hop on sert encore un peu la vis et puis Ils sont persuadés que « les français sont des veaux » pourquoi se gêner ? Tenir des veaux en dépendance totale : normal ! Et quand le peuple exaspéré, votera « mal » ce sera encore de la faute du peuple. Sal*perie de peuple quand même !

      1. Pheldge

        @Val, un peu de retenue s’il te plaît , y’a des enfants qui lisent ! « jusqu’ici, ça va bien » suivi de « on serre »! J’imagine que les fameux 40 cm sont passés … 😉

    3. Dr Slump

      C’est exactement ça. L’état français est une tyrannie fiscale, une bonne part du pouvoir est à Bercy, et ils utilisent le moyen à leur disposition pour l’exercer: le fisc. Tout contribuable assez fou pour s’opposer au fisc sera laminé, détruit matériellement et socialement, harcelé jusqu’à la ruine, voire le suicide. Les « faits divers » (horrible expression quand on y pense) liés à cette pression fiscale sont parfois relayés discrètement par des journaux locaux, et démontrent bien l’étendue de ce pouvoir. Savez-vous que le fisc peut vous mettre sur écoute, vous filer, saisir vos biens, saisir votre compte bancaire, sans procès, sans jugement, sans justification? LE fisc français a tous les droits, face à lui on ne peut que payer.

  21. JiJiBé

    Petite réflexion à propos du prélèvement à la source.
    Juste une situation parmi d’autres.

    Sachant que la source en question sera partiellement tarie chaque année en raison de 60/70.000 défaillances d’Entreprises, liquidations et RJ, soit (estimation personnelle totalement subjective) 6 à 700.000 personnes privées de revenus et ayant pour bonne partie un conjoint exerçant une activité rémunérée par ailleurs.
    Ceci pour l’année N.
    70.000 autres défaillances pour N+1 puis 70.000 autres pour N+2 etc.

    Imaginons le travail du super percepteur qu’est le mandataire judiciaire pour transmettre des infos exactes au fisc connaissant la durée des procédures, ceci sur l’ensemble du territoire.

    Imaginons le fisc recevant des informations une ou deux années après la liquidation lorsque les créances privilégiées (salaires) ont été partiellement ou totalement réglées ou pas du tout.

    Imaginons que le salarié licencié ait retrouvé par bonheur un job ou pire qu’il pointe à Popol emploi et que son/sa conjoint(e) ait changé d’emploi ou d’un seul coup en congé m/paternité ou en arrêt maladie, divorce, décès ou autre.

    Imaginons que nous soyons en France où le poids du fonctionnariat n’a d’égal que les lenteurs, le laxisme et le j’menfoutisme de certaines (!?) Administrations.

    Dans la plupart des cas de figure ces situations seront confrontées au traitement de leur dossier par 4/5/6 services aussi divers que différents sans compter les services sociaux et autres = empilage d’imbroglios inénarrables.

    UBU + Roi Pétaud + Kafka = comme d’habitude mais en mieux, foutoir phénoménal et gabegie inestimable.

    Et ceci n’est que la réflexion sur une situation du quotidien parmi tant d’autres.

    En somme une redite de Pagnol dans Macron des Sources à propos de l’échafaudage des couillonnades administratives qui ne pourra que s’écrouler dans un bon gros nuage de désagréments dont il reste à imaginer la manière dont ils seront stigmatisés et supportés.

    1. « foutoir phénoménal »
      Mais bien sûr que oui ! Et compte tenu du peu de marge de manoeuvre financière que la France pouvait se permettre pour merdouiller dans son prélèvement fiscal, cela va se traduire directement par un assèchement des coffres publics assez rigolo.

    2. Higgins

      Lorsqu’il s’agit d’argent, les hauts-fonctionnaires de Bercy savent faire preuve d’imagination et de compétence. La remarque est pertinente mais je serai surpris que les cas de figure évoqués n’aient pas été imaginés. Cela dit, cette monstruosité technocratique ne me réjouis aucune car elle va à l’encontre des principe de libertés individuelles qui sont miennes.Si jamais la catastrophe annoncée se produit, il y a vraiment de quoi s’inquiéter. Je serai surpris que les cas n’aient pas été envisagés mais je ne serai aucunement surpris si cette mesure débouche sur une catastrophe à commencer par l’impact attendu généré par la perte visible sur les salaires. Sur ce point, j’ai rencontré la semaine dernière un patron de PME qui ne savait pas comment il allait mettre en œuvre cette mesure. Il ne doit pas être le seul dans ce cas.

  22. panchovilla

    à quand une flat tax qui toucherait à égalité tous les revenus, y compris allocations braguette, prime à la flemme, cantoche gratosse, loyer gratosse, etc…

  23. Johnny Hash{}

    Bonjour,

    Concernant le prélèvement de l’impôt à la source, il aurai été plus simple de permettre aux citoyens le désirants d’effectuer un virement chaque mois.

    Je suis contre le fait que les citoyens ne palpe même plus cet argent sur leur compte en banque.

    L’arnaque de ce prélèvement tel qu’il est mis en place tient plus du fait que l’argent ne passe même plus dans votre poche, votre compte en banque, mais est directement viré à l’état par la société.

    Cela signifie que tu ne paies pas l’impôt, au sens propre du terme, mais que l’entreprise te pais moins et paie plus d’impôts à l’état.
    En gros, tous les citoyens vont perdre de l’argent et toutes les entreprises vont payer plus d’impôts. C’est un fait.

    Ainsi, il me semble que ce qui est en train d’être mis en place est la pierre angulaire d’un nouveau système politique où les citoyens ne sont plus responsables ( vous me direz que cela fait déjà quelques décennies que l’on s’y approche .. et vous avez raison, disons que, là, c’est la dernière pierre ).

    Cela signifie également que cette responsabilité que l’on vous enlève est donner, de force, à l’entreprise.

    En gros, il y a un transfert manifeste de responsabilité des personnes physiques vers les personnes morales quant au paiement de l’impôt. Et donc une fusion de l’IS et de l’IR. Je vous laisse cogiter quant à toutes les implications conceptuelles et réelles de ce mécanisme.

    Quel est l’objectif de ce transfert ? A mon avis – pas humble – il s’agit d’avoir un contrôle plus étendu sur le capital de chacun. Il est plus facile de contrôler un petit nombre qu’un grand nombre et il y a beaucoup, beaucoup moins de personnes morales que de personnes physiques.

    Deuxièmement, ne voyons-nous pas là l’avènement du marxisme français: si l’entreprise paie l’impôt des revenues des employés, l’entreprise n’appartiendrait-elle pas aux employés ?

    1. bibi

      L’IRPP malgré son nom ne concerne pas les personnes physiques comme son nom l’indique, mais la personne morale qu’est le foyer fiscal, et c’est bien pour ça que c’est une véritable gageure que de le prélever à la source.

      1. Johnny Hash{}

        Je crois que vous n’avez pas compris mon propos.

        Si ce sont les entreprises, les personnes morales, qui paient l’impôts des employés, des personnes physiques, alors cela revient à fusionner l’impôt des entreprises, IS, et et celui des employés, IR …

        Et, je me répète, vous ne payer plus l’impôt car vous ne recevez, gagner, plus cette argent, l’entreprise le garde et c’est elle qui le paie. Pour l’entreprise cela revient, juste, à payer plus d’impôt.

        Si vous faites abstraction des noms des impôts et de leus histoires et que vous ne regardez que les flux d’argent et les endroits où ils sont stockés alors … bref réfléchissez à ce que cela implique comme possibles logiques …

        1. Val

          @Johnny Le prélèvement par l’entreprise existe depuis belle lurette aux Uk et dans bien d’autres pays pas particulièrement cocos. Le problème français réside dans l’existence de la notion de « foyer fiscal » et d’un nombre incalculable de niches qui vont rendre le prélèvement à la source cauchemardesque pour tout le monde sans aucun avantage. Perso je trouve ça plutôt rigolo car je connais pas mal de personnes qui ne sont pas des pros de la tréso et quand il vont voir ce qui leur reste comme net net on va rire … surtout quand l’état va encore serrer la vis et que chaque année le net va baisser … (sauf pour les fonx bien sûr) on va rire ou pleurer selon.

        2. bibi

          Réfléchissez un peu à la dichotomie de votre logique aujourd’hui pour vous l’IRPP est payé par une personne physique alors que celui qui y est assujetti est une personne morale, mais en janvier 2019 alors que ce sera toujours le même impôt ca ne sera plus un impôt payé par une personne physique parce que la méthode de prélèvement change.

          En suivant votre logique, nous arrivons au fait que les charges patronales et salariales sont payées par l’entreprise au prétexte que c’est celle-ci qui les versent à l’URSSaf, alors qu’elles sont payées par le salarié.
          Je peux aussi rajouter un autre exemple avec l’IS dont l’assujetti est l’entreprise qui est versé par l’entreprise mais qui est payé par les personnes physiques que sont les propriétaires et ceux qui y travaillent.

          La logique est que seule les personnes physiques payent l’impôt et savoir qui verse l’argent est totalement non pertinent pour savoir qui paye l’impôt.

            1. Johnny Hash{}

              Je vous comprends mais concernant la banque, c’est moi qui fais un virement, ou qui autorise un transfert. Donc non, la banque ne paie pas l’impôt.

               »
              En suivant votre logique, nous arrivons au fait que les charges patronales et salariales sont payées par l’entreprise au prétexte que c’est celle-ci qui les versent à l’URSSaf, alors qu’elles sont payées par le salarié. »

              Je pense la même chose quant à ces charges et c’est pour ça que je précisais dans mon commentaire initiale que ce mouvement datait de quelques décennies.

              Je considère que la simplicité prime sur la complexité, soit dit au passage.

              De plus, il me semble que le fait de payer quelque chose implique une action de ma part et qu’ainsi une entreprise qui paie pour un employer un impôt, ou une charge, signifie qu’il n’y a pas d’action de la part de l’employé et en ce sens, l’employé ne paie pas vraiment, c’est l’entreprise qui dans les faits paie un impôt et l’employé qui récupère un revenue moindre.

              La différence se situe dans le consentement, donc le choix, d’autoriser, premièrement, un prélèvement automatique et, deuxièmement, de permettre que ce prélèvement soit géré par l’entreprise avant même d’être payer.

              Concrètement parlant cela permet de dire à un employé qu’il gagne un salaire supérieur à la réalité, cela permet également à l’état de considéré des salaires plus élevé que la réalité et donc de les taxer plus et bien évidement cela permet la foraison de niches fiscales dans le sens de: dès qu’il y a de la complexité l’état peut y mettre un doigt voir un poing pour faire de l’électoralisme ( pauvre ou riche ) et dans tous les cas prendre plus d’argent mais en affirmant le contraire…

              1. Aristarkke

                J’aurais dû mettre un smiley pour garantir l’ ironie…
                Le consentement à l’ impôt se manifeste en élisant des représentants censés vous représenter pleinement lors des votes nécessaires. C’est bien ce qui m’inquiète de voir un hémicycle rempli de soces fiers ou honteux montrant quelles idées seront appliquées en réalité quant à la fiscalité.

          1. plutarque

            Notre ami Johnny soulève un point intéressant : la notion de responsabilité.

            Payer son IR est (jusqu’à 2019) un acte volontaire de la part du contribuable. Demain ce ne sera plus le cas.

            Charges sociales payées par le salarié… Ben non, payées par l’entreprise point. « salariales » ou « patronales » ne sont là que pour plumer la volaille sans trop la faire crier. Pour les deux, la responsabilité du paiement incombe directement à l’employeur.

            1. bibi

              Ce n’est pas parce que c’est l’employeur qui verse les cotisations à l’URSSaf que c’est lui qui les paye.

              Concernant les carburants quand vous faites le plein de votre voiture qui selon vous paye la TICPE?
              Vous ou le propriétaire de la station?

              1. plutarque

                Sophisme.

                Les charges sociales sont payées par l’employeur : le salarié ne voit pas la queue d’un radis. Pourquoi croyez-vous que de nombreux salariés négocient leur salaire net ?

                Par ailleurs, toutes les décisions RH sont prises en tenant compte du coût de revient total d’un salarié (« coût total pour l’employeur », qui figure sur tous les livres de paye).

                1. albundy17

                  Heuuuu, plutarque, si y a pas de salarié, l’employeur doit il payer des cotisations patronales tout de même ? Nan ?

                  Ha ben c’est donc le salarié qui paie.

                  Et revoyez la définition sophisme, il vous manque des morceaux

            2. Johnny Hash{}

              Le marxisme est digne d’envie,
              mais le marxisme est éphémère.

              Le libéralisme n’est l’envie de personne mais la réalité de tous.

              Merci Plutarque.

    2. plutarque

      Et quid de la notion de « consentement à l’impôt » figurant dans la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen ? Elle passe complètement à la trappe, puisqu’il n’y a pas transfert – même momentané – des brouzoufs que vous gagnez dans votre poche…

  24. MarieA

    H16 se surpasse en ce moment! Merci, j’étais passée à côté de l’histoire de taxer les ventes entre particuliers sur Internet, ça parait incroyable mais impossible n’est pas français visiblement!

    Je crois simplement que Macron soigne son électorat pour les élections d’Avril : les vieillards. Comme ils sont ceux qui l’ont élu et qui votent le plus, il tapine encore pour ne pas se prendre une grosse claque en Avril. Apparemment, les retraités vont à nouveau être épargnés de la hausse de la CSG. Comme d’habitude! On ne touche pas aux boomers.
    Quant aux droits de succession, que je rebaptise racket de succession, ils seront bien augmentés, comme prévu, mais après les élections d’Avril.

      1. albundy17

        « Apparemment, les retraités vont à nouveau être épargnés de la hausse de la CSG. »

        ouais, 300.000 d’entre eux, la majorité, quoi ^^

        « que je rebaptise racket de succession, ils seront bien augmentés, comme prévu, mais après les élections d’Avril. »

        Ha, ben on dirait que t’attends quelque chose des coûteux vioques, en fait.

        « Tout ceci est en effet probable. »

        Toujours sur le pont

          1. BDC

            Il fait ça discrètement, c’est 300 000 + la 5ème branche de la SS sur la dépendance qui revient doucement + les sonotones gratuits (pour bien entendre TF1 toussa) …

            1. MarieA

              Je ne connaissais pas ces histoires de branches, etc…
              Mais, dans les faits, il me semble que c’est déjà appliqué, je connais des gens qui bénéficient (il me semble) d’une prise en charge, partielle ou complète, du coût des personnes qui viennent faire le ménage, les repas, etc… Si ce n’est pas la Sécurité Sociale, ce sont les villes ou autres qui paient pour ces trucs, peut-être que quelqu’un connait ce dont je parle?

              J’ai appris l’autre jour, qu’une personne qui a passé 10 ans en France sans jamais avoir cotisé ni travaillé ni donné 1 euro à la France a droit à 750 euros de retraite par mois jusqu’à sa mort! LOL

              On marche sur la tête!

              1. BDC

                C’est un peu comme le revenu universel : il y a déjà le RSA et le minimum vieillesse, mais ils veulent + de moyens. Ça fait peur surtout quand on voit la pyramide des âges.

                1. Husskarl

                  Si le RU ne remplace pas toutes les c.. existantes, alors c’est mathématiquement voué à l’échec. Je ne parle même pas des conditions de nationalité qu’il faudrait rendre digne du Japon. Le gauchiste moyen vit hors du monde réel et ne sait surtout pas compter.

            2. Aristarkke

              Quand tu te trouves « en dépendance », Belle, tu n’es pas réputé(e) bénéficier de toutes tes facultés.
              Dans ces conditions, aller voter…
              Mais peut-être que de belles âmes se sentiraient la force de voter pour ton compte…
              Tout tend à devenir possible dans cette nef des fous…

              1. BDC

                Harry, ce ne sont pas les nonagénaires qui sont visés mais leurs aidants : les enfants sexagénaires qui paient l’EHPAD et qui aimeraient être pris en charge quand viendra leur tour. La 5ème branche: le dernier hold up des baby-boomers.

          2. albundy17

            « C’est 300 000 de trop. »

            Oui, vu la couche supplémentaire de loi d’exemptions, et du merdier fiscal en résultant, suis pas certain que les 16 millions de retraités se fassent amadouer et votent bien en avril grâce à cette mesure. le paquet de vieux ici présent va sans doute voter lrem.

            « un commentaire utile de votre part pour nous régaler ? »

            Bien sûr que non, h16, je ne manie pas les mots, ce n’est pas mon métier.

            Je ne critiquerais plus les positions de mariea, c’est plus simple.

            1. Aristarkke

              « les 16 millions de retraités se fassent amadouer et votent bien en avril grâce à cette mesure »
              Ce doit être déjà perceptible dans les sondages des RG (autrement plus fiables que ceux des « instituts » pour que subitement il y ait pareil tintamarre autour de la baisse de la CSG pour les 300.000 chouchoutés.

            2. Aristarkke

              Selon ma mère avec ses fréquentations (>90% de retraités, à l’aise – cela vaut ce que cela vaut comme sondage), les retraités ayant voté Macron ne sont pas si nombreux que cela (même pas la moitié de l’ordre du tiers) mais surtout un bon paquet de ceux-ci avait cru comprendre que la décriée hausse de la CSG s’appliquerait à partir de 1.900€ le mois de retraite « personnelle » et non pas du foyer fiscal, ce qui a considérablement changé la donne…
              Comme d’hab en Grance, taper fiscalement sur une catégorie laisse les autres de marbre, espérant sans doute échapper au phénomène de tourniquet…

              Depuis, l’ambiance est remontée contre Flop Joene…

              1. BDC

                Et … pour qui donc ont-ils voté ? Si ce n’est pas pour Macron ? Ça ressemble quand même à Hollande : au bout de quelques mois plus personne n’avait voté pour lui.

                1. bibi

                  Macron a fait 15% des individus en age de voter au premier tour et Hollande lui a fait 18% pas étonnant dès lors que quelques mois après l’élection ne se trouvent que les personnes ayant voté pour le dit candidat déclarant avoir effectivement voté pour lui.

                2. Aristarkke

                  Un gros paquet n’est pas allé voter au second tour, vexé du défaut du candidat Fillon…
                  Il est aussi exact que restent en lice pour Macron, surtout ceux qui n’avaient pas fait mystère de leur choix en pensant que c’était un yearling plutôt qu’un cheval de réforme…
                  Ex : Ma mère n’est pas allée voter au second tour, une première pour elle qui avait scrupuleusement voté à tous les tours de toutes les élections présidentielles depuis la Vme république…

      2. taisson

        @MarieA 24 septembre 2018, 17 h 56 min
        « Je crois simplement que Macron soigne son électorat pour les élections d’Avril : les vieillards. »
        La haine de ceux qui sont passés avant…
        Ceux qui croient que l’illusion démocratique est née avec leur éveil à la politique sont très très agaçants.
        Je suis un de ces salopards de vieux qui s’obstinent à pas se suicider tout de suite pour faire plaisir aux jeunes!
        A part les retraités de la fonction publique, je ne connais pas un vieux autour de moi qui supporte Macron…et je n’ai pas de statistique crédibles m’expliquant le contraire.
        Mais peut être que les vieux sont aussi cons que les jeunes, et croient voter liberal ou à « droite » en votant macron ?
        Mais quand on se retrouve avec environ la moitié de ses revenus d’actifs, et qu’en plus le niveau de tes impôts est sensiblement le même, et que l’on t’annonce qu’il faut faire d’autres sacrifices sur tes économies, pour entretenir à glander jusqu’à la trentaine une génération de gauchistes, et leurs amis d’importation, tu n’as pas très envie de voter pour le pouvoir en place !!!

          1. Citoyen

            Ce n’est pas l’avis de tout le monde … voir ici :
            http:/ /observatoire-des-seniors.com/emmanuel-macron-a-rassemble-lelectorat-age-au-second-tour/
            Je pense surtout qu’il a fait le plein de retraités fonx, ce qui est assez logique … pour lutter contre la bêêête immmondeeuuu !

        1. Pythagore

          @Taisson, longue vie à vous!
          L’hypothése de ma mère est qu’il y a plein de retraités qui ne se nourissent que du JT, qui n’ont pas grd chose à faire à part s’abreuver de télé officielle, sans aller chercher des infos ailleurs (e.g. sur le satanNet, ou comme sur ce blog par exemple). Du coup ils gobent tt ce que raconte les journalistes, ce qui en dit long sur le niveau de leur information.

          1. Aristarkke

            C’est très probable qu’en plus, ledit JT soit celui de TF1 où on parle de moins en moins des sujets qui fâchent pour y passer beaucoup de niaiseries sans intérêt comme la météo en large et en travers avant et après… Seul Pernaud, quelques fois, est un brin impertinent…

            1. Nemrod

              bof…
              Je dis à qui veut l’entendre depuis 30 ans que le suivant est toujours pire que son prédécesseur même si cela semblait incroyable pour Hollande.
              Ben si…finalement
              C’est pour ça qu’on aura Meluche…
              H le dit bien le pays s’en remettra pas de sa longue maladie…le Sida mental de Pauwels…super formule finalement.
              Regardez autour de vous, tout le monde le sait, même ceux qui espèrent un nouveau médecin…enfin quoi : les vigiles devant les boucheries, les toubibs à gilet pare-balles, les délires « arc en ciel », les campements de migrants dans tous les squares…rien que pour les « news » du jour…c’est pourtant clair que l’entropie du milieu se renforce…non ?
              Maintenant il faut essayer d’assurer sa propre survie…chose individuelle par essence.

        2. MarieA

          Il n’y a pas de haine, seulement, nous n’allons pas mourir de faim pour payer vos couches, vos cures thermales et votre 15ème opération du genou, c’est tout.

          Les aînés n’ont jamais voulu faire les efforts nécessaires et ont profité de tout comme des porcs. Très bien, mais ça rend difficile l’empathie envers leurs pleurnicheries actuelles.

          https://bfmbusiness.bfmtv.com/observatoire/la-france-pays-ou-le-poids-des-retraites-est-le-plus-eleve-du-monde-1094394.html

          « Mais le pays qui selon cet index fait reposer la charge des retraités sur le plus petit nombre d’actifs est… la France. Avec 2,2 actifs pour un retraité, le pays se retrouve en tête de ce classement
          Il n’empêche, avec 13,85 millions de personnes qui touchent une pension de retraite en France pour 28,6 millions de personnes actives, le ratio actifs/retraités ne cesse de diminuer depuis des années avec le vieillissement de la population. »

          Et puis, ils jouent tellement bien le jeu de la « solidarité », nos retraités…

          https://www.capital.fr/economie-politique/la-retraite-a-62-ans-ferait-flamber-les-depenses-des-arrets-maladie-1300843
          « Si la durée moyenne d’un arrêté indemnisé pour l’ensemble des salariés s’élève à 33 jours, celle-ci double chez les seniors de plus de 60 ans… atteignant les 76 jours. »

          1. Val

            @Marie Ce système de retraite par répartition est un piège, mais ils ne sont pas plus que vous et moi responsables de sa mise en place. Bcp de « vieux » sont conscients de ce qui se passe et compensent comme il le peuvent pour alléger les difficultés des générations suivantes : dons divers, garde des enfants etc etc . Bien sûr il existe comme dans toute couche de la population des vieux sur le mode « j’en ai ch*é , maintenant c’est votre tour » mais bon ce n’est pas limité aux « vieux » ce type de mental. Aujourd’hui ceux qui votent Méluche en majorité ce sont les jeunes, pas les vieux.

                1. BDC

                  René, depuis 40 ans, impossible pour un politocard de proposer un redressement du système de retraites, il n’aurait eu aucune chance de passer vu que l’électorat n’était absolument pas prêt à revoir leurs acquis sociaux. Donc si, c’est la faute des électeurs.

                  1. bibi

                    @BDC
                    Encore une fois sauf à être keynésien, en politique qui est une activité dont le but est de satisfaire des clients c’est l’offre qui crée la demande.

                    Il est facile d’accuser les électeurs et de considérer que c’est la demande qui crée l’offre en politique mais même quand les électeurs demandent à ce que l’état accomplisse ses mission régaliennes en matière de sécurité des biens et des personnes, il sont ignorés, puis quand les électeurs s’expriment majoritairement mal comme lors du référendum sur le TCE il suffit d’un nouveau parlement élu pour passer à l’as le vote du peuple souverain.

                    Aujourd’hui il y a une part croissante des électeurs qui s’expriment en ne se rendant pas aux urnes (moins d’un sur deux aux dernières législatives) c’est qu’il y a donc une forte demande qui ne trouve pas d’offre, alors il est toujours possible d’accuser les électeurs qui ne trouvent pas d’offres de ne pas se présenter, mais le système est suffisamment bien verrouiller pour faire en sorte que seul des candidats socialistes puissent se présenter au point de voir que le FN parti combattant à l’origine le socialisme le communisme et le fiscalisme (néologisme popularisé par JM Le Pen) être devenu un parti national-socialiste.

                    1. BDC

                      Bibi, le but premier des politiques est d’être élu, d’où le clientélisme dirigé vers les votants, et peu importe l’abstention. Quant au verrouillage par les soces, là encore c’est grâce au lavage de cerveau type campagne Fillon, qui fonctionne grâce à la naïveté des électeurs.

                    2. bibi

                      @BDC
                      Vous vous méprenez sur le but des politiques leur but n’est pas d’être élu sur le plan individuel, sinon il y aurait une offre pour s’adresser aux abstentionnistes toujours plus nombreux, quelques soit les candidats élus depuis plus de 40 ans c’est la même politique qui est toujours menée.

                      Si vous croyez que le premier ministre de Sarkozy à la tête d’un état en faillite et qui a rajouté 500G€ de dette aurait mené une politique foncièrement différente de celle de Macron c’est que vous êtes bien naïve.

                      L’offre disponible dans ce pays ce n’est même pas un peu plus ou un peu moins de socialisme mais seulement toujours plus de socialisme et la seule différence entre les candidats est seulement sur la vitesse de l’accroissement de la sphère publique.

                    3. albundy17

                      bibi : « sinon il y aurait une offre pour s’adresser aux abstentionnistes toujours plus nombreux, »

                      ben non, à quoi bon, de un il ne sont pas assez nombreux, et deux, il n’ont pas de valeur ds les urnes

                    4. BDC

                      Bibi, je n’ai pas dit que ç’aurait été différent avec FF, la preuve avec ses propositions clientélistes sur le reste à charge zéro sur les lunettes, au lieu de libéraliser le marché pour faire baisser les prix. C’est pas plus compliqué à expliquer que les retraites, mais apparemment c’est plus facile de faire ce que demandent les retraités de droite plutôt que de respecter leur intelligence et réallouer ces sommes à des dépenses de santé plus efficaces.

                    5. bibi

                      Les abstentionnistes ne sont pas assez nombreux alors que moins d’un électeur sur deux est allé voter aux dernières législatives (participation : 48.71%)

                      Premier tour de la présidentielle 2017:
                      Abstentionniste : 10.5M
                      Macron : 8.7M
                      En tentant de convaincre ceux qui ne vont pas voter, il ne faut pas oublier que vous pouvez aussi convaincre ceux qui vont voter.

                  2. albundy17

                    La faute des électeurs est de voter Omo après avoir voté Persil anti (re)-dispositions, le peuple est tellement assisté de pognon gratuit des autres qu’il ne sait même pas que sans la pression fiscale et taxatoire dont les plus pauvres paient la grosse partie (le principe du faut taxer les pauvres, y’en a plus), ces glands, donc, ne voient pas l’énorme bouse percée et chronophage qu’ils alimentent, a se coltiner 2 salaires pour s’acheter des pates lidl en fin de mois et coller les gosses chez une nounou qui lui prend 1 des deux salaires, ça marche complet sur la tête.

                    Le macron avait quelques idées un chouillat réformatrice. Baste ! Elu malgré son désir de l’époque de sabrer 120.000 ponx, au pouvoir, en grande pompe on doit etre à 4.000 maxi officiel, pendant que durant 2017 on en a 2.3 % en plus d’après des chiffres que j’ai lu il y a peu.

                    Il faudrait un candidat qui mente, mais ds le bon sens, plus + de pognon gratuit pour tout le monde pendant la campagne, pis virer 30 % de fonx et mettre l’armée ds LES rues, fin des subventions de tout ordre, fin des niches fiscales, taxation irpp des allocs, et serrer les boulons, enfin ceux qui restent.

                    Un président fusible, en Somme.

                    Mais bon, on va se coltiner la merluche, on aura plus de PQ, mais c’est pasque ça tue des arbres et qu’il est préférable d’utiliser du sable, spour la planete, il y aura même des défenseur de sa politique, comme les décérébrés voulant encore de lula ou de maduro.

                    Le plus terrible, c’est cette putain de résilience, je sens bien que ça va péter grave, mais trop tard, je vais servir de méchouis.

              1. Val

                @Théo pas d’accord, chez nous les gauchistes c’était ceux qui ont eu entre 15 et 25 ans en 68, la génération du dessus n’a jamais voté pour eux. OK aujourd’hui ils sont « vieux » mais pas encore tous retraités sauf les fonx. Bien sûr ce n’est pas statistique mais c’est ce que j’ai observé. Et encore une fois, aujourd’hui les gauchistes mélenchonnistes ce sont tres jeunes .

                1. René-Pierre Samary

                  @ Val. Le communisme, tel le Phoenix, renaît de ses cendres. « Comme les champignons après la pluie, les illusions mortelles, à peine habillées de neuf, renaissent après les catastrophes qu’elles ont provoquées. » (Pierre-André TAGUIEFF)

                  @BDC Curieuse logique que la tienne, ma chère ! La population serait responsable du clientélisme et de la démagogie des politiques ? Ce ne serait pas l’inverse, des fois ? Pour savoir si l’électorat était prêt à revoir ses acquis sociaux, encore eût-il fallu lui demander…
                  Et lui demander de la bonne manière. Car, bien sûr, si on lui demande de perdre ces acquis pendant qu’une caste de fonctionnaires les garde, la réponse est certaine.

                  1. BDC

                    Les programmes politiques correspondent à l’air du temps. Aujourd’hui à l’époque du big data on est capable de faire de l’électoralisme quantitatif, pour choisir les mots clés et les idées qui fédèrent au mieux la cible d’électeurs, et divisent le camp adverse. Je ne vois pas pourquoi les polytocards étaient plus sincères avant.

            1. Opale

              Énormément de Jeunes qui votent Melenchon !! Dans la trentaine, persuadés que cet « idéaliste » changera le monde dans lequel ils ne se sentent pas assez « confortables. » Des jeunes abreuvés de belles paroles, sans aucune culture politique ni historique, qui s’en tiennent à ses discours de meeting mais ne comptent pas ce qu’il dit en parallèle (lorsqu’il n’est pas prompteurisé), bercés par les discours pseudo-écolo-anti-système du bonhomme…

              1. albundy17

                « Dans la trentaine,  »

                A cette génération, il faut ajouter un très gros paquet de tout les 18 – 29 ans extrêmement orienté merluche, en tout cas ds ma région, c’est parce qu’ils sont minoritaire (le 17 est une région de retraités) que la merluche n’a pas explosé les records lors des présidentielles.

                Et les entendre discourir est accablant, bourré de fadaises marxiste

            2. plutarque

              Oui, la solidarité générationnelle joue, et personne ne déteste « ses » vieux, bien sur.

              N’empêche que le merdier actuel est dû aux décisions politiques prises grosso-modo depuis Giscard. On ne peut donc exonérer les vieux de leur part de responsabilité.

              Pas plus qu’on ne doit excuser la débilité (je n’ai pas d’autres mots) de beaucoup des jeunes d’aujourd’hui, effectivement tentés par le Chaviste de service.

              1. Pheldge

                Certains, bien informés, pensent savoir que quelque plombier grec, et son inséparable alcoolyte, auraient voté Mitterrand en 74, portés par de semblables illusions … 😉

        3. BDC

          Pas de haine de mon côté non plus, faut se résigner. Si vous vous plaignez de perdre la moitié de vos revenus au passage en retraite, quel serait selon vous le bon taux de remplacement? J’avais vu passer une étude qui disait que les Français étaient les plus gourmands. La théorie du cycle de vie de Modigliani est inconnue chez nous, les gens n’acceptent pas de croquer dans leur capital, apparemment c’est normal chez les anglo-saxons. Rien de plus agaçant de voir des retraités fonx partout en vacances 4*, à nos frais. Quant aux amis d’importation, ils sont là justement pour équilibrer le système, pas forcément pour travailler mais surtout pour consommer à notre place à l’aide d’argent gratuit prélevé encore une fois sur les actifs, et générer des excédents pour payer les retraites.

          1. taisson

            @BDC 25 septembre 2018, 9 h 01 min

            « quel serait selon vous le bon taux de remplacement »
            Mais il n’y en à pas ! Une solution équilibrée n’est pas possible dans un contexte égalitariste
            Il me semble que si l’on allait vers un dispositif national à minima couplé avec une retraite par capitalisation, ainsi que l’habitude de faire des économies personnelles en prévision du futur…
            Le monde à toujours fonctionné de cette manière, en faisant des provisions pour la suite !
            Ce n’est possible qu’avec une fiscalité non confiscatoire…

            Dans les milieux ruraux, les artisans et commerçants investissent tout au long de leur vie la plupart du temps dans l’immobilier pour avoir quelques loyers pour leurs vieux jours, ne comptant absolument pas sur leur retraite misérable…

            Pendant ce temps la, les retraités du publique, juges, profs, Edf, sncf, etc.. ramassent des retraites très vite supérieures à leurs dernier salaire !!
            A part ceux qui ont réussi à ne jamais monter en grade, c »est du trois à six mille euros/mois !! Et beaucoup plus pour les magistrats importants, et toute cette clique de dangereux inutiles!!
            L’ouvrier moyen du privé arrive à 1300€/1400€ dans les bonnes configurations de carrière !!
            Le moindre prof à une retraite supérieure à un petit cadre du privé !!

            Ce qui énerve c’est de lire de pareilles âneries : »Les aînés n’ont jamais voulu faire les efforts nécessaires et ont profité de tout comme des porcs. Très bien, mais ça rend difficile l’empathie envers leurs pleurnicheries actuelles.  »
            Je suis heureux de savoir que j’ai profité comme un porc !!
            Beaucoup de travail et peu de dépenses, pour réussir à avoir un petit patrimoine, aujourd’hui fort menacé…

            Les petites dindes et dindons d’aujourd’hui vivent dans du coton et avec un confort matériel que seuls les vrais bourgeois de notre jeunesse pouvaient espérer..D’ailleurs ils deviennent gras comme des porcs bien avant l’âge adulte…Et n’ont aucune idée des efforts que nous avons fait!

            Leurs galères et colères jalouses d’enfants gâtés me font bien rigoler, et personne ne leur demande de l’empathie, ils n’en sont de toute façon pas capables, et ça c »est de notre faute, mais pas le reste !

            Au lieu de vouloir confisquer (comme les communistes..) les avoirs de ceux qui ont mis une vie à les gagner, et à tout consommer tout de suite (comme des porcs ?),qu’ils réfléchissent plutôt à la façon dont ils vont réussir ce que nous n’avons pas pu faire, c’est à dire mettre en place un système de retraite cohérent, ainsi que pourquoi pas une société équilibrée.

            Nul doute, ils sont tellement meilleurs et intelligents que ça va aller tout seul !
            Nul doute non plus qu’en votant massivement et systématiquement pour le plus « socialiste », genre mechancon,, ce qu’ils font quasi tous, cette génération de « malheureux » va y arriver très vite…

            1. Aristarkke

              Et il en faut de l’ immobilier pour arriver à faire un complément de retraite qui soit vraiment de nature à mettre des épinards dans l’assiette (le beurre est depuis longtemps inabordable en niveau)…

            2. Higgins

              Désolé de vous contredire mais, et je parle de ce que je connais bien, personne à ma connaissance issu de la sphère publique d’Etat ne touche des retraites supérieures au dernier salaire perçu (je mets de côté les très hauts fonctionnaires et la sphère publique territoriale dont j’ignore tout ). La baisse est en règle générale de 20 à 50%, cette baisse dépendant des primes perçues lors de la carrière, primes qui entrent très rarement dans le calcul de la retraite. Pour percevoir ne serait-ce qu’une retraite de 3 000 euros/mois, ce qui est déjà important, il faut appartenir a minima à la catégorie A, avoir passé quelques heures au bureau légèrement supérieur aux 35 heures officiels, sans parler des week-ends, et/ou avoir exercé un métier dit à risques (je pense aux militaires entre autres). Grosso modo, à une retraite de 3 000 euros/mois correspond un salaire de 5 000 euros net/mois. C’est très loin d’être la norme et les personnes concernées restent une minorité. Je ne crois pas qu’elles aient usurpé leur retraite. Quant à la comparaison avec les ouvriers, elle est avant tout à faire avec les catégories C voire B et là, je les crois tous logés à la même enseigne à quelques exceptions prêts. Maintenant, il y a toujours la comparaison avec le salaire des 6 derniers mois à comparer avec les 25 années dans le privé. On oublie cependant au passage de signaler que dans un certain nombre d’entreprises privées, il existe un treizième, voire plus, mois sans compter les intéressements aux résultats et autres avantages. Je ne les discute aucunement et ne pense pas que le problème principal réside dans ces comparaisons.
              Où par contre je vous rejoins, c’est dans la permanence dans ce pays d’une fiscalité confiscatoire, qui plus est volatile dans son application au gré de l’humeur de nos princes. J’ai quelques amis chefs d’entreprise et je dois dire que, compte tenu des textes en vigueur dans ce pays, je les plains fortement tant la spoliation dont ils sont les victimes impuissantes est importante. A se demander comment on peut être assez fou pour se lancer encore dans ce genre d’aventure en Socialie. Un autre problème est le mensonge qui entoure la retraite par répartition. Celle-ci a été vendue à la Libération sous la pression de la Gauche, recyclant par là même une des mesures prises sous Vichy. BDC ne me contredira pas lorsque j’affirme qu’une simple analyse des tables de mortalité montrait qu’une augmentation importante de la durée de vie alliée à un abaissement continu de l’âge de la retraite ne pouvait aboutir qu’à l’impasse actuelle. Le Socialisme reste le meilleur moyen de fabriquer d la misère et de la pauvreté.

              1. Gosseyn

                 »Une simple analyse des tables de mortalité … »
                Bien entendu, mais là vous demandez une réponse intelligente à un problème posé par des c.ns !

              2. BDC

                Exactement Major, aboutir à 2,2 actifs pour un retraité, compte tenu des taux de remplacement et des différences de salaire entre début et fin de carrière, faut pas être très futé pour comprendre qu’il va y avoir un problème. Ensuite avec 3 neurones supplémentaires on peut comprendre que charger le coût du travail engendrera du chômage, moins de masse salariale pour les prélèvements, puis la solution avec les chances pour la France, etc. Pas compliqué, mais les gens ne voulaient pas admettre l’évidence et corriger le tir. Même 40 ans plus tard avec tout le recul, la majorité des retraités reste dans le déni. Personne ou presque n’aurait voter pour baisser sa propre retraite. Les politiques ne sont que le relais de la lâcheté des gens.

                    1. albundy17

                      ^^

                      Le terrible ds cette maxime, c’est qu’elle absout tout le monde sans même un Avé Pater Merdia ou ai je mis mon doigt.

                      Vivement qu’il n’y ait plus de PQ, Qu’on s’occupe des écuries. Mais bon, les citadins vont prendre cher…

                1. Val

                  @bdc c ‘est plus compliqué que cela . Le diable soce a promis la lune aux retraités de jadis(sans qu’ils ne demandent rien, d’ailleurs) . Et ils l’ont eue en partie. Maintenant retournement de démographie, on demande à ceux qui n’ont rien décidé du tout, après avoir payé les retraites de leurs aînés, de s’assoir sur la leur … c’est d’une in-équité massive, et ce d autant plus que les prélèvement actuels ne permettent guère de mettre facilement de l’argent de côté. Une (ou plusieurs) génération(s) devra/ont payer pour les erreurs/mensonges des morts et ce, en pure perte. De plus rien ne leur garantit que cet immolation sur l’autel des impôts ne servira pas à bâtir une nouvelle pyramide de Ponzi toute neuve toute belle, destinée aux nouveaux entrants …. arrêtons cette guéguerre jeune-vieux, elle nous dessert et masque les véritables coupables : les politiques et médias qui mentent et séduisent pour être élus. Ne leur offrons pas en plus ce pitoyable spectacle .

                  1. BDC

                    Val, d’accord avec toi, mais comment sortir de cette situation? Tu as vu le poids électoral des retraités et des jeunes qui vivent sur la retraite de Mémé ? On boucle sur le clientélisme.

                    1. Val

                      @Bdc faire comprendre aux vieux -qui n’ont pas compris- de faire des donations si ils le peuvent (pour éviter l’impôt de succession) et pour les jeunes qui le peuvent/veulent : capitaliser et/ou partir pour ne pas alimenter la machine ̶i̶n̶f̶e̶r̶n̶a̶l̶e̶ à Ponzi . Une de mes filles vit à Londres, l’autre est en phase de décollage , quant à nous, il n’est pas exclu que nous fassions un regroupement familial, on verra, ce n’est pas un nième déménagement qui nous fera peur . Encore une fois, à chacun de s’occuper de son périmètre de responsabilité et de trouver son adaptation au problème. Il n’y a pas de solution unique. On peut aussi se mettre en mode coco ie. fermer sa gu*le,s’habiller en gris, manger du choux, gagner le mini et attendre peinard que l’orage passe. Se fatiguer à changer le bouzin est illusoire car 1. ça ne sert à rien 2. il tombera de son propre poids 3. il nous tombera sur la gu*le .

                    2. Val

                      @bdc oui et non car chaque situation est unique.C’est une affaire de situation familiale, professionnelle et financière. Chaque choix a du pour et du contre.

                    3. albundy17

                      « CPEF, fuyez ! »

                      Facile à dire, moins à appliquer pour les ceusses avec une famille, ou qui se retrouveront expatriés et libre de choisir la soupe populaire du coin.

                  2. Husskarl

                    « les véritables coupables : les politiques et médias qui mentent et séduisent pour être élus. »

                    Le coupable, c’est peut être ce régime (et donc ceux qui le soutiennent) qui finalement n’est pas apte à engendrer une bonne gouvernance parce que justement il incline naturellement vers la démagogie. Depuis 2500 ans, rien n’a changé, mêmes causes, mêmes conséquences.

                    1. albundy17

                      « Les véritables coupables sont les électeurs. »

                      même s’il n’en reste qu’un seul ? Un peuple est donc responsable d’une dictature ?

                      Étrange lecture des faits

                      pour mémoire, en 2005 il y a eu une consultation

                    2. Théo31

                      Ce sont les elohim qui mettent les politiciens de leurs choix en place. Suis-je bête !

                      Allende n’est pas arrivé au pouvoir par un coup d’Etat.

              3. Moizaussi Jessaix

                Les fonctionnaires partent en retraite plus tot et la touchent plus longtemps parce qu’ils vivent plus vieux. Leur retraite moyenne est superieure a celle du privé. je ne parle pas de la RATP ou SNCF, ou elle est superieure de 60% au double. Tous chiffres des statistiques du Ministere des Affaire Sociales.
                Ensuite, les fonctionnaires ont eu retraite par capi, eux, ils ont le droit, la Préfon. Enfin, en retraite, ils beneficient selon leur origine de transports, soins, loisirs gratuits ou subventionnes.

                1. Higgins

                  « Enfin, en retraite, ils bénéficient selon leur origine de transports, soins, loisirs gratuits ou subventionnés. » Tiens, c’est nouveau. Vous avez oublié de mentionner qu’ils ne paient pas d’impôts. D’où sortez-vous de telles fadaises?

              4. taisson

                @Higgins 25 septembre 2018, 11 h 37 min
                Quand j’évoque les retraites supérieures aux salaires je ne parle pas du jour ou ils quittent la vie dite active, mais de deux ou trois ans plus tard, par le biais des réévaluations..et des promos de fin de carrière.
                Rien à voir avec le treizième mois des salariés du privé qui est incorporé dans leurs calculs de salaire de toutes façons.
                Plus le temps passe, plus l’écart se creuse. Et comme il est démontré que les bureaucrates foncx vivent plus vieux que les autres….
                Quand aux derniers postes « bidon » avec montée en grade pour élever artificiellement le salaire de départ, je n’en tient pas compte non plus…
                On devrait juste voir la carrière réelle, et la , on s’aperçoit que, mettons cinq ans après, la retraite est bien supérieure au dernier salaire.
                Pour préciser, je touche aujourd’hui une retraite nette payée annuelle correspondant à mon net payé de 1997,( bien avant que je sois retraité!!), amputé d’environ 1500€. (en valeur absolue…je ne veux même pas savoir la différence en valeur réelle…)
                Attention! je ne me plains pas…J’explique!

                Aucun fonctionnaire n’est dans ce cas, alors que les autres, comme moi sont des millions. .
                Je ne parlerais que pour mémoire des exigences de résultats dans le privé, qui conditionnent votre position dans l’entreprise, et le stress qui va avec…Ce que le public ignore complètement, même quand ils croient être » évalués »..
                .
                Les différences sont inadmissibles, et ne peuvent être comprises que pour les gens mettant leur vie en jeu, militaires pompiers, et autres à risques.
                On pourrait même l’admettre pour quelques autres s’ils rendaient un vrai service…
                Mais il se trouve que ceux qui sont vraiment utiles sont aussi les plus mal lotis et les moins « gradés »!!

                Pour la plupart, entre la vie associative ,les arrêts maladie à chaque rhume, et à chaque contrariété hiérarchique,,plus les grèves et autres formations, il est clair que les foncx vivent sur une autre planète, ce qui peut expliquer leur gauchisme…,

                On ne peut donc pas considérer les retraités dans leur ensemble, tant les inégalités (hors hiérarchie professionnelle, car celles ci sont normales..) sont flagrantes.
                Si les foncx étaient traités comme le privé, il y à gros à parier que le problème des retraites paraîtrait alors secondaire, même si le système par répartition et l’âge de départ restent des problèmes à régler !

                1. Higgins

                  Non Taisson, même avec des réévaluations et des promos de fin de carrière, la retraite ne dépasse pas le dernier salaire perçu y compris cinq ans plus tard. Si cela était, ça se saurait ailleurs que sur ce blog au détour d’un commentaire. Si injustice il peut y avoir, c’est surtout le mode de calcul retenu pour calculer cette fameuse retraite, 6 mois versus 25 ans. Celui-ci est avant tout le fruit de l’Histoire et jusqu’à un passé récent, ne faisait pas l’objet de discussion. Et puis, n’oublions pas que nous vivons dans un pays où l’Etat est roi (et non l’inverse) et où, faute de contrôle suffisant, son expansion n’est pas limitée. Les sujets étudiés dans certains cabinets ministériels font frémir et sont très loin des missions régaliennes que l’on est en droit d’attendre (ex: les conseillers sportifs nationaux ou les multiples conseillers culturels). Quoique vous puissiez en penser, il est des ministères régaliens où l’engagement est absolu sinon, il y a bien longtemps que la machine serait grippée au grand dam de la Société.
                  Pour le reste, je suis le premier à critiquer l’absence de management digne de ce nom au sein de la fonction publique (j’ai des tas d’exemple en tête) et que, pour certain fonctionnaire, une simple remarque s’apparente facilement à du harcèlement moral comme l’arrêt maladie qui est trop facilement dégainé (et encore sur ce point, je crois que le jour de carence, trois pour le privé, a été remis en vigueur) dès que besoin. Et encore, il y a souvent confusion entre la fonction publique d’état, la territoriale (qui porte en elle énormément d’excès) et les entreprises publiques ou parapubliques où les syndicats font la loi. Les communistes savaient ce qu’ils faisaient lorsqu’ils ont instauré la grille de la fonction publique à la Libération. C’est son existence qui paralyse toute velléités de changement. Qui saura et aura le courage de s’y attaquer?

                  1. albundy17

                    « il y a bien longtemps que la machine serait grippée »

                    mdr Major, qu’est ce ce serait alors…

                    En effet je pense peu crédible ces histoires de retraite du ponx égale à son salaire de 5 ans auparavant. Le honteux de l’histoire est comme relaté, la base de calcul poussant les promotion de fin de carrière à leur paroxysme risible, si ce n’était avec le pognon des autres.

                    Pour votre dernière interrogation, personne, y’en a trop, c’est foutu, il faut attendre le 1998 russe personnel.

                    1. bibi

                      Au lieu de penser et de perdre son temps à écrire sur ses impressions, il est plus utile de regarder les faits.

                      J’ai fait plusieurs simulation pour un fonctionnaire inspecteur des finances publiques né en 1953 et partant à la retraite en 2018 (donc à 65 ans) avec un indice majorée de 664 dernier échelon sans majoration ni bonification.
                      retraitesdeletat.gouv.fr/

                      41 ans et 3 mois de service => pension brute 2333€ (minimum de servie pour le taux plein)
                      43 ans de service => pension brute 2537€
                      45 ans de service => pension brute 2771€
                      46 ans de service => pension brute 2887€ (maximum de la surcote)

                      Si on regarde la grille de rémunération des inspecteurs des finances publiques et en considérant qu’il est passé aux derniers échelons 6 mois avant sa retraite, nous voyons donc que 5 ans avant il était à l’indice brut est de 599 et comme le point d’indice au 1er janvier 2013 était de 4.6303€ cela correspond à un traitement de 2773€ brut.
                      emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-etat-Inspecteur-des-finances-publiques/0/6040/9760.htm
                      infosdroits.fr/la-valeur-du-point-dindice-dans-la-fonction-publique-au-1er-janvier-2013/

                      Bilan sans surcote notre inspecteur des finances part avec une retraite égale à 86% de son traitement brut d’il y a 5 ans.
                      Avec une surcote obtenu en travaillant 15 trimestres de plus que les 165 trimestres du taux plein sa retraite est égale à son traitement d’il y a 5 ans.

                    2. albundy17

                      calcul intéressant bibi, pour un ponx de la haute partant en retraite à 65 ans, pourrais tu te fendre de la même simul pour le ponx de base, genre balayeur à vie, partant en retraite à l’age de retraite légal ?

                    3. Higgins

                      A ces 2333€ brut en fin de carrière, il convient d’ajouter pas moins (je le fais à la louche) de 1500 euros de primes et de majoration diverses. Et cette somme globale, c’est là son vrai traitement. Bien ou mal, là n’est pas question, le passage à la retraite ampute ses revenus. Après, on est libre de considérer un tel traitement exagéré. Quant à la surcote, son effet est spectaculaire.

                    4. bibi

                      @albundy17
                      Vous êtes sérieux avec votre question (de surcroit mal formulée) ou c’est juste pour vous foutre de ma gueule et voir si je vais être suffisamment stupide pour perdre mon temps à vous répondre autre chose que la réponse évidente en première approximation qu’est 75%?

                      @Higgins
                      Vous auriez du regarder la grille indiciaire (que j’ai eu la flemme d’écrire parce que c’est long de produire un tableau) donnée en lien les 2333 c’est le montant de la retraite, il suffisait de lui rajouter 1/3 pour connaitre le montant du dernier traitement brut, vu que la retraite à taux plein c’est 75% du dernier traient brut.

                      échellon 8 indice majorée : 599 durée : 3 ans => 2 806,93 €
                      échellon 9 indice majorée : 625 durée : 3 ans => 2 928,77 €
                      échellon 10 indice majorée: 664 durée : //////// => 3 111,52 €

                      Par contre une prime de 1500€ pour un traitement brut de 2333 ça fait quand même pas loin de 66% et ça me parait disproportionné.
                      Vous auriez une source?

                    5. Aristarkke
                    6. Higgins

                      @bibi

                      Pour répondre à votre question, oui. Exemple réel (je vous demande de me croire sur paroles): un de mes amis, fonctionnaire de catégorie A, trente ans de carrière, le montant des primes et majorations diverses équivaut à 50% de son salaire brut. Les 50% ne sont pas la norme et dans l’exemple que je citais, je précisais bien que mon estimation était à la louche. Entre en jeu le ministère, le corps d’appartenance, la férocité ou non des syndicats (à ce jeu, le recommande pour ceux qui ne sont pas trop bêtes et qui parlent un anglais parfait de devenir contrôleur du ciel. C’est probablement le meilleur rapport qualité prix de la fonction publique) plus un tas de facteurs divers et variés. Toutes ces primes et autres ont été instaurées pour contourner la rigidité de la grille. Elles contribuent à rendre toutes réformes impossibles mais leur existence est la condition sine qua non à l’embauche de personnes qualifiées. Évidemment, les montants sont moindres lorsqu’on est Cat C ou B mais ces primes/majorations sont incontournables. Pour plus de détails, c’est là: https://www.fonction-publique.gouv.fr/primes-et-indemnites-mensuelles

                  1. René-Pierre Samary

                    A propos de la Prefon… Je lis sur le lien :
                    « Le point le plus important dans cette affaire n’est pas de s’embêter à passer toute sa carrière dans un bureau de l’administration pour y avoir droit. Un mois de travail d’été à la Poste ou à la Sncf, trois heures de cours par mois dans une école de commerce sous contrat, ou même quelques piges dans une société de France Télévisions, et vous êtes un client potentiel de la Prefon »
                    Et même moins que cela. Ayant travaillé pour une agence qui faisait une campagne de pub pour la Préfon, le client (la Préfon) a tout bonnement proposé au travailleur indépendant que j’étais de cotiser, m’en décrivant les avantages…
                    La retraite, très peu pour moi… J’ai laissé passer l’occasion de déduire de mes honoraires mes cotisations.
                    Plus tard… mais je réserve ça pour mes petites histoires…

        4. plutarque

          « je ne connais pas un vieux autour de moi qui supporte Macron »

          Anecdote pour anecdote… Mon entourage montre exactement l’inverse.

          Les considérations financières passent pour eux largement au second plan (beaucoup sont contents de payer plus, considérant anormal que, statistiquement, les retraités gagnent plus que les actifs…)

          Ils soutiennent Micron car :

          1. « il a le courage de faire des choses » (retraites SNCF, numerus clausus..)
          2. Il représente l’espoir d’une société multiculturelle contre le replis sur soi incarné par Trump
          3. Il est Européen convaincu et l’Europe c’est la paix, « le nationalisme c’est la guerre, vous les jeunes pouvez pas comprendre »

          Complètement à côté de la plaque pour moi, mais c’est pour ça que certains continuent à soutenir Macron.

            1. taisson

              @plutarque 25 septembre 2018, 10 h 09 min
              Je vis aujourd’hui, par choix en milieu rural, financièrement très modeste, bref, les vrais « petites gens ».
              Le simple commentaire sur le multiculturalisme indique un environnement citadin avec plein de CPS + dedans!!
              Bien sur, les ruraux sont aussi formatés par la télé, mais ils savent bien, eux, que mélanger les espèces est voué à l’échec …
              L’Europe et les guerres peuvent les toucher, mais les propos anti retraités, ou l’on demande encore des efforts à des gens qui n’évitent la vraie pauvreté que grâce à leur jardin et parce qu’ils sont propriétaires de leur petite maison, ça ne leur plait pas trop!
              Dans les milieux chasseurs, la soudaine sollicitude de macron est accueillie par la base avec beaucoup de méfiance et même d’inquiétude.. Le fait que les dirigeants fédéraux semblent y croire les inquiètent encore plus….
              Bref, encore une fois deux mondes différents…

              1. plutarque

                « indique un environnement citadin avec plein de CPS + dedans!! »

                Je ne le nie pas, ce sont bien eux qui ont voté Macron. Et les « CSP+ » (terme vague), ça fait quand même du monde. Et du monde qui a des relais dans l’opinion publique.

                Le monde rural que vous décrivez et les CSP+ se rejoignent cependant sur l’aspect immobilier : la seule vraie richesse des classes moyennes comme des gens modestes se situe souvent là. La limite du soutien à Macron se situe ici, je pense.

    1. Aristarkke

      Merci, j’étais passée à côté de l’histoire de taxer les ventes entre particuliers sur Internet, »

      Je ne vois pas comment LBC qui est un simple support d’annonces pourra déclarer le CA réalisé par chacun de ses comptes d’annonceurs puisqu’il n’est pas partie à la transaction, quand elle se réalise de surcroît, ce qui n’est quand même pas automatique…
      Que ce soit pour larguer des pièces auto ou faire du baby-sitting.

      Mais le fisc serait bien capable de l’obliger à ce que chaque annonceur fournisse son pedigree complet pour passer une annonce avec envoi régulier ensuite à la Kommandantur de l’activité du compte « pour vérification »… 😕

      N’empêche que c’est à ce genre de démarches que l’on voit la déchéance de la Grance année après année car supposer que ce genre de transactions occasionnelles va entraîner un surcroît réellement sensible d’IR implique un optimisme fiscal en béton.

      1. taisson

        @Ari,
        Chaque site de vente demande à chaque vendeur un profil : Nom; adresse, moyen de paiement…
        Largement assez d’infos pour que le fisc prélève le pourcentage qu’il souhaite sur chaque transaction !! Tout est déjà en place…
        Il suffit d’une petite loi, peut être même un simple décret….
        Et hop !!
        Quand aux sites étrangers, la douane est la, et c’est facile à constater par tous ceux qui sont pressés, et choisissent un autre transporteur que la poste Chinoise pour, par exemple Aliexpress,…A tous les coups taxe d’importation garantie!!
        Bien sur, il ne s’agit pas la d’occasion, mais sur Amazon, l’occasion est présente…
        Manque plus que la disparition du cash, approuvée massivement par les jeunes crétins qui bavent de bonheur en payant avec leur smartphone!!

        Dans très peu de temps, ils vivront tous ces plaisirs, et le vivront très bien, n’ayant rien connu d’autre…

        Marie A;, ayant atteint l’age de péremption, grand mère ou pas, ira joyeuse au centre d’euthanasie, pour ne pas coûter plus à la fourmilière.
        Fourmis, sans rien de personnel, bonheur formaté obligatoire. Planète préservée, peuplée de « citoyens du monde » .
        Fini les trucs de vieux, comme les Nations, les cultures différentes, la propriété privée, l’argent, (cet outil du capitalisme immonde), la reproduction sexuée, les anarchiques déplacements privés, et la bouffe diabolique, comme les pâtés de lièvre, le sanglier , même le jambon beurre….Croquettes complètes et basta !
        Ça donne vachement envie !!
        Dommage d’être trop vieux pour profiter de tout ce monde enfin « jeune »
        Mais on en voit tout de même se dessiner les échantillons !

        1. Husskarl

          « Chaque site de vente demande à chaque vendeur un profil : Nom; adresse, moyen de paiement… »

          C’est faux…et même si c’est vrai pour certains site, qui vous empêche de mentir ?

          1. taisson

            Mentir sur son adresse ou sur le moyen de paiement ??? et sur son email aussi ?
            Bien naïf !! à partir du moment ou l’annonce donne au client potentiel le moyen de te contacter.. C’est foutu !!!

    2. Pythagore

      « Macron soigne son électorat pour les élections d’Avril : les vieillards »
      Ce qui inquiète mes parents, c’est l’arrivée de la suppression de la TH et donc par voie de conséquence l’augmentation de la TF (non, ca va pas augmenter ?? Ah la blague). Bcp de viellards sont propriétaire de leur logement, plus surement que les jeunes en tout cas, et la TF, y vont se la prendre en plein dans le dentier.

      1. Aristarkke

        Ils vont se prendre la TF en augmentation.
        Comme dans le principe, la TH sera supprimée, cela se compensera au moins sur le papier.
        Mais s’ils font partie des horribles bénéficiaires de « grosses » retraites, la TH ne disparaîtra pas pour eux si bien qu’ils auront double peine…

        Ce matin, le journaliste Doze de BFM détaillait la partie de bonneteau de la réduction d’impôts de 6 ou 3,5 Md€ annoncée pour 2019 (le montant varie selon l’angle du point de vue lol ) …

        Dans la pratique, elle ne sera guère sensible pour une bonne masse de gens qui ne bénéficieront que de miettes face aux miches annoncées mais il y aura une partie des contribuables qui non seulement n’en verront rien du tout mais auront le privilège d’en abonder la sauce et de devoir fournir le combustible de fabrication…

    3. theo31

      S’il se prend une branlée, lui et ses comparses nous ressortiront la rengaine habituelle, que Bruxelles, l’Europe, toussa, c’est loin et pas important et que finalement ils ont rien à foutre du résultat et continueront à enculer les Français.

      Tous ces enculés s’inquièteront des résultats quand le FN ou un parti du même acabit aura une réelle chance d’accéder aux affaires. Ils feront alors comme en Algérie : annulation des élections. La gauche mène toujours au fascisme.

  25. Martel

    Et on va devoir déclarer les 10€ pour avoir aidé à monter un fauteuil ou être imposé pour sa Nintendo 3DS aussi ?

    Heureusement que le cash existe encore. En croisant les doigts qu’il soit encore là quand je quitterai le pays dans 2 ou 3 ans (car oui, je préfère de loin affronter les tornades à Ottawa que le naufrage de la france. Beaucoup mins dangereux.)

    1. Gosseyn

      Vous avez du gazon chez vous ? Si oui c’est du luxe, donc vous êtes un riche ! Comme vous ne l’avez pas loué à un pauvre pour jardiner, vous serez redevable du montant des pertes fiscales correspondantes …
      (Je fais bien le terranoviste macrophile, là ?) 😉

    1. Citoyen

      Le rat quitte le navire, parce qu’il sent le roussi qui arrive … et l’odeur du roussi, entre par toutes les fenêtres … comme ici :
      http:/ /www.fdesouche.com/1077913-en-pleine-presidentielle-benalla-a-degaine-son-arme-pour-un-selfie-probleme-il-navait-pas-dautorisation-de-port-darmes-a-cette-date
      Et si c’est Médiapart qui le dit ….
      Il doit se dire, qu’il commence à être temps de mettre les voiles …

  26. albundy17

    Bon, comme ça fait longtemps, et si le patron le permet, un total HS, et c’est degaulasse, mais j’ai ri, grâce au commentaire journalistique de pointe: « L’autre automobiliste, lui, n’a été que légèrement blessé au pouce. »

    20minutes.fr/faits_divers/2342723-20180925-nord-homme-meurt-lors-accident-volant-voiturette

  27. Tess

    Encore un HS mais je jubile avec la soi disante affaire Théo. Le gentil Théo qui s’est fait soit disant violé par les policiers (qui a fini par admettre qu’il ne s’était peut être pas fait violé) est mis en examen pour je cite « abus de confiance, faux et usage de faux, escroquerie en bande organisée ».
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/theo-mis-en-examen-pour-escroquerie-en-bande-organisee-25-09-2018-7902117.php
    Quand on pense que l’autre truffe d’Hollande a couru à son chevet parce qu’il est le neveu d’un ministre dans son pays d’origine, il y a de quoi rigoler (jaune).

    1. omoshiro

      Je connais le monde associatif et je vous assures que vous ne toucherez pas 600 000e comme çà. Cette histoire c’est comme Benalla à savoir que ces types rendent des services spéciaux à certains…

  28. omoshiro

    Non seulement les impôts et autres taxes explosent mais le pire c’est que les services de l’Etat assurent de moins en moins leurs missions. Et il paye de moins en moins ce qu’il doit ! Accident de travail avec près de deux mois d’arrêt (fracture) et la sécu qui vous demande d’envoyer le dossier avec les originaux vous explique qu’elle n’a jamais reçu votre cerfa et qu’elle ne peut donc rien pour vous… Magnifique non ? Surtout qu’elle a enregistré les autres documents qui étaient dans l’enveloppe… Mon comptable m’assure qu’il observe régulièrement ces pratiques. Dès qu’ils peuvent, ils tentent d’échapper à leurs obligations…
    Résultat des courses je vais faire ce qu’il faut pour me faire payer mais c’est terminé, je ne jouerais plus le jeu car ce sont ceux qui produisent les richesses qui sont égorgés sur l’autel de l’injustice sociale…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.