Youpi, un petit-déj et de la propagande gratuits !

Ouf, enfin, il était temps : le gouvernement s’attaque au problème des pauvres petits écoliers qui arrivent le ventre vide à l’école le matin ! Et pour lutter contre ce fléau, il a une solution particulièrement bien étudiée : un petit-déjeuner gratuit, pardi !

Ah, le petit-déjeuner gratuit ! Quel miracle moderne qui permet de rassasier les corps des petits en calmant les esprits des grands et qui résout efficacement le problème posé avec finesse et discernement des enfants mal nourris par leurs parents ! Vite, sortez les trompettes, sonnez hautbois et résonnez musettes, le gouvernement vient de faire un grand pas en avant vers une augmentation du bonheur global de la population française.

Ou presque. Ou presque pas. Ou pas du tout en fait.

Une fois l’effet d’annonce et le petit soupir de contentement moral passés, force est de constater que, pour un petit-déjeuner gratuit, la facture se monte déjà à 6 millions d’euros pour cette année, et qu’elle est déjà annoncée de plus de 12 millions d’euros pour une année pleine (estimation qui ne manquera pas d’être revue à la hausse dès que le contribuable aura le regard tourné le dos penché en avant).

Tout calcul fait, ces 12 millions d’euros représentent, pour les 100.000 écoliers que la mesure entend cibler, un peu moins de 80 centimes par petit-déjeuner servi sur les 162 jours d’école en moyenne en France. Devant ce montant que certains n’hésiteront pas à qualifier charitablement de « modeste » (en comparaison d’un repas de midi à plus de 2.5€), il n’est pas étonnant que certains élus n’y voient qu’un coup de pure communication.

Mais à ces considérations purement économiques – qu’il est malgré tout nécessaire de rappeler tant il semble acquis pour trop d’élus et de Français que l’argent public semble tomber du ciel – on doit ajouter d’autres considérations plus pragmatiques sur la mise en place d’un tel système.

Avant tout, passons sur les inévitables petits couinements de certains élus qui regrettent la mise en place de cette proposition au motif qu’on ferait mieux de favoriser des cantines sans plastique, bio, éco-conscientes et probablement syntonisées avec Gaïa ; manifestement, il semble plus important pour ceux-là de n’avoir rien à manger plutôt que quelque chose qui aurait touché de vilains pesticides ou du méchant plastique. Chacun ses priorités.

Et lorsqu’on conserve à l’esprit l’aspect purement accessoire de l’emballage, le contenant pose tout de même quelques questions.

Tout d’abord, on ne peut s’empêcher de noter que les recommandations de l’État en matière alimentaire se sont pour le moment surtout traduites par une explosion de l’obésité, du diabète et des maladies cardio-vasculaires. La présence massive de sucre dans notre alimentation n’y est absolument pas étrangère et, pour les petits-déjeuners « gratuits », la règle est conservée : jus de fruits (eau et sucre), pain ou biscottes (sucre), céréales (sucre), salades de fruits (sucre), chocolat (encore du sucre) et des gâteaux (surprise, du sucre), entourés de produits laitiers et parfois de fruits secs (enfin quelques sources de matières grasses) ainsi qu’éventuellement des œufs (enfin des protéines) et … des tranches de jambon (ce qui se passera très bien dans certains quartiers émotifs, n’en doutons pas).

Outre l’indéniable parfum de ces années 50 qui voyaient Pierre-Mendès France écouler la production de lait et – surprise – de sucre auprès des écoliers français (dans ce cas, pour lutter contre la consommation de vin par les jeunes), on ne peut s’empêcher de noter que le petit-déjeuner proposé, bien trop chargé en glucides, n’apportera certainement pas que des bienfaits aux enfants qui le consommeront.

Mais à la limite, ventre affamé n’ayant pas d’oreilles, si la mesure permet de remplir des ventres effectivement vides et qui réclament, pourquoi pas…

Sauf que là encore, des objections légitimes s’imposent : cibler les enfants qui mériteront ce repas « gratuit » promet d’être plaisant et simple. Il semble évident que personne n’ira réclamer de repas « gratuit » là où il ne le mérite pas. Le phénomène de passager clandestin sera forcément négligeable. Forcément.

Quant à ceux qui ont, malgré ce ciblage, déjà mangé, devront-ils tout de même consommer à nouveau (au risque de surconsommer) ou favorisera-t-on le gaspillage ? La dérive évidente sera que, tout calcul économique fait, les parents concernés finiront par envoyer leurs enfants le ventre vide à l’école, certains que Maman-État s’occupera de le remplir sans frais pour eux.

Mais au-delà de ces considérations sanitaires et économiques, peut-on réellement se réjouir de cette philosophie qui pousse les enfants toujours plus dans les bras de l’État ? Comment ne pas voir l’intrusion aussi décontractée qu’extensive du domaine de l’État dans la vie de famille, son ingérence systématique entre l’enfant et ses parents ?

Cette mesure de petit-déjeuner gratuit, alors que l’État n’a pas cessé d’étendre ses prérogatives sur la façon dont on instruit, éduque, élève ou forme nos enfants, cette mesure de petit-déjeuner gratuit est une avancée supplémentaire dans la préparation de petits citoyens modèles chère aux constructivistes et autres socialistes friands d’Hommes Nouveaux totalement déconnectés de tout substrat et toute influence familiales.

Ainsi, au lieu de se cantonner à apprendre à lire, écrire et compter et donner quelques bases saines de culture générale et commune aux enfants qui lui sont confiés, l’État s’est attelé à leur fournir des explications toutes faites pour le réchauffement climatique, la décroissance, l’écologie, le vivre-ensemble et toute la brassée de fadaises vitaminées classées parmi les luttes contre les méchants « ismes » (au sein desquelles le communisme est rigoureusement absent, au passage), au point qu’on en vient maintenant à s’approprier leur régime alimentaire.

Très concrètement, le curseur entre l’apport familial et celui de l’école, qui devrait dans toute société un minimum raisonnable se placer au pire au milieu, au mieux nettement du côté des parents (seuls aptes à savoir vraiment ce qui est bon pour leurs enfants) favorise maintenant de plus en plus l’État au détriment de plus en plus vif des choix personnels des parents (1 et 2, même combat).

Dans ce cadre, les enfants ne servent plus que de réceptacles à cette propagande débridée, ce qui est finalement d’autant plus commode qu’ils seront les futurs citoyens. Et typiquement, tout travail en amont évitera le pénible travail en aval pour leur expliquer comment bien voter, qui il faudra moquer, poursuivre ou pourchasser, qui pourra être désigné coupable et qui sera facilement victime.

Au-delà de l’aspect économique de ces petits-déjeuners tout sauf gratuits, au delà de l’aspect alimentaire de ces petits-déjeuners tout sauf sains, il faut comprendre que ces petits-déjeuners sont une nouvelle façon de déresponsabiliser les parents et un nouveau renoncement des familles pour leur progéniture.

À chacune des décisions de ce genre, ce pays choisit ses abdications, ses forfaitures et ses lâches abandons. C’est aussi pour ça qu’il est foutu.


J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires236

  1. Le Gnôme

    Pourquoi bosser, il suffit de se laisser vivre et laisser l’Etat vous entretenir avec le fric de ceux qui travaillent. De la naissance à la mort, tout sera fourni, elle est pas belle la vie ?

      1. Toro Er

        Pour nombre de nos concitoyens, c’est vraiment le rêve. Et pour reprendre l’image de theo, être le panda dans la cage ne leur pose pas de problème tant qu’il n’y a pas de visiteurs dans ce zoo.

  2. sam player

    Par delà le coût de la nourriture pour ces petits-déjeuners, il va falloir compter l’intendance : personnel, équipement, locaux… et 80 cents c’est rien à côté
    Perso quand mes gosses étaient en petite section j’avais fait don d’un micro-onde quand j’avais vu la façon dont était réchauffé le lait le matin… c’était dans le milieu des années 90… arghhh les micro-ondes… il va tuer nos enfants…

    1. sam player

      J’ajoute que les éléments des petits déjeuners étaient apportés à tour de rôle par les parents… du lait toujours et souvent des viennoiseries… perso je mettais du saucisson… hi hi hi

      1. albundy17

        Faudrait, tant qu’à faire, imposer le petit déjeuner continental, après tout c’est l’Europe.

        Perso je ne prends de petits dej que quand je suis à l’hôtel, charcuteries et « fromages »

    2. albundy17

      Un micro onde pour chauffer 30 bols par classe, ça les faisaient arriver au goûter de 10 heures, suffisait de remettre ça jusqu’au déjeuner, ensuite gouter de 16 heures, hop là, voilà une journée bien remplie, on regardera les lettres l’année prochaine ^^

  3. theo31

    Ne mangeant rien le matin, je vais demander à profiter de ce petit-déjeuner mais mon docteur va faire la gueule (contrôle de la glycémie dans une semaine en plus) vu tout le sucre fourni. 😀

    1. Le Gnôme

      Le sucre devrait être obligatoire pour les vieux, ils mourraient plus tôt, des retraites en moins à payer, des droits de successions à percevoir, des héritiers satisfaits de ne pas avoir à payer l’EHPAD, c’est tout bébef.

          1. Aristarkke

            Je rêve ou vous draguez la petiote Marie A en épousant ses thèses d’aussi près??? Même limite au delà de laquelle votre ticket de droit à survie n’ est plus valable!!! 😈

            1. albundy17

              la marie ne risque pas d’y être sensible, elle ne vient que pour déverser un peu de sa bile, unique et universelle, la beauté de la jeunesse

          1. albundy17

            « Il n’y avait pas d’abri, il a neigé la première nuit et aucune nourriture ne fut distribuée pendant 4 jours. Le premier jour, 295 personnes ont été enterrées. »

            Propagande américaine:

            Comment auraient ils pu les enterrer, alors qu’ils n’avaient pas de pelle, dans un sol gelé !

            De plus on survit très facilement à 40 jours sans nourritures.

            sans compter que 295 personnes, ça en fait de la bouffe

          1. Pheldge

            normalement, c’est ta réplique quand on parle des méfaits de l’alcool .. t’as confondu !.
            Tu as mal dormi ? Madame t’a crié dessus ? 😉

            1. MCA

              Mal dormi, bingo!

              Je prenais la route à 6h00 et me voilà arrivé en bord d’océan.
              Comme je ne suis pas rancunier, ce soir je penserai bien à vous au restau bord de mer. :o)

              RDV à plus tard pour de nouvelles aventures.

      1. Dr Slump

        C’est déjà le cas dans les EPHAD et autres maisons de retraite médicalisées: on y enferme les vieux avec interdiction de sortir, on les soumet à un rythme de vie débile, et on les gave de bouffe, voyez seulement: repas habituels matin-midi-soir, plus la collation de 10h, le goûter de 16h, tout cela avec force glucides évidement, et de saloperies de malbouffe sucrées qu’on trouve en supermarché.
        Quand ils y entrent leur état de santé se détériore rapidement, ça étonne quelqu’un ? La longévité moyenne des vieux en maison de retraite est de 1 an il me semble.
        Et maintenant on va, en gros, appliquer les même méthodes aux gamins dans les écoles? Je m’attends à des performances.

        1. Stéphane B

          Ouai mais alcool interdit, c’est pas bon pour la santé. Il en est de même pour les pâtisseries artisanales.
          Pour certains héritiers, l’EHPAD coûte cher; pour d’autres, placer les vieux dedans permet de profiter de leur patrimoine.

          1. Dr Slump

            Et à la places des pâtisseries ils leur donnent donc des goûters pour enfants, genre des kinder pingwi, des nounours marbré au chocolat, tu m’étonnes qu’à ce régime en quelques mois ils commencent déjà à battre de l’oeil. Les diététiciennes alakon accélèrent le naufrage sénile.

        2. Singedupommier

          Pour être honnête , je connais une Ehpad proche de la perfection, prix mis à part, donc …. pas d’amalgame ! !
          😉

      2. Pythagore

        Tournez avec votre Doblo crit’Air 25 à longueur de journées autour de l’EHPAD; finira bien par encrasser qq poumons fragiles.

  4. pabizou

    HS total . Quelqu’un a déja vu apparaitre le site en chinois ? C’est ce qui m’est arrivé ce matin, je l’ai viré et tout était normal 5mn après quand je l’ai remis .

  5. baretous

    Et pour le ramadan? le gosse musulman a jeun depuis la premiere prière qui va voir ses copains se goinfrer à côté de lui…..

    1. Dr Slump

      T’as rien compris, pour les gosses musulman y’aura ouverture spéciale de la cantoche avant le lever du soleil, pour qu’ils aient eux aussi le pti déj’ auquel ils ont droit, égalité et toussa.

  6. cyprus ill

    Tout cela est évidemment consternant.

    « la préparation de petits citoyens modèles chère aux constructivistes et autres socialistes » : ben ça marche !
    Hier soir je suis tombé sur la fin du journal de France 2 : Laurent Delahousse avait invité Nicolas Hulot et mis en face Bernard Campan (anciennement inconnu et désormais dans la plus pure mouvance de tous les connus baignant dans l’ecoconscience qui va de pair avec la Kulture subventionnée) et Isabelle Carré, qui venaient bien entendu abonder dans le sens du Hulot, mais plus accessoirement (à moins que ce ne soit l’inverse) faire la promotion de leur pièce de théâtre, dont je ne doute pas un instant que le contribuable n’y contribue d’une façon ou d’une autre.
    Quelle spectacle ! Isabelle Carré buvant littéralement les paroles de Hulot, le dévorant des yeux, au point que j’ai même cru qu’elle lui roulerait une pelle à pleine bouche sur le plateau de Delahousse. Il est vrai que ses talents d’actrice se résument à peu près à ça, avec aussi il faut le dire une parfaite maîtrise du deshabillage histoire de faire oublier son jeu d’actrice plutôt pauvre.
    Et le pauvre Campan qui ne faisait que répéter et acquiescer les paroles de Hulot. Et Delahousse d’ajouter : « alors, il est devant vous, qu’avez-vous à lui dire? ».

    Pathétique.

    Un pur moment de télévision publique…

    1. theo31

      « alors, il est devant vous, qu’avez-vous à lui dire? »

      Qu’il est accusé d’avoir provoqué le réchauffement climatique d’un genre un sans son consentement.

      1. Passim

        Si l’on sait « lire » l’actualité, c’est peut-être une information de première importance. Imagine Montaigne ou Saint-Simon, ce qu’ils feraient de cette nouvelle. Hussard, es-tu là ?

  7. Infraniouzes

    Pensez donc. C’est un tour de chauffe. Puis viendront les repas gratuits, inclus celui du soir, pour en venir à la résolution d’une problématique rampante: que faire de ces petits qui habitent loin et doivent faire des parcours longs et épuisants, en banlieue des grandes villes, pour rejoindre le doux foyer familial ? Ne pourrait-on pas les coucher sur place ? Dans de confortables chambres individuelles avec sanitaires, TV écran plat avec bouquet complet de chaînes. Réinventer l’internat ? N’y pensez pas. Ici pas de dortoir, pas surveillant hargneux, pas de réveil au clairon, pas de pression. Que de la douceur. Le progrès social quoi.
    A vos portefeuilles, manants, la solidarité et la fraternité ont un coût: pour le savoir, regardez vos feuilles d’impôt et les taxes et la CSG. C’est écrit dedans.

        1. Husskarl

          Ce qui n’empêche nullement qu’il ait été dans le vrai par le plus grand des hasard puisqu’il ne connaissait pas la conviction.

  8. nofreedom

    J’attends la prochaine étape: il y a des enfants qui connaissent le froid dans leur habitation, et d’autre qui regardent trop la télévision, donc il faudrait que l’état fournisse « gratuitement » le logement pour tous les écoliers de France. Bien entendu, les parents garderont un droit de visite, les premiers lundi de chaque mois entre 14h et 16h, avec réservation au préalable, et sous réserve de place disponible dans les milieux de rencontre parent-enfants….

    1. Sylvielg1

      Et l’étape suivante : les parents ne fabriqueraient plus leurs enfants, ils seraient fabriqués in vitro, on les mettrait ensuite dans des pouponnières, plus besoin de s’en occuper, cool ! On appellerait ça  » la meilleur des mondes « . Ça sonne bien, et tout y ressemble de plus en plus.

  9. douar

    Une petite question: qui devrait payer cette lumineuse idée?
    Si ce sont les municipalités, il faudra faire des arbitrages qui peuvent s’avérer douloureux. Et c’est là que l’on s’aperçoit que le concept d’argent gratuit est tout relatif.
    c’est toute l’astuce des pouvoirs publics qui donnent des orientations/obligations, en réduisant parallèlement les dotations.

    1. Pheldge

      les arbitrages, c’est qu’ils sont déjà en train de chouiner pour que « l’état prenne ses responsabilités » ! Et que quand fatalement y’aura des hausses d’impôts ce sera « la faute aux autres » !

  10. Flaghenheimer

    « Avant tout, passons sur les inévitables petits couinements de certains élus qui regrettent la mise en place de cette proposition au motif qu’on ferait mieux de favoriser des cantines sans plastique, bio, éco-conscientes et probablement syntonisées avec Gaïa ; manifestement, il semble plus important pour ceux-là de n’avoir rien à manger plutôt que quelque chose qui aurait touché de vilains pesticides ou du méchant plastique. Chacun ses priorités. »

    Oui mais ne faites vous pas la même chose en déplorant la place de L’État à la place du plastique?
    Pour la quantité de sucre ingéré je suis à peu près sûr qu’elle est encore supérieure à la maison.

    1. sam player

       « Oui mais ne faites vous pas la même chose en déplorant la place de L’État à la place du plastique? »

      J’ai relu 2 fois pour voir où tu voulais en venir.

      L’état lui veut dépenser l’argent à votre place pour un problème qui n’existe pas : personne ne meurt de faim de ne pas avoir pris son petit déjeuner. Et ce n’est pas du 1 prélevé pour du 1 distribué puisqu’il s’ajoute inévitablement l’intendance et les coûts de gestion…

      Quant à ceux qui déplorent la place du plastique, eux pourraient bien nous faire crever de faim en nourrissant des causes illusoires… Des milliards prélevés et mis dans une poubelle, forcément ça finit par tuer des gens…

          1. albundy17

            Ok, je vois ce que c’est.

            Nous sommes des deuterostomes, mais y’en a des qui restent à la première phase pour le reste de la vie.

      1. Flaghenheimer

        (welcome back! une réparation de voiture compliquée?)
        Tu sais bien que le problème n’est pas de mourir de faim. Simplement on réfléchit/retient moins bien le ventre vide.
        Cela dit je ne sais pas si c’est une bonne idée et je te rejoins sur le problème de l’intendance.

        1. sam player

          On apprend et on retient surtout moins bien quand à 20h30-21h00 grand max on n’est pas au dodo… et le petit déjeuner loupé n’est que la suite logique du dodo loupé

          (j’étais amoureux)

        2. Pheldge

          b0rd3l de m3rde, s’il y a des gosses qui n’ont pas de petit dèj, il y a fort à parier que leurs familles ne peuvent pas les élever ! et c’est pas un petit dèj qui y changera grand chose !
          Je ne peux pas imaginer des parents dignes de ce nom, capables d’envoyer tous les jours, toute l’année, leurs gosses à l’école l’estomac vide, malgré les aides à tous les niveaux …
          Pour 1 € par jour soit 16 € par mois? Non, je ne peux pas y croire, (je re-précise sur la durée).
          Mme Pheldge travaille comme ATSEM depuis des années, et avec des populations de familles au RSA-APL-ARS etc, et jamais elle n’a connu de cas de ce type.

          1. baretous

            pourtant à les entendre le 15 du mois après avoir payé les cartouches de cigarette et les forfaits, il n’y a plus rien dans le frigo…..

            1. albundy17

              t’as oublié l’aie phone neuf et les traites de la Porsche.

              y’aurait pas de plainte avec le salaire entier et la possibilité de se faire embaucher sans la contrainte de l’embaucheur de garder jusque mort s’ensuive.

              mais bon, comme les gens n’ont pas le droit au téléphone et fumer des clopes, surtout les miséreux

          2. Val

            @Pheldge bien vu et bien dit, le problème en France n’est pas alimentaire.Mais bon , filer « gratos » un petit dej ça fait « bien » et c’est beau comme comm …

  11. Pythagore

     » les parents concernés finiront par envoyer leurs enfants le ventre vide à l’école »
    Effets de bords, tjs ces satanés effets de bord. On pourrait qualifier la politique socialiste de politique borderline.
    Merci pour cet exposé qui démontre une fois de plus le degré zéro de réflexion des politiques lorsqu’il s’agit du bien des autres, plus intéressés à aguicher l’électeur.

  12. Pythagore

    « des tranches de jambon (ce qui se passera très bien dans certains quartiers émotifs, n’en doutons pas). »
    Allons, allons, il s’agira de tranches de tofu, goût jambon, vous ne pensez qd même pas à faire souffrir des animaux pour nourrir les écoliers.
    Tiens hier j’ai vu qu’il y avait un parti pour la protection des animaux qui se présente aux européennes, avec un espèce de loustic à la tête dont je n’ai pu m’empêcher de penser qu’il allait à la soupe.

      1. albundy17

        On colle du coagulant ds le toffu, gélatine de porc ?

        Sinon, ne connaissant pas ce produit insipide, je me renseigne:

        « un allié naturel de la ménopause à cause de leur contenu en phytoestrogènes  »

        De quoi faire une ribam-belle de tarlouzes dans les quartiers de plus en plus émotifs ^^

        1. Dr Slump

          « du coagulant ds le toffu, gélatine de porc ? »
          Non. La fermentation suffit.

          « De quoi faire une ribam-belle de tarlouzes »
          Les nippons ne sont pas plus tarlouzes que le franchouille moyen. Et pas très accueillants pour les chances pour le… la… bref, pour l’étranger qui pue.

          1. albundy17

            Les nippons ne sont pas tarlouzes, ils se tapent des robots et sont vraisemblablement l’origine des shemales, et de du sexe en dessin animé. une société équilibrée

            1. Dr Slump

              Le sexe n’y est pas un sujet sulfureux ou de gêne comme en occident, ils n’en parlent pas par discrétion, mais ils baisent sans faire d’histoire.
              Le sexe en dessin animé, lol, tu crois tout de même pas qu’ils diffusent ça en prime-time dans l’équivalent d’un club dorothée? Tout n’y est pas idéal, loin de là, mais tu alignes les poncifs et les préjugés.
              Et concernant les love dolls, ça reste marginal, et en matière de délires pervers ou non, les japonais ne sont pas plus tordus que les occidentaux, en particulier les français. Les clubs échangistes, les clubs sado-maso, les clubs de partouze, et j’en passe, c’est sûr que c’est sain… C’est total HS avec le billet du jour mais y’a franchement matière à relativiser tes idées reçues.

              lesinrocks.com/2014/11/22/actualite/actualite/reportage-lusine-construit-les-poupees-gonflables-du-futur/
              information.tv5monde.com/terriennes/au-japon-discretes-poupees-en-silicone-soumises-leurs-epoux-143813

              1. albundy17

                « mais ils baisent sans faire d’histoire. »

                Ha non, ils ne baisent pas, et n’en parlent encore moins, les idées reçues, tu ferais bien de t’en renseigner.

                le sexe en dessin animé, j’ai pas causé club dorothée, mais le palliatif des adultes devant la ruine, t’as juste interprété tes souhaits.

                Les poupées sexuelles sont marginales, mais viennent de là, il t’arrive de penser causes–> effet ?

                Enfin, les français sont loin d’être la panacée de la perversion sexuelle, qui dans ta bouche est une chose horrible que de tirer un coup.

                Pourtant, ça fait du bien par ou ça passe !

                1. Stéphane B

                  Ouai les nippons et les émissions de jeu type inceste ou il faut découvrir sa frangine à la vue des seins, de la moule quitte à la baiser et inversement. En terme de perversion, c’est pas mal !

                2. Dr Slump

                  « Les japonais ne baisent pas… ». Tous? Dans quelle proportion? chiffres? Sources? Et comparé à d’autres pays, ça donne quoi? Bref: sophisme.
                  Et la poupée gonflable, inventée où? T’es déjà allé dans un sex shop en France, t’as vu ce qu’on y vend?
                  Tu peux entretenir tes idioties tant que tu veux, je m’en fous après tout, ça ferait bien marrer Kuing Aman (quoique?), et mes ex japonaises aussi.
                  Mais comme tu me prêtes, comme à ton habitude, des propos que je n’ai pas tenus, et qu’au passage tu compenses ton manque d’argument en te lançant dans l’attaque personnelle, sujet clos en ce qui me concerne.

                  1. albundy17

                    « des propos que je n’ai pas tenus, »

                    rhoo, pertes de mémoires en sus.

                    Il te suffira de relire tes propos.

                    chiffres, sources, pour une fois t’iras chercher sur le net, les données nationales qui les inquiètes pas. mais bien sûr la natalité est au mieux, crétin. (là, oui, c’est une attaque, mais aucunement personnelle)

                    Non, je ne vais pas en sex shop, désolé, et poupées gonflables me font moins d’effet qu’une brise, chacun ses goûts, mais bien sûr fait toi plaisir.

                    Sophisme: encore une fois, n’utilise pas un mot dont tu ne comprends pas le sens, ça fait encore plus tache, comme de façon récurrente

                    1. Dr Slump

                      Vu ta grossièreté je réponds quand même. Avant de prêter aux autres des troubles ou carences sexuelles commence déjà par réaliser la bêtise de tes propos, et j’ai bien désigné tes propos, pas ta personne.

                      Et oui, concernant les sophismes, il en est de différentes sortes, dont la « généralisation abusive », ou « déduction hâtive » qui s’applique très bien à tes affirmations.
                      wikiberal.org/wiki/Sophisme

                      Je n’ai pas à me justifier, mais je t’apprendrai que je suis entré dans un sex shop avec des étrangers curieux de nos moeurs. Leurs propos étaient beaucoup plus intéressants que les tiens malgré leur stupéfaction devant ce qu’ils y ont découvert.

                      Et enfin, je note que concernant les chiffres, tu me charges de trouver la preuve de ce que tu avances, d’autant plus que tu n’avances que de vagues opinions! Intéressant comme méthode, et tout à fait celle d’un sophiste: user de tous les procédés malhonnêtes, et ne pas hésiter à chercher à ridiculiser ou discréditer l’autre. Le savoir, c’est comme la confiture: moins on en a, plus on l’étale. Et tu t’étales beaucoup ici. Je salue la patience de maître Hash.

                    2. albundy17

                      « je suis entré dans un sex shop avec des étrangers curieux de nos moeurs. »

                      Ha ben t’as fourni un joli panel de « nos » mœurs.

                      la littérature est trop abondante pour ici t’en faire un réceptacle slump, le déficit natal japonais n’est un secret que pour toi, apparemment, tu tapes 2 mots dans ta barre de recherche, vais pas te fournir ce qu’il en sort à moins de pourrir la lecture du blog

                    3. P&C

                      @Dr Slump

                      Tu remarqueras que Albundy n’a pas utilisé les arguments qui tuent…

                      Rat taupe Nu !

                      Tardigrade !

                      Si vous avez 2 heures, je vous conseille de voir les 2 heures que durent ce live. C’est une purge.

                    4. P&C

                      @Phelge

                      – autant aux USA « whorentials » ou « little asians and BBC » marchent, autant je ne pense que pas que ce soit le cas au Japon, vu la racisme anti noir dans ce pays.

                      – et le mariage n’empêche pas de monter d’entrainer quelques petites. Au pire, tu pourras promouvoir ta femme au rang de Madame.

                    1. Pheldge

                      non, dans les films X japonais, les sexes sont floutés … par pudeur je suppose 😉
                      Dans le pays qui a inventé le Bukkaké …

                    2. sam player

                      Ah c’est pour ça que quand j’ai entré sur Google jeu tv japonais inceste comme nous y invitait StephaneB, je suis tombé sur un site porno à priori mais j’avais l’impression d’une émission de télé… vu que les sexes étaient effectivement floutés… ça me paraissait assez osé comme émission de télé… avec la présentatrice qui comptait les points…

                      C’est assez rigolo cette pudibonderie et ça me rappelle un peu les USA…

                      sam player découvre le monde

                    3. albundy17

                      Ha ben oui, on sent le bien être sexuel des bridés, douche de sperme (bukaké ?) et film de cul flouté, population d’age moyen 90 ans, l’avenir est à eux

                    4. albundy17

                      « jeu tv japonais inceste comme nous y invitait StephaneB, »

                      lol, te cherche pas des excuses.

                      bon, il ont des jeux a faire palir d’envie le mec avec émission du samedi soir (je crois) un queutard notoire, veste bleue, laurent gérat s’en sert assez souvent

                    5. MCA

                      @Theo31 29 avril 2019, 17 h 30 min
                      « Les Japonais ont de moins en moins de relations sexuelles.  »

                      vu l’âge moyen…. :o))))

                    6. P&C

                      @MCA

                      D’après les stats japonaises, 1/3 des couples de plus de 30 ans ne sont plus sexuellement actifs, 1/4 des hommes de – de 40 ans sont vierges.

                      Une des raisons est le cout de la vie au Japon…

                      J’avais vu plus drôle : il y a une dizaine d’acteurs porno au Japon… pour des dizaines de milliers d’actrices… les mecs suivent un régime de sportif de haut niveau pour tenir le coup.

                    7. Pheldge

                      @ P&C 30 avril 2019, 8 h 06 : p’tain, mais tu te rends compte du fric qu’il y a à se faire, si tes stats sont vraies ? 1/ on récupère des Mamadous de Dakar ou de Bamako ( le modèle préféré de Dame BDC 😉 ), pas cher, 2/ on te fait tourner ça au Japon, juste quelques films, les mecs voyagent, ils voient du pays, tirent leurs crampes, ils sont contents 3/ on les ramène au pays avec une poignée (veuve) de billets de Monopoly
                      4/ on se fait un max de thunes avec une série « BBC fucks Geishas » ! la fortune que je te dis !

                    8. P&C

                      @Phelge

                      ça pose plusieurs questions :
                      1 : sais tu faire une étude de marché ?
                      2 : que connais tu de ce marché (perso, je me contente de faire des mods en supports d’animations p*rno, y en a qui ont de l’imagination…)
                      3 : tu en es où avec les petites que tu devais recruter et entrainer ?

                    9. Pheldge

                      « une étude de marché » ? pour quoi faire ? si tes infos sont bonnes une poignée de mecs pour 10 000 gonzesses, c’est tout vu, faut (dé)foncer !
                      Sinon, vu que t’as loupé pas mal d’épisodes, du temps que t’étais parti bouder dans ton coin, j’ai arrêté mes activités de conseil personnalisé : je suis désormais marié ! 😉

                    10. MCA

                      @Pheldge 30 avril 2019, 14 h 41 min

                      « je suis désormais marié !  »

                      Fait nous donc profiter de ton retour d »expérience : ça fait quel effet d’être mené à la baguette?

        2. Pythagore

          Il est possible d’acheter des saucisses, des steaks, du saucisson et tout ce que tu veux au Toffu, y a un petit jeune médiatique, super y tout vachement cool, que y faut être végétarien, qui a monté une ligne de produits en inventant ce genre de trucs au Toffu.
          Donc je ne pense pas qu’il y ait de gélatine de porc dedans.

          1. albundy17

            Ouais, niveau marketing, ça le ferait pas.

            Mais bon, c’est moins cher que la fermentation et ne change pas la présence de phyto oestrogenes.

            Y’avait eu un truc il y a quelques années, les machins à base de soja, une des molécules est assez proche d’un œstrogène féminin et pourrait être cause de quelques cancers du sein.

            Mais bon, doit y avoir autre chose, vu que la population asiatique auraient toutes de petit seins que le HB exècre ^^

  13. Baloir Pourd

    Il y a 30 ans j’habitais a Suresnes et mon fils frequentait l’ecole du quartier, puisque c’etait basé sur l’adresse. C etait un quartier en voie de gentrification des berges de Seine, mais bon, la FCPE régnait et les instituteurs étaient bien marqués politiquement. Je croyais a la mixité sociale, donc j’ai laissé le petit quelques trimestres.

    C’est quand les meetings de parents d’élèves ont commence a se focaliser sur les petits dejeuners, le 4 heures, l’heure du réveil, et le role de l’ecole dans tous les aspects sociaux, que j’ai déconnecté et mon attention et mon fils, que j’ai fait inscrire dans l ecole du quartier residentiel historique. L’école, c’est fait pour éduquer. Les Restos du Coeur c est autre chose.

  14. Calvin

    Une remarque.
    Comme on ne reviendra pas de sitôt de létal providence, la moindre des choses serait de défalquer le coût des repas scolaires (p’tit déj, déjeuner, service) des allocations familiales qui servent justement en partie à ça !
    Un tout petit début de prise de conscience…

    1. Lorelei

      Dans le même ordre d’idées, j’avais pensé que, puisqu’on allait rémunérer les aidants de personnes âgées (salaires, congés, maladie…), l’Etat pourrait demander un retour sur succession.
      Dans mon esprit, les parents élèvent leurs enfants et quand ils arrivent au grand âge, les enfants s’occupent de leurs parents (ou paient pour). Si on doit payer les enfants pour s’occuper des parents, le payeur peut bien recevoir une compensation.
      On m’a fait la réflexion suivante: « Ya des allocs pour les enfants, il peut bien y en avoir pour les vieux, non? »

      1. MCA

        Il y a des allocs pour les enfants car ils représentent l’avenir d’une nation, il s’agit d’un investissement; pour les vieux…comment dire?

      2. Val

        @Lorelei ils ont bien pensé à un truc comme ça mais pas du tout comme vous le suggérez : ils songent à se servir sur la succession des vieux pour compenser leurs frais d’EHPAD…. l’euthanasie va décidément faire fureur …

  15. Pythagore

     » une avancée supplémentaire dans la préparation de petits citoyens modèles chère aux constructivistes et autres socialistes friands d’Hommes Nouveaux « 
    Tout ceci ne peut m’empêcher de penser aux films de propagande Nazi dont le régime avait pour objectif de la même façon de créer un homme nouveau. Le modèle de l’homme nouveau n’était peut-être pas le même mais la philosophie et l’idéologie derrière étaient exactement les mêmes.

      1. Pythagore

        Avant c’était le grand blond, maintenant c’est « l’homme » multicolor. Ca doit être sponsorisé par Fuji.
        Je regarde de tps à autre des interviews sur youtube (sud radio,….). C’est effrayant de voir le code vestimentaire et le look,on dirait tous des clones. Tous les hommes (interviewers) sont habillés pareil, look cool, sobre, jeune branché, petite chemise ouverte ou pull à col roulé, éventuellement veste sombre, tous la même barbe et coupe de cheveux genre rebelle rangé, tous 40-50,

  16. Passim

    « le communisme est rigoureusement absent »
    Il a été avantageusement remplacé par le socialisme, ce communisme efféminé.
    Le désagrément du premier, c’est qu’il y avait à la base une certaine idée (fausse, et même criminelle), contre laquelle on pouvait lutter sur le plan des idées.
    Le socialisme, c’est « ce que font les socialistes » (Bettino Craxi). Rigoureusement inattaquable. Autant vouloir taper sur un ectoplasme. Le Bien ne se discute pas.

  17. Jules

    « Ce qu’ils ne pourront pas te prendre par leurs larmes, ils te le prendront pas la force »
    L’argument des enfants a tendance à réveiller mon sens d’araignée, je m’attend à voir le loup sortir du bois à tout moment.
    Un vieux pote socialo m’a récemment fait un joli « rage quit » au restaurant, une fois arrivé à court d’argument. Du coup « on a repris 2 fois des moules ».
    Il est à l’image de ce que je me fais des socialistes, ils se font toujours passer pour des agneaux mais gare à vous si votre opinion diffère.

  18. Pheldge

    Et ces « mesures de gauche » de Macron, devinez comment ça va être financé ? un indice :
    « Faut-il augmenter la fiscalité des entreprises pour financer les baisses d’impôts des particuliers ? » sur le Figaro en ligne
    lefigaro.fr/economie/2019/04/29/20003-20190429QCMWWW00040-faut-il-augmenter-la-fiscalite-des-entreprises-pour-financer-les-baisses-d-impots-des-particuliers.php

      1. Pythagore

        Sauf que cette année, 66% des impôts sur les entreprises vont être redistribués aux entreprises sous forme de CICE. Après il y aura probablement des gagnants et des perdants.
        Bien que je me réjouisse d’une plus faible imposition, je trouve ce système inique, le taux d’imposition aurait dû être baissé, point barre.

        1. sam player

          Tu compares des choux fleurs avec des carottes : le CICE représente une baisse de cotisations sociales sur les bas salaires (<2.5 SMIC de mémoire) donc aucun rapport avec un quelconque impôt particulier sur les entreprises mais rapport avec les charges sociales.
          Maintenant tu peux comparer cette ristourne ( et non une redistribution) avec le montant des cotisations sociales versées.

          En fait t’as pas compris le CICE.
          Révise, interro demain matin !

          1. Pheldge

            Pourtant d’après Mélenchon et des autres, le CICE c’est des milliards et des milliards donnés aux patrons, et qui sont volés aux travailleur.e.s ! 😉

            1. Pythagore

              C’est surtout voler les entreprises performantes qui payent bien leurs employés pour financer les autres. Ca devrait pourtant plaire à Mélenchon. Prendre aux riches, donner aux pauvres.
              Une fois de plus l’effort ne paie pas.

  19. Woodi

    Un peu HS mais pas vraiment :

    Si vous pensez que ce pays peut un jour prochain être sauvé, allez donc écouter la vidéo qui buzze en ce moment, celle du chef officiel de la Révolution, Juan Branco. Juste un exemple : le mec affirme qu’une des premières mesures à prendre une fois le pouvoir conquis ce 1er mai (LOL), ce sera de rendre les médias enfin indépendants… en les nationalisant ou en demandant aux citoyens d’en être souscripteur. Re-LOL. Il explique aussi que le peuple est plus fort que le capital et qu’il faut rapidement mettre la transition écologique en place.

    Moi mes cartons sont en cours de remplissage. Je me tire bientôt de ce pays avant qu’il ne livre son dernier souffle (fétide). Quelle misère.

    1. Val

      @Woodi je viens de jeter un coup d’œil à la bio du type , c’est tellement beau qu’on dirait un fake !!! extraits choisis :
      « À la maison, il y avait toujours Raoul Ruiz ou Catherine Deneuve à dîner. Avec ces gens-là, tu as plutôt intérêt à avoir des choses à dire si tu ouvres la bouche »
      Perso je pense qu’il faudrait plutôt des choses à faire pour la leur fermer mais bon question de point de vue. Je continue :
      « Naturalisé français en 2010 »
      « Il est repéré très tôt par Dominique de Villepin »
       » l’École alsacienne  » « science Po » « ENS »
      « qualifie l’institution (sc Po) de « caricature de la fabrique des élites » il ne croit pas si bien dire lol
      militant au « jeunes verts »
       » est remarqué par le directeur de l’établissement, Richard Descoings »
      journaliste au monde diplo, inrokuptible huma
      dir cab d Aurélie Philippetti
      il est aujourd’hui FI
      etc. etc….
      pédigree parfait de nomenklaturiste , il ira loin

      1. Pythagore

        C’est qd même étonnant, que les « intelectuels » francais, ou des gens qui ont de vrai capacité de raisonnement, et je cros que c’est le cas de Branco, finissent tjs par être gauchiste. Je ne me l’explique pas. Qu’il y en ait un certain nombre, ok, mais qu’ils finissent à 90% gauchiste est surprenant. Ou est-ce un biais de perception, les intellectuels de droite étant moins médiatisés ?

        1. « vraies capacités de raisonnement » qui sont toujours inférieures au besoin d’appartenance à un groupe. Ceux qui n’ont pas de fort besoin d’appartenance à un groupe (en gros, des individualistes ou des personnes bien équilibrées qui savent se démerder sans immédiatement demander de l’aide aux autres) et qui ont ces « vraies capacités de raisonnement » ne basculent absolument pas dans le gauchisme.

          1. Val

            @H16 j’y vois aussi un ego sur dimensionné, un orgueil démesuré de laisser sa trace dans l’histoire : sauver les autres ou à défaut les détruire , ou les deux.

          2. BIP

            Et oui, applicable aux adhésions religieuses me semble t-il… Demandez au seigneur, demandez et dès votre entrée dans le groupe, oh miracle, vous observerez disparaïtre votre solitude.
            Malheureusement @H16, diifficile d’espérer compter plus de 5% d’indépendants dans une population. Ce pays cuit.

            1. Val

              @bip « aux adhésions religieuses » oui et non pas celles qui prônent la liberté, comme la chrétienne par exemple. Notre pays brille par son athéisme, ça n’a pas rendu les gens plus libres ni responsables.

          3. Pythagore

            Merci pour la réponse, oui, j’avoue que n’ayant moi-même aucun besoin d’appartenance à un grp, si ce n’est peut-être l’entreprise où je travaille (en général, pas une en particulier), je ne percois cette quête que d’autres peuvent avoir.

        2. Pheldge

          Il y a aussi une attirance* pour le « côté généreux » des idées exposées, une réaction qui reste émotionnelle … révolutionnaire à 20 ans réactionnaire à 50 ! 😉

          *l’influence chrétienne de 2000 ans, le besoin de « faire le bien » « d’aimer son prochain », sans penser au prix à payer. Et c’est pas le pape actuel qui va revenir à une interprétation moins marxisante des Ecritures !

        3. Husskarl

          «C’est quand même étonnant, que les « intellectuels » français, ou des gens qui ont de vraies capacités de raisonnement »

          Discutez 10 minutes avec l’un d’eux et vous saurez que c’est faux. Ils sont stupides, arrogants et incapables de la moindre logique. Ils sont sélectionnés pour leur dogmatisme.

      2. lxy

        Doublé d’un affabulateur, selon Aurélie Filipetti. Sa bio est en effet complètement truquée. L’Express a publié de lui une bio bien documentée qu’il a contesté, L’Express a répondu en maintenant ses diresavec des preuves.
        Ce personnage est insignifiant mais néanmoins dangereux, car il propage une idéologie « totalitaire » qui fait toujours mouche.Elle se résume toujours a un même syllogisme simple : si vous êtes fauchés, c’est parce que vous êtes exploité (ou asservi) par une Caste. Faites sauter cette Caste, et vous deviendrez heureux et riche du jour au lendemain. On connait cette fable.
        Sera-ce le prochain 1er Mai comme il le croit qu’elle se réalisera?
        On le saura bientôt.!!!

        1. P&C

          L’express…. Christophe Barbier, l’homme à l’écharpe rouge, est à la manœuvre pour protéger la macronie.

          Si la bio du Branco est véridique, il est loin d’être issu d’un petit milieu…
          il a même fait des courses de chevaux aux EAU.

          Un futur mélanchon, révolutionnaire à écharpe, anciennement gros sénateur socialiste…

        2. P&C

          Pour le dégagement de la caste, on ne peux lui donner tord… vu les résultats obtenus depuis 40 ans.
          Et vu l’augmentation des taxes et amendes, oui, vous êtes exploité…
          Aurélie Filipetti… là aussi, y a du level…

          Faire sauter la caste ? bonne idée. Mais laisser la place aux cocos, même cool et sympas comme le Ruan Branco ? Y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes.

  20. Woodi

    @Val merci pour les infos. En effet ce n’est pas une bio, c’est un combo 🙂
    Apparemment il a aussi été officier de liaison du procureur du TPI (ce qui explique pourquoi il veut mettre tout ce qui ne lui plaît pas en prison). Un mec complètement intégré au système. Pire : un agent avec beaucoup d’appui. Il a été avocat de Mélenchon (à vérifier) aussi je crois ?

    Je dis depuis longtemps à mes proches que la France finira avec une épuration politique sans précédent. Ce genre de jeunes pousses n’attend que l’anarchie pour faire des rafles. Et à l’opposé de l’échiquier politique ? Pareil, mais dans l’autre sens. Voilà ce qui se passe quand le niveau de culture générale, économique et politique touche le fond dans un pays.

    Il y a encore deux -trois ans, je me disais qu’il y avait pour la France, peut-être une voie possible pour sortir de ce « merdier ». J’attends toujours des signaux faibles (même très faibles) pour y croire…

    1. pabizou

      Tout est trop bien verrouillé pour qu’un changement réel se passe en douceur . Il viendra un moment où le parasite devra tuer l’hôte pour survivre, ou le contraire ce qui reviendra au même, ça va être chaud!!!

  21. calal

    kilo de beurre 8e/kg soit le prix de la viande
    litre de lait 1e/l
    le moindre fromage industriel degueu 8e/kg le prix de la viande…
    donnez le pouvoir a des enarques au sahara ils manqueront de sable,donnez le pouvoir a des banquiers en france, ils n’auront plus de petit dej…

    1. sam player

      Je vois pas trop où tu veux en venir: tout ça n’est pas cher… et en plus tu parles de la même chose… puisque tout ce que tu cites est fait à partir du lait.
      Il faut 22 litres de lait pour un kg de beurre, 13 litres de lait pour un kilo de fromage style emmental… et même la viande de bœuf n’est pas chère… même pas 1/4h de smic pour un steak de base.
      Historiquement on a la nourriture la moins chère, quelles que soient les époques.

        1. P&C

          +1
          Entre la fin de la seconde guerre mondiale et aujourd’hui, le prix des aliments et des biens de base a été divisé par quelque chose autour de 100…

    2. Husskarl

      Vous pouvez faire votre propre beurre, ce n’est pas compliqué. Peut être que ça vous reconnectera le neurone avec la réalité…
      Cherchez sur le web au lieu de raconter n’importe quoi.

  22. calal

    Il n’y a aucune raison pour que le prix du litre de lait augmente: c’est une industrie mature et ancienne. le prix augmente parce que traditionnellement les gens sont obliges d’en consommer et que tout le monde reporte ses charges fixes sur ce qui est vendu. Les gens commencent a s’en detourner a cause du prix et c’est un signe precurseur de la mauvaise allocation des capitaux en france. Deja l’etat intervient pour compenser et eviter que ca pete en revolte de la faim de la part des consommateurs,en gaspillage et en faillite des producteurs qui doivent ecouler a un prix trop eleve des stocks qui ne se conservent pas trop longtemps.Ca s’est passe comme ca aux us en 1930: des pauvres crevaient de faim et les producteurs cramaient leurs stocks invendus aux prix demandes et necessaires pour rembourser les emprunts…les etats allies des banks ont appris,ils font l’intermediaire entre les deux pour pas que ca pete dans le reel mais ca agrave la situation sur le plan comptable…

    1. sam player

      « Il n’y a aucune raison pour que le prix du litre de lait augmente: c’est une industrie mature et ancienne. »

      MDR… Tout ce qui est nécessaire pour produire du lait augmente (règlementation, équipements, énergie, taxes, charges, salaires, alimentation du bétail etc…), mais le prix du lait ne devrait pas augmenter ! Ça doit être niveau doctorat de l’économie ça…

      Si la consommation baisse, ça vient déjà du vieillissement de la population vu qu’un adulte consomme, tous produits laitiers confondus, presque 2 fois moins de produits laitiers qu’un enfant… sans compter les « cultures » importées qui n’ont pas les mêmes traditions de consommation.

      Quant au prix, vous n’avez, apparemment comme bcp, fait le calcul qu’à partir du différentiel de prix entre le prix d’achat au producteur laitier (30 cents le litre) et le prix de vente de la grande surface (80 cents) en oubliant que cette branche (le lait au litre) ne concerne que 10% de la production, qu’il y a un paquet d’étapes intermédiaires (transport, analyses par lot, stockage, séparation, assemblage, traitement, conditionnement, palettisation, stockage, transport, logistique etc…) et pour le reste, le litre de lait est vendu au consommateur 34 cents pour faire du beurre (7.5€ le kg / 22 litres) ou moins de 50 cents le litre pour faire du fromage râpé…

      L’état et les banques… gros gloubiboulga… pourquoi pas aussi le gouvernement mondial…

        1. sam player

          Pour pas qu’ils se fassent du gras sur ton lait, il faudrait que tu prennes du lait entier non normalisé mais c’est introuvable dans le commerce.

          Ton lait entier a été normalisé, c.-à-d. qu’on a séparé la crème puis réintroduit un taux de crème standard (36g/litre) alors que le lait de base en contenait de 40 à 45g/l…
          Désolé…

          1. albundy17

            Rhooo, c’était une boutade, je ne bois pas de lait ^^

            M’enfin ils en font moins tout de même.

            Et les bouteilles de lait non pasteurisés, ils font aussi ce traitement ?

            1. sam player

              Si c’est écrit lait entier c’est du lait normalisé (par défaut d’autres mentions)
              Il faudrait que ce soit écrit « lait entier non normalisé » j’ai jamais vu…

              Reste le lait cru (donc non pasteurisé) qui lui n’a pas été filtré il me semble et est tel qu’il sort du pis de la vache… mais darwin est pas loin…

              1. albundy17

                ça se vend pas mal à l’inter du coin, et c’est pas mauvais, ptét un peu fort, mais ça me rappelle quand j’allais chez mon grand père

  23. calal

    pourquoi investissez vous dans du materiel si cela ne vous permet pas de produire moins cher? pour produire plus et plus cher? ah oui faut que la marge augmente de 5% par an…jusqu’a l’infini et au dela…

    prochaine etape de l’aide de l’etat: rallongement des dates limites de consommation pour pouvoir tenter de vendre cher les stocks le plus longtemps possible sans avoir a baisser les prix…

    1. sam player

      Bon, calal, et d’une faudrait faire un effort pour poster dans le fil.

      Et de 2, je ne suis pas producteur laitier (pas encore) et donc JE ne vais pas investir.

      Et de 3, avant d’investir pour produire moins cher, il faut comme dans toute entreprise investir pour produire et dans cette branche il y a de grandes chances que votre prix de revient du litre de lait soit le même que celui des copains.

      Et de 4, vous en avez contre qui avec les marges qui augmentent de 5% par an ? Les producteurs ? Ça m’étonnerait, ils seraient tout juste rentable de manière générale. Les transformateurs ? Si oui ce sont bien souvent des coopératives qui par définition sont un regroupement de producteurs et leur prix d’achat (des coopératives) sont exactement les mêmes que les gros du secteur qui eux peuvent être plus rentables avec l’effet taille.

      Et de 5, il n’y a pratiquement plus de stock de produits laitiers au niveau européen (2% environ) et quand il y en a, les DLC sont longues puisqu’ils s’agit de beurre congelé ou de lait en poudre.

      Et de 6, vu les marges énormes dégagées par le secteur, il faudrait penser à vous installer, et tous les jours ce sera la fête du slip…

  24. Tursan

    « ces considérations purement économiques »? Il est certain que l’on ne compte là, comme pour le coût d’un repas, que l’achat des ingrédients. Quid du coût des locaux, de la préparation, du service, du nettoyage?
    Quid du temps passé au petit-déjeuner qui ne sera pas passé à apprendre à lire, écrire et compter? Je suppose qu’on ne va pas rogner sur le temps d’éco-conscientisation…
    Mais le manque de petit-déjeuner n’est pas le seul handicap de certains élèves: le manque de sommeil est probablement plus fréquent… Donc, soit sieste, soit internat gratuit? Tant qu’à décharger les parents de leur responsabilité, autant les décharger complètement de leurs enfants!

  25. calal

    a un moment, la hausse des prix fait qu’il n’y a plus de consommateurs en face. d’ailleurs c’est pour cela qu’une grande partie des gens sautent le petit dej’.Qu’il n’y ait plus de stocks c’est normal c’est la financiarisation de l’industrie qui a gagne et qui va provoquer des penuries. Y a pas que les socialistes pour provoquer des penuries,les banquiers en sont capables aussi…Apres,quand la cupidite et la hausse des prix a fait fuir les consommateurs, on donne des enveloppes ou on menace l’etat pour qu’il compense en stimulant la demande…A la fin tout le monde est accule et …cule…

    1. Val

      @calal « c’est pour cela qu’une grande partie des gens sautent le petit dej » : quelle blague ! lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/non-leuro-na-pas-fait-flamber-le-prix-de-la-baguette-803670 . Par ailleurs le poids de l’alimentation dans les dépenses a bien baissé depuis 50 ans insee.fr/fr/statistiques/1379769. Demandez à vos grands parents s’ils sautaient le petit dej …

    2. Pheldge

      p’tain, mais qu’est-ce qu’il faut pas lire ! je résume « les capitalistes (le salauds est sous-entendu car tellement évident …), sont tellement avide de profit et d’exploitation des pauvres, qu’ils augmentent sans retenue leurs produits (de merde of course) qu’ils forcent les pauvres à acheter (c’est bien connu). Donc arrive un moment où, les pauvres étant ruinés, ils peuvent plus acheter ! et donc la logique du capitalisme c’est de ruiner le client pour, qu’il n’y ait plus de clientèle ! »

      Je pensais pas lire ce genre de trucs ici … 😉

      1. sam player

        Faudrait aussi que t’arrives à caser les banquiers dans tout ça… ah et pi le petit-déjeuner… l’Amérique aurait un ami du petit déjeuner et pas nous ? Arghhh

        1. albundy17

          ben si, on a Ri Curée.

          Pour les banquiers, en australie les 4 grosses provisionnent actuellement 6 milliards pour rembourser les arnaques commises auprès de leurs clientèles.

          Le ptit déj, je m’en fous, j’en prends qu’à l’hotel, pis aussi, depuis que j’ai arrêté le pain j’ai perdu 1 kilo par mois sans rien faire

      2. P&C

        Calal n’a pas faux sur un point : le manque de thune.

        Mais ce n’est pas du au prix de l’alimentation (prix sortie de champ divisé par 100 entre 1950 et aujourd’hui), mais à la hausse des dépenses contraintes et des nouvelles dépenses.

        Entre le loyer, l’aie phone, et le nutella, il faut choisir.

        1. Husskarl

          Oui, y a un trou quelque part, j’économise régulièrement et je minimise les dépenses en essayant de maximiser les entrées. Je trouve tout de meme que l’immobilier est hors de prix, quant aux « frais de notaire » ou impôt sur l’héritage, ça me hérisse le poil…
          Et puis voir tout le blé qui est prélevé sur le salaire par l’état…je crois que jai trouvé le trou en question.

  26. calal

    tous les capitalistes sont gentils tous les cocos sont mechants: vous etiez ou en 2007? c’etait la faute des pauvres qui ont signe des credits subprimes et pas les « honnetes » bansquiers qui ont accepte « la relation commerciale » et revendu tout le toutim pour bien disseminer le « risque »?et nos vaillants liberaux-financiers qui menaces par la faillite et l’insolvabilite ont fait un effort pour accepter l’aide de l’etat mais vraiment par bonte de coeur par ce que l’etat c’est mal…

    si on ne depasse pas la dichotomie gauche/droite noir/blanc,pas etonnant qu’il suffit de brandir un epouvantail a une bifurcation pour que tout le troupeau prennent la « bonne direction ».
    les banquiers sont gentils: vous avez une ligne de credit a renouveler dans pas longtemps?

    1. sam player

      Y a un truc entre vos 2 oreilles, faudrait voir à l’utiliser au lieu de colporter les conneries que vous avez entendues.
      Si avant 2007 les banquiers ont prêté à des insolvables, c’est parce que les institutions gouvernementales leur ont demandé, et ce en garantissant les hypothèques (Cf Fannie Mae et Freddie Mac). Franchement vous voyez les banquiers se suicider en prêtant sans garantie ?

      Ça rejoint votre raisonnement de ce matin et les industriels et commerçants qui tueraient leurs clients…

      1. Pythagore

        Euh oui m’enfin la titrisation pour maquiller les prêts pourris, c’est pas l’état qui les a obligés.
        Le problème, c’est, qu’en France en tout cas, les banques savent très bien que l’état les sauvera en cas de coup dur et les banquiers ne risquent rien (pénalement parlant), donc c’est open bar.

        1. sam player

          Tu ne tires pas les conclusions correctes des éléments à ta disposition : le secteur bancaire est le secteur le plus réglementé.
          Il y a des agences de notation, elles font partie de la réglementation, et ce sont elles qui n’ont pas fait leur boulot.
          D’autre part, quand il y a une réglementation qui borde ton activité, il est normal d’essayer de trouver les failles pour permettre ton expansion tout en restant dans les clous de la réglementation, les banques le font, les assurances aussi, même les contribuables le font, cf les fiscalistes, même les constructeurs automobiles le font (cf l’affaire VW) et perso je trouve génial d’avoir adapté le programme du calculateur pour que le véhicule se rende compte qu’il était en train de passer un test d’homologation…

          Quand il y a une réglementation les utilisateurs ne sont pas méfiants, leur esprit critique est endormi puisque on leur fait croire que tout a été prévu…

          Tu auras beau prévoir toutes les lois possibles sur la protection du consommateur, il y aura des fournisseurs qui arriveront à se faufiler entre les articles, c’est obligatoire. D’ailleurs si le code des impôts fait son poids, c’est pour cette raison : article, astuce, contre-article, contre-astuce etc… pour en arriver justement au fait que la seule solution trouvée par le Minefi est de nous demander de prouver que l’on ne fait pas des opérations fiscales dans un but fiscal…

          1. durru

            On sait très bien que l’excès de réglementations fausse le marché.
            Un gars qui s’y connaît, Taleb, expliquait que les banques d’investissement jouent souvent sur les règles, à trouver des vides juridiques. Et plus il y a des règles, plus c’est facile à faire de l’argent.
            Et qui c’est qui met en place les règles ? On revient au capitalisme de connivence, à la privatisation des profits et à la socialisation des pertes.

    2. Val

      @calal je vous propose un exercice : pendant une journée cessez de voir l’état comme votre ami . Petite aide : il vous prend plus de 50% de ce que vous gagnez et passe sa vie à chercher des moyens de vous en piquer plus ; malgré cela , vos bien et votre famille ne sont pas exactement en sécurité, faites un petit comparatif avec les années 60 . Regardez comment vivent nos élus et leurs affiliés (si vous n’avez pas d’idée, rappelez vous Cahuzac , Thévenoud le phobique, Fillon, etc c’est facile c’est général ) .Maintenant , regardez les grands patrons , et essayez de trouver une seule de leurs actions qui empiète sur votre liberté ou sur votre portefeuille .

      1. sam player

        Mode calalcoolmauvais: ON

        Bah si, les grands patrons izaugmentent les prix pour faire des grosses marges et nous faire crever de faim et toussa pour leurs actionnaires p’tain de capitalisme de m…

      2. durru

        Euh… Lesquels, des « grands patrons » ? Ceux qui détiennent les médias grassement subventionnés ? Elle est là (aussi), la confusion…

        1. sam player

          Franchement tu crois que le clampin de base sait qui est derrière les grands médias français… tu rêves ! à part p-e Drahi car des gens se sont entuber par SFR et encore …
          Y a pas de confusion : quand tu entends gueuler contre les méchants patrons, demande des noms et tu verras… rien à voir avec les médias et on te citera déjà des marques, parfois même pas nationales et même dans le tas des patrons d’entreprises publiques

          1. durru

            Ah oui, ils n’ont jamais entendu parler ni de Dassault, ni de Bouygues, ni de Niel, ni de Bergé… Certainement.
            Mais la question n’est pas dans les noms. Elle est dans le capitalisme de connivence qui a pourri même les principes capitalistes réels qui fonctionnaient encore dans ce pays.

              1. durru

                Pourquoi Drahi, alors ? Si « peu » veut dire une minorité, certainement. Si « peu » veut dire moins d’un million, certainement pas.

                1. sam player

                  Drahi parce que ce mec est haï par les médias, même les siens… depuis qu’il a racheté SFR et les journaux s’en sont donné à cœur joie pendant 2-3 ans…

            1. albundy17

              J’voudrais bien, mais j’peux point ne pas remettre une couche (de rien, ça me fait plaiz *).

              S’il est fort probable qu’une grosse partie des gens ignorent l’implication des ces gens ds le capital des quotidiens, il est encore plus sûr qu’il ne connaissent pas ce qu’est le capitalisme de connivence.

              Sinon ils ne seraient pas assez con pour continuer à veauter

              1. durru

                Tout à fait d’accord sur le fait que le capitalisme de connivence soit inconnu au bataillon. Cela ne réduit en rien le problème, par contre.
                Et il n’est pas du tout exclu que des Lauvergeon soient cité(e)s si on fait un sondage, pour revenir au propos de Sam sur les entreprises publiques. Capitalisme de connivence encore et toujours.
                Pour finir, je répondais à Val, qui a employé ce terme de « grands patrons », avec l’injonction de « trouver une seule de leurs actions qui empiète sur votre liberté ou sur votre portefeuille ». Je voulais savoir ce qu’elle voulait dire par là.

                1. albundy17

                  lauvergeon mon cul, personne ne sait qui elle est, sauf ds les ministères, et encore.

                  la discrétion même sauf sur l’ardoise qu’elle nous a laissé la salope

                2. Val

                  @durru je parle des vrais grands patrons , pas ceux qui sont arrivés là par connivence tout frais moulés de l’ena comme des étrons de compét (Lauvergeon , Messié … ) on vous a dit « mefiez vous des imitations » un indice : les « vrais » : on n’en entend pas parler et leurs entreprises sont durables et florissantes , les « faux » plantent n’importe quelle boîte en 5 ans (areva, ex generale des eaux , bravo « l’artiste » , plus gros employeur privé de l’époque, sauvé in extremis, enfin , sauvé … démantelé )

                  1. durru

                    Et les noms cités plus haut, ils rentrent dans quelle catégorie ?
                    On entend parler d’eux, les entreprises son florissantes, la connivence est au plus haut, etc.
                    Il n’y a presque plus du noir ou du blanc.

  27. calal

    La liberte du marche est menace par les « rouges » et par le fachisme de certains patrons qui comptent sur l’etat pour « obliger » a la participation au marche. Le petit dejeuner dans les ecoles est a mon avis un cas comme cela.Je refuse de payer du lait a 1e/litre, l’etat prend mes impots,taxes et contributions diverses et achete du lait a 1e/litre avec.
    Bah,on se donne rendez vous ici dans 10 ans et on verra comment les choses auront evolue…l’alliance gauche libertaire droite neoliberale a encore de beaux jours devant elle…pinochet est notre futur …

    1. Val

      Sauf que la « droite » est tout sauf « neoliberale » . Qui réduit le spectre de l’état ? personne , ni à gauche , ni à droite . Tous à fond étatistes , sur notre dos .

  28. calal

    des que c’est plus noir ou blanc, ca devient trop dur a comprendre? les teintes de gris t’arrives pas a gerer? les compromis c’est pas pour vous?
    On prend une boite privee,la DB, on regarde ce que ca va devenir.si elle fait faillite,ne va t elle pas aller pleurer chez maman-etat comme le premier gaucho venu ? j’oubliais ,tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… ca irait encore mieux si on pouvait encore plus liberaliser les banques centrales (deja independantes du pouvoir politique,immunite juridique totale).tiens on va changer leur mandat:dedans on va mettre que leur mission c’est d’assurer la non faillite des entreprises privees…comme ca elles pourront racheter toutes les dettes des entreprises privees facon boj qui possede deja 40% des actions de la bourse de tokyo….

    1. durru

      En quelle langue faut-il l’écrire pour que le message passe ?
      Tout ça n’a strictement rien à voir avec le libéralisme, néo ou pas, et tout avec le capitalisme de connivence dans lequel nous sommes embourbés jusqu’au cou.
      En français standard, on appelle ça « corruption ». Vous savez, le vieux dicton : le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument ». Nous y sommes, il n’y a plus de contre-pouvoirs.

      1. calal

        Nous sommes d’accord. Le corrupteur est identifie ce sont les banques qui ont transforme l’etat en leur filialle juridique et bientot en leur contre-maitre. Personne ne fera plus maigrir l’etat car l’ensemble etat+banque est destine a devenir totalitaire.
        neoliberalisme est une etiquette marketing destine a leurrer les gens de droite comme l’etiquette « socialiste » a servi a leurrer les gens de gauche….a la fin il n’y aura que ceux qui veulent rester libre contre ceux qui se seront soumis.

        1. durru

          Le corrupteur est celui qui a les moyens de corrompre et le corrompu est celui qui a les moyens d »accéder à sa demande. C’est pourtant simple… Tout est question de pouvoirs et d’équilibres.
          Vous évoquez les banques, on pourrait prendre n’importe quel autre domaine, ça serait pareil, seulement la capacité de corruption peut changer. Petit exemple : pourquoi seulement en France il est interdit aux pharmacies de vendre les médocs à l’unité ?
          Vous avez fait une fixette sur les banques, mais elles ne font que profiter du système, comme tout un chacun.

          1. calal

             » comme tout un chacun »: tout le monde est » too big to fail » et classe banque systemique au niveau mondial…Plus facile de corrompre quand on cree du credit plutot que de corrompre avec des benefs a realiser au prealable… faut hierarchiser les problemes et les ennemis….

            1. albundy17

               » faut hierarchiser les problemes et les ennemis…. »

              Oui, et vous ne les avez pas identifié.

              c’est l’état qui endette, pas les banquiers, eux font juste leur taf.

          2. Hum. Quoi qu’il arrive, la corruption ne peut être qu’une affaire dans laquelle l’Etat intervient. Il n’y a pas de corruptions entre business privés.

            1. durru

              La corruption est liée au pouvoir et à l’individu qui le détient. Le plus souvent, le pouvoir est exercé dans le cadre de l’Etat.
              Mais je ne vois pas pourquoi la corruption serait nécessairement absente dans un cadre privé. Par exemple, un DRH peu scrupuleux peut très bien faire rentrer dans la boîte des incompétents (ou des tire-au-flanc) moyennant avantages perso. Certes, ça risque de ne pas durer, mais ce n’est pas impossible.

                1. durru

                  Pourtant, dans le CNRTL, il est donné l’exemple suivant (de 1936) :
                  « Délit du commis, employé ou préposé, salarié ou rémunéré sous une forme quelconque, d’un commerçant ou d’un industriel, qui a, soit directement, soit par une personne interposée, à l’insu et sans le consentement de son patron, soit sollicité ou agréé des offres ou promesses, soit sollicité ou reçu des dons, présents, commissions, escomptes ou primes, pour faire un acte de son emploi ou s’abstenir de faire un acte que son devoir lui commandait de faire. »
                  Je n’essaie pas de dire que c’est le sens principal.
                  Le capitalisme de connivence est, évidemment, le résultat de la corruption des politiques et des fonctionnaires.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.