Un premier mai pour rien ?

Comme d’habitude en France, ce mois de mai commence avec l’odeur caractéristique et délicate du muguet, tabassée par celle des merguez, des lacrymogènes et des pneus qui brûlent. C’est aussi ça, la République française : un mélange en proportions égales de noir, de jaune et de rouge…

Le noir, des black-blocs, le jaunes des Gilets et le rouge des syndicalistes, ce joli drapeau belge des forces en présence se sera-t-il traduit par une belle « convergence des luttes » comme on l’entend régulièrement dans les fantasmes humides des gauchistes ?

À vrai dire et pour l’exprimer gentiment : pas vraiment.

Il n’y a en fait rien eu de commun entre les trois groupes qui, s’ils se réclament tous d’une façon ou d’une autre, à demi-mots, par action ou par omission, d’une gauche plus ou moins extrême et en tout cas, franchement anticapitaliste, n’ont apparemment rien eu à se dire lors des défilés. Et les vagues reportages montrant l’un ou l’autre Gilet Jaune embrassant son « frère » syndicaliste dans un cortège n’étaient qu’une simple mise en exergue d’un phénomène qui ne s’est pas franchement reproduit pour le reste de la masse des groupes en présence.

On peut surtout retenir l’agaçant mais très réel bordel incompréhensible qui a régné dans la capitale (et dans les villes de province, dans une moindre mesure). Au final, le discours des syndicats fut inaudible, pendant que celui des Gilets Jaunes, essentiellement désarticulé, se sera fondu aux meuglements pas trop fins des Black-blocs lorsqu’ils cassent.

Bref, on a surtout entendu beaucoup de cris sans thème (ceux qu’on offre pour les deuils – hasard ? je ne crois pas !). Comme prévu, on a pu voir quelques Jaunes récupérés par quelques Rouges, et quelques uns défilant à peu près en même temps que les autres et c’est tout. Au final, la police a chargé essentiellement tout le monde poussant même à l’exfiltration du syndicaliste Ramirez pardon Martinez.

En somme, après une petite trentaine de semaines (!) de manifestations (parfois très violentes), les Giles Jaunes sont toujours là. Leurs revendications initiales (qui étaient, je le rappelle, une baisse des taxes et des impôts) sont complètement passées au second plan au profit de gadgets typiques de l’extrême-gauche (sur le mode « il faut taxer les riches »), avec en point de mire le sort funeste qu’on peut imaginer au pays qui s’obstinera dans cette voie.

Apparemment, le Grand Débat, passé par là, a habilement dégonflé toute crédibilité au mouvement initial, et rendu les agitateurs restants plus embarrassants que pertinents.

Quant aux syndicats, ils ont essentiellement défilé en ordre dispersé (et pas seulement à cause des lacrymogènes), voire pas défilé du tout ; la FSU, la Fédération des syndicats de fonctionnaires, a abandonné la manifestation tandis que FO restait fort discret et que la CFDT n’était même pas présente… Le tout, pour ne représenter, au mieux, que 200.000 manifestants dans la France entière. Si c’est un score notable, il l’est par sa médiocrité.

A-t-on assisté à un premier mai pour rien ?

Pas tout à fait, voyons !

En effet, parallèlement aux manifestations, les exactions de certains de ces agitateurs (jaunes, rouges ou noirs) ont encore provoqué des débordements, des déprédations et, accessoirement, le début d’une petite polémique médiatique : y a-t-il eu invasion de la Pitié-Salpêtrière, oui ou non ?

Pour certains (comme Christophe C. ou Agnès B.), des hordes barbaresques ont envahi l’hôpital pour y semer le chaos et la désolation dans une véritable attaque. Pour d’autres, les manifestants ne se trouvaient dans l’enceinte de l’hôpital que parce qu’ils avaient été repoussés par une charge un peu trop vive de CRS. Le gouvernement, lui, n’y a vu que la horde prête à tout détruire, donnant immédiatement le « la » aux radios et organes de presse du pays dont certains ont rapidement abandonné toute velléité d’indépendance et de prise de recul…

Ceci donne lieu à de croustillants articles sur FranceInfo dont l’exégèse par Libération donne un assez bon aperçu du niveau de pignouferie de presse auquel sont confrontés les Français de façon maintenant routinière, coincés entre différents types de pure propagande ou de choix de photos gentiment orientés.

Pignouferies de presse

Il n’en demeure pas moins que ces débordements auront été l’occasion, comme précédemment, de multiples dommages matériels. Et là, c’est la réjouissance chez certains : toute cette casse, tous ces dommages, c’est autant de vitrines à refaire, d’abribus à reconstruire, de nouvelle voiture à fournir pour ces propriétaires lésés, pardi !

Youpi ! Que Paul Krugman et tous les Keynésiens se trémoussent ensemble ! Voilà une économie qui, à force de vitres cassées, va forcément repartir du Tonnerre de Brest ! Et s’il est parfois dommage de constater qu’il faille, quelque peu, amoindrir la transparence de ces vitres ou la roulabilité de certains véhicules pour obtenir des choses du pouvoir, force est de constater que nos jolies troupes multicolores sont finalement parvenues, au fil des manifestations, à tout obtenir de l’État qui, lui, ne l’a jamais obtenu qu’en ponctionnant tout le monde.

Ainsi, les Rouges, de revendications en grèves et de grèves en exactions diverses, ont obtenu ce climat salarial délétère si spécifique à la France avec son code du travail gigantesque, tentaculaire et paralysant, ses charges sociales délirantes et son industrie mourante. Sans aucun doute, un vrai plus pour l’économie française !

Les Jaunes, de semaine en semaine, ont fini grâce à une violence « savamment dosée », à obtenir du chef de l’État qu’il ouvre sa hotte à malice, pleine de bricolages sociétaux, de cadeaux fiscaux et de taxations rigolotes dont la facture globale, déjà estimée à 17 milliards d’euros, sera évidemment dépassée avec brio. Là encore, on subodore un vrai boos pour l’économie française !

Quant aux Noirs, trop souvent impunis, trop facilement écoutés et tendrement relayés par une presse qui a bien du mal à cacher ses penchants idéologiques anti-capitalistes parfaitement raccord avec eux, ils ont maintenant l’assurance qu’ils seront aux premières loges de ces inévitables mouvements séditieux qui ne manqueront pas d’arriver lorsque les robinets à redistribution commenceront à se tarir (ce qui pourrait arriver plus tôt que prévu, le niveau général d’exaspération de ceux qui payent atteignant bientôt celui des prélèvements obligatoires).

Oui, à bien y réfléchir, ce premier mai ne fut pas un fiasco pour tous. Et pour le pays, il confirme le diagnostic déjà posé : il est foutu.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires176

  1. albundy17

    Les journaleux sont toujours à la pointe, montrant une image de black bloks pétant des barricades sur un autre lieu pour illustrer la prise de la salpêtrière.

    Le castaner a lancé trois fakes news en un tweet, il n’y a pas une loi pour le traîner en justice ?

  2. Higgins

    Le climat devient franchement délétère (social le climat, social pas l’autre). Comme beaucoup, je m’interroge sur le comment de la sortie de crise et je suis comme Sœur Anne, je ne vois que le chaos qui nous attendoit!!!
    Comme il était prévisible, le Grand débat a fait pschitt et maintenant, on assiste à un florilège de mesure toute aussi idiote les une que les autres à l’instar du plan « Salle de bain 2020 » financé avec des queues de cerise (provenance Japon, cerisier oblige). Si les mesures sont idiotes, que dire de leurs initiateurs. Ce n’est plus « La république en marche » mais « La girouette en action » comme nous l’a démontré d’une manière brillante Mme Loiseau (ne doit doit-on pas dire Loiselle, féminisation oblige? A ce sujet, j’ai lu dans la JO d’hier le gracieux terme « d’officière » pour désigner une femme, certainement très méritante puisque général de division, promut dans l’Ordre national du mérite au grade d’officier dans l’ordre. Dommage que le ridicule ne tue pas ou plus) avec sa sortie sur l’ENA (dont elle a été directrice, excusez du peu) et celle sur sa présence sur une liste du GUD lorsqu’elle était étudiante, mouvement dont je savais déjà, à la fin des années 70 et alors que je vivais au fin fond de la province français (là où la terre ne ment pas!!!) qu’il n’était pas spécialement de gauche.
    Je crois que de plus en plus de personne sensées s’inquiètent de la situation et je sais, qu’en, privé ou en des cercles restreints, ces mêmes personnes qui, parfois, sont proches des cercles centraux du pouvoir, trahissent plus que des inquiétudes sur l’avenir proche de ce pays.

    1. Nemrod

      Oui.
      J’ai cette impression aussi.
      Nous sommes dans cette phase délicate ou la maladie est hors de contrôle et ou les traitements appliqués hâtent la fin plus qu’ils ne soignent.
      Le pire est que la maladie est iatrogène depuis le début est que les médecins criminels du départ sont toujours au chevet ou bien leurs élèves.
      CPEF

      1. Theo31

        Idem.
        C’est la course effrénée au titre de chef d’escadrille à gauche. Comme à Prague en 1968, on voit qui est qui et c’est répugnant. Ça va très mal se finir : tant que ces debiles profonds s’entretuent, ça me va.

          1. theo31

            Je n’en peux plus de voir défiler des horreurs quasiment tous les jours depuis plusieurs mois. C’est la pulsion de haine et de mort qui a pris le pouvoir dans la rue avec le soutien du pouvoir. J’ai voulu me recueillir à l’église mercredi matin : il y avait des blindés devant l’entrée et des flics partout dans le quartier. Le soir, ca été un peu laborieux pour se procurer à manger en ville à cause des GJ. J’ai même été applaudi par les employés d’un fast food qui étaient trop contents de voir un client.

            Ca fait mal de voir ce pays qui a tant d’atouts transformé vaste fosse à merde.

    2. albundy17

      « provenance Japon, cerisier oblige »

      Sauf que ces cerisiers ne produisent pas de cerises, et donc que les milliards seront plutôt sortit de ta poche.

      Quant à l’inquiétude concernant le climat, le groupe terroriste alpagué avant exécution de son projet de rentrer dans l’Élysée avec des kalachs laisse songeur.

      De 1, le groupe était fort restreint mais identifié avant l’acte, et de 2, le bataclan n’a pas bénéficié de la même obligeance

      1. Passim

        Cette menace d’attentat, déjouée de justesse grâce à l’efficacité des services de la République, ne fait pas l’ombre d’un doute.
        Toute autre supposition ne peut être que celle d’un complotiste.

        1. albundy17

          Ouais, sans doute un fake, pour me pousser à penser à un 2p2m et me renforcer ds l’idée de détester les protégés.

          Les équipes com sont sorties de maternelle, et 4 entaulés jouent le jeu, vraisemblablement contre la promesse d’une île au caraïbes et un compte aux Caïmans.

          1. Citoyen

            Encore Rantanplan Castagnette qui défèque des nouvelles pas reluisantes, pour essayer de faire croire qu’il sert à quelque chose.
            Il ne serait pas le premier à « Beauveau », à procéder de la sorte. Dans ceux qui l’ont précédé, ils sont nombreux avoir utilisé la ficelle … surtout sous le clown de Corrèze … Sauf que là, la ficelle parait un peu grosse …

      2. MCA

        Bof! on non-évènement servant une fois de plus à occuper les médias à la botte.

        J’imagine les Pieds Nicklés entrant par la grande porte avec leur matériel dans Fort Knox; particulièrement en ce moment.

        Comble du suspens : avaient-ils prévu de se renseigner à l’interphone pour savoir si le locataire était bien présent ?

    3. Pythagore

      Dernièrement, une amie de la famille, qui n’a pourtant pas la langue dans sa poche et ouverte à la contradiction m’expliquait qu’au boulot, personne ne parle des GJ, sujet tabou, silence radio absolu, l’omerta règne.
      Bonjour l’ambiance, si c’est ca le progressisme….

      1. Val

        @pythagore rassurez vous, il y a la même aux UK à propos du brexit , communément appelé « the B word » . J’ai bien peur que le bord*l soit général.
        Je me demande d’où viendra l’étincelle

      2. BDC

        Idem chez mes bobos, sauf le lundi où on s’est retrouvés le nez devant une façade de contreplaqué, et qu’on devait prendre les ordis les week-end, au cas où. Depuis, plus rien.

    4. Jacques Huse de Royaumont

      Pour se consoler, on peut toujours citer Churchill. : « L’Angleterre s’effondre en bon ordre, la France se relève en désordre ».
      On a déjà le désordre, tous les espoirs sont permis !

    5. MCA

      Nous en sommes au stade pré-révolutionnaire qui advient lorsque le peuple rejette en masse des « élites » qui gouvernent.

      A quand le déclic et vers quel destin?

      1. Higgins

        Je ne suis pas loin, pas loin du tout, de partager cet avis. C’est à cela que je fais référence plus haut. Comme le fait remarquer Maxime Tandonnet dans un article (https:/ /maximetandonnet.wordpress.com/2019/05/02/naufrage-dans-le-ridicule/), le débat politique, au sens institutionnel (élections européennes) concerne moins de 20% des français. Macron est seul. Il le restera.

    6. BDC

      Major, je pensai à votre officière lors de la lecture à Jr d’un ouvrage pour enfants, illustré de bébés chiens femelles … 🙄

      1. albundy17

        « illustré de bébés chiens femelles »

        Arf, tu le formates déjà aux genres, il ne va plus s’y retrouver !

                  1. Pheldge

                    Major, notre toujours Très Sublime a fait des ravages, et les meules de foin de Picardie s’en souviennent encore … 😉

  3. Stéphane B

    Bonjour

    Petit retour d’expérience. Hier, j’ai eu le plaisir de découvrir la représentante CGT de mon administration. Je viens d’arriver donc je ne connais que ceux de mon service et encore. Elle venait aire de la publicité pour la grève du 9 mai prochain et pour distribuer un tract pour une réunion ce matin; réunion pour laquelle une autorisation d’absence syndicale de deux heurs (plus temps de route) est accordée. Alors que nus parlions restructuration de services avec fusion des secrétariats généraux des DDI avec celui de la préfecture et que j’abondais plus ou moins dans son sens, j’ai eu le malheur de lui parler de Nassim Nicholas Taleb et de ses livres, « le cygne noir » et « antifragile », tout en lui présentant son ancien métier, trader.
    A ce mot, elle s’est bloquée, me disant qu’elle les détestait car elle prônait plus d’égalité pour tous, une société plus égalitaire.
    J’ai essayé de la raisonner, mais peine perdue. En effet, la fusion des mêmes entités lors des réorganisations, ici tous les secrétariats généraux, rend la structure fragile via une perte de compétences, mais aussi parce que si un élément bloque, tout s’écroule. Rien n’y fait. Je suis donc passé au libéralisme tel que prôné ici, mais là encore échec total. Pour elle, le libéralisme qui veut que l’État ne s’occupe que des domaines régaliens est une hérésie. L’État devrait être partout, car seul l’État permet de lisser les ressources de chacun, faisant disparaître les inégalités.

    Vous ne pouvez pas imaginer le mal que j’ai eu pour ne pas lui balancer la citation de Churchill concernant le socialisme ou l’état du Venezuela d’aujourd’hui, ni lui dire le bien que je pense de Jean Jaurès au regard de ce qu’a entrepris et réussi la famille « de Solage ». A se demander si ces gens là sont capables de penser autrement que par leur pravda. Pour moi, ils sont irrécupérables.

    Pour information, le titre du tract distribué est « Loi Fonction Publique: c’est la démocratie qui est attaquée ! », rien que ça.
    Décidément, le socialisme, c’est une bande d’escrolobobos qui se font élire par des naïfs utopiques.

    1. Val

      @stephane il ne se font pas élire par grand monde et ceux qui les élisent ne sont pas de naïfs utopiques mais des envieux refoulés.

          1. Val

            @lxy euh je dirais exactement l’inverse : on peut changer une conviction mais on ne peut pas corriger le mensonge . L’erreur est humaine mais le mensonge est d’autre nature . Pfff l’étude de vieux grimoires , encore et toujours

            1. durru

              Désolé, Val… Un humain ne peut pas changer la conviction d’un autre humain. Seule la réalité le peut, et encore…
              On parle de convictions profondes là, bien sûr. Avez-vous déjà essayé ?

                1. Stéphane B

                  Je sais que je suis bon pour un point Godwin mais je ne peux qu’abonder dans le sens de Theo. Néanmoins, je modifierais un peu sa phrase, je ne suis pas raciste ni antisémite, et je suis de gauche; mais si la guerre éclate, je rejoindrai un gouvernement de collabo et ferait du mieux mon travail pour faire plaisir à l’occupant et envoyer les juifs dans un dernier voyage pour beaucoup. (Cf « le paradoxe français » de Simon Epstein)

              1. Val

                @durru je n ai pas parlé de faire changer qqn de conviction mais de changer -soi même – de conviction . Comme tu le dis certaines circonstances peuvent faire changer les convictions des gens de manière radicale, les exemples abondent. Un menteur : jamais.

                1. durru

                  Il était question au départ de corriger un mensonge, pas un menteur. Pour des tiers, donc… Je vous rappelle Lincoln à ce sujet (par exemple).
                  Changer de conviction soi-même ? Bien sûr, c’est le seul moyen. Toutefois, on vit une époque des plus intolérantes.

            2. Stéphane B

              Val, essaie de changer les convictions d’une personne. Plus tu lui démontreras qu’elle a tort, qu’elle va vers la gamelle, plus ses convictions seront ancrées. Elle s’entêtera dans son piège abscons. Relis « Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens » ou sa suite « la soumission librement consentie »

              1. albundy17

                Les convictions sont le résultat d’un manque de culture et / ou d’utilisation de la matière grise, quand 1+1 = tout sauf 2.

                Du domaine de la croyance, de la voyance, ou de l’astrologie

                1. durru

                  Le dixième chiffre significatif de π est tout aussi figé que le résultat de 1+1. Et pourtant, peu de gens le connaissent. Manque de culture et / ou d’utilisation de la matière grise ?
                  Les « convictions » nous aident aussi à vivre ici-bas, parmi des phénomènes qui nous dépassent. Tant qu’on suit Socrate (« je sais que je ne sais rien »). Après, c’est une autre histoire, justement…

                  1. albundy17

                     » parmi des phénomènes qui nous dépassent. »

                    Il suffit de l’accepter, ça remet a sa place, plutôt que s’en remettre à l’inexistant.

                    j’ai vérifié, je ne connaissais que les 8 premiers après la virgule de pi, mais je reconnais un chat noir, c’est plus utile ds la pratique.

                    Par exemple, tu as des problèmes de digestion.

                    1. durru

                      Un phénomène qui nous dépasse, Al, il existe pour de vrai, il n’est pas « inexistant ».
                      Sinon, fais un effort et arrête les attaques ad personam, c’est rarement drôle à lire, même quand ça va vers un tiers.

                    2. albundy17

                      « Un phénomène qui nous dépasse, Al, il existe pour de vrai, il n’est pas « inexistant ». »

                      ce serait bien si tu lisais avec ton doigt, histoire de comprendre, les phrases, durru.

                      Je crains que tu ne doivent en plus les lire plusieurs fois pour en aborder le contenu, mais bon.

                    3. durru

                      Tu vois, au lieu d’insulter, tu devrais toi-même t’appliquer d’abord les conseils que tu prodigues…
                      De quel « inexistant » parles-tu ? Et quel rapport avec ce à quoi tu prétends répondre ? Réfléchis, tu as quatre heures.

                2. Husskarl

                  « Les convictions sont le résultat d’un manque de culture et / ou d’utilisation de la matière grise, quand 1+1 = tout sauf 2. »

                  Tu es donc convaincu que avoir des conviction c’est être inculte ou débile ? Tu manques de culture ou tu es débile ?

                  1. albundy17

                    Ce n’est pas de moi, mais des études montrant que les théories du complot naissent chez les gens faiblement instruit

                    1. Husskarl

                      Esquive moisie pour ne pas avoir à reconnaître de l’absurdité avérée de ton sophisme.

                    2. albundy17

                      Par ailleurs me prêter une capacité aux sophismes est une surestimation de mes possibilités

                    3. Stéphane B

                      Al: « les théories du complot naissent chez les gens faiblement instruits »

                      En quoi t’estimes-tu plus instruits qu’eux ? Par rapport à quoi, à qui ?
                      Et qui leur instille cette théorie et dans quel but ?
                      Se rappeler de la maxime: « le peuple a tord, mais il a souvent raison. »

                    4. albundy17

                      « En quoi t’estimes-tu plus instruits qu’eux ? »

                      Jamais dis ça, ce sont des résultats d’études, déjà dis.

                      Je suis totalement inculte, et d’ailleurs de plus en plus.

                      Par contre j’essaie de ne pas gober tout ce qui passe à porté

                    5. Val

                      @al avoir des conviction est sain, ce qui ne l’est pas est de les affirmer urbi et orbi comme La Verité Indépassable.

                  2. Stéphane B

                    Al, tu donnes le bâton pour te faire battre. Avoir des convictions est pour toi du domaine de la croyance, de la voyance, bref du foutage de gueule. Autant je partage ton avis sur le fait que les croyances sont illogiques et bien souvent le fruit d’un manque qu’on essaye de combler, autant je ne partage pas ton point de vue sur l’inculture ou la débilité de ceux qui croient ou ont des convictions.

                    Il suffit de regarder un peu l’histoire pour te donner palanquée d’exemples en faisant évidemment abstraction de leur croyance car ce n’est pas le sujet. Le sujet dégagé par ton affirmation est tous ceux qui pensent ou ont des convictions sont de débiles ou incultes. Je laisse de coté volontairement le caractère général de ton affirmation.
                    De Gaulle était tout sauf quelqu’un d’inculte ou débile, mais il était fermement catholique.
                    Einstein, quant à lui, tu ne peux pas le taxer de débile ou d’inculte mais il croyait en Dieu. A lire: huffingtonpost.fr/2018/12/05/que-dit-la-lettre-deinstein-sur-dieu-vendue-2-89-millions-de-dollars_a_23608963/
                    Méchankon que je ne porte pas du tout dans mon cœur a quand même une facilité de parler, de communiquer qui emporte les foules. Difficile de le taxer de débile ou d’inculte, mais il a des convictions tout comme le Fidel Castro, avocat de profession. Dans le registre socialo que je prends volontairement tant je haïs leur conviction, tu as aussi la famille Glucksmann.
                    Tu as ensuite des ingénieurs, des docteurs es (toutes matières) qui croient en Dieu ou se convertissent dans la dernière religion à la mode de paix et lumière. Certains sont même partis faire le djihad.
                    Des exemples de tous bords, tu en as à foison; des gens qui sont d’un haut milieu, fortement instruit mais qui ont des convictions ou croyances que tu ne comprends pas, tout comme moi.
                    Néanmoins, la grosse différence entre toi et moi vient d’un seul point: le respect. J’estime que pour les combattre, il faut respecter son adversaire (ennemi) et non pas comme tu le fais, le prendre de haut. Cela évite des déconvenues, notamment suite à un sentiment de supériorité qui blesse l’autre et le rend plus fort et plus attaché à sa croyance ou conviction.

                    Enfin, vu que je finis sur le risque de confrontation, je te renvoie à l’Art de la Guerre de Sun Tzu quand il écrit que ce est important pour une armée n’est ni son nombre, ni son passé, mais la crainte qu’elle inspire. Les gens avec des croyances ou religion sont plus dangereux que les autres, justement car ils ont un esprit qui est bloqué sur une chose précise.

                    1. albundy17

                       » en faisant évidemment abstraction de leur croyance car ce n’est pas le sujet. »

                      Si, c’est d’ailleurs pour ça que tu te sens offusqué.

                       » tous ceux qui pensent ou ont des convictions sont de débiles ou incultes. »

                      négatif, tu me prête des propos, je cause justement de la différence entre penser et convictions.

                      « mais il était fermement catholique. »

                      Oui, comme les égyptiens avaient le fils du soleil comme monarque/Dieu. Pour en rajouter une couche, les politiques actuels aiment tous le foot et les chiens, histoire de ratisser large.

                      Tout les exemples cités plus bas ds ton com, des convictions gauchistes, devraient déjà te mettre la puce à l’oreille, tous avec du 1+1=3, ou 4.

                      « le respect. »

                      A tes propos, je n’en mérite aucun car les miens te semblent offensants. Je respecte les croyances des uns et des autres, à vrai dire si croire vous aide à supporter le quotidien, tant mieux, il devrait me rester le droit de penser autrement, ce n’est pas le cas

                      Je ne faisais qu’un constat et qui rejoint:

                      « Les gens avec des croyances ou religion sont plus dangereux que les autres, justement car ils ont un esprit qui est bloqué sur une chose précise. »

                      Je n’aurais pas osé écrire ça, tu vois, sous peine de passer au brûlot.

                      C’est bien le problème avec les gens plein de convictions.

                    2. sam player

                      Perso, même si ça ne surprendra pas grand monde ici, mais je suis assez d’accord avec Al et je n’ai pas de convictions, le doute m’habite, alors les croyances, j’en parle même pas.

                      Et généralement, c’est parce que le doute m’habite que je réussis pas mal de trucs… car n’étant pas certain, je borde mes projets en envisageant les « et si… »… « et si… » en mode parano.

                      Bon Husskarl & Co vous éviterez de me dire que j’ai la certitude d’avoir des doutes, je l’ai trouvée assez moisie celle-là…

                      Tellement de doute que je ne suis même pas certain que le libéralisme tel qu’on l’envisage ici soit la solution… P’têtre une bonne vieille dictature ?

                      1+1=2 aujourd’hui…. oui, mais demain ?

                    3. Val

                      @stéphane croyant ou non , chacun a des convictions ou des valeurs. Par ex : fidélité, amour, courage, travail , effort , d’autres en auront de différentes : mensonge , manipulation, ruse, force par ex ; je suis sûre que vous reconnaissez les vôtres bien que non croyant.

                    4. sam player

                      @ Val
                      Déjà mélanger convictions et valeurs bof bof… et à moins que tu aies les mêmes valeurs ou convictions tout au long de ta vie… je demande à voir… bah c’est que c’était pas des convictions… next !

                    5. Val

                      @sam Tout dépend de la def de « croyance » def de google : « Action, fait de croire une chose vraie, vraisemblable ou possible. » Je doute fort que tu mettes zéro dans ta case croyance . Par ex il est clair que la valeur « liberté » est pour toi une conviction forte. Il y a aussi chez toi une valeur « compétence » « savoir » que tu cultives et estimes fortement, la valeur « rationnel » « raison » également est primordiale dans ton évaluation des gens et de toi même , alors que chez toi la valeur « émotion » est une valeur bannie et dangereuse. Il y a des gens qui ont un profil de croyance tout à fait antagoniste . Et personne n’a tort , personne n’a raison. Maintenant d’où viennent ces « croyances » ? et que fait il que nous choisissions celles ci plutôt que celles là ? c’est une bonne question à se poser , car rien ne va de soi .

                    6. Val

                      @sam petite précision lexicale :
                      conviction : une croyance absolue, une certitude.
                      donc au lieu de dire « je n’ai pas de convictions, le doute m’habite, alors les croyances, j’en parle même pas » tu devrais plutôt dire « je n’ai pas de croyances, le doute m’habite, alors les convictions, j’en parle même pas » 😉

                    7. Stéphane B

                      Le 1=1=2 n’est vrai que dans un seul référentiel, celui que nous utilisons communément. Mais il existe des exemples ou 1+1=1= 3, celui de la famille par exemple.
                      Aussi, de quel référentiel parle-on ? Tel est la question. Je ne suis sûr que d’une chose, c’est que je ne sais rien hormis le fait de le savoir.
                      Mais cela n’a presque rien à voir avec les convictions ou les croyances sauf celle de ne pas savoir qui est en elle-même une conviction. Dès lors, nous avons au moins une croyance – conviction – celle ne pas savoir au moins une chose, sommes nous pour autant débile ou inculte comme tu l’as écrit hier ? Je ne le pense pas. Au contraire même, nous sommes plus à même de réfléchir et de voir les problèmes sous d’autres aspects.

                    8. sam player

                      StephaneB

                      « Mais cela n’a presque rien à voir avec les convictions ou les croyances sauf celle de ne pas savoir qui est en elle-même une conviction. »

                      Bullshit detected… niveau cour de récré…

                    9. sam player

                      Val, dans la gradation je
                      mets croyance puis convictions car je me plais à croire que
                      les croyances ne s’appuient sur rien (exemple euh… Dieu) alors qu’en général, derrière les convictions il y a un semblant d’argumentation…

                    10. sam player

                      Val 14h44

                      J’ai des valeurs, oui… mais ta façon d’en faire des convictions… hum… comment dire… tu connais le résultat et tu adaptes les données… c’est juste un peu tordu (bcp même!)

                    11. albundy17

                      « sommes nous pour autant débile ou inculte comme tu l’as écrit hier ? »

                      Je n’ai pas écrit ça

                    12. Stéphane B

                      Je cite
                      albundy17 3 mai 2019, 16 h 20 min
                      Les convictions sont le résultat d’un manque de culture et / ou d’utilisation de la matière grise, quand 1+1 = tout sauf 2.

                      Du domaine de la croyance, de la voyance, ou de l’astrologie

                      Donc les convictions ou comme la croyance, la voyance ou l’astrologie sont dus au manque de culture et / ou d’utilisation de la matière grise. Or tu écris
                      « albundy17 4 mai 2019, 16 h 15 min
                      « sommes nous pour autant débile ou inculte comme tu l’as écrit hier ? » [dixit ma pomme]

                      Je n’ai pas écrit ça »

                      Alors désolé, mais je ne comprends pas la nuance. Pour moi, tu te contredis.

                    13. albundy17

                      Non, débile est juste ton interprétation.

                      Il y a une grande différence entre la débilité et le fait de ne pas utiliser ses neurones.

                      Il y a des tas de gens qui croient que le co² est un gaz toxique pour la planète. Ils l’ont lu et enregistré, aucune réflexion.

                    14. Val

                      @sam 4 mai 14:59 j’ai pris la def de conviction dans le dico l’internaute . Désolée , ma volonté n’est pas de marquer un point , c’est mon côté rationnel et précis qui ressort : les mots on un sens et ici : conviction :  » une croyance absolue, une certitude » . Je me permets d’insister lourdement car mon point (ma conviction profonde 😉 ) est que bcp oublient que toute conviction est basée sur une croyance et s’asseoir dessus donne une vision faussée du réel , par ex : penser que les gens sont c*ns alors que leur référentiel est basé sur des croyances différentes : ex : l’ami Onfray qui prend compulsivement les spirituels pour des quiches

                    15. Val

                      @sam « les croyances ne s’appuient sur rien ex Dieu » parle pour toi 😉 qui refuse de le voir mécréant 😉 , les croyances peuvent s’appuyer sur tout un tas de choses : l’expérience par ex . Il y a un tas de choses que l’on n’a jamais vu et auquel certains d’entre nous croient fermement (amitié , amour, trous noirs jusqu’à assez récemment , ce n’est pas parce que la science est perpétuellement à la bourre que les choses n’existent pas ie : douleur , mais où est donc l’unité de la douleur et l’outil de mesure ?) . Bien sûr c’est ton choix d être un Saint Thomas 😉 ; ceci dit croire en certaines valeurs c’est les faire exister : tu croies tu en as , tu ne croies pas : tu n’en n’as pas. Il y a de mon point de vue une loi d’auto réalisation chez certaines forces abstraites.

                    16. albundy17

                      Saint thomas est une fake news ^^

                      Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves, pareil pour l’amitié.

                      L’existence des trous noir a été calculée mathématiquement, rien à voir avec une croyance, et la récente image n’est pas celle d’un trou noir, mais de son environnement.

                      Pareil pour la matière noire, on ne l’explique pas, mais elle est également scientifiquement prouvée

                    17. albundy17

                      « une loi d’auto réalisation chez certaines forces abstraites. »

                      Oui, par exemple avec mes gamins, plus jeunes: « Si tu continues tu va te prendre 5 raisons de pleurer »

                      C’était très abstrait vu qu’il n’ont jamais ramassé, mais auto réalisateur vu qu’il cessaient :mrgreen:

                    18. sam player

                      @ Val 17h41

                      One point pour toi avec la définition du dico, oui les mots ont un sens et je le dis assez souvent 😉
                      Je m’attachais à l’étymologie du mot (vaincre avec… [des arguments?]) voir convictio qui doit être une démonstration (de mémoire) je fais mon bonsaï intellegere… nan, j´déconne… RIP

                    19. sam player

                      @ Val, sur ton 18h05, les croyances

                      Bon ben en fait, croyance et conviction ça devient pareil de mon point de vue maintenant…

                      Croyance tirée de l’expérience… euh Dieu, c’est un bon coup ? 😀

                    20. Val

                      @sam tb article pour étayer nos dires contrepoints.org/2019/05/05/343440-un-monde-de-ruptures-le-grand-soir-des-modeles-mentaux

                    21. sam player

                      Merci Val, je l’ai relu, je l’avais déjà lu sur son blog : j’aime bien Silberzahn qui décrypte souvent les erreurs courantes en économie dans les entreprises, c’est rare qu’il saute dans le domaine politique comme ici.
                      D’ailleurs si je l’aime bien, c’est justement parce qu’il n’est pas mu par des croyances… comme moi en fait…

                    22. Val

                      @sam ok sam mais une fois dit ça, tu te lèves pour quoi tous les matins (sauf pour danette bien sûr) ?

                    23. sam player

                      @ Val, c’était ma réponse à pourquoi je me lève le matin… c’était pas pour botter en touche…

    2. Jacques Huse de Royaumont

      « Loi Fonction Publique: c’est la démocratie qui est attaquée ! ». Petits joueurs.
      « Loi fonction publique, c’est le climat qui est attaqué ».

  4. MarieA

    En fait, c’est encore mieux que ça, ce n’est pas parce que la police a chargé que Martinez a été exfiltré, ça c’est l’excuse bidon pour sauver la face, en fait ce sont les Black Bloc qui ont chassé Martinez avant même le début de la manifestation! lol J’étais entourée de gauchistes qui approuvaient!!! hahahaha
    Sinon, oui, c’était la gauchisterie la plus extrême que j’ai jamais vue. J’ai failli vomir. On a eu droit à toutes les réclamations habituelles : « il faut engager 100 000 personnes de plus dans les EHPAD et les hôpitaux! », la musique reggae, etc, etc… Mais bon, c’était les syndicats, les manifestants non syndicalistes ne sont pas aussi tarés.
    Bien entendu, on a eu droit au racolage des fonctionnaires qui ne veulent pas travailler et qui demandent aux pauvres Français de continuer à les financer quand même (les postiers du 92 en grève illimitée depuis Mars 2018 lol). Bref, mes nerfs ont été mis à rude épreuve mais j’ai tenu le coup.
    L’histoire de l’attaque de l’hôpital est évidemment totalement bidon, il s’agit d’une dizaine de mecs qui sont allés se réfugier sur le parking de l’hôpital à cause du gaz lacrymogène. On ne vous montre pas les lacrymos qui ont été jetées jusque dans le parking.
    Les Black Bloc se sont bien frittés avec les keufs mais tout devant et je n’ai rien pu voir mais d’après quelqu’un sur place c’était assez chaud.
    Bizarrement, on a vu plusieurs flics déguisés en Black Bloc qui ne se cachaient même pas, au vu et au su de tous! Très bizarre… Ça m’a permis de bien voir la différence entre un vrai Black Bloc et un faux, quand le mec est un peu épais et n’a pas l’air de mourir de faim, 9 fois sur 10, c’est que c’est un keuf déguisé, vu qu’un Black Bloc normal fait 30 kilos tout mouillé.
    Sinon, une de mes connaissances s’est mangé 24h de garde à vue et un rappel à la Loi pour avoir été habillé en noir le samedi 20 avril. Etat de droit…
    Le bilan positif de tout ça, c’est que nous avons la confirmation que les Français haïssent les syndicats et ça c’est très bien!

      1. Val

        @gnôme moi je trouve ça tres bien et courageux de la part de Marie . Rien de tel que d’aller sur place pour se rendre compte.

      2. Pheldge

        @ Le Gnôme : « L’attrait du mauvais garçon … » tu as oublié tes classiques ?
        ♫♪ « mais y’a pas mieux pour donner l’grand frisson, qu’un mauvais garçon … »♫♪

      3. MarieA

        Les 2 + une détestation absolue d’Emmanuel Macron + on m’a raconté le 1er mai de l’année dernière avec les Black Bloc, c’était absolument épique + tout ce qui ennuie, nuit à Emmanuel Macron je le soutiens + l’argument de Val, c’est intéressant de voir quelque chose de ses propres yeux puis de voir comment s’est présenté par les différentes parties + manifester est une drogue, on devient accroc

    1. Boutros

      C’est vrai que les BB pèsent 30 kg tout mouillés, mais avec une batte et un briquet… (et papa/manman bobos…).

    2. Theo31

      il faut engager 100 000 personnes

      Pourquoi ne proposent-ils pas de donner l’exemple en allant torcher des vieux qui se font dessus ?

          1. P&C

            @Husskarl.
            Il y a eu d’abord l’importation de bons à rien du monde, puis ensuite la chute de la natalité.
            Et rappelons que c’est le gvt, avec sa politique pro chômage et bulle immobilière, qui a réduit la natalité. Va fonder une famille quand l’espace vital que tu peux te payer est de 30m2 et que tu crains pour l’avenir…

          2. MarieA

            Pas grave. Les importés leur permettront de « refonder une famille » à 71 ans…

            Vérité vraie : http:/ /www.fdesouche.com/1201491-concarneau-29-le-combat-de-marie-france-jeanmaire-pour-adopter-sidy-et-cheikhou-deux-jeunes-migrants

    3. BDC

      “L’histoire de l’attaque de l’hôpital est évidemment totalement bidon, il s’agit d’une dizaine de mecs qui sont allés se réfugier sur le parking de l’hôpital à cause du gaz lacrymogène. “
      Je confirme, j’ai entendu la même version d’une personne présente sur place. Les CRS gazaient tout le monde. J’ai appris aussi que le gaz lacrymo faisait vomir aussi.

      1. MarieA

        Oui, le gaz fait vomir, donne la sensation d’avoir les yeux, le visage qui brûlent et donne l’impression de s’étouffer. La sensation dure assez longtemps.

        A la fin de la manifestation, quand nous avons voulu sortir, les forces de l’ordre nous ont fouillé et enlevaient les gilets jaunes, les lunettes, les masques, etc…
        Ils enlevaient même les gilets jaunes qui étaient rangés dans les sacs à dos et donc invisibles.

        https://www.marianne.net/societe/1er-mai-les-policiers-avaient-ils-le-droit-de-confisquer-des-gilets-jaunes

        Les gendarmes nous ont dit que c’était un ordre d’en haut. En haut prétend aujourd’hui que ce n’est pas vrai. Un avocat qualifie tout ça de vol caractérisé. Encore une fois, avec le gouvernement c’est un déferlement de fake news et d’infractions à la loi.

  5. Stéphane B

    Un petit HS: Pour Plaza, l’encadrement des loyers est une belle connerie
    immobilier.lefigaro.fr/annonces/edito/articles/acheter/stephane-plaza-conseils-pratiques-et-avis-tranches

    1. sam player

      Bah son avis c’est zéro : le plafonnement des loyers dévalorise l’immo. T’as déjà vu un boucher vegan ?

      1. Stéphane B

        Non mais j’ai déjà vu un boucher (et chef du rayon boucherie d’une grande surface) refusant de vendre de la viande de cheval au motif qu’il pratiquait un sport équestre. Même connerie !

      2. theo31

        « T’as déjà vu un boucher vegan ? »

        Oui. Il s’appelait Adolf. Ca énerve les vegans qu’on on le leur rappelle. Et tu niques toutes tes chances de tirer un coup si les vegans sont des genre un.

        1. sam player

          😀 je note… mais je me pose une question… la vegan je peux lui bouffer la moule ou pas ? La question c’est pas pour moi, c’est pour un ami…

          1. albundy17

            « la vegan je peux lui bouffer la moule ou pas ? »

            En toute logique, elle ne s’occupe pas non plus de saucisses, heureusement il y a netflix

          2. Pythagore

            La question serait plutôt de s’avoir si elle peut de bouffer le flutio, c’est elle qui est vegan.
            La renault vegane a eu un grd succès en Allemagne, voiture étrangère la plus vendue à l’époque je crois. Une précurseuse.

        2. MarieA

          Hitler était végétarien et non pas vegan ou végétalien.

          « si les vegans sont des genre un. » et ben rabats-toi sur un autre type de femmes, ce n’est pas comme s’il n’y avait que des vegan en France.

  6. Pousse-fumier

    Personnellement, j’y ai surtout vu le chant du cygne du syndicalisme français. Une CGT impuissante, inaudible, refusant toute confrontation un peu musclée, et incapable de fournir un mot d’ordre un tant soit peu « unificateur ».

    L’ancien monde se meurt, et ses idoles, ses gris-gris et ses saints-dicalistes ont fait mercredi leur dernière baroud.

    Le Waterloo du syndicalisme français.

    1. MarieA

      Tant mieux. Ces syndicats sont pourris et corrompus, les voir nous faire la morale sur le petit écran et dans les journaux en se faisant passer pour des saints défendant les droits et les intérêts des « travailleurs » est totalement obscène et déplacé.

      Je me rappelle encore de Martinez la Moustache sortant d’un rendez-vous avec Macron, émerveillé, tout mouillé d’avoir eu un entretien avec ce génie de l’humanité qui nous fait l’honneur de présider notre pays, en train de bégayer d’émotion et de cacher son érection « oui, il a été très à l’écoute » Beurk. Il est impossible de respecter des gens comme ça.

      1. lafayette

        depuis que les syndicats sont des entreprises avec des salariés qui ne produisent aucune richesse, il faut bien des couillions pour les entretenir jusqu’à ce qu’ils soient finalement motivés par la faim pour vraiment défendre une miette. Mais encore une fois un assisté n’a pas besoin de fâcher le patronat, il en vit bien.

  7. Pheldge

    HS: mais quoique, on le verra plus bas …
    Dernière nouvelle, breaking news comme qui disent les Angliches, le Cran, connu pour ses positions racialiste, va symboliquement vendre du lait, qui s’appellera, je vous le donne en mille … le lait « Cran » ! Certains chroniqueurs de sites mal-pensants ayant eu vent de l’affaire, ont goûté le lait racialisé : vous voyez le truc : le lait c’est blanc, enfin, normalement. Mal leur en prit, ils se retrouvèrent avec un terrible lumbago !
    Il faut se méfier des dos sciés du lait Cran ! 😉

    1. turlututu

      Laisse tomber, c’est mort pour aujourd’hui ; je pense que le tôlier a raflé la mise avec ses « cris sans thème » qui résument parfaitement la situation de ce pays.

  8. Calvin

    Au 1er mai, en Jaune, Rouge et Noir, j’exilerai ma peur. Et j’irai plus haut que ces montagnes de douleur.

    De cette journée, on retiendra une bataille de Fake, mais pas l’effondrement des syndicats…

  9. Citoyen

     » Leurs revendications initiales (qui étaient, je le rappelle, une baisse des taxes et des impôts) sont complètement passées au second plan au profit de gadgets typiques de l’extrême-gauche …..  »
    Eh oui, H16, … et les GJ d’origine (les seuls, les vrais), qui ont conscience d’avoir été doublé, et dépossédés du mouvement, en ont gros sur la patate, au point d’essayer de remettre le couvert d’une autre façon, pour exister à nouveau …. mais va falloir ramer ferme …
    Une vidéo plutôt explicite, ici :

    1. Tess

      C’est vrai, le mouvement était au départ plutôt justifié mais très vite il y a eu les représentants des gilets jaunes qui ont été invités sur toutes les télés mais étaient des suppots de la gauche ! Drouet, Ludosky, Nicolle (26 ans à l’ASS, s’il se bougeait le cul un peu, il pourrait trouver du boulot, et puis les autres tout aussi à côté de la plaque)
      La presse a mis en avant ces guignols…..!
      Résultat les gilets jaunes ont gagné 17 milliards (les gauchistes sans doute) en je ne sais quoi mais pour l’instant, on voit le prix de l’essence et les taxes qui augmentent. On se dit que le mouvement n’a abouti à rien et que le gouvernement continue ses conneries tous les jours ! Et en plus il se prennent les pieds dans le tapis à chaque fois.
      On a une grosse bande d’escrocs à droite comme à gauche et je ne parle pas des extrêmes qui tête le pognon du « système » comme ils disent, et qui crient à bas le système.
      Macron est un grand malade et son équipe le protège !
      Je n’ai rien à attendre de ce gouvernement ni du prochain président car on va encore descendre de plusieurs marches vers la connerie.

      1. Léo C

        Hélas, comme vous dites, je nous vois mal remonter. Ça fait 45 ans qu’on plonge.

        Nous en sommes d’ailleurs arrivés à voter non pour un candidat mais contre un autre. C’est ainsi que nous arrivons à de l’abstentionnisme record face au désaveu de tous ces guignols.
        Je vote pour la droite car je ne veux en aucun cas glisser un bulletin de gauche dans l’urne, c’est inconcevable. Ou blanc.

        A chaque fois que les jeux électoraux, grâce à la torpille FN, ont favorisé les gauchos et leur placement au pouvoir, nous avons régressé.
        Ce n’est pas compliqué, ils salopent tout ce qu’il touchent.

        De toute façon, nous allons dans le mur; j’ai encore la faiblesse de croire que nous y allons moins vite avec la droite.

        Oui, Macron est dangereux, contrairement à Toumou. Un grand malade qui masque son incompétence par de l’autoritarisme et de la posture. Il doit être dégommé le plus vite possible, j’espère.

        1. sam player

          Quel est l’intérêt d’aller dans le mur moins vite… vaut mieux en finir le plus vite possible, nan ? A moins d’être maso et d’apprécier la souffrance dans sa longueur…
          Tiens ça me rappelle un truc…

          1. Calvin

            Mauvaise image.
            Se prendre le mur, c’est l’équipage qui meurt.
            Se prendre le Mélenchon, ce sont les opposants qui meurent.

          2. Léo C

            Je souhaitais juste imager les travers de nos « politocards ». Je n’ai pas plus que vous envie d’aller dans le mur.

            Si vous avez une brillante idée….

  10. Léo C

    Pendant ce temps notre national histrion s’en fut parader à Amboise, au château et au Clos-Lucé en faisant instaurer un quasi couvre-feu.

    Il a du la sentir moyenne la liesse populaire, le satrape, qui aime tant la posture.

    1. Aristarkke

      Navigation interdite sur la Loire, histoire probablement qu’il n’y ait pas de risque que le croiseur Aurore vienne tirer sur le château en guise de Palais d’ Hiver de St Pétersbourg…

      1. Calvin

        L’interdiction est faite pour éviter que les gens regardent la Loire sous les ponts. Alors les gens y disent:  » Ah ben, on sait pas où passe notre pognon. » Y regardent pas.
        Bon en fait, je ne sais pas si c’est la Loire ou la Seine, qui coule à Amboise.

  11. albundy17

    « En Seine-Saint-Denis, les consommateurs découvrent régulièrement des excréments de souris dans les baguettes qu’ils achètent. Sur 10 boulangeries-pâtisseries contrôlées, il y en a 7 en infraction » témoigne une policière. »

  12. albundy17

    mdr ^^

    sudinfo.be/id116656/article/2019-05-03/selon-sa-mere-greta-thunberg-verrait-le-co2-loeil-nu

    Bon, elle croit, et moi je doute pas

        1. sam player

          Curieux d’ailleurs d’être déterministe sur un blog libéral… bon, ça ne serait pas la première contradiction ici…

  13. Sébastien

    La Presse de Drahi, Rothschield, Arnault, Lagardère, Pinault, Niel, Weil…Anti-capitaliste???????
    Et le New-York Times, c’est la Pravda?

    1. Sébastien

      J’ajouterais: une presse rempli de pub anti-capitalistes comme chacun sait. Dior, BMW, Omega, Club Med. D’odieux communistes!

  14. Higgins

    HS mais je serai demain soir à cette conférence: https:/ /www.climato-realistes.fr/soiree-exceptionnelle-sur-le-climat-avec-laurent-alexandre-et-john-christy-le-6-mai/
    Peut être aurai-je le plaisir d’y croiser l’un ou l’une d’entre vous? Je serai facile à reconnaître, je n’aurai pas de kilt!!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.