Climats, vaccins, etc : de si beaux débats médiatiques !

Dans un précédent billet, je notais, attristé, la propension des médias à toujours choisir, par défaut, l’angle le plus catastrophiste possibles pour présenter des informations. Si on comprend aisément que ces médias ne s’occupent plus du tout des trains qui arrivent à l’heure, force est de constater qu’ils essaient toujours de trouver les pire catastrophes ferroviaires à raconter… Quitte à les provoquer.

La semaine écoulée aura été, encore une fois, une excellente démonstration de cette tendance qui, si elle existe probablement depuis que les médias eux-mêmes existent, semble avoir pris une tournure démentielle – hystérique, même ? – ces dernières années.

Au règne de l’information, parfois mâtinée de propagande discrète des États lorsqu’ils avaient encore une solide mainmise sur sa diffusion, s’est substitué celui du « buzz », de la médiatisation à outrance qui n’a pas tardé à tourner aigre, aidé en cela par des réseaux sociaux amplifiant naturellement les clivages, cristallisant les opinions d’autant plus facilement qu’elles ne sont plus guère exprimées en détail mais résumées à de petites phrases cinglantes dont le but est d’être facilement diffusable sur les plateformes ad hoc.

Dans ce règne de l’émotion avant tout, le débat est devenu complètement impossible. Certes, le passé regorge de ces rixes de plateau où certains intervenants en venaient presqu’aux mains. Cependant, il subsistait par ailleurs de vastes espaces où le dialogue était possible, où les opinions des uns et des autres pouvaient être présentées en plus de 2 minutes chrono sans l’interruption aussi vitaminée que stupide de l’hôte journalistique/tête à claque au sourire pepsodent, où les développements intellectuels sous-jacents à ces opinions n’étaient pas résumés à une infographie baveuse où quelques petits smileys s’ébattent pour masquer l’indigence des propos.

De nos jours, si le propos dépasse trois phrases de cinq mots, si l’opinion n’est pas synthétisable en 200 caractères, hashtag #MonAvis compris, il n’est plus audible ou il sera coupé au montage. Il faut faire court, condensé, épuré jusqu’au squelette quitte à perdre une encombrante colonne vertébrale au passage.

Le bilan est évidemment navrant.

Il suffit de regarder les quelques minutes qu’ont duré l’échange récent entre Pascal Praud, ses invités et Claire Nouvian récemment pour s’en convaincre avec un facepalm. Ici, la position de certains intervenants, pas en ligne avec la doxa officielle « Il y a un réchauffement, c’est l’Homme qui le provoque, il faut intervenir », a suffisamment choqué (réponse émotionnelle) l’invitée pour que l’ensemble parte rapidement en sucette rhétorique.

gifa hystérique écolo

La suite, logique mais particulièrement agaçante, est à l’avenant : on assiste à présent à un déchaînement de propos haineux de la part de ceux qui prétendent pourtant œuvrer pour le bien de l’Humanité (et des générations futures). Pour eux, toute cette situation est intolérable tant elle les a choqués (restons sur le plan émotionnel). Compte-tenu de tout ce que l’on sait de façon sûre, certaine, et surtout indiscutable, il est justement impensable qu’on en ai discuté.

Dès lors, non seulement, il ne faut plus que l’opposition s’exprime (au besoin, on l’accusera de sexisme, on utilisera le mot de « négationnisme », lourdement connoté négativement, pour la faire taire), mais lorsqu’elle osera malgré tout ne pas se laisser faire, on l’attaquera par tous les moyens possibles. Par exemple, en pondant une pétition, là encore faisant appel à l’émotion.

Pour les médias, c’est une manne à laquelle il est impossible de résister : non seulement, il y a eu « clash » (des intervenants se sont traités de noms d’oiseau, miam !) mais en plus, il n’est plus question du débat de fond mais exclusivement d’émotion, d’outrage et de petits bras agités ! Chouette ! Il suffira ensuite de choisir un camp (c’est très facile pour certains, moins pour d’autres) et on pourra même rejouer le match par presse ou télé interposées. Cela fait vendre.

Le principal problème de tout ce cirque est qu’alors, les débat entre citoyens lambda, médiatisés par les journaux et les télévisions, sont avant tout polarisés par… les journaux et les télévisions eux-mêmes qui ont beau jeu de se présenter comme arbitre des bienséances (tantôt pro ou anti, selon le médias) alors qu’ils ont surtout été les instigateurs de ces tensions.

Ici, il ne s’agit pas de dire que les débats partent ainsi en empoignades parce que les médias sont trop heureux de récolter ensuite la tempête ainsi générée. C’est vrai, mais c’est un effet de bord d’un autre phénomène, beaucoup plus insidieux : ce sont les médias qui ont posé les termes du débat. Ce sont eux qui ont polarisé les opinions. Ce sont eux qui ont caricaturé à souhait les uns et les autres, trop souvent en choisissant au passage un camp (présenté comme celui du Bien, du Bon, du Socialement et Politiquement correct).

Or, avec cette polarisation, non seulement ces médias ont tué les vrais débats et l’expression sereine d’opinions divergentes que, pourtant, nous avons tous un besoin impérieux d’entendre et de connaître, pour nous forger notre propre opinion, mais en plus ces médias ont-ils, sans bien s’en rendre compte, organisé les prochaines catastrophes sociales, économiques ou autres que nous devrons subir, les politiciens leur emboîtant le pas avec la démagogie la plus crasse qui les caractérise de nos jours.

Pour illustrer mon propos, je prendrais le cas maintenant caricatural de Cash Investigation, cette consternante émission d’Élise Lucet, devenue l’égérie de tout ce que le pays contient de gauchistes les plus intellectuellement ravagés. On la découvre par exemple s’interrogeant sur l’ampleur des nouvelles épidémies de rougeole, maladie très infectieuse dont on connaît pourtant le mode de propagation et dont on sait largement se vacciner depuis des années… Pourtant, c’est la même Lucet et son équipe qui, il y a presque un an, nous avaient fait profiter, avec leur habituel aplomb, de leur fine enquête sur les laboratoires pharmaceutiques justement pourvoyeurs de ces vaccins en mettant en lumière toutes les abominations dont ils se rendaient coupables, au détriment évident de notre santé. N’y voyez aucun lien, malheureux ! La baisse de la couverture vaccinale française est un pur hasard, c’est évident !

À ce train, on attend avec effroi le moment où on va découvrir différents problèmes de production (pénuries, risques sanitaires – par exemple, celui lié au datura) après la disparition complète du glyphosate, « courageusement » dénoncé dans les « enquêtes » d’Élise et sa fine troupe de Tintins intrépides, ou, pour en revenir aux hystéries climatiques, lorsqu’on découvrira une mortalité trop importante de certaines populations, incapables de se chauffer suite aux hausses stratosphériques de prix de l’énergie, copieusement tabassée de taxe environnementales mises en place grâce aux appels larmoyants des sauveurs du genre humain…

Ces méthodes discutables prouvent ici leur efficacité pour à la fois créer un débat animé (pour le dire gentiment), puis pour déclencher ensuite des effets pervers qui tomberont à point nommé pour alimenter d’autres chroniques avec un cynisme difficilement camouflable.

débat

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires320

  1. Aristarkke

    L’antienne est aussi qu’il faut que l’État s’ en mêle (s’emmêle?) pour mettre fin à ce déferlement…
    Au cas où ce domaine serait vierge de toute immixtion antérieure de sa part. Crédible, n’ est ce pas ???

  2. Aristarkke

    Quoi de mieux pour montrer *son* action que de recréer des jeux du cirque pouvant aller jusqu’à la mort médiatique ou sociale de certains des gladiateurs télévisuels? Cela occupe le bon peuple pendant que le bonneteau lui fait les poches…

    1. Calvin

      Avec les Gilets Jaunes et les Marches pour le Climat, j’ai l’impression que les mises à mort pourraient bien quitter l’arène médiatique pour finir dans les rues.
      De musée à ciel ouvert, la France, pourrait redevenir (comme en 1793) une arène de gladiateurs à ciel ouvert.

        1. Aristarkke

          Et un(e) équipière de Mc Do a payé de sa vie, les lubies de José Bové. Heureusement pour lui, du Kamdubien. Sinon, on en parlerait encore à la moindre occasion… Tous égaux mais certains plus que d’autres…

        2. Calvin

          2 agriculteurs dont 1 en bio, des bouchers dont 1 en bio, …
          Pas encore de morts (hors cas McDo relevé justement par Harry au-dessus), mais pour combien de temps encore ?
          Une hystérie doublée par du déni et de l’arrogance ne peut finir qu’en violence.

          1. BDC

            Quand tu vois que des bobos bac + 15 t’expliquent que l’agriculture bio peut nourrir l’humanité tout entière… certainement grâce à leurs conseils de citadins éclairés … ça ne rassure pas sur la sécurité des agriculteurs qui les nourrissent.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Petit raisonnement sur le bio.
              La chute de rendement sur le blé bio par rapport au blé normal est de 45% environ. Maintenir la production signifie augmenter les terres cultivé de 75 à 80 %.
              Si on étend ce ration à l’ensemble des cultures, la SAU française doit passer de 30 millions d’hectares à 54 millions d’hectares, c’est à dire la quasi-totalité de la surface de la France.
              Donc la généralisation du bio obligerait à choisir entre :
              – faire crever de faim des millions de personnes de part le monde dans des pays qui importe notre blé (dont le Maghreb et la Chine)
              – détruire tous les espaces naturels sauvages du pays et toute la biodiversité qu’ils contiennent.

              que choisit-on ?

              1. BDC

                Rrhhooo camarade Royaumont… il suffit d’écouter les bobos, ils ont vu un reportage sur Arte qui expliquait comment booster les rendements en bio. Et mettre les gros au régime. Et revenir à l’agriculture vivrière en Afrique.

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  Sainte Yaka, priez pour nous.
                  J’ai le droit de dire ce que je pense des bobos ou c’est vraiment trop risqué pour le blog ?

                  La permaculture est un concept intéressant, mais ça reste une curiosité de laboratoire.

              1. Calvin

                Ah les ingénieurs…
                J’ai discuté avec un ingénieur agronome qui ne savait pas qu’il existait des variétés dans la répartition des fleurs mâles et des fleurs femelles.
                Il avait une vision du fonctionnement global, forcément, mais pas d’expérience réelle.
                J’oubliais, il avait le diplôme mais il est aujourd’hui professeur des écoles…

  3. Theo31

    Vu le niveau atteint dans ce pays, l’exil devient une urgence absolue. Je ne regrette pas de ne plus avoir de télé.

      1. Calvin

        Pas de télé, c’est une sorte de petit exil intérieur.
        Avec un léger désavantage : ne pas savoir où nous mène la connerie des médias et des elus et anticiper justement la résistance.

          1. P&C

            Voir un épisode de Poubelle la vie ou de n’importe quelle téléréalité me donne envie de devenir taliban et d’aller vivre dans une grotte afghane.

            1. sam player

              Ça m’interpelle toujours de genre de remarque sur un blog libéral.

              Qu’est-ce que t’en a à foutre que des gens regardent des émissions débiles ? y a un marché et des gens l’exploitent…

              Tu serais épicier, tu mettrais en rayon que des trucs que tu aimes ?

              1. P&C

                Je ne crois pas qu’encourager la propagande et la débilité soient quelque chose de sain, marché ou non.
                A ce que je sache, l’épicier ne cherche pas à diffuser de la propagande ou à abrutir ses clients, il veut juste vendre.

                1. sam player

                  T’as un biais là…
                  Tu poses un principe pour réfuter le // mais ton principe repose sur rien… et même si il se trouve un scénariste qui veut faire passer ses idées, ça ne fausse pas le marché… car le scénariste voulant faire passer des idées opposées existe aussi…

                  1. P&C

                    Oui, j’ai un biais.

                    Mais encourager certaines pratiques et certaines personnes pose question sur les conséquences.

                    Par exemple, on sait que porno + réseaux sociaux + euros (Nabila…) encourage la prostitution adolescente.

                    Pareil pour la musique (je vous conseille la critique du texte de ce modèle pour la jeunesse promue par le marché).

                    1. « on sait que »
                      Ah oui, les études scientifiques en double aveugle de « on » , célèbres pour leur fiabilité.

                    2. sam player

                      J’ai fait un effort, j’ai écouté jusqu’à 4mn59s…
                      Bah je comprends toujours pas… Si ça se vend (C&TQ) c’est que ça s’achète… on n’a pas tous les mêmes sensibilités sinon on serait tous mariés avec la même femme… (pauv’ Juliette)
                      J’ai l’impression que tu voudrais un standard de l’offre… p’tain qu’est ce qu’on se ferait chier nan ?

                    3. Aelil

                      @P&C: « on sait que » De la même façon qu’on sait que fumer est mauvais pour la santé, ainsi que boire de l’alcool, du coup j’imagine qu’il faut interdire la cigarette et l’alcool purement et simplement ? (pour ces deux là je doute d’avoir une contradiction, pour la prostitution j’ai l’impression que ça tient du lien entre la lecture de mangas et la violence, c’est plus discuté, cf commentaire du teneur du lieu)

                    4. P&C

                      @Aelil et Sam

                      Je vais clarifier mon propos.
                      Je me moque complètement qu’il y ait un marché pour le porno, le gangsta rap, les clopes, Nabilla et les anges de la téléréalité, les mangas, les clips de B2O, poubelle la vie, le féminisme, et j’en passe. Je suis même contre la censure.

                      Ce que je dénonce, c’est l’utilisation de ces marchés afin de formuler une propagande (par la valorisation médiatique des outils de cette propagande, tels B2O), utilisée et diffusée pour nous renvoyer vers nos pensées et nos instincts les plus bas possibles. Genre transformer les jeunes en sacs à f*utre et en gansters ultraviolents et porno centrés.
                      Je gage qu’une société qui promeut la facilité et la déchéance morale la plus absolue n’est pas une bonne chose. Mais ce n’est que mon avis, je peux me tromper.

                      Pour le lien youtube posté précédemment, c’est une chaîne. Cherchez Booba, 24 minutes d’autoturlutisme.

                    5. Ce qui est amusant est que les observations amènent à constater une société moins violente, avec moins de viols à mesure qu’internet et le porn se démocratisent, dont la sexualité (chez les jeunes) est plutôt en berne

                      Question P&C : comment réconcilies-tu ces faits et ces observations avec tes théories ?

                    6. sam player

                      P&C

                      « …afin de formuler une propagande (par la valorisation médiatique des outils de cette propagande, tels B2O),… »

                      Je ne comprends pas, c’est quoi les outils ? Qui utilise ces outils ?

                      Un mec fait des chansons et a un site internet certainement et t’appelles ça des outils ?

                      Clarification needed

                    7. Aelil

                      @P&C: Bon le premier essai de réponse a totalement loupé donc je refais en beaucoup plus rapide.
                      Pour moi le soucis c’est que tu reviens à la morale, le soucis c’est qu’en plus de deux mille ans on n’a pas trouvé la « bonne » indiscutable, dès lors comment choisir laquelle promouvoir ?
                      La réponse libérale il me semble est que tu fais ce que tu veux avec les gens qui sont d’accord.
                      Ici il s’agirait donc de critiquer cette propagande, y compris sur le domaine moral, voire même faire ta propre propagande (on le fait déjà un peu ici, et tu peux même te faire du pognon en faisant une vidéo).
                      Ton « on sait que » ne me semble pas bien prouvé, malgré tout je suis contre la prositution adolescente, tout simplement car l’ado n’est pas capable d’un conscentement libre et éclairé, c’est une affaire de responsabilité, ici celle des parents.

                    8. P&C

                      @aelil et H16

                      Je sais bien qu’il n’y a pas de morale parfaite, et que mon opinion sur le sujet est assez floue…
                      Si un adulte veut avoir la morale de B2O et la sexualité du marquis de Sade, c’est son problème.. tant qu’il garde cela pour lui (et encore, je ne suis pas sur que amasser de la thune en tant que voleur et dealer comme le clame B2O soit socialement neutre).

                      La morale publique a néanmoins des conséquences :
                      https://neo-masculin.com/mos-majorum-comment-moururent-les-moeurs-de-nos-peres/

                      Pour la diminution de la violence, je n’ai pas l’impression qu’il y ait congruence avec les stats du ministère de l’intérieur en la mtière

                    9. Désolé si ça te choque, mais je ne parle pas de la France autocentrée relative à elle-même toute seule (et quand bien même, ça reste vrai pour la France).

                      Le porno est disponible de façon plus vaste et plus importante qu’il ne l’a jamais été partout dans le monde, et le monde est actuellement moins violent qu’il ne l’a jamais été. Le nombre de viols a diminué (comme tous les autres crimes) partout où l’accès au porno s’est démocratisé.

                      https://en.wikipedia.org/wiki/Rape_statistics
                      https://www.quora.com/Has-porn-reduced-sexual-crime
                      https://www.psychologytoday.com/us/blog/all-about-sex/201601/evidence-mounts-more-porn-less-sexual-assault
                      etc.

                    10. Aelil

                      @P&C: Tu pointes une critique souvent faite au libéralisme qui est qu’il n’a besoin que d’une morale minimaliste (par conséquent il doit autoriser des choses « qu’on n’aime pas »).
                      Son gros avantage en revanche c’est qu’il met en place des règles simples et objectives (c’est super pour faire respecter une égalité devant la loi).
                      Pour l’expression en l’occurrence le libéralisme défend la liberté (pas que là d’ailleurs), tout autre système doit mettre en place des règles plus ou moins floues pour ce qui est autorisé ou non; je te cite « Je gage qu’une société qui promeut la facilité et la déchéance morale la plus absolue n’est pas une bonne chose. », et de la même façon la dame écologiste dont parle l’article « gage qu’une société où on meurt tous parce qu’on n’a pas lutté contre le réchauffement climatique n’est pas une bonne chose ». On entre ici dans du subjectif, tout dépend de celui qui a le pouvoir et tout devient illisible (qu’est-ce qui est « bon » selon moi ? Est-ce que le lien entre ce qu’on veut interdire et ce qu’on met dans la citation est vraiment établi ?).
                      Du coup en tant que libéral je dois accepter de vivre avec des gens qui exposeront des idées différentes des miennes (à peu près tout le monde en gros, il y a toujours des nuances), mais j’ai le droit de leur dire que je ne suis pas d’accord avec eux, et même d’expliquer pourquoi. J’irai même plus loin avec cette célèbre citation « je ne partage pas vos idées mais je me battrai pour que vous ayez le droit de les exprimer » (après je ne vais pas non plus nécessairement financer ça non plus).
                      Bref si je veux que tout le monde s’habille en rose parce que c’est « bien » et que ça sauvera l’humanité, je dois vous convaincre, pas l’imposer d’une manière quelconque.

                  2. sam player

                    Je re- regardais hier soir quelques épisodes de Dr House… côté idées subversives c’est pas mal… et comme PBLV c’est souvent sur des sujets de société de l’époque…

                    1. Husskarl

                      Si c’était vraiment subversif, il y aurait des demandes d’interdiction ou une interdiction pure et simple…

                      Je suis curieux de connaitre ces idées « subversives ».

                    2. Calvin

                      @Husskarl
                      Très subversif et politiquement incorrect.
                      Sur l’éthique, l’empathie (bisou Sam), aide humanitaire, etc…
                      Un épisode parle même de différences sanitaires entre les Noirs et les Blancs (son assistant est Black)…

                    3. sam player

                      Husskarl, le mieux serait peut-être de regarder la série !

                      Idées subversives sur le sexe, le mariage, l’homosexualité, l’esclavagisme, la parité, la religion, le racisme, la vénalité des femmes et avec à chaque fois une démonstration à l’appui et comme il dit : tout le monde ment…

                      Sur le racisme, House n’arrête pas de chambrer son assistant qui est noir en lui disant par exemple à l’occasion de recherches d’indices que vu que c’est par nature et ses ancêtres un voleur de voitures… eh ben ça ne devrait pas poser de problèmes de forcer une porte, voler etc… je ne compte plus les parodies de ton obséquieux avec les Buana Patron et Missieu…

                    4. sam player

                      Ah oui Calvin, je ne t’avais pas lu avant de répondre : l’aide humanitaire c’était pas mal…

                      En fait, comme dans les Simpsons, il y a 2 niveaux de lecture…

                      Dans House il y a même une bi (Numero 13)… j’avais adoré « vous faites les 2 » lui, en parlant d’analyses (hum) elle en pensant à sa bisexualité…

                    5. Pheldge

                      sam player 14 mai 2019, 9 h 47 : « Plus belle la vie » c’est kif-kif « Dr House » ! Attends un peu, qu’on prévienne Hugh Laurie 😉

        1. Citoyen

          Exact Calvin. Ce qui importe, est de faire en sorte de ne pas payer de redevance (peu importe la méthode), pour ne pas financer les immondices des chaines du public, et ensuite, d’éviter de se polluer la tête en regardant les dites chaines … Le problème, étant le contenu …

        1. Aristarkke

          Vu le nombre potentiel à prévoir d’ éradiquer, je te vous dis pas le bilan carbone pitoyable qui en résulterait…

  4. Stéphane B

    Pour la rougeole, j’avais lu je ne sais plus quelle étude qui disait que le vaccin fait dans l’enfance n’était plus efficace arrivé la trentaine. En fait, il faudrait vacciner les gens, non pas durant l’enfance car elle est alors une maladie « bénigne » , mais une fois que nous serions adulte.

    1. Lorelei

      Le médecin a vacciné une seconde fois mes enfants quand ils ont eu 6- 7 ans en me précisant que le premier vaccin n’était parfois pas suffisant. Il l’a fait il y a environ 15 ans. Il doit y avoir des informations qui circulent ou non.

    2. Cerf D

      Depuis que le vaccin contre la rougeole existe j’ai toujours entendu dire qu’il se faisait sur les nourrissons. Au point que je pensais qu’il était impossible de le faire à l’âge adulte. Ce n’est qu’il y a environ un an que j’ai entendu parlé de vaccination d’adultes.

      Du coup je ne comprends pas que les campagnes d’information aient toujours été orientées vers les nourrissons alors que ceux qui ont réellement besoin d’être vaccinés sont les adultes n’ayant pas eu la rougeole dans leur enfance.

      1. Calvin

        Vu la dé-responsabilisation des citoyens, la façon dont l’Etat nous parle et s’immisce dans nos vies, je pense que les campagnes de préventions sanitaires vers les nourrissons concernent également les adultes.
        La France, ce pays peuplé d’axolotls…

      2. Aristarkke

        A la limite, il vaut mieux veiller à ne pas vacciner les nourrissons pour que la rougeole frappe durant l’enfance où elle demeure bénigne.
        Une autre forme de vaccination garantie efficace pour le reste de vie.

        1. BDC

          Mais s’ils sont contagieux et contaminent les retraités adultes ? Ils deviennent dangereux pour les autres, surtout quand ils ont l’âge de vivre en communauté, la contagion devient épidémique.
          C’est pour ça que c’est bien beau de ne pas vacciner ses enfants, comptant sur la vaccination des autres pour éviter la maladie.

          1. Cerf D

            C’est tout le problème. Autrefois lorsqu’un enfant avait la rougeole on le mettait en présence des autres pour que ceux-ci l’aient eue et ne risquent rien une fois adulte.

            Ensuite, si arrivé à l’adolescence ou à l’âge adulte on n’a jamais eu la rougeole il est prudent de se faire vacciner.

            1. Et puis on a noté la prévalence de sclérose en plaque à la suite de ces « mise en présence » et on arrêté cette connerie de bobo vitaminé.

            2. douar

              oui, avant on le faisait: mais il y avait des morts à la clé.
              je ne suis pas certain que ce soit acceptable aujourd’hui.

        2. Grosminet

          Non, au contraire, la rougeole est très dangereuse pour les nourrissons, qui ne sont pas encore vaccinés (le vaccin se fait normalement à 1 an). Dans le pays où je vis, il y eu de mémoire environ une centaine de décès ces 2 dernières années dus à la rougeole, principalement des nourrissons qui ont été contaminés par un ainé non vaccinés.

            1. Grosminet

              La question n’est pas sur le nombre de naissances, mais sur le nombre de cas de rougeole, encore une fois de mémoire environ 11 000 cas, ce qui nous donne presque 1 % de risque de mortalité ; est-ce négligeable ?

            1. Grosminet

              Nous avons malheureusement un ersatz de celle-ci, qui je pense réussie presque à être aussi « rentable » et « efficace » que celle française… rendons à césar ce qui est à césar, dans ce domaine, vous avez sans aucun doute la meilleure…du monde…que dis-je de l’univers…

        3. La rougeole n’est bénigne que lorsque le nourrisson est en pleine forme et même alors, on a régulièrement des cas graves (1 pour 1000).

  5. Val

    S’il n’y avait que les débats … c’est du même topo en privé . L’autre jour je critiquais le battage médiatique climatique et le poids de culpabilité que l’on faisait porter aux jeunes : réponse de mon interlocutrice : « j’arrête la conversation, mon mari soutien attac depuis toujours » , moi « ah bon tu refuses de discuter avec quiconque n’est pas de ton avis ?  » elle « …. » . Profil de la dame : elle psy , lui architecte de renom, tous deux parisiens : de beaux spécimens bobos comme on les aime.

    1. Blondin

      Bienvenue au club !
      j’ai essayé de remettre en cause la doxa réchauffiste dans une discussion avec deux collègues
      1) Je suis officiellement catalogué comme un abruti qui se fout complètement des générations futures.
      2) Ma principale interlocutrice a coupé court avec un curieux « ça devient politique, donc j’arrête de discuter ».

      1. Gerldam

        Sur le changement climatique, j’arrive à m’en sortir en ne parlant que de physique: d’une part je largue la moitié de l’auditoire et d’autre part, personne n’est capable de contrer les lois de Planck sur le rayonnement du corps noir ni sur la saturation de la raie d’absoprtion du CO2 dans l’infrarouge lointain.
        Et je termine par mon nouveau slogan: « vive le CO2, bienfaiteur de l’humanité »!

          1. BDC

            Pour les vegans un truc tout bête : leur rappeler que l’agriculture est indissociable de l’élevage. Sans fumier comment on amende la terre ?

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Ben, avec des engrais chimiques, pourquoi ? Monsanto en fait d’excellents.

              Mon intuition me dit que c’est pas la bonne réponse.

              1. BDC

                Vu qu’ils n’ont jamais fichu un pied dans un champ sauf pour insulter et saccager les cultures, ça les laisse sans voix.
                Pour les pesticides, leur expliquer que ça coûte une blinde donc les agriculteurs en utilisent de façon raisonnée. Mais bon, ils sont tellement nuls en économie qu’ils sont capables d’inverser causes et conséquences en disant que c’est parce que leur pulvé épand à tout va que les agriculteurs sont en déficit…

              2. douar

                non, Monsanto ne s’emm… pas à fabriquer des engrais. Ce n’est pas son métier.
                les engrais ce sont des gros volumes et une faible rentabilité.

      2. cherea

        Évidemment, lorsqu’on vous traite de négationniste ou de révisionniste comme l’autre hurluberlu, ça devient compliqué. Néanmoins j’ai quelques arguments qui touchent un peu mais on part de très très loin, alors dans le désordre, mettez un peu d’humour: dites que si on parlait de « progrès climatique » comme on parle de « progrès social », ce ne serait absolument pas un problème. Ensuite dites-leur que ce sont eux les réactionnaires puisqu’ils refusent que le climat change traitez-les de « Climato-réactionnaires » comme certains disent climato-sceptiques…Enfin, mettez deux autres trucs dans la balance:
        1.Rappelez-vous de cette vérité scientifique du Peak Oil, on n’aurait pas une goutte de pétrole en l’an 2000, la réalité fait bien sûr tout exploser
        2. Et le trou de la couche d’ozone avec les méchants rayons du soleil qui allaient nous brûler sur place…il est où le trou désormais??

        1. Val

          @cherea certes les arguments sont légions , mais ils se ferment, se bouchent le nez les oreilles et se sauvent en courant , ils ne veulent rien entendre….c’est fou . C’est de l obscurantisme absolu.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Selon la dernière peur apocalyptique en date, on va vers une extinction de masse. Les cons seront-ils concernés ?

      3. Adresla

        Idem chez moi, l’argument qui ressort ressemble à de l’auto persuasion : « on voit moins d’oiseaux, de moustiques écrasés sur la voiture, les glaciers fondent donc la TV dit la vérité ». Dur d’expliquer que la France n’est pas le Monde, que les glaciers fondaient avant l’ère industrielle. Puis homme de paille+ad hominem : je finis négationniste qui crois les fake news d’internet… Bon heureusement parfois j’arrive à faire douter des gens, c’est un début.

        1. UnLorrain

          Par contre  » lundi investigation  » ou  » spécial  » je ne sais plus,ça passait ou passe a canal plus. Ça montrait 2 patients,sujet, le méchant staphylocoque doré,contracté « nosocomialement  » cela va sans dire, il y a cet homme avec une plaie qui ne guéri pas a son pied-son pied ne ressemble plus beaucoup a un pied normal – soigné a la thérapie occidentale, son infection ne gueri pas. Il se rend en Géorgie -le pays- et sera pris en charge et grâce a une thérapie non occidentale, il sera totalement et définitivement guéri après 2 mois d’hospitalisation. Le 2ème patient est une enfant, adolescente, ses yeux sa vue sont atteints par une infection grave je ne sais plus laquelle, mais même méthode de thérapie, cela prendra 15 jours pour la sauver.

          Aurelien Scholl dans Un cas de névrose ( Scholl connaît Bloy. Pour situer l’époque ) c’est a peu près ce passage dans cette caustique nouvelle …. » changer le nom de la maladie et elle aura une vogue prodigieuse, au moins pour un certain temps ,appelez la par exemple fièvre de fenaison, et lui ( médecin a la mode..) seul pourra la guérir.

          1. sam player

            Seigneur, ne me reprenez pas dans votre fureur, et ne me châtiez pas dans votre colère.

            Ayez pitié de moi, Seigneur; car je languis de faiblesse; guérissez-moi, Seigneur, parce que le trouble m’a saisi jusqu’au fond de mes os.

            Mon âme est toute troublée; mais vous, Seigneur, jusqu’à quand différerez-vous ?

            Seigneur, tournez-vous vers moi, et délivrez mon âme : sauvez-moi, à cause de votre miséricorde ;

            Car nul dans la mort ne se souvient de vous : qui publiera vos louanges dans le sépulcre?

            Je me suis épuisé à force de gémir ; j’ai baigné chaque nuit mon lit de mes pleurs ; j’ai arrosé ma couche de mes larmes.

            Mon œil a été troublé de fureur: j’ai vieilli au milieu de tous mes ennemis.

            Retirez-vous de moi, vous tous qui commettez l’iniquité ; car le Seigneur a exaucé la voix de mes pleurs.

            Le Seigneur a exaucé ma supplication ; le Seigneur a reçu ma prière.

            Que tous mes ennemis rougissent et soient saisis d’étonnement ; qu’ils retournent en arrière , et soient couverts de honte.

            PS : j’ai vu la Vierge

            1. Aristarkke

              PS2:
              T’as surtout pompé dans la Bible sans donner ta source d’inspiration…

              Psaume 6:2 pour ton premier alinea verset.

              1. sam player

                Bah Harry c’est tellement évident de la part d’un mécréant comme moi que c’était même pas la peine que je mette une source…

      1. theo31

        Le rutabaga, ça fait péter. Si tu n’as pas envie de parler à ton psy tu demandes à ton cul de parler pour toi : pas sûr que le psy s’en aperçoive.

      2. Pheldge

        Comment peux-tu être aussi abominablement dur, ô abominable Gnöme ? cépakompliqué, pourtant, le psy, il est là pour écouter tes angoisses existentielles « qui suis-je, où cours-je, dans quel état, j’erre ? » c’est tout !

    2. Boutros

      Val, j’ai exactement les mêmes profils près de moi, aussi chiants. Votre architecte ne serait pas un peu latino ?
      Sinon, c’est une maladie.

    3. cherea

      On imagine la psy féministe, bobo et tout et qui se range aux avis de son mari…Genre « cocotte, c’est trop compliqué pour toi le changement climatique, range-toi à mon avis », la femme qui se range systématiquement aux avis de son mari….pffff

          1. Le Gnôme

            Il existe au château du Plessis-Bourré la représentation d’une bête extrêmement maigre, squelettique, qui a pour nom la Chicheface. Cette bête avait la particularité de se nourrir que de femmes obéissant à leurs maris, et la légende dit qu’elle ne mangeait qu’une fois tous les deux cents ans.

            Comme ce château date du règne de Louis XI, on suppose que la race est aujourd’hui éteinte. Les femmes ne font rien pour la bio-diversité.

        1. Pheldge

          « Une femme obéissante, cela existerait donc ? » oui, bien sûr, toutes les femmes Chrétiennes mariées, en tout cas : il est écrit dans le Genèse « alors l’Éternel dit à la femme : tu seras soumise à ton homme, et il te dominera … » C’est plié ! 😉

          1. Aristarkke

            Lors des moments de culte dans l’assemblée des fidèles et au su de tous, je confirme la déférence du genre un. Mais en dehors de cet état de grâce, comment le dire ???… 😉

            1. sam player

              Madame Harry te brutalise ?
              Il te faut une cellule….
              … de soutien psychologique ? Un numéro vert à appeler ? Un tueur à gages ?

  6. Calvin

    Merci, merci h16.
    Article salutaire sur l’état des médias et leur autocensure ravageuse.
    Pour avoir pointé le désastre des équipes de Cash Investigation (mais n’oublions pas Envoyé Spécial) chapeautées par une Élise Lucet au sommet de la malhonnête, de la propagande, de mensonges par omission, de Fake news.

    Le débat est désormais vicié, et cela contribue à la chute du pays.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Elise Lucet, ce n’est pas elle qui a commis les reportages du type :
      – les riches paient-ils assez d’impôt ?
      – comment faire payé les riches ?
      – les riches sont-ils responsables de inégalités ?

      Comme on voit, cela n’a rien d’orienté.

      1. Nemrod

        Si, si.
        Les riches doivent payer.
        Sauf elle et ses copains.
        Le fric c’est comme les pets ou les marmots, elle supporte que les siens .

  7. cherea

    Il y a encore quelques espaces où il y a du débat courtois, de haute volée et sans hystérie. Personnellement, l’émission Répliques de A. Finkielkraut est excellente sur ce point précis. Un débat contradictoire, un modérateur juste ce qu’il faut, même s’il prend parfois partie…mais c’est vraiment une respiration dans ce monde de flux qui use et use…

  8. baretous

    moi j’attaque direct sur leur volonté du melting pot qui va détruire la biodiversité humaine… »cépapareil » qu’ils disent… 🙂

    1. Vassinhac

      Cela dit remarquez qu’ils souhaitent préserver la biodiversité ailleurs : un blanc qui va s’installer sur un autre continent en mélangeant ses gènes est un colonialiste, et personne ne reproche à la Chine ou au Japon leur ethnicisme à faire pâlir d’envie un nazi (essayer de demander la nationalité chinoise si vous n’êtes pas Han).

  9. Nemrod

    Vous emmerdez pas a essayer de les convaincre ni même de discuter.
    Ce sont des croyants et comme toute foi elle à des dogmes.
    Les remettre en cause les fait devenir agressifs.
    Il n’y plus qu’a espérer que le réel les rattrape mais je pense que leur aveuglement est définitif…le réel est déjà sous leurs yeux dans pleins de domaines.

  10. sam player

    MDR sur le datura… Darwin encore, faut laisser faire.
    J’ai fabriqué des dizaines de machines dans le domaine agroalimentaire entre autres, aussi bien pour des entreprises artisanales qu’industrielles et j’ai constaté que c’est dans les industrielles que les procédures sont les mieux suivies : on n’hésite pas à benner un lot s’il y a le moindre problème et ce, sans faire de tri, car c’est compris dans la marge.

    Alors que dans les entreprises artisanales on va jusqu’à récupérer sous la goulotte la boîte de conserve à moitié remplie… ou finir à la main le remplissage. Ce mode de fonctionnement dans l’artisanal et le bio vient du fait que le label artisanal ca ne permet pas de vendre plus de 20 à 50% du prix industriel alors que le prix de revient est le double. Alors tout ce qui est bon pour abaisser le prix est bon pour eux : vente directe, pertes réduites au mini… y a pas de secret…
    Cf une fermière qui était une voisine et qui continuait à vendre ses œufs alors que ses poules étaient sous traitement, sur la boîte de médoc il était indiqué de ne pas consommer les œufs jusqu’à 3 semaines après traitement…

    1. Pheldge

      bin dis donc, fallait que tu sois drôlement intime avec la fermière … t’es sûr que tu t’es pas gouré, que t’as pas confondu avec sa boite de pilules ? ,)

      1. sam player

        Non, pas intime, mais je parle beaucoup avec les gens que je rencontre, je m’intéresse et j’en retire plein d’infos…
        Accessoirement ça me permet de mettre le chiffre optimum sur un devis…

    1. Aristarkke

      Si le réel ne colle pas avec la théorie, c’est lui qui est en tort, quoi qu’on pense, selon tous ces brillants théoriciens…

  11. Duff

    Et combien de médias pour voir ce que sont devenus les quelques utopistes et agriculteurs alternatifs qui ont quand même réussi à déposer un dossier à NDDL? J’imagine sans peine un très grand succès…

  12. Aelil

    Perso j’ai réussi à convaincre des gens de devenir « climato-sceptiques » enfin au moins à remettre en cause la doxa, j’ai juste fait remarquer que le contraire d’un sceptique c’est un crédule, du coup ils se sont rendu-compte que le plus insultant c’était d’être un climato-crédule et ils ont commencé à chercher des arguments; faute d’en trouver ils se sont montré moins absolutistes dans leurs thèses (juste un principe de précaution élémentaire visant à limiter l’impact, mais en se renseignant réellement pour faire un choix à peu près rationel).

      1. Aelil

        @apjbdm: Un génie peut-être pas quand même, j’ai surtout la chance de fréquenter beaucoup d’ingénieurs, du coup être rationel c’est leur métier (en théorie). A partir de là si eux se convertissent, les autres suivent par l’autorité de la blouse blanche.

        @tout le monde: J’avais oublié d’être poli, donc je vais essayer de me présenter succinctement, outre mon pseudo, je me suis « libéralisé » semble-t-il tout seul (pas de livre ni de site spécifique), surtout parce qu’en bon gros trol je n’aime pas quand tout le monde est d’accord (c’est trop fade), ce qui me pousse à me faire l’avocat du diable régulièrement, et vu que le libéralisme c’est mal => CQFD. Puis il y a quelques mois j’ai fini par trouver contrepoints puis ce blog un peu par hasard (et à défaut d’être d’accord avec tout je me suis senti moins seul).

    1. apjbdm

      Vous pourrez également leur dire que le glacier des Ecrins, Savoie, tout comme ceux des Pyrénées (Taillon, Ossoue,…) n’existaient pas avant le XIVe siècle.

      1. theo31

        Ou que s’il n’y avait pas eu le réchauffement climatique, Lyon n’aurait jamais pu mettre la branlée à Marseille hier soir. 😀

      2. sam player

        Glacier des Écrins: sur wiki, au chapitre Histoire ils n’en parlent même pas, ils parlent juste du recul à partir de 1989… mais rien sur sa naissance…

    2. Val

      @Aelil tres bonne méthode , j’ai testé la même ave les athées convaincus . Je leur ai dit : tout croyant doute , mais vous ? Ca a bien marché aussi 🙂

      1. sam player

        Val, c’est plus facile de dire agnostique… ça évite les discussions ! Pi comme ça ta méthode ne fonctionne pas… et toc !

        1. durru

          En tant qu’agnostique, je flaire les athées à des km (les militants, les autres ne donnent pas leur avis à qui ne veut pas le connaître, avec des airs de supériorité qui plus est)… Ca se bouscule trop dans ta tête ce soir.

  13. P&C

    Signe des temps :

    Pour contrer le retour de la syphilis en Suisse (oui, la syphilis !), clip à base de séries TV.
    https://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Les-HUG-previennent—Syphilis-is-coming—30358877

    Perso, je pense que l’augmentation de la prévalence de cette maladie est congruante avec celle d’une certaine population (je vous conseille cette vidéo, dès 2 minutes, sur la sexualité en Afrique).
    https://nos-medias.fr/video/africa-trek-sonia-et-alexandre-poussin-bonus-extraits-commentes

  14. carpe diem

    Mon humble expérience personnelle. J’entends autour de moi « ya plus d’oiseaux, ya plus d’abeilles ». Je viens d’aménager un potager et d’y semer moult bourrache, et phacélie, d’y planter des lavandes et autres soucis, les abeilles ont afflué en masse, ça bourdonne un maximum. J’ai fabriqué une mangeoire pour petits oiseaux et là pareil, j’ai pu observer des espèces que je n’avais jamais vues avant. Ceci en pleine zone maraîchère dite « rouge » où vous voyez les mecs traiter les cultures avec un masque à gaz sur le nez. Je n’aime pas beaucoup les ayatollahs de l’écologie, les prédicateurs de fin du monde, surtout quand ils ressemblent à des folles. Et surtout, je ne nie pas la pollution, mais l’usage que toute cette clique va en faire, pour, au final, vouloir sauver la planète sans être capable de nettoyer les déchets qu’elle a à ses pieds. L »écologie punitive rapporte des voix, de belles carrières, c’est un tambour qui sonne creux, elle va tellement faire ch…. le citoyen lambda que plus personne ne croira en rien même quand elle dira la vérité. Comme il n’y a pas pire que Schiappa pour défendre la cause féministe, quel monstre écolo-politique, l’écologie va-t-elle produire?

    1. Calvin

      Je suis d’accord avec l’ensemble du commentaire.
      Mon père aussi a remarqué le retour des espèces « disparues » en se remettant au potager sans trop y croire.

  15. zen aztec

    Je suis arboriculteur dans le SOuest,la floraison des pommiers vient de se terminer,et on a jamais vu autant d’abeilles sur les fleurs.
    Je note l’arrivée d’une grande quantité d’hirondelles, preuve qu’elles trouvent de quoi becter,affairées à la fabrication de nids

  16. douar

    Un peu HS quoique.
    Figurez vous que la filière « oeufs » est en crise en France.
    Et surtout, la filière « bio », qui s’est outrageusement développée sous les recommandations avisées de la distribution qui disaient ne plus vouloir d’oeufs issus de cage.
    Sauf que…il manque des oeufs pour la casserie (ovoproduits pour l’industrie); oeufs qui sont beaucoup moins chers que les oeufs bio et plein air. Et ces oeufs viennent de Pologne, qui ont massivement achetés les cages dont ne voulaient plus les français (et allemands également).
    Et il faut aussi des oeufs « premiers prix » pour la populace qui regarde à deux fois le prix de ses denrées alimentaires.
    Donc, aujourd’hui, surproduction d’oeufs bio et plein air… qui s’en vont en casserie, au prix de la casserie. Autant dire que les organisations qui ont garanti les contrats et prix aux éleveurs, vont perdre « un pognon de dingue ».
    On risque d’avoir le même scénario en lait « bio », vu les volumes de lait qui sont passés en « bio ».
    En fait, je me marre tellement c’était écrit d’avance…

    1. Husskarl

      Je dirais quil est possible de faire autrement et que si les gens sont prêt a payer plus pour que les poules aient un peu d’herbe verte et bien tant mieux pour eux…
      Le jour où ce sera indiqué dans la composition, œufs de poule en cage, les choses changeront sans doute. Ce n’est qu’un trou dû a l’ignorance.

      1. Douar

        Non, parce qu’une partie du public (moi le premier)., se moque éperdument de l’origine des œufs. En fait, perso, je préfère les œufs issus de cages, moins de risques de se chopper une salmonelle ou autre bestiole. Quant au goût, aucune différence.
        Il faut laisser le choix au consommateur, un vrai choix.

          1. sam player

            Bah c’est que tu ne lis pas les étiquettes, il y a déjà des gâteaux sur lesquels il est écrit dans la composition que les œufs sont issus de poule en liberté ou un truc comme ça… je crois que c’est les « Bonne Maman » en sachet blanc… genre tartelettes citron etc…
            Pourquoi vouloir forcer a écrire des trucs dont 90% des gens s’en foutent (statistique approuvée par RPS).

            C’est à celui qui veut une caractéristique spécifique de rechercher cette caractéristique dans la composition et non aux produits à dire ce qu’ils ne contiennent pas…

            1. sam player

              Ptdr… à midi j’ai mangé une salade thon œuf tomates Select & GO de chez… Lidl hi hi

              J’allais mettre la boîte à la poubelle et au niveau de la composition, je lis un petit astérisque au sujet des œufs :
              * issus de poules élevés au sol

            2. MarieA

              « Pourquoi vouloir forcer a écrire des trucs dont 90% des gens s’en foutent  »

              Parce que le message n’est pas destiné à la majorité qui s’en branle, d’après toi, mais à la minorité intransigeante sur le sujet qui n’achètera pas sinon.

              1. sam player

                Le problème vient de ce que vous voulez voir écrit. Si vous recherchez un composant spécifique qualitatif, vous devez chercher ce composant spécifique qualitatif et non TOUS SES OPPOSÉS.
                Et donc vous devez rechercher « œufs de poule à qui on dit bonjour tous les matins », et non « œufs de poule à qui on ne dit pas bonjour. »
                C’est à cause de vos raisonnements alakon qu’on a des étiquettes longues comme le bras.

                1. sam player

                  Quand je veux une chemise en coton d’Égypte, je cherche une étiquette sur laquelle c’est marqué Coton d’Egypte
                  Toi tu voudrais que sur l’étiquette ce soit marqué « coton, mais pas d’Égypte »

                  1. MarieA

                    De quoi parles-tu? Je ne comprends pas.

                    Tu parles de l’information « oeufs de poules élevées en plein air », c’est bien l’information que recherche une minorité.

                    1. sam player

                      P’tain Marie, lis !
                      Tu es sur un fil ou Husskarl veut que ce soit marqué : œufs de poule élevés en cage…

                    2. MarieA

                      Tu me réponds directement, tu ne réponds pas à Husskarl. Putain, mais regarde un peu où tu écris.
                      Qu’est-ce que ça peut te foutre que les étiquettes soient longues puisque tu t’en fous de leurs infos? Arrêtez de faire chier les gens puisque vous n’êtes pas obligés de les lire.

                    3. sam player

                      Bah ton comm’ était pas clair et je l’ai pris dans le sens du fil…

                      Si tu voulais dire qu’il faudrait marquer ce qui est qualitatif, tu aurais du le dire clairement…

                      Et si tu voulais dire ça, bah c’est complètement idiot de dire qu’il faudrait le marquer vu que celui qui fait le choix de mettre du qualitatif, bah forcément il va le marquer…

                      Donc forcément, si tu commentes… c’est que tu es d’accord avec Husskarl… ou t’es idiote : your choice ?

                    4. sam player

                      Tu remarqueras MarieA que j’avais privilégié l’option disant que tu étais d’accord avec Husskarl…

                    5. Pheldge

                      sam, vu que c’est majoritairement le cas, personne ne recherche l’info « oeuf de poule élevée en cage », vu que c’est sous-entendu …
                      Le jour où y’aura plus que oeufs bios et hallal, là, je dis pas … 😉

                    6. sam player

                      Pheldge, 10h43, ce n’était pas le sujet la recherche de cette info « œuf de poule en cage » dans les ingrédients de la recette.

                      Le sujet était d’obliger les producteurs à marquer l’info concernant la provenance des œufs et certainement même chose pour l’huile, le beurre, le sel… et après on ajoute le côté responsable et durable, le local, la diversité, le respect de la parité (pour les œufs warf), la fin de vie (des maisons de retraite pour les vieilles poules), le recyclage…

                      J’y vois 2 problèmes dont l’un est que ça donne une information qualitative, nutritionnelle ou gustative étayée par rien tout en faisant croire que c’est objectif.
                      Y a qqun qui a dit…

                      T’as qu’à voir, y en a même qui croit que la couleur du jaune change le goût… alors que c’est la texture et y a des œufs jaune pâle qui ont la même texture que des œufs orange. Le pire étant les italiens qui appellent le jaune du rouge d’œuf.
                      En Australie les poules bio pondent des œufs jaune clair parce que c’est le standard là-bas. Les poules ont des oreilles…
                      La couleur du jaune c’est du gros bidouillage puisqu’il suffit d’un rien pour le changer : légumes, lin…

                      La 2ème est que ça donne des étiquettes illisibles, trop d’infos tue l’info…

            3. Husskarl

              Du temps où j’en achetais, je n’ai pas ce souvenir mais bon, j’en achète plus, au moins je me fais plus chié à lire les étiquettes.

        1. Calvin

          Pas de différence de goût, mais je privilégie le Plein Air et fuis le Bio.
          Plein Air, à cause d’une connaissance agri qui a un élevage.

        2. MarieA

          Pour le goût, je trouve qu’il y a une différence entre les oeufs riches en Oméga 3 et les autres. Ils sont bien meilleurs.
          On voit la différence entre les os, la chair de poulet bas de gamme et de poulet haut de gamme, pourquoi cette différence n’existerait pas dans le cas des oeufs?
          Généralement, plus le jaune de l’oeuf est foncé (orange) meilleur il est (de goût).

          1. sam player

            Pour la chair de poulet, je suis d’accord
            Pour le jaune d’oeuf, t’as dit une connerie, ça vient de l’alimentation (un certain type de maïs), c’est un peu comme les truites saumonées: soit elles mangent des crevettes, soit on leur donne de l’alimentation colorée…
            Une poule qui becte que ce qu’elle trouve à des œufs avec un jaune clair…

            Pour les Omega machin truc… je savais pas que certains avaient un détecteur dans la bouche… 😀

            1. MarieA

              « ça vient de l’alimentation »
              oui

              « (un certain type de maïs) »
              non

              « je savais pas que certains avaient un détecteur dans la bouche »
              Désolée, je n’ai pas compris.

            2. durru

              Alors là, c’est fort… La c.nnerie est ailleurs. Jamais vu d’oeuf de poule élevée à la ferme, en plein air, avec le jaune clair. Et le « certain type de maïs » n’est certainement pas leur alimentation principale. D’expérience, c’était, à part ce qu’elles trouvaient, plutôt du blé. Et le jaune d’oeuf était toujours très jaune.
              Qu’on puisse jaunir avec un maïs particulier, c’est une autre histoire.

                  1. sam player

                    Bon, écoute, je sais pas trop où tu veux en venir, mais ma remarque sur la couleur des jaunes d’oeuf venait d’un paysan de 85 ans qui me loue un hangar contre quelques réparations de mécanique… et son truc pour égrainer le mais est dans mon local et justement il égraine tous les 2-3 jours pour cette raison… et j’ai plus tendance à croire un gars comme lui preuve à l’appui qu’un mec inconnu sur internet… voili voilou

                    1. douar

                      Bon, pour la couleur des jaunes, ça dépend des pigments que l’on donne dans l’aliment et du marché. Par exemple, les anglais préfèrent des jaunes clairs. les français, des jaunes plus jaunes, voire tendant sur le jaune foncé. Ce jaune provient des xanthophylles (pigment) que l’on retrouve dans le maïs notamment. mais, le taux de xanthophylle du maïs décroit pendant la saison (photosensible). On rajoutedonc quelques pigments, de synthèse ou naturel afin d’avoir une coloration de l’oeuf stable.
                      Sinon, vous auriez des oeufs plus ou moins colorés et le client n’aime pas ça.
                      Sinon, pour le goût, ça n’a aucune influence.

                    2. P&C

                      @Douar
                      +1
                      On vend d’ailleurs ces colorants sous la forme de premix.
                      Les poules sont omnivores et opportunistes, mais ont une nette préférence pour les protéines animales (insectes, vers, etc…).

                    3. durru

                      Dans une autre vie, je passais mes vacances à la ferme, ça fait un certain nombre de mois dans l’année. Le maïs ne faisait pas vraiment partie de l’alimentation des poules (ou alors très à la marge), pourtant je n’ai jamais vu d’oeuf acheté en magasin (de poules d’élevage), ni à l’époque ni de nos jours, avec un jaune d’oeuf aussi jaune que ceux des poules de la ferme.
                      Qu’on puisse jaunir le jaune d’oeuf avec des méthodes particulières, bien sûr. Mais venir raconter que « une poule qui becte que ce qu’elle trouve à des œufs avec un jaune clair », c’est, comment dire… d’une connerie sans nom.
                      Remarque, je ne contredis en rien ton voisin, hein.
                      Mais quand tu ne sais pas, c’est mieux de la fermer, et pas de faire le savant.

              1. Husskarl

                @Durru

                Si l’aliment principale est effectivement le blé, les poules aiment, comme les humains, varier la bouffe. Donc si tu mets 5% de maïs et 5% de tournesols, elles préféreront ces deux mets plus rares. Evidemment, le meilleurs c’est les restes de viandes, là c’est la guerre.

                1. durru

                  @Huss
                  Bien sûr, mais 5% reste 5% 🙂
                  Des poules qui passent leur journée dans les champs, elles vont manger surtout ce qu’elles trouvent. Ca réduit les coûts aussi 😉

                  1. Pheldge

                    « 5% restent 5% … » à voir : pour le Papet, également connu sous le nom d’Aristarque (il est vraiment très, très ancien ), qui les mesure avec sa louche, « ça peut varier d’un petit 5% à un gros 5% » 😉

                  2. Husskarl

                    @durru

                    C’est vrai en été, sinon, elles ne se nourrissent pas assez en étant en liberté pour pondre journalièrement.

            3. Husskarl

              Disons qu’entre les oeufs premiers prix (cages) et les oeufs des poules de mon jardin, oui, il y assurément une différence gustative. Maintenant, de là à dire d’où cela provient…je passe mon tour.

        3. Flaghenheimer

          Le marché est déjà en train de choisir puisque les ventes d’œufs bio ou issus de poules élevées en plein air augmentent fortement depuis une décennie. Manifestement certain ne s’en « branlent » pas.

          1. sam player

            Bonjour les subventions…
            Mets une norme « poules élevés avec jaccuzi et écran plat » et une subvention et ça se vendra…

            Manifestement tu n’as pas vu l’info comme quoi y a trop d’oeufs bio ou de qualité sur le marché. On arrive exactement au même problème qu’avec l’électricité… bientôt des prix négatifs ?

              1. sam player

                Bah avec des interdictions en devenir, ce n’est pas nécessaire :
                “Je prends l’engagement qu’il soit interdit d’ici 2022 de vendre des oeufs pondus par des poules élevées en batterie”, annonçait début 2017 Emmanuel Macron devant le WWF (World Wide Found), alors qu’il était candidat à l’élection présidentielle.

                  1. sam player

                    Bah si tu dois monter un business… forcément ça va orienter tes choix… même si ce n’est que pour dans 5 ans que tu subodores que ce type de législation se pointera…

                1. Aristarkke

                  Ouais, bon, ben, prends pas Flop Joene pour un modèle iconique de tenue de parole. Cent vingt mille ponctionnaires allaient être rayés des rôles, qu’ il disait aussi (pour ne citer que celle-là, de fake promises…) 😈

                  1. Pythagore

                     » Cent vingt mille ponctionnaires allaient être rayés des rôles »
                    Vu qu’il y a plus de 100.000 ponx par an qui partent en retraite parler de rayer les gens est exagéré, ca fait genre on va plonger les fonx ds les enfers, chômage, déchéance sociale, resto du coeur. Suffit juste de pas renouveler les postes comme Sarko l’a fait. Mais bon ne pas renouveler les postes en période de chômage de masse,……contre-productif pour les stats du bon Micron. 1qui part en retraite + 1 qui était au chômage qui remplace, c’est double effet kiss cool.

            1. Flaghenheimer

              S’il y a trop d’œufs bio les prix baisseront (pas trouvé de traces de mécanisme de garanti du prix).
              L’agriculture classique est aussi subventionnée et bien d’avantage.
              Et reste que les gens sont prêts à payer plus cher.

              1. sam player

                Jusqu’à maintenant la garantie du prix est par la filière… m’est avis qu’il va y avoir du dépôt de bilan… à moins qu’une loi bien torchée vienne sauver tout ce beau monde…

                1. Pheldge

                  plutôt oui ! une loi rendant quasi impossible l’élevage en batterie actuel, avec une « prime à la conversion » pour décider les récalcitrants et le tour est joué …

              2. sam player

                « Et reste que les gens sont prêts à payer plus cher. »

                Déjà, dis « des gens »… on croirait un écolo qui parle et qui prend son cas pour une généralité…

                Et il y a aussi des gens qui achètent des Ferraris mais y a pas de lois pour, ni de surproduction, ni de subventions

                1. Flaghenheimer

                  « Le marché est déjà en train de choisir puisque les ventes d’œufs bio ou issus de poules élevées en plein air augmentent fortement depuis une décennie. »

                  1. taisson

                    « Le marché »…

                    Les achats et négociations commerciales sont menées par des gens qui connaissent leur métier, et qui savent qu’il vaut mieux ne pas lutter contre le vent !

                    La formidable propagande médiatique pour tout ce qui est à la mode s’applique aussi au bio.
                    Le marché est orienté principalement par cette propagande, et dans tous les domaines, on peut trouver des exemples ou l’adéquation du produit à son usage est complètement détournée…
                    En plus, cette pub n’est pas payée par les distributeurs, mais la plupart du temps par les impôts de tous…
                    Un responsable marketing du secteur privé qui serait assez idiot pour ne pas profiter de cette vague aurait une carrière courte!!

                    Indépendamment de la qualité, réelle ou supposée, cela suffit à expliquer que les rayons des distributeurs se remplissent de « bio », plus chers, donc avec une marge plus élevée.
                    Il suffit de calculer par rapport au volume vendu, et de conserver assez de bas de gamme pour les « pauvres »…
                    En organisant les rayons pour inciter !!
                    On marge pareil, et c’est presque cohérent avec le schéma bobo-écolo, qui prétend faire une société plus juste avec des produits rares et chers!

              3. douar

                « L’agriculture classique est aussi subventionnée  »
                faudra revoir tes classiques: ça dépend des productions: en pondeuses, volailles de chair, porc, rien du tout, ce serait plutôt des boulets aux pieds, ça on sait faire.
                En lait, il n’y a plus de système de soutien des prix, les aides sont à l’hectare et pas à des niveaux stratosphériques.
                Le seul système de « subventions » est une limite aux importations de pays hors Europe.

                Pour info, le prix du porc est en hausse forte car la Chine subit la peste porcine, qui décime son cheptel: plus de 6 millions de truies (plus la suite) ont été rayés de la carte, la France compte un cheptel de 1 Million de truie pour donner un ordre de grandeur. C’est considérable.
                Conséquence, moins de cochons en Chine, c’est moins de tourteaux de soja à consommer, ce qui explique la baisse actuelle des cours du soja. Ce n’est pas la conséquence de la politique de Trump vis à vis des chinois, contrairement à ce que l’on peut lire dans la presse.

                1. Val

                  @douar tu es sur la balle agricole à ce que je vois; intéressant en tous les cas . Ça donne aussi une idée de la difficulté du job d’agriculteur, j’imagine que leur survie tient dans la diversification ?

                  1. BDC

                    C’est un débat qu’on avait commencé : diversification versus spécialisation. La diversification permet d’internaliser les marges (aléas des marchés des céréales lissés par la transformation des cultures en aliment bétail, plan d’épandage plutôt que station d’épuration, etc), alors que la spécialisation permet de mieux négocier avec ses partenaires. En cas de crise l’avis de ma famille d’agris (polyculture élevage tradi) est que ce sont quand même les spécialistes qui font faillite en premier (porc en Bretagne), alors que les diversifiés sont plus résilients. L’idée de FF de constituer une réserve non soumise à la MSA ni aux impôts était excellente amha, malheureusement l’équipe de Macron (et le crédit agricole…) préfère les subventions.

                    1. Aristarkke

                      FF était depuis longtemps un élu de la Sarthe, département grandement agricole. De plus, il avait peaufiné son étude-terrain pour bâtir un programme qui tenait bien la route. Mais il n’était pas the right Man at thé right place.

    2. Pythagore

      J’avoue que les poules soient en cage ou à l’air, nues ou en maillot de bain, m’importe peu, par contre, qu’elles soient gavées d’antibiotiques, je trouve ca moins terrible. J’ai la naïveté de croire que les œufs bio sont issues de poules non antibiotisées mais je ne connais pas les labels et les exigences liées donc ce n’est qu’une croyance. Peut-être que certains ici sont mieux informés sur le sujet.

      1. Husskarl

        J’imagine que ça ressemble aux autres élevages, alors c’est plus une limitation de quantité et de nombre de médocs dans l’année.

      2. sam player

        Les antibiotiques ne sont pas interdits dans le bio, ils sont uniquement en curatif (vs en préventif dans l’industriel)

        1. albundy17

          Curatif préventif inclut.

          J’ai lu le ce fil des œufs, je me suis bien marré ^^

          « les œufs sont issus de poule en liberté ou un truc comme ça…  »

          La mention que je préfère est « Aux œufs frais »

          1. Pheldge

            quand tu bouffes un gâteau et que y’a des morceaux de plumes et des bouts d’os, c’est que c’est des œufs pas frais ! 😀

  17. Passim

    « au besoin, on l’accusera de sexisme, on utilisera le mot de « négationnisme » »
    Patron, vous oubliez « complotiste »…

    1. Husskarl

      Oui comme quand on parle d’immigration, j’y ai eu le droit il y a peu. J’ai donc demandé a ladite personne de sortir de chez lui, se balader dans la rue et puis de m’en reparler. La réalité est sous tes yeux, pas a la télé. Le neurone a tourne quelques secondes puis plus de réponse et air gèné…ahah sacrés gauchistes.

  18. kekoresin

    Ben oui, comme dab. Ce qui est encore plus affligeant, c’est de voir certains bipèdes autour de moi qui régurgitent les âneries déjà mastiquées et passées dans le premier gésier de journaleux incultes voir propagandistes, voir les deux. C’est vrai j’te dis, c’est « VU A LA TELE ».

    Le taux d’abêtissement suit bien la courbe de celle, vertigineuse, du réchauffement climatique prévu par les hautes instances d’experts en expertises ou bien celle des espèces en voie d’extinction, 1 million sur cinquante soit une sur huit d’après un journaliste qui a eu sa carte à la sortie de l’école…en CM². Oui, une sur huit on vous dit, répété par Madame Cuicui en désordre de bataille pour la bonne cantine européenne. Ce vagin ambulant à qui on a fournit deux pattes pour l’empêcher de glisser, résume sa volonté en deux phases de 1000 myards vu l’urgence, le climat et la croisade contre les populistes. Le pire, c’est que tous les autres partis s’y collent, rien n’existe en dehors de ces calamités climatiques à venir ou les chemises brunes (le rouge et le vert n’existant pas), et les médias, dans un exercice d’auto-fellation, ne questionnent plus que là-dessus, voir sur la mort de soldats allés secourir Martine dans le désert, ou Kevin dans la brousse.

    Tous ces bienfaiteurs de l’humanité sont prêts à maintenir dans l’extrême pauvreté saupoudrée de dons de l’Unicef des centaines de millions de personnes au nom d’une lutte acharnée pour réduire nos 0,35% d’émissions mondiales de CO². Bien sûr il y aura des morts, mais il faut être cohérent, si tu veux sauver la planète, il va falloir tailler dans le vif, laisser crever une bonne partie de cette immonde humanité qui fait rien qu’à emmerder les orangs-outans, les zéléfants et les crocrodiles! Au lieu de ça, ils veulent les sortir de leurs barcasses coulantes pour qu’ils viennent continuer à polluer chez nous. Pas cohérents j’vous dis…

    1. lxy

      Les mêmes qui se battent pour l’avenir de nos enfants souvent n’en n’ont pas eux mêmes ou s’en occupent le moins possible trop occupés à défendre le sort de l’humanité.
      . Je pense que les ecolos ayatollahs d’aujourd’hui, auraient été des parfaits communistes dans les années 1950, comme Yves Montand revenu enchanté de son voyage en Russie, ou tous les « intellectuels » germanopratins ostracisant Albert Camus qui avait le courage de ne pas l’être.
      Les mêmes qui chantaient que seul « le communisme »sauvera le genre humain ».

      1. kekoresin

        Une once d’agilesse, un soupçon de soupleté, la promesse d’un apéro malté, la recette parfaite pour un réveil en beauté avec un mat dressé bien haut, l’esprit encore embrumé de rêves pleins de galipettes hardies…

    2. Val

      @keko à la fois au siècle dernier, on avait les mêmes (les cagots cocos) et pourtant ils n’avaient pas l’excuse de l’inculture, ni même celle du battage médiatique; tout se passe comme si le degré de bon sens était inversement proportionnel au temps passé sur les bancs de l’école.

      1. durru

        Val, le degré de bon sens est directement proportionnel au temps passé dans la vraie vie, à côté de vrais gens. Les bancs de l’école ne correspondent pas à ces critères. Il n’y a pas vraiment à mettre des « si », en fait…

    3. albundy17

      « Ce vagin ambulant à qui on a fournit deux pattes pour l’empêcher de glisser, »

      Tu penses aux limaces ?

      « pour réduire nos 0,35% d’émissions mondiales de CO². »

      J’ai souvent entendu 1%, aurais tu un lien pour étayer ?

      « dans un exercice d’auto-fellation, »

      Très étrange, ça doit être aussi efficace que de s’auto chatouiller, nan ?

      « qui fait rien qu’à emmerder les orangs-outans, les zéléfants et les crocrodiles!  »

      Le Zimbabwe vend ses éléphants, cause surpopulation qui ruine les quelques champs restant et tue encore plus la populace (200 morts recensés l’année dernière), le pays en a dénombré pas loin de 90.000 et pense que l’équilibre se situe à 50.000

      1. Aristarkke

        Al, 1% c’est la taille comparée de la Grance à celle de la population mondiale. Mais nous avons l’électricité la plus « décarbonée » en proportion d’où notre impact plus faible dans cet aspect là.

                1. Pheldge

                  Vous êtes rien que des gros pervers de satyres ! j’avais pas fait attention, tellement habitué aux fôtes de certains … il a fallu le commentaire de Theo lu ce matin pour qu’enfin je comprenne ce qui vous émoustillait tant !

        1. Pheldge

          MCA tu devrais faire gaffe avant d’écrire des bêtises, que ça va bientôt te couter encore des bijoux, pour te faire pardonner !

  19. Pheldge

    Un article à lire (en mettant des gants et des lunettes de protection, parce que ça vient de la presse du camp du mal )
    valeursactuelles.com/clubvaleurs/lincorrect/delit-de-blaspheme-pour-pascal-praud-t-encore-le-droit-de-debattre-106829

  20. kekoresin

    Entendu ce matin, Laurianne Rossi, despute en marche sur les trottoirs, qui nous explique la teneur de la nouvelle usine à gaz à non-effet de serre sauf pour les morlingues!

    La loi donc sur la mobilité qui imposera aux entreprises de reverser aux salariés 400 balles pour peu qu’ils covoiturent, qu’ils utilisent un vélo ou qu’ils circulent à trottinette à piles. Oui, à la charge du privé mais le gouvernement prend ses responsabilités hein, responsables, pas coupables, toutçatoutça… Et puis est prévu du covoiturage en ambulance (?!?); on navigue, groggy, entre les shadoks et les Monty Pythons! Et puis, tout compte fait, cette prime sera versée aussi aux salariés qui sont obligés de prendre la bagnole. Putain de merde, c’est pas possible de se coltiner des connards pareils, des purs boulets qui cherchent un créneau pour justifier leurs existences, vaguement conscients de leur inutilité profonde.

    Enfin, on finit par un p’tit chocolat offert par la maison: une incitation à utiliser un vélo, une trottinette, ou toute autre « mobilité active » sur les pub pour bagnoles. Du 5 fruits et légumes dans ton cul version pot des jappements. Un amendement de bon sens selon la petite Laurie qui en rajoute encore une pincée avec des futurs dispositifs de klaxon pour trottinette et autres « dispositifs réfléchissants ». En parlant de réfléchir, cette insignifiante peut aller s’aérer le poids chiche qui abrite sa poignée de synapses en se promenant sur les trottoirs de la capitale … et se faire shooter par un dispositif de déplacement durable bio compatible. CONNASSE!

    https://www.mamatinale.fr/emission/rmc-info/bourdin-direct?rel=canonical

    1. pabizou

      Putain, cette fois, c’est sûr, faut les piquer . Arriver à ce stade de connerie reste plus rien à en attendre. Ca fait même plus rire….

    2. Val

      @keko « mobilité active » ils ont dû en passer des nuits pour trouver un truc aussi abscons. J’imagine que le rail n’est pas considéré comme une « mobilité active » mais ça, on sait pourquoi …

  21. sam player

    HS
    Le taux de chômage britannique au plus bas depuis 1974 malgré le Brexit

    Le taux de chômage au Royaume-Uni a atteint son plus bas niveau depuis 1974, à 3,8% au premier trimestre, signe de la solidité du marché de l’emploi malgré le Brexit, sans occulter le poids des inégalités dans le pays. (lefigaro.fr)

    Mdr pour les inégalités. J’imagine la nouvelle suivante : la faim éradiquée dans le monde, mais ça n’occulte pas les inégalités : 95% de la population ne peut pas manger du caviar.

      1. Husskarl

        Ce sont les mêmes pisses copies en effet. Seuls les commentateurs diffèrent même si la censure frappe les deux sites.

    1. durru

      Ils expliquent pas que cette situation économique saine est due au fait que le Brexit n’a pas encore eu lieu ? Aux sondages qui disent que 61% des rosbifs voteraient contre le Brexit si c’était à refaire ? Etc, etc.
      Ils sont pas sérieux, ces gars du fig’, pas fiables…

    2. kekoresin

      D’autan que le caviar n’est pas une référence. Durant la guerre Iran-Irak, des tickets de rationnement étaient donnés aux iraniens pour obtenir du caviar tous les jours. Ils en avaient ras la touffe des oeufs de poisson Comme quoi…

      Mais bon, je suis souriant lorsque j’entends le défilé de politichiens ou de journal…hum, venir montrer leur avis, torse bombé et futal aux chevilles pour une mailleure aération des partis, que les britanniques vont bientôt agoniser de faim sur leur îlot pourri. « Et pis ma pauv’dame, keskon peut faire tout seul contre les vilains chinois qui construisent nos panneaux photovoltphaliques, hein? » Ben je ne sais pas bandes de suceurs de pognon, la Suisse, la Norvège, Monaco, juste 3 exemples parmi bien d’autres qui s’en tirent pas trop mal contrairement à la grosse usine à prouts qui passe son temps à calibrer les bananes et la capacité des chasses crottes. Pour le sérieux, il en faut 27, tous d’accord, tous partant pour un 69 X 27, un vrai gage de réussite c’est certain!

  22. P&C

    Hors sujet : je dois me décider si je garde mon poste actuel dans le privé, ou si je prend mon poste d’agent des impots.
    Problème : le différentiel est pas énorme.

    Actuellement, je palpe 2300 nets, sans possibilité d’évolution.
    D’après la grille indiciaire, je palperai en tant que fonx 2130 brut avec primes.
    Mais il y a la question du point d’indice, et des années d’ancienneté.

    On récupère les 3/4 des années précédentes.
    De plus, il y aune différence entre indice brut et indice majoré.

    Pourriez vous m’éclairer ?

    1. A salaire égal, le fonctionnaire bénéficie de l’avantage d’un poste sûr (ce qui se traduit par exemple sur un prêt immo).

      Mais c’est génial à quel point tout ceci envoie du rêve.

      1. Aelil

        Aujourd’hui avec des taux plutôt bas, je ne vois guère d’avantage à prévoir (éventuellement une facilité à obtenir le prêt, et encore ce n’est pas si difficile, surtout si on a déjà passé la période d’essai).

        Mais oui le poste sûr reste un avantage global (au moins le salaire est garanti).

        1. Il n’y a pas l’assurance perte d’emploi, déjà pour commencer. Ensuite, un prêt à 20 ou 30 ans ne pose pas de problème (alors qu’au delà de 15, c’est plus difficile pour le privé). Etc.

          1. Aelil

            On s’éloigne de la question de départ, mais si j’en crois mon expérience (je sais c’est loin d’une expérience en doule aveugle et tout) on arrive assez bien à obtenir du 22 ans dans le privé, surtout si la période d’essai est passée. Je suppose que ça dépend des habitudes régionales (dans les zones tendues comme Paris et PACA elles sont bien obligées).
            Après c’est la qualité générale du dossier (dont la stabilité assurée de l’emploi fait partie), et je n’ai par exemple jamais compris pourquoi on dit que les banques veulent une mensualité inférieure au tiers du revenu puisqu’à leur place je ne regarderai pas ça (et d’ailleurs pour avoir négocié mon prêt sans buletin de salaire j’ai l’impression qu’elles font comme moi).

            1. P&C

              J’en connais un qui crache 1200 par mois pour sa braque à Erquy.
              Heureusement qu’il a été bien augmenté, il tirait sévèrement la langue…
              La cote bretonne est devenue bien chère. L’intérieur des terres par contre…

            2. durru

              « les banques veulent une mensualité inférieure au tiers du revenu »
              Il me semble qu’il y a des contraintes légales à ce sujet. Après, si les revenus sont plus importants, elles peuvent se permettre de prendre un peu de marge.
              Sinon, je confirme, obtenir du 20 ou 25 ans dans le privé, avec emploi stable, n’est pas un problème de nos jours. Même en dehors de Paris-PACA.
              Quant à l’assurance perte d’emploi, elle n’est pas obligatoire et même assez rarement proposée 😉

              1. Aelil

                @durru: Oui je sais qu’en plus c’est probablement légal, mais elles y dérogent pour les haut revenus (après tout ils peuvent se le permettre), et ce n’est pas applicable pour les bas revenus du fait du reste à vivre (il faut bien manger toussa toussa)… Au final elles s’en foutent non ?

      2. P&C

        Bienvenue dans le monde des ouvriers et employés.
        Cela fait longtemps que mes rêves sont morts. Je me contente de me créer une situation pas trop dégueulasse qui m’évitera de crever dans la misère… et à gratter du pognon comme un clodo (du coup, je passe pour un rapace).

        1. « Bienvenue dans le monde des ouvriers et employés. »
          Ah non, rien à voir.
          Ce que tu décris là, la façon dont tu le décris, tes motivations personnelles, c’est surtout la mort intérieure par dessèchement.

        2. Pheldge

          P&C vu ta tendance à l’auto-apitoiement, ton manque chronique de confiance en toi, que tu portes en bandoulière, vaut mieux que tu choisisses la sécurité de la fonction publique. Tu pourras toujours ensuite faire des formations, présenter des examens et concours internes, qui te permettront d’évoluer, ou de te réorienter.
          Et tu pourras propager la bonne parole, avec prudence et discernement cependant 😉

          1. sam player

            … et alors à toi toutes les meufs…
            … et puis si ça marche pas, tu pourras faire un chantage au contrôle fistal hi hi

          2. P&C

            Je reconnais volontiers que le manque de confiance en soi, combiné à une insécurité permanente, est la racine de mes problèmes, tant professionnels que affectifs.
            J’ai bossé dessus, je me suis amélioré, mais ce n’est pas suffisant, au vu des résultats obtenus et des objectifs fixés.
            Je suis obligé de composer… et même temps, je me dis que je n’ai pas encore épuisé toute mon énergie, et que je peux faire mieux…

            1. sam player

              Manque de confiance en soi: c’est pour cela que ça me fait doucement rigoler quand tu parles ici d’attitude de mercenaire… ou alors j’ai pô compris

        1. Aelil

          J’aurai plutôt pensé que c’était mal vu dans le public.

          Après c’est sûr qu’il faut voir comment tu présentes le mercenaire, si l’employeur a trop l’impression que tu le trahiras (ou plus simplement quitteras) pour quelques billets ça n’aide pas à la confiance (de ce que j’ai compris ils aiment à penser qu’ils « investissent » en toi par des formations et des trucs du genre).

          Je peux difficlement te conseiller comme je ne te connais pas assez, mais si tu as:
          – un salaire/transport/conditions-générales-de-vie proche
          – un boulot ou tu penses t’épanouir (au moins autant que l’actuel)
          Alors la sécurité de l’emploi est un plus rationel qui donne l’avantage au public.

          Dans ce que je lis tu passes de 2300 net à 2130 brut (de ce que j’ai trouvé vite fait environ 1800 net) => Ca fait quand même une baisse baisse plutôt marquée (20%) je pense, donc ça va dépendre de tes priorités, si tu gagnes sur autre chose… Le mercenariat a bien changé depuis ma jeunesse…

          Au pire tu pourras toujours revenir dans le privé (mais sans garantie de retrouver l’identique vite).

              1. P&C

                Assistant technique en R&D. Surtout du développement de méthodes d’analyse proche infrarouge de fourrages et de bouffe pour animaux.

            1. Aelil

              @P&C: Effectivement dans ce cas c’est à peu près kif kif.
              Si j’en crois un autre de tes posts tu ne penses pas spécialement t’épanouir dans la fonction publique, en échange tu aurais la sécurité de l’emploi. Faute d’info je vais supposer que les autres critères comme le temps de transport sont similaires, ça se joue donc entre ces deux facteurs.
              Encore une fois, la seule chose définitive c’est si tu quittes ton employeur actuel (en général c’est difficile d’y retourner la semaine d’après), mais si tu as eu de telles conditions tu devrais pouvoir en trouver des similaires.
              Une autre piste que je vois pour briser la routine ça peut être de te faire un statut d’auto-entrepreneur en activité d’appoint, quelque soit ton employeur du moment (mais en général il faudra son accord), comme ça tu as une certaine sécurité par l’activité principale, et des activités variées en plus d’un peu d’argent de poche par l’activité d’appoint.

              1. P&C

                @Aelil

                Pas con…

                J’ai deux activités d’appoint, mais je les fais en dehors de mon temps de travail.
                Reste à trouver quoi : je ne pense pas qu’il y ait de la demande pour des chimiométriciens en freelance…

                1. Pheldge

                  je te le redis, une fois dans la FP, tu pourras toujours passer des examens internes pour changer de voie et ça sera plus facile que la voie externe !

                    1. Pheldge

                      Al, t’as des gens qui ne sont pas faits pour le privé, et le P&C, entre ses névroses , ses complexes et ses frustrations qu’il expose ici depuis toujours, n’est clairement pas fait pour le privé !

                    2. albundy17

                      Oui, c’est bien pour cela que je dis qu’allant ds le public, il va s’enterrer

                    3. sam player

                      Pheldge, 17h34, t’en as d’autres des comme ça (les gens pas faits pour le privé)?
                      Le public n’existerait pas, ils se laisseraient mourir ?

                      P’têtre carrément des gens pas faits pour travailler du tout, d’autres faits pour voler, tuer…
                      Monsieur le Juge, c’est pas de ma faute…

                    4. albundy17

                      « (les gens pas faits pour le privé) »

                      heu, oui, je confirme, y’en a des qui ne peuvent vivre que d’allocs, les socialos ont tué darwin

    2. plutarque

      Plusieurs années de cela, j’étais confronté au même choix. Après un concours réussi sur un malentendu je devais choisir entre le public (presque, URSSAF) et le privé.

      J’ai choisi le privé et l’analyse phynancière, le pognon, les femmes et la coke.

      Je ne le regrette pas un instant.

      Il faut avoir un peu confiance en soi et ses capacités de séduire (un employeur).

    3. Pythagore

      La question, c’est de savoir si vous trouverez un intérêt quelconque au poste d’agent des impôts parce se faire chier 8 heures par…, heu pardon 6 heures…, heu pardon 5 heures par jour à votre poste, ca finira par vous atteindre au moral, sécurité de l’emploie ou non. Peut-être trouverez vous du plaisir à jouer les redresseurs de tort à l’envers 😉
      Comment monsieur, vous n’avez placé que 3Myon ds un paradis fiscal, mais !?!, mais !?! c’est pas bcp, je vais vs aidez à optimiser ca.

      1. P&C

        Non, aucun plaisir. Je crains que ce sera même pire que dans mon boulot actuel.

        Je sais ce qu’il me faut pour prendre mon pied :
        – un sujet intéressant (oui, faire une calibration pour prédire la chimie d’une bouse est intéressant), et qui me demande de réfléchir.
        – un travail « équipe autonome » (autant j’apprécie une bonne ambiance de travail, autant je suis habitué à bosser en autonomie quasi complète).
        – peu de routine.
        – la satisfaction du travail bien fait.
        – de la sécurité.
        – du pognon.

        Je me suis servi de ce concours et autres choses pour challenger mon boss, pour le convaincre de me refiler plus de taches, et de lui montrer mon ambition de prendre de l’ampleur dans le groupe (ce qui, dans mon esprit mercenaire, ce traduira pas plus de pognon).

          1. P&C

            Ben c’est la première fois que je fais cet exercice.
            Pour la petite histoire, j’avais préparé ce concours car j’accompagnais des copines…

        1. Pheldge

          Au vu de tes commentaires depuis quelques années que je lis le Blog Patronal, je pense que tu dois y aller, parce que ça va te rassurer te sécuriser, ce après quoi tu cours depuis longtemps !
          Après tu pourras toujours évoluer ou te réorienter. Tu pourras également prendre un congé sabbatique pour monter un projet perso, en ayant l’assurance de retrouver ta place et ta paie si ça foire …
          Dernier conseil, tu fais tes choix, parce que c’est ta vie, et pas en fonction de ce qu’on te dit ici ou ailleurs, pour plaire à des gens que tu ne connais pas, ou par peur d’être moqué ! Ta vie, ça te concerne, toi, et les railleurs, tu les emm3rde ! 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.