Et maintenant, imposons l’évaluation climatique des lois

Certes et comme l’annonce Bruno Le Ministre avec un mine un peu dépitée, la croissance française n’est pas au beau fixe. Certes, la criminalité continue d’y grimper gentiment. Certes, les tensions politiques, sociales, économiques s’accumulent dans le pays malgré le sourire crispé de son président et de son premier ministre à l’orée de campagnes municipales qu’on devine déjà rocailleuses. Mais cela ne doit pas empêcher les députés de faire, enfin, des lois éco-responsables, pardi !

Comment, vous ne savez pas ce qu’une loi éco-responsable ? Comment, vous ne savez pas que certaines lois ont un impact environnemental catastrophique et doivent donc être largement revues ? Mais où diable vivez-vous donc ?

C’est probablement pour tenir compte de gens comme vous, complètement indifférents aux enjeux pourtant cruciaux du climat, de l’environnement, des petites plantes vertes, des petits oiseaux et des gentils petits virus qui ne demandent qu’à vivre, que 46 parlementaires de tous bords ont demandé, dans une lettre adressée à la Ministre de l’Écologie, à « élargir l’étude d’impact climatique » des textes de loi avant leur examen, ainsi que soit réalisé « un suivi » après l’adoption de ces textes et une fois leur mise en application réelle, pendant trois ans (en moyenne).

Eh oui : comprenez nos frétillants législateurs ! Le processus législatif est trop simple et ne permet pas de tenir compte de toutes les petites subtilités nécessaires à, d’une part, l’élaboration d’une loi solide et bien écrite comme nos codes de lois en regorgent déjà et, d’autre part, à l’impérieuse obligation de donner un sens à la vie de certains députés manifestement très désœuvrés.

Car pour ces derniers, c’est certain : si l’on ne fait rien, on est là dans une erreur, que dis-je, une faute climatique évidente du processus législatif en lui laissant un véritable « angle-mort » : la méconnaissance des conséquences climatiques de chaque loi pendant sa préparation, son examen et son application.

Comprenons-nous bien : ici, il ne s’agirait (absolument) pas de retoquer un projet de loi si jamais il s’avérait que celui-ci n’était qu’une agitation fumeuse, une dispendieuse dépense d’énergie et un brassage d’air chaud pollué par les vitupérations ineptes de parlementaires irritants, non, pas du tout. Il s’agit plutôt d’évaluer l’impact climatique des lois et de frapper « d’irrecevabilité climatique » celles qui auraient l’impudence d’être incompatibles avec la stratégie nationale « bas-carbone ».

Autrement dit, il va s’agir, pour le parlement et en plus des études d’impacts qu’il se tape déjà pour tout projet de loi, d’en ajouter une nouvelle couche histoire de garantir que le projet ne bouscule ni la galinette cendrée du Bouchonnois, ni les plans d’économie d’énergie lancés en grande pompe par tel factotum gouvernemental ou toute autre lubie du moment, que ce soit l’une ou l’autre voiturette électrique, centrale à charbon camouflée en champ d’éoliennes ou nouvelle « route solaire » d’un genre nouveau.

On ne se posera bien évidemment aucune question sur les coûts (de tous types, environnementaux inclus) induits par cette nouvelle bordée de contraintes, c’est parfaitement inutile puisque, comme chacun le sait, les parlementaires ont déjà fait voeux de chasteté énergétique, n’utilisent plus ni papier ni électricité pour pondre des lois ou faire des études d’impact et sauront s’en tenir aux débats les plus minimalistes et les plus économes à ce sujet.

Cette grotesquerie pourrait s’arrêter là si le gouvernement n’avait bien évidemment pas immédiatement surenchéri, le besoin de se montrer toujours plus vert que vert n’ayant très manifestement aucune limite : Elisabeth Borne, trouvant là l’occasion rêvée de rappeler qu’elle existe et de justifier, au moins en partie, les émoluments qu’elle touche pour son poste, s’est empressée de répondre favorablement aux niaiseries coûteuses de nos parlementaires, ajoutant son lot de nigauderie avec une image apte à capturer l’esprit du moment :

« J’y suis favorable. Évaluer l’impact des lois sur le climat c’est indispensable, sinon c’est remplir la baignoire pour qu’elle se vide de l’autre côté »

Et c’est clair qu’en matière de tonneau des Danaïdes baignoires vides, le gouvernement s’y connaît tout particulièrement surtout depuis que, pour rappel, il a réclamé qu’on remplace plusieurs centaines de milliers de ces dernières par des douches.

Il va de soi qu’on se perd en conjectures sur l’impact même des fameux (fumeux ?) mécanismes qu’il faudra mettre en place pour étudier à leur tour l’impact des lois votées sur le climat. D’autant plus qu’il semble extrêmement délicat, de nos jours, d’arrêter précisément le calcul de ce dernier impact ; il n’est qu’à voir les interminables listes de dégâts (avec une distribution assez large dans l’incroyable) causés par l’augmentation du dioxyde de carbone dans l’atmosphère pour comprendre que réaliser la moindre étude d’impact d’une loi promet l’utilisation de doigt mouillé, du pifomètre et de la grosse louche de façon compulsive. En outre, ce ne sera ni spécialement gratuit, ni spécialement écologique, mais baste, on s’en fiche puisque d’une part, c’est l’État qui paye et d’autre part, c’est pour la bonne cause (écologique).

Maintenant, ne gâchons pas notre plaisir à la découverte de cette nouvelle idée ridicule : si les hémicéphales écoconscients parviennent à leurs fins, si cette proposition rentre finalement en application, elle va considérablement compliquer la rédaction des imbuvables textes de lois dont le législateur frétillant nous agonit actuellement.

En voulant faire assaut de signalement vertuel et montrer à la face du peuple ébahi à quel point il est tous les jours plus éco-conscient et syntonisée avec Gaïa, on arrive à ce moment où toute la politicaillerie va s’auto-mettre des bâtons dans les roues avec une vigueur qui fera plaisir à voir : comme un groupe de collectivistes se déchirant âprement à qui sera le plus communiste, comme un groupe de Social Justice Warriors perdu en luttes intestines pour déterminer qui, dans cette troupe de sociopathes, est le plus digne d’attention et coche le plus de cases d’oppression, les députés arrivent lentement à ce point où chacun va pouvoir attaquer chaque autre au motif que sa loi n’est pas assez inclusive, pas assez respectueuse de toutes les formes de pathologies mentales ou physiques possibles ou, bien évidemment, pas assez douce pour l’environnement.

D’un certain point de vue, le but d’une carboneutralité parfaite sera enfin atteint : la paralysie sera totale.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires196

  1. Aristarkke

    Il s’agit plutôt d’évaluer l’impact climatique des lois
    L’impact économique, lui, n’est jamais étudié, tellement les députés n’en ont cure et s’en moquent comme de leur première carte de parti…

    1. Opale

      J’ai hâte de les voir ensuite s’attaquer à réécrire toutes les lois existantes avec leur nouveau filtre « gaïa-compatible », comme il est d’usage aujourd’hui. On va bien rigoler.

      1. Elie

        @Opale : Ça va faire trop de papier, ou trop de données à enregistrer. Seule solution Gaïa-compatible : apprendre les textes de loi retoqués par coeur, à l’ancienne, façon transmission orale.
        De toute façon, nul n’est censé ignorer la loi, alors autant l’apprendre.

    2. Calvin

      Le pire étant l’impact économique des lois climatiques du style de la transition énergétique.
      Entre la mise au rebut de milliards d’euros (arrêt Fessenheim), le coût des EnR intermittentes, la perte de savoir-faire que l’on payera plus tard, etc… on croirait lire du Tartuffe de Molière :
      « Cachez ce déficit que je saurais voir ! »

  2. Le Gnôme

    Nous sommes revenus au temps où Gaïa était une déesse, mais elle s’est transformée en une religion comme les autres avec ses prêtres, ses interdits, ses excommunications et ses péchés. Heureusement, le bûcher est exclus pour les hérétiques, son bilan carone n’est pas bon, mais la balle dans la nuque est envisageable.

    1. Murps

      Vasectomie et stérilisation obligatoire pour les déviants ???
      Par exemple à partir du premier enfant.
      Et on aurait des crédits Verts Carbone qui permettrait d’en faire un deuxième avec approbation d’une commission de Salut Public.

      J’ai des super idées ce matin…
      🙂

      1. Calvin

        La secte, c’était au début, avec les écolos radicaux.

        Désormais, c’est une religion, presque d’État, avec ses Saints encensés, son clergé politique vert, ses églises cathodiques, sa dîme prélevée à la source, sa bible qui s’appelle la « Fèqueniouze »…

  3. Stéphane B

    Ce billet correspond bien au message que je viens d’envoyer au patron. On apprend que certains dirigeants de l’UE ont une idée de taxe carbone à la frontière.
    https:/ /www.ouest-france.fr/environnement/climat/charbon-l-europe-produit-moins-d-electricite-sale-mais-en-importee-davantage-en-2019-6725988
    Les années qui vont suivre vont être bidonnantes avec Trump en conte pouvoir.

    1. Opale

      En effet, lu également ce matin dans le Capital de février. Taxe envisagée sur l’import de produits fabriqués dans les pays non soucieux de l´écologie (Chine, Inde et Us en top trois). Idée de base : mettre fin (gros lol) à la concurrence déloyale (entreprises étrangers n’étant pas soumis au « quota d’émission » de co2). L’UE a « créé un biais de compétitivité » rendez-vous compte! Sans déconner !
      Hypothèse 1: 25 eur la tonne de co2 (soit entre 0,50 et 7 euros de taxe sur une gamme de produits).
      Hypothèse 2; 50 eur la tonne.

      Cette non-taxe (pour ne pas froisser) serait un ‘mécanisme d’ajustement carbone aux frontières’. C’est sur que ça va bien’ se passer…

  4. Aristarkke

    « 46 parlementaires de tous bords »
    Pour tenir compte de toutes les nuances de la gôche, même celle qui s’est casée à droite, faute de ne pouvoir l’éviter???

    1. durru

      C’est surtout ceux qui ont été jetés par-dessus bord par Macron, il me semble (Villani, Orphelin…), ou qui ont été laissés un peu sur le bord de la route (UDI).
      Le cycliste Macron devrait faire gaffe aux bordures…

      1. dorsai

        intéressant le (54) le RC va forcer les femmes à se prostituer; d’autant qu’on peut penser que ça ne concerne pas les professionnelles;

        1. kekoresin

          Oui, je l’ai relevé celui-là mais la profession ne sera plus ce qu’elle est vu le « moins de sexe à cause du réchauffement ». A ce propos, il est vrai qu’en Afrique la fertilité est en chute libre par rapport à quelques années en arrière où le climat beaucoup plus rude imposait le port de la capote en laine.

        2. sam player

          Se prostituer, oui, mais c’est pour s’acheter de bozabis donner à manger aux petitnenfants, alors c’est pas vraiment de la prostitution

      2. Aristarkke

        Flop Joene avait, pour Paris, à choisir entre Griveaux et Villani. Pour éviter la catastrophe Villani, il a choisi Griveaux. Maintenant il a la catastrophe Villani et aussi, la catastrophe Griveaux…

  5. Jacques Huse de Royaumont

    La liste des dégâts dûs au réchauffement climatique vaut le détour. Attention au fou-rire.

    Pour le reste, cette capacité à s’auto-contrarier chez nos députés est assez réjouissante. Avec un peu de chance, il parviendront à ne plus rien produire. Comme toute la logique repose sur des hypothèses contestables (admirez l’art de la litote…), les débats peuvent s’étirer à l’infini.

    1. Aelil

      Surtout que le réchauffement climatique va accélérer et ralentir la vitesse de rotation la terre (points 51 et 98), faudrait savoir… :p

      1. durru

        Les changements de sexe vont compenser le déséquilibre des naissances (6 et 7 vs 14).
        Pour les oiseaux, c’est la galère en vue : leurs ailes rapetissent (2) tandis qu’eux grandissent (24).
        Faudra se méfier de crocodiles : ils vont grandir (23) et être affamés (28).

        Blague à part, on est mal : le RCA va altérer la qualité de la bière (36).

        1. Aristarkke

          Cela dit, je lis qu’une brasserie à été victime de ce satané RC (point 6)? Ses frigos sont tombés en panne et n’ont pu être dépannés ???
          La bière (légère, genre framboisine ou kriek) bien fraîche est au contraire un breuvage bienvenu en cas de chaleur (au pluriel, c’est moins conseillé pour les messieurs)! 😛

      2. kekoresin

        La terre va avancer et reculer en éjaculant de la lave par tous ces volcans, inondant les dessousdemamie, faisant cuire les tortues et les sexes des hommes lézards !

        Quand la science et la presse rejoignent le meilleur du net, je ne serais pas étonné qu’on évoque un refuge possible au sein de la terre creuse (enfin une fois les hommes lézards éradiqués par Gaïa Yoyo)…

    2. durru

      C’est le 74 qui est le plus près de la vérité, il me semble :
      « Le réchauffement climatique sera la cause du rapetissement des cerveaux. »
      C’est juste qu’ils ont posé le problème à l’envers.

      1. Aelil

        Et encore le rapetissement des cerveaux ne causera pas de réchauffement, à la limite une impression :p
        Je suis quand même sidéré de voir à quelle vitesse l’idée s’est installée, en relisant de vieux trucs je me rends compte qu’encore en 2006 qu’il fasse chaud en été (et froid en hiver) ne semblait pas anormal (bon sauf pour les journaliste bien sûr, eux ils sont chauds depuis les années 70).

        1. P&C

          Il va falloir expliquer comment ces gens bien éduqués arrivent à ces conclusions, autre qu’un TGCM.

          On pourrait étudier cela, en théorie… y a eu un réchauffement suite à la sortie de la dernière ère glaciaire, il y a 10000 ans. Donc plein de fossiles.
          Pour la bière, on ne peut malheureusement remonter qu’à 4000 ans environ… et encore, comme le pinard dans les amphores immergés pour cause de naufrage, le breuvage a été altéré par le temps.

      2. kekoresin

        Je propose qu’on autopsie les parlementaires pour vérifier ! En tout cas il semblerait que les fonctions cognitives des parasites humains qui infeste Gaïa soient en chute libre.

        Dire qu’on fustige les grands dirigeants de ce monde qui avaient pleinement conscience de ces catastrophes à venir. Hitler, Staline, Mao (…) toutes ces bonnes volontés fauchées en plein élan par les climatosceptiques de l’époque. Une honte!

  6. Aristarkke

    Et pour tenir compte de Gaïa, j’imagine qu’ils échangeront force e-mels et autres sms qu’il paraît que c’en est une catastrophe écologique, rien qu’eux…
    Mais ce sera comme les voyageurs en avion écolos : c’est pour la bonne cause, donc eux peuvent le faire sans remords (voir les photos des parkings d’aéroport remplis d’avions d’affaires en stationnement, le temps du raout de Davos)…

    Des pharisiens :
    6 Ils aiment la place la plus en vue dans les repas et les premiers sièges dans les synagogues. 7 Ils aiment être salués sur les places de marché et être appelés Enseignant par les hommes. (Luc 23 6-7)

  7. Infraniouzes

    Puisque la respiration produit du co2 en quantité, qu’attendent le gouvernement mondial ( à l’origine du GIEC) et notre génial législateur pour restreindre la liberté de respirer, voire même l’interdire. On peut aussi envisager de respirer avec un dispositif comme celui des nageurs de combat qui n’émet aucune trace de co2. Mais 7,5 mds d’humain qui respirent ça en fait du co2 à la seconde. Demain nous serons 11mds ! Objectif zéro carbone = humanité à la ramasse et toujours plus de cons et leurs gourous encore mieux lotis et béats devant leurs inepties. Peuples d’en bas attendez vous à subir et souffrir encore plus. Et bien fait, après tout, c’est vous qui aurez écouté ces branquignoles.

    1. Opale

      Une idée serait d’instaurer, comme à Paris avec les voitures, un permis de respirer valable les jours pairs ou impairs. Ça s’rait fair.

  8. Higgins

    Non, restons sérieux cinq minutes. Nous allons tous mourir. C’est écrit dans le journal: « Occitanie : Plus d’un habitant sur deux va suffoquer à cause des vagues de chaleurs à répétition dans les années à venir » (https:/ /www.20minutes.fr/planete/2712727-20200207-occitanie-plus-habitant-deux-va-suffoquer-cause-vagues-chaleurs-repetition-annees-venir)

    Jusqu’où cela s’arrêtera-t-il? Et nettement plus inquiétant à mes yeux, et là, je ne plaisante plus du tout, comment cette débauche d’imbécilités se terminera-telle? Combien de temps encore allons-nous devoir supporter et devoir accepter une telle nullité à la tête de ce pays: « Le mépris est en toile du fond du drame politique que subit aujourd’hui le pays. » (https:/ /maximetandonnet.wordpress.com/2020/02/06/politique-francaise-de-charybde-en-scylla-pour-figaro-vox/)

    1. douar

      Surtout qu’en Occitanie, avoir chaud , c’est vraiment supayr nouveau.
      Mais il faut noter que les nouvelles constructions RT 20.. sont faites pour réduire la facture du chauffage, par contre, contre la chaleur, c’est pas top, faut installer une clim’ fissa, surtout en occitanie.
      Pas par hasard que les vieilles maisons avaient des murs épais et des petites ouvertures pour conserver la fraîcheur (et garder la chaleur aussi).
      Mais je suis aussi consterné de lire ces âneries: après, je ne suis plus étonné de voir de jeunes couples qui refusent d’avoir des enfants.
      Triste.

      1. durru

        Ah non, pour installer une clim’, faut avoir l’accord de la copro’, et ça, c’est pas gagné, surtout si la copro’ a reçu les derniers labels écolo-bobo qu’elle risque de perdre en cas d’infraction à la loi de défense de Gaïa. Encore plus si la plupart des proprios sont en locatif. Logique, me direz vous. Jusqu’à ce que le dernier locataire expie « suffoqué » 😀

      2. kekoresin

        Les petites ouvertures étaient également le fait de la taxe car il faut se l’avouer, notre doux pays a une longue tradition taxifère et pour nos zélus la tradition c’est sacré.

    2. Dr Slump

      Le souci c’est que ça marche: ça finit par s’imprégner complètement dans l’esprit des gens, et il ne se passe pas une semaine sans que je n’entende quelqu’un s’inquiéter tout haut du temps qu’il fait, et que « ce n’est pas normal ».
      Et le plus inquiétant, c’est que les gens croient ces messages sans aucune remise en question. C’est la télé, la radio, l’expert du ministère qui l’a dit alors c’est vrai. Entre nous, je suis plus inquiet de ces gens que du climat, ou même de l’état.

      1. durru

        Je me fais à chaque fois un plaisir fous de rappeler que les évènements « exceptionnels » auxquels nous assistons maintenant ont des correspondances dans les années précédentes qui étaient passées, elles, inaperçues. Je ne sais pas si ça fait réfléchir, mais ça réduit l’enthousiasme. Et ça, ça n’a pas de prix 😉

    3. UnLorrain

      Tout a fait d’accord avec vous. L’hémicycle est atteint de névroses,et encore plus inquiétant, cela se reflète chez le citoyen , désoeuvrés par choix, ils optent pour emmerder tel ou unetelle montrant qu’ils existent.

    4. Pythagore

      Le jusqu’au boutisme devient tellement débile, que ca commence à craquer. Au départ, j’essayé d’éduquer maintenant je pousse ds les retranchements.
      Un collègue qui part en vacances en croisière, « boah ca polu », « oui mais c’est un bateau qui marche au gaz donc c’est qd même mieux », un collègue qui renchérie « oui mais les poubelles, elles sont brûlées ». Ah oui et il faut un vol de 5 heures pour rejoindre le bateau.
      Bref très amusant de culpabiliser les gens, et facile car on est tellement ds l’extrême que personne n’arrive à respecter ses/ces principes/préceptes écolos.
      Alors donnons nous en à coeur joie: ooohhh tu prends l’avion, ooohh t’achètes une voiture, ooohhhh…. mais c’est pas bien du tout, ca tue la planète !!!

  9. Dr Slump

    Ca va pas du tout, ils ont oublié d’intégrer la compatibilité de leurs lois avec les impératifs d’inclusivité, de genre, de race, et de conscience animale. Les plantes émettant des cris de douleur ultra-soniques quand on les blesse, il va falloir aussi qu’ils incluent cette inquiétude.
    Bon, tout ça devient tellement con qu’il n’y a pas de doute, je vais au bar fêter ça!

    1. kekoresin

      Je picole chez moi merci! Le troquet est devenu trop cher et trop dangereux. Tu veux un p’tit apéro, tu lèves le doigt, tu dis « hep garçon » qui s’avère être une fille, tu lui laisses un pourboire et hop, harcèlement sexuel avec abus de discrimination, garde à vue, éthylotest, perte du permis, bracelet électro-nique avec interdiction d’approcher les petites filles et les énergies faux-cils.

      1. Dr Slump

        Bah oui, le bar à papa, chez moi, pas le bar à gouines au coin de la rue.

        Ca devient trop risqué la rue même, on ne peut plus y garer son auto sans courir le risque de se faire péter des vitres. Pendant que les schmitts y font le guet embusqués au coin du stop pour détrousser les bons bourgeois qui ne respectent pas suffisamment l’arrêt ou le 30 km/h, les petites crevures fracturent tranquillement les bagnoles de tous ceux qui ont le malheur d’ignorer qu’il ne faut pas se garer devant leur immeuble. Et j’imagine que ça ne sert à rien d’aller leur dire, au commissariat: ils ont d’autres chats à fouetter bien sûr, et en premier lieu ce con de tribuable qui lui raque sans moufter. Pendant encore combien de temps?

  10. DA

    Pour la prochaine présidentielle, je propose un programme fait d’une seule promesse centrale, pour un candidat qui s’engagerait pendant 5 ans à ne gérer que les affaires courantes, les affaires régaliennes, à ne pas voter une seule loi (sauf par referendum), à abroger toutes celles inutiles ou non appliquées.

    Appelons le « le test Belge ».

    J’ai un brouillon, il tient en 1 page. Qui vote pour ?

    1. Jacques Huse de Royaumont

      « Je m’engage a tout mettre en oeuvre pour empêcher le parlement et l’administration de nuire aux citoyens. Le dispositif législatif et réglementaire sera réduit de 25% au cours du mandat, les formalités administratives de 50%, le nombre de contrôleurs de 50%. Le désengagement de l’état hors du régalien sera amorcé par la suppression de France stratégie, du comité économique et social et du CSA. »
      Ou en résumé : votez pour moi, je ne ferai surtout rien.

      J’adhère.

        1. Pierre 82

          OK. Mais ça se terminera comme habituellement après l’élection: ne pas tenir ses promesses. Il rajouterait sans doute une nouvelle couche de réglementation velue, pour « simplifier », comme le Culbuto.

          1. Aristarkke

            Tiens Culbuto s’est récemment fait cambrioler comme un vulgaire quidam…
            Et comme pour tout quidam, l’enquête a été rondement menée, police scientifique, toussa
            En trois jours chrono, le chenapan farceur à été identifié, serré, coffré, inculpé et balancé au gnouf. Comme Talonnette pour le vol du scooter de son fils, Julie et François ne peuvent que reconnaître que tout citoyens ordinaires qu’ils soient, ils ont vu leur affaire traitée comme l’aurait vue tout autre citoyen ordinaire.
            Honni soit qui mal y pense !

            1. sam player

              Ça me rappelle ma mère qui s’était fait braquer sa voiture et qui avait apporté au commissariat, emballé dans un sachet plastique, le tournevis coupable laissé par le malfrat, pour relevage d’empreintes, voir ADN, comme dans Les Experts… série qu’elle affectionnait à l’époque.
              Le flic s’est carrément foutu de sa gueule en lui disant qu’ils n’avaient pas le temps pour ces conneries… et voyez avec votre assurance… ça l’a fait tomber de haut, depuis elle ne voit plus les flics de la même façon…

              Je crois que c’est le cas pour chacun dès qu’on est amené à utiliser ce service, on tombe de haut pour autant qu’on avait des illusions : y a la théorie et y a la pratique.

              On en arrive à se dire que ce n’est même pas la peine de se déplacer, même pour la forme, vu le peu d’entrain que le plancton de service mettra à enregistrer la plainte… ou alors à l’opposé la totale avec prénom du père et nom de jeune fille de la mère et on se retrouve dans un fichier de mis en cause, et lors d’un contrôle de police s’entendre dire : vous avez retrouvé votre remorque volée il y a 6 ans ?
              Il paraît qu’on peut déposer plainte par internet : qqun a déjà essayé ? résultat ?

              1. Opale

                « Ça me rappelle ma mère qui s’était fait braquer sa voiture et qui avait apporté au commissariat, emballé dans un sachet plastique, le tournevis coupable laissé par le malfrat, pour relevage d’empreintes, voir ADN, comme dans Les Experts… série qu’elle affectionnait à l’époque. »

                Ça me rappelle un épisode de Desperate Housewives, t’es sûr que tu l’as pas rêvé ? 😀

              2. MCA

                Mieux que ça;

                Moi j’ai porté plainte pour cambriolage en amenant simplement des photos au commissariat car ils ne voulaient pas se déplacer.

                Et puis un beau jour je reçois un appel du sus-dit commissariat pour savoir si les collègues étaient passés…

                Non leur dis-je sauf les relevés d’empreintes qui avaient été faites (en me pourrissant au passage les fenêtres avec leur poudre de perlinpinpin), la nana avait l’air un peu gênée…

                En réalité ils se sont dit après coup que si ça se trouve ils avaient accepté une plainte et avaient signé sans avoir constaté sur place la matérialité des faits et qu’il s’agissait peut-être d’une arnaque à l’assurance dont ils s’étaient rendus complices en attestant le cambriolage.

                J’ai bien rigolé… :o)))

  11. pabizou

    A la tienne!! Si tu as encore soif aprés, bois en un 2eme à titre préventif, l’avenir s’annonce radieux avec ce genre de crétinerie . J’ai comme l’impression que tu vas avoir des tas de choses à fêter dans les mois qui viennent…

  12. durru

    Mais ils ont raison, Patron !
    Si l’homme est arrivé, avec ses activités inconscientes, à dérégler même le Soleil, où va-t-on ?
    https: / /www.thesun.co.uk/tech/10864950/mini-ice-age-earth-weather/?utm_campaign=sunmainfacebook&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1580644108

  13. MichelC

    la paralysie sera totale

    Pour cela, il faut que le monde politique français se normalise AFNOR, tout le reste étant normalisé. Et cela donnera du travail, si l’on ose dire, aux scribouillards utilisés pour emmerder le peuple. Empêtrés dans un filet de normes uniques au monde (cocorico), ils seront immobilisés dans la nasse occupé à trouver la manière d’enculer les mouches en plein vol.

    Cela sera beau à voir.

    1. durru

      Ils vont appliquer, comme ils le font déjà, le principe de base du cépapareil. Combien de (milliers de) normes, réglementations et lois scrupuleusement appliquées aux gueux ou aux méchants capitalistes sont suivies avec beaucoup moins d’application, voire pas du tout, par nos chères administrations ? Et ça ne choque personne… Alors, une (ou mille) de plus, qu’est-ce que ça peut changer ?

  14. Calvin

    Faire confiance aux élus et l’État pour protéger l’environnement est une erreur fatale.
    Ces gens n’en ont rien à faire si ce n’est une communication de façade. Leurs actions sont TOUTES l’inverse de ce qu’il faudrait faire pour réduire l’empreinte écologique du pays.

    Prenez l’Espagne, très en retard sur son bilan carbone, car le pays a investi gravement sur les EnR.
    Pour moins libérer de CO2, ils vont arrêter leurs centrales thermiques (charbon notamment) et, en contrepartie, vont acheter de l’électricité au Maroc.
    Surpayr pour l’Espagne, mais, alors, le Maroc, il la produit comment son électricité ? Charbon et gaz…

    Hypocrite un jour, hypocrite toujours…

    1. Aristarkke

      Sans parler de la perte(littérale) en ligne durant l’acheminement des électrons… Donc qui crée un besoin supplémentaire de production… Donc de pollution…

      1. Aelil

        Oui mais dans leur logique l’important c’est qu’eux même ne polluent pas, donc ne produisent pas, comme ça il, pourront dire que c’est la faute du méchant capitalisme qui ne fait que leur vendre de l’électricité sale alors qu’ils en veulent de la propre… :p

    2. Pythagore

      Pareil pour la teutonie, ils vont fermer les centrales au charbon allemand (2038), pour passer au gaz… russe. Du coup l’Allemagne ne sera bientôt plus du tout autonome pour son électricité. Plus de centrale nucléaire, que du vent du nord, du soleil du sud, du gaz russe, et de l’atome d’ailleurs.

  15. Pythagore

    « 46 parlementaires de tous bords ont demandé, dans une lettre adressée à la Ministre de l’Écologie, à « élargir l’étude d’impact climatique » des textes de loi avant leur examen, ainsi que soit réalisé « un suivi » après l’adoption de ces textes et une fois leur mise en application réelle, pendant trois ans (en moyenne). »
    MDR. Peut-être pourraient-ils commencer par faire un suivi de l’impact économique et budgétaire de leurs lois.

      1. Dr Slump

        y’a un risque que ça marche pourtant: quand tout le monde aura tellement été écrasé de taxes et de lois, qu’on crèvera de faim: plus d’obésité, et même pas une clope à griller!

        1. Francis Kuntz

          Sans compter les effets pervers. Dans les écoles on interdit (directive gouvernementale) les gouters trop gras (trop sucré, trop salé….), sauf que tous les enfants ne sont pas sujet à l’obésité. Certains avec des problèmes de santé ou du retard de croissance DOIVENT prendre des gouters riches et caloriques et pourtant on le leur refuse, les profs bornés appliquant ces directives à la lettre. Au risque de mettre en danger leur santé

          1. Le Gnôme

            Il faut remettre les tickets de rationnement. L’obèse était rare durant l’occupation. Il faudra embaucher des fonctionnaires pour trier les tickets.

          2. Murps

            Oh la doucement. Les profs ne s’occupent pas de nourrir les élèves ni de coacher leur régime.
            Faut pas pousser non plus. Ce sont les mairies qui gèrent les cantines des écoles et les conseils généraux celles des collèges.

            1. Francis Kuntz

              je parle des gouters en maternelle, qu’ils prennent vers 10h et vers 16h, sous la surveillance de l’instit
              Eh oui il existe une directive ministérielle qui encadre ces fameux gouters. On pense à tout rue de Grenelle

            2. Dr Slump

              Non, il s’agit des réglementations pondues par les lumières qui nous gouvernent: ça va jusqu’à déterminer la taille des portions à servir dans les cantines. Et attention parce qu’il y a des inspecteurs qui vont contrôler le travail des cuisiniers sur place.

            3. Elie

              Détrompez-vous ! Nous sommes censés éduquer les élèves en ce domaine comme dans celui du développement durable : les élèves crééent des menus équilibrés, participent (virtuellement) à une conférence sur le climat, apprennent à troquer leurs vêtements plutôt qu’à acheter ceux fabriqués au bout du monde (ce sont les mêmes, mais bon). Et tout cela dans diverses matières, pas qu’une seule.
              Nous les sensibilisons aussi aux dangers des réseaux sociaux, au harcèlement, et les éduquons à la vie affective et sexuelle (quoique, le mot « sexuelle » a été retiré récemment pour ne choquer personne.
              Parents, réjouissez-vous, il ne vous reste plus grand chose à faire 🙂 Vos enfants sont prêts à vivre ensemble.

  16. Nemrod

    Arf le spectacle de ces abrutis vaut le coup d’oeil quand même.
    Je vais des demain occire un ou deux chevreuils promis de toute façon à la rotissoire !

  17. glot

    Vu au JT de France3, ce vendredi soir, une belle propagande bien grasse.. Permettre aux anciennes voitures d’être écolo-compatibles.
    De qui se moque t’on lorsqu’en fin de reportage, on nous annonce que grace à nos ingénieurs français (cocorico) à la pointe des technologies non polluantes,il est désormais possible de rouler avec une vieille 2CV Citroen convertie à l’électrique.
    Euh…siou …. plait ….. combien ça coûte cette affaire là ?
    Et là boummm
    14 000 euros ! ! ! !

    CPEF.

    1. Aristarkke

      Les Mines acceptent ce genre de transformation sans moufter ? Quand on sait les chinoiseries qu’ils opposent au pequin qui veut importer une bagnole de Suisse (non UE), pourtant un modèle standard, à part cela…
      Et le freinage des Deux Pattes avec tout ça de batteries qui grève le tonnage suspendu, ils l’acceptent sans rien chipoter ???

      1. glot

        A priori, cette transformation est acceptée par Les Mines …… sous réserve de ne pas surcharger le véhicule avec des batteries trop lourdes.
        D’où le prix prohibitif de 14 000 euros.

        1. Aristarkke

          La CU d’une camionnette deuche a longtemps culminé à 350kg, passagers (deux donc) compris…
          Mettons 150kg pour les deux à condition qu’ils ne soient pas mouillés.
          D’accord, on gratte les 35kg (estimation) du réservoir de carburant rempli mais tout de même…
          Cela sent la voiture de week-end pour Paris Fontainebleau avec un sac polochon pas trop plein pour les deux ensemble…

          1. MichelC

            Poser le pied sur la roue ou sur le sol est peut-être admis, comme sur un vélo? Ou ouvrir la portière à grande vitesse comme un aérofrein sur un avion?
            Quand on est alternatif, on l’est sans limites dans le délire…

      2. sam player

        Comme tu dis Harry, quand on voit la paperasse et le pognon qu’il faut dépenser pour ne serait-ce que pour faire immatriculer une voiture suisse* bien standard, ayant eu le droit de circuler en France bien avant la demande d’homologation mais frappée d’interdiction du jour ou le chauffeur change de nationalité… je demande à voir la note de calcul qui a permis l’homologation de cette 2CV.
        A mettre en // avec la nécessaire homologation qui frappe maintenant les véhicules aménagés par leur propriétaire (genre camping car)… il vaut mieux démonter tout ce qui craint avant le passage au contrôle technique.

        * : voiture suisse, j’y ai été confronté, la voiture a fini sur le toit (accident international en croisant un anglais qui roulait à gauche en france), ça m’a économisé du temps et de l’argent. Ça n’avait posé aucun problème à mon assurance de l’assurer avec des plaques suisses et donc aucun problème pour m’indemniser.
        C’est quand même marrant : une compagnie d’assurance française peut assurer un véhicule non homologué pour rouler sur les routes de france.
        Ce n’est pas la première fois que je vois que les assurances n’ont pas, pour la réglementation, les mêmes considérations que l’état : lors d’un accident, l’assurance s’en branle complètement si le contrôle technique n’est pas à jour.
        Pourtant ça devrait mettre un soupçon sur la sécurité du véhicule et la responsabilité du conducteur… bah non… d’ici à ce que les assurances pensent que le CT est juste une usine à pognon…

      1. sam player

        Y a plus besoin d’autant de flics dans les courses poursuites… tu suis gentiment et t’attends qu’ils tombent en panne de batterie…

        1. Pythagore

          mdr
          Je vois bien le film, un flic en Zoé en train de poursuivre un délinquant en 2CV et un vélo qui passe dans le champ de la caméra et les dépasse. L’ère électrique, c’est formidable.

      2. Aristarkke

        T’as largement 2200€ de TVA là dedans, pour commencer… Je comprends que cela intéresse Flop Joene qui cherche du pognon partout…

          1. kekoresin

            C’est bon ça! Ben oui je préfère aussi mais à 10 ans le choix était + restreint et un truc comme ça aurait déclenché l’hystérie des parents déjà choqués par les prémices de mangas « ultra violents » distillés par la perfide Dorothée.

      1. MCA

        Preuve en est que le mouvement a déjà commencé, nous en sommes à la première phase, actuellement c’est Ali qui débarque sur les côtes…

    1. sam player

      Lyon, ils fument de la bonne… Bon rigolez pas, les chercheurs cherchent avec vos sous… Ce qu’ils trouvent : votre pognon

      Vu dans ce même média :
      Lyon : 13 ans de prison pour avoir tué son mari volage
      « C’est la peur de l’accusée de tout perdre qui a déclenché sa furie meurtrière. Le mari a été tué le vendredi. Or, le lundi, il ne rentrait pas à la maison. Le mardi, il passait prendre des affaires. Et le mercredi, sa femme découvrait le pot-aux-roses en le suivant à la sortie de l’usine jusqu’au domicile de sa maitresse. Le mariage allait prendre fin, et Laurence B. se voyait déjà devoir quitter sa maison. »

      Vénales les femmes ? Rhoooo qui a dit ça…

      1. sam player

        N’empêche que je trouve que les peines sont de moins en moins élevées, avec les remises de peine en plus, bonne conduite etc… : dans 6-7 ans elle est dehors…

    2. MichelC

      Pourtant, selon Belgotopia, 28, le réchauffement climatique va affamer les crocodiles.
      If faudrait savoir quelle hypothèse est la bonne.

      Il est certain qu’en balançant tout et son contraire, il suffira de faire du cherry-picking pour montrer que l’on avait raison.

      1. lafayette

        Avant les croccos, il y a les rats et leurs maladies mortelles , grippe à virales que l’on sait plus ou moins limiter. Mais qui font trembler le plus gros producteur mondial. Et oui demain le plus gros problème sera de se reconstruire après ce changement de fabricants.

  18. cyprus ill

    J’imagine qu’il faudra créer une commission, un comité ou un truc du genre, pour étudier l’impact écologique de la loi en préparation.
    Du coup je me dis : ne faudrait il pas, avant que ce comité se réunisse, étudier l’impact écologique du comité lui-même ? Et pour cela, il faut nécessairement un autre comité…
    Bon vous avez compris l’idée.
    Quelle bande de cons quand même…

  19. sam player

    HS

    Brexit: Pour Jean-Yves Le Drian, la pêche est « une priorité absolue »

    Les eaux britanniques représentent 30 % du chiffre d’affaires des pêcheurs français

    Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a ainsi affirmé vendredi à Saint-Malo que la pêche serait une « priorité absolue » dans le cadre des négociations sur la future relation entre la Grande-Bretagne et l’Union Européenne (UE). « Nous ne transigerons pas sur ce sujet », a martelé le ministre
    (20minutes.fr)
    ——-
    Ah… finalement ce n’est pas les britanniques qui ont tout à perdre dans le Brexit…

    Quand on est prêt à ne pas transiger sur un sujet, on peut tout accepter sur les autres… un bon levier pour les british, il aurait mieux fait de la fermer…

    1. Aristarkke

      Sam, il y a une campagne électorale en cours…
      Z’ont intérêt à bien voter, tous ces pêcheurs, en guise d’ex-votos…
      Sinon Jupiter oubliera vite les promesses d’un Le Brigand…

        1. P&C

          Non.
          Croyez vous que nos oints du seigneur en seront affectés ?
          Que nenni, ils n’en ont rien à faire, ils leur suffira de ponctionner encore plus le contribuable.
          Au mieux, ils y planqueront leur pognon… chose que le contribuable ne pourra faire (essayez, en tant que français lambda, d’ouvrir un compte chez HSBC…)

          1. Husskarl

            Si les anglois retrouvent l’envie de casser les pieds au continent, ils pourraient bien ne plus échanger d’informations fiscales. Ce serait assurément très triste et anti-vivrensemble…

    2. Francis Kuntz

      c’est bien pour ne pas adhérer à la PCP que la Norvège (entre autres refuse d’entrer dans l’UE). Pour un pêcheur français la solution est claire. Que la France sorte de l’UE et garde pour elle ses eaux de pêche

      1. Dr Slump

        Un français, pêcheur ou pas, ne réfléchit pas en dehors du périmètre étatique. Si les pêcheurs en ont marre de se faire agresser en mer par des anglais reprenant possession de leurs eaux, ils en appelleront à l’état. Des moyens, des lois, n’importe quoi, mais quelque chose, vite!

  20. Gerldam

    Il serait bon de rappeler à ces crétins que c’est la variation de la température qui fait varier la concentration en CO2, qui se trouve, pour l’essentiel, dans les océans. On en rajoute un peu par combustion mais si peu.
    La seule question: quand donc le vulgum pecus se rendra-t-il compte qu’on lui raconte des sottises et que chaque prédiction catastrophique ne se produit pas, comme ce panneau dans le « Glacier Park » aux US qu’il fallut enlever en cachette car il y était écrit (en anglais) « regardez bien ces glaciers; en 2020, ils auront disparu ».
    Ils sont toujours bien visibles.

    1. kekoresin

      Je les ai vu en me promenant là-bas il y a quelques années. En plus il y a le parc de Grand Teton pas loin mais à l’époque il faisait encore froid – les seins de glace quoi!

    2. Elie

      Je suis allée voir sur Internet, les médias américains communiquent là-dessus, je vais aller voir si la news est arrivée jusqu’en France.

  21. sam player

    HS
    Suite à la lecture d’un article de CP sur la discrimination avec testing, y a un truc assez marrant, c’est que si les entreprises voulaient vérifier qu’elles ne font pas de discrimination pour les noms à consonance maghrébine, il faudrait qu’elles créent un fichier avec ce paramètre pour montrer qu’elles ont accordé la même attention à ceux-ci… mais la création d’un tel fichier est sanctionnée si c’est une entreprise, mais à priori ce n’est pas sanctionnée pour ceux qui s’occupent du testing vu qu’ils sont capables de mesurer la discrimination … 2P2M

  22. Rick Enbacker

    Je pense qu’hélas la partie est déjà perdue. Les escrologistes ont déjà gagné. Il n’y a qu’à voir les programmes des candidats aux municipales.
    Où que je pose les yeux, à gauche comme à droite, il n’est question que de forêts urbaines, de parcs d’éoliennes, de panneaux solaires de pistes cyclables et autres bio-bidules raisonnés éco-conscients gaïa-compatibles et durables à zéro émission de CO2. CPEF

    1. Elie

      Non, dans ma commune, le candidat qui fait sa campagne autour de la sécurité et de la propreté de la ville a ses chances. Lui aussi joue sur des peurs. A chacun ses peurs.
      Je pense que les citoyens sont tous un peu schizo et veulent le beurre et l’argent du beurre, de jolis espaces verts pour leurs gosses, des places de parking pour leurs bagnoles, des services et des commerces pour consommer, et des entreprises pour bosser et faire baisser les impôts locaux.
      On peut avoir du vert plein les yeux / le crâne, on se cogne vite aux réalités et à la diversité des besoins. Et sans tomber dans l’hystérie écologique, on peut avoir envie de verdure et ne pas être fan du béton !

    2. Higgins

      Ça délire sérieux chez les politiques et ce dans toutes les grandes villes de France. Je ne pensais pas qu’ils pouvaient être aussi crétins. C’est la course à la suggestion la plus débile et la moins réaliste (cf Paris). Le lessivage des cerveaux montre ses effets et ça affecte totalement les plus éduqués. Impossible de dialoguer avec eux, ils ont la foi du charbonnier quant aux élucubrations escrologistes. Bon, dans la vie privée, ils usent tous de smartphone, du net, des compagnies aériennes low-cost, etc,…. et sont très peu nombreux à risquer leur petit confort. Je suis de plus en plus pessimiste quant à l’avenir de ce pays.
      Pendant la campagne, lorsqu’on veut me donner un trac, je demande si le « futur maire » a déjà été condamné. Comme la réponse reste le plus souvent négative, je reponds alors que je ne peux voter pour lui car l’absence de condamnation signe son incompétence politique… Ça calme tout de suite le militant.

  23. Elie

    Je pense qu’associer écologie et restrictions en tous genres est quand même réducteur. Je regarde l’émission « qui veut être mon associé » et je me rends compte que les préoccupations écologiques sont aussi source de projets novateurs. Combien de ces entreprisent sont vraiment viables et tiendront vraiment sur la durée, je ne sais pas, mais je trouve que si des gens creusent du côté de l’innovation et de la proposition concrète, c’est toujours plus intéressant que de prêcher la fin du monde et des glaciers.
    Par ailleurs, que le PAF offre un créneau à une émission de ce genre est intéressant, l’émission offre un regard nouveau sur le monde de l’entreprise par rapport à une émission comme Capital. S’il y a des entrepreneurs parmi les lecteurs de ce site qui connaissent « qui veut… », vous voyez sûrement ses faiblesses et incohérences éventuelles, mais j’ai quand même l’impression qu’elle a l’intérêt d’exister et d’encourager peut-être certains à se lancer.

    1. Pierre 82

      N’importe quel entrepreneur qui a deux doigts de bon sens va essayer de minimiser ses coûts. Par conséquent, oui, il va essayer d’utiliser le moins d’énergie possible. Et par les temps qui courent, il va mettre en avant le fait qu’il « sauve la planète » en consommant le moins possible. C’est juste du marketing.

    2. sam player

      Y a un problème avec ce type d’émission grand public sur un sujet qui n’est pas grand public.
      Si le public devait voter pour élire quelles entreprises seraient aidées ou pas (avec un pognon qui n’est pas bien sûr pas le leur), nul doute que 90% des entreprises désignées se casseraient la gueule car le choix est fait autour de considérations dont tu parles (écologie) mais aussi moraux voire idéologiques : quand Simoncini (Meetic) dit qu’il est vegan et critique un projet autour de la pêche.

      Le succès d’une entreprise n’a rien à voir avec la morale sinon Gleeden n’existerait pas, mais plus généralement ca démarre avec une offre qui rencontre, non une demande, mais des clients qui y voient un intérêt : il n’y a jamais eu de demande de ceinture faite avec des pneus recyclés

      Curieux d’ailleurs que celui qui se retranche derrière son véganisme (pour moi le véganisme c’est une attitude morale), soit celui qui est un précurseur (p-e involontaire) des relations extra-conjugales… parce que j’veux pas dire, mais Meetic hum…

      Un épicier ne vend pas dans son échoppe que les produits qu’il aime car son moteur avant tout c’est le bénéfice qu’il tirera de son activité.

      Idem avec cette entrepreneur qui propose une ligne de vêtements pour handicapés : je vois mal un investisseur présent sur le plateau refuser son obole à un tel projet qui fait pleurer dans les chaumières… mais ceux qui pleurent dans les chaumières ne sont pas les clients éventuels.

      Ma conclusion c’est que l’entreprise n’a rien à voir avec l’affectif… sauf p-e celui que met l’entrepreneur dans son projet. Et donc les investisseurs ne devraient pas être contraints de faire des choix en rapport avec de tels critères. Et donc ça n’a rien à faire à la télé… en france.

      1. Pythagore

        « l’entreprise n’a rien à voir avec l’affectif… »
        Oui mais la vente et le marketing ont tout à voir avec l’affectif, ce n’est que ca.

        1. sam player

          Il t’a échappé que je parlais d’investisseurs, pas de clients.

          Buffet, en confirmant qu’il venait de prendre une participation dans Google, a déclaré qu’il avait raté ce dernier et Amazon à cause de considérations qui devraient être étrangères au pur investisseur (donc morales ou idéologiques)

          1. Aristarkke

            Sam, ces propos, c’était en mai dernier lors de son AG annuelle. Cela dit, c’est surtout son associé Munger qui exprimait sa désolation d’avoir loupé Amazon mais surtout Google. Mais le duo peut se consoler de ce ratage avec la progression sur un an entre la date d’achat probable et la vote de maintenant…

                1. Aristarkke

                  Sam je t’ai répondu mais comme il y a un lien à cause de l’article auquel je fais référence, cela dépend de l’achèvement de la sieste de Mgr…

              1. Aristarkke

                Je me base sur un article qui le présente de façon différente. Mais, habituellement, les deux compères agissent de concert pour leurs nouveaux investissements et ton rapport doit être tout aussi vrai. N’oubllons pas que s’ils ont loupé ces deux opportunités au tournant du siècle, ils ont aussi loupé tous les gadins de la bulle internet de ce nouveau siècle…

                https://www.usinenouvelle.com/article/le-fonds-de-warren-buffett-se-morfond-d-avoir-rate-google.N838865

      1. Elie

        Je suis consciente de la ligne de l’émission : un projet de vernis semi-permanent qui change de couleur a été refusé entre autres pour sa futilité, pas dans l’air du temps paraît-il ; mais pas que : aussi parce que la technique ne semblait pas tout à fait au point, et je crois aussi pour cause de marché b to b pas prometteur.
        J’ai râté le passage autour de la pêche, l’histoire des cartes à planter je trouve ça juste mignon et je pense que ça va retomber comme un soufflé. Je suis beaucoup plus convaincue par les vêtements pour handicapés, il me semble que, s’ils sont bien conçus et abordables, ils vont trouver acquéreurs, car le besoin existe.
        @Sam, ce n’est pas le public qui vote, en l’occurence. Peut-être que les investisseurs présents ont suffisamment d’argent aussi pour se permettre d’investir des sommes qui ne me semblent pas mirobolantes dans ces projets, et par conséquent, s’ils ne risquent pas beaucoup, ils peuvent marcher au coup de coeur.

  24. Murps

    Y a un espace politique pour un quidam qui se présenterait avec un parti qui bouffe un écolo à chaque petit déjeuner ?
    Si c’est le cas, je signe.

    1. Elie

      J’ai lu l’article, article de vulgarisation qui traduit en termes relativement simples des phénomènes complexes. Je pense qu’on peut produire autant d’études qui penchent d’un côté que d’études qui penchent dans l’autre sens tant les facteurs pris en compte peuvent varier d’une étude à l’autre.
      Je prendrai au sérieux les prédictions (rien que ce terme…) sur le climat quand les météorologues seront capables de prédire la météo de la semaine d’après avec une exactitude proche de 100% sur une période significative. D’ici-là… D’ici-là mes préoccupations sur l’environnement se concentreront surtout sur mon environnement immédiat : propreté, calme, verdure, entourage humain etc. De toute façon on va nous imposer de plus en plus de normes diverses et variées (et surtout coûteuses), je vais éviter de me prendre en plus la tête toute seule.

  25. MCA

    « à « élargir l’étude d’impact climatique » des textes de loi avant leur examen »

    Il se pourrait bien que l’idée soit bien plus subtile et perverse qu’il n’y paraît.

    Prenons le cas des 80Km/h,

    Officiellement cette loi a été mise en place pour épargner des vies humaines, vous avez tous compris que toute relation avec des caisses vides ne serait que pure coïncidence.

    Et c’est là que le côté pervers apparaît :

    Revenir au 90km/h serait anti-écologique et donc à ce titre interdit car on consomme plus de carburant à 90 qu’à 80.

    Voilà réellement ce qui se cache sous une mesure qui apparaît lors d’une première analyse comme complètement loufoque.

    Et vous pourrez multiplier les exemples à loisir :

    Obliger par la loi à isoler les habitations et limiter la température, rétablir la taxe carbone, interdire les véhicules dont le crit’air est supérieur à 1 (en voie de généralisation d’ici 2024) etc… etc…

    En réalité il s’agit d’un cheval de Troie permettant sous couvert d’écologie de rendre impossible la remise en question de décisions prises de façon autoritaire.

    1. Husskarl

      La plupart des lois dépendent de ceux qui en font usage. Vu les honnêtes hommes que nous avons, ne doutons pas qu »il en sera ainsi…

    2. kekoresin

      MCA est tombé de son pieu pour aller chercher des croissants à ses nombreuses maîtresses enfin rassasiées, repues, laissées échouées au beau milieu du champ de bataille jonché de drap humides et froissés 🙂

      Ouaip, l’escrologie est le nouveau moyen d’annihiler toute velléité individuelle en cultivant la culpabilité et la peur d’un avenir forcément sombre. Tout individu déviant se verra enfoncer dans le gosier une bonne grosse marmite de solidarité obligatoire et un poêlon d’adhésion forcée aux doctrines sociétales Gaïa compatibles. Tout comme dans l’invasion des profanateurs la masse informe des convertis pointe ses nuées d’index accusateurs en direction des réfractaires et n’aura de cesse que de convaincre. Si la « pédagogie » échoue, il faudra sévir, punir, excommunier, ou éradiquer. Un peu le même mécanisme observé dans le monde musulman mais en mode « civilisé » avec comme dans la magie une sorte de forçage de choix, laissant croire au gogo qu’il a son libre arbitre.

      Oui le vert est devenu la couleur de la désespérance prétexte à toutes les postures autoritaires, transformant tout débat contradictoire en contestation d’une vérité absolue, unique, monolithique. Un reich, ein volk, ein führer, le vert tourne parfois au vert de gris…

    3. Higgins

      Vu la très médiocre production, pour ne pas être grossier, de la chambre d’enregistrement qui restera dans l’Histoire pour l’inanité importante des textes votés et sa servilité imbécile et proverbiale, je suii extrêmement « dubitatif » quant à la spontanéité de cette « proposition ». Je ne suis pas loin de penser, pour ne pas dire presque convaincu, que la formation de MCA est la bonne. L’enfer est pavé de bonnes intentions et celle-ci en est un précurseur qui ne souffre pas de contestation. Deux raisons à cela : les députés ne sont pas assez intelligents pour ne produire autre chose qu’un texte de circonstance destiné à rendre service et la philosophie qui tient lieu de corpus idéologique à l’exécutif, elle, ne perd jamais de vue ce qui peut la servir (https:/ /www.contrepoints.org/2020/02/07/363846-vision-verticale-des-retraites-un-monopole-public-sur-les-destins-individuels).
      La Démocratie française a viré depuis longtemps à la médiocratie. Elle évolue grâce aux clowns du Palais Bourbon en démocrature, étape préalable à une dictature aussi pernicieuse et malsaine qu’elle avance invisible et masquée.

        1. Pheldge

          il ne « lit pas son blog », c’est juste qu’il y a un bip sur son téléphone à chaque fois qu’un commentaire est posté, et qu’avec tes dragueries qu’elles sont cousues de fil blanc de tes gros sabots, tu l’as tiré de la-dite sieste.

          PS: Madame MCA sera ravie de voir que tu distribue mail, (puis téléphone ? ) à toutes les commentâteuses du Blog … Je sens que votre prochain séjour tropical va être particulièrement épicé, voire pimenté, et que ça va encore te coûter des bagues et des colliers !
          Comme j’aime rendre service, et faire ma B-A, surtout le jour du Seigneur, je te signale qu’à l’aller, comme au retour, tu auras accès aux boutiques hors taxe des aéroports …

          1. MCA

            Je sais, je sais,

            c’est dur pour toi d’assumer ta jalousie, mais au lieu de la déverser par pleines brouettes, tu ferais mieux d’aller surveiller tes potions magiques histoire de contrôler si elles seront bien à la hauteur de mon palais délicat le jour venu…

    1. sam player

      « MCA, me voici toute déprimée dès le matin. »

      Dites que c’est la faute des hormones… ça vous fera une bonne excuse pour être désagréable hi hi

  26. Elie

    Dire que je voulais juste faire une blague pourrie sur YMCA à la base… Mais bientôt on va m’accuser d’immoralité, je ne sais pas si c’est pire ou aussi grave que d’être taxée d’ironie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.