Le grand ménage

Non seulement le confinement est là, mais la crise aussi, avec son lot de cadavres humains et économiques. Ce n’est pourtant pas une raison pour tout noircir : non seulement le printemps est revenu mais sans même exagérer, cette crise, comme toutes les autres, passera et nous nous en remettrons.

Oh, bien sûr, il y aura un « après la crise du Covid19 ».

Oh, bien sûr, on aura très évidemment des décès à déplorer, des corps à enterrer ou, plus probablement, à incinérer. On devra faire avec le silence compact et gêné de ceux qui répétaient, il y a encore un mois, que tout ceci n’était qu’une petite grippe, que les prophète d’apocalypse se trompaient, qu’il n’y aurait que quelques morts ici ou là parmi quelques personnes âgées grabataires. Nous n’aurons même pas besoin d’attendre la fin d’année pour voir la bosse de surmortalité que cette « petite grippe » va faire sous le tapis de statistiques qu’on va nous jeter en pâture pour occuper nos esprits…

Oh bien sûr, l’économie sera quelque peu bousculée. Timidement, l’INSEE prévoit quelques soubresauts. Bruno Le Maire, ce véritable « as du volant » et cette « roue increvable » dans le jeu des Mille Bornes vers le grand néant intellectuel du Ministère de l’Économie français, a fait ses petits calculs et prévoit d’ores et déjà un petit 1% de récession, ce qui laisse raisonnablement entendre que la catastrophe sera plusieurs fois plus massive.

Oh bien sûr, il y aura des séquelles dans les familles, dans la société, dans les entreprises et au plus haut de l’État, mais, rassurez-vous, nous survivrons et nous nous remettrons au travail.

Haut les cœurs !

Cependant, alors que nous relèverons la tête, ce sont les étapes juste après cette crise qui seront probablement les plus intéressantes.

Bien évidemment, on peut déjà parier sur la foule des frétillants Pas-Assez-Anonymes qui se lèveront, les mains encore moites et les fesses pas très propres, pour s’écrier que l’heure n’est pas à la recherche des coupables mais à la reconstruction nationale, que le moment n’est surtout pas de faire l’aggiornamento des uns et des autres pour leurs fautes et leurs errements dans la gestion (on son absence, disons) de cette crise.

On peut parier sur Emmanuel Le Président, droit comme le « i » de Républiiiiiique, qui s’adressera à la Nation avec des trémolos dans la voix pour bien faire comprendre qu’il va tous nous falloir agir, tous, tous, tous (dans son coude) ensemble, pour faire corps, pour remettre de l’ordre, pour refaire partir la machine économique, et hop, regardez en avant, bien en avant, surtout pas sur les côtés et surtout pas derrière, dans l’ombre où se sont réfugiés ceux qui ont pourtant tout commis pour aggraver la situation d’alors.

Non, regardez devant, décidément : c’est que l’État n’attend pas, voyons ! Les taxes et les impôts doivent rentrer si on veut que les prestations sociales soient versées, qui maintiennent correctement notre vibrant tissu social et notre vivrensemble indépassable permettant aux uns de calmer les quartiers émotifs, aux autres de maintenir leur niveau de vie loin des contingences du petit peuple ! Que diable, reprenons-nous et oublions le passé, tsoin tsoin…

Il en sera donc décidé ainsi, fermement : la crise a (forcément) été gérée du mieux possible, il n’y a pas de responsabilité, seulement des malentendus et des leçons à apprendre, des « retours d’expérience » comme on dit de nos jours.

Voilà. C’est dit. Circulez, il n’y aura rien à voir et personne à blâmer, et surtout, aucun grand ménage à faire.

Mais c’est dommage, quand on y pense : après tout, c’est grâce à ce genre de crise qu’on peut jauger de ce qui est vraiment indispensable et de ce qui ne l’est pas tant que ça, de ce qui nous aide, et de ce qui nous encombre…

Par exemple, il y aurait certainement du ménage à faire chez ces responsables (mais pas coupables), ces administrations qui ont – par exemple – laissé les forces de l’ordre démunies de toute protection sanitaire et qui les ont ainsi transformées en vecteurs efficaces de la pandémie en France.

On pourra trouver pire encore avec ceux et celles qui ont laissé les soignants, en première ligne dans cette crise, sans protection non plus

Par exemple, question ménage, il y aurait certainement fort à faire dans les myriades d’administrations et de procédures, notamment pour celles qui ont des mis des bâtons dans les roues de toutes les bonnes volontés en France, surtout lorsqu’elles étaient privées.

Ainsi, qui tapera sur les doigts des petits ronds de cuir confits de leur petit pouvoir de nuisance, responsables des lourdeurs administratives subies par certains labos de dépistage comme celui du CHRU de Lille ?

Ainsi, qui expliquera à ces bureaucrates consternants l’importance de la souplesse en temps de crise, quitte à leur faire rentrer cette notion essentielle à coup de pieds dans un arrière-train méritant largement la découverte de l’orbite géostationnaire ? Il faut en effet se pincer lorsqu’on lit que le règlement RGPD complique la distribution de masques de protection aux professionnels de santé

On pourrait multiplier les exemples de la sorte, comme celui-ci, fourni par un lecteur.

Un de ses collègues, spécialisé dans l’import de matériel médical, a contacté une usine chinoise disposant actuellement d’un excédent de matériel (des respirateurs artificiels) suite à sa réactivité industrielle et à la baisse de la demande locale. 400 appareils se trouvent ainsi en stock, de type agréé par les hôpitaux chinois et qui sont actuellement vendus au prix unitaire d’environ 400 dollars américains.

Un CHU du Nord de la France, contacté, s’est déclaré tout simplement… non intéressé, même à prix coûtant.

Étonné mais ne renonçant pas à améliorer le sort de ses concitoyens français, l’importateur têtu décide alors de contacter une grande entreprise (du CAC40) qui, enthousiaste, lui propose d’acheter tout le stock afin de l’offrir aux hôpitaux français.

Malheureusement, ce matériel, apte à sauver des vies, disponible tout de suite et « gratuitement » (ou disons, « offert par le Grand Capital »), ne possède pas tous les tampons de certification. À ce motif, l’APHP refuse donc tout import…

La crise passera et les plaies se panseront. La société surmontera cette épreuve et son économie s’en remettra.

Mais vraiment, même lorsque les clowns qui nous gouvernent brailleront que le temps n’est pas à la désignation des coupables, non, décidément, on ne pourra pas s’affranchir de faire un bon gros ménage.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires765

  1. Elie

    @paf « Les chinois savaient que le covid était échappé d’un labo franco-chinois, ils connaissaient sa dangerosité ». Oui, j’ai déjà entendu ça, et on sait qu’on a fait taire des médecins lanceurs d’alerte en Chine, mais je suppose que cela relève officiellement de la thèse complotiste, et que les pauvres manants comme vous et moi n’auront jamais le fin mot de l’histoire. Et à la limite : ça change quoi pour nous ? Ça pourrait tout aussi bien être un virus tombé de la comète de Halley.
    Pour moi, la question c’est : qu’est-ce qu’on fait.
    Et puis, si le labo était franco-chinois, alors la France était au courant et… dans ce cas on ne peut pas invoquer l’ignorance, ni même l’incompétence, dans les mesures prises récemment.
    On en reparlera une fois le confinement levé…

    1. sam player

      Complot, non, il y a des précédents sur des virus échappés de labo : l’anthrax par exemple. Il me semble que c’est Raoult qui en parle dans une de ses vidéos (de l’anthrax disséminé par un labo, pas du corona).

        1. Elie

          @ sam, oui, pour moi ça sent plus la bidouille de labo qui a mal tourné qu’autre chose ; bidouilles et conséquences peut-être favorables sur le long terme économiquement à la Chine, comme le dit plus haut Stéphane, mais bidouille quand même.

          1. sam player

            Je dis que c’est possible, je ne dis pas que c’est intentionnel de la part de la Chine, mais ça peut être intentionnel de la part d’un employé voulant se venger…

    2. kekoresin

      heu comment dire? La question est également « qu’est ce qu’on fera la prochaine fois? » Le covid est dangereux, ou plutôt il a été rendu dangereux de par la gestion de la situation. Imaginez la même chose avec une létalité brute de 10 à 15%. Géré avec la même stratégie on aurait droit non pas à une crise grave mais à véritable chaos avec un effondrement brutal et massif.

      Alors si nous voulons pouvoir faire face, il faudra bien se pencher sur les errements et les fautes graves commises par nos têtes de bite en décharge de la nation.

  2. RV

    https:/ /www.youtube.com/watch?v=p8QJTsqQKjM

    Pr. Eric Chabrière coll de Raoult.
    Pr. Tubiana infectiologue à la Pitié-Salpétrère. Odieux. Un vérérinaire.
    Suivi d’une pouffe à la botte.
    Berk.

    1. MichelC

      Le gars de la Pitié-Salpêtrière fait pitié. Serait-il sourd? Début de gatisme?
      C’est le gus qui veut avoir raison même s’il dit la même chose que l’autre.
      Ce qui est certain, c’est que l’équipe au pouvoir n’est qu’un ramassis immonde de tartufes hypocrites.

    2. Passim

      Tubiana : « C’est pas ça qu’il faut dire.. » C’est l’aveu involontaire d’une politique de désinformation. Tubiana et consorts défendent un gouvernement qui n’ayant pas su prévoir et agir à temps, ont choisi de mettre les Français en prison plutôt que de changer de politique face à la crise, et de prendre exemple sur l’Allemagne ou la Corée.

    1. Stéphane B

      Clair, net, précis ! et derrière le Pr Gilbert Deray, il y a le laboratoire GILEAD contrôlé en partie par …. Georges SOROS

      Ce n’est pas la première fois que revient GILEAD dans un article. Je ne sais pas si la connerie seule peut expliquer cela ou s’il faut aller jusqu’au complotisme.

      1. Stéphane B

        Et pour le décès dont il est question, si c’est celui relaté hier dans un merdia pravda, le monsieur avait 86 ans.
        Un autre de 74 ans était en réanimation, vont-ils le sauver ?

      2. RV

        Sans aller jusqu’au complotisme, capitalisme de connivence avec circonstance aggravante – c’est avec la vie des gens – ça mérite pas de la taule ?

    1. RV

      http:/ /h16free.com/2020/03/27/65688-le-grand-menage/comment-page-2#comment-753147
      Spa gentil de me montrer que tu suis pas mes liens… 🙁

      1. MCA

        @RV – 29 mars 2020, 21 h 34 min

        Mes excuses, je ne peux pas tout lire et suivre car je visionne bcp de conférences parallèlement ….:o)))

        Cela dit je vous engage tous à visionner ce lien, cet homme est extraordinaire et assène des vérités renversantes.

        Au moins un personnage authentique et brillant qui a des vérités à dire et ne mâche pas ses mots; ça change des clowns politiques qui n’existent pitoyablement que par la communication et les médias.

        Peux-tu me contacter à y.mca@laposte.net ?

      2. Al Bundy

        « Spa gentil de me montrer que tu suis pas mes liens…  »

        Ben si, il a suivi, mais après il a oublié qu’il l’avait trouvé ici même.

      3. kekoresin

        Désorientation, hébétude, perte de mémoire à court terme, tous les signe d’une alcoolisation non maîtrisée.

        Pour info, j’organise des stages « alcoolisation excessive, comment assurer devant les gonzesses » – « boire ou moisir il faut choisir » – « alambic et aérobic, gymnastique ludique » – « dieu m’a donné un foie » – « apéro à gogo »

        Ne faites pas comme MCA, inscrivez-vous! 🙂

  3. Al Bundy

    Bonnes nouvelles, ce doit faire un mois que la planète ne se réchauffe plus et que les migrants ont décidé que l’herbe n’est finalement pas plus verte ailleurs

    1. Dr Slump

      C’est pas le cas aux frontières grecques. La Turquie continue ses conneries aux frontières grecques, avec le soutien passif de l’UE

        1. Dr Slump

          Ah ok, en effet. Il se trouve que Macron, Merkel et Erdogan se sont réunis en téléconférence le 17 mars à ce sujet, dans le but d’aborder cette question parmi d’autres, et depuis… bizarrement, rien, je ne trouve aucun compte-rendu. A part que la Turquie a récemment évacué les migrants. A mon avis, Erdogan a encore fait une fructueuse transaction, et les intellectuels bruxellistes sont contents, l’UE a sauvé l’honneur et l’humanisme contre le nationalisme xénophobe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.