Presse française contre Google : le perdant n’est pas celui qu’on pense

C’est en grandes pompes que l’actuel locataire de l’Élysée nous l’a annoncé : la France est en guerre ! Et comme tout pays en guerre, tout le peuple s’est dressé, comme un seul homme, pour combattre l’ennemi invisible. Certains font des masques ou du gel hydroalcoolique, d’autres sauvent des vies pendant que d’autres encore restent chez eux à regarder la télé. Quelques uns, courageusement, se sont fixé pour but d’en finir avec ce qui fonctionne encore en France.

Et en France, il y a un moyen rêvé pour saboter les entreprises qui marchent bien : le tribunal. Les lois étant innombrables, il ne sera pas dur de faire tomber celui qu’on maudit.

Pour Amazon, coupable de fournir un service public de qualité, indépendant de La Poste (dont la mission de perdage de paquets et de fermeture de guichets est amplement remplie), permettant à des myriades de petits commerces d’écouler leurs marchandises et à des millions d’individus de se faire livrer chez eux avec un minimum d’interactions humaines potentiellement contaminantes, de fiers syndicalistes sont parvenus à en faire fermer rapidement plusieurs sites. Grâce à leur action décisive, des milliers d’employés sont maintenant au chômage technique et viendront gonfler la facture de l’assurance chômage dont l’insolent bénéfice et la gestion taillée au cordeau pourront fort bien s’accommoder.

Communism : it's a party

Il ne faudrait cependant pas croire qu’une si belle victoire arrête le long travail de sape indispensable à la collectivisation intensive dans lequel le pays s’est lancée : pendant que certains assignaient Amazon en référé, Google continuait à être poursuivi par les habituelles pleureuses de la presse française.

L’histoire n’est pas neuve et mérite un petit rappel : observant les profits juteux que la firme américaine engrange chaque année et notant que le moteur de recherche californien met en avant, gratuitement et sans barguigner, les contenus que la presse propose, cette dernière a rapidement compris qu’elle pouvait attaquer le géant américain pour contrefaçon ou honteux détournement du droit d’auteur et de ses droits voisins (qui pour un titre d’article, qui pour une accroche, qui pour une photo d’illustration) et obtenir de l’infâme Google qu’il paie !

Ces éditeurs de presse, faisant une pression de plus en plus importante tant au niveau du parlement français que du parlement européen afin de pousser leur vision très particulière du droit d’auteur, finirent par obtenir gain de cause : en criminalisant l’usage du lien HTML et de la courte citation, ils pensaient avoir trouvé un moyen de forcer la firme étrangère à enfin rétribuer leur fine production que – c’est bien connu – tous les internautes s’arrachent chaque jour dans une bousculade largement monétisable.

Las ! Les choses se déroulèrent exactement comme prévu, c’est-à-dire mal pour les petits brigands lobbyistes : constatant l’obligation qui lui était faite de payer pour utiliser les contenus de la presse s’il venait à les afficher dans son Google News, la firme de Mountain View décida fourbement de n’afficher ces extraits qu’avec l’autorisation explicite des éditeurs de presse, autorisation assortie d’une exonération de tout paiement.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, devant la menace de voir disparaître tout référencement (gratuit), toute mise en avant (gratuite) et toute publicité (gratuite) que Google leur offrait pour leurs contenus, les éditeurs s’empressèrent de signer. Google News continua donc exactement comme si de rien n’était.

L’affront fut vif, la brûlure de la fessée cuisante sur les petites fesses tendres des éditeurs de presse française, vraiment pas accoutumés à ne pas recevoir la déférence obséquieuse que les pouvoirs publics et les politiciens leur offrent habituellement, gluants de concupiscence à l’égard des bénéfices médiatiques qu’ils en tirent en retour.

Les éditeurs n’en restèrent donc pas là : l’Alliance de la presse d’information générale a donc décidé d’en appeler à l’un des nombreux croupions républicain pour qu’enfin soit tranché, en sa faveur, le différend qui l’oppose au vilain moteur de recherche. En faisant appel à l’Autorité de la Concurrence, organe administratif pourtant non juridictionnel, les éditeurs de presse ne prenaient pas de risques tant ils savaient que l’étude de la plainte leur serait favorable.

Sans surprise donc, cette Autorité a donc décidé d’intimer l’ordre à Google d’enfin filer la pièce aux éditeurs qu’il présente dans son outil d’information.

Mieux encore : comme l’affaire dure depuis un moment, elle demande à ce que Google paye les sites de presse rétroactivement au 24 octobre 2019 pour avoir montré leur contenu. La firme américaine a expliqué vouloir se conformer à la décision de l’Autorité, probablement pour récompenser cette presse française de la qualité générale des prestations fournies, son absence immaculée de fake news, son absence méticuleuse de parti-pris dans la présentation des informations (notamment celles en provenance du gouvernement) et, de façon générale, pour tenir compte de l’incroyable opportunité que représentent ces articles finement ouvragés dans son petit moteur de recherche anecdotique.

Pour le moment, Google indique vouloir se conformer à la décision rendue par cette indispensable autorité administrative, républicaine, citoyenne et festive. Dans ce cadre, il n’est donc pas inimaginable que l’entreprise américaine fasse le calcul simple de ce qu’il va devoir payer d’un côté, en plus de ses coûts de production actuels, et de ce que lui rapporte le service gratuit qu’il fournissait ainsi gracieusement à ces éditeurs de presse.

Si l’on peut croire, comme semblent naïvement le faire ces éditeurs, que l’opération reste rentable pour Google, peut-être ce dernier lâchera-t-il quelque argent pour ces éditeurs dont, très manifestement, la compréhension de l’économie et du marché actuel ne semblent décidément pas parfaite.

Plus raisonnablement, Google va considérer que le coût devient élevé de présenter les articles de presse française dans son moteur, et que le bénéfice en termes de visites ou de publicité induite ne compense plus ce coût. Dans ce cas, Google fermera son service français, comme il l’a fait jadis, un temps court, pour la version allemande et la version espagnole.

Temps court car les éditeurs allemands et espagnols avaient très vite fermé leur clapet et arrêté de poursuivre la firme tant les bénéfices apportés par ce portail était important à leur propre survie, ce que semblent avoir complètement oublié les éditeurs français, bien plus sûrs (et à raison) de leur bon droit que de leurs notions d’économie de base.

Oui, vraiment, la France est en guerre : pendant que le peuple français se débat donc dans un confinement de plus en plus mortifère, contre une collectivisation de plus en plus poussée de leur pays et contre une mise en coupe réglée de leurs activités par l’administration, la police et les politiciens, une partie de nos concitoyens a choisi d’aider l’Occupant et s’est donc juré de fusiller un peu plus les entreprises qui marchent.

Ils y parviendront, ajoutant avec application quelques dalles au pavage de l’enfer qu’ils nous construisent de leurs bonnes intentions.

Forcément, ça va bien se passer.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires649

      1. Tess

        Elle va racheter toutes les entreprises intéressantes pour une bouchée de pain aussi ! Elle commence déjà a faire son marché tranquillement mais surement !

  1. Aristarkke

    Si les internautes se delectaient tant que cela de ses articles et autres textes, la Presse n’aurait aucun motif de récriminer à propos de Google news puisque ce site resterait désert…
    Finalement, c’est comme si les théâtres parisiens demandaient à être rémunérés par les colonnes Morris…

    1. Blondin

      Ah mais c’est vrai ça ! Les théâtres doivent sauter sur cette occasion et combler leur mankagagné.
      Et puis Morris c’est un peu américain non ? ah les immondes spoliateurs au service du grand capital !

    2. MCA

      Tu arrives après la guerre :

      https:/ /www.telerama.fr/sortir/a-paris,-les-mythiques-colonnes-morris-sacrifiees-au-nom-du-business,n6407890.php

      1. Aristarkke

        Beaucoup de bruit pour rien. Elles sont en cours de remplacement mais à dose homéopathique annuelle car celles que je croise lors de mes itinéraires habituels sont surtout d’elles du modèle originel.

  2. Aristarkke

    Mélusine, merci de correcter « le différent » en le « différenD » lorsque l’on parle d’une querelle… S’teplé ! 😛

  3. Aristarkke

    Les éditeurs grançais de presse sont surtout très sûrs des droits qu’ils perçoivent bon an, mal an, de l’Etat sous forme de royales subventions dodues et accortes…

  4. Pythagore

    Arrggg google fait du profit sur le dos des journaux, qui eux-mêmes n’arrivent jamais à faire de profit, c’est la faute à google, c’est la faute aux autres.
    En parlant de faute: « tant les bénéfices apportés par ce portail étaient important à leur propre survie ».
    .
    Lire l’info en ce moment est un vrai sacerdoce tant le contenu est vide, répétitif, redondant et tourne en rond. « il est possible que », « je pense que », « il se pourrait que », »il est probable que », plus rien de tangible, que de l’intox.
    Supprimez la moitié de la presse, probablement personne ne verrait la différence.

    1. pabizou

      Vu le formatage des pisse-copies et la quasi unicité de leurs sources, un seul, tiré à pile ou face, pourrait faire l’affaire

    2. Aristarkke

      Ils finiront bien par faire comme l’electro-menager. Une seule usine mais six marques produites avec des variations de badges et de boutons du tableau de bord : une imprimerie (je suis old-fashion) et six contenus identiques sauf la première page pour que les lecteurs ne s’en aperçoivent pas…

      1. Higgins

        C’est déjà le cas avec certains journaux de la PQR. Chez moi, il y a deux titres avec un contenu identique hormis pour quelques rubriques et la présentation générale, elle, forcément différente.

  5. Aristarkke

    Monseigneur, je ne voudrais pas vous gâcher le confinement mais je ne suis pas sûr qu’il y ait autant d’opposants au collectivisme que cela dans ce pays. Hors de votre village gaulois de résistants, force est de constater que les miasmes du communisme-qui-n’était-pas-le-bon, demeurent identifiables dans notre air ambiant, même si l’on affecté de ne plus en prononcer directement le nom.

    1. pabizou

      Ari, cette connerie du confinement sans test va peut-être leur revenir sur le coin du nez . Les gens auront eu plus de temps pour se servir de ce qui devrait se trouver entre les deux oreilles . La cata économique va peut-être ouvrir quelques yeux, la colère d’avoir été pris pour des cons fera le reste . La société est tellement morcelée que l’effet peut très bien ne pas être celui que certains espèrent . Je n’ai pas d’outils pour étayer ça mais il me semble que beaucoup de sites non alignés sur la doxa voient leur fréquentation augmenter . Maintenant, ce n’est peut-être qu’une impression, l’avenir nous le dira ….

      1. RV

        Puisses-tu avoir raison !
        Je suis partagé entre ces 2 voies. On lit/entend les 2 sons de cloches. L’avenir ne manquera pas de nous le dire…

      2. Pheldge

        ouvrir les yeux, commencer à réfléchir par eux-mêmes, tu rêves ? une population formatée à la prise en charge étatique, risque de se révolter, oui, mais pour demander plus de collectivisme, faire payer les riches, l’ISF, le nationalisations etc …

        1. pabizou

          Tu as peut-être raison …ou pas . Le bruit de fond médiatique sait très bien mettre en avant ce qui l’arrange et ce ne serait pas la 1ere fois que l’arbre cache la forêt . Pas sûr que micron se retrouve face à le pen, pas sûr qu’il soit au 2eme tour, la crise va sans doute considérablement rebattre les cartes et bien malin celui qui peut prédire ce qu’il en sortira . Vu ce qui nous pend au nez….

            1. MichelC

              Hum, difficile de faire un pronostic. Certains le trouvent très bien.
              Cela dépendra de MLP. Si elle y va avec ses gros sabots, elle n’y arrivera pas.

                1. Passim

                  La crise, et surtout ses suites, ouvrent une fenêtre d’opportunité pour qui saurait la saisir. Le candidat du type libéral conservateur qui opèrerait une jonction entre le son parti et le Rassemblement National (je parle bien du RN, pas de Marine, qui est brûlée), ce candidat emporterait la mise.

                  1. pabizou

                    Non Passim, carrement non . Je suis rarement affirmatif, mais là c’est le cas . Tous ceux qui pensent que JMLP avait une vision libérale de l’économie se plantent dans les grandes largeurs . Il était Poujadiste et c’est très loin d’être la même chose . Il y a une porosité extrémement importante entre le RN et une grande partie des melenchonnistes et autres communistes avant que tu réunisses les libéraux même conservateurs et ces zozos, il passera de l’eau sous les ponts . Les deux sont des étatistes forcenés, persuadés que l’état peut être « stratege » ce qui est une connerie monumentale . Ni les uns ni les autres n’accepterons l’idée même que l’économie peut et doit se passer de leurs lumières, que le privé puisse assurer des fonctions qu’ils considèrent comme régaliennes (instruction, culture, environnement, rail, etc) . Et s’il y a une chose dont je suis certain, c’est que s’ils acceptaient une union electorale, elle ne pourrait que déboucher sur une arnaque le lendemain de l’élection . Avec ou sans Marine n’y changerait rien, il ne peut y avoir d’union entre l’étatisme du RN et le libéralisme, l’eau et l’électricité ne feront jamais bon ménage

                    1. Pierre 82

                      De deux choses l’une: ou bien la catastrophe économique de fin de confinement reste dans des limites gérables, et les choses arrivent à peu près à se remettre comme avant.
                      Dans ce cas, oui, on aura MLP d’un côté, et en face, un clone de Macron, « rassembleur » issu du sérail, et qui aura probablement plus la diction, le physique et la dégaine de Gérard Depardieu, histoire de montrer qu’on a un gars sévèrement burné, parce que les Français ne pourront plus voir en peinture les « celles-z-et-ceux », tout comme ils ont vu en Macron un type un peu plus présentable que Flamby et qui leur foutait moins la honte, mais qui politiquement est son clone.
                      Le peuple aura ainsi l’impression de tourner une page, et les business reprendra as usual.
                      Par contre, si la situation économique dérape, soit on aura deux personnes parfaitement inconnues pour le moment, soit il n’y aura juste plus d’élection du tout, car quelqu’un d’inattendu aura fait un coup d’état. Ou alors l’état de la France ressemblera à celui de la Syrie actuelle. C’est même une probabilité non négligeable.

                    2. Higgins

                      La catastrophe économique qui s’annonce va être un vrai révélateur. L’équipe de bras cassé qui préside malheureusement à nos destinés va tout faire pour dissimuler la merde au chat et rerarder l’inéluctable. L’idée général est que l’été se passe sans trop de casse pour le pouvoir avec les vacances comme d’habitude. Par contre, la rentrée va être chaude car là, entre les exigences financières (qui paye), le chômage qui va exploser, la crise sociale et politique, l’élastique du slip va être tendue en limite de rupture.

              1. Pheldge

                son métier, c’est l’opposition, elle ne sait rien faire d’autre ! la perspective d’être coincée 5 ans à l’Elysée, en milieu hostile, à devoir appliquer son programme pour de bon, et décevoir tout le monde en un temps record ? elle n’en veut pas, et n’en a jamais voulu !

                  1. Pheldge

                    la faire disparaître ? c’est difficile, elle est dépositaire de la marque Le Pen, et a repris la boutique familiale … Elle incarne ce parti qui mourra avec elle !

                1. Pythagore

                  Oui mais derrière, il y en a comme Ménard qui n’ont plus envie de jouer les seconds couteaux. Pas sûr qu’ils lui laissent le loisir de rester dans l’opposition.

  6. Opale

    Les chiens ont la dalle, l’argent ne tombe plus aussi bien, le confinement finit de leur fait perdre les pédales… les huissiers frappent plus fort aux portes malgré le covid, le groupe (international) pour lequel je bosse nous enjoint expressément de déposer en banque toute malheureuse espèce immobilisée en magasin parce que « pas de tréso », la panique en haut s’installe, les semaines qui arrivent vont confirmer que chaque entité réclame du pognon frais, et tous les coups sont permis.

    1. Aristarkke

      Nous avons bien remarqué que chez le boulanger-pâtissier du coin (il est tout seul sans concurrence proche mais travaille la qualité pour des prix restant dans ce qui est constata le ailleurs), son assortiment de week-end en pâtisserie est moins fourni depuis plusieurs semaines. On aurait pu penser que le confinement allait être compensé par une gourmandise augmentée mais la clientèle paraît davantage préférer réduire la voilure.

      1. Tout le monde réduit ses dépenses actuellement. La collecte du livret A explose.

        En fait, tout ceci n’est absolument pas bon signe, ça va être une catastrophe économique.

        1. theo31

          Il y aura un autre couvre feu pour empêcher les gens d’aller voir leur banquier quand Bruno la Merde aura fait vider les livrets A. La commande récente de drones n’y est pas étrangère.

          1. Blondin

            On n’en a pas fini avec Bruno Le Rigolo.
            Le Figaro et l’Opinion sont en train de nous le vendre comme futur Premier Ministre.
            Miam !

              1. Aristarkke

                Le Patron nous avait prédit que nous regretterons Peak de la Faribole…
                Hélas, rien de ce que nous voyons ne le contredit…
                Même les discours de Flop Joene sont insupportables de vacuité derrière des phrases pompeuses et de durée chavezienne.

                1. MCA

                  Je ne sais pas si ça te fait la mm impression qu’à moi, mais à chaque fois j’ai l’impression d’entendre un curé prêcher.

        2. Deres

          Il y a environ 30 millions d’actifs en France et presque 9 millions d’entre eux sont au chômage partiel. C’est un peu moins du tiers. Il faut ajouter à cela tous les CDD ayant pris fin et tout ceux qui n’ont jamais commencé. Et il faut compter 5 millions de fonctionnaires dont beaucoup n’ont plus de travail mais continue à être payer rubis sur l’ongle. Donc oui, cela va mal se passer …

          1. Opale

            Et ne pas oublier les gens en Intérim qui se retrouvent au chômage classique et pas au partiel (donc pas de certitude de retrouver son poste à la sortie de la déconfiture).

            1. gameover

              Et la certitude de ne pas pouvoir rempiler s’il a fait chier son employeur final pour être payé à 100%… car qui doit payer pour les contrats d’interim en cours qui ont été suspendus/annulés ?

              1. lafayette

                le pire c’est que ce tas de fonctionnaire va se ruer sur les vacances pour aller chercher encore quelques virus oubliés, histoire de bien montrer que leur pouvoir de nuisance ne s’arrête jamais.

          2. deres

            Le gouvernement devrait sabrer dans les dépenses donc les salaires des fonctionnaires, à hauteur de la perte d’impôts venant du secteur privé à l’arrêt. Mais il fait exactement le contraire. Non content de payer la plupart des fonctionnaires qui ne travaille pourtant plus, il va massivement augmenter ceux qui peuvent encore travailler via des primes. Autrement dit, il creuse volontairement encore plus l’écart entre les recettes et les dépenses. L’argent exceptionnel devrait être employé pour un plan de relance de la production qui manque de demande privé par une demande publique temporaire sur des produits utiles ou des infrastructures nécessaire. Là, ils vont jeter des dizaines de milliards en demande de produits chinois. Quitte à nationaliser, il faut surtout racheter à bas coût des parts étrangères dans les sociétés nationales.

            1. MichelC

              Il paraît qu’il suffit d’imprimer des billets, et comme cela plus de dettes.
              Diable, pourquoi n’y a-t-on pas pensé plus tôt? Jésus-Christ semble un exemple à suivre. Va falloir le mettre à la tête de la BNF. Et comme cela pourrait ne pas suffire, du pays.

          1. dede

            « Marc Fiorentino qui emploie les termes de « flinguer l’économie » »

            Je suis peut-etre moins connu mais moi, j’appelle ca du « carpet bombing »: interdire a tous ceux qui produisent de la richesse de sortir de chez eux, c’est un peu comme interdire de produire de la richesse.

            Certains vont decouvrir rapidement que l’economie, ce n’est pas un gateau a partager mais un gateau a preparer et que richesse est un terme economique pour designer ce qui est produit puis consomme… Sans gateau, il n’y a plus rien (mon pari a deux francs, c’est que la premiere famine du XXIeme siecle sera en Inde).

            1. theo31

              Certains vont decouvrir rapidement

              Comment dire ? Pas chez ces gros enculés de Sud en tout cas. Et beaucoup d’autres. En URSS, les gens étaient pétés de thunes mais il n’y avait rien à acheter.

              Ce sera pour d’autres la joie de goûter aux tickets de rationnement.

        3. Aristarkke

          Le fait que le livret À monte en recettes lui indique que la consommation n’est pas à son niveau courant, donc que la TVA va en prendre un coup sensible. Idem pour le chapitre des taxes sur carburants. Ce qui induit un recours inhabituel à l’endettement qui pèsera encore davantage sur le pays, dans l’hypothèse d’une certitude de remboursement…
          Ce dernier mouvement paraissant de moins en moins certain.

          1. RV

            S’il y a des secteurs qui connaîtront probablement un rattrapage, ça ne sera pas le cas partout, loin s’en faut. Les gens n’iront pas rattraper les bouffes au resto ou les kilomètres non parcourus. Globalement, en effet, on peut s’attendre à un bon coup de barre sur le montant des taxes à la conso.

        4. kekoresin

          Oui chef, les dodus livrets A détenus par ces bourgeois capitalistes responsables du Covid-19 avec cette mondialisation ultra libérale, ne seront pas trop difficiles à ponctionner. Les nigauds n’ont pas compris ce que veut dire « garanti par l’État ». En fait, il vaut mieux stocker du non périssable vu qu’il risque d’y avoir quelques changements d’étiquettes. Déjà, on peut voir certains produits de base, genre pomme de terre, qui commencent à flamber…

          1. MichelC

            Ce matin, j’ai acheté un petit kg de tomme de Savoie à 11 Euros.
            Sur d’autres produits, on voit déjà les hausses. Même si 1 centime.

          2. Al Bundy

            ds les hauts de france, ils ne savent plus quoi faire de leurs pdt, imagine un peu le marché des frites congelées, la cata….

            1. BDC

              La cata et pour la saison prochaine aussi. Vu les stocks pleins et les perspectives d’export revues à la baisse, les usines ont demandé de réduire les volumes. Heureusement que les plants sont bien arrivés de Hollande, les stations d’autoroute étant fermées, chose inédite: le chauffeur (Roumain ?) est resté dormir à la ferme. Les patates se vendent de moins en moins fraîches, mais le cochon se porte bien jusqu’à présent, on dirait que les gens ne cuisinent plus que des gâteaux et mangent du jambon. Pourvu que les abattoirs continuent à tourner.

              1. Al Bundy

                Je suis curieux de voir les ventes de farine ds les mois à venir, les gens font ils des gateaux, ou ont ils 3 ans de stock de farine chez eux…

                1. BDC

                  :mrgreen:
                  Jr testé négatif (1 mois pour guérir de sa toux) donc apparemment les bétaillères sont moins contagieuses qu’il n’y paraît.

                2. Pheldge

                  en fait notre accorte Très Sublime, élève un cochon, dans son jardin : une truie même, comme ça, y’a du lait pour Jr, du jambon et des côtelettes à te nous remplir le congélo, et des pièces de rechange pour HS, son époux, comme insuline, valves cardiaques …
                  Tout est bon dans le cochon ! 😉

      2. Opale

        C’est logique Harry, en période classique on élargit la gamme sachant que la perte engendrée par la prise de risque sera absorbée par le CA additionnel, là en période de vache maigre on réduit absolument les pertes et on s’en tient aux 20-80, les bases, les vendus d’office, et aux produits à faible coût en terme de perte. Vaut mieux jeter un éclair chocolat non vendu qu’un Paris-Brest, en coût matière/mise en œuvre.
        Par ailleurs, sans visibilité dans le temps, les clients restent gourmands mais prudents…

        J’ai lu truc drôle hier sur Fb : « si j’avais su que c’était mon dernier resto le 15 mars, j’aurais pris un dessert. » 😀

        1. Deres

          Cela montre bien la bêtise des gens au passage qui se sont précipités le weekend du 15 pour sortir et aller au restaurant … histoire d’être certain de choper le covid puisque le pic de contaminé a lieu au moment du confinement. Mais bon, vu la clarté du message présidentielle, on pourra toujours reporté la faute sur autrui, c’est ce qui compte au final. Surtout que l’on comprend maintenant que la plupart des contaminés sont asymptomatiques et plus contaminants que les malades.

              1. theo31

                Ceux qui ont porté plainte seront déboutés puisque le confinement n’avait pas encore été décidé. En attendant, on peut leur conseiller de commander chez Amazon un cerveau avec un bon manuel d’utilisation.

                1. gameover

                  Je n’y retournerai pas, y a fallu que j’insiste pour qu’ils aillent garer ma voiture, et quand ils me l’ont rendue elle était même pas lavée pffft…

            1. MichelC

              Ou aller sa vieille mère en EPAD. C’est un EPAD temps.
              Bande de trous du luc.
              Ou se tirer vite pour ne pas se retrouver avec son enfant de 12 ans dans 30 m2.

      3. Pierre 82

        Mon boulanger ne fait plus de pâtisseries, il m’a expliqué que les gens faisaient des gâteaux à la maison pour tuer le temps, et qu’il n’y avait plus de demande… en tous cas, après quelques jours de confinement, il n’en faisait plus, sauf sur commande (il a laissé tomber) et le week-end, mais sans grand succès. Sans doute que le week-end, les clients achèvent de digérer les gâteaux maisons tout secs, ou brûlés, ou pas cuits, ou trop sucrés.

  7. malicorne

    Lire les ouvrages de Chantal DELSOL, et vous comprendrez pourquoi nous sommes cérébralement formatés marxistes, dans chacune de nos petites (en avons nous d’ailleurs des grandes ?) pensées, actions et réflexes au quotidien.

      1. Pheldge

        oui, comme tu dis, en CE lieu : allez, à la louche du Papet 20 personnes, c’est tellement négligeable sur 66 millions d’étatistes forcenés, pour les plus modérés …

        1. Ultima Ratio

          Ne pas oublier ceux qui lisent mais ne commente pas.
          D’ailleurs je serais intéressé de connaitre les chiffres de la fréquentation.
          Peut-être que le seigneur des lieux les connait ?

          1. Il y a heureusement un peu plus de lecteurs que de commentateurs. Actuellement, le blog tourne à 6000 vues par jour de moyenne. C’est très variable pour le même billet sur Contrepoints (ça peut aller à moitié moins, ou faire 10x plus)…

            1. MCA

              6000 vues..

              Un même lecteur se connectant 30 fois par jour, je suppose que ça compte pour 30?

              Il serait intéressant d’obtenir le nombre d’individus lecteurs (agrégation sur l’adresse Email par ex)

              1. « Un même lecteur se connectant 30 fois par jour, je suppose que ça compte pour 30? »
                Pas tout à fait ; tant qu’il conserve la même ip, non. Mais beaucoup de gens consultent en mobile, ce qui veut dire qu’on aura plusieurs IP au cours d’une journée. Et pour les adresses emails, si le lecteur n’est pas enregistré, on n’a pas d’autre info que son IP.

                1. durru

                  Avec le confinement et la connexion en wi-fi sur la box de la maison, la multiplication des IP sur la journée risque d’être bien moins importante qu’avant. Ça doit approcher plus de la réalité en cette période 🙂

                    1. Dr Slump

                      NordVPN est tout à fait bien. Le choix existe, du gratuit de base au plus cher complet et performant. Pour se faire une idée personnelle les comparatifs honnêtes se trouvent facilement.

          2. Pheldge

            pffff… rien que des menteries -sauf vot’ respect Patron- Tout le monde ici, sait que le Patron, il bidouille des programmes, et qu’il te nous fait un robot lecteur une main attachée dans le dos, alors moi je m’en tiens à ce que je vois, une poignée de commentateurs et tâteuses, une petite vingtaine, et encore, vu que y’en a des qui trichent, et j’ai des noms ! 😉

  8. Raoul Kermes

    Temps court je ne sais pas. Google news espagnol est resté fermé depuis.
    Voir https ://support.google.com/news/publisher-center/answer/9609687?hl=es (en espagnol)

        1. Pheldge

          c’est normal, c’est la fachosphère, ils font que ça, rien que de mentir ! heureusement qu’il y a encore une presse sérieuse fiable, non orientée, qui elle, sait faire son boulot !

  9. bob razovski

    Cet article illustre toute la complexité du principe des droits d’auteurs en fonction des pays et des époques.
    Pour ceux que ça intéresserait, je vous propose un petit éclaircissement 😉

    Nous sommes ici devant 2 principes différents (U.S. vs France), mais qui entérinent de façon commune l’idée qu’il existe bien une « propriété intellectuelle » (A contrario de feue l’URSS, par exemple). A ceci près que la France tend vers l’idée d’une propriété « incessible » alors que les U.S. estiment que s’il y a propriété, il y a droit de cession totale et n’y revenez plus. Un auteur US peut tout vendre d’un coup et renoncer à de possibles royalties (tout en restant auteur reconnu) quand en France, si on veut tout vendre, il faut « disparaitre » du contrat.
    Mais alors, comment vivre en France si on ne peut vendre sa propriété, sa production ? Ha…
    Il est donc admis que pour permettre aux auteurs de bouffer, ils peuvent vendre « l’usage » de leur propriété intellectuelle. Concrètement, l’auteur autorise l’éditeur à publier son texte selon un savant contrat qui permettra à l’éditeur de se rembourser de « l’achat » du texte à son auteur sur les ventes, après publication. Mais la propriété reste belle et bien au seul auteur. On pourrait parler là de « location ».
    Sachant cela, pourquoi Google est-il en infraction avec le droit français ? Parce que Google n’a pas fait que « répertorier » les articles existants, la société s’est aussi appropriée les contenus et contenants (donc les travaux d’auteur et d’éditeur) en les rendant consultables sur son interface perso « googlenews » sans pour autant signer de contrat avec les ayants droits.
    Ensuite, pourquoi ça a du mal à se résoudre ? Là on entre dans la discussion de chiffres. Il est évident que ces problèmes se règlent « facilement » à l’aide d’un contrat, encore faut-il que les parties évitent la mauvaise foi. C’est pas gagné.
    Mais pire encore, à ce moment, le schéma économique du « droit d’auteur » français fait intervenir un troisième larron… vous avez deviné : l’état. Evident, puisque c’est lui qui in fine achète toute la production de jus de cervelle, via les subventions aux journaux. Il a donc toute légitimité pour jouer de son poids dans la balance, avec toute la finesse que l’on connait.
    Ainsi, ce qui aurait pu se régler à coup de contrat entre propriétaires et utilisateur se transforme en « gentil état français contre méchant pirate ». Forcément, ça va bien se passer 😉

    1. Dr Slump

      Avec l’avènement du web et du partage en ligne, les traditionnels droits d’auteur et de propriété intellectuelle perdent tout sens. S’adapter ou mourir, on ne refait pas le monde…

      1. bob razovski

        Certes, mais dans toute société, tant que le droit à la propriété privée est reconnu, son commerce ne peut se faire qu’avec contrat.
        Tant que le principe de la propriété intellectuelle n’est pas battu en brèche, c’est le modèle actuel qui prévaut.
        Et ça me pose un problème : Même si le modèle français est archaïque au possible tant il est réducteur et castrateur, dans « propriété intellectuelle », il y a encore « propriété ».
        Pour un libéral, où s’arrête la propriété ?

        1. bibi

          Mais le droit de propriété existe sur le web, Google n’indexe que le contenu auquel il a accès, donc Google n’exploite pas indûment la propriété d’autrui pour gagner de l’argent.

          Donc à partir du moment ou les sites de presses acceptent d’être indexés par Google (ou tout autre moteur de recherche), ils autorisent Google à utiliser leur propriété, et ils le font parce qu’ils en tirent un bénéfice mutuel.

          Le problème c’est que la répartition des bénéfices ne plait pas aux sites de presses, donc ils en appellent à l’état pour obtenir une plus grosse part des bénéfices, parce qu’ils savent que leurs articles ne valent rien ou presque.

          1. Higgins

            C’est un combat d’arrière-garde. Cette presse a loupé le virage du numérique et de l’internet. Confite dans ses certitudes et ses subvention, elle est désespérément obèse et n’a plus d’avenir. 90% des articles répertoriés n’ont que le titre d’intéressant et la toile fourmille de site où le niveau des analyses produites laisse loin derrière les rédactions effectuées par les pisse-copies officiels. C’est comme la Poste qui court après Amazon. Trop peu, trop tard.

          2. bob razovski

            C’est plus vicieux que ça. Et à plusieurs niveaux.
            1) google ne demande pas d’autorisation pour indexer. C’est quelque part logique, car c’est un moteur de recherche
            2) google en profite pour thématiser et créer une page « news » avec des liens, c’est là que ça coince, parce qu’il n’y a toujours pas de demande d’autorisation et que, selon les interprétations de la loi (et sa territorialité) ça peut être une infraction à la propriété intellectuelle, ou pas.
            3) google fonctionne à l’envers et demande aux ayants-droits de se manifester pour faire retirer l’indexation. Il y a une sorte d’accord tacite, mais à l’envers.
            4) toute partie prenante dans ce genre d’affaire a intérêt à faire durer le plaisir parce qu’en cas de procès avec victoire, les indemnités sont bien plus importantes qu’en cas de retrait immédiat.
            Le nombre de cas, dans ma branche (musique) où des ayants droits ont laissé faire (cas de samples utilisés dans le rap, notamment) puis ont attaqué une fois le carton commercial fait —> Jackpot ! L’un des plus connu est « Ice Ice Baby » de Vanila Ice, titre qui tourne avec un sample de Queen/Bowie « , la basse de Under Pressure ». Queen ne s’est manifesté qu’une fois que le titre était au top: coucou, j’ai jamais donné mon accord, je suis lésé, envoyez l’oseille, toute l’oseille.
            On retrouve ce cas de figure ici, où les ayants droits estiment que le préjudice financier est énorme, car le trafic généré a rapporté beaucoup de cash.
            Soyons clairs, si le trafic via google n’avait pas généré autant d’argent pour google, on n’aurait jamais vu le début d’un procès à l’horizon, qu’il y ait infraction aux droits d’auteurs, ou pas.

            1. gameover

              Amha celui qui met en document quelconque ou son site en accès libre ne peut se prévaloir d’un copyright. S’il en veut un, il n’a qu’à le mettre en accès restreint avec identifiant et mot de passe… et le client aura à signer un contrat pour avoir cet accès. On peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre et la fille de la fermière…

            2. bibi

              C’est le propriétaire du site qui décide ce que Google peut faire du contenu de son site, et c’est à la porter de n’importe quel teubé, fusse-t’il même journaliste que de bannir Google.

              support.google.com/news/publisher-center/answer/9605477?hl=fr

            3. lafayette

              Et si on va sur internet c’est pour partager et être vu.

              Donc la notion de propriété intellectuelle me fait pisser de rire. Notion liée à la création et l’innovation, elle n’a plus vraiment sa place dans des alignements de mots de plus de 200 ans. Sinon on changerait 3 virgules à chaque brevets d’invention pour les faire perdurer sans motifs valable.

              Il s’agit plus d’une sorte de propriété morale à défendre pour rétribuer un auteur pour sont travail temporaire. Google reste un outil plus qu’une machine opportuniste. Mais à ce niveau tout contributeur serait donc auteur. Et il faudrait être payé pour toute parole dite.

              Combien reprennent des phrases habituelles, que l’on voit partout et qui sont d’usage courant ?
              C’est exactement ce qui ne peut pas être protégé. L’usage courant.

              1. Pythagore

                Surtout que si l’on relève dans les articles ce qui est de l’information et ce qui est de la rhétorique et la morale, pour amener le sujet, il ne reste plus qu’une ou 2 lignes éventuellement intéressantes, tout le reste est du phrasé.

            4. Husskarl

              L’autorisation pour l’indexation tient en deux mots dans le code index=nofollow.
              Donc Google a l’autorisation d’indexer ces pages.

    2. deres

      C’est encore deux poids et deux mesures. En dehors des professions « artistiques », on applique le même droit que les américains. Les salariés n’ayant strictement aucun droit sur leur production intellectuelle qui est donc cessibles entièrement et sans difficultés. Donc une page de roman est incessible mais une page de code ou le contenu d’un mail l’est. Si tu écrit ta vie dans les commentaires du code, comment on fait ? Un artiste potier conserve éternellement des droits sur ses pots alors ? On voit bien que l’on fait une division arbitraire entre art et artisanat.

      1. gameover

        « Un artiste potier conserve éternellement des droits sur ses pots alors ? »

        C’est bien ce qui a été mis en place pour les architectes : la photo des monuments sur lesquels ils ont travaillé n’est plus libre de droit il me semble, d’où le problème de Wikipedia qui ne met plus de photos sur des bâtiments récents. Il semble que c’est de même sur FB sauf si c’est vraiment pas le sujet principal de la photo (à confirmer)

        1. Dr Slump

          C’est pour ce genre de raison que je dis que le principe de propriété intellectuelle (PI) de grand-papa est maintenant dépassé avec le web. Il est à repenser et réadapter complètement. D’ailleurs il y a des auteurs libéraux ou libertaires qui sont très critiques du code de la PI, et qui proposent des alternatives. Je n’en sais pas plus.

    1. glot

      Tout le monde sait que la situation de monopole de la distribution de la presse papier en France est aux mains des NMPP (PRESTALIS) et que cette agence est totalement infiltrée par la CGT et le PCF. Pour y travailler il fallait être encarté chez eux.

      1. bob razovski

        Le fameux « syndicat du livre », qui n’a rien à envier au « syndicat de la magistrature » question couleur. Les libraires en ont des belles à raconter sur ce distributeur.

      2. Pheldge

        Non, justement, tout le monde ne sait pas, ça serait plutôt « quasiment personne ne sait » pareil pour le « syndicat du livre » .
        D’ailleurs quand j’étais ado, j’entendais parler du « syndicat du livre-CGT » …

  10. Raoul Kermes

    Par ailleurs,
    avec google news, un simple coup d’oeil permet de scanner la couverture de n’importe quel évenement, pour clicker droit au grain sur le rare éventuel article qui en fait un traitement différent.

    Cette présentation sans artifice, synthétique, forcément ça déplait aux voleurs, menteurs usurpateurs et autres enrobeurs de merde de chien moisies en barbe à papa,ainsi bien trop exposés et mis à nu pour ce qu’il sont et la valeur ajoutée réèle de leur travail : bulle !

  11. Deres

    Oui, les français se mettent à produire des masques et du gel hydroalcoolique de tous les côtés. Mais cela ne durera pas.

    En effet, après son imprévoyance, notre gouvernement a commandé en notre nom en Chine des milliards de masques et autres accessoires indispensables. Il faudra bien entendu attendre juin, c’est à dire à peine 3 mois de retard. Je n’ose imaginer les concessions que nous ferons à la Chine pendant cette période où ils tiendront nos politiques par les c***. Macron n’évoque d’ailleurs les mensonges chinois que du bout des lèves quand l’information devient tellement mainstream que même les chinois lâchent du lest en augmentant probablement sur ordre très légèrement le bilan. C’est un critère pour aller au goulag donc pourquoi un fonctionnaire chinois ferait cela sinon sur ordre ?

    Ces accessoires chinois, qui seront très probablement distribués gratuitement, vont donc détruire la pauvre production française qui se met en place. Déjà en interdisant leur commerce, même à prix fixé, ils avaient empêché les entreprises de se mettre à en produire durablement : celles-ci le font bénévolement et localement d’ailleurs car la commercialisation et le transport sont interdits.

    Bref, la contradiction est complète entre un gouvernement fantasmant sur une réindustrialisation française et le même gouvernement utilisant la nouvelle dette pour payer des investissements productifs massifs en Chine … Vu les volumes que produiront les chinois pour nous, inutile de croire que nous pourrons créer des micros-filières rentables…

    1. Deres

      Nota : le terme gratuit est à prendre au sens flambiesque, c’est à dire que ce n’est « pas cher car c’est l’Etat qui paie », donc sans se soucier du payeur final mais juste du payeur apparent.

    2. theo31

      18 000 morts en un mois et sans coups de feu (paraît qu’on est en guère) avec le meilleur modèle social et hospitalier du monde, on comprend pourquoi le pédéraste de l’Elysée cherche à détourner l’attention sur les Chinois.

      1. Francis Kuntz

        il y a 1500 morts/jour en France de diverses raisons, donc non le coronavirus n’est pas une catastrophe sanitaire, du moins si on s’en tient aux chiffres officiels évidemment …

        1. durru

          Sauf que là, d’après les chiffres de l’INSEE, pour la dernière dizaine de mars on est à plus de 2000 décès par jour, et ce n’est qu’en avril qu’il y a eu plus de 500 décès covid à l’hôpital. Les premiers chiffres très partiels sur les premiers jours d’avril approchent déjà les 2500, d’ailleurs.
          C’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses…

        2. paf

          C’est une catastrophe logistique, qui met tres bien en evidence l’incompetence de l’etat francais en action pratique.La seule logistique disponible est banquaire et fiscale.

          1. bibi

            Remplacé aliment par masques, et Odessa par Chine et le tour est joué.

            « Que, selon l’invention socialiste, l’État se substitue au commerce, qu’arrivera-t-il ? Je prie qu’on me signale où sera, pour le public, l’économie. Sera-t-elle dans le prix d’achat ? Mais qu’on se figure les délégués de quarante-mille communes arrivant à Odessa à un jour donné et au jour du besoin ; qu’on se figure l’effet sur les prix. Sera-t-elle dans les frais ? Mais faudra-t-il moins de navires, moins de marins, moins de transbordements, moins de magasinages, ou sera-t-on dispensé de payer toutes ces choses ? Sera-t-elle dans le profit des négociants ? Mais est-ce que vos délégués fonctionnaires iront pour rien à Odessa ? Est-ce qu’ils voyageront et travailleront sur le principe de la fraternité ? Ne faudra-t-il pas qu’ils vivent ? ne faudra-t-il pas que leur temps soit payé ? Et croyez-vous que cela ne dépassera pas mille fois les deux ou trois pour cent que gagne le négociant, taux auquel il est prêt à souscrire ?

            Et puis, songez à la difficulté de lever tant d’impôts, de répartir tant d’aliments. Songez aux injustices, aux abus inséparables d’une telle entreprise. Songez à la responsabilité qui pèserait sur le gouvernement.

            Les socialistes qui ont inventé ces folies, et qui, aux jours de malheur, les soufflent dans l’esprit des masses, se décernent libéralement le titre d’hommes avancés, et ce n’est pas sans quelque danger que l’usage, ce tyran des langues, ratifie le mot et le jugement qu’il implique. Avancés ! ceci suppose que ces messieurs ont la vue plus longue que le vulgaire ; que leur seul tort est d’être trop en avant du siècle ; et que si le temps n’est pas encore venu de supprimer certains services libres, prétendus parasites, la faute en est au public qui est en arrière du socialisme. »

            Frederic Bastiat : Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, chapitre VI Les intermédiaires
            http://bastiat.org/fr/cqovecqonvp.html#les_intermediaires

        3. deres

          Faudra voir après coup la répartition des morts en fait. Autant ceux en EPADH ne détruise pas notre économie car ils étaient improductifs et en attente de départ dans les faits, autant ceux plus jeunes ont un impact à long terme. La facture en médecin et personnel soignant, donc des actifs formés, risque d’être économiquement impactante à long terme. En Italie, plus de 150 médecins décédés pour le moment je crois. D’un autre côté, il y a une chute drastique des morts sur les routes donc de gens assez jeunes. Cela doit bien faire plus de 300 morts par mois en moyenne. Cependant à l’oreille, il reste des motos sur les routes et elles roulent encore plus vite que d’habitude.

          Le souci est surtout que rien n’était organisé pour se protéger d’une pandémie. Et les limites administratives comme par exemple le besoin d’une autorisation pour faire de la livraison nous plombe un maximum. Dans les faits, les restaurants qui n’en faisait pas auparavant ont du mal à la mettre en place.

          Ce qui a été catastrophique est aussi l’annonce du gouvernement que vous serez payer si vous devez rester chez vous à garder vos enfants. De manière réaliste, une bonne partie de ceux qui auraient pu s’organiser autrement se sont jetés dans l’aubaine. Pleins de salariés ont niés avoir des connexions internet haut débit ou de PC à la maison et ont immédiatement téléchargé le formulaire. cela montre bien le raisonnement de fonctionnaire de notre gouvernement. Les gens travaille pour leur intérêt et ne sont pas tous de bonne volonté.

          1. MichelC

            Cependant à l’oreille, il reste des motos sur les routes et elles roulent encore plus vite que d’habitude.

            Remerciez ces généreux donneurs d’organes. Heureusement, le cerveau ne se greffe pas…
            Qu’en est-il des greffes en ce moment? Gelées?

          2. gameover

            Oui pour cette annonce catastrophique et aussi celle sur les loyers… effet d’aubaine… surtout que c’était pas clair : suspendre le paiement ca veut dire quoi ? Et en fait ça ne concernerait que les baux commerciaux…
            Un discours écrit avec les pieds… et ne pas utiliser une seule fois le mot confinement…

      2. Deres

        Macron n’accuse les chinois que du bout des lèvres et en mots choisis. Et seulement après que ces accusations venant des USA soit devenus mainstream dans la presse. Bref, il ne le fait que pour préserver son image dans la presse et ne pas passer pour un idiot ou un naïf. En réalité, toute ses décisions pour faire face aux diverses pénuries se basent sur les livraisons chinoises et il le sait. Il ne veut donc surtout pas froisser le grand frère chinois. Sinon, on se rendra compte à nouveau en mai que le Roi est nu quand les livraison de slip chinois seront en retard. En juin, la hausse de la production française ne couvrira même pas les besoins des soignants si j’ai bien compris. Ceux-ci ont triplé leur production mais il n’y a en fait pas vraiment de plan national de production, tout l’espoir étant basé sur des livraisons chinoises. Et des masques de nouvel catégorie pour le reste des français. Car l’important, ce n’est pas d’avoir des masques, mais que ces masques soit soigneusement tamponnés par l’administration.

        1. Deres

          D’ailleurs on pourrait se servir d’écharpe au pire en attendant. Mais on ne peut pas homologuer des écharpes donc niet, le message officiel est que cela ne sert à rien, voir mieux que c’est dangereux … La filtration, cela ne marche qu’avec un nombre d’épaisseur homologué de ouate AFNOR et des élastiques certifiés. Il faut croire que ce qui repousse les virus, c’est le tampon administratifs.

          1. gameover

            Y a cette affaire de gel HA qui en fait ne faisait que moins de 30 degrés alcoolique et qui fait dire aux gens qu’il faut bien que l’état mette son nez dedans pour qu’on soit protégé contre les vils profiteurs, sans penser une seconde qu’il suffit de lire l’étiquette (illisible tellement il y a d’infos réglementaires*) ou d’en appeler à la responsabilité du revendeur et de son assurance s’il y a des victimes**

            * : sur les e-liquides, la réglementation interdit in fine (grosso-modo) de vendre des flacons nicotinés de plus de 20 millilitres : ce qui fait un flacon de environ 15mm de diamètre et 30mm de haut et l’étiquette est enroulée autour du flacon sur 3 tours et tout ça mis dans une boîte en carton avec une notice papier.

            ** : dans un monde avec moins de réglementation, les fabricants et distributeurs auraient intérêt à mettre sur leur produit le nom de leur compagnie d’assurance pour tranquilliser le client, et le benchmark fera le reste…
            L’avenir est à l’énergie et aux assurances…

        2. Higgins

          Nos relations avec la Chine sont un peu tendues en ce moment. Terminée l’époque où un corps expéditionnaire occuper Pékin et visiter la Cité interdite (1860). Les chinois se vengent

        3. Higgins

          JP Chevallier soutient la thèse que cette crise a été initiée par le Deep State US pour casser la réussite économique de Trump et ainsi le mettre à terre. Outre que la réactivité de l’économie US est inversement proportionnelle à celle de la Grance, Trump semble ne pas se sortir aussi mal que les médias grançais le prétendent de la crise du Coronavirus. L’homme est malin et en jetant quelques miettes sur la Chine, il dirige une nouvelle fois le jeu.

          1. Pierre 82

            Il me fatigue, parfois, le Chevallier… bien sûr, les Chinois se sont alliés avec les démocrates et les iraniens et Macron pour faire trébucher le Donald. Ça doit être ça, oui.

            1. durru

              Merci pour la confirmation du scénario que j’avais présenté, mais vous avez oublié les Italiens et les Espagnols. Insignifiants ?

        4. MCA

          @Deres 17 avril 2020, 14 h 43 min

          « Ceux-ci ont triplé leur production »

          Ça me fait toujours sourire ces éléments de langage.

          Quoi qu’on en pense, trois fois rien ça s’obstine à ne pas faire pas grand chose.

          Manifestement les énarques voudraient nous persuader du contraire.

          1. Pythagore

            Dans un email complotiste que j’ai recu, il était dit:
            « L’Ethiopie, par exemple, compte 3 lits d’hôpitaux pour 10 000 habitants. » (c’est trop horrible)
            .
            En France, c’est 0,75 lit en soin intensif pour 10.000 habitants, donc en fait je vais aller me faire soigner en Ethiopie, y’a carrément plus de lits !
            ( 5000 lits / 66000000 habitants x 10000 = ~0,75 )

          2. gameover

            C’est de mon avis le plus gros problème (les chiffres et donc les maths en france) et c’est à se demander s’il y en a qui savent qu’on est plus de 66 millions et que le personnel hospitalier c’est plus d’1 million de personnes : et du coup une info sur 5 millions de masques fait la une… et un milliard de masques c’est l’opulence… alors qu’en pas 15 jours c’est cuit, voire une semaine en le changeant au bout de 4h (conseillé) et qu’il a fallu 3 mois pour les avoir (et ils sont pas encore là).

        5. deres

          D’ailleurs Macron n’a parlé des chinois que lors d’un interview avec le Financial Times. (Oui, il a le temps de faire des interviews privatifs avec la presse étrangère). ceux-ci lui ont posés des questions internationales que la presse française ne se permettait pas alors d’évoquer. Une fois fait, celle-ci a transmis religieusement le point de vue du Président. Il y a même eu un communiqué officiel de la présidence le lendemain pour clarifier ce que la presse devait dire.

          C’est réglé comme du papier à musique. On voit les débats et els informations apparaitre dans la presse étrangère. Elle n’arrive chez nous que quand elle sont sanctionné par le pouvoir.

        6. Dr Slump

          Ca va se passer comme je l’ai prédit: les casques et les fusils arriveront quand la guerre sera finie. Syndrome de l’horloge en panne: le gvt fait tellement de conneries que forcément, celles que je prédis se réalisent :mrgreen:

        7. lafayette

          D’ici qu’ils mettent la main sur la jet set qui tourne le covid dans le monde entier, on va même pas se demander pourquoi ce vecteur n’est pas confiné depuis le début.

    3. pabizou

      Où as tu vu qu’ils voulaient réindustrialiser? je crois plutôt qu’ils veulent avant tout mettre la main encore plus dans ce qu’ils ne savent pas faire, comme d’ab et comme d’ab, pour ton bien, de préférence, tout ton bien . Après tout, ils le valent bien, non? qu’est ce qu’on ferait sans eux? Ce sera comme ça tant que la question ne sera pas inversée dans l’esprit des gens .

      1. Deres

        Ils disent vouloir réindustrialiser mais ils agissent à l’inverse comme d’habitude en favorisant l’industrie chinoise, y compris pendant la crise. Ensuite, avec le principe de précaution, ils vont continuer à pourrir le pays à base de décrets idiots et règlementations tatillonnes, pendant que les chinois feront leurs emplettes dans nos secteurs stratégiques.

          1. Deres

            Nos politiques ne sont pas Keynésien en fait. Ils ont juste gardés des livre d’économie de Keynes faisant des centaines de pages la notion qui les arrange qu’augmenter la dépense publique est bénéfique ie le multiplicateur keynésien. C’est de toute façon ce qu’il font avec tous les rapports. Ils en extraient le peu qui les arrange et oublie le reste avec la mauvaise foi qui les caractérisent.

              1. bibi

                Il est revenu sur sa propre théorie de son vivant, la preuve en est dans son dernier article paru à titre posthume dans The economic Journal.

                It is for this reason that, speaking in the House of Lords, I claimed that  » Here is an attempt to use what we have learnt from modern experience and modern analysis, not to defeat, but to implement the wisdom of Adam Smith. »

                J.M. Keynes
                The Economic Journal
                Vol. 56, No. 222 (Jun., 1946), pp. 172-187

                Source : jstor.org/stable/2225789?seq=1
                Article accessible avec un compte gratuit.

    4. Higgins

      Ca me fait penser à la sortie de la Grande guerre pour l’industrie aéronautique. Il était logique que, durant le conflit, le gouvernement commande des avions en grande quantité pour les besoins du conflit. Les industriels concernés, le plus souvent des jeunes et brillants ingénieurs, ont donc construit les usines requises, embauché le personnel nécessaire et, répondant aux besoins opérationnels de l’EM, élaboré des appareils performants. Les progrès techniques en quatre ans de guerre sont réellement impressionnants. A la signature de l’armistice, les commandes sont généralement annulées (en 1918, l’industrie française produit près de 25 000 appareils de tout type étant de fait la première du monde. Ses productions équipent même l’aviation américaine. Le coup d’arrêt a été brutal). Du coup, entre le reliquat des productions stoppées et les avions rendus disponibles par la démobilisation inévitable qui intervient à l’été 1919, il y a une multitude d’appareils disponibles sur le marché à des prix défiants toute concurrence. Pour faire payer l’Allemagne vaincu, qui avait également sa production aéronautique, nos politiciens exigent qu’elle livre l’intégralité de sa flotte aérienne (article 203 du traité de Versailles). Cette dernière est donc stockée un peu partout et généralement en plein air. Elle finira par pourrir au soleil ou détruite par le feu (Villacoublay avril 1919) sans qu’on sache toujours l’origine de ce dernier.
      Au bilan, peu ou pas de recherche avancée pendant une dizaine d’année et un pays qui s’endort, repu, sur ses lauriers. Le réveil sera brutal vingt ans plus tard. Pour nous, les commandes de masques vont arriver en trop grand nombre, trop tard et, in fine, ne serviront à rien. Elles finiront comme les avions allemands. Les politiques vont pavoiser pendant quelques semaines. On s’en débarrassera (des masques) lorsque les dates de péremption seront atteintes. Le matériel ne sera pas renouvelé et, à la prochaine crise, beng! La dêche!

      1. Pierre 82

        A la prochaine crise, on aura plusieurs milliards de masques en stock, on aura construit des entrepôts gigantesques pour les centaines de milliers de respirateurs. Ah, merde, la prochaine crise sera un attentat contre un centrale nucléaire. Merde, on n’a pas di’ode. C’est pas grave, on expliquera qu’avec un FFP2, on ne risque rien…

  12. BarbetNissart

    Lecteur ravi de ce blog depuis de nombreux mois je fais aujourd’hui ma 1ère intervention
    1/ pour dire que j’ai connu ce blog grâce justement à Google news
    2/ le boss a oublié de préciser que pour le moment la décision d’Amazon n’a pas d’impact sur les salariés (ni sur les finances de la Fwance) puisqu’ils ne sont pas au chômage partiel et leur salaire est maintenu à 100%. Et je dis ça en ne soutenant pas Amazon ni en n’ayant jamais commandé chez eux (pas par anti-américanisme mais pour ne pas remplir les poches d’un Bezos Démocrate)

    Portez-vous bien.

    1. gameover

      Quand tu es à la tête d’une entreprise, il est préférable de faire croire que tu es de gauche plutôt que dire que tu es de droite…

        1. gameover

          Oui moi je fais du social monsieur !
          C’est chiant les voitures neuves, y a rien à faire dessus… alors qu’à partir de 6 ans… miam… les voitures sociales… de la réparation sociale… ou ca fait du contact social : le client revient souvent : un coup la distri, un coup l’embrayage, un coup la direction, un coup les freins… ça en fait des coups… euh des coûts aussi

              1. Opale

                Tu nous provoques!!! Sachant pertinemment qu’on ne peut avoir accès en ce moment ni à aucune piscine, ni aucun bain de soleil !

                1. gameover

                  Ferme les yeux… chhhhh chhhh t’entends les vagues ? :mrgreen:
                  Mets de la crème… fais gaffe aux coups de soleil… t’es déjà toute rouge… :mrgreen:

              1. Dr Slump

                De nos jours passé 25 ans elles ont déjà dépassé le kilométrage moyen, et faut tout refaire: l’allumage, le châssis… le pot… 😀

        1. Pheldge

          pour ce que ça lui a rapporté … se faire embobiner par Tonton, puis dépouiller par ses amis du Lyonnais, banque nationalisée, pour finir au gnouf avec ses biens saisis, y’a pas à dire, être de gauche et patron, c’est le duo gagnant !

        2. gameover

          Ouais mais c’est qu’il était pas assez de gauche, la preuve : il avait gardé les sous pour lui… il aurait pu en donner à la ligue contre le cancer… bah nan… du coup c’est la ligue qui lui a donné un cancer :mrgreen:

              1. Pheldge

                on oublie souvent son surnom, Plu-Ho De, le « Maître des Sages » en mandarin, donc son nom complet c’est : Lao  » Plu-Ho Dei » Tseu.

      1. theo31

        Bezos est A ME RI CAIN. Pas besoin de lui rajouter des tares pour le rendre infréquentable auprès de la crème de bite intellectuelle française.

    2. paf

      ne pas commander sur amazon pour ne pas enrichir Bezos, c’est beau comme de voter.Amazon, c’est Bezos tout seul.C’est lui qui fait les paquets et les amene a la poste. Et s’il est multimilliardaire, ce n’est pas parce que son business model est brillant et ultra utile.Donc ca fait du sens de ne jamais rien leur commander.
      J’admire cette dissonnance mentale qu’on a en france ou l’on peut a la fois lire h16, se dire liberal, et boycotter Amazon parce que son ceo gagne des sous. Imagine comment t’aurais l’air con en disant ‘je boycotte Darty’

      1. Aristarkke

        De plus, Amazon est copiable sans la moindre vergogne. Le concept est enfantin. Mais tout est dans l’exécution, comme aurait dit Napoléon et 25 ans de retard ne se rattrapent pas en deux coups de cuillère à pot.

  13. Dr Slump

    Crise économique
    La France: vite des lois contre les méchantes entreprises

    Crise sanitaire
    La France: vite des lois contre les méchantes entreprises

    Succès économique
    La France: vite des lois contre les méchantes entreprises

    Succès scientifique
    La France: vite des lois contre les méchantes entreprises

    Agressions, vols, crimes, attentats
    La France: vite, assouplir les lois pour les criminels… vite, des lois contre les entreprises!

      1. Dr Slump

        Tout juste Major, je ne savais pas trop comment le caser, et puis j’ai considéré que ça rentrait dans le cas de figure « vol, crime, etc ».

  14. Gerldam

    J’ai adoré le « Google Classic » avec réponse en 30 jours.
    En fait, c’est le modèle bureaucratique français: à toute question, il ne sera répondu que lorsque le fonctionnaire en charge de la question aura fini de répondre à celle envoyée il y a six mois et qui va prendre un bon mois de recherche. « Allow an indefinite amount of time for a reply » est la devise de notre brillante administration.

    1. gameover

      J’ai arrêté de lire après «copyright éternel »

      « Sinon, en 2021, c’est 50% des acteurs culturels qui vont disparaître dans le monde », développe le musicien. »

      Ricardo…
      (Keko, non y a pas une faute d’orthographe)

  15. petit-chat

    L’épilepsie gouvernementale montre bien que la propagande tous azimuts à propos du conarvirus a pour seul objet de bouziller définitivement l’économie (on peut s’attendre à ce que 500 000 entreprises calanchent).

    1. Ben

      Oui mais dans quel but?
      Ils vivent du prélèvement sur la valeur ajoutée. C’est un peu comme un parasite qui tuerait son hôte. Une économie bousillée, ca leur apporte quoi? Nationalisation totale? Je pensais qu’on etait dans le culte de la création de valeur pour l’actionnaire? ( ça veut dire entreprise performante aka toutes les parties prenantes ok, pas juste l’actionnaire)….
      Je penche plutôt pour le billet d’il y a quelques jours, la mort par précaution….

      1. deres

        Ils n’ont pas de buts, ils gouvernent à la petite semaine en fonction des idées des visiteurs du soir. Les grandes stratégies sont imaginés ensuite pour enrober leur mouvement brownien d’une trajectoire semblant décidé à l’avance.

      2. Pythagore

        Je ne sais pas si c’est le but, mais la politique Macron favorise les grdes entités. Les orgies de lois ne sont absorbables que par des grds groupes (ds la limite du possible). Et donc à mon avis, c’est pour eux qu’il travaille, et c’est l’objectif de sa politique, faire en sorte qu’il n’y est plus que des grds grpes et peu d’indépendants. Une partie des PME qui crèvent, seront rachetées ou crèveront et feront moins de concurrence aux grds grpes.

        1. Dr Slump

          Oui. C’est n’est pas juste propre à Macron, c’est typique de tout énarque, c’est dans l’adn même de l’ENA: ils ne croient qu’aux gros machins. C’est une de ces obsessions, et faut-il le dire, de ces erreurs fondamentales des élites issues de ces grandes écoles poussiéreuses: créer de grands groupes, de grands ensembles qui centralisent tout sous la houlette d’un état qui s’imagine stratège. Toujours cette obsession de « l’universalisation », dont ils sont incapables de percevoir l’aspect monopolistique, voire totalitaire.

          1. Janus

            Uriage , école de cadres créée par Pétain et dans laquelle l’innénarable Beuve-Mery, futur directeur du Monde a été professeur.
            On retrouve toujours tous ces nuisibles dans les délires constructivistes des français.

            1. Higgins

              L’esprit de Vichy imprègne ce pays. Je ne peux que recommander de visionner l’excellentissime documentaire intitulé « Hôtel du parc » (kttps://fr.wikipedia.org/wiki/Hôtel_du_Parc_(télėfilm)). C’est fou comme on retrouve des gens de la bonne gauche dans l’entourage de Pétain.

  16. Opale

    HS : http s://www.sudouest.fr/2020/04/16/coronavirus-le-ministere-du-travail-organise-la-paralysie-de-l-inspection-du-travail-7417053-4688.php

    A mettre en opposition avec l’acharnement contre Amazon. DPDM.

    1. Deres

      Sincèrement, en dehors des TPE, à quoi sert l’inspection du travail quand il y a un CHSCT obligatoire au sein même des entreprises ? La France ou le pays des doublons. Et 2000 inspecteurs, je vous laisse imaginer la taille de la hiérarchie au dessus …

    2. Higgins

      Pourtant, à part Amazon, les champs d’investigation ne manquent pas : https:/ /insolentiae.com/ratp-chronique-annoncee-dune-deconfiture-du-deconfinement/

      1. gameover

        Euh Major, ils seraient certainement plus crédibles s’ils ne revendiquaient pas pour un oui ou pour un non… dis-le à ton ami…
        Au loup !

        1. Higgins

          Pas d’inquiétude à avoir. Il y a semble-t-il un vrai pb au sein de la RATP. Il est bizarre que les syndicats n’arrivent pas à se faire entendre sur un vrai sujet. Y-a-t’il une relation de cause à effet? Ou alors, il faut leur indiquer la procédure utilisée pour faire mettre un genou à terre à Amazon.

                1. Pheldge

                  l’expérience montre que babouche et djellaba finissent par triompher du communisme importé … remembre Afghanistan et pays voisins.

      1. H-Tag

        Certes, cher Maître.

        Je trouvais néanmoins intéressant de vous partager cette source qui ne manque pas toujours d’humour, en particulier dans le chef de Byron R. Wien.

  17. douar

    HS. video conf’ avec collègues de l’étranger, européens et sud’am: là bas, ça risque de saigner très vite s’ils ne déconfinent pas fissa car la majeure partie de la population n’a aucune réserve pécunière: il faut avoir une activité pour vivre.
    C’est (peut être) une des raisons pour laquelle Bolsonaro vient de virer son ministre de la santé, très favorable au confinement massif.

    1. Adolfo Ramirez Jr

      Au Pérou, les pauvres ont un bon d’état de 100$ pour 2 semaines. Les fonctionnaires et salariés continuent de percevoir leur solde. Le problème si la situation s’éternise, se sont les entrepreneurs : ils ne vont plus avoir de liquidités pour régler les salaires et encore moins pour vivre, et comme ils sont considérés « riches » ils n’apparaissent pas dans les statistiques du ministère pour la distribution de vivres.
      On va devoir deconfiner pour ne pas mourir de faim.

    1. pabizou

      Tu as lu l’article sur la vision européenne du pitre Elyséen? Non seulement ça donne envie, mais ça nous promet des joyeusetés par tombereaux s’il arrive à convaincre l’europe du nord et de l’est . En plus, toujours la même rengaine, les populistes gnagnagna…UE politique, c’est plus lui ou le chaos, c’est nous ou le chaos . Une bonne veste leur ferait le plus grand bien à lui et à la clique de Bruxelle . Il n’a peut-être pas tant intérêt que ça à ce que le Covid19 parte en vacances trop vite .

      1. Higgins

        « Macron vient de donner une interview au Financial Times (dont on trouvera la traduction ici) où il annonce la fin de la zone euro si l’Europe ne se montre pas plus solidaire, et surtout si elle se limite à un simple projet de marché. Autant d’incompréhension vis-à-vis de ce que les pays du Nord de l’Europe sont capables d’admettre illustre une nouvelle fois l’incapacité des élites françaises à s’ouvrir aux cultures voisines. (https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/04/16/quand-macron-croit-encore-que-leurope-peut-etre-plus-quun-simple-marche-unique/)

        1. pabizou

          Les partisans d’une UE fédéraliste n’ont toujours pas compris, la sortie de la GB aurait pu leur donner un indice, ben non . Quand on pense que ces abrutis s’imaginent être une élite, ça fait peur

    2. Aristarkke

      Tu ne vas pas nous soutenir que tu imaginais qu’un projet étatique aboutisse avant qu’il ne soit devenu inutile. Là, ce n’était pas taxatoire…

  18. lxy

    Amazon apporte tellement d’avantages qu’il est de +en+ difficile de s’en passer,sauf pour des raisons ideologiques. Leur avance techologiique ,informatique notamment est impressionnante. Leur organisation est impitoyable et pratique une discipline de fer quasi-miilitaire, un taux de croissance extraordinaire,
    (35-40¨% annuel), des projets ambitieux (Source « Le monde selon Amazon » une enquéte du journaliste Benoit Berthelot)

    1. Pythagore

      En teutonie, il y a plein d’alternatives à Amazon mais plutôt de façon sectorielle (e.g. site spécialisé ds les fringues comme évoqué par Dr Slump). Personne n’a un catalogue de produit aussi étendu. Perso je commande peu sur Amazon (je fais jouer la concurrence 😉 ), sur les moteurs de recherche de prix, ils sont rarement les moins cher. Je commande surtout des adaptateurs et cables, ou des produits qu’ils ont en stock alors que les autres ne l’ont pas dispo immédiatement.
      Il y a donc des alternatives. Il serait intéressant de comparer le chiffre d’affaire par habitants.

      1. gameover

        Chaque site a ses intérêts : les pièces de bagnole non courantes je les trouve sur eBay, et c’est un chemin de passage obligé en ce moment avec les concessionnaires fermés : là je viens de trouver un arbre intermédiaire de direction neuf en dernière version (y a eu un rappel de Toyota) et le gars qui me le vend est aux USA et l’arbre est en Lettonie (il a racheté un stock) et on a fait la transaction sur Amazon uk. Je l’ai eu au lever du lit. Youpi !

        1. Aristarkke

          Pour les pièces auto ou moto, eBay est effectivement préférable. Dans ce domaine, Amazon a des trous et des bizarreries comme des pièces courantes non ou plus cataloguées et des « raretés » en stock Amazon. Son énorme avantage est que quand on n’est pas exactement sûr, c’est qu’elle reprend l’article sans frais et sans devoir discutailler par mel ou téléphone. Quant au suivi de l’acheminement, il est impeccable alors que Yakarouler ne se donne plus la peine de signaler par mel et SMS que ta commande est en attente dispo à l’enlèvement, chose qui était en vigueur auparavant. Tu n’as l’info que si tu te connectes sur ton compte dans le site internet.

          1. taisson

            Ma seule expérience de pièces mécanique (batterie) pour un petit tracteur, à aussi été ma seule mauvaise expérience avec Amazon…

            Ce qui m’a permis de constater que leur « suivi des colis » est une pure blague, conçue juste pour permettre de faire de l’auto satisfaction!
            Arrivé ou pas, le logiciel indique invariablement le colis distribué à la date prévue !
            A côté de ça, les opérateurs en ligne sont courtois, écoutent le client et sont formés pour lui donner l’impression que l’on va s’occuper de lui…C’est très différent des autres, et ça donne confiance.

            Bien évidemment ils appliquent leurs procédures, et rien n’est réglé.

            Après deux soit disant « expéditions  » du même produit, chacun étant dit « livré », avec date et tout…J’ai fini par expliquer à un opérateur que ce type de produit ne faisait pas suffisamment envie pour être systématiquement volé dans le camion, et que vu que j’habite en rase campagne, que personne ne pouvait l’avoir pris à ma place dans le hall de l’immeuble…( ce concept de maison en campagne, lieu dit sans numéro, ni code d’entrée semblait difficile à saisir pour les gentils martiens que j’avais au téléphone…)
            Ils ont donc décidé vu mon insistance, de me rembourser, devant l’impossibilité de livrer un produit toujours en vente, mais vraisemblablement inexistant pour eux !
            (Je l’ai eu en moins d’une semaine sur un autre site: même marque, même modèle, mais 10/15 € plus cher…)
            Conclusion de l’affaire, Amazon, reste surement un des plus efficaces et des plus honnêtes parmi ce genre de site, mais mieux vaut rester dans ce qui est le cœur de leur business…

        2. gameover

          Oops pas amazon uk mais eBay.co.uk pour mon arbre…

          Oui Harry, yakatedémerder j’ai laissé tomber… z’ont qu’un truc de bien sur leur site c’est le plan des échappements qu’est super précis… t’as toute la ligne d’un bloc avec chaque sous-ensemble repéré

          1. Pheldge

            tiens, tu veux les DVD Dorcel 60 th anniversary ? je t’envoie le lien de téléchargement, comme ça, ça égayera tes soirées avec Madame 😀

  19. kekoresin

    Je suis ravi d’entendre qu’EDF va rétrocéder quelques bénéfices à l’industrie de la bougie durement frappée par cette excitation d’électrons qui envahit nos fermes et nos campagnes.

    Dans un autre registre notre Burno, véritable paladin des temps modernes, se désole de voir les français mettre leurs noisettes sur leurs livrets « HA! », garantis par l’état à servir de serpillère au quantitative easing. Le concours de naïveté est lancé et il semble que le bas peuple soit en tête. Alors selon ce Don Quichotte de la taxa, les cloportes réfugiés dans les coins sombres de leurs logis-prisons feraient mieux de consommer pour relancer l’économie, maintenir la petite flamme vacillante dans la tempête. Pour consommer il faut bien entendu se rendre dans les magasins massivement ouverts avec son auto-autorisation déclarée sur l’honneur, ultime vertu des esclaves, ou bien aller sur Amazon pour acheter du savon à choupinette, du nettoie-fion ou tout autre produit vital pour renouveler le stock de chômeurs.

    Au sommet de l’Everest de la connerie, ces bouffons arrivent quand même à prendre un ascenseur pour l’infini et au-delà.

    1. theo31

      En attendant, le pédéraste va réaliser le vieux rêve des pétainistes en mal de puritanisme : détruire les bistrots, lieux de perdition et de luxure. L’eugénisme est consubstantiel à tous les socialismes.

        1. kekoresin

          La French-touch en a déjà pris plein la gueule depuis quelques années avec des interdictions dans tous les sens, des normes d’hygiène intenables…

          Une France musée pas trop bruyante avec des français bien disciplinés, bien résilients à la taxe, au bâillon et au vivrensemble bien enfoncé profondément, voilà le rêve de nos dictateurs en culottes courtes. Seuls subsisteront quelques « clusters » bigarrés, où nulle milice ne circulera, où la loi des caïds sera bien plus supportable que celle du régime…

          1. Pythagore

            Moi qui croyait que vous alliez nous dire, que pour sentir la french-touch, il suffit de remuer le derrière, je suis déçu 😉

            1. kekoresin

              Méditation, yoga, thé vert, j’ai changé. Mon corps est un temple. J’ai encore quelques dérapages à contrôler, ici « enfoncé » ou « profondément ».

              Bon je te laisse, j’ai apéro…

        2. gameover

          A propos de resto, le client de cet aprem, celui de l’arbre de direction americano-lettonien tient un resto fermé donc depuis un mois. Étant excentré il a contacté JustEat pour le portage à domicile… mais ils lui ont répondu que les gens bouffent chez eux et qu’ils ont constaté une baisse importante des demandes de livraison à domicile, plus de 50% dans les villes moyennes… Wah !

            1. MCA

              Dialogue imaginaire se passant en 2020 inspirée de l’humour soviétique période faste :

              Tu te trompes d’adresse Kamarad!

              Ici c’est le restau qui ne livre pas à domicile, pour le pâtissier qui ne livre pas à domicile c’est en face.

            2. Pheldge

              …et tout ce beau pognon non dépensé, donc non générateur de taxes,, qui va s’entasser sur des comptes de la caisse d’épargne, au grand dam du BLM ! vite une loi !

              1. gameover

                «…qui va s’entasser sur des comptes de la caisse d’épargne, au grand dam du BLM ! »

                Mouais sauf que pour l’instant : la collecte net du 1er trimestre 2020 vs 1er trimestre 2019 : +250 millions soit +2.6%… tu parles Charles…

                Voir le blog de Nathalie MP

                En recherchant d’éventuelles retards de prestations sociales pouvant justifier le rattrapage de mars vs février, je tombe là-dessus:

                « Versement du RSA avec 2 jours d’avance : afin de limiter l’impact financier du Coronavirus sur les allocataires, le gouvernement a décidé d’anticiper de 2 jours le versement du RSA pour le mois d’avril.

                Ainsi les bénéficiaires verront apparaître sur leur compte bancaire leur droit au RSA le samedi 4 avril (au lieu du 6 avril). Le versement anticipé concerne toutes les prestations sociales. Il est fort probable que le versement intervienne par avance pour les mois à venir également. »

                Sauf que le 15 novembre 2019, le calendrier de versement indiquait déjà la date du samedi 4 avril (vu que le 5, date habituelle du versement tombait un dimanche)

                dossierfamilial.com/actualites/famille/rsa-apl-allocations-familiales-le-calendrier-2020-des-versements-428426
                —-
                Feignons d’être les grands organisateurs…

      1. Passim

        En effet. Vacher de Lapouge, théoricien des races, avec bien d’autres socialistes du XIXème siècle, était un fervent partisan de l’eugénisme. Beaucoup de jeunes cervelles sont persuadées que c’est une exclusivité de Herr Hitler.

    1. Vodkaman

      Bigre,

      le type devrait assez vite avoir un accident de voiture, genre les freins qui lâchent en plein col de Turini, même s’il avait aucune raison de se balader en plein confinement dans ce coin.

    1. MCA

      Ca t’étonne?

      Par contre Poutine vient de dire qu’il se rangeait du côté de la Chine et j’attends la réaction de Trump quand son armée qui est réellement ce sur quoi repose la force des US va partir en déroute à cause de ce virus.

      Ca commence à sentir de roussi, et comme dirait Charles Sannat, il y a intérêt à stocker les boites de raviolis…

          1. faustur

            D’accord avec vous. Cela dit, l’homéopathie n’est rien d’autre que ça, compte tenu des dilutions, et pourtant nombreux sont ceux qui y croient, alors qu’aucune étude randomisée n’a jamais prouvé son efficacité.
            D’ailleurs, à ce sujet, les mêmes médecins qui maintenaient le remboursement de l’homéopathie sans étude randomisée étaient vent debout contre le protocole Raoult…pour cause d’étude non randomisée…

    2. durru

      Comme il y a maintenant des « décodeurs » un peu partout, c’est « 20 minutes » qui s’est collé pour cette fois :
      https:/ /www.20minutes.fr/sante/2762791-20200417-non-coronavirus-cree-partir-vih-contrairement-affirme-professeur-luc-montagnier

      1. gameover

        Les valeurs sont inversées… le journaliste qui contredit le Nobel…

        Bah en fait c’est un peu comme ici… durru dans le rôle du factchecker

            1. Pheldge

              c’est vrai, que par exemple, nous qu’on est dans les mi-sphères sud, vu qu’on a la tête en bas, y’a tout qu’est allant vers …

          1. durru

            Je déconseille fortement à Harry d’aller lire ce thread, ses yeux risquent de claquer pour de bon…
            Et pour moi c’est un argument trop fort pour ne PAS prendre au sérieux ce qui y est écrit. Malgré l’argumentaire à priori construit.

  20. faustur

    Vous êtres tous pessimistes, vous pensez que la catastrophe est inévitable, alors que le Sauveur est en route: Valls arrive, alleluia! (en jet privé, payé par la république?)

    1. Husskarl

      Ca fait longtemps que l’état tente d’étrangler internet car trop libre. Les sites de téléchargement étaient les premiers, les sites trop à droite les seconds. Personne n’a rien dit. Maintenant ce seront les autres. La liberté c’est tout ou rien.

  21. Sinouhe

    Aller je vais énerver tout le monde

    https:. //www. lemonde.fr/societe/article/2020/04/17/coronavirus-a-paris-voyages-au-bout-de-la-nuit_6036869_3224.html

    Libertarien = gros égoïste bobo.
    C’est bon les gars, lâchez vous.
    Quel torchon ce journal.

  22. Le Gnôme

    La presse française a du mouron à se faire, son principal distributeur, Presstalis, va certainement déposer le bilan dans les prochaines semaines. Il est probable que le tribunal autorise la poursuite de l’exploitation, mais les sommes dues aux quotidiens et aux revues ne vont pas être payées, ce qui entraînera à son tour des cessations de paiement et des disparitions de titres.

    Evidemment, je pense que Presstalis va demander l’aide de l’Etat, mais celui-ci a tellement mis au pot ces dix dernières années qu’il pourrait être tenté de laisser couler le bouzin, ce qui serait une excellente chose compte tenu de la co-gestion avec la CGT qui a entraîné des avantages énormes au personnel qui rend le machin très mal géré et qui nous vaut une presse hors de prix.

    J’espère qu’ils vont donner un peu de liberté au secteur, mais je ne suis pas naïf, je n’y crois guère.

    1. Opale

      début janvier 2020 : https://blogs.mediapart.fr/emmanuel-schwartzenberg/blog/200120/presstalis-bras-de-fer-entre-milliardaires-et-letat

      20 mars : https://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/presstalis-une-restructuration-inevitable-au-pire-moment-1188880

      Le confinement a achevé Presstalis : 8/10e des distributeurs de presse (tabac/presse, points de vente Relay,..) sont fermés à ce jour, de nombreux titres s’entassent dans les entrepôts sans être écoulés, on imprime pour détruire des hebdos… Aucune rationalité dans la gestion de Presstalis, j’ai pu le constater depuis 3 mois. On reçoit des titres que l’on ne vend jamais, dans des quantités loufoques et inconséquentes, qui sont retournés au pilon.
      C’est autant la faute des éditeurs, qui, il faut le voir pour le croire, sortent des titres hallucinants avec un public miséreux mais distribués de manière automatique et non négociable à tous les points de vente ;
      que de la messagerie, qui en l’occurrence ne prend jamais en compte les demandes de réajustements des quantités des points de vente ; on inonde avec de la quantité merdique, compliquant au passage la gestion des stocks des revendeurs finaux ;
      que de l’État, qui soutient financièrement des sociétés qui devraient être mortes par défaut de gestion.
      MLP s’en sort beaucoup mieux, est beaucoup plus à l’écoute des revendeurs, beaucoup plus souple : laissons crever l’hybride communiste, et place à ceux qui connaissent le boulot et veulent bosser.

      1. gameover

        Du temps où je lisais encore des titres de la presse, je ne comprenais pas pourquoi le mensuel sortant le jour J était en rupture le jour même où le lendemain chez le marchand de journaux… même pas possible de le réserver, le marchand me disant qu’il aurait alors 10 réservations pour 3 exemplaires livrés… Bah demandez-en plus ? Impossible ils s’en foutent, mais si vous voulez Biba ou Jeune et Jolie j’ai du stock et je vais les renvoyer avec la même ficelle autour sans même les déballer… comme pour chaque livraison…

        Ça vient de quoi qu’ils s’en branlent Prestatruc ?
        Ils sont payés à l’exemplaire livré, même s’il est pas vendu ? Ils sont p-e aussi payés pour le retour ?
        L’éditeur est-il libre de choisir son prestataire de distribution ? Si oui pourquoi choisissent-ils Prestatruc ?

        1. Opale

          Presstalis a le quasi monopole de la distribution (75%) et MLP (messagerie lyonnaise) le reste. Donc pour les éditeurs, impossible de passer par une autre messagerie, sauf à en créer une entre eux (ce qui risque d’arriver).

          Après ce sont les éditeurs qui font aussi la pression pour imprimer des volumes conséquents (selon la règle TGCM que plus tu as du volume, plus ça se vend, sauf qu’on n’est pas au marché).
          Après, ce sont sûrement des contrats internes dont je ne sais rien, en tout cas l’hermétisme du système (éditeurs + messageries) fait que la structure ne se réajuste jamais, et on en arrive à des aberrations du type : Yummy Pets arrive par lots de 20 unités, et l’Obs on est en rupture dès le lendemain.
          Après c’est ultra contradictoire, parce qu’on t’interdit de rupter sur les 150 meilleurs titres (je te laisse imaginer la place que tu dois avoir pour ne pas avoir de ruptures pour tout ça) mais on n’est pas à l’écoute de tes besoins. Le vendeur final est quand même le mieux placé pour savoir combien de chaque titre il a besoin, il connaît sa clientèle ; l’éditeur s’en tient à des stats sur les 6/8 derniers mois, et si le 1er mois de ces 6-là, tu as fait 100% de ventes, la quantité envoyée d’office restera celle-ci. Peu importe si sur le mois en question, c’était la fusillade de CharlieH qui a fait que t’as tout vendu, alors que d’habitude tu les renvoies direct.

          1. Le Gnôme

            Heureusement, j’étais livré par MLP, pas par Presstalis. Avec eux, c’était l’horreur, je les ai vu me mettre 200 DVD de Rabbi Jacob que tout le monde avait vu et revu. Bon, c’était avant le streaming, mais 200 ex. Je n’ai même pas déballé les cartons.

          2. gameover

            Les terminaux super modernes des tabacs-loto sur lesquels tu peux tout gérer ne sont pas reliés à la messagerie de presse pour réapprovisionner suivant les ventes ?

            1. Opale

              Sans doute (je ne vends pas de tabac), perso j’ai un système de demande de réajustement, mais c’est laissé in fine à l’appréciation de l’éditeur mon cher. Donc tu te le mets là où je pense.

                1. Pheldge

                  Opale dit « selon la règle, plus tu as du volume, plus ça se vend » en fait c’est « plus tu as du volume, plus tu as de subvention » via l’aide au portage, non ?

      1. gameover

        Oui ne rêvons pas, le gars à côté de qui je bosse à reçu un appel de sa banque qui voulait savoir s’il voulait des sous (il a dit non, pas pour l’instant,… mais si 0.25% réfléchissez vous avez jusqu’au 31/12, 25% du CA annuel), le resto d’hier aussi : lui il a pris…
        Tout ça sans rien demander… alors ceux qui demandent…
        Helicopter Money on the go

  23. Passim

    Lu grâce à Google News. Macron reviendrait sur le déconfinement des personnes âgées…
    Il faut dire que Brizitte, née en 1953, approche les soixante-dix printemps.

    1. glot

      Il y a toute une clique d’intellectuels soixante-huitards qui gravitent autour du pouvoir et qui dépassent 70 ans qui sont paniqués par un confinement obligatoire des vieux .Ce sont eux qui font pression sur Macron.

      1. deres

        En France, les décisions sont prises par les visiteurs du soir du Président. Si on connaissait son vrai agenda, on pourrait deviner à l’avance les décisions du lendemain. Le lobbyisme caché en France est une plaie. Pire, comme il vivent entre eux, il faut savoir qui est le compagnon, l’ex-femme, la maitresse, les oncles et les cousins pour comprendre le fond de certaines décisions. Sous Hollande, La Gayet avait une immense influence ainsi que le monde du spectacle rencontrant le président lors de soirée en petit comité, tout ceci sans que le péquin moyen soit le moins du monde au courant. C’est par exemple ainsi qu’elle est devenu une des productrices les plus importantes de France en quelques années sous le manteau. Idem pour la femme de Valls qui était officiellement une violoniste mais en réalité qui est vite devenue la plus grosse productrice de spectacle en France.

        1. gameover

          Logique : Gayet copine du président et ils font plaisir à Gayet pour se rapprocher du président et de ses faveurs… et l’autre trop content d’avoir une cour : rien n’a changé depuis les rois…
          Si pas de faveurs, ce système s’écroule.
          Trop de décisions sont prises sans transparence.
          Et pourtant combien de lois ont été écrites sur ce sujet : déclaration d’intérêt etc…

          1. durru

            Oui, sauf que ces lois ont été faites pour pouvoir faire tomber le concurrent, pas pour être suivies et respectées. Sachant en plus qui est censé les appliquer…

  24. glot

    Ne rêvons pas la Socialie va renflouer la presse papier (avec nos impôts) pour qu’elle continue à nous inonder de titres invendus.
    Contre toute logique économique ,Il y a une obligation à proposer à la vente des titres de presse écrite qui ne se vendent pas ,et cette obligation date de la Libération et de l’entrée au gouvernement des communistes pour les « remercier » de leurs actions dans la Résistance.

    1. Le Gnôme

      Bof, il ne vont pas renflouer Miaou (rigolez pas, ça existe et ça se vend bien). Il y a des titres pour tout. J’étais en région parisienne, zone urbanisé sans un champ à moins de 20 kilomètres et on me filait à vendre le mensuel du machinisme agricole, tracteurs et moissonneuses. J’ai eu le nez creux, j’ai arrêté le 31 décembre pour prendre ma retraite. J’étais la dernière boutique à l’ancienne presse, librairie papeterie. C’est transformé en bar branchouille.

      1. Opale

        Idem, je suis en hôpital et je reçois le chasseur français mdrrr
        C’est marrant que tu mentionnes Miaou, moi j’ai parlé de Yummypets plus haut 😀
        Bien vu pour la cessation en décembre, en effet.

          1. Le Gnôme

            Bof, le chasseur se vend aussi pour ses petites annonces pseudo-matrimoniales, de vieux cochons sans internet l’achètent encore, et ce n’est pas pour les articles sur la galinette cendrée.

            1. Elie

              Je vais demander un abonnement à Miaou à Noël, moi aussi je veux subventionner la presse papier 🙂
              Et les magazines de jeux, donc non informatifs, quel est leur statut ? Je veux dire, sont-ils subventionnés aussi ? Je pense que ça doit bien se vendre, sudoku, mots fléchés, tout ça.

              1. taisson

                J’ai des chats…Et je ne suis pas abonné à miaou !! j’en ignorais jusqu’à aujourd’hui l’existence…
                Encore une fois j’apprends quelque chose ici !

                Mais, en dépit de tous mes efforts, ils n’ont jamais voulu apprendre à lire, et ce serait inutile que je leur offre l’abonnement !

                Bien que … je suis certain que lire miaou est tout de même moins stupidement dangereux que d’être abonné au monde ou à libération…

                Je crois bien que les magazines à thème, bien que ne concernant que peu de lecteurs chacun dans sa spécialité sont les seuls à intéresser suffisamment leur public qui les achète vraiment, et ils seraient donc rentables, contrairement à la presse traditionnelle…Qui n’existe plus que comme une vielle habitude subventionnée !
                Merci de me dire si c’est une fausse impression.

                1. Al Bundy

                  « et ils seraient donc rentables, contrairement à la presse traditionnelle »

                  Sans doute, Pheldge maintient à lui seul la rentabilité des magazines de cul

                2. Opale

                  Non Taisson, ces magazines ne sont pas rentables, le coût de fabrication, d’impression, de distribution, le taux de retour des invendus, tout cela ne peut être absorbé que si on a un très gros débit. Si ces titres existent encore c’est qu’ils sont subventionnés à mort pour continuer d’exister et entretenir l’illusion de la profusion.
                  Ce qui se vend le plus, nationalement, c’est :
                  1/ presse féminine (people, cuisine, psycho, femme actuelle&co)
                  2/ actualité (express, obs, Le Point, etc)
                  3/ enfants
                  4/ jeux (fléchés, croisés, sudoku)
                  5/ culture

                  le reste, c’est de la roupie de sansonnet.

                  1. Higgins

                    Je reste toujours estomaqué devant la prolifération des revues dans les maisons de la presse et autres kiosques. Je connais une petite maison d’édition qui s’est spécialisée dans un domaine très précis. Les livres, très documentés, qu’elle édite, dépassent exceptionnellement les 5000 exemplaires avec un prix initial de vente de 50 euros. Ils sont généralement très recherchés d’occasion. Quant aux revues afférentes, de très haute qualité mais destinées prioritairement à une population de spécialiste, il y en a plusieurs. Je crois que la plus importante atteint les 15000 exemplaires en diffusion ( peu ou pas de numéros offerts, uniquement de la vente ou de l’abonnement).

                    1. Opale

                      « domaine très précis », « très documentés », « recherchés d’occasion », « population de spécialistes » : Vous aiguisez ma curiosité;
                      les éditeurs livres ne fonctionnent pas pareil (enfin…) Alors votre maison d’éditions est-elle orientée livres proposant des revues, ou orientée revues proposant livres ?

                      La plupart des revues très spécialisées (Ciel&Espace par exemple) sont suivies par abonnements et non en kiosques, ce qui assure une visibilité d’engagement et des rentrées d’argent suivies. Cette publi par ex est ‘sponsorisée’ par l’AFA (asso fr Astronomie) assurant un lectorat également, ce qui n’est pas le cas d’autres revues spécialisées comme La Recherche, Pour la science, des revues assez pointues qui ne peuvent que rarement trouver leur lectorat en boutique (surtout vu comme ils sont perdus entre Ça m’intéresse n°1258885 sur les hommes préhistoriques et Cerveau&Psycho « pouvez-vous vraiment communiquer par télépathie? » ).

                    2. Higgins

                      @ Opale

                      Les deux mon général. Leur titre revue maître est le deuxième au plan national. Ses responsables, que je connais bien, m’ont indiqué que ça devenait difficile, l’âge moyen du lectorat augmentant.

                  2. bibi

                    Bien avant la presse féminine il y a les programmes TV.
                    Les 4 hebdomadaires vendu séparément les plus achetés sont : Télé 7 jours, Télé Z, Télé star, Télé Loisirs,

                    1. Opale

                      Les programmes tv sont inclus dans la presse dite féminine. J’ai oublié de le signaler en effet.

            2. Pheldge

              @ Opale « le chasseur français …je ne l’aurais pas pris » euh, c’est pas lui qui prend, plutôt, le chasseur français ? 😉

      2. Paf le chien

        J’ai solutionné une partie du problème en créant dans la réserve un second rayon presse…tout n’est pas en rayon…et j’attends patiemment qu’ils diminuent les quantités…

        J’oublie de préciser que ça fait 2 ans que j’attends 🙂

    2. Higgins

      Il me semble avoir lu il n’y a pas longtemps que désormais, l’obligation de mettre en vente tout et n’importe quoi était devenue caduque. Opale, qui est a priori directement concernée, pourrait peut être être plus explicite. Pour ma part, je me suis abonné à une revue que j’affectionne particulièrement (« Habits rouges dans l’HIndou Kouch ») parce que je ne suis plus assuré de la trouver chez mon distributeur habituel.

        1. Higgins

          Il y a bien au moins trente ans que je ne l’ai pas eu dans les mains. Difficile de donner un avis. Le souvenir que j’en ai était que c’était délicieusement rétro mais la mémoire est parfois trompeuse.

          1. Le Gnôme

            Le spectacle du monde a cessé de paraître depuis un bon moment, il y a un supplément mensuel de Valeurs Actuelles qui paraît depuis un ou deux ans.

        1. Opale

          La loi a été promulguée le 19/10/19. C’est très récent donc pas en place.

          En substance : mise en concurrence (2023), transfert de compétences vers une nouvelle instance (lol), ouverture du capital des messageries (20% max), possibilité de choisir ses titres pour le revendeur selon négociation avec la filière (sauf grands titres nationaux, politique et info générale >>> gros lol « vous pouvez faire ça MAIS… »);

          https://www.strategies.fr/actualites/medias/4030052W/que-va-changer-la-reforme-de-la-loi-bichet-pour-les-kiosquiers-.html

          https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039241255&fastPos=2&fastReqId=1504037173&categorieLien=id&oldAction=rechTexte

          Je viens de lire aussi un truc intéressant : l’ouverture au capital d’une société comme Amazon, au hasard, a été chuchoté. La limite des 20% de capitaux étrangers est donc validée pour éviter l’invasion romaine amazonienne.

    3. lxy

      Ah oui le parti des 75000 fusillés! Ce chiffre paraissait enorme pour un historien.qui a fait les recherches dans les documents d’etat-civil.Resultat …il n ‘en a retrouve que 4500. Preque vingt fois moins !

      1. Higgins

        J’ai même entendu ici ou là le parti aux 100 000 fusillés (années 70) lorsque le PC était dirigé par un ancien ouvrier de chez Messerschmit.

  25. MichelC

    Envolée vraiment sympathique des cryptos. Le BTC : + 84% depuis son plus bas en mars, l’ETH : + 108%. En moins de 40 jours.
    Voilà qui est fort plaisant. L’or, pièces, a atteint son plus haut historique avant de perdre quelque 2%.
    Il y a comme une odeur de Vopos aux frontières qui commence à monter dans l’air.

    1. Le Gnôme

      Pour avoir connu une fouille de la voiture par les vrais Vopos, il me paraît difficile de passer quelque chose. Ils m’avaient même confisqué un exemplaire du Point qui était à ses débuts. Verboten m’ont ils dit.

      1. MichelC

        Expérience personnelle : quand on voit le temps qu’ils sont prêts à perdre pour ne rien trouver, pas loin de 45 minutes à éplucher des facturettes, cartes de crédit, cartes de fidélité, fouille du véhicule, le tout sous un régime où la liberté existe encore, alors il suffit qu’un Mélanpouille ou un Macron II arrive au pouvoir et décide d’une sortie de l’Euro, souveraineté blabla, tu verras qu’ils seront tout aussi efficaces. Cela finira de la même manière avec des barbelés et des miradors modernisés, des drones avec caméra IR par exemple.
        LB40, lacrymogènes, blindés : on trouve.
        Masques, gels HA, HCQ : les ploucs (moi par exemple) n’en ont pas besoins.

        Même motif, même punition. faites un stock de vaseline. Je recommande une marque particulière si jamais…

    1. Al Bundy

      IL y avait un site, je ne sais plus ou, qui donnait la possiblité de mettre en corrélation des stats diverses, genre l’influence du nombre de pizzas consommées sur les catastrophe aérienne, toussa.

      d’ailleurs si quelqu’un pouvait m’en donner le lien :mrgreen:

  26. MCA

    Entendu tte à l’heure :

    « Au lieu de mettre des amendes à ceux qui sortent ils feraient mieux de donner une prime à ceux qui restent confinés, le pb du confinement serait résolu. »

    1. Pythagore

      oh les pauv’ ti choux, c’est cro cro dur le confinement. Heureusement qu’ils n’ont pas vécu à l’époque de Christophe Colomb, z’auraient pas tenu 24h sur un bateau.

          1. Pheldge

            Al, généralise pas, c’est pas parce que toi, ta fiancée était régulièrement saoule, que tu peux parle de promise cuitée pour tout le monde !

    1. Higgins

      Ça m’a fait penser à l’histoire du missionnaire et les moutons:
      Dans un village perdu dans la brousse africaine, le chef va voir le missionnaire:
      – Bonjour mon père.
      – Bonjour chef. Un pb ?
      – Voilà, il y a un problème important. La femme de N’Gala a accouché.
      – Oui et alors ? Rien d’extraordinaire. Je vais le baptiser.
      – Ben si, l’enfant est blanc et en vertu des lois de Mendel (c’est un chef instruit), comme tu es le seul blanc du village, la paternité ne fait aucun doute et on a souvent vu la femme de N’Gala aller à confesse depuis quelques mois.
      Le père missionnaire est assez embêté mais lui aussi, il a de l’instruction.
      – Bon, écoute. C’est une histoire de gène récessif.
      -???
      – Regarde les moutons. Ils sont tous blancs.
      – Oui et ?
      – Tous leurs petits sont donc blancs pourtant, il y en a un qui est noir. Tu le vois bien. C’est un gène récessif, c’est normal.
      Là, le chef se met à trembler (pâlir, c’est difficile).
      – Bon, écoute mon père. Je dis rien pour l’épouse de N’Gala mais tu dis rien pour le mouton…

  27. LaVitreCassée

    Ce serait drôle d’imaginer que les Zélites se soignent et soignent leurs copains avec de l’hydroxychloroquine… Maintenant, imaginez que la « Zélite » en question soit Agnés Buzyn elle même :

    1. MCA

      Poisson d’avril ou pas?

      https:/ /www.dreuz.info/2020/04/15/coronavirus-la-fille-de-brigitte-macron-aurait-ete-transportee-durgence-chez-le-dr-raoult/

    2. dg

      Extraordinaire. Elle va tenter de retourner la situation, après s’être totalement déconsidérée avec ses précédentes déclarations sur l’épidémie.
      Tiens, je vous parie 10 contre 1 qu’elle a probablement demandé au mec qu’elle a « soigné » de dire du bien d’elle.
      Le pire est qu’il est probable que ça va marcher.
      Quel talent!
      Elle n’a pas changé. Elle arrivera toujours a m’impressionner.
      Pronostic: elle va se recaser à UNICANCER. Il y a des ascenseurs a renvoyer.

      1. MCA

        @dg

        Après la crise il devrait y avoir des comptes à régler faute de quoi il se pourrait bien que les citoyens s’en souviennent lorsqu’ils mettrons les bulletins dans l’urne.

        Gageons que cette justice si prompt d’ordinaire à condamner « ceux qui ne sont rien  » ait le courage de désigner ouvertement les responsables ET coupables de cette incurie et leur fasse subir le sort habituellement réservé aux autres.

        On parie que non une fois de plus?

        1. Tess

          Castagnette a prévu l’après confinement : Achat pour 3 millions d’Euros de bombes lacrymo et pour 4 millions de drones pour les FDO. Mais toujours pas de masques à l’horizon pour les soignants et les gueux !

        2. dg

          C’est une quasi certitude. Peut-être le système sacrifiera-t-il une ou deux victimes expiatoires pour faire bonne figure et prouver au peuple son « intégrité ».
          Une fois la crise passée, le ronron habituel va reprendre, probablement accompagné en sous-main d’un cortège de mesures liberticides et taxatoires.

          1. Dr Slump

            Vu les faits je voudrais presque que le ronron reprenne, mais ça me paraît de moins en moins possible. Une histoire de cliquet.
            Ce qui est fait est fait, et je me demande comment les populations de pays entiers pourraient oublier qu’elles ont été assignées à résidence pour un tel résultat? Comment le gvt français va-t-il bien pouvoir s’en sortir, sinon en abusant encore de son pouvoir? Parce qu’il ne faut pas espérer qu’il en démissionne bien sûr.
            De plus, avec la récession qui va nécessairement suivre, et les planches à billets qui tourneront à plein régime, inondant le marché de PQ virtuel qui ne pourra même pas servir à se torcher le derrière, ça va être la fête du slip intergalactique. Les états et les banques centrales, tels des sauvages en costume et peintures de guerre, dansant autour de totems en carton-pâte pour faire tomber la pluie, chercheront encore plus à susciter une inflation qui refusera obstinément de répondre à leurs incantations, la réalité étant décidément une chose trop insaisissable pour ces sorciers communicants qui croient pouvoir la manipuler avec des discours.

  28. Elie

    https://www.marianne.net/societe/reouverture-des-ecoles-si-ouvre-les-vannes-les-enfants-seront-l-origine-de-la-deuxieme-vague

    J’ai lu l’article. La seule chose qui me chiffonne, c’est qu’avant le confinement, on a donc été 800 000 enseignants en contact avec 12 millions d’élèves : combien d’entre nous ont développé la maladie ? Je ne connais aucun cas parmi mes collègues ! Et ma belle-sœur instit une seule collègue. En quoi le risque pour les enseignants serait-il plus élevé après le confinement qu’avant ?

    1. Al Bundy

      Rien de plus que la propagation naturelle et de toute manière tu auras le covid 19, comme tout le monde ou presque (et encore)

      1. Elie

        Entre les élèves et les trois heures quotidiennes de transports bondés, je ne vois pas comment je pourrais ne PAS avoir été en contact avec des personnes déjà atteintes. Mais bon, ça ne suffit pas pour me rassurer, vu tous les doutes qui entourent la question de l’immunité.
        Sinon, les publications du 18 avril sur Coronalive sont vraiment moroses.

    2. bibi

      La chose qui me chiffonne en vous lisant c’est de voir jusqu’ou va se nicher le corporatisme des enseignants!
      A vous lire on comprend bien que le problème c’est que les élèves contaminent les profs, que les élèves se contaminent entre eux pas de problème, et puis tous les personnels qui sont au contact quotidien des élèves et des profs aucune importance n’est-ce pas?

        1. Elie

          Non, bibi, mon problème c’est que les profs (dont moi), et tout le personnel des établissements scolaires aussi d’ailleurs, ont travaillé comme d’habitude jusqu’au confinement, et que maintenant beaucoup renâclent à y retourner le 11 mai en invoquant des problèmes de sécurité, lesquels existaient déjà avant le confinement donc.
          Je trouve tout cela pas très logique, vu qu’on est censés reprendre avec masques, gants, effectifs réduits et distances de sécurité. Je comprends que tout cela soit difficile à mettre en place pour les plus petits, mais à partir du collège (où j’enseigne) je pense qu’on peut faire appliquer les gestes barrière et les distances de sécurité.
          Moi j’espère reprendre le 11, mais les syndicats de profs comme de parents, ainsi que les scientifiques, soutiennent dans les médias que c’est très imprudent. Pour ce qui est du personnel de nettoyage ou administratif, je ne sais pas quelle est leur position.
          Si j’en juge d’après ma communication avec les collègues, ils se portent tous bien, je ne vois donc pas pourquoi leurs craintes sont plus élevées pour mai que pour la situation avant le confinement. Mes collègues n’avaient oas l’air de s’inquiéter beaucoup jusqu’à mi-mars, et maintenant c’est la psychose…
          Brighelli consacre un article sur son blog bonnet d’âne à la question de la reprise le 11 mai, il est lui aussi pour une reprise le 11 dans des conditions de sécurité, mais beaucoup dans les commentaires s’y opposent pour des raisons diverses, vous pouvez aller voir.
          J’ai bien peur que, sous la pression, la reprise n’ait pas lieu avant septembre. Je ne me fais pas d’inquiétudes pour les élèves suivis chez eux ou ceux dont les familles ont les moyens de payer des cours particuliers, mais pour une partie d’entre eux, c’est quatre mois d’école fichus, et des retards qui s’accumulent. Quand on va les retrouver, probablement en septembre, les écarts seront encore plus creusés qu’avant : une injustice de plus.

          1. Al Bundy

            Le principal danger était le manque de lits en réa, la confinement était là pour ça, ça se normalise, on peut poursuivre, les nouveau cas sérieux auront une place.

            Croire que l’on va vivre pour le restant de nos vie avec des gants et des distances de sécu n’est pas raisonnable…

          2. bibi

            Encore une fois le problème ce ne sont pas les profs et les autres personnels c’est tout le monde.

            Vous croyez sérieusement pouvoir faire respecter les gestes barrières à des ados en rut qui viennent à l’école pour pouvoir s’échanger des fluides corporels?

            Au 11 mai il restera exactement 8 semaines de cours avec le pont de l’ascension et le lundi de pentecôte ce qui nous fait 37 jours de cours, et je vous prends le paris que le secondaire ne rouvrira pas avant septembre.

            La seule question qui reste en suspens pour moi c’est de savoir si le primaire reprendra et comment, car pour que les parents puissent retourner travailler il va bien falloir faire garder les gosses, ce qui est il faut bien le dire le rôle de l’EdNat qui a depuis longtemps abandonner toute velléité de transmettre des savoirs.

            1. Dr Slump

              Ca fait cher la garderie.
              En tout cas le sketch va continuer crescendo, du grand n’importe quoi sous champi, à se demander pourquoi on ne donnerait pas le pouvoir au Michel Fugain des années 70, ce serait le même délire, et avec son Big Bazar au moins ce serait en musique. Popcorn!

            1. Elie

              Il y a peut-être des mauvaises volontés, comme partout, mais j’ai surtout l’impression que la psychose s’est installée. Je crois que, pour beaucoup, on est passés d’une certaine insouciance à une extrême inquiétude, et le fait que le Covid fasse h24 l’actualité, avec les décomptes des décès tous les soirs, ça n’aide pas.
              Demain c’est la e-rentrée (!), je verrai déjà si j’ai autant de retours de travaux d’élèves qu’avant le 3 avril.
              Pour ce qui est des distances entre élèves, je crois qu’ils se feront un plaisir de communiquer à distance dans les couloirs et les cours de récré, bien fort comme ils aiment faire ! Ou alors ils communiqueront par signes. Bref ils transformeront ça en jeu.
              Plus sérieusement, je pense qu’ils sont tout à fait capables à leurs âges de se responsabiliser, dans leur intérêt et celui de tous.

              1. bibi

                Des gamins en rep et rep+ capable de se responsabiliser tout le monde y crois, et si vous avez la bonne idée d’utiliser du gel hydroalcoolique ça sera une atteinte intolérable au vivre ensemble.

    3. Nemrod

      Sérieux…remettre les instits au boulot à l’époque ou d’ordinaire ils en branlent encore moins que d’habitude entre les ponts de Mai et les vacances qui viennent…
      Je vais acheter du pop corn pour voir ça.

  29. Pythagore

    Si par le plus grand des hasards, l’etat vous a obligé à rester chez vous, et que vous ne savez pas quoi faire, voici un interview du Pr Peronne, Hopital de Garches fort interessant. autour de ~36:30, il donne qq détails sur les chiffres du Pr Raoult.
    Il parle également des méthodologistes qui semblent être à la médecine ce que les pédagogistes sont à l’instruction.
    https:/ /www.youtube.com/watch?v=aWF88NjT7_I

    1. Opale

      Merci pour la vidéo. On n’apprend rien de bien nouveau il me semble, (je suis en train d’écouter) en revanche c’est bien que la parole puisse se défaire de l’inquiétude des représailles comme il le souligne.

      1. Pythagore

        Pour moi si 😉 Ce qui m’a intéressé, c’est le détail des résultats du professeur Raoult: mortalité des personnes agées sans traitement, 30-50%, avec traitement 0,5% (de tête, merci d’écouter à l’endroit indiqué pour les chiffres exactes). Par ailleurs il explique que Raoult faisait des scan des poumons des patients traités et 63% avaient des atteintes visibles, il ne s’agissait donc pas que de patients légèrement atteints et pris en tout début de maladie.

        1. Opale

          Ce qui m’intéresse beaucoup c’est la dénonciation de la criminalité des Discovery&Co qui, en temps de ‘médecine de guerre’, veulent en bons méthodologistes, en Agnan, appliquer les process, normes,placebos etc. au détriment de l’efficacité et de la réactivité ;discours qui rejoint fortement celui d’Idriss Aberkane sur Sud Radio (« l’exécutif a du sang sur les mains »).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.