Confinement et petites tensions banlieusardes

S’il ne fait plus aucun doute que les confinements ruinent le pays, au moins ceux-ci permettent-ils d’imposer une belle période de calme et de tranquillité dans le pays qui en manque parfois : grâce aux décisions intelligentes du gouvernement, au moins la délinquance et la criminalité ont nettement cédé le pas sur tout le territoire qui redevient un havre de paix. Ou presque.

Oui, soyons honnête : il y a tout de même quelques endroits qui sont un peu plus rétifs au retour à l’ordre. Si le vivrensemble y est partout célébré, c’est avec plus de ferveur et de festivité dans certaines villes.

Comme chacun le sait, la presse française est d’une redoutable efficacité lorsqu’il s’agit de minutieusement décrire les protocoles sanitaires en place dans les collèges de Tourcoing ou les dernières palpitances intellectuelles de certains préfets découvrant, surpris, que certains dealers n’ont pas leurs auto-attestations de sortie.

Ce qu’on sait moins, c’est que cette même presse est parfois trop occupée par ses nombreux sujets d’importances et sa propagande éhontée son analyse poussée des événements pour relater ce qui peut se passer, en marge de l’actualité voire, disons-le carrément, en marge de la République…

Ce n’est donc qu’au travers de tweets étonnants et d’un article d’une gazette locale qu’on apprend par exemple que le quartier de la ZUP à Argenteuil a vécu près d’une semaine d’affrontements violents entre la police et les bandes de racailles locales.

Apparemment, tout comme à Champigny-Les-Mortiers, le lancer de feux d’artifices improvisés semble bien marcher dans ce charmant petit coin de territoire où la jeunesse locale, particulièrement pleine de vie, redouble d’espiègleries avec la maréchaussée probablement un peu tatillonne.

Fait « amusant », ce n’est évidemment pas cantonné à Argenteuil ; que voulez-vous, la bonne humeur et ce débordement de vie frétillante dont la jeunesse française fait preuve ne saurait se cantonner à quelques hectares urbains !

C’est pour cela qu’on trouve la même effervescence joyeuse un peu partout sur le territoire. À Clermont-Ferrand, les veillées de l’Avent ont commencé tôt et de grands feux de voitures festifs animent les rues de certains quartiers.

https://twitter.com/AnonymeCitoyen/status/1327751325074026496

Car oui, comme en témoignent, subrepticement et entre deux gros titres d’actualité rebondissante, quelques articles ici ou sur le malaise policier et les violences en hausse partout dans le pays, le confinement entraîne quelques effets de bords : Argenteuil, Arles, Bron, Chanteloup, Clermont, Grenoble, La Celle, Mâcon, Mons-en-Barœul, Montceau, Oyonnax, Rennes, Saint-Genis, Saint-Maurice, Soissons, Valserhône et Vénissieux sont de récents exemples de charmantes bourgades ayant subi l’enthousiasme débordant d’une jeunesse apparemment mal canalisée.

Incendies volontaires, pompiers attaqués, tirs de mortiers, affrontements avec les forces de l’ordre, jusqu’à des bombes artisanales à l’acide destinées à des guets-apens qui ont été retrouvées dans un quartier de Montpellier…

Il n’y a pas à tortiller : même en plein confinement, la France sait s’amuser !

À tel point que plusieurs dizaines de maires français s’en sont inquiétés auprès d’Emmanuel Macron : suite au confinement et, sans doute, aux petits soucis que rencontrent les réseaux de trafics divers mis à mal par l’assèchement des clients, les quartiers émotifs et autres « zones sensibles » s’appauvrissent et les maires responsables réclament donc un petit morceau du gâteau économique que le gouvernement tente de nous cuisiner.

Sans même considérer que ceci revient à avouer, en creux, l’indispensable nécessité de déverser, encore et encore, de l’argent des autres dans ces zones émotives pour en garantir la tranquillité ce qui donne tout son sens à l’expressions « acheter la paix sociale », le fait que plus de cent maires du pays viennent une fois encore couiner pour des finances supplémentaires alors que le pays est véritablement exsangue donne une assez bonne idée de l’état lamentable dans lequel se trouvent ces quartiers, et la frousse politicienne qui s’empare de ces édiles à mesure que les tensions s’accumulent et que croît follement le risque d’un embrasement ingérable…

Cette frousse semble d’ailleurs assez mal évaluée par les forces de l’ordre.

Au mieux, elles s’étonnent candidement – comme l’a récemment fait le préfet de police des Bouches-Du-Rhône – de l’absence de petits cerfas auto-signés chez les dealers. Autrement dit, la police sait où ils sont et ce qu’ils font mais s’occupe essentiellement de vaguement les pruner (à l’occasion) s’ils n’ont pas ces stupides permis de prendre l’air. Parions que Darmanin, le frisotant factotum qui sert d’excuse comme Ministre de l’Intérieur ,trouvera ici des impôts bien employés.

Au pire, les forces de l’ordres se gardent bien d’approcher même par erreur de ces zones où elles sont pilonnées à coup de réjouissances pyrotechniques et s’empressent d’aller traquer, avec un courage indéniable, le promeneur dans les bois qui met en danger sa vie et celles des millions d’autres promeneurs qui – comme chacun sait – se bousculent dans nos forêts et nos bois.

En somme, ces confinements ruinent tout le monde, poussent les banlieues un peu plus dans l’abîme, favorisent la pleutrerie des autorités et les comportements les plus minables des forces de l’ordre.

Heureusement, l’excuse ministérielle en charge de l’Intérieur a pris la mesure du problème et s’est donc attaqué au problème : pour Darmanin, le moment semble subtilement bien choisi pour remettre en cause l’équilibre police/gendarmerie et rien de tel que de créer, dans la foulée, une nouvelle Commission Darmathéodule pardon une « direction départementale unique dans chaque département » afin de coordonner la sécurité publique, la police aux frontières et la police judiciaire, ce qui rassure tout de suite quant à la bonne communication interne de ces services.

Comme on le voit, tout est évalué, tout est sous contrôle, et les décisions prises laissent déjà entrevoir un avenir brillant et une France véritablement apaisée.

Vive la République, vive la France mais à tout hasard, tenez-vous prêts.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires249

  1. Le Gnôme

    Pour redresser l’industrie, je propose de relocaliser les fabrications de mortiers. L’idéal serait de mettre les ateliers près des cités émotives afin de favoriser les circuits courts chers aux écolos.

    1. Citoyen

      Oui, ça tombe bien, sur le plateau de Champigny, là où il y a le commissariat dans la cité qui teste les mortiers, juste à côté au Plessis-Trévise, il y a une zone industrielle en souffrance qui postule ….

    2. J-J Tatie

      @Le Gnôme Bonjour, oui, bonne idée, relocaliser les fabrications de mortiers de 120, génial pour les fêtes de fin d’année… ☺ ☺ ☺Ma joie explose avec cette agréable évoquation !

  2. Jacques Huse de Royaumont

    Ce qui est bien, avec notre presse,c’est que j’ai beau être à 5km d’Argenteuil, je n’en avais pas entendu parler.

    Comme quoi les mortiers ne font pas assez de bruit pour que je les entende. Ce sont sans doute de trop petits calibres, donc pas de quoi en faire un plat.

  3. Higgins

    La simple lecture des titres du site FDS le matin donne une petite idée du foutoir national. Je dis petite car la liste des faits divers n’est hélas pas exhaustive même si elle est plus complète, ce n’est pas difficile, que celle des médias mainstream. Ceux-ci ont d’ailleurs mentionné que ça a été festif et citoyen aux alentours du palais des charlots hier soir. J’ai cru comprendre que d’autres grandes villes ont été également touchées.

  4. Higgins

    La lecture matinale des titres du site FDS donne une petite idée du foutoir qui règne en France. Je dis petite car la liste n’est hélas pas exhaustive. Les médias mainstream ont cependant signalé que le début de soirée avait été festif et citoyen aux alentours du palais où siègent nos charlots (au passage, je signale que le 3 décembre prochain, les charlots risquent d’imposer un dépistage systématique. C’est à l’ordre du jour de l’AN). J’ai d’ailleurs cru comprendre que d’autres cités avaient été également touchées. En attendant, on découvre entre deux reportages bidons sur les gestes barrière et la lutte anti-amazon que des vils capitalistes exploitant honteusement la crédulité des honnêtes et sages citoyens en leur fourguant des produits ou des services non-essentiels à partir de pas-de-portes situés dans les centre-villes se suicident… J’espère de tout cœur que les responsables politiques de ce chaos dorment mal.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Je pense qu’ils se considèrent comme irréprochables, qu’ils ont fait au mieux et que c’est la faute des autres.
      Le déni peut aller très loin.

    2. MCA

      @Major

      « (au passage, je signale que le 3 décembre prochain, les charlots risquent d’imposer un dépistage systématique. C’est à l’ordre du jour de l’AN) »

      On va rigoler quand ils vont envoyer des kamikazes fourgonner les pifs dans les cités émotives.

      Ce n’est pas un masque sur le nez qui leur faudra mais un casque lourd sur la tête.

        1. MCA

          Le dépistage, ça ne me gêne pas , par contre la picouse pour le vaccin foireux ce sera niet !

          Et comme je présage ne pas être le seul, je sens qu’il va y avoir du sport dans les mois qui viennent.

            1. MCA

              @Husskarl 19 novembre 2020, 15 h 01 min

              Le fait de savoir si je suis COVID + ou COVID – ne remet pas en cause ma santé et c’est dans ce sens que je dis que le test ne me gène pas, alors que me faire vacciner par un produit testé sommairement possède un risque certain que je ne suis pas disposé à courir, c »est tout ce que je voulais dire.

              Et je ne considère pas que faire le test c’est leur donner un quelconque quitus pour leur gestion (calamiteuse) de la crise.

              Si vous considérez que se prêter au test (s’il devient obligatoire) est leur donner le doigt; que dire quand vous portez un masque dont le port est obligatoire dans certaines situations ?
              c’est identique, vous obéissez à une obligation qui ne remet pas en question votre santé et…vous le faites, n’est-ce pas ? et quand vous le faites vous donnez votre doigt vous aussi?

              Quand vous remplissez votre ausweis encore une fois vous donnez un doigt, idem rayon de 1km pour la balade, idem les 100 km lors du déconfinement, idem les produits réputés indispensables etc…

              Quand vous obéissez aux consignes de confinement, vous n’avez pas l’impression de donner … non pas le doigt, mais la main cette fois? et pourtant… vous obéissez toujours, non?

              Ce n’est pas une critique, c’est un constat.

              Je comprends le sens de votre question, ils commencent petit et plus ça va et plus ça grossit et plus on cède et plus ils avancent et plus ils avancent et plus on cède et plus l’agacement lié à notre impossibilité de réagir et l’inquiétude de ce qu’ils vont encore inventer pour nous contraindre encore plus grandissent.

              Oui, mais chacun a une limite qui peut varier suivant les individus.

              La mienne sera « NON au vaccin expérimental ».

              Et la votre? elle sera quoi?

              1. Dr Slump

                Là où Husskarl a raison, c’est que si le dépistage est généralisé, alors les administrations sanitaires pourront établir une liste des dépistés/non dépistés, et donc une liste de gens vaccinés/non vaccinés. Je te laisse imaginer la suite.

                1. MCA

                  Je ne vois pas le rapport entre dépistés/ non dépistés et vaccinés/non vaccinés.

                  Si une loi paraît et oblige la vaccination, c’est tout le monde qui devra y passer, dépistés ou pas.

                  (dans les faits je demande à voir).

                  Peut-être voulais-tu parler « d’immunisés » (1) et non pas de
                  « vaccinés »?

                  Cela dit, ça ne répond pas à ma question.

                  (1) en partant du principe qu’il y a deux moyens d’obtenir une immunité : attraper le COVID ou se faire vacciner.

                  1. Dr Slump

                    Le but de lancer une campagne de dépistage systématique peut être d’établir une liste centralisée de noms, que l’état utiliserait ensuite pour envoyer des injonctions à se faire vacciner. Ca évite d’envoyer l’armée faire du porte à porte, et permet d’inciter personnellement toutes les personnes en âge de s’y plier. Au cas où tu t’y opposerais, ton refus serait officiellement enregistré, et des restrictions de droit pourrait t’être ensuite facilement imposées, au motif que « méchant qui veut pas se vacciner met en danger la vie d’autrui, pas de vaccin, pas de câlin! ».

                    Tu pourrais m’objecter que l’état pourrait user de moyen plus direct et autoritaire, mais c’est qu’il veut éviter de cabrer le gaulois réfractaire en étant trop frontal. Tu connais comment fonctionnent nos hauts fonctionnaires: comme des administrateurs, qui agissent par règlements successifs, dont la coercition s’installe par étapes progressives.

                    1. MCA

                      Houlaaaa, le vilain complotiste! :o)))

                      Il suffit que la sécu envoie (à l’image de la grippe) un bon de vaccination et ensuite comptabilise les retours via les remboursements.

                2. Pythagore

                  Actuellement, on doit être à 1,3 millions tests par semaine, et les capacités sont largement épuisées. A supposer que le dépistage soit obligatoire, il faudrait une année pour tester tt le monde.
                  A mon grd étonnement, lorsque l’on vient de l’UE vers la France, pas d’obligation de présenter un test négatif, de s’isoler ou de se faire tester.

          1. Pierre 82

            Anecdote amusante, que j’ai appris d’une personne en qui j’ai une confiance absolue. Une personne se fait tester avant une opération, ils font l’opération malgré le fait qu’ils n’ont pas encore reçu le résultat. Après l’opération, deuxième test. Les résultats arrivent un peu plus tard: positif avant l’opération, négatif après. Cocasse,non?

    3. Stéphane B

      Et oui, mais c’est FDS. Et FDS, c’est l’extrême drouate donc le mâle absolu pour la gôche. Cette dernière préférant s’attaquer aux catho par dénonciation comme dans la magazine quotidien. Mais nullement ne souhaite aller à coté voir et dénoncer les prières de rue.
      Alors peut-être justement que la petite damé collabo se dit qu’elle est une femme donc une sous catégorie pour ces gens priant dehors sur leur tapis et puis c’est aussi la diversité et il faut qu’elle s’exprime.
      Sans oublier que le même jour la police fait aussi la circulation pour que ces croyants puissent dire que Allah est au bar

      https:/ /twitter .com/Qofficiel/status/1328419332477636610

          1. Astazou

            Si c’est à propos du vide abyssal entre les oreilles, oui.
            Mais j’en doute, car je soupçonne que les crânes sont en os massif et qu’il n’y a rien au-dessus du cervelet 😀

          1. MCA

            D’ailleurs j’ai bien rigolé devant une enquête concluant que les personnes les plus haïes de France étaient les hommes politiques en tête suivis de peu par … les journalistes…

            Franchement je me demande pourquoi?… :o)))

  5. Pythagore

    Oula, j’ai failli avoir une crise d’épilepsie en ouvrant l’email contenant l’article, ca flashe !! Malheureusement pas ds le bon sens….

  6. hub

    Le major pourra sans doute préciser, approuver ou éventuellement nuancer : je suis tombé sur la page FB de Laurent Obertone, qui entre autres joyeusesetés, énumère des décisions de justice et des jugements : entre sursis, relaxe et disparition des prévenus pendant l’audience, c’est folklorique… un délinquant « défavorablement connu des services » a été par exemple relaxé alors qu’il a 96 délits sur son casier.
    La fête dans les banlieues n’est pas finie.

      1. Courtial

        Non pendant ce temps Darmanin roule des mécaniques et fait les gros yeux aux cathos qui réclament de pouvoir assister à la messe. Je ne savais même pas qu’il y avait autant de remous dans nos kartchiés, mais je m’en doutais un peu, et ça ne rend cette grosse merde de Darmanin que plus pathétique.

    1. Grosminet

      De toute façon, même s’il était condamné, il n’irait sans doute pas en taule, vu que yapudplace en prison (et bien sûr yapudsous pour en construire d’autres). J’avais lu je ne sais plus où qu’en France si vous prenez mois de 2 ans fermes dans les faits la condamnation n’est jamais suivi d’effets. Joli pays, n’est ce pas ?

      1. petit-chat

        Sauf pour délit d’opinion (Hervé Ryssen actuellement, Vincent Raynouard il y a quelques années, Alain Soral plusieurs peines en suspens)

  7. Duff

    Aucun mot de ces violences dans la presse subventionnée, pas de réaction, de débat, rien, juste une brève laconique au mieux.

    Ces mensonges par omission sont d’autant plus ridicules qu’ils ne marchent plus comme avant. Il y a 10 ans cher H16, vous ne mettiez que des liens vers la presse…

    Maintenant les réseaux socaux diffusent des images brutes, sans intermédiation journalistique devenue totalement inutile et même parasitaire.

    Hâte de voir la gueule de la campagne de 2022. Déni magistral (comme d’hab) ou grand déballage salutaire?

      1. Jacques Huse de Royaumont

        La presse n’en parle absolument pas. Au mieux, ce sont des chicaneries de mauvais perdant, un combat d’arrière garde sans véritable enjeu.
        Mais que se passe-t-il au juste ?

      2. Duff

        La présidence Biden risque d’être chaotique pour des raisons différentes que celle de Trump. Malgré tous les contre-feux et distractions médiatiques, il peut se passer beaucoup de choses « imprévues »…

        Je vois mal comment son élection puisse permettre de planquer la poussière sous le tapis comme avant. C’est justement ce que je disais au sujet des RS qui remplacent les journaleux cocos, c’est irréversible.

        D’ailleurs Trump ne serait pas un gros porc mégalo insupportable, il aurait été réélu peinard, c’est surtout ça le takeaway principal de cette élection et que les partis dits de droite en occident feraient bien de méditer.

        1. durru

          Gros lol !
          Si Trump n’était pas « un gros porc mégalo insupportable » (sujet à débattre), il aurait même pas envisagé d’être là où il est, et encore moins y serait-il arrivé.

            1. durru

              Et pourtant, il y a 73 millions d’Américains qui l’ont voté il y a deux semaines… Que voulez-vous, c’est comme ça, et il le sait, même si plein d’autres ne l’ont toujours pas compris.

            2. Stéphane B

              N’est ce pas une facette, un attrape nigaud ?
              En montrant une telle personnalité, les gens se font une idée de lui, ce qui lui permet d’agir d’une autre façon. En gros, c’est une fausse trappe.

              je trouve qu’il est très bon en tactique et que la citation de Sun Tzu lui va comme un gant: « l’Art subtil de la guerre est de soumettre son ennemi sans se battre ».
              En ayant un tel comportement, les gens n’ont aucune crainte, ils se dévoilent et lui n’a plus qu’à les plumer.

        2. Jacques Huse de Royaumont

          Face à l’état profond américain, je ne crois pas qu’une personne bien élevée ait la moindre chance de faire bouger les choses. Seul un soudard à la possibilité d’arrivé à quelque chose. Et tout le monde l’a compris, à commencer par Trump.

    1. heli0gabale

      « images brutes »

      La vis risque de se resserrer justement sur ces images, les réseaux sociaux vont, je pense, de plus en plus filtrer les contenus, un peu parce qu’ils le veulent bien mais surtout parce que des lois futures pourraient les contraindre.

      Ensuite la technologie évolue, bidonner des vidéos devient de plus en plus facile.

      « intermediation journalistique devenue totalement inutile et même parasitaire »

      Tout à fait vrai mais l’écrasante majorité des gens ne s’abreuvent qu’aux journaux TV, les rares réactions de masse sont du « complotisme Facebook » teintées en rouge. C’est curieux d’ailleurs, la confiance dans les journaleux s’effondre mais tout le monde les croit légitime.
      Le haut clergé médiatique tient encore bien son magistère.

      « La campagne de 2022 »

      Alors ça ça va être intéressant. Je pars du principe que « yorarien » sauf événement extrêmement grave, que Manu sera réélu (lui ou un clone) et que les libertés individuelles vont diminuer dans l’apathie générale.
      Faut pas non plus oublier qu’il n’y a pas d’opposition en face.

      Si quelqu’un a une autre vision des choses je suis curieux.

      1. Calvin

        « Si quelqu’un a une autre vision des choses je suis curieux. »

        Je pense exactement l’inverse de toi !
        Primo, il n’y a pas vraiment d’opposition,
        Deuzio, il n’y a pas de raison pour que les Français se battent pour les libertés individuelles,
        Donc, tertio-primo, Macron sera réélu, ou son clone.

        :mrgreen:

        1. Duff

          Je pense que la règle générale c’est yorarien.

          L’histoire est intéressante quand pour une fois il se passe un truc. Je ne vois pas quoi. Les médias testent actuellement le feu généralissime Pierre De Villiers, ça sent l’esbrouffe à plein nez.

          Par contre le bidonnage des vidéos, la censure GAFAM ouais bof. C’est ça qui est intéressant, quand ça se voit trop, ils se font chopper, d’autres plateformes apparaîssent.

          Reste qu’en France l’emprise des médias mainstream socialisants reste autrement plus puissante qu’aux US.

          1. heli0gabale

            De Villiers je sais pas trop quoi en penser, pour le moment j’ai pas confiance, peut-être que je me trompe mais pour moi c’est 0, à part ça il se passe pas grand chose. Cependant je prends le pari que les présidentielles vont être hilarantes niveau foutage de gueule, trahisons et opportunismes en tout genre.

            Pour les nouvelles plate-formes, elles sont à l’instant où on parle anecdotiques et parfois traitées de refuge à estremedrouate. Par contre, il y a un début de refus générationnel des plate-formes fourre-tout gangrenées par la politisation de tout et n’importe quoi et monopolistiques (pour l’instant), je me demande bien quel impact ça va avoir sur la guerre culturelle en cours.

            Pour les médias us, ils finiront socialisants, de gré ou de force, l’Empire du Bien l’exige, ça sera un impératif de survie de la classe journaleuse américaine.

            1. durru

              Pour les médias us, ils finiront socialisants, de gré ou de force, l’Empire du Bien l’exige, ça sera un impératif de survie de la classe journaleuse américaine.
              Euh… comme Fox News, qui est en train de perdre toute son audience après le spectacle très « socialisant » sur les élections ? Vous croyez qu’aux US aussi les médias vont vivre de subventions ou pas du tout ? Je sais pas, moi j’ai un léger doute…

                1. durru

                  C’est intéressant à les financer tant qu’il y a du temps de cerveau disponible à occuper. Une fois que plus personne ne regarde le média en question, pourquoi diable l’Etat ou un milliardaire, soit-il socialisant, le financerait-il encore ? Je pige pas. Je crois que c’est The Atlantic qui a fait des coupes très nettes récemment dans son organigramme, pourtant très socialo-compatible.

                  1. heli0gabale

                    Les gens qui financent les journaux savent très bien que même à perte ils y trouvent leur compte en influence. C’est très avantageux de tenir un journal qui est la voix de l’Empire du Bien parce que ça montre à tout le monde sa belle âme. Ne jamais oublier que le pouvoir des médias ne diminue pas parce que leur légitimité n’est jamais attaquée, seule la confiance diminue, c’est tout à fait différent.

                    Pour The Atlantic, le journal a fait des coupes dans le personnel éditorial mais ils ont fait plus d’abonnés depuis mars.

            2. Higgins

              Je ne pense pas que le Gal de Villiers souhaite y « aller ». Il a trop fréquenté les milieux politiques pour cela. Politique, il l’a été pour accéder au poste de CEMA mais la psychologie des forces armées n’a rien à voir avec celle des jean-foutres qui hantent les cabinets ministériels et les bancs des assemblées. Un militaire sert son pays pas des « valeurs républicaines ». Je le crois trop intelligent pour céder au miroir des alouettes mais l’insistance avec laquelle on pouse son nom en dit long sur la déshérence, l’inanité et le vide qui animent la sphère politique. Cette dernière d’ailleurs ne lui pardonnera jamais le plébiscite qui a accompagné son départ. De mémoire, je n’en ai jamais connu de cette sorte. Par sa démission et par les vérités qu’il a énoncées au Mignon poudré (et à cette caste politique méprisée), il a exprimé tout haut ce que de nombreux militaires ressentaient. Le succès de ses ouvrages témoigne par ailleurs d’une sorte de quête de sens dans la société.

              1. heli0gabale

                Il aurait ses chances pourtant, un militaire un peu rebelle ça sonne comme un homme providentiel pour beaucoup de gens.
                Sans compter que ce serait le seul candidat un minimum intéressant, il détonnerait au milieu de ces énarques et autres science po.

                1. Higgins

                  Supposons qu’il se présente (car on ne peut pas l’exclure) et à supposer qu’il échappe à toutes les peaux de banane que d’aucun ne se priver ont pas de lui glisser (j’imagine déjà les gros titres de notre presse si « friendly ». Presse d’ailleurs qui n’en finit pas de sombrer d’après un article du volatile du mercredi paru hier), s’ il l’a joue finement, il a toutes ses chances face aux branques professionnels qu’il aura à combattre. Mais s’il gagne, sur quelle majorité s’appuyer ? Est-ce que la haute-fonction publique le soutiendra car dans cette dernière, le mépris des militaires est important (vécu) ? Comment réagiront les structures de pleureuses professionnelles qui règnent sur le pays (syndicats, associations bidons, etc,…) ? Comment réagira L’UE ? Et enfin, quelle sera sa stratégie pour le pays ? Et je dois en oublier un paquet. Enfin, il ne faut pas faire l’erreur de surestimer la communauté militaire. Elle est pleine de personnes de qualité mais elle recèle également sa part de nuisible qui valent largement leurs équivalents civils.

                  1. P&C

                    Simple : appliquer les lois du pouvoir.
                    Après le coup d’état, la purge.

                    Concernant l’UE, il suffit de voir comment elle gère sa relation avec le Sultan.

                  2. heli0gabale

                    Attention quand j’ai dit qu’il avait toutes ses chances, j’évoque la possibilité de le voir en tant que candidat crédible aux élections et éventuellement de gagner le premier tour avant le cirque de l’antifascisme.

                    Si il gagne (ce qui serait un miracle), il aura effectivement toute la haute fonction publique et ses affiliés sur le dos, j’en suis convaincu comme vous.

                    Comme le dit le patron : cpef.
                    Ce pays est parfaitement irréformable, les problèmes sont trop profonds pour que la chose politique est encore un intérêt (intérêt autre que comique).

                    1. P&C

                      Dans ce cas, ça tiendra tant que la force de coercition tiendra, et tant que les pressions extérieures seront faibles.
                      Sinon, il se passera ce qu’il se passe habituellement dans les empires finissant ; les pouvoirs locaux, devant l’incurie du pouvoir central, prennent les choses en main et s’autonomisent, pour le meilleur et le pire.

                      Genre la Baronnie de Vendée, l’émirat de Marseille, la république de franche comté…

                    2. Pierre 82

                      @heli0gabale: Quand vous écrivez que le pays est irréformable, je voudrais apporter une précision, telle que l’a déjà fait remarquer Charles Gave: ce ne sont pas les Français qui refusent de se réformer, c’est juste la haute fonction publique qui est irréformable, car elle détient tous les leviers politiques, et comme les décideurs sont tous issus de caste, et en font toujours partie lors de leur mandat, ce sont eux et eux seuls qui bloquent les réformes tout en accusant les citoyens . Tactique classique des pervers narcissiques: accuser les autres de leurs propres turpitudes.

                    3. heli0gabale

                      C’est pas faux mais faut pas oublier que dès qu’un homme d’Etat va s’attaquer au gras de l’administration, à la réforme des impôts ou à la sécurité ce sera des accusations de turbo-facho-liberalisme de tous les médias. Les français accepteront parfaitement l’idée, la goberont tout rond et sont capables de sortir dans la rue pour lutter contre le fachissssme.

                2. Pheldge

                  tu parles, c’est un extraterrestre, comme Raoult … il n’yrait pas loin, une fois entré dans l’arène, tout le monde lui tomberait dessus … de tous les côtés. Et comme il n’est pas rompu au jeu des médias, il ruinerait son imahe en quelque semaines à peine !

                  1. Pierre 82

                    Je ne l’imagine pas le Gal de Villiers comme président élu. Il pourrait éventuellement faire un président putschiste assez présentable, surtout si le putsch a lieu juste après un pétage de plomb généralisé de nos élites qui provoquent un carnage en faisant tirer sur la foule pendant des émeutes. Mais je n’imagine pas l’armée prendre le pouvoir par temps clair, c’est pas du tout dans la tradition militaire depuis les deux Napoléon.
                    Par contre, prendre le pouvoir quand tout a dérapé et qu’on a des dizaines de milliers de morts, ça reste possible. Mais l’armée irait au taf avec des pieds de plomb, ils ne se sentent absolument pas de prendre le pouvoir, Mais bon, là je divague complètement, bien sûr…

                1. Pierre 82

                  Il n’est plus déraisonnable de penser, depuis quelques semaines, que situation pourrait brutalement changer d’ici les prochaines présidentielles.
                  C’est peut-être faux, mais vu au train où les événements s’accélèrent, il me semble qu’on a quitté le domaine de l’évolution linéaire, et qu’on s’est engagé sur une trajectoire non-dérivable, voire même discontinue.
                  Je suis de plus en plus disposé à croire qu’il n’y aura pas de prochaines présidentielles. Soit parce que la dictature sera installée au niveau européen sans fausse pudeur, soit que ça aura mal fini pour nos chers dirigeants.
                  2022 me semble dans un siècle.

                  1. MCA

                    Lien que j’ai posté plus bas en ce qui concerne l’Allemagne et qui corrobore votre intuition :

                    https:/ /www.businessbourse.com/2020/11/19/allemagne-nous-sommes-le-peuple-manifestations-et-coleres-virulentes-contre-les-nouvelles-restrictions-relatives-au-covid/

      2. Courtial

        Moi aussi je pense que « yorarien », dans le sens où ils ne vont même pas s’embarrasser avec une élection. On est déjà en état d’urgence permanent depuis des années, il suffit que les gilets jaunes reviennent et qu’on ait un petit attentat islamiste bien crade par-dessus et qui sait ?

        C’est encore une hypothèse assez improbable, mais au train où vont les choses ça ne me paraît plus du tout impossible.

        1. heli0gabale

          Art 16 for ever? J’ai du mal.

          Déjà ça demande d’avoir une légitimité solide ce que Manu n’a pas.

          Mais le principal problème c’est que ça demande aussi d’avoir des gens solides à l’Assemblée, au Sénat et au Conseil constitutionnel. Ce que Manu n’a pas non plus, sans compter que ça chie même dans son propre parti.

          1. Courtial

            Franchement il y a un an vous auriez cru que Macron arriverait à assigner toute la population à résidence pour une maladie qui tue les vieux diabétiques ? Moi pas. Donc oui c’est sûr que vu d’ici ça semble encore improbable, mais je préfère m’attendre à tout maintenant.

            De toute façon on est tous d’accord que si cette élection a lieu elle sera encore moins significative que les précédentes.

            1. Stéphane B

              La réalité dépasse toujours la fiction. Et si ce prémisse est vrai, ce qui me semble être le cas vu ce que j’ai connu, le livre 1984 ne sera qu’une berceuse à coté de ce que nous pourrions subir.

            2. heli0gabale

              C’est vrai qu’un événement peut tout faire basculer mais à l’heure où j’écris ça m’étonnerai franchement, il aurait pas besoin de ça pour être réélu.

              Par contre + 100 pour le sens des prochaines élections, le cirque électoral sera sans filtre. Comme si des acteurs s’arrêtaient en pleine action pour s’adresser directement au spectateur et lui dire : bon OK le scénar est pourri et tout le monde joue comme une queue alors on va cabotiner un max, restez jusqu’à la fin.

          2. Theo31

            « une légitimité solide ce que Manu n’a pas. »

            Si c’était vrai, même un pangolin serait assuré de la victoire. Comme beaucoup de Français sont des grosses merdes, il sera réélu.

            J’ai vu une vidéo de la manif d’hier contre la loi sur la sécurité. Deux CRS se sont fait coincer dans l’entrée d’un bâtiment par des dizaines de personnes. Pas un seul manifestant est venu leur mettre un pain dans la gueule. Mais pour leur lancer des bouteilles à plus de 10 mètres, ils étaient nombreux. L’écouillage a visiblement bien fonctionné

            1. heli0gabale

              Les manifestants français sont connus pour pratiquer la technique du Blackblock-Tsu, technique inspirée des plus grands maîtres adeptes du Jme-Shi-Dsu.

      3. Pheldge

        vous z-avez ab-so-lu-ment rien compris, alors je vous essplique : d’abord, il va rien se passer, passque la gueule de bois du Covid elle va faire mal, et pis Manu va être réélu face à l’autre tanche de MLP, moins bien qu’en 2017 mais quand même, et il va prendre un PM soce de chez le PS, genre un poulain à DSK et faire des réformes de gôche avec des impôts du même métal ! 😉

        1. heli0gabale

          C’est kessekej’dis !
          Avec un sous Sarko à l’intérieur et un nullos à l’eco.
          Macron II Le retour de la vengeance !

          (Sortie en 2022)

        2. Jacques Huse de Royaumont

          Je pense plutôt que Manu le confineur va être hors jeu. On nous vendra du Sarko, récemment requinqué, dont les casseroles se sont miraculeusement évaporées. Les juges qui le taquinaient un peu trop se sont fait bien taper sur les doigts, il aura donc une paix royale.
          L’homme du traité de Lisbonne a déjà prouvé sa fidélité à l’état profond et ses déboires surmontés lui donne une image anti-système très vendeuse. De plus, après un petit con immature, la supposée expérience et sagesse d’un vieux cheval de retour peut faire mouche.

          1. Nemrod

            Moui mais il faudra bidonner les élections parce que Sarko le retour pourrait juste avoir assez de suffrages pour que n’ y lui ni Macron soient au deuxième tour…
            Parce que le hold up sur les voix RN risquent de ne pas aussi bien marcher que la première fois.
            A moins que Macron ne se représente pas.
            Remember Jospin.

  8. baretous

    oh mais attendez là ! hop!hop! hop! à Trifouilly les oies ça ne blague pas!
    là on lui a piqué la mobylette quand même….Action! réaction !

    https://www.larepubliquedespyrenees.fr/2020/11/13/arudy-il-vient-de-haute-garonne-a-mobylette-en-plein-confinement,2757925.php?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR3wu98HUWfylipjmivHgy8anlXdDDwb5t83TgtT5I38Grw6OhS70JHAKWE#Echobox=1605342189

    Je précise, n’habitant pas loin des faits, que cet homme était parti alors qu’il n’y avait pas confinement et est donc revenu alors qu’il y avait à nouveau confinement.. la vallée est écoeurée de voir ça..

      1. baretous

        et oui! mais dans cette petite ville en train de mourir les gens veulent témoigner dont son proprio et ses voisins..la gendarmerie un peu fiere avait honoré sa page facebook en contant leur exploit….avec photo de la mob mais aussi visage du gars flouté mais bien reconnaissable…et là ils ont supprimé l’article sur leur compte.

        On est mal chef, on est mal…

        1. Stéphane B

          En même temps, tu parles d’Arudy, village coincé au fond de la vallée d’Ossau et où les gendarmes n’ont plus grand chose à faire hormis les excès de vitesse, depuis la fin d’Iparretarak

          1. baretous

            A l’entrée de la vallée 🙂

            Je rêve des gendarmes qui allaient au bistrot boire un coup et prenaient ainsi le pouls de la population et allaient regler les petits contentieux pour éviter que cela parte en vrille. Le fameux rappel à la Loi.

            Ils sont pris de plus en plus pour des prédateurs, masqués maintenant.

            En vallée d’Ossau il y a aussi « la falaise aux vautours », et toute ressemblance……blablabla..fortuite.

            1. Stéphane B

              Tout dépend si tu viens de Laruns ou de Gan lol. Et puis la plaine de cette vallée fait quoi ? 10km de long max ? Coincée entre les montées vers l’Aubisque ou le Pourtalet et le Bager ou la montée vers Marie-Blanque.
              Les gendarmes venaient nous dire bonjour quand on pêchait aux alentours de la centrale de Merville. On tapait une bonne et franche discussion, mais ça, c’était il y a 30 ans.

            2. Pierre 82

              A mon avis, nos élites ont eu la trouille de leur vie le 18 novembre 2018 (je pense que c’est la bonne date) quand les premiers gilets jaunes ont vraiment menacé physiquement l’Élysée. Ils étaient tout proche, le palais n’était pas vraiment défendu et beaucoup de flics montraient de la sympathie pour le mouvement (juste avant qu’il ne soit complètement récupéré par l’extrême-gauche).
              Depuis ce moment, ils ont tout fait pour que les forces de police soient détestés de la population. Ils y ont d’ailleurs réussi en bonne partie. Il me semble que ça peut être un fil directeur supplémentaire dans la manière de faire apparemment décousue de nos gouvernants.
              De qui ont-ils peur? Des personnes honnêtes. Par contre, les quartiers émotifs ne représentent pas le moindre danger pour eux.
              Donc tactiquement, il faut à tout prix éviter une alliance du peuple avec les FDO. C’est le seul danger mortel pour eux, quand on réfléchit bien. Quand on voit le zèle des préfets, on peut s’interroger.

            3. Higgins

              La Gendarmerie est très consciente de ce problème mais l’équilibre est très difficile à tenir entre les exigences d’un exécutif technocratique et la réalité de terrain. À cela s’ajoute la mentalité des jeunes générations bien moins enclintes à une certaine forme de mansuétude quand ce n’est pas imperméable au simple bon sens. Et puis, il y aura hélas toujours des suce-boules qui voudront se mettre en avant. C’est plus facile à faire en chopant le Diblo à 82 km/h ou le quidam sans attestation au milieu de nulle part. La répartition des cons est assez homogène dans la société (je pense à cette petite vieille prunée au premier confinement pour avoir voulu voir à travers une vitre son mari en EPHAD. C’était du côté de Graulhet je crois). Les forces de l’ordre n’en sont pas exemptées.

        1. Higgins

          Major dans l’armée des Indes correspond commandant dans les armées froggies. Dans ces dernières, major est situé entre adjudant-chef et aspirant. En plus, personnellement, j’ai été promu après la dernière campagne dans l’Hindou-Kouch mais major sonne mieux.

            1. baretous

              et j’apprend à l’instant qu’à quelques km de là (pas la même brigade) ils sont rentrés dans une garderie pour voir si les petits portaient le masque…

      1. Higgins

        Je vais nuancer un petit peu mon propos. Si j’étais officier de Gendarmerie ou responsable dans la Police, je vivrai mal la période actuelle. Mon engagement professionnel m’imposerait de veiller au respect d’un texte aussi inique et stupide soit-il. Mais je suis convaincu qu’ils sont nombreux et ce, à tous les niveaux de ces organisations, à désapprouver les mesures édictées et en particulier celles qui sont exclusivement répressives. Je pourrai, comme peuvent le suggérer de bonnes âmes, refuser et démissionner. L’honneur serait sauf mais il est aisé de comprendre que c’est plus facile à dire qu’à faire. Le chemin à suivre est donc difficile. Il existera toujours des zélés laudateurs du pouvoir mais je ne crois pas qu’ils soient la règle. De ce point de vue, notre position est pour le moins confortable.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          De nos jours, un quarteron de généraux décidés prendrait le chateau sans problème : le mignon poudré n’a en aucune façon l’autorité de De Gaulle et n’a que quelques bobo pour le défendre, qu’on imagine mal au champ d’honneur.

          1. Pheldge

            de nos jours, ce seraient les médias qui feraient le vainqueur de cette histoire : les généraux, je ne le sens pas, on crierait au fascisme, et de toutes façons ils n’ont pas les tripes pour ça, il n’y ont jamais été préparés. Et le manu en sortirait avec une nouvelle aura, celle du sauveur, qui a évité la dictature militaire …

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Je suis d’accord pour les généraux, ils ne sont pas préparés à ça.
              Pour les journalistes, colle-en deux contre un mur avec un bandeau sur les yeux, ou pire, supprime leurs abattements fiscaux, et toute la profession chantera la beauté de l’uniforme.

              1. MCA

                @Jacques Huse de Royaumont 18 novembre 2020, 17 h 16 min

                Les journalistes ne sont que des larbins (talentueux pour certains) qui vont à la gamelle.

                C’est le changement de bord de leurs patrons qui les fera changer de ton car ils n’auront pas le choix.

        2. Grosminet

          « Mon engagement professionnel m’imposerait de veiller au respect d’un texte aussi inique et stupide soit-il ». Il y a quelque chose qui m’échappe : est-ce si difficile pour un représentant des forces de l’ordre de tout simplement faire comme si il n’avait rien vu dans certains cas ?

          1. Stéphane B

            Tout se sait.
            Laissez une brèche ouverte ou faites un cadeau et vous allez voir les amis des mis en cause se marrer, faire bien pire et ne pas comprendre que vous leur tombiez dessus, discrimination ya mon fuhrer que vous entendrez.

            Et je ne parle même pas de votre hiérarchie qui vous mettra au pilori, ni de vos subalternes qui vous riront au nez et pour quoi vous n’aurez plus d’autorité.

          2. Pheldge

            c’est difficile, ils sont toujours en patrouilles ,souvent de 3 (un qui sait lire, un qui sait écrire, et le troisième pour surveiller ces deux dangereux intellectuels … ). Alors ils se surveillent mutuellement, et s’auto disciplinent.

        3. Pierre 82

          Je connais deux officiers de gendarmerie, mais déjà en temps normal, ils ne sont pas bavards sur leur métier.
          J’ai discuté avec l’un d’eux fin août, mais il n’avait pas l’air de vouloir en discuter, donc a a parlé d’autre chose. Nos épouses se connaissent, mais même elle n’a pas réussi à la faire parler. Et ils ne se sont pas attardés lors de cette réunion. La seule chose qui ressort, c’est qu’il y a un malaise, et qu’il en ont un franchement marre.
          Et c’est pareil pour les officiers de l’armée de terre, qui sont encore moins bavards d’habitude, mais qui laissent entendre que c’est tendu. Et encore, les militaires ne sont pas en première ligne pour harceler la population des honnêtes gens.

            1. Dr Slump

              Tu ne peux pas exiger d’un employé, public ou privé peu importe, de cesser de réaliser les missions que sa hiérarchie lui assigne. La dissonance cognitive doit être d’autant plus difficile à résoudre pour des gendarmes/policiers qui se sont engagés dans cette mission de maintien de l’ordre public, constatent les dérives qu’on leur demande d’exécuter, mais ne peuvent pas pour autant quitter leur fonction comme ça d’un claquement de doigt. Tu crois quoi? qu’il suffit de démissionner, qu’ils trouveront un autre job fastoche dans le privé, près de chez eux, sans délai et sans perte de revenus?
              Dans quel monde tu vis sérieusement? Tu serais prêt toi-même à tout abandonner, tes ambitions, tes projets, déménager avec femmes et enfants pour prendre le premier job venu sans rapport avec tes goûts et tes besoins?

              1. Courtial

                Tout ça est vrai, mais toujours est-il que quand on te demande de faire des choses injustes ou contre tes convictions la seule réaction honorable est de refuser, et si ce n’est pas possible de démissionner, si tu le fais ou encore pire, que tu le fais avec zèle, tu es complice et tu n’as pas d’excuse.

                Quelqu’un m’a sorti le même argumentaire sur les inspecteurs de l’URSAFF / des impôts, comme quoi il faut les comprendre il font leur travail, c’est pas eux qui font les lois, il faut bien manger etc, franchement avec ça t’excuse n’importe quoi.

                Les flics ne sont pas les seuls à avoir des contraintes et la pression de ramener un salaire à la maison. Désolé mais on ne me fera pas pleurer sur leur sort et leur vocation déçue, soit ils avaient vraiment la vocation et faire ce qu’on leur demande doit les faire encore plus souffrir que de faire autre chose, soit ils ne l’ont pas et dans ce cas ce sont juste de dangereux individus qui ne devraient en aucun cas se trouver à cette place.

                1. Higgins

                  On ne peut pas trop mélanger les deux cas. L’un, l’URSAFF, passe son temps à chasser le fraudeur, les FDO, quant à elles, font plein d’autres choses réellement utiles à la société. La répression des non-confinés, aussi spectaculaire et emmerdante soit-elle, n’est qu’un pouillème de leurs activités.

                  1. René-Pierre Alié

                    « …passe son temps à chasser le fraudeur »
                    Cela fait des années qu’il (l’URSAFF) me pourchasse pour quelques centaines d’euros. Pendant ce temps, des dizaines de milliards s’évaporent…

            2. Pheldge

              Ils subissent un subtil formatage dans leurs écoles, alors quoiqu’on leur demande, on leur explique que c’est dans l’intérêt supérieur de – au choix – la Nation, l’état, la sécurité … et ils y vont sans se poser plus de questions que ça, vu qu’ils vivent en groupe où ils partagent les mêmes idées.

              1. MCA

                Le plus subtil formatage que l’on puisse leur inculquer est de les persuader qu’ils font partie de l’élite.

                Ensuite… la vie se charge de leur faire découvrir la réalité… :o)))

            3. durru

              Ça ne lui est rien arrivé, à la police de Ceausescu (qui par ailleurs s’appelait « milice »). Eventuellement à la police secrète, la Sécuritate, et encore…

  9. taisson

    Nous payons aujourd’hui, et bien moins cher que nous paierons demain, pour avoir, pour des raisons diverses, laissé se développer des idées paralysantes..

    Je me revoit, dans les années 80, sous les quolibets des « intelligents » raconter devant la machine à café, exactement se qui aller se passer, quasi au détail près, ce qui est aujourd’hui l’ordinaire.
    J’avoue ne pas avoir pensé aux mortiers d’artifice ! Mais il faut bien dire que n’importe quel individu conscient et réaliste pouvait, même avec une intelligence très moyenne, faire la même prévision.
    Aucune mesure n’a été prise, et chaque marche de l’escalade, le laxisme à été la règle. On à simplement cherché à faire taire ceux qui parlaient du phénomène.

    Seul un pouvoir capable de s’affranchir du sacro-saint « droit » pourrait faire quelque chose avec suffisamment de rapidité pour être efficace…
    C’est évidemment structurellement impossible dans ce pays.

    Nous avons jeté les « outils » idéologiques et moraux qui auraient pu gérer ces débordements.

    Et pourtant, ce serait facile…Mais au fond, très peu veulent vraiment qu’un ordre minimum soit rétabli..
    Il y à trop à perdre de « profits » démagogiques pour certains et de maintient de leurs privilèges pour d’autres !

    Pour ouvrir une porte, le serrurier bien outillé minimise les dégâts, mais s’il à jeté ses outils, il faut casser…

    Ça va bien finir par arriver, et ce que les obstinément naïfs d’aujourd’hui découvrirons alors ne ne sera pas très joli.

    1. MadeInCH

      Les « naïfs d’aujourd’hui « , pour protéger leur estime de soi, continueront dans leurs délires et hurleront que on a là, enfin, la preuve que c’est la faute du wacisme systémique du méchant patriarcat blanc!
      Et que le reste, ce qui frappe et fait mal, n’est que en réaction de cette blanchitude de masculinité toxique.
      Le « naïfs d’aujourd’hui » se tairont lorsqu’ils seront « frappés à la gorge » par leurs protégés, tout en disant à ces protégés de faire gaffe parce qu’ils donnent des prétextes à l’esstraimedrouâtt.

    2. Obenjayagaar

      J’avais fait la même prévision, basée sur le même constat.
      Résultat: je me suis barré à temps de ce pays de fou (j’aurais même du le faire avant) il y a 5 ans.
      CPEF, on le sait, alors pourquoi rester ? Enfin je veux dire : on a tous les mêmes raisons, famille, boulot, les paysages, la bouffe… Mais bon. Quand on sait qu’on est à bord du Titanic, on connait la fin.

    3. MCA

      @taisson 18 novembre 2020, 10 h 39 min

      « Je me revoit, dans les années 80, sous les quolibets des « intelligents » raconter devant la machine à café, exactement se qui aller se passer, quasi au détail près, ce qui est aujourd’hui l’ordinaire. »

      On ne vous traitait pas de « complotiste » à l’époque?

      Parce qu’aujourd’hui c’est exactement ce qui se passerait.

  10. René-Pierre Alié

    « Je me revoit, dans les années 80″…
    Contrairement à ce que disent les humoristes, prévoir le futur n’est pas si malaisé. Il suffit de se projeter dans le passé et de considérer le présent, qui est l’avenir du passé. (RPA)

    1. taisson

      C’est d’autant moins difficile, quand la prévision s’affine à chaque nouvel évènement…

      Refuser de considérer les symptômes n’aide pas le diagnostic, et encore moins le choix des remèdes à apporter !
      E’est ce qui à toujours été fait !

  11. Batistouta

    C’est moi qui ai un problème de compréhension ou c’est vraiment le bordel socialiste dans la tête du préfet (premier hyperlien de l’article) ?

    J’ai relevé ses sottises dites dans la vidéo :
    – tous ceux de bonne foi ont bien compris les règles et les appliquent
    – hier j’étais à des contrôles à des endroits où on vend de la drogue et personne ni vendeur ni acheteur n’avait d’attestation (Ici il faut donc comprendre que c’est normal car ce sont des gens de mauvaise foi, jusque là ça se tient. Mais par contre ça ne dit rien du reste de la population qui appliquerait correctement les règles.)
    – dont ce système est bien compris (Non, l’exemple du tiret précédent ne permet absolument pas de valider cette affirmation)
    – il faut faire ces contrôles car les gens ne supportent pas que les autres ne soient pas logés à la même enseigne qu’eux-mêmes (Ici le préfet témoigne de sa propre vision socialiste/communiste de la société d’une part, et d’autre part il prétend que les individus seraient tous jaloux les uns des autres et ne supporteraient de devoir faire plus de prétendus efforts que les autres, ce qui est fortement improbable).

    Par ailleurs, si d’un point de vue libéral il n’y a rien à reprocher à l’État sur le fait de ne pas entraver le commerce de drogue et de ne pas arrêter les protagonistes, le contribuable lui a de sérieux motifs de demander des baisses d’impôts vu comment est utilisé son argent.

    1. taisson

      je n’ai pas regardé la vidéo..mais « d’autre part il prétend que les individus seraient tous jaloux les uns des autres et ne supporteraient de devoir faire plus de prétendus efforts que les autres, ce qui est fortement improbable). »

      Sur ce point il à totalement raison !! Les français préfèrent emmr** les autres plutôt que de régler leurs propres problèmes !!
      C’est même la cause principale de la décrépitude du pays, qui à une philosophie d’alignement par le bas.

      J’en ai encore aujourd’hui une démonstration, suite à une autorisation de chasse dimanche durant le confinement, ou d’un seul coup on trouve inadmissible le passage des chiens (hors action de chasse!) sur un chemin ou l’on passe depuis plus de 20ans pour se rendre à la traque !
      Jalousie partout ! Ces cons préfèrent voir brimer les possibilités des autres plutôt que d’essayer d’améliorer les leurs !!

      1. taisson

        Maintenant que j’ai vu la vidéo, voici un petit complément de commentaire.
        Ce préfet est bien payé pour faire son boulot, et il essaie… On sent toutefois une petite gêne, et visiblement il n’avait pas bien préparé son discours.

        Mais il à raison, tout le monde à bien compris les règles,
        qu’elles soient approuvées et surtout justifiées ou pas, c’est un autre débat.

        Certains les appliquent pour éviter les ennuis, d’autres s’en foutent, et par provocation, comme pour toutes les autre règles, qui vont de la civilité à la loi en général, en passant par le code de la route, ils s’appliquent à ne pas les suivre.
        Rien d’original… Covid ou pas.

        Le délinquant ordinaire, à l’ancienne, craint le système et cherche à se dissimuler pour mener à bien ses forfaits.

        Les CPF dealers ou autres se sentent bien au dessus du système et auraient
         » la honte » de remplir une attestation parce qu’ils auraient l’impression de se soumettre…c’est leur forme d’honneur !
        Mais ils ont bien compris, et comme d’hab., quand ils sont coincés c’est « je savais pas m’sieu » et on nous dit « ils n’ont pas les codes ».

        Ce préfet bredouillant cherche juste à minimiser pour rester dans la ligne, et ne pas risquer de nuire à sa carrière: « tout va très bien mme la marquise ».
        Sa fonction ne lui demande rien d’autre et je suis presque sur qu’il l’ a bien compris .

        1. Pierre 82

          Cette explication me semble pertinente. On ne peut trouver aucune trace d’héroïsme chez un préfet, ils sont même sélectionnés sur ce critère.

          1. Marcello Biondi

            Ce préfet a eu sa place en récompense de son combat pour la répression routière. Ce type était un épouvantail chez les associations de conducteurs. Ce petit kapo a une longue carrière de lèche derrière lui avec sa comparse Chantal dite la perruche.

              1. bibi

                Les militaires servaient la France en Lybie?
                Les militaires servent la France au Mali?
                Si le ministère s’appelle aujourd’hui ministère des armées et plus ministère de la défense nationale, c’est parce que les militaires ne sont plus aux services de la nation mais de l’état.

            1. Pheldge

              c’était avant l’ENA … à cette époque, le mérite ça voulait dire quelque chose. Aujourd’hui c’est le règne de la bassesse et de la veulerie

    2. Aleph

      Hier, c’était une grande marée et je suis remonté de la plage absolument déserte pour me trouver nez-à-nez avec deux gendarmes. C’était la première fois que je n’avais pas d’ausweis sur moi. L’un d’eux m’a fait vaguement un sermon « je ne vous verbalise pas, je vous fais gagner 135 euros gnagnagna ». Je ne suis senti en sécurité, tiens.

      C’est les mêmes qui ne s’étaient pas déplacés quand il y avait une « rave party » sauvage avec vacarme à tue-tête empêchant de dormir à deux kilomètres à la ronde le jour du déconfinement du printemps. Plusieurs riverains reprenaient le volant le lendemain et le manque de sommeil favorisait une mise en danger d’autrui sur les routes.

      En cas d’épidémie, on invoque Sainte Geneviève, qui est par ailleurs la patronne des gendarmes.

      1. Batistouta

        En tout cas, d’après les paroles que vous rapportez, c’est toujours le même raisonnement absurde chez les fonctionnaires de l’État : ne pas vous voler votre propre argent = vous faire gagner de l’argent.

        Pourtant, ce raisonnement ne passerait pas si on remplace le gendarme par un voleur standard et les 135€ par un sac à main : « Je ne vous vole pas votre sac à main, je vous fait gagner votre sac à main. » WTF ?!

        La seule possibilité que je vois où un tel raisonnement peut avoir du sens, c’est lorsqu’on s’est contractuellement engagé à exécuter une tâche coûteuse et que le ou les autres contractants décident de renoncer à ce qu’on fasse cette tâche.

  12. PLC

    En revanche, dans mon coin, ça contrôle dur. Un peloton de gendarmerie mobile est même venu prêter main forte aux gendarmes locaux dans le cadre de la lutte antiterroriste et du respect du confinement.
    La situation risquait certainement de devenir explosive à Sully-sur-Loire, quant à Gien, je n’imagine même pas ! Ouf, sauvé !
    https://www.larep.fr/gien-45500/actualites/dans-le-giennois-et-le-sullias-les-forces-de-l-ordre-accentuent-les-controles-pour-veiller-au-respect-du-confinement_13879326/

    1. Aristarkke

      C’est qu’il faut montrer à ses bouseux qui est le patron. Déjà qu’ils se distinguent dans la dégradation des radars automatiques…

  13. Grosminet

    Dans l’article du figaro, on peut lire entre autres passages désolants, que l’état s’est « engagé dans la labellisation de 120 cités éducatives » ; mon dieu mais qu’est ce que ce genre de conneries peut bien vouloir dire ? L’état donne un label au quartchier et du coup les malheureuses petites racailles victimes de l’injustice sociale et de la domination du patriarcat blanc vont se transformer en gentils petits nécoliers tout mignon ? Mais c’est merveilleux ! Pourquoi n’y ont ils pas pensé avant ?

  14. Higgins

    Cet entretien publié par l’IDL est à voir. On y explique une partie des raisons qui agitent nos zones de non-droit (estimé à 200 sur le territoire national!!!) :

    1. Theo31

      Ca ne veut strictement rien dire « zones de non droit ». Il n’y en pas des dizaines
      mais une seule : tout le pays est une zone de non droit, et ca rapporte 1100 milliards annuels aux pillards. Un décret autorise la vente de sapins, non mais allo quoi.

      Pareil, « territoires perdus de la république », ça ne veut rien dire. Ils ne sont pas perdus puisque on y déverse des milliards de pognon des autres et que c’est une photo du pédéraste qui trône à la mairie et pas celle du calife.

      Idem pour valeurs républicaines, tenue républicaine. Qui dans ce pays est capable de citer une valeur républicaine ? Qui sans rire ? Des mots creux, de la bonne grosse pignole de politocard.

      1. Batistouta

        Attention, c’est h16 lui-même parle de zones de non-droits. Par exemple :
        – « des cités entières sont devenues des zones de non-droit » (http://h16free.com/2020/10/19/66955-heureusement-il-y-a-une-majorite-pacifique)
        – « Les zones de non-droit ne le sont pas à cause de l’Islam, mais à cause de l’absence de réponse ferme d’un État régalien qui s’est évaporé. » (http://h16free.com/2020/10/05/66849-le-petit-separatisme-de-macron)
        – « […] c’est le cas des pompiers qui prennent un risque à intervenir dans les zones de non-droit […] » (http://h16free.com/2020/04/24/65883-etat-francais-il-etait-risque-il-devient-dangereux)

        Donc il faut bien imaginer que l’expression « zone de non-droit’ a quand même un sens que h16 saura vous expliquer.
        Du point de vue du raisonnement, je suis d’accord avec vous pour dire que c’est le pays entier qui est une zone de non-droit, puisque le droit (à la fois naturel et positif) y est bafoué partout, et aujourd’hui encore plus que jamais.

        Concernant les valeurs républicaines, je suis d’accord aussi que c’est à mourir de rire. En effet, ces valeurs (1), dont seule la première s’inscrit dans le cadre du droit naturel, sont complètement bafouées et piétinées.

        Référence ;
        (1) https://eduscol.education.fr/1547/les-valeurs-republicaines-l-ecole

      2. bob razovski

        +1000
        Des concepts creux créés dans le but de mettre des étiquettes. Le « non-droit » ne veut rien dire, sauf à faire mouiller les journalopes quand ils branlent du prompteur ou du stylo.
        A la limite, on pourrait parler de « zones de droit différent », mais là encore, le « s » est de trop puisque « le droit différent » s’applique sur tout le territoire.
        Et ça ne date pas d’hier : « selon que vous serez puissants ou misérables… »

  15. Murps

    On peut pas plutôt définir les « zones de droit » ? Ca serait plus simple et éviterait l’engorgement des tribunaux.

    – il y aurait légitimement les « zones de non droit » ou le droit ne s’appliquerait pas ou du moins pas au sens ou ou l’entend habituellement et ou aurait donc le droit (ou le gauche puisque il n’y aurait pas de droit) de tabasser des flics, de tirer au mortier, de dealer du shit et de squatter des logements.

    – et des « zones de droit » dans lesquelles on appliquerait rigoureusement le droit, c’est à dire là ou le tabassage de flic, le tir de mortier, le deal de shit et le squat de logement serait rigoureusement interdit, mais indirectement autorisé par la loi, comme actuellement.

    Quelque chose cloche dans cette théorie, mais je ne vois pas quoi.
    Sauriez-vous m’aider ?

    1. Aristarkke

      Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un revolver et ceux qui paient des impôts et des charges sociales. Toi, tu paies…

      1. bob razovski

        Audiard l’avait souligné : « Dans les situations critiques, quand on parle avec un calibre bien en pogne, personne ne conteste plus. Y’a des statistiques là-dessus »

    1. Courtial

      Je viens de voir ça, Barbara Pompili est encore un cran au-dessus des Duflot et Batho, qui étaient juste connes à bouffer du foin avec des dents qui rayent le parquet, elle on a l’impression qu’elle prend un plaisir sadique à t’annoncer comment elle va te faire morfler, comme sur les néonicotinoïde où elle disait sans complexe qu’elle pissait à la raie des cultivateurs de betteraves qui allaient faire faillite à cause de sa loi à la con.

      Si elle dit « ne vous inquiétez pas, il n’y aura pas de black out », ça ne me rassure pas du tout.

      1. Aristarkke

        Barbara Pompili, députée de la Somme, un des principaux départements betteraviers de Grance. Il y a des bouseux qui doivent se sentir quelque peu trahis par leur représentante…

        1. Courtial

          Quelque chose me dit qu’elle n’en a rien à carrer, et que si elle pouvait encore plus leur nuire elle le ferait avec gourmandise.

          Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond quand les représentants d’un système qui se prétend démocratique sont ravis de nuire aux personnes qu’ils sont censés représenter, dans un système politique sain cette gourde devrait se terrer dans un coin morte de trouille dans l’attente qu’on la dégage à coups de pied dans son gros cul, pas se pavaner à la télévision.

    2. Pierre 82

      Ah, ces sales Français fainéants qui n’ont pas voulu réaliser les travaux nécessaires à isoler leurs passoires thermiques chauffées à l’électricité avec des grille-pains. Eh bien, voilà la punition que va leur envoyer notre gouvernement pour leur faire payer leur impéritie: un black-out (prononcer blaka-houte).
      Heureusement qu’ils sont là pour nous rappeler à nos obligations.

      Sérieusement, comment ont fait pour les virer, ces gugusses? Et d’où elle sort, cette Pompili?

        1. René-Pierre Alié

          Je rêve d’un tête-à-tête avec la Pompili, et lui poser quelques questions faciles sur l’électricité… J’imagine la confusion. Et déjà, la première de celles de ces écolos de m…, qui pensent que l’électricité est une énergie, alors que ce n’est qu’un transport d’énergie. Car ces ministres sont d’une nullité crasse pour tout ce qui est technique, et n’ont qu’une qualité si l’on peut dire : une grande gueule.

          1. Courtial

            Bien sûr qu’elle est conne comme une enclume, mais elle n’en a rien à foutre tu peux lui mettre le nez dedans aussitôt sortie elle recommencera comme si de rien n’était.

            Moi si on m’offrait un tête-à-tête avec elle ça risquerait de dégénérer très vite.

      1. baretous

        Mon ami vert Linky est très, très intelligent.Il a même des dons de voyancesIl pourra a distance choisir les heureux bénéficiaires de ces coupures. Gageons que nos élus sauront réserver ça aux sans dents.

        Allez tous ensemble: « Merci Linky! »

        1. Pheldge

          « on dira Merci Linky ? » merci Jacquie & Michel, pour cette session candauliste* ! 😀

          *de candela, chandelle, indispensable en cas de coupure …

      2. Pheldge

        Dufflot, Rugy Placé, Hulot, étant grillés, on fait les fonds de tiroir chez les écolos … prochain remaniement on risque l’autre cinglée de Benbassa

  16. malicorne

    Il faut reconnaitre que c’est une affaire rondement menée, depuis 40 ans que la justice neutralise l’action de la police , sans doute volontairement du point de vue politique. Et avec l’aide de certains syndicats de police, dont le seul leitmotiv est ; toujours plus d’agents, de moyens. Ce qui dans le contexte actuel est sans doute nécessaire. mais est-ce là les seuls revendications des policiers du terrain ?

  17. Higgins

    Sur l’existence ou non d’un grand reset : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/11/18/great-reset-instrumentaliser-lepidemie-de-covid-19/

    1. Citoyen

      Pour compléter cette information, Major, il est bon de dire que Eric Verhaeghe a fait une suite de trois billets (avec celui cité), dont le but est de décrypter et de résumer le bouquin « The Great Reset » de Klaus Schwab, l’organisateur de Davos, avec un angle de vue, qui est très intéressant, sur ce qu’il se passe en ce moment …
      Ces 3 billets en question méritent la lecture dans l’ordre de sortie, pour mieux suivre le sujet … :
      https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/11/17/pourquoi-le-great-reset-est-important-pour-lavenir/
      https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/11/18/great-reset-instrumentaliser-lepidemie-de-covid-19/
      https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/11/19/le-great-reset-ou-le-triomphe-de-la-technostructure-mondialisee/

  18. Higgins

    HS mais Boris Jonhson la met bien profondaux brits : https:/ /www.gov.uk/government/news/pm-outlines-his-ten-point-plan-for-a-green-industrial-revolution-for-250000-jobs

    1. Aristarkke

      Si c’est pour faire hors de l’UE les mêmes bêtises que fait l’UE, je ne vois pas bien où est le gain pour l’UK…
      D’autant qu’il y est projeté d’interdire les voitures à moteur thermique à partir de 2030…

        1. Pierre 82

          Je trouve le cas Boris Johnson stupéfiant. Bien sûr, je n’en connais pas que ce que la presse nous en dit, mais j’avais cru comprendre que c’était un vrai conservateur, comme les Britanniques savent en produire de temps en temps. Un genre Nigel Farrage, nationaliste et vraiment libéral. En fait, il a juste viré l’UE pour donner les pleins pouvoirs à la haute administration, qui n’ont maintenant plus de commission européenne dans les pieds. En matière de dissimulation d’intentions, on a un authentique champion du monde toutes catégories. Jamais vu ça.

            1. P&C

              Je me rappelle encore de PYR qui l’encensait.
              Le Boris s’est révélé en peluche… peut être suite à la gestion calamiteuse du covid 1ere saison ?

      1. Higgins

        Dupont-Moretti ne s’en cache même pas. Il veut modifier la loi de 1881 sur la liberté de la presse : https:/ /www.publicsenat.fr/article/parlementaire/haine-en-ligne-eric-dupond-moretti-ne-veut-pas-que-certains-puissent-profiter. Bien que ce soit dans leurs gènes, toujours surprenant et paradoxal de voir ce genre d’individu mettre à bas ce pourquoi il a lutté pendant des années* dès qu’il en a la possibilité. Saint-Just n’était pas un accident.

        *en tant qu’avocat surnommé « acquitator », il a a largement usé de cette prérogative pour gagner ses procès. C’est de bonne guerre mais il semble avoir la mémoire bien courte.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Je suis pour tout dire assez déçu : j’espérais (naïvement ?) qu’en tant qu’avocat, il serait sourcilleux du respect des libertés individuelles, ce qui est l’essence même du métier qu’il a pratiqué pendant des décennies. Et bien non, c’est raté, à croire que les maroquins sont maraboutés et que leur possession rend con.

          1. Dr Slump

            Dupont-Moretti n’a jamais fait mystère de ses opinions lorsqu’il était encore avocat, et n’a pas été nommé ministre de ce gouvernement par hasard. Aucune surprise en ce qui me concerne.

        2. Citoyen

          C’est bien ça le fond du problème , Major … C’est que chez la racaille socialo-marxiste , c’est inscrit dans les gènes …, avec un aspect presque atavique …, ce qui pourrait avoir tendance à les dédouaner, sous le prétexte qu’ils n’en sont pas totalement responsables …

    1. Le Gnôme

      Il n’est pas précisé par les flics pourquoi il est arrêté, on lui demande vertement de se mettre au sol et de décliner son identité. Sur son profil internet en allemand, il passe pour être un spécialiste des nutriments et j’ai l’impression que c’est plus un charlatan qu’autre chose.

      1. Pierre 82

        Effectivement, voilà un bonhomme que je ne connais pas, dont on me dit qu’il est un opposant qui se fait arrêter brutalement, je ne comprends rien à ce qu’il se passe, et on me présente la vidéo comme si c’était l’arrestation de Soljénitsine par la Guépéou qui l’envoie au goulag séance tenante. Le tout sur un compte t…r d’un italien dont je n’ai jamais entendu parler.
        Pardonnez mon mauvais esprit, mais je préfère attendre d’en savoir plus, ou au moins que cette version soit confirmée (même par un blog non-gouvernemental en qui j’ai une certaine confiance) avant de m’emballer. Le cas de l’arrestation de Dupont de Ligonès (tiens, un autre Dupont) devrait quand même inciter à une certaine prudence.

    2. Pierre 82

      Je crois que les mois de blogs comme ceux-ci sont comptés. J’imagine que ça va bientôt arriver, il suffira pour ça d’étendre le concept de haine, à, par exemple, les coronasceptiques, qui font preuve de haine envers les personnes âgées ou diabétiques. La porte est entrouverte, le pied est dans l’encoignure, rien ne les empêchera plus.

      1. Husskarl

        Heureusement les sites s’hébergent en quelques clics aux USA ou dans un autre pays. Sinon, il restera Tor.
        Commencez par changez vos DNS.

  19. Higgins

    Pour en revenir au sujet du billet. Vaulx-en-Velin a également connu une soirée festive et citoyenne : https:/ /www.lyonmag.com/article/111517/le-commissariat-de-vaulx-en-velin-attaque-aux-mortiers-d-artifice

    1. pabizou

      Je n’ai regardé l’endive frisée mais je me demande ce que pourrait être une gauche acceptable à part la voix de quelqu’un ayant senti le vent tourner et prêt à toutes les entourloupes jusqu’à l’élection . Surtout quand en plus c’est un menteur professionnel qu’on a déjà vu à l’oeuvre avec les résultats que l’on sait

      1. heli0gabale

        Ses propos sur l’infantilisation du citoyen, sur le trop d’Etat changent un peu. A gauche on entend plus trop ça. Même si je sais qu’il essaie de présenter un espèce de populisme présentable le cul entre 2 chaises et draguer l’électeur de centre-gauche, l’électeur abstentionniste et l’électeur de Meluche tant qu’on y est.

  20. Higgins

    Le conseil d’état vient d’en sortir une belle : https:/ /www.climato-realistes.fr/contre-limposition-a-la-france-dun-agenda-climatique-nuisible/

    1. Pierre 82

      On a à deux doigts de criminaliser la pensée climatosceptique, considérée comme une doctrine hérétique. Tout s’accélère, et « no place to hide. »

  21. MCA

    On dirait que ça chauffe chez les teutons :

    https:/ /www.businessbourse.com/2020/11/19/allemagne-nous-sommes-le-peuple-manifestations-et-coleres-virulentes-contre-les-nouvelles-restrictions-relatives-au-covid/

  22. MCA

    J’ai parfois l’impression de vivre dans une cinquième dimension…

    https:/ /www.businessbourse.com/2020/11/19/confinement-les-dealers-et-les-acheteurs-navaient-pas-leur-attestation-precise-le-prefet-de-police-des-bouches-du-rhone/

  23. Pheldge

    Il me semble que ça a été évoqué plus haut dans le fil … je voudrais pas être indélicat – c’est pas le genre de la maison, demande au Papet – mais ça sent la fatigue …

    1. Pheldge

      seulement l’économie capitaliste pourrite : c’est pour cela qu’il faut encourager et subventionner l’économie « solidaire et sociale » !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.