Techniques manipulatoires pour démocratie en déliquescence

Comme le disait ce gros rigolo de Lénine (un gâte-sauce qui cassait beaucoup d’œufs sans parvenir à faire d’omelettes), « il y a des décennies où rien ne se passe et des semaines où des décennies se produisent »… Et cela a rarement été aussi vrai qu’en 2020.

Regardez donc : si, en 2019, certains sujets étaient considérés au mieux comme une anticipation hardie, au pire comme une lubie sans fondement, l’année 2020 aura profondément modifié la donne puisqu’ils semblent maintenant presque d’actualité.

Ainsi, le revenu universel n’est pas encore en place, mais force est de constater que tout au long de l’année, un nombre croissant de personnes ont littéralement été payées pour rester chez elles.

Ainsi, le traçage de plus en plus fin et systématique du citoyen, s’il était encore impensable il y a une douzaine de mois, est en train d’entrer dans les mœurs, quasiment sous les applaudissements du public apeuré.

Ainsi, il aurait semblé invraisemblable qu’en France soit instauré une autorisation de sortie de chez soi. Pas besoin d’élaborer, on sait maintenant ce qu’il faut faire pour avoir son auto-humiliation toujours avec soi.

Ainsi, la lente disparition de l’argent liquide a fait place à son évaporation quasi-complète. Le paiement est maintenant électronique et sans contact quasiment partout et tout le temps.

Ainsi, il aurait semblé invraisemblable qu’on impose un passeport médical ou un traçage médical et une vaccination obligatoire à tout adulte sur le territoire. Il faudrait être naïf à présent pour croire que ce qui était invraisemblable il y a 12 mois l’est encore maintenant et le sera encore dans 12 mois.

Or, s’il y a douze ou treize mois, vous aviez l’idée d’évoquer ceci, on vous aurait immédiatement catalogué de fou. Ou, plus gentiment, de complotiste. Or, tout le monde sait qu’on ne peut pas, on ne doit pas être complotiste tant il est évident que non seulement, les complots n’existent pas (ou sont si rares qu’on n’est pas prêts d’en voir hein, n’est-ce pas), et qu’en plus, ils sont souvent utilisés pour camoufler une mauvaise compréhension d’une réalité souvent aussi banale qu’évidente.

Mais de la même façon qu’il n’y a pas de conglomérat militaro-industriel ou que les industries pharmaceutiques ne se mettent pas des douzaines de politiciens et de médecins dans la poche à coups de chèques dodus, on sait aussi qu’il n’y a rien de plus efficace, surtout actuellement, que d’estampiller l’opposant de « complotiste » pour le faire taire.

Oh, bien sûr, en distribuant de cet anathème, on est à peu près certain de tomber juste un grand nombre de fois tant il est facile, par apophénie de plus en plus répandue, d’échafauder des théories fumeuses (avec ou sans reptiliens, Illuminatis et autres Nazis de la face cachée de la Lune) qui permettent d’expliquer, d’une façon généralement aussi tordue qu’élaborée, les événements souvent chaotiques de l’actualité.

Malheureusement, cette distribution généreuse d’épithètes rigolos tombe parfois mal et conduit à mettre dans le même panier tous ceux qui émettent des avis contraires à la doxa du moment, depuis ceux ayant des arguments censés et logique jusqu’aux pires illuminés, amalgamant alors les premiers avec les derniers dans un magnifique ad hominem argumentatif.

L’avantage d’un tel comportement est qu’il permet de rejeter tout effort d’argumentation puisque, tout le monde le sait, le complot n’existe pas et qu’il tient du délire (éventuellement psychiatrique). La liberté d’expression est sauve : on n’empêche pas le complotiste de parler, on ne s’occupe plus de lui du tout, et l’affaire est réglée.

Mieux encore : ceux qui veulent rester dans le camp des rationnels et qui veulent qu’on continue de les écouter feront alors absolument tout pour s’écarter le plus vivement possible des thèses que certains auront qualifiées de complotistes.

C’est pratique puisque le débat s’en trouve alors généreusement amputé, et la critique, même raisonnable, empoisonnée par ces soupçons, devient impossible à formuler.

Les exemples de ce comportement s’accumulent actuellement de façon inquiétante : il y a deux mois, s’inquiéter du contenu de l’ordinateur portable de Hunter Biden était clairement complotiste et relevait même d’une faute de goût doublée d’une évidente collusion avec les forces russes (apparemment toujours dans des coups fourrés).

Du reste, on ne pourra que constater que ce sont les mêmes médias qui distribuaient de l’anathème complotiste à ce sujet, qui sont largement revenus sur leurs positions actuellement, et qui continuent pourtant de nier la moindre irrégularité dans l’élection américaine, amalgamant avec fougue les plus ardents défenseurs de thèses farfelues avec ceux, plus raisonnables, qui doutent simplement du résultat de cette élection. À présent, douter de ces résultats, c’est à la fois être pro-Trump et être dans le gloubiboulga des gens fous, sans plus aucune nuance.

On observe exactement le même phénomène avec le professeur Raoult, qui aboutit à mettre dans le même paquet ceux qui sont pour une approche pragmatique (isoler, traiter, soigner, accompagner), recommandée par le médecin marseillais, et ceux qui sont anti-vax, anti-5G, etc.

Dans ces histoires, la presse semble prendre son rôle très à cœur et n’hésite pas à monter au créneau pour désigner ceux qui sont les complotistes, ces individus qui échafaudent des théories toujours plus fumeuses à base de rumeurs jamais vérifiées. D’autant moins vérifiées que les médias les ont qualifiées de théories du complot et ne veulent surtout pas enquêter de peur de leur donner du crédit…

À la fin, le doute n’est plus permis et il est même durement sanctionné : actuellement, la sanction est essentiellement sociale (par l’ostracisme notamment), mais on peut garantir que la loi s’en mêlera, éventuellement à la façon chinoise avec retraits de points sociaux ou autres sanctions plus ou moins mortifères.

Petit à petit se construit une société où il n’existe plus de demi-mesure, rendue impossible selon la rhétorique du « Pas avec moi donc contre moi » poussée à la fois par les réseaux sociaux et les médias traditionnels, qui polarisent de plus en plus violemment les individus et permettent à ceux qui, utilisant les passions et les sentiments de la foule, effacent toute utilisation raisonnable de la critique et manipulent les foules à qui mieux mieux.

De façon concrète, cela permet de dresser efficacement les individus les uns contre les autres et, en faisant monter les ressentiments, de faire oublier les points à la fois les plus raisonnables et les plus désagréables pour les personnes en responsabilité.

Ainsi, critiquer Trump devient impossible puisqu’on est alors un défenseur des fraudes électorales. Inversement, douter de la propreté des élections américaines revient à passer pour un indécrottable supporter de Trump. La nuance n’existe plus.

Ainsi, critiquer la gestion du gouvernement français dans sa lutte contre le coronavirus, c’est immédiatement se placer comme un égoïste, contre les soignants et contre « le merveilleux système de soin que tout le reste du monde nous envie (sans nous copier, sachons vivre). Dans cette optique, critiquer le confinement, c’est devenu totalement équivalent à vouloir la mort de milliers de personnes vulnérables. Toute gradation semble impossible.

Cette disparition de tout débat raisonnable est encore mieux illustrée par l’existence de films comme « Hold Up », ce bricolage improbable de faits avérés et de thèses farfelues ; en fait de « hold up », c’est bien celui du débat démocratique qui semble passé à la trappe : l’assemblée ne sert plus que de chambre d’enregistrement. Il n’y a plus aucune opposition.

S’il y a eu hold-up, c’est sur la capacité des uns et des autres à écouter un discours structuré et argumenté pour dénoncer les dérives, pour pointer les failles, pour tenter de trouver la vérité calmement. Les prises de décisions ne tenant plus compte des critiques (qui sont ainsi discrédités), il n’y pas de retour d’expérience applicable, et tout devra donc se faire de façon de plus en plus brouillonne et, malheureusement, de plus en plus autoritaire.

Cette polarisation qui monte les uns contre les autres est certes un moyen facile et surtout pratique pour continuer en coulisses à enfumer tout le monde, mais rend impossible l’obtention d’un consentement de qui que ce soit sur quoi que ce soit.

Le dialogue étant rompu, les tensions s’accumulent, les frustrations et le ressentiment aussi.

Ceci se traduit par une société occidentale de plus en plus tendue, fracturée et dans lesquelles des factions se cristallisent maintenant, prêtes à en découdre : à force de voir des complotistes partout et à force de tout faire pour ignorer les complots qui existent vraiment, on aboutit à une situation explosive qu’une grande majorité de Français perçoit indubitablement

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires414

        1. Pheldge

          qu’il sachent lire ? malheureux, comme vous y allez, et pourquoi pas écrire et réfléchir tant que vous y êtes ?
          Non, déjà, arriver à maintenir 5 mn de calme relatif, pour que l’enseignant l’animateur puisse faire la lecture, serait déjà un grans pas dans le bon sens …

          1. Aristarkke

            Vu le paragraphe ainsi rédigé, on se doute que ton animateur de classe n’obtenait pas souvent un silence studieux propice…
            Tristes tropiques kidizé Levi Stauss (pas Kahn). 😥
            À toi les cendres…

    1. durru

      Il explique très bien les mécanismes de mise en place d’une société totalitaire, que nous avons la chance, que dis-je, l’honneur, de suivre en direct live.

      1. lafayette

        On arrive gentiment vers une société en manque de valeurs fortes. Le début de l’irrationnel et des dérives populistes destructrices.

        hold-up ici cité est certes un montage d’éléments hors de leurs contextes, mais il peut interpeller car mis bout à bout il conditionne la révolte contre un système contre une classe dirigeante contre une population. C’est une technique des années 30 qui a fait ces preuves. Mais quel est le but recherché ?

        Dénoncer la cupidité derrière ces malheurs n’a jamais empêché des Trump & Cie de devenir riche.

    2. Dr Slump

      J’allais le dire. Très bon billet qui se démarque des autres, du fait de la complexité du sujet traité, mais résumé ici magistralement.

    3. Aristarkke

      La qualité des exordes de Monseigneur De Cèze est directement proportionnelle à la dégradation de la situation… Tant mieux pour les aficionados, tant pis pour la Grance…

      1. Pierre 82

        @Calvin
        +1: C’est malheureusement comme ça que ça se passe généralement. Le tout est de savoir combien de temps durera la guerre civile…

        1. MCA

          Ça fait un bail qu’il n’y a plus diffusion de cette statistique dans les médias, probablement par crainte d’afficher un nombre ridiculement bas.

        2. Opale

          Excès d’optimisme ! Tout-est-fait pour que cela ne se produise pas, grâce aux moyens lourdement déployés (lesquels ? « faites vos propres recherches ! » comme disent les complotistes quand ils sont à cours d’exemples pertinents).

          On est dans un pays civilisé, quand même.

          1. Theo31

            « On est dans un pays civilisé, quand même. »

            Invite des squatteurs à ton domicile pour les fêtes et on en reparle.

            Dans un monde civilisé, on respecte les droits de propriété de tout le monde. A 62 % de dépenses publiques on en est très loin. Quand des flics vont s’assurer que le commerçants ont bien fermé leurs boutiques, en n’est pas dans la civilisation : les droits de propriétés des et la dignité des commeçants sont ouverrtement violés.

            Quand C. Ghosn, qui a fait gagner des milliards à l’Etat, est traité comme les Juifs en 1940, on n’est pas dans la civilisation. le socialisme, quelle qu’en soit la forme et le degré, n’a jamais apporté la civilisation nulle part, car il respose toujours sur la guerre civile.

            Le bon côté du communisme, c’est de commncer comme Trotski et de finir comme Trotski.

        3. Yves

          [Pravda On] Il n’y a jamais eu une seule voiture brûlée à la Saint Sylvestre, il y a juste certains incidents dus à une mauvaise utilisation des feux d’artifice. Il faut donc voter une loi et réglementer davantage l’utilisation des systèmes pyrotechniques. [Pravda Off]

      1. Batistouta

        « changer la donne »

        Dans quel sens ?
        – Vous pensez que les gens vont réclamer leurs libertés et que « ça va péter » ?
        – Ou vous pensez que le régime autoritaire va passer de nombreux autres crans d’un coup et continuer à se sédimenter dans l’atonie générale, ce que seuls les libéraux et ceux qui en subissent directement les conséquences sont capables de comprendre ?

          1. Yves

            Oui l’Europe de l’Ouest ne met plus les Libertés comme objectif prioritaire. Par contre que ça va péter dès que les mesures de soutien économique vont être levées.

            1. Batistouta

              « ça va péter dès que les mesures de soutien économique vont être levées »

              C’est ce que j’anticipais aussi mais je pense qu’il est peu probable que ça se passe aussi simplement.
              Les hommes de l’Etat inventeront n’importe quelle raison (pas assez d’offre, pas assez de demande ou que sais-je comme n’importe quoi), n’importe quel prétexte, pour maintenir les avancées communistes obtenues sur la société (dites dans l’article), et tout particulièrement le paiement des salaires par l’Etat. Autrement dit, je doute fort que les mesures de « soutien » soient arrêtées et je pense qu’elles continueront sous la même forme ou d’autres formes.
              Donc l’explosion « sociale » ne me paraît toujours pas pour demain. D’autant plus que par ailleurs sur le plan de la liberté de vivre, les gens semblent s’en foutre de ne plus avoir la possibilité de faire des tas de trucs.

              1. durru

                « les gens semblent s’en foutre de ne plus avoir la possibilité de faire des tas de trucs »
                Oui, parce qu’ils pensent que ce n’est qu’un sale moment à passer. S’ils remarquent que c’est pour toujours, ça change la donne. Ce que ça va donner, c’est une autre histoire. Mais les gens ne s’en foutent pas vraiment, ils sont plutôt dans l’expectative.

                1. Batistouta

                  « ils pensent que ce n’est qu’un sale moment à passer »

                  Clairement oui c’est ça qu’ils pensent. Ils sont dans l’expectative oui, et peut-être aussi résignés.

                  Je n’ai aucune idée de s’ils remarqueront un jour que c’est pour toujours (en tout cas « pour toujours » tant qu’ils n’ont pas secoué la marmite évidemment), et de la forme que ça prendra pour faire arrêter ça.
                  Ce « pour toujours » sur le plan de la vie-hors-travail est peut-être à nuancer car en y réfléchissant sérieusement, je me dis quand même que le gouvernement ne pourra pas maintenir des mesures coercitives si le reste du monde a arrêté ce genre de mesures.

                  Ce que je voulais dire avec l’argument du fait que les gens s’en fichent d’avoir perdu des libertés non-économiques entre guillemets, est que concernant le fonctionnement « économique » (auquel personne n’entend rien et tout le monde refuse de réfléchir), le gouvernement est tranquille pour maintenir les mesures évoquées définitivement.

                  On récupérera peut-être et même certainement un certain nombre de libertés non-économiques à un moment donné (par contre quand et dans quelle proportion, j’en ai aucune idée), mais les libertés économiques et la structuration économique antérieur risque d’être définitivement perdues.

                  NB ; la distinction économique/non économique est complètement artificielle (et fausse en théorie) et je l’utilise simplement pour gagner un temps considérable dans les explications. Quelqu’un de pointu devra faire la part des choses.

            2. Deres

              Vous êtes bien naïf … Le gouvernement s’est bien vite habitué à disposer d’un budget nettement plus important pour satisfaire toutes ses lubies du moment. Et il a réussi à forcer la main de l’Europe via la BCE en créant de la dette commune. Une bonne partie de cette dépense va devenir pérenne de manière à acheter une nouvelle paix sociale correspondant à une nouvelle économie encore plus délabrée. Il faut s’attendre à l’apparition d’une nouvelle normalité économique : déficit de retour à 6/7% avec belles promesses permanente de retour à 3% « l’année prochaine », dette public au dessus de 120%, chômage à 12%, prélèvement à 60% du PIB, hausse des dépenses publiques, …

              1. Pierre 82

                Comme le disait si bien Margaret Thatcher, le socialisme s’arrête quand dès qu’il n’y a plus d’argent des autres.
                C’est pourquoi ce système ne prendra pas brutalement fin parce que les gens se soulèveront parce qu’ils en ont marre d’être payé à ne rien foutre, il s’arrêtera juste suite à une banqueroute, qui prendra une forme que je ne connais pas encore (hyperinflation, guerre civile, invasion ou un mix).
                Comme toutes les civilisations à bout de souffle et mal emmanchée.
                N’attendons pas de sauveur pour nous tirer de là. Les événements s’en chargeront. Développons des réseaux locaux, entourons-nous de personnes de confiance, et tâchons de passer ce mauvais cap. Et rappelons-nous que tous les Russes ne sont pas morts suite à la chute de l’URSS. Mais ça a été sévère.

        1. Theo31

          Castex m’autorise à ramener pour les fêtes cinq demoiselles à la maison. Mon seigneur Jean est trop bon. 😀

          Pour deux plans à trois, Marlène est la bienvenue.

        1. Courtial

          Alors ça ça m’étonnerait vraiment (mais j’aimerais bien que ça arrive, ça me ferait marrer au moins).

          Par contre d’autres surprises qui vont propulser immédiatement la présidence de Biden dans le mur avec un chaos indescriptible à la clé, ça me semble plus que probable.

        2. Jacques Huse de Royaumont

          Il faut s’habituer à l’idée que Gaga Joe va déambuler prochainement à la maison blanche. Je ne vois pas trop quel Deux Ex Machina va pouvoir changer les choses. Trump est pugnace et un sens du contrepied très développé, mais tout de même.

          1. pabizou

            Il a aussi une bonne équipe de juristes et surtout sans doute beaucoup plus anticipé que les dems ne laisseraient pas passer l’occasion de lui faire un petit dans le dos . Quant à dire s’il gagnera ou pas, je n’ai pas de boule de cristal mais ce qui se dessine m’empêche d’écarter totalement ses chances de faire pleurer les progressistes .

          2. Dr Slump

            Faut surtout s’attendre à la relève de Kamila Harrasse. C’est comme mettre Mélenchon à l’Elysée, mais version américaine « king size ».

        3. Pheldge

          il faudrait des gens sacrément burnés pour se lancer « contre le reste du monde » qui a adoubé Biden et une grosse majorité du monde politique US qui n’ont jamais accepté Tromp que contraints et forcés, et préfèrent accepter de petits arrangements avec leur conscience.
          C’est, les défenseurs de la démocratie US, contre ceux qui pensent que la réputation des USA vaut bien de fermer les yeux. Et jusqu’à présent ce sont les seconds qui l’ont emporté.

          1. Theo31

            « qui n’ont jamais accepté Tromp que contraints et forcés »

            Avec du pognon, on achète beaucoup de choses. Les soces adorent s’acheter une bonne conscience quand ils collaborent. Méchancon et Ségolène ont été ministres de Chirac pour une bonne cause (en fait la leur uniquement) hein !

              1. Theo31

                Collabos d’un collabo, je te le concède.

                N’empêche que Segolene n’a pas pu accrocher la nanobite du marquis à son tableau de chasse. Faut dire que la vieille Trogneux surveille les fréquentations de son marmot.

    1. John

      Faut soit partir (mais où) soit commencer à s’autonomiser un peu. Le pire n’est jamais certain mais c’est prudent de s’y préparer. Et c’est aussi intellectuellement enrichissant de s’y préparer.

  1. P&C

    Entre l’attente et la réalité, il y a un gap…
    par exemple, l’année dernière, mon groupe de connaissances et moi même discutent au sujet d’aller rejoindre la manif de Gilles Egeaunes locale.
    J’ai été le seul à y aller… motif des autres ? Gosses, femme, piscine, et surtout peur de perdre son job et avec lui le crédit pour la baraque.
    Ajoutes la peur de la racaille du bas, de la police (le temps de charlisme est loin), toutes les sales rétorsions dont nos élites sont capables… et l’atomisation des liens sociaux (entre autre responsable du remplissage des HP en ce moment).

    1. Student of Liberty

      Il n’y en a pas un qui avait pour motif que le mouvement manquait de cohérence et que manifester dans le froid sans trop savoir pourquoi, ce n’est pas terrible?

    2. heli0gabale

      Pour reprendre une expression de Philippe Muray, ce sont des mutins de Panurge nouvelle édition. Ceux-là veulent manifester comme les manifestants professionnels de la cgt mais leur amateurisme et leur confort les en empêche.

  2. Ronchonette

    Personnellement je suis effarée de cette volonté auto destructrice de l occident, ces gens qui haïssent les autres en permanence, mais surtout eux mêmes (cf ces Blancs qui manifestent avec BLM en criant que les Blancs sont coupables de tout). En fait la mort d une culture vient non pas de l extérieur mais d un peuple qui ne s aime plus

    1. Marcello Biondi

      Je poussoie. La une du Time nous prouve que la situation est bien pire qu’on l’imaginait. Ces antiracistes pensent ils sérieusement qu’en éliminant les occidentaux ils continueront à vivre dans l’opulence et en sécurité ?

      1. Ronchonette

        Je me demande si l origine de nos problèmes n est pas justement l opulence: les ventres sont pleins, il y a du temps libre, les gens se cherchent des causes, des sujets auxquels adhérer pour appartenir à un groupe. Il n y a qu a voir l écologie. Il semble que l Homme a besoin d une religion dans quoi croire et faire partie d un groupe. On a tué les religions, ils s en créent de nouvelles, avec tous les excès associés

        1. Marcello Biondi

          Bien vu, il y a 6 mois je disais sur H16 que les français ouvriront les yeux sur l’immigration quand leur assiette sera vide. Ce n’est pas Finkielkraut qui disait que l’antiracisme serait la religion du 21eme siècle ? Comme quoi même une pendule à l’arrêt donne l’heure juste 2 fois par jour.

        2. Batistouta

          « On a tué les religions »

          Qui est ce « on » ?

          En plus ce n’est pas vrai, Les religions au sens traditionnel sont encore très présentes dans le monde, ne serait-ce que l’islam par exemple.

          Ce qu’on a observé par ailleurs c’est que les hommes de l’État ont créé une nouvelle religion qui s’appelle l’étatisme (qui a pour objectif indiscutable de supplanter et remplacer les religions traditionnelles), et qui prend sans cesse plus d’ampleur partout dans le monde sans exception, aidés par le monopole de l’emploi de la force et de la violence qu’ils se sont arrogé (et qui est également consenti par une majorité) et qui contribue d’ailleurs à donner la dimension divine à cette religion.
          La différence que je vois avec les religions traditionnelles, est que cette religion est tangible et incarnée par des dieux vivants réellement (il n’y a pas de dieu conceptuel/imaginaire, mais il y a par contre des idoles) qui sont les hommes de l’État, et que le non-respect de cette religion est puni par des spoliations concrètes, systématiques, immédiates et réelles et qui affectent radicalement la vie, alors que les religions traditionnelles manipulent surtout les individus par des croyances pures dans le domaine de l’inconnaissable tandis que les atteintes contre l’individu sont à la fois beaucoup moins systématiques (voire inexistantes) et également contrables par une résistance individuelle.

          1. durru

            L’homme occidental n’est plus attaché à la religion et si on regarde de plus près, c’est là que le problème se pose de la façon la plus flagrante.
            La première tentative de création d’une religion « athée » date de la Révolution Française. Le communisme en est l’aboutissement, si je puis dire… Car les autres étatismes ne sont, finalement, que des dérivés.

          2. Ronchonette

            L Etat s est officiellement séparé de l Église puis a passé son temps à la dénigrer, présenter les catholiques comme bas de plafond, la gauche ayant une haine du curé. Voilà ce que je voulais dire. Bien sûr les religions sont toujours là, mais la chrétienté a été très malmenée

          3. Pierre 82

            @Batistouta
            Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous quand vous dites que les nouvelles religions sont purement incarnées, et pas dans le domaine de l’inconnaissable.
            La religion étatiste comporte de nombreuses croyances non tangibles comme la déesse Gaïa qui se réchauffe avec (entre autre) les proutes des vaches, ou le dieu Scientiste, qui doit nous amener le bonheur éternel dès qu’on aura réussi à éliminer tout qui ne croit pas en lui, ou encore le Dieu Vivrensemble qui exige des sacrifices humains à coup de camions ou de couteaux fous.
            Ajoutons le péché originel (l’homme est à la source de tous les maux infligés à la déesse Planète). Leur clergé sont les politiciens, avec les journalistes en docteurs de la loi. J’en passe et des meilleures.

            G.K. Chesterton disait: « Quand les hommes ne croiront plus en Dieu, cela ne voudra pas dire qu’ils ne croient plus en rien, cela voudra dire qu’ils croiront n’importe quoi »
            Et on est maintenant dans le n’importe quoi. Cette nouvelle religion est une caricature de religion. Mais elle en possède tous les côtés négatifs.

            1. Paf

              socialisme d’économie mixte, puis pur socialisme, puis ecologisme, puis antiracisme, puis hygienisme autoritaire. La caractéristique des religions progressistes est qu’elles se succèdent et se côtoient comme des postures, doit on choisit la meilleure en fonction du moment. Elles sont toutes collectivistes, etatistes, et fonctionnent comme des embryons de culture spirituelle.

            2. Batistouta

              Oui ce que vous dites est ce que je fais rentrer dans la catégorie des idoles (je l’ai expressément écrit entre parenthèses). J’ai écrit qu’il n’y avait pas de dieux au sens traditionnel, i.e. imaginaires/conceptuels/symboliques (puisque ce sont les hommes de l’Etat et qu’ils sont bien réels), mais des idoles et ce sont celles que vous dites en partie.
              Alors peut-être que ma présentation et ma distinction sont fallacieuses je ne sais pas.

            3. durru

              J’ai toujours affirmé, moi pauvre et inconsolable agnostique, que l’athéisme est une religion comme les autres, dans le sens qu’il s’agit d’une croyance dans des choses qui nous dépassent et qui sont impossibles à prouver de façon logique. Avec, bien sûr, ses dogmes, ses rites, etc.
              Mais son matérialisme et l’idolâtrie que cela engendre la rendent bien plus dangereuse, le siècle dernier nous l’a prouvé amplement. Il est grand temps d’ouvrir les yeux des aveugles…

              1. René-Pierre Alié

                Ne pas croire en dieu n’est pas une croyance, c’est une absence de croyance. L’athéisme n’est pas une religion, c’est une indifférence. L’athée peut parfaitement reconnaître la place de la religion dans la culture, tout en étant catégorique sur l’inexistence de dieu(x). Pourquoi poser une idolâtrie en opposition avec une autre ? Le besoin de croire est sans doute l’une des pires calamités de l’esprit humain – conséquence naturelle, mais pas irrémédiable, de l’apparition de la conscience.

                1. durru

                  Je précise. Il y a une ENORME différence entre athée et agnostique.
                  L’agnostique ne peut pas croire en Dieu, il ne sait pas s’il existe.
                  L’athée, par contre, il SAIT que Dieu n’existe pas, et ça c’est déjà une croyance. Il y a, bien sûr, et je le constate tous les jours, les agnostiques qui se croient athées. Car les vrais athées sont, pour la plupart, militants, ils ont une âme de missionnaire, ils se doivent de convaincre le monde entier (par la force, si besoin) que leur croyance est la bonne.
                  Mon guide, c’est Socrate : « je sais que je ne sais rien ».

                  1. René-Pierre Alié

                    « L’athée, par contre, il SAIT que Dieu n’existe pas ».
                    À partir d’un certain niveau de probabilité, il est raisonnable d’admettre un fait comme une vérité. Sinon, la théorie de la gravitation n’étant pas une vérité absolue (car pour un pyrrhonien, il ne peut avoir de vérité absolue, ce qui ôte toute possibilité d’agir), il faut essayer de se jeter du quatrième étage. Car, après tout…

                    1. durru

                      Je trouve la comparaison inappropriée, vu que d’un côté il est facile de mettre en place des expériences (la base même de la science) pour prouver qu’une des options est fausse.
                      De l’autre, comment dire, j’attends toujours le début d’un commencement d’une preuve scientifique de quoi que ce soit. Il y a des choses qui nous dépassent, et c’est très bien ainsi. Le tout, c’est de l’accepter…

                  2. Grosminet

                    @durru 14h56
                    À mon avis, tous les vrais athées ne sont pas militants, loin de là. Sans vouloir prendre mon propre cas pour une généralité, beaucoup de gens sont athées (au sens strict du terme, c’est à dire convaincus qu’il n’existe pas de dieu), mais ils foutent la paix au croyants, et d’ailleurs ils attendent la pareille de ceux-ci ; et globalement, dans les pays de culture chrétienne, çà se passe plutôt bien.

                    1. durru

                      beaucoup de gens sont athées (au sens strict du terme, c’est à dire convaincus qu’il n’existe pas de dieu), mais ils foutent la paix au croyants
                      Possible… Mais c’est tout le contraire de mon expérience personnelle : à la chute du communisme (en Roumanie), les jeunes générations étaient à priori (sauf exception) des athées endurcis, vu l’éducation reçue à l’école (je devrais même dire l’endoctrinement) et le peu de réaction à cela de la part des parents soucieux de ne pas être mis au ban de la société. Il n’y avaient que les grand-parents pour faire, éventuellement, contre-poids.
                      On aurait pu croire que la religion était morte et enterrée, on attendait, si je puis dire, la mort des derniers croyants pour l’avènement de la nouvelle société matérialiste et tra-la-la.
                      Sauf que… Les premières années après ont été une énorme surprise pour à peu près tout le monde : les églises se sont retrouvées pleines, presque dès le début, et pas qu’avec des vieux, même au contraire, je me souviens que la majeure partie des présents étaient jeunes, voire très jeunes. Oui, certes, on peut dire que certains étaient là par un effet de mode, par un besoin disruptif propre à l’âge, des trucs comme ça. Sauf que le phénomène a duré et a même pris de l’ampleur. Tout simplement, parce que les gens n’étaient qu’en surface déconnectés de la religion.

                      Tout ça pour dire que les gens sont (ou plutôt se déclarent) athées bien plus par conformisme qu’autre chose. A mon humble avis, ils sont bien plus proches de la définition de l’agnostique que de celle de l’athée, quand ils ne sont pas carrément des croyants cachés (ou honteux).

                    2. Grosminet

                      @durru 22h38
                      C’est marrant, j’ai justement l’impression inverse :
                      Dans votre pays natal, çà va faire bientôt 20 ans que j’y vie (à plein temps) et j’ai plutôt l’impression que le mot athée est un mot tabou, et pourtant, à la sortie de la messe, mises à part les petites vieilles du patelin, y’a pas grand monde. Par contre il est effectivement inconcevable pour la plupart des jeunes couples qui se marient de ne pas faire de cérémonie religieuse. Tout çà pour dire que j’ai plus l’impression que les jeunes « croient » plus par conformisme social qu’autre chose, parce quand on en cause avec eux, ils semblent plutôt athées (il faut dire que la BOR n’a apparement pas une très bonne image chez les jeunes – c’est une superbe et hypocrite fabrique à pognon-). Mais bon, ce ne sont que mes impressions, les choses ont sans doute bien dû changer depuis 89

                    3. durru

                      « le mot athée est un mot tabou »
                      Ah oui, ça je le crois, comme tout ce que vous écrivez sur la BOR, et plus encore 🙂 Mais la question est la religion, pas l’Eglise.

                      Le « modernisme », de nos jours, c’est l’esprit occidental, athée et méprisant des croyances, c’est tout à fait dans l’air du temps de se moquer des religions. Contrairement à 30 ans en arrière, il ne fait plus bon de s’afficher croyant, au contraire.
                      Est-ce que vous vous êtes demandé pourquoi les monastères ont autant de prise (petite parenthèse, en France aussi on peut observer ce phénomène, même si c’est bien plus discret) ? Si vous regardez bien, ce sont souvent des jeunes moines ou moniales que vous y trouvez. Si la religion avait une si mauvaise image dans la jeunesse, cela ne serait pas possible. Pour moi, c’est un décalage entre le discours habituel qui se propage (celui tenu par les « élites ») et l’attitude des citoyens ordinaires. Aussi, un décalage entre les grandes métropoles et le reste du pays. On voit la même chose en Pologne, où la religion est plus directement présente dans le débat politique : les anti-religieux sont plus vocaux, les pro sont numériquement majoritaires.

                  3. JEAN PIERRE KRINGS

                    « Car les vrais athées sont, pour la plupart, militants… » mais où avez-vous vu cela ? Ce sont en général des gens bien tranquilles. Navrés aussi qu’autant de sottises mènent le monde. Ils ont la même dignité que ceux qui « croient » mais au moins ne font pasch… leurs contemporains.

                    1. durru

                      Rooh !
                      Athée : se dit de quelqu’un qui nie l’existence de Dieu
                      Agnostique : sceptique en matière de métaphysique et de religion
                      Vous la voyez, la différence ? Nier, c’est pas vraiment neutre…

                      Ce sont bien des athées qui ont massacré des religieux et leurs ouailles, pas plus loin qu’au siècle dernier. Ou, pour rester en France, on peut se souvenir de la Révolution, des Vendéens, etc. Alors, pour ce qui est de faire ch…, les athées ne sont pas en reste, ça c’est certain.

                2. Pythagore

                  +1, il y a un élément essentiel pour faire partie d’une religion, c’est qu’il faut croire en dieu, et si on n’y croit pas, on n’y croit pas.
                  Si je devais croire, je croirais plutôt en de nombreux dieux, le dieu de la PS4, le dieu du téléphone, le dieu des avions,…bref plutôt qq chose de polythéiste.

                3. Dr Slump

                  Croyant ou athée, personne n’a la capacité de réfuter l’existence de dieu, pas plus qu’on n’a la capacité de prouver son existence.
                  Par ailleurs il ne faut pas confondre croyance et foi, la différence entre les deux est du même genre qu’entre légiférer et rendre Justice, ou entre religion et spiritualité.
                  La foi est un tout autre concept que la croyance, et il y a bien des athées qui ont une foi profonde en quelque chose, qui relève du divin, ou qui est de nature transcendante si vous préférez, sans qu’ils ne le comprennent eux-même.

                  Quant aux prétendus athées qui veulent éradiquer tout signe religieux, ils ne sont pas animés par une conviction, mais par la haine, ils sont dans une entreprise de destruction et c’est pour cela que je les qualifie de « prétendus ». De mon point de vue un athée est un esprit libéral qui ne croit pas en Dieu, qui n’éprouve pas le besoin de se questionner à ce sujet, mais n’en respecte pas moins ceux qui y croient.

                  Amha, l’une des pires calamités de l’esprit n’est pas de croire en général, car on peut croire en des valeurs qui transcendent nos actes, mais de croire mal.

                  « Ce que nous avons vécu est-il raisonnable ? Non, ce n’est pas raisonnable. Mais Dieu est-il raisonnable ? Le monde, l’existence, les rencontres de hasard, ce qui arrive ou n’arrive pas, tout cela est-il raisonnable ? La vérité, c’est que nous ne cherchons pas à comprendre, mais à réduire les prodiges de la vie à la dimension de la coquille de noix où notre esprit a fait son nid » Luis Ansa

                  1. durru

                    Y’a contradiction, désolé.
                    Un athée ne peut pas accepter la croyance des autres, vu que lui il SAIT que la religion est fausse. Ou alors, c’est comme les soces de l’époque coloniale, qui se savaient supérieurs aux sauvages qu’ils devaient « civiliser », même de manière « douce ».

                    Il s’agit bel et bien d’agnostiques, dans ce cas : « n’éprouve pas le besoin de se questionner à ce sujet » me semble bien poser le problème, en fait. Quoique, j’avoue me poser des questions sur le sujet, sans arriver à un quelconque début de réponse. Ce qui n’est pas forcément une bonne chose pour soi-même, faut le savoir…

                    1. Dr Slump

                      Oui, je sais qu’athée signifie qui nie l’existence de dieu, et que les athées peuvent être convaincus de devoir combattre cette croyance.
                      Mais je pense qu’un athéisme bien vécu devrait être juste l’absence de croyance en dieu, l’absence du besoin de croire en dieu, ni plus, ni moins.

                4. Grosminet

                  @RPA 14h40
                   » le besoin de croire est sans doute l’une des pires calamités de l’esprit humain  »
                  Je plussmilloies
                  À mon sens croire en en un ou des dieux c’est tout simplement être un homme faible ; c’est (en gros) :
                  – refuser d’accepter l’idée qu’il n’existe plus rien pour soi-même après la mort
                  – refuser d’accepter l’idée qu’il n’y a pas de justice divine qui punira d’une façon ou d’une autre les salauds (et l’histoire en est pleine)
                  – refuser d’accepter que ce que l’Homme ne sait pas expliquer n’a pas forcément d’explication

                  1. Dr Slump

                    Sans vouloir t’offenser, tout ceci est typiquement une liste d’idées reçues, pour ne pas dire de préjugés caricaturaux.

                    Je renvoie à nouveau à la différence entre foi et croyance. Le seul fait de croire demande au contraire une force d’esprit, une capacité à affronter les questions dérangeantes sur la vie et la mort, le bien et le mal, à affronter les inévitables doutes, bref, cette énumération est tellement loin de toute pertinence que je suspecte une appartenance au Dunning-Kruger Club.

                    1. Grosminet

                      @dr 22h19
                      Il ne s’agit en aucun cas d’idées reçues, ce sont mes propres conclusions, et j’ai écris « en gros », parce qu’on pourrait développer… et j’insiste sur la faiblesse d’esprit de l’homme qui croit :
                      – un homme qui croit en l’existence d’une hypothétique vie après la mort n’en sera que plus servile pendant sa popre vie
                      – un homme qui croit en la justice divine n’en sera que moins enclins à se faire justice soi-même s’il s’estime floué
                      – un homme qui croit que seul Dieu peut expliquer ce que lui-même ne saurait expliquer n’en sera que moins enclins à se poser des questions
                      Désolé Dr, vous pouvez essayer de noyer le poisson avec votre différence entre croire en dieu et avoir la foi en dieu, l’histoire ne vous donne pas raison…

                    2. Dr Slump

                      @Grosminet
                      Répéter les mêmes préjugés reformulés différemment ne les rends pas plus pertinents. Notez bien, je ne cherche pas à vous convaincre qu’il faut croire en dieu (ça c’est peut-être ce que vous croyez), mais j’affirme cependant que ce sont là des croyances athéistes, un ramassis de préjugés caricaturaux, et qu’ils font insulte à mon intelligence.Tout croyant que je sois, je n’en continue pas moins de m’appuyer du mieux que je le peux sur la raison, ce qui n’est pas votre cas ici.

                    3. Grosminet

                      @dr 23h00
                      « Tout croyant que je sois, je n’en continue pas moins de m’appuyer sur la raison, ce qui n’est pas votre cas ici »
                      Faudra m’expliquer le raisonnement logique qui mène à la conclusion que dieu existe, parce que là, sans vouloir faire insulte à votre intelligence, celui-ci m’échappe…
                      Allons docteur, vous vous enfoncez… j’ai écrit (et je maintiens) que je considère les croyants comme esprits faibles, je comprends que vous vous sentiez offensé, mais je n’ai écrit nulle part que je considère ceux-ci comme inférieurs ou moins bons que les athées, et surtout je leur fous la paix…

                    4. Dr Slump

                      @Gros
                      Alors note d’abord que malgré ma faiblesse d’esprit, et malgré la fatigue de la journée, j’aurai l’opiniâtreté de réfuter plusieurs points:
                      – je n’ai pas prétendu prouver l’existence de Dieu ni rien conclus à ce sujet. Encore une fois, je ne cherche pas à te convaincre, je ne suis pas favorable au prosélytisme, et farouchement opposé à toute forme d’universalisme, athée ou non
                      – si tu considères les croyants comme esprits faibles, alors cela revient de facto à les considérer comme inférieurs. Parce que selon cette affirmation, être athée ferait de toi un esprit plus fort en toute logique hein.
                      – et tu ne leurs fous pas la paix vu que tu ne peux t’empêcher de leur exprimer tes préjugés. Même si tu le fais poliment, cela n’en reste pas moins des préjugés indignes. Et en conclusion, pour de vrai ce coup-ci: c’est toi qui t’enfonce…

                    5. Grosminet

                      @dr 23h35
                      quand je parle d’esprit faible, je ne veux en aucun parler d’homme supérieur (l’athée) par rapport à celui inférieur (croyant) : Il y a bien plus d’éléménts sur l’échelle des valeurs humaines pour tirer de telles conclusions, vous me faites dire des choses que je n’ai pas dites. Par contre là où je ne comprends toujours pas, c’est que c’est vous qui prétendez vous appuyer sur la raison, tout croyant que vous prétendez être (lol), alors que je vous ai exposé trois explications (simplifiées mais logiques à mon sens) de pourquoi l’homme tend à croire en dieu. Et encore une fois ce ne sont ni des préjugés, ni des idées reçues, ce sont mes propres conclusions.

                    6. durru

                      @Grosminet
                      J’interviens ici, même si je pense que le Dr peut très bien se défendre tout seul, pour donner mon avis sur la question.
                      J’avais essayé d’esquisser une réponse à la question ailleurs sur ce fil d’échanges sur l’athéisme (que j’ai habilement lancé avec une intervention assez provoc’, n’est-ce pas 🙂 ?), je vais essayer d’être plus précis.

                      L’homme est faillible, par essence. Il n’est pas parfait, il ne sait pas tout et il y a des questions qui dépassent ses capacités de perception et de compréhension. Aussi bien en prenant chaque individu séparément que l’humanité toute entière.
                      En passant du stade d’animal au « sapiens », en acquérant la conscience, en somme, des nouveaux défis se sont posés. Et pour pouvoir vivre sereinement, entre les millions de questions qui nous taraudent jour et nuit (eh oui, les rêves sont des questions aussi, finalement), l’homme a besoin de repères intellectuels, au-delà des repaires matériels. Ce pourquoi il essaie de donner des réponses compréhensibles (j’étais sur le point d’écrire « compréhensives », ce qui est tout à fait faux) aux questions insolubles qui reviennent sans cesse.
                      C’est une question de santé mentale, si vous voulez. L’explosion des maladies mentales dans nos sociétés modernes est beaucoup liée à cette perte de repères, de cadre rassurant.
                      Certes, la religion n’est pas une panacée, mais ce mode opératoire a permis à l’humanité d’évoluer, avec les excès qu’elle a pu connaître, en passant par le cannibalisme, les crimes rituels, le jihad ou l’inquisition, etc, etc, jusqu’à nos jours.
                      Vouloir s’en débarrasser comme ça, du jour au lendemain, quand on voit très bien que l’homme n’y est pas prêt, c’est une folie criminelle et on et on le sait déjà de notre histoire où cela nous a menés.

                      Quant à vos argumentaires, ça peut se démonter assez facilement (c’est à dire que ça peut s’appliquer à certains, mais c’est loin d’en faire des règles). Mais je préfère laisser cela aux croyants, vu qu’ils sont plus concernés que moi.

                      Pour finir, les questions majeures posées par notre existence ici-bas sont générales, un agnostique ou un athée se les pose également. Et je peux vous assurer que ce n’est pas chose aisée que de rester dans le doute, ne pas avoir de certitudes (au sens de repères).
                      Chose étrange, autant j’envie les croyants pour leur capacité à avoir la foi, autant je suis étonné par la capacité des athées à se croire des sur-hommes, des sortes de semi-dieux – en gros, je ne les envie pas du tout. Peut-être c’est une question d’histoire personnelle, je n’en sais rien…

                    1. Dr Slump

                      La foi n’est pas exempte de doutes, loin de là. Ne croire en rien, ne pas se poser de question peut être bien plus confortable. C’est d’ailleurs ce qu’on reproche aux veautants sur le plan politique, qui ne remettent pas en question ce que leur dit l’état. qui ne font pas l’effort de réfléchir et se poser des questions. Faudrait être un peu cohérent tout de même.
                      Personne ici ne reproche aux athées de ne pas croire en dieu, alors il faudrait arrêter de reprocher aux croyants de croire! Serait-ce qu’on se sente gêné de ne pas croire?

                  2. P&C

                    Problème :
                    La plupart des gens sont faibles à ce niveau.
                    Notre cerveau est pré disposé à croire.

                    Les gens purement rationnels ne sont qu’une minorité…

                    1. René-Pierre Alié

                      « Notre cerveau est pré disposé à croire. »
                      Pas trop d’accord avec la formulation. Néanmoins, je soutiens que le besoin de croire, chez l’homme, est le meilleur indice de l’inexistence de dieu(x).
                      Pourquoi en discuter ? Lire ‘L’avenir d’une illusion », de Freud, où toutes ces discussions sont abordées d’une meilleure manière que nous saurons le faire ici.

                    2. Jacques Huse de Royaumont

                      « le besoin de croire, chez l’homme, est le meilleur indice de l’inexistence de dieu ».
                      C’est assez étonnant comme réflexion. En effet, par construction, le vivant s’est construit en exploitant des ressources. En renversant la perspective, cela signifie qu’en face de chacun de nos besoin, se trouve une réalité qui y répond. Le besoin de croire traverse toutes les époques et toutes les cultures, il est universel. Serait-ce le seul besoin face auquel il n’y a rien ? L’affirmation est hardie.

                  3. Suzanne

                    Lors d’un cours que je donnais en milieu hospitalier sur la fin de vie, alors que j’avais bien sur un grand nombre d’avis différents sur l’au delà, j’ai demandé à une stagiaire qui se disait athée et qui pensait qu’il n’y avait rien après la mort (ce qui est son droit le plus strict) qu’elle nous décrive alors comment elle imaginait celle-ci, ce rien.
                    Eh, bien, répondit elle : « il n’y a rien »

                    – « Ok. Donc décrivez nous ce rien. »
                    -« eh bien, on ne peut pas décrire un rien »
                    -« OK, pourquoi?  »
                    -« parce que c’est rien »
                    – « si vous êtes aussi affirmative, c’est que vous croyez en un rien. Donc, vous pouvez imaginer cela ».

                    – « heu, du noir, du vide… »
                    -« le noir existe, vous avez un tee-shirt noir. On dit que le noir est une non couleur, mais on peut le « fabriquer ». Le vide existe, en comparaison avec le plein, et de nombreuses expériences sont faites sous vide, n’est ce pas. Expliquez moi… »

                    Elle n’a pas pu, mais m’a remercié à la pause pour mes questions qui la faisaient réfléchir.

                    Je n’ai pas la -les- réponse(s).
                    Mais j’ai la foi, qui est différente du foie…
                    Bizarre à notre époque que « la » foi soit un mot sans « e » et que « le  » foie soit écrit avec un « e ».
                    Nos dérangés , pardon, nos dégenrés devraient remédier à l’histoire.

                    1. Grosminet

                      Décrire le néant, c’est en effet une tâche ardue… on ne peut pas imaginer le néant, par définition.

                    2. Pheldge

                      « mais rien, c’est déjà quelque chose » disait le regretté Raymond Devos* jouant sur l’étymologie de rien « res » en latin.

                      *pour les djeun’s lecteur.e.s, Raymond Devos, c’était un maître des mots et un personnage truculent.

            4. John

              La religion a toujours existé et ne disparaîtra jamais. Depuis qu onbentasse des cayoux pour faire des pyramides en passant par le mec qui marche sur l eau ou a Ali baba et ses 40 voleurs et maintenant gaya. Rien de nouveu sous le soleil. Le plus marrant pour moi c est le croyant qui rit de la religion de l autre.

              1. ode

                bonjour, je viens de lire cet échange et voudrais simplement dire que je trouve absurde de penser qu’un croyant croit par confort, pour ne plus douter, je trouve ça idiot. ça ne correspond pas du tout à ce qu’est une expérience de foi. Franchement, une convertie comme Natalie Saracco qui a tout quitté depuis qu’elle a eu l’expérience de l’amour de Jésus, pour parler de Lui, c’est du confort?
                Croire que nous serons jugés sur l’amour et y engager toute sa vie, essayer chaque jour de ressembler à Jésus, ne pas y arriver, recommencer, c’est du confort?
                Quant a croire que ça n’attire que des faibles ou des idiots, bah… j’ai du mal à prendre Charles Péguy, Jacques Maritain, Blaise Pascal, JH Newman, Chesterton, St Augustin, Ste Thérèse, Georges Bernanos, CS Lewis, St Thomas d’Aquin… pour des naïfs, des ignares ou des gens voulant se rassurer.
                Je connais un professeur de philo, converti à la lecture de Pascal.
                Quel sens a ce type de conversion, quand on est sûr de sûr que Dieu n’existe pas?

                Enfin, Dieu, le Dieu chretien, est une révélation, pas une invention: la liberté de croire c’est celle de répondre oui à quelqu’un qui nous dit « m’aimes-tu? ». C’est l’être tout entier qui se laisse transformer par cet appel.

                Entrer dans la foi, c’est au contraire faire un saut dans les questionnements, la difficulté, le doute; mais y entrer avec un St Thomas d’Aquin est un bon gage que l’intelligence et la raison se renforceront dans cette histoire d’amour.

                Cordialement.

                  1. René-Pierre Alié

                    « L’affirmation est hardie »
                    Pas tellement. Encore une fois, lire ce qu’en a dit Freud. L’universalité d’une attente spirituelle (et non matérielle, comme celle à laquelle vous faites allusion) ne vous interpelle-t-elle pas ? L’Homme crée mentalement ce dont il ressent le manque (réponses aux mystères des origines, à l’inconnu, à la crainte des forces inexpliquées de la nature…)
                    Partout des dieux. Chez le primitif, nommer une chose est déjà lui ôter un peu de sa dangerosité.
                    Voir aussi la corrélation assez forte entre le niveau de QI et de scepticisme/l’incroyance.
                    https://www.intelligence-humaine.com/qi-et-religion/
                    Cela dit, je ne cherche à convaincre personne. Pour tout dire, je m’en fous un peu, étant comme Georges Orwell un athée à la fois radical et tranquille (ref. : Simon Leys, « Orwell ou l’horreur de la politique »)

                    1. René-Pierre Alié

                      Le Révérend Père Alié prend généralement le temps de lire, d’abord par respect pour l’interlocuteur. Il met parfois du temps pour répondre, si besoin est, en raison d’un emploi du temps très rempli.

                    2. Aristarkke

                      Ah, ces retraités menant la joyeuse vie parmi les Portugaises dessalées !
                      Plus le temps pour le reste…

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  @ode.
                  « la liberté de croire c’est celle de répondre oui à quelqu’un ».
                  C’est un point fondamental. Pour nous, Dieu n’est pas un concept, une construction intellectuelle, mais une personne. Et une personne ne se démontre pas, elle se rencontre.
                  C’est pour cela que les grandes réflexions sur l’existence, ou non, de dieu sont toujours pour moi un peu oiseuses. Si la raison a toute sa place dans cette relation, elle n’est pas suffisante, à elle seule, pour la décrire.

                  1. Pierre 82

                    « Pour nous, Dieu n’est pas un concept, une construction intellectuelle, mais une personne. Et une personne ne se démontre pas, elle se rencontre. »
                    Je pense que c’est bien ça qui résume ce qu’est la foi pour un chrétien.
                    La foi, c’est une rencontre personnelle avec Jésus. Dit comme ça, je comprends très bien que ça paraisse de prime abord très bizarre pour un athée, qui pourrait même en conclure que c’est stupide, voire pire.
                    Je suis resté agnostique (en pensant d’ailleurs que j’étais athée) pendant 40 ans depuis mon adolescence, jusqu’il y a 5 ans. Et brutalement (enfin, ça mûrissait depuis des années), j’ai retrouvé la foi. C’est banal, c’est arrivé à plein d’autres. Ce qui l’est moins, c’est que mon épouse, qui était agnostique également, a retrouvé la foi au même moment, alors que nous n’en avions jamais parlé ensemble.
                    Si ça, c’est pas une grâce…

                    1. Aristarkke

                      Ps 19(18),2 “Les cieux racontent la gloire de Dieu et l’œuvre de ses mains, le firmament l’annonce.”

                2. Pythagore

                  @Ode, Dr, merci pour ces remarques, peut-être aurais je du parler de certitudes plutôt que de croyance. Je crois que s’en remettre à un être supérieur reste un moyen de se rassurer et je ne parle pas de confort matériel mais intellectuel.
                  Je n’ai absolument rien contre la religion, j’étais pour que les origines chrétiennes de l’Europe soient inscrites dans la défunte constitution, et je suis persuadé que notre civilisation doit bcp à la chrétienté même si à mon avis, il y a pas mal de zones d’ombres aussi.
                  Toutefois personnellement, je reste fondamentallement un mécréan et même si parfois, ds les moments difficiles, j’aimerais m’en remettre à un être supérieur, je n’y crois pas vraiment.

                  1. Grosminet

                    @Pythagore 15h59
                    Tout à fait d’accord avec le rôle de la religion dans la civilisation en bon et en mauvais, ce sont nos racines : dans le pays où je vis, l’enseignement de la religion à partir du CP (1h par semaine) était jusqu’à il y a quelques années obligatoire. Maintenant il faut l’accord écrit des parents. Eh bien en athée convaincu que je suis j’ai bien évidemment donné le mien. J’ai même déjà des discussions contradictoires avec mon fils de 7 ans sur le sujet, j’essaie de lui faire comprendre la différence entre dieu qui n’existe pas et Jesus qui a existé et qui a dit des « bonnes choses » en essayant de le convaincre que Jésus n’a été qu’un Homme.
                    Là où je tique, c’est quand on essaye de m’expliquer que croire c’est douter ; c’est à mon sens tout le contraire, puisque dans toute religion l’existence de dieu est un dogme qui ne saurait être remis en question. Enfin, pour être honnête, pour moi, croire en une « entité » qui est partout et nulle-part à la fois, qui est omnisciente et toute puissante, qui n’est qu’amour tout en laissant faire des tas de saloperies en son nom, c’est du domaine de l’absurde, ça n’ a aucun sens, aucune logique.

      2. Deres

        On voit bien que l’anti-racisme aux USA (et chez nous aussi) a pris un nouveau virage marxiste en remplaçant les classes sociales par des appartenances ethniques ou sexuelles. C’est exactement le même discours en demandant une révolution pour éradiquer une classe bourgeoise remplacée par les blancs hétérosexuels. Mais c’est dans le ond exactement la même chose avec partition de la société en classe. C’est juste la division sociale qui est différente.

        Evidemment, toutes les minorités trouvent ce discours de « justice » irrésistible car elles y sont du bon côté de la « redistribution » et des gains d’avantages légaux. Le peuple est toujours d’accord avec la révolution quand elle est associé à une redistribution des terres et des biens. Le souci est que certain se découvre après coup « Koulaks » donc bourgeois à envoyer au goulag alors qu’ils croyaient faire parti des ouvriers qui allaient toucher le pactole … Et le pactole est de toute façon collectiviser par une nouvelle nomenklatura qui ne fait que remplacer la classe dominante précédente. Le peuple est toujours le dindon de la farce de ces évolutions de la société.

        1. René-Pierre Alié

          Très juste. Toute déconstruction sociale suppose une reconstruction, avantageuse pour un groupe qui, soit aura organisée la déconstruction, soit aura simplement saisi l’opportunité (ceux qui ont l’instinct des combinaisons, dans le langage de Pareto).

        1. lafayette

          La civilisation/la société n’est pas toujours dirigée vers de grands projets.
          On vit dans un monde ou le simple fait d’exister commence par une taxe. Alors que la nature ne demande et ne coûte rien.

    2. MCA

      @Ronchonette 16 décembre 2020, 9 h 37 min

      (cf ces Blancs qui manifestent avec BLM en criant que les Blancs sont coupables de tout)

      Moi j’y verrais plutôt l’effet de sélection et d’amplification de « la Voix de son Maître ».

      Faites une statistique parmi les gens que vous côtoyez et demandez-leur s’ils se sentent coupables des actions de leurs ancêtres histoire de vous faire une idée.

      1. Ronchonette

        En fait c est assez bizarre. Les gens ne se considèrent pas personnellement responsables mais « c est vrai qu on a fait des trucs pas terribles, la colonisation, tout ça » . Bref une flagellation collective pour un passé lointain pas très clair (et en plus même le gouvernement le reconnaît donc on n a pas les mains propres). On dirait que les gens acceptent un peu tout car ils ne croient plus/ comprennent plus rien

        1. MCA

          Oui, mais pour moi c’est limpide :

          Les enfants ne sont pas responsables des actions des parents (bonnes comme mauvaises) et une fois devenus adultes n’ont pas à se sentir coupables de ce passé.

          Dans le cas contraire il va falloir tout mettre sur la table ( et il y a pléthore de cas) et par exemple développer la traite négrière organisée par les arabo-musulmans.

          Curieusement, là comme par hasard personne ne l’évoque.

          Je vous convie à écouter Bernard Lugan qui explique très bien cela sur son blog et qui ramène l’histoire à ce qu’elle est.

          Non pas un roman fantasmé à but culpabilisant mais une réalité humaine qu’il est bon d’apprendre et d’analyser avec recul et philosophie, ce qui n’exclue pas la compassion bien entendu en gardant à l’esprit que ceux qui se plaignent ne sont pas forcément ceux qui ont subi.

          1. Calvin

            Le truc, c’est que, a posteriori, on prend des situations ou des évènements qui sont jugés aujourd’hui avec le ressenti d’aujourd’hui.
            Or, ces négriers n’ont pas été punis, à l’époque, de ce qui leur est reproché… aujourd’hui, alors… euh ben, on se retourne sur… euh… les représentants de la même… Race/Couleur/Pays, bref, selon une sorte de racisme.

            De plus, ‘un Mali naturalisé français est donc coupable de la traite des esclaves…

            On a affaire à des gros abrutis, hypocrites et, donc, racistes.

            1. Aristarkke

              De nombreuses icônes de la Gôche sans être esclavagistes, ce qui était vraiment déjà passé de mode au XIXme siècle étaient en revanche de vrais colonialistes au « motif enseigne » d’apporter la Lumière de la civilisation aux peuples inférieurs jugés comme tels par eux-mêmes mais avec un motif impérieux sous-jacent de se tailler de vastes empires territoriaux, là où c’était encore possible via une suprématie d’équipements militaires avérés…
              Il s’agit aussi de faire oublier cela au moyen de tam-tam tonitruants sur une pseudo-repentance affichée opportunément.
              Et comment expliquer rationnellement que tous ces descendants d’esclaves (à les en croire) choisissent délibérément de venir une nouvelle fois s’entasser directement chez l’ex-colonisateur pour y subir ses lois iniques, son mépris, son racisme, usw… sauf à imaginer que leur courroux revendiqué est surtout un affichage de pseudo-justification de leur parasitisme.

              1. MCA

                Je me souviendrais toujours de ce témoignage féroce et lucide à la fois d’un petit africain d’une douzaine d’années qui disait :

                « si seulement mes ancêtres avait été esclaves… »

                signifiant par là que dans ce cas il serait actuellement français, américain ou que sais-je et vivrait dans un environnement et une société où il aurait une chance de s’en sortir.

                Vu son jeune âge, je suppose que cette réflexion devait plus être le résultat d’une parole entendue dans son milieu familial que de sa conscience personnelle de la réalité du monde.

            2. lafayette

              à posteriori non, l’homme est remplaçable donc inutile.
              Celui qui est opportuniste sera un sauveur ou un bourreau, mais au nombre de leurs victimes ils se ressembleront.

              Ce n’est pas tant l’ordinateur qui le dit c’est l’histoire, il y aura toujours un point de vue pour le bien, le mal et pour le pognon. Mais il faut être du bon coté de la lunette pour gagner plus.

          2. Jacques Huse de Royaumont

            Toutes les civilisations ont été esclavagistes. Une seule a été abolitionniste : la nôtre.

            L’explication est assez simple en fait, la civilisation occidentale s’est fondée en développement un concept, celui de l’individu comme volonté et conscience autonome.

            1. MCA

              « Toutes les civilisations ont été esclavagistes. Une seule a été abolitionniste : la nôtre. »

              C’est exactement ce qu’explique Bernard Lugan et il rajoute même que l’esclavagisme existe toujours en Afrique actuellement.

              1. lafayette

                L’esclavagisme se décline sous d’autre forme d’asservissement, même si la femme n’appartient plus à l’homme et que le domestique n’appartient plus à son maître, il n’en demeure pas moins que l’on a juste changé les règles mais pas le fond. On ne possède toujours rien, on ne fait que passer .

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  Attention de ne pas verser dans une définition trop extensive de l’esclavage. A ce jeu, on peut presque tout y assimiler et y agréger quasiment tout le monde.

                    1. durru

                      Encore une confusion entre « religion » et « Eglise ». Pourvu que l’affirmation soit vraie, ce qui n’est pas vraiment gagné…

            2. Pierre 82

              @lafayette : L’esclavagisme était plus ou moins présent dans toutes les civilisations antiques.
              Les principes de l’Église se sont toujours opposés à l’esclavage (relire St Paul ou les Actes des Apôtres).
              En réalité l’histoire de la chrétienté montre bien que l’esclavage a peut-être existé à l’état larvaire à quelques endroits et à quelques moments chez nous, mais ce n’a jamais été un mode économique habituel depuis les Mérovingiens. Notez que je ne considère pas les serfs comme des esclaves, puisqu’ils étaient sujets de leurs seigneurs, et non objets. De plus, le christianisme leur garantissait leur dignité d’être humain.
              Lors de la conquête des Amériques, les soudards embarqués ont certes profité d’être loin du regard de la métropole pour mettre des peuples locaux en esclavage, mais je voudrais vous rappeler que ce sont bien des religieux qui s’y sont opposés avec force (cf Las Casas et la controverse de Valladolid). Et de manière naturelle, ce sont les peuples chrétiens qui ont les premiers abolis officiellement l’esclavage.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      C’est hélas vrai.
      Et c’est à ces traîtres que j’en veux le plus. Après tout, les pillards étrangers sont dans leur rôle, il n’y a pas lieu de leur en vouloir, seulement de les tenir en respect. Mais les traîtres, c’est autre chose, ils n’ont aucune excuse et représentent ce qu’il y a de plus vil et de plu haïssable dans l’humanité.

    4. durru

      Il faut passer outre les apparences…
      Ces gens qui se haïssent eux-mêmes (ou plutôt qui font semblant de le faire) sont une infime minorité, certes très bruyante, mais minorité quand même.
      Combien en connaissez-vous dans votre entourage ? Quant aux réponses convenues à des question avec une seule réponse politiquement correcte possible, comment dire… la réponse se trouve dans la question. Les gens sont perdus, n’ont plus de repères, encore plus fin 2020 qu’avant cette année charnière.

      C’est la disparition de l’esprit critique, du débat et des valeurs communes qu’il faut suivre. Et corriger, si encore possible…

  3. Flo

    Tout se passe comme si le « débat » s’était réduit à s’écharper pour savoir si on passe suffisamment vite de la connerie N (en cours) à la connerie N+1 (envoyée comme ballon d’essai à nos chers médias pat le gouvernement).

  4. Murps

    Complot je ne sais pas. Mais intérêts bien compris d’un certain nombre d’affairistes, ça oui.
    Jeux d’ombres ou se mélange carriérisme politique, incompétence, bêtise crasse, idéologies, manipulations…
    L’Etat ne joue plus son rôle, ses représentants sont des clowns élus par un accident de l’histoire.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Si, mais personne ne les écoute, parce chacun pense que son époque est particulière et que les mécanismes habituels ne s’appliquent pas.

      1. Courtial

        Je lis le bouquin de Voslensky sur la Nomenklatura en ce moment, c’est toi qui en avait parlé ici même d’ailleurs. Je suis troublé par le nombre de passages qui décrivent les élites soviétiques des années 70 qui pourraient quasiment être réécrit mot pour mot pour la France de 2020 (ou pour pas mal de pays occidentaux j’en ai peur).

        Tout n’est pas à jeter dans le marxisme, on pourrait aussi tout simplement parler d’intérêt de classe, ça me semble extrêmement pertinent pour décrire la situation actuelle dans une large partie de l’occident, et ça permet également de tenir compte du fait que les élites sont désormais largement apatrides et semblent poursuivre les mêmes buts dans des pays différents.

        Les élites occidentales sont désormais une nomenklatura, une classe sociale à part entière dont les membres se cooptent entre-eux et qui se transmet de façon héréditaire. Ses membres ont largement conscience d’appartenir à une classe différente du citoyen de base, pour lequel elle a un profond mépris.

        Pour l’instant elle n’a que la main-mise sur le pouvoir politique, et pas encore sur le pouvoir économique, c’est ce qui la distingue encore de l’URSS, même si au vu de ce qu’il s’est passé cette année je crains que ce ne soit qu’une question de temps.

        1. lafayette

          On pourrait dire des castes, qui rivalisent entre elles. C’est au détriment de ceux qui ne sont pas du même rang.
          Avec un système étatique qui coûte de plus en plus et une population grandissante qui se partage plus que des miettes de plus en plus rares, c’est bientôt une révision de l’Euro qui fera plonger les salaires.

        2. Higgins

          Lu lors de sa sortie. Édifiant. Il y a également « L’empire éclaté » d’Hélène Carrière d’Encausse et puis, très éclairant « Vie et destin » de Vassili Grosman,un des très grands Romans russes du 20ème siècle.

          1. Theo31

            Le livre pionnier est celui de M. Djilas, La nouvelle classe dirigeante.

            Les meilleurs soviétologues sont souvent des repentis. Je lis en ce moment les éditos republies de J. F. Revel. Trente après, ils sont d’une actualité troublante.

            Pour du factuel, les travaux de N. Werth font autorité.

            1. Pheldge

              HS : toujours plus fort dans la défense des « minorités au prix mais », Omar Sy incarne une menuisier.e, lesbienne dans un nouveau film au titre évocateur « Omar Sy est gouine »
              Il devrait enchaîner sur un rôle de banquier usurier dans « Omar Sy a mes taux »

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  Le cinéma dira Omar m’a tué.

                  Avec son départ à Hollywood, c’est un Omar à l’américaine. Il semble que la mayonnaise ne prenne pas, cependant…

  5. Marcello Biondi

    Le point complotiste est devenu le successeur du point Godwin. Plus une discussion dure sur un désaccord avec les autorités et plus la chance d’être traité de complotiste s’approche de 1. Même topo avec l’immigration, pointez les problèmes engendrés et vous serez traité de raciste.

  6. Rick_Enbacker

    D’après l’expérience que j’ai et les rapports que j’entretiens, la plupart des gens ne se posent pas de questions et font confiance à la parole d’évangile des personnages officiels, politiciens, experts, journalistes et cie.
    J’ai par exemple constaté en discutant avec des collègues et connaissances que beaucoup n’ont pas entendu parler du CT des tests PCR…
    De même, concernant la fraude électorale américaine, chez la plupart de mes connaissances, je me heurte à un déni total. Ces gens ne remettent pas en question la parole de l’état qui ne peut leur vouloir que du bien, et suivent le mouvement sans se poser de questions, tels des lemmings…

    1. léopold

      C’est curieux, la taxation de complotisme est répandue à l’excès. Parmi sa propre famille et amis. Ne cherchant pas à s’informer ailleurs que par les médias traditionnels, et la sacro sainte télé, rien d’étonnant .

  7. René-Pierre Alié

    Pour Ingrid Riocreux (« La langue des médias »), « le complotisme est une attitude de l’esprit qui consiste à expliquer a priori tout phénomène surprenant par la thèse d’un complot. Exprimer sa surprise et sa méfiance face à une série de coïncidences troublantes ne relève en rien du complotisme. Que les journalistes s’interdisent d’enquêter sur l’origine des rumeurs et accusations signifie que, potentiellement, ils acceptent d’être instrumentalisés. »
    Je ne saurais mieux dire.

    1. Rick_Enbacker

      Un exemple de cette binarité :
      Pour nos journalistes être contre le vaccin covid c’est être anti-vaccins. Ils ont même un nom pour ça : vaccino-sceptiques !

      On voudrait faire disparaître l’esprit critique qu’on ne s’y prendrait pas autrement…

      1. Theo31

        Hier rdv chez le docteur. Je suis pourtant une personne à risque, il ne m’a pas parlé de vaccination. Il m’a juste dire de continuer à faire attention, gestes barrières, toussa.

        1. Deres

          Les laboratoires n’ont même pas fini de rédiger les rapports de leurs essais (mais ont envoyé les bons pourcentages directement aux journaux …). Donc la médecine régulière n’est pas au courant de l’existence même de ces vaccins à moins que to médecin de famille pratique des expériences sur toi.

    2. MCA

      C’est l’esprit critique qui dérange certains journalistes, autrement dit qu’on ose débattre et remettre en question leur façon de voir.

      L’accusation de « complotisme » n’est qu’un joker qu’ils brandissent quand ils ne parviennent pas à l’emporter face à un contradicteur tenace.

      Pour leur petit confort intellectuel ils préfèrent avoir affaire à des naïfs et des crédules qui leurs font confiance et par là même les rassurent sur leur importance en flattant leurs égos surdimensionnés.

      Dédicace toute spéciale à un oiseau coloré : Le Barbier à écharpe rouge.

      1. Dr Slump

        Ah non, y’a pire que Barbier, il y a ce butor, Patrick Cohen, tu sais, ce mec qui explique à Raoult, avec toute l’arrogance que lui confère son statut de journaliste subventionné, ce que sont la science et la médecine.

        1. MCA

          Ce n’était qu’un exemple pour illustrer le propos mais effectivement on peut toujours sans trop forcer trouver ̶p̶i̶r̶e̶ mieux car dans la corbeille il y a le choix.

  8. hub

    « Ainsi, critiquer Trump devient impossible puisqu’on est alors un défenseur des fraudes électorales. Inversement, douter de la propreté des élections américaines revient à passer pour un indécrottable supporter de Trump. La nuance n’existe plus. »
    Cher H, il me semble qu’il y a une erreur de nom

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Non, c’est cohérent.
        Si tu critiques Trump, tu es pour sa défaite, donc tu acceptes de transformer les US en république bananière si c’est le moyen de s’en débarrasser.
        A contrario, évoquer la fraude, c’est douter de la victoire des dem’ donc c’est vouloir maintenir Trump au pouvoir.
        H est cohérent, pas de faute de frappe, la bêtise des raisonnements est bien cell-là.

  9. MCA

    Le Monde :

    « L’intox du Rivotril qui servirait à euthanasier les vieux…. »….Voyons voir…. :

    Voici ce qu’en dit le VIDAL (donc les infos du fabriquant de ce médicament).

    https:/ /www.vidal.fr/medicaments/gammes/rivotril-8874.html

    et notamment les contre-indications :

    « CONTRE-INDICATIONS DU MÉDICAMENT RIVOTRIL

    Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

    insuffisance respiratoire grave,

    syndrome d’apnée du sommeil,

    insuffisance hépatique grave,

    myasthénie. »

    Vous lisez bien comme moi : « insuffisance respiratoire grave », continuons…

    Pourquoi les vieux se retrouvent en réa?

    Symptômes du coronavirus :

    https:/ /www.google.com/search?client=opera&q=symptome+covid&sourceid=opera&ie=UTF-8&oe=UTF-8

    Vous lisez bien comme moi :

    « Symptômes graves:

    difficultés à respirer ou essoufflement, insuffisance respiratoire grave »

    Fort de ce constat on observe quoi au juste?

    – A minima que ce médicament est dangereux pour les personnes ayant des difficultés respiratoires graves et notamment les vieux en réanimation pour cette raison.

    – Qu’à donner cette potion magique à un vieux qui s’étouffe on ne risque pas de le voir partir en courant après avoir jeté ses cannes anglaises.

    – Que L’Immonde regardant ailleurs n’hésite pas à conclure que cette démonstration est complotiste.

    Conclusion de la conclusion :

    Dommage que le support papier de ce « journal » soit un peu épais et un peu rêche et comporte une encre qui laisse des traces noires…

    Conclusions de la conclusion de la conclusion :

    « Esprit Critique » se traduit en Novlangue par « Complotisme »

    « Manipulation, Paresse intellectuelle et tentative d’intoxication médiatique » se traduisent en Novlangue par « Journalisme »

    Forts de leur auto-supposée supériorité intellectuelle ils n’ont pas vu venir la remise en cause radicale de leur rente.

    A présent, paniqués à l’idée de disparaître ils en sont réduits à aller au devant des désirs de leurs maîtres au point d’en devenir pitoyables, oubliant par là même que la bouée à laquelle ils tentent de s’accrocher est en réalité une enclume.

    1. bob razovski

      Vite, une révision de la notice ! Une fois que l’insuffisance respiratoire sera effacée, l’immonde aura raison 😉
      C’est pourtant simple non ?

      1. Jeanne ère

        C’est ce qu’ils ont fait sur les boites de FFP2! (j’ignore si tous les fournisseurs l’ont fait, je l’ai constaté chez certains)

        En effet les deux mentions ci-dessous ne sont plus écrites (le N° de la norme reste… mais qui va aller vérifier)
        « L’utilisation de ce produit n’élimine pas le risque de contracter une maladie aéroportée ou une infection ».

        « Il peut être utilisé pour protéger le porteur contre les aérosols à particules solides et non volatiles dans la limite d’une taille de 0,6 μm »

        C’est mentir par omission???

    2. Pierre 82

      Bah, c’est bien connu: le VIDAL est un repaire de complotistes. Il n’y a qu’à les obliger à rétablir la vérité gouvernementale sous peine de sanctions lourdes.

  10. Le Gnôme

    Le bruit médiatique ainsi que le chuintement doucereux des gros micros mous deviennent fatiguant. J’entends tout et son contraire, des suites de mots qui s’enchaînent parfaitement mais dont le tout forme un gloubi-boulga indigeste et incompréhensible.

    Alors je sors ma vieille platine et passe le Götterdämmerung interprété par Furtwängler et je contemple la chute du monde, j’en suis arrivé au stade où je m’en fous.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Et alors ? La chronologie est une invention du patriarcat blanc, c’est bien connu ! Tout comme la logique et la sacro-sainte primauté des faits.

    1. MCA

      En parler prouve déjà que vous ne vous en « foutez » pas totalement.

      Ce qui est désespérant c’est de constater la situation et de n’avoir aucun moyen d’action.

      1. Rick_Enbacker

        Le pire et le plus frustrant c’est encore de ne pas pouvoir émettre le moindre avis critique sans risquer de se faire ostraciser.
        Effet cocotte-minute à prévoir…

    2. bob razovski

      Je vous rejoins cher Gnôme. Que le monde s’écroule, je n’en ai personnellement plus rien à foutre.
      Des gens lucides, des esprits clairs et pragmatiques, nous en lisons tous les jours, preuve qu’ils existent.
      Mais lucidité clarté et pragmatisme n’ont plus leur place dans une société de l’instant, car ces trois mots impliquent le temps de la réflexion, la prise de recul.

      Je plains vraiment les générations futures, pas celles qui limitent leur univers à une fenêtre de 6 pouces de diagonale, mais celles qui auront malheureusement hérité de l’esprit libéral, sans comprendre ce qui leur arrive 😉

        1. Jacques Huse de Royaumont

          C’est une logique inapplicable dans un monde où l’interventionnisme d’état se mêle de tout.
          Si tu cultives ton jardin, il te faudra une déclaration en préfecture, un certificat médical, un certificat sur la nature du sol, un certificat d’aptitude au jardinage, des certificats de conformité des outils utilisés. Après quoi, un contrôleur viendra auditer les méthodes utilisées, il te faudra une certification en règle, ainsi qu’une étude de l’emprunte carbone.
          Enfin, après 70% de prélèvement de la récolte et une imposition de revenu fictif sur le reste, tu pourra déguster tes légumes en toute tranquilité.

          1. Lorelei

            Tu as oublié la taxe « abri de jardin », celle sur le recyclage de l’eau de pluie, celle sur l’autorisation de la bouillie bordelaise.
            Il te manque aussi la taxe des oiseaux et des insectes 😀
            Il ne me restera au mieux que 15% du début.
            Si et seulement si, il n’y a pas sécheresse ou réchauffement climatique cette année-là.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Mea culpa ! J’ai beau faire, je n’aurais jamais autant de créativité fiscale et réglementaire qu’une meute d’énarques livrée à elle-même.

          2. Courtial

            Ça c’est encore la version soft qu’on connaît aujourd’hui, il y a aussi le mode « hardcore » où des malfrats armés viennent te dégager de ton jardin parce que tu es un sale propriétaire exploiteur pour le joindre aux parcelles alentours dans un kholkoze qui respire la joie de vivre pendant qu’on t’offre un aller-simple pour un camp de travail (au mieux).

            Avant 2020 je pensais qu’on ne reverrait jamais de socialisme « dur » sauce XXe siècle, j’en suis beaucoup moins sûr aujourd’hui.

            Bref tout ça pour dire, cultiver son jardin c’est bien, mais dans certains circonstances le plus sûr pour y arriver reste de veiller à ce que la racaille ne prenne pas le pouvoir trop près dudit jardin.

            1. P&C

              Sous le faux nez des SJW, cette fois.

              Le pire dans l’affaire était que les Moujiks avaient soutenu les cocos… pour devenir proprios des terres qu’ils se crevaient le cul à cultiver.

  11. Gerldam

    Dans le camp des livres complotistes, je vous recommande tout particulièrement: « Guerres et mensonges » du canadien Sylvain Laforest. Pearl Harbour avec l’accord de Roosevelt. Hitler financé par les américains, y compris pendant la guerre, l’inévitable 11 Septembre organisé par les américains et tout cela dominé par les Rotschild et le « New World Order ». Et bien d’autres.

    1. eole

      Fakenews:l’inconnu de Jacques Baud, n’est pas mal non plus. Tous les coups tor dus supposés être faits par les « adversaires » de l’Occident

  12. Deres

    Ce qui est certain, c’est qu’avec le couvre-feu à 20h encore plus tôt que le précédent 21h, on est quasiment certain de faire de nouveaux records de bouchons en région parisienne et autour des grandes villes les soirs du 24 et 31 décembre. 900 km ? Franchira-t-on les 1000 km ? Les retours le dimanche suivant cela ne sera pas triste non plus. Champions du monde qu’on vous dit.

    1. Courtial

      C’est voulu, comme ça à 20h01 la police pourra fermer la nasse et miam les bons PV.

      Il faut aller chercher l’argent là où il se trouve n’est-ce pas ?

      1. MCA

        « fermer la nasse et miam les bons PV. »

        J’avais lu avec consternement leurs brillants faits d’armes lors du coup précédent :

        Fermer le périph parisien à l’heure limite du couvre feu et pruner tous les poissons pris au filet.

        Ensuite, pleurnicheries habituelles qu’ils sont mal aimés…

          1. Courtial

            La fronde policière je ne l’ai pas beaucoup vu pour l’instant, il y a eu une certaine inertie sur le dernier mois pour faire respecter le confinement c’est vrai mais de là à parler de fronde…

        1. Aristarkke

          Une demi-heure avant l’heure limite, MCA… Les tous premiers bloqués ont pu dégager sans prune si leurs domiciles n’étaient pas trop loin de la porte de Vincennes mais au bout d’un quart d’heure, plus personne ou quasiment ne pouvait être dans les clous…
          En avançant la limite d’une heure, la Police pourra battre tous les records de prunage qu’elle décidera de battre surtout si elle va tendre ses chalut aux lieux de destination des banlieusards, inévitablement retardés dans la sortie de Paname…
          Il y a quand même un sacré paquet de salariés en IDF qui terminent à 19H00 ou plus tard et pour qui le télé-travail n’est pas possible…

  13. durru

    Patron, je trouve cet article particulièrement lumineux (dans le sens où il jette une lumière crue sur notre réalité).
    J’aimerais le traduire et le proposer pour publication à un journal en ligne roumain. Seriez-vous d’accord avec la démarche ? Merci.

  14. heritiana andriamitantsoa

    Aïe, même si excellent moment de lecture….
    C’est aussi dense et riche que tout ce que je lis de vous jusqu’ici, M. H16.
    J’ai, quand même, l’impression que ce dernier billet a été rédigé (j’adore le pensum, du début, impliquant Oulianov…) le « couteau entre les chicots ».
    Rien de grave, seule la mort l’est…(ce qui fait de tous les humains des égaux…)
    Et rassurez-vous, tout cela va effectivement très mal se terminer… Reste que jusqu’à l’atterrissage, continuez de nous faire rire et de nous inviter à la maïeutique par vos billets.

    1. Aristarkke

      Monseigneur nous fait effectivement rire par ses images et autres métaphores mais la situation actuelle est tout sauf risible. Quant au crash, seule la date reste inconnue mais ne semble plus si éloignée que cela.

      1. MCA

        En pleurer ou en rire ne changera rien à la date ni à l’importance au crash mais au moins nous y irons avec notre esprit latin; avec humour et fatalisme.

        N’est-ce pas un bel exemple de « politesse du désespoir » pour reprendre la formule de Gainsbourg ?

  15. Dr Slump

    En matière « d’anticipations hardies », je pense qu’on n’a pas tout cité, et que nous allons observer la mise en place d’une politique eugéniste inédite, et influencée par les délires constructivistes de genre et d’identité sexuelle dès l’enfance.

  16. NicolasPimprenelle

    Les journalistes sont devenus des fonctionnaires agents du gouvernement et de l’Elysée
    Il suffit d’écouter France Inter pour s’en convaincre

  17. Courtial

    HS (quoique): je suis en train de lire cet article du très bon blog de Gérard Maudrux sur l’Ivermectine https:/ /blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/12/10/le-traitement-du-covi-19-existe-2-ivermectine-efficace-a-100/

    J’en avais entendu parler plusieurs fois ces dernières semaines, mais je n’avais jamais creusé le sujet plus que ça.

    Cette dernière n’a semble-t-il toujours pas d’autorisation de l’ANSM pour être utilisée dans le traitement du Covid. Il devient de plus en plus difficile de plaider l’erreur et l’ignorance : nos gouvernants et une large partie de notre administration sont (littéralement) des criminels, et leur place est au mieux dans une cellule pour quelques décennies.

      1. Courtial

        Bof, ça ne me semble pas un mobile suffisant. La corruption et les pots-de-vin, c’est bien ça explique beaucoup de choses, mais là on parle d’une obstruction systématique non seulement de la part des leaders, mais aussi de tout l’appareil administratif, qui vise à tuer sciemment des dizaines de millers de personnes, directement ou indirectement (les victimes des confinements seront aussi nombreuses, mais mettront plus de temps à rentrer dans les stats), et plonger durablement dans la misère des millions d’autres.

        Les enjeux sont extrêmement élevés, y compris pour eux, car s’ils calculent mal leur coup la case prison n’est pas à exclure, ou même 12 balles dans la peau si les choses dégénèrent vraiment. Avec de pareils enjeux il est étonnant qu’il n’y ait pas encore de dissenssions internes, un politicien avec des couilles aurait à vrai dire beaucoup à gagner à s’opposer frontalement sur le sujet, l’administration ou du moins certains de ses membres aussi, ce serait un pari risqué mais finalement pas plus que de continuer à être solidaire dans le crime.

        Ou alors ils sont tellement cons qu’ils ne se rendent absolument pas compte de la partie qu’ils sont en train de jouer et sont exclusivement motivés par les pots-de-vin que leur verse Big Pharma, c’est presque pire comme hypothèse.

        1. Pierre 82

          L’analyse de la situation dans laquelle on nous a mis continue à me laisser perplexe. Il est évident qu’on est dans du multifactoriel:
          D’abord, ce que j’estime les causes les plus crédibles:
          – Une incompétence des politiciens qui est généralisée dans les pays occidentaux
          – Un mimétisme de la caste politicienne, en réalité complètement affolée, et qui se dit que faire la même chose que les pays voisins reste la solution la moins risquée pour eux.
          – Une fuite en avant, dont ils n’arrivent plus à se dépêtrer.

          Viennent se greffer là-dessus différents facteurs, plus ou moins importants selon les pays, mais bien réels:
          – Un milieu médical et scientifique en déliquescence, due à la distribution de sinécures et de prébendes à des personnes incompétentes, mais très habiles, et qui dirigent les secteurs clés de la santé. Cette déliquescence est particulièrement visible en France, mais est également présente dans beaucoup d’autres pays. C’est d’ailleurs visible dans tous les domaines scientifiques plus ou moins liés à l’état, il n’y a qu’à regarder l’état cataclysmique de nos universités.
          – Le Big Pharma et ses pratiques douteuses, mais je ne pense pas qu’il soit à l’origine du mal. Je vois plutôt ça représentant une énorme opportunité de se faire un gros paquet de thune, en profitant de l’imbécilité de nos dirigeants pour les manipuler comme ils veulent, avec quelques enveloppes ou même des menaces, vu qu’il y a quand même un gros monceau de responsables de la santé qui en ont croqué. Tout ce petit monde se tient par la barbichette.
          – Autre effet d’aubaine: on sait tous que le niveau de dettes des états est tel qu’on va droit dans le mur. Nos dirigeants le savent, et certains ont sûrement songé à utiliser cet effondrement économique dont nous vivons le commencement, comme alibi pour justifier une confiscation de l’épargne des citoyens pour éviter la banqueroute. Cela ne pourra se faire que dans un état dictatorial, qui est en train de prendre forme. Personnellement, je pense que c’est surtout pour eux un effet d’opportunité, je ne pense pas que ce soit prémédité. Sinon c’est séduisant: « vous êtes ruinés, l’état aussi, et pour vous sauver, on va confisquer l’épargne de ceux qui en ont, c’est pas de ma faute, c’est cette horrible épidémie ». Pas sûr que ça fonctionnera, en plus.

          Mais de manière générale, pour l’instant, ils sont en roue libre, et je les vois plutôt en mode panique. Il suffit de regarder ce qu’ils décident pour comprendre qu’ils ont perdu leurs nerfs. Je le demande même si ce n’est pas la raison pour laquelle ils ne se présentent que masqués: on remarque moins leur air affolé.

          1. John

            Mais il y a tout de meme des gens tres a gauche qui veulent une autre facon de fonctionner. Ils ont placé leurs pions en 45. Ils ont été interrompus peu après mais ont repris la main depuis 40 ans. Et petit à petit le but poursuivi arrive. Quabd aux gouvernants affolés . Lol. Meme pris la main dans le sac ils ne passent jamais la moindre nuit à l’ombre. Quand aux violences de la population, à part des tartes à la crême et des insultes , ils ont pas subit grand chose. Une vie entière de politicard c’est moins risqué qu’une virée de quelques minutes dans le metro au nord de Paris. Soyons objectifs.

          2. René-Pierre Alié

            @ Pierre 82 16 décembre 2020, 17 h 50 min
            Excellent tour d’horizon. Un point important avec votre réflexion sur ce « milieu médical et scientifique en déliquescence, due à la distribution de sinécures et de prébendes à des personnes incompétentes, mais très habiles, et qui dirigent les secteurs clés de la santé. »
            Big Pharma et Santé publique couchent dans le même lit.

          3. Courtial

            Le dernier point est le plus important, quand un pays (ou plutôt son état) est écrasé de dettes, la réaction naturelle des gouvernants est la fuite en avant dans la violence, malheureusement souvent avec la complicité ou du moins la passivité des gouvernés qu’on achète assez facilement avec des promesses de continuer la fête du slip et que demain on rasera gratis. Historiquement c’est à ça qu’on doit le fascisme et le nazisme, ça fait rêver…

            Je pense aussi que beaucoup des gouvernants sont conscients que covid ou pas le système était à bout de souffle, et que le covid est finalement un excellent bouc-émissaire pour les mesures qu’il aurait de toute façon fallu prendre, mais de là à aggraver volontairement la situation comme ils l’ont fait depuis mars, c’est un pari extrêmement dangereux et surtout très con, mais c’est là qu’effectivement l’incompétence et le mimétisme peuvent jouer à plein pour nous envoyer définitivement dans le mur.

          1. durru

            T’es sérieux ?
            Ils arrivent pas à connecter deux neurones et tu arrives à évoquer l’intelligence ? Nous vivons un sketch continu, il faut quand même se souvenir, il n’y a pas eu que le covid, il y avait eu auparavant, dans le désordre : les 80 km/h et les GJ, Benalla, les Gaulois réfractaires, les analphabètes, les ivrognes, etc, etc.

              1. MCA

                Donc « crétins pervers irresponsables » d’après toi?

                On progresse… ça donne :

                80 km/h crétins Pervers
                GJ crétins pervers irresponsables
                Benalla irresponsables
                Gaulois réfractaires Pervers
                Analphabètes Jocker : il parlait des résultats de l’ednat
                Ivrognes Pervers

                1. durru

                  Un début de réponse ici, surtout à partir de 12:20 environ :
                  https: //www.youtube.com/watch?v=p4-acvyEH3k

                  Analphabètes : mouais, il était question surtout de femmes en fin de vie professionnelle (50+). Crétin, je dirais. Probablement irresponsable aussi.

              1. durru

                Est-ce de sa responsabilité ? Loin de là.
                Le problème est ailleurs, complètement ailleurs. Dans la perception de la réalité par Flop Joene.
                J’ai même pas évoqué les crimes contre l’humanité en Algérie, la loi Avia et tutti quanti.
                C’est une avalanche, les dix plaies de l’Egypte en une seule flopée.

        2. Higgins

          Il y a eu un précédent il y a quelques années avec un médicament appelé Carbocistéïne. Vendu sous forme de sirop, c’est un fluidifiant destiné aux enfants souffrant de rhume. C’est un pédiatre qui nous l’avait recommandé et du coup, tant que les enfants ont été petits, nous en avions en réserve pour atténuer les effets d’un rhume toujours spectaculaire. Pour faire simple, une fois administré, le mucus accumulé partait en liquide et au bout de quelques jours, le rhume disparaissait. Le prix était très faible (moins de 5 euros le flacon) et disponible sans ordonnance.
          Curieusement, ce médicament a été classé inopérant il y a de cela quelques années car inefficace !!! Au vu du scandale causé par la réaction des autorités avec l’HCQ, je deviens un farouche « complotisme »: https:/ /blog.gerardmaudrux.lequotidiendumedecin.fr/2020/12/16/le-traitement-du-covi-19-existe-3-hydroxychloroquine/

    1. Pythagore

      +1000
      Je trouve ca « flippant » de voir que les médecins ne peuvent plus prescrire librement, surtout que l’on parle de produits sans dangeurosité.
      Mais vous pouvez aller voir l’éleveur du coin ou demander à votre vétérinaire, peut-être que lui acceptera de yous le préscrire (c’est également utilisé pour les animaux, chevaux, cochons,…).
      Au passage, je connais qq’un qui prenait régulièrement du rivotril, cela lui soulageait les douleurs de dos. Sauf que depuis 2 ou 3 ans, seuls les neurologues ont le droit de le prescrire, et ils sont très tatillons…….ou les gérants d’EPHAD .
      Si vous voulez soulager votre mal de dos, pas de rivotril.
      Si vous voulez mourir, rivotril.
      L’état vous veut du bien …..

  18. laure Fritte

    J ai essayé d expliquer que la situation actuelle ne resulte pas d un complot, mais des tendances traditionnelles des organisations, particulierement pregnantes en France : la bureaucratie française doit s autoentretenir pour survivre et prospérer (paperasse, legislation, enforcement).

    Le but du fonctionnaire, c est de travailler moins pour gagner la meme chose, donc le cap a atteindre, et ils l ont atteint, c est d etre payé à ne rien faire, mais cette fois en restant chez soi.

    Enfin, le consensus doit etre lui aussi preservé, et c est la raison pour l argent gratuit d une part, et l asservissement moutonnier de l autre.

    Donc il y a bien un effort concerté. Mais le reconnaitre ne fait pas de moi un complotiste.

  19. panchovilla

    « sans vouloir être complotiste » (précaution oratoire obligatoire) j’observe qu’à Brest cela fait 3 samedis consécutifs que le commissariat de police est violemment attaqué par des manifestants d’extrême gauche.
    Toujours sans complotisme j’observe aussi que les bureaux de France 3 Bretagne sont à 95 mètres du commissariat.
    Sans aucune arrière pensée je découvre qu’aux actualités régionales locales de lundi nous avons eu deux reportages, dont l’un sur les activités ludiques dans les EHPAD, et l’autre sur les difficultés d’une troupe de théâtre. Rien d’autre.

    N’étant pas complotiste, je n’irai rien imaginer.

    1. MCA

      Vous illustrez simplement le fait qu’un événement non relayé par les médias donc inconnu du grand public n’existe pas.

      Par contre pour ceux qui sont dans le blockhaus … :o)))

      1. Higgins

        Ce matin, j’ouvre la page Actualités. Trois titres sautent aux yeux :1) le début de la campagne de vaccination : 2) le chiffre record du nombre de cas détecté (17 500!!!) ; 3) attention à la 3ème vague !!!.

        Magnifique démonstration à mon sens de l’art et ma manière de manipuler l’opinion. Je traduits : 1) voyez combien le gouvernement est soucieux de votre santé. Faites-lui confiance ! 2) la maladie est plus que jamais présente. Regardez les chiffres (dont on sait ce qu’il faut en penser vu la fiabilité des tests entre autres vs taux de létalité) ; 3) attention, comprenez bien que la 3ème vague est imminente !

        J’étais hier sur Paris. Terrifiant avec toutes les brasseries et café fermés. Un ami m’a dit, c’est métro (où on ne risque rien évidemment), boulot (le télétravail, c’est forcément convivial), métro…. Tristesse absolue. Dans les rues, Hidaldingue est à l’œuvre et la ville est toujours aussi crade.

        1. MCA

          Je me suis bien marré hier soir en entendant d’une oreille discrète qu’ils allaient commencer par vacciner les vieux dans les EHPAD ainsi que leurs soignants.

          Ça relève d’une certaine cohérence, comme ça si les vieux en crèvent, leurs soignants ne survivront pas.

          Il ne restera plus qu’à revendre le mobilier et les murs et l’affaire sera pliée.

        2. turlututu

          Ce matin j’ouvre RT France et voici ce que j’y trouve :

          https:/ /francais.rt.com/france/81843-covid-19-deputee-souhaite-instauration-passeport-vert-pour-personnes-vaccinees

          1. René-Pierre Alié

            L’une veut remettre en vigueur l’étoile jaune, l’autre parle tout bonnement de sortir les non-vaccinés de « l’espace public » – d’en faire en somme des non-citoyens… Faudra-t-il en arriver, face à tant d’ignominie, à l’action violente ?

            1. Jacques Huse de Royaumont

              On en rêve, mais la puissance de feu n’est pas de notre coté. Par contre, un génie a mis le principe de précaution dans la constitution, et ça pourrait pour une fois faire oeuvre utile.
              En effet, les conséquences à moyen et long terme des vaccins, en particulier celui à ARNm, ne sont pas connu. Et pour cause, il faut au moins 5 ans de recul. Donc le refus du vaccin est justifié, en vertu du principe de précaution, donc les mesures de rétorsion qui entravent cette liberté de choix sont anticonstitutionnelles.
              Rien qu’évoqué le principe de précaution dans cette situation est un petit plaisir en soi, mettant nos dirigeants en face de leurs contradictions.

              1. MCA

                @Jacques Huse de Royaumont 17 décembre 2020, 11 h 03 min

                « les mesures de rétorsion qui entravent cette liberté de choix sont anticonstitutionnelles »

                Je te ferais remarque que ça fait longtemps qu’ils se foutent de la constitution; preuve en est qu’ils essaient de faire passer des lois retoquées par le conseil constitutionnel.

                La moindre logique voudrait qu’ils s’abstiennent et se renseignent au préalable avant de tenter le coup.

                Maintenant, la constitution, ils ne se gênent pas pour la modifier si elle présente un obstacle à leurs lubies (cf Sarko).

                Ah! on me rassure, nous sommes en démocratie alors tout va bien!

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  Certes, mais de recours en recours, jusqu’au CC, on peut espérer que l’épidémie soit terminée et la question du vaccin caduque.

                  1. MCA

                    « on peut espérer que l’épidémie soit terminée »

                    Tu y crois vraiment?

                    Mon sentiment est que cette saleté est tellement contagieuse qu’il y aura toujours un voyageur pour la ramener là où elle semblait avoir disparu.

                    Ça risque de faire comme la grippe mais puissance 10.

                  2. Pierre 82

                    Je pense qu’on peut jouer la montre, quand même.
                    D’ici quelques mois (peut-être même avant ça), on devrait voir arriver les premières complications et autres effets secondaires de ce satané vaccin, ça devrait refroidir les ardeurs de nos législateurs…
                    Par contre, il faudra s’attendre à un black-out total des informations sur le sujet sauf pour les complotistes. J’attends avec impatience celui qui me traitera alors de complotiste, à qui je pourrai demander ce qu’il attend pour se faire vacciner.
                    Sans compter que pour l’instant, la demande est supérieure à l’offre, dont je ne vois pas pourquoi ils forceraient à se faire vacciner, alors qu’il y a une grande quantité de cobayes volontaires.
                    Autre impression: il me semble que les labos sont en train de pédaler dans la semoule, le vaccin est en train de prendre plus de temps qu’ils ne pensaient pour être mis au point, même a minima. Quelques labos ont d’ailleurs déjà jeté l’éponge, me semble-t-il.
                    Il arrive un moment ou le ration coûts/bénéfices escomptés, plus les risques, commencent à rendre un marché inintéressant à développer, économiquement parlant.

                2. Aristarkke

                  « preuve en est qu’ils essaient de faire passer des lois retoquées par le conseil constitutionnel. »
                  Là, tu n’ as pas une once de réalisme politique parce que tu raisonnes trop rationnellement. Cela permet de prendre une mine contrite devant ses suppôts en disant en substance : Voyez ! Je voulais vous donner satisfaction et ces gueux du CC m’en empêchent !!! Pas ma faute, donc.
                  Et tu les conserves pour le (mauvais) coup d’après…

              2. René-Pierre Alié

                « la puissance de feu n’est pas de notre coté »
                La guerre asymétrique montre que le faible, quand il est déterminé, peut vaincre le fort. N’en a-t-on pas assez d’exemples actuellement ? Encore faut-il que le faible accepte le sacrifice. Lire Alexandra Laignel-Lavastine , « Pour quoi serions-nous encore prêts à mourir ? »

                1. Pierre 82

                  @René-Pierre Alié – 17 décembre 2020, 12 h 45 min
                  Certains disent qu’il y a un fossé qui sépare les élites du peuple. Je pense personnellement qu’il n’en est rien, et la seule chose qui nous séparent d’eux est un cordon de CRS.
                  Si cette ultime protection flanche, ils sont foutus.
                  L’armée ne tirera pas sur le peuple.
                  C’est pour ça, à mon avis, qu’il voudrait une armée européenne. Ces militaires verraient moins d’objection à tirer dans le tas sur des gens dont ils ne comprennent même pas la langue. Mais c’est trop tard.
                  Macron et ses prédécesseurs se sont tellement désintéressés de l’histoire qu’ils n’ont même pas compris qu’une dictature ne pouvait survivre qu’avec l’aide d’une garde prétorienne, prête à mourir pour eux.

            2. Jacques Huse de Royaumont

              Et twitter qui reprend son rôle de valetaille de la censure :

              https:/ /www.valeursactuelles.com/societe/covid-19-twitter-veut-censurer-les-messages-qui-doutent-de-la-necessite-du-vaccin-126755

              Ce réseau social est à fuir.

              1. Pierre 82

                Messenger m’est très utile, notamment pour communiquer avec mes enfants donc je conserve mon compte FB.
                FB qui d’ailleurs, ne me sert plus qu’à partager des vidéos ou des photos qui me font marrer avec quelques personnes que je n’ai pas encore éjecté. Comme forum de discussion, c’est pas terrible. Je n’ai jamais eu de compte Twitter, je n’en vois pas l’utilité…
                Je pense qu’ils se sont tiré une balle dans le pied en voulant jouer à ce jeu de censeurs.

          2. MCA

            Flamby avait raison sans le savoir; nous irons bien vers une partition de la France mais pas pour la cause à laquelle il pensait.

            Maintenant si la moitié de la France refuse, je demande à voir comment l’autre moitié va assumer.

            Ce qui pourrait poindre à l’horizon est une obligation mais pour plus tard quand les non-vaccinés seront devenus minoritaires et sous la pressions des vaccinés en rage car contraints de ne pas pouvoir vivre « normalement » par la faute des autres.

            Ils ne sont pas pervers pour rien.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Mais les gens vaccinés sont censés être protégé du virus, justement ! Donc qu’est ce que ça peut leur f… que les autres ne le soient pas ?
              Ceci dit, j’attends de voir comment ils vont assurer la chaine du froid à -80 °C vers des milliers de point de vaccination. D’un point de vue logistique, ça ne me parait pas si simple.

    2. Pythagore

      Ben sy z’etes complotiste 😉 bon certes c’est pas FR3, mais faudrait pas non plus terroriser les mamies ds les EPHAD, principal publique d’FR3
      https: //www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/video-brest-la-manifestation-prend-pour-cible-le-commissariat-de-police-7083738

  20. panchovilla

    les anglais vont fermer leur eaux territoriales aux pêcheurs non britanniques, leur Navy y pourvoira.
    J’entends qu’à la télé une journaliste annonce que « ce qui est problématique c’est que tous les armements européens enverront leurs bateaux pêcher dans la partie Française de la Manche ».

    Question : pourquoi on ne fait pas comme les anglais ?

    Eh bien, sans vouloir être complotiste je pense que pour le pouvoir l’occasion sera trop belle de se débarrasser d’une production locale traditionnelle (berk…caca !) et d’intérêts Français au profit d’intérêts Européens (ça : bien, bon !). Au départ pour faire avaler la pilule à nos pêcheurs on les subventionnera, puis un peu moins, puis à condition de devenir des promène-touristes, puis plus du tout, et le 2ème pays du monde en superficie d’eaux territoriales aura perdu tous ses armements à la pêche, après avoir perdu toute sa flotte marchande !

    je ne pense pas que ce soit idiot. Sans vouloir être complotiste, je pense que c’est voulu.

    1. MCA

      « Sans vouloir être complotiste »

      MDR,

      pourquoi prendre de telles précautions oratoires?

      ici on assume et qui plus est avec une délectation non dissimulée… :o))))

      Reformulé ça donne donc ça :

      « je ne pense pas que ce soit idiot, je pense que c’est voulu. »

  21. Fran

    « ceux ayant des arguments censés et logique… ». « Sensés » et… « logiques », avec un S… SVP. Ceci dit, bon article, comme souvent. Merci.

  22. John

    Pas a pas on va vers l’URSS. En légèrement plus subtile. Il y a plusieurs Pravda. Plusieurs partis centraux. Pas de revolution rouge. Un KGB moins nerveux, plus patient. Et on peut (on pouvait ? ) se barrer (comme en Yougoslavie). Sauf que.le bloc des pays libres devient plus rare.

        1. Pierre 82

          Je dois avouer que si j’étais plus jeune, ce serait quelque chose que j’envisagerais. La principale difficulté est sans doute culturelle et linguistique (sauf en Roumanie, où la langue devrait s’apprendre sans trop de problèmes). Le deuxième souci, c’est qu’il me semble qu’il y a quand même pas mal de corruption là-haut.
          Enfin il me semble. Bon, en France aussi, c’est pas la question, mais bon, ça commence à faire beaucoup.

          1. durru

            En Roumanie, si vraiment ça vous dit, vous pouvez demander au Patron pour un contact direct, je peux vous faire une topo.
            Quant à la corruption, là-bas ça se nettoie. C’est loin d’être parfait, certes, mais pas mal de corrompus sont passés par la case prison, ça refroidit les velléïtés (au moins).
            Comme partout, l’avenir sera influencé de la situation aux US à l’avenir (et je ne parle pas que de Trump), mais la position stratégique aux confins du « monde civilisé » change un peu la façon dont on va gérer ces contrées, même par les plus corrompus des faucons néo-cons progressistes.

            1. Pierre 82

              Non mais là, j’ai plus envie. J’ai 60 balais, j’ai changé 3 fois de pays dans ma vie, et j’ai jeté l’ancre ici depuis 15 ans, j’y resterai car l’endroit me plait.
              Quant à mes enfants (pour deux d’entre eux), ils voient plutôt l’Asie-Pacifique. Ce qui me semble un choix raisonnable. Ils ont été freiné net avec la pandémie. L’ainé a d’ailleurs travaillé un petit temps en Nouvelle-Zélande.

            2. Grosminet

              « ça se nettoie » c’est sur. Mais faut dire qu’il y avait du boulot. Le communisme a engendré la corruption, c’était inévitable, or la révolution de 89 ayant été plus ou moins confisquée par cette saloperie d’Iliescu et toute sa bande, ça prend du temps pour perdre les mauvaises habitudes. Cela dit, foutre en taule un ancien premier ministre et deux présidents de la chambre des députés, c’est un palmarès honorable dont pas mal de pays devraient prendre de la graine.

  23. Tess

    Tout était prévisible depuis des années. Ce qui se passe ne me surprend nullement, cela fait des années que les Attali, Bill Gates et toute la clique nous avertissaient mais personne n’a écouté ces oiseux de malheur. La suite s’annonce apocalyptique. Tout dépendra du résultat des élections américaines.

    1. Higgins

      Le dernier éditorial de Charles Sannat tombe à pic : https:/ /insolentiae.com/lavocat-de-trump-aux-americains-faites-des-provisions-preparez-vous-ledito-de-charles-sannat/

      1. pabizou

        Je crois que Sannat en rajoute un peu . La remise du rapport qui peut permettre la situation qu’il envisage a été reportée, et il n’est pas du tout sûr que Trump envisage de l’utiliser autrement qu’en dernier recours . Pour mi, bien sûr je peut me tromper, le tweet de Lin Wood fait partie intégrante d’une partie de poker menteur destinée à éviter d’en arriver là . La partie se joue actuellement sur le blocage des votes au sénat le 6/01 qui peut renvoyer à un vote une voix par état et 30 états sont rep. et 19 dems, ce qui permettrait la réélection de Trump d’une manière légale . Qui vivra verra…

        1. Higgins

          Je reste très prudent mais j’ai apprécié la clarté de ses deux derniers billets sur le sujet.
          Une chose m’a surpris lundi dernier. La « victoire » de Biden, sa nomination par « les grands électeurs », ont été annoncées avec une assez grande discrétion. Pour un pays qui va passer de l’ombre à la lumière, le succès est resté discret. Même les purges de la presse française ont fait profil bas. Doit-on y voir un signe ?

          1. pabizou

            Il y a 7 listes rep en réserve . Le seul signe qu’on peut voir dans la discrétion des propagandistes mainstream c’est qu’ils savent parfaitement que ces listes de réserve peuvent retourner le résultat au dernier moment et si les éléments du rapport impliquent une intervention étrangère le commerce d’orange va être florissant et Biden (entre autres) a du soucis à se faire …

          2. Aristarkke

            Probablement Major. Et Harris n’a toujours pas démissionné de son mandat de sénateur. Certes, elle peut attendre l’ultime minute pour le faire. Mais cela intrigue néanmoins pour conclusion d’une *victoire*… 😳

          3. Pierre 82

            @Higgins 17 décembre 2020, 10 h 16 min
            Entièrement d’accord, c’est pour moi le principal signe que quelque chose va se passer. Sur Google Actus le 14 décembre, jour où les états ont désigné les délégués: cette info était reléguée tout dans le fond de la liste, et il fallait vraiment chercher les mots-clés pour les trouver. En principe, ils auraient dû le claironner. Et tous les commentaires étaient fermés. Bref, ça pue du cul.

        2. Higgins

          https:/ /leblogalupus.com/2020/12/17/secession-us-mise-a-jour-de-la-situation-16-decembre-une-contre-attaque-epique-preparee-contre-cyber-pearl-harbor/

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Ce qui est intéressant, c’est de voir que Trump a toujours de munitions en réserves quand on pense que tout est épuisé. Mais jusqu’à présent, ce fut peu efficace.

        1. pabizou

          Peu efficace si on ne s’est pas demandé où il voulait aller . Il ne pouvait pas ne pas savoir que le délai pour traiter les plaintes était trop court…

        2. Higgins

          Charles Sannat pense qu’au contraire, il sait très bien où il va. Qui croire ? Je n’en sais rien mais pour le moment, strictement rien n’indique qu’il est à la dérive et seul comme le voudraient les purges de la presse française. Quant à la recevabilité des plaintes par les tribunaux américains (que ce soit les cours de justice classiques ou les cours suprêmes des états), difficile de comprendre quoi que ce soit pour un européen nourri au cartésianisme du droit romain. D’abord, les démocrates ont également des avocats et ces derniers n’ont aucunes raisons d’être mauvais. Ensuite, le combat ne peut pas être traité en quelques heures et je comprends la prudence de la Cour suprême sur un sujet aussi sensible. Les USA se sont toujours vu comme étant la « Démocratie » par excellence. Reconnaître officiellement que les élections présidentielles sont entachées irrégularités et de malfaçons voulues n’est pas chose aisée. Pour le moment, constatons que Biden et les siens ont le triomphe très modeste et méfiant alors que Trump ne se voit pas en perdant. En ce qui me concerne, je vois qu’il emmagasine des munitions détonnantes et létales. Ces dernières seront-elles suffisantes ? Pour le moment, difficile de le savoir surtout qu’il lui reste, in fine, l’arme ultime de la loi martiale.

          1. Pheldge

            Trump construit sa légende désormais : il a gagné mais « des malversations » l’ont privé de sa victoire. Il est le seul vainqueur dans le cœur de ses partisans.
            Mais faut pas rêver, y’a que dans les films hollywoodiens que l’obscur petit juge sûr de son fait, arrive à dénoncer la conspiration contre les USA et faire tomber les méchants …

            1. petit-chat

              Q se montre très serein et affirme, sous de multiples formes, que tout se déroule comme prévu : laisser des Dem procéder à leurs fraudes, la faire connaître de tous les Américains et du monde entier, repérer les complices (reconnaissance spontanée de la victoire des Dem) et au final, avec l’assentiment du peuple, se retrouver élu avec 75% des voies. Ce ne sera pas un minable 270 à la chambre, mais plutôt 400 (sur 538 je crois) !
              Là, le ménage va commencer, et pas seulement aux US.

                1. Pierre 82

                  C’est marrant comme d’un coup, Charles Sannat se retrouve en situation d’autorité en matière d’informations sur les élections US.
                  En tous cas, moi qui le suit depuis plusieurs années, ça m’a vraiment surpris. Ce garçon est tellement bien élevé, toujours extrêmement modéré dans ses propos, et pas du tout abonné aux affirmations péremptoires. Et tout d’un coup, hop, le voilà parti bille en tête.
                  Je rappelle qu’il a imaginé dès le début du mois de mars qu’on pourrait avoir plusieurs périodes de confinement pendant au moins un an, voire plus (même si à l’époque, il pensait vraiment que le virus était une maladie sans remèdes, ce qui s’est avéré erroné). J’avais trouvé cette hypothèse fantaisiste, mais il a eu raison.
                  C’est vrai que je crève d’envie de le croire sur parole su l’affaire Trump, car il a l’air vraiment d’être sûr de son coup. Comme s’il disposait d’informations que nous n’avons pas.

                  1. Jacques Huse de Royaumont

                    Je suis également surpris, il n’étais pas jusque-là pro ou anti Trump.
                    De fait, il adopte un ton qu’on s’attendrait plus à retrouver sur Dreuz.
                    J’avais tendance à considérer que les carottes étaient cuite lundi, après le vote des grands électeurs. Je ne demande qu’à me tromper.

                    1. durru

                      Philou, ça c’est encore autre chose (et je parle ici de YT). Depuis quelques jours, les « liberals » se sont déchaînés contre le Hunter, l’idée étant vraisemblablement de mettre Kamala en selle le plus tôt possible.
                      Sans parler du fait qu’on t’a tellement bombardé de vidéos complotistes pro-Trump (pléonasme), que maintenant les propositions que YT te fait doivent aller à peu près toutes dans ce sens 😀

  24. Rick_Enbacker

    Je me sens empli d’une joie mauvaise :
    Le psychopathe de l’élysée a été testé positif au covid et sera placé en isolement pendant 7 jours.
    Joyeux Noël Félix !

    1. Higgins

      https:/ /www.bfmtv.com/amp/politique/emmanuel-macron-teste-positif-au-covid-19_AN-202012170123.html

      La question est : « Va-t-il se faire vacciner? »
      Il tient là une belle occasion de convaincre les plébéiens que nous sommes.

      1. Rick_Enbacker

        Ben normalement, le vaccin c’est avant la contamination, non ?
        Pour moi la question c’est plutôt : va-t-il faire appel au traitement satanique du Pr Raoult ?

        1. Pheldge

          non, penses-tu, il va faire comme tout le monde, rester chez lui à prendre du Doliprane et attendre que ça empire pour passer sous assistance respiratoire !

        2. Pythagore

          Ah ben oui tient, du coup qd on lui posera la question de savoir s’il va se faire vacciner, contrairement à son ministre il pourra répondre: non, j’ai dèjà fait la maladie. Aaaahhhhh c’est con, et tous couillonés.

      2. MCA

        Désolé Major,

        qu’il se fasse piquouzer devant les caméras s’il le souhaite ne parviendra pas à convaincre le plébéien que je suis.

        Cela dit, j’en connais un à Marseille qui doit attendre avec gourmandise que le téléphone sonne…

          1. MCA

            Comme cet homme est la cohérence incarnée, je n’ai aucun doute sur l’attitude qu’il va adopter :

            – suivre les recommandations du « conseil scientifique » et de son pote Véran, donc … au pieu avec ̶s̶a̶ ̶P̶S̶4̶ une boite de Doliprane dans la poche.

            et idem pour maman si elle le choppe.

            1. MCA

              Alors là Major, c’est la réflexion typique d’un esprit conspirationniste et je n’en vais séant dénoncer cette dérive à l’Immonde (pour toucher la prime).

            2. Pythagore

              Vous supposez qu’il est malade, il a juste été testé positif, avec combien de cycles, 40, 50, 60 ?
              BLM avait été aussi testé positif, et après ?
              Le problème avec Macron est que l’on ne sait plus ce qui relève du spectacle, de la posture et de vérité.

              1. Batistouta

                Il est réellement malade hein. Moi aussi j’ai voulu vérifier et il a bien des symptômes.

                Source : https://www.closermag.fr/politique/emmanuel-macron-positif-au-covid-19-quels-symptomes-a-le-chef-de-l-etat-1215687

                Mais moi je trouve que ces symptômes semblent ne pas ressembler vraiment à ceux du covid. Ça ne m’étonnerait pas qu’il ait autre chose mais qu’il soit positif car le test RTPCR détecte n’importe quoi du fait de sa sensibilité trop élevée.

                1. « Il est réellement malade »
                  En réalité, vous ne pouvez baser cette opinion que sur des informations de deuxième ou troisième main donc il n’y a aucune garantie.

                  1. Batistouta

                    Oui évidemment on n’a aucune garantie sur rien. Simplement comme je n’ai pas vu plus ou moins d’intérêt politique à faire dire ça dans la presse plutôt qu’autre chose (les hypothèses alternatives de récit officiel présentent autant d’avantages que d’inconvénients et potentialités diverses), je ne doute pas trop et je l’ai dit comme ça.

                    Le plus important est qu’il n’a été testé qu’avec un test rtpcr d’après la presse, donc il est impossible de dire qu’il a le covid plutôt qu’une autre maladie à ce stade.

                    1. Pheldge

                      faut reconnaître que question timing, ça tombe à pic : ça va lui attirer de la sympathie et de la compassion, ça va lui donner une « légitimité médiatique » pour imposer le vaccin, et puis guéri, il pourra nous faire le coup du « ça m’a transformé, je suis un homme nouveau » sans avoir à le prouver, et pour son référendum/plébiscite c’est un bon départ …

      3. Pythagore

        Episode 17: Macron, pilote de chasse
        Episode 54: Macron, conducteur de sous-marin
        Episode 69: Macron dans les bordels de Bamako
        Episode 99: Macron, testé positif au COVID
        Episode 100: ?
        Y’a pas à dire la formation au théâtre dispensée par sa prof de francais est un succès. Il pourra se reconvertir en youtubeur lorsqu’il décidera de quitter la politique.
        Et dire que ce clown « dirige » la France….

          1. Rick_Enbacker

            Il vous reste le capitaine marlaux et toutes les autres merveilles produites dans notre phare de la civilisation. Vaseline Cachalot a annoncé qu’elle allait extorquer 150 à 200 millions d’euros par an à netflix pour les financer

            1. Lorelei

              Si je suis contente de ne plus voir une tanche, ce n’est pas pour regarder un marlin, fût-il capitaine.
              Mais surtout ça va me reposer de ne plus entendre tous les commentateurs de commentaires sur ce qu’ont dit Castex, Macron ou Véran ou l’autre Salomon.
              Avec un peu de chance, on en aura pour 10 jours.
              Quoique, à la place, on aura des « vont-ils mieux? Qu’ont-ils pris comme médocs?… »

  25. pabizou

    Malheureusement à son âge c’est rarement fatal . Espérons juste qu’il la refilé à toute sa clique, avec un peu de chance un ou deux seront dans la bonne catégorie, ça nous fera des vacances

      1. Pheldge

        « avec la bûche dans la cuisine » … ah comme l’image est troublante, osée, et flatteuse pour Manu ! On se demande par contre s’il s’agit de la cuisine, ou de « l’arrière cuisine », enfin, la « porte de service » … 😉

        1. Rick_Enbacker

          Vous avez l’esprit mal placé, voyons !
          N’oubliez pas que les boules de Manu décorent le sapin de l’élysée puisque ce sont des biens non essentiels…

              1. Aristarkke

                Je te rappelle qu’il y a un gamin parmi les ouailles de Monseigneur. Certes, il est particulièrement précoce dans ce domaine mais tout de même, il reste un gamin.

              2. Pheldge

                non, le prénom n’y est pour rien, c’est juste que le Manu semble avoir des « mœurs particulières » … qui mettent sa femme en position d’observateur.e candauliste !

          1. Higgins

            A Lyon (quartier la Duchère), un très grand sapin a été incendié par un ou des crétins : https:/ /actu.fr/auvergne-rhone-alpes/lyon_69123/lyon-le-sapin-de-noel-de-la-duchere-incendie-par-une-main-criminelle-un-geste-imbecile_38150697.html

    1. Aristarkke

      Cela lui évite de devoir montrer l’exemple en se faisant vacciner avant son bon peuple…
      Passez devant, je vous suis (puisque je suis votre chef!).
      Ben tiens. Il ne portait donc pas son masque ???

      1. Pheldge

        en général la personne qui reçoit le bukkaké n’en porte pas … vu qu’il s’amusait hier soir avec « une poignée d’amis » … 😉

  26. glot

    Macron testé positif au Covid-19.et placé en isolement durant 7 jours
    Conséquence:
    Comme Sarkozy, pendant 7 jours, Gérard Larcher va y penser tous les jours en se rasant devant son miroir.

    1. Aristarkke

      Flop Joene est trop jeune pour y rester puisque la Grance savait parfaitement prolonger le Bouteflika, gratos en plus. Il sera juste évité de parler officiellement du (ou des) vrai(s) remède(s) utilisé(s) pour ne pas désespérer Duquesne…

  27. Rick_Enbacker

    https:/ /fr.news.yahoo.com/coronavirus-quand-emmanuel-macron-contamine-133957730.html
    L’élysée ne sait pas quand l’adolescent perturbé a été contaminé.
    Et ça prétend contrôler un virus parmi 70 millions de personnes.
    Je note aussi qu’aucune des personnes concernées ne paraît avoir installé Tousaussistupides sur leurs téléphones…

    1. Higgins

      Il fait partie des 18254 cas détectés ce qui inquiète le saumon masqué : https:/ /www.lefigaro.fr/sciences/en-direct-covid-19-emmanuel-macron-teste-positif-20201217

      Qu’il ne s’inquiète pas (le saumon masqué), il aura son os en temps utile.

    1. Courtial

      Donc si je comprends bien, il se fait dégager parce qu’il a dit que les médecins gagnaient de l’argent en déclarant des cas covid ?
      L’article ne dit pas que cela est faux, donc si c’est vrai dois-je en déduire que l’Ordre le sanctionne pour avoir dit la vérité ?

      1. paf

        plus exactement, pour avoir osé exprimer le caractere monétaire de la relation.Une chose qu’on fait constamment en France mais pour les questions relatives au COVID ce n’est pas autorisé.

  28. Courtial

    Bon pour détendre un peu l’atmosphère, le dernier Mozinor https:/ /youtu.be/WcstblA4xlw

    Extrait: « Faut s’inspirer des jeux vidéos dans la vie. Regarde par exemple avec les Français je joue aux Sims : je les enferme chez eux en leur faisant faire n’importe quoi puis à la fin ils crèvent. »

  29. Courtial

    HS mais important : 3 nouveaux décrets pour étendre les fichiers du renseignement intérieur https:/ /www.laquadrature.net/2020/12/08/decrets-pasp-fichage-massif-des-militants-politiques/

    On note qu’avec ces décrets on voit apparaître la notion de « Sûreté de l’État ». Ça me rappelle quelque chose, mais quoi ? /s

    Avoir des opinions libérales vaudra-t-il une petite fiche à la Stasi ? Après tout vouloir réduire le périmètre de l’état, n’est-ce pas une attaque contre la sûreté de ce dernier ?

  30. Pheldge

    re-re HS : enfin, en creusant un peu : des frères la truelle commencent à critiquer le Macron, qu’ils ne trouvent pas assez étatiste :
    lepoint.fr/societe/des-francs-macons-critiquent-la-gestion-de-la-crise-du-covid-17-12-2020-2406345_23.php

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Les temps sont durs pour eux. Imagine : 2 arrêts du conseil d’état favorables au culte et une famille traditionnelle catholique qui gagne à une émission de télévision populaire en chantant des cantiques.
      Les pauvres, pour eux tout va à vau-l’eau.

  31. Tess

    HS totale : On vaccine les jeunes filles contre le Papillomavirus parce que ce virus n’était pas détectable. Je suis allée chez ma gynéco aujourd’hui pour faire un Frottis et elle m’apprend que les règles ont changé depuis peut-être une semaine, Le frottis (déjà super agréable comme examen) va détecter si j’ai le papillomavirus. Si c’est le cas, je dois refaire un frottis pour déceler les cellules cancéreuses. Si ce n’est pas le cas, le frottis tous les 5 ans (le frottis devait être fait tous les 2 ans après 3 ans et maintenant 5 ans (ils se foutent de notre gueule). Je suis prête à parier que les vaccins anti papillomavirus vont avoir, d’ici quelques années une augmentation du cancer chez les femmes et de plus en plus jeunes. Je précise que je n’ai jamais été antivax. Leur vaccin contre le coronavirus est une supercherie.

  32. Tess

    Sachant qu’il y a plusieurs Papillomavirus, Est ce que le labo va faire une recherche du papillomavirus 16 et 17 qui sont responsables de soit disant 80 % des cancers de l’utérus. J’en sais rien. Je verrais aux résultats.

  33. Aristarkke

    Dans Cdans l’air, on tire allègrement sur les ambulances…
    Ponts et centrales électriques sont du ressort des différents états. Évidemment, les États Soces et sans le sou comme la Californie n’ont jamais assez d’argent pour s’occuper d’eux. Forcément.
    On apprend donc que si tous ces équipements se délabrent sans réparations, c’est évidemment la faute de Washington… (pour ne pas nommer Trump)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.