Harry Potter et l’Inflation Qui N’Existait Pas

Pendant que vite vite, le gouvernement de baltringues, bouffons et clowns de la République du Bisounoursland se réunit pour discuter de l’éminent problème des Apéros Facebook, débat dont on sait pertinemment que la civilisation dépend, la situation générale du pays continue de se dégrader à fond de train.

En effet, à l’heure où j’écris ces lignes, la bourse de Paris montre clairement que l’euphorie de lundi est oubliée et que le gigantesque plan pan-continental de sodomie fiscale de tout un peuple n’a pas réussi à relancer la machine. Les tensions, après s’être un temps focalisées sur l’Espagne et le Portugal, se portent maintenant, lentement mais sûrement, sur la France et le Royaume-Uni.

La monnaie unique, de son côté, continue de ne plus rassembler les zinvestisseurs. Ayant, dans la novlangue institutionnelle, troqués leur nom pour celui de (méchants) spéculateurs, ils s’acharnent à revendre de l’euro pour acheter du dollar. Les fats.

Et pour ce qui est de l'(hyper)inflation, on n’en aura pas, c’est une évidence. Voyez vous-même : on va injecter dans ce gros tuyaux ici une masse considérable de billets, qui vont arroser en masses bouillonnantes les comptes, ici, ici et là, puis vont, par un ingénieux système de rigoles, remplir les comptes des politiciens et des lobbyistes ici et là encore (et puis un peu là et ici, aussi, ne nous oublions pas), pour enfin rebondir grâce au goutte à goutte et tremper légèrement les groupes de pression, les syndicalistes et certains types de professionnels là et ici encore. Le substrat global populaire ne sera même pas humidifié par cette opération. Le liquide arrosé, prétend donc Trichet, va ensuite, par évaporation, revenir doucement à la source, et disparaîtra comme si de rien n’était, et pouf l’inflation. En général, ici, on évoque rapidement le goûter d’anniversaire d’Harry Potter auquel se sont joints aussi David Copperfield et Mandrake en plus de Jean-Claude.

On apprend de surcroît que Nicolas Sarkozy, bouffi d’un orgueil bien déplacé ou d’une lucidité discutable, aurait menacé de quitter l’euro pour faire aboutir les discussion sur le fameux « plan de sauvetage ». On regrette presque que Merkel n’ait pas poussé le bouchon et dévoilé le bluff du président français : la France qui quitte unilatéralement l’Euro, c’est une façon rapide d’en finir avec son quinquennat et ses prétentions ridicules, sorte de sepuku à la fois viril, gore et débile puisqu’entrepris avec une fourchette.

On en vient à se dire, devant tant d’incompétence, que l’élection de la Pintade du Poitou à sa place, sans rien changer au contexte, aurait au moins ajouté de vrais moments de rigolade franche. Actuellement, on a la folie, la mégalomanie et l’absence totale de compétence sans les petites ségolitudes qui, au moins, amusent.

Ce pays est foutu. Et en plus, ce ne sera pas drôle.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires21

  1. Flak

    les infolinks pourissent ton texte qui est tres bien.
    balance les c’est vraiment de la merde en barre.

      1. Hoho

        As-tu essayé les liens affiliés Amazon ? En mettant une barre sur le côté avec une sélection de livres libéraux susceptibles d’intéresser les lecteurs de ce blog, tu peux toucher une légère commission sur les ventes.

  2. Josick d’esprit agricole

    http://amourpiegale3.blogspot.com/2010/05/leuro-un-exercice-de-liquid.html
    L’Euro, un exercice de Liquid Mountaineering ?
    Liquid Mountaineering ? Il s’agit comme un cailloux qui ricoche sur l’eau d’aller le plus loin possible avant d’inéluctablement couler… Marcher sur la (tête) Dette…q

    ps. Image appréciée par Jean-Pierre Chevallier :
    http://www.jpchevallier.com/article-credit-agricole-1-trimestre-2010-50371478-comments.html#comment61542585
    Et pour comprendre le fonctionnement de l’€, voir cet exemple proposé par Josick d’esprit agricole :
    http://www.koreus.com/video/marcher-eau.html

  3. daredevil2009

    Magnifique :
    « c’est une façon rapide d’en finir avec son quinquennat et ses prétentions ridicules, sorte de sepuku à la fois viril, gore et débile puisqu’entrepris avec une fourchette »

    Vous avez vraiment un don particulier et indiscutable pour la formule assassine, Hash 😉

  4. Flo

    C’est amusant. Il y a dix jours à peine on entendait sur les ondes :
    « Les marchés (entendez les vilains spéculateurs) inquiets des déficits qui se creusent en Grèce, au Portugal, en Espagne et ailleurs font baisser les bourses, attaquent l’euro tout ça tout ça. Ils attendent des actions fortes des gouvernements pour assainir les dépenses publiques et patati et patata ».

    Bon on « sauve » la Grèce, plan de rigueur par ci, l’Espagne et le Portugal y vont de leur « plan d’austérité » sans précédent par là. Nous en france on se veut exemplaire (dans le foutage de gueule).

    Et voilà ce qu’on entend ce matin sur ces mêmes ondes:
    « Les marchés (entendez les très très vilains spéculateurs) sont inquiets des plans d’austérité décidés en Espagne et au Portugal et ailleurs et font baisser les bourses et attaquent sauvagement l’euro tout ça tout ça »

    On se moque du monde.

    1. Mr T

      Le métier de commentateur / analyste financier à 2 balles (à fortiori pour les ondes du service public) consiste à avoir en permanence deux scénarios dans sa manche éventuellement contradictoires, ça ne fait rien, le ton grave et sérieux fait le reste.

      1. Flo

        Oui hélas. Là ça frappe fort parce que les deux scénarios (scenarii?) sont très rapprochés.

  5. Alex6

    Il va en falloir combien des milliards perdus pour que le pekin moyen comprenne qu’un plan de relance/stimulus/etc… ca ne sert strictement a rien?
    La on a balance une garantie de plusieurs milliards sur des deficits qui ne seront jamais combles mais tout est normal. Dans un sens, ces gens, la meute silencieuse, auront bien merite la raclee qui va s’abattre sur leur niveau de vie.

  6. b.mode

    tu es dur avec Sarko ! son élection a franchement engendré itou de grands moments de rigolade aussi ! c’est à la limite pour ça que j’ai ouvert ruminances ! 😉

    1. Oui, mais ce qui se passe actuellement montre que le locataire de l’Élysée sera tout sauf drôle avec ce qui va arriver. Royal aurait été dépassée et complètement à l’ouest. Lui voudra, mordicus, tenir la barre pour planter le Titanic dans une longue chaîne d’icebergs tous plus gros les uns que les autres… Un acharnement à tout comprendre et entreprendre de travers, en quelque sorte…

  7. La petite

    Il faudra attendre encore un peu pour savoir si ce plan de sauvetage de quelques centaines de milliards aura permis de sauver l’euro. Une journée de baisse sur les places européennes certes comme de nombreuses autres mais patientons encore quelques semaines … et ensuite nous ressortirons le franc (et là on s’apercevra qu’on se faisait réellement enfler au quotidien quand les commerçants afficheront les nouveaux tarifs sur leurs ardoises).

    1. Tsk non c’est tout vu. La baisse boursière continuera (aucun signe réjouissant à l’horizon), l’inflation aura bel et bien lieu, et l’euro va casser.

  8. Laetitia

    Ça serait bien marrant que le nabot veuille vraiment quitter l’euro, parce que concrètement ça veut dire quitter l’Union. Ce type a vraiment une veste à toute épreuve…

Les commentaires sont fermés.