C’est dans le besoin qu’on reconnaît ces Amish

Grosse déception pour les citoyens totalement tirés au hasard dans le cadre de la Convention Climat Pour La Taxe, les Obligations, les Interdictions et les Bisous : le déploiement de la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile va finalement avoir lieu en France, malgré les efforts déployés pour sinon l’interdire, au moins la parer de tous les maux.

Dans les rangs de nos citoyens supayr-représentatifs de la société française où, hasard statistique étonnant, l’amour écologistoïde de la nature y est en proportion inverse des scores électoraux des verdolâtres, la consternation est totale : pourtant, c’était bien clair pour tous qu’on ferait des knackis aurait droit à une vraie politique écolo solidement ancrée dans le réel naturophile des citadins, saperlipopette !

Or, voilà-t-y pas que, lors d’un discours devant des entreprises du numérique à l’Élysée le 14 septembre, le président Macron a froidement douché les ardeurs de ces citoyens et des inévitables élus de gauche et autres écologistes qui avaient exhorté le gouvernement, quelques heures auparavant, à décider d’un moratoire sur le déploiement de la 5G, parce que, pardi, elle « va exponentiellement accélérer l’exploitation de ressources naturelles non renouvelables, la pollution due à l’extraction des métaux rares, et la génération de quantité de déchet pas ou peu recyclable » en plus de déclencher la peste, le choléra et la covid.

En effet, malgré ces arguments pourtant ciselés au coin du bon sens écologique de la plus sympathique des régressions décroissantiste, le chef de l’État a tout de même trouvé le toupet de confirmer le tournant du pays dans la voie numérique et donc d’encourager le déploiement de cette abominaffreuse 5G aux maux sans cesse grandissants. Pire, ce faisant, l’impétrant freluquet a même trouvé le moyen d’ironiser sur ceux qui préféreraient «le modèle amish» et le «retour à la lampe à huile».

Diable ! L’affront a été particulièrement mal pris par nos citoyens conventionnés et nos élus néo-collectivistes qui n’entendent pas se voir ainsi affublés de ce sobriquet sans réagir, quitte à s’approprier les Amish s’il le faut à coup de hashtag #JeSuisAmish sur twitter et par le truchement niaiseux de « manifestations » à huit ou neuf devant l’Élysée, toutes bougies sorties.

Et notre collectif d’éco-conscientisés faiblement carbonés rouspète d’autant plus fort que l’engagement à ce moratoire sur la 5G semblait inscrit dans les douzaines d’interdictions, de taxations, d’obligations et de vexations issues de leur Convention partisane !

Sapristi, si maintenant, le monde politique ne respecte plus ses promesses, mais où va-t-on, mes petits Amish, où va-t-on ? On commence comme ça, puis ensuite, on piétine la démocratie, on piétonne les centre-villes et on en finit une fois pour toute avec ce que le peuple pourrait vouloir ! Quelle perspective abominable, quelle horreur !

Cependant, au-delà même de la stupéfaction qui emplit ainsi le petit cœur tendre de nos fragiles écolos à l’hyperélectrosensibilité surdéveloppée, force est de constater que cette nouvelle passe d’armes entre l’engeance verte d’un côté et le chef de l’État et tout son gouvernement de l’autre illustre une nouvelle fois l’échec patent de la politique macronienne du « en-même temps » : brandissant son plus beau sourire pepsodent pour lancer la Convention citoyenne et se faire le plus écolo des présidents, le voilà obligé de renvoyer ces mêmes écolos dans leur pré (pour y chercher un proverbial bonheur champêtre) lorsque la triste réalité économique le rattrape quelques mois plus tard, et de jouer à présent la partition au moins aussi artificielle du président le plus technophile des technophiles dans une starteup-néchion à laquelle peu croient encore.

Eh oui : encore une fois, la culture du consensus bureaucratique obtenu au travers des habituelles tubulures chromées que sont les Comités, les Hautotorités, les Conventions ou les Commissions, ne permet guère de prendre des décisions, qu’elles soient courageuses ou simplement idiotes. En réalité, la culture du « en même temps » aboutit essentiellement à un immobilisme, ce même immobilisme qui a caractérisé Chirac, paralysé Sarkozy et douillettement contenté Hollande sur leurs mandats respectifs… Avec pour résultat le reste du monde qui, 20 ans plus avancé que la France, la regarde coincée à l’orée du XXIème siècle et qui semble à présent résolue à retourner au XXème.

Certes oui, la saillie de Macron est amusante en ce qu’elle rappelle utilement que les petits couinements de ces « écolos » ne sont que les sempiternelles complaintes des vendeurs d’apocalypse technologique et des technophobes sentencieux et moralisateurs du moment.

Mais cette expression occulte aussi le retard de plus en plus inquiétant que prend le pays dans tous les domaines de l’innovation, depuis son « principe de précaution » débile jusqu’à ses faucheurs volontaires en passant par les douzaines de néocollectivistes croyant inventer une formule de kolkhozes qui, cette fois-ci, fonctionneront au top.

Parce qu’on est en droit de se demander à quoi pensent ces élus, à quoi pensent ces « citoyens » conscientisés lorsqu’ils réclament ce moratoire : estiment-ils que tous les autres pays, qui suivent le chemin exactement inverse et s’emploient actuellement à déployer la 5G partout dans le monde, sont constitués d’idiots, de gouvernements assassins, de technophiles enragés et de destructeurs de l’environnement détendus de la radiation mortelle ?

La question n’est pas anodine, surtout lorsqu’on regarde l’état des lieux du déploiement de la 5G en France comparé au reste du monde :

Devant telle carte, difficile d’imaginer que l’Hexagone a obstinément raison et les 7 autres milliards d’humains se fourrent l’antenne 5G dans l’œil. Difficile d’imaginer que les citoyens des autres pays se sont tous faits berner, que les avantages qu’on décrit de la technologie en question ne sont que poudre aux yeux, et qu’en revanche, les zabominables zimpacts environnementaux ou sanitaires provoqués par ces ondes sont, eux, aussi probables qu’une grève de la SNCF en septembre…

Le fait est que la France prend encore du retard sur le reste des pays développés, que sa bureaucratie morbidement obèse est en train de l’achever à coup de cerfas derrière la nuque, et le fait est que les protestations grotesques de ces enfants gâtés avec beaucoup trop de temps libre vont, dans les prochaines années, se traduire par encore plus de chômage, d’assistanat et de misère : à la fin, les Français vont progressivement tous se retrouver Amish par la force des choses.

Et pendant ce temps, à Shanghaï…

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires293

  1. Aristarkke

    Chez Twitter, circulent des vidéos montrant ces mêmes escrolos ratiocinant pour s’opposer à la 4G, il y a huit ans…
    Internet à trop de mémoire. Va falloir l’encadrer plus sévèrement !

    1. duff

      Et le wifi et avant Ségolène contre la privatisation de France Telecom craignant la disparition des cabines téléphoniques. Rien de neuf sous le soleil des canuts lyonnais, des marchands de lampes à pétroles et boules de suif.

      1. Theo31

        Ma sœur faisait un stage chez FT au moment de sa privatisation. Tous les jours réunion sur le thème  » qu’est ce qu’on va devenir ? « . Elle a bien rigolé.

        1. Higgins

          Héritier des PTT (Petit Travailleur Tranquille), il était normal de voir la grande majorité des employés de FT vivre cette privatisation comme un séisme. Une amie était DRH régional dans cette boîte et elle se heurtait à des fossiles vivants qui, protégés par leurs statut de fonctionnaires et les très mauvaises habitudes acquises, refusaient toutes nouvelle affectation parfois juste à 20 km de leur domicile. Ajoutons à cela une gestion managériale en dessous de tout.. La vague de suicide découle principalement de cet état de fait. Je me souviens d’avoir vu dans une boutique Orange il y a de cela quelques années un brave homme, planté au milieu de l’agence et qui visiblement ne savait pas quoi faire ni comment faire son nouveau travail de conseiller. Je l’ai trouvé pathétique.

            1. glot

              Les regroupements de vélos de facteurs (au statut de fonctionnaires) devant les bistrots à 9 heures du mat, qui faisaient que le courrier, attendu en urgence, par les destinataires,était distribué à midi moins le quart au lieu de 10h.

              1. Dr Slump

                Dans mon village quand j’étais gamin, le facteur buvait l’apéro un peu partout chez tout le monde pendant sa tournée. En fin de matinée la distribution du courrier n’était plus très fiable ! J’ai envie de dire : c’était le bon temps ^^

          1. Resistant Valaisan

            Oui, enfin, ils veulent bien se preoccuper de cette vague de suicides-la.

            Quand on a pris toutes ces mesures stupides et economiquement destructrices pour lutter contre la gripette chinoise, comme par hasard, aucun d’ entre eux ne se faisait de souci pour tous les suicides a venir.

          2. bibi

            Il n’y a pas eu de vague de suicides chez FT au moment de la privatisation.
            Il y a juste eu quelques cas monté en épingle de personne ayant mis en cause dans leur derniers mots leur employeur.
            Pour environ 200`000 employés il y a eu 19 suicides sur les années 2008 et 2009, et le taux de suicides en France à cette époque était de 13 par an pour 100`000 donc le taux de suicides à FT était inférieur à la moyenne.
            Il est possible que le taux de suicide des employés de cette entreprise ait augmenté suite à la privatisation mais pas au point de parler d’une vague.

            1. Pheldge

              … et que dire des médias qui ont lancé cette idée de vague de suicides, qui ont surfé dessus, à grands coups de reportages, pour mieux dénoncer la cruauté sans pareille du capitalisme, s’emparant d’un des fleurons de l’economie Nationale!
              En attendant, la réalité fut plus cruelle encore, pour tous les petits epargnants -dont feu mon père- qui ont beaucoup perdu !

              1. Aristarkke

                Pheldge, c’est simple : toutes les entreprises où l’Etat grançais détient une participation conséquente de 10% et plus finissent toujours par être une catastrophe boursière permanente ou quasi-permanente.

                1. Dr Slump

                  S’il n’y avait que ça. L’ingérence de l’état dans des affaires qui ne les concernent en rien est inqualifiable. L’échec du rachat de Tiffany’s par LVMH, merci qui? Merci l’état.
                  Le Drian qui envoie un courrier à LVMH pour leur demander de reporter le rachat, pour une question de calendrier politique hors de propos, c’est effarant. Et en plus, après ils ont le culot d’affirmer, bande d’hypocrites, « que ce n’est pas contraignant ». Ben voyons!

                2. Pheldge

                  Mon père ayant travaillé à TDF absorbée par FT c’est sa prime de départ en retraite qui lui a été proposée en actions …
                  Tu connais la suite , adieu veaux vaches, cochons..,

    2. Deres

      Moratoire dans leur bouche, cela veut juste dire « interdiction temporaire à renouvellement tacite systématique ». C’est juste une très classique stratégie du pied-dans-la-porte. les progressistes font toujours cela. Ils parlent de l’objectif suivant sans jamais parlé de l’objectif final, afin de ne pas choquer le chaland. D’autant plus, que souvent, il n’y a pas d’autres objectif final que l’infini et au delà.

  2. Le Gnôme

    Le Français a toujours été réfractaire aux innovations. L’introduction de la pomme de terre fut fort longue, elle passait pour être nocive, la tomate était un poison violent et le chemin de fer devait tuer tout le monde au dessus de 30 km/h.

      1. Blondin

        Il y a toujours eu des récalcitrants (au passage c’est un grand savant, Arago, qui avait peur de la vitesse. Comme quoi l’opinion des savants n’est pas toujours parole d’Evangile…)
        Mais globalement les Français ont toujours plébiscité l’innovation. Beaucoup plus que les Allemands par exemple.
        On a longtemps été un des peuples les plus innovants du monde : cinéma, avion, voiture, etc.
        C’était avant que l’Etat ne devienne obèse.

        1. Pierre 82

          Je suis d’accord: les Français ont plutôt un naturel innovateur. Dans ma jeunesse, j’ai travaillé pour un manufacturier de pneumatiques américain. Toutes, je dis bien toutes les innovations technologiques (et même si ce n’est pas super visible, il y en a eu beaucoup) étaient impulsées par Michelin et par personne d’autre. Tous les autres manufacturiers étaient contraints de pédaler derrière pour ne pas perdre les marchés, et copiaient ce qu’ils pouvaient dans la limite des brevets. Avec un temps de retard. C’était vrai il y a 30 ans, ce ne l’est plus du tout aujourd’hui.
          De là à penser que l’état devenu obèse y est pour quelque chose, c’est un pas que je n’hésiterais pas à franchir. Même si ce n’est pas la seule raison.

          1. Aristarkke

            On dirait que Michelin commence à perdre les pédales dans la tarification de certaines gammes de gommes. Pour des pneus tourisme en 235*17′, indice Z, tarif entre 20 à 25 % plus cher que les autres copains premium…
            Vérifié sur une demi-douzaine de sites de vente du net…
            Et pour des performances annoncées officiellement par barème au même niveau que les autres. Pas moins mais surtout pas plus pour justifier pareil écart…

            1. durru

              J’sais pas… Pour des tailles un peu plus standard, j’ai constaté une durée de vie d’environ 20% plus longue pour les pneus Michelin par rapport à la concurrence (même niveau de qualité affirmé, même voiture). Depuis, je ne me pose plus de question quand je vois un écart de prix et je n’ai jamais été déçu.

  3. Pythagore

    Il semble que quand il s’agit de la voiture électrique ou des éoliennes, les écolos ne se soucient pas bcp d’ « accélérer l’exploitation de ressources naturelles non renouvelables, la pollution due à l’extraction des métaux rares, et la génération de quantité de déchet pas ou peu recyclable »

    1. douar

      Il semblerait que Bercy réfléchisse à taxer les véhicules, selon le poids.
      Question: les véhicules électriques, seront ils de la partie?
      Parce qu’une simple Zoe est plus lourde qu’une 3008.
      On va rire.

    2. Pierre 82

      Il faut arrêter de penser qu’il y a quelque chose de logique chez les khmers verts. C’est juste une secte. Le seul fil conducteur de cette religion frelatée est la haine de l’homme, accusé d’avoir détruit la nature. C’est le culte de Gaïa, rien d’autre. Son but est de faire disparaître l’être humain de la planète, afin de la sauver. On est clairement dans la psychiatrie. Même si je préfère parler d’une énième hérésie chrétienne, déviée du millénarisme.

      1. Higgins

        Zemmour le démontre très bien, les khmers verts, c’est l’extrême-gauche repeinte. Regardez ce qui s’est passé hier à la chambre d’enregistrement avec une personne voilée dans l’hémicycle.

  4. Aristarkke

    « La pollution due à l’extraction des métaux rares, et la génération de quantité de déchet pas ou peu recyclable »

    Quand c’est pour la voiture électrique ou autre vélo ou trottinette, ces mêmes méfaits les laissent indifférents…

    1. Calvin

      La pollution c’est comme les idées, ce n’est pas le méfait qui compte mais qui en est à l’origine.
      Si ça vient du camp du bien, c’est green-washé par la Déesse Gaïa, c’est devenu propre. Même les n’enfants qui extraient les terres rares dans les mines sont adultes et éco-responsables dès leurs 9 ans révolus.

      1. Aristarkke

        Heureusement pour toi que tu ne t’abrites pas avec tes parents derrière la Grande Muraille…
        L’année prochaine, direction Kasselrine et ses mines de sel…

  5. Calvin

    Plusieurs remarques drôles.
    D’abord les Amish.
    Eux, à la différence des Verts, et donc ils sont bien les pire nuisibles dans ce pays, ils vivent en communauté et ne cherchent pas à imposer aux autres leurs idées et façons de vivre.
    De plus, on a appris que ces gens volontairement conservateurs sur beaucoup de plans, refusant la modernité, utilisent des OGM, et même les fameux néonicotinoïdes !
    Les Amish sont juste préférables aux Verts.

    1. Husskarl

      Les amish sont admirables en effet car ils s’occupent d’eux même et c’est tout. Macron pourrait d’ailleurs se demander pourquoi les Amish ont quitté la France pour les USA…

    2. Jacques Huse de Royaumont

      La remarque de Macron n’est pas gentille pour les Amish : eux n’ont pas la prétention d’imposer leurs vues à tous le monde ni d’avoir la solution à tous les problèmes de la terre

      1. Opale

        Faut pas s’attendre à ce qu’un narcissique du genre puisse s’intéresser aux autres, et encore moins d’avoir du tact et du respect. M’enfin, c’est pas la première fois ni la dernière.

  6. Calvin

    Les Verts qui aujourd’hui demandent un moratoire sur la 5G, sont rigoureusement les mêmes qui demandaient un moratoire sur la 4G et de manière inouïe, exactement les mêmes qui demandaient un moratoire sur le Wifi !
    De proche en proche, ce devait bien être leurs ancêtres qui demandaient un moratoire sur le téléphone, sur ke train, sur le feu…

    1. Higgins

      L’émission « Les experts » de ce matin état jubilatoire. Comme l’a fait remarquer Nicolas Doze, c’était une réquisitoire contre la c… escrologiste.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Le plus amusant, c’est qu’ils se présentent comme humanistes et progressistes, alors qu’ils sont vent debout contre le progrès technique et qu’ils ont exclu l’homme de leur préoccupations, pour eux, Gaia passe d’abord.

        1. Aristarkke

          T’inquiète, ils savent dire avec des trémolos dans la voix et autres larmes de crocodile qu’ils ont conscience du dégât, qu’ils s’en veulent terriblement MAIS qu’ils ne pouvaient justement pas faire autrement sur ce coup-là. Promis en revanche que pour le suivant…

  7. Infraniouzes

    « Il est tout à fait naturel qu’on ressente la nostalgie de ce qui était l’Empire, tout comme on peut regretter la douceur des lampes à huile, la splendeur de la marine à voile, le charme du temps des équipages. Mais quoi ?! Il n’y a pas de politique qui vaille en dehors des réalités ».
    De Gaulle 14 juin 1960.
    Pauvre petit Macron. Il copie – après des tonnes de recherche de ses équipes de com’ – le Grand Charles aux genoux duquel il arrive à peine. Vite; courre chez ton bottier pour te faire faire une paire de chaussures avec triples talonnettes.

    1. Theo31

      Rappelons que le pétrole a remplacé l’huile de baleine pour l’éclairage et que la voiture a remplacé les animaux de trait. Mais bon, quand on est ecolo, on est forcément débile.

      1. Pierre 82

        J’ai jamais réussi à retrouver ce texte que j’ai lu il y a longtemps, qui datait du tout début du XXème siècle, et qui s’intitulait à peu près: « le véhicule à essence de pétrole, la solution idéale contre la pollution dont souffre les Parisiens ». L’auteur était on ne peut plus enthousiaste sur ce nouveau mode de déplacement. Car à l’époque, ce qu’on appelait pollution, c’était surtout l’impossibilité pour les urbains de marcher plus de 50 m sans écraser sa bottine dans un crottin de cheval. A le lire, c’était vraiment un vrai souci, qui rendait la vie des Parisiens impossibles. Ça prouve également, d’ailleurs, que les Parisiens ont une propension séculaire à rouspéter.

    2. Theo31

      Ah oui le grand Charles qui a passé sont temps à servir la soupe au communistes. Avoir un conseiller libéral (Rueff) et instaurer le commissariat général au plan, fallait oser.

      1. P&C

        Avec 20% de l’électorat, des armes plein les cartons, et des effectifs peu entamés par la guerre, l’ombre de l’oncle Jo, les cocos français étaient une force avec laquelle il fallait compter… et composer.

          1. Aristarkke

            Churchill avait fait étudier sérieusement la possibilité de continuer la guerre, une fois l’Allemagne défaite, contre Staline, bien entendu, avec les Usa. Or Roosevelt, sous le charme du moujik Joseph y avait mis son veto dès avant Yalta et Truman n’était guère emballé, étant toujours aux prises avec le Japon. Mais certains grands chefs militaires US y étaient favorables, dont Patton.
            Victime quelques mois après d’un très bizarre accident de la route (vitesse aucunement excessive sur la route verglacée, voiture peu endommagée, autres passagers dont le chauffeur à peine contusionnés contre lui quasiment en morceaux…)

            1. Deres

              Sérieusement, on se seraient fait retourner comme des crêpes. Et je ne suis pas certain que la bombe atomique aurait calmer les soviétiques vu les pertes qu’ils avaient déjà subit avec les allemands y compris de civils.

      2. Higgins

        Vu les rapports de force électoraux de l’après-guerre avec un PC qui fleurtait avec les 30% du corps électoral, il n’avait guère le choix d’une part et puis, sa formation intellectuelle le poussait à une certaine forme de dirigisme d’autre part. La conduite de la guerre ou de la bataille requiert au préalable de la planification si on veut gagner. A la différence de la vie politique, le pragmatisme s’impose très vite une fois la choses déclenchée. La France, au-delà de la situation particulière due à l’occupation et à Vichy, a beaucoup souffert de la guerre entre réquisitions et bombardements alliés (près de 60 000 morts dans la population civile, 300 000 habitations détruites sans compter les installations industrielles : « Les français sous les bombes alliés » d’Andrew Knapp chez Tallandier). Je ne suis pas persuadé qu’il, lui et ses successeurs, aient fait fausse route en instituant à l’époque une planification vu l’état du pays. Parfois, nécessité fait loi.

  8. Aristarkke

    La carte okla ressemble beaucoup (trop) à celle de la Corée du Nord, photographiée la nuit par un satellite.
    Vu la mentalité communiste qui se déploie sans la moindre honte dans ce pays (pauvre Revel qui l’avait bien vu venir, il y a déjà vingt ans), ce n’est pas vraiment un hasard…

  9. Batistouta

    Qu’est-ce qui explique l’absence totale de 5G en France ?

    Une loi spécifique l’empêchant d’une manière ou d’une autre avait-elle été votée dès l’annonce de l’existence de cette technologie ?
    Ou est-ce que ce sont des règlementations pré-existantes aux effets pervers non prévus spécifiquement contre la 5G qui ont de facto interdit le déploiement de la technologie ?

      1. Calvin

        Quand le prix des licences de la 5G sera arrêté, et que le montant fera jouir nos politiciens y compris écolos, il n’y aura plus de contestation…

      2. Batistouta

        Si ça existe déjà dans les autres pays, cette raison n’est pas bonne et n’est, surtout, pas vraie.
        Les opérateurs opérant en France ne sont pas restés endormis pour se réveiller subitement en 2020 et demander à l’État des fréquences ?
        C’est pour ça que je demande : quelle est la loi qui a empêché le développement total de la 5G en France jusqu’à maintenant ?
        Je redis que le problème des fréquences n’en est pas un puisqu’il n’en a pas été un dans les autres pays.

        1. durru

          Installer des équipements dont on ne peut pas se servir – et qui plus est sans savoir QUAND on pourra s’en servir – semble quand même un argument sérieux.
          Les « autres pays » n’ont pas la même manie réglementaire que la France, et des expériences style gaz de schiste ont dû refroidir plus d’un.
          Donc en France, à la différence de tous les autres pays, on obtient le tampon sur le bon cerfa d’abord et on investit après.
          Dans d’autres pays, même sans ouverture des fréquences, certains équipements sont déjà opérationnels. Cela ne pourrait pas advenir en France.

        2. Husskarl

          Y a possiblement un autre problème, c’est la valeur ajoutée de la 5g, au vu des tests effectués dans d’autres pays, ça a l’air d’être incertain.

          1. bibi

            Quand la téléphonie mobile est apparue, il y en aussi qui se demandaient à quoi cela peut bien servir d’avoir un téléphone sur soit quand on en a un à la maison.
            C’est toujours après que la technologie soit disponible que naissent les applications, et la 5G c’est pour commencer la disparition de l’ADSL.

            1. Husskarl

              C’est plus qu’au vu des tests, la vitesse n’est pas sensiblement différente de la 4G. Et il me semble que c’est le seul avantage vendu sur la 5G.

          2. Dr Slump

            La valeur ajoutée, c’est le bénéfice matériel d’une invention. Mais ce qui pousse à lancer une invention, c’est d’abord son utilité potentielle, les avantages pratiques et économiques qu’on pense qu’elle apportera.

            Le projet Arpanet, l’ancêtre d’Internet, avait aussi été mis dans un tiroir par des gens qui n’avaient pas perçu son potentiel. D’autres l’ont vu, et maintenant les états veulent en prendre le contrôle tellement il est devenu incontournable. Il y a même un économiste qui avait affirmé qu’Internet ne présentait aucun avenir commercial. Mauvais sang ne saurait mentir, il était français.

            Les exemples abondent, et c’est couru d’avance, pour la 5G la France va prendre 2 ou 3 trains de retard, comme d’habitude, et ce coup-ci je doute que le pays rattrape ce retard, vu l’état de délabrement économique et social dans lequel il se trouve. Quant aux crypto-monnaies, les sombres idiots qui nous gouvernent voient toujours cela comme un gadget, un épiphénomène, et comme pour Internet, quand les cryptos auront évolué pour devenir aussi facile à utiliser que les paiements CB sans contact, je rirai très fort de voir leur monnaie de singe et leurs banques centrales s’effondrer.

            1. Aristarkke

              Pas un économiste pour la prédiction puisqu’ils font paraître sérieux les astrologues et autres marabouts mais un ponte des French Télécoms qu’avait pas envie de voir la poule aux œufs d’or appelée Minitel, crever prématurément.

              1. Opale

                N’était-ce pas Théry, comme il en est question ici ?
                https ://philippesilberzahn.com/2013/01/07/les-trois-erreurs-prediction-rapport-thery-autoroutes-information-1994/

                1. Dr Slump

                  Je faisais référence à Paul Krugman, étonnant prix Nobel d’économie qui avait prédit l’effondrement d’internet. maître Hash en avait même fait un billet.

  10. Higgins

    Reçu d’une amie commune à quelques personnes présentes sur ce blog et que je remercie : https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/la-france-fait-deja-fonctionner-ses-centrales-a-charbon-1243601

    C’est marrant mais comme le souligne Ari, « le déploiement de la 5G »… « va exponentiellement accélérer l’exploitation de ressources naturelles non renouvelables, la pollution due à l’extraction des métaux rares, et la génération de quantité de déchet pas ou peu recyclable » « , ça n’affecte pas les poubelles électriques qu’elles soient à quatre ou deux roues!!! On a vraiment affaire à des crétins de très haute stature.

    1. Aloux

      Arrivé à ces niveaux de dissonances cognitives et de malfaisance, je pense qu’on peut doucement arrêter de les traiter de crétins et commencer à les traiter simplement comme des ennemis.

    2. Brigite Alour

      Merci pour cette reference. Dans les articles lies je trouve cette perle sur les restrictions a EDF:

      « La fin des voyages en première classe

      La plus polémique d’entre elles ne sera sûrement pas la plus rémunératrice pour EDF. Cela ne l’empêche pas de nourrir une fronde syndicale. « Le comité exécutif a décidé de ne plus autoriser les voyages en première classe pour les déplacements professionnels. Or, cette décision va à l’encontre d’un accord de la branche professionnelle des Industries Electriques et Gazières », explique Hervé Desbrosses, délégué syndical central CFE-CGC chez EDF. S’il reconnaît que l’accord de branche en question date de 1956 et qu’il pourrait être modernisé, il n’entend toutefois pas tirer une croix sur cet acquis. »

      tout est dit.

      1. Dr Slump

        Ainsi donc, pour le délégué aux petits fours, les places en 1e classe sont « un acquis ». Il a été assez prudent pour ne pas invoquer la formule syndicale en entier: « acquis social », parce qu’il comprend sûrement que cela aurait été joindre l’insulte à la démagogie.
        S’il y en a qui doutent encore que les syndicats sont une mafia…

  11. Theo31

    C’est dingue tous ces connards de verts qui ne partent pas vivre dans une forêt sans eau courante, sans électricité, pratiquant la chasse et la cueillette comme nos lointains ancêtres pour mettre leurs actes en accord avec leur idéologie.

    1. Elie

      @Theo31, ah non, ça c’est les survivalistes, des gens prudents qui n’ont rien contre le progrès mais qui savent combien les technologies modernes sont fragiles, et nos sociétés avec, et qui apprennent en conséquence des techniques de survie qui ont fait leurs preuves.

    2. Elie

      Du reste, certains survivalistes ont la tête sur les épaules, et voient un peu comme des neuneus ceux qui misent tout sur le retour aux branches.

  12. Dr Slump

    Les neuneus avec leur misérable affichette « je suis amish » seraient les premiers à se faire foutre dehors à grands coups de pompes dans le derche par les mêmes amish, qui eux au moins ont le mérite de mettre en pratique leurs principes, et sans chercher à les imposer au reste du monde.

    1. Calvin

      Les neuneus écolos se disant #JeSuisAmish, valident donc les valeurs de ces derniers : anti – IVG, anti – homosexualité, …
      Les progressistes font de plus en plus rire par leur bêtise et leur inculture…

      1. Aloux

        Bof, ça ne les dérange pas de soutenir à la fois que les musulmanes mettent un voile parce que c’est leur culture leur choix, et de pontifier sur l’horrible patriarcat qu’il faut détruire la phrase d’après.
        Comme je le disais plus haut, on peut continuer à les traiter avec condescendance comme des abrutis, ce qui est sûrement le cas pour la majorité des troupes, mais il me semble de plus en plus clair que la cohérence dans toutes ces prises de position c’est la destruction des pays occidentaux et de leurs habitants un peu trop mâles et un peu trop blanc. Et à force de les laisser faire ils finiront par y arriver.

        1. Elie

          @Aloux, ils se prennent les pieds là-dedans parce qu’ils veulent à tout prix raisonner en termes d’universalité des principes, lequel raisonnement se heurte très vite à la relativité culturelle.
          Existe-t-il vraiment des principes totalement universels, à part peut-être les interdits de l’inceste et de l’infanticide ?

          1. Pierre 82

            Le tabou de l’infanticide n’est pas universel. Il y a quelques décennies encore, il était considéré comme acceptable pour la régulation des naissances dans certains endroits d’Inde et de Chine (J’avais entendu ça il y a quelques années dans une vidéo de E. Todd).
            Mais voilà, l’Europe n’a pas une culture universelle. Elle a juste une culture chrétienne, qui a vocation à être universelle. Enfin, je devrais dire « avait » une culture chrétienne.

  13. Flo

    Quel que soit le domaine où se porte notre regard la politique du « en-même temps », bien commode en tant que promesse pour ratisser les quelques voies de plus qu’il faut pour passer le cut du premier tour et démolir les autres partis, montre partout et tout le temps ses terribles limites.
    Prétendre diriger sans principes est très nuisible en ce sens qu’un nombre très important de gens et d’organismes se trouve placé devant des choix impossibles.
    Le sort des individus et des organisations confrontés à ces situations est peu enviable et leurs réactions ne peuvent être que destructrices pour eux-mêmes et la société.
    Outre l’invraisemblable foutoir qu’est devenue la gestion de la crise sanitaire, exemple gigantesque de cette « politique », un bel exemple simple et récent, lui aussi issu de la convention ecobidule, est le projet de taxe sur la masse des véhicules.

  14. taisson

    Les écolos reçoivent une volée de bois vert !
    Bien fait !
    Ils ont touché aux nouveaux dieux…
    Tant qu’ils emmerdaient les automobilistes, les agriculteurs et en résumé, tout ce qui relève plus ou moins de la technologie et du travail réel, tout le monde trouvait ça supayr !!
    Mais quand on touche à l’idole qui permettra de twetter l’image de son chat encore plus instantanément au monde entier, là c’est sérieux, et même le Micron réagit.
    Peut être que ces c** s’imaginent que les smartphone sont comme les licornes, de conception magique…Il n’y aurait pas de smartphone (entre autres) si la machine à vapeur, motrice de toute l’industrie, n’avait pas motorisé tout le 19ème siècle !!

    Comme d’habitude, réaction bidon, et pure communication, alors que la 4G ne fonctionne que dans les villes!! Les textes de « précautions » empêchant de faire de nouveaux relais ou d’augmenter la puissance des existants.

    Les vrais besoins ils s’en foutent, puisque eux ils les ont dans leur centre ville !
    Pas besoin de voiture pour faire ses courses, quand des grouillots te livrent à bouffer, et viennent de loin et pour pas cher faire toutes les choses utiles auxquelles ils ne touchent pas !

    Ce sont les dignes petits enfants de ceux qui étaient incapables d’utiliser une voiture en 1960 sans taper dans quelque chose ou tomber en panne…
    et qui ,aujourd’hui retraités courent chez Décathlon (ou autre) pour « réviser » leurs vélos, incapables de changer un patin de frein ou simplement de réparer une crevaison.
    Les mêmes qui veulent interdire les bagnoles partout, et qui crient au scandale quand les fabricants de pneus ferment …
    On à laissé ces inadaptés technologiques, en quantité croissante avec le féminisme (traditionnellement allergique à toute technologie), avoir un avis dominant sur la socièté, et on en à aujourd’hui les premiers résultats.
    Avec des retards nationaux comparables à ceux qui ont suivi l’exil et l’éradication d’une grande partie de l’élite Française en 1789 !

    Que Macron s’arrange déjà pour que les FA puissent faire passer la 4G partout, et il serait un peu plus crédible sur le sujet !!

    1. hub

      idée vraiment toute faite, « le féminisme traditionnellement allergique à toute technologie »… où donc as-tu pêché pareille idée ? Je peux te dire que dans les campagnes, les femmes te réparent machines et tracteurs avec le tact des dentelières…
      Pour le reste, le portrait est vrai !

      1. René-Pierre Alié

        Pas qu’à la technologie… à tout ce qui réclame quelques capacités spatiales. Ma fille aînée vient de se faire détruire son auto (elle miraculeusement indemne) par une femme incapable de distinguer la droite et le centre de la chaussée.

          1. René-Pierre Alié

            Ma fille conduit très bien, grâce aux conseils de son père. Pour éviter l’autre abrutie, elle s’est presque mise dans le fossé, sur cette route étroite. Photos à l’appui.

                1. Aristarkke

                  Une tchotte provoc’ de ma part à l’endroit de ta fille et tu fonces immédiatement à bride abattue…
                  Avec BM, c’était tout aussi fastoche de la faire monter dans les tours (et je ne m’en privais pas) 😛

                  1. Pheldge

                    L’occasion est trop belle: «mes enfants… », ça me rappelle mon poto RPS qui disait des trucs sur de comme quoi «y’a que les femmes qui sont sûres » 😉

                    1. Elie

                      Bof. Je sais que mes « capacités spatiales » sont réduites, je suis donc triplement prudente sur la route avec les distances de sécurité, tout ça. Ça ne m’empêche pas de me débrouiller plus que correctement avec des outils divers et variés chez moi.
                      Tout le contraire de mon homme, qui a la conduite dans les gènes mais ne sait pas planter un clou.
                      Les deux capacités ne sont pas liées, comme quoi.

                    2. durru

                      Elie, avoir deux mains gauches ça aide pas 😉
                      « Savoir » et « faire » nécessite des capacités différentes, c’est évident.

      2. taisson

        Je connais moi aussi quelques exceptions…Et en province, dans le monde paysan, parfois, comme l’on disait : »la fonction crée l’organe ».
        Quand on à pas le choix, on s’y met ! Mais c’est rare !

        Mais « j’ai pêché ça » dans mon expérience de la vie, qui fut ma seule école.
        J’ai même vu des filles avec formation d’ingénieur.e, pour qui les outils étaient des trucs abstraits !
        Mettons que j’aurais du dire à 95% pour satisfaire les ratiocineurs…

        Quand aux idées « toutes faites », la plupart demeurent exactes, et sont confirmées tous les jours !
        Reconnaître parmi elles celles qui tombent juste demande une liberté d’esprit aujourd’hui interdite !!

        Maintenant que les femmes veulent dominer officiellement au lieu de tout diriger en fait, mais dissimulées, on va voir arriver des mécaniciennes déménageuses…Qui auront appris consciencieusement !
        .
        Mais le sens technique ne s’apprend pas, et l’instinct de ces choses là leur est étranger.
        Il est d’ailleurs de plus en plus étranger à beaucoup de garçons, et toute leur éducation est faite pour ça.
        Pour « égaliser » !
        De même que l’on s’efforce de rabaisser les natifs pour qu’ils soient au même niveau que les nouveaux arrivants…

        Le règne de la médiocrité sans initiatives est arrivé et glorifié !
        D’où le principe de précautions, et la mentalité j’menfoutiste d’assistés !
        Un terreau parfait pour la prolifération d’écolos/socios/bobos, moitié rêveurs, moitié marxistes, et politiquement incultes, et surtout sans aucune curiosité ni intellectuelle, ni technique, et incapables d’apprendre autrement que par bouche à oreille tribal .
        Huit jours maxi de survie en environnement naturel…

        1. Navigator

          Huit jours, c’est large… Je dirais plutôt trois. Tout le monde n’a pas fait-subit (biffer la mention inutile) les stages de jungle-désert-arctique. J’ai un petit jardin entouré d’une campagne vierge et j’aime bien observer la nature. Et bien, c’est la jungle là-dedans. Ca se massacre et s’entre-dévore à tout va entre une pleïade de zoziaux bigarrés et de mignons mammifères affamés. Le réel est un mur en crépis qui laisse des écorchures quand on s’y frotte…

            1. Dr Slump

              Faut pas montrer pareilles images, y’en a qui serait capable d’en faire une raison pour rééduquer/éradiquer (rayer la mention inutile) les espèces carnivores.

                1. Dr Slump

                  Ouais bon qui se ressemble s’assemble, et les poules écolos s’associent donc aux poules de basse-cour. On mène les combats qu’on peut… ^^

          1. Aristarkke

            Feu mon deuxième greffier (mort ce printemps mais pas du Covid, juste de vieillesse) bouffait férocement toutes les araignées passant à sa portée.

      3. bibi

        Ce qui a libéré la femme occidentale c’est la technologie qui a remplacé son travail au foyer par des machines, la plus importante de toute étant la machine à laver.

    2. Aristarkke

      La 4G à donf dans les centres-villes ???
      Pas à Villeneuve St Georges devant la gare Sncf et son rond point (péniblement deux barrettes sur cinq)…
      Il est vrai que vu la tendance de cette municipalité, c’est finalement logique.

      1. taisson

        Ari, as tu essayé la nuit ?
        Dans ma campagne, ça marche bien jusqu’à 7h, 7h30…Puis plus rien !
        En plus, je n’ai pas encore bien vu quand ça commence ! Pas avant 23h en tous cas !
        La fibre installée sur des poteaux télégraphiques n’est pas encore branchée, et la fiabilité sera aléatoire avec les chutes de branches et autres accidents ruraux,
        Commode pour ceux qui voudraient tenter le télétravail !
        Une 5G hertzienne serait la solution et beaucoup moins coûteuse en plus !
        Mais à l’allure ou ça va, je doute de la voir un jour !

        1. Aristarkke

          Je n’habite pas VSG. C’est un de mes chemins de retour au moyen de la RN6, au domicile quand je suis vraiment décalé vers l’est de Paris ou que Sytadin montre une saturation de l’A86/A6. Le côté désagréable est que la RN6 ressemble de plus en plus à de la piste de brousse entre Créteil Pompadour et Montgeron, ce qui évite peut-être à nombre de populations locales de trop ressentir le dépaysement mais le bouchon quasi-permanent à cet endroit, est très prévisible en durée de franchissement dans le sens nord/sud (pas de croisement à droite, sauf un règlé par feu rouge) sur plusieurs km. C’est moins vrai dans l’autre sens. Durant le bouchon, je suis entre autres sur ce blog mais il faut un bon réseau pour charger les données quand la suite du texte du maître et les commentaires…
          Hier, cela ramait à mort…
          Bon, à Carnac, c’est d.’avoir de la 3G dans le centre ancien entre mairie/musée préhistorique et l’ église St Kornely qui est du domaine du rêve…

    1. Navigator

      +1
      Trop cool comme on dit maintenant.
      Je bosse, tel John Galt dont je partage entièrement les points de vue philosophiques, sur sur un réacteur d’un type tout à fait nouveau. Avis au bailleurs de fonds… Mais c’est sûr, il et toujours possible de s’éclairer à l’huile de cachalot et d’utiliser le moteur à crotin. Et de chasser à l’épieu…

  15. Gerldam

    Ce qui me sidère, c’est que des gens pas trop bas du front, ayant fait des études, sortent des âneries qui leur auraient fait obtenir un zéro pointé dans un devoir de physique il y a une vingtaine d’années. Comme quoi l’idéologie rend vraiment bêtes des gens qui, à priori, ne l’étaient pas. C’est une maladie bien plus grave que le Covid.

    1. Higgins

      Philippe Manière ce matin aux Experts indiquait qu’il était sidéré de la quantité de personnes de haut niveau qui sortaient des conneries à la minute. Ces gens-là votent et ce sont eux qui sont le fond de commerce des pastèques dans les grandes villes.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        C’est que raisonner de travers ne s’improvise pas, ça demande du savoir faire. Pour dédaigner les lois de la logique, il faut se sentir intouchable, au dessus de la critique et du ridicule. C’est réservé à une élite.

        1. Dr Slump

          Ouais, l’élite en question s’appelle le Dunning-Kruger Club. Sa règle n° 1 est: vous ne pouvez pas savoir que vous faites partie du Dunning-Kruger Club.

          1. Elie

            Il y a quand même un mais : toute cette formidable technologie accouche dans certains domaines ( je pense au textile et à l’industrie alimentaire surtout) de sacrées merdes. Il n’y a pas de lien direct de cause à effet, mais un simple constat. Davantage de monde a de quoi se remplir le ventre et se vêtir, mais la qualité est souvent misérable, la durabilité réduite au minimum. C’est moins la technologie elle-même qui est en cause que la question des coûts, le choix des matières premières.
            Je pense que chez certains verts, c’est ce manque de qualité qui réveille la fibre écolo, l’uniformisation des produits aussi. Et l’idée qu’avec les moyens dont on dispose, on peut faire mieux, ce qui me semble être une revendication légitime.

            1. La qualité et la durabilité n’ont pas cessé d’augmenter, dans tous les domaines. Le nombre et le type de produits aussi, ce qui rend le couplet sur l’uniformisation délicieusement décalé.

              En revanche, oui, les discours qui disent exactement ça (i.e. la qualité baisse, obsolescence programmée, uniformisation) n’ont jamais eu autant d’espace pour s’exprimer, même si toutes les données indiquent pourtant, obstinément, le contraire.

              Les gens fantasment un passé qu’ils n’ont pas connu et qui, s’ils devaient le subir maintenant, les rendrait incroyablement ronchons, pour le dire gentiment.

              1. deres

                D’autant plus que pour l’obsolescence programmé, ce sont souvent les écologistes en sont à l’origine. On le voit avec Fessenheim et nos centrales nucléaires opérationnelles mais aussi avec les voitures en fonctionnement qui partent à la casse ou au rabais en Afrique et finalement avec le logement qui veut se débarrasser des « passoires thermiques » autrement dit tout le bâti ancien. Cela fait mal au cœur de voir à la campagne des bâtiments de fermes centenaires en pierre tomber en ruine quand on construit à côté des blockhaus en parpaings avec 50 cm de laine de roche qui se dégraderont en 20 ans.

            2. Dr Slump

              Je ne vois aucun rapport avec mon HS. C’est donc un HS dans le HS.
              Sinon, « on peut faire mieux » est un slogan que les écolos affectionnent tout particulièrement, aux élections municipales, quand ils se présentent contre un maire de droite en particulier. Et on voit le mieux, depuis la naissance de Nicolas Hulot… Je ne parle pas des maires écolos nouvellement élus hein, parce que dès le début ça place la barre très bas, vers le fond, et au-delà!

              1. Elie

                Pas d’accord, la bouffe industrielle n’est globalement pas de qualité, et le textile non plus, à moins d’y mettre vraiment le prix.
                On conserve plus longtemps les aliments, c’est indéniable, et on gagne du temps en préparation des repas, mais le goût n’y est pas. Les exhausteurs de goût sont justement là pour pallier l’insipidité du produit.
                Heureusement qu’on a toujours les fromages qui puent, et les herbes et condiments pour relever des plats autrement ternes.
                Maintenant, ça m’est arrivé d’acheter quelques fois des produits (frais ou transformés) dans des boutiques bio, j’ai trouvé ça tout aussi insipide, mais en plus cher.
                Non non, je n’ai pas le Covid, mon odorat et mon palais ne sont pas altérés, d’ailleurs je fais le test du camembert tous les jours 🙂

                1. – La bouffe industrielle nourrit plus que tout le monde, et le fait sans qu’on choppe des maladies ce qui n’était pas arrivé depuis des milliers d’années.
                  – le textile est maintenant abondant, à bas coût, très diversifié et renouvelable facilement. Ce n’était jamais arrivé précédemment dans toute l’histoire.

                  L’insipidité des produits, c’est bien plus lié à ce qui se passe entre le plat et l’assiette.

              2. Elie

                Par ailleurs, il ne s’agit pas de fantasmer sur un hypothétique passé : je compare ce que j’achète au marché ou au supermarché à ce que produisent des miens cousins dans leurs jardins : ya pas photo.
                Il est évident que les contraintes de la production en masse ne sont pas les mêmes que les possibilités offertes par le lopin de terre personnel (quand on peut s’en offrir un), toutefois je ne vois franchement pas pourquoi, en tant que consommatrice, je devrais me contenter de peu en termes de qualité, qu’il s’agisse de produits frais ou de produits transformés.
                Je sais aussi que la qualité a un prix, mais je ne suis pas prête non plus à payer à prix d’or pour avoir des pommes (juste des pommes , m….., pas un truc du bout du monde) correctes.

                1. Dr Slump

                  Tiens c’est marrant récemment j’ai testé des pommes de jardin, intégralement naturelles et sans traitement d’aucune sorte, bref, plus que bio, et j’ai trouvé qu’elle n’avait pas plus de goût que les pommes de l’hypermarché. Sauf que les pommes du jardin étaient toutes farcies de vers.
                  Amha, le goût des fruits et légumes est avant tout lié à leur variété. Et question variété, y’a le choix tout de même… sauf que pour des variétés plus rares, faut payer plus cher… mince, quelle surprise alors!

                  1. MCA

                    @Dr Slump

                    Tsss, tssss

                    Je t’amènerai un jour des tomates (dites « anciennes ») de mon cru cultivées en plein air et mûries au soleil, tous ceux à qui je fais goûter ça en tombent à la renverse tellement c’est extraordinaire.

                    idem cerises, mirabelles, reine claude etc…

                    Le problème des cultivateurs est qu’ils ne peuvent se permettre de perdre leur récolte à cause des aléas climatiques car leurs fruits et légumes sont leur revenus, donc il font de la culture en serre ce qui la rend insipide, arrosent leurs arbres de produits chimiques, cueillent leurs fruits avant la maturité et les conservent au froid pour les ressortir à contre-saison après un passage en mûrissoir. etc….

                    Moi je m’en moque donc je fais de l’hyper bio et de l’hyper goûteux, et si ça foire, je vais au marché… :o)))).

                    Pour trouver l’équivalent à Paris, il faut aller chez Fauchon (dépêche toi avant qu’il ne ferme car il est en faillite)

            3. Pierre 82

              Mon père, qui serait presque centenaire, paix à son âme, nous disait souvent qu’en matière de qualité alimentaire, nous vivons une époque formidable. Ça le foutait en rage quand on lui disait que l’alimentation actuelle n’est pas de bonne qualité. Car vers le milieu du XXème siècle tel qu’il l’avait connu, on bouffait surtout des patates, toujours les mêmes légumes, et en matière de viande, c’était surtout du gras de porc, et en matière de volaille, c’était surtout de la poule. D’une qualité souvent douteuse. Le bœuf était hors de prix, donc on en mangeait rarement, et il nous racontait que tout ça a changé dans les années 60. Comme par hasard, à l’époque où on a enfin sérieusement amélioré les rendements agricoles. Le poids financier de l’alimentation dans chaque ménage s’est effondré, pour le bien de tous.
              Quant à la soi-disant nocivité de la nourriture, ça le foutait également en rogne (oui, il avait un caractère pas facile). Regardez l’âge auquel on mourait dans les années 50, et surtout, regardez à quoi ressemblait une personne de 65 ans à l’époque, et comparez à ce qu’on voit maintenant. Quand j’étais gamin, les personnes retraitées se baladaient souvent avec une canne, lentement et avec douleur. C’est vrai que la médecine a fait des progrès, mais il ne faut pas venir me raconter que la nourriture est nocive. Sauf évidemment si vous bouffez 2 kgs de chips et buvez 3 l de coca par jour, évidemment. Même Mc Do n’est pas plus déséquilibré qu’un kebab ou d’une frite-fricadelle, pour nos amis du Nord.
              J’ai gardé de mon père cette méfiance vis-à-vis des personnes qui disent qu’on mangeait mieux avant…

  16. René-Pierre Alié

    Sur les quais du port de Shanghaï, entièrement automatisé, pas de Marlon Brando, pas d’Eva Marie Saint. C’est ça le progrès, un ballet de machines et rien pour inspirer Elia Kazan ?

      1. René-Pierre Alié

        Il faut en convenir. Mais Marlon les aurait envoyé se faire paître. Ce qu’il nous faut, c’est pas des machines, c’est des muscles (amish out).

  17. lxy

    En France le personnel politique, la haute et moyenne fonction publique, les cabinets ministériels, et depuis Macron une bonne majorité de députés LREM, et aussi les journalistes sortent d’une et d’une seule grande ecole parisienne ,Sciences Po dont les élèves et les professeurs sont très majoritairement de gauche (80% ?)

    .Les mieux classés vont à l’Ena qui est une sorte de Sciences Po++ Par définition ils n’ont aucune formation scientifique ou industrielle ,leur formation consistant à savoir faire des rapports.impeccables. Ils sont tous interchangeables, et fonctionnaires à vie vivent une vie dégagé de tout souci d’avenir. Quand leur Ministre part, eux restent, ou se font recaser chez un copain.

    Il faut bien qu’ils s’occupent alors ils pondent des réglements impeccables qu’il sont chargés de faire appliquer ce qui demande un peu plus de fonctionnaires. Un systéme calqué sur le Mandarinat tel qu’il existait dans l’empire impérial chinois.Dont un proverbe nous dit que « le poisson pourrit par la tête »

    Les Francais qui sont les plus trouillards du monde(vérifiè) envoient leur môme à ScPo,sont fâchés avec la technique,et leur esprit d’entreprise – du tout moins le peu qu’il en reste-ne permet pas de financer les entreprises innovantes

    Il n’y a qu’à baisser le rideau!!

      1. lxy

        Il existe une statistique mondiale d’où il ressort que les Francais sont les plus pessimiste sur l’avenir , plus pessimiste que des pays désherites ou sous developpés.

  18. kekoresin

    Cette soupe verdâtre, produit d’une inculture économique et scientifique crasse, braille continuellement sur tous les réseaux sociaux sobres en énergie verte leur mal-être et leur crainte pour Gaïa.

    Lorsque l’on prend le temps et assez d’aspirine pour discuter avec ces adeptes de la thérapie quantique pour contrer les chemtrails et autres malfaisances des illuminati déguisés en reptiliens, on prend vite conscience de l’incroyable néant qui les zabite. En poussant leurs raisonnements titubants on en arrive très vite à une seule solution: réduire la population mondiale. Une fois les « hoooo » et le « naziiiiiii » passés, les moins cons d’entre eux finissent par réaliser qu’effectivement l’oméga de leur idéologie se résume à une bonne purge à la Mao avec un retour aux champs massif et joyeux.

    Pour ma part, j’empalerais volontiers la plupart de ces larves sur des branches de sapin mort, autant pour le côté déco festive que pour les aider à remplir leurs objectifs de réduction d’impact humain sur mother earth…

    1. LCH

      #Pour ma part, j’empalerais volontiers la plupart de ces larves sur des branches de sapin mort, autant pour le côté déco festive que pour les aider à remplir leurs objectifs de réduction d’impact humain sur mother earth…#

      À la Vlad Tepes si comprends bien

      1. Elie

        Ça fait un moment que je n’étais pas venue sur le site, c’est revigorant de te relire, Kekoresin 🙂
        Le fantasme de certains est-il vraiment la purge façon Thanos des Avengers de la moitié des populations existantes ? Ou bien une meilleure répartition sur la surface de la Terre, sachant que certaines régions du globe sont quand même bien hostiles ? A moins que le fantasme ultime ne soit la réduction drastique du nombre d’enfants par femme, qui se heurte entre autres aux préceptes des religions ?
        P.S. polluement vôtre, la voiture m’a changé la vie, pile au moment où, en plus de devoir brinquebaler au rythme de bus bondés et odorants, il faut en plus y étouffer sous son masque.

        1. Aloux

          Je ne pense pas que ce soit un fantasme assumé par beaucoup, les plus intelligents d’entre eux peut-être, mais c’est l’issue logique de ce qu’ils prônent. Ne pas hésiter à leur mettre le nez dedans dès que possible, en insistant bien que ce n’est pas eux qui seront les premiers à disparaître mais les pauvres petits africains et asiatiques, outre que c’est assez marrant ça peut guérir les moins cons qui ont juste la malchance d’avoir de mauvaises fréquentations.

        2. Dr Slump

          C’est une opinion clairement assumée par certains, écolos, ou d’autres obédiences plus discrètes, et ça ne date pas d’hier. Certains préconisent de maintenir la population mondiale à un maximum de 500 millions, sous la direction d’un gvt mondial bien sûr. Je ne théorise pas un complot hein, je confirme juste que c’est l’opinion assumée de certains, au point d’en faire un monument:

          https:/ /www.courrierinternational.com/article/2009/12/17/dix-commandements-pour-l-apres-catastrophe

          1. kekoresin

            J’ai lu une publication (dsl plus la source) que la France pouvait supporter une population de chasseurs-cueilleurs d’environ 350.000 personnes. Ça fait paquet de connards à supprimer pour faire de la place aux adeptes de la décroissance!

            En tout cas c’est bon de mettre certains fanatiques de la pastèque en face de leurs trop nombreuses contradictions. De plus, c’est assez facile vu le niveau intellectuel ambiant. Ça finit souvent par des invectives stériles à l’heure pas très tardive où les arguments solides s’évaporent comme la gnôle au vilain soleil écocide.

            1. Pierre 82

              Allez, j’y vais encore de mes souvenirs. Dans les années 70, on nous racontait que l’Inde, qui faisait 500 millions d’habitants, allait crever de famine dans les années qui arrivent, et qu’ils ne pourraient en nourrir convenablement que la moitié. Actuellement, on n’entend plus parler de famines, ils en exportent même, alors qu’ils sont plus de 1,2 milliards… c’est vrai que l’horrible progrès technologique a transformé le pays entretemps, même si tout est encore loin d’être parfait…

    2. Nemrod

      Keko façon Pie- Grièche écorcheur.
      Oiseau sympathique qui empale ses proies sur des épines ou barbelés pour les faire faisander délicatement.

      1. kekoresin

        Ok pour le faisandage, pas trop pour la dégustation. Ces post-hippies-transgenres et autres fiottes civilisées contre la civilisation me gâcheraient les saveurs subtiles d’un bon malt. Par contre, les regarder se balancer telles de vilaines guirlandes de Noël de fin du monde en savourant un bon Glen Farclas 30 ans d’âge saurait agréablement satisfaire mon côté « esthète ».

        https://youtu.be/NyJx3So8q6o

        Côté mauvaise conscience, je ne vois pas d’inconvénient à couper le vert du poireau pour ne garder que le fondant (hum, il me semble avoir fait une allégorie involontaire ) – Je vous laisse car l’heure de l’apéro s’approche lentement mais à grands pas…

        1. Aristarkke

          Bien cuit, le vert de poireau est goûteux. Je réussis à merveille la tarte flamande aux poireaux en n’accordant aucune pitié aux verts…

  19. lxy

    C’est le moment de ressortir mon anaphore :

    Les Français découvrent chaque jour un peu plus que :
    – leur Economie est sinistrée
    – leur Commerce extérieur est sinistré
    – leur Industrie est sinistrée
    – leur Système de retraite est sinistré
    – leur Régime d’indemnisation du chômage est sinistré
    – leur Finance publique est sinistrée
    – leur Système de santé est sinistré
    – leurs Entreprises sont sinistrées
    – leur Education nationale est sinistrée
    – leur Recherche est sinistrée
    – leur Université est sinistrée
    – leur Formation professionnelle est sinistrée
    – leur Agriculture est sinistrée
    – leur Armée est sinistrée
    leur Justice est sinistrée

    Le mot « sinistré » vient de « gauche »..Et comme par hasard la majorité de ces secteurs sinistrés sont ceux qui ont été pris en otage par la gauche syndicale, politique, idéologique, médiatique etc

    Ma derniére publication date d’un an.et ça s’est considérablement aggravé depuis!

    1. John John

      Un sinistre, en général, résulte d’un constat: un sinistre n’est pas continu. On le constate lorsqu’il est finit.

      Là vous parlez de quelques choses qui sont continues. Je souligne la gravité de votre constat dans le sens où ce n’est pas un sinistre, dans le sens qu’il est ponctuel, mais que c’est plutôt une attitude sinistre; attitude permettant la continuité… blablabla.

      Un sinistre est d’origine naturel, l’exception confirmant la règle. Une attitude sinistre, en revanche, vient … de actus, disons que c’est acte régulier.

      Donc ce que vous décrivez est un acte régulier, c’est une attitude et alors là deux choses: soit c’est volontaire soit c’est involontaire. Dans le deuxième cas, on se demande comment peut-il y avoir des « décideurs » à certains postes qui commettent de telles erreurs. Dans le premier cas, c’est volontaire, et c’est la prison à défaut de la mort.

      Cordialement,
      John.

  20. philos

    c’est ça qui est un peu déstabilisant avec Macron.
    Il a de bonnes et courageuses réflexions:
    Pognon de dingue, boulot de l’autre coté de la rue et maintenant les Amishs.
    Problème c’est qu’il fout rien.

      1. deres

        Surtout qu’il ne dit à chaque interlocuteur que ce qu’il veut entendre. Ce n’est pas « en même temps » en fait, c’est plutôt « chacun son tour ».

    1. Calvin

      Je l’ai déjà dit.
      Il analyse et pose les bons diagnostics.
      Il met le doigt sur ce qui ne marche pas.
      Et…. C’est tout.
      Il ne prend pas les décisions qui s’imposent, qui découle de ses propres déductions.
      Il prend une mesure moyenne, ni bonne ni trop mauvaise, mais, en même temps, il la contrebalance pour se dédouaner, ce qui crée de nouveaux problèmes…

    2. Jacques Huse de Royaumont

      N’oublie pas que les mots ne lui coûtent rien. Alors il essaie d’en distribuer à tout le monde, ça peut toujours rapporter quelques voix. Mais il n’existe aucun lien connu entre ses paroles, ses convictions (si tant est qu’il en ait) et ses actes.

  21. Murps

    J’adore la petite vidéo finale de Shangaï, elle en met plein la vue.
    On la montre à la chambre syndicale des dockers du Havre ?

    Naon, je déconne. Il faut vite la faire interdire à cause de son côté subversif.

    1. Le Gnôme

      Il y a fort longtemps , au début des années 80, j’achetais des marchandises à des importateurs qui les faisaient transiter par le port du Havre. Lassés des grèves à répétition, ils les ont fait débarqué à Rotterdam, qui n’est guère plus loin en camion.

      Nous avons une grande façade maritime, et nous n’avons que des ports minables. Merci qui ?

    2. Pythagore

      Oui, à Dunkerque, on regarde les bateaux passer pour aller à Ostende, Zeebrugge,…etc… et puis on nous renvoie les marchandises par la route. Merci les dockers de faire fleurir l’activité économique locale….belge.

      1. Le Gnôme

        A l’époque, le port du Havre fonctionnait 8 heures par jour, Rotterdam 24 heures sur 24. Au prix de l’immobilisation des navires, le choix était vite fait.

        La CGT marseillaise doit être subventionnée par Gênes et Barcelone.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Les dockers ont réussi à tuer le port de Bordeaux. Les autres vivotent à moins de la moitié de leur potentiel.
            C’est un énorme gisement de croissance potentielle, inexploitée.

    3. Calvin

      Bon… Vous voulez qu’on parle du port de Marseille ??
      Un jour, il y a longtemps, un bateau, la Sardine, a bloqué plusieurs jours le port de Marseille.
      La CGT dockers, elle, l’a tué pour toujours.

  22. John John

    Hello,

    HS, les mecs ne produisent plus des films, dans les faits,
    ils produisent des docu-fictions sur le monde qu’ils voient comme réel.

    En gros, le cinema francais, c’est du docu-fiction.

    Les mecs financent le monde qu’ils voient.

    Bref. This the end.

    1. P&C

      C’est bizarre, mais je ne vois pas le même… ni n’ait les mêmes aspirations (je préfère Braveheart avec son roi qui jette le conseiller efféminé de son fils par la fenêtre au film gauchiasse moyen).

      A quand un studio Super Dupont, qui nous sortirait des prods digne de ce nom ?
      Rien qu’avec Albert Roche, y a moyen de renvoyer de faire mieux que le MCU.

      1. John John

        Comme les mecs qui faisaient 1 millions en 24h aux states en vendant des produits d’informations (de simple pdf sur des concepts marketing … mais dont le contenu était qualitatif) en 2008, la manière dont les producteurs vont vendre des films est en train de changer.

        En gros, il n’y aura plus de règle de priorité sur les lancement (cinema puis tv puis dvd) et l’enjeu sera de récupérer le budget de prod sur 1 ou 2 projections.

        2 types de prod vont tirer les marrons du feu: les gros qui sont des filiales des distributeurs, donc proche du pognon presque gratuit – j’exagère à peine – et qui sont très politisés et les indépendants capables de produire avec un budget restreint des films intéressants au point de récupérer 300KE en 1 ou 2 projections et qui vont financer leur développement à l’américaine == par de l’argent privés du premier jusqu’au dernier denier.

        Et parce que les salles de ciné vont s’effondrer, l’état taxera les revenues directes des prod indépendants pour financer les gros prod politisés. Enfin, je pense que ceci est probable.

        Donc cela signifie, pour un peu que des petits soient sérieux en terme de production cinématographique, que nous pourrions voir arriver des produits sympa, distrayants, que l’on regarde pour un prix modique. Mais avec une liberté de scénario, d’acteurs, de jeu d’acteurs … blabla … du John Martin Feeney, du Godard moins chiants … bref du vrai, du neuf, du cinéma tout simplement. Chose que les gros studios filliale de distrib sont incapable de produire car le risque est trop gros pour eux.

  23. Opale

    Coïncidence heureuse, je demandais récemment à un ami quels seraient les avantages immédiats de la 5G, car j’avoue ne pas connaître le sujet (ainsi, je reste conforme aux idées préconçues de RPS et Taisson 😉 ). merci pour ce moment pour le billet !
    Ceux qui hurlent au loup sont toujours les mêmes, on a peur de ce que l’on ne connaît pas. Si l’information circulait convenablement, si on expliquait aux gens en quoi la 5G est utile, ils seraient sans doute moins réfractaires.

    La vidéo sur le port de Shanghai est impressionnante, et elle fait mal : on visualise instantanément à quel point nous sommes à des années-lumière en terme d’innovation technologique.
    Pour être allée en Chine plusieurs fois, les changements observés dans le quotidien des Chinois étaient ultra visibles sur des périodes très courtes, 3-4 ans d’intervalle. Je me rappelle encore du Maglev…

    1. John John

      Un voiture « autonome » nécessite 1go de données par seconde (estimation d’un scientifique lors d’une conf … je ne me souviens plus laquelle) et, donc, à l’heure actuelle, il n’est pas possible de permettre ce genre de chose car la capacité du réseau internet ne le permet pas.

      La 5g, ce n’est pas que les jeux, le streaming, etc, c’est avant tout pour permettre des application, des solutions, très consommatrices en échange de données.

      Disons que l’on ne peut pas connecter 90% des objets, que l’on aimerai connecter, à un cable optique.

      1. Pythagore

        ? Les données des capteurs embarqués ? Parce que même en HD 1Go/s, ca représente env. l’équivalent de 1000 caméras qui tournent, ca parait bcp non ?

        1. John John

          Oui, si vous vouliez réellement gérer une voiture de manière automatisée, c’est 1go de production de données par seconde. C’est le minimum apparemment.

          Je vais retrouver la vidéo et, Pythagore, je vous partagerai un lien dans un futur commentaire de votre part.

    1. Elie

      Les adeptes de fraîcheur verdoyante et pré-industrielle peuvent aussi aller dans le fin fond de la campagne roumaine, c’est moins loin, ça coûtera moins cher en carbone, et ils seront tout aussi dépaysés. Ils auront peut-être même la chance d’y croiser des ours ou des loups.

      1. Le Gnôme

        Dans les années 1970, les pré-écolos ont fait un foin de tout les diables pour empêcher les militaires d’installer un camp au Larzac. En 2020, il y a des militaires, les chevriers ont du en avoir marre de la nature.

          1. Higgins

            Il y a des militaires depuis bien longtemps au Larzac. Dans les années 70, l’armée voulait agrandir le camp. Cette évolution a été stoppé sous l’arsouille en 81-82. Le camp est toujours là et depuis 2016, la 13ème DBLE (la Légio) y stationne.

  24. lxy

    J’ai eu le privilège d’avoir à négocier successivement avec les Chefs docker du Havre,de Dunkerque et de Rouen. Le chef des dockers du Havre représentait à l’époque 4000 dockers. Il s’exprimait dans un argot spécifique aux dockers . Il était malin et savait négocier. Toujours est-il que le port du Havre n’est pas mort même si il était -et sera toujours – un nain à côté de Rotterdam et de Anvers.Rotterdam est un monstre qui dessert toute l’Allemagne et au-delà un vaste hinter land européen..

  25. toto17

    On a le droit d’être Amish, c’est un choix de vie mais alors qu’ils arrêtent avec l’internet, leurs iphones, leurs idées de faire la morale à tout le monde, les migrations bienvenues, leurs trottinettes électriques et tout le reste !
    Faut être cohérent.

  26. Jacques Huse de Royaumont

    HS, mais amusant :
    https:/ /www.valeursactuelles.com/politique/affaire-des-ecoutes-une-enquete-administrative-ouverte-contre-trois-magistrats-du-pnf-123786

    Au delà du vieux gag de l’arroseur arrosé, cela ressemble à un quitus pour Sarkozy. L’état profond aurait il déjà choisi le successeur de Macron ?

        1. Le Gnôme

          A lire le titre, on dirait que 40 millions sont offerts à chacun des 200.000 retraités. Le journalisme est en pleine décadence. Vous me direz que c’est normal, désormais il y a des écoles pour ça.

      1. Aloux

        « En 2018, le gouvernement avait voulu faire passer le taux de cette contribution sociale généralisée de 6,6 % à 8,3 % pour les retraités les plus aisés, soit ceux dont le revenu mensuel était supérieur à 1.200 euros (1.837 euros pour un couple) »
        Heu c’est moi où 1,200€ c’est quand même… pas beaucoup pour être aisé. Je sais c’est des retraités ils ont généralement beaucoup moins de charge, mais tout de même j’imaginais que l’aisance commençait un peu plus haut

        1. bibi

          Le SMIC net en 2018 était de 1174€ net par mois, donc oui quand vous gagnez 2.23% de plus que le SMIC vous êtes aisé.
          Et vous devriez remercier l’état de vous faire bénéficier d’une décote sur l’IRPP qui fait que si vous êtes seul à composer votre foyer fistal vous êtes totalement exonéré de contribution supplémentaire à la solidarité nationale, et cela malgré l’insolence de vos revenus, et il est donc bien normal que celui-ci fasse payer une CSG majorée aux retraités nantis qui n’ont pas besoin de tout cet argent pour vivre.

        2. Aristarkke

          Quand la richesse commence à 2400€/mois et l’ultra-richesse à 3600 le mois, il est logique que l’aisance débute à la fabuleuse somme de 1200…

  27. baretous

    En ce moment au pied des pyrénées les prairies sont envahies et détruites par une chenille: la Tentrede……tant bien que mal il faut traiter avec un produit pas trop écolo pour sauver ce qui reste à sauver….Dans une telle situation je vois bien les écolos s’équiper de frondes pour tuer les millions de chenilles……. :))

    1. Le Gnôme

      Il faut laisser les prairies dépérir, elles servent à nourrir des animaux qui sont maltraités par les humains et qui seraient bien mieux en liberté.

      Signé: Le collectif pour la sauvegarde de la tanthrède.

  28. Aristarkke

    Accrochez-vous les Amish, l’état n’a plus les moyens d’entretenir les routes nationales !
    Avec près de 60% de ponction…
    Monseigneur, une source pour une de vos homélies de la semaine prochaine…

    1. Aloux

      En même temps, vu l’état lamentable du réseau public (en tout celui que je connais en IDF), je ne suis pas contre une privatisation, si toutes les ponctions qui sont censés assurer son entretien sont aussi supprimées.
      Bon la réalité c’est plus probablement qu’on continuera de payer les mêmes taxes et qu’on devra payer un péage en plus, mais voyons le bon côté, l’entretien sera sans doute meilleur

      1. Husskarl

         » si toutes les ponctions qui sont censés assurer son entretien sont aussi supprimées. »

        Doux rêves mais en fait non, le prix des taxes va augmenter pour financer les gabegies et les métèques et en plus vous paierez moult péages.

        La Corée du Nord va finir par avoir l’air saine d’esprit à ce rythme.

        1. Le Gnôme

          Allons, allons, vous êtes médisant, il n’y a pas de péage en Corée du Nord, toutes les voitures appartiennent à l’Etat. Les habitants sont de vrais écolos, ils n’ont que des vélos.

            1. Elie

              Autant je vois le bon dans la privatisation et la mise en concurrence dans le domaine des télécommunications (pour le porte-monnaie de l’usager autant qu’en termes de services), autant je ne vois rien de bon dans l’évolution des services postaux. C’est ouvertement devenu du foutage de goule.
              Alors, qu’est-ce que ça donnerait pour des routes, je me méfie.
              Dégrader sciemment un service public pour que les usagers se tournent ensuite vers le privé comme vers le sauveur, c’est quand même une façon de faire qui commence à se voir (j’en suis le témoin direct dans l’enseignement public : baisse des horaires par matière, détournement vers des projets fluffy-ludiques, baisse des connaissances, et après on se tourne vers des boîtes privées pour pallier le désastre, projet Voltaire, certification en anglais devenue obligatoire en licence, etc. )

                1. durru

                  Malheureux, tu dois prier pour que les deux grands absents de ces derniers jours (semaines ? mois ?) ne te lisent pas. Sinon, tu vas en entendre parler, des sociétés d’autoroutes françaises qui sont le summum de l’économie capitaliste et libérale.

              1. durru

                Les services postaux ?
                Désolé, mais je me suis pas gêné pour informer un fournisseur (après que mon colissimo se soit baladé plus d’une semaine entre leurs entrepôts) qu’ils feraient mieux de se trouver un autre service de livraison s’ils veulent que j’achète encore chez eux (très satisfait par les produits, d’ailleurs).
                Pour les services postaux il y a bel et bien de la concurrence, et à part pour les LRAR et assimilés on peut très bien se passer de la Poste.

                  1. durru

                    Le jour où j’aurai un (gros) problème avec un autre, je prendrai les mesures adéquates. Entre temps, La Poste est rayée de ma liste, et je crois bien que c’est pour toujours. C’est aussi que ce n’est pas (du tout) la première fois qu’ils se plantent.
                    Faudrait voir aussi la communication autour de la bourde, c’est assez rigolo.

      2. Pierre 82

        @Aloux: privatisation un peu particulière quand même. Vous prenez une route construite aux frais du contribuable, vous autorisez un copain à faire payer le passage, à charge pour lui d’entretenir la route (ce qui devrait rester vachement rentable vu que la route est déjà construite). Évidemment, on « privatisera » les nationales à 4 voies et très passantes, voire déjà encombrées, et sans possibilité raisonnable d’être contournée. J’appelle ça de l’arnaque, d’autre appellent ça « capitalisme de connivence » et ça n’a qu’un très lointain cousinage avec le libéralisme, qui consisterait à laisser des sociétés privées construire des portions de route aux risques et périls de ces sociétés, avec possibilité de toucher le jackpot s’ils répondent à un vrai besoin…

          1. deres

            Le souci n’est pas la privatisation elle même mais le capitalisme de connivence associé, bien français :
            – les tarifs sont négociés sans clause de revoyure avec des marges très très importantes. Et on voit avec le COVID que en cas de problème par contre, les tarifs augmente garantissant les revenus.
            – le gouvernement se sert de ces privatisations comme des crédits revolving n’apparaissant pas dans les dettes publics : ils étendent les concessions en échange d’autre chose. C’est aussi un mécanisme non démocratique car cela ne passe plus par le budget de l’Etat même si c’est un problème théorique vu notre chambre d’enregistrement inutile.

      1. Aristarkke

        Hélas, je crois bien que je vais devoir vous laisser avec votre inquiétude car cela est bien réel quoiqu’il n’a pas plu malgré Flanby en chair (surtout) et en os (bien garnis).

  29. lxy

    Tarification des autoroutes :chacun paye selon l’usage qu’ il en fait.
    Pour les collectivistes ça devrait être gratuit et donc payé par les contribuables qui ne l’utilisent jamais (ou tres peu).
    Les Français qui prennent le métro à Londres trouvent qu’ il est très cher comparé à celui de Paris . Réponse des Anglais :ce n’est pas aux Ecossais ni aux Gallois de payer pour les Londoniens par l’intermédiaire de leurs impôts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.