Île-de-France et ordinateurs « gratuits » : comme prévu, l’intendance n’a pas suivi

Suite à un « effort sans précédent et inédit en France par sa rapidité de déploiement », l’État a décidé de vacciner tout le moOoups on me dit dans l’oreillette que ce n’est pas du tout ce dont il s’agit mais bien de l’idée courageuse, volontariste et forcément bon marché d’informatiser les têtes blondes d’Île-de-France. Et fort bizarrement, c’est le drame.

Enfin je dis bizarrement, mais les habitués de ces colonnes savent que l’historique de l’État en matière d’informatique commande la plus ferme lucidité et que cette dernière impose un triste constat : dès qu’il y met les doigts, tout le bras y passe et c’est toujours une catastrophe.

Et non, je n’exagère pas : pour s’en convaincre, il suffira de se souvenir, comme je le faisais dans certains précédents billets, du Plan calcul, du Plan Informatique pour tous, ou plus proche de notre trépident présent, les frétillantes réussites que furent Louvois, Chorus, l’Opérateur National de Paie, la gestion informatisée des cartes grises automobiles, le cloucloud souverain et tant d’autres tentatives qui ont depuis donné à la French Tech son délicieux parfum d’échec retentissant, avec des centaines de millions voire des milliards d’euros jetés par les fenêtres puis brûlés et éparpillés depuis des hélicoptères républicains carburant au Dom Perignon.

Et dernièrement, c’est donc l’opération francilienne de distribution d’ordinateurs aux lycéens qui semble vouloir récupérer le prix de nouvelle catastrophe informatique étatique. Si, pour une catastrophe d’ampleur biblique, il nous aurait fallu une Ségolène survitaminée, on se contentera pour celle-ci, d’ampleur régionale, d’une Valérie Pécresse absolument décidée à dépenser l’argent gratuit du contribuable francilien dans cette distribution de machines qui n’ont manifestement pas réussi à trouver grâce auprès de leurs destinataires : distribution gérée comme les masques, les tests et les vaccins, des problèmes avec le réseau wifi (ceux des établissements n’étant bizarrement pas conçu pour la charge induite), manuels électroniques trop lourds pour les performances des ordinateurs achetés, jugées trop faibles, service après-vente débordé ou mal géré par des établissements et une région désorganisés, défauts de formation des professeurs autant que des élèves, il n’a pas fallu longtemps pour que l’ensemble de l’opération soit tristement qualifiée de buggée par une presse sans tendresse.

Bien sûr, l’analyse détaillée montre que les machines ne sont pas aussi éloignées de ce qu’on aurait pû attendre, mais à 180 millions d’euros de facture totale, les cris et les grincements de dents sont finalement un peu trop audibles. Pour 340.000 machines distribuées, soit plus de 500€ par « machine gratuite », on pouvait s’attendre à mieux…

En réalité et comme je le mentionnais dans les premiers paragraphes, la propension naturelle de la bureaucratie française à se planter mollement en cramant des sommes folles, notamment lorsqu’il s’agit d’informatique, laissait clairement entrevoir le problème avant même que l’opération soit lancée.

Pour la région Île-De-France, il était donc couru d’avance que l’aventure tentée par Pécresse allait tourner au coûteux vinaigre. À titre de consolation, on pourra noter que n’ayant pas toute la puissance délirante de l’État derrière soi, on dépense un peu moins ce qui limite le dérapage en dessous du milliard.

À ce point de l’observation, on ne peut que se demander, alors que la France traverse gentiment une nouvelle bordée d’heures de plus en plus sombres de son Histoire, littéralement et métaphoriquement, pourquoi une autorité politique s’est encore une fois lancé dans une dépense somptueuse.

Ici nous explique-t-on, les zotorités voulaient vaillamment réduire une fracture numérique qui existe d’autant plus que les biens technologiques sont de plus en plus inabordables pour les classes modestes, justement ponctionnées qu’elles sont par l’État et ses engeances pour subvenir à toutes les lubies qui passent par la tête de toutes les Pécresses de nos régions, et avec ce fumet de foutage de gueule lorsque la solution imposée ne résout rien.

En effet, tout indique d’une part qu’à cause de l’inhérente et indécrottable centralisation franco-franchouille, le matériel et ses inévitables petits soucis de démarrage et de maintenance est impossible à gérer efficacement.

Peut-on en être surpris, alors que, même à supposer que la dépense était réellement indispensable, la mise à disposition d’un « chèque informatique », cantonné à l’achat d’un ordinateur répondant à quelques caractéristiques génériques, chez n’importe quel fabricant, aurait résolu ce problème : cela aurait quelque peu responsabilisé l’acheteur, stimulé la concurrence des différents fabricants voire des assembleurs locaux, proches des lycéens, en répartissant le service après-vente sur plusieurs d’entre eux en fonction des choix de chaque élève ; bref, on aurait laissé le marché gérer ce qu’il fait du reste fort bien pour les dizaines de millions de machines déjà réparties sur tout le territoire français et on aurait déchargé les régions et les établissements scolaires de cette encombrante responsabilité.

Peut-on de même s’étonner que les professeurs ne soient pas à jour pour la gestion des matériels informatiques ainsi distribués ? Est-ce vraiment le rôle de M. Chombier, prof d’Histoire en 2nd B au Lycée Pablo Nerruda de Vitry-Sur-Seine de faire de l’administration système sur ces coucous, sérieusement ?

Mais plus profondément, on doit se demander ce qui pousse ainsi les politiciens en général et Pécresse en particulier à vouloir ainsi intervenir avec des solutions éculées, maintes fois battues en brèche, pour résoudre un problème qui n’est en dernière analyse pas de leur ressort.

En fait, la réponse vient de la bouche de Pécresse elle-même lorsqu’elle déclare: « Nous sommes prêts à aider, laissez-nous faire ! »

Même s’il s’agit d’un sujet différent, la réponse s’impose d’elle-même, évidente : non, surtout pas. Ni au niveau de la région, ni au niveau de l’État !

Sacrebleu, il faut l’écrire, le dire et le répéter : vous, les politiciens, vous êtes tous nuls.

Pour distribuer du vaccin, des masques, des tests ou des ordinateurs, pour la logistique comme pour la distribution, la maintenance et le suivi de quoi que ce soit, pour la gestion budgétaire à votre niveau qu’il soit national, local ou régional, ou, pire encore, pour la création de richesse, vous êtes nuls. Pas médiocres, non. Nuls. Catastrophiques. À valeur ajoutée strictement négative. Vraiment. À chier.

La seule légitimité, le seul domaine dans lequel le citoyen peut encore vous prêter une compétence, c’est dans ce régalien dont plus aucun d’entre vous, politiciens, ne semble vouloir s’occuper et qui reste en jachère. Vous êtes nuls dans tous les domaines avec ce brio et ce panache qui caractérise les cuistres, les imbéciles, les incompétents et les parasites, et vous êtes à présent complètement à la ramasse dans le seul domaine où on vous attend vraiment.

En réalité, n’en jetez plus. Arrêtez d’aider ! Toute la France est mortellement « aidée » par toute cette encombrante classe de parasites politiques et bureaucratiques, car pour aider, ils ponctionnent (toujours plus) et s’organisent (toujours plus), se réunissent (toujours plus), se paient (toujours plus) et redistribuent, toujours à plus de gens, qui reçoivent donc toujours moins.

En définitive, le pays crève de cette cataracte de ces « aides » qui l’asphyxient, depuis les ordinateurs jusqu’au système de soins qui ne tient plus debout et paralyse le pays pour s’assurer qu’il mourra en bonne santé.

Ce pays est foutu. Arrêtez de nous aider.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires193

        1. Aristarkke

          C’est vrai que question requins, on en connaît un rayon, à l’île Bourbon…
          Et les plus voraces ne sont justement pas dans la mer…

        1. Pheldge

          tu te lèves donc à 7 h, moi, c’est à 5 h 30 et le boulot – quand il y en a – c’est à partir de 7 h, je dis ça comme ça 😉

  1. Aristarkke

    Ce qui compte est la distribution gratuite du pognon des Autres. Peu importe que cela foire puisque « l’idée est si belle »…

    1. Husskarl

      Mouai, avec certainement un cabinet de conseil détenu par le neveu de la grand mère d’un député au milieu de la transaction et donc la commission qui va avec.
      1% de 180 millions, c’est pas mal non ?

    2. Lafayette

      Les cabinets de purépateticienne étant limité à un client à la fois.
      Dès lors étonnant que les virus se transmettent.

      Car le sexe sans contact ça n existe pas.

      C est la que l on voit la limité de l état de faire respecter la fermeture des emplois honnêtes et non ceux du marché obscure.

      1. Lafayette

        et par définition on ne peut fermer une maison close vu qu’elle l’est déjà.

        j ai meme vu une specialité toute suisse c est les parfumeries qui restent ouvertes pour ces dames….

        serrer et la vis qu’ils disent…

        mais en pratique les soldes passent au bordel.

  2. Aristarkke

    Tiens, Cerf À n’est pas sur le pont, céans ???
    Quand je parlais d’endurance, rien qu’à devoir attendre cinq minutes par rapport à la bonne heure officielle, n’est-ce pas ??? 😥

    1. durru

      Toto arrive en retard à l’école. En arrivant, la maîtresse lui demande les raisons de son retard.
      « J’ai aidé une vieille dame à traverser la rue », répond Toto.
      « C’est un très beau geste, Toto », lui dit la maîtresse. « Mais pourquoi es-tu arrivé en retard, toutefois ? »
      « Parce que la vieille dame ne voulait pas traverser », répond Toto.

      Voilà, pas besoin de Mafia 🙂

  3. Le Gnôme

    Elle voit uniquement la prochaine élection, c’est tout. Tout politicien ne voit pas plus loin. Le conseil régional va sortir un beau bilan en papier glacé qui sera envoyé à tous les foyers moyennant un coût probablement démesuré où ce don figurera en bonne place, le le pékin moyen ne se posera même pas la question de savoir qui finance.

    1. Pythagore

      « qui finance. »
      Voyons voyons, les riches tout le monde le sait bien ….
      « une autorité politique s’est encore une fois lancé  »
      Manquerait pas un e ? Une autorité -> lancée ?

  4. Jacques Huse de Royaumont

    Et encore, le naufrage sur les postes n’est que la partie émergée de l’iceberg.
    Il est assez intéressant de voir comment n’est pas gérée la sécurité, la gestion des droits et des mots de passe est épique et les applications livrées sont d’une pertinence ou d’une qualité, disons, discutable.
    Inutile de parler de pen-test, de SIEM ou de SOC avec les responsables réseaux des établissements : le prof de techno en charge du bousin ne sait généralement pas ce que c’est, et c’est normal, ce n’est pas son métier.

    Comme les établissements gèrent des données personnelles d’élèves mineurs, la législation (la même que pour les entreprises privées…) est draconienne. Si elle était appliquée avec autant de rigueur que pour le reste du monde, un paquet de responsables de l’éducation nationale seraient en prison.

  5. Calvin

    Seulement les politiciens sont nuls ??
    Et la haute fonction publique ? Et les ARS, les Directions Régionales/Départementales/Communales/Localtruc ?
    Bref, l’Etat est nul, et tous ceux qui s’en approchent le deviennent !

    1. Theo31

      Que dire des électeurs ?

      Faut une brêle suprême pour voter pour le guignol qui a empêché Culbuto de se présenter à la présidentielle avec un bilan désastreux.

    1. Chat de nuit

      Problème de ce pays, ils sont tellement bien dans leurs couches merdeuses qu’ils ne veulent pas partir… Et les français continuent de voter pour eux, enfin une partie des français. ..

  6. BIP59

    le 5 déc 2012, à une réunion de chefs d’entreprises, Karine Berger, alors étoile montante de l’intelligence économique au PS nous a fait un cours sur les aides de la BPI pour sauver nos entreprises.
    Quand les questions du public sont arrivées, j’ai demandé naïvement à arrêter ces aides, sources d’inégalités, et nous retirer les boulets administratifs soudés au titane à nos pieds.
    Réponse condensée: Monsieur, on ne peut pas faire confiance aux acteurs privés. Seul l’Etat est apte à corriger les erreurs. Les entreprises ont assez de libertés et ont besoin fonds publics pour les sauver d’une concurrence atroce.
    Depuis Karine Berger a été recylcée comme directrice de quelque chose à l’INSEE.

        1. INZA le petit NAZ e

          Kraks en math et stat.
          Me revient une petite anecdote vécue.
          Iae paris 1995/96 un enase est avec nous. Note final obtenue par ce monsieur à l’ « UV » stat 11/20 ???
          Bon au demeurant un garçon sympathique et qui n’a pas hésiter à aider quelques autres étudiants en leur prodiguant quelques cours. Ces « élèves » ayant obtenus aux des 13 et des 14 !!!

  7. MCA

    « on doit se demander ce qui pousse ainsi les politiciens en général et Pécresse en particulier à vouloir ainsi intervenir avec des solutions éculées, »

    Le simple besoin d’exister médiatiquement; sans cela qui parlerait d’elle?

    1. Aristarkke

      Également la concurrence entre Soces parce que cela fait des années que le département Val-de-Marne distribue gracieusement des ordinateurs portables aux collégiens du cru…

  8. Toto99

    La vaccination justement. Ayant entendu encore que la vaccination des plus de 75 ans allait commencer le ??/??/202? , je me suis rendu sur le site santé.fr.

    Il y a une liste de catégories qui seront pris à partir de lundi – 6 plus 12 sous-catégories mais pas les plus de 75 !

    Je relis les annonces et je trouve toute de suite la réponse. Le gouvernement annonce qu’il veut vacciner 2 500 000 personnes pour la fin février et dans la meme com qu’il y a 6 000 000 personnes dans les catégories choisies.

  9. Higgins

    Ayant œuvré très récemment dans un grand ministère régalien, je me dois de signaler que les pbs liés à l’informatique y sont, en tout cas de mon point de vue, plutôt bien traités et correctement appréhendés. Pourtant, il s’y traite quotidiennement des informations ultra-confidentielles et le domaine d’application s’étend au monde entier. Une hot-line est accessible en quasi-permanence, hot-line où se trouvent des personnes compétentes et serviables ce qui ne gâche rien. J’ai appris que cette activité était sous-traitée et que l’entreprise sélectionnée pour cette activité très importante avait des obligations de résultats. Donc, lorsque la puissance publique le veut, elle peut disposer d’un outil performant. Il est vrai que le ministère en question ayant une dimension hautement stratégique, ceci explique peut être cela.
    Pour l’EN, c’est une autre dimension. L’informatique, en dépit des multiples plans Cosinus mis en œuvre depuis une trentaine d’années, semble toujours à la traîne. Par exemple de nombreux enseignants semblent toujours rétifs à son emploi, faisant plus souvent figure d’élève face aux petites têtes blondes qui leur sont confiés, largement plus compétentes. Encore un échec qui ne peut surprendre que les naïfs.

      1. MCA

        A une époque révolue l’EN obtenait des résultats excellents; preuve que c’est possible.

        Je pense que le principal écueil est le niveau d’exigence …des PARENTS qui est lamentable; en rajoutant à cela qu’ils se défaussent sur l’ednat pour faire le travail qui leur incombe et on assite au résultat.

        Des parents exigeants et qui ne se laissent pas faire et prennent en charge l’avenir de leur progéniture est le secret du succès.

        Encore faudrait-il qu’il en soient conscients et qu’ils aient la volonté indéfectible d’assumer.

          1. P&C

            Encore faut-il avoir les moyens de le faire… et le meilleur moyen de faire cela, c’est Maman à la maison pour surveiller les devoirs, et les taloches du daron pour faire marcher droit.

            Encore faut-il que le daron rentre de quoi faire vivre toute la famille… ce qui était le cas avant, même pour un maçon.

            1. Husskarl

              Mais cher PC, maintenant, même ceci sera interdit. Au nom de la lutte contre l’islamisme…tout en laissant entrer les métèques et fleurir les mosquées.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      L’EN présente un problème spécifique : le système est par nature fortement disséminé et éparpillé, avec des besoins de beaucoup de matériel de puissance plutôt faible ou moyenne. Dans ces conditions, avoir des équipes réseau, système ou sécurité à la fois compétentes et proches du terrain est compliqué, surtout si les budgets ne suivent pas pour ces sujets.
      Ce n’a rien à voir avec des unités plus centralisées (justice, finances), demandant de fortes puissances mais en quantité plus limité. Dans ce cas, disposer d’équipes de support suffisantes et plus simple.

      De toute façon, comme l’équipement des écoles est un sujet de communication politique, la même erreur est faite systématiquement : considérer qu’il s’agit d’un problème de matériel alors qu’il s’agit d’un problème d’organisation. Le poste de travail doit être considéré comme un service (et non comme un matériel) qui vient s’insérer et compléter un système déjà construit. Un PC, c’est un terminal, donc qui vient à la fin, pas au début.

    2. heli0gabale

      Dans la défense l’Etat n’a pas trop le choix, il doit être bon ou sa survie peut être carrément en jeu.

      Tandis que l’EducNat, bof. Du moment que les syndicats font pas trop chier, les élèves restent plus ou moins sur leurs chaises et que les parents gueulent pas trop…
      Aucun effort n’est à faire quand on a pas sa peau en jeu.

    3. Aleph

      Même constat dans un grand établissement où je viens de recevoir un portable dont je ne sais que faire. Il n’y a rien à redire sur la qualité du service (qui distribuait avant environ 100 portables l’an et en a fourni plus de 1600 en quelques semaines), seulement qu’il est inutile. De même, depuis 7 ans que je suis arrivé et qu’on avait du matériel tout neuf, on a changé tous les ordinateurs, tous les écrans, tous les claviers, et tous les téléphones, qui fonctionnaient parfaitement bien, pour 2000 et quelques agents. Je suis furieux de ces dépenses.

      1. Pheldge

        on m’avait proposé un photocopieur « très peu servi » récupéré au Rectorat, qui avait renouvelé ses appareils … vieux d’un an. On manque de moyens hurlent les profs ! Après la compta publique et ses rigidités …

    4. Panchovilla

      Les grands patrons de la silicon valley envoient leurs gosses dans des écoles sans cours d’informatique. Tout sur le vrai savoir. Quand on a à peu près assimilé les bases des mathématiques, de l’histoire ou que sais je encore dans des livres on n’a pas besoin de cours sur comment allumer son pc ou comment cliquer avec la souris.
      Cette histoire de pc à l’école c’est encore de la poudre aux yeux pour masquer la crassitude du niveau scolaire en Ile-de-France. À part deux ou trois lycées « d’excellence » le reste grâce à la diversité c’est des bacheliers qui ont à peine le niveau de 6ème de mon époque.
      Autrefois on disait « qu’est ce qui est plus con qu’un parisien ? Réponse :2parisiens », maintenant c’est qu’est ce qui est plus con qu’un parisien ? Réponse :rien.

  10. durru

    Un certain nombre d’années en arrière (avant la « réorganisation » décidée par Normal Ier), une région bien moins intéressante de point de vue médiatique du Sud de la France avait décidée elle aussi de distribuer des ordinateurs « gratuits » à tous ses lycéens.
    Si l’opération n’a pas été un succès sans faille, je n’ai rien entendu de tel (ni remarqué de mes propres yeux), ni au niveau de la qualité des produits, ni sur les circuits de mise à disposition, ni sur l’utilisation (faut dire que c’était surtout prévu pour du travail bureautique ou pour des recherches pour des DM).
    A croire que ça foire *surtout* lorsqu’il y a de la publicité autour de l’opération…

    1. heli0gabale

      Fun fact : j’en avais bénéficié dans mon lycée (j’étais socialiste à l’époque, pas taper !)

      Ça a pas gueulé à mon sens parce que les pc proposés étaient plutôt bons pour l’époque, le phénomène de jeux en ligne était cantonné à quelques geekos et davantage de lycéens étaient sans pc (dont moi).

      Là c’est juste une arnaque.

        1. Lafayette

          C est que ça coûte vite cher une palette.
          Donc si on compte les frais de com les déplacement du politique et la marge, il ne reste pas lourd pour le produit. Mois d un 1/4 du buget…

  11. Arthourr

    Mais la majorité des « gens » VEUT être aidée.
    Certains par nature, d’autres par calcul.
    C’est même devenu le sport national : comment faire partie des catégories « aidables ».
    Davantage ils sont « aidés », davantage leur pognon ira dans des dépenses pas très solidaires avec la république, genre bagnole à 100k€, école privée pour les mômes ou achat immobilier de rapport (voire en Western Union, si on veut être médisant).
    Voir les files de BM, Audi ou Mercedes faire la queue aux Restos du Coeur (par exemple, hein) donne une illustration criante du mécanisme.
    Et l’Etat (et ses innombrables officines, territoriales ou non) se satisfait pleinement d’être incontournable pour des millions de gens, qui ne le lui rendent pas, bien entendu. D’où la fuite en avant de la recherche perpétuelle de « coupables » (trop pollueur, trop riche, trop propriétaire, trop « blanc »….etc) permettant de satisfaire les « aidés » qui, sans aucun scrupule, continueront de hurler avec les loups tant qu’ils feront partie de la bonne catégorie.

    1. Ben

      Dans mon entreprise de 20 personnes, c’est l’alpha et l’oméga. Aucune possibilité de survie si on ne récupère pas au moins 20% de nos charges totales sous forme de subvention bidon à l’innovation (vous comprendrez que si nous serions pas ponctionnés de ces 20%, nous aurions notre propre capacité d’investissement). Donc on participe à des appels à projet bidons un peu partout pour survivre, juste survivre. Nous sommes pas les seuls j’en suis sur!

      1. BIP59

        Tout à fait d’accord. Quand je discutais dans les couloirs avec des chefs d’entreprise en chasse de subventions, le besoin de compenser les ponctions était évident mais fallait bien entendu ne jamais l’avouer. Les politiques sont je pense au courant mais cela n’a aucune importance tant que leur action est jugée au nombres d’euros balancés par la fenêtre. L’idée de réduire les subventions étant par défiition assimilée à scier la branche sur laquelle ils peuvent s’en orgueillir de leur pouvoir.

  12. Higgins

    https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/01/15/un-couvre-feu-generalise-a-18h-avant-une-introuvable-3e-vague/

    A trop jouer avec le feu, nos peintres vont finir par se brûler.

    1. Batistouta

      Ça correspond à ce que j’ai toujours pensé et dit à qui voulait l’entendre (personne malheureusement) depuis le début.

      Plus on avance dans le temps plus les arguments servant aux mesures coercitives deviennent évanescents. Le but du jeu c’est qu’à la fin les mesures coercitives puissent être prises sans avoir besoin de donner des raisons plausibles ou même des raisons tout court.

      C’est pour ça que j’ai toujours comparé le covid au « réchauffement climatique » qui m’ont toujours toujours semblé être des sujets identiques. Aujourd’hui n’importe quelle mesure peut être prise au nom du RCA et aucun contre-argument n’a de prise sur le gouvernement, et par ailleurs tout le monde s’en fout et le restant des gens y adhère. C’est exactement le même but et les mêmes résultats qui sont espérés par les hommes de l’Etat avec le covid.

      1. bob razovski

        Cette évolution des arguments me rappelle un passage d’un excellent livre : L’évangile du bourreau, des frères Vaïner.
        Ca se passe en URSS, époque Béria / Staline, où les arrestations sont monnaie courante.
        Une fois au poste, le gars arrêté doit donner un chef d’accusation, il doit trouver lui-même l’argument de son arrestation. A défaut, le flic de l’autre côté du bureau lui donne des idées, il peut y piocher un motif. S’il choisit un motif « plus grave », le flic est valorisé, et s’arrange pour que l’accusé bénéficie de largesses lors de son incarcération.
        Le tout dans une atmosphère cordiale, avec cigare et cognac si l’accusé accepte un truc un peu lourd. C’est un bouquin surréaliste.
        J’ai l’impression qu’on y vient, lentement mais sûrement.

        1. Batistouta

          Dans votre exemple très intéressant, il est quand même obligatoire d’avoir un motif tangible, une raison valable (quand bien même elle est inventée), pour être arrêté.
          Dans ce qu’on vit, le but que veulent atteindre ceux qui nous dirigent c’est qu’on accepte d’être arrêté (de travailler, de voyager, de se déplacer, de se réunir, de faire du sport, de faire la fête etc) sans même savoir pourquoi.
          C’est encore pire il me semble.

          1. bob razovski

            Ah oui, c’est donc pire.
            On n’y vient pas, comme je le pensais, mais on n’en vient, et on a même dépassé ce stade. L’URSS 2.0, en quelque sorte.

          2. René-Pierre Alié

            « Sans même savoir pourquoi »…
            Les esclaves raisonnent ainsi : « Plus j’obéis à mon maître, moins je serai battu ». Traduction actuelle: plus j’obéis aux règles (masques, confinement, etc), plus vite les maîtres vont nous libérer.
            L’homme libre comprend, d’instinct, que céder un peu c’est non seulement s’affaiblir mais c’est aussi accroître la force de celui qui vous opprime. Mais y a-t-il encore des hommes libres ?
            Être libre, c’est toujours se demander : pourquoi ceci est-il ainsi, et non pas autrement ?

        2. Aristarkke

          Soljenitsyne écrivait, dans l’archipel du Goulag, que lorsque la Gestapo s’apercevait qu’elle s’était trompée en arrêtant un quidam, eh bien, elle le relâchait…
          La Guepeou, jamais, même dans ce cas là…

    2. John John

      Nos peintres sont des fabricants d’allumettes et ont aussi une affaire de cercueil.
      Leur problème est de toujours diriger les pompiers et ceux qui fabriquent les maisons.

    3. Pythagore

      Le variant anglais arrive et il est 40% plus contagieux parait-il.
      Planquez vous ! Ah zut on est déjà planqué, on n’a pas le choix.
      La chancelière pète un cable et veut encore plus de confinement, encore et tjs plus, cela n’a pas d’impact mais pas grave. Puisqu’on nous dit qu’il faut redescendre à un taux d’incidence de 50 et pas plus de 1000 personnes en soins intensifs (pour + de 20.000 lits dispo)….
      Quelqu’un a-t-il vu un seul magasin fermer à cause du covid ou du fait de cas contacts ? Non. Donc on ferme les magasins.
      On est chez les fous.

  13. heli0gabale

    500 balles pour se retrouver avec un Celeron, 4 go de RAM et 30 go (peu importe ce que raconte Numemescouilles, seulement 30 go peut servir de stockage) ça fait mal au cul quand même.

    L’Etat pouvait faire laaaaargement mieux pour moins cher.

    Moralité : Monter son propre pc c’est mieux, moins cher, instructif, l’Etat s’en mêle pas et Timothée, 1ère L, pourra jouer à Fortnite.

      1. heli0gabale

        Même à certaines périodes de 2020 on pouvait avoir de très belles choses pour moins cher.

        Détournement je sais pas (pas impossible cela dit), j’ai surtout l’impression qu’ils ont vu qu’ils avaient un gros budget et qu’ils pouvaient tout claquer sans conséquences, l’État français dans son style le plus pur.

        1. Lafayette

          Le probleme avec le pas cher c est qu il coute en moyenne 3 fois plus. Car il dure moins longtemps et fait perdre un temps considérable.
          Donc à moins de trouver des bénévoles il faut payer des le départ le prix correct.

    1. Batistouta

      C’est pas 500 balles. Si on lit les hyperliens de h16 on lit ça :
      « alors que le coût d’un ordinateur est de 380 euros selon les chiffres de BFM TV »

      En plus c’est marqué « coût » et pas « prix ». Peut-être que le prix est plus bas je sais pas du tout.

          1. Lafayette

            Avec tout en option … logiciels stockage etc …
            La base d un ordinateur n a jamais coûté plus pour une version moyenne.
            Comptez plus de 1000 pour une version qui dure 5 ans au moins.

            1. Lafayette

              Avec les gros volumes on baisse jusqu à 1/2 les prix. Et les tres gros volumes c est inimaginable car ça ne correspond plus à rien.

            2. Husskarl

              J’ai acheté un de mes PC 400€, il a duré 10+ ans. Faut juste bien choisir.
              1000 pour une bête de course en fixe, au moins ça dure en effet avec le changement des pièces.

              1. lafayette

                pas faux mais même en 2ème main on trouve du pc valable, parfois même dans la récupération, avec un bon nettoyage interne et une remise en ordre complète, c’est comme neuf.

                D’ailleurs mon dernier achat date de 20 ans. Depuis je me contente de ces modèles vieux de 4-5 ans en moyenne qui passent à la poubelle pour un défaut réparable.

        1. Lafayette

          De nos jours il y a des génération de cpu qui changent. Un lot déclassé sera toujours plus avantageux mais l offre est très limité. C est le marché de la grande distribution qui adore les versions déclassés.
          C est aussi ce qu’ il se passe quand l état se fait enfiler une palette au prix plein. C est pour cela que l efficacité financiere est que du 1/4. 3/4 passent en perte.

          1. heli0gabale

            C’est vrai mais un Celeron…
            Je comprends même pas qu’Intel propose encore ça.
            Même un Athlon aurait été bien mieux à tous les niveaux.

      1. Higgins

        Oui. La façade peut paraître belle mais derrière, ce n’est pas reluisant. Par exemple (et c’est réel et récent), envoyer un employé en stage à 900 km de distance (voiture de location plus billet d’avion plus logement et repas) alors qu’un centre ad-hoc existe à moins de 50 km. Ça, c’est pour la partie RH.Techniquement parlant, une grosse part du réseau électrique est dans un état lamentable ce qui explique en grande partie les nombreuses et importantes coupures de courant lors des événements climatiques type tempête.

  14. Aristarkke

    « hélicoptères républicains carburant au Dom Perignon. »
    Pas assez cher, Monseigneur. C’est plutôt au Roederer Cristal que cela fonctionne, vu ce que cela nous coûte…

  15. Aristarkke

    « qui ont depuis donné à la French Tech *sont* délicieux parfum d’échec retentissant, »
    Mélusine, n’y aurait-il pas un T de trop, fort incongru ?

    1. Lafayette

      La french Tech n a pas que ses travers obscures. Il a créé de l emploi et à résisté en partie à l invasion jaune.
      Dans ce sens le prix à payer n est jamais trop élevé.

    1. René-Pierre Alié

      N’oubliez pas, Opale, que c’était un marin qui causait. Vous imaginez nos peintres sur le moindre bateau, ce que ça donnerait !

      1. Pheldge

        Emprofites-en* pour bomber le torse, mille sabords ! 😉

        * « emprofiter » est un de mes créolismes préférés, « j’en profite » ==> « j’emprofite » avec -of course- le « m » devant le « p », c’est une instit qui l’avait proposé à sa fille pour un mot croisé. J’en ris encore, avec une tendre nostalgie, expression de cette la logique naïve et tropicale.

  16. Murps

    Encore des histoires qui ne datent pas d’hier. Ayant enseigné il y a des années dans le 92 j’ai assisté exactement aux mêmes joyeusetés pour l’équipement des établissements avec les technologies de l’époque…

    En revanche dans mon bahut du sud, on a remplacé les manuels scolaires part des tablettes. C’est beaucoup moins cher que les bouquins mais le réseau de l’établissement est souvent à la ramasse…
    Globalement je ne retournerais pas sur les manuels papier.

  17. Cerf d

    Petit HS: Entendu au journal ce midi.

    La cour de de cass confirme que les sticker avec les logos et numéros de plaque d’immatriculation sont illégales. On apprend par la même occasion que l’amende pour avoir avoi une plaque non réglementaire (càd avec un logo de département autre que celui officiel ou avec un sticker collé) est passée de 90€ à 135€.

    On est bien dans la diarrhée réglementaire dans la mesure où que le logo soit officiel ou non, qu’un autocollant soit mis à l’endroit du logo ou non, la plaque reste parfaitement fonctionnelle.

    Cerise sur le râteau, on apprend que la cour de cass a été saisie par un fabricant de plaque d’immatriculation au motif que coller un sticker coutait moins cher que de refaire un plaque donc ça lui faisait de la concurrence déloyale.

    CPEVF.

    1. MCA

      Oui,

      D’ailleurs l’affaire a été à rebondissements et les députés ont pu s’exercer à l’art dans lequel ils excellent le plus : surfer sur l’insignifiance.

      A la naissance le département n’était pas prévu donc interdit (on est en France, hein?) , puis suivant les remarques de certains administrés ils sont intervenus et le département est devenu « facultatif », puis comme ça devait dépareiller dans le paysage il est ensuite devenu « obligatoire » (on est toujours en France, hein?) mais on pouvait mettre n’importe quel département (on est chez UBU cette fois).

      Et pour en remettre une couche, il est « interdit » (on est toujours en France, hein?) de changer de département avec un sticker mais si on paie de nouvelles plaques (on est toujours en France, hein?) on a le droit de le faire.

      Ce pays est désespérant.

      1. sam player

        Pendant le 1er confinement j’avais acheté des auto-collants de tous les départements sur Amazon en 5 exemplaires, ça s’est bien vendu… 😀 , les faux entretiens d’embauche aussi…

      2. Aristarkke

        Surtout que cette mention du département est devenue complètement bidon puisque soit tu le choisis, soit tu en hérites lors de l’achat de la voiture d’occasion…

          1. Higgins

            Mauvais français qui, par sa conduite, provoque du chômage chez les concessionnaires locaux. La colère m’étrangle de voir ainsi les bons efforts de nos excellents gouvernants foulés au pied pour gagner quelques misérables euros. Ce misérable problème de plaque est une sanction bien faible.

            1. Pheldge

              « Mauvais français », mais Camarade Major, qu’est-ce qui te permet d’affirmer qu’il EST français ? tu es coincé par les stéréotypes nationaux : et s’il te dit qu’il est non binaire, hein ? il se sent genre un un jour, genre deux le lendemain français aujourd’hui et congolais demain et algérien le surlendemain ? hein ? hein ?
              MCA inquiète toi pas, des camarades luttent pour que tu puisses vivre ta multi-nationalité sans crainte ni honte !

              1. MCA

                Ben sur ton caillou j’en doute;

                2 semaines de réservées histoire de venir constater que tu fais bien la vaisselle et le ménage sous l’oeil réprobateur de Madame, et ils veulent en signe de bienvenue me coller un confinement de sept jours à mon arrivée à titre préventif alors que j’ai de la santé à revendre.

                A croire que ma réputation les affole ou qu’ils craignent que je prenne le pouvoir sur ton confetti … :o))))

                1. Pheldge

                  bin c’est les antillais qui z-ont commencé … t’es pas en train d’insinuer des méchancetises, genre qu’on serait moins prudents ?
                  Et puis, au bout de ta semaine à l’isolement, il te faudra un test négatif, sinon rebelote une semaine 😉

            2. MCA

              @Major

              « quelques misérables euros » ????

              LOL

              Les misérables Euros ça monte qd mm à 25% du prix de la bagnole
              à tel point que le concessionnaire qui a dû me livrer la voiture, car il était obligé de le faire par la marque, m’a confié qu’il ne gagnait rien sur cette voiture (ce que je veux bien croire).

              J’ai dû mobiliser toute ma force de caractère pour ne pas fondre en sanglots … :o))))

              C’est marrant car quand on les met en VRAIE concurrence… ils n’aiment pas, allez savoir pourquoi alors qu’ils n’ont que ce mot à la bouche.

              Par contre moi j’aime bien et mon portefeuille encore plus d’autant qu’avec cette combine, toutes les 4 bagnoles achetées j’obtiens pratiquement la cinquième gratuite…. :o)))

              Et je n’évoque mm pas la famille et les potes à qui j’ai commandé leurs voitures par le même canal; ça serait indécent.. :o)

    2. Marcello Biondi

      Pourtant quand on y réfléchit c’est un geste éco responsable. Le bilan CO2 pour refaire 2 plaques multiplé par le nombre de personnes changeant de département doit chiffrer. L’écologie ils sont tous d’accord pour en faire mais uniquement quand ça rapporte du pognon apparemment.

  18. P&C

    Le problème d’un chèque éducation est que les mioches en aurait profiter pour demander 500 balles de plus à leurs parents, et aurai acheter des PC de tueur stylé gamer pro, moulinant cyberpunk 2077 sans effort… et en tout cas bien mieux que les PC standards de l’Ednat. Et ça, c’est inacceptable : faut que les PC ne servent que pour le programme scolaire.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Tu plaisantes, mais en terme de gestion de parc informatique, il vaut bien mieux que l’EN fournisse les postes. Cela permet de limiter l’hétérogénéité du parc, donc de réduire les remédiations applicatives. De plus, cela permet d’avoir des postes fermés, ce qui limite assez efficacement le nombre de programmes indésirables. Enfin, un poste propriétaire sert de token, ce qui est une sécurité supplémentaire contre les intrusions.
      La logique BYOD (bring your own device) est sympa sur le papier, mais c’est l’enfer à administrer à grande échelle.

      1. Pythagore

        Votre description me fait penser aux pratiques en entreprise. Pas faux, mais à part pour les cours d’informatique, je ne vois pas l’intérêt de distribuer des ordi à tt les élèves comme le ferait une entreprise à ses employés. Ce n’est pas l’absence d’ordinateur qui fait que le niveau s’effondre.
        Qq salles d’info ds le lycée devraient suffir.
        Qd j’ai fait mes études supérieures (~550 av JC), c’était comme ca que cela fonctionnait. Il y avaient des postes fixes dispo en salle info ou à la bibliothèque et ca marchait très bien. L’équipement n’était pas privatisé.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Il s’agit effectivement des pratiques d’entreprises que je connais d’assez près.
          Et je suis d’accord, distribuer des ordi n’aura pas d’effet positif sur le niveau.
          D’ailleurs, les collèges de la silicon valley où les ingé des tech mettent leur enfants n’utilisent volontairement pas le numérique dans leur pédagogie…

          1. Lafayette

            Google et l intelligence collective. C’est une menace culturelle.
            Comment peut devenir critique si la notion de vérité est dictée par un intérêt économique.

        2. Freddie

          Vu que quand j’ai fait mes études supérieures, il n’y avait pas d’ordinateur du tout, il va bien falloir que j’admette que j’ai fait mes études vers 1 500 avant J.C. Je vais probablement pouvoir écrire mes mémoires et raconter la véritable histoire de l’Atlantide.

          1. Pheldge

            faudra être précis et rigoureux, et pas trop raconter de bêtises, bicauze que le Papet, il a été témoin de cette tragédie – un Grec en plus – 😀

  19. Nemrod

    Leger HS.
    Il semblerait que les livraisons de Pfizer soient plus ou moins…retardées pour L’UE.
    La deuxième dose sera faite dans 4 ou 5 ans…c’est possible et c’est prévu dans le dossier AMM.
    Ah bon ?
    TGCM

      1. Pythagore

        ih ih
        « Cette forte baisse obligera le Gouvernement à ajuster le rythme des vaccinations dans les semaines à venir »
        Ils ont de l’humour, je ne savais pas qu’il y avait un rythme de vaccination.

          1. Higgins

            Comme me disait un ami, c’est la première fois qu’un gouvernement saborde ainsi son économie. En terme de production automobile, on vient de régresser de 45 ans !!!
            Avec des branques de ce niveau, ce pays est totalement foutu.

          2. Higgins

            En plus, comme nous disons dans l’armée des Indes (en bivouac), il commence à avoir des c… dans le potage : https:/ /www.charentelibre.fr/2021/01/15/un-communique-anti-vaccin-de-l-ordre-des-medecins-de-la-charente-seme-le-trouble,3696231.amp.html

                1. MCA

                  @Lafayette 16 janvier 2021, 9 h 32 min

                  Réussi? ça doit être le bon mot en effet.

                  Vers la fin de l’interview est évoqué une possible élaboration des variants dans le corps même des vaccinés et grâce à eux…

                  M’est avis qu’on n’a pas le c*l sorti des ronces avec la bestiole…

                  https:/ /www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-covid-vaccin-la-geneticienne-alexandra-henrion-caude-nous-dit-tout

            1. René-Pierre Alié

              J’ai bien aimé la réaction de « un docteur », à la fin de l’article. L’esclave, dans toute sa splendeur, qui se plaint que les chaînes ne sont pas assez lourdes…

      2. sam player

        Nickel, ça fera un coupable tout trouvé, une société privée avec des actionnaires avides de dividendes… arghhh

        (on notera que le retard c’est à cause de la réglementation… prends ça dans les dents…)

    1. P&C

      On découvre que les humains, privés de contacts sociaux, deviennent fous… mais à part les schizoïdes).
      Et qu’un chèque va résoudre ce problème lié à la génétique des primates…

  20. marcngl

    Cela me rappelle un autre plantage informatique : l’ordinateur MO5 au lycée (1985).
    J’y étais et je me passionnais pour le basic et c’était moi qui expliquait comment programmer. Je n’étais pas prof mais élève de seconde. Le prof n’avait pas été formé, les possibilités très limités et il n’y avait aucun intérêt pédagogique car les profs concernés (dans mon bahut) étaient les profs de gestion (matière optionnelle).
    Je viens de voir la fiche wiki du « Plan informatique pour tous » (Made in Fabius) et la conclusion du ministère : « Le plan est considéré comme un échec par l’inspection générale et a été abandonné en 1989. »
    Voilà, en plus d’être nul, la capacité à tirer les leçons du passé est inexistante.

    1. kekoresin

      y’a eu le T07-70 avec son stylet magique et son clavier « vomi-proof ». Les plans soviétiques de tonton la biroute pour que chaque petit français puisse maîtriser le langage Basic et ainsi propulser la France au firmament…

      La crise de rire quand les profs ont commencé à utiliser ça dans la salle commune. On faisait sauter leurs mots de passe en deux secondes pour prendre connaissance des prochaines intéros On modifiait également nos notes et pour les plus « appréciés », on passait carrément un gros aimant sur leurs disquettes pour effacer un bon gros trimestre de cours, notes et autres appréciations « peut mieux faire ».

  21. John John

    Ils ont accepté la soumission … que pouvez-vous faire ?

    En Europe, ils se partagent de fausses informations afin de légitimer un espionnage citoyen sans passer par un juge … que dire si ce n’est que la démocratie n’existe pas.

    Ed Snow l’a parfaitement expliqué.
    J’espère que les vioc du blog le comprennent entièrement.
    J’en doute, car ils continueront à oeuvrer en commentaires.

    Amen et adieu.

    1. Husskarl

      Comme si les états démocratique avaient déjà eu la moindre morale. Ed Snow n’a pas non plus découvert l’eau chaude, il n’a fait que redire certaines vérités oubliées.
      Quant aux commentaires, ils n’intéresseront personne, en revanche, votre smartphone, votre TV, votre PC et tous vos objets plus ou moins connectés…

      Sinon, payez vous un VPN (en monero) et utilisez Tor pour naviguer.

    1. Raoulos

      Pendant ce temps le taux de suicide et d’échec scolaire des jeunes hommes est bien supérieur à celui des jeunes femmes. Mais c’est pas une donnée à la mode.

    2. Higgins

      Je revendique également un soutien public pour m’aider à lutter contre la précarité pileuse. Il n’est pas normal que je doive payer pour pouvoir me raser quotidiennement.

    3. kekoresin

      Et hop 1 million de reuros parce que d’après les statistiques de l’IFROC des milliers de pissouses sèchent les cours pour sécher leurs petites culottes. La France est devenue un pays de pignouzes, de petites créatures qui ne savent plus si elles sont mâle ou femelle, et qui hurlent à la lune contre la nature trop injuste qui leur a donné une chatte qui coule ou un pénis qui sent le roquefort.

      Nos gouvernants qui n’écoutent que les bruits parasites d’une minorité de crétins visibles, soignent leur karma en distribuant tous azimuts des médicaments coûteux pour les bobos de l’âme et les genoux écorchés sur les trottoirs dont l’inclusivité en cours devrait rendre plus mous (R&D 100 milliards). Pour prendre grand soins de tous ces délicats, la France qui rame et sur laquelle le camp du bien vomit toute sa solidarité paritaire, turbine à s’en faire péter les rotules. Oui mais voilà, remplir le tonneau des danaïdes ne fonctionnera jamais, quelque soit la taille des louches et les efforts frénétiques pour accélérer la cadence des esclaves de la république.

      On économiserait bien du temps et du pognon en distribuant des grosses calottes gantées de fer à tous ces traumatisés en tous genres. Tu as mal au genoux petit lemming? Et bien met fin à tes douleurs dans la dignité en étant raccord avec tes idéaux de sauvetage de planète.

          1. Dr Slump

            Putain faut tout vous expliquer! pas à vous les boomers tout de même!

            L’inversion ne concerne pas le Roquefort, noble fromage qui a traversé les éons, restant intact jusqu’à notre époque dégénérée, avec son goût et son incomparable fumet!
            L’inversion porte sur les caractéristiques des sexes respectifs, chatte qui sent le Roquefort, pénis qui coule, foutrebleu c’est pourtant pas compliqué!

        1. kekoresin

          Nan, je joue du tambour avec de lourds maillets qui s’égarent parfois sur la tronche de quelques énervants.

          Tiens allez faire un tour sur « Genre et ville » dont voici le teaser : « Genre et Ville est composée d’urbanistes, de sociologues, d’architectes, d’artistes, dont l’objet est de rendre les territoires égalitaires et inclusifs. » Ce pays ne produit plus rien à part une flopée d’insignifiants qui sucent des subsides étatiques pour en répandre la semence immonde. Ces incontinents du fion idéologique organisent des ateliers avec leurs con-génères dégénérés dans des espaces Simone de Beauvoir (Madame Sartre) qui fournissait en son temps de la chair fraîche et même très fraîche à son connard de philosophe pour « libérer sa plume ».

          Ces fiottes, qui se croient intelligentes et qui monopolisent le bien penser, restent bien au chaud dans un pays qui tolère leurs élucubrations coûteuses. Sous d’autres latitudes elles se feraient agripper la tignasse, traîner dans la rue et lapider devant un attroupement hilare dénué de mâle blanc néo colonialiste.

          1. Dr Slump

            Simoneau de Bavoire, lesbienne arriviste vénale, et Jean-Sale Prautre, obsédé pédophile faisandé, sont bien les parents de toute cette génération d’idéologues et militants décérébrés. Après tout les chiens ne font pas des chats!

          2. Aristarkke

            *rendre les territoires égalitaires et inclusifs.*
            Concrètement, cela veut dire quoi ???
            Comment rendre égalitaire le secteur de Courchevel avec celui de Raon-l’Etape ???
            Ou celui de Palavas les Flots et Etel ???

            1. kekoresin

              Tu peux pas test avec ces indigents de la pensée rationnelle. Tout ceci n’a aucun sens mais pas au sens Montypitonnesque. Une belle tripotée de résidus de FAC de psycho qui pense se rendre utile en « aidant » les ignorants qui s’ignorent et qui ne leur demandent rien. Cette assemblée de couineuses bruyantes pleurnichent des fleuves de larmes tout en pleurnichant de plus belle qu’on (les ignares cisgenres blancs) les traite en victimes.

              Lors d’un repas récemment, je suis tombé sur une des ces hystériques du vagin fort. Cette mièvreuse qui perturbait mon apéro réglementaire m’assénait ses âneries d’égalité des sexes et autres oppressions patriarcales devant un parterre de gars du cru, qui s’étonnaient que je remette des pièces dans la machine à connerie. Jusqu’au moment où, à court de pièces et les oreilles en sang, je lui ait mis une baffe en milieu d’ineptie. Ça lui a coupé le sifflet à bêtises, le regard à mi-chemin entre incompréhension et rage. J’ai clos le monologue par un « bienvenue chez les mecs, ceux qui mettent une claquade à un pote quand il dit trop de conneries. » L’assemblée de costauds a éclaté de rire et la gourdasse s’en est allé avec son sac à main et son rouge à joues, visiblement vexée de son intronisation brutale au monde masculin.

                1. Higgins

                  Excellent 12. Dans l’armée des Indes, 12 est la note maximale et minimale. Seule compte le qualificatif utilisé. Un « Moyen » 12 est une mauvaise note.

            2. Pierre 82

              Mais Raon l’Etape a certainement son charme. Il faut la voir avec un rayon de soleil, en fait. Ce qui n’arrive pas souvent, je vous le concède…

              1. Pheldge

                ah, Raon, l’office des âges farouches … Papet, c’est là que tu as prospecté pour te retirer, vu ton âge, plus que farouche 😉

    4. heli0gabale

      Moi je trouve ça très bien.
      C’est super qu’on prenne enfin compte de l’infériorité naturelle et du statut d’eternelles enfants des femelles humaines. Nous autres, mâles, nous pouvons enfin prendre en charge les besoins élémentaires de ces irresponsables à mamelons !
      Le patriarcat, dans son immense sagesse, peut enfin soulager du fardeau de la liberté nos sœurs plus faibles et moins capables.

      J’applaudis à cette mesure patriarcale anti féministe !

      1. RV

        On peut dire ça comme ça, mais elles ont tout ce qu’il faut comme fringues et pompes de marque ou comme aïlphone. La hiérarchie des priorités…

  22. Yves

    1/ Pécresse est arrivée en politique par relation et hasard : son père est devenu médecin de la fille aînée de Chirac (Laurence Chirac est tombée dans l’anorexie mentale en 1977, à l’age de 17 ans).
    2/ 180 millions cramé dans cette opération, est-ce que ça inclut les coûts de mise en place des wifis (routeurs, serveurs …) dans les quelques 450 lycées d’IDF ?

  23. BIP59

    180 millions = montant des ordi et du renouvellement des manuels scolaires. 90M€ pour les 130000 ordi à base de Celeron et 64G de mémoire soit 500€ la bête. Ce type d’ordi ne vaut pas plus de 320€ unitaire sur Amazon. Avec une telle quantité commandée, c’est pas plus de 200€. Donc 40 M€ sont passés quelque part,
    Comme acheter ces ordi à cette société totalement inconnue au PDG fondateur plus financier que visionnaire semble allucinant, on peut se poser des questions sur cette aventure à moins que le complotisme m’ait infecté !

    1. Higgins

      Encore un domaine où on progresse… vers le bas : https:/ /www.sudouest.fr/2020/01/22/classement-de-la-corruption-dans-le-monde-la-france-recule-de-deux-places-7095011-10407.php

  24. Léo C

    Score de république bananière. Rien d’étonnant où les turpitudes étatiques diverses sont occultées et la gabegie érigée en valeur cardinale.

  25. MCA

    On dirait que ça ̶r̶i̶z̶ rit jaune chez les inventeurs du Covid :

    https:/ /www.businessbourse.com/2021/01/17/resurgence-du-covid-en-chine-un-nouveau-confinement-declenche-le-chaos-et-la-panique-dans-les-epiceries-tandis-que-les-prix-senvolent-de-50/

    SI ça continue, ils vont nous accuser de leur avoir refilé.

    1. Dr Slump

      Allons allons, ce site est un appeau alarmiste pour gagner des clics vers des sites de vente d’or.
      Et de deux, la Chine a bien manipulé tout le monde au début de l’épidémie avec sa campagne de fausses informations, tu ne vas retomber dans le panneau?

      1. MCA

        Une chose assez curieuse qui devrait t’interpeller :

        Alors que le monde entier se dépêtre dans les difficultés à enrayer la propagation, la Chine, elle seule aurait trouvé la martingale pour s’en sortir miraculeusement ?

        Pchittt! c’est fini, ici tout va bien et restez chez-vous au lieu de venir nous refiler le virus

        Sincèrement, tu y crois?

        Un bon nombre d’images a été diffusé du nouvel an à Huan où tout le monde faisait la fête dans la rue et qu’enfin tout cela n’était plus qu’un mauvais souvenir.

        On est dans un joli conte de fées pour crédules.

        Mon intime conviction c’est que jamais nous ne reviendrons en arrière et qu’il va falloir essayer de vivre au mieux avec la bestiole en priant le bon Dieu qu’elle ne mute pas en terminator ce qui n’est pas gagné d’avance.

        Seulement eux, contrairement à nous, ont les moyens de cadenasser totalement l’info; ce dont ils ne se privent pas.

        Quant à l’or, il ne résoudra pas le problème sanitaire mais peu servir à sauvegarder un peu de ton patrimoine si la monnaie à force de se faire délayer par les injections massives de liquidités finit par ne plus rien valoir.

        Le signal sera la hausse constante des prix, et je n’ai pas vraiment l’impression qu’en ce moment ils soient orientés à la baisse.

        1. Aristarkke

          Ceux à la pompe à carburant sont effectivement répartis à la hausse, bien aidés par de nouvelles taxounettes qui manquaient au rôle…

        2. Dr Slump

          Je suis d’accord avec tout ça mon cher. C’est plus que jamais une bonne idée en ce moment de sécuriser ses éconocrocs dans de l’or et de l’argent, et oui le PCC est une dictature communiste qui orchestre très bien des campagnes de manipulation médiatiques.

          Mais ce site agite la perspective d’une reprise épidémique dans la perfide Chine qui ment peut-être complètement à ce sujet, déjà ça devrait inciter à prendre du recul. Et à partir de cette information douteuse, insiste sur la crise financière que cela va causer, tellement imminente qu’il faut vite cliquer là sur ce lien marqué en gras, en rouge et en bleu, pour tout de suite acheter de l’or chez ce vendeur dont on vous assure que c’est le meilleur. C’est ce qui s’appelle vendre du clic. Ce site est payé pour ça: pour générer le plus grand nombre possible de clic vers des sites commerçants qui augmenteront ainsi les visites, et potentiellement les ventes.

          Je connais bien, c’est le métier qu’exerçait mon beauf pour des sites de maisons de retraite. Ca consiste à « produire du contenu », en français écrire des textes, sur des sujets donnés pour inciter les lecteurs à aller sur les sites supposés apporter les solutions aux problèmes posés. Et ce site boursotruc exagère vraiment, c’est un site alarmiste, qui crée de l’anxiété pour fourguer ses clients. Vendre c’est bien, le faire en abusant la crédulité des gens, ça reste légal, mais je n’aime pas ça. La critique n’est pas dirigée contre toi, mais contre ce procédé.

  26. kekoresin

    Un petit résumé de 2020 qui restera pour les historiens (enfin s’il en reste) un bon tremplin pour 2021 qui s’annonce fertile en mensonges, corruption et incompétence crasse de la part de tout l’équipage du rafiot rouillé, navigant fièrement sur les flots abracadabrantesques de la connerie intersidérale.

    https://youtu.be/EfxqqodltjQ

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.