Un irrépressible désir de mort

Au moins la société de ce début du XXIème siècle ne manquera pas d’élites lui indiquant la bonne marche à suivre, élites repérables à ces individus qui ont tous en commun de se définir comme supérieurs au reste du peuple au point de mieux savoir que lui-même ce qui est bon pour lui.

Exagérant (à dessein ou inconsciemment) des ennemis toujours insaisissables et finalement impossibles à battre mais omniprésents, ils entendent diriger tous les autres qui, eux, ne voient pas ces ennemis ou n’entendent pas les combattre avec ardeur – quels sots !

Les Guerriers de la Justice Sociale, éveillés (« woke ») par opposition au peuple idiot (et endormi) sont ainsi en lutte contre un racisme, un sexisme, une homophobie, un patriarcat qui se nichent partout, tout le temps, en tout lieu, dans chaque attitude, conversation ou comportement.

À ce petit jeu, chacun peut être – et finira par être indubitablement – coupable, c’est une question de temps.

Et si ces « guerriers éveillés » le peuvent, c’est la mort (sociale) qu’ils distribueront sur les réseaux (sociaux) pour ces coupables inévitables. Employant l’arme de la peur, la force de leur meute et l’émotion pure – celle de la colère, du ressentiment, de la frustration, ils font taire leurs opposants par déchaînement de haine focalisée.

De façon notable, ils s’emploient aussi à rendre pour ainsi dire impossible les relations habituelles entre les hommes et les femmes, pour le moment seule méthode réellement viable de faire perdurer la vie humaine : multipliant à dessein les contraintes et les injonctions paradoxales sur les uns et les autres, ils sont en quelques années parvenus à instiller l’envie de pénal dans un maximum des relations entre hommes et femmes qui auraient le malheur de suivre leurs diktats.

Dans une autre catégorie, pas forcément disjointe, on trouve les écolo-réchauffistes, qui procèdent essentiellement de la même façon : partant du principe pour eux évident que l’Homme est un parasite sur Terre, que sa présence dérègle le climat et qu’il doit être puni ou, au moins, expier ses fautes, ils multiplient donc les actions et réactions pour lutter contre sa présence et ses développements.

Dans ce contexte, aucun effort environnemental n’est suffisant, il en faut toujours plus.

Là encore, employant l’arme de la peur (de catastrophes mondiales jamais avérées, même 20, 30 ou 40 ans après leurs prédictions foireuses), ils forment rapidement des cliques et des meutes qui, à force de lobbying intense des politiciens et des médias, leur fourniront progressivement des entrées au pouvoir leur permettant d’agonir leurs opposants de taxes, d’impôts, d’interdictions, de restrictions.

Là encore, il est difficile de ne pas voir le véritable désir de mort de l’Humanité qui les anime : un bon humain écolo-bio-conscientisé est essentiellement un humain mort, qui sert d’humus, pourquoi pas à un bel arbre. Et pour y parvenir, on pourra donc procéder en bousculant un peu l’attrition naturelle. Une façon de procéder consistera par exemple à interdire (ou, à défaut, gêner au maximum) l’utilisation d’énergie pour se prémunir des rigueurs du climat, des distances ou des efforts musculaires, en la rendant progressivement hors de prix. Une autre façon sera de favoriser les politiques essentiellement malthusiennes, et ce en dépit de l’historique calamiteux de ces dernières, en allant même jusqu’à – pourquoi pas – prôner la stérilisation

Bien sûr, ces gesticulations écologistes n’ont jamais abouti qu’à une misère assez largement répartie sur tous. Et ce n’est pas une dérive, une erreur ou une mauvaise interprétation de leurs gesticulations : c’est le but recherché.

Et pour un tel but, l’emploi de mécanismes psychologiques lourds (à commencer par la peur) est indispensable.

Mécanismes qu’on retrouve, là encore, chez les confinistes les plus acharnés dont les modes d’actions et de pensée sont, finalement, assez similaires aux deux précédentes catégories.

L’actualité et la prégnance de l’épidémie permettent d’illustrer facilement ce phénomène tant la peur est actuellement déversée en énormes bidons dodus à chaque reportage télé, sur chaque radio, dans chaque journal : on s’attardera longuement sur les sujets les plus anxiogènes, on insistera sur les morts (les guéris n’ayant pas droit à mention sauf lorsqu’ils peuvent servir à épouvanter les foules forcément considérées comme insouciantes et légèrement débiles), sur les cas les plus graves et les mutations du virus (pourtant aussi prévisibles que nombreuses) seront largement employées pour conserver un niveau élevé de cortisol chez les spectateurs.

Les experts et autres politiciens se bousculeront sur le plateau pour venir insister sur l’ensemble des dangers qui nous guettent, chacun d’entre nous, individuellement et personnellement, et sur l’absolue nécessité de ne surtout pas reprendre une vie normale (quelle horreur) qui garantirait des morts par centaines de milliers.

Pour ceux-là, il ne s’agit plus de simplement limiter les passages en réanimation (ce que permettent certaines mesures prophylactiques et des traitements préventifs) mais bien d’enfermer des pans entiers de populations, même si les éléments s’accumulent par douzaines pour prouver l’inanité de la proposition…

L’Humanité, qui se définit aussi par les nombreuses et complexes relations que les individus ont naturellement entre eux, doit donc s’en trouver durablement modifiée et, dans le cas des confinistes, par une petite ablation de ces encombrantes relations, surtout chez les jeunes, en bonne santé, qui représentent le moins de risque et pour lesquels la distanciation sociale se traduit essentiellement par un suicide social à petit feu.

De façon commode, cette dissolution des relations humaines dans l’acide acrimonieux des confinistes garantit aussi une nette diminution des possibilités de cette jeunesse d’entretenir la race humaine. On pourra se réjouir de voir ainsi disparaître toute une palanquée de MST et, avec elles, toute un palanquée de générations d’humains.

On ne s’étonnera pas de voir que nos trois catégories précédentes (les wokes, les écologistes et les confinistes), usant des mêmes stratagèmes de peur et de pression psychologique, font feu des mêmes arguments soi-disant basés sur la science (du genre, du climat, des statistiques épidémiologiques) pour pousser leurs bobards, bien qu’ils soient de plus en plus visibles et de moins en moins défendables à mesure que le temps passe et prouve l’inanité de leurs propositions.

Cette même science qui doute, qui ne se fait jamais sur un consensus, qui, par définition, ne progresse qu’avec débat, devient l’instrument rêvé pour ces individus qui l’utilisent pour faire taire les récalcitrants : la science a parlé (« science is settled »), il n’y a donc plus lieu de lutter pour nos libertés mises en pièces avec pour épitaphe « la recherche prouve que » et « selon une étude ».

Seulement voilà : le projet de ces gens, qui repose essentiellement sur la fin de l’Humanité, ou son enfermement dans des cases et sa diminution drastique, n’est pour le moment écouté qu’à la faveur des peurs qu’ils ont su provoquer.

Ceci ne pourra durer : on n’érige pas une société sur des désirs de mort.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires357

  1. Aristarkke

    Les woke en sont à plaindre Blanche Neige qui reçoit un baiser non sollicité, peu importe que cela la délivre d’un sommeil-prison…

      1. Pheldge

        la frère à Mouloud, Abdel, c’est un mec, il assure pas : si il a trop méfu, il va pioncer. Pour peu qu’il soit près du jardin d’Acclimatation, il va s’allonger sur un banc et roupiller. Le voilà ton l’Abdel au Bois, dormant. C’est pas la peine d’en faire toute une histoire.

      1. Opale

        Avoir un chien c’est raciste, t’as une source ou tu extrapoles ? 😀 Parce que là je tombe de la chaise (encore).

        1. Pheldge

          les chiens participaient aux recherches d’esclaves enfuis … alors si Mammadou N’diaye a un pitbull, c’est bien, par contre Le Malinois de M. Dupont c’est une acte de racisme !

    1. Capella

      Le Prince charmant n’avait pas son pass sanitaire, lui file le covid, direct réanimation et la mort. C’est troporrible cette histoire de Blanche Neige !

    2. Alex

      Le prince passe du sauveur au violeur. Un de ces quatres, saluer une femme dans la rue sera considéré comme une agression car non consentie par la « victime »….

      1. Pheldge

        Alex, saluer une femme dans la rue, c’est déjà du harcèlement, et dans certains quartiers sensibles, ça peut te valoir de gros problèmes …

        1. Dr Slump

          Ceci dit, quand on se fait « saluer » ou complimenter sur son physique de façon répétée, constante par des inconnus croisés dans la rue, je comprends que cela soit vécu comme un harcèlement. Perso je crois que cela relève plus d’un problème de mœurs et de culture, mais honni soit qui mal y pense, n’est-ce pas.

          1. Alex

            De là à pondre une loi qui peut te valoir le poste si tu as l’audace d’oser aborder une femme dans la rue.

            Bizarrement en Allemagne à priori ces dames veulent qu’on les drague car les allemands ne seraient pas assez entreprenants.

            M’est d’avis que c’est surtout la manière d’aborder qui compte. Se faire siffler comme un chien, 10 fois de suite, oui le mec cool derrière qui essaie un truc léger va se faire envoyer paître.

            On parlait de quartiers sensibles. Ils ont une manière bien à eux d’aborder une femme, le problème se situe peut-être là. La forme plus que le fond.

            1. Opale

              Tout à fait, la séduction est un art subtil, certains et certaines manquent de subtilité, ne savent pas recevoir le compliment même s’il est maladroit… La lourdinguerie est aussi pénible que la frigide qui démarre au quart de tour genre christine Angot… Mais c’est le propre des relations humaines : pourquoi certains matins, toi tu vas dire bonjour de la même manière que d’habitude, et tu vas te prendre un vent ? Ben sans doute que la personne en face a passé une mauvaise nuit, s’est engueulé avec ses gosses, ou alors a perdu un proche… Mais tu peux pas le savoir tant que t’as pas communiqué.
              Il n’en reste pas moins que je pars du principe que l’autre ne connaît pas tes problèmes, ne connaît pas ton historique d’il y a une heure / un jour / 10 ans, et que ta réponse devrait être toujours égale, par respect pour la personne qui s’adresse à toi et qui ne peut pas lire tes pensées.

              Après, y’a des chiens suédois qui ne méritent aucun respect, c’est une autre affaire.

  2. Aristarkke

    Ah, si seulement le Prince charmant avait eu une carnation plus foncée que celle d’un lavabo standard, Walt Disney serait devenu un héros avant-gardiste ouvrant la voie, bref un éclaireur des masses endormies…

    1. Dr Slump

      Tu devrais leur glisser l’idée. Une Blanche-Neige congolaise, ma foi, cela devrait produire pas mal de drôlerie ^^

      1. Pheldge

        il me semble qu’il y a déjà eu une Jeanne d’Arc Africaine, qui ne comprenait pas la polémique dont elle était l’objet …

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Ce qui caractérise Jeanne d’Arc, c’est son amour de la Patrie et sa foi ardente.
          La jeune fille d’origine africaine remplissait bien ces deux critères, le choix n’était pas indu.
          Et que serait une France qui mépriserait ceux qui lui jurent sincèrement leur foi ?

          1. Dr Slump

            Je suis d’accord avec ça. Je mentionnais le cas de Blanche-Neige parce que sa première caractéristique est la blancheur de sa peau, et que cela pourrait donner lieu à d’amusantes contorsions de faire camper le rôle par une femme à la peau noire.

              1. Lorelei

                Parce que les femmes sont les premières opprimées face aux hommes. Le féminisme est implanté depuis plus longtemps que l’écologisme ou le wokisme

                  1. P&C

                    J’ai lu celui là : « l’homme tue, la femme rend fou », par une espèce de franc tireur catho clone de Jean Claude Convenant.

          2. Pheldge

            Monseigneur le vicomte est bien trop bon de nous éclairer sur le sens du mot « réalisme » dans une reconstitution historique … Sur cette lancée, bientôt Omar Sy interprétera Napoléon, et on pourra lui adjoindre Jet Li dans le rôle de Talleyrand et Caytlin Jenner comme Joséphine 😉

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Les fêtes johanniques d’Orléans sont une commémoration, pas une reconstitution, ce qui fait une énorme différence dans ce cas précis. Ce que l’on y célèbre, c’est le combat du peuple pour la liberté, la lutte contre l’ambigüité des puissants, l’amour de la Patrie et la confiance en Dieu. Y est français celui qui a cœur de l’être, ce qui somme toute est un meilleur critère que n’importe quelle loi.

              N’oublions pas par ailleurs que la Pucelle est originaire de Lorraine, ou plus exactement d’une zone d’obédience indéfinie, aux confins de la Lorraine indépendante, du Bar, de la Champagne loyaliste et de la zone d’influence bourguignonne.
              Aux yeux des français de l’époque, elle avait tout d’une semi-métèque. Cet argument fut d’ailleurs employé contre elle, il me semble, dès le début.

            2. Jacques Huse de Royaumont

              A noter qu’à l’époque de cette polémique, le Salon Beige, pas franchement pro immigration, avait pris sa défense.

              1. Pierre 82

                Ainsi d’ailleurs que Charlotte d’Ornelas, qui n’a pas fait semblant, d’ailleurs, de prendre sa défense, elle y est allée sabre au clair, alors qu’elle avait occupé la place de Jeanne en 2002 aux mêmes célébrations…

                1. Higgins

                  FR3 a censuré un reportage sur Jeanne d’arc au prétexte que la voix de cette personne se faisait entendre en commentaire (https:/ /www.marianne.net/agora/humeurs/charlotte-dornellas-censuree-a-t-on-deja-vu-une-voix-off-contaminer-des-telespectateurs).

                  1. Pierre 82

                    Vous êtes comme moi, major, à laisser échapper de temps en temps des mots comme FR3, ou Antenne 2, ce qui fait toujours marrer mes enfants. Comme quand on parle d’URSS, de Tchécoslovaquie ou de Yougoslavie…

          3. Husskarl

            @Jacques

            Ridicule assimilationisme, Jeanne est française de souche, ce qui la caractérise, c’est être française, patriote et chrétienne. C’est l’ensemble.

            1. Pheldge

              non, non, faut être progressiste, il a raison, le camarade Baron : d’ailleurs pour la prochaine messe de Noël, je m’en vais suggérer de mettre un petit Jésus vert, comme les Martiens, parce qu’il vient du ciel, et une année sur deux on mettra une fille, pour respecter la parité ! 🙂

                1. Pheldge

                  Rahhh, mais que son Altesse est susceptible … si on peut plus rigoler 😀
                  Au passage, je suis impressionifié par votre connaissance détaillée de l’Histoire … j’imagine que c’est pas l’EdNat qui a pu donner ce genre d’enseignement.

                    1. Pheldge

                      mon prince est trop modeste, faut déjà savoir quoi chercher …
                      Je regrette aujourd’hui d’avoir alors snobé, et surtout refusé de travailler l’Histoire et la géographie, ce qui me valut un 2/20 au bac (1 dans chaque matière) et encore le correcteur voulait me coller un zéro, mais comme c’était à l’époque une note éliminatoire.
                      J’essaie de rattraper, mais j’ai de solides lacunes, alors les tirades des uns et des autres ici, sur l’Empire Romain, sur l’Histoire de l’Eglise m’impressionnent toujours.

                    2. Jacques Huse de Royaumont

                      l’enseignement de l’histoire et de la géographie est une purge, l’idéologie règne en maître. Tu n’as rien perdu, même si à l’époque (pas si lointaine, bien entendu) c’était tout de même moins navrant.
                      Au collège, ma fille sait tout sur les iles Kiribati mais ne sait pas situer les Etats-unis sur une carte… (les îles Kiribati sont sensées couler à cause de la montée des océans sous l’action du RCA).
                      Inutile de préciser que l’histoire de l’église ne s’enseigne pas à l’école, ce qui fausse la représentation de certaines époques.

                      PS : ne monte pas jusqu’à majesté, je suis incognito.

                    3. Husskarl

                      @Pheldge

                      Pour l’Histoire de France, tu peux t’attaquer aux Bordonove, c’est un bon condensé et c’est très lisible contrairement à certains livres d’université que j’ai pu hélas acheter par erreur…

                    4. Jacques Huse de Royaumont

                      Bordonove a un vrai talent de plume, qui le rend agréable à lire.
                      Des gens comme Duby, Favier ou Le Goff se lisent également bien.
                      Dans la nouvelle génération, Lentz ou Gouguenheim sont intéressants.

                    5. Jacques Huse de Royaumont

                      J’oubliai des gens comme Stéphane Bern, Franck Ferrand ou Lorant Deutsch. Ce sont des journalistes, pas des historiens, mais de vrais passionnés. Leurs ouvrages sont destinés au grand public mais restent de bonne tenue. Ils ont l’avantage de s’ouvrir à un public que les essais peuvent rebuter au début.

                    6. Higgins

                      Pour l’histoire, rien sans Jacques Bainville. Son histoire de France est un vrai régal.

                    7. Pheldge

                      merci à tous ! tiens il me revient que c’est bientôt mon anniversaire … 😉

                    8. Husskarl

                      @Major

                      Ce que je préfère dans Bainville, ce sont les délicates petites attention à destination des teutons 😉

                    9. Yanka

                      Puisqu’on cite des noms… Voici bientôt 30 ans, je m’étais pris de passion pour (en gros) la période de la Guerre de Cent Ans, les Bourguignons, tout ça. J’avais été très favorablement impressionné par Pierre Gascar et son livre « Charles VI, le bal des ardents », sur un épisode affreux de l’histoire (un charivari tragique qui a fait basculer Charles VI dans la folie). Quelques années plutôt, la biographie de Villon et du Paris de Villon par Pierre Champion m’avait stupéfié.

                    10. P&C

                      Charles vé baton le fol a eu un épisode de folie avant le bal des ardents. A une partie de chasse, il a pété un câble, et s’est mis à frapper ses gens.
                      Je plussoie sur le bal des ardents, qui l’a définitivement fait basculer.

        2. Yanka

          Une Jeanne d’Arc noire permet de lui éviter le bûcher pour deux raisons : 1° ce serait raciste, 2° elle est déjà carbonisée. Moralité : tu brûles, tu brûles pas, tu entends des voix quand même !

          1. Pheldge

            à quand un biopic sur Obama, avec Jean Dujardin dans le rôle principal, et la sublime Corinne Masiero en Michèle, parce que après tout, c’est symbolique tout ça ?

              1. Pheldge

                une poissarde de bas étage, comme ça la performance artistique n’en sera que plus grande … Et puis si tu suivais, on discute sur le réalisme dans la représentation de figures historiques. Le Camarade Aristo défendant celle de Jeanne d’Arc par une Africaine, je m’élève à son niveau pour proposer le rôle à Conchita Wurst, ou mieux à Bilal Halimi qui a en plu l’avantage de la diversitude sur Conchita 😉

  3. Le Gnôme

    Déjà quelques illuminés dont l’Eglise a fait des saints disaient que la fin de l’empire romain annonçait la fin du monde. Les millénaristes ont toujours existé, faire peur alimente un fond de commerce. Il faut y répondre par la maxime romaine Carpe diem.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Le millénarisme est rejeté par l’église dès saint Paul et fut âprement combattu par les pères de l’église (Saint Augustin en tête).

      « N’ayez pas peur » est d’ailleurs, dans la bible, la parole de Dieu qui revient le plus souvent.
      Désolé, mais la peur n’est pas notre fond de commerce, ou alors pour la combattre.

      1. Le Gnôme

        Libellus de ortu et tempore antechristi d’Adson de Montier en Der, Raoul Glaber, Joachim de Flore, des mentions dans Grégoire de Tours, et bien d’autres encore.

        Mais il est vrai qu’il y a toujours l’espoir du monde meilleur dans l’Eglise, ce qui n’existe pas de nos jours. D’ailleurs, l’écologie est un dérivé du christianisme, l’homme est toujours un pécheur, sa rédemption ne peut se faire que dans la mortification, la pénitence et la pauvreté, mais il n’a plus l’espoir de la rédemption.

        1. Cheunbaba

          @Le Gnôme : les hérésies ont toujours fini par être chassées de l’Eglise. Ne doit rester que l’amour du Christ, de Dieu et du Saint Esprit. Sans cela, la corruption s’installe, est légitime, comme nous le voyons de nos jours. L’Occident n’est plus rien sans l’Eglise. Elle la singe très maladroitement avec ces mouvements gauchistes. Une belle idée doit se défendre, pas être rejetée parce que le diable lui donne une allure séduisante et hideuse. Notre monde crève d’absence de sacrifice, et de matérialisme à courte vue. Le communisme n’est pas matérialiste par hasard. La liberté d’entreprendre vient de la liberté que Dieu nous donne. Sans elle, tout n’est que jalousie et holocaustes.

        2. Jacques Huse de Royaumont

          Aucun de ces chroniqueurs n’est considéré comme un saint… Une personnalité comme Joachim de Flore est même assez ambigüe et est parfois vue comme hérétique. En tout état de cause, il ne constitue pas une référence pour la doctrine chrétienne.
          Idem pour les autres, ce sont des chroniqueurs et des sources historiques, pas de références pour la doctrine, loin s’en faut. Pour Raoul Glaber, le risque de contresens sur le « millénarisme » de l’an mil est important, il fait plutôt état de l’angoisse de son époque.
          Idem pour Gregoire de Tours, qui doit son succès au fait qu’il est le seul historien de son époque, plus qu’à son talent et sa clairvoyance.
          De son coté, Adson de Montier-en-Der réagit aux destructions Viking et fait état d’un questionnement face aux malheurs du temps. Pour lui non plus, ses écrits n’ont pas de porté sur la construction de la doctrine. Il est aujourd’hui relativement inconnu.
          Dans les 2000 ans de l’histoire de l’église, on peut trouver des exemples ou des contre-exemple à tout, mais seuls ceux qui ont eu une réelle postérité et influence sur la construction de la doctrine sont significatifs.

          Personne n’est obligé d’être chrétien, mais personne n’a le droit de décider à notre place ce en quoi nous croyons.

          1. P&C

            Question : Joachim de Flore, c’est pas celui qui complotait avec Richard 1 pour savoir si le pape de l’époque était l’antéchrist ?

            1. Jacques Huse de Royaumont

              C’est bien possible, il a en tout cas fait un parallèle entre le pape de son temps et l’antéchrist.
              Sévèrement allumé, il détestait tout le monde, mais comme il n’était pas politiquement actif, il a bénéficier d’une paix relative (contrairement à un Savonarole dont la pensée ressemble à la sienne).

              1. P&C

                Aussi un rigoriste moral et peine à j**ir comme Savonarole ?
                Une des seules bonnes choses à l’actif d’Alexandre 4 Borgia…

                « La théocratie instituée par Savonarole constitua une sorte d’« État policier ». Savonarole avait patronné des milices pour vérifier que les citoyens étaient de bons chrétiens dans leur vie privée : cette nouvelle police avait mandat de pénétrer à l’improviste chez les particuliers pour s’assurer de la correction de leur comportement. »

                ça ne vous rappelle rien ? Décidément, c’est dans les vieilles marmites que l’on mijote les mesures anti covid…

                1. Pheldge

                  Ahhhh, p’tain j’apprends plein de choses ici, moi que je croivais que le « savon à Rolles » c’était le savon du « Cri-cri d’amour » de « Hélène et les garçons » …

                  1. P&C

                    Pour le fun, Alexandre 4 Borgia est connu pour avoir organisé des orgies païennes avec des « bonnes sœurs » (plus bonnes que sœurs hein)
                    Et son fils ainé, César, cardinal pistonné par papa, devenu militaire et féodal (duc de valentinois), et a accessoirement tiré sa sœur, elle même connue comme empoisonneuse.
                    C’est de lui dont Machiavel parle beaucoup dans « le prince ».

                    1. Cerf D

                      Je sais bien que les universitaires n’apprennent plus les chiffres romains mais il s’agit d’Alexandre VI (6) pas IV(4).

                      Et d’après sa fiche wikipedia (pas le temps de chercher plus), César serait son fils cadet.

        3. Jacques Huse de Royaumont

          @Gnôme :

          Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
          Va te purifier dans l’air supérieur,
          Et bois, comme une pure et divine liqueur,
          Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

          Derrière les ennuis et les vastes chagrins
          Qui chargent de leur poids l’existence brumeuse,
          Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse
          S’élancer vers les champs lumineux et sereins ;

          Celui dont les pensers, comme des alouettes,
          Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
          – Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
          Le langage des fleurs et des choses muettes !

    2. heli0gabale

      « Notre nombre est un fardeau pour le monde qui peut à peine nous soutenir par ses éléments naturels »

      Mais qui est donc cet auteur écoconscient ? Tertullien, IIeme siècle ap JC.

      (Inutile de préciser que j’aime pas tellement le christianisme des débuts qui est insupportable (à mon goût), heureusement que Saint Augustin est passé par là.)

      Je trouve ça fascinant de voir exactement les mêmes peurs ressurgir près de deux millénaires plus tard.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Tertullien est né païen et mort hérétique… De ce fait, il n’est pas reconnu comme père ou docteur de l’église, même s’il est presque toujours étudié avec eux. Aussi, si ses apports sont considérables et reconnus comme tels, le tri dans ses écrits est une démarche nécessaire.

        1. durru

          Cher camarade noble, le wiki anglais (bien plus fiable sur beaucoup de sujets) donne cette citation à propos de la supposée excommunication de Tertullien :
          « We are left to ask whether Saint Cyprian could have regarded Tertullian as his master if Tertullian had been a notorious schismatic. Since no ancient writer was more definite (if not indeed fanatical) on this subject of schism than Saint Cyprian, the question must surely be answered in the negative. »
          Pour le côté père/docteur de l’Eglise, c’est le même point de vue que le vôtre 😉

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Il s’est rapproché sur la fin de sa vie du montanisme (je ne me risquerai pas à essayer d’expliquer la querelle autour de cette doctrine, je ne comprends à peu près rien à ses tenants et aboutissants) mais rien ne dit qu’il fut excommunié, il est seulement contesté.

        2. heli0gabale

          Dans tout le christianisme primitif il faut faire le tri (c’est normal, c’était un mouvement religieux encore jeune et les chrétiens se cherchaient encore).

    3. Yanka

      Les Gnostiques, qui étaient les « woke » de l’époque, prônaient l’avortement. Le nihilisme toujours renaît de ses cendre.

        1. Dr Slump

          Les Cathares étaient des gnostiques. La gnose a produit différentes sectes avec différentes mise en pratique, certaines obédiences FM sont gnostiques aussi.

          1. Pheldge

            n’importe quoi, les Cathares sont de fameux boulangers pâtissiers du sud ouest, que Theo connait sûrement, qui font d’excellent gâteaux. D’ailleurs, tout le monde connaît le fameux dessert des Cathares. 😉

  4. Aristarkke

    « la distanciation sociale se traduit essentiellement par un suicide social à petit feu » Hier se voyait un duo de photos avant : un jeune homme filiforme, après (deux confinements) : le même nettement plus enveloppé… 😛

    1. Theo31

      En ville le soir, c’est le bal entre le samu et le pompiers. Beaucoup d’accidents domestiques qui sont autant d’appels au secours.

      Mais le pederaste de l’Elysee en a cure, il ne pense qu’à sa réélection.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      C’est bien dans la ligne du transhumanisme : faire de l’homme une entité désincarnée. Présenté comme une libération, c’est en fait une aliénation majeure qui vise à nous priver de tout désir et de toute pensée autonome, de tout moyen d’action non contrôlé.
      Sous couvert de nous « augmenter » et de nous « libérer » des contingences, il s’agit de pouvoir exercer sur nous un contrôle total et absolu.
      cf : « la foi des démons » de Fabrice Hadjadj. L’auteur y met en évidence la perversité radicale d’une vision désincarnée de l’homme.

  5. Theo31

    Une étude très sérieuse montre qu’un ecolo/woke/confiniste sur trois est aussi débile profond que les deux autres.

    Tous ces mongols devraient songer à consulter.

    1. P&C

      Sauf qu’ils font souvent partie des catégories assez privilégiées de la population.
      Un peu comme l’intelligentsia russe de 1910, des fils de nobles et de bourges, qui n’ont jamais côtoyé un paysan ou un ouvrier de leurs vies.
      Même Lénine… noble héréditaire.

      1. Theo31

        Comme les gauchistes des facs, faut pas avoir de problème de fins de mois difficiles pour aller branler les licornes aux frais des pauvres.

        Quand j’étais étudiant, un de ces branleurs était en première année depuis sept ou huit ans me semble-t-il. Ces merdes venaient suite pourrir la vie de ceux qui bossaient pour avoir leur diplôme.

        1. P&C

          7 ou 8 ans en 1ere année ? Même moi, à l’époque, à l’époque gauchiste sauce décroissant, j’ai pas osé… mon père m’aurait tué.

        2. Janus

          Quand j’étais à la fac, un des plus virulents gauchistes de la fac de droit était le fils d’un gros notaire de Deauville. Crane déjà dégarni, petit, gros, je l’imagine aujourd’hui, gras tabellion content de lui et d’une droite molle comme son physique, plus enclin à défendre les intérêts de sa classe que de voler au secours de la veuve et de l’orphelin.
          Evolution sommes toute naturelle chez ces bourgeois chattemite Sic transit…

      2. Gally

        « Même Lénine… noble héréditaire. »
        Euh, pas vraiment non. S’il a bien grandit dans un milieu intellectuellement et socialement privilégié, ses origines étaient tout sauf nobles, un de ses grands-pères étant même un serf affranchi et un autre un ex-juif (ayant tourné à l’antisémite compulsif)

        1. durru

          Ahem… Son père a obtenu l’Ordre St. Vladimir, qui donnait de droit le statut de « noble héréditaire », donc le fils en a bien été un, malgré les origines de ses parents.

          1. Theo31

            Lenine avait des propriétés dont il ne s’occupait que pour faire des procès aux paysans qui les squattaient.

            Seul Staline pouvait se prévaloir d’origines prolétariennes.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      S’ils voulaient vraiment rendre service, ils pourraient appliquer à eux-mêmes leur pulsion de mort.

      1. P&C

        Attendre d’un psychopathe qu’il fasse preuve d’honneur, d’honnêteté, ou qu’il se remette en question est un vœu pieux.

      2. Pythagore

        On m’a rapporté dernièrement le cas d’un jeune qui s’est suicidé afin de se syntoniser avec Gaia.
        L’histoire serait amusante si elle n’était irréversible et tragique pour la famille.
        Qq chose me dit qu’avec l’intensification de la propagande à travers l’edNat, ces cas vont se multiplier.
        Confiez vos enfants à l’état, c’est pour leur bien.

          1. P&C

            Bah, c’est déjà le cas depuis des années. Certains ont même sorti le « capitalisme sacrificiel », de « grands prêtres de l’argent » (pour parler des économistes et des banquiers centraux)

            Du sang pour le dieu du sang, des cranes pour le trône de Huitzilopochtli ?

        1. pabizou

          Voudrais pas insister mais, un con de moins a se reproduire, c’est toujours un peu d’oxygène en plus pour les autres, on fera des économies de corde .

      3. Edoras Horselover

        On pourrait aussi leur suggérer de libérer la planète par un grand sacrifice à la Jonestown… Reste à trouver le futur Jim Jones qui leur enjoindra de le faire.
        Wikipedia nous renseinge d’ailleurs que « La secte revendique également une inspiration communiste et antiraciste. », ça cadre bien avec l’actualité.

        1. P&C

          Jim Jones a détruit sa communauté ainsi que lui même car il en perdait le contrôle, des adeptes commençant à fuir.

          Il faut aussi considérer le degré de sincérité dans l’engagement. Jim Jones était peut être pervers et drogué, je ne sais pas à quel point il croyait dans ce qu’il faisait.

          Les chefs de meutes écolos et wokistes ne le sont pas, l’affaire evergreen l’a montré.

          ça me fait penser à la dernière vidéo de l’observateur, avec son ex décroissantiste végan anticapitaliste… mais boursicoteuse de bitcoins. Or un anti capitaliste n’est pas sensé spéculer en bourse, même sur une crypto… Il en a déduit que certains gauchistes ne le sont en fait que de façade, et seraient des capitalistes effrénés s’ils avaient accès au système.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Toujours la même musique.
            En son temps Voltaire dénonçait l’esclavage et plaçait ses économies dans le commerce triangulaire.

            1. P&C

              Si ma mémoire est bonne, Voltaire était une crevure et un roublard (certains extraits de sa correspondance sont un délice), mais ne jouait pas les pères la morale. Je me trompe peut être…

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Dans son traité sur la tolérance, il est très moralisateur. Il avait beaucoup de morale, pour les autres.

    3. Greg

      J’explique mon désaccord :

      Ils ne sont pas mongols, ils sont victimes d’une école et éducation qui n’apprend plus ni le raisonnement logique, ni qu’il faut vérifier la véracité des données.

      Avec un raisonnement fallacieux et des données fausses, personne n’arrive à rien, même et surtout en partant de nulle part, donc tout le monde arrive au même point en partant de n’importe où, c’est pourtant pas compliqué non de nom !

        1. Greg

          Le nulle part de personne étant le partout de tout le monde, alors que le partout de personne est le nulle part de tout le monde, suivant que vous êtes personne ou tout le monde cela vous mène nulle part ou partout, vous verrez bien une fois arrivé, si vous êtes partout ou nulle part !
          C’est pourtant pas compliqué !!!

  6. Pythagore

    « la peur est actuellement déversée en énormes bidons dodus  »
    Et lorsque qu’il n’y a plus assez de mort en Europe, on nous parle des drames se déroulant en Inde. Curieusement lorsque les chiffres sont rapportés à la population, ils sont bien meilleurs qu’en France. Mais les chiffres sont probablement très largement sous-estimés, si, si. Ah voilà Madame Michu, on vous avez bien dit que les indiens meurent par millions. Restez chez vous et n’oubliez pas de vous faire vvaaaaaaccciiiinnnneerrrr !
    Au fait, j’ai lu hier que ~4% des variants circulants en France viennent apparemment d’Inde. Je croyais que les frontières étaient fermées et que l’on ne pouvait pas aller à plus de 10km. Il me semble que l’Inde est plus éloignée que ca mais mes connaissances géographiques sont limitées.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Ce matin, reportage hallucinant sur RTL… Le chroniqueur dissertait sur toutes les fausses nouvelles ayant circuler sur le virus, expliquant que cela s’expliquait par le peu de connaissance et l’absence de recul. Mais curieusement, il n’a fait aucun lien avec les vaccins, ne se demandant jamais que l’incertitude s’appliquait aussi à eux.
      Pour faire passer la propagande, il devient difficile de cacher que les raisonnements sont hémiplégiques.

    2. hub

      Voilà un bon moment que Ma’ame Michu est la tête de Turc de ce blog.
      Le problème de Ma’ame Michu n’est pas Ma’ame Michu, la pauvre, mais les médias et la doxa environnante. Je suis sûr que Ma’ame Michu, dans le fond, est pleine de bon sens, que ses origines campagnardes n’ont pas disparu sous l’effet du tofu et du quinoa, qu’elle sait reconnaître un con d’un crétin. Mais voilà, ma’ame Michu regarde la télévision.

      1. durru

        « elle sait reconnaître un con d’un crétin »
        « ma’ame Michu regarde la télévision »
        Y’aurait pas comme une contradiction, là ?

    3. Theo31

      Le message est : salauds de pauvres bronzés qui se reproduisent comme des lapins sans avoir les moyens de se soigner.

      La vue du sang et de la mort fait bande les putes à subventions.

    4. douar

      A propos de l’Inde:
      covexit.com/the-covid-crisis-in-india-an-interview-with-dr-dhananjay-bakhle/

      Plutôt rigolo: les classes + aisées préfèreraient se faire traiter avec des médocs chers (Remdesivir) qui marchent mal, plutôt qu’avec des médocs de 3 sous qui sembleraient fonctionner: ceci expliquerait la flambée des cas dans certains états et pas dans d’autres, plus pauvres (Uttar pradesh) et plus peuplés.
      C’est ballot.
      Cela rejoint l’intervention de D.Parola concernant la gestion de la pandémie en Afrique vs Occident.

      1. Pythagore

        Merci je vais lire ca.
        Ce matin, mon fournisseur d’email me renvoie un message de l’unicef, avec appel au don, bien entendu:
        « En quelques semaines, les cas confirmés de COVID sont passés de 15,0‍0‍0‍ à plus de 370‍,0‍0‍0‍ par jour. Au cours des 2‍4‍ dernières heures, plus de 3,4‍0‍0‍ personnes sont décédées des suites ou avec le COVID-1‍9‍. »
        Un peu de maths:
        Taux d’incidence:
        370000×7/1340000000×100000= 193,3
        France: 223,79
        .
        3400/1340000000×1000000= 2,53 par million
        France: 200/66000000×1000000= 3,03 par million.
        .
        Vite faites vos dons….à la France !

    1. Theo31

      Bernard Le comte, les secrets du Kremlin. L’occasion de voir que les cons-munistes, ça ose tout.

      Quand Staline est mort, tous les médecins disponibles étaient au Goulag mais la sécurité de sa datcha était assurée par un champ de mines antipersonnelles.

      1. P&C

        D’où ce passage dans « la mort de Staline » où une soldate de Béria (également experte en f*llations) se charge de chercher de vieux médecins pour soigner Staline suite à son attaque cérébrale.

  7. Dr Slump

    MDR la chronologie du réchaufmique  » donnez-nous juste votre fric ou nous ferons encore pleurer la petite fille !  » 😀
    Merci pour la tranche de rire, ça me fera la journée… enfin, disons la matinée. Juste l’heure en fait.

              1. P&C

                Je me rappelle d’une image où la Greta était guérie de sa mine renfrognée par une levrette couettes empoignées…

    1. sam player

      De je préfère la version en anglais :
      Just Give Us Your money Or We’ll Make The Little Girl Cry Again
      L’impression que c’est une supplique plus universelle plutôt que franco franchouille

  8. zelectron

    Et pendant ce temps là . . . .
    Voyez l’écrasement de l’Hexagone au niveau de son industrie et particulièrement dans les secteurs de la robotique, merci le petit mignon poudré, qui préfère les islamistes aux techniciens et ingénieurs qui pourraient construire la France de demain et enfin de nouveau exportatrice !
    Ne parlons pas des 80% de nouvelles centrales nucléaires qui sont trustées soit par la Chine soit par la Russie . . . les USA, le Royaume-Uni ou la France se partagent les miettes (aucun projet pour cette dernière)
    https://www.youtube.com/results?search_query=2021+pro+robots

  9. Lorelei

    Pourtant, vous savez bien que c’est en arrêtant les aérosols qu’on a refermé le trou dans la couche d’ozone et diminué de fait les cancers.
    C’est bien en triant nos déchets qu’on a limité la montée des océans et évité aux îles du Pacifique de disparaître sous les eaux.
    L’air est maintenant plus pur chez nous, tant pis s’il est plus pollué en Asie.
    Vous savez maintenant que le lait est raciste et qu’il faut arrêter d’en boire. On diminuera ainsi également la pollution due au méthane des vaches.

      1. Theo31

        Le Krakatoa a expulsé en août 1883 en trois jours 40 km cubes de matieres et d’acide sulfurique qui se sont répandus sur toute la planete. L’acide bloque les rayons solaires, la température baisse et la pluiviometrie augmente. Ce qui provoque des désastres pour l’agriculture.

        Le plus gros pollueur est Gaia mais chut, fait pas le dire.

  10. Mildred

    L’envie de pénal ayant remplacé l’envie de pénis, il est normal d’en conclure qu’il faut se faire stériliser d’urgence !

  11. pabizou

    Toute cette clique de décérébrés représente 15% de la population, gueule comme 50% et on voudrait nous faire croire qu’ils font la quasi unanimité, n’y aurait t’il pas des coups de pieds au cul qui se perdent, en attendant mieux

    1. P&C

      Ce sont les minorités agissantes qui font l’histoire.
      Lénine et l’intelligentsia, non la masse des moujiks… sinon, il y aurait eu redistribution des terres, mais pas de communisme.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        « Ce sont les minorités agissantes qui font l’histoire. »
        Tout dépend de ce qu’est l’histoire.
        Les anonymes qui se sont levés tous les matins pour nourrir leur famille avec l’espoir de leur préparer un avenir représentent une lame de fond qui a produit, construit et transmis. Ils ont survécu malgré les minorités agissantes qui ont prospéré à leurs dépens. Ils sont le vrai moteur du progrès et la vraie finalité de nos organisations sociales, mais ils sont aussi les oubliés de l’histoire. De ce point de vue, selon le mot de Maurras, l’histoire est une vaste conspiration contre la vérité.

            1. Dr Slump

              Ils sont fondé ce qui a permis les évolutions techniques futures. C’est déjà du boulot de maîtriser le feu, et la chasse armé de silex. Il fallait des capacités qu’on serait bien en peine de trouver aujourd’hui.

              Et je rebondis sur les progrès technologiques, que tout le monde confond allègrement avec évolution tout court, alors qu’on peut se demander si l’humain a vraiment évolué au cours des derniers siècles. Intellectuellement, culturellement, socialement, psychiquement, spirituellement… je ne trouve pas d’exemples. Détrompez-moi?

              1. Husskarl

                Je pense qu’il faut regarder la production de nouvelles idées, de philosophie, de grandeur d’âme.
                Je crois que les humains ont regressés en eux même et progressé en leur extérieur (technologie). Ce sont de jolies coquilles vides.

              2. MCA

                @Dr Slump 6 mai 2021, 8 h 57 min

                « je ne trouve pas d’exemples. Détrompez-moi? »

                Avec plaisir, mais attention ce site est addictif.

                Enjoy it 🙂

                https:/ /www.youtube.com/channel/UCvRgiAmogg7a_BgQ_Ftm6fA

  12. pabizou

    Oui, quand la majorité ferme sa gueule, sinon très minorités elles s’écrasent et disparaissent . Ce n’est pas parce que l’histoire te fourni des tas d’exemples, qu’on doit considérer que c’est inévitable . Surtout que lorsque tu regardes en arrière tu perds de vue les différences avec le présent . Entre aujourd’hui et ton exemple, regardes l’évolution ne serait ce que de l’info et dis moi qu’il n’est pas possible que ça modifie les choses . La seule chose qui est constante c’est la trouille des conflits et du jugement social et il suffit de pas grand chose pour qu’elle disparaisse quand les gens sont a bout de patience . Ce qui ne devrait pas tarder après 14mois de conneries.

  13. douar

    HS mais ne boudons pas notre plaisir en voyant les résultats des élections en Espagne.
    lesechos.fr/monde/europe/la-victoire-ecrasante-de-la-droite-aux-elections-regionales-de-madrid-annonce-un-changement-de-cycle-en-espagne-1312530

    Isabel Díaz Ayuso a gagné, Iglesias (Podemos) abandonne la politique (on le retrouvra dans une ONG?).
    Pour rappel, Isabel Díaz Ayuso à Madrid, a été beaucoup plus libérale dans la gestion du Covid que beaucoup de région, avec de bons résultats.
    Avec un taux de participation en forte hausse.
    Bien joué.

      1. pabizou

        Sérieux, ça t’étonnes que le camp du bien aux 100 millions de morts préfère parler d’autre chose quand il prend une veste?

      2. durru

        Ces élections n’apparaissent pas non plus dans la liste d’évènements récents sur Wikipédia. Est-ce qu’on aurait eu droit au même traitement avec un résultat inverse ? Poser la question c’est y répondre 😀

    1. Dr Slump

      Ah oui, très bonne nouvelle. Les gauchistes au pouvoir ont tout fait pour diaboliser le parti de Ayuso, calomnies, diffamation et coups montés, bref, leurs tactiques habituelles, mais il y a un peu de justice quand même.

      1. Pythagore

        +1
        Voir l’excellent article sur contrepoint. Le niveau de violence de cette gauche pacifique est proprement hallucinant.
        https: //www.contrepoints.org/2021/04/18/395497-elections-a-madrid-isabel-diaz-ayuso-face-a-une-gauche-radicalisee

    2. durru

      HS ? Peut-être pas tant que ça… C’est la réponse du berger à la bergère, la populace donne son avis aux injonctions des confinistes et autres wokes.
      Le côté le plus spectaculaire de ces résultats, je trouve, c’est l’implosion des Ciudadanos, qui disparaissent complètement du paysage politique à Madrid, après avoir été la troisième force, coude-à-coude avec les deux partis « historiques ». Serait-ce en rapport avec leur coup de poignard dans le dos ?

      1. P&C

        « Ciudadanos … est un parti politique espagnol de centre droit, se définissant comme centriste, constitutionnaliste, progressiste et libéral »

        Les Marcheurs locaux.

        1. Dr Slump

          « centriste, constitutionnaliste, progressiste et libéral »
          Comment dire… euh, LOL ?! Je ne trouve rien de mieux.

          1. P&C

            Ben LREM se présente aussi comme centriste (c’est les modérés du PS, LR, et UDF réunis), constitutionnaliste (un peu), progressiste (beaucoup, pas de culture française, photos gay friendly, toussa), et libéral (oui, la Macronie est libérale… c’est elle qui le dit. Leurs détracteurs les trouvent ultra libéraux).

            Du coup, lorsqu’on me présente un parti qui partage ces critères, ma première hypothèse est d’en faire des macronistes bis.

              1. P&C

                Oui, constitutionnaliste…

                huffingtonpost.fr/2018/06/21/reforme-constitutionnelle-la-deputee-lrem-isabelle-rauch-veut-feminiser-la-constitution_a_23465247/

                nextinpact.com/article/29969/108601-un-depute-lrem-veut-faire-reference-aux-lois-dasimov-dans-constitution

                valeursactuelles.com/politique/des-deputes-lrem-veulent-une-constitution-en-ecriture-inclusive/

                Et puis la dernière trouvaille d’y insérer des trucs sur l’écologie.

                Tu vois, ils sont très attachés à la constitution… au point de vouloir la réécrire.

            1. durru

              Pour l’Espagne, le sens du mot « constitutionnaliste » est de garder l’unité du pays, contre les tendances séparatistes des uns et des autres.
              De fait, ce parti (Ciudadanos) est apparu à Barcelone pour s’opposer justement aux partis séparatistes et face à l’inanité (et à la corruption) des partis « historiques ».
              Aucun rapport avec nos marcheurs, pour lesquels le mouvement est le but même de leur action, comme pour tout totalitaire qui se respecte.

            2. durru

              Sinon, les Cs espagnols sont libéraux en économie, pas comme nos énarques. Faut se renseigner un minimum et aller au-delà des étiquettes.

    3. heli0gabale

      Dieu que ça fait plaisir, voir une droite moins molle et moins traître gagner ça devient inespéré, surtout en Espagne où la gauche est parfaitement dégueulasse et se croit tout permis.

      1. pabizou

        La gauche espagnol n’est ni plus ni moins dégueulasse que les gauches d’ailleurs, elles sont toutes comme ça .

  14. heli0gabale

    Les US ont connu par trois fois au cours de leur histoire un « Great Awakening », un grand réveil religieux protestant.

    Peut-être que je me trompe mais j’ai bien l’impression qu’ils sont en train de vivre un quatrième Grand Réveil sous une autre forme.

    Je pense à ça parce que le nom « woke » n’est pas innocemment choisi (on pourrait même appeler ce mouvement The Great Awokening).

    Comme les autres réveils il se caractérise par une profonde ferveur religieuse (sur Twitter on trouve des images hallucinantes de baptêmes sur les lieux de la mort de George Floyd).
    Mais contrairement aux autres réveils, celui-ci contient les germes d’un totalitarisme terrifiant, moins de protestantisme et plus de gauchisme (c’était déjà un peu le cas durant le troisième), toute sa théologie est basée sur la haine de l’Occident et des occidentaux et surtout il fait complètement déborder le fait religieux dans le fait politique de façon assez inédite.

    Si une crise économique arrive, j’espère vraiment qu’elle fera retomber ce truc comme un soufflet.

    1. Pierre 82

      @heli0gabale
      Merci beaucoup pour cette référence aux trois « Great Awakening » dont je ne connaissais pas l’existence, car très peu connaisseur de l’histoire américaine.
      Je me demandais d’où venait ce mot utilisé « woke », et là, tout de coup, ça s’éclaire comme une évidence.
      Évidemment, c’est une référence à ces grands mouvements fondateurs de l’Amérique, qui a sa propre histoire, et qui s’est détachée de l’Europe dès le début des colonies (loin des yeux, loin du cœur).
      Très intéressant.

      1. heli0gabale

        J’ai cherché l’origine du terme (je pars du principe que j’ai toujours trouvé vrai qu’il n’y a pas de génération spontanée, tout vient bien de quelque part) et j’ai rien trouvé de satisfaisant.

        Il y aurait des premières occurrences à la fin du XIXème siècle et dans les années 60, mais ça s’arrête là.

        Pourtant, ces premières occurrences tombent en plein période du troisième Grand Réveil qui avait déjà un versant très politique.
        Ça expliquerait pourquoi ce mouvement se répand si bien : le contexte politique et religieux y est favorable (en Europe et particulièrement en France on met la religion de côté et on se dit que ça sert à rien en pensant que tout le monde sur Terre fait la même chose et c’est une grande erreur à mon sens).
        Ce qui explique aussi le contexte sociologique avec la multiplication de chapelles wokes comme il y a eu une multiplication de courants protestants.

        Je me trompe peut-être mais ça colle beaucoup trop bien pour ne pas être vrai (si quelqu’un m’apporte une très bonne contradiction je prends, je suis curieux).

        1. durru

          J’avais lu quelque part un argumentaire très détaillé sur les origines du terme « woke », mais malheureusement je n’ai plus le truc sous la main. Je vais voir si je le retrouve…
          En gros, l’idée serait que le mot soit à l’origine un terme d’un des nombreux argots américains (et plus particulièrement, d’une communauté noire) qui a été mis en avant pour les besoins de la cause. Le souci étant que ses origines sont elles-mêmes cause de divisions au sein du mouvement, bien sûr.
          Je n’ai pas la certitude que ça soit la bonne explication, mais à l’époque ça m’a semblé que tout se tient, en tout cas mieux que n’importe autre proposition.

          1. heli0gabale

            Oui j’avais trouvé la même chose, que c’était du slang afro-americain apparu à l’époque des droits civiques, ce qui collerait avec à la question sociale qui a accompagné le troisième grand réveil.

            Si vous trouvez l’argumentaire je prends.

            1. P&C

              Bah, dans un monde où Dragon Ball est interdit de diffusion car sexiste et de problème de diversité, tout est possible.

              Concernant les conflits entre les wokes

              1. Aristarkke

                Pourtant Bulma y est loin de jouer la ravissante idiote de service et Son Gôku ne cherche pas à l’embrasser à la moindre occasion…
                Il est vrai qu’en revanche, pour Son Gohân, elle se laisserait faire mais lui est complètement gynophobe…

                « c’est un dessin animé pour enfants ici ! »

  15. Jacques Huse de Royaumont

    La culture de la mort de l’occident atteint une phase aigüe. L’enjeu est de savoir si nous y survirons en tant que civilisation ou pas.
    Au delà de ce constat, comment, à notre place et avec nos moyens, prendre notre part à ce combat ? Rester à l’écart semble illusoire et de toute façon peu satisfaisant moralement. L’avalanche nous emportera dans sa chute.

    1. P&C

      Certes, mais devons nous pour autant regretter les personnages hauts en couleurs produits par cette civilisation, comme le Baron Ungern ?
      (j’ai découvert ce type sur Herodot.com… et j’ai tout de suite accroché. J’ai acheté le bouquin de mémoires parlant de ce gus. Quel personnage fantasque).

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Je ne connaissais pas…
        Mais ce genre d’enfant terrible de notre civilisation sont autant d’exemple du refus de la médiocrité.

          1. P&C

            une adaptation française de Perchine. En pdf pour le moment, ais je compte m’acheter une édition physique.
            Le mabire, je ne connais pas. Que vaut-il ?

            1. Le Gnôme

              Bof, c’est du Mabire, c’est bien quand on est ado et qu’on veut rêver, c’est exact historiquement, mais c’est un peu boursouflé.

    2. singedupommier

      Bonjour,

      « Au-delà…., …moralement ». Vous écrivez mieux que je n’aurais su faire.
      Mais de manière pratique, oui, que faire? Je cherche mais je ne trouve pas.. 😉 -( Histoire de cherchez et vous trouverez)
      Quelqu’un aurait-il une idée ? – Réaliste, s’entend?
      Je vous remercie pour vos réponses sensées que j’espère nombreuses.

      1. MCA

        @singedupommier 5 mai 2021, 15 h 14 min

        « que faire? »

        C’est exactement la question que se posaient les passagers restés lucides à bord du Titanic qui sombrait.

        La réponse est que seuls ceux à bord des canots ont survécu, autrement dit, une faible part.

        Il vous appartient donc de trouver un canot sachant qu’il n’y en aura pas pour tout le monde.

        Et comment trouver un canot ?

        La réponse est ici :

        « Survivre à l’effondrement économique  » de Piero San Giorgio.

    3. André Rosa

      L’école libre est mon engagement politique: des lieux d’étude et d’éducation, dans des petits établissements pleins de joie.

      On y trouve nombre de ces «anonymes qui se lèvent tous les matins pour nourrir leur famille avec l’espoir de leur préparer un avenir», pour reprendre vos propres mots, cher Jacques HdR.

      Chaque jour, nous devons exercer notre conscience morale et politique, défendre notre liberté intellectuelle, pédagogique, éducative.

      Et le coût de revient étant deux fois moindre que l’E.N. c’est aussi un bonne manière de rectifier l’allocation des ressources : ainsi nous sommes des « bienfaiteurs » de la France, même si nous ne représentons qu’une goutte d’eau comparés à l’océan de la gabegie étatique.

    4. Greg

      Un enfant, vous lui dites mille fois que le feu ça brûle, tant qu’il ne s’est pas brûlé à la bougie il ne vous croit pas.

      Les suivants assumeront leurs conneries, à 50 ans passés à être resté honnête, travailleur, à avoir respecté les lois et payé toutes les taxes, je ne dois rien à personne, et je deviens un pur égoïste : ce qu’il adviendra à mes descendants avant leur mort inéluctable ne m’intéresse pas du tout, tant que ma vie vaut encore la peine d’être vécue je me lève le matin et fais ce qu’il faut quand il faut, et un jour j’en aurai marre et le rapport souffrance / plaisir changera assez et je ne vivrai plus, et les suivants se démerderons, comme je l’ai fait.

      Pourquoi se prendre le chou, alors qu’on peut réécouter l’Homme à tête de chou et ses Variations sur Marilou ?

  16. Ba

    Sur le calendrier de déconfinement, je vous propose de regarder la dernière vidéo de Regards Libres.

    Je retiens que le « déconfinement » vise à nous faire penser à une grande mansuétude du gouvernement qui nous accorde nos vacances d’été, avant de nous reconfiner en septembre 🙁

    https://youtu.be/yUbMkmzZkgQ

    1. Theo31

      Bien sur, il faut empêcher les gilets jaunes et les bonnets rouges de redescendre dans la rue par tous les moyens. Le gouvernement fera passer tout plein de trucs dégueulasses au mois de juillet comme l’ecotaxe.

    2. MCA

      Le « gvt » pratique l’ingénierie sociale depuis le début (merci McKinsey).

      Il applique le principe énoncé par Napoléon :

      Le mal il faut le faire tout d’un seul coup et le bien il faut le lâcher progressivement par petites doses (d’où ces calendriers ubuesques sortis d’esprits pervers).

      Mais le pire dans l’histoire c’est que nous allons assister à un syndrome de Stockholm généralisés; les populations terrorisées et martyrisées depuis un an vont se mettre à adorer leurs bourreaux alors qu’elles devraient les pendre.

      1. Dr Slump

        « Le mal il faut le faire tout d’un seul coup et le bien il faut le lâcher progressivement par petites doses »
        J’ai rarement lu rien de plus immoral. En gros c’est comme ça que procèdent les sadiques et les manipulateurs pervers, et c’est une inversion totale des valeurs.
        Le mal il faut éviter le plus possible d’en causer, et faire le plus possible le bien. Pour cela il faut commencer par laisser chacun s’occuper de son propre bien.

        1. MCA

          @Dr

          Il y a un début à tout.

          « c’est comme ça que procèdent les sadiques et les manipulateurs pervers »

          Hé oui, tu as tout compris de ce que nous subissons depuis plus d’un an, avec comme cerise sur le gâteau de faire passer en douceur un wagon de mesures liberticides qui ne seraient jamais passées sans heurts en temps normal (du moins on peut l’espérer).

          J’ai tjs trouvé très intéressant de connaître les ficelles et d’observer comment ils les mettent en œuvre.

          Au menu du programme la prochaine expérience intéressante :

          utilisation par le camp du bien de la haine des picousés envers les rétifs désignés comme les vecteurs de la bestiole pour faire plier ces derniers.

          Le coup d’envoi sera donné par les merdias quand 80% de la population aura cédé à la pression et que le cafard à écharpe rouge sortira du bois pour ouvrir son clapet au 20h00.

          Au menu du programme suivant la réaction des picousés quand les effets secondaires délétères commenceront sérieusement à se faire sentir et qu’ « en même temps » les variants commenceront à les infecter.

          RDV pris…

          J’ai lu pas plus tard qu’hier que Pfizer comptait utiliser la technique de l’ARN messager pour les vaccins contre la grippe.

          Comme quoi si vous n’en avez pas voulu pour le covid, vous l’aurez pour la grippe…

          D’ailleurs je me demande à terme si TOUS les vaccins ne vont pas passer par l’ARN messager et comme certains vaccins sont obligatoires, ils vont bien finir par arriver à nous inoculer leurs saletés.

          1. durru

            « utilisation par le camp du bien de la haine des picousés envers les rétifs désignés comme les vecteurs de la bestiole »
            Oui, je l’ai déjà entendue celle-là, dans la version « ils font augmenter le nombre de variants ». Dans l’hypothèse que les Français ne seraient pas des poissons rouges (à vérifier, quand même), la réponse est très, très simple : rappeler la campagne « les antibiotiques, c’est pas automatique ». Lancée, n’est-ce pas, pour réduire le volume de médicaments utilisés afin de garder leur efficacité 😀

            1. MCA

              Hier j’en ai lu une superbe et imparable à balancer aux picousés qui te reprocheraient de ne pas l’être, je dois avouer qu’elle m’a bien fait rigoler :

              Se faire « vacciner » c’est participer à une expérimentation sanitaire et comme dans toutes expérimentation il faut un groupe témoin, au risque de la santé je me sacrifie pour faire partie du groupe témoin… :mrgreen:

  17. Murps

    J’avais perçu LREM comme un avatar du PS : écolomarxiste étatiste tendance vivre-ensemble festif.
    Mais bon, on peut parfaitement le voir comme un parti épris de la notion de liberté, ultralibéral et ami des banquiers. Chez les progressistes, les faits ont une signification très relative, comme en science postmoderne.

    Sinon quel scandale que ce bouquin soit proposé sur un gafa et pas vendu en porte à porte par des VRP en vélo électrique :
    https://www.amazon.fr/Lhumanit%C3%A9-dispara%C3%AEtra-d%C3%A9barras-Yves-Paccalet/dp/2081285088

  18. Yanka

    Les statistiques et les modèles prédictifs commencent à me faire un peu peur, non en tant qu’outils, mais en tant qu’outils prédictifs présentant la prédiction non comme une hypothèse de travail, mais comme une vérité, donc une science. Pas mal de zététiciens sont embarqués dans ce truc. On a affaire à des dogmatiques. Il y en a de plus en plus, partout. Je les traque volontiers pour les déconfire. Je suis aussi quelqu’un qui doute (le doute est une méthode critique), mais je doute avec Montaigne, raisonnablement, et je doute de moi-même, de mes opinions en premier lieu. Ça ne me dérange pas que Dieu (ou Le Grand Gludu Bleu) existe pour certains et qu’ils y croient, pourvu qu’il ne l’assènent pas et ne cherchent pas à me détruire pour mon scepticisme ardent et mon paganisme sentimental. Il y a moyen de blaguer là-dessus, mais au-delà de certains délires manifestes, ces modèles prédictifs mènent volontiers à des catastrophes. Le confinement et toute cette politique fondée sur la peur sont tout de même partis du fameux modèle anglais qui prédisait des hécatombes (sans faire de relations entre le grand âge et l’état de santé déplorable de 99% des victimes du covid). Ça nous a coûté des milliards et ça continue, en plus de provoquer des ruptures anthropologiques en cascade. C’est pour cette raison que je suis attentif aux travaux de Reiner Fuellmich en vue d’un Nüremberg du covid.

    1. Yanka

      Bien que climato-sceptique (sur l’origine anthropique du RC) J’aime beaucoup Jean-Marc Jancovici (le personnage, sa pédagogie, son humour) et je prends pour type sérieux, digne de confiance. Mais pour la raison dite ci-dessus, je me méfie de ses graphiques quand ils se veulent prédictifs, qui pis est sur le moyen et long, voire très long terme. Je ne dis pas qu’il raconte des bobards, ni qu’il le fasse sciemment (agenda nucléaire caché, par exemple), mais je le pense dogmatique dans son domaine (l’énergie) quand il sort des réalités statistiques pour faire de la prédiction. Parce que les modèles ne peuvent tenir compte des risques, des accidents, qui foutent tout par terre. Pour que le modèle fonctionne, il faut faire abstraction des accidents, des hasards heureux ou malheureux de l’histoire. Or, l’histoire nous apprend justement que tout procède par accidents et ruptures. Un exemple tout bête. On aurait eu à disposition un modèle prédictif pour la politique nucléaire de l’Allemagne à partir des années 70. Ce modèle aurait conclu que, etc. Sauf que dans la réalité, le modèle a été rompu par le renoncement soudain de l’Allemagne au nucléaire, à cause d’un événement très lointain : la catastrophe nucléaire de Fukushima (aucun mort à ce jour, rappelons-le). Des exemples pareils, il y en a par milliers, dans tous les domaines. Mais nous avons des statisticiens de profession (genre Berruyer, des « Crises », un actuaire) qui continuent à modéliser et à nous asséner leurs vérités et dogmes moisis. On se rappelle que Berruyer, au début de la crise du covid, a produit un énorme caca nerveux et une vingtaine d’articles longs comme le bras, à charge, contre le « charlatan » Didier Raoult, dont le crime était de n’avoir pas soumis sa chloroquine, vieille comme le monde, à l’étude randomisée en double aveugle, ce dogme des zététiciens. J’en étais sidéré et ulcéré à la fin, surtout que je ne connaissais pas au départ le Pr Raoult, mais bien Berruyer dont j’apprécie les analyses sur l’Ukraine), mais que, comme toujours, j’ai eu besoin d’écouter le charlatan en question, pour entendre ses arguments, et que si j’ai découvert un type assez orgueilleux, donc parfois agaçant de ce fait, j’ai aussi découvert un bonhomme rationnel, plein de bon sens, et qui s’intéressait à l’épistémologie, avait lu le lumineux Feyerabend et son « Contre la méthode, Esquisse d’une théorie anarchiste de la connaissance. ». La faquin dans l’affaire, et le charlatan, c’est Berruyer, pas Raoult.

      1. P&C

        Berruyer est un actuaire, ça peut jouer dans sa vision des choses.

        La prédiction est un exercice difficile, surtout pour les longues périodes de temps.
        Autant prédire la météo du lendemain peut se faire sans trop de risques de se tromper, autant celle de l’année prochaine…
        Vu la tonne de variables en jeu, la vérité est qu’on ne sait pas comment le climat va évoluer sur le long terme, et cela, même Janco le rappelle. Mais on peut tout de même faire des tendances.
        Et ce n’est pas une excuse pour ne rien faire, car il n’y a pas de bouton reset : si le résultat ne nous plait pas, on ne pourra rien y faire.

        1. Yanka

          J’entends bien, mais l’écologiste de droite que je suis (pragmatique, non dogmatique) a bien du mal à croire que le petit homme puisse bouleverser un système aussi complexe que le climat par son activité. Si le climat était une chose stable à travers les âges, son évolution inquiéterait, de fait. Nous en sommes loin. J’ai beau m’intéresser au sujet, nul n’arrive à me convaincre que si le climat se réchauffe, c’est la faute à l’homme avec ses petites voitures et ses petits navions. Que l’homme salope et pollue, évidemment. Mais qu’il puisse modifier le climat… ! Quand j’étais plus jeune, le péril écologique, après les centrales nucléaires, c’étaient les pluies acides. Le péril a fait long feu. Ensuite y avait des trous haineux dans la couche d’ozone, on allait tous griller comme des fourmis sur un poêle ! Ce péril-là aussi a fait long feu. Maintenant, c’est l’angoisse du réchauffement climatique, la culpabilisation à gros jets. Des gens cessent de se reproduire pour « sauver le climat », mais pas au Nigéria, chez les p’tits Blancs de l’Ouest, déjà bien peu nombreux ! Je vis sobrement et suis plutôt pour la décroissance (trop de bruits, de mouvements, d’obèses, d’arrogants cravatés), mais je suis pour les choix personnels et non les contraintes, pour la pédagogie et non la culpabilisation et l’angoisse. J’ai pitié parfois de la pauvre Greta T., car je pense qu’elle a réellement peur, même si je pense qu’elle a tort (mais elle a 16 ou 17 ans, moi entre 55 et 60). Si le RC est vraiment ce qu’on dit, pourquoi n’arrête-t-on pas tout de suite les aberrations comme les courses de voitures, par exemple, ou ne planifie-t-on pas l’arrêt de cette autre aberration qu’est le tourisme de masse ? Mais non, c’est moi avec ma modeste Clio qui nique le climat, je dois être châtié, montré du doigt ! C’est moi avec mes trois bûches hivernales dans la cheminée qui fout le boxon ! Et là-dessus on rase des forêts pour dresser des éoliennes, dans le même temps qu’on apprend que la forêt amazonienne émet désormais plus de CO2 qu’elle n’en absorbe ! C’est du grand n’importe quoi !

            1. André Rosa

              P&C «La culpabilisation du petit blanc fonctionne… ça doit être le fond chrétien.»

              Non, le sentiment de culpabilité est humain et a toujours existé, quoiqu’en disent certains Modernes et les Romantiques qui ont fantasmé un homme païen libéré de la conscience morale.

              La culpabilisation, de soi-même ou d’autrui, est un péché, comme la médisance. Elle relève d’un manque de chasteté, c’est-à-dire de respect d’autrui. Psychologiquement, c’est une manipulation perverse.

              Le christianisme, lui, apporte le pardon. Il suffit de pousser la porte d’un confessionnal pour l’expérimenter. (Courage, mes frères !) Reconnaître qu’on est pécheur c’est seulement chercher la vérité, ni plus, ni moins.

          1. Grosminet

             » a bien du mal à croire que le petit homme puisse bouleverser un système aussi complexe que le climat par son activité »
            C’est pour moi une évidence. Retenez une chose simple : quand vous payez des gens à faire des trucs, eh ben ils vous font des trucs :
            – vous payez (grassement) une tartine de parasites à siéger au parlement européen, en juste retour ils vous chient des résolutions et des règlements tous plus inutiles les uns que les autres.
            – vous avez une très grosse entreprise et vous payez des responsables sécurité et autres sert-à-riens, ils vont vous pondre des normes internes toutes plus connes les unes que les autres.
            Pour le GIEC c’est pareil, ils sont payés pour prouver que l’homme change le climat, donc l’homme change le climat. Ajoutons à cela le fait que pour les médias la peur est un bon argument de vente, plus un petit peu de culpabilité judéo-chrétienne (l’homme est pêcheur par nature) et voilà, le RCA se vend comme des petits pains.

            1. Pierre 82

              J’ai une petite anecdote à ce sujet: à l’époque où le réchauffement climatique faisait partie du bruit de fond, qui n’inquiétait pas encore beaucoup de monde parce que la mayonnaise n’avait pas encore pris, je n’avais pas d’opinion bien arrêtée sur le sujet. En fait, je m’en foutais.
              Et un jour, croyant bien faire, ils se sont mis à nous raconter que les prouts des vaches avaient une influence massive sur le climat…
              Une fois la première surprise passée, et la vérification qu’on n’était pas le premier avril, et que l’info ne venait pas du Gorafi, j’ai commencé à me demander quel était ce gag du RCA. Un jour, je suis tombé sur une vidéo d’Istvan Marko, et tout s’est éclairé: on se foutait bel et bien de notre gueule.
              C’était le trou de la couche d’ozone puissance 100. Rappelons que ce trou était causé par les CFC (idée ridicule, ne serait-ce que par la quantité infinitésimale que ces CFC représente dans la haute atmosphère), et qui avait était résolue d’un seul coup en changeant les fluides caloporteurs de nos frigos. Rien que cette idée est grotesque, simple question d’échelle. Comme si on me racontait qu’une mouche s’est posée à un mauvais endroit, causant ainsi la rupture d’un barrage. Ridicule.
              Et depuis lors, plus personne n’a réussi à me convaincre. Surtout les crétins qui vous déroulent des tableaux de chiffres invérifiables avec des bibliographies à ne plus savoir où les mettre (parce que la rigueur scientifique, maintenant, consiste exclusivement à noyer les contradicteurs sous des tonnes de chiffres dûment estampillés provenant d’universités diverses)

                1. Pierre 82

                  La science en serait-elle réduite à considérer Jurassic Park comme une source fiable, et donc une preuve irréfutable? Quand je disais que les sciences sont en état de putréfaction avancée.

            2. Guillaume

              « C’est pour moi une évidence. Retenez une chose simple : quand vous payez des gens à faire des trucs, eh ben ils vous font des trucs »
              En plus de faire des trucs, ils sécurisent aussi leurs sources de financement : La taxe carbone est un bon exemple .Mais j’aime bien citer l’exemple de Copie France, qui commencent à ne pas plus passer inaperçus.

          1. pabizou

            Le pire dans tout ça c’est quand même de ne pas s’apercevoir que si on a pu s’adapter alors qu’il n’y avait rien ou pas grand chose nous ne sommes plus dans ces conditions là et que les progrès qui nous ont permis de vivre mieux, plus longtemps devraient nous permettre de faire la même chose si Gaïa nous fait un caca nerveux . Le problème ne serait il pas avant tout que tout est bon pour financer les parasites et qu’on en arrive à quantifiable devient synonyme de taxable, alors quand en plus ça permet la survies des pires idéologies, pourquoi se priver?

          2. P&C

            Ce qui va être intéressant sera le cout de cette adaptation.

            Contrairement à l’escrolo moyen , je ne crois absolument pas à la disparition d’homo sapiens, qui est une espèce tellement ubiquiste.
            Par contre, la réduction du nombre d’individus, de leur niveau de vie, et la simplification des sociétés, ça oui… car ça c’est déjà vu. Mais il n’y a pas besoin de catastrophe écologique pour avoir ça.

            1. durru

              « la réduction du nombre d’individus, de leur niveau de vie, et la simplification des sociétés, ça oui »
              Le Sam il a raison, pour un esprit scientifique, ça fait peur…

              1. P&C

                Je ne vois pas pourquoi… tout simplement parce que ce genre d’évènement est arrivé pas mal de fois dans l’histoire de l’humanité.

                Prends l’empire maya par exemple : sécheresses, chute des rendements agricoles, guerres intestines…
                Les villes sont abandonnées, et ils reviennent à une civilisation de villages dans la foret. Ca ne s’est pas fait d’un coup ni uniformément, mais ça s’est fait…
                La démographie, la technologie, le niveau de vie, ont baissé… ce qui a permis aux Aztèques, alors en pleine bourre, de prendre le lead dans la région.

                Et la fin de l’empire romain d’occident…
                Chute incroyable du niveau technique et de connaissances qu’il faudra des siècles pour rattraper.
                Rome, quand à elle, passe d’un petit million d’habitants à… 30000. Le forum romain sert de pâturage à chèvres.
                Et circuler à l’époque était une gageure, vue que les campagnes étaient infestées de bandes de maraudeurs… (dont les fameuses bagaudes).

                Et bien sur, tu as le cas d’école de la variole qui a tué 90% des populations amérindiennes et détruit des civilisations entières sans que un conquistador n’y foute les pieds.

                1. Pheldge

                  ah ouais,les bagaudes, au début de notre ère, en l’an 2 … depuis on connait les célèbres bagaudes de l’an bis, ouais !

                  1. P&C

                    « Les bagaudes étaient, dans l’Empire romain, le nom donné aux bandes armées de paysans sans terre, d’esclaves, de soldats déserteurs et de brigands qui rançonnaient le nord-ouest de la Gaule du III e au V e siècle »

                    ça a duré un peu longtemps que l’an 2… et ce n’était qu’un partie des bandes de brigands et autres raiders à la recherche d’opportunités.

                    1. Pheldge

                      euh, il y avait un jeu de mot habile, fin et délicat comme je sais les faire, serais-tu passé à côté, pour me répondre de la sorte ?

                2. durru

                  Tout d’abord, parce qu’il y a une (énorme) différence entre UNE société (les Mayas, les Romains) et LES sociétés. Jamais dans l’histoire de l’humanité il n’a été constaté un écroulement généralisé, partout et en même temps. Ça serait d’ailleurs complètement illogique, vu qu’il faut des circonstances exceptionnelles pour arriver à cela.
                  Je reviens sur ce que je disais plus tôt, sur un autre fil : aujourd’hui, la folie auto-destructrice n’est présente que dans les sociétés occidentales, même les pays de l’Europe de l’Est semblent beaucoup moins touchées, sans parler de l’Asie qui n’a strictement rien à faire de nos lubies.
                  Donc, il est possible que la France passe par une phase « Mad Max » (par exemple), mais que ça soit vrai pour toute l’humanité, je n’y crois pas une seule seconde.

                  P.S. Je mets un bémol à l’analyse sur l’Empire Romain. Les structures politiques ont survécu à Byzance, tandis que les connaissances techniques n’ont pas été perdues, mais simplement hors d’usage pour la masse de la population. Pas du tout le même schéma que les Polynésiens ayant perdu les connaissances de navigation ou les Mayas ayant perdu leurs connaissances astronomiques (par exemple).

                  1. P&C

                    @Durru
                    Oui, je suis d’accord, jamais toutes les sociétés humaines ne seront tombées en même temps.
                    Je souscrit aussi au fait que, même dans un monde retombé en mode mad max, y aura toujours des endroits qui s’en sortiront mieux que d’autres.
                    Et même dans l’empire maya qui se croyait être la totalité du monde de son époque, vu de sa perspective (« la terre entre deux eaux »), toutes les cités ne sont pas tombées en même temps. Certaines, mieux situées, mieux dirigées, etc… ont tenu plus longtemps que les autres.

                    +1 également sur la folie wokiste/décadente de l’Europe, qui n’atteint pas le reste du monde.

                    1. Higgins

                      J’ai lu cette semaine que le gouvernement mexicain s’excusant du tort causé aux Mayas. On nage en plein délire.

                3. Aristarkke

                  « tu as le cas d’école de la variole qui a tué 90% des populations amérindiennes »
                  Echange constructif et win win : nous leur avons apporté la variole et ils nous ont refilé la syphilis…

        1. Yanka

          Ah ! ne m’en parlez pas ! Il m’a rendu fou ! L’actuaire depuis son petit bureau parisien qui prétend débunker le 9/11 des complotisses à coups de graphiques ! Voici 8 ou 9 ans, je me suis farci des heures et des heures de vidéos et de documentations sur le 9/11 afin de trouver des arguments définitifs pour confondre les… complotisses ! Et c’est moi finalement qui ai été plus que troublé par les preuves d’inside job, notamment sur quelques lois fondamentales de la physique violées à plusieurs reprises ce jour-là et jamais plus depuis, nulle part.

          Je pense que Berruyer a voulu se faire accepter par les « mainstream media », après avoir été traîné dans la boue pour son courageux suivi de la crise ukrainienne, depuis le départ. Il a comme ça des pulsions. Ses articles en rafales contre Raoult participent du même schéma. Il ne critique pas : il s’acharne à dépecer. C’est cela qui met la puce à l’oreille. On se dit qu’il a son propre agenda. J’ai aussi eu le sentiment qu’il avait changé, contrairement à Julio Iglesias ! Il est devenu le Schtroumpf Moralisateur !

        2. Pierre 82

          Berruyer est un cas très particulier. Il a fait partie des premiers blogueurs économiques que j’ai suivi.
          Je l’avais découvert sur Thinkerview, où il expliquait très posément pourquoi nos économies allaient crever par le surendettement, chose dont je n’avais pas vraiment conscience à l’époque. Son blog était très bien tenu.
          Je l’avais suivi sur l’affaire ukrainienne, et j’étais en parfait accord avec son discours.
          A partir d’un moment, le ton de son blog a commencé à changer, on a vu arriver aussi bien des mélanchonistes, et pire, des réchauffistes de stricte observance en masse parmi les commentateurs.
          Son blog était devenu une succursale du front de gauche et de Greenpeace, avec des articles de 150 pages remplis de graphiques invérifiables (les gars qui foutent des milliers de données pour donner l’impression qu’ils sont sérieux m’ont toujours agacé, surtout quand leurs conclusions sont contre-intuitives, mais qu’ils se sont décarcassés à « faire parler les chiffres », c’est-à-dire les triturer jusqu’au moment où ils vont dans le sens désiré).
          J’ai découvert, non sans une certaine tristesse, que ce type, actuaire de son état, était en fait un psychorigide, la tête dans les chiffres, typique des réchauffistes, qui ne peut pas s’empêcher d’extrapoler sur 20 ans dès qu’il a trois données qui ont l’air de s’aligner.
          De manière générale, j’observe d’ailleurs le naufrage de la pensée scientifique occidentale. Le culte des chiffres, des extrapolations de courbes, qui se fait passer pour de la science, alors qu’on est plus proche de la pataphysique.
          Moi qui suis ingénieur depuis 1984, j’ai constaté qu’il y a eu une sacrée tendance à commencer à surinterpréter les chiffres à partir du moment où Excel est arrivé (ou plus généralement des tableurs très simples à utiliser par des non-informaticiens). Dans les années 90, le management nous forçait à produire des quantités phénoménales de statistiques diverses et les ont parfois utilisé manière hasardeuse.
          Dans l’industrie, une fois que tout le monde avait bien compris que la statistique à front de taureau ne fonctionnait pas, son utilisation s’est affinée, et est devenue très utile, mais on est loin des modèles brutaux qu’on utilisait au début.
          Dans les sciences humaines (et en médecine, comme le démontre la situation actuelle) par contre, ils sont restés sur cette folie de modélisation qui n’aboutit qu’à produire des extrapolations stupides et ineptes.
          On baigne dedans. C’est la faute à Excel. Bill Gates est derrière tout ça, on vous dit…

          1. Yanka

            Même sur ces sujets, on retrouve le clivage gauche/droite, involontairement, comme si c’était un clivage naturel et non culturel. Le graphique prédictif du progressiste est en quelque sorte une planification : on va vers quelque chose, et ce quelque chose est, ou bien la Fin de l’Histoire et le Grand Nirvana, ou bien la Géhenne et les Mille Maux. L’homme de droite s’en fout, on verra bien, vivons ! L’Histoire et tout est cyclique, y a des hauts et des bas, on n’y peut rien, buvons ! Le pessimisme joyeux de l’homme de droite, le sérieux papal et l’optimisme carcéral des gens de gauche qui ont une vision linéaire des temps : l’homme a un destin et ce destin est une routine de bonheur assuré (Mao, Staline, Pol Pot, Jean-Luc) ! Je sais pourquoi j’ai une tendresse particulière pour Antoine Blondin !

          2. douar

            J’ai un client qui m’expliquait très doctement que le big data, c’est le futur.
            Je lui ai demandé comment il comptait utiliser les masses de données dans son domaine d’activités et comment il comptait avoir de la valeur ajoute.
            Grand silence, il n’en avait aucune idée.
            pensée magique.

            1. Lorelei

              Moi, j’en ai eu un gratiné dans mon bureau hier. Il me disait que les jeunes étaient des inconscients à ne pas mettre le masque, que la maladie devrait être bien plus virulente pour qu’ils fassent enfin attention aux autres. Que, de toutes façons, on était trop nombreux et que les ressources commenceraient bientôt à manquer. Je lui ai dit froidement que dans ce cas, il savait ce qu’il lui restait à faire.
              Visiblement, l’élimination serait pour les autres, parce que lui cherchait à se faire vacciner.

              1. Pierre 82

                Avec un peu de chance, la vaccination devrait effectivement aider à réduire le nombre de crétins tout tremblant de trouille…
                Bon, ce n’est pas certain que ça les tuera, et si on n’a pas de bol, ça leur filera juste des maladies auto-immunes. Ce qui coûtera un bras aux caisses de maladies dans les années à venir.
                On n’est pas sorti du sable.

                1. Aristarkke

                  Et ils feront des collectifs, façon les amiantés, pour obtenir des lois, des indemnisations et des pensions d’anciens combattants…

                  1. Pierre 82

                    C’est clair que ça prendra cette voie-là. Et ceux qui devront raquer seront ceux qui ont tenu bon pour ne pas recevoir la picouze.

              2. Aristarkke

                « on était trop nombreux et que les ressources commenceraient bientôt à manquer. »
                Ce cher Attali et sa pensée magique qu’il refuse de mettre en oeuvre pour lui-même, en dépit qu’il est au dessus du seuil… Et largement…
                Ou façon Méremptoire pour la retraite à 60 piges…

    2. pabizou

      Le problème vient peut-être des modèles mais il n’existerait pas si ceux qui s’appuient dessus étaient un peu plus sélectifs sur le choix de leurs auteurs . Neil Ferguson est un expert en catastrophisme, que ce soit ses études qui aient été retenues pose plus de questions sur la gestion de l’épidémie et l’usage qui en a été fait qu’autre chose . D’autant que si on ajoute toutes les décisions aberrantes qui ont été prises du choix des tests à l’interdiction de traiter ou aux confinements, couvre-feux et autres joyeusetés liberticides il y a vraiment de quoi s’interroger soit sur la santé mentale des pilotes soit sur le but réel de cette mascarade pour une bestiole à peine plus dangereuse qu’une grippe . Il y a longtemps que l’incompétence est hors de cause et ne peut plus servir d’explication .

      1. Pythagore

        Pour le climat, le problème vient du faite que les scientifiques essayent de prédire l’évolution d’un système chaotique, ca revient à prédire les chiffres du loto.
        Comment modélisent-ils l’influence du soleil et des éruptions solaires, sont-ils capables de prédire les éruptions solaires ? T’es incapable de dire à quelle puissance fonctionne ton chauffage mais tu sais dire à 50 ans quelle température il fera. Arnaque.
        Pour le virus, les scientifiques ne sont même pas capables d’expliquer pourquoi la grippe revient tous les ans, et ils ne savent pas pourquoi les épidémies s’arrêtent. L’année dernière, on nous avait expliqué qu’après le déconfinement, il y aurait une recrudescence des cas. Rien de tout cela.
        Alors faire un modèle prédictif sans comprendre les bases, euh comment dire.
        Donc ils font des modèles basés sur leurs croyances et non sur des bases scientifiques, e.g. croyance que si il y a plus de contact, il y aura plus de cas, toutes choses égales par ailleurs. Ah ben non en fait, il y a des dizaines de paramètres (voir études du Prof Toussaint), tout n’est pas égal et en modéliser un en pensant que les autres n’ont pas d’influence, ce n’est pas de la science. La première étape est de déterminer ce qui influe l’épidémie, et ca on sait pas, donc modèles bidons.

  19. MCA

    @Pierre82

    pour continuer la conversation d’hier j’ai trouvé ce post sur AGRAVOX qui me paraît très intéressant :

    ————————————————————————————————

    sls0 4 mai 13:07

    L’immédiateté :
    Si j’irradie une personne à 8 Siverts, immédiatement il ne va rien se passer mais elle ne vivra pas un mois.

    On sait prouver maintenant via des études scientifiques qu’en extérieur la probabilité de choper de covid est vraiment minime. Donc la loi est basé sur du vent.

    On chope le covid en intérieur mal ventilé et populeux.
    Ca par contre on peut calculer, par exemple pour chez moi :
    La prévalence est de 300/100000, comme les tests ne chopent que la moitié voir le tiers, on peut multiplier pas deux. Donc il y a 0,6% de chance que la personne devant moi ait le covid.
    Il y a 99,3% de chance que la personne n’ai pas le covid.

    Qu’en est il si je recontre X personnes ? La réponse est 99,3%^X, par exemple une fête de 100 personnes sans masque dans un lieu clos c’est 99,3%^100= 49,5% de probabilités de ne pas rencontrer un personne avec covid ou 51,5% d’en rencontrer une. Le risque est augmente de 84 fois.

    On voir que des réunions de beaucoup de personnes dans un lieu clos c’est de la roulette russe avec 3 ou 4 balles dans le barillet.

    Là la loi est compréhensible.

    Le masque protège qu’à 90% donc beaucoup de personnes dans un lieu mal aéré c’est pas le top non plus coté aérosol.
    On ventile et ça diminue la concentration en aérosols.

    Je viens de regarder l’étude qui a servit de base pour la vidéo de David Louapre qui est passée dernièrement, dans sa bibliographie il y a quand même 109 autres études, c’est du robuste. La mesure du CO2 est un bon instrument pour mesurer le risque àérosol covid. On a des références maintenant pour mesurer le risque facilement.
    On reste en dessous de 700-800 ppm de CO2 et on est dans les clous coté aérosols covid.

    Pour les BTS on mettra des analyseurs de CO2. J’ai vu que localement l’éducation nationale en avait commandé. Ma lycéenne de petite nièce pourra me ramener mon analyseur, il y a quelques commerçants locaux que ça intéresse pour contrôler et étalonner leur ventilation « covid ».

    A l’âge où l’on passe le BTS le taux de mortalité est 70 fois moindre qu’à mon âge, entre ce risque minime et voir son futur explosé, j’irai en présenciel à leur âge, déjà que la cuvée 2020-21 pas sûr qu’elle attirera ceux qui embauchent.

    Dans cette histoire on s’est aperçu que le gouvernement a été à la ramasse et comme souvent dans ces cas là on fait péter les galons pour faire croire qu’on maitrise.

    Fabrice Di Vizio est un avocat, coté effets de manche il est bon mais son argumentaire ne tient pas plus la route que celui de nos dirigeants.

    Il y a une étude du FMI qui a rapidement été mise sous le tapis.
    Elle disait suite à une analyse historique qu’en cas d’épidémie une population sous le stress est très calme mais que dans les 2 à 5 ans en réaction ça devient explosif.

    Comme on a des dirigeants qui sont assez stressants et font un peu n’importe quoi, la réaction risque d’être puissante surtout avec un solde gilet jaune mis en sourdine par le covid.

  20. Jacques Huse de Royaumont

    A propos des pulsions de mort, en voici d’un autre genre :

    https:/ /www.bvoltaire.fr/merignac-une-mere-de-famille-brulee-vive-en-pleine-rue-par-son-ex-conjoint-mounir-b-qui-sortait-de-prison/

    La radio en parlait ce matin, bien évidemment sans donner le pedigree de l’assassin. Elle avait plutôt tendance à parler de « féminicide », ce qui n’est qu’une façon d’esquiver le fond du problème.

    1. Aristarkke

      Première fois que je trouve à la lecture le nom du Suédois de service. Vu le grand silence qui s’était fait sur ce point et l’absence d’autres indications, j’en avais l’impression cependant.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        2 balles puis brûlée vive… L’assassinat est particulièrement atroce et ressemble à un crime rituel censé rétablir l’ordre du monde. On n’est pas là dans une querelle conjugale qui tourne au drame, mais bien dans une logique de domination culturelle et cultuelle.

          1. Pheldge

            un crime barbare est un crime, et en plus commis de façon barbare. C’est un horrible constat, mais c’est un fait, Où voyez-vous un jugement ?

    2. pabizou

      Toi le goulag t’attend si tu continues à faire semblant de pas comprendre que tous viens du patriarcat qui asservit les femmes depuis trop longtemps et que ça doit cesser ; Ce n’est pourtant pas difficile de comprendre que la femme n’est pas un homme comme les autres, non mais!

    3. P&C

      Une française de papiers suite à un « mariage mixte » avec un blédard à la Berkane Maklouf qui finit mal. Quelle surprise…

      1. Yanka

        Aurélie Vaquier, assassinée, retrouvée sous une dalle de béton. Son compagnon est l’assassin. Prénom ? Mounire…

          1. Yanka

            39 ans, en cours de divorce, deux enfants. Je ne trouve pas son activité professionnelle.

            « Aucune plainte, ni aucune main courante n’a été déposée contre lui pour des violences avant la disparition d’Aurélie Vaquier. L’homme a cependant des antécédents judiciaires. Il avait en effet été condamné en 2007 à trois mois de prison avec sursis pour des infractions militaires et condamné deux autres fois, en 2017 et 2019, pour des infractions routières et des vols en Suisse. »

    4. Theo31

      Hier soir une CPF finie à la pisse de babouin m’a menacé de mort dans le métro, elle est pas resté longtemps dans la rame.

    5. Alex

      Inutile de remplir une cellule pour cette chose. Puisqu’il aime tant les Fusil. Pourquoi ne pas lui en coller un dans la bouche ?
      Ce genre d’être diabolique n’a rien à faire sur cette planète.

  21. Kekoresin

    Salut les enflammés, les disruptifs, les contestataires, les acharnés de la liberté grande perturbatrice de la république, qu’elle soit en marche ou rampante telle une limace gluante sur un tas de sable trop sec.

    Hé bien non, je ne suis pas mort ni à terre. Juste un besoin d’aération cérébrale, déconnectée des gesticulations de ce pays à la dérive totale et totalitaire. Le retour de sevrage est brutal, le changement de perspective étourdissant. Les effets des partouzes maladroites entre les rouages rouillés d’une administration orwellienne commencent à devenir visibles voire aveuglants. Les entreprises se cassent la gueule sans passer par la case réa. Beaucoup de lemmings voient leurs revenus disparaître ou s’effondrer tandis que les prix explosent de partout avec force pénuries de produits de base (bois, métal…). Le carburant est pratiquement aussi cher à 60 mollars le baril qu’il ne l’était à 150. Mais l’accoutumance à la connerie préserve le français, ex grognard devenu impuissant, effrayé par l’ombre de sa bite molle et ratatinée. Ces gaulois réfractaires à l’intelligence font la queue pour se faire injecter une dose de prolongation de leur misérable existence, histoire de bien profiter de l’EHPAD, mouroir 2.0, bavoir à soupe fourni avec le forfait à 3000 boules à l’ordre du fond de pension américain. Ces morts vivants pourront aller voter une fois de plus pour mettre en place une nouvelle équipe de buses, gros becs et petites cervelles, qui exigera de la pro-bité pendant qu’elle s’affranchira comme d’habitude de toute morale. Ils pourront une fois de plus gagner un tour gratuit de ferme bien ta gueule, pudiquement appelé par leurs maîtres « devoir de réserve ».

    Oui la peur est une véritable garantie de longévité pour les escrocs de la patrie qui n’hésitent pas à sanctionner ses enfants soumis et à excuser les turbulents. Mais les rangs de ceux qui ne sont rien enflent comme des tas de pus sur les pattes d’un gangréneux. Pour ceux là, le bâton devra se munir de pointes acérées pour les maintenir dans le purgatoire de la paix sociale.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Bon retour parmi nous !
      De ton apéro de midi, tu peux m’en réserver une caisse ? ça a l’air de faire son effet.

      1. kekoresin

        Merci! En plus de faire une pause médiatique, j’ai passé pas mal de temps à ma défense contre l’URSSAF, cette sous-espèce de cafards engendrée par tempête de sperme radioactif de cancrelats staliniens. Le tribunal composé d’une juge salariée de la sécu et ses deux résidus de capote ramassée dans les égouts du syndicalisme bolchevik, nous ont, ma valkyrie et votre serviteur, condamnés sans grande surprise. Nous faisons appel naturellement, espérant avoir droit à une tribune légèrement plus à droite, des maoïste par exemple. Entre temps, l’appel n’est pas suspensif. Alors, j’ai écrit des tonnes de missives, à toutes les caisses de France et de Navarre, toutes ces petites officines de la Stasi réparties comme les morpions sur la chatte de la putain d’un régiment de mercenaires. J’ai mis mon ancienne adresse, ma nouvelle, l’adresse de mon ancienne société. J’ai pleurniché sur mon chômage, ma dépression, le Covid, le climat, la détresse sociale, la discrimination, et sur tous les sujets qui provoquent des érections coupables chez les fiottes de gauche climato-clitoridiennes. Je demande des étalements, différents à chaque fois. Ils me répondent, parfois par recommandés mais pas à la bonne adresse, provoquant des vices de forme. Ces abrutis m’ont même envoyé un recommandé à mon ancienne adresse pour la signification du jugement. Le nouveau propriétaire a signé et me l’a envoyé par courrier. Bien sur, officiellement, je n’ai pas eu connaissance de la chose. Bref, je ne paye pas et ça va durer un moment. Pour le jugement, c’est truffé de conneries du genre « reconnait les sommes dues » alors que l’on dit le contraire dans nos conclusions. Rien que cela justifie l’appel. Donc voilà, le combat continue contre l’hydre immonde et notre détermination est intacte. D’ici là, les faillites en cascades et les défauts de versement du racket vont inonder le manque de moyens de cette justice politique. J’ai comme l’impression que toutes ces têtes de nœuds vont entrer en collision avec le mur des cons…

        1. Theo31

          L’administration a mis un an et demi à s’apercevoir que la TF que j’ai payée en 2019 m’avait été remboursée parce que la personne devant initialement la payer était décédée. Ni le notaire ni le TP n’a pris la peine de le signaler.

          On vit une époque formidable.

        2. sam player

          Si tu te mets à vacciner , choisis du mâle blanc cisgenré, argue de l’envie irrépressible, y a comme une pandémie de pénalement irresponsables en ce moment…
          Vaccine !

            1. Pheldge

              je suis impressionifié, Major, je te voyais plutôt écouter les oeuvres sylvestres comme le concerto pour hautbois de Claude Debout Scie … 😉

    2. Pheldge

      euh, pour ton petit souci de « la bite molle et ratatinée », nous z-autres, doux sauvages des isles, nous avons des potions secrètes et magiques, qui, consommées avec modération te redonneront puissance et gloire. Contacte moi via le Patron, et compte sur ma discrétion. 😉

      1. kekoresin

        Un grand merci à toi pour ta potion de bois bandé et ton élixir du python de la fournaise mais je ne m’inclue pas dans les bites molles et encore moins dans les scotophobiques. Mes parties sont en mouvement autour d’un axe puissant autour duquel Kékorésine gravite régulièrement malgré sa matrice inféconde. Dans les milieux LGBTQ+-/= on me surnomme « la chignole » et nombreuses sont mes victimes laissées sans force ni volonté, pour ensuite se remettre à consommer de la viande crue pour les femelles et de la tarte aux poils pour les mâles. Dans d’autre sphère certains n’hésitent pas à me qualifier de « baratte », ma semence à l’odeur musquée prenant une consistance crémeuse aux termes d’ébats interminables 🙂

        1. Dr Slump

          Venant de Pheldge, on peut plus s’attendre à du bois branlé et du jus de p’tit thon de la fourre-niaise. Et de la tarte aux doigts à la tarte aux poils, le chemin n’est pas loin, c’est bien connu: la branlée stimule souvent la branleuse!

          1. Pheldge

            abin voilà, moi qui essaie d’élever le niveau, avec des plaisanteries de bon aloi, subtiles, fines et drôles, pleines de cet humour délicat qui me vaut l’admiration de tous, voilà qu’on tente de me faire passer pour ce que je ne suis pas … Heureusement, personne n’est dupe 😉

            1. kekoresin

              T’inquiète amigo, nous faisons bien la différence avec certains grossiers comme moi. Mais sois-en fier, tu es l’étincelle qui allume notre brasier 😉

        2. Aristarkke

          Vaut peut-être mieux que Kekorésine soit infeéconde parce qu’à te croire, il faudrait transformer ton livret de famille en bottin mondain, à force…

          1. kekoresin

            Je peux faire des moutards chez les autres, c’est moins de boulot et si ça peut rendre service. Sinon y’a la contraception. Bon dans notre cas cela fut compliqué, mes spermatozoïdes pétaient les stérilets à grands coups de flagelles furieuses et les capotes fondaient victimes de frottements prolongés…

      2. MCA

        Petit cachotier, tu ne nous avais pas dit que les doux sauvages des îles portaient ça….

        https:/ /lesobjetsdunet.com/products/top-vente-i-lot-de-4-calecons-en-bambou-lobj?utm_source=leadfactory&utm_medium=email&utm_content=calecons-en-bambou

    3. baretous

      pour les prix je confirme. J’avais passé commande de tôles bac acier ric rac avant augmentation . les prix viennent de prendre 15 % dans leur gueule et ils ne sont garantis que 2 mois… Et la dame au bureau de me dire que sa soeur travaille dans un relais restaurant sur autoroute et lorsqu’elle veut commander, c’est: rupture de stock, rupture de stock, rupture de stock..

      préparez vous..faites du bois et un Plan d’Epargne Boites de conserves.

      1. douar

        C’est simplement que les industriels ont serré la vis, fermé des sites vu les faibles rentabilités.
        Maintenant, il faut remettre tout en branle pour répondre à la demande et ça prend du temps: c’est assez classique mais le phénomène a été amplifié par le covid.

        Chez moi, projet d’un quartier (400 logements, histoire de désengorger les populations émotives nantaises) mais éco machin. L’adjoint chargé de l’urbanisme (ou de l’habitat urbain) projetait un chauffage central…au bois, alimenté par les citoyens (véridique) qui iraient sans doute jouer de la tronçonneuse en hiver. Vu la pénurie de bois et les cours qui explosent, je vois ça assez mal parti.

        1. kekoresin

          Tu oublies un peu vite les nuées de nouvelles normes écoresponsables qui rendent les chantiers très gourmands en matériaux avec une mise en oeuvre hors de prix. Les appels d’offre sont à refaire et, l’explosion des tarifs, la baisse des recettes, la pénurie de main d’oeuvre certifié éco-label-savetheplanet-2021, vont conduire tout droit à une réussite flamboyante. Comme d’usage, les boboïdes néococos vont pleurnicher sur le grand kapital qui fait qu’à se faire du fric sur les populations nouvellement pauvres.

          Dieu se rit des hommes (mais surtout des femmes, des non genrés et j’en passe) qui se plaignent des conséquences…

        2. Aristarkke

          Ah, les joies du chauffage urbain…
          Surtout s’il faut amener les rondins à brûler par vélo-porteur au lieu de camions qui sont pas, eux Gaïa-compatibles en cramant un gazole de dingue…
          Et pour les coupeurs de bois dans les forêts, terminées les tronçonneuses thermiques avec moteur deux ou quatre temps qui fait rien que d’intoxiquer les petits zozios…
          Avec la scie à main et de l’huile de coude à gogo…
          C’est là que l’on voit que tous ces escolos ont bien en tête que ce ne sera pas leur petite personne qui sera en première ligne pour tout ce taf de malade…
          Ca se lamente sur les chauffeurs de locomotives à vapeur qui devait peller dix kilos de charbon par kilomètre et qui, finalement, ne songent qu’à rétablir ce type de boulot usant. Mais, pour les Autres, pourquoi se limiter à d’aussi basses contraintes.

      2. kekoresin

        Ici, les devis sont valables 15 jours. Mon voisin, un cinquantenaire motard grande gueule, rebelle de salon, qui dit bonjour avec le poing en marmonnant derrière son pare-postillon, travaille pour la communauté de commune. Il s’occupe de dépenser le pognon des autres dans des travaux indispensables pour la justification à l’embauche. Il commande des devis, notamment dernièrement pour du placo (réfection de 8m²). Le temps que le dit devis reçoive la multitude de rafales de tampons des divers bureaux plumeurs de girafes, le devis est obsolète et plus de rails en stock. Ce qui est vrai pour la production de masques l’année dernière est vrai pour l’ensemble de l’industrie française. Reste plus qu’à attendre une appli pour trouver des matériaux virtuels pour avatars.

        Une chose est sûre, le stock d’enclumes reste copieux pour lester le bateau ivre sombrant dans les eaux abyssales du socialisme en marche.

    4. P&C

      Manque de pot, les occasions glorieuses se font rares… et n’est pas Étienne de Blois qui veut.
      Pour ce qui est des ephad et de la longue espérance de vie, la réduction du niveau de vie promise par les écolos va s’en charger. Pas besoin d’ehpad quand l’espérance de vie tombe à 35 ans.

  22. Alex

    J’ai deux petites questions pour H16:

    1) Je reçois des offres d’investissement du 10 ème homme me promettant une richesse facile en 3 clics, vous me spammer cher 10 ème homme ? 😛

    2) Combien de temps cela vous prend-il pour écrire un numéro du 10 ème homme justement ? Quelle charge de travail cela représente t-il ?

    1. 1° l’éditeur plutôt 🙂
      2° ça dépend du sujet, mais c’est plusieurs heures à chaque fois pour l’écriture, et plusieurs semaines pour la recherche documentaire

      J’espère que ça vous plaît.

      1. Alex

        J’ai rempilé. J’aime beaucoup oui. Ca contribue à mon changement en plus d’acquérir plein de connaissances, ça m’apprend à raisonner.

        Pas de cirage, mais un remerciement. Merci d’avoir changé ma vie 🙂

        (Ainsi que les contributeurs/contributrices dans une moindre mesure ^^)

          1. Alex

            Je crois que la première fois où j’ai commenté ici, j’évoquais Bernard Friot et sa théorie du salaire à vie, je défendais l’écologisme et tenais des bons discours gauchistes pseudo-révolutionnaires et anti-capitalistes.

            Certains dont toi si je me souviens bien m’ont repris de volée, certains gentiment, d’autres moins.

            Bref, je sortais de ces échanges pas bien. C’était perturbant, troublant. J’y pensais même des jours après 😛

            Mais enfin j’ai accepté. J’ai accepté d’avoir été dans une sorte de conditionnement intellectuel, idéologique pendant 38 ans.

            Donc oui, ce blog, vous, le 10 eme homme et tous ces liens m’ont totalement transformé. Pas de prosélytisme, simplement, une révélation^^

              1. durru

                Ce qui est rare, probablement, c’est le fait d’accepter de regarder un autre point de vue sans à priori. Je dois avoir deux-trois personnes dans mon entourage qui ont commencé à regarder les choses autrement depuis que je les bassine avec ce blog 😉

            1. kekoresin

              Oui je me souviens que tu te faisais pas mal ramoner au début. La pilule rouge est parfois amère mais c’est celle du réalisme. En tout cas bravo et c’est une preuve d’intelligence car, pour paraphraser Desproges, essayer de convaincre un con c’est comme se masturber avec une râpe à fromage, beaucoup de souffrance pour peu de résultat ! Avec toi il faut croire que certains ont pris plus de plaisir à te convaincre 🙂

            2. heli0gabale

              Changer d’avis à ce point demande un effort intellectuel peu commun (surtout passé un certain âge), je dis bravo !

              À titre purement informatif, où vous en êtes de vos pérégrinations intellectuelles ? Z’êtes rentré dans la secte des libertariens ? ^^

              1. Alex

                Je suis abonné au 10 ème homme, je lis régulièrement ce blog et j’ai l’appli contrepoint, c’est dire!!

                C’est vrai qu’accepter qu’on s’est fourvoyé n’est pas chose aisée et je teste certaines personnes comme moi dans des discussions et ça me manque pas, il résulte souvent un petit silence 😛

                Au delà de ça, je reste prudent. Ce blog m’a appris l’humilité et à toujours remettre en question et de prendre du recul, l’esprit critique en somme.

                Je ne me considère pas libéral, faut pas déconner 😀 Mais je laisse de côté les émotions et laisse plus de place à la raison.

                Et chose importante : je ne reviendrai jamais en arrière.

                1. Ba

                  @Alex
                  Le chemin du libéralisme est effectivement un chemin sans retour : je m’étais fait la même réflexion.
                  Si vous continuez votre route, vous deviendrez libéral (normalement ça arrive franchement tôt sur le chemin) puis si vous poussez encore, mais là c’est beaucoup plus loin, anarcho-capitaliste.

                  Ne retenez pas les thèses minarchistes, de manière générale évitez les auteurs qui revendiquent cette « pensée » : c’est un tissu de contradictions, c’est donc incompréhensible et stupide, et vous risquez de perdre du temps (et de toute façon vous ne pourrez pas comprendre puisque c’est arbitraire et illogique). Moi je ne suis pas tombé dans le panneau mais j’imagine qu’il est possible de tomber dedans.

                  1. durru

                    Gardez quand même un peu de mépris pour les socialo-communistes aussi…
                    Le niveau de votre tolérance est tout à fait incompatible avec votre prétendu libéralisme.

                2. MCA

                  @Alex

                  Bon, je vais remettre ça mais ça sera la dernière fois,

                  Tu apprécies comme tout le monde ici ce blog, et je te propose de me contacter à Y.mca@laposte.net

                  Ce que je vais t’annoncer par mail changera très certainement ta vision des choses.

                  A toi de voir, garanti tu ne regretteras pas.

                  1. kekoresin

                    Tu vas quand même pas révéler nos identités secrètes hein? Le pauvre Alex sera effectivement ébranlé d’apprendre qu’en fait, je suis une vieille gouine camionneuse aigrie, Calvin a 92 ans, Sam est une préado avec un râtelier en ferraille… Mais je pense t’en avoir trop dit. MCA, qui s’avère être un reptilien de la pire espèce, te balancera le reste. Quelle misère 🙁

                    1. MCA

                      Le sort s’acharne, la semaine prochaine je vais probablement aller fréquenter des lieux de perdition, à savoir passer dans tes parages…

                      Fin des messages personnels. 🙂

                    2. Alex

                      J’ai laissé ma méfiance au placard pour cette fois, ma curiosité a pris le dessus^^

                    3. sam player

                      « Sam est une préado avec un râtelier en ferraille… »

                      Arghhh, grillée, ça va être bcp plus difficile pour moi de traquer du pédophile du coup… MCA était près de montrer son côté pervers, les menottes étaient prêtes…

            3. Dr Slump

              Mes compliments, tout le monde n’a pas cette capacité à se remettre en question, et d’en parler avec la sincérité dont tu fais preuve là.
              Et si ça peut te rassurer, t’es pas le seul à avoir été bousculé en arrivant sur ce blog. J’ai aussi pris des branlées et eu de sérieuses remises en question, quoique plus personnelles que politiques.

              Ce blog et sa petite communauté de vingt-douze lecteurs est unique, et il faut bien en attribuer le mérite à son auteur.

              1. Alex

                Il y a des intervenants comme toi je crois qui ont été patients. Toi ou pheldge, un des deux était un peu plus rude.

                1. kekoresin

                  Il me semble que je faisais parti du lot. En tout cas, j’encourage ceux qui viennent se frotter le cuir sur le blog car cela fait du bien à tout le monde et empêche la consanguinité. Si l’on veut fréquenter uniquement des 100% compatibles, un miroir suffit du moins lorsque l’on a un minimum d’estime de soi…

                2. sam player

                  Bah moi je trouve ta «conversion » un peu trop facile et je me demande si en fait tu n’es pas fortement influençable… et ce qui a été fait pourrait être défait aussi facilement…

                  1. Alex

                    Tu as raison sur un point, je suis influençable. Par contre, au départ je refusais ici ce que l’on me disait, je n’arrivais pas à contrer, je ressortais en me disant qu’il y avait un problème, que vous vous trompiez, que vous etiez pédants, méprisants etc…

                    Je n’acceptais pas que ma vision puisse être fausse. Et comme je suis curieux et têtu, j’ai lu wikibéral, j’ai lu contrepoint, j’ai lu Nathalie mp mayer, j’ai lu les liens, j’ai regardé les vidéos et et…. C’est là où ce fut perturbant.

                    C’était vrai. Je campais sur mes positions par idéologie, le patron est forcément un profiteur… A aucun moment je ne « raisonnais »…

                    C’est pour ça que j’ai précisé : point de prosélytisme, mais un déclencheur, un révélateur. Je crois que j’avais besoin de cette »violence » ici pour me réveiller.

                    « Pas de prise de conscience sabs douleur » disait Jung 😉

                3. Pheldge

                  après, c’est un travail permanent de réflexion, parce que tes vieux réflexes sont toujours là, et pour un bout de temps. De par ta situation perso et pro, tu es perméable à la pensée gauchiste, à toi de savoir faire le tri …

                  1. Alex

                    Effectivement, tout comme il ne faut pas se laisser aller et tout prendre pour argent comptant dans l’autre sens 😉

  23. Pierre 82

    La nouvelle mode, depuis quelques jours, c’est la « levée des brevets » sur les vaccins.C’est trop tôt pour comprendre ce qui se trame, mais ça pue du cul.

    1. Higgins

      Oui. Le Mignon poudré s’aligne sur l’oncle Joe (https:/ /www.lemonde.fr/planete/article/2021/05/06/covid-19-l-ue-se-dit-prete-a-discuter-d-une-levee-des-brevets-sur-les-vaccins_6079321_3244.html). Ça pue.

      1. sam player

        Bah nan… c’est un coup d’épée dans l’eau, avec les variants le vaccin est obsolète au bout d’un an ! C’est juste de la comm’

            1. MCA

              Il est marrant ton site :mrgreen;

              https:/ /covidemence.com/2021/01/04/vaccin-astrazeneca-les-italiens-ont-force-sur-la-grappa/

              1. MCA

                Tu enlèves le VPN, recopie la phrase URL dans le moteur de recherche et enlève l’espace entre les deux //

                Ca devrait marcher, sinon tu prends l’avion et je te montre ça à Paris.

                1. Pheldge

                  figure-toi que j’ai essayé, covidemence.com est bloqué, j’ai également essayé avec un autre navigateur et j’obtiens le même message :
                  « Ce site est bloqué à cause d’une menace d’hameçonnage. »
                  Par contre ça marche sur le smartphone …
                  Après j’avais fait la modif de serveur DNS évoquée ici, je ne sais pas si c’est ça …

                  1. MCA

                    Moi avec OPERA sous VPN ça foire, mais si je retire le VPN ça marche.

                    Bon, si tu as le smartphone, tu fais avec…

                    1. Pheldge

                      oui, pareil avec VPN « Your IP address has been blocked by WordPress Zero Spam due to detected spam/malicious activity. »

          1. MCA

            Tiens à ce sujet,

            on a vu dans le fenestron Véran et Gaftex se faire picouser en public mais au sujet du poudré et de sa belle pas d’infos.

            Le suspens devient pesant !

            Si qq1 est dans la confidence…

            1. Pheldge

              tiens, c’est rigolo, dans le sud ouest de mes origines maternelles, on disait « finestrou » pour une petite lucarne …

    1. sam player

      C’est le mantra habituel.
      La machine à vapeur n’a pu se développer que lorsque les divers brevets se bloquant les uns les autres sont tombés dans le domaine public, on a perdu 50 ans…
      Avant WWII les brevets sur la chimie avaient été interdits en Allemagne… ça vous dit qque chose Bayer, BASF, Hoechst…

    2. durru

      Si « industrie pharma » se limite à ce qu’on voit maintenant, des gros monstres qui au mieux ne font rien, comme Sanofi, au pire sortent des médocs fort chers, inutiles mais extrêmement toxiques (Remdesivir), tout ça avec la connivence de plus en plus explicite de nos gouvernements et avec NOS sous, je crois qu’il n’y pas de meilleure chose qui puisse arriver dans le domaine de la santé que de voir toute cette « industrie pharma » se casser la gueule définitivement.
      Mais on peut toujours rêver…

      1. Pierre 82

        Dire que les brevets sont des entraves à l’innovation est une erreur de raisonnement, amha.
        La première fois que je me suis posé cette question, c’était il y a un an, en écoutant ceci:

        https:/ /www.youtube.com/watch?v=4kdo1Q6BQ_4

        Il s’agit d’une conférence de Raoult qui date de 2013.
        Ce lien est une copie de ce qu j’avais écouté fin février 2020, juste après l’avoir entendu la première fois quelques jours avant (la fameuse vidéo « Coronavirus fin de partie »)
        Je m’étais demandé qui était cet hurluberlu, et en cherchant un peu, je suis tombé sur cette conférence.
        Vers 26′, il aborde le problème de la propriété intellectuelle, et plus généralement de modèle économique. Il propose ni plus ni moins que d’augmenter la durée de validité des brevets, en tous cas dans le domaine des médicaments.
        A partir de 34′, sa démonstration est parfaitement rigoureuse: le modèle économique est foireux, et c’est, je pense, une des raisons fondamentales de la dérive invraisemblable de l’industrie pharmaceutique. Des sommes colossales pour faire du développement de produist, et une durée très courte pour tenter de le rentabiliser, c’est la porte ouverte à tous les abus, il le démontre magistralement.
        On peut ne pas être d’accord avec ce qu’il dit (les premières phrases de son intervention dépotent un peu, quand même), mais après avoir entendu ça, j’ai été convaincu que ce type était vraiment un type exceptionnellement brillant. Jusqu’à présent, je reste sur cette opinion.

        1. durru

          Je ne sais pas si c’était à moi qu’il fallait répondre sur les brevets (ou plutôt à Sam ci-dessus ou à Helio plus bas), mais je trouve amusant que la vidéo proposée est, pratiquement, celle qui m’a fait découvrir Raoult le scientifique (en mars de l’année dernière). Sauf que moi j’avais visionné une autre version : https: //www.youtube.com/watch?v=thaxON18uJs

          Pour la propriété intellectuelle, je crois qu’il y a un loup. Gros. Je crois pour ma part que les règles en place sont telles qu’elles sont parce qu’elles correspondent aux souhaits des lobbies. Il ne faut pas oublier que pratiquement l’ensemble du patrimoine Disney (et pas que) devait tomber dans le domaine public, mais les règles ont été changées juste avant.
          Pourquoi là et pas ici (sur les médicaments) ? Je n’ai pas la réponse, mais je la soupçonne.
          Ce n’est pas le Patron qui évoquait il n’y a pas si longtemps le cas du glyphosate, où même le propriétaire du brevet n’était pas trop contre les restrictions imposées en France et ailleurs ? Pour, peut-être, pouvoir sortir un autre produit plus rentable…
          Tant que les règles du jeu sont décidées sur des critères changeants et discutables, toutes les suppositions sont permises, surtout les plus inquiétantes.
          Par ailleurs, dans d’autres vidéos tout aussi convaincantes, le même Raoult explique qu’il est aujourd’hui impossible de trouver des financements pour faire de la recherche sur des molécules existantes dans des conditions nouvelles (comme pour le covid, par exemple). C’est un peu contradictoire avec
          Je crois en fait que le problème est ailleurs (et notamment dans les mécanismes de financement, notamment public, de ces dépenses faramineuses), pas dans les brevets. Enfin, les brevets et leur durée décidée à la courte paille sont plutôt une conséquence…

          1. Pythagore

            Le glypho est passé ds le domaine publique donc tout le monde peut le produire/vendre, plus d’intérêt pour Monsanto.
            Pour ce qui est des vaccins, même si ils tombent ds le domaine publique, je me demande ds quelle mesure, il y a vraiment d’autres boites qui pourraient le produire, je n’y connais rien.

          2. Dr Slump

            Il y a en effet un loup du côté de la propriété intellectuelle. Excellent exemple avec Disney, qui s’attribue en fait la propriété de contes et légendes déjà du domaine public, on peut même parler de patrimoine culturel.

            Et le même problème se pose dans d’autres domaines, en particulier celui des labo, qui ont déjà tenté de poser des brevets sur des plantes, s’appropriant le savoir médicinal des indigènes auprès de qui ils l’ont recueilli.

    3. heli0gabale

      Les brevets (voire la propriété intellectuelle de manière générale) c’est plus un emmerdement qu’autre chose.

    4. pabizou

      Hé oui, mais que voulez vous, nous n’avons pas de traitements assez chers, il va falloir creuser encore… et ne vous inquiètez pas il y aura toujours de la recherche pas chère, il suffira que ce soit l’état qui paye …

    5. Ba

      On va pas s’en plaindre. Ça contribuera à mettre un terme à la propagande vaccinale et à ces saletés de passeports sanitaires.

  24. Higgins

    HS mais il y a des bruits de botte à la frontière franco-belge : https:/ /www.lemonde.fr/big-browser/article/2021/05/04/en-belgique-il-deplace-une-borne-frontiere-et-repousse-la-frontiere-avec-la-france_6079113_4832693.html?fbclid=IwAR1Fu-3cIquqGcrNnaYg1fvRsViJAIMfcw8vQfGtj6za9xRLjaWGyF4Yur8

    1. kekoresin

      Il faut cloner Napoléon pour aller mettre la misère à la Flandre en piétinant au passage les bouffeurs de patates à l’huile. Tout individu parlant flamand sur le passage de la grande armée sera émasculé à coup de brique, tandis que leurs femmes égayeront le quotidien des grognards jusqu’à épuisement des uns ou des autres. Nan mais !

  25. kekoresin

    Vu à la TV ce matin sur BaveFM des niaiseux se rendant en Corse qui attendent avec impatience de se faire accrocher une étoile jaune en QR code, histoire « d’aller plus vite à l’aéroport ».

    La servitude volontaire est en marche, voire en grand galop. Aux states, un état offre des billets de matchs de je ne sais plus quel activité impliquant une baballe, mais également des bières, pour « convaincre » les récalcitrants au vaccin. La France, enfin les dirigeant du cirque, réfléchissent à des incitations similaires. Cela commence comme ça, on t’offre des cachous pour une petite caresse et tu finis violé sauvagement dans une arrière cour sordide jonchée de culottes déchirées, de seringues, et qui fleure bon la pisse et le foutre rance.

    D’abord convaincre, puis imposer, puis sanctionner. Puisque c’est pour ton bien et plus important celui des autres, l’état te protègera de toi-même par la force, quoiqu’il en coûte, en l’occurrence la liberté. J’aurais du parler de l’Etat avec un grand « E » car le troupeau citoyen s’avère être le complice idéal d’un gouvernement qu’il déteste. Mais bon, rien de nouveau sous le soleil, les français sont rompus à l’exercice et c’est devenu quasi pavlovien depuis l’instauration de la sécu et son racket contre une illusion de sécurité. Amen !

    1. sam player

      «…et tu finis violé sauvagement dans une arrière cour sordide jonchée de culottes déchirées, de seringues, et qui fleure bon la pisse et le foutre rance. »

      Ça sent le vécu 😀

  26. pl00tarke

    ça y est : après l’atroce méchoui homicide de cette semaine, la presse organise les contre-feux (lol) :

    https:/ /www.lefigaro.fr/flash-actu/dordogne-un-homme-en-garde-a-vue-apres-avoir-agresse-sa-femme-et-sa-fille-20210507

    Là, il s’agit clairement de Robert qui discipline Roberte car sa bière est trop chaude. Le motif et le modus operandi fleure bon le terroir français de souche. Après tout, qui n’a pas déjà eu des envies de meurtre quand bobonne nous sert une bière chaude, hein ?

    1. sam player

      Abavala, comme d’hab, on met en garde à vue la victime et les 2 criminelles là sont laissées en liberté… J’espère que le lobby de la bière va se porter partie civile, namého !

  27. Guillaume

    Dernière escrologisme en date : interdiction de la lumière bleue dans les jouets pour enfants.

    On leur dit que la lumière blanche contient une bonne partie de lumière bleue, par sa définition même? Prévu d’interdire la lumière du jour?
    C’est d’autant plus cocasse que les LED qu’on nous impose depuis 10 ans fonctionnent par recombinaison « Jaune + bleu = blanc » et ont souvent des spectres dégueulasse avec une grosse partie de l’énergie dans le bleu?

    Comme pour les 40000/an à cause du mazout, le CO2/email ou le DAS des mobiles, on a quitté depuis longtemps le domaine scientifique pour fixer des interdits sous couvert de bienveillance. Avec parfois des effets pervers qui seraient rigolos si ces mêmes effets de bord, ne poussaient pas eux mêmes vers d’autres interdictions.

    Il ne faut pas alors s’étonner ensuite de la montée des théories du complot, et autres antivax.

    Le pire, c’est que la lumière bleu eest accusée de perturber le sommeil des enfants. Evidemment, ce n’est pas la faute des parents, qui laissent leurs bambins se coucher à pas d’heure.

    1. Aristarkke

      « Comme pour les 40000/an à cause du mazout, »
      Ça, c’était avant !…
      Il y a bien deux ans si ce n’est trois que nous en serions à 48.000… comme moult tags à pas mal d’endroits de l’IDF le proclament…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.