Youpi, le passeport sanitaire puis sociétal se met en place

Saupoudrez un peu d’urgence sur de la peur, et vous pourrez tout justifier : utilisant l’épidémie de coronavirus comme prétexte en or massif, l’Europe accélère à présent la mise en place d’un passeport sanitaire largement poussé par les autorités de certains pays, France en tête, trop heureuses d’enfin trouver un moyen de pister finement, contrôler et contraindre des populations vraiment trop turbulentes.

Reconnaissons aux autorités d’avoir su jouer leur partition avec efficacité, maniant tour à tour bâton et carotte sur les populations : le bâton fut généreusement distribué en multipliant les confinements, et ce alors que, le temps passant, il a été largement montré depuis qu’ils ne servent à rien pour contre-carrer l’épidémie. Les restrictions administratives débiles se sont multipliées (à tel point que même un galimatias gluant de moraline comme le New-York Times est obligé de reconnaître que la bureaucratie française est allé bien trop loin), les vexations scientifiquement idiotes aussi (combien d’énarques faut-il pour vous visser un masque au pif ?) et l’ambiance du pays, déjà assez moyennement folichonne, s’est encore dégradée à chaque bordée d’amendes et chaque nouvelle conférence de presse des tamponneurs de cerfa glorifiés qui forment le gouvernement français.

Quant à la carotte, elle a été d’autant plus facile à brandir qu’un nombre consternant d’individus est tombé dans le panneau : moyennant une limitation calibrée des libertés de tous, on va vous redonner un droit qu’on n’aurait jamais dû vous prendre. Magie des détournements sémantiques : l’autorisation de réouverture des magasins n’est plus un dû d’un gouvernement de vicelards aux abois, mais une grâce que ce dernier accorde en échange d’une petite formalité consistant essentiellement à traquer tout le monde et à ostraciser des bien-portants en jouant sur une habile inversion de la charge de la preuve, tout asymptomatique étant malade à moins de pouvoir garantir sa bonne santé, cerfa (électronique de surcroît) en pogne.

Et même si les Français se sont largement montrés hostiles à l’idée, « l’élite » déroule son plan, imperturbable : chacun devra avoir la preuve tangible qu’il est en bonne santé pour ne pas être ostracisé légalement, appliquant ainsi une méthode qui vole à la face d’un principe de base dans une société d’individus libres, et ce, alors que s’y oppose pourtant une majorité, consciente des dérives dramatiques que la pratique entraînera inévitablement.

Mais voilà : la classe caquetante et la classe au pouvoir s’agitent si bruyamment qu’on les croit nombreux. Ils sont alors rapidement rejoints par l’inévitable fraction d’hystériques manipulés et d’idiots utiles acquiesçant goulûment pour éviter de développer une opinion antagoniste qui risquerait de les faire mal voir auprès des premiers, qu’ils rêvent, amoureux transis, de rejoindre un jour.

Le passeport sanitaire sera donc mis en place.

Bien sûr, on peut s’attendre à un merdouillage intense de tout le procédé, tant les services de l’État ont amplement prouvé, jusqu’ici, leur maîtrise très relative de tout ce qui a trait à la pandémie.

On devrait donc avoir une période, plus ou moins longue, pendant laquelle il faudra absolument avoir ce bidule alors que son fonctionnement sera aléatoire et entaché d’erreurs, litron supplémentaire de vexations dans l’océan de bêtise bureaucratique qui caractérise maintenant la France.

On aura par exemple droit à des loufoqueries comme cette idée d’un passeport sanitaire obligatoire pour les mariages : Tonton Léon, qui a oublié son smartphone, sera-t-il refoulé de la fête ? Dans certaines villes, certains quartiers, gageons que l’application du principe promet quelques joyeux débordements.

Mais ne nous leurrons pas ; vous ne couperez pas au petit livret ouvrier du XXIème siècle : au début, on s’assurera que vous pouvez prouver être en bonne santé pour aller acheter votre pain ou voir un film ou un concert… Beaucoup se réjouiront niaisement de pouvoir retrouver des activités « normales ».

Puis, poussé par les autorités médicales et une pression sociale de plus en plus forte entretenue par des médias et un pouvoir totalement en roue libre, votre employeur vous imposera ce même passeport pour simplement travailler. Ce n’était pas dans votre contrat de travail ? C’est contraire aux droits les plus élémentaires ? C’est de la discrimination et de la ségrégation basées sur un profil de santé ? Qu’à cela ne tienne : la foule et le gouvernement auront voté pour, d’une façon ou d’une autre, et ce sera donc mis en place. Il vaudra alors mieux être handicapé avec ce passeport qu’en bonne santé sans le sésame : qui penserait à discriminer à l’embauche contre un handicapé, enfin, voyons !

Tout ceci, d’année en année, reviendra à vous imposer de vous injecter – probablement régulièrement – une dose de l’un ou l’autre produit qu’on vous désignera comme idoine pour vivre en société. Habilement couplé avec votre géo-positionnement et des statistiques en temps réel de vos consommations et de tout paramètre qu’on pourra récupérer lors de vos activités numériques ou autres, ce « passeport » permettra de déterminer si vous rentrez comme il faut dans les bonnes cases prévues par la caste dirigeante ou si vous méritez la mise à l’écart.

Comme le procédé sera accompagné de nombre de récompenses pour ceux qui s’y fondront avidement, et la mise au silence total de ceux qui le refuseront, l’ensemble sera accepté avec plaisir par une foule nombreuse, anesthésiée par son ventre plein et sa tête vide.

Petit-à-petit, chaque action des individus libres sera, par défaut, soupçonnée de nuire à autrui. Nul doute que la société résultante sera idyllique : parfaite synthèse d’un monde orwellien où la surveillance citoyenne est constante et totale, et du meilleur des mondes d’Huxley où chaque individu reçoit ce qu’il lui faut pour être artificiellement heureux à condition d’être un bon esclave, ce qui se met en place ne peut réjouir que ceux qui croient parvenir en haut de la nouvelle pyramide du pouvoir qui se met en place. Beaucoup vont se rendre compte que la tête de cette pyramide est fort étroite et avoir de désagréables surprises.

Bien sûr, ce tableau catastrophique n’est – heureusement – pas certain. Mais le chemin décrit ici n’est ni loufoque, ni impossible. Il est technologiquement possible. Il est légalement envisageable. Il est surtout ardemment désiré par une partie de la population : l’une, transie de peur irrationnelle, l’autre, alléchée par les bénéfices qu’elle pourra en tirer aux dépens de tous les autres.

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires460

    1. MCA

      Désolé j’étais sur la route (au-delà des 10km) et n’ai donc pu te devancer dans le commentaire.

      Cela dit, le patron a (m’étonne de lui) oublié un chapitre croquignolet : l’incitation des picousés à la délation envers les non picousés, le tout assortit d’une récompense pour les plus zélés….

      On en pense quoi?

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Faut qu’on m’explique :
        les piquousés sont bien certain d’être à l’abri de tout, du covid et même des morsures de chauve-souris.
        Alors qu’est-ce que ça peut leur faire si ls autres n’ont pas eu leur dose ?

        1. Pierre 82

          JHR, votre raisonnement est correct dans le cadre d’une discussion entre personnes sensées.
          Le cas qui nous occupe est légèrement différent: pour une raison qui pour le moment m’échappe, nos dirigeants veulent qu’on se tous fasse vacciner alors qu’il est patent que ce vaccin ne fonctionne pas .
          Donc il suffira de mettre dans la tête des gens que le vaccin ne peut fonctionner que si toute la population est vaccinée, sinon ça ne fonctionne pas, et donc que tout le monde reste en danger tant que vagabondera dans la nature un seul non-vacciné.
          Depuis le début de cette affaire, ils nous inondent de raisonnements fallacieux, d’atteintes au simple bon sens, et de mensonges éhontés, et comme ça a l’air de fonctionner, il n’y a ps de raisons qu’ils s’arrêtent en si bon chemin. Un de plus ne serait pas de nature à me surprendre.
          J’ignore encore quels arguments spécieux ils vont mettre en avant pour justifier cette imposture, mais nul doute qu’ils vont le tenter.
          Reste à espérer un sursaut. Par exemple si de plus en plus de monde connait personnellement un vacciné qui a eu de gros soucis de santé, peut-être que les gens vont finir par se poser les bonnes questions. Mais pour ça il faudrait qu’un pourcentage respectable de décès post-vaccinaux apparaisse. Or jusqu’à présent, ça reste assez minime. Or il est important que chacun connaisse un ou plusieurs cas parmi ses proches, sinon, il suffit que la presse n’en parle pas pour que ça n’existe que dans la tête des complotistes.
          Bref ce n’est pas gagné.
          Je pencherais plutôt pour une chute brutale et très désordonnée du niveau de vie général suite à une faillite des états, qui causerait de facto la fin de l’épisode Covid, tout en nous faisant malheureusement entrer dans un autre épisode, celui de troubles civils pouvant être assez sérieux.
          Mais comme le dit le patron, le pire n’est jamais certain.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            L’état pouvant imprimer de l’argent à discrétion, la faillite brutale est peu probable. Par contre, la chute brutale du niveau de vie est plausible. De fait, comme un nombre considérable de commerces et d’entreprises font faire faillite, les services qu’ils rendent seront plus difficilement accessibles. On va peut-être connaitre une forme inédite de pénurie, conséquence des fulgurances de l’état stratège. Ce sera une forme de baisse du niveau de vie qui ne dit pas son nom.

            1. Pierre 82

              Imprimer de l’argent à discrétion, tout est relatif…
              Si une situation à la Weimar ou à la Zimbabwe ne s’est pas encore produite, c’est uniquement parce que toutes les banques centrales occidentales ont fait pareil en même temps. C’est basé exclusivement sur le « too big to fail ».
              Mais le résultat, au bout du compte, sera inévitablement identique. Quand vous payez les gens avec de la fausse monnaie sans créer aucune richesse en face, pas besoin d’un conseil scientifique pour comprendre que ça ne peut pas tenir éternellement.
              Ne jamais oublier que tout l’édifice ne tient que parce que tout le monde fait semblant de croire que nos enfants, ainsi que nos petits-enfants paieront la note dans 2 ou 3 générations, quand ils auront relancé la production de richesse. Si ce n’était pas tragique, ce serait risible.

          2. MCA

            @Pierre 82 3 mai 2021, 17 h 04 min

            « pour une raison qui pour le moment m’échappe, nos dirigeants veulent qu’on se tous fasse vacciner alors qu’il est patent que ce vaccin ne fonctionne pas . »

            Le covid et ses « vaccins » sont le prétexte, le passeport QRcode et le flicage associé le but.

            Que les « vaccins » marchent ou pas, ils s’en foutent, c’est le passeport qu’ils veulent et c’est bien pour cela qu’ils interdisent contre toute logique les soins médicamenteux car s’ils les avaient acceptés le passeport QR code ne se justifiait plus et c’est bien pour cela aussi qu’ils n’ont pas ouvert massivement des lits de réanimation, se contentant de mesure spectaculaires et dérisoires de transports en hélico, tgv et autres bien relayées par les médias complices prompts à servir la soupe du 20heures.

            D’ailleurs je tiens le pari que quand le passeport sera généralisé, ils autoriseront les traitement médicamenteux en donnant l’impression d’avoir concédé par grandeur d’âme une faveur aux rétifs à la picouse.

            J’en prends pour intuition le fait que Pfizer a annoncé la mise au point d’un médicament pour la fin de l’année 2021… comme par hasard après que le passeport soit devenu obligatoire (prévu pour le mois de juin), cherchez l’erreur…

            Et encore une occasion de se faire encore un peu plus de fric sur la bête en le vendant à un prix exorbitant.

            Vu comme cela c’est plus limpide ?

            Et c’est ça que Raoult n’a pas (ou trop bien ?) compris, d’où le déchainement contre lui car avec son traitement il leur cassait la baraque mais ils ont eu affaire à un prestigieux coriace et si ça foire, on pourra lui dire « merci ».

            Mais ça ne foirera pas, leur passeport obligatoire ils l’auront car ils l’imposeront par la loi votée par tous les clowns qui représentent le peuple (vous avez le droit d’en rire, c’est le seul pouvoir qui vous reste… encore…).

            Nous devons avoir affaire à un complot d’envergure à minima européen et le poudré insiste pour que ce soit les instances européennes qui l’imposent pour mieux expliquer aux français que ça ne vient pas de lui et qu’il est blanc comme neige.

            Notre chance est que des collectifs de médecins outrepassant les directives de leur ordre guestapiste tiennent tête et c’est pour cela qu’il faut refuser le vaccin et les soutenir car eux….ils veulent soigner car cette maladie se soigne et se soigner c’est faire acte de résistance contre le passeport dont 70% des français ne veulent pas mais n’ayant pas compris la martingale se sont rués sur la picouse légitimant par là le passeport dont ils ne veulent pas.

            Pas sûr que ces collectifs aient compris les ressorts de l’affaire également.

            Cette crise aura au moins eu le mérite de faire tomber les masques (si je peux employer cette expression) et notamment le rôle abject des médias mainstream ainsi que l’attitude non moins abjecte des politiques.

            Que vous le vouliez ou non, vous allez changer de monde pour aller vers une société à la chinoise.

            Il manquait un prétexte, c’est résolu et c’est la Chine qui l’a fourni !

            Ps : Merci au Major d’ajouter un +1000… 😆

            1. durru

              « un complot d’envergure à minima européen et le poudré insiste pour que ce soit les instances européennes qui l’imposent »
              Je serais bien moins affirmatif là-dessus. C’est très, trèèès loin d’être gagné au niveau européen que ce machin serve à autre chose qu’au passage des frontières. Et déjà ça, ça a été dur à obtenir pour le poudré. Qu’il obtienne plus que ça, je doute fort.
              Il faudra assumer localement de l’utiliser pour n’importe quoi d’autre et il ne pourra pas se défausser sur la méchante UE qui le lui aura imposé.
              Ça va être sport.

              1. Dr Slump

                Ca va être sport, ça dépend où. Chez nous, globalement tout le monde est nourri, donc ça passe crème, et à mon avis ce sera à peu près tranquille dans les pays occidentaux bien développés sous le harnais étatique, où les élites pourront continuer de dérouler leur plan d’instauration d’un multi-pass centralisé, par petites touches, progressives et indolores.

                Mais dans les pays plus pauvres, c’est pas gagné. Par exemple en Colombie, un mouvement de révolte populaire massif a explosé, du fait que le peuple est réduit à la famine à cause des mesures de confinement. Pas un mot des médias à ce sujet je parie

              2. Semaphore

                La Grance a depuis longtemps l’habitude bien ancrée de surtransposer des directives européennes plus softs que le brouet grançais final. Une fois de plus, une fois de moins…
                Ce coup là sera tenté, soyons en persuadés.

            2. Pierre 82

              Pas mal, mais de nouveau, ça n’explique rien !!
              Quel est le but de la manœuvre ? Juste une volonté de contrôler nos déplacement? Quel intérêt pour eux?

              Pourquoi l’ensemble des gouvernements occidentaux déciderait subitement d’exiger connaître et suivre tous les déplacements de leurs citoyens? Folie collective? Et ils ont tous suivi comme un seul homme?

              Franchement, ça n’a pas de sens. Ça ne les aiderait ni à s’enrichir (OK, peut-être les labos pharmaceutiques, mais au prix de la ruine des autres industries, dont je ne vois pas pourquoi ils auraient accepté leur propre ruine juste au profit des labos), ni même à se maintenir en place.

              Je connais cette théorie, mon épouse est d’ailleurs convaincue de sa justesse, mais je ne lui trouve aucune cohérence, aucune logique interne.

              Comme je l’ai expliqué plus bas (4 mai 2021, 15 h 07 min), et pour l’instant, je préfère l’explication d’un monde en roue libre, sans leadership, et qui est entraîné vers l’abîme par une force d’inertie que nul ne peut arrêter. Ça me semble plus cohérent avec la nature humaine, et le peu qu’on peut observer.
              Mais mon analyse est susceptible d’évoluer, bien sûr. Pour le moment, elle me semble plus vraisemblable.

              1. durru

                Je crois pour ma part qu’il y a des deux.
                Votre point de vue se tient absolument, notamment pour les personnages le plus en vue (genre Macron, Biden ou leurs affidés – des imbéciles notoires en roue libre). Puis, il y a les intérêts directs (d’enrichissement et/ou d’accroissement du pouvoir personnel) qui vont faire du lobbying auprès des premiers pour aller toujours plus loin. Et, last but not least, comme disent nos amis, il ne faut surtout pas oublier les idéologues, genre Laurent Alexandre, intimement convaincus de la hiérarchisation de la race humaine en plusieurs strates et de la nécessité de procéder aussi vite que possible à la séparation de ces strates, avec tout ce qui en découle. Ainsi que d’autres idéologues, sur d’autres sujets (comme par exemple l’escrologie), tout aussi déterminés à faire pousser leurs agendas à la faveur d’une belle crise.
                Le bateau est fou, mais les causes sont multiples.

                Là où le bât blesse (pour eux), c’est qu’il n’y a PAS de gouvernement mondial qui puisse appliquer leurs « solutions » à l’ensemble de la planète et que, de manière fort objective, il y aura des oppositions à leurs projets mégalomaniaques, pas forcément pour les bonnes raisons et certainement pas pour les mêmes (je pense d’abord à Poutine et à Xi, mais le monde est grand…)

              2. MCA

                @Pierre 82 4 mai 2021, 19 h 06 min

                « Juste une volonté de contrôler nos déplacement?  »

                Je ne pense pas qu’il faille voir l’interdiction de déplacement uniquement sous l’angle d’une volonté d’immobiliser un individu mais comme une brimade s’ajoutant à de multiples autres pour rendre volontairement le vie invivable à certains esprits qui tenteraient de s’opposer au pouvoir et contester l’ordre régnant.

                Allez sur internet voir ce qui se passe en Chine, c’est bien pire que cela, les mal notés socialement sont tout simplement des zombies qui n’ont que trois choix, la dépression, la résignation ou le suicide.

                Le pourquoi?

                mater la population par la force et la contrainte pour mieux l’asservir au bénéfice d’une caste et d’un ordre établi.

                Quelqu’un plus haut évoquait l’écologie et ses ravages, j’évoquerai l’instruction publique et ses ravages qui rendront inaptes au moindre raisonnement et à la moindre remise en question les futurs citoyens par manque de vocabulaire et manque d’esprit d’analyse.

                J’ai beaucoup de mal à admettre que tout ceci arrive par hasard.

              3. Pythagore

                J’ai une explication plus pro-saique:
                Aller lentement mais surement vers le tout vaccinal.
                On commence en douceur avec le covid, et demain on vous obligera à vous faire vacciner contre la grippe, après demain contre les hépatites, après après demain contre les corps aux pieds…..etc….
                Dans la droite ligne des 11 vaccins obligatoires pour les enfants.
                Comme l’a dit le druiide, le modèle des médicaments est mort. L’industrie pharmaceutique doit le savoir. Le tout vaccinal est leur porte de sortie. Visiblement, il est plus facile de développer un vaccin qu’un médicament.
                Le pass permettra de mettre en place cette dictature vaccinale.
                (vaccinale un pas, va*inale, j’anticipe sur les commentaires de certains).

                1. Pierre 82

                  @MCA et @Pythagore
                  Je comprends certes vos arguments, mais je pense que cette volonté d’asservissement ou même de dictature vaccinale, mais à mon avis, ça ne joue qu’à la marge.

                  Pour conclure, en est tous en train de chercher dans notre coin une explication pour se rassurer (je ne sais pas pour vous, mais pour moi, ne rien comprendre à un truc qui chamboule mon existence me rend stressé).
                  Pour l’instant, nos opinions ne convergent pas, et tant mieux, car ça donne de la matière pour tenter de réfléchir calmement chacun de son côté…
                  On se tient au courant.

                  1. Pythagore

                    Les paris sont ouverts 🙂
                    Ce que j’évoquais est plus un capital de connivence au profit des labos plus qu’une dictature en soit. J’aurais peut-être plutôt dû parler de dictate vaccinal au détriment des médicaments.

                  2. Pheldge

                    la folie,ça n’est jamais rationnel … et quand elle est collective, c’est encore pire, alors pas la peine de chercher, moi, j’y renonce !

              4. Pheldge

                oui, un monde en roue libre, où, parmi les dirigeants, sévit une folie, hautement contagieuse, dans les zones occidentales …

        2. Dr Slump

          Vous n’avez rien compris bande de médisants que vous êtes: le vaccin ne peut pas marcher si vous n’avez pas votre QR code sur vous. C’est pourtant simple!
          Quand tout le monde devra présenter son certif de vaccination pour entrer au bar de Chez Gros Lolo le QG des Zéros, là ce sera bon, le vaccin sera fonctionnel.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Je ne remplis pas les critères, je n’ai pas le droit de me faire vacciner, c’est pas de ma faute, donc me dénoncer contre récompense, c’est du vol. Je vais te dénoncer au fisc pour cela !

          1. Pheldge

            tiens, tout à coup il me revient cette blague de potache : « M et Mme Bricaux ont un fils, comment s’appelle-t-il ?  »

            c’est facile … 😉

          1. MCA

            C’est une expérience très intéressante et très curieuse,

            Quand on casse des cailloux on ne pense à rien d’autre que de casser le caillou suivant, etc…

            Une sorte de pause mentale.

            1. Pheldge

              à ton âge, tu découvres les vertus du travail manuel, enfin du vrai travail manuel, pas celui qu’affectionne sam, la nouille, tout ça 😉

    1. Dr Slump

      Pour avoir plus de détails sur les réalités techniques de ce pass sanitaire français, les données collectées etc, je vous invite à écouter le technocrate qui est chargé d’en assurer le développement, un certain « chef de division des systèmes d’Informations de la DGS ». Vous apprécierez déjà son titre, qui a une connotation très… militaire, vous ne trouvez pas? A partir de 14′ :

      1. Pierre 82

        Je l’avais déjà commenté dans le billet précédent. Cet Achille me fout la trouille, en fait. Et pourtant, ils en auront besoin de paquets, d’Achille, et ils les trouveront très facilement… de tous temps, sous toutes les latitudes et dans toutes les civilisations, il y a eu des Achille.

        1. MCA

          Des Achille? même pas nécessaire, il suffit de signer un contrat avec une boite de service informatique, et d’ailleurs c’est ce qu’ils ont dû faire.

          Ca ne fout pas la trouille, c’est en droite ligne avec la méthode chinoise ( appliquée actuellement en Chine).

          J’ai écouté cela hier soir et je pense que ce développement mérite l’écoute.

          https:/ /www.agoravox.tv/tribune-libre/article/martine-wonner-nous-ne-sommes-plus-89391

          1. sam player

            A propos de services informatiques, j’ai refait une vente de véhicule sur l’ANTS à midi car la cliente ne voulait pas payer 30€ chez Morauto…
            Ils annoncent 15 minutes pour la procédure, ça a duré une bonne demi-heure, 2 minutes de saisie en tout, 30 minutes d’attente (y a intérêt à désactiver l’extinction d’écran), et une interface toujours à chier, pas du tout intuitive, on ne sait pas où il faut cliquer (l’intitulé du bouton n’est pas dans le bouton), les champs s’affichent en dehors de la zone visible et se mettre en mode paysage ne sert à rien…

            1. Pheldge

              « on ne sait pas où il faut cliquer… » tiens ça me rappelle un mec qui venait trainer par ici, un mec bizarre, un espèce de suisse à juger par son gravatar, qui disait dans ces cas là « le problème est entre la chaise et le clavier ! » 😀 😀

              1. sam player

                Essaie quand même un jour, juste pour rigoler.
                T’es à l’étape 1, tu cliques sur étape suivante et 3-4 minutes après tu es en étape 2 mais tu ne le sais pas, la page présentée est tjrs celle de l’étape 1, il faut scroller pour voir l’étape 2.
                Tu commences l’étape 2, tu valides, mais rien ne se passe apparemment… il faut là encore scroller pour voir que les informations sont incomplètes… il manque l’état civil de l’acheteur… en fait elles sont dans le haut de page de l’étape 2, mais le curseur s’était mis d’office sur la 2ème partie de la page de l’étape 2, je suppute que le haut de page est en retard d’affichage.
                Tout ça c’était sur Androïd sur le téléphone de la cliente et c’est elle qui faisait les manips…
                Perso c’était exceptionnel que je le fasse là, je fais juste les déclarations de vente en général, juste pour informer le molosse que les PV il faut les adresser au nouveau propriétaire, et je leur donne le code valable 8 ou 15 jours et démerdez vous… pas le temps pour ces conneries, sauf exception genrée…

                1. Pheldge

                  sam, je te crois sur parole, et tous les sites de l’état que je connais sont montés en dépit du bon sens et contre toute logique. En fait ça doit être des applis à usage interne, avec leurs procédures à la mords moi le nœud, sur lesquelles a été greffé un accès public tout aussi mal foutu …

        2. Pierre 67

          Il est merveilleux ce brave Achille, la quintessence ce que la France fait de mieux ! X-Ponts en plus… En tant que pharmacien, pas biologiste, passionné d’informatique et surtout libéral, la vue de cette vidéo me donne un peu plus envie de me barrer dans le Nebraska ou un état de ce genre. Tout y est, la suffisance sans limite, le titre de son emploi très CCCP, une certaine capacité à avouer que tout est prêt, aucune gêne à se torcher des libertés individuelles, le fait de prétendre en savoir autant qu’un médecin ou biologiste sur le COVID, parce qu’on a eu 12h de cours à l’X. C’est un monument ! Et les gentils confrères, pharmacien biologistes eux, trop ravis de pouvoir se dire qu’ils vont continuer à faire des tests PCR COVID pendant 100 ans au moins à tous les crétins qui ne demande que ça pour avoir une vie normale comme avant ! Il n’y a pas à dire, nous voilà bien parti avec ça, et mon petit doigt me dit, qu’avec un nom comme passeport vert, le coupler avec je ne sais quelle taxe sur le CO2, se fera dans les années à venir. Je prends les pari. Et ça passera sans soucis, c’est pour sauver Gaia en plus des vieux et des gros.

          1. Pierre 82

            Cher quasi-homonyme (avec 15 en moins), sachez que j’en ai côtoyé, des monuments comme celui-là, et ce sont des spécimen comme lui qui dirigent les plus grandes entreprises transnationales de ce pays. Les grandes écoles en vomissent des centaines par an.
            Leur mentalité et leur comportement fait partie du problème de la France, car comme le disait Taleb, ils dirigent tout sans mettre leur peau en jeu. Mortifère.

        3. Dr Slump

          Je ne vois pas bien le rapport avec Achille, si c’est du personnage de l’Iliade dont tu parles, parce qu’il y est particulièrement individualiste, et fort peu disposé à se prêter aux manigance du roi Agamemnon, souverain corrompu.
          Quant à ce chef de division (sic), c’est un technocrate et surtout un fumier, son ton d’autorité et sa façon répétitive de se référer aux « sachants » sont à vomir.
          Les sachants, c’est quoi c’est une classe d’être supérieurs, ça leur donne le droit de décider du sort de nous autres vulgaires béotiens?

          1. Pythagore

            N’ayant pas entendu le passage sur les sachants,je réécoutais la viéo. Ce type semble ignorer que l’Allemagne ne demande qu’un test antigénique pour avion/rentrer sur le territoire. Il nous la joue comme si c’était le truc qui n’existait pas et que personne n’a osé tenter, la PCR, c’est le standard.
            Quand aux covids longs positifs sur 2 mois, quezako ?
            ….Propagande à tous les étages.

  1. Le Gnôme

    La peur de la mort fait abdiquer les envies de libertés. Cela me rappelle le slogan des gauchistes lors de la crise des euro-missiles, plutôt rouge que mort.

          1. RV

            Il a simplement des lettres, le minot:
            « Roger Gicquel, toute la misère du Monde. Un avion s’écrase, c’est toujours sur les pompes de Roger Gicquel ». Coluche

    1. Pythagore

      Quand j’entends des gens, qui passent leur tps à se plaindre de leur existence (et vu la consommation de tranquillisant en France, il doit y en avoir un nombre non négligeable), se précipiter sur tout ce qui leur donne l’impression de pouvoir échapper à ce virus et à la mort, j’avoue que je reste coi.
      Fatigué de la vie, mais peur de la mort.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Lelouche a eu cette remarque pertinente : « autrefois les gens pleuraient ou riaient, aujourd’hui ils pleurnichent ou ils ricanent ».

  2. Aristarkke

    « un moyen de pister finement »
    Ça finira par servir à taxer les déplacements, n’en doutons pas…
    La sécurité des phynances est à ce prix (dans la tête des technocrates)…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Ce n’est pas une question de gros sous, même si ça peut jouer un rôle. Non, ce que nous avons en face, c’est la détestation la liberté. Tout le reste, c’est de la com’.

      1. Aristarkke

        Mon sentiment d’une future taxation est que cela viendra en plus et non à la place du contrôle. Ce sera un effet kiss cool bien entendu, JHR !

  3. Aristarkke

    « tant les services de l’État ont amplement prouvé, jusqu’ici, leur maîtrise très relative de tout ce qui a trait à la pandémie. »
    Du jour où cela devra engendrer de la taxounette dodue, je ne parierai pas sur le niveau qui sera excellent comme d’hab’ en pareille matière…

    1. Theo31

      Meuh non, une taxe existante sera augmentée et le débile profond qui se prend pour un économiste viendra nous expliquer qu’il n’aura pas accru les impôts.

        1. Theo31

          Manger, bouger, fais cinq trucs débiles par jour comme Castex. J’ai vu hier qu’il avait interdit la vente de frigos et de fours électriques.

          Mougeon un jour, mougeon toujours.

    2. sam player

      Tu te focalises trop souvent sur la perception de taxes, c’est juste un effet induit, le but premier étant la limitation des libertés pour maîtriser la population.

      1. durru

        Et la réduction des revenus à leur strict minimum limite évidemment les libertés. C’est un must, la taxation à outrance, pour réussir la maîtrise des populations.
        Tiens, cadeau pour toi, (encore) une expression de Taleb : « fuck-you money » 🙂

        1. sam player

          durru je m’en branle, aucun argument.
          Les amendes ça représente quoi par rapport à la débauche de moyens, amha dans le+/- on doit être en négatif.
          Et par rapport aux 1200 milliards des dépenses de l’état, et par rapport aux 450Mds des dépenses COVID.
          Replace tout ça à sa juste place…

          1. durru

            « durru je m’en branle »
            Fais-toi plaisir 😀
            « aucun argument »
            Apprends à lire.
            « Les amendes ça représente quoi par rapport à […] »
            Les petits ruisseaux font les grandes rivières.

            Sinon, tu remarqueras que j’avais commencé mon post par « et », tandis qu’Ari évoque un « effet conjoint ». C’est pas que nous soyons en désaccord avec toi, mais plutôt l’inverse 😀

            1. Husskarl

              Salut Durru, sais tu où en est la Roumanie sur ces projets de passeports ? J’ai l’impression que l’UE salive déjà et avance sur la piste de l’URSS sans obstacle…

              1. durru

                A priori,en Roumanie il n’y a pas trop de débat, même si je n’ai pas suive ça de près ces derniers jours.
                Ce pass sanitaire européen se fera, il servira à passer les frontières, mais il est hors de question d’être utilisé pour quoi que ce soit d’autre sur le territoire.
                Je vais me renseigner plus, bien sûr, ça me concerne plus ou moins directement…

                1. Husskarl

                  Un pas à pas un peu plus délicat ? Dommage…
                  Il n’y aura pas un pays pour se lever, une belle bande d’esclave mûrs pour l’URSS 2.0

                  1. durru

                    On verra bien, les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir, n’est-ce pas… Mais je doute fort que les pays de l’Est vont aller vers le flicage de leurs citoyens. Cela serait accueilli d’une façon, disons, très ferme.
                    Après, sur le pass européen, faut les comprendre : si les pays occidentaux (surtout les plus touristiques, voire ceux qui accueillent la plupart de l’émigration de ces pays) demandent à l’entrée des preuves, ce pass ne peut être mal vu par les citoyens de ces pays de l’Est qui doivent s’y rendre.
                    On verra bien, hein, je ne sens pas très bien ce pass européen. Ça n’a pas l’air de brancher grand monde au niveau exécutif (en UE je parle, pas en France), même si j’ai été sincèrement étonné par le nombre de parlementaires européens l’ayant soutenu.

          2. Pheldge

            sam, ta sexualité visiblement au naniste, semble te poser un gros problème, puisque ça fait 2 fois en 2 jours que tu l’évoques, tu as besoin d’en parler ? 😀

    3. Jacques Huse de Royaumont

      Au fait, un expert qui sait maquiller une nouvelle taxe avec de bons sentiments, est ce que ça s’appelle un taxidermiste ?

  4. Aristarkke

    « Il est légalement envisageable. »
    On adaptera les codes aux nouveaux besoins pour étouffer les scrupules éventuels de la même façon que les horreurs communistes ou nazies ont été rendues autorisées par leurs lois et règlements. Même s’il faut piétiner les lois naturelles, ce faisant.

  5. Calvin

    Rappelez-moi, il a bien fallu un passeport sanitaire pour éradiquer la variole avec un vaccin ?
    Je peux pas savoir, je n’étais pas né.

    1. Higgins

      Je pense qu’il ne faut pas tout mélanger. Le COVID est une saloperie mais il tue peu (du moins pour le moment. N’oublions pas que plus de 99,6% de la population en réchappe ce qui n’était pas le cas avec la Variole. Soulignons au passage le courage de Louis XVI et de sa famille qui n’ont pas hésité à se faire vacciner alors que la technique était assez balbutiante). Rien à voir avec la Variole et autres joyeusetés qui animaient la vie il y a encore peu (Tétanos, rougeole, coqueluche, tuberculose, etc,….). Là, nous sommes face à des vaccins à l’efficacité réelle discutable (https://www.youtube.com/watch?v=ptKLwD_qx64) et dont les conséquences médicales ne sont pas toutes cernées comme le rappelle un hôpital public : http://ctiapchcholet.blogspot.com/.
      L’article en question date du 2 avril dernier mais les articles parus depuis valent la lecture.

      1. Student of Liberty

        Le vaccin contre la variole était-il obligatoire (vrai question, et le cas échéant, avec quels contrôles)?

        Il était certainement fort recommandé mais j’imagine qu’une énorme part de la population était convaincue par des arguments convaincants, pas par une panique qui n’a ni queue ni tête.

        1. P&C

          La variole causait jusqu’à 30% de mortalité chez l’adulte… et hyper contagieuse (5* plus que le covid). C’est assez convainquant en soi, même avec un vaccin daubé comme étant la vaccine.

          1. Nemrod

            Pour une maladie avec un tel taux de mortalité et aussi fréquente et contagieuse, il n’ y a pas besoin d’obligation.
            C’est d’une simplicité biblique.

              1. Aristarkke

                Vous pourriez écrire, a minima, Louis 15 (XV) pour coller à la nouvelle tendance. Comment que c’est-y que Monseigneur pourra dépasser les trente lecteurs à rester aussi élitiste passéiste… 😈

                1. Le Gnôme

                  Je suis déjà pour le retour des Mérovingiens au pouvoir, de la monarchie absolue tempérée par l’assassinat, alors je conserve quelques vieilleries pour les lettrés de cet espace.

                  1. P&C

                    Tu es pour attacher une vieille par les cheveux à la queue d’un cheval, et le lancer à bride abattue jusqu’à ce qu’elle crève ?

                    1. heli0gabale

                      Tout dépend de la vieille, faut voir.

                      Elle dirige actuellement une banque centrale à tout hasard ?

        2. Higgins

          Il ne l’est plus car la maladie est considérée comme éradiquée. Seules sont conservées quelques souches au cas où. J’ai été vacciné contre elle dans ma prime enfance et est d’ailleurs fait une réaction assez virulente (j’avais neuf ou dix ans).

  6. Pythagore

    « la classe caquetante et la classe au pouvoir s’agitent si bruyamment qu’on les croit nombreux »
    Je trouve tjs très surprenant la méthode journalistique, certes très efficace, qui consiste à affirmer des choses comme si c’était une évidence acceptée de tous alors que les propos n’engagent que l’auteur. Ceci donne l’impression du nombre alors que souvent l’idée n’est supportée que par un petit groupe d’idéologues.

    1. Pencil Ivy

      Comme le disait un certain précepte : la philosophie consiste à douter de tout ce qui est évident. La propagande consiste à faire accepter comme évident ce dont il faut douter.
      Et on peut dire que nos journalistes sont loin d’être philosophes.

    2. heli0gabale

      « je trouve tjs surprenant la méthode journalistique, certes très efficace, qui consiste à affirmer des choses comme si c’était une évidence acceptée de tous »

      Ah mais ça c’est tout l’art journalistique : sentir le zeitgeist, le distiller dans un corpus idéologique et en faire une histoire à vendre.

      Toute une classe qui explique ce qu’est vrai et ce qui ne l’est pas, ce que l’on doit croire ou pas, ce qui doit être pensé ou pas, ce qui mérite d’être discuté ou pas, c’est ni plus ni moins qu’une classe cléricale qui a une emprise démesurée sur les gens et la vision du monde de la classe politique. Pour reprendre Voltaire, il faut écraser ce nouvel infâme (l’évolution technologique risque d’y aider pas mal).

  7. Theo31

    C’est curieux cette propension des socialistes à créer des discriminations sur des critères biologiquesdans le but de purifier la société.

    On va bien rigoler a l’entrée des restaurants.

    1. Calvin

      Le passeport sanitaire n’est pas un eugénisme, du tout, mais alors pas du tout, je répète, le passeport sanitaire comme la plupart des mesures socialistes ne sont absolument pas une forme d’eugénisme, du tout du tout. Il faut l’affirmer pour que les gens ne puissent pas faire la relation de cause à effet.
      Comme le fascisme, c’est les autres, l’eugénisme n’est pas socialiste, du tout, du tout, du tout…

      1. Theo31

        « Les Juifs se caractérisent par des formes déterminées de délits : l’escroquerie, la duperie, la calomnie et, surtout, l’usure. (…) Ces faits font soupçonner que la race influe sur la délinquance.  »

        Salvador Allende

        Le fasciste, c’est toujours l’autre.

    2. P&C

      La volonté de créer l’Homme Nouveau ?
      Si je me souviens bien, refaire l’homme est un délire apparu avec la révolution française…

      1. Pierre 82

        C’est beaucoup plus ancien que la révolution française. Au début, il ne s’agissait pas de changer l’homme (on ne savait pas le faire), mais d’établir le paradis sur terre. Cette doctrine (millénarisme et ses dérivés) a toujours existé de manière résiduelle dans le monde chrétien, tout en étant considéré comme hérétique par l’Église (c’est-à-dire doctrine erronée, ce n’est pas toujours synonyme de bûcher).
        Le socialisme n’est rien d’autre qu’une hérésie chrétienne, je l’ai souvent rappelé sur ce blog.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Hérésie dans la filiation directe de la gnose, qui requiert une initiation (par opposition à un enseignement ouvert à tous), comme la franc-maçonnerie.

          Rien de tel que les progressistes pour recycler indéfiniment les vieilles lunes.

          1. Pierre 82

            Je pense que la gnose et le millénarisme sont deux choses différentes, mais bon, je ne suis pas théologien non plus. Je vais me renseigner…

      1. Yanka

        Alexis CaRRel. Rien à voir avec Roger ! Carrel militait bel et bien pour l’eugénisme dans certaines circonstances. Je ne dis pas que c’est mal, c’est un fait. « L’Homme, cet inconnu » est un chef-d’œuvre dans mon souvenir, un livre écrit au scalpel.

  8. Husskarl

    La loi qui ne repose sur aucun principe supérieur ne peut que dériver. Il va falloir émigrer en Russie ou en Biélorussie pour être libre ?

    Enfin, ce sera peut la guerre d’ici là vu les évènements festifs de banlieues qui se multiplient même dans Paris intra muros maintenant.

  9. Amnesiak

    Ça commencer à ressembler furieusement au roman de Ira Levin, Un bonheur insoutenable.
    Sans doute l’inspiration originale de Klaus Schwab.
    Bracelet verrouillé sur le poignet, à passer devant les scanners toute la journée, pour que le grand ordinateur autorise ou pas chaque action de la vie. Injection obligatoire tous les mois, « pour la santé » (pour maintenir chimiquement la docilité de la population).
    Et tout le monde est heureux !

    1. P&C

      Ce n’était pas Harari qui postulait, dans Homo deux, la recherche de l’immortalité pour les riches, et celle du bonheur pour les autres (bonheur bien sur plus proche du Soma).
      On a déjà les antidépresseurs en guise de Soma.

      1. P&C

        « sauf pour la Nomenklatura », c’est vieux comme le monde.
        Même les sociétés primitives avec leurs cultes à esprits initiatique avaient leur Nomenklatura…
        Ceux là savaient bien que les esprits n’existaient pas, mais pour conserver le contrôle de la tribu, ils se grimaient en esprits et filaient la frousse aux non initiés.

    2. Aristarkke

      « Et tout le monde est heureux ! »
      Y’avait de quoi ! Le genre un y grimpait aux rideaux à tous les coups…

  10. Pythagore

    67,1% très défavorables.
    Oui oui, c’est qu’ils n’ont pas été bien informé de quoi il retourne et ont été pollué par les fakenews circulant sur le very dark web. Le gvt va organiser une campagne de ré-information, n’en doutons point, afin de bien expliquer tout le bien que le passe nous apportera et afin de tarir cette propagande létale circulant dans les veines digitales de notre monde en déliquescence. Oui il y aura des morts, si le passeport sanitaire n’est pas introduit, je vous le dis !

    1. sam player

      Ça fait plusieurs fois qu’annonçant a mes collègues des décisions débiles (genre le couvre-feu a 22h pour les musulmans pendant le ramadan), on me traite de complotiste avant que j’ai pu terminer ma phrase.
      À chaque fois j’ai produit immédiatement la source dans un quotidien de la bien-pensance… et j’ai alors entendu un « ah oui » mais aucune excuse.
      Ce qui était du complotisme 30 secondes avant est validé comme bien-pensant 30 secondes après, y a une raison… c’est devenu vrai et donc plus complotiste…
      Mais je suis toujours un complotiste, je m’abreuve sur les réseaux sociaux, dixit.

      1. MCA

        « Je suis un complotiste »

        J’aime bien la maxime suivante :

        Celui qui a un coup d’avance est un génie, celui qui a deux coups d’avance est un complotiste.

        Cela dit, ce qui est étiqueté « complotisme » à la sauce 2021 n’est jamais que la possession d’un esprit critique.

  11. hub

    L’argument imparable, le truc le plus fou, le plus génialement sournois pour taper du chaton : « mise en danger de la vie d’autrui ». Avec ça, on peut TOUT justifier. Toutes les dérives les plus liberticides, les les emprisonnements, les taxes et les amendes.

    1. Aristarkke

      Avec des *si*, on met Paris en bouteille… Alors de vils complotistes, hyènes galeuses et vipères lubriques, n’est-ce pas ???

    2. Higgins

      L’article a été introduit en 1992 lors de la refonte du code pénal. Cet article en dit plus : https:/ /www.village-justice.com/articles/mise-danger-vie-autrui,34539.html

      Le Parquet reste le bras armé de l’Exécutif. A ce titre, on peut légitimement penser que cet outil est souvent utilisé à des fins dissuasives plus que pour sanctionner les individus pourchassés.

      1. sam player

        Il me semble que le conseil d’état a rejeté dernièrement cet argument de mise en danger de la vie d’autrui, ça avait à voir avec les EHPADs (de mémoire)

        1. Yanka

          Exactement, mais l’outil demeure. Me Di Vizio conseille de contester toute condamnation se référant à cette fantaisiste « mise en danger de la vie d’autrui ». Lien direct :

    3. Jacques Huse de Royaumont

      C’est le crime de lèse majesté des temps modernes. Le gouvernement de godillots de Macron s’en sert autant que celui de Caligula.

      1. P&C

        D’où la crainte de finir comme ce dernier, ce qui expliquerait la réaction exagérée contre le complot des généraux en charentaises ?

  12. PLC

    J’attends une aide gouvernementale pour acheter un smartphone.
    Mon Nokia 3100 (qui fonctionne très bien depuis 17 ou 18 ans) ignore ce qu’est une application. Je serai refoulé des mariages et donc discriminé, il me faut une aide, c’est une question de justice sociale.

    1. Husskarl

      Si il ne faut que cent balles pour acheter votre soumission, vous les aurez. De toute manière, c’est l’argent des autres…

        1. Aristarkke

          Reconnaissons que les coûts des abonnements a baissé sérieusement en un quart de siècle… On croirait la saynète de Fernand R. du pauvre paysan qui paie pas son pain, son vin, etc… mais qui doit payer tout de même le sel (gabelle disparue, tout de même)… 😛

          1. RV

            Dans les années 70, à la maison il fallait mendier l’autorisation de téléphoner et dès qu’on commençait la causette ça gueulait pour qu’on raccroche fissa. Y’avait intérêt à être rapide et concis !

            1. Pheldge

              il me semble que jusqu’en 2002 pour les portables il y avait encore la facturation à la minute … Il n’y avait pas de forfait « illimité ».

            2. Aristarkke

              Pour les fixes, la taxation à la minute (pour les appels locaux dans la même zone téléphonique) a débuté sous l’Arsouille en réduisant le caractère illimité d’icelles à un palier de six minutes avant nouvelle impulsion de taxation.

  13. Jb²O

    Merci pour le lien vers l’article sur le nouveau défi de la société ouverte en 2021, quel défi de nouveau! Pourtant, il y a peu de héraut portant ce combat.

  14. Ba

    Ce qu’il faudra répondre aux gens qui ont un petit cerveau et qui commenceront à se plaindre du pass sanitaire dans un an, peut-être même dès cette année :
    « Mais Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je? Quand on l’approuve et qu’on y souscrit. »
    (Livre IV de l’Histoire des variations des églises protestantes (oeuvres complètes, éd. Vivès, p. 145))

    1. Husskarl

      Le petit cerveau attribue tous les malheurs aux autres, lui s’est conformé à la loi, ce sont les ennemis du parti qui empêche l’avènement du paradis sur terre !

      1. Ba

        Pas en l’espèce. Ils s’en plaindront parce qu’ils trouveront ça insupportablement pénible pour eux-mêmes et dans leur vie propre. Ils n’auront personne à accuser à part eux-mêmes (et ils ne s’accuseront pas eux-mêmes). Après j’ai peut-être pas assez réfléchi mais pour l’instant je vois pas comment ils pourraient tourner un discours pour imputer cette merde à la faute des autres (qui ne peuvent pas non plus être les hommes de l’Etat, puisqu’ils sont étatistes).

        Sur le fond du dossier, moi en réalité je crois pas trop à que tout se passe comme ce qui est expliqué dans le billet. Je pense que comme pour le masque, cette merde va tomber en miette d’elle-même, parce qu’elle est complètement impraticable (obliger tout le monde à faire des tests et des vaccins en permanence (même si c’est que tous les ans pour les vaccins) est impossible et insupportable en pratique) et en plus elle se met en place pile au moment des élections (ce qui donne des billes faciles à au moins un adversaire sérieux de Macron (l’esstreme drouate), sachant que les autres peuvent s’en saisir aussi). Un jour on va passer à autre chose en douce sans rien dire (comme pour le masque encore une fois, où ça va arriver bientôt) et ça sera rangé au placard.

        Ma crainte serait plutôt par contre que le dispositif quel qu’en soit la forme, même s’il n’est plus utilisé, reste en place d’une manière ou d’une autre et soit recyclé pour d’autres prétextes toujours bidons mais plus praticables (comme le terrorisme, ou la sécurité de je ne sais qui je ne sais comment) pour effectivement aboutir à une société de traçage généralisé mais probablement sans lien avec un motif sanitaire. Même si en l’absence d’urgence et de peur, j’ai du mal à imaginer que ça passe facilement.

        Bref, au total, si je réfléchis froidement et de manière détachée, je ne vois pas de motif d’inquiétude.

        Référence :
        Sur les masques, voir les prédictions de Martin Blachier avec lesquelles je suis d’accord (eh oui) : https://youtu.be/H2nDunwrzU0

        1. durru

          Vous persistez dans l’erreur.
          Des régimes totalitaires ont bel et bien existé, et des gens à priori normaux y ont succombé, corps et âme (si on peut le dire).
          Arrêtez de vivre dans un vase clos et regardez la réalité telle qu’elle est. L’homme est ce qu’il est, faillible et imprévisible.
          Quant à la peur, non, ne vous inquiétez pas, elle n’est pas près de disparaître.
          Je vous conseille la lecture des ouvrages d’Arendt sur le totalitarisme, ça va peut-être vous dessiller les yeux…

        2. Dr Slump

          « je ne vois pas de motif d’inquiétude »
          C’est là où je diverge.
          Je ne vois pas non plus d’instauration de dictatures sous le bruit des bottes, mais une installation lente, progressive, par petites touches « indolores », une société de traçage totalitaire plus ou moins mou selon les pays, qui sera accepté sans broncher par des veautants déjà bien ramollis par des décennies de moulage de cerveau.

          Pour le moment, la réglementation à venir édicte qu’on peut se passer de scanner son téléphone si on présente un test PCR papier. Mais papier ou pas, le code barre est de facto rendu obligatoire, et associé à la présentation d’une pièce d’identité. La toute petite étape suivante est très facile à envisager : ce sera tout de même vachement plus simple de fusionner ce code-barre avec votre pièce d’identité, évidemment que c’est bien sûr ! Et hop, c’est juste une ch’tite formalité pour installer pour de bon l’identité numérique. Pour nous simplifier la vie bien entendu. Et pour notre sécuritaÿ…

          1. Pythagore

            C’est déjà effectif avec les passeports. Les infos sont dispo de façon digitale, toutefois il s’agit d’un système sans contact, le code QR est trop facile à truander.
            A Londres/Heathrow par exemple, il y a des portiques où le passeport est scanné et il y a une caméra qui vous regarde dans les yeux pour voir si c’est bien vous.

              1. MCA

                Ah mais que nenni !

                Jusqu’à présent, pour comprendre ce qui allait se dérouler en France il fallait regarder ce qui s’était passé aux US 10 ans auparavant.

                Ca vient de changer et je constate que tu n’as pas encore ouvert les yeux alors je vais t’aider :

                Aujourd’hui pour comprendre ce qui va se passer en France il faut regarder ce qui s’est passé en Chine 15 jours auparavant.

                Tu en veux une couche supplémentaire?

                Allons-y !

                Mise en place généralisée de la reconnaissance faciale, surveillance permanente par drones, charge des manifestants par des robots bourrés d’IA, etc….

                Le Club Med quoi !

                https:/ /www.youtube.com/watch?v=fn3KWM1kuAw

                1. MCA

                  Tiens, prend de la graine….

                  https:/ /actu.orange.fr/societe/videos/milipol-les-robots-des-forces-de-l-ordre-CNT000001rPXow.html

          2. Yanka

            N’oublions pas que les gens abandonnent eux-mêmes par facilité, inconscience ou sottise leurs traces : localisation en temps réel sur Internet (maison, bureau ou n’importe où via smartphone ou téléphone mobile), GPS sous toutes ses formes (voiture, VTT, randonnée), jusqu’au tickets de caisse liés à une carte fidélité du magasin. Un bête exemple. Je n’ai pas de smartphone (c’est un principe), mais un téléphone portable de base, dont je me sers du reste fort peu. J’habite en Belgique, à la frontière française. Chaque fois que je vais me balader dans les bois à la frontière, mon téléphone bippe pour me souhaiter la bienvenue en France. C’est sympa, mais je n’ai pas besoin qu’une machine me parle, même pour me dire des choses gentilles, et je n’aime pas être tracé, quoique je ne fasse rien de suspect (de la botanique). L’idée qu’on puisse savoir que tel jour à telle heure je me trouvais dans telle zone m’horripile. Conséquence : je ne prends plus jamais mon téléphone quand je pars me balader. C’est un téléphone mobile désormais fixe, puisque je le laisse sur mon bureau. Et ainsi pour plein de trucs. Né dans un monde où j’étais confiant, je me trouve à devoir me méfier sans cesse des traqueurs en tous genres, alors même que je suis un citoyen banal, sans activités louches. Je n’aime pas être localisable à volonté, et tant pis pour le jour où je tombe dans un trou ou me casse une jambe au plus profond de la forêt !

              1. Yanka

                J’ai réalisé ce petit montage photographique un jour, pour aider à l’identification de coquelicots trouvés tous au même endroit, le long d’une clôture, assez loin de toute habitation, à ma grande surprise pour celui tout à droite, car la variété « somniferum » est plutôt un coquelicot d’agrément, donc de jardin, mais c’est aussi la variété dont on tire quelque substance illicite. On l’appelle en français pavot somnifère ou pavot à opium. Je ne sais si l’image va s’afficher, mais je tente le coup.

                pavots

                1. Yanka

                  N’oublions pas que le ramasseur de champignons (mycologue ou gastronome) est le premier découvreur de cadavres en forêt.

        3. taisson

          Ba 3 mai 2021, 14 h 43 min,

          « Bref, au total, si je réfléchis froidement et de manière détachée, je ne vois pas de motif d’inquiétude ».
          A bien lire le commentaire, je me demande si ce n’est pas au second degré…(ou plus ?).
          Parce que moi, sans y changer une ligne, je ne vois QUE des motifs d’inquiétude !
          Quand à ceux qui se plaindront très très tard, trop tard, c’est absolument sur qu’ ils ne se sentiront pas trop responsables. Ce sera de la faute des autres…C’est toujours de la faute des « autres » !!

          1. Ba

            Le pass sanitaire est impraticable en pratique : il oblige à pratiquer des actes médicaux en permanence sur toute la population ce qui va énerver tout le monde et oblige à une logistique dont l’Etat n’est pas capable (on le voit bien) ; les dépenses seront pour la SS ce qui va beaucoup trop peser sur ses comptes, puisqu’il ne pourra pas être demandé aux gens de payer directement de leurs poche, ce qui pourrait vraiment finir par faire sauter le système de quasi-cavalerie ; il va à l’encontre du consentement obligatoire en matière de soins et qui ne peuvent pas être imposés ; il va à l’encontre du secret médical ; il oblige à une lourdeur de vie assez incroyable ; et en plus il arrive en période électorale et sera utilisé contre Macron de manière très probable.
            Si on regarde tous ces éléments, le pass sanitaire ne fera pas long feu. Après il peut être édulcoré d’une manière ou d’une autre pour être plus acceptable mais j’y crois pas trop.
            Comme je disais à la limite l’infrastructure créée pour l’occasion pourrait servir à autre chose (mais je vois pas encore bien quoi pour l’instant).

            1. bob razovski

              vous basez votre argumentaire sur la « raison », mais ça fait des lustres que la raison n’est plus à la racine des décisions.

              -il oblige à pratiquer des actes médicaux en permanence sur toute la population : et alors ? c’est impossible ? non. Ca prendra le temps que ça prendra.

              -ce qui va énerver tout le monde : et alors ? T’es nerveux ? prends deux flashball matin et soir, ça va te calmer

              -et oblige à une logistique dont l’Etat n’est pas capable : et alors ? C’est pas la première fois, ça sera pas la dernière

              -les dépenses seront pour la SS ce qui va beaucoup trop peser sur ses comptes : et alors ? imprimez-moi un wagon de pognon, c’est pour la ss…

              -puisqu’il ne pourra pas être demandé aux gens de payer directement de leurs poche : et alors ? on ne leur demande pas de payer de leurs poches… tout de suite. L’emprunt et l’impression de pognon se charge d’asservir les générations non encore nées.

              -il va à l’encontre du consentement obligatoire en matière de soins et qui ne peuvent pas être imposés : et alors ? y’a péril en la demeure ma bonne dame. Etat d’urgence qu’on vous dit. La france est d’ailleurs en état d’urgence permanent à tous les niveaux, ce qui facilite bien des choses. Oui on va à l’encontre du consentement, mais c’est pour le bien commun, c’est évident.

              – il oblige à une lourdeur de vie assez incroyable : et alors ? Ce ne sont pas ceux qui l’imposent qui subiront cette lourdeur. De plus, même sans ce passeport, les contraintes qu’engendrent les décisions dogmatiques concernant l’avenir (économie, santé, climat, instruction etc etc…) alourdissent chaque jour la vie.

              -et en plus il arrive en période électorale et sera utilisé contre Macron de manière très probable. : et alors ? macron s’en cogne, et ses potes aussi. Si jamais il souhaite se représenter, suffira de changer l’étiquette. De plus, on a vu que le ressort de la peur est magique, ça marche à tous les coups. La peur des heures sombres, de la bête immonde, de la propagation du covid etc etc…
              macron est l’ultime rempart contre ça.

              1. MCA

                En effet, être cartésien est plutôt un handicap sous l’ère Micron, mieux vaut passer un diplôme dans un hôpital psychiatrique, ça aide à la compréhension.

            2. MCA

              @Ba 3 mai 2021, 23 h 36 min

              « (mais je vois pas encore bien quoi pour l’instant). »

              Facile, il suffit de s’imaginer dans la peau des sadiques qui pilotent l’avion :
              vous couplez le pass avec le permis de conduire, pas de pass donc plus de bagnole.

              Et tout cela bien entendu avec le concours zélé de ceux qui ont pour mission de nous défendre (de l’ouvrir).

              Ensuite il suffit d’attendre en bon pervers que les gens supplient d’avoir le pass pour ne le délivrer qu’au compte gouttes (et pourquoi pas à certains et pas à d’autres, notamment les non picousés) histoire de punir les rétifs tout en s’offrant une bonne séance jouissance.

              Pour pouvoir prévoir leurs actions et comprendre ces individus, il faut se mettre dans leur cadre de référence, sinon vous n’avez aucune chance.

              Par contre, la chose qui est difficile à déterminer vu de notre position n’est pas ce qu’ils risquent de faire, mais pourquoi vont-ils le faire?

              J’ai bien ma petite idée…

  15. Calc80

    L’Etat est jaloux des GAFA et veut ses trackers. C’est aussi simple que cela.

    « Monsieur Pierre Duchemin, le 3 mai 2021 vers 11h02, nous vous avons vu passer quelques longues heures à proximité d’un véhicule en déplacement continu à grande vitesse, véhicule d’ailleurs normalement réservé aux élites (oui, vous avez borné tout ce qu’il est possible de borner, et oui, le véhicule était aussi pucé que vous) ; Tout porte donc à croire qu’il s’agit du vôtre (vous avez visiblement omis de nous signaler cela via nos derniers Cerfas colorés – celui qui vous concerne est rouge). Au passage, avec toutes nos taxes savamment ciblées, vous ne devriez pas posséder, bénéficier ni même louer un tel véhicule, tout cela est bien suspect.. ; nous avons donc l’obligation légale de vous transmettre l’amende si jointe – oui, consultez votre mail – et qui a (déjà) fait l’objet d’un prélèvement sur votre compte voici une heure. Gardez le sourire, c’est pour votre bien. Et qu’on vous y reprenne pas. Vous venez d’ailleurs de perdre deux points sur votre permis du parfait « Citoyen Exemplaire En Marche vers un Nouvel Age Réminiscent », et d’ici l’été, vous devrez prendre rendez-vous au centre de réhabilitation de votre région, sinon, vos déplacements seront limités à 200 mètres autour de chez vous. Lors de ce séjour, assurez-vous de ne pas y passer pour un complotiste, vous aggraveriez votre cas ; Vous en avez toutes les caractéristiques – blanc de plus de cinquante ans, et puis « Pierre », prénom typique de l’ancien monde. Et puis cessez de respirer comme ça, vous rejetez beaucoup trop de carbone, je vais devoir le signaler. Bon, vous m’agacez, où se trouve le Cerfas Carbone Citoyen, il est vert celui-là, je dois bien avoir ça quelque part… Avez-vous sur vous le petit bréviaire du parfait Citoyen, édité à grand frais pour vous apporter bonheur et respect des élites ? »

    1. Husskarl

      Les Gaffa aideront les états, de gré (je pense) ou de force (si il le faut). Mais ce n’est pas l’outil le plus puissant pour gérer les masses.

      La peur et la fabrique à crétins sont bien plus efficaces, le software, c’est juste pour peaufiner tout ça.
      Quant à la peur et à la crétinisation, elles sont possibles du fait que la société n’ait aucun repère qui transcende le temps, seul vivre et consommer soi même compte, quitte à goulaguer les autres.

      1. Calc80

        C’est vrai que la fabrique à crétins marche à plein tube. Quant à la peur, je la lis dans le regard des gens que je croise dans la rue, mon masque ne couvrant jamais complètement mon nez.
        Heureusement, les chiffres montrent de plus en plus de précoces et, surtout, de surdoués dans les jeunes générations. J’espère qu’il s’en trouvera un pour remettre les pendules à l’heure ou ouvrir les yeux de ses pairs…
        Malheureusement, ils n’auront jamais vécu autre chose qu’une liberté conditionnée. Légale mais illégitime, comme dirait Gave.

        1. Pheldge

          plus de « surdoués dans les jeunes générations », hmmm, surdoués par rapport à ceux de leur génération, vu le niveau c’est pas trop difficile, alors …

          1. Calc80

            Pas si sûr, cela ne dépend pas de l’EdNat. Ca passe par des pédiatres spécialisés qui ne disent pas nécessairement ce qu’on a envi d’entendre. J’ai un exemple précis dans mon entourage. Le loustic surdoué va sur ses 22 ans et confirme bien ce qui avait été mesuré par son pédiatre lorsqu’il avait 10 ans… Rassurant : il est très critique sur les clowns qui prétendent nous gouverner.

      2. Vodkaman

        En parlant de fabrique à crétins, je vous recommande cet édifiant article sur contrepoint (si vous ne l’avez déjà lu)

        https:/ /www.contrepoints.org/2021/05/02/396411-la-catastrophique-reforme-du-capes-1

        Pour ceux qui ont des gamins encore scolarisés (deux encore en primaire pour mon cas), je flippe un peu.

        1. P&C

          Du coup j’ai encore moins de chances de réussir le capes, si tenté que je veuille re préparer ce concours. Je suis largement meilleur à l’écrit que devant un jury.

            1. Pheldge

              à ce stade, faut jouer le joker de la diversitude : barbe + djellaba à l’oral, et un coran ostensiblement posé devant toi.

            1. Pheldge

              ça peut le faire, genre prime à l’inventivité, faut voir … Y’a bien eu une chanson qui disait ♫♪ « tellement si belle, je l’aime tellement si fort ! » ♫♪ , une honteuse chanson de propagande pour le port d’arme d’ailleurs « elle a des vieux revolvers » 😉

          1. Pheldge

            « si tenté » est à prendre comme « tellement tenté », tellement tenté, tellement raté , j’imagine -pas de jugement-

  16. Cerf d

    Parmi les effets de cette gestion de crise, il en est un qui me saute aux yeux: de nombreux indépendants (pas ceux qui sévissent ici) font partie des premiers à appeler à respecter les règles, afin de pouvoir retravailler.

    1. Husskarl

      Oui il y a beaucoup de pleutres qui hypothèquent leur liberté pour avoir la liberté. Ahah. Mais pas ici je pense.

    2. Pierre 82

      J’imagine mal que les restaurateurs auront un grand plaisir à ouvrir leur resto, avec une table sur 3 autorisée, 2 personnes par table, vérification du QR code, plus faire la police pour vérifier que les gens gardent bien leur masque sur la tronche, tout ça en perdant de l’argent parce que plus rentable.
      La « réouverture » n’intéressera que très peu de clients, j’imagine, dans des conditions pareilles.
      Donc beaucoup de restaurateurs en profiteront pour mettre la clé sous la porte. Et comme ils ont reçu des paquets de pognon gratuit depuis octobre, je parie qu’une campagne anti-restaurateurs ne tardera pas à arriver… les sales profiteurs de guerre, qui se sont enrichis au dépens du bien commun.

      1. Nemrod

        Parce que ça vous motive, vous d’aller au Resto dans ces conditions ?
        Je vais passer mon tour ou bien aller chez les moins « chiants ».

        Je pense que les grandes Chaines resteront seules sur le Marché.
        Les autres pourront jamais appliquer toutes ces contraintes.

        Nous auront donc aussi saboté notre Gastronomie.

        De ce Pays il ne restera rien.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          +1.
          s’il faut montrer son passeport à l’entrée d’un musée, d’un parc, d’un restau ou de n’importe quoi d’autre, je m’en passerai, et tant pis pour le CA de ces établissements. Ils se rattraperont avec les touristes chinois… Oh wait !

          1. Pierre 82

            C’est pour ça que j’imagine bien qu’il y aura bien peu de restos qui rouvriront. Les seuls qui pourront respecter les nouvelles règles ressembleront à des gigantesques Flunch, des cantines, parce qu’il faut bien manger à midi quand on est au boulot.
            La gastronomie française a vécu, c’est un fait. Ne resteront que quelques restos de nourriture « revisitée », moléculaire ou autres pour personnes hyperfriquées. C’était d’ailleurs la tournure que prenait déjà la gastronomie.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Ca me rappelle une anecdote savoureuse :
              voici quelques années, nous étions allés à un déjeuner d’anniversaire de mariage qui se tenait dans un restaurant étoilé et dont le menu avait toutes les options de la bienséance gastronomique (ingrédients inconnus, assemblages incongrus, etc…) Ma fille, qui avait 9 ans s’était régalée… le soir au buffet du Courtepaille.
              Sic transit gloria mundi

              1. P&C

                Ils n’ont au moins pas tenté la langouste fourrée à la pate vinaigre, ou des verrines improbables…

                Quel serait le menu le plus sur pour un mariage ?
                – langoustes avec sauces en option ?
                – poisson avec un ptit blanc ?
                – sanglier ou biche sauce chasseur, avec un rouge ?
                – une ile flottante/crème brulée/mousse au chocolat, au choix ?
                – je ne suis pas un grand fan de choux à la crème, mais la pièce montée semble être un classique… pourquoi ne pas faire une full chocolat ?
                – pas de mayo… parce ce que Staph. aureus.

            2. Dr Slump

              C’est au contraire pour ça que les restos s’empresseront de se plier aux nouvelles exigences réglementaires, au motif que sinon ils ne seront pas autorisés à réouvrir. Il faut bien vivre n’est ce pas…
              Regardez la vidéo que j’ai postée plus haut, le chef de division explique ce qui est prévu. Les restaurateurs devront même tenir un registre des clients qu’ils ont reçus, si je ne m’amuse.

              1. durru

                Registre qu’ils tenaient déjà, je me souviens avoir signé tranquillement Mickey Mouse 🙂
                Bizarrement, j’ai pu voir un reportage sur une des chaînes du sévice public où un restaurateur disait clairement qu’il ne voit pas l’intérêt de rouvrir, vu qu’il le ferait à perte dans les conditions connues à ce jour. Pas sûr qu’ils se bousculent pour ouvrir, pas sûr…

                1. Pheldge

                  quand tu es propriétaire de ton business, que tu y a investi ton pognon et ton énergie, tu choisiras toujours de travailler à perte, en espérant des jours meilleurs, plutôt que de tout perdre … « faire le gros dos en attendant que la tempête passe » est d’autant plus facile que le bon gouvernement te promet le maintien des aides.

                  1. MCA

                    @Pheldge 4 mai 2021, 5 h 57 min

                    Oui, si le poudré leur coupe la rente covidesque, auront-ils vraiment le choix, quitte comme tu le dis à travailler à très faible marge (travailler à perte est un luxe qu’on ne peut de permettre éternellement)?

                  2. Pierre 82

                    @Phedge 4 mai 2021, 5 h 57 min
                    J’en connais au moins 2qui sont déjà dans l’optique de « prendre leurs pertes », c’est-à-dire qu’ils n’attendent que la réouverture pour… mettre la clé sous la porte après un ou deux mois si les clients ne reviennent pas ou si on les empêche de venir.
                    Depuis le mois d’octobre, ils reçoivent 10 000 boules par mois, ce qui leur permet de payer ce qu’ils doivent (et mettre de côté pour préparer la faillite).
                    Psychologiquement, ils sont prêts. Ou bien on leur fout la paix et ils continuent si ça reprend, ou bien ils restent ouverts jusqu’en octobre et s’il y a reconfinement, ils ne posent pas le bilan, pour continuer le jeu des 10 000 boules, ou bien ils ferment définitivement.
                    En fait, ils sont psychologiquement dans les starting blocks, et ont plusieurs options possibles. Ils sont beaucoup moins désespérés qu’en octobre dernier.

                  3. Aristarkke

                    Pheldge, ils ont déjà perdu gros, les restaurateurs. Va-t-en revendre correctement pareil fonds de commerce dans une ambiance pareille.

                    1. Pheldge

                      il y a toujours l’espoir de se refaire, un peu comme les joueurs qui ont accumulé les pertes. Et tant que la banque te soutient …
                      Et comme tu le dis, revendre son business à pertes, ça doit en rebuter plus d’un.

                2. Dr Slump

                  C’est tout vu: ils sont en train de se préparer à réouvrir, ils déballent leur terrasse, nettoient, et recrutent.

                  1. MCA

                    @Dr Slump 4 mai 2021, 7 h 10 min

                    « recrutent »?

                    Il semblerait que ce ne soit pas gagné car le personnel s’est reconverti en bonne partie et ne prendra certainement pas le risque de retourner dans la restauration n’accordant qu’une confiance limitée au poudré si la bestiole refait des siennes.

                    1. Higgins

                      Sans parler de ceux qui ne veulent plus, la propagande officielle est passée par là, « risquer leur peau ».

                    2. Dr Slump

                      Possible que je me trompe, et considérant vos arguments, ça me paraît incertain. On verra bien. Les vacances, toussa.

                    1. Dr Slump

                      Moi je signerai Vladimir Putin. Ou Joe Biden, Ou Jean-Bedel Bokassa. Il y a plein de noms amusants.

                    2. Pheldge

                      Bokassa ou Amin Dada, je te conseille pas trop, je présume que tu n’as pas exactement le look adapté … 😀

            3. Theo31

              Le pederaste l’a dit, il n’y a pas de culture française.

              Il s’agit de détruire les indépendants par tous les moyens. Les restaurateurs qui collaboreront avec les felons ne mériteront pas que je sois leur client.

    3. Yanka

      Un effet collatéral de la soumission des indépendants au diktat sanitaire : je fais désormais mon pain moi-même. Je me suis trouvé un jour, cet hiver, à devoir faire la file à l’extérieur de ma boulangerie, bicause le protocole, alors qu’il pleuvait pas mal. Ça m’a très fort indisposé, et comme je suis plutôt radical et têtu, j’ai investi dans une machine à pain. Je fais d’une pierre deux coups : je sais ce qu’il y a dans mon pain et il est bien meilleur que celui de la boulangerie, car je le cuis hors machine, en cocotte, et j’expérimente des pains aux oignons, aux graines de fenouil, etc. Je n’ai plus mis les pieds dans la moindre boulangerie depuis.

      1. Calvin

        Sam, tu as inventé ce commentaire !
        Par contre, si tu regardes les questions/réponses du produit, on peut y lire une allégorie du gouvernement sanitaire français :
        « Q :Bonjour ce traversin est-il ferme svp? Merci
        R : Oui très. Presque un peu trop. »

  17. heli0gabale

    Je n’ai jamais connu l’URSS vu que je suis né après la chute du Mur, merci à l’Etat de me faire revivre en live cette période glorieuse !
    C’est parti pour l’Autobahn de la Servitude !

    Comme en URSS, je me demande quand même si toutes ces lois débiles seront bien respectées, entre la clandestinité des classes moyennes et populaires qui risque de se répandre et la parfaite ignorance de ses propres lois par les zélites…

    1. durru

      « Comme en URSS, je me demande quand même si toutes ces lois débiles seront bien respectées »
      Ah bah, c’est pas tout à fait ça. Si on parle de l’URSS version Staline, il n »était pas nécessaire de ne pas avoir respecté une loi pour se retrouver au goulag, voire devant le peloton. Après, ça dépendait beaucoup du rapport avec les puissants du moment (même le chef de section du parti du village, hein, faut pas aller chercher trop loin).
      « La nature du totalitarisme » (Arendt) nous explique (et je n’ai strictement aucune raison de contredire cette approche) que la terreur en elle-même est le moteur de tout totalitarisme. Les gens respectent les lois (ou du moins font semblant) par terreur, tout simplement. On y est.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Beria (qu’il rôtisse en enfer) disait avec forfanterie : « désignez-moi le coupable et je vous trouverai le crime ». Les lois sont là pour la terreur et pour se débarrasser des rivaux.

      De fait, Soljenitsyne ridiculise la justice soviétique en énonçant un florilège de motif de condamnation à 10 ans de goulag, le tarif standard.

        1. Jacques Huse de Royaumont

          De toutes les ordures qui ont prospéré grâce au communisme, il est peut-être le pire, sorte de synthèse de Pol Pot, Clauberg et Jack l’éventreur.

          1. pabizou

            Comme psychopathe, Guévara n’était pas mal non plus, il n’a pas eu de chance, son terrain de chasse était trop réduit mais il avait tout pour égaler les meilleurs .

            1. Pierre 82

              Pour Guévara, on peut remercier la CIA de ne pas lui avoir laissé sa chance de nuire encore plus qu’il ne l’a fait. Alors qu’on aurait dû considérer les Américains comme des héros, on a préféré les traiter de criminels. Quand on réfléchit, c’est curieux.

              1. P&C

                Guévara n’était-il pas allé jouer les coupeurs de têtes au Congo ?
                Sur ordre de Castro, qui se débarrassait ainsi de cet encombrant collègue ?

                Lumumba aussi est considéré comme un héros. Bon, même pour un coco, ce qui lui est arrivé est ignominieux.
                Trahi par Mobutu, livré à Munongo (un petit fils de M’siri, parait-il aussi monstrueux que ce dernier, mais bien moins prolifique) et Tshombé, flingué, découpé et brulé/dissous à l’acide par quelques nervis barbouzes.
                S’en suit une insurrection de pas mal de congolais, durement réprimée par Mobutu et la Belgique.

                1. Pheldge

                  tout ça c’est la faute des blancs racistes ! l’Africain de nature, est doux, sensible, drôle, touchant de gentillesse, pacifique, c’est le blanc qu l’a perverti !

                  1. P&C

                    M’siri est génial comme contre exemple.
                    Chef de guerre mercenaire, puis roi tyrannique. Comploteur, fratricide (pratique pour écarter les rivaux et potentiels successeurs d’un vieux roi dont tu as épousé la fille), violeur (c’est d’ailleurs pour ça que son père l’a chassé de sa tribu, à la base M’siri vient de la région des grands lacs, pas vraiment du congo donc), polygame invétéré, génocidaire, esclavagiste (il fournissait Tipo Tip en bois d’ébène frais, qui lui même fournissait les marches arabes).

                    Les arabo swahili Tipo Tip et son fils Snefou sont pas mal aussi dans le genre.

                    Quant à Mobutu, il était grave soutenu par la CIA et les occidentaux de l’époque… d’où l’éviction de Lumumba, pro communiste.

                    1. Pheldge

                      entre un cannibale pro communiste, et un cannibale euh, libéral, sans idéologie que le cannibalisme, tu élimines qui ? 😉

                      Et réfléchis bien, c’est à peu près le dilemme que tu devras résoudre en 2017 !

  18. Higgins

    En attendant, certains dévoilent leur véritable fond de pensée : https:/ /www.bfmtv.com/grand-lille/covid-19-pour-bertrand-le-pass-sanitaire-doit-etre-mis-en-place-le-plus-rapidement-possible_AV-202105020134.html

    1. Pierre 82

      Punaise, quand je pense que des gens comme Tandonnet le considèrent comme le seul recours contre Macron, et surtout MLP, qui représente pour lui la pire des choses.
      Haut fonctionnaire un jour, haut fonctionnaire toujours…

      1. sam player

        Attention, ce n’est pas un sondage, mais une consultation… donc le panel n’est pas du tout représentatif de la population et 70% d’opposants ça ne veut rien dire, vu que ceux virulents ont certainement été plus nombreux à s’exprimer, et d’ailleurs les RAB ne sont que 2-3%

  19. bdm

    Vous n’utilisez, je pense, pas les bons arguments: le français moyen ne se projette pas dans l’avenir, il ne pense pas aux utilisations possibles, dans l’avenir, de ce « passeport sanitaire ».

    Le bon argument est que cela existe déjà sous le nom de carnet de vaccination international, indispensable par exemple pour se rendre dans un pays où la fièvre jaune est endémique.

    Développer un remplacement numérique? Encore de l’argent public detourné au profit des copains du pouvoir. Ça va coûter combien ce truc inutile? Et ça va rapporter à qui?

    1. Higgins

      On va y avoir droit au Pass sanitaire. Les enfoirés ont approuvé : https:/ /www.bfmtv.com/tech/le-conseil-scientifique-approuve-le-pass-sanitaire-et-recommande-de-l-utiliser-avec-tous-anti-covid_AV-202105040174.html

  20. Le Gnôme

    La distribution de pognon gratuit ne va pas s’arrêter de sitôt. Micron réfléchit à un deuxième plan de relance. La proximité de la présidentielle n’est évidemment pour rien dans cet arrosage de fric tombé du ciel.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Le premier plan de relance n’a pas démarré que ce serait déjà un échec ? Le deuxième va tout résoudre, c’est certain.

      1. durru

        C’était pas un échec. Pourtant, cela a été expliqué : c’est juste que ça n’a pas marché.
        Donc oui, c’est évident, tout va être résolu avec le deuxième plan. Et si, par malchance, il reste encore des soucis à corriger, il y aura un troisième, un quatrième…

        1. Jacques Huse de Royaumont

          A ma très grande honte et culpabilité, je n’ai pas fait l’ENA, je ne suis pas équipé pour comprendre une pensée aussi complexe et un raisonnent aussi subtil.
          🙂

      2. Rick Enbacker

        « En essayant continuellement, on finit par réussir… Donc plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. ». Devise Shadok.

        Attention quand même à l’effet boomerang quand on relance.

    2. heli0gabale

      Très franchement je comprends que dalle à leur façon de sauver l’économie.

      « cramez votre fric bande de cons, fo r’lancer l’économie ! » + largage de pognon par miyards, suivi d’une loi écolo délirante à qui on reproche de ne pas aller assez loin dans la connerie et qui cherche visiblement à camoufler la future baisse du niveau de vie des gens à coup de peinture verte, je saisis pas la logique derrière.

        1. heli0gabale

          Bah justement, sauvez l’économie et flinguer de l’industrie derrière, je saisis pas, ça doit être ça la pensée complexe de la fine équipe.

          1. Pythagore

            Nos élites politiques ont décidé, dans les années 90 d’après ce que j’avais lu, de transformer le pays en un pays de services. L’industrie, c’est sale. Maintenant, on a le droit aux startüp, c’est hype, c’est cool, c’est moderne, c’est propre.
            La surproduction de IYI / Bac+ qq chose est dans la droite ligne de cette stratégie.
            Qu’un pays comme la France ne puisse vivre seulement de services et n’est pas compétitif ne leur pose pas de question.
            En Inde les services sont moins cher, sont plus flexibles, et ils parlent anglais. France -> out.
            En fait nos élites nous positionnent en permanence sur des secteurs qui correspondent à leur idéologie mais où nous ne sommes en fait pas compétitif.
            Ils couleront donc successivement l’industrie et l’agriculture, et il ne restera plus que le tourisme. Ca fait déjà 10 ans que je me dis que ce pays finira en Disneyland, et tout le monde se lamentera sur la gloire passée en se demandant ce qui a bien pu se passer.
            Enfin bon maintenant ils sont aussi en train de couler le tourisme, j’étais trop optimiste.

            1. heli0gabale

              Si j’ai bien suivi leur façon de procéder jusqu’ici, le projet est de diriger l’économie dans un monde avec du vert tout partout, structurellement inefficace puisqu’elle n’est alimentée que par la subvention (sans ça elle meurt), rendue possible par des énergies renouvelables parfaitement incapables

              1. durru

                Leur point de vue est clairement différent : ça a marché jusqu’à présent (avec des subventions, et alors ?, ça marche quand même), ça doit donc continuer à marcher.
                Ils n’ont pas les compétences scientifiques pour comprendre ce qui se passe (techniquement), ils n’ont pas de compétences économiques non plus, et celles politiques se limitent à la gestion de l’agenda acquis à l’ENA.
                Tout va bien.

                1. heli0gabale

                  Mais… Mais si c’est ça leur vague agenda, ils voient bien qu’ils sont en train de saboter des pans entiers de l’économie non ?
                  Ce sont des cons mais quand même.

                  1. Husskarl

                    Il y a déjà eu des cas dans l’histoire, vous coulez une activité pour la racheter à vil prix. C’est pas nouveau sous le soleil.

                  2. durru

                    « ils voient bien qu’ils sont en train de saboter des pans entiers de l’économie non ? »
                    En toute sincérité, je répondrais « non ». Déjà, ils ne voient que ce qu’ils veulent bien voir. Puis, les entreprises sont maintenant « à l’arrêt », pas « détruites ». Si elles seront détruites pour de vrai, ça sera de la faute des patrons voyous qui auront détourné les fonds alloués à leur sauvegarde.
                    Je remets ici la vision d’Arendt, qui explique que, pour un idéologue totalitaire, il n’y a pas vraiment de décalage entre ce qu’il croit et ce qu’il fait. Il faut vraiment pas croire que ces gens puissent avoir une pensée normale, saine. Il faut les prendre comme ils sont, et ce sont des malades.

            2. Higgins

              C’était la lubie de Serge Tchuruk qui voulait une industrie sans usines. On lui a confié Alcatel. On a vu le résultat : « Le 26 juin 2001, lors d’un colloque à Londres, Serge Tchuruk, P-DG d’Alcatel, déclare : « Nous souhaitons être très bientôt une entreprise sans usines. » Il donne ainsi le coup d’envoi à la cession ou à la fermeture de la majorité des 120 usines de son groupe. Et devient le chantre du « fabless », cette stratégie consistant pour les entreprises à se concentrer sur la conception des produits tout en déléguant leur fabrication à des sous-traitants… En 2001, à la suite de l’explosion de la bulle Internet, le groupe est encore un géant qui compte 150 000 salariés et 120 sites industriels. Le patron d’Alcatel rêvait d’une entreprise « sans usines », Alcatel occupe une place centrale dans le monde des équipementiers télécoms.
              Deux ans après en 2003, le groupe ne compte plus que 30 sites industriels et 58 000 salariés. Au désastre industriel et humain s’ajoute un désastre financier puisque l’action est passée de 100 euros à 30 euros. C’est d’ailleurs là le principal échec de Tchuruk, car sa stratégie était censée augmenter le cours de l’action en délestant l’entreprise des usines à faible valeur ajoutée. Sa deuxième erreur sera la fusion avec l’équipementier américain Lucent, en décembre 2006, qui s’avérera désastreuse pour les deux groupes. À son départ d’Alcatel-Lucent, en 2008, Serge Tchuruk laisse une entreprise totalement exsangue. Sa vision stratégique a vidé Alcatel de sa substance et détruira un groupe autrefois prospère et puissant.
              Cette dégringolade se poursuivra, En 2012, Alcatel-Lucent sort du CAC40 où il figurait depuis 1987. Le cours de l’action est inférieur à 1 euro.
              Son portefeuille de brevets a du être gagé pour l’obtention d’un prêt et le centre de gravité du groupe s’est déplacé vers les États-Unis. » (https:/ /fr.m.wikipedia.org/wiki/Serge_Tchuruk)

              1. Pythagore

                Merci de rappeler cet épisode, j’en avais vaguement entendu parler.
                A noter qu’Adidas ou Apple réussissent très bien dans cet exercice. Toutefois je ne pense pas qu’ils sous-traitent sans contrôler le truc.
                Le Monsieur était trop visionnaire, et est arrivé trop tôt avec sa stratégie 😉

                1. Pierre 82

                  Ce Tchuruk était surtout le type même de type brillant qui coche toutes les cases qu’il faut, d’une arrogance sans limites, qui a su s’entourer de pleutres qui n’auraient jamais osé le contredire, et qui n’a jamais joué sa peau (au sens de Taleb). Ce n’était pas sa société, ce n’était pas son argent, il a joué comme au casino, a tout perdu, mais comme ce n’était pas à lui, et qu’il bénéficiait des avantages de sa classe, n’en a jamais payé les conséquences. Le type même de cette caste de nuisibles qui saccagent l’économie française depuis des décennies. Il passe une retraite dorée, et personne ne lui a jamais demandé de comptes.

          2. Pythagore

            Un autre axe de réflexion sur nos fines équipes: je pense qu’il y a également chez nos dirigeant l’idée qu’in pays devrait être dirigé comme une entreprise.
            Y’a juste 3 petits soucis:
            – une entreprise n’a rien de démocratique. C’est le chef qui donne les orientations, point.
            – Lorsque nos dirigeants se retrouvent à la tête d’une entreprise pour de vrai, ils la coulent.
            – une entreprise non rentable meurt contrairement à l’état qui fait soi-disant des prêts d’investissements et de relance qui ne relancent jamais rien. Nos dirigeants devraient déposer le bilan au tribunal de commerce, mais il n’y en a pas.

      1. Pythagore

        Il n’y a pas d’intention de sauver l’économie, il y a intention de s’assurer son propre pouvoir et sa réélection.

      2. Pierre 82

        Rassurez-vous, heli0gabale, vous n’êtes pas le seul à ne rien comprendre.
        Je me torture les méninges depuis quelques années, et particulièrement depuis le début du covid, pour comprendre les raisons de ce comportement complètement irrationnel de l’ensemble des dirigeants de la planète (à 2-3 exceptions près).
        Comme j’écarte d’une main ferme et par pur réflexe l’explication par un complot mené par Attali, les Rotschild et Bill Gates pour devenir les maîtres du monde grâce au vaccin, à la 5G et aux compteurs Linky, il faut reconnaître qu’on navigue dans le brouillard le plus opaque.
        En fait, plus je creuse, plus j’imagine que les actions des différents gouvernement sont dictées uniquement par l’environnement global, je veux dire par là qu’ils ne prennent plus de vraies décisions, et que leurs faits et gestes sont déterminés exclusivement par ce que font leurs voisins. Ils sont entraînés dans un flux dont ils ne peuvent pas sortir. Toute velléité de prendre une décision originale se traduirait immédiatement par de graves problèmes qui les engloutirait. Quand votre sort dépend de la bonne volonté d’un fabricant de billets de banque, vous évitez de le froisser.
        Je pense depuis pas mal d’années que la clé du problème, c’est que nous vivons à crédit depuis des décennies, et qu’on arrive au bout de cette logique. Pour simplifier, disons que notre train de vie n’est plus tributaire de l’ensemble des richesses que nous créons, mais bien sur une promesse de remboursement aux calendes grecques, par les générations à venir.
        L’ensemble est devenu tellement hyperfragile que le rôle du dirigeant doit se limiter à éviter de se retrouver dans la situation du maillon faible, car son pays se retrouverait en faillite immédiatement, avec le risque d’entraîner les autres, ou pire, d’être le seul à couler.
        Je pense qu’il n’y a pas de projet unique de la part des dirigeants pour sortir de cette situation (le grand reset n’est qu’une solution parmi d’autres) et que les pays occidentaux sont juste livrés aux éléments, ils sont ballotés par les événements. Ajoutons à cela une crise de leadership, et le fait que la situation des gouvernants est en apparence assez confortable et sans risque, puisqu’il suffit d’imiter ce que fait son voisin pour donner l’impression de gouverner.
        La vocation d’un système hyperfragile est d’exploser en vol, et c’est ce qui arrivera. Cette imbécilité écologiste (pour revenir au sujet) n’est qu’une péripétie, qui est dans l’air du temps, et qui pourrait, pensent-ils, convaincre les jeunes générations de réduire leur niveau de vie pour le ramener à un niveau plus en phase avec la richesse que nous produisons.
        Mais ce n’est qu’une hypothèse, qui sous-entendrait que nos baltringues aient une capacité de raisonnement, ce qui reste à démontrer. Il est possible qu’ils profitent juste de l’air du temps, et en plus, ça leur en fait gagner (du temps). Pendant qu’on parle climat, on ne parle pas de la dette, et ça fournit un prétexte à continuer à s’endetter.
        Regardez l’Italie, à qui on va prêter des centaines de milliards, juste pour qu’ils construisent des moulins à vent… avec l’accord des Allemands, d’ailleurs, ce qui prouve bien qu’ils ne sont pas dans une bien meilleure posture. Il est clair qu’ils n’ont pas le choix. S’ils refusaient de filer du pognon à l’Italie, ils engloutiraient toute la zone euro, et eux avec.

        1. heli0gabale

          Je suis à peu près d’accord avec tout ça.
          Ils n’ont absolument aucun projet cohérent, ils tâtonnent, voient ce qui est plus ou moins populaire, ce qui est fait par les voisins et appliquent. En ce moment c’est le culte de la verdure et de l’apocalypse si on fait rien (ce qui est bien pratique pour faire n’importe quoi en bonne conscience).
          C’est terrible à dire mais nos fameuses élites qui dirigent le monde sont des nuls.

          Un type comme Klaus Schwab (le mec déguisé comme un méchant de James Bond) est parfaitement symptomatique de la nullité ambiante. Son bouquin de merde sur son Great Reset (je conseille le très bon exposé de Philippe Fabry sur YouTube qui a tout résumé là-dessus) montre bien qu’on est loin de la bonne époque de Brzezinski. Ce sont des zéros pris dans un problème qui les dépasse. La seule chose qui les fait remuer j’ai l’impression c’est de trouver des combines pour éviter de se faire raccourcir par la populace un de ces jours, typique d’une élite sur sa fin qui n’a plus rien à proposer.

        2. Janus

          C’est l’analyse de Emmanuel TODD dans son dernier livre. Toutefois, Il n’exclut pas non plus la bêtise qui est un grand moteur de l’histoire. Un étude de la guerre de 14 alors même qu’il s’agit de choix engageant la vie de centaine de millier d’homme (plus de 25 000 morts en 1 journée en aout 14…) montre que la bêtise a été aux commandes jusqu’aux interventions cinglantes du Gal de Castelnau qui a mis FOCH et VIVIANI face à leurs responsabilités.

          1. Pierre 82

            @Janus: Je ne sais pas si vous vous faites allusion à ma prose, mais je suis ravi d’apprendre que M. Todd a la même analyse, même si je ne le suis plus beaucoup depuis quelques années (un peu trop keynésien pour moi: il a fini par m’indisposer).
            Et la bêtise est d’ailleurs consubstantielle à la volonté de ne vivre qu’en imitant ceux qui nous entourent, cette peur de déplaire amène aux pires idioties…

        3. Aristarkke

          Bill Gates pour devenir les maîtres
          Qui n’arrive déjà pas à rester maître de son genre un qui divorce…

        4. Semaphore

          Quand votre sort dépend de la bonne volonté d’un fabricant de billets de banque, vous évitez de le froisser.
          Le billet ou le fabricant ?
          Ou les deux ???

      3. Pythagore

        Il ne faut pas chercher de logique, il faut tracer les opportunités et les réseaux d’influence. Le vert n’est qu’un emballage pour servir leurs objectifs.
        Que des pans de l’économies disparaissent ne leur posent pas de problème car ils en imaginent (fantasment devrait-on dire) d’autres (les startüp) et ils sont persuadés que ca va marcher. Ce qu’ils pensent, ca marche forcément, et ce d’autant plus qu’ils ont des lobbies et des potes autour d’eux qui leur répète régulièrement.
        C’est pareil pour le covid, ils n’auraient rien fait si ce n’est de fermer les frontières, cela se serait mieux passé. Mais ils sont élus pour agir donc ils agissent. Et là encore ce sont leurs potes affiliés à Gilead & co. qui leur susurrent les idées.
        .
        Je ne sais pas si c’est encore le cas, mais il fut un temps où il suffisait que la Harvard Business School explique que, d’après leurs études, il faut planter des fraises dans les bureaux pour rendre les employés plus productif pour que tous les PDG des boites internationales se mettent à planter des fraises.
        Ainsi leurs actionnaires ne pouvaient pas leur reprocher la mauvaise méthode, puisqu’ils avaient suivi les préceptes de la HBS.
        .
        L’élite se nourrit des idées des uns des autres à l’intérieur de l’élite et des experts désignés loin et en dehors de toute réalité. Ils n’ont pas le tps pour ca, et qui sont-ils pour remettre en question les propos de leurs potes de l’élite ?

  21. RV

    C’est HS mais pas tout à fait…
    Que pensez-vous de ça: https:/ /flek.tk/techsees ? L’expérience du réel (hors labo) montrant plutôt que le masque n’est pas la panacée, loin s’en faut. Je me fais bombarder par une pastèque hygiéniste paranoïaque dont j’aimerais clore le bec one shot.
    Merci pour le coup de main. 😉

    1. Nemrod

      Quand elle pète, l’odeur reste ad vitam eternam dans son slip à la pastèque même ajusté ?
      Non ?
      Ben voilà.

      Ah elle pète pas ?

  22. dupont2021

    en direct de meteofrance et comme plus c’est froid plus ça se rechauffe tout va bien..

    Sous un ciel bien souvent dégagé et l’influence d’un air froid pour la saison, les températures ont à nouveau plongé la nuit dernière à un niveau peu commun pour un début mai. L’indicateur national de température minimale affiche ainsi une valeur de 2,6 °C ce lundi matin, un niveau qui n’a été atteint début mai qu’à une seule reprise depuis 40 ans. Quelques records mensuels de froid ont à nouveau été enregistrés
    De nombreuses gelées

    Hier dimanche, on a déjà relevé des gelées notamment sur le Centre et le nord-ouest avec quelques records, notamment à Blois, qui avec -1,5 °C a battu son record de mai 2016 (-0,5 °C).

    Ce lundi matin, à la faveur du ciel dégagé, les gelées se sont multipliées, gagnant d’autres régions, on a ainsi relevé :

    -4,3 °C à Charleville-Mézières (Ardennes), à un dixième du record mensuel du 18 mai 1991
    -4,0 °C à Auberive (Haute-Marne), battant les -3.3°C du 15 mai 1995
    -2,8 °C à Romorantin (Loir-et-Cher)
    -2,7 °C à Reims
    -2,4 °C à Fontainebleau (Seine-et-Marne)
    -1,9 °C à Fontenay (Vendée), battant les -0.5°C du 14 mai 2010
    -1,6 °C à Troyes
    -1,1 °C à Rodez
    -1,0 °C à Nevers
    -0,9 °C à Niort
    -0,7 °C à Nancy et Vichy
    -0,1 °C à Chartres
    0 °C à Rouen

    1. Rick Enbacker

      Ca tombe bien, la météo du covid bientôt dans vos smartphones :
      https:/ /fr.news.yahoo.com/covid-19-alertes-risque-transmission-selon-meteo-154953072.html
      Gorafisation du réel…

    2. Murps

      Météo Grance prévoit (sic) « un début d’été plus chaud et plus sec que la normale ».
      Ca commence pas très bien.

      Ca doit être le terme « prévision » qui pose problème.

      1. Aristarkke

        Pstt ! Nous ne sommes qu’à la moitié du printemps…
        Quant aux prévisions de températures de la saison suivante, c’est digne des aruspices quand on a déjà du mal à déterminer ce qui se passera la semaine suivante…

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Un article sur le site des climato-réaliste expliquait que la mesure de la différence de pression entre les Açores et l’Islande donne une tendance sur la circulation des dépressions et donc une tendance (à très grosse maille) météorologique à 3 mois. Donc c’est un poil plus sérieux que le marc de café, tout de même.
          Je vais essayer de retrouver la référence.

    3. Yanka

      La preuve est faite que le climat se réchauffe, car le réchauffement refroidit l’ardeur du climat et l’enthousiasme puéril des humains.

  23. Yanka

    La dernière vidéo de Me Di Vizio est très intéressante pour la partie qui touche au cabinet McKinsey (et la crise des opioïdes aux USA), en lien évidemment avec la Macronie et la politique vaccinale française. Le lien direct vers cette partie de son propos :

    1. Pierre 82

      Ce qui m’énerve prodigieusement dans ces analyses, c’est la confusion permanent entre les concepts.
      La France est dirigée par des cuistres sortant des grandes écoles, tous formés selon le même modèle, et persuadés de posséder les clés de la meilleure gestion possible pour les affaires du pays. Ces crétins surdiplômés ont malheureusement les pleins pouvoirs et sont comme un ivrogne à qui on a confié la gestion de la cave à vin.
      Ces bonhommes ont deux ou trois notions de gestion moderne, et les appliquent à la lettre, comme c’est écrit dans le manuel. Le problème, c’est qu’ils n’ont pas saisi que la gestion moderne, si elle permet effectivement de contrôler les coûts, les délais, la qualité, etc… de manière très satisfaisante dans un cadre industriel, commercial et concurrentiel, fonctionne essentiellement parce qu’elle permet beaucoup de souplesse d’application, en éliminant tous les process qui ne fonctionnent pas bien, permet une vraie optimisation, et a d’ailleurs considérablement participé à augmenter la productivité.
      Moi qui ai travaillé dans l’aéronautique, je peux vous affirmer que ces méthodes, même si elles sont parfois très compliquées à mettre en œuvre, ont permis de développer de nouveaux programmes dans des délais record, avec des coûts parfaitement maîtrisés.
      Le problème, c’est que si vous essayez d’appliquer ces méthodes au secteur public, surtout avec des connards au front de taureau comme ceux qui sont aux manettes, on va droit au désastre. Le plus bel exemple qu’il donne, c’est le bien connu T2A (tarification à l’activité) dans les gestion des hôpitaux, qui a rendu fous des générations de soignants à tout niveau, et a surtout eu l’effet inverse de ce qu’on recherchait. Ça coûte plus cher, la qualité est en chute libre, et a foutu une ambiance de merde dans les services.
      Un système privé, et surtout soumis à la concurrence, aurait soit adapté en permanence la méthode de gestion de ses coûts, soit aurait du déposer le bilan assez rapidement.
      Vouloir contrôler ses coûts est tout à fait normal, et la raison pour laquelle ça foire aussi majestueusement, c’est que les gestionnaires ne sont pas sanctionnés quand ils envoient le machine dans le fossé. Au contraire, ils sont systématiquement promus. Donc il leur suffit d’appliquer bêtement une méthode inadaptée, et ils sont couverts, avec en plus une promotion assurée tant qu’ils ne désavouent pas publiquement le système.
      Et c’est là qu’arrive le deuxième effet: ils ont appelé cette gestion calamiteuse « la dérive ultralibérale » sous prétexte que la méthode est vaguement inspirée de principes de gestion privée. Ils peuvent donc hurler à la face du monde, que le problème, c’est bien l’ultralibéralisme qui est responsable, et pas l’étatisme le plus forcené, comme c’est le cas dans la réalité.
      Et les défenseurs de l’hôpital tombent tous dans le même panneau, que ce soit ce DiVizio ou le Dr Fouché, personnes dont je loue le courage par ailleurs.
      Dommage qu’ils n’aient pas la lucidité de comprendre qu’on travaille beaucoup plus sereinement dans une structure qui contrôle parfaitement ses coûts et la qualité, et que pour ça, il faut une gestion saine. Et pas juste gueuler sur le « mankdemoyen » (qui est réel du point de vue de la base, puisque le pognon n’arrive jamais là où il devrait aller).
      Tout ça pour dire qu’à mon avis, l’excellent DiVizio est complètement à côté de la plaque dans cet extrait, malgré toute l’estime que j’ai pour lui en ce qui concerne sa dénonciation d’autres aspects du scandale covid. Le cabinet Mc Kenzie a une position dominante sur la marché du conseil de gestion en entreprise, mais le plus gros de son activité concerne le privé, et ils bossent plutôt bien.

      1. Rick Enbacker

        La chaîne youtube Décoder l’éco illustre parfaitement cet effet. L’analyse est excellente jusqu’à ce que le gars se vautre lamentablement en accusant le néolibéralisme d’être responsable de la crise hospitalière actuelle

    2. Pythagore

      Je ne pense pas que ce soit McKinzey qui est recommandé à l’état de recruter 35% du personnel dans les fonctions indirectes et d’administrations, faisant de l’organisation de l’hôpital une organisation plutôt néo-soviétique que néo-libérale.
      Je connaissais un hospitalier qui était impliqué, il y a qq années dans ces grands raouts de réduction des coûts. La conclusion était tjs la même: fermez la maternité, ce que l’hôpital n’a jamais fait.

      1. Aristarkke

        Dans l’hosto de Mevrouw Starkke, un agent a été embauché sur requête de l’ARS pour optimiser les achats de fournitures et prestations externes au lieu de laisser les différents services opérer seuls comme des grands à ce propos. Le budget annuel des achats a effectivement diminué mais le gain est resté inférieur au surcoût dudit poste de travail…
        Etonnons nous ensuite des déficits…
        Nota : c’est un hôpital de fondation caritative…

      2. Janus

        Les responsables de cette évolution sont Juppé, le décideur et Castex l’exécutant qui a lourdement sévi dans le domaine de l’organisation des hôpitaux publics.

      3. Yanka

        Il faut bien un bouc émissaire… Pour les uns c’est le capitalisme, pour d’autres c’est le néolibéralisme. Toujours des histoires de gens qui veulent plus de sous pour eux-mêmes et moins de services pour les autres, parce que ça coûte toujours un pognon de dingue. Quel que soit le nom donné, la chose est. Il faut juste s’assurer de savoir si les gens savent de quoi ils parlent. Le péquin de mainstreet n’est pas fichu de définir même le capitalisme. Il voit un type du genre M. Bohlwinkel dans Tintin : un banquier à monocle et cigare, avide comme pas un, et bien sûr juif. Et ça rend furieux mon péquin. Quand je commence à expliquer à un autre péquin (le frère du premier) qui fulmine, que le libéralisme n’est pas une doctrine économique mais juridique (Ch. Gave), j’ai droit à des offusqués : « Oui mais quand même, tu te rends pas compte ! » Bref, le capitalisme ou le néo, l’ultra ou le turbo libéralisme, c’est l’appât du gain et une certaine manière d’être un parfait prédateur. C’est la chose et non le nom qui importe, même si j’aime les choses nommées précisément (la botanique, l’héraldique).

    1. Rick Enbacker

      Ces gens sont des fous dangereux.
      Et ce sont les mêmes qui vont prôner la « distanciation sociale » pour échapper au méchant virus.
      Ca doit être un sacré bordel dans leurs têtes…

      1. P&C

        En théorie ça se tient…
        Les sociétés énergétiquement pauvres concentrent les gens. Plusieurs familles vivaient sous le même toit.
        La richesse d’une société est fonction de l’énergie qui l’alimente.
        Et le CO2 est fonction de l’utilisation des énergies fossiles.
        Donc si tu réduits l’énergie fossile sans la remplacer, tu réduis le CO2 et appauvris la société.
        De toute façon, c’est déjà en cours : ça s’appelle la colocation.

        1. Rick Enbacker

          Tout à fait d’accord. Il suffit de comparer la propriété de Bill Gates à n’importe quel squat du 9-3.
          Mais si c’est la pauvreté qu’ils veulent instaurer il serai plus honnête qu’ils le disent.
          Et ce sont aussi les mêmes qui se plaignent des marchands de sommeil

          1. P&C

            Si tu prends les confs d’un Janco ou d’un Pablo Servigne, la réduction du niveau de vie pour cause de limiter le RCA est assumée (d’un facteur 3 à 6…).

          1. P&C

            Pas forcément.
            manque d’énergie -> pauvreté de la société.
            pauvreté de la société -> manque d’énergie.
            ça marge dans les deux sens.

              1. P&C

                Pourquoi le pétrole ? l’huile de coude est aussi une énergie.
                Rappelles toi, le fil autour de la croissance au moyen âge, très corrélé à la croissance démographique.

                1. sam player

                  « Pourquoi le pétrole ? l’huile de coude est aussi une énergie. »

                  Sauf que celle-là (l’huile de coude), outre qu’elle galvaude la notion d’énergie, est restée immuable depuis des siècles.
                  Tu as voulu prendre une échappatoire, raté…

                  1. P&C

                    L’énergie au sens de travail, Sam.

                    Certes, c’est confusant… le bœuf est l’énergie qui tracte la charrue, mais il est en fait un moteur, et c’est l’herbe qu’il mange la source d’énergie. Le bœuf est plutôt un convertisseur qui transforme l’herbe en énergie mécanique et en bouse.

                    Pareil pour l’huile de coude et le moteur à explosion… ce sont en fait des convertisseurs d’énergie.
                    Le pétrole brulé ne sert à rien mis à dégager de la chaleur et une sale odeur.

                    L’humain n’a pas changé, certes, mais le nombre d’humains en revanche…

                    1. sam player

                      « …le bœuf est l’énergie… le bœuf est le moteur… le bœuf est un convertisseur… »

                      😀
                      T’as oublié : Lebœuf est un footballeur…
                      Piouhhhh

                    2. P&C

                      @Sam
                      Moteur, convertisseur, c’est la même chose.
                      Dis moi, tu bois le sans plomb 95 pour faire marcher ta voiture ?

                    3. sam player

                      P&C je trouve que pour un scientifique ton raisonnement n’est pas du tout, mais pas du tout rigoureux et c’est pour cela que je me fous carrément de toi…
                      Tu te sers des commentaires de tes contradicteurs pour rectifier le tien (c’est bien) mais tout en essayant de faire coller ce que tu as dit précédemment et à cause de ça, ça devient n’importe quoi… mais le pire c’est qu’après tu viens faire la leçon en réinjectant ce que t’a dit ton contradicteur
                      Cf mon « cours de seconde » à 17h06 plus bas

              2. Aristarkke

                Sam ! Arrête cinq minutes de jouer faux comme contradicteur. Tu sais très bien que le pétrole est là depuis des millénaires mais que nous n’avons commencé à l’exploiter pleinement depuis moins de deux cents ans en passant sur son utilisation par les goudrons naturels comme liant de construction par les Sumériens et autres Babyloniens. Sinon, l’aluminium est lui aussi là depuis la Création et il n’a cependant pu être utilisé vraiment qu’à partir du moment où il y avait suffisamment d’électricité disponible pour transformer la bauxite.

                1. sam player

                  Donc Harry tu n’as pas compris.
                  L’énergie est là, qu’on l’utilise ou pas. Et en plus la ressource en énergie aurait plutôt tendance à diminuer là où elle est utilisée, là où se crée généralement la richesse… et donc ça ne peut pas différencier le riche du pauvre.
                  Je rappelle que le Venezuela est assis sur les plus grandes réserves de pétrole et que c’est donc un pays riche… oh wait…

                  1. Dr Slump

                    Je pense qu’il y a confusion entre énergie et source d’énergie. Les sources d’énergie sont bien là depuis tout temps, mais l’énergie il faut bien la produire… et les méthodes de production n’ont pas toujours été là… et d’autres méthodes restent à créer, avec potentiellement de nouvelles sources qu’on ne connait pas encore.

                    1. sam player

                      Non: 1 litre d’essence contient 10kWh d’énergie
                      L’énergie il n’y a pas besoin de la cramer pour l’avoir.

                    2. durru

                      @Sam
                      Pour extraire (et donc utiliser) ces 10kWh, il faut une certaine technologie. On peut disposer d’une tech capable d’extraire les 10, d’une autre capable d’extraire seulement 5 ou… de rien (donc 0).
                      Mais je suis d’accord avec toi, l’énergie en elle-même est là, le problème est ailleurs (d’ailleurs, comme le dit le Dr, on peut avoir aujourd’hui même de l’énergie à disposition dont on ne sait pas se servir… ça veut pas dire qu’elle n’existe pas).

                    3. P&C

                      @Sam
                      Dans un système clos, c’est vrai.
                      Mais ça ne veut pas dire qu’elle soit utilisable pour autant.

                      Le pétrole n’est pas une énergie libre, elle est stockée sous forme de liaisons chimiques.
                      Et en plus il te faut le convertisseur approprié, sinon tu ne vas en tirer que 10Kwh de chaleur.

                      Tiens, fais l’expérience : tu prends l’herbe dans un champ (énergie stockée sous forme de molécules, comme le pétrole !), tu la mets dans le réservoir de ta voiture, et tu vois ce que ça donne…

                      @DrSlump
                      Oui, l’électricité n’est pas une source d’énergie… à moins de pouvoir capter la foudre. Et pour la stocker, il faut la convertir.

                  2. Pierre 82

                    @Sam. Ouais mais non, si le Venezuela est un pays pauvre, c’est parce que la CIA ont décidé de ruiner le pays en leur infligeant des sanctions injustes.
                    Si le Grand Capital n’était pas à l’œuvre dans cette entreprise de démolition de tout un peuple, le monde entier se rendrait compte, ébahi, à quel point le socialisme permet une vie radieuse et pleine de licornes.
                    Les USA ont eu peur, bien sûr, et c’est pour ça qu’ils ont tout démoli. C’est l’évidence.

                    1. Dr Slump

                      « Non: 1 litre d’essence contient 10kWh d’énergie
                      L’énergie il n’y a pas besoin de la cramer pour l’avoir. »

                      Ca me paraît contradictoire. 1 litre d’essence « contient » … donc il faut bien cramer l’essence pour avoir l’énergie. Le litre d’essence dans son bidon reste dans le bidon et ne fournit aucune énergie. L’énergie est bien quelque chose qui est libéré, transmis, utilisé. 10 kWh est le potentiel énergétique, pas l’énergie elle-même qui est forcément un processus.

                      Je n’y connais pourtant rien en science, mais c’est pas logique ton raisonnement. J’ai même lu sur ce blog que l’électricité n’est pas énergie en elle-même, mais un moyen de transport de l’énergie.

                    2. sam player

                      Au sens physique l’énergie n’est ni crée ni détruite, mais juste transformée ou transférée.
                      Cours de seconde

                2. P&C

                  @sam
                  Je ne suis pas devant un examen, mais sur un blog. J’ai pas envie d’être rigoureux, donc je fais des raccourcis et des approximations. Certaines sont mal fichues, j’en conviens, mais il n’empêche que ça tient la route, grosso m*rdo.

            1. sam player

              En fait tu pars d’une constatation (mal définie et pas forcément vraie) pour en faire une causalité.
              C’est comme si tu disais que les gens pauvres sont maigres (pas forcément vrai) pour déduire que les maigres sont pauvres.
              Pour un scientifique hum…

              1. P&C

                Corrélation maigreur/pauvreté ? vérifiée en règle générale avant.
                La différence entre un noble et un gueux ? 20 kilos en faveur du noble.

                1. durru

                  Raah ! C’est donc clair qu’il faut vite envoyer les contrôleurs fiscaux dans toutes les banlieues, pleines comme elles sont d’obèses !

                  1. P&C

                    A la renaissance, hein, pas aujourd’hui…
                    Tout simplement car beaucoup de gens étaient trop pauvres pour manger à leur faim tous les jours, là où les Orsini et autres Borgia se faisaient éclater la panse.

                    1. sam player

                      Mon «Ton 11h15, ah ok…Check! » n’était pas une validation de ton propos… mais une validation de ta bêtise… , pour le dire gentiment

                  2. P&C

                    @Sam
                    Alors là je ne pige.
                    Cette relation masse/taille / richesse est connue depuis longtemps.

                    Tu vas soutenir le contraire et que l’obésité était un fléau à la renaissance ?

      1. Sylvielg1

        On dirait du Pierre Dac !
        Bientôt, les ménages devront s’équiper d’une balance Roberval pour acheter des vêtements ( votre veston pèse 1,1 kg, je vous enlève 100g ? ), et d’une balance de pharmacie pour peser la viande….

  24. Higgins

    Autre HS mais les cons ont voté ça : https:/ /www.francetvinfo.fr/meteo/climat/loi-climat-au-supermarche-a-la-maison-sur-la-route-ce-que-pourrait-changer-le-texte-vote-a-l-assemblee_4498455.amp

    1. Rick Enbacker

      « une loi qui va ̶t̶o̶u̶c̶h̶e̶r̶ pourrir la vie quotidienne de tous nos concitoyens ».
      Rectal, le toucher…
      Le texte n’est pas encore voté mais vu que le parlement n’est plus que l’exécutant de l’exécutif il n’y aura sans doute pas de surprise

    2. Dr Slump

      Oh pu… ils sont en train d’organiser une société de la pénurie… qu’eux n’auront pas à subir bien sûr.

      1. Aristarkke

        On imagine difficilement des travaux de ravalement / rénovation énergétique par l’extérieur, place des Vosges ou similaire…
        Gageons qu’il y aura des exceptions judicieusement calibrées pour la Nomenklatura…
        (sans approuver pour autant ce type de lois constructivistes en diable)

    3. Higgins

      J’aurai du écrire « vont voté ça… « . On ne leur a rien demandé et surtout pas ce genre de connerie. Ils sont simplement nuls.

      1. Le Gnôme

        C’était urgent, alors qu’on glaglate, Météo-Pravda annonce début mai que l’été sera chaud. Alors là, je dis bravo.

        1. Pheldge

          inquiète-toi pas ô Gnôme, avec une couverture végétale, tu n’auras plus jamais froid !
          « Les toitures de certains bâtiments devront être végétalisées… » ah les cons ! ils imaginent les terrasses riantes des penthouses au sommet des gratte ciels, la réalité sera moins poétique !

          1. Aristarkke

            Avec des racines de plantes qui perceront les feutres anti-racines puis les étanchéités. Déjà goûté à ce genre de délices pour de simples parkings souterrains avec dalles végétalisées au dessus et des copropriétaires enchantés par les factures de réparation…
            Et vla-t-y pas qu’il y a des façades végétalisées de Paname, pourtant garnies de plantes spéciales sobres en eau comme chameau dans le désert et ascètiques en nutriments comme un Biafrais qui sont à regarnir, vu les éclaircissements dans les rangs et que ça coûte une blinde, vu le matos d’élévation à mettre en oeuvre…
            Ayant expérimenté les copros parisiens grand diseux mais aussi grands avaricieux sauf pour les Autres, j’imagine sans peine l’ambiance en résultant….

    4. Pierre 82

      En fait, rien de neuf dans cet article, j’avais déjà entendu au moins une fois parlé de chacune de ces mesures. C’est quand on les met bout à bout qu’on réalise que la liste est longue et impressionnante de connerie.
      Avec le prétexte le plus intrinsèquement stupide qui devrait faire rigoler tout le monde dans une population saine d’esprit: sauver le climat.
      Punaise, on a des mecs qui se sont mis dans le crâne l’idée qu’ils avaient la responsabilité de limiter le réchauffement de la terre à moins de x degrés d’ici la fin du siècle. Le délire est complet. Comme s’ils disaient qu’il faut légiférer pour modifier l’orbite de Saturne avant la fin du millénaire. L’hubris saute aux yeux à quiconque a un peu de culture.
      Et c’est tellement bien ancré dans le crâne de ces gars qu’à part avec une trépanation, je ne sais pas comment on pourrait l’extraire.

      1. sam player

        Perso je ne pense pas qu’il y en ait bcp convaincu par le réchauffement climatique, mais ça leur fait une bonne excuse pour lutter contre des inégalités qu’ils fantasment: on le voit dans la loi en « discussion » en ce moment à l’assemblée, toutes les mesures vont dans ce sens de l’égalitarisme: interdiction des gros véhicules, réduction de la consommation et des déplacements, consommer local etc…
        D’ailleurs on remplacerait réchauffement par refroidissement que ça ne changerait strictement rien : on pourrait tout autant et pour les mêmes raisons réduire les surfaces par personne, privilégier les chauffages collectifs et les habitations qui vont avec, réduire les déplacements pour économiser le pétrole pour le réserver pour le chauffage etc…
        Il suffisait simplement de trouver une bonne raison tout comme font les PN

        1. Pierre 82

          Bien sûr, les plus âgés des politiciens n’y croient pas. Mais je ne suis pas certain que les plus jeunes ou les plus crétins d’entre eux ne sont pas persuadé qu’il faut « faire quelque chose ». En tous cas, la jeunesse est complètement tombée dedans, surtout les plus « éduqués ».
          Vous pouvez voir d’ailleurs, qu’ils parlent de « l’éducation » des jeunes comme un des axes forts. C’est peut-être d’ailleurs le point le plus dangereux de leur programme d’abêtissement des masses.

          1. Pythagore

            En fait, si l’on regarde de près, l’entreprise et l’activité privée permet de répondre à la plupart des besoins des gens. Les politiques comme les médias ne font qu’inventer des problèmes pour justifier leur existence.
            Depuis que l’on nous explique que la lutte contre la pauvreté passe par l’état et la taxation des plus riches, la pauvreté n’a pas baissée d’un iota. 1981: ~9%, aujourd’hui toujours ~9%.
            Il est clair qu’il y en a pas mal qui y croient, vu le niveau de propagande, c’est pas étonnant. Même dans les documentaires les plus banals, on a le droit à un lavage de cerveau.
            Dernièrement je m’intéressais à la construction des tiny house sur youtube, par curiosité, pour voir les techniques utilisées et le design. En fait de technique, on a surtout le droit à un gloubiboulga de moraline écologiste. Je regardais un reportage sur les isolations à base de matériaux naturelles, 30min de morale, 10 secondes de données techniques.

            1. Dr Slump

              « la pauvreté n’a pas baissée d’un iota. 1981: ~9%, aujourd’hui toujours ~9% »
              Ah bon hein? Ca ne te questionne pas, cette parfaite stabilité, depuis 1981?

              1. Pythagore

                Pas sûr de la question. Mon propos est dire que la « soi-disant » lutte contre la pauvreté est de la poudre aux yeux, mais que la propagande sur ce sujet permet à nos gouvernants de justifier leur pouvoir, leur existence, et la taxation à outrance.

              2. Pierre 82

                Il faudrait commencer par définir la pauvreté, tout est là. Suivant la définition, on peut démontrer tout et son contraire. Je n’ai jamais entendu dire que 9% de la population étaient des gens affamés qui risquaient de mourir d’inanition dans les rues.
                J’ai une grande méfiance de ce type d’études sur la pauvreté…

                1. Husskarl

                  Être pauvre, c’est avoir un revenu très inférieur à celui dont dispose la plus grande partie de la population. Pour l’Insee, comme pour Eurostat, une personne est pauvre si son niveau de vie est inférieur à 60 % du niveau de vie médian de la population française.

                  INSEE inside

                  1. Pierre 82

                    Donc la pauvreté est bien une notion relative… et le taux de pauvreté ne représente qu’une sorte de mesure de l’écart-type de la répartition de richesse. Aucun intérêt, donc…
                    D’ailleurs, cette manie de confondre pauvreté et misère.

                    1. Husskarl

                      Je vous épargne le pdf de quinze pages mais le concept est tordu dans tous les sens avec la pauvreté relative et absolue mais pas vraiment mesurable et puis les 60% sont déclinés en 50% et 40% parce que voilà, etc etc…

  25. Higgins

    On pense à la fin du masque : https:/ /www.europe1.fr/sante/la-fin-du-masque-a-lexterieur-olivier-veran-espere-sincerement-que-ce-sera-cet-ete-4042763

    Il me fait penser à Louis XVI avec le vaccin de la variole, en nettement moins sympathique et en franchement imbuvable : https:/ /www.voici.fr/news-people/actu-people/olivier-veran-vaccine-pourquoi-le-ministre-de-la-sante-a-t-il-recu-un-vaccin-different-pour-sa-seconde-injection-703062

    D’abord, il a peut être reçu deux doses de sérums physiologiques et surtout, il devrait méditer, malgré son courage médiatisé, à la fin de ce pauvre Louis XVI.

      1. Pythagore

        Question de la journaliste: masque sert à rien à l’extérieur donc, on va pouvoir l’enlever.
        Réponse: si toi bien faire ton vaccin, toi bientôt pouvoir enlever masque.
        Journaliste: oui mais, … oui mais….pfuiittt
        « ce que nous pensons très fortement, c’est que la vaccination protège bien du risque de contamination et donc de diffusion du virus….blablabla »
        .
        Penser fort, ca c’est de la preuve scientifique….Didi le phocéen ne pense pas assez fort.

  26. bob razovski

    Je suis tombé sur un article parlant d’un bouquin écrit par Bjorn Lomborg. Je ne connais pas le bonhomme mais il est décrit comme écologiste.
    Son bouquin, « False Alarm », prend le contrepied des gars comme janco et de tous ceux qui cherchent à réduire les niveau de vie.
    Il prône même l’inverse.
    Lien sur l’article ici :
    https:/ /www.europeanscientist.com/fr/editors-corner-fr/false-alarm-1-de-bjorn-lomborg-un-seau-deau-sur-lalarmisme-climatique/

  27. Alex

    Bonjour à tous,

    J’ai deux choses à dire à propos de ce billet.

    La première est une anecdote à mon boulot. On parlait du masque avec un collègue et mon N+1 (je bosse à Auchan) et je lui disais que j’en avais vraiment ras le bol de porter ce truc toute la journée, et lui me rétorque qu’on le porterait au moins jusqu’en Octobre 2022!

    Là je réagis vivement en lui demandant si c’est une blague et en ajoutant où il a lu ça. Il m’a vaguement répondu un épidémiologiste… Je lui ai rétorqué qu’il était hors de question pour moi de porter ce truc jusqu’en 2022 que ce soit à l’extérieur ou même dans mon entreprise.

    Il m’a répondu: « c’est ton problème si tu veux mourir » (il a une cinquantaine d’années) je n’ai pas poursuivi en évoquant les chiffres infinitésimaux des morts de mon âge, j’ai laissé tomber mais je me suis rendu compte que mon supérieur correspond parfaitement à ces ânes qui non contents d’obéir sagement, ils sont demandeurs de tout cela, limite il s’en réjouit…

    La deuxième chose concernerait cette hypothèse de la vaccination obligatoire imposée par l’employeur. Mon entreprise se plie au doigt et à l’oeil aux restrictions chaque jour plus loufoques du gouvernement.

    Il est hors de question me concernant que l’on m’injecte un quelconque produit dans mon corps, si cela arrivait, j’ose espérer qu’il y aura des recours ?
    Car je vois bien le truc venir: « tu ne veux pas te vacciner Alex ? Assassin!!! Tu es dangereux pour les autres employés ainsi que les clients. »

    1. L’usage de la culpabilisation est une absolue certitude : ceux qui refuseront seront ostracisés car ce seront des méchants, des égoïstes (= « qui ne pensent pas à moi ! ») et qu’il faut donc les éviter, les écarter.

    2. Higgins

      L’employeur est tenu par les cacahouètes. Qu’un décès survienne à un de ses employés et qu’il soit établi que ce dernier a attrapé le COVID dans l’entreprise du fait du non-respect des normes sanitaires et il est bon pour la romaine. Les pouvoirs publics jouent là-dessus et je crains qu’il n’ait guère le choix quoiqu’il puise penser de la pandémie.

      1. Alex

        Ce qui est amusant (ou pas) c’est que ces restrictions encouragent les potentielles contaminations. Je m’explique.

        Le Samedi je finis à 15h, pour quitter l’hypermarché, je passe par la galerie marchande. Il est 15h, je remarque qu’ils ont fermé les grilles (pas plus de 2200 clients en même temps) bon je continue ma route et arrivé dans la galerie, devant la grille principale, je vois environ une cinquantaine de personnes « parquées » devant la grille attendant que le sésame s’ouvre.

        Quel paradoxe qu’un principe numéraire de précaution entraîne un risque accru de l’autre côté de la grille.

        C’est arrivé deux Samedi de suite.

      2. Le Gnôme

        Prouver qu’il a chopé le virus dans l’entreprise me parait très difficile à établir, l’employé peut avoir pris le métro, il a fait des courses, il a promené Médor, il a été voir sa maîtresse (ou son amant, ne soyons pas sectaire) ou toute chose de la vie courante.

        Evidemment, s’il tombe sur un juge du camp du bien qui a envie de se faire un patron exploiteur et assoiffé de sang, il peut morfler, la justice de nos jours s’assimilant à la roulette russe.

        1. Higgins

          Non. C’est bien plus compliqué que ça et ça n’a strictement rien à voir avec le kandubien. La preuve d’un lien de causalité est toujours difficile à apporter (C’est par exemple le cas lors de harcèlement moral ou sexuel où j’ai plusieurs exemples en tête) bien que si nous nous mettions dans le cas d’une entreprise où la direction n’aurait donné aucune consigne ou que, si ces dernières existaient, elle ne faisait rien pour en vérifier leur application, je vois mal comment le responsable de la boîte pourrait s’en tirer. Le risque est à mon avis trop grand pour un employeur, qu’il soit à la tête d’une PME ou d’une multinationale. Et encore, une multinationale n’a aucun soucis pour diligenter un cabinet d’avocat pour la défendre et diluer la procédure. Entre appel et autres recours, il y en au moins pour dix ans (cas de France Télécom). Je pense que c’est nettement moins vrai en ce qui concerne un « petit » patron. Et puis, imaginons qu’un tel évènement arrive. Il n’y a qu’à regarder les réactions de la vox populi quand des merdias s’emparent du bébé pour comprendre le côté suicidaire d’un comportement « laxiste » de la part de l’employeur.

        2. sam player

          C’est le cas typique où il y a renversement de la charge de la preuve : pour s’exonérer le chef d’entreprise doit prouver qu’il a pris les mesures pour que ça ne se produise pas.
          Je ne serais pas étonné que ce soit (le refus de vaccin) une cause réelle et sérieuse de licenciement… on va rigoler !

          1. Aristarkke

            C’est envisageable que cela le devienne d’autant que cela renforcerait la position actuelle de l’Etat pour la vaccination à outrance (sauf pour les fonx, comme d’hab’, si l’imprimatur n’est pas obtenue des syndicats).

        3. Pheldge

          la question ne sera pas de « prouver qu’il a chopé le virus dans l’entreprise » mais on demandera à l’entreprise de prouver qu’il n’a pas chopé le virus dans l’entreprise, et pour cela l’entreprise devra prouver qu’elle a bien respecté toutes les obligations imposées par le gouvernement, sinon, ça responsabilité sera acquise. C’est comme le dit savamment sam « le renversement de la charge de la preuve »

        1. Husskarl

          Ca c’est la prochain étape: impossible de détenir une entreprise sans le passeport citoyen et minimum 100 points !

      3. Aristarkke

        Il est possible d’imaginer de la dénonciation, vraie ou fausse, de la part de collègues pour se « faire le patron » dès lors que certaines consignes ne fassent pas l’objet d’une surveillance répressive…

    3. Pythagore

      Il y a dans ma boite qui ont demandé si/quand l’entreprise allait organiser la vaccination pour ses employés….

      1. Husskarl

        J’en ai plein des comme ça, ce sont des bots qui répètent ce qu’ils ont vu à la tv et lu dans les torchons, le cerveau est parti depuis longtemps.

    4. Ba

      La vaccination ne sera pas imposée y compris indirectement selon moi.
      – Les vaccins qu’on nous propose sont extrêmement dangereux pour une maladie qui ne peut pas tuer 80% de la population (80% de la population a moins de 65 ans et aucune surmortalité entraînée par le covid sur la tranche 0-65).
      – Des recours judiciaires seront déposés en masse s’ils tentent l’obligation vaccinale (y compris indirecte en privant les gens d’une vie normale). Et le temps ne jouera pas en la faveur du pouvoir cette fois.
      – La logistique ne suivra jamais, puisque théoriquement il faudra en l’état actuel des idioties qui circulent vacciner tout le monde tous les 6 mois.
      – Le coût de ces vaccinations permanentes et de leur suivi sera pharaonique, et d’autant plus pharaonique que c’est l’Etat qui sera aux manettes de tout ce bordel, et dans un contexte où l’argent même venant de nulle part va faire bien finir par manquer.
      – Des scandales liés aux vaccins continueront à éclater, notamment sur les effets secondaires graves.
      – Les vaccins vont être de moins en moins efficaces avec les variants et ça se saura.
      – Accessoirement, je me rappelle de la promesse de Macron qui avait dit qu’il n’y aurait pas d’obligation indirecte du vaccin en privant les non vaccinés d’avoir une vie normale.
      – Et si j’en crois Raoult, à un moment donné par la force des choses on va revenir à la raison et simplement soigner avec son traitement et ne plus s’occuper de vacciner.

      Ensuite que les entreprises d’elles-mêmes décident d’obliger à la vaccination pour travailler, j’y crois pas trop non plus. Surtout qu’il faudrait qu’elles puissent le justifier avec des arguments solides puisqu’il s’agit d’imposer un acte médical.
      Peut-être que quelques entreprises essayeront mais ça fera flop.

      Wait and see.

      1. durru

        « à un moment donné par la force des choses on va revenir à la raison »
        Ah oui, you made my day !
        Je vous re-re-re-conseille de lire Hannah Arendt au sujet du totalitarisme, peut-être, qui sait, peut-être, vous allez commencer à comprendre ce qui est en train de se passer…

      2. sam player

        Un truc rigolo
        J’ai un couple de personnes âgées qui sont passées aujourd’hui, d’habitude ils avaient un masque et se tenaient à 2 mètres… et là aujourd’hui, pas de masque et prêts à serrer la paluche… je vous laisse deviner pourquoi !
        Consternant…

        1. Nemrod

          Parce qu’ils vont accéder à la vie éternelle qui leur a été promise au début de « la Guerre ».
          J’ai bon ?

          1. sam player

            Leurs mines réjouies, genre invincibles, faisaient penser un peu à ça… En sortant j’ai regardé s’ils ne s’étaient pas envolés comme Superman… le poing en avant…

        2. Opale

          Ça laisse entrevoir des quiproquos intéressants.. Quand tu vas croiser un antimaxx, serait-ce parce qu’il est vacciné et se croit immunisé, ou parce que c’est un antimaxx ? Les regards douteux vont être croquignolesques.

          1. sam player

            Bah en plus c’est vrai, ils étaient venus pour m’engueuler… je leur ai dit que je n’étais pas magicien… ils sont partis confiants 😀

      3. sam player

        « Ensuite que les entreprises d’elles-mêmes décident d’obliger à la vaccination pour travailler, j’y crois pas trop non plus. »

        Bah elles vous ont bien obligés à porter un masque… des lunettes de protection, des chaussures de sécurité, des bouchons d’oreille… Pour quelles raisons à votre avis ?

        1. Pierre 82

          Wait and see… j
          Pour qu’une dictature se mette en place, il faut que le pouvoir arrive au moins à donner l’impression à la population que leur situation s’améliore. Dans notre cas, il ne faut pas être grand clerc pour deviner que le niveau de vie général a commencé à diminuer, et risque de s’effondrer dans un futur plus ou moins proche.
          Ce qui veut dire que la dictature ne sera pas proposée aux populations et acceptées par elles, mais devra être imposée par la force.
          Si les gens s’énervent, ils auront besoin d’un leadership puissant pour les affronter. L’ont-ils? C’est qui, leur garde prétorienne? Qui resteraient leurs alliés?
          Tout ça pour dire que pour moi, la messe n’est pas dite, et je ne suis pas certain que cette dictature réussira à contrôler tout le monde.
          Le pire n’est jamais certain.

          1. Husskarl

            La garde prétorienne ? Flics, gendarmes, militaires, fonx, délateurs, ça en fait du monde.
            Les gens ont peur d’un virus qui ne tue que les vieux, alors pour une révolte…ils feront une marche avec des bougies, c’est bien ça.

          2. Nemrod

            Pour l’instant il y a des sous sur les comptes…pas de tout le monde mais les 3 artisans et indépendants ruinés sont des salauds qui n’on que ce que souhaitait avant le plus grand nombre.
            Il faut voir ce que ça donnera si les sous ne permettent plus d’avoir grand chose en contrepartie…

          3. sam player

            «… et je ne suis pas certain que cette dictature réussira à contrôler tout le monde. »

            Bah comment tu fais quand ta charges de travail dépasse tes capacités ?
            Tu sous-traites !
            Fastoche : ce sont tes voisins qui vont assurer le contrôle pour le compte de l’état.
            Dans le genre expérience de pensée, je suis certain que l’on peut arriver à persuader des gens que tu représentes un danger et qu’il faut te tuer pour sauver les autres…
            J’ai bien persuadé mon ex-belle soeur que 5m sous terre il y avait un mange cailloux… :mrgreen:

            1. Pheldge

              pourquoi se fatiguer, y’a déjà un tas de gens qui sont persuadés que « l’autre », non vacciné ou pire, représente un danger …

              Pour le coup du mange cailloux, faut pas nous prendre pour des Do-Mi-Ré, tout le monde il sait que ça existe pas : si que ça serait vrai, y’en aurait des trous, et qu’on tomberait dedans ! Oh lui … ,)

      4. Nemrod

        Je pense que vous vous trompez.
        Dans un monde totalitaire, le réel n’existe pas vraiment ou alors très brièvement comme une explosion de forces immenses accumulées lentement.
        Tout sera mis sous le tapis et il sera interdit de regarder la bosse et encore plus d’en parler.
        Je pense qu’on rentre très vite la dedans et que l’on en sort très vite mais l’intervalle entre les deux est interminable.

  28. glot

    Avec l’entrée en vigueur obligatoire du passeport sanitaire, le Français accepte de se faire sodomiser et en redemande.

    1. MCA

      Cf ce que j’ai écrit plus haut.

      Mise en place de la notation sociale associée au pass « sanitaire » et son QR code infalsifiable.

      Pas la bonne note, bip…refus d’embarquer dans l’avion, bip…refus des spectacles, bip…refus des crédits, bip…refus des restaus, bip refus des autoroutes, bip…refus du train etc…

      Je sens que je vais définitivement élire résidence en bord de mer.

      Mon seul regret est de n’avoir jamais été intéressé par le bateau, le seul instrument efficace pour dire adieu à l’asile et tous ces tarés

  29. MCA

    Le Patron n’est pas le seul à s’inquiéter sur le sujet :

    https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/05/04/pass-sanitaire-macron-peut-il-passer-en-force/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=proto_493

    Encore un an à tirer, ça va être long !

    1. Jacques Huse de Royaumont

      6 ans, ça va être encore plus long…

      Le système est bien verrouillé, la réélection du mignon est en bonne voie.

    1. Pythagore

      L’a d’l’humour ce Leboucher:
       » Dès que le nombre de doses disponibles sera suffisant, qu’on sortira de la pénurie, il faudra ouvrir le débat en grand d’une obligation vaccinale. Personne ne sera en sécurité tant que tout le monde ne l’est pas : ce principe est à la fois scientifiquement clair et moralement engageant.  »
      .
      Tant qu’il y aura des voitures sur les routes, personne ne sera en sécurité : ce principe est à la fois scientifiquement clair et moralement engageant.
      Interdisons les voitures.

    2. Opale

      Waouh le dernier paragraphe envoie du lourd…
      « Les autorités espèrent par l’ensemble de ces procédés rendre la vie si dure aux résistants qu’un grand nombre acceptera la piqûre et qu’à la fin, le nombre de vaccinés aura augmenté suffisamment pour que l’immunité collective soit obtenue sans qu’il soit besoin de rendre véritablement obligatoire la piqûre. C’est possible mais pas garanti. Ce sera un bon test sur le degré d’irrationalité et d’égoïsme dans les sociétés. Si la détermination des antivax ne plie pas et si leur nombre ne reflue pas, les gouvernements devront imposer, comme avec le confinement, la santé collective contre la liberté individuelle. Les beaux jours reviennent, les lourds conflits aussi. »

      « Seuls les Siths sont aussi absolus. » #StarWarsDay

        1. Pierre 82

          Tout au début de l’article, sans même se rendre compte de la contradiction, il rappelle que 30% de la population américaine a été vaccinée une fois, et 44% deux fois. Et là, ça commence à coincer, les amateurs se font plus rares, les 56% restants se font tirer l’oreille. Il est raisonnable d’imaginer qu’on observera un pourcentage similaire en France (et sans doute un peu plus élevé vu la confiance assez limitée accordée par les citoyens à leurs gouvernants), et après les couacs de l’AZ et du J&J, je ne pense pas que le nombre de méfiants va se réduire (sauf peut-être dans les grandes villes où les gens sont suffisamment crétins que pour se faire piquer juste pour pouvoir retourner au restaurant, comme me l’a dit un de mes collègues).
          On voit bien que Leboucher a complètement basculé du côté obscur de la force, et d’ici quelques semaines, il ne devrait plus voir aucune objection morale à exterminer physiquement les anti-vax… (un grand libéral, on vous dit).
          Et c’est ce qui justifie mon relatif optimisme par rapport à certains commentateurs de ce blog: la solution finale aurait été compliquée dans l’Allemagne nazie s’il y avait eu 56% de juifs. Ça ne se serait sans doute pas passé pareil…
          Tiens, à propos, quelqu’un sait-il comment ça se déroule en Israël? Y a-t-il des chiffres fiables sur les réticents au vaccin?
          Sursum corda, comme on dit chez les cathos. Haut les coeurs.

          1. Aristarkke

            Plus d’une chance sur deux qu’AH ait été juif…
            Effectivement, ç’aurait été le coup de l’influence de la longueur du nez de Cleopâtre dans l’ Histoire …

      1. dupont2021

        faudra leur rappeler malgré tout les articles du code de Nuremberg sur les essais thérapeutiques..et les risques qui vont avec….pour eux…

        et attention ce n’est pas un menu à la carte…
        les 10 cnditions doivent etre remplies

        A Concise Summary of the 10 Elements of the Nuremberg Code

        Voluntary consent of the human to be experimented upon is essential.
        The results of any experiment must be for the greater good of society.
        Human experiments should be based on previous animal experimentation.
        Experiments should be conducted by avoiding physical/mental suffering and injury.
        No experiments should be conducted if it is believed to cause death/disability.
        The risks should never exceed the benefits.
        Adequate facilities should be used to protect subjects.
        Experiments should be conducted only by qualified scientists.
        Subjects should be able to end their participation at any time.
        The scientist in charge must be prepared to terminate the experiment when injury, disability, or death is likely to occur.

  30. Dr Slump

    Ca va être sport, ça dépend où. Chez nous, globalement tout le monde est nourri, donc ça passe crème, et à mon avis ce sera à peu près tranquille dans les pays occidentaux bien développés sous le harnais étatique, où les élites pourront continuer de dérouler leur plan d’instauration d’un multi-pass centralisé, par petites touches, progressives et indolores.

    Mais dans les pays plus pauvres, c’est pas gagné. Par exemple en Colombie, un mouvement de révolte populaire massif a explosé, du fait que le peuple est réduit à la famine à cause des mesures de confinement. Pas un mot des médias à ce sujet je parie.

    1. Higgins

      https:/ /www.lemonde.fr/international/article/2021/05/04/colombie-demission-du-ministre-des-finances-apres-le-violent-rejet-de-sa-reforme-fiscale_6078976_3210.html

    2. Semaphore

      C’est de la politique façon Gribouille qui se jette dans la mare pour éviter d’être mouillé par la pluie…
      Pour éviter des morts hypothétiques en assurant des morts réels mais pour une autre cause que le Covid-19…

  31. glot

    Dans un centre de vaccination du département du Lot, ils ont vacciné 91personnes avec un dosage insuffisant.Donc pour que ces personnes obtiennent le fameux passeport vaccinal, elles devront subir une prise de sang afin de mesurer la concentration d’anti-corps dans leur organisme.

    Fonctionnarisation des centres de vaccination = Mega-cafouillage

    1. Pierre 82

      C’est hallucinant, ça, un « dosage insuffisant ». Est-ce que ce sont les ampoules qui étaient non-conformes, ou bien les picadors qui ont utilisé une dose pour 2 personnes?
      Dans le premier cas, ça signifie que le contrôle qualité des labos qui fournissent les vaccins ont des services qualité à la ramasse, et dans le second cas, les centres de vaccinations sont gérés par des débiles, même pas fichu d’avoir un contrôle des opérations.

      D’un point de vue strictement industriel, c’est une catastrophe dans les deux cas. Si les labos n’arrivent même pas à contrôler leur dosage, je n’ose même pas imaginer quelle est la qualité des éléments actifs présents dans le mélange, ni les éléments indésirables, tels des sous-produits de réactions chimiques, ou des résidus de produits nécessaire à l’élaboration de ce fameux ARN.
      Je suis une bulle en chimie, mais j’imagine qu’on n’obtient pas d’ARN uniquement à partir d’eau distillée, ou de sérum physiologique.

      Tout ça pour dire que ça m’incite pas du tout à me faire vacciner, ou alors dans quelques années si on me prouve que ça fonctionne bien avec un nombre acceptable de potentiels effets indésirable, et uniquement après que j’aie moi-même participé à un audit qualité des installations de production, et de la supply chain. Que les autres fassent ce qu’ils veulent.

      1. Janus

        Le contrôle qualité dans les usines qui produisent les vaccins est très mauvais du fait de l’urgence et des problèmes de dimensionnement des lieux de production.. Les spécialistes commencent à considérer que les différents lots produits sont de composition différente et que la qualité du travail industriel est mauvaise et donc dangereuse…

        1. Pierre 82

          Imaginez de telles négligences dans le domaine du nucléaire civil, où les ateliers qui débitent les pièces feraient n’importe quoi sans rien contrôler. C’est du même ordre de grandeur dans l’aspect criminel.
          J’ignore l’ampleur des dégâts, mais c’est démentiel.
          La picouse, c’est pas pour demain. Et si on me licencie pour ça, tant pis, on se battra.

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Si j’ai bien compris, le vax est livré dans des flacons multidoses où il est très concentré. Il faut donc le diluer avec du serum phy avant de l’inoculer (pardon, de l’injecter).
        C’est comme cela que se produise les erreurs, comme l’injection du seul sérum ou du sous dosage. J’attends de voir le cas du surdosage qui doit statistiquement se produire.

        1. durru

          Que ça soit du sérum phy « nature », du sous-dosage ou du sur-dosage, s’il s’agit d’une erreur de manipulation à cette étape du processus, la question que je me pose est plutôt celle-ci :
          Comment diable sont-ils arrivés à se rendre compte qu’il y a une erreur, après-coup, et plus précisément le type d’erreur qu’il y a eu. Surtout dans le contexte où les mêmes individus, quelques minutes (ou heures) auparavant, ont réussi à faire l’erreur en question. Et qu’ils manquent clairement de procédures de contrôle, comme Pierre l’a bien remarqué.
          Peu importe comment on tourne la question, pour moi tous ces développements (et surtout les « révélations » à ce sujet) restent un grand mystère…

          1. Pheldge

            par exemple quand en fin de journée, ils s’aperçoivent qu’il reste plus de vaccin que prévu … ou moins 😉

        2. Pierre 82

          Quelle que soit l’erreur de manipulation, cette bévue doit obligatoirement faire l’objet d’une enquête approfondie, en suspendant toute injection jusqu’à ce que la raison soit identifiée, et qu’on ait mis en œuvre toutes les mesures nécessaires à ce que ça ne se reproduise pas.
          Et ça aurait dû être fait dès le premier gros couac (à Cahors si mon souvenir est bon, où des gens ont reçu du sérum pur). Jusqu’à present, peu de danger.
          Mais dans l’état actuel de l’analyse, je prétends qu’on n’a pas la moindre idée de savoir, par exemple, combien de gens ont reçu des doses non diluées, ou trop peu diluées, par exemple. On n’en sait fichtre rien.
          C’est de nature criminelle d’avoir lancé un truc pareil sans procédure parfaitement contrôlée.
          Il faut savoir que tous les secteurs industriels sont soumis à ces contrôles sévères, mis en place par les fournisseurs eux-même, et audités par des tiers, dont les clients). Si vous ne le faites pas, aucun professionnel, à l’heure actuelle, n’a l’autorisation de vous acheter quoi que ce soit.
          Toutes ces procédures se sont mises en place progressivement depuis les années 90 (soit 30 ans, même si ça me semble hier) avec par exemple, les normes ISO 9000.
          Maintenant, la mise en place est générale et admise par tout le monde. Excepté les médecins, apparemment.
          Ça me rend furieux, en fait.

        3. MCA