L’OMS travaille discrètement à l’établissement d’une dictature techno-sanitaire

En décembre dernier, alors que l’hystérie de la presse était à son maximum concernant ce qui se transformait en épidémie carabinée de rhume omicron, 194 pays se sont mis d’accord pour accroître les pouvoirs de l’OMS.

Bien évidemment et comme trop souvent lorsqu’il s’agit de décisions très importantes qui vont présider à l’avenir de millions d’individus, la presse a conservé une discrétion de violette au sujet de ce processus qui vise effectivement à renforcer les capacités d’intervention de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en cas de nouvelles pandémies, et à lui donner toute une panoplie de droits plus ou moins coercitifs supranationaux. Oui, vous avez bien lu : l’idée est à terme de placer l’OMS au-dessus des États souverains et de leurs dirigeants que leurs peuples auraient éventuellement désignés de façon plus ou moins démocratique (et avec plus ou moins de bidouilles électorales).

Pour l’Europe, rassurez-vous : le processus démocratique est entièrement respecté oublié puisque l’ensemble de l’opération est menée sous l’égide du Conseil européen et le Parlement interviendra gentiment quand on le lui demandera, pour signer ici, là et là merci au revoir. De toute façon et comme le précise le site du Conseil, il ne s’agit que des négociations en vue d’établir les textes et traités qui seront imposés aux peuples ; on n’en est pas encore à leur présentation devant les représentations nationales dont, objectivement, tout le monde se fiche éperdument : après tout, il suffira – comme les fois précédentes – de faire voter et revoter jusqu’à obtention du bon résultat pour faire avancer cet agenda déjà bien calé.

Jugez plutôt : la première réunion de l’organe en question a eu lieu le 1er mars dernier, une seconde réunion aura lieu en août, devra avoir montré des progrès courant 2023 lors de la 76e Assemblée mondiale de la santé et devra avoir bouclé ses petits papiers pour 2024, année à laquelle tout ceci devra être en place définitivement.

Rien que sur la forme (et sur l’indifférence absolue de la presse en la matière qui n’en parle quasiment nulle part), on sent que tous les ingrédients sont réunis pour la création d’une nouvelle entité supra-étatique qui viendra décider, une fois les traités signés, de ce que les gouvernements doivent faire de façon parfaitement unilatérale. Au niveau mondial, la gestion de la pandémie de coronavirus a déjà amplement démontré l’envie difficilement réprimée d’imposer à tous le même traitement, les mêmes options et les mêmes mesures et les résultats obtenus, parfaitement dévastateurs pour les politiques publiques, loin d’inciter à la prudence, semblent avoir donné une vigueur bravache aux centralisateurs étatistes forcenés. On ne sera donc pas surpris de retrouver aux premières loges tous les hystériques de l’Union européenne, le stylo déjà décapuchonné, prêts à signer absolument tout et n’importe quoi pour garantir que tout le monde marchera d’un même pas cadencé.

En somme, quoi qu’il ressorte du fond, la forme permet déjà d’envisager le pire : centralisation, bureaucratisation et décisions arbitraires sur le mode “Taille Unique, Tout Le Monde Dans Le Même Panier”. Voilà qui est extrêmement rassurant.

Si le fond était, au moins, rempli de bon sens et de précautions indispensables, cela aiderait peut-être la pénible forme de cette initiative. Malheureusement, il n’en est rien : le contenu proposé laisse déjà entrevoir tous les prémices d’une nouvelle bordée d’idées folles dont l’aboutissement logique n’est rien d’autre qu’une nouvelle mouture de dictature techno-sanitaire. Ici, on pourrait croire à de l’exagération (ce n’est pourtant pas le genre de la maison !) mais la lecture attentive du document de travail actuel donne déjà des éléments de sérieuse inquiétude.

Ainsi, outre la mise en place “d’efforts visant à parvenir à la couverture sanitaire universelle” (qu’on pourra interpréter comme on veut, mais certainement pas dans le sens d’un accroissement de la liberté de chacun de disposer de son corps à sa guise), on trouve aussi le paragraphe “i” page 4 dont le contenu ne laisse aucun doute :

i) Informations fausses et trompeuses. Les États Membres reconnaissent la nécessité de prendre des mesures coordonnées à l’échelle nationale et mondiale pour lutter contre les informations fausses et trompeuses et la stigmatisation qui compromettent la santé publique.

Il est difficile d’imaginer une façon plus claire et plus précise de décider de la mise en place d’une véritable organisation de la Vérité officielle tant ce qui s’est passé pendant les deux dernières années donne un excellent aperçu de ce que “informations trompeuses” peut vouloir dire au cours du temps et comment les différentes institutions étatiques, comme la presse et comment les organisations internationales en ont joué pour écraser absolument toute dissidence d’opinion, renvoyant la science à ses pires heures.

Le paragraphe 10 à la page 5 ferme le bal en incitant à la mise en place “d’instruments juridiquement contraignants” pour les États signataires : autrement dit, une fois ratifiés, les accords et traités issus de ces discussions enlèveraient aux gouvernements et aux populations sous leur responsabilité toute possibilité de choisir d’autres méthodes que celles édictées par l’OMS.

Si l’on ajoute à ceci l’article 19 de la Constitution de l’OMS qui lui donne le pouvoir d’imposer ses décisions (notamment en matière de vaccination) et les actuelles discussions en cours (dans le cadre du “partenariat renforcé entre la France et l’OMS” d’ailleurs sanctionné par une belle loi) pour, justement, faire adopter une obligation vaccinale concernant l’actuelle pandémie (nonobstant les résultats particulièrement peu convaincants des actuels vaccins), on comprend que l’avenir des Français (et des citoyens des États membres de l’OMS) est maintenant fléché vers une distribution de picouses obligatoires…

Censure de l’information, absence de choix des populations, centralisation par des organisations et les individus non-élus à leur tête, voilà qui donne une excellente idée de la direction prise par l’OMS et des bureaucrates qui poussent pour la mise en place de ces traités de plus en plus iniques.

Du reste, tout ceci n’est que l’application au niveau mondial de la tendance déjà lourde qu’on peut observer en Occident en général et en Europe en particulier : il y a quelques jours, les ministres européens ont ainsi “invité” (en tordant des bras) les acteurs du Web à prioriser les “sources d’information fiables” qu’ils sont apparemment capables de déterminer et de discriminer plus habilement que les internautes lambda. Pour nos frétillants ministres, il serait bon que les acteurs du numérique luttent contre la désinformation. Volontairement, cela va soi. Le “Ou sinon” est sous-entendu avec cette certitude que confère le bras armé de la loi…

Il faut se résoudre à l’évidence : les populations occidentales semblent tendrement vouloir d’une dictature mondiale, de préférence techno-sanitaire, et sont prêtes à abandonner absolument toutes leurs libertés pourvu qu’on pense à leur place.

Sans surprise, l’Union européenne et l’OMS font acte de candidature avec gourmandise.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires383

  1. Aristarkke

    Qu’aurait écrit George O. s’il vivait parmi nous avec des technologies qui vont bien au delà de ce qu’il avait imaginé, pour 2048???

    1. La Roussettte

      H.s. bonjour à tous, je lis le patron et vous tous depuis plus d’une décennie, j’ai cru, grâce à vous, comprendre quelques trucs….
      Une question ?
      Pouvez vous m’expliquer la différence entre charge patronale et salariale…
      Pour moi il y a un coût entreprise, et un net dans la poche du salarié…
      La différence étant des impôts…
      Plus ou moins bien employés…
      Ma gonzesse”celle que je suis avec” responsable d’agence, me soutient que la différence est énorme ???
      Comment lui expliquer ?
      Ou me trompeje?
      Merci d’avance, Ari, Keko, et vous tous.
      Si tu as une idée patron ?

      1. Il n’y en a aucune. C’est un truc pour faire croire que c’est l’entreprise qui paye, mais au final, tu as d’un côté le coût total du salarié (super-brut), et de l’autre ce qui tombe dans la poche du salarié (le net). La différence, ce sont des impôts et des cotisations, point. Le “patron” (de charge patronales) ne paie pas la différence (même en partie) et n’en touche rien non plus.

          1. sam player

            Je mets assez souvent ici un lien sur la différence entre coût salarial employeur et net de charges (et même net d’impôt) pour le salarié. Cette étude Forbes date certes de 2009 mais c’est représentatif.
            Il y a 8 pdf dedans suivant le salaire annuel brut (de 50k$, 100k$ etc…) et la situation de famille (single, married, aves ou sans enfants)…
            Ça permet de se rendre compte du différentiel existant entre le super brut (coût employeur) et le net net salarié après impôt.
            Ce qui m’avait marqué c’est le rapport de 1 à 2 en france, alors qu’il est de à peine 1 à 1.5 en Australie et qui expliquait pourquoi là-bas je pouvais payer un simple agent de méthodes de 25 ans (métallurgie) 80 ou $85’000 (AUD et $ étaient en parité à l’époque)

            https://www.forbes.com/global/2009/0413/034-taxing-spending-raising-roof.html?sh=6866249d7b71

            Pour retrouver ce lien dans l’avenir il suffit de taper forbes raising the roof

      2. HAYD

        C’est en effet un artifice de présentation. Avec évidemment des effets pervers, les charges dites salariales sont prétendûment un bien du salarié, les charges patronales non, les assiettes sont différents histoire de complexifier le bulletin de salaire. A l’arrivé quand le salarié touche 100, l’entreprise paye environ 200.

        Il y a d’autres obligations par ailleurs, médecine du travail, prime de vacances selon les accords de branche, obligations de formation dûment prélevés par les opco.

        Au total le coût du travail est absolument ahurissant, et on comprend mieux pourquoi toutes les contraints juridiques et numériques sont mises en œuvre pour éviter l’évasion.

            1. Mitch

              Je comprends que Theo parlait des salaires avant charges patronales / salariales.

              Bref, le salaire ‘brut de chez brut’ qui sort de la compta d’une boite.

              Un SMIC c’est largement +€2000/moi en y intégrant toutes ces charges qui ne sont que des taxes avant même que le salaire ne sorte en brut.

              1. sam player

                Quand j’embauchais du personnel, en entretien je ne précisais pas si le salaire proposé était brut ou net, et à la question posée je répondais : «vous voulez pas aussi que je paye l’assurance de votre bagnole ? »
                Maintenant je travaille seul, je suis bien moins embêté… même si des clients me disent que je devrais embaucher, les fous… z’ont pas compris

                1. Higgins

                  Tous les artisans que je suis amené à faire travailler sont seuls, définitivement vaccinés contre l’embauche d’un employé. Généralement, une expérience très douloureuse avec un assujetti social très prompt à défendre ses droits…

            2. Vodkaman

              Ajoutons à cela un allègement (en % de taux de cotisation) ou exonération sur les “bas” salaires et vous arrivez à l’instant magique où si vous souhaitez augmenter votre collaborateur de 3%, cela vous coute en réalité bien plus. (8% ?)

      3. LCH

        Le brut est une enculerie fini
        Qd le scan d une feuille de paye des annees 70 ou 90 voir3021
        C est comme une mesure denculage a dof

  2. Le Gnôme

    D’ici quelques années, d’aucuns recevront une convocation au centre d’euthanasie parce qu’un règlement considèrera que vous avez atteint la date de péremption..

    Les vieux, ça coûte un bras, n’est ce pas, puis il y a trop de monde sur terre, il faut soulager Gaïa.

    1. Aristarkke

      Alors là, cher Gnome, vous allez aller droit au cœur d’un ilien de ma connaissance qui en fait des rêves humides depuis bientôt dix ans!!! Je suis sûr qu’il votera pour!!!

      1. turlututu

        pas sûr qu’il soit favorable à une usine de recyclage de vieux LN car il se réserve l’exclusivité du SG de l’ancêtre issu et ne semble pas disposé à partager sa production !

        1. Hari Seldon

          J’ai travaillé il y a quelques mois pour l’équivalent des EHPAD côté belge. Durée moyenne d’occupation d’une chambre : 13 mois.

    2. Pheldge

      en tout cas, le Papet – heureux homme – n’a aucun souci à se faire, son recyclage en Soylent Green est déjà planifié. Si certains sont désireux de prendre les mêmes dispositions, mêlant habilement écologie raisonnable et capitalisme familial – profit assuré pour les héritiers – qu’ils n’hésitent pas à me contacter, via le facteur Patron. 😉

  3. Higgins

    J’ai lu également que Bill Gates militait pour que l’OMS adopte le principe d’un vaccin obligatoire dont je devine la teneur. Actuellement, le Véreux fait profil bas mais je suis inquiet surtout si le Mignon décroche la queue du manège.

    1. Theo31

      Si le mignon repasse, piquouse imposée a tous des mle 15 mao. Les récalcitrants iront seront internés sans décision de justice comme c’est déjà prevu.

    2. Aristarkke

      Profil bas? Il n’arrive pas à sortir du recul dans les pages intérieures des journaux pour cause de guerre à l’Est mais il s’est manifesté semaine dernière pour nous mettre en garde contre un regain de pandémie.

  4. Alex

    Mais comment, comment une organisation de la santé peut-elle tranquillement accéder à un niveau de puissance et d’influence au point de dépasser l’ensemble, l’ensemble ! des Etats ?

    A quel moment ça a dérapé ?

    1. Laglute

      Le souci, c’est surtout que nos dirigeants y adhèrent.
      Pour un bout de pouvoir, ils sont prêts à tout.
      Ca doit les faire bander.

      1. sam player

        Ça dégage surtout leur responsabilité, genre c’est pas de notre faute, comme pour l’UE.
        C’est plus facile de faire accepter qque chose quand la contrainte repose sur une entité éloignée, inaccessible, méconnue… le « on »

        1. Calvin

          Voilà…
          Ce qui n’empêche pas de s’assoir sur les avis de l’autorité supranationale quand ça ne va pas dans son sens.
          Exemple : quand l’OMS a indiqué que les confinements étaient contre-productifs, la France a continué…

          1. Aristarkke

            Mauvaise langue ! Il y avait juste à ce moment, de la friture sur la ligne. Ça arrive tous les jours, ce genre de choses.

      2. Laglute

        M’ouais…
        Ils sont quand même bien actifs depuis deux ans, nos dirigeants.
        On sent tout de même une volonté (de nuire).

    2. Jacques B.

      Il y a aussi beaucoup d’ambitions politiques personnelles. Les Véran, les Macron et cie se verraient bien président de telle ou telle organisation mondiale, OMS, UNESCO, telle branche de l’ONU… ça aurait plus de “gueule” que l’équivalent dans ce pays de plus en plus insignifiant qu’est la France. Pareil évidemment pour beaucoup d’autres politiciens d’autres pays plus insignifiants que la France. Le pouvoir, le pouvoir, le pouvoir… la folie des grandeurs, régner sur le monde, faire mieux qu’Alexandre le Grand ou Napoléon, tout ça.

      Ce ne’st pas un dérapage, c’est la pente naturelle des politiciens.

      1. Spirou

        Mon père a fait toute sa carrière à l’oms de Copenhague à Genève. C’était le dernier ‘détaché’ du ministère et il s’était trouvé une bonne planque avec comme programme ‘la violence’ dans le monde. Il a vu débouler les consultants du privé dès les années 90 et aujourd’hui il observe ce foutoir du haut de son rocher

    3. casuffit

      Le jour où B.Gates, la clique de Davos et la Chine ont réussi à placer à la tête de cette organisation Tedros. Tedros n’est ni médecin, ni même pharmacien, mais seulement pourvu d’un diplôme de santé pubique.
      Il n’est qu’une marionnette au passé trouble (front de libération de l’Erythrée) ayant organisé une famine pour détruire les opposants.
      Un an après sa nomination, plusieurs hauts cadres de l’OMS se sont aperçus de la déviance de l’organisation et ont tenté de l’éjecter.
      Tedros et ses maîtres mondialistes ont gagné.
      Trump a suspendu la contribution des USA, Biden l’a remise.
      Enfin B.Gates est le premier contributeur financier de cette machine de guerre contre les peuples.

      1. Lagom

        Depuis que j’ai vu qu’on peut saisir les biens d’un état ou d’un citoyen au dessus de tout soupçon mais très très riche, k’espoir renaît dans mon coeur meurtri. Donc pour Bill la méthode pourrait être la même. Incroyable, non ?

    4. Reddef

      Nous sommes des animaux sociaux et nous nous soumettons pour ne pas être ostracisé par le groupe dominant. L’ esprit lutte contre cela pas la raison qui va toujours au plus fort

      1. durru

        C’est un peu plus compliqué que ça… Les non-conformistes ont toujours existé et c’est eux qui ont fait avancer le schmilblick.
        Mais dans les grandes lignes, cépafô.

        1. Mitch

          Ben la guerre du Covid (comme dirait la sous merde au Chateau) est un bon révélateur des pays fréquentables et dans lequel on peut se tirer et des ‘autres’.

          Clair qu’à quelques très rare exceptions c’est sans doute pas dans le club des pays occidentaux qu’il faut aller (aka ‘communauté internationale’ cad le club du KanDuBien composé de : US + Canada + UK + EU + Rooland et Kiwiland).

          Le monde est vaste. Ces pays dit Occidentaux se sont tirés une balle dans le pied et sont au mieux des vassaux de l’oncle Sam.

        2. MCA

          Sur mars? j’ai déjà commencé, mon identité est partie à bord de Curiosity sur mars l’été dernier, reste plus qu’à envoyer le bonhomme.

          C’est l’ADP qui risque d’être chagrin, lui qui se pourléchait déjà les babouines.

    1. casuffit

      Voter pour un candidat qui n’est pas Young Leader, n’a aucun lien ni avec la clique de Davos, ni le groupe Bilderberg, est prêt à s’opposer à la commission européenne, est anti-mondialiste. Asselineau étant écarté, je ne vois que Zemmour.

  5. Gerldam

    Finalement, il va falloir aller se réfugier en Russie, car je ne vois pas Poutine s’aligner trop sur ces saloperies…

    1. Pencil Ivy

      L’OMS aurait la décontraction de dire “sauf les Russes : les Russes peuvent aller crever, ils ne bénéficieront pas de nos beaux vaccins” ; ça sauve la face pour éviter le camouflet qu’ils s’y prendraient.

    2. Laglute

      Non
      J’ai lu il y a quelques jours que les ministères russes adhèrent plus ou moins en ayant signé des accords.
      Je ne me souviens plus sur quel site je l’ai vu.

      1. pabizou

        Il y a quelques semaines la douma a retiré les projets de loi sur l’obligation vaccinale . Les seules régions qui ont tenté d’imposer pass sanitaire et vaccin se sont ramassées et ont abandonné, en tous cas pour le moment . C’est le cas du maire de Moscou dont on retrouve le nom de sa femme pour des affaires de fric dans le portable de H. Biden … Etonnant, non?

        1. douar

          Promène toi à Moscou avec une pancarte vierge, tu ne seras pas déçu du voyage.

          Toujours surpris de la mansuétude de certains vis à vis de Poutine.

          1. bob razovski

            C’est un truc que je ne ferais même pas chez nous, on sait que c’est inutile voire dangereux, quel que soit l’endroit.

          2. casuffit

            Vous préférez peut-être Biden ou Macron?
            Par hasard, je suis tombé sur une résolution votée à l’Assemblée Générale de l’ONU en 2020 : (75th sess : 2020-2021) Résolution A/RES/75-169/fr
            ” Combattre la glorification du nazisme, du néonazisme ….
            Seuls 2 pays ont voté Contre : Les USA et l’Ukraine!
            Quant à la France de Macron : Elle s’est abstenu!
            La Russie a voté Pour

            1. Pierre 82

              Si on m’avait demandé mon avis, j’airais voté contre également: ce n’est pas le rôle de l’état de dire le bien ou le mal.
              Il y a heureusement d’autres moyens de lutter contre les idées de fous furieux: laissez l’état y foutre un seul doigt, et vous verrez le résultat, assez rapidement finalement: une censure généralisée, et de moins en moins timide.
              Je suis effaré de voir à quel point les peuples se laissent museler, et pour beaucoup, continuent à foncer dedans avec entrain.

      1. bob razovski

        Comme chez nous,en fait…
        Il n’y a plus personne pour défendre liberté et droits naturels, puisque tout le malheur du monde découle de ces deux principes.

      2. bob razovski

        Comme chez nous,en fait…
        Il n’y a plus personne pour défendre liberté et droits naturels, puisque tout le malheur du monde découle de ces deux principes.
        (va y avoir un doublon, me suis gouré d’adresse email… :mrgreen: )

  6. Aristarkke

    “Ici, on pourrait croire à de l’exagération”
    Malheureusement, avec les etatistes forcenés qui peuplent les fonctions publiques, il n’y a nul besoin de dépasser les bornes. Ils y arrivent très bien tout seuls, comme des grands emm… eurs qu’ils se montrent. L’affliction dépasse constamment leurs réalités…

  7. Aleph

    Le directeur de l’OMS est un apparatchik communiste horrible qui était en Chinetoquie à se faire briefer en janvier 2020. Son action alors a été déterminante pour empêcher de prendre des mesures préventives qui auraient fait gagner du temps et circonscrit la pandémie dont on ignorait tout. Il a applaudi la “transparence” de la Chine qui cachait toutes ses données empêchant de connaître la dangerosité réelle. Trump avait gueulé contre la faillite de l’OMS, et la Schiappa avait répondu de grands principes sans répondre à aucune des critiques.

    Quant à la CEE, elle a accepté de caviarder dès 2020 des rapports qui mettaient en cause le laboratoire de Wuhan et les dissimulation des communistes chinetoquois.

          1. pabizou

            C’est moi qui chinoise sur ce coup mais l’UE actuelle est devenue une telle merde que je ne regrette même pas de m’être laissé aller . J’aurais réagi pareil avec l’amalgame URSS-Russie actuelle .

  8. baretous

    allez un peu d’espoir grâce aux gens qui travaillent d’arrache pied dans le silence médiatique:
    https:/ /planetes360.fr/lanalyse-de-alexandra-henrion-caude-une-sequence-brevetee-par-moderna-retrouvee-dans-larn-du-sars-cov-2-video/

    1. Rick Enbacker

      A l’époque il sévissait dans Pif Gadget. Vue l’orientation politique du magazine je ne pense pas que sa présence soit souhaitable

  9. Gerldam

    HS aussi: excellent “scénario” de Charles Gave ce matin. Où l’on comprend que les européens vont sans doute se tirer en plus des nombreuses balles déjà reçues, un obus de bazooka dans le pied (ou ce qu’il en reste).

    1. pabizou

      Au rythme actuel, ils vont trés rapidement devoir attaquer le 2eme pied . J’ai lu aussi que les banques Russes se tournent vers le yuan, on ne devrait pas tarder à faire la grimace, et pas seulement à la pompe … Si c’est le prix à payer pour faire sauter le bouzin, après tout, pourquoi pas, de toute façon nous sommes dans une impasse depuis trop longtemps …

      1. Pierre 82

        On sortira un jour de cette merde, c’est certain. Le prix à payer sera un passage par une ruine généralisé, et vu la structure des sociétés européenne, par une guerre civile généralisée au continent, ou à peu près.

        La seule question, c’est de savoir si moi, mes enfants, et mes proches, en sortiront vivants.

        1. MCA

          Au sujet de la guerre civile j’aimerai recueillir l’avis des gens qui lisent ce blog :
          Avez-vous le sentiment que nous allons vers une guerre civile ?

          1. Higgins

            Quand on a des gens médiocres à la tête des états, cela ne peut que conduire à une situation médiocre (comprendre explosive). J’encourage tous les habitués de ce blog, et les autres, à visionner l’interview d’Olivier Berruyer par Charles Gave (pour les réfractaires,il n’y est pas question du site “Les Crises” dont on est très loin). Berruyer présente deux courbes au cours de cette émission, l’une consacrée à l’augmentation de la masse monétaire et l’autre à l’évolution de la dette par français en euro constant. C’est un actuaire de profession, il présente donc des données d’actuaire. Elles n’incitent franchement pas à l’optimisme. Mais, très sincèrement, l’ensemble est à écouter. C’est franchement intéressant et sans langue de bois.

            1. Pierre 82

              Comme vous dites, on est très loin de son blog “Les crises”.

              Berruyer est une des tous premiers qui m’ont interpelé sur ce qu’il se passait avec la crise des sub-primes. Avant ça, je n’étais guère intéressé par les questions macro-économiques.
              En 2014, il s’est illustré par sa couverture pas du tout dans la ligne à propos de la crise ukrainienne, pas vraiment pro-Poutine, mais en tous cas, qui considérait que le nouveau pouvoir ukrainien agressait clairement une bonne partie de la population de l’est du pays. Il était assez unique dans le paysage.
              Les articles économiques y étaient souvent intéressants, mais les commentateurs faisaient pitié (comme ceux de Sannat, mais en bien pire) où toute l’extrême-gauche y déversait ses torrents anti-libéraux et pro-étatistes, alors que le discours du patron consistait surtout à montrer à quel point l’état faisait n’importe quoi.
              Je n’ai jamais pigé d’où venait ce phénomène, chez lui ou chez Sannat.
              Mais contrairement à Sannat, il a fini par tomber dans un tropisme “anti-capitaliste” dans ses analyses, et à partir d’un moment, ça a cessé de m’intéresser, vu que j’avais parfois l’impression d’être sur Médiapart. Je présume que comme il faut bien bouffer, il a fini par fournir à son public ce qu’il attendait de lui.
              Son côté “rat de tableaux Excel” a fini par m’importuner également.
              Et surtout, en m’y promenant au début de la crise covid, il est tombé dans un délire anti-Raoult, qui m’a vraiment dégouté.
              Je n’ai d’ailleurs même pas compris quelle mouche l’avait piqué. Il sortait des articles de 80 pages truffées de tableaux, juste pour dire à quel point l’IHU était un repaire d’escrocs.

              Cet entretien avec Charles Gave me le fait redécouvrir comme il était il y a 10 ans.

          2. Mitch

            Tant que le pognon coulera à flot non. Les guerres naissent des assiettes vides quand les gens n’ont plus rien à perdre. Donc à moyen terme je dirais non même si la paupérisation s’est bien accéléré.

            Par contre, ici comme dans les autres pays occidentaux les fractures sont devenues irréversibles:

            – Fracture générationnelle d’une part : les actifs et jeunes sacrifiés sur l’autel sanitaire pour prétendument protéger les vieux, et qui va à présent se faire piller pour maintenir le niveau de vie d’une génération pour qui seul le montant de la rente mensuelle importe.

            – Fracture économique. Ca a toujours existé dans ce pays. essentiellement basé sur la jalousie de son voisin. C’est pas allé en s’améliorant.

            – Fracture culturelle et éducationnelle avec une société à plusieurs vitesses, avec d’un coté la vitrine de l’enseignement: globalement 5-10% des établissements et de l’autre ‘le reste’.

            – Fracture géographique entre les grandes villes et les communes.

            globalement personne ne supporte plus personne avec des recherches de ‘scapegoats’ permanentes, bien aidé aussi par le Poudré et ces saloperies de politicards dont le diviser pour mieux régner n’a jamais été présent

            1. Pierre 82

              Je changerais juste une petite phrase…
              “Tant que le pognon coulera à flot non.”
              en “Tant que le pognon qui continuera à couler à flot vaudra encore quelque chose”

              Car ce qui est en train de se dessiner, c’est une économie qui va se gripper, sans doute violemment, à cause -au moins- du prix de l’énergie qui ne peut qu’exploser à la hausse, et qui sera immanquablement suivi du prix de la nourriture.

              Pour l’instant, pas encore d’hyperinflation, vu que les salaires ne suivent pas. Donc un pouvoir d’achat en chute libre, jusqu’au moment où ça ne vaudra même plus la peine d’aller bosser.

              A moins qu’ils ne se ressaisissent, et qu’ils filent négocier chez Poutine, et qu’ils rétablissent la paix.

              Une fois de plus, nos élites sont en retard d”une guerre. Depuis le début, ils se croient brillants en refusant de discuter sérieusement avec Poutine (au minimum entendre et comprendre ses exigences) pour ne pas sombrer dans “l’esprit de Munich”.
              En oubliant que cette conférence a eu lieu… en 1938.
              A cette époque, ils avaient accepté toutes les exigences d’Hitler, pour éviter que les conséquences en chaine d’un système d’alliances ne débouchent sur… aout 1914.

              Toujours en retard d’une guerre dans leurs analyses, c’est fascinant.

            2. Theo31

              Jeunes sacrifiés et moins jeunes.

              La retraite à 65 ans c’est promettre la garantie que les pensions seront financées en échange du bon vote. Les vieux ont déjà oublié s’être fait bien enculer avec la hausse de de la CSG.

              Ils vont encore augmenter mon mépris à leur égard.

          3. Taisson

            Pour faire une guerre, il faut des combattants …

            Il y aura des émeutes civiles anti “riches”, qui seront d’abord du pillage, puis de l’élimination, anti fas, surtout anti blancs !
            L’engeance “judiciaire” veillera à ce qu’il n’y ait pas la moindre tentative de réaction !
            Réaction for improbable d’ailleurs..
            Moralement désarmés par la propagande bisounours, et persuadés d’être coupables, les arrières petits fils des boomers, qui n’auront plus aucun instinct de défense,seront soumis sans combat,
            Et de plus, pour ceux qui tiendront encore debout, qualifiés de “fachos”, ils n’auront plus rien pour se défendre à un contre dix, même plus les derniers fusils de chasse des grands pères, bien listés, qui seront confisqués (immédiatement après le vote d’’interdiction de la chasse),
            Les plus teigneux seront éliminés, les femelles se soumettront aux vainqueurs, en oubliant assez facilement les imbécilités féministes qui leurs ont été inculquées !
            Et ce ne sera pas la peine de demander asile aux pays de l’est !!

            1. Pheldge

              les arrières petits fils des boomers ? pas besoin d’aller si loin, déjà les fils et petits fils sont de gentils ramolos inoffensifs, qui n’ont même pas d’instinct de survie, alors l’instinct de défense …

            2. Pierre 82

              Quand je parlais de guerre civile, je pensais plus à des émeutes, débouchant sur un chaos généralisé qu’à des batailles rangées. Pas besoin de combattants dûment estampillés.
              Et les périodes troublées engendrent leurs propres apparitions spontanées de combattants. On les voit arriver d’on ne sait où, d’un peu tous les milieux…

              La seule chose qui s’est toujours observé, c’est effectivement que les femelles s’empressent de courir vers les vainqueurs en se soumettant avec une joie non dissimulée. C’est même grâce à ça que l’espèce humaine a pu survivre jusqu’à présent…

              1. Higgins

                Perso, mine de rien, je trouve que cette guerre civile a déjà commencé. En témoigne ce qui s’est passé ce week-end à Bastia ou encore ce qui se passe au quotidien dans certains quartiers.

              2. MCA

                “La seule chose qui s’est toujours observé, c’est effectivement que les femelles s’empressent de courir vers les vainqueurs en se soumettant avec une joie non dissimulée. C’est même grâce à ça que l’espèce humaine a pu survivre jusqu’à présent…”

                Voilà qui devrait motiver notre ADP;

          4. pabizou

            Trop tôt pour répondre, il peut se passer n’importe quoi qui vienne brouiller les cartes . Ca me laissera le temps d’astiquer ma boule de cristal…pour le moment bien malin qui peut prétendre pouvoir prévoir .

          5. Dr Slump

            Je n’ai peut-être pas la bonne définition de la guerre civile, mais pour moi des attaques de postes de police ou de bâtiments administratifs sont des actions de révolte sporadiques, rien de plus.
            Le pays ne me paraît pas du tout divisé en camps bien identifiés, et déterminés à se faire la guerre pour faire valoir leurs convictions contre celles de l’autre camp.
            Je ne vois qu’une grande majorité de bovins, et une petite minorité qui a conscience des clôtures barbelées. Ca ne me paraît pas suffisant pour qualifier un risque de guerre civile. Loin de là.

              1. Dr Slump

                Ca oui je partage le même avis. Le feu sous la tourbe. Mais il reste encore trop d’inconscients, amha, qui pensent que tout va continuer comme d’habitude, peinard, et ne s’énervent qu’après les cibles désignées par les médias.

            1. Pierre 82

              Les prémisses, peut-être sont-elles là.

              Mais il y a un phénomène de seuil, un moment où ça dérape, qu’on ne connaît pas encore. Aujourd’hui, les gens sont nerveux, mais c’est gérable. Objectivement, la situation aujourd’hui est la même qu’il y a un an. Par contre, dès quand ça se déclenchera, ça deviendra incontrôlable. Certains appellent ça une révolution, un changement de régime, un basculement, peu importe. On n’y est pas encore, et nul ne sait quand ça pétera, ni à quoi ça va ressembler.
              La seule chose que j’imagine, c’est que ça risque d’être explosif, vu qu’on a mis le couvercle, et qu’on n’arrête pas de mettre du poids pour l’empêcher de bouger depuis un temps tellement long, tout en faisant tout pour augmenter la pression à l’intérieur.

              Un indice: le pouvoir d’achat est en train de s’effondrer, et on ne voit aucun signe extérieur de mécontentement, aucun grogne, aucune manif. A mon avis, ce n’est pas bon signe.

    1. kekoresin

      Chuuuut, y’en a qui dorment encore…

      Oui plein, un beau troupeau de niaiseux qui circulent encore tout seul en Dacia marron métallisé avec un voile sur le groin, les mêmes qui s’émerveillent de la résistance ukrainienne et qui se rêvent en combattant du mal alors qu’ils mouillent leur froc face à un rhume. L’ignorance, la peur, des gosses névrotiques, des féministes en recherche de cervelle même d’occasion, des trans sans dessous dessus qui gigotent devant l’Élysée (…), voilà l’Héritage aux générations futures. Nul doute que cela fassent rêver les Russes qui ne sont pas encore rendu à notre niveau civilisationnel de lavettes déconstruites.

        1. kekoresin

          C’était une ref à Campagnol mais tu as raison, j’ai l’impression que l’Audi est très prisée par les connards qui te collent au fion et qui ne sont pas joise quand tu pilles. Il y a 3 ans, un bouffon en Audi en est venu à me dépasser comme un teubé et se foutre en travers de la route. Ça s’est terminé avec un coup de matraque derrière un genou, puis j’ai mis la caisse et son crétin de proprio qui pleurnichait dans les aigus sur le bas-côté pour poursuivre mon chemin. Plus entendu parlé de l’insignifiant…

          1. Dr Slump

            Ah oui tout à fait, d’ailleurs c’est en observant la même chose que j’avais inventé le personnage de “connard en Audi”. Ca se vérifie souvent, et ton pauvre connard en audi a payé pour les autres 😀

          2. durru

            Oui, tout à fait, il s’agit d’une population plutôt spéciale. Mais pour les masques, je pensais à l’autre catégorie de possesseurs d’Audi, les connasses bien fringuées mais mal baisées. Qui ont un comportement tout aussi détestable au volant, dans un style un peu différent.

        2. MCA

          “j’ai vu plus de muselières dans des Audi que dans des Dacia…”

          Tu es atteint d’un biais : tu regardes plus les Audi que les Dacia.

          1. durru

            Bah non, c’est les muselières au volant qui m’attirent l’attention, c’est plus for que moi. Et le plus souvent, c’est des belles bagnoles.

  10. Mitch

    Le directeur de l’OMS (World Health Org. – WHO en Anglais) est une ordure, digne de ceux qui sévissent ici. Il voulait même en 2017 nommé cette raclure de Robert Mugabe comme ambassadeur spécial de l’OMS. Le même Robert Mugabe qui se faisait soigner à Singapore et dans le même temps l’ordure de Tedros qui faisait l’apologie de la politique de santé en Rodhésie (le Zimbabwe à bon,?! c’est ou ce pays ?).

    Entre ordures …

    Devant le tollé, il’ordure de Tedros a finalement fait machine arrière. quand à Mugabe, cette saloperie a creuvé peinard dans son lit et n’a jamais été inquiété.

    https://www.statnews.com/2017/10/20/robert-mugabe-who-appointment/

    1. pabizou

      Sans compter les accusation de trafic d’armes pour réactiver la guerre avec le Tigré, l’épidémie de choléra qu’il a caché quand il était ministre en Ethiopie . On peut rajouter, plus récemment, les problèmes de la directrice scientifique de l’OMS, Soumya Swaninathan qui avait essayé d’interdire l’usage de l’ivermectine en Inde, en 2021. Le parfait fonx international avec suffisamment de casserole pour ouvrir un restaurant et être tenu par les couilles par ses sponsors . On a les même à la maison, il suffit de voir la pourriture qui préside la C.E., cette très chère Ursula, qui doit se ruiner en parfum pour cacher l’odeur qui la suit partout .

      1. Mitch

        Absolument.

        Ce mec là est bien à l’image de l’organisation qu’est l’OMS.
        Sur l’Ivermectin et le role de l’OMS:

        https://lobservateur.info/article/100414/covid-19/ivermectin-une-scientifique-de-loms-risque-la-peine-de-mort

        Toujours concernant l’OMS, sa structure de financement devrait soulever beaucoup des questions : Le plus gros contributeur est Bill Gates au travers de sa fondation ou du GAVI. Près de 25% du budget dans ls mains d’un seul homme.

  11. kekoresin

    Les journalistes sont les complices de ce système anti-démocratique.

    Cette clique de donneurs de leçon toujours prête à s’indigner contre des dictatures lointaines en occultant celle qui les nourrit copieusement. Ces outragés de la stigmatisation qui appellent à la haine du russe violeur de bébés ukrainiens entre deux tournois de tennis ou boléros de Ravel. Ces déchets de fac de lettres s’accommodent très bien des décisions arbitraires d’instances pilotées par leurs mécènes milliardaires tout en chantant la beauté démocratique qui amuse tant les basfonds grouillants de consommateurs idiots. Ils en appellent à la lutte armée menée par les autres, de préférence jeunes et ruraux inutiles à leur univers de fils de putes qui se goinfrent dans des restos clandestins tout en ordonnant aux gueux de rester au clapier dans un postillonnant nuage de caviar. Ils sont pour le peuple souverain qu’ils méprisent dans un en même temps qui frise la fellation présidentielle, dans l’attente béate de la tempête de neige macronienne, preuve qu’el presidente Emanuelduro est le seul capable de lutter efficacement contre le réchauffement qui carbonise les manchots.

    La liberté d’expression c’est comme la guerre, c’est une chose trop sérieuse pour la laisser aux mains des journalistes de gauche!

    1. Jacques B.

      Je suis bien d’accord pour dire que le journaliste de gauche (pléonasme ?) moyen est un abruti de première et un menteur pathologique doublé d’un fauteur de troubles et de guerres, mais qui le paie, ce journaliste de gauche moyen ? Qui nomme les directeurs de rédaction et autres chefs de service ? Qui renfloue les caisses quand plus personne n’achète leurs torchons ni ne regarde leurs minables shows télévisés ?
      Les hommes de l’État et leurs amis Bill Gates, Jeff Bezos et autres Xavier Niel.

      Et qui les écoute, ces journalistes menteurs, manipulateurs et fauteurs de guerres, et gobe leurs énormités sans ciller, alors qu’un minimum de vérification, sur le net ou ailleurs, et un minimum de bon sens “paysan” leur suffiraient pour voir qu’il y a un loup ?

      La grande majorité des journalistes sont des raclures et/ou des catins, mais n’oublions pas ceux qui les financent ni ceux qui les écoutent – étant d’ailleurs souvent en contradiction avec eux-mêmes ce faisant, puisque tout juste 28% des Français font confiance aux médias selon le dernier baromètre du CEVIPOF.

      1. Higgins

        Ce n’est pas tant une histoire de droite ou de gauche qu’un conformisme avant tout bien confortable. Juste Milieu en donne un bon exemple avec la fameuse prestation du Mignon poudré à Poissy :
        https://www.youtube.com/watch?v=IFAYQ3OGM7k

        Ce sont les médias mainstream dans leur ensemble qui sont responsables, aux ordres de leurs propriétaires en cheville avec le pouvoir (les loups ne se mangent pas entre eux). Il faudrait simplement rebattre les cartes mais au bout de quelques dizaines d’année, on retomberait automatiquement sur les mêmes errements. C’est bien pour cette raison que les gens se retournent vers d’autres sources d’information sur la toile. Cette vidéo de C. Gave, récente, le démontre amplement : https:/ /www.youtube.com/watch?v=EvBNbLlpBZ0&t=100s

        1. Jacques B.

          Je n’ai momentanément plus le son sur mon ordi, donc je ne peux pas visionner de vidéos – je l’aurais fait autrement, ayant l’habitude d’écouter Juste Milieu et Charles Gave – mais je répète qu’à mon sens, la population a une part de responsabilité dans ce qui se passe. On a bien des gens qui refusent d’ “acheter” ce que produisent les MSM (on en a pas mal dans certains États des USA, par exemple), donc c’est que c’est possible, si on le veut.
          Cf la fameuse sentence d’Orwell : “un peuple qui élit des corrompus, des renégats … n’est pas victime : il est complice.” On pourrait dire la même chose concernant le fait d’écouter ou non les MSM. C’est un tout cohérent.
          Cela ne dédouane évidemment en rien les bandits qui, dans les médias, passent leur temps à désinformer et à manipuler les gens. Mais certains aiment être trompés… c’est la nature humaine.

          1. Lorelei

            Je veux bien voter pour un non-corrompu, mais dites-moi lequel.
            Ils appartiennent tous au même entre-soi, traînent tous depuis des lustres dans les mêmes sphères, ont les mêmes idées: celles de flatter les votants pour être élu, de promettre toujours plus de lendemains qui chantent.

      2. Pierre 82

        J’ai l’impression que ceux qui se raccrochent aux médias sont les gens les plus peureux, ceux qui ont le plus besoin que l’état les rassure et leur dise d’avoir confiance, car ils sont en bonne main.
        C’est la même clientèle que ceux à qui ont disait en 1939: “Nous vaincrons car nous sommes les plus forts”. Refuser de penser que quelque chose pourrait changer dans son mode de vie.

        Et là où ils sont vicieux, c’est qu’il font exactement l’inverse: ceux qui ont le plus besoin qu’on leur dise que ça va bien se passer, on les abreuve d’informations anxiogènes. Le pouvoir en placesait très bien que tous ceux-là revoteront pour leur bourreaux. Celui qui, à l’heure actuelle, fait toujours confiance aux journalistes, sont bien sûr les plus atteints, et voteront Macron car ils sont persuadés que s’il n’était plus là, le pays s’écroulerait.
        Et 28%, c’est largement suffisant pour être réélu dictateur.

        1. Higgins

          Sauf qu’en 39, pour les masses laborieuses, quasiment impossible d’avoir accès à autre chose que la parole officielle sans compter que la Grande guerre était dans toutes les têtes.

          1. Pierre 82

            Les gens peureux, qui passent leur vie devant BFM, ne sont même pas au courant qu’on peut s’informer autrement. Pour eux, quand on sort des journaux, de la radio et la TV, on tombe dans un monde interlope, peuplé de créatures qui veulent du mal, et dont il faut se prémunir.
            En fait ç ça ne change rien par rapport à 1939. Ceux qui n’avaient pas envie de croire ce que les infos leur distillait, ils ne croyaient pas, et c’était sans doute la majorité des gens.

        2. Jacques B.

          Des gens dépendants parce que rentiers (retraités, fonctionnaires) donc effectivement peureux – ils n’aiment pas le risque, dirait Charles Gave – que le gouvernement et ses relais médiatiques jouent à effrayer pour pouvoir ensuite se poser en père protecteur, oui.
          Des gens aussi qui sont les avantagés du système, de ceux bénéficiant de professions protégées (médecins, pharmaciens, pardon Nemrod, notaires…) ou en tension (informaticiens…) et pour qui un revenu confortable est assuré ; et qui se satisfont d’un message médiatique qui va dans le sens de leurs intérêts, même si ce message est sérieusement biaisé.
          Plus spécifiquement sur la guerre en Ukraine, il y a comme vous le notiez l’autre jour beaucoup de gens de gauche, qui détestent Poutine et ce qu’il représente. Pour pas mal de ces gens de la nouvelle gauche, celle de la génération actuelle, il y a derrière cette détestation la mentalité “woke”, “inclusive” et autres LGBT+ – ce que j’appelle une mentalité dégénérée.
          Bien sûr cela ne fait pas de Poutine un saint, loin de là : il y a à l’évidence chez pas mal d’apparatchiks russes la nostalgie de la grande Russie, cet esprit expansionniste voire impérialiste qui a très longtemps été la marque des dirigeants russes. Et cela joue dans l’affaire ukrainienne, c’est évident. C’est pourquoi je reste réservé sur cette guerre et m’en tiens à une forme de neutralité.

          1. Pierre 82

            Je tente également dans cette histoire de conserver une espèce de neutralité.
            Mais par les temps qui courent, déjà dire que Poutine n’est pas la réincarnation d’Adolf Hitler, c’est déjà passer pour un traître poutinolâtre.

      3. BXL

        @Jacques B. Bravo pour votre discrète allusion au “bon sens paysan”. Pas besoin d’études dites “supérieures” pour l’acquérir. J’en suis la preuve encore frétillante. Ca aide très souvent à remettre les idées en place. Et les garder au même endroit!!

  12. Rick Enbacker

    Mon constat du jour : je suis absolument consterné par le nombre de couillons qui continuent à porter le masque anti-rhume dans la rue et dans les magasins.
    Le point positif c’est que je ne perds pas une seule occasion de pousser des bêlements quand je les croise dans la rue et ça fait vraiment du bien.

    1. Mitch

      Hier soir je suis tombé sur la Pravda ou une journalope interrogeait un gamin de 6 ou 7 ans et lui demandait s’il était content d’enlever le masque. La réponse du gamin:

      “C’est trop tot, le virus circule encore beaucoup”.

      Je ne sais pas ce qui m’a donner le plus envie de pleurer : la manipulation de ce gamin et le fait qu’il répétait ce que la journalope et/ou ses parents lui avait dit de dire, ou ses longues années de séances de Psy à venir pour essayer de récupérer ce qui pourra l’être. Triste !

      1. ValM

        Ah ben ma dernière fille, 11 ans, c’est le contraire !! Elle n’a attendu que ça toute la semaine dernière, elle l’a marqué partout (dans son agenda, sur le calendrier)… Par contre, sa prof de physique leur a dit “non mais c’est trop tôt, si vous voulez le garder en classe, je suis d’accord et puis on va aérer pour ceux qui ne le mettent plus” (ma fille la trouve complètement dingo)

        1. Higgins

          Je pense de plus en plus que c’est une profession qu’il faudra purger un jour : https:/ /www.bfmtv.com/sante/a-titre-personnel-je-le-garde-ces-enseignants-qui-ne-comptent-pas-retirer-leur-masque-malgre-la-fin-de-l-obligation_AV-202203140098.html
          On est loin de l’instituteur à la Pagnol.

          1. Rick Enbacker

            J’ai une collègue qui est comme ça. A sa décharge elle récupère d’un cancer qui l’a pas mal affaiblie.
            L’autre jour j’avais des étudiants en cours dont seule la moitié avait le masque.
            D’un commun accord on a décidé de tous l’enlever.
            Il y en a quand même 2 ou 3 qui l’ont gardé mais sans protester.
            Quand j’ai commencé à parler à ma collègue de cette histoire elle s’est énervée contre les étudiants sans attendre la suite de l’histoire. Je n’ai pas insisté

          2. ValM

            C’est pas pour rien que j’ai démissionné…

            Officiellement, c’est à cause de l’organisation pitoyable de ce ministère, mais officieusement, c’est aussi parce que je n’en pouvais plus des collègues…

            Bon pas tous, faut dire ce qui est, mais les petits nouveaux qui sortent de la fac, j’avais souvent envie de les baffer :

            Quelques mois avant mon départ, mon collègue d’anglais en fin de carrière, s’est fait frapper par un élève en classe, un coup de poing dans la face, parce que, je cite, “c’était pour défendre mon camarade qui se faisait harceler par le prof”… le gamin a eu une exclusion de 3 jours et la rumeur a ensuite couru qu’il “avait réussi à virer un prof”, mon collègue ayant été arrêté… Et bien une jeune prof de français m’a quand même dit “il faudrait qu’il revienne au moins pour s’excuser auprès de la classe, parce que si les élèves ont réagi comme ça, c’est qu’il leur a fait peur” PARDON??? ces élèves, je les avais eu 2 ans avant, une horreur et ils avaient bien failli avoir raison de moi (je flippais à chaque rentrée en me demandant si j’allais les avoir à nouveau) et depuis quand c’est celui qui se fait frapper qui s’excuse ? Bref… Mon collègue n’a pas eu trop de soutien des profs et de la direction, et il a fini par dire que c’était de sa faute, qu’il n’aurait jamais dû s’énerver contre l’autre élève, bla bla bla…

            Heureusement que j’avais déjà déposé ma lettre de démission, je n’aurais pas pu supporter de rester dans ce merdier.

            1. Higgins

              J’ai un excellent ami (59 ans) qui vient d’intégrer cet ensemble dans le privé comme professeur de technologie. Ça fait sa force car c’est une spécialité totalement déficitaire mais ce qu’il me rapporte du milieu dans lequel il évolue montre bien que c’est un milieu totalement délétère.

            2. Mitch

              C’est pathétique cette histoire mais cela ne m’étonne même plus. Pour avoir un enseignement de qualité :

              1/ les rares ‘vitrines’ qu’ils restent encore.

              2/ Certains établissements privés ou ils n’ont pas à faire ce social de merde.

              3/ Etablissements militaires pour la même raison que 2/ (mais comme ils n’y en a pas beaucoup c’est pas forcement évident)

              Les établissements ‘standards’ de l’EdNat sont à fuir comme la peste.

          3. Theo31

            Le masque avait du bon : ça permettait de cacher la gueule des collègues qui ont des problèmes de constipation chronique.

      2. Rick Enbacker

        J’ai un collègue dont le fils qui est ado porte le masque tout le temps, même à la maison. Soi-disant qu’il s’y est habitué et qu’il n’y pense même plus.
        Ca s’appelle du conditionnement.

        1. Spirou

          Les enfants et ados de ce pays et d’ailleurs sont foutu à 80%. Déjà formaté cuck dès l’enfance, imprégné de la soumission à tous les étages, il ne veulent plus quitter leur nouveau doudou. Les avantages ? Une protection contre la violence extérieur (peut être que le masque leur évitera d’être bolossé pour un mauvais regard), un sentiment d’appartenance au groupe et pour les filles une sorte de voile protecteur contre le harcèlement.
          Au final, des cerveaux déjà en souffrance mal irrigué en oxygène, un souffle erratique, une incapacité à emmagasiner de la vitamine D via le soleil.
          A l’instar du vaccin (dont Bourla vient d’admettre qu’ils n’avaient aucune expérience de l’aRN messager, qu’ils ne savaient pas si ca fonctionnait…) on va découvrir les effets délétères du masque dans les mois qui viennent.

          1. Pierre 82

            Par contre, on a toujours tort de sous-estimer la jeunesse.
            D’ici peu, la situation va brutalement évoluer vers un changement brusque de niveau de vie, qui va vraiment s’effondrer.
            Et là, il y a fort à parier qu’une partie de la jeunesse (la plus turbulente, et, naturellement, la plus intéressante) va amha évoluer très vite et reprendre les choses en mains. Et il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils soient tendres avec ceux qui ont foutu la société dans un état pareil.

            Nul ne peut imaginer quelle forme ça prendra, mais il n’est jamais arrivé dans l’histoire que la jeunesse se laisse aller dans un suicide collectif “parce que ce qu’il nous arrive est très injuste”

            Bien au contraire, j’imagine la montée d’une violence que nous ne soupçonnons pas encore. Avec sans doute un chef charismatique qui éclora de manière spontanée et naturelle.

            Et s’il est avéré que les vaccins ont des effets délétères sur eux, il faudra même s’attendre à une vengeance de leur part envers ceux qu’ils estimeront être les responsables, sans doute en vrac toutes les générations de leurs propres parents, y compris nous, alors qu’on était contre le vaccin. Le style: “Tu as 60 balais, on te dézingue.”

        2. LCH

          Bof en passant dans un centre Edouard L cette aprem
          1/2 avec masque

          j avais envie de hurler !! de leurs conneries !!!

          apres les achats juste une question de ma mere a la caisssiere que c est plus obligatoire pour voir son visage

          la reponse fait froid dans le dos

          C est plus obligatoire en etant obligatoire

          Vu les yeux de biche adorable perso j aurais souhaitant voir la totalite

    2. LeSUBVERSIF

      @ Rick Enbacker
      C’est marrant hier un mec m’a dit en substance la même chose :”hier j’étais absolument dépité il y avait un cornard qui se prenait pour un mouton à bêêêler dans la rue et dans les magasins dites donc!.”
      😉

  13. Rick Enbacker

    Vers l’infini et au-delà :
    https:/ /fr.metrotime.be/insolite/dans-les-restaurants-quebecois-la-poutine-change-de-nom?fbclid=IwAR0dVQEp3nBtEy_TVQse2nYGWC_zFXbJpSfasm7ThfbJiigcyMp4EBA3wAA

    1. Le Gnôme

      Bah, au moment où la France a décidé de ne pas participer à l’invasion de l’Irak, certains restaurateurs américains avaient débaptisé les “french fries”. Rien de bien nouveau sous le soleil, les cons sont éternels, comme les impôts.

      1. LeSUBVERSIF

        ooohh lalalaa tout de suite les gros mots…et quelle ingratitude …ne soit pas si médisant t’en profite bien des impôts aussi..réfléchis bien! 😉

        1. Dr Slump

          Profiter des impôts ? C’est la meilleure celle-là, y’en avait qu’un pour sortir cette ânerie, et pas d’erreur, c’est toi.

            1. Aristarkke

              Pour le régalien, on n’en discuté pas l’utilité. En revanche, pour l’État providence et ses légions de fonx paperassiers, nous les voyons aux Gémonies…

              1. sam player

                À la louche (aristarkienne la louche hein) le régalien en 2020 c’est Défense 46 Mds, Sécurité 20 et Justice 10 soit 76Mds en tout… et l’état a prélevé au moins 1200Mds, soit 16 fois plus, cherchez l’erreur

                1. LeSUBVERSIF

                  …effectivement…mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit! j’ai jamais dit que les impôts étaient tous justes…je sous entendais au gnôme de nuancer un peu son propos!

                2. Higgins

                  La comparaison des chiffres est terrible. Et ça craque de partout. Exemple, d’un côté, la situation internationale exige que la Défense ait un peu plus d’avions (http:/ /www.opex360.com/2022/03/13/une-augmentation-du-format-de-laviation-de-combat-francaise-parait-ineluctable/) et de l’autre, la cour des comptes appelle à une baisse des dépenses militaires (https:/ /www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/armees-la-cour-des-comptes-propose-de-reduire-la-voilure-dans-un-contexte-budgetaire-contraint-905925.html). Comme toutes les institutions régaliennes, les armées sont à l’os avec un exigence de renouvellement de matériels impressionnante (la situation des armements – munitions légères, obus, bombes, rockets, missiles – est préoccupante. Des rapports officiels mentionnent qu’en cas de conflit de haute intensité, il y en a à peine pour 5 jours!!!)) sans parler de la condition militaire.

            2. Dr Slump

              C’est le non-sens de l’expression “profiter des impôts” que je qualifie d’ânerie.
              Je ne vois pas comment on peut profiter d’argent qu’on nous extorque. Autant dire qu’on profite de se faire cambrioler, racketter.

              1. Pierre 82

                Ouais, disons plutôt que si les ponctions étaient raisonnables, que les citoyens pouvaient en voir les effets, que l’état de droit était conservé, ça passerait mieux.
                Un peu comme payer son loyer quand on est locataire. C’est pas toujours agréable de le payer, mais au moins on sait pourquoi on donne notre argent. On n’est pas tout à fait dans ce cas de figure avec l’argent des impôts.

                1. LCH

                  heu juste utiliser a ce qui est utile et important
                  Ils peuvet me taxer a hauteur de 51 pourcent si j ai les services qui vont avec

                  Helas ce n est pas ce que nous vivons

                  La poste ouverte 3 jours par semaine
                  colissimo en livraison inexsintant livraison
                  une mairie ou la correspondante t impose sa dat presence enmairie

                  Mais put1 connase je taf 12 a 14 heures par jour

                  a chaque reunion avec la mairie c est ma gueule que les gens entendent

                  une voisine m a sortie mais tututois le maire

                  oui je le tutoie car il l a demander juste avant la question que je devais lui poser lol

                  Quand j ai demande aa racheter un terrain pour mettre mon mobil home avec auto consommation
                  oui le truc de 1 ha qui bruno ne onnait pas notre sinistre de l eco
                  et qu il me sors non pas possible

                  vu juste ma reponse en ayant ds amis sans residence fixe forain gitanos etcc
                  et que je pourrais l acheter et etre un acceuil d amis en me branchant en pirate sur le poteau elec et utiliser les wc public a 500 met

                  la seul reponse est tu vas faire ca qd meme

                  Ben oui mon bonhomme je suis capable de le faire car le camp de roms en pirate sur eau et elec tu dis rien

                  Donc ton droit de preemption tu le degage ou pas ?

                  Je vais finir par la monter ma BAD

                  Il a reussi a me confier que c est pas bien car je payrais plus d impot et taxe

                  Lol Mais c est le but connard ne plus avoir rien a faire a votre bouzin

                2. Higgins

                  La France est un immeuble dont les parties communes sont en détérioration constante, où les loyers et les charges augmentent exponentiellement et où le syndic est aux abonnés absents malgré un coût de prestation pharaonique.

  14. cvandenhaute

    J’ai revu le film “V for Vendetta” que je n’avais plus vu depuis sa sortie a l’epoque, j’ai trouve qu’ils semblait tellement actuel au vu des evenements de ces 2 dernierees annees et cet article vient remettre une couche.

  15. Mildred

    L’OMS aura d’autant moins de mal à imposer sa dictature techno-sanitaire en France, que depuis 2009 l’administration de la santé et l’hôpital, sont pilotés par des ARS qui ont mis en place un “new public management” dont les principales caractéristiques sont la multiplication des cadres administratifs et la dévalorisation des professions techniques (médecins et ingénieurs). Ce management privilégie la “loyauté à la hiérarchie plutôt que le sens du service public.
    C’est ce qu’explique – entre autres – Marc Lossouarn – spécialisé en santé publique et épidémiologie, qui a été médecin inspecteur de santé – dans un article de Valeurs Actuelles intitulé : “Autopsie d’un désastre sanitaire”.

    1. kekoresin

      Dans la santé comme dans à peu près tous les domaines dans ce marigot infecte, nous avons une armée mexicaine avec tout un tas de colonels grassouillets, des lieutenants qui leur servent la soupe, des aspirants qui aspirent et quelques combattants sur le terrain avec des outils rouillés payés avec les quelques piécettes qui ont échappées à la razzia des gradés inutiles. C’est comme ça qu’on en arrivent à avoir moins de scanners que la Turquie et moins de séquenceurs génétiques que la Ghana. Belle perf pour nos amoureux de la bureau-crassie, cette castes de sacs à foutre qui viennent jouer la pleurniche à chaque micro tendu pour aller caser les potes 5 minutes après dans l’immense dédale technocratique désintégrateur de pognon gratuit des autres. Enculés va!

        1. LeSUBVERSIF

          …moi je demanderais en plus au keko qu’il te fasse un agrandissement de sa tronche qui tu mettrais au dessus de ton lit! …une reconversion de gourou pourrait être un piste pour toi keko..il y a gros potentiel en terme d’adeptes! 🙂

          1. Dr Slump

            Un gourou, ce n’est pas quelqu’un qui te secoue le cocotier, mais au contraire quelqu’un qui te dit, plein de sollicitude malveillante: fais-moi confiance, je vais te protéger.
            Mais je doute fortement que tu le comprennes.

          2. kekoresin

            Suivre qui? Je ne suis personne et je tiens à le rester, merci!

            Mon bonheur réside dans la vie simple entouré d’une poignée de solides, des amis à qui tu peux demander de creuser un trou pour y foutre un accès de colère. Toi, t’es juste une grande gueule qui préfère par économie d’énergie juger que réfléchir. Tu te crois fort parce que tu aime à te penser “subversif” mais tes propos ne sont qu’une resucée de poncifs.

            J’ai bien lu tes propos et suis plutôt excité à lire des opinions qui diffèrent de la mienne pour peu qu’on y mette un minimum de cohérence. Ma conclusion est la suivante: pas de cohérence et des anathèmes de mecs coincés dans les chiottes étroites d’un esprit souffrant de diarrhée. Dans la vie non virtuelle, je t’aurais mis une savoureuse raclée, pour ton bien, histoire de te remettre la fife à l’endroit. Pas la peine de répondre, on ne se croisera jamais parce que les fifous dans ton genre ne gravitent pas dans ma galaxie ou sont retournés dans la leur avec un bon coup de saton dans la glotte.

          1. sam player

            HS
            Voir de temps en temps en médaillon un drapeau ukrainien avec Solidarité avec l’Ukraine Non à la guerre (comme pour le SIDA, ça ne me gênait pas plus que ça, sauf qu’en ouvrant ce matin mon appli AUTODOC le drapeau occupe presque la moitié de l’écran…
            C’est une façon de donner tort à l’un et raison à l’autre (alors que ça doit se situer entre les 2), mais ce n’est deja pas le rôle des médias qui ne devraient exposer que des faits mais encore moins le rôle des sites commerciaux sauf à faire du blue-yellow washing pour plaire à 10% de la population et ne pas se faire fustiger sur les resosossios genre «pourquoi vous n’avez pas mis un drapeau, vous êtes donc pro-russes ? »

            1. sam player

              Je me suis d’ailleurs fendu d’une bafouille signée de mon nom et numéro de client pour leur montrer mon mécontentement :

              Bonjour,
              Merci de ne pas m’imposer ce drapeau ukrainien qui occupe près de la moitié de l’écran dans l’appli, ce n’est pas votre rôle, il y a assez des médias.
              Pourquoi pas aussi nous mettre un drapeau sur le réchauffement climatique, un sur la mouvance LGBT, un sur la guerre au Yémen, un sur l’excision des femmes en Afrique, un sur la pédophilie… et comme aujourd’hui j’irai acheter mes pièces ailleurs, chez Amazon qui ne m’impose pas ce drapeau.
              Bonne journée

                1. sam player

                  Merci mais ce n’est pas d’une solution logicielle dont j’ai besoin mais d’un fournisseur de pièces détachées qui ne me fasse pas part de ses gros chagrins 😀 que le monde est cro méchant et que ça serait mieux si on se faisait tous des bisous (clin d’œil à Oreliane, l’avion de chasse à ce qui se dit hi hi)

                    1. sam player

                      Merci Patrick, je suis allé voir, ça ressemble un peu trop au réseau AD (Auto Distribution) qui de mon avis disparaîtra dans les 5 ans pour ce qui est de la distribution des pièces auto (la réparation p-e que ça durera).
                      C’est complètement inadapté côté distribution et côté prix : pour empêcher les comparaisons ils ont bien essayé de créer leur marque propre (tout comme le réseau que vous proposez), mais pourquoi prendre une MDD quand pour le même prix et même souvent moins je peux avoir l’original.
                      Pour montrer le décalage d’un réseau comme AD, ils viennent seulement il y a quelques semaines de mettre leur catalogue en ligne, et devant le manque de clients ils proposent depuis un moment des remises indécentes qui me font dire que leurs prix étaient complètement déconnectés du réel (souvent x2 même après leur remises bidons)
                      L’avenir c’est carrément pas ça, c’est Amazon qui me livre même le dimanche. D’ailleurs je ne sais pas quel moteur ils utilisent pour la compatibilité mais les pièces que je reçois c’est toujours les bonnes, je n’ai jamais fait un retour. Alors qu’il n’est pas inhabituel que dans les réseaux has been (ou même les concessions, prix x4 couramment) on m’en envoie 2 pour que je sois sûr d’avoir la bonne.

                  1. Oreliane

                    Hé, hé, je ne l’ai pas volé ! Mais je voulais simplement expliquer qu’après 2 ans de “distanciation sociale”, comme ils disent, oui les marques d’affection manquent et des collègues m’en ont fait part. Quant à la VDM, reconnaissez que les non vax sont traités comme des parias, que les injonctions gouvernementales autant ridicules que dérisoires les visant sont abjectes. Sans rancune…

                    1. sam player

                      «… les marques d’affection manquent et des collègues m’en ont fait part. »

                      Je m’imagine aller voir une collègue de boulot et lui dire que je manque d’affection :mrgreen:

                      Concernant le traitement des non-vaccinés en entreprise, je suis extrêmement content d’avoir démissionné il y a quelques années, vu que mon boulot nécessitait des déplacements à l’étranger la moitié du temps, je n’aurais pas pu passer à travers ces vicissitudes, je n’aurais pas pu lutter, je ne me bats pas contre les moulins à vent.
                      Quand je ne suis pas content, je me barre, je ne comprends pas ces gens qui restent dans une situation inconfortable que ce soit côté perso, affectif ou pro, on n’a qu’une vie, autant ne pas se la pourrir soi-même, à vous lire il y en a assez qui le font pour vous, fuyez les 😀

                    2. Pierre 82

                      Chère Oréliane, je suis totalement d’accord avec vous, et j’ai subi cette distanciation avec beaucoup de tristesse.
                      Je pense même que c’est ça qui m’a le plus pesé, peiné, chagriné. Beaucoup plus que l’interdiction de rentrer dans un restaurant, chose qui n’a pas fondamentalement changé ma vie.

                      Bon, pour l’instant, les gens ne serrent pas encore la main, et j’ai l’impression qu’une bise serait vécue par beaucoup comme un viol, mais espérons que ça se calme…

                      Poutine a fait revenir un peu d’espoir, afin que la phobie passe enfin à autre chose.
                      J’ai un collègue d’origine russe, et par exemple, je hésiterais pour le saluer le matin en lui disant “Priviet”, comme je lui disais parfois. Signe des temps.

            1. Roanna

              Je profite de l’occasion pour vous poser une question HS
              Y a t-il moyen de savoir ce que sont devenus d’anciens chefs militaires. J’aurais par exemple aimé savoir ce qu’était devenu le lieutenant Lang – un homme exceptionnel – qui était au 2ème RPIMa à Madagascar en 1971.

              1. Higgins

                Pas trop de solutions. Primo, une recherche sur le net avec le nom et prénom (qui n’est pas lieutenant je précise), ensuite une recherche via les multiples forums qui regroupent les anciens de… et les réseaux sociaux. 71 ça commence à dater.

                  1. Roanna

                    @Pheldge
                    Merci. Je sais bien ce qui s’est passé puisque j’y étais au moment de l’insurrection même qu’à l’époque on était sous le commandement de Bigeard. Faut l’avoir connu ce gars là en fonction.

                  2. Roanna

                    C’était pas un régiment de mauvettes, Higgins en a peut-être qq idées. De retour en France j’étais effaré par la différence de discipline.

                1. Roanna

                  Effectivement ça commence à dater.
                  Il doit bien y avoir qq part au niveau de la hiérarchie un moyen d’y accéder mais c’est certainement pas ouvert à tout le monde. Merci en tous cas.

                  1. Higgins

                    L’autre solution est de s’adresser à cet organisme installé à Pau : https:/ /www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/centres-shd/pau-centre-des-archives-du-personnel-militaire-capm
                    Avec un pu de chance et en motivant bien sa demande, ça peut déboucher.

      1. kekoresin

        Léon, nettoyeur! J’espère qu’il va faire ça bien en balançant ces miasmes putrides dans des piscines remplies d’acide fluorhydrique…

        1. Mitch

          Ca me fait penser à un groupe d’élite Français qui s’appelait les C.R.A.P. Ils avaient ecrit ‘CRAP’ dans le dos. Inutile de dire que les pauvres gars étaient la risée de tous.

          Encore une Zélite qui avait eu une idée géniale au fond de son bureau …

            1. Higgins

              Ils ont été créés en 1965. Ils portent maintenant le nom de Groupe commando parachutiste (http:/ /www.opex360.com/2021/10/17/le-groupement-des-commandos-parachutistes-revient-aux-sources-pour-se-preparer-a-la-haute-intensite/)

          1. Pierre 82

            Punaise, il y a des mecs qui n’ont vraiment pas de cervelle: un acronyme qui serait grotesque en moldo-valaque ou en finois, je pourrais aisément le comprendre, mais en anglais, faut quand même le faire.
            Des champions.

            1. Mitch

              Ca en dit hélas tristement très long sur l’ouverture sur le monde qu’on les branleurs des bureaux qui définissent ce genre de chose. Et pas un dans la sans doute très longue chaine de validation n’a réagit (ca aussi ca en dit long). Des artistes !

            2. Higgins

              Acronyme venu en droite ligne des bureaux de l’état-major de l’armée de terre lors de la création de cette spécialité dans les années 70. Si la discipline reste la force principale des armées, la connaissance de l’anglais était à l’époque sa principale faiblesse au point que ça posait de gros problèmes lors des exercices avec les alliés. Des légendes urbaines laissent entendre que des équipages du transport aérien ont été exclus car incapables de comprendre les directives. Ça c’est bien amélioré depuis.

              1. Susu

                Oui, les avions du COTAM parlent en anglais au contrôle aérien civil en France … ce qui n’est pas le cas pour ceux d’Air France.

                1. Higgins

                  Le niveau d’anglais des pilotes d’AF et des pilotes de lignes français est excellent, j’en sais quelque chose. Les armées, après des errements douteux , ont fini par s’aligner sur les critères AF pour le recrutement du personnel navigant et la maitrise de l’anglais est devenu indispensable pour celui qui veut progresser dans la hiérarchie. Après, il est facile de comprendre que les équipages et les contrôleurs préfèrent s’entretenir en français quand ça ne pose aucun problème et surtout vu les messages échangés. J’ai un camarde qui un jour, m’a raconté, ému, sa première arrivée à Los Angeles comme Cdb. Personne ne fait le fier.

                  1. Pheldge

                    euh je ne sais pas pour “le niveau d’anglais des pilotes d’AF”, mais leur prononciation laisse vraiment à désirer, à entendre les annonces qu’ils font (et non, je ne parle pas de celles des PNC)

                  2. Mitch

                    Je confirme aussi. J’ai des copains pilotes sur AF et on parle EN ensemble parfois. AF leur demande à présent un niveau C1 (1) qui est un excellent niveau juste au dessous du bilinguisme (C2). C’est le seul job en France ou un tel niveau est exigé. autre difficulté indépendante de la langue c’est parfois la qualité de la liaison. J’avais un pote qui déréglait sa radio calé sur la BBC pour se mettre dans les même conditions et progresser.

                    (1) Echelle de niveau en langue Européen. 6 niveaux sont référencés : A1, A2, B1, B2, C1, C2. Le niveau C1 représente moins de 5% de la population. A ce niveau, on est capable de tenir une conversation sur n’importe quel sujet sans chercher ses mots. La plupart des boites en FR ne demande pas un tel niveau (sauf à avoir des interactions régulières avec des pays Anglo-saxons).

                    1. durru

                      Juste pour rire, pour une demande de naturalisation (en France), le niveau de français demandé est… B1.

              2. Mitch

                “Des légendes urbaines laissent entendre que des équipages du transport aérien ont été exclus car incapables de comprendre les directives. Ça c’est bien amélioré depuis.”

                🙂

                1. Mitch

                  “Juste pour rire, pour une demande de naturalisation (en France), le niveau de français demandé est… B1.”

                  Pour info, le niveau d’EN post-bac est sensé être B2 en France. Dans les faits on en est très très loin même si ca c’est plutôt amélioré. Pendant un temps j’ai fait du recrutement dans ma boite. EntretienS en Anglais bien sur. Quand les Français pur jus débarquent (qui n’ont jamais vécu qu’en France) c’est parfois Rock&Roll.

                  La palme à un de mes rares boss Français qui au lendemain d’un plantage dont nous avions la responsabilité répétait en boucle aux autres équipes qui nous demandaient des comptes : “We hardly work in my department” en voulant dire qu’on travaillait dur pour rattraper le coup. Il y avait des gloussements autour de lui, mais je reste persuader qu’il n’a jamais su pourquoi. Le mec était X, comme quoi …

                  1. Pierre 82

                    Je ne sais pas à quel niveau je me situe, certainement pas bilingue parfait, je n’ai jamais fait les tests, mais j’anime deux réunions par semaine dans cette langue avec des Anglais (pardon, la plupart sont Gallois, il faut pas confondre), des Espagnols et des Allemands.
                    Les Espagnols sont de loin les moins bons en anglais, assez souvent, je les fais répéter, ou alors, j’en suis parfois réduit à devoir reformuler ce que je crois avoir compris pour que les autres pigent…
                    Le coup du gars qui dit à son client “we work hardly” est un très grand classique, je l’ai entendu quelques fois. Et ça fait marrer à chaque fois. Un simple “Oh, really?” suffit à détendre l’atmosphère.
                    Quoi qu’il en soit, le niveau d’anglais des ingénieurs français s’est considérablement amélioré ces 20 dernières années. C’est dire où on était.

                    1. Mitch

                      Tu as droit aussi à ‘Pro-i-ct’ pour dire ‘project’ avec tes Espagnols ?.

                      Difficile de le rendre par écrit. Chez moi pour prononcer le mot ‘Project’, tous les Espagnols disent : ‘Pro’ – ensuite un gros ‘I’ majuscule de Italie – puis ‘ct’.

                      Ca me fait toujours gentiment sourire (sans aucune malveillance).

            1. Mitch

              J’ai lu William merci, mais moyennement tenté par sa prose et pas sur que grand monde la comprenne.
              NB: ‘news’ c’est ce qu’on a appelle un ‘uncountable’. ‘a good news’ c’est une (grosse) erreur que William n’aurait pas faite par exemple 🙂

  16. Reddef

    Vous n’ y échapperez pas c’ est comme un virus. Ça vous rattrapera partout et puis dites vous bien qu’ ils y arrivent que parce que beaucoup y croient et sont récompensés pour diffuser le discours dominant

    1. Rick Enbacker

      Les nazis, c’est comme les chasseurs, il y a les bons et les mauvais.

      Un mauvais nazi, il voit un juif, il le met dans une chambre à gaz.
      Un bon nazi, il voit un juif, il le met dans une chambre à gaz, mais c’est un bon nazi

        1. bob razovski

          Le feu… surtout pas . L’immeuble, il le récupère.
          La guerre est aussi un bon moyen de se constituer un patrimoine pour ceux qui ont été hontectomisés très tôt.

  17. Mitch

    “Emmanuel Macron Will Be Yet Another Failed French President”

    C’était le titre du NY times en Septembre 2017. Dans l’article, le journaliste notait:

    Son attitude arrogante
    Un président raté
    Un project politique centré sur sa personnalité
    Le vide de son projet politique
    Un ego démesuré

    Belle analyse.

    1. kekoresin

      … non relayée par la Pravda française ou bien mal traduit:

      Attitude pondérée
      Président dynamique
      Un projet politique centré sur le bon peuple
      Un projet politique visionnaire
      Un chef de guerre plein d’humilité mais ferme dans la tempête

      Pas très forts en anglais nos journalopes !

  18. LeSUBVERSIF

    Tu es trop pessimiste patron! ..et puis si ça arrive (ce qui est loin d’être fait, vu comment l’UE -et non l’Europe.- va direct dans le mur..!) ben faudra apprendre le Russe ou le Chinois…surtout qu’en Russie la démographie est en chute libre Poutine pourrait nous recevoir à bras ouvert..comme Depardiou…qui sait!

    1. Mitch

      Surtout que les fifilles Russes c’est du tout bon. Yummy !.
      Et puis maintenant qu’il n’y a plus McDo, Burger King, KFC, Coca, Pepsi et toute la merde Yank en Russie, le risque d’en avoir des grosses s’est très largement réduit 🙂

        1. bob razovski

          Les temps changent…
          Moins pétasses ? Humm… A trop fréquenter youtube, beaucoup sont devenues des modèles de putasserie.
          Quant à être moins difficiles… Qu’elles soient modèle karda-chiant ou authentique moule Slave, “difficiles” reste leur marque de fabrique.
          C’est simple, une fille Russe veut 4 mecs :
          – un lion en société
          – un tigre au lit
          – un jaguar dans le garage
          – un âne au portefeuille
          😉

  19. laurent a LA

    Ben alors les amis j’en ai les larmes aux yeux. Un lecteur ci dessus a mis un lien vers la chaine odyssee des nouvelles de la verite brutale.
    Ce fut un choc.
    J’attendais beaucoup de LaFuria mais ce fut un petard mouille
    La Verite Brutale, par contre, est une divine surprise.
    Fm’urr reincarne en Quebecoise ?
    https://odysee.com/@ameliepaul:8/laveritebrutale9:2
    Mon coeur bondit d’enthousiasme tel le Saiga male au printemps

  20. Dr Slump

    J’aimerais que le patron annonce des bonnes nouvelles quand même. Toujours pas vacciné, ni vaxx ni pass, je me demande où ça va me conduire ce délire. C’est pile ils gagnent, face tu perds: soit tu as ton pass, et tu es parti pour 50 ans de soumission, soit tu ne l’as pas, et tu es parti pour 50 ans de galère.
    Il n’y a pas d’issue. Finalement ce sont les survivalistes qui ont raison je crois.

    1. Pierre 82

      Pas 50 ans, non. Ce régime ne survivra pas à la chute de l’occident,pas plus que la 3ème république n’a survécu à la campagne de France d’AH.

        1. Pierre 82

          C’est clair: il y aura de très gros dégâts. Pour l’instant, je me baserais sur un scénario de type effondrement de l’URSS, c’est-à-dire que du jour au lendemain, l’état providence se met aux abonnés absents.
          La Russie a connu une dizaine d’années noires, mais au final, l’essentiel a été préservé: tous les Russes n’en sont pas morts…
          Ce seera sans doute plus compliqué dans notre cas, vu la non-homogénéités locales des populations. En espérant que les campagnes souffrent un peu moins que les villes. En cas de coup dur, j’ai largement la place chez moi pour accueillir enfants et beaux-enfants.

          1. MadeInCH

            Sans doute qu’une partie des pays d’origine des non-homogènes ne vont pas se priver de fournir un “soutien humanitaire” à leurs compatriotes.
            ça va (pas!) être drôle, en dehors de la Tour d’Ivoire.

          2. sam player

            « … j’ai largement la place chez moi pour… » j’ai cru que t’allais dire « pour vous accueillir tous » 😀

      1. Dr Slump

        Bien sûr. Mais ce régime s’effondrait, que cela ne ferait pas pour autant disparaître les soumis et les galériens. A preuve qu’à la sortie de 39-45… on avait toujours les cocos, et les résistants… surtout des cocos j’ai l’impression.

    2. MCA

      @Dr Slump 14 mars 2022, 20 h 40 min

      OU ça va te mener?

      Prochaine phase, mis en place de l’identité numérique : une même carte reprenant la CI actuelle + passeport + carte sécu + accès à ton compte bancaire + permis de conduire+etc…

      Si la case vaccin non remplie, quid des autres fonctions qui peuvent être désactivées d’un simple coup de piano ? exemple :

      Pas de pass vaccinal —> plus de permis de conduire; bien entendu la picouse elle restera facultative…..

      (pour ceux qui auraient encore des doutes, c’est ce qu’ils ont fait aux soignants, pompiers etc… pas de picouse—> plus de boulot)

  21. René-Pierre Alié

    Pour pouvoir entrer à l’hôpital, étant non vacciné, cela me coûte 20 €, non pris en charge par la SS, un test PCR étant obligatoire pour les non vacc. Le test n’est pris en charge que pour les vax. Cela s’appelle tout simplement de l’extorsion de fonds, et cela se renouvellera chaque fois que je devrai retourner dans cet hôpital, le test n’étant valable que 24 h.

    1. Pheldge

      René, demande à ton toubib – çui que t’as rendez-vous avec – de t’envoyer une ordo par mail pour faire le test. C’est ce que je fais, il y a un centre de dépistage sur le parking de l’hôpital, en mode drive-in, ça prend 10 mn, et j’ai mon laisser passer … “ça coûte rien, c’est la sécu qui paye” 😉

      1. MCA

        Merci, justement je dois faire un test en fin de semaine (à mes frais) pour l’hosto lundi, je vais voir ça avec mon toubib habituel.

      2. Jacques B.

        A-t-il le droit de faire une ordonnance si l’intéressé n’a pas de symptômes et/ou n’est pas vax ?

        Et de toute façon, si on est accompagnant ou visiteur, on doit les sortir, les 20 € non remboursés (ça m’est arrivé il y a 15 jours). Valable 24 heures seulement… pour un rhume… et un vax qui ne protège pas de la contamination… des psychopathes, des pourritures.

    2. sam player

      Je réponds à RPA mais en fait c’est à tous les commentateurs de ce fil que je réponds.

      D’habitude j’aurais utilisé des mots un peu crus, mais comme vous êtes bcp je vais le faire soft.
      Mon impression, à vous lire, c’est que vous êtes en train de chouiner parce qu’il faut sortir 20 balles par-ci et 20 balles par là… pour un peu j’aurais pu lire «alors qu’on a cotisé toute notre vie » façon reportage télé pour faire pleurer dans les chaumières.
      Je crois plutôt que vous devriez vous dire que vous avez fait un choix, pris vos responsabilités et que forcément ça a un coût et qu’il y aura p-e et même sûrement une récompense au bout.
      Perso quand j’ai lu, à l’époque, que les non-vaccinés ne seraient pas accueilli à l’hôpital, j’y ai vu une super motivation pour faire sécession : vous ne voulez pas de moi, je ne veux pas de vous ; en effet si vous étudiez bien ça, le no-deal proposé fait tomber l’universalisme
      Perso, chaque fois que je paie de ma poche mes « factures » de santé (en espèces) c’est avec une grande joie et pourtant, comme vous j’ai cotisé certainement bcp plus que 95% de la population

  22. Higgins

    https:/ /insolentiae.com/nouvel-ordre-mondial-les-15-jours-decisifs-negociations-guerre-ou-paix-ledito-de-charles-sannat/

    1. sam player

      Il faudrait quand même qu’il fasse un effort sur la grammaire et l’orthographe 😀 il ne doit même pas se relire

  23. Mo’ Truckin’

    HS total.
    Le 15 mars 1972 était projeté, en avant-première, à New-York, NY,
    The Godfather de Francis Ford Coppola.
    Avec cette musique envoutante qui fait partie intégrante du film …
    À consommer sans modération !
    https:/ /moviesjoy.to/movie/the-godfather-19629

    1. Theo31

      Un ami m’a envoyé le programme de Z : 73 pages, rien que ça alors que ça devrait tenir sur une seule ligne : arrêter de faire chier les Français.

  24. Emile

    Si vous voulez un aperçu de ce que ce genre de dictature sanitaire peut amener, je vous conseille de chercher le court métrage Pantheon Discount.

    Il me semble que c’est disponible sur iTunes.
    Sinon ben j’ai pas vraiment le droit mais j’en ai une copie mais je ne la publierai qu’avec un watermark bien crade.

    Ça m’intéresse de savoir si des gens ici le veux.

  25. sam player

    Tavernier, j’ai bien compris que les commentaires avaient disparu sur les billets, mais comment ça se fait qu’on les voit en extrait rattachés au bon article sous Google stp ?

      1. sam player

        Il y a quelques temps le boss nous a dit qu’il avait perdu les commentaires attaché aux billets anciens. Mais quand tu fais une recherche Google sur des termes utilisés dans des commentaires, ça indique bien le titre du billet. Mais quand tu cliques sur le lien Google du billet, il n’y a pas les commentaires

  26. lxy

    Pendant que l’Occident joue au matamore:

    Produit /rang mondial de la Russie:
    Pétrole 1er
    Gaz naturel 1er
    Nickel 3eme
    Engrais 1er
    etc,etc

    Matiéres indispensables pour nos besoins en énergie, en composants électroniques, en voitures électriques etc
    Le prix de ces matiéres premiéres indipensables a explosé ces derniéres semaines garantissant une énorme plus value au bénéfice de la Russie.

    1. Mitch

      Oui mais bon, c’est quand même faire fi de ce que les Français ont.

      Par exemple: une administration redoutable, des zélites, l’ENA, des dirigeants clairvoyants et inspirés, des passes-vaccinaux, des CERFAs, et j’oublie plein de choses.

      Que sont Pétrole, Nickel et Gaz en comparaison, hein ?

    2. Pierre 82

      Et pendant ce temps-là, les Noiches ont reconfiné Shenzen, pour cause de Covid. Mdr.
      Pas de chance, c’est justement là que le plus gros des semi-conducteurs sont produits pour les pays de l’OTAN. Donc ils peuvent plus nous livrer. Aïe.
      Ça, c’est vraiment pas de chance.
      J’interprète ça d’une manière plus radicale: la Chine nous déclare la guerre, mais à bas bruit, sournoisement. Sans embargo, sans déclaration officielle, sans interdiction d’exporter. Non, juste en arrêtant de produire.
      Pas mal. Xi a lu Sun Tzu, c’est certain… nos clowns à roulettes, n’en ont sans doute même jamais entendu parler. Et même s’ils le lisaient, ils ne comprendraient rien.

      1. Aristarkke

        Arrêter de produire? Arrêter d’exporter, temporairement, pour garantir une belle panique occidentale et des prix montant en fusée. Là, oui.

      2. Higgins

        “La guerre en Ukraine ne concerne pas l’Ukraine, c’est la géopolitique.
        Elle est en particulier surdéterminée par l’érosion constante du pouvoir de Washington sur la scène mondiale et par sa dislocation interne.” (https:/ /brunobertez.com/2022/03/15/la-guerre-en-ukraine-ne-concerne-pas-lukraine-cest-de-la-geopolitique-le-dessous-des-cartes/)

        Il semble que la magouille électorale à laquelle nous avons assisté il y a deux et qui s’est traduite par l’élection du sénile se retourne contre ses concepteurs.

        1. MadeInCH

          “se retourne contre ses concepteurs.”
          Ou bien c’était le but.
          Ls gens apeurés se tournant vers l’Etat-Maman.
          Les états Républicains faisant sécession.
          Soros a gagné.

      3. Gerldam

        En fait, les chinois sont vraiment des peureux puissance dix. Le gouvernement en rajoute. Par exemple, un ami qui vit à Shanghai ne peut plus rentrer chez lui car il a eu la mauvaise idée d’aller visiter l’usine de sa boîte (à 150km du centre) au mauvais moment.

  27. Louchp

    L’or se dégonfle à son niveau d’il y a un mois et les cryptos ont à peine frétillé.
    N´est-ce pas étonnant sachant que:
    – les risques sur l’€ deviennent plus que flagrants
    – les obligations ne sont pas attractives
    – les actions sont encore à des niveaux très élevés ?

      1. Louchp

        Ça j’avais compris grâce à Ba !
        Quel gaspillage écologique tous ces immeubles detruits en carton pour faire illusion (d´où la flambée du bois), heureusement que Galaxy n´existe pas non plus.
        Mais peut-être que l’or et les cryptos eux-mêmes n’existent pas en fait…

    1. Mitch

      Baril du Bent de retour sous les $100. Les pays de l’OPEP ont dit qu’ils allaient augmenter leur production. Le Pétrole Russe, par des chemins détournés, continue à alimenter le marché. Croissance de la Chine avec son Covid 2.0 revu à la baisse donc moins de demande en hydrocarbure/gaz que prévu. Mécaniquement, les valeurs refuges (Or , USD, cryptos entre autre) baissent.

      1. Louchp

        Oui, le brent est revenu à son niveau d’avant guerre.
        Ce que je serais tenté d’en déduire, c’est que le niveau actuel du brent intégrerait donc à la fois les risques géopolitiques et les anticipations de production mondiale ? Comme le premier est, à mon sens, élevé, la minoration due à la baisse de production mondiale devrait en toute logique être elle aussi particulièrement élevé non ?
        En toute logique les valeurs refuges devraient s’apprécier dans ce cas ?

        1. Mitch

          Mon interprétation c’est qu’après la surprise de la guerre, les marchés ont intégré que la guerre allait durer et donc les sanctions qui accompagnent la Russie aussi. La principale question est : est-ce que le Pétrole va manquer ? Les réponses de l’OPEP ainsi que de la conjoncture semble indiquer que non, dont les marchés se montrent optimistes et il y a un moins fort besoin de valeurs refuges. Juste mon interprétation. A prendre pour ce qu’elle vaut

          1. Louchp

            Effectivement c’est bien ce qui est paradoxal : l’élément de base de toute économie, l’énergie, devrait rester abondante alors qu’en parallèle le pouvoir d’achat des ménages continuera de s’éroder car très honnêtement je ne vois pas ce qui permettrait des hausses salariales conséquentes.
            Peut-être que mon interprétation se concentre trop sur l’occident.
            Peut-être être également que les marchés anticipent également la prochaine injection massive de liquidités.

            Les niveaux des marchés actions, US en particulier, restent stratosphériques et complètement incohérents avec toute réalité économique.
            Le Nasdaq par exemple est à plus de 4X le niveau d’avant la crise des subprimes. OK, la masse monétaire n’est plus la même, mais tout de même en dezoomant au max l’on voit bien que c’est ubuesque ! Même la bulle internet de 2000 passe pour une franche rigolade. Là encore, je ne vois pas comment, même avec des injections massives, comment ce déséquilibre pourrait être entretenu plus longtemps.

            Au final, mon constat et mes interrogations sont certainement beaucoup trop court-termistes.

            1. sam player

              La valeur du marché action ne me choque pas plus que cela car contrairement à ce que bcp croient, pour définir la valeur d’une action on ne table pas sur les bénéfices en cours à l’instant t mais sur la profitabilité future sur 10 ans, 20 ans et donc la valeur est anticipée.
              Ne voir que des PER pour dire que le marché est trop cher c’est incongru

              1. Louchp

                Oui, c’est justement ce qui devrait inviter à la plus grande prudence, sachant que la visibilité sur 10 à 20 ans des technos US ne me semble pas franchement limpide.

              2. Roanna

                Le PER est défini pour chaque valeur.
                Prenons une des plus grandes valeurs de la cote APPLE
                PER = 25, il était encore plus haut il n’y a pas longtemps
                Avec un PER de 25 il faudra tout de même attendre 25 ans, sur la base du bénéfice actuel pour amortir le prix d’achat.
                Qui est assez fou pour spéculer sur une profitabilité future sur 25 ans si déjà demain on ne sait pas comment on sera mangé.
                Du coup le marché devient uniquement spéculatif et mise sur la variation du cours des actions, une fois bon une fois mauvais et à l’arrivée le bilan est mauvais les hausses se faisant à coups de qq dixièmes de % et les baisses si vous n’avez pas de chance de qq dizaines de % sans que vous n’ayez pu vendre avant parce que le lundi à l’ouverture le titre est déjà à -20%. Sans compter les effets de levier avec les options de vente ou d’achat

                1. Louchp

                  Apple est typiquement le cas de boite sur lequel je ne miserais pas aujourd’hui : une machine à cash gigantesque certes, mais de là à croire qu’aucun concurrent ne viendra créer de rupture sur son segment dans les prochaines décennies, j’ai peine à le croire. Ce n´est pas Coca Cola.
                  Il serait plus rationnel de prendre en compte son actif que son PER, mais le marché occulte cela.

        2. Roanna

          Prenez systématiquement le contre-pied de ce que vous pensez ( au niveau des marchés) et dans 80% des cas vous serez dans le vrai. Les marchés ont toujours une longueurt d’avance sur ce que nous (la 5ème roue du carrosse) pensons. C’est pourquoi les petits en bourse servent de chair à canon. Bien sûr il y en a toujours à un moment donné qui tirent leurs marrons du feu mais sur une longue échéance ils sont toujours perdants.

          1. Louchp

            “Prenez systématiquement le contre-pied de ce que vous pensez”
            Vous voulez dire : se mettre à contre-courant je suppose ?
            Mais là, quel est le courant ?

            1. Roanna

              Façon de parler pour dire que lorsque l’impression dominante est à la hausse, chacun d’entre nous étant sensible à ce qui se dit et donc se laisse influencer, c’est que ça va bientôt baisser et inversement dans l’autre cas.
              Qui aurait pensé il y a 5 jours que le prix du brut allait descendre en dessous du prix d’avant crise? A présent il est temps d’envisager une remonter qui ne tardera pas à arriver.dès qu’en Chine ils reprendront le travail.

  28. sam player

    HS
    Votre gars du Courrier des Stratèges est vraiment une burne… Verhaeghe écrit au sujet de la déclaration de patrimoine de Macron :

    « Cela nous intéresserait tout de même de savoir pour quelle raison le Président dispose de dizaines de milliers de parts dans une banque mutualiste, et d’une seule action dans deux groupes. En tout cas, il ne s’agit pas d’un placement financier.

    Il doit bien s’agir d’autre chose… mais de quoi ? »

    Une burne puissance 10. Il ne se pose même pas la question de savoir s’il n’a pas siégé au CA de Gecina et de Lagardère: certains statuts de société font obligation aux administrateurs de posséder une action pour siéger . Je ne dis pas que c’est la raison mais lui ne se la pose même pas.
    Perso j’ai même connu des sociétés qui voyaient d’un bon œil que les consultants ou intervenants achètent une action avant leur intervention (ça m’est arrivé une fois).
    J’ai arrêté de lire après ça… il se la joue, stratège mon cul oui

    1. sam player

      Concernant les dizaines de milliers de parts du Crédit Mutuel, il semble ignorer que c’est juste un placement comme des milliers de français en ont… même ma mère… il me semble que ça s’appelle des parts B et leur valeur est de 1€, alors en avoir des dizaines de milliers MDR
      Ça sert à quoi de sortir des trucs pareil
      Il semble aussi ignorer l’intérêt fiscal de prêter de l’argent à sa banque et de lui faire un emprunt d’un autre côté… stratège mon cul 😀

      1. Dr Slump

        Leur valeur est plutôt de l’ordre du centime il me semble, j’en avais au Crédit Arrrghicole aussi, genre des centaines pour une valeur totale de 2 ou 3 euros. Même pas de quoi se payer un café gourmand au café du commerce.

        Le mieux c’est qu’ils te les fourguent sans te demander ton avis, et après tu ne peux plus t’en débarrasser, ça m’avait même empêché de fermer mon compte bancaire. Salops de capitalismtes !

        1. sam player

          J’ai vérifié : 1€, c’est le montant initial de la part sociale, elle s’achète et se revend au même prix. Il y a juste un intérêt versé tous les ans suivant les résultats de la caisse.
          Tu dois confondre avec des parts sociales d’une association en fallite 😀

          1. sam player

            Je parle du crédit mutuel, les autres je ne connais pas.
            Mais en cas de difficultés ça doit faire comme pour une entreprise par actions non cotées qui est en perte : pour équilibrer les comptes il y a réduction du capital social et comme il y a toujours le même nombre d’actions, la valeur de l’action baisse . Je suppute que ça doit fonctionner pareil pour des parts sociales avec perte… quoiqu’il me semble que les sociétaires sont responsables des pertes hi hi et c’est pour cela qu’on te force en tant que client à prendre une part sociale

              1. sam player

                Laquelle de pub ?
                (attention, j’ai écrit : je suppute)
                Il y a un truc rigolo avec les parts B du crédit mutuel : en 2008 (crise) ma mère a voulu en revendre au Crédit Mutuel, elle ne pouvait pas car le rachat est à discrétion du CM… et la suspension du rachat peut durer des années si tel est leur bon plaisir

            1. sam player

              Une mutuelle qui fonctionne sur le même principe c’est la MAIF : je me rappelle qu’une année ils ont eu un excédent et même après mises en réserve légale il y avait toujours un excèdent et il l’ont reversé au sociétaire, ça équivalait de mémoire à 100 balles de maintenant… mais dans le courrier ils avaient écrit que ce coup ci c’était eux qui nous reversait mais qu’en cas de perte sur un prochain exercice ils pomperaient directement sur notre compte… 😀

          2. Dr Slump

            Merci pour les explications. Ceci dit, si Macron en a des dizaines de milliers, ça fait des dizaines de milliers d’euros. S’il veut me les échanger contre mes parts du crédit agricoule, je suis preneur.

  29. MCA

    Il semblerait que la baisse du carburant n’est que temporaire :

    https:/ /www.laminutedericardo.com/LMDR/station-service-les-5-lecons/

      1. Pierre 82

        Mais non, Sam, le prix du baril est revenu à la normale.
        Tout va bien, rendormons-nous, ce n’était qu’une fausse alerte…

        https:/ /insolentiae.com/effondrement-du-prix-du-baril-la-situation-redevient-normale-pour-rmc-qui-na-rien-compris/

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)