Élisabeth Borne lance un nouveau (rantan)plan vélo !

Le temps passe vite mais pas assez pour tout oublier. C’est ainsi qu’on se souvient d’il y a un peu plus d’un an, une certaine Elisabeth Borne lançait avec brio un premier plan vélo qui permettait enfin à chaque Français d’entrer – en pédalant – dans le XXIème siècle. Pour parfaire les résultats déjà flamboyants de ce premier plan vélo, voilà poindre à présent un second plan vélo dont on renifle déjà les parfums de réussite auprès d’un public qu’on sait évidemment conquis.

On dit généralement que l’intelligence se caractérise notamment par une capacité à s’adapter aux paramètres changeants de son environnement. À contrario, l’obstination, l’entêtement crâne et parfaitement décalé des réalités du terrain d’Elizabeth Borne à mettre tout le monde sur des biclous permet d’établir une assez bonne mesure des prouesses qui nous attendent alors qu’on pressent, intuitivement, que le premier ministre n’a pas encore donné toute sa puissance pour faire absolument n’importe quoi. Le niveau n’est pas encore olympique et nous ne sommes apparemment qu’à 0,78 BLM, la référence étalon d’un certain Bruno de Bercy.

Et alors que le premier plan avait enfin permis à tant de Français d’acquérir une bicyclette grâce à l’argent gratuit du contribuable, ce second plan entend créer un inestimable et indispensable « Comité interministériel du vélo », dont les membres – les ministres concernés comme celui des transports, de l’énergie, de la santé, des sports, et pourquoi pas de l’éducation, de l’armée ou des solidarités à aile delta avec biturbo chromé et j’en passe – pourront se réunir tous les six mois, afin de piloter au plus près la pénétration du vélo dans tous les foyers français.

gifa bike faceplant fail vélo

250 millions d’euros, c’est une paille en ces temps d’opulence joyeuse qui seront donc mobilisés afin de – je cite la presse extatique – « faire émerger une filière vélo nationale », ce qui est une bonne étape pour imposer la mobilité douce à tous dont le but est, je vous le rappelle, de trouver des méthodes douces pour écraser du piéton et créer des embouteillages monstres dans les grandes villes.

Il faut au moins ça ! Pensez donc : la France ne peut pas, après avoir maîtrisé le nucléaire, l’espace, les trains grande vitesse et le minitel, s’arrêter en si bon chemin là où quelques coups de pédale supplémentaires la propulseraient à l’évidence dans le talus du bonheur et l’ornière d’une révolution industrielle capable à elle seule de faire du pays une nouvelle référence en technologies de pédalomanie.

Ces investissements, qui s’étaleront langoureusement comme les anchois sur les canapés des cocktails-parties de l’Élysée jusqu’en 2027, entendent également amener toute une classe d’âge à la maîtrise de ces engins d’avenir. À l’instar du baccalauréat qui a permis là aussi à toute une classe d’âge de maîtriser fièrement la lecture, l’écriture et les tables d’addition et de multiplication jusqu’à 6, on peut donc s’estimer confiant qu’en 2027, tous les enfants de France sauront rouler en tricycle électrique bridé, avec un casque et sous la surveillance d’un fonctionnaire dûment accrédité.

Une question, évidente, taraudera sans doute le lecteur attentif : à quand un plan trottinette ? Assurément, quelques centaines de millions d’euros – tout au plus – permettraient à la fois de conscientiser l’automobiliste pollueur, d’éduquer les usagers de ces nouveaux moyens de transports aux règles indispensable de la route et (surtout) du vivrensemble, et à la fois d’aménager encore un peu plus quelques pistes trottinettables dans les grandes villes.

Si l’on compte sur la disparition des voitures (inévitable aux dires de certains) et à part quelques vélos, les routes seront donc à peu près vides, relançant mécaniquement l’intérêt pour réapprendre les déplacements à cheval. Cela posera d’autres soucis, mais on s’en fiche complètement car alors, la Startup Nèchion sera en totale résonnance avec Gaïa, maîtrisera des technologies vues nulle part ailleurs et aura ce parfum (inimitable) de crottin de la fin du XIXè siècle que les touristes se battront pour venir humer.

Pas de doute, avec ce nouveau plan vélo (et son comité interministériel lunaire), le moquage de visage est total, complet, visible et indéniable.

Petit-à-petit, on peut même espérer que cette visibilité parvienne à toucher tout le monde et lui montrer que le verdissement à marche forcée rend l’ensemble du pays invivable : dans ce qui s’apparente à une déroute intellectuelle majeure et l’absence de toute planification (mais qui est, en réalité, parfaitement voulu), on pousse les gens vers les voitures électriques alors même qu’on fait absolument tout pour réduire la production électrique disponible, depuis les décisions politiques qui ont fait semblant de libéraliser le marché de l’énergie (et quelle farce !) jusqu’aux fermetures arbitraires de centrales, en passant par la revente à perte d’électricité ou de l’achat de gaz pour le compte d’une Allemagne qui n’a cessé de planter des poignards dans le dos de ses partenaires européens, notamment la France.

On en arrive maintenant à inciter les niais à se procurer des voitures électriques (ce qu’ils font, les niais !) tout en leur expliquant calmement qu’on devra probablement s’abstenir de les charger cet hiver pour éviter des soucis. La schadenfreude des possesseurs de voitures thermiques ne compensera pas la misère qui, elle, s’abattra sur tous sans distinction (à l’exception des politiciens qui ont consciencieusement poussé ces âneries abyssales dans les tuyaux législatifs).

Pour rappel, la décision de fermeture de 12 réacteurs supplémentaires n’a toujours pas été annulée par la brochette de sinistres enflures qui nous gouvernent.

Ce pays est foutu.

gifa bike crash fail vélo

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires584

  1. Le Gnôme

    Ma dernière ballade en vélo date de l’an de grâce 1990 et je n’ai nulle envie de recommencer. J’ai une voiture, je m’en sers, et les coins interdits aux véhicules, je les évite soigneusement. Tant pis pour les commerces des rues piétonnes.

    1. Aristarkke

      Il y a belle lurette que les rues piétonnes commerçantes ont constaté à leurs dépends qu’elles n’étaient un jackpot qu’ entourées et cernées d’un univers lourdement chargé de voitures en stationnement.
      Ne soyons pas surpris de la déglingue commerçante chez Annihildalgo qui veut rendre tout Paris piétonnier…
      Pareil dans d’autres villes…

    2. Calvin

      Interessant ce commentaire.
      Heureusement que la France ne subit pas un vieillissement de sa population qui rendrait le tout vélo assez dangereux…

      1. Pythagore

        Il existe des trotinettes électriques à 3 ou 4 roues pour le publique averti.
        Système de mobilité électrique douce à stabilité augmentée, si vous préférez.

  2. Aristarkke

    pourront se réunir tous les six mois, afin de piloter au plus près la pénétration du vélo dans tous les foyers français.
    Un truc aussi sérieux et disruptif dans la compétition entre pays, c’est maximum trois mois d’intervalle entre deux réunions/petits fours, cocktails et autres amusantes prestations.
    Surtout à base du pognon gratuit des Autres.

    1. Le Gnôme

      La pénétration du vélo doit être chose fort douloureuse. Si en plus il est électrique. Je pense qu’il faut retirer la selle pour bien apprécier.

          1. Aristarkke

            Sans rien insinuer, j’ai été forcé de constater que la nuit avait dû être plutôt agitée que sereine puisque le billet était décalé comme rarement ! Pour les hypothèses de responsabilité, je ne les émets pas. 😥

            1. durru

              Il doit le faire exprès, il pense ainsi raccourcir le délai avant obtention de sa marchandise. Ou alors c’est son délai qui est près de l’expiration 😉

          1. Mitch

            Un crétin. Quel autre profil serait possible? une belle occasion de caser un pote un mal de job bidon. Griveau par exemple aurait le profil. Entre la pignole devant son phone et le vélo sans selle il n’y a qu’un pas.

      1. Pierre 82

        Vous voulez dire
        0,779456325874 plus ou moins 0,104638946276
        Faut être précis.

        A propos de BLM, j’ai appris incidemment qu’il avait participé à la rédaction du fameux discours de Villepin à l’ONU contre la guerre en Irak. C’est vrai qu’il n’en était ni l’instigateur, ni l’organisateur.
        Ouais, en fait, ça veut juste dire qu’il est capable de pondre un discours grandiloquent sur un thème donné.
        C’est la caractéristique des énarques, en fait. Faut leur donner le thème, et si personne d’autres que des énarques donne les ordres, ça donne ce qu’on voit aujourd’hui

  3. Jacques Huse de Royaumont

    Ah, le vélo, ça rappelle le doux parfum de la Chine maoïste des années 70. Un grand bon en avant est devant nous, que dis-je, peut-être même une révolution culturelle.
    Que du bonheur en perspective !

  4. Jacques Huse de Royaumont

    Avec son plan vélo, on ne peut pas dire qu’elle a mis dans le mil, Borne !

    N’empêche, au rythme où avance les vélo, on ne va pas les enfiler, les bornes… Ca ne va pas redonner le sourire à Babette de Matignon.

      1. Pheldge

        vous êtes rien que de gros médisants, l’Adrien, est un écolo de la première heure, qui lutte contre l’obsolescence programmée qui est un fait. D’ailleurs dans l’ascenceur j’ai entendu dire que le roux combat l’usé …

            1. Aristarkke

              Deux choses, Sam :
              -sa vieillitude commence à être dégradante et je ne veux pas tirer sur le corbillard l’ambulance…
              – si je force de trop sur les corrections, je vais avoir le compte « Fondation Bernard Pivot » qui va me tomber dessus avec la science des ânes et autres billevesées comme quoi je n’aurais aucune empathie pour les pauvres dépourvus… (Si c’est si facile, pourquoi les cadors ont tant de mal à la maîtriser).
              Note aussi que le camarade noble JHR est en forme aussi, ce jour….

        1. Aristarkke

          T’as vu? Dès que tu restes un peu trop longtemps dans le hamac, tu te fais distancer par des p’tits jeunots konpapeur d’y aller! Un podium revendiqué, il faut le défendre autrement qu’en lusotant sous les cocotiers. .

            1. Pheldge

              et quand ils sont devant un entrepôt de métaux, les roux pillent, ils ne peuvent s’en empêcher, c’est une manie, c’est d’ailleurs pour ça qu’on parle de roux manie …

          1. Pheldge

            et pour revenir plus sérieusement au vélo, le Pr Quint, a établi une étude des cyclistes tués, et chose curieuse, pour les roux, ce sont les plus gentils qui se tuent : en effet on remarque que les roux tués, sont sympas ! 😉

    1. Dr Slump

      Article qui tend à me confirmer l’impression que dans la capitale, les gens sont plus cons, pardon, plus con-fiants des programmes politiques que dans le reste du pays.

        1. Mitch

          Un con reste un con. Sur un vélo ou dans une boite à roue. Les cons en vélo se retrouvent toujours un jour ou l’autre dans une boite à roue et malheureusement ils ne se transforment pas en gars intelligent ce serait trop beau 🙂

          1. Pheldge

            oui, mais le prof Yanka démontrait récemment qu’on pouvait devenir un gros con subitement, sous l’influence de certains signes de mauvais goût : piscine, SUV, Rolex … liste non exhaustive. Il doit d’ailleurs publier ses travaux dans une revue belge 😉

            1. durru

              Et donc si le con se débarrasse de son SUV / Rolex / piscine (liste non-exhaustive), il perd du coup la qualité de con ?
              Parce que c’était plutôt ça la question : est-ce qu’un con peut ne plus être con suite à un changement de mode de vie / habitudes / apparence / etc (rayer les mentions inutiles) ?

              1. Yanka

                Un con qui comprend n’est plus un con, de la même manière qu’un alcoolique qui cesse de boire n’est plus un alcoolique. D’autres questions ? Envoyez-les à « La Revue belge du bon Goût » qui transmettra.

      1. Yanka

        L’agressivité ne tient pas au mode de déplacement, mais à l’éducation. Je sais que ça peut paraître bizarre au lu de certains de mes commentaires peu affables, mais je suis d’une grande courtoisie dans la vie en général, au volant, à vélo où à pied. Faut vraiment être un con richement doté pour arriver à me mettre en pétard.

        1. kekoresin

          « je suis d’une grande courtoisie dans la vie » – Pas moi!

          Je vocifère, je tempête, j’éructe, contre les connards au volant, au guidon, en trottinette, en sandalettes, en jupette. A l’occasion mon manque de vernis de faux-cul m’entraine dans quelques tartade pour faire baisser les yeux et ma tension. La tiédeur c’est pas mon truc, c’est comme d’avoir une demi-molle, ça peut impressionner la demoiselle dans un moule-bite mais ça frustre pas mal quand t’es devant la salle de jeux.

          1. Yanka

            Ah mais ce n’est pas du tout de la tiédeur chez moi, c’est que je refuse de m’énerver pour des broutilles. L’ébullition du gros nerf n’a jamais rien résolu, et si la question est d’impressionner une quelconque dame, je préfère le faire par érection interposée (si la dame vaut le coup) qu’en éructant comme un ragondin enragé parce qu’un cycliste a failli tamponner mon SUV au feu rouge alors que j’y étais bien gentiment en train de me raser le scrotum !

            1. kekoresin

              Failli c’est pas grave, mais bordel, se raser le scrotum au feu rouge d’où t’as pêché ça?

              Et puis la vocifération n’a rien a voir avec le sexappeal, c’est juste pour gueuler contre l’autre, le connard, l’abruti d’en face, l’ennemi d’asphalte, avec qui ont boirait bien un canon mais que là on préfère lui envoyer des bordées de jurons impliquant sa mère et ses aïeux, parce que…c’est comme ça et ça fait du bien et qu’on risque pas de se couper une couille en se rasant au feu rouge avec le falzar sur les chevilles !

              1. Yanka

                 » … se raser le scrotum au feu rouge d’où t’as pêché ça? »

                Le public demande du rire et des chansons. Mes talents de chansonnier étant assez limités, j’essaie de faire rire au moyen d’images burlesques. Honnêtement, ça marche parfois. Il faut simplement outrer un peu le réel ou le faire dériver. On voyait parfois des types dans les films se raser au feu rouge au rasoir électrique. J’imagine le même genre de bonhomme, mais tafiolisé, soucieux de présenter à sa réunion d’entreprise un scrotum lisse. Il paraît que c’est de plus en plus courant chez les h… euh, chez les individus nés avec un sauciflard et deux brugnons plus ou moins mûrs entre les cuisses;

  5. Mildred

    « …que cette visibilité parvienne… » Votre Honneur !
    Pour le reste, me ne frego comme dirait Mme Melloni, car je ne sais par faire du vélo !

  6. Andre

    Quand on voit qu’ils ont besoin de faire des études par des cabinets illustres pour s’apercevoir que plus il y aura de voitures électriques, plus la demande en électricité sera forte, on se dit qu’effectivement, on est tous foutus, et que la nuit, les panneaux photovoltaïques ne produisent rien
    techxplore.com/news/2022-09-cars-home-night.html

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Ne rigole pas, ça c’est fait. En Espagne, je crois. Comme le prix d’achat imposé du solaire était arbitrairement élevé, c’était rentable.

        1. Theo31

          On va bien rigoler quand des gens se retrouveront avec 20 tonnes de béton et de terres rares oxydées dans leur jardin suite à la faillite du loueur d’éoliennes.

          Les premiers dirigeants de Greepeace se sont barrés dans des « paradis fiscaux » avec des millions de dollars de subventions. Sauver le climat et les petits ours qu’ils disaient.

          Pop corn les amishs. 😀

        2. Spartacus

          Les espagnols (enfin pas tous, juste les roublards) faisaient tourner des groupes électrogènes la nuit … les autorités ont mis quelque temps pour s’ en apercevoir et s’ en émouvoir….

      2. J-J Tatie

        Bonjour Le Gnôme , effectivement, est en marche la prochaine mise en fabrication de panneaux (panot) lunaires… avec une efficacité intersidérale de 143,19872022% les nuits de pleine lune…☺ ☺ ☺

    1. Aristarkke

      Et par calme plat ou quasi, les éoliennes aussi se mettent en grève de production… Ballot, aussi… Heureusement que McK… est là pour alerter nos élites…

        1. Pierre 82

          Sérieusement, il faut qu’ils arrêtent de picoler, les journalistes.

          J’ai parfois une autre hypothèse: les journalistes qui travaillent encore le font parce qu’il faut bien se nourrir, et certains ont décidé de se foutre de la gueule du monde pour passer le temps.
          Ca me rassurerait sur leur santé mentale, qu’ils ne sont pas dupes, et en rajoutent des caisse pour passer le temps, tout en faisant croire qu’ils sont sont à fond dans le truc. Surtout s’ils font des concours entre eux à qui lâchera la plus énorme couillonnade.
          L’humour, ça peut aider à passer les temps difficiles (en tous cas, chez moi, c’est ma réaction d’autodéfense quand je suis en stress)

      1. MCA

        @l’ARI

        Médisant !
        Je te signale qu’un ventilateur par jour sans vent ne produit pas moins de courant qu’un panneau solaire par une nuit sans lune.

  7. Higgins

    La Bornasse est une X. J’émets de fort doute quant à la qualité du concours d’accès et de son jury. Ce qui est frappant actuellement, c’est la décontraction absolue avec laquelle nos clowns à roulettes sortent des inepties sans que personnes ne les contredisent. Le Mignon fait tout ce qu’il peut pour nous entraîner dans un conflit avec la Russie et pas un seul des inutiles de la chambre d’enregistrement ne s’en offusque. Quant aux journalopes, ils rivalisent de flagornerie pour lécher les bottes de ceux qui les payent. Cette idée de plan vélo ne peut être sorti que de cerveaux malades. Doucement mais sûrement, nous retournons en 1941 à Paris. J’ai lu un papier où d’ailleurs une parisienne déclarait reprendre sa voiture vu le bordel avec les bus et les vélos. Que du bonheur.

    1. Aristarkke

      Pas un seul des inutiles de la chambre d’enregistrement ne s’en offusque
      Être en vacances prolongées n’aide pas non plus…
      Et aucune velléité de rentrer en avance, vu l’urgence des temps …

        1. Dr Slump

          J’en parlais du point de vue de mon boulot, mais c’est le même phénomène à l’oeuvre: la totale déconnexion entre les agissements et les événements en cours. L’orchestre continue de jouer, les maîtres d’hôtel s’inquiètent de la taille des petits fours sur le buffet, pendant que le navire commence à couler.

          Un jeu de domino a commencé. Les pièces du jeu économique tombent à un rythme plus lent, mais tout est paré pour une accélération, et quand ça va accélérer, que les grosses boites vont mettre du personnel au chômage, que les petites vont fermer, que les grèves et les manifs vont se multiplier dans un contexte d’aggravation des pénuries et de l’inflation, et que l’état décidera de nouveaux confinements pour étouffer tout ça, on verra bien qui rira le plus, entre les ministères du vélo, des moulins et des chambres à air.

          1. sam player

            « L’orchestre continue de jouer, les maîtres d’hôtel s’inquiètent de la taille des petits fours sur le buffet, pendant que le navire commence à couler. »

            La blague du jour :
            La différence entre la France et le Titanic… le Titanic avait encore de l’électricité au moment de couler 😀

    2. Pierre 82

      Dans la série des hauts-diplômés qui profèrent des âneries par containers entiers, il semble que la Panier-Runacher est en train d’exploser les compteurs.
      Si elle continue, elle va détrôner à la fois Eolienne Impériale, Sardine Ruisseau et notre Sibeth.
      Je lui souhaite le plus grand succès pour obtenir la première place. Oui, accroche-toi, tu peux le faire-hin.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Il faudrait organiser un prix, comme le prix Darwin ou le Climathon.

        Un lauréat et quelques nominés par semaine, par mois et par an.

    3. Andre

      Et là on s’aperçoit que Mélanchon n’est finalement qu’un pauvre roquet. Il aboie beaucoup, mais quand il s’agit de contrer véritablement ce qui se passe, il est aussi inoffensif qu’un papillon… et il brasse beaucoup.

    4. Mitch

      La Bornasse est une X. J’émets de fort doute quant à la qualité du concours d’accès et de son jury.

      Major, il y a de sacrés crétins dans ces écoles aussi. Faire l’X, Ponts ou autre est très loin d’être une garantie d’avoir un gars brillant. On y trouve de tout dans ces écoles: des crétins, des connards à l’égo surdimensionné, des débiles qui n’ont absolument aucune créativité, des ‘polards’ (ces comme ça qu’on appelait les mecs qui ne pensaient qu’à aligner des équations), … et aussi des mecs brillants. Bref il y a de tout.

      Nb: je connais un peu, j’ai fini mes études en grance dans une des ‘grandes’ (MDR) écoles de la Ripoublique qui est de surcroît une école d’appli de des génies de l’X

        1. Mitch

          Yep, mais moi je fais parti des débiles illettrés des génés suivantes 🙂 🙂 (pour débile je ne sais pas trop, pour illettré, oui sans aucun doute)

          1. Pheldge

            débiles illettré, par charité, je n’insisterai pas, mais la question est : ton école était-elle soumise à la pensée dominante ? moi quand j’y suis arrivé, y’avait le prof de physique qui était conseiller de Hernu, d’autres profs grenouillaient autour de Mauroy le PM, ça impressionnait …

    1. Aristarkke

      Il y a un jeunot, certes déjà bien déluré et dessalé qui fréquente ce blog. Nous essayons de rester éducatifs avec lui mais sans forcer…

  8. Aristarkke

    J’ai l’impression que les voitures électriques ont déjà du plomb dans l’aile pour ne pas dire dans les batteries. Outre la problématique d’une constance dans la fourniture d’électricité pour ces engins (qui en bouffent et pas qu’un peu !), la question des batteries reste entière entre la capacité de trouver du lithium exploitable pour assurer les besoins en augmentation vertigineuse (le prix de la tonne dudit enfle constamment à dûe proportion), le recyclage, la valeur à la revente du véhicule et l’adaptation de la législation routière concernant les classes de véhicules. Les SUV sont déjà confrontés à cela avec l’éventuelle taxation au poids qui les menace (hybrides)…
    Je reçois maintenant des pubs dans ma boîte mails pro pour des utilitaires électriques. Or les fourgons, limités à 3,5T tout compris dont la charge, ont ainsi une capacité d’enlèvement réduite d’autant. Un Doblo perd quasi 200kg de potentiel pour une capacité habituelle de presque 700kg (avec suspension arrière renforcée) ce qui est beaucoup pour un artisan plombier qui a une charge constante d’environ 300Kg hors le bonhomme. Si un utilitaire électrique « captif » qui rentre tous les soirs au bercail n’est pas forcément idiot dans son principe, il lui faut une autonomie minimale quotidienne de 250 km/recharge amha pour être exploitable convenablement en l’état actuel du nombre des bornes de recharge et donc du temps à y consacrer…
    Bref, le véhicule électrique peut résoudre certains problèmes actuels (forgés par les rêvasseries escrolos) mais il en crée moult autres, pas du tout anodins ou résolvables en deux coups de cuillère à pot.
    Bref, je ne crois pas à un taux important de ces véhicules sur les routes.

    1. Pheldge

      Tss tss, vilain complotiste , homme de peu de foi du Li elle en trouvera par tonnes, grâce à la fameuse tonne de sa foi, la tonne de Borne. vas-y, nie le ce Borne …

        1. Aristarkke

          Jusqu’à récemment, ce sont les pellets qu’on trouvait à la tonne et pour pas cher. Subitement avec la hausse de la demande, le prix a déjà été largement multiplié par deux et quelque chose et la tonne devient plus difficile à débusquer.
          Rien n’indique que la hausse ne continue pas non plus …
          Une de mes connaissances qui pavoisait de se chauffer pour pas cher arboré maintenant une mine des mauvais jours.
          Déjà vu passer en article de presse automobile qu’une batterie pour Zoé avait déjà un coût de fabrication augmenté de plus de 500€ rien que du fait du lithium.
          Et quid si la Chine décide de nous serrer le kiki avec ce type de fourniture ? Acceptera-t-elle de l’euro malvalué en paiement ou voudra-t-elle du bel et bon argent-métal ou de la relique barbare chimiquement pure?

          1. Pierre 82

            Je miserais plutôt sur une chute vertigineuse de la demande des voitures électriques, et donc des batteries.
            Depuis le début, le concept de voitures électriques comme moyen de transport généralisé est stupide. Je ne dis pas, si on avait par exemple, commencé à construire des centrales nucléaires, ça aurait eu un sens, mais on est loin du compte.
            Là, les heureux possesseurs de ces véhicules ne vont pas tarder à tirer la langue. Jusqu’à présent, rappelons que EDF n’a pas encore augmenté ses tarifs (en tous cas sur ma dernière facture de début septembre), donc tous ne se sont pas encore bien rendu compte.

              1. Pierre 82

                C’est un des derniers chefs d’entreprise digne de ce nom.
                La seule chose qu’il avait oublié (quoique), c’est que dans un monde de tricherie généralisé, il ne faut plus chercher qu’une chose: la subvention. Ses collègues avaient compris, ont continué à s’en mettre plein les poches, et abandonneront le navire au bon moment. La pérennité des sociétés qu’ils dirigent est le cadet de leur souci.
                Le règne du capitalisme de connivence, qui aura mis par terre des société qui ont pris des décennies à se faire leur place dès l’instant où les subventions se tariront. Il ne restera que les yeux pour pleurer.

                1. Aristarkke

                  C’est un authentique amateur de voitures, selon ce qui transparaît des journaux. Autant dire un ORNI dans le monde actuel de l’automobile européenne …

                2. Yanka

                  « C’est un des derniers chefs d’entreprise digne de ce nom. »

                  Il a fait toute sa carrière dans l’automobile, c’est pour ça. D’autres passent par Air Liquide, puis Air France, puis Airbnb, puis RTL avant de finir au RSA*, parce qu’ils sont mauvais.

                  * Au RSA à 10 000 boules/mois.

                  1. Pierre 82

                    « RSA à 10 000 boules/mois »
                    Ca porte un autre nom: Président.e du Comité Théodule pour la régénération des espaces verts, Commissaire au Plan, Amassad.eur.rice des Pôles, et j’en passe. RSA, ça fait pas assez chic, et en plus, les pauvres chéris n’auraient même plus droit ) un secrétariat payé avec l’argent gratuit.
                    J’ai entendu dire qu’il y avait un poste à pourvoir de Coordinateur du Comité interministériel du vélo, qui devrait arriver bientôt. Pas la peine de candidater, le poste est certainement déjà réservé.

            1. sam player

              Ce qui est rigolo, c’est que ça va faire comme pour le nucléaire, les designers de moteurs thermiques et toutes les petites mains vont disparaître, les réparateurs itou…
              Quand je sors la lampe stroboscopique et les 4 manos de réglage de carburateur*, les clients me demandent ce que c’est…

              * : manos initialement achetés pour le VMax à la selle téflonnée 😀

        1. Grosminet

          Non. Les lignes et les pots d’échappement modernes étant beaucoup plus sophistiqués, ils sont conçus pour être plus résistants et durables.

    2. Grosminet

      « Bref, le véhicule électrique peut résoudre certains problèmes actuels »
      Pour l’instant, avec les technologies de batteries disponibles, et en admettant que le prix de l’électricité n’explose pas, la voiture électrique peut être compétitive par rapport à l’autre vilaine qui tue des petits nenfants sur un besoin bien particulier : du déplacement de courte distance. ça voudrait dire des véhicules avec des petites batteries (50 km d’autonomie seraient largement suffisants). Et sans que l’infrastructure nécessaire pour le rechargement ne soit prise en compte dans le coût, auquel cas ça devient difficile à calculer.

      1. Pierre 82

        Pour beaucoup de gens, ça signifie avoir un véhicule en plus: un pour les courts trajets, et un pour les trajets de plus de 20 kms. Je ne suis pas certain que c’est avantageux pour la santé des nounours polaires.

        1. Grosminet

          Je parle strictement de la compétitivité en terme de coût au km.
          Parce qu’en effet, en terme de mal fait à sainte Gaïa, si on prend en compte la fabrication de la bagnole électrique, y’a des questions à poser.

          1. Pierre 82

            Je le répète: il n’y a pas de question à se poser. Le Bureau des Consensus Scientifique a décidé que c’était bon pour Gaia, il n’y a pas à revenir dessus, sinon on est un nazi.

            1. Pheldge

              Pierre, je viens d’entrevoir à la télé une pub pour dentifrice, avec un bandeau « scientifiquement prouvé », je pense donc que ce Bureau du consensus, ce sont des gens très sérieux, qui savent de quoi ils causent !

          2. Pythagore

            Compétitvité, faut le dire vite, subventions à tous les coins de rue, matériaux extraits de la terre dans des conditions pour tjs à la pointe de l’écologie et dans des pays au salaire peu compatible avec le SMIC….

          3. LCH

            Si nou reflechissons en energie grise
            Qui est amha la vrai ecologie
            une 2cv de 1970 polue moins qu’une Posche\Maserati\etc
            Alors qu la premiere a une drogaion car collection et consomme 10 fois que les autres Hybride qui auront le bon CRITAIR

        2. sam player

          «Pour beaucoup de gens, ça signifie avoir un véhicule en plus… »

          Perso c’est un peu comme ça que je le voyais le véhicule électrique vu que 36% des foyers a au moins 2 bagnoles

          1. Pierre 82

            Les foyers qui ont deux bagnoles, c’est aussi souvent parce que Madame travaille à un endroit, et Monsieur à un autre, et pas aux mêmes horaires…
            C’est pour ça que j’ai écrit « un véhicule en plus » et pas « un second véhicule »

      2. Aristarkke

        Le machin électrique exploitable sur courte distance, c’est le pari de Citroën avec l’Ami en classe voiturette…
        Renault qui s’y était lancé préalablement avec un truc similaire, a déjà jeté l’éponge.

        1. Grosminet

          J’ai pas dit que le consommateur en voulait… d’ailleurs il fait est contrariant ce consommateur, il n’achète que ce qu’il veut… franchement, il fait pas beaucoup d’efforts.

            1. Pheldge

              tu as raison, elles sont faites pour être achetées … Peut-être une loi aiderait les récalcitrants et les complotistes à comprendre ce que l’urgence climatique exige ! 😉

      3. Pythagore

        Les plug-in hybrides en Allemagne pouvaient se prétendre électrique (et donc permettre à l’acheteur de toucher les juteuses subventions) à partir d’une autonomie électrique de 40km, puis à partir de 2022, 60km, et 80km à partir de 2023.
        Donc celui qui achète une plug-in hybride made in germany, a déjà l’autonomie de 50km.

        1. Grosminet

          Oui, mais elles coûtent beaucoup plus cher que la même bagnole qui ne marche qu’au méchant pétrole. Elles ne sont pas compétitives, c’est d’ailleurs pour ça qu’il faut les subventionner.

  9. Minou

    « Comité interministériel du vélo » c’est sérieux ou c’est pour rire?
    Devant l’avalanche de conneries j’arrive plus à discerner la blague du sérieux.

    1. Navigateur

      Je plussoie. Moi aussi je me suis demandé si c’était pour rire ou bien si c’était vrai. Après recoupement, ça à l’air sérieux… Au niveau cornichonerie, c’est un collector ! Si je me réincarne dans quelques dizaines d’années, je deviendrai historien ou anthropologue… Ce seront à mon avis les études les plus rigolottes à suivre ! On vit, en live , un mauvais remake de la Soupe au Canard des Marx Brothers. Un de mes film préféré.

      Il y a un moyen simple de résoudre le bordel causé par l’afflux des vélos sur le boulevard Sébastopol par exemple. Il suffit d’étudier, sérieusement, le remplacement des bicyclettes par des monocycles de cirque. C’est deux fois moins encombrant, nécessite moins de matière première, est plus facilement recyclable. Que du bonheur. Et là pour le coup, on sera tous des clows à roulettes ! (J’ai une tedance à préférer les petites roulettes décentrées. C’est plus fun)

      1. Nemrod

        Moi je trouve ça dangereux tous ces vélos, franchement, et je propose qu’on leur mette 4 roues ( pour la stabilité), un carénage ( pour protéger des chocs) et un parebrise ( pour le vent) , un moteur ( pour pas fatiguer le coeur ).
        Tout ça dans le but de sauver des vies évidemment.
        Je vais envoyer mes propositions à Sardine.

    2. Grosminet

      C’est tout simplement ridicule, pathétique, consternant, etc…
      Le prochain ? Un comité interministériel du rangeage de frigo ? Du douchage écoconscient ? Du torchage de fion PQ-frendly ?

      1. Pythagore

        Et le dispositif EcoWatt de RTE ? (voir ien ds l’article)
        Vous n’aurez plus d’électricité mais vous aurez de la ouate, ca tient chaud.

  10. Theo31

    Il y a deux ans, j’ai acheté un VTT. Le vendeur me disait que la pénurie (déjà) de pièces l’obligeait à réparer les vélos avec les pièces prises sur les appareils neufs. Grandiose.

    Le vélo est l’emblème du tiers monde, celui-là qui n’est même pas allé écouter le déviant narcissique à la réunion de l’ONU.

    Quand bien même le baltringue reviendrait sur la fermeture des réacteurs, ils s’arrêteront d’eux mêmes avanr l’échéance vu qu’il n’y a plus le personnel pour les entretenir.

    https://philippesilberzahn.com/2022/09/19/le-syndrome-du-canard-comment-les-organisations-en-declin-s-habituent-a-la-mediocrite/#:~:text=L'organisation%20finit%20par%20ressembler,il%20p%C3%A9dale%20comme%20un%20fou.&text=Lorsque%20le%20d%C3%A9clin%20commence%20%C3%A0,recourir%20%C3%A0%20des%20solutions%20techniques.

    1. Aristarkke

      Il me semble que dans l’ambiance actuelle vraiment propice à cela, les Belges arrêtent dès ce soir un de leurs dernières centrales nucléaires en fonctionnement… Timing parfait.

      1. Pierre 82

        Il leur en reste 6 sur les 7 que la Belgique possédait.
        Le pays était encore plus nucléarisé que la France à une époque. Il me semble que pas loin de septante pour cent de la production électrique était nucléaire.
        La France n’a pas le monopole des clowns à roulettes ©.

  11. Franck

    Tout trajet à vélo d’un sans-dents, c’est un peu + d’essence qui sera disponible pour les gens vraiment importants (riches, ministres, classes supérieures, etc).
    L’abondance c’est fini (pour les petits), c’est l’autre empapaouté qui l’a dit !!!

  12. Nemrod

    De ce que j’en vois d’ici, les parisiens fuient le merdier qu’ils ont crée…
    J’ai bien peur que vu les profils ils le recréent ici.
    Au bout d’un mois ils nous disent déjà comment vivre, comment organiser mon officine…
    Les taureaux font du bruit, les tracteurs polluent et y a des coups de fusil…ils voudraient savoir à l’avance ou les battues auront lieu…
    Evidemment eux décideront une heure avant chez qui ils iront se promener.
    Pff…

    1. Husskarl

      Comme dans les états américains.
      Comme dans les pays du Maghreb.
      Ils pourrissent leurs lieux de vie, ne comprennent pas pourquoi ça devient invivable, partent dans d’autres lieux sains, recommencent.

    2. Yanka

      « ils voudraient savoir à l’avance ou les battues auront lieu… »

      Si vous alliez faire vos battues dans les villes, singulièrement à Paris, vous seriez au moins sûr de ne jamais faire chou blanc. Certes, le sanglier y est plus rare qu’ailleurs, mais avec un peu de chance, en tombant sur Depardieu ou Gérard Larcher aux abords du Sénat… De belles bêtes bien gibbeuses et très dodues ! La carne est vieille, mais une marinade digne de ce nom et la viande s’attendrait comme celle d’un veau de lait.

      1. Nemrod

        Jamais vu autant de sangliers que dans les zones périurbaines.
        A Montmorency j’ai fait de sacrés cartons…mais c’était mal vu par la faune bipedesque locale.
        J’y vais plus…en plus c’était pas super bucolique.
        Que les cochons défoncent leurs plates bandes, leurs bagnoles et leurs vélos…bien fait pour leurs gueules.

  13. Pythagore

    « faire émerger une filière vélo nationale »
    C’est pas comme si 100% des composants étaient produits en asie.
    Très bon le 0,78 BLM. Unité SI ? Une valeur supérieure à 1 est-elle possible ?
    Ici, ils ont commencé à repeindre les pistes cyclables en vert et rouge aux intersections. A côté, la planéité des trottoirs et la flore exubérante, qui n’a pas dû voir une goûte de glyphosate depuis longtemps, rend leur utilisation par des dames en hauts talons fort hasardeuse.

      1. Yanka

        Le bon vieux biclou a la francese existe toujours :

        https:/ /www.commeunvelo.com/marque-velo-francaise/

        Ce qu’il faudrait relancer, c’est la filière des ministres compétents, parce que là… !

        1. durru

          Ils ont jamais aussi bien porté leur nom qu’aujourd’hui !
          [pour rappel : Ministre provient du latin minister, dérivé de minus (« inférieur ») calqué sur magister (« maître »)]

        2. Grosminet

          Oui, feu mon père, grand amateur de cyclotourisme, achetait du Lapierre (pas vu dans la liste). Avec un nom pareil, ça ne peut être que français. Pas donné d’ailleurs, de mémoire pas loin de 3000 boules le biclou.
          Par contre, pour la filière des ministres, comment dire… les matrices et les presses ont été feraillées, les ingénieurs se sont barrés à l’étranger et l’usine a été rasée pour créer un joli parc eco-truc. Faut tout reprendre à 0. Y’a du boulot.

          1. Yanka

            Je pense que le pouvoir est ailleurs et que les ministres ne sont que des factotums qui appliquent une feuille de route (WEF, UE, Soros, Fondation Gates via l’OMS, Otan, McKinsey…). Ils ne sont pas incompétents mais soumis. Et c’est pour ça qu’ils ont été choisis, notamment les « Young Leaders » qui sont enthousiastes mais abrutis à un tel degré que je soupçonne une drogue. Le Premier ministre belge est plus larvaire que le roi Philippe qui est une andouille pas mal carabinée.

          2. Mitch

            Dans le milieu du VTT (connais pas les vélos de route) Lapierre n’a pas bonne réputation. Ca casse comme des biscottes. Il y a aussi Commencal. Ils sont à Andorre pour des raisons étranges 🙂 .

            Il y a aussi Moustache. 2 gars qui ont lancé leur start-up dans les Vosges il y a 10 ans. Une vrai ‘garage-company’. Les gars ont été visionnaires et ne font que du vélo elec sous toutes ses formes (routes, cargo, VTT, …).

            Après pour du matos de super qualité c’est chez les Yanks qu’il faut aller voir. Mon vélo est un Santa Cruz. J’ai récemment fait l’acquisition d’un VTT Elec Moustache.

            Habituellement je n’achète pas français (pour ce type de matos comme pour quasi tout), mais là j’admets que c’est du bon matos et que les gars sont supers compétents (je l’ai ai vu à plusieurs reprises au Rock d’Azur – le grande messe du VTT Européen).

            Nb: €3000 pour un vélo c’est pas super cher pour un truc de bonne qualité (pour le route comme le VTT)

            1. CPB33

              en Hollande aussi on trouve de la bonne…marchandise; perso, j’ai un VAE (avec une batterie BOSCH qui vient de là-bas et c’est impeccable (par rapport à tous ceux que j’ai eu avant)

          1. Yanka

            La marque Eddy Merckx existe toujours (vélos sur mesure, je crois), mais elle a été repise par Ridley.

            https:/ /www.lecho.be/entreprises/sport/la-marque-ridley-reprend-les-velos-eddy-merckx/9907297.html

    1. Rick Enbacker

      Depuis quelques mois je vois fleurir des bandes adhésives à rayures noires et jaunes autour de tous les poteaux de la voirie. Je me suis demandé à quoi ça pouvait bien servir et j’ai fini par conclure que c’était pour que les crétins pédalophiles les voient et les évitent.
      Il y a aussi les annonces à voix robotisées de fin de tapis roulants dans les grandes surfaces pour que les débiles ne se cassent pas la gueule. Idiocratie…

        1. Aristarkke

          Des mal-voyants avec un vélo ? Vous y croyez sérieusement ? Je sais bien qu’il ne faut stigmatiser personne mais j’ai un gros doute sur la faisabilité ! 😥
          Cela dit, il est connu qu’un chauffeur de taxi sur cinq à Athènes était pensionné comme aveugle de naissance…

          1. Franck

            Je pensais à des poteaux voirie, mais sur les trottoirs (là où je bosse, on a de grandes bandes blanches sur chaque pilier, je crois même que certains appareils sont sensés les détecter pour ne pas aller droit dedans)
            « Cela dit, il est connu qu’un chauffeur de taxi sur cinq à Athènes était pensionné comme aveugle de naissance… » mais ça n’a… rien à voir 😉

          2. Rick Enbacker

            A voir tous ces imbéciles d’électro-trottineux et autres cargocyclistes (avec le pare-choc rempli de moujingues à l’avant) les yeux fixés en permanence sur leur débilophones et les oreilles bouchées par leurs earpods à la con, c’est comme s’ils étaient aveugles

                1. Pierre 82

                  Yanka, faut t’y faire. On t’en veut, c’est tout.
                  Tout le monde ici peut porter des jugements, sauf toi. C’est comme ça, c’est injuste, mais il faut s’y faire.

      1. Dr Slump

        Il faut dire aussi qu’il y a une multiplication invasive de poteaux, barrières, plots et dos d’Hidalgo, parfois si traîtres que leur couleur se confond avec l’environnement, et que les bandes de marquage colorées sont alors indispensables pour les repérer de loin.
        Dans le village de mes vieux, on voit plusieurs de ces rembardes tordues par des chocs, et ce n’est évidemment pas les cyclistes qui les ont mises dans cet état. Du coup la mairie a collé des machins réfléchissant dessus, mais ça m’arrive encore de les éviter de justesse.
        Pour la défense de la mairie, les automobilistes roulaient souvent comme des abrutis dans ce petit village, d’où les plots pour contenir l’agressivité au volant. Cas concret du phénomène de montée aux extrêmes.

  14. Gerldam

    Evidement, cela sent le SG. A aucun moment, on ne pense aux plus de 70 ans, de plus en plus nombreux, qui pourraient à la rigueur pédaler sur du plat, à condition de ne pas avoir de problème cardiaque, mais qui seront incapables de monter la moindre côte, notament avec le panier de devant rempli de courses.
    Y aura-t-il un permis de rouler en voiture pour les vieux avec QR code qui va bien?

    1. Pythagore

      Oui alors là je proteste. Les vieux avec leur vélo électrique payé grâce à leur grasse retraite passent leur temps à me dépasser, moi pauvre forçat du vélo sans assistance électrique. Par contre, à partir du kilomètre 71, je reprend le dessus, car je n’ai pas à transporter une batterie vide et un moteur électrique.

        1. Pythagore

          J’ai essayé mais cela ne passe pas sur les pistes cyclables.
          Quoiqu’il existe ici des « Fahrradstraße », des routes pour vélo, où les voitures peuvent circuler aussi. On sait pas trop quelle est la différence avec une route classique mais bon. En général se sont des petites routes de campagne, où la verdure attenante est souvent utilisée par les voitures se croisant, vu la largeur de la dite route.

          1. Grosminet

            C’est un coup à abimer son capot et son pare-chocs avec tous ces cyclistes… et en plus ils sont pas assurés ces cons… d’ailleurs, à quand l’assurance obligatoire pour les vélos ?

            1. CPB33

              c’est l’assurance « responsabilité civile » comprise dans le contrat de l’habitation qui couvre les accidents de vélos pour l’instant en tout cas….

              1. Aristarkke

                Vu l’augmentation des accidents en tous genres avec les cyclistes, notamment les urbains, ça devrait déjà être dans les tuyaux. Un actuaire pourrait il nous éclairer sur ce sujet?

          2. Rick Enbacker

            Les pistes cyclables seront bientôt plus larges que les voies réservées aux automobilistes :
            https:/ /www.zupimages.net/up/22/38/5ryg.jpg

          1. Nemrod

            Sur des immeubles flottants plein de Covid.
            Les Minguettes sans la schnouff mais avec la mer et le buffet de là à laaaa !
            A volonté !
            Le rêve !
            Vivement la retraite !

  15. Blondin

    La décision de fermeture de 12 réacteurs supplémentaires n’a toujours pas été annulée
    Et hier Narcisse 1er a déclaré fièrement qu’il fallait mettre le turbo sur l’éolien…..
    Et pas un journaliste/homme politique pour relever cette énormité

      1. Pierre 82

        « Patrice Cahart ne voudrait pas que l’on apporte une fausse solution au vrai problème que constitue le réchauffement de notre planète. »
        Je me suis arrêté là.

    1. Yanka

      Et le turbo qu’on va mettre sur l’éolien, il va être alimenté par quoi ? Le QI de BLM ? Le pales risquent de tourner à toute vitesse. C’est un coup à péter les éoliennes.

      1. Pheldge

        il va être alimenté par notre pognon pardi ! et à la fin macron, ou son successeur nous dira « ce n’est pas un échec, c’est juste que ça n’a pas marché … »

  16. Adresla

    https:/ /www.contrepoints.org/2014/08/06/176060-et-bientot-le-code-de-la-randonnee je me souviens de cet ancien article de 2014, d’un certain h16. La maman état ne veut que notre bien. L’état est gentil avec ses enfants. L’état nous aime, voyons ! Vraiment depuis que je connais h16, j’ai bien compris qu’il faut fuir les gens qui nous veulent du bien. Et non je ne veut pas de voiture électrique. Et je ne veux pas de vélo non plus en ville, juste pour me le faire voler par une chance pour la France.

      1. Aristarkke

        Contrôlés totalement par électronique, ce doit être douteux sauf éventuellement par des gangs pro’
        En revanche, dès que les batteries engendreront un marché de la pièce d’occasion, cela devrait se développer furieusement.
        Posséder un vélo électrique en zone urbaine revient à devoir le cadenasser comme un moto, si ce n’est davantage…

          1. Theo31

            Si tu voyais le nombre de vélos de la mairie retrouvés dans le canal quelques jours après leur mise en service….

            Ce qui me fait marrer avec les gauchistes, c’est qu’ils sont aussi dégueulasses (cf. les ZAD) que les Gitans tout en faisant la leçon à la terre entière.

      2. Nemrod

        Amha non.
        En voler une avec une batterie à plat…Bad Trip et la recharge est compliquée.
        Toute façon tout est compliqué avec ces machins.
        Pour celui qui s’ennuie et se trouver des pb à résoudre c’est pas mal.

  17. Aristarkke

    Genre un en action :
    https:/
    /twitter.com/_____J0KER_____/status/1572851020371197954?t=mWMlY62CeSdVIdC1DFQ8qw&s=19
    Et on a confié la conduite du char de l’Etat à une speciwoman de ce genre-là…

  18. Aristarkke

    Quel sera le pays, premier de la liste, où on prendra (ou coupera la tête) du premier escrologiste es-qualité, suite à la rencontre du mur du confort basique perdu?

  19. Mitch

    Les politocards franchouilles sont nuls à chier, ce n’est pas vraiment un scoop. La pire des choses pour la promotion du vélo c’est que ce tas de cons s’en mêle. Cela va même au delà de la caricature, et leur commission ridicule et à l’image du reste (pour être honnête j’ai cru à une blague et pourtant je me prépare toujours au pire).

    Ceci étant dit, force est de constater que dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres la grance a 25 ans de retard. Pourquoi les vélos et trottinettes sont sur la route ou le trottoir?. Pour le plaisir de faire chier? j’en doute. Il y a juste que ces branleurs pour ça comme pour quasi tout le reste sont absolument incapables d’anticiper à plus de 2 ans.

    Chez moi ils doivent faire des quotas de km de pistes cyclables. Ils les construisent absolument n’importe où, juste faire les quotas. Et quand j’écris n’importe où c’est vraiment à des endroits où il ne passera pas plus d’un vélo dans l’an. C’est l’URSS. Il faut faire les quotas du Politburo, le reste … .

    Autrement je vous invite à aller faire un tour en Hollande, Danemark, Suede, UK, Allemagne (à Berlin c’est impressionnant)… Le vélo n’est pas une alternative sorti de la tête malade d’un ENArque (pléonasme – désolé) mais une vrai solution.

    Les familles ont des vélos cargo ou la marmaille s’entasse derrière. Ca marche! C’est possible! mais ici c’est clair qu’on a perdu l’habitude qu’un truc puisse encore fonctionner tant ce putain d’état est peuplé de connards nullissimes et perverts.

    Autre élément de reflection : la centralisation parisienne (surtout) et dans les grandes villes (aussi). C’est clair que quand on s’évertue depuis des années et des années à tout concentrer dans ce cloaque qu’est Paname cela ne peut que mal se passer.

    Bref, il aurait fallut que ce tas de cons inaptes fassent un pas de recul et analyse le problème de la mobilité dans son ensemble en y intégrant d’autres paramètres (la centralisation,les métiers de demain, une vrai reflection sur les centres villes et leur urbanisme, etc, etc), mais bon c’est peine perdu.

    1. Higgins

      Sans oublier que dans bon nombre de bourgades françaises, la géographie n’incite pas spécialement à la galipette vélocypédique. Ça peut passer lorsqu’ il fait beau mais quand il pleut et qu’il fait froid !!!

    2. Yanka

      « je vous invite à aller faire un tour en Hollande, Danemark, Suede, UK, Allemagne (à Berlin c’est impressionnant)… Le vélo n’est pas une alternative sorti de la tête malade d’un ENArque (pléonasme – désolé) mais une vrai solution. »

      Le vélo peut être une solution, mais pas partout ni pour tout le monde. Dans mon coin, sauf loisir, c’est impossible : ça monde ça descend sans cesse, et la météo est parfois maussade. L’autre jour, j’avais un rendez-vous médical à 8 h 20 du matin à 55 minutes en voiture de chez moi. J’ai un voisin poète de 85 ans qui aime aller se balader en France dans la région de Rimbaud. Il doit y aller à vélo ou il doit rester chez lui à regarder le Tour de France sur la RTBF en soupirant ? Je rêve d’enfourcher un… écolo ! J’ai la fourche, il manque le gibier et la licence.

      1. Mitch

        Yanka, une solution qui n’est pas applicable 100% du temps à 100% des endroits et avec 100% des personnes peut malgré tout être une ‘bonne’ solution, non?

        Pourquoi cette recherche perpétuelle de l’universalité? Si ce n’est pas possible un jour parce qu’il fait froid, ben peut être que le lendemain ce sera mieux? si ton voisin de 85 ans ne peut plus enfourcher son vélo peut être que Jean-Kevin et Momo peuvent encore 😉 Si tu as des contraintes de temps, ben prend ta caisse ce jour là.

        Personne n’oblige personne. On est tous different et tous avec des contraintes différentes. Je dis juste que disqualifier une solution car elle ne s’applique pas à tous est … questionable.

        Nb: autrement il peut faire froid aussi en Suede et au Danemark, hein, c’est pas les tropiques 🙂

          1. MCA

            Moi ce qui me fait marrer, un peu comme avec l’histoire du diesel, c’est :  » tout le monde à l’électrique » et une fois la conversion faite ils vont leur couper le jus.

            Autrement dit, in fine ils finiront à pied mais sans oublier d’y avoir laissé toutes leurs économies en route.

            Le poudré a l’esprit taquin… 😆

            1. Mitch

              Pour le vélo, la recharge d’une batterie de VAE coûte vraiment pas grand chose (par contre pour une voiture on est bien d’accord)

              Pour une batterie de 550 Wh le coût d’une charge était de €0.089 en 2021. Beaucoup plus maintenant mais il y a encore de la marge avant de finir à pied.

              expertise-energie.fr/recharger-un-velo-electrique-combien-ca-coute/

          2. Yanka

            C’est aussi mon point de vue, mais nos dirigeants détestent nous laisser le choix, car selon eux nous faisons toujours de mauvais choix ; eux, jamais ; ils savent, pour être allés à l’école longtemps. Si mon litre d’essence passe à 5€ ou s’ils m’imposent l’achat d’une voiture électrique, je n’ai plus que le choix d’aller à mon RV matinal à pied ou à vélo ; dit plus simplement : je me passe de soins. Progrès !

      2. Grosminet

        La chasse à l’écolo à la fourche est interdite, ce serait trop efficace. Faut bien laisser une chance au gibier quand même, on est des Hommes, pas des chiens. Le loucher est encore autorisée pour l’instant, mais sans se servir de la partie affûtée.

    3. Nemrod

      Sûrement.
      La dernière fois que j’ai fait du vélo de façon soutenue c’était dans les Landes…c’est plat et il faisait beau, c’était l’Eté
      Ici le village part de 200 m pour grimper à 600…et le Morvan l’hiver..
      Le vélo rouille dans ma cave.

    4. Stéphane B

      Venir au travail en vélo me tente, je dois l’avouer. Mais, la route est un peu suicidaire et surtout, si c’est pour puer le fennec toute la journée, pas la peine. Il faudrait une douche au travail, mais pas prévue.

      Quant à la Hollande, son profil est plat dans une grande partie, les routes sont prévues pour les vélos. En comparaison, le vélo pourrait fonctionner dans certains endroits en France, mais pas partout. Et surtout, il faudrait que les entreprises prennent en considération ce mode de déplacement et ce qu’il induit.

      1. sam player

        « Et surtout, il faudrait que les entreprises prennent en considération ce mode de déplacement et ce qu’il induit »

        Vite une loi 😀
        P’tain on n’a pas le cul sorti des ronces…

              1. sam player

                Pheldge
                C’est la forme impersonnelle qui est utilisé ici par le commentateur et ça renvoie à une action collective : « il faudrait que les entreprises… » donc une décision prise par qqun d’autre que chaque entreprise individuellement.
                Devine !

                Ce qui est n’est guère différent de (mais y a du progrès) :
                – ça serait bien si mon entreprise faisait ceci ou cela
                – t’as demandé ?
                – non [ndlr: MDR]
                – t’attends quoi ?
                – devine !

                1. Pheldge

                  sam, on dirait que tu as oublié de prendre tes gouttes ce soir … j’abondais à la réponse de durru, alors pourquoi est-ce que tu me tombes dessus à bras raccourcis ? par habitude ? par facilité ?

                  1. sam player

                    Pheldge, rien à voir avec une attaque personnelle, la demande initiale du commentateur était sur LES entreprises, et a dévié sur UNE entreprise.
                    Je m’étonne simplement que vous ne vous rendiez pas compte de cette manipulation qui rend effectivement mon commentaire nul et non avenu, c’est ce que je tentais de t’expliquer avant que tu te braques

                    1. Pierre 82

                      Mais enfin, sam, qu’est-ce que tu racontes? Bien sûr que si, les attaques sont ad nominem, et on adore personnaliser le débat, ici.

                    2. sam player

                      D’ailleur, à ta décharge, j’ai bien noté que tu n’as pas utilisé la forme impersonnelle dans cette négociation entre l’entreprise et ses salariés, ce qui est complètement différent du « il faudrait… » qui nous renvoie toujours à une autorité mal définie mais supérieure aux parties en cause, et à coup sûr LA LOI nom de dieu

                    3. Pheldge

                      Pierre oui, on adore les attaques ad nominem, surtout quand c’est qu’elles visent des certains, qui roulent soient en TGV soit en Doblo 😉

      2. Yanka

        « …si c’est pour puer le fennec toute la journée, pas la peine. »

        Si tout le monde va au travail à vélo, le problème du fennec est réglé, car tout le monde va dégager ce fumet délicat, sauf le concierge s’il dort sur place. Quand tout le monde pue, plus personne ne pue !

      3. Oreliane

        Cela existe déjà :
        https:/ /www.tandemcompany.fr/blog/les-aides-financires-pour-inciter-la-mobilit-douce
        https:/ /www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14046

        Pour les employés, il s’agit de la prise en charge facultative par leur employeur de tout ou partie des frais de transports personnels entre le domicile et le lieu de travail (frais de carburant, frais engagés pour l’alimentation de véhicules électriques, hybrides rechargeables ou hydrogène) jusqu’à 800 € par an (au lieu de 600 € par an). Cette prise en charge, pour les années 2022 et 2023, bénéficiera à l’ensemble des salariés et non plus aux seuls salariés utilisant leur véhicule pour se rendre sur leur lieu de travail.

        Les moyens de transports concernés sont :

        les vélos et vélos à assistance électrique (personnel et en location) ;
        la voiture dans le cadre d’un covoiturage (en tant que conducteur ou passager) ;
        les engins de déplacement personnels, cyclomoteurs et motocyclettes en location ou en libre-service (comme les scooters et trottinettes électriques en « free floating ») ;
        les engins de déplacement personnel motorisés des particuliers (trottinettes, monoroues, gyropodes, skateboard, hoverboard…) ;
        l’autopartage avec des véhicules électriques, hybrides rechargeables ou hydrogènes ;
        les transports en commun en dehors des frais d’abonnement.
        Le forfait est exonéré d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales dans la limite de :

        700 € par personne et par an pour les années 2022 et 2023 (dont 400 € au maximum de frais de carburant) ;
        800 € en cas de cumul du forfait mobilités durables et de la prise en charge par l’employeur de l’abonnement de transport en commun.

          1. Oreliane

            Juste pour rire, alors que je venais à pied, boulot à 8mn de mon domicile, ben je vais venir en voiture, ceci me permettra de bénéficier de la prime…
            Je rectifie, à pied, à cheval, à montgolfière, tout le monde peut bénéficier de la prime. C’est pas cher, c’est l’Etat qui paie, han comme dit panier nulle à chier !

            1. Pierre 82

              Le problème n’est pas là: la plupart des gens qui le peuvent prendront les transports en commun s’ils en ont la possibilité, et uniquement si c’est soit moins cher, soit plus rapides.
              Pareil pour le covoiturage ou ceux qui viennent à vélo par choix personnel (ou à pied, mais ça devient rare d’habiter à une distance raisonnable de son boulot).
              Des « aides », ça ne sert à rien et ça n’incite personne à le faire.
              Bref, ceux qui viennent en bagnole n’ont souvent pas d’autres choix pratique. Et bien sûr, si on le fait parce qu’on a la possibilité de le faire, et qu’on distribue du pognon en plus, il n’y a pas de raison de ne pas le prendre… Faut pas être stupide non plus !

              1. Pierre 82

                De plus, il faut vraiment avoir un pète au casque pour s’imaginer que des gars vont acheter une bagnole électrique pour pouvoir bénéficier d’une exonération fiscale de 800 balles par an.
                L’ENA, ça fait des dégâts cérébraux irréversibles.

    5. Pythagore

      Les routes à Berlin sont au minimum 5 fois plus large qu’à Paris, les trottoirs entre 5 et 25 fois (certains trottoirs à Paris, faut passer de travers tellement ils sont larges), les batiments sont très espacés. La configuration initiale de la ville a suffisemment d’espaces pour puvoir tirer des pistes cyclables sur les trottoirs ou sur la route. Ce n’est aussi facile à Paris AMHA.

        1. Higgins

          C’est vrai que la ville a légèrement morflé en avril 45 (et même avant) et en plus, sa configuration géographique n’a pas grand chose à voir avec Paris. Pour ceux qui l’ignorent, le plateau vélizien (sud-ouest de Paris au-dessus d’Issy-les-Moulineaux surplombe la capitale de 150 mètres et le dénivelé (au niveau de la N118) ne dépasse pas 2 km. C’est plus simple à l’est quoique Pantin domine bien la ville.

        2. Grosminet

          J’allais le dire. Ils pourraient au moins dire merci, ces cons de schpountzs. Grâce à ça, ils ont de belles villes toutes neuves, modernes et fonctionnelles.

    6. Jacques Huse de Royaumont

      Je connais Berlin pour y avoir vécu quelques mois. C’est vrai que les pistes cyclables y sont omniprésentes. Il faut dire qu’en 45, il ont presque pu partir d’une feuille blanche pour l’urbanisme, ce que les vieux centre-ville français ne permettent pas.

      Perso, je ne vais pas à la Défense en vélo, passer par certains carrefours peut se révéler un chouia dangereux.

      1. Pythagore

        Je pense que c’est plutôt du fait des prussiens qui ont vu large plutôt que de la guerre, car même si les destructions ont été importantes, il y a malgré tout dans chaque rue des bâtiments qui ont survécu. A la Berlinische Galerie, ils avaient montré lors d’une expo une vue aérienne d’après-guerre, à vue d’oeil, au moins 50% du territoire était vierge/écrasé.
        Paris est une ville moyenâgeuse dans laquelle le Baron Haussmann a fait des coupes claires, je ne crois pas que ce soit le cas de Berlin.

    7. Pierre 82

      La raison et simple et tient en un mot: subsidiarité, ou plutôt absence totale de subsidiarité.
      Créer des pistes cyclables est l’affaire des communes, et pas du département, de la région et encore moins de l’état. C’est même plutôt une affaire de quartiers (je dis ça pour Paris où on est dans l’archétype de ce qu’il ne faut pas faire.
      Si un maire veut créer une piste ou une vois cyclable, il doit en faire la demande, non seulement à son conseil municipal (ce qui est normal, et devrait être le seul à donner son avis), puis il doit satisfaire à des normes aussi épouvantables que grotesques, et ce qui au départ pourrait souvent être un simple marquage au sol en attendant mieux, devient une machine à gaz qui coûtera la peau des fesses. Du coup, il doit demander l’autorisation à au moins 5 ou 6 instances, qui, chacune, mettra son grain de sel, et ensuite, devra « trouver des financements », c’est-à-dire faire la danse du ventre devant les présidents d’agglo, de communautés de communes, du conseil départemental, régional, national et parfois européen pour réussir à trouver le pognon.
      Voilà le problème numéro un de la France: l’absence totale de subsidiarité. Donc forcément, on est à la ramasse au niveau pistes cyclables.
      Ensuite, on ne peut pas créer un réseau en deux ans, surtout si on change de plan tous les 6 mois. En Hollande (pays hautement cyclable par sa géographie), ils ont laissé les choses se faire localement, et le résultat est visible. En plus, ils y travaillent depuis l’invention de la bicyclette, puisque ce mode de transport convient parfaitement à leur géographie et à leur tempérament.
      Ajoutez à cela qu’à certains endroits (par exemple villes au relief très accidenté, ou bien où il y a peu de demande), l’utilité de pistes cyclables n’est pas vraiment démontrée. Les seules personnes capables d’en juger sont les gens qui y vivent, et pas des crânes d’œuf de Paris.
      Le cyclisme utilitaire (i.e. pas sportif) n’est pas très développé en France (pas plus qu’en Espagne par exemple) pour des raisons que je ne connais pas (et que je ne commente même pas: c’est comme ça, et ce n’est ni un bien ni un mal), mais nos constructivistes se sont foutus dans le crâne qu’en construisant des pistes cyclables, ils transformeraient les Français en Hollandais.

      1. Mitch

        100% d’accord avec ce que tu écris Pierre

        Juste un petit truc. Je ne pense pas que le but soit de changer les Francais en Hollandais. Je pense que les gens sont globalement pragmatiques (sur ce sujet au moins) et font leur petit calcul gain/risques/couts/temps/contraintes/autres. A l’issue de ce calcul le problème souvent le vélo est disqualifié.

        Pour la topologie des villes et le temps à mon avis ce ne sont pas les principales raisons (un VAE ça grimpe aux arbres et il ne pleut pas tous les jours).

        Pour faire du vélo à Paris à certains endroits, il faut s’appeler Mad Max on est d’accord.

        En Italie, dans certaines villes (ok pas Rome ni Naples) le vélo est omnipresent et pourtant les Italiens ne sont pas vraiment des Hollandais.

        1. Aristarkke

          En Italie, dans certaines villes (ok pas Rome ni Naples)
          Le vélo doit encore être très présent dans la plaine du Pô, aussi plate que la Beauce…

          1. Mitch

            Ari, avec un VAE la topologie du terrain n’a plus aucune importance. je me fais des montées dans les sentiers de chèvre avec des marches de 60 cm sans poser un pied au sol, alors 5% de pente sur du bitume …

            Juste en exemple. Les mecs sont en plus des newbies. avec un peu de pratique ça passe à l’aise:

            youtube.com/watch?v=JPt8D5pPhCE

      2. Reddef

        Je crois que seul une partie de politique et de citoyens se concertent ils sont maires, maires adjoints et les dents qui rayent le parquet ils sont bien souvent responsables directeurs , ils ont des postes bien payés ( monsieur et madame) ils ne vous parle que pour vendre la soupe sinon vous n’ exister plus.

  20. Francis Kuntz

    Le vélo c’est formidable en Europe mais 1/ les pays d’europe du Nord sont plats 2/ les populations de ces pays préfèrent habiter la campagne ou les grandes banlieues résidentielles où il est facile de construire des pistes cyclables larges et sécurisées, là où le français préfèrent les centre-villes aux ruelles étroites

    1. Pierre 82

      « là où le français préfèrent les centre-villes aux ruelles étroites ».
      J’écrirais plutôt « préféraient ».
      Les classes moyennes et supérieures ne veulent plus habiter là-dedans. Du coup, la vie s’est considérablement dégradée dans beaucoup de villes de moyenne importance. Je ne dois pas faire un dessin pur expliquer qui hantent ces lieux.
      Du coup, on a perdu sur tous les tableaux. Des quartiers résidentiels sans âme, et un centre-ville inhabitable.

    2. Yanka

      Un des problèmes de nos sociétés, c’et aussi la standardisation, d’abord des objets, ensuite de tout le reste, y compris les opinions. Un type qqpart imagine un truc pour sa ville et il s’avère que ça marche et que c’était une bonne idée. La (grosse) Kommission européenne arrive et décrète que cela se fera partout désormais sous deux ans. C’est ainsi qu’on se retrouve confronté aux problèmes topographiques évoqués plus haut : une ville reconstruite après la guerre ne reproduit bien sûr pas le schéma des villes médiévales construites par strates successives et frileusement blotties, où les rues étaient la plupart du temps des venelles, où les trottoirs étaient pour une personne et les rues pour qu’une charrette puisse passer, avec les inévitables ruisseaux (caniveaux) latéraux où s’écoulaient… tout ce qu’une ville charrie de détritus animaux et humains, là où il n’y avait pas d’égouts, c-à-d à peu près partout. Les centres historiques des villes anciennes ne se prêtent pas aux délires boboverts !

      1. Higgins

        Beaucoup de villes françaises qui ont été reconstruites après la guerre l’ont été en tenant compte de certains courants architecturaux très à la mode depuis le début du XXème siècle. L’exemple typique est le Havre avec le plan d’Auguste Perret. Mis à part celles-ci, les villes françaises sont le fruit de leur passé et parfois le tracé de la ville remonte aux romains. Il y a bien eu des velléités d’aménagement à l’égal du Paris d’Hausmann mais les effets restent limités parce que la géographie dicte ses conditions et qu’il est difficile de raser une colline ou de colmater un thalweg. Je crois que c’est Fernand Baudrel qui a étudié ça de près. C’est déjà difficile d’y faire circuler des voitures alors aménager des pistes cyclables pour faire plaisir à des escrolos relève le plus souvent de la gageure.

        1. durru

          Faut bien comprendre la démarche…
          La voiture c’est le MAL et il faut la combattre par tous les moyens. Et le plus simple, c’est de lui interdire l’accès.
          De plus en plus de quartiers, dans les villes où les escrolos sont associés au pouvoir (c’est à dire presque toutes les grandes villes), sont isolés du monde extérieur. Les principales voies d’accès, qui servaient aussi de routes alternatives en cas de trafic trop important sur les axes majeurs, sont purement et simplement interdites à la circulation des voitures.
          Du coup, le débat n’est plus de faire cohabiter voitures et vélos (pratiquement impossible), mais vélos et piétons (et trotinettes et autres engins à motorisation « douce »). Je vous laisse deviner l’évolution de l’accidentologie…

          1. Pierre 82

            Et je vous laisse deviner également l’évolution de la ruine à venir de l’envie qu’ont les populations à demeurer dans ces villes devenues invivables.

  21. kekoresin

    Alors que la fin du monde de l’abondance pour les gueux pointe le bout de son zob jaune et bleu à p’tits pois, nos champions montés sur roulements à billes discutent de la faisabilité d’adapter des sacoches sur du VTT urbain.

    Les médias, pas en reste, alternent les missiles cheminée avec les frasques de Poil-de-Calotte et son comparse Jean-cul Lemanchon. Et puis ça discutaille des jours sur les sorties extra véhiculaires de Sardine qui n’a pas attendu Bêbête Boborne pour se greffer un vélo arc-en-ciel dans le crâne, la taille de la cervelle laissant assez de place pour cet exploit.

    J’éteins la TV et je débranche l’ordi pour une petite rincette de cave, là où tout n’est qu’horde et bourrés, robustes napalm et soluté, pour enfin me libérer des turpitudes de cette petite planète ronde où tout le monde s’encule dans tous les coins. Pas de bol, mes comparses, chasseurs à leurs heures, étaient en émoi: le Macron Circus a décrété zéro alcool pour les panpanlapin. Du coup ça chauffait sous terre entre les gars de la Marine et les suceurs de bites élyséennes. Je leur ai dit de se calmer, qu’un plan vélo était sur le gril et que le préfet allait installer des éoliennes pas loin. Comme ça ils pourraient se rendre sans nécessité de permis ramasser le gibier au pied des hachoirs. Ca ne les a pas calmé, ils m’ont renvoyé à la surface les salauds!

    1. Mitch

      Excellent 🙂

      Autrement j’ai réussi à faire une photo du poudré et son équipe qui se rendait au conseil des sinistres

      pinterest.es/pin/12877548905829215/

      Il y était toutes-et-tous

        1. Aristarkke

          Résumé d’un guignol intervenant à la TV pour garantir que les recharges électriques des voitures concernées ne seront en aucun cas interdites. Il leur sera juste demandé d’attendre citoyennement et solidairement que la recharge soit possible techniquement parce qu’il n’y en aurait pas pour tout le monde en même temps…
          Encore un coup heureusement paré des complotistes !

  22. Reddef

    Comme je suis pas riche , je suis radin pour mes déplacements donc le vélo me va bien après j’ en suis pas esclave. Par contres rien n’ est réellement fait pour ce déplacer à vélo sauf dans les villes avec une forte majorité de csp+ écolo etc une bande cretins qui vivent en circuit fermé et auquel personne n’ ose dire leur vérité d’ ailleurs ils s’ en moque ils on le pouvoir économique et politique.

  23. RaphBG

    Qu’est-ce que j’étais bien sur mon vélo pour aller bosser dans le centre de Paris. 10km le matin, 10 le soir, tranquille, sans personne pour m’emmerder, je me sentais libre. Enfin si, y’a toujours quelques bagnolards-racailles pour vous rappeler à quel point l’humain peut être con. Mais dès les premières planifications vélocipédistes, j’ai compris qu’il y avait pire : les autres (à vélo). Les autres casqués s’arrêtant scrupuleusement aux feus rouges dans les rues désertes. Les autres qui, plus récemment, malgré leur masque chirurgical, laissent transparaitre leur haine envers toute forme de déviance anticonformiste.
    Bref, je sais pourquoi je pédale : ce n’est ni une question écologique ou économique, c’est tout simplement le meilleur moyen que j’ai trouvé pour me sentir libre.

    1. Grosminet

      « tranquille, sans personne pour m’emmerder, je me sentais libre. Enfin si, y’a toujours quelques bagnolards-racailles pour vous rappeler à quel point l’humain peut être con »
      Oui, libre, libre de ne pas s’arrêter au feu rouge et de ne pas porter de casque.
      Libre comme ce pauvre hère qui, ayant 2,18 g d’alcool dans le sang, a décidé un soir d’automne de traverser la nationale de nuit, sous la pluie, au moment où je passais. Certes, j’aurais été en vélo, il vivrait sans doute encore. Et bah vous savez quoi ? ça m’a jamais empêché de dormir. Soyez libres, mais assumez le. Cela dit, à cause de son besoin de liberté, j’ai été emmerdé pendant un ans et demi à devoir aller au parquet ou chez les flics.

        1. Grosminet

          Là, c’est au moins du tera-mouarf. Vous avez même pas idée comment que je suis pété de rire. Pensez à venir nous visiter plus souvent.

      1. RaphBG

        « Oui, libre, libre de ne pas s’arrêter au feu rouge et de ne pas porter de casque. »

        Quand j’essuie de tels revers, j’entends : « Oui, libre, libre de ne pas se faire vacciner et de contaminer les autres. »

    2. Higgins

      J’ai fait beaucoup de vélo lorsque j’étais plus jeune. J’adorai ça et, sur les petites routes de campagne que je pratiquais, j’avais l’inconcevable et inacceptable sensation de le sentir libre. Évidemment, pas de casque et pas de gilet fluorescent mais, si j’aimais les descentes très rapides, je crois avoir gardé toujours la petite once d’intelligence et de bon sens qui me permettait d’éviter l’accident. Entre autres, il ne me serait jamais venu à l’esprit de brûler un stop ou un feu rouge ni de prendre un sens interdit. Les fondamentaux régissant la vie en société étaient bien enseignés et mêle s’il y avait quelques automobilistes indélicats, le cycliste était globalement bien respecté. Actuellement, ce que je vois des crétins à deux roues est à désespérer de l’espèce humaine. Les règles, c’est pour les autres.

      Pourtant, la majorité porte le casque réglementaire et le fameux gilets. Lorsque je travaillais à Paris, je pouvais voir au quotidien les dégâts. Je traversais tous les matins une partie du bois de Meudon. Des connards y circulaient, y circulent encore, le matin et le soir quand il fait nuit, sans aucune signalisation hormis une petite loubarde anémique. Le boulevard des Invalides est large et très fréquenté. Il y a des contre-allées. La majorité des imbéciles à deux roues utilisent… le boulevard. Salaire de la peur pour eux et les véhicules. Il faut dire qu’avec le blanc-seing octroyé par Hidaldingue et sa bande, pourquoi en serait-il autrement. Apprécions d’ailleurs à leur juste valeur les stupidités socialistes, encore eux, dans ce domaine dont la quintessence est, pour moi, le droit d’emprunter les sens uniques en sens inverse.

      J’avoue éprouver du plaisir à forcer un de ces cons à s’arrêter lorsque je passe. Dernière chose, n’oublions pas qu’en cas d’accident avec un vélo, M. Badinter a fait voté en 1985 un texte qui montre une fois que l’enfer est peuplé de bonnes intentions :
      https://fiches-droit.com/loi-badinter

      1. Aristarkke

        dont la quintessence est, pour moi, le droit d’emprunter les sens uniques en sens inverse.
        Initialement, ça n’était réservé que sous la contrainte d’une voirie disponible suffisamment large, d’un marquage au sol adéquats ainsi que de panneaux spécifiques.
        Mais ça, c’était avant et l’indiscipline des vélotafeurs est devenu incommensurable.
        Conséquence, les accidents ont crû en nombre et en gravité, jusqu’à être mortels…

      2. Theo31

        – J’espère que vous mettez votre casque sur le vélo.

        – Bien sûr, celui pour écouter de la musique.

        😀

        Un collègue faisait de même au centre-ville. il a pris un manche.

        1. Pierre 82

          Mode Yanka on:
          Je trouve souvent ahurissant de voir ce nombre de gens qui courent, roulent à vélo ou même se contentent de se balader, avec un casque vissé sur les oreilles, comme si la vie extérieure n’existait pas pour eux. J’ai parfois l’impression de vivre dans un monde d’autistes, de gens qui sont là sans être là. Qui n’ont pas l’envie d’être là et vous le font savoir. Des zombies.
          Mode Yanka off

          (cette remarque doit être vue comme une protection contre les diatribes prévisibles de sam, et non pas pour engager une polémique avec notre excellent camarade Yanka)

          1. Pheldge

            Pierre, pour faire vrai, il manque l’indispensable jugement de valeur, par exemple « tous ces gros beaufs de cadres sup, sur leurs vélos électriques à 4000 € » ou encore « ces parvenus hyper connectés, aux goûts de chiotte, entre leur Iphone, leur Apple watch, qui rentrent leur trottinette électrique dans le coffre de leur SUV de merde ».
            Le jugement péremptoire, est un marqueur du style yankien 😉

            1. Yanka

              « Le jugement péremptoire, est un marqueur du style yankien »

              C’est complètement faux. Vous me croyez aigri, alors que je rigole sans cesse. Je me fous de ce que font les gens et je me borne à constater des ridicules, de préférence chez les snobs, qui passent leur temps à parler de leur réussite et à en exhiber les preuves. Pour eux, réussir, c’est posséder quelque chose qui fasse envie ; moi, je vous dis que j’en ai à foutre des bidules et des trophées sociaux. À deux reprises dans ma vie, j’ai tout liquidé. Je m’étonne quand même que vous ne compreniez pas un truc aussi basique que la relativité des valeurs. Non, un pauvre n’est pas forcément un type rempli de haine qui rêve de piquer son fric au riche. Il en existe, oui, chez les doublement pauvres : en moyens et d’esprit. Du reste, je ne suis pas pauvre. Je suis sobre par goût bien plus que par nécessité. Par contre, intellectuellement, je suis avide. J’aime apprendre, mais pas du tout pour étaler ma science. J’ai publié des textes : j’ai la citation très rare, en dépit d’une dizaine de cahiers remplis de citations extraites de mes lectures.

              Le goût, c’est l’art du discernement. Il suppose une culture. Les goûts, ce sont des appétences pour telle ou telle chose : le foot, les blondes à gros seins, les pizzas, etc. Quand la moitié de l’humanité achète les mêmes trucs moisis ou regardent les mêmes programmes à la télé ou au cinéma, on parle de goûts communs ou vulgaires (au sens du « vulgum pecus », c-à-d le commun des mortels, l’homme de la rue, le quidam, par définition peu cultivé, n’ayant pas forcément besoin de nourritures intellectuelles ou spirituelles). Avoir des goûts communs n’est en aucun cas méprisable. C’est seulement dommage. Ce que je trouve méprisable, c’est l’exhibitionnisme des snobs, leur façon de dire : « Voyez, moi j’ai ceci, ou ça ; ça m’a coûté autant ; c’est cher, en effet, mais j’ai les moyens.. », etc. En ce qui concerne mon humble personne, s’il serait prétentieux de ma part de prétendre avoir du goût (bien qu’on me le dise volontiers dans certains domaines), j’ai des goûts qui ne sont pas ceux du commun et j’ai l’art, sans le faire exprès, d’aimer toujours ce qui ne va pas de soi. C’est ainsi depuis l’enfance, et la raison en est sans doute d’être né dans une famille (populaire) et d’avoir été élevé dans une autre (bourgeoise, aisée, mais pas fortunée, et d’origine modeste). Je vois en toute chose les différences avant de voir les similitudes, et c’est la différence qui m’attire, l’écart et non la norme. Je suis par exemple connu pour mes goûts musicaux éclectiques. Je suis le bonhomme qui va toujours explorer un filon et découvrir autant un obscur groupe punk hongrois ou une chanteuse serbe de musique sacrée qu’un auteur slovène à peine traduit ou, comme depuis quelques années, le cinéma lituanien « underground » de l’ère soviétique. Je ne fais pas ça pour me distinguer, mais parce que je suis ainsi et plutôt enthousiaste à faire découvrir ce que j’ai moi-même découvert et qui me semble digne d’intérêt, car je suis à ma manière un passeur. J’envie néanmoins ceux qui maîtrisent un instrument de musique, ou du moins je les admire. Quand on admire le talent d’autrui, on ne hait pas la personne qui possède ce talent, bien au contraire. Je trouve assez curieux que vous jugiez toutes opinions sur le mode jalousie/envie ; si je préfère le jaune au bleu (couleurs de l’actualité), ça ne veut pas dire que je hais le bleu. C’est juste que les couleurs chaudes ont plus d’attraits pour moi. Ce n’est pas une théorie issue d’un cerveau malade.

              Mes opinions vous déplaisent et ma foi, tant pis. Je n’ai pas d’opinions pour plaire à Jacques ou Benoît. Mais vos jugements systématiquement erronés sur ma personne me navrent plus qu’autre chose, car vous passez pour un imbécile. Au lieu de vous dire : « Curieux bonhomme ! » et de laisser pisser le mérinos, vous avez déjà votre petit jugement de cour d’assises : « Un aigri, un envieux ; il n’aime que ce qu’il n’a pas et que les autres ont, qu’ils ont pu se payer grâce à leur labeur intense. » Encore une fois, vos opinions sur moi ne me font ni chaud ni froid, mais elles me navrent parce que vous passez pour un imbécile obstiné, et que j’avais un temps une meilleure opinion de votre personne, du moins de son émanation à travers vos commentaires ici, car je me garderais bien de vous juger humainement sur la foi de quelques commentaires, sans connaître au moins votre visage (je suis le seul ici à arborer ma tronche réelle en avatar).

              Ce qui me navre surtout, c’est qu’on appelle « jugements » des opinions. Le jugement est quelque chose de réfléchi, d’arrêté et de définitif. L’opinion est moins constante, elle est badine et n’exprime jamais qu’une humeur H à un moment M (ce moment pouvant durer). Des opinions peuvent s’infléchir en jugements, puis en principes ; et ces jugements peuvent être péremptoires, mais pas forcément non plus ; et parmi les principes, la plupart sont de simples bornes posées le long des frontières morales ou intellectuelles d’un individu ; ils ne sont pas obligatoirement stricts et d’airain. Ça fait que vous passez pour un type infichu, par exemple, de distinguer entre un racisme idéologique et un racisme d’humeur, d’exaspération. Si votre voisin noir tond sa pelouse (autour de sa piscine Ikea acquise avec un rabais de 35%) un dimanche matin à 7 h et que vous marmonnez : « Ce fichu Nègre qui tond sa pelouse aux aurores ! » n’induit pas que vous soyez partisan d’une solution finale concernant les Nègres, suite à telle théorie raciale tirée de Gobineau ou qui sais-je d’autres et que vous rêvez de voir un nouvel Hitler mettre en pratique. Vous avez juste pris, dans l’exaspération, une caractéristique visible de votre voisin pour en marmonner de laides à son encontre et ça n’ira pas plus loin ; d’ailleurs, il est probable que vous ayez une relation courtoise avec lui et que lui-même, de son côté, en marmonne de bien hideuses quand votre roquet de 8 cm de haut et 350 g aboie tout tremblotant comme un damné une heure durant pour avoir aperçu un chat, un écureuil, une pie. Nous sommes des êtres sous pression munis de soupapes qu’on appelle opinions.

                1. kekoresin

                  A Grominet l’écraseur de sportifs alcoolos: le secret réside dans la capacité à commencer par la fin. Je peux ainsi me vanter d’être parvenu à « ce fichu nègre ».

                  Je peux alors commenter sur la dite fin. Déjà on aperçoit le nègre-qui-tond uniquement à l’aurore car invisible jusque là, le bougre ne souriait pas et était doté d’une tondeuse à batterie. De plus je n’aime ni les roquets, ni les suédois d’Ikea, ni les piscines pour pauvres, ni les nègres à tondeuse.

                  Ma solution est de foutre tout ce petit monde dans la piskåïkrög, compresser le tout et direction Stockholm!

    1. Mildred

      Et puis il n’est pas inutile de rappeler que les Suisses aussi – et malgré leur réputation – sont capables quelquefois de faire de l’humour !

  24. Dom17

    Petit rappel:
    « Vous ne posséderez rien et vous serez heureux »
    Ils essaient d’abord la persuasion, le nudge suivra.
    Forum économique mondial : Renoncer à posséder une voiture pour faire du rêve électrique une réalité
    https://valiantnews.com/2022/07/world-economic-forum-give-up-car-ownership-to-make-electric-dream-reality/

    Le WEF demande aux gouvernements d’interdire la possession de voitures privées dès que possible
    https://report24.news/schwabs-wef-instruiert-regierungen-privaten-autobesitz-schnellstmoeglich-zu-verbieten/

    Immobiliser les gueux les empêchera d’aller manifester…

    1. Yanka

      « Immobiliser les gueux les empêchera d’aller manifester… »

      Le reproche que font beaucoup aux gueux, c’est d’aller manifester à Paris au lieu de le faire chez eux, comme le font chaque soir les Allemands, partout, pour le moment pacifiquement (Silvano Trotta en diffuse des images tous les jours).

    1. breizh

      vu la hausse des tarifs d’électricité, la compensation à EDF va être plus chère que de relancer la centrale… ?

      Seuls les cons ne savent pas changer d’avis.

      1. Pierre 82

        Je n’ai pas bien suivi: il me semblait qu’en fait, même si ils changeaient d’avis, il ne serait plus possible de redémarrer cette centrale sans y injecter des sommes colossales et rédhibitoires.
        Donc que c’est trop tard.

          1. Pheldge

            oui, sauf que ça serait reconnaître une erreur, et ça, faut pas rêver, et ensuite Fessenheim c’est un totem écolo … donc quand vous vous gèlerez les glaouis cet hiver, vous saurez pourquoi cette solution ne sera jamais envisagée.

          2. Aristarkke

            Comme vous le pensez bien, les éoliennes ne sont pas une solution pour assurer une part importante de l’alimentation électrique. Remontant cet après-midi de l’Isère à destination de l’IdF, j’ai pu constater que les troupeaux d’éoliennes qui garnissent abondamment les crêtes du Morvan (celles visibles de l’A6) ne produisaient rien, étant stoppées sauf de ci de là, une en rotation lente, pompant sur le réseau pour éviter le marquage des paliers et roulements par suite d’immobilisation trop longue…
            Les manches à air bordant l’autoroute, pendouillant lamentablement à la verticale…
            Nous ne serons pas sauvés, les anticyclones hivernaux étant dégarnis de vents…

    1. Pheldge

      il me semble que c’est la première responsable de la commission qui s’exprime de cette façon … On sent que ça se crispe, et pas qu’en europe, chez l’oncle sam, on a sorti les arguments Godwin :

    2. Grosminet

      J’hallucine ! Comment qu’elle se sent plus pisser la grognasse ! Au risque de me répéter, il faudra un de ces 4 dynamiter ce « machin » (aurait dit un certain) qui s’appelle l’UE, et qui n’aurait dû rester qu’une zone de libre échange et de libre circulation.

      1. Pheldge

        en attendant, tu peux toujours planter des épingles* dans une poupée à l’effigie de Giscard, grand artisan du dit machin, en espérant qu’il rôtisse plusieurs éternités en Enfer ! 😉

        * on connait tous ici un grand marabout, qui fait démarrer les motos russes, c’est dire son pouvoir …

  25. Rick Enbacker

    Stationnement payant des 2 roues motorisées à Paris :

    https:/ /www.causeur.fr/lettre-ouverte-dun-camarade-motard-au-soviet-de-paris-242949

      1. Theo31

        Rien de nouveau : les socialistes vouent une haine féroce aux pauvres sauf le jour des élections où ils consentent à leur lêcher le cul et la bite pour un bout de papier..

        1. Yanka

          Si un socialiste me lèche le cul, je n’ai plus besoin de papier. Voilà une économie intéressante à faire. Je vais me mettre en quête d’unE socialiste !

                1. Grosminet

                  Effectivement, c’est risqué. Les bijoux de famille sont géographiquement pas très éloignés. ça vous lèche le fion, et gniark, un moment d’inattention, et on se retrouve avec un déficit de roubignolles. Ou alors faut lui péter les dents d’abord. Principe de précaution, toussa…

                  1. Pheldge

                    prudence s’impose : désormais on dit un.e soce … d’ici à ce que la feuille de rose pratiquée, soit le prélude à une « introduction en due forme » …

                    Et si en plus un.e soce suce, méfiance voire danger !

      2. Aristarkke

        Il y a 3 ou 4 jours, le Figaro avait publié un article dont le début était du même tonneau que ci-dessus mais je n’avais pas trouvé moyen d’avoir accès total. C’est effectivement consternant et je remarque que la carotte des deux-roues électriques qui devait occasionner un stationnement gratos a disparu pour eux, étant cependant moins cher. Outre cela, je me demande quelle sera la durée de présence de la batterie dans la moto électrique avant de disparaitre…

      3. Aristarkke

        Et non seulement la place de parking souterrain à 140€ est crédible mais il n’y en a pas de disponibles à tous les coins de rue, loin s’en faut…

    1. Pheldge

      comme beaucoup ici, je n’ai plus de pitié pour les Parisiens, qui ont voté 2 fois Delanoê et 2 fois Hidalgo, malgré la surenchère de gabegies, brimades et délires …

      1. Aristarkke

        En devant subir le mode de scrutin indirect par arrondissement puis ensuite globalement, un peu à la façon du scrutin pour le Potus, je serais un peu nuancé pour les obligés d’obéir.
        Avantage un : il permet éventuellement d’être élu avec au total moins de voix favorables que le perdant mais rien à dire, c’est normal si c’est la gôche qui attrape la queue du Mickey comme l’écrirait Monseigneur.
        Avantage deux (disparu depuis l’année dernière, tellement c’était gros) : il permettait de devenir maire sans même avoir été élue conseillère municipale comme une certaine Annihildalgo lors de son premier essai…

        1. Pheldge

          Je vais également parler des « de droite » : la première fois, je veux bien qu’ils aient été surpris, Papet, mais pas 4 fois de suite. le système, ils le connaissent bien, puisqu’ils l’ont mis en place. Qu’ils n’aient pas fait une campagne agressive contre Hidalgo, surtout après le canular de Griveaux/ Buzyn laisse songeur.

  26. Reddef

    Y a pas que les socialistes, c’ est les progressistes ( qui d’ ailleurs sont plutôt régressifs vu que tout diminue l’ argent, le bonheur, le bien être, la sécurité, la liberté, la tolérance….) car si tu n’ est pas avec nous tu est contre nous. Les enfants ont pris le pouvoir et monsieur Platon nous avait prévenu, on ne peut pas être à la piscine et philosopher.

    1. durru

      Leur idéologie c’est le « progrès » social (la création de « l’homme nouveau ») et la régression économique.
      C’est plutôt les fous qui ont pris les clés de l’asile…

    2. Yanka

       » … on ne peut pas être à la piscine et philosopher »

      Ah mais si ! La véritable philosophie, pas celle des baratineurs en chambre, elle peut s’exercer partout. C’est ce que faisait Marc-Aurèle le soir, au bivouac. La pensée émane de la vie même et non de la pensée des autres enfermée dans des livres !

  27. Pheldge

    HS : pour ceux qui s’étonneraient du peu d’opposition des oppositions, voici un indice :
    lefigaro.fr/flash-actu/renaissance-demande-une-commission-d-enquete-sur-d-eventuels-financements-russes-de-partis-20220924
    sachant que pour LFI, il y a des affaires en cours …
    Bon, certains ici, tenteront d’arguer de l’indépendance de la justice.
    Un intéressant parallèle avec les poursuites lancées par le DA de NYC contre Trump, et famille, par une justice tout aussi indépendante, enfin, au service de la Loi. La différence me semble que le DA lui, aura à rendre des comptes un jour …

  28. Yanka

    Hier soir, il y avait des rumeurs comme quoi Xi avait été arrêté et jeté en prison, parce que 60% des vols ont été annulés en Chine et qu’un convoi militaire de 80 km était en route vers Pékin, images à l’appui. Il y avait un hachetague #chinacoup sur Touhitteur. Je ne crois pas que Xi ait des soucis de ce type, mais il se prépare qqchose en Chine en ce moment (un congrès du PC en octobre, déjà, pour commencer).

        1. Pierre 82

          J’ai vu ça également. J’attends voir. On est entré dans une telle période de manipulation que je n’accorde plus si facilement ma confiance dans la véracité ou non des nouvelles qui me parviennent. C’est vrai pour la guerre d’Ukraine, pour tout ce qui touche au covid. Il n’y a que sur les chemtrails que je crois tout, parce que ça, c’est vrai.

            1. Higgins

              Oui, c’est vrai. Il y a plusieurs centaines d’avions qui volent à travers le monde uniquement pour déverser des produits chimiques sur les terriens pour les stériliser ou les rendre idiots (sur ce point, vu le nombre d’abrutis qui se proclament socialistes, l’argument se tient). De quels terrains décollent-ils ? Comment sont-ils approvisionnés ? Qui entretient les avions ? A qui appartiennent-ils ? Qui paie les équipages et le personnel impliqué ? Quelles sont les firmes impliquées (L’IG Farben ?) ? Qui, mis à part les illuminatis, dirige cette gigantesque opération ? Difficile de répondre sous peine d’accident.
              Pour les traînées de condensation générées par les avions volant à haute altitude, c’est là* : https:/. /www.futura-sciences.com/sciences/dossiers/aeronautique-peur-avion-trouillards-1855/page/5/

              *à prendre avec circonspection, l’article est capable de vous faire penser que les chemtrails n’existent pas. Aussi invraisemblable qu’un Véreux qui ne mentirait pas.

              1. Yanka

                Il n’empêche que des techniques d’ensemencement des nuages par avion existent et sont utilisées pour faire pleuvoir, notamment. Il me semble que, récemment, l’Espagne avait reconnu en utiliser.

        2. Pierre 82

          Truc rigolo: tapez « Li Qiaoming » sur Google Actus, et vous vous retrouvez avec une page blanche. Ordinairement, quand il ne trouve rien sur une orthographe donnée, il présente des articles à l’orthographe approchant, souvent complètement à côté de la plaque.
          Ça fait partie de ce que je considère comme un signal faible (dans ce cas: très très faible) qu’il se soit effectivement passé quelque chose, puisque Google évite soigneusement tout sujet potentiellement sensible, attendant de recevoir des instructions.
          D’autant que sur d’autres site, on parle de cette rumeur en citant Li Qiaoming.

          1. durru

            Alors que les vaches suisses ne mettent pas de filtre et le premier résultat et celui-ci :
            https: //odishatv.in/news/international/who-is-li-qiaoming-the-rumoured-president-of-china–186307
            Le type a même sa page sur le wiki anglais.

              1. Pythagore

                Faire une recherche sur « qiaoming » si le lien ne marche pas. La page est tjs là.
                https:/ /odishatv.in/news/international/who-is-li-qiaoming-the-rumoured-president-of-china–186307

                1. Pierre 82

                  OK, ça arrive parfois. Le double tiret (double dash) devient parfois un seul tiret mais plus long en faisant un copier coller (j’en ignore la raison) donc pour pouvoir le lire, il faut supprimer le tirer long entre « china » et « 186307 » et le remplacer par deux tirets pour avoir accès à la page (j’avais erreur 404).
                  Et c’est sur cette page que j’ai vu la rumeur.
                  Si quelqu’un sait comment éviter ça à l’avenir, je suis preneur…

                  1. sam pplayer

                    C’est dû à la correction automatique. À l’origine la correction automatique, si elle existait, était intégrée dans chaque logiciel (WORD, EXCEL etc…) puis a été centralisée dans Windows. On peut supprimer la dernière occurrence de la correction automatique avec un CTRL Z
                    Sur iPhone, ce problème de doubles tirets transformés en un tiret unique c’est dans Réglages>Général>Clavier >Ponctuation intelligente mais c’est tout ou rien, pas moyen comme dans Windows de choisir ce qu’on veut ou pas.
                    Sur Android, il y a le même modus operandi

                    1. Pierre 82

                      C’est on iPhone qui a ajouté un deuxième p à « sam pplayer »?
                      Ça vaut bien la peine d’acheter des trucs de riches !!!

                    2. Pheldge

                      la spécialité d’Apple désormais c’est le racket : chaque nouvel avatar dispose d’une caméra encore plus HD, donc la moindre photo pèse plusieurs Mo, ne parlons pas des vidéos, du coup, faut acheter encore plus d’espace cloud, et les gogos en redemandent … alors, pourquoi s’emm3rder avec des trucs à la kon comme ce que décrit Pierre ?

                    3. Pheldge

                      on a oublié de chausser ses bésicles ? « les gogos en redemandent … » en ayant quelques exemplaires sous la main, je constate, rien d’autre. 😉

    1. Pierre 82

      En tous cas, il se passe des trucs en Chine pour lesquels je cherche les explications. Beaucoup d’hypothèses, en tous cas.
      – les confinements aberrants dans des grandes villes chinoises aurait pour objet de chasser les étrangers hors de Chine. C’est en train, d’ailleurs, de se produire
      – tout semble lié au congé du PCC du 16 octobre. L’enjeu pour Xi semble être de terminer comme dieu vivant, ou d’être déchu ignominieusement.
      Je me demande si Xi (hypothèse personnelle) n’est pas en train de faire comme l’avaient fait certains empereurs Ming: le Haijin, à savoir le repli de la Chine sur elle-même en interdisant le commerce avec l’extérieur.
      Quoi qu’il en soit, la plus grosse imbécilité qu’auront fait les européens depuis au moins la fin de la guerre, est de ne pas s’être méfié de Xi (qui me paraît un personnage hyper-dangereux) et d’avoir suscité une méfiance contre Poutine qui, par contre, était très désireux de diriger son pays vers l’occident, et l’UE en particulier. Il n’a d’ailleurs brisé ce tropisme que récemment, en cramant ses vaisseaux un certain 24 février 2022.

        1. Pierre 82

          Yanka, vous êtes un type incroyable dans les poncifs les plus éculés. J’imagine que vous en remettez une couche pour faire marrer, et que tout chez vous doit être pris au second degré.

          « Un Chinois qui sourit, on ne voit pas ça tous les jours ». Où avez-vous été péché une telle ânerie? Est-ce parce que votre blanchisseur (chinois, forcément chinois) vous tire systématiquement la gueule quand vous arrivez avec vos vêtements qui sentent le fennec?

          Je vous vouvoie car j’ignore si je peux te tutoyer.

      1. Higgins

        Les occidentaux peinent à comprendre que les chinois les méprisent profondément. C’est dans leur nature. Ils ne pardonnent pas ce qui s’est passé au XIXème siècle et les humiliations qui leur ont été infligées (mise à sac du palais d’été, concessions internationales, etc,…). Chaque concession qui leur est faite est pour eux un aveu de faiblesse qu’ils exploitent au mieux.

    1. Pheldge

      prochaine étape, la jurisprudence, et ses conséquence, les jurisprudences de la jurisprudence : un cambrioleur se blesse grièvement chez toi, en escaladant le mur, il tombe et s’estropie, tu es condamné pour défaut d’entretien à lui verser une rente à vie. Ou sinon : un violeur qui porte plainte contre sa victime, qui lui a refilé la syphilis, pareil, défaut d’entretien, la victime est condamnée … 😉

        1. Pheldge

          ah, non, pas de ça, la justice française est la même pour tous, par contre, tu ne veux pas nous contrarier le Major… par contre le juge a toute latitude pour interpréter la notion de responsabilité voire l’extrapoler jusqu’à l’absurde. Peu importe l’absurdité créée, du moment que le raisonnement juridique se tient.

          1. Higgins

            C’est le propre et le danger du raisonnement juridique. En mathématiques, un carré est toujours positif mais i2 est égal à -1. Attention donc aux textes de bases qui ne peuvent conduire qu’à des décisions imbéciles, c’est le cas de celle-ci, avec un raisonnement juridique imparable. Intéressons-nous à ceux qui ont voté les textes de base.

    2. Aristarkke

      Ça doit résulter d’un raisonnement de ce type : le locataire qui ne paie pas son loyer (juridiquement, ce n’est pas un squatter car il a un titre de droit d’occuper un logement) conserve tous ses droits de locataire dont celui de bénéficier de réparations… Cruel mais la Cour de Cass vérifie l’argumentation juridique menant à l’arrêt de cour d’appel sans revenir sur le fonds du litige. Ce qui n’est pas indiqué dans l’article : le garde-corps défectueux était-il classé privatif à charge du copropriétaire ou partie commune du SdC? Le locataire indélicat avait il bien prévenu le bailleur entourloupé que le garde-corps commençait à se déglinguer?

      1. Higgins

        Quand le droit tue le droit. La décision de la CC est une aberration malheureusement justifiée au plan juridique. La justice administrative suit dans ce mouvement comme en témoigne les décisions rendues (TA plus CA administrative) dans l’affaire de la statue de Saint-Michel aux Sables d’Olonne (https://maximetandonnet.wordpress.com/2022/09/21/sur-le-retrait-de-la-statue-de-saint-michel-aux-sables-dolonne-pour-figaro-vox-extraits/). On va voir ce qu’en dit le CE mais je suis inquiet.
        Une autre évolution tout aussi inquiétante dans l’absolu est la réaction politique face à une décision idiote du CE, encore une fois justifiée au plan juridique, celle concernant le contrôle technique des deux roues. Le CE a jugé illégale la prise de position de l’exécutif quant au report de ce contrôle. Visiblement, ce dernier s’est assis dessus : https://demarchesadministratives.fr/actualites/controle-technique-des-deux-roues-devez-vous-le-passer-avant-le-1er-octobre-ou-non. Je n’aime pas un pays où, parce que des textes crétins ont été votés par des crétins, le droit en arrive à se retourner contre ceux-la même qu’il est sensé protéger et où, au gré des circonstances, le politique fait visiblement ce qu’il veut. En matière de squat (merci à la députaillerie), on a également ça : https://www.capital.fr/immobilier/veolia-reclame-100000-euros-au-proprietaire-dun-logement-squatte-1446893. J’ai bien peur que le propriétaire en soit pour son argent aussi idiot cela puisse-t-il paraître. Veolia n’a pas fait fort sur ce coup.

          1. Higgins

            Si la loi dit que pour un franchissement de ligne continue, c’est trente ans de bagne, abstiens-toi de reconnaitre ta faute. La sanction ne pourra être que trente ans de bagne. C’est la loi même si c’est très con. Intéresse-toi aux abrutis qui ont voté le texte.

            1. Pheldge

              d’accord, mais en même temps, je ne pourrais m’empêcher en regardant je juge me condamner sans état d’âme, de penser au chauffeur de la loco du train vers Auschwitz … 😉

            2. durru

              Sauf que le même juge, pour le même franchissement, mais de la part d’un citoyen « victime de », va avoir une toute autre approche.
              Je suis suffisamment certain que dans le cas qui nous occupe il y avait suffisamment de textes de loi pour donner raison au propriétaire sans se contorsionner les neurones.

              Il y a, de fait, deux problèmes majeurs avec ce qu’on continue, je ne sais pas trop pourquoi, à appeler « justice » en France.
              D’abord, comme dans tout régime totalitaire qui se respecte, les lois sont tellement nombreuses et bien faites, que peu importe ce que le citoyen fait, il peut être présumé coupable. S’il tourne à gauche à cause de la loi x, s’il tourne à droite à cause de la loi y. Et s’il envisage de continuer tout droit, il y a la loi z qui prend le relai.

              Mais il y a aussi, en complément, un corps de métier qui, même s’il comporte encore des éléments intègres, est profondément phagocyté par l’idéologie et a pris le contrôle d’à peu près tous les leviers. Du coup, des décisions comme celle ci-dessus sont de plus en plus habituelles. Malgré un déni évident du bon sens. Mais ce déni est lui aussi une caractéristique incontournable d’un régime totalitaire.

              Dans sa dernière vidéo, C. Gave disait qu’il a sa petite valise préparée pour le moment où il sera envoyé au goulag. Et que ce moment s’approche. Il devrait pas s’inquiéter, il aura de la compagnie assez rapidement.

          1. Higgins

            Explication d’un ami avocat : « .. . Ce n’est pas un squatter mais un ex locataire occupant qui doit verser une indemnité d’occupation. La décision n’est que l’application du droit commun des contrats. La question pertinente est plus de savoir pourquoi il n’a pas été recouru à la force publique plus tôt pour l’expulser. C’est une question d’ignorance du droit de l’expulsion par le propriétaire ou d’effectivite d’une décision de Justice d’expulsion, plus que de règles de fond mauvaises. »
            La décision est stupide mais juridiquement logique. Le problème est bien dans l’inaction de la puissance publique. Là est le véritable scandale.

              1. Pheldge

                la logique juridique ? tiens, ça me rappelle mon avis sur cette autre logique, dite féminine : « la logique féminine, c’est d’abord et avant tout, féminin. Ca donne souvent des résultats inattendus, parfois, intéressants … »

            1. Pheldge

              « le droit commun des contrats », oui, mais le non paiement des loyers, qui plus est validé par une procédure, devrait mettre un terme à ce contrat, et dispenser notamment le propriétaire de ses obligations … le juge aurait pu explorer cette option.

              1. Mitch

                D’après l’article le gars ne paye plus depuis 2 ans. Il y a un an une décision de justice a été rendu et a ordonné l’expulsion du locataire. Rien ne s’est passé depuis. Pas grave hein, ce ne sont rien que les intérêts d’un particulier.

                Le locataire n’aurait donc pas du être là et, donc, ne serait pas tombé. L’état/la justice applique la loi sans discernement pour un pauvre particulier mais par contre ne s’applique pas le même régime. Je ne sais pas qui est responsable de la non application de la décision d’expulsion: Justice qui a trainé et/ou enterré l’affaire? FdO? autres? mais à mon avis c’est là qu’il faut chercher.

                Comme je doute que le système s’auto condamne, le mieux est de faire porter la chapeau au proprio (qui en plus doit être un salaud de riche et un nantis exploiteur).

                Concernant le squatter, le mec est quand même une belle ordure. Non content de ne pas payer, il est allé porté plainte contre le proprio pour encore gratter quelque chose et pour qu’il entretienne (avec des revenues dont il est privé) le bien que le parasite occupe illégalement. C’est fort !

                Je regrette juste que ce parasite ne se soit pas éclaté la tronche en tombant (quoique finalement ça aurait sans doute envoyer le proprio en prison).

                Ca me fait penser qu’il faut que je balise bien le chemin dans le jardin et jusqu’à ma chambre dès fois qu’un voleur se torde une cheville dans le jardin ou dans l’escalier je risquerais d’être emmerdé.

                Mais quel pays de cinglés! C’est aussi ça la décadence.

                1. Pheldge

                  ce qui est surtout hallucinant et préoccupant, c’est qu’il se soit trouvé un magistrat pour instruire la plainte, alors que tant d’autres, bien plus motivées sont classées sans suite …

                    1. Pheldge

                      Ok, et donc ? il n’y a pas eu intervention d’un magistrat ? si, et qu’a-t-il choisi de faire ? condamner le propriétaire ! Comme Mitch le rappelle ci dessus, il y avait d’autres choix, que la « logique juridique » aurait pu tout aussi bien expliquer, et qui auraient été plus en phase avec la « logique populaire », appelée trivialement le bon sens !

                    2. Pheldge

                      justement 1/ j’ai lu le lien 2/ je suis en pleine procédure civile, et notre avocat, après assignation de la partie adverse – par huissier comme rappelé dans ton lien – prépare ses conclusions. Même si je suis un béotien en matière procédurale, merci de ne pas m’infliger l’argument d’autorité. 😉
                      Il y a quand même bien un moment où un juge étudie le bien fondé de la plainte …
                      Quand la loi est mal faite, et donne lieu à des aberrations, il faut se poser des questions, qu’elle soit appliquée avec une « logique juridique » implacable, ça ne force pas mon admiration, ça m’inquiète …

                      Après, mon côté complotiste me fait douter de la même issue, si le proprio en question avait été magistrat.

                    3. sam player

                      En fait Pheldge, il suffirait juste de décider qu’en cas de non paiement de loyer depuis x mois, l’occupant du logement est sans droit ni titre, comme un squatter… mais vu sur le squatter à des droits… le major a raison, c’est un problème de loi, pas de jugement

                      Dans le cas présent le proprio devrait se retourner contre l’état qui n’a pas procédé à l’expulsion : encore faut-il qu’elle ait été demandé à titre exécutoire, rien de moins sûr : ce n’est pas parce qu’il y a eu un jugement d’expulsion qu’il est exécutoire…

                    4. Aristarkke

                      La question n’a pas été évoquée mais souvent, les garde-corps étant encastrés dans la maçonnerie (et non en applique boulonnée comme ces dernières décennies), cela relève de la compétence du syndicat des copropriétaires. Dans ce cas, seule la garniture supérieure en bois relève de la partie privative. Peut-être aurait-il dû vérifier de ce côté là. J’ai aussi l’impression que le bailleur étant assuré au terme de la loi Duflop, on lui renvoie une charge…
                      En fait, il faudrait avoir le texte complet de l’arrêt pour pouvoir évaluer ce qui cloche.

                    5. Aristarkke

                      A Sam 19H34 :
                      T’es tout mignon avec ton idée furieusement trop logique avec les guignols législateurs qui encombrent l’AN.
                      Quand tu penses que tu as droit légal de jouir « paisiblement » d’un logement squatté en obtenant une simple facture de livraison de pizza datant de moins de 48H00 à partir de ton entrée dans les lieux

                    6. Dr Slump

                      en lien avec cette conversation, j’ai découvert tout récemment qu’un propriétaire ne peut pas se libérer d’un locataire s’il vend son bien. Il doit vendre le locataire avec… je devrais pourtant avoir l’habitude de ces conneries, mais j’en suis encore abasourdi.
                      Et les propriétaires de meublés sont désormais soumis aux mêmes contraintes que les autres.
                      De là à voir une volonté politique de nuire aux propriétaires…

                    7. sam player

                      Dr 20h07
                      C’est nouveau ça ?
                      Parce que jusqu’à il y a peu le propriétaire devait donner un préavis de 6 mois avant la date anniversaire du bail et aussi proposer en priorité le logement au locataire aux mêmes conditions

                    8. Mitch

                      @sam
                      Dans le cas présent le proprio devrait se retourner contre l’état qui n’a pas procédé à l’expulsion

                      En l’occurrence le représentant du monarque sur le territoire c’est cette raclure de préfet (désolé pour le pléonasme). Si je ne m’abuse c’est à lui et ses services de faire appliquer une décision de justice, non?

                      Pourquoi ne l’a t-il pas fait? Là est la question. Branloterie?
                      Un papelard qui s’est perdu dans les méandres de ce bordel?
                      Le CERFA 245-B qui n’était pas correctement rempli?

                      Ou peut être aussi des ordres de la saloperie en chef à l’Élisée qui voulait soigner ses chiffres avant les elections. Je miserais bien quelques Roubles sur cette hypothèse.

                      Que de mieux que de s’acheter des chiffres avec les pognon d’un nanti.

                      Quand au proprio, bonne chance pour s’attaquer à la raclure en chef de préfet et donc à l’état. tout est fait pour t’en dissuader. s’il le fait il est parti pour 10 ans de procédure et on lui dira d’aller se pendre.

                      @sam
                      le major a raison, c’est un problème de loi, pas de jugement

                      +100. C’est evident. Vous pensez que les lois débiles votées par ces idiots sensés représenté ‘le peuple’ vont être sans conséquences? Que ce soit en matière fiscale ou sociétale ils n’ont pas leur pareil pour empiler les conneries.

                      Beaucoup de magistrats doivent se les manger en prenant ce type de décisions mais ils n’ont pas le choix, ce ne sont pas eux qui écrivent la loi … et ce ne sons pas eux non plus qui sont sensé faire appliquer leurs décisions.

                      Le responsable dans cette affaire est le législateur qui promulgue des lois qui protège les salopards, qui ne veut pas appliquer les décisions de justice pour des raisons politiques et qui au final se cache derrière les magistrats.

                      @Philou
                      Après, mon côté complotiste me fait douter de la même issue, si le proprio en question avait été magistrat.

                      Je reformulerai légèrement. Je dirais que si le proprio avait été le fils du préfet la décision aurait été appliqué dans les 2 semaines.

                    9. Pheldge

                      Mitch, je veux bien qu’on pointe la responsabilité des législateurs, mais quand même, la plupart sont totalement dépourvu de connaissances en droit, et les lois sont préparées avec des pointures dans le domaine concerné, et rédigées avec des juristes quand même. Qu’à aucun moment personne ne soulève de questions, quant aux conséquences d’une application trop littérale est préoccupant.

                    10. Pierre 82

                      Un juge qui est obligé de rendre des arrêts iniques, qu’en plus il sait que cette décision est inique, n’a pas 36 solutions pour sauver son honneur: refuser l’iniquité en démissionnant.
                      S’il ne le fait pas, il faillit à l’honneur. Point barre.
                      Il y a des moments dans la vie où il faut faire des choix.

                    11. Oui.

                      « Je n’ai fait que ce qu’on m’imposait », c’est une excuse dont on a vu, jadis et très récemment, où elle menait.

                    12. durru

                      Mais vous êtes dans le rêve éveillé, ma parole (Sam, Mitch, Major…)
                      Vous croyez vraiment que tous ces juges (ceux qui ont rendu cette décision inique, ainsi que plein de leurs comparses qui font pareil dans d’autres situations) ont fait vraiment la seule chose que « la loi » leur permettait de faire ? Vous êtes sérieux ? Mon exemple avec les JAF ne vous a pas suffi pour comprendre que les lois sont faites pour pouvoir choisir la décision à la carte, selon l’humeur du juge et/ou le contexte des parties prenantes ?
                      Il y a bien une loi X qui permet au « desouche » d’être tringlé, la loi Y qui permet à la « victime » d’être innocentée, et la loi Z qui pourvoit à une confrontation entre deux « victimes ». Etc, etc. Il suffit de bien choisir les lois qu’il faut faire appliquer. Voir la décision du CC qui encourage le trafic et l’esclavage d’humains, au nom de… je ne sais même plus quelle billevesée (solidarité ? – je sèche)
                      Descendez sur Terre, mes amis, sinon la chute va être terrible…

                    13. Mitch

                      @sam
                      Ok,la procédure est complexe et les erreurs/oublis sont possibles, mais vu le temps que prend chaque expulsion je doute que la probabilité de l’erreur ou de l’oubli soit la plus importante. L’hypothèse la plus probable est simplement que le préfet a du s’asseoir sur les executions d’expulsions et très probablement sur ordre de son maitre.

                      Dans le même ordre d’idée, il était devenu impossible de déposer le bilan 8 mois avant les elections. Un pote a essayé et on lui a clairement dit de revenir dans quelques mois.

                      @tous
                      Pour conclure sur cette affaire, il y a un cadre juridique et contrairement à certains je doute que le juge ai beaucoup de latitude. Je peux bien évidemment me tromper, je ne suis pas un juriste mais les lois en ce qui concerne le squat et les locataires qui ne payent pas sont malheureusement plutôt claires et donc la latitude plutôt faible voire inexistante.

                      Dans cette affaire le juge applique une loi débile et a possiblement conseillé au proprio de se retourner contre les services du préfet au travers du tribunal administratif. Bonne chance au proprio, il est parti pour des années …

                      Que le juge démissionne ou pas après de telles affaires est un autre débat.

                    1. Pheldge

                      sauf que le problème de loi a plus de chance de trouver une issue rapide et satisfaisante pour le propriétaire si celui-ci est magistrat ou député par exemple, pour les autres …

                    2. Dr Slump

                      @sam
                      Je manquais d’info, en fait :
                      « En location vide : Vous ne pouvez donner congé pour vente que 6 mois avant l’échéance du bail (tous les 3 ans).
                      En location meublée : Vous ne pouvez donner congé pour vente que 3 mois avant la fin du bail (tous les ans). »

                    3. Mitch

                      Philou, je suis surpris … que tu sois surpris.

                      Les pointures en droit vont dire au législateur ce qui est possible et ne l’est pas. Ils ne lui indiqueront pas une direction (ou s’ils le font le législateur – qui est avant tout un politocard – s’en crontre fou).

                      Les lois Duflot, et celles du gros Hollande qui t’empêche d’augmenter un loyer c’est pas les magistrats, non?. Les lois ridicules qui font que bientôt 30% des logements ne pourront plus être loué, ben là encore ce n’est pas les magistrats, non?. Les squatteurs qui prennent possession de ton bien en 48h et que tu ne peux pas virer,c’est pas les magistrats non plus. Etc etc …

                      Je ne dis pas que tous les magistrats sont des mères Thérésa et certains – politisés jusqu’à l’os – doivent se délecter d’appliquer de telles lois, mais au final ils ne font qu’appliquer ce que les saloperies qui ont été ‘élu’ décident.

                      Les français les ont voulu … qu’ils les assument.

                    4. durru

                      @Mitch
                      Qu’on raconte ce genre de carabistouilles à d’autres, pas à moi. Je reviens avec mon exemple (désormais classique) des JAF (affaires familiales). Même tribunal, même affaire de divorce non-amiable avec gardes d’enfants à décider, quelques mois d’intervalle.
                      Le premier père arrive, il travaille, son ex non. Le juge : « on peut pas vous confier l’enfant, vous n’avez pas le temps de vous en occuper ».
                      Le deuxième père est au chômage, son ex travaille. Le juge : « on peut pas vous confier l’enfant, vous n’avez pas les moyens financiers pour subvenir à ses besoins ».
                      C’est la loi, ou c’est le juge ? Vous avez deux heures.

                    5. Mitch

                      @Pierre 20 h 57 min
                      L’éternel débat de l’endroit ou l’on fixe la barre en fonction de sa conscience en tenant compte d’une foultitude de paramètres.

                      Nous sommes tous ici des collabos en donnant de la TVA (de loin la taxe qui rapporte le plus au Léviathan), ainsi que des impôts divers et variés.

                      La seule façon pour ne plus alimenter le système est de se tirer et de tout fourguer ici. Perso, c’est très vraisemblablement ce que je ferais (il me faut encore 1.5 ans pour voir ce que mon fiston va faire). Pour autant, j’ai bien conscience que ce n’est pas forcément faisable pour tout le monde, et je me garderais bien d’émettre le moindre jugement.

                      @Boss
                      « Je n’ai fait que ce qu’on m’imposait », c’est une excuse dont on a vu, jadis et très récemment, où elle menait.

                      Ne pas perdre de vu qui sont les vrais coupables. Les politocards iniques qui prennent des décisions ou l’employé de mairie qui se retrouve devant l’école à vaguement vérifier les pass-nazis?

                      J’ai discuté avec plusieurs car j’étais un peu dans le même état d’esprit que vous au début.

                      L’une m’a dit: « Ca me rend malade de faire ça, ils sont venus me sortir de mon activité habituelle pour me faire vérifier les passes. Le premier jour, je n’ai rien vérifié et certains parents sont allés se plaindre. J’ai faillit perdre mon job. Je suis payé €1100/mois et j’ai 1 enfant. Que faire? ».

                      Je pense que ça s’écoute. My 2 cents.

                    6. Mitch

                      @Duru
                      Dans ce pays la garde ira toujours à la mère (à moins qu’elle soit droguée et encore). La voix de l’enfant est à présent entendu et c’est peut être une des rares choses dans certains cas très particuliers qui pourra changer la donne (et encore)

                    7. durru

                      @Mitch 22h17
                      Ce n’est pas ce que dit la loi. Et ce n’est pas non plus l’argumentaire mis en avant.
                      Donc les décisions à la n’importe nawak ont une cause dans des lois mal goupillées, oui (je l’avais déjà écrit), mais le fait que tu dois tirer à pile ou face pour savoir de quel côté va tomber la décision du juge n’a strictement aucun rapport avec la loi et tout avec la personne du juge qui « juge »…

                    8. durru

                      @Mitch 22h13
                      C’est une chose de hiérarchiser les responsabilités et c’en est une autre d’en exempter complètement certains. C’est d’ailleurs la principale maladie de notre société, l’absence de « skin in the game ».
                      Le plus souvent, tu peux faire les plus grosses conneries possibles et imaginables, tu vas subir aucune conséquence (ou presque). Ça donne pas forcément envie de réfléchir à ce qu’on fait.

                      Après, pour le cas particulier des employés de mairie, je vous conseille Chevallier et Laspalès, ils ont tout dit à leur sujet… Petite observation personnelle : il y a effectivement dans chaque mairie quelques personnes qui font tourner la boutique, mais pour la plupart ils sont là pour faire nourrir leurs familles. Je n’ai pas trop de compassion pour eux, j’avoue.

                    9. Pierre 82

                      @Mitch 25 septembre 2022, 22 h 13 min
                      Effectivement, on peut discuter pour savoir jusqu’à quel point on peut aller. C’est comme pour les péchés véniels et les péchés mortels (catho inside).
                      J’ai bien compris qu’il y a une différence (aussi bien de nature que de degré) entre ordonner de livrer des Juifs aux Allemands en 1943 et confier la garde d’un enfant à la mère alors qu’il eût mieux valu le confier au père. J’arrive quand même à faire la distinction, merci.
                      Cependant, et comme beaucoup le disent ici et pour reprendre cette histoire de cornecul du locataire indélicat qui nous occupe, il me semble indécent de la part d’un juge de prétendre qu’il n’avait pas le choix et que le droit lui imposait sa décision.
                      1. C’est faux, comme le soulignait durru, il y a dans l’arsenal législatif et jurisprudentiel suffisamment de matière pour y échapper. Quitte à prendre la liberté de commettre une petite erreur juridique avec le risque (sans effet négatif pour le juge) de voir l’arrêt retoqué par un éventuel recours en cassation.
                      2.Je ne peux m’empêcher de penser que le juge a des mauvaises intentions dans ce cas-ci. La mauvaise foi de ce juge saute aux yeux, et prétendre qu’il n’avait fait qu’appliquer la loi est irrecevable.

                      Et si ça avait vraiment été le cas, qu’il était impossible que le jugement fût différent, je reviens à ce que j’écrivais tout à l’heure: l’honneur exigeait qu’il démissionne, vu que l’iniquité de sa décision était évidente. Là, je suis dans le registre des principes.

                      Quant à l’exemple de l’employé de mairie vérifiant les pass, j’en connais certains qui faisaient semblant de vérifier, ou qui se faisaient porter pâle. Les acteurs de cette énorme manipulation ne se sont pas tous montré comme des salopards. Il y a certes eu, des frustrés fiers de « porter un brassard » (ref. Fernand Raynaud pour les moins jeunes) et qui ont fait chier les gens autant qu’ils pouvaient. J’ai la faiblesse de penser qu’ils étaient minoritaires.
                      Je ne mets pas non plus sur le même niveau de responsabilité un employé de base, qui est supposé obéir aux instruction, et celle d’un juge, qui n’est pas soumis à cette discipline, et à qui la loi a donné une certaine latitude dans la rédaction de ses arrêts, précisément pour éviter les iniquités.

                      Sur ce coup-là, il est vrai qu’il faut « organiser sa propre sécession » dont parle Verhaegue, même si je n’ai encore aucune idée de la manière pratique à utiliser, et que ça reste encore très théorique.
                      J’y travaille.

                    10. sam player

                      Y a quand même un truc qui vous passe au-dessus de la tête, c’est qu’un jugement doit être motivé.
                      Ça date du mois d’août 1790 !
                      Le jugement peut être frappé de nullité s’il n’est pas motivé et ça date de 1810

                      Le juge peut rejeter une demande d’indemnisation en indiquant par exemple qu’elle n’a pas de base légale, mais si la demande est correctement motivée, il ne peut pas la rejeter d’un revers de la main en inventant des exceptions.

                      Toutes les prétentions des parties et les moyens doivent être passés en revue dans les attendus du jugement.

                      Perso, je ne trouve aucune excuse à un juge qui rend une telle décision : la meilleure décision serait la démission, ça ferait bouger les lignes.

                    11. sam player

                      Mais on discute un peu dans le vide là puisqu’on n’a pas l’arrêt sous les yeux.
                      Par exemple, le jugement d’expulsion avait-il été signifié au locataire, le proprio avait il demandé l’exécution de l’expulsion etc…

                    12. Pheldge

                      sam « le jugement d’expulsion avait-il été signifié au locataire » sérieusement ? le mec se lance dans une procédure d’expulsion, il a donc un avocat, et à la fin quand il gagne, il oublierait de le notifier ?

                    13. sam player

                      Pheldge, j’ai écrit « etc… »
                      Tu ne peux pas compter sur le tribunal pour être sûr qu’un jugement a été notifié, il vaut mieux le faire toi-même par huissier interposé et en même temps le rendre exécutoire
                      Il y a une telle procédure pour une expulsion que les ratés ne sont pas étonnant : l’huissier doit informer le préfet, le locataire peut demander un sursis à exécution, et tout est à recommencer…
                      Concernant les erreurs, j’ai eu un avocat qui avait oublié de faire appel d’un jugement et quand je m’en suis inquiété il m’a répondu que le délai était échu, sauf qu’il s’était planté dans la computation des délais, lui n’ayant aucune idée du jour où il m’avait été notifié (ce jour ne compte pas)
                      Du coup je suis allé directement le jour même au greffe de la cour d’appel de Dijon pour déposer mon appel (c’était le dernier jour), bien m’en a pris car en final j’ai dû gagner 130’000FF (j’avais viré cet avocat et je m’étais défendu seul, connaissant pas mal le droit social)

                    14. sam player

                      Ca me rappelle que je m’étais bien marré à la première audience d’appel : avant l’ouverture des débats j’avais demandé au président de pouvoir l’approcher pour soulever une exception, ce qu’il a refusé et du coup j’ai interpellé la greffière pour lui demander de prendre note du refus, ce à quoi il a répondu que ce n’était pas à moi de donner des ordres à la greffière, puis il s’est ravisé et m’a demandé de dire tout haut la raison : son fils était en stage dans le cabinet de la partie adverse 😀 et hop next…

                    15. Pheldge

                      j’entends bien sam – enfin au sens de l’expression, parce qu’au sens propre … 😉 – c’est pour ça que j’ai rappelé que le proprio avait nécessairement un avocat qui a dû faire appel à un huissier pour notifier la décision du tribunal. Je n’imagine pas un seul instant qu’un avocat ait pu rater ça …

    3. sam player

      D’où l’idée de murer les ouvertures… mais certainement impossible dans ce cas là car il y aurait violation de domicile.
      L’appel va être intéressant

  29. Reddef

    Mon grand père disait «  une bonne bombe là d’dans « cela finira plus ou moins comme ça avec les autistes qui nous gouvernent .
    Ce jour là, j’ irai boire un coup avec Yanka au bord d’ une piscine !.

    1. Yanka

      « Ce jour là, j’irai boire un coup avec Yanka au bord d’ une piscine ! »

      Il vous faudra une solide paille et un bon estomac, car on ne vide pas une piscine comme on siffle une bière. Ça se sirote.

  30. Pierre 82

    HS: Je viens d’écouter ceci:
    La première partie: je me suis pissé dessus de rire, j’ai même été obligé de changer deux fois mes couches.
    La deuxième partie: plus grave.

    1. Iskanderkul

      Ah Greg !
      Je ne sais plus si j’en avais parle ici, il y a aussi Tatiana (moins drôle, mais tout aussi cash)
      https:/ /www.youtube.com/watch?v=H4u4dB0w7Tc

      1. Pierre 82

        Elle gagnerait à passer à la moulinette de ce type d’exercice qui consiste pour des gens originellement à gauche, mais qui n’en peuvent plus de voir les imbécillités qu’ils nous sortent, à se frotter à des trucs comme le cercle Aristote, ou autre.
        Ça permet, amha, de voir ce que les gens ont dans le ventre. Greg a ce profil-là (parfois ça ressort dans ses vidéos), mais maintenant, son point de vue est totalement clarifié.
        J’ignore si la Ventôse est du même tonneau. Elle me semble plus accro à son côté syndicaliste révolutionnaire, même si elle ne raconte pas que des conneries, loin de là.

        1. Iskanderkul

          Non, elle ne raconte pas que des conneries; je suis plutôt à droite, mais j’écoute ailleurs. Tatiana a de la bouteille, mais ça ne se voit pas au premier abord. Et puis il faut écouter tout le monde sinon on ne marche que sur une jambe.

          Puisqu’on batifole tous azimuts, écoutez ce gaucho de Frank Lepage. Surtout « inculture » 1, 2 et 3. C’est long, mais je ne suis pas le seul à apprécier, il m’a appris des choses fondamentales sur le système scolaire

          https:/ /www.youtube.com/watch?v=Pr4NlZxztqs

          1. Pierre 82

            Tout à fait d’accord.
            Il y a beaucoup de gens, par exemple, pour qui le mot « libéralisme » signifie « capitalisme de connivence » (Tatiana est typiquement dans ce cas de figure). De plus, de plus en plus de gens de gauche commencent à comprendre que cette redistribution des richesses des classes moyennes vers les classes les plus riches, mais également des classes moyennes vers les branleurs ne peuvent exister que parce que l’état le permet et le favorise.
            Autrement dit, des gens de gauche commencent à comprendre que la toxicité de l’état n’est pas due à des « libéraux » aux postes clés, mais est bien consubstantielle à la nature même de ce qu’est devenu l’état.
            Tout ce qui peut déciller les yeux de ces gens-là me fait plaisir, car on est dans le même bateau. Il faut juste qu’ils comprennent que l’état est nocif par nature.

          2. Pierre 82

            @Iskanderkul 24 septembre 2022, 21 h 15 min
            J’ai pris le temps d’écouter (10′ à vitesse X2) ce truc sur l’éducation.
            On y retrouve tous les fantasmes gaucho, rien de neuf là-dedans. C’est ce qu’on appelle sur ce blog le périplaquisme. Bonne description de l’état actuel de l’éducation, mauvaise analyse, et comme corolaire, des propos totalement à côté de la plaque, puisque pour lui tout ce qui ressort de l’initiative privée est forcément moins bon que ce qui sort de l’état, en posant comme prérequis que l’état ait l’idéologie qui convient.

            1. Iskanderkul

              Excusez-moi, mais vous n’avez pas prit le temps d’écouter, puisque vous n’avez passé que 5 minutes (10′ à vitesse X2), et qu’il semble que votre attention n’ait pas été sollicitée plus que ce qu’il faut pour avoir une réaction épidermique (fantasme gaucho, ce truc, à coté de la plaque…). J’ai voté probablement plus à droite que vous, mais cela ne m’empêche pas d’écouter ce que les autres (donc ce gauchiste) ont à dire. Il ne dit pas que ce qui ressort de l’initiative privée est forcément moins bon que ce qui sort de l’état, puisqu’il invite chacun à ré-investir le champ politique, qu’il s’adresse à tout le monde, donc aux mecs de droite comme moi, lui le faisant en mec de gauche qu’il est; et c’est nous l’initiative privée. Votre réaction est trop épidermique pour être profonde.

              1. Pierre 82

                Non, j’ai écouté jusqu’au bout (à peu près 20′ en vitesse 2, ça fait bien 10′, à la grosse louche).
                Et je maintiens. Pour lui, la privatisation est un mal par principe, puisqu’il dit bien que l’entreprise privée n’a comme intention que de former des gens capables de travailler à ce dont le marché du travail a besoin, en faisant des élèves de simples exécutants. C’est un raccourci qui est faux à la base. Il part du principe également,que si c’est privé, en peu de temps, les cours seront donnés par des machines, alors que ce n’est qu’un axiome qu’il a sorti de nulle part.
                Comme de dire qu’il existera deux type de niveau avec le privé, celui que je viens de décrire, ainsi qu’un autre réservé à la haute bourgeoisie (avec tous les poncifs qui s’y raccrochent). Faux également.
                Le principe du privé, ne lui en déplaise, est de fournir un service qui convient à ceux qui les paient. Pas de faire de l’idéologie.
                Il oublie de faire remarquer qu’en France, les meilleurs écoles sont publiques, mais sont réservées aux classes dirigeantes grâce notamment aux vertus de la carte scolaire (les arrondissements les plus huppés de Paris), et surtout que la médiocrité que l’on observe dans la qualité de notre ednat, est bien le fait du secteur public.
                Le seul argument qu’il leur reste pour le justifier, c’est que le pouvoir serait ultralibéral.
                Si on peut être d’accord avec le constat (que tout le monde fait), je lui conseillerait de revoir sa copie. Il est bien périplaquiste. Persiste et signe.

                1. Iskanderkul

                  Vous avez des préjugés, ou la lecture en X2 est trop rapide pour vous ? il n’a pas dit que la privatisation est un mal par principe, il a pointé un certain type de privé, celui qui est adossé aux grands groupes financiers mondiaux, dont on commence à voir l’emprise dans notre quotidien (notre système de santé, par exemple; vous voulez voir la même chose
                  -privatisation rampante- se passer avec l’école, vous) ?

                  Les cours données par des machines vous semblent un axiome sorti de nulle part ? pourtant il y a eu une petite répétition bien réelle pendant la période de confinement, et pas qu’en France. Vous ne faites pas le lien ?

                  Comme de dire qu’il existera deux type de niveau avec le privé, celui que je viens de décrire, ainsi qu’un autre réservé à la haute bourgeoisie (avec tous les poncifs qui s’y raccrochent). Faux également.
                  Le principe du privé, ne lui en déplaise, est de fournir un service qui convient à ceux qui les paient. Pas de faire de l’idéologie.
                  Il oublie de faire remarquer qu’en France, les meilleurs écoles sont publiques, mais sont réservées aux classes dirigeantes grâce notamment aux vertus de la carte scolaire (les arrondissements les plus huppés de Paris),…

                  Vous me dites dans le même paragraphe qu’il est faux qu’il y aura deux types de niveau avec l’école privée, mais plus bas que les classes dirigeantes des arrondissements les plus huppés arrivent à se réserver les meilleures écoles…

                  Pas convaincu !

                  1. Pheldge

                    désolé, les cours à distance donnés par des profs, ne sont pas des cours donnés par des machines … l’enseignement par correspondance existe depuis longtemps, ce qu’on a vu pendant les confinements, c’est une adaptation aux moyens modernes de communications.

                    1. Iskanderkul

                      Vous avez raison, aucune inquiétude à avoir de ce coté-là, je faisais une hypothèse totalement hors de la réalité, et que personne n’a osé penser! 😉

                  2. sam player

                    «… notre système de santé, par exemple; vous voulez voir la même chose
                    -privatisation rampante- se passer avec l’école, vous »

                    Oui
                    (je peux développer si nécessaire pour les QI de 80 et moins)

                    1. Mitch

                      + 1000 pour le système de santé.

                      Que l’état sorte de la boucle. Ou plutôt qu’il y reste pour ceux qui en veulent mais qu’il me donne le choix de ne plus payer cette sécu de merde et cette retraite de merde. Ceux qui veulent jeter leur pognon dans le tonneau des Danaïdes n’ont qu’à continuer à le faire.

                      Pour l’école le système grancais est devenu l’un de plus inégalitaire des pays de l’OCDE. Il y a encore quelques vitrines, notamment celles où la caste y envoie ses enfants, alors que les reste a sombré ou est en passe de le faire. Les socialos-communistes ont durablement flingué leur électorat en faisant des écoles des quartiers populaires de véritables ghettos.

                2. Dr Slump

                  « …l’entreprise privée n’a comme intention que de former des gens capables de travailler à ce dont le marché du travail a besoin, en faisant des élèves de simples exécutants »
                  C’est curieux, j’ai l’impression que c’est plutôt la description exacte des intentions de l’ednat: former de techniciens spécialisés dans leur domaine et incapables d’analyser les choses de façon globale, cad de penser par eux-mêmes.

                  « notre système de santé, par exemple; vous voulez voir la même chose -privatisation rampante-  »
                  Euh… ah bon ? vous parlez de quoi là ? de la gestion de l’épidémie covid par les labos et les cabinets ? Et ce serait pareil pour l’école ? Soit je n’ai rien compris, soit j’ai un train de retard (gépalatélé).

                  1. Iskanderkul

                    Votre incompréhension est feinte.
                    Je parle d’une école dysfonctionnelle, alors que l’état-nation responsable de sa gestion perd de ses prérogatives, tous azimuts. Je veux savoir pourquoi, et au bénéfice de qui.
                    Le système de santé est dans la même situation.

                    1. Dr Slump

                      Alors si j’ai bien compris, ce n’est pas que l’état « perde » de ses prérogatives, mais c’est qu’il les vend pour un plat de lentilles à des intérêts privés. Pfizer par exemple, Micofrost, Bill Gates foundation, etc. Le bon vieux tandem que d’aucuns appellent « capitalisme de connivence », néologisme auquel je ne souscris pas, je préfère appeler un chat un chat, et celui-là s’appelle corruption .

                    2. Pierre 82

                      Dr Slump 25 septembre 2022, 13 h 35 min
                      « néologisme auquel je ne souscris pas »
                      Disons que le capitalisme de connivence n’est qu’une des formes possibles de corruption, mais c’est cette forme-là qui pose le plus de problèmes en occident pour l’instant.
                      La corruption classique (du type: si tu veux un permis de construire, tu dois joindre une petite enveloppe pour le maire, par exemple) est moins présente en France que dans d’autres pays (mais ça pourrait évoluer, bien sûr).

                3. Reddef

                  Pour avoir travaillé dans une école publique c’ est plutôt le bordel que mettent les instances dirigeantes qui fait que l’ école c’ est appauvri.
                  Après si vous avez lu Tocqueville ( au lieu de faire piscine) les américains de cette époque tenaient l’ état pour un danger qu’ il fallait contenir au même moment nous construisions une république plus occupée à se séparer du royalisme et des curés.

                  1. Pierre 82

                    Vous remarquerez que les Américains ont bien changé, et qu’ils se sont tellement éloignés de la pensée de leurs pères fondateurs (ou de Tocqueville), qu’ils en sont à encenser leur état fédéral et à tomber dans nos travers de faire confiance absolue dans l’état (en tous cas, pour les Américains des villes. Pas les rednecks).
                    Or la seule manière de s’en tirer par le haut serait que tout le monde ait compris que la puissance étatique est ontologiquement dangereuse, et doit être limitée autant qu’on le peut, et que l’état doit être surveillé en permanence comme un pédophile lâché dans une école maternelle.

            2. Theo31

              Les gauchistes font souvent de bons diagnostics mais proposent encore plus des solutions qui ne fonctionnent pas et pour cause : ils ne pourraient plus se servir au passage.

              Il a été démontré depuis longtemps que les femmes et les immigrés étaient les victimes principales de l’état providence via le salaire minimum exigé pendant des décennies par les syndicalistes de gauche pour les empêcher d’accéder au marché du travail.

                1. Pheldge

                  je ne suis pas sûr qu’ils fassent les bons diagnostic : ils font les bons constats, notamment de la faillite de l’école, mais ça, c’est ce que tout le monde ayant un peu de bon sens constate.
                  Poser un diagnostic impliquerait qu’on soit capable d’en analyser les causes, et c’est là que ça coince chez les gauchistes, parce que la décence et l’honnêteté devrait les pousser à reconnaître leurs erreurs, vu que pour l’EdNat, ils sont à la manœuvre depuis un bon demi siècle.

                  1. Iskanderkul

                    Oui, le problème c’est de ne parler que par généralités : les gauchistes ceci, les gauchistes cela… ce qui ne démontre rien, le terme est trop vague. Regardez Lepage que j’ai mis en lien, il explique tout. Et il connaît le bouzin, il est dedans, ou proche. Question diagnostic, vous me direz après l’avoir vu (et pas en X2) si vous savez faire mieux : on pourra en discuter, cela sera sûrement intéressant. Ah oui, ça prend des heures ; faut savoir ce que l’on veut… il vous donne de l’urticaire avec son statut de gauchiste ? ben faites autre chose, je sais pas, ce que vous voulez…

                    1. Pheldge

                      ce qui me donnerait de l’urticaire, ça serait plutôt la malhonnêteté à laquelle conduit l’aveuglement idéologique.

                    2. Pierre 82

                      Généralités, moi je veux bien. Mais qui est en charge de 99% des écoles en France? L’état. Même la plupart de ce qui est soi-disant privé est sous contrat avec l’état.
                      Alors quand j’entends Lepage qui raconte que la plus grosse menace qui plane au-dessus de nous serait sa privatisation, ça me fait un peu marrer.
                      Ça va pas plus loin que ça, et même en l’écoutant en X 0,5, ça ne changerait rien au fond de son discours.

                    3. Iskanderkul

                      Oui enfin, si celui-ci ne vous convient pas, vous avez Bourdieu et Ivan Illich qui ont dit exactement la même chose sur l’école qui entretient les disparités sociales; et avec eux ça va être plus difficile de maintenir que « cela ne va pas plus loin que ça… »

                      A votre place je ne me marrerais pas trop non plus, il ne vous a pas échappé que nous sommes en Union Européenne, et que notre pouvoir de décision national s’amenuise, en face d’une Union qui veut tout contrôler. Vous savez qu’en ce moment, cette Union cherche à transférer le pouvoir de décision en matière sanitaire (et épidémique) à l’OMS, qui deviendrait le seul prescripteur en cas d’épidémie.
                      Une paille.
                      L’UE s’intéresse à l’éducation…

                    4. Dr Slump

                      Iskander, ce que vous décrivez là revient à confier les prérogatives de l’état à des organisations supra-étatiques non élues, ce qui nous éloigne encore plus de la privatisation.
                      Y’a peut-être une confusion entre le sens économique qu’un libéral donnera à ce mot, et le sens de connivence-corruption qu’un socialiste lui donnera plus volontiers. J’vous jure, faut toujours répéter et sans cesse sur l’ouvrage remettre le métier !

                    5. Iskanderkul

                      Dr Slump, expliquez-moi pourquoi un transfert de l’Education Nationale à la Commission Européenne
                      nous éloignerait de la privatisation. Je crois vous comprendre: ce transfert empêcherait une privatisation ‘locale’. Ben oui ! évidemment: l’Education passe (petit à petit) sous responsabilité de la Commission Européenne, donc elle ne peut plus être privatisée en France. Sauf qu’elle peut .. risque va être privatisée par l’UE, et cela sera encore pire pour nous, qui ne pourront plus rien faire. Je ne vois pas L’UE se priver de la possibilité (nécessité) de confier au secteur concurrentiel l’Education Européenne, par petites touches successives si nécessaire.

                    6. durru

                      @Iskanderkul 22h35
                      Si vous appelez un monopole d’Etat une « privatisation », on va pas s’en sortir.
                      Vous non plus vous ne comprenez pas la différence entre capitalisme et capitalisme de connivence, comme nos amis gauchistes qui nous ont lancé sur ce débat ?

                    7. Iskanderkul

                      durru 25 septembre 2022, 22 h 46 min
                      Je ne doute pas que tout le monde a comprit la différence entre capitalisme libéral et de connivence, y compris nos gauchistes en référence.

                      Où ai-je fait une confusion entre monopole d’état et privatisation ? j’ai dit que le monopole de l’état Français sur l’Education va être de moins en moins monopolistique, au fur et à mesure où la Commission Européenne prendra en charge des pans de notre institution. Et qu’ensuite, la Commission privatisera ce qu’elle pourra ou voudra. C’est comme cela aux US.

                    8. Pheldge

                      @ Iskanderkul 23 h 24 : « la Commission Européenne prendra en charge des pans de notre institution », rassurez-vous l’EdNat sera vraiment la dernière chose dont ils souhaiteraient s’emparer. L’école est un des piliers de la république, je ne pense pas que quiconque ose s’y attaquer.

                    9. durru

                      @Iskanderkul 23h24
                      Si c’est la grosse kommission qui « délègue », c’est pas un octroi de monopole ?

                    10. Pheldge

                      Pour conclure :
                      « L’Etat ne représente pas un parti ; l’Etat représente la collectivité nationale ; il comprend tout, il est au-dessus de tout ; protège tout et se dresse contre quiconque porte atteinte à son imprescriptible souveraineté. » puis « Tout dans l’Etat, rien contre l’Etat, rien en dehors de l’Etat. » voilà qui rassure … 😉

          3. durru

            @Iskanderkul
            (réponse plus générale et probablement tardive)
            Tatiana ou Frank Lepage ou, chacun à sa façon, tous les gauchistes revendiqués d’ici ou d’ailleurs, ont un mal de chien à comprendre (et la preuve est qu’ils n’y arrivent pas) que l’Etat n’est pas notre ami. C’est (mon avis) un mal nécessaire (je peux développer, mais ce n’est pas le sujet), mais le pouvoir qu’il peut accumuler est un danger permanent. Croire que confier une mission à l’Etat (instruction, santé, etc, etc) puisse être une solution efficace est d’une naïveté sans limites (doux euphémisme).

            Ce qui n’est pas acquis, c’est que l’Etat est une abstraction, derrière il y a des individus qui ont des intérêts personnels qui vont être toujours mis en première position. Et donc la mission théorique ne va pas suivre d’abord les règles décidées par la communauté, mais bel et bien les intérêts des intervenants.
            C’est comme ça que les règles pendant le covid ont été pensées pour protéger les enseignants, pas les élèves. Que les normes à l’hôpital ont été appliquées pour maximiser les bonus reçus par les hôpitaux et les médecins (pour chaque cas covid déclaré, hein) et pas pour la meilleure prise en charge des malades. Etc, etc.

            Faut arrêter de croire au Père Noël à l’âge adulte.
            L’instruction (car « éducation » est un terme imbécile et constructiviste, l’école n’est pas censée éduquer les têtes blondes, mais seulement leur fournir une instruction) et la santé ne sont PAS des services régaliens et l’Etat n’a strictement RIEN à faire là-dedans. Ce qui est d’ailleurs spectaculaire, c’est qu’en France ces deux domaines comportent bien des composants privés et tout un chacun peut facilement observer l’écart de qualité des services (malgré la situation très bâtarde des « privés »). Mais ça n’allume aucun clignotant, c’est désespérant…

            1. Iskanderkul

              durru,
              je remarque une fois de plus que quand on parle des gauchistes, on en fait un paquet qui les regroupent tous (vous précisez même « revendiqués d’ici ou d’ailleurs »), et on les colle dans le même panier, pour ensuite en tirer des conclusions définitives . C’est très curieux, je viens de le remarquer et tous font cela ici. Je vous propose de séparer momentanément Tatiana et Frank du reste des gauchistes. Pour ce reste des gauchistes impersonnels, on est d’accord, c’est une masse plus ou moins idéologisée, et la masse idéologisées ne font que des conneries (il faudrait aussi discriminer ceux qui sont au pouvoir, donc avec un potentiel de malfaisance, et ceux plus inoffensifs qui n’agissent pas).
              Pour Tatiana et Frank : vous avez raison, il faudrait savoir comment ils conçoivent l’Etat et s’ils se doutent que celui-ci n’est pas forcément bénin. A mon avis (ils ne sont pas des lapins de 3 semaines), ils ne sont pas dupes. Tatiana est la plus cash, je l’ai vue démolir l’équipe dirigeante, et massacrer Mélenchon (c’est une ancienne de son staff).
              La gauchitude de ces deux-là ne me gêne pas du tout, ils sont capables d’esprit critique même contre leurs coreligionnaires. Et surtout, ils réfléchissent, et incitent à réfléchir : ils recherchent la justice, pas le pouvoir.

              Vous avez raison de remarquer l’inversion de fonctionnement de l’école qui fabrique des crétins, de l’hôpital qui ne soigne plus ou mal, de l’EDF qui ne fabrique plus d’électricité rentable, et du gouvernement qui va à l’encontre des intérêts de ses administrés, et j’en oublie. oui, cela n’allume aucun clignotant…

              1. durru

                « A mon avis (ils ne sont pas des lapins de 3 semaines), ils ne sont pas dupes. »
                Sur ce sujet en particulier, y’en a tout un paquet qui ont moins de trois jours, les lapins… Plus rien ne m’étonne.

                « La gauchitude de ces deux-là ne me gêne pas du tout, ils sont capables d’esprit critique même contre leurs coreligionnaires. »
                Slavoj Zizek serait aussi dans ce cas. Ils sont capables de dire des choses très intéressantes (surtout Tatiana, j’ai pu la suivre qq fois), mais dès qu’on leur fait voir l’épouvantail, ils sont en PLS.
                Désolé, ils n’arrivent pas à se dépatouiller de leur idéologie au bout du bout du raisonnement, du coup la réalité est finalement remise à la poubelle quand même. Faut pas leur parler d’Etat comme protecteur ultime, ni des milliardaires qui contrôlent le monde, auquel cas ils sont tout à fait raisonnables. Dès que tu touches aux totems, c’est fini… 🙁

        2. Yanka

          Tabibian était récemment un des sociétaires du Bistro Libertés new look (Morillot, ex-Sud Radio, à la présentation), dont l’invité était Juan Branco (excellent) et les autres sociétaires Pierre Gentillet, Didier Maïsto et Alexis Poulin. En dehors de l’invité, impressionnant de maîtrise, les meilleures flèches ont été Poulin et Tabibian, ce dernier dans un rôle un peu décalé.

            1. Pierre 82

              J’ai appris en commençant à écouter que Maïsto avait soutenu Méchancon. Oui, je sais, je débarque. Mais je n’ai pas la télé.
              Qu’est-ce qui lui a pris? Je le pensais plutôt pas trop gauchiste…

              1. Yanka

                Oui, Maïsto a soutenu Mélenchon. Mais le bonhomme a été président de Sud-Radio et a permis Bercoff ou Morillot. Il a ses entrées sur Radio Nostalgie, dans l’émission de Clémence Houdiakova (ex-assistante de Bercoff). Maïsto a des côtés agaçants, mais il a toujours soutenu les GJ, en plus de discuter avec tout le monde. Poulin aussi est de gauche, mais de cette gauche qu’incarnait en son temps en littérature Roger Vaillant, au point qu’il est regardé comme un Hussard, un anarchiste de droite. Ruffin, je sais pas, mais Lordon ne viendrait sûrement pas sur TVL. TVL ne l’inviterait d’ailleurs pas. Cela se saurait et il serait déjà passé chez Élise Blaise ou dans un Zoom.

  31. Pheldge

    pour t’aider à finir ton paquet de couches, de tampons et de protèges slips voici Stéphane Edouard que j’ai découvert récemment, ici, je crois que c’est grâce à Stéphane B

    1. Grosminet

      Woputain, y’a pas à dire, les humoristes de chez Rance sphincter sont à la hauteur de leur réputation. Par contre, c’est la deuxième vidéo que je vois faite par ce type, et faut quand même dire qu’il ne se prend pas pour de la merde.

      1. kekoresin

        J’avais vu ça y’a quelques jours. Les humoristes sur les médias sponsorisés aux impôts sont de plus en plus méprisants avec une large part de leurs mécènes forcés. Ces petites putes ont intérêt de ne pas sortir de leur périmètre de quartiers IFF (inclusifs fragiles à franges) pour ne pas manger un trottoir avec leurs chicots blanchis au laser.

        Attendez, je viens d’apprendre que Flot-rance FIONRESTI se plaint du VIème arrondissement qui ne serait plus ce qu’il était; certainement envahi d’hétéros blancs néo-nazis qui chassent les déconstruits du fion à coups de gourmette ‘Jean-Michel ».

        Merde, leur espace vital se rétrécit et pas sur que ces tarlouzes gauchistes arrivent à se fondre dans la masse grouillante d’un PMU de village. Ça risque fort de se terminer façon bailli du limousin si tant est que ces larves soient dotées de tripes! Sinon y’a l’option pal à kebab qui commence bien mais finit mal…

      2. Mitch

        Dire qu’on casque pour Rance Info, Rance sphincter et toutes ces cochonneries d’une médiocrité abyssale qui sont repères pour y caser les copains et tous les inutiles proches de la caste.

  32. Yanka

    « Macron promet de verser 1,6 milliards d’euros au fonds mondial de Bill Gates le 21/09/22. »

    Mais quel généreux garçon ! Un cœur en or !

    1. Aristarkke

      Figurez-vous qu’avec le pognon des Autres et, bien sûr, la mentalité adaptée, je serais absolument capable d’imiter cela et même de monter à deux ou trois milliards pour faire un compte rond.

    2. kekoresin

      Il ferait mieux d’investir dans un tunnel pour s’échapper du palais et prévoir autre chose qu’une calèche pour exfiltrer Mémé !

      Comme les petites putes vérolées de sont espèces, la générosité avec le pognon des autres est un devoir de solidarité. Il a vraiment du pot d’être à la tête d’un élevage de poulets !

    1. Theo31

      J’attends toujours le combat de boxe que Soral avait proposé à Besancenot.

      Les couilles sont un concept ignoré de beaucoup de slips de gauchos.

  33. BXL

    Je frémis de colère _et d’impuissance_ en entendant (je ne l’écoute jamais) l’impératrice Ursula pérorer et s’adjuger des pouvoirs qui ne sont nullement les siens. Pour qui se prend-elle, elle qui n’a jamais au grand jamais été élue par qui que se soit ? Elle a perdu la tête et mérite tout juste de passer __vite__ par la case enfermement psy.
    Presque hors sujet = les femmes qui sont partout, s’expriment dans tous les domaines. Un homme intervient sur les ondes = aussitôt la réplique féminine intervient. C’est ça, la parité ?

    1. Higgins

      Remercions la divine Providence. Le festival du film aéronautique féministe de Luxeuil devrait programmer un film féministe produit par… le régime de Vichy « Le ciel est à vous » de Jean Grémillon qui met à l’honneur une femme aviatrice (l’histoire est tirée de la réalité).

            1. Higgins

              Je ne sais pas. En plus, le mot aviatrice ne me choque pas, il est assez ancien. Mais devant les contorsions des journalopes et de l’état pour féminiser des fonctions qui n’en n’ont pas besoin, j’éprouve le besoin de m’en moquer. L’imagination des débiles profonds est sans limite. Après le e rajouté à la fin du titre pour le féminiser comme docteur qui devient docteure (sans changement de tonalité), on a droit à des horreurs comme officière ou chevallière de la LH (si, si et c’est paru au JO) sans parler des autrices (gros pb pour auteur-compositeur-interprète. Quel mot doit porter le féminin ? Auteur qui peut devenir autrice ou auteuse voire auteur ? Idem pour compositeur quoique le terme compositrice existe ou encore interprète mais alors, pour faire sentir le nouveau genre, ne convient-il pas de rajouter le suffixe esse à la fin ?). Les marins ont été confrontés à ces dilemmes. Bosco doit-il devenir boscuette (ça fait penser à une munition mais ça ne s’écrit alors pas pareil)? Et les grades comme second-maître (équivalent sergent ou maréchal-des-logis) doivent-ils devenir seconde-maîtresse ? Idem pour lieutenant de vaisseau qui deviendrait lieutenante de vaisselle ? N’oublions pas au passage les tailleurs de pipe de Saint-Claude. Le politiquement correct est un cancer de l’esprit.

              1. Pierre 82

                Aviatoresse.
                Je milite en faveur de la féministation systématique des noms de profession en « -eur » avec le suffixe « -oresse », comme docteur – doctoresse.
                Parce que ça rime presque avec grotesque.
                Ensuite, on passera à ce même suffixe pour toutes les autres professions. Un pompier – une pomporesse. Un ministre – une ministroresse. Madame la présidentoresse de la république.

Laisser un commentaire