Crisomappy et téléternet

Tout va bien ! Tout va mieux que bien ! Effectivement, il y a bien quelques dessous de bras en sueur, dans les autres pays, mais si l’on s’en réfère à la communication du gouvernement actuellement, la Fraônce ne s’en sort pas trop mal nous dit Christine Gaston Lagarde : nous avons évité la récession, nous voguons sur une mer certes agitée mais nous ne prenons pas l’eau…

Cependant …

… – sourire gêné – il va falloir faire quelques efforts et se préparer à de généreuses concessions parce que ce qui vient ne semble pas augurer d’une partie de plaisir aux petits fours moelleux comme on en distribue pourtant par palettes entières dans les réceptions de « travail » du G20 ou lors des échanges officiels de microbes palmaires entre chefs d’états au palais de l’Elysée.

En effet, tout le monde a maintenant le sentiment diffus qu’on est en train de vivre un de ces moments pas Kodak du tout. Et le fait que certains membres du gouvernement soient en train de passer discrètement dans les rangs pour distribuer des bonbons amers et des petits pots de vaseline n’est pas là pour rassurer. D’autant que manifestement, pour la vaseline, il n’y en aura pas pour tout le monde. Les fonds de l’état ne pourront pas – eh non ! – être aussi copieusement distribués que, mettons, outre-Atlantique : mieux vaut bricoler de l’atome ou du gros avion que de l’automobile, moins glamour. L’argent du contribuable va être injecté « A condition que ces entreprises soient rentables », ce qui est pour le moins rigolo : si c’est rentable, pourquoi aider ?

Moyennant quoi, l’Etat va donc poursuivre l’injection massive de nos thunes dans des industries qui continueront de concentrer un peu plus la masse salariale (et le « capitalisme patriotique ») de la France, et qui, au prochain retournement de tendance ou lorsque ces entreprises ne seront plus rentables, provoqueront des saignées massives. Si des images sépias, style années 70/80, de terrils et de hauts-fourneaux vous viennent à l’esprit, bingo, vous avez gagné.

Eh oui : la force d’une politique économique gluante d’intervention étatique, c’est d’amplifier les tendances pour transformer les aspérités de parcours en gouffres chaotiques. L’opération « Crédit Fastoche 2003-2007 » illustre d’ailleurs remarquablement cette triste vérité.

Pendant ce temps, les autres industries collectionnent les difficultés. Une carte intéressante, interactive, colorée, quasi citoyenne et participative, est d’ailleurs disponible en ligne et vous aurez tout le loisir de constater que – ouf ! – la crise s’est arrêtée à nos frontières.


Ceci n’est pas la carte du prochain Tour De France

On pourrait imaginer que ces petites icônes bigarrées ne sont qu’une accumulation logique après de nombreux mois d’activité économique en France. Mais non : d’une part, ce sont des événements récents (depuis début septembre, en gros) et d’autre part, ils démontrent bien la tendance « déluge de merde » qui est en train de s’installer durablement, et pour laquelle la protection offerte par la petite guérite en balsa que nous concocte actuellement le gouvernement ne pourra pas suffire. J’avais d’ailleurs évoqué, dans un précédent billet comment, à partir de petits flocons tous gentils, on pouvait tout de même aboutir à de grosses avalanches.

Et pendant que les sphincters se rétrécissent brutalement et que les perspectives s’assombrissent, nos députés continuent leur Fisc-fucking avec une gourmandise et une inventivité que ne renieraient pas les sections zoophiles des sex-shops les plus glauques des ruelles interlopes de Paris.

Ainsi, pour tenter de racler les fonds de tiroir de plus en plus vides des Français en vue de renflouer les entreprises étatiques en perdition, tous les moyens sont bons. Ici, il s’agit de gagner 50 miyons, presque 2% (oui, presque le double de un pour cent, vous avez bien lu, deux petits pourcents) – 1.85% pour être précis – du budget de l’audiovisuel français en allant cogner sur les abonnements internet. Le lien ? Ténu : certains internautes regardent aussi la télé au travers de leur abonnement, donc il faut absolument les taxer. Justement, après les lubies présidentielles visant à supprimer la pub sur Pravda 2, Pravda 3, Pravda Ô et autres chaînes de Pravda Télévision, il fallait trouver quelques brouettes de billets pour permettre à leurs staffs pléthoriques de continuer à copier laborieusement les calamiteuses émissions de Banal+, BouygF1 ou TavernoM6 .

C’était absolument nécessaire ! Petit-à-petit, les gens commençaient à se rendre compte qu’ils pouvaient, au travers d’internet, disposer d’un moyen d’information, de culture ou de divertissement assez libre de la présence étatique et, dans une bonne mesure, relativement imperméable aux lobbies diverses qui donnent cette délicieuse dimension ORTF aux chaînes officielles (en ce compris les « commerciales » dont la ligne ne diffère en rien des autres).

Et comme pour la taxe sur les disques durs qui pose le principe que la détention d’un moyen de stockage numérique implique indubitablement votre penchant pour la copie illégale, la taxe de redevance télé sur internet sera imposée à tous les abonnés internet, puisqu’après tout, on sait que l’internaute y fait rien qu’à regarder la bonne téloche publique sans payer, le vil.

Bon, je résume : la Fraônce, suite à une trentaine d’années de déficits budgétaires honteux, de gabegies, de connivences, d’amitiés mal placées, d’incurie, de compromis toujours plus médiocres et obséquieux, se retrouve, en vieille femme impécunieuse et incontinente, et à l’instar de la proverbiale cigale, bien dépourvue lorsque la bise fut venue. En fait de bise, c’est une solide tempête, et ce n’est pas avec son petit string léopard et sa santé vacillante qu’elle va pouvoir se protéger des frimas de l’hiver.

Alors donc qu’elle se prépare à vivre un long moment de glaciation économique, le chef de l’état, lucide et pertinent comme à son habitude, décide de couper les vivres du Service Public de l’Audiovisuel et Des Informations Qui Sentent La Naphtaline.

Et pour compenser, ce seront ceux qui ne regardent plus les Gesticulations Officielles qui tenteront de renflouer l’édifice vacillant.

Ce pays est foutu. Et ses chaînes de télé publiques aussi. Champagne.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires9

  1. BastOoN

    Tu ne veux pas créer une chaîne, H16 ? (Fisc-fuck TV ; TV fisc-alité ; Fisco fiasco…)

    En tout cas, tu as tort de dénoncer l’intervention avisée de notre gouvernement bienveillant et désintéressé. D’ailleurs, ils viennent de décider une mesure radicale : distribution généralisée de strings panthères

  2. before

    On lance un concours pour trouver de nouvelles taxes ?

    Je propose de taxer les blogs politiques et économiques (les autres, on verra plus tard) pour leur apprendre à donner une information non formatée…

  3. b.mode

    Curieux cette histoire de suppression de pub sur le sévice public… 🙂 Le maître du monde a l’air de sortir ça de nulle part dans la conférence de presse janvier derrnier. Une sorte d’illumination. Yes, sans pub, les chaînes ne sauront que meilleures, libérées de la pression de l’audimat… Une vieille rengaine de gauche. En réalité, on s’aperçoit plus tard que l’idée vient de Minc et qu’elle vise en fait à renflouer les caisses des petits copains, Bouygues and co… Au fait, où en est la politique de civilisation annoncée ce même jour ? :mrgreen:

  4. Monoi

    Vous oubliez quand meme les tres couteuses aneries qui vont sortir de la reunion sur le climat en Pologne.

    La taxe internet, c’est de la gnognotte pour chihuahua comparee a ca.

  5. Je pense que Poznan va tourner en jus de boudin. Les chefs d’état, épuisés de batailler contre une crise qui leur pompe toute leur énergie, vont très probablement aboutir à un machin mou et consensuel. En revanche, cette même crise va probablement leur ouvrir un boulevard pour le protectionnisme et la taxation de tout et n’importe quoi… Les riches ou les gens qui s’en sortent mieux que les autres vont rapidement être conspués. Le réchauffement va vite être oublié, je pense.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.