L’attaque du cochon masqué

Rappelez-vous, c’était … il y a trois ans : la planète, paralysée par une peur indicible, découvrait que les canards, poulets et autres volatiles pouvaient nous faire chopper des maladies qui faisaient mourir un peu parfois. Avec le bug de l’an 2000 et le SRAS en 2002, tout semblait pointer vers des millions de morts…

A ce propos, l’aspect régulier des pandémies qui n’en sont pas devrait probablement me pousser à faire une catégorie spéciale dans ce blog, tiens. Elle serait d’un usage modeste, une ou deux fois tous les deux ans environ, mais permettrait d’étudier la sédimentation des articles de presse.

Par exemple, on trouverait ceci, sur la Grippe Coin-Coin :

En Novembre 2004, Shigeru Omi, directeur régional de l’OMS estimait que les évaluations les plus prudentes font état de sept à dix millions de morts, mais le maximum pourrait être de cinquante millions ou même, dans le pire des scénarios, cent millions.

Voili, voilà, 100 millions de morts théoriques. Vu d’ici et avec les 257 morts effectifs, en plusieurs années, ça fiche les miquettes. Pas sur le taux de pénétration du virus. Pas non plus sur l’efficacité redoutable des moyens mis en œuvre. Non. Ca fiche les jetons parce que si on panique pour 257 morts, on peut se demander ce qu’il devrait en être pour, par exemple, les accidents de la route, la malaria, les cancers, les (bêtes) grippes de base, le choléra, la dysenterie, la polio, etc…


Le cochon-masqué : plus de peur que de mal

Mais non : la tourista, le caca mou et la fièvre typhoïde, les cancers, tout ça, ça ne fait pas peur. On sait ce que c’est. A côté de la Grippe Coin-Coin ou la Grippe Grouik-Grouik, médiatiquement, ça ne fait pas le poids. Et bien que la criiiiise commence à prendre de l’ampleur en foutant 250.000 personnes de plus sur le carreau (malgré grâce aux actions vigoureuses du gouvernement) en trois mois, on va faire les manchettes sur les attaques du Cochon Masqué.

Et celui-là, au contraire des autres animaux pestiférés, est bien plus vendeur : il se transmet d’humain à humain (comme la grippe). Et parfois, des gens meurent (comme pour la grippe). Mais les hospitalisations permettent de bien traiter la maladie surtout lorsqu’on sait ce que c’est (comme la grippe).

En somme, c’est une bête grippe, mais qui fait peur parce qu’elle viendrait du cochon. Et comme ce facétieux passage du porcin à l’humain se produit en réalité de façon régulière depuis des décennies, on en déduit que tout ceci, … ce n’est pas du cochon, c’est de l’art. L’art d’entuber les foules, de faire trembler dans les chaumières, d’obtenir des sous-sous dans la popoche des grandes institutions nationales et internationales médicales, tout en redorant le blason terni des états qui, je vous le rappelle, nous protègent si bien et sans lesquels nous serions tous tout nus, tristes et perclus de chtouilles diverses.

Evidemment, je n’en suis pas à dire que les autorités sont rigoureusement inutiles, ou qu’aucune précaution ne devrait être prise. Cependant, je ne suis pas sûr que la pondération, le calme et la sérénité présidant à toute préparation d’envergure soient bien présents dans l’esprit des dirigeants ou des journalistes. On y sent plutôt la fébrilité, une bonne dose d’affolement bien calibré, des agitations bien voyantes et des rapports au minimum inquiétants.

Mais le mieux, c’est surtout ce qui suit ces anxieux bouillonnements politico-médiatique : une fois évoqués les cas suspects ou avérés avec force détail sur la couleur des glaires des malheureux, puis passés en revue les scénarios les plus pessimistes (unité de mesure : le million de morts), on attaque les déclarations analgésiques des Gens Qui Savent : « Tout va bien, ne vous inquiétez pas. Moyennant plus de moyens et plus de soussous, cette épidémie qui a déjà fait près de – shock & awe – 90 morts ! – insérer ici du trémolo dans la voix – sera endiguée. » Et en avant les flonflons et la musique patriotique : la terrible maladie est vaincue, les enfants sont sauvés, les gorets peuvent à nouveau gambader dans la nature, La Fraônce est sauvée.


Heureusement, l’état est là !

Mieux que ça, la Fraônce montre le chemin ! Elle éclaire le monde, Ze Ouorld, de la flamboyance de son Système De Santé Que Tous Nous Envient, avec son infrastructure sexy et ses stocks aux courbes affriolantes. C’est pas moi qui le dit, c’est le ministre :

« La France est sans doute l’un des pays les mieux armés au monde parce que nous avons préparé avec beaucoup de sérieux les risques de grippe aviaire et que nous avons donc à la fois des infrastructures et des stocks de matériel qui nous permettent de faire face à une éventuelle épidémie », a expliqué hier le Premier ministre, réaffirmant qu’il n’y avait pas de « cas avérés » dans le pays.

Eh oui : comme d’hab, on est (sans doute) Les Meilleurs. Nous voilà entièrement rassurés.

D’ailleurs, avec notre infrastructure si bien armée, on se demande encore comment autant de gens peuvent chopper la légionellose dans le pays. Ou la grippe (la standard, collection automne-hiver). J’irai même plus loin : avec toutes les infrastructures qu’on a, et tout le stock de Commissions, Comités, Agences et autres Organismes, on ne devrait pas non plus pouvoir chopper La Crise ou Le Chômage ! Et si on considère le stock d’enseignant et l’infrastructure d’éducation dont l’état peut s’enorgueillir, il devient proprement consternant que nous attrapions le Syndrome d’Illétrisme Aigü, ou l’Orthgraphite Rachitique Fulgurante.

Pourtant, le pays semble bien rongé par les faillites, le chômage, un système de santé dont l’état comateux est trop avancé pour espérer une quelconque guérison, un système de retraite qui prend le même chemin, des médias rythmés par les foirades de Libération et une vie politique palpitante comme un texte de Carla Bruni…

Allons. Ne nous laissons pas abattre. Ce n’est pas parce qu’en tout ces domaines, l’Etat a montré sa stupéfiante capacité à se surpasser dans la médiocrité qu’il en sera de même avec une épidémie dont on se demande exactement pourquoi elle affole tout le monde. Ceci posé, il est dès lors indispensable d’abonder dans le sens commun, et de souscrire sans hésitation à toute demande de moyens supplémentaires de la part des institutions qui en réclameront.

Et ainsi, de subvention en taxation, d’augmentation de moyen en accroissement de l’intervention, de ponctions en impôts, vous participerez, vous aussi, à l’effort international pour éradiquer cette maladie qui a déjà fait plus de 80 morts ; et vous aussi, vous pourrez dire :

« La cochonite, elle ne passera pas par moi ! »

J'accepte les Bitcoins !

156GGTFGqnS7vLBRyS5GX4x9treW9HRizs

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires26

  1. maurice b.

    >>si on panique pour 257 morts, on peut se demander ce qu’il devrait en être >pour, par exemple, les accidents de la route, la malaria, les cancers, les >grippes de base, le choléra, la dysenterie, la polio, etc…

    Tout à fait logique comme raisonnement.
    Il ne faut considérer que le QUANTITATIF.
    Ainsi lorsqu’un attentat ne fera ….que 30 morts, à quoi ça servira de consacrer des budgets pour payer des policiers, mener des enquêtes, mettre en place des plans vigipirate car face à un tel chiffre dérisoire par rapport aux victimes des accidents de la route , il vaudra mieux …oublier.

  2. Je me demande franchement pourquoi, maurice, vous persistez à venir ici. Vous désirez peut-être amener la contradiction, mais le niveau général de vos intervention ne permet d’amener que quelques quolibets ou, au mieux, des platitudes navrantes.

    Ceci dit, pour une fois, votre analogie est intéressante : tout comme pour cette épidémie dont le nombre de morts est faible mais les moyens médiatiques et politiques sont colossaux, le terrorisme se nourrit aussi de la médiatisation énorme et d’un nombre de morts faibles. Dans les deux cas, on joue sur la peur, l’inconscient collectif : les gens trouvent plus effroyable de mourir dans un attentat ou de la Cochonitude que sur une autoroute ou d’un accident domestique. On retrouve exactement le même penchant qui consiste à tout faire pour se protéger des méchantes zondes radios mais à ne jamais refuser un petit verre d’alcool, par exemple. Eh oui : les gens ont peur de ce qu’ils ne comprennent pas et cherchent donc (futilement) dans le politique le besoin de sécurité.

    A la limite, ce serait risible si, au final, on n’en arrivait pas à ce genre de mascarades coûteuses pour tous, en pure perte : les gesticulations des autorités n’empêchent pas la légionellose, ni la grippe. Elles n’empêchent pas les accidents de la route. Le terrorisme frappe à peu près quand il veut. MAIS comme il y a agitation, la peur panique qu’il puisse se passer quelque chose faute d’avoir agi diminue.

    Les shadoks continuent donc de pomper sans savoir à quoi ça sert, de peur qu’il se passe quelque chose de terrible s’ils arrêtent.

  3. sam_00

    @maurice

    Si la pandémie devait vraiment être avérée, alors ce n’est pas avec des stocks de pilules ou des milliards d’euro que l’état pourra en limiter l’étendue … mais en stoppant le trafic aérien; voir même tout déplacement (aérien, terrestre, maritime) si notre pays venait à être touché.

    Tiens c’est rigolo, ça ferait surement diminuer le nombre de morts sur la route et les risques d’attentats en même temps …

    On retrouve là l’essence même de l’action de l’état: interdire! le reste n’est que foutaises coûteuses et blabla pour les journaleux en manque de vente de torchons.

    Il y a une épidémie de grippe? et alors? Qu’est ce que cela change qu’elle soit d’origine coin-coin, d’origine gruic-gruic, d’origine meuh-meuh, d’origine gros-stupide-humain-incapable-d’éviter-de-contaminer-ses-compatriotes, ou d’origine OGM ou extra-terrestre? Franchement j’aimerais bien le savoir!

    Ce qui intéresse les citoyens, ce n’est pas de savoir d’où viens le problème: ça les dépassent pour la plupart, pour la plupart ils sont parfaitement conscient que ça les dépassent, et ils se moquent des mesures prises… ils ne regardent que les résultats (même pas les résultats à l’échelle du pays … juste les résultats pour eux!)

    Cet épisode supplémentaire de panique collective n’est qu’une illustration de plus du niveau lamentable de culture et de connaissance scientifique dans ce pays (dans le monde aussi, je vous l’accorde, mais mon pays me tiens un peu plus à cœur … allez savoir pourquoi). Encore une fois c’est une superbe illustration du niveau grotesque de connaissance qu’on acquis les citoyens et citoyennes qui ont subis la déformation prodiguée par l’éducation nationale (ministres inclus).

    @H16
    Je me demandais quand le canard masqué et le chat spacial géant rose allaient de nouveau ravir notre quotidien et nous apporter ce rayon de soleil qui se traduit par un rire puissant et profond … j’avais oublié le cochon masqué et ses acolytes.

    En tout cas merci pour cette tranche de rire pourtant si réaliste sur l’état de déliquescence de la culture dans ce monde … je ne sais comment vous remercier de nous faire rire avec une actualité aussi banale alors je vous dirais simplement merci ;-)

  4. Monoi

    Maurice est tres bete.

    Justement, mon pauvre Maurice, ce que vous ne voyez pas parce que vous etes vraiment trop idiot, c’est que les terroristes ont deja gagne avec leurs quelques bombes en nous faisant changer nos habitudes, notre facon de vivre et abandonner nos libertes.

    Sans compter les milliards qu’ils nous coutent en toujours plus de securite, restrictions et autres fadaises.

    C’est exactement comme la "guerre" contre la drogue, dont le cout est devenu totalement hors de proportion avec le cout de laisser les gens prendre ce qu’ils veulent et d’en subir les consequences.

    Il est une regle immuable, et c’est qu’une fois cree, une machine d’etat devra toujours grandir pour assurer sa "mission", qui elle deviendra toujours plus compliquee et importante pour justement assurer cette croissance, et ainsi de suite ad vitam eternam.

    Ce qui est navrant, c’est que personne ne demande jamais pourquoi avec toujours plus de moyens, la "menace" augmente toujours et donc demontre l’inefficacite de la machine. Mais bon, avec des gens comme maurice…

  5. Olivier

    <<Cet épisode supplémentaire de panique collective n’est qu’une illustration de plus du niveau lamentable de culture et de connaissance scientifique dans ce pays (dans le monde aussi, je vous l’accorde, mais mon pays me tiens un peu plus à cœur … allez savoir pourquoi). Encore une fois c’est une superbe illustration du niveau grotesque de connaissance qu’on acquis les citoyens et citoyennes qui ont subis la déformation prodiguée par l’éducation nationale (ministres inclus).>>

    Peut-être parce que pas mal de gens ont suivi d’autres orientations que les sciences. Ceci dit dans leur domaine ils ne sont pas nécessairement aussi ignorants et auraient pas mal de connaissances à échanger avec les scientifiques. Et puis ils ne sont pas responsables des agissements des politiques et de la presse. Et ils ne gobent peut-être pas tout aussi facilement que vous voulez bien le croire non plus…

  6. Harald

    J’avoue être très étonné que personne ne se soit aperçu de la perfidie qui se cache derrière ce virus.

    Tout d’abord, premier point qui aurait dû mettre la puce à l’oreille de tous les enquêteurs journalistiques hexagonaux, c’est que cette saloperie vient du continent américain. Bon, les esprits chagrins diront qu’il est apparu au Mexique, comme s’il ne s’agissait pas du 51ème état des USA ! D’ailleurs ça ne fait que souligner la saloperie américaine qui utilise un pays dramatiquement sous-développé pour tester ses virus.

    Ensuite, si ce virus est de souche porcine, ce n’est pas par hasard. Les ultra-libéraux US visent les pays du moyen-orient avec un virus non hallal. Et comme par hasard on trouve très rapidement 2 ou 3 cas en Israël !

    Moi j’vous l’dit, un virus comme ça, ça cache quelque chose.

    Tiens, tant que j’y suis, Maurice, le plan vigipirate ça n’a jamais empêché le moindre attentat. Il faut vraiment être de l’UMP pour s’imaginer que des soldats qui patrouillent avec leurs armes non chargées (les chargeurs étant rangés des des étuis plombés) puissent effrayer un terroriste. Ils ne font même pas peur aux zyvas de banlieue qui ont saccagé la gare du Nord. Non, c’est fait pour rassurer le péquin de base qui bande à la vue de nos fiers pioupious patrouillant l’arme en bandoulière.

  7. Gaël

    "Les shadoks continuent donc de pomper sans savoir à quoi ça sert, de peur qu’il se passe quelque chose de terrible s’ils arrêtent."
    C’est marrant, ça me rappelle le début de Lost :D

    Sinon, concernant Maurice, le meilleur moyen de le fatiguer est encore de l’ignorer. Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi la fameuse règle d’or du "don’t feed the troll" n’est pas appliquée ici, alors qu’il s’agit purement d’un troll à but de propagande. Quelques mots clé bien sentis, un discours étudié, et hop, ça fait réagir alors que, finalement, personne n’en a cure !

    Ne cherchez pas à l’éduquer, puisque ses mantras sont trop profondément ancrés. Ne l’insultez pas non plus, parce qu’il pourraient se servir de ça pour montrer à quel point les libéraux sont très très méchants. Contentez-vous de faire défiler la molette quand vous voyez l’un de ses commentaires, histoire de passer au suivant, logiquement plus intéressant ;)

    Et sinon, ben merci H16, pour ces articles toujours aussi incisifs. Pour rendre hommage à cet article, hier soir j’ai pris 2 fois de la saucisse !

  8. Higgins

    Moi aussi, je mange des saucisses mais deux précautions valent mieux qu’une: chez mon boucher, j’ai trouve des saucisses à base d’agneau, on ne sait jamais!!!

  9. Pourquoi ne pas joindre le plastique à l’agréable ? Enveloppez vos saucisses d’un préservatif ! C’est hype, fashion, ça a un petit goût anti-clérical terriblement trendy actuellement… Non ?

  10. Higgins

    @ H16

    Tout à fait d’accord. Comme ça, Maurice et ses copains du PS de droite pourront utiliser efficacement les préservatifs prévus pour leur campagne européenne.

  11. Anya

    C’est un excellent billet! Bravo! Pour ma part, je n’ai rien à rajouter: je suis tout à fait d’accord. Mais voilà qu’en lisant les pages du Monde(http://www.lemonde.fr/economie/a... tout-à-l’heure je n’ai pu me retenir de rapporter ici quelques citations.

    Pour rassurer les populations voici ce que le journaliste écrit:
    "…il y a toutefois plusieurs raisons de garder espoir. Pour l’instant, les traitements antiviraux sont encore efficaces, même si ce pourrait ne plus être le cas lorsque le virus aura muté. Aujourd’hui, nous disposons des antibiotiques nécessaires pour combattre les infections secondaires qui ont fait tant de victimes en 1918. La production de vaccins ne semble pas non plus poser les mêmes problèmes que pour la grippe aviaire.

    Nous ne sommes pas pour autant tirés d’affaire. …"

    Si vous êtes encore en vie après les quelques crises cardiaques successives que vous avez eues rien qu’en lisant ces lignes et si vous ne savez toujours pas si c’est la fin du monde ou juste un gros canular, voici comment l’article se conclut:

    "La seule chose dont on puisse être sûr, c’est que les informations seront dispensées au compte-gouttes. Certaines seront vraies, d’autres seront fausses. La plupart n’auront aucun intérêt. Toutes pourront éventuellement être mal interprétées par les experts médicaux. "

    Après ça appelez une ambulance et demandez l’asile le plus proche.

  12. sam_00

    @olivier

    Juste une petite remarque:

    Je n’avais pas souvenir que les cours étaient différents au collège entre les différentes filières qui apparaissent plus tard au lycée. Rien qu’avec un niveau 3eme en biologie on peut déjà suspecter l’arnaque dans les articles qui appellent à la panique générale.

    Pour ce qui est de ce que les citoyens ne se laisseraient pas abuser, il suffit d’aller au supermarché et d’écouter un peu les discutions … au rayon viande de porc j’avoue que j’ai faillis mourir de rire hier … ou mourir de honte au choix.

  13. Olivier

    @sam_00

    Je n’en suis pas si sûr (votre 1ère remarque) car ce n’est pas obligatoirement au cours de biologie qu’on développe son esprit critique. Mais nous sommes bien d’accord que l’école doit jouer un rôle à cet égard.

  14. maurice b.

    >Rien qu’avec un niveau 3eme en biologie on peut déjà suspecter l’arnaque >dans les articles qui appellent à la panique générale.

    Ces deux lignes sont une vraie caricature.
    Tout libéral ayant atteint un niveau d’instruction tout juste au delà du bac et ayant un accés à l’internet, se croit devoir detenir la vérité sur tous les sujets.

    Quant au militant UMP de base, il s’imagine en redresseur de tort, armé de sa seringue à moraline géante, juché sur son destrier Etat, partant à l’assaut des moulins modernes que sont la Mixité et l’Egalitarisme. Yaoooooooooouh !

    Et dans la foulée, croit fermement déceler un complot étatique, contre la liberté individuelle ,dès lors, que des solutions collectives sont proposées.

    Quant à l’autre encarté, n’écarquillant jamais les yeux, il continue de trotter comme un Sancho Pansa de Prisunic, sur son petit cheval de foire à l’assaut des libertés de chacun pour le bénéfice de son chef quichottesque.

    INTERERVIEW – Le professeur Berche spécialiste en microbiologie, chef de service à l’hôpital Necker

    Intererview. Impayable.

    LE FIGARO. – Êtes-vous inquiet et pourquoi ?
    Pr Patrick BERCHE. – Je suis très inquiet. Pour moi, la situation est clairement pandémique. Ce virus nouveau, hybride entre le porc, l’homme et l’oiseau, vient


    On va tous mourir attaqués par l’affreux Sglourb, mutant mi-homme mi-lombric mi-cochon ! Effectivement, ça fiche les jetons.

    de passer à l’homme qui n’a jamais été en contact avec lui. Sa virulence tient en partie au fait qu’il va frapper une population «vierge» de toute immunité à son égard et donc très sensible. Le fait qu’il soit apparu à Mexico où vivent 20 millions d’habitants, dans des mauvaises conditions d’hygiène,

    20 millions d’habitants qui se chevauchent dans la crasse, et … 7 morts. Ah oui, c’est du violent violent, ça, madame.

    permet de penser que le virus a pu se développer depuis au moins un mois, sans que l’on contrôle sa propagation. Pour l’instant, il y a eu 150 morts présumés, plus de 1 900 cas déclarés. Il y en a sans doute beaucoup plus au Mexique. Par ailleurs, ce virus se propage très vite dans l’espèce humaine. On peut s’attendre à ce qu’il touche le monde entier très rapidement. Enfin, il ressemble à celui de la grippe espagnole très meurtrier en 1918. Dans les pays occidentaux, nous disposons d’antiviraux, d’antibiotiques, d’infrastructures sanitaires, de masques… Les principales victimes seront dans les pays en voie de développement qui n’ont pas accès aux soins, pas de médicaments, pas de structures médicales…

    http://www.lefigaro.fr/sante/200...

    Allez, comme d’hab : panique et agitation. Rien de concret, du vent du vent du vent. Et bien sûr, « des moyens !, des moyens !,des moyens ! » crie la foule en délire tendant son petit porte-monnaie pour la ponction OMS, la taxe Santé ou l’impôt Grippe…

  15. rodyrod

    Deux idées comme ça :
    Les pouvoirs publics agissent pour deux raisons (toujours les mêmes)
    - Pour se mettre sur le devant de la scène, ça fait toujours plaisir d’avoir son nom dans les journaux
    - Pour ne pas qu’on puisse leur reprocher de n’avoir rien fait (cf canicule)

  16. carole

    Pas le temps en ce moment, mais je vais répondre à cet article.
    Concernant le Mexique, que ceux qui y ont vécu en parle.
    Concernant également une épidémie, il faut l’avoir vécu pour comprendre ce qui se passe.
    Demandez aux chinois avec la grippe aviaire !

  17. sam_00

    @maurice.b

    Là je suis sérieux: J’ai mangé du porc hier soir, et aujourd’hui j’ai un ganglion de la gorge qui est enflé et un peu de température! dois-je prendre du tamiflu?

    Pour les lecteurs inquiets : sérieux, j’ai vraiment mangé du porc et j’ai méchamment mal à la gorge …. mais c’est surtout à cause la saloperie de climatisation de la salle serveur où je bosse depuis 3 jours.

    Alors momo on fait quoi? quarantaine? comme pour les virus (informatique) que je m’acharne à combattre chaque jour? (si ça ce trouve c’est un cochon mexicain qui m’a envoyé un spam avec une exploit qui charge un trojan qui ensuite downloade ce maudit virus mortel dans un nombre de cas infinitésimal.

    @olivier
    effectivement, le problème aujourd’hui c’est que l’éducation nationale remplis les jeunes cerveaux (le plus souvent avec des âneries mais ça c’est une autre histoire), mais oublie volontairement de leur apprendre à utiliser ces connaissances et donc d’apprendre à penser.

  18. maurice b.

    > Dans les deux cas, on joue sur la peur, l’inconscient collectif

    Je pense que les libéraux doivent trouver un grand motif de satisfaction, a voir un marché parallèle du Tamiflu exploser.
    Quelle belle victoire ideologique pour eux, que de constater que des escrocs pouvaient s’enrichir en proposant sur internet, à un prix 5 à 6 fois supérieur au prix en pharmacie, ce médicament dont on n’est même pas sûr qu’il ne s’agisse pas de contre-façons.
    Quel beau motif ont-ils de se réjouir, que de voir de faux medecins delivrer des ordonnances en ligne, sans même voir les demandeurs du medicament en consultation.
    Quoi de plus jubilatoire, pour les idéologues consuméristes, que de voir bafouées les règlementations sanitaires en vigueur dans nos sociétés.

  19. Je crois qu’un jour, je vais purement et simplement couper vos posts. Non pas qu’ils seraient si vrais que j’en serais gêné, mais plutôt pour des raisons sanitaires. Vous venez faire caca chez moi et je passe régulièrement un peu de temps à nettoyer vos crottes. Les enfants grandissent et finissent par contrôler leurs sphincters, mais vous, non : vous êtes trop vieux pour évoluer. C’est un peu lourd, à la fin.

    Bon. Pour la forme : un marché parallèle serait ok si les produits n’étaient pas de l’escroquerie (ce qui est contraire au droit, fondement du libéralisme). Pour le reste, toute cette affaire grippale puant le Partage En Schweppes (c) Olivier B, vous comprendrez que tout ceci me laisse assez froid.

  20. Harald

    Maurice, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. La pandémie tant attendue a, pour l’heure, fait moins de morts dans le monde que la grippe habituelle en France chaque année.

    Bien évidemment tant qu’on parle du méga virus de la mort qui ne tue pas tant que cela on ne parle pas d’autre chose.

  21. Youyou

    si j’ai bien compris, votre explication c’est "théorie du complot contre une théorie du complot non démontrée".

    bah, on est bien avancé du coup

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)