Les jeux vidéos expliqués aux niais

Noël approche, et comme de juste, les parents vont se précipiter pour acheter des cadeaux multiples et colorés à leurs petits branleurs chères têtes blondes, au rang desquels on trouvera, bien sûr, des jeux vidéos pétillants et bien conçus. Mais voilà : dans ces charmantes productions sucrées et amusantes se glissent parfois d’abominables jeux de destruction, avec de la guerre, du sexe, de l’argent ou des mots grossiers (ou tout ça à la fois. Si !) Heureusement, Gouvernemaman a tout prévu !

Eh oui : pour aider les pauvres parents, toujours un peu à la ramasse en matière de technologies et décidément débordés sur l’éducation de base de leurs petits morveux rejetons, la Secrétaire d’Etat à l’Economie Numérique et Aux Sites Web Qui Font Pouic Et Plonk au sobriquet de rappeur, NKM, leur offre une magnifique base de données en ligne, JeuxVideoInfoParents.fr, qui va leur permettre de trier le bon grain de l’ivraie.

Ouf.

Grâce à ce site fort bien conçu pour éliminer les parents les plus computer-challenged qui utiliseraient encore (ah ah) Internet Explorer 8 – quelle bande de nazes, tout de même, IE8, franchement, ah ah ah – en mélangeant un peu les DIV et en écrabouillant salement le texte d’information par la bottom-banner, l’internaute dérouté dans la jongle des jeux vidéos va enfin pouvoir savoir si tel ou tel jeu contient des gros mots ou pas. Notons qu’avec Chrome ou Firefox, le problème n’apparaît pas. Le Secrétariat d’Etat à La Numérisation des Familles et du Gouvernement aurait-il des griefs contre Microsoft ?

Bref, en se rendant sur la page concernant un jeu badin comme Grand Theft Auto IV, on y apprend que, je cite :

Attention : Pour des enfants trop jeunes, ce jeu peut engendrer un risque d’identification massive à des personnages immoraux, violents et sans limite. Il existe également un risque pour ces jeunes de fascination des images violentes. Enfin, ce jeu développe la valorisation d’une conduite délictuelle.

Le temps de jeu est long. Il est possible de sauvegarder à des points spécifiques répartis régulièrement dans le jeu.

Comme on peut le constater, cette petite notice est tout à fait pertinente et permet vraiment de faire avancer le schmilblick : on y apprend que le jeu contient des personnages immoraux virtuels violents et sans limite, et que des jeunes impressionnables peuvent sombrer dans la fascination violente en jouant à ce jeux et qu’ils peuvent devenir des délinquants.

Parallèlement, la jaquette se présente comme suit :

On notera qu’un parent, soucieux de ce qu’il achète, pourra constater que la jaquette ne porte pas vraiment à croire que le jeu est destiné à de jeunes enfants, et qu’il se base sur un univers rose et cotonneux de bisounours sympathiques.

Par exemple, le petit sigle « 18+ » ne signifie pas, à l’évidence, que le prix du jeu doit être supérieur à 18€, ou que plus de 18 heures seront passées sur ce jeu pour en résoudre les passionnantes énigmes et autres poursuites triviales croustillantes. La présence, dans l’image, d’une tripotée d’armes, de mines patibulaires et d’une dame dont l’occupation semble plus proche du macadam que des envolées spirituelles d’une cantatrice laissent planer peu de doute sur l’audience de l’applicatif ludique.

MAIS … Il se trouvera toujours quelque adulte pour imaginer offrir ça à son neveu de 10 ans, ou quelque généreuse mamie décidant, paf, sur un coup de tête, de l’acheter pour sa petite fille de 6 ans, avec une poupée Barbie et un sex-toy pour faire bonne mesure.

Moyennant quoi, NKM a claqué quelques dizaines de milliers d’euros du contribuable pour mettre un site en place expliquant que la jaquette cache en réalité un jeu qui peut transformer les âmes sensibles en zombies maléfiques, et payer une psychologue clinicienne pour donner une caution solide à cet exercice dont on comprend surtout qu’il est une vitrine pour les gesticulations du Secrétariat dans le domaine.

(Au passage, on notera le petit personnage sur le bandeau supérieur, en parfaite ligne avec cette constatation : un héros des temps modernes, capable avec ses super-pouvoirs de discerner facilement les jeux vidéos remplis d’intentions maléfiques de ceux qui permettent aux enfants de s’épanouir et de bien manger leurs légumes)

Mais le pompon n’est pas là : non content d’aider des parents intellectuellement très proches du concombre, ce site vient en surcroît d’un autre site, lui-même du gouvernement, mais issu pour sa part des contorsions d’une autre secrétaire, celle à la Famille, i.e. Nadine Morano.

On constatera d’ailleurs, sur http://www.pedagojeux.fr/ que les fiches concernant – toujours au hasard – Grand Theft Auto IV sont notoirement plus fournies. En outre, l’avertissement destiné à ces parents légumineux qui n’auraient toujours pas compris que le sigle 18 limitait le jeu à des majeurs avertis est parfaitement clair :

Ce jeu ne doit donc pas être accessible aux mineurs, mais réservé à un public d’adultes avertis qui l’appréciera pour ses innovations, son réalisme ou encore son gameplay.

En somme, la NKM lance un nouveau site concurrent de celui de la Nadine, ce dernier étant d’ailleurs notoirement mieux fait, et les deux partant du postulat que les adultes, de nos jours, sont des bivalves un peu mous et ne savent pas décoder de pourtant limpides jaquettes.

En tant que libéral, je trouve évidemment beaucoup d’avantages à la concurrence.

Mais lorsqu’elle s’exerce entre deux services payés tous les deux par le contribuable, il me semble rapidement idiot de la laisser s’installer surtout lorsque celle-ci se traduit par un doublement, peu ou prou, des dépenses, et surtout lorsque ces dépenses doivent beaucoup plus à l’apparat qu’au besoin : en effet, tout porte à croire qu’au delà d’une information (de base, qui tient en deux ou trois pages HTML, au plus) sur la notation PEGI, on voit mal ce qu’on peut dire de plus aux parents.

S’ils ne sont pas capables de comprendre qu’un jeu marqué 18+ s’adresse à des majeurs, qu’une jaquette présentant des personnages lourdement armés et/ou des prostituées, des monstres baveux ou des images réalistes de massacres plus ou moins décontractés ne convient pas à des gamins de moins de 12 ans, il est inutile d’espérer pouvoir les orienter sur un ou l’autre site web qui nécessitera en plus de maîtriser une technologie qui leur est  totalement hors de portée.

Plus prosaïquement, ces sites sont développés quasi-uniquement pour montrer que leurs secrétariats de rattachement s’activent à faire des trucs et des machins. La finalité affichée est en réalité très vite oubliée ou totalement déconnectée de la réalité, chose un peu floue pour nos dirigeants qui ne l’ont plus rencontrée depuis des lustres.

L’écrasante majorité des parents tombent en réalité dans deux catégories : ceux qui font attention à ce que leurs enfants manipulent, et ils n’ont absolument pas besoin de ce genre de sites. Le bon sens de base suffit. Et de l’autre, ceux qui s’en contrefoutent. Et qui n’iront pas sur ce genre de sites.

Encore de l’argent fichu en l’air.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires25

  1. Filibert

    Il faut les comprendre, les Nadine et les Nathalie. Elles se mettent au niveau de leur concitoyens (ou plutôt elles imaginent que leur concitoyens sont à un niveau aussi bas que le leur).

    Si ce site avant pré-existé au feuilleton-photo de Paris Match, Nadine n’aurait pas eu besoin d’acheter à ses gamins de 13 ans le jeu vidéo GTA afin d’en explorer le contenu et de constater qu’elle n’aurait pas dû leur acheter ce genre de jeu vidéo.
    (cf. http://www.pcinpact.com/actu/news/53353-nadine-morano-joue-enfants-gta-4.htm )

  2. philippepsy

    Cher confrère,

    Ayant regardé attentivement la jaquette que vous proposez en illustration, je m’étonne de votre remarque :

    t d’une dame dont l’occupation semble plus proche du macadam « que des envolées spirituelles d’une cantatrice  »

    Pour ma part, je ne vois qu’une jeune femme avec une sucette dans la bouche. Est-ce à dire que toute femme ayant décidé de consommer une sucette serait une prostituée en puissance ?

    Je respecte trop votre sagacité légendaire pour ne pas m’interroger sur cette remarque. Dites m’en plus !

    La synergologie, discipline du champ de la communication dont l’objet est d’appréhender le fonctionnement de l’esprit humain à partir de la structure du langage corporel, n’avait pas encore établi de rapport direct entre la consommation de ce type de sucrerie et les mœurs d’une personne.

    Si vous détenez des informations capitales à ce sujet, merci de nous les faire connaitre !

    1. @Philippepsy : mon cher philippe, il va de soi qu’on interprète l’attitude légèrement lascive de la suceuse de sucrerie dans le contexte général de la jaquette et des images qui y sont juxtaposée. Notons ainsi que si nous avions eu, à la place de la sulfureuse lécheuse, un certain lieutenant Kojak et la même sucrerie, on en aurait déduit des choses différentes 🙂

      Maintenant, il va de soi que la sucette est bien l’oeuvre du diable et qu’elle pervertit les petits enfants en les obligeant à se niquer les dents et à adopter des positions litigieuses, à polluer avec les bâtons et à dégager du CO2 (je ne sais pas comment, mais je suis sûr que sucer du sucre dégage du CO2 qui tue des Micronésiens par inondation).

  3. gnarf

    Alors comme-ca d’abord les gars de la marine a voile, puis maintenant la fille de la jaquette.

    Mais ou va-t-on?

    Charentes Poitou, ca rentre partout.

  4. maurice b.

    >L’écrasante majorité des parents tombent en réalité dans >deux catégories : ceux qui font attention à ce que leurs >enfants manipulent, et ils n’ont absolument pas besoin de >ce genre de sites. Le bon sens de base suffit. Et de >l’autre, ceux qui s’en contrefoutent..

    Et pour le jeu du foulard vous dénoncez aussi l’inutile gabegie étatique pour la prévention ?

    http://lapostevideos.tf1.fr/jt-we/le-jeu-du-foulard-en-libre-service-sur-le-web-5578446-449.html

  5. Higgins

    Ran tan plan,

    Visiblement, vous avez eu un accident de poussette grave dans votre jeune âge avec un violent choc sur votre occipital. Malheureusement pour nous (et pour l’humanité), vos soins ont été plus que déficients. D’où probablement l’origine de vos réflexions aussi inutiles que hors sujet.
    Si le héros du roman « Mort aux cons » vous avait connu ou avait lu vos commentaires (si tant est que votre prose indigeste et imbécile mérite ce titre), nul doute que vous auriez eu droit à au moins deux chapitres (Livre de poche, n°31242, auteur Carl Aderhold, 6,95 euros). Quant au PS de droite, c’est au livre entier qu’il aurait eu droit.

  6. Criticus

    Et bien sûr, le fait qu’un sinistre de la République mette en garde contre la violence inhérente à un jeu risque vachement de faire reculer les gamins. Quand j’étais en quatrième, on se faisait circuler des films pornos dans les recoins du collège.

    Dès qu’on a arrêté de me dire que c’était mal, j’ai arrêté d’en regarder. Marrant comme la liberté améliore les choses…

  7. Monoi

    Hier soir, j’ai decouvert un spot du CSA qui me rappelait fort utilement la signification des sigles -10, -12, -15 et -18 que l’on peut voir afficher sur les ecrans de tele.

    Vous ne me croirez peut etre pas, mais ces sigles servent a me prevenir en tant que parent de la nocivite potentielle des programmes qui passent a la tele. Moi, je dis « merci CSA »!

    Pour en revenir a la photo de la jeune femme a la sucette (qui est d’ailleurs peut etre cantatrice aussi?), si la sucette etait a l’anis, et que cette jeune femme s’appelait Annie, cela changerait il quelque chose?

  8. philippepsy

    Rien de particulier à dire si ce n’est que je vais bientôt publier un superbe article sur le stalking. Je profite donc de la tribune qui m’est offerte ici pour l’annoncer. C’est un peu comme qui dirait de la pub déguisée et gratuite …

    Sinon, comme je sais que mon bon pote El Gringo passe souvent ici parce qu’il adore ce blog, j’en profite pour le saluer. Comme ça on fait une sorte de crossover entre nos deux blogs comme ils le font entre séries aux USA !

    Sinon en ce qui concerne la femme à la sucette, je trouve que vous allez vite à condamner les gens. Par exemple je vous assure que si mon visage (avec une sucette en bouche) avait figuré sur cette jaquette, ce n’est pas pour autant qu’il aurait fallu en déduire que j’allais vendre mes charmes dans un bois proche de Paris.

  9. klopinambour

    @H16 :

    Vous devriez sortir une compile de vos meilleurs posts en librairie. Je suis sur que vous feriez un tabac.

    « Les pignoufferies gouvernementales », par H16. ça aurait de la gueule, non ?

    Le seul pbm, serait d’arriver à sélectionner quels posts retenir dans toute votre production.

    Chapeau !

    1. @klopinambour : merci. J’y réfléchis…
      @philippepsy : la sucette est un artifice du malin. J’en suis convaincu. Et j’adore les sucettes. Vous ne m’ôterez pas de l’idée que cette donzelle n’a pas rien à se reprocher. Déjà, elle est sur cette jaquette suspecte. C’est bien une preuve !

      Et en ce qui concerne les cross-over, je suis pour. Et j’encourage d’ailleurs mes lecteurs à se rendre sur votre excellent blog : http://psychotherapeute.blogspot.com/
      Votre article sur les femmes à sucettes le stalking est très bon : http://psychotherapeute.blogspot.com/2009/12/ca-me-troue-le-cul-le-stalking-1.html

  10. TN

    Ah merde !! Donc le 18+ ne parle pas de l’espace nécessaire sur le disque ?? Boudiou, moi qui l’ai acheté pour ma nièce de 4 ans …..

    Et le 16+ de la télé, ça ne veut pas dire “diffusé après 16 h” …

    Et puis, puisqu’on parle de sucettes, je pense plutôt que c’est une pub déguisée pour chupa chups.
    TN

  11. TN

    Plus sérieusement, ça faisait longtemps que je ne m’étais pas marré comme ça tout seul comme un con devant ma bécane. Autant par le billet que par les excellents commentaires, d’ailleurs.

    Merci a tous pour ce bon moment.

    TN

  12. Messer

    Dans le cas peu probable où des parents seraient suffisamment cons pour ne pas comprendre le 18+ et les sigles derrière la jaquette (contenu vulgaire, sexe, drogue, violence etc etc.), ca m’étonnerait qu’ils fassent la démarche de chercher une review sur Internet pour faire leur choix.
    D’ailleurs à ce niveau, ca m’étonnerait qu’ils sachent lire tout court.

    Quand j’étais tout petit (enfin, vers 8-9 ans), un ami m’avait prété Streets of Rage 2: on pétait la gueule à des punks, c’était rigolo. A 13ans, j’ai joué à GTA 1. Ca n’a pas été évident, mais je m’en suis sorti..
    Dans une époque où les jeux n’étaient même pas labellisé.

    Tout ca pour la bonne raison que ma propre sensibilité m’aurait freiné sur des jeux que j’aurai jugé un peu trop gore/réaliste.

  13. Hervé

    La réglementation ( voir l’interdiction) des jeux vidéos existe dans de nombreux pays, qu’ils soient jugés plus libéraux que nous comme en Allemagne ou en Australie; ou bien socialiste comme le Vénézuela. Qui plus est vu la teneur en violence des jeux vidéos, surtout celui que vous afficher en image, il est normal que le gouvernement intervienne au nom de la sécurité que ceux-ci pourrait amplement menacer.

    Oui oui, il faut que le gouvernement prenne le relai des parents qui sont déclarés trop bêtes pour le faire eux-mêmes parce que sans ça, c’est la fin de la civilisation. La preuve ? Ils l’ont fait dans d’autres pays et donc c’est forcément bien n’en discutons pas.

    Outre l’absence pathétique d’argument, l’appel à la clause de majorité est vraiment minable. Peut mieux faire.

  14. Monoi

    De quelle securite Herve parle t’il? Risque t’on de se prendre plus de coups de joysticks dans la rue, accessoirement de s’etouffer avec des sucettes?

    Le CSA est il au courant? Que fait la halde?

  15. Hervé

    « Oui oui, il faut que le gouvernement prenne le relai des parents qui sont déclarés trop bêtes pour le faire eux-mêmes parce que sans ça, c’est la fin de la civilisation. « 

    Laisser les parents choisir donc principe libéral, ne marche pas et on le remarque puisque les enfants joue à des jeux interdits au moins de 18 ans sous l’oeil bienveillants de leurs parents, il est donc normal que l’état intervienne pour corriger le tir avant qu’il ne soit trop tard.

    Bien sûr : la liberté est ce qu’il y a de pire pour les petits aigris et les dictateurs de votre genre ! Des gens qui n’en font qu’à leur tête, pensez-donc ! Il faut protéger les enfants de ces parents honteux ! Et en plus, vous, et les autres, savez mieux qu’eux ce qui est bon pour eux car vous êtes omniscient.

    Bon, vous allez décoller du niveau 0 de l’argumentaire de base de l’étatiste borné ou il va falloir que je vous bannisse ? J’ai déjà un momo, je n’en aurai pas deux.

    « De quelle securite Herve parle t’il? Risque t’on de se prendre plus de coups de joysticks dans la rue, accessoirement de s’etouffer avec des sucettes?
    Le CSA est il au courant? Que fait la halde? »

    Les jeux vidéo sont facteur de violence, de haine, de sexisme, et même certain de racisme sans parler qu’ils abrutissent notre jeunesse ( + isolement et solitude, …). La pochette mise en avant ici est suffisamment explicite, sans parler du contenu du jeu: sexe, drogue, armes, violences, insulte, …

    Et le rock’n’roll est une musique de pervers, le jazz est une culture de dépravés et de zoulous. Bon. Prochaine intervention, mon brave abruti, je vous gicle. Vous êtes trop bête. Militant UMP, va !

  16. Harald

    Hervé,

    Si je comprends bien, c’est parce que les jeunes sauvageons primesautiers de nos banlieues jouent à des jeux vidéos qu’ils vont bolosser les petits blancs dans les manifs parisiennes ou les distributions d’argent, qu’ils se livrent aux tournantes et qu’ils traitent allègrement leurs compatriotes, parce qu’ils sont français bien sûr, de faces de craie, de putains de gaulois de merde et qu’ils niquent les céfran.

    Ubi Soft, Electronic Arts, salauds !

  17. aide psychologique

    Les parents ne choississent plus les jeux de leurs enfants dès que ces derniers ont plus de 10-12 ans.
    Et au pire ils iront joué chez leurs copains qui ont des parents moins regardants.
    En plus on sait ce que l’interdit provoque chez les enfants.

Les commentaires sont fermés.