Propagande sans parole

Ceci est la couverture des livrets d’ « éducation civique » officiellement enseignée aux enfants français.

Egalité, diversité, solidarité. Bisous ?

On peut feuilleter l’ouvrage ici.

Édifiant.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires42

  1. Silent bob

    Je trouve que réécrire la devise de la France c’est limite sur un bouquin d’éducation civique, c’est déjà pas très républicain comme truc. On pourrait les poursuivre pour ça, comme le mec qui s’est torché le cul avec un drapeau.

    Franchement il faut lire, c’est un monceau de conneries! Ce qui est catastrophique c’est que si lors des rédactions (s’il y a) et que vous n’allez pas dans ce sens, alors c’est la bulle même si l’argumentation est excellente!

    Ce bouquin est à brûler!

  2. The-Black-Doll

    « Manuel Numérique », c’est vrais quoi après tout il faut sauver les arbres! C’est le dernier délire fluffy à la mode ou alors c’est juste une question de claquer encore du fric n’importe comment?

  3. Higgins

    C’est la manière sournoise, insidieuse et malveillante qui caractérise les héritiers de 1793 (cf le livre de Philippe Nemo « les deux républiques »). Il y a intérêt à surveiller de prêt ce qu’apprennent nos chères têtes blondes, ou autres, si on veut les voir doter d’un minimum d’esprit critique. Déjà, le réchauffisme est inculqué (je n’ose pas dire enseigné) comme étant une vérité avérée (6ème). L’histoire de France se réduit quasiment à l’étude de la traite des noirs ou autres joyeusetés équivalentes. En géographie, le seul sujet est le déséquilibre nord-sud et ses conséquences. Tout cela, à des enfants incapables de positionner sur une carte de France les principaux fleuves, villes et autres chaînes de montagne et dont la connaissance du moyen âge se limite à ce qu’en dit la série Kamelot (fort bonne au demeurant). Quant aux sciences naturelles, pardon le SVT, elles vont bientôt se réduire, si on n’y prend pas garde, à un cours sexuel sur les mérites comparées de l’hétérosexualité et de l’homosexualité (avec un gros bonus pour cette dernière).
    Ecoutez, si vous en avez le courage, l’émission consacrée à l'(In)éducation nationale le mercredi matin à 11h00 sur France Culture. C’est assez édifiant et surtout terriblement inquiétant. Ce pays est gangrené par une clique aux relents totalitaires qui, malheureusement, a pignon sur rue et dont les idées sont complaisamment relayées par nombre de médias. Le pire est à venir alors que les signaux d’alarme sont partout au rouge (http://www.educpros.fr/detail-article/h/477c58369b/a/education-nationale-la-cour-des-comptes-dresse-un-severe-rapport.html, http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2010-05-05/rapport-montaigne-comment-vaincre-l-echec-a-l-ecole-primaire/920/0/451417, etc…).

    CPEF

  4. Baroque

    Les programmes sont déjà grotesques mais l’éditeur prend l’initiative de pousser le bouchon encore plus loin. Les thèmes censés être traités en quatrième sont « égalité (diversité comprise), solidarité, sécurité ».

  5. hardcorelibertarian

    Intéressant. On peut y voir que les deux fonctions régaliennes que sont la justice et la sécurité mobilisent moins de 10% des dépenses étatiques. Le budget de la défense pourrait être réduit pour arriver en tout à 15-16% des dépenses actuelles pour faire tourner un Etat régalien. Comme quoi faut pas grand chose.

  6. scaletrans

    Un certain Upinsky écrivait déjà dans « 2+2=5 » vers 1978 que la réforme des maths commise par le « groupe Bourbaki » avait pour but de réduire les facultés de raisonnement de la population; l’Espagne aurait été forcée d’adopter le même genre de « réforme ». En tous cas, le type d’enseignement axiomatique a migré dans toutes les disciplines et on ne peut que constater, qu’avec les ravages causés dès le départ par la méthode globale, le niveau général a tellement baissé que les pauvres enfants sont prêts à gober de telles conneries. Nous avons à faire à des assassins de l’intelligence.

  7. Laura

    Je me permets de m’incruster pour vous faire remarquer qu’il n’y a que des femmes blanches et des hommes de couleur, comme par hasard… Dévirilisation de l’homme blanc, là encore, ou est-ce que c’est moi qui surinterprète?

  8. Whig

    Il s’agit là d’ un manifeste collectiviste de première bourre, plein d’égalité(s), de droits « conquis » qu’il suffit d’activer en naissant, de misère monétaire et physique , de riches qui doivent payer l’impôt progressif et sur le capital, de logements sociaux, de services publics obligatoires parce que publics, le tout enluminé de textes « républicains » du guérillero Debray, dont la lecture est vivement conseillée en dernière page afin, nous dit-on, « d’aller plus loin ». Non merci, je vais finir à pied.

    On pourrait attraper la trouille.

    Par bonheur, le crotale solidaire sécrète son propre antidote, dont la formule est livrée page 6, chapitre B : se préparer à sa vie de citoyen. Je cite :  » Pour exercer sa liberté, le citoyen doit être éclairé . La maîtrise de la langue française, la culture humaniste et scientifique préparent à une vie civique responsable. »
    Putain, on a eu chaud aux miches de nos gosses !
    Cet empilage de fatwas soviétiformes ne fonctionne que si les teenagers savent lire et écrire. Sauvés.
    Les zélateurs du grand phalanstère dans la prairie concèdent ce disant la principale contradiction de leur machine à maquettes citoyennes. Cet « éclairage », cette culture « traditionnelle »( ne parlons pas de la langue française ), ils les refusent aux têtes multicolores (sauf à leurs propres enfants)depuis des lustres en vertu des mêmes principes : ça pue son héritage de classe, sa discrimination cérébrale, hyperfavorise les gavés, perpétue la domination et implique la notation des appreneurs sur de scandaleux critères orthographiques ou littéraires ( concept individualiste, ennemi du bonheur commun et antichambre de l’ultralibéralisme).
    Ils reconnaissent donc, selon leur propre barème, former des citoyens asservis et impréparés à une vie responsable.
    C’est vrai.

  9. alex6

    Je croyais a une des tes oeuvres caricaturales mais non, c’est bien la version reelle!
    On nous prepare des generations de debiles mentaux, rien de moins.
    Si je ne reviens pas en France ce sera probablement pour cela, le refus de voir mes enfants endoctrines dans la social-democratie molle et vendue a la lie de cette societe. Pauvre France…

  10. Sylvie

    C’est renversant!
    Si on choisit le parti d’en rire (jaunes certes), z’avez vu le coq sur son arbre à gauche des éoliennes ? Va pas tarder à perdre son fromage ^^
    Et l’hélico, est-ce celui de Nicolas Hulot qui surveille si les éoliennes tournent bien et si le coq chante correctement?
    J’avoue ne pas avoir osé feuilleter.

  11. Sylvie

    Tiens, il n’y avait pas le mot Liberté dans la devise de la fRance? Disparue corps et biens.

  12. BastOoN

    Non, mais qqun a déjà été influencé par cette « discipline » qu’est l’éducation civique ?

    Ca représente quoi ? 3% du pgrm à tout casser ?

    Rien de plus drôle que de mater ce genre d’opus à travers les âges de l’éducation nationale. Autant vous dire que ça n’a jamais dépassé les chevilles des pâquerettes…

    Alors, une bouse de plus ou de moins…

    C’est vrai que c’est rigolo, mais de là à croire que ce sera pris comme référence civique par nos joyeux bambins et leurs familles.

    Certes, cette école est foutue.

  13. Libertas

    La France, une devise trinitaire à travers les âges.

    Père, Fils, Saint-Esprit.
    Liberté, égalité, fraternité.
    Précaution, vivre-ensemble, manger-bouger.
    Égalité, diversité, solidarité.
    Déficit, dette, banqueroute.

    Toi aussi, invente ta nouvelle devise pour la France.

      1. Mr T

        ps : j’ai fréquenté deux types d’établissement pendant mes années collège/lycée (privé de très bonne réputation, public moyen) et les gosses de riches qui peuplaient le premier étaient selon mon appréciation de loin les plus « dégénérés ».

        Je nie pas y a sans doute du vrai là dedans (je suis le premier d’ailleurs à m’opposer aux allocs familiales) mais le rapprochement me semble juste un peu trop facile.

  14. Mr T

    C’est quand même savamment étudié comme couverture. Je compte 7 blancs + 1 qui lit son journal qui a l’air jaune, 1 jaune et 5 noirs. On a voulu froisser personne là on sent que de l’effort a été fait.

    Retenez donc que si dans la réalité, la France est un pays où une majorité de gens restent blancs caucasiens, Nathan a dû juger que le faire apparaître sur un livre d’éducation citoyenne et festive risquerait de provoquer un profond sentiment d’injustice chez quelques jeunes déçus issus de la diver6T.

  15. lucotte

    « Egalité, diversité, solidarité », je ne sais pas pourquoi mais ça ne manque pas de me faire penser à la devise d’une autre illustre république : la république de Syrie. Sa devise : unité, liberté, socialisme.
    Tout un programme…

  16. Anton WAGNER

    On peut reprocher 1001 choses à l’EdNat, ce n’est pas moi qui dirai le contraire, mais il faut des critiques informées de la réalité. Sans quoi on risque le discrédit.

    On ne peut pas dire que les programmes d’histoire se résument à la traite négrière et à d’autres machins repentants. On ne peut davantage dire que l’enseignement de la géographie se limite aux inégalités Nord-Sud et à leurs conséquences…

    Si ce manuel a pour devise « Egalite, Diversité, Solidarité », ce n’est pas parce qu’on oublie la liberté, mais simplement parce que c’est le programme en 5ème. Dont voici la nouvelle mouture (application en septembre prochain : http://media.education.gouv.fr/file/special_6/51/8/Programme_hist_geo_education_civique_5eme_33518.pdf p. 26):
    – Des êtres humains, une seule humanité,
    – L’égalité, une valeur en construction,
    – La sécurité et les risques majeurs,
    – Au choix: une action solidaire.
    En 4ème, le nouveau programme portera sur l’exercice des libertés en France, la Justice en France et la Sûreté comme droit de l’homme (on se souviendra que l’article 2 de la DDH de 1789 définit la sûreté comme un des quatre droits fondamentaux).

    Il est vrai qu’une belle part est donnée aux « valeurs citoyennes » sur lesquelles il n’est pas question de faire réfléchir les élèves ; le développement de l’esprit critique n’est pas vraiment orienté vers la République elle-même… Comment s’en étonner ! Il est vrai aussi que les nouveaux programmes cèdent à l’air du temps en donnant une bonne place au réchauffement climatique et au développement durable. Ce n’est pas une raison pour caricaturer outre mesure.

    Enfin, si cela pouvait vous rassurer quelque peu, on fait en général assez peu d’éducation civique par manque de temps, sauf en 3ème, Brevet oblige…

    1. En réalité, je me doute bien que les heures d’enseignement civique doivent être extrêmement légères en 5ème et que ce manuel ne doit pas être souvent ouvert. Cependant, il est tout à fait démonstratif de la pensée du moment : le civisme, c’est ce gloubiboulga de bons sentiments et de non-discrimination de combat, de diversitude rigolote et de valeurs éco-fluffy pénibles.

      1. Anton WAGNER

        Ah, mais je plussois à 200%! C’est d’ailleurs assez souvent difficile à enseigner pour moi…

        Je voulais juste « corriger » certaines assertions manifestement trop en décalage avec la réalité scolaire.

        1. Flak

          « le développement de l’esprit critique n’est pas vraiment orienté vers la République elle-même »

          je conteste.Je pense au contraire que la confusion est grande en france entre esprit critique et mauvais esprit.Et les jeunes l’apprennent des vieux, c’est un truc culturel qui va au dela de l’ednat.

  17. Gil

    Je ne saurais que trop conseiller la lecture de la page 51 sur le RSA, bande de salauds capitalistes bourgeois fascistes !

    Un président de région: « ça va coûter une fortune le RSA, mais la pauvreté ne doit pas exister en France. » Prenez-en de la graine, racaille libérale !

    Une rombière sur RTL: « j’ai acheté un petit (ben voyons) appart’ grâce à l’héritage (ah ah) de mes parents, on va me taxer, c’est pas juste ! » Entendu, bande d’héritiers dégénérés ?

    Un type: « c’est les vrais riches qu’il faut taxer. » Vous pigez, gros bourgeois à la solde de la CIA ?

    Hollande: « prélever chez les plus riches c’est exprimer sa solidarité. » Vous entendez, capitalistes infâmes ? Puisque vous n’êtes même pas capables d’exprimer votre solidarité vous-mêmes, l’État se charge de l’exprimer pour vous, il fait tout le boulot et en plus vous vous plaignez ?? Z’êtes irrécupérables.

    1. Ben ouais quoi ! Bande de faciss !

      Bon. De toute façon, avec ce qui arrive, encore une fois, l’état va faire un gros travail de solidarité : il va défoncer 305 millions d’anus frétillants en leur piquant 750 milliards d’euros (phase 1), ensuite, il va remonter par le colon avec un foret cal 12. par une inflation galopante (phase 2), et enfin, une fois que les émeutes et les pillages commenceront, il fera tirer à vue (phase 3).

      Evidemment, les gens qui vont payer, se faire inflater puis dégommer ne seront pas des riches. Et Hollande sera du bon bout du fusil.

      Entendu, bande de dégénérés ?

  18. Gil

    « il va défoncer 305 millions d’anus frétillants … il va remonter par le colon avec un foret cal 12. … il fera tirer à vue … Hollande sera du bon bout du fusil … »

    Arrêtez putain je vais jouir !!!

    Das socialismus ist ein erotismus !!!

  19. Phantom

    Ce qui est très drôle c’est quand on feuillette un peu le livre! 😀

    Page 12, étude d’un cas: le football face au racisme.
    Page 90, projet: à vous d’agir, menez une action de développement durable!

  20. adnstep

    Heureusement que plus aucun élève n’apprend ses cours, et a tout oublié une fois l’année achevée.

Les commentaires sont fermés.